Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Dark Sheep » Jeu 23 Juin 2016 - 10:02   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Un chapitre qui nous me dans l'ambiance "Dark Side", c'est chouette ça :D
À la lecture, j'avais la sensation que Josh ne se refuse rien et qu'il est à bord d'un genre de vaisseau de croisière avec des chambres de luxe et un service irréprochable pour le diner :transpire:

La scène finale apporte une petite touche de piquant à l'ensemble, mais soulève tout de même une interrogation : je me demande si l'apprentie se cherche un autre maître, ou si Josh ne l'a pas chargée de cette "mission"…

Le passage dans la cellule, où Venge vient rendre visite à son ancien rival amoureux Jetrian est intéressant, et j'ai bien envie de voir ce que va donner leur "alliance".

Tu as mis en place une équipe à fort potentiel, et j'imagine que la suite va être explosive !

Bonne vacances à toi, et à bientôt ! :wink:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros." D.Orionis
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 922
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Darkliser » Lun 11 Juil 2016 - 20:48   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Bonjour à tous, j'espère que vous profitez bien de votre été (C'est mon cas en tout cas :) ).

Je voulais vous dire que je mets la FF en pause jusqu'à Septembre. Cela me permettra de reprendre de l'avance et en plus, le moment n'est pas trop mal choisi (Juste avant une bataille cruciale dans l'histoire).

Donc voilà, essayez de ne pas tout oublier chers lecteurs :D je vous souhaite de bonnes vacances à tous et à toutes. :wink:
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 642
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Darkliser » Mar 13 Sep 2016 - 19:41   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Bonjour à tous, je passe dans le coin pour donner des nouvelles :)

J'espère que vous avez bien profité de vos vacances. Moi j'en ai profité pour bosser :lol: .

Pour ma FF, je sais que la pause perdure mais je n'ai pas trop le temps ni la motivation nécessaire pour m'y remettre. Cela dit, j'ai 3 chapitres d'avance quand même, ce qui est une bonne nouvelle.

Voilà, j'espère bien poster bientôt.

Bonne continuation à tous
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 642
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Darkliser » Ven 19 Avr 2019 - 12:06   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Interview du grand maître ( du topic :roll: )



- Bonjour M. Darkliser alias Rémi. Je suis Rita, Rita Skeeter du Daily Planet. Je réalise un reportage sur vous, un simple écrivain amateur qui désire revenir dans le jeu. Répondriez-vous à quelques questions ?
- Vous me payerez pour répondre ?

- Dans tes rêves, petit...
- Merde ! Mon histoire ne me rapportera donc jamais rien ?

- Certes... quel est l'état d'avancement de votre histoire ?
- 10 chapitres d'avance sur le dernier posté. Le tome 4 est presque fini.

- Et concrètement ?
- Prologue, chapitre 1 et 2 modifié et libéré de la majorité des fautes (et disponible sur ce topic). Si vous voulez commencer la lecture (ou la relecture), c'est maintenant :wink:.

- Qu'avez-vous prévu en ce qui concerne la suite ?
- Je commencerai à poster la suite lorsque mes corrections seront finis (Soit au chapitre 13).

- Et après des années de mort cérébrale, vous espérez quoi ?
- Pas grand chose, nous voulons tous que notre FF soit lu et la mienne compte 4 tomes ! Cela veut dire que je prendrais de nombreuses heures de leurs vies à de pauvres âmes humaines. Qui seraient prêt à une telle damnation ?
C'est pour ça qu'il existe des résumés des tomes précédents sur la première page.

- Bon ok et cette fois-ci, comptez-vous aussi laisser vos quelques lecteurs dans la mélasse ou vous allez enfin apporter une fin ?
- La fin du tome 4 est garantie. Il y aura deux autres tomes beaucoup plus courts que les précédents car j'irai à l'essentiel afin d'apporter la conclusion. Je ne me presserai pas cela dit.

- Qu'est ce qui vous a poussé à reprendre l'écriture ?
- J'ai fait pas mal de footing ces derniers temps et cela a stimulé mon imagination au-delà de mon... imagination. Du coup, j'ai eu envie de revenir.

- Une dernière question, je sais de source sûre que vous êtes célibataire. Accepteriez-vous de boire un verre avec moi au Chaudron Baveur ?
- Non et ce, même si vous me payez. Laissez-moi maintenant, je dois écrire.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 642
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar L2-D2 » Ven 19 Avr 2019 - 15:27   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Darkliser est de retour ! :hello:

J'ai hâte de lire la suite de ta fic !
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5052
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Den » Ven 19 Avr 2019 - 15:34   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Salut Darkliser! Ca fait plaisir de te revoir parmi nous! ;)

Bonne écriture! ;)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5239
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Notsil » Ven 19 Avr 2019 - 20:12   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Un revenant ! Faudra que je me remette à jour tiens, tu avais été prolifique à une époque où je me retirai des grosses lectures ;)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2284
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Darkliser » Ven 19 Avr 2019 - 22:23   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

L2-D2 a écrit:Darkliser est de retour ! :hello:

J'ai hâte de lire la suite de ta fic !


Je vais essayer de te satisfaire, mais ça fait plaisir de voir que les années n'entame pas ton enthousiasme.


Den a écrit:Salut Darkliser! Ca fait plaisir de te revoir parmi nous! ;)

Bonne écriture! ;)


Merci, mon écriture sera bonne, je te confirme (et ce n'est pas de la vantardise). Bien sûr, je reste ouvert aux critiques comme d'habitude.

Notsil a écrit:Un revenant ! Faudra que je me remette à jour tiens, tu avais été prolifique à une époque où je me retirai des grosses lectures ;)


Alors là, c'est un jour fabuleux ! Notsil qui vient parler sur mon topic, ça fait vraiment plaisir ! J'ai vu que tu n'avais pas chômé sur Wattpad... Tu as été l'une des première à venir pour me corrigé et me faire des remarques :wink:. C'est vrai que j'étais prolifique mais pas autant que ce cher matt vador.
Si tu désires te remettre à la page, je te souhaite bon courage.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 642
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Notsil » Sam 20 Avr 2019 - 9:00   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Dès que les vacs seront finies et que je retrouve un peu de temps libre... ;) Ca m'occupera quelques semaines ^^

Et oui j'essaie d'être régulière dans mon écriture, c'est parfois tendu pour poster le bon jour mais ça m'oblige à faire l'effort ^^

Mat est hyper prolifique aussi (trop je ne suis pas non plus ^^), mais c'est bien ;) Il publie aussi un truc sur wattpad d'ailleurs ;)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2284
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar mat-vador » Sam 20 Avr 2019 - 21:32   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Un tome 4? Ouah j'ai loupé des trucs :shock: !

Sinon mon secret pour être prolifique? Eh bien... prendre une vapodouche très torride avec Talon :roll: !

Sans surprise en fait :paf: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1382
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Darkliser » Mer 24 Avr 2019 - 10:48   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Notsil a écrit:Dès que les vacs seront finies et que je retrouve un peu de temps libre... ;) Ca m'occupera quelques semaines ^^


N'est ce pas l'inverse en temps normal ? ( On trouve du temps libre en vacances :D )


Notsil a écrit:Et oui j'essaie d'être régulière dans mon écriture, c'est parfois tendu pour poster le bon jour mais ça m'oblige à faire l'effort ^^


Oh oui, c'est bien pour ça que lorsque je posterai, je serais sûr de ne pas avoir de retard. :wink:


mat-vador a écrit:Un tome 4? Ouah j'ai loupé des trucs :shock: !


Je ne me rappelle pas du tout jusqu'où tu avais lu ^^


mat-vador a écrit:Sinon mon secret pour être prolifique? Eh bien... prendre une vapodouche très torride avec Talon :roll: !


Les fantasmes d'un homme sont tellement prévisibles... :oui:
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 642
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Darkliser » Dim 05 Mai 2019 - 11:59   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Bonjour à tous,

Pour les nouvelles, j'ai revu les douze premiers chapitres et je les ai édité sur ce topic. Toutefois, j'ai laissé le chapitre 4 tel quel car il ne suit pas l'arc narratif principal et je n'ai pas le cœur à m'en occuper pour l'instant.

Donc voilà, si voulez commencez à lire ou à relire, c'est le moment car je posterai la suite dans les prochains jours. A partir de là, je suivrais le rythme d'un post par semaine.

Voilà bon dimanche :)
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 642
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar L2-D2 » Dim 05 Mai 2019 - 17:23   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Oh oh ! La suite arrive ! :sournois:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5052
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Notsil » Mar 07 Mai 2019 - 17:33   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Moi qui pensais refaire mon retard sur wattpad, c'est râpé t'as pas terminé de poster là-bas :p

Va falloir que je retrouve tes posts pour me remettre dans le bain, du coup (sauf si tu m'annonces que tu repostes :p).
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2284
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Darkliser » Mar 07 Mai 2019 - 18:03   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Bonjour :wink:

Aprés quelques années de disette, je poste la suite. Pour l'occasion, ce sera le chapitre en entier. Et malheureusement, cela n'a pas été le plus simple à écrire pour moi car j'ai jamais beaucoup écrit dans le registre des batailles spatiales à grande échelle.
Donc voilà, ceux qui n'ont pas la flemme, n'hésitez à me dire ce qui est perfectible (entres autres s'il est préférable de mettre une didascalie en repère spatial).


Pour ceux qui se souviennent un peu de la situation, un petit rappel:
Spoiler: Afficher
Venge (le pseudo de Den Liser) a quitté Ondéron pour se rendre sur Fassa dans le but d'en apprendre plus sur son passé. Les Sith le suivent avec l'aide forcée de Lyra, sa tendre et chère. Au terme d'un combat, Venge survit mais ne peut se pardonner d'avoir laissé Lyra mourir. Il pratique le rituel organisé par son défunt père et les deux parties de son âme (soit Venge et Darkliser) sont réunifiés.
Pendant ce temps, l'armada Sith attaque l'Alliance Galactique sur Ondéron afin de récupérer le dernier indice menant à l'Arme Ultime des Rakatas...






 
Chapitre 13
Le leurre









Occupées à affronter une partie de l’armada Sith, la Troisième flotte de la République et les forces hapiennes n’avaient pu empêcher une autre fraction, nommée la Deuxième Sith par l’état-major, de se diriger vers Dxun. Les vaisseaux mandaloriens et ondéroniens, responsables de la protection de la lune luxuriante, s’étaient bien défendus et avaient infligé de lourdes pertes aux ennemis. Malgré tout, les Sith les avaient percés, avant de débarquer des troupes au sol en quelques heures.
Les soldats ennemis en armure argentée se massaient de la jungle de Dxun par vagues successives vers la base principale commandée par le général Spoliakov.
Les tourelles défensives parvinrent à garder les Sith en respect jusqu’à l’arrivée de plusieurs dizaines de droïdes bactérios. Impuissante, Méra vit ces derniers arpenter le champ de bataille, les lasers rebondissant sur leur armure invincible, découpant de nombreuses escouades mandaloriennes et anéantissant un basilisk. Les Jedi Vengeurs réussirent à les ralentir quelque temps, Méra en désactiva même deux, mais quelques-uns s’infiltrèrent dans la base afin de saboter les tourelles. Heureusement, la Cathar ordonna à ses troupes de se replier à l’intérieur.
– Colonel ! Par ici ! entendit-elle.

Son lieutenant, Marianna Toronoar, lui indiquait le groupe de cinq unités pénétrant dans les hangars. Leur objectif était clair pour Méra, ils allaient s’attaquer à la DCA du nord-est et permettre aux chasseurs Sith d’effectuer des bombardements.
– Je vous laisse provisoirement le commandement du bataillon. Défendez cette position jusqu’à mon retour. Vous quatre ! Venez avec moi à la poursuite de ces bactérios !

Les Jedi Vengeurs choisis s’élancèrent derrière elle dans l’herbe fraîche, piétinée par endroit. Ils croisèrent plusieurs cadavres républicains et ondéroniens, des filets sanguinolents s’écoulant des jointures de leur armure.
Mérhétéla connaissait bien la précision chirurgicale des androïdes. Toutes les informations sur les faiblesses ennemies étaient engoncées dans leurs processeurs, les points critiques de chaque espèce entre autres.

Ils pénétrèrent dans le hangar vidé à moitié de ses chasseurs.
Les bactérios s’attaquaient déjà aux pilotes sous-armés. Leurs pistolets ne pesaient pas bien lourd face à la dureté des armures synthétiques.
Méra projeta un container de matériel sur l’un des ennemis qui s’apprêtait à transpercer l’un des pilotes twi-lek. Le choc éjecta l’androïde derrière un chasseur Aurek, mais il ne tarderait pas à se relever. Son coup de semonce eut l’avantage de diriger les autres bactérios vers eux. Leurs photorécepteurs rougeoyants ne les lâcheraient plus désormais...
- Restez grouper, Vengeurs ! s’écria Méra.

Sa satisfaction fut de courte durée, car l’un des androïdes aboya un ordre qui eut pour conséquence la séparation du groupe de synthétique. Deux unités se tournèrent vers la sortie du hangar, leur cape virevoltante dans leur sillage.
« Habile... trois Bactérios restent nous affronter pendant que deux autres se dirigent vers la DCA. » analysa attentivement la Cathar.

La Force était inefficace face à l’alliage dont ils étaient constitués. Par conséquent, le corps à corps demeurait l’une des seules solutions pour les abattre à terrain découvert.
Sachant que, justement elle se trouvait en espace confiné, Méra leva les yeux et eut une idée. Grâce à la Force, elle parvint à affaiblir l’immense pince qui retenait un chasseur au-dessus des trois ennemis. Le trio de bactérios s’aperçut trop tard de la manœuvre de la Jedi et se retrouva écrasé tel des insectes par la masse métallique.
– En avant ! Les derniers ne doivent pas atteindre leur objectif !

Voyant les deux droïdes disparaître au bout du hangar, les Jedi usèrent de la Vitesse de Force. Les bactérios couraient avec une grande vélocité. Méra songea qu’ils auraient le temps de faire des dégâts avant de les avoir rattrapés. Elle accrut l’efficacité de son pouvoir jusqu’à ce que son environnement devienne flou, distançant même ses alliés.
À la sortie du hangar, un speeder ondéronien soutenu par une escouade de la République tenta de les ralentir avec un certain succès. Les bactérios sautèrent sur le côté pour éviter les premières salves. L’un d’eux attaqua le véhicule et enfonça sa double lame dans la poitrine de l’artilleur. Méra effectua un saut périlleux jusqu’à la machine, mais l’androïde massacrait déjà le reste de l’escouade.
C’était la guerre... elle ne pouvait sauver tout le monde alors elle ignora la tuerie avec un pincement au cœur et concentra son pouvoir dans ses deux mains. Le speeder lévita pendant quelques secondes et se retrouva propulsé en direction du bactério qui filait toujours vers la DCA. Le droïde s’arrêta et s’écrasa sur le sol pour laisser passer le projectile au-dessus de lui. Mérhétéla avait réussi sa diversion : l’ennemi stoppa sa course et dirigea sa tête inhumaine vers elle. Arrivée à sa hauteur, la Cathar enchaîna plusieurs combinaisons avec férocité, mais les bactérios étaient rompus aux techniques de corps à corps.
Leur agilité, leur vélocité et même leur force pure rivalisaient avec celle d’un Chevalier Jedi accompli. Méra les dépassait dans tous ces domaines et finit par trancher la tête du synthétique d’un geste circulaire.
Derrière elle, un Vengeur et la quasi-totalité de l’escouade étaient tombés, mais les restes détruits du bactério gisaient sur le sol. Méra vit avec soulagement ses photorécepteurs rouges s’éteindre lentement, ce qui ne l’empêcha pas de regretter ces nouvelles pertes subies...

L’intérieur de la base sécurisé, le front attendait Mérhétéla avec impatience. Elle reçut plusieurs rapports inquiétants en provenance de l’État-Major. Les Prêtres Sith ne débarquaient pas sur Dxun au même titre que les Béhémoths, les puissantes armes biologiques des Sith. Non pas qu’elle avait hâte de les affronter, mais ces absences représentaient une anomalie incompréhensible à ses yeux. Les Sith ne pouvaient décemment espérer prendre Dxun avec seulement quelques garnisons et des escouades de bactérios.



Les fantassins Sith continuaient à se déverser de la jungle. Certains se tenaient le côté, d’autres couraient de manière erratique... leurs blessures ne les retenaient pas et intensifiaient au contraire leur hargne viscérale envers leurs ennemis. Mérhétéla savait à quel point le danger rôdait dans la forêt de Dxun. Elle sourit en imaginant les Sith se débattre avec la faune locale, laquelle se constituait de nombreux prédateurs tels que les maalraas, redoutable espèce féline.
Même soutenue par des droïdes bactérios et des speeders d’assaut, l’armée Sith était donc défavorisée par le terrain et leur manque de puissance de feu. Les troupes mandaloriennes empêchaient avec brio toute avancée et commençaient à les repousser. Quant aux Chiss, ils tenaient efficacement leur position, notamment grâce à la qualité du bouclier des orulusks. Les détachements républicains et ondéroniens éprouvaient plus de difficultés malgré l’aide de plusieurs Jedi Vengeurs.
- Allons les appuyer ! hurla-t-elle du haut du rempart entourant la base principale.

Elle se laissa tomber en direction du champ de bataille et se réceptionna sur le sol boueux. Les premières gouttes de pluie se déversèrent autour d’elle et se muèrent bientôt en trombes d’eau.
Ce n’était pas une bonne nouvelle, car la puissance et la portée des lasers seraient diminuées de moitié alors que les salves des Sith, faites d’une autre énergie, ne s’en trouvaient pas affectées.
- Sortez vos vibrolames ! ordonna-t-elle aux soldats qui se massaient derrière elle à la porte d’entrée.

Entouré de ses alliés, l’Apprenti de Venge courut prêter main-forte aux troupes ondéroniennes. Deux escouades dirigées par deux Vengeurs se battaient avec courage face à plusieurs fantassins, mais étaient en passe de se faire submerger par leur supériorité numérique. Le sabre laser de Méra crépita sous les cordes chutant du ciel et vibra dans l’air. Deux soldats Sith tombèrent, remplacés instantanément par quatre autres. Elle en transperça un d’un estoc assassin et se retourna juste à temps pour contrer la lance du suivant. D’une saccade, Méra la repoussa et se baissa en effectuant une rotation avec son buste. Les jambes de trois soldats furent touchées, mais Méra n’eut pas le temps de les achever. Un droïde bactério s’avança en laissant tomber le Jedi auquel il venait broyer la gorge. Sa cape virevolta derrière lui lorsqu’il se jeta sur elle, ses photorécepteurs rouges et inexpressifs rivés sur son objectif. Méra parvint in extremis à dévier l’estocade dirigée vers sa poitrine, mais la lame entailla la plaque protégeant son avant-bras. La Jedi enchaîna avec plusieurs mouvements de la forme IV et repéra une ouverture dans la défense du bactério.
« Vite et sans sabre ! »

Usant d’un dérivé de l’Armure de Force enseignée par Venge, elle concentra la Force dans son poing et frappa le droïde de toutes ses forces. Les jointures de sa main protestèrent au contact du métal et Méra sut qu’elle ne devrait pas abuser de cette technique. Le Bactério se retrouva rejeté sur un groupe de soldats Sith, assommant plusieurs d’entre eux. Ses forces profitèrent de l’aubaine pour tous les massacrer pendant qu’ils étaient désorientés. La Jedi sauta dans les airs en brandissant sa lame bleue et atterrit en l’enfonçant dans le photorécepteur droit du bactério affalé sur le sol détrempé. Le synthétique soubresauta quelques instants, jusqu’à que son autre lampe rougeoyante ne s’éteigne définitivement.
Motivées par le succès de leur colonel, les troupes des Alliés auparavant en difficulté reprirent l’avantage et progressèrent dans les rangs Sith.

S’autorisant un bref moment de répit, la jeune Cathar observa les alentours.
Même si la fin était encore éloignée, les Alliés gagnaient la bataille. Un récent message en provenance des bases Alpha et Bêta signalait aussi que les Sith étaient tenus en respect malgré des pertes soutenues. Pourtant, Méra ne pouvait juguler le mauvais pressentiment qu’elle ressentait depuis les premières minutes de l’affrontement.
« Pourquoi n’y a-t-il aucun Prêtre ? Ni aucune monstruosité Sith ? »

Certes, la jungle représentait un lieu peu propice au déploiement de créatures aussi imposantes que les Béhémoths. Si cette absence comportait une explication, l’Apprentie de Venge n’en voyait aucune concernant celle des Prêtres. À moins que l’Empereur ne veuille pas les sacrifier inutilement sur Dxun. Après tout, ils affrontaient là des forces Sith qui avaient brièvement forcé le blocus mandalorien et ondéronien en orbite autour de la lune, et ce au prix de nombreuses pertes en matière de vaisseaux.

Mettant fin à ses réflexions, ses sens se mirent brusquement en alerte maximale. Un missile tiré par un soldat lourd la prenait pour cible. La Jedi leva la main, mais le projectile dévia de sa trajectoire avant qu’elle n’ait pu utiliser la Force. Se retournant, Méra vit un Jedi Vengeur lui faire un signe de la tête avant de repartir à l’assaut.
« Un écart de concentration et c’est fini... »

*****************


Entamée depuis près de dix heures, la bataille spatiale ne battait pas encore son plein. Les Commandants de chaque camp observaient la situation et mesuraient la force respective de l’opposant. C’est du moins ce qu’en déduisait le Maître des Vengeurs lorsqu’il fixait l’évolution des deux fronts sur l’appareil holographique du Démocrate.
D’un côté, la Troisième et les Hapiens empêchaient une flotte Sith de percer en direction d’Ondéron. Les vaisseaux des Alliés, plus nombreux, compensaient partiellement leur déficit technologique face à leurs ennemis. Baoth avait conduit plusieurs manœuvres visant à désorganiser les forces adversaires avec l’ingéniosité des Hapiens.
Conçus sur la base de deux plateaux rotatifs, les Dragons de Bataille hapiens étaient munis de canons laser sur leur ventre afin de compenser le délai de refroidissement, inférieur à celui des turbolasers de la République. Mais c’était avant. Les Hapiens intégraient désormais les Forces Alliées et dotèrent leurs vaisseaux d’armes plus évoluées. Le ventre des Dragons tournait plus vite à une cadence infernale et surpassait maintenant en puissance de feu les Centurions et les Prédators mandaloriens. Plusieurs destroyers Impérius furent détruits lors de l’opération. Leurs boucliers, mêmes dopés à la Technoforce, saturèrent devant l’avalanche combinée des tirs de plusieurs Dragons.
Aussi habile qu’elle ait été, cette manœuvre ne parvint qu’à ralentir les Sith. Les carcasses éventrées des vaisseaux Alliés s’amoncelaient sur le champ de bataille à chacune des frappes Sith. Ils perdaient au fur et à mesure du temps le petit avantage qu’ils avaient réussi à gagner. La pression grandissait au sein des amiraux des différentes flottes des Alliés alors qu’ils s’attendaient à ce que leur commandant les envoie au combat.

Maître Baoth quitta un instant la représentation holographique du champ de bataille et lança son regard au-delà de la passerelle en direction de l’espace.
Il craignait toujours le cataclysme qui pouvait se produire s’il dépêchait plus de vaisseaux. Les Sith réagiraient probablement en envoyant une de leur flotte en stand-by. Il adviendrait alors un affrontement impressionnant d’utilisateurs de la Force. La Force se mouvait déjà au sein du Grand Tout et formait les prémices d’une tempête dont Baoth lui-même n’avait toujours aucune idée des dégâts qu’elle engendrerait. En revanche, il était certain que l’Empereur savait. Son ombre planait au-dessus du champ de bataille spatial et le mettait mal à l’aise. Oserait-il envoyer des renforts ? Sacrifierait-il une partie de sa flotte pour envahir Ondéron et rechercher la Carte Stellaire ?
« Évidemment que oui... les adversaires les plus dangereux sont ceux qui pensent que la fin justifie les moyens. »

Au-dessus de Dxun, une féroce bataille était engagée entre la flotte mandalorienne et ondéronienne et les Sith. Adoptant une stratégie très agressive, les ennemis avaient ouvert une faille dans les défenses alliées, permettant à plusieurs transporteurs d’assauts et barge de débarquement se poser sur Dxun. Cette percée avait beaucoup coûté au Sith, mais à présent les lignes mandaloriennes s’étaient reformées. La tournure des événements donnait l’avantage aux Alliés sur ce front.
« Cela ne durera pas... », songea le Maître Vengeur.
Si les Sith voulaient réellement prendre Dxun, ils auraient besoin de renforts. Plus tard, il sut que ce moment approchait...

Au son aigu de l’appareil holographique, Baoth se retourna en fronçant les sourcils.
Il y avait du mouvement au sein de l’armada Sith en attente. Les vaisseaux des Chiss rebelles se décidaient enfin à entrer en action et se dirigeait droit sur Dxun pour soutenir la flotte Sith en mauvaise posture.
– Maître Jedi, nos flottes ont besoin d’aide sur Dxun. Dois-je... commença l’amiral Shake.

– Non... nous devons patienter un peu. L’intervention des Chiss rebelles ne fera que rétablir l’équilibre des forces. La Force me murmure que nous n’avons pas encore vu le véritable plan des Sith. Et, amiral ? N’oublions pas que la priorité absolue est la défense d’Ondéron. Nos renforts resteront là où ils sont tant que les Sith ne se seront pas dévoilés. Ai-je été assez clair ?

– Oui... mais il est de mon devoir de vous avertir que la flottille des Chiss impériaux s’impatiente. Ils veulent faire payer aux rebelles le prix de la trahison, mentionna l’Amiral d’une voix douce afin que personne à part Baoth ne l’entende.

Le Maître Vengeur le fixa d’un air serein en émettant une vague d’apaisement.
– La vengeance n’apporte rien de bon, amiral. Veuillez leur rappeler avec respect pour quelles raisons ils sont venus soutenir les Forces Alliées. Dites-leur que leur haine envers les traîtres ne doit pas excéder la nécessité de protéger leur peuple...

– Bien, Maître Jedi, acquiesça l’Humain en se raidissant.

Lorsque l’officier se retira en direction d’une console, Baoth poussa un soupir de lassitude.
« Il faut absolument découvrir le plan des Sith ! »

Il entra en méditation pour améliorer sa réceptivité à la Force. Le voile du Côté Obscur l’empêchait de pressentir l’avenir, surtout depuis que l’aura malfaisante de l’Empereur s’étendait sur la totalité du champ de bataille. Baoth espérait néanmoins que la Force lui enverrait un message, un signe qui l’aiderait à contrecarrer l’invasion. Même l’image fugitive d’un des avenirs possibles lui suffirait. Les courants de la Force se mouvaient, toujours en perpétuelle évolution. Au grès de chaque action dans l’Univers, le futur changeait et plus il était proche plus il devenait certain. Baoth se représentait cet état de fait par un tourbillon dont l’œil formait le présent tandis que sa périphérie incarnait les nombreuses possibilités de l’avenir. Aucune image ni aucun indice ne transparaissait dans le cyclone, lequel demeurait désespérément aussi opaque qu’un lac de Bonadan.

Frustré, Baoth ressentit des maux de tête en voulant repousser les limites de ses perceptions. Le Jedi Vengeur n’était pas un combattant émérite comme la plupart de ses confrères. Non, ses qualités résidaient dans sa sagesse, son intelligence et dans sa sensibilité à la Force Unificatrice.
Un vacillement à peine décelable secoua les nuages orageux du tourbillon, redonnant de l’espoir à Baoth. Malgré son expérience dans le domaine, il ignorait la provenance de ce phénomène. Il persévéra dans son entreprise, cherchant à briser le voile avec confiance et une volonté raffermie. Mais alors que sa frustration revenait à la charge et se muait en colère impuissante, le Jedi comprit le mécanisme ayant engendré cette distorsion.
Une image indistincte apparut l’espace d’une fraction de seconde à la base du tourbillon. Personne ne pouvait en tirer quoique se soit, mais Baoth savait désormais que sa colère avait provoqué la manifestation de cette vision. Ainsi, le voile pouvait être combattu par des émotions négatives. La frontière était dangereuse à franchir et Baoth acceptait ce risque en sa qualité de Jedi Vengeur.

Sa haine refoulée des Sith se concentra en lui, l’unissant à son pouvoir de Double-Vue. Cette fois-ci, des images apparurent au sein du tourbillon. Lui-même se trouvait dans l’œil, tout en bas, et il lui était impossible d’observer les événements plus hauts du futur lointain. Son habileté à voir les destins lui permettait de réduire son champ de vision à la bataille, mais il était bien incapable de se concentrer sur un seul individu. Il se retrouva par conséquent assailli de nombreuses images de soldats, de Jedi et même de Sith. Certains combattaient sur Dxun ou dans l’espace, d’autres se faisaient blesser ou mourraient sans que Baoth ne puisse reconnaître qui que ce soit.
Puisant à contrecœur dans sa haine refoulée, Baoth s’efforça d’étendre la portée de son pouvoir afin de voir des avenirs plus importants. Les images se firent moins nombreuses, mais le vieux sage entrevoyait ses limites. Il ne pouvait aller plus loin...

Des vaisseaux de tout bord explosaient le plus souvent, mettant fin à des centaines de vies. Certaines images sortirent du lot : 
« Un homme de dos, tout de noir vêtu, fait face à Ixtab, le membre de l’Usumacita, en brandissant un sabre laser rouge. La flotte mandalorienne quitte la bataille autour de Dxun. Dans une autre, elle est totalement réduite en pièces. »

Le mal de tête s’intensifia, donnant l’impression à Baoth d’avoir une multitude d’insectes en train de dévorer son cerveau. Il parvint cependant à jeter un regard en hauteur grâce aux dernières forces de sa volonté.
Au-dessus de lui, une bande circulaire demeurait totalement opaque, comme si la Force elle-même n’avait aucune information à donner durant cette période. Plus haut, les visions perdaient en netteté. Baoth aperçut trois silhouettes se battant au sabre laser, tantôt deux restaient debout, des fois une seule.
Alors qu’il atteignait ses limites, sa conscience se retrouva brusquement projetée hors de son état de méditation. Son dos rencontra violemment le sol glacé de la passerelle lorsqu’il revint à lui.

Midla Nok, sa Padawan, accourut, le visage déformé par l’inquiétude à la vue de son regard hagard.
– Maître, vous allez bien ? Que vous est-il arrivé ?

Le vieux sage battit deux fois des paupières.
– J’ai vu une fraction du plan de l’ennemi, Midla.

Chassant les dernières traces d’hébétude de son expérience, il se rappela l’ultime vision.
– Les Sith veulent provoquer une Tempête de Force afin d’anéantir notre flotte ! Midla, ma chère Padawan, nous devons tout faire pour l’empêcher.

– Vraiment ? s’éberlua la jeune Twi-Lek avec effroi.

- Combien de temps suis-je resté en état de méditation ? demanda-t-il sur un ton plus âpre qu’il ne l’aurait voulu.

Passant ses bras frêles sous l’aisselle du Maître des Jedi Vengeurs, Midla l’aida à se relever avant d’ajouter, mal à l’aise.
– Près d’une heure... j’ai intimé que l’on ne vous dérange qu’en cas d’extrême urgence. Les flottes des Alliés en attente s’impatientent et sont à deux doigts d’intervenir malgré vos ordres. Les vaisseaux ondéroniens autour de Dxun ont tous été détruits...

Aussi malheureuse que soit cette nouvelle, Baoth se préoccupait peu de cela. Les Alliés perdraient bien plus si le plan des Sith entrait en action sans réaction de sa part. L’Empereur l’avait senti lorsqu’il déchirait le Voile du Côté Obscur et l’avait chassé tel un insecte balayé par une rafale de vent.
– Maître Baoth !

Il leva les yeux en direction de l’amiral Shake qui approchait l’air tendu.
– Une troisième flotte Sith vient dans notre direction, nous n’avons plus le choix désormais. Nous nous ferons écraser sans renfort !

– Si nous faisons cela, nous déclencherons une Tempête de Force qui détruira une partie de nos vaisseaux. Je ne peux permettre cela...

L’amiral se raidit. De toute évidence, il avait du mal à croire que la Force soit capable d’un tel cataclysme.
– Dois-je comprendre que vous laisseriez la Troisième et les Hapiens périr ?

Mais Baoth ne put répondre à cette question épineuse. Vamyer glapit d’une voix paniquée :
– La dernière flotte Sith manœuvre et tente de contourner nos positions !

« Celle où est présent le vaisseau amiral de l’Empereur. »

Le Maître se dirigea vers l’hologramme du champ de bataille en compagnie de Midla et de l’Amiral Shake. Il allait devoir prendre une décision et vite, mais il ne savait que faire. Le génie tactique de l’Empereur l’avait enfermé dans un piège inextricable.
Il fronça des sourcils en voyant les points verts des Forces Alliées bouger.
– Je n’ai pas donné d’instructions aux Chiss et la 4e d’intervenir ! Amiral, qu’est-ce que cela signifie ?

- Je ne comprends pas ! s’énerva Shake. Je doute qu’il s’agisse là d’une mutinerie contre vos ordres. La 4e a l’habitude de se battre avec les Vengeurs et connaît vos tactiques. Ce qui n’est pas le cas des Chiss.

Baoth réfléchit un instant.
Il y avait bien un coupable possible à la désobéissance de la 4e, mais il lui fallait des preuves avant de proférer des accusations.
« Comme si c’était le moment pour ce genre de choses... » grommela-t-il intérieurement.

– Ouvrez un canal privé vers le Chariot de Mandalore, intima-t-il à l’officier des communications.

Ce dernier avait peur et voir ses chefs se frustrer sans raison apparente ne l’aidait pas. Il perdit quelques secondes en se trompant de touches, mais finit par entrer en contact avec le vaisseau amiral de la flotte mandalorienne.
– Ici, Maître Baoth, du Démocrate, vous me recevez, Chariot ?

– Ici, Mandalore le Rempart, grogna une voix grave. Nous allions justement vous communiquer certains faits dérangeants. Sur Dxun, il semblerait que les Sith abandonnent la partie sans avoir réellement joué. Leurs troupes se sont faites décimer.

– Quel est votre sentiment personnel sur la situation ?

– Outre le fait que j’adore voir nos turbolasers les envoyer en enfer, je les soupçonne de manigancer quelque chose. Ils ne veulent pas vraiment prendre Dxun à mon avis... Attendez !

Alors que les Chiss impériaux et la 4e se joignaient à la bataille, Baoth patienta un instant, mais il crut deviner la raison de ce silence soudain en jetant un œil à l’hologramme de l’affrontement autour de Dxun.
– Baoth ! Le détachement Sith de Dxun se retire en direction d’Ondéron. Ils veulent contourner nos forces avec l’aide de leur 4e flotte ! C’était un leurre !

Le Maître Vengeur engrangea cette nouvelle information et récapitula.
Il était actuellement engagé sur le front principal au sein de la Troisième de la République avec les Hapiens, rejoint par les Chiss impériaux et la 4e. En face, deux forces Sith associaient leurs efforts dans ce qui promettait d’être une bataille épique. Le vieux sage serra les dents, craignant par-dessus tout que la Tempête de Force se déchaîne à tout moment.
Sur le deuxième front de Dxun, seule subsistait l’imposante flotte mandalorienne, laquelle devait faire face aux Chiss rebelles et aux deux autres armadas Sith.
– Cette 4e des Sith ne doit pas passer ! Je donne l’ordre de leur faire barrage immédiatement ! rugit Mandalore avec détermination.

– Ne faites pas ça ! Vous subirez d’immenses pertes, Mandalore, répliqua Baoth en s’efforçant de rester calme.

En même temps, il ne voyait aucune autre solution pour empêcher les Sith de prendre d’assaut Ondéron.
– Cessez ces palabres larmoyantes de Jedi. Nous sommes à la guerre et la Galaxie entière se rappellera notre vaillance au combat. Et nous avons une petite surprise pour ralentir les ennemis que nous retenons actuellement.

Baoth comprit instantanément pourquoi Mandalore le Rempart était un des amis de Venge. Sa volonté, son abnégation et son courage se trouvaient dignes de louanges, bien plus que la plupart des êtres vivants de la Galaxie.
– Dans ce cas, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de mourir avec honneur, annonça le Vengeur avec tact.

Malgré la situation, Mandalore eut un faible rire rauque :
– J’ai bien l’intention de survivre contre vents et marées. Que la Force soit avec vous !



*************
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 642
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 09 Mai 2019 - 19:17   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Chapitre 13 lu !

Tout d'abord, merci pour le bref rappel, qui était nécessaire pour moi ! :jap:

Et en fait, j'ai eu l'impression de ne jamais m'être interrompu dans ma lecture en fait, ce qui est un compliment ! Reprendre sur une bataille, d'autant plus lorsque le début se fait sur la terre ferme, permet de vite retrouver ton style et de s'impliquer à nouveaux aux côtés des héros... même si, du coup, j'ai hâte de retrouver Venge ! :oui:

Et l'Empereur, oui... je crois me souvenir qu'on ne connaît pas son identité, non ? Qu'il a été défait au début de ce quatrième tome, c'est bien ça ? Dans tous les cas, sa présence ici n'augure rien de bon pour les Alliés... :sournois:

Vivement la suite (ah, ça faisait longtemps que je ne t'avais pas dit ça !) ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5052
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Darkliser » Ven 10 Mai 2019 - 0:07   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

L2-D2 a écrit:Chapitre 13 lu !

Tout d'abord, merci pour le bref rappel, qui était nécessaire pour moi ! :jap:


Ahah oui, j'essaye d'être attentionné envers les quelques lecteurs qui tombent par ici.


L2-D2 a écrit:Et en fait, j'ai eu l'impression de ne jamais m'être interrompu dans ma lecture en fait, ce qui est un compliment ! Reprendre sur une bataille, d'autant plus lorsque le début se fait sur la terre ferme, permet de vite retrouver ton style et de s'impliquer à nouveaux aux côtés des héros... même si, du coup, j'ai hâte de retrouver Venge !


Compliment pour compliment, cela prouve que tu as une bonne mémoire ! Vu ta réaction, tu n'as pas trop eu de mal à suivre la bataille spatiale, je craignais que ce soit un peu confus.
Pour ce qui est de l'ami Venge, les chapitres précédents lui ont été consacré donc on ne le voit pas dans celui-là et dans le prochain non plus. Raison simple, il faut que la bataille avance vu qu'il va être en retard à cause de son voyage.


L2-D2 a écrit:Et l'Empereur, oui... je crois me souvenir qu'on ne connaît pas son identité, non ? Qu'il a été défait au début de ce quatrième tome, c'est bien ça ? Dans tous les cas, sa présence ici n'augure rien de bon pour les Alliés... :sournois:


A ce stade, on ne connait pas encore l'identité de l'Empereur ^^. J'ai décidé de le faire venir pour raccourcir ma FF, mais ne t'inquiète pas, ce n'est pas parce que je la raccourci qu'elle sera bâclée :cute: . Les évènements vont juste s'enchaîner plus vite.


L2-D2 a écrit:Vivement la suite (ah, ça faisait longtemps que je ne t'avais pas dit ça !) ! :oui:


Merci pour le commentaire, ça fait toujours plaisir. Je sais pas encore si je posterai le prochain chapitre en une ou deux fois, je verrai :jap:
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 642
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Notsil » Ven 10 Mai 2019 - 17:23   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Tiens, d'ailleurs, tu sais si ce tome 4 sera le dernier ? Tu vois au fur et à mesure ou tout est déjà prévu dans un recoin de ta tête ? ^^

J'ai pas encore relu le tome 2, la fête scolaire approche et je participe à la confection des costumes ce qui me bouffe une bonne partie de mon temps libre :p

Mais j'ai bon espoir de rattraper mon retard avant la fin de ton tome 4 ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2284
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Darkliser » Ven 10 Mai 2019 - 22:44   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Notsil a écrit:Tiens, d'ailleurs, tu sais si ce tome 4 sera le dernier ? Tu vois au fur et à mesure ou tout est déjà prévu dans un recoin de ta tête ? ^^


Tout est prévu dans ma tête jusqu'à la fin. Il y aura encore deux tomes après celui là, mais beaucoup plus court :)
Et je sais déjà que la FIN sera à nulle autre pareil ^^.

Notsil a écrit:J'ai pas encore relu le tome 2, la fête scolaire approche et je participe à la confection des costumes ce qui me bouffe une bonne partie de mon temps libre :p


Arf, je te suis reconnaissant de la motivation que tu montres, prends ton temps car je crois qu'on n'ait plus à quelques semaines prêts :cute:

Notsil a écrit:Mais j'ai bon espoir de rattraper mon retard avant la fin de ton tome 4 ^^


La plupart des chapitres faisant plus de 10 pages en caractères 13, je vais les poster en deux parties (ça me laisse le temps d'avancer aussi ^^). Tu auras le temps.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 642
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Darkliser » Lun 13 Mai 2019 - 11:08   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Pour cette suite, c'est la première partie du chapitre. Enjoy !




Chapitre 14
Les disciples de Twick






Aux alentours d’Iziz, aucune brise ne venait troublait l’habituelle lourdeur de l’air tropical. Les nuages sombres s’amoncelaient dans le ciel, mais aucune goutte de pluie ne devait tomber aujourd’hui.
Sous l’œil vigilant de Vala, Twick enseignait ses connaissances sur la Technoforce à un groupe de Jedi issu de l’Ordre et des Vengeurs. Ces Jedi possédaient avant tout, comme le Rodien, un don spécial avec les machines qu’ils n’avaient pu développés correctement. L’Ordre Jedi n’avait pas cru bon d’explorer cette voie de la Force et ne disposait d’aucun Maître avec des connaissances supérieures à celles de Twick dans le domaine. Un droïde de construction de deux mètres de haut se tenait stoïquement devant ce dernier.

Troublé par ce changement de statut, le Rodien encore Padawan tentait de dispenser son savoir avec maladresse.
– Fixez ce droïde devant vous et une fois que son image est bien ancrée en vous, fermez les yeux. Sentez la Force en lui comme nous seuls en sont capables.

Les douze disciples s’exécutèrent en silence. Certains d’entre eux étaient déjà Chevaliers grâce à leurs capacités communes aux autres Jedi. Twick avait observé que plus leur sensibilité à la Force Vivante ou Unificatrice grandissait plus ils perdaient la maîtrise de leur don avec les machines. Ainsi, le seul Humain Chevalier éprouvait des difficultés à canaliser son pouvoir vers l’intérieur du droïde alors que les autres y parvenaient avec plus de facilité.
– Au Temple Jedi, on vous apprit que la Force demeurait partout, y compris dans les objets sans vie. Les synthétiques se constituent de matériaux inertes, mais ils sont alimentés par des sources d’énergie que nous sommes capables de percevoir à tous les niveaux. Quand un Jedi normal parvint à sentir la présence d’un droïde, nous pouvons apprécier chaque composante de sa structure interne et l’électricité qui circule à l’intérieur. Apprenez à influer sur cette énergie et vous maîtriserez la Technoforce...

– Padawan Twick ? Héla Geeda, une jeune Rodienne à peine adulte. Comment le fait d’influer sur cette énergie parcourant toute technologie peut-il nous permettre de gagner la guerre ?

Les yeux globuleux de Twick clignèrent une seule fois.
– La théorie reste assez simple à concevoir, mais sachez que la pratique est d’un niveau tout autre. Maître, je vous laisse expliquer la première partie...

Le Rodien s’effaça pour céder la place à Vala, l’un des êtres vivants qu’il admirait le plus dans la Galaxie.
– Certains d’entre vous connaissent peut-être le pouvoir de transfert d’énergie ? Si ce n’est pas le cas, vous devez savoir qu’il est utilisé par la plupart des guérisseurs Jedi dans le but de maintenir en vie un être vivant. Ils ont appris à créer un lien entre leur essence vitale et celle du patient et en transférant cette énergie, ils peuvent empêcher ladite personne de mourir. Le principe pour user de la Technoforce est semblable...

– Alors il va nous falloir apprendre à faire de même vers un droïde, un ordinateur ou toute autre technologie, conclut un des Padawans aux yeux ronds comme des billes.

– Et de cette manière, nous pourrons améliorer le rendement des systèmes des vaisseaux. C’est cela, reprit Twick. Mais nous n’avons au mieux qu’une dizaine d’heures avant que les Sith ne trouvent le moyen de débarquer sur Ondéron. Aussi j’attends de vous une concentration de tous les instants. Maîtriser ce pouvoir va nécessiter de vous un effort que j’ai réalisé il y a peu.

Le Rodien soupira un bref moment, conscient du sacrifice qu’il allait exiger. Tous ne seraient peut-être pas d’accord et si c’était le cas, ses arguments étaient déjà prêts.
– Vous devrez entièrement renoncer à l’usage de la Force Unificatrice ou Vivante. En résumé, il est impossible d’utiliser l’une sans empiéter sur l’efficacité de l’autre...

- Quoi ? s’exclama le Chevalier Jedi humain, scandalisé. Je n’accepterai jamais qu’un Padawan me demande de renoncer aux savoirs que l’Ordre m’inculque depuis mon plus jeune âge.

Twick sentit son cœur bondir même s’il avait prévu cette réaction. Seuls les Vengeurs semblaient prêts à tenter l’expérience. Les autres lançaient des regards approbateurs au Chevalier qui venait d’intervenir. L’alien s’efforça de rester calme.
– Haldir, c’est ça ?

L’interpellé acquiesça sombrement.
– Oui je ne suis que Padawan et c’est l’une des raisons qui fait que même le puissant Venge, lui-même, ne peut user cette technique ou devrais-je dire, ouvrir cette nouvelle voie de la Force. Penses-tu être plus utile ici avec tes talents actuels plutôt qu’en suivant mon enseignement ?

– Sans aucun doute oui ! Je me battrais de toutes mes forces et j’emmènerais autant de Sith qu’il le faut jusqu’à ma mort s’il le faut. Chose que je ne pourrais plus faire si je te suis. Et même dans l’éventualité improbable où nous maîtriserions cette Technoforce en quelques heures, nous ne pourrions rivaliser avec la flotte Sith. Et je ne suis pas le seul à penser de même.

Voyant la moitié du groupe approuver la rébellion d’Haldir, Vala fronça les sourcils avec l’intention d’intervenir, mais Twick leva brusquement un bras.
– Nous n’avons pas beaucoup de temps alors je veux régler cela rapidement. Nous pouvons parler, débattre ou négocier autant que possible, rien ne sera aussi efficace que la pratique. Si ce que tu dis est vrai Haldir, bats-moi en combat singulier !

Légèrement surpris par ce défi, Haldir dégaina néanmoins son arme. Quant à Twick, il s’amusait intérieurement de la réaction courroucée de Vala. Sans doute se demandait-elle ce qu’il avait en tête.
– Tu as peur de te servir de ton sabre laser, Padawan ? ironisa le Chevalier Jedi en voyant son adversaire rester immobile.

Pour toute réponse, Twick leva la main en direction du droïde de construction. Les membres inférieurs du synthétique s’animèrent et le portèrent à trois mètres d’un Haldir dubitatif.
– Je me bats contre toi, non contre une simple machine. Tu crois m’intimider en le faisant avancer avec la Force ?

– Détruis-le et je m’avouerai vaincu ! Tu prouveras ainsi que tes pouvoirs sont supérieurs à la Technoforce, répliqua posément Twick.

Le prenant au mot, le Chevalier activa sa lame verte en la dirigeant vers le ventre métallique du synthétique. Son sabre ne rencontra que le vide à sa grande surprise, réaction qui arracha un sourire à Twick. Un droïde de construction possédait des servomoteurs d’une efficacité limitée en combat. Twick pouvait cependant libérer son énergie pour le rendre bien plus véloce. Le Rodien était incapable de ressentir les intentions d’Haldir, mais il ne faisait désormais plus qu’un avec la machine et cela compensait largement ce défaut.

Le Chevalier Jedi se mit en position pour la forme Niman en signe de prudence. Il pourrait de cette façon réagir à toutes les surprises que Twick lui réservait. Frustré par l’inefficacité de sa précédente offensive, Haldir se jeta sur le droïde sous l’œil du groupe de disciples. Ses enchaînements au sabre étaient véloces et visèrent surtout à découper les bras métalliques. Sachant que la machine volerait en éclats au moindre contact avec la lame de plasma pur, le Rodien concentra toute sa Technoforce sur l’esquive.
Sûr de lui, Haldir immobilisa son ennemi avec la Force et arma son geste pour le transpercer de part en part. C’était sans compter sur la force donnée par la Technoforce de Twick. Le droïde échappa à l’étreinte et contre-attaqua en évitant la lame verte sur le côté. Son bras terminé en pince surgit brusquement en attrapant le poignet de la main directrice d’Haldir.

Le Chevalier Jedi cria de douleur quand la tenaille accentua la pression sur ses os. Son arme s’éteignit lorsqu’elle percuta le sol. Craignant que Haldir ne se libère avec son bras libre, Twick commanda au droïde de construction d’accroître la puissance de la poigne, à la limite du supportable. Le Jedi tomba à genoux, toute velléité disparaissant de son esprit.
– Tu as gagné ! Je m’avoue vaincu ! annonça Haldir, le visage rougi par la souffrance.

Satisfait, Twick le libéra, mais il ressentit de plein fouet la tension et l’urgence de la situation. Bien que nécessaire, cette perte de temps ne devait pas se reproduire s’il voulait préparer convenablement ses disciples.
– Tu es un Jedi valeureux, Haldir, et tu souhaites protéger tous les peuples de la Galaxie de toutes tes forces, complimenta le Rodien avant de se tourner vers les autres. L’opportunité vous est offerte d’évoluer en êtres à part capables d’influencer le cours de la bataille à plus grande échelle. Me suivrez-vous et ferez-vous tout votre possible pour devenir des champions de la Technoforce sous ma tutelle ?

– Comptez sur nous, réagirent les disciples avec entrain.

Twick ne manqua pas de remarquer avec une certaine fierté que Geeda était celle dont la ferveur émanait avec le plus de force. Il se doutait que malgré son statut de Jedi, la Rodienne n’avait pas oublié les millions de morts du Massacre de Rodia perpétré par les Sith. « Tout comme moi... »

– Oui, acquiesça Haldir avec un temps de retard, la tête basse.

– C’est parfait... malheureusement, le temps va nous manquer pour que je vous expose en détail la théorie alors nous passerons directement à la pratique. Vous aurez chacun un droïde à manipuler à la perfection, nous pourrons ensuite nous attaquer à des systèmes plus complexes. Et qui sait ? Peut-être découvrirez-vous des choses que j’ignore... annonça Twick en jetant un coup d’œil à Vala qui lui souriait avec fierté.

« Mon Padawan a bien grandi... » pouvait-il lire dans son regard.



******************



Approchant à grands pas, la nuit succéderait bientôt au coucher de soleil sur le camp des Forces Alliées. Les derniers rayons rougeâtres peinaient déjà à transpercer les arbres exotiques à la lisière de la jungle entourant la mesa d’Iziz.
En compagnie de Maître Zele, Vala surveillait le bon déroulement de la mission de Twick. Les progrès des disciples étaient remarquables et Twick ne leur permettait aucune pause. Et l’approche de la nuit ne changeait rien à cela. Un Jedi pouvait grâce à la Force résister longtemps au sommeil, mais Vala espérait qu’ils auraient l’occasion de se reposer avant d’être envoyés au front. D’après ses observations, la Négociatrice constatait qu’utiliser le pouvoir de la Technoforce n’était pas si difficile dès lors que l’on possédait un don avec les machines. Comme le répétait sans cesse Twick à ses élèves, le problème consistait à trouver les moyens d’augmenter l’efficacité des systèmes visés en y transférant le moins d’énergie possible.
– Si vous dilapidez votre vigueur au point de ne plus pouvoir faire un pas devant l’autre, vous ne servez plus à rien. Par conséquent, votre vaisseau deviendra aussi vulnérable que n’importe quel autre de la flotte. Apprenez à développer votre sensibilité à tous les systèmes d’une machine jusqu’à la plus petite puce. Tous les composants sont reliés entre eux d’une certaine manière, expliqua Twick, les bras croisés.

Après avoir réussi le test des droïdes de construction, les disciples s’attaquaient à présent à des orulusks, gracieusement prêtés par les Chiss. Certains étaient d’ailleurs présents pour examiner les performances des machines sous l’influence de la Technoforce.
Vala ne fut pas surprise d’entendre le technicien s’occupant de l’orulusk de Geeda s’extasiait devant son datapad. La Rodienne faisait partie des élèves les plus doués, sa détermination n’était égalée que par son extrême persévérance, mais aussi par un certain désir de plaire à Twick. Avec un sourire intérieur, Vala se demandait si son ami avait remarqué cette attirance.

- La capacité de résistance du champ de force de l’orulusk a atteint une pointe de deux cent cinquante pour cent d’efficacité opérationnelle ! s’exclama l’homme bleu lorsque Twick s’avança vers lui.

La bouche proéminente du Rodien se fendit en un sourire.
– Impressionnant Geeda ! Mais fais attention à garder des réserves... Tu as tendance à donner le meilleur de toi trop tôt et cela pourra te jouer des tours. Tu devras apprendre à évaluer la puissance et la cadence de tirs de tes adversaires afin de n’user du maximum de Technoforce qu’au tout dernier moment et pour un laps de temps très court.

– Merci Maître Twick. Geeda suivre vos conseils et faire de son mieux, répliqua docilement Geeda dans un basic passable.

Vala s’estimait satisfaite du niveau atteint par les disciples de Twick. Plus que quelques heures et il serait possible de les envoyer aider la flotte des Alliés aux prises avec les Sith. Bien qu’acharné, le génie tactique de Lubus Baoth ne suffisait pas à endiguer la progression des ennemis, surtout depuis la feinte de ces derniers sur Dxun. L’armada Sith se situait à présent aux abords de l’atmosphère d’Ondéron et les Alliés faiblissaient de minute en minute. Si l’on ajoutait à cela l’absence de nouvelles de l’équipe partie à la poursuite des kidnappeurs de Lyra, Vala peinait à garder confiance en l’avenir. Elle ne prêtait pas non plus attention aux rumeurs persistantes au sujet de la déloyauté de Venge. Présente à ses côtés depuis très longtemps, la Jedi refusait de croire qu’il puisse les trahir. Elle ne manquerait toutefois pas d’asséner au jeune homme un nouveau couplet sur son irresponsabilité chronique pour être parti sans consultation préalable.

Soudain, quelque chose fendit l’air et siffla à l’oreille droite de Vala. Un rayon bleu passa devant son champ de vision avant de s’écraser sur le sol dans une détonation étouffée.
Elle n’avait à aucun moment senti l’attaque, cela ne pouvait être qu’eux...

Zele avait dégainé son sabre et fixait déjà la jungle en reculant de quelques pas.
– Ooh... je vois qu’il n’était pas inutile de nous protéger avec une Aura de Force. Elle a dévié la trajectoire des tirs.

Si le Maître Jedi paraissait tranquille, voire même détaché, ce n’était pas le cas d’une Vala extrêmement nerveuse. Elle ne ressentait pas la présence des assaillants, encore moins leurs intentions. En résumé, le danger venait de l’impossibilité d’anticiper les attaques ennemies. Cette situation n’allait pas sans rappeler le laboratoire de l’Échange et le pouvoir des Shizors capable de brider la Force.
– Twick ! Reste derrière moi ! cria Vala lorsque le Rodien s’approcha en courant.

Les assassins tirèrent à nouveau, dévoilant du même coup leur position. Vala anticipa la trajectoire cette fois-ci en faisant un pas de côté et se lança à l’assaut des deux agents secrets.
- Revient Vala ! ordonna Zele devenant soudainement inquiet.

Ces deux créatures absentes de la Force la dégoûtaient tellement qu’elle les considérait à peine comme des êtres vivants. Vala voulait s’en débarrasser au plus vite et pensa que contre-attaquer était la meilleure solution.
La Force lui signala un danger lorsqu’elle entra dans la jungle. Passant un pan de sa bure devant ses yeux, elle se protégea in extremis des effets d’une mine aveuglante.
Une lame de sabre vrombit juste devant elle, déviant un laser dirigé vers son front. Le Jedi guérisseur l’avait suivi à contrecœur et venait de lui sauver la vie. En revanche, ni l’un ni l’autre ne put esquiver à temps le filet qui surgit de nulle part. Vala tenta bien de le taillader, mais il résista dans une puissante gerbe d’étincelles.
« Du cortose ! » songea-t-elle, prise au dépourvue.

Son corps se retrouva parcouru d’un champ électrique lorsque la nasse indestructible toucha sa peau. Folle de douleur, elle hurla en même temps que Zele puis finit par perdre connaissance...

**************
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 642
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar L2-D2 » Lun 13 Mai 2019 - 13:32   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Première partie du Chapitre 14 lue !

J'ai adoré la séance de formation de Twick ! La phrase qu'il utilise pour défier Haldir (une influence du Seigneur des Anneaux ?) fait son effet, je l'avoue ! Et la manière qu'il a de vaincre un Chevalier Jedi nettement plus expérimenté que lui démontre bien l'intérêt de la TechnoForce... je suis curieux de voir où tu veux en venir avec ça ! Et peut-être le verrai-je plus tôt que prévu, car l'ennemi a lancé son attaque surprise ! :shock:

Vivement la suite de ce Chapitre ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5052
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Darkliser » Lun 13 Mai 2019 - 20:05   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

L2-D2 a écrit:'ai adoré la séance de formation de Twick ! La phrase qu'il utilise pour défier Haldir (une influence du Seigneur des Anneaux ?) fait son effet, je l'avoue !


Merci L2. Le nom de Haldir est clairement inspiré du seigneur des anneaux. Quant à la phrase, je ne vois pas de laquelle tu parles :D. Peux tu me la préciser stp ?


L2-D2 a écrit: Et la manière qu'il a de vaincre un Chevalier Jedi nettement plus expérimenté que lui démontre bien l'intérêt de la TechnoForce... je suis curieux de voir où tu veux en venir avec ça ! Et peut-être le verrai-je plus tôt que prévu, car l'ennemi a lancé son attaque surprise ! :shock:


Dans un monde où la technologie est partout, je me suis toujours étonné de ne voir aucun spécialiste digne de ce nom. Il y a eu Anakin dans une moindre mesure mais aussi une dame noire des Sith, je sais plus laquelle. Moi, je veux pousser cette particularité à l'extrême, comme devaient le faire les Rakatas. Pour moi, c'est leur lien avec la Force et la technologie qui les a rendu si puissant donc en toute logique, j'ai nommé ça la Technoforce. Bien entendu, tu verras bientôt ce que ça donne à plus grande échelle et pourquoi Twick est si important :wink:

Et je te félicite pour tes efforts en tant que membre du staff car tu lis beaucoup de FF et je suis sûr que ça participe grandement à faire vivre ce forum. :)
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 642
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar L2-D2 » Mar 14 Mai 2019 - 10:27   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

C'est celle-ci :
Darkliser a écrit:PNous pouvons parler, débattre ou négocier autant que possible, rien ne sera aussi efficace que la pratique. Si ce que tu dis est vrai Haldir, bats-moi en combat singulier !

Géniale ! :love:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5052
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Darkliser » Mar 14 Mai 2019 - 11:27   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

L2-D2 a écrit:C'est celle-ci :
Darkliser a écrit:PNous pouvons parler, débattre ou négocier autant que possible, rien ne sera aussi efficace que la pratique. Si ce que tu dis est vrai Haldir, bats-moi en combat singulier !

Géniale ! :love:


Ah oui, il a pris de la gueule le ptit rodien :lol:. Mais ça ne me dit toujours rien au du Seigneur des Anneaux, tu es sûr qu'il y a une telle phrase dedans ? Tant mieux si ça te plait, c'est que la phrase est forte et c'était le but ^^.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 642
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar L2-D2 » Mar 14 Mai 2019 - 11:39   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Ah, je n'ai pas été clair ! Dans la même phrase, j'ai voulu dire que j'avais reconnu dans le nom de Haldir une référence au Seigneur des Anneaux... et dire que j'avais aimé la phrase que j'ai cité dans mon précédent message ! Et comme je n'ai pas été clair, tu as mal compris ce que j'ai voulu dire ! :transpire:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5052
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Darkliser » Lun 20 Mai 2019 - 19:56   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Bien, voilà la suite du chapitre 14 ^^



Les Disciples se concertaient après l’enlèvement de Vala, Zele et de Twick. N’ayant pas eu le temps de se défendre avec une machine, le Rodien n’avait pu éviter le rayon paralysant qui l’assomma. Geeda avait vu un homme étrange aussi costaud qu’intimidant vêtu d’une combinaison de combat sombre sortir de la lisière, prendre son Maître et s’enfuir dans l’épaisse jungle. Sous le feu nourri de deux ennemis cachés dans la noirceur de la nuit, les disciples n’avaient rien pu faire pour empêcher cela. Ils ignoraient les raisons de cet enlèvement, mais une chose était claire pour eux : il fallait se mettre à leur poursuite sans attendre de renforts.
– Leur piste est encore chaude, murmura Haldir. C’est étrange...

- Quoi ? s’étonna Geeda en arrivant à sa hauteur, à la limite de la jungle.

Haldir ne répondit pas et fixa l’obscurité devant lui. Geeda fit de même, sa vision nocturne était bien meilleure que celle des Humains. Races de chasseurs depuis toujours, les Rodiens avaient développé une ouïe et une vue excellentes par rapport à la plupart des autres espèces de la Galaxie. Mais ce fut avec la Force qu’elle détecta la trace laissée par les ennemis.
– Geeda surprise. Ennemis absents de la Force, mais Geeda sentir technologie à eux.

– Un Jedi classique mettrait des heures à retrouver leur piste, s’il y arrive. Nous sommes les seuls à même de sauver Twick et ses deux amis grâce à notre sensibilité à la Technoforce, répliqua Haldir d’un air serein.

Le Chevalier Jedi se retourna vers les disciples.
– Mettons-nous en route !

La troupe acquiesça d’une seule voix et entama une marche forcée à travers l’épaisse jungle d’Ondéron. Geeda sentit l’excitation monter en elle comme presque tous les Rodiens lorsqu’ils traquaient une proie. Il s’agissait de la principale raison faisant de ce peuple de redoutables chasseurs de primes et elle ne faisait pas exception à la règle malgré son statut de Padawan au sein de la hiérarchie de l’Ordre Jedi. Geeda avait toujours réussi à refréner ses pulsions naturelles, mais en ce moment, elle était ravie de les utiliser pour aller à la rescousse de Twick. Certes, il existait bien de puissants Maîtres rodiens, mais aucun ne lui inspirait plus d’admiration que ce petit Padawan plongé jusqu’au cou dans la Technoforce, une nouvelle voie de la Force dont elle peinait encore à saisir toutes les implications pratiques.

Ralentie par l’obscurité et les broussailles, leur progression avait au moins le mérite d’aller dans le bon sens. Sous l’impulsion d’Haldir, ils suivaient la piste laissée par les agents secrets de la République avec une facilité déconcertante.
– Restez prudents ! Ils ne s’attendent probablement à être retrouvé aussi vite, mais nous ne connaissons pas leur nombre, ni s’ils ont posté des guetteurs, fit remarquer Haldir en écartant silencieusement une branche.

– Nous pouvoir sentir technologie à eux. Agents incapables de nous surprendre.

– Pas faux, Geeda, murmura le Chevalier en esquissant un sourire.

Au bout de trois quarts d’heure de marche, la Rodienne passa devant et fit signe aux autres qu’une sentinelle se trouvait à quelques mètres en amont et qu’elle allait s’en occuper.
Haldir hocha de la tête en gardant son sabre accroché à sa ceinture. L’heure était à la discrétion et à l’infiltration, non au combat.
Rampant sur l’humus frais à travers les plantes et les hautes herbes, la Padawan progressa sans bruit à la manière d’un reptile, ce qu’elle était en partie.
Si elle se fiait aux lunettes portées par l’agent responsable de l’enlèvement de Twick, la sentinelle voyait dans le noir grâce à la vision thermique. Limité à longue portée à cause de la richesse de la faune nocturne, Geeda savait qu’elle serait repérée si elle s’approchait davantage. Cris d’animaux et crissements d’insectes l’aidèrent à ne pas être trop bruyante lorsqu’elle creusa lentement l’humus pour en retirer la boue, conséquence de la récente pluie. Elle ôta sa tunique de Jedi, trop ample, révélant des bras fins et rugueux, et commença à s’enduire de boue. Elle ferait un parfait isolant qui l’immuniserait contre la vision thermique de l’ennemi. Une fois souillée de la tête au pied, Geeda rampa en contournant la sentinelle pour la prendre à revers. Son excitation devenait presque plus grande que l’envie de sauver son idole.
Aussi silencieuse et rapide que la mort elle-même, la Padawan plaqua sa main sur la bouche du guetteur, sortit un poignard et trancha proprement la gorge en même temps que les cordes vocales. Sa victime s’effondra dans un gargouillement inintelligible.
– Voie être libre !

Impressionnés, ses collègues la rejoignirent dans plusieurs bruissements de feuilles mortes.
– Avec toi et Haldir, nous avons une chance de réussir notre mission. Cela ne fait aucun doute, réagit Shaela, une Selkath.

– Dans ce cas, évite de l’ouvrir trop souvent, le rabroua le Chevalier Jedi. Nous sommes en territoire hostile.

Tout le monde se tut à l’approche d’un camp baigné à la faible lueur d’un feu sur le point de s’éteindre. En pleins préparatifs de départ, le grand Humain chargeait les caisses de matériels sous la supervision d’une femme à l’expression glaciale. La taille de leur navette était un peu plus importante que celle d’un chasseur, mais quatre hommes pouvaient tenir dedans avec le strict minimum de confort. Cela expliquait au moins comment ils avaient réussi à se poser dans cette minuscule clairière bordée par un marécage.
– Je suppose que le troisième agent doit être le pilote, chuchota Haldir en étudiant les alentours. Ils ont presque fini de charger la navette et ne vont pas tarder à contacter la sentinelle.

– Eux avoir droïde astromécano, fit remarquer Geeda.

Shaela ajouta avec un sourire entendu :
– Et beaucoup de technologie...

– Bien... nous allons mettre en pratique ce que nous avons appris, conclut Haldir.


*************


Vala ne pouvait que constater avec dépit que leurs ravisseurs connaissaient bien leur travail.
Outre un collier de disruption neuronale, son corps était saturé de drogues destinées à l’empêcher de se concentrer suffisamment pour pouvoir user de la Force.
Sa brusque mise en cage avait provoqué son réveil au moment où l’agent Stallys projetait sur elle Zele et Twick. Les deux Jedi s’étaient éveillés depuis et ne savaient pas plus qu’elle comment réussir à tromper la vigilance des kidnappeurs.
D’après ce qu’elle avait entendu de leur discussion, le commanditaire de cette mission se trouvait encore plus haut que le Commandeur Suprême Lyusana dans la hiérarchie de la République. Vala en venait même à déduire qu’il s’agissait du Chancelier lui-même, corrompu par les Jedi Obscurs depuis longtemps.
- Aïe ! glapit-elle. C’était ma jambe, Maître Zele.

– Mille excuses, mademoiselle. Nous sommes légèrement à l’étroit dans cette cage, répondit le Maître sur un ton monocorde caractéristique de l’effet des drogues.

Vala pivota la tête en direction de Twick autant qu’elle put :
– Que donnent tes tentatives ?

– Rien du tout. Je suis aussi incapable de me servir de la Technoforce que vous de vos pouvoirs, répliqua Twick en ouvrant ses énormes yeux noirs. Ma tête me tourne déjà...

Le silence revint entre eux. La Jedi tendit l’oreille dans l’espoir d’entendre des paroles dans le poste de pilotage et comprit avec désespoir la fin des préparatifs. Ce n’était plus qu’une question de secondes avant qu’ils ne décollent d’Ondéron.
Au lieu du vrombissement caractéristique de l’allumage des réacteurs, Vala crut déceler un bruit mat comme si un objet lourd s’était écrasé au sol.
– Vous...

Sa phrase fut arrêtée par l’ouverture de la porte de la soute. Un droïde T4 leur faisait face en sifflotant allègrement comme s’il était content de les voir.
– Quoi ? Que dis-tu ? demanda Masto Zele, n’en croyant pas ses oreilles.

Une silhouette s’avança jusqu’à eux. Vala ne pouvait discerner ses traits à cause de la lumière aveuglante de la cabine de pilotage.
– Droïde être venu libérer vous !

– Geeda ! Par quel miracle es-tu parvenu jusqu’ici en vie ? s’étonna Twick, moitié heureux, moitié inquiet.

– Cette petite rodienne est décidément pleine de ressources, lança Zele sur le ton de la conversation.

Tout en les soulageant de leurs entraves, Geeda leur expliqua simplement qu’elle avait mis en application la Technoforce avec l’appui des autres disciples. Vala récupéra son arme et celle de Zele posées à côté d’un siège et observa le corps inanimé du pilote.
– Je vois... tu as électrocuté ce type par le biais du droïde astromécano.

– Pas le temps ! Disciples avoir besoin d’aide ! Eux et Haldir se battre avec agents ! répliqua la Rodienne avec une pointe de peur dans la voix.

Toujours sous l’effet anesthésiant des drogues, Vala serait incapable d’user de la Force avant au moins une heure. Quant à Zele, il regarda le manche de son sabre s’envoler de Vala jusqu’à sa main. Sous l’expression ahurie de Vala, il s’expliqua en haussant les épaules :
– Celui qui réussira à droguer le meilleur guérisseur de l’Ordre Jedi n’est pas encore né.

Dehors, des pas lourds et une respiration saccadée les interrompirent jusqu’à qu’apparaissent l’agent Stallys dans la seconde suivante.
– Décolle Grégo ! Deadwalker est m... commença-t-il avant d’apercevoir le groupe de Jedi.

Doté de réflexes hors-normes, Stallys levait déjà son blaster vers le guérisseur. Pas assez cependant puisque le Maître arracha l’arme des doigts de l’agent de la République juste avant qu’il n’appuie sur la gâchette. Le vieux Jedi s’avança et tenta de faire tomber la montagne de muscles au corps à corps sans succès. Il lui était impossible de prévoir les mouvements d’un être vivant absent de la Force. L’avantage d’être armé d’un sabre laser ne l’aidait pas beaucoup et augmentait au contraire la lenteur de ses gestes. Peu habile au combat, Zele perdit connaissance après avoir reçu un coup de coude au niveau de la mâchoire.
Les sourcils de Stallys se levèrent légèrement lorsqu’il vit Vala prendre la relève avec une posture de combat échanie.

Après tout le temps passé à sermonner Venge sur la nécessité de savoir se défendre sans la Force, Vala comprit que le moment était venu de mettre en pratique ses propres conseils. La jeune femme entama une série de coups de poings et de pieds, profitant de son agilité supérieure à celle de Stallys. L’agent secret contrait la plupart des attaques avec ses puissants avant-bras et semblait à peine affecté lorsque Vala réussissait à passer outre sa défense. L’espace confiné de la cabine de pilotage n’était un avantage pour aucun des deux combattants. Vala parvint tout de même à trouver suffisamment de recul pour repousser le Républicain d’un coup de pied sauté en pleine poitrine. Celui-ci grogna, plus amusé qu’en souffrance. La Jedi sentait bien que sans la Force, sa puissance physique diminuait de moitié, mais elle devait protéger son Apprenti coûte que coûte. Contrairement à Zele, elle se refusait à dégainer son sabre laser, fraîchement récupéré, de peur de tuer l’agent et de ne pouvoir l’interroger sur les commanditaires de sa mission.

Sa réflexion permit à son adversaire de lui agripper les poings et de lui enfoncer violemment le genou dans le ventre. Il la projeta ensuite contre la paroi du vaisseau, la laissant groggy en un instant. La douleur aveugla Vala un bref moment tandis qu’elle sentit plusieurs de ses côtes de se fêler sous l’impact. Elle n’avait même plus la force de prendre son sabre dans sa main alors se relever lui paraissait miraculeux. Le coup de grâce ne venait pas toutefois, elle entendit des halètements lorsque sa vision revint.
Twick utilisait son épaule pour tenter de déséquilibrer le colosse tandis que Geeda sautait vers sa tête. Son poing entra en contact avec le menton de Stallys et le fit basculer par la rampe du vaisseau.
Vala parvint à se relever en rassemblant son courage et claudiqua vers la sortie.
À l’air libre, les deux Rodiens avaient allumé leur sabre laser, mais elle les savait aussi incapables de s’en servir que s’il s’agissait d’un vulgaire bâton. Que pourraient - ils faire face à cette montagne de muscles ?
– Tss ! Je vous ai vu vous entraîner de loin ! Vous ne pouvez plus vous battre comme des Jedi ! Abandonnez et suivez-moi ou je vous briserai les os des jambes !

– Geeda être d’accord, mais agent oublier détail important. Nous contrôler Technoforce... répliqua la Rodienne en baissant sa lame.

– Ta menace aurait marché si tu possédais de quoi nous faire peur comme un blaster. Malheureusement, tu l’as perdu. C’est à toi de te rendre ou bien T4 fera feu, précisa Twick.

Vala n’avait pas vu l’astromécano tenir un blaster entre ses pinces. Il ne faisait aucun doute que l’un des deux Rodiens le contrôlait et qu’il tirerait au moindre signe d’agressivité.
Lorsque Stallys réalisa que sa mission était en voie d’échouer, il annonça d’une voix étrangement calme :
– Un agent de la République meurt, mais ne se rend pas.

Il se jeta sur les Rodiens en laissant exploser sa colère. Vala comprit qu’il voulait fracasser son point sur la tête de Geeda, mais les jeux étaient faits. Le droïde eut le temps de tirer de deux salves que la combinaison de Stallys absorba. L’air navré, Twick en profita pour empaler l’Humain sur son sabre laser.
– Pourquoi l’avoir tué ? Nous ne pourrons plus le questionner désormais ! s’emporta Vala dont la lucidité était mise à rude épreuve.

– Sauf votre respect Maître, il nous reste le pilote inconscient dans le cockpit. Il doit en savoir long sur sa mission. Ma priorité est d’aller au secours de mes disciples.

Toujours sonnée, Vala acquiesça devant la justesse des arguments du Rodien. Dire qu’elle avait oublié les élèves... elle n’arrivait vraiment plus à réfléchir convenablement.
– Très bien Twick ! Je vois que tu as changé. Terminé le temps où l’on ne pouvait te faire confiance. Je vais m’occuper de Zele et ligoter le pilote en attendant ton retour.

– Je ne fais que mon devoir, Maître. Allons-y, Geeda.




Twick enjamba le corps de Stallys et partit vers la forêt en compagnie de sa meilleure élève. Il n’eut pas à aller bien loin avant de rencontrer un Haldir échevelé et couvert de transpiration. Vala n’avait même pas encore détourné le regard.
– Heureux de te voir, Twick. Toi aussi Geeda. J’imagine que le sauvetage s’est bien passé...

– Nous avoir eu chance. Agents secrets pas s’attendre à affronter plusieurs élèves, répliqua Geeda.

– C’est là-dessus que nous jouions de toute manière. J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle à vous annoncer, signifia le Chevalier, tendu.

Vala se rapprocha en faisant un signe de tête à Haldir afin de ne pas l’interrompre. Elle était prête à parier sur la teneur de la mauvaise nouvelle, mais elle espérait se tromper.
– Nous avions procédé comme convenu. En désactivant les lunettes de vision nocturne de l’agent Deadwalker, nous avons pris l’avantage. C’était sans compter sur son habileté à se battre sans la vue. C’est de ma faute, j’aurais du savoir qu’un agent secret n’allait pas être si facile à mettre hors d’état. Elle a du se fier aux sons, ce qui lui a permis de tuer deux de nos compagnons avec son blaster. J’ai pu finalement la supprimer, mais...

Le Jedi serra les poings le long de son corps.
–… jamais je ne me pardonnerai le fait d’avoir été incapable de protéger mes amis.

– Nous en avons capturé un, Haldir. Je te donne ma parole que nous lui ferons tout avouer. Ainsi leur sacrifice n’aura pas été vain, murmura Twick en posant une main compatissante sur l’épaule de l’Humain aux cheveux longs.

Vala comprenait parfaitement ce que l’on ressentait à la mort d’un être apprécié, voire proche. Son ventre se noua lorsque le visage d’Owen passa comme un éclair à l’intérieur de sa tête. Elle se rappela aussi la puissance de cette colère qui l’avait empli, avant qu’elle ne la maîtrise et ne la chasse avec l’aide du Côté Lumineux.
– Nous verrons cela avec les responsables de la République. S’il s’agit d’une tentative de trahison, cela ne pouvait pas plus mal tomber. La diplomatie est mon travail, Twick, Haldir, alors je vous demanderai de ne plus vous préoccuper de cette affaire. Votre tâche est bien plus importante et pourrait faire basculer l’équilibre des forces en notre faveur. Rentrons...

Les antennes du Rodien tombaient tristement alors qu’il réalisait la perte de deux de ses élèves. Il s’en considérait comme responsable, Vala le voyait bien. Tout cela était entièrement sa faute ou du moins, c’est ce qu’il pensait. La Jedi croyait Twick assez mûr pour repartir de l’avant et cet échec ne ferait que l’aider à devenir plus mature.
Cherchant à le consoler, Geeda lui prit tendrement un bras, mais Vala fut la seule à voir ce geste...


************
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 642
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar L2-D2 » Ven 24 Mai 2019 - 18:31   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Deuxième partie du Chapitre 14 lue !

Donc, après nous avoir expliqué (rappelé ? Je ne m'en souvenais plus si c'était le cas... :oops: ) ce qu'était la TechnoForce, la voilà mise en application à la suite d'un assaut aussi rapide qu'inattendu des forces... de la République ?

:idea:

Mais oui ! Tous ces agents Républicains étaient déjà apparus, dans le Chapitre 9 ou 10 si ma mémoire ne me joue pas de tours ! Du coup, le fait qu'ils tentent d'enlever Twick était déjà amorcé bien des Chapitres plus tôt ! Jolie construction de l'intrigue ! :oui:

Vivement la suite !
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5052
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Darkliser » Sam 25 Mai 2019 - 9:47   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

L2-D2 a écrit:Deuxième partie du Chapitre 14 lue !

Donc, après nous avoir expliqué (rappelé ? Je ne m'en souvenais plus si c'était le cas... :oops: ) ce qu'était la TechnoForce, la voilà mise en application à la suite d'un assaut aussi rapide qu'inattendu des forces... de la République ?

:idea:

Mais oui ! Tous ces agents Républicains étaient déjà apparus, dans le Chapitre 9 ou 10 si ma mémoire ne me joue pas de tours ! Du coup, le fait qu'ils tentent d'enlever Twick était déjà amorcé bien des Chapitres plus tôt ! Jolie construction de l'intrigue ! :oui:

Vivement la suite !



Salut L2 :) Oui tu as raison, les agents avaient été brièvement introduit dans un chapitre précédent. Par ailleurs, le commandeur supreme de la flotte républicaine avait aussi fait tout son possible pour que Twick (encore dans le coma) soit transféré sur Coruscant, lors du sommet.


PS : Je me suis remis à travailler. Cela et mes autres activités compressent gravement mon temps d'écriture, mais avec l'avance prise, je pense pouvoir tenir les délais au moins jusqu'au chapitre 24 qui n'est pas pour demain :lol:
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 642
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Darkliser » Lun 10 Juin 2019 - 9:20   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Bonjour à tous, voici la suite !







Chapitre 15 
Duel au sein de la Force






Au centre du détachement de vaisseaux Sith tentant de contourner le front principal siégeait le bâtiment amiral, là où se terrait l’Empereur.
Le corps de Brandon le démangeait à la pensée d’affronter un tel ennemi sur le champ de bataille. Il espérait seulement en avoir l’opportunité sur la terre ferme, mais avant cela sa flotte devait garder infranchissable l’atmosphère d’Ondéron.
– Seigneur Mandalore, nous venons de perdre les Cuirassés Kandosii que nous avions laissés en arrière. Leurs mines ont comme prévu provoqué d’immenses dégâts et ralenti les ennemis, signala l’enseigne affecté aux senseurs.

– Les Rebelles Chiss et la 2e des Sith vont nous prendre en tenaille, précisa l’amiral Karshek, commandant du Chariot du Mandalore. Nous ne résisterons pas longtemps face à ces trois flottes. Ils adoptent des formations serrées pour nous empêcher d’isoler des unités.

Brandon le savait très bien, mais il n’avait pas le choix. Les Sith ne pouvaient pas être stoppés par des moyens conventionnels. Détruire le vaisseau de l’Empereur suffirait peut-être et pour cela, il fallait s’assurer que Twick ait le temps d’enseigner la Technoforce à ses disciples. La perspective de s’en remettre à la Force n’enthousiasmait guère Mandalore le Rempart ni aucun des autres Mandaloriens. Ils avaient toutefois conclu un pacte avec les Jedi et plusieurs factions galactiques. Leur honneur les conduirait à le respecter, quelles que soient les conséquences.
– Nos renforts arriveront d’ici quelques heures. Notre flotte devra tenir et elle le fera. Le vieux Baoth semble croire qu’il va bientôt se passer quelque chose. La visibilité de la situation s’éclaircira à ce moment-là. En attendant, dépêchez vingt cuirassés et dix destroyers pour ralentir ces deux flottes qui s’approchent de notre position. Je vous fais confiance pour employer la meilleure tactique.

Seules quelques escadrilles Sith parvenaient à franchir la formation de la flotte mandalorienne. Les Davaabs les prenaient immédiatement en chasse, certains étaient pilotés par des Jedi Vengeurs voire même de l’Ordre. Brandon devait admettre que la plupart surpassaient les pilotes mandaloriens en habileté et en dextérité. Plusieurs tentatives de destruction de boucliers avaient déjà été avortées grâce à l’esprit éclairé et au talent de ces Jedi.
Il n’en dit évidemment rien à ses subalternes, mais les pouvoirs des utilisateurs de la Force couplés à l’audace et la pugnacité de ses hommes faisaient bon ménage. Exactement ce qu’il s’était passé lorsque lui-même s’était battu au côté de Venge et ses amis.


**************


Le moment fatidique approchait et la mort planait au-dessus de la bataille comme un vautour à l’affût. Maître Baoth pensait être le seul avec l’Empereur à soupçonner l’ampleur du désastre que provoquerait le choc de l’affrontement d’une telle quantité d’utilisateurs de la Force.
L’arrivée des flottes précédemment en orbite autour de Dxun allait jouer le rôle de catalyseur. Mais Baoth n’avait pas entièrement deviné le plan de l’Empereur et ignorait comment celui-ci pourrait diriger la Tempête sans toucher sa flotte.

Sorti de sa réflexion par deux fortes lumières en provenance de l’espace, Baoth couvrit ses yeux un instant.
– Maître Baoth, les Sith ont détruit deux Centurions à l’instant et leur percée va leur permettre d’attaquer le Démocrate.

Le Jedi pouvait en effet apercevoir les silhouettes massives de plusieurs Destroyers Impérius, leurs armes braquées sur eux, s’avançant dans leur direction.
Efficacement coordonnés grâce à la Méditation guerrière des Vengeurs, des Hammerheads réagirent dans la minute suivante pour réduire le champ de tir Sith en se postant devant le Démocrate. Baoth répugnait à utiliser de telles stratégies qui coûteraient la vie à de nombreux soldats, mais elles étaient nécessaires s’il voulait poursuivre la bataille. Ses dons et son statut étaient trop importants pour que les Forces Alliés puissent s’en passer. En d’autres termes, si Baoth venait à périr maintenant, la défaite deviendrait inévitable.

Les Croiseurs Hammerhead stoppèrent leur mouvement à mi-chemin et engagèrent le combat avec six Frégates Derriphan et des nuées de chasseurs. Le Maître Jedi sentit le Démocrate vrombir lorsqu’il effectua une manœuvre de repli.
- Amiral, concentrez toute la puissance disponible sur les réacteurs ! ordonna-t-il.

L’officier supérieur obéit et relaya les instructions sans hésitation, Baoth ressentit toutefois une pointe de doute en lui. Le vaisseau serait vulnérable en cas d’attaque Sith sur l’un des systèmes vitaux, mais Baoth comptait sur la vitesse plutôt que les boucliers.
Son pressentiment s’avéra juste lorsque deux rayons d’énergie pure fusèrent, traversant l’espace et même l’un des Hammerheads, au moment où le Démocrate effectuait un demi-tour. L’équipage retint son souffle lorsque le premier effleura la passerelle de commandement par la droite. L’autre en revanche parut absorbé un instant par le champ de force, jusqu’à qu’il ne frappe une partie de l’arrière du vaisseau.

La violente secousse s’ensuivant projeta le Vengeur et plusieurs personnes de la passerelle à terre. L’alarme se déclencha et vrilla au tympan du vieil homme.
« Je n’ai plus l’âge pour ce genre de cascade... », maugréa-t-il intérieurement.

- Rapport des avaries ! hurla l’amiral d’une voix tendue.

– Le hangar a été gravement touché ! Dégâts minimes aux réacteurs ! Estimation des pertes : trois cents membres de l’équipage, répliqua un soldat.

Baoth se releva difficilement.
Sa tête lui faisait un mal atroce et cela n’avait rien avoir avec sa chute. L’oppressant pouvoir de l’Empereur entrait en action et s’il ne se trompait pas, chaque utilisateurs de la Force du système le ressentait. Tous les Jedi, quel que soit leur grade, crispèrent leur visage et laissèrent leurs sentiments négatifs déferler dans la Force pendant quelques secondes. Le Maître s’efforça de ne pas céder au désespoir en mesurant l’écart qui le séparait de l’Empereur dans la compréhension de la Force.
Secouant la tête, Baoth rejeta cette idée et concentra toute sa volonté pour découvrir les plans du leader suprême des Sith. Mais aussi néfastes que soient les pouvoirs de l’Empereur, une once de joie vint troubler le flot de peur ayant inondé la Force. Baoth fronça les sourcils...
– La flotte Sith se retire en direction du cadran ouest, Maître Jedi, déclara l’enseigne Vamyer sur un ton surpris mêlé d’espoir.




Les yeux rivés sur son terminal, Carasso sentait le pouvoir revigorant de l’Empereur à l’œuvre. Sa présence l’avait brièvement déconcentré, mais pas suffisamment pour influer sur la qualité de sa Dissimulation de Force et personne ne s’était douté un instant de sa véritable identité.
Il y avait maintenant des semaines que Carasso, l’espion des Services Secrets des Renseignements Sith, avait tué et pris la place du jeune enseigne de la République affecté à l’Indomptable. Même le fameux Maître des Vengeurs n’avait pu percer à jour sa nature grâce à sa technique et sa combinaison grimage.

Il jeta un coup d’œil au Maître Jedi auquel il venait d’annoncer le repli de la flotte Sith. Même s’il soupçonnait le plan de l’Empereur, Carasso savait impossible que ce vieil homme désorienté parvienne à le mettre à jour. Il n’était qu’une marionnette manipulée à sa guise par l’Empire. L’exultation prochaine, qu’il éprouverait à la vue de la terreur dans les yeux de Baoth lorsque celui-ci comprendrait la fatalité de sa fin, serait bien plus puissante que ce vague sentiment de déception à l’idée de sa propre mort.

– Amiral Shake, la moitié de la flotte hapienne et de la Troisième doivent immédiatement couper toute trajectoire de repli aux Sith, intima l’homme à la barbe argentée.

– Avec tout le respect que je vous dois, c’est de la folie. Nous ne sommes déjà pas de taille alors diviser davantage nos forces ne servirait qu’à accélérer notre défaite, réagit Shake, effaré.

Carasso ricana silencieusement en songeant que le vieux Jedi commençait à perdre les pédales.
– Si les Sith se replient, nous ne devons pas leur laisser le temps de se coordonner et de mieux revenir à la charge par la suite. Nous allons utiliser la tactique de la tenaille.

Cette fois-ci, l’amiral ne semblait pas enclin à abandonner la partie aussi facilement. Carasso devina qu’il répugnait à sacrifier ses hommes de cette manière.
« Encore une preuve de la faiblesse de la République... les sacrifices sont des nécessités en temps de guerre. Et cette tactique ne marchera pas avec vos vaisseaux primitifs. Ce ne sont pas de banals turbolasers qui empêcheront des Impérius d’aller là ou bon leur semble. »


Le Maître des Vengeurs se détourna de l’Amiral pour fixer la représentation holographique de l’affrontement. Quoi qu’il fasse, son destin est d’or et déjà scellé, se réjouit l’espion.
Même ses chuchotements vers l’officier républicain n’y changeraient rien...



Conformément aux instructions données par Baoth, Brandon réagit au quart de tour lorsque les senseurs du Chariot repérèrent l’apparition d’une singularité au centre du champ de bataille. Le Mandalore ordonna à toute sa flotte de se retirer le plus vite possible, quelles que soient les pertes occasionnées.
– Ce phénomène s’accroît. Il ressemble à une sorte de vortex, mais les senseurs ne parviennent pas à en déterminer la nature.

– Peu importe, enseigne. S’il s’agit d’une offensive de l’Empereur, cela ne peut être qu’une mauvaise chose, répliqua Brandon tandis que le Chariot effectuait un virage serré comme les autres vaisseaux.

Indifférente, la flotte Sith continua d’arroser les Mandaloriens, les forçant à briser leur formation en rectangle autour du Chariot de Mandalore. Bardés d’armes en tout genre, les Cuirassés Kandosii furent trop lents dans leur manœuvre et la plupart explosèrent sous les feux nourris. Brandon se leva pour observer la représentation holographique du champ de bataille.
« Si tu t’es trompé, vieil homme, tu le paieras de ta vie ! »
Sa flotte se mettait à l’abri à mesure que les minutes passaient, au prix de pertes énormes. Sur l’autre front en revanche, la 4e de la République et les valeureux Hapiens se sacrifiaient pour retenir la 1re des Sith non loin du mystérieux phénomène. Le reste de la 3e et les Chiss impériaux, eux, étaient en train de pousser leurs propulseurs au maximum. Selon le plan de Baoth, ils avaient fait semblant de prendre en tenaille les Sith jusqu’au tout dernier moment.
– Les senseurs indiquent l’émergence de puissantes ondes gravitationnelles en provenance du vortex.

Elles atteignaient déjà la coque du Destroyer, provoquant des grincements dans tout le pont. Quant aux vaisseaux les plus proches, qu’ils soient Alliés ou Sith, ils se retrouvèrent déchiquetés comme de vulgaires feuilles de papier. Les carcasses éventrées commençaient lentement à tournoyer à quelques milliers de kilomètres de la flotte mandalorienne.
- Qu’en est-il des détachements engagés sur le premier front ? demanda Brandon, sentant son cœur se serrer.

– J’ignore où ce vortex est relié, mais il doit probablement y avoir un trou noir au bout. La 1re flotte Sith ainsi que les vaisseaux alliés qui l’empêchaient de se retirer sont attirés à l’intérieur, répliqua l’Enseigne d’un ton terrifié. Mandalore... il ne fait aucun doute qu’une partie de notre armada se serait aussi retrouvée piégée si vous n’aviez pas donné l’ordre de repli.

Brandon se rassit dans son siège de Mandalore et déclara en esquissant un sourire :
– Alors le Jedi est parvenu à duper l’Empereur... il croyait gagner la bataille avec ça, mais en fin de compte, il va plus y perdre que nous.

Ravorst, l’un de ses plus proches conseillers arriva, hors d’haleine, et prit à peine le temps de le saluer. À sa respiration sifflante légèrement atténuée par son masque, Mandalore sut qu’il n’apportait pas de bonnes nouvelles.
– Notre manœuvre d’évasion a laissé le champ libre aux Sith pour débarquer sur Ondéron ! Leurs navettes d’invasion quittent déjà les hangars à l’heure où je vous parle !

– Nous n’y pouvons rien. Tant que nous serons dans l’espace, les Sith n’auront pas le loisir de faire ce qu’ils veulent. Notre seul espoir est désormais de survivre jusqu’à l’arrivée des renforts et de Venge, répliqua Brandon qui savait très bien que les ennemis profiteraient de l’occasion. Nos guerriers au sol veilleront à leur réserver un accueil des plus piquants...

En tant que Mandalore, Brandon avait l’obligation de conduire les siens à la bataille afin de prouver sa valeur. Il montrait ainsi sa capacité de leader et raffermissait sa position pour que personne n’ait le courage de le défier. C’était dans la culture de son peuple. Tant qu’il y avait une guerre, les Mandaloriens satisfaisaient leur honneur et avaient la possibilité d’accroître leur renom. Mais diriger une flotte ne l’intéressait pas vraiment d’autant que nombre de ses conseillers possédaient une meilleure expérience dans ce domaine. Ce qu’il voulait en cet instant, c’était se venger des Sith à la surface d’Ondéron quitte à en mourir. La probabilité élevée qu’il y périsse ne l’effrayait pas, il était même excité à l’idée de se battre jusqu’à repousser ses limites.
– Faites préparer ma navette pour un départ immédiat ! Je me rends sur Ondéron ! Amiral Karshek, j’ai toute confiance en vos compétences alors je vous laisse le contrôle de la flotte.

– Bien Mandalore, je jure sur mon honneur que notre armada ne faillira pas en votre absence, répliqua l’amiral en frappant sa poitrine du poing.



*******************


La souffrance et le désespoir des équipages des vaisseaux subissant les effets du trou noir se répercutaient à travers la Force. Celle-ci transmettait de brèves images de visages distordues par la gravité et l’insoutenable douleur. Tous les hommes et femmes, qu’ils soient Sith ou Alliés, mourraient au ralenti. C’était d’autant plus horrible de penser que l’Empereur savait utiliser la Force pour créer un vortex connecté à l’horizon des événements d’un trou noir. L’intensité était telle que Baoth dut se tenir sur les rebords de son siège de commandement pour éviter de défaillir. Les quelques Chevaliers présents sur la passerelle eux, ne purent retenir un cri de douleur.
Combien de temps cela durerait-il ? Malgré tout son savoir, le Maître Jedi serait bien incapable de le dire. L’Empereur lui-même l’ignorait probablement et cela ne lui importait pas. Bien que Baoth ait joué finement la partie, il n’avait pu prévoir que le déferlement d’émotions négatives paralyserait les Jedi alors que les Prêtres Sith en seraient galvanisés.
Repérant un danger immédiat, le vieux Jedi se laissa tomber par terre alors qu’un laser frappait l’appareil holographique une fraction de seconde plus tard.
– Vous avez bien manœuvré, pitoyables êtres, mais ceci n’est que le commencement !

Déformée par la folie, la voix de l’espion fut quand même reconnaissable.
Baoth se colla derrière le siège de commandement et s’efforça de clarifier son esprit en s’habituant au mal de crâne qui labourait son cerveau. Un laser gicla à droite, atteignant en pleine poitrine un Chevalier trop désorienté pour se défendre. La riposte des soldats de la passerelle ne tarda pas à apparaître sous un torrent de détonations.
Sous son masque de souffrance, Baoth transpirait allègrement et cherchait l’étincelle de Lumière qui lui permettrait de retrouver paix et sérénité.
Il sentit un bruit pesant de quelqu’un atterrissant sur le siège. Ses yeux se levèrent en direction du visage fou du Sith espion qui se préparait à l’empaler avec sa vibrolame. Guidé par la Force, le manche de son sabre laser flotta jusqu’à la paume de sa main et libéra juste à temps une lame d’énergie bleutée. Le Jedi Vengeur dévia la vibrolame de l’espion avec sa botte et dans le même mouvement réalisa une roulade arrière pour se mettre hors de portée. Une fois debout, le Sith avait bondi ailleurs pour éviter les rafales de blaster qui pleuvaient désormais autour de lui. Il ne pouvait que stopper les salves avec son épée, mais ses mouvements étaient si rapides que les soldats peinaient à trouver une ligne de tir. Avec une lâcheté répugnante, l’espion continua son ballet mortel en abattant deux autres Jedi.
– Essaye de me tuer, Sith ! N’est-ce pas là ta mission ? Soldats, cessez le tir ! cria le Maître Jedi d’une voix suffisamment puissante pour que tout le monde sur la passerelle l’entende.

L’équipage dont l’amiral obéit en conservant leurs armes braquées sur l’ennemi. Les mouvements de ce dernier s’étaient figés. Il fixait à présent Baoth d’un œil amusé, mais sa soif de sang n’avait pas diminué d’un iota.
– Ma mission a échoué puisqu’elle était d’espionner ta tactique et de renseigner mon supérieur afin que tu périsses dans l’attaque de l’Empereur. Alors je vais tous vous emporter avec moi dans la mort...

– Je t’autorise à m’affronter en duel si tu consens à laisser mes subordonnés tranquilles. Je ne veux pas d’autres tueries inutiles... annonça fermement le Jedi.

Baoth disait ça d’un air confiant, mais les réminiscences de l’offensive de l’Empereur continuaient à emplir son cœur de chagrin et de souffrance. Comment pourrait-il efficacement user de la Force alors qu’il y avait si peu d’espoir en lui ?
– Je refuse de vous laisser tomber face à ce Sith, Maître Baoth. Vous êtes bien trop précieux en tant qu’homme, Jedi et commandant ! vociféra l’amiral, provoquant plusieurs murmures approbateurs chez l’équipage.

– Je ne vous abandonnerai pas, ni vous ni aucun membre des Forces Alliées. Il est temps pour le chef des Vengeurs de montrer ce qu’il vaut sur le terrain, assura Baoth sur un ton qui ne souffrait d’aucune réplique.

L’espion s’approcha sans un bruit jusqu’à n’être qu’à trois mètres du vieil homme, provoquant un son de blaster de la part de l’équipage.
– Bravo ! Quel parfait exemple de dévotion ! Je suis partagé entre l’envie de vomir et celle de rire à gorge déployée, mais je m’abstiendrais jusqu’à que tu sois mort.

Se mettant en garde, Baoth empoigna son sabre laser à deux mains et arrêta la lame devant son visage. Il refusait d’utiliser à nouveau le Côté Obscur comme il avait pu le faire auparavant. Cette fois-ci, il laissa la compassion envers ses hommes s’écouler en lui et parvint à tirer un peu de pouvoir du Côté Lumineux.
Constatant que son adversaire ne passerait pas à l’attaque, le Sith s’élança vers lui, vibrolame en avant. Sa vitesse était tellement fantastique que Baoth ne le vit même pas disparaître la seconde suivante. Son sens de Force, bien que diminué, lui permit de se décaler vers la droite pour éviter l’estoc du Sith et dévia son épée d’un geste souple.
L’espion possédait la capacité de rester silencieux dans le moindre de ses mouvements. Baoth en conclut rapidement qu’il usait de techniques d’assassin et dans ce cas-là, il savait ce qu’il avait à faire pour se débarrasser de lui.
– Tu es faible, Maître Vengeur. Tu n’oses pas utiliser les émotions négatives provenant du trou noir alors que moi, je m’en nourris. Tu perdras puis je m’occuperais de tes camarades.

Le Jedi effectua un saut arrière qui l’amena au centre de la passerelle sans répondre à la provocation. Le visage humain de l’espion Sith laissa paraître un sourire quasi imperceptible, car Baoth n’avait désormais rien pour le protéger.
« Parfait... »

L’ennemi disparut, réapparut sur la gauche du Vengeur et s’évanouit à nouveau. Sa technique de Vitesse de Force était au point et jamais aucun des membres de l’équipage n’aurait la moindre chance de l’atteindre. En l’état actuel des choses, même Baoth ne pourrait pas le vaincre...
« Il y a toujours un autre moyen de remporter la victoire ! »

Il sentit l’estocade venir au dernier moment dans son dos, mais il n’aurait pas le temps de s’échapper cette fois, car le Sith venait de doubler sa vitesse. Alors le Jedi Vengeur lâcha son sabre laser et se retourna pour voir la jouissance sur le visage du Sith. La vibrolame s’enfonça profondément dans son ventre, mais Baoth avait déjà réussi son coup. Ses mains empoignèrent le bras tendu de l’espion qui se retrouva immobilisé, à la merci des blasters de l’équipage.
– Tirez ! Tuez-le ! glapit le Jedi en plongeant dans le regard surpris du Sith.

Plusieurs rafales de laser ne tardèrent pas à pilonner le dos à découvert de l’ennemi. Son effroi laissa bientôt place à une grimace de douleur lorsqu’il tomba à terre en même temps que Baoth. Détruite, la combinaison grimage s’ouvrit en deux laissant son propriétaire en jaillir comme un nouveau-né.
- Tu t’es sacrifié pour me tuer, sale... enflure ! souffla le Sith en rampant sur quelques centimètres. Je vais te...

Mais l’amiral s’approcha de lui et tira dans sa face rouge pour le faire taire une bonne fois pour toutes. Il se baissa ensuite pour soulever la tête de Baoth afin qu’il soit plus à l’aise.
– Maître Baoth, vous ne mourrez pas en vain ! Vous nous sauvez une fois de plus...

Le Jedi sentit le goût du sang dans sa bouche et dans sa gorge, mais parvint à articuler ses dernières paroles.
– Je ne... regrette rien. C’est un honneur de périr pour des gens aussi courageux que vous. Maintenant... je m’en vais rejoindre la Force.

L’amiral reposa délicatement la tête du vieil homme sur le sol et se releva en se raidissant. Suivi par tous les membres de l’équipage, il prit le temps de lui rendre un dernier hommage avant d’ordonner que sa dépouille soit transportée à l’infirmerie.
– Dites aussi aux médecins de venir s’occuper des Jedi, ajouta-t-il en lançant un regard anxieux aux Vengeurs qui se tenait toujours la tête. Il faut qu’ils reprennent leurs esprits, car la bataille n’est pas finie !

L’inquiétude se lisait sur le visage de l’Amiral. Il y avait fort à parier que tous les Jedi de l’armada, voir ceux présents sur Ondéron, souffraient des mêmes symptômes. Maître Baoth avait peut-être rétabli un peu l’équilibre en provoquant la destruction d’une flotte Sith, mais cet avantage ne serait que temporaire si cette situation persistait.




**********
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 642
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar L2-D2 » Mar 11 Juin 2019 - 16:53   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Chapitre 15 lu!

Quelle bataille! C'est rythmé, on passe d'un point de vue à l'autre et on se prend à suivre les pérégrinations des personnages, qu'ils soient Jedi, Sith ou Mandaloriens! :oui:

Et la fin du Chapitre augure du très bon pour le lecteur, mais du très mauvais pour les forces Républicaines... :sournois:

Vivement la suite!
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5052
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Darkliser » Mer 12 Juin 2019 - 0:59   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

L2-D2 a écrit:Chapitre 15 lu!

Quelle bataille! C'est rythmé, on passe d'un point de vue à l'autre et on se prend à suivre les pérégrinations des personnages, qu'ils soient Jedi, Sith ou Mandaloriens! :oui:

Et la fin du Chapitre augure du très bon pour le lecteur, mais du très mauvais pour les forces Républicaines... :sournois:

Vivement la suite!


Je te remercie pour ton commentaire ^^.
Content de voir que je ne te perds pas car c'est un fait établi qu'il y a trop de personnages dans ma FF. Je me suis essayé dans la description de bataille spatiale et apparemment, je m'en tire pas trop mal.

Pour moi, les prochains chapitres feront partis des meilleurs que j'ai écrit, j'espère que le ressenti du lecteur sera semblable. J'ai un peu de mal à écrire en ce moment à cause de mon travail couplé à mes autres activités mais j'y arriverai ^^.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 642
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Darkliser » Lun 17 Juin 2019 - 17:11   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

 
Chapitre 16
Stratégie de Rodien





L’air grave, tous les dirigeants s’observaient mutuellement à l’intérieur de la tente de commandement des opérations. Les nouvelles combinées de l’avancement de la bataille spatiale et de la mort du Maître Baoth venaient de tomber tel un dragon Krayt sur un bantha. Vala regrettait profondément la disparition de l’un des hommes qu’elle estimait le plus dans toute la Galaxie. Son désespoir grandissait et les effets néfastes de la chose créée par l’Empereur renforçaient ce sentiment. En son for intérieur, elle n’hésitait pas à la nommer « vortex maléfique ».
– D’après mes éclaireurs, les armées Sith se rassemblent à vingt kilomètres au nord-Est d’Iziz. Mes pilotes ont détruit quelques-unes de leurs navettes d’assauts avant qu’elles n’aterrissent et plusieurs escadrilles ondéroniennes ont harcelé leur position au sol jusqu’à l’édification de leurs DCA, résuma froidement Brandon en mettant ses mains à plat sur la table ronde. Les Sith progressent maintenant à travers la jungle, acheminant hommes et matériels.

Maître Taveel prit la parole d’une voix ferme :
– L’abomination créée par l’Empereur a des effets destructeurs sur les Jedi. Certains se coupent instinctivement de la Force, d’autres sont encore emprisonnés dans leurs cauchemars. C’est une tragédie comparable à celle qui ravagea Ossus il y a des années. Les plus forts d’entre nous ont toutefois repris leur poste et découvert la présence de Prêtres Sith au sein de l’armée Sith. Ils comptent aussi sur le soutien de Béhémoths de combat et d’autres créatures nées de leur utilisation perverse de la Force. Je vous avoue que la rapidité avec laquelle ils ont établi leur base m’échappe...

– Croyez bien que je suis désolé des souffrances endurées par les Jedi, Maître Taveel, mais le royaume d’Ondéron a vu sa flotte complètement détruite en l’espace de quelques heures. Des hommes et femmes valeureux, avec des fils et des filles, ont péri pour protéger la planète et la lune. L’échec de Dxun est dû au manque de clairvoyance du Vengeur Baoth et... commença le Roi sur un ton nerveux.

– Excusez-moi Votre Altesse, mais tous les peuples ici présents subissent d’immenses pertes. Nous étions au courant et préparés à cela alors cessons ces disputes. Seule une union inconditionnelle nous permettra de préserver nos chances de survie. Maître Baoth a fait tout son possible et son sacrifice pour ralentir les plans de l’Empereur doit nous inspirer et non être une source de discorde, intervint Vala d’une voix apaisante.

L’Empereur chiss qu’elle savait entièrement de son côté approuva d’un lent signe de tête et se leva prestement.
– Je suis d’accord avec la Jedi Loosu, en ce qui me concerne. C’est pourquoi j’ai des nouvelles fraîches à vous communiquer. Mes plus fins tacticiens ont déterminé que le nombre de navettes Sith était trop faible comparés à la quantité d’hommes et de matériels débarqués. Ainsi, j’ai immédiatement envoyé l’élite de mes éclaireurs s’approcher discrètement de leur campement et leurs découvertes dépassent l’entendement.

- Que voulez-vous dire ? demanda la voix cultivée de la Reine Mère Valel Ka.

– Les premières structures construites par les Sith dès leur arrivée par les Sith furent bien des DCA, mais pas seulement. Ils édifient en ce moment précis des plates-formes circulaires de tailles variables. Certaines auraient même une circonférence de plusieurs dizaines de mètres. Hélas, la proximité de mes hommes leur a été fatale, ils ont cependant eu le temps d’envoyer un dernier message avant la fin.

L’Empereur Ches'Yur'Kasoka laissa un temps s’écouler, arrêta son regard flamboyant sur Vala et revint sur l’assemblée. La Jedi nota ses traits crispés caractéristiques des personnes sur le point d’annoncer une mauvaise nouvelle.
– Un flash de lumière éblouissant a empli l’espace sans origine décelable et l’instant d’après... un de ces Béhémoths se tenait sur ladite plate-forme. D’après les expressions de surprises des éclaireurs, on eut dit de la... magie.

Ce dernier mot fut prononcé par l’Empereur comme un juron et elle savait pourquoi depuis son voyage au sein de l’Ascendance. Avec les Mandaloriens, les Chiss passaient pour un des peuples les plus pragmatiques de la Galaxie et leur avancée technologique leur permettait toujours d’expliquer un phénomène, quel qu’il soit... sauf celui-ci.
– Impossible ! Rien ne peut apparaître comme par miracle. Allons empereur, cette lumière aveuglante a sûrement empêché vos éclaireurs de discerner la navette de débarquement ! tempêta le commandeur Lyusana avec colère.

– Vous oseriez mettre en doute le professionnalisme et le jugement de mes hommes, commandeur suprême ? protesta le seigneur chiss sur le même ton.

Les poils du Bothan se hérissèrent sur son visage tandis que les deux aliens se levaient brusquement de leur siège. Vala songea que s’il avait été Humain, il serait devenu aussi rouge que la robe de la Reine hapienne.
– Je rappelle juste que la présence de manipulateurs de la Force ennemis peut provoquer des hallucinations chez vos « élites » !

Vala prit son inspiration et intervint en lançant un regard noir au commandeur. Sa théorie se défendait, mais elle jugeait son agressivité et son manque de tact déplacé et irrespectueux.
– En fait, j’ai peut-être une explication rationnelle à ce phénomène alors, je vous en prie mes seigneurs, rasseyez-vous...

Le visage de l’empereur s’adoucit et il se rassit en soutenant le regard haineux de Lyusana. Celui-ci s’exécuta aussi en soufflant dans sa barbe, attendant peut-être une autre opportunité de revenir à la charge.
– Lors de mon escapade sur Korriban, mes amis et moi avons eu l’occasion de voir les recherches des Sith non loin de la cité flottante rakata. Et parmi elles, une sortait du lot : la téléportation. Je pense que nous devrions sérieusement envisager que les Sith disposent maintenant de cette technologie.

– C’est vrai... Venge m’en a touché un mot lors de notre conversation, avoua Mandalore sans détour.

– Il me semble aussi l’avoir lu dans votre rapport, Jedi Loosu. Certains manipulateurs de la Force ont réussi de tels exploits au cours de notre histoire, mais seulement sur une distance de quelques mètres. Il n’est donc pas stupide de supposer qu’une race capable d’allier la technologie et la Force puissent maîtriser le concept de la téléportation. C’est proprement... terrifiant, déclara Taveel d’un ton dur.

Ne tenant plus en place, Lyusana se leva à nouveau et tapa du poing sur la table avec violence.
– Parfait, parfait ! Nous faisons alors face à un ennemi qui, en outre de posséder un armement diabolique et des boucliers impénétrables, est capable de créer un trou noir et d’user de téléportation. Des fous... voilà ce que vous êtes, si vous pensez pouvoir combattre une telle puissance !

L’officier souffla un instant et réajusta rapidement son uniforme militaire.
– Le chancelier m’a ordonné de soutenir les alliés sur Ondéron et mes intentions sont de respecter sa volonté jusqu’au bout. La mort est la seule échappatoire qui nous attend ici bas alors je préfère la rencontrer avec mes hommes dans l’espace. Je laisse le soin au général Spoliakov de diriger les opérations terrestres. Adieu, mes seigneurs...

- Vous fuyez comme un lâche, commandeur suprême ? demanda une voix âpre, le stoppant net dans son mouvement.

Lyusana se retourna lentement vers l’auteur de la question en la personne de Brandon. Son regard lançait des éclairs, Vala le voyait prêt à perdre son sang-froid et les paroles blessantes de Brandon ne l’aideraient pas à restaurer son calme.
– Je ne fuis pas, Mandalore. Je vais là où j’estime que mes compétences seront les plus efficaces.

– Votre cœur a déjà abandonné et je doute fortement que vos subalternes aient besoin d’un tel homme. Que diraient-ils en vous entendant geindre de la sorte ? Pourquoi diable la République vous a-t-elle désigné commandeur suprême de sa flotte alors que vous n’en avez pas l’étoffe ?

Le Mandalore laissa son siège et contourna la table jusqu’à se présenter devant le Bothan. Fulminant à nouveau de rage, il semblait prêt à attaquer le Mandalorien à tout instant.
– Si nous, les dirigeants de nos peuples ou armées respectives, ne croyons pas en la victoire alors qui ? Pour ma part, je me bats pour mon peuple et mon honneur. Les Jedi livrent bataille pour sauvegarder le bien dans la Galaxie, les Ondéroniens pour leurs familles, les Chiss pour empêcher les Sith d’arriver à leurs frontières et les Hapiens pour retrouver leur foyer. Mais vous, Commandeur Lyusana, je doute que les valeurs de votre République représentent vos réelles motivations. Aussi je vous suggère d’y réfléchir sérieusement avant de partir mourir si tel est votre vrai souhait... termina Brandon sans une once de pitié.

L’expression du Bothan était insondable extérieurement, mais Vala ressentait son désarroi ainsi que sa colère envers les accusations à peine voilées de Brandon. Elle aussi avait des doutes quant aux motivations du commandeur suprême. Maître Taveel n’avait décelé aucun mensonge lorsque Lyusana avait nié toute implication dans la tentative d’enlèvement de Twick. Cela ne signifiait pas pour autant que le Bothan n’ait pas de secret.
L’instant de tension passa et Lyusana tourna les talons vers la sortie sans fournir de réponse à Brandon. Vala fronça les sourcils, car elle aurait juré une parodie de sourire sur son visage.
– Voilà une bonne chose de faite... maintenant, nous devons mettre une stratégie sur pied et rassembler nos ressources en un seul point. Cette tente sera désormais notre centre d’opérations, annonça Brandon comme si rien ne s’était passé.

– j’envoie immédiatement une de mes guerrières quérir la présence du général Spoliakov. Il est grand temps de montrer aux Sith que personne autour de cette table n’abandonnera, quelles que soient toutes les horreurs qu’ils nous opposeront, approuva la Reine Mère.

– Les Jedi valides protégeront vos armées des Prêtres. Vous pourrez compter sur le soutien inconditionnel de l’Ordre Jedi, ajouta Taveel en écho.

Vala fixa le conseiller avec gratitude.
– Non Maître... les Alliés profiteront de l’aide de la totalité des Jedi, car sauf votre respect, je ne verrai aucune différence entre eux, qu’ils soient de l’Ordre ou Vengeurs.

Fait rare, Taveel la gratifia d’un sourire. Le Maître Jedi paraissait satisfait de voir enfin tous les Jedi se rapprocher d’autant plus qu’il fut durant des années un fervent défenseur du Grand Schisme. De prime abord réfractaire à l’idée que le destin de la Force soit lié à Venge, Taveel tenait même le jeune homme pour responsable de cette divergence puisqu’il fut le premier Jedi à affronter les Mandaloriens bras dessus dessous avec l’armée de la République. L’homme d’Harrun Kaal avait tenté de capturer personnellement Venge avec l’aide de deux autres membres du Conseil. Vaincu par l’Elu, les trois Jedi avaient bénéficié de sa miséricorde, prouvant au Maître Jedi sa bonté intrinsèque.

– Certes... approuva-t-il en faisant un geste de la tête vers Vala.

Le roi Asven se leva majestueusement de son fauteuil et observa tour à tour ses égaux.
– Afin de maximiser l’efficacité de notre armée lors de cette bataille, je crois nécessaire l’élection d’un chef fort et respecté dans ses valeurs et ses compétences. Il est d’ailleurs surprenant qu’aucune décision en ce sens n’ait déjà été prise au cours de cette guerre.

– La raison brille par sa simplicité, majesté. Les Alliés ont toujours voulu l’égalité entre chaque faction afin d’arriver à un consensus sans que personne ne soit lésé, expliqua la Reine Mère d’une voix soprano. Toutefois, votre remarque présente un besoin nouveau. L’urgence de la situation va nécessiter des décisions rapides de notre part.

Les autres dirigeants acquiescèrent, Mandalore avec une véhémence accrue.
– En tant que représentant militaire de la République, je suis pleinement d’accord avec les paroles de la Reine Mère.

Le général Spoliakov venait d’apparaître devant l’ouverture de la tente. Sa posture rigide et son physique semblable à Brandon ne faisaient pas bon ménage avec sa voix douce et polie.
– Général Arto Spoliakov, puis-je siéger à vos côtés ?

– Vous êtes le bienvenu, général, déclara Asven alors que l’officier prenait place. Je pense que nous devrions d’abord connaître les prétendants au titre de... général des Armées Alliées ?

– Peu m’importe le titre, ce n’est pas un poste qu’une Reine telle que moi peut occuper. Le passé de mon peuple est constitué de piraterie et de batailles spatiales et nous n’avons pas vraiment l’expérience de la guerre, opposa Valel Ka avec un geste gracieux.

Asven était du même avis et refusa la proposition.
– Votre honnêteté vous fait honneur, Votre Altesse. Je vais donc vous suivre et renoncer à ce titre, car je ne suis que le modeste Roi d’un des milliers de systèmes de la République. Mon autorité et mes compétences pour mener les Alliés à la bataille sont largement insuffisantes.

Le regard de Vala bifurqua vers son ami Chiss. Il était le prochain à déclarer ses intentions et la Jedi les comprit à son air déterminé.
– Je dois reconnaître que mon passé de Jedi et mon manque d’expérience du commandement ne jouent pas en ma faveur aux premiers abords, mais toute faiblesse peut devenir un point fort. Ayant reçu une formation partielle de la part de l’Ordre Jedi, je possède l’avantage certain d’anticiper les plans ennemis grâce à la Force.

Ses prunelles rougeoyantes s’arrêtèrent sur Maître Taveel. Vala décela une trace d’acquiescement sur son visage pensif.
– En outre, je considère tous les soldats des forces Alliées comme des frères d’armes, non comme une quantité sacrifiable. Je veux leur communiquer la férocité chiss, mais aussi combler leur désir de savoir qu’ils ne seront jamais laissés à l’abandon. Avec cette immense armada Sith au-dessus de nos têtes, nos chances de victoire sont extrêmement minces. Vous tous ici présent êtes au courant du véritable but de cette opération : empêcher les Sith de mettre la main sur l’Arme Ultime qui scellerait notre sort à jamais. Notre dernier espoir est l’Elu de la prophétie, le Jedi Venge, et je compte gagner du temps jusqu’à son retour. Mais je reste persuadé de notre capacité à forcer l’Empereur à se découvrir et à lui porter le coup fatal. Je me présente donc pour devenir le chef des armées. Je promets de suivre cette ligne de conduite jusqu’au dénouement.

Le charisme de l’Empereur Chiss, perceptible dans la Force, touchait Vala et son amitié pour lui n’y était pour rien. La Jedi ressentait la puissance de sa conviction aussi grande que sa volonté de protéger les peuples libres. Bombardé de simple Jedi à Empereur, Syurk avait résisté à l’attrait du pouvoir et à l’influence expansionniste de ses pairs. Même les affrontements avec les nobles chiss dans l’orbite d’Ondéron ne le faisaient pas douter.
« Que tu as changé depuis ta nomination... » songea la Jedi avec fierté.
Elle revoyait encore le jeune et timide Chiss en perpétuelle quête de ses conseils pour un oui ou pour un non lors de leur dangereux voyage au sein de l’Ascendance.
– Je suis le Maître Jedi Alastor Taveel, je représente l’Ordre fondé dans le but de garantir la paix et la justice. En aucune manière, je ne souhaite pervertir ces idéaux en devenant un chef de guerre. Le but de notre présence a toujours été le soutien aux Alliés et non d’en prendre la tête, déclara le membre du Conseil. Mais il est impensable que les Jedi travaillent sous les ordres d’une personne susceptible de nous contraindre à aller contre le Code Jedi.

– Vous faites écho aux pensées des Jedi Vengeurs. Pour ma part, je suis une diplomate plus à l’aise avec les mots qu’avec le sabre laser. Mon expérience de la guerre est limitée, mais c’est avec plaisir que je tiendrais le rôle de conseiller auprès du nouveau dirigeant. Mandalore, la parole est à vous, confia Vala en jetant un regard aigu à Brandon.

Profondément engoncé dans son armure lourde de Mandalorien, le guerrier s’éleva au-dessus des autres. Cette action seule en disait déjà long sur l’expérience de Brandon dans le domaine de la guerre, véritable religion pour son peuple. Passé de paria à combattant de légende puis à Mandalore, Dieu vivant chez les siens, il représentait peut-être le choix le plus logique, mais pas le plus raisonnable si la diversité des Forces Alliées était prise en compte.
– Moi, Mandalore le Rempart, me présente en tant que général des Armées Alliées. Vous rappelez mes faits d’armes seraient inutiles, ils parlent pour eux-mêmes. Dans le passé, j’ai côtoyé l’Elu et d’autres Jedi. Cette expérience m’a permis de prendre conscience des faiblesses des utilisateurs de la Force et les Prêtres Sith ne seront pas différents dans leur approche du combat. Face à eux et leur armée, il n’est question que de survie et les louables et nobles intentions de l’Empereur Ches'Yur'Kasoka ne suffiront pas. Le pragmatisme et le sacrifice, si nécessaire, nous permettront de vaincre l’ennemi contrairement aux beaux sentiments et à l’idéalisme. Pourquoi vous dis-je tout cela ? Les Mandaloriens connaissent la guerre plus que quiconque et en ont retiré sa réalité la plus véridique. Imaginez-vous un instant derrière les lignes ennemies, seul et sentant votre dernière heure proche. Autour de vous, les corps de vos camarades sont amoncelés dans l’indifférence la plus totale. Vous souffrez, éprouvez la peur de mourir et chutez dans le puits sans fond du désespoir. Un des cadavres s’anime toutefois, un de vos frères d’armes est encore vie ! Vous désirez le sauver et vous vous précipitez vers lui sans réfléchir en sentant cette petite étincelle grisante. Et là, une escouade ennemie vous repère et vous abat... La mort vous a cueilli à cause d’un noble sentiment. Pire, vous n’avez pas pensé que les gémissements du blessé auraient alerté les adversaires, offrant une occasion de continuer le combat. Si vous aviez fouillé votre armure, votre main se serait posée sur une grenade à fragmentation et vous l’auriez lancé sur les ennemis et le soldat blessé. Les agresseurs morts, l’espoir auraient alors véritablement renaquit en vous. Vous vous seriez murmuré que votre camarade aurait préféré le sacrifice plutôt que votre exécution comme dernière vision. Voilà un exemple de la manière de faire des Mandaloriens, mais ne vous méprenez pas. Mon peuple se soutient mutuellement à la guerre et sait reconnaître le moment où un sacrifice est utile.

Bras croisé, Taveel profita d’une petite pause dans le monologue de Brandon pour intervenir :
– Je reconnais volontiers que les Mandaloriens pratiquent la guerre comme une religion ou un art de telle manière que tous ses aspects sont relevés au maximum de leur efficacité. Mais vous négligez le facteur humain et ce fait me dérange beaucoup. Les Jedi n’ont pas pour vocation de sacrifier des vies pour remplir leurs objectifs.

– Je me doutais de votre réaction, et Mandalore le Rempart n’est pas une brute sans cervelle comme ses prédécesseurs. Un compromis sera proposé aux Jedi en ce sens, libre à vous de l’accepter ou pas, rétorqua Brandon sur un ton égal. Plus tôt, j’ai mentionné que l’Elu faisait partie de mes connaissances et c’est pourquoi je suis convaincu de son retour prochain. Plusieurs Maîtres Jedi auraient ressenti les stigmates d’un affrontement dans la Bordure Extérieure, lieu où nous soupçonnons sa présence. Venge est un survivant, il reviendra, mais dans quel état ? Et plus important, avec quelles intentions ? Il a de nombreuses fois frôlé le Côté Obscur ayant jadis perverti mon peuple. Par conséquent, nous ne pourrons être sûrs à cent pour cent de lui. Ma ligne de conduite se résume en deux parties : faire tout ce qui est nécessaire pour préserver vos rêves et mettre en pratique une surveillance accrue de l’Elu.

Bouche bée intérieurement, Vala constata que les paroles de Brandon faisaient écho à ses questionnements introspectifs. L’absence de réaction des autres dirigeants lui indiqua un sentiment similaire pour eux. Sa confiance en Venge était ébranlée depuis Korriban, mais elle n’avait jamais véritablement admis la possibilité d’une trahison. L’envisager sérieusement serait pourtant faire preuve de sagesse et de perspicacité.
– Je crois qu’il n’y a pas grand-chose à dire de plus, avoua le général Spoliakov. Le Mandalore est pour moi l’homme de la situation, même si j’admets ressentir un désagréable goût amer dans la bouche à l’idée de voir un Mandalorien nous diriger.

– Je suis le premier étonné de voir un ancien ennemi des Mandaloriens me soutenir. Cela prouve votre grande clairvoyance, général, répondit Mandalore en affichant un air satisfait.

– La guerre demeure la guerre et vous êtes celui possédant le plus d’expérience. Mandalore le Rempart, je m’en remets à vous et à votre jugement pour sauver mon peuple, déclara le roi Asven en s’inclinant légèrement.

Vala déglutit avec difficulté.
Elle ignorait quoi faire et son amitié avec les deux candidats n’arrangeait pas ses affaires. D’un côté, Syurk représentait tout ce en quoi elle croyait, de l’autre Brandon était pragmatique, froidement efficace et prudent.
Maître Taveel s’éclaircit la gorge. Qu’allait décider le Maître Jedi ? Se méfierait-il encore de Venge comme par le passé ?
– La prophétie indique clairement que Venge est l’homme qui sauvera la Force et en tant que tel, douter de lui reviendrait à douter de la volonté de la Force. Mon vote va donc à l’Empereur des Chiss...

– Dans cette situation critique, nous devons faire preuve de prudence et pallier toutes les éventualités. Les Sith doivent être vaincu par tous les moyens possibles et seul le Mandalore a la détermination nécessaire pour cela. Il a ma voix et ma bénédiction, approuva la Reine Mère d’Hapès.

Tous les regards se posèrent à présent vers Vala, la représentante des Jedi Vengeurs.
La jeune femme ne reprochait pas les décisions du roi Asven et de la Reine Mère au vu de la situation désespérée dans laquelle leur peuple respectif se trouvait. Le choix de Maître Taveel était plus surprenant, mais sa logique implacable ne pouvait être niée. La volonté de la Force incitait à faire confiance à Venge. Était-ce seulement la chose à faire ? Si le destin de Venge était scellé depuis des millénaires, son chemin restait pourtant inconnu. En outre, Vala se sentait prise au piège, car si son vote allait à l’Empereur, le score serait de trois partout et les Alliés perdraient un temps précieux à débattre...

Elle soupira, en proie à un dilemme entre sa conscience et la logique.
– Pour le bien des Alliés, je désigne le Mandalore, général...



**************
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 642
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar L2-D2 » Ven 21 Juin 2019 - 11:53   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Chapitre 16 lu !

Un excellent Chapitre, en mode "veillée de combat" ! C'est avec plaisir que j'ai retrouvé les dirigeants des différentes factions, et qu'il est agréable de voir des Alliés ne pas chercher à se tirer entre les pattes et de réfléchir, sereinement, à ce qu'il y a de mieux comme stratégie ! :oui:

Alors oui, l'intrigue n'avance guère, même si tu ne cesses de nous rappeler que Venge ne doit pas tarder à revenir (et au passage, grâce au discours de candidature de Mandalore, tu nous rappelles qu'à son retour, il y a un risque qu'il ne fasse pas ce que l'on attend de lui, c'est plutôt bien vu) et qu'on a hâte de le voir dans la mêlée !

Bref, maintenant que les Alliés ont désigné leur chef, la bataille (finale ?) ne va sans doute pas tarder ! Vivement la suite, donc ! :oui:

Darkliser a écrit:
Chapitre 16
Stratégie de Rodien

J'avoue en revanche ne pas avoir compris le pourquoi du titre de ce Chapitre... :?
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5052
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Darkliser » Sam 22 Juin 2019 - 18:35   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

L2-D2 a écrit:Un excellent Chapitre, en mode "veillée de combat" ! C'est avec plaisir que j'ai retrouvé les dirigeants des différentes factions, et qu'il est agréable de voir des Alliés ne pas chercher à se tirer entre les pattes et de réfléchir, sereinement, à ce qu'il y a de mieux comme stratégie ! :oui:


Tu oublie le commandeur républicain qui les embête, ms à part ça, il n'y a pas trop d'intérêt à les faire se tirer dans les pattes. La situation est trop désespérée pour qu'il y ai des risques réalistes de dssensions ( je pense).


L2-D2 a écrit:Alors oui, l'intrigue n'avance guère, même si tu ne cesses de nous rappeler que Venge ne doit pas tarder à revenir (et au passage, grâce au discours de candidature de Mandalore, tu nous rappelles qu'à son retour, il y a un risque qu'il ne fasse pas ce que l'on attend de lui, c'est plutôt bien vu) et qu'on a hâte de le voir dans la mêlée !


En fait, tous ces chapitres se passent pendant que Venge se bat sur Fassa et aussi la durée de son retour. J'aurais peut être du faire Fassa et ondéron un chapitre sur deux.


L2-D2 a écrit: Darkliser a écrit:
Chapitre 16
Stratégie de Rodien


J'avoue en revanche ne pas avoir compris le pourquoi du titre de ce Chapitre... :?


En fait, tu as lu le premier bout du chapitre. Du coup, le titre se justifie avec la seconde partie ^^

Merci pour ton commentaire :)
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 642
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar L2-D2 » Sam 22 Juin 2019 - 18:41   Sujet: Re: Le Mystère de la Force - T4 : L'Empereur

Darkliser a écrit:En fait, tous ces chapitres se passent pendant que Venge se bat sur Fassa et aussi la durée de son retour. J'aurais peut être du faire Fassa et ondéron un chapitre sur deux.

Tu aurais pu, en effet, mais ce n'est pas vraiment gênant, loin de là ! :wink:

Darkliser a écrit:En fait, tu as lu le premier bout du chapitre. Du coup, le titre se justifie avec la seconde partie ^^

Ah ah ! Qu'a donc prévu Twick ? :sournois:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5052
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Précédente

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations