StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
I’ll See You in the Throne Room
  • Titre original I'll See You in the Throne Room - Marvel Star Wars #89
  • Genre Comic-Book
  • Série Classic Star Wars - Marvel US (Vol. 40)
  • Univers Legends
  • Scénariste(s) Ann Nocenti
  • Dessins Bret Blevins
  • Couleurs Glynis Wein
  • Couverture Bret Blevins
  • Synopsis : Luke vient en aide à des révolutionnaires sur la planète Solay. Grâce à lui, ils parviennent enfin à renverser leur Roi. Malheureusement, la victoire est entachée par la mort de certains amis de Luke et il doit mener l’enquête pour débusquer les traîtres à la révolution. Plusieurs défis l’attendent, notamment celui de faire face à ses sentiments et au côté Obscur, et éventuellement le plus grand de tous, celui de faire face à la vérité derrière la traîtrise apparente.
  • Note du staff SWU
     (60 % - 1 commentaire)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
     (60 %)
    Luke


    Le premier mot me venant à l’esprit est « rafraîchissant ». Alors que l’on se dirige à priori vers un nouveau fill-in sans ambition, dès les premières pages force est de constater que le numéro vaut mieux que ça. Ann Nocenti nous offre une histoire simple qui s’approprie bien les archétypes mis en valeur dans le Retour du Jedi. Il est évident que le ton de l’histoire penche franchement vers le fantastique plutôt que vers la science-fiction, ce n’est pas la première fois (dans cette série et dans d’autres comics), mais à chaque fois on se demande si les auteurs maîtrisent vraiment bien leur sujet. Bref, au-delà de ce petit problème de forme, Nocenti s’est efforcée de développer des personnages (Raggold et Mary) dont la simplicité apparente est bien trompeuse. L’un comme l’autre nous réservent de bonnes ou de mauvaises surprises. La beauté et la gentillesse de Mary sont-elles trop belles pour être vraies ? Raggold est-il mort pour rien ? Existe-t-il une révolution sur une planète paumée qui se soit déroulée sans Luke Skywalker ces 20 dernières années ? Les réponses à ces questions pourraient bien vous surprendre. En tout cas, elles vont envoyer Luke dans une de ces quêtes dont il a le secret avec un schéma très classique : nouveaux amis, ennemis méchants, quelques cascades et coups de sabrelasers…

    Baston


    Côté dessins, ce numéro marque le passage de Bret Blevins sur la série. Son style contribue beaucoup au feeling fantastique qui se dégage de ce numéro. Heureusement, avec lui ce n’est pas un problème. Dans un genre bien différent, il enverra les Nouveaux Mutants de Marvel en Asgard quelques années plus tard. Il ne nous offre pas la représentation de Luke Skywalker que je préfère, surtout que son Luke au look très jeune s’avère en décalage avec les caractérisations plus « âgées » que l’on a à ce moment de la série. D’un autre côté, il nous offre une Mary vraiment très agréable, très beauté immaculée, ce qui s’accorde parfaitement avec son rôle dans l’histoire. La scène où elle se fait piétiner en est d’autant plus saisissante. Enfin, les scènes d’action de Blevins sont plutôt réussies à l’exception notable de la page d’ouverture où les poses des personnages sont assez mal foutues. Pas d’encreur pour accompagner Blevins, mais par contre on a la colorisation de Glynis Wein très régulière dans la qualité de ses prestations. Tout au plus peut-on lui reprocher des choix de couleurs un peu trop claires. Je serais assez critique envers la couverture qui part d’une idée simple et potentiellement impressionnante pour aboutir à une représentation assez grotesque.

    Dark Side


    Ce fill-in a la malchance de succéder à l’entrée en jeu de Lumiya. La différence entre une histoire jouant sur l’intensité dramatique de l’introduction d’un nouveau Sith, et ce gentil fill-in gentiment a du passablement excéder les lecteurs de l’époque qui venaient sans aucun doute de s’enflammer sur Lumiya. Cependant, ce numéro a le mérite de s’approprier la thématique du Jedi qui doit se méfier en permanence de ses émotions et du Côté Obscur, ce que Duffy aura très peu fait sur la fin de la série, et c’est bien dommage. Sur une note plus drôle, il est toujours très amusant de voir l’homme qui vient de faire tomber Palpatine et Vador trembler face à un scorpion. Au final, et connaissant le contenu des numéros suivants, on ne peut que recommander au lecteur d’apprécier ce petit fill-in car il va désormais devoir digérer un build-up assez laborieux avant de retrouver des épisodes où il se passe vraiment quelque chose.
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

25 membres le possèdent (qui ?)
18 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité