StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Tales #11
  • Genre Recueil de comics
  • Série Star Wars Tales
  • Univers Legends
  • Couverture Kilian Plunkett
  • Synopsis : Il n’est pas facile d’être Han Solo... Un jour il gagne le Faucon Millenium des mains de son pote Lando, et le lendemain il est poursuivi à travers toute la galaxie par Boba Fett et Darth Vader. On dirait que Han est toujours dans les ennuis jusqu’au cou, mais ce n’est rien qu’un gars plein de ressources comme lui ne puisse gérer. Ce numéro se focalise sur M. Solo à travers différentes aventures, dont une excellente sur la jeunesse de Han par Jan Duursema. L’aventure et la folie sont une fois de plus au rendez-vous.
  • Note du staff SWU
     (78 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (85 % - 2 commentaires)
     (80 %)
    Prey
    Scénario : Kia Asamiya
    Dessins : Kia Asamiya
    Couleurs : Dave Stewart

    la jeunesse


    L’histoire se déroule 1 an avant la bataille de Yavin.
    Asamiya, très à la mode à l’époque aux Etats-Unis, vient nous livrer sa version de la fuite Solo des rangs de l’Empire. Je trouve ça toujours aussi surprenant de voir Tarkin donner des ordres à Vader, ou encore de voir Vader se lancer lui-même dans les basses besognes. A part ça, tout le parallélisme entre les méthodes de Fett et celle de Vader est plutôt brillant, avec en ligne de fond la fameuse « chance de Solo » célèbre d’un bout à l’autre de la galaxie. Le déroulement est bien rythmé avec toute la partie centrale du récit muette sans que cela soit gênant. Ce qui prouve bien que le scénariste en BD, c’est aussi affaire de savoir quand parler et quand se taire et laisser les dessins parler à sa place.
    Côté dessins, la mangaka laisse parler son style avec des personnages assez massifs. La mise en scène de l’action naturellement puissante comme le veut le style désormais mondialement connu. Encore une fois, chaque genre doit garder ses spécificités mais il faut reconnaître que ce genre de percée du manga est toujours rafraîchissant.

    In the Beginning
    Scénario : Garth Ennis
    Dessins : Amanda Connor
    Encrage : Jimmy Palmiotti
    Couleurs : Todd Broeker

    Han et Chewie


    L’histoire se déroule 3 ans avant la bataille de Yavin.
    Ennis met en scène une partie de sabaac mythique pour tous les fans de Star Wars. Il évite l’écueil de nous délivrer toute la partie pour simplement se focaliser sur sa conclusion. Et en conservant l’anonymat des protagonistes jusqu’aux ultimes cases, il réussit à accrocher le lecteur de forts belle manière qui est sur le cul d’avoir assister à la fin de LA partie de sabaac.
    Les dessins de Amanda Conner passent au second plan. Ils n’ont rien d’extraordinaire, si ce n’est la dégaine plutôt fun (car très ringarde) de nos 3 héros. On saluera le travail de Palmiotti qui encre pas mal d’histoires de ces Tales avec son talent habituel, et de même les couleurs de Broeker qui donnent à cette histoire de bar une ambiance bien spéciale.

    The Princess Leia Diaries
    Scénario : Jason Hall
    Dessins : Chris Brunner
    Couleurs : Dave Nestelle

    LeiaL’histoire se déroule 34 ans avant la bataille de Yavin.
    Hall nous conte la jeunesse de Leia avec brio, tant sur le fond que sur la forme. Tous les sentiments y sont : de la joie à la tristesse, des moments d’insouciance aux périodes plus dramatiques. Il n’a pas non plus négligé le background qui vient d’autant plus renforcer la force de l’histoire. Ainsi le renvoi de Leia à Luke, chacun se cherchant à leur manière, est le moment le plus touchant selon moi. La présence de Winter ou des fameuses tantes sont d’autres références appréciées.
    Brunner revient après son histoire de Tales #3. Son style colle bien au style du récit. Il est suffisamment enfantin pour rendre correctement toutes les scènes de la jeunesse de Leia sans avoir à tomber dans la caricature typique des récits pour enfants.

    Tall Tales
    Scénario : Scott Allie
    Dessins : Paul Lee et Brian Horton
    Couleurs : Dave Stewart

    Solo


    L’histoire se déroule 11 ans après la bataille de Yavin.
    Encore une histoire de bar ou quelques bons à rien nous livrent leurs versions vaseuses des aventures de nos héros. Tout ça est bien marrant, ça l’est encore plus avec le retournement de situation final.
    Rien à signaler sur les dessins, c’est pas mal, sans plus. Assez simples, sans chichis. Dave Stewart fait une mise en couleur très très simple également.

    Ghost
    Scénario : Jan Duursema
    Dessins : Jan Duursema et Dave McCaig

    QuinlanL’histoire se déroule 12 ans avant la bataille de Yavin.
    Duursema s’éclate en mettant en scène la rencontre improbable de deux icônes de l’univers Star Wars. Dommage que les développements de l’histoire aient été limités par le nombre de pages car le choc des personnalités d’un Quinlan en fin de route et d’un Han au début de la sienne. A travers eux, c’est aussi la jonction de deux époques aux valeurs opposées qui se fait. L’histoire n’ayant pas encore été rendue caduque par les évènements survenus depuis, elle nous laisse espérer que l’on pourra en voir beaucoup plus dans un futur proche.
    Pour la partie graphique, le travail très proche réalisé par Duursema et McCaig nous offre des planches formidables. Le trait de Duursema a déjà été plus détaillé mais le travail sur les textures et les couleurs est très fourni. Le meilleur exemple de cette réussite, c’est le vieillissement de Quinlan Vos. Il est visible sur ses traits et sa peau tout en restant très naturel. C’est un effet très difficile à obtenir.

    Conclusion
    Un numéro qui brille surtout par l’action. Entre la première et la dernière histoire, on peut dire que c’est de la bonne et que ça décape. Entre ces deux très bonnes injections d’action, on alterne un moment mythique, une histoire gentillette et la dose (d’un autre genre cette fois) d’humour habituelle. Plunkett ne produit pas la meilleure couverture que j’ai vue sur Tales, et bizarrement son Han Solo rappelle beaucoup le style de Yu.
  • 13/05/2005
     (75 %)
    Prey: Vader et Fett se fracassent entre eux pour capturer Solo qui s'en sort toujours sans égratignures. de l'action et de l'action et j'aime bien ça.

    In the Beginning: trop court mais trop bon

    The Princess Leia Diaries: Leia qui passe de petite peste à une jeune fille plus mature mais qui continue à énerver Tarkin. Ca m'a fait ni chaud ni froid.

    Tall Tales: ca me rappelle les "on refait le monde" quand je vais au pub, une bonne histoire

    Ghost: Une histoire entre 2 persos connus et qui ne m'a pas vraiment plu. Même s'il ne faut pas tenir compte de la chronologie officielle quand on lit un tale, ici ça ne correspond pas du tout à ce qu'on sait sur Solo et les Jedi. bref cette histoire me dérange.
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

28 membres le possèdent (qui ?)
25 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité