StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
C3PO
  • Catégorie Robotique
  • Date 13/01/2012
  • Auteur(s) Xendor
  • Un aperçu des futurs robots capables de communiquer.
  • Note du staff SWU
     (aucun commentaire disponible)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)

C3PO serait-il « has been » ? Un robot qui a du mal à se mouvoir rapidement, qui est immédiatement identifiable (inspiré du film Metropolis).

Cette vision est celle que Georges Lucas avait en 1977, en y ajoutant de l'huile, du cambouis et des ratés mécaniques. Une partie du charme de Star Wars. Lucas se démarquait ainsi des univers de science fiction souvent aseptisés.

Vers un clone robotique


Que peut-on dire de C3PO au regard des technologies actuelles ? Où en est-on en 2011 ?
La réalité est bien différente de C3PO.
Surtout lorsqu’on voit que pour les scientifiques japonais il ne s’agit plus d’anthropomorphisme basique, mais plutôt de créer des êtres humanoïdes.
Vous avez sans doute entendu parler du "Geminoid" :

Il s’agit du "Geminoid HI-1" du professeur Hiroshi ISHIGURO.
Le but est d’intervenir sous forme d'avatar pour, par exemple, participer à des conférences ou à des réunions de travail à distance. Mais le but est aussi d'interagir avec les humains de façon plus ou moins indépendante dans le cadre (entre autre) d’études comportementales. Premier bémol : le Geminoid ne se déplace pas seul contrairement à C3PO.

Voici ce qu'il est désormais possible de faire (image de droite) :
Cet homme n’est pas un homme, mais une espèce de « clone » robotique qui ressemble trait pour trait à son créateur : Henrik SHARFE. Ce n’est pas une coïncidence s’il est plus convaincant encore que le Geminoid HI-1. En effet, SHARFE a travaillé avec ISHIGURO. C’est donc la version la plus aboutie actuellement.
On est déjà très loin du physique de C3PO. On est également très loin de ce que C3PO est capable de faire. La forme est surtout privilégiée par rapport aux fonctions.

Donc, des robots beaux mais stupides ? Seulement des coquilles vides ? Pas tout à fait.


Aiko


Un autre projet : "Aiko" de l'inventeur Le TRUNG.
Bien que son physique soit moins abouti que la dernière version du Geminoid, Aiko possède des fonctions intéressantes.
Comme les Geminoid, elle pourrait interagir en tant qu’hôtesse d’accueil, ou en maison de retraite, ou bien encore dans les hôpitaux. Ses fonctionnalités sont, par contre, plus développées que pour les Geminoid.

Aiko peut :
- parler et interagir avec les humains (13 000 phrases).
- lire des livres et des journaux (police d’impression d'une taille d’au moins 12 points).
- résoudre des problèmes de mathématiques qui lui sont affichés visuellement.
- voir les couleurs sur les vêtements que vous portez.
- distinguer différentes boissons.
- reconnaître les aliments simples comme des Hot Dogs, des Hamburgers, des Sandwiches.
- reconnaître les visages des membres d’une famille, et être programmé pour activer le mode de défense en présence d'un intrus.
- vous conseiller de prendre un parapluie s’il pleut, ou vous proposer de porter des vêtements plus chauds s’il y a du vent.


Toujours selon son créateur, les conversations d’Aiko sont actuellement du niveau d'un enfant de 5 ans, mais elle dispose également d'un système de mise à jour.

C3PO existera-t-il vraiment un jour ?
Le droïde protocolaire qu’est C3PO n’est pas utopique et pourrais être très utile. Mais il aura sans doute une forme humaine.



Mise à jour suite à l'actualité du 27/05/2014

"Je maîtrise plus de 6 millions de formes de communication"


C3PO, ne l'oublions pas, est aussi celui qui aide les héros à se faire comprendre.
Sur Terre, on parle 6 à 7000 langues. Beaucoup ne sont même pas retranscrites par écrit et au moins la moitié sont menacées de disparition dans les décennies à venir.
C'est vraiment peu pour un droïde comme C3PO.

Est-il possible d'avoir un robot qui traduit pour nous :
- pendant des conférences,
- pendant des visites guidées dans un tout petit musée (n'ayant pas les moyens de prendre quelqu'un de bilingue),
- pendant un voyage à l'autre bout de la planète, dans une langue locale parlée uniquement sur place.

Un tel compagnon serait une aide à la mobilité, à l'ouverture culturelle et au voyage.
Il y a quelques jours, Microsoft a dévoilé son projet de traduction instantanée : Skype Translator. Ce n'est pas le premier du genre, mais c'est le plus récent et sans doute le plus abouti si l'on en croit leur vidéo.
En seulement quelques clics et à des milliers de kilomètres de distance, un anglophone peut communiquer avec une germanophone. Rien de neuf me direz-vous, sauf qu'ils ont parlé chacun dans leur propre langue.


L'interlocuteur s'exprime, puis, à peine une seconde ou deux plus tard, la traduction est faite et lue en temps réel par un logiciel de lecture vocale. De plus, les sous-titres s'affichent aussi en bas de l'écran.
La démonstration a été concluante, même si le procédé n'est pas encore parfait.
Créer un traducteur universel, c'est combiner deux technologies en développement depuis des décennies : la traduction et la reconnaissance vocale. Skype Translator est un grand bon en avant vers la traduction simplifiée et c'est surtout une façon de ne pas se laisser dépasser par la concurrence (très active dans ce domaine).
Le PDG de Microsoft, Satya NADELLA, met en avant les 300 millions d'utilisateurs de Skype et les 2 milliards de minutes de conversations quotidiennes. Il décrit la barrière de la langue comme un obstacle à la connectivité et la productivité humaine. Confiant, le PDG explique que ce ne sont là que les débuts prometteurs et qu'avec ce type de projet, Microsoft fait de la recherche fondamentale.

Vous avez envie de faire le tour du monde ? Ajoutez un peu de nanotechnologie et 5 ou 10 ans de développement supplémentaire, je vous laisse imaginer ce que pourrait donner ce genre de "joujou" en version portable... ou en version autonome, comme C3PO !

En attendant, rendez-vous à la fin de l'année pour pouvoir l'essayer par vous-même. Le Traducteur Skype sera disponible sous forme d'application pour Windows 8, dans sa version bêta.
Page suivante >>
Autres articles
 
Forum
 
Envie de discuter de cet article ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité