StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
L'affaire Constancia
 
     (75 %)

    Petit rappel historique tout d'abord :

    The Constancia Affair a été la seconde incursion de Star Wars dans le domaine de la bande dessinée deux ans environ après la série Marvel commencée en 1977 juste avant la sortie du premier film. On a ici affaire à un comic-strip du dimanche, et non un comic-book classique. Les différences principales sont : son format (une seule page), sa périodicité (chaque page est successivement publiée chaque dimanche), et le médium de publication (ici, dans les pages d'un journal quotidien : Le L.A. Times). Un comic-strip se fabrique donc d'une manière assez différente d'un comic-book, notamment au niveau du scénario, l'auteur devant parfois se répéter d'une page à l'autre pour rappeller certains éléments de la semaine passée au lecteur.

    Cette histoire de 18 planches, originellement non-titrée et publiée en alternance avec les strips des autres jours de la semaine qui forment eux le story-arc The Gambler's Quest, met en scène C-3PO, R2-D2, Luke, Han et Chewie autour de la planète Constancia dont certains habitants ont appris à développer des facultés de télépathie, ce qui intéresse beaucoup l'Empire. Le scénariste et dessinateur est Russ Manning, un homme d'expérience dans le domaine du comic-book mais également du comic-strip puisqu'il s'était chargé précédemment du strip Tarzan. Nous avons donc affaire à une histoire qui tient la route. Mais n'attendez pas que celle-ci s'insère dans la continuité Legends car, à proprement parler, la simple notion de "continuité" était à l'époque du domaine du phantasme. Dès la première page on rentre en contradiction avec L'Empire contre-attaque ! Ce n'est donc pas de ce côté qu'il faut chercher l'intêret de ce récit mais bien dans le côté Pulp et Sérial des comics chers à George Lucas, ceux-là même qui lui ont servi de sources d'inspiration pour créer Star Wars.

    Côté dessins, Manning maitrise très bien son art. Bien sûr, les délais relatifs à la publication hebdomadaire le forcent à faire l'économie du fond sur certaines cases mais son dessin reste par ailleurs très détaillé et malgré (ou plutôt à cause de) quelques défauts de perspectives et de proportions inhérents à son style, tout ceci dispense un charme fou ! J'en suis pour ma part très fan !

    Une lecture à recommander donc, pour tout afficionado de Vintage et tout fan désireux de creuser la genèse des comics Star Wars !

    N.B.: Cette histoire est restée longtemps impossible à lire sur papier dans sa version complète, jusqu'à sa réédition en 2017 par Marvel. Elle avait cependant été rééditée partiellement par Dark Horse en 1998 sous la forme d'un one-shot gratuit intitulé The Constancia Affair. C'est de cette époque que date son titre.

     

     



    + Les plus

    - Manning sur Star Wars ! 

    - Les moins

    - manque parfois de finition
    - sans doute trop Vintage pour certains en 2018

Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

23 membres le possèdent (qui ?)
14 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité