Informations

IMPORTANT : pour que la participation de chacun aux discussions reste un plaisir : petit rappel sur les règles du forum

Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar Flocon de Lune » Lun 20 Juin 2022 - 14:26   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

C'est bon, j'ai lu tout ce que tu as posté sur le forum jusqu'à présent. Ne m'en veux pas si je ne commente pas chaque chapitre, ce serait aussi long que ton histoire.
J'aime vraiment bien l'humour que tu utilises, et l'ambiance que tu instaures, particulièrement celle juste avant le combat contre les envoyés de l'Empire, j'ai vraiment eu un noeud au ventre en imaginant l'attente avant le combat, avant le moment où leur vie serait mise en jeu... Et je crois que Yaraa, si tant est que ce soit son nom, m'exaspère encore plus qu'Obi-Wan, ils se sont bien trouvés ces deux là ! Autant traumatisés l'un que l'autre et pourtant ne pouvant s'empêcher d'arborer une fierté mal placée.
Il me tarde de lire la suite.
Flocon de Lune
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 64
Enregistré le: 07 Mai 2022
 

Messagepar Loucass824 » Lun 20 Juin 2022 - 16:24   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Alors j'ai droit à toutes les variantes avec toi... Loucas, Loucasss, avec ou sans le 824,... Mon pseudo ! Lol j'avoue moins non plus je n'écris pas ton pseudo au complet, mais j'y tiens à mes deux "s". C'est puéril de le relever, mais j'y peux rien... Je craque... j'en peux plus...

Et aussi pour préciser qu'a priori, c'est bel et bien Yaraa. La bougresse, c'était passager, et plus tellement pertinent. Elle a rempli les conditions et a gagné le droit d'être respectée. Et puis me plaindre pour mon pseudo alors que je taquine le nom de ton protagoniste... Je ne serai pas bien crédible.
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 304
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar mareva_mae » Mer 22 Juin 2022 - 10:44   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Coucou Sam Sanglebuc :)

sam sanglebuc a écrit:" où elle savait, malgré tout, qu’elle avait plus que jamais sa place."
Wahouuuuuu !!

C'est trop beau.

Aw merci beaucoup, ça me fait toujours super plaisir quand un passage vous touche particulièrement :oops:

sam sanglebuc a écrit:Il y a des passages confus, où je ne sais pas trop qui parle.
Je détaillerai ce soir à mon bureau.

Ah mince, n'hésite pas à me dire ce qui t'as paru flou ! C'était plutôt au niveau des dialogues ou des points de vue ? :think:

*


L2-D2 a écrit:Chapitre 20 lu !

Je dois bien avouer ne pas avoir l'habitude de voir Obi-Wan être à ce point dépassé, affaibli psychologiquement, voire même brisé ! On image toujours Obi-Wan flegmatique, avec une petite dos d'humour, presque un côté nonchalant et là c'est un tout autre Obi-Wan que tu nous proposes. Et ça fonctionne, autant l'échange avec "Ahsoka" (encore que, dans cet échange, il m'a presque donné l'impression que c'était lui son Maître et pas Anakin) qu'avec Yaraa lorsqu'il lui balance quelques vérités bien senties ! :oui: (et pan, dans les dents !)

Hello L2-D2, merci de ton retour :D

Ah oui, pauvre Obi-Wan, il mange un peu dans ce chapitre... en même temps, après ROTS, j'avais envie d'insister sur les conséquences de la guerre et des traumatismes qu'il a vécu. Ca ne l'empêche pas d'être toujours ironique et nonchalant par moment, mais quand comme dans ce chapitre, les traumas prennent le dessus... il perd un peu de sa superbe. :(

C'est vrai que j'ai tendance à traiter un peu Ahsoka sous cet angle, peut-être parce que dans son roman éponymeelle pense à Obi-Wan et Anakin quand on l'interroge sur ses parents, ou peut-être parce que dans TCW Obi-Wan n'est jamais trop loin pour les superviser tous les deux :cute:

Ma pauvre Yaraa, vous êtes tous beaucoup trop contents quand elle s'en prend plein la tronche :paf:

L2-D2 a écrit:Après... après, j'ai un peu l'impression que ça traine. Ramenons Ben à sa maison pour mieux retourner à la cantina pour ensuite, sans doute, retrouver Ben dans sa maison. C'est urgent, il ne faut pas le laisser seul, on ne sait jamais... mais on prend quand même le temps de siroter son verre tranquillou et d'y passer l'après-midi. Drôle de conception de l'urgence ! :transpire:

Mince... est-ce qu'il faut blâmer le personnage, qui est encore un peu égoïste et redoute la confrontation et ce qui l'attend avec Ben, ou l'autrice qui aime un peu trop les longueurs ? :paf:

L2-D2 a écrit:Et la vilaine se soigne, avec une petite description de Vador qui montre bien qu'il vaut mieux ne pas le décevoir. Tiens, je serai curieux de voir un passage de son point de vue ! :sournois:

Vivement la suite ! :oui:

A ce sujet, j'y avais réfléchi en amont et décidé, comme la série Obi-Wan annonçait déjà une présence de Vador, de ne pas l'inclure dans ma fan fiction, afin d'explorer quelque chose de différent... mais peut-être que ce serait intéressant quand même et justifié ? A réfléchir :neutre:

*


Flocon de Lune a écrit:C'est bon, j'ai lu tout ce que tu as posté sur le forum jusqu'à présent. Ne m'en veux pas si je ne commente pas chaque chapitre, ce serait aussi long que ton histoire.

Coucou Flocon de Lune, mais tu as été super rapide :oops:
Pas de soucis c'est déjà adorable de me faire part de ton retour global !

Flocon de Lune a écrit:J'aime vraiment bien l'humour que tu utilises, et l'ambiance que tu instaures, particulièrement celle juste avant le combat contre les envoyés de l'Empire, j'ai vraiment eu un noeud au ventre en imaginant l'attente avant le combat, avant le moment où leur vie serait mise en jeu... Et je crois que Yaraa, si tant est que ce soit son nom, m'exaspère encore plus qu'Obi-Wan, ils se sont bien trouvés ces deux là ! Autant traumatisés l'un que l'autre et pourtant ne pouvant s'empêcher d'arborer une fierté mal placée.
Il me tarde de lire la suite.

Merci beaucoup, ça me fait vraiment plaisir que l'ambiance et le ton général fonctionnent :D
Ah mince, moi qui pensait que peut-être Yaraa rattraperait ton désamour d'Obi-Wan... Je suis contente que tu aies envie de lire la suite même si les deux nigauds t'insupportent autant l'un que l'autre :jawa-transpire:

*


Loucass824 a écrit:Alors j'ai droit à toutes les variantes avec toi... Loucas, Loucasss, avec ou sans le 824,... Mon pseudo ! Lol j'avoue moins non plus je n'écris pas ton pseudo au complet, mais j'y tiens à mes deux "s". C'est puéril de le relever, mais j'y peux rien... Je craque... j'en peux plus...

Ooooh pardon Loucass, je suis la pire personne avec les prénoms, alors les pseudos... Une de mes meilleures potes s'appelle Eloise sans H et une fois sur cinq j'écris Héloise... :chut: Promis je ferai plus attention !

Image

Loucass824 a écrit:Et aussi pour préciser qu'a priori, c'est bel et bien Yaraa. La bougresse, c'était passager, et plus tellement pertinent. Elle a rempli les conditions et a gagné le droit d'être respectée. Et puis me plaindre pour mon pseudo alors que je taquine le nom de ton protagoniste... Je ne serai pas bien crédible.

Okay je lance un compteur pour voir combien de temps elle garde le droit honorifique de porter son prénom :lol:
Double Suns and sipping blue milk

Fanfiction Obi-Wan Kenobi ; [Le Jedi et la Sorcière]
mareva_mae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 166
Enregistré le: 06 Mar 2022
 

Messagepar ShamanWhills » Mer 22 Juin 2022 - 11:55   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Chapitre lu!

Je ne m'étais pas attendu à la forme qu'ont prise ces vérités... Je pensais sérieusement qu'il y aurait une discussion en bonne et du forme, mais les balancer sous l'influence du PSTD, j'ai eu du mal, vraiment... Je trouve que l'avouer de cette façon ne me plais pas, personnellement parce que ce n'est pas le bon moment, même si c'est pertinent du fait que cela fasse rejaillir des souvenirs traumatisants, mais aussi parce que j'ai vu Ben complètement absent de l'Instant Présent de manière brutale et sans véritable raison: quel lien entre un soldat mort et sa responsabilité dans la chute d'Anakin? Si le soldat avait été un enfant, ok, mais là, je ne vois aucun rapport... Et pourquoi Ashoka et son affaire judiciaire qui a enclenchée son exil du Temple? Que vient faire cette référence ici? Quel rapport avec la scène de combat?

Ces vérités sont avouées inconsciemment et en présence de personnes qui pourraient lâcher le morceau si jamais elles devaient être interrogées par l'Empire. Je me suis senti mal à l'aise en lisant ce passage. Ensuite Ben redevient sérieux mais là encore brutalement, en étant quasiment en froid envers Yaraa qui n'avait rien demandé.

Honnêtement, je n'ai pas compris ce que tu as voulu montrer à travers ces comportements extrêmes et brutaux.

Yaraa a bien changé et a évolué de son côté. J'espère qu'elle réussira à atteindre ses objectifs personnels.
Fan Fiction: La Jedi de Tython
ShamanWhills
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 554
Enregistré le: 01 Jan 2016
Localisation: Toulouse
 

Messagepar mareva_mae » Jeu 23 Juin 2022 - 11:38   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

ShamanWhills a écrit:Chapitre lu!

Je ne m'étais pas attendu à la forme qu'ont prise ces vérités... Je pensais sérieusement qu'il y aurait une discussion en bonne et du forme, mais les balancer sous l'influence du PTSD, j'ai eu du mal, vraiment... Je trouve que l'avouer de cette façon ne me plais pas, personnellement parce que ce n'est pas le bon moment, même si c'est pertinent du fait que cela fasse rejaillir des souvenirs traumatisants, mais aussi parce que j'ai vu Ben complètement absent de l'Instant Présent de manière brutale et sans véritable raison: quel lien entre un soldat mort et sa responsabilité dans la chute d'Anakin? Si le soldat avait été un enfant, ok, mais là, je ne vois aucun rapport... Et pourquoi Ashoka et son affaire judiciaire qui a enclenchée son exil du Temple? Que vient faire cette référence ici? Quel rapport avec la scène de combat?

Ces vérités sont avouées inconsciemment et en présence de personnes qui pourraient lâcher le morceau si jamais elles devaient être interrogées par l'Empire. Je me suis senti mal à l'aise en lisant ce passage. Ensuite Ben redevient sérieux mais là encore brutalement, en étant quasiment en froid envers Yaraa qui n'avait rien demandé.

Honnêtement, je n'ai pas compris ce que tu as voulu montrer à travers ces comportements extrêmes et brutaux.

Yaraa a bien changé et a évolué de son côté. J'espère qu'elle réussira à atteindre ses objectifs personnels.


Hello ShamanWhills, ah désolée que ce chapitre t'ait moins plu :(

C'était un choix conscient de ma part de faire monter la tension et amener Ben, à la fin de ce combat, à sombrer dans les souvenirs douloureux et se faire submerger par un PSTD qu'il refuse d'admettre. J'ai pas mal lu sur le PTSD et demandé des conseils à une amie psychiatre, pour traiter avec le plus de justesse possible ce sujet délicat. Il est très courant chez les personnes souffrant d'un syndrome de stress post traumatique qu'un élément sensoriel (une odeur, un son...) ou la vue de quelqu'un ou quelque chose les projette soudainement dans le passé douloureux qui les hante. C'est dans ces moments-là que les flashbacks ou les "souvenirs intrusifs" se manifestent le plus souvent, et pas forcément de façon cohérente ou linéaire.

J'ai choisi de replonger Obi-Wan dans un souvenir quelconque de la Guerre des Clones, qui lui fait confondre Yaraa avec Ahsoka ; tout se mélange, il revit une scène passée, ses sens son brouillés... et la culpabilité, cette émotion si forte chez lui mais qu'il étouffe sous le devoir présent, le submerge (d'où l'allusion au procès d'Ahsoka, à Anakin... des êtres chers qu'il a l'impression d'avoir trahis, laissés tomber). Enfin voilà comment j'ai conçu cette scène, je respecte totalement ton opinion mais j'espère que ça te permettra de mieux comprendre pourquoi j'ai choisi d'écrire ce chapitre de cette façon et que ce n'était pas un choix gratuit !

Le fait que ce ne soit pas le bon moment pour que ça pète entre eux était aussi volontaire, je voulais frustrer le lecteur ; il dit enfin à Yaraa ce qu'elle mérite, mais au pire moment :paf: Obi-Wan est pris de court par ces souvenirs et émotions à vif qui l'assiègent, et il fait malheureusement ressortir sa frustration et sa peine sur Yaraa. C'est injuste, mais à mon sens cohérent avec son état émotionnel actuel et sa tendance habituelle à tout enfouir sous des couches de raison. L'effet cocotte minute :cry:

Et par rapport à la cohérence, j'aurais peut-être dû le préciser, je suis partie du principe que Sadi et Al laissait Ben et Yaraa seuls à ce moment-là, respectueux et ayant compris que quelque chose d'intime se joue.

Merci pour ton retour et j'espère avoir réussi à justifier un peu mes choix :transpire:
Double Suns and sipping blue milk

Fanfiction Obi-Wan Kenobi ; [Le Jedi et la Sorcière]
mareva_mae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 166
Enregistré le: 06 Mar 2022
 

Messagepar ShamanWhills » Jeu 23 Juin 2022 - 17:08   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Salut :hello:

marea-vae a écrit:
C'était un choix conscient de ma part de faire monter la tension et amener Ben, à la fin de ce combat, à sombrer dans les souvenirs douloureux et se faire submerger par un PSTD qu'il refuse d'admettre. J'ai pas mal lu sur le PTSD et demandé des conseils à une amie psychiatre, pour traiter avec le plus de justesse possible ce sujet délicat. Il est très courant chez les personnes souffrant d'un syndrome de stress post traumatique qu'un élément sensoriel (une odeur, un son...) ou la vue de quelqu'un ou quelque chose les projette soudainement dans le passé douloureux qui les hante. C'est dans ces moments-là que les flashbacks ou les "souvenirs intrusifs" se manifestent le plus souvent, et pas forcément de façon cohérente ou linéaire.


Je comprends ton explication, pas de soucis :)

marea-vae a écrit:
J'ai choisi de replonger Obi-Wan dans un souvenir quelconque de la Guerre des Clones, qui lui fait confondre Yaraa avec Ahsoka ; tout se mélange, il revit une scène passée, ses sens son brouillés... et la culpabilité, cette émotion si forte chez lui mais qu'il étouffe sous le devoir présent, le submerge (d'où l'allusion au procès d'Ahsoka, à Anakin... des êtres chers qu'il a l'impression d'avoir trahis, laissés tomber). Enfin voilà comment j'ai conçu cette scène, je respecte totalement ton opinion mais j'espère que ça te permettra de mieux comprendre pourquoi j'ai choisi d'écrire ce chapitre de cette façon et que ce n'était pas un choix gratuit !


Dans ce cas-là il aurait peut-être fallu une transition qui aille dans ce sens et non de manière abrute: on passe d'un combat au ressassement d'un souvenir traumatisant sans rien entre eux et à chaud en plus. Si ce souvenir devait apparaitre, pourquoi ne pas l'amener doucement à travers un comportement physique et psychologique de Ben nous indiquant qu'il commence à se souvenir du passé, de la Guerre et de l'impact qu'elle a eu sur lui. Cela aurait été plus doux. J'ai failli sortir de l'histoire tellement j'ai eu un "choc" en lisant cet aveu sorti de nulle part, d'où mon malaise.

marea-vae a écrit:
Le fait que ce ne soit pas le bon moment pour que ça pète entre eux était aussi volontaire, je voulais frustrer le lecteur ; il dit enfin à Yaraa ce qu'elle mérite, mais au pire moment :paf: Obi-Wan est pris de court par ces souvenirs et émotions à vif qui l'assiègent, et il fait malheureusement ressortir sa frustration et sa peine sur Yaraa. C'est injuste, mais à mon sens cohérent avec son état émotionnel actuel et sa tendance habituelle à tout enfouir sous des couches de raison. L'effet cocotte minute :cry:


Tu ne m'as pas frustré personnellement, mais plutôt confus et perdu! Là aussi une transition aurait peut-être été mieux parce que je n'ai rien compris jusqu'à ton explication.

Bon courage pour la suite :)
Fan Fiction: La Jedi de Tython
ShamanWhills
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 554
Enregistré le: 01 Jan 2016
Localisation: Toulouse
 

Messagepar mareva_mae » Dim 26 Juin 2022 - 11:36   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

CHAPITRE 21 : Réminiscences


*


Il voulait bouger. Il avait besoin de se lever, de sortir, de profiter de la nuit pour chasser tout ce qu’une séance d’Alchaka était capable de faire transpirer hors de lui. Il avait aussi besoin de dormir, comme il avait pu le faire dans l’après-midi. Mais ce n’était pas suffisant. Il sentait qu’il était loin d’avoir récupéré de ses dernières insomnies et que son épaule blessée le suppliait de débrancher son esprit. Il aurait aimé être un droïde, pouvoir simplement se recharger, au lieu de se trouver prisonnier d’un demi-sommeil, parfaitement conscient de son incapacité à trouver le repos.

Il ne pouvait même pas ouvrir les yeux, contraint, sous ses paupières closes, de voir défiler les éclats de lumière, les tirs, et surtout, les visages. Identiques et pourtant reconnaissables, par un tatouage, une teinture ou une coupe fantasque. Leur regard paniqué mais fier d’avoir accompli leur devoir, au moment de rendre leur dernier souffle. Le regard d’un individu qui cessait d’exister, pas une perte quantitative, un clone en moins parmi tant d’autres aux yeux d’un général zélé. C’était un camarade. Un ami.

Au loin, le bruit des explosions. Des ordres étouffés qu’on hurlait avec le désespoir du dernier élan. Les pas cliquetants des armées droïdes. Du sable rouge. Des dizaines et des dizaines de corps. D’autres visages, familiers, d’espèces et d’âges différents. Il était de retour sur Géonosis, à genoux auprès d’un padawan, touché en plein cœur, ses petites mains serrées sur un sabre éteint. Le cadavre de son maître ne devait pas être bien loin. Il les avait déjà croisés au temple mais ne parvenait se rappeler des traits de la silhouette qui suivait toujours l’enfant. Il devait les réunir, leur permettre de rejoindre ensemble la Force. Mais où était-il ? Il y avait tellement de corps.

Et son maître à lui ? Il était loin, loin derrière un rideau infranchissable de haine, rouge et vibrant. Il avait le souffle coupé et semblait presque surpris que la mort soit venue le chercher aussi tôt. Mais il l’avait acceptée, il s’était rendu à la volonté de la Force. Ses derniers mots n’avaient pas été pour lui, ni même pour Obi-Wan, mais pour un jeune esclave d’une planète insignifiante et désolée. Pour celui qui devait rétablir l’Équilibre. Pour celui qui serait le chemin d’Obi-Wan, parfois son fardeau, mais surtout sa raison de ne jamais s’abandonner à la colère, au désespoir. Anakin avait besoin de lui. Il avait besoin de son maître, de son frère d’armes, de son ami. Il avait besoin qu’on le ramène vers la lumière. Mais Anakin rampait sur un sol volcanique, et tendait vers lui un bras robotique, décharné, lui aussi dévoré par les flammes. Anakin le détestait. Anakin n’était plus lui-même mais un vaisseau consumé par la rage et la douleur. Il fallait qu’il abrège ses souffrances. Il fallait mener cette atroce mission à bien. Il le fallait. Il allait s’avancer et lever son sabre, il le jurait, mais pas tout de suite, laissez-moi juste lui dire au-revoir, laissez-moi m’excuser… mais ses yeux. Ce n’étaient pas ceux d’un monstre. C’étaient ceux d’un petit garçon terrorisé, abandonné par tous ceux qui avaient juré de le protéger. Moi y compris. Surtout moi. Et en un battement de cils, il était de retour dans son vaisseau. Il ne se souvenait pas avoir marché jusque-là. Il ne se souvenait que de ces yeux. Il se devait de croire qu’il avait fait le nécessaire.

Quelqu’un cria. Une voix féminine. On avait besoin de lui.


*


Les Soleils devaient être couchés depuis longtemps, mais la lumière blafarde des Lunes suffit à l’aveugler. Il se retint de rentrer aussi sec à l’intérieur et de vérifier dans le miroir à quel point il avait une mine patibulaire, les yeux à ne pas en douter rougis pas les larmes et le manque de sommeil. Il portait toujours la même chemise sale, roussie autour de sa blessure. Il se réprimanda intérieurement de s’inquiéter de son apparence, dans une telle situation. De s’en soucier tout court, d’ailleurs ; le code Jedi laissait peu de place, sinon aucune, à la vanité.

- Ah, heu, vous êtes là, dit précipitamment Yaraa en fourrant quelque chose dans sa poche. Je… j’étais en train d’étudier un sort. Un sort qui pourrait renforcer la protection autour de votre maison, ajouta-elle d’une voix plus ferme.

Elle était en effet assise à même le sable, un énorme livre ouvert devant elle. Il réprima une grimace ; il se souvenait avoir sauvé l’ouvrage des décombres de son vaisseau, puis de l’avoir mis à l’abri dans sa malle avec le reste des affaires de la jeune femme. Elle lui en voulait sans doute encore de lui avoir menti, à en juger par l’éclat brûlant de ses pupilles.

Il soupira et s’assit à côté d’elle, par réflexe mais aussi car il craignait que ses jambes ne le portent pas plus longtemps. Il déplaça une bougie pour se frayer un chemin au sein du cercle tracé par la multitude de cierges plantés dans le sable, s’attirant un regard foudroyant de la part de Yaraa. Elle maugréa quelque chose ressemblant à est-ce que je viens vous dire comment faire vos pirouettes moi, hein, non, je ne crois pas, puis remit la bougie à sa place. Elle reprit place au sein des flammes et expliqua ;

- Le cercle sert à délimiter l’espace de réalisation du sort. Enfin, c’est que j’ai lu dans mon grimoire. A mon avis, c’est plus symbolique qu’autre chose, mais vu hum… les éléments que vous avez attirés à mon attention, je me suis dit qu’il valait mieux prendre toutes les précautions possibles. Et bien sûr, je n’allais rien faire avant que vous ne soyez là ! ajouta-t-elle en croisant les bras, visiblement sur la défensive.

Obi-Wan se demanda si elle avait conscience d’à quel point la contrariété réhaussait ses traits, ses joues rougies par une colère naissante, des éclairs fusant de ses yeux sombres. Elle partait au quart de tour, les sourcils froncés et le nez froissé, prête à lui asséner une répartie cinglante. Combien de fois avait-il dû se retenir de ne pas la provoquer d’avantage, rien que pour voir son visage s’animer de la sorte ? Il remarqua soudain qu’elle le fixait toujours, une drôle d’expression ayant remplacé l’exaspération. Nom d’un bantha, il fallait absolument qu’il dise quelque chose…

- Vous avez l’air fatiguée. Avez-vous trouvé le temps de dormir, entre tous ces préparatifs ?

Mais quel imbécile. Vraiment, c’était tout ce dont le brillant Obi-Wan Kenobi, parfois surnommé par ses ennemis le négociateur, connu pour son aisance verbale et sa facilité à diriger une conversation, était capable ?

Elle écarquilla les yeux et se mordit la lèvre, ne pouvant retenir bien longtemps un pouffement, qui se transforma vite en éclat de rire. Soulagé, il attendit qu’elle se reprenne et lui adressa un sourire confus, ne pouvant s’empêcher de noter que la colère n’était pas la seule émotion qu’elle portait à merveille.

- Ben, franchement… Vous vous êtes vu ? Vous avez une mine terrible.

- J’ai l’air de quelqu’un qui n’a pas fermé l’œil la nuit dernière, et les nuits d’avant également, et qui…

Il laissa sa phrase en suspens, à la recherche des mots justes, d’une explication acceptable. Il ne pouvait pas en parler comme ça. Il ne pouvait saisir, articuler et encore moins décrire les visions qui le maintenaient éveillé. Le bruit. Les odeurs. Il ne faisait que les traverser. Se relever le lendemain, ignorer la fatigue, pousser son corps dans ses retranchements, veiller sur Luke. C’était son quotidien depuis plus d’un an. Il n’avait pas besoin d’en parler. C’était simplement comme ça. Une épreuve nécessaire. La volonté de la Force.

- Ben ? Ben, écoutez… insista Yaraa, le tirant doucement de ses pensées. Je sais que je suis loin de comprendre tout ce qui se joue pour vous. Je ne peux pas prétendre savoir ce que vous vivez.

Oh. C’est vrai. Il lui avait vraiment dit ça. Ce passage-là, malheureusement, était bien réel.

- Par contre, reprit-elle en inspirant profondément, je sais ce que c’est, de craindre de s’endormir. Parce qu’on sait que l’on va tout revoir. Je ne me souviens pas de grand-chose, mais mon passé ne me laisse pas dormir sereinement pour autant. Il y a des rues, la lumière, la pluie sur ma peau. Le froid et la peur. Des pas qui résonnent. La conviction que… qu’ils vont me rattraper. La certitude, viscérale, de ce qu’ils vont me faire subir, des choses ignobles que je peux à peine imaginer. C’est pire que tout. De savoir sans savoir. Et surtout… ça a l’air si réel. Comme si j’étais de retour là-bas.

Elle ramena ses genoux contre elle et les serra dans ses bras, réprimant un tremblement.

- Ce que je veux dire… c’est que si vous avez envie d’en parler, je peux vous écouter. Je suis désolée que vous ayez vécu la guerre. Si même avec un esprit en miette je ne peux pas échapper à mes cauchemars, j’imagine à peine ce que ça doit être pour vous. Vous n’avez pas à avoir honte. Ce serait même inquiétant si les horreurs que vous avez vécues n’avaient eu aucun effet sur vous.

Obi-Wan resta silencieux un long moment. Il n’était pas prêt à en parler. Pas encore. Quand les visions venaient le submerger, évidemment que tout semblait réel. Mais une fois que la vie reprenait son cours, elles n’étaient plus qu’un goût amer sur sa langue, un frisson tenace sur sa peau. Il appréciait les efforts de Yaraa, mais non, elle ne comprenait pas. Comment le pourrait-elle ? Elle n’avait, à sa connaissance, pas des centaines de morts sur la conscience. Il pressa ses mains sur ses tempes, chassant la parade furieuse de remords et des voix amères de tous ceux qu’il n’avait pu sauver. Il fallait absolument qu’il retourne se coucher.

- Ben ? Je sais que vous m’avez demandé de ne pas vous parler avant demain mais… comme vous êtes venu j’ai cru que vous vouliez… Enfin je ne sais pas.

Elle s’était approchée, esquissant un geste dans sa direction. Une ombre traversa son visage ; elle laissa retomber son bras et se rassit en tailleur à l’autre extrémité du cercle.

- Je vous ai entendu crier, avant de sortir.

Il s’entendit prononcer ces mots, d’une voix plate et monotone. On aurait dit qu’ils sortaient de la bouche d’un autre. Il sera les poings dans le sable, cherchant au contact des grains encore chaud une attache quelconque avec la réalité. Il ne devait pas faire nuit depuis longtemps.

- Oh, ça ? Rien de grave. Je me suis juste brûlée en allumant une bougie. Regardez, répondit-elle en lui tendant la main, le pouce bien en évidence.

Une énorme cloque trônait en effet sur la pulpe de son pouce droit. Obi-Wan se pencha légèrement et prit sa main dans la sienne pour évaluer le sérieux de la brûlure. Ce n’était vraiment pas grand-chose, et il connaissait une plante locale qui correctement broyée et bouillie, pourrait accélérer la guérison.

- Ne me dites pas que vous avez une tisane pour soigner ça, reprit Yaraa en faisant la grimace.

- Et prions les Saintes Étoiles que la connexion établie la nuit dernière ne vous ait pas laissée avec la capacité de lire dans mes pensées, réfléchit-il à voix haute.

- Vous pensiez vraiment à ça ? J’aurais pu faire durer le suspense mais non, Obi-Wan, vous êtes juste extrêmement prévisible, conclut-elle en riant.

Il se joint à elle avant de s’arrêter net, réalisant quelque chose d’anodin, d’insignifiant de… primordial.

- C’est la première fois que vous m’appelez Obi-Wan.

- Heu… c’est possible. Enfin vous ne vous en souvenez sans doute pas mais vous avez eu un moment d’absence, après le combat. J’ai essayé ce que je pouvais pour vous… aider à revenir. Votre nom, enfin votre vrai nom, a semblé fonctionner. Même si vous ne saviez plus qui j’étais.

Il ne gardait aucun souvenir des heures précédant leur retour dans le désert, si ce n’est la certitude de s’être emporté contre elle avant de sombrer dans un sommeil opaque. Le vol en speeder était flou, et avant, entre la fin du combat et le voyage… Il n’y avait que le visage de Cody. Il savait que ce n’était pas Cody. Le clone allongé sur le sol de la cantina avait un tatouage de pin-up Twi’Lek dans le cou et aucune cicatrice autour de l’œil droit ; ce n’était pas lui. Et pourtant, l’image du corps sans vie du soldat s’imposa à lui, comme s’il était de retour dans la Cantina. De retour sur Utapau. Il devait fuir, fuir pour sa vie, avant même de comprendre la trahison de son bataillon, de son ami, de tout ce qu’elle impliquait. Il ferma les yeux mais le visage de Cody continuait de tourner devant lui, déformé par une résolution froide et nouvelle, armant un canon, le pointant dans sa direction…

- Obi-Wan, vous me faites mal, lâchez-moi !

Il ouvrit subitement les yeux, comprenant qu’il tenait toujours la main de la jeune femme et la serrait, de plus en plus fort. Elle planta ses yeux dans les siens, tentant de masquer son inquiétude ;

- Je suis là, Obi-Wan. C’est fini. Tout cela est derrière vous. Ce n’est pas de votre faute.

Il relâcha enfin la pression mais la jeune femme ne fit même pas mine de se dégager. Un liquide chaud suintait de sa main, qu’il approcha de la lumière d’une bougie ; il avait dû serrer tellement fort que la cloque avait éclaté.

- Je… je suis désolée, réussit-il à articuler.

- Ce n’est pas grave.

Le silence s’installa un instant, électrique et attentif. C’est elle qui se décida à le briser ;

- Par contre, j’ai vraiment cru que vous alliez me broyer les doigts.

- Enfin, Yaraa, jamais je ne ferai une chose pareille ! protesta-t-il.

- Ben… dit-elle avec douceur. Vous avez des absences. Le corps du stormtrooper a déclenché une sorte de crise, et cela vient presque de recommencer. C’est sans doute lié à votre passé et oui, je sais que je n’ai aucun droit de prétendre vous comprendre, mais on ne peut pas faire comme si de rien n’était. Je ne vous force à rien, mais je suis là si vous avez envie d’en parler.

Elle fit mine de se relever mais sans réfléchir, il continua de serrer ses mains. Il fit attention, cette fois-ci, traitant ses longs doigts, si pâles et élégants, comme la plus rare des porcelaines.

- Vous pouvez rester. L’air frais me fait du bien. Votre présence aussi, ajouta-t-il après une légère hésitation. Parlez-moi de ce sort.


*


Elle lui décrivit avec enthousiasme le sortilège de protection qu’elle avait dégoté dans son grimoire et exhiba fièrement des cristaux taillés en pointe ainsi que des os de petits animaux, nettoyés et polis, apparemment essentiels dans le succès de l’incantation. Puis elle lui montra une page sur laquelle était gribouillé des symboles incompréhensibles, qu’il ne lui avoua pas avoir étudié alors qu’elle était encore dans le coma. Elle s’apprêtait à lui expliquer les étapes du rituel quand, remarquant qu’il ne semblait pas particulièrement intrigué, elle fit la moue et demanda ;

- Vous savez dans quelle langue est rédigée ce carnet, hein ?

Il soupira. Il était trop tard pour éviter la catastrophe, de toute façon :

- Pas exactement. Attendez, je vais vous répondre, je le promets, précisa-t-il précipitamment en voyant la bouche de la sorcière frémir. Ça ressemble fortement à du Dathomirien, bien que je n’aie jamais vu cette forme précise. Sans doute un dialecte.

Et potentiellement une bonne nouvelle, puisque les seuls écrits auxquels j’ai pu jeter un œil sur Dathomir étaient ceux des Sœurs de la Nuit. Espérons que vous ne fassiez pas partie de cette bande de fanatiques. J’aurais de terribles nouvelles à vous annoncer.

- C’est étrange, car votre carte d’indentification indique que vous venez de Coruscant. Il ne me semble pas que les Sorcières de Dathomir aient l’habitude de migrer, je crois même que c’est un tabou dans leur culture mais… Après tout, je ne connais vraiment qu’un seul clan, qui a d’ailleurs disparu. Donc… je suis désolé mais je n’ai rien de nouveau à vous apporter sur le sujet, enfin rien que vous ne sachiez déjà. Yaraa, tout va bien ?

Elle le fixait, les yeux écarquillés et les lèvres figées sur une question muette.

- Yaraa ? Vous avez encore mal à la main ? Je sais que mes onguents vous répugnent mais je dois avoir de quoi soulager la douleur et peut-être même des huiles pour en atténuer l’odeur.

- Je viens de Coruscant ? le coupa-t-elle d’une voix blanche.

- Oui, évidemment, vous avez bien dû le voir sur votre carte d’indentifi…

- Quelle carte ?

- Enfin celle qui était dans votre sac, sur le dessus. J’ai dû y jeter un œil, j’espère que vous comprenez. Je sais que j’aurais au moins dû vous révéler votre nom, mais si je le faisais cela devenait difficile de ne pas vous parler du reste et donc compromettre ma mission et…

- Quelle carte, Ben ? répéta-t-elle.

- Vous… vous ne l’avez pas trouvée ?

Elle n’eut pas besoin de répondre ; un vent froid balaya soudainement le plateau, soufflant les bougies d’un seul coup. Obi-Wan sentit un picotement d’alerte lui parcourir l’échine ; Oh non. Le vent fit voler les cheveux de Yaraa et emporta un à un les cierges, qui se mirent à tourner autour d’elle, de plus en plus vite. A mesure que le vent gagnait en puissance, la jeune femme s’élevait dans les airs, surplombant rapidement le Jedi.

Obi-Wan se leva d'une traite et puisa au plus profond de lui-même pour trouver la force de contenir son pouvoir, de l’envelopper dans une bulle imperméable. Il ne fallait pas qu’ils les retrouvent, pas ici, pas maintenant. Il se concentra sur Luke, sur ce petit bout d’humain face auquel la fatigue était sans importance. Il n’avait pas d’autre choix que de réussir, ce qu’il fit, en vidant des réserves qu’il s’ignorait encore posséder. Un cristal pointu vint lui ouvrir la joue et lui faire réaliser qu’emprisonner la tempête ne suffirait pas ; elle pouvait encore les tuer tous les deux. Alors Obi-Wan puisa encore plus profondément, suppliant la Force de l’aider encore un peu ; il projeta son esprit vers Yaraa, perça la fureur et le bruit assourdissant qui l’entourait. Il rencontra sa conscience au-delà de la rage aveugle, et l’enroba de sa lumière ; ils se rencontrèrent là où la sorcière avait perdu le contrôle, là où la douleur l’étreignait de sa terrible incertitude. Est-ce qu’un jour, ça ne me fera plus mal ? Obi-Wan n’en savait rien. Mais il l’espérait de tout son cœur.


*


Ils retombèrent lourdement sur le sable, lui, à quatre pattes, scié par l’effort, et elle, dans une position grotesque, amortissant sa chute comme elle le pouvait. La Force crépitait autour d’eux, toujours prisonnière du plateau venteux, comme furieuse d’être retenue et limitée. Elle rua comme un animal fou, fusa dans tous les sens, faisant voler en éclat l’étau posé par Obi-Wan et les percutant de plein fouet, Yaraa et lui.

L’espace d’un instant, le désert s’effaça.

Il était au temple, dans une salle de méditation privée, face à Qui-Gon. Son maître lui sourit et lui fit un signe de la tête. Obi-Wan lui répondit, surpris de ne pas sentir se tresse de padawan lui chatouiller la nuque. Il remarqua honteusement qu’il se tenait toujours à quatre pattes et tenta de s’asseoir en tailleur, sur le coussin disposé à cet effet. Il se caressa le menton avec embarras et fût étonné d’y trouver sa barbe, un peu rêche… Il avait décidément besoin d’une douche. En effet, Obi-Wan. Ce n’est pas de la vanité que d’assurer un minimum d’hygiène corporelle. Il leva les yeux vers son ancien maître, incapable d’articuler le moindre mot. Qui-Gon était là. Il lui parlait. Ce n’était pas un souvenir, c’était… autre chose. Cette jeune fille a raison, Obi-Wan. Ce n’est pas de ta faute, ajouta son maître avec un sourire indéchiffrable, faisant un geste en direction de Yaraa, qui les dévisageait tous les deux.


*************




*******


Hello hello ❤️

Promis ce n'était absolument pas calculé que Gui-Gon fasse son retour cette semaine, un heureux hasard on va dire :whistle:

j'espère que ce chapitre vous plaira, hâte d'avoir vos retours :cute:
Double Suns and sipping blue milk

Fanfiction Obi-Wan Kenobi ; [Le Jedi et la Sorcière]
mareva_mae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 166
Enregistré le: 06 Mar 2022
 

Messagepar Loucass824 » Dim 26 Juin 2022 - 19:16   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Chapitre lu !

On retrouve Ben toujours dans un état précaire, assez logique. Cette fois, on s'attarde plus amplement sur les Jedi que les clones et la guerre en elle même. Et c'est très intéressant de voir ce que tu nous proposes de ce côté, car on avait pas eu autant de détails sur sa perception d'Anakin/Vador auparavant. On part de Qui-Gon, en train de perdre la vie face à Maul, Obi-Wan séparé par ces barrières d'énergies rouges, la haine qu'il ressent envers Maul, bref en quelques lignes je revoyais la scène de l'épisode 1, sans que tu formalises directement le contexte, j'ai bien aimé ! On voit surtout ici une personne qui a un peu trop aimé la prélogie...

J'espère que sa relation avec Yaraa va l'aider à passer au dessus de cette culpabilité, ou du moins lui faire prendre le chemin d'une manière ou de l'autre. Ou que ce soit Qui-Gon qui lui dise qu'il n'a rien à voir avec ça. Tel qu'il a été écrit, le perso d'Anakin, bien que l'ordre Jedi ait sa part de responsabilité, est majoritairement responsable de ce qu'il lui est arrivé à mon sens. Obi-Wan lui a toujours tendu la main, mais il a préféré penser à lui, à sa relation avec Padmé, quitte à rejeter l'aide de la seule personne qui a jamais vraiment voulu son bien pour se jeter vers Sidious. Alors il a des circonstances atténuantes, certes, mais ce truc de se focaliser sur la responsabilité de l'ordre Jedi dans la chute d'Anakin est un peu fatigant je trouve. Je ne dis pas que c'est ce que tu fais ici hein, simplement que j'y pense du coup, car on l'entend souvent. Que Ben ait ce schéma de pensée est expliqué, cohérent même avec son mal être et ses nombreuses meurtrissures. Mais entre Yaraa et Qui-Gon, on a les bases pour une déculpabilisation nécessaire et plus intéressante que la série je pense.

Factuellement, Obi-Wan ne pouvait rien faire de plus pour Anakin à mon sens. Le tout est qu'il en prenne conscience, et qu'il l'accepte. Des fois, je pense à la manière dont ton récit pourrait s'inclure sans incohérences dans le canon entre les épisodes 3 et 4. Elle s'insère en tout cas très bien avec la prélogie. Mais la prélogie est de fait incohérente narrativement sur le point Anakin en ce qui me concerne alors... Ben dit que Vador à tué Anakin, alors que l'épisode 3 nous montre autre chose. Anakin voulait quelque chose, sauver Padmé, mettre fin à la guerre, mettre en place sa vision de la justice, et il était trop faible pour y arriver. Alors il a volontier laissé la place à Vador pour y arriver, même si ça ne s'est pas passé comme prévu. Vador qui tue Anakin, ce serait qu'Anakin souhaitait autre chose et aurait été oublié contre son gré. Devenir Vador de la manière dont il l'a été dans l'épisode 3, il s'agirait plus d'un choix volontaire qu'autre chose. Si c'est son amour pour Padmé qui l'a perdu, il n'avait qu'à soliciter l'aide d'Obi-Wan, qui aurait fait tout son possible pour l'aider. Mais son égoïsme l'a poussé à trouver une solution sans les Jedi qu'il méprisait de plus en plus. Couper le bras de Windu sous prétexte que ce n'est pas très Jedi de tuer Sidious, belle leçon de morale pour un jeunot qui piétine le code Jedi à longueur de journée. Devenir Vador était le seul moyen pour lui d'assumer ce qu'il voulait vraiment depuis toujours. Le pouvoir, et mettre en place sa propre vision de la justice et de l'ordre dans la Galaxie, ce dont les Jedi n'ont pas été capables selon lui.

Mais je m'égare un peu ! Ben rejoint Yaraa, et je dois dire que je l'aime bien cette nouvelle Yaraa. Elle tente d'amorcer le dialogue comme elle peut, fait de nouveau un pas vers lui, ect. Obi-Wan aussi est in-love ! La manière dont il s'inquiète de son apparence le bougre, et qu'il contemple le visage de Yaraa, y trouvant un certain ravissement y compris lorsqu'elle était agacée contre lui. On sait très bien ce que cela signifie... Il tente maladroitement de combler ce silence insupportable, elle ricane (et il a du mal à rester de marbre face à ça aussi) mais elle tente encore une fois de l'aider. Cette fois, plus de faux semblants. Ils ont peut-être toujours du mal à assumer complètement leurs sentiments, mais les actions de Yaraa sont tournées dans ce sens. Pour le moment, seules les pensées de Ben vont dans ce sens également. Il remarque les efforts de Yaraa, mais se dit qu'elle ne peut de toute façon pas comprendre vu qu'elle n'a pas vécu ces traumatismes. Il va finir par ouvrir les yeux, et saisir qu'il n'est pas nécessaire d'avoir le même vécu que lui pour pouvoir lui venir en aide. Qu'une personne aimante et bien intentionnée suffit ! Et vu que Yaraa est enfin devenue cette personne... Il s'agit simplement pour lui de refuser cette aide, cette perspective de bonheur et d'apaisement qui semble lui tendre les bras. Même lorsqu'il lui fait mal, elle ne fait pas sa bougresse (j'étais obligé de placer ce terme) et ça, ça me plaît beaucoup !

Officialisation cette fois, Yaraa est une Dathomirienne ! Mais elle se met à péter un câble lorsqu'elle apprend qu'elle vient de Coruscant. Alors on est un peu perdu, étant donné qu'on vit les choses sous le prisme de Ben. Cela laisse planer un mystère sur ses motifs. A-t-elle eut un afflux de souvenirs ? A-t-elle compris qu'elle a du perdre la carte lorsqu'elle a passé une soirée frivole, et que c'est pour cela que les inquisiteurs sont remontés jusqu'à elle ? On finira par le découvrir... Et voilà l'apparition de Qui-Gon ! Alors on est surpris de la manière dont cela apparaît, car tel que tu le décris, il n'est pas simplement apparu tout seul, mais a fait venir son décor avec lui ? Pas fan du désert le bougre, alors il s'est dit qu'il allait planter une tente spectrale ? Ou bien c'est ce que la présence de son maître fait ressentir à Ben ? On le découvrira bientôt... Mais ces quelques mots de prémices sont très intéressants ! Ils annoncent par quel moyen Ben va amorcer son chemin vers la lumière, et son processus de déculpabilisation. Mais Yaraa semble en mesure de le voir elle aussi ? Ça en revanche, ça promet quelques réactions sympathiques. Je ne suis pas étonné plus que cela, car je ne sais pas encore de quelle manière tu vas utiliser le processus de spectre de Force dans ton récit. Mais on a déjà vu Yaraa capable de percevoir des personnes défuntes, donc cela ne m'a pas choqué.

Mine de rien, il se passe pas mal de chose en terme de contenu, alors que le récit n'a pas beaucoup avancé. Et ça, ça me plaît ! Un chapitre sous le prisme de Ben, une Yaraa comme j'attendais qu'elle se comporte depuis, oulà, nombre de chapitres ! Il l'aime sa petite sorcière, elle est douce et attentionnée avec lui, et apparition de Qui-Gon. Ici, plus que pour du fan service bon marché (tu vois de quoi je parle) cela promet quelque chose de vraiment intéressant !
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 304
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar sam sanglebuc » Lun 27 Juin 2022 - 17:20   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Concernant le précédent chapitre (20),une sérieuse relecture des accords m'a permis de comprendre les dialogues.

Pour celui ci, j'ai trouvé que l'apparition d'un certain personnage dans la scène finale était bien mieux réalisée que dans une certaine série...
sam sanglebuc
Jedi SWU
 
Messages: 83
Enregistré le: 09 Sep 2017
 

Messagepar L2-D2 » Mar 28 Juin 2022 - 10:04   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Chapitre 21 lu !

Il se passe, comme toujours, plein de choses !

On continue donc avec le stress post-traumatique d'Obi-Wan, c'est tellement bien trouvé, tellement bien écrit et en même temps tellement évident que c'est un régal à lire pour nous lecteurs (c'est sans doute beaucoup moins agréable à vivre pour Obi-Wan...) !

Puis on enchaîne avec une jolie scène entre Ben et Yaraa, un peu légère, avec un peu d'humour, les deux personnages se rapprochent, entre la fusion mentale et le fait qu'elle puisse l'appeler Obi-Wan, juste avant les révélations. Bon, Yaraa étant une sorcière, on se doutait qu'elle venait de Dathomir, mais c'est bien expliqué, avec de jolis liens avec The Clone Wars, et surtout, le fait que Yaraa vienne de Coruscant ! :think: Mais pourquoi ? Aurait-elle été enlevée ? Volontaire pour devenir une Inquisitrice ? A-t-elle fui sa planète ? Sa colère qui s'éveille brutalement est-elle liée au fait qu'Obi-Wan lui aurait "caché" d'où elle venait, le fait d'avoir perdu sa carte, le fait de ne pas avoir eu la curiosité de fouiller ses affaires... ou d'autre chose ?

Et on termine avec le retour d'un certain personnage ! :love: Et c'est marrant, mais je me suis toujours imaginé que les Fantômes de Force n'apparaissaient qu'à une seule personne (en mode Dame du Lac dans Kaamelott), mais jamais que tout le monde pouvait les voir. ça ouvre des perspectives !

Vivement la suite ! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7732
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Flocon de Lune » Mar 28 Juin 2022 - 12:18   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Je rejoins les autres sur le fait que le tout est très bien écrit.
J'ai particulièrement apprécié la réminiscence d'Obi-Wan au début, que j'ai trouvée très touchante et poignante.
La perspicacité de Yaraa fait plaisir, elle cherche à aider Obi-Wan, qui en aurait bien besoin.A son sujet, voilà une nouvelle pièce du puzzle révélée, et la voir réagir ainsi à la seule mention de Coruscant est évocatrice de ce qu'elle a pu y vivre. J'ai hâte d'en savoir plus.
Flocon de Lune
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 64
Enregistré le: 07 Mai 2022
 

Messagepar mareva_mae » Mar 28 Juin 2022 - 15:13   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Hello à tous, merci pour vos retours ! :D

*


Loucass824, merci de ton commentaire fourni et riche, comme d'habitude :cute:

Loucass824 a écrit:Chapitre lu !

On retrouve Ben toujours dans un état précaire, assez logique. Cette fois, on s'attarde plus amplement sur les Jedi que les clones et la guerre en elle même. Et c'est très intéressant de voir ce que tu nous proposes de ce côté, car on avait pas eu autant de détails sur sa perception d'Anakin/Vador auparavant. On part de Qui-Gon, en train de perdre la vie face à Maul, Obi-Wan séparé par ces barrières d'énergies rouges, la haine qu'il ressent envers Maul, bref en quelques lignes je revoyais la scène de l'épisode 1, sans que tu formalises directement le contexte, j'ai bien aimé ! On voit surtout ici une personne qui a un peu trop aimé la prélogie...

Trop aimé la prélogie, est-ce possible ?? Bon je n'ai jamais menti à ce sujet, malgré ses défauts j'ai un amour particulier pour les épisodes I, II et III, qui m'ont fait plonger dans Star Wars pour de bon. J'avais vu et adoré enfant l'OT, mais il faut rendre à César ce qui est à César, c'est de voir l'Attaque des Clones et la Revanche des Siths au cinéma qui m'a fait basculer :whistle:
Si il y a du fan service dans ces lignes il est assez inconscient, l'idée c'était surtout de plonger le lecteur dans les flash-backs qui assaillent le pauvre Ben et lui font revivre ses plus grand traumatismes :(


Loucass824 a écrit:J'espère que sa relation avec Yaraa va l'aider à passer au dessus de cette culpabilité, ou du moins lui faire prendre le chemin d'une manière ou de l'autre. Ou que ce soit Qui-Gon qui lui dise qu'il n'a rien à voir avec ça. Tel qu'il a été écrit, le perso d'Anakin, bien que l'ordre Jedi ait sa part de responsabilité, est majoritairement responsable de ce qu'il lui est arrivé à mon sens. Obi-Wan lui a toujours tendu la main, mais il a préféré penser à lui, à sa relation avec Padmé, quitte à rejeter l'aide de la seule personne qui a jamais vraiment voulu son bien pour se jeter vers Sidious. Alors il a des circonstances atténuantes, certes, mais ce truc de se focaliser sur la responsabilité de l'ordre Jedi dans la chute d'Anakin est un peu fatigant je trouve. Je ne dis pas que c'est ce que tu fais ici hein, simplement que j'y pense du coup, car on l'entend souvent. Que Ben ait ce schéma de pensée est expliqué, cohérent même avec son mal être et ses nombreuses meurtrissures. Mais entre Yaraa et Qui-Gon, on a les bases pour une déculpabilisation nécessaire et plus intéressante que la série je pense.

Je suis complètement d'accord avec toi sur le sujet d'Anakin, après tout la prélogie est pensée comme une tragédie Shakespearienne. Oui, des facteurs autour d'Anakin encouragent sa chute, que ce soit la déliquescence de l'ordre Jedi ou les manigances de Sidious, mais il y a une part de choix. Comme tout héros tragique, Anakin ne peut être sauvé, ni par Obi-Wan, ni par Padme, car il choisit de suivre cette voie ou en tout cas tout l'y prédestine et pousse. C'est ça qui rend le personnage tragique, chacun de ses choix, chacune de ses actions le rapproche de sa chute. Ca reste une question épineuse, mais pour le traitement que j'en fait dans cette fan fiction, je pars du principe qu'Obi-Wan se considère comme coupable et qu'il est incapable de se sortir de cet état seul. Ne pas avoir vu ce qui se tramait pour son ancien apprenti et frère de cœur est une blessure encore vive à ce stade, quelque chose pour laquelle il s'en veut et se punit encore. Plutôt que de prendre son PTSD comme quelque chose à soigner, mon Obi-Wan l'accueille presque avec gratitude, comme une punition méritée, une certaine forme de justice karmique. Bref, je m'égare aussi :chut:


Loucass824 a écrit:Mais je m'égare un peu ! Ben rejoint Yaraa, et je dois dire que je l'aime bien cette nouvelle Yaraa. Elle tente d'amorcer le dialogue comme elle peut, fait de nouveau un pas vers lui, ect. Obi-Wan aussi est in-love ! La manière dont il s'inquiète de son apparence le bougre, et qu'il contemple le visage de Yaraa, y trouvant un certain ravissement y compris lorsqu'elle était agacée contre lui. On sait très bien ce que cela signifie... Il tente maladroitement de combler ce silence insupportable, elle ricane (et il a du mal à rester de marbre face à ça aussi) mais elle tente encore une fois de l'aider. Cette fois, plus de faux semblants. Ils ont peut-être toujours du mal à assumer complètement leurs sentiments, mais les actions de Yaraa sont tournées dans ce sens. Pour le moment, seules les pensées de Ben vont dans ce sens également. Il remarque les efforts de Yaraa, mais se dit qu'elle ne peut de toute façon pas comprendre vu qu'elle n'a pas vécu ces traumatismes. Il va finir par ouvrir les yeux, et saisir qu'il n'est pas nécessaire d'avoir le même vécu que lui pour pouvoir lui venir en aide. Qu'une personne aimante et bien intentionnée suffit ! Et vu que Yaraa est enfin devenue cette personne... Il s'agit simplement pour lui de refuser cette aide, cette perspective de bonheur et d'apaisement qui semble lui tendre les bras. Même lorsqu'il lui fait mal, elle ne fait pas sa bougresse (j'étais obligé de placer ce terme) et ça, ça me plaît beaucoup !

Je t'avais promis qu'elle évoluerait, tu vois je n'ai pas menti :D Autrice cruelle, mais honnête !
Voir Obi-Wan au plus bas, surtout après qu'il ait risqué sa vie et son secret pour elle, a permis à Yaraa de basculer et de percevoir Obi-Wan différemment. Disons que ça devenait aussi nécessaire, entre les deux bêtas :whistle:


Loucass824 a écrit:Officialisation cette fois, Yaraa est une Dathomirienne ! Mais elle se met à péter un câble lorsqu'elle apprend qu'elle vient de Coruscant. Alors on est un peu perdu, étant donné qu'on vit les choses sous le prisme de Ben. Cela laisse planer un mystère sur ses motifs. A-t-elle eut un afflux de souvenirs ? A-t-elle compris qu'elle a du perdre la carte lorsqu'elle a passé une soirée frivole, et que c'est pour cela que les inquisiteurs sont remontés jusqu'à elle ? On finira par le découvrir... Et voilà l'apparition de Qui-Gon ! Alors on est surpris de la manière dont cela apparaît, car tel que tu le décris, il n'est pas simplement apparu tout seul, mais a fait venir son décor avec lui ? Pas fan du désert le bougre, alors il s'est dit qu'il allait planter une tente spectrale ? Ou bien c'est ce que la présence de son maître fait ressentir à Ben ? On le découvrira bientôt... Mais ces quelques mots de prémices sont très intéressants ! Ils annoncent par quel moyen Ben va amorcer son chemin vers la lumière, et son processus de déculpabilisation. Mais Yaraa semble en mesure de le voir elle aussi ? Ça en revanche, ça promet quelques réactions sympathiques. Je ne suis pas étonné plus que cela, car je ne sais pas encore de quelle manière tu vas utiliser le processus de spectre de Force dans ton récit. Mais on a déjà vu Yaraa capable de percevoir des personnes défuntes, donc cela ne m'a pas choqué.

Bon c'était un peu un mystère de polichinelle, je crois que tout le monde avait deviné les origines de Yaraa :paf:
Par rapport aux fantômes de la Force j'ai fait quelques recherches mais comme je n'ai rien trouvé de concret sur le sujet, je suis partie du principe que tout était un peu possible :x


Loucass824 a écrit:Mine de rien, il se passe pas mal de chose en terme de contenu, alors que le récit n'a pas beaucoup avancé. Et ça, ça me plaît ! Un chapitre sous le prisme de Ben, une Yaraa comme j'attendais qu'elle se comporte depuis, oulà, nombre de chapitres ! Il l'aime sa petite sorcière, elle est douce et attentionnée avec lui, et apparition de Qui-Gon. Ici, plus que pour du fan service bon marché (tu vois de quoi je parle) cela promet quelque chose de vraiment intéressant !

Merci encore, trop contente que ce chapitre t'ait plu et que Yaraa ait regagné quelques lettres de noblesse (pour combien de temps, on verra bien :oops: ).

******


Hello Sam Sanglebuc :hello:

sam sanglebuc a écrit:Concernant le précédent chapitre (20),une sérieuse relecture des accords m'a permis de comprendre les dialogues.
Ah super, n'hésite pas à me pointer les zones confuses, des fois c'est évident pour l'auteur et beaucoup moins à la lecture :paf:


sam sanglebuc a écrit:Pour celui ci, j'ai trouvé que l'apparition d'un certain personnage dans la scène finale était bien mieux réalisée que dans une certaine série...
Aw vous êtes deux à me dire ça, merci beaucoup :oops:
Disons que c'est différent ? J'imagine mal le canon nous produire une histoire d'amour avec Obi-Wan (enfin sur le média TV / film, les fans de Clone Wars savent :whistle: ) et finalement la présence de Qui-Gon dans ma fan fic sert aussi ce propos... Mais je suis ravie que cette façon d'insérer le personnage t'ait plu :cute:

******


Coucou L2-D2, merci de ton retour :D

L2-D2 a écrit:Il se passe, comme toujours, plein de choses !

On continue donc avec le stress post-traumatique d'Obi-Wan, c'est tellement bien trouvé, tellement bien écrit et en même temps tellement évident que c'est un régal à lire pour nous lecteurs (c'est sans doute beaucoup moins agréable à vivre pour Obi-Wan...) !

Merci beaucoup, ça me rassure de lire ça, j'avais peur que ma fan fiction soit un peu trop contemplative ? Mais c'est super si tu ne t'ennuies pas trop :oops:
Et merci pour les compliments sur le traitement du PTSD d'Obi-Wan, c'était un élément qui me tenait vraiment à cœur. Ca me fait super plaisir que ça fonctionne pour vous :jawa>_<:


L2-D2 a écrit:Puis on enchaîne avec une jolie scène entre Ben et Yaraa, un peu légère, avec un peu d'humour, les deux personnages se rapprochent, entre la fusion mentale et le fait qu'elle puisse l'appeler Obi-Wan, juste avant les révélations. Bon, Yaraa étant une sorcière, on se doutait qu'elle venait de Dathomir, mais c'est bien expliqué, avec de jolis liens avec The Clone Wars, et surtout, le fait que Yaraa vienne de Coruscant ! :think: Mais pourquoi ? Aurait-elle été enlevée ? Volontaire pour devenir une Inquisitrice ? A-t-elle fui sa planète ? Sa colère qui s'éveille brutalement est-elle liée au fait qu'Obi-Wan lui aurait "caché" d'où elle venait, le fait d'avoir perdu sa carte, le fait de ne pas avoir eu la curiosité de fouiller ses affaires... ou d'autre chose ?

Disons que pour construire une romance crédible, je ne pouvais pas les laisser ne faire que se chamailler (même s'ils s'en sortent très bien là-dessus :roll: ) ! Après ce qu'ils ont vécu, ça me semblait naturel que leur relation évolue vers plus de tendresse / confiance sans qu'ils ne s'en rendent forcément compte...
Ah, tant de questions il va donc falloir que je tente de répondre :shock:


L2-D2 a écrit:Et on termine avec le retour d'un certain personnage ! :love: Et c'est marrant, mais je me suis toujours imaginé que les Fantômes de Force n'apparaissaient qu'à une seule personne (en mode Dame du Lac dans Kaamelott), mais jamais que tout le monde pouvait les voir. ça ouvre des perspectives !

Ahah, pas la première ni la dernière référence à Kaamelott que je lis dans les commentaires je crois :lol:
Pour les Fantômes j'avoue que je me facilite un peu la tâche avec les capacités spéciales de Yaraa, mais comme je n'ai pas trouvé de guide du bon spectre de la Force, j'improvise :oops:

******


Salut Flocon de Lune, merci pour ton commentaire :cute:

Flocon de Lune a écrit:Je rejoins les autres sur le fait que le tout est très bien écrit.

Merci beaucoup, ça me touche vraiment ❤️

Flocon de Lune a écrit:J'ai particulièrement apprécié la réminiscence d'Obi-Wan au début, que j'ai trouvée très touchante et poignante.
La perspicacité de Yaraa fait plaisir, elle cherche à aider Obi-Wan, qui en aurait bien besoin. A son sujet, voilà une nouvelle pièce du puzzle révélée, et la voir réagir ainsi à la seule mention de Coruscant est évocatrice de ce qu'elle a pu y vivre. J'ai hâte d'en savoir plus.

Je suis contente que les flash-backs / cauchemars d'Obi-Wan aient bien fonctionné, c'était un défi de les rendre à la fois nébuleux et compréhensibles. Bref, soulagée que vous ayez tous apprécié !
Bon j'espère ne pas vous décevoir sur les origines de Yaraa :transpire:
Double Suns and sipping blue milk

Fanfiction Obi-Wan Kenobi ; [Le Jedi et la Sorcière]
mareva_mae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 166
Enregistré le: 06 Mar 2022
 

Messagepar Loucass824 » Mar 28 Juin 2022 - 17:37   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Les pros prélogie, il va falloir qu'on ait une sérieuse discussion un jour... En ce qui me concerne la prélogie n'est pas ce que je préfère... Surtout pour ses partis pris qui dénaturent ce qui a été instauré par la trilogie originelle. Mais ce serait bien trop long, et ce n'est pas le sujet.

Perso, c'était surtout L2-D2 qui m'avait mis sur la piste de Dathomir, parce que moi et mon niveau Star Wars...

Alors non, ce n'est pas qu'une question de "c'est différent" ! Je veux plus voir ce genre de choses moi. C'est mieux, point ! De toute façon, au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, plusieurs ici ont choisi d'être team Mareva et non team Disney. Première étape, on complimente ici, deuxième étape, on fait ta promo sur d'autres sujets, troisième étape... Arg je ne suis pas censé la révéler pour l'instant !

Et L2-D2 et toutes ses questions intéressantes, je remarque qu'il y en a une qui m'interpelle que je ne me suis pas posé... Qui est réellement Yaraa ?! Étrange que je ne m'en préoccupe pas, parce que je ne voyais pas cela comme la composante la plus importante de ton récit. Il n'en demeure pas moins que l'interrogation de mon camarade sur Yaraa aurait-elle été une potentielle inquisitrice est intéressante ! J'avoue que ça ajouterait du sel... Volontaire ou non, peut être avait elle été vendue par son clan, et elle s'est échappée, c'est donc pour cela qu'elle fuyait sur Coruscant ? Bon, beaucoup de spéculation, ça repose sur pas grand chose, mais ça pourrait être intéressant !
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 304
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar ShamanWhills » Mer 29 Juin 2022 - 22:56   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Salut :)

Chapitre lu!

La relation entre les deux nigauts continue d'avancer mais la révélation quant au fait que Ben savait d'avance qui elle était vraiment est un bon point pour justifier son comportement à son égard auparavant. Cependant, cela la met en colère, encore plus concernant sa Carte d'Identité qu'elle n'a pas vu alors que celle-ci était bien visible. J'y vois sa colère plus par le fait qu'elle s'est trouvée stupide car ayant eu la réponse à portée de main pendant tout ce temps que par la révélation que lui fait Obi-Wan.

Sa colère déclenche son pouvoir, faudra qu'elle travaille dessus pour éviter de faire des ravages contre son gré les prochaines fois.

Ensuite, pour le PSTD de Kenobi, il continue toujours à être bien mené.

Pour le fait qu'elle voit Qui-Gon, cela a déjà été explicité par l'histoire de la vieille femme errante donc ça ne m'étonne pas que Yaraa le voit. Par contre, je le suis par le fait que Qui-Gon semble la connaitre... :think:

Bonne chance pour la suite :)
Fan Fiction: La Jedi de Tython
ShamanWhills
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 554
Enregistré le: 01 Jan 2016
Localisation: Toulouse
 

Messagepar mareva_mae » Ven 01 Juil 2022 - 20:33   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Loucass824 a écrit:Les pros prélogie, il va falloir qu'on ait une sérieuse discussion un jour... En ce qui me concerne la prélogie n'est pas ce que je préfère... Surtout pour ses partis pris qui dénaturent ce qui a été instauré par la trilogie originelle. Mais ce serait bien trop long, et ce n'est pas le sujet.


Ah j'imagine bien qu'on pourrait en débattre des heures :lol: Ecoute j'adore la prélogie, c'est lié à ma génération peut-être (les premiers que j'ai vu au ciné) et c'est ce qui m'a fait plonger dans SW. On peut leur faire plein de reproches mais je les aime !

Loucass824 a écrit:Alors non, ce n'est pas qu'une question de "c'est différent" ! Je veux plus voir ce genre de choses moi. C'est mieux, point ! De toute façon, au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, plusieurs ici ont choisi d'être team Mareva et non team Disney. Première étape, on complimente ici, deuxième étape, on fait ta promo sur d'autres sujets, troisième étape... Arg je ne suis pas censé la révéler pour l'instant !


Aw merci, bon, écoute, je prends :oops:

Image

Loucass824 a écrit:Et L2-D2 et toutes ses questions intéressantes, je remarque qu'il y en a une qui m'interpelle que je ne me suis pas posé... Qui est réellement Yaraa ?! Étrange que je ne m'en préoccupe pas, parce que je ne voyais pas cela comme la composante la plus importante de ton récit. Il n'en demeure pas moins que l'interrogation de mon camarade sur Yaraa aurait-elle été une potentielle inquisitrice est intéressante ! J'avoue que ça ajouterait du sel... Volontaire ou non, peut être avait elle été vendue par son clan, et elle s'est échappée, c'est donc pour cela qu'elle fuyait sur Coruscant ? Bon, beaucoup de spéculation, ça repose sur pas grand chose, mais ça pourrait être intéressant !

Hehehe je vois que ça spécule un peu quand même ! Oui je suis d'accord que c'est presque une sous-intrigue au final :think:

********


ShamanWhills a écrit:Salut :)

Chapitre lu!

La relation entre les deux nigauts continue d'avancer mais la révélation quant au fait que Ben savait d'avance qui elle était vraiment est un bon point pour justifier son comportement à son égard auparavant. Cependant, cela la met en colère, encore plus concernant sa Carte d'Identité qu'elle n'a pas vu alors que celle-ci était bien visible. J'y vois sa colère plus par le fait qu'elle s'est trouvée stupide car ayant eu la réponse à portée de main pendant tout ce temps que par la révélation que lui fait Obi-Wan.


Coucou ShamanWhills, merci beaucoup pour ton retour :D

Très bonne interprétation de la réaction de Yaraa, c'est en effet un mélange de surprise et de frustration qui la font vriller. Contrairement à Obi-Wan, elle ne contrôle absolument pas ses émotions, et on en voit le résultat... :roll:

ShamanWhills a écrit:Ensuite, pour le PSTD de Kenobi, il continue toujours à être bien mené.


Bon tant mieux si la lecture était plus agréable que dans le précédent chapitre :oops:

ShamanWhills a écrit:Pour le fait qu'elle voit Qui-Gon, cela a déjà été explicité par l'histoire de la vieille femme errante donc ça ne m'étonne pas que Yaraa le voit. Par contre, je le suis par le fait que Qui-Gon semble la connaitre... :think:

Bonne chance pour la suite :)


Ahah réponse dans le prochain chapitre :whistle:
Double Suns and sipping blue milk

Fanfiction Obi-Wan Kenobi ; [Le Jedi et la Sorcière]
mareva_mae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 166
Enregistré le: 06 Mar 2022
 

Messagepar Loucass824 » Ven 01 Juil 2022 - 21:33   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Bon, je ne pouvais m'en empêcher.

"j'adore la prélogie, c'est lié à ma génération peut-être"

Serais-je donc considéré comme un vieux pour aimer ma trilogie originelle ? Un ancêtre ? Star Wars au cinéma, c'était la prélogie pour moi aussi... La trilogie originelle, c'était des cassettes, enregistrées sur un magnétoscope lorsque les épisodes avaient été diffusés sur la Cinq ! Bon, pas le genre de ref qui m'aide vraiment... Tu as de la chance que j'ai déjà passé le rite d'initiation pour être team Mareva, parce que sinon...
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 304
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar mareva_mae » Sam 02 Juil 2022 - 2:16   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Loucass824 a écrit:Bon, je ne pouvais m'en empêcher.

"j'adore la prélogie, c'est lié à ma génération peut-être"

Serais-je donc considéré comme un vieux pour aimer ma trilogie originelle ? Un ancêtre ? Star Wars au cinéma, c'était la prélogie pour moi aussi... La trilogie originelle, c'était des cassettes, enregistrées sur un magnétoscope lorsque les épisodes avaient été diffusés sur la Cinq ! Bon, pas le genre de ref qui m'aide vraiment... Tu as de la chance que j'ai déjà passé le rite d'initiation pour être team Mareva, parce que sinon...


Oui c'est un argument facile mais c'est vrai aussi, mon amour pour Star Wars et la prélogie en particulier m'a sauvée de phases compliquées de ma vie. Je ne dis pas qu'il faut être né dans les années 80 ou 90 pour apprécier la prélogie, attention, simplement que pour les gens de ma génération, elle a une place particulière, car on a grandit avec, comme les générations précédentes pour l'OT et les plus jeunes pour la postlogie. Ca n'empêche pas d'avoir grandi avec et de ne pas l'aimer, c'est juste une généralité que j'entends beaucoup chez des connaissances et amis. Bref, j'ai vu très jeune l'OT sur VHS aussi mais c'est bien la prélogie qui a consolidé mon amour inconditionnel de SW :love:

Et sinon j'ai de vrais arguments hehe, mais comme tu disais ce n'est pas forcément le topic pour en débattre :D

Je ne voulais pas assumer ton âge, promis :oops:

Le rite d'initiation ?? Lire une fanfic en 30 chapitres sur Obi-Wan post prélogie n'est pas suffisant ? :shock:
Double Suns and sipping blue milk

Fanfiction Obi-Wan Kenobi ; [Le Jedi et la Sorcière]
mareva_mae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 166
Enregistré le: 06 Mar 2022
 

Messagepar ShamanWhills » Sam 02 Juil 2022 - 16:23   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

La trilogie originelle, c'était des cassettes, enregistrées sur un magnétoscope lorsque les épisodes avaient été diffusés sur la Cinq


Tu n'as donc pas vu l'Edition Spéciale au Cinéma? J'ai vu la version originale de l'épisode V et VI à la TV, mais l'édition Spéciale de l'OT ce fut au cinéma puis en VHS... ensuite vint la Prélogie au cinéma puis dvd et la Postologie au Ciné.

Très bonne interprétation de la réaction de Yaraa, c'est en effet un mélange de surprise et de frustration qui la font vriller. Contrairement à Obi-Wan, elle ne contrôle absolument pas ses émotions, et on en voit le résultat... :roll:


Merci. Il est vrai qu'elle est souvent submergée par ses émotions, peut-être qu'apprendre à les contrôler serait une bonne chose pour elle? :think:
Fan Fiction: La Jedi de Tython
ShamanWhills
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 554
Enregistré le: 01 Jan 2016
Localisation: Toulouse
 

Messagepar mareva_mae » Sam 02 Juil 2022 - 17:08   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

ShamanWhills a écrit:Merci. Il est vrai qu'elle est souvent submergée par ses émotions, peut-être qu'apprendre à les contrôler serait une bonne chose pour elle? :think:


C'est peut-être pas pour rien qu'ils s'attirent et s'énervent mutuellement avec Obi-Wan, entre lui qui enfouit tout et elle qui est un vrai volcan... :whistle:
Double Suns and sipping blue milk

Fanfiction Obi-Wan Kenobi ; [Le Jedi et la Sorcière]
mareva_mae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 166
Enregistré le: 06 Mar 2022
 

Messagepar Loucass824 » Sam 02 Juil 2022 - 17:12   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Mais je n'avais pas l'âge pour aller au cinéma tout seul à cette époque ! Quand je vous dit que je suis pas un vieux...

C'est que Star Wars ne m'a pas tant marqué dans ma jeunesse. J'étais fan, j'avais tout plein de produits dérivés, mais j'en avais encore plus de Batman par exemple. C'est pour cela que mes connaissances sur l'univers sont bien plus réduites que la majorité des personnes sur ce forum. C'est plus tard que j'ai redécouvert la trilogie originelle avec une autre vision du monde, et que j'ai tellement accroché, bien plus qu'à tout autre itération ou période dans l'univers. La magie de la trilogie originelle est et restera inégalée. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai atterrit sur ta fic, pour voir ce qui pouvait être fait avec l'un de mes persos préférés, même si je préfère le Ben de l'épisode 4. (On notera que je fais la distinction entre Obi-Wan qui fait écho à la prélogie, et Ben qui fait écho à la trilogie originelle, pas un fanatique pour rien le bougre)

On peut être marqué par des œuvres qui ne sont pas forcément de sa génération. Je suis génération prélogie, comme toi (donc fini de me faire passer pour un vieux ! Lol) Mais son propos, son récit et son atmosphère ne m'ont pas tant touché, comparé à la trilogie originelle. Je suis un grand fan de western spaghetti, pourtant même mes parents n'étaient pas encore nés lorsque les films de Leone sont sortis.

Bon, suffisamment de digression de ma part, j'ai bien remis les pendules à l'heure...
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 304
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar mareva_mae » Dim 03 Juil 2022 - 17:18   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

CHAPITRE 22 : La Leçon


*


Qui-Gon patientait. Une lueur amusée brillait dans ses yeux bleus et il souriait sereinement, lissant sa tunique immaculée du plat de la main. Tout portait à croire qu’il l’attendait. Non, qu’il les attendait ; il ne semblait pas surpris le moins du monde de découvrir la jeune femme dans un coin de la pièce, se redressant péniblement sans quitter des yeux les deux hommes. Qui-Gon lui fit un signe de la tête, comme pour l’inviter à participer elle aussi à une conversation silencieuse dont il était le seul à comprendre les enjeux. Obi-Wan savait que son maître le laisserait prendre la parole, pour lui montrer qu’il avait compris ce qu’il se passait. Ou pour lui avouer n’avoir aucune fichue idée de comment il s’était retrouvé dans un endroit qui n’existait plus, avec un homme mort depuis des dizaines d’années et une jeune femme qui ignorait tout des voies des Jedi. Son maître lui avait appris à être honnête, à réfléchir à voix haute plutôt que de ruminer dans le seul but d’épater la galerie. Il inspira et se prépara à exposer les quelques suppositions qui se précipitaient sur sa langue, quand une voix cristalline le coiffa au poteau ;

- Je peux savoir qui vous êtes ?

Son ancien maître cligna des yeux et sourit à la jeune femme avec bienveillance ;

- Oh évidemment, c’est extrêmement malpoli de ma part… Qui-Gon Jinn. Enchanté de vous rencontrer jeune fille.

- Je ne peux pas forcément en dire autant, étant donné que je n’ai aucune idée de ce que je fais ici, de comment nous sommes arrivés là et de ce que vous pouvez bien nous vouloir, répliqua la jeune femme avec une hostilité évidente.

- Yaraa ! s’écria Obi-Wan. Je suis désolé Maître, j’essaie de vous contacter depuis si longtemps… Évidemment, il fallait que ça arrive aujourd’hui. Je… Laissez-moi juste lui parler.

Il se tourna vers la jeune femme et tenta de trouver les mots justes ;

- Yaraa, Qui-Gon était un Jedi. L’un des plus grands. C’était mon maître, j’étais son apprenti. Comment dire… Il y a de ça des années, il est…

- Mort.

Obi-Wan la toisait sans comprendre, incapable de rassembler les pièces du puzzle. Par la Force, il était épuisé. S’il ne tenait debout, enfin assis que par miracle, il était évident que son esprit fonctionnait au ralenti. Les informations flottaient dans une mer de fatigue, irréconciliables.

- Ben ? Obi-Wan, pardon. C’est ce que j’ai essayé de vous expliquer la nuit dernière, dans la cantina. Avant l’attaque. Je… je peux voir certaines personnes qui ne sont plus. Elles sont mortes, parfois depuis longtemps, mais il leur reste quelque chose à faire avant de pouvoir vraiment partir. Je peux les aider à passer de l’autre côté. Votre maître… il a cet éclat particulier. Comme la vieille femme que j’ai aidée dans le désert.

- Mais… ça n’a aucun sens, balbutia le Jedi.

- Vous m’avez vu vider le corps d’un homme de la moindre goutte d’eau, mais cela vous semble inconcevable que je puisse voir et dialoguer avec des esprits ? lança-t-elle, un orage naissant dans les iris.

- Non bien sûr que je vous crois, tempéra-t-il, il n’y a plus grand-chose dont je vous pense incapable, mais… Qui-Gon n’est pas une âme perdue. Il a trouvé un moyen de revenir, de triompher de la mort. Je sais qu’il peut évoluer entre les différents plans. Une de mes missions étaient de parvenir à entrer en contact avec lui. Mais jamais auparavant je n’étais arrivé aussi loin, je…

- Hum hum.

Ils se retournèrent d’un même mouvement vers l’origine du bruit et rencontrèrent le regard de Qui-Gon Jinn, qui venait de se râcler la gorge avec une exagération presque comique. A en croire son large sourire, il trouvait la situation particulièrement amusante ;

- Si jamais je vous dérange, nous pouvons trouver un autre moment pour échanger, j’ai toute l’éternité devant moi…

Obi-Wan se retint de lâcher un juron et s’empressa de rassurer son maître ;

- Qui-Gon, ne partez pas, j’ai tant de questions à vous poser, tant de chose à vous dire…

- Je sais, Obi-Wan. Il y a un temps pour tout. Sache que je ne peux que te guider, pas tracer ta voie.

- Bien sûr, maître. Je vous écoute.

Avant que Qui-Gon ne puisse lui délivrer un fragment de sa sagesse, un cri étouffé résonna de l’autre côté de la pièce, où Yaraa, se tenait pliée en deux, une main sur les lèvres. Faisant fi des diverses protestations de son corps rompu, Obi-Wan se précipita vers elle. Il arriva juste à temps pour empêcher la jeune femme de tomber la tête la première sur le sol et la recueillit dans ses bras, tentant de la maintenir dans une position confortable. Elle gémit et leva vers lui des yeux embués de larmes. Des larmes de douleur.

- Yaraa, qu’est-ce qu’il se passe ? Est-ce que je peux faire quelque chose ? Qui-Gon, qu’est-ce qu’il lui arrive ?

Son maître soupira et s’approcha d’eux silencieusement, effleurant à peine le sol lisse de la salle.

- J’ai bien peur que nous devions tout compte fait remettre cet échange à plus tard, Obi-Wan.

- Maître ?

- Tu m’as demandé pourquoi aujourd’hui, pourquoi cet instant précis. Pourquoi je ne t’apparaissais que maintenant. Obi-Wan, tu as encore un long chemin à parcourir ; tu dois guérir. Accepter. Regarder tes plaies d’un œil honnête, en comprendre la profondeur. Tu ne peux avancer, et encore moins t’abandonner totalement à la Force, comme tu auras besoin de le faire pour me trouver, tant que tu seras prisonnier de ce que tu as vécu. Ecoute-moi bien Obi-Wan ; cette jeune fille est la clef.

- Oui, vous me l’avez dit… je ne sais pas encore ce que ça signifie, dites-moi simplement comment l’aider. Elle souffre Qui-Gon, insista le Jedi, incapable de se détacher du visage secoué de spasmes de la sorcière.

Il épongea de sa manche la sueur qui couvrait le front de Yaraa, dont les yeux paniqués cherchaient les siens. Il n’y lisait que de la souffrance, injuste, insupportable. Il voulait chasser la douleur, la trancher à coup de sabre, faire revenir sur ses traits sa moue malicieuse et son habituelle expression de défi.

- Tu n’as pas tant changé, mon jeune apprenti. Toujours si désireux de trouver une solution à chaque problème, toujours si ennuyé par le mystère. Yaraa, puisque c’est ainsi que tu l’appelles, est la clef. Son don te permettra d’entrer en lien avec moi, si les circonstances sont réunies. Mais ça lui fera mal, je n’ai malheureusement pas de réponse miracle à ce sujet. Comme tu l’as justement pointé du doigt, je ne suis pas un simple spectre. Te permettre de me voir et maintenir la connexion lui demande un effort extraordinaire. Mais écoute-moi, Obi-Wan ; elle est aussi la clef qui te permettra de te libérer, de rompre les entraves qui freine ton voyage. Vers moi et vers le reste. Ne la laisse pas, Obi-Wan.

Les murs de la salle du temple se mirent à tourner, jusqu’à n’être plus qu’un tourbillon immaculé et aveuglant. Obi-Wan fixa la silhouette de son ancien maître aussi longtemps qu’il le pouvait, jusqu’à ce qu’elle ne disparaisse dans la lumière. Avant qu’il n’ait pu graver les paroles de Qui-Gon dans sa mémoire, se les répéter jusqu’à les vider de leur sens, il était de nouveau dans le désert et tenait toujours la jeune femme évanouie dans ses bras.


*


Elle dû s’y prendre à plusieurs reprises pour forcer ses yeux à rester ouverts ; l’aube était encore timide, mais la pâle lumière des Soleils levants était une torture qui, alliée à son mal de crâne, menaçait de lui donner la nausée. Elle abandonna vite l’idée de se relever, du moins pas tout de suite, et se concentra sur ce que ses rétines meurtries étaient en capacité de distinguer devant elle. Un ciel pastel, teinté de bleu et de rose, où les Soleils dardaient déjà sur elle leurs rayons assassins, tapis derrière une colline lointaine. Le sable aux reflets changeants, irisé et neuf sous cette nouvelle palette - il faut dire qu’elle se levait rarement assez tôt pour contempler les premières heures du jour. Au centre de son champ de vision, des bougies dispersées sur le sol, au milieu de pierres et d’autres éléments de son arsenal. Le sort. L’incompréhension. La colère. Un trou noir. Puis cet étrange homme aux cheveux longs, dont le regard la sondait sans effort. Puis le néant de nouveau, la douleur. Une mer écarlate et impitoyable. Elle ne pouvait plus respirer. Les yeux d’Obi-Wan, qui à la surface, lui donnait une raison de ne pas sombrer. Obi-Wan. Où était-il ?

Elle se redressa difficilement sur un coude et inspecta ses alentours avec acharnement, à la recherche du Jedi. Il n’avait quand même pas pu disparaître… Il était peut-être déjà rentré et préparait l’une de ses affreuses infusions. Ou peut-être s’était-il levé dans un état second et avait marché dans le noir, ne remarquant pas à travers un cauchemar éveillé qu’il s’approchait du bord du plateau. Du précipice. Quelqu’un toussa dans son dos et Yaraa crut un instant que son cœur, battant déjà la chamade, allait tout bonnement s’arrêter. Elle saisit une large poignée de sable et se prépara à la jeter à la figure de l’intrus, qui qu’il soit. Elle se battrait jusqu’à son dernier souffle.

Il dormait encore, une main sur les yeux, comme pour se protéger de la clarté indécente de l’aube, et l’autre toujours posée sur la taille de la jeune femme. Yaraa laissa le sable filer entre ses doigts, et tâcha d’apaiser ses poumons en feu. Inspirer. Expirer. Une chose après l’autre. Ils allaient tous les deux avoir besoin de boire (dire que sa propre gorge était sèche était un euphémisme). Il leur faudrait rapidement se réfugier à l’intérieur, pour échapper à une journée qui s’annonçait écrasante. Il devenait urgent de soigner Ben, dont l’épaule était toujours nouée dans un pansement improvisé. Sans se laisser émouvoir par le souvenir de son défunt pantalon, dont l’une des jambes pendait toujours lamentablement au-dessus de son genou, Yaraa remarqua que le jedi arborait aussi une vilaine coupure à la joue. Et ensuite… elle était incapable d’envisager la suite.

Elle était si fatiguée. Elle décida que les Soleils mettraient encore quelques heures à émerger de la colline, et que dans le pire des cas, l’ombre de la hutte les protégerait quelque temps. Elle n’avait pas envie de réfléchir. D’anticiper. De toute façon, les évènements ne cessaient de lui donner tort. Rien n’était certain ; l’Univers n’était que mouvement et n’avait que faire des vaines tentatives de contrôle d’êtres insignifiants et minuscules. Incapable de mener plus loin sa réflexion, la jeune femme se rallongea sur le sable, plus moelleux, à bien y réfléchir, que le matelas du lit en pierre de Ben. Le Jedi semblait dormir d’un sommeil de plomb et n’avait pas bougé d’un pouce, la main toujours posée sur sa hanche. Elle se contorsionna afin de trouver une position agréable, puis arrêta de gesticuler, inquiète que son cirque n’ait réveillé Ben.

Elle tourna légèrement la tête et réalisa qu’elle était bien plus proche de lui qu’elle ne se l’était figurée. Ses traits étaient enfin détendus, débarrassé des stigmates de l’épuisement et du tracas. Il respirait lentement, son souffle chaud venant chatouiller la nuque de la sorcière. Soulagée, elle reprit sa recherche de la position idéale et décida que sa meilleure option était de laisser sa tête reposer sur ses paumes jointes. Trouvant enfin un confort acceptable, elle ferma les yeux et se prépara à accueillir quelques heures de repos supplémentaires. Soudain, Ben se contracta dans son sommeil et la tira vers lui, raffermissant sa prise sur sa taille. Elle était désormais collée contre lui, sa tête contre son menton, son corps entier lové au creux du sien. Elle sentait la poitrine d’Obi-Wan se soulever dans son dos et son étreinte devenir plus naturelle, à mesure que leurs respirations respectives adoptaient un rythme commun. Quand elle fût secouée par une toux sèche, elle sentit le Jedi frémir ; il grogna et la serra d’avantage, ses muscles tendus sous sa chemise. Les paupières closes, elle chassa les questions qui se pressaient dans sa tête et bien qu’incapable de se rendormir, se laissa aller à une douce torpeur.

Quand les Soleils devinrent trop insistants, il se redressa brusquement et balbutia quelques mots confus ; Quoi ? Qui-Gon ? Oh, laissa-t-il échapper quand il baissa les yeux vers elle. Elle s’apprêtait à feindre un réveil hésitant, à s’étirer pour lui laisser la possibilité de se dégager et de faire comme si de rien n’était. Elle allait vraiment le faire, c’était tout décidé, elle y réfléchissait même depuis un bon quart d’heure. Mais l’Univers n’avait que faire de ses plans ; d’une caresse frêle, il lui écarta les quelques mèches de cheveux qui s’étaient échappée de sa tresse. Il resta contre elle, quelques instants, à demi assis, et continua de lui effleurer la joue du bout des doigts. Alors Yaraa continua de faire semblant de dormir. Elle tâcha de peser le plus lourd possible, de laisser ses bras pendre dans le vide quand il finit par se relever et la prendre dans ses bras. Elle se fit la réflexion qu’elle devrait peut-être poursuivre une carrière d’actrice, médusée par sa propre capacité à conserver un visage impassible et à ne laisser échapper aucun cri de surprise quand il la souleva du sol. Elle méritait vraiment un Gungan d’or du festival de l’Holofilm de Naboo pour sa performance muette et toute en retenue, quand il loupa le cadre de la porte et envoya sa tête frapper contre le mur. Elle aurait sans doute une jolie bosse le lendemain, mais il la déposa avec une telle délicatesse sur le matelas, dans l’alcôve en pierre, qu’elle ne put se résoudre à lui en vouloir. Elle ne s’autorisa toujours pas à ouvrir les yeux quand il déposa un verre d’eau près d’elle, et se dirigea, à en croire ses pas, vers la salle de bain. Quand la porte de la petite pièce se referma, Yaraa s’était déjà rendormie.


*************




*******


Salut à tous ! ❤️

J'espère que ce chapitre vous plaira, en tout cas c'était un régal d'offrir un moment de calme (avant la tempête ?) à nos deux nigauds, il méritent quand même un peu de tendresse non ? :whistle:
Double Suns and sipping blue milk

Fanfiction Obi-Wan Kenobi ; [Le Jedi et la Sorcière]
mareva_mae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 166
Enregistré le: 06 Mar 2022
 

Messagepar Loucass824 » Dim 03 Juil 2022 - 19:39   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

C'est lu ! Après plusieurs messages s'éloignant du sujet, attaquons !

Alors cette disposition d'apparition d'un spectre de Force est en effet bien particulière ! La disposition et apparition de ce lieu n'était donc pas le fruit de l'imagination de Ben, mais bien l'effet étendu de l'apparition de son maître. C'était amusant de voir Ben retourner dans la peau du padawan, gêné et se sentant honteux que sa nouvelle "amie" ne montre pas la déférence dont lui-même fait preuve. Même si on s'en doutait, on a la confirmation que Yaraa a cette capacité de voir les morts, ou les personnes coincées entre différents plans de l'existence comme c'est indiqué. Avant même qu'on ne voit arriver ce qu'on attendait tant, voilà que Yaraa a un souci. Pile dans un tel moment, je commençais à me dire mais elle ne va pas tout gâcher cette bougresse ! (Oui, le terme n'est jamais loin en fin de compte) mais elle est véritablement en grande souffrance, sans que l'on sache bien pourquoi ! Qui-Gon a tout de même l'occasion de lui délivrer quelques sages paroles. Il s'agit de choses un peu évidentes, dont on se doutait, mais déclarées par cette personne, cela va certainement résonner dans son esprit. Et il mentionne le fait que Yaraa a une importance toute capitale pour le contacter.

Alors on se dit que c'est tout bon pour lui, il va bientôt concrétiser avec elle, et en prime il va retrouver son amitié plus souvent. Sauf qu'il y a un hic, c'est qu'elle souffre atrocement. Alors autant j'aime beaucoup l'idée que la solution qu'il croit trouver et qui lui facilite les choses ne soit pas si facile justement, qu'elle vienne avec des contraintes, un pouvoir immense qui vient avec des conditions pour limiter son utilisation, parce que sinon cela serait trop simple. Autant les raisons, comme elles sont inconnues, me laissent perplexes. L'explication viendra peut-être plus tard, donc je vais moduler mon jugement. Car en l'état, c'est pour l'instant présenté comme une contrainte simpliste, une facilité scénaristique qui freine l'intrigue juste pour la freiner sans rien raconter d'intéressant. C'est pour cela que je gage, et j'espère même, qu'il y a quelque chose de plus derrière tout ça, qu'on découvrira plus tard. Le fait qu'elle soit là clé, on l'avait un peu compris, mais c'est surtout que ces deux bougres semblent être les seuls à ne pas l'avoir comprit, même si Yaraa un peu plus.

Et ensuite, on n'est vraiment pas loin de la scène de sexe en définitive... Ce moment plante très bien cette proximité proche d'une sphère intime. Les deux acceptent pleinement cette proximité, chacun à leur manière. Yaraa ne se sent pas mal à l'aise, n'est pas gênée, et lorsque ce rapprochement se fait plus pressant, elle l'accueille volontiers. Et de son côté, au moment où un réveil un peu gêné aurait pu pousser un comportement naturel de fuite de cette proximité qui serait venue comme on aurait pu s'y attendre avec Ben, eh bien c'est le contraire qui se produit. Preuve qu'il vient un minimum de dépasser les limites émotionnelles qu'il avait dressées, chose que Yaraa avait elle même faite dans les chapitres précédents. Leurs sentiments sont de plus en plus pressants, et surtout de plus en plus assumés, au mépris de leurs inhibitions qui les ont éloigné pendant un temps, mais ne suffisent plus à présent.

N'empêche, Yaraa a tenté de refaire sa bougresse un petit peu... Plutôt que d'assumer cette proximité qu'elle recherchait, et qui pour une fois venait de l'initiative de Ben, elle fait l'endormie au lieu de l'agripper pour... Je ne sais pas, il y a tout un tas de choses qu'elle aurait pu faire quoi.......

Ce qui est intéressant, c'est que ce chapitre m'a beaucoup fait pensé aux premiers, où ils sont plus ou moins dans le même lieu, dans les mêmes dispositions. Ici, on voit à quel point leur personnalité à évoluer, de même pour leur lien et leur relation, cette proximité en témoignant très nettement. Alors on est un peu déçu de se dire Qui-Gon a fait un petit coucou en coup de vent et puis s'en va, mais tu proposes une problématique intéressante, ou plutôt intrigante pour le moment. Comme j'ai dit, s'il n'y a pas de contexte qui vient avec ce blocage et ce que cela inflige concrètement à Yaraa, je trouverai cela un peu facile, même si l'idée qu'un pouvoir facilitant les choses vienne forcément avec une contrainte forte qu'il faut également dépasser, ou apprendre à vivre avec, ce genre de choses. Le fait qu'elle soit présentée comme la clé indique que sa présence ici ne va pas être vite expédiée. On arrive à se concentrer sur la relation entre les deux, alors que cette nouvelle capacité de Yaraa contribue à ce qu'on s'interroge sur qui est elle réellement, est-ce parce qu'elle est capable de cela qu'elle est tant recherchée, ect.

Là où on s'était attendu à un chapitre avec beaucoup de contenu, il y en a moins que prévu, car nous n'avons pas eu les réponses qu'on aurait pensé avoir. À la place, on a eu bien plus de question, et d'autres certitudes concernant leur relation qui se renforce clairement. On s'attarde beaucoup sur les sentiments, mais on est très proche pour que ça se concrétise tout ça ! Qu'ils passe une nuit ensemble, et pas simplement pour se regarder dans le blanc des yeux ! Pas que je veux lire de la littérature pornographique à tout prix, simplement que de passer tant de temps à construire une relation, un lien, qui est fort, puissant, et à présent décrit comme fondamental pour Ben... S'ils ne basculent pas dans une intimité plus conséquente, j'aurai un peu l'impression d'un tout ça pour ça, ou de m'être fait baladé... Je me contenterais au moins d'un moment où ils s'embrassent, où qu'il admettent face à face qu'ils s'aiment, où qu'ils ont des profonds sentiments l'un pour l'autre. Au bout du 22eme chapitre, je n'ai pas l'impression de trop en demander et d'être excessif à vouloir que ce soit un peu plus charnel...
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 304
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar Dollowin Branthor » Dim 03 Juil 2022 - 21:09   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Salut Mareva !

C'est les vacances alors je commence à lire "Le Jedi et la sorcière".

Je vois 22 chapitres, et je devine que ce n'est pas fini, combien y en aura-t-il ?
"La Force est avec toi jeune Skywalker. Mais tu n'es pas encore un Jedi" Dark Vador - L'Empire contre-attaque
Dollowin Branthor
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 134
Enregistré le: 08 Juin 2021
Localisation: Les pieds sur terre, la tête ailleurs
 

Messagepar mareva_mae » Dim 03 Juil 2022 - 22:35   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Dollowin Branthor a écrit:Salut Mareva !

C'est les vacances alors je commence à lire "Le Jedi et la sorcière".

Je vois 22 chapitres, et je devine que ce n'est pas fini, combien y en aura-t-il ?


Coucou Dollowin Branthor, c'est super cool de ta part, merci et hâte d'avoir ton retour !

Alors je suis en train de terminer le dernier chapitre, on part sur 32 chapitres (entre 1500 et 4000 mots, plutôt 2800 de moyenne par chapitre) pour le T1 et j'ai déjà des idées pour le plan du T2 :D

Pour que ce soit plus facile de s'y retrouver, j'ai mis dans le post initial un sommaire avec le lien vers chacun des chapitres postés.

Bonne lecture :cute:
Modifié en dernier par mareva_mae le Dim 03 Juil 2022 - 23:11, modifié 1 fois.
Double Suns and sipping blue milk

Fanfiction Obi-Wan Kenobi ; [Le Jedi et la Sorcière]
mareva_mae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 166
Enregistré le: 06 Mar 2022
 

Messagepar mareva_mae » Dim 03 Juil 2022 - 23:10   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Loucass824 a écrit:C'est lu ! Après plusieurs messages s'éloignant du sujet, attaquons !

Merci de ton retour Loucass824 ! :D

Loucass824 a écrit:Alors on se dit que c'est tout bon pour lui, il va bientôt concrétiser avec elle, et en prime il va retrouver son amitié plus souvent. Sauf qu'il y a un hic, c'est qu'elle souffre atrocement. Alors autant j'aime beaucoup l'idée que la solution qu'il croit trouver et qui lui facilite les choses ne soit pas si facile justement, qu'elle vienne avec des contraintes, un pouvoir immense qui vient avec des conditions pour limiter son utilisation, parce que sinon cela serait trop simple. Autant les raisons, comme elles sont inconnues, me laissent perplexes. L'explication viendra peut-être plus tard, donc je vais moduler mon jugement. Car en l'état, c'est pour l'instant présenté comme une contrainte simpliste, une facilité scénaristique qui freine l'intrigue juste pour la freiner sans rien raconter d'intéressant. C'est pour cela que je gage, et j'espère même, qu'il y a quelque chose de plus derrière tout ça, qu'on découvrira plus tard. Le fait qu'elle soit là clé, on l'avait un peu compris, mais c'est surtout que ces deux bougres semblent être les seuls à ne pas l'avoir comprit, même si Yaraa un peu plus.

"Concrétiser", non mais ça va Jean-Claude Dusse ?! (je rigole, évidemment, y'a pas tellement de meilleure façon de le dire).

Alors, au risque de te décevoir, je n'avais pas vraiment prévu de développer ce propos, mais peut-être qu'il faudrait que j'y réfléchisse ? Je suis assez adepte des conceptions de la magie où cette dernière demande toujours un tribu à l'utilisateur, et là l'idée c'était que Qui-Gon n'étant pas un "banal" spectre, le faire apparaître demandait un effort supplémentaire à Yaraa... qui pour le coup n'a d'ailleurs rien demandé et se fait siphonner comme un émetteur :think:

Et oui, ils sont un peu long à la détente les deux nigauds... ce n'est pas pour rien qu'ils ont gagné ce surnom :oops:


Loucass824 a écrit:Et ensuite, on n'est vraiment pas loin de la scène de sexe en définitive... Ce moment plante très bien cette proximité proche d'une sphère intime. Les deux acceptent pleinement cette proximité, chacun à leur manière. Yaraa ne se sent pas mal à l'aise, n'est pas gênée, et lorsque ce rapprochement se fait plus pressant, elle l'accueille volontiers. Et de son côté, au moment où un réveil un peu gêné aurait pu pousser un comportement naturel de fuite de cette proximité qui serait venue comme on aurait pu s'y attendre avec Ben, eh bien c'est le contraire qui se produit. Preuve qu'il vient un minimum de dépasser les limites émotionnelles qu'il avait dressées, chose que Yaraa avait elle même faite dans les chapitres précédents. Leurs sentiments sont de plus en plus pressants, et surtout de plus en plus assumés, au mépris de leurs inhibitions qui les ont éloigné pendant un temps, mais ne suffisent plus à présent.

Contente que ce passage ait fonctionné niveau intimité et sensualité ! Sans trop divulgâcher mon intrigue, on est en plein dans le moment de l'histoire où ils peuvent et s'autorisent à être plus vulnérables et proches. Après ils partent quand même chacun de loin, niveau inhibition : d'un côté, un Jedi endoctriné à refuser l'attachement romantique, et de l'autre, une amnésique avec un caractère de chat sauvage. Normal que ça prenne son temps :sournois: J'essaie de rendre leurs rapprochements réalistes malgré ces freins et leur maladresse :transpire:


Loucass824 a écrit:N'empêche, Yaraa a tenté de refaire sa bougresse un petit peu... Plutôt que d'assumer cette proximité qu'elle recherchait, et qui pour une fois venait de l'initiative de Ben, elle fait l'endormie au lieu de l'agripper pour... Je ne sais pas, il y a tout un tas de choses qu'elle aurait pu faire quoi.......


Image
Obi Wan est choqué et déçu


Loucass824 a écrit:Ce qui est intéressant, c'est que ce chapitre m'a beaucoup fait pensé aux premiers, où ils sont plus ou moins dans le même lieu, dans les mêmes dispositions. Ici, on voit à quel point leur personnalité à évoluer, de même pour leur lien et leur relation, cette proximité en témoignant très nettement.

Oh trop contente que tu aies remarqué le parallèle, c'était complètement voulu !! De les remettre dans le même cadre, dans une situation similaire... avec des réactions bien différentes, puisqu'ils ont quand même changé depuis le début de l'histoire :D


Loucass824 a écrit:Là où on s'était attendu à un chapitre avec beaucoup de contenu, il y en a moins que prévu, car nous n'avons pas eu les réponses qu'on aurait pensé avoir. À la place, on a eu bien plus de question, et d'autres certitudes concernant leur relation qui se renforce clairement.

J'avoue que ça traine un peu, volontairement... une autrice de romance fan de David Lynch, ça donne quelques longueurs :whistle:
Promis dès le prochain chapitre, quelques éléments déclencheurs arrivent et ensuite les choses vont bouger !


Loucass824 a écrit:On s'attarde beaucoup sur les sentiments, mais on est très proche pour que ça se concrétise tout ça ! Qu'ils passe une nuit ensemble, et pas simplement pour se regarder dans le blanc des yeux ! Pas que je veux lire de la littérature pornographique à tout prix, simplement que de passer tant de temps à construire une relation, un lien, qui est fort, puissant, et à présent décrit comme fondamental pour Ben... S'ils ne basculent pas dans une intimité plus conséquente, j'aurai un peu l'impression d'un tout ça pour ça, ou de m'être fait baladé... Je me contenterais au moins d'un moment où ils s'embrassent, où qu'il admettent face à face qu'ils s'aiment, où qu'ils ont des profonds sentiments l'un pour l'autre. Au bout du 22eme chapitre, je n'ai pas l'impression de trop en demander et d'être excessif à vouloir que ce soit un peu plus charnel...

Bon après j'avais prévenu dans la note d'auteur qu'il y aurait du lemon (contenu explicite) ET que c'était du slow burn, donc la mèche brûle, mais il va falloir être patient :sournois:
Double Suns and sipping blue milk

Fanfiction Obi-Wan Kenobi ; [Le Jedi et la Sorcière]
mareva_mae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 166
Enregistré le: 06 Mar 2022
 

Messagepar Loucass824 » Lun 04 Juil 2022 - 0:44   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Après il s'agit plus de savoir concrètement pourquoi/comment une telle apparition demande à puiser de la Force dans un "vaisseau". Car tel que c'est mis en scène, je ne sais pas si c'est ce rituel qui fonctionne ainsi, s'il en serait de même pour d'autres, car Yaraa a pu voir une défunte sans aucun tribut physique ou quoi. Ou si cela repose sur la singularité des pouvoir de Yaraa. Je peux parfaitement entendre que tu privilégies un récit où l'on garde un minimum de mystère, je ne demandais pas une explication technique détaillée où le système sur lequel le pouvoir repose doit me convaincre sinon je n'y crois pas. Quoiqu'il en soit, c'est surtout qu'à l'heure actuelle, on n'avait aucune info sur ce procédé justement, donc c'est ce que je voulais insinuer en parlant de contenu explicatif.

Ah, bien... En d'autres termes, ça va chafouiner comme on dit... Ah, je peux bien choquer et décevoir l'Obi-Wan de la prélogie, mais tant que le Ben de la trilogie originelle est cool avec moi... Héhéhé... Nan mais je ne sais pas, Yaraa aurait pu faire l'innocente et se réveiller, lui adresser un regard entendu, enrouler ses bras autour de son cou, se rapprocher en lui murmurant "Oh Ben, j'ai besoin de vous"... Le bougre aurait été bouleversé, et à raison, il en a besoin de sa bougresse... Je l'apprécie de plus en plus, et elle aurait facilité le besoin affectif dont Ben a besoin, là c'aurait été ma meilleure amie.

Eh bien cela veut dire que je suis le lecteur parfait, que dire... Mais le parallèle me semblait assez explicite, voilà tout. Ton intention m'a semblé claire, et ton but est réussi à mon sens car c'est l'atmosphère qui m'a fait penser cela.

Bien, des bonnes nouvelles... Par contre, tu me parles de lemon, slow burn... Moi ça ne me dit rien du tout ! Et contenu explicite, ça veut tout et rien dire ! J'ai laissé entendre qu'il me faut du concret... Autant me dire il va y avoir des moments d'intimité partagée, c'est plus joli à l'oreille que de dire qu'il y aura du citron... Ou une brûlure lente...
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 304
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar Dollowin Branthor » Lun 04 Juil 2022 - 12:44   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Ben j'y aurais passé la nuit mais ça y est, c'est lu !

Bon alors ne t'attends pas à des commentaires détaillés pour chaque chapitre comme Loucass en produit à la pelle. J'ai tout lu d'un coup alors je me contenterais d'un avis général.


D'abord un grand bravo !

Je sais que j'ai un certain talent pour formuler des phrases mais mener une histoire bien construite comme celle là sur aussi longtemps, j'en serais tout à fait incapable. Perso, moi ça m'épate.

Chapeau aussi pour la caractérisation des personnages.
Yaraa a vraiment un sale caractère tout à fait détestable... ce qui prouve qu'elle est parfaitement définie ! Comme mes collégiens, totalement attachiante.

Et Obi Wan ! Par la Force qu'est-ce que j'aime cet homme-là !

Sincèrement, je repense aux listes de vertus que j'ai apprises en théologie, je n'en vois pas une qu'Obi Wan n'ai pas développées :
Franchise, Dévouement, Pureté ; Tempérance, Force, Justice, Prudence ; Pauvreté, Chasteté, Obéissance ; Foi, Espérance, Charité ; Miséricorde, Bonté, Humilité, Douceur, Patience... le qualificatif de moine ne lui a jamais aussi bien collé.
Tu as vraiment saisi l'essence du personnage et tu le retranscrit parfaitement.

On retrouve aussi ses multiples talents, ses petites manies, sa répartie, et surtout toutes ses fragilités, ses blessures ouvertes par la guerre et par la mort d'Anakin...

Par la Force qu'est-ce que j'aime cet homme-là !

Bref... J'aime beaucoup cette histoire, surtout ces personnages, et surtout, surtout Obi Wan.

Bon par contre euh... on touche pas à la chasteté d'Obi Wan hein ! Euh... sinon moi je boude !

Blague à part, j'ai hâte de savoir qui est vraiment Yaraa et comment elle va mener un Obi Wan pauvre et souffrant a devenir le mentor sage et puissant du nouvel espoir.
Modifié en dernier par Dollowin Branthor le Lun 04 Juil 2022 - 13:40, modifié 1 fois.
"La Force est avec toi jeune Skywalker. Mais tu n'es pas encore un Jedi" Dark Vador - L'Empire contre-attaque
Dollowin Branthor
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 134
Enregistré le: 08 Juin 2021
Localisation: Les pieds sur terre, la tête ailleurs
 

Messagepar Flocon de Lune » Lun 04 Juil 2022 - 12:51   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

J'ai lu ce chapitre ! J'ai beaucoup aimé l'idée des âmes en peine et que Yaraa puisse être une passeuse. J'espère néanmoins que tous les spectres de Force ne sont pas tourmentés par un passé inachevé !
Tes traits d'humour sont toujours aussi plaisants.
Néanmoins, pourras tu avertir de quel chapitre sera consacré à une scène "explicite" ? Certes, tu l'avais mentionné, mais j'avais décidé d'en faire fi en me disant que cela n'enleverait rien à la qualité du récit et qu'il serait dommage de s'en priver, néanmoins je dois dire que je n'apprécie pas ce genre de contenu. :chut:
Flocon de Lune
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 64
Enregistré le: 07 Mai 2022
 

Messagepar L2-D2 » Lun 04 Juil 2022 - 13:10   Sujet: Re: Le Jedi et la Sorcière (Obi-Wan Kenobi)

Chapitre 22 lu!

J'aime beaucoup ce que tu fais de Yaraa! Passeuse d'âmes, c'est elle qui permet à Obi-Wan d'enfin voir Qui-Gon! C'est bien trouvé, et ça fonctionne bien!

Et pour le reste, notre dynamique duo a droit à un petit moment de calme, d'intimité, de repos, de rapprochement. C'est mignon à voir et à lire!

Vivement la suite! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7732
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Précédente

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations