StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Il n'y a pas de peur
  • Titre original There Is No Fear - The High Republic #1-5
  • Genre Comic-Book
  • Série The High Republic (Vol. 1)
  • Univers Officiel
  • Année et période -232 (Haute République)
  • Scénariste(s) Cavan Scott
  • Dessins Ario Anindito
  • Synopsis :

    Avant la saga Sakywalker ! L'âge d'or des Jedi !
    Une nouvelle ère d'histoires Star Wars débute. Elle se déroule des siècles avant la saga Skywalker. Les Jedi sont à leur apogée, protégeant la galaxie tandis que des pionniers de la République explorent de nouveaux territoires. Alors que la Frontière se prépare à la consécration du majestueux Flambeau Stellaire, la Padawan Keeve Trennis fait face à un choix cornélien : achèvera-t-elle ses épreuves Jedi ou secourra-t-elle des innocents d'un désastre ? Des nouveaux Jedi ! Des nouveaux vaisseaux ! Des nouveaux ennemis à combattre !

  • Note du staff SWU
     (81 % - 1 commentaire)
  • Note des internautes
     (90 % - 1 commentaire)
     (81 %)

    Que ce soit côté VO ou côté VF, la Haute République a démarré sur les chapeaux de roue ! Le comics quant à lui a suivi son chemin jusqu’à aujourd’hui où il vient de clôturer son premier arc. Cette première histoire fait suite à l’inauguration de la Station du Flambeau Stellaire en présentant son lot de nouveaux personnages, qui devront eux aussi faire face aux menaces spécifiques de cette époque. Est-ce à la hauteur des romans de la période ? Suspense.

     

    Dessins : une simple fraicheur

    Comment qualifier ce nouvel artiste ? Sans forcément avoir une patte identifiable, il se démarque des dessins faits à la chaine par des artistes échangeables. On sent dans ses planches une véritable passion pour Star Wars, l’époque, et ses personnages. Les personnages, c’est l’endroit où on identifie pour la première fois un travail recherché. Les gros plans sur l’héroïne fourmillent de détails et d’attention. Des fois malheureusement, c’est au détriment de l’arrière-plan définitivement lisse et « propre ».

    Notons cependant que dans des endroits étriqués, comme les vaisseaux ou des lieux de combats, le côté anarchique ou bordélique arrive à transpirer même avec une colorisation très pop.

    Si les dessins ne vous sautent pas aux yeux, la couleur le fera. Comme pour montrer qu’on est dans un âge d’or de la République et des Jedi, ça brille, ça flashe, ça en jette. Un peu dommage d’avoir ce genre de couleurs lors de scènes tragiques ou plus macabres, mais le reste du temps c’est agréable.

    Enfin tous ces effets de lumière serviront un autre propos : le dynamisme des planches, et là-dessus on ne peut rien enlever à Anindito, il n’en manque pas !

    42/50

     

    Scénario : une introduction complète

    Pas de doute, on est dans la Haute République, les héros des romans y vont de leur apparition voire même jouent un grand rôle dans ce premier arc.

    On y suit principalement Keeve Trennis qui se retrouve face à un double mystère : l’attaque d’un croiseur mais aussi la disparition d’un.e Jedi. Bien évidemment tout est lié, que ce soit les traumas de certains, les menaces vues ailleurs ou encore le fameux espace Hutt.

    À la place de proposer une véritable histoire, cet arc va présenter les personnages (connus ou pas), en faire évoluer quelques-uns de manière radicale et introduire des éléments pour la suite. Notamment les Hutts qui semble-t-il auront un rôle à jouer.

    Rien de transcendant donc, on est typiquement sur un tome un de présentation, même si l’auteur veut, dans les vingt dernières pages, boucler un minimum son intrigue, ce qui occasionne l’utilisation d’une ficelle scénaristique un peu facile.

    Cependant, rien que pour nous permettre de voir pour la première fois certains personnages, vaisseaux, lieux des romans se passant dans cette période, le comics reste un véritable must have !

    39/50



    + Les plus

    - Keeve Trennis et son maître
    - Le dynamise des dessins
    - L’évolution d’un personnage

    - Les moins

    - Une fin un peu facile

La série
 
Univers
 
Ce livre fait partie de l'Univers Officiel Star Wars.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

33 membres le possèdent (qui ?)
20 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité