Informations

IMPORTANT : pour que la participation de chacun aux discussions reste un plaisir : petit rappel sur les règles du forum

Vauriens et Hors-la-loi

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Quel est votre personnage original favori ? (2 choix possibles)

Jaden Dawnwalker
3
33%
Liana Zin
1
11%
Zoomer
2
22%
Dina Serris
1
11%
Neeva Kix
0
Aucun vote
Seshek
1
11%
Deevee
1
11%
Lien Tib
0
Aucun vote
Ryl Vant
0
Aucun vote
Cassie
0
Aucun vote
Jax
0
Aucun vote
Arica
0
Aucun vote
DT-K17
0
Aucun vote
Sisswip
0
Aucun vote
Celui que tu as oublié de mettre
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 9

Messagepar mat-vador » Dim 17 Mai 2020 - 22:21   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu!

oh purée, le sacrifice de Seshek :shock: ! Et cette entité qui a encore fait péter un câble à une dernière victime... ouf, c'est fini pour elle, bon débarras :sournois: !

Par contre, ils sont pas encore sortis du Temple :whistle: !

La suite :oui: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2165
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Lun 18 Mai 2020 - 12:46   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 49 lu !

Seshek !!! :shock:

Excellent Chapitre, vraiment ! On y trouve absolument tout ce qu'on aime : du rebondissement, de l'émotion, et même un peu de sourire avec le toujours génial Deevee. Notre trio bien mal en point va donc pouvoir quitter le Temple... mais parviendra-t-il à quitter la planète ? La Main de l'Empereur les laissera-t-elle agir ainsi ? Parce que je me doute que l'officier impérial va les laisser partir en guise de "remerciement", mais la Main, elle, risque de ne pas les laisser faire ! :sournois:

Vivement la suite ! :oui:
Approchez, chiens des ténèbres ! Venez à la rencontre de votre mort ! Jetez vos pouvoirs sur moi ! Je vous renie ! Je vous défie ! Je suis Chevalier de l'Empire ! Je suis votre fléau ! Antares Draco

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6098
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Mar 19 Mai 2020 - 15:51   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Hello!

mat-vador a écrit:oh purée, le sacrifice de Seshek !

L2-D2 a écrit:Seshek !!!


Eh oui, ce chapitre a vu la mort d'un personnage particulièrement important (et du pauvre Nox). La scène n'a pas été facile à écrire surtout quand la musique qui se lit aléatoirement à ce moment précis dans ma playlist Youtube est "Clone 99 Sacrifice". J'avoue que ça a aidé et a rendu le moment beaucoup plus émotionnel que prévu dans mon esprit.

mat-vador a écrit:Par contre, ils sont pas encore sortis du Temple !

L2-D2 a écrit:mais parviendra-t-il à quitter la planète ? La Main de l'Empereur les laissera-t-elle agir ainsi ? Parce que je me doute que l'officier impérial va les laisser partir en guise de "remerciement", mais la Main, elle, risque de ne pas les laisser faire !

C'est vrai que si une trève/entraide s'est installée entre la Main du Jugement et le groupe de mercenaires, il va falloir encore repartir en vie... Mais est-ce que ce sera facile et est-ce que tout le monde y arrivera... :sournois:

Allez, ce sera pour ce week-end !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 939
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Sam 23 Mai 2020 - 13:28   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Bon, petit passage rapide pour vous informer qu'il n'y aura malheureusement pas de chapitre ce week-end. La carte mère de mon laptop m'a lâché et les réparations prendront un petit moment, car le PC doit être envoyé à l'autre bout du pays.
To be continued... donc :wink:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 939
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Sam 23 Mai 2020 - 14:24   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Ah, la tuile :shock: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2165
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Sam 23 Mai 2020 - 19:42   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Ouch ! Bon courage l'ami ! Tu avais pu faire des sauvegardes de tous les docs persos qu'il contenait ?

Ne t'en fais pas, nous pouvons largement attendre ! :)
Approchez, chiens des ténèbres ! Venez à la rencontre de votre mort ! Jetez vos pouvoirs sur moi ! Je vous renie ! Je vous défie ! Je suis Chevalier de l'Empire ! Je suis votre fléau ! Antares Draco

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6098
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Dim 24 Mai 2020 - 17:30   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

L2-D2 a écrit:Ouch ! Bon courage l'ami ! Tu avais pu faire des sauvegardes de tous les docs persos qu'il contenait ?


À la base oui, mais mon disque dur externe m'a lâché y a pas longtemps (un malheur n'arrive jamais seul) et je m'étais pas pressé de le remplacer. Normalement mon informaticien devrait quand même pouvoir me les récupérer avant l'envoi à la centrale, donc ça devrait quand même jouer, au moins pour les fichiers cruciaux. :)
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 939
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Lun 15 Juin 2020 - 18:13   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Nous y sommes... Après trois semaines sans nouvelle, je reviens sur cette section. Le laptop est toujours en réparation et la récupération des données a pris du temps (je n'avais pas envie de réécrire tout un chapitre déjà prêt), COVID n'aidant pas, mais je peux m'y remettre sur l'ordi de secours.
Je vous avais laissé avec un groupe ayant pu sortir de la salle de la carte holographique avec Liana, Dina, Zoomer, Neeva, Krest, Dust et Pelton d'un côté et Jaden, Deevee, Cassie et Jax de l'autre (après avoir vu Seshek se sacrifier pour détruire l'artefact renfermant la carte pour Malachor, mais aussi l'esprit Sith qui avait pris le contrôle de Nox)... J'avoue, cela a été beaucoup d'information à intégrer et il est temps que je vous présente la suite dès aujourd'hui: Bonne lecture ! :cute:

Chapitre 50 : La sortie


8BBY
Système Inconnu, Bordure Extérieure


Une nouvelle secousse fit trembler les couloirs que le petit groupe empruntait et Dina manqua de trébucher, mais le poids du stormtrooper sur son côté droit la soutint. Alors qu’ils avaient réussi à sortir de la salle, ce soldat, aidé de Seshek, leur avait permis de s’échapper en maintenant la porte ouverte. Lorsqu’elle l’avait vu être atteint par un tir écarlate peu de temps après son passage, elle n’avait pas hésité avant de retourner vers lui. Elle n’avait pas été la seule. L’un des autres commandos l’avait aidé à traîner l’homme blessé avant que la porte ne se referme. La Brentaalienne n’avait, en revanche, pas pu faire de même pour le Trandoshan et avait dû se contenter de mettre l’Impérial à l’abri. Atteint au torse, il respirait encore et était conscient lorsqu’elle avait retiré son casque pour révéler l’humain barbu qui se trouvait dessous. Ils l’avaient alors soulevé sur les épaules et le portaient maintenant depuis la salle centrale.
— Je…vous…ralentis, grogna le soldat blessé.
— Dust, c’est tes plaintes qui nous ralentissent, maugréa l’autre Impérial d’un ton sec.
Ce n’était pas la première fois que le stormtrooper demandait à ce qu’on le laisse sur place, mais ni Dina ni l’autre commando n’y avaient prêté attention. Elle aurait pu l’abandonner, surtout après que lui est ses semblables aient failli la tuer elle et ceux qu’elle considérait désormais comme ses amis à maintes reprises, mais elle n’avait pu s’y résoudre. Elle n’était pas encore prête à froidement laisser un être humain pour mort comme auraient pu le faire Neeva, Liana ou Jaden.
Jaden…
Elle se demandait encore ce qui avait bien pu lui passer par la tête pour agir comme elle l’avait fait avec lui. Sans doute l’adrénaline de l’action l’avait-elle poussée à effectuer le premier pas qu’aucun des deux n’avait osé franchir jusqu’à maintenant. Elle ne l’avait pas regretté sur le moment. Le contrebandier avait beau ne pas être le genre de personne qu’elle avait été habituée à fréquenter, elle avait pu sentir cette attirance mutuelle entre eux deux malgré ses airs distants. Ils auraient déjà pu se rapprocher avant leur mission au Centre Impérial si le vaurien n’avait pas décidé de jouer avec elle et s’ils n’avaient pas été ensuite interrompus. Lorsqu’elle l’avait embrassé, il lui avait rendu son baiser et elle avait senti un sentiment d’incertitude s’évaporer, mais sans durer. À peine avait-elle pu profiter de ce moment, que le jeune homme avait fait demi-tour pour porter secours à Ryl Vant. Dina ignorait la raison pour laquelle il avait pris ce risque, mais il avait disparu en même temps que Seshek, Deevee et les autres Impériaux lorsque la porte s’était refermée. Elle n’avait rien pu faire pour l’aider et elle avait crié, restant immobile un instant avant de se ressaisir. Jaden Dawnwalker faisait partie de ces individus capables de se tirer des situations les plus improbables et tenter de lui venir en aide ne pouvait faire que lui couter sa propre vie dans un vain effort. Elle devait désormais se concentrer à sortir le soldat impérial d’ici avant que tout ne s’écroule. Elle devait au moins sauver celui-là et espérer que le contrebandier alderaanien saurait se tirer seul d’affaire.
Il s’en sortira. Il s’en sort toujours.
Au plus profond d’elle-même ces pensées ne la convainquaient pas autant qu’elle l’aurait souhaité, mais elle ne pouvait s’attarder plus sur le sort du jeune homme. Derrière elle, une portion du plafond s’effondra sur le sol en dégageant un nuage de poussière qui l’atteignit. Elle toussota, mais ne s’arrêta pas.
— On doit accélérer ! insista le soldat qui l’aidait à transporter celui qui se nommait Dust.
Ils débouchèrent enfin dans une salle qu’elle reconnaissait bien avec ses imposants piliers. Un optimisme qui lui avait fait défaut jusqu’à maintenant réapparut en elle. Les secousses s’étaient atténuées depuis qu’ils avaient quitté la zone centrale, mais cet endroit aussi avait été sévèrement touché. Un hululement familier résonna autour d’elle et elle aperçut les silhouettes de Zoomer et de Liana se détacher sur un fond lumineux.
La sortie !
Cette vision lui donna le sursaut d’énergie dont elle avait besoin et elle pressa le pas avant de passer devant la petite Togruta qui les arrêta.
— Où est Jad ?
Elle la regarda un instant et savait que, malgré l’absence de paroles, son regard en disait assez. Les yeux gris de la jeune contrebandière s’agrandirent et elle la vit contracter la mâchoire.
— J’y retourne, déclara-t-elle.
Derrière eux quelqu’un poussa un cri alors que le plafond cédait. En un instant, une impressionnante quantité de débris se mit à pleuvoir aussi intensément que des confettis un jour de célébration sur Naboo. D’imposants et mortels confettis. Le hall d’entrée était en train de s’effondrer.
— Liana, laisse tomber ! ordonna Neeva qui était déjà dehors.
Dina vit la Togruta hésiter, ainsi que la douleur dans son regard qu’elle ne pouvait que comprendre, puisqu’elle réalisa éprouver exactement la même. Pourtant, la non-humaine se tourna vers l’unique issue et Dina lui emboita le pas à vive allure, toujours accompagnée des deux Impériaux. Un bloc de roche noir tomba devant eux en projetant quelques éclats inoffensifs leur direction et ils passèrent à côté. Soudain, la lumière fit place à l’obscurité et un nouveau bruit vint couvrir le vacarme causé par l’affaissement de l’imposante porte d’entrée. Dina manqua de trébucher, poussée par le souffle, et leva les yeux pour s’apercevoir que le violent orage qui s’était peu à peu atténué durant leur descente avait maintenant disparu.
À n’y rien comprendre.
Pour autant, le ciel n’était pas dénué d’éclairs. D’impressionnantes décharges émeraude traversaient désormais la couche nuageuse pour venir frapper la montagne derrière eux avec violence. Celle-ci paraissait d’ailleurs totalement affaissée et ne tarderait pas à disparaître en cet endroit précis.
L’Empire ne fait pas les choses à moitié.
— On doit décoller d’ici avant qu’il ne soit trop tard !
La voix était celle du lieutenant qu’ils avaient trompés au Centre Impérial et celui-ci était déjà prêt à se diriger vers les deux seuls vaisseaux qu’il restait : Une navette de transport impériale et le Rebelle Rouge. Les deux appareils étaient encore intacts, pour le moment, mais cela pouvait ne pas durer. Pourtant, Dina ne désirait pas partir immédiatement.
— Jad, Seshek et Deevee sont encore dedans ! la devança Liana.
À bout de force, Dina laissa le soldat qu’elle supportait glisser sur le sol. Elle sentait une importante partie de ses muscles la brûler et était essoufflée, mais savait qu’elle ne pouvait pas se relâcher maintenant. Elle était encore entourée par des soldats impériaux et un groupe de mercenaires particulièrement remontés sous un intensif bombardement. Elle n’était pas habituée à ce type de situation et, mais elle commençait à se dire que cela ne l’impressionnait plus autant qu’avant.
— Cela me fait mal de le dire, mais je suis d’accord avec l’uniforme, valida Neeva. On ne peut pas rester ici, si on compte s’en sortir vivants !
— Encore faudrait-il que je vous laisse partir, annonça le dernier stormtrooper encore capable de se tenir debout.
Il ne menaçait personne de son blaster, mais tenait toutefois celui-ci bien en main. Neeva Kix, en revanche, ne s’embarrassa pas autant avant de lever l’arme qu’elle avait volé à l’officier du Centre Impérial.
— Essaie un peu pour voir, maugréa-t-elle.
Je crois rêver. Même dans une situation pareille, ils sont prêts à s’entre-tuer ?
— Vous pensez vraiment que c’est le moment de réfléchir à ça ?
L’officier impérial qui avait l’intention de quitter la planète au plus vite s’était arrêté dans sa course en voyant qu’il n’était pas suivi. Cette fois, le stormtrooper souleva son arme, mais pas en direction de Neeva. L’Impérial leva les mains en réalisant qu’il était la cible.
— Tu as raison, Pelton, grogna le commando. En parlant de réfléchir, qu’est-ce que tu nous as fait là-bas ?
— Krest, grogna le soldat blessé.
— Non ! On a failli y passer et le chef est maintenant enseveli dans ce temple à cause de lui !
— J’ai suivi les ordres ! protesta Pelton.
Malgré la situation relativement peu en sa faveur, l’homme ne semblait pas montrer une réelle peur, mais plus une profonde conviction qui étonna Dina.
Il est persuadé d’avoir fait ce qui est juste même si cela aurait pu lui coûter la vie.
Alors que les deux Impériaux se faisaient face avec Neeva dans un rôle intermédiaire, la Brentaalienne vit Liana se diriger vers le débris :
— Liana ! Qu’est-ce que tu as l’intention de faire ?
La Togruta se retourna avec une expression déterminée sur le visage donnant cette conformation particulière aux motifs blancs qui y figuraient.
— Je vais chercher Jad !
Le cœur de Dina se serra. Il n’y avait aucun moyen de revenir sur leur pas et si eux s’en étaient sortis de justesse, il y avait désormais peu de chance que le contrebandier ait pu trouver une issue. Elle s’était refusée à l’accepter, mais cette conclusion s’avérait être de plus en plus probable à ses yeux. Un venin glacé s’insinua dans ses veines jusqu’à son cœur et elle fit de son mieux pour le repousser.
— Liana, on ne peut pas entrer par là. Tout s’est effondré, tenta-t-elle avec une boule dans la gorge.
Malgré cela, la détermination de l’adolescente ne semblait pas diminuer et s’était même renforcée suite à ses paroles.
— Et alors ? la défia-t-elle. Je vais trouver un accès. On trouve toujours un accès.
Alors que la jeune femme allait essayer de rattraper son amie, un bruit proche d’une explosion retentit et la montagne qui était auparavant sujette au bombardement s’effondra. En une fraction de seconde, cette vision la paralysa. Liana aussi ne parvint plus à bouger, comme si elle avait été soudainement frappée par un éclair, puis Dina finit par se rapprocher d’elle. Lorsque la petite Togruta tourna la tête elle put voir les larmes perler aux coins de ses yeux et elle lui attrapa le poignet. Instinctivement, elle l’enlaça un court instant et la jeune contrebandière accepta son étreinte avant de s’éloigner avec douceur. Une lueur de gratitude passa dans le regard gris de l’adolescente avant de faire place à une ferme résolution.
— On doit partir, finit-elle par dire.
Luttant contre ses émotions Dina acquiesça.
— Je suis d’accord avec vous, grinça le stormtrooper blessé non loin d’elles. Krest, il faut qu’on dégage avant que le commandant n’élargisse sa zone de tir.
Élargisse ?
L’autre homme en armure blanche sembla hésiter un instant avant de baisser son arme.
— Très bien, accepta-t-il. Pelton, on amène Dust jusqu’au vaisseau. Quant à vous…
Il s’était déjà tourné vers le trio féminin lorsqu’un bourdonnement entrecoupé de trilles vindicatifs l’interrompit. Les yeux de Liana s’écarquillèrent.
— Qu’est-ce qu’il baragouine ? demanda le stormtrooper.
— Il capte le signal de Deevee. Il est bloqué avec ce qu’il appelle « trois idiots organiques » !
Une vague d’espoir s’empara de Dina suite à cette annonce avant de réaliser qu’ils avaient été cinq à rester dans la salle principale. Le calcul était loin d’être compliqué à effectuer. Cela signifiait que deux d’entre eux n’avaient pas pu en sortir.
Faites qu’il soit parmi eux.
— Rectification : Pelton, amène Dust sur la navette et fait chauffer les moteurs, ordonna le stormtrooper armé. Il y en a au moins un des nôtres qui s’en est sorti.
L’officier s’exécuta sans poser de question, sûrement ravi de ne plus être le centre d’attention. Liana, de son côté, se tourna vers la chasseuse de primes Mirialan.
— Ne t’inquiète pas, je vais faire pareil avec le Rebelle, annonça-t-elle, et vous avez trois minutes pour entrer à nouveau dans mon champ de vision.
Elle partit avec un léger sourire leur indiquant qu’il était fort possible que leur délai soit un peu plus long qu’elle ne le leur avait annoncé. La jeune femme s’empressa de suivre Zoomer, Liana et le stormtrooper jusqu’à une zone rocailleuse située à une trentaine de mètre. Ils se faufilèrent entre les imposantes structures naturelles avant que le droïde ne s’arrête près d’une imposante dalle noire. Des symboles y étaient gravés et un imposant rocher la recouvrait. L’unité R2 verte et blanche siffla agressivement.
— Ils sont dessous ? demanda Liana avant de tous les regarder. On va devoir pousser ce truc.
Le morceau de minerai était imposant, mais pas impossible à déplacer. Ils s’appuyèrent tous contre et Dina commença à pousser. Ses muscles étaient déjà douloureux, mais elle les força à la servir une fois de plus en ignorant cette douleur qui leur avait été inconnue il n’y avait pas si longtemps encore. La masse resta tout d’abord immobile avant de lentement glisser. Centimètres par centimètres, ils dégagèrent la plaque. Épuisée et transpirante, Dina s’y adossa alors que l’Impérial soulevait l’accès avec Liana pour dévoiler un passage plongeant dans les ténèbres. Le soldat tendit une main gantée et son cœur fit un bond dans sa poitrine en voyant le premier visage auréolé d’obscurité qui venait d’apparaître dans l’ouverture. Les cheveux bruns en bataille et le visage couvert de crasse et de poussière, il arborait une caractéristique cicatrice au coin des lèvres. Son regard aux yeux sombres contemplait la main gantée qui lui était proposée.
— Un storm qui m’aide à sortir, maugréa-t-il. Je ne sais pas si je dois être heureux ou passablement inquiet.
Jaden se saisit néanmoins de l’aide offerte et émergea à l’air libre, suivi par Deevee.
— Vous êtes vivantes ! s’enthousiasma le petit droïde. Cela limite la diffusion sentimentalement funeste des récentes minutes de mon existence au sein de mes circuits.
Funeste ?
Liana s’empressa d’enlacer son ami, alors que Ryl Vant, tout juste consciente, était sortie de l’accès.
— Ne me refais jamais ça, le menaça la Togruta.
Pour toute réponse, Jaden lui sourit et l’enlaça à son tour. Ses yeux rencontrèrent ceux de Dina et il ne put se retenir de lui faire un clin d’œil qui lui fit lever les yeux au ciel plus par amusement que par agacement. Elle ne pouvait désormais plus nier ce sentiment particulier qui s’était emparé d’elle en le voyant sain et sauf, mais à nouveau aussi débraillé que lors de leur première rencontre. Un stormtrooper dénué de son casque sortit à son tour, mais personne ne le suivit. Liana le réalisa aussi avant de reculer.
— Seshek ?
Jaden se contenta de secouer la tête avec cette impassibilité qui le caractérisait. Le vétéran trandoshan n’avait donc pas réussi à en sortir, ce qui expliquait la réaction de Deevee et son silence inhabituel depuis.
— Et Nox ? grinça celui qui se nommait Krest d’une voix méfiante.
Le regard de l’autre stormtooper et celui de Jaden se croisèrent un instant.
— Lui et le Trando ont détruit la carte définitivement, se contenta-t-il de dire.
— Cela valait la peine de faire tomber le temple sur notre tête, dans ce cas.
— En parlant de ça, j’ai l’impression que tout est affreusement silencieux, remarqua Jaden en regardant autour de lui.
Le chef de l’escouade impériale fit une grimace.
— C’est la procédure habituelle après un bombardement orbital.
— La procédure habituelle ? demanda le contrebandier.
— Un scan pour vérifier qu’on a bien réduit en poussière ce qu’on voulait, ainsi que tout signe de vie non-allié-
Comme si cela ne suffisait pas.
Personne ne parla pendant un instant.
— Vous avez bien une unité médicale sur votre croiseur ? demanda Jaden en observant Vant qui ne semblait pas consciente du monde qui l’entourait.
L’Impérial hocha la tête.
— Alors faites ce que je vous ai dit et prenez soin d’elle, déclara-t-il en s’éloignant pour rejoindre son équipe.
Le stormtrooper qui n’avait jamais caché son hostilité à leur égard fit mine de lever son arme dans leur direction, mais son supérieur secoua la tête. Il ne protesta pas. Sans doute lui non plus n’était plus sûr de ce qu’il convenait de faire en pareille situation. Dina ne posa pas de question malgré l’envie d’en savoir plus. Elle ignorait si elle était plus surprise de voir Jaden accorder sa confiance à un Impérial ou l’inverse, mais décida que les voir agir de concert était suffisant. Durant ce court silence ambiant qui avait tout du calme avant la tempête, tous, à l’exception de Vant qui était dans le bras de l’officier impéiral, se mirent à courir, voler ou rouler avec empressement en direction de leurs vaisseaux respectifs. Ils avaient essuyé un ouragan pour venir jusqu’ici. En affronter un second pour repartir n’était plus qu’une formalité.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 939
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Mar 16 Juin 2020 - 21:56   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu !

Ca y est! La team est complète... enfin presque :transpire: !! Le Vaurien is return :wink: !

Vivement la suite et la confrontation avec la Main de l'Empereur :sournois: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2165
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 16 Juin 2020 - 22:05   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 50 lu!

Quel plaisir de retrouver nos anti-héros préférés! :oui:

Ce qui est génial avec ton récit, c'est qu'il illustre parfaitement l'expression "de Charybde en Scylla"! :shock: Un danger d'écarté? Bam, il faut échapper à un ouragan, un autre bombardement orbital (?) ainsi qu'à la Main de l'Empereur!

Vivement la suite! :oui:
Approchez, chiens des ténèbres ! Venez à la rencontre de votre mort ! Jetez vos pouvoirs sur moi ! Je vous renie ! Je vous défie ! Je suis Chevalier de l'Empire ! Je suis votre fléau ! Antares Draco

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6098
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Mer 17 Juin 2020 - 12:32   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Heureux de toujours vous voir fidèles au poste !

mat-vador a écrit:Vivement la suite et la confrontation avec la Main de l'Empereur !

C'est vrai qu'elle est toujours ici celle-là. À voir comment cela se déroulera lorsqu'ils tenteront de lui échapper

L2-D2 a écrit:Ce qui est génial avec ton récit, c'est qu'il illustre parfaitement l'expression "de Charybde en Scylla"! Un danger d'écarté? Bam, il faut échapper à un ouragan, un autre bombardement orbital (?) ainsi qu'à la Main de l'Empereur!


J'avoue que c'est devenue l'une des caractéristiques de ces aventures, malgré certains temps morts. LL-8 l'avait même très bien compris, tant cela s'était retrouvé dans notre collaboration. :D

La suite est déjà en grande partie écrite et j'avoue être assez satisfait de la façon dont elle se déroule jusqu'à la conclusion :)
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 939
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Dim 21 Juin 2020 - 10:38   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Et c'est reparti pour la publication du dimanche afin de découvrir si notre groupe de Vauriens va pouvoir échapper à la Main de l'Empereur. Le rush final est maintenant bientôt achevé. Bonne lecture !

Chapitre 51 : Un échec ?


12BBY
Cantina de Mos Eisley, Tatooine, Système Tatoo


Assise dans le siège du copilote, Liana pressa sur un bouton bleu sur sa droite, puis se focalisa à nouveau sur le tableau de bord, contrôla les relevés et tira une manette. Avant de sourire et de s’adosser contre le dossier, satisfaite.
— On recommence, grogna une voix à côté d’elle.
Une vague d’agacement la parcourut et elle se tourna vers le seul autre individu du cockpit : Jaden Dawnwalker, un contrebandier humain d’une vingtaine d’années. Il avait désormais troqué ses vêtements crasseux pour une un veston bleu sombre, une chemise beige et un pantalon anthracite, mais il maintenait toujours ce regard aussi impassible qu’exaspérant.
— Recommencer ?! s’emporta-t-elle. J’ai fait tout juste cette fois-ci. Contrôle des réserves de carburants, alimentation principale, secondaire et même tertiaire. J’ai calculé les coordonnées aussi précisément qu’un individu non-mécanisé pourrait le faire, vérifié les systèmes et sous-systèmes et préparé le décollage. Pendant ce temps, vous étiez juste assis me regarder.
— C’était trop lent.
Comment ?!
— Trop lent ? C’est la première fois que je me trouve aux commandes d’un vaisseau et je trouve que le fait d’avoir appris l’intégralité des manipulations aussi rapidement est déjà une étape suffisante qui en aurait impressionné plus d’un.
Le jeune homme croisa les bras sur sa poitrine sans cligner des yeux.
— Pas moi. C’était trop lent.
La petite Togruta sentit la colère monter en elle et commença à regretter d’avoir accepté ce contrat en duo auprès du Chadra-Fan.
— Trop lent pour quoi ? Nous sommes juste censés décoller d’un spatioport. Il n’y a pas d’urgence…
— Ce métier est défini par l’urgence, la coupa Dawnwalker. Tu crois qu’une bande de Weequays va gentiment s’arrêter de nous poursuivre lorsqu’on tentera de s’échapper avec une cargaison de coaxium qu’on vient de leur soutirer ? Que le contrôle planétaire va attendre bien sagement en constatant que les identifiants du vaisseau marchand, qu’il a lui-même autorisé à se poser, sont totalement faux ? Ou encore si on venait à subir un tir de barrage orbital ? Perds une seconde à discuter mes ordres ou à te demander si tu as bien fait la bonne manœuvre et on y passe tous les deux. Je ne mettrai pas ma vie et mes crédits en jeu juste sur la bonne foi d’une pauvre gamine ignorante.
Elle aurait voulu lui répondre et lui dire qu’il n’avait aucune idée de la vie qu’elle avait vécu, de ce qu’elle avait traversé, qu’il ne valait pas mieux que les Iridoniens qui avaient péri sur Nal Hutta, mais elle n’y parvint pas. Elle n’y parvint pas parce que, à la vue de ces yeux bruns qui la fixaient, elle comprenait désormais. Jaden Dawnwalker et elle étaient presque identiques, bien qu’il parvenait à le masquer avec conviction. Il avait perdu des personnes qui comptaient pour lu et avait toujours refusé de faire confiance aux autres depuis. Liana, elle, n’avait eu que Moona et, maintenant qu’elle n’était plus à ses côtés, elle se sentait perdue et tentait de se raccrocher à la moindre activité qui lui ferait oublier sa perte. Or, le regard de Dawnwalker était exactement le même que celui qu’elle avait vu dans le miroir au moment d’essuyer le sang de Rav Galor sur son visage. Elle ravala sa fierté et reporta son attention sur les voyants lumineux.
— Je vais augmenter la cadence, se limita-t-elle à répondre.
Un bref éclat de surprise et d’approbation traversa le visage de l’humain et il se cala plus confortablement dans son siège alors qu’elle recommençait le contrôle.
— En revanche, un tir de barrage orbital ? Vous auriez pu trouver moins dramatique comme conclusion.

8BBY
Système Inconnu, Bordure Extérieure


— Liana, dépèche-toi de…
— Préparer le vaisseau au décollage en moins de temps qu’il n’est possible de le faire, je le sais.
Alors qu’elle courrait à vive allure dans les couloirs du Rebelle Rouge, les alarmes sonores et lumineuses ne s’arrêtaient pas. Ce qu’elles signifiaient ne lui plaisaient pas particulièrement.
— Ils ont vraiment l’intention de nous bombarder ? lâcha Dina. Ils savent que certains des leurs sont encore sur la planète ?
— Pour le moment, ce n’est pas mon interrogation principale, chérie, claqua Neeva Kix en haletant.
Liana, elle, s’était brièvement posé la question. L’Empire n’hésitait pas à sacrifier des vies lorsque cela lui était profitable, y compris celles des hommes et des femmes qui se battaient pour eux. Jaden avait beau dire que cela était commun à toutes les structures possédant suffisamment de pouvoir et de ressources, elle doutait de plus en plus fortement de la compassion de l’Empire Galactique pour les êtres vivants. Elle replaça cette pensée inutile à l’heure actuelle dans un coin de son esprit et tourna à gauche pour pénétrer dans le cockpit. Elle sauta dans le siège situé sur sa droite et venait d’activer l’alimentation principale alors que Jaden apparaissait dans le fauteuil du pilote.
— Liana…
— Boucliers activés, le devança la Togruta.
Le jeune homme lui répondit par un bref sourire avant de replonger dans ses propres manipulations.
— On va pouvoir décoller ? demanda Dina.
Un premier impact secoua l’YT-2400 sans pour autant lui infliger de dégâts et Jaden jura.
— Le Rebelle va tenir.
Une nouvelle secousse vint ajouter un nouveau voyant écarlate juste devant les yeux du contrebandier qui serra les dents.
— Zoomer fait tenir le Rebelle !
Liana manipula quelques commandes, les moteurs n’étaient pas encore prêts à démarrer et les dégâts déjà subis par le cargo n’aidaient en rien. Un éclair vert vint frapper un rocher juste devant eux, comme pour leur rappeler l’urgence évidente de la situation. Plus loin, la navette des Impériaux s’alluma également.
— Tic-tac ! appela Jaden. Va me calculer des coordonnées !
— Monsieur Jaden, quel système souhaitez-vous rejoindre ? demanda naïvement le 2-EV.
— Le premier qui n’implique pas n’importe quel type de décès durant le trajet !
Un nouveau tir frappa assez fortement pour agiter le cargo et ses occupants et Liana se leva pour rediriger la puissance des systèmes sur les boucliers, seule barrière à les maintenir encore en vie. En se retournant, elle aperçut le visage blême et couvert de sueur de Neeva. La Mirialan se tenait le flanc, mais secoua la tête.
— Dina, déclara la Toguta, la blessure de Neeva s’est rouverte. Emmène-là à l’infirmerie.
La chasseuse de primes serra les dents et fit de son mieux pour sourire lorsque la jeune femme blonde s’approcha d’elle et tenta de la convaincre de s’occuper d’autre chose.
— Ne t’inquiète pas, ça va aller.
— Oh la ferme ! s’emporta Dina avant de placer son bras sur ses épaules.
Lorsqu’elles furent sorties, il ne restait plus que Jaden et elle dans le cockpit. Son ami était concentré, effectuant uniquement les manœuvres nécessaires à leur décollage, et elle l’imitait. Le Rebelle Rouge ronronna comme un Chat Manka d’Alderaan lorsque le moteur se mit à fonctionner avec suffisamment de puissance, puis la majorité des voyants s’allumèrent.
Enfin, un Chat Manka vieux et asthmatique au poil roussi, mais on devra faire avec.
Comme auparavant, il n’y avait plus qu’eux. Eux contre la galaxie entière et elle réalisa à quel point il lui était difficile d’imaginer une vie différente.
— On est paré ! annonça Jaden autant pour le reste de l’équipage que pour eux.
Il se cala dans son siège et tira sur les manettes de contrôle du vaisseau. Le cargo s’éleva et partit vers l’arrière évitant de peu un imposant laser vert. Liana contempla l’écran indiquant la puissance des boucliers et ce qu’elle y vit ne la rassura pas.
— Suivant la précision du prochain impact, on y passe.
Jaden ne répondit pas et se contenta d’orienter l’avant de l’appareil vers le ciel. Une pluie de rayons illumina la verrière, passant à côté d’eux. Il était peu évident pour un croiseur en orbite de toucher une cible de leur taille avec précision. Néanmoins, les probabilités qu’un nouveau tir finisse par les atteindre étaient très fortement élevées. Autour d’eux, des nuages de sable émeraude s’élevaient au milieu du chaos engendré par le feu des Impériaux. L’autre navette, quant à elle n’était pas visible, et le scanner ne leur permettait plus de repérer ce qui se trouvait autour d’eux avec précision. L’YT-2400 trembla, mais son pilote parvint à maintenir le cap, essayant tant bien que mal de se mettre à l’abri de son ennemi.
— Tu as l’intention de foncer droit sur le croiseur ? s’exclama Liana qui réfléchissait encore à la façon dont ils pourraient réussir à s’en sortir.
Jaden fit faire un tonneau au Rebelle et la petite Togruta s’agrippa à son siège par réflexe. Les blessures récentes la brûlèrent soudainement. Dans le système de communication, un flot d’insultes inhabituelles vint entrecouper le bruit des alarmes.
Dina a bien changé.
— J’aimerais éviter ne serait-ce que de voir la forme de leur destroyer, répondit Jaden en tentant une nouvelle manœuvre évasive plus horizontale. Tic-Tac ! Les coordonnées !
— Monsieur Jaden, répondit une voix paniquée. Je ne sais pas laquelle choisir en accord avec l’attraction de notre planète actuelle et le passage en hyperespace le plus sûr possible. J’ai actuellement douze possibilités que nous pouvons envisager avec une certitude toutefois limitée.
L’intégralité du vaisseau tressauta et les alarmes redoublèrent lorsqu’un tir les frappa bien plus violemment que les précédents. Pour ne rien arranger les divers systèmes électroniques encore intacts du cockpit se mirent à émettre des flots d’étincelles. L’intercom leur transmit un pépiement outré, mais justifié.
— Non, sans blague ?! s’écria Jaden en coupant l’intercom. Il croit que je le fais exprès ?
La question était rhétorique et Liana ne tenta même pas d’y répondre. Pour être honnête, elle était bien trop stressée pour le faire et ne restait active que grâce à la dose d’adrénaline qui parcourait son système sanguin. Elle sentit l’inquiétude s’engouffrer en elle, cette même inquiétude qu’elle n’avait ressenti que durant quelques rares missions lors de ses débuts et qui semblaient se faire un malin plaisir à se rappeler à elle plus régulièrement depuis peu.
— Deevee ! Les coordonnées ! s’emporta-t-elle à son tour.
— Il m’en reste quatre et mon taux de conviction est toujours limité quant à au moins deux d’entre-elles.
— Balance ! s’énerva Jaden alors qu’un laser venait de fortement roussir la coque du cargo.
— Mais…
— Deevee ! hurlèrent les deux contrebandiers à l’unisson.
Une série de chiffres indiquant un lieu précis de la galaxie, que Liana ne désirait pas décrypter plus en détails, apparut sur un écran devant elle. Elle ne perdit pas un instant pour pianoter sur divers boutons devant elle avant de se tourner vers son partenaire.
— Coordonnées rentrées. Tu penses qu’on est assez loin pour échapper à la gravité ?
Elle se raidit lorsque Jaden se saisit d’une manette devant lui.
— On va dire que oui, déclara-t-il avant de l’abaisser.

Destroyer stellaire impérial « L’Indomptable », Orbite d’un Monde Inconnu, Bordure Extérieure

Le petit cargo corellien disparut des radars, ne laissant plus qu’une trainée lumineuse dans l’espace noir en provenance de la planète. La Main de l’Empereur ne ressentait plus la présence des criminels qu’ils avaient pris pour cible. Elle resta immobile, mais serra son poing droit assez fortement pour que ses jointures viennent lui causer une légère douleur suffisante pour contenir sa rage. Le sillage qui s’atténuait devant elle ne signifiait qu’une seule chose : Dawnwalker, Zin et leur petit groupe de vauriens et hors-la-lois s’étaient échappés et elle n’avait plus aucun moyen de savoir vers quelle destination. Le résultat la frappa profondément et le sentiment que cela lui causa la surprit. Elle était la Main de l’Empereur et en tant que telle, elle n’était pas habituée à l’échec. Elle avait vaincu des barons du crime, des politiciens maîtres en manipulations, des Moffs arrogants et pourtant un petit groupe d’individus bien plus ordinaires venait de la mettre en échec.
C’est impossible.
Elle se refusa à étendre ses perceptions, craignant de ressentir la présence glaçante de son maître lui enserrer le cœur. Elle n’avait pas besoin de se plonger dans ce courant rassurant qu’était le Côté Obscur de la Force, ni dans celui plus frustrant qui s’y opposait. Elle savait que les criminels s’étaient échappés et que sa cible avait été détruite lorsque l’imposante et sombre présence s’était éteinte sur la planète. Il ne lui restait plus qu’une seule chose à faire et elle tourna la tête vers l’officier en charge de la passerelle. Celle-ci se tenait immobile et ne pouvait dissimuler les gouttes de sueurs qui perlaient sur son front, tout comme l’ensemble de l’équipage qui se trouvait autour d’elle. Ils savaient tous qui elle était et ce qu’elle pouvait leur faire. Après tout, ne venait-elle pas de mettre fin à l’existence de son escouade personnelle pour arrêter son adversaire ? Elle percevait leur peur, leur inquiétude, mais elle n’en avait que faire. Cet échec était le sien et elle n’était pas aussi prompte à sacrifier quelques dizaines de subordonnés contrairement à Vador. Elle se déplaça vers la capitaine du vaisseau au visage figé par l’inquiétude et sentit un mélange de surprise et de soulagement lorsqu’elle passa à côté d’elle sans s’arrêter. Arica traversa la passerelle, sentant tous les regards braqués sur elle, mais elle ne désirait pas s’attarder ici. Elle ne désirait pas leur montrer sa peur en prévision de ce qu’elle allait devoir faire. Elle entra dans le turbolift.
— Je serai dans mes quartiers, capitaine, annonça-t-elle à sa subordonnée avant que l’accès ne se referme dans un sifflement.
Une vague de soulagement qui ne provenait pas d’elle l’atteignit et la petite pièce descendit pendant quelques secondes avant que la porte ne coulisse. Elle en émergea d’un pas décidé sans se préoccuper des stormtroopers et des hommes et femmes en uniformes qui s’écartaient sur son passage. Elle fit de son mieux pour garder une expression neutre durant son trajet, évitant de croiser le moindre regard.
Si un seul d’entre eux venait à ressentir ta crainte…
Elle finit par atteindre ses quartiers et y pénétra après que son code d’accès personnel eut été accepté. Un sentiment d’apaisement la traversa lorsque l’accès se verrouilla derrière elle, la laissant seule. Elle se laissa un instant pour respirer, masquant sa colère et ses doutes, puis s’avança dans le cercle situé au centre de la pièce. Elle tendit sa main pour activer le communicateur holographique, mais fut devancée lorsqu’une image bleutée crépita devant elle. En un instant, elle s’agenouilla avant de réaliser que sa respiration s’était accélérée suite à l’apparition de ce visage blafard. Elle avait baissé le regard lorsqu’il s’était matérialisé devant elle, ne croisant que brièvement cette paire d’yeux à la lueur non-naturelle dissimulés dans l’obscurité de la capuche.
— Maître, souffla-t-elle la bouche sèche.
Elle se força à ralentir les battements de son cœur, sans succès, et elle sut que l’Empereur percevait ce trouble qu’elle ne parvenait pas à dissimuler.
— Vous me décevez ma chère, déclara Palpatine d’une voix douce.
Une boule se forma dans la gorge de l’adolescente.
— Maître, je ne sais comment expliquer mon échec et je ne cherche pas d’excuses.
Relevant la tête, elle put distinctement percevoir la déception de son maître sur l’expression de son visage, mais également une surprise dont elle ignorait la sincérité.
— Votre échec ? l’interrogea-t-il. Non, c’est votre incapacité à dissimuler vos émotions qui me déçoit, mon enfant.
Les genoux d’Arica semblèrent s’alourdirent, comme si un intense poids venait de se fixer sur l’intégralité de son être.
— Vous êtes rongée par le doute, la peur et la colère, la sermonna l’Empereur. Un véritable torrent d’émotions contradictoires incapable de se contrôler. Voilà ce que je ressens en vous.
Il avait raison, elle ne pouvait s’en défendre. Il avait toujours lu en elle comme dans un livre ouvert, mais jamais comme en cet instant.
— Maître, cet échec…
— Cet échec ? l’interrompit Palpatine. En quoi votre mission est-elle un échec ? Votre mission s’est déroulée exactement comme je l’avais prévu.
La surprise conséquente à cette déclaration s’afficha sur son visage, menant à une nouvelle grimace de désapprobation de son maître et elle baissa la tête.
— Je ne comprends pas, Maître.
— Croyez bien que cela m’attriste, ma chère. Votre but n’a jamais été d’arrêter ce vulgaire groupe de criminels. J’ai senti votre confusion à ce sujet. Sachez que s’ils se sont échappés, c’est parce que je l’ai bien voulu. Un pouvoir obscur et dangereux a été détruit et seuls demeure une pitoyable bande incapable de comprendre ce qu’ils ont vu. Une pitoyable bande qui a fait sortir une cible digne d’intérêt au grand jour pour l’attirer exactement là où je le désirais. Ce que vous appelez votre échec permettra de mettre fin à une erreur vieille de plus de dix années.
Un nouveau flot d’incompréhension et de colère s’empara de l’Impériale aux cheveux roux. Son maître l’avait-il manipulée une fois de plus ?
— Enfouissez ces sentiments, siffla l’Empereur. Ils n’y a pas de place pour eux chez la Main de l’Empereur et ceux-ci devront avoir disparu lorsque vous serez de retour au Centre Impérial.
— Oui, Maître.
C’est alors que Palpatine eut ce sourire paternel qu’il avait pour habitude de lui témoigner. Or, cette fois-ci, elle pouvait y lire le doute. Un doute dont elle était responsable en s’étant laissée submergée par ses émotions.
— Je ne vous décevrai plus, Maître, déclara-t-elle avec une confiance qu’elle avait eu de la peine à rassembler.
— J’en suis certain, déclara l’hologramme en disparaissant.
Tremblante, elle se redressa. Elle avait perdu la confiance du seul être qui lui importait, l’homme qui l’avait prise sous son aile et lui avait appris tout ce qu’elle savait. Pourtant, elle avait vu dans ces yeux jaunes une chose à laquelle elle ne s’était pas attendue : un désintérêt. Pour la première fois, elle se demanda si l’Empereur l’avait un jour réellement considérée comme aussi importante qu’il le lui avait laissé croire. Cette pensée se diffusa dans son esprit, alimentant sa colère et sa force. Elle voulait se saisir des outils sur la table à sa droite et les projeter contre le mur, mais il le sentirait. Elle réduisit la vitesse de sa respiration et posa un regard sur l’endroit où s’était trouvé le visage ravagé dissimulé par une capuche sombre. Elle n’avait eu que lui depuis toujours. À qui pouvait-elle maintenant faire confiance ? Son comlink bipa et elle le fit voler jusqu’à sa main.
— Madame, annonça la voix de la capitaine de son croiseur. Le lieutenant Adamant vient de prendre contact avec nous. Il demande l’autorisation de se poser dans le hangar.
C’est alors que sa colère se transforma en amusement. Son maître pensait que seuls Dawnwalker et sa bande avaient survécu. Tout puissant qu’il était, il n’avait pas pu voir qu’il avait tort.
Non, il n’a pas voulu le voir. Il n’est pas aussi infaillible, tout compte fait.
Elle en était consciente désormais. Elle passerait sa vie à agir dans l’ombre et s’efforcerait à regagner la confiance de son maître jusqu’au jour où ce serait-elle et non plus ce cyborg noir à ses côtés. Cependant, elle ne pouvait le faire seule et avait besoin de nouveaux alliés. Des alliés qui, si elle s’y prenait bien, seraient invisibles pour l’Empereur lui-même. Pour la première fois depuis longtemps, elle sourit sans avoir besoin de s’y forcer.
Modifié en dernier par Mandoad le Lun 22 Juin 2020 - 7:46, modifié 1 fois.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 939
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Lun 22 Juin 2020 - 7:36   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu !

Flash back intéressant :oui: ! Et oui, ils ont pu s'en tirer et comme on pouvait s'y attendre, elle a eu mauvaise, la Main de l'Empereur :sournois: ! Et après sa conversation avec palpy, elle veut s'engager dans un jeu de dupes :whistle: ...

La suite :x !

PS : Tout est en italique... c'est normal :transpire: ?
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2165
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Lun 22 Juin 2020 - 7:48   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Merci du retour mat !

mat-vador a écrit:Flash back intéressant ! Et oui, ils ont pu s'en tirer et comme on pouvait s'y attendre, elle a eu mauvaise, la Main de l'Empereur ! Et après sa conversation avec palpy, elle veut s'engager dans un jeu de dupes ...

C'est sûr que quand t'es pas habitué à perdre, ça fait tout drôle :transpire:

mat-vador a écrit:PS : Tout est en italique... c'est normal ?

Euh... nope. Juste un [i] placé trop tôt, mais c'est corrigé :D
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 939
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar L2-D2 » Lun 22 Juin 2020 - 10:57   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 51 lu !

Il n'est jamais évident de faire apparaître Palpatine dans un récit. Le personnage est délicat à écrire je trouve... et tu t'en es très bien sorti ! Le double-sens, la condescendance, l'amusement (enfin... façon de parler), la surprise, le doute, ce sont là toutes les émotions que l'on doit ressentir lors d'un dialogue l’impliquant. Et c'est très réussi ! :jap:

Et le lien entre le flash-back et la situation présente de nos vauriens et hors-la-loi préférés est bien fichu.

Encore un excellent Chapitre, donc ! Vivement la suite ! :oui:
Approchez, chiens des ténèbres ! Venez à la rencontre de votre mort ! Jetez vos pouvoirs sur moi ! Je vous renie ! Je vous défie ! Je suis Chevalier de l'Empire ! Je suis votre fléau ! Antares Draco

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6098
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Mer 24 Juin 2020 - 18:46   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Commentaires toujours appréciés, L2.

L2-D2 a écrit:Il n'est jamais évident de faire apparaître Palpatine dans un récit. Le personnage est délicat à écrire je trouve... et tu t'en es très bien sorti ! Le double-sens, la condescendance, l'amusement (enfin... façon de parler), la surprise, le doute, ce sont là toutes les émotions que l'on doit ressentir lors d'un dialogue l’impliquant. Et c'est très réussi !


Tout à fait d'accord. C'est toujours un peu complexe de faire apparaître des personnages existants de l'univers, surtout ceux avec la complexité de Palpatine. Heureux de voir que ma façon de l'écrire t'ait convaincu :)

La suite ce dimanche !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 939
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Dim 28 Juin 2020 - 23:14   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Et voilà donc, pour votre plus grand plaisir, un chapitre que je n'avais pas prévu dans mes plans initiaux. J'ai toutefois eu le sentiment qu'il me fallait cette petite transition vers le chapitre final pour ne pas terminer cette histoire trop abruptement et parce qu'il restait des éléments importants à développer un peu plus longuement. Bonne lecture !

Chapitre 52 : Grenade et pain d’épices


8BBY
Hyperespace


Le cargo filait dans un tunnel de lumières blanches et bleues s’entrelaçant dans un tournoiement perpétuel. Du moins, c’était ce que Jaden voyait au travers de la verrière du cockpit de son vaisseau. La compréhension du fonctionnement du voyage hyperspatial était difficile à saisir dans son ensemble. Aussi s’était-il déjà demandé si le ce tourbillon lumineux qu’il voyait à chaque fois était bel et bien réel ou s’il ne s’agissait qu’une simple interprétation de son esprit trop limité. Peut-être se posait-il ce genre de question pour éviter de penser à ce qui le troublait plus.
— Tu veux en parler ?
Il s’agissait des premiers mots que Liana prononçait depuis leur fuite, une de plus à ajouter au compteur déjà bien chargé des dernières semaines. Il fit mine de ne pas l’avoir entendue et referma un panneau du tableau de bord. Les étincelles avaient enfin terminé leurs allers et retours à sa surface et le cargo n’avait pas encore explosé, ce qui devait être un signe positif.
Si tant est que positif est un mot faisant encore partie de notre vocabulaire, désormais.
— Jad ? insista sa partenaire togruta.
— Et de quel sujet ? Il y a le choix.
En effet, il y avait beaucoup à discuter, sans qu’il n’en ait réellement envie. Avait-il envie d’expliquer les raisons pour lesquelles il l’avait abandonnée en allant à l’encontre de toutes ses promesses ? Voulait-il lui décrire l’inexplicable coup sur la tête qu’il avait pris en réalisant que, cette fois, il n’entendrait plus le vieux Seshek lui faire des remontrances ? Peut-être désirait-elle savoir ce qu’il ressentait réellement pour Dina et qu’il lui décrive ce flux d’émotions se heurtant qui le parcourait maintenant qu’il avait les idées à peu près claires ? Il y avait encore Nayia et son implication avec l’Empire, qui ne pouvait pas être passée inaperçue aux yeux de la seule personne connaissant ce secret. Il restait aussi la mort de Lien et son implication non-éclaircie qui n’était pas prête de l’être en raison de son statut actuel. Pourtant, il ne voulait discuter d’aucun de ces sujets maintenant qu’il avait l’esprit un peu plus reposé. Il savait comment les résoudre et n’avait pas besoin de partager leur poids avec son amie. Non, un autre événement l’avait bien plus secoué et il ne parvenait pas à le comprendre.
Et on a toujours peur de ce qu’on ne comprend pas.
— Tu te rappelles du jour où on s’est rencontré ? demanda-t-il sans cesser de regarder devant lui.
Il sentit le regard surpris de la petite Togruta peser sur lui un instant. Avant d’entendre un léger rire.
— Évidemment, tu avais été le pire des fils de Hutt de la soirée.
— Seulement de la soirée ? plaisanta-t-il.
— Je t’ai déjà raconté les histoires sur le genre d’individus qui venaient rendre visite à cette répugnante limace. Crois-moi, c’est déjà respectable.
Jaden sourit à son tour.
— Tu as raison. J’ai été un véritable fils de Hutt. Heureusement que tu ne t’es pas arrêtée à cette rencontre.
— Et que tu ne penses plus de moi que je suis…Comment était-ce déjà ? Ah oui, une « exaspérante mioche à peine plus futée qu’un singe lézard kowakien pourvu de deux mains gauches ».
Le jeune homme força une grimace en se rappelant le contexte dans lequel il avait prononcé ses paroles.
— Premièrement, je connais des gauchers très adroits. Deuxièmement, Il va me falloir toucher deux mots à ce Chadra-fan et sur l’expression « tenir sa langue sous peine de voir le vaurien l’arracher ».
— C’est l’expression la plus nulle que j’aie entendue. Et Tu rigoles ? Comment apprendrais-je tes plus sombres secrets, sinon ? se moqua-t-elle d’une voix taquine.
— On était tous les deux différents à cette époque, constata le contrebandier. Tout était plus simple.
— Tu veux dire avant qu’on embarque une boîte de conserve râleuse qui déteste un contrebandier grincheux, une très jolie diplomate ayant éveillé un certain intérêt chez le dit contrebandier grincheux, malgré tous ses faux-semblants, et qu’on se mette à jouer à « attrape-moi si tu peux » avec la sœur disparue du – devine – contrebandier grincheux ?
Il lâcha un petit rire amusé, malgré ses réserves sur la définition de sa personne. À l’entendre, on aurait pu penser qu’il était la raison de tous les maux dont ils avaient été victimes ces derniers temps.
En soi, ce n’est peut-être pas tout à fait faux.
— Un peu, mais je pensais à autre chose, avoua-t-il en retrouvant une expression un peu plus inquiète.
— Oh, avant qu’on découvre que les fantômes peuvent créer des tempêtes et rendre fous les gens, alors ? se moqua Liana.
Elle n’eut pas de réponse. Au lieu de cela, l’Alderaanien avait refermé sa paume sur le cristal qui pendait autour de son cou. La chaleur rassurante qu’il avait un instant cessé d’émettre sur la planète était maintenant bien plus vivace. Il le détacha de son cou, mais n’ouvrit pas sa main.
— Jad ? Qu’est-ce qui ne va pas.
Le capitaine du Rebelle Rouge se mordit la lèvre inférieure ne sachant pas vraiment comment expliquer ce qui était incompréhensible pour lui.
— Je t’ai déjà dit que j’avais affronté un Jedi, une fois.
Liana acquiesça sans prononcer la moindre parole.
— Ce type avait bien failli avoir notre peau, sans même avoir de sabre-laser, expliqua Jaden. Il sautait plus haut et plus loin que Seshek ou moi et anticipait la moindre de nos actions. On l’a finalement coincé et on s’est dépêché de lui tirer une décharge dans la tête avant qu’il ne puisse reprendre l’avantage. Depuis, j’ai toujours vu ce gars et ses semblables comme des sorciers du passé. Enfin, avant aujourd’hui.
— Tu es en train de nous faire un pitch sur à quel point tu regrettes tes choix où c’est juste la décompression post-mission ? l’interrogea sa partenaire avec une pointe d’inquiétude.
Lui aussi fut un peu surpris, quoiqu’il comprit que son discours pouvait prêter à ce genre d’interprétation.
— Regretter ? Non, j’ai toujours fais ce que j’estimais nécessaire pour me… pour nous tirer d’affaire. Il n’y a aucun compte à rendre à ce sujet. En revanche, cette planète était spéciale. Tu as dû le ressentir.
À la façon dont Liana se tortilla inconfortablement sur son siège, il sut qu’elle avait aussi été consciente de l’aura froide qui y régnait. Cela signifiait sans doute qu’elle avait également dû percevoir sa disparition lorsque la carte avait été détruite. Il se racla la gorge et pesa des mots que lui-même avait de la peine à croire.
— Dans ce temple, l’entité a dit que nous étions différents Nayia… je veux dire Cassie… et moi. Je croyais d’abord qu’il faisait référence au fait que nous étions jumeaux, puis nous avons pu nous sortir de son illusion. Peu avant, lorsque nous sommes arrivés sur la planète, j’ai traversé l’orage comme si je savais où la foudre allait frapper. Je ressentais ce qui se passait autour de moi après avoir posé le pied sur ce monde. Et il y a ça.
Il lui lança le pendentif en Kyber. La Togruta l’attrapa avec vivacité et déplia ses doigts pour dévoiler une très faible lueur verte. Elle leva ensuite ses yeux gris vers son partenaire sans paraître plus surprise qu’auparavant.
— Et maintenant ?
Au contraire de son amie, ce fut lui qui fut pris au dépourvu.
— Comment ça ?
— Tu ressens encore ton environnement ? Ce qu’il se passe autour de toi ?
Il prit une expression gênée suite à la question et s’enfonça un peu dans son dossier.
— Pas vraiment, avoua-t-il. Je veux dire. Je peux sentir ta perplexité, mais ce n’est pas nouveau. Pourtant, cette lueur, même faible, n’était pas dans ce caillou hier. Tu ne trouves pas cela étrange ?
Elle lui lança le pendentif en retour et ses doigts se refermèrent sur la pierre.
— Non.
C’est ce que je me disais. Elle doit me prendre pour un fou. J’aurais dû la fermer.
— Non, répéta-t-elle. Je ne trouve pas cela étrange, mais c’est sans doute parce que je ne viens pas d’une famille élitiste comme toi.
Il voulut l’interrompre, mais elle ne se laissa pas faire.
— Tu peux le nier autant que tu veux, agir comme le pire des vauriens et tenir tête à l’Aube Écarlate, tu ne pourras jamais masquer totalement tes origines. Lorsque ta mère te parlait des Jedi. Elle les rendait sûrement spéciaux. Des êtres aux pouvoirs incroyables qui leur étaient propre, capables de contrôler la Force. Ma mère à moi me racontait des légendes différentes.
Jaden n’arrivait ou ne voulait pas prononcer le moindre mot et son amie s’approcha un peu de lui avant de lui attraper la main.
— Elle me disait que la Force était une énergie qui nous entoure et nous pénètre, qu’elle maintient la galaxie en un tout commun. Elle n’était pas propre aux Jedi, mais était présente en chacun d’entre nous qu’on y croit ou non. Certains y sont juste plus sensibles que d’autres et tu t’y es certainement ouvert en même temps que tu as fini par accepter de t’ouvrir aux autres. Cette planète maudite était puissante dans la Force, nous l’avons tous ressenti. Il n’est pas étonnant qu’elle ait pu catalyser ton lien avec cette énergie lorsque tu y étais.
L’explication de Liana avait beau être totalement tirée par les cheveux, le jeune homme ne pouvait pourtant pas totalement la renier. Il resta bouche bée un instant avant de présenter son habituel sourire en coin en secouant la tête.
— Tu as la moindre idée d’à quel point tu parais presque mystique et philosophique, gamine ?
Elle le regarda avec une lueur amusée dans le regard avant de lui frapper l’épaule du poing.
— Après ce que tu m’as raconté, tu n’as pas le droit de te moquer de moi.
Il ne pouvait pas lui donner tort. Néanmoins, il était particulièrement rassuré, qu’aussi folles qu’aient pu être ses inquiétudes, elle l’avait crû et soutenu. Il songea un instant à ce qu’il serait advenu de lui s’il l’avait abandonnée sur Nal Hutta quatre ans plus tôt.
Sans doute serais-je réellement devenu un fils de hutt ou alors on m’aurait retrouvé dans une sale état dans une ruelle sombre de Nar Shaddaa.
Derrière eux, la porte s’ouvrit et ils se redressèrent tous les deux sur leur siège en faisant mine de contrôler les systèmes.
— J’interromps quelque chose ? plaisanta Dina.
Furtivement, Jaden glissa le cristal Kyber dans l’une des poches de son veston. La jeune femme aux cheveux blonds vint se placer derrière son fauteuil et s’y appuya en fixant le vide hyperspatial devant eux.
— Kix s’est endormie, signala-t-elle. Sa blessure va mieux, mais elle devrait éviter de faire des mouvements trop brusques.
— Essaie de la convaincre, ricana Liana. Comment vont Deevee et Zoomer ?
La Brentaalienne révéla une expression attristée.
— Le petit me fait mal au cœur. Il n’a pas l’air de vivre la mort de Seshek particulièrement bien. Quant à Zoomer, d’après ce que Deevee m’a traduit, il est furieux que nous ayons fait tout cela sans être capable de trouver Malachor.
Évidemment.
La Togruta se leva de son siège à la surprise des deux autres et s’arrêta lorsqu’elle sentit les deux regards braqués sur elle.
— Je vais aller les rassurer et dire à Zoomer qu’il n’a pas s’inquiéter. On sait où est Malachor.
L’expression sur le visage criblé de taches de rousseur de Dina passa de la stupéfaction à l’incompréhension avant de rester bloqué sur la non-humaine.
— Je croyais que la carte avait été détruite ?
Jaden secoua la tête en regardant la petite Togruta divertie par l’effet produit.
— Elle l’est, confirma-t-il, mais j’ai pu la voir avant.
Cette fois Dina se tourna vers le contrebandier toujours aussi peu apte à voir où les deux hors-la-loi voulaient en venir.
— Et ?
— Disons que Jaden a des grands pouvoirs secrets, se moqua la Togruta en faisant vibrer ses lekkus d’amusement avant de sortir.
Pendant un instant, seul le bruit des appareils électroniques du cockpit fut audible. Dina vint s’asseoir dans le fauteuil laissé vacant par le départ de la copilote du cargo.
— J’ai beau essayé de vous comprendre tous les deux, j’ai l’impression que c’est peine perdue.
— C’est parce que tu ne nous a pas vus dans nos débuts, répliqua Jaden en contemplant le décompte avant leur arrivée à leur première destination.
Il y eut une nouvelle absence de paroles. Sans avoir à la regarder, Jaden sut que Dina cherchait les mots à utiliser.
— Je suis désolé pour Seshek, déclara-t-elle une douceur inhabituellement emplie de compassion dans la voix.
Une fois encore, il s’était tu et l’avais laissée prendre l’initiative et il jura intérieurement face à sa bêtise.
— Cette pourriture va me manquer, je l’avoue.
La jeune femme le contempla perplexe, se demandant sans doute si elle avait eu raison de tenter de se montrer si compatissante avec un homme qui semblait ignorer ce terme. Pourtant, cela n’était pas le cas.
— Seshek était un pirate, un tueur et un contrebandier, justifia-t-il. Une très grande partie de ses actes pourraient être qualifiés comme particulièrement odieux par des gens réellement biens. Je le sais, car j’étais à ses côtés pour certains d’entre eux. C’était une ordure, mais il s’agissait aussi de la seule personne qui m’ait réellement montré de l’amitié à une époque où je la refusais.
— Et il aurait détesté que tu le pleures.
Les paroles de l’ancienne diplomate n’étaient pas une question.
Peut-être comprend-t-elle, finalement.
Il se contenta de hocher la tête et son regard s’attarda sur la pâleur du visage parsemé de taches de rousseurs qui se tenait devant lui, sur les lèvres vermeille et sur ce regard d’émeraude qui tentait désespérément de le comprendre.
— J’ai l’impression que la princesse que nous avions embarquée comme passagère clandestine il y a quelques mois a bien changée.
Elle lui fit un clin d’œil qu’elle accompagna d’un sourire en coin qui le laissa pantois.
— J’ai appris à m’adapter, s’amusa-t-elle en constatant sa mine légèrement ahurie.
Et la voilà qui commence à utiliser mes armes contre moi.
Elle le dévisagea un instant, puis son sourire disparut et il vit ses joues s’empourprer légèrement.
— Je voulais parler d’autre chose, également.
— Quelque chose de vital ? demanda-il en s’approchant légèrement.
— Sur cette planète, lorsque le temple s’effondrait, ce que j’ai fait était…
— Dépourvu d’un bon timing ? l’interrompit-il.
— Oui ! Enfin, non… C’était…
— Inattendu ?
— Jaden.
— Incroyable ? Magique ? Plus puissant que trois bâtons de la mort à la suite ?
— Tu ne peux pas rester sérieux ? Ce que j’essaie de te dire, c’est…
Il se leva de son siège. En une fraction de seconde, ses lèvres rencontrèrent celles de la jeune femme, qui émit un léger cri de surprise avant de rendre le baiser du contrebandier. Celui-ci dura un instant, un moment, un temps ? Long ? Cours ? Passionné ? Agressif ? Intense et doux en même temps ? Il n’aurait su le décrire. Elle sentait la grenade et le pain d’épices. Pourquoi ne le constatait-il que maintenant ? Cela ne faisait aucun sens après avoir passé des dizaines de minutes à errer dans un vieux temple à l’odeur de moisissure et à courir au travers des explosions faisant fondre la roche et le sable. Il réfléchissait trop. Il devait arrêter de réfléchir, mais remarqua qu’il n’en était plus vraiment capable.
Grenade et pain d’épices.
Les inquiétudes que sa discussion avec Liana avait éveillées n’étaient plus. Ils finirent par se séparer avec regret, mais aussi un certain soulagement. Elle le regarda d’une façon nouvelle, comme si un masque était tombé. Une soudaine appréhension s’empara de lui avant de se retrouver réduite à néant par son sourire. Pas celui de Dina, mais le sien. Du moins, il pensait qu’il s’agissait du sien.
— Cela voulait dire quoi, exactement ? demanda-t-elle comme si elle se méfiait encore.
— Que je suis lent à la détente, répondit-il avant de froncer les sourcils. Enfin, sauf avec un blaster.
— Une minute. Jaden Dawnwalker ne serait plus effrayé d’avouer qu’il est capable d’éprouver des sentiments ?
— Après tout cela ? Non. J’éprouve une violente envie d’être sentimental.
Il l’embrassa à nouveau. La grenade et le pain d’épices submergèrent à nouveau ses sens, accompagnés d’une sensation qu’il pensait avoir enfoui depuis longtemps pour une raison qu’il regrettait maintenant. Une seconde fois, ils s’éloignèrent et se sourirent ayant l’impression d’être seuls dans cet univers miniature qui venait de leur apparaître.
— Par le créateur ! J’en étais persuadé ! s’extasia une voix qui lui parut soudainement la plus irritante de la galaxie ! C’est si adorable, que j’en regrette que Maître Seshek ne soit pas là pour le voir.
Dina s’esclaffa. Jaden fusilla le 2-EV du regard. Deevee n’y prêta pas la moindre attention et le Rebelle Rouge sortit de l’hyperspace.
Les droïdes…
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 939
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Lun 29 Juin 2020 - 19:47   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu !

Ah voilà un moment de tendresse choupi :oops: !!!!!!!!!!! On sent la fin de cette histoire avec nos héros qui font le point sur les évènements, leurs relations...

Notre vaurien a donc pécho DIna :diable: ... prochaine étape : sous la couette :D ! Ah non, vapodouche :x ! Ils vont faire plein de Jaden et Dina pour leurs prochaines aventures :P !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2165
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 01 Juil 2020 - 9:47   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 52 lu!

Mais c'est mignon tout plein cette affaire! :cute:

Voilà qui change de la succession de drames survenue lors des précédents Chapitres! Néanmoins, je retiens particulièrement le fait que nos vauriens préférés savent où est Malachor... une information qui, si elle est transmise à un certain zabrak cornu, ça permettre un joli lien avec la série TV Rebels! :love:

Vivement la suite! :ange:
Approchez, chiens des ténèbres ! Venez à la rencontre de votre mort ! Jetez vos pouvoirs sur moi ! Je vous renie ! Je vous défie ! Je suis Chevalier de l'Empire ! Je suis votre fléau ! Antares Draco

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6098
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Mer 01 Juil 2020 - 22:08   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Merci du retour !

mat-vador a écrit:Ah voilà un moment de tendresse choupi !!!!!!!!!!! On sent la fin de cette histoire avec nos héros qui font le point sur les évènements, leurs relations...

Eh oui, fallait quand même leur donner un petit temps mort pour régler leurs affaires, hein :wink:

L2-D2 a écrit:éanmoins, je retiens particulièrement le fait que nos vauriens préférés savent où est Malachor... une information qui, si elle est transmise à un certain zabrak cornu, ça permettre un joli lien avec la série TV Rebels!

:chut:

Allez, à dimanche pour la suite et fin normalement ! :cute:

Bon y aura ptêtre un p'tit épilogue la semaine d'après aussi...
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 939
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Dim 05 Juil 2020 - 22:41   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Cette fois, ça y est ! L'ultime chapitre de ce deuxième tome est ici et conclut les aventures de notre groupe de Vauriens et Hors-la-Loi. Il y aura encore un Épilogue qui viendra officiellement conclure cette épopée la semaine prochaine (notamment en s'occupant des motivations inexpliquées d'un personnage en particulier quoique, comme d'habitude, j'avais laissé quelques indices), puis je me permettrai un commentaire plus long. En attendant, je vous souhaite une bonne lecture !

Chapitre 53 : La fin du parcours


8BBY
Dathomir, Système Dathomir


Liana se rangea aux côtés de son partenaire dans la zone de débarquement. Elle était nerveuse. La dernière fois, seul son partenaire était parti se confronter au dirigeant de l’Aube Écarlate et il en était revenu intimidé. Rarement, elle l’avait vu oser présenter de la peur en face d’elle. Pourtant, ce Maul avait eu un effet inhabituel sur lui. Elle tapota nerveusement le blaster qui pendait sur son côté droit. Confortablement rangé dans son holster, il était à une distance idéale pour lui permettre de dégainer sans effort et était suffisamment évidé pour qu’elle puisse gagner en vitesse en cas de situation compliquée.
Et je sens venir une situation compliquée.
— Tu transpires. Détends-toi, lui signala le contrebandier alderaanien.
Elle le regarda. Droit, équipé d’une nouvelle arme banale qu’il s’empresserait sûrement de remplacer au plus vite, il portait toujours sa tenue d’un gris sombre à laquelle s’ajoutaient une paire de bottes et un veston noir. Ses cheveux, eux, étaient toujours mal coiffés et une mèche tombait sur son front sans atteindre ce regard concentré qu’il arborait depuis qu’ils étaient arrivés en orbite autour de la planète.
— La dernière fois, tu n’es pas reparti d’ici avec l’attitude la plus sereine que j’aie connu, le contra-t-elle.
— La dernière fois, je ne t’avais pas avec moi.
Il avait légèrement tourné la tête vers elle en prononçant ces paroles et elle fut capable de constater une expression de confiance proche de leurs débuts. Elle imita le léger sourire en coin qu’il arborait actuellement. Son ami avait raison, ils avaient été séparés la dernière fois, mais pas aujourd’hui. Ensemble, ils étaient imbattables et peu importait la puissance de ce Maul. Ils avaient une mission à terminer, seraient payés et repartiraient célébrer des vacances plus que méritées.
Si tout se passe comme prévu, du moins.
Jaden expira un peu plus bruyamment que d’habitude avant de presser sur le bouton de déploiement de la rampe de débarquement. Il y eut un léger sifflement accompagné d’un grincement témoignant des dommages que le cargo avait subi lors de derniers jours, lorsque celle-ci commença à s’abaisser. Une lueur rouge s’engouffra et Liana frissonna. Elle n’aimait pas Dathomir. Bien que la sensation qu’elle ressentait était négligeable en comparaison de celle que lui avait imposé le précédent monde qu’ils avaient visité, il y existait une impression froide et l’air y était vicié. L’Aube Écarlate était sûrement l’une des seules organisations capable de rivaliser avec les Hutts à l’heure actuelle. Pourtant, cet endroit, qui était de toute évidence leur quartier général, n’était en rien semblable aux palais de leurs rivaux. Certes, des individus comme Jabba vivaient au milieu d’une planète désertique, mais Dathomir était différente, maléfique.
Plus vite on finira tout cela, mieux je me porterai.
Un courant d’air fit voler des poussières rendues pourpres par le soleil autour duquel orbitait la planète au moment où la rampe sombre touchait le sol. Jaden fit craquer ses jointures. Il était également tendu, mais il émanait une certain sérénité de sa personne.
— Tu sais que Neeva va nous détester pour y être allé sans elle, fit remarquer la petite Togruta.
— Dina pourra la gérer si elle vient à protester.
Il n’avait pu masquer une émotion presque surprenante le concernant, une émotion qu’elle n’avait perçue que lors de la réussite des missions les plus gratifiantes : de la bonne humeur, voire même une certaine joie. Elle en connaissait très bien la raison.
— Je suis heureuse pour toi, sourit-elle.
— La ferme, gamine.
— Même si cela aura pris du temps.
— Liana…
Elle se tut et ils commencèrent à descendre en direction du sol écarlate avec prudence. L’adolescente regarda autour d’elle pour voir les structures de pierres qui faisaient partie intégrante du temple.
— N’empêche, je suis heureuse pour toi.
Elle jura le voir sourire avant de retrouver une expression plus neutre et intimidante qui leur serait nécessaire pour la suite des événements. Bien que n’ayant pas atterris dans l’un des hangars privés de l’organisation, ils n’étaient pas seuls pour autant. Plusieurs gardes, humains, rodiens ou droïdes entouraient le Rebelle Rouge et semblaient particulièrement nerveux, alors que les allées et venues paraissaient plus fréquentes qu’elles ne l’auraient dues. Pourtant, l’être qui attira leur regard fut la silhouette féminine vêtue d’une cape topaze qui s’approchait. Flanquée de quatre protecteurs hylobons, ils la connaissaient déjà pour l’avoir déjà rencontrée près plus d’un mois auparavant. Particulièrement attrayante avec ses cheveux bruns coiffés en une queue de cheval, une frange lui barrant le front, elle n’en restait pas moins mortelle. Jaden s’était un peu renseigné sur Qi’ra lors des semaines précédentes et ce qu’il en avait appris l’avait convaincu de ne pas se laisser abuser par ce joli visage au teint clair ou ces yeux bleu-gris. La Corellienne n’était pas le visage officiel de l’Aube Écarlate pour rien après tout.
— Vous avez pris votre temps, annonça-t-elle froidement lorsqu’ils furent à portée de voix.
— Allez expliquer cela aux Hutts et à l’Empire, si le cœur vous en dit.
La réponse de Jaden avait été tout aussi aimable et le masque de douceur de leur hôte s’atténua. Sans doute, avait-elle remarqué l’état de tension dans lequel se trouvait le jeune homme et la Togruta et était consciente qu’il valait mieux éviter de traiter le sujet plus en détails. Elle leur fit signe de venir à ses côtés. Ils s’exécutèrent, alors que les Hylobons venaient les entourer dans une parfaite organisation.
— J’ai crû l’entendre, avoua Qi’ra, alors qu’ils passaient une première porte faisant presque disparaître la lumière rouge. Cependant, mon supérieur et moi-même aurions espéré plus de communications de votre part au lieu de nous laisser dans le flou.
— Comme je vous l’ai dit, la situation était plus compliquée que prévue, annonça sèchement le contrebandier. Quoique que l’Aube cherche sur ce monde perdu, il a attiré l’attention de beaucoup d’autres personnes ayant des moyens considérables. Tout ce qui doit vous importer est que nous sommes de retour.
— Plus d’un mois après notre dernière rencontre, le contra simplement la dirigeante officielle de l’Aube l’Écarlate.
— J’ai devancé le Faucon Millenium, cela devrait vous rassurer quant à ma rapidité.
Liana se demanda si Jaden avait perçu le léger ralentissement dans le pas de leur hôte, ou s’il avait vu cette seconde lors de laquelle le visage dur et impassible de l’humaine s’était fissuré. Il n’en montra toutefois rien, si cela avait été le cas et profita même de ce bref moment de trouble pour prendre une foulée d’avance sur la Corellienne.
Serait-il possible que… Ce serait intéressant. Surprenant, mais intéressant.
Le reste du trajet jusqu’au cœur du temple fut étrangement silencieux et ils finirent pas se retrouver devant une imposante porte de roche que seul Jaden avait traversé lorsqu’il s’était vu attribué leur dernière mission.
— Je vais laisser Mademoiselle Zin vous attendre ici, signala leur hôte en regardant les deux individus l’un après l’autre.
— Non.
La réponse de Jaden ne laissait pas de place au doute et s’opposait ouvertement à une recommandation émanant de l’une des personnes possédant, officiellement ou non, certaines des plus grosses ressources actuelles. Les Hylobons se crispèrent sur leurs fusil, mais Qi’ra ne bougea pas.
— Vous savez de quoi il est capable, aussi bien que moi, justifia calmement le contrebandier. Vous pensez vraiment que la présence de Liana nous donnera un avantage ?
En face d’eux, la jeune femme sourit, vraisemblablement habituée à ce genre de comportement et leva l’une de ses fines mains. Les hommes de mains se détendirent un peu, mais sans lâcher leur deux invités des yeux. La porte se leva et Jaden s’avança avec Liana, laissant Qi’ra et ses gardes derrière eux. Instinctivement, la petite Togruta porta une main vers sa hanche, là où se trouvait son blaster. Son ami lui avait décrit l’aura sombre qui régnait dans cet endroit et elle le percevait parfaitement, désormais. Elle devait, néanmoins, avouer que la sensation froide qu’elle ressentait faisait pâle figure en comparaison de celle de la planète au désert émeraude.
– Calan Teral, Jaden Dawnwalker, vous voici enfin de retour devant moi, annonça une voix froide, mais chargée d’une énergie qui figea le sang dans les veines de l’adolescente.
Elle n’eut pas le temps de se demander comment l’individu connaissait le vrai nom de Jaden. Elle-même, était sûrement l’un des seules à être dans la confidence. Son regard s’était d’abord posé sur l’humain, qui n’avait pas réagi avant de s’orienter droit vers l’origine de la voix. Elle ne put s’empêcher de stopper net son pas. Leur faisant face, appuyé contre une table affichant une carte de la galaxie, se tenait un individu cornu à moitié dissimulé par la pénombre du lieu. Seule la lueur bleutée émise par l’écran lui permettait de l’observer un peu plus en détails.
Maul.
Jaden avait ralenti le pas lorsqu’elle s’était arrêtée et elle le remercia en silence de son soutien. Son instant d’inquiétude ayant probablement été diminué à la vue de son employeur. L’un à côté de l’autre, ils rejoignirent le Zabrak que Liana ne put se retenir de dévisager. Les traits fins et légèrement ridés, il arborait les cornes pâles typiques des membres de son espèce, mais aussi des tatouages rouge et noirs sur l’intégralité de son visage. Néanmoins, ce ne fut pas le détail qui interpela le plus fortement Liana. Ce qui lui fit ressentir cette peur qu’elle tentait tant bien que mal de dissimuler fut ces yeux. Non en raison de leur inhabituelle couleur jaune et écarlate, mais en raison de ce qu’ils reflétaient. Il y avait c’est évidemment cette lueur de supériorité que chaque baron du crime s’efforçait à faire transparaître et que Maul semblait dompter sans le moindre effort, mais il y avait aussi une étincelle supplémentaire qu’elle pensa tout d’abord être de la folie.
Non, pas de la folie, une obsession. Une obsession qui le ronge jour après jour.
Ces yeux se tournèrent alors vers elle et elle se sentit bien plus à nu qu’elle ne l’avait jamais été. Les battements de son cœur s’accélérèrent lorsque ces deux fines pupilles la transpercèrent.
— Et Liana Zin. C’est un plaisir de rencontrer une jeune Togruta aussi prometteuse. J’apprécie beaucoup les représentants de votre espèce et votre tendance à l’intrépidité, mais aussi pour vos réactions parfois surprenantes dans les situations les plus délicates.
L’adolescente préféra ne pas dire le moindre mot. Non seulement, car elle ne désirait pas répondre à cet être qui la glaçait au plus haut point, mais aussi parce qu’elle n’aurait su que rétorquer.
Légèrement déçu ou amusé, le dirigeant de l’ombre de l’Aube Écarlate reporta son attention sur Jaden avec un sourire presque trop accueillant.
— En parlant de surprise, murmura-t-il. Je dois vous avouer que vous avez été scanné avant votre entrée ici et que je n’ai découvert aucune pièce de technologie susceptible de me fournir ce que je cherchais.
— La technologie est parfois surfaite, répondit Jaden avec une pointe d’arrogance qui effraya la Togruta.
Maul eut un petit rire avant de déclencher un événement qui prit Liana de court. Il effectua un simple mouvement de la main et la tête de son ami vint s’écraser contre la table. La jeune non-humaine dégaina immédiatement et Maul fit un autre geste. Le blaster s’envola de la main de la Togruta à la sienne.
— J’admire votre cran à tous les deux, je ne peux que le concéder, dit Maul sans quitter sa position. Malheureusement, ma patience concernant cette petite course que je vous avais confiée arrive à son terme.
Jaden se redressa et passa sa langue sur sa lèvre ensanglantée. À la surprise de Liana, il souriait.
— C’est ce que je pensais, déclara-t-il. Vous êtes l’un d’eux, comme ce type mort depuis des siècles dans une tombe oubliée.
La réponse parut amuser le Zabrak qui déposa l’arme de la Togruta devant lui avant de s’appuyer à nouveau sur la table holographique.
— Ne faites pas l’erreur de penser que vous savez qui je suis, le menaça Maul à demi-mots. Savez-vous où se trouve Malachor, oui ou non ?
À la vue de son expression, l’adolescente comprit que les deux réponses les mèneraient à la mort. Le Zabrak n’accepterait pas un échec et trop de monde connaissait déjà le secret de ce monde perdu pour qu’il prenne le risque de les laisser en vie.
Tu ne nous as quand même pas jeté dans la gueule du Loth-wolf, Jad ?
Pour tout réponse, son partenaire se tapota la tempe.
— Disons que j’ai une certaine compétence quand il s’agit de me rappeler des cartes stellaires que je vois, annonça-t-il calmement. Cela me permet, par exemple, de constater que les effectifs de l’Aube Écarlate que vos subordonnés présentaient la dernière fois que nous sommes venus se trouvent dans des secteurs extrêmement différents sur votre petite table. Dans le cas où j’ajoute ceci à l’opposition directe que nous avons subis de la part du clan des Hutts, je dirais qu’une guerre des gangs est sur le point d’éclater et que vous êtes pressé par le temps.
Maul eut un sourire mauvais et fit un pas en longeant la table dans leur direction.
Jad, tu joues avec le feu. Ne lui donne pas des raisons supplémentaires de nous tuer.
Cela n’arrêta hélas pas son ami.
— Évidemment, cela me permet également de connaître les coordonnées exactes de Malachor. Planète contre laquelle je ne vous mettrais pas en garde, maintenant que je suis convaincu que vous en savez bien plus sur elle que je n’en saurais jamais. J’ignore si vous désirez y trouver quelque chose qui vous permettra de vaincre les Hutts, le Soleil Noir, les Pykes ou même l’Empire qui semblait particulièrement intéressé à la trouver ou si vous la désirez pour un objectif plus personnel avant qu’un conflit galactique ne vous explose en plein visage.
Maul n’était maintenant qu’a quelques pas et continuait de se mouvoir avec une démarche de prédateur à mi-chemin entre la créature intéressée et sanguinaire.
Jad, tu as intérêt à bien finir ton petit discours.
— La seule chose dont je suis sûr est que je m’en contrefiche. Nous, c’est le fric qui nous intéresse et c’est la raison pour laquelle nous sommes ici. En revanche, vous devez savoir que je ne suis pas assez bête pour venir vous livrer de telles informations sans prendre certaines précautions
À la surprise de Liana, elle vit Maul sourire et s’arrêter à seulement un mètre d’eux ce qui, après avoir été témoin de la démonstration précédente, ne la rassurait pas pour autant. Jaden continua :
— L’Empire et les Hutts recherchent Malachor et je suis sûr que d’autres ont eu vent de rumeurs également. Mon contrat était de vous livrer ces coordonnées en échange d’une somme plus qu’intéressante dont je pourrai profiter. Respectez ce contrat et vous aurez l’exclusivité, rompez-le et vous aurez de grandes difficultés à mettre un pied sur votre précieux monde.
Le Zabrak s’avança encore jusqu’à être presque nez-à-nez avec le contrebandier et la Togruta ne put s’empêcher de faire un pas en arrière. Jaden, quoiqu’elle put le voir y mettre beaucoup de volonté, campa sur sa position.
— Je perçois que quelque chose s’est réveillé en vous et que vous pensez que cela vous protège, s’amusa Maul. Je le sens, son énergie, sa mélodie plus précise qu’auparavant. Peut-être vous ai-je sous-estimé. En revanche, je vous conseillerai de ne pas faire l’erreur de penser que je suis semblable à tous ces barons du crimes. Vous ne me parlez que parce que je n’ai ressenti aucune once de trahison sur votre vaisseau durant votre atterrissage. Vous n’auriez même pas eu le temps de toucher le sol de cette planète si cela avait été le cas. Je respecte mes contrats, contrebandier, principalement, car je sais que me débarrasser d’une menace telle que vous ne me demanderai aucun effort.. La seule question que je me pose est : Allez-vous me donner ces coordonnées avant de ne prononcer la phrase de trop ?

Quelques instants plus tard, lorsque la rampe du Rebelle Rouge se referma enfin derrière eux et les mallettes de crédits, Liana eut la folle envie d’insulter son partenaire. La main tremblante du jeune homme sur son flanc l’en empêcha. Malgré son apparente sérénité, il avait été conscient des limites qu’il était allé chatouiller aussi bien que sa coéquipière, mais le dissimula brillamment lorsque Dina, Neeva et les deux droïdes arrivèrent.
— Alors ? demanda la blonde avec un peu d’appréhension.
— Jad est un idiot fini, répondit Liana les lèvres pincées.
Zoomer émit une série de bruits approbateurs.
— S’il est encore vivant et avec un stock pareil de crédits, c’est qu’il doit quand même avoir quelques neurones, maugréa la chasseuse de primes Mirialan une main toujours posée sur sa blessure.
— Chacun de nous a reçu cent-vingt-cinq-mille crédits comme prévu, plus la part qui devait revenir à Lien, confirma le vaurien d’Alderaan.
— Qui me revient donc ! s’enthousiasma Deevee.
Kix le fixa d’un œil médusé avant de regarder à nouveau Jaden.
— J’ai abandonné les négociations avec les droïdes, déclara-t-il avec un peu de fatigue dans la voix.
La Mirialan ne protesta pas plus, largement satisfaite de la somme qu’elle avait touché.
— Et maintenant ? les questionna Dina avec un sourire.
Jaden fit passer son regard de Liana à elle avec une expression presque détendue, avant de regarder Deevee.
— J’ai un ami qui avait l’intention de prendre des vacances sur Zeltros et je me disais que ce serait une bonne manière de l’honorer que d’y passer quelques semaines, proposa-t-il en prenant le bras de Dina.
— Tant que je ne retrouve pas à reluquer la moindre native, le taquina la Brentaalienne en ne plaisantant qu’à moitié.
Zeltros, j’aime cette planète et des vacances me feront du bien.
Pour la première fois depuis plusieurs mois, une ambiance détendue régnait au sein de l’YT-2400 et la perspective de faire une pause n’était plus aussi aberrante. Ils avaient affronté l’Empire, l’Aube Écarlate et des mercenaires du cartel des Hutt et en étaient ressortis avec une somme de crédits plus que respectable. Ils avaient perdus des alliés et même des amis, mais le duo de contrebandiers en était ressorti avec ce qui ressemblait maintenant fortement à un nouvel équipage pour lequel ils donneraient leur vie. La petite Togruta n’aurait jamais imaginé qu’une telle situation aurait pu se produire et pourtant, Jaden et elle avaient changés au cours des derniers mois. Elle n’était plus cette esclave apeurée et perdue et lui ce baroudeur solitaire et insensible, qui ne la voyait que comme une encouble. Ils étaient maintenant bien plus et cela lui plaisait. Elle ne pensa pas aux problèmes qui les attendaient, ni au passé qui lui avait occupé l’esprit et se contenta de se focaliser sur l’instant présent en se dirigeant vers le cockpit.
Rien ne nous empêchera de prendre des vacances méritées sur Zeltros, immédiatement.
— Une minute, les freina Neeva en croisant les bras sur sa poitrine, vous trouvez un moyen de me déposer au Centre Impérial d’abord, j’ai encore un vaisseau qui m’y attend.
Enfin, presque…
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 939
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Dim 05 Juil 2020 - 22:54   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu !

Ouah Jaden... comme il a tenu tête à Q'ira puis à Maul :shock: ! Et il en ressort vivant, chapeau :x :oui: !

Il a amassé les crédits et va prendre des vacances sur Zeltros (très bonne idée au passage :diable: !) avec ses potes.

Du coup, ne manque plus que l'épilogue... qui se déroulera sur Zeltros ? :whistle: :sournois:
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2165
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Lun 06 Juil 2020 - 9:44   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 53 lu !

Maul et Qi'ra, voilà qui fait plaisir à mon petit cœur de fan ! :love: Comme toujours, tu les as bien saisis, et ton récit s'imbrique parfaitement dans l'Univers Officiel, ce point de l'intrigue faisant office de "suite" à Solo - a Star Wars story ainsi que de "préquelle" à Rebels, du moins pour une de ses intrigues. Chapeau bas pour ce deuxième tome très réussi et à au dernier paragraphe qu'on n'espérait plus voir venir, tant nos vauriens ont souffert au cours de ces cinquante-trois Chapitres ! :jap:

Vivement l'épilogue ! :oui:
Approchez, chiens des ténèbres ! Venez à la rencontre de votre mort ! Jetez vos pouvoirs sur moi ! Je vous renie ! Je vous défie ! Je suis Chevalier de l'Empire ! Je suis votre fléau ! Antares Draco

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6098
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Lun 06 Juil 2020 - 18:26   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Mais c'est que cette conclusion semble vous avoir plu. :D

mat-vador a écrit:Ouah Jaden... comme il a tenu tête à Q'ira puis à Maul ! Et il en ressort vivant, chapeau !

C'est vrai et j'ai pas trop aimé que mon personnage tienne tête à Maul comme ça dans ma première version en fait, donc il s'est quand même pris un joli petit rappel un peu violent . Histoire que Liana et lui voient qu'ils n'auraient pas fait long-feu si Maul l'avait décidé et il était pas serein de retour sur son vaisseau. :transpire:

mat-vador a écrit:Du coup, ne manque plus que l'épilogue... qui se déroulera sur Zeltros ?

Ah... Je ne dirai rien, mais j'espère que le sujet qu'il traitera vous intéressera. Juste pour toi, un des mots y figurant est "bikini" :sournois:

L2-D2 a écrit:Maul et Qi'ra, voilà qui fait plaisir à mon petit cœur de fan ! Comme toujours, tu les as bien saisis, et ton récit s'imbrique parfaitement dans l'Univers Officiel, ce point de l'intrigue faisant office de "suite" à Solo - a Star Wars story ainsi que de "préquelle" à Rebels, du moins pour une de ses intrigues.

J'aime beaucoup développer une histoire originale tout en la liant avec le matériel existant. Je trouve que ça étoffe les personnages et rend le tout plus entraînant à écrire et à suivre. :)

L2-D2 a écrit:Chapeau bas pour ce deuxième tome très réussi et à au dernier paragraphe qu'on n'espérait plus voir venir, tant nos vauriens ont souffert au cours de ces cinquante-trois Chapitres !

Merci. Plus qu'à définitivement conclure tout ça avec cet épilogue, maintenant que nos vauriens vont pouvoir se détendre un peu

La suite sera publiée dimanche !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 939
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Précédente

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations