StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Forteresse Sith d'Almas
  • Type Monument
  • Planète Almas
  • Taille Inconnue
Description
 
La Forteresse Sith d’Almas était une mystérieuse structure bâtie par le Seigneur Noir des Sith Dark Rivan au temps des Nouvelles Guerres Sith (2 000 – 1 000 av B.Y.) À première vue, la structure n’arborait aucune issue visible : ni portes, ni fenêtres. Le bâtiment était en grande partie enfoui sous le sable du désert, et seule une portion haute de trente mètres et surmontée d’un dôme était visible. D’après les carnets de route de l’exploratrice spatiale Reidi Artom, qui fut celle qui redécouvrit le système Cularin après presque mille ans d’oubli, la Forteresse Sith d’Almas était faite d’une roche entièrement noire. Aucun capteur ou autre équipement de technologie n’était capable de sonder l’intérieur de la construction. D’après l’Ordre Jedi, la forteresse entière irradiait des énergies obscures, constituant un point de mire du Côté Obscur de la Force. Selon les témoignages des enquêteurs Jedi, le bâtiment était truffé de pièges indétectables à travers la Force, et les murs internes de la forteresse étaient recouverts d’inscriptions en langage Sith qui constituaient probablement le récit de la vie de Dark Rivan.
Historique
 

1. Un Fief du Nouvel Empire Sith

Lors des Nouvelles Guerres Sith, le Seigneur Noir des Sith Dark Rivan, digne successeur de Dark Ruin et de Dark Underlord, sonda la galaxie à la recherche d’un lieu isolé et méconnu. Ses recherches le conduisirent finalement dans le système Cularin, au cœur duquel il découvrit la planète Almas. En dépit de l’atmosphère inhospitalière de la planète, Dark Rivan choisit de s’y installer et d’y bâtir une forteresse. La Forteresse Sith d’Almas fut donc érigée, et à l’intérieur, Dark Rivan avait bien l’intention de s’adonner à ses nouvelles recherches. Là-bas, Rivan travailla sur un projet de super soldat : les Seigneurs du Combat. Afin de protéger le fruit de son travail, Dark Rivan posa des protections en fer Mandalorien à l’intérieur de la place forte, ce qui rendait certaines structures invulnérables aux lames de sabre-laser. Comme tout bon Seigneur Sith, Dark Rivan rassembla toute une collection de manuscrits et de parchemins Sith rares dans une bibliothèque. Mais à la différence de ses ancêtres, le Seigneur Noir des Sith se servit du Côté Obscur pour rendre sa forteresse imperméable à la Force. De cette manière, tout être réceptif à la Force ou maître de la Force qui entrait à l’intérieur de la forteresse se retrouvait coupé de la Force.

Vers la fin des Nouvelles Guerres Sith, aux environs de 1 250 av .B.Y, la retraite de Dark Rivan fut troublée. Les Jedi, qui s’apprêtaient à vaincre le Nouvel Empire Sith, découvrirent l’existence de la Forteresse Sith d’Almas et envoyèrent une force armée sur place. Une armée de Jedi et de soldats de la République se déploya dans la région de la forteresse et affronta l’armée de Seigneurs Sith et de Jedi Noirs de Dark Rivan. La bataille fut terrible, mais les Jedi et la République en ressortirent victorieux. Néanmoins, la forteresse, qui était de toute évidence invulnérable aux armes à énergie, ne subit aucun dommage. Impuissants face aux mystérieux pouvoirs de la structure, les Jedi et les troupes de la République quittèrent Almas en laissant la forteresse Sith intacte. Almas et sa forteresse Sith tombèrent dans l’oubli durant presque un millénaire.

2. L’émergence de l’Oubli

En 232 av B.Y, soit presque mille ans après la Bataille d’Almas, une exploratrice du nom de Reidi Artom entreprit de redécouvrir le système Cularin. Durant son exploration, Artom approcha d’Almas et remarqua que ses capteurs avaient détecté la présence d’une construction à la surface de la planète. Cependant, en lisant les relevés de ses senseurs, Artom réalisa qu’il était impossible de sonder l’intérieur de la structure. Tout ce qu’elle savait, c’était que la construction visible à la surface de la planète n’était qu’une portion d’un bâtiment bien plus grand. Anxieuse à l’idée d’approcher la mystérieuse forteresse, Reidi Artom décida que ce n’était pas son affaire, et passa son chemin.

3. L’enquête de l’Ordre Jedi

En 188 av B.Y., l’Ordre Jedi décida de faire une enquête sur la Forteresse Sith d’Almas qui, malgré une longue période de sommeil, irradiait toujours de fortes énergies obscures. Pour cela, elle chargea deux de ses membres : Le Maître Jedi Qornah et le Padawan Kibh Jeen, d’examiner les lieux. Les deux Jedi se rendirent donc sur les lieux à la hâte, car le système Cularin était sujet à une forte arrivée de colons et que l’existence d’un fief Sith sur Almas mettait leurs vies en grand danger. Cependant, le jour de leur arrivée sur Almas, le Maître Jedi Qornah fut assassiné, et son Padawan Kibh Jeen disparut dans la nature. Plusieurs mois plus tard, l’Ordre Jedi décida d’enquêter sur les disparitions inexpliquées de Qornah et de Kibh Jeen, et envoya toute une équipe Jedi sur les lieux. Une fois arrivée sur place, l’équipe de Jedi, qui était constituée des plus puissants psychomaîtres de l’Ordre, reconstitua les actions des deux disparus.

Finalement, l’enquête révéla que le Padawan Jeen avait subitement cédé au Côté Obscur de la Force et avait tranché le corps de son maître par derrière. Apparemment sujets à des murmures dans la Force, Kibh Jeen s’était ensuite approché des murs de la forteresse avant de disparaître subitement. Ensuite, les Jedi psychomaîtres affirmèrent que Kibh Jeen était réapparu hors de la forteresse, et qu’il avait rejoint le rang des Sith. Grâce aux connaissances renfermées dans la bibliothèque de la forteresse, Jeen avait acquis de nombreuses connaissances sur le Côté Obscur, et nourrissait une nouvelle ambition : la domination. Cependant, Jeen s’était de nouveau volatilisé avant leur arrivée sur la planète. Peu après, Kibh Jeen provoqua l’éclatement du Conflit des Jedi Noirs, une guerre qui dura sept ans et qui provoqua des milliers de morts dans le système Cularin. À la fin, l’Ordre Jedi parvint à défaire l’armée de Jeen, ainsi que Jeen lui-même, et décida d’établir une Académie Jedi sur place afin de surveiller la forteresse impénétrable.

4. La Surveillance de l’Ordre Jedi

En 183 av B.Y., l’Académie Jedi d’Almas fut enfin achevée, et de nombreux Jedi s’y installèrent pour une période plus ou moins longue. Vers 53 av B.Y, l’académie d’Almas était sous la direction du Maître Jedi Nerra Ziveri. En tant que tel, le Maître Ziveri passa énormément de temps à étudier la curieuse structure Sith ainsi que son influence néfaste. Durant ses recherches, le Maître Ziveri détermina que la structure de la forteresse Sith bâtie par Dark Rivan comprenait un minéral capable de drainer l’énergie de tout appareil technologique. Corrompu et impur, ce minéral, que l’on trouvait sur Tilnes, une lune de la planète Cularin, exerçait une influence étrange sur les êtres conscients. Dans ce cas là, le minéral, remodelé par Dark Rivan, poussait de manière agressive tous les être réceptifs à la Force qui croisaient la forteresse à succomber au Côté Obscur de la Force. Malheureusement, le Maître Nerra Ziveri disparut en examinant la forteresse Sith, laissant la direction de l’Académie Jedi d’Almas au Maître Jedi Lanius Qel-Bertuk. On ne revit jamais le Maître Nerra Ziveri.

5. L’Avènement du Mouvement des Croyants

Peu avant la Guerre des Clones (22 – 19 av B.Y.), un culte de disciples du Côté Obscur se faisant appeler les Croyants s’établit sur la planète Cularin. Ayant comme ambition de créer un nouvel âge des Sith en s’inspirant des anciens textes et doctrines, les Croyants refusaient en bloc la Règle des Deux de Dark Bane, établie environ mille ans plus tôt. Lorsque la Guerre des Clones éclata en 22 av B.Y., les Croyants profitèrent du chaos général pour étendre leur influence dans le système Cularin. Très bientôt, plusieurs Jedi assignés à la surveillance de la Forteresse Sith d’Almas rejoignirent leurs rangs, succombant à l’attrait du Côté Obscur de la Force. Gagnant en pouvoir, les Croyants tentèrent de détruire la race des Caarites, mais leurs plans furent contrecarrés et ils furent contraints d’abandonner la Forteresse Sith d’Almas et de se réfugier dans le sous-sol de la planète.
 
Peu après, l’Ordre Jedi décida de prendre le contrôle de la Forteresse Sith d’Almas afin d’examiner les nombreux dangers du site et d’empêcher un éventuel retour des Croyants. Une vingtaine de Jedi furent envoyés sur place et commencèrent à répertorier tous les pièges que contenait la structure, mais ils ne parvinrent jamais à explorer la totalité du bâtiment.

6. La Reprise du Projet de Dark Rivan

Lors de la Guerre des Clones, un homme au service de la Confédération des Contrebandiers nommé Len Markus apprit l’existence d’un puissant artefact jadis en la possession de Dark Rivan : le Bâton Obscur. Réalisant la puissance qu’une telle arme pourrait lui procurer, Markus se rendit dans la ceinture d’astéroïdes de Cularin et, d’une manière ou d’une autre, il parvint à mettre la main sur le Bâton Obscur. Cependant, Markus n’était pas de taille à résister à l’artefact et il devint possédé par lui. Corrompu par le Bâton Obscur, Len Markus rassembla une cohorte de disciples et investit la Forteresse Sith d’Almas afin de restituer au Bâton Obscur son pouvoir d’origine. Pour ce faire, Markus s’adonna à des expérimentations sur des prisonniers Jedi. Quatre Jedi périrent dans d’atroces souffrances, et deux autres survécurent.

Le processus était défaillant : au lieu de créer des soldats d’élite du Côté Obscur, le Bâton Obscur absorbait l’essence vitale des sujets, multipliant les cadavres. Malgré l’échec du projet, les hommes de Markus se servaient d’élevages de gundarks et des cadavres de Jedi pour attirer et tuer tous les Jedi qui osaient s’approcher de la forteresse afin de porter secours à leurs frères disparus. Après quelques temps, le Maître Jedi Lanius Qel-Bertuk, le directeur de l’Académie Jedi d’Almas, décida l’envoi de trois équipes de sauvetage sur place. Prônant la prudence, Qel-Bertuk choisit soigneusement les individus qui constituaient ses équipes de sauvetage, intégrant plusieurs personnes non réceptives à la Force. Au final, seuls deux Jedi sur les trois portés disparus furent retrouvés, et les cadavres des autres Jedi furent rapatriés. L’enquête révéla que l’instigateur des meurtres était un esclavagiste et adepte du Côté Obscur nommé Phylus Mon.
 
Dossiers associés
 
L'Encyclopédie de l'Ancienne République   
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 04/10/2010
Rédacteur(s) : Jedimax01
Mise en page : Jedimax01

Sources

  • http://starwars.wikia.com/wiki/Almas_Sith_fortress
  • Star Wars - Jedi vs Sith: The Essential Guide to the Force

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du lieu par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Forteresse Sith d'Almas. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum suggestions ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche a été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité