StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Tales #07
  • Genre Recueil de comics
  • Série Star Wars Tales
  • Univers Legends
  • Couverture Francisco Ruiz Velasco
  • Synopsis : On a tous eu un jour sans ! Votre patron n’arrête pas de vous saoûler avec des demandes ridicules, votre prof vous harcèle pour récupérer votre dernier devoir, les gosses des voisins n’arrêtent pas de brailler ! Et bien échappez-vous de ces tracas quotidiens avec ce numéro de Tales. Rejoignez Boba Fett, Plo Koon et Micah Giiett, Yoda et Mace Windu et quelques illustres inconnus dans un univers où vous avez autant de chances de tomber sur un alien à trois yeux que sur un patron insupportable !
  • Note du staff SWU
     (88 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
     (85 %)
    Single Cell
    Scénario : Haden Blackman
    Dessins : Jan Duursema
    Encrage : Ray Krissing
    Couleurs : Dave McCaig

    NymL’histoire se déroule 33 ans avant la bataille de Yavin.
    Haden Blackman nous sert une histoire bien sombre, sur fond de piraterie. Bizarrement, les comics de la prélogie, sous l’impulsion de la série Republic, ont délaissé le space opéra typique pour aller vers des récits d’aventures avec des scènes d’action plus nombreuses et plus violentes. Ici Blackman reprend le personnage de Nym, pirate alien à la dégaine sympa développé pour le jeu vidéo Starfighter.
    Côté dessins, on retrouve Jan Duursema qui nous livre des planches à la hauteur de ce qu’elle fait sur Republic. En comparant avec son précédent numéro sur Tales, il apparaît également évident que son style gagne en assurance au fur et à mesure des numéros.







    Nerf Herder
    Scénario : Phil Amara
    Dessins : Francisco Hererra
    Encrage : Howard M. Shum
    Couleurs : Michelle Madsen

    Nerf Herder


    L’histoire se déroule 11 ans avant la bataille de Yavin.
    Un récit agréable, que l’on peut qualifier de déclinaison « moderne » de l’histoire de Luke en tant que jeune fermier coincer sur Tatooine. Le même fermier coincé, les mêmes aspirations à « s’échapper », et le même goût pour l’aventure. On s’attache assez facilement à ces personnages aux problèmes et aux comportements assez proches, que ce soit la jolie fille qui semble inaccessible, le copain faussement cool et pas très courageux, ou le droïde de compagnie un peu dans la lune.
    Comme pour le ton, les dessins sont résolument très « jeunes et branchés », à l’image de pas mal de comics lorgnant vers le manga. Sauf que, là où Carlos Meglia (Tales #5) faisait preuve d’un style très personnel, ici on reste dans un trait très commun. La mise en couleur est réussie.

    Jedi Chef
    Scénario : Randy Stradley
    Dessins : Francisco Ruiz Velasco

    Jedi aux cuisinesL’histoire se déroule 34 ans avant la bataille de Yavin.
    Une aventure humoristique de Plo Koon et Micah Giett. Stradley reprend ici le maître Jedi qu’il avait créé pour la mini-série Acts of War et développe la connivence développée alors avec Plo Koon. Les deux compères sont en virée dans la pègre de Ord Mantell et on se marre à chaque page. Stradley tourne en dérision, parodie ou détourne personnages et éléments de l’histoire. Sans avoir l’air d’y toucher, les deux Jedi sont de véritables pitres et les Hutts sont plus bêtes que nature.
    Les dessins de Ruiz Velasco sont à l’avenant de l’humour de Stradley. Avec un style très cartoon, ses personnages ont des bouilles rondes assez enfantines et des expressions qui font tout de suite sourire. D’un point de vue technique, on a la satisfaction d’avoir des dessins très soignés. Ce n’est pas toujours le cas sur ce genre d’histoires ou les artistes vont vite dans la caricature facile, avec un trait simplifié, et pour le coup ça donne envie de revoir Velasco.

    Outbid but Never Outgunned
    Scénario : Beau Smith
    Dessins : Mike Deoadato Jr.
    Encrage : Neil Nelson
    Couleurs : Dave McCaig

    Gunfight


    L’histoire se déroule 6 ans avant la bataille de Yavin.
    Ce récit met en vedette Boba Fett dans une histoire typique du dernier des Mandaloriens. Néanmoins, la chasse à l’homme conserve un certain suspense tout au long de l’histoire et l’ajout du « facteur féminin » apporte une touche originale. Cela reste tout de même assez paradoxal que les scénariste tentent systématiquement d’installer une ambiguïté chez un personnage que les fans aiment justement pour sa froideur inébranlable.
    Concernant les dessins, Deodato ne s’exprime pas vraiment. Il est capable de beaucoup mieux, surtout lorsqu’il s’agît de mettre les silhouettes féminines en valeur. Par contre, son découpage et sa mise en scène donnent un bon punch aux scènes d’action.

    Force Fiction
    Scénario : Kevin Rubio
    Dessins : Lucas Marangon
    Couleurs : Michelle Madsen

    Mace winduL’histoire se déroule 32 ans avant la bataille de Yavin.
    Retour de Rubio et Marangon avec un humour qui ne se dément pas. Cette histoire à la croisée des chemins entre Tarantino et Lucas est devenue un véritable standard au fil des ans. On se marre toujours autant, que ce soit par les effets parodiques ou bien les clins d’œils à des évènements à venir bien connus des fans. Tout est fait avec beaucoup d’esprit, les blagues et les paraboles ne sont pas crétines.
    Le style de Marangon ne bouge pas. D’un grand classicisme, on en lui demande de toute façon pas plus sur ce genre d’histoire.

    Conclusion
    Un numéro excellent toujours très équilibré entre action et histoires burlesques. Boba Fett et Deodato Jr. sont bien sûr les dignes représentants du premier style, avec Duursema et Nym qui s’alignent dans un style un peu plus sombre. Pour la partie humoristique, on est très gâtés en retrouvant les membres du Conseil Jedi dans des aventures absolument délirantes. Des situations inattendues dont on ne se lasse pas. Pour la couverture, Velasco met en scène un Boba Fett issu d’une histoire qui n’est pas la sienne. C’est rare mais peu importe, c’est très réussi.
  • 26/04/2005
     (90 %)
    - Single Cell : Une bonne histoire qui nous en apprend un peu plus sur un perso crée our un jeux vidéo. Il y a de l'action et encore des traîtres.

    - Nerf Herder : assez sympatoche, on se laisse aller à suivre les aventures de ce "Nerf Herder"

    - Jedi Chef: J'aime quand les Jedi utilisent leurs pouvoirs pour délirer.

    - Outbid but Never Outgunned : Boba Fett égal à lui même, implacable, et pourvu que ça dure.

    - Force Fiction : le mélange entre Pulp Fiction et Star Wars donne cette histoire qui reprend la scène du resto. Le plus marrant, c'est les clins d'oeil dissimulés en arrière plan. Vraiment très drôle.
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

30 membres le possèdent (qui ?)
25 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité