StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Tales #09
  • Genre Recueil de comics
  • Série Star Wars Tales
  • Univers Legends
  • Couverture Jon Foster
  • Synopsis : Mesdames, Messieurs ! Filles et garçons ! Droïdes et Jawas ! Préparez-vous pour le combat du siècle ! A ma droite, atteignant le poids de 140 kilos, la terreur de Tatooine, le Seigneur Sombre de Sith, précédemment connu sous le nom de Anakin Skywalker... Darth Vader ! A ma gauche, 75 kilos de rage et de colère, un tueur de Jedi, l’annihilateur de Naboo, l’apprenti number one de Darth Sidious... Darth Maul ! Soyez certain d’être là le grand soir pour obtenir enfin la réponse à la question qui brûle les lèvres de tous : "Qui est le plus dur ? Vader où Maul ?" que le combat commence !

    Pour un temps à l’écran de seulement 15 minutes, une véritable renommée entoure désormais Darth Maul et elle est loin de s’éteindre. Il a été de très loin le personnage le plus réclamé par nos lecteurs. Comment faire ? Facile : en l’envoyant en découdre contre Darth Vader. Maul est vicieux, physique et primaire. Vader est concentré et calculateur... mais avec encore une très légère trace d’humanité. Tous deux ont succombé au Côté Obscur, tous deux sont ambitieux, mais selon la règle Sith, deux apprentis c’est encore un de trop !
  • Note du staff SWU
     (88 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (80 % - 1 commentaire)
     (95 %)
    Resurrection
    Scénario : Ron Marz
    Dessins : Rick Leonardi
    Encrage : Terry Austin
    Couleurs : Raul Trevino

    Maul Vs Vader


    L’histoire se déroule l’année de la bataille de Yavin.
    A croire que les scénaristes sont particulièrement inspirés avec Vader. On a démarré les Tales par une excellente histoire avec Vader et la Dark Woman, on poursuit avec Vader versus Maul ! Un stratagème monté rapidement par des adeptes Sith et l’action est lancée : apprenti contre apprenti. Le plus rageur n’étant pas celui que l’on croit. Le mix entre action et analyse des personnages est très réussi. Marz a réussi habillement à transformer le combat de Maul et Vader en procès de ce dernier. On a même le luxe d’un retournement en fin de combat.
    Côté dessins, Leonardi réalise une excellente prestation. Son style personnel retranscrit à la fois sans problème le punch nécessaire au combat et la haine des deux adversaires. Vader est bien sur moins expressif que Maul mais compense largement en étant très impressionnant sous les crayons de Leonardi. Une mise en couleur parfaite vient parachever l’ambiance très « dark side ».

    Lil’Maul in Hate Leads to Lollipops
    Scénario : Dave McCaig
    Dessins : Dave McCaig

    Lil MaulL’histoire se déroule 45 ans avant la bataille de Yavin.
    Sur cette courte histoire, McCaig transforme son coup d’essai en coup de maître. Seul aux commandes, le maître es-couleurs de Dark Horse nous démontre un sacré sens de l’humour sur un concept très cool, servi par des dessins eux aussi très funs. Un grand moment de rigolade, il fallait y penser.









    The Rebel Four
    Scénario : Jay Stephens
    Dessins : Jay Stephens

    Vader Von DoomL’histoire se déroule 1 an avant la bataille de Yavin.
    Jay Stephens réussit un pastiche « fantastique » des Quatre Fantastiques. Sa petite histoire est un clin d’œil parfait aux épisodes de Lee et Kirby. Tout y est : le style des personnages, les répliques, Vader en tyran latvérien plus vrai que nature. Seul souci : il faut être très familier des numéros de l’époque et de la première famille de super-héros pour comprendre toutes les références.
    Pour les dessins, il faut également connaître Kirby, mais ça c’est tout de même plus facile. Il faut aussi être familier de la grande tradition des couleurs « à points » pour comprendre la blague. Les plus jeunes lecteurs auront du mal, les plus anciens apprécieront tout l’esprit qui anime ces pages.










    Conclusion
    Une fois n’est pas coutume, alors que les Tales présente habituellement un recueil d’histoires relativement courtes, on a cette fois un récit imposant qui occupe quasiment tout le numéro : Resurrection. Et c’est un bonheur vu la qualité offerte par Marz et Leonardi. L’histoire se suffit à elle-même, elle ne traîne pas en longueur et le lecteur n’a pas ce léger sentiment de manque qui revient sur certaines histoires. Ce pavé est complété par deux courtes histoires très drôles et bourrées d’idées géniales. Sans hésitation, mon numéro préféré. Jon Foster parachève l’ensemble de son style habituel, plein d’énergie mais assez peu commun, sur une couverture mettant en scène Vader et Maul.
  • 13/05/2005
     (80 %)
    Resurrection : Ce tale n°9 vaut le coup d'être acheté rien que pour cette confrontation entre Vader et maul. Du beau travail. Magnifique

    Lil’Maul in Hate Leads to Lollipops: euh franchement, moi, ça ne m'a pas fait rire (même pas un léger sourire)

    The Rebel Four: Comme je ne connais pas du tout les comics auquels cette histoire se réfère, je ne peux apprécier toutes les subtilités.
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

34 membres le possèdent (qui ?)
30 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité