StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
La fièvre rouge
  • Titre original The Crimson Forever - Marvel Star Wars #50
  • Genre Comic-Book
  • Série Classic Star Wars - Marvel US (Vol. 21)
  • Univers Legends
  • Scénariste(s) Archie Goodwin
  • Dessins Walt Simonson
  • Encrage Tom Palmer
  • Couleurs Don Warfield
  • Couverture Tom Palmer
  • Synopsis : Alors que Luke tombe malade, atteint par une forte fièvre, Chewie se remémore une des ses aventures avec Han qui pourrait bien être en relation avec le mal qui afflige Luke. Leia et ses amis tentent alors le tout pour le tout pour sauver Luke et sont confrontés à une vieille connaissance qui a la vengeance dans la peau.
  • Note du staff SWU
     (55 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
     (60 %)
    Lando Leia Chewie


    Numéro anniversaire que Marvel a célébré comme il se doit au niveau du casting : Goodwin, Simonson, Williamson, et Palmer se voient offrir 39 pages pour marquer le coup. Quasiment un numéro double. Goodwin utilise l’artifice du flashback pour réunir tous les héros au sein de l’épisode, et notamment Solo qui est prisonnier de Boba Fett à ce moment là. Pour le reste, nos héros abandonnent leurs missions respectives pour se rendre au chevet de Luke Skywalker qui a été infecté par une mystérieuse maladie alors qu’il inspectait l’épave d’un Star Destroyer abandonné. Chewie se remémore avoir connu une expérience similaire avec Han Solo, ce qui donne au groupe une piste d’enquête. Enquête qui va les mener à mettre à jour une menace pour la galaxie tout entière, et un traquenard manigancé par une famille bien connue des lecteurs de la série Marvel, et dont la rancune coutumière atteint ici des sommets. Une histoire bien menée qui alterne le flashback et les séquences dans le présent bien rythmées. En dépit de certains détails du flashback qui apparaissent redondants avec les explications données dans les séquences « au présent », les rebondissements sont nombreux, les personnages bien cernés et c’est une histoire très agréable à lire.

    Star Destroyer


    Graphiquement, on est dans la veine de L’Empire Contre-Attaque. Williamson reprend exactement le même style, Simonson (dont j’aurais bien du mal à dire à quel moment il intervient) s’adapte pour travailler dans le style du premier nommé, et Palmer vient harmoniser tout ça. C’est très fin, les personnages sont plutôt expressifs, l’ambiance est la même que dans l’adaptation du film. Bref, ça colle assez bien à du Star Wars. Dommage que Warfield ne soit pas aussi doué que Wein au niveau de la colorisation. Son travail est sobre, mais n’apporte pas autant que celui de sa collègue. Enfin, la palme revient à la couverture de Palmer qui est vraiment superbe. Une de mes préférées, bien dans l’esprit des poster des films. Et on lui pardonne aisément de mettre en scène des personnages qui n’ont rien à voir avec l’histoire.

    GroupeEn conclusion, malgré les qualités de l’histoire, il faut constater que ce numéro, plus que tout autre puisqu’il célèbre un anniversaire, manque d’envergure. On est en droit à s’attendre à une liaison directe avec les évènements du film, avec la Rébellion en difficulté et pas seulement Luke, avec des impériaux et du Darth Vader au lieu d’une carcasse de Star Destroyer et la fin d’un plot propre à la série. Concernant les personnages, une petite remarque et une grosse frustration : tout d’abord, il est étonnant de trouver une astuce de narration pour faire revenir Han alors qu’on se prive de Luke dès les premières pages, ensuite le traitement de Chewie est vraiment gonflant. Il est encore moins présent que les droïdes dans la série, il fait habituellement tapisserie, et pour une fois qu’il est mis en avant comme narrateur du flashback, c’est pour mieux l’ignorer dans le reste du numéro…
  • 14/07/2017
     (50 %)  •  Langue : VF
    Episode à tiroirs pour ce numéro 50, avec flashback au milieu de l'histoire qui permet de revoir ce bon vieux Han qui manque quand même un peu à tout le monde. Une mystérieuse maladie d'une origine inconnue tue des équipages entiers et même Luke a été infecté sans pour autant avoir trépassé (la Force toussa...). Bon disons-le tout net : pour un numéro augmenté, on s'ennuie quand même pas mal ! Les dessins ont beau être réussis, le scénario est plat, désespérément. Je lui mets la moyenne parce qu'on revoit Domina Tagge et pour les dessins...
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

31 membres le possèdent (qui ?)
24 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité