La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 29]

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar L2-D2 » Dim 17 Déc 2017 - 20:15   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 24]

Chapitre 24 lu !

Effectivement, je rejoins mon camarade mat-vador : que s'est-il réellement passé sur Felucia ? Kotor a survécu, mais à quel prix ? Et de l'autre côté, Myrr est désormais un Maître Jedi. Mais d'ici à ce qu'une partie de l'âme de Kotor ait été transféré à son frère récemment promu, il n'y a qu'un pas... trop d'hypothèses se bousculent dans ma tête, en fait ! :x

Le point positif, c'est que même après 24 longs Chapitres, je suis toujours aussi impatient de connaître la suite ! :oui:

Dernière chose : j'ai beaucoup aimé les passages en italique sur Myrr alors que Polgur progresse dans l'Académie Noire. On sent bien la montée en pression, l'approche de la fin d'enregistrement... bref, l'effet est réussi pour moi ! :oui:
"Les histoires que nous aimons ne rentrent peut-être pas toutes dans une seule ligne de temps, mais elles compteront toujours à nos yeux." - John Jackson Miller, dans sa préface du roman Une nouvelle aube
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3682
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar LL-8 » Lun 18 Déc 2017 - 19:56   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 24]

Wooooooooow :shock: :shock: :shock:

Mais quelle fin !
Je n'avais pas pris le temps de commenter mais qu'est-ce que c'était cool !

Je veux savoir la suite mdr
Kotor est décidément bien intriguant, et le passage sur Felucia avec les infos sur Myrr en fond est vraiment celui que j'ai préféré ^^
J'ai adoré le fait que sa padawan soit désormais à moitié cyborg, ça m'a fait pensé à Arcann de SWTOR que je trouve vraiment classe.

Que dire de plus, sinon... la suite !
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 700
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: Au point le plus éloigné du centre de la galaxie
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Mer 20 Déc 2017 - 9:58   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 24]

J'aime ! :oui:
Kotor n'est pas mort, comme je m'y attendais. Quant à Reclelc... :sournois:
Une faute que j'ai relevé en passant : restez à leurs yeux
Vivement la suite !
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2429
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar Darth Eluar » Dim 24 Déc 2017 - 14:35   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 24]

Merci à tous, je vous réponds à l'intérieur :jap:
Spoiler: Afficher
LL-8 a écrit:Wooooooooow :shock: :shock: :shock:

Mais quelle fin !
Je n'avais pas pris le temps de commenter mais qu'est-ce que c'était cool !

Zèd-3 Èt a écrit:J'aime ! :oui:

:oops: :jap:

mat-vador a écrit:Fin de l'enregistrement 2 et on se demande vraiment ce qui a pu se passer sur Felucia :sournois: !

L2-D2 a écrit:Effectivement, je rejoins mon camarade mat-vador : que s'est-il réellement passé sur Felucia ? Kotor a survécu, mais à quel prix ? Et de l'autre côté, Myrr est désormais un Maître Jedi. Mais d'ici à ce qu'une partie de l'âme de Kotor ait été transféré à son frère récemment promu, il n'y a qu'un pas... trop d'hypothèses se bousculent dans ma tête, en fait ! :x

Zèd-3 Èt a écrit:Kotor n'est pas mort, comme je m'y attendais. Quant à Reclelc... :sournois:

:sournois: :sournois: :sournois: Intéressant, L2 ^^ La réponse quand l'enregistrement 3 débutera :sournois:

L2-D2 a écrit:Dernière chose : j'ai beaucoup aimé les passages en italique sur Myrr alors que Polgur progresse dans l'Académie Noire. On sent bien la montée en pression, l'approche de la fin d'enregistrement... bref, l'effet est réussi pour moi ! :oui:

LL-8 a écrit:Kotor est décidément bien intriguant, et le passage sur Felucia avec les infos sur Myrr en fond est vraiment celui que j'ai préféré ^^

Content que ça fonctionne :jap: :cute:

LL-8 a écrit:J'ai adoré le fait que sa padawan soit désormais à moitié cyborg, ça m'a fait pensé à Arcann de SWTOR que je trouve vraiment classe.

C'est vrai, je me suis fait cette remarque aussi :cute: Mais z'ai créé son design avant de voir des images de KOTFE donc c'est Bioware qui m'a copié, na ! :paf:

Zèd-3 Èt a écrit:Une faute que j'ai relevé en passant : restez à leurs yeux

Corrigé :transpire:

L2-D2 a écrit:Le point positif, c'est que même après 24 longs Chapitres, je suis toujours aussi impatient de connaître la suite ! :oui:

mat-vador a écrit:Bref la suite!

LL-8 a écrit:Que dire de plus, sinon... la suite !

Zèd-3 Èt a écrit:Vivement la suite !

C'est l'heure de l'interlude :cute: Pour le chapitre 25, il faudra attendre le deuxième anniversaire de la Tourmente :cute:

Voici donc le second interlude :cute: C'est la fin de la publication hebdomadaire de la Tourmente , mais ne vous inquiétez pas, je vous réserve quand même une petite surprise la semaine prochaine :roll: J'espère qu'elle vous plaira, j'ai abandonné ma zone de confort. :transpire: Enfin, bref, vous verrez :roll:
Sur ce, l'interlude, avec la présentation de 2 nouveaux personnages (oui je sais, le 3567ème et le 3568ème :paf: ) et le lancement d'une sous-intrigue majeure :sournois:
Je vous souhaite à tous un joyeux Noël :hello:

Chapitre Précédent
Sommaire
Chapitre Suivant

Interlude :



Coruscant, Sénat Galactique, Bureau de la Chancelière Suprême.

La porte coulissa devant Myyr et il put entrer dans le bureau de la Chancelière Suprême. Au centre de la pièce, quatre sièges rouges qui semblaient très confortables étaient disposés en cercle. Trois d’entre eux étaient déjà occupés. Myyr reconnut tout de suite Bala Ina, la Nautoléenne qui dirigeait le Sénat ainsi que Markus Urlbot qui avait autrefois occupé le poste d’Ina et était désormais à la tête des armées de la République. En revanche, le Pantorien ne connaissait pas le troisième invité, un Kaleesh dont il était difficile de deviner l’âge, puisque cette espèce reptilienne couvrait son visage d’un masque d’os.

« Maître Netrul, l’accueillit froidement la Chancelière, soyez le bienvenu. Prenez place je vous prie.
- Merci, chancelière, obtempéra le Pantorien en s’asseyant sur le siège libre.
- Vous connaissez déjà le Commandant Suprême Urlbot » répondit la Nautoléenne.

L’Humain et le Jedi se saluèrent d’un signe de tête.

« Je vous présente le professeur Pohol Colehn. » ajouta-t-elle en désignant le Kaleesh.

Ce dernier tendit une main chaleureuse vers Myyr qui la serra.

« Le Professeur Colehn dirige le Laboratoire d’Innovations de la République, expliqua Ina. Il a entièrement créé les nouveaux droïdes de garde du Sénat et des officiers ainsi que de nombreuses inventions dont je ne suis pas censée vous parler, mis à part peut-être les nouveaux moteurs de type Cresh, beaucoup plus adaptés à nos chasseurs que les anciens modèles.
- Pour être exact, chancelière, intervint le scientifique, les moteurs Cresh sont à mettre au crédit du Professeur Niestnie.
- Oui, peu importe, balaya la Nautoléenne. Maître Jedi, le professeur a quelques questions à vous poser.
- En effet, enchaîna Colehn. Je veux que vous me parliez de ce qui vous est arrivé au-dessus de Felucia.
- A propos des hyperpropulseurs ? comprit Myyr.
- Exactement, approuva le Kaleesh. Dites-moi ce qu’il s’est passé exactement. »

Le Jedi raconta comment son hyperpropulseur l’avait lâché et comment il en fut de même pour ses amis.

« Hum, réfléchit le scientifique, vous dites que votre hyperpropulseur était hors ligne alors qu’il était en parfait état. Combien de chasseurs ont été piégés ?
- Trois, professeur, lui apprit le Pantorien.
- Trois… répéta Colehn en se passant la main sur le visage. Et je suppose que vos communications longue distance…
- … étaient brouillées, compléta le Jedi.
- Je vois, soupira le Kaleesh qui semblait abattu. C’est tout ce qu’il me fallait…
- Maître Jedi, conclut la chancelière, nous n’avons plus besoin de vous. Vous pouvez disposer.
- Très bien, obtempéra le maître Jedi en se levant et en réfrénant sa curiosité. Chancelière, Commandant Suprême, Professeur, ce fut un plaisir. »

Il quitta ensuite la pièce. Dès que les portes coulissantes se furent refermée derrière lui, Ina demanda à Colehn :

« Alors ?
- C’est exactement ce que je craignais, soupira le professeur. Regardez. »

Il se leva, sortit un bloc de données de sa poche et pianota dessus avant de l’insérer dans l’holoprojecteur qui se trouvait à quelques mètres. La chancelière et le militaire se levèrent également et vinrent rejoindre le scientifique.

L’hologramme d’une antenne tout ce qu’il semblait de plus normal apparut, accompagné d’une description en Aurebesh.

« Projet Duracier, expliqua Colehn, sous-projet Coupeur de route. Développé dans notre laboratoire sur Ord Mantell. Nous l’avons développé en nous inspirant de la balbutiante technologie des puits de gravité, comme celui que possédait par exemple l’amiral Saul Karath sur son croiseur le Léviathan il y a trois siècles et qui a été depuis, comme vous le savez, rendu obsolète par les avancées faites sur les hyperpropulseurs. Le Coupeur de route pirate directement l’hyperpropulseur, le rendant inutilisable. Si la cible est en hyperespace, le cran de sûreté de l’hyperpropulseur se charge de toute façon de son retour dans l’espace réel. Pour l’instant, cette technologie n’est pas encore au point, puisque nous ne pouvons cibler au maximum que trois vaisseaux, et seulement de petite taille.
- Impressionnant, souffla Urlbot. Mais visiblement, il est compromis.
- Vous dites, professeur, intervint Ina, qu’il fait partie du projet Duracier ?
- Oui, chancelière, soupira Colehn, c’est une composante non négligeable du Duracier. »

L’Humain et la Nautoléenne se regardèrent, partageant la même crainte soudaine.

« Vous voulez dire, balbutia Urlbot, que l’intégralité du Duracier pourrait être compromise.
- Je supplie la Force que cela ne soit pas le cas, commandant, pria le Kaleesh. En tous cas, je vous avais prévenus : le laboratoire sur Ord Mantell n’est pas suffisamment en sécurité. Si vous tenez tant que ça à placer un laboratoire là-bas, il y a un autre camp à proximité qui est naturellement protégé.
- Non, n’insistez pas, professeur, refusa la chancelière en s’asseyant à son bureau, vous n’aurez pas le Camp du Volcan. S’il entre en éruption, qu’allez-vous faire ?
- Une éruption ne surgit pas sans prévenir, chancelière, répliqua le professeur. Il y a des signes annonciateurs.
- Je vous ai dit non ! s’exclama Ina. En revanche, il est clair que le laboratoire d’Ord Mantell ne sera plus utilisé pour des projets aussi sensibles. Professeur, ordonna-t-elle, rapatriez toutes les composantes du projet Duracier ainsi que toutes les recherches de niveau zéro jusqu’à deux au laboratoire de Coruscant. Les recherches de niveau trois et plus pourront se dérouler sur Ord Mantell.
- C’est une décision pleine de bon sens, chancelière, approuva le Kaleesh, je vais m’exécuter sur-le-champ.
- Une dernière chose, professeur, intervint Urlbot. Si des données ont pu fuiter, il est possible que tous vos scientifiques ne soient pas complètement loyaux. Je ne risquerai pas un autre Désolateur. »

Le Kaleesh frémit à la mention de l’arme qui avait exterminé la vie sur tout un monde et avait failli faire de même sur Tython, ce qui aurait profondément meurtri l’Ordre Jedi.

« Vous avez raison, soupira-t-il. Il nous faudra enquêter. »


Deux ans plus tard, Coruscant, Quartiers riches.

Flanqué des trois gardes des Forces Spéciales de la République qui le suivaient partout dès qu’il quittait la base militaire centrale de Coruscant, le professeur Colehn gara son speeder au pied de l’hôtel de luxe où l’attendait sa famille.

Comme une fois par mois, le Kaleesh avait la permission de quitter les baraquements de la base principale de la République pour passer une journée avec sa femme et ses huit enfants – les Kaleesh étaient une espèce pour qui la culture de la famille nombreuse était importante.

Pohol Colehn était un scientifique de renom qui venait de fêter ses quarante-cinq ans, dont vingt passés au service de la République. Contrairement à certains de ses collègues, il n’était pourtant pas fanatiquement loyal à celle-ci. Kalee ne faisait pas partie de la République, bien que les Kaleesh avaient combattu aux côtés de celle-ci lorsque l’Empire avait tenté d’envahir leur monde natal. Mais, après tout, quel monde l’Empire n’avait-il pas tenté d’envahir ?

Les inventions du jeune scientifique, qui n’avait alors que vingt-cinq ans, avaient été déterminantes dans la défaite impériale et il avait été remarqué par la République qui lui avait proposé un poste au sein de son Laboratoire d’Innovations que le Kaleesh avait accepté pour une seule et unique raison : sa famille. La République lui offrait de quoi la nourrir bien mieux que sur Kalee et, plus important que tout, lui assurait une protection.

C’était pour protéger sa famille que Colehn avait rejoint les Républicains. Bien entendu, au fil de ces années, il avait développé des amitiés au sein du Laboratoire, encore plus depuis qu’il en avait reçu la responsabilité suprême qui lui permettait d’être en contact avec tous les services qui y travaillaient. Il se définissait donc comme loyal envers ses amis qui eux l’étaient envers la République. Mais bien sûr, plus que ses amis, plus que la République, il était avant tout loyal envers sa famille.

Colehn jeta un coup d’œil vers ses gardes du corps. Il n’aimait pas du tout leur attitude. Ceux-ci semblaient en effet très nerveux, bien plus qu’à l’accoutumée. Il ne s’agissait pas des mêmes soldats que d’habitude. D’après ce que le scientifique avait compris, ses gardes avaient été envoyés sur Korriban pour participer à contenir les attaques à répétition de l’Armée Noire sur la planète, attaques dont la propagande de la République se servait pour montrer que l’influence des Sith dans cette « coalition » était bien plus importante que ce que leurs ennemis voulaient faire croire.

Toujours était-il que des soldats qu’il ne connaissait pas avaient été affectés à sa sécurité. Les Kaleesh ne les aimait pas, car ceux-ci étaient bien plus froids avec lui que les précédents, avec lesquels le scientifique pouvait parfois avoir des discussions décontractées, chose impossible avec leurs remplaçants. Ces derniers étaient toujours très nerveux mais sans commune mesure avec l’attitude qu’ils adoptèrent en entrant dans l’hôtel avec lui, ce qui intrigua Colehn au plus haut point.

En arrivant devant la chambre où l’attendait sa famille et comme le voulaient le protocole de sécurité, le scientifique resta à la porte avec deux gardes tandis que le troisième, leur commandant, passait la porte pour vérifier que la sécurité était optimale à l’intérieur. Il ressortit et fit son rapport au professeur.

« Vous pouvez entrer, bredouilla-t-il. Votre… votre famille vous attend à l’intérieur. »

Son hésitation acheva de rendre le scientifique méfiant. Les trois gardes restant à la porte, il pénétra seul et attrapa le blaster à sa ceinture car un mauvais pressentiment étreignait son esprit. La chambre d’hôtel était entièrement plongée dans la pénombre, ce qui n’était pas des plus rassurants.

Le scientifique entra dans la pièce principale et put nettement distinguer des ombres se détacher sur les murs.

« Qui êtes-vous ? » s’enquit-il.

La lumière se fit et il put apercevoir cinq êtres à la peau bleue dont quatre étaient armés. Des Chiss ! Les quatre commandos pointèrent leur blaster vers lui tandis que le dernier, habillé richement, s’exclama avec une chaleur feinte :

« Professeur Colehn ! Nous vous attendions !
- Qui êtes-vous et qu’avez-vous fait de ma famille ? s’écria le scientifique.
- Ne vous inquiétez pas, susurra le Chiss, votre famille est en sécurité.
- Vous savez qu’il me suffit d’appuyer sur ce bouton pour que toutes les Forces Spéciales du secteur convergent ici, lui apprit le Kaleesh en désignant son poignet.
- Oui je le sais, confirma son interlocuteur. Mais vous ne le ferez pas.
- Et pourquoi cela ? »

Au lieu de répondre à sa question, le Chiss sortit son holocommunicateur et la silhouette du Grand Amiral Lolness, que Colehn connaissait comme le meneur de la propagande de l’Armée Noire, apparut.

« Professeur Colehn ! souffla mielleusement le Grand Amiral. J’ai dévoré votre traité sur la relativité de l’hyperespace. Un vrai chef d’œuvre de la science moderne ! C’est un honneur de vous rencontrer. J’ai déjà fait connaissance avec votre délicieuse famille. »

L’image s’élargit pour montrer la femme et les enfants du Kaleesh à genoux et menottés. Ils semblaient cependant en bonne santé. Le professeur serra les poings. Le Chiss le tenait par son point faible.

« Qu’est-ce que vous voulez ? s’écria-t-il rageusement.
- Simplement un échange de bons procédés, lui apprit le Grand Amiral. Pour garantir la bonne santé de votre famille, vous nous rendrez quelques services de temps à autre.
- Je ne peux pas faire sortir d’informations du laboratoire, répliqua immédiatement Colehn, si c’est ce que vous souhaitez. Même si je le voulais, c’est un vrai bunker, la sécurité y est trop perfectionnée.
- Je sais tout cela, lui opposa le Chiss. C’est pourquoi je ne vous demande que des services mineurs. Premièrement, bien entendu, de garder le secret sur nos conversations, et deuxièmement, de me donner les choses que je vous demande. Pour l’instant, je n’ai besoin que de vos codes d’accès au réseau de haute sécurité de la République.
- Vous savez que je n’y ai qu’un accès très limité, s’étonna le Kaleesh. Je ne peux connaître aucune information sensible et nos projets scientifiques transitent en main propre.
- Je le sais aussi, répliqua Lolness. C’est une raison de plus pour vous de me donner ce que je souhaite. »

Colehn hésita. Il n’avait aucune envie de trahir ses amis qui croyaient en la République et désapprouveraient certainement qu’il réalise de tels actes. Mais la vue du blaster pointé par Lolness vers sa femme eut raison de lui. Il attrapa un bloc de données et pianota dessus avant de le donner à celui qui dirigeait les Chiss présents dans son appartement.

« Tenez, se résigna-t-il. Les voilà.
- Excellent, se satisfit le Grand Amiral avec un sourire carnassier. Professeur Colehn, je sens que notre collaboration sera extrêmement fructueuse ! »


Système Malachor, Croiseur le Krayt Hurlant.

Quand l’hologramme s’éteignit, le Grand Amiral Lolness fit signe à ses gardes qui se tenaient de l’autre côté de son bureau d’emmener les prisonniers Kaleesh. Ceux-ci obtempérèrent et ne resta plus avec lui qu’un de ses hommes de confiance, ou plutôt un de ses Chiss de confiance, nommé Mitt’rance’Sheev, ou, comme les Impériaux et les Mandaloriens le nommaient, du fait de leur volonté de tout rendre prononçable en basic, Rancesh.

Rancesh n’appartenait pas à une famille noble, contrairement à Lolness qui était l’Aristocra de la maison Nuruodo, une des plus puissantes de l’Ascendance, et même la plus puissante grâce à son travail.

Rancesh, lui, était né dans la rue avant que son père ne soit tiré d’elle par l’Aristocra Saganu. Les Saganu étaient une maison mineure de l’Ascendance, avec bien moins d’influence que les maisons Nuruodo, Csapla, Sabosen et Inronkini, les quatre maisons les plus anciennes et les plus influentes chez les Chiss.

C’était l’Aristocra Saganu, le fils de celui qui avait tiré le père de Rancesh de la rue, qui avait envoyé le jeune Chiss de vingt-neuf ans participer à cette guerre. Malgré son allégeance à une maison rivale de Lolness, Rancesh avait su obtenir sa confiance en se montrant un excellent stratège de l’ombre, recevant ainsi un rôle crucial dans le projet Vfrar’nal, qui marquerait la déchéance de la République.
Le Chiss s’était investi de tout son cœur dans cette tâche. Il avait participé à trier toutes les idées qui avaient germé au début du développement du projet et avait déterminé un déroulement se basant sur plusieurs attaques simultanées et une utilisation maximale de tous les atouts que la Coalition possédait. Quand il avait soumis ce déroulement à Lolness, celui-ci avait sifflé d’admiration et avait immédiatement promu Rancesh au rang de capitaine, ce qui était assez inattendu pour un homme plus habitué aux intrigues politiques qu’à la guerre.

« En cumulant les codes de scientifique en chef de Colehn avec ceux d’officier supérieur que l’amiral Reclelc nous a fournis, expliqua Rancesh en Cheunh, nos pirates devraient parvenir à trouver un moyen d’avoir accès à l’entièreté du réseau de haute sécurité de la République. »

Le Grand Amiral Lolness hocha la tête. Il savait tout cela.

« Puis-je vous demander quelque chose, monsieur ? demanda le capitaine, toujours sans utiliser le basic.
- Allez-y, capitaine, répondit son interlocuteur en utilisant lui-aussi sa langue maternelle.
- La famille du professeur… Est-ce que vous allez la garder vivante ? »

Lolness eut un sourire amusé.

« Tout dépend si le professeur est sage, répliqua-t-il. Mais je dois avouer que nous devrions limiter le nombre de nos prisonniers. Notre armée n’a pas les ressources nécessaires pour les entretenir.
- Mais si nous nous débarrassons d’eux, nous n’aurons plus de moyens de pression sur le Kaleesh, lui opposa Rancesh.
- Il y a toujours des moyens de lui faire croire que les siens sont toujours en vie… »

Rancesh resta interdit quelques instants. Il n’était pas certain de ce qu’il ressentait à l’idée de torturer et d’assassiner une famille innocente qui n’avait rien demandé à personne, même si les Kaleesh étaient une espèce inférieure. Mais, après tout, la guerre était la guerre.

Lolness quitta la pièce principale de son bureau pour se diriger vers une petite salle attenante où se trouvait un hublot. Rancesh suivit son supérieur et l’observa scruter le système alentour où des croiseurs Chiss, Impériaux et Mandaloriens se mélangeaient.

« Le plan Vfrar’nal va pouvoir s’accélérer nettement, déclara le Grand Amiral avec satisfaction. Bientôt, la République s’écroulera avant même de pouvoir s’en rendre compte. »
Modifié en dernier par Darth Eluar le Sam 13 Jan 2018 - 22:59, modifié 1 fois.
A single spark of courage can ignite the fires of hope. Commandant Suprême Jace Malcolm.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre
Staffeur Fan-Fics et RP
Darth Eluar
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1087
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar Lynne » Lun 25 Déc 2017 - 14:12   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Interlude]

Oui oui je sais, je suis en retard, toutes mes excuses, Lulu :transpire:
Je ne m'attendais vraiment pas à la "mort" de Kotor, je pensais que tu allais le garder en antagoniste principal, mais ce qui s'est passé après m'a sérieusement fait douter de son décès !
Sinon, pauvre padawan ! Mais au moins, elle a survécu, c'est l'essentiel :D
Enfin, un interlude toujours aussi sympa, qui laisse aperçevoir le début de l'intrigue de l'enregistrement 3, où j'ai hâte de retrouver "mon" perso que tu m'as prévu^^
Super-MJ à votre rescousse !
Lynne
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 297
Enregistré le: 03 Juin 2017
 

Messagepar Darth Eluar » Lun 25 Déc 2017 - 21:58   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Interlude]

Lynne a écrit:Oui oui je sais, je suis en retard, toutes mes excuses, Lulu :transpire:

J'allais te pardonner, mais pour avoir utilisé ce surnom ridicule, tu rajouteras 4 scènes d'héroïsme à Ukel :P :paf:

Je ne m'attendais vraiment pas à la "mort" de Kotor, je pensais que tu allais le garder en antagoniste principal, mais ce qui s'est passé après m'a sérieusement fait douter de son décès !

:sournois:

Sinon, pauvre padawan ! Mais au moins, elle a survécu, c'est l'essentiel :D

Si tu crois qu'elle va s'en tirer si bien que ça :sournois: :diable:

Enfin, un interlude toujours aussi sympa, qui laisse aperçevoir le début de l'intrigue de l'enregistrement 3, où j'ai hâte de retrouver "mon" perso que tu m'as prévu^^

Bientôt :cute:
A single spark of courage can ignite the fires of hope. Commandant Suprême Jace Malcolm.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre
Staffeur Fan-Fics et RP
Darth Eluar
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1087
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar Lynne » Lun 25 Déc 2017 - 23:49   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Interlude]

Darth Eluar a écrit:
Lynne a écrit:Oui oui je sais, je suis en retard, toutes mes excuses, Lulu :transpire:

J'allais te pardonner, mais pour avoir utilisé ce surnom ridicule, tu rajouteras 4 scènes d'héroïsme à Ukel :P :paf:


C'est ça, c'est ça, Lulu... (et puis quatre, ça me semble exagéré, déjà une pour rattraper celle que tu as perdue pour m'avoir modérée sur Discord :paf: )
Modifié en dernier par Lynne le Mer 27 Déc 2017 - 22:51, modifié 1 fois.
Super-MJ à votre rescousse !
Lynne
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 297
Enregistré le: 03 Juin 2017
 

Messagepar mat-vador » Mer 27 Déc 2017 - 21:11   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Interlude]

Hein quoi, je suis en retard pour le com? Mais monseigneur, j'étais très occupé sous la vapodouche, il est hum très important de faire sa toilette :paf: ..
Oui, oui je me cherche des excuses :roll: .

Alors ce ptit interlude.. et ben ma foi, cela m'est fort sympathique. En tout cas, ce chiss a encore moins de scrupules que Thrawn, les pauvres ptits Kaleesh :P !
je suis un Sith mais je suis gentil :grrr:
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 683
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Darth Eluar » Ven 29 Déc 2017 - 14:56   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Interlude]

Lynne a écrit:C'est ça, c'est ça, Lulu... (et puis quatre, ça me semble exagéré, déjà une pour rattraper celle que tu as perdue pour m'avoir modérée sur Discord :paf: )

Je ne fais que mon travail de staffeur :paf: :P

mat-vador a écrit:Alors ce ptit interlude.. et ben ma foi, cela m'est fort sympathique. En tout cas, ce chiss a encore moins de scrupules que Thrawn, les pauvres ptits Kaleesh :P !

:jap: :sournois:
A single spark of courage can ignite the fires of hope. Commandant Suprême Jace Malcolm.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre
Staffeur Fan-Fics et RP
Darth Eluar
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1087
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar L2-D2 » Sam 30 Déc 2017 - 16:15   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Interlude]

Interlude lu!

Bien aimé, comme d'habitude! Nouveaux personnages, nouvelle intrigue, nouveau bond dans le temps... vivement la suite et le début du prochain enregistrement! :oui:
"Les histoires que nous aimons ne rentrent peut-être pas toutes dans une seule ligne de temps, mais elles compteront toujours à nos yeux." - John Jackson Miller, dans sa préface du roman Une nouvelle aube
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3682
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Darth Eluar » Sam 30 Déc 2017 - 21:34   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Interlude]

L2-D2 a écrit:Interlude lu!

Bien aimé, comme d'habitude! Nouveaux personnages, nouvelle intrigue, nouveau bond dans le temps... vivement la suite et le début du prochain enregistrement! :oui:

Merci beaucoup :jap:
La suite pour le second anniversaire :cute:
A single spark of courage can ignite the fires of hope. Commandant Suprême Jace Malcolm.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre
Staffeur Fan-Fics et RP
Darth Eluar
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1087
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Lun 08 Jan 2018 - 20:18   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Interlude]

Pohol Colehn :lol:
Sheev :lol:

Hein ? Quoi ? Y a une histoire, aussi ? Ah bon...

Un bon petit chapitre qui remplit bien son rôle de transition :jap:
La nouvelle intrigue est des plus intéressantes :sournois:
Tobie Lolness n'est plus ce qu'il était :paf:
Vivement la suite :cute:
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2429
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar Notsil » Ven 12 Jan 2018 - 19:13   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Interlude]

Je récup mon retard des fêtes, alors chouette dernier chapitre (youhou miss cyborg, reste à voir comment elle va supporter tout ça psychologiquement ^^), et chouette interlude aussi :)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2005
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Darth Eluar » Sam 13 Jan 2018 - 22:58   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 25]

AVERTISSEMENT : Ce message était destiné à paraître mercredi. Malheureusement et pour des raisons indépendantes de notre volonté, il a été happé par une faille spatio-temporelle. L'Eluar Korriban Incorporation s'excuse pour le désagrément occasionné et vous transmet le chapitre dans son intégralité pour se faire pardonner. :D

Note à soi-même : c'est totalement injouable de publier en semaine :transpire:

Joyeux anniversaire ! Joyeux anniversaire ! Joyeux anniversaire, Tourmente/DMDPJ/Holocron ! Joyeux anniversaire ! :D
Et oui, il y a deux ans, déjà, je publiais ici même le tout premier chapitre de cette fic. Deux ans plus tard, on a... plus ou moins avancé... plutôt moins que plus... :transpire: :lol: Disons qu'on a avancé :paf:
Une seule certitude, je terminerai ce récit :transpire: C'est donc l'heure d'entamer cette année 2018 et l'enregistrement 3 :D Sans plus attendre, le chapitre 25 juste après la réponse aux coms de Zèd et Notsil :cute:
Spoiler: Afficher
Notsil a écrit:Je récup mon retard des fêtes, alors chouette dernier chapitre (youhou miss cyborg, reste à voir comment elle va supporter tout ça psychologiquement ^^), et chouette interlude aussi :)

Merci beaucoup :jap: Et à voir, effectivement :roll:

Zèd-3 Èt a écrit:Pohol Colehn :lol:
Sheev :lol:

T'as vu, je m'amuse comme un petit fou :lol: :x

Zèd-3 Èt a écrit:Un bon petit chapitre qui remplit bien son rôle de transition :jap:
La nouvelle intrigue est des plus intéressantes :sournois:

:jap:

Zèd-3 Èt a écrit:Tobie Lolness n'est plus ce qu'il était :paf:

Enfin, je fais l'immense honneur à ce petit auteur méconnu d'être référencé par le génie incomparable et éternel de la littérature que je suis :paf: :paf:

Zèd-3 Èt a écrit:Vivement la suite :cute:

|
|
|
v


Chapitre Précédent (Interlude)
Sommaire
Chapitre Suivant


Enregistrement III : Le Pouvoir des Ténèbres



Activation de l’holocron n° EM24ABK. Choisissez l’enregistrement.
Enregistrement choisi : n°3 : Le Pouvoir des Ténèbres
Chronologie : 3591 av. BY et 19 ap. BK
Ecart avec la fin du précédent enregistrement : 4 ans.
Lieu d’enregistrement : Tython
Contexte galactique :
La Guerre fait rage dans la Galaxie entre la République et l’Armée Noire qui se fait appeler la Coalition des Armées Libres. De nombreux systèmes sont tombés sous la domination de cette dernière.
Cependant, les forces républicaines, supérieures en nombre, remportent peu à peu de nombreux succès stratégiques face à leurs adversaires.
Alors que, sur Coruscant, est montée une mission pour tenter de prendre Mandalore, un des cœurs de la Coalition, les Sith continuent de tenter d’attirer de nouveaux alliés dans leurs filets…
Début de l’enregistrement.


Chapitre 25 :



Felucia, Académie Noire.

Amej Dara manœuvra son chasseur biplace pour décrire une boucle autour de l’ancien Temple et détailla ses alentours du regard.

Après ces quatre années, la faune et la flore avaient commencé à reprendre leurs droits dans les environs de l’Académie. Les quatre kilomètres où elles avaient disparu s’étaient transformés en quelques dizaines de mètres. Dans cette dernière surface cependant, aucun être non sensible à la Force ne pouvait pénétrer. Le côté obscur y était en effet si puissant qu’il y absorbait l’essence vitale et seuls ceux qui savaient maîtriser la Force étaient capables de s’en prémunir.

Amej était de ceux-là. La Twi’lek posa son petit vaisseau sur le toit de l’Académie et s’en extraya agilement. Elle pouvait percevoir très clairement la puissance obscure qui régnait dans cet endroit. C’était cette puissance qui l’avait convoquée à travers la Force.

La Sith passa la petite ouverture qui trônait au centre du toit et descendit une à une les marches qui menaient au cœur de l’Académie Noire. En avançant, elle fit le bilan interne des dernières années de guerre. L’Ordre Sith se renforçait de plus en plus. Les tentateurs, la caste à laquelle elle appartenait, avaient fait merveille. Des dizaines et des dizaines de Jedi s’étaient abandonnés au côté obscur et avaient changé de camp. Les avant-postes de l’Armée Noire recevaient même de nombreux messages de jeunes sensibles à la Force qui n’avaient pas été détectés par les Jedi et qui désiraient s’aventurer sur la voie des Sith.

La seule vraie différence avec la situation de l’Ordre sous l’ancien Empire était qu’il restait caché. La galaxie était au courant de son implication dans la guerre – il aurait été ardu de la dissimuler – mais elle était abreuvée de messages de propagande prétendant qu’il ne faisait désormais que servir, un mensonge bien entendu, auquel certains croyaient pourtant. De plus, même les Jedi ignoraient où l’Ordre se cachait. Le centre de la flotte de la Coalition des Armées Libres, placé sur Malachor, restait secret et la petite station placée dans le même système qui abritait la nouvelle Académie n’était pas accessible à tous. Quant à Korriban, la planète historique de l’Ordre, elle était défendue de toutes ses forces par la République, probablement sous l’impulsion des Jedi qui ne devaient pas souhaiter que leurs ennemis mettent la main sur les secrets qu’elle abritait.

La Coalition avait mené plusieurs attaques sur la planète mais avait, à chaque reprise, été repoussée. Cette armée n’était pas à la hauteur des ambitions Sith : elle était fortement inférieure à celle de la République, en personnel comme en matériel. Cependant, elle était suffisamment étoffée pour tenir une guerre prolongée et protéger efficacement ses principales planètes. La victoire semblait pourtant inaccessible mais Amej n’était pas stupide. Elle connaissait assez le Seigneur Kotor pour savoir qu’il avait préparé un plan à long terme avant de s’engager dans une guerre qu’il ne pouvait pas gagner s’il la menait de manière traditionnelle. La Twi’lek était confiante. Tout serait révélé en temps voulu.

La jeune Sith descendit les dernières marches et emprunta plusieurs couloirs avant d’aboutir à l’entrée de la Grande Salle Centrale. Si elle avait dû s’éclairer à la lueur cramoisie de son sabre laser, elle put ranger celui-ci en entrant dans la pièce, qui était éclairée.

Au centre trônait un large sarcophage qui lui tournait le dos. Amej s’approcha et, quand elle fut à quelques pas de celui-ci, posa un genou à terre et inclina respectueusement la tête.

Devant elle apparut une silhouette laiteuse d’où émanait un hypnotisant halo mauve. Elle représentait le corps d’un individu masculin entièrement recouvert par une cape sombre et dont le visage était caché par un masque rayé. Comme à chaque fois qu’elle se rendait ici depuis l’incursion des Jedi sur la planète, la Twi’lek fut frappée par le tourbillon de Force qui semblait orbiter autour de cette apparition. La puissance que cette dernière avait possédé de son vivant n’était rien en comparaison de ce que le rituel et le sabre laser de son frère lui avait apporté.

Dark Kotor n’était pas mort. Bien sûr, il avait été frappé mortellement par la lame de Myyr et la vie avait quitté son corps. Cependant, à l’insu des Jedi qui le croyaient vaincu pour toujours, le Sith avait préservé sa conscience grâce au rituel de Naga Sadow. Comme le puissant Seigneur Noir avant lui, il était devenu une incarnation à la puissance inimaginable : un Esprit Sith.

Sa seule faiblesse était qu’il était lié à l’Académie Noire. Sa conscience ne pouvait la quitter. Cependant, Kotor avait confiée des bribes de ses plans à Amej. Le Sith ne maitrisait pas le transfert d'essence à proprement parler, mais il était capable d'influencer suffisamment un esprit affaibli et à la structure mentale favorable à l'opération pour le lier profondément à lui et en faire son héritier. Au fond d'elle, Amej enrageait de ne pas être cette héritière. Cependant, elle avait compris que la cible serait transformée en un véritable esclave de Kotor. Ce n'était pas ce qu'elle voulait. Alors, elle attendrait. D'autant plus que la cible idéale avait été trouvée.

« Monseigneur, déclara respectueusement la Twi’lek, vous m’avez convoquée ?
- En effet, répondit l’esprit, de sa voix qui semblait comme distordue. Vous êtes la meilleure parmi les tentateurs. Vous nous avez apporté quantité d’excellents éléments. Cependant, il ne s’agissait que de padawans et chevaliers. Que diriez-vous d’un maître Jedi nouvellement promu ?
- Le Miraluka… comprit Amej.
- En effet, approuva Kotor.
- Vous pensez qu’il est prêt ? interrogea la tentatrice.
- L’artefact de Freedon Nadd a fait son travail, opina le Seigneur Noir. Le Jedi a choisi volontairement de s’éloigner de la guerre car il pensait naïvement que c’était elle qui faisait grandir les ténèbres en lui, mais cela ne suffit pas. Quelqu’un comme vous ne devrait avoir aucun mal à le convertir, désormais.
- Je reconnais que l’obscurité n’a jamais été aussi puissante en lui, admit la tentatrice. Soit, je vais faire le nécessaire pour m’occuper personnellement de lui.
- Je sens que vous avez autre chose à m’annoncer, Amej, s’enquit Kotor.
- En effet, opina celle-ci. Le Grand Amiral Lolness m’a transmis un élément qu’il a obtenu d’un de ses informateurs sur Coruscant. Il semble qu’il y ait une ouverture pour la Mirialan. Le Seigneur Lutrinka est prête à passer à l’action.
- Ah excellent, se satisfit le Sith. Enfin ! »

Amej put sentir clairement la joie mauvaise qui émanait de l’apparition.

« Dites à Lutrinka qu’elle a mon feu vert, ordonna l’esprit, et qu’elle devra la transférer dans les geôles de cette Académie. Je veux que Lutrinka, Molzeg et Polgur viennent également ensemble ici.
- Tout le Conseil Noir au même endroit ? s’étonna la Twi’lek à la peau rouge. N’est-ce pas extrêmement risqué ?
- Ne vous inquiétez pas, la rassura le Seigneur Noir, la flotte en orbite nous protège de toute mauvaise surprise et tout le reste des évènements est sous mon contrôle. Ma puissance est telle que je maîtrise tout ce qui se passe dans cette Académie. »

La tentatrice savait qu’il ne mentait pas.

« Tout se passera selon vos désirs, Monseigneur. »


Coruscant, Base militaire centrale de la République.


La base militaire principale de la République était une immense forteresse. Il fallait réaliser un important trajet depuis le Sénat ou le Temple Jedi pour l’atteindre car elle était située dans un secteur peu habité de Coruscant, au sommet de ce qu’on aurait pu identifier comme un haut plateau montagneux si les gratte-ciels de la capitale galactique n’étaient pas encore plus immenses.

Entourée par une haute et large muraille et surplombée par un puissant bouclier, la base semblait impénétrable. Son architecture ingénieuse forçait le respect. Le long des murailles, deux larges et lumineux bâtiments longeaient chacun deux faces intérieures des fortifications. Il s’agissait de l’académie des officiers et de l’académie des forces spéciales. Tous les meilleurs éléments qui faisaient ou avaient un jour fait partie de l’Armée de la République étaient passés par là.

Derrière la protection de ces académies se situaient d’abord des casernes pour loger tout le personnel de la base, puis des hangars pour disposer toute sorte de matériel d’armement, disposés chacun en carré.

Enfin, derrière toutes ces lignes de défense se dressaient les deux bâtiments les plus sensibles de la base, construits sur le même modèle : deux bunkers possédant chacun une seule entrée et aucune fenêtre. Le premier était le Centre de Commandement Stratégique, où beaucoup de décisions importantes étaient prises. Le second était le Laboratoire d’Innovations de la République, d’où provenaient les dernières technologies dont disposaient les troupes républicaines à travers la galaxie.

A bord du speeder conduit par deux soldats des Forces Spéciales, Eÿnra, en compagnie de son amie Pristia, admirait l’architecture de la base. C’était la première fois que la padawan se rendait dans cette base.

Après avoir envoyé Eleccoï et Myyr, les maîtres des jeunes filles, dans deux missions différentes, le Conseil les avait convoquées.

« Le Haut Commandement Stratégique a demandé deux Jedi compétents, agiles et discrets, leur avait expliqué maître Satele. Le Conseil a estimé que vous étiez toutes indiquées. »

Quand Eÿnra avait demandé quelle était la mission, la maître Jedi leur avait répondu qu’elle n’était pas autorisée à en parler au Temple mais qu’elles recevraient leur assignation dans la base militaire centrale de la République.

C’était la première mission que les deux jeunes filles réalisaient ensemble et sans leurs maîtres. En sortant du Temple pour rejoindre les deux militaires qui allaient les escorter à leur base, elles s’étaient jurées d’impressionner le Conseil.

Au fond d’elle, Eÿnra ressentait une peur sourde, une peur qui l’étreignait depuis quatre ans. Un mauvais pressentiment obscurcissait son esprit. Quelque chose avançait, tapi en elle depuis toujours. Quelque chose gagnait inexorablement en puissance.

Les murailles qui entouraient la base comportaient de petites ouvertures lourdement gardées postées à intervalles réguliers et sur deux rangées : une au sol et une en hauteur, cette dernière comportant des plateformes pour speeders.

C’est sur l’une d’entre elles que leur véhicule se posa. Les deux padawans descendirent, accompagnées par leur escorte. Un garde s’avança et récupéra le bloc de données que lui tendit un des soldats et le consulta attentivement. Hochant la tête, il fit signe aux deux Jedi de s’avancer et de passer sous un portique qui les scanna l’une après l’autre.

« Arme de courte portée détectée : sabre laser, récita à deux reprises la voix monocorde. Aucun engin explosif ni arme à longue portée détectés. »

Pianotant sur son terminal, le garde désactiva le champ de force qui leur interdisait l’accès à la base et les jeunes filles avancèrent, toujours accompagnées de leur escorte.

Sur le chemin, Pristia ne prononça pas un mot, mais la Mirialan savait pertinemment à quoi son amie pensait. Eleccoï… Le Miraluka semblait de plus en plus désabusé quant à l’Ordre Jedi.

Et il y a de quoi.

Les maîtres respectifs des jeunes filles subissaient un traitement aux antipodes l’un de l’autre. D’un côté, Myyr avaient mené et remporté de nombreuses batailles au cours de ces quatre années, gagnant le respect de l’armée à tel point que le Commandant Suprême Urlbot lui avait confié la direction des troupes qui défendaient Korriban des multiples incursions de leurs ennemis. Le Pantorien prenait le relais du général Sreev, qui avait repoussé toutes ces attaques mais avait malheureusement péri lors de la dernière. Il se murmurait même que Myyr était pressenti pour entrer au Haut Conseil Jedi. Cependant, ces rumeurs ne s’étaient toujours pas concrétisées.

A l’inverse, Eleccoï sentait les ténèbres grandir mystérieusement en lui, et même la jeune fille avait pu le percevoir, tant et si bien qu’il avait dû le lui avouer. Le Miraluka avait réclamé une audience auprès du Conseil et leur avait annoncé qu’il se tiendrait à l’écart de la guerre, pensant que cette dernière était responsable de cette obscurité. Par conséquent, la jeune padawan réalisait de plus en plus de missions à l’écart de son maître alors qu’ils ressentaient l’un envers l’autre une affection presque paternelle et filiale, la Mirialan le savait. Il se murmurait même que le Conseil réfléchissait à attribuer un nouveau maître à Pristia, idée que l’Humaine rejetait catégoriquement. Eÿnra la comprenait. Le comportement du Conseil dans cette affaire était intolérable.

La padawan reporta son attention sur le tapis roulant qui les amenait à travers la base. Celui-ci commença par monter pour passer au-dessus du toit de l’académie des Forces Spéciales puis redescendit en pente très douce à travers les casernes, dont la sécurité était minimale, puis les hangars à armes et munitions, dont la protection était bien plus importante. Enfin, ils touchèrent le sol devant les deux grands bunkers qui marquaient le centre de la base.

La jeune fille s’attendait à ce qu’elles soient conduites vers le Centre de Commandement Stratégique mais ce fut vers l’autre bâtiment que les deux soldats qui les escortaient les dirigèrent.

L’entrée unique du Laboratoire d’Innovations de la République était gardée par de nombreuses troupes et droïdes de sécurité et un walker blindé était même posté tout près. Les deux jeunes filles durent montrer leur autorisation et passer à nouveau au scanner. Cette fois, elles furent contraintes d’abandonner leurs armes et leurs communicateurs à l’entrée.

Leur escorte ne les suivit pas mais celle-ci fut relayée par deux droïdes de sécurité qui les entraînèrent à travers le laboratoire. Plusieurs couloirs austères s’étendaient de part et d’autre de la coursive principale, chacun gardé par un droïde et un portique de sécurité. Au fond du couloir se dressait une porte blindée qui s’ouvrit après un nouveau passage au scanner. Les droïdes se postèrent à l’entrée et laissèrent les deux jeunes Jedi poursuivre seules.

Un Kaleesh assis devant le bureau se leva pour venir les accueillir.

« Ah, padawans, les salua-t-il chaleureusement. Le Conseil m’a prévenu de votre venue. Je suis le professeur Pohol Colehn, je dirige ce laboratoire. »

Les deux jeunes Jedi se présentèrent et le scientifique les observa quelques instants. Eÿnra imagina qu’elles présentaient un tableau atypique. Pristia avait peu changé en quatre ans. Certes, elle avait grandi, son corps avait mûri mais son apparence était toujours semblable. Son visage encadré par ses longs cheveux blonds avait peu changé et ses yeux verts présentaient toujours le même éclat. Elle portait une simple bure beige.

Eÿnra, de son côté, à cause de l’explosion des mines sur Felucia, présentait une apparence très différente de ce qu’elle avait quand elle avait obtenu le statut de padawan cinq ans plus tôt. L’oppressant masque médical qu’elle avait reçu couvrait toujours l’intégralité de sa tête. Elle avait la possibilité de l’ouvrir sur sa moitié droite mais était consciente que le rictus de douleur dans lequel son visage était figé représentait une vision peu engageante. C’est pourquoi elle ne s’accordait la liberté de respirer de l’air pur qu’à l’intérieur du Temple. Le reste du temps, comme les Miralukas qui cachaient leurs globes oculaires vides, elle abritait son visage derrière ce masque.

La jeune Hybride était désormais très grande et avait décidé d’accentuer sa carrure pour accompagner sa taille. La conséquence était que son style de combat ne pouvait être aussi acrobatique qu’auparavant, mais la padawan avait compensé cette faiblesse par l’apprentissage d’une forme reposant sur l’intimidation et la maîtrise de soi. La jeune fille protégeait ses multiples implants qui la maintenaient en vie par une combinaison de combat renforcée par des plaques souples pouvant absorber de faibles décharges.

Sortant de ses pensées, la jeune fille entendit les portes coulisser à nouveau derrière elle. Elle se retourna et découvrit un Twi’lek à la peau bleue et de petite taille qui s’écria :

« Deux enfants pour une mission aussi cruciale ? Êtes-vous bien certain que cela soit sage, mon ami ?
- Mes jeunes Jedi, ponctua le Kaleesh alors que le Twi’lek venait se poster près de lui, je vous présente le professeur Trebla Nietsnie, un des membres les plus éminents de notre laboratoire. Il est le créateur de l'algorithme qui a décidé en urgence de l’agencement de votre combinaison de survie. » ajouta-t-il en direction d’Eÿnra.

Celle dernière fit un signe de tête de remerciement au scientifique qui lui répondit par le même geste.

« Pour répondre à votre question, mon cher, poursuivit Colehn en se tournant vers son collègue, j’ai demandé au Commandement de réclamer deux excellents Jedi. Je fais confiance au Conseil dans ses décisions.
- Ce ne sont que des padawans ! objecta Nietsnie.
- Je vous rappelle, mon ami, répliqua le Kaleesh, que la plupart des padawans de cet âge sont mille fois meilleurs que beaucoup de soldats expérimentés des forces spéciales.
- Soit… »

Les deux scientifiques se dirigèrent vers le bureau de Colehn et invitèrent les deux Jedi à faire de même.

« Il est évident, déclara le scientifique en chef, que tout ce que vous entendrez ici devra demeurer secret. »

Eÿnra hocha la tête, imitée par son amie, et le Kaleesh poursuivit.

« Le Haut Commandement souhaite lancer une attaque sur Mandalore pour porter un coup profond à l’Armée Noire, leur confia-t-il. Cependant, les Mandaloriens sont coriaces. Il est temps de lancer dans la bataille une partie du projet D… »

Colehn s’interrompit devant le regard désapprobateur de son collègue et se reprit :

« … du projet sur lequel nous travaillons depuis des années. »

Il pianota sur son bureau et fit apparaître l’hologramme d’une petite station circulaire possédant une antenne de petite taille à son sommet.

« Je vous présente la Coque Impénétrable. Pour faire simple, elle absorbe en quelque sorte à distance le bouclier ennemi en envoyant des radiations et utilise l’énergie absorbée pour renforcer les boucliers alliés. Avec les plans que je vais vous fournir et que vous devrez détruire une fois votre mission accomplie, vous pourrez en construire un modèle réduit sur Concordia, la lune de Mandalore. Pour vous approcher du système, nous vous fournirons deux chasseurs dotés d’un système de couverture partielle. Celui-ci devra être consolidé grâce à la Force, c’est pourquoi il nous fallait à tout prix des Jedi. Entre votre arrivée et votre départ, aucune transmission vers l’extérieur ne devra être effectuée afin d’éviter toute détection. Une fois la station construite, quittez le système Mandalore à leur bord pour nous signaler la réussite de votre mission et donner le feu vert à nos troupes. Des questions ? »

La mission semblait dangereuse. On leur demandait de s’infiltrer au sein même d’un des cœurs de l’ennemi. Etait-ce cela qui effrayait la jeune fille ? Pourtant la mission semblait simple… Tout paraissait clair.

« Aucune, répondirent en chœur les deux Jedi.
- Parfait, se satisfit Colehn. Alors… Comment dites-vous, déjà ? Ah oui ! Que la Force soit avec vous. »


Korriban.

Le chasseur biplace d’Amej émergea d’hyperespace. La Twi’lek à la peau rouge orangé savait parfaitement que sa manœuvre était osée. La République contrôlait Korriban et la défendait avec ferveur. Cependant, si elle voulait convertir le Miraluka, les tombes de Korriban étaient l’endroit idéal.

Le barrage de la République était impressionnant. Plusieurs croiseurs répartis selon une formation digne des plus grands amiraux entouraient une large station fixe. C’était l’ancienne station Vaiken, du nom du Grand Moff Vaiken, le premier à porter ce titre dans l’Empire Sith, l’endroit où se ralliait la flotte impériale quelques décennies plus tôt, que la République avait remorquée ici et remise en état. Désormais, il s’agissait de la station Genzo, du nom d’un général de la République mort lors de la déroute de Korriban vingt ans plus tôt.

Pour passer le blocus, la tentatrice avait réussi à acquérir des codes auprès d’un Jedi qu’elle venait de convertir. Elle devrait avoir le temps d’atterrir et de cacher son vaisseau avant que ses ennemis ne se rendent compte de quelque chose.

Approchant de la station Genzo, Amej transmit ses codes et attendit. Elle reçut très vite l’autorisation de passage et commença à se diriger à vitesse modérée vers la surface pour ne pas éveiller de soupçons. Tandis qu’elle longeait la station, elle sentit une puissante présence lumineuse et comprit que celle-ci la sondait. Elle put même reconnaître cette présence qu’elle avait déjà croisée une fois furtivement au cours de ces quatre années de guerre. C’était ce maudit Pantorien.

Comprenant que ce dernier percevrait également sa présence, la Twi’lek poussa son chasseur à vitesse maximale vers la surface au moment exact où deux vaisseaux ennemis s’écartaient de leur patrouille pour se lancer à sa poursuite.

Il n’a pas perdu de temps, pensa-t-elle. Elle parvint très vite dans l’atmosphère de Korriban, devenant difficilement visible depuis l’espace. Il faut que je me débarrasse de ces deux chasseurs avant qu’il n’en envoie d’autres à mes trousses, comprit la Sith.

Redressant le nez de son vaisseau, Amej le fit raser le sol pour se diriger vers les canyons qui ne manquaient pas. Ses deux poursuivants, désormais à portée de tir, ouvrirent le feu sur elle. Grâce à ses réflexes dus à la Force, la Sith manœuvra habilement pour les esquiver les uns après les autres. Elle ne pouvait cependant pas répliquer car son chasseur ne disposait pas de canons arrière. Apercevant une falaise, elle s’en rapprocha au maximum et ouvrit le feu sur la roche avant de la longer pour atteindre son sommet.

D’immenses blocs de pierre se détachèrent et fondirent sur ses poursuivants. L’écran de la Twi’lek lui indiqua que l’un d’entre eux fut broyé par la roche. Le deuxième, plus réactif, évita les projections et continua la poursuite.

Avisant un canyon, Amej observa son écran qui lui indiqua que celui-ci était très étroit. Parfait. En y pénétrant, elle tira de nouveau sur la roche, rendant le passage impossible. Le chasseur de la République fut contraint de le contourner. Cela laissa le temps nécessaire à la Sith pour s’approcher de la fin du passage et s’y poser. En attendant l’apparition de son poursuivant, elle arma l’unique missile lourd que possédait son vaisseau qui transpercerait instantanément les faibles boucliers de son ennemi.

Gardant la main sur la manette, elle attendit avec concentration son poursuivant et abaissa le levier dès qu’elle l’aperçut. Durement touché, le vaisseau alla s’écraser contre la falaise dans une gerbe de flammes.

Sachant très bien qu’elle devait se cacher avant que la République n’organise des recherches, la Twi’lek décolla à nouveau et, après plusieurs minutes de vol, cacha son vaisseau dans une grotte bien abritée. Elle fit ensuite le tour de la petite caverne pour vérifier qu’aucun prédateur intempestif ne nichait là.

Quand un grognement retentit, Amej comprit qu’elle avait bien fait. Un couple de Tuk’atas surgit de l’ombre mais la Sith s’en défit assez rapidement de deux coups de sabre laser savamment placés.

Après avoir vérifié que les prédateurs canidés étaient la seule surprise de cette caverne, la Twi’lek la quitta à pied en scrutant le ciel et en se tenant prête à s’abriter si une patrouille de chasseurs apparaissait. Un bruit lointain de réacteurs lui indiqua que ses ennemis avaient lancé des recherches mais qu’ils étaient suffisamment éloignés de sa position.

Marchant d’un pas décidé, elle se dirigea vers la tombe de Marka Ragnos, qui se situait à l’écart de la Vallée des Seigneurs Noirs. Amej répéta son plan dans sa tête. Comme toujours, elle allait se servir des artefacts obscurs dont la tombe disposait. Elle était la seule tentatrice à s’appuyer autant sur les objets ténébreux que les anciens Seigneurs Noir leur avaient légués et elle était aussi celle qui avait converti le plus de Jedi, et de loin. Pour elle, il était évident qu’il existait un lien de cause à effet.

Le sol trembla soudain sous ses pieds. Sachant très bien ce que cela signifiait, la Twi’lek s’arrêta avec un soupir de lassitude. Très vite, un essaim entier de limaces k’lor, des hideux prédateurs bipèdes à la large bouche bordée d’une rangée circulaire de longues dents, sortit de terre et l’encercla.

La Sith tendit ses bras de chaque côté d’elle et utilisa toute sa haine pour se plonger dans le côté obscur. Elle communiqua une intense rage aveugle aux créatures auxquelles elle faisait face et, très vite, ces dernières commencèrent à se dévorer entre elles. Lorsque les limaces eurent terminé de s’entre-tuer, la Twi’lek reprit sa marche.

En arrivant à l’entrée du tombeau du grand Seigneur Noir qui avait dirigé les Sith durant plus d’un siècle, elle s’agenouilla et médita profondément. Amej utilisa alors un don qu’elle avait appris à maîtriser à l’Académie Noire. Les Jedi croyaient qu’ils devaient obéir à la volonté de la Force, tandis que l’Ordre Sith savait très bien que celle-ci pouvait être pliée à sa volonté. En utilisant la naïveté de leurs ennemis, les tentateurs pouvaient leur faire croire que la Force voulait qu’ils se rendent en un endroit.

C’est ce que la Twi’lek fit. Envoyant une impulsion à travers la Force, elle appela le Miraluka à venir sur Korriban. Celui-ci accourrait, elle le savait. Elle avait déjà réussi à l’attirer sur Dxun et l’obliger à venir toucher un puissant artefact quatre ans plus tôt. Cette fois, elle parachèverait le passage de celui-ci du côté obscur. Amej allait ajouter un maître Jedi à son tableau de chasse.
Modifié en dernier par Darth Eluar le Dim 28 Jan 2018 - 19:23, modifié 2 fois.
A single spark of courage can ignite the fires of hope. Commandant Suprême Jace Malcolm.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre
Staffeur Fan-Fics et RP
Darth Eluar
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1087
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Dim 14 Jan 2018 - 12:57   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 25]

Très sympa :cute:
Eleccoï va-t-il s'en sortir ? La suite au prochain épisode ! :D

Les quatre kilomètres où avait elles avaient disparu --> Ben... Heu... Débrouille-toi :transpire:
La Twi’lek posa son petit vaisseau sur le toit de l’Académie et s’en extraya agilement --> Le verbe s'extraire n'a pas de passé simple.
maître Satele --> maître Shan, plutôt, non ? On dit "Maître Windu", pas "Maître Mace", que je sache :siffle:
une peur qui l’étreignait depuis quatre ans Un mauvais pressentiment --> Manque un point.
La padawan reporta son attention sur le tapis roulant les amena à travers la base. --> Il manque un morceau de la phrase.
la Twi’lek poussa son chasseur à vitesse maximale vers la surface au moment exact où deux chasseurs s’écartaient de leur patrouille pour se lancer à sa poursuite. --> Répétition.

Sinon, il manque des virgules un peu partout, c'est dommage.

Comme anagrammes, j'ai trouvé Mara Jade et Veers, et je suis certain que Nietsnie en est un :sournois:
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2429
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar mat-vador » Dim 14 Jan 2018 - 22:47   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 25]

Zèd-3 Èt a écrit: On dit "Maître Windu", pas "Maître Mace", que je sache :siffle:


Dans la série Kotor avec Zayne Carrick, on dit Maître Lucien pas Maître Draay (pour le Jedi Lucien Draay) me semble-t-il :whistle: :P !

Sinon pour la fan fic, Kotor n'est pas mort! Je le savais! Je le savais! bon en fait je n'en savais rien :paf: .. Et j'ai hâte de voir la Sith Twi Lek tenter hum comment dire d'attirer un Maître Jedi miraluka de son coté! Vous me connaissez je suis un expert en Sith Twi Lek dont une en particulier :sournois:

Euh bref la suite :cute: !
je suis un Sith mais je suis gentil :grrr:
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 683
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Lun 15 Jan 2018 - 8:26   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 25]

Chapitre 25 lu !

Un bon début pour ce troisième enregistrement, qui a le mérite de faire le point sur la situation galactique quatre ans plus tard, de rappeler les forces et les alliances en présence et de lancer une nouvelle intrigue sans doute majeure : le probable passage d'Elecooï du Côté Obscur et son ralliement à Kotor ! :shock: J'étais tellement occupé à me dire que c'était Myrr qui intéressait Kotor que j'en avais oublié son compère dans l'affaire, mais manifestement, ce n'était pas ton cas ! :D

Je suis donc très impatient de lire la suite ! :oui:
"Les histoires que nous aimons ne rentrent peut-être pas toutes dans une seule ligne de temps, mais elles compteront toujours à nos yeux." - John Jackson Miller, dans sa préface du roman Une nouvelle aube
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3682
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Lynne » Lun 15 Jan 2018 - 18:33   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 25]

Pour être sincère, ce chapitre était pour moi le chapitre du "J'en étais sûûûre !", d'abord avec la non-mort de Kotor, ensuite avec la prochaine tentation d'Eleccoï au côté obscur. Sinon, rien à dire, tout est impeccable, vive la suite ! Je suis curieuse de voir ce que la mission des deux padawans va donner, même si, comme Colehn je suis un peu surprise que le Conseil ait confié quelque chose d'aussi crucial à des padawans.
Super-MJ à votre rescousse !
Lynne
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 297
Enregistré le: 03 Juin 2017
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Lun 15 Jan 2018 - 18:51   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 25]

Lynne a écrit:vive la suite !

Avant de fêter la suite, attends peut-être qu'il l'ait sortie, non ? :siffle:
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2429
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar LL-8 » Mer 17 Jan 2018 - 11:02   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 25]

Kotor n'est pas mort!
J'ai le droit de me dire que je m'en doutais? :D Je dois dire que c'est un de mes personnages préférés. Sa disparition aurait été trop dommage.

Concernant Eleccoï, vivement qu'il tombe du côté obscur ! ^^ je veux voir ce que va donner l'affrontement entre lui et Myyr ;)

Bon chapitre! La suite! ;)
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 700
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: Au point le plus éloigné du centre de la galaxie
 

Messagepar Darth Eluar » Dim 28 Jan 2018 - 19:22   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 25]

Merci tout le monde :jap: Techniquement, Kotor est mort :roll: Enfin vous m'avez compris... bref ^^
Je vois que mon détournement d'attention a fonctionné :cute: Mais est-ce le dernier ? :sournois:

Spoiler: Afficher
LL-8 a écrit:Je dois dire que c'est un de mes personnages préférés. Sa disparition aurait été trop dommage.

Evidemment, je n'aurais pas pu m'en séparer si facilement :diable:

Lynne a écrit:je suis un peu surprise que le Conseil ait confié quelque chose d'aussi crucial à des padawans.

Concrètement, je pourrais te donner plein de raisons pragmatiques du type "les Jedi sont totalement débordés de tous les côtés" mais c'est aussi et avant tout une preuve de confiance de la part du Conseil. :D

Zèd-3 Èt a écrit:maître Satele --> maître Shan, plutôt, non ? On dit "Maître Windu", pas "Maître Mace", que je sache :siffle:

Comme dit à côté, Satele est à part, c'est un vrai fact in-universe qu'elle souhaite elle-même être appelée ainsi. D'ailleurs, un joueur occasionnel de swtor comme toi devrait le savoir, à de très très très rares exceptions qui peuvent toujours être retconnées, elle est toujours appelée par son prénom dans le jeu :P

Zèd-3 Èt a écrit:Comme anagrammes, j'ai trouvé Mara Jade et Veers, et je suis certain que Nietsnie en est un :sournois:

Oui pour Sreev, pour Amej, ben... L2 l'a relevée bien avant toi :P
Et pour Nietsnie c'est assez évident pourtant :P


Devant votre enthousiasme, la suite, donc, et on reprend l'ancien découpage de la publication :cute: Avec une double apparition :roll:

Chapitre Précédent
Sommaire
Chapitre Suivant (Partie 2)


Chapitre 26 (Partie 1) :



Coruscant, Base militaire centrale, Laboratoire d’Innovations de la République.



Colehn allait quitter son bureau quand un message écrit s’afficha sur son bloc de données personnel.

Opération en cours, disait celui-ci. Silence radio a débuté comme prévu.

Un sourire se dessina furtivement sur son visage. Les Jedi étaient arrivées dans le système Mandalore. Le Kaleesh espérait que tout se passe comme prévu. Avec un peu de chance, Lolness n’apprendrait pas que le scientifique était impliqué dans l’opération et sa famille n’aurait rien à craindre.

Avec un peu de chance…

En quittant son bureau, le professeur passa entre les deux gardes droïdes qui restèrent impassibles. Des modèles de série Z3. Ces droïdes étaient sa fierté. Après les attentats des partisans impériaux des années plus tôt, et surtout après qu’un garde sénatorial se fut avéré être l’un d’entre eux, le Sénat avait commandé au laboratoire une nouvelle gamme de droïdes de garde.

Colehn les avait entièrement conçus, tant à l’extérieur que pour leur programmation. Devant leur efficacité, en plus de leur offrir la garde des lieux où ils avaient vu le jour, le Sénat avait déployé les Z3 pour protéger ses représentants et avait même finalement décidé d’en affecter un nombre conséquent sur tous les vaisseaux de combat de la République. Ils avaient également imposé à tous les officiers supérieurs une escorte constante de ces nouveaux gardes, au grand dam des intéressés qui avaient protesté en vain, arguant qu’ils pouvaient très bien se défendre seuls.

Laissant de côté ses gardes, le Kaleesh se dirigea dans une petite salle réservée aux responsables des différentes divisions du laboratoire. C’était le seul endroit où ceux-ci pouvaient se croiser car, même dans les casernes où ils étaient logés, les chercheurs n’étaient pas censés communiquer avec leurs collègues des autres secteurs, de sorte que le moins de personnes possible n’ait une vue d’ensemble des projets menés par le laboratoire.

Avisant à quelques pas son ami Trebla Nietsnie, Colehn le salua de la tête, ce à quoi celui-ci répondit, et s’approcha. Le Twi’lek était en pleine discussion avec un Bith que le scientifique en chef identifia comme le responsable de la section qui travaillait sur un projet impliquant la physique particulaire. Le Bith salua son supérieur et déclara d’une voix enjouée :

« Ah, professeur Colehn ! J’étais justement en train de poser une question au professeur Nietsnie à propos du traité sur la relativité de l’hyperespace que vous avez écrit en partenariat.
- Ah, et quelle était-elle ? s’enquit le Kaleesh.
- Le professeur Amstramgravomitch me demandait si toute cette thèse impliquait la possibilité théorique du voyage dans le temps, expliqua le Twi’lek.
- Ah, eh bien, expliqua Colehn, dans une certaine mesure, oui. Si vous étiez pris dans un vortex hyperspatial, alors le temps pour vous n’aurait rien à voir avec celui de l’extérieur et…
- Vous oubliez que l’existence d’un tel vortex n’a jamais été prouvée, objecta une voix aigüe à l’accent noble impérial derrière lui, et certains contestent même la façon dont vous les rendez possibles, mon ami. »

En entendant retentir cette voix, le Kaleesh se raidit brusquement. Se forçant à composer son meilleur sourire hypocrite, il se retourna lentement vers celle qui avait fait cette remarque.

Il s’agissait d’une Humaine de grande taille à la peau cuivrée. Elle tenait un verre à la main et arborait un sourire carnassier.

« Professeure Hinn, quelle bonne surprise, siffla Colehn qui n’en pensait pas un mot.
- Je vous en prie, Pohol, demanda mielleusement son interlocutrice, je vous ai déjà demandé de m’appeler Ly.
- Que me vaut le plaisir, professeure Hinn ? répliqua froidement le scientifique en chef en insistant sur ces deux derniers mots. J’avais cru comprendre que vous étiez très occupée à la rédaction de votre livre. »

Colehn détestait profondément Hinn. A la fin de la guerre contre l’Empire, la République avait décidé d’absoudre de leurs crimes certains des meilleurs scientifiques impériaux pour les engager à son service. C’était l’opération Pince à papier. Plusieurs de pires criminels de guerre que la galaxie ait connus avaient été pardonnés de leurs méfaits en échange de leur savoir. Hinn était l’une d’eux. Bien sûr, elle avait déclaré publiquement qu’elle ignorait tout du but de ses recherches. Elle avait prétendu ne rien partager de l’idéologie impériale et n’avoir servi que parce qu’elle n’avait pas eu le choix.

Colehn n’en croyait pas un mot. Hinn était une impériale convaincue de la pire espèce. Et, plus que tout, l’Humaine était heureuse du retour de l’Armée Noire. Depuis un an, le Kaleesh avait compris que c’était elle qui fournissait des informations à leurs ennemis, au travers de la couverture de son « livre » qui autorisait des transmissions extérieures. Malheureusement, sachant que les Chiss avait un moyen de pression terriblement efficace contre lui, le scientifique en chef n’avait pu dénoncer sa subordonnée.

« Je fais une petite pause dans sa rédaction, répondit l’Humaine avec ironie. Je viens cependant d’avoir une excellente idée. Il va falloir que je la communique à mon éditeur.
- Quel genre d’idée ? interrogea Colehn.
- Oh, moi aussi je peux bien faire des cachotteries entre amis, expliqua toujours aussi mielleusement son interlocutrice. Que voulez-vous, il faut bien se forger un bouclier pour résister à la vie. » ajouta-t-elle en regardant intensément le Kaleesh.

Cachotteries… Bouclier…

Colehn se raidit. Hinn était au courant pour l’opération sur Mandalore ! Le scientifique sentit la détresse le gagner. Il pensa aux deux jeunes Jedi qui couraient tête baissée dans un piège sans qu’il ne puisse les prévenir, car cela mettrait sa famille en danger.

Hinn se rapprocha de lui.

« Boirez-vous un verre avec moi, professeur ? lui proposa-t-elle.
- Ne me prenez pas pour un imbécile, murmura l’intéressé, les yeux dans le vague, sonné.
- Oh, un imbécile, se défendit Hinn en gardant son ton qui donnait envie au Kaleesh de lui adresser un crochet bien placé. Je ne vous prends pas pour un imbécile. Vous êtes le meilleur d’entre nous. Et, ajouta-t-elle en levant son verre, à ce qu’on m’a dit, un excellent père de famille ! Santé à vous et à vos proches, Pohol ! »

Colehn serra les poings en entendant l’habile provocation de son interlocutrice. Il leva son verre en feignant de trinquer. S’il avait trop attiré les soupçons des autres scientifiques présents, Hinn aurait pu le rapporter à l’amiral Chiss qui détenait sa famille.

Le Kaleesh pensait passer une bonne soirée, mais ne cessa de culpabiliser à propos des deux jeunes Jedi qui se précipitaient tout droit dans un piège.


Système Mandalore.


Avant de sortir d’hyperespace, Pristia et Eÿnra enclenchèrent le système de camouflage et le renforcèrent à l’aide de la Force. L’entreprise était audacieuse. Mandalore était l’un des centres principaux de l’Armée Noire et les deux Jedi allaient se poser sur sa lune. Pistia sentit une pointe d’appréhension en elle. Bien sûr, elle avait l’habitude des missions à risque, mais se précipiter au cœur de l’espace ennemi était bien plus que risqué.


« La première qui pose le pied sur Concordia a gagné, murmura Eÿnra, de toute évidence pour détendre l’atmosphère.
- Tenu, lui répondit joyeusement son amie en tentant de masquer sa crainte. Je vais te battre à plates coutures, petite sœur !
- On va voir ça, grande sœur ! »

Le tunnel bleu de l’hyperespace disparut et les étoiles reprirent leur place.

Contournant soigneusement les nombreux croiseurs mandaloriens qui protégeaient le système, les deux jeunes filles se dirigèrent vers Concordia.

L’atmosphère de la lune de Mandalore était viciée. Celle-ci était en effet largement exploitée par des mines et des usines qui balafraient le paysage. Les Jedi évitèrent soigneusement de survoler ces zones. Certes, leur camouflage devrait leur éviter la détection, mais, comme le disait un vieux proverbe, il valait mieux ne pas tenter le Bogan.

Une petite partie de la lune était encore recouverte de forêts et ce fut dans l’une d’entre elles que les jeunes filles entamèrent leur atterrissage.

S’amusant à éviter les arbres à toute allure, elles tentèrent toutes deux de se poser en première. Voyant très bien que son amie Mirialan était meilleure pilote qu’elle et allait la vaincre, Pristia attendit d’être à une hauteur d’où elle pouvait sauter et se réceptionner facilement grâce à la Force et enclencha discrètement le pilote automatique. Elle ouvrit son cockpit et s’élança.

Elle amortit sa chute avec aisance comme elle l’avait prévu puis se redressa en croisant les bras et en regardant le vaisseau de son amie avec un regard espiègle. Eÿnra vint se poser à côté d’elle et sortit de son vaisseau en riant.

« Tu as triché, s’écria-t-elle joyeusement.
- Tu as dit : la première qui pose le pied, la taquina l’Humaine.
- Même, s’amusa la Mirialan. C’est de la triche. »

Le vaisseau de Pristia vint se poser à ses côtés grâce au pilote automatique.

« Allez, mettons-nous au boulot, décida la padawan en attrapant les plans qu’elle avait en sa possession. Normalement, avec la cargaison que les scientifiques nous ont fournies, ça devrait être facile. »

Levant les yeux, elle détailla les alentours. De grands arbres masquaient leur présence. On ne pouvait pas voir à plus de cent mètres à la ronde. De plus, leurs feuillages touffus empêcheraient d’éventuels satellites ou vaisseaux de reconnaissance de les détecter.

Alors pourquoi Pristia sentait-elle un mauvais pressentiment grandir en elle ? Pourquoi une part de son esprit lui hurlait-elle de fuir immédiatement pour Coruscant avec son amie ? Il n’y avait aucune raison qu’un imprévu n’arrive. Cette mission avait été finement ciselée par le Haut Commandement de la République, des stratèges dont le talent n’était plus à prouver. Quel élément aurait-il pu leur échapper ?

La voix d’Eÿnra la tira de ses rêveries.

« Grande sœur ? l’appela-t-elle.
- Euh… Oui, se ressaisit l’Humaine en essayant de chasser ces chimères. Je disais : au vu de ces plans, la construction devrait nous prendre seulement quelques jours. On a de la nourriture pour deux semaines dans les vaisseaux. Ça devrait largement le faire.
- Tu ne sens pas quelque chose d’étrange ? lui demanda soudain la Mirialan.
- Si, admit son amie après un instant de silence gêné. J’ai un mauvais pressentiment, tout à coup. »

Les deux jeunes filles se regardèrent avec une pointe d’appréhension avant que l’Humaine ne la balaie d’un geste de la main.

« Ayons confiance en la Force, déclara-t-elle sans parvenir à tromper Eÿnra sur son manque de conviction. Je suis certaine que tout va bien se passer. »

Levant à nouveau les yeux vers le ciel, Pristia se demanda ce qui pourrait mal tourner. Soudain, un autre mauvais pressentiment vint s’ajouter au premier. La jeune Jedi eut la sensation qu’une sombre menace pesait sur son maître. Dans quel nid de vers-guêpes Eleccoï s’était-il fourré ?
Modifié en dernier par Darth Eluar le Dim 11 Fév 2018 - 22:11, modifié 1 fois.
A single spark of courage can ignite the fires of hope. Commandant Suprême Jace Malcolm.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre
Staffeur Fan-Fics et RP
Darth Eluar
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1087
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar mat-vador » Dim 28 Jan 2018 - 22:01   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 26/Partie 1]

Lu!

Ce pauvre Kaleesh semble décidément pris entre l'enclume et le marteau! Comment va-t-il s'en sortir :cute: ? Quant à nos padawans seront-t-elles
Spoiler: Afficher
sauvées par un cri du coeur: It's a Trap!!!


La suite!
je suis un Sith mais je suis gentil :grrr:
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 683
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Lun 29 Jan 2018 - 10:43   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 26/Partie 1]

Première partie du Chapitre lue !

Ouh le vilain cliffhanger que voilà... :sournois:

Une partie assez rapide, qui nous montre le professeur Kaleesh être piégé dans son rôle d'agent double... et je ne sais pas pourquoi, je sens assez mal le coup des droïdes Z3, tu nous les détailles trop pour que cela soit innocent... On verra bien sûr par la suite ! Et je suis curieux de la lire, justement, cette suite ! :oui:
"Les histoires que nous aimons ne rentrent peut-être pas toutes dans une seule ligne de temps, mais elles compteront toujours à nos yeux." - John Jackson Miller, dans sa préface du roman Une nouvelle aube
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3682
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Lynne » Lun 29 Jan 2018 - 18:05   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 26/Partie 1]

Mon perso :love: Cette Ly Hinn est définitivement trop classe :love: Avec ses répliques de sadique : "Santé à vous et à vos proches, Pohol !" :love: Tu t'es inspiré de l'histoire des scientifiques nazis qu'ont recruté les Américains après la Seconde Guerre Mondiale je suppose ?
Sinon, c'est super, comme d'hab, j'ai hâte de voir ce qui va arriver aux deux padawans et à Eleccoï !
Super-MJ à votre rescousse !
Lynne
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 297
Enregistré le: 03 Juin 2017
 

Messagepar LL-8 » Mar 30 Jan 2018 - 10:03   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 26/Partie 1]

RP en force dans ce passage!
Z3 et Ly Hinn, je sens qu'ils seront importants ^^

Pas mal ce chapitre, même si j'avoue que je voudrais revoir Myrr, Kotor et Eleccoï. Je suis moins emballée quand on suit le professeur et les padawans. Mais ce n'est qu'un point de vue ;)

Allez la suite!
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 700
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: Au point le plus éloigné du centre de la galaxie
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Mar 30 Jan 2018 - 11:36   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 25]

Darth Eluar a écrit:D'ailleurs, un joueur occasionnel de swtor comme toi

Occasionnel, tout est là :transpire:

Darth Eluar a écrit:pour Amej, ben... L2 l'a relevée bien avant toi :P

Tu veux dire que je suis censé m'en souvenir ? T'as vu ton rythme d'escargot ? C'était il y a presqu'un an, comment tu veux que je m'en rappelle ? :siffle:

Darth Eluar a écrit:Et pour Nietsnie c'est assez évident pourtant :P

J'ai toujours pas trouvé :neutre:

Darth Eluar a écrit:Des modèles de série Z3. Ces droïdes étaient sa fierté.

:oops:
N'empêche que, comme L2, je les sens pas, ces droïdes... Surtout au vu du caméo de notre MJ préférée, qui y a sans doute accès :sournois:

Darth Eluar a écrit:Le professeur Amstramgravomitch

Il sait lire, lui ? :lol:

Darth Eluar a écrit:Si vous étiez pris dans un vortex hyperspatial, alors le temps pour vous n’aurait rien à voir avec celui de l’extérieur

Le mot que tu cherches est "désynchronisé", non ?

Darth Eluar a écrit:Ly Hinn

:lol:
Y a pas à dire, elle a la classe, notre MJ :lol:

Darth Eluar a écrit:l’opération Pince à papier

La VF triomphera ! :paf:
Plus sérieusement, j'ai l'étrange sentiment que tu n'es pas vraiment fan de Paperclip :D

Darth Eluar a écrit:Santé à vous et à vos proches, Pohol !

J'adore cette réplique :love:

Darth Eluar a écrit:Dans quel nid de vers-guêpes Eleccoï s’était-il fourré ?

Suce pince... La suite, un jour peut-être :lol:
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2429
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar Darth Eluar » Ven 02 Fév 2018 - 22:26   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 26/Partie 1]

Merci à tous pour vos retours toujours aussi motivants :oops: :jap: :cute:

mat-vador a écrit:Lu!

Ce pauvre Kaleesh semble décidément pris entre l'enclume et le marteau! Comment va-t-il s'en sortir :cute: ? Quant à nos padawans seront-t-elles
Spoiler: Afficher
sauvées par un cri du coeur: It's a Trap!!!

Nous verrons :sournois:

L2-D2 a écrit:Première partie du Chapitre lue !

Ouh le vilain cliffhanger que voilà... :sournois:

Une partie assez rapide, qui nous montre le professeur Kaleesh être piégé dans son rôle d'agent double... et je ne sais pas pourquoi, je sens assez mal le coup des droïdes Z3, tu nous les détailles trop pour que cela soit innocent... On verra bien sûr par la suite ! Et je suis curieux de la lire, justement, cette suite ! :oui:

:sournois:

LL-8 a écrit:RP en force dans ce passage!
Z3 et Ly Hinn, je sens qu'ils seront importants ^^

Pas mal ce chapitre, même si j'avoue que je voudrais revoir Myrr, Kotor et Eleccoï. Je suis moins emballée quand on suit le professeur et les padawans. Mais ce n'est qu'un point de vue ;)

Allez la suite!

On les retrouvera bientôt :cute:

Lynne a écrit:Mon perso :love: Cette Ly Hinn est définitivement trop classe :love: Avec ses répliques de sadique : "Santé à vous et à vos proches, Pohol !" :love: Tu t'es inspiré de l'histoire des scientifiques nazis qu'ont recruté les Américains après la Seconde Guerre Mondiale je suppose ?
Sinon, c'est super, comme d'hab, j'ai hâte de voir ce qui va arriver aux deux padawans et à Eleccoï !

Je savais qu'il te plairait :D Bien sûr, l'opération Paperclip a été mon inspiration, c'est bien pour ça que j'ai traduit son nom de code de manière abusivement littérale :lol:

Zèd-3 Èt a écrit:Tu veux dire que je suis censé m'en souvenir ? T'as vu ton rythme d'escargot ? C'était il y a presqu'un an, comment tu veux que je m'en rappelle ? :siffle:

Pas ma faute si tu as une mémoire de poisson rouge :P

Zèd-3 Èt a écrit:
Darth Eluar a écrit:Et pour Nietsnie c'est assez évident pourtant :P

J'ai toujours pas trouvé :neutre:

Tu sais que tu m'as mis le doute et que j'ai re-renversé les lettres pour vérifier, mais ça marche bien, pourtant :roll:

Zèd-3 Èt a écrit:
Darth Eluar a écrit:Des modèles de série Z3. Ces droïdes étaient sa fierté.

:oops:
N'empêche que, comme L2, je les sens pas, ces droïdes... Surtout au vu du caméo de notre MJ préférée, qui y a sans doute accès :sournois:

:sournois: :sournois: :sournois: :sournois: :roll: :roll: :roll: :roll: :roll:

Zèd-3 Èt a écrit:
Darth Eluar a écrit:Le professeur Amstramgravomitch

Il sait lire, lui ? :lol:

Je pense que c'est le caméo de personnage de Tobie Lolness le plus improbable que j'ai fait :lol:

Zèd-3 Èt a écrit:
Darth Eluar a écrit:Si vous étiez pris dans un vortex hyperspatial, alors le temps pour vous n’aurait rien à voir avec celui de l’extérieur

Le mot que tu cherches est "désynchronisé", non ?

Ah certes, tiens, c'est quoi cette périphrase immonde :transpire:

Zèd-3 Èt a écrit:
Darth Eluar a écrit:l’opération Pince à papier

La VF triomphera ! :paf:
Plus sérieusement, j'ai l'étrange sentiment que tu n'es pas vraiment fan de Paperclip :D

T'as vu, c'est beaucoup plus classe que "trombone" :x :paf:
Pour Paperclip je mets ça en spoiler pour ne pas flooder avec du HS :transpire:
Spoiler: Afficher
Je pense que d'un point de vue purement scientifique, cette opération a fait gagner plusieurs années à la recherche. L'exemple le plus évident, c'est bien sûr un Werner Braun, sans qui la conquête spatiale, en tous cas américaine, aurait pris un sérieux retard.
Cependant, pour rester sur Braun, c'est aussi un personnage controversé, et certains témoignages suggèrent que, contrairement à ce qu'il a affirmé après guerre, il ne rechignait pas à porter l'uniforme SS. Je ne le juge pas forcément lui en particulier, mais il ne faut pas être naïf, parmi tous les scientifiques recupérés par Paperclip, il y avait des immondes enc... des personnes peu recommandables ! De ce point de vue, l'opération a été un moyen de gracier des criminels de guerre qui auraient dû être jugés, et ça c'et très grave... :neutre:


Zèd-3 Èt a écrit:
Darth Eluar a écrit:Santé à vous et à vos proches, Pohol !

J'adore cette réplique :love:

Moi aussi :cute:

La suite la semaine prochaine :hello:
A single spark of courage can ignite the fires of hope. Commandant Suprême Jace Malcolm.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre
Staffeur Fan-Fics et RP
Darth Eluar
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1087
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Sam 03 Fév 2018 - 0:53   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 26/Partie 1]

Darth Eluar a écrit:Pas ma faute si tu as une mémoire de poisson rouge :P

Contrairement à l'idée reçue, les poissons rouge ont une mémoire tout ce qu'il y a de plus normale :P
Et je suis comme Sherlock, j'évacue les connaissances inutiles. Typiquement, tout ce qui a trait à ta fic est assez vite dégagé :P :paf:

Darth Eluar a écrit:Tu sais que tu m'as mis le doute et que j'ai re-renversé les lettres pour vérifier, mais ça marche bien, pourtant :roll:

Un indice ? :transpire:

Darth Eluar a écrit:
Zèd-3 Èt a écrit:N'empêche que, comme L2, je les sens pas, ces droïdes... Surtout au vu du caméo de notre MJ préférée, qui y a sans doute accès :sournois:

:sournois: :sournois: :sournois: :sournois: :roll: :roll: :roll: :roll: :roll:

Tout ceci est bien nébuleux :sournois:

Darth Eluar a écrit:Je pense que c'est le caméo de personnage de Tobie Lolness le plus improbable que j'ai fait :lol:

Je sais pas... Balaïna était pas mal non plus :lol:

Darth Eluar a écrit:
Zèd-3 Èt a écrit:Le mot que tu cherches est "désynchronisé", non ?

Ah certes, tiens, c'est quoi cette périphrase immonde :transpire:

Y a des très bonnes vidéos de vulgarisation sur le sujet, si tu veux creuser :cute:

Darth Eluar a écrit:T'as vu, c'est beaucoup plus classe que "trombone" :x :paf:

Mais carrément ! :paf:

Darth Eluar a écrit:Pour Paperclip je mets ça en spoiler pour ne pas flooder avec du HS :transpire:

Je rejoins totalement ce que tu dis :jap:

Darth Eluar a écrit:La suite la semaine prochaine :hello:

Cool ! :D
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2429
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar Darth Eluar » Dim 11 Fév 2018 - 22:10   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 26/Partie 1]

Spoiler: Afficher
Zèd-3 Èt a écrit:Un indice ? :transpire:

Ben un scientifique :roll:

Zèd-3 Èt a écrit:Tout ceci est bien nébuleux :sournois:

:sournois: :sournois: :roll: :roll: :roll:

Darth Eluar a écrit:Je pense que c'est le caméo de personnage de Tobie Lolness le plus improbable que j'ai fait :lol:
Zèd-3 Èt a écrit:Je sais pas... Balaïna était pas mal non plus :lol:

C'est vrai :lol:

Allons-y pour la (courte) seconde partie du chapitre et retrouvons notre Miraluka préféré :cute: :sournois:

Chapitre Précédent (Première Partie)
Sommaire
Chapitre Suivant


Chapitre 26 (Partie 2) :



Korriban.

Marchant à travers les plaines rougeâtres, Eleccoï ne cessait de ruminer la scène qui venait de se déroule sur la station Genzo. Le Miraluka avait senti que la Force l’appelait sur Korriban. Il avait accouru car il faisait partie des membres de l’Ordre qui attachaient une très grande importance à la volonté de celle-ci. Si elle voulait qu’il se rende sur la planète des Sith, alors il lui obéirait.

Malheureusement, Myyr ne partageait pas son opinion. Le Pantorien qui commandait la station lui avait catégoriquement interdit de descendre à la surface.

Eleccoï appréciait Myyr. Les deux Jedi n’avaient jamais été les meilleurs amis de l’Ordre mais ils ne nourrissaient aucun différend l’un envers l’autre et conversaient régulièrement. L’amitié fusionnelle que partageaient leurs padawans respectives les avait encore rapprochés, de même que le réconfort que le premier avait apporté au second à la mort de Tardijj.

Et voilà que même le Pantorien lâchait le Miraluka. Quand ce dernier avait sollicité une audience auprès du Conseil pour leur soumettre sa requête de s’éloigner de la guerre, il avait cru qu’il s’agissait d’une bonne idée. Il était conscient que de mystérieuses ténèbres grandissaient en lui et s’était dit que s’éloigner de la plus importante source d’obscurité qui existait était logique. Cependant, le Conseil avait exagéré son jugement. Ils l’avaient écarté beaucoup plus que de raison et il se murmurait même que sa padawan pourrait lui être retirée. C’était injuste ! Il venait réclamer de l’aide et, en échange, il recevait une pluie de punitions toutes plus illogiques les unes que les autres !

Dès qu’il était arrivé sur la station Genzo, Myyr avait ordonné qu’on lui interdise le passage. Quand Eleccoï lui avait expliqué qu’il avait senti l’appel de la Force, le Pantorien avait fait la moue et lui avait répliqué que c’était trop dangereux. Il semblait de plus qu’une Sith ait forcé le blocus et soit parvenue à se poser sur la planète. Les battues n’avaient rien donné et quelques soldats avaient même failli périr sous les crocs de la faune hostile de Korriban.

Le Miraluka savait qu’il avait beaucoup moins de poids que son interlocuteur. Même s’il était âgé de quelques années de plus que celui-ci, il venait tout juste d’être nommé maître Jedi - et encore, il s’agissait surtout d’une habile manœuvre diplomatique du Conseil pour faire passer la pilule de sa mise à l’écart. Le Pantorien, de son côté, détenait ce rang depuis déjà quatre ans et avait reçu à de nombreuses reprises les louanges des plus hauts maîtres de l’Ordre. Il était même aux portes du Conseil.

Eleccoï ne pouvait s’empêcher de ressentir une pointe de jalousie envers son ami mais s’efforçait de l’enfouir au plus profond de lui : ce n’était pas digne d’un Jedi.

Même après des dizaines de minutes d’argumentation enflammée avec Myyr, Eleccoï n’avait pas réussi à le convaincre de le laisser se rendre à la surface. Il allait quitter la station quand un Kel Dor avait pénétré dans la pièce.

« Je l’accompagnerai sur Korriban, avait-il déclaré.
- Maître Noko, avait protesté le Pantorien, c’est trop dangereux ! Les artefacts ont senti le retour du côté obscur, ils rayonnent plus que jamais de toutes leurs ténèbres, et avec une Sith à leurs côtés, cela ne fera qu’empirer.
- Si la Force désire vraiment que maître Eleccoï se rende sur Korriban, avait expliqué Noko, sa volonté doit être accomplie. Je le surveillerai, n’aie crainte. »

Après une longue hésitation supplémentaire, Myyr avait fini par céder et les laisser tous deux se rendre à la surface.
Eleccoï connaissait maître Noko. Le Kel Dor et lui avaient réalisé plusieurs missions ensemble avant la guerre et même quelques-unes au début de celle-ci, avant que le Miraluka ne s’en éloigne. Ils avaient chacun gagné le respect et la confiance de l’autre. Pourtant, même lui avait parlé de le « surveiller ». Etait-il devenu un paria à ce point ?

L’atmosphère viciée de Korriban était étouffante. Les particules de poussières rougeâtres lui vrillaient les poumons et la chaleur intense qui régnait était assommante. La vision de Miraluka d’Eleccoï ne lui montrait pas les environs rouges mais d’un noir d’encre. Le côté obscur suintait partout. Chaque rocher qu’ils contournaient, chaque prédateur qu’ils abattaient, tout était habité par les ténèbres.

Eleccoï se souvint de sa première visite sur la planète dix-neuf ans plus tôt. C’était durant la bataille finale de la Grande Guerre Galactique. L’Empire était à genoux après sa défaite de Dromund Kaas qui lui avait fait perdre presque toute sa flotte. La République n’avait eu aucune peine à les écraser sur Korriban. Eleccoï se rappela comment les tombes l’avaient appelé à elles. Aujourd’hui, il répondait à cet appel.

Comme à chaque fois qu’il réalisait des fouilles archéologiques, sur des sites Jedi comme sur des lieux Sith, le Miraluka se fiait à son instinct. Celui-ci lui intimait de se rendre dans la tombe de Marka Ragnos, à l’écart de la Vallée des Seigneurs Noirs. Eleccoï y conduisit maître Noko tout en se remémorant intérieurement l’histoire de ce puissant Sith.

Marka Ragnos avait été le Seigneur Noir des Sith jusqu’à peu de temps avant la Grande Guerre de l’Hyperespace. Après avoir éliminé ses opposants, il avait régné en tyran absolu pendant plus d’un siècle en se débarrassant de tous ses concurrents potentiels. Il mourut finalement de vieillesse - chose extrêmement rare pour un Sith - et avait laissé place à une concurrence acharnée entre deux Seigneurs Noirs qui avait vu la victoire finale de Naga Sadow, celui qui avait entrainé pour la première fois les Sith à l’assaut de la République durant la Grande Guerre de l’Hyperespace.

La tombe était à la mesure de son occupant : grandiose et majestueuse. De longs couloirs la creusaient et se ramifiaient en petites galeries qui partaient dans tous les directions. Se fiant toujours à son instinct, le Miraluka continua à guider son ami à travers les hautes allées ponctuées de grandes salles remplies de coffres grands ouverts : les acolytes Sith avaient dû piller la majeure partie des objets contenus dans cette tombe durant leur formation des années plus tôt. Cependant, l’immensité de celle-ci interdisait de penser à la possibilité qu’il ne reste plus rien. D’immenses découvertes restaient évidemment à faire dans les galeries les plus profondes du tombeau.

Au détour d’un couloir, des couinements agressifs retentirent. Le Kel Dor et le Miraluka n’attendirent pas de découvrir leur origine pour éclairer les murs de pierre de deux lueurs bleue et verte. Pour survivre dans les tombes de Korriban, il fallait être prêt au combat à tout moment. Un essaim de shyracks, d’immondes prédateurs ailés, fondit sur les deux Jedi qui n’eurent heureusement aucun mal à se défaire de leurs agresseurs. Ils rangèrent de nouveau leur arme à leur ceinture et continuèrent d’avancer.

Ils débouchèrent alors sur une immense salle au plafond très haut. Sur le côté gauche de celle-ci, un holocron pyramidal à la lueur rouge trônait sur un petit autel. Des caractères en langue Sith ancienne couvrait le mur au-dessus de lui. Les deux Jedi s’approchèrent et maître Noko lut à haute voix les inscriptions :

« Le catalyseur de haine vous rendra plus fort. Si vous désirez avancer plus loin dans le tombeau du grand Marka Ragnos, il vous faudra dompter la bête. Pour cela, prouvez votre appartenance à l’ordre glorieux des Sith. Offrez votre rage et votre haine au catalyseur et il vous donnera en échange une puissance dont vous n’avez jamais rêvé. »

Eleccoï fut saisit d’une grande crainte quand il entendit ses mots.

« La bête ? » murmura-t-il avec appréhension.

Il pouvait percevoir que le Kel Dor ressentait la même émotion.

A cet instant le sol se mit à trembler et les deux Jedi se retournèrent vers l’ouverture béante qui se trouvait de l’autre côté de la pièce. La vision du Miraluka n’était pas limitée par la luminosité qui ne franchissait pas cette porte. Quand il vit la créature qui approchait, son sang ne fit qu’un tour.

« C’est impossible, murmura-t-il, hébété.
- Eleccoï, résonna la voix pour la première fois empreinte de peur de maître Noko qui alluma son sabre laser bleu, ne me dis pas que c’est…
- Une abomination tueuse de Jedi, annonça péniblement Eleccoï en activant sa lame verte.
- Tu veux dire que c’est un… »

Le Miraluka hocha la tête en avalant péniblement sa salive et articula :

« Un Terentatek… »
Modifié en dernier par Darth Eluar le Dim 11 Mar 2018 - 18:21, modifié 3 fois.
A single spark of courage can ignite the fires of hope. Commandant Suprême Jace Malcolm.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre
Staffeur Fan-Fics et RP
Darth Eluar
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1087
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Dim 11 Fév 2018 - 23:42   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 26/Partie 1]

J'ai bien aimé ce demi-chapitre :cute:

Par contre, permets moi de profiter lâchement de ton état de faiblesse temporaire pour sortir une critique sanglante :diable:

Darth Eluar a écrit:plusieurs années de plus

Si là tu ne vois pas le problème, je ne peux plus rien pour toi :transpire:

Darth Eluar a écrit:maître Jedi, et encore

Un tiret cadratin conviendrait mieux, à mon sens.
Sinon, dans ce paragraphe, on a 3 fois "maître" en autant de lignes, c'est un peu beaucoup, non ?

Darth Eluar a écrit:Maître Noko

:lol:

Darth Eluar a écrit:les laisser tous deux se rendre à la surface ensemble

Très redondant, je trouve.

Darth Eluar a écrit:Etait
Darth Eluar a écrit:A cet instant

:grrr: :grrr: :grrr: :grrr: :grrr: :grrr: :grrr: :grrr: :grrr:
C'est clair, là ? :paf:

Darth Eluar a écrit:L’Empire était à genoux après sa défaite de Dromund Kaas

Sur Dromund Kaas ? Ou au dessus de Dromund Kaas, je sais plus :transpire:

Darth Eluar a écrit:les tombes l’avaient appelé à elles. Aujourd’hui, il répondait à cet appel

Répétition ! :diable:

Darth Eluar a écrit:Comme à chaque fois qu’il réalisait des fouilles archéologiques, sur des sites Jedi comme sur des lieux Sith, le Miraluka se fiait à son instinct

Je trouve la phrase moche :neutre:

Darth Eluar a écrit:Marka Ragnos était le Seigneur Noir [...] durant la Grande Guerre de l’Hyperespace.

Du plus que parfait conviendrait mieux, je pense :cute:

Darth Eluar a écrit:Il mourut finalement de vieillesse, chose extrêmement rare pour un Sith et laissa place

Tirets demi cadratins autour de "chose extrêmement rare pour un Sith", non ?

Darth Eluar a écrit:La tombe était à la mesure de son occupant. Elle était gigantesque.

La tombe était à la mesure de son occupant : grandiose / majestueuse / etc...
Tellement plus classe comme ça :cute:

Darth Eluar a écrit:le Miraluka continua de guider

Hum hum... On en déjà parlé, mon p'tit Lu :cute:

Darth Eluar a écrit:d’une lueur bleue et verte

Deux sabres --> deux lueurs --> "de deux lueurs bleue et verte"

Darth Eluar a écrit:Ils rangèrent de nouveau leur arme à leur ceinture

Nope. Tu m'objecteras qu'ils ont chacun une arme et chacun une ceinture, mais en tout ils en ont deux.

Darth Eluar a écrit:« Le catalyseur de haine vous rendra plus fort. Si vous désirez avancer plus loin dans le tombeau du grand Marka Ragnos, il vous faudra dompter la bête. Pour cela, prouvez votre appartenance à l’ordre glorieux des Sith. Offrez votre rage et votre haine au catalyseur et il vous donnera en échange une puissance dont vous n’avez jamais rêvé. »

Ça fait tellement quête à la con de SWTOR :lol: :lol:
Par contre, j'ai un doute sur le "une puissance dont vous n’avez jamais rêvé" :neutre:

Darth Eluar a écrit:l’ouverture béante qui se trouvaient

:perplexe:


Voilà, c'est tout pour moi :jap: :paf:
Modifié en dernier par Zèd-3 Èt le Lun 12 Fév 2018 - 14:12, modifié 1 fois.
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2429
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar L2-D2 » Lun 12 Fév 2018 - 14:12   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 26/Partie 2]

Lu !

C'est court, mais c'est bon ! On sent qu'Eleccoï se dirige de plus en plus vers le côté obscur... et je sens que Maître Noko ne va pas faire long feu ! :transpire:
"Les histoires que nous aimons ne rentrent peut-être pas toutes dans une seule ligne de temps, mais elles compteront toujours à nos yeux." - John Jackson Miller, dans sa préface du roman Une nouvelle aube
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3682
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Lun 12 Fév 2018 - 20:10   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 26/Partie 2]

A chemin obscur, fin obscure :diable: !

J'ai comme l'impression qu'une certaine Twi Lek ne va pas tarder à séduire hum convaincre un certain Miraluka que le Coté Obscur est la meilleure voie :sournois: .
je suis un Sith mais je suis gentil :grrr:
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 683
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Lun 12 Fév 2018 - 20:12   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 26/Partie 2]

mat-vador a écrit:J'ai comme l'impression qu'une certaine Twi Lek ne va pas tarder à séduire hum convaincre un certain Miraluka que le Coté Obscur est la meilleure voie :sournois: .

Ah ce Mat, toujours le même :transpire: :paf:
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2429
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar mat-vador » Lun 12 Fév 2018 - 20:25   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 26/Partie 2]

Zèd-3 Èt a écrit:
mat-vador a écrit:J'ai comme l'impression qu'une certaine Twi Lek ne va pas tarder à séduire hum convaincre un certain Miraluka que le Coté Obscur est la meilleure voie :sournois: .

Ah ce Mat, toujours le même :transpire: :paf:


On ne change pas une équipe qui gagne :D !

Je faisais référence à la Sith Twi Lek de cette fan fic de Lulu pas à une autre :paf: .. La Mat Vador Company approuve d'ailleurs à l'unanimité le choix d'Eluar de prendre une Twi Lek pour jouer le rôle de la tentatrice :diable: .
je suis un Sith mais je suis gentil :grrr:
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 683
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar LL-8 » Mar 13 Fév 2018 - 14:27   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 26/Partie 2]

Sympa ce chapitre, mais court!
On aura enfin notre Jedi tombé du côté obscur, j'espère :sournois:
Allez, la suite!

PS: désolée pour la non-correction, Zed a été trop rapide :paf: :D
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 700
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: Au point le plus éloigné du centre de la galaxie
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Mar 13 Fév 2018 - 14:32   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 26/Partie 2]

LL-8 a écrit:désolée pour la non-correction, Zed a été trop rapide :paf: :D

:diable:
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2429
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar Darth Eluar » Lun 26 Fév 2018 - 13:12   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 26/Partie 1]

Spoiler: Afficher
Zèd-3 Èt a écrit:J'ai bien aimé ce demi-chapitre :cute:

Par contre, permets moi de profiter lâchement de ton état de faiblesse temporaire pour sortir une critique sanglante :diable:

Je n'en attendais pas moins de ta part ^^ Je ne réponds pas à tout ce que j'ai juste corrigé bêtement, juste à ce qui mérite une vraie réponse :cute:

Zèd-3 Èt a écrit:
Darth Eluar a écrit:Etait
Darth Eluar a écrit:A cet instant

:grrr: :grrr: :grrr: :grrr: :grrr: :grrr: :grrr: :grrr: :grrr:
C'est clair, là ? :paf:

Je t'ai déjà dit que j'avais la flemme de m'embêter avec un raccourci clavier foireux ? :P

Zèd-3 Èt a écrit:
Darth Eluar a écrit:L’Empire était à genoux après sa défaite de Dromund Kaas

Sur Dromund Kaas ? Ou au dessus de Dromund Kaas, je sais plus :transpire:

Les deux justement ^^ Et tu ne risques pas de t'en souvenir, ça s'est passé juste avant le début de la Tourmente :transpire: Vous aurez le récit de cette bataille... un jour... si j'arrive au bout de tous mes projets :transpire:

Zèd-3 Èt a écrit:
Darth Eluar a écrit:les tombes l’avaient appelé à elles. Aujourd’hui, il répondait à cet appel

Répétition ! :diable:

Ah non, là pour le coup c'est tout à fait volontaire afin d'insister sur cet appel :wink:

Zèd-3 Èt a écrit:
Darth Eluar a écrit:le Miraluka continua de guider

Hum hum... On en déjà parlé, mon p'tit Lu :cute:

En effet mais c'était après l'écriture de ce chapitre, et l'absence de vraie relecture aura eu les conséquences que tu connais :transpire:

Zèd-3 Èt a écrit:
Darth Eluar a écrit:Ils rangèrent de nouveau leur arme à leur ceinture

Nope. Tu m'objecteras qu'ils ont chacun une arme et chacun une ceinture, mais en tout ils en ont deux.

Justement, pour moi tout repose sur le fait qu'ils en ont une chacun, je suis presque sûr d'avoir appris que l'accord du "leur" reposait dessus. :neutre: J'ai demandé leur avis à plusieurs amis (dont la major en français :P ) et ils sont d'accord avec moi pour le coup :neutre:

Zèd-3 Èt a écrit:
Darth Eluar a écrit:« Le catalyseur de haine vous rendra plus fort. Si vous désirez avancer plus loin dans le tombeau du grand Marka Ragnos, il vous faudra dompter la bête. Pour cela, prouvez votre appartenance à l’ordre glorieux des Sith. Offrez votre rage et votre haine au catalyseur et il vous donnera en échange une puissance dont vous n’avez jamais rêvé. »

Ça fait tellement quête à la con de SWTOR :lol: :lol:
Par contre, j'ai un doute sur le "une puissance dont vous n’avez jamais rêvé" :neutre:

J'ai un peu raté cette phrase, je trouverai mieux quand je prendrai le temps d'y réfléchir, c'est vrai que ça fait beaucoup trop jeu vidéo pour le coup :transpire:

L2-D2 a écrit:Lu !

C'est court, mais c'est bon ! On sent qu'Eleccoï se dirige de plus en plus vers le côté obscur... et je sens que Maître Noko ne va pas faire long feu ! :transpire:

mat-vador a écrit:A chemin obscur, fin obscure :diable: !

J'ai comme l'impression qu'une certaine Twi Lek ne va pas tarder à séduire hum convaincre un certain Miraluka que le Coté Obscur est la meilleure voie :sournois: .

LL-8 a écrit:Sympa ce chapitre, mais court!
On aura enfin notre Jedi tombé du côté obscur, j'espère :sournois:
Allez, la suite!

PS: désolée pour la non-correction, Zed a été trop rapide :paf: :D

Merci à tous :jap:


La réponse à vos questions dès maintenant :sournois: Encore une fois, une partie courte mais c'est avant tout pour le suspense :sournois:
A propos d'organisation, justement, on va rester bien entendu sur une publication toutes les deux semaines parce que je ne peux juste pas trouver le temps pour une présence hebdomadaire, par contre je pense que la séparation des chapitres en plusieurs parties ne sera plus automatique, je commence à avoir une avance suffisante pour me le permettre, sauf bien sûr pour installer du suspense comme ici ou si je considère qu'un chapitre est beaucoup trop long pour passer en une fois :wink:
Trêve de bavardages, première partie du chapitre 27. Bonne lecture :hello:

Chapitre Précédent
Sommaire
Chapitre Suivant (Partie 2)

Chapitre 27 :



Korriban.

Des ténèbres qui s’étendaient au-delà de l’immense ouverture émergea une gigantesque créature. Elle était bipède et aussi grande qu’un Rancor. Pourtant, elle était fortement ramassée sur elle-même. Il valait mieux ne même pas imaginer la taille qu’elle ferait si elle se dressait de tout son long. Des pics ornaient le haut de son crâne et deux impressionnantes mandibules osseuses encadraient son énorme gueule. Ses longs bras se terminaient chacun par une main pourvue de quatre griffes démesurées.

L’origine des Terentateks remontait très loin en arrière, avant même le Premier Grand Schisme de l’Ordre. Cependant, la version moderne de cette créature venait des jungles de Dromund Kaas et avait été créée par l’alchimie Sith. Ces créatures se nourrissaient d’êtres sensibles à la Force et étaient particulièrement attirées par leur côté lumineux. Par conséquent, ils avaient été utilisés par les Seigneurs Noirs contre leurs ennemis et avaient été surnommés les Tueurs de Jedi.

Tant de chevaliers avaient péri sous leurs griffes. Tant d’aventuriers courageux – ou inconscients – avaient tenté de les affronter au péril de leur vie. Seuls les meilleurs des meilleurs pouvaient venir à bout d’un Terentatek. C’était peut-être une occasion pour Eleccoï de prouver à nouveau sa valeur. Il était conscient que ses capacités de combat n’étaient pas celles remises en doute par le Conseil. Cependant, vaincre une telle abomination pourrait peut-être être le premier pas vers un retour en grâce.

Le Miraluka se mit en garde, imité très vite par maître Noko qui semblait faire de son mieux pour garder son calme. Visiblement, ce n’était pas très concluant, Eleccoï voyait des ondes de panique s’échapper du Kel Dor.

La bête rugit et chargea les Jedi, frappant lourdement du poing leurs positions respectives. Les deux maîtres sautèrent au dernier moment sur le côté, esquivant de justesse l’attaque. Le Miraluka en profita pour tenter de trancher le poignet de leur assaillant et retint un cri en s’apercevant que sa lame n’avait entaillé celui-ci que superficiellement.

Si la chair du Terentatek n’était pas à proprement parler à l’épreuve du sabre laser, elle freinait cependant sa progression de manière significative. Il faudrait plusieurs coups au but avant de blesser réellement leur assaillant et atteindre un organe vital serait probablement encore plus compliqué.

Eleccoï eut un coup d’œil vers l’artefact qui trônait à quelques mètres de là. La luminosité de celui-ci croissait en même temps que la peur du Miraluka. A eux-seuls, les Jedi n’avaient aucune chance contre la créature. Peut-être pouvaient-ils se servir de l’objet Sith pour inverser le rapport de Force ? Non, il devait chasser ces pensées de son esprit, comme dix-neuf ans plus tôt lors de la bataille de Korriban. Les artefacts du côté obscur étaient profondément dangereux et ne devaient jamais être utilisés.

Les Jedi esquivaient les unes après les autres les attaques du Terentatek tout en tentant de lui porter des coups de sabre laser. Malheureusement, la bête était trop dangereuse pour parvenir à porter des attaques précises. Leurs armes s’abattaient anarchiquement sur la créature, jamais deux fois au même endroit, ce qui ne lui provoquait que des blessures superficielles. De son côté, le prédateur parvenait à blesser beaucoup plus sérieusement ses proies. Sautant sur le côté une demi-seconde trop tard, Eleccoï sentit une des griffes de l’animal lui lacérer le bras gauche.

Voyant qu’il saignait abondamment, il repassa la lame de son sabre laser par-dessus la blessure. Elle devint plus profonde et la douleur s’intensifia, mais, grâce à sa lame, le Miraluka était parvenu à la cautériser. Sa perte de sang cessa. Heureusement, le Jedi était droitier, et put continuer à tenir son arme sans problème malgré la souffrance lancinante qui provenait de son membre.

Maître Noko eut moins de chance. Après avoir subi une blessure similaire à celle d’Eleccoï sur la jambe droite, le Kel Dor vit ses deux membres inférieurs sectionnés au niveau des genoux. Il appliqua tant bien que mal la même stratégie que le Miraluka pour stopper le saignement mais vit les immenses griffes s’abattre à nouveau sur lui.

A cet instant, Eleccoï se précipita vers la créature en criant. Noko était venu pour le protéger. Noko était venu parce que Myyr et le Conseil ne lui faisaient pas confiance. A cause de leur aveuglement, le Kel Dor était à moitié mort.

Injectant toute sa rage dans son attaque, Eleccoï sentit une puissance qu’il n’avait jamais connue l’investir. Il transperça le poignet du Terentatek qui hurla à son tour de douleur et retira ses mains.

Juste à temps. Quelques centimètres de plus et ses griffes auraient arraché le masque respiratoire de maître Noko, empêchant le Kel Dor de recevoir l’air riche en méthane dont son espèce avait besoin pour vivre.

Comment Eleccoï était-il parvenu à infliger une si lourde blessure à la créature alors que tous ses précédents coups n’avaient touché celle-ci que superficiellement ?

Le Miraluka eut sa réponse quand il tourna la tête vers l’artefact qui éclatait d’une lueur aveuglante. Non, pas une lueur, se reprit mentalement le Jedi. Il… suinte… une obscurité aveuglante.

Eleccoï comprit que c’était sa rage qui avait éveillé l’objet. Il voulut la contrôler mais n’en eut pas le temps. Une immense main s’abattit sur lui. Le Jedi comprit qu’il n’aurait pas le temps de sauter. S’il avait eu des yeux, il les aurait fermés mais, étant privé de cet organe, il garda ses sens fixés sur les griffes qui allaient le transpercer. Toute la colère qu’il éprouvait à l’encontre du Conseil éclata. Il allait mourir en paria, sans même la reconnaissance de l’Ordre.

Myyr allait être félicité d’avoir tenté de l’empêcher de descendre à la surface. Le Pantorien entrerait au Conseil et recevrait tous les honneurs tandis que le Miraluka n’aurait même pas de sépulture. Sa jalousie et sa colère se muèrent en un sentiment qu’il n’avait jamais connu auparavant. Etait-ce… Oui, Eleccoï ressentait bien de la haine.

Alors il se produisit quelque chose qu’il ne comprit pas immédiatement. La main du Terentatek se stoppa juste au-dessus de la tête du Jedi. Ce dernier tourna ses sens vers ses propres membres et découvrit un spectacle qui l’étonna profondément. Sa main gauche, sa toute petite main gauche qui tenait tant bien que mal au bout de son bras lacéré, avait saisi un des immenses doigts de la créature et le maintenait solidement. Avec toute sa force, le prédateur ne pouvait fournir assez de puissance pour se libérer de l’emprise du Miraluka pourtant si minuscule en comparaison.

La main droite d’Eleccoï se tendit vers l’artefact sans que sa volonté ne l’ait ordonné et le halo sombre vint rejoindre le bras du Jedi. Une énergie sans pareil l’investit et la conscience du Miraluka ne parvint pas à interpréter par des signaux sensoriels ce qui se déroula ensuite.
La dernière chose que le Jedi entendit fut la voix étouffée du Kel Dor derrière lui qui murmurait :

« Non, Eleccoï, ne fais pas ça ! »

Une tempête d’énergie se déchaîna soudain depuis le corps du Miraluka qui perdit connaissance.

Il ne retrouva ses sens que quelques minutes plus tard quand la tempête cessa. Balayant la pièce, il découvrit que le Terentatek avait fui. L’artefact, lui, n’avait pas bougé d’un pouce. Le Miraluka aperçut le halo quitter son corps pour rejoindre l’objet. Se sentant vidé de toutes ses forces, il se retourna vers maître Noko et poussa alors un cri de désespoir.

Le cadavre fumant du Kel Dor gisait à l’autre bout de la pièce. Eleccoï se précipita vers lui et tenta un instant de le ranimer avant de comprendre qu’il était beaucoup trop tard. Des intenses éclairs de Force semblaient avoir traversé le corps du Jedi. Ce ne pouvait pas être l’œuvre du Terentatek.

« Vous l’avez tué. » résonna une voix calme mais d’où émanait une immense satisfaction.

Le Miraluka leva la tête. La voix semblait venir du plafond. Il découvrit un détail qu’il n’avait pas remarqué. Le haut de la pièce était traversé par des larges poutres de pierres. Sur l’une d’entre elles, le Jedi distingua une Twi’lek en position accroupie.

Sa vision à travers la Force ne lui permit pas de détailler la couleur de peau de celle-ci, mais il put l’identifier facilement comme une adepte du côté obscur. Un sabre laser pendait à sa ceinture.

La Twi’lek sauta de la poutre et se réceptionna gracieusement au sol à l’aide de la Force. Se redressant, elle déclara avec un sourire :
« Mes félicitations ! »
Modifié en dernier par Darth Eluar le Dim 11 Mar 2018 - 19:58, modifié 2 fois.
A single spark of courage can ignite the fires of hope. Commandant Suprême Jace Malcolm.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre
Staffeur Fan-Fics et RP
Darth Eluar
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1087
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar LL-8 » Lun 26 Fév 2018 - 13:46   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 26/Partie 2]

First ! :paf:

J'ai juste adoré ! Ça reste classique dans le déroulement de l'action, et d'habitude je ne suis pas fan des combats contre les gros monstres bien méchants, mais qu'est ce que la fin de ce chapitre est géniale !

C'est plein de promesses ! Vivement la suite, qu'on voit ce que va donner cette rencontre entre (l'ex) Jedi et la Twi'lek Sith! :oui:
Modifié en dernier par LL-8 le Lun 26 Fév 2018 - 21:59, modifié 1 fois.
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 700
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: Au point le plus éloigné du centre de la galaxie
 

Messagepar L2-D2 » Lun 26 Fév 2018 - 18:55   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 26/Partie 2]

Première partie du Chapitre 27 lue!

Tout pareil que LL-8 en fait. Quelle fin! :shock: Je ne m'y attendais pas, voilà qui est finement joué de ta part ami Eluar!

Curieux de voir les futures interactions entre Kotor et Eleccoï! :oui:
"Les histoires que nous aimons ne rentrent peut-être pas toutes dans une seule ligne de temps, mais elles compteront toujours à nos yeux." - John Jackson Miller, dans sa préface du roman Une nouvelle aube
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3682
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Notsil » Mer 28 Fév 2018 - 23:32   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 26/Partie 2]

Oh, ça bouge pas mal dans ces derniers chapitres !

Petite faute au chapitre 26 partie 2 :

mais ils ne nourrissaient aucun différent l’un envers l’autre

-> différend

Côté chapitre 27, je me pose la question au sujet de :

Voyant qu’il saignait abondamment, il repassa le tranchant de son sabre laser par-dessus la blessure


-> un sabrelaser a-t-il un tranchant ? ^^ (ok oui la lame mais ça ne serait pas plus clair de dire la lame justement ? ^^ on s'imagine bien qu'il ne va pas cautériser une plaie avec la poignée ^^) Nan parce que pour moi, sur une lame, le tranchant s'oppose au plat de la lame justement :p (oui ça fait beaucoup de lames tout ça ^^)
(sinon il ne pourrait pas faire un truc genre comprimer ses vaisseaux sanguins pour endiguer l’hémorragie tout ça ? ^^)
Bref pardon pinaillage ;)

La Sith semble contente de son coup, mais je ne suis pas certaine que le bonhomme soit aussi heureux qu'elle et elle pourrait bien se faire latter à son tour ^^

Elles sont mignonnes les ptites padawannettes, "tiens on va suivre ce que nous dit la Force, bon, on ressent un truc plus genre mauvais pressentiment, alors continuons la mission joyeusement !" ah ah ah :) Quand la Force dit qu'il va y avoir une surprise au bout du chemin, ça veut pas dire que la surprise soit chouette hein :p Enfin ça fera partie de l'apprentissage j'imagine ^^

Bref hâte de voir comment tu vas nous amener la suite ;)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2005
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Lynne » Jeu 01 Mar 2018 - 9:33   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 26/Partie 2]

C'est lu, Lulu ! :paf: (ok je sors)

Plus sérieusement, j'ai bien aimé ces deux derniers demi-chapitres, et forcément le pressentiment de la mort de Noko s'est vite vérifié. Pauvre Noko, il avait des bonnes intentions :( Un chouette combat contre un Tarentarek, et j'ai hâte de lire l'échange entre Eleccoï et Amej Dara, même si je pense qu'il se soldera par le basculement d'Eleccoï (en fait, ça a l'air déjà fait, il a déjà succombé au côté obscur une fois !)

Vivement la suite !
Super-MJ à votre rescousse !
Lynne
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 297
Enregistré le: 03 Juin 2017
 

Messagepar mat-vador » Sam 03 Mar 2018 - 22:21   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 26/Partie 2]

Et un Jedi qui bascule du Coté Obscur, un! Quant à la Twi lek, ne doutons pas qu'elle saura hum user de ses charmes pour le convaincre définitivement qu'il a fait le bon choix :diable: !

Bref la suite!
je suis un Sith mais je suis gentil :grrr:
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 683
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Darth Eluar » Dim 11 Mar 2018 - 19:57   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 27/Partie 2]

Merci à tous pour vos retours :oops: :jap:
Nous verrons si vos prédictions se réalisent :sournois:

Notsil a écrit:(sinon il ne pourrait pas faire un truc genre comprimer ses vaisseaux sanguins pour endiguer l’hémorragie tout ça ? ^^)

Au beau milieu d'un combat contre l'une des créatures les plus dangereuses de la galaxie ? C'est bien sûr plus efficace mais ça lui aurait demandé trop de temps et de concentration :cute:*

La seconde partie du chapitre, donc :D (au passage je retire ce que j'ai dit la dernière fois, mon avance n'est pas si grande, les chapitres entiers publiés en une fois resteront des exceptions :transpire: )

Chapitre Précédent (Partie 1)
Sommaire
Chapitre Suivant


Chapitre 27 (Partie 2)



Système Malachor, Station en orbite autour de Malachor III.

Dark Molzeg se morfondait sur son siège. Oh, certes, il avait enfin quelque chose à faire. Durant quatre ans, Dark Kotor l’avait laissé sur Naporar, dans l’Ascendance Chiss, à la place du Grand Amiral Lolness. Ce dernier lui avait expliqué qu’il avait besoin de quelqu’un qui contrôle sa famille.

La maison Nuruodo était, grâce aux efforts de Lolness, la plus puissante maison de l’Ascendance. Cependant, la politique demandait un effort constant et le Grand Amiral avait moins de temps à y consacrer. De plus, il ne semblait pas avoir confiance en son neveu, qui était son héritier pour le titre d’Aristocra et Molzeg avait vite compris pourquoi.

Le jeune Aristocra en devenir était en effet défavorable à la guerre et avait tenté d’œuvrer contre les Sith. Dark Molzeg était parvenu, non sans mal, à réduire l’influence du jeune Chiss au profit d’autres membres de la maison qui, eux, partageaient les idées du Grand Amiral.

Leur laissant les rênes de la famille, sous la supervision éloignée de Lolness, le Sith avait récemment été rappelé par Dark Kotor qui semblait avoir des plans pour lui. L’Humain avait accueilli cette nouvelle avec un grand enthousiasme. Certes, il était un ancien membre du Conseil Noir, et donc un maître des jeux de pouvoir qu’il affectionnait particulièrement. Cependant, s’efforcer d’accorder de l’influence à un autre n’était pas amusant.

Il avait presque l’impression d’être un serviteur. En effet, il ne devait jamais montrer qu’il dirigeait les Nuruodo. Le reste de l’Ascendance devait croire la propagande de la Coalition : les Sith étaient au service de ces armées qui s’étaient alliées pour abattre la République, pas l’inverse. De plus, la xénophobie de cette espèce était profondément agaçante. Ils refusaient de parler basic à moins d’y être forcés, ce qui avait contraint Molzeg à apprendre le Cheunh.

C’était une langue très compliquée pour les étrangers et il n’était pas toujours certain de ce qu’il disait ni ne comprenait mais le Sith pensait avoir atteint une maîtrise convenable.

Se levant, il fit face au large hublot qui donnait sur l’espace. Il aperçut la planète Malachor III, autour de laquelle la station orbitait. C’était une station assez large. Elle avait subi de nombreux agrandissements depuis que le Conseil Noir en avait fait une retraite vingt années plus tôt. Molzeg et Lutrinka avaient été les deux seuls membres de ce Conseil à échapper à l’assaut final de la République et à fuir dans ce système. Quand Dark Kotor les avait rejoints et leur avait expliqué le plan de son maître, Molzeg n’en avait pas cru ses oreilles. L’ancien Empereur Zutell était très malin, même s’il avait finalement été vaincu par les Jedi.

Kotor avait reformé le Conseil Noir, composé de lui-même comme Seigneur Noir des Sith, ainsi que de Dark Molzeg, Dark Lutrinka, Dark Polgur et Dark Zef’hir. Ce dernier avait péri sur Coruscant et l’Humain soupçonnait qu’il avait été sacrifié par Kotor. Il devrait rester sur ses gardes, car il n’était pas inenvisageable que leur maître se débarrasse de lui de la même manière.

Molzeg était retourné sur Felucia plusieurs fois ces derniers mois. Il avait pu sentir la puissance de l’esprit Sith qu’était devenu celui qui les dirigeait. Il avait pu percevoir à quel point celui-ci était infiniment légitime pour les commander. Malgré tout, Molzeg aurait aimé pouvoir découvrir le visage de Kotor. Le masque que portait celui-ci le lui avait toujours caché. Il ignorait même à quelle espèce son maître appartenait.

Reportant son regard à l’extérieur, le Sith aperçut, non loin du champ d’astéroïdes qui marquait l’ancienne position de Malachor V, d’immenses croiseurs immobiles dans le vide de l’espace. C’était la partie de la flotte qui n’était pas déployée à travers la galaxie pour harceler la République. Ces vaisseaux étaient très hétéroclites. En effet, les puissants Harrower impériaux côtoyaient les croiseurs mandaloriens, plus petits mais plus adaptés à l’attaque soudaine et efficace, ainsi que les imposants croiseurs Chiss, lents et peu manœuvrables, mais capables d’absorber de nombreux coups. Le plus grand de ces derniers trônait au centre de la flotte. Il s’agissait du Krayt Hurlant, le vaisseau amiral de Lolness.

Concentrant ses yeux sur la vitre, Molzeg détailla son reflet quelques instants. Ses traits tirés montraient sans équivoque la vieillesse qui le prenait. Sa barbe, autrefois grise, était désormais d’une blancheur immaculée et l’aurait presque fait ressembler à un maître Jedi, n’eussent été ses yeux d’un jaune brillant.

Contrairement à Dark Lutrinka qui avait sensiblement le même âge que lui et qui utilisait des rituels pour paraître plus jeune qu’elle ne l’était réellement, le Sith ne faisait aucun effort pour cacher son âge. Quel intérêt, après tout ? L’Ordre Sith n’avait plus la même taille qu’en son temps, malgré les nombreux ralliements de Jedi déchus. Tous ses membres étaient parfaitement au courant de l’âge qu’avaient leurs dirigeants, à l’exception de Kotor qui sortait de nulle part.

De plus, contrairement à l’ancien Empire, les nouveaux Sith n’encourageaient pas les jeux de pouvoir et l’assassinat des supérieurs pour prendre leur place. D’après Kotor, les divisions des Sith étaient ce qui les avaient perdus. Molzeg ne pouvait pas lui donner tort sur ce point.

A présent, le Sith avait la responsabilité de cette Académie qui formait les prochains membres de l’Ordre. Après avoir évacué l’académie secondaire de Coruscant, puis l’Académie Noire de Felucia, Kotor avait concentré tous les élèves dans le système Malachor. Il devenait urgent de les répartir ailleurs, mais la guerre occupait trop les Sith pour construire de nouveaux édifices. Il était grand temps de reprendre Korriban et Dromund Kaas et se servir des installations que l’Ordre y avait placées des années auparavant.

L’holoterminal bipa soudain et Molzeg se retourna pour l’activer. Le visage d’un Sith au Sang Pur à la silhouette trapue apparut. C’était Dark Polgur.

Polgur était l’ancien apprenti de Molzeg et avait fui avec son ancien maître avant la bataille finale de Korriban dix-neuf ans plus tôt. A présent, l’Humain était bien conscient que son ancien apprenti tentait de manœuvrer pour l’écarter mais il ne comptait pas se laisser faire.

« Monseigneur, s’inclina le Sith au Sang Pur.
- Qu’y a-t-il, Polgur ? demanda froidement Molzeg.
- Patientez quelques instants, répliqua celui-ci, le Seigneur Lutrinka est elle aussi concernée par ce que je dois vous annoncer. »

Il pianota devant lui et le visage de Lutrinka apparut à son tour.

« Seigneur Molzeg, Seigneur Polgur, les salua avec froideur celle que les Sith avaient déléguée pour diriger les Mandaloriens.
- Messeigneurs, expliqua Polgur, je me suis rendu sur Felucia et je peux confirmer le message que nous a transmis la Twi’lek. Seigneur Molzeg, le Seigneur Kotor demande que vous me rejoigniez immédiatement. Quant à vous, Seigneur Lutrinka, procédez comme prévu et accompagnez la Mirialan ici également.
- Un instant, l’interpella Molzeg. Quels sont les plans du Seigneur Kotor ? »

Le regard du Sith au Sang Pur devint fuyant. De toute évidence, il cachait quelque chose.

« Il vous l’expliquera à votre arrivée, esquiva-t-il. Que la Force vous serve bien, Messeigneurs. »

Avant que l’un ou l’autre des deux Humains ne puissent réagir, l’hologramme de Polgur disparut. Molzeg et Lutrinka se regardèrent et surent qu’ils avaient eu la même pensée. Un danger planait sur eux, ils pouvaient le percevoir. Ils devraient prendre garde à ce qu’ils feraient une fois sur Felucia.

« Procédez quand même, finit par conseiller le Seigneur Noir. Nous discuterons de la marche à suivre une fois sur Felucia.
- Entendu, approuva Lutrinka. Je lance l’opération de capture immédiatement. »

Son visage disparut à son tour, laissant Molzeg seul avec ses inquiétudes.


Korriban, Tombe de Marka Ragnos.


La Twi’lek s’avança avec une nonchalance volontairement exagérée.

« Alors, interrogea-t-elle avec avidité, sentez-vous le plaisir du meurtre ? Percevez-vous la puissance supplémentaire qui vous envahit ?
- Je ne voulais pas le tuer, souffla Eleccoï d’une voix éteinte. Je cherchais à le sauver.
- Oui, je sais, répliqua nonchalamment la Sith. Il vous reste à apprendre l’intention. Mais l’artefact de puissance de Marka Ragnos vous a appris à tuer un Jedi. Je réitère ma question : que ressentez-vous ? »

Eleccoï ne répondit pas. Le sentiment qui le dominait était la culpabilité. Il n’aurait jamais dû se laisser aller ainsi. Il avait assassiné celui qu’il cherchait à protéger. Il était indigne. Pourtant, une petite voix au fond de lui murmurait qu’après tout, les Jedi qui le dénigraient méritaient de subir son destin. Le Miraluka la chassa en comprenant que l’influence de la tombe était bien plus importante qu’il ne le craignait. Ici, le côté obscur était vivant, et celui-ci mettait tout en œuvre pour l’attirer à lui.

« Je sais qui vous êtes, esquiva finalement le Jedi. J’ai lu les rapports le jour de votre disparition, Amej Dara.
- Oh, fit mine de s’étonner Amej, vous m’avez reconnue. Vous êtes à peine le dixième Jedi à l’avoir fait !
- Cela fait longtemps que le Conseil sait que vous êtes devenue Sith, poursuivit Eleccoï.
- Oh, incroyable ! Depuis qu’un Jedi le lui a rapporté ? Vous êtes une vraie mine d’or en terme d’informations, se moqua la Twi’lek. Mais… trêve de bavardages. Il est temps que je vous apprenne d’où vient la vraie puissance. »

Le visage de la Sith se crispa dans une expression de haine. Elle attrapa son sabre laser et l’activa. Le Miraluka put s’apercevoir qu’elle avait inversé sa prise sur son arme, protégeant de fait son dos de sa lame.

Eleccoï chercha son sabre à sa ceinture mais ne l’y trouva pas. Balaya la pièce de ses sens, il l’aperçut au sol à quelques mètres. L’arme avait dû tomber durant la tempête d’énergie qui l’avait animé. Tendant la main, il l’attira à lui et activa son lame verte juste à temps pour parer le premier coup d’Amej.

« Vous ne savez rien du vrai pouvoir. » déclara rageusement celle-ci.

Son humeur avait changé du tout au tout et le Jedi devina que son ennemie utilisait ses émotions négatives pour se renforcer dans le côté obscur. Il essaya de faire l’inverse, tentant de se plonger dans le côté lumineux, sans succès. La force de la lumière semblait l’avoir abandonné.

La Sith retira son arme et lança plusieurs coups puissants que son adversaire para difficilement.

« A présent, ajouta-t-elle. Contemplez la puissance infinie du côté obscur. »

Le Miraluka tenta de se rappeler les leçons de maître Baï, celles qu’il enseignait lui-même à Pristia. Les Sith croient que la haine les rend forts mais c’est un mensonge. C’est une faiblesse. Toute sa vie, il avait cru en cette phrase. Pourtant, la haine de la Twi’lek semblait la rendre extrêmement puissante.

« Pensez à votre padawan, le tenta Amej. Pensez au traitement injuste du Conseil. »

Eleccoï essaya d’ignorer ses paroles mais il savait qu’elle le touchait. Il s’en voulait, il en voulait au Conseil, à Myyr, à la galaxie entière.

« Vous êtes faible ! » ajouta la Sith en lui donnant un coup du manche de son sabre exactement à l’endroit où le Terentatek lui avait lacéré le bras, arrachant un cri de douleur au Miraluka.

Ce dernier ne sentait plus le côté lumineux qui l’envahissait en temps normal. Les tombes de Korriban semblaient l’étouffer. Le Jedi avait le sentiment de nager en eau profonde. La lumière ne filtrait pas. Il ne restait que les ténèbres. Sa vision de Miraluka en était affectée. Tout semblait sombre autour de lui. Il se rendit compte que même la lumière qu’il percevait quand il se regardait lui-même était en train de mourir.

Tout ce qu’il ressentait était l’obscurité grandissante. Il sentit la puissance des tombes ainsi que celle de l’artefact qui en étaient toutes deux responsables. Cependant, le Miraluka perçut quelque chose d’autre. La même sensation qu’il avait ressentie sur Dxun.

Ce fut alors qu’il comprit. Les ténèbres qui progressaient en lui depuis quatre ans n’étaient pas dues à la guerre, comme il le croyait, ni à un manque de volonté de résister à l’obscurité, comme le croyait le Conseil. Elles venaient de cet artefact qu’il avait pris dans ses mains sur Dxun. Il avait alors ressenti la même sensation, l’impression que la Force l’appelait, exactement de la même manière. Etait-ce la volonté de la Force de le pousser au côté obscur ? C’était impossible ! Les Jedi enseignaient que la Force était profondément bonne et que les agissements des Sith n’étaient qu’une abomination qui la pervertissaient.

Mais peut-être avaient-ils tort. Peut-être la Force n’était-elle ni bonne ni mauvaise. Peut-être se restreindre et s’interdire toute émotion était-il une erreur. Peut-être le code Sith, qui stipulait que la passion aboutissait une libération et à la vraie puissance, avait-il un fond de vérité.

Un coup de sabre passa à un cheveu de lui entailler profondément la poitrine. Eleccoï décida alors qu’il en aurait le cœur net, ne serait-ce que pour survivre. Il libéra sa colère, sa rancœur, tout le ressentiment qu’avait développé sa mise à l’écart. L’artefact luisit et une boule d’énergie se forma dans la paume du Miraluka qui projeta celle-ci vers son adversaire. Cette dernière fut contrainte de reculer mais para finalement l’attaque de sa lame.

« Bien, commenta-t-elle, très bien ! Vous commencez à comprendre. Vous commencez à accepter le côté obscur. A présent, embrassez-le pleinement… et défendez votre vie ! »

Elle tendit la main vers l’artefact et décupla sa propre haine. Une violente vague de Force emporta Eleccoï à plusieurs mètres avant qu’il ne parvienne à s’en défaire. La Sith bondit vers lui et le frappa de sa lame. Le Jedi parvint à parer le coup mais la puissance démesurée de celui-ci le surprit et le repoussa à nouveau à quelques mètres de distance.

Amej poursuivit son attaque et, si elle avait volontairement évité d’entailler la poitrine du Miraluka quelques instants plus tôt, elle ne retenait désormais plus ses coups. Chaque attaque pouvait tuer le Jedi et chaque attaque était proche de le faire. Eleccoï sentit qu’il ne tiendrait pas longtemps.

« Libérez votre haine ! » s’écria la Twi’lek.

Un coup passa à un cheveu de trancher le poignet du Miraluka. Un autre faillit lui transpercer l’abdomen. Un troisième lui aurait embroché le crâne s’il n’avait pas eu le réflexe salvateur de pencher la tête en arrière. Ce n’était pas la Force lumineuse qui lui avait crié de le faire. C’était sa colère qui l’avait urgé à cette esquive.

Eleccoï comprit que ses suppositions étaient vraies. Le côté lumineux n’était pas la Force. Il ne s’agissait que de la vision étriquée qu’on lui avait enseignée. La Force, elle, était beaucoup plus vaste, et elle voulait le voir embrasser ses émotions, comme la Sith.

Eleccoï visualisa le Conseil qui lui ordonnait de partir. Il écouta les conversations qui se faisaient dans son dos. Il eut un coup d’œil vers maître Noko et pensa qu’il n’était pas responsable de sa mort. Le Conseil l’était. Son ressentiment se mua en rancœur, sa rancœur en colère, et sa colère, finalement, se transforma en haine.

De toute la puissance de cette haine, le Miraluka évita l’attaque d’estoc d’Amej et la désarma habilement avant de la bombarder d’éclairs de Force sans même savoir d’où ceux-ci venaient.

La Twi’lek fut projetée contre un mur et tomba au sol avant de se relever agilement. Elle esquiva les éclairs avec légèreté et siffla avec admiration :

« Excellent, je n’ai jamais vu de Jedi qui apprenne si vite ! »

Elle tendit la main vers Eleccoï et celui-ci sentit toute sa puissance l’abandonner avant d’être projeté contre un mur.

« Vous êtes doué, commenta la Twi’lek en s’avançant vers lui la main toujours tendue dans sa direction, très doué. »

Elle relâcha son emprise et le Miraluka retomba au sol, vidé de toutes ses forces.

« Mais il vous reste encore beaucoup à apprendre. » ajouta Amej.

Le Jedi comprit alors qu’il avait fait précisément ce qu’elle attendait. Il croyait que sa haine la vaincrait, mais il s’était vaincu tout seul. L’Ordre ne voudrait plus jamais de lui à présent. Ils l’accuseraient du meurtre de maître Noko et d’avoir cédé aux ténèbres, avant de l’enfermer dans une cellule pour le restant de ses jours. Il n’avait plus d’avenir du côté de Coruscant.

Comme si elle lisait dans ses pensées, la Twi’lek déclara avec le calme qu’elle possédait avant le duel :

« Plus jamais l’Ordre ne voudra de vous, désormais. Mais il vous reste une porte de sortie. »

Eleccoï comprit où elle voulait en venir. La Sith voulait qu’il les rejoigne. Elle se trompait sur son compte. Même s’il avait goûté au côté obscur, même s’il avait senti l’ivresse que celui-ci lui procurait, le Miraluka ne changerait pas de camp comme cela.

« Donnez-moi votre sabre, ajouta Amej avec un coup d’œil vers l’arme que le Jedi serrait dans sa main droite. Donnez-le-moi et suivez-moi vers une vie où vous ne serez plus bridé par les dogmes étriqués de votre Ordre misérable. »

Non, Eleccoï ne se cantonnerait plus à ces dogmes. Sur ce point, la Sith avait raison : la vision des Jedi était trop étroite, il venait de l’apprendre. Cependant, ce n’était pas pour cela qu’il combattrait contre ses anciens frères d’armes. Pourquoi ferait-il cela ?

Soudain, une idée germa dans son esprit. Il repensa à Genior, l’agent secret des Jedi qui s’était infiltré au sein même du Conseil Noir durant la dernière guerre. C’était un Sith. Nul doute qu’il avait utilisé le côté obscur plus d’une fois. Cependant, il le faisait pour la bonne cause, pour l’Ordre et la galaxie. Au final, sa mémoire avait été traitée comme celle d’un héros.

Et si le Miraluka suivait son exemple ? Et s’il faisait croire aux Sith qu’il était de leur côté, tout en servant les intérêts de la République ? Il pourrait enfin recevoir la reconnaissance qu’il méritait.

Nul doute que si Genior était parvenu à utiliser le côté obscur pour le bien, Eleccoï le pourrait aussi. Le Jedi prit sa décision. Il déposa son sabre laser dans la paume ouverte que lui tendait Amej.

La Sith eut un sourire mauvais. Elle déclara avec satisfaction :

« Bienvenue dans l’Ordre Sith, mon ami. »
Modifié en dernier par Darth Eluar le Dim 01 Avr 2018 - 21:52, modifié 2 fois.
A single spark of courage can ignite the fires of hope. Commandant Suprême Jace Malcolm.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre
Staffeur Fan-Fics et RP
Darth Eluar
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1087
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar Lynne » Dim 11 Mar 2018 - 20:43   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 27/Partie 2]

Prem's ! Prem's ! Pour une fois :paf:
Je dois avouer avoir été surprise par cette semi-chute dans le Côté Obscur d'Eleccoï, je m'attendais à ce qu'il bascule complètement, mais à mon avis quelques mois chez les Sith ne vont pas le faire revenir dans la lumière, c'est sûr... Sinon, sa réflexion est logique et très bien faite, on sent bien sa progression et la technique des Sith pour convertir les Jedi : leur faire faire quelque chose d'impardonnable pour qu'ils perdent leurs repères. Pauvre Pristia, par contre^^
La suiiiite !
Super-MJ à votre rescousse !
Lynne
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 297
Enregistré le: 03 Juin 2017
 

Messagepar Notsil » Dim 11 Mar 2018 - 20:52   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 27/Partie 2]

Yop par là !

Le Miraluka put s’apercevoir qu’elle tenait son arme à l’envers par rapport à l’usage classique. Sa lame cramoisie était en effet dirigée vers l’extérieur de sa main.

->"Le Miraluka put s’apercevoir qu'elle avait inversé sa prise sur son arme" ne serait pas plus clair ? ^^ (je crois qu'il y a un mot exact pour ça d'ailleurs mais impossible de le retrouver)
(la 2ème phrase ne serait potentiellement plus nécessaire, en l'état elle reste peu claire, je veux dire, toute lame est tournée vers l'extérieur ^^)(genre que sa lame gardait / protégeait son dos par ex, ou pointait vers l'arrière)

Bon, on ne sait pas trop ce que ça glandouille chez les Jedi, mais chez les Sith on avance ses pions !

J'aime bien l'idée que le miraluka se croit assez puissant pour faire genre je vais faire le gentil infiltré chez les méchants :) Finira-t-il en héros martyr ou succombera-t-il totalement au Côté Obscur ? ^^

Du potentiel pour la suite ;)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2005
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar mat-vador » Dim 11 Mar 2018 - 21:24   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 27/Partie 2]

Ca y est, elle a convaincu le miraluka de devenir un Sith :x ! En employant la méthode forte..

Ca me fait penser au tome 3 de Legacy quand Cade Skywalker accepte de devenir un Sith dans la confrérie de Dark Krayt :sournois:
je suis un Sith mais je suis gentil :grrr:
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 683
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Lun 12 Mar 2018 - 13:55   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 27/Partie 2]

Deuxième partie du Chapitre 27 lue !

Ah, je n'avais pas vu venir la motivation d'Eloeccoi pour rejoindre la cause des Sith, c'est plutôt bien vu ! :sournois: A tel point que je m'attendais presque à ce qu'il tue la twi'lek. Ce ne sera pas pour cette fois, mais qui sait ?

Du côté des Sith, justement, un nouveau personnage est introduit en la personne de Dark Molzeg. Bien introduit, lié aux autres Sith du récit (notamment Polgur), Molzeg a en plus "l'avantage" de traiter directement avec Lolness. Ce qui fait que très vite, comme lui, on se méfie : qu'attend donc Kotor de lui ? Va-t-il le tuer ? Lui donner une promotion ? Au vu de la réaction de Polgur, ça ne s'annonce pas très bien pour lui...

Vivement la suite ! :oui:
"Les histoires que nous aimons ne rentrent peut-être pas toutes dans une seule ligne de temps, mais elles compteront toujours à nos yeux." - John Jackson Miller, dans sa préface du roman Une nouvelle aube
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3682
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar LL-8 » Mar 13 Mar 2018 - 0:22   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 27/Partie 2]

Mais euh, je m'attendais à une chute 100% Côté Obscur ! Petite déception... Mais j'ai confiance, et maintenant j'ai hâte de voir où ce chemin va mener Eleccoï (rappelle moi l'anagramme de celui-là? ) :D

Et j'avoue que je suis bien plus intriguée par Kotor, je me demande ce qu'il mijote.... :sournois: vivement que tu le ramènes sur le devant de la scène !
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 700
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: Au point le plus éloigné du centre de la galaxie
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Mar 13 Mar 2018 - 12:31   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 27/Partie 2]

Ça y est, j'ai rattrapé mon retard !
Alors j'ai beaucoup aimé, la chute dans le côté ob... Pourquoi t'es en apnée comme ça ? Ah oui, j'oubliais la correction ! Bon tu peux respirer : j'ai la flemme :paf:
Je disais donc : la chute dans le côté obscur d'Eleccoï est très bien écrite, c'est très prenant. Je m'attendais aussi à une bascule plus complète, mais tu as réussi à me surprendre. Le nouveau Sith est intéressant, j'ai hâte d'en apprendre plus sur lui.

Bon, flemme de corriger, comme je l'ai dit, mais je ferai quand même remarquer qu'il y a un paquet de tournures maladroites.

Vivement la suite !
Modifié en dernier par Zèd-3 Èt le Dim 25 Mar 2018 - 18:55, modifié 1 fois.
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2429
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar Darth Eluar » Dim 25 Mar 2018 - 18:31   Sujet: Re: La Tourmente de l'Ordre Tome 1 [Chap 27/Partie 2]

Coucou, je.... Pourquoi tous ces cris de déception ? Ah oui : la première partie du chapitre 28 arrivera dans la soirée... Ou celle de demain... Ou alors de mardi... Fin dans les prochains jours normalement :transpire: Je viens d'en réécrire une partie pour ajouter un développement qui, à mon sens, manquait profondément, et j'ai besoin du temps nécessaire pour le laisser reposer et faire une première relecture :transpire:
En attendant, je réponds rapidement à une partie de vos commentaires :

Merci pour vos compliments, ça fait plaisir :oops: Vous devriez me connaitre pourtant : j'essaie d'être le plus possible là où on ne m'attend pas : un basculement complet dans cette scène aurait été attendu, mais il n'était pour moi pas justifié. En revanche, je ne garantis pas que la proximité des Sith et des épreuves savamment orchestrées par leurs instructeurs aient un effet totalement positif sur notre Miraluka :sournois:

Lynne a écrit: la technique des Sith pour convertir les Jedi : leur faire faire quelque chose d'impardonnable pour qu'ils perdent leurs repères.

A mon sens, c'est la raison principale pour laquelle Anakin rejoint Palpatine : la tentation que le Sith a développée sur lui a été suffisante pour lui faire perdre ses moyens durant un instant, instant où il commet l'irréparable, puis il a un éclair de lucidité avec son "qu'est-ce que j'ai fait ?" qui signifie pour moi qu'il ne se serait pas abandonné définitivement au côté obscur sans cette pensée qu'il n'y avait aucune possibilité de faire demi-tour. J'ai voulu le retranscrire ici :cute:

J'ai tenu compte de ta remarque, Notsil :jap:

Une dernière précision sans importance, mais Molzeg n'est pas un nouveau personnage, juste un perso très très secondaire que vous avez oublié ^^ Il est apparu pour la première fois dans le premier interlude ^^ Il était juste le point de vue parfait pour cette scène qui était nécessaire ^^

Allez, on se retrouve très bientôt pour un nouveau chapitre :hello: :cute:
A single spark of courage can ignite the fires of hope. Commandant Suprême Jace Malcolm.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre
Staffeur Fan-Fics et RP
Darth Eluar
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1087
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations