Vauriens et Hors-la-loi

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Mandoad » Mar 29 Jan 2019 - 12:08   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Olà ! Comme toujours, merci pour votre fidélité et vos retours. Je profite pour passer et faire une petite pause dans la rédaction du 30ième chapitre (Quoi, déjà ?!) qui a d'ailleurs une certaine importance pour moi et la direction du récit ( :chut: ).

J'espérais que le conflit intérieur de Liana rendrait bien et je suis content de voir, à vos commentaires, que cela a fonctionné. C'est vrai que l'histoire est pas mal centrée sur Jaden, mais j'essaie de distiller quelques infos sur la Togruta également.

D'ailleurs:
LL-8 a écrit:On en apprend un petit peu plus sur le passé de Liana, même si ça reste des miettes pour le moment (et que perso j'attends le moment où tu nous feras un bon gros flashback sur les deux vauriens, si t'en fais un un jour).

J'ai un plan pour ça. Cela arrivera sûrement plus tard qu'espéré, mais plus tôt que prévu :wink:

mat-vador a écrit:On sent la confrontation venir entre les Nexu et notre groupe de vauriens.

L2-D2 a écrit:Et dans la foulée, les Nexu se mettent en chasse de la fine équipe... une nouvelle confrontation s'annonce imminente !

Je fais languir, mais j'espère que, confrontation ou pas, je saurai vous surprendre jeudi. :cute:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Jeu 31 Jan 2019 - 11:43   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Et voilà, on arrive au chapitre numéro 30. C'est fou ce que le temps file vite. Dans cet extrait, il est temps de découvrir... non en fait, je ne dirai rien. Je vous laisse le lire et n'hésitez pas à me faire vos retours. :wink:

Chapitre 30 : Face-à-face


9BBY
Destroyer stellaire de classe Impérial I « L’Imperturbable », Système de NaJedha


Escortées par une unité de type R2 striée de vert à l’avant et d’un stormtrooper intégralement vêtu de son armure blanche à l’arrière, une humaine aux cheveux roux et une jeune Togruta marchaient d’un pas rapide. Les alarmes qui avaient précédemment raisonné à intervalles régulières étaient maintenant réduites au silence et le petit groupe ne tarderait pas attirer, à nouveau, l’attention. Le droïde tourna à une intersection et ils se retrouvèrent dans un énième couloir illuminé d’intenses et régulières lumières blanches.
— À croire que les ingénieurs impériaux ont appliqué à la lettre la mention « uniformisation » de leur contrat pour l’armée, maugréa Jaden sous son casque.
Dina tourna légèrement la tête vers lui :
— Vous préférez votre cargo crasseux ?
Attention ma jolie.
— Le Rebelle est comme neuf et a été, je dois lui accorder ça, très bien entretenu par son dernier propriétaire.
— Alors, qu’est que ça doit être quand ce n’est pas le cas, répondit la Brentalienne.
Le contrebandier soupira. Il ne mordrait pas à l’hameçon et ne ferait pas le plaisir à cette fille à papa de lui renvoyer la balle.
— Ne le provoques pas trop, déclara Liana en se joignant à la conversation. Il est déjà particulièrement grincheux depuis qu’on l’a forcé à remettre son casque.
La jeune non-humaine s’était très vite replongée dans la situation actuelle et avait mis les événements qui s’étaient déroulé avec les esclaves sous silence. Bien qu’il sût que l’histoire allait finir par ressortir, Jaden était un peu rassuré de ne pas entendre de ressentiment dans sa voix.
J’aurais tout de même préféré que cela ne soit pas à mes dépens. Et depuis quand elles se tutoient toutes les deux ?
Il ignora la pique, mais Zoomer siffla quelque chose, dont le jeune homme réussit à saisir un seul et unique mot.
— Qu’est-ce que le nabot trouve horrible ?
Sa partenaire haussa les épaules sans répondre et, du canon de son blaster, il lui donna un léger coup dans les côtes.
— Ta tête, répondit-elle nonchalamment.
Sale petit tas de pièces détachées…
— Mais que, heureusement, le casque la cache.
Devant lui, Dina ne put retenir un gloussement qui le laissa médusé. Ils étaient en fuite à bord d’un destroyer stellaire de l’Empire Galactique et ils trouvaient, tous les trois, le moyen de se payer sa tête. Il préféra rester silencieux. Après tout, le fait que deux prisonnières ridiculisent leur geôlier ne pouvait que jouer en leur faveur. Ravalant ses remarques, il continua de suivre la petite troupe menée par Zoomer, qui s’arrêta après peu de temps. Le petit astromécano siffla discrètement, ce qui signifiait probablement qu’ils étaient arrivés à leur destination. Le contrebandier s’approcha de sa partenaire :
— On est proches de la zone de lancement des capsules ?
Liana acquiesça.
— D’après ce qu’il dit, on devrait y être après le prochain tournant.
Jaden observa ses environs : À l’exception du petit droïde souris MSE-6 qui partaient en sens inverse dans une cacophonie des grincements ennuyeux, personne n’était en vue. Il se rangea aux côtés de Zoomer et repéra rapidement leur cible. Il se mordit la lèvre inférieure et fut interrompu dans sa réflexion par la fille du sénateur Serris.
— Alors qu’est-ce qu’on attend ?
Il lui fit signe de jeter un coup d’œil rapide et elle s’exécuta. Lorsqu’elle lui fit à nouveau face, une légère grimace inquiète déformait ses traits fins.
— C’est gardé, murmura-t-elle.
— Et il y a sûrement d’autres soldats dans la zone de lancement, termina Liana.
Ce n’était pas tout ce qui inquiétait le jeune homme. Au bout du couloir d’où ils venaient, une patrouille arrivait. À leur démarche, ses membres ne devaient pas être sur le qui-vive. Ils n’étaient donc pas à leur recherche. Le capitaine du vaisseau avait certainement maintenu un protocole standard dans cette partie du vaisseau, malgré la petite rébellion. L’autre solution était que l’insurrection de Kanniko avait tout simplement été matée. L’issue lui importait peu, car le résultat était le même pour eux, mais il put lire un éclair d’inquiétude passer sur le visage de Liana. Il l’avait remarqué uniquement car il la connaissait par cœur. Cette réaction chez sa protégée lui fit de réaliser que la cause des esclaves revêtait, à ses yeux, une importance probablement plus sérieuse qu’il ne l’avait espéré.
Est-ce que je peux lui en vouloir en connaissant son passé ? Tu ne pourras pas la garder éternellement Jaden. C’est pour ça que tu as essayé de la préparer autant que possible. Je lui ai pourtant dit à quel point il était risqué de s’attacher à une cause ou à un groupe.
Ses yeux se posèrent sur Dina, puis sur Zoomer et il réalisa l’ironie de ses pensées. Il décida de tourner son attention vers le problème le plus immédiat. Par chance, l’escouade impériale tourna avant de les atteindre, mais il valait mieux être prudent.
— Zoomer, il faudrait que tu…
L’accès qui donnait sur le couloir derrière eux se ferma dans un sifflement rapide. Le droïde s’éloigna du terminal en émettant un son ressemblant fortement à un bougonnement. L’humain se tourna vers sa partenaire togruta avant qu’elle ne puisse parler et la pointa de son index.
— Je ne veux pas savoir.
Après avoir lancé un dernier regard à l’accès aux capsules de sauvetages, il se tourna vers ce qui commençait bel et bien à ressembler à son équipe.
— On va devoir se débarrasser d’eux. On n’aura ensuite que quelques minutes pour s’échapper. La petite révolte partie en direction du pont les a perturbés un moment. Cependant, cela ne les empêchera pas d’envoyer une escouade ou deux dès qu’ils sauront ce qu’il se passe ici.
Dina fronça légèrement ses sourcils, comme si elle ne saisissait pas intégralement ses paroles :
— Pourquoi s’en inquiéter ? Il ne faut pas plusieurs minutes pour lancer les capsules de sauvetage.
— Les turbo-lasers, expliqua simplement Liana.
À la charmante couleur rouge qui lui montait aux joues, Jaden put facilement voir que la rouquine avait réalisé son erreur. Au moins, elle réfléchissait et n’était plus aussi exaspérante que lors du périple jusqu’à Nar Shaddaa et cela lui suffisait.
— Liana a raison. Si on part tranquillement avec des modules, ils les scanneront et il ne leur faudra que quelques secondes avant de nous réduire à l’état de poussière. Personnellement, cette perspective ne m’enchante guerre. Il va falloir détourner leur attention.
Les lekkus de sa partenaire tressautèrent.
— Et tu penses t’y prendre comment ?
De la main qui ne tenait pas son arme il décrocha un tube blanc de l’arrière de sa ceinture. La jeune fille écarquilla les yeux et son regard passa plusieurs fois du détonateur thermique au visage casqué.
— Tu es complètement malade. Tu le sais ça ?
Dina étouffa un petit cri. Elle avait compris le plan. Il était simple : Faire sauter la pièce et lancer l’intégralité des capsules de sauvetage en direction de Jedha. Les Impériaux croiraient que les contrebandiers s’étaient faits exploser malgré eux et qu’un court-circuit avait éjecté tous les modules. C’était bancal et reposait beaucoup sur la chance, mais ils n’avaient pas d’alternative actuellement. Zoomer dansait rapidement d’un pied sur l’autre, comme s’il détenait une information capitale.
— D’autres idées ? demanda l’Alderaanien.
L’astromécano ne stoppa pas ses protestations et étouffait de petits bips agressifs. Jaden soupira et regarda Liana.
— Intéressant, avoua-t-elle. Il dit que si on se glisse tous dans le même module, il possède un dispositif qui lui permettra de perturber les détecteurs de forme de vie du destroyer.
Vraiment ? Un lance-flamme, un brouilleur… D’où est-ce que tu sors ?
— Encore mieux, sourit-il. Maintenant, attendez mon signal.
Il prit son E-11 à deux mains et s’avança d’un pas assuré vers son objectif. Positionnés de chaque côté d’un accès ouvert, deux humains coiffés d’un imposant casque noire typique de la Marine Impériale attendaient. Ils l’aperçurent immédiatement, mais ne quittèrent pas leur poste. L’un d’eux lui fit signe de s’arrêter. Jaden lui répondit par un geste de la main, qu’il regretta un court instant. Il venait de réaliser qu’il n’avait pas donné un code d’action à ses alliés avant de partir. Heureusement, il n’y eut aucun coup de feu.
— Que faites-vous dans ce secteur, soldat ? demanda un Impérial imberbe.
Le contrebandier déguisé continua de s’avancer et tapa légèrement son casque avec sa main.
Ne me tirez pas dessus les gars.
L’un des deux hommes toucha son blaster. Le vaurien n’était plus qu’à un mètre ou deux. Il stoppa sa marche.
— Mon escouade et moi avons été pris en embuscade par les fugitifs et nous avons été séparé, essaya d’expliquer le jeune arnaqueur avec sa voix la plus convaincante. J’ai poursuivi trois de ces criminels jusqu’à ce secteur et mon système com a rendu l’âme.
L’autre, qui affichait une moustache bien taillée fronça les sourcils.
— Aucun signe de fugitifs ici. J’avais entendu qu’ils étaient partis pour la passerelle, déclara-t-il peu convaincu.
Jaden regarda furtivement au-delà de l’ouverture. Des lumières rouges éclairaient faiblement l’intérieur. Deux sous-officiers étaient maintenant visibles près d’un terminal. Ils s’approchèrent, intrigués.
Ce serait un bon moment pour tirer, gamine.
Il leva sa main non armée, mais rien ne se passa. Toujours plus suspicieux « Moustachu » avait maintenant dégainé son blaster.
— Quel est votre matricule, soldat ?
Le jeune imposteur serra les dents.
— Écoutez, je veux juste retrouver mon escouade, tenta-t-il.
Le partenaire de « Moustachu » avait maintenant aussi sorti son arme de poing de son holster.
Maintenant, gamine.
Son vœu fut exaucé, car un trait lumineux vint s’écraser en pleine poitrine du garde bien rasé. Sans perdre un instant, Jaden se positionna dans la pièce et aperçut sa coéquipière qui faisait feu depuis l’autre bout du couloir. L’un des sous-officiers se rua sur un fusil, mais le jeune homme ne lui laissa pas le temps de l’atteindre. Le projectile le frappa au flanc et il s’écroula sur le grillage noir. « Moustachu » le regarda, hébété. Le contrebandier tira et un trou fumant apparut sur le torse de sa cible. Complètement perdu, le dernier militaire pivota vers celui qui ressemblait à l’un de ses alliés.
— Rien de personnel, le prévint Jaden en pressant la détente.
Un éclat de terreur passa dans le regard gris-vert de l’homme en habit noir, puis l’étincelle de la vie disparut de ses yeux avant que son corps ne touche le sol. L’Alderaanien sortit de la pièce et lança le détonateur thermique à Liana qui arrivait au pas de course.
— Règle-le sur cinq minutes et réduit les caméras en miette avant de le poser. Cela devrait laisser du temps au nabot pour préparer le départ des capsules et on pourra partir en fumée sous les yeux des Impériaux. Tu te rappelles comment on règle ce truc, n’est-ce pas ?
Sa partenaire attrapa l’explosif avec un bref hochement de tête. Les détonateurs N-20 des industires BlasTech étaient dépourvus de marques explicatives afin d’empêcher le premier venu de s’en servir contre les forces impériales. Toutefois, Jaden avait appris leur fonctionnement lors de sa carrière chez les Ravageurs du Vide et avait transmis ses connaissances à Liana. Elle était compétente, peut-être bien plus que lui-même ne l’était à son âge. Ils s’en sortiraient une fois encore. Il en était persuadé.
— Cinq minutes ? Ils vont avoir le temps de nous tomber dessus si on leur laisse autant de temps ?! s’exclama Dina en s’arrêtant à côté de lui.
Son casque limitait encore son champ de vision et il dut légèrement pivoter pour regarder celle qui n’avait pas totalement foi en son plan.
— Très chère, il nous faut un peu de temps pour que la boîte de conserve…
Une série de bips insultants devinrent audibles depuis la salle, mais il n’y prêta pas attention.
— …programme un départ synchronisé des capsules. Ne vous inquiétez pas. Entre l’attaque de la passerelle et notre présence connue que depuis quelques secondes, il n’y a aucune…
L’étrange sensation émanant du cristal attaché autour de son cou réapparut et les pupilles sombres de la Brentalienne se dilatèrent à une vitesse effarante. Un tir magenta la toucha. Elle bascula en arrière et tomba sur le sol. Le jeune homme n’eut pas le temps de vérifier si la rousse était toujours en vie. De nouveau projectiles lasers vinrent s’écraser à côté de lui. Encore secoué, il se mit à couvert derrière une portion de mur à l’extérieur de la pièce de lancement. Au fond du couloir, un groupe de sept stormtroopers était groupé et les arrosait d’un feu nourri.
C’est une blague ? Ils ne peuvent pas débarquer aussi vite que ça.
Il riposta avec sa propre arme, mais n’atteignit aucun des assaillants.
— Liana, il va falloir accélérer !
— On ne peut pas faire plus vite, se défendit la Togruta. Retiens-les !
La voix de sa partenaire avait sonné avec une pointe d’agacement mêlée à de l’inquiétude et il se demanda si ce sentiment avait un lien avec l’état de Dina.
N’y pense pas. Concentre-toi sur le danger immédiat : Les Impériaux. Gagner du temps. Je sais !
Il se focalisa sur le tableau de commande de la porte anti-explosions près de laquelle se trouvaient les soldats et tira plusieurs fois aussi précisément que sa visière le lui permettait. L’un des traits finit par atteindre le boitier et ce fut tout. Le passage resta ouvert.
Quoi ?
L’Alderaanien jura allégrement. Ces soldats n’étaient pas des idiots. Ils avaient trouvé un moyen d’empêcher le verrouillage automatique des portes. Ils avançaient, parfaitement organisés, et se relayaient pour faire régulièrement feu sur sa cachette, si bien qu’il lui était plus difficile de tirer avec régularité. Dans une entente impressionnante que le contrebandier ne voyait, heureusement, que très rarement, ils se rapprochaient. Ils ne pouvaient pas se déplacer rapidement dans sa direction, sous peine d’être abattus, mais il ne leur faudrait pas longtemps pour l’atteindre.
Schutta ! C’est des bons ceux-là.
Fatigué et encore blessé, il utilisa toute son attention pour trouver un plan qui leur permettrait de survivre, mais aussi de s’échapper. Ses yeux s’arrêtèrent sur une portion du couloir à quelques mètres de lui.
Le deuxième passage ! Il faut le verrouiller manuellement !
— J’ai besoin de Zoomer ! hurla-t-il.
Des étincelles vinrent s’écraser sur son casque lorsqu’un tir percuta la paroi à quelques centimètres de sa tête et il sentit une odeur de brûlé. L’un des filtres devait avoir été endommagé. La réponse de Liana se perdit dans le vacarme ambiant, mais les mots « besoin », « ici » et « autre chose » atteignirent ses oreilles.
Blast !
Il regarda le panneau de contrôle. Les soldats n’étaient plus qu’à une quinzaine de mètres du dernier passage. Il expira, fit feu cinq fois au hasard et inspira en fermant les yeux. Lorsqu’il les rouvrit, il se plaça à découvert et chargea en arrosant les impériaux et les parois métalliques d’un tir nourri. La manœuvre dut un peu surprendre les stormtroopers, car la riposte fut moins intensive qu’il ne l’avait craint. Ils ne furent, toutefois, pas aussi lents à se ressaisir que leurs semblables plus tôt. Un trait rouge l’atteignit à la cuisse et brûla légèrement la chair sous la protection. L’impact le déséquilibra suffisamment pour qu’il lui soit nécessaire de faire un effort pour rester debout. Les commandes de fermeture étaient proches. Un autre projectile le frappa à l’épaule, là où Liana l’avait déjà touché, et l’armure fragilisée ne put absorber l’énergie. Le contrebandier serra si fort les dents qu’il crut qu’elles allaient se briser, mais il tint bon et ne cessa pas son mitraillage. Les troupes de choc furent forcées de rester à l’abri. Il atteignit enfin le panneau, l’ouvrit, fit feu à l’aveugle et court-circuita la fermeture manuelle d’une main tout en pilonnant copieusement ses poursuivants de l’autre. Les deux battants diagonaux se refermèrent. Il entendit le bruit caractéristique des bottes claquant sur le sol et un mot : « Cassie ». Il détruisit le panneau, afin d’empêcher une nouvelle ouverture et s’autorisa à souffler. Soudain, une imposante forme blanche passa en bondissant à sa gauche et se réceptionna adroitement sur le sol couvert d’impacts. Le stormtrooper pivota et le pointa de son E-11. Toujours sous adrénaline, le jeune humain fut le premier à faire feu. Le blaster bondit des mains du soldat en armure, non sans qu’un coup ne parte et atteigne sa cible au niveau des côtes carbonisant la plaque de protection.
Douloureux. Pas mortel. Tenir bon.
Ce court instant suffit à l’autre pour lui rentrer dedans. Il heurta violemment le mur derrière lui et un crépitement lui indiqua qu’il venait de briser l’un des néons. Le choc fut suffisant pour lui arracher son casque, qui s’envola avant de rouler sur le sol. Un peu sonné, le vaurien se retrouva sur le sol en appui sur ses mains et ses genoux.
Je ne suis pas vaincu, tant qu’il me reste de l’énergie pour me relever.
Son champ de vision n’était plus réduit, ce qui lui permit de voir la botte blanche arriver en direction de sa tête. Usant des forces qu’il lui restait, il l’attrapa et déséquilibra son adversaire, qui chuta. Le bruit causé par le choc de l’armure sur le sol dur se répercuta dans ses oreilles.
Blaster !
Sa vue était troublée par des gouttes de transpiration et les lueurs blanches l’agressaient, mais il repéra ce qu’il cherchait. Il était à portée de main. Il élança son bras droit et une douleur intense dans son épaule manqua de peu de lui arracher un hurlement. Sa main gantée se referma sur la crosse du E-11. Il se retourna sur le dos, pointa le canon en direction du stormtrooper et pressa la détente. Le trait écarlate ne partit pas. Son adversaire avait également perdu son casque et il put clairement voir qu’il s’agissait d’une femme. Accroupie, elle aussi le tenait en joue, mais elle ne l’avait pas tué non plus. Son visage était jeune et exprimait un étrange mélange de stupeur, de colère et d’incompréhension. Ses cheveux bruns, légèrement plus longs que ceux de l’humain, étaient plaqués sur son visage par la sueur. Ils encadraient une paire d’yeux marrons qu’il ne pouvait s’empêcher de fixer. L’index de Jaden était encore bloqué et n’arrivait à presser la gâchette jusqu’au bout. Le reste de son corps était comme paralysé, et il avait la sensation que quelqu’un venait de lui arracher ses organes internes, puis les avait replacés aléatoirement dans sa cage thoracique. L’Impériale était tout autant déstabilisée. Il le voyait, le sentait, le savait intimement en se plongeant dans ce regard d’une couleur identique au sien.
Impossible.
Modifié en dernier par Mandoad le Jeu 31 Jan 2019 - 18:44, modifié 1 fois.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Jeu 31 Jan 2019 - 18:25   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu!

Jaden qui se retrouve nez à nez avec une membre de l'escouade Nexu :shock: ! Qui va se faire dégommer?

Vivement la suite :oui: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1229
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Ven 01 Fév 2019 - 8:38   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 30 lu !

Que... que... quoi ? Aurais-je compris ce que je crois avoir compris à la fin de ce trentième Chapitre ? :shock:

Pour le reste, c'est toujours aussi bien écrit : les relations entre les différents membres du groupe fonctionnent parfaitement l'habitude maintenant avec ton style ! Bon, j'ai quand même un peu peur pour Dina... mais bon, je reviens sur la fin du Chapitre, mais la formulation laisse clairement sous-entendre quelque chose !

Ah là là, vivement la suite pour avoir (ou non) une confirmation ! Ce serait un sacré twist ! :oui:
La Force est avec moi, et je fais corps avec la Force ; et je ne crains rien parce que tout est tel que le veut la Force - Mantra des Gardiens des Whills

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4740
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar LL-8 » Ven 01 Fév 2019 - 8:40   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu!

Excellent! Toujours autant de réalisme dans ta façon de narrer les choses, j'aime beaucoup! Tes personnages sont acculés, ça les rend plus humains ^^
Le twist final annonce-t-il un flashback? :sournois:

Vivement la suite!!
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 969
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: ??
 

Messagepar Mandoad » Jeu 07 Fév 2019 - 9:35   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Je vois à vos commentaires que certains ont vu un twist dans la fin du chapitre précédent.
Est-ce vraiment le cas ? Ai-je choisi ces mots, qui vous ont apparemment fait réagir, pour une raison particulière ou uniquement parce que cela sonnait bien ? Est-ce que LL-8 a obtenu le plan pour les chapitres suivants en suggérant que le numéro 31 serait un flahsback (non mais sérieux, je suis prévisible à ce point) ?
Peut-être que cette nouvelle partie répondra à certaines de ces questions. Bonne lecture ! :wink:

Chapitre 31 : Blizz


16BBY
Ceinture d’astéroïdes de Kafrene, Secteur Thand


Insignifiante petite tâche grisâtre propulsée par trois moteurs et demi, le vieux cargo VCX-100 se frayait un chemin entre les lents, mais imposants astéroïdes. La Ceinture de Kafrene était loin d’être dangereuse et les routes pour la traverser étaient nombreuses, mais le pilote cherchait un planétoïde particulier. Les lumières flamboyantes à l’arrière du vaisseau se firent plus vive et il accéléra. Son propriétaire avait repéré son objectif. À une distance qu’il ne lui faudrait qu’une poignée de minutes à parcourir, se dressait une paire d’astéroïdes noirs. En leur centre, de faibles lueurs vertes se détachaient des brumes stellaires qui les entouraient. Plus le petit appareil s’en approchait, plus son équipage réalisait l’importance de la station commerciale qui grossissait dans le hublot. Le cargo entra dans l’ombre de l’avant-poste et fut avalé dans les entrailles de l’Anneau de Kafrene.
Quelques minutes plus tard, le VCX était posé dans un hangar dont l’état d’entretien laissait à désirer. Pour autant, le vaisseau se fondait parfaitement dans le décor. Sa peinture était ternie, des impacts couvraient abondamment certaines plaques de renforcement et la tourelle supérieure était carbonisée. À l’arrière, là où aurait dû se trouver une navette, il n’y avait que du vide. L’appareil était loin d’être intimidant, mais ce n’était pas le cas de son capitaine. Lorsque la rampe de débarquement eut fini de se déployer dans un effroyable grincement, un Trandoshan à la stature impressionnante émergea du hangar. Il huma l’air et un mélange d’odeurs de kérosène et d’huile vint lui chatouiller les narines. La senteur était agressive, mais Seshek, comme il se nommait, avait connu bien pire. À vrai dire, ce parfum lui était même plutôt agréable après toutes les mésaventures que son copilote et lui avaient vécu avant d’être entraînés sur cette station impériale. Toutefois, l’unique autre membre d’équipage ne s’était pas encore montré. Il grinça des dents.
—Eh gamin ! Tu penses sortir avant demain ?
Il n’y eut pas de réponse et il hésita à aller le chercher lui-même. Après tout, c’était lui qui avait insisté pour venir ici. Très vite, un humain qui n’avait pas encore atteint l’âge adulte apparut. Son fusil en bandoulière sur son blouson brun, il se passait une main sur son crâne rasé.
— Tu n’as pas l’air pressé de terminer l’affaire pour laquelle on est ici, petit, déclara l’être reptilien lorsque l’adolescent arriva à sa hauteur.
L’humain posa ses yeux marrons dénués d’émotion sur lui. Nombreux étaient ceux glacés par ce regard, mais pas lui. Il le connaissait depuis une dizaine d’années. Malgré les apparences, ce gamin n’était pas aussi implacable qu’il voulait le faire croire. Du moins, il voulait le croire.
— Je devais prendre du matériel supplémentaire, rétorqua-t-il d’un ton sec.
Le Trandoshan montra ses dents. Il était peut-être vieux et il l’avait suivi dans sa folle aventure, mais cela ne donnait pas tous les droits à ce garçon et cela même s’il touchait au but. Il n’était plus qu’à quelques heures d’arriver au terme d’une traque d’une décennie.
— Blizz, tu as réfléchi à ce que tu allais faire quand on l’aurait trouvé ?
Il n’y avait pas d’inquiétude dans le ton du grand lézard. Il savait ce que le jeune homme recherchait, mais il craignait la façon dont il réagirait si cette quête débouchait finalement sur une impasse. Blizz ne se retourna pas pour lui répondre :
— Tout dépendra de ce que ce sleemo a à me raconter.
Seshek n’appréciait pas le ton qu’avait l’autre. Ils étaient parvenus à arriver jusqu’ici en travaillant ensemble. Ce n’était pas le moment de faire cavalier seul. Il attrapa le jeune humain par le bras. Celui-ci se dégagea et les griffes du Trandoshan vinrent érafler son veston. Il lui jeta un regard déterminé.
— Tu essaies de m’arrêter ?
Sa voix trahissait toute la colère et la frustration qu’il avait accumulé au fil des ans. Seshek secoua la tête négativement.
— Bien sûr que non, mais je veux que tu réalises la situation dans laquelle on se trouve actuellement. Depuis que tu es tombé sur cette piste, on a visité un peu plus d’une quinzaine de planètes et stations de la Bordure Extérieure. On a extorqué des informations, parfois de manière un peu sanglante, à au moins le double de personnes et on a failli y rester au moins autant de fois.
— Tu regrettes d’avoir lâché Tyren ? le coupa l’adolescent. C’est un peu tard pour ça, non ?
Une nouvelle fois, le Trandoshan dévoila ses crocs aiguisés et Blizz se calma suffisamment pour qu’il puisse reprendre la parole :
— Je t’ai déjà dit que je ne croyais plus en les valeurs qu’il prônait. Je serais parti de toute manière. Tu m’as juste donné une occasion de le faire plus facilement.
Évidemment, une partie de ses paroles étaient un mensonge. En vérité, il avait vu quelque chose chez ce petit bout d’humain. Le gamin se raccrochait à un espoir et il avait décidé de l’aider, malgré les ennuis qu’il pouvait causer.
— Ne t’inquiète pas, vieillard. Je sais ce que j’ai à faire, l’informa le jeune homme en s’élançant.
L’humanoïde reptilien espéra que cela était vraiment le cas, puis le suivit.

Deux pseudo-cantinas, trois prostituées et deux dealers plus louche l’un que l’autre, c’était ce qu’il leur avait fallu pour finalement obtenir une information intéressante sur leur objectif.
On aurait gagné une heure, si le vieux m’avait laissé terminer l’interrogatoire de cette fichue Twi’lek.
Durant dix années, il était resté avec Kan Tyren et ses Ravageurs. Il s’était battu à leurs côtés, avait pillé des convois, tué pour eux. Au fil des raids, il avait gagné la confiance de ses pairs. Sa réputation parmi les pirates l’avait mené au statut de lieutenant de confiance du Nautolan, mais il n’était jamais devenu l’un des leurs. Il avait toujours gardé en tête la véritable raison pour laquelle il avait continué de les servir. Il n’avait cessé de rassembler des rumeurs plus ou moins crédibles. Son équipier actuel l’avait aidé, malgré sa réticence initiale, mais il avait su le convaincre. Lentement, il avait commencé à voir des pistes, craignant chaque jour que cela ne soit trop tard. Enfin, les langues s’étaient déliées et un nom avait fini par être dévoilé. L’information datait alors de sept années en arrière, mais c’était la première source fiable qu’il avait. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour prendre sa décision et il était parti. Tyren avait, évidemment, tenté de s’y opposer et cela lui avait coûté un bras au sens figuré, mais aussi littéralement.
Il n’avait jamais voulu voir qui il avait en face de lui. Il n’est pas aussi intelligent qu’il le croit.
Au fond de lui, Blizz savait que Tyren ne s’était pas fait avoir uniquement car il le sous-estimait. Le Nautolan l’avait également élevé pour faire de lui son successeur.
Comme si je pouvais accepter l’un des meurtriers de mes parents comme mentor.
Il sourit en se rappelant le regard haineux, mais aussi déçu, que le pirate lui avait lancé lorsqu’il avait vu son hangar envahit par les flammes, un moignon carbonisé pendant sur son côté droit, alors que Seshek et lui s’échappaient.
Un bras couvert d’écaille frappa doucement son torse, le ramenant à la réalité. L’adolescent leva les yeux vers une panneau miteux qui dévoilait l’image approximative d’une humaine en robe rouge à la poitrine opulente. Elle adoptait une pose suggestive invitant les pauvres mineurs ou négociants de l’astéroïde à venir y dépenser leur argent. Sans dire un mot, il pénétra dans l’obscur repaire qui, comme l’ensemble du quartier dans lequel ils se trouvaient, était dénué de toute présence impériale. Instantanément de vifs éclairs de lumières bleues, violettes et roses, ainsi qu’une musique particulièrement intense, vinrent agresser ses yeux et ses oreilles. Il lui fallut un moment pour que ses sens ne s’habituent à l’animation ambiante. Humains, Gotals ou Shistavanens, une bonne partie des espèces galactiques semblait rassemblée ici. La plupart négociaient autour d’un verre, contemplaient des danseurs des deux sexes effectuant d’impressionnants mouvements sur scène ou profitaient de la soirée en galante compagnie. Aucun d’eux n’intéressait le jeune homme. Il s’approcha du bar et fit signe à une Theelin à l’imposante crinière bleue de s’approcher. Avec un sourire charmeur, elle s’appuya sur le comptoir et le jeune homme eut une vue plongeante sur son décolleté rosé.
— Je peux quelque chose pour toi, mon mignon ? le taquina-t-elle de manière aguicheuse.
Imperturbable, Blizz planta son regard dans le sien et lui donna un nom. Elle recula légèrement, faisant mine de ne pas avoir entendu. Son magnifique sourire avait disparu. L’humain lui attrapa vigoureusement le poignet et l’attira vers lui. Dans un coin, un humain bien bâti les regardait. Sûrement était-il prêt à intervenir. Néanmoins, la présence du vieux Trandoshan le faisait hésiter quant à l’urgence de venir en aide à une barmaid probablement remplaçable. Le jeune homme réitéra sa demande :
— Je veux voir Mawheel Gaalim.
La non-humaine avait peur. Personne ne venait à son secours. Elle pointa une porte dans une zone éclairée de néons roses.
— Porte numéro six, dit-elle assez fort pour qu’il puisse l’entendre.
Sans perdre un instant, les deux anciens pirates se dirigèrent vers la section que la Theelin leur avait indiquée. L’accès était gardé par un Barabel aux écailles sombres. En les voyant arriver, il toisa Seshek afin de tenter de l’intimider sans réel succès.
— C’est trois-cents par personne et huit-cents si vous désirez profiter tous les deux du service, les prévint-t-il.
Le partenaire trandoshan de Blizz siffla à la mention du tarif.
— Ce n’est que pour le petit, déclara-t-il en tendant la somme demandée.
Le vigile tendit sa main griffue et se saisit de l’argent, puis tourna son attention vers l’humain au veston brun.
— Il faut que vous laissiez vos armes.
Sans protester, Blizz se débarrassa de son fusil, sortit son DL-18 de son holster, le fit tourner habilement dans sa main et les passa à Seshek.
— Numéro cinq, dit le Barabel en s’écartant.
L’adolescent s’avança dans le couloir aux lumières tamisées. Il y régnait une odeur de sueur peu agréable. Un autre humain arborant un large sourire le croisa en sens inverse. À l’intérieur de la pièce qu’il venait de quitter, une jeune Togruta en larmes rassemblait ce qu’il restait de ses vêtements. Blizz serra les poings, mais continua sa route. Il avait un autre objectif.
Numéro cinq.
Il jeta un regard en arrière et fit un bref signe de tête à son équipier, qui interpela le garde. Profitant de cette distraction, l’humain avança jusqu’à la porte suivante et sortit un petit appareil de sa ceinture. Il l’inséra dans le terminal et la porte s’ouvrit. Une immense main poilue l’attrapa immédiatement à la gorge et le plaqua contre un mur pendant que l’accès se refermait. Le choc se répercuta intensément dans sa colonne vertébrale.
Posé sur un lit, en compagnie d’une splendide Zeltrone aux cheveux noirs, se tenait sa cible. Il s’agissait d’un Gran. Encore habillé, il tenait, dans une main mécanisée, une coupe remplie d’un breuvage bleuté et avait l’air autant amusé que surpris.
— Bien bien, Kliga. Qu’avons-nous là ? demanda-t-il à l’intention du Whiphid qui maintenait l’intrus une bonne trentaine de centimètres au-dessus du sol.
— Un indésirable, boss, grogna l’alien alors que ses défenses se rapprochaient du visage de l’adolescent.
Respirer devenait de plus en plus difficile, mais Blizz souriait amplement.
Je te tiens.
Mawheel Gaalim le remarqua et cela dû le divertir encore plus. Il déploya sa jambe droite qui, elle aussi, était artificielle.
— Il n’a pourtant pas l’air de le comprendre, déclara-t-il sans quitter sa compagne, qui ne savait pas si elle devait rester ou s’enfuir. Tue-le.
La prise du Whiphid se fit plus prononcée et l’humain sentit le poids sur sa trachée. Il tenta d’articuler un mot, mais seul un murmure fut audible. Gaalim éclata de rire.
— On dirait que ce petit rat womp veut parler. Laisse-moi entendre ses dernières paroles, Kliga, ordonna le Gran.
La pression sur la gorge de l’ancien pirate se relâcha et il inspira profondément avant de se râcler la gorge.
— Je veux des informations sur Nayia Teral.
Gaalim parut déçu et reporta son intérêt sur sa compagne.
— Jamais entendu parler d’elle, déclara l’alien. Tu peux le tuer Kliga.
Dans ce qui devait ressembler à une expression de joie chez un membre de son espèce, le garde du corps appuya, puis meugla en se tenant la main lorsqu’une fléchette éjectée du poignet droit de sa proie s’y logea. Les pieds de Blizz touchèrent enfin le sol et il se massa légèrement la gorge. Le Whiphid s’effondra en mugissant, la Zeltrone poussa un cri strident et une expression de panique apparut dans les trois yeux du Gran. Il plongea vers son manteau. D’un mouvement sec du poignet, le jeune humain fit apparaître une lame dans sa paume et la lança. Le projectile vint se loger dans la main organique de Gaalim. Il hurla de douleur et tenta de se lever du lit. Il était trop tard, l’ex-Ravageur était déjà sur lui et le plaquait contre le mur. Dans un coin de la chambre, la Zeltrone s’était recroquevillée, choquée.
— Nayia Teral, cracha Blizz avec une colère non contenue.
— Je… je ne sais pas de qui vous parlez, se défendit le Gran qui avait perdu sa prestance passée.
Le poing de son agresseur vint violemment percuter son estomac.
— Il y a dix ans. Un membre des Ravageurs du Vide t’a vendu une seule et unique enfant humaine âgée de six ans. Elle avait des cheveux et des yeux bruns. Elle provenait d’un convoi alderaanien !
Une lueur éclaira les yeux d’ébène du criminel.
Il se rappelle ! Il sait !
— Parle ! Où est-elle ?
L’autre bégaya et il frappa ce visage beige une fois, puis deux. Il sentit la chaleur du sang sur ses doigts.
— Elle est morte !
La réponse lui fit l’effet d’un tir de blaster en pleines tripes.
—Elle a été tuée lors d’une attaque impériale sur ma flotte. Pourquoi crois-tu que je me retrouve dans un lieu minable comme celui-ci avec cette schutta, deux membres artificiels et un seul garde du corps ? le questionna Gaalim avec une colère à laquelle se mêlait une intense frayeur.
Impossible. Elle ne pouvait pas être morte. Il l’aurait su.
Le jeune homme eut l’impression que son monde venait de s’effondrer. La raison pour laquelle il s’était battu pendant tant d’années n’existait plus. Nayia n’existait plus. Il avait toujours été persuadé que l’étroit lien qu’il entretenait avec sa sœur jumelle lui permettrait de savoir, en permanence, si elle allait bien. Or, il n’avait rien ressenti.
— Tu l’as vue mourir ? demanda Blizz la voix cassée.
— Inutile. Elle était sur mon vaisseau personnel et j’ai utilisé l’unique capsule. Les Impériaux m’ont abordé, puis on fait sauter toute ma flotte. J’ai été le seul à en réchapper.
L’adolescent desserra sa prise sur la chemise du Gran, qui en lissa les plis.
— C’est regrettable. Cette petite aurait été parfaitement satisfaisante après quelques années, marmonna-t-il.
Un voile rouge obscurcit le regard de Blizz et, lorsque ses yeux purent voir à nouveau, il sentit un liquide chaud couler sur ses poings et sur son visage. Il haletait et peinait à reprendre son souffle. À ses pieds, un cadavre, dont le visage méconnaissable avait dû être celui de Mawheel Gaalim, gisait sans vie. Il observa la pièce. La Zeltrone était toujours paralysée par la peur et lui jetait un regard horrifié. Un peu plus loin, il y avait un lavabo. Il s’en approcha, lava le sang sur ses mains et s’aspergea le visage d’une eau presque fraiche. Atteignant la porte, il sortit une importante poignée de crédits de son ceinturon et les lança sur le lit.
— Pour le dérangement, lança-t-il à l’attention de la prostituée terrifiée avant de sortir.

Une heure plus tard, Blizz se tenait dans une zone d’attente de ce qui faisait office de spatioport sur l’Anneau de Kafrene. Des écrans diffusaient une course de fathiers, alors que les passagers rejoignaient leurs vaisseaux. Encore hagard, il observa Seshek en face de lui. Le Trandoshan posa une main sur son épaule.
— Je suis désolé pour ta sœur. J’espérais vraiment que tu puisses la retrouver, gamin.
J’ai échoué. J’avais promis de veiller sur elle.
L’adolescent n’arrivait pas encore à réaliser. Il avait toujours été persuadé que sa jumelle était encore en vie. La retrouver avait été son moteur et sa raison de se battre. Aujourd’hui, on la lui avait enlevée et il devait découvrir un nouveau but. Il devait commencer une nouvelle vie.
— Tu es sûr que tu ne veux pas venir ? On pourrait aller loin tous les deux, tenta le lézard.
Le jeune Alderaanien secoua la tête.
— Tu sais que je ne peux pas Seshek. Je dois recommencer à zéro, et seul.
Le Trandoshan dévoila ses dents blanches dans un sourire.
— Dans mon clan, nous avons un nom pour ces personnes : Les Marcheurs de l’Aube.
Dawnwalker ? Le nom sonne bien.
Il approuva d’un signe de tête et son mentor et ami lui tendit sa main griffue couverte d’écailles.
— Dans ce cas, j’espère que nos routes se croiseront à nouveau Blizz Dawnwalker.
Le garçon ne la serra pas. Il devait renoncer à l’ensemble de son passé. Ses yeux s’attardèrent sur la course de fathiers. L’animal de tête avait attiré son attention. Il paraissait déterminé et impossible à rattraper. Contrairement aux autres, il n’était pas soumis à son jockey. Il était devant, car il désirait être le premier. La créature avait un nom et il sourit.
C’est idiot, mais pourquoi pas.
— Jaden, dit-il en serrant la main tendue. Jaden Dawnwalker.
Laissé seul, il regarda Seshek partir. Il avait perdu sa sœur. Il lui faudrait du temps pour l’accepter, mais il finirait par y arriver. Après tout, Jaden Dawnwalker serait peut-être un solitaire, mais il serait surtout le meilleur. Il le devait à sa jumelle.
Je te le promets Nayia. Un jour, j’aurai ce vaisseau dont nous rêvions et je parcourrai la galaxie entière.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 07 Fév 2019 - 10:38   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 31 lu !

Un excellent flash-back ! :oui:

On en apprend nettement plus sur le passé de Jaden/Blizz/quel que soit le nom qu'il se donne ! On en sait également plus sur ses motivations, notamment la volonté de dérober le Rebelle rouge, ce vaisseau-là et pas un autre... une promesse faite à sa sœur défunte, mais pas si défunte que ça finalement, d'autant plus que le passé de Cassie nous avait déjà été dévoilé par bribes, notamment le fait qu'elle avait été sauvée par l'Empire. Tout se lie, tout se rejoint, c'est génial ! :oui:

Reste à voir comment tous deux vont réagir à de telles retrouvailles ! Vivement la suite pour le savoir ! :oui:
La Force est avec moi, et je fais corps avec la Force ; et je ne crains rien parce que tout est tel que le veut la Force - Mantra des Gardiens des Whills

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4740
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Jeu 07 Fév 2019 - 20:58   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu!

Je dois admettre que dès le début, le gamin me faisait penser à un certain Jaden surtout quand il rend visite au gran :sournois: !

Qui serait donc cette nayia?

à suivre!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1229
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar LL-8 » Ven 08 Fév 2019 - 23:07   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

:shock: :shock: :shock: :shock:
Beaucoup trop de choses à dire sur ce chapitre!

Donc déjà, c'était excellent :oui: et j'avais raison! on a eu droit à un bon flashback comme je les aime! magnifique :oui:

Ensuite : j'adore l'anneau de Kafrene. C'est un des lieux des derniers films (comme presque tous ceux visibles dans RO) que je préfère, et voir que ton héros s'y rendait, ben j'ai vraiment bien aimé.

Enfin, LA révélation : Jaden a une sœur jumelle! pour le coup, c'est un sacré twist! et tu rends le tout parfaitement crédible, donc on te suis à fond dans ton histoire. Chapeau :jap:

Et j'approuve aussi le fait que tu perpétues la tradition starwarsienne de démembrer des personnages :lol:
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 969
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: ??
 

Messagepar Mandoad » Sam 09 Fév 2019 - 17:45   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Merci grandement, je préparais l'arrivée de ce moment depuis un bout de temps et je suis heureux de voir l'engouement que vous avez pour ce dernier et ses conséquences.

L2-D2 a écrit:On en sait également plus sur ses motivations, notamment la volonté de dérober le Rebelle rouge, ce vaisseau-là et pas un autre...

Tout à fait, cet amour parfois ridicule pour le Rebelle cachait une raison que Jaden s'était bien gardé de dévoiler. :wink:

L2-D2 a écrit:le passé de Cassie nous avait déjà été dévoilé par bribes, notamment le fait qu'elle avait été sauvée par l'Empire. Tout se lie, tout se rejoint, c'est génial !

LL-8 a écrit:Enfin, LA révélation : Jaden a une sœur jumelle! pour le coup, c'est un sacré twist! et tu rends le tout parfaitement crédible, donc on te suis à fond dans ton histoire. Chapeau


Les premiers indices apparaissaient dès le chapitre 12.
Spoiler: Afficher
La perturbation de Cassie quant à un détail lui échappant en consultant le profil de Jaden.
"Je ne suis pas vaincu, tant qu'il me reste de l'énergie pour me relever."
Leur monde d'origine identique.
Les parallèles entre leur jeunesse et l'enlèvement par des pirates lié à la perte de leur famille.
Et enfin ce lien direct entre la jeunesse de Nayia racontée à Jaden et celle de Cassie.

Autant de discrètes miettes de pains pour amener à cette révélation. J'étais d'ailleurs curieux de voir si quelqu'un ferait le lien plus tôt, mais c'est vrai qu'avec un chapitre par semaine on oublie quelques détails non-cruciaux surtout quand l'auteur les fait passer en arrière-plan. :)

mat-vador a écrit:Qui serait donc cette nayia?

Il y a des indices sur ce personnage (que j'ai d'ailleurs mis en spoiler), si tu n'es pas encore au clair sur elle, micro-spoiler le chapitre suivant devrait enfin te donner plus d'infos et effacer les doutes sur Nayia. :wink:

LL-8 a écrit:Et j'approuve aussi le fait que tu perpétues la tradition starwarsienne de démembrer des personnages

Cela va de soi :D

Bref, merci encore pour votre suivi régulier. Je reviendrai jeudi, car il y a encore des intrigues à résoudre. :oui:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Jeu 14 Fév 2019 - 11:43   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

C'est l'heure d'un nouvel extrait. Après un petit flashback sur la jeunesse de Jaden, il est temps de revenir dans le présent et de voir comment se passe la rencontre Jaden-Cassie. Bonne lecture et n'hésitez pas à me donner votre avis. :wink:

Chapitre 32 : Nayia


9BBY
Destroyer stellaire de classe Impérial I « L’Imperturbable », Système de NaJedha


Il y avait dans l’air une odeur de métal carbonisé. Une lumière clignotait, seule imperfection dans l’éclairage uniforme de ce couloir aux parois ternes. Appuyée sur un genou, la stormtrooper était en position de tir, prête à exécuter sa cible comme elle l’avait fait tant de fois depuis son entrée dans l’armée impériale. Pourtant, elle n’y parvenait pas. Le contrôle de son doigt paraissait ne plus lui appartenir. Quelque chose retenait son geste, quelque chose qu’elle n’aurait jamais cru pouvoir arriver. Couché sur le dos, un homme arborant une armure blanche semblable à la sienne la tenait aussi en joue. Lui non plus n’avait pas fait feu. Une variation d’émotions conflictuelles se suivaient sur ce visage mal rasé bardé de petites écorchures et autres hématomes. Toutefois, ce qui captivait le plus l’Impériale était ce regard brun. Elle y voyait une lueur familière, mais pourtant si lointaine y scintiller. Cette lueur qu’elle avait cru éteinte depuis longtemps et qu’elle ne voyait plus que dans ses cauchemars, elle la percevait plus que clairement.
Impossible.
Cassandra avait toujours été maîtresse de ses sentiments. Elle avait toujours su les séparer de ses actions et ils n’avaient jamais pris le dessus. Aussi, se sentit-elle déstabilisée lors qu’une vague d’émotions vint intensément l’agiter. Elle se sentait trahie et manipulée, mais aussi détentrice d’une profonde rage, une rage contre le mensonge qui avait dicté sa vie pendant des années. Elle était envahie par l’incompréhension, ne sachant pas comment réagir dans cette situation qu’elle essayait de repousser tant bien que mal. Elle ferma brièvement ses yeux pour ne plus voir ceux de l’autre.
Cela ne peut être vrai.
Sa vision redevint claire, mais elle n’avait pas changé. L’homme qu’elle refusait de voir était encore là. Cela n’aurait pas dû être le cas. Elle avait vu le dossier de cet homme. Il n’était qu’un vulgaire criminel comme elle en avait arrêté tant d’autres, rien de plus. C’est alors qu’il prononça un mot dans un doux murmure chargé d’émotions. Sa voix avait tremblé, mais les deux syllabes qu’il avait prononcées la frappèrent plus fortement qu’aucun tir de blaster, qu’aucune explosion ne l’avaient fait jusque-là :
— Nayia.
Une décharge électrisa ses entrailles. Ce nom ressurgissait d’outre-tombe. Elle avait toujours cherché à l’oublier, à l’enterrer au plus profond de son esprit sans jamais réellement y parvenir. Cassie, stormtrooper de l’Empire Galactique, n’avait jamais réussi à de débarrasser de cette petite fille autrefois terrorisée, puis si déterminée qu’était Nayia. Aucun de ses proches actuel ne connaissait son passé. Personne ne pouvait avoir entendu ce nom. Dans un dernier effort, elle rejeta l’évidence. Ce criminel des bas-fonds, ce vaurien qui osait s’opposer à l’Empire, ne pouvait pas savoir qui elle était. Son esprit le niait, mais son instinct et ses émotions lui hurlaient ce qu’elle ne pouvait accepter sur ce jeune humain. Elle le connaissait. Jaden Dawnwalker, tout comme Blizzard, n’était pas son vrai nom. Il en avait porté un autre bien plus noble jadis. Elle contempla ce regard si identique au sien et embrassa la vérité. Ses certitudes s’effondrèrent. Elle ne put retenir ses larmes. Personne ne l’avait vu pleurer depuis bien longtemps, depuis qu’elle avait été arrachée à sa famille. Elle avait toujours refusé de se montrer ainsi. La dernière personne qui l’avait vu dans cet état était maintenant en face d’elle. Seule une poignée de secondes s’était écoulée, mais elle avait l’impression que son frère jumeau et elle s’observaient depuis des heures. Elle avait besoin, à son tour, de dire le vrai nom du dernier membre de sa famille. Elle allait le prononcer lorsqu’elle la vit dans la même tenue que lors de leur dernier affrontement.
Zin.
La petite Togruta débarqua dans l’embrasure de la porte et elle était armée. La gamine contempla la scène qui se déroulait devant ses yeux et leva son blaster pour le pointer sur Cassie. Quelque chose se réveilla chez elle. Doutes, peur, tristesse et désarroi disparurent pour laisser place à un sentiment beaucoup plus brut. Un éclair parcourut son corps alors qu’elle fixait toujours les yeux de celui qui se faisait appeler Jaden. Le regard du contrebandier changea et une vive étincelle alluma ses pupilles. L’Impériale leva son E-11 alors que son frère se hissait, d’un bond, sur ses deux pieds.
— Liana, non ! hurla-t-il en déviant légèrement le canon de sa partenaire.
Le tir écarlate partit, mais manqua Cassie de plusieurs centimètres. À son tour, la jeune femme visa la jeune non-humaine à la peau rouge et cibla l’un des motifs blancs au milieu de son front. Une fois encore, elle ne put presser la détente. Dawnwalker fit passer son regard déterminé de la Togruta à elle et elle comprit. Il était identique à celui qu’il avait eu pour elle durant les six ans qu’ils avaient passé côte à côte, lorsqu’ils rêvaient de parcourir la galaxie à bord de leur propre vaisseau et qu’ils se pensaient inarrêtables. Il s’était juré de veiller sur elle, comme ils se l’étaient eux aussi promis plus de vingt ans en arrière. Sa gorge se serra et elle les garda en joue sans ouvrir le feu. Zin cria quelque chose à son partenaire, mais Cassie ne l’entendait plus. Elle vit les lèvres de son frère remuer. Il lui tendait la main.
Il veut que je vienne.
Assommée et incapable de prendre la moindre décision, la stormtrooper se contenta de braquer plus intensément son arme sur lui. Elle sentit une larme rouler sur sa joue. Son jumeau fut tiré en arrière, incapable de protester, puis disparut derrière une porte métallique. Cassie resta immobile un instant, puis ses forces l’abandonnèrent. Ses genoux tremblèrent et elle se laissa glisser contre la paroi du couloir. Elle lâcha son blaster et finit par toucher le sol. Envahie par des sentiments qu’elle était parvenue à maintenir enterrés depuis bien longtemps, elle craqua. Le hurlement qui sortit de sa gorge lui sembla provenir d’une autre personne et concentrait toute sa rage et son désarroi. Elle ne cessa que lorsque ses poumons furent vidés. Encore un peu secouée, elle parvint à reprendre le contrôle et enfouit, une fois de plus toutes ces pensées qu’elle s’était brièvement permise de laisser réémerger. Un choc métallique vint du couloir dont elle provenait. En un instant, elle attrapa son casque et le replaça sur sa tête. Le reste de l’Escouade Nexu débarqua accompagné par une dizaine de soldats en tenue de combat. Elle passa sa langue sur ses lèvres et perçut un goût salé. L’un des stormtroopers, qui devait être Jax, vint s’accroupir près d’elle et lui attrapa l’épaule. Elle ne comprit pas ses paroles immédiatement, puis les mots de son supérieur redevinrent audibles :
— Cassie ! Est-ce que ça va ? Où sont les fugitifs ?
Les fugitifs ?
Elle ne fut pas capable de répondre. Elle ne pouvait pas lui expliquer ce qu’il venait de se passer, ni ce qui était arrivé aux fuyards.
Soudain, il y eut une explosion. Les Impériaux se mirent à couvert et Jax la couvrit de son corps, mais personne ne fut touché. Le sergent de l’escouade Nexu la releva et elle vit la porte de la zone de lancement des capsules, intacte. La détonation avait eu lieu à l’intérieur de la salle. Le communicateur intégré à son casque se mit à crépiter.
— Multiple lancement de modules de sauvetage des quartiers des officiers. Escouade Nexu, Escouade Wampa, quelle est la situation ? Il n’y a aucun signe de vie à bord de ces capsules.
Personne ne répondit et Jax la fixa au travers de sa visière noire dans le but probable qu’elle pourrait lui donner plus d’informations.
— Escouade Nexu, Escouade Wampa, les fugitifs se sont-ils échappés ? Doit-on ouvrir le feu ?
Ouvrir le feu ?!
Le flux d’adrénaline réveilla enfin la jeune femme.
Non.
— Négatif artilleur.
Jax s’approcha d’elle. Sa posture était clairement interrogatrice. Il ne comprenait pas ce qu’il se passait et il n’en aurait sûrement pas été capable même avec toutes les informations en mains.
— Négatif. Les cibles ont été éliminées, termina la native d’Alderaan.
Le soldat à l’autre bout de l’intercom acquiesça et coupa la communication. La stormtrooper releva la tête pour constater que l’intégralité de ses alliés la fixaient derrière leur masque inexpressif.
— Cassie ? l’interrogea son sergent.
Elle soutint son regard invisible.
— Cette fois, la mission est terminée.
Jax abandonna et fit signe aux autres de quitter la zone. Le pont n’avait plus donné de nouvelles depuis plusieurs minutes et ils devaient se rendre sur place. Cassandra, elle, resta un instant à fixer la porte qui avait contenu l’explosion. Cette déflagration avait officiellement désintégré les idiots qui s’étaient enfermés dans la pièce. En toute logique, cela avait déclenché un court-circuit qui leur avait coûté une quinzaine des modules de sauvetage en route vers la surface de la lune de Jedha.
Mais ce n’est pas vrai. Je le sens. Nous sommes liés par la plus puissante des forces. Au fond de moi, je crois que je l’ai toujours su.
L’Impériale n’avait pas pu suivre son frère. Elle n’en avait pas eu la force ou la conviction, mais elle était persuadée qu’ils se reverraient plus tôt que tous deux ne l’espéraient.
Et que ferais-je lorsque cela sera le cas ?

Sur la passerelle de commandement, le colosse dirigeant les forces majoritairement présentes se déplaça lentement. La presque-totalité de ses adversaires étaient tombée. Le chaos régnait et des corps privés de l’étincelle de la vie jonchaient la salle. Certains des tableaux de contrôles crépitaient alors que d’autres avait pris feu. L’escarmouche qui s’était déroulée en ce lieu avait été brève, mais violente et ils avaient été victorieux. Lorsqu’ils l’avaient vu, ses hommes et lui, sortir du turbolift sans craindre pour leur vie, il avait pu lire la terreur sur leurs visages. Ils avaient tenté de se défendre, bien sûr, mais leur pauvres blasters n’avaient pu les protéger contre lui. Il était porté par ses convictions. Il savait qu’il se battait pour une cause juste et il n’aurait de répit que lorsqu’elle aurait apporté la stabilité à la galaxie. Ses soldats, animés par le même enthousiasme, prenaient maintenant le contrôle du pont et exécutaient les derniers survivants. Un mouvement attira son regard. À quelques mètres de lui, un humain rampait sur le sol. Calmement, l’imposant homme se déplaça dans sa direction et se positionna devant lui. Le blessé s’arrêta et releva la tête vers lui. Sa figure était ensanglantée, mais il souriait de ses dents tachées de rouge. Il cracha sur ses bottes.
— Vous… Vous ne pourrez pas nous arrêter, déclara-t-il empli de confiance.
Le colosse pointa son blaster en direction de son front. Sans un mot, il tira une décharge qui fit disparaître le visage de sa cible. Il resta à fixer le cadavre pendant un instant lorsqu’un bruit retentit derrière lui. Avec une extrême vivacité, il se retourna. Un homme en uniforme gris-olive et qui exhibait une moustache bien taillée sortit de derrière un panneau de contrôle en levant les mains. Il avait perdu sa casquette et il était, maintenant, possible de voir son crâne dégarni.
— Ne tirez pas ! cria l’Impérial d’un ton paniqué.
L’imposant chef du groupe d’assaut baissa son arme, ce qui rassura légèrement le lâche, mais il n’en avait que faire. Il contempla l’état de la passerelle et ses troupes qui débarrassaient les corps de ceux qui étaient tombés.
— Vous êtes intervenu juste à temps capitaine. Un instant de plus et ils m’auraient aussi abattu comme un vulgaire chien kath, déclara Dante qui reprenait des couleurs.
Aux yeux de DT-K17, le capitaine de l’Imperturbable était plus que pitoyable. Il tourna sa visière verte en direction du dernier esclave qu’il avait abattu. Bien bâti, il avait la peau sombre et était vêtu simplement.
Cet imbécile a-t-il vraiment cru pouvoir s’emparer d’un destroyer stellaire ?
Il savait que le meneur des rebelles avait dû le penser un court instant. Après tout, il avait réussi à atteindre le pont suffisamment rapidement pour en prendre temporairement le contrôle et il aurait pu faire plus de dégâts si le Deathtrooper n’était pas revenu. À quelques secondes près, cela aurait pu ne pas être le cas. Argus Dante avait ouvert une fréquence privée vers sa navette alors que le pilote s’apprêtait à sauter en hyperespace.
La panique, c’est tout ce que j’avais pu lire en lui. Indigne d’un serviteur de l’Empire.
Il avait eu envie de le laisser se débrouiller, de laisser cet idiot seul avec son incompétence, d’exécuter les ordres qu’on lui avait donné, mais il était un soldat de l’Empire Galactique. Il ne pouvait pas prendre le risque qu’un groupe d’esclaves ne s’empare, même quelques secondes, d’un vaisseau de l’importance d’un destroyer stellaire. Le message qu’un tel acte aurait envoyé aurait porté préjudice au gouvernement qu’il servait avec fierté. Exterminer la menace n’avait été qu’une formalité, ce qui ajoutait à l’inaptitude du responsable des opérations. Sous-équipé et sous-armé, le groupe rebelle ne s’était pas attendu à ce qu’il attaque frontalement aussi rapidement. Cela leur avait coûté la vie. Sans une parole, il retourna en direction du turbolift et pu entendre la voix de Dante derrière lui :
— Je vous remercie, capitaine. Soyez assuré que je parlerai de vous dans mon rapport.
Le soldat des forces spéciales s’arrêta et tourna légèrement sa tête casquée par-dessus son épaule.
— Et soyez assuré que vous serez dans le mien, capitaine.
Il entra dans l’ascenseur. Il n’imagina pas l’expression sur le visage de l’officier en uniforme gris-olive. Il n’avait aucune raison de s’en préoccuper. La porte se ferma derrière lui. Il avait une nouvelle mission : Veiller au bon déroulement d’un projet, qu’il avait contribué à remettre en marche cinq ans auparavant, et à la protection de son instigateur. Encore une fois, il l’accomplirait avec efficacité. Personne ne se mettrait en travers de sa route.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 14 Fév 2019 - 12:00   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 32 lu !

Retrouvailles tendues et malheureusement bien courtes entre Cassie et Jaden ! Mais comme le suppose la jeune femme, ce n'est sans doute pas la dernière fois que leurs routes se croisent... d'autant plus qu'officiellement, ils sont morts, la stormtrooper n'ayant pas pu choisir entre son passé et l'Empire ! Du coup, vivement la suite pour savoir comment Jaden va réagir à tout cela !!! :oui:
La Force est avec moi, et je fais corps avec la Force ; et je ne crains rien parce que tout est tel que le veut la Force - Mantra des Gardiens des Whills

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4740
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Jeu 14 Fév 2019 - 20:43   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu!

Eh ben, on peut dire que j'ai eu l'impression que le temps entre la frangine et le frangin s'est arrêté! C'était bien tendu, bien écrit :shock: !

Pas eu de mort, ni de blessés mais qu'en sera-t-il lors de leur prochaine rencontre?

Et pour finir, très heureux de revoir ce cher DT-K17 :diable: !

La suite :oui: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1229
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar LL-8 » Ven 15 Fév 2019 - 15:53   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu!

C'est moi, ou ce chapitre était plus court que les précédents? C'est en tout cas l'impression qu'il laisse, tellement c'est prenant! On vit la scène entre Cassie et Jaden, à en avoir le souffle coupé!
Et revoir DT-K17.... un plaisir!

Vivement le point de vue de Jaden! (oui je sais... j'aime trop ce perso :D )
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 969
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: ??
 

Messagepar Mandoad » Lun 18 Fév 2019 - 11:54   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Hey !

L2-D2 a écrit:Retrouvailles tendues et malheureusement bien courtes entre Cassie et Jaden !

mat-vador a écrit:Eh ben, on peut dire que j'ai eu l'impression que le temps entre la frangine et le frangin s'est arrêté! C'était bien tendu, bien écrit !

J'ai essayé de faire passer toute cette tension dans une scène de quelques secondes, preuve il en est que ça a marché :D

mat-vador a écrit:Pas eu de mort, ni de blessés mais qu'en sera-t-il lors de leur prochaine rencontre?

J'ai quand même pensé à toi dans la 2e partie du chapitre :wink:

mat-vador a écrit:Et pour finir, très heureux de revoir ce cher DT-K17 !

LL-8 a écrit:Et revoir DT-K17.... un plaisir!

J'ai craqué :transpire:

LL-8 a écrit:C'est moi, ou ce chapitre était plus court que les précédents? C'est en tout cas l'impression qu'il laisse, tellement c'est prenant!

C'est vrai que dans les derniers chapitres, j'avais plutôt tendance à aller chercher dans les 2700-3000 mots. Celui-ci en fait 2300, donc un peu plus court.

LL-8 a écrit:Vivement le point de vue de Jaden! (oui je sais... j'aime trop ce perso :D )

Comme tu l'as si bien dit lorsque j'ai crié mon amour pour Hajoo: C'est qu'il faut croire qu'il est pas si mal écrit alors :)


Bref à jeudi normalement !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Jeu 21 Fév 2019 - 12:36   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Jaden et Cassie sont à nouveau séparés, notre petit groupe de vauriens a réussi à s'échapper et DT-K17 a sauvé les fesses du capitaine Dante en reprenant le contrôle du destroyer stellaire. Il est temps devoir ce qu'il va bien pouvoir se passer maintenant que la situation semble s'être un peu calmée...

Chapitre 33 : Jus de Juri

9BBY
Jedha, Système de NaJedha


Le liquide était sucré, peut-être pas autant qu’il aurait dû l’être, mais Sisswip avait définitivement déjà goûté pire. Il reprit une petite gorgée et ses babines se retroussèrent de plaisir. La boisson était effectivement surprenante. Le jus de Juri connaissait différente variante suivante où il était servi. On disait même que certains y ajoutaient du sang de Rodien pour le rendre plus raffiné. Toutefois, il gardait partout sa couleur dorée et sa senteur fruitée. Le petit Chadra-Fan en raffolait particulièrement depuis qu’il se trouvait sur Nar Shaddaa et il n’avait pas espéré en trouver d’aussi bonne qualité sur une planète reculée comme Jedha. Il lui suffisait de penser à celui qui était servi à la cantina de Chalmun sur Tatooine pour grimacer. À dire vrai, aucune des boissons que le tenancier y vendait n’était particulièrement agréable pour ses papilles appréciant les saveurs raffinées. La clientèle était aussi moins difficile à côtoyer ici. Bien que la présence des forces impériales se faisait sentir, il y avait de nombreux pèlerins, adorateurs de la Force des autres, qui sirotaient diverses boissons chaudes. Leur religion n’était, évidemment, pas approuvée par les forces d’occupation, mais ils ne semblaient pas s’en préoccuper. À d’autres tables, des aventuriers et des chasseurs de trésors discutaient de leur prochain coup en s’informant auprès de mineurs. En soi, les personnes présentes étaient aussi diversifiées que sur Tatooine, mais bien moins dangereuses. Sisswip but un peu du doux nectar qui vint s’écouler dans sa gorge et émit un petit pépiement de joie.
— Heureux de voir que tu prends plaisir à être ici, mais je ne sssssais toujours pas pourquoi nous ne sssssommes pas encore retournés sur Nar Shaddaa.
La voix sifflante le ramena à la réalité. Praossk était assis en face de lui, les bras croisés sur sa poitrine. Il avait refusé de boire, même après que Sisswip ait eu proposé de payer la tournée.
C’est lui qui y perd.
— Mon cher Praossk, gazouilla le Chadra-Fan à son camarade bougon. Nous ne sommes pas pressés par le temps. Nous avons effectué notre mission et il est tout à fait normal de prendre un moment pour nous.
Son explication ne sembla pas convaincre le Trandoshan dont les écailles dansèrent sur sa peau, signe d’un certain agacement.
— Nous aurions très bien pu partir quelques heures après la remise de la cargaison au lieu de resssster deux jours de plus.
Son partenaire n’était pas à l’aise, cela se voyait. Après tout, ils étaient des hors-la-loi sur une planète froide et stérile sous contrôle impérial. Il était normal de ne pas vouloir s’y attarder.
— Je te l’ai dit. J’ai l’occasion de régler quelques affaires en attente sur ce monde. Il serait idiot de vouloir s’en aller sans les résoudre, déclara-t-il un ingurgitant une nouvelle rasade de jus.
L’être reptilien montra ses dents :
— Tu penses que je suis idiot ?!
Ô que oui.
— Bien sûr que non, mon estimé partenaire. Je ne faisais que souligner le fait que nous devrions nous occuper des affaires de Torga sur Jedha au plus vite. De cette manière, nous toucherons sûrement une récompense supplémentaire à notre retour, répondit le petit criminel à fourrure.
La mention d’une somme de crédits supplémentaire sembla temporairement apaiser le Trandoshan, qui se servit d’une bière qu’un serveur humain transportait sur un plateau. Celui-ci voulut protester, mais se ravisa en croisant les yeux jaunes du responsable. Sisswip soupira.
— Quoi ? demanda Praossk. Ne t’inquiète pas, je laisssserai des crédits sur la table avant de partir. Je ne veux juste pas attendre ausssssi longtemps que toi pour obtenir ma commande. Je ne sssssuis pas un rustre.
Prenant son verre dans sa petite main, le Chadra-Fan contempla son équipier descendre le sien d’une traite.
Pour quelqu’un qui disait ne pas avoir soif.
— Tu penssssses que le boss se ramollit ?
Sisswip faillit s’étouffer et il ne put masquer sa surprise. Le Trandoshan avait posé une question très simple, mais jamais il ne se serait attendu à ce qu’il vienne à se la poser. Praossk était l’un des lieutenants le plus fidèle de Torga le Hutt et il était étonnant qu’il remette en cause la capacité à diriger de leur supérieur.
Tu essaies de me piéger ?
Le Chadra-Fan décida de jouer la prudence :
— Qu’est-ce que tu entends par là ?
Son vis-à-vis maintint une posture tout à fait décontractée.
— J’ai réfléchi. Sssssse faire malmener par un groupe de vulgaires contrebandiers, s’allonger face à l’Empire ssssssans demander de paiement. Il y a quelques années, je n’aurais pas pu ne sssssserait-ce qu’imaginer le voir agir de cette façon, siffla Praossk nonchalamment.
Sisswip se tortilla légèrement sur son siège. Il percevait de la sincérité, ainsi qu’un trouble véritable, dans les mots de son équipier et cela le dérangeait. Il n’était pas en désaccord avec ce point de vue, mais il fallait rester prudent lorsqu’on les prononçait contre un Hutt sous peine de se retrouver à servir de nourriture pour une horrible créature. Le fait que le Trandoshan ose exprimer ses pensées à haute voix témoignait de la situation compliquée dans laquelle se retrouvait Torga actuellement. Sisswip répondit sans trop se mouiller :
— Dawnwalker et Zin sont loin d’être de simples contrebandiers. Quant à la situation avec l’Empire, leur implication dans une affaire aussi banale qu’un vol de cristaux était fortement déstabilisant.
— Des crissssstaux jedi, rectifia Praossk à la surprise du Chadra-Fan.
Donc, tu es plus intelligent que ce que tu veux faire croire… Tu es dangereux l’ami, plus dangereux qu’on pourrait le penser au premier abord.
— Des cristaux jedi, acquiesça Sisswip avec un sourire. Tu veux en venir quelque part ?
Le Trandoshan s’appuya confortablement contre le dossier de sa chaise et entreprit de se nettoyer les griffes.
— La situation n’est pas habituelle, je le conçois. L’Empire manigance quelque chose avec les crisssstaux et le chef a voulu botter en touche. Soit il ssssss’est laissssé faire, soit il est dépasssssé. Dans les deux cas, il sssserait intéressssant de tirer parti de la situation.
Le petit non-humain à face de rongeur était de plus en plus intéressé par le discours de l’autre. Ses paroles faisaient sens. À vrai dire, lui-même avait été surpris de la facilité avec laquelle Torga avait cédé face à un groupe réduit de stormtroopers. En revanche, l’évasion de Jaden et Liana n’était bel et bien pas prévue. Il avait pu le voir dans le regard du Hutt. Fixant le Trandoshan, il ne répliqua pas. Il voulait qu’il lui dise clairement le fond de sa pensée.
Qu’est-ce que tu as l’intention de faire ?
Une femme arriva vers eux avec un plateau et il y déposa une poignée de crédits, ainsi qu’un petit supplément. Le regardant de ses yeux brillants tels deux émeraudes sous sa capuche, elle le remercia et disparut. Praossk ne l’avait même pas remarquée et le petit être sourit.
— Les Impériaux préparent quelque chose de gros. Le boss s’en doute et cela l’inquiète ssssssuffisamment pour qu’il s’écrase devant eux sssssur son propre territoire. Tu ne voudrais pas ssssssavoir de quoi il retourne ?
La proposition rassura le Chadra-Fan. Son partenaire du moment ne suggérait pas de s’attaquer à Torga le Hutt, ce qui aurait été extrêmement risqué, mais plutôt d’enquêter avant de prendre une quelconque mesure. Praossk n’était pas stupide, contrairement à ce qu’il avait toujours pensé. Il savait que son employeur était fragilisé, mais il désirait trouver de quoi il retournait avant de tenter quoique ce soit.
— Cela pourrait prendre du temps, déclara la petite créature à fourrure grise sans refuser.
Le prédateur reptilien dévoila ses dents aiguisées en s’approchant de Sisswip.
— Du temps, j’en ai bien assez, confirma-t-il.
Le Chadra-Fan ne répondit rien, mais son absence de réaction en disait déjà bien assez. Il finit d’une traite son jus et se leva en posant des crédits sur la table. Praossk lui lança un regard interrogateur.
— Tu n’as pas déjà payé la sssssserveuse ?
— Quelle serveuse ? répondit-il innocemment.
La lueur dans les yeux jaunes du Trandoshan devint méfiante. Il scruta l’expression de son partenaire qui ne montra aucune réaction de tromperie. Il abandonna et posa une somme plus importante que nécessaire sur la table.
— Il est temps de retourner à mon vaissssseau, siffla-t-il.
— Tu veux dire mon vaisseau, rétorqua fermement le petit non-humain en sautant de sa chaise.
Le Trandoshan fit claquer sa langue entre ses dents et accéléra le pas.

Le bar dans lequel ils s’étaient arrêtés n’était pas très loin du spatioport. La journée arrivait à son terme et le soleil ne faisait plus que raser les toitures des constructions de Jedha City. Une faible lumière orangée baignait les rues. Pour autant, l’activité dans le centre d’arrivées n’avait pas forcément diminué. Des silhouettes de toutes tailles, sexes, âges et formes déambulaient autour d’eux telles des ombres. Il était étonnant de voir autant de visiteurs sur une planète aussi isolée et peu intéressante que Jedha. Sisswip soupçonnait que les anciennes ruines jedi attiraient plus de personnes qu’elles ne l’auraient dû. Bien sûr, il y avait sûrement quelques fanatiques de cet ancien ordre et quelques archéologues, mais la majorité de ces prétendus touristes n’était sûrement là que pour piller ce qui n’avait pas été détruit par l’Empire. Lorsqu’il avait pris le pouvoir Palpatine avait réduit en poussière ou s’était approprié tout ce qui avait trait à l’ancienne religion, mais il restait quelques fragments disséminés en de nombreux lieux. Certains collectionneurs étaient prêts à mettre un prix conséquent pour la moindre relique appartenant à ceux qui avaient failli prendre le contrôle de la galaxie à la fin de la Guerre des Clones. Le Chadra-Fan, lui-même, possédait une belle pièce : un sabre-laser. Évidemment, le cristal central était brisé et l’arme n’était donc plus fonctionnelle, mais cela restait un artefact extrêmement précieux à ses yeux.
J’aurais peut-être dû essayer d’obtenir un Kyber avant de partir.
Il secoua la tête et effaça cette pensée de son esprit aussi vite qu’il l’avait fait apparaître. Elle était idiote pour plusieurs raisons. Premièrement, il avait vu la réaction de l’Empire lorsqu’on touchait à ce précieux minerai et, deuxièmement, posséder un tel objet en état de fonctionner pourrait s’avérer dangereux. De plus, on disait qu’un cristal devait avoir été lié à un jedi au préalable pour être utilisable. Du point de vue du lieutenant de Torga, toutes ces histoires n’étaient que des fables d’une époque désormais révolue, mais une partie de lui avait envie d’y croire.
Son imposant partenaire et lui arrivèrent au terminal. Une Twi’lek rutian était appuyée sur le comptoir. Sa combinaison entrouverte en montrait plus que nécessaire et expliquait probablement la raison pour laquelle son client actuel, un humain élancé d’une vingtaine d’année, n’était pas pressé de regagner son transport. Sisswip grimaça.
Qu’est-ce qu’ils peuvent bien leur trouver. Elles sont trop grandes, ont trop de formes et sont totalement dénuées de pilosité. Qui plus est, je ne parle pas de ces deux abominables tentacules sur leur tête. Ils sont tout flasque un instant mais, dès qu’elles se sentent un peu stimulées, vibrent de manière incontrôlée. Dire qu’il y en a qui trouvent cela excitant. Cela me dépasse totalement.
Le jeune passager ne semblait pas avoir l’intention de partir et les traits du visage de la non-humaine à peau bleue commençait à exprimer une profonde lassitude. Elle avait indiqué, par deux fois, au touriste que d’autres attendaient, mais il ne s’en préoccupait pas. Alors qu’il se lançait dans un nouveau monologue sur l’efficacité d’une nouvelle forme de crème hydratante qu’il mettait au point, la patience de Praossk arriva à son terme. Il attrapa l’épaule de l’humain de sa main griffue. Tout d’abord outré, ce dernier se retourna vivement. À la vue du Trandoshan, son visage passa du cramoisi au blanc en aussi peu de temps qu’il fallait à un Hutt pour engloutir une grenouille de Klatooine.
— Comme l’a dit la demoiselle. Hangar numéro deux. Départ immédiat, indiqua le reptile en grinçant des dents.
L’intervention eut un effet immédiat et l’humain déguerpit à une vitesse ahurissante en direction de la zone indiquée. La Twi’lek soupira.
— Merci pour votre aide. Je déteste avoir à appeler la sécurité impériale. Tenez, il y a de cela une dizaine de jours, un de mes collègues duros, un nouveau, a dû déclencher l’alarme. Cela s’est fini par une évasion d’une meute complète de Mastiff phalones. Ne me demandez pas comment ils sont arrivés ici, mais ils ont fichu une sacrée pagaille dans tout le spatioport. Il nous a fallu un jour entier pour tout nettoyer, déclama-t-elle en mâchouillant une substance qui ressemblait à de la résine.
Praossk, dont les nerfs n’allaient pas tarder à lâcher, râcla le comptoir de ces griffes, ce qui ne plut pas à la contrôleuse.
— Eh ! Faites attention, s’il y a dommage, il faut payer.
Sisswip sentit qu’il devenait nécessaire d’intervenir. Son partenaire temporaire n’était pas du tout patient et la jeune femme ne semblait pas le réaliser.
— Veuillez nous excuser. Nous avons eu une longue semaine et nous désirons juste récupérer notre vaisseau, expliqua-t-il d’une voix enjouée.
La Twi’lek continua de mâcher de façon désinvolte et baissa les yeux vers lui avant de regarder le Trandoshan à nouveau.
— Qui est le propriétaire ?
— Moi ! répondirent les deux criminels à l’unisson.
Praossk lui jeta un regard mauvais et le Chadra-Fan haussa les épaules. Encore une fois, la contrôleuse soupira.
— Je vois. Nom du vaisseau ?
— Le Rebelle Rouge, répondit rapidement le reptile afin de devancer son équipier actuel.
Il semblait satisfait. La Twi’lek parcourut un fichier sur son écran, puis expira brusquement avant de les regarder l’air blasée.
— Il est déjà parti.
— Quoi ?! s’étouffa Praossk en plantant ses griffes dans le comptoir, ce qui lui valut des remontrances de la part de l’employée.
Brûlant de rage, ses pupilles dilatées se tournèrent vers Sisswip.
Oh blast.
— Toi !
Le rugissement du Trandoshan retentit dans le hangar alors qu’il empoignait violemment son partenaire de fortune par son veston.
— Tu m’as volé mon vaisssssseau !
Bien que légèrement inquiète que l’autre ne décide de prendre la décision irréfléchie de lui arracher la tête en public, la petite créature se força à garder une attitude totalement décontractée, ce qui, il fallait se l’avouer, était loin d’être une mince affaire étant donné la situation.
— Mon cher Praossk, je sais que nous avons un passé commun relativement tumultueux, mais penses-tu vraiment que je prendrais le risque de faire voler ce vaisseau pour mon compte en sachant que je resterai seul ici avec toi ? le questionna-t-il.
La remarque eut le mérite de faire réfléchir l’être reptilien, mais il ne le lâcha pas pour autant.
— En revanche, je te rappelle que nous avons laissé trois de nos hommes, très peu brillants, pour le garder.
Les yeux encore flamboyants, le Trandoshan fut interrompu par la Twi’lek.
— Messieurs, comme je vous l’ai dit, j’aimerais éviter de rameuter les troupes de choc. J’ai le nom de la personne qui est venu le récupérer.
Tenant toujours le pauvre Chadra-Fan d’une main, Praossk se tourna vers elle :
— Qui ?
— Un humain : jeune, cheveux bruns, transportant un grand sac. Il a dit s’appeler Jel Repran. Lui et ses deux amies avaient les autorisations et les codes pour récupérer le vaisseau. Tout était en règle.
Toujours autant d’humour dans ses pseudonymes celui-là.
Crachant un flot d’insulte dans sa langue natale, le reptile lâcha le Chadra-Fan et partit en direction de la zone où se trouvait l’YT-2400. Sisswip épousseta son blouson.
— Désolé pour l’animation, s’excusa-t-il auprès de l’assemblée d’yeux grands ouverts avant de courir après son partenaire à petites enjambées.
J’ai tout de même eu peur qu’il décide de m’arracher la carotide avec ses dents.
Il rejoignit enfin l’autre, qui utilisait déjà sa carte d’accès pour accéder au hangar. L’imposante porte érodée par le sable coulissa et ils pénétrèrent dans la zone où aurait dû se trouver le Rebelle Rouge. Cependant ils n’y découvrirent que trois non-humains assis contre un pylône. En se rapprochant, Sisswip put voire que, bien qu’inconscients, ils respiraient tous les trois. Praossk empoigna le Rodien et le secoua. Celui-ci hurla en se réveillant, puis s’arrêta immédiatement en se retrouvant nez à nez avec son supérieur.
— Chef ? Je… Que faites-vous là ?
— Où est le cargo, essssspèce d’imbécile ?! grogna agressivement la créature reptilienne.
Le Rodien cligna plusieurs fois des yeux, l’air encore abasourdi.
— Il n’est plus là ? dit-il en se tournant vers l’endroit où il aurait dû se trouver. Ah ben non, il n’est plus là. Pourquoi il est plus là ?
En sifflant d’exaspération, Praossk le lâcha, puis revint en direction de Sisswip, qui se retenait de sourire de toutes ses dents
— Sssssi je découvre que tu as quoi que ce sssssoit à voir avec tout ça…, commença-t-il.
Tu n’auras jamais aucune preuve mon grand lézard vert.
— Je n’ai rien à voir avec tout cela, mentit le Chadra-Fan de manière éhontée, mais tout à fait crédible.
Évidemment, c’était lui avait donné les accès à Dina dans ce bar. La jeune femme était intervenue au moment opportun, si bien que le Trandoshan ne l’avait presque pas remarquée. Il fallait avouer que cette petite nouvelle lui plaisait bien.
Tu commences à te former une jolie petite équipe, Dawnie.
Serrant les poings, Praossk partit en direction de la sortie.
— Tu vas où, partenaire ? demanda Sisswip qui se trouvait à mi-chemin entre le profond amusement et la peur viscérale d’en faire trop.
— Boire une dizaine de bières, sssssi tu veux te joindre à moi. Elles sssseront gracieusement offertes par ces trois imbéciles, affirma-t-il en pointant les deux Weequays et le Rodien qui reprenaient lentement leurs esprits.
Le petit rongeur poilu trottina jusqu’à l’autre criminel.
— Dans ce cas, avec plaisir.
Le Trandoshan appuya sur le panneau de contrôle et la porte se referma derrière eux.
— Chef ! entendit le Chadra-Fan en provenance de plusieurs voix dans le hangar avant que le passage ne se ferme.
— On les récupérera au retour, grogna Praossk.
Désolé mon grand, ma Liana avant tout.
Sisswip lui donna une petite tape sur la hanche.
— Ne t’inquiète pas. Je t’en trouverai un autre.
Le Trandoshan gronda.
— Et beaucoup mieux.
Sans dire un mot de plus, ils sortirent du spatioport. Ils devraient trouver un nouveau transport pour regagner Nar Shaddaa, mais ils avaient, actuellement, bien besoin d’un verre pour terminer cette aventure.
Dawnie, j’espère ne pas te revoir avant un bon petit moment. Tu m’as apporté un lot d’ennuis suffisant pour une année complète.
Modifié en dernier par Mandoad le Ven 22 Fév 2019 - 10:39, modifié 1 fois.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Jeu 21 Fév 2019 - 13:18   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu !

Encore un chapitre vraiment agréable à lire ! En apparence, il ne se passe pas beaucoup de choses, mais en fait, c'est toute une opération que tu nous racontes là, et c'est vraiment génial !
Pour le coup, je ne suis pas très fan du personnage du Chadra-Fan mais j'espère qu'on le reverra... Après tout, il a un sabre et Jaden a un cristal.... :sournois:

Vivement la suite !

PS: petite remarque, c'est "avait cédé" :)
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 969
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: ??
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 21 Fév 2019 - 14:29   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 33 lu !

Ah, bien joué ! Je m'attendais à un petit Chapitre de transition, en mode "pendant ce temps là"... mais en fait pas du tout, comme on le découvre au fur et à mesure de l'avancée du Chapitre ! Ainsi donc, notre trio de chic et de choc a réussi à quitter Jedha à bord du Rebelle Rouge... mais pour aller où ? Telle est la question !

Un Chapitre beaucoup plus intéressant qu'il n'y paraissait au premier abord : effet réussi !

Vivement la suite ! :oui:
La Force est avec moi, et je fais corps avec la Force ; et je ne crains rien parce que tout est tel que le veut la Force - Mantra des Gardiens des Whills

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4740
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Ven 22 Fév 2019 - 10:44   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Olà ! Merci pour les retours.

LL-8 a écrit:En apparence, il ne se passe pas beaucoup de choses, mais en fait, c'est toute une opération que tu nous racontes là, et c'est vraiment génial !

L2-D2 a écrit:Je m'attendais à un petit Chapitre de transition, en mode "pendant ce temps là"... mais en fait pas du tout, comme on le découvre au fur et à mesure de l'avancée du Chapitre !

J'aime écrire l'action à la manière dont cela se passe dans les films. Même quant on ne les voit pas explicitement, les personnages principaux continuent d'avancer. :)

LL-8 a écrit:Pour le coup, je ne suis pas très fan du personnage du Chadra-Fan mais j'espère qu'on le reverra...

Ben alors, tu n'aimes pas cette petite fouine magouilleuse qui entourloupe tout son entourage ? :D

LL-8 a écrit:PS: petite remarque, c'est "avait cédé"

C'est corrigé, merci :jap:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Ven 22 Fév 2019 - 11:31   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

C'est lu!

Quel magouilleur ce chadra fan! Par contre, mauvais point pour lui, il n'apprécie pas les femmes twi lek :grrr: ! Il ne sait pas ce qu'il perd, il aurait pu apprécier que l'une de ses charmantes créatures le caresse dans le sens du poil. :paf:

C'est drôle mais à chaque fois que je pense à Chadra Fan, je n'arrête pas de penser à Tookarti le comparse de Quinlan Vos dans le Legends, celui qui finit sabrelaserisé dans le tome 4 de CW :P !

J'espère que le chadra fan de ton histoire s'en tirera mieux... ou pas :whistle: !

Bon sinon, j'apprécie toujours la story!

La suite :cute: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1229
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Ven 22 Fév 2019 - 16:41   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Hey mat! Merci de passer donner ton ressenti :hello:

mat-vador a écrit:Quel magouilleur ce chadra fan! Par contre, mauvais point pour lui, il n'apprécie pas les femmes twi lek !

J'avoue, j'ai un peu rallongé sa pensée dénigrante en pensant à toi. :whistle:

mat-vador a écrit:C'est drôle mais à chaque fois que je pense à Chadra Fan, je n'arrête pas de penser à Tookarti le comparse de Quinlan Vos dans le Legends, celui qui finit sabrelaserisé dans le tome 4 de CW !

Ah que de bons souvenir que cette série (et particulièrement dans ses premiers tomes). L'arc Vos, Jaayza/Aayla, Khaleen dans lequel, ce Chadra-Fan est impliqué m'avait particulièrement plu. C'est vrai qu'il y a un peu de Tookarti en Sisswip. Cependant, ce dernier est bien plus fidèle à ses amis (enfin à Liana) que ne l'est l'ancien allié de Vos (enfin, pour l'instant).

À la semaine prochaine !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Jeu 28 Fév 2019 - 11:58   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Le nouveau chapitre est arrivé ! On fait un petit saut dans le temps, on change de planète, mais on retrouve notre petit groupe de vauriens qui se trouve être enfin un peu plus tranquille. Cela durera-t-il ? Je vous laisser lire et, comme d'habitude, n'hésitez pas à me faire part de vos impressions. :wink:

Chapitre 34 : Podracing et détente


8BBY
Malastare, Système Malastare

Deux mois après les événements de Jedha


Tel une immense bête qui se réveillerait d’un long sommeil, le grondement de la foule fit trembler les tribunes, alors qu’une cohorte d’être vivants ou mécanisés s’avançaient sur la piste de terre brune. Chacun d’eux tenait, à bout de bras et avec fierté, des étendards colorés aux symboles variés. Une voix provenant d’un haut-parleur scandait divers noms les uns après les autres. À l’annonce de celui du favori, le public explosa faisant vibrer les tympans de Dina. Comme aurait réagi une enfant de cinq ans, elle parcourait du regard le spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Les porte-drapeaux étaient maintenant rangés sur la ligne de départ et tournaient le dos à la grille où étaient positionnés les différents véhicules des concurrents. Elle avait déjà vu des courses de podracing sur holoécran, bien à l’abri dans sa demeure, mais cela n’était en rien comparable à l’atmosphère qui régnait sur place. La passion des fans, leurs hurlements pour leur idole, le rugissement des moteurs que les pilotes mettaient gentiment en marche, tout ceci était nouveau pour elle et tellement jouissif. En cet instant, elle oubliait les déboires des dernières semaines et l’absence de sa famille. Jaden et Liana lui avaient proposé de devenir un membre à part entière de leur équipe peu de temps après leur départ pour Jedha. Elle n’avait pas eu besoin des nombreuses semaines passées à vérifier que ni l’Empire, ni l’Aube Écarlate ne les poursuivait, pour se décider. À sa grande surprise, elle avait accepté immédiatement et avec un enthousiasme qui avait fait rouler des yeux au contrebandier. Toutefois, elle avait également crû discerner une certaine lueur d’amusement dans son regard, ainsi qu’un sourire.
Elle regarda le jeune homme, puis sa partenaire togruta qui se tenait à ses côtés. Tous deux plaisantaient sur l’issue de la course et avaient pariés sur leur favori. Au grand plaisir de l’humain, Zoomer était resté sur le Rebelle Rouge afin de terminer les réparations du vaisseau, qui avaient déjà bien entamé les gains de l’équipage. À son tour, la Brentaalienne sourit. Elle n’aurait jamais pu s’imaginer se retrouver dans une telle situation quelques mois en arrière et encore moins que cela lui aurait plu. Jaden tourna la tête vers elle et elle croisa son regard. Vêtu d’une simple chemise blanche et d’un pantalon marron, il arborait maintenant une courte barbe qui masquait en partie ses traits à présent vierges d’hématomes et de coupures. Il fallait l’avouer, cela renforçait son aspect voyou. Un peu embarrassée, elle reporta son attention sur la piste en se passant une main dans ses fins cheveux. Ils étaient désormais décolorés en blond platine et étaient coupés bien plus courts sur le côté gauche. Elle essaya sans succès de réajuster une mèche plus longue qui lui tombait régulièrement devant l’œil droit et elle décida de s’y faire.
— Cela doit un peu de changer des courses sur écran depuis tes luxueux quartiers.
La voix, plus détendue qu’elle ne l’avait été les dernières semaines, était celle de Dawnwalker.
— C’est incroyable ! confirma-t-elle pleine d’enthousiasme en regardant les premiers pilotes prendre place dans leurs modules de course.
Un Xexto filiforme aux multiples bras s’approcha de la zone où ils se trouvaient. Il proposait diverses boissons ou mets dont la jeune femme ne connaissait pas l’existence de la plupart. Le contrebandier alderaanien lui fit signe. Le vendeur ambulant s’approcha.
— Deux bières corelliennes et…, commença-t-il en regardant Dina.
— Un verre de ça, termina la Brentaalienne en pointant un récipient rempli d’un liquide aux différentes nuances de rouge au sein duquel dansaient, telles des flames, des couleurs orange et jaune. De sa bouche presque dénuée de lèvres, l’être arachnéen esquissa un sourire et servit les trois boissons. Jaden passa l’une des bières à Liana et paya le non-humain, qui récupéra l’argent tout en tendant son verre à Dina et une friandise à l’aspect étrange à un Gran qui se trouvait à sa droite. La transaction effectuée, il partit vers une autre section.
— Un choix intéressant, mentionna Dawnwalker en pointant la boisson à l’aspect flamboyant.
— Je n’ai aucune idée de ce que cela peut être, avoua Dina amusée.
Contrastant avec l’habituel vaurien cynique, moqueur et sur ses gardes, le jeune homme ne put retenir un léger rire.
— Dans ce cas, c’est très brave de ta part princesse, déclara-t-il. Je peux heureusement t’assurer que ce n’est pas toxique pour les humains.
Elle prit une gorgée et un intense goût amer emplit sa bouche.
Pouah ! C’est quoi cette chose ?
Par réflexe, elle cracha et atteignit, par mégarde, un Swokes Swokes qui était assis devant. L’imposant spectateur se tourna vivement vers elle pour se retrouver face à son regard pétrifié.
Oh non.
Liana se leva d’un geste et déclama quelques mots dans une langue qu’elle ne connaissait pas. La victime du crachat de boisson éclata de rire. La jeune fille se rassit en réajustant sa tenue beige. Elle était faite d’un tissu très léger, presque transparent en certains endroits. En toute honnêteté, l’humaine n’aurait pas osé la porter et cela même avec la combinaison moulante brun sombre qu’elle avait revêtu dessous. Sa Ses propres vêtements utilitaires lui convenaient mieux.
— Qu’est-ce que tu lui as dit ?
Une expression très amusée sur le visage, la Togruta eut de la peine à masquer son amusement.
— Je lui ai dit quelle boisson tu avais essayé de boire. Jad ne t’a pas prévenu ?
Dina fusilla son voisin du regard, qui leva les mains en signe de protestation.
— Eh ! J’allais le faire !
Liana attrapa le bras de la jeune femme blonde.
— C’est un Magma sullustéen. Ce n’est pas si mauvais, mais la première gorgée est juste imbuvable. Tu verras.
Peu confiante, elle contempla la substance à l’aspect enchanteur, mais gustativement beaucoup moins agréable. Avec une grimace, elle porta le verre à ses lèvres et fut étonnée. Effectivement, le goût n’était plus du tout le même. Bien qu’il gardât cette note amère, une saveur plus sucrée s’ajoutait maintenant en arrière fond. Tout sourire, elle fit un signe de la tête approbateur à la Togruta qui lui fit un clin d’œil.
Soudainement, la foule se tut légèrement et le commentateur commença un léger discours. Celui-ci parlait de la bienveillance de l’Empire Galactique et de la protection qu’il apportait à cette planète. Très vite, des cris désapprobateurs et des sifflets se firent entendre. Liana ne prit même pas la peine de dissimuler sa grimace, alors que Jaden restait de marbre. Sur un écran, diverses séquences présentant les forces impériales soutenant des peuples désœuvrés ou stoppant des réseaux terroristes à travers la galaxie se succédèrent. L’information qui la marqua le plus datait de plusieurs mois. Elle l’avait déjà vue alors qu’elle était encore confortablement installée dans sa maison sur Brentaal IV : Le Premier ministre Deretzer d’Haruun Kal, ainsi que la totalité de sa famille avaient été arrêtés pour haute trahison et soutien à un mouvement terroriste. Les images ne le montraient pas directement, mais ils avaient tous été publiquement exécutés. À l’époque, Dina avait estimé que tout cela n’était que justice et que ces traîtres n’avaient eu que ce qu’ils méritaient.
Je n’en suis peut-être plus aussi persuadée aujourd’hui. L’Empire serait-il aussi cruel que Kanniko le disait ? Je ne peux encore y croire. J’ai vu la stabilité que le nouvel ordre a apporté et le bien qu’il peut faire.
Les protestations cessèrent et le commentateur annonça le départ de la course. À nouveau, le rugissement du monstre formé par une foule de dizaines de milliers de personne recommença et la jeune femme se surprit à s’y joindre pour oublier les images diffusées un instant plus tôt. Les étendards disparurent de la piste les uns après les autres, ainsi que les équipes techniques. Bientôt, il n’y eut plus que les pilotes et leurs appareils sur le sol terreux de la piste. Une lumière s’alluma, signalant le début du compte-à-rebours, et le grondement des moteurs et de la foule se fit encore plus assourdissant. Un deuxième voyant apparut aux côtés du second. La tension monta d’un grand, puis ce fut le tour du troisième de s’illuminer. Lorsque les trois signaux s’éteignirent, la course débuta et les seize modules s’élancèrent dans un vibrant départ, portés par la foule qui couvrait presque le bruit des engins. En quelques secondes, ils avaient disparu du champ de vision de Dina et elle dut se focaliser sur l’un des écrans de retransmission. L’appareil de tête était piloté par le favori de Liana : Un Dug du nom de Denelda. Il était poursuivi par un Abednedo expérimenté, d’après ce que lui avaient expliqué les deux vauriens. Les modules se frayèrent un chemin entre d’imposants rochers et débouchèrent dans une zone forestière. Deux pilotes étaient dangereusement proches. L’un d’eux, un Gran natif de Malastare tentait violemment de sortir son adversaire de la piste.
Il ne peut pas concourir à la loyale ?
Lorsque l’autre évita de justesse un arbre, la jeune femme poussa un léger soupir de soulagement, qui ne fut que de courte durée. Celui qu’elle avait défini comme étant une victime de la fourberie du Gran heurta violemment le local de la course, qui perdit le contrôle de son appareil. Il alla heurter de plein fouet un arbre sous les hurlements rageux ou enthousiastes de la foule. Dina ne put, quant à elle, réprimer un petit cri de surprise, qui fut très vite couvert par la plainte bruyante de son voisin aux cheveux bruns :
— Espèce de singe-kézard Kowakien dénué de cerveau ! Tu te sentais obligé de te faire avoir au premier tour ? clama-t-il furieusement à l’intention de son favori qui venait d’être mis hors-course.
La caméra se rapprocha de la zone du crash et présenta, au soulagement de la Brentaalienne, des images du Gran émergeant, hors de lui, de son poste de pilotage.
Il a survécu.
— Et en plus, cet incapable en ressort indemne ! s’écrièrent à l’unisson Jaden et un autre spectateur humain.
Dina fusilla l’Alderaanien du regard.
— Quoi ? Il n’a même pas tenu un tour !
Elle ne le lâcha pas, jusqu’à ce qu’il abandonne et ne se lève en vidant la fin de sa bière.
— Je vais m’en rechercher une.
Dina contempla le fond de son verre vide.
Ce n’était pas si mal tout compte fait.
— Je t’accompagne, déclara-t-elle en se dressant sur ses pieds.
Avec un sourire, le jeune contrebandier hocha la tête, mais se fit interpeler par Liana.
— Tu t’esquives toujours dès que ton favori se fait sortir. À ce rythme-là, tu ne verras jamais un tour complet, se moqua-t-elle.
— Très drôle, répondit l’humain en se frayant un chemin jusqu’à l’escalier menant au bar quelques mètres plus haut.
Les autres spectateurs les laissèrent passer et ils purent rejoindre leur objectif bien plus facilement que l’importante foule présente ne le laissait présager. Jaden s’appuya sur le bar et essaya d’attirer l’attention du serveur sans grand succès. Il exprima une moue vexée et Dina décida de se placer à ses côtés.
— Que puis-je pour vous mademoiselle ? la questionna le barman avec un sourire charmeur qui fit hausser un sourcil à Dawnwalker.
— Deux Tornades corelliennes, répondit-elle avec une expression non moins séduisante, mais en s’appuyant sur l’épaule de l’homme qu’elle accompagnait.
L’employé grinça des dents et partit préparer les boissons. Jaden la contempla, intrigué.
— Quoi ?
— Son altesse est pleine de surprise, commenta-t-il amusé.
— En m’engageant, vous avez insisté sur l’importance de m’adapter, alors je m’adapte. Liana m’a formé à la vie de vauriens pendant nos deux mois de fuite.
— Ouais, la gamine est très douée pour se fondre dans la masse, acquiesça le contrebandier le regard pensif.
Le serveur, bien moins aimable qu’initialement, revint avec les deux Tornades et les deux équipiers s’en emparèrent.
— Vous avez l’air d’avoir vécu énormément d’aventures et pas forcément toujours agréables, tenta-t-elle en espérant enfin en apprendre un peu plus sur les deux voyous avec qui elle allait désormais travailler.
— C’est le cas de le dire, approuva-t-il en ingurgitant une gorgée du breuvage corellien. Liana et moi c’est tout une histoire.
Il y avait quelque chose dans son regard lorsqu’il mentionnait le nom de la Togruta : de l’amour. Elle en était parfaitement consciente maintenant. Un amour profond et véritable liait ces deux êtres.
Évidemment.
— Donc Liana et toi, vous…
Elle ne finit pas sa phrase et Jaden leva un sourcil.
— Nous ?
Dina se râcla la gorge.
— Je veux dire. Je sais qu’elle est très jeune, mais ça fait un peu plus de trois ans que vous n’êtes que les deux, que vous avez vécu des aventures incroyables en duo. Je dois admettre que c’est assez peu orthodoxe, mais…
L’expression stupéfaite sur le visage de Dawnwalker l’arrêta net. Elle pouvait voir qu’il essayait d’enregistrer et comprendre ses paroles. Il eut une expression étrange, puis éclata de rire, ce qui laissa Dina légèrement gênée.
— Tu n’y es pas du tout princesse. Liana et moi, c’est très différent. Bien sûr que je l’aime. Je pense même plus que n’importe qui dans cette galaxie, expliqua-t-il alors que Dina vit passer une lueur d’hésitation dans ses yeux bruns. Toutefois, ce n’est pas ce genre d’amour. Cela serait plutôt comme…
Alors qu’il était enfin prêt à se livrer un peu plus, elle le vit se fermer et se mordre la lèvre.
— Celui d’un frère pour sa sœur ? essaya-t-elle.
Avec un faible et forcé sourire en coin, le jeune humain lui répondit :
— Exactement.
J’ai l’impression qu’il y a autre chose. Il s’ouvrait enfin, puis s’est réfugié en un instant derrière cette carapace. J’aile sentiment qu’il s’est passé quelque chose pendant que j’étais dans les vapes.
Elle n’avait aucun souvenir sur ce qu’il s’était déroulé après qu’elle ne se soit fait atteindre au bras sur le vaisseau de commandement impérial. Sous le choc, sa tête avait heurté quelque chose et elle n’avait émergé des ténèbres que bien plus tard, lorsque la capsule de sauvetage s’était écrasée dans un désert de Jedha. Or, depuis ce moment, Jaden avait semblé beaucoup moins jovial que d’habitude. Il ne lui avait, certes, fallu qu’une journée pour redevenir ce personnage insolent qui lui tapait profondément sur le système, mais quelque chose avait changé sans qu’elle ne sache quoi. Elle le soupçonnait également d’en avoir parlé à Liana, car elle avait eu une réaction un peu étrange les jours qui avaient suivi.
Ils m’ont accepté parmi eux, mais n’ont pas encore complètement confiance en moi. Je peux les comprendre quand on passe tout ce temps en duo sans avoir foi en qui que ce soit d’autres, il est difficile de changer ses habitudes.
— Désolé, je ne voulais pas aborder ce sujet de cette façon. C’est juste que je vous trouvais extrêmement proches, se justifia-t-elle pour tenter de remettre en route la conversation.
Jaden lui sourit. Il ne lui en voulait pas pour son commentaire et son expression perturbée disparu pour laisser place à ce visage de petit magouilleur qu’il avait plus l’habitude de présenter.
— On l’est, confirma-t-il. De toute manière, je ne suis pas particulièrement le type de Liana.
En prononçant ces mots, il avait fait un petit mouvement de tête en direction des tribunes derrière elle. Elle ne comprit pas immédiatement jusqu’à ce que son regard ne se pose sur la Togruta. Celle-ci se trouvait être en grande conversation rapprochée avec une jeune Twi’lek à peau verte et soudain le clin d’œil que la non-humaine avait eu pour elle prit une autre signification.
Oh.
Elle détourna son regard afin de ne pas donner l’impression de les épier. Jaden sembla amusé par sa prise de conscience et reprit une gorgée de sa boisson. Autour d’eux, la foule hurla. La course entrait dans son dernier tour et Denelda venait d’envoyer son rival sur la touche, lui assurant une confortable avance. Il lui serait difficile de perdre à présent. Du coin de l’œil, elle aperçut Liana et sa compagne se lever et s’éloigner en riant.
Ce n’est pas souvent que je vois Liana aussi hilare.
À ses côtés, Jaden avait le regard perdu en direction d’une autre section des tribunes. Elle se rappelait à quel point elle avait méprisé ce personnage lors de leur première rencontre. Sa partenaire et lui l’avaient trimbalée d’un bout à l’autre de la galaxie comme si elle n’était qu’une encombrante cargaison. Elle n’avait alors eu qu’une seule envie : S’échapper pour retrouver sa famille sur Brentaal IV. Néanmoins, les choses avaient changé. L’Empire était entré dans l’équation et avait mis à mal ce duo, ainsi que sa propre personne, mais les deux contrebandiers ne l’avaient pas abandonnée. Ils l’avaient protégée et lui avait sauvé la vie maintes fois. Quelques semaines en arrière, ils lui avaient officiellement proposé de les rejoindre. Aujourd’hui, elle appréciait relativement l’homme qu’elle avait en face d’elle et peut-être même un peu plus qu’elle ne voulait se l’avouer. Elle baissa les yeux.
Tu es à la masse ma grande.
— On devrait peut-être aller sur le Rebelle.
Les mots étaient sortis contre sa volonté et elle se retrouva horrifiée de les avoir prononcés.
Idiote !
— Je suis d’accord.
Elle fut surprise d’entendre ces paroles, mais ne put s’empêcher de ressentir une pointe d’espoir. Celui-ci s’atténua pourtant un peu, lorsqu’elle vit que l’Alderaanien ne la regardait pas.
— Va vérifier que Zoomer n’a pas démonté mon vaisseau en notre absence, déclara-t-il d’une voix neutre en s’éloignant un peu. Je vous rejoindrai dans un petit moment.
Sans une explication supplémentaire, elle le vit disparaître en direction d’une section où les spectateurs étaient assis à des tables sûrement plus pour profiter d’un instant de détente que de la course même. Une pointe de déception la parcourut, mais fut très vite remplacée par un sentiment différent.
J’étais à deux doigts de me faire avoir par ce prétentieux effronté. Il faut vraiment te ressaisir Dina.
D’un pas décidé, elle sortit de la zone afin de retourner sur le cargo. Une nouvelle vie s’offrait à elle et elle entendait bien la mener moins naïvement que la première. Elle souffla sa mèche blonde qui lui couvrait l’œil droit, mais elle revint se mettre en place. Il lui faudrait juste s’habituer à quelques petits détails.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Jeu 28 Fév 2019 - 12:27   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Sympa ce chapitre ! C'est plus calme pour nos héros... on se demande ce qui va leur tomber dessus ensuite :sournois:

Les courses sur Malastare, c'est quelque chose que j'adore particulièrement, et je trouve que tu les as très bien retranscrites ! On vit la scène, vraiment ! Et cette référence à Haruun Kal... C'était génial ! A quand le crossover ? :lol:

Vivement la suite !
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 969
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: ??
 

Messagepar mat-vador » Jeu 28 Fév 2019 - 19:31   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu!

Ah la petite course de Podracers! J'ai eu l’impression de revoir la BD Legends Emissaire à Malastare... et la référence à Haruun Kal :love: :love: !
A quand une apparition de Nick Rostu :roll: ?

On en apprend plus sur les persos, c'est vraiment cool :sournois: !

La suite :oui: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1229
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 28 Fév 2019 - 19:38   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 34 lu !

Assez d'accord avec ce que dit mat-vador en fait ! J'ajouterai cependant que j'ai beaucoup aimé l'évolution de Dina et sa relation naissante mais pas vraiment avec Dawnwalker, c'est parfaitement crédible et assez mignon en fait ! :cute:

Mais je ne doute pas que ce "bonheur" ne va pas durer... vivement la suite, donc ! :oui:
La Force est avec moi, et je fais corps avec la Force ; et je ne crains rien parce que tout est tel que le veut la Force - Mantra des Gardiens des Whills

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4740
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Ven 01 Mar 2019 - 17:14   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Hi ! J'apprécie toujours grandement vos retours à tous les trois. :)

LL-8 a écrit:Sympa ce chapitre ! C'est plus calme pour nos héros... on se demande ce qui va leur tomber dessus ensuite

L2-D2 a écrit:Mais je ne doute pas que ce "bonheur" ne va pas durer... vivement la suite, donc !

À croire que vous ne voulez pas que le quatuor ait un moment de tranquillité. :D

mat-vador a écrit:Ah la petite course de Podracers! J'ai eu l’impression de revoir la BD Legends Emissaire à Malastare...

C'est exactement l'image que j'avais en tête en écrivant ce chapitre. :oui:

L2-D2 a écrit:J'ajouterai cependant que j'ai beaucoup aimé l'évolution de Dina et sa relation naissante mais pas vraiment avec Dawnwalker, c'est parfaitement crédible et assez mignon en fait !

J'aime bien jouer avec les relations entre mes personnages, mais c'est toujours glissant de partir dans quelque chose à connotation romantique, donc heureux de voir que les interactions Jaden/Dina fonctionnent aussi bien que les autres.

LL-8 a écrit:Et cette référence à Haruun Kal... C'était génial ! A quand le crossover ?

Honnêtement, ça me démangeait depuis un petit moment vu la période concordante. Alors, depuis que j'ai lu que Hajoo et Vina mentionnaient Torga, je me suis dit que ça serait sympa de mettre aussi une petite référence aux aventures de ce génial personnage de ta fanfic, si ça venait naturellement.
Un crossover ? Quand tu veux. :wink:

Je vous retrouve jeudi prochain pour le numéro 35 !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Ven 01 Mar 2019 - 17:18   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Mandoad a écrit:Un crossover ? Quand tu veux. :wink:

Faut pas me tenter ^^
J'ai quelques projets en attente, mais j'ai de la place pour un de plus :lol:
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 969
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: ??
 

Messagepar Mandoad » Ven 01 Mar 2019 - 17:29   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

LL-8 a écrit:Faut pas me tenter ^^
J'ai quelques projets en attente, mais j'ai de la place pour un de plus :lol:


C'est dangereux de m'encourager, parce que je risque de te prendre au mot. :D
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Mer 06 Mar 2019 - 17:56   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Hello ! Oui nous ne sommes pas jeudi, mais je serai absent jusqu'au week-end et en plus je ne suis plus à ça près à force. :wink:
Voilà donc l'avant-dernier chapitre de "Vauriens et Hors-la-loi: Kybers et Stormtroopers". Je vous laisse donc retourner dans la tête de Jaden qui va... En fait non, c'est plus intéressant que je vous laisse le découvrir par vous-même. Excellente lecture à tous ! J'espère que cela vous plaira toujours autant.

Chapitre 35 : Mystérieux contrat


8BBY
Malastare, Système Malastare


L’enthousiasme de la foule s’était quelque peu atténué. On entrait dans le dernier tour, mais le leader de la course était désormais sûr de la remporter. Pour dire vrai, Jaden Dawnwalker avait déjà perdu tout intérêt dans le résultat depuis que le pilote sur lequel il avait parié était sorti de la piste. Toutefois, une silhouette avait piqué son intérêt quelques secondes auparavant. Il l’avait remarquée alors qu’il passait un moment étonnamment plaisant en compagnie de Dina. La jeune femme avait évolué d’une façon étonnante qui l’avait impressionné et il ne demandait pas mieux que d’apprendre à mieux la connaître. Néanmoins, ce qu’il avait repéré pourrait drastiquement leur compliquer la vie à tous les deux. Les yeux rivés sur sa cible, il avançait d’une démarche impassible, lorsqu’un imposant Besalisk à la peau grise lui barra le passage. L’individu, qui n’était pourtant pas beaucoup plus grand que l’humain, croisa ses bras sur son torse dans une posture impressionnante.
— Je suis attendu, déclara froidement le contrebandier qui ne désirait pas perdre du temps.
Son vis-à-vis fut amusé, comme le prouvait son petit rire guttural.
— Cette section est réservée aux invités du sénateur.
La voix grave du Besalisk renforçait d’autant plus son côté intimidant. Il y avait fort à parier que cela devait fonctionner avec la plupart des individus qui tentaient de s’incruster, mais l’Alderaanien n’était pas facile à effrayer.
— Table du fond à droite. Vous désirez vraiment le faire attendre ?
Le ton qu’employait Jaden était tout sauf chaleureux et le vigile grimaça face au comportement de l’homme qu’il essayait de faire partir. Néanmoins, il tourna tout de même la tête vers la zone qu’on lui avait indiqué. L’être en tenue rouge sang qui s’y trouvait hocha brièvement la tête et le cerbère s’écarta à contre-cœur.
Merci.
En temps normal, le jeune homme ne se serait pas privé de faire une remarque sarcastique qui enragerait l’autre. Toutefois, cette silhouette qu’il avait déjà vue auparavant l’inquiétait un peu. Il passa entre diverses tables occupées par des individus relativement aisés de toutes espèces. Des senteurs fruitées émanant de petits nuages de fumée emplirent ses narines et il continua de s’approcher. Confortablement installé contre le dossier de sa chaise, celui qui avait attiré son intérêt semblait bel et bien l’attendre, comme il en avait convaincu le Besalisk. Il s’arrêta à côté de la chaise qui lui faisait face. Son apparence ne trompait pas : la peau verdâtre, un crâne allongé pourvu de deux petits yeux jaunes surmontant un nez écrasé ; il s’agissait d’un Phindien.
Tous ses semblables que j’ai rencontrés étaient plus vicieux les uns que les autres.
De ses longs et fins bras, le non-humain lui fit signe de prendre place. Le visage crispé, le jeune homme s’exécuta et s’assit lentement. Il garda ses deux mains sous la table, dont une posée sur son blaster. Plus détendu, Le Phindien positionna les siennes bien en évidence et croisa les doigts. Observant que son invité ne faisait pas de même, il secoua la tête d’un air déçu.
— Dawnwalker… Votre manque de savoir-vivre me désappointe un peu, susurra-t-il de sa petite bouche.
Le contrebandier eut un petit sourire en coin, mais ne répondit rien.
— J’en déduis que vous n’êtes pas ravi de me revoir, constata l’individu au physique élancé. Je doutais que vous m’ayez repéré sur Nar Shaddaa et je suis satisfait de ne pas avoir été si invisible à vos yeux.
— Il faut plus qu’une fusillade avec une escouade de storms et un Hutt gluant pour rater une fouine comme vous, commenta Jaden toujours sur la défensive.
Visiblement, le Phindien n’avait pas l’intention de jouer au plus malin trop longtemps et se contenta de sourire à la remarque.
Un bon point pour lui.
— Vous étiez à la cour de Torga. Cependant vous n’avez pas déguerpi aussi vite que ses larbins lorsque la situation a commencé à devenir brûlante, constata l’humain. J’en conclus que la limace n’est pas votre véritable employeur.
Un large sourire traversa le visage de son interlocuteur. Il avait l’air ravi de la tournure que prenait la conversation. De son côté, Jaden gardait sa main bien positionnée sur son holster. Il connaissait ce genre d’individu et relâcher sa vigilance reviendrait à lui donner l’avantage. Il ne le lui permettrait pas. Toujours aussi détendu, l’être insectoïde se cala un peu plus dans son siège.
— Je vois que j’ai bien fait de vous rencontrer, Jaden. Je pense que vous trouverez ce que j’ai à dire très intéressant.
Cause toujours.
— J’ai pour habitude de ne pas écouter avec attention lorsque je ne connais pas mon interlocuteur, rétorqua l’humain avec une pointe d’ironie dans la voix.
— Je peux comprendre. Vous pouvez m’appeler l’Observateur, se présenta le Phindien en inclinant légèrement la tête. À dire vrai, je vous observe attentivement, votre équipage et vous, depuis que vous nous avez volé. Vous l’avez fait, avec panache il faut l’avouer, mais cela reste une situation délicate pour nos intérêts.
L’Aube Écarlate donc…
Machinalement, le jeune vaurien décrocha la lanière maintenant son arme dans son holster, ce qui ne fit qu’agrandir le sourire de l’autre.
— Vous croyez vraiment qu’il serait sage de m’abattre publiquement ? Après tout, vous êtes recherché par l’organisation que je représente, sans compter que les Impériaux seraient ravis d’apprendre votre incroyable survie, prévint-il. Pourtant, je dois dire que votre intéressante aventure s’est avérée bien plus enrichissante pour moi que l’aurait été la vente de quelques caisses de cristaux. Votre petite lutte contre l’Empire Galactique a attiré l’attention de mon employeur, malgré ma réticence initiale.
Tu n’es donc qu’un simple intermédiaire.
— Et si je n’avais pas envie de travailler pour votre employeur ? le coupa le jeune homme.
Le Phindien émit un petit rire amusé.
— Nos relations risqueraient d’être légèrement moins cordiales par la suite et je peux vous assurer que vous ne désirez pas que mon employeur devienne votre ennemi. Néanmoins, de mon point de vue, vous n’êtes pas le membre de votre équipe qui pourrait le plus poser problème.
Le fils de schutta !
— Dina n’est plus une menace pour vous. Son décès a été prononcé publiquement.
L’expression du membre de l’Aube Écarlate s’obscurcit légèrement, mais une pincée de malice se glissa dans son regard doré.
— Dina, hein ? Ne faites pas l’erreur de me prendre pour un idiot, Dawnwalker. Nous avons des sources au sein même de la flotte impériale. Votre nouvelle amie a contacté son père et il est plus qu’évident que leur petit numéro n’était bon qu’à berner un officier arriviste pourvu de deux neurones. Tant qu’elle respire, elle est une preuve que l’on peut nous échapper.
Le criminel n’avait pas tort. La survie de Dina était un léger problème qui pouvait entacher la crédibilité d’une organisation aussi crainte que la sienne. Il pourrait se débarrasser de la rancœur de l’Aube Écarlate en travaillant brièvement pour eux, mais la situation de Dina réduisait fortement sa marge de manœuvre.
Il est temps de voir à quel point on intéresse son employeur.
— Son père la sait vivante, et alors ? Il ne l’annoncera jamais de peur que vous vous en preniez à nouveau à elle et au reste de sa famille. Vous croyez vraiment que quelqu’un fera le rapprochement entre une contrebandière miteuse et la fille d’un sénateur de la noblesse brentaalienne ? Votre employeur et vous êtes plus intelligents que ça. Votre contrôle sur le délégué de Brentaal IV ne changera pas. Vous voulez mon équipe ? Elle comprend Dina, annonça-t-il d’une voix plus déterminée et protectrice qu’il n’en avait eu l’intention.
Le Phindien ne fit même pas semblant de réfléchir. Il avait probablement anticipé cette réponse et était bien trop satisfait de la proposition de Jaden. Cela mettait le jeune homme mal à l’aise. Il détestait réaliser ne pas être celui qui avait le contrôle.
— Vous suggérez donc que nous enterrions officiellement Dina Serris ? Ce serait donc votre condition pour travailler pour nous ?
Le non-humain l’avait coincé. Il n’avait en aucun cas l’envie de travailler pour un groupe comme celui-ci. À choisir, il préférait presque accepter un contrat pour les Hutts. Néanmoins, Liana et lui s’en étaient pris directement à l’Aube Écarlate et la vie de Dina avait été mise dans la balance de manière à peine voilée.
Je sens déjà que je vais détester ce qui va suivre.
Il réaccrocha la lanière maintenant son blaster et plaça ses deux mains sur la table. Le Phindien semblait de plus en plus enchanté de la tournure que prenait les événements, au grand dépit du vaurien.
— C’est ma condition pour écouter votre proposition, corrigea l’Alderaanien en accentuant sa tonalité sur le verbe.
Avec enthousiasme, le Phindien tapa la table de ses deux mains et ses bras se mirent à danser, comme deux immenses branches rouges, alors qu’il parlait :
— C’est magnifique ! Vous n’imaginez pas à quel point cela me ravit. Mon employeur n’aurait pas du tout été heureux si j’avais échoué à vous faire entendre raison.
À peine avait-il fini sa phrase, qu’il fit un signe à l’ensemble de la zone. La réaction surprit Jaden, mais il fut d’autant plus intrigué lorsque l’intégralité de la zone se vida.
Les invités du sénateur, hein ? Je n’aime pas ça.
Très vite, il n’y eut plus personne. Le Phindien déplaça sa main jusqu’à une poche à l’intérieur de son veston, puis en sortit un petit appareil de communication.
— Pour la suite, je ne suis pas habilité à proprement vous en parler, expliqua-t-il en posant l’objet sur la table.
À son tour, il disparut et l’engin holographique crépita. En un instant, l’image parfaitement nette d’une femme assise dans un simple fauteuil apparut. La première chose qui le frappa fut la beauté de ses traits et l’intensité de son regard bleuté. Les cheveux sombres attachés en queue de cheval, une frange lui barrait le front. Elle était vêtue sobrement d’habits aux teintes claires. Le jeune contrebandier aurait facilement put être charmé si cette femme fatale n’avait pas également déclenché une certaine sensation de malaise chez lui. Il s’agissait visiblement d’un membre haut-placé de l’organisation et on n’atteignait généralement pas une position élevée à son âge en étant empli de compassion.
Deuxième round.
Jaden contempla l’image holographique qui venait d’apparaître.
— Nous aurions tous deux gagné du temps si nous nous étions rencontrés directement en face à face, déclara le jeune homme sur un ton mi-dragueur, mi-méfiant. Je suppose que vous êtes le fameux employeur. Je suis surpris, mais charmé.
La jeune humaine lui répondit par un sourire séducteur, qui le perturba légèrement.
— Qi’ra, se présenta-t-elle. L’observateur que vous avez rencontré travaille effectivement pour moi.
Pas de oui, pas de non. Ce n’est jamais bon signe.
— Dois-je comprendre que vous êtes donc plus apte à me parler de ce mystérieux contrat ?
Toujours souriante, son interlocutrice acquiesça :
— Certainement. J’ai une proposition pour votre équipe et je ne doute pas qu’elle vous sera difficile à refuser.
Évidemment, étant donné que, si je dis non, je me retrouverai avec une petite troupe de chasseurs de primes sur le dos.
L’Alderaanien croisa ses bras sur sa poitrine et s’adossa à sa chaise sans prononcer un mot. Il sentait de plus en plus qu’il perdait le contrôle des événements. Les sourcils de la membre de l’Aube Écarlate trahirent son amusement malgré l’expression sérieuse qu’elle essayait de se donner.
— Je dois dire que votre parcours depuis que nous vous suivons attentivement est impressionnant.
Nous ?
— S’emparer d’un vaisseau comme le Rebelle Rouge et se débarrasser de son capitaine qui, en passant, faisait partie des plus audacieux de nos membres dans ce secteur, cela demande certaines capacités.
— On dirait presque que vous appréciez que la Zabrak ait été refroidie, hasarda Jaden en haussant un sourcil.
La posture de celle qui se faisait appeler Qi’ra devint plus détendue. Sans doute essayait-elle de le persuader qu’il n’avait pas de raison d’être méfiant.
— Nous recrutons des gens avec des compétences semblables à celles de votre équipe aux quatre coins de la galaxie, développa-t-elle. Je dois avouer qu’initialement, notre objectif était de vous coincer, vous torturer, puis vous faire disparaître. Toutefois, ce petit jeu du chat et de la souris face à une escouade d’élite de l’Empire et au sein même d’un de leur destroyer stellaire a attiré notre attention.
« Notre » encore, pas « mon ».
Le contrebandier rapprocha son visage de l’image holographique.
— Comme je l’ai dit à votre larbin à grands bras, j’ai accepté de vous écouter, pas de rejoindre votre organisation, la prévint-il en fixant ce regard bleu qui le captivait plus qu’il ne l’aurait dû.
La jeune femme ne parut en aucun cas offensée par ses paroles.
— C’est tout à fait compréhensible. J’ai rassemblé les quelques maigres informations que j’ai pu trouver sur vous et il est évident que vous n’êtes pas du genre à vous engager sur le long terme. Pour dire vrai, nous recherchons à recruter en dehors des membres de notre organisation pour ce coup-là.
Surpris, le vaurien fit de son mieux pour dissimuler ses émotions. Lorsqu’un groupe aussi puissant et discret que l’Aube Écarlate cherchait à s’offrir les services d’indépendants, cela se terminait généralement mal pour ces derniers. Pourtant, il y avait quelque chose d’excitant dans cette mention d’une mission gardée secrète au sein même d’un des groupes criminels le plus craint de la galaxie. Visiblement, son interlocutrice avait dû remarquer son intérêt, car elle sourit de plus belle. Jaden tenta de retrouver une expression neutre, mais il sut qu’il en avait déjà trop montré pour feindre de ne pas être intrigué. Il soupira.
— Combien ?
— Cent-vingt-cinq-mille, répondit nonchalamment Qi’ra.
Jaden émit un petit ricanement en réponse à l’offre qu’il s’attendait à voir bien plus élevée.
— Je ne veux pas vous vexer, mais ce n’est que cinquante de plus que ce qu’on s’est fait en vous volant un cargo…
— Par personne, termina Qi’ra.
Encore une fois, il dut se forcer à ne pas réagir. Il s’agissait d’un paiement conséquent qu’il ne pouvait pas se permettre de négliger.
— J’ai l’impression que les chances que vous acceptiez viennent d’augmenter, déclara la femme.
— Oh vous savez, moi et les probabilités…
L’étincelle dans le regard de Qi’ra ne dura qu’une seule seconde, mais cela avait suffi à Dawnwalker pour l’apercevoir. Pour la première fois depuis le début de leur discussion, il l’avait déstabilisée et cela le rendit bien plus enjoué. Elle n’était pas infaillible sous son séduisant masque.
Intéressant…
— Vous devez savoir que l’un de nos membres est un petit droïde extrêmement borné qui refuse d’être laissé pour compte, signala-t-il.
La criminelle hocha la tête. Elle avait regagné l’essentiel de sa contenance, mais semblait encore un peu secouée.
— Évidemment.
Pas d’objection, pas de négociation ? Dans quoi est-ce que je suis en train de nous embarquer ?
— Très bien, vous avez toute mon attention. En quoi consiste le contrat ?
L’hologramme de la femme sembla le fixer plus intensément que précédemment. Il l’avait bel et bien perturbée, mais il en ignorait encore la cause. Elle dut comprendre qu’elle avait perdu un peu de son avantage, car elle se redressa et prit une expression plus fermée.
— Dois-je comprendre que vous acceptez ?
— Lorsque vous m’aurez présenté le contrat, rétorqua-t-il imperturbable.
— Vous êtes dur en affaires Dawnwalker. C’est un plaisir de constater que je ne m’étais pas trompé sur votre compte, déclara-t-elle avant d’être remplacée par l’image d’une planète.
Jaden reconnut immédiatement le monde qui se présentait devant lui et il se mordit l’intérieur de la joue. Parmi tous les lieux qu’il avait eu l’occasion de visiter, celui-ci n’était de loin pas son préféré.
— Vous êtes sérieuse ? tenta-t-il un peu plus tendu qu’une seconde auparavant.
Toujours invisible, Qi’ra continua à être audible :
— Retrouvez-moi à ces coordonnées dans deux jours. Vous aurez alors des réponses à toutes vos questions et je suis persuadée que vous finirez par travailler avec nous.
Il y eut un clic annonçant qu’elle avait coupé la communication et la sphère holographique disparut. La foule hurla, le Dug avait gagné la course, mais il s’en fichait. Le contrebandier resta un instant, les coudes posés sur la table, puis expira longuement en se passant la main dans sa barbe.
Oh blast, pourquoi je ne la sens pas du tout cette mission ? Liana va me tuer.
Modifié en dernier par Mandoad le Jeu 07 Mar 2019 - 10:17, modifié 1 fois.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar L2-D2 » Mer 06 Mar 2019 - 18:22   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Mandoad a écrit:Voilà donc l'avant-dernier chapitre de "Vauriens et Hors-la-loi: Kybers et Stormtroopers".

Oh oh ! Si tu as rajouté un sous-titre, est-ce que cela signifie que "Vauriens et Hors-la-loi" devient une saga de plusieurs histoires ? :sournois:
La Force est avec moi, et je fais corps avec la Force ; et je ne crains rien parce que tout est tel que le veut la Force - Mantra des Gardiens des Whills

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4740
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Mer 06 Mar 2019 - 18:40   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

L2-D2 a écrit:
Mandoad a écrit:Voilà donc l'avant-dernier chapitre de "Vauriens et Hors-la-loi: Kybers et Stormtroopers".

Oh oh ! Si tu as rajouté un sous-titre, est-ce que cela signifie que "Vauriens et Hors-la-loi" devient une saga de plusieurs histoires ? :sournois:

Entre le plaisir que j'ai à écrire les aventures de ces vauriens et les retours plus qu'encourageants que j'ai pu avoir sur ce forum, je me suis dit que j'allais prolonger l'histoire. Plus de détails sur la suite arriveront après la publication du dernier chapitre. :wink:

Donc oui, j'ai l'intention de développer cet univers par la suite de plusieurs façon. :oui:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Mer 06 Mar 2019 - 20:01   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu!

Les affaires reprennent pour Jaden et voilà qu'il est contacté par Q'ira pour un boulot! Ce serait amusant de les voir faire équipe avec Solo :sournois: !

La suite :oui: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1229
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar LL-8 » Mer 06 Mar 2019 - 23:51   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Mandoad a écrit: il lui dut se forcer à ne pas réagir.

Alors, euh, non. Je refuse que cette fic' se termine. :lol:
Hâte de voir où tu vas nous emmener ! J'aime beaucoup les références que tu donnes. on sent que tu maîtrises l'univers officiel et c'est très agréable. Tout est super connecté, j'adore.
Mention spéciale pour l'apparition de Qi'ra qui j'espère fera plus que passer une tête dans ton histoire ^^

Mandoad a écrit:— Oh vous savez, moi et les probabilités…

Génial :lol:
Est-ce qu'on aura le droit de voir le contrebandier à l'origine de cette réplique dans ta fic' ? :D


Petite remarque:
il lui dut se forcer à ne pas réagir. - il y a un mot en trop je crois :)
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 969
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: ??
 

Messagepar Mandoad » Jeu 07 Mar 2019 - 10:38   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

LL-8 a écrit:Petite remarque:
il lui dut se forcer à ne pas réagir. - il y a un mot en trop je crois


Bon je débarque depuis le smartphone, parce que laisser une faute comme ça, ça ne se fait pas. Voilà ce qu'il se passe quand on modifie "Il lui fallut" en "Il dut" à la dernière minute. :transpire:

Sinon, merci pour les retours !
mat-vador a écrit:Ce serait amusant de les voir faire équipe avec Solo !

LL-8 a écrit:Est-ce qu'on aura le droit de voir le contrebandier à l'origine de cette réplique dans ta fic' ?

Donc comme ça vous voulez voir ce cher Han. J'ai déjà ma liste de personnages connus qui apparaîtront par la suite, je vais voir s'il y a son nom dedans... :neutre:

LL-8 a écrit:Alors, euh, non. Je refuse que cette fic' se termine.

"Kybers et Stormtroopers" se terminera la semaine prochaine. :wink:
Mais "Obscurs souvenirs" (ça spoil ce titre ou pas ? :sournois:) prendra le relais par la suite.

Voilà, je vais maintenant m'atteler à l'écriture de ce dernier chapitre. À la semaine prochaine ! :hello:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar L2-D2 » Sam 09 Mar 2019 - 12:33   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 35 lu !

Qi'ra ! :love:

Reste à savoir maintenant qui se cache derrière ce "nous" : Dryden Vos ? Ou Dark Maul ? :sournois: En tout cas, la suite s'annonce prometteuse... une suite que j'ai hâte de lire la semaine prochaine ! :oui:
La Force est avec moi, et je fais corps avec la Force ; et je ne crains rien parce que tout est tel que le veut la Force - Mantra des Gardiens des Whills

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4740
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Jeu 14 Mar 2019 - 21:06   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Hello tout le monde et merci pour le retour L2 (Vos, Maul, quelqu'un d'autre? Il devrait y avoir de réponses ici) ! Vous l'attendiez, le voici : L'Ultime chapitre de la première partie de Vauriens et Hors-la-loi. Voilà où les péripéties de notre petit troupe les ont menés et je dois dire que c'est une conclusion que je me réjouissais d'écrire.
Toutefois, pas d'inquiétude, Jaden et Liana ainsi que plusieurs autres reviendront. J'en parlerai plus en détail d'ici peu mais, pour l'instant, place à la conclusion (un peu plus longue que d'habitude, mais je voulais finir en beauté et me suis autorisé une petite rallonge) ! :oui:

Chapitre 36 : L’ombre du chasseur

8BBY
Dathomir, Système Dathomir


D’immenses lianes décharnées se dressaient à perte de vue et une épaisse brume grisâtre s’élevait sur plusieurs dizaines de mètres. L’endroit semblait dénué de toute vie et il régnait ce constant sentiment de mal-être. Cependant, la caractéristique la plus étrange de cette planète était la couleur de son sol et des montagnes qui s’élevaient. Ils étaient rouges, non pas de cette faible couleur ocre causée par un coucher de soleil ou des minéraux oxydés, mais bien d’une teinte sanguine. En observant ce paysage désolé, Jaden doutait que cela fut le réel aspect de ce monde et que le rayonnement particulier de l’astre illuminant cette planète devait jouer un rôle. Pourtant, il ne pouvait s’empêcher de se dire qu’il y avait une magie surnaturelle à l’œuvre sur Dathomir. Après tout, nombreuses étaient les légendes sur les sorcières et les bêtes déformées vivant en ces lieux. Il n’y avait pas cru la première fois qu’il avait débarqué ici près de dix ans en arrière avec une équipe des Ravageurs du Vide. Très vite des membres du groupe avaient commencé à perdre la tête et un affrontement avait suivi. Seuls Jaden et son mentor trandoshan, Seshek, en avaient réchappé. Jamais il n’avait oublié ces quelques heures passées sur le sol de cette planète maudite et la frayeur qu’il avait ressenti.
Malédiction. Obscurité. Partir.
Assis dans son siège, il sursauta. Il éprouvait bel et bien ces sentiments, mais ce froid qu’il ressentait ne venait pas de lui. Il posa sa main droite sur son sternum, là où reposait le Kyber accroché comme pendentif.
— J’ai comme un mauvais pressentiment tout à coup, murmura-t-il à ses partenaires.
Liana, qui était assise à côté de lui, renifla dédaigneusement en faisant vibrer ses lekkus. Elle lui en voulait de les avoir précipités ici, après seulement quelques jours de repos passés sur Malastare, sans lui avoir demandé son avis. Ce dernier point n’avait, d’ailleurs, pas arrangé son humeur.
— Dathomir, finit-elle par dire sur un ton ironique. À quel moment tu t’es dit que c’était une bonne idée d’accepter un contrat de l’Aube Écarlate dont personne ne veut parler et de se rendre sur cette planète pourrie pour en discuter ?
Derrière eux, Zoomer émit un petit trille plaintif, qui se prolongea pendant quelques secondes.
— Il dit que…
— Qu’il n’aime pas du tout ce lieu non plus, je sais, la coupa Jaden faisant lever une arcade à la Togruta. J’ai essayé de rattraper mon retard. Il n’est pas question que le nabot continue d’établir ses sales plans dans mon dos.
L’astromécano émit un petit rire moqueur, que le contrebandier tenta de comprendre sans succès.
— Et là ? Tu veux que je traduise ? le questionna Liana pour le provoquer.
Le jeune homme fusilla le droïde du regard. Il avait visiblement encore des progrès à faire, mais il avait compris le message. L’unité R2 n’avait pas fini de lui poser des problèmes.
Maudit tas de ferraille.
— En attendant, Liana et Zoomer on raison, murmura Dina en repoussant une mèche blonde. Cette planète est malsaine. Je n’ai pas du tout envie de sortir du vaisseau.
Jaden n’était pas du tout enthousiaste non plus, mais ils ne pouvaient pas partir. Ils n’avaient pas encore rencontré Qi’ra, la mystérieuse éventuelle dirigeante de l’Aube Écarlate. Il n’eut pas longtemps à attendre, six formes d’apparences variables sortirent de l’épais brouillard et se rapprochèrent de l’YT-2400. À leur tête se tenait la jeune femme aux cheveux sombres. Elle s’avançait comme si elle ne craignait rien. Après tout, elle était sur son territoire.
— D’accord. Je comprends mieux pourquoi on s’est retrouvés ici aussi vite. C’est plus fort que toi, hein ? reprocha Liana à son partenaire d’une voix qui reflétait fortement son exaspération.
Dina la regarda un peu perdue et la gamine roula des yeux.
— Jad a toujours eu un faible pour les belles et dangereuses criminelles aux yeux clairs, commenta-t-elle d’un ton acerbe.
Le visage de Dina se crispa et elle évita le regard des deux autres. L’Alderaanien ouvrit la bouche pour s’expliquer, mais la referma aussitôt, afin de ne pas aggraver la situation. Il leva les mains en signe d’abandon et quitta son siège. Le reste de l’équipage fit de même, mais Liana arrêta les deux membres les plus récents.
— Il vaudrait mieux que vous restiez sur le Rebelle tous les deux. L’Aube Écarlate n’est pas digne de confiance et il serait préférable qu’on ait encore du monde sur le vaisseau au cas où.
La remarque de la non-humaine à peau rouge ne vexa en rien l’ancienne politicienne. À dire vrai, elle semblait plutôt soulagée de ne pas avoir à mettre un pied dehors. Zoomer non plus ne parut pas mécontent et disparut en direction de la soute en maugréant, en partie, quant à la qualité horrible de l’atmosphère. Jaden contempla sa partenaire sans dire un mot.
Depuis quand elle s’est mise à prendre toutes les décisions ?
— Jad, on bouge. Je n’ai pas envie de trainer trop longtemps ici, déclara-t-elle en le dépassant sans lui jeter le moindre regard.
Non pas qu’elles soient mauvaises, mais j’ai l’air de quoi moi ? Je savais qu’elle m’en voudrait, mais pas à ce point.
Il s’empressa de la suivre, attrapa et enfila une veste gris sombre au passage et la rejoignit au niveau de la rampe de débarquement. Elle réajustait les manches de sa combinaison de vol noire, lorsqu’il arriva à ses côtés.
— Comment tu as su qu’elle avait les yeux clairs à cette distance ? demanda-t-il calmement en vérifiant que son arme de poing était bien dans son holster.
— Je suis Togruta. J’ai des yeux bien plus performants que les tiens, je te rappelle. De plus, c’est toujours une histoire d’yeux clairs Jad. C’est à cause de ça qu’on a failli y passer sur Corellia, commenta-t-elle.
— Sur Corellia, il y avait déjà un gang qui nous poursuivait, corrigea le vaurien afin de se justifier.
— Il n’y avait pas de gang à la Cité Impériale ou sur Batuu.
En un sens, elle avait raison.
Il y avait plein d’autres facteurs qui entraient en ligne de compte cependant.
— J’espère juste qu’on ne va pas encore se ramasser Boba Fett à cause de tes choix douteux.
Une cascade glaciale se déversa de sa gorge jusque dans ses entrailles au souvenir de sa première et unique rencontre avec le chasseur de primes en armure. Il serra les dents.
— Je t’ai dit de ne plus prononcer ce nom, grinça-t-il.
La Togruta haussa les épaules. Il s’éclaircit la gorge et appuya sur la commande déployant la rampe, qui commença à descendre lentement dans un léger bruit de coulissement.
— Pour ta gouverne, je suis plus intimidé que charmé par Qi’ra si ça peut te rassurer, avoua-t-il d’un regard en coin pour sa partenaire avant de descendre en direction du sol de Dathomir.
Immédiatement, la senteur lourde et viciée de l’air le frappa de plein fouet. Il avait réussi à mettre les événements s’étant déroulés dans le passé de côté, mais une vague de souvenirs le submergea plus fortement qu’elle ne l’aurait dû. Cela n’était pas naturel. Quelque chose de profondément obscur renforçait ces mémoires et il dû ralentir son pas pour calmer sa respiration.
Douleur. Colère. Morts. Partir.
Pour une raison qu’il ne s’expliquait pas, le cristal qu’il portait semblait concentrer cette peur en son sein. Jaden regarda sur sa gauche et vit Liana jeter de furtifs coup d’œil autour d’elle. Il n’était visiblement pas le seul à être affecté par l’atmosphère de la planète. Il la frôla afin de la rassurer. Malgré son précédent agacement, la jeune fille sembla calmée et continua de se déplacer d’un pas plus sûr.
Cette planète me file la chair de poule.
Les membres de l’organisation criminelle s’arrêtèrent près d’eux. Les gardes étaient casqués et restaient un pas en arrière de leur cheffe. Elle était vêtue d’un tailleur crème et d’une magnifique cape argentée qui lui tombait sur l’épaule droite. Sa coiffure n’avait pas changé depuis leur conversation et elle était toujours aussi séduisante.
Mortellement séduisante.
— Je vois que vous avez fait quelques travaux, déclara Qi’ra en levant les yeux vers le Rebelle Rouge.
Effectivement, l’équipage avait passé plusieurs jours à réparer l’appareil et à en repeindre la coque. Elle arborait, depuis quelques semaines, une couleur blanche stellaire parcourue de quelques lignes rouges afin de rester fidèle à son nom. Ce ravalement de façade avait longtemps fait débat entre Zoomer, qui trouvait qu’un cargo noir était plus difficile à repérer dans l’espace, et Jaden qui désirait une couleur moins unique qui lui permettrait de se fondre dans la masse. Le jeune homme l’avait finalement emporté en le neutralisant d’un rayon ionique, chose qu’il continuait de regretter depuis. En temps normal, Jaden aurait souri face à un compliment sur son vaisseau, mais la tension ambiante l’en empêcha et il se contenta d’un sourire forcé.
— L’air de Dathomir ne vous enthousiasme pas plus que ça visiblement, déclara-t-elle avec une expression froidement enjouée. Nombreux sont ceux à avoir perdu l’esprit en foulant le sol de ce monde.
C’est l’une des raisons pour laquelle j’aimerais redécoller au plus vite.
— Vous vouliez que l’on se retrouve ici, nous sommes là. Alors finissons-en.
Les mots du contrebandier l’amusèrent et elle fit demi-tour en leur faisant signe de la suivre.
— Au moindre problème, tu fonces au Rebelle, chuchota Jaden à sa partenaire.
— Je tire dans le tas, oui, corrigea Liana qui ne lâchait pas leur escorte des yeux.
D’un geste, il lui attrapa le poignet et la Togruta sembla geler sur place, surprise.
— Je ne plaisante pas, gamine. J’ai l’impression de ne pas être aux commandes sur cette planète. À vrai dire, je crois que cette Qi’ra ne l’est pas non plus, avoua-t-il d’un ton bien plus sérieux qu’il n’en avait l’habitude.
La jeune fille cligna deux fois des yeux, puis hocha brièvement la tête. Il la lâcha. Ce malaise qu’il ressentait depuis Malastare ne faisait que s’accentuer à chaque pas. Face à eux, émergeant du brouillard, comme si ce masque blanchâtre avait été créé pour le dissimuler aux yeux indiscrets, un imposant temple apparut. Intégralement construit de pierres noires, il dégageait une aura de puissance, mais également autre chose que le jeune homme n’arrivait pas à décrire avec des mots.
Obscurité. Haine.
La sensation de froid que lui faisait ressentir le Kyber était maintenant clairement perceptible et lui donnait l’impression que ce fragment de roche était vivant. Qi’ra et son groupe s’arrêtèrent et furent très vite rejoints par les deux vauriens. Elle fit un immense sourire au jeune homme, qui parvint à maintenir une certaine contenance. Celle dont il doutait de plus en plus qu’elle fut en charge des opérations passa la main devant un panneau et une lourde porte coulissa vers le haut. Elle s’y engouffra, suivie par les gardes. Liana jeta un furtif regard à son équipier, qui effectua un rapide mouvement de tête.
On entre dans le ventre de la bête.
Prenant la tête, Jaden entra, Liana sur ses talons. L’éclairage était considérablement réduit et il lui fallut un moment avant que ses yeux ne s’habituent à la luminosité. Ce qu’il vit le surprit légèrement. Il s’était attendu à voir un centre opérationnel, mais la pièce était presque vide. Quelques meubles de métal venaient contraster avec les pierres sombres formant les parois, le plafond et le sol. Des gravures représentant des êtres torturés et un langage qui lui était inconnu ornaient les murs. La structure était impressionnante, mais surtout surprenante. Il ne s’était pas attendu à cela.
Qui croirait qu’on se trouve dans une base de l’une des plus dangereuses organisations de notre ère ?
Qi’ra les attendait vers un accès un peu plus loin. Il chercha le regard de Liana qui lui fit comprendre qu’elle était prête. Ils rejoignirent la jeune humaine, mais celle-ci arrêta la Togruta.
— Seulement vous, Dawnwalker, l’arrêta-t-elle sans pour autant employer un ton menaçant.
Qu’est-ce que je disais. Je ne la sens pas du tout cette mission.
— Liana est ma partenaire. Quoi que vous ayez à dire, elle vient avec moi, répliqua sèchement le contrebandier en faisant toutefois attention à garder sa main loin de son arme.
La Togruta était aux aguets, prête à suivre les recommandations de son ami si cela s’avérait nécessaire. Toutefois, Qi’ra ne réagit pas.
— Cela ne dépend pas de vous, dit-elle calmement. Il est préférable que vous rencontriez mon employeur, seul.
On y est. Elle n’est donc que le visage de l’organisation. Je me demande à quel point c’est mauvais pour moi.
— Mademoiselle Zin reste avec moi. J’ai à discuter avec elle pendant votre entretien, tenta de le convaincre la femme aux yeux bleus d’une voix rassurante dans laquel il put détecter un faible tressaillement.
Cela ne calma pas le jeune homme, qui restait relativement inquiet. Il sentit une main lui attraper le bras et vit les fins doigts rouges de sa coéquipière qui l’enserraient de manière apaisante. Il se mordit la lèvre avant de faire signe à Qi’ra d’ouvrir la porte. L’accès coulissa révélant une pièce sombre.
— Vous ne prenez pas mes armes ? hasarda l’humain.
La question amusa clairement la criminelle, bien qu’il vît en elle une crainte palpable. Il ne chercha pas à en savoir plus.
Soit celui qui m’attend est idiot, soit il est bien plus dangereux que ce que je peux imaginer.
L’Aube Écarlate était loin d’être une organisation composée d’imbéciles, alors celui qui la dirigeait ne devait pas appartenir à la première catégorie. Sur ses gardes, Jaden fit un pas en avant, puis tourna légèrement la tête vers sa partenaire togruta.
— Comme on a dit, gamine.
— Comme on a dit, confirma-t-elle avec plus d’assurance qu’il n’en attendait d’elle.
Il entra dans la pièce et la porte se referma immédiatement derrière lui. Seuls quelques flambeaux rougeâtres illuminaient le lieu d’une lueur diffuse. La chambre était inquiétante et il n’y avait encore aucune trace de son interlocuteur.
Partir. Fuir. Peur.
Il continua d’avancer jusqu’à un immense projecteur holographique ancré dans le sol. Il y avait aussi un siège relativement simple. Un objet était appuyé contre : Un cylindre métallique muni d’une sorte de crosse. Il s’en approcha sans toutefois oser le toucher.
Une canne ?
— Jaden Dawnwalker, mais est-ce votre vrai nom ?
Les mots avaient raisonné derrière lui. En un éclair, il se retourna et posa machinalement la main sur son DL-18. Il n’y avait personne.
— Fils de parents depuis longtemps assassinés et frère d’une sœur perdue pour une autre cause. Teral, n’est-ce pas ?
Comment sait-il ?
— Inutile de vous sentir menacé. Je ne désire que discuter.
La voix filait, tel un murmure, et semblait raisonner dans la pièce. Il ne lui était pas possible de déterminer d’où elle venait. Le Kyber accroché autour de son cou avait perdu toute la chaleur qu’il avait l’habitude de procurer, mais le jeune homme garda son calme.
— J’ai appris qu’une menace l’est particulièrement lorsqu’elle est invisible, lança-t-il à l’ensemble de la chambre.
Un rire glaçant parcourut les murs avant de l’atteindre et il tourna sur lui-même. Soudain, il eut l’impression qu’un pic glacé s’enfonçait dans son sternum.
Fuir !
— Soit.
La voix venait de par-dessus son épaule. En une fraction de seconde, il s’appuya sur sa jambe gauche, fit volte-face et se retrouva face au véritable dirigeant de l’Aube Écarlate. Le vaurien resta immobile, comme l’aurait fait une frêle proie face à son prédateur. Il s’agissait d’un Zabrak, mais sa couleur de peau originelle n’était plus visible. Son visage était intégralement tatoué de motifs rouges et noirs. Il avait sûrement le double de son âge, mais ses yeux d’une couleur qui était tout sauf naturelle reflétaient toute la dangerosité de l’être. Ce n’était pas un vulgaire baron du crime comme il en existait tant aux quatre coins de la galaxie. Ce non-humain vêtu d’une tenue de tissu intégralement noire était un guerrier et un tueur. Un bruit mécanique retentissait à chacun de ses pas.
Des prothèses.
Le mystérieux leader de l’organisation lui tourna autour, mais Jaden ne le quitta pas du regard une seule seconde. Il se déplaçait comme un dangereux carnivore cherchant le meilleur angle d’attaque pour fondre sur sa proie, le jaugeant pendant qu’il se mouvait. Le jeune homme s’était trompé, ce n’était pas un guerrier, c’était un chasseur et sûrement l’un des plus dangereux de cette galaxie. Le contrebandier se décida à briser le silence :
— Vous vouliez discuter, me voilà.
Sa propre voix lui parut cassée et incertaine, lorsqu’il l’entendit. Le Zabrak ne répondit pas. Il avait l’air de le sonder et l’humain détestait ça. Il le contempla d’un regard qui se voulait impassible, mais n’osa pas poser de question.
— Je sens quelque chose… Quelque chose de pur, mais aussi une terreur profonde. Pourtant, bien que votre méfiance vous envahisse, elle ne provient pas de vous, lui avoua le chasseur.
La bouche sèche, Jaden se contenta de se maintenir droit. Il refusait de quitter son vis-à-vis du regard de peur qu’il ne choisisse cet instant pour frapper. Soudain, les yeux jaunes de l’être s’illuminèrent d’une sombre lumière.
— Ah… Je vois.
Cacher !
Lentement, le cristal Kyber remonta tout seul sous sa chemise et il put sentir la température glacée qui en émanait. Ce n’était pas naturel. Tout comme le fait que le pendentif, toujours attaché autour de son cou, était en train de léviter devant ses yeux.
Qu’est-ce que c’est que cette sorcellerie ?
— Un cristal Kyber pur, murmura l’autre. Un très bel objet, mais je ne ressens pas suffisamment la Force en vous, Dawnwalker. Pourtant, il vous parle n’est-ce pas ?
Comment ?
Le vaurien fut incapable de répliquer. Cet individu n’était de loin pas ordinaire. Il avait entendu des histoires sur les Jedi qui étaient capables de tours pareils, mais celui qui se trouvait en face de lui ne correspondait en rien à l’image qu’il s’était fait d’eux.
Le Zabrak avait maintenant les yeux rivés sur le morceau de roche transparent, comme hypnotisé.
— Ainsi, même le plus insignifiant des hommes peut entendre leur chant. Les Jedi n’étaient peut-être pas aussi extraordinaires que ça tout compte fait, commenta-t-il avec une forte ironie. Après tout, ils ne connaissaient pas le véritable pouvoir de ces cristaux.
Le pendentif commença à tirer sur son cou et une sensation désagréable parcourut l’intégralité de son corps. L’autre faisait quelque chose qu’il ne parvenait pas à comprendre.
Partir. Protéger. Terreur.
Le Zabrak avait maintenant la main levée et le cristal semblait se mouvoir par sa simple volonté. Jaden se sentait comme paralysé.
— Les Kybers ne peuvent servir que lorsqu’ils sont soumis.
Terreur !
Une lueur effrayante brillait maintenant clairement dans ses yeux et Jaden réalisa que, tout chasseur qu’il était, le non-humain cornu montrait également de nombreux signes de folie qu’il avait déjà vus chez plus d’individus qu’il n’aurait pu en compter.
— Les Kybers nous servent lorsqu’on les fait saigner !
Il avait prononcé le dernier mot avec une telle colère, une telle haine, que l’Alderaanien se sentit secoué. C’est alors que le cristal émit une très faible lumière écarlate en son centre. Un sentiment de panique et de douleur l’envahit immédiatement et son crâne lui sembla comme broyé et enflammé en même temps.
Non !
D’un geste brusque, il arracha le pendentif. Le cristal était brûlant dans sa paume, mais il ne s’en préoccupa pas.
— Assez !
L’intense colère dans sa voix le surprit. Il fixait maintenant le regard jaune du Zabrak. Il le contemplait également sans que Jaden ne puisse dire s’il prévoyait de le tuer ou s’il était enfin sorti de sa transe, puis le baron du crime éclata d’un rire glaçant teinté de folie et partit s’asseoir. Le contrebandier, quant à lui, ne bougea pas.
— Vous êtes quelqu’un de peu commun tout compte fait. Je comprends que Qi’ra vous ait recommandé. Elle a toujours bien su choisir ses associés.
La mâchoire toujours serrée, l’humain ne donna aucune réponse à l’employeur de la jeune femme. Celui-ci caressait machinalement le cylindre métallique sans le quitter du regard.
— Je me rends compte que je ne me suis pas présenté. Je suis Maul.
— Le contrat ? déclara froidement Jaden qui voulait en finir au plus vite, alors que sa colère laissait lentement place à une peur qu’il ne pouvait interpréter.
Le jeune homme se sentait comme vidé d’une grande partie de sa force vitale et il avait peur, mais d’une manière bien différente de tout ce qu’il avait connu jusque-là. L’intégralité des muscles de son corps étaient tendus n’attendant plus qu’on leur ordonne de quitter cette salle. Maul sourit de ses dents jaunies, le rendant encore plus intimidant.
— Droit au but, c’est cela ? J’apprécie, dit-il en se penchant un peu en avant. Je recherche un lieu d’une extrême importance pour mes projets futurs, une planète pour être précis.
— Et vous l’avez perdue ? provoqua le jeune homme qui essayait de retrouver le contrôle.
Un rictus se forma sur le visage du Zabrak tatoué.
— On peut dire cela. Disons que certaines personnes ont préféré l’effacer de ma mémoire et en dissimuler l’emplacement aux yeux de la galaxie.
— Et vous voulez qu’on la retrouve pour vous, comprit l’Alderaanien.
Maul se contenta d’hocher la tête.
Un sorcier fou dirigeant une organisation criminelle, une planète disparue… J’accepte, on a de fortes chances d’y rester. Je refuse, on ne part définitivement pas d’ici en vie.
Malgré le danger qu’elle représentait pour lui et ses équipiers et son instinct qui lui hurlait de s’en aller le plus loin possible, quelque chose l’attirait irrémédiablement dans cette mission. Encore une fois, il serait celui qui prendrait la décision. Il serait responsable des conséquences qui en découleraient. Il expira.
— Quel est le nom de cette planète ?
Le dirigeant de l’organisation s’appuya contre le dossier de son siège, satisfait. Non, Maul n’était pas Boba Fett. Il était bien plus dangereux.
Modifié en dernier par Mandoad le Ven 15 Mar 2019 - 9:42, modifié 1 fois.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Jeu 14 Mar 2019 - 21:32   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu!

Dathomir :shock: :x ! Version officielle certes mais c'est si bien écrit que ca passe, ca me fait un drôle d'effet de revoir Maul même si j'ai complètement zappé TCW et Rebels!

C'est assez marrant pour les lecteurs de pouvoir comparer Dathomir des Vauriens au Dathomir de Jedi corellien :D !

La conclusion est agréable :sournois: !

En attendant de voir la suite :roll: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1229
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar LL-8 » Jeu 14 Mar 2019 - 21:35   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu !

Cette rencontre entre Maul et Jaden était parfaite ! Mais qu'est-ce que Liana et Qi'ra ont bien pu se dire ? Voilà donc nos héros partis sur les traces de l'Etoile de la Mort, si j'ai bien suivi... Voilà une histoire qui prend des proportions bien plus galactiques !

J'ai beaucoup aimé que tu fasses référence au fait que les Sith font saigner les Kybers, c'est une approche du nouveau canon que j'aime beaucoup. Un peu moins fan de l'idée que Jaden peut avoir un contact avec le cristal alors qu'il n'est pas sensible à la Force... J'espère quand même qu'il est à peine plus puissant que ce que Maul laisse sous-entendre !

En résumé, une conclusion bien réussie !
J'ai adoré, et ce depuis le premier chapitre !
Maintenant, une question se pose : est- ce qu'on parle de Tome 1, ou bien est-ce que l'histoire qui va suivre fait encore partie de celle-ci ?
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 969
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: ??
 

Messagepar Mandoad » Ven 15 Mar 2019 - 9:11   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Hey ! Content que cela vous ait plu dans l'ensemble. J'apprécie toujours énormément de pouvoir voir ce qui vous plait ou moins et d'en tirer les enseignements :)

mat-vador a écrit:C'est assez marrant pour les lecteurs de pouvoir comparer Dathomir des Vauriens au Dathomir de Jedi corellien !

J'y ai pensé aussi. J'ai trouvé assez sympa de constater qu'on allait amener nos personnages sur la même planète à quelques semaines d'intervalle, mais dans deux univers différents. Personnellement, je préfère largement la version Legends avec les Soeurs de la Nuit, les Clans de Dathomir et toute l'histoire hapienne à la version officielle pour être honnête.

LL-8 a écrit:Mais qu'est-ce que Liana et Qi'ra ont bien pu se dire ? Voilà donc nos héros partis sur les traces del'Etoile de la Mort, si j'ai bien suivi... Voilà une histoire qui prend des proportions bien plus galactiques !

Dans ma tête, Qi'ra veut surtout protéger Liana sans le dire directement, mais c'est libre à interprétation. Quant au prochain objectif: pas exactement, j'ai plutôt en tête une planète intéressant beaucoup Maul et dont je vais profiter d'exploiter un gros blanc entre Solo et Rebels pour m'amuser avec :wink:

LL-8 a écrit:J'ai beaucoup aimé que tu fasses référence au fait que les Sith font saigner les Kybers, c'est une approche du nouveau canon que j'aime beaucoup. Un peu moins fan de l'idée que Jaden peut avoir un contact avec le cristal alors qu'il n'est pas sensible à la Force... J'espère quand même qu'il est à peine plus puissant que ce que Maul laisse sous-entendre !

J'aime beaucoup le traitement des Kybers - mi-organique, mi-minéral - également, d'où ce que j'en fais dans ce récit. Concernant le contact entre le cristal et un être comme Jaden, c'est un parti pris. J'estime que tout être est sensible à la Force à des degrés très variables, du Greedo au Luke Skywalker, en passant par Chirrut ou Baze (dont je m'inspire pas mal pour ce parti pris). Pour moi, chaque être peut potentiellement ressentir le Kyber, d'où ces quelques émotions transmises à Jaden de temps à autre et ce faible lien. Sur Dathomir, la forte présence du Côté Obscur décuple ces dernières renforçant l'impact sur le vaurien.
On est loin d'un contact Jedi-Kyber (d'où la transparence du cristal) et d'entendre le chant (comme l'extrapole Maul :siffle: ). Donc, de mon point de vue, Jaden a une certaine sensibilité à la Force - comme tout être vivant -, mais Maul ne l'estime pas suffisante du sien. Je jouerais un peu, mais pas trop, avec ce concept par la suite d'ailleurs. :)

LL-8 a écrit:Maintenant, une question se pose : est- ce qu'on parle de Tome 1, ou bien est-ce que l'histoire qui va suivre fait encore partie de celle-ci ?

Allez, je vais quand même dévoiler mes plans pour la suite. La deuxième partie consistera en cette fameuse mission pour Maul. Je ferai, en revanche, un petit saut dans le temps et débuterai in medias res. Cette deuxième partie ne débutera pas tout de suite, mais pas d'inquiétude je reviendrai déjà la semaine prochaine (jeudi ou vendredi) pour poster un premier interlude.
Ils seront au nombre de trois et chacun présentera un personnage important pour la suite (le premier est apparu dans quelques lignes sans être nommé, le deuxième est apparu brièvement, mais a été nommé plusieurs fois et le troisième sera tout nouveau et j'ai envie de tenter quelque chose à la croisée du Legends et du Canon avec celui-là).

Bref, voilà pour ce qui vous attend. :cute:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar L2-D2 » Ven 15 Mar 2019 - 13:26   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 36 lu !

Et c'est ainsi que l'on découvre que le patron de Qi'ra est nul autre que Darl Maul ! Bien vu du coup pour le titre du Chapitre... c'était là, sous nos yeux, avant même qu'on commence la lecture ! :sournois: Très belle caractérisation du personnage, d'ailleurs, on est à mi-chemin entre le Maul de Solo, celui qui en impose encore, et celui de Rebels, complètement barré. En quelques lignes, on sent qu'on a donc le chaînon manquant concernant le personnage... c'est fort ! :jap:

Tu réussis fort bien à nous introduire la suite, sans finalement nous révéler quoi que ce soit de concret ! Et je me demande si, dans cette suite, Fett ne viendrait pas faire coucou (ou autre chose ! :lol: ) vu qu'il est tout de même mentionné plusieurs fois. J'imagine qu'on ne crée pas un passif avec un personnage comme Boba Fett pour ne pas l'exploiter tôt ou tard !

Vivement les interludes de la semaine prochaine, j'ai hâte ! Ton univers semble d'un coup beaucoup plus vaste, c'est vraiment très agréable ! :oui:
La Force est avec moi, et je fais corps avec la Force ; et je ne crains rien parce que tout est tel que le veut la Force - Mantra des Gardiens des Whills

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4740
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Dim 17 Mar 2019 - 11:00   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Hello L2, merci pour les commentaires.

L2-D2 a écrit:Bien vu du coup pour le titre du Chapitre... c'était là, sous nos yeux, avant même qu'on commence la lecture !

J'aime mettre des indices qui deviennent évidents après lecture. :cute:

L2-D2 a écrit:Et je me demande si, dans cette suite, Fett ne viendrait pas faire coucou (ou autre chose ! ) vu qu'il est tout de même mentionné plusieurs fois. J'imagine qu'on ne crée pas un passif avec un personnage comme Boba Fett pour ne pas l'exploiter tôt ou tard !

J'avoue, c'est mon personnage favori, donc la tentation de faire quelque chose avec lui est grande. :transpire:

Allez, je vous revois tous en fin de semaine prochaine.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Jeu 21 Mar 2019 - 20:54   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Voilà voilà ! Je ne pensais pas réussir à arriver au bout aujourd'hui, mais me revoilà. Une page se tourne. Les aventures des vauriens du Rebelle Rouge et de leur chargement de Kybers se sont finies et il sera bientôt temps de vous présenter une toute nouvelle histoire qui y fera suite. Pendant que je travaille dessus, je vais vous proposer trois interludes qui présenteront donc trois nouveaux personnages importants pour cette deuxième partie.
Chers lecteurs, voici...

Neeva


8BBY
Centre Impérial, Niveau 1313, Système Corusca


L’homme d’imposante stature était assis à sa table depuis maintenant une bonne heure. Une chope de bière à l’aspect peu ragoûtant, était posée devant lui. Il n’y avait pas touché et le breuvage, dont la faible quantité de mousse s’était estompée depuis bien longtemps, était probablement encore plus imbuvable qu’il ne l’avait été à son service. Pourtant, cela lui importait peu. Il n’était obnubilé que par l’être exécrable qui se trouvait à l’autre bout de ce que le tenancier osait appeler un bar. Dix minutes en arrière, il n’avait encore aucune idée de l’apparence de l’individu. Il n’avait que deux informations : un tatouage en forme d’étoile à huit branches du côté droit du cou et le nom de Neeva Kix.
Depuis que ce chasseur de primes avait froidement abattu son frère pour livrer son corps en pâture à l’immonde limace qu’était Torga le Hutt quelques mois en arrière, l’humain avait dépensé une grande partie de son énergie et de son argent à trouver le mercenaire. Il était presque ruiné, mais il ne s’en préoccupait pas. Seule lui importait sa vengeance contre le responsable. Il n’avait pas ménagé ses efforts et cela avait fini par payer. Après des semaines à suivre de fausses pistes, il avait enfin obtenu une information utile : Kix obtenait de nombreux petits contrats dans ce bouge du niveau le plus mal famé de Coruscant. Nombreux était ceux qui hésitaient à se rendre au 1313, mais pas lui. Comme son frère, il était un tueur réputé violent et dangereux. Des lieux comme celui-ci ne l’intimidaient pas. Il y a dix jours, il était enfin arrivé dans ce bar, mais sa cible n’était pas là. Elle ne s’était pas non plus montrée les jours suivants. Il commençait à perdre patience, lorsque son informateur l’avait appelé. Neeva allait venir chercher un nouveau contrat aujourd’hui. L’humain n’avait pas hésité et avait suivi l’information. Pendant près d’une heure, il avait supporté l’infâme musique arracheuse de tympans et attendu sans voir arriver la moindre personne arborant une étoile à huit branches. Jusqu’à ce qu’elle entre.
Une Mirialan aux cheveux noirs teintés de reflets bleutés avait pénétré dans ce bar répugnant. Vêtue d’une veste brune renforcée, elle avait attiré son regard. Il l’avait même trouvée plutôt séduisante pour une alien jusqu’à ce que son regard ne s’arrête sur son cou. Une froide rage l’avait envahi lorsqu’il avait vu, dépassant du col relevé, le fameux tatouage qu’il guettait depuis son arrivée. La jeune non-humaine n’était pas particulièrement grande, ni musclée. Elle n’avait même pas l’air d’une tueuse. Pourtant, le doute n’était pas permis, cette frêle créature était Neeva Kix. Sa haine pour la chasseuse de primes s’était alors renforcée. Comment avait-elle pu tuer son frère, dont la force n’avait d’égale que sa férocité ? Comment cette petite Mirialan avait-elle pu se débarrasser d’un homme aussi puissant ?
Il n’avait néanmoins pas bougé et la mercenaire s’était assise plus loin. Sous les faibles lumières violettes du lieu de détente, elle n’était qu’une ombre installée dans un coin. Elle attendait probablement son contact, mais elle serait surprise lorsqu’elle verrait le visage de l’un de ses derniers contrats réapparaître devant elle. En effet, son frère et lui n’étaient pas identiques que par la vie qu’ils menaient, ils étaient également nés à quelques minutes de différence et se ressemblaient comme deux gouttes de brandy corellien. Imaginant la réaction de Kix lorsqu’elle contemplerait ce visage sorti de la tombe la toiser, il se leva avec un immense sourire. Cela serait la dernière chose qu’elle verrait avant de se retrouver avec un impact de blaster planté en plein milieu de son joli petit front verdâtre.
Je suis la plus fine gâchette de ce secteur de la galaxie.
Avec une démarche de prédateur, il s’approcha. En raison de son gabarit conséquent, certains clients, aussi létaux soient-ils, s’écartaient sur son chemin. Il impressionnait, il imposait le respect et il aimait ça. La musique continuait de tambouriner dans son oreille et il arriva près de la table. La jeune Mirialan nettoyait son blaster, une belle arme de poing bien entretenue. Elle ne le vit pas arriver, ce qui lui permettrait de ménager son effet. Il resta immobile et elle ne leva pas les yeux. Elle n’était pas consciente de sa présence et cela le rendit encore plus furieux.
— Neeva Kix, prépare-toi à payer, déclara-t-il d’une voix grave qui alla se perdre dans la cacophonie ambiante.
Il n’y eut pas de réaction de la part de l’autre et il sentit le sang lui monter à la tête. Elle ne l’avait même pas entendu. Il écrasa ses poings sur la table avec vigueur. La chasseuse de primes ne réagit pas immédiatement puis, elle sembla pousser un léger soupir. Elle stoppa calmement l’entretien de son blaster et le posa sur la table. Sans se presser, elle leva une paire d’yeux lavande dans sa direction. Il jubila prêt à voir les pupilles se dilater sous l’effet de la terreur et de l’incompréhension. Il n’en fut rien. Les petites marques caractéristiques aux membres de son espèce qui traversaient son arcade nasale n’ondulèrent même pas. Peu importait, il était craint et respecté et elle ne ferait pas exception.
— Neeva Kix, prépare-toi…
— J’avais entendu la première fois, l’interrompit-elle sur un ton empli de lassitude. Pas intéressée, j’attends quelqu’un et ce n’est pas toi.
Elle détourna son regard pour contempler le reste de la salle, mais il ne partit pas. Il avança un peu son visage afin d’être sûr qu’il apparaisse distinctement sous la faible lumière éclairant cette partie du bar. Elle le regarda à nouveau et il dévoila ses dents parfaitement blanchies.
— Tu es sûrement surprise de me voir.
Elle haussa nonchalamment un sourcil. Il n’en était rien et il lui sembla qu’elle aurait été tout aussi peu intéressée par lui s’il avait été un Chadra-Fan mesurant la moitié de sa taille.
Ce microbe le fait exprès pour me faire perdre mes nerfs, mais elle ne gagnera pas.
— Je suis venu venger l’honneur de mon frère.
— Je suis content pour toi mais, si tu pouvais revenir dans une heure ou deux, je t’en serais reconnaissante, l’informa-t-elle sans avoir l’air le moins du monde inquiète par ses paroles. Là, j’ai un rendez-vous important et j’aimerais éviter de perdre du temps.
Perdre du temps ?!
— Je suis le Puissant Raak ! Mon frère était l’Imbattable Rook et tu l’as tué pour qu’il se fasse dépecer par une gluante limace ! clâma-t-il de sa voix la plus impressionnante.
Kix montra quelques signes d’impatience. Elle allait finir par réaliser la situation précaire dans laquelle elle se trouvait. Il en était persuadé.
— Raak, Rook, Ruuk, ça ne me dit rien, mais si tu me dis que j’ai tué ton frère je te crois. Même si, pour le coup, son titre me semble mal choisi, rétorqua-t-elle froidement non sans forcer un peu l’ironie.
Raak serra les dents. Elle osait bafouer la mémoire de son jumeau décédé. Il ne la laisserait pas faire. Il ferait payer l’insolence de cette mercenaire qui prétendait ne pas reconnaître le visage qui lui était présenté. Il s’apprêtait à la provoquer en duel, lorsqu’un droïde bipède vint légèrement le pousser. Il se retourna d’un geste, prêt à réduire l’être mécanique en poussière. Ce dernier ne s’arrêta même pas pour s’excuser et garda ce qu’il restait de ses deux globes oculaires noirs posés sur la meurtrière de son frère.
— Neeva Kix, j’ai un message pour vous.
La Mirialan sourit. Elle était restée impassible jusqu’à maintenant mais, cette fois, un faible sourire apparut sur son visage tatoué. Elle fit un geste pour se saisir d’un petit communicateur que lui tendait le robot de sa main mal huilée.
Tu ne m’ignoreras pas.
À une vitesse fulgurante, l’humain se précipita sur l’appareil et l’arracha des doigts du droïde, l’envoyant s’écraser violemment sur le sol crasseux. Lorsqu’il contempla les iris violacées de Kix, ils lançaient des éclairs. Il l’avait agacée. Enfin, il avait obtenu une réaction.
— Jusque-là, tu étais uniquement embarrassant, mais je te conseille de ne pas me pousser à bout, mon grand, le prévint-elle avec une moue qui devait sûrement avoir pour but de l’intimider.
Sa tentative de lui faire peur échoua. Il était le Puissant Raak. Il n’était jamais effrayé et, aujourd’hui, il vengerait l’honneur de son frère.
— Dehors. Un duel. Si tu gagnes, tu pourras reprendre ton appareil, établit-il calmement.
Il s’attendait à la voir protester. Pourtant, après avoir expiré bruyament, elle hocha la tête et s’approcha.
— Personne ne dégaine plus vite que moi.
Raak retint, avec peine, un éclat de rire. Elle avait l’air si confiante, si sûr d’elle. Il n’avait jamais perdu un duel et elle ne semblait pas en être consciente. Peut-être était-elle rapide, mais elle n’était rien comparée à lui.
Je suis le Puissant Raak.
Il sourit, prêt à emprunter la voie qui mènerait à la mort de la frêle chasseuse de primes Neeva Kix. Il n’en eut pas le temps. La douleur aigue le toucha au niveau de la gorge. Une sensation de chaleur parut dégouliner le long de son cou. Il y porta sa main et elle s’englua dans un liquide poisseux. Il amena ses doigts devant ses yeux. Ils étaient recouverts d’un liquide rouge sombre.
Du sang. Mon sang.
Les yeux brillants de la Mirialan restaient froidement plongés dans les siens. Il ne l’avait pas vue effectuer le moindre mouvement. Des doigts fins vinrent se glisser entre ceux de son autre main et s’emparèrent de l’appareil de communication.
— Comme je te l’ai dit : J’aimerais éviter de perdre du temps.
Très vite les genoux de l’imposant humain ne le portèrent plus et sa vision commença à se brouiller. Le choc de ses rotules sur le permabéton ne lui fit ressentir aucune douleur. Un voile écarlate commençait à passer devant ses yeux. Au travers, il vit une paire de jambes dans un pantalon sombre campées devant lui, ainsi qu’une lame rougie tenue par une main verte décorée d’un ensemble de petits triangles noirs. Le son et le monde qui l’entouraient devinrent de plus en plus indistincts. Seule une voix douce, mais glaciale atteignit ses oreilles.
— Excusez-moi, j’avais une situation à régler.
Le champ de vision de Raak commença à devenir de plus en plus obscur et limité au fur et à mesure qu’il se vidait de son sang. Sa mâchoire le picotait et il avait une forte envie de dormir. Personne ne venait l’aider et cela ne le surprenait pas. Il n’y avait aucune règle à ce niveau de la Cité Impériale. Des centaines, peut-être même des milliers, de gens périssaient ici à chaque heure sans que personne ne s’en préoccupe. Se démarquant du bourdonnement ambiant, il ne percevait plus que la voix de celle qui venait de mettre fin à son existence.
— Dathomir, hein ? Vous avez vraiment des lieux de rendez-vous paradisiaques.
Raak sentit sa tête toucher le sol. Elle commença à baigner dans la substance chaude qui s’écoulait de sa plaie depuis ce qui lui paraissait être plusieurs minutes, puis il ne fut bientôt plus capable de ressentir quoi que ce soit.
Je suis le Puissant Raak.
Modifié en dernier par Mandoad le Jeu 21 Mar 2019 - 21:34, modifié 1 fois.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Jeu 21 Mar 2019 - 21:25   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu!

J'ai adoré de présenter ce nouveau personnage via le point de vue de quelqu'un d'autre. Pauvre Raak, il n'aura tenu qu'un chapitre ^^
Bon, j'attends de voir ce que vaut Neeva et comment elle va son histoire va se mêler à nos héros qu'on voudrait revoir vite, s'il te plait, mais pour le moment, j'accroche bien !

Petite remarque:
Mandoad a écrit:Des doigts fins se glisser entre ceux de son autre main

Manque un truc, non ? :D
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 969
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: ??
 

Messagepar L2-D2 » Ven 22 Mar 2019 - 7:50   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Interlude lu !

UN interlude efficace, qui présente de façon efficace un nouveau personnage redoutable et sans aucun doute lié à l'Aube Écarlate ! Le pauvre Raax n'aura pas fait long-feu, c'est bien dommage pour lui... mais cela permet de montrer à quel point Neeva est impressionnante ! J'imagine déjà la voir interagir avec Dawnwalker !

Vivement la suite ! :oui:
La Force est avec moi, et je fais corps avec la Force ; et je ne crains rien parce que tout est tel que le veut la Force - Mantra des Gardiens des Whills

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4740
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Ven 22 Mar 2019 - 12:26   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Ravi de voir que ce premier épisode de ma trilogie d'interludes ait été entraînant.

LL-8 a écrit:Pauvre Raak, il n'aura tenu qu'un chapitre ^^

L2-D2 a écrit:Le pauvre Raax n'aura pas fait long-feu, c'est bien dommage pour lui...

Ne me dites pas que vous vous étiez déjà pris d'affection pour cette brute ? :D

LL-8 a écrit:Bon, j'attends de voir ce que vaut Neeva et comment elle va son histoire va se mêler à nos héros qu'on voudrait revoir vite, s'il te plait, mais pour le moment, j'accroche bien !

Allez, encore trois semaines de patience et les personnages centraux reviennent. :wink:

Peut-être vous en rappelez-vous, mais Neeva avait été le personnage central de ma participation au dernier recueil. Et vous savez comment c'est, on écrit sur un personnage pour un one-shot, on se prend d'affection pour lui/elle et pouf !

LL-8 a écrit:Petite remarque:
Mandoad a écrit:
Des doigts fins se glisser entre ceux de son autre main

Manque un truc, non ?


Ne pas faire une modification de phrase à la dernière minute... à chaque fois c'est le drame. Heureusement que tu es plus attentive. :jap:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Ven 22 Mar 2019 - 13:10   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu!

Je l'aime bien ce Raak... enfin surtout la façon dont il a fini :D ! Non je ne suis pas sadique, c'est le genre de fin que j'affectionne :x ... et celle qui l'a troué va aller sur Dathomir :love: .

Bref tout ça pour dire que j'ai aimé cet interlude!

La suite!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1229
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Ven 22 Mar 2019 - 14:14   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Hey mat!

mat-vador a écrit:Je l'aime bien ce Raak...

Non mat, pas toi aussi !

mat-vador a écrit:enfin surtout la façon dont il a fini ! Non je ne suis pas sadique, c'est le genre de fin que j'affectionne

Ah ok, me voilà rassuré. :lol:

Merci pour le retour et à la semaine prochaine.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Précédente

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations