StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Un Age d'Or
 
Epoque : 5000 avant la bataille de Yavin (BBY)
Nom de l’époque : La Grande Guerre de l’Hyperespace

C’était une époque de grande expansion dans l’Ancienne République. Les Chevaliers Jedi continuaient d’être cette lumière d’espoir au milieu des ténèbres des vastes régions inexplorées de la galaxie. La cartographie de l’hyperespace était encouragée par tous, et de nouvelles voies commerciales étaient sans cesse découvertes. La plupart l’étaient par d’intrépides explorateurs, tels les frères et soeurs Daragon, Gav et Jori. A bord de leur vaisseau Starbreaker 12, ils tracèrent de nouvelles routes dans les régions inconnues. Dans le même temps, aux confins de la galaxie, l’Empire Sith s’était puissamment développé tout au long des siècles où il s’était exercé au côté obscur de la Force et à la magie, et plus spécialement sous le règne qui dura un siècle du plus grand de tous les Seigneur Sith : Marka Ragnos. Après sa mort, le pouvoir était vacant, et deux postulants au titre de chef se distinguèrent sur la planète sanctuaire Korriban où se trouvait le tombeau de Ragnos. Alors que le duel à mort entre Naga Sadow et Ludo Kressh faisait rage, ils furent interrompus par l’arrivée du Starbreaker 12. Les infortunés frères et soeurs furent alors immédiatement capturés.

Pour Kressh, les explorateurs étaient l’avant-garde d’une force d’invasion, alors que Sadow, lui, voyait en la République un vaste empire à conquérir. Malgré la condamnation à mort des Daragon, Sadow, avec l’aide de sa garde personnelle, les guerriers Massassi, organisa leur évasion. Gav Daragon fut alors attiré du côté obscur par Sadow, pendant que Kressh commençait à rassembler ses forces pour détruire Sadow qu’il soupçonnait d’être à l’origine de l’évasion des prisonniers. Sadow attendait, et anéantit l’attaque de son ennemi, ordonnant ensuite à Jori Daragon de fuir sans son frère Gav. Son pouvoir augmentant, Sadow se proclama Seigneur Noir des Sith, et utilisa le mouchard qu’il avait placé sur le Starbreaker 12, pour suivre Jori jusqu’au cœur de la République.

D’abord ignorée, Jori fut finalement écoutée par l’impératrice du principal monde des Tetans, qui crut à son histoire et alerta Coruscant. Cependant, seul un petit nombre de Jedi y prêtèrent attention. La Grande Guerre de l’Hyperespace débuta alors lorsque la flotte de guerre de Sadow au grand complet apparut, et le conflit se propagea dans toute la République. Les Sith étaient implacables, et malgré la supériorité tactique de l’impératrice des Tetans et les exploits d’un jeune Jedi non humain appelé Odan-Urr, les forces de la République furent repoussées et acculées à la géante rouge de Gollud Prime. Lorsque Sadow utilisa la technologie Sith pour faire exploser l’étoile, son jeune protégé Gav Daragon se retourna contre lui. Cette trahison redonna confiance aux forces de la République, qui remporta une victoire décisive sur la flotte Sith. Sadow, totalement défait, retourna dans les mondes de l’Empire Sith, où Ludo Kressh l’attendait. S’attaquant mutuellement en se traitant de traîtres, tous deux furent stupéfaits lorsque, en plein milieu du combat, les forces de la République apparurent, et décimèrent les deux groupes Sith. La plupart des rescapés Sith s’enfuirent avec Sadow à bord de son vaisseau amiral endommagé, et se posèrent sur une petite lune méconnue, recouvertes de jungles, orbitant autour d’une géante gazeuse : Yavin. Là, sur Yavin IV, il puisa dans la technologie Sith et la sorcellerie pour s’enfermer dans un cocon, en hibernation, jusqu’au réveil dans un futur Age d’Or.
2. L'Ombre de Freedon Nadd
 
Epoque : de 4400 à 3999 BBY
Nom de l’époque : La chute de l’Empire Sith et la légende des Jedi

Alors que la République avait connu plusieurs siècles de paix et de prospérité, une nouvelle force commença à s’insinuer en son sein. Un ambitieux chevalier Jedi du nom de Freedon Nadd eut vent de rumeurs et de secrets qui le menèrent jusqu’au système isolé de Yavin. Six cents ans après l’entrée en hibernation de leur ancien maître, les guerriers Massassi étaient retournés à leur état sauvage. Il y eut de violents combats avec Nadd, jusqu’à ce que celui-ci les rende dociles en usant de la Force pour leur montrer leur passé et réveiller leur chef. Sadow enseigna à Nadd les secrets du côté obscur de la Force, lui faisant don d’armes Sith et de pouvoirs auxquels aucun Jedi ne pouvait faire face. Freedon Nadd quitta Yavin IV peu de temps après, avec la ferme intention de devenir le roi d’Onderon, un monde primitif situé en-dehors des frontières de l’Ancienne République. Ce qu’il advint ensuite de Sadow demeure un mystère.

Les habitants d'Iziz, une ville fortifiée d’Onderon qui subissait sans cesse les attaques répétées de bêtes sauvages provenant de la jungle environnante, furent terrorisés par la sorcellerie qu’il employait ainsi que sa grande maîtrise du côté obscur. Durant la décennie qui s’ensuivit, Nadd aida ses sujets à développer des armes pour détruire les monstres de la jungle ainsi que ceux qui se rebellaient dans la ville. La politique de Nadd consistait également à bannir tous les criminels. Certains d’entre eux parvinrent à survivre dans la jungle, se regroupèrent, réussissant même parfois à dompter certains animaux sauvages. Commença alors une guerre civile qui dura un siècle. Après sa mort, le sarcophage de Nadd devint une concentration d’énergie du côté obscur, permettant à ses descendants de poursuivre la guerre. Lorsque les frontières de l’Ancienne République s’élargirent, englobant le système d’Onderon , le maître Jedi Arca Jeth fut chargé de régler le conflit qui ne semblait être qu’une banale dispute. Il envoya alors successivement ses trois apprentis : les deux frères Ulic et Cay Qel-Droma, naturellement bons mais trop impulsifs, et le Twi’lek Tott Doneeta.

Après avoir rencontré la reine Amanoa, l’antique dirigeante d’Onderon, qui leur expliqua la fâcheuse situation dans laquelle se trouvaient ses sujets, les Jedi s’opposèrent à la nouvelle attaque lancée par les dompteurs de bêtes, lesquels enlevèrent Galia, la fille d’Amanoa. Les trois Jedi retrouvèrent Galia en compagnie du maître de guerre Oron Kira. Celui-ci projetait de l’épouser et ainsi de réunifier les habitants de la ville et ceux de la jungle. Les Jedi jouèrent alors le rôle de médiateurs, organisant une rencontre entre Amanoa et sa fille. Celle-ci ne voyait aucun intérêt à conclure un tel traité, et continuait en secret à se nourrir du côté obscur de Freedon Nadd. Elle leva alors une armée assez puissante pour écraser les dompteurs de bêtes. Les Jedi contre-attaquèrent, appelant à la rescousse leur maître, Arca. Sa venue fit tourner le cours de la bataille à leur avantage et il obligea les ombres du mal à quitter la ville. Purent alors débuter les premières retrouvailles entre les guerriers de la jungle et les habitants de la ville, premier pas vers la réconciliation.
3. La Révolte des Naddistes
 
Epoque : 3998 BBY
Nom de l’époque : Le soulèvement de Freedon Nadd.

La secte de Freedon Nadd était plus puissante que les Jedi n’auraient pu l’imaginer. Après la fin de la guerre civile, le maître Jedi Arca Jeth, et ses padawans, Ulic et Cray Qel-Droma et le Twi’lek Tott Doneeta, tentèrent d’éliminer la source d’énergie Sith, le sarcophage de Nadd et le cercueil de la maléfique reine Amanoa, en les transportant sur Dxun, la lune voisine. Cependant, alors que les Jedi étaient en train de retirer les cercueils du tombeau, des adeptes de Nadd lancèrent une spectaculaire attaque surprise depuis la ville souterraine. Utilisant le côté obscur, ils frappèrent Arca et s’emparèrent des restes de Nadd. Mais pendant l’opération, Arca avait appris que le mari de la reine Amanoa, le roi Ommin, était toujours en vie, et qu’il se cachait avec sa suite dans une base médicale secrète. Rencontrant le roi lui-même avec la nouvelle reine Galia et Ulic Qel-Droma, Arca se rendit compte que le roi était la vraie source de l’ombre obscur qui planait sur Iziz. En effet, un serviteur de Nadd, Ommin, avait par hasard libéré l’esprit de Nadd qui s’était joint à celui du roi.

L’infâme Ommin déchargea alors toute son énergie obscure sur Arca, le jetant à genoux. Ulic Qel-Droma tenta bien de secourir son maître, mais en vain : celui-ci fut emmené par le roi dans un bastion du côté obscur où le cercueil de Nadd avait été placé. Abattu par sa défaite, Ulic appela à l’aide la République Galactique. Une coalition de vaisseaux ainsi que des Jedi du monde d’Ossus (l’emplacement de la grande bibliothèque de la République ?) (y compris Nomi Sunrider) s’engagèrent dans une bataille féroce pour tenter d’atteindre l’endroit où se trouvait Ulic. Au même moment, montaient à bord de l’un des croiseurs de la République Satal Keto et son cousin Aleema, deux aristocrates. Héritiers de l’impératrice corrompue du système Téta, et s’appelant eux-mêmes les Krath, ils possédaient des connaissances, certes limitées, mais néanmoins dangereuses, sur la magie Sith. Ils s’étaient d’ailleurs appropriés des artefacts découverts par le jeune Jedi Odan-Urr, juste après la grande guerre de l’hyperespace, dont un ancien livre Sith. Ils espéraient rencontrer quelqu’un qui les aiderait à le traduire et leur apprendrait d’avantage sur les Sith. Leurs quelques aptitudes au côté obscur leur permirent d’atteindre le bastion du roi Ommin.

Satal et Aleema rencontrèrent le roi qui fut enchanté par le livre. Un scribe commença alors à le traduire, jusqu’à ce que le spectre de Freedon Nadd apparaisse. Celui réalisa que les forces de la République, tirant leur force de leur unité, ne tarderaient pas à vaincre le roi. Il approcha alors les deux aristocrates, leur promettant de les guider jusqu’à un nouvel âge d’or des Sith. Alors que les Jedi marchaient sur la forteresse d’Ommin, Nadd rompit son lien avec le roi, permettant à Ulic de vaincre le monarque et de porter secours à son maître. Le spectre de Nadd s’enfuit avec Satal et Aleema dans le système de l’impératrice des Tétans. Cependant, une vision continuait de hanter les Jedi. Après la défaite finale des forces du roi Ommin, les Jedi instaurèrent la loi martiale sur Onderon. Le sarcophage de Nadd fut scellé entre des plaques de fer mandalorien et placé sur la lune sauvage de Dxun.
4. L'Attaque des Krath
 
Epoque : 3997 BBY
Nom de l’époque : Avant la ruine

C’était une époque de labeur et de tourment pour la République. Les disciples Sith Satal Keto et Aleema étaient revenus dans le système de l’impératrice Téta et avaient organisé un coup d’état. Ils annihilèrent toute résistance grâce aux nouveaux pouvoirs Sith qu’ils avaient acquis ainsi qu’avec l’aide de leurs serviteurs, appelés les Krath. Les nouvelles de la révolte atteignirent Onderon, où Ulic et Cay Qel-Droma, Tott Doneeta et Nomi Sundrider étaient en mission pour restaurer la paix après le soulèvement de Freedon Nadd. Leur maître Arca envoya alors Nomi et Ulic, ainsi que l’armée républicaine pour porter secours aux sept mondes ravagés par les Krath. Pendant la bataille spatiale qui s’ensuivit, le pont du vaisseau de commandement d'Ulic fut détruit par un vaisseau suicide Krath. Ulic, sévèrement blessé, fut sauvé par Nomi. Mais les forces de la République durent battre en retraite.

Pendant ce temps, sur la lointaine planète de Dantooine, le maître Jedi Vodo-Siosk Baas entraînait trois élèves, dont le talentueux Exar Kun. Cependant, Vodo percevait autour de ce dernier une ombre inquiétante. Après une altercation avec les autres élèves, Kun affronta brusquement son maître au sabre laser et remporta la victoire. Il partit alors pour Onderon, impatient d’en apprendre davantage sur la Grande Guerre de l’Hyperespace et les Sith. Se faisant passer pour un Jedi archéologue, Kun reçut de l’aide de la part de Cay Qel-Droma et Tott Doneeta. Mais à cause de son arrogance il ne put recevoir aucune aide de la part d’Arca. Quittant Onderon, Kun se rendit sur la petite lune sauvage de Dxun, où les mercenaires à ses ordres infiltrèrent la tombe de Freedon Nadd. Kun fut surpris de rencontrer son spectre. Le fantôme lui révéla de précieuses informations qui lui permirent de retrouver le monde sanctuaire des Sith : Korriban. Là, il explora alors un nombre impressionnant de tombeaux. Cependant, dans l’une d’elle, il fut écrasé sous un éboulement. Alors qu’il appelait à l’aide, le spectre de Nadd apparut à nouveau. Celui-ci lui promit alors de l’aider s’il rejoignait le côté obscur. Kun poussa alors un cri psychique perçant. Arca, qui était en route pour Deneba où devait se tenir une assemblée de dix mille Jedi, le perçut.

Cette réunion historique, convoquée par le Grand Libraire Odan-Urr, pour tenter de trouver une solution pour repousser la menace Krath, tourna au désastre lorsque des hordes de droides de guerre Krath attaquèrent les participants. Se battant vaillamment, les Jedi furent victorieux, mais eurent à déplorer la mort d’Arca, tué alors qu’il tentait de sauver la vie d’Ulic Qel-Droma. Les doutes d’Ulic sur sa propre personne s’intensifièrent, mais il décida d’infiltrer les Krath. Pendant ce temps, de retour sur Korriban, Kun apprit qu’il devait se rendre sur Yavin IV. Là, capturé par les féroces Massassi, il fut obligé de faire appel au côté obscur pour empêcher qu’ils le sacrifient. Le spectre de Nadd apparut alors une ultime fois, pour prendre possession de Kun, mais celui-ci embrassa le côté obscur personnellement et détruisit Nadd à tout jamais. Exar Kun se proclama alors Seigneur Noir des Sith. Il asservit les Massassi, leur faisant construire des temples, focalisant le côté obscur de la Force, et il localisa l’emplacement du vaisseau de guerre mausolée de Naga Sadow. Le pouvoir d’Exar Kun ne cessait de croître.
5. La Corruption des Jedi
 
Epoque : 3996 BBY
Nom de l’époque : La Guerre Sith (première partie)

Les Jedi Ulic Qel-Droma et Exar Kun continuèrent leurs méfaits et s’enfermèrent de plus en plus dans les ténèbres. Ulic infiltra la cité Krath de Cinnagar. Là, il tua un innocent qui tentait d’assassiner Aleema, l’un des fondateurs du mouvement Krath. Aleema emmena alors Ulic au palais pour qu’il rencontre son cousin Keto, lequel ignorait tout du sauvetage d’Ulic. Croyant avoir affaire à un espion Jedi, il le tortura et l’empoisonna. Repoussant toutes ces attaques, Ulic gagna enfin leur confiance. Il fut alors nommé général de l’armée Krath, et devint le favori d’Aleema. Pendant ce temps, les compagnons Jedi d’Ulic lancèrent une mission de sauvetage. Nomi Sunrider infiltra la planète mais fut capturée. Amenée devant Keto, celui-ci demanda à Ulic ce qu’il faire d’elle. Bien qu’ils se soient aimés, Ulic ordonna l’exécution de Nomi.

Désespérée par l’attitude d’Ulic, Nomi utilisa la Force et la méditation et s’échappa du donjon de Cinnagar, alors qu’Ulic était tout juste en train d’écrire un message à son attention pour la mettre au courant de son plan. Cependant, Nomi regagna son vaisseau sans savoir qu’il jouait un double jeu, et croyant qu’il avait succombé au côté obscur. Le message atterrit finalement entre les mains de Keto, qui, se croyant en sécurité, ordonna la mort rapide d’Ulic. Mais, à la nouvelle de la mort de son maître Arca, Ulic déchaîna toute sa fureur, se vengeant en tuant Keto. Il prit alors sa place sur le trône des Krath, aux côtés d’Aleema. Pendant ce temps, sur Yavin IV, Exar Kun, qui devenait à chaque instant plus puissant, reprenait des forces dans sa chambre de méditation. Son esprit traversait la galaxie, et il découvrit de potentiels Sith grâce à ses pouvoirs psychiques. Se croyant l’instigateur d’un nouvel Age d’Or Sith, il décida de se rendre dans le système de l’impératrice Téta pour éliminer Ulic qu’il percevait comme une menace face à son pouvoir.

Malgré leur profonde tristesse face à la mort de leur maître, les Jedi Tott Doneeta, Cay Qel-Droma et Nomi Sunrider tentèrent à nouveau de soustraire Ulic aux Krath. Ulic répondit avec toute la force militaire qu’il pouvait rassembler. Mais Nomi réussit à se frayer un chemin par la force des armes jusqu’à la salle de commandement d’Ulic. Cependant, le Jedi corrompu la fit reculer et les forces d’intervention des Jedi abattus durent battre en retraire. Après leur retrait, Exar Kun arriva sur la planète. S’ensuivirent les chocs des sabres lasers et l’utilisation de la sorcellerie. Chacun possédait une amulette Sith sur laquelle était représentée le visage du Seigneur Sith Marka Ragnos, mort depuis longtemps. Alors que la bataille faisait rage, elles commencèrent à trembler. Soudain, à leur grande surprise, Ragnos apparut. Il ordonna alors aux deux Sith d’unir leur force. Il leur expliqua qu’une nouvelle période de gloire des Sith ne pouvait avoir lieu que s’ils concluaient une trêve, et qu’il appelait de ses vœux qu’Ulic et Kun accomplissent une telle destinée. Ainsi commença la Guerre Sith.
6. La Guerre des Sith
 
Epoque : 3996 BBY
Nom de l’époque : La Guerre Sith

Deux puissances du côté obscur avaient uni leur force et avaient commencé à corrompre et à agiter les esprits faibles à travers toute la galaxie. Les Seigneurs Sith Exar Kun et Ulic Qel-Droma renforcèrent leur puissance et Kun, se faisant passer pour un prophète, commença à convertir de jeunes et influençables padawans sur la planète Ossus. Sachant que l’ancien Grand Libraire Jedi Odan-Urr conservait un ancien holocron Sith qui avait appartenu à Naga Sadow, Kun le massacra et s’empara de l’artefact. Quand les jeunes padawans découvrirent le meurtre, Kun leur expliqua qu’il s’agissait là d’un sacrifice nécessaire pour qu’il puisse acquérir encore plus de savoir. De retour avec ses disciples sur Yavin IV et ses temples Massassi, Kun asservit les Jedi grâce à de puissantes décharges de magie Sith, et fit de Cradon, un apprenti Jedi, son second.

Pendant ce temps, le rôle d’Ulic Qel-Droma était plus stratégique. S’appuyant sur la force militaire Krath, il lança un assaut général sur Coruscant, espérant pouvoir se saisir du pouvoir du gouvernement. Les Jedi loyaux envers la République, dont Nomi Sunrider, Cay Qel-Droma, Tott Doneeta et les maîtres Vodo-Siosk Baas et Thon rejoignirent le combat pour repousser cette menace. La puissance du côté lumineux de la Force encercla Ulic. Celui-ci fut capturé et ses forces obligées de battre en retraite. Ulic fut rapidement amené devant la justice et le Grand Sénat fut choqué par sa trahison. Nomi et Cay se prononcèrent pour la clémence, mais Ulic demanda moins de tolérance à son égard. Maître Vodo sentit alors une présence, celle de son ancien élève perdu Kun. Quelques instants plus tard, celui-ci pénétra dans la pièce et manipula le président du Sénat, le faisant tomber dans une stupeur hypnotique. Maître Vodo s’avança dans le Sénat et défia son apprenti corrompu. Le combat faisait rage mais les forces de Vodo s’amenuisaient peu à peu. Bien que tentant de toutes ses forces de vaincre Kun, il fut massacré. Ulic et Kun quittèrent alors le Sénat et regagnèrent Yavin IV.

De nombreux autres Jedi périrent dans les combats qui s’ensuivirent : les disciples de Kun, corrompus au côté obscur, se retournaient contre leur maître dans toute la galaxie. Cradon tenta de défaire son maître Thon, mais fut vaincu et retourna sur Yavin IV. Il pria Kun de lui donner une autre chance pour prouver sa valeur. Kun accepta de le mettre à nouveau à l’épreuve. Cette fois, Cradon réussit à localiser et à s’emparer d’une puissante arme Sith qui se trouvait dans le vaisseau de commandement de Naga Sadow. Elle fut utilisée pour créer une gigantesque tempête stellaire qui détruisit le système de Cron. Ainsi, le destin de Cradon, ainsi que celui d’Aleema, la compagne Krath d’Ulic, fut scellé. Quand l’arme fut activée, ils furent pris dans la déflagration dévastatrice et ils disparurent. L’onde de choc s’étendit dans toute la galaxie, détruisant sur son passage le monde d’Ossus. La bibliothèque Jedi fut détruite et des milliers d’artefacts et de supports de connaissances furent perdus. Ce fut une catastrophe pour les Jedi…
7. Le Destin de Yavin IV
 
Epoque : 3996 BBY
Nom de l’époque : La Guerre Sith (fin)

Le monde d’Ossus, où se trouvait la grande bibliothèque, subissait constamment un bombardement Sith. Pressentant une catastrophe, de nombreux Jedi luttèrent pour sa protection, d’autres mirent à l’abri les milliers d’artefacts qu’elle contenait. La maître Jedi Ood Bnar, d’une espèce dont les individus ressemblaient à des arbres, avait repris le flambeau de Grand Bibliothécaire après l’assassinat d’Odan-Urr. Apprenant que de nouvelles ondes de chocs allaient atteindre Ossus, il chercha à protéger les antiquités les plus précieuses. Alors qu’il était en train d’enterrer toute une collection d’antiques sabres laser, Exar Kun et ses guerriers Massassi firent une percée jusqu’à lui et tentèrent de le terrasser. Alors qu’Ood se battait vaillamment, il appela à son secours la terre vivante d’Ossus. Il fut alors transformé en un gigantesque arbre, protégeant ainsi les armes. Kun et ses troupes furent obligés de battre en retraite, ne pouvant amener avec eux que quelques autres trésors. Ainsi survécut Ood.

Alors que les ondes de choc de la supernova continuaient de traverser la galaxie, la République et les Jedi se regroupèrent pour attaquer le Seigneur des Sith Ulic Qel-Droma. Les Jedi Nomi Sunrider, Cay Qel-Droma et Tott Doneeta tentèrent de faire prendre part à la bataille Ulic lui-même. S’opposant dans un duel aérien, Ulic endommagea le vaisseau de Cay et obligea celui-ci à se poser. Rempli de colère, Ulic attaqua violemment Cay, lequel se défendait en essayant de ne pas blesser son frère. L’assaut continua, et Ulic envoya Cay à terre. Mais cet acte de fratricide emplit Ulic d’un sentiment d’horreur. Bien qu’il soit trop tard pour sauver leur ami, Nomi utilisa la Force pour aveugler Ulic et l’empêcher d’utiliser ses pouvoirs. N’étant devenu qu’un fragment de soi-même, Ulic s’effondra. Il tenta alors de se racheter en proposant de mener le maître Jedi Thon jusqu’à Yavin IV, pour lancer une puissante attaque contre Exar Kun.

Mais Exar Kun pressentit l’attaque, ainsi que la « trahison » de son ancien allié, Ulic. Certes, Exar Kun était puissant, mais il était aussi seul, et il savait qu’il ne pourrait faire face à l’attaque coordonnée des forces de la République. Il échafauda alors un plan avec ses derniers guerriers Massassi, ne faisant plus qu’un avec les points focaux des grandes pyramides qu’il avait construites pour accumuler l’énergie du côté obscur. Alors que les Jedi lançaient l’assaut final sur son bastion, il puisa son énergie de la vie des Massassis pour réaliser son dernier acte de sorcellerie Sith : il diffusa son esprit dans les temples eux-mêmes. Sa tombe psychique allait demeurer inconnue pendant quatre mille ans, jusqu’à ce qu’elle soit découverte par des padawans de l’Académie Jedi de Luke Skywalker. Lorsque le rituel de Kun prit fin, la jungle de Yavin IV brûla. Les Jedi repartirent alors pour ramener la paix dans la République. Ainsi prit fin la Guerre Sith.
8. La Redemption d'Ulic Qel-Droma
 
Epoque : 3986 BBY
Nom de l’époque : Rédemption

Ulic Qel-Droma, instigateur déshonoré de la Guerre des Sith, errait à travers la galaxie, telle une ombre grise, empli du sentiment de culpabilité, et hanté par les fantômes de ceux qu’il avait corrompus. Après dix années, Ulic atteint le monde glacé de Rhen Var, où il trouva refuge dans une forteresse abandonnée. Pendant ce temps, Nomi Sunrider, qui avait éprouvé autrefois des sentiments à l’égard d’Ulic, pleurait à présent l’homme qu’elle avait autrefois aimé. Elle dépensait toute son énergie dans la reformation de l’ordre des chevaliers Jedi. Malheureusement, cela fut aux dépends de Vima, la fille qu’elle avait eue avec le regretté Andur Sunrider. Or, celle-ci était très impressionnable. Son manque d’entraînement l’amena à se rebeller et à déserter la grande réunion des Jedi que Nomi avait organisée sur la station Exis. Vima désirait rencontrer Ulic et devenir sa padawan.

Malgré de sévères réticences, Ulic accepta de lui enseigner les voies de la Force, bien qu’il y soit lui-même devenu aveugle. Vima commença à retrouver le calme, et elle apprit le credo Jedi de l’honneur et du devoir. Pendant ce temps, Sylvar, un Jedi Cathar, cherchait à assouvir sa vengeance sur Ulic, responsable de la disparition de sa compagne, qui avait trouvé la mort dans la tempête stellaire Sith. Traquant Vima, avec l’aide de Hoggon, un mineur, Sylvar la localisa au même moment que Nomi, qui s’était lancée corps et âme à la recherche de sa fille. L’attaque agressive lancée par Sylvar fut parée de loin par Vima. Sylvar et Nomi durent tous les deux surmonter la haine qu’ils éprouvaient à l’égard d’Ulic, lequel avait été suffisamment puni par la perte de tout lien avec la Force. Cependant, le mercenaire Hoggon, insensible à l’idée de pardon, sentit qu’il se trouvait dans une situation historique. Saisissant l’opportunité, il frappa Ulic dans son dos, le tuant sur le coup, et rentrant par la même occasion dans l’histoire galactique.

A la surprise de ceux qui se trouvaient là, le corps d’Ulic s’écroula, mais son esprit fut transformé en une lumière étincelante. Sa transformation spirituelle montrait que bien qu’il ait rejoint pendant un moment le côté obscur, et qu’il ait été aveuglé à toute sensibilité de la Force, il avait finalement progressé vers un état spirituel et mental supérieur : il était devenu un véritable maître Jedi. Nomi et Vima rejoignirent les autres chevaliers Jedi avec un nouvel engagement vis-à-vis de la Force. Alors que l’Ordre Jedi tentait de résoudre des conflits régionaux, comme le trouble Kanz, la République demeurait dans une période de paix instable, jusqu’à ce qu’une nouvelle race de guerriers, vicieux, apparaisse, vingt ans plus tard, et la mette à nouveau en danger.
9. L'ascension de Dark Revan
 
Époque : 3963 BBY
Nom de l’époque : Knights of the Old Republic

C’était une période d’agitation à travers la galaxie. Les féroces guerriers mandaloriens avaient lancé sournoisement diverses attaques simultanées sur trois quadrants de l’espace républicain, déclanchant ainsi la Guerre Mandalorienne. Alors que la bataille faisait rage, le maître Jedi Revan voyagea secrètement vers les secteurs inconnus, dans l’espoir de trouver l’emplacement pour un bastion d'où les attaques mandaloriennes pourraient être repoussées. Rapidement, il découvrit la ténébreuse planète Malachor V, dont les disciples mandaloriens avaient interdit l’approche. La raison de cette interdiction devint rapidement claire pour Revan, qui fut presque entièrement dévoré par les forces primaires Sith à la surface de la planète. Cependant, la volonté de Revan lui permit de se nourrir du pouvoir du côté obscur et non d’être dévoré par celui-ci. Revan mis alors sur pieds un plan maléfique mais brillant. Usant du pouvoir obscur de Malachor V, il convertirait une armée de Jedi, entièrement dévouée à sa seule personne. Il tournerait alors la puissance ténébreuse de la planète contre les Mandaloriens, les attirants vers son bastion, et les détruisant alors complètement. La construction de la place forte débuta alors.

Pendant ce temps, sur Dantooine, l’Académie Jedi réduite, dirigée par Maître Vodo-Siosk Baas, apprenait avec stupeur qu’un jeune padawan avait désobéi à un ordre direct donné par son maître Atris, un membre important du Conseil. Ce jeune apprenti avait abandonné la relative sécurité de son entraînement, pour prendre part aux combats aux côtés des Jedi loyaux envers Revan. Mais, tout comme ses compagnons, il ignorait que Revan usait du côté obscur de la Force et ne connaissait pas les terribles secrets que renfermait Malachor V. Revan devenait de jour en jour plus puissant. Il renforça son bastion en secret, cachant ses améliorations même à son disciple Dark Malak. Bientôt, la force maléfique qui infectait la planète devint le Forge pour les troupes de choc de Dark Revan. Ces troupes de choc étaient des assassins Sith, d’anciens Jedi qui avaient été tentés par la force obscure de Malachor V et qui avaient succombé, devenant les serviteurs de Revan. Rapidement, une Académie Sith fut mise sur pieds sur Korriban, reflet maléfique de l’enclave de Dantooine.
10. Le Destin de Revan
 
Époque : 3961 - 3956 BBY
Nom de l’époque : Knights of the Old Republic

C’était une période de tumulte et de fracas pour les entités les plus puissantes de la galaxie. Le conflit mandalorien atteignait son point culminant. Les Jedi, qui combattaient aux côtés des forces de la République et de ses meilleurs tacticiens, tel Saul Karath, commandant du Léviathan, commencèrent à repousser les féroces Mandaloriens et ceux-ci durent se replier. La déroute des Mandaloriens alla crescendo jusque dans le ciel de Malachor V. A l’insu de l’Ordre Jedi, Dark Revan avait en effet découvert enfouis sous la surface de la planète, dans des villes cimetières, de nombreux artefacts et holocrons Sith. Lorsque Revan avait pillé ces tombes et ces reliques, il s’était encore enfoncé dans le côté obscur de la Force. Il découvrit l’emplacement de Korriban, et sa vraie nature, mais aussi les endroits où étaient enterrés d’autres artefacts Sith. Il apprit également comment les plus puissants des Jedi pouvaient être séduits par le côté obscur et comment ils pouvaient être convaincus de la puissance même des enseignements Sith.

Revan se rendit compte qu’il avait découvert bien plus qu’un simple bastion pour s’opposer à l’avancée mandalorienne. C’était là un ancestral et gigantesque réservoir, de la taille d’une planète, de connaissance Sith. Il avait découvert un monde dont l’unique fonction était d’enseigner et d’entraîner les autres sur la voie des Sith. Il s’était approprié une nouvelle arme, à la fois pour combattre les Mandaloriens, mais également pour convertir et rallier encore plus de Jedi à sa cause. Ce processus de conversion de Jedi en assassins Sith continua de plus belle, alors même que le Conseil Jedi propulsait Revan au rang de héros pour avoir mené les forces de la République à la victoire lors d’une ultime bataille au-dessus de Malachor V, où les Mandaloriens avaient dû capituler. Revan, qui était capable de canaliser les forces obscures de la planète, avait usé de ce pouvoir durant la bataille pour détruire les Mandaloriens, et mettre fin à leurs menaces. Dans le même temps, de plus en plus de Jedi, qui ne pouvaient ignorer la puissance maléfique provenant de la planète même, furent corrompus et tombèrent sous son influence.

Un chevalier Jedi solitaire, qui avait autrefois fait le voyage pour se battre aux côtés de Revan, l’abandonna après la défaite des Mandaloriens et après avoir ressenti une perte de sensibilité à la Force pendant la bataille. Il retourna dans l’Ancienne République, bien décidé à ne plus se battre. Mais le chevalier fut banni par le Conseil Jedi et son sabre laser lui fut retiré. Pendant ce temps, Dark Revan et son apprenti Dark Malak revinrent de la guerre contre les Mandaloriens à la tête d’une nouvelle flotte. Revan réussit à convaincre de nombreux soldats et commandants, autrefois loyaux envers l’Ancienne République, de le suivre. Une vague d’attaques systématiques et mortelles débuta alors. Dans le même temps, Revan ordonna à ses assassins Sith d’augmenter la fréquence et la violence de leurs attaques éclairs. Ainsi débuta la période de l’Insurrection dans l’Ancienne République.

Complètement désemparé, le Conseil Jedi réunit en hâte un petit groupe de guerriers Jedi sous le commandement de la Jedi Bastila Shan. Leur mission était cruciale mais aussi suicidaire. L’objectif était de capturer Dark Revan en vue de démoraliser ses troupes et d’étouffer l’insurrection. Ils attirèrent Revan dans un piège, le faisant attaquer un petit convoi de la République. Le groupe de Jedi en profita pour infiltrer le vaisseau de commandement de Revan. Ils affrontèrent le Seigneur Noir et le vainquirent. Cependant, plutôt que de venir en aide à son maître, Dark Malak laissa les Jedi vaincre Revan et tenter de modifier son esprit, ce qui ne réussit qu’en partie. De retour au Conseil, les Jedi soignèrent l’esprit de Revan qui était dans le coma, et lui implémentèrent une nouvelle personnalité : il était devenu loyal envers la République.
11. Knights of the Old Republic
 
Époque : 3956 BBY
Nom de l’époque : Knights of the Old Republic

La République était au bord de l’anéantissement. Dark Malak, le dernier des apprentis du Seigneur Noir Revan, était revenu à la tête d’une invincible armada Sith. Flotte dont la galaxie ne soupçonnait même pas l’existence. Détruisant toute résistance, la guerre de conquête de Malak avait pris par surprise les Jedi. L’Ordre était divisé et vulnérable : de nombreux Jedi tombaient sans cesse au combat, et plus encore prêtaient allégeance au nouveau Seigneur Noir. Dans le ciel de la planète Taris, sur la bordure extérieure, une flotte de combat Jedi engagea la flotte de Malak dans un effort désespéré pour mettre un terme à la domination Sith sur la galaxie. Durant la bataille, le vaisseau de la Jedi Bastila Shan fut attaqué par une force de débarquement, parmi laquelle se trouvait Dark Bandon, l’apprenti de Malak. Après s’être vaillamment battu, elle réussit à s’enfuir du vaisseau ravagé dans une capsule de sauvetage. Cette dernière fut localisée dans la ville souterraine de Taris. Un(e) jeune humain(e) souffrant d’amnésie, Carth Onasi, un héros de la Guerre Mandalorienne, une Twi’lek originaire de Taris nommée Mission Vao, ainsi que son ami Wookiee Zaalbar, partirent à sa recherche. L’ayant retrouvée et cherchant à tout prix à quitter la planète, ils s’emparèrent du légendaire vaisseau l’Ebon Hawk qui appartenait au seigneur du crime de Taris Davik Kang. Ils cherchèrent refuge sur la planète Dantooine, où se trouvait l’Enclave Jedi. Rapidement, l’humain(e) amnésique fit preuve de talents extraordinaires vis-à-vis de la Force. Il fut entraîné par le maître Jedi Zhar Lestin.

Après une multitude de missions périlleuses à travers toute la galaxie, à la recherche de la Carte Stellaire, les membres de l’équipe furent capturés par le gigantesque croiseur interstellaire Léviathan, vaisseau amiral de l’amiral Saul Karath. Karath était encore cinq années auparavant une grande figure de la flotte de la République, vainqueur de nombreuses batailles contre les Mandaloriens. Mais il avait décidé il y a peu de temps de rejoindre la flotte de Malak. Usant de la ruse, le petit groupe fut rapidement libre et lança une attaque sur le pont principal, blessant mortellement Karath. Alors qu’ils tentaient de fuir, Bastila et le jeune humain tombèrent nez à nez avec Malak. Celui-ci révéla alors que le jeune chevalier Jedi était en fait Revan, son ancien maître. Revan s’échappa en direction du monde inconnu des Rakata. Après un rude combat contre Bastila, qui s’était retournée contre lui, Revan découvrit les plans de Malak. Celui-ci se servait d’une ancienne étoile, couplée à une station orbitale Rakata, la Forge Stellaire, pour développer la flotte Sith. Revan allait tenter de tuer son ancien apprenti avant que celui-ci ne devienne trop puissant.
12. L’assouvissement de Malachor V
 
Epoque : de 3955 à 3953 BBY
Nom de l’époque : Knights of the Old Republic II : The Sith Lords

C’était une période d’incertitude à travers toute la galaxie. Après un long et traître combat au plus profond de la Forge Stellaire, le Seigneur des Sith, Dark Revan, réussit finalement à vaincre son ancien apprenti, Dark Malak. Peu de temps après, ayant repris des forces, Revan partit à la recherche des avant-postes secrets et obscurs qu’il avait lui-même mis en place lors des Guerres Mandaloriennes. Il traversa la galaxie jusqu’aux mondes de la Bordure Extérieure avec un seul et unique objectif : localiser la source du pouvoir du côté obscur sur Malachor V. Ceux qui attendaient le retour de Revan, et en particulier les Sith et les Jedi, furent troublés de ne pas le voir revenir de son voyage. Personne ne sut si Revan avait détruit ou au contraire ressuscité les forces primaires Sith de la planète interdite.

Les troubles des années précédentes avaient eu un effet désastreux sur l’Ordre Jedi et ses membres qui avaient survécu. Désillusion et désespoir s’installèrent durablement à la suite de la guerre, à la fois à travers l’Ancienne République et au sein même de l’Ordre. Plus grave encore, la corruption de Malak et Revan, ainsi que tout le mal qu’ils avaient fait à la République, aggravaient encore le malaise. Beaucoup expliquèrent ainsi le rejet des Jedi. Alors que les Jedi essayaient de panser leurs plaies, le héros des Guerres Mandaloriennes, Canderous Ordo retournait sur son monde natal de Dxun. Il désirait reconstruire sa famille, cherchant un nouveau but à accomplir pour la galaxie. Par ses prouesses et ses aptitudes, il réussit à devenir le nouveau Mandalore.

Le maître Jedi Kreia, l’ancien mentor de Revan, était toujours rongée par les remords, se demandant sans cesse si son enseignement était la cause de la corruption de son élève. Cherchant des réponses, elle partit à la recherche de Revan. Découvrant grâce à la Force le dernier endroit où il s’était rendu, elle se rendit sur Malachor V. Là, elle fut incapable de cacher ses sentiments, et elle fut entièrement consumée par le côté obscur. Elle fut perdue pour les Jedi, passant les années qui s’ensuivirent sur Malachor V, apprenant ses secrets, et devenant finalement la nouvelle maîtresse de l’Académie Sith qui s’y trouvait. Sous l’influence de Kreia, des assassins Sith quittèrent silencieusement Malachor V, et partirent à travers la galaxie, frappant les Jedi isolés, en capturant certains pour les convertir au côté obscur, et détruisant ceux qui leur résistaient. Ceux qui étaient capturés étaient conduits sur Malachor V pour être entièrement nourris par l’énergie du côté obscur de la planète. Ces nouveaux assassins Sith et Jedi Noirs furent encore plus nombreux, rassasiant la faim de la planète.
13. L’avènement des Sith
 
Epoque : de 3953 à 3951 BBY
Nom de l’époque : Knights of the Old Republic II : The Sith Lords

Ce fut le début du déclin des Jedi à travers toute la galaxie. Des Jedi commencèrent à quitter l’Ordre, solitaires, et les Jedi en poste sur de nombreux mondes, fatigués de ce conflit sans fin et sans raison, abandonnèrent leur fonction de gardien et s’exilèrent dans les régions inconnues, tout comme le maître Jedi Jolee Bindo des années auparavant. Ils furent appelés les Jedi Perdus. Déjà affaiblis par la guerre contre Dark Malak, les Jedi virent encore leur nombre diminuer et furent bientôt moins d’une centaine à survivre. Alors que leurs rangs se vidaient, les derniers protecteurs du côté lumineux de la Force pensaient que les Jedi Perdus les avaient abandonnés. En fait, nombre d’entre eux furent les victimes des assassins Sith, où furent capturés et emprisonnés sur la planète obscure de Malachor V, avant d’être convertis au côté obscur de la Force. Sous le regard attentif de Kreia, une Jedi corrompue, beaucoup de ces Jedi perdirent la vie, mais certains rejoignirent les rangs de l’ennemi.

Comprenant enfin qu’ils étaient la cible d’un adversaire caché et insidieux, l’Ordre Jedi décida de se disperser, tentant de se cacher pour échapper à cet ennemi. A la surprise générale, l’Ordre Jedi se dissolut et abandonna l’Ancienne République. L’une des membres de l’Ordre, la maître Jedi Atris, n’abandonna pas et commença à étudier les holocrons Sith dans le but de déterminer la nature de la menace pesant sur les Jedi. Elle essaya de reconstituer un Conclave avec les quelques Jedi avec qui elle avait pu rester en contact. Il devait se tenir dans le plus grand secret sur un monde de la bordure médiane. Alors qu’elle était en train d’exposer son plan d’action, le conclave fut interrompu par la disparition de tous ceux qui y assistaient. On apprit plus tard qu’ils avaient tous été sauvagement enlevés par des assassins Sith, commandés par Dark Nihilus. A l’insu de tous, Atris avait en effet laissé courir des informations sur les Jedi qui assisteraient au conclave, espérant ainsi que l’ennemi se montrerait à découvert. Mais le résultat avait été bien pire que ce qu’elle n’aurait jamais pu imaginer.