Informations

IMPORTANT : pour que la participation de chacun aux discussions reste un plaisir : petit rappel sur les règles du forum

Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar Den » Jeu 26 Nov 2020 - 20:01   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Mat!!! Tu sembles être définitivement l'auteur le plus prolifique de cette section! :x Même si j'ai beaucoup de retard dans mes lectures (que ce soit sur ton "Tissanverse" ou dans les fics des autres très bons auteurs de cette section), sache que je suis ravi de voir la forum fanfictions aussi animé!

Bien entendu, je vais attendre d'avoir lu la première histoire de Gelfran avant de débuter celle-ci, mais j'ai hâte de me remettre à la lecture! Très bientôt, j'espère ;)

Je te dis "à bientôt" sur les différents topics fanfictions. Et lisez du mat-vador, c'est bon pour le moral! :paf:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Ven 27 Nov 2020 - 18:41   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Den :hello: :hello: !!

Den a écrit:Mat!!! Tu sembles être définitivement l'auteur le plus prolifique de cette section!


Merci :love: !

Den a écrit: Et lisez du mat-vador, c'est bon pour le moral! :paf:


Le mien, surtout :whistle: !

Den a écrit:Bien entendu, je vais attendre d'avoir lu la première histoire de Gelfran avant de débuter celle-ci, mais j'ai hâte de me remettre à la lecture! Très bientôt, j'espère ;)

Je te dis "à bientôt" sur les différents topics fanfictions.


Moi aussi, je te dis à bientôt :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2508
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mer 02 Déc 2020 - 19:44   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Bonsoir, comment ca va ?

Allez la suite des aventures de Gelfran ! C'est l'heure de la transaction et il est temps pour nos contrebandiers de faire preuve de hum diplomatie dans leur transaction avec le Soleil Noir :wink: !


Après deux jours de voyage sans histoires, la Perle du Corsaire émergea de l’hyperespace en orbite de Corellia, leur destination finale. Utilisant un faux transpondeur, Mirol Shogun se chargea d’expédier les formalités administratives avec le contrôle du statioport de Coronet qui les laissa dériver vers l’un des quartiers sulfureux de la capitale locale, le Secteur Bleu.
Gelfran examina les données de la datapuce encore une fois pour être certains du lieu de rendez-vous où devait se conclure la transaction avec les hommes de main du Soleil Noir.
Il étudia l’holocarte du Secteur Bleu et vit que le lieu du rendez-vous était une décharge à ciel ouvert.
Mirol qui remarqua les monticules de déchets de toutes catégories éparpillées en collines artificielles, montra de l’index une clairière suffisamment dégagée pour laisser s’y poser un vaisseau de la taille de la Perle du Corsaire.
- On y est.
En tant que vétérans aguerris de la Bataille de Troiken, ils vérifièrent que le holster contenant leur blaster était bien attaché le long de la cuisse.
- Je vais la chercher, fit Gelfran en parlant de l’esclave.
- Quel dévouement, grinça son ami. T’aurais pas le béguin, par hasard ?
Gelfran ne trouva pas cela drôle et il le lui fit savoir d’un regard sombre. Il trouva la jeune twi’lek assise sur le lit, ses lekkus se balançant sur ses épaules. Elle serrait les poings, pour maîtriser cette nervosité palpable.
Elle resserra sur elle, la couverture thermique que Gelfran lui avait prêtée.
- C’est l’heure, lui fit-il.
Elle se leva et passa devant lui, sans dire un mot.
- Ça se passera bien, tenta-t-il de la rassurer.
Nom d’un banha, à quoi je joue ?
Elle lui lança un regard méprisant en lui montrant les chaînes qu’elle portait.
- Quand je serai entre les mains de mon nouveau propriétaire, que crois-tu qu’il m’arrivera ?
Le commenorien évita son regard, ne trouvant rien à y répondre.
- Nous verrons si tu dormiras bien la nuit, après avoir participé à cela.
- C’est le dernier boulot de ce genre que je fais, tu peux en être sûre.
- Dommage que je sois le dommage collatéral de ton cas de conscience.
Elle s’était penchée pour le lui murmurer. Une voix sarcastique s’éleva derrière eux :
- Vous êtes bien bavards les tourtereaux. Allez, plus tôt on en aura fini avec ça, mieux ça vaudra pour nous tous.
- Surtout pour vous deux, répliqua insolemment Misra à Mirol.
Ce dernier tendit un index menaçant vers elle.
- Tu crois pas si bien dire, la Tête de Ver. Sur Troiken, j’ai troué la peau de plusieurs de tes semblables. À la place de Gelfran, je t’aurais laissé moisir dans la soute.
- Mirol, on devrait y aller, trancha son ami. Ne faisons pas attendre les clients du Soleil Noir.
L’autre commenorien dévisagea une dernière fois l’esclave.
- Enfin une parole sensée.
Ils se dirigèrent tous vers la soute depuis le couloir d’accès principal, dans une ambiance électrique qui les réchauffa à peine dans la partie la plus sale et la plus froide de la Perle du Corsaire. Gelfran surprit la twi’lek enfouir ses bras sous la couverture pour tenter de lutter contre le froid qui la mordait.
Mirol s’assura de l’état des trois conteneurs posés sur une barge antigrav puis déverrouilla l’écoutille. Ils dévalèrent la rampe d’accès, les sens aux aguets. Lorsqu’on avait affaire au Soleil Noir, deux précautions valaient mieux qu’une.
À l’aide d’une télécommande, Mirol fit avancer la barge devant lui jusqu’au monticule le plus proche. La Perle du Corsaire était stationnée à vingt mètres, derrière eux trois. Gelfran surveilla la twi’lek qui avançait lentement avant de faire remarquer :
- Je crois qu’on est assez loin.
- Oui, approuva Mirol. Attendons-les ici.
Les clients du Soleil Noir ne tardèrent pas à apparaître. Cinq d’entre eux surgirent derrière un autre monticule, dix mètres sur leur droite.
- Restes derrière moi, intima Gelfran à l’esclave.
Cette dernière obéit sans discuter, observant les nouveaux arrivant d’un œil inquiet. Gelfran comprenait qu’elle n’était pas pressée de faire la connaissance de ces hommes de main, d’après leur apparence intimidante.
Leurs habits, leurs armes en évidence et leur dégaine prouvaient qu’ils n’étaient pas là pour jouer les chaperons. Ce groupe était composé d’une zabrak, d’une falleen borgne, d’un weequay et de deux rodiens.
Ce fut le weequay, un humanoïde au visage parcheminé grisâtre qui lança la conversation :
- Z’êtes en retard.
- Tu sais quoi, Face de Croûte Lunaire ? La prochaine fois, t’as qu’à venir dans l’Espace Hutt pour récupérer ta marchandise, riposta Mirol.
- Tu ferais mieux de tenir ta langue, l’humain, siffla la zabrak. Si tu veux pas que le vigo Darnada te la coupe.
- Si un seul d’entre vous fait un geste impromptu, fit Gelfran en dégainant son blaster en un clin d’œil, il aura affaire à mon pétard. On est là pour conclure une affaire avant que la CorSec ne nous tombe dessus. Qui veut tenter sa chance ?
La rapidité du commenorien avait pris tout le monde de court, y compris son camarade.
- D’accord, évitons de nous emballer, tempéra le weequay.
- Cela me paraît sage, appuya Mirol. Nous avons la cargaison et le bonus qui va avec, fit-il en montrant la twi’lek du menton. Vous avez les crédits ?
- Bien sûr.
Le weequay fit un geste vers les deux rodiens dont l’un d’eux saisit un comlink. Peu après, un droïde apporta deux mallettes jusqu’aux pieds des deux humains. Gelfran s’en empara pour les ouvrir et faire l’inventaire.
À l’aide d’un holocalculateur, le commenorien compta les liasses de crédits empilés les unes sur les autres.
- Un problème. Il n’y a que quatre vingt milles crédits.
- Quoi ? Rugit Mirol. Qu’est-ce que cette arnaque ?
Le weequay prit un air désolé mais les commenoriens étaient suffisamment expérimentés pour deviner qu’il s’agissait d’une comédie. Les vétérans prirent cela comme un énième test, visant à éprouver leur fermeté de caractère.
Ainsi fonctionnaient les transactions qu’ils devaient négocier. Jusqu’ici, ils avaient toujours réussi à retourner ces échanges à leur avantage, ce qui avait contribué à leur modeste réputation. Gelfran n’était cependant pas rassuré d’avoir affaire au Soleil Noir. Il le sentait au regard vicieux de la falleen.
Un coup fourré.
La twi’lek lui murmura à l’oreille.
- Ils veulent vous tuer, tous les deux.
- Laisse-nous gérer ça, on a l’habitude, répondit-il.
Le weequay écarta les bras pour s’excuser avec hypocrisie.
- On a eu un contre-temps, c’est tout l’argent qu’on a pu réunir.
- Tu nous prends pour de la bouse de koocho ? s’écria Mirol. On avait convenu pour cent cinquante mille crédits ! Cela ne fait pas l’affaire !
La zabrak et les rodiens posèrent leur main sur la garde de leurs armes lorsqu’elle dit :
- Tu nous laisses la cargaison et en échange tu gardes les crédits et tes bourses.
- Vous êtes sourds ? Intervint Gelfran qui pointait toujours son blaster vers eux. Mon collègue vous dit que ce ne fera pas l’affaire. Ou vous payez les cent cinquante mille crédits, ou vous repartez d’où vous venez.
La falleen borgne s’approcha d’un pas avec un sourire enjôleur.
- Allons, on peut s’arranger.
Gelfran se sentit hypnotisé par son œil reptilien et lui trouvait peu à peu un certain charme. Oui, c’était bien cela. Il ressentait maintenant un curieux et ardent désir de s’avancer vers elle, de lui caresser le visage, d’enlacer son corps athlétique, fin et puissant.
De se fondre en elle. Rien d’autre ne comptait pour lui, pas même cette transaction, ces fichus crédits qu’on leur extorquait.
Il ne désirait que la satisfaire.
La twi’lek lui lança subitement un coup de pied dans le mollet.
- Idiot, elle utilise ses phéromones !
- Hein ? Fit Gelfran qui semblait émerger d’un rêve pour s’apercevoir que le weequay avait profité de la confusion pour arracher son blaster de la ceinture.
Mirol s’en aperçut juste à temps, lui criant.
- Baisse-toi !
Gelfran se jeta à genoux, esquivant le tir mortel qui lui était destiné. Mirol abattit le weequay, le foudroyant au milieu de la poitrine tandis que la zabrak et les rodiens s’égaillèrent pour se mettre à couvert, derrière les monticules.
Gelfran crispa l’index sur la détente et eut la satisfaction de voir la falleen s'affaisser lorsqu’il la toucha à l’abdomen.
Les rodiens et la zabrak ouvrirent le feu à leur tour. Les deux humains et la twi’lek se réfugièrent derrière les conteneurs.
- Eh, il y a quoi là-dedans ? Cria Gelfran par-dessus les détonations.
- Des blasters, des cellules d’énergie et des explosifs, répondit Mirol.
- Tu pouvais pas le dire plus tôt ! Au moindre tir perdu, on sera éparpillés aux quatre vents !
- Attention, derrière ! Signala Misra.
Deux ennemis, des nikto, les avaient pris à revers et les arrosèrent avec des salves saccadées mais imprécises. Les anciens soldats, bien mieux entraînés, les descendirent en deux tirs bien placés.
- On ne peut pas rester là ! Insista Gelfran.
Mirol acquiesça, les dents serrées.
- Vers la Perle du Corsaire ! Vite !
- Et la cargaison ?
- On s’en moque ! Répliqua Mirol. Nos peaux, d’abord.
Sous les déluges de tirs, ils coururent tous les trois vers le vaisseau. La twi’lek qui les précédait, trébucha à cause de ses chaînes, juste à côté des corps fumants des nikto.
Gelfran entendit son ami lui conseiller :
- Laisse-la, elle n’a pas d’importance !
Il serra les dents, pris de pitié pour la jeune alien en mauvaise posture. Tout en canardant leurs ennemis qui les pressaient, il lui proposa :
- Je vais t’aider !
Il la soutint pour se relever, sans s’apercevoir qu’elle avait ramassé un blaster, qu’elle s’empressa d’enfouir sous ses haillons à son insu.
- Dépêche-toi !
Misra courut aussi vite que ses chaînes le lui permettaient, Gelfran sur ses talons. Autour d’eux, les traits ardents soulevaient des mottes de ter, alors que d’autres membres du Soleil Noir surgissaient de toutes parts pour les encercler.
Mirol les attendait dans la soute, en haut de la rampe d’accès, les encourageant vivement de gestes frénétiques du bras. Il foudroya des yeux au passage, la twi’lek puis son compatriote commenorien qui lui glissa :
- Plus tard, Mirol.
- Ouais… si on a un plus tard. La prochaine fois, occupe-toi d’abord de ta peau.
- Blast ! Ce n’est pas le moment.
Ils entendaient en effet les tirs de blaster ricocher contre la coque en duracier. Les contrebandiers se ruèrent jusqu’au poste de pilotage, suivis par la jeune twi’lek qui laissa son arme glisser jusqu’à son poing.
Une étrange lueur sereine étincelait dans son regard, tandis qu’elle éleva l’un de ses poignets jusqu’à ses lèvres. Elle s’installa dans un siège derrière les humains, qui manipulaient les consoles et le tableau de bord avec fièvre.
- Les boucliers sont relevés ! Paré au décollage !
- Attends, l’arrêta Gelfran. Il faut récupérer les conteneurs !
- Hors de question ! Cracha Mirol. Avec tout ce raffut, la CorSec doit être alertée ! On file, maintenant !
- Tu veux te mettre les Hutt à dos, en plus du Soleil Noir ? Si on échappe à la CorSec, Aruk et Mrealu mettront nos têtes à prix ! Comment de temps, on survivra à ça ?
Tandis que les commenoriens se disputaient, Misra camouflait sa figure derrière ses bras, murmurant dans son dialecte natal. Les tirs du Soleil Noir s’écrasaient sur la verrière du cockpit dans des flash éblouissants.
Puis Mirol observa les ennemis s’enhardir davantage, leur nombre s’accroissant davantage. Il croisa alors le regard implorant de son ami.
- Occupe-toi des boucliers, je sors les armes, accepta-t-il enfin.
- D’accord, mon pote, lâcha Gelfran soulagé.
Dans un grondement, la Perle du Corsaire s’ébranla, montant dans les airs, suspendue à plusieurs mètres du sol.
Mirol tira les manettes vers lui, le vaisseau se cabrant subitement en arrière, pour faire apparaître le plus d’ennemis possible dans son champ de vision. Avec un sourire carnassier, il pencha le cargo vers l’avant, prenant le contrôle des trilasers.
Il ouvrit le feu et fit le vide en quelques instants, clairsemant leurs rangs. Jusqu’à ce qu’une explosion fit trembler le transport, manquant de les faire chuter de leurs sièges.
- Ferglutz ! C’était quoi, ça ?
- Une roquette, trouvons le tireur, suggéra Gelfran.
- Ça venait de là, intervint la twi’lek qui s’était levée de sa place pour montrer la direction au pilote.
Mirol surprit à trente mètres sur la droite, un gotal en train de recharger l’affût d’un lance-roquettes, à moitié abrité derrière un monticule.
- Je m’en charge.
Misra vit alors le monticule s’effondrer sur le gotal en quelques coups de boutoir, ce qui mit fin à la fusillade. Les survivants s’égaillèrent en toute hâte, ayant perdu l’envie d’en découdre.
- Du gâteau, commenta Gelfran. Ca me rappelle Troiken.
- Tu plaisantes ? S’exclama Mirol, narquois. Troiken, c’était des vacances. Bon, allons récupérer ces armes avant qu’elles moisissent.

Voilà, j'espère que cela vous a plu !

Allez, à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2508
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 03 Déc 2020 - 11:19   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Extrait lu !

Et bien on peut dire que les choses ne traînent pas ! Et j'avoue que le petit effet de l'esclave qui récupère un blaster sans s'en servir est plutôt bien vu, j'ai passé les dernières lignes à me dire qu'il allait arriver des bricoles à Gelfran et Mirol. Heureusement pour eux, ce n'est pas (encore ?) le cas ! Mais la dynamique du trio fonctionne très bien, on est dans une ambiance proche du huis clos... J'ai hâte de voir où tout cela va nous mener !

Vivement la suite ! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6628
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Sam 05 Déc 2020 - 10:47   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Merci pour le retour :wink: !

L2-D2 a écrit:Et bien on peut dire que les choses ne traînent pas ! Et j'avoue que le petit effet de l'esclave qui récupère un blaster sans s'en servir est plutôt bien vu, Mais la dynamique du trio fonctionne très bien, on est dans une ambiance proche du huis clos... J'ai hâte de voir où tout cela va nous mener !


:jap:

L2-D2 a écrit: j'ai passé les dernières lignes à me dire qu'il allait arriver des bricoles à Gelfran et Mirol. Heureusement pour eux, ce n'est pas (encore ?) le cas ! Mais la dynamique du trio fonctionne très bien, on est dans une ambiance proche du huis clos...


:diable:

Allez à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2508
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Jeu 10 Déc 2020 - 19:05   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Bonsoir à tous, comment ça va ?

Allez c'est l'heure de retrouver Gelfran et son pote pour euh la suite de la transaction :transpire: !!


Il posa le vaisseau au milieu des cadavres, à proximité des conteneurs. Gelfran renifla à cause de l’haleine de chair brûlée qui l’incommodait. Les deux vétérans progressaient prudemment l’arme brandie.
Miraculeusement, les mallettes de crédits et les conteneurs avaient survécu miraculeusement à l’affrontement.
- Tout compte fait, on a fait une bonne affaire, se réjouit Mirol. J’ignore quelle sera la réaction de cette limace de Aruk vis-à-vis du Soleil Noir mais au moins, il ne nous écorchera pas.
- Oui, bonne nouvelle. Bon, dépêchons-nous d’embarquer ça avant que la CorSec ne débarque, appuya Gelfran.
- Pas si vite, ce n’est pas encore terminé.
La voix tranchante les fit se retourner vers la twi’lek qui les tenait en joue, tous les deux, avec son arme.
Mirol grogna :
- Fichue Tête de Ver !
Il voulut dégainer, pensant la prendre au dépourvu mais elle n’hésita pas en lui envoyant un tir paralysant en pleine poitrine. Mirol tomba d’une masse, les yeux écarquillés, sous le regard de Gelfran confus.
- Reste tranquille, Gelfran.
- Tu t’es faite passer pour une esclave pour t’emparer des armes, déclara le commenorien. Tu travailles pour qui ?
- Pour une meilleure cause que la vôtre.
L’ancien soldat leva les mains en l’air, résigné. La twi’lek parla dans un comlink avant de reporter son attention vers lui.
- Ton discours sur l’esclavage n’était que de la comédie.
- Non, trancha-t-elle. J’ai déjà été esclave et tu n’as pas idée de ce que j’ai accepté de subir pour endosser ce rôle.
- Désolé de l’apprendre.
Elle tira ensuite sur ses chaînes pour se libérer.
- Que représente ton ami pour toi ? Demanda-t-elle en montrant Mirol inconscient.
- On a fait la guerre contre le Cartel de Stark, à Troiken. On s’est engagés ensemble dans la milice de Tarkin.
Elle hocha la tête, plus conciliante.
- Contrairement à ton ami, tu es quelqu’un de bien. Je ne vous tuerai pas.
Elle l’autorisa à baisser les bras puis s’empressa d’arracher la tenue d’esclave qu’elle portait, dévoilant son corps nu sous le nez de Gelfran, confus. Elle remarqua son trouble.
- Eh bien ? Tu n’as jamais vu une femme nue ?
- Euh…
- Qu’il est mignon. Rends-moi un service, dépouille un des cadavres, de préférence celui qui a ma taille.
Sous sa surveillance étroite – peu gênée par sa nudité – il contourna les conteneurs et agrippa le cadavre de la zabrak. Il retira le pantalon, les bottes, la chemise et la veste défraîchie. Cela le mettait mal à l’aise, lui rappelant ce que certains soldats de Tarkin avaient fait subir à des prisonniers du Cartel de Stark sur Troiken lorsque l’organisation fut démantelée.
Sur ses instructions, il lui lança les vêtements et il la regarda s’habiller rapidement sans qu’elle ne le quitte des yeux. Lorsqu’elle eut terminé, son allure avait radicalement changé, différente de l’esclave enchaînée en tout cas.
Elle ressemblait à une combattante.
Peu après, trois cargos apparurent dans le cie et vinrent se poser à côté d’eux. Des gens armés en débarquèrent, tous twi’lek.
- Mais qui êtes-vous au juste ? Interrogea l’humain.
- Nous nous faisons appeler les Nébuleuses, expliqua Misra. Nous venons en aide à ceux qui souffrent d’injustices et ces armes vont nous y aider.
Les conteneurs furent chargés à bord d’un des cargos tandis que des congénères se rangèrent à sa hauteur pour attendre ses ordres.
- On te laisse l’argent, fit-elle.
Gelfran eut une grimace.
- T’as suivi la transaction, comme nous. Il n’y a pas assez de crédits et ceux qui nous ont envoyés, se paieront le reste sur nos cadavres.
- Ca, c’est ton problème, l’humain, cracha un twi’lek.
Misra le fit taire d’un geste impérieux.
- Fouillez les cadavres et vérifiez le contenu des conteneurs, pour trouver une compensation à notre ami.
Les twi’lek se dispersèrent et Gelfran attendit avec Misra.
- Tu pourrais travailler pour nous, tu sais.
- Hum, hum, fit-il.
- Pourquoi tu hésites ?
- Je préfère travailler pour mon compte.
Elle haussa les épaules, quand un twi’lek revint vers elle en courant. Il tenait un disque holographique à la main.
Elle l’activa et la silhouette d’un humain grassouillet et pataud apparut devant Gelfran. Celui-ci reconnut Mrealu.
- Conformément à notre accord, disait ce dernier, vous livrerez la cargaison, les cristaux Nurren et le bonus au vigo Darnada. Vous abattrez les deux contrebandiers et ferez disparaître les corps. J’ose espérer que cela constituera une preuve de bonne foi envers votre chef, Alexi Garyn et que cela me permettra d’intégrer à terme votre prestigieuse organisation.
Misra éteignit l’appareil et le tendit au commenorien, dont les traits étaient tordus par la fureur.
- Le salopard de fils de kath puant !
- J’imagine que vous aurez des choses à vous dire, déclara la twi’lek.
Un de ses congénères débarqua d’un de leurs vaisseaux pour lui montrer ce qu’il avait trouvé dans l’un des conteneurs. Il tenait dans le creux de sa main, de minuscules grains scintillant d’une lueur mauve.
Il les versa dans la paume de Misra qui les présenta à Gelfran.
- Cela te permettra de rentrer dans vos frais et même au-delà, dit-elle en les lui offrant. Les cristaux Nurren ont une valeur inestimable.
- Merci, lui accorda-t-il. Tu nous sauves la vie.
- Tu m’as traitée correctement et tu ne m’as pas laissée tomber au moment critique. Je te devais bien ça.
Elle s’écarta de lui, donnant à l’ordre à ses subalternes d’embarquer et de se préparer au départ. Après quelques mètres, elle fit volte-face.
- On aurait besoin de quelqu’un comme toi, insista-t-elle.
- Non merci. Je préfère rester un vaurien.
Elle éclata de rire, ses lekkus se balançant derrière sa nuque.
- Finalement, cela te correspond bien. Que la fortune soit avec toi, Gelfran.
- Bonne route, Misra.
Les trois vaisseaux twi’lek s’arrachèrent du sol tandis qu’il contempla, songeur, les mallettes de crédits puis les cristaux Nurren dans sa main. Avant de finalement s’enquérir de l’état de Mirol.


Voilà, on se retrouve la semaine prochaine pour la fin de cette histoire... oui déjà, la fin !

Ciao :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2508
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mer 16 Déc 2020 - 21:25   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Bonsoir à tous, comment ça va ?

Allez c'est l'heure de clore cette nouvelle histoire de Gelfran :cute: !


Nar Shaddaa, Secteur Corellien
Deux jours plus tard

Mrealu tentait de faire bonne figure auprès du Hutt Aruk, chef du kadijic Besadii. Le commenorien obèse multipliait les déférences devant celui dont il était l’un des lieutenants les plus proches. Ils discutaient dans son cabaret de la transaction dont devaient s’occuper les contrebandiers Gelfran Delen et Mirol Shogun.
- Oui, votre grandeur, il est gênant que nous n’ayons aucune nouvelle des deux contrebandiers qui devaient se rendre sur Corellia.
Les grandes pupilles reptiliennes se rétrécirent sous le coup de l’irritation qui agitait le puissant baron du crime, escorté par des gardes du corps weequays, klatooininens à l’aspect intimidant. Le droide protocolaire se chargea de traduire très fidèlement son courroux.
- Des contrebandiers que vous connaissiez et dont vous avez assurés qu’ils seraient fiables.
L’humain tentait de faire bonne contenance.
- De toute évidence, personne n’est à l’abri d’une erreur de jugement, votre grandeur. Je vais redoubler d’efforts pour les recherches, soyez sans crainte.
C’est à cet instant que deux contrebandiers commenoriens pénétrèrent dans le cabaret, se faufilant entre les tables vides tandis que quelques danseuses sur scène répétaient leur chorégraphie. Mirol Shogun précédait Gelfran Delen, qui transportait deux mallettes à bout de bras.
- C’est gentil de vous inquiéter pour nous, lança Mirol avec sarcasme. Mais ce n’est plus la peine.
Mrealu écarquilla les yeux de stupeur, les traits décolorés par leur apparition tandis que le Hutt gronda, s’apprêtant à demander à ses gardes d’intercepter les deux intrus.
- Que signifie cette intrusion intempestive ?
- Rassurez-vous, vous ne la trouverez pas si intempestive, dit Gelfran. Alors Mrealu, tu es ravi de nous revoir ?
L’autre humain s’étrangla en concédant :
- Bien sûr, nous étions très… très inquiets pour vous.
- T’as la tête de quelqu’un qui a croisé un fantôme, grinça Mirol. Qu’en penses-tu, Gelfran ?
- Je dirais plutôt qu’il a la tronche de quelqu’un dont on vient de piétiner la tombe.
Mrealu se révolta :
- Que signifie ce ton ? Savez-vous à qui vous avez affaire ?
- Ouais, répondit Mirol froidement. À une ordure indigne de confiance et à la langue fourchue.
- D’abord, parlons affaires. Nous rapportons de la transaction quatre vingt mille crédits en monnaie sonnante et trébuchante ainsi qu’un dividende conséquent qui plaira à sa grandeur.
Sur ces mots, Gelfran renversa par terre une poignée de cristaux Nurren qui excita les regards de toute l’assistance.
- Je pense que nous sommes en règle, là, malgré notre petit accrochage de Corellia.
- Oui, oui, certainement. Nous en sommes heureux, plaida Mrealu qui transpirait beaucoup.
Aruk parut mieux disposé à l’égard des contrebandiers.
- Vous avez mené rondement cette affaire, brailla le Hutt. Maintenant disposez, que nous puissions discuter sérieusement.
- Un instant, l’interrompit Gelfran. Votre grandeur trouvera intéressant de constater à quel point Mrealu est ami avec le Soleil Noir.
Il exhiba le disque holographique et l’activa, transmettant l’enregistrement compromettant. Suite à cela, il rangea l’appareil, savourant avec Mirol la terreur du traître.
- C’est un coup monté ! Protesta Mrealu. Votre Grandeur…
- Si c’est le cas, pourquoi êtes-vous si mal à l’aise ?
Les gardes du kadijic commencèrent à l’encercler, alors qu’il reculait vers le bar.
- Ne me touchez pas !
Aruk bomba le torse, le considérant à peine plus qu’un morceau de chair à triturer.
- Mon cher Mrealu, vous êtes invités à mon palais de Nal Hutta. Je ne doute pas qu’après des membres arrachés et une éviscération à vif, vous n’ayez des confessions intéressantes à nous faire.
Acculé, le traître dégaina un blaster, bien décidé à ne pas se laisser prendre.
- Vous ne m’aurez pas vivant !
- Moi, ça me convient, fit Mirol.
Celui-ci tendit son arme vers lui, lui transperçant la poitrine par deux fois. Le traître s’écroula pour ne plus jamais remuer, renversant une table au passage.
Le Hutt gronda d’une voix basse de baryton.
- J’aurais du mal à le remplacer, il m’avait bien servi jusque là.
- Dans ce cas, osa Mirol, prenez-moi à sa place. Je vous servirai mieux que ce tas d’excréments moribonds.
Tous les regards convergèrent vers lui, pris de courts par sa proposition audacieuse. Aruk le Hutt éclata de rire.
- Normalement, je devrais éparpiller vos tripes sur les murs pour une si grande insolence. Mais je suis d’humeur magnanime et vous semblez prometteur.
- Merci, votre grandeur. Gelfran ?
- Pas intéressé, fit l’autre commenorien. Je préfère rester garçon de courses.
Si Mirol était déçu, il n’en laissa rien paraître. Quant au Hutt, il demanda :
- Pourquoi, humain ?
- Eh bien, votre grandeur, je ne m’accommoderais jamais de l’odeur locale. Et j’aime voyager.
- Dans ce cas, travaille pour nous, proposera Mirol. Tu bénéficieras de la protection des Besadii.
Gelfran haussa les épaules avec dédain.
- Je travaillerai seulement si c’est bien payé et ce n’est pas négociable.
- Fais attention, humain. Ce genre de proposition ne se refuse pas à la légère, l’avertit le Hutt dont les mots pesaient comme une menace.
Gelfran qui se dirigeait vers la sortie, pivota pour leur faire face, la main sur la crosse de son blaster.
- Si vous me descendez, vous ne trouverez pas de garçon de courses plus doué que moi, votre grandeur.
Le temps se figea, les gardes du Hutt se raidissant, prêts à lui régler son compte sur un signe de leur maître. Jusqu’à ce que Mirol intercéda en sa faveur.
- Maître Aruk, Gelfran est entêté mais honnête. Vous n’en trouverez pas beaucoup de sa trempe dans le reste de la galaxie.
Aruk respira profondément, contenant sa colère.
- Très bien, Gelfran Delen. Nous aurons peut-être des tâches à vous confier, dans un avenir proche.
- La Perle du Corsaire t’appartient pleinement, lui accorda Mirol.
- Merci.
Ce fut le seul salut qu’il leur concéda. Il n’était pas certain de revoir son ami de sitôt. La rupture était brutale mais nécessaire.
Mirol le comprenait au fonds de lui, il en était certain. Il avait changé depuis Troiken et pas en bien. Ils se seraient heurtés en permanence s’ils avaient continué de travailler ensemble. Leurs destins ne devaient plus être liés.
Gelfran en demeurait encore à cette pensée lorsqu’il rejoignit la Perle du Corsaire. Il referma l’écoutille sitôt monté et s’installa dans le siège de pilote. Sans la présence de Mirol, le vide et le silence ne seraient pas aisés à combler.
Mais il s’adapterait avec le temps.
Là-haut, les étoiles l’attendaient et l’appelaient. Il suivrait ses propres règles et tracerait son propre chemin. Pas de trafic d’esclaves. Au moins, sa rencontre avec Misra avait servi à quelque chose.
Il consulta son journal de bord et les messages enregistrés. L’un d’eux provenait des Nébuleuses qui lui proposait une course de Ord Mantell jusqu’à Duro.
Il alluma les réacteurs. Il était temps de débuter une vie de vaurien honorable.

FIN

Voilà, c'est fini pour cette nouvelle ! Il y en a deux autres de prévues mais pas encore écrites :transpire: ... allez c'est Noel, laissez-moi souffler un peu :transpire: :paf: please!!!

En attendant, faites-moi part de vos retours :jap: !

Allez, à une prochaine les amis :hello: :hello: :hello: !!!
Modifié en dernier par mat-vador le Jeu 17 Déc 2020 - 12:51, modifié 1 fois.
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2508
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 17 Déc 2020 - 9:18   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Extrait lu !

Ah ben ça alors, je ne m'attendais pas à une fin aussi rapide, voire abrupte par moments ! Mais j'ai été surpris par le destin de Mirol, différent de celui que je m'étais imaginé, donc pourquoi pas après tout ! Il est certes un peu rapide, tout se joue très vite, et je m'attendais à ce que leur esclave captive qui avait récupéré un blaster ait son mot à dire dans la résolution...

Petite coquille à cet endroit :
mat-vador a écrit:- Dans ce cas, osa Gelfran, prenez-moi à sa place. Je vous servirai mieux que ce tas d’excréments moribonds.

C'est Mirol qui parle, normalement là, non ?

Bon, la bonne nouvelle, c'est que tu as prévu d'autres nouvelles avec ce cher Gelfran ! :jap: Des nouvelles que j'ai hâte de lire ! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6628
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Jeu 17 Déc 2020 - 21:58   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Merci pour le retour :whistle: !

L2-D2 a écrit:Ah ben ça alors, je ne m'attendais pas à une fin aussi rapide, voire abrupte par moments ! Mais j'ai été surpris par le destin de Mirol, différent de celui que je m'étais imaginé, donc pourquoi pas après tout ! Il est certes un peu rapide, tout se joue très vite, et je m'attendais à ce que leur esclave captive qui avait récupéré un blaster ait son mot à dire dans la résolution...


Je n'avais pas prévu de développer cette histoire, donc je pense qu'effectivement cela a dû se ressentir :transpire: . J'essaie d'être raccord avec mon tome 1 des Origines où l'on revoit Mirol bien placé dans la hiérarchie du crime organisé... surtout ne pas reproduire les incohérences et anachronismes de ce bon vieux UEL :whistle: !

En tout cas, l'esclave captive a eu le mérite de rendre Gelfran meilleur individu encore... c'est un bon point, non :wink: ?

L2-D2 a écrit:Petite coquille à cet endroit :
mat-vador a écrit:- Dans ce cas, osa Gelfran, prenez-moi à sa place. Je vous servirai mieux que ce tas d’excréments moribonds.

C'est Mirol qui parle, normalement là, non ?


Bien vu :shock: :shock: ! C'est rectifié, merci :cute: :jap: !!!!

L2-D2 a écrit:Bon, la bonne nouvelle, c'est que tu as prévu d'autres nouvelles avec ce cher Gelfran ! :jap: Des nouvelles que j'ai hâte de lire ! :oui:


Les deux prochaines et dernières nouvelles seront des OS :wink: :wink: :P :P :P ! Il y a des chances qu'il y en ai une pour la semaine de Noel, histoire de bien finir cette année 2020 vraiment très morose :( ...

Allez, à la prochaine et on se retrouve samedi pour votre feuilleton Pius Dea :diable: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2508
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Ven 18 Déc 2020 - 8:15   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Ah, parce que dans le tome 1 des Origines, on voit Mirol ? :perplexe: :shock: :transpire:

Je l'avais complètement oublié en fait ! Du coup tu as bien du te marrer lorsque j'ai régulièrement dit que tôt ou tard, il allait arriver des bricoles à Mirol !
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6628
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Ven 18 Déc 2020 - 22:06   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

L2-D2 a écrit:Ah, parce que dans le tome 1 des Origines, on voit Mirol ? :perplexe: :shock: :transpire:


:wink: Précisément ici : post1193492.html#p1193492
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2508
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 22 Déc 2020 - 23:23   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Bonsoir à tous, comment ça va ?

Vous souvenez que je vous ai promis une nouvelle histoire de Gelfran pendant la semaine de Noel ? :whistle: :transpire: et bien c'est chose faite :sournois: !


Jedi corellien : Gelfran Delen, Le Vaurien

Partie 2 : Une rencontre

Trente sept ans avant la bataille de Yavin IV, planète Zeltros


Gelfran Delen resserra le peignoir autour de son corps pour se protéger de la fraîcheur nocturne. À quelques pas de la table à laquelle il sirotait son jus de fruit avec une paille, des cris de joie mélés aux éclaboussures d’une piscine dont on agitait la surface, lui parvinrent de nouveau. Un jeune farghul en maillot de bain – un félinoide – venait de plonger pour rejoindre deux jolies créatures exotiques humanoïdes à la peau rose délicate.
Les éclats de rire lui parvinrent alors qu’il commanda un autre verre. Le droïde serveur revint et lui laissa en outre un disque holographique.
- Êtes-vous le transporteur nommé Gelfran Delen et propriétaire de la Perle du Corsaire ?
- C’est bien moi.
- Vous avez un appel urgent de Nar Shaddaa. D’un certain Mirol Shogun.
Il soupira pour réfréner son agacement. Il voulait avoir la paix, était-ce trop demander dans cet établissement de plaisirs de Zeltros, au milieu de la faune et de la flore ?
Voilà bien longtemps qu’il ne fréquentait plus son ancien frère d’armes Mirol Shogun qui s’était élevé dans l’Espace Hutt comme baron du crime au sein d’un des kadijics de Nal Hutta. Sa seule envie pour l’instant était de profiter des plaisirs hédonistes locaux.
- Un appel urgent ? Très bien, je le prends.
Il congédia le serveur, décala son verre sur la droite et posa le disque devant lui. Il inspira profondément pour se débarrasser de l’influence des phéromones sécrétés par les zeltrons aussi bien hommes que femmes, qui se baladaient au rez-de-chaussée de l’établissement.
L’hologramme de son ancien camarade de Ranulph Tarkin flotta devant sa figure.
- Salut Gelfran.
- Qu’est-ce que tu me veux, Mirol ?
Le baron du crime fut déconcerté par son ton cassant.
- J’allais te demander comment tu allais mais il semble que ce soit superflu. Bon, voilà, j’ai un problème.
- Vu ta position, les sous-fifres ne doivent pas manquer pour t’aider.
- J’ai acquis ma position en n’accordant pas ma confiance à n’importe qui. Tu vois ce que je veux dire.
- Je comprends l’idée.
- Si je te tire des plaisirs locaux de Zeltros, c’est parce que je n’ai confiance qu’en toi pour le résoudre.
- Je t’écoute.
- Tu connais un monde qui s’appelle Ziost ?
Gelfran crispa la machoire.
- C’est dans l’Ancien Espace Sith, je crois. Le genre d’endroits que je préférerai éviter.
Mirol hocha la tête.
- Nous avons y perdu un vaisseau et toute sa cargaison et nous n’avons eu aucune nouvelle depuis trois jours standard.
- Et la cargaison était importante, j’imagine.
- Tu comprends pourquoi j’ai besoin de toi.
- Si je te suis, tu aimerais que je la retrouve, Mirol.
- Et que tu découvres s’il s’agit d’un accident ou… d’une interférence.
Gelfran s’enfonça dans sa chaise, dubitatif. Il chassa les dernières vapeurs chimiques émises par les zeltrons, de son esprit pour regagner sa pleine concentration. Il en savait assez pour débuter l’enquète mais Mirol ne lui avait pas dévoilé tous les détails.
- J’espère que je n’aurai pas de mauvaise surprise.
- Ziost est un monde corrompu par le Coté Obscur de la Force. Un danger auxquels les Jedi sont très sensibles.
Gelfran se souvenait de Plo Koon et des autres Jedi qui s’étaient battus à leurs côtés à Troiken pendant la Guerre Hyperspatiale de Stark. Il avait entendu dire qu’ils évitaient de laisser la moindre prise à leurs émotions, pour éviter d’y succomber.
- Tu es en train de me dire que n’étant pas un Jedi, je ne cours pas de risques, c’est ça ?
- Beaucoup moins qu’un Jedi, lui assura Mirol.
Gelfran avala sèchement une gorgée de son verre.
- Je ne peux pas refuser, non ?
- Si tu refuses, quelqu’un de plus haut placé que moi en serait contrarié.
Le contrebandier réalisa ce que cela impliquait. Même sur Zeltros, les règles du jeu continuaient de s’appliquer.
- Envoie-moi tout ce que tu as sur ce vaisseau et sa cargaison sur mon ordinateur de bord. Je partirai dans deux heures.
Mirol esquissa un sourire pour montrer son soulagement.
- Merci Gelfran, tu me sauves la mise. Tu recevras un dédommagement généreux.
- Y a intérêt, ça coûte cher le carburant et les frais de stationnement. Je te tiens au courant, Gelfran terminé.
Il éteignit le disque, faisant disparaître l’hologramme. Les phéromones revinrent à la charge, engourdissant son irritation dans un marais de vague plaisir. Il rangea le disque dans la poche de son peignoir et passa sa main sur sa figure rasée de près.
Allez, il lui fallait finir ce verre. Et aller en commander d’autres, puisqu’il avait encore deux heures devant lui.
- Besoin d’un massage revigorant, monsieur ? À moins que vous ne souhaitiez une séance plus intime et approfondie ?
Une zeltronne aux formes agréables et au minois accueillant se présenta face à lui, en bikini deux pièces. Une courte serviette couvrait ses hanches et ses cheveux sombres étaient teints en blond.
L’ancien milicien qui courait sur sa quarantième année, l’étudia pendant quelques instants. Certes, elle était agréable à ses yeux mais elle paraissait trop lisse.
- Vous travaillez ici depuis longtemps ? Demanda-t-il avec une feinte innocence.
- Depuis quelques semaines.
- Quel âge avez-vous ?
La zeltronne parut déconcertée par la question.
- Vingt ans.
Cette fois, ses mots manquaient de naturel.
- Vous mentez. Vous avez quatre de moins, je dirais.
- Et alors ? Je suis tout à fait qualifiée pour ce genre de services.
Il haussa les épaules.
- C’est OK pour le massage. Mais pour les autres types de prestation, repassez quand vous aurez l’âge requis.
- Eh, je ne suis plus une gamine ! Protesta-t-elle, vexée.
À cet éclat, une autre zeltronne s’avança vers la table. Sa démarche respirait la maturité et une certaine expérience. Elle était habillée d’une robe moulante échancrée de cuir bleue qui mettait en valeur ses courbes sublimes.
Ses cheveux rayonnaient d’un halo brun naturel.
- Nelah, tu vois le client à lunettes qui travaille sur son datapad ? Fit la nouvelle venue à sa camarade.
Nelah tourna la tête vers le frêle humain à trente mètres sur la droite de Gelfran, qui se trouvait isolé en short et chemise terne.
- Quoi, cette tête de Verpine attardée ?
- Oui, lui, trancha l’autre zeltronne. Cela fait deux heures qu’il travaille sur des équations mathématiques très compliquées et il a besoin d’une pause. Tu pourrais peut-être l’aider à se changer les idées.
- Eh, pourquoi moi ?
- Parce que je suis la patronne. Allez, laisse-nous.
Nelah se détourna finalement, sans cacher sa mauvaise humeur. Gelfran croisa finalement le regard de la patronne.
- Désolé, je ne voulais pas causer de scandale.
- Pas de problème, j’ai entendu ce qui s’est dit. C’est très honorable à vous d’avoir quelques principes, la plupart des clients ne s’en embarrassent pas ici.
- J’essaie d’être en règle avec mes principes.
Elle lui décocha enfin un sourire entendu, qui le détendit. Elle passa derrière son dos et Gelfran fut enivré par son parfum, à moins que cela ne soit les phéromones qu’elle secrétait à son intention.
- Toujours partant pour le massage ?
- D’accord, fit-il un peu grisé.
- Tu as un nom, bel humain ?
Elle était passée à la familiarité et il sentait emporté par le flux de sa voix.
- Gelfran Delen.
- Je suis Aamei. Je vais entamer une petite démonstration et tu me diras ce que tu en penses.
- D’accord mais ça me coûtera combien ?
- C’est offert par la maison, Gelfran.
Ses mains douces écartèrent le col de son peignoir de part et d’autre du cou, et il fut électrisé par ce contact. Ses doigts glissèrent sur sa peau sans le démanger et palpèrent ses muscles, ses terminaisons nerveuses au niveau des épaules.
Une sensation de bien être l’envahit.
- Alors ? Demanda-t-elle au bout d’une minute.
- C’est… c’est parfait.
Ses mains se retirèrent et elle lâcha :
- Viens avec moi, Gelfran.
Et il ne refusa pas son invitation. Elle lui prit la main, le faisant se lever presque hypnotisé. Ils se faufilèrent entre les clients, les zeltrons qui obéissaient à leurs moindres désirs. Puis elle l’amena dans son bureau au premier étage.
Elle lui présenta la table de massage devant son pupitre de travail.
- Installe-toi, bel humain.
Il obtempéra, s’allongeant sur le dos, gardant seulement sa serviette autour de la taille. Elle se pencha ensuite au-dessus de lui et ses mains se posèrent sur ses omoplates, travaillant son tronc dans ses moindres reliefs, aspérités et recoins.
Gelfran se laissa aller, à demi somnolent. Il se sentait tellement bien, tellement apaisé.
- Retourne-toi, lui fit-elle au bout de quelques minutes qui lui avaient parues courtes.
Lentement, il se mit sur le dos et croisa son regard qui luisait d’une étrange intensité. Il la surprit en train de dégrafer sa robe de cuir de haut en bas et l’ôter avec sensualité. Il la contempla dans toute sa splendeur, nue.
Puis elle monta sur lui, pour l’enfourcher. Gelfran fut gagné par une excitation galopante. Tout en restant un peu gêné lorsqu’elle lui retira la serviette qui couvrait son intimité.
- Hmm, je croyais qu’il s’agissait d’un massage. Je ne veux rien imposer.
- Je le fais parce que je le veux et parce que je sais que tu en as envie.
Elle se baissa pour l’embrasser sur les lèvres et il ne la retint pas. Ce fut une explosion de désir qui l’envahit et bien plus quand elle se plaqua contre lui. Elle lui saisit le membre pour l’enfouir en elle et se cambra avec fougue.
Il accompagna ses moindres mouvements, reniflant son haleine chaude, ses cheveux libérés qui frôlaient sa figure de contrebandier. Les halètements silencieux rythmaient leurs bercements et les grincements de la table de massage, fortement sollicitée.
Le temps s’était arrêté, plus rien ne paraissait vouloir interrompre ce ballet charnel. Éreintés par leur échange torride, ils restaient collés l’un à l’autre dans une ferme étreinte.
Gelfran n’avait jamais connu de meilleur moment dans sa vie. C’est à regret qu’il finit par souffler dans son oreille.
- Je dois y aller, Aamei. Le travail m’attend.
- Quel genre de travail ?
- Je… transporte des choses.
- Légalement ?
- Non, pas trop.
Ils se redressèrent, se rhabillant tous les deux. Elle posa une main sur sa tête, d’un air langoureux.
- J’espère que tu reviendras.
- Promis, répondit Gelfran en l’embrassant sur la joue. À bientôt, ma belle.
- À bientôt, mon vaurien.
Elle le laissa partir vers d’autres aventures. Heureuse d’une promesse de retrouvailles.


FIN

Voilà, j'espère que ce plan Q.... euh je veux dire, cette nouvelle histoire, vous a plu :x :P :paf: :transpire: ! Autant finir l'année 2020 en beauté !

Un petit massage sur Zeltros, ca peut pas faire de mal :P ! Vous êtes jaloux de ce Gelfran, hein :diable: ?

Allez, ciao et à bientôt pour une prochaine histoire :hello: :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2508
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Dim 27 Déc 2020 - 19:06   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Nouvelle lue !

Voilà des vacances reposantes pour notre cher Gelfran ! Et le nom d'Aamei me dit quelque chose... serait-ce la zeltronne que nous avons croisé dans le tome 1 des Origines de Jedi Corellien ? :sournois:

Après, j'avoue que j'ai plus été intrigué par la future mission inédite de Gelfran sur Ziost que par son plan détente sur Zeltron ! :transpire: Et pour ce qui est de la jalousie, écoute, pas tant que ça en réalité ! :whistle:

Vivement la prochaine nouvelle ! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6628
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Lun 28 Déc 2020 - 13:18   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Merci pour le retour :P !

L2-D2 a écrit:Voilà des vacances reposantes pour notre cher Gelfran ! Et le nom d'Aamei me dit quelque chose... serait-ce la zeltronne que nous avons croisé dans le tome 1 des Origines de Jedi Corellien ? :sournois:


Oui, c'est bien elle :x :oui: !

L2-D2 a écrit: Et pour ce qui est de la jalousie, écoute, pas tant que ça en réalité ! :whistle:


L'effet des phéromones, sans doute :P ...

L2-D2 a écrit:Vivement la prochaine nouvelle ! :oui:


La prochaine nouvelle ne sera pas sur Ziost dsl ! Je l'ai sorti de mon chapeau pour meubler la nouvelle :transpire: :chut: ...

Mais il y en aura une prochaine, promis :diable: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2508
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 29 Déc 2020 - 19:50   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Bonsoir à tous, comment ça va :diable: ?

Allez zou, la dernière histoire sur Gelfran pour cette année 2020 :oui: !


Jedi corellien : Gelfran Delen, Le Vaurien

Partie 3 : Vers le destin

Coruscant, peu après la proclamation de l’Empire et la Purge Jedi


Gelfran Delen se dirigea sans hésiter vers le coin de la cantina mal famée dans laquelle il avait fait irruption. Jusqu’à ce qu’il atteignit la table qu’il recherchait, il n’avait cessé de garder la main posée sur son holster.
Afin de bien montrer à tous qu’il n’hésiterait pas à user de son blaster, si quelqu’un s’était mis dans l’idée de ruiner sa journée. Les regards qu’il avait attirés, se détournèrent aussitôt. Vite aperçu, vite oublié.
Parfait, c’était ce qu’il recherchait.
Il s’installa à sa place, prenant le temps de bien jauger l’environnement dans lequel il se trouvait. En comparaison avec les Bas-Fonds de la Cité Galactique, cette cantine du quartier Zoba était plutôt un paradis. Certes il avait vu mieux mais il se fondait dans la masse, ici. Enfin jusqu’à ce que les soldats clones impériaux soient résolus à y remettre bon ordre.
La discrétion était la clé de la réussite de ses affaires et le contrebandier commenorien n’était pas certain de pouvoir continuer à conclure sur Coruscant ses nouvelles transactions dans les prochaines semaines qui suivraient.
Ce nouvel Empire proclamé par Palpatine promettait d’être plus restrictive que la défunte République.
Il se redressa lorsque son contact nautolan entra à son tour dans la cantina. Celui-ci le chercha, secouant sa dizaine d’appendices crâniens avant de la repérer avec ses yeux sans facettes. La créature aquatique le rejoignit sans hésiter et s’installa face à lui.
Ils se mesurèrent du regard avant que le nautolan du nom de Tuhl ne rompit le silence.
- Eh, bien ? Fit l’humain.
- On a récupéré la cargaison comme prévu. Tout baigne, Halcal m’a chargé de te dire que c’était du bon boulot. Les crédits viennent d’être versés sur ton compte.
- Une minute, je vérifie.
Gelfran consulta son datapad puis le rangea.
- Tout est en règle.
- On te réserve le prochain boulot, Gelfran.
Le nautolan se leva, l’affaire était close. Gelfran espérait ne pas le revoir de sitôt, Tuhl n’était autre qu’un homme de main du Soleil Noir. Il se souvint des démêlés qu’il avait eus avec eux lorsqu’il avait débuté le métier, il y a longtemps.
Le contrebandier commanda un verre auprès de la serveuse twi’lek en tenue exotique qui profita pour lui faire des avances, histoire de lui rogner quelques crédits. Il ne lui autorisa qu’un pourboire ce dont elle s’accommoda fort bien.
Puis son attention se reporta au milieu des cris et des jurons en divers dialectes, vers le comptoir et de l’écran mural qui rediffusait les informations holonet officielles du nouveau régime en place. Le barman houk mit alors le son plus fort et le commenorien écouta la journaliste qui déclamait :
- Aujourd’hui, a eu lieu au Grand Quartier Général de l’Armée Impériale une réunion visant à informer les officiers du changement politique instauré par l’Empereur. Tous l’ont accepté à l’exception de quelques uns qui ont été exécutés pour sédition. Voilà le nom et la photo des traîtres que l’Empire a jugé bon de condamner.
Aussitôt les images de militaires humains radiés, identifiés par leur nom écrit en aurebesh, défilèrent devant Gelfran. Quelque chose tomba au fonds de son estomac quand il identifia l’homme aux traits anguleux, au regard franc et à la longue balafre qui déformait sa figure sur le côté gauche.
Jace Dallin.
La dernière fois que Gelfran avait entendu parler de lui, c’était lors de la bataille de Rendili où il s’était distingué en reprenant à l’aide des Jedi le contrôle de sa flotte mutinée, ralliée aux séparatistes.
La dernière fois qu’il lui avait parlé face à face, c’était lorsqu’il lui avait remis sa démission après la bataille de Troiken et la fin de la Guerre Hyperspatiale de Stark.
- Non ! S’écria-t-il.
Heureusement, son cri se perdit dans les brames des plus alcoolisés. Personne ne remarqua son trouble, sa peine, sa douleur. Le choc de la mort de Dallin l’accabla au plus haut point et il ne trouva rien de mieux que de vider son verre.
Il en commanda un autre, sans doute que cela irait mieux après.
Bon sang, Dallin, ils ont eu ta peau. Foutu Empire de shutta !
Il avala son verre et la tristesse s’amoindrit un peu. Il se perdit dans ses pensées, dans ses souvenirs de la bataille de Troiken, du temps de son service dans la milice de Ranulph Tarkin, cette soit disant Armée de la République.
Il resta ainsi prostré pendant de longues minutes. Puis il s’éveilla de sa torpeur et se dit qu’il était peut-être temps de regagner la Perle du Corsaire. Il pourrait purger son deuil en solitaire.
Des murmures s’élevèrent un peu partout, lorsqu’un jeune humain qui approchait la trentaine, à l’allure élancée et maigre, pénétra dans la cantina.
Le nouveau venu avisa une table abandonnée, et s’y assit maladroitement, fébrile. Il avait le regard de quelqu’un de perdu. Gelfran connaissait ce regard, pour l’avoir vu plusieurs fois dans les yeux de ses camarades sur Troiken. Le regard de ceux qui infligeaient la mort sans l’accepter.
Le contrebandier le vit remettre de l’ordre dans ses affaires et le reflet d’un cylindre d’acier l’attira, le figeant sur place.
Il s’agissait… d’un sabre laser ? Une chose que Gelfran n’avait plus admirée depuis bien trop d’années.
Se pourrait-il que cet homme soit un fugitif ?
Dans ce cas, Gelfran devait le soutenir en souvenir des sacrifices que les Jedi avaient consenti pour la République sur Troiken. Il se leva de table pour commander une boisson forte, très forte. De quoi remonter le moral.
Puis il se dirigea vers le nouveau venu pour l’aborder.
C’est ainsi que Gelfran Delen fit la connaissance d’Oreste Tissan, celui qui deviendrait le Jedi Noir de Dathomir. Une rencontre qui scellerait à jamais leur destin.

FIN


Voilà, j'espère que cela vous a plu :wink: !

Et on va en rester là pour le moment concernant ces chroniques ! c'est pas plus mal que je fasse un petit break :transpire: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2508
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Sam 02 Jan 2021 - 19:49   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Nouvelle lue !

Alors certes, elle est courte, mais cette nouvelle fait un lien et un contrepoint parfaits à ton premier tome des Origines du Jedi Corellien ! Et comme le dirait un certain Seigneur Sith, "la boucle est maintenant bouclée", et le destin de Gelfran est complété. Et tu n'oublies pas pour autant de faire un lien avec ta longue nouvelle sur la bataille de Troiken, en nous montrant la réaction de Gelfran à la mort du bon capitaine Dallin. Comme quoi, tout est lié !

Bravo pour avoir mené ce nouveau projet à bien en tout cas ! :jap:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6628
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Sam 02 Jan 2021 - 21:22   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Merci pour le retour, L2 :wink: !

Et je confirme que concernant Gelfran, j'ai terminé pour le moment ! Mais je réfléchis à de nouvelles histoires sur les Origines :sournois: !

A suivre peut-être...
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2508
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Mar 12 Jan 2021 - 12:31   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Enfin lu le premier chapitre sur Gelfran le Vaurien (j'aime bien ce mot d'ailleurs :D ) ! Avec la pègre, Nar Shaddaa, un baron du crime, quelques danseuses peu habillées (pourquoi ne suis-je pas surpris :siffle: ) et toute la crasse qui va avec !

Et ce fut un plaisir ! J'avais bien aimé la partie sur Gelfran le soldat, mais ce texte m'a fait réalisé que c'est vraiment le contrebandier au grand coeur que j'avais énormément aimé dans "Les Origines de Jedi Corellien". On le retrouve donc embarqué avec Mirol et on y voit très bien le début d'opposition et la divergence dans leur valeur qu'on observera plus tard.

La cargaison a, de plus, tout pour mener à ce clivage et je suis curieux de voir ce qu'il va se passer par la suite. Je reviendrai, c'est sûr, pour lire ce que j'ai en retard dès que j'aurai un peu de temps ! :oui:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1093
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Mar 12 Jan 2021 - 19:07   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Merci pour le retour, mandoad :wink: !

Mandoad a écrit:Enfin lu le premier chapitre sur Gelfran le Vaurien (j'aime bien ce mot d'ailleurs :D ) !


Moi itou, surtout après avoir lu une excellente fan fiction dont le titre comportait ce mot au pluriel :D !

Mandoad a écrit:Avec la pègre, Nar Shaddaa, un baron du crime, quelques danseuses peu habillées (pourquoi ne suis-je pas surpris :siffle: ) et toute la crasse qui va avec !


La vraie vieeee :x !!!

Mandoad a écrit: On le retrouve donc embarqué avec Mirol et on y voit très bien le début d'opposition et la divergence dans leur valeur qu'on observera plus tard.

La cargaison a, de plus, tout pour mener à ce clivage et je suis curieux de voir ce qu'il va se passer par la suite. Je reviendrai, c'est sûr, pour lire ce que j'ai en retard dès que j'aurai un peu de temps ! :oui:


C'est sûr que leur relation d'amitié va en prendre un coup ! En attendant, je suis impatient de te revoir :jap: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2508
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Sam 16 Jan 2021 - 17:32   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Parties 2 et 3 lues (j'avance, j'avance).

Eh bien, la transaction avec le Soleil Noir ne s'est pas super bien passée à ce qu'il semble. D'un côté, l'embrouille était prévue et les gangsters ont visiblement sous-estimé leurs adversaires. Pas de bol... :sournois:

Quant à Misra, j'avoue que j'ai été surpris par le retournement de situation. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit plus qu'une esclave un peu rebelle, ce fut bien joué. En revanche, je ne pensais pas qu'elle serait aussi magnanime envers Gelfran (un p'tit striptease + lui laisser les crédits alors qu'il allait la vendre au Soleil Noir un instant plus tôt, faut croire que ça a du bon d'éprouver des regrets :D ).

À voir comment la situation va évoluer, maintenant que les deux compères savent qu'ils se sont faits entourloupés (mais on voit de plus en plus la divergence d'opinion entre Gelfran et Mirol).

Je reviendrai pour rattraper le retard.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1093
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Sam 16 Jan 2021 - 22:39   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Mandoad a écrit:Eh bien, la transaction avec le Soleil Noir ne s'est pas super bien passée à ce qu'il semble. D'un côté, l'embrouille était prévue et les gangsters ont visiblement sous-estimé leurs adversaires. Pas de bol... :sournois:


Le crime ne paie pas toujours et c'est assez ironique que Gelfran se soit mis à dos les malfrats du Soleil Noir dans le tome 1 des Origines de Jedi corellien :diable: !

Mandoad a écrit:Quant à Misra, j'avoue que j'ai été surpris par le retournement de situation. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit plus qu'une esclave un peu rebelle, ce fut bien joué.


Ne jamais se fier aux apparences :sournois: !

Mandoad a écrit:En revanche, je ne pensais pas qu'elle serait aussi magnanime envers Gelfran (un p'tit striptease + lui laisser les crédits alors qu'il allait la vendre au Soleil Noir un instant plus tôt, faut croire que ça a du bon d'éprouver des regrets :D ).


Allez, il est si gentil qu'il méritait bien ça :D ! Tu auras noté que Misra n'a eu aucun état d'âme à pralyser le Mirol :paf: ...

Mandoad a écrit:À voir comment la situation va évoluer, maintenant que les deux compères savent qu'ils se sont faits entourloupés (mais on voit de plus en plus la divergence d'opinion entre Gelfran et Mirol).


Le retour sera mouvementé :transpire: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2508
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Mar 19 Jan 2021 - 13:41   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Et le retard est rattrapé avec 3 chapitres faisant parfaitement le lien avec les aventures d'Oreste.

On retrouve, en premier, le moment de la séparation avec Mirol qui a visiblement plus d'ambition (et moins d'éthique) que son ami. Étant donné leur interaction plusieurs années dans le futur, je m'étais attendu à un départ en de plus mauvais termes.

En second, nous retrouvons la fameuse zeltrone également présente lors des aventures d'Oreste et il faut dire que cette première rencontre fut chaude. :D

Et en troisième (et non le moindre extrait), c'est tout une scène des Origines que nous offre, avec une très belle référence à l'exécution de Dallin, alors un héros quelques chapitres plus tôt. Nous avons donc la première rencontre Oreste/Gelfran, mais du point de vue du contrebandier cette fois-ci.

Comme d'hab', ce fut un plaisir de lire tout ça, Gelfran restant un très bon personnage original !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1093
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Mar 19 Jan 2021 - 22:24   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Merci pour le retour :wink: !

Mandoad a écrit:On retrouve, en premier, le moment de la séparation avec Mirol qui a visiblement plus d'ambition (et moins d'éthique) que son ami. Étant donné leur interaction plusieurs années dans le futur, je m'étais attendu à un départ en de plus mauvais termes.


Ils restent des frères d'armes, après Troiken :roll: !

Mandoad a écrit:En second, nous retrouvons la fameuse zeltrone également présente lors des aventures d'Oreste et il faut dire que cette première rencontre fut chaude. :D


:lol:

Mandoad a écrit:Et en troisième (et non le moindre extrait), c'est tout une scène des Origines que nous offre, avec une très belle référence à l'exécution de Dallin, alors un héros quelques chapitres plus tôt. Nous avons donc la première rencontre Oreste/Gelfran, mais du point de vue du contrebandier cette fois-ci.


C'était la meilleure façon de conclure ces histoires gelfraniennes :oui: !

Mandoad a écrit:Comme d'hab', ce fut un plaisir de lire tout ça, Gelfran restant un très bon personnage original !


:jap: Aucun regret d'avoir crée ce personnage ! Je réfléchis à d'autres chroniques centrées sur le passé d'Oreste avant les Origines, histoire de redécouvrir ses tentations du Coté Obscur :diable: !

En attendant, tu peux te rabattre sur le tome 2 des Origines de Jedi corellien qui est publié en intégralité, et pourquoi pas te lancer dans la trilogie Jedi Corellien :sournois: :cute: :cute: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2508
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Précédente

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations