StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Episode VII - Le Réveil de la Force
     (85 %)
    Avant Propos 

    Avec SWU je me suis essayé à différents exercices, mais un domaine me semblait hors de ma portée de "critique littéraire" : celui des films. Dans un film il y a trop à juger, il a trop de domaines que je ne maîtrise pas (musique, effets spéciaux, réalisation…) c'est pour ça que je considère ma critique du film plus comme un avis qu'une véritable critique. Cependant avec cette novélisation j'estime qu'avant de juger les plus apportés par ce livre par rapport au film, je vais enfin pouvoir juger le scénario, pas le scénario d'Alan Dean Foster mais celui de l'ensemble des scénaristes du film. 
    Enfin on pourrait croire qu'il serait pertinent de critiquer la retranscription du film par Foster mais les dialogues étant les mêmes et les scènes décrites à l'identique de celles du film, je ne juge pas cela nécessaire. 


    I) Scénario 

    On va mettre les choses au clair, oui ce film, et donc ce livre, ressemble ou possède des similitudes avec l'Episode IV, mais ce côté ressort beaucoup moins à la lecture. En effet, sans le visuel de Abrams du film, on a beaucoup moins de scènes semblant "copier" un Nouvel Espoir. Cela ne montre t-il pas qu'il s'agit en fait d'un hommage au lieu d'un copycat ? 

    Ensuite viennent les personnages, petit défaut à ce niveau là. Dans le film, ceux-ci sont géniaux, attachants, drôles, et j'ose le dire parfaits. Que d'émotions en les suivant pendant plus de deux heures. Dans le livre, ça coince un peu car même si on découvre davantage de choses (on y reviendra dans la deuxième partie de la critique) les pensées et les émotions de tous sont beaucoup trop absentes. Dans un livre, qui est un format parfait pour ça, on est en droit de penser découvrir les sentiments de tout un chacun, mais hormis les émotions flagrantes qu'on a pu découvrir dans le film, il n'y en a presque aucune autre. On n'est presque jamais dans la tête des personnages, sans doute car à chaque paragraphe, le livre change de point de vue, d'un personnage à un autre. 

    On passe au déroulement de l'histoire. Il a beau être finalement très linéaire, ce qui est une très bonne chose pour un film, voire aussi un livre Star Wars, il reste beaucoup trop effréné. 
    On a plusieurs intrigues qui finalement s'enchaînent les unes après les autres, mettant de côté les précédentes jusqu'à résolution de la nouvelle. Par exemple : on met en stand by l'intrigue "recherche de Luke" pendant tout le film/livre le temps de libérer Poe, Rey, détruire Starkiller etc. Cela a pour conséquence de donner un côté trop dense à l'histoire. 
    On aurait aussi pu espérer dans le livre les temps morts absents du film, comme ces temps morts présents dans la prélogie et la trilogie pendant les voyages en vaisseaux par exemple, ce n'est pas le cas. Le seul temps mort que l'on a dans le film c'est au château de Maz, temps mort ponctué par une scène d'action supplémentaire dans le livre. 
    Pour faire simple au risque de répéter ce que j'ai dit à droite à gauche : "l'intrigue Starkiller" est de trop même dans le livre. Pourtant dans le livre, les scènes et dialogues supplémentaires aident à mieux faire passer certaines choses mais là non, ça sort toujours de nulle part pour finir en un claquement de doigts. 


    II) Novélisation 

    Il s'agit de la première vraie novélisation que je lis et donc que je juge. Cela fait sans doute de ma critique un argumentaire moins pertinent que celui de quelqu'un ayant lu l'ensemble des novélisations Star Wars et surtout celle de l'Episode IV, elle aussi de Foster 40 ans plus tôt ! Pour une première novélisation, j'ai adoré ! Un vrai plus, un vrai complément par rapport au film. J'ai même envie de dire : un indispensable complément par rapport au film ! 

    Toutes les informations, dialogues et scènes supplémentaires présents dans le livre sont sans doute présents dans un des guides sur le Réveil de la Force. Mais le véritable attrait à découvrir ces scènes dans ce livre, c'est qu'elles sont scénarisées et introduites dans l'histoire. 
    Elles sont tellement scénarisées et "jouées" par les acteurs qu'on croirait voir une scène du film. Ces dialogues sont si parfaits qu'on croirait ceux du film. De là découlent deux conclusions possibles : soit Foster a complètement saisit l'atmosphère et l'esprit du film, soit (et je pense que c'est plutôt ça) ces scènes ont existé à l'une des différentes étapes d'élaboration du film. Elles pouvaient être juste présentes dans le scénario du film, ou alors, ce que j'espère davantage, il existe un grand nombre de scènes supplémentaires à ce film. Aurons-nous une version longue ? Je croise déjà les doigts ! 

    Enfin, je le disais précédemment : on a plein de scènes et dialogues supplémentaires apportant des réponses. 
    Pas les réponses les plus importantes, sur les événements ayant conduit au film, mais des réponses par rapport aux événements se déroulant pendant le film. On sait donc par exemple comment Poe a quitté Jakku, ou comment marche la base Starkiller, pourquoi R2 se réveil, ou encore qui était la fille sur le balcon de la planète Hosnian Prime et ce qu'elle faisait là etc. 

    On découvre donc tout cela de deux manières différentes. Soit le temps d'une scène supplémentaire suivant un personnage bien particulier, soit avec des dialogues "prolongés" pendant certaines scènes du film. Dans le film, la caméra se coupe et on change de scène, dans le livre on prolonge une scène le temps de quelques lignes de texte en plus. 


    En résumé ? Même si je suis fan de littérature Star Wars et j'aime que celle-ci soit complémentaire et indispensable au(x) film(s), j'estime que ce livre est ce à quoi le film aurait dû être dans sa monture final… Un film de trois heures.

    + Les plus

    Scènes et dialogues supplémentaires 
    Les personnages 
    Les anciens héros sont plus présents (sauf un, logique)

    - Les moins

    Pas encore assez d'émotion 
    Pas de temps mort pour relâcher la pression
  • 25/12/0215
     (77 %)
    Cela devient une habitude : à chaque film Star Wars sa novélisation. Pour cet épisode VII, Alan Dean Foster a repris du service, après avoir écrit la novélisation d’Un Nouvel Espoir et les deux romans Splinter of the Mind’s Eye et Tempête Intergalactique. Alors ça donne quoi ? (Attention, présence de quelques spoilers mineurs sur le film.) 


    I) Le film, mais pas seulement 

    Lorsqu’on lit une novélisation, on attend une certaine plus-value, quelque chose de plus que le simple portage du film sur papier. Un peu comme ce qu’avait fait Matthew Stover sur La Revanche des Sith. 

    Et on peut dire que c’est très réussi ici puisque Foster nous délivre non seulement toutes les scènes du film, mais ajoute également onze scènes inédites (oui, onze). Et ce ne sont pas de petites saynètes qui tiennent sur trois lignes. Non, la majorité d’entre elles sont plutôt longues, et ont également le mérite d’expliquer des choses ô combien importantes. Vous voulez savoir ce qui est arrivé à Poe après son crash sur Jakku ? Vous voulez en savoir plus sur la situation galactique ? Vous voulez une course-poursuite sous la neige ? Tout cela est dans le livre. Et ce ne sont que des exemples parmi beaucoup d’autres. 

    En plus de cela, l’auteur agrémente certaines scènes de dialogue de lignes supplémentaires. La novélisation gagne donc en fluidité, et un certain nombre de questions posées à la sortie de la salle de cinéma y trouvent une réponse. 


    II) Des personnages un peu plus développés 

    C’est là aussi un des avantages d’une novélisation : en savoir plus sur les personnages. Et c’est également une réussite ici. La première scène (inédite sur écran) met tout de suite dans l’ambiance avec une Leia que l’absence de Luke marque vraiment. C’est d’ailleurs Leia qui bénéficiera du meilleur traitement par Foster, avec plusieurs passages introspectifs bienvenus. Finn est également l’un des points forts, son hésitation à rester au sein du Premier Ordre est vraiment marquée. 

    Seuls petits défauts chez les personnages : Kylo Ren perd un peu de saveur (il faut dire qu’il était difficile de retranscrire la performance d’Adam Driver sur papier) et, comme dans le film, un certain événement n’impacte pas un certain personnage comme on aurait pu le penser. 


    III) Des défauts dus au rythme 

    Pour expliquer ce paragraphe, un nombre : 245. Soit le nombre de pages de cette novélisation (sur liseuse, donc on va dire 280 sur papier). C’est relativement court, et on le ressent à la lecture : le rythme est effréné du début à la fin. L’auteur ne s’embarrasse pas de descriptions qui pourraient être longues et ennuyeuses. C’est un peu regrettable car, pour prendre un exemple, sur un lieu comme le château de Maz Kanata, on aurait aimé avoir quelques informations sur les aliens présents. 
    Les combats sont également racontés de façon très succincte : j’ai vraiment eu l’impression que la bataille sur Takodana et l’assaut final sur la base Starkiller duraient plus longtemps dans le film. De même, le dernier combat au sabre laser est assez vite expédié. Mais bon, il suffit de re-re-re-regarder le film, ces choses-là étant de toute façon mieux à l’écran. 


    Conclusion : 

    Cette novélisation est très réussie, notamment grâce à l’ajout de nombreuses scènes inédites qui permettent d’en apprendre plus. Les quelques défauts de rythme notamment ne sont pas gênants en soi. En espérant que la suite, dans deux ans, soit du même acabit…
  • 02/05/2016
     (80 %)  •  Langue : VF
    Un très bon complément qui apporte un autre rythme et permet de poser un peu les choses par raport au film et à ses très nombreux passages où tout va trop vite. Comme dit par le staff, beaucoup de scènes rajoutées apportent un vrai plus et certaines scènes du film sont bien plus explicites avec le livre en main.

    Donc un vrai plaisir! Mais avec un goût de trop peu! Effectivement ces 350 pages passent très vite, encore une fois à l'image du film.

    Note : 85 %
  • 12/06/2017
     (30 %)  •  Langue : VF
    Je vous épargne le résumé, d'accord ?

    Il est toujours délicat de critiquer une novélisation, d'autant plus lorsqu'elle adapte un film que vous avez trouvé largement perfectible (pour rester neutre), voire manquant franchement d'originalité. Mieux vaut donc ici juger la forme plutôt que le fond sur lequel Alan Dean Foster n'avait finalement aucune emprise. Autant vous le dire de suite, je ne vais pas du tout être d'accord avec mes collègues staffeurs.

    Le film le Réveil de la Force avait pour lui de bons acteurs, une musique réussie, un spectacle visuel au rendez-vous. Ici, sans aucun artifice visuel pour détourner l'attention du lecteur/spectateur, le lecteur s'ennuie. Méchamment. Le faible nombre de pages implique de devoir oublier bon nombre de descriptions (si tous les passages sur Jakku sont plutôt bien retranscrits, le château de Maz Kanata ou la base Starkiller ne sont qu'à peine détaillés) et les dialogues s'enchaînent sans rythme, à se demander si vraiment les personnages parlent réellement ainsi et rappelant trop souvent qu'ici, on adapte un film, on ne lit pas un « véritable » roman. La plupart des scènes marquantes du film (la découverte visuelle du Faucon Millenium, la destruction d'Hosnian Prime, la mort de Han Solo…) sont bâclées, narrées sans émotions, sans âme (un exemple ? aucune description n'est faite du Faucon lorsque Rey et Finn se résolvent à y grimper dedans, alors que dans le film, entre la musique et le plan de la caméra, tout le public le reconnaît…), chaque personnage donnant l'impression d'être interchangeables au niveau des répliques, étant donné qu'il n'y a que peu de verbes d'action décrivant leurs émotions… :perplexe:

    Mais ce ne sont pas les seuls problèmes. Si le roman démarre plutôt bien, une fois arrivés sur Takodana (la planète de Maz, si j'ai bien retenu), tout va beaucoup trop vite. L'arrivée des X-Wings, quelques lignes à peine, le duel Ren/Finn/Rey, deux pages à tout casser… tous les passages sur Starkiller prennent au maximum 30 pages ; c'est pourtant le dernier acte du film, celui sur lequel repose toute la tension dramatique. C'est un peu comme si la bataille de Scariff de Rogue One était narrée sur une quarantaine de pages à tout casser (non, ne me dîtes pas que c'est le cas, pitié…). C'est un défaut récurrent des novélisations, c'était aussi le cas dans celles des Épisodes II et III, mais cela ne l'excuse pas.

    Et le roman réussit l'exploit de ne pas retranscrire la montée d'émotions lorsqu'on sent que ça y est, Luke va enfin apparaître... :pfff:

    On me répliquera : « oui L2, mais les scènes en plus ? Les informations supplémentaires de cette novélisation, tu les oublies ? » Rassurez-vous, ce n'est pas le cas. J'ai d'ailleurs apprécié que l'on explique comment Poe a quitté Jakku, c'est à mon sens un oubli notable du film. Mais pour le reste, qu'y-a-t-il vraiment en plus ? Ce n'est pas l'unique réplique de l'assistante de Leia qui rend la destruction d'Hosnian Prime plus forte émotionnellement pour le lecteur, loin de là, d'autant plus qu'elle n'est décrite ni physiquement, ni psychologiquement, cette assistante… Quelques phrases par ci par là viennent titiller l'esprit du lecteur curieux, notamment lorsque Snoke explique avoir été témoin de l'avènement de l'Empire et de sa chute, mais comment y apporter crédit lorsque cette même novélisation nous explique que Han n'a jamais vu le visage de son fils adulte de sa vie, ou bien lorsque C-3PO est obligé de fouiller ses banques de données pour reconnaître le visage vieilli de Han… alors même que dans Bloodline, le couple Han/Leia va très bien, merci pour lui ? Comment croire les apports de cette novélisation, lorsque d'autres sont déjà hors propos ? :perplexe:

    De façon générale, j'ai le sentiment que rien n'est en plus. On sent les efforts de l'auteur pour ne surtout pas citer de noms en plus, de lieux en plus, de contexte en plus (la situation Nouvelle République / Résistance / Premier Ordre n'est pas plus claire que dans le film…), la relation entre Hux et Ren me semble beaucoup plus tendue que dans le long-métrage, il y a un nombre trop important de scènes où un personnage est sur le point de dire quelque chose, mais se ravise. Tout cela donne l'impression d'un sujet survolé, mal développé, mal écrit. La seule chose positive ? L'écriture est fluide. Mais vu qu'il n'y a aucun style, ce n'était pas dur...

    Bref, c'est complètement dispensable, voire carrément nul. :non:

    Note : 30 %
La série
 
Univers
 
Ce livre fait partie de l'Univers Officiel Star Wars.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

122 membres le possèdent (qui ?)
79 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité