StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Tales #08
  • Genre Recueil de comics
  • Série Star Wars Tales
  • Univers Legends
  • Couverture Kia Asamiya
  • Synopsis : Jadis, après une longue journée de chasse, vous vous seriez installé autour d’un feu de camp pour écouter un vieil homme sage revêtu d’une peau d’ours vous surprendre avec ses histoires d’aventures et de magie. Malheureusement, nous ne sommes plus des chasseurs depuis bien longtemps et plus personne ne sait où est parti le vieil homme à la peau d’ours... Votre dernier recours est donc de vous tourner vers ce nouveau numéro de Tales vous offrant Darth Vader, Boba Fett, Luke Skywalker, Han Solo, Villie, et C-3PO pour vous aider à vous souvenir des choses importantes de la vie comme la tolérance et le respect des différences.
  • Note du staff SWU
     (75 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
     (75 %)
    Captain Threepio
    Scénario : Ryan Kinnaird
    Dessins : Ryan Kinnaird

    Danger


    L’histoire se déroule 2 ans après la bataille de Yavin.
    Sans avoir trouvé le concept de l’histoire très original, son déroulement est tout de même assez drôle. Les gags ou les situations sont assez typiques de l’esprit qui colle à C3PO. D’ailleurs, Lucas a utilisé le même stratagème dans l’arène de Geonosis avec un certain humour lors de l’inversion des têtes.
    Kinnaird s’en sort très bien aux dessins. Ils sont soignés, avec une mise en couleurs de très bonne qualité, bien plus en tout cas que ce que l’on peut attendre d’une courte histoire humoristique.

    The One That Got Away
    Scénario : Andi Watson
    Dessins : Andi Watson

    Jabba à la doucheL’histoire se déroule 3 ans avant la bataille de Yavin.
    Une idée très originale : l’étude sociologique chez Jabba. La narration à la première personne de la jeune étudiante ponctuée de toutes ses réflexions terre à terre est très rafraîchissante. Les nombreux clins d’œil au retour du Jedi sont bienvenus. Au final, tout est bien qui finit bien pour ce personnage innocent. Le contraire aurait été dommage.
    Je n’accroche pas du tout au concept art de cette nouvelle. Question de goût certainement. C’est dommage bien que ça n’ait pas nuit non plus à mon plaisir. Si on ne lit pas des choses originales dans les Tales, où le fera-t-on ?

    The Secret Tales of Luke’s Hand
    Scénario : Henry Gilroy
    Dessins : Dario Brizuela
    Couleurs : Cara L. Neice

    Le Pied de lL’histoire se déroule 15 ans après la bataille de Yavin.
    L’idée est excellente. Cette relecture par l’absurde des aventures de l’Empire Contre-Attaque et du Retour du Jedi est bourrée d’humour.
    La partie graphique est classique mais assure l’essentiel : une représentation visuelle aussi drôle et absurde que les idées originales de ce récit.












    Death Star Pirates
    Scénario : Henry Gilroy
    Dessins : Glen Murakami
    Couleurs : Don Skinner

    C3POL’histoire se déroule l’année de la bataille de Yavin.
    Un histoire sur laquelle j’ai bien du mal à rendre un jugement. Je n’ai pas trop compris si l’auteur souhaitait en venir à un point en particulier. Ensuite y a quasiment une scène d’un film réutilisée à chaque page. C’est assez incroyable. J’en suis encore à me demander si c’était volontaire, une espèce d’exercice de style.
    Graphiquement c’est la même. D’un côté, ce n’est pas du tout mon style. Bien trop dépouillé. Pourtant, dans ce genre, certains auteurs parviennent à faire passer beaucoup de choses sans abuser des détails dans leurs crayonnés et ici, par moment c’est le cas. Il y a également des jeux de couleurs intéressants.

    Bad Business
    Scénario : John Ostrander
    Dessins : Francis Portela
    Encrage : Howard M. Shum
    Couleurs : Dave Nestelle

    VillieL’histoire se déroule 30 ans avant la bataille de Yavin.
    Ostrander utilise un personnage de sa création, Villie, avec toujours autant d’humour. Villie est le type même du faux méchant - vrai looser, avec un égo de la taille d’une Etoile Noire. Ici comme toujours, ça lui joue des tours, d’un côté avec les femmes, de l’autre avec les droïdes. Et à la fin, en dépit de tous ses mauvais choix il arrive à s’en sortir et ne se remet absolument pas en cause. C’est ça Villie.
    Point de vue dessins, j’ai trouvé Portela assez commun. C’est bon sans vraiment sortir du lot. Son Villie manque vraiment de carrure par contre.








    Conclusion
    Un numéro déséquilibré. Quelques bonnes idées qui se distinguent par l’originalité ou l’humour, mais qui ne trouvent pas leur équivalent dans une bonne histoire d’aventure comme c’est le cas habituellement. Un numéro dispensable à mon sens et on touche du doigt le problème lorsqu’on est hors continuité : on ne capitalise jamais sur la reconnaissance du lecteur, on ne peut pas se permettre un numéro plus faible en se disant que le lecteur va continuer à suivre par habitude en attendant le mois prochain. La sanction est immédiate car le lecteur passe ce numéro pour découvrir autre chose, alors que par ailleurs il poursuit des séries sûrement plus mauvaises parce qu’elles sont dans la continuité. Les jolis paradoxes des comics...
    La couverture de Asamiya est terrible. Sans relation avec le contenu, mais elle joue parfaitement son rôle marketing. Si vous aimez, dirigez-vous vers les adaptations mangas des films.
  • 26/04/2005
     (75 %)
    - Captain Threepio : C-3PO héros malgré lui, on est habitué. Ressemble à un épisode des comics "Droids". J'ai pas vraiment accroché.

    - The One That Got Away : l'auteur s'est pi-têt inspiré d'un tale from the Jabba's Palace avec Melvosh Bloor qui parle également d'une tentative d'étude socio sur les Hutt mais là ça se termine mal.

    - The Secret Tales of Luke’s Hand : très original et décalé, ce Han Solo a vraiment de l'imagination

    - Death Star Pirates: BOF

    - Bad Business : Ah !! ce Villie qui ne se rend pas compte qu'il est très chanceux dans la vie, il doit avoir des gênes de chat (il retombe toujours sur ses pattes). une bonne histoire.
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

32 membres le possèdent (qui ?)
26 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité