Vauriens et Hors-la-loi

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Mandoad » Jeu 15 Nov 2018 - 22:44   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Content de voir que Zoomer vous plait toujours autant. Cela change d'écrire sur un individu non organique de temps à autre. :)

Merci pour les retours sur la forme et les mots manquants mat. Effectivement je parle bien d'une escouade. Quant au paragraphe-pavé, je m'étais dit la même chose, mais j'avais laissé tel quel, car je voulais marquer le fait qu'il s'agissait d'un résumé des événements précédents. En relisant et en regardant bien, c'est vrai que ça fait lourd. J'ai essayé de couper cette partie de manière à peu près logique.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 335
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Ven 16 Nov 2018 - 0:48   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Excellent!
Décidément, tu maitrises ton personnage, et ça produit un chapitre particulièrement sympa à lire ! La suite! :D
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 890
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: Terre
 

Messagepar Rocket » Dim 18 Nov 2018 - 17:56   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Wow, j'ai quelques chapitres de retard moi maintenant :D Je vais vite rattraper tout ça, d'autant plus que les critiques ont l'air toujours aussi positives :cute:
Et mon premier acte concret, et fort de ma nouvelle autorité, sera de créer une grande armée de la République pour contrer la menace grandissante des séparatistes
Rocket
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1076
Enregistré le: 14 Juil 2015
Localisation: Mandalore
 

Messagepar Mandoad » Jeu 22 Nov 2018 - 13:04   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Merci pour tes commentaires LL-8! Et content de te voir de retour Rocket. J'espère que tu apprécieras toujours autant les chapitres à rattraper :wink:

D'ailleurs, en voilà un vingtième dans lequel on en apprend un peu plus sur l'un des personnages. J'ai également apporté un petit aspect mystique à cette histoire sur un point particulier (pas mal inspiré par ce qui s'est fait dans l'UEO, désolé mat) que j'apprécie assez et que je trouve assez en accord avec un point de vue de l'OT. Vous me donnerez votre ressenti. Bonne lecture! :)

Chapitre 20 : Je ne suis pas vaincu


9BBY
Nar Shaddaa, Système Y’Toub


Au centre d’une salle intégralement blanche, le jeune garçon aux courts cheveux bruns trempés de sueur était concentré sur son adversaire. Cela faisait maintenant trois années qu’on le formait. Durant trente-six mois, il avait appris à voler sans se faire prendre, se battre à mains nues, se servir d’armes variées, ainsi que bien d’autres choses que ses parents n’auraient jamais pu lui enseigner. Ils étaient morts désormais. Kan Tyren lui avait ordonné de les oublier et on lui avait sagement conseillé de ne pas ignorer les recommandations du Nautolan. Pourtant, il les maintenait en vie dans un coin de son esprit. Il n’était pas encore prêt à les laisser disparaître pour de bon, quoique son nouveau mentor puisse en dire. C’était d’ailleurs lui qu’il affrontait en ce moment. L’adrénaline électrifiait chacun de ses membres. Il attaqua le premier et sauta sur le non-humain au crâne tentaculaire. Celui-ci se déplaça sur le côté et évita l’assaut, mais le gamin revenait déjà la charge. Son petit poing se rapprocha du visage à la peau verte couverte de cicatrices de l’alien. De sa main gauche, ce dernier para l’impact et se saisit du poignet de son agresseur. La lueur de surprise dans les yeux bruns du jeune humain ne fut visible qu’une fraction de seconde, puis fut remplacée par une forte détermination. Il pivota et dégagea son membre entravé et frappa. Il atteignit sa cible au menton et Tyren recula de quelques mètres. Il souriait d’un air satisfait et lui fit signe de réessayer. Confiant, le garçon chargea et visa les genoux. Cette fois, son adversaire ne se laissa pas surprendre et le balaya avant qu’il ne puisse l’atteindre. Une forte décharge le parcourut lorsqu’il s’étala sur le sol face contre terre. Il sentit le goût du sang dans sa bouche et cracha. Des éclaboussures écarlates salissaient maintenant le sol brillant de la salle de combat. D’autres goutes du liquide rouge tombèrent de son front. Le Nautolan se saisit d’une serviette et la lui lança.
— C’est terminé pour aujourd’hui gamin. Va faire soigner ta blessure, déclara-t-il en lui tournant le dos.
— Je ne suis pas vaincu.
À ces mots, le non-humain lui fit face à nouveau. Ses cicatrices étaient légèrement déformées par son expression irritée.
— Attention à ce que tu vas dire par la suite gamin.
— Je ne suis pas vaincu, tant qu’il me reste de l’énergie pour me relever, annonça-t-il en se redressant un sourire se dessinant sur ses lèvres ensanglantées.
Le visage de son adversaire à peau verte se ferma.
— Je croyais qu’on avait résolu ce problème petit.
Le très jeune humain se mit en garde et son adversaire le cogna sans aucun ménagement. Une douleur foudroyante traversa l’avant-bras qu’il avait utilisé pour parer l’attaque. Kan ne jouait plus. Le garçon l’avait provoqué intentionnellement et il savait que son mentor ne laisserait pas passer son effronterie. Toutefois, il n’était pas prêt à le laisser faire. Il visa les jambes une nouvelle fois et le Nautolan soupira. Au dernier moment, le jeune humain changea de trajectoire et pivota. Son pied droit atteignit sa cible au niveau des reins et Tyren ne put réprimer un petit grognement de douleur. L’alien lui fit face, à nouveau, et se retrouva nez à nez avec l’expression de défi de son pupille.
— Je ne suis pas vaincu, tant qu’il me reste de l’énergie pour me relever, répéta crânement l’orphelin.
Kan sourit. Le gamin attaqua, mais son adversaire avait décidé qu’il était temps de lui donner une leçon. Il l’attrapa vigoureusement par le bras et l’envoya voler contre l’un des murs. Le choc secoua violemment le corps du petit humain. Il sentit certaines de ses côtes craquer après l’impact et il avait l’impression d’avoir été frappé par la foudre. Il essaya de se remettre sur ses appuis, mais se sentit très vite être soulevé du sol par deux puissantes mains de couleur vert olive. L’une resta où elle se trouvait, mais la deuxième forma un poing qui vint s’écraser contre son nez qui se rompit sous l’impact. Il se sentit tomber, mais ce ne fut pas la fin. Son mentor le tenait toujours. Le coup suivant s’abattit sur son visage avec force et sa vision se troubla. Le Nautolan le lâcha enfin et était loin d’être essoufflé. Lui, avait de la peine à respirer et même à le distinguer au travers du halo rouge qui obscurcissait sa vue.
— Tes parents sont morts gamin. Peu importe combien de temps du refuseras de le croire, cela ne changera rien à la situation, expliqua Kan d’un voix calme.
Le petit humain tenta de se relever. Il prit appui sur son bras droit, mais la douleur fut trop intense et il resta au sol. Tyren sembla prêt à faire un pas vers lui, puis se ravisa. Il récupéra une serviette à la sortie et appela l’un de ses subordonnés. Un Trandoshan s’approcha, puis partit en direction de l’enfant. Il lui attrapa l’épaule de sa main griffue, mais l’autre se dégagea et lui fit un signe négatif de la tête. Péniblement, il s’appuya sur le mur. Sa main ensanglantée glissa quelques fois, mais il put se tenir sur ses pieds. Il ne serait jamais vaincu tant qu’il aurait la force de se relever. C’était l’une des choses sur laquelle son père avait insisté durant les six années où il l’avait élevé et il n’était pas encore prêt à l’oublier. Le Trandoshan le soutint lorsqu’il tituba.
— Je le conçois. T’es un dur à cuire gamin, siffla-t-il entre ses dents aiguisées.
Oui, il était un dur à cuire. Ses parents étaient peut-être morts, mais il n’oublierait pas leur court enseignement. Il se battrait aux côtés de ces pirates. Il survivrait, car quelqu’un avait encore besoin de lui. Nayia avait besoin de lui et il finirait par trouver où ses brutes l’avaient emmenée. Il posa le pied et la décharge électrique se propagea dans tout son corps. Il grimaça et un nouveau courant le parcourut.
Je ne suis pas vaincu.
Jaden Dawnwalker inspira fortement, trop fortement et se mit à tousser. Sa gorge était sèche, sa vision était trouble et la quasi-totalité des régions de son corps semblaient le brûler. La pire douleur se trouvait au niveau de sa poitrine sur le côté gauche. Il avait de la peine à respirer et les seules odeurs qu’il captait paraissaient sortir tout droit des égouts ou d’un pot d’échappement. Sa vue revenait lentement, mais il n’arrivait pas encore à organiser ses pensées.
L’Empire… s’échapper… sauver Liana… s’écraser et le géant vêtu de noir. Je l’ai touché, mais il visait bien aussi. Une chute ? Je suis vivant.
— Je suis vivant.
Il s’assit avec peine. Il avait la désagréable sensation d’avoir traversé un coupleur d’énergie, mais il n’était pas mort.
— Pourquoi je suis vivant ? murmura-t-il pour lui-même.
Un bip agressif lui fit réaliser qu’il n’était pas seul dans cette zone enfumée et puante. Il connaissait ce bip particulier. Ce n’était pas le cas depuis longtemps, mais ce son peu agréable à l’oreille lui était presque devenu familier.
Dites-moi que c’est une hallucination…
Il tourna lentement sa tête sur son côté droit afin d’observer l’individu qui avait émis le bruit peu mélodieux et le distingua très vite. Une unité astromécano de type R2 se trouvait près de lui, une pique électrique pointée dans sa direction. Il ne s’agissait pas de n’importe quel droïde. Celui-ci était facilement reconnaissable à sa peinture verte et blanche, ainsi qu’à son dôme argenté. Il avait beau arborer quelques marques noircies dont il ne se rappelait pas, il s’agissait bien de lui.
— D’accord, je suis peut-être mort tout compte fait, déclara-t-il avec un sourire crispé.
Une décharge bleutée l’atteignit au bras et la brûlure fut immédiate.
— Bon sang ! Espèce de sale petit tas de boulons tortionnaire ! C’est douloureux !
C’est bien Zoomer… Au moins, je sais d’où viennent ces multiples sensations de brûlures.
Le petit astromécano émit une série de sons qui ressemblaient à un rire moqueur, mais Jaden était plus préoccupé par autre chose. Il se tâta la poitrine, là où se trouvait l’impact du tir du soldat impérial. Sa veste noire avait bel et bien été endommagée à cet endroit. Il baissa les yeux et distingua la zone brûlée par le projectile. Toutefois, bien qu’il ressentît une très forte pression à cet endroit exact, sa chair n’avait pas été atteinte.
— Je ne comprends rien, murmura-t-il.
Zoomer lui répondit d’un trille désagréable.
— Je n’ai rien capté à ce que tu viens de dire, mais j’en devine les propos, rétorqua l’Alderaanien.
Pour la seconde fois, le droïde siffla d’un ton espiègle, mais le jeune contrebandier ne s’en préoccupa pas. Quelque chose d’autre le tracassait : une sensation de chaleur au niveau de sa poitrine, du côté gauche. Elle n’était pas désagréable. Au contraire, elle était même apaisante.
Cette chute a peut-être causé de plus gros dommages que ce que je pensais de prime à bord.
Il posa sa main sur sa veste et la déplaça en direction de l’impact. Ses doigts s’arrêtèrent sur ce qu’il restait de la poche avant-gauche du vêtement et il y ressentit effectivement une douce et rassurante chaleur. Il y avait quelque chose de solide à l’intérieur. Il s’en saisit et l’en sortit. Il garda son poing fermé et le contempla intensément un court instant. L’objet qui s’y trouvait diffusait toujours cette sensation tranquillisante et il pouvait le sentir réchauffer sa main.
Gardien.
Il sursauta. Le mot était apparu tout seul dans son esprit ou on venait de le murmurer sur une tonalité extrêmement douce et mélodieuse à son oreille, il n’aurait su le dire. Il ne connaissait pas cette voix, mais il aurait juré qu’elle lui était familière. Il ne pouvait se l’expliquer. Il déplia ses doigts. Au creux de sa main, reposait le petit cristal Kyber qu’il avait pris la décision de garder en souvenir plus tôt. Il était transparent. Il ne brillait pas. Il avait une température tout à fait normale. C’était juste un morceau de minéral tout à fait banal. Le jeune homme, perturbé, cligna des yeux.
— Je deviens fou.
Une série de bips et un crépitement électrique le ramenèrent à la réalité et il se rendit finalement compte de la situation dans laquelle il se trouvait. Entouré de volutes de fumées montantes, il reposait sur une passerelle de métal. Ses cheveux étaient collés sur son crâne par un mélange de sueur et de sang séché et il avait mal en de nombreux endroits de son anatomie. Il n’aurait, d’ailleurs, pas été surpris si une ou deux côtes avait été cassée dans la bataille mais, contre toute attente, il était en vie. Le nabot mécanique n’était pas une hallucination. Il était vraiment venu le chercher. Sans plus attendre, il replaça le Kyber dans l’une des poches de sa veste.
— Range ton machin électrique ou je pourrais oublier que tu viens sûrement de m’aider, ordonna-t-il sans même jeter un œil à son compagnon de métal.
Il entendit un grincement déçu et le bruit caractéristique d’un boitier que l’on referme. À sa grande surprise, l’unité R2 lui avait obéi.
— Bon, où est-ce qu’on est ?
Zoomer fit pivoter son dôme en alignant une série de signaux informatifs et Jaden leva les yeux au ciel.
— Je ne sais pas pourquoi je le demande vu que, de toute façon, je ne comprends pas la moitié du quart de ce que tu peux raconter.
Son partenaire de fortune siffla d’un ton grave et il lui lança un regard noir.
— Sauf ce genre de mot là.
Il jeta un œil aux alentours et vit une porte jaunie et rouillée à l’autre bout de la passerelle.
— Si ma mémoire est bonne, nous sommes encore dans le quartier marchand. En empruntant cet accès, on devrait finir par rejoindre les étages supérieurs. On est d’accord ? demanda-t-il en pointant l’issue d’un doigt.
L’unité R2 répondit par une série de bips incompréhensibles. Il l’arrêta d’un geste.
— Écoute, on va simplifier le truc pour le moment : un bip pour oui et deux pour non. Compris ?
Un bip.
— Parfait. Dans ce cas, en route.
Pour toute réponse, l’astromécano vert et blanc se déplaça dans la direction indiquée. Jaden s’élança rapidement pour le suivre mais, très vite, sa poitrine parut se contracter. Il se crispa et sa main droite agrippa la rambarde de la passerelle.
Douleur… En mauvais état… Y aller doucement…
Il ralentit la cadence et la pression disparut. Il avait été confronté à un nombre impressionnant d’éléments dangereux en l’espace d’à peine quelques jours. Cela n’aurait pas dû le surprendre qu’il ne soit plus capable d’autant de vigueur qu’avant les événements de Jedha une fois l’adrénaline passée. Il se traîna jusqu’à la porte.
J’ai l’impression d’avoir pris quarante ans en même pas une semaine. Heureusement que Liana n’est pas là pour voir ça. Elle aurait été insupportable.
Un mauvais pressentiment le prit lorsqu’il réalisa qu’il n’avait pas la moindre idée de la situation de la Togruta. Il chassa cette pensée et rattrapa Zoomer, qui s’était arrêté devant la porte pour l’attendre. L’humain appuya sur la commande d’ouverture, mais rien ne se passa.
— Verrouillée. Tu peux l’ouvrir ? demanda-t-il au droïde.
Deux bips retentirent, ce qui le surprit.
— Comment ça ? Il y a un système de sécurité ?
Deux bips.
— Le système est hors-circuit ?
Deux bips.
— Alors où est le problème ?! s’emporta le contrebandier en faisant un mouvement brusque qu’il regretta lorsqu’une vive douleur lui compressa la poitrine le forçant à respirer plus calmement.
Zoomer ne répondit rien et il comprit.
Évidemment, j’avais oublié à quel point ce nabot est une sale tête de Dewback bornée et agaçante. Je me disais aussi qu’il avait obéi trop facilement en premier lieu.
— Tu peux ouvrir la porte, s’il-te-plaît ? soupira Jaden.
Un bip et le panneau se leva pour révéler un couloir faiblement illuminé à l’éclairage clignotant. L’odeur qui s’en dégageait était plus agréable que celle enrobant la passerelle, aussi ne se fit-il pas prier pour s’y engager le droïde sur ses talons. La porte resta bloquée en position ouverte derrière eux. Elle n’était visiblement de loin pas entretenue régulièrement, ce qui n’était pas surprenant.
L’étroit couloir finit par déboucher sur une ruelle un petit peu plus large. Plusieurs miséreux se tenaient prostrés contre les murs dans l’espoir de recevoir quelques crédits ou de trouver une proie facile à détrousser. Cette pensée en tête, le jeune vaurien se redressa et fit de son mieux pour cacher ses blessures aux citoyens de cette zone basse du quartier marchand. Ils finirent par atteindre un ascenseur. Zoomer trafiqua un peu le panneau de commandes et le sas du turbolift coulissa dans un sifflement. Ils s’y engouffrèrent. Lorsque la porte se referma, Jaden s’adossa aux parois et se permit de souffler un peu. Il fixa le petit droïde qui lui tournait le dos.
Dire que je suis sûrement redevable au tas de boulons ambulant. Je suis persuadé qu’il va me demander une augmentation de sa part pour ne rien arranger.
L’ascenseur s’arrêta et l’ouverture de la porte révéla une place beaucoup plus vivante avec de nombreux petits revendeurs qui mettaient leurs marchandises rouillées et cabossées en avant. Zoomer sortit le premier et le contrebandier le suivit d’un pas un peu plus assuré. Se remettre en mouvement avait un peu atténué la douleur et il était capable de se déplacer avec un peu plus d’aisance. Personne ne lui prêta particulièrement attention. Après tout, son apparence amochée n’était pas si rare que ça sur la Lune des contrebandiers.
— Tu as des informations sur la situation de Liana et Dina ? demanda-t-il finalement à son coéquipier du moment.
L’astromécano lui répondit par deux bips sonores.
Blast !
— Et le Rebelle est toujours là où on l’a laissé ?
Cette fois, il n’y eut qu’un bip.
— Je ne sais pas encore si c’est une bonne ou une mauvaise nouvelle, maugréa-t-il en se mordant la lèvre.
Ils continuèrent de sillonner les rues du quartier marchand jusqu’à ce que le droïde décide de s’arrêter. Il siffla quelques notes variées à l’attention de l’humain.
— Tu as raison. Cela ne sert à rien de continuer sans un plan.
En supposant que ce soit ce que tu as dit.
L’unité R2 répliqua sur un ton qui semblait interrogatif.
— Tu as le droit de poser des questions sans me traiter de… Tu as bien dit « nerf attardé » ?
Un bip retentit et il n’y en eut aucun autre. Jaden soupira et garda son calme.
Dès que je retrouve Liana, je le balance dans un broyeur, qu’il m’ait aidé ou non.
Il leva les yeux. Le casino de Torga était visible depuis le secteur où ils se trouvaient. Son regard tomba, à nouveau sur la foule et c’est là qu’il la vit. Positionnée près d’un stand vendant des gourdes métalliques de couleur immonde, une paire de petits yeux sombres dissimulés sous un capuchon les observait innocemment. D’un signe de la main, l’Alderaanien fit signe à son partenaire à trois roues de le suivre. Ils s’éloignèrent de la zone fréquentée et empruntèrent une ruelle peu illuminée. À peine s’y était-il engagé, que Jaden s’arrêta net et se plaqua contre le mur. Il vit une ombre s’avancer à l’entrée du passage qu’ils venaient de prendre et une silhouette encapuchonnée et courte sur pattes apparut. Elle ne pénétra pas dans la ruelle et semblait chercher quelque chose, mais plus important que tout : elle lui tournait le dos. De ses deux mains, le contrebandier la saisit par le col et reconnut le visage de celui qui les suivaient.
— Sale petit rongeur fouineur et lâche ! cracha Jaden en reconnaissant le Chadra-Fan à fourrure grise
Le regard de Sisswip était à la fois effrayé et implorant. Le jeune homme savait que son expression à lui était intentionnellement tout sauf chaleureuse. Au niveau de ses jambes, il entendit des crépitements d’électricité.
— Dawnie ! Ne me cogne pas ! Je te cherche depuis un moment. Les Impériaux, ils ont pris Liana et votre copine !
Non.
Surpris, il relâcha sa prise et le non-humain velu se calma un peu. Pour autant, le contrebandier ne le laissa pas retomber sur le sol. Son amie avait des problèmes et il s’occuperait de quiconque en était responsable ou se mettrait sur son chemin.
— Parle, ordonna-t-il froidement.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 335
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Jeu 22 Nov 2018 - 19:02   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Mandoad a écrit:(pas mal inspiré par ce qui s'est fait dans l'UEO, désolé mat)


Pas de problème, chacun ses goûts :siffle: ! Après ton histoire est de grande qualité, donc ca aide à faire passer la pilule :oui: !

Heureux de voir Jaden de retour aux affaires! Il est salement amoché mais ce sera un plaisir de le voir péter un cable, de façon hum sanglante :diable: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 991
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 22 Nov 2018 - 19:30   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 20 lu !

Ah, voilà qu'on en apprend davantage sur Jaden Dawnwalker, ça fait plaisir ! :) Tout cela à travers un souvenir d'enfance qui fait écho à la situation qu'il vit actuellement, jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il doit se réveiller... Là encore, c'est un procédé un peu classique, mais quand c'est bien, ça se suit avec plaisir ! :cute:

Et j'aime beaucoup la solution trouvée pour justifier la survie du personnage. Le cristal Kyber ! En plus, tu avais effectivement introduit plusieurs Chapitres plus tôt le fait qu'il avait décidé d'en garder un dans sa poche... et du coup, voilà que ça sert ! Et que c'est cohérent avec ce que l'on sait des Kybers dans l'Univers Officiel ! Ma foi, c'est fort bien joué de ta part ! :jap:

Et au final, Jaden retrouve une vieille connaissance qui va sans aucun doute l'aider à retrouver ses deux compagnes. Vivement la suite pour savoir s'il va y arriver ! :oui:
La Force est avec moi, et je fais corps avec la Force ; et je ne crains rien parce que tout est tel que le veut la Force - Mantra des Gardiens des Whills

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4352
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar LL-8 » Ven 23 Nov 2018 - 23:59   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Mon personnage préféré qui revient!

On savait que Jaden n'était pas mort, mais les raisons de sa survie sont bien trouvées je trouve - de là à ce qu'il se découvre une connexion avec la Force inattendue, il n'y a qu'un pas!

Vivement la suite, c'est toujours un plaisir de te lire !
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 890
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: Terre
 

Messagepar Mandoad » Lun 26 Nov 2018 - 18:10   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Toujours heureux de lire vos retours positifs. Effectivement, Jaden est de retour aux affaires pour former un duo de choc avec personne d'autre que Zoomer. Je continuerai l'arc sur Nar Shaddaa ce jeudi, mais on n'apporche tranquilement de la fin des aventures ayant lieu sur la Lune des Contrebandiers.

L2-D2 a écrit:Et j'aime beaucoup la solution trouvée pour justifier la survie du personnage. Le cristal Kyber ! En plus, tu avais effectivement introduit plusieurs Chapitres plus tôt le fait qu'il avait décidé d'en garder un dans sa poche... et du coup, voilà que ça sert ! Et que c'est cohérent avec ce que l'on sait des Kybers dans l'Univers Officiel ! Ma foi, c'est fort bien joué de ta part !

LL-8 a écrit:On savait que Jaden n'était pas mort, mais les raisons de sa survie sont bien trouvées je trouve - de là à ce qu'il se découvre une connexion avec la Force inattendue, il n'y a qu'un pas!

Je préparais le terrain depuis de nombreux chapitres. Je trouve beaucoup plus intéressant de placer quelques petits indices tout au long de l'histoire afin d'éviter qu'une grande révélation ne tombe comme un cheveu sur la soupe (après il ne faut pas que cela soit trop évident non plus :D )

A jeudi!
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 335
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Jeu 29 Nov 2018 - 14:21   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Entre deux drabbles pour le challenge de Novembre, voilà un texte un peu plus long à lire.
Aujourd'hui, on fait un petit tour du côté impérial. Les Nexus ont enfin mis la main sur Liana et Dina et s'apprêtent à terminer leur mission. Je vous laisse découvrir ce nouveau chapitre annonçant la fin prochaine de l'arc sur Nar Shaddaa.

Chapitre 21 : Fin de Mission


9BBY
Nar Shaddaa, Système Y’Toub


Le speeder argenté se rapprochait de la plateforme brunâtre placée un peu à l’écart d’une zone commerciale fortement éclairée. En contrebas, Cassie pouvait voir la navette grise de classe T-4a Lambda qui les avait amenés, elle est le reste de son escouade, sur cette lune puante qu’était Nar Shaddaa. Positionné sur le siège avant gauche, Jax pilotait l’appareil pour atteindre leur prochain transport. Krest et elle devant encadrer leurs prisonnières, toujours inconscientes, sur la banquette arrière, ils avaient placé la dépouille de Colt à l’avant. Personne n’avait prononcé le moindre mot depuis la fin de la poursuite. Les deux fuyardes avaient finalement pu être appréhendées, mais cela avait eu un coût. Tout d’abord, Yako et Gil avaient perdu la vie lorsque l’un des contrebandiers avait réussi à retourner la situation dans le casino. Ce qui s’était passé était en partie de leur faute. Ils les avaient cru vulnérables et ils en avaient payé le prix. En revanche, elle s’en voulait personnellement pour ce qui était arrivé à Colt. Tout au long de leur traque dans ce tunnel, elle avait eu ce sentiment que quelque chose clochait. Elle se doutait que la Togruta n’était pas du genre à vouloir uniquement s’échapper, mais elle avait relâché son attention et son ami était mort.
Les détails du transport impérial aux ailes repliées devenaient de plus en plus distinguables. Elle vit deux silhouettes, l’une noire et l’autre blanche, sortir du vaisseau. Kat, de par son statut de pilote pour cette mission, et Raylon avaient été chargés de veiller sur leur navette en attendant la capture des fugitifs. Le vétéran avait accepté sans sourciller. La jeune femme, au contraire, avait montré un certain signe d’agacement à devoir rester en arrière une nouvelle fois. Néanmoins, en bon soldat, elle avait suivi les ordres sans protester, ce qui était sûrement la bonne solution étant donné l’officier en charge de cette mission. Ce dernier, tout comme son groupe, n’était pas visible sur la plateforme. Quelque chose l’avait visiblement retardé. Cela la surprenait, car elle savait que le capitaine deathtrooper, Dust et Nox avaient abattu le troisième fuyard un peu avant qu’ils ne capturent la Togruta et l’humaine aux cheveux cuivrés. La mort du criminel était d’ailleurs une maigre consolation pour les pertes que l’escouade Nexu venait de subir. Elle jeta un regard noir, dissimulé sous son casque, à la non-humaine qui avait abattu Colt. Elle était encore dans les vapes mais, lorsqu’elle se réveillerait, elle aurait probablement l’air beaucoup moins sereine.
On te fera payer.
Jax posa le speeder avec délicatesse et le bourdonnement du moteur s’arrêta. Raylon, le vétéran de la guerre des clones, et Kat dans sa tenue noire les rejoignirent. Tous deux portaient leur casque. Lorsqu’ils furent assez proche pour constater que le soldat sur le siège passager n’était plus en vie, Cassie perçut une légère perturbation dans leur démarche.
— Sale vermine criminelle, ne put s’empêcher de lâcher Kat.
L’ensemble des membres de l’escouade avaient probablement la même pensée à l’esprit, mais personne ne dit mot. La jeune femme en armure blanche entendit un faible gémissement à sa gauche. Leurs cibles commençaient à se réveiller. Elle ouvrit la portière et sortit tout en prenant garde à ne pas lâcher Zin et sa partenaire du regard. Krest l’imita pendant que Raylon donnait un coup de main à Jax pour transporter le corps de leur ami dans la navette. Le seul autre membre féminin de l’escouade se tourna vers la stormtrooper.
— Qu’est-ce qu’il s’est passé ? J’ai entendu que le capitaine avait refroidi l’un des contrebandiers alors que vous étiez encore en poursuite, puis les informations se sont faites plus que rares.
L’Impériale native d’Alderaan ne répondit pas immédiatement. Elle n’avait toujours pas digéré la mort de Colt. Les décès de Yako et surtout du sergent Gil la touchaient évidemment, mais celle de cet ami qu’elle connaissait depuis longtemps l’atteignait bien plus profondément qu’elle ne l’aurait voulu. Kat sembla le remarquer et n’insista pas. Au lieu de cela, elle constata la boiterie de Krest.
— Eh gros dur ! Il y a de quoi te soigner à bord. Je prends la relève. Inutile que tu te traines, signala-t-elle à l’attention du soldat blessé.
Malgré sa fierté, celui-ci ne se fit pas prier et s’exécuta, laissant aux deux jeunes femmes le privilège de surveiller leurs prisonnières qui semblaient émerger doucement de leur inconscience.
— Elles nous ont tendu une embuscade, déclara finalement Cassie.
Kat gardait toute son attention rivée sur Zin, qui bougeait de plus en plus, mais elle avait entendu les paroles de la stormtrooper.
— Je savais que quelque chose ne tournait pas rond lorsqu’on a débarqué dans cette ruelle. Quand je l’ai compris, c’était trop tard et Colt avait été touché.
— Et vous n’y pouvez rien soldat. Nous avons tous pensé qu’elles avaient préféré la fuite à un affrontement direct.
C’était Jax, qui venait de revenir avec Raylon. Son chef d’escouade essayait de la rassurer, mais elle n’était pas encore prête à le croire. Au travers du champ limité permis par son casque, elle distingua un faible mouvement et ses muscles se raidirent dans la seconde.
— Inutile de continuer de jouer la comédie chérie, dit-elle simplement d’un ton sec.
Elle pointa son E-11 sur la Togruta qui semblait encore assommée par sa décharge électrique, mais l’Impériale n’était pas dupe. Pour lui répondre, la gamine à peau rouge ouvrit les yeux et se redressa en arborant une expression emplie de défiance.
Continue de faire la maligne. Tu seras moins fière lorsqu’on se servira de toi comme exemple contre la criminalité.
— Vous pensez avoir gagné, mais vous pouvez être sûrs qu’on finira par s’en sortir, déclara-t-elle crânement.
Elle ne savait visiblement pas pour la mort de son partenaire et cela réjouissait Cassie. La Togruta lui avait pris quelqu’un et elle allait pouvoir lui rendre la pareille.
— Vous en sortir ? Vous n’êtes plus que deux à être en vie et vous êtes à notre merci, répondit-elle tout simplement.
Les motifs blancs du visage de la jeune fille changèrent de conformation. Elle put voir la surprise, puis l’effroi passer tour à tour dans ses yeux gris.
— Vous mentez.
Sous son masque blanc, la stormtrooper sourit satisfaite de l’effet qu’avait eu sa phrase.
— J’irai bien le chercher dans le caniveau de Nar Shaddaa, mais nous n’avons pas de temps à perdre à partir à la recherche du cadavre d’un vulgaire voleur de bas étage.
L’expression d’effroi disparut. Toutefois, à la surprise de Cassie, cela fut au profit d’un léger sourire en coin. Décidément, cette gamine ne semblait pas comprendre la situation dans laquelle elle se trouvait.
— Elle n’a pas l’air de réaliser ce qui est arrivé à son partenaire, confirma Kat sur un ton presque moqueur.
— Je réalise très bien, mais vous ne le connaissez pas comme je le connais. Vous ne pouvez pas me montrer son corps, je ne crois pas à sa mort. En revanche, je suis persuadée que je m’en suis mieux tirée avec votre pote à vous, sourit-elle avec une expression arrogante.
Le sang de Cassie ne fit qu’un tour et elle se prépara à la frapper d’un coup de crosse.
— TK-2914 !
Jax venait de l’appeler par son matricule et elle arrêta immédiatement son geste par pur réflexe. Elle sentait encore la rage bouillonner en elle.
— Elle n’en vaut pas la peine Cassandra. Contente-toi de la garder à l’œil, termina son supérieur d’un ton plus calme.
Avec réticence, elle recula un peu et respira plus calmement. Elle ne s’emportait que rarement et ce n’était pas le moment de laisser libre cours à sa colère aussi agaçante puisse être la jeune Togruta.
— À vos ordres monsieur.
Toujours défiante, la prisonnière la nargua :
— Gentil petit singe-lézard.
Cette fois, elle ne réagit pas, bien qu’elle fulminât sous son casque. Néanmoins, elle resta suffisamment attentive pour entendre le bruit d’un nouveau speeder qui approchait. Elle ne lâcha pas les prisonnières de ses yeux pour autant. Cette agitation réveilla l’autre captive qui émergea de son inconscience, d’abord difficilement, puis bien plus paniquée lorsqu’elle put distinguer le monde qui l’entourait. Quelque chose la perturbait concernant cette dernière. Elle n’avait pas l’air aussi bravache que sa partenaire, ce qui la surprenait un petit peu.
C’est à croire qu’elle n’arrive même pas à réaliser où elle se trouve.
Le véhicule spatial gris fut illuminé de vifs faisceaux blancs et le bruit mécanique de l’appareil des nouveaux arrivants se fit moins insistant que quelques secondes plus tôt. Le speeder se posa à côté du leur. Il était piloté par Dust, vu sa taille. Le Deathtrooper se trouvait sur le siège passager et Nox se trouvait à l’arrière accompagné des corps de Yako et du sergent Gil. Voilà ce qui les avait retenus, ils étaient retournés chercher les dépouilles des deux soldats tombés au casino du répugnant Hutt. Peut-être leur officier supérieur n’était-il pas autant dénué d’émotions qu’elle ne le pensait. Ce dernier, toujours aussi imposant, fut le premier à sortir du véhicule et Jax alla à sa rencontre pendant que Kat et Raylon aidaient à transporter les corps des deux stormtroopers décédés. Cassie, quant à elle, resta près des prisonnières éveillées. Zin restait attentive à la moindre chance de s’échapper. Elle le voyait.
— Capitaine, nous sommes prêts à embarquer les prisonnières pour le système de NaJedha, déclara son chef d’escouade.
À la mention du grade du géant en armure noire, la criminelle humaine dont elle ignorait l’identité se redressa et le fixa d’un air soulagé.
— Capitaine ! l’interpella la rouquine.
— Ferme-là, répliqua froidement Cassie en la menaçant de son arme.
Cela ne sembla pas l’intimider et elle continua d’essayer d’attirer l’attention de l’officier impérial, ce qui fonctionna. D’un pas lent, le Deathtrooper s’avança vers elle. Un éclair noir passa dans les yeux de la Togruta, peu ravie que l’autre ait amené l’attention du colosse sur elles. Il s’arrêta vers le speeder sans dire un mot. La prisonnière humaine fut tout d’abord intimidée, puis elle tenta tant bien que mal de gagner en prestance.
— Je suis heureux de pourvoir enfin parler à un officier compétent. Vos subordonnés ne semblent pas être prêt à saisir qui ils ont en face d’eux.
Voyant que son supérieur ne réagissait pas aux paroles de la jeune femme, Jax se décida à intervenir :
— Mes informations mentionnent une certaine Liana Zin, criminelle notoire native de Shili, et une possible partenaire humaine de taille moyenne aux cheveux roux et au nom inconnu. Peut-être désirez-vous nous éclairer sur ce dernier point ?
L’inconnue lissa sa combinaison bleue tachée de crasse, comme si elle essayait de se donner un air royal. Cela amusa fortement Cassie.
— Mon nom est Dina Serris. Je suis membre du Sénat impérial et représentante du corps diplomatique brentaalien, déclara-t-elle d’un ton convaincant alors que Raylon et Dust revenaient de la navette.
Ben voyons…
— Si vous me ramenez à mon père, je suis sûr qu’il mentionnera mon sauvetage et votre héroïsme à votre supérieur avec le plus grand plaisir, insista-t-elle.
À ses côtés, Zin roula des yeux face à ce discours et la stormtrooper devait avouer qu’elle éprouvait le même sentiment que la non-humaine coiffée de lekkus. De son côté, DT-K17 resta sans bouger, puis il tourna sa tête vers Raylon et Dust.
— Emmenez les prisonnières à bord.
À la mention de cet ordre, la jeune femme rousse ne réussit pas à prononcer la moindre phrase et une expression de stupeur intense recouvrit son visage criblé de taches de rousseur. Elle bégaya quelques syllabes, puis abandonna la mine déconfite.
Elle a vraiment cru que son petit baratin fonctionnerait ?
Dust tira Zin du speeder avec force, mais la gamine ne se laissa pas faire. À peine avait-elle été levée de la banquette de cuir marron, qu’elle envoyait son coude dans le casque du soldat, qui trébucha en arrière. Elle voulut le frapper à nouveau, mais se retrouva saisie par la main gantée de noir de DT-K17 qui l’envoya sans ménagement en direction de la navette de transport. Vexée, mais pas défaite, la Togruta se releva et fit face au canon de l’arme Dust. Le soldat lui intima d’entrer dans le transport d’un geste et elle n’eut d’autre choix que d’obéir. Plus calmement, celle qui se disait être une diplomate sortit à son tour du véhicule, le blaster de Raylon pointé dans sa direction. Il n’était pas facile de déterminer si elle était plus outrée ou dépitée. Le vétéran l’escorta à son tour. Cassie et Jax s’apprêtèrent à les suivre lorsqu’une voix les interpela.
— Eh Jax ! Mon ami impérial préféré parmi tous mes amis impériaux !
Tous trois se retournèrent d’un seul mouvement. Un Zabrak à la peau foncée et vêtu d’un long manteau rouge sombre s’approchait d’un pas rapide et confiant.
Dorn. Sale petit lâche, tu as même pris le temps d’enfiler une nouvelle tenue avant de venir dire bonjour.
La stormtrooper vit les épaules de son supérieur se soulever, puis redescendre dans un soupir. Il n’avait pas l’air fortement ravi de le revoir. Sous le regard insistant de la visière verte de son officier supérieur, Jax fit finalement signe qu’il s’occupait de gérer la situation. Le Deathtrooper ne relâcha pas son attention pour autant.
— Tu n’allais quand même pas partir sans payer mes services ? Je sais que l’Empire Galactique est un partenaire fiable et j’aurais été déçu de constater le contraire, sourit-il de ses dents aiguisées.
— Ton maître s’en chargera pour nous. On lui a offert de quoi le dédommager pour sa coopération plus qu’appréciée, répondit le stormtrooper concerné d’une voix neutre.
L’informateur fit un pas de plus.
— Une paie c’est bien, mais je pensais à quelque chose d’autre.
Il essaya de se rapprocher encore un peu plus du chef de l’escouade Nexu, mais ce fut le Deathtrooper qui vint se placer en face de lui. Le cornu déglutit et recula d’une foulée, mais n’abandonna pas sa démarche pour autant.
— Le vaisseau. Je veux leur vaisseau, avoua-t-il d’une voix qu’il essayait de garder la plus sereine possible en fixant le géant en tenue noire là où il estimait que se trouvaient ses yeux.
Dans une lenteur intimidante, ce dernier jeta un regard vers Cassie et son chef d’escouade. La jeune femme se demanda si leur supérieur allait exécuter le Zabrak sur place ou s’en prendre à eux, puis l’officier tourna sa tête casquée vers Dorn. Le non-humain faisait des efforts considérables pour rester ou il se trouvait, elle devait lui concéder cela.
À moins que la peur n’ait tout bonnement paralysé cet abruti.
— Vous avez rendu un service à l’Empire aujourd’hui. Torga devait envoyer ses hommes, à bord du vaisseau des contrebandiers, à notre suite afin de nous rendre notre marchandise. Acquittez-vous de cette tâche en vous rendant à ces coordonnées et le cargo est à vous.
Sans lui laisser le temps de répondre, l’Impérial se retourna et partit en direction de la navette grise. Un peu surprise par le dénouement de la confrontation, Cassie le suivit. Il ne leur restait plus qu’à livrer les cristaux Kybers, ainsi que leurs prisonnières au capitaine Dante sur l’Imperturbable et elle pourrait enfin prendre un peu de temps pour se reposer et honorer ses frères d’armes tombés.
Alors pourquoi est-ce que je ne me sens pas plus détendue ?
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 335
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Jeu 29 Nov 2018 - 18:45   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu!

C'est toujours aussi bien écrit et décrit et je prends toujours autant de plaisir à lire :oui: ! Bon mission accomplie pour nos amis imps mais la stormtrooper reste sur ses gardes si j'en crois les derniers mots!

ca sent le retour en force de Jaden :sournois: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 991
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 29 Nov 2018 - 19:19   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 21 lu !

Bien sympa tout ça ! Les Impériaux pansent leurs plaies et se préparent à retourner sur Jedha... avec sans aucun doute un certain Jaden sur les talons ! :sournois: La réaction de Cassandra est finement décrite, et très plausible.

Vivement la suite ! :oui:
La Force est avec moi, et je fais corps avec la Force ; et je ne crains rien parce que tout est tel que le veut la Force - Mantra des Gardiens des Whills

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4352
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Lun 03 Déc 2018 - 12:59   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Hello mat et L2 et merci pour les retours!

mat-vador a écrit:ca sent le retour en force de Jaden !

L2-D2 a écrit:Les Impériaux pansent leurs plaies et se préparent à retourner sur Jedha... avec sans aucun doute un certain Jaden sur les talons !

Il n'est pas loin effectivement.

L2-D2 a écrit:La réaction de Cassandra est finement décrite, et très plausible.

C'est un personnage sur lequel j'aime bien écrire et qui a encore beaucoup à montrer. :wink:

Je vous revois jeudi!
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 335
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Jeu 06 Déc 2018 - 9:11   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Je suis en retard désolée ! :D

Très bon chapitre encore, un peu plus calme sur la fin mais ça fait pas de mal :) j'attends de voir comment va se passer le retour de Jaden!
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 890
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: Terre
 

Messagepar Mandoad » Jeu 06 Déc 2018 - 14:18   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Hello! Tout d'abord, merci du retour LL-8. Je crois d'ailleurs que ton voeux va être exaucé, puisqu'on retrouve un personnage que tu apprécies particulièrement dans ce chapitre. Arrivera-t-il à temps pour sauver ses partenaires ? Est-il assez en état pour un retour en force ? Je vous laisse le découvrir dès maintenant !

Chapitre 22 : Et ensuite ?


9BBY
Nar Shaddaa, Système Y’Toub


Le petit Chadra-Fan vêtu d’une robe vert sombre avait rabattu son capuchon sur sa tête. Il se faufilait entre des êtres d’espèces venant des quatre coins de la galaxie. Comme souvent sur cette lune, de nombreux appareils proposant divers jeux de hasards étaient disséminés un peu partout dans la zone d’attente. Ce secteur appartenait au puissant Torga le Hutt et il entendait, visiblement, pouvoir récupérer le moindre crédit que les citoyens et visiteurs de ce lieu auraient sur eux. Jaden Dawnwalker, toujours accompagné de Zoomer, évita élégamment une jeune noble pantorienne flanquée de son escorte et continua de suivre son guide miniature. La foule était relativement dense et il aurait été facile pour Sisswip de s’éclipser au milieu des passants, mais il tenait à sauver Liana. Le jeune contrebandier n’avait pas une confiance absolue en cette petite créature à tête de rongeur. En revanche, il savait que le Chadra-fan vouait une profonde amitié à sa partenaire togruta et ferait son maximum pour l’aider. N’ayant aucune piste sur l’endroit où se trouvaient la gamine et Dina, Jaden n’avait de toute façon pas le choix. Les informations de Sisswip étaient les seules qu’il possédait et il ne voyait pas d’autre option que de le suivre. Il posa sa main droite au niveau de son holster et ses doigts effleurèrent une crosse familière. Il sourit.
Au moins, il a pris le risque de me rendre mon arme et celles de Liana. J’espère juste que je ne fais pas une erreur en lui faisant confiance.
L’Alderaanien avait déposé le blaster de Liana dans un compartiment dissimulé dans les entrailles du droïde astromécano qui l’accompagnait. Celui-ci avait légèrement protesté, mais avait finalement accepté de garder l’objet jusqu’à ce qu’il soit possible de le rendre à sa propriétaire. Cette unité R2 avait un sale caractère et était teigneuse comme un Wookie, mais elle avait su se rendre utile. Bien que Jaden ne l’appréciât pas encore totalement, il avait commencé à accepter à contrecœur que Zoomer pouvait apporter une aide non négligeable. Il lâcha le petit être mécanique du regard afin de concentrer son attention devant lui. L’idée fut bonne, car un mâle Ithorien faillit lui rentrer dedans. Il se décala sur le côté gauche pour le laisser passer, mais lui tapa légèrement le flanc en s’exécutant. Le non-humain au faciès en forme de marteau gronda dans sa direction à l’aide des deux bouches situées de chaque côté de son cou. Le jeune homme, qui n’avait pas la moindre minute à perdre, ne s’arrêta pas et une main brune vint le saisir par l’épaule. Immédiatement, il se dégagea et se retourna avec une extrême vivacité. L’Ithorien ne prononça aucun mot supplémentaire et recula lentement en grognant. D’un simple mouvement, Jaden essuya ensuite une légère coulure de sang ithorien sur le couteau de Liana et le dissimula, à nouveau, dans sa manche. À sa gauche, Sisswip, toujours enveloppé de son manteau à capuchon, le regardait. Tout d’abord effaré, puis plus déterminé, il lui fit un signe de la tête avant de retourner se fondre dans la foule. Le contrebandier et le droïde restèrent sur ses talons. Ils finirent par sortir de la salle pour pénétrer dans un couloir moins peuplé. Le Chadra-fan ralentit et Jaden se positionna à ses côtés.
— J’ai bien cru que tu allais réussir à déclencher une bagarre en plein cœur du secteur corellien, annonça le non-humain d’une petite voix.
L’autre ne répondit rien. Il ne voulait pas parler. Cela n’aurait conduit qu’à lui faire perdre du temps. Il n’avait qu’un seul objectif : Rattraper les Impériaux et récupérer Liana. S’attacher à la gamine était une erreur, il l’avait su dès le moment où il l’avait embarquée avec lui. Toutefois, il avait vu quelque chose chez elle. Il avait perçu cette lueur vive, cette envie de lutter, ce refus d’abandonner et de céder face aux plus forts et aux plus puissants. Il avait refusé de laisser cette lumière s’éteindre et il ne pouvait toujours pas s’y résoudre aujourd’hui. Il accéléra le pas. Sisswip eut de la peine à suivre avec ses petites jambes, mais Zoomer augmenta la vitesse de rotation de ses roues et se retrouva à sa hauteur. La fin du couloir se rapprochait. Au bout, une grande porte était ouverte. Deux contrôleurs la gardaient. Il y eut un grondement sourd semblable au bruit que ferait une navette sur le point de décoller. Le contrebandier pressa le pas, ce son était bien plus que simplement identique.
Non !
Les deux types chargés de garder la plateforme le virent arriver. Ils portaient des gilets jaunes qui étaient censés leur donner un aspect officiel. Celui de gauche était un Rodien à peau vert clair. Il fit signe à son collègue : un humain bien bâti aux longs cheveux acajou. Les voyant approcher, l’homme fit un pas dans leur direction en levant le bras gauche. Son autre main alla se poser sur son ceinturon. Jaden ne diminua pas sa foulée et le contrôleur à la toison brune sortit une courte vibrolame argentée. La distance le séparant du groupe de nouveaux venus n’était plus que de quelques mètres. Les vibrations produites par la navette étaient de plus en plus intenses. Jaden se mit à courir ignorant la douleur que ce rythme plus soutenu causait. Le contrôleur leva son arme pour le frapper, mais le coude du vaurien vint le frapper à la mâchoire et il tituba en arrière. Son collègue rodien tenta, à son tour, de stopper l’intrus en vain. Il fut saisi par sa tunique et envoyé s’écraser contre le sol. Il ne se releva pas. Jaden entendit le bruit d’un corps qui s’écroulait derrière lui. Il n’aurait physiquement pas été en état d’affronter rapidement l’homme de grande taille. Faire confiance à Zoomer pour terminer le travail n’avait pas été une mauvaise idée. Il n’y pensait déjà plus. Il devait atteindre le transport avant qu’il ne soit hors de portée. Il glissa par-dessus une pile de caisses rectangulaires, déboula à pleine vitesse sur la plateforme et il la vit enfin. Il dégaina son DL-18, ralentit sa foulée et s’arrêta près d’un empilement de petit container. Le bourdonnement qui était encore omniprésent une fraction de seconde auparavant diminuait. Il diminuait en même temps que les moteurs bleutés de cette navette pourvue de trois ailes déployées disparaissaient.
Liana…
Il resta où il se trouvait à contempler le transport impérial disparaître au milieu des autres vaisseaux dans le ciel orangé de Nar Shaddaa. Il avait échoué. Il s’était juré de protéger la gamine quoiqu’il arrive. Au fil du temps, il avait fini par comprendre qu’elle n’en avait pas forcément besoin et qu’elle veillait tout autant sur lui. Aujourd’hui, elle avait eu besoin qu’il vienne à son secours et il avait échoué.
Tu avais raison Liana. C’était un coup beaucoup trop risqué.
Sisswip et Zoomer le rejoignirent.
— Désolé Dawnie. J’espérais vraiment qu’on puisse empêcher les Impériaux de l’emmener, tenta de le réconforter le petit être poilu.
Jaden ricana.
— Et ensuite ?
Il baissa les yeux pour fixer le Chadra-fan.
— Qu’est-ce qu’on aurait fait ? On aurait affronté frontalement une escouade complète de stormtroopers menés par je ne sais quel supersoldat ? Tu parles d’un plan débile.
Zoomer émit quelques grincements mélodieux, qui firent soupirer Sisswip.
— Il dit qu’il est d’accord que tout ton plan était idiot depuis le début, traduisit-il.
Et il a bien raison. Voler des cristaux Kybers à l’Aube Écarlate qui les a lui-même volé à l’Empire Galactique. À force, j’ai fini par nous croire intouchables. C’est Liana et Dina qui vont en payer le prix maintenant.
L’enlèvement de sa partenaire avait beau l’atteindre au plus haut point, il n’oubliait pas qu’il avait également entraîné la jeune Brentalienne dans cette histoire. Il ne la connaissait pas depuis longtemps et pourtant, il regrettait qu’elle se retrouve mêlée à tout ça. Il avait toujours un plan mais, là, il avait foiré dans les grandes lignes. De rage, il frappa violemment dans une petite caisse à outil qui vola dans le vide en éparpillant ses outils. Il hurla. Il ne savait pas si cela venait de la colère qu’il éprouvait contre lui-même ou de la douleur qu’il ressentit dans sa main déjà blessée suite au choc. Le glapissement vint ensuite, mais il ne provenait pas de lui, ni de l’un de ses deux partenaires. Il venait de derrière les caisses. Il avança d’un pas et le repéra. Recroquevillé derrière les petits containers, se tenait un Zabrak à la peaux brun foncé. Il se tenait la tête. Lorsque le regard du non-humain croisa le sien, il y lut une intense panique. Le cornu poussa un petit cri aigu et chercha une échappatoire du regard.
Oh non. N'y pense même pas.

Dorn s’était pensé à l’abri lorsqu’il s’était accroupi derrière les caisses. Les Impériaux étaient enfin partis et il n’avait plus qu’à aller chercher sa récompense. La navette venait à peine de s’élever dans le ciel qu’un homme à l’apparence relativement amochée avait fait effraction sur la plateforme sur laquelle il se trouvait. Vêtu d’un pantalon anthracite et d’une veste noire, qui avaient vécus de meilleurs jours, il avait toutefois été reconnaissable : Jaden Dawnwalker, l’un des contrebandiers que le Zabrak avait vendus aux Impériaux. Sur le moment, il avait réussi à passer inaperçu en restant là où il se trouvait. Il n’avait pas compris de quelle manière le jeune humain avait pu échapper à la mort. Ses sources lui avaient pourtant confirmé que les soldats de l’Empire l’avaient abattu. Il n’avait pas non plus saisi comment il avait pu retrouver la trace de la navette aussi facilement. C’était alors qu’il avait repéré Sisswip aux côtés d’un droïde astromécano de série R2. Ce sale Chadra-fan fouineur travaillait, lui aussi, pour Torga et avait toujours un coup d’avance. Il le détestait et, une fois encore, ce microbe se trouvait dans ses pattes. Il avait alors commencé à échafauder un plan qui lui aurait permis de se débarrasser de son rival une fois pour toute, lorsqu’un hydrocompresseur l’avait violemment heurté au crâne. Il n’avait pas réussi à retenir un petit cri qu’il avait aussitôt amèrement regretté. Lorsqu’il avait relevé sa tête, il avait croisé une paire d’yeux marrons qui le fixaient maintenant avec rage.
Le Zabrak émit un son ressemblant fortement au couinement d’une pauvre et frêle créature qu’il adorait consommer comme amuse-gueule. Sans ménagement, Dawnwalker l’attrapa par le col avant qu’il ne puisse se mettre hors de portée et le projeta sur le sol. Le membre de l’organisation de Torga atterrit à plat-ventre. Il évita, toutefois, que son nez ne vienne heurter les plaques métalliques de la zone d’atterrissage. Il tenait fortement à garder son magnifique visage intact. Il entendit un bruit de botte. Le contrebandier se rapprochait et il se mit à ramper pour lui échapper, mais dû s’arrêter lorsqu’un trio de roues métalliques vint se placer en face de lui. Il leva la tête et vit le reste de la structure de l’unité R2. Celle-ci pointait une pique électrifiée dans sa direction.
Très bien. Je pense que le moment d’utiliser mes talents de négociateur est arrivé.
Quelque chose s’abattit violemment sur sa cheville droite. Elle craqua et une douleur fulgurante envahit l’intégralité de sa jambe. Il hurla, mais cela ne calma en aucun cas la souffrance qu’il ressentait. Il se contorsionna pour faire face à son agresseur, mais la botte de Dawnwalker le maintenait en place. Au moindre petit mouvement, l’humain augmentait la pression exercée sur sa malléole et Dorn abandonna très vite l’idée de bouger.
— Je suis sûr qu’on peut trouver un terrain d’entente mon ami, déclara-t-il sans regarder le contrebandier.
L’autre ne répondit rien et le visage aux longues incisives de Sisswip apparut dans son champ de vision en arborant un immense rictus.
— Dornie, Dornie, Dornie… C’est toujours un plaisir de te revoir.
— Sale petit rat, je vais t’écrabouiller et…
La douleur dans sa jambe réapparut brutalement et il poussa un cri aigu.
— Tu le connais ? demanda la voix de Dawnwalker.
Sisswip se redressa et seul le bas d’une toge vert sombre resta dans son champ de vision.
— C’est Dorn. Un des larbins de Torga qui pense être à mon niveau. Il dirige un petit groupe dans les bas-fonds. Ce n’est rien de plus qu’une petite ordure.
Rien de plus qu’une petite ordure ? Attends que je récupère mes jambes espèce de nabot poilu !
Une paire de bras le souleva par sa flamboyante tunique rouge et, à son grand désespoir, en déchira le magnifique tissu. Pire encore, un poing lui fracassa son gracieux nez. Agrippé à lui, Dawnwalker le toisait d’un regard empli de rage, qui lui glaça le sang. L’homme était hors de lui et cela devait sans doute être lié aux Impériaux et à l’enlèvement de ses deux partenaires.
Il va falloir que je la joue finement si je veux m’en sortir. Je serais aussi furieux à sa place. Enfin… j’imagine. Après tout, je n’aurais aucune envie de me préoccuper du sort d’une enfant, surtout si cela concerne l’Empire. Il faut juste que je minimise mon implication dans cette affaire et tout se passera bien.
Il voulut arborer un sourire confiant, mais son état de terreur actuel l’en empêcha directement.
Bon, plan B. Il va être crucial d’éviter de parler des Impériaux.
— Les storms, cracha l’humain qui le maintenait fermement.
Plan C. Il faut qu’il soit persuadé que je ne sais rien.
— Quels storms ?
Le regard de l’autre changea légèrement.
Bien joué Dorn, tu l’as déstabilisé. Continue comme ça.

Il allait enchaîner lorsque, à sa grande surprise, le regard du jeune homme se fit plus sombre encore. Sans prévenir, il commença à traîner le criminel Zabrak jusqu’au bord de la plateforme. Une forte panique commença à s’emparer de l’ensemble du corps du non-humain cornu.
Non, non, non… Il ne va quand même pas me jeter sans informations. Plan D ! Plan D !
Il se sentit pencher en arrière ses pieds touchants encore le sol. Dawnwalker ne le tenait que d’une main et apparaissait être à court de patience.
— Les storms ! Les storms, bien sûr ! Je m’en rappelle maintenant !
Le visage de celui qui le tenait au-dessus du vide était fermé.
— Dis-moi où ils l’ont emmenée, ordonna-t-il simplement.
— La Togruta ou la jolie humaine aux cheveux cuivrés ? Parce qu’elles sont toutes les deux terriblement attirante et je peux comprendre que…
Les doigts de Dawnwalker relâchèrent doucement leur emprise et il glissa un peu plus en direction du vide.
—Pas ça ! S’il vous plaît ! implora le Zabrak qui transpirait à grosses gouttes.
La réponse ne se fit pas attendre :
— Où ?!
— Jedha ! Ils vont les amener à leur flotte dans le système de NaJedha !
L’étincelle de colère dans les yeux bruns du jeune humain s’atténua quelque peu. Le moment était venu de tourner la situation à son avantage. Peut-être pourrait-il trouver un nouveau profit à collaborer avec ce contrebandier, qui était peut-être assez naïf tout compte fait.
— Je devais les suivre en utilisant votre vaisseau et ramener les cristaux à leur commandant. Maintenant, je pense qu’il y a moyen de trouver un arrangement pour que je vous dépose là-bas. Je n’aime pas particulièrement l’Empire. On y gagnerait tous les deux. Qu’en pensez-vous Dawnwalker mon ami ? annonça-t-il en réussissant enfin à sourire.
— Jax, mon ami !
En entendant cette voix, le sang de Dorn ne fit qu’un tour et un frisson de peur l’envahit. Au regard que lui lançait Dawnwalker, il réalisa que lui aussi avait reconnu la voix du Zabrak, qui continua de parler :
— J’ai un truc qui pourrait t’intéresser. On parle d’une vente qui va avoir lieu dans le casino de mon partenaire : Torga le Hutt. Selon mes sources, elle concernerait des cristaux Kybers. Ce n’est pas le nom des cailloux qui vous intéressent actuellement ? Contacte Torga et il saura te recevoir toi et tes hommes. N’oublie pas mon bonus.
L’hologramme bleuté disparut de l’appareil que tenait le droïde astromécano qui grinça sur un ton désagréable.
Mon système de communications holographique ! Quand est-il tombé de ma poche ? Il faut que je passe au plan… Qu’est-ce qu’il y a après D déjà ?
La prise de l’humain se resserra et Dorn commença à trembler un peu plus fortement. Il aurait voulu essuyer la sueur qui s’accumulait sur son front, mais il n’avait plus le courage de faire le moindre geste.
— Attendez ! Il faut que vous compreniez que je ne fais que mon travail ! Relâchez-moi et je vous aiderai à sauver vos partenaires ! supplia-t-il en bégayant.
La tension dans la mâchoire de Dawnwalker resta tout d’abord bien visible, puis son expression se détendit légèrement et la pression sur la tunique rouge du non-humain se fit moins forte.
— Très bien, dit-il d’une voix calme.
Dorn poussa un soupir de soulagement. Il avait la gorge sèche, mais il allait réussir à s’en sortir et c’était tout ce qui lui importait.
— Je vous relâche, termina le jeune contrebandier en joignant le geste à la parole.
Alors, le Zabrak comprit. Toujours incliné en arrière, ses pieds commencèrent à glisser. Il gesticula nerveusement afin de tenter de se rattraper à quelques choses, mais ses doigts parfaitement manucurés ne saisirent que l’air vicié de Nar Shaddaa et il bascula dans le vide en poussant une longue plainte aigue.

Lorsque le criminel eut disparu dans les résidus de gaz d’échappements et de fumées noires des industries de la Lune de contrebandiers, Jaden se retourna vers son allié chadra-fan.
— Tu n’avais pas besoin de lui pour récupérer le Rebelle Rouge et m’amener dans le système de NaJedha, rassure-moi ?
Le petit être au regard de rongeur le contempla d’une expression satisfaite.
— Depuis le temps que j’attendais d’être débarrassé de ce charognard, je vais même t’y amener sans le moindre frais.
Zoomer sifflota quelques chose et Jaden fronça les sourcils. Sisswip s’empressa de traduire.
— Il dit que, finalement, il aime vraiment beaucoup tes méthodes.
Le jeune contrebandier aux cheveux bruns esquissa un léger sourire en quittant la plateforme. Désormais, le temps était venu que les larbins de l’Empire y goûtent à leur tour.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 335
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 06 Déc 2018 - 14:49   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 22 lu !

Nooooooon, pas de gilets jaunes ! :transpire:

Plus sérieusement, j'aime beaucoup, comme toujours. Les pensées de Dorn sont parfaitement crédibles, notamment l'aspect plan A/B/C/D, vraiment très drôle ! :lol: Jaden continue de dévoiler une facette sombre et est presque plus inquiet pour Dina que pour Liana, ça en devient mignon ! Et Zoomer qui se met à apprécier Jaden lorsqu'il devient mignon...

Bon, tout ce petit monde va se diriger vers Jedha. Hâte de voir ce qu'il va se passer ! :oui:
La Force est avec moi, et je fais corps avec la Force ; et je ne crains rien parce que tout est tel que le veut la Force - Mantra des Gardiens des Whills

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4352
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Jeu 06 Déc 2018 - 21:26   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

L2-D2 a écrit:Nooooooon, pas de gilets jaunes ! :transpire:


C'est aussi ce que je me suis dit :D ! Un hasard? Décidément ils sont partout :shock: ! faut que je fasse gaffe à ce qu'ils ne fassent pas irruption dans ma fan fic :paf: !

Plus sérieusement, j'adore Jaden quand il passe en mode impitoyable :sournois: . Et ce zabrak qui pensait l'arnaquer, non mais il croyait quoi? Bien fait pour lui :diable: !

Au tour des imps de déguster :sournois: !

La suite!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 991
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Sam 08 Déc 2018 - 14:30   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Hey L2! Hey mat!

L2-D2 a écrit:Nooooooon, pas de gilets jaunes !

mat-vador a écrit:C'est aussi ce que je me suis dit ! Un hasard? Décidément ils sont partout ! faut que je fasse gaffe à ce qu'ils ne fassent pas irruption dans ma fan fic !


Ahah! Pour être honnête, je n'avais pas pensé du tout à eux en écrivant ce passage. :D
Je précise donc qu'il ne faut voir aucun message politique ou référence à une situation actuelle dans cette agression de gilets jaunes, qui est totalement une coïncidence.

L2-D2 a écrit:Jaden continue de dévoiler une facette sombre et est presque plus inquiet pour Dina que pour Liana, ça en devient mignon ! Et Zoomer qui se met à apprécier Jaden lorsqu'il devient mignon...


Jaden? Mignon? L'aurais-je un peu trop ramolli ? :transpire:

mat-vador a écrit:Plus sérieusement, j'adore Jaden quand il passe en mode impitoyable . Et ce zabrak qui pensait l'arnaquer, non mais il croyait quoi? Bien fait pour lui !


Ok, ça me rassure, il n'est pas que mignon alors. :D
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 335
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Lun 10 Déc 2018 - 22:56   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Ah ben ça c'était bon :D j'ai adoré
Décidément, Jaden se révèle être un excellent personnage. Son côté sombre qui prend le dessus lorsqu'il est inquiet est parfaitement retranscrit, et la fin vient donner un peu plus de consistance à ce contrebandier.

Vivement la suite!
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 890
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: Terre
 

Précédente

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations