StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Mandalore l'Ultime
Ascension
 
Mandalore l’Ultime était un chef de guerre mandalorien issu de l’espèce des Taungs, comme tous ses prédécesseurs. Il doit sa notoriété aux Guerres Mandaloriennes, meurtrier conflit qu’il déclencha en 3 976 avant la Bataille de Yavin contre l’Ancienne République. Successeur de Mandalore l’Indomptable, il instaura une nouvelle organisation militaire au sein des forces mandaloriennes et mit au point une toute nouvelle forme de stratégie de conquête. Ce nouveau mouvement, dont les partisans se faisaient appeler Néo-Croisés, remplaça progressivement l’ancienne force de frappe du précédent Mandalore, les Croisés. Respectés par ses troupes, Mandalore l’Ultime était ambitieux, machiavélique et savait s’entourer de stratèges hors-pair, tels que Cassus Fett. Il fut le premier à incorporer des guerriers d’espèces, de cultures et d’horizons différents parmi les Mandaloriens de pure souche. Son surnom en Mando’a était Te Ani’la Mand’alor.

L’enfance de Mandalore l’Ultime nous est totalement inconnue. Les premiers récits le concernant remontent à Grande Guerre des Sith, durant laquelle il fit ses preuves en tant que guerrier et stratège. Lorsque la guerre s’acheva et que Mandalore l’Indomptable trouva la mort sur la lune de Dxun, Mandalore l’Ultime fut le premier à découvrir le cadavre du défunt et s’appropria son casque. Comment le voulait la tradition mandalorienne, il devint dès lors Mandalore et prit le surnom que nous connaissons déjà tous.

Conscient de l’affaiblissement militaire subit pendant cette guerre, il trouva là l’occasion de mettre en place un nouveau mouvement militaire, plus organisé et plus puissant : les Néo-Croisés. Pour la première fois une hiérarchisation militaire se mit en place, Mandalore restant le chef unique. De nouveaux soldats étaient recrutés de toutes parts, quelques soit leur espèce et leurs origines culturelles, pourvu qu’ils jurent allégeance au Mandalore et à la culture mandalorienne. Au début du mouvement, Mandalore avait encore sous ordres une bonne majorité de Croisés. Tandis que les Mandaloriens se remettaient de la Grande Guerre des Sith, Mandalore l’Ultime se projetait déjà vers une nouvelle guerre ambitieuse : conquérir les mondes de la République.

En 3 976 av. B.-Y., il commença par attaquer des mondes de faibles importante au-delà des planètes contrôlées par la République. Il y construisit de nouvelles bases, recruta de nouveaux soldats, asservit de nouveaux esclaves et consolida ainsi son pouvoir. Les forces Néo-Croisés prirent aussitôt une importante considérable et finirent par dominer largement en nombre les Croisés au fur et à mesure du conflit. Mandalore l’Ultime imposa également une standardisation des armures, réforme militaire rompant avec l’ancienne armée traditionnelle mandalorienne qui regroupait en masse des nomades indépendants aux équipements très personnels. Plusieurs parmi eux, comme Rohlan Dyre, se posaient des questions quant à la finalité de la guerre et aux stratégies employés par leur Mandalore. Par ailleurs, la passivité de la République face à cette conquête mineure qui ne les concernait pas donna tout le temps à Mandalore pour préparer minutieusement sa grande offensive.
Il est à noter que pendant cette période, il donna son accord à un scientifique mandalorien, Demagol, de réaliser des recherches spécifiques sur la Force. Celui-ci souhaitait depuis toujours l’utiliser sur les soldats Mandaloriens pour créer des Chevaliers Mandaloriens. Mandalore lui attribua un complexe scientifique sur Flashpoint, une planète des plus inhospitalières mais très secrète.

Destructeur et cruel, il organisa également la bataille de Serrocco où il fit envoyer massivement des armes nucléaires : la surface de la planète se transforma en un désert de désolation. Autre génocide provoqué par le Mandalore : le massacre des Cathars lors de la Bataille de Cathar, qui engendra l’extinction totale de la population.
Les Guerres Mandaloriennes
 
Mandalore l’Ultime provoquait de plus en plus la République, notamment en attaquant des mondes aux frontières républicaines. Mais sa véritable invasion débuta avec la conquête éclaire de la planète Onderon. Il mena ensuite une brillante bataille contre la flotte républicaine en orbite de la planète Vanquo. La République fut prise au dépourvu et rien ne semblait pouvoir arrêter l’avancée mandalorienne. D’autant plus que l’Ordre Jedi avait décidé ne pas prendre par au conflit. Seul une poignée de Jedi désobéissants, les Revanchistes, vinrent s’opposer à Mandalore l’Ultime au début de la guerre sous le commandement du Jedi Revan.

En plein période de confrontation, le Seigneur Adasca, gouverneur d’Arkania et dirigeant d’Adascorp –gigantesque vaisseau médical – invita les principaux chefs de guerre à négocier une offre des plus alléchantes. Après avoir retrouvé son ancien employé Gorman Vandrayk, il put contraindre de nouveau ce dernier de finir le projet qu’il avait entamé il y a bien des années : contrôler les Exogorths, de gigantesques vers de l’espace pouvant dévorer des mondes entiers. Sous l’impulsion d’Adasca qui voulait assurer la venue de son invité, ce fut Rohlan Dyre – qui à cette période était considéré comme mort et qui était présent sur le vaisseau –contacta Mandalore. A la fois surpris et intéressé, Mandalore accepta la requête et se présenta sur le vaisseau de l’Arkanien. En réalité, Mandalore avait eut à faire à Demagol, qui se faisait passer pour Dyre qui était en fait prisonnier (voir fiche de Démagol). Lorsque Mandalore se retrouva face au Mandalorien qu’il croyait être Rohlan, il eut la clémence de lui proposer une nouvelle armure standardisée, de façon à ce que l’armure Croisée du mandalorien se soit plus reconnue. Car Dyre, surnommé le « Poseur de Question », avait souvent fait défaut au Mandalore avec toutes ses interrogations personnelles. Mandalore souhaitait laisser à tout prix les Mandaloriens croire à sa mort.
Parmi les autres négociants : Alek Squinquargesimus, Jedi revanchiste qui sera plus tard connu sous le nom de Malak et l’Amiral Karath, du camp républicain. Les négociations semblèrent tourner en faveur du Mandalore, mais la rébellion d’un prisonnier d’Adasca, Zayne Carrick, vint semer la zizanie. Allié à Vandrayk, lui et ses acolytes présents à bord, dont le faux Rohlan, déclenchèrent une bataille à bord d’Adascorp. Gorman, censé présenter ses Exogorhts aux chefs de guerres, retourna quant à lui ses vers de l’espace contre le gigantesque complexe médicale après s’être assuré que ses amis étaient en sécurité. Mandalore parvint à s’enfuir, sans avoir eu l’occasion de s’approprier cette arme redoutable, emmenée par la suite au fin fond de la galaxie par Vandrayk.

Mandalore repris le cours de la guerre et envoya son second, le Maréchal Néo-Croisé Cassus Fett, mener une brillante conquête sur Taris. Cette victoire porta un coup dur à la République qui malgré son courage se voyait déjà perdre la guerre. Alors que rien ne pouvait arrêter l’avancée mandalorienne, l’Ordre Jedi, resté jusqu’alors neutre, décida d’entrer en action. De nombreux Jedi rejoignirent ainsi le long combat déjà mené par Revan. Mandalore l’Ultime, qui pourtant s’était préparé à cet engagement inévitable, ne put déjouer la fine stratégie du Revanchiste qui petit à petit repoussait ses forces. La République reprenait le dessus, malgré les efforts démesurés de Mandalore l’Ultime et Cassus Fett.
En 3960 av. B.-Y., cette série de combats aboutit à une ultime bataille : la Bataille de Malachor V, au cours de laquelle Mandalore et Revan s’engagèrent en duel. Défait, Mandalore y trouva la mort. La République remporta alors la guerre et cet évènement marqua un point d’arrêt aux guerres mandaloriennes. Les Mandaloriens se retirèrent du conflit, une nouvelle fois grandement affaiblis et dispersés.

Des années plus tard, Canderous Ordo devint le successeur de Mandalore l’Ultime sous l’appellation de Mandalore le Sauveur. Paradoxalement, celui-ci aura été amené à s’allier à la République lors de la Guerre Civile des Jedi.

Dossiers associés
 
L'Encyclopédie de l'Ancienne République    Le Dossier Mandalorien - Te Mandokar   
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 09/08/2011
Rédacteur(s) : Krail
Mise en page : Ares

Sources

  • Comics KOTOR
  • KOTOR Campaign Guide
  • Wookieepedia

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du personnage par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Mandalore l'Ultime. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum suggestions ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche a été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité