La guerre des prunes

Les Fan-Fictions avortées ou à l’abandon depuis plus de six mois sont disponibles à la lecture dans ce sous-forum.

Retourner vers Les Archives (textes inachevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar magiefeu » Lun 27 Mar 2017 - 0:46   Sujet: La guerre des prunes

C'est une période sombre. Alors qu'il devrait être en train de travailler sur son mémoire, Magiefeu ne trouve rien de mieux à faire que de commencer une fan-fic dont l'idée traînait sur sa table de chevet depuis déjà trois ans.

Les rebelles ont réussi à gagner leur première victoire contre le gouvernement, dérobant des stocks d'épices primordiaux pour mettre fn à l'épidémie de peste qui accable le secteur Jabiim.

Poursuivis par les forces de l'Ordre, la Princesse Leia Organa fuit pour emmerder ses poursuivants et ramener l'anarchie dans la galaxie.

L'Empire parviendra-t-il à sauver le secteur Jabiim ? Magiefeu parviendra-t-il à valider son année (Spoiler : ça on sait déjà que non) ?Découvrez-le dans la guerre des prunes !!!


Pourquoi la guerre des prunes ? j'avais pas d'idée de nom. Voilà ? Contents ?
Hein, quoi ? J'ai changé en "Une nouvelle prune entre temps ? On ne me dit jamais rien.



Prologue

Spoiler: Afficher
-"Seigneur Vador" salua le terne commandant Praji devant son imposant supérieur. "Le vaisseau de la princesse est en vue. Nous avons allumé les sirènes mais rien n’indique qu'ils nous ont repérés vu qu'ils augmentent leur vitesse. Nous tentons de les contacter mais nos appels restent ignorés. Nous soupçonnons les aldéraniens de flamber le forfait téléphone de leurs parents. Je suggère de continuer l'appel de phare."

-"Très bien, capitaine (respiration sourde) mais n'oubliez pas que je les veux vivants. Pas de bavure policière". (respiration sourde)

-"Monsieur" le capitaine Wermis se leva de sa console, sidéré "Nous recevons une transmission du vaisseau".

-(Respiration sourde) "Passez-la nous, capitaine" (respiration sourde).

L'équipage fit silence sur le pont tandis qu'une voix féminine amplifiée fut diffusée dans la salle.

-"Hé, les peignes-culs. Vous arrivez trop-tard, on a déjà fumé toute votre épice. Venez nous chercher si vous l'osez, fascistes".

-"Attendez, je croyais que l'épice se sniffait" demanda le commandant Praji.

-"Visiblement (respiration sourde) quelqu’un a oublié de leur dire".

-"Pfff, il fut un temps où ces garnements n'auraient pas osés..." râla le capitaine Wermis. " Hé, une minute !!! Ces demeurés nous tirent dessus".

-"Quoi ? (respiration sourde) hé bien répliquez, abruti".

-"Mais monsieur" commença prudemment le commandant Praji. "Vous ne vouliez pas de bavure. En plus ils ont les plaques diplomatiques et je peux légalement rien faire tant qu'ils n'ont pas quitté leur vaisseau. Nous sommes dans un Etat de droit et..."

-"J'ai dit, chargez les armes ou c'est vous que je charge dans les canons". (respiration sourde).

-"Très bien. Mais par pitié mon seigneur, réglez au moins votre appareil respiratoire, je commencerais presque à entendre votre respiration quand j'essaie de dormir".

-"Oh, pardon" répondit le seigneur noir en appuyant sur un bouton qui mit définitivement fin au bruit.
Modifié en dernier par magiefeu le Ven 31 Mar 2017 - 14:47, modifié 5 fois.
Star Wars Holliday Special : quel beau bizutage.
magiefeu
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7314
Enregistré le: 30 Jan 2011
 

Messagepar darkCedric » Lun 27 Mar 2017 - 11:25   Sujet: Re: Une nouvelle prune

Minos, sort de ce corps ! :o
Mmmmmmmmmm
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3067
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Juste à côté de toi
 

Messagepar Delerane » Lun 27 Mar 2017 - 12:41   Sujet: Re: Une nouvelle prune

Mais... mais... mais... :paf: . Mais c'est loufoque :transpire: :paf: . C'est tellement loufoque que c'était un régal à lire :paf: . Merci pour ce petit moment :wink: .
Toutes ces croyances à la noix et ces armes démodées ça vaut pas un bon blaster.
Delerane
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 639
Enregistré le: 21 Avr 2015
Localisation: Dagobah
 

Messagepar Den » Lun 27 Mar 2017 - 15:48   Sujet: Re: Une nouvelle prune

Voilà, c'est lu! :D

C'est de la pure folie, cette histoire! Mais j'aime ça! :transpire:

Oh! De la lumière! Je vais passer cette porte et disparaître! Attention! Hop! :paf:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5347
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Minos » Lun 27 Mar 2017 - 20:09   Sujet: Re: Une nouvelle prune

Trop court, pas assez de matière pour juger :P
Les hommes sont si nécessairement fous, que ce serait être fou, par un autre tour de folie, de n'être pas fou.
Blaise Pascal.
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3019
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar Bantha » Lun 27 Mar 2017 - 20:19   Sujet: Re: Une nouvelle prune

Terry Pratchett nous manque mais on sent qu'il en marqué plus d'un ;) ! A suivre !
Bantha
Jedi SWU
 
Messages: 775
Enregistré le: 16 Déc 2016
 

Messagepar Kailo reine » Lun 27 Mar 2017 - 20:27   Sujet: Re: Une nouvelle prune

C'est dingue comme un texte ecrit par une personne censée travailler peu autant amuser une autre personne aussi censée travailler ! :)
Je me suis dit que Leia allaitse faire arreter pour exces de vitesse, puis faire recours au tribunal Federal ( d'ou le nom prune :transpire: )

Je devrais m'inspirer de tout ca pour mes arguementations de francais....
Le droïde a volé un cargo ?
:lol:
(Kylo Ren)
Kailo reine
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 136
Enregistré le: 08 Avr 2016
Localisation: Dans un chalet perdu
 

Messagepar Ve'ssshhh » Lun 27 Mar 2017 - 21:22   Sujet: Re: Une nouvelle prune

:lol:
Le seigneur Vador va leur coller une prune (PV), à ces rebelles: pour refus d'obtempérer, excès de vitesse et consommation de substances illicites!
Et peut-être même qu'il finiront leur voyage au poste, en cellule de dégrisement, immunité diplomatique ou pas! :x
- Bougez pas! Les mains sur la table! Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur, et des flingues de concours.
- Si ces messieurs veulent bien me les confier...
Ve'ssshhh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 640
Enregistré le: 02 Fév 2016
Localisation: Quelque part sur la voie Hydienne
 

Messagepar magiefeu » Lun 27 Mar 2017 - 22:28   Sujet: Re: Une nouvelle prune

Merci à tous pour vos retours. :cute:
J'ai en effet été inspiré par Pratchett. Et également par Minos. :D
J'espère également m’entraîner un peu à la narration pour écrire des textes un peu plus sérieux (sans lien avec star wars). j'espère que mon style, sans doute un peu brouillon, s’améliorera avec le temps.

Le prologue était effectivement un peu court. j'essaierait d’être moins radin à l'avenir ^^


Partie 1

Spoiler: Afficher
« Mon Dieu, on est fichu R2. Enfin, surtout toi. Je t’avais dit de refuser de servir de tonneau de bière. Non seulement tu es désormais constamment imbibé, mais en plus je parierais que cet alcool a été produit illégalement. Je te trouve bien silencieux. Tu as bien rit lorsque tu as caché tes clés, empêchant les rebelles de récupérer leur alcool. Mais tu n’as clairement pas eu la moindre pensée pour moi. Oh, quand je repense les discussions que j’ai entendu. Le capitaine Antilles proposait de me curer l’or de mon revêtement pour racheter de la bière. Oh mais tu riras moins lorsque les impériaux coffreront tout ce petit monde. Ils vérifieront alors ton taux d’alcoolémie et tu ne reverras jamais plus la lumière du jour. Quoi que dans ton état ça doit plutôt t’arranger. La seule chose qui m’inquiète serait qu’ils demandent l’origine de mes métaux. Oh la la, ils pourraient… R2, tu m’écoutes R2 ? »
Le droide protocolaire C3-PO se retourna et réalisa que R2-D2 n’était pas là. En fait, il se rappela même qu’il ne se souvenait pas avoir vu R2 de la journée, maintenant qu’il y réfléchissait.


« « «
Lorsque les stormtroopers entrèrent en force dans le vaisseau, l’horreur les accueillit. Les murs, autrefois blancs, étaient devenus noirs de crasse. Des jeunes rebelles étaient vautrés par terre, fumant leurs derniers joints d’épice. L’un d’eux se curait le nez avec son blaster, jusqu’au moment où il n’y eu plus de nez à curer. Rapidement, l’effroyable vérité sauta aux yeux des forces d’élites impériales : Ils ne s’étaient pas lavés depuis un mois.
Alors que les forces de l’Empire avançaient malgré l’étouffante atmosphère brumeuse du vaisseau et l’agressante musique pop qui en fit tomber six d’entre eux, perdus à jamais dans les bras de la folie, un officier marcha sur un poussin. Ils atteignirent enfin le pont… seulement pour trouver un spectacle encore plus désolant.
Les membres d’équipage déambulaient, hagards et nus, fonçant dans les mêmes murs plusieurs fois d’affilée. Jamais ces soldats n’eurent la force de révéler cette vision de cauchemar dans leurs rapports.

« « «
C3-P0 retrouva enfin son compagnon. Une silhouette enveloppée de blanc était penchée près de lui.
« Bon sang, j’arrive pas à ouvrir le tonneau » maugréa une voix féminine. «Bon tant pis. On est arrivé sur Aldérande ? »
« Sur Tatooine, maitresse » répondit C3-PO en les rejoignant. « Mais nous n’irons pas plus loin. Les impériaux nous ont abordés. »
-« Bon sang » la princesse sortit alors une bande magnétique qu’elle inséra dans R2. « On va prendre cher pour l’épice, autant qu’ils ne sachent pas qu’on a aussi volé les plans de leur dernière station de maintien de l’ordre. Je l’ai trouvé là où les impériaux l’avait entreposé ; En guise de marque-page dans une revue pornographique que j’ai trouvé dans un centre militaire sur Scarif ».
-« Comment avez-vous eut l’idée d’ouvrir cette revue » demanda C3-PO
-« je… Je t’en pose des questions, tas de boulons ? Maintenant partez avant que je ne t’arrache ton revêtement pour payer ma caution ».
-« Pour aller où, princesse ? » couina le droide doré.
-« Tatooine, tu dis ? Mais c’est là que Maitre Kenobi se planque » s’exclama la princesse. « Finalement restez encore un instant, j’ai un message à enregistrer ».

« « « « «
-« Mais qu’avez-vous fabriquez-ici ? Vous savez combien de lois vous avez violé ? »
Le seigneur Vador tenait l’un des rebelles par le col, un petit caid du nom d’Antilles. « Pas beaucoup, je te l’accorde. Le législateur n’avait pas prévu la moitié de ce qu’on a vu ici. Mais on trouvera bien quelques trucs. Comptes-y. »
« Je crois qu’il est mort, seigneur Vador » fit remarquer un stormtrooper.
-« Hein ? J’ai serré trop fort ? » S’étonna le seigneur noir.
-« Non, mon seigneur, il était déjà mort lorsque vous l’avez agrippé. »
-« Quoi mais il était en train de marcher quand je l’ai agrippé. Comment… Oh, laissez tomber. » Ajoutant le fait à la parole, il balança le corps contre un mur. « Trouvez la princesse avant qu’elle ne s’étouffe également dans cet air enfumé. Son père nous collerait un procès pour non-assistance à personne en danger ».
« « « « «
-« Monsieur, une capsule s’échappe » s’exclama l’un des canonniers à bord du vaisseau impérial.
-« Ne tirez pas. Il n’y a pas de forme de vie à bord. Celui qui y est monté a clairement sombré dans un coma éthylique. »

« « « « «
Les stormtroopers encadraient une prisonnière qu’ils conduisirent devant leur supérieur.
-« Mon seigneur. Nous avons capturé cette femme alors qu’elle essayait de nous tirer dessus avec une banane. »
« Ah, princesse ». Le seigneur noir exultait de joie. « Vous voilà enfin en mon pouvoir. Vol d’épices, tir sur agents de la force publique, attentats à la pudeur… D’autres choses que je n’oserais nommer. Cette fois je vous tiens vous et votre gang. Je connais un juge qui vous mettra une jolie peine avec sursis, vous allez pleurer toutes les larmes de votre corps ».
-« Moi au moins je peux pleurer » rétorqua la princesse
Le silence se fit alors qu’elle venait de toucher un point sensible. Vador sentit ses yeux s’humidifier. Du moins les auraient-ils sentis s’humidifier si ses glandes lacrymales n’avaient pas brulé des années plus tôt
-« Emmenez-là » ordonna-t-il en tournant les talons. Le commandant Daine Jir rattrapa le seigneur noir qui fulminait de rage, maugréant des paroles sans queue ni tête relatives à la mauvaise éducation et aux parents irresponsables de nos jours. En officier ambitieux, il savait que ses prochaines paroles pourraient faire la différence entre une miroitante promotion ou une mort brutale.
- « Elle disait ça pour cacher à quel point vous l’intimidez, mon seigneur » commença-t-il à susurrer. « Vu les traces qu’on a retrouvé dans le vaisseau, ils ont dut se faire dessus en vous sachant là. La princesse doit trembler à l’idée de ce que vous lui infligerez». La vérité était en bien sur toute autre, il n’y avait qu’une seule toilette mixte sur le vaisseau, toilette que la princesse avait accaparée pour son usage personnel et exclusif. « Je vous l’affirme, mon seigneur, elle est complètement intimidé par votre… euh ramage et plumage ? »
-« Je suis bien d’accord ». Le seigneur vador semblait subitement plus calme et apaisé. « Je vous assure que le jour où je rencontrerais son géniteur, je l’enverrai de force à un séminaire sur la contraception. Vous savez Jir, je vous avais toujours pris pour un crétin pompeux. Mais je réalise subitement que vous êtes-vous aussi une âme sensible. Que diriez-vous… »
-« Seigneur Vador », le commandant Praji s’engouffra dans le couloir pour les rejoindre. En homme peu habitué à visiter des charniers et autres lieux d’horreur, l’atmosphère oppressante mettait à rude épreuve sa contenance. Jir Daine regardait avec hostilité cet intrus qui lui volait la vedette au moment fatidique.
« Tout est en ordre. Nos équipes ont commencé à asperger de l’essence partout. Nous sommes arrivés à la conclusion que tout bruler était la seule solution pour guérir cet endroit souillé par… » Il frémit en se remémorant les scènes qu’il avait observé en remontant jusqu’au pont. « Oui, c’est ça. Bruler. Il faut tout bruler ». Les yeux du commandant Praji étaient vitreux, il se tamponnait son front ruisselant avec un mouchoir.
« Bonne idée » approuve le seigneur noir. « je préférais que le fait qu’on se soit introduit sur un vaisseau diplomatique ne s’ébruite pas. Ce serait le non-lieu assuré. »
« Oh, je dois également vous avertir d’un petit détail » se rappela le commandant. « Une capsule a été éjectée mais il n’y avait aucun signe de vie à bord. Probablement un cadavre. »
-« Hmm » le seigneur Vador sentait un mauvais pressentiment inexplicable glacer ses veines. « Envoyez nos troupes au sol pour inspecter et récupérer le contenu de cette capsule ».
« Envoyez un détachement entier récupérer un cadavre. Faut-être complètement con. » Lâcha le commandant Praji.
Le commandant Jir passa le quart d’heure suivant à observer le cadavre du regretté Praji, qui en plus de gâcher sa propre vie avait également mis le seigneur Vador de très mauvaise humeur. Personne ne fut promu, ce jour-là. Ni celui d’après. Ce ne fut qu’au bout de trois longues journées que l’ambitieux officier eut enfin sa promotion de général. Celle-ci devait être officialisée juste après la victoire sur les rebelles retranchés sur Yavin.
Star Wars Holliday Special : quel beau bizutage.
magiefeu
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7314
Enregistré le: 30 Jan 2011
 

Messagepar Minos » Lun 27 Mar 2017 - 22:56   Sujet: Re: Une nouvelle prune

magiefeu a écrit:J'ai en effet été inspiré par Pratchett. Et également par Minos. :D

La tronche des références, surtout la deuxième ! :paf:
Les hommes sont si nécessairement fous, que ce serait être fou, par un autre tour de folie, de n'être pas fou.
Blaise Pascal.
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3019
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar magiefeu » Mar 28 Mar 2017 - 15:12   Sujet: Re: Une nouvelle prune

En fait c'est surtout sur la forme et le style d'écriture que j'ai pioché là où je trouvais. Le reste est le fruit d'un esprit qui vagabonde alors qu'il devrait bosser ^^
Star Wars Holliday Special : quel beau bizutage.
magiefeu
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7314
Enregistré le: 30 Jan 2011
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Mer 29 Mar 2017 - 12:52   Sujet: Re: Une nouvelle prune

Qu'est-ce que j'ai ris ! :lol: Pratchett et Minos, c'est tout à fait ça ! Par contre, il y a quelques fautes de syntaxe et d'orthographe...
Vivement la suite !
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2742
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar Pic » Mer 29 Mar 2017 - 13:01   Sujet: Re: Une nouvelle prune

Je n'aime pas Pratchett mais j'ai bien apprécié ton texte quand même :lol:
Pic
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 141
Enregistré le: 05 Déc 2015
Localisation: Chambéry
 

Messagepar Den » Mer 29 Mar 2017 - 19:24   Sujet: Re: Une nouvelle prune

Pas trop fan de Pratchett non plus. Mais je suis fan de Minos! :paf:

Franchement, j'ai lu ce chapitre ce matin, et je me suis dit que je commençais bien la journée puisque ça m'a mis de bonne humeur! C'est plutôt bon signe, non? :)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5347
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Minos » Mer 29 Mar 2017 - 22:36   Sujet: Re: Une nouvelle prune

J'ai lu la première partie, et je trouve ça plutôt sympa. Je lirai la suite avec plaisir :)
Les hommes sont si nécessairement fous, que ce serait être fou, par un autre tour de folie, de n'être pas fou.
Blaise Pascal.
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3019
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar magiefeu » Jeu 30 Mar 2017 - 22:40   Sujet: Re: Une nouvelle prune

Merci pour vos avis positifs.J'essaierai de faire quelques efforts de relecture. J'avoue que même en examen j'ai du mal à le faire. :D
Tiens, pour le petit jeu, essayez de trouver la référence de l'inspiration, ce coup-ci.


Partie 2

Spoiler: Afficher
-« Je te le dit, R2. Jamais je n’aurais dut te laisser au volant de ce module avec ton taux d’alcoolémie. Déjà, tu n’as même pas utilisé les freins en approchant de la planète. Je n’arrive pas à croire que nous soyons encore vivants. Puis, tu étais obligé de nous poser en plein milieu du désert ? On avait survolé plusieurs villes depuis l’orbite. Et pourtant tu as réussi l’exploit de te poser sur un pauvre homme qui prenait un bain de soleil. Je suis au moins content de ton silence, cela me réconforte de savoir que tu sois capable de remords. J’espère que ceux-ci te dévoreront d’autant plus lorsque le sable aura envahi nos circuits. De toute façon, si nous survivons, les rebelles nous retrouveront et nous démantèleront. Tu es parti avec leur alcool, après tout. D’ailleurs, ça s’évapore ou pas avec cette chaleur ? Oh, et peu importe, le vrai problème c’est que c’est moi qui vais probablement finir démantibulé, sale petit ingrat. Je suis bien curieux de savoir ce que tu en dirai, hein ? Allons, je t’écoute ? M’as-tu seulement écouté sale… »
C3-PO se retourna pour voir que R2 n’était pas là. Maintenant qu’il y réfléchissait, il ne se rappelait pas l’avoir revu depuis l’atterrissage.

« « « « «
R2-D2 avançait dans le désert aussi vite que ses roues le lui permettaient, mettant le plus de distance entre lui et C3-PO. Malheureusement, il ne pouvait semer l’odeur qu’il répandait. Les effluves d’alcools attireraient bientôt toutes les créatures alcooliques des environs. Et ils étaient dans un désert, ils seraient probablement assoiffés donc prêts à tuer pour récupérer le précieux liquide. Quoique tout bien réfléchit, mieux valait être démonté vif que de subir un nouveau sermon de C3-PO.
Peu de temps s’écoula avant qu’il ne soit attaqué par un jawa, une horrible petite créature piaillante. Pour la petite histoire anthropologique, les jawas ne sont pas une espèce alien mais simplement des enfants fugueurs, portant des lunettes de contacts brillantes et s’étant réunis en gangs violents, chapardeurs et craints de tous les vendeurs de bonbons de la planète. Du moins le seraient-ils s’il y avait le moindre vendeur de bonbon sur Tatooine.
R2-D2 reçut un coup de jus particulièrement violent, le pistolet à eau de l’étrange petite créature lui provoquant un cours circuit. Il n’eut pas le temps de se demander où ils avaient bien put trouver de l’eau, et pourquoi ils la gaspillaient ainsi, avant que ses sensations ne le quitte.

« « « «
R2 se réveilla dans une pièce obscure et encombrée et eut le plaisir de constater qu’il était toujours entier. Ces sales petits écorcheurs de 6 ans et demi, que les humains sont cruels à cet âge-là, ne l’avaient pas mis en morceaux. Finalement, la chance commençait à tourner. Son bref soulagement fut cependant de courte durée.
-« R2, c’est toi ? Ah, je savais que nous nous retrouverions. Tu crois que ton état excuse ta conduite exécrable ? M’abandonner en plein désert, quel toupet. Tu ne te le serais jamais pardonné s’il m’était arrivé quelque chose. Heureusement que ces ferrailleurs ont repéré mon revêtement briller à des kilomètres. Ils vont probablement tenter de ma le retirer pour l’échanger contre des sucettes. Si j’ai de la chance, sinon c’est l’Empire qui nous trouveras. A l’heure où je te parle, leurs troupes d’élites doivent surement être en train de ratisser le désert à notre recherche. Et inutile de te dire que nous n’échapperons pas longtemps à ces fins limiers professionnels pour lesquels la déduction est une seconde nature qu’ils ont érigé au rang d’art. J’espère que tu crèveras de honte lorsque… »
R2 tenta de s’éteindre, et hurla d’horreur lorsqu’il réalisa que pour ça, il avait besoin de la clé, qu’il avait cachée sur le Tantive IV lorsque les rebelles avaient voulu récupérer la bière.

« « « « «
Pendant ce temps, les troupes impériales venaient de poser le pied sur la surface de Tatooine et marchaient vers la capsule.
« Regardez-ça » le capitaine Terrik se pencha près de sillons serpentant hors du module. « On dirait qu’il y a des empreintes de pas qui en sortent ».
-« Quoi », le caporal le rejoignit, incrédule. « Mais c’était un cadavre que nous étions venu chercher ».
-« Oui, soldat. Et les scanners indiquaient bien qu’il n’y avait pas d’individu en vie à bord. Il ne nous reste plus qu’à sauter aux seules conclusions logiques qui s'imposent. Le passager s’est transformé en mort-vivant. Probablement contagieux. Nous sommes donc face à une pandémie. Appelez tout de suite le destroyer, prévenez-les que nous avons une invasion de zombies sur les bras. »
-« Mais monsieur, s’ils nous ont envoyés ici, ce n’est peut-être pas sans raisons. Ils s’attendent peut être à ce que ce virus nous contamine aussi. Nous ne sommes probablement que des cobayes ».
-« Mais bien sûr ! J’avais entendu HoloComplo qui disait que notre gouvernement développait un virus du nom d’Ailes Noires. Ils avaient même montrés des photos très floues comme preuve. »
-« Ça vient d’un droide, ça » demanda le soldat Davin Felth en les rejoignant avec un morceau de feraille dans les mains.
-« Oh mon dieu. C’est encore pire que ce que j’imaginais. Un droide était dans cette capsule. Ça signifie que même les droïdes peuvent être contaminés… Et donc que la capsule est aussi contagieuse… Nous sommes tous contaminés. Nous sommes devenus des zombies !!!».
Et à cet instant, la panique se répandit dans les rangs de l’élite impériale telle une poignée de poudre.
-"J'ai faim, j'ai besoin de chair fraîche" hurlait un stormtrooper, tandis qu'un second criait son envie d'éviscérer les vivants tant haïs. Les cris des autres n'étaient déjà plus que des gémissement inarticulés et inaudibles tandis que les troopers fracassaient leurs pièces d'armures.



Les soldats envoyés pour recouvrer les occupants de la capsule ne retournèrent jamais à bord du Devastator. Pourtant, sur Tatooine, des rumeurs d’exactions menées par une bande de maraudeurs arborant des armures de stormtroopers brisées, rapiécées et couvertes de sang se répandirent. Ceux-ci se caractérisaient surtout par leur marche saccadée, par l’écume sortant de leurs lèvres et par leurs râles plaintifs qui hantaient le désert, le soir. Parfois, des fermes isolés étaient attaquées et tous leurs occupants dévorés vifs par cette bande que les locaux avaient baptisés les «deathtroopers ».
Star Wars Holliday Special : quel beau bizutage.
magiefeu
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7314
Enregistré le: 30 Jan 2011
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Ven 31 Mar 2017 - 10:05   Sujet: Re: Une nouvelle prune

Waaah... T'as trop lu Joe Schreiber, toi...
Ce que j'ai ri !
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2742
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar Den » Ven 31 Mar 2017 - 13:09   Sujet: Re: Une nouvelle prune

:paf: Je rejoins ce que Zèd a dit plus haut^^

Sinon, ce chapitre m'a bien fait sourire. C'est une brise fraîche sur mon âme tourmentée! :paf:

Non, franchement, j'aime bien! :)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5347
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Ven 31 Mar 2017 - 21:10   Sujet: Re: La guerre des prunes

Ces extraits m'ont vraiment plu! j'ai reconnu la finesse d'esprit des stormtroopers impériaux et de leurs officiers :sournois:
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Chroniques de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1635
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Darkliser » Jeu 24 Aoû 2017 - 12:19   Sujet: Re: La guerre des prunes

C'était trés sympa à lire. Je t'encourage à continuer :)
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Darth Eluar » Jeu 24 Aoû 2017 - 12:25   Sujet: Re: La guerre des prunes

Zut, faux espoir ! :transpire:
A single spark of courage can ignite the fires of hope. Commandant Suprême Jace Malcolm.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre
Staffeur Fan-Fics et RP
Darth Eluar
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1590
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Jeu 24 Aoû 2017 - 12:26   Sujet: Re: La guerre des prunes

Crotte ! Magiefeu, c'est quand tu veux :siffle:
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2742
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar magiefeu » Ven 20 Oct 2017 - 13:16   Sujet: Re: La guerre des prunes

Ahem, j'essaierai d’être plus sérieux, promis. :paf: :paf: :paf:
(essaie de se faire tout petit)

Partie 3

Spoiler: Afficher
Owen observait les petits délinquants qui étalaient le fruit de leurs larcins devant lui. Ces mioches de jawa s’imaginaient toujours qu’en alignant la pacotille qui les encombrait, ils trouveraient un acheteur. Et chose surprenante, ça marchait très souvent. Owen s’imagina qu’il devrait peut-être s’essayer à ce genre de méthode pour se débarrasser de ses propres fardeaux encombrants et sans valeur.
-« Luke, appela-t-il. Viens ici, mon garçon
-« Oncle Owen, j’allais examiner la série de vaporateurs au nord-ouest…
-« Alors considères-toi comme dispensé de corvée, répliqua le vieil homme. Maintenant reste ici, immobile et aie l’air intell… Enfin, ne l’ouvre pas, disons.
-« Mais, mon oncle….
-Tututut, Luke. J’ai dit de te taire. Et sourie un peu plus tu veux bien. Tiens, si tu voulais bien porter cette pancarte pour moi ».
-« Bien sur mon oncle, s’enthousiasma le jeune homme. Mais ça veut dire quoi « Au rabais » ?

Sortant du char des sables, C3-PO était au comble de l’exaspération. Une exaspération si violente qu’elle en était contagieuse. Enfin, c’est surtout parce qu’il se plaignait à haute voix et qu’il exaspérait toutes les entités organiques comme mécaniques pourvues d’une ouïe.
-« Non mais tu te rends compte R2 ? Cinq mois qu’on a passé dans ce maudit embarras. Et pourquoi ? Parce que monsieur Magiefeu est trop fainéant pour avancer son histoire. Ah ça oui, tu veux que je te le dise ? Mais oui, bien sûr que tu le veux. Et bien je pense que c’est parce qu’il manque d’idées. En plus d’être le pire proscratinateur depuis Minos, il n’a aucune imagination et se complait dans sa propre médiocrité. Quand je pense que si il n’avait pas perdu ses sauvegardes sur Mass Effect, on aurait pu attendre cinq mois de plus ici. Oh si….
-« Je prends ce droide-là, s’exclama Owen.
-« Hein, balbutia le droide protocolaire. Quoi, moi ? Tu as vu R2, voilà un gentleman qui m’apprécie à ma juste valeur. Inutile de préciser que cet homme doit être un gentleman raffiné qui…
-« Quoi, hurla Owen en se penchant vers le jawa, tout en crachant un graillon sur le sol. Plus fort minus, je suis à moitié sourd depuis que l’autre morv… depuis que mon adorable et extraordinaire neveu a fait exploser la série sud-est de vaporateurs. Oh, c’est mieux ainsi, de toute façon, c’est plus esthétique. C’est un garçon épatant, vous savez ? Et vous pouvez l’avoir pour un très bon prix.
-« Utinni ».
-« Comment ça ? Je viens d’acheter le droide tout brillant là-bas, vous pouvez bien faire un geste, vous aussi.
-« Utinni »
« Ah, d’accord, vous prenez que les droides. Mais vous savez, il a si peu de personnalité que c’en est presque un lui auss… Oh, et puis merde, j’ai compris. Bon, il me faut un droide astromécano, également. Le rouge, là-bas, fera l’affaire.
R2 n’en croyait pas ses récepteurs. C’était le rouge qui était choisi. Enfin il était séparé de C3-PO. Une telle chance ne lui ressemblait pas. Dans son euphorie, il crut un instant que ses motivateurs allaient exploser. D’ailleurs, lorsqu’il entendit une petit explosion, il crut que c’est ce qui était arrivé. Mais à sa grande horreur, il découvrit que c’étaient ceux de son compère rouge.
-« Hé, c’est quoi ça ? J’ai demandé un droide astromécano, pas une mine ambulante, s’empourpra Owen.
-« Si vous me le permettez, s’exprima C3-PO en se penchant vers son nouveau maitre pour que celui-ci puisse l’entendre. Le droide bleu là-bas est une vielle connaissance. Un droide admirable. Une affaire en or.
-« Oh, je ne sais pas trop, hésita Owen.
-« Et il est rempli de bière de contrebande.
-« T’as entendu, minus, s’exclama Owen en se tournant vers le jawa. C’est le bleu que je t’avais demandé, petit sourdingue, va !!!
Le droide astromécano rouge de série R5 fut désossé et transformé en jardinière pour cultiver des moisissures. R2 pense aujourd'hui encore que ce fut lui le plus chanceux des deux.


Je vais avancer plus vite, promis. L'objectif sera d'arriver sur l'Etoile Noire avant la fin des vacances de la Toussaint.
Star Wars Holliday Special : quel beau bizutage.
magiefeu
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7314
Enregistré le: 30 Jan 2011
 

Messagepar Darth Eluar » Ven 20 Oct 2017 - 15:59   Sujet: Re: La guerre des prunes

Enfin ! :lol:
Génial, vraiment, l'héritier légitime de Cirederf :lol: :x
La suite ! :lol:
A single spark of courage can ignite the fires of hope. Commandant Suprême Jace Malcolm.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre
Staffeur Fan-Fics et RP
Darth Eluar
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1590
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Ven 20 Oct 2017 - 17:21   Sujet: Re: La guerre des prunes

Darth Eluar a écrit:l'héritier légitime de Cirederf :lol: :x

Exactement :oui:
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2742
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar magiefeu » Jeu 23 Nov 2017 - 14:20   Sujet: Re: La guerre des prunes

Partie 4

Spoiler: Afficher
-« Aaaaah, soupira C3-PO. Ce bain d’huile est une bénédiction. Vous savez, j’ai été sur de nombreuses autres planètes mais …
-« Il existe d’autres mondes, demanda Luke surpris.
-« Eh bien oui, il existe bien d’autres mondes que cette petite boule de poussière, d’ailleurs…
-« Ahahah, « boule », j’adore tes expressions rigolotes. Tout le monde sait que Tatooine est plate. Sinon l’eau coulerait vers le bas. Mon tonton m’a dit que c’a s’appelait la gravier-station.
-« On peut pas dire que j’ai vu beaucoup d’eau depuis que je suis là, rétorqua C3-PO.
« S’il n’y a pas d’eau sur Tatooine c’est juste parce que le coin a fait l’objet d’un intense bombardement orbital il y a plus de 25 millénaires par...
-« Mais vous allez cesser de débiter des âneries, pauvre attardé ? hurla le droide protocolaire.
Sursautant, Luke enleva le boulon de restriction de R2. Le petit droide était légèrement amusé de voir C3-PO s’énerver des débillages agaçants d’un autre. Mais il évita tout commentaire pour éviter d’attirer l’attention sur lui. A la première occasion, il se casse loin. Loin de cet attardé blondinet, de cet oncle sourdingue et de sa femme sénile, et surtout loin de ce droide protocolaire psychopathe ayant élevé l’art de la parlotte au rang de torture psychologique. D’un autre côté, il n’y avait nulle part où fuir et le sable du désert risquerait de détruire ses circuits en quelques jours. Le choix n’était pas aisé.
- "Oh, pardon monsieur, s’excusa le jeune homme tout penaud. Bon, faut que j’y retourne, je dois finir d’astiquer ce droide. Et surtout, je dois trouver le bouton pour ouvrir la réserve de bière. Tiens, il y a un truc coincé là, ça doit être… Aaah.
Arrachant une sorte de plaquette coincée sur l’astromécano, Luke déclencha par accident un hologramme présentant une magnifique jeune femme en toge blanche immaculée.
-« Obi-Wan Kenobi, commença la jeune femme. Rappliquez ici, tout de suite. L’Empire m’a capturée et risque de m’envoyer en camp de redressement pour délinquants royaux. Vous savez qu’ils nous forcent à manger macrobiotiques dans ces horribles endroits. Alors sortez-moi de là. D’ailleurs, si vous pouviez m’avancer un peu, pour la caution…
-« Génial, s’exclama Luke. Un film porno intégré. Reste plus qu’à récupérer la bière et c’est parfait. Bon, il attend quoi cet Obi-Wan pour arriver, qu’elle puisse commencer à se désaper ?
-« Oh, vous faites erreur, maitre Luke. Je l’ai déjà vu, elle était à bord de notre vaisseau. C’était une sorte d’invitée de marque, me semble-t-il.
-« De marque ? Comme Haribo ? »
-« "soupir" Je crois que même mes logiciels parlant couramment six millions de formes de communication, notamment avec des organismes primitifs et dépourvus de pensée, ne sauraient vous l’expliquer.
C3-PO qui se retrouvait incapable de communiquer ? R2 s’imagina vivre le plus beau jour de sa vie. Enfin, il se l’imagina jusqu’à réaliser que ne pouvant pas discuter avec blondinet attardé, C3-PO se tournerait vers lui pour continuer la conversation. Décision était faite, il devrait s’enfuir, de préférence avant qu’il ne sa sortie du bain. Enfin, il leur laisserait quand même le temps de lui enlever la bière, sinon il n’arrivera jamais à semer ses poursuivants, dans son état pompette.

« « « « «
-« Et je te dit, annonça l’oncle Owen, que je songe très sérieusement à me lancer dans la politique. Après tout, sur Tatooine, l’eau c’est le pouvoir. Ca fait des années qu’on n’a pas vues les têtes de sceaux par ici et c’est pas demain la veille que l’Empire se souviendra de Tatooine. Quant à Jabba, il me mangera dans la main,…
Owen aimait parler à Beru dans ces moments-là. Lorsqu’elle dormait. Le reste du temps, il ne pouvait pas la blairer, cette mamie complètement zinzin. Elle dorlotait trop Luke et l’avait empêché de l’abandonner sur une dune lorsqu’il était petit. Pas de doutes, cette femme était un monstre.
Mais lorsqu’elle dormait, ça lui procurait une interlocutrice plus agréable pour la conversation car elle ne le coupait quasiment jamais pour l’humilier avec ses phrases du genre « Jabba te jetterait à son rancor si tu te gares sur sa place de parking » ou encore « si tu avais le sens des affaires, ça fait longtemps que tu aurais abandonné la culture d’humidité pour celle d’épices ».
-« Ah, te voilà Luke, commença Owen en voyant le garçon arriver. Tu tombes bien. Je me disais qu’il était peut être temps que tu ailles étudier à l’Académie. Non, non, je sais ce que tu vas dire. Avec quel argent ? Et bien figure toi que j’ai économisé un petit pécule pour te payer un aller simple jusqu’à Carida. Il parait que c’est un monde à forte gravitation. Parfait pour un invertébré dans ton genre.
-« Mon oncle, vous savez qu’il est inutile de me flatter avec vos mots savant, s’amusa Luke. D’ailleurs, ça se prononce « gravier station ». Et puis, ne serais-je pas le pire des neveux en partant six mois avant la moisson.
-« Mais non, voyons. Cette année, on a engagé des ouvriers agricoles comme remplaçants. Ils sont moins dangereux pour l’exploitation et beaucoup plus travailleurs. Et puis, je suis sûr que Darklighter et Sunber seraient très heureux de te revoir. Rappelle-toi comme ils en ont pleuré le jour où ils sont partis en te laissant derrière eux.
Owen avait quelques doutes quant à savoir si c’était du chagrin. En fait, il ne savait toujours pas si c’était des larmes de joie ou de rire en pensant à leurs autres amis qui devraient supporter son neveu quelques années de plus. Enfin, de toutes façons, pleurer est un gâchis sur Tatooine, ils ont déjà bien assez peu d’eau comme ça.
-« Pfff, Biggs n’est qu’un plouc qui frimait avec sa moustache. Il n’a même pas voulu m’organiser un rencart avec sa sœur Dera sous prétexte que c’était une fille trop maligne pour moi.
Bon, sinon j'ai fini de récupérer la bière du droide. Tiens j’y pense, le droide avait aussi un système vidéo intégré.
-« Ah ? Des vidéos pirates de la prochaine saison de Game of Naboo ? demanda Owen, plein d’espoir.
-« Non, non. Un truc bizarre. Une actrice pornographique d’Haribo qui demandait l’aide d’un certain Obi-Wan Kenobi.
Owen Lars s’étrangla si rapidement que tous son lait bleu fut propulsé au visage de Beru. Non pas qu’elle sembla s’en rendre compte, endormie comme elle était.
-« Quoi ? quel nom as-tu prononcé ? demanda Owen d’une voix teinté d’effroi.
-« Obi…
-« Non, personne ne prononcera ce nom sous mon toit.
-« Mais, c’est toi qui a demandé…
« Fiche le camp, et je jure que si je t’entends prononcer ce nom à nouveau, je te démembre avant de te faire rôtir et de te bouffer ! Tu m’entends ?
Owen tenta de reprendre le contrôle de ses nerfs tandis que Luke partait en courant. Sa petite crise avait eu la désastreuse conséquence de réveiller Béru.
-« Tu n’exagères pas un peu, demanda-t-elle. Cet homme fut une bénédiction pour nous.
-« Une bénédiction ? explosa Owen une seconde fois. Il nous a bien entubés, oui !!! Ce type m’a approché il y a vingt ans en se prétendant être l’exécuteur testamentaire de mon demi-frère que je n’avais presque jamais vu. Il me dit que je suis son seul héritier mais que je devais lui payer des droits si je voulais pouvoir accéder à l’héritage. Résultat, je me suis endetté pour pouvoir payer cet escroc. Et j’y ai gagné quoi en guise d'héritage ? Luke.
Non mais sérieux ? Je croyais les jedi célibataires, en plus. Comment ça se fait que la seule chose dont j'hérite d'un chevalier Jedi galactiquement célèbre soit un gosse ?
-« Une bénédiction…
-« Une malédiction, oui. Je te le dit, cette histoire ne nous attirera que des ennuis. Dès demain, on fera disparaitre toute trace de la bière avant qu’il réalise que nous l’avons. Je suis presque sûr que c’est à lui, le connaissant. Et on fera effacer la mémoire des droides à la Station Toshe. On ne laissera aucune trace lui permettant de remonter jusqu’à nous.
-« Tu crois qu’il est alcoolique ?
-« Non, pas le genre. La dépendance serait trop chère pour lui. Mais j’ai entendu dire qu’il passait beaucoup de temps dans les bars. Va savoir à quels trafics il s’y livre. Il touche à tout ce qui n’est pas net, ce type.
Star Wars Holliday Special : quel beau bizutage.
magiefeu
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7314
Enregistré le: 30 Jan 2011
 

Messagepar Darth Eluar » Ven 24 Nov 2017 - 21:41   Sujet: Re: La guerre des prunes

Toujours aussi bon ! :oui: :lol:
Vivement la suite ! :cute:

Fais attention tout de même, des petites fautes mineures se baladent, comme un "je te dit" que j'ai retrouvé à plusieurs reprises ou "A la première occasion, il se casse loin" où le verbe n'a aucune raison d'être au présent, mais je pinaille, comme à mon habitude :wink:
A single spark of courage can ignite the fires of hope. Commandant Suprême Jace Malcolm.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre
Staffeur Fan-Fics et RP
Darth Eluar
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1590
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar magiefeu » Ven 24 Nov 2017 - 22:26   Sujet: Re: La guerre des prunes

Darth Eluar a écrit:Fais attention tout de même, des petites fautes mineures se baladent, comme un "je te dit" que j'ai retrouvé à plusieurs reprises ou "A la première occasion, il se casse loin" où le verbe n'a aucune raison d'être au présent, mais je pinaille, comme à mon habitude :wink:


Non, non, tu fais bien de me le dire au contraire.
J’essaie justement d’améliorer mon style au fur et à mesure.
La prochaine fois, je me'efforcerai à être plus concentré à la relecture (la partie que j'aime le moins ^^).
Star Wars Holliday Special : quel beau bizutage.
magiefeu
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7314
Enregistré le: 30 Jan 2011
 

Messagepar Ve'ssshhh » Sam 25 Nov 2017 - 16:42   Sujet: Re: La guerre des prunes

:lol: :lol:

Enfin une série qui rétablit la vérité!
Les vraies motivations des prétendus "héros" sont enfin dévoilées!
Ce récit est un pied de nez à l'obscur scénariste et réalisateur qui a honteusement romancé cette triste et sordide affaire de délinquance juvénile, au point de faire passer de vrais héros - comme les seigneurs Tarkin et Vador- pour des, pardonnez moi l'expression, salopards. :grrr:
- Bougez pas! Les mains sur la table! Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur, et des flingues de concours.
- Si ces messieurs veulent bien me les confier...
Ve'ssshhh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 640
Enregistré le: 02 Fév 2016
Localisation: Quelque part sur la voie Hydienne
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Sam 25 Nov 2017 - 23:08   Sujet: Re: La guerre des prunes

Obi-Wan passerait du temps au bar ? Naaan. C'est pas son genre. :whistle:
Excellent :lol: :lol:
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2742
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar magiefeu » Jeu 30 Nov 2017 - 14:05   Sujet: Re: La guerre des prunes

Partie 5

Spoiler: Afficher
-« Crottes, crottes, crottes, pestait Luke Skywalker. Si l’Oncle Owen apprend que le droide s’est barré après que je lui ai enlevé son boulon de restriction, il pourrait s’imaginer que c’est ma faute.
-« Mais oui, répondit C3-PO. C’est votre faute, pauvre attardé. Oh, mon pauvre R2, il doit se sentir tout triste et perdu sans moi pour lui faire la conversation. Lorsqu’on le retrouvera, il faudra que je me rattrape en lui récitant toute la philosophie du Livre Saint des Whills en langage géonosien.
-« Attend, il y a du mouvement là-bas. On s’arrête et on s’approche furtivement. Je n’ai pas envie que les flics découvrent que je conduis sans permis ».
-« Sage décis… Attendez, comment ça sans permis ? Vous avez mis ma vie en danger ? Je vous jure que je vais vous insulter dans plus de six millions de formes de communication ».
-« Pas si je trouve le circuit pour désactiver ton bocaluvateur ».
-« Ahahah, jamais vous ne le trouverez et jamais je ne révèlerai qu’il est dans mon boitier portatif actionnable par le code 1234 ».
-« Bon, tant pis. »
Arrêtant le speeder près d’une crête, Luke s’empara de ses électro-jumelles et se lança dans les rochers. Après une courte escalade, il trouva un point de vue duquel il pouvait observer les étrangers aperçus un peu plus tôt, depuis une distance acceptable.
« Ah ouf, s’exclama-t-il. Ce sont des hommes des sables. Pas des stormtroopers. Je ne risque pas de perdre mon permis s’ils nous trouvent ».
« Alors ils sont donc inoffensifs ? » demanda C3-PO
« Hein ? Oh non, pas du tout. Ce sont des psychopathes sanguinaires. Probablement qu’ils nous bruleraient et nous écorcheraient vifs avant de nous faire rôtir et nous dévorer dans l’une de leurs cérémonies païennes. Dire que j’ai eu peur, pendant un moment. Tiens, pourquoi je ne vois plus rien à travers mes jumelles ? »
Fort heureusement pour Luke, le coup qui lui fit perdre conscience le toucha à la tête et n’endommagea donc aucun organe vital.
« « « «
Juste après avoir assommé l’étrange garçon, les hommes des sables commencèrent à débattre de ce qu’il fallait faire de lui. L’un d’eux proposa de l’empaler. Un second soutenait que c’était un espion et, que par tradition, il fallait le dépecer. Un autre soutenait mordicus que c’était un jeune, hors un tusken ne tue pas les petits. Ils devraient donc se contenter de l’enterrer dans le sable jusqu’au cou et de l’abandonner aux soleils et aux charognards.
Ils entreprirent donc de fouiller le speeder de cet étranger, en quête d’indices sur son identité, et donc du sort applicable, lorsque raisonna un cri terrifiant de dragon krayt. Les hommes des sables déguerpirent promptement, abandonnant leur butin derrière eux, sans voir que le cri n’avait pas été produit par un terrifiant prédateur mais par une silhouette sombre, minuscule et isolée.
-« Chic, chic, chic, cria-t-elle. Ils l’ont abandonné. A moi de lui faire les poches. Décidément, ce tocsin que j'ai volé aux colons est très efficace.».
Cette silhouette appartenait à un vieil homme qui se précipita sur Luke, soucieux d’être le premier à récupérer les affaires de ce macchabée. Il utilisait un tocsin qui imitait le son des dragons Krayt, ruse très efficace car les crétins encagoulés n'avaient toujours pas capté que le son qui les faisaient fuir par légions était en fait produit par un petit vieux tout décrépi.
-« Rhaaa, mais c'est pas vrai, râlait Ben Kenobi. « Pas d’argent, pas de montre, des vêtements de clodo et son speeder est une épave. C’est…
Il s’interrompit en entendant un bip électronique. En face de lui, se cachait R2-D2 qui, entendant le speeder de Luke arriver, et surtout la menace de se faire faire réciter je-ne-sais-quel-horreur-dans-je-ne-sais-quel-charabia, s’était caché dans le recoin le plus sombre qu’il avait pu trouver.
-« Oh, mais ne serait-ce pas une unité R des industries Automaton ? Je pourrais en toucher au moins 10 000 crédits sur le marché. Allez, approche mon petit ami, n’ai pas peur. Pitit pitit pitit.
Alors que Ben faisait signe à R2 d’avancer vers lui, Luke qui reprenait ses esprits poussa un grognement.
-« Merde. S’exclama le vieil homme. Il est en vie.
-« Ben ? Ben Kenobi ?
-« Merde, il me connait.
-« Oh, c’est une chance. J’espérais vous croiser justement. Je cherchais à trouver un certain Obi-Wan Kenobi et je me disais que vous pourriez peut-être en savoir plus sur lui
« Obi-Wan Kenobi… Voilà un nom que je n’avais pas entendu depuis… Euh, je veux dire… Non, si cet Obi-Wan vous doit de l’argent, je ne le connais pas. En fait, il me doit probablement de l’argent à moi aussi. Et en tant que primo-créancier, j’attends à ce que vous me remboursiez à sa place… Monsieur ?
-« Luke… Luke Skywalker.
-« Luke ? Mais oui, je te connais. Je me suis brièvement occupé de toi quand tu étais petit. Tu es venu me payer les arriérés pour mes frais lorsque je t’ai conduit ici ? Non, attends. Ne réponds pas, mieux vaut en discuter ailleurs. Les tuskens vont bientôt revenir en nombre et je préfèrerais éviter d’avoir à les tuer. Le sang tache et le pressing est hors de prix sur cette planète.
R2-D2 coupa sa respiration. Enfin non, c’est vrai qu’il ne respire pas mais il coupa ce qui fait lieu de respiration et… Oh, ça va. C’est une image, vous pourriez faire genre ce que je dis à un sens, vous aussi. Je déteste ces lecteurs qui réfléchissent à ce que j’écris.
Bref, R2 attendait silencieux, dans l’espoir qu’ils abandonnent le bavard doré aux fous furieux sanguinaires.
-« Attendez, s’exclama Luke. J’avais quelqu’un avec moi !
-« Dommage pour lui, répondit Ben. Nous devons partir sans tarder.
-« C’est un droide plaqué d’or
-« Il nous faut lui porter secours !!!
Evidemment, c’était trop beau pour être vrai.

« « « «
« Le voilà, cria Luke.
« Oh Maitre Luke, je me sens complètement démantibulé. Je vous en prie, sauvez-moi au péril de votre vie ».
« Ne t’inquiètes pas là-dessus, le rassura Ben en l’aidant à passer son bras autour de ses épaules. Hors de question de te laisser en arrière, magnifique droide au revêtement plaqué d’or ».
Les circuits d’auto-préservation de C3-PO lui indiquèrent qu’il était très déconseillé de lui expliquer que ce n’était qu’un alliage doré. Les probabilités qu’il l’aide à s’en sortir si jamais il découvrait cela étant tout simplement nulles.


Je m'étais senti obligé pour la référence aux bars du Chapitre 4, mais j'avais pris très tôt la décision de me distancer de la caractérisation classique du vieux Ben.
Star Wars Holliday Special : quel beau bizutage.
magiefeu
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7314
Enregistré le: 30 Jan 2011
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Lun 12 Fév 2018 - 13:08   Sujet: Re: La guerre des prunes

J'avais pas commenté ? :shock:
Bon, Ben Je me suis tordu de rire du début à la fin :lol:
Vivement la suite ! Un jour, peut-être ?
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2742
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 


Retourner vers Les Archives (textes inachevés)


  •    Informations