StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Star Wars Mythmaking - Behind the Scenes of Attack of the Clones
  • Genre Art of... Making of...
  • Auteur(s) Jody Duncan
  • Synopsis : Ce livre est riche en illustrations, parfois inédites, est riche en informations sur la fabrication de cet Episode II, est riche en anecdotes. Bref, tout ceci permet d’avoir une lecture agréable sur les différentes façons de tourner une scène que ce soit une séquence d’action, ou un dialogue entre personnages. On voit ainsi les départements artistiques qui ont été utilisés pour visualiser les idées de George Lucas. Et malgré la place importante prise par le numérique, les maquettes ne sont pas rares ainsi que certains décors.
    Voilà, si vous voulez savoir comment les scènes de l’Attaque des Clones ont été mises en place, ce livre est pour vous.
  • Note du staff SWU
     (70 % - 1 commentaire)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
     (70 %)
    Ce qui est intéressant, c’est que l’auteur a voulu décrire les éléments fondateurs de plusieurs scènes, non pas en suivant scrupuleusement le scénario mais en abordant les scènes apparaissant sur chaque planète visitée par nos héros préférés. Du coup, on commence par un 2 chapitres sur Coruscant, suivi de Naboo et de Kamino, continuant sur Tatooine pour finir sur 2 chapitres sur Geonosis, lieu d’une grande bataille où on a pu enfin voir des tas de Jedi en découdre avec des droids.
    On suit la trame du scénario en s’arrêtant sur certains détails pour en connaître la conception et la façon de l’intégrer dans l’histoire.

    Mais avant d’attaquer le vif du sujet, on débute par un petit chapitre se focalisant sur la travail en amont au Skywalker Ranch où différents artistes de talent ont mis sur papier les visions de George Lucas et ont commencé à préparer par des storyboards les plans des futures scènes importantes du film. Chaque personnage, alien ou autre véhicule a vu sa morphologie évoluer selon les décisions de Lucas.

    Puis on attaque un gros morceau avec Coruscant avec la scène d’ouverture, les appartements de Padmé et l’attaque pendant son sommeil. On note quelles sont les relations entre les personnages principaux. On nous explique les raisons d’un choix entre un décor réel ou un décor numérique, on nous explique le pourquoi d’une certaine chasseuse de prime, de la réalisation des bestioles numériques, on nous explique la conception de plusieurs R2-D2 selon ce qu’il à faire sur le plateau de tournage.
    L’autre partie sur Coruscant se focalise sur la ville et ses bâtiments lors de la course poursuite puis dans les lieux remarquables comme le night club et le restaurant de Dex. Pour faciliter la modélisation des lieux par les équipes des effets visuels, une carte a même été établie avec le trajet des speeders. Et il en est de même avec le Temple où certains éléments de décor ont d’abord été construits sous forme de maquette avant de se retrouver sur un écran d’ordinateur.

    Le chapitre sur Naboo revient à une façon de tourner un peu à l’ancienne avec des vrais décors servant de base comme le lac de Côme pour la résidence de la Reine Amidala. Evidemment, le numérique n’est pas loin quand il s’agit de shaaks broutant dans les prairies. On découvre pas mal de photos de cette région d’Italie.

    On ne peut pas en dire autant de la partie se passant sur Kamino où apparemment la pluie n’était pas q’un programme informatique concernant les scènes en extérieur, si on peut dire ça comme ça. Seuls quelques supports ont été fait en "dur" comme la plate forme où est posé le chasseur d’Obi-Wan. On nous parle entre autres de la difficulté des acteurs à énoncer leur dialogue face à des partenaires fictifs malgré des répétitions avec des techniciens pour connaître la direction du regard.

    On est de retour sur Tatooine avec plusieurs prises de vue chez la famille Lars, dans les mêmes lieux que lors du tournage de l’Episode IV en Tunisie. Voilà un lien avec la Trilogie Classique. Certains acteurs avaient vraiment l’impression de ressentir l’essence de Star Wars en ces lieux. Mais toutes les scènes n’ont pas été tournées là-bas. Le périple de Anakin pour retrouver sa mère a été mis en boite en Australie sur les plateau de tournage.

    Geonosis est aussi un gros morceau avec les catacombes et les fonderies. D’énormes maquettes de plusieurs mètres ont été fabriquées pour représenter l’architecture de la civilisation des géonosiens. Par contre pour ce qui est des scènes dans les chaînes de montage de droides de combat, les acteurs n’avaient pour décor que des écrans bleus. Tout étant ajouté de façon, encore une fois, numérique en postproduction par les infographistes. Et c’est pareil pour la scène dans l’arène où pas grand-chose n’était physique sur le plateau de tournage.
    On termine notre tour d’horizon des planètes avec la méchante bataille qui fait l’élément déclencheur de la Guerre des Clones. Là aussi, beaucoup d’écrans bleus, à part pour les interactions entre les personnages comme dans la canonnière en chasse contre le comte Dooku dont l’habitacle était réel. La grande majorité des Jedi ont été filmés séparément pour être ensuite incorporés dans différents plans de combats.

    Le dernier petit chapitre s’attarde un peu sur la postproduction avec l’enregistrement de la musique par John Williams évidemment. Et, bien sûr la majeure partie du temps est réservée à l’ajout de tous les plans numériques. Ce qui est intéressant, c’est de voir l’évolution d’une séquence qui devient de plus en plus détaillée dans sa structure.

    Finalement, cet ouvrage permet d’en savoir beaucoup plus sur la façon dont cet Episode II a été tourné et que malheureusement, enfin pour moi, la place croissante prise par le numérique fait perdre un peu la magie ou le mythe sur ce genre de films. Car maintenant, quand on se demande comment une chose a été faite, la réponse est souvent, par ordinateur. Malgré cela, il y a beaucoup d’images qui accompagnent le texte.

    jedi-mich
SWU fan database
 

Statistiques globales

4 membres le possèdent (qui ?)
3 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité