Informations

IMPORTANT : pour que la participation de chacun aux discussions reste un plaisir : petit rappel sur les règles du forum

Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar mat-vador » Sam 25 Avr 2020 - 10:02   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

L2-D2 a écrit:Je valide la présence de Yaga Auchs! :love: ça rajoute un background bienvenu au personnage et à l'intrigue mandalorienne de la série Legacy!


Oui, les mandaloriens sont plutôt sous exploités, je trouve. Je voulais combler cette lacune :sournois: .

L2-D2 a écrit:Il ne manquerait plus que la commanditaire soit Dark Maladi, tiens! Ou Talon? :sournois:


JediLord a écrit:Personnellement je pencherai d'avantage pour Maladi. Talon que je sache n'est pas encore une des bras droits de Krayt avant les événements de Legacy.


Je confirme qu'il y a plus de chance de tomber sur Maladi que sur Talon. C'est encore une gamine, la Twi'lek :whistle: .
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Sam 25 Avr 2020 - 11:41   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Ah mais oui, j'avais oublié que le prologue se passait plusieurs années avant le début de la série, suis-je bête! :transpire:
Approchez, chiens des ténèbres ! Venez à la rencontre de votre mort ! Jetez vos pouvoirs sur moi ! Je vous renie ! Je vous défie ! Je suis Chevalier de l'Empire ! Je suis votre fléau ! Antares Draco

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6093
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Sam 25 Avr 2020 - 11:51   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

L2-D2 a écrit:Ah mais oui, j'avais oublié que le prologue se passait plusieurs années avant le début de la série, suis-je bête! :transpire:


Hmm :sournois: ... je sens que tu avais envie de la voir en action, la Talon :diable: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Sam 25 Avr 2020 - 18:06   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

C'est lu!

J'avoue qu'à l'apparition du Mando, j'ai tout de suite penser à Auchs (même si je ne me rappelais pas de son nom, parce que Legacy, ça date...) et c'était sympa de le voir en action, l'arc sur les Mandos ayant laissé sur sa fin dans les comics.
On voit bien que Tariq ne faisait pas le poids et sa mort (tiens, encore une, ne faisait pas de doute). Curieux de voir ce qu'il va arriver à Myo et Masya par la suite !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 939
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Lun 27 Avr 2020 - 19:54   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Merci pour le retour :jap: !

Le reproche que je fais à Legacy, c'est que les mandos restent inexploités :evil: ! J'ai voulu rattraper un peu ça :whistle: .

Mandoad a écrit:On voit bien que Tariq ne faisait pas le poids et sa mort (tiens, encore une, ne faisait pas de doute).


Face à un mando'ad, ça suffit pas d'être ceinture noire :transpire: .

Prochain extrait sur maman et fifille, demain :sournois: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 28 Avr 2020 - 19:02   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Bonsoir à tous, c'est l'heure de la suite :wink: !

Que va-t-il arriver à la maman et à la fille ?

Découvrez-le ici! :diable:


Myo savait qu'il leur faudrait à elle et à Masya traverser la moitié de leur propriété pour accéder au garage. Aussitôt sorties de la cave, la nuit étoilée les enveloppa de son manteau scintillant et le vent siffla à leurs oreilles comme pour les conjurer de fuir.
Fuir le danger qui les guettait.
Ils coururent sur le chemin terreux, aussi vite qu'ils le pouvaient avant de parvenir devant le garage dont l'entrée était protégée par un battant blindé. Myo composa le code et n'attendit pas que la porte se soit entièrement soulevée à son intention pour s'engouffrer à l'intérieur. Elle demanda à sa fille de s’asseoir sur la banquette avant du speeder sagement rangé.
Elle démarra les moteurs ioniques au moment où Masya lui demanda :
- Maman, qu'est-ce qu'il y a ?
La conductrice se pencha pour attraper le blaster enfoui dans la boîte à gants et le poser sur le tableau de bord.
- Je t'expliquerai plus tard, mon cœur.
- On est poursuivis par des méchants ?
Myo sentit les yeux verts et gris de l'enfant peser sur sa conscience. Comme si elle en savait plus que ce qu'elle devrait.. elle ne tenta pas de lui mentir.
- C'est à peu près ça.
- Et papa va s'en sortir ?
Le cœur de sa mère se serra malgré elle à la pensée d'avoir été forcée de laisser son époux derrière elle.
- Ton père sait se défendre.
Elle tira l'accélérateur à elle et le speeder bondit dans la nuit, suivi d'un rugissement aigu. Trente secondes plus tard, ils débouchèrent d'un coude pour apercevoir l'entrée de la propriété à moitié éventrée par une explosion.
Myo d'un coup d'oeil fut soulagée de constater qu'ils auraient assez d'espace pour passer. Inutile de ralentir donc...
- Maman ! S'écria tout à coup Masya.
Myo cligna des yeux, incrédule lorsqu'une silhouette encapuchonnée et vêtue de longues robes sombres se matérialisa comme par magie entre eux et le portail. Un instant déconcertée, elle décida de ne pas ralentir l'allure, bien au contraire.
La silhouette étendit la main et une bourrasque surnaturelle souleva tout à coup le véhicule, une simple feuille morte balayée qui se cabra et renversa ses occupantes. Dans un ultime réflexe Myo parvint à s'emparer du blaster et à blottir sa fille contre elle, pour la protéger par instinct maternel. Ils atterrirent rudement sur le sol herbeux.
Elle fut la première à se redresser.
- Masya, ça va ?
L'enfant pesta seulement un grognement, et agrippa la main de sa mère qui l'emmena avec elle. Ils contournèrent l'épave de leur véhicule complètement retourné pour faire face à ce nouvel ennemi. Celui-ci ou plutôt celle-ci retira son épais capuchon pour dévoiler les traits peu avenants d'une devaronnienne aux tatouages rouges constellés de stigmates noirs. Ses yeux d'un iris enflammé les dévisageait avec sévérité. Ses cheveux cuivrés sombres étaient noués en queue de cheval derrière sa nuque.
- Laissez-nous passer, intima Myo qui crispa les doigts sur la crosse de son blaster.
Elle devina le sourire froid de la non humaine.
- Vous avez nulle part où fuir.
Myo eut seulement le temps de presser la détente une unique et dernière fois. L'inconnue absorba le rayon d'énergie avec la paume avant que la chandrilienne ne haleta en portant les mains à son cou. Elle inclina la tête vers sa fille qui demeurait paralysée, ne comprenant pas ce qui se passait.
- Masya... va...-t'en...
Un craquement sec marqua à jamais le terme de son existence, la faisant affaler sur le sol, la nuque broyée. La petite Masya frissonna lorsqu'elle fixa les yeux privés de lumière et d'amour de sa mère.
Elle glappit d'une voix fluette :
- Maman ?
- Ne t'inquiètes pas petite. Vous serez de nouveau réunies.
La devaronnienne savoura son hébètement alors qu'elle s'approcha pour l'achever avec un sourire mauvais. La peur glaçait le sang de la petite Masya mais une énergie nouvelle affluait dans chaque cellule de son corps menu. Un magma de colère qui ne demandait qu'à être libéré.
- Vous avez fait du mal à ma maman !
Elle tendit sans réfléchir ses deux bras en avant et la devaronnienne recula soudainement d'un mètre, comme tractée en arrière par un aimant puissant. L'instant de confusion passé, elle invoqua la Force et l'air se comprima autour de l'enfant qui se retrouva en apesanteur et percuta sans ménagement la carcasse du speeder renversé.
Elle se releva pour faire face à la devaronnienne dont le sourire s'était élargi davantage.
- Intéressant, tes dons pourraient être utiles au Sith Unique en fin de compte.
- Ne m'approchez pas !
Un éclair serpenta dans l'air et la percuta au diaphragme, l'assommant sur le coup. La devaronnienne usa de sa puissance télékinétique pour la soulever et l'amener jusque dans ses bras.
- Le Seigneur Krayt décidera lui-même si ton destin est lié à celui du Sith Unique, lui déclarait-elle comme si elle pouvait l'entendre. Comme il l'a décidé pour moi.
Elle franchit le périmètre de la propriété avant de contacter le mercenaire mandalorien qu'elle avait engagé.
- Auchs ? J'en ai terminé ici, commencez à chauffer les moteurs.
- Bien, Dame Maladi. Les forces de sécurité vont bientôt arriver et ne tarderont pas à boucler tout le secteur.
À travers la nuit, la Sith devaronnienne aperçut les lueurs des nanoprojecteurs qui se rapprochaient à vive allure. Elle s'était assez attardée... elle se fondit aisément dans les ténèbres avant que les policiers chandriliens ne parvinrent devant l'entrée de la propriété des Henlam.

Flash spécial Holonet News: le secrétaire d'état du triumvir Bail Antilles et sa femme assassinés sur Chandrila. Une petite fille portée disparue et activement recherchée...

[... Les forces de sécurité de Chandrila ont découvert dans la banlieue d'Hanna, la capitale planétaire, les corps sans vie de Tariq et de Myo Henlam à leur domicile. Celui de leur fille Masya n'a pas été retrouvé à cet instant.
Tandis que Bail Antilles, le triumvir de l'Alliance Galactique, rendait hommage au secrétaire d'état qu'il considérait comme dévoué et talentueux, les enquêteurs locaux assistés de quelques Chevaliers Jedi s'acharnent plus que jamais à déterminer les circonstances exactes de ce drame. L'Empereur Roan Fel a anticipé les soupçons quant à une éventuelle responsabilité de son gouvernement, en présentant ses hommages aux membres et proches de la famille Henlam. Saluant l'estime qu'il ressentait pour cet homme lors de leurs dernières rencontres pour tenter de sauver la paix entre Bastion et Coruscant.
En effet, l'échec du Projet Ossus et l'ultimatum récent des impériaux pourraient vite occulter cette affaire tragique alors que la guerre n'a jamais semblé aussi proche d'éclater
... ]


Voilà, j'espère que ça vous a plu! Prochaine étape.... Corellia :x !

Ciao :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar JediLord » Mar 28 Avr 2020 - 22:28   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Lu.

C'était bien. Après comme je l'avais prédit la commanditaire s'est avérée être bel et bien Dark Maladi.

Vivement la suite.
Yann Solo capitaine du Millenium Condor!
JediLord
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1515
Enregistré le: 28 Juin 2019
Localisation: Citadelle des Vents de Vortex
 

Messagepar L2-D2 » Mer 29 Avr 2020 - 20:06   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Extrait lu !

C'est court, mais c'est intense ! :oui: Maladi entre donc dans la danse, et j'ai beaucoup aimé la conclusion sous forme de flash info, ça me fait penser à du Karen Traviss !

Vivement la suite ! :oui:
Approchez, chiens des ténèbres ! Venez à la rencontre de votre mort ! Jetez vos pouvoirs sur moi ! Je vous renie ! Je vous défie ! Je suis Chevalier de l'Empire ! Je suis votre fléau ! Antares Draco

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6093
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Jeu 30 Avr 2020 - 17:32   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Merci pour vos retours :wink: !

JediLord a écrit:la commanditaire s'est avérée être bel et bien Dark Maladi.


L2-D2 a écrit::oui: Maladi entre donc dans la danse,


Et Maladi ne va pas nous quitter de sitôt :sournois: !

L2-D2 a écrit:j'ai beaucoup aimé la conclusion sous forme de flash info, ça me fait penser à du Karen Traviss !


:oui: et aura encore pas mal de flash info comme ça :diable: !

à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Jeu 30 Avr 2020 - 18:59   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Lu !

J'avoue que quand j'ai lu:
mat-vador a écrit:Que va-t-il arriver à la maman et à la fille ?

Découvrez-le ici!

Je me suis dit: "Eh voilà, on a quelqu'un qui va finir transpercé par un sabre-laser, la gorge broyée ou en petits morceaux, voir même les 3 à la fois", ça n'a pas raté :transpire:

Intense poursuite qui se finit donc comme prévu et la pauvre (quoiqu'elle ne se laisse pas faire) petite se fait emmener par Maladi, dont l'intervention est courte, mais très bien écrite.

Comme L2, j'ai bien aimé la façon dont tu as traité la conclusion.

Bref, on veut la suite ! :wink:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 939
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Ven 01 Mai 2020 - 12:15   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Merci pour le retour :D !

Mandoad a écrit:Je me suis dit: "Eh voilà, on a quelqu'un qui va finir transpercé par un sabre-laser, la gorge broyée ou en petits morceaux, voir même les 3 à la fois", ça n'a pas raté :transpire:


Raahh, quel pessimisme, dis donc :roll: !

Mandoad a écrit:Intense poursuite qui se finit donc comme prévu et la pauvre (quoiqu'elle ne se laisse pas faire) petite se fait emmener par Maladi, dont l'intervention est courte, mais très bien écrite.


Elle a trouvé une nouvelle recrue :sournois: .

Allez à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 05 Mai 2020 - 13:15   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Bonjour à tous :wink: !

C'est l'heure de la suite qui cette fois, va se dérouler sur une planète que vous commencez à bien connaître maintenant... Corellia :diable: !

Je vous laisse découvrir ça :oui: !



Corellia, Coronet, Trois ans après la fin de la première Guerre Sith Impériale et l'intronisation de Dark Krayt

Le jour qui se levait sur Coronet s'annonçait resplendissant, un augure d'une journée dégagée et vierge de tout amas nuageux qui précèderait des sautes d'humeur climatiques. L'éclat du soleil était cependant masqué par des panaches de fumée sinistres qui s'élevaient dans les cieux, assombris par les reflets des destroyers Pellaeon à la silhouette triangulaire qui croisaient en orbite.
Sur la place principale de la capitale en état de siège, des grappes d'humains de dralls et de séloniens terrifiés étaient regroupés en un troupeau prêt pour l'abattoir par des stomrtroopers inflexibles qui les bousculaient sans ménagement avec l'affut de leurs fusils blasters. Derrière les fantassins qui s'étaient ralliés à l'Empire Sith de l'impitoyable Dark Krayt, des adeptes du Coté Obscur encapuchonnés surveillaient le spectacle, se repaissant de la peur et du désespoir qui suintait de leurs victimes.
Deux des guerriers sith maintenaient fermement par les épaules un adolescent aux yeux embués de larmes. Celui-ci fixait fébrilement un couple d'adultes qui ne pouvaient être que ses parents, à en juger par la manière dont il les regardait.
Ce jour funeste marquait l'épilogue de l'insurrection du système corellien déclenchée cinq jours auparavant. Peu après l'échec complet du Projet Ossus visant à réparer les mondes dévastés par l'invasion des Yuunzhan Vong, la guerre avait été finalement déclarée par l'Empire à l'Alliance Galactique après que Coruscant ait rejeté l'ultimatum de Roan Fel. Au bout de trois ans de fortunes diverses, la guerre s'était achevé finalement en faveur de l'Empire à la bataille de Caamas.
Peu de temps après, le Massacre d'Ossus perpétré par les Sith avait mis en déroute et désorganisé l'Ordre Jedi, les derniers survivants se réfugiant dans la clandestinité. Le Sith Unique qui s'était associé au conseils des Moffs à l'insu de Roan Fel, avait finalement détrôné celui-ci pour s'emparer de l'Empire.
De nouveau, après les heures sombres de l'Empereur Palpatine, la galaxie était de nouveau régie par les Sith d'une poigne implacable. Pendant trois ans, certains mondes nourrirent une rancœur tenace contre leurs nouveaux maîtres.
Attisés par les exploits des irréductibles éléments loyaux à l'Alliance Galactique et à l'Empereur Fel, les corelliens soutenus par les dralls et les séloniens avaient déclenché des émeutes puis un soulèvement généralisé à l'appel du Président des Cinq Mondes Peron Tissan. En deux jours, les garnisons Sith Impériales tombèrent aux mains des insurgés.
Un vent de liberté souffla sur le système corellien et Peron Tissan lança un appel à l'aide à travers la galaxie. Mais les Sith avaient réagi promptement en coupant le réseau holonet local et en regroupant toutes leurs forces disponibles stationnées dans le Noyau.
La flotte modeste rassemblée en toute hâte au large de Talus et de Tralus fut balayée en moins d'une heure avant que que Corellia ne fut prise d'assaut en même temps que Sélonia et Drall. Les combats acharnés ne durèrent pas plus longtemps que la bataille spatiale.
Le Sith Unique faisait de nouveau régner sa loi sur le système séditieux et il était temps de faire un exemple. Ce qui expliquait la présence des autres civils massés en dehors de la place, contenus par d'autres rangs de stomrtroopers.
Et celle des holocaméras qui flottaient, filmant la meute apeurée livrée au purgatoire. Parmi eux, d'autres Sith s'étaient infiltrés.
L'adolescent tenta de se débattre pour échapper à ses geôliers. Son visage creux était tiré par l'abattement et la panique. Il s'appelait Davok Tissan, ses cheveux bruns mi longs couvrant la moitié de son front, ses yeux bruns fixés obstinément sur son père et sa mère blottis l'un contre l'autre, pour se prémunir de la moindre atteinte à leurs personnes.
- Maman ! Papa !
Davok les appelait en criant. Son père, Peron, tenta de s'approcher mais il fut rejeté sans ménagement par un stormtrooper.
Il parvint cependant à lui lancer :
- Davok, tout ira bien ! Je te le promets !
Le jeune corellien voulut le croire tout comme il voulait croire sa mère lorsqu'elle lui déclara à son tour :
- N'aie pas peur, Davok !
Ils tentaient de le rassurer alors que la peur imbibait leur expression et cela ne fit qu'accroître le désarroi de leur fils. Un grand humanoïde à la peau pâle comme la neige tatouée de noir aux longs cheveux sombres assombrit son champ de vision. Il portait une armure couleur d'ébène et la poignée longue d'un sabre laser était accrochée dans son dos.
Davok demeura pétrifié par ses yeux jaunes qui le dévisageaient.
- Chaque leçon est bonne à apprendre, surtout lorsqu'on est jeune.
Le non humain arbora un sourire glacial.
- Aujourd'hui jeune Tissan, tu vas apprendre la première leçon. La vertu de l'obéissance.
Il se détourna du prisonnier pour fixer l'holocaméra qui lévitait au-dessus de lui.
- Citoyens de Corellia, citoyens de l'Empire. Je suis Dark Nihl, serviteur de la volonté de l'Empereur Dragon Dark Krayt. Certains d'entre vous ont oublié à qui ils devaient être fidèles, j'ai été envoyé ici pour vous le rappeler.
Personne ne protesta pour élever la voix. Le Sith nagai, appartenant à une espèce des Régions Inconnues, se servait de leur peur comme d'un ingrédient dont il maîtrisait toutes les subtilités. Et il s'en nourrissait, un aliment qui s'auto produisait.
Un peu de peur engendrait toujours plus de peur. La peur engendrait la soumission à la loi du Sith Unique. L'ordre et la paix apporteraient la stabilité à la galaxie. Des imbéciles ne l'avaient toujours pas compris.
- Ceux qui se trouvent ici rassemblés ont trahi notre confiance. Le Président des Cinq Mondes Peron Tissan a lui-même appelé à la sédition et à l'anarchie. Nous ne le tolèrerons pas. Nous avons offert des concessions honorables aux Cinq Mondes. En échange de votre autonomie, vous deviez accepter de tolérer notre présence.
Un vent de murmures domina peu à peu le silence pesant.
- Nous imposer des taxes exorbitantes et un couvre feu, vous appelez ça une autonomie ?
L'homme qui avait osé exprimer tout haut dans la foule des badauds ce que beaucoup pensaient tout bas, fut réduit au mutisme à coups de crosse assénés par un stormtrooper. Dark Nihl l'ignora royalement, satisfait de bénéficier de nouveau d'une attention pleine et entière.
- Votre gouvernement qui vous représente a accepté cet accord, poursuivit-il. Il est temps maintenant pour vous d'apprendre ce qu'il en coûte de manquer à ses engagements.
Le nagai fit un geste de la main et d'autres Sith approchèrent, la moitié d'entre eux brandissant des sabres lasers. Puis il enfonça ses griffes dans la chair du jeune homme pour l'amener jusque sous le nez de ses parents.
- Bien, il est temps de se dire adieu, lâcha-t-il d'un ton sarcastique.
Le président déchu des Cinq Mondes dont la longue toge était déchirée sous les coups qu'il avait reçu, s'élança pour agripper la main de son fils tout comme celle de sa femme.
- Davok, sois courageux... ce n'est qu'un mauvais moment à passer...
- Papa...
- Nous nous reverrons très bientôt, balbutia sa mère qui sanglotait.
Le nagai ricana.
- Vois-tu, jeune Tissan. Ceux que nous aimons sont les premiers à nous mentir. L'amour est un mensonge, tout comme les sentiments. N'oublie pas cette seconde leçon.
- Monstre, cessez de le tourmenter ! Cracha son père furieux.
Celui-ci fut ramené en arrière tout comme Davok arraché aux mains de ses parents. Son abattement fut tel que ses sanglots étouffèrent ses paroles.
- Davok, nous t'aimons ! S'écria sa mère. Nous t'aimerons toujours !
- Maman !
Le jeune corellien plongea une dernière fois son regard dans ceux de ses parents. Et ceux des autres membres de sa familles, plus ou moins proches. Ses oncles, ses tantes, ses cousins et cousines dont certains s'étaient pourtant engagés aux cotés de l'Empire Sith.
- Davok, tout ira bien ! L'encouragea son père.
- Entends les mensonges de ton père, mon garçon.
Les griffes du nagai labourèrent davantage l'épaule de Davok.
- Tu seras bientôt orphelin, pourquoi s'obstinent-ils à te répéter que tout se passera bien ?
Davok en pleine détresse n'eut pas la force de demander à son bourreau de se taire. Ou du moins pourquoi il posait cette question.
- Parce qu'ils craignent la mort, ils ne veulent pas accepter cette vérité, qu'ils ne sont que des asticots éphémères alors que le Sith Unique est promis à de grandes choses. Le salut de la galaxie nous incombe à nous seuls car nous sommes les seuls à avoir le pouvoir de la sauver du chaos et de la médiocrité.
Malgré lui, le corellien se sentit aspiré par ces iris embrasés.
- N'oublie pas cette leçon, la plus importante de toutes.
Le nagai inclina imperceptiblement le menton et bientôt la mort se déchaîna. Les cris de douleur se répercutèrent dans tout Coronet en un chœur de damnés alors que les adeptes du Sith Unique libéraient le Coté Obscur en des vagues d'éclairs de Force qui traversèrent ceux qui avaient été choisis pour être mis à mort.
Davok ne s'entendit pas hurler alors qu'il vit toute sa famille entière, ses parents se cabrer en des torches vivantes et convulser comme des pantins désarticulés en fin de programmation. Ses narines reniflèrent à peine l'odeur de la chair calcinée lorsque les stormtroopers s'avancèrent pour achever à bout portant de leurs blasters, ces cadavres.
Lorsqu'il commença à réaliser la portée du drame qui venait de le frapper dans son âme, il foudroya de colère le Sith nagai qui lui souriait.
- N'oublie pas.

Voilà, j'espère que cela vous a plu ! Un Tissan qui perd toute sa famille, ca vous rappelle pas quelqu'un :diable: ?

Allez à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Mer 06 Mai 2020 - 16:44   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

C'est lu !
Je me demande si nous allons finir par assister à un chapitre sans quelqu'un qui voit ses parents se faire zigouiller par les Sith... :cute:
Tu nous mets très bien en situation et la petite introduction nous permet de voir qu'on ne se trouve pas toujours aux mêmes époques.
Difficile de voir où tu vas nous mener, mais je suis impatient de le découvrir.

La suite !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 939
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar JediLord » Mer 06 Mai 2020 - 17:27   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Lu.

C'était bien. Et comme l'a dit Mandoad, c'est vrai que ça devient une manie de voir les gens perdre leurs familles et devenir orphelins
...

Vivement la semaine prochaine.
Yann Solo capitaine du Millenium Condor!
JediLord
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1515
Enregistré le: 28 Juin 2019
Localisation: Citadelle des Vents de Vortex
 

Messagepar mat-vador » Mer 06 Mai 2020 - 19:21   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Merci pour vos retours :wink: !

Après les enfants qui deviennent orphelins, c'est pour rendre les personnages attachants... et pour satisfaire aussi mon penchant sadique :lol: !

Allez, à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Ven 08 Mai 2020 - 19:32   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Extrait lu !

J'aime bien comment, une nouvelle fois, tu mélanges très habilement la grande histoire de la saga (ici la série Legacy) avec tes personnages. Tu t'es brillamment approprié le contexte et nous explique au passage pourquoi le système Corellien est absent des comics, il faut dire qu'ils ont déjà essayé et qu'ils ont morflé ! :shock:

Et Dark Nihl qui impose sa torture au jeune Davok Tissan. C'est une nouvelle facette de Nihl que tu nous dévoiles là, le Nagai étant plutôt connu comme l'un des bras armés de Krayt ; là il joue plutôt la carte de la terreur, de la torture mentale, des mots qui sont plus du poison pour sa cible qu'autre chose. C'est bien vu, même si je m'étonne qu'ils aient laissé Davok vivant... :perplexe:

Vivement la suite ! :oui:
Approchez, chiens des ténèbres ! Venez à la rencontre de votre mort ! Jetez vos pouvoirs sur moi ! Je vous renie ! Je vous défie ! Je suis Chevalier de l'Empire ! Je suis votre fléau ! Antares Draco

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6093
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Lun 11 Mai 2020 - 18:34   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Merci pour le retour, L2 :hello: !

L2-D2 a écrit:J'aime bien comment, une nouvelle fois, tu mélanges très habilement la grande histoire de la saga (ici la série Legacy) avec tes personnages. Tu t'es brillamment approprié le contexte et nous explique au passage pourquoi le système Corellien est absent des comics, il faut dire qu'ils ont déjà essayé et qu'ils ont morflé ! :shock:


L'absence des Corelliens est un de mes regrets dans la série Legacy, car mine de rien les ces gens occupent une bonne place dans l'intrigue de Legacy of the Force. J'ai voulu corriger ça à ma façon.

Dans ma trilogie Jedi corellien, je ferai des références à la répression Sith de Corellia :sournois: ...

L2-D2 a écrit:il faut dire qu'ils ont déjà essayé et qu'ils ont morflé ! :shock:


Et encore... comparé à Dac, je trouve que ça reste encore de la rigolade :paf: .

L2-D2 a écrit:Et Dark Nihl qui impose sa torture au jeune Davok Tissan. C'est une nouvelle facette de Nihl que tu nous dévoiles là, le Nagai étant plutôt connu comme l'un des bras armés de Krayt ; là il joue plutôt la carte de la terreur, de la torture mentale, des mots qui sont plus du poison pour sa cible qu'autre chose. C'est bien vu, même si je m'étonne qu'ils aient laissé Davok vivant... :perplexe:


Justement, ils laissent Davok vivant car rien qu'à l'idée de laisser avec ce traumatisme jusqu'à la fin de sa vie, ça leur procure une jouissance sadique.
Vu que c'est le seul Tissan encore en vie, ça aurait été dommage de le tuer, y'aurait plus eu d'histoire du coup :transpire: .

Du coup, la suite sera pour demain :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 12 Mai 2020 - 19:16   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Bonsoir, c'est l'heure de la suite :wink: !

Et on continue sur Davok Tissan, avec un petit saut dans le temps :sournois: ... quelques années !! :D



Coronet, des années plus tard

N'oublie pas.
Davok Tissan se réveilla en étouffant un gémissement de terreur, repoussant ses draps trempés de sueur loin de son torse. Il respira frénétiquement sous le coup d'une panique instinctive avant que son rythme cardiaque ne s'apaisa rapidement.
Encore un cauchemar, pensa-t-il. Le même que je ne cesse de faire depuis que je les ai perdus.
Il se leva de son lit, pour revêtir une chemise ample. À peine avait-il posé le pied nu sur le sol que les nanoprojecteurs s'enclenchèrent automatiquement, baignant sa chambre d'une douce lumière nostalgique.
La voix d'un droïde protocolaire lui parvint depuis le couloir.
- Maître Davok, vous êtes déjà réveillé ?
- Oui, grogna ce dernier. Quelle heure est-il, Sono ?
- Cinq heures du matin. Heure locale de Coronet.
Davok Tissan soupira d'agacement car il ne se sentait pas prêt à se rendormir de sitôt. Sono entra dans la pièce.
- Monsieur, le manque de sommeil chronique peut nuire au bon fonctionnement de vos facultés. Vous devriez...
- Prépare moi un caf bien corsé, j'ai une journée chargée aujourd'hui.
Le ton du jeune corellien qui entamait sa vingt deuxième année d'existence, se tourna à peine vers son majordome à la carapace cuivrée.
- Monsieur, je me permets d'insister sur les conséquences de vos insomnies sur l'état de vos fonctions cardiaques..
- Prépare moi aussi des œufs de riknnit brouillés avec du bacon de Nerf.
Le ton n'admettait pas la moindre discussion.
- Je... bien monsieur, s'inclina finalement Sono. Souhaitez-vous vous connecter au réseau holonet local ?
- Oui, volontiers.
L'écran mural face au jeune corellien s'alluma dans l'instant qui suivit, dévoilant le visage neutre d'une holojournaliste corellienne au visage lisse.
- Le Triumvirat de la Fédération Galactique affirme être parvenu à pacifier le système de Dac, et l'avoir débarrassé des pirates et d'un Sith qui en avaient pris possession. Les autochtones ont repris le contrôle des chantiers navals et annoncé vouloir relancer l'activité économique de ce qui reste de l'anneau orbital. Plusieurs investisseurs se sont montrés intéressés comme la Corporation Technique Corellienne ou Tendrando Arms...
Davok n'écouta pas la suite. Une ombre avait crispé ses traits déjà tirés par la fatigue. Deux ans après la chute de Dark Krayt, la galaxie était convalescente. Certaines blessures seraient longues à cicatriser, d'autres ne guériraient jamais.
Un grand vide demeurait présent dans le cœur de Davok depuis la disparition de sa famille. Il regarda par la fenêtre de son appartement situé dans le secteur des Cinq Lunes. Il surprit son reflet dans la vitre, le reflet d'un homme portant le poids d'un lourd traumatisme. Des yeux bruns emplis d'une tristesse, ceux d'un homme qui semblait pleurer en permanence.
Il se passa la main sur le menton et songea d'abord à se raser. La journée de travail ne faisait que commencer pour lui et il travaillait comme chef ingénieur à la Corporation Technique Corellienne. Il aurait sans doute plus de tâches à effectuer depuis que l'entreprise a annoncé vouloir investir dans la reconstruction des Chantiers Navals de Dac.
Il pourrait rester dormir encore un peu mais il en avait perdu l'envie. Autant s'occuper l'esprit pour chasser les idées noires qui trottaient dans sa tête.



- Par Centerpoint, Davok ! Tu es toujours aussi matinal ?
Davok leva finalement les yeux de son ordinateur de travail vers un autre jeune corellien de son âge qui le fixait depuis le seuil de son bureau. Un homme qui possédait des traits ronds et un embonpoint un peu prononcé.
- Hein ? Ah, salut Elpask, fit-il d'un ton distrait.
Il l'autorisa à entrer d'un hochement de tête.
- Tout le monde a l'impression qu'il n'y a que le boulot qui compte pour toi.
Le regard obstinément fixé sur l'écran de son ordinateur, Davok concéda à cette remarque.
- C'est tout ce qu'il me reste. Tu le sais très bien.
Son camarade s'éclaircit la gorge, gêné.
- Je sais, mais tu ne peux pas te condamner à la solitude. L'entreprise organise dans nos locaux un bal dans deux jours, tu as reçu le mémo ?
- Hum non, je n'étais pas au courant.
En vérité, le jeune corellien avait reçu le mémo sur sa messagerie de travail personnelle mais n'avait pas pris la peine de le lire. Ce fut cette version qu'interpréta Elpask.
- Il y a des filles bien qui s'intéressent à toi dans la boîte, insista celui-ci.
- Si c'est le cas, pourquoi aucune d'entre elles n'est venue me voir ?
Davok semblait faire preuve de mauvaise volonté, ce qui fit soupirer son ami.
- Peut-être qu'elles sont aussi farouches que toi.
- Hum, peut-être.
Elpask continuait d'observer son camarade bien plus absorbé par son ordinateur que par ce sujet de conversation visant à détendre l'atmosphère.
- Bon vu que tu es aussi sensible qu'un astéroïde, je peux voir sur quoi tu travailles ?
- Si tu veux.
Elpask contourna la table et se plaça à sa hauteur. Il fronça les sourcils lorsque ses yeux se promenèrent sur les schémas qui occupaient tout l'écran. La Corporation Technique Corellienne était spécialisée dans la conception et la fabrication de vaisseaux spatiaux depuis des siècles. C'était même ce qui faisait sa renommée tant dans le secteur de fret que le secteur militaire.
Mais ces schémas illustraient plutôt l'ossature de droïdes plutôt que des structures de cargos.
- Qu'est-ce que c'est ?
- Un projet personnel.
Elpask le dévisagea plus attentivement.
- Ton poste ne te plaît pas ? Si c'est une promotion que tu veux, je peux demander au conseil d'administration de...
- Non, l'interrompit doucement Davok. Ce n'est pas ça.
Il se renfonça dans son siège.
- Je voudrais pouvoir voler de mes propres ailes.
- Pourquoi ?
- Pour sauver la galaxie.
Elpask aurait ri mais le regard intense de son ami l'en dissuada. Celui-ci pensait ce qu'il disait.
- Il vaudrait mieux en discuter tout à l'heure pendant le déjeuner, commenta Elpask alors qu'il quittait la pièce.
- J'y compte bien, appuya Davok.


Voilà, j'espère que cela vous a plu ! Peut-être avez-vous noté les références à la saison 2 de Legacy :sournois: ... oui, la saison 2 :oui: !

Allez à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 14 Mai 2020 - 19:55   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Extrait lu !

Ah ! Je suis bien content d'avoir entamé la saison 2 de Legacy, justement, je viens de finir le tome 2 pas plus tard que ce matin... et tu y fais des références ! J'aime ! :love:

Du coup, l'extrait est court, mais il fonctionne parfaitement bien. le coup du flash-back qui était en fait un cauchemar/réminiscence est plutôt bien vu ! :sournois:

Vivement la suite ! :oui:
Approchez, chiens des ténèbres ! Venez à la rencontre de votre mort ! Jetez vos pouvoirs sur moi ! Je vous renie ! Je vous défie ! Je suis Chevalier de l'Empire ! Je suis votre fléau ! Antares Draco

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6093
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Jeu 14 Mai 2020 - 21:55   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

L2-D2 a écrit:Du coup, l'extrait est court, mais il fonctionne parfaitement bien. le coup du flash-back qui était en fait un cauchemar/réminiscence est plutôt bien vu ! :sournois:


:jap: , preuve que le traumatisme n'est pas anodin. :diable: héhé

L2-D2 a écrit:Ah ! Je suis bien content d'avoir entamé la saison 2 de Legacy, justement, je viens de finir le tome 2 pas plus tard que ce matin... et tu y fais des références ! J'aime ! :love:


Dépêche-toi de lire le tome 3 et 4, car les prochains extrait y feront quelques références :oui: :oui: :sournois: !

Allez à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Sam 16 Mai 2020 - 16:37   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Diantre fichtre, je vais me hâter de finir ma lecture du tome 3 ! :transpire:
Approchez, chiens des ténèbres ! Venez à la rencontre de votre mort ! Jetez vos pouvoirs sur moi ! Je vous renie ! Je vous défie ! Je suis Chevalier de l'Empire ! Je suis votre fléau ! Antares Draco

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6093
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Sam 16 Mai 2020 - 21:28   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

:D
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Mar 19 Mai 2020 - 15:58   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Lu!

Et donc, on retrouve Davok quelques années plus tard et toujours bien traumatisé par l'exécution de sa famille. D'un côté, on peut le comprendre.
Le jeune corellien m'a l'air d'avoir une vie bien pépère, mais rêve plus grand. Curieux de voir où cela va le mener.
N'ayant pas lu la saison 2 de Legacy (et pourtant j'ai le tome 1, mais je n'ai pas du tout accroché), j'avoue que là mes connaissances de l'UEL sont un peu limitées.

Allez, a+ pour la suite !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 939
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Mar 19 Mai 2020 - 22:16   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Merci pour le retour, Mandoad :) !

Mandoad a écrit:N'ayant pas lu la saison 2 de Legacy (et pourtant j'ai le tome 1, mais je n'ai pas du tout accroché), j'avoue que là mes connaissances de l'UEL sont un peu limitées.


La saison 2 de Legacy est plutôt intéressante :oui: !

Mandoad a écrit:Allez, a+ pour la suite !


La suite, c'est tout de suite :D !



Dromund Kaas

Masya s'était attendu à l'imminence de la douleur mais l'impact fut bien en deçà de ses prévisions les plus optimistes. Comme d'habitude...
Elle heurta le pilier à moitié effondré et fut sonné par le choc. La jeune chandrilienne d'une vingtaine d'années s'écroula face contre terre lâchant malgré elle son sabre laser qui claqua sur le sol pierreux.
Malgré elle, elle renifla le duracier moisi qui suintait des ruines de l'ancienne capitale Kaas City alors qu'elle entendait une voix impitoyable lui asséner :
- Relève-toi.
La jeune femme se redressa sur ses genoux, le corps meurtri impitoyablement par son inflexible professeure Dark Maladi. L'entraînement prodigué par le Sith Unique sur cette planète hostile était rude et seuls les plus forts pouvaient y survivre. Masya en faisait partie, elle était destinée à de grandes choses.
Pour le moment, elle n'était qu'une apprentie et la Dame Sith devaronnienne se chargeait de le lui rappeler très régulièrement. Pour ne pas dire, en permanence. Elle l'attendait avec nonchalance, ses iris jaunes la dardant de dédain.
- Vas-tu me faire attendre encore longtemps, apprentie ?
- Non, Ma Dame.
La chandrilienne ancra ses talons dans le sol et récupéra son arme à l'aide de sa télékinésie. La fraction de seconde d'après, elle bondit en brandissant son néon rouge crépitant qu'elle abattit sur la tête de la non humaine.
Celle-ci se décala seulement d'un pas et dévia l'assaut jusqu'au sol. Elle recula et fouetta dans ce même mouvement l'air de sa lame. Qui fut bloquée par celle de la jeune fille. Masya se dégagea et se fendit de nouveau pour la transpercer.
Elle annula de justesse le coup d'estoc pour esquiver la contre attaque qui la visait au flanc. Elle se contorsionna et le sabre laser de la Dame Sith laissa un trou fumant dans sa robe sombre. L'aspirante ne se découragea pas et tenta de déborder ses défenses. Tentative mise en échec, la devaronnienne se révélant insaisissable à ses coups. Elle s'enhardit, gagnée par une certaine frustration puis décida d'employer d'autres moyens.
Elle tendit la main gauche et des éclairs fourchèrent de ses phalanges pour envelopper la non humaine. Celle-ci se déroba et les bloqua avec la lame de son sabre. Masya surprit son rictus sarcastique.
Elle agrandit les yeux de stupeur lorsque ses éclairs lui furent envoyés. Prise au dépourvu, elle n'eut pas le temps de s'en prémunir. Les éclairs traversèrent son corps et la souffrance contracta ses muscles. Elle recula, le souffle coupé avant de s'en remettre au Coté Obscur pour reprendre contenance.
Trop tard.
Une botte obscurcit son champ de vision et elle se sentit planer avant le rude atterrissage. Elle glissa sur quelques centimètres avant de s'immobiliser. Prudemment, elle récupéra son sabre laser qu'elle avait perdu puis son instructrice l'apostropha sèchement :
- Debout.
Elle s'empressa d'obéir, raidie en position de combat. Mais la devaronnienne lui fit comprendre que la passe d'armes était terminée lorsqu'elle éteignit et rangea son arme. Elle l'imita sans plus d'hésitation.
- Tu as fait des progrès, la félicita Dark Maladi.
- Merci, Ma Dame.
Masya accomplit une révérence, non sans masquer une grande fierté. Maladi était avare en compliments.
- Mais tu brides trop ta colère, tu dois travailler cela.
De nouveau, l'élève chandrilienne reprit un masque humble.
- Oui, Ma Dame.
- Fin de la leçon pour aujourd'hui.
La jeune femme s'inclina plus bas que terre pour marquer de nouveau son allégeance. La devaronnienne la contourna pour disparaître dans la brume. Masya se redressa sur ses appuis en retenant des grimaces suite aux bleus et contusions qui lui avaient été gratifiés lors de cette session d'entraînement.
Elle eut l'impression d'avoir vieilli de plus de cinquante ans. Elle quitta la place urbaine entourée de bâtiments anciens affaissés sur eux-mêmes par l'érosion du temps, en invoquant la Force pour canaliser la douleur en une énergie salvatrice. Elle avait appris depuis son intégration au Sith Unique à dépasser tout ce qui pouvait être considéré comme des futilités. La luxure et les petits bobos en faisaient partie.
Sa vie de fille entourée et protégée dans un cocon était loin derrière elle. Elle était une Sith, pour s'élever elle devait s'exposer.. pour mieux rendre les coups. Un jour, qu'elle espérait proche, elle rendrait les coups à Dark Maladi.
Elle réussirait à s'élever.
Alors qu'elle était sur le point d'atteindre le campement principal, un grand humanoïde à la peau blanchie se matérialisa pour lui barrer le chemin. Sa silhouette longiligne atteignait aisément les deux mètres de haut, protégée par une armure de nature inconnue qui entourait sa poitrine. La longue poignée d'un sabre laser était accrochée dans son dos. Ses iris jaunes la transperçaient de ce feu glacé qui étudiait son âme.
Sa puissance dans la Force équivalait à celle d'un volcan en sommeil. Dompté mais prêt à être libéré de sa cage.
Malgré elle, Masya se sentit défaillir lorsqu'elle reconnut le guide du Sith Unique. Dark Nihl.
- Monseigneur.
Elle se laissa tomber sur les genoux et colla son front contre le sol. Le nagai savoura sa posture de soumission pendant quelques instants.
- Relève-toi, apprentie.
Elle obtempéra sans hésiter, devinant que sa présence n'était pas un hasard.
- Nous avons à parler, suis-moi.
Elle se plaça dans son sillage, piquée par la curiosité. Il l'emmenait dans un endroit isolé, un bâtiment en forme de coupole qui ne possédait plus de toit. Il se plaça au milieu et elle se rangea face à lui.
Sa voix rauque croassa, résonnant en plusieurs échos.
- Ton maître complote contre moi.
Intimidée par cet aveu, Masya tourna la tête dans plusieurs directions. Comme si elle craignait plus les murs que le nagai.
- Monseigneur ? Fit-elle perplexe.
Elle tituba lorsqu'elle sentit une sonde psychique pénétrer son esprit. Un tentacule qui fouillait les tréfonds de ses pensées, le moindre de ses désirs ou de ses secrets. Cette sensation désagréable disparut au bout de quelques instants.
- Ton maître ne t'a pas mis dans la confidence, affirma-t-il.
- Pourquoi vouliez-vous me parler ?
- Je souhaite savoir où va ta loyauté.
Elle inclina le menton symboliquement.
- Je sers la volonté du Sith Unique, monseigneur. Et je continuerai de servir Dame Maladi tant qu'elle sert le Sith Unique.
- Et si ce n'est pas le cas ?
Elle demeura flegmatique devant le rictus sinistre du non humain.
- Alors mon allégeance envers elle n'a plus lieu d'être.
- Je sais que je peux me fier à toi. Nous vivons des heures difficiles, nous sommes plus que jamais vulnérables.
- À cause de Dark Wredd ?
Le non humain hocha la tête. La chandrilienne se sentit fière de bénéficier de la confiance du chef suprême de leur confrérie.
- Wredd n'est qu'un chiot perdu. J'ai donné la consigne que personne ne se lance à sa poursuite, malgré les pertes qu'il nous inflige. Ses méfaits attirent déjà trop sur nous l'attention de la Fédération Galactique. Nous ne pouvons pas nous exposer ouvertement.
- Je comprends, monseigneur. Vous pensez que Dame Maladi est sa complice ?
- Probablement, avança le nagai. Mais il est possible que Wredd ne soit qu'une opportunité qui lui permettre d'atteindre ses propres objectifs.
- Souhaitez-vous que je l'espionne et que je découvre ses plans ?
- Non.
Cette fois, elle ne masqua pas une légère contrariété.
- Elle pourrait le découvrir et cela éveillerait sa méfiance. Peu importe, je sais maintenant ce qu'elle souhaite.
Masya demeura silencieuse.
- Le rétablissement de la Règle des Deux.
- Comment l'en empêcher, monseigneur?
Le nagai esquissa un sourire imperceptible. La chandrilienne orpheline eut le pressentiment de connaître la réponse à cette question.
- Tu la défieras en combat singulier.
- Mais monseigneur, je ne suis pas prête...
Nihl s'approcha d'elle et allongea subitement le bras droit. Elle devina que c'était une prothèse organique qui avait remplacé son membre lorsqu'elle remarqua la couleur de l'épiderme qui contrastait avec la pâleur de son teint blafard.
Elle sursauta prise de court lorsqu'il lui effleura la joue de ses ongles cassés. Elle frissonna lorsque ceux-ci s’enfoncèrent dans sa peau douce, une chaleur engourdissant ses muscles faciaux.
- Tu es prête, lui affirma-t-il avec vigueur. Même si tu ne me voyais pas, je surveillais tes entraînements. Tu as un potentiel non négligeable, ta seule faiblesse est que tu te raccroches à tes souvenirs d'enfance.
Elle ne protesta pas devant cette remarque.
- C'est ce qu'elle vient de me dire.
- Rappelle-toi de notre Code, apprentie.
- La paix est un mensonge, seule la passion existe, commença-t-elle à réciter. Par la passion, je me renforce. Grâce à la force, je gagne du pouvoir. Par le pouvoir, je remporte la victoire. Par la victoire, je brise mes chaînes.
- Tu es hantée par le souvenir de la petite fille que tu as été. Le souvenir de tes parents qui sont morts et que tu cherches à venger. C'est une faiblesse qui sera utilisée contre toi.
- Alors je dois détruire Masya Henlam pour renaître. Et vaincre mon maître.
Le nagai éloigna sa main de son visage et elle sentit le sang perler jusqu'à sa mâchoire.
- Ainsi tu pourras prendre sa place et renforcer le Sith Unique.
- Quand dois-je la défier ?
Les iris jaunes du non humain devinrent plus intenses.
- Quand tu te sentiras prête à la tuer, répondit-il simplement.
Il la contourna pour la laisser méditer sur leur fraîche conversation. Elle guetta son départ avant de laisser ses pensées dériver.
Nihl avait raison sur ses faiblesses actuelles. Son enfance sur Chandrila continuait de la hanter, de troubler ses nuits et sa concentration. Lorsqu'elle avait été amenée sur Korriban devant le Seigneur Krayt, elle avait fait preuve de réticence. Elle n'était encore qu'une enfant traumatisée et les tortures subies n'eurent aucun mal à la faire basculer du Coté Sombre de la Force.
Elle s'était investie dans l'étude de la voie des Sith avec avidité. Comme si elle cherchait à combler ce vide qui était enfoui dans son âme. Dans ses rêves, elle voyait encore et encore le visage de ses parents, des fantômes qui tendaient leurs mains vers elle pour tenter de l'agripper et de l'entraîner à eux.
Comme pour la retenir.
Elle devait s'arracher de leur souvenir. Elle était une jeune femme athlétique aux cheveux mi longs bruns qui frôlaient ses épaules fermes et menues. Elle était devenue une adepte endurcie, elle avait appris à étreindre la colère et la peur.
Elle n'était plus cette petite fille, elle n'était plus cette Masya. Et si une part de celle-ci subsistait toujours en elle, elle devait le piétiner pour s'en libérer. Si Masya Henlam et tout ce qui s'y rattachait l'entravait dans son ascension, elle devait le détruire.
L'apprentie quitta le bâtiment en ruines quelques minutes plus tard, empreinte de nouvelles certitudes.
Je sais ce que j'ai à faire.

Voilà, j'espère que cela vous a plu ! N'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé :sournois: !

Allez à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Ven 22 Mai 2020 - 19:44   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Extrait lu !

Content de retrouver Maladi et Nihl ! :oui:

Et je suis d'autant plus satisfait de retrouver Dark Nihl dans un rôle "parlant" tant il est vrai que dans la série Legacy, il n'a pas été le personnage le plus loquace... du coup, il est agréable de le découvrir sous ce profil !

Vivement la suite ! Un combat s'annonce, mais pas sûr que Dark Maladi se laisse vaincre si facilement... :sournois:
Approchez, chiens des ténèbres ! Venez à la rencontre de votre mort ! Jetez vos pouvoirs sur moi ! Je vous renie ! Je vous défie ! Je suis Chevalier de l'Empire ! Je suis votre fléau ! Antares Draco

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6093
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Ven 22 Mai 2020 - 22:10   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Merci pour le retour L2 :wink: !

L2-D2 a écrit:Et je suis d'autant plus satisfait de retrouver Dark Nihl dans un rôle "parlant" tant il est vrai que dans la série Legacy, il n'a pas été le personnage le plus loquace... du coup, il est agréable de le découvrir sous ce profil !


C'est drôle, je n'ai pas forcément le souvenir d'un Nihl plutôt taiseux :whistle: .

L2-D2 a écrit:Un combat s'annonce, mais pas sûr que Dark Maladi se laisse vaincre si facilement... :sournois:


Il va falloir en effet que Masya hausse un peu son niveau si elle veut avoir des chances sérieuses :diable: !

Allez, à la prochaine pour la suite :jap: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Lun 25 Mai 2020 - 17:15   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

C'est lu!

Eh bien le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle se fait calmer la petite Masya. J'ai presque été surpris que Nihl l'approche avec autant de conviction pour qu'elle affronte son maître. :D
Comme d'habitude, les Sith manigancent encore et toujours et cette fois cela sent bon la confrontation entre Maladi et Nihl avec la Chandrillienne prise au milieu. Je suis curieux de voir où balancera son allégeance une fois le moment venu, car des paroles c'est facile, mais une fois dans le feu de l'action, tout peu changer.

J'attends de lire la suite que tu nous réserves.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 939
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Lun 25 Mai 2020 - 19:26   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Merci pour le retour, Mandoad :wink: !

Mandoad a écrit:Eh bien le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle se fait calmer la petite Masya.


Rude, le Sith Unique :transpire: ...


Mandoad a écrit:Comme d'habitude, les Sith manigancent encore et toujours et cette fois cela sent bon la confrontation entre Maladi et Nihl avec la Chandrillienne prise au milieu. Je suis curieux de voir où balancera son allégeance une fois le moment venu,


Ce sera peut-être une chance de tirer son épingle du jeu. :sournois:

Mandoad a écrit:
J'attends de lire la suite que tu nous réserves.


La suite, c'est pour demain :diable: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 26 Mai 2020 - 12:40   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Bonjour à tous :hello: !

Comme promis, voilà la suite !

Après Dromund Kaas, retour sur Corellia :sournois: !


Coronet deux mois plus tard

Davok tenta de réprimer tant bien que mal l'angoisse qui le tenaillait alors qu'il attendait devant l'entrée du conseil d'administration de la Corporation Technique Corellienne. Le jour s'était à peine levé et la majorité des employés n'était pas encore arrivée.
Le jeune homme serrait la pile de datapads contre lui comme s'il s'agissait de ses biens les plus précieux. Plus précieux que sa propre vie.
Il fit de nouveau les cent pas dans l'immense couloir désert, jetant alternativement des regards à travers les larges fenêtres de transparacier. Les rayons du soleil levant commencèrent à l'éblouir de leurs assauts ardents.
- Tu attends depuis longtemps ? Lança Elpask derrière lui.
Davok lui accorda un sourire amical en répondant :
- Je viens d'arriver il y a seulement cinq minutes.
En réalité, il poireautait depuis une demi heure mais il préférait demeurer courtois.
- Bon je vais te faire entrer, comme ça tu auras le temps de te préparer, lui proposa son ami.
- Bonne idée, le remercia Davok.
Ils entrèrent dans la salle du conseil d'administration de la Corporation Technique corellienne et Davok s'empressa alors de poser tous ses datapads sur la petite table où était branché un holoprojecteur. Il commençait à les trier dans le bon ordre lorsqu'il remarqua le sélonien qui venait d'entrer la pièce.
Les natifs de Sélonia étaient de grands marsupiaux bipèdes qui dépassaient largement la taille humaine. Celui qui apparut dans la salle possédait une fourrure dorée camouflée par une longue toge ample dont les manches recouvraient en partie ses mains griffues.
- Bonjour, Elpask.
Le corellien s'approcha pour saluer chaleureusement le non humain avec qui il entretenait d'excellentes relations.
- Tu n'es pas le premier arrivé, Cal'Osi.
- C'est ce que je vois, confirma le sélonien qui se tourna vers Davok concentré sur ses datapads dont il était en train de relire le contenu.
Lorsque l'intéressé sentit son regard peser sur lui, il se redressa raidement pour lui accorder un signe de tête.
- Tendu ? Lui demanda le sélonien.
- Oui, comme si ma vie en dépendait, avoua Davok.
Cal'Osi retroussa ses lèvres pour découvrir ses crocs, ce qui équivalait à un sourire.
- Allons, nous ne sommes pas des dianogas affamés, tenta-t-il de le rassurer. Elpask m'a parlé de votre projet et je pense comme lui qu'il tient la route. Si vous avez réussi à le convaincre, vous convaincrez n'importe qui.
Rasséréné par ces encouragements frais, le jeune corellien balbutia :
- Merci beaucoup, monsieur.
- Elpask est un très bon avocat, ajouta le sélonien.
- Tu exagères, Cal'Osi, se défendit l'autre corellien.
Un à un, les autres conseillers arrivèrent et Elpask accompagné du sélonien vint les accueillir. Davok toujours l'esprit préoccupé par l'exposé qu'il s'apprêtait à délivrer, les entendit confusément échanger des formules de politesse en basic et dans d'autres dialectes originaires du système corellien ou de systèmes plus lointains.
Quelques uns des conseillers s'approchèrent de lui, aiguillés par leur curiosité. Ils lui posèrent des questions et Davok commençait à peine à y répondre quand Cal'Osi claqua ses deux mains pour imposer le silence.
- Allons, veuillez vous asseoir et laissons monsieur Davok Tissan nous présenter son projet.
Le sélonien n'était autre que le président directeur général de la société corellienne et il ne lui fut donc pas difficile d'affirmer son autorité. Le jeune corellien observa les conseillers s'installer autour de la table demi circulaire au milieu de laquelle il se trouvait, comme trônant au sommet d'un ilot.
Lorsque Cal'Osi fut certain que tous convergeaient son attention vers lui, le non humain l'invita d'un geste gracieux de la main.
- Le conseil d'administration de la Corporation Technique Corellienne vous écoute, monsieur Tissan.
- Merci, monsieur le président.
Le jeune homme s'éclaircit la gorge avant d'activer l'holoprojecteur. Des initiales en aurebesh flottèrent en trois dimensions au milieu de la salle.
- Je suppose que tout le monde est au courant de la pacification de Dac et de la cessation des activités pirates qui infestaient le système. Mais vous sentez-vous pour autant plus rassurés sur les capacités de la Fédération Galactique à protéger tous les citoyens, à nous protéger ?
Davok fut heureux et même soulagé de constater que sa voix ne trébuchait pas.
- Pour ma part, je ne suis pas convaincu de cette démonstration de force menée par l'amiral Gar Stazi et les Chevaliers Impériaux. Cela reste au mieux de la propagande de la Fédération Galactique qui vise à obtenir de nous son soutien. Au pire une imposture qui masque leurs véritables faiblesses.
Aucun conseiller ne tenta de l'interrompre. C'est à croire que l'opinion de Davok était partagée par l'assemblée ou du moins bénéficiait d'une large compréhension.
- Voilà seulement deux ans que Dark Krayt est tombé et que nous tentons de reconstruire ce que les Sith n'ont pas complètement détruit. La paix est fragile et rien ne nous garantit qu'ils ne reviendront pas sur le devant de la scène. Même si leur règne est terminé, nous ne pouvons pas oublier le mal qu'ils nous ont infligé.
Il promena son regard sur toute la pièce, et il sentit la tension croître d'un cran. Tous étaient conscient qu'un sujet douloureux allait être abordé.
- Pour ma part, je ne pourrai jamais l'oublier. Et je ne pense pas être le seul ici, affirma-t-il.
Des visages se détournèrent pour masquer la tristesse qui imprégnait leurs traits. Comme ceux d'Elpask ou de Cal'Osi, entre autres.
- Je me souviens de ce Sith qui s'est avancé vers moi après avoir ordonné l'extermination de toute ma famille. Je me souviens encore de ce qu'il m'a dit. De ne pas oublier.
Les yeux de Davok exprimèrent de la rage mêlée à un deuil, une vibrodague acérée toujours plantée dans son âme.
- Non, je n'ai rien oublié. Et je n'ai pas oublié que nous avons été abandonnés à notre sort du début de notre révolte lancée par mon père jusqu'à sa fin. Par les Vestiges de l'Alliance Galactique, les loyalistes de l'Empereur Fel et les Jedi.
Les mots lui venaient naturellement, il n'avait pas besoin de les réciter. Ou de faire un effort surhumain pour les extirper de ses pensées.
- C'est pourquoi je suis ici devant vous, conseillers. Pour partager avec vous ce projet qui me tient tant à coeur.
Il fit un geste de la main vers les gigantesques initiales qui continuaient de léviter, immobiles.
- Voici le projet Novatech Galactic Industry. Destiné à assurer un avenir à la galaxie entière en la préservant du retour des Sith. Et de la faiblesse de ceux ou celles qui se prétendent être nos meilleurs défenseurs.
Il fit disparaître les initiales de l'entreprise qu'il rêvait de créer, terminant ainsi son introduction. Cela lui avait semblé tellement naturel de prendre la parole. Il savait maintenant qu'il pouvait passer aux choses sérieuses sereinement.


- Bien joué, mon ami.
Davok laissa échapper cette fois un sourire reconnaissant envers Elpask qui venait de le rejoindre en compagnie du président sélonien.
- Merci, fit-il alors qu'il rangeait ses datapads.
- Et encore, Elpask pesait ces mots.
Cal'Osi guetta le départ des derniers membres du conseil d'administration qui s'étaient attardés pour adresser leurs félicitations au jeune corellien.
- Votre introduction a été décisive dans la suite de votre exposé. Beaucoup de conseillers ont été touchés par votre sincérité. Le drame que vous avez vécu est connu de tous, appuya le non humain.
- J'espère seulement que ce n'était pas trop appuyé. Je n'aime pas me victimiser, avoua Davok d'un air sombre.
- Vous avez employé les mots qu'il fallait.
Rassuré, Davok s'autorisa à se détendre et à relâcher cette pression qui lui tenaillait les boyaux depuis le début de la matinée.
- En tout cas, déclara Elpask, le conseil d'administration acceptera d'investir dans la création de Novatech Galactic Industry.
- Un nom que je trouve au passage parfaitement approprié, souligna le sélonien.
- Mais cela ne suffira pas, il faudra trouver d'autres investisseurs. Et choisir les bons, en tout cas les plus fiables.
Davok se pencha au-dessus de sa pile de datapads pour s'en saisir.
- J'ai réfléchi à la question. Pour le reste du financement, je contracterai un prêt à la Banque Centrale de Corellia.
Cal'Osi échangea un regard bref avec Elpask.
- Cela me paraît adéquat, approuva le sélonien. Il ne reste plus qu'à étudier la question des locaux et du personnel.
- Je pense que Davok pourrait garder son bureau et qu'on pourrait même lui réserver l'étage en entier, proposa Elpask. Ce ne serait qu'un aménagement temporaire.
- Pour la construction de votre version de droïde... comment l'appelez-vous déjà ?
- Gladus Annihilators, répondit Davok.
- Pour la construction des Gladus Annihilators, vous pourrez utiliser certaines de nos installations qui sont laissées à l'abandon. Et certains de nos dépots pour les conserver.
- Il ne reste plus que la question du personnel, poursuivit Elpask. Trouver des employés en recherche d'emploi avec les compétences requises en matière d'ingénierie ou de comptabilité ne sera pas une tâche aisée si l'on se borne à recruter dans le système corellien.
- Avec une galaxie en reconstruction et le redémarrage de l'économie dans la plupart des systèmes, la main d’œuvre risque de devenir une denrée rare.
- Pas si rare que cela, fit remarquer Davok au sélonien. Corellia a accueilli beaucoup de réfugiés et nous pourrions demander au gouvernement de faciliter les démarches.
- En plus de leur donner un emploi, ton entreprise entretiendra une bonne image auprès de la clientèle. C'est plutôt malin, le complimenta son ami.
Les deux jeunes corelliens échangèrent un sourire complice tandis que le jeune sélonien rappela :
- Le plus difficile ne fait que commencer.

Voilà, j'espère que cela vous a plu! Il est possible que les Sith s'intéressent tôt ou tard à ce jeune entrepreneur :diable: !

Allez à la prochaine :jap: !
Modifié en dernier par mat-vador le Mer 27 Mai 2020 - 12:39, modifié 1 fois.
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar JediLord » Mar 26 Mai 2020 - 14:25   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Lu.

Alors il lance sa compagnie le Davok... :diable: Intéressant. Vivement la suite.
Yann Solo capitaine du Millenium Condor!
JediLord
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1515
Enregistré le: 28 Juin 2019
Localisation: Citadelle des Vents de Vortex
 

Messagepar mat-vador » Mer 27 Mai 2020 - 17:46   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Merci pour le retour :jap: .
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 27 Mai 2020 - 19:50   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Extrait lu !

Ah, Novatech ! Ce ne serait pas le nom d'un des tomes de ta trilogie, ça ? :sournois: Et j'imagine qu'on doit y retrouver ces fameux droïdes "Gladus Annihilators" que tu mentionnes à la fin de ton extrait ? :sournois: Voilà qui me donne envie de m'y mettre ! Promis, je le ferai... un jour... lorsque j'aurai terminé la saison 2 de Legacy... :whistle: Ça fait partie de mes projets de lecture !

Mais en attendant que ce moment arrive, vivement la suite ! :oui:
Approchez, chiens des ténèbres ! Venez à la rencontre de votre mort ! Jetez vos pouvoirs sur moi ! Je vous renie ! Je vous défie ! Je suis Chevalier de l'Empire ! Je suis votre fléau ! Antares Draco

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6093
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Jeu 28 Mai 2020 - 13:12   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Merci pour le retour, L2!

L2-D2 a écrit:Ah, Novatech ! Ce ne serait pas le nom d'un des tomes de ta trilogie, ça ? :sournois: Et j'imagine qu'on doit y retrouver ces fameux droïdes "Gladus Annihilators" que tu mentionnes à la fin de ton extrait ? :sournois:


Tout à fait, c'est même l'intrigue principale du tome 1 et un peu celui du tome 3 :diable: !

L2-D2 a écrit: Voilà qui me donne envie de m'y mettre ! Promis, je le ferai... un jour... lorsque j'aurai terminé la saison 2 de Legacy... :whistle: Ça fait partie de mes projets de lecture !


:wink: ... Le prochain extrait va te spoiler à mort la fin de la saison 2 :whistle: ! En tout cas, je serai ravi d'avoir tes retours sur la trilogie Jedi corellien :sournois: !

Allez, à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 02 Juin 2020 - 23:12   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Bonsoir à tous, c'est l'heure de la suite!


Attention, ca va vous spoiler la fin de la saison 2 de Legacy :whistle: !


Les Sith règlent leurs comptes :diable: !


Dromund Kaas, ruines de Kaas City, cinq mois standart plus tard, peu après la bataille de Mala et la mort de Dark Wredd

Dark Maladi tentait de contenir cette angoisse qui croissait en elle depuis qu'elle avait posé le pied sur la planète. La Dame Sith devaronnienne sentait une menace l'oppresser de toutes parts, suintant même des bâtiments en ruines dont les lambeaux rouillés par l'érosion s'étalaient sur les avenues jadis emplies de monde pendant l'apogée du règne de Vitiate.
Ses perceptions étaient brouillées, elle ne parvenait pas à avoir une conscience claire de son environnement. Certes le Coté Obscur emplissait ce monde maudit de ses effluves invasives mais cela n'expliquait que quelque chose ou quelqu'un paraissait lui opposer un écran psychique. Elle était une adoratrice de l'obscurité, elle devrait détecter ces moindres parcelles de micro organismes qui l'entouraient.
Ce n'était pas le cas.
Elle ralentit le pas avant de se tourner subitement vers la droite, apercevant une silhouette familière et frêle qui surgissait depuis une ruelle plongée dans la pénombre. Elle reconnut son élève qui la fixait avec un étrange sourire.
- Que fais-tu ici ? Lui demanda-t-elle sèchement.
La jeune humaine émergea à la lumière et Maladi surprit le reflet de la crosse du sabre laser qui brillait dans son poing.
- Je vous attendais, Ma Dame. Le Seigneur Nihl m'a demandé de vous accueillir.
La devaronnienne s'agaça de son sourire qui persistait.
- Je te trouve bien insolente. As-tu oublié le respect que tu me dois ?
Cette fois, Masya effaça le sourire sur ses lèvres et sa voix prit une tonalité glaciale.
- Non, ma Dame. Je n'oublie rien et le Seigneur Nihl n'oublie pas non plus qui sont les traîtres et les serviteurs du Sith Unique.
- Que signifient ces absurdités ?
L'apprentie se plaça au milieu de l'avenue pour lui barrer le chemin.
- Cela signifie que je vais vous libérer de votre allégeance envers le Sith Unique de façon définitive.
Un néon rouge sinistre se déplia devant elle lorsqu'elle alluma son sabre laser.
- Vous avez déclenché avec l'aide de Dark Talon le carnage de Mala pour discréditer le Seigneur Nihl et prendre sa place. En laissant croire à tous qu'il aurait lancé lui-même cette intervention pour en finir avec Dark Wredd.
La devaronnienne l'imita en brandissant son sabre laser dans une posture d'attente.
- La règle de l'unité a montré ses limites, expliqua la non humaine. Depuis la chute de Dark Krayt, nous ne sommes plus que l'ombre de nous même. Nous devons faire mieux que de nous terrer comme des rats womps. La galaxie doit nous revenir.
- C'est ce qu'entreprend le Seigneur Nihl.
- Ce n'est pas assez. La Fédération Galactique est vacillante et nous ne pouvons laisser nos ennemis se renforcer. C'est pourquoi il nous faut changer de tête.
- Et rétablir la Règle des Deux ?
La non humaine esquissa un sourire confiant.
- C'est la voie des Sith et cela aurait du le rester.
- Le Sith Unique est la vraie voie, affirma son apprentie.
La devaronnienne siffla entre ses dents le mépris qu'elle éprouvait pour la jeune chandrilienne.
- Très bien, petite idiote. Je vais donc enseigner ta dernière leçon.
- Vous n'avez plus rien à m'apprendre, appuya Masya.
L'instant d'après, celle-ci se catapulta d'un Saut de Force sur la Dame Sith qu'elle obligea à reculer en appuyant sa lame contre la sienne. D'une saccade, Maladi se dégagea et se fendit pour la transpercer au torse.
Abréger ce duel qu'elle estimait négligeable. Elle devait abattre Nihl, c'était sa priorité et elle ne se laisserait pas ralentir par cette stupide...
Son élève fut bien plus prompte qu'elle ne l'escompta et se mit hors de portée de son épée ardente. Masya éleva une main et des éclairs craquèrent entre les deux antagonistes. Maladi contint cet assaut et riposta en concentrant sa puissance mentale sur une des colonnes qui menaçaient de s'effondrer.
Elle saisit un morceau de pilier et le projeta sur la chandrilienne qui l'esquiva d'un bond sur le coté. Masya s'approcha pour porter de nouvelles attaques à la devaronnienne qui cette fois dut s'employer pour ne pas être débordée par les coups désaccordés et imprévisibles de son élève.
Depuis sa dernière prestation, celle-ci avait inexplicablement comblé le fossé qui la séparait du niveau de son maître.
Subitement la chandrilienne bondit par dessus son adversaire et lui asséna une violente frappe à la nuque destinée à la décapiter. Avant de se réceptionner dans le dos de la non humaine, elle sentit sa lame s'opposer à la sienne.
Maladi enchaîna avec une savate spontanée destinée à la prendre de court. Mais la chandrilienne ne mordit pas à l'hameçon et s'effaça, la laissant frapper dans le vide. La Dame Sith recula en grognant de douleur lorsque sa cuisse fut entaillée par la lame ardente de Masya. Qui poussa son avantage en la pressant en l'assaillant de plus belle.
Maladi parvint au bout d'une intense minute à bloquer son arme contre la sienne. Elle haletait, preuve qu'elle a été vivement sollicitée.
- Je t'ai très bien formée, tu as été une bonne élève.
- Je vous dois beaucoup, reconnut la chandrilienne. Vous m'avez appris la haine et en signe de reconnaissance, je ne vous ferai pas souffrir inutilement.
- Pauvre sotte, tu crois avoir déjà gagné ? Je ne t'ai pas appris tout ce que je sais.
La devaronnienne contracta les muscles de ses bras avant de la repousser sèchement en arrière. Elle étendit sa main et murmura une incantation en runes Sith. Aussitôt les perceptions de Masya se troublèrent.
Le sol pierreux se mit à se gondoler et à se fracturer. Une masse sombre se mit à émerger, une monstruosité qui se hissa des profondeurs de Kaas City pour dominer la jeune femme de toute sa hauteur. Deux paires d'yeux jaunes la fixèrent avec avidité tandis que des appendices faciaux sifflèrent dans l'air, des tentacules terminés par des pinces en formes de sécateurs organiques. Se dressant sur ses six pattes, le dos de la créature était surmonté de plaques translucides.
Masya crut entendre des voix murmurer dans sa tête alors que le monstre se pencha pour l'attaquer.
Dark Maladi ne retint pas un sourire féroce lorsqu'elle remarqua son élève tituber puis reculer en fouettant l'air de sa lame dans le vide pour frapper un ennemi invisible.
L'illusion qu'elle avait crée remplissait parfaitement son office. Elle prit le temps de se nourrir de sa terreur, de s'en repaître comme d'un plat succulent avant de s'approcher lentement pour l'achever et la libérer de ses tourments.
Un vague regret de ne pas avoir réussi à lui faire partager sa vision ne la ralentit qu'à peine. Dommage, elle avait du talent..
Elle était parvenue à mi chemin lorsqu'une douleur impromptue à la poitrine la figea sur place. Elle agrandit les yeux jaunes de stupeur en constatant le néon sanglant crépitant qui l'avait transpercé par derrière.
- Ce que vous ne m'avez pas appris, le Seigneur Nihl me l'a appris.
Maladi cligna des paupières et vit que son apprentie ne se trouvait pas là où elle était censée être. La voix de l'humaine murmurait son triomphe à ses oreilles alors que l'agonie engourdissait les sens de la devaronnienne. Cette dernière comprit qu'elle avait contré son Illusion par une autre toute aussi brillante. La jeune fille l'avait dupé en projetant à son tour une image d'elle en train de se faire attaquer par le faux Léviathan.
- Je tiens à préciser que cela n'a rien de personnel et que je ne le fais pas pour mes parents assassinés. Je veux accomplir mon destin comme le Seigneur Nihl me l'a promis.
Avant de rendre son dernier soupir, Maladi souffla :
- Tu as... réussi.. ta dernière... épreuve.
Masya rangea son sabre laser et contempla le cadavre qui gisait à ses pieds. Elle sentait libérée d'un poids, celui de son passé. Ce que Maladi avait longtemps incarné pour elle.
- Bien, s’éleva une voix rauque derrière elle.
Elle se tourna vers le Sith nagai dont la silhouette émergea des vapeurs brumeuses et mit un genou à terre.
- Monseigneur, la traîtresse a été abattue conformément à la volonté du Sith Unique. Et Dark Talon ?
- Elle a subi le même sort que ton maître, répondit-il.
Dark Nihl étudia le corps de Maladi pendant quelques instants. Masya crut surprendre l'ombre du remords peser sur ses traits, le nagai avait visiblement éprouvé des sentiments pour la devaronnienne.
Le masque de l'intransigeance reprit le dessus. Peu importe ses liens avec Maladi, elle avait choisi d'être son ennemie.
- Ton apprentissage est terminé, lui annonça-t-il finalement. Au nom du Sith Unique, le titre de Dame Noire t'est accordé. Souhaites-tu abandonner ton ancienne identité ? Veux-tu choisir de renaître ?
Sans hésitation, elle affirma:
- Oui, monseigneur.
- Comment devrons-nous t'appeler désormais ?
La chandrilienne repensa alors à cette plante sauvage qui poussait sur les pentes de cette chaîne de montagnes surplombant la capitale de son monde natal. Cette plante sous de beaux atours aussi resplendissants que la couleur du soleil au zénith dissimulait derrière l'éclat de ses pétales, une toxine mortelle à doses élevées qui imprégnait sa sève.
Cette toxine était un paralysant qui s'attaquait aux terminaisons nerveuses et aux fibres musculaires. Dans le meilleur des cas, la victime qui avait eu le malheur d'ingérer cette plante restait sans pouvoir bouger un seul cil pendant des heures. Dans le pire des cas, elle mourait asphyxiée en cas de forte dose avalée.
Un scientifique qui l'avait découverte et étudiée des siècles auparavant l'avait nommée dans le dialecte local, le Don Maudit. Ce qui donna par contraction Entiam. Oui, c'était ce qu'elle souhaitait devenir au sein de sa confrérie. Un poison insidieux qui rongerait lentement la carapace de ses ennemis pour les affaiblir et leur porter un coup fatal.
Un poison qui permettrait de grignoter les fondements fragiles de cette Fédération Galactique insignifiante.
- Entiam, répondit-elle. Je serai Entiam des Sith.
Le non humain semblait approuver la confiance qui émanait d'elle.
- Ainsi soit-il. Relèves-toi Entiam des Sith et renais des cendres de ce que tu fus autrefois.
Elle se releva de toute sa taille et se permit cette fois de soutenir son regard glacé et dépourvu de sentiments.
Elle n'était plus une apprentie, elle n'était plus cette petite orpheline terrorisée, arrachée de force à son foyer. Elle n'était plus Masya Henlam, dorlotée par des parents aimants qui l'avaient préservé de la dureté du monde extérieur.
La paix était un mensonge, seule la passion existe. Ses parents en étaient la preuve. Elle forgerait elle-même son propre avenir, libérée de leur souvenir.
- Dark Maladi était une scientifique compétente, commença Nihl.
- Je prendrais donc sa place.
- Vous n'avez pas acquis les compétences nécessaires.
Surprise, Dark Entiam arqua un sourcil suspicieux.
- Monseigneur ?
- Je songeais à un meilleur emploi pour vous, la rassura-t-il. Comme vous le savez Dame Entiam, nous avons commencé à infiltrer tous les gouvernements existants pour en prendre le contrôle ou les briser de l'intérieur.
La fraîche Dame Noire intronisée l'écouta sans l'interrompre.
- Et nous concentrons de même notre attention sur les entreprises ou les conglomérats susceptibles de servir nos intérêts. Comme sur Corellia.
La chandrilienne connaissait le nom de cette planète grâce à la réputation de ses habitants considérés comme des irréductibles autonomistes. Pendant le règne de Dark Krayt, cela leur avait valu la fureur du Sith Unique lorsqu'ils commirent l'imprudence de se soulever contre son autorité.
- Vous faites allusion à la Corporation Technique Corellienne ? Demanda-t-elle après un long silence qui suivit son explication.
- Plus exactement à l'entreprise dont elle favorise la création. Novatech Galactic Industry.
La chandrilienne commença à deviner que le nagai s'intéressait à cette firme en particulier qui existait à peine. Elle patienta de nouveau.
- Son créateur n'est autre que Davok Tissan, révéla Dark Nihl avec cette fois un fin sourire.
- Le fils du président des Cinq Mondes? S'étonna Entiam pour qui le nom de Tissan n'était pas inconnu.
- Le fils de Peron Tissan, en effet. Celui dont nous avons exterminé l'intégralité de la famille lors du soulèvement de Corellia.
Dark Entiam mit les pieds dans le plat.
- Quelle sera ma mission ?
- Nos agents infiltrés à la Corporation Technique Corellienne viennent de m'informer que Davok Tissan aurait crée cette entreprise dans le seul but de protéger la galaxie de notre retour.
Entiam ne put retenir un rire cassant, témoignage de son mépris. Ce que ressentait tout autant qu'elle le Seigneur Sith non humain.
- Vous souhaitez que je l'élimine, monseigneur ?
- Depuis la tragédie qui l'a frappé des années auparavant, Davok Tissan est considéré comme un héros par ses compatriotes. Une mort soudaine et brutale desservirait notre cause en l'élevant au rang de martyr même si nous parvenions à faire passer un meurtre pour un suicide ou un accident. Cela attirerait l'attention de la Fédération Galactique.
La Sith chandrilienne acquiesça d'une inclinaison du menton.
- Je comprends.
- Vous allez approcher Davok Tissan et gagner sa confiance, déclara-t-il. La haine qu'il nourrit à l'égard du Sith Unique pourrait nous être utile.
- Retourner la haine de l'ennemi contre lui.
- La haine nous permet de nous élever au-dessus de cette masse abêtie que nous sommes destinés à dominer, Entiam. Ceux qui ressentent son attrait et y succombent sans comprendre son potentiel de puissance ne peuvent que se ronger et se liquéfier eux-mêmes jusqu'à la fin de leur médiocre existence.
Le Sith nagai éleva la main et des éclairs se mirent à danser au bout de ses phalanges. L'électricité enivrait les sens de la chandrilienne qui l'observait fascinée.
- Nous userons de la haine de Davok Tissan et la manipulerons à notre guise. Vous favoriserez l'expansion de Novatech Galactic Industry par tous les moyens que vous jugerez nécessaires, Dame Entiam. Si vous estimez que cela en vaut la peine.
Éclairée sur les tenants et aboutissants de sa mission, Entiam se laissa griser par la fierté d'avoir été choisie pour une mission bien plus cruciale qu'elle ne l'escomptait.
- Qu'il en soit ainsi, monseigneur. Si c'est la volonté du Sith Unique, j'irais sur Corellia et Novatech Galactic Industry deviendra un instrument entre nos mains.
- Vous êtes désormais une Dame Noire du Sith Unique. Comportez-vous comme telle, lui recommanda-t-il.
- Je ne l'oublierai pas, promit-elle.
Elle accomplit une révérence respectueuse et tourna les talons, impatiente d'entamer sa nouvelle tâche. Dark Nihl étudia la brume qui l'absorbait, effaçant les contours de sa silhouette. Il accorda un dernier regard au cadavre de Maladi avant de quitter les lieux à son tour.

Voilà, j'espère que cela vous a plu :sournois: ! Classe le nouveau nom de la Sith, n'est-ce pas ? :roll:

Allez à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 02 Juin 2020 - 23:16   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Ah, je ne lirai donc pas immédiatement la suite de ton récit, j'espère que tu me pardonneras ! :oops:
Approchez, chiens des ténèbres ! Venez à la rencontre de votre mort ! Jetez vos pouvoirs sur moi ! Je vous renie ! Je vous défie ! Je suis Chevalier de l'Empire ! Je suis votre fléau ! Antares Draco

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6093
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 03 Juin 2020 - 7:34   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

L2-D2 a écrit:j'espère que tu me pardonneras ! :oops:


Volontiers... :sournois: si tu publies tes critiques sur les tomes 2.3 et 4 de cette saison 2 de Legacy :oui:
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar JediLord » Mer 03 Juin 2020 - 11:13   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Lu.

Ah ouais la vache. :shock: Masya se débarrasse de son ancien professeur et prend sa place! Waouh! Ça risque de chauffer pour Davok donc... :sournois:

Vivement la suite.
Yann Solo capitaine du Millenium Condor!
JediLord
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1515
Enregistré le: 28 Juin 2019
Localisation: Citadelle des Vents de Vortex
 

Messagepar L2-D2 » Mer 03 Juin 2020 - 12:02   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

mat-vador a écrit:Volontiers... :sournois: si tu publies tes critiques sur les tomes 2.3 et 4 de cette saison 2 de Legacy :oui:

C'est prévu ! Dès que j'aurai le temps de lire les tomes 3 et 4 et de me mettre à leurs critiques !
Approchez, chiens des ténèbres ! Venez à la rencontre de votre mort ! Jetez vos pouvoirs sur moi ! Je vous renie ! Je vous défie ! Je suis Chevalier de l'Empire ! Je suis votre fléau ! Antares Draco

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6093
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Mer 03 Juin 2020 - 14:58   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Eh beh, j'avais pris du retard !

C'est donc lu et, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'e ces deux chapitres sont vraiment différents. Si dans le premier, on voit Davok qui prend les choses aux mains et se lancent dans les affaires, le deuxième a été... intense et surprenant ! Attends, tu t'es bien permis de tuer Maladi et surtout Talon ?! Toi ?!

J'attends avec impatience de lire la suite, parce que cela s'annonce très très intéressant. :)
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 939
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Jeu 04 Juin 2020 - 12:37   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Merci pour le retour :wink: !

Mandoad a écrit: Attends, tu t'es bien permis de tuer Maladi et surtout Talon ?! Toi ?!


L'avantage est que ces deux dames peuvent me consacrer plus de temps puisqu'elles ont été hum libérées de leurs obligations :D :transpire: .
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 09 Juin 2020 - 13:20   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Bonjour à tous, voilà la suite!

Dans cet extrait, retour sur Corellia où un certain Tissan va faire une... rencontre :sournois: !


Flash Spécial Holonet Coruscant News: la Fédération Galactique autorise de nouveau la création des Jedi corelliens

[ ... le Sénat Galactique vient de voter à une courte majorité le projet de loi permettant de nouveau l'instauration des Jedi corelliens dissous lors de l'ascension des Sith après la première guerre Sith Impériale. Le triumvirat de la Fédération a fait savoir via un bref communique que ce projet serait promulgué et soumis très prochainement à l'approbation du gouvernement corellien... ]

Corellia, Coronet, cinq jours plus tard

Davok laissa son regard songeur errer sur la foule des passants qui coulait comme un fleuve ininterrompu alors qu'il prenait son déjeuner dans ce snack sullustain où il avait pris ses habitudes depuis qu'il avait commencé à travailler à la Corporation Technique Corellienne. Il mâchouilla mécaniquement le morceau de steak de Nerf cuit à point qu'il porta à la bouche tout en étudiant sur son datapad les schémas techniques d'un androïde représenté en trois dimensions qu'il fit pivoter dans tous les sens en remuant l'index sur l'écran tactile.
- Par les neuf enfers, tu ne t'arrêtes jamais de travailler.
Il releva à peine la tête vers son ami Elpask qui vint le rejoindre en s'asseyant en face de lui. Il remarqua néanmoins que les boutons de sa tuniques étaient dégrafés et qu'il s'empressait de les rajuster tout comme le col de sa chemise.
- Tu en as mis du temps, grogna-t-il.
- Désolé, je discutais avec la serveuse zeltronne.
Vu la hâte qu'il mettait à remettre en ordre sa tenue quelque débraillée, Davok déduisit que la discussion avait du être approfondie.
- Je ne doute pas que la conversation était intéressante, commenta seulement Davok qui avala un autre morceau de steak.
Elpask à qui le sous entendu n'avait pas échappé se retint de ricaner.
- Cela t'arrive de penser à autre chose qu'au boulot ? Je sais que le fonctionnement de ta nouvelle société te tient à cœur mais quand même...
Cette fois Davok croisa le regard de son ami, ses yeux bruns exprimant de l'irritation contenue.
- Oui Elpask, il m'arrive de penser à autre chose qu'au travail. Par exemple, quand je dors et que je repense à mes parents morts, à toute ma famille. Le travail est la seule chose qui m'empêche d'y penser tout le temps. Cela m'aide à ne pas devenir fou.
- Cela t'aiderait si tu parvenais à trouver quelqu'un qui puisse t'aider à porter ce fardeau, à trouver un sens à ta vie.
Davok écarta finalement le datapad qu'il manipulait et termina en quelques instants les restes de son repas, plus rapidement que Elpask.
- Tu ne penses pas que j'ai raison ? Insista ce dernier. Nous avons tous besoin de quelqu'un, même les Panthères de Sable.
- Merci de m'avoir expliqué pourquoi tu t'attardais avec les serveuses, le railla Davok.
Elpask ria cette fois de bon cœur et cela dérida aussi son camarade.
- Touché, reconnut-il.
Davok reprit un air sérieux lorsqu'un autre sujet fut abordé.
- Tu as entendu dire que la Fédération Galactique avait accepté que maître Terrax Horn reforme les Jedi corelliens ?
- Et ? Fit Davok d'un ton neutre.
- La Chambre Consulaire Populaire a rejeté son offre en prétendant que les Jedi corelliens ne seraient que des agents à la solde de la Fédération Galactique.
Davok haussa les épaules comme si le sujet n'avait que peu d'intérêt pour lui.
- Je suis d'accord avec cette décision même si ce n'est pas pour les mêmes raisons.
Elpask le fixa d'un air choqué.
- Ce sont les Sith qui ont réprimé la révolte de Corellia, pas les Jedi ni les Chevaliers Impériaux.
- Je connais l'histoire, répliqua sèchement son ami.
Celui-ci reprit le datapad qu'il avait laissé sur la table pour le ranger dans sa sacoche posée au sol.
- Novatech Glactic Industry n'est pas seulement un projet, c'est aussi une mission. Ma mission.
- Par les neufs enfers Davok, jura l'autre corellien. Tu ne peux pas sauver la galaxie tout seul.
- Je n'ai pas cette prétention.
Le jeune Tissan se pencha légèrement au-dessus de la table.
- Je veux seulement empêcher le retour des Sith et si c'est impossible je veux donner les moyens aux gens de se protéger et de protéger ceux qu'ils aiment. Ce que moi, je n'ai pas réussi à faire.
- Par Centerpoint, tu n'étais qu'un enfant ! Plaida Elpask.
Sans en être conscients, leur voix s'éleva crescendo, attirant l'attention de d'autres clients parmi les plus proche attablés à coté d'eux... y compris d'une jeune humaine brune qui les considérait avec intensité de ses yeux verts et gris.
- Ce n'est pas une excuse pour moi, trancha Davok. Quand mon père a lancé la révolte, la galaxie nous a laissé seuls face aux Sith de Dark Krayt. Nous nous sommes retrouvés livrés à nous-mêmes. J'ai tourné la tête dans toutes les directions et je n'ai aperçu aucun Jedi qui se tenait à nos cotés. Ni aucun Chevalier Impérial.
Davok se renfonça dans son siège.
- Je n'ai pas oublié les crimes des Sith et encore moins la lâcheté des Jedi qui se croient être les meilleurs protecteurs de la galaxie.
Elpask sentait sans mal la détermination bornée de son interlocuteur. Il comprenait ce qu'il ressentait même s'il ne l'approuvait pas.
- Bon je vais payer l'addition. C'est moi qui offres, ajouta-t-il avec empressement.
- Je te revaudrai cela, lui promit Davok qui se leva de sa chaise.
Il observa Elpask se diriger vers le comptoir pour régler la note alors qu'il hissait la lanière de son sac sur l'épaule gauche. Il la rajusta correctement, s'assurant que ses affaires de travail pendaient contre son bassin puis se dirigea vers la sortie.
À peine avait-il fait un pas qu'une jeune femme le bouscula par surprise le faisant trébucher. Il jura en vieux corellien lorsqu'une boule glacée s'écrasa sur sa chemise avant d'éclater au sol.
- Par les neufs enfers...
Les mots suivants moururent au fonds de sa gorge lorsqu'il étudia les traits contrits de la jeune femme qui semblait sincèrement gênée de lui causer du désagrément. Son expression laissait transparaître une grande beauté raffermie par une silhouette harmonieuse et bien proportionnée, bien qu'athlétique.
Ses cheveux bruns flottaient librement juste au niveau de son cou, comme animés d'un esprit de mutinerie.
Davok avait subitement perdu l'envie de lui crier dessus, subjugué par son apparition.
- Je suis vraiment désolée, glapit-elle. Attendez, je vais nettoyer.
- Non ce n'est pas grave, je vous assure, affirma-t-il d'un ton conciliant.
Elle arracha la serviette des mains d'un client juste sur sa droite et s'empressa d'éponger les restes du dessert.
- Ne vous donnez pas cette peine, ajouta-t-il. J'ai des vêtements de rechange.
- Vous ne pouvez pas repartir comme ça, insista-t-elle. Et vous n'avez pas de vêtements de rechange, souligna-t-elle.
Il fronça les sourcils, surpris par sa spontanéité.
- Vous avez lu dans mes pensées ?
- Non, répondit-elle sans se démonter. Vous avez répondu comme quelqu'un qui a été très bien élevé et veut arrondir les angles.
Il fut désarçonné par son insolence. En temps normal, il n'aurait pas manqué de se sentir ridiculisé par autant de culot mais ce n'était pas le cas. Ses yeux bruns plongèrent dans ses prunelles vertes et grises comme aspirés par une attraction irrésistible.
Elle tendit finalement la serviette à un droïde serveur qui assurait le service et accorda un sourire presque candide au jeune corellien.
- Je vous présente encore toutes mes excuses.
- Je... ce n'est rien...
Elle soutint son regard avec une nonchalance bienveillante.
- Si nous nous revoyons, je vous offrirais un verre, lui proposa-t-elle.
Elle sortit du restaurant et il ne put se retenir d'admirer les courbes de sa silhouette dynamique s'éloigner de lui avant d'entendre son ami Elpask lui lancer avec ironie.
- Tu as décroché le ticket gagnant à ce que je vois.
Les joues de Davok s'empourprèrent sous le coup de la gêne.
- Oh la ferme.
- Et je parie que tu n'as même pas pensé à lui demander la fréquence de son comlink.
Davok détourna le regard du sourire malicieux d'Elpask qui l'escorta dans la rue. Les deux corelliens furent noyés dans le flot des badauds et ils ne remarquèrent pas la jeune femme qui se glissa discrètement dans leur sillage.
Celle-ci éleva son poignet à hauteur du visage.
- Ici Dark Entiam, avertit-elle. Informez le Seigneur Nihl que j'ai établi le contact, terminé.

Voilà, j'espère que cela vous aura plu ! N'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé :diable: !

Allez à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar JediLord » Mar 09 Juin 2020 - 13:35   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Lu.

Bon bah les ennuis vont commencer à ce que je vois... :sournois:
Yann Solo capitaine du Millenium Condor!
JediLord
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1515
Enregistré le: 28 Juin 2019
Localisation: Citadelle des Vents de Vortex
 

Messagepar mat-vador » Mar 09 Juin 2020 - 19:03   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

:diable: Cette Sith là ne va pas le lâcher !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 16 Juin 2020 - 22:11   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Bonsoir, c'est l'heure de la suite :wink: !

On continue sur Corellia avec une jeune Sith s'intéressant de près à un certain corellien :diable: !

Je vous laisse découvrir ça :roll: !



Dark Entiam comprit rapidement que les deux compagnons ne se dirigeaient pas vers le siège de la Corporation Techniques Corellienne là où étaient installés les bureaux provisoires de la toute jeune société Novatech Galactic Industry.
C'était d'ailleurs Davok Tissan qui avait pris les devants, guidant son ami le long de la large avenue qui menait au cœur de la capitale planétaire. Ils marchaient d'un pas vif mais cela n'empêcha pas la Dame Sith chandrilienne de saisir la moindre bribe de leur conversation.
- Comment trouves-tu tes locaux ? Demanda Elpask à qui le comportement de son compatriote n'avait pas échappé.
- J'ai connu pire mais je m'y sens un peu à l'étroit.
- Je vois.
Bien qu'ils lui tournaient le dos, elle perçut dans la Force la crispation de ce dernier.
- Laisse-moi deviner, tu as contracté un nouveau prêt à la Banque Centrale de Corellia.
- Je te l'ai dit, Elpask. Je veux voler de mes propres ailes et je ne crois pas pouvoir le faire en restant au siège de la Corporation.
Malgré la distance, Entiam surprit le soupir qui émanait de l'ami de Davok.
- D'accord, je comprends.
- Tu comprendras encore mieux quand nous serons arrivés, ajouta Davok.
Elle continua de caler le rythme de ses pas sur les leurs. Le trafic urbain se densifia davantage au fur et à mesure qu'ils s'approchaient de la place principale de Coronet aux niveaux supérieurs. Les derniers mots de Tissan avaient attisé sa curiosité.
Ils parvinrent enfin après quelques minutes de marche à la place principale de la ville au milieu de laquelle se dressait le squelette d'une superstructure de duracier. La base compacte de transparacier et de duracier soutenait un échafaudage surmonté de droïdes et d'ouvriers organiques. Entiam observa Davok Tissan s'approcher de l'ingénieur en chef, un duro dont le visage lisse et sans relief ne trahissait la moindre émotion.
Le corellien souhaitait s'enquérir de l'avancée des travaux. Elpask suivait à l'écart le ballet des droïdes qui émettait des grincements mécaniques lorsqu'ils transportaient de lourdes poutrelles. Dark Entiam en profita pour examiner le datapad qu'elle avait subtilisé à l'insu de son propriétaire Davok Tissan.
Elle y inséra une datapuce pour télécharger toutes les données et quand cela fut fait, elle la rangea avant de s'avancer prudemment. Elle prit ainsi le temps d'armer son plus beau sourire.
- Monsieur ? Fit-elle.
Davok pivota sur ses talons et retint une exclamation de surprise.
- Oh, encore vous ? Vous êtes venue continuer à me présenter vos excuses ?
Elle lui tendit le datapad avec un air innocent.
- Vous avez égaré ceci.
Les flux de la Force se troublèrent à cause du flux d'émotions qui bouillonnèrent chez cet individu. Elle vit son visage se décolorer puis elle l'entendit balbutier.
- C'est impossible... j'aurais pourtant juré...
Il fouilla fébrilement dans son sac et s'aperçut que la jeune femme disait vrai. Il lui arracha le datapad de ses mains et l'activa pour déterminer s'il s'agissait bien du sien. Le soulagement illumina son expression.
- Eh bien, vous m'avez sauvé la vie. Comment puis-je vous remercier ?
- En disant simplement merci, répondit-elle avec douceur. Vous voir heureux suffit à égayer ma journée.
Elle le vit rougir lorsqu'elle lui accorda un sourire large. Avant de s'éclipser en lui souhaitant :
- Bonne journée.
- Je... euh bien sûr, bonne journée à vous aussi.
Elle se réjouissait intérieurement de l'effet qu'elle produisait sur lui, devinant qu'il n'avait pas du parler à beaucoup de femmes dans sa vie. Elle nota intérieurement cette information essentielle, qui pourrait lui servir un jour.
Elle s'éloigna lentement, ne perdant rien de la remarque sarcastique qu'Elpask lança à son ami.
- Tu as vraiment un don pour laisser passer de telles occasions.
- Je ne vois pas de quoi tu parles, nia l'intéressé.
Elpask lâcha un rire.
- Eh, j'ai très bien vu comment tu la regardais.
- Je n'ai jamais été doué avec les gens de toute façon. Je les comprends moins bien que les droïdes et les progiciels.
- Par les neufs enfers, Davok...
- Je dois retourner au travail.
Elpask jura entre ses dents lorsque son camarade le planta au milieu de la place pour retourner au siège de la Corporation Technique Corellienne. Il revint à sa hauteur pour changer de sujet.
- Ton immeuble fera combien d'étages ?
- Une vingtaine.
- Tu es conscient que c'est à peine plus grand que la Dune Kara ?
Davok croisa le regard de son ami, avec cette un sourire malicieux sur les lèvres.
- Ce n'est qu'un début.
- Là où tu fais construire tes nouveaux locaux, est-ce que ce n'est pas là où...
Elpask ne termina pas sa question, laissant à Davok le soin de l'anticiper. Comme il s'y attendait, les traits de ce dernier se plissèrent d'un air sombre.
- Oui, c'est là que les Sith ont tué ma famille.
Ils n'échangèrent plus un seul mot.
Dark Entiam les surveilla de ses yeux verts et gris avant de faire le point sur ce qui avait pu attirer son attention. Pour la Dame Sith chandrilienne, il était maintenant clair que Novatech Galactic Industry avait pour but de contrer le retour du Sith Unique au premier plan. Elle continuait de penser que le plus logique était de se débarrasser de son créateur.
Mais Nihl semblait soutenir que Davok Tissan serait plus utile vivant que mort. Si telle était la volonté du Sith Unique, elle s'y plierait donc.
En attendant, elle allait découvrir plus en détail les projets de sa toute nouvelle entreprise, une façon d'apprendre à mieux le connaître. Elle exhiba de nouveau la datapuce sur laquelle elle avait piraté toutes les données.
Elle étudia la direction dans laquelle les deux corelliens disparaissaient. Si Elpask était comparable à une sorte de flagorneur superficiel, elle ressentait plus de sympathie pour l'autre homme qui était plus réservé.
Dont elle avait perçu par intermittence, une tristesse alourdir ses pensées à cause du drame qui l'avait frappé des années auparavant.
Elle ne put se retenir d'éprouver de la pitié pour lui...
De la pitié ? Murmura une voix hautaine dans ses pensées. Non, je n'ai pas le droit d'éprouver de la pitié, je suis Dark Entiam.
Elle considéra de nouveau la datapuce et se persuada qu'il était temps de se mettre au travail.

Voilà j'espère que cela vous a plu !

Allez à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Mer 17 Juin 2020 - 12:45   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Retard rattrapé !

Voilà, les deux personnages principaux se sont enfin rencontrés... Enfin, Entiam a planté une première fois ses griffes dans Davok et celui-ci semble y réagir de manière assez maladroite.

Je constate que la Sith éprouve déjà certains sentiments conflictuels et nul doute que cela viendra compliquer sa mission :sournois:

Vivement la suite !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 939
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Lun 22 Juin 2020 - 12:42   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Merci pour le retour :wink: !

Mandoad a écrit: Entiam a planté une première fois ses griffes dans Davok et celui-ci semble y réagir de manière assez maladroite.


Il est sensible à son charme :diable: !

Mandoad a écrit:Je constate que la Sith éprouve déjà certains sentiments conflictuels et nul doute que cela viendra compliquer sa mission :sournois:


:sournois:


Allez à demain pour la suite :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 23 Juin 2020 - 18:43   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Bonsoir, c'est l'heure de la suite :wink: !

Allez il est temps de retrouver notre jeune Sith, qui s'intéresse à monsieur Tissan de... près :diable: ! Avant de se voir confier une autre mission importante :whistle: !



La Dame Sith chandrilienne étudiait depuis de longues heures les schémas de la première version de droïde conçue et imaginée par Novatech Galactic Industry lorsque ses mâchoires s'écartèrent l'une de l'autre malgré elle.
Cloitrée dans cet appartement étroit qu'elle avait louée sous une fausse identité, elle avait perdu la notion du temps, complètement obnubilée par sa tâche. Ce n'est lorsqu'elle tourna la tête vers la fenêtre qu'elle remarqua que la nuit était déjà tombée.
Elle éteignit son ordinateur avant de se renfoncer dans son siège, pensive. Concernant le prototype de Novatech Galactic Industry dont elle avait subtilisé les plans, elle contrôla sa déception. Les caractéristiques de la version du Gladus Annihilators paraissaient basiques, bien en deçà des autres modèles bas de gamme des firmes concurrentes comme Tendrando Arms.
Puis elle comprit que ce n'était qu'une stratégie commerciale visant à faire de Novatech Galactic Industry une industrie rentable très rapidement pour favoriser son expansion et son installation durable dans le marché.
Toute stratégie avait ses faiblesses, celle imaginée par Davok ne faisait pas exception. Si le concepteur corellien voulait avoir les coudées franches, il lui fallait surmonter la concurrence. Dans le milieu des affaires, les mêmes règles qu'au sein du Sith Unique s'appliquaient. Il ne pouvait y avoir la moindre pitié.
Il fallait que Novatech Galactic Industry s'impose ou soit avalé. Dark Entiam avait sa petite idée sur la question.
Elle se leva de son siège pour traverser son appartement jusqu'à la fenêtre. Elle laissa ses yeux verts rubis s'accommoder des lumières mouvantes de Coronet avant de saisir son comlink et de basculer sur une fréquence sécurisée.
- Opérateur Terentatek, vous me recevez ? Intima-t-elle vivement.
- Je vous reçois, madame.
La voix neutre de l'agent Sith infiltré sur la planète tout comme elle, traduisait une attente respectueuse se doutant qu'il était contacté par une supérieure.
- L'heure est venue de passer à la phase suivante.
Le silence de son interlocuteur soulignait son écoute.
- Novatech Galactic Industry présentera bientôt son premier modèle de Gladus Annihilators dans le courant de la semaine suivante. Il est nécessaire que cette présentation bénéficie d'une grande caisse de résonance.
- Madame ?
- Les entreprises concurrentes doivent être discréditées à tout prix.
- Vous souhaitez que l'on sabote leurs installations et leurs usines ?
- Non, cela serait trop visible et une enquête approfondie de la part de la Fédération Galactique nous démasquerait tôt ou tard. Vous devrez agir de manière plus subtile, vous comprenez ?
- Parfaitement, madame.
- Bien il me faut des résultats concrets avant cette présentation.
- Nous trouverons un moyen, madame. Un Empire Unique, un Sith Unique.
Elle répéta ces derniers mots avec une conviction tout aussi affirmée que l'autre agent avant de rompre la communication. Il était temps de prendre un peu de repos, elle consulterait le reste des données sur le Gladus Annihilators demain.
Elle se dirigeait au centre de la pièce pour entrer dans une méditation qui lui permettrait de reprendre des forces mais une voix artificielle résonna dans toute la pièce.
- Transmission extérieure captée.
Elle se doutait que l'appel longue distance qui avait été intercepté ne pouvait provenir que d'un seul endroit et d'une seule personne.
- Initialisez la transmission, ordonna-t-elle.
Elle ne fut pas surprise de voir se matérialiser la longue silhouette familière d'un nagai qui la transperçait de son regard intense malgré les années lumière. Elle s'accroupit pour mettre un genou à terre.
- Monseigneur.
- Dame Entiam, faites moi un rapport.
- Tout se déroule comme prévu. Davok Tissan est sur le point de lancer son projet de Gladus Annihilators. Pour m'assurer qu'il aura la voie libre vers le succès, j'ai pris des dispositions pour affaiblir la concurrence.
- Pensez-vous que cela sera suffisant ? Insista Dark Nihl.
La chandrilienne inspira un grand coup avant de lâcher.
- Oui, monseigneur. J'ai toute confiance dans les capacités de nos agents infiltrés sur Corellia. Nous en avons installé plusieurs d'entre eux dans le personnel de Novatech Galactic Industry.
- N'oubliez pas que vous devez accorder votre confiance à vous-même sans relâcher votre vigilance. Vous devez anticiper la moindre erreur, Dame Entiam.
- J'en ferai ma priorité, promit-elle.
Il hocha le menton, satisfait.
- Abordons maintenant un autre sujet bien plus préoccupant pour nous dans l'immédiat.
Elle patienta docilement.
- La Fédération Galactique a autorisé il y a peu, maître Terrax Horn à reformer les rangs des Jedi corelliens dans le système.
- Mais le gouvernement des Cinq Mondes a rejeté le projet, lui fit-elle remarquer.
- Nos agents sur Corellia m'ont appris que Horn menait un lobbyng intensif visant à lui rallier des soutiens parmi les personnalités les plus influentes. Lui et son padawan ont réussi à convaincre bon nombre d'entre elles et il est probable qu'ils deviendront à terme une menace pour nos projets dans le système.
- Alors je l'éliminerai, affirma-t-elle. Si telle est la volonté du Sith Unique.
- Nous savons qu'il a l'intention de rencontrer Davok Tissan demain soir. Vous vous en débarrasserez peu après leur entrevue.
- Entendu, monseigneur. Entiam terminé.

Dromund Kaas, souterrains de Kaas City

Nakariss ne put retenir un rictus triomphant lorsqu'elle rompit la communication avec Entiam. Lorsqu'elle avait appris que cette dernière s'était emparé de la place de son maître Dark Maladi, la jalousie l'avait étreint en s'apercevant que sa rivale moins âgée avait obtenu un statut prestigieux plus rapidement qu'elle.
L'apprentie Sith falleen avait pris en grippe cette humaine dès que cette dernière fut arrivée à l'académie de Korriban, une petite fille en fleurs qui ne cessait de geindre. Nakariss avait pris plaisir à la brimer avec d'autres aspirants avant qu'elle ne fut choisie par Dark Maladi pour être son apprentie.
La non humaine qui arborait intégralement des tatouages sinistres rouges et noirs sur l'intégralité du corps couvert d'une longue robe sombre, était satisfaite du tour qu'elle avait joué à cette chandrilienne qu'elle pensait être favorisée.
C'est moi qui aurait du être choisie par Maladi, rugissait-elle intérieurement. Pas cette traînée de moins que rien.
Entiam ne semblait y avoir vu que du feu. Il avait suffi à Nakariss d'user de la Force pour projeter une illusion du Seigneur Nihl lui-même. Il ne lui restait plus qu'à espérer que sa manigance ne serait jamais découverte et que Entiam périrait.
Je prendrai ta place. Celle que je mérite et que tu ne mérites pas.
Elle ne regrettait pas un seul instant d'avoir usé de ce stratagème. Dommage qu'elle ne soit pas sur Corellia pour assister aux effets de la petite surprise qu'elle lui avait réservé.


Voilà, j'espère que cela vous aura plu !

Allez, à la prochaine :hello: !


PS : on reverra Nakariss comme antagoniste dans le tome 1 et 2 de Jedi corellien :sournois: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 25 Juin 2020 - 14:44   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Retard rattrapé ! :love:

4 extraits d'un coup, j'ai l'impression que l'intrigue a fait un bond de géant en avant ! Et j'ai trouvé ça génial ! :oui:

D('autant plus que tu résous là un des principaux reproches que j'ai pu faire à la conclusion de la saison 2 de Legacy : non, tous les Sith ne sont pas tombés dans le piège de Dark Wredd, et si Maladi, Talon ou Nihl n'y apparaissent pas, c'est tout simplement qu'ils étaient absents, et manifestement bien occupés à s’entre tuer ! Sacré ménage que tu nous fais d'ailleurs, avec la mort de Talon hors-écran, carrément ! :shock:

Et dans la foulée, la nouvelle Dame Sith se rend immédiatement sur Corellia et intrigue pour faire très vite la rencontre de sa cible, Davok Tissan... et si elle n'était pas une Sith, on jurerait presque par moments voir un téléfilm romantique ! :lol:

Et bien sûr, les mentions (et la future apparition donc ?) d'un descendant Horn ne peut que faire plaisir au lecteur de Legacy, qui a eu bien peu à se mettre sous la dent en descendants de gens célèbres... :love:

Vivement la suite ! :oui:
Approchez, chiens des ténèbres ! Venez à la rencontre de votre mort ! Jetez vos pouvoirs sur moi ! Je vous renie ! Je vous défie ! Je suis Chevalier de l'Empire ! Je suis votre fléau ! Antares Draco

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6093
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Jeu 25 Juin 2020 - 19:24   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

He's return :x :x !

L2-D2 a écrit:4 extraits d'un coup, j'ai l'impression que l'intrigue a fait un bond de géant en avant ! Et j'ai trouvé ça génial ! :oui:


Merci :wink: !

L2-D2 a écrit:D('autant plus que tu résous là un des principaux reproches que j'ai pu faire à la conclusion de la saison 2 de Legacy : non, tous les Sith ne sont pas tombés dans le piège de Dark Wredd, et si Maladi, Talon ou Nihl n'y apparaissent pas, c'est tout simplement qu'ils étaient absents, et manifestement bien occupés à s’entre tuer !


C'est clair que la fin de Legacy 2 est franchement moyenne :transpire: !

L2-D2 a écrit: Sacré ménage que tu nous fais d'ailleurs, avec la mort de Talon hors-écran, carrément ! :shock:


C'est pour passer plus de temps avec elle sous la vapodouche :P ! Tout est calculé :x :x !

L2-D2 a écrit:Et dans la foulée, la nouvelle Dame Sith se rend immédiatement sur Corellia et intrigue pour faire très vite la rencontre de sa cible, Davok Tissan... et si elle n'était pas une Sith, on jurerait presque par moments voir un téléfilm romantique ! :lol:


Sont-ils faits l'un pour l'autre :sournois: ? Vous le saurez incessamment :diable: !

L2-D2 a écrit:Et bien sûr, les mentions (et la future apparition donc ?) d'un descendant Horn ne peut que faire plaisir au lecteur de Legacy, qui a eu bien peu à se mettre sous la dent en descendants de gens célèbres... :love:


Et ce sera un descendant cool qui apparaîtra dans la trilogie Jedi corellien :oui: :oui: :sournois: :sournois: :sournois: ! Tout est calculé :diable: !

Allez à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 30 Juin 2020 - 18:43   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 2 : Parents Eloignés

Bonsoir à tous :D !

Allez, c'est l'heure de la suite avec le retour de ce bon vieux Davok :diable: ! Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il va être vénair :diable: :D !


Coronet, siège de la Corporation Technique Corellienne

Davok Tissan pianotait fébrilement sur son clavier travaillant sur les façons diverses d'améliorer la première version de droïde garde du corps qu'il s'apprêtait à présenter dans quelques jours au ministère de l'Innovation au siège du gouvernement des Cinq Mondes. Il était conscient des carences trop basiques de son modèle Gladus Annihilators qui faisait pâle figure à cotés de ses concurrents. Sur le blindage ou l'armement.
Sa tête pesait lourdement sur ses épaules, signe qu'il avait travaillé d'arrache-pied toute la journée avec un acharnement digne d'un mynock qui arrachait les câbles d'électriques d'un cargo échoué pour vider ses cellules d'énergie.
Il soupira lorsque les ombres étendirent leur main sur les sommets de Coronet. La journée avait passé si vite !
Il ferma son ordinateur et commença à ranger ses datapads dans son sac lorsque Elpask l’appela depuis le seuil :
- Davok, tu as un moment ?
- Si c'est pour parler travail, ça peut attendre demain. Je suis fatigué et presque incapable de penser à quoi que ce soit.
- Ça n'a rien à voir avec le travail.
Elpask possédait la mine de quelqu'un qui semblait gêné de devoir annoncer une mauvaise nouvelle.
- Bon de quoi de s'agit-il ? S'agaça Tissan.
- Ça ne va pas te plaire.
- Pas de manières entre nous, je ne suis plus un gamin.
J'ai cessé de l'être quand toute ma famille est morte, pensait-il.
- Des Jedi viennent te voir. Ils voudraient te parler.
Au mot Jedi, les traits de Davok s'empourprèrent subitement sous le coup de la colère.
- Renvoie-les tout de suite ! Dis leur que je ne suis pas là et que je ne serai pas disponible avant des jours !
Ses éclats attirèrent dans le dos de son ami deux silhouettes encapuchonnées, revêtues des vêtements caractéristiques des Jedi. Celui qui portait des habits verts marécages prit alors la parole pour tenter de l'apaiser.
- Je vous assure que nous ne vous dérangerons pas longtemps, monsieur Tissan.
- Attendez, lui fit Elpask d'un geste de la main pour temporiser.
Puis ce dernier allongea le pas pour se ranger devant Davok qui mitraillait les nouveaux venus d'un féroce regard noir.
- Renvoie-les, siffla le créateur de Novatech Galactic Industry entre ses dents.
- Écoute, fit Elpask. Le conseil d'administration a accepté de les recevoir et ils leur ont permis ensuite de venir te voir.
- Je n'ai pas envie de les recevoir.
Le regard d'Elpask luit alors d'une insistance particulière.
- Je te demande de le faire.
Il avait parlé doucement pour ne pas le brusquer.
- C'est toi qui le demandes ou c'est le conseil d'administration ? Demanda Davok avec raideur.
- J'en fais partie, lui rappela son compatriote et ami. Je parle en leur nom.
Puis s'apercevant qu'il n'avait peut-être pas été assez diplomate.
- Écoute-les au moins, d'accord ?
Davok leva les yeux au plafonds.
- Tu me demandes beaucoup.
Cela signifiait pour Elpask qu'il acceptait. À contre-cœur, certes.
- Merci, Davok.
À demi sarcastique, celui-ci décocha :
- Tu me dois un verre et un grand.
Les traits d'Elpask étaient éclairés d'une grande satisfaction au moment où il quitta la pièce en passant devant les deux utilisateurs de la Force. Ils pénétrèrent dans le bureau de Davok après son autorisation puis retirèrent leur capuchon.
Davok étudia avec défiance le visage jeune et rubicond imberbe de l'humain de taille moyenne qui n'était autre que le maître Jedi corellien Terrax Horn. Celui qui l'accompagnait était un étrange humanoïde haut de trois mètres qui se distinguait par une chevelure à tentacule de serpents.
Un ho'din.
Il les invita à s’asseoir d'un vague geste de la main.
- Vous souhaitez boire quelque chose ?
- Ce n'est pas nécessaire, repoussa poliment maître Horn. Nous n'abuserons pas de votre temps.
- C'est bon à savoir, railla Davok.
La pique verbale était là pour rappeler aux Jedi qu'ils n'étaient pas les bienvenus. Ce que ces derniers comprirent sans mal à en juger par le sourire malicieux du Jedi corellien.
- De quoi voulez-vous me parler ? Fit sèchement l'entrepreneur.
- Vous devez être au courant que le gouvernement corellien a rejeté suite au vote de la Chambre Consulaire Populaire, la reconstitution des Jedi corelliens.
- Oui, affirma Davok.
Il se retint de leur crier à la figure ; et je me réjouis de cette décision. Le souvenir de ses parents traversa ses pensées.
- C'est une décision regrettable, concéda ironiquement Davok.
Bien entendu les deux Jedi ne furent pas dupes.
- Ça l'est pour nous. Sous l'Ancienne République, les Jedi corelliens ont toujours veillé à la sécurité du système. Nous avons continué à le faire sous la Nouvelle République et l'Alliance Galactique. Nous regrettons que le gouvernement actuel ne le comprenne pas, ajouta Terrax Horn.
Muet jusque là, le ho'din se pencha en avant pour renchérir. Ses cheveux serpentins flottèrent derrière sa nuque.
- À défaut de pouvoir convaincre le gouvernement et la Chambre Consulaire Populaire, nous espérons rallier des soutiens influents.
- Je comprends pourquoi vous avez approché certaines personnalités connues et la Corporation Technique Corellienne. Je ne suis pas quelqu'un d'aussi important.
- Votre nom a bien plus de poids que vous-même ne le pensez.
Davok ne pouvait pas le contredire. Même s'il évitait les gens, certains de ses compatriotes lui témoignaient des marques de respect lors des commémorations de la répression des Sith contre Corellia.
- Si vous intervenez en notre faveur, la situation basculerait, appuya le non humain.
- Non, trancha sèchement Davok.
Si le ho'din parut déconcerté, ce ne fut pas le cas de Terrax Horn qui avait anticipé cette réponse. Conservant son flegme, il demanda :
- Pourquoi ?
- Je ne vais pas me priver de vous le dire.
L'hostilité du jeune entrepreneur corellien imprégnait les courants de la Force d'une tension palpable.
- Vous me demandez d'intervenir en votre faveur alors que vous n'avez pas levé le petit doigt pour nous soutenir dans notre révolte contre Dark Krayt.
Le non humain réagit vivement.
- Nous n'avions pas les moyens à cause du Massacre d'Ossus.
- Ne vous cachez pas derrière cette fausse excuse, cracha Davok. Mon père qui était président des Cinq Mondes croyait en vous. Il a lancé un appel à la galaxie, à tous ceux qui pouvaient le secourir dans la mesure de leurs moyens.
Il tendit brusquement un index accusateur.
- Mais personne n'est venu. Vous nous avez abandonné. Vous avez trahi mon père, Corellia et la galaxie entière.
Le ho'din se redressa piqué au vif.
- Je ne vous laisserais pas...
- Assez padawan, intervint Horn.
Le non humain serra les dents et se leva de sa chaise en même temps que son professeur. Davok continuait de soutenir leur regard déçu.
- Vous n'êtes pas le seul à avoir subi des pertes, monsieur Tissan. Malgré leur débâcle de Mala, nous ne pouvons prendre le risque que des Sith prennent pied dans ce système.
- Nous n'avons rien en commun, maître Horn. Vous n'avez pas été capables de protéger la galaxie et je le ferais mieux que n'importe quel Jedi ou Chevalier Impérial.
- Vous vous laissez égarer par la passion, lui fit remarquer le Jedi corellien. Ce n'est pas avec ce genre de pensées que vous rendrez service aux gens qui ont besoin de toutes les bonnes volontés.
Ne tenant plus en place, Davok repoussa brutalement sa chaise, ses veines palpitant sous sa peau sous l'effet de la fureur qui l'animait.
- Vous ne savez pas ce que j'ai perdu, vous savez encore moins ce que cela signifie. Je donnerai à ceux qui comptent pour cette galaxie les moyens de se protéger des Sith et pourquoi pas de vous aussi.
- Nous ne sommes pas vos ennemis, lui rappela le ho'din.
- Vous avez refusé de nous aider, vous n'êtes pas vraiment différents des Sith.
Terrax posa la main sur l'épaule de son élève pour l'empêcher de répliquer.
- Sortez d'ici et ne revenez pas, leur intima l'entrepreneur. Ou j'userai du poids de mon nom pour vous faire expulser du système.
Il possédait le comportement de celui qui était prêt à mettre sa menace à exécution.
- Viens Pi'kos, fit Horn à son disciple.
Les deux Jedi rajustèrent leur capuchon sur la tête, comprenant qu'ils n'obtiendraient pas davantage en poursuivant cette discussion houleuse. Ils sortirent de la pièce et Davok put de nouveau contrôler sa respiration.
Elpask apparut de nouveau sur le seuil.
- Comment ça s'est passé ?
- À ton avis ? Fit Davok d'un ton abrupt.
Il rajusta son sac contre le flanc et passa devant son ami sans lui souhaiter bonne soirée. Elpask n'avait pas besoin d'être devin pour comprendre que l'entretien avec les Jedi avait du être éprouvant.

Voilà, j'espère que cela vous a plu :jap: !

Allez, à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2156
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations