Informations

IMPORTANT : pour que la participation de chacun aux discussions reste un plaisir : petit rappel sur les règles du forum

Fan Fiction - Ben Solo

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar Dollowin Branthor » Mar 08 Juin 2021 - 23:18   Sujet: Fan Fiction - Ben Solo

L'étoile Perdue

Voyage méditatif dans les tourments de l'âme de Ben Solo

Chapitre 1 - L'ombre errante - 15 ap BY

(C'est l'histoire d'un petit garçon... qui n'en est peut-être déjà plus un... Il vit, il ressent, il découvre, il apprend. Mais il souffre, il s'inquiète, se déchire. Son ascendance mythologique, ses passions, et ceux qui s'intéressent à lui ne lui laisseront aucun répit et dans la fureur d'un univers blessé, le mettront face à des choix qui le mèneront inéluctablement vers l'accomplissement d'un destin dont il ne voulait peut-être pas...)


Perché sur un surplomb rocheux au flanc de la chaine des monts de Tirsa, Ben contemplait le paysage de la vallée, paisible et harmonieux. Le ciel bleu, clair et limpide enchâssait un soleil vibrant qui irradiait d’or les montagnes. L’horizon frangé par la ligne dentelée des crêtes, plus vaste et plus saisissant d’immensité qu’un océan, rayonnait de la lumière argentée des neiges éternelles. Jaillissant d’entre deux roches bleutés, au pied du petit garçon, un ruisseau dévalait la pente en cascade pour rejoindre la vallée en un torrent vif et impétueux déroulant ses méandres jusqu’au village où s’alignaient les maisons de pierres sèches et de bois peint. Autour du village s’étendaient des champs blondis par l’été.

Les Chrysostolles s’y affairaient, fauchant et liant les tiges sèches, passant au fléau les épis , amassant la paille en bottes, entassant les sacs de grains ambrés. Une poussière d’ocre les environnait, virevoltante comme une nuée d’insectes minuscules. Autour des moissonneurs, des enfants jouaient, riaient, cabriolaient, cueillaient des bouquets de fleurs pour les mettre en couronnes. L’un d’entre eux, assis sur une haute meule au milieu d’un champ, jouait sur sa flûte des airs entrainant qui rythmaient les gestes des ouvriers. À l’entour des champs, sur les pentes les plus douces du cirque de montagne, quelques jeunes menaient leur troupeau. Certains d’entre eux s’étaient assoupis dans l’herbe verdoyante, leur chapeau rabattu sur les yeux. D’autres chantaient, d’autres encore taillaient leur bâton à l’aide de lame de pierre aiguisée.

Ben les observait depuis le matin. L’enfant prince de Chandrila scrutait avec avidité la vie champêtre de ces Chrysostolles dont il ignorait tout, et tout ce qu’il voyait l’intriguait : la forme arrondie des maisons, les toits de chaume, les couleurs vives sur les murs, les moissonneurs à l’ouvrage, la joie des enfants, la musique du petit joueur de flûte, les couronnes de fleurs, les jeunes bergers dans les alpages, les dessins gravés dans l’écorce de leurs houlettes de bois, les rires, les chants, les jeux, les travaux des champs… tout cela qui lui était étranger et qu’il ne pouvait que contempler de loin.

Il s’appliqua à ressentir la vie de tout ce qui l’entourait, des Chrysostolles aux épis qu’ils fauchaient, du sommet des montagnes aux petits insectes à la carapace mordorée dissimulés dans les herbes folles. Il sentait la force circuler paisiblement entre tous ces êtres vivants, et jusqu’au soir, il se laissa bercer par cette vie. Heureux de la découvrir dans ce coin de l’univers, il s’imprégna de la Force joyeuse qui montait de la vallée. Il la sentit grandir en lui, l’imprégner, l’envelopper, habiter chacun de ses membres, chaque atome de son corps. Il se sentit puissant et comprit que la Force était avec lui. Sans savoir pourquoi, il se sentit un désir immense de manifester sa Force, de dominer, de posséder. Cette planète, toute cette beauté, ce soleil si lumineux, ces montagnes pures et puissante, même ces Chrysostolles industrieux et confiants… Pourquoi ? Il voulait les tenir dans sa main, sous sa coupe. Un jour, son pouvoir serait sans limites et tout lui appartiendrait. Et cela le déchirait.

A la tombée du jour, les Chrysostolles rentrèrent leurs récoltes, allumèrent un grand feu au centre du village, et des étincelles d’or montèrent jusqu’aux étoiles. Les villageois chantaient et dansaient autour du feu, heureux de cette journée de moisson, et leur joie intense et vive montait jusqu’au cœur du petit garçon. Lorsque la lune argentée monta dans le ciel de velours, les villageois éteignirent le feu et regagnèrent leur maison. Enveloppé par la douce épaisseur de la nuit, Ben se sentait encore tout ravi de ce qu’il avait découvert dans la journée. Il fit encore un effort pour se concentrer. Il contempla le ballet des étoiles et la lumière de la lune, claire et pleine. Il se laissa envahir par cette lumière qui semblait vouloir l’absorber, le consumer. Son cœur lui parut éclater d’allégresse, et la Lumière, et la Force, parlaient à son cœur.

Quand le lever du soleil enflamma le sommet des montagnes, Ben s’éveilla et se rendit compte qu’il avait dormi. Il se redressa et regarda autour de lui. La vallée, envahie de brumes mauves et de rosée, sortait de sa torpeur. Le chant des oiseaux renaissait, répondant à celui du ruisseau. Ben, encore engourdi de sommeil, entendit derrière lui la voix de Luke :

_Tu te réveilles enfin Ben Solo…

_Maître…

_Tu t’es endormi en méditant, tu n’as fait que ce que je t’ai demandé, ne t’inquiète pas.

Luke Skywalker regardait le visage de son neveu, si jeune et si plein de promesse. Il y retrouvait les traits de son ami Han et les yeux de Leia, des yeux qui avaient peut-être été ceux de leur mère, des yeux qui le fixaient d’un regard sombre comme un abîme, mélancolique, où dansaient encore les ombres des conflits du passé. Un regard que l’amour de Leia et Han n’avait pas suffis à apaiser. Un regard ardent, brûlant, d’une troublante vivacité. Luke posa sa main sur l’épaule de l’enfant, lui signifiant une affection et une confiance que ses mots ne pouvaient pas traduire.

_Tu as l’air inquiet, Fils de la Force…

Ben aimait ce nom que Luke lui donnait, qui rappelait le mystère de leurs origines. Ben fils de Leia, Leia, fille de la Force… il se tourna vers Luke avec un demi-sourire, puis, pensif, essaya d’évoquer ce qui l’avait tant bouleversé.

_J’ai vu quelque chose quand je méditais.

_Raconte-moi.

_Je regardais la lune, les étoiles, et j’ai vu quelqu’un qui avançait vers moi. Une silhouette… C’était comme une ombre mais… pleine de lumière. Cela n'avait pas de visage mais je sais que cela me regardait. C’était juste devant moi, j’aurais presque pu la toucher… il y avait deux sabres laser dans ses mains. Elle les a tendus vers moi pour me les donner. J’ai voulu les prendre, mais à ce moment-là, la silhouette a disparu, comme une ombre…

Luke Skywalker regardait son neveu avec une inexprimable fierté. Il était entré sans effort dans une méditation profonde alors qu’il n’avait que dix ans. Absorbé par la Lumière, il avait lévité sans même s’en rendre compte, et déjà, la Force lui donnait accès à ses mystères. Ben gardait tournés vers lui ses yeux pleins d’interrogation. Il devait l’aider à comprendre, et comprendre avec lui.

_A quoi ressemblait cette ombre ?

_A un être humain, un adulte je crois. Un Jedi, comme vous maître. Il avait une capuche et les pans de son vêtement volaient autour de lui.

_Et qui crois-tu que c’était ?

_Je ne sais pas Maître. Je ne l’ai pas reconnu… pourtant c’était comme si je l’avais déjà vu, comme si je le connaissais déjà, depuis toujours…

_Qu’as-tu ressenti face à ce songe ?

Ben hésita à répondre, à exprimer l’évidence d’un bonheur plus limpide et bouleversant qu’une naissance, si puissant, si étrange, et en même temps si profond, si secret…

_J’étais heureux, très heureux, comme si c’était quelque chose que j’attendais depuis longtemps.

Il préféra ne rien dire de la puissance absolue qu’il avait senti si proche de lui, si terriblement attirante, ni de cette douleur si intense et du profond déchirement qu’il avait ressenti quand la vision avait disparue. Cette blessure mystérieuse, fulgurante, qui lui avait paru intolérable et qui semblait s’être gravée en lui pour toujours n’appartiendrait qu’à lui.

_Et ce bonheur, est-il encore présent en toi ?

Ben réfléchit quelques instants puis il offrit son sourire à Luke.

_Oui maître, je suis heureux…

_Je ne saurais pas dire exactement ce que tu as vu. Il n’y a que toi qui puisses vraiment le savoir, mais il semble que la Force t’a donné une vision de ton avenir. Je crois qu’elle t’a permis d’entrevoir l’homme que tu deviendras un jour, un grand Jedi, rempli de Force et de Lumière.

Ben le savait déjà, la douleur resterait, vive comme une brûlure, une douleur qui ne ferait que s’ajouter à toutes celles qu’il ressentait déjà, aux mille déchirures de son âme écartelée. Mais l’extase de cette vision saisissante ne le quitterait pas non plus. Il savait qu’un jour, quand il serait bien plus grand et plus fort, il reverrait ce qui l’avait tant ému, il comprendrait ce que cette vision voulait lui dire. Il comprendrait, il connaitrait, et cette douleur, cette déchirure dans son âme cesserait à jamais d’exister. La Force ne pouvait pas lui mentir. Alors, il serait tout puissant. Alors, il serait vraiment comblé.
Modifié en dernier par Dollowin Branthor le Mar 15 Juin 2021 - 13:30, modifié 2 fois.
Dollowin Branthor
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 13
Enregistré le: 08 Juin 2021
Localisation: Les pieds sur terre, la tête ailleurs
 

Messagepar L2-D2 » Mer 09 Juin 2021 - 10:22   Sujet: Re: Fan Fiction - Ben Solo

Salut Dollowin Branthor, et bienvenue sur SWU ! :hello:

Je me suis permis de déplacer ton sujet au bon endroit, tu l'avais posté dans le topic des Challenges Fan-Fictions. :wink:

Un texte sur Ben Solo, donc ? Intéressant ! J'y jetterais un oeil dès que possible. Bon courage pour la suite de ton projet ! :)
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6797
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Mer 09 Juin 2021 - 12:02   Sujet: Re: Fan Fiction - Ben Solo

Hello Dollowin !
Sympa de te voir passer par ici et bienvenu!

Pour les autres, j'ai découvert sa fic' ailleurs et lui ai proposé de venir poster par ici vu que c'est clairement une bonne communauté pour avoir un avis externe et des conseils.

Vous verrez, cette fic' est très sympa et magnifiquement poétique :wink:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1119
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar L2-D2 » Mer 09 Juin 2021 - 20:31   Sujet: Re: Fan Fiction - Ben Solo

Ah oui mais alors là, si c'est Mandoad qui recommande, ce n'est pas du tout la même limonade : il faut absolument que je jette un œil à ce récit ! :wink:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6797
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Dollowin Branthor » Jeu 10 Juin 2021 - 21:19   Sujet: Re: Fan Fiction - Ben Solo

Merci pour votre accueil L2, et salut Mando ! plaisir de te retrouver, je vois que tu as l'air d'être une personnalité ici !

Pour les autres, j'espère que cette histoire vous plaira !
Dollowin Branthor
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 13
Enregistré le: 08 Juin 2021
Localisation: Les pieds sur terre, la tête ailleurs
 

Messagepar mat-vador » Sam 12 Juin 2021 - 21:35   Sujet: Re: Fan Fiction - Ben Solo

Et c'est lu !

Bon comme Mandoad l'a fait remarquer, je suis un legendiste acharné :oui: :whistle: :diable: ! Mais ca ne m'empêche pas d'apprécier ce que j'ai parcouru^^!

C'est vraiment sympa ce saut dans le passé de Ben ! Après, ya peut-être des références aux comics UE canon qui m'ont échappé... mon côté légendiste, certainement :whistle: :paf: .

Dans la forme, rien de compromettant ne m' a sauté aux yeux, mais peut-être que d'autres collègues se montreront plus attentifs que moi.

juste une question : ta fan fic est une courte ou une longue nouvelle ?

Allez, à une prochaine fois :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2616
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Dollowin Branthor » Sam 12 Juin 2021 - 22:52   Sujet: Re: Fan Fiction - Ben Solo

mat-vador a écrit:Et c'est lu !

Bon comme Mandoad l'a fait remarquer, je suis un legendiste acharné :oui: :whistle: :diable: ! Mais ca ne m'empêche pas d'apprécier ce que j'ai parcouru^^!

C'est vraiment sympa ce saut dans le passé de Ben ! Après, ya peut-être des références aux comics UE canon qui m'ont échappé... mon côté légendiste, certainement :whistle: :paf: .

Dans la forme, rien de compromettant ne m' a sauté aux yeux, mais peut-être que d'autres collègues se montreront plus attentifs que moi.

juste une question : ta fan fic est une courte ou une longue nouvelle ?

Allez, à une prochaine fois :hello: !



Merci de ton retour Mat,

Concernant l'univers étendu je n'y connais pas grand chose du coup y aura peut-être quelques toutes petites références par-ci par là, mais j'ai aussi inventé pas mal de petits détails genre planètes, animaux, plantes, perso,... qui n'ont pas vraiment d'importance, c'est plus de décors qu'autre chose.

Je me concentre vraiment sur le personnage, ses émotions, et son environnement proche comme image de ses tourments intérieurs.

Des chapitres comme celui-là j'en ai 16, plus ou moins de la même longueur, et à plusieurs reprise, des interludes (quatre en tout), comme une sortie de piste, beaucoup plus courts.

Au rythme d'un par semaine, je devrais finir de poster ma fan fic d'ici cinq mois...
Dollowin Branthor
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 13
Enregistré le: 08 Juin 2021
Localisation: Les pieds sur terre, la tête ailleurs
 

Messagepar Mandoad » Dim 13 Juin 2021 - 19:48   Sujet: Re: Fan Fiction - Ben Solo

Dollowin Branthor a écrit: mais j'ai aussi inventé pas mal de petits détails genre planètes, animaux, plantes, perso,...


C'était justement une chose que j'avais bien aimé, que tu ne te limites pas au lore existant et que tu t'autorises à créer. On oublie trop souvent de le faire en utilisant un univers pré-existant,
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1119
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar L2-D2 » Lun 14 Juin 2021 - 12:51   Sujet: Re: Fan Fiction - Ben Solo

Chapitre 1 lu !

Et bien ça démarre bien tout ça !

Je trouve que tu as bien retranscrit la dualité inhérente au personnage de Ben Solo. Il veut servir la Lumière, mais sent à quel point l'obscurité est là, tapie, à quel point il veut avoir le pouvoir... Et sa vision de Force me semble directement liée à l'Ascension de Skywalker, avec les doubles sabres (ceux d'Anakin et de sa mère ?), reste à voir ce qu'il va se passer par la suite !

Le style est fluide, un peu "mystique" avec des surnoms comme "Fils de la Force", et je trouve que cela fonctionne bien avec le Luke Skywalker de l'Univers Officiel, en fait.

Ton récit est-il canon ? Prend-t-il en compte les événements du roman Liens du Sang ?

En tout cas, je serai là pour le prochain Chapitre ! Vivement la suite ! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6797
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Dollowin Branthor » Lun 14 Juin 2021 - 13:47   Sujet: Re: Fan Fiction - Ben Solo

L2-D2 a écrit:Chapitre 1 lu !


Ton récit est-il canon ? Prend-t-il en compte les événements du roman Liens du Sang ?

En tout cas, je serai là pour le prochain Chapitre ! Vivement la suite ! :oui:


Est-ce que le récit est canon... Je ne saurais pas dire... je n'ai pas lu Liens du Sang même si j'en connait l'idée générale (dans un des derniers chapitre Ben sera confronté à un des évènement de Liens du Sang même si je ne l'évoque pas)

De manière général, ça reste au lecteur de se faire sa propre vision de ce qui se passe en dehors de ce que j'écris. C'est volontairement imprécis et bourré de détails inventés qui servent juste à poser un environnement évocateur et émotionnellement fort.

Et pour la suite, c'est demain !

Si le début te plait, tu ne seras pas déçu du voyage !
Dollowin Branthor
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 13
Enregistré le: 08 Juin 2021
Localisation: Les pieds sur terre, la tête ailleurs
 

Messagepar L2-D2 » Lun 14 Juin 2021 - 14:37   Sujet: Re: Fan Fiction - Ben Solo

Okay ! Je posais la question car dans le roman Liens du Sang effectivement, Ben Solo apprend de qui il est le petit-fils... Et je me demandais donc si dans ton récit, tu respectais cela ou si, par exemple, Ben connait déjà la vérité à cette époque.

Mais ta réponse a répondu à ma question ! :cute:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6797
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Dollowin Branthor » Mar 15 Juin 2021 - 13:28   Sujet: Re: Fan Fiction - Ben Solo

L'étoile Perdue

Voyage méditatif dans les tourments de l'âme de Ben Solo

Chapitre 2 : Naboo - 16 ap BY


(Où l'on voit que dans un cœur d'enfant réside un émerveillement qui peut transcender le poids d'un passé trop lourd.)


Assis sous un charingah en fleur, Ben, attentif et paisible, regardait à ses pieds couler le ruisseau. Le froid murmure de l’eau qui roulait sur le sable, cascadait contre les pierres, entremêlait ensemble le bruit du vent dans les branches, le chant des oiseaux, la lumière du soleil, le parfum des fleurs. Le ruisseau naissait au plus haut des montagnes, entre deux pans de roches, pleurant dans une dentelle de verdure des larmes de cristal qui tombaient en un tintement perlé dans une large vasque de pierre. Le filet d’eau transparente s’élançait dans une course folle, roulant en mille tortueux lacets sur les cailloux, les racines des grands arbres, contre les roches polies par le temps. Il grandissait et dévalait, fougueux les pentes abruptes de la montagne, entre torrents et cascades, entre taillis et fougères, sur les tapis d’aiguilles et de jacinthes mauves, vers les ravins, vers les hautes falaises et les pierriers, il tombait, chutait, rebondissait, éclatait en mille faisceaux d’écume blanche, tourbillonnait, se heurtait aux flancs sombres des rocs et des falaises et s’échappait au lointain, s’effaçant et disparaissant entre deux roches, pour en ressurgir plus loin, plus fort et plus vif encore.

Rêveur, Ben laissait vagabonder son esprit au fil de l’eau. Les longues tiges du charingah, courbées par les nuages de fleurs qui les recouvraient, formaient comme une arche de jade ouvragée, sertie de perles, au-dessus de sa tête. Le chant d’un loory au plumage flavescent accompagnait le murmure du ruisseau. Sa voix chaleureuse posait des arabesques dorées sur le souffle du vent. Les alodas aux ailes bleues rayées de roux mêlaient leurs trilles mélodieux à la gracieuse mélopée de gylphes musiciennes à tête noire, et sur ces ravissantes harmoniques, les cris aigus des falves à gorge dorée ressortaient comme des étoiles de diamants. Un papillon aux ailes de grenat, d’ébène et de feu, triangle de braises vives contre l’azur du ciel, voletait d’une fleur à l’autre, planait, et rapide, disparaissait esquivant les regards. Le tapis vert de la forêt s’émaillait de mille calices d’or, de nacre et d’arc-en-ciel, et les roses armoriaient de doux éclats de rubis la profondeur ombragée des sous-bois. Toute la forêt répandait un parfum capiteux de fleurs, de sèves, de miel, de terre, de feuilles et d’eau.

Le ruisseau poursuivait sa route, dévalait les pentes, dégringolait des hautes roches sombres, insensiblement devenait torrent. Sa course se faisait dangereuse, trépidante, et bondissait de rapides en rapides. Il gagnait en puissance et en majesté. Des paquets d’écume, des colonnes de cristal effilé chutaient des falaises pour tomber dans le vide, bouillonnantes, écrasantes, et repartir de plus belle. Les trombes d’eau bondissaient, tournoyaient, tourbillonnaient, creusaient la roche et la terre et affrontaient, audacieuses, les hauteurs des ravins. Les arbres et les fleurs croissaient, se multipliaient sur leur passage, les chargeaient de leurs pétales, l’embaumaient de leurs parfums. Les fougères argentées, les bruyères bleues, les grappes d’or des ajoncs s’inclinaient vers les reflets limpides. Plus loin encore, de cascades en cascades, le murmure du ruisseau devenait grondement, le torrent rugissait jusque dans le lointain, effaçant autour de lui le chant de la forêt.

Ben trempait ses pieds nus dans l’eau froide, se laissait bercer par son bruissement léger, par le soleil qui traversait le feuillage vert translucide aux cimes des arbres chahutées par le vent, posant des taches de lumière chaudes et dansantes sur le sol. Il sentait le ruisseau à ses pieds vibrer de mille petites vies, de plantes, d’insectes, de bestioles, il sentait l’équilibre vivant entre l’eau et la terre, le ruisseau et les pierres, tout ce qui y vivait et y mourait. L’eau qui coulait sur ses pieds nus lui racontait l’histoire de la source, des roches bleutées au plus près du ciel, des cavernes enfouies dans la montagne, et des pierres précieuses qui naissaient des entrailles de l’obscurité. Elle lui parlait des millions de cours d’eau de Naboo, des cascades et des chutes, des forêts innombrables, des pâturages fleuries par le printemps, des palais immense de la capitale aux dômes de cuivre arrondis, aux colonnes d’albâtres, aux escaliers de marbre, des cités englouties des Gungans, pleines de lumières et de mystères, des milliers de bêtes grouillants dans les eaux les plus profondes, des rivières, des fleuves, des grands lacs, et de la mer, si lointaine…

Vers l’aval, le torrent s’élargissait, les pentes se faisaient plus douces, et la rivière, tranquille, s’alanguissait dans la vallée en longs méandres fluides, d’une profondeur paisible et glacée, ruban d’azur frangé de lumière sur la plaine d’émeraude, où d’autre rivières la rejoignaient pour former un seul et puissant fleuve regorgeant de vie. La lumière posait sur l’eau des reflets de diamants qui ruisselaient comme une parure ouvragée, comme de la poussière d’étoile lancée dans la valse du vent.

Le petit garçon s’émerveillait. Tout étourdi par le chant du ruisseau, la caresse du vent, le parfum des fleurs et l'opéra des oiseaux, il s’allongea sous le charingah et perdit son regard dans la voûte de feuilles et de fleurs blanches, dans l’ombre verte rayée de lumière, dans les branchages qui protégeaient son recueillement. Le fleuve, immense et majestueux, rejoignait l’horizon bleu de la mer ou le soleil traçait sa route d’or.

Le jour vint à baisser, la lumière se fit plus froide et le ciel plus sombre. La symphonie du soir bruissait à la cime des arbres agités par la brise vespérale. Le soleil se couchait plus lumineux qu’une aurore et répandait sur les lambeaux des nuages flottant sur l’horizon d’éclatant joyaux de pourpre, d’écarlate, d’ambre et d’or. Éclatant sur son déclin, il empourprait l’horizon, teintait de rose, d’améthyste et d’orange la voûte assombrie. Le ciel d’azur devenu presque indigo s’émaillait des miettes d’argent des étoiles. Les oiseaux saluaient l’astre d’or qui mourait et l’astre d’argent qui montait. Et la lune, opaline clarté d’où coulaient de longs flots de lumières évanescentes posait une ombre blanche contre un ciel d’ombres noires. Elle montait, énorme et lumineuse entre les cimes des arbres dessinées en silhouettes sombres contre le ciel bleu foncé, et allumait les étoiles.
Des astres naissaient à la noirceur et trouaient d’or la nuée vespérale. Le drap noir s’agrandissait et s’étoilait de milliers de point étincelants, de milliers d’abeilles de lumière blanche. Partout dans les arbres, dans l’herbe, sur les fleurs, les branches, les feuilles, des lucioles s’allumaient, formant des constellations vivantes et fragiles dans l’ombre bleutée des sous-bois. Ben écoutait le vent qui faisait danser les cimes sombres, il regardait la lune immense et les étoiles qui semblaient danser avec l’ombre des arbres, il regardait les lucioles illuminer la nuit. Le ruisseau chuchotait toujours à son oreille.

Son esprit tout engourdi de parfums, d’étoile et de musique fut soudain tiré de sa torpeur par un léger bruit de pas qui froissait les feuilles mortes. Il s’éveilla tout à fait en voyant dans la nuit se balancer la lumière tremblante d’une lanterne qui avançait vers lui à un rythme incertain, laissant deviner une ombre de forme étrange derrière elle. Ben bondit sur ses deux pieds et se tint près à se défendre ou à partir en courant. Mais la lanterne s’approchait et fini par éclairer son visage en même temps celui de l’enfant qui la tenait. C’était une fillette aux boucles blondes, qui n’avait surement pas plus de huit ans. Un garçon un peu plus âgé qu’elle, le front également encombré de boucles mordorées lui tenait la main tout en portant sur ses épaules une autre fillette endormie, le visage caché par une cascade de cheveux dorés. Ben eu un mouvement de recul devant les deux enfants qui le dévisageaient. Ce fut la fillette à la lanterne qui parla en premier.

_Qu’est-ce que tu fais là tout seul ? Tu es perdu ?

Pris au dépourvu, Ben ne répondit rien. La petite poursuivit sans attendre de sa jolie voix pleine d’assurance.

_Ne reste pas tout seul dans le noir ! Tu peux venir avec nous si tu veux ! Maman a fait des beignets pour le diner !

Prenant la parole, le garçon demanda.

_Comment tu t’appelles ?

_Je m’appelle Ben. Et vous ?

La fillette répondit :

_Je m’appelle Winama ! Mon frère c’est Irvan et ma petite sœur, c’est Aymee ! Tu viens avec nous ? Hein Irvan, il peut venir ?

Le garçon répondit en souriant.

_Oh oui, viens si tu veux !

Ben réfléchit à son tour, mais face à la candeur de la petite fille et à la confiance du garçon, toute sa méfiance avait disparue.

_D’accord, je viens.

_Bravo ! Et demain tu viendras avec nous à la cabane ! Et on fera un tour en bateau avec Papa !

Winama prit Ben par la main et l’entraina avec elle, Irvan les suivit, portant toujours la petite endormie. Les quatre enfants s’enfoncèrent dans la nuit et descendirent la colline, vers la lisière de la forêt, la plaine, le village aux fenêtres illuminés, aux cheminées fumantes.

Ben savait que tôt ou tard il devrait payer la folie de sa fugue déraisonnée, le vol du vaisseau, son escapade vers Naboo… la garde sénatoriale ne tarderais pas à le retrouver et à le ramener au temple. L’aventure serait terminée, il serait arraché aux oiseaux, aux ruisseaux innombrables, aux fleurs nacrées des charingah, loin de sa rêverie solitaire. Mais il était heureux d’être encore là, heureux de tout ce qu’il avait vu, entendu, ressenti, de la Force paisible qui habitait cette planète, de cette improbable rencontre. Il était heureux, pour un jour seulement d’avoir échappé à son destin d’enfant prince. Heureux de croire un instant que demain il pourrait jouer avec une petite sœur dans une cabane sous un charingah en fleur.

................................................................................................................................................................

(Ben ne le sais pas mais Irvan, Winama et Aymee sont les enfants de Ryoo Naberrie, elle même nièce de Padmé Naberrie Amidala.)
Dollowin Branthor
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 13
Enregistré le: 08 Juin 2021
Localisation: Les pieds sur terre, la tête ailleurs
 

Messagepar L2-D2 » Ven 18 Juin 2021 - 10:18   Sujet: Re: Fan Fiction - Ben Solo

Chapitre 2 lu !

Ça fait presque mal au cœur de voir "ton" Ben Solo alors enfant, quand on sait ce qu'il va devenir 20 ans plus tard... :(

Le voilà triste, mélancolique, prisonnier de ce qu'il ressent et qui se réfugie sur... Naboo. Brillante idée donc, mais qui m'amène une question : on sait que Ben ignore qu'il est le petit-fils de Dark Vador... mais sait-il qu'il est le petit-fils de Padmé Amidala, ancienne Reine de Naboo ? J'imagine qu'il n'a pas choisi Naboo par hasard pour son exil ! Et si c'est le cas, il aurait pu être intéressant de nous montrer ce qu'il ressent en se trouvant ici... :wink:

En revanche, j'aime beaucoup la conclusion avec l'idée de cette "petite sœur", qui fait écho aux nombreuses théories à l'époque du Réveil de la Force selon lesquelles Rey serait la sœur de Ben ! :sournois:

Vivement la suite ! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6797
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Dollowin Branthor » Ven 18 Juin 2021 - 10:41   Sujet: Re: Fan Fiction - Ben Solo

Merci L2

En fait je ne sais pas si Ben sais que Padmé est sa grand mère (ça pourrait être dans le roman "Liens du Sang mais comme je ne l'ai pas lu...).

C'est pour ça que je n'explique pas pourquoi il s'est échappé sur Naboo, peut-être parce que c'est une planète associé à sa famille ou parce qu'il se sent attirée par la Force vers cette planète, ou tout simplement parce qu'il voulait prendre des vacances et a décidé de choisir une planète paisible et éloignée...

Quoi qu'il en soit, il va continuer d'évoluer vers le Ben Solo des films. Heureusement pour lui, ça ne se termine pas si mal que ça.

Il peut se passer beaucoup de chose en 20 ans...
Dollowin Branthor
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 13
Enregistré le: 08 Juin 2021
Localisation: Les pieds sur terre, la tête ailleurs
 


Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations