StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Join the Resistance #1
  • Genre Roman Junior
  • Série Join the Resistance (Vol. 1)
  • Univers Officiel
  • Année et période +34 (Nouvelle Grande Guerre)
  • Auteur(s) Ben Acker & Ben Blacker
  • Synopsis :

    Mattis Banz sait ce que cela signifie d'être un héros pour la galaxie, comme le légendaire Luke Skywalker, et lorsque la Résistance de la Générale Leia Organa le recrute pour lutter contre le maléfique Premier Ordre, il a finalement une chance d'accomplir son destin. Mais le reste de son escadron ne semble pas très prometteur. Bien sûr, il y a cette fille Zeltronne, Lorica, célèbre pour ses exploits face à de méchants contrebandiers, mais il y a aussi ce garçon des marais nommé Dec, qui semble aimer créer des ennuis ; le "frère" de Dec, un droide qui pense être un pilote ; Sari, dont l'imposante taille contraste avec sa douce nature ; et Jo, le leader du groupe plein de secrets. Comment Mattis est-il supposé être le prochain Poe Dameron alors que lui et ses équipiers passent plus de temps dans les ennuis qu'à voler dans des X-Wings ? L'équipe va devoir apprendre à traveiller ensemble lorsque les choses se corsent, ou alors ils n'iront nulle part...

  • Note du staff SWU
     (19 % - 1 commentaire)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
 
     (19 %)
    La critique spoiler de Lain-Anksoo

     

    Du Rebels version Résistance

    C’est ce qui saute aux yeux en premier quand on lit cette série, nous découvrons le personnage de Mattis qui n’est autre que celui d’Ezra (attention je ne dis pas qu’il possède la Force, quoiqu’on n'en sait rien car le personnage est persuadé qu’il la possède sans aucune preuve empirique de cela …) je dis juste que dans son idéologie de vie on retrouve Ezra. Il se retrouve donc embrigadé d’une manière assez surréaliste, donc d’un certain côté non réaliste (on reviendra sur cette notion de réalisme) au sein d’une escouade de la Résistance dans laquelle il va être formé à être un pilote (de même les X-Wing sur la couverture sont là pour faire joli, nos différents héros ne piloteront jamais dans ce livre).

    Nous avons donc une « cellule rebelle », une escouade d’ados au sein de cette cellule, des héros en devenir, il ne manquerait plus qu’un apprenti Jedi et on serait dans du Rebels. On croirait presque un pilote raté pour la prochaine série de Filoni.

    Révélations

    Le côté intéressant de ce livre, je pousserai même le vice en disant de cette série sans avoir lu les autres livres, ce sont ses personnages. En effet je pense qu’on lira davantage ces livres pour voir comment leurs histoires passées interagiront avec celle sans aucun intérêt des livres. Enfin je dis ça car c’est ce que les auteurs auraient dû faire. Mais comme on est actuellement dans une ère de l’imaginaire du tout tout de suite, on balance les révélations dès le premier livre. 

    C’est quelque chose de symptomatique de ces dernière années, par exemple dans les séries des années 90 et début 2000 les révélations sur les héros, leur passé etc. survenaient le plus souvent en fin de saison voir deux ou trois saison après. Aujourd’hui pour ne pas ennuyer le spectateur on balance tout ça dès le deuxième ou troisième épisode. 
    C’est triste mais on assiste à la même chose dans ce livre. On découvre dès ce livre que les faits d’armes de la Zeltron n’en sont pas, que le droide est un super pilote, on débloque dès ce tome les problèmes de langage du droide alors que ça aurait pu être marrant à suivre, et surtout dès ce tome on découvre le grand secret de Jo Jerjerrod, secret qui n’en est qu'à moitié un quand on voit son nom de famille. 

    Aucun réalisme

    Et c’est là qu’on voit toute l’étendue du problème. Des ados qui font des bêtises d’ados sur la base ultra secrète de la Résistance ça passe, la Résistance qui recrute « des gens biens » sur des planètes perdues pourquoi pas, qu’il y ait un énorme bouton qui coupe toute l’énergie dans toute la base (même les boucliers) on les pardonnera, on passera le coup du sarlacc et autres bestioles MAIS qu’un des personnage principaux, presque un officier, soit le fils de membre du Premier Ordre, que Leia et Ackbar le sachent et le laissent quand même utiliser le terminal de communication de la base de D’Qar pour parler chiffon avec sa famille ? Mais dans quel monde on vit !  

    C’est tout le problème avec ce livre, on ne note aucune incohérences avec d’autres œuvres mais on ne note également aucun réalisme. C’est un roman jeunesse dans un cadre qui ne l’est aucunement, même Rebels avait compris ça et a opéré une transition, les premières saisons sont centrées sur le Ghost donc pas grave si on dérape en étant trop jeunesse, or depuis l’apparition de grandes cellules de rebelles le ton de la série a mûri. Ici ce n’est pas le cas, on est dès le départ sur la base de la Résistance (enfin après des histoires de bagarres de cours de récré, littéralement) il serait donc intelligent d’en faire une histoire crédible à défaut de la rendre intéressante. 
    Ah si pardon, histoire de faire parvenir un peu de maturité : rien de tel que de tuer dès le premier tome un des adolescents, de préférence le plus casse pied…



    + Les plus

    Les personnages

    - Les moins

    Absence total de réalisme in Univers

La série
 
Univers
 
Ce livre fait partie de l'Univers Officiel Star Wars.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

6 membres le possèdent (qui ?)
5 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité