Informations

IMPORTANT : pour que la participation de chacun aux discussions reste un plaisir : petit rappel sur les règles du forum

De sable et d'Ombre. chapt I-VIII

Les Fan-Fictions avortées ou à l’abandon depuis plus de six mois sont disponibles à la lecture dans ce sous-forum.

Retourner vers Les Archives (textes inachevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar Siobhan » Mer 20 Jan 2010 - 22:16   Sujet: De sable et d'Ombre. chapt I-VIII

Voici une petite fan-fiction sans ambition aucune, si ce n'est construire un background solide pour mon futur perso de TOR ( le MMO de Bioware pour ceux qui vivent au fond d'une étable à Banthas, coupés du reste de la galaxie). Le repère chronologie se situe vers -3650 av la Bataille de Yavin, c'est à dire à quelques décennies près de ce qui a été décidé pour le MMO ,
Critiques plus que bienvenues,en vous souhaitant une bonne lecture.




1/ Un pas dans l'Ombre.



Espace inféodé à l'Empire Sith, système planétaire Ashraak situé à deux Parsecs du Système Horuset. Lune désertique M-029 « Aarith » en orbite autour de la géante gazeuse Xaan III.


La nuit n'apportait qu'un faible répit, à la fournaise du jour succédait l'écrasante chaleur nocturne. La lumière des étoiles se reflétait sur l'ivoire des petites cornes qui constellaient leurs crânes. Semblables à des esprits du désert, leurs têtes couronnées de reflets dansants, les enfants courraient au pied de la mesa ; se dirigeant à toutes jambes vers l'écho des voix qui s'échappait du village troglodyte.
Tarrek accéléra la cadence, poussa un peu plus sur ses bras et commença à la dépasser. Pendant un instant le frère et la sœur restèrent épaules contre épaules mais le jeune garçon fit un effort supplémentaire à la vue des premiers rochers qui annonçaient le village.

« - A trop traîner c'est toi qui videra les rampants pour le repas de ce soir ! Comme toujours, il ne pouvait s'empêcher de l'ouvrir.

La petite fille ne dit rien et serra les dents, essayant de combler la distance qui la séparait de son aîné. Puis elle le vit, celui qui lui éviterait la corvée et qui par la même, ferait goûter la défaite à son frère. Elle se concentra, refoulant les élans de douleurs que lui transmettaient ses muscles épuisés, focalisa toutes ses pensées et visualisa son déplacement.
Le petit rocher commença à crisser sur le sable, se déplaçant imperceptiblement. Puis il glissa de plus en plus vite créant un bourrelet de sable comme l'aurait fait une vague sur l'océan, pour finalement voler au-dessus du sable et venir se placer devant Tarrek. Ce dernier ne vit la pierre que lorsqu'il y trébucha dessus pour aller s'affaler dans le sable chaud.
Satisfaite, cela devenait de plus en plus facile depuis quelques temps, La fillette dépassa la masse avachie qu'était son frère pour poser pied sur les premiers degrés rocheux qui menaient aux habitations construites dans la falaise rouge.
Reprenant son souffle, elle enfonça un peu plus son frère.

- Mes rampants, je les veux bien propres et S-A-N-S sable. Tu veux bien ? Grand frère.

Le jeune garçon, cracha son comptant de sable et jura tout ce qu'il pouvait alors qu'il se relevait. Ce rocher n'était pas là, il s'en serait arraché les cornes, il en était sûr. Il avait les yeux fixés devant lui et il ne l'avait pas vu ! Coupant court à ses réflexions, sa sœur lui jeta la gibecière contenant les lézards rampants qui leur serviraient de dîner.

- Maman t'attend, moi je vais écouter Papa et le Synode... Tu sauras où nous trouver quand tu auras terminé la cuisine. Sa volte face masqua le sourire entendu qui lui barrait le visage.

Les couloirs sombres et les conduits des pièges à vent apportaient le minimum vital d'humidité propre à garantir la survie des siens sur cette terre d'exil, aride et dangereuse. Comble du malheur, depuis quelques générations, les entrailles des falaises de leur désert recelaient un véritable trésor minéral. De nombreuses galeries souterraines contenaient un nombre incalculable de cristaux d'une pureté inégalée dans la galaxie. Voilà leur plus récent malheur, l'intérêt que les Seigneurs Siths portait à ces cristaux depuis plusieurs siècles.
Comme chaque enfant du clan, Siobhan avait suivi les enseignements de l'Ancien, le gardien du passé, celui par qui la mémoire du peuple Zabrak était conservée et transmise. Elle se rappelait de l'asservissement des Rakata, qui avaient déplacé leur clan sur la lune fertile, pour leur plaisir égoïste. Comptant sur l'ardeur et la résistance physique de son peuple pour mener à bien l'exploitation de ce monde riche et luxuriant. Cela se passait il y a des centaines de générations, puis Aarith avait dépéri comme leurs bourreaux et était devenu ce monde rude et brûlé qui leur servait de foyer.
La période de liberté et d'oubli s'était achevée quelques siècles plus tôt alors que des missions d'exploration Siths avaient foulé leur désert et commencé à éventrer leur monde pour en tirer sa richesse. Mais les Zabrak se révélaient une main d'œuvre facilement exploitable et déjà implantée. Après quelques exemples sanglants les Siths avaient obtenus la « coopération » du clan à l'Empire. Depuis cette époque, trois fois par an, un transport se posait et chargeait les cristaux extraits par son peuple avec pour seul paiement la permission de vivre quelques mois de plus dans cet enfer de sable et de roches.
Son père dirigeait le clan depuis bientôt dix ans, dix ans à supporter l'humiliation, les dizaines de morts et de blessés que l'on livrait aux vents du désert. Dix années qui avaient nourrit la colère toujours grandissante de son peuple face à cet esclavage immonde.
Si le Synode, le conseil du clan, se réunissait ce soir, ce n'était pas pour ruminer une colère froide et stérile mais pour discuter des mesures à prendre après ce qui s'était passé cinq jours plus tôt. La jeune Siobhan se remémora l'incident alors qu'elle prenait place dans la grande salle circulaire, au milieu des siens, baignée par l'écho de la discussion emportée qui rebondissait sur la voute de granit rouge.
Le transport s'était posé ,comme à son habitude, à plus d'une heure de marche. Là où un plateau rocheux affleurait, permettant ainsi un atterrissage sur un sol stable, évitant les pièges d'un sol incertain fait de sable. La barge mécanique avait été débarquée et s'était précipitée à toute vitesse vers le village pour remplir sa cale. Un administrateur Sith et deux soldats de l'Empire en était descendu, le temps que les Zabrak chargent les cristaux. A y repenser, Siobhan se rappelait la suffisance et le dédain affichés par l'homme devant les siens, c'est cette même suffisance qui ne lui avait fait prendre que deux gardes armés... Et qui lui avait coûté la vie.

Les cristaux chargés, le Sith s'en était pris ouvertement aux membres du clan. Il n'y avait pas assez de cristaux !

- Sous-Êtres dégénérés ! Esclaves inutiles et incapables ! C'est ainsi que vous comptez satisfaire vos maîtres ! Vous pensez me flouer, nous voler ! Déchets abjects !

Son oncle Raak s'était avancé pour défendre ses travailleurs.

- Les tempêtes et les serpents-scorpions nous ont retardés, maître. Les galeries sont restées inaccessibles durant de longs jours.... Je...

- Silence !! Comment oses-tu me tenir pareil discours ! Tes excuses creuses seront comblées par votre sang !

D'un mouvement de tête le Sith avait désigné Raak. Une seconde plus tard, Siobhan voyait son oncle tomber, la poitrine béante et encore fumante. La chair grésillait encore lorsqu'il toucha le sol.

- Toi ! Le Sith s'adressant à son père. Choisis dix esclaves et aligne-les devant moi !

Son père ne bougea pas, il était figé, son regard fixé sur son jeune frère étendu à ses pieds. Il renversa la tête, offrant son visage au soleil brûlant et laissa échapper un cri de rage et de colère plus profond que le hurlement du vent des sables. Toute la peine, la souffrance de son peuple exacerbée, libérée par le meurtre abject et inutile de son cadet, le sable avait bu leur sang une fois de trop... Le cri devint mélopée, reprise par les gorges de dizaines d'hommes et de femmes qui se réveillaient en tant que Peuple, en tant que Zabrak.
Modifié en dernier par Siobhan le Ven 16 Juil 2010 - 9:16, modifié 8 fois.
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Siobhan » Mer 20 Jan 2010 - 22:19   Sujet: Re: Chapit I,II,III

Le Sith, surpris, se reprit et donna l'ordre de faire feu. Les blasters hurlèrent et fauchèrent de nombreuses vies mais bientôt les impériaux furent submergés par le nombre. La petite fille se rappelait cette masse de mains, de pioches, de pics et de pelles qui se rua sur les soldats. Le premier fut fauché par un pic projeté avec une force inouïe qui transperça son casque avant de se ficher dans sa tempe. Réduisant son crâne à l'état de bouillie carmin qui éclaboussa l'uniforme du Sith. Le second fut cloué au sol et proprement démembré, les pelles et les pioches s'abattaient à rythme régulier. Une jambe, un bras et le second avant que la dernière jambe ne soit rejetée par la foule. Et ce bruit.... Ce bruit ignoble, spongieux et humide de chair sanguinolente qui se fait tranchée... Les soubresauts grotesques du soldat, d'un tronc sans membre agité comme une poupée de chiffons... Et la décapitation magnanime qui mit fin à sa terrible agonie.
L'administrateur Sith fut molesté, frappé de toutes parts, passé de mains en mains comme un grain de sable au milieu de la tempête. Puis son père hurla quelque chose. La masse se figea et un espace se dégagea, le Sith en était le centre. Son père avança, calme et pourtant plus terrifiant que toute cette masse furieuse. Sans un mot il faucha le Sith derrière le genou et dans un même mouvement abaissa son coude sur le visage de leur bourreau. Le nez éclata dans une gerbe de sang. D'un coup de pied, le Sith s'étala au sol, offert. Lentement, son père dégaina son couteau et le planta sous le sternum du Sith, faisant pénétrer la lame avec une lenteur terrifiante. Toujours aussi lentement il fit descendre la lame jusqu'au nombril du Sith, comme s'il éventrait un vulgaire rampant.
Seuls les spasmes qui agitaient la botte de l'administrateur témoignaient qu'il était encore en vie alors que son père l'éviscérait ! Toujours aussi calmement, son père plongea dans la poitrine ouverte pour en arracher le cœur et tous les organes présents.
Les hommes remplirent la dépouille de cristaux tandis que d'autres détruisaient le chargement de la barge. Le cadavre fut jeté au milieu des cristaux détruits et la barge renvoyée en automatique jusqu'au transport.... Qui ne tarda pas à décoller, vecteur d'un message très clair.
Le Synode était parfaitement conscient que les Seigneurs Siths ne laisseraient pas les cristaux leur échapper bien longtemps. Certains prônaient la négociation, des cristaux contre du matériel, des denrées, un accord commercial en somme. D'autres voulaient s'enfoncer dans le désert et disparaitre pour un temps indéterminé... Les uns comme les autres se faisaient traiter de fous par ceux qui voulaient prendre les armes et laver dans le sang des siècles d'esclavages.
Siobhan regarda son père, qui écoutait chacun avant de prendre la parole, et repensa au côté froid et intraitable qu'il avait révélé quelques jours plus tôt. Lui qui était toujours patient et affectueux avec elle, lui qu'elle n'avait jamais vu avoir un geste violent, lui qu'elle avait vu tuer avec une grande cruauté. Elle voulait s'ouvrir à lui et lui révéler que depuis plusieurs mois elle faisait des rêves étranges, qu'elle pouvait faire bouger des objets rien que par sa pensée. Qu'elle ressentait certaines émotions... Pas les siennes, non...Mais celles de personnes qu'elle croisait. Elle voulait tout lui dire mais elle avait peur de sa réaction.... Oui maintenant, quelque part au fond d'elle, elle avait peur de son père. Elle ne lui dirait pas ce soir... De toutes façon elle n'en aurait plus jamais l'occasion.
Un son profond et grave fit trembler toute la salle et se répercuta dans la roche, pareil au grondement d'une bête tapie dans la pierre. Les hommes sortirent de la salle du Synode pour voir ce qui se passait. Certains, comme son père, prirent le temps de se lever et se dirigèrent lentement vers la sortie. Passant près d'elle, il s'agenouilla et lui sourit tout en lui ébouriffant ses longs cheveux, comme il aimait à le faire. Il savait ce qui allait se passer, elle l'aurait juré. Dehors les cris de surprise furent bientôt remplacés par des cris d'alarme et de peur, certains hommes couraient protéger leur famille, d'autres s'équipaient de leurs outils ou de leurs armes de chasse... Tous se précipitaient, sauf son père qui quitta la salle et descendit au pied de la mesa.
Siobhan courut à son tour pour prendre place sur une terrasse qui surplombait la salle du Synode et offrait une vue dégagée sur le désert, aux portes du village. Un vaisseau d'un noir profond, plus profond que les ténèbres des galeries oubliées, trônait devant le village, les hommes armés rejoignirent son père au pied du vaisseau. Ce n'était pas un transport, ça Siobhan en était sûre, ses ailes triangulaires semblaient tranchantes comme des lames, son profil lui rappelait les quelques oiseaux de proies qui planaient au-dessus du désert; survivant grâce au sang de leurs proies...
Une rampe s'abaissa sous le ventre de l'appareil, des geysers de gaz ponctuèrent son ouverture. Le vaisseau restait là, béant, plusieurs minutes passèrent sans que rien ni personne ne descende de l'appareil. Puis une angoisse soudaine, violente et profonde enserra la petite Zabrak, tout son être était la proie d'une peur viscérale... Peur, douleur, mort, peine toutes l'assaillaient, menaçaient de la submerger, lui vrillaient les entrailles. Elle chancela, presque assommée par le flot d'émotions.
Trois hautes silhouettes descendirent la rampe, toutes dissimulées sous une ample cape et un large capuchon noir. La plus grande des trois se détacha du groupe et s'avança vers son père. D'une voix grave et trainante :

- Nous avons reçu votre message Essclaves ! Nous vous apportons notre réponse...

Le personnage fait d'ombre, leva un bras et le pointa vers son père. Ce dernier dégaina son couteau, aussitôt imité par tous ceux qui l'entouraient.


Voilà, la suite sous peu si ça plaît ^^ Toutes critiques bienvenues :D
Modifié en dernier par Siobhan le Ven 05 Fév 2010 - 22:43, modifié 1 fois.
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Jeu 21 Jan 2010 - 20:07   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I

Ça m'a l'air bien parti ci aussi, l'écriture est particulièrement bien maîtrisée... J'attends de voir la suite pour pouvoir vraiment me prononcer, mais c'est en tous cas un bon début, le personnage et le contexte sont bien introduits.

PS: Bien trouvé, le titre :wink:
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5594
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Siobhan » Jeu 21 Jan 2010 - 20:20   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I

Mitth'raw Nuruodo a écrit:Ça m'a l'air bien parti ci aussi, l'écriture est particulièrement bien maîtrisée... J'attends de voir la suite pour pouvoir vraiment me prononcer, mais c'est en tous cas un bon début, le personnage et le contexte sont bien introduits.

PS: Bien trouvé, le titre :wink:


Merci :jap: ,
la suite arrive sous peu : petit chapitre qui va marquer un tournant pour ma jeune Siobhan :cry:
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Siobhan » Ven 22 Jan 2010 - 22:10   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I,II

2/ Tempête d'émotions.

Un goût de bile lui brûla la gorge, son corps fut pris de spasmes incontrôlables, la Peur la dominait et prenait le contrôle de son corps. Elle savait, oui elle savait ce qui allait arriver mais ne pouvait rien y faire. Ça plus grande peur, juste là, derrière le voile diaphane de l'avenir proche et elle ne pouvait rien faire. La petite Zabrak voulait hurler, prévenir son père mais la Peur la rendait muette. Son cri resta intérieur et résonna dans chaque cellule de son corps. L'écho de sa détresse pulvérisa toutes les pierres qui jonchaient la terrasse, autour d'elle.
Le Seigneur Sith suspendit son geste une fraction de seconde, une explosion incontrôlée de Force venait de jaillir du village. Pour aussitôt disparaître, il reprit son rôle de bourreau à cœur.
Ses deux pouces opposables formèrent un demi cercle, signe d'une fin proche... Le père de Siobhan sembla étouffer et porta immédiatement les mains à sa gorge, luttant pour échapper à cette étreinte invisible. Ses pieds quittèrent le sable familier pour le voir flotter et s'arrêter à deux pas du Seigneur Sith, flottant comme une feuille au vent, s'étranglant pitoyablement. Le marionnettiste pervers rabattit son capuchon pour qu'ils puissent contempler le visage de leur mort imminente. Aucun de ces Zabrak n'avait vu de Kaleesh et nombreux furent ceux qui prirent son masque rituel pour le visage froid et terrible d'un spectre, sa voix d'outre-tombe les y encouragea un peu plus.

- Tu croyais nous défffier ! Tu pensssais nous voir ployer devant toi ! Misérable insssecte ! Des essclaves nous en possédons plus qu'il n'en faut pour vous remplassser !


Le Zabrak devenu presque totalement bleu, asphyxié, réussit à éructer quelques mots. Crachant plus qu'il ne parla, mais toujours animé de cette même volonté farouche.

- Nous....mourrons...pl...plus...libre...arrgh...qu...que...tu...ne...le seras...jama...jamais...Sith !


Le kaleesh contracta violemment ses pouces et le cou de sa victime céda dans un craquement sec. Ivre de colère devant tant de morgue, le Seigneur Sith fit courir de fins éclairs rouges le long de son avant bras avant d'en décharger la terrible puissance sur la corps sans vie du chef Zabrak.
Siobhan fut libérée, la Peur faisant place à la Peine. Celle qui déchire le cœur et l'âme. Celle qui dévore et creuse les chairs pour s'y terrer et ne jamais en partir. Encore chancelante, la petite Zabrak se releva pour assister à l'agonie de son père.
Elle voyait un monstre fait de noir et de rouge, la face blanche comme les os dévorés par le désert, s'acharner sur son père. Flottant à quelques pas du sol, ses vêtements partaient en lambeaux alors que son corps était parcouru par une multitude d'éclairs rouges. Bientôt les chairs à vif grésillèrent, la graisse carbonisant les muscles. Le cadavre devint noir comme le charbon, alors qu'il se racornissait pour devenir une triste sculpture de scories organiques et d'os.
Le Seigneur Sith, propulsa cette parodie de corps sur les Zabrak armés qui avaient suivi son père. Ce dernier se désintégra en un nuage de cendres chaudes alors qu'il touchait le premier de ses hommes.
La Peine céda la place à la Douleur. Celle qui frappe et déchire l'esprit. Celle qui accompagne la mort d'un être cher. Celle qui avive les souvenirs et les rend amers. Le visage inondé de larmes incontrôlables, Siobhan commença à descendre les degrés qui l'amèneraient là où son père était tombé. Sans y penser, son corps bougea, elle descendait toujours plus bas alors que son monde se réduisait à un océan de sable troublé par le miroir déformant des larmes.
Le kaleesh désigna le village d'un mouvement de tête et s'adressa à ses deux acolytes sombres.

- Réduisez cette décharge en cendre ! Aucun ne doit plus jamais nous défier...

Les deux guerriers Sith prirent pied dans le village grâce à un saut hors du commun, leurs sabres rouges sombres projetaient des ombres cruelles sur leurs victimes désignées.
Le Seigneur Sith plongea dans le groupe de Zabrak, sur qui pleuvait encore les cendres de leur chef. D'un manchette il broya la glotte de son premier adversaire qui tomba à genou, cherchant une respiration qui ne viendrait jamais. D'une volte il se retrouva face à son second adversaire qu'il transperça de sa main, lui broyant les côtes et refermant son poing sur le cœur encore palpitant. Il contracta ses doigts et pareils à des serres, déchira l'organe gorgé de sang qui se réduisit en une pulpe humide et chaude. D'une poussée de Force il dégagea son avant bras, projetant le cadavre sur un autre adversaire. Son sabre s'anima et faucha le dernier Zabrak à mi-visage. La lame de lumière densifiée trancha chairs, os et cartilages sans rencontrer la moindre résistance. Le cadavre ne possédait plus qu'une mâchoire inférieure et une langue obscène livrées à la morsure du sable, qui bût son comptant de sang. Avec une étincelle de joie perverse, le Kaleesh bondit et alla rejoindre ses deux guerriers pour prendre part au carnage. Là où les sabres vrombissaient, ne restait que membres sanguinolents, râles d'agonie où le souffle des adultes permettait à peine d'oublier ceux plus terribles encore, des enfants. Les deux guerriers joignirent leurs pouvoirs pour faire s'effondrer un pan de la mesa, balayant sous des tonnes de roches plusieurs étages du village, anéantissant de fait, une majeure partie de ses habitants.
Le Seigneur Sith, prit son temps, gravissant une à une les marches qui menaient au niveau intermédiaire. Lacérant avec indifférence femmes, enfants et vieillards qui passaient à sa portée dans une fuite désespérée.
Il trouva enfin ce qu'il cherchait, une rare habitation troglodyte où il percevait encore de la vie, faible, sûrement une femme et son enfant mais ses ordres étaient clairs : aucun survivant. L'exemple se devait d'être parfait et sans exception aucune. Le Kaleesh asservit au Côté Obscur s'engouffra dans la grotte et fit son office, non sans y trouver un certain plaisir...

Elle le vit, là tout proche et pourtant si loin derrière le rideau de larmes. Son cerveau enregistra le fait qu'il tournait, pour rentrer chez elle. Chez elle !
La Douleur reflua pour laisser la Colère la submerger. Celle qui monte du fond des tripes pour prendre la gorge et mettre le cerveau en feu, qui se mue en lame de fond, emportant tout sur son passage, surtout soi-même. Celle qui vous donne la force de surmonter l'insurmontable, celle qui vous change et vous transforme, celle qui prend tout... Siobhan réalisa que sa mère et son frère était en danger. Cette fois-ci , elle ne serait pas le témoin impuissant de la mort d'être chers. Cette fois-ci elle serait là, elle les protègerait de ce mal au visage de spectre qui avait détruit ce qui comptait le plus pour elle. La petite Zabrak se saisit d'une pique à feu qui traînait au milieu des décombres et se rua à l'intérieur de l'habitation troglodyte. Malgré sa vitesse, elle se figea comme tétanisée. Sur le seuil se tenait le corps de sa mère, ses beaux cheveux baignaient dans une marre de sang, qui prenait sa source là où aurait dû se trouver sa gorge. Ses yeux fixèrent ensuite le corps de son frère, étendu sans vie, un couteau à la main. Une certaine sérénité aurait pu se dégager de lui si son visage n'avait pas été dévoré par les braises du foyer central, là où gisait sa tête.
Le Seigneur Sith se tenait là, une botte négligemment posée sur le dos de son frère, sabre au clair. Siobhan serra sa pique avec encore plus de force, ses jointures en devinrent blanches. La Colère devint une rage sourde qui la fit hurler comme jamais elle n'aurait cru pouvoir le faire. Elle se jeta sur le kaleesh, pique en avant, prête à l'empaler pour le faire souffrir.

- Je vais vous tuer ! Vous tuer ! Tueeeeeeerrrrr !

Négligemment le Seigneur Sith leva la main, paume à plat et Siobhan percuta un mur invisible le choc fut brutal et douloureux. Ses dents s'entrechoquèrent et elle se mordit la langue, le sang inonda sa bouche mais la chute ne vint pas. Elle flottait au-dessus du corps de son frère, impuissante face au bourreau de sa famille.

- Je vais vous tuer ! Monstre !

Le sang qui écumait ses lèvres, ajouté à sa rage, lui donnait un air de démente, de bête sauvage incontrôlable et démoniaque.

Le Kaleesh tendit son cou et l'examina plus attentivement.

- Tu as fait un long chemin pour me rencontrer, Peur...Peine...Douleur...Colère... Je vois que tu connais la voie... C'est bien... Tu as fait les premiers pas...Les plus importants...Hum...la Force est puissante en toi !

Le Seigneur Sith la sonda du regard quelques secondes de plus et dit :

[i ] - Désormais tu m'appelleras MAÎTRE ![/i]

D'un brusque mouvement du bras il projeta la petite Siobhan contre le mur opposé où elle sombra dans l'inconscience. Son fardeau sur l'épaule il redescendit au pied de la mesa où les deux guerriers Siths finissaient leur funèbre besogne. La dernière tête empalée sur sa pique acheva la haie macabre qui rappellerait aux prochains esclaves déportés ici, ce qu'il en coûtait de défier de tels maîtres.
Leur vaisseau ayant quitté l'attraction de la lune désertique , le Seigneur Sith annonça sa décision, sur un ton qui ne souffrait aucune critique.

- Calculez la route la plus rapide pour Korriban. Je ferai mon rapport depuis l'académie.

- Oui Seigneur.



Voilà le second petit chapitre qui clos la vie innocente de ma petite Siobhan, désormais elle va connaître Korriban et son Maître. Critiques et autres jets de tomates ou de jawas sont attendues :D
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Minos » Ven 22 Jan 2010 - 23:38   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I,II

Je ne lancerai de Jawas que quand ce sera reconnu comme sport officiel.
Siobhan a écrit:Voici une petite fan-fiction sans ambition aucune, si ce n'est construire un background solide pour mon futur perso de TOR ( le MMO de Bioware pour ceux qui vivent au fond d'une étable à Banthas, coupés du reste de la galaxie)

J'ai rien compris. Je suis définitivement un dinosaure voué à l'extinction. Et non, je ne veux rien savoir !

A part ça, l'histoire est de bon (ou bonne, je ne sais jamais) augure. J'ai eu peur qu'on ait droit au syndrôme "Sangohan-qui-dévoile-sa-force-cachée-pour-attaquer-Raditz-qui-a-attaqué-son-papa", mais non, ouf (désolé pour la référence... euh... culturelle).
Donc un début sympa comme tout, assez réaliste dans son traitement. Juste un truc : lorsque le père tue de sang-froid le Sith, scène vécue par les yeux de Siobhan, la scène est trop froide, comme si Siobhan n'était pas concernée. ça manque d'émotivité, je pense que ça devrait lui faire un choc de voir son père être tueur, et de sang-froid de surcroît.
Les hommes sont si nécessairement fous, que ce serait être fou, par un autre tour de folie, de n'être pas fou.
Blaise Pascal.
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3023
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Sam 23 Jan 2010 - 11:25   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I,II

Je ne lancerai de Jawas que quand ce sera reconnu comme sport officiel.


Pardon? :lol:
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5594
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Minos » Sam 23 Jan 2010 - 13:50   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I,II

Tiens, j'ai dû faire un crossover de topics. :lol: :lol:
Les hommes sont si nécessairement fous, que ce serait être fou, par un autre tour de folie, de n'être pas fou.
Blaise Pascal.
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3023
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Mer 27 Jan 2010 - 17:13   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I,II

J'ai lu le deuxième passage, et tu continues sur ta lancée... pour le scénario, j'attends un peu avant de me prononcer, mais pour l'écriture, c'est du très bon; je dis ça souvent dans cette section et je le pense souvent, mais là, je suis vraiment impressionné.
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5594
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Siobhan » Mer 27 Jan 2010 - 17:46   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I,II

Mitth'raw Nuruodo a écrit:J'ai lu le deuxième passage, et tu continues sur ta lancée... pour le scénario, j'attends un peu avant de me prononcer, mais pour l'écriture, c'est du très bon; je dis ça souvent dans cette section et je le pense souvent, mais là, je suis vraiment impressionné.


Merci c'est très zentil :oops: :jap:

Quant au scénar , je m'oriente vars la partie formation : académie korriban , épreuves mais pas que ça, y'aura des petits trucs en plus avec artefacts et créatures et puis son maître .... :wink: Mais je ne ferai pas un perso tout lisse , je n'aime pas ça.

Merci pour les critiques, la suite arrivent d'ici la fin de la semaine( mais pourquoi on bosse !!! :cry: )
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Notsil » Ven 29 Jan 2010 - 16:02   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I,II

J'aime bien, de jolies phrases pour décrire les différents paliers émotifs, des cailloux :lol: (par contre on dit "granite" avec un "e" final ^^), un bon massacre tout à fait Sith ^^
J'ai hâte de voir si la petite miss va se plier de bonne grâce aux volontés de son Maître :p
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2560
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Siobhan » Ven 29 Jan 2010 - 19:06   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I,II

Notsil a écrit:J'aime bien, de jolies phrases pour décrire les différents paliers émotifs, des cailloux :lol: (par contre on dit "granite" avec un "e" final ^^), un bon massacre tout à fait Sith ^^
J'ai hâte de voir si la petite miss va se plier de bonne grâce aux volontés de son Maître :p


merci :jap:

Du coup j'ai regardé pour granit(e) et je vais quand même m'en tirer avec une pirouette :

"Il ne faut pas confondre « granite » et « granit ». Ce dernier terme est un terme technique utilisé par les marbriers. Il ne définit pas une roche spécifique : le granit est un type de roche non poreuse (l'eau n'y pénètre pas), imperméable (l’eau ne la traverse pas), grenue (constituée de grains visibles à l'œil nu[3]) et cohérente (elle ne s'effrite pas sous la pression des doigts, car elle est formée d'éléments fortement soudés entre eux). Le petit granit des Ardennes est, par exemple, un calcaire."

Donc dans la fan fic granit = calcaire ( pour les falaises par ex) > grosse mauvaise foi inside :lol: En toute sincérité merci , je me coucherai moins con :jap:

P.S : ayant beaucoup de boulot pour le week-end ( + découverte de mass effect 2 ^^) la suite mercredi prochain sûr :D
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Notsil » Ven 29 Jan 2010 - 19:24   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I,II

Hum, pourtant, j'aurais bien vu du granite, du vrai, dans un environnement désertique ^^ (ça se décompose en sable, le calcaire pas vraiment ^^). (on trompe pas un géologue :p).
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2560
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Siobhan » Ven 29 Jan 2010 - 20:30   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I,II

Notsil a écrit:Hum, pourtant, j'aurais bien vu du granite, du vrai, dans un environnement désertique ^^ (ça se décompose en sable, le calcaire pas vraiment ^^). (on trompe pas un géologue :p).


je reconnais , j'ai usé de grosse mauvaise foi ^^ j'éditerai mon texte quand je posterai le chapitre trois. Merci pour l'info :D
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Den » Mar 02 Fév 2010 - 11:52   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I,II

Une histoire sur un personnage que tu incarneras dans TOR? Quelle bonne idée! :wink:
J'avoue que l'histoire est vraiment sympathique! J'aime beaucoup la petite Siobhan ainsi que le traitement de l'histoire! La pauvre n'a vraiment pas de chance! Mais, c'est aussi ce qui la rend intéressante!^^
Franchement, j'aime beaucoup la façon dont tu écris et j'attendrais avec impatience la suite des aventures de Siobhan!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5466
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Siobhan » Mar 02 Fév 2010 - 21:03   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I,II

Den a écrit:Une histoire sur un personnage que tu incarneras dans TOR? Quelle bonne idée! :wink:
J'avoue que l'histoire est vraiment sympathique! J'aime beaucoup la petite Siobhan ainsi que le traitement de l'histoire! La pauvre n'a vraiment pas de chance! Mais, c'est aussi ce qui la rend intéressante!^^
Franchement, j'aime beaucoup la façon dont tu écris et j'attendrais avec impatience la suite des aventures de Siobhan!


merci :jap:

Le chap 3 devait être posté ce soir mais vu que je suis super débordé côté boulot, pour toute la semaine... :evil: .... je n'ai écrit qu'une moitié , je posterai donc le tout ce week-end. :transpire:
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Siobhan » Ven 05 Fév 2010 - 22:42   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I,II

Voilà le tout petit chapitre 3. Chapitre de transition ( eh ui la semaine a été chargée niveau boulot donc pas trop le temps d'écrire ) la semaine prochaine le chapitre 4 , avec un peu plus de choses à se mettre sous la dent :D
Bonne lecture


3/ Chez soi... Au cœur des ténèbres.

La porte de la cellule coulissa dans un chuintement discret, s'effaçant pour laisser entrer le Seigneur Ry'Akh. La pièce de quelques mètres carrés ne comportait qu'une tablette de travail et une couchette standard, le mobilier commun à tous les apprentis de l'Académie. Le kaleesh se figea sur le seuil , portant un regard acéré sur la forme étendue sur la couchette. Menue, Siobhan n'était jamais apparue comme faible mais en cet instant elle paraissait pourtant très fragile . Le Sith se reput de sa détresse et parla d'une voix qui ne souffrait d'aucune refus.

- Lève-toi ! Je sais que tu ne dors pas.

Malgré son courage et la promesse qu'elle s'était faîtes de ne pas bouger, elle cilla lorsque son bourreau et kidnappeur mis au jour son subterfuge futile. Lentement, elle s'assit et se leva pour se tenir face au monstre.

- Si tu veux survivre, il va te falloir abandonner ces enfantillages...Suis moi !

Survivre, il en avait de bonnes cette face de craie ! La petite Zabrak crispa les poings et se figea dans une posture de défi ! Le souvenir des horreurs perpétrées dans son village refit surface, alimentant sa colère. Cette fois-ci elle ne hurla pas, la colère et la haine donnèrent un ton calme et froid à ses paroles.

- Pour qui vous prenez-vous ? Vous tuez, vous m'enlevez et vous pensez faire de moi votre esclave, votre animal de compagnie. Ne me parlez pas comme ça, je ne vous obéirai pas... Espèce de monstre !

Le Kaleesh ne fit aucun geste et son masque facial ne permettait pas de lire sur son visage. Malgré tout, Siobhan sentit que l'air ambiant changeait, le sentiment de gêne qu'elle sentait depuis qu'elle avait repris conscience en ces lieux, s'amplifia. Le trouble semblait provenir du Seigneur Sith qu'elle venait de défier. Elle sentit une main froide et puissante lui enserrer la poitrine, la comprimant jusqu'à que sa respiration se transforme en un sifflement pathétique. Puisant dans le Côté Obscur, Ry'Akh accentua la pression exercée sur sa jeune apprentie en devenir et la fit flotter jusqu'à lui. Sa colère modifiait toujours son élocution , un zozotement traînant qui en disait long sur son état d'esprit.

- JE sssuis un Seigneur SSSith ! Le Seigneur Noir Ry'Akh ! Tu va devenir mon apprentie... SSSi tu en as les capasssités ! Tu feras comme JE l'ORDONNE !

D'une violente poussée de Force, il projeta la petite Zabrak à travers sa cellule, percutant le mur, elle retomba sur sa couchette. Reprenant sa respiration, la colère céda la place à la frustration la plus profonde et brutale devant son incapacité à lui résister. La haine grandit et cette sensation qu'elle commençait à connaître depuis plusieurs mois s'épanouit en elle et l'envahit. D'un regard elle projeta sa tablette vers le Seigneur Sith. Le meuble fila pour venir éclater à quelques centimètres de sa cible. Le bouclier de Force invoqué par Ry'Akh avait réduit le projectile en une myriades d'échardes qui jonchèrent bientôt le sol. Le Sith laissa échapper un rire profond et s'adressa de nouveau à Siobhan.

- Bien...Mais ton pouvoir n'est pas contrôlé, voilà la première des choses que nous allons t'apprendre. Si tu es attentive, tu apprendras beaucoup de moi. Un jour tu deviendra une Sith puissante, très puissante. Le pouvoir coulera en toi, servira tes propres desseins ! Mais avant toutes choses, tu dois accepter la seule et unique alternative qui te sera proposer ici... M'accepter comme maître ou mourir de mes mains !

Très lentement, Ry'Akh se saisit de la poignée de son sabre, sans l'activer. Siobhan contint sa rage et laissa les larmes inonder son visage, déchirant presque la couverture sous ses doigts crispés. Sans un sanglot pour faire chanceler sa voix, elle fixa le Sith.

- J'apprendrai. Je puiserai en vous comme personne ne l'a fait avant, vous me livrerez tout, votre savoir, les secrets les plus profonds de votre ordre, tout ! Jamais vous n'aurez une apprentie plus assidue et avide. Quand je vous aurai tout pris, quand vous ne me servirez plus... Je vous tuerai ! MAÎTRE !

Le kaleesh se retourna et l'invita à la suivre.

- Je ne t'en demande pas plus …
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Den » Sam 06 Fév 2010 - 11:32   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-III

Court mais sympa, ce chapitre apporte une pierre de plus à l'édifice qu'est ton histoire! (C'est beau, ce que je dis, hein :x )
En tout cas, elle en a dans le pantalon, la petite Siobhan :shock: Elle me fait un peu penser à Zannah lorsqu'elle rencontre Bane!
J'ai bien envie de savoir comment elle va se débrouiller avec son Maître! Rah! vivement la suite donc!
Et bonne continuation! :lol:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5466
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Notsil » Mer 10 Fév 2010 - 8:42   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-III

Déterminée la petite ;) J'ai hâte de voir comment va se passer son apprentissage :p
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2560
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Mer 10 Fév 2010 - 21:31   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-III

Je t'ai oublié, Siobhan, mais me revoilà :wink:

C'est bien, ce chapitre trois est aussi bien écrit que les deux précédents avec de bonnes figures de style, et l'intrgue a du potentiel; pressé de voir ce qu'elle va devenir, la petite...
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5594
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar AJ Crime » Mer 10 Fév 2010 - 23:29   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-III

Mouaaaaahhhh, c'est moi "Crime"... "AJ Crime" qui se fend d'un post malgré la fatigue qui me ruine et me rend encore plus méchant que d'habitude....


Et ben non, même pas pour cette fois ! Si je prends le temps d'écrire ici, ce n'est que pour reconnaître l'excellence de ton travail. Comme certains le titre du topic m'a percuté et j'y ai posé les yeux... le titre du premier chapitre m'a donné l'envie d'en savoir plus et j'ai lu quelques lignes, paragraphes. Je n'ai ni le temps ni l'humeur d'entamer une correction ici mais j'ai remarqué quelques typo hasardeuses et des petites coquilles ici ou là, rien de bien grave. Je te le dis franchement, tu écris vraiment très bien et se sera un plaisir que de venir te lire lorsque j'aurai fini mon projet actuel et toutes les relectures que j'ai laissé de côté ses derniers mois seront finalisés. En tout cas, j'espère que ce simple background se transformera en quelque chose de plus ambitieux et que tu t'intéresseras à l'écriture juste pour raconter de belles histoires. Le peu que j'ai lu est prometteur et comme on me l'a dit c'est en écrivant beaucoup que l'on s'améliore.

A un de ses quatre donc, et tremble un peu, parce que je suis réputé sans concessions.

I'll be back !
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Siobhan » Jeu 11 Fév 2010 - 20:26   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-III

Merci à tous pour vos commentaires :jap:

Aj Crime : arf ze tremble , je serre bien fort les fesses et j'ai vérifié l'élastique de mon caleçon en attendant tes critiques acerbes !! :paf: merci tout de même :D

P.S : pour les coquilles et la typo c'est tout à fait juste , vu que j'écris au boulot dès que je peux "voler" un peu de temps :whistle: j'essaierai d'être plus rigoureux.

Le chapitre 4 arrive ce week-end.
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Siobhan » Mer 16 Juin 2010 - 20:58   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-III

Voilà la suite. Je n'ai aucune excuse valable, si ce n'est le boulot, la famille etc. Désolé pour les (rares ^^ ) personnes qui attendaient la suite des aventures de Siobhan. Donc voici le chapitre 4 qui apporte son lot de questions concernant son maître. Que veut-il d'elle ?
Encore désolé pour le délai et pour le chapitre 5 de l'action en perspective !! bonne lecture et critiques plus que bienvenues !! :transpire:


4/ Credo...


Voilà déjà plusieurs semaines que la petite Zabrak ingurgitait des sommes colossales de textes sur l'Ordre, son passé glorieux, ses batailles, ses victoires comme ses défaites étaient sources d'enseignements. Ses journées étaient rythmées par des matinées d'exercices, de longues heures de gestalt physique et mentale. Siobhan découvrait et sollicitait des muscles et des parties de son corps qu'elle ne soupçonnait pas. Courbaturée et couverte d'ecchymoses, elle engloutissait un repas frugal avant de se diriger vers les Archives et son savoir indispensable à tout jeune élève de Korriban, Elle retrouvait enfin son maître sur les toits en terrasse de l’Académie pour une longue séance de méditation.
Sous le regard intransigeant de Ry'Akh, elle puisait en elle, dans ses émotions les plus violentes et s'ouvrait au VRAI pouvoir de la Force , que ces pathétiques Jedi nommaient « Côté Obscur ». Le véritable exercice commençait alors, son maître lui montrait comment dominer ce pouvoir, le plier pour qu'il exécute sa volonté. Siobhan progressait vite mais elle trébuchait tous les soirs depuis des semaines. Elle s'ouvrait à la Force mais le Côté Obscur semblait posséder sa propre volonté, ici sur Korriban, il la dominait, lui déchirant l'esprit et le corps, son cri mental éclatait en une vague de douleur et de panique qui emportait tout sur son passage et venait se briser sur les brisants inébranlables de la volonté de Ry'Akh. En rage devant ses échecs répétés, le Seigneur Sith mettait fin à sa journée de calvaire sur une rebuffade et un congé haineux.

Ses rapides progrès au combat à mains nues et au sabre , une simple vibro-lame, lui avait valu les encouragements de ses instructeurs. Cependant deux choses inquiétaient la petite Zabrak. Pourquoi son maître ne lui avait encore rien apprit ? Et quand serait-elle autorisée à se mêler aux autres élèves de l’Académie?
Elle croisait d'autres élèves , plus ou moins jeune qu'elle, lorsqu'elle se rendait à ses diverses séances mais elles se déroulaient toujours avant ou après celles données aux groupes d'étudiants. A la fin de la première semaine, alors qu'elle se rendait aux Archives, elle avait croisé une jeune étudiante et avait voulu saluer. Siobhan n'avait pas prononcé la première syllabe qu'une violente poussée de Force la mit à genoux, comme un vulgaire animal implorant. L’étudiante avait accélérer l'allure pour disparaître en quelques secondes.

- Tu ne leur parleras que quand tu seras au moins l'égal du plus pitoyable d'entre-eux ! Ry'Akh avait craché ces mots avec autant de dédain et de dégoût qu'il était possible.

Siobahn mit quelques secondes à réaliser que la pression ne diminuait pas, bien au contraire, ses coudes commençaient à ployer et son front se rapprochait du sol en pierre brute. Son maître attendait.

- Oui maître.

Ses paroles de soumissions lui garantirent sa liberté d'action. Ry'Akh se retourna et ils reprirent leur marche. Depuis se rappel à l'ordre, elle n'avait plus essayer d'entrer en contact avec un autre élève.
Ce soir là, elle redoutait encore sa séance nocturne et un nouvel échec. Sa frustration faisait obstacle au flot de Force qui coulait sur Korriban. Elle le sentait aux portes de son esprit mais la petite Zabrak était trop angoissé pour se libérer. Son maître bougea et quitta sa position de méditation pour venir se placer derrière elle. Par réflexe, elle redevint la petite fille qu'elle s'était juré de ne plus être et contracta tous ses muscles dans l'attente d'une sanction. Son cœur s’accéléra brisant presque sa concentration... Puis... Siobhan se maudit en son for intérieur et se reprit en détendant les muscles de son corps et attendit.

- Bien. Tu as fait des progrès remarquable, ton affinité avec la Force s'est renforcée, tu te bats de mieux en mieux, mais tu es encore dominée par la Peur. Tu refuses le Pouvoir qui t'es donné. N'attends plus ! SERS-TOI. PRENDS LE ! PUISE en lui ! Il est là, tout autour de nous, c'est une source abondante qui n'attends que ton bon vouloir.

Ry'Akh marqua une pause, que ses paroles atteignent l'esprit de son élève. Quand il reprit la parole, il le fit sur un ton plus faible, quasi hypnotique.


- Te souviens-tu du Credo de notre Ordre ?

- Oui maître. Les heures passées sur les longues tables de bois dur à s'user les yeux et l'esprit lui revenait en tête.

- Récitons-le et cette fois-ci, prends ce que ce monde t'offre.

Siobhan inspira profondément et se mit à réciter. Son maître accompagna sa litanie de sa voix sifflante et hypnotique.

La paix n'est que mensonge.
Il n'y a que la passion.
Par ma passion, j'obtiens la puissance.
Par ma puissance, j'obtiens le pouvoir.
Par mon pouvoir, j'obtiens la victoire.
Par mes victoires, mes chaînes se brisent.
La Force me libérera.
Il n'y a pas de paix, il y a la colère.
Il n'y a pas de peur, il y a la puissance.
Il n'y a pas de mort, il y a l'immortalité.
Il n'y a pas de faiblesse, il y a le côté obscur.
Je suis le cœur de l'Obscurité.

Je ne connais pas la peur, mais je l'instille à mes ennemis.
Je suis le destructeur de mondes.
Je connais le pouvoir du côté obscur.
Tout l'univers se prosterne devant moi.
Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière.


Chacun des mots, chacune des phrases renforcés par la voix de son maître contenaient sa parcelle de pouvoir. Le credo de L'Ordre prit vie en roulant sur chaque syllabe qu'ils prononçaient. Bientôt la terrasse où ils s'étaient retiré fut le théâtre d'une débauche d'énergie comme l'Académie en avait peu connue. Le Kaleesh percevait les tentacules de Force, il n'y avait pas d'autres comparaison possible, qui transperçaient la roche pour venir « palper », sonder sa jeune apprentie. Le ton de la petite Zabrak devenait de plus en plus profond et fort, les mots prononcés accumulait un pouvoir immense. De quelques-uns, les tentacules devinrent une dizaine, des dizaines, des centaines... Toujours plus gros et chargés de pouvoir. Ils tournaient autour d'elle, frustrés de ne pouvoir accéder à un si formidable esprit, « outil », pour le Côté Obscur.
Siobhan percevait une débauche d'énergie colossale autour d 'elle. Elle sentait la Force aux limites de son esprit, sa peau ressentait les multiples « touchés » que le Côté Obscur imprimait à son corps. La frustration risquait à tout moment de briser sa concentration et de mettre un terme à cet instant de grâce. Ry'Akh s’immisça dans l'esprit de son apprentie et imprima profondément une seule et unique image avec une clarté et une cruauté inouïe. A cet instant il su que le verrou avait sauté.

Elle le vit... Son si beau visage... Dévoré par les braises mourantes du foyer... Son maître... Ce monstre... Ce meurtrier ! Oh comme elle le haïssait !

Son esprit hurla sa rage, sa douleur et sa peine trop longtemps contenus. De nombreux Sith furent ébranlés, ceux de l'Académie comme ceux se trouvant à des kilomètres de là. Le kaleesh recula tout en titubant sous la violence du choc. Sans ses capacités de Seigneur Sith son esprit aurait été mis en charpie. Il voyait le Côté Obscur s’engouffrer dans chaque cellule qui composait sa jeune apprentie, c'était un torrent immense et tumultueux qui se déversait en elle, il lui semblait qu'elle absorbait tout ce que Korriban pouvait offrir comme pouvoir. Toute cette réserve de Force et ce petit corps qui en absorbait des quantités astronomiques, il n'en revenait pas. Il devait garder le contrôle.
Le Seigneur Sith plongea à nouveau dans l'esprit de Siobhan et faillit se faire détruire. Il était harceler de toute part, de puissante colone de Force venait frapper son esprit, l’empêchant de rejoindre le minuscule oasis que formait la representation de la petite Zabrak au milieu de se déchaînement de violence. Le Côté Obscur la voulait, il allait la posséder et la détruire.

Ry'Akh dû faire appel à toutes ses ressources pour ne pas succomber face aux coups de boutoirs que subissait son esprit. Il parvint, aux limites de son endurance, à rallier Siobhan. La fillette n'était que douleur et vengeance. La haine la consumait, c'était un bon départ, mais trop vite brûlée une chandelle ne sert à rien...

- Siobhan... Siobhan...

- TOI !

La violence contenue dans ses trois lettres faillit détruire le Kaleesh.

- Je suis là ! JE SUIS KORRIBAN ! ELLE EST A MOI !

- Siobhan, tu dois puiser en lui, sers toi de lui mais ne lui succombe pas ! C'est ton INSTRUMENT ! TON POUVOIR !

Mais rien ne semblait pouvoir la faire revenir. Le Seigneur Sith joua sa dernière carte.

- Tu ne vaux pas mieux que ton PERE! Tu te comportes et tu meurs en ESCLAVE !

La réplique fut immédiate, Ry'Akh fut littéralement éjecté de son apprentie et réintégra son corps, l'esprit quasiment en lambeaux.
Siobhan hurla, mais cette fois-ci, ses cordes vocales furent mises à contribution et non son esprit. Le maelström de Force se tarit et elle se retrouva haletante, allongé sur le sol le regard rivé au ciel.
Son maître se traîna jusqu'à elle, épuisé et mis à mal part le déluge de Force. Vérifiant qu'il ne l'avait pas perdu au profit du Côté obscur.
Sans le regarder elle ne prononça que ces mots avant de sombrer dans l'inconscience.

- Je vous hais...Je vous tuerai en étant moi-même... Il ne m'en faut pas plus.

Ry'Akh, soulagé, se laissa porter par la jouissance de la victoire, de sa victoire. L'hilarité le gagna et il se laissa tomber au sol, profitant de chaque seconde de sa réussite.

- Oui je l'ai trouvée, celle qui me permettra d'obtenir ce que je convoite tant...

D'un dernier effort de volonté, il verrouilla l'accès au toit d'une poussée de Force et sombra à son tour dans l'inconscience. Personne ne devait le trouver dans cet état.
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Notsil » Jeu 17 Juin 2010 - 9:00   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-IV

Oh, très chouette petit passage :)

J'aime bien la façon dont le Sith la manipule, simple et efficace ^^

Vu ses capacités latentes, il a intérêt à rester sur ses gardes :)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2560
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Cosmokenobi » Jeu 17 Juin 2010 - 12:50   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-IV

Comme quoi un titre sympa peut cacher une histoire énorme et haletante :love: ! J'ai bien fait d'ouvrir ce topic, et de poursuivre ma lecture jusqu'au bout car il y a un sacré potentiel...

La relation Maître/apprenti est pour le moins houleuse, et il manque l'étincelle pour ça explose :diable: ! La comparaison Bane/Zannah est justifiée, quoique Zannah n'éprouve pas une telle haine pour son Maître! Au contraire, elle l'admire même si Bane lui rappelle sans cesse qu'elle ne deviendra un maître Sith qu'en le tuant...

Bref, j'ai peur du temps que tu vas mettre à nous offrir la suite de ce récit qui vaut son pesant de cristaux :transpire: !
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Jeu 17 Juin 2010 - 15:37   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-IV

Une bonne histoire, un début intéressant. Le maître sith serait-il en train de chercher un apprenti violent pour arriver au titre ultime... ? :x

En tout cas je suivrai ces aventures d'un oeil averti !
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Siobhan » Lun 21 Juin 2010 - 21:09   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-IV

Dark Sheep ,Cosmokenobi ,Notsil > merci pour les critiques , c'est toujours agréable :jap: Le chapitre 5 arrivera ce mardi 22 juin dans la soirée.

Merci :D
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Siobhan » Mar 22 Juin 2010 - 21:43   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-IV

Voilà le chapitre 5, période de transition pour la petite Siobhan qui va entamer la deuxième partie de son "voyage" dans le chapitre 6.
Donc de l'archéologie à la Sith, du combat et des découvertes boulversifiantes pour très bientôt !! :lol:

Critiques toujours plus que bienvenues, d'ici là bonne lecture :jap:

5/Tempête

Siobhan évita avec souplesse la coup de pied fourbe que son maître venait de lancer. Profitant de son déséquilibre partiel elle projeta une violente poussé de Force, la vague faucha la jambe d'appui de Ry'Akh. La jeune fille fit passer son arme dans son dos et plongea, lame en avant, là où allait se trouver la poitrine de son maître... Le métal racla le sol en pierre dure alors qu'il aurait dû mordre dans les chairs.
Le Seigneur Sith avait ralenti sa chute, le temps d'un battement de cœur, temps suffisant pour échapper à son élève et retomber violemment sur la lame et la briser nette alors que sa main libre venait cueillir le visage de la petite Zabrak. La jeune apprentie se releva, cracha le liquide chaud et vermeil qui lui laissa un goût métallique dans la bouche.

- N'oublie pas que tu n'es pas la seule à t'abreuver du Côté Obscur. Néanmoins le maniement de ta nouvelle arme ne semble plus te poser problème.

Siobhan raffermit sa prise sur son sabre double, arme rare au sein de l'Ordre. L'utilisation d'une double lame soudée offrait de multiples possibilités offensives mais demandait une attention de chaque instant pour ne pas se laisser déborder... L'amplitude et la vitesse demandées ne garantissaient qu'une défense limité pour na pas dire « aérée ». Cependant, elle reconnaissait que son maître avait su trouver l'arme qui lui convenait parfaitement. Il lui tardait que les deux lames métalliques soient remplacées par deux lames lasers. Le chemin ne serait plus long.
D'un geste du poignet, le kaleesh désactiva son sabre laser et congédia son apprenti pour qu'elle aille se mêler aux autres étudiants de Korriban. Voilà déjà plusieurs semaines que Ry'Akh l'avait autoriser à rejoindre un groupe d'étudiants. Elles partageaient les cours de maîtrise de Force, les cours d'escrime et autres enseignements Sith avec les autres apprentis. Les faibles ne devaient pas ralentir les forts, les sessions en groupe étaient rares mais relativement riches. Siobhan profitait toujours de quelques séances particulières et privées que lui dispensaient les Seigneur Sith maître en leurs domaines. Malgré l'aversion que provoquait sa situation, la petite Zabrak appréciait ses moments d'abandon physique, l'inégalable jouissance qui s'emparait d'elle lorsqu'elle puisait dans la Force pour guider son arme.
Son maître accentuait sa formation au combat en lui faisant étudier la Forme IV ou Ataru. Dans l'Ataru elle apprenait vitesse et mouvements déstabilisant mais surtout à puiser dans la Côté Obscur pour soutenir son corps. La Force comblait les dépenses énergétiques qu'un tel style engendrait, elle faisait refluer fatigue et épuisement physique. Cette forme consolidait sa relation avec la Force et lui permettait ainsi d'accroître son affinité avec le Côté Obscur.

Les semaines passèrent, puis les mois sans qu'elle ne trouve autre chose que des rivaux au sein de son groupe. Tous enviaient ses leçons privés, tous savait que le Seigneur Ry'Akh l'avait prise comme apprentie attitrée alors qu'elle était une des plus jeunes et une des plus récemment admises à l’Académie. Le kaleesh lui avait interdit de participer au Cercle des duels. Cet interdit commençait à l'agacer au plus au point. Alors qu'elle répétait une énième séquence d'arme au sein du groupe elle repensait à tous les petits coups bas qu'elle devait subir au quotidien.
Il n'était pas rare qu'elle retrouve de petits tas de sable devant la porte de sa cellule, le glyphe sith signifiant « esclave » écrit en leurs milieux. Le meilleurs d'entre eux était un Nautolan du nom de Kaar Nyvor, c'était aussi lui l'auteur de toutes ces attaques mesquines et basses sensées déstabiliser la petite Zabrak. Mais ce matin il avait été trop loin... C'était une chose de constamment lui rappeler ses origines, sa vie d'esclaves, ça n'était une autre de jouer avec la mort de ses proches...Quelques heures plus tôt elle avait trouvé devant sa porte une large flaque de sang, où trônait en son centre un glyphe fait de sable. Glyphe qui signifiait « père ». S'en était trop, elle aurait pu passer sur les rires moqueurs qui la suivaient dans les couloirs, la violente poussée de Force qui avait faillit la faire tomber du toit mais pas sur la mort de son père. Il était temps qu'elle affirme sa position, qu'elle les remette à leur place !
La séance ce termina et tous les élèves vinrent former le cercle autour du Maître Bretteur Twi'lek. Siobhan attendit que chaque élève soit assis et s'avança dans le cercle. Elle se força à poser sa voix pour ne pas laisser transparaître sa colère.

- Je défie Kaar ! Elle pointa un doigt accusateur sur le Nautolan qui, si il fut surpris, ne montra aucune émotion à l'appel de son nom. Il se leva très calmement et prit place.

- Je relève le défi ! Et de prononcer tout bas. Esclave.


- Je ne suis pas une esclave, je suis, je suis...


- Tu es donc quoi ? Hum ? Ses tentacules crâniens ondulèrent comme pour se repaitre de l’indécision qui marquait le discours de sa rivale.

- Je suis une Sith !! Bien meilleure que tu ne le seras jamais !

L'apprenti Nautolan fit tournoyé son sabre et serra plus fort le manche. Ses jointures, vertes,en devinrent blanches. Siobhan érigea à son tour un bouclier de Force et plaça son double sabre dans le dos. Les lames émoussées traçaient une diagonale inquiétante et inattendue. La petite Zabrak puisa dans le Côté Obscur pour alimenter son corps et soulager ses muscles qui allait être mis à mal par la Forme IV. Kaar n'y tenant plus, attaqua brutalement. D'un bond il abattit sa lame mais Siobhan avait anticipé, roula sur le côté et fit tournoyer son sabre double comme une faux. Le Nautolan sauta et se repositionna. Il faisait appel à la Forme I, simple mais efficace, l'essence même du combat au sabre.
Siobhan décida de prendre le combat à son compte. Elle décrivit un salto, son sabre à l'horizontale et fondit sur son adversaire. Elle virevoltait, sautant en tout sens autour de lui, ses lames s'abattaient en haut, en bas, seul l'appui de la Force permettait à Kaar de parer chaque attaque de sa lame. Le Nautolan enrageait, frustré de se retrouver en position de défense face à la pluie de coups. Le sabre double ne lui laissait pas une seule ouverture. Conjugué à la mobilité accrue de la Zabrak, il se retrouvait à lutter contre une tempête de métal.
Siobhan bondissait, frappait, changeait de main directrice, inversait sa lame, visait la tête, les jambes, les hanches mais toujours elle rencontrait la garde de son adversaire. Bientôt la colère la domina. Puis la haine. La haine de cet imbécile présomptueux qui se gaussait d'elle, de la mort de son père. Elle n'avait pas choisit cette vie là, ni celle d'avant mais c'était les siennes et personne ne les dénigrerait !
Elle fit un dernier bond et s'éloigna de Kaar. Ce dernier enrageait mais la peur commençait à transpirer de tous les pores de sa peau. Bien, il allait commettre une erreur et elle serait là … Elle changea de position, se fendant vers l'avant et tint son sabre double devant elle, juste au niveau de ses yeux. Elle n'avait fait qu'entrevoir les séquences de bases de cette nouvelle forme. Son maître ne lui en avait montrer que peu mais ce style lui plaisait.
Ses muscles étaient encore dispos malgré les longues séquences d'Ataro. Elle se permit donc ce changement. La peur que ressentait le Nautolan allait être alimenter par le doute que ferait naître son changement de style. Siobhan ouvrit encore un peu plus son esprit au Côté Obscur et laissa la rage dominer ses muscles, guider ses lames. Elle s'élança, toute focalisée sur la Forme Juyo ou Forme VII.
Centrée sur des attaques fulgurantes et implacables, la petite Zabrak fit pivoter ses lames et alors que Kaar s’apprêtait à parer bas, elle abattit la lame jumelle sur l'épaule de l'apprenti haï . Un bruit spongieux de chairs écrasées et d'os brisés se répercuta sur les étudiants sidérés par la rapidité de son attaque. Kaar laissa échapper un cri de douleur mais réussit à s'écarter avant que le second coup ne fauche sa nuque. Les barbillons imprégnés de venin pelko firent leur office.
La peau verte et humide de l'alien amphibien se cloqua immédiatement et la douleur paralysa immédiatement tout son bras. Siobhan n'avait pas visé son bras d'épée afin de prolonger son humiliation. Le Nautolan vacilla sous les souffrances conjuguées de son épaule cassée et de son bras paralysé. Maintenant tous pouvaient ressentir sa douleur et sa détresse, tous s'en repaissaient, il était déjà déchu...
Siobhan fondit sur lui, le Côté Obscur alimenta les muscles de son bras pour leur donner une puissance inégalable. Puissance aussitôt transmise à ses lames. La première vint s'abattre sur le genou droit, pulvérisant la rotule en une multitude d'esquilles qui labourèrent les chairs. La deuxième s’abattit sur le bras d'épée et transforma le coude du pauvre apprenti en une bouillie infâme de muscles déchirés et d'os explosés. La pulpe sanguinolente qui lui servait d'articulation devint incandescente sous l'effet du venin foudroyant. Le Côté Obscur était en elle, l'abreuvant, tentant d'influer même sur ses actions conscientes. Une envie de tuer grandit en elle. Comme une faim dévorante, douloureuse. Elle revit le masque de son maître. Oh oui comme elle aurait voulut que ça soit lui. Allongé. A sa merci. Vulnérable. Pitoyable. Sur le point de mourir. Mais elle ne voyait qu'un masque de douleur et de peur panique baigné le visage amphibien de ce pathétique Kaar. D'une pensée elle le souleva, le Côté Obscur prit bien soin d'exercer des points de pression sur ses articulations défaites, lui arrachant de nouveaux spasmes de douleur. Elle le projeta aux limites du cercle, aux pieds de ses acolytes. Atterrés de le voir ainsi, ils reculèrent comme si sa défaite, son humiliation pouvaient les souiller.
La petite Zabrak bondit et se retrouva au-dessus de lui, gémissant et rampant pour trouver un abri qui n'existait pas. Elle n'hésita qu'un bref instant avant d'abattre son arme et écraser la glotte de son adversaire pitoyable. Instant qui permit au Maître Bretteur de lui intimer l'ordre d'arrêter.
Malgré la victoire, la frustration fut la plus forte, le Côté Obscur voulait sa part de violence et de mort. A l'instant où le pouvoir refluait, Siobhan laissa échapper un long cri de rage qui fit s'écarter les derniers indécis à lui laisser place nette. Elle s'enfonça dans les couloirs souterrains de l'Academie avant de retrouver la quiétude de sa cellule. La porte ne se ferma pas immédiatement, chose anormale, elle se retourna pour se retrouver face à son maître. D'un geste lourd il la claqua, lui faisant exploser la lèvre, se retrouvant assise sur sa paillasse.

- ça, c'est pour m'avoir désobéit !

La douleur cuisante n'était rien face à cette nouvelle humiliation, elle se releva d'un bond prête à lui sauter à la gorge mais se contenta de serrer les poings et de baisser la tête.

- pardon, maître

Le Kaleesh fit s’éterniser l'instant, histoire de remuer le couteau dans la plaie. Puis tendit un objet long et métallique sous les yeux de son apprentie.
C'était une garde métallique de sabre double, la partie centrale était ornée de runes sith damasquinées en entrelacs d'un noir profond.

- Tu vas devoir entreprendre un voyage...hum... Périlleux. Mais avant ça tu dois te fabriquer une arme digne de ce nom. En voici la première pièce.

Siobahn fut tenter de dire merci mais elle gratifia son maître d'un hochement de tête et lui emboîta le pas, serrant sa récompense de toutes ses forces.

- Où dois-je me rendre maître ?

Ry'Akh accéléra pour prendre la direction du spatioport. Sans se retourner il renseigna son apprentie.

- Nous allons tout d'abord te chercher les cristaux nécessaires pour terminer ton sabre. Ensuite nous reviendrons sur Korriban.

- Mais il n'y a rien hormis l'Academie et du sable ici... Maître.

- Tu étudies assez les textes anciens pour comprendre que l'on ne doit pas s'arrêter à la surface des choses !

La compréhension fit place à la stupeur quand elle reprit la parole.

- Les cryptes ?! Vous voulez que j'aille dans la Vallée des Seigneurs Noirs ?

- Non tu n'as pas bien compris... JE ne VEUX pas mais tu DOIS y aller, mon apprentie. Et c'est pour cela aussi qu'une arme t'est nécessaire...


Siobhan prit place dans le vaisseau de son maître en se disant que dans cette vie chaque cadeau avait un goût bien amer.
Modifié en dernier par Siobhan le Mer 30 Juin 2010 - 18:04, modifié 1 fois.
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Dark Sheep » Mer 23 Juin 2010 - 10:22   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-V

Bon boulot :jap:

Le combat est bien écrit, il y a de bonnes références aux styles de combat au sabre et les personnages sont intéressants... en d'autres termes ça m'a bien plu !
J'attends la suite des aventures de Siobhan :wink:
Étant un grand amateur des jeux vidéos KoTOR je pense que la vallée des seigneurs noirs ça risque de nous réserver de bon p'tits passages :sournois:

Allez, bon courage pour la suite, et que la Force te serve bien :diable:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Den » Mer 23 Juin 2010 - 10:45   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-V

Voilà! Mon retard est rattrapé!
On peut dire qu'on a eu droit à de chouettes passages! :)
J'aime beaucoup la façon dont le Sith manipule ton personnage!
Niveau combat, je rejoins Dark Sheep: j'apprécie beaucoup le références aux différents styles de combats au sabre laser!
Je sens que la suite risque d'être du tonnerre!

Bonne continuation! :wink:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5466
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Notsil » Mer 23 Juin 2010 - 11:04   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-V

Bah les styles en eux-mêmes ne me parlent pas, mais comme ils sont décrits on les visualise bien et ça c'est top ;)

Elle s'impose bien au milieu des autres, j'aime bien quand elle se barre en claquant la porte car frustrée de ne pouvoir achever son adversaire :p

Korriban, ça promet :)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2560
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Siobhan » Mer 23 Juin 2010 - 11:59   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-V

Notsil , Dark Sheep, Den > merci encore une fois pour vos remarques et vos encouragements, ça fait chaud au coeur ! :jap:
Etant un gros fan de KoTOR je vais m'appliquer sur le chap 6 pour vos offrir quelque chose d'assez palpitant ,je l'espère :transpire:

Pour les styles de combats j'espère n'avoir pas fait d'erreurs dans la chrono, je n'ai pas su trouver de chronologie pour l'apparition des différents styles dans l' UE.

Notsil > Pour les styles /Formes de combats au sabre je te donne un ordre d'idée :
- la Forme IV est celle employé par Yoda dans l'épisode 2 contre Dooku . ça saute partout en virevoltant et sa demande une grande affinité avec la Force pour pouvoir s'en alimenter et soutenir son corps !
- Pour la forme VII > Darth Maul l'emploi dans l'épisode 1 , c'est plus brutal et moins acrobatique que le IV. Mace Windu l'utilise aussi. Seul bémol la forme VII s'appuit beaucoup sur le physqiue et à tendance à t'attirer vers le côté obscur. C'est très Sith en somme :lol:

Voilou, sans jouer les experts ( que je ne suis pas) j'espère t'avoir éclairé :jap:
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Dark Sheep » Jeu 24 Juin 2010 - 9:44   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-V

Aïe aïe aie... j'ai oublié de faire une petite remarque sur ton talent pour trouver un nom de méchant digne des albums d'Astérix...
"Kaar Nyvor" tout de même... :jap:

Et aussi, j'en profite pour mettre en lettres une petite question que je me pose... ton maître sith, il se situe sur quel échelon de l'Ordre ?
:sournois:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Siobhan » Jeu 24 Juin 2010 - 9:56   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-V

Dark Sheep a écrit:Aïe aïe aie... j'ai oublié de faire une petite remarque sur ton talent pour trouver un nom de méchant digne des albums d'Astérix...
"Kaar Nyvor" tout de même... :jap:

Et aussi, j'en profite pour mettre en lettres une petite question que je me pose... ton maître sith, il se situe sur quel échelon de l'Ordre ?
:sournois:


Ouép sur Kaar Nyvor j'ai osé ^^ bien vu :lol:

Pour le maître de Siobhan, même si ce n'est pas précisé encore, il se situe au-dessus des maîtres instructeurs de Korriban et vu qu'il a été dépêché pour mater la rébellion et faire passer un message de la part de l'Empire et bien disons... qu'il est assez proche du Conseil Noir et de la "Main" de l'Empereur soit quelqu'un qu'il ne faut pas prendre à la légère... mais alors pas du tout... :non:
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Cosmokenobi » Mar 29 Juin 2010 - 11:49   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-V

Avec une petite semaine de retard, j'ai finalement lu ce dernier passage qui m'a vraiment scotché :shock: ! Ça se lit tout seul, c'est fluide, bien écrit, intéressant, sanguinolent à souhait ( :paf: )...

J'adore la description des combats, les différents style de maniement du sabre, la relation très particulière entre shioban et son maître, bref j'en reprendrais bien 2 douzaines à emporter :transpire: !!!!

Comme Dark Sheep, j'ai tiqué sur Kaar Nyvor :neutre: ! Pourquoi pas Pre Dathor ou Ther Minator tant qu'on y est :non: ...

Siobhan a écrit:- Je relève le défie ! Et de prononcer tout bas. Esclave.


Petite boulette, ici défie n'est pas un verbe: l'orthographe correcte est donc défi :diable:

La suite, et que ça saute :siffle:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Siobhan » Mer 30 Juin 2010 - 18:02   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-V

Cosmokenobi > oui bien vu pour la faute, je suis passé au travers :whistle:

Pour Kaar Nyvor, comme j'étais crevé après le boulot, j'ai craqué et comme le perso était voué à disparaître... C'est un peu mon Jar Jar à moi :lol:

le chap 6 est en cours d'écriture et sera plus long que les autres donc posté en fin de semaine vu qu'il va s'y passer pas mal de choses^^

Merci pour vos lectures et commentaires et @ vendredi soir ( ou samedi si je suis trop vanné :whistle: )
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Minos » Jeu 01 Juil 2010 - 0:25   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-V

Retard rattrapé.

Le début de l'histoire m'avait laissé une très bonne impression, et la suite est du même tonneau. Juste un petit bémol avec l'explosion de colère de Siobhan qui a failli vaincre son maître... alors que tu dis dans les comms qu'il est pas mal puissant : le héros futur super-Jedi plus fort que la moyenne, c'est un peu trop un poncif dans les fan-fics. Donc tâche de ne pas en abuser. :)
Cosmokenobi a écrit:La suite, et que ça saute :siffle:

Pas mieux. :diable:
Les hommes sont si nécessairement fous, que ce serait être fou, par un autre tour de folie, de n'être pas fou.
Blaise Pascal.
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3023
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar Siobhan » Sam 03 Juil 2010 - 16:31   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-V

Voilou la suite, j'espère que ça vous plaira :transpire: J'essaye de trouver les bonnes peripeties et artefacts pour mon chapitre 7 : dans les mausolées Sith... A très bientôt donc et bonne lecture :jap:

6/ Artisanat mouvementé...


Assise en tailleur, tous les muscles de son corps relâchés, Siobhan oublia le vrombissement sourd du vaisseau que lui transmettait le sol de la cabine arrière. Elle ferma les yeux et plongea dans la Côté Obscur, non pas pour alimenter le brasier d'émotions qui décuplait ses pouvoirs mais pour entrer en méditation profonde et entreprendre une des étapes majeures de sa formation.
L'apprentie Sith revit leur arrivée discrète et revisita les souvenirs de son expédition aux côtés de son Maître. La petite lune rocailleuse abritait un réseau de cavernes et de galeries où les cristaux étaient nombreux ; composants primordiaux pour son arme. Après des heures d'une descente sombre et humide l'air s'était « réchauffé », il semblait à la petite Zabrak que l'atmosphère ambiante avait quelque chose de plus
« vivant ». Depuis quelques temps, elle ressentait plusieurs perturbations dans la Force, ils n'étaient plus seul dans ces tunnels, plusieurs « étincelles » de vies brillaient dans le torrent de Force.
Son maître ouvrait la voie, elle sentit l'afflux massif de Force au moment où ce dernier dégainait son arme et paraît un attaque sur sa droite. Un tintement métallique résonna en lieu et place de l'habituel grésillement qui ponctuait toute rencontre avec une lame laser... Ry'Akh se mit en position alors qu'un boyau latéral, dissimulé par la pénombre ambiante, révélait leur assaillant. Un long corps chitineux précédé d'une tête triangulaire où brillaient deux immenses yeux à facettes d'un jaune vif et luminescent. Le scolopendre géant se redressa et adopta une position en « S », imprimant une ondulation répugnante à son corps caparaçonné.
Tout comme son maître, Siobhan percevait la Force dans l'insecte géant. Le Côté Obscur palpitait en lui, la jeune apprentie pouvait entendre les pulsations de ce cœur immatériel. Là bête poussa un cri strident qui laissa un court instant la jeune Zabrak pétrifiée ! Le Seigneur Noir Ry'Akh ne fut pas atteint par cette paralysie momentanée et plongea pour éviter les mandibules et les mâchoires grandes ouvertes qui plongeaient vers lui. Le Sith sauta et rebondit sur la tête plate du mille-pattes monstrueux avant de planter sa lame dans le dos offert de la bête. Mais la lame rebondit sans même érafler les plaques de chitine. La bête tourna sur elle-même en creusant les parois du souterrain des ses pattes effilées et mortelles. Cette fois-ci elle attaqua sans crier et plongea en ligne droite, au ras du sol, pour faucher les jambes du kaleesh. Ce dernier sauta au dessus des mandibules furieuses et courut le long corps chitineux pour se retrouver aux côté de son apprentie. A peine remise de son choc, elle comprenait maintenant que ce prédateur cavernicole pouvait paralyser ses proies grâce au pouvoir obtenu par le Côté Obscur qui imprégnait la lune et la faune locale.

- Tiens toi prête ! Nous devons agir de concert. Sans un mot de plus, le maître Sith brandit son arme à une main et fit pivoter ses hanches.

Siobhan se ressaisit et se concentra, comprenant ce qu'il attendait d'elle.
La frustration et la colère du scolopendre envahissaient tout le couloir de roches et venaient nourrir le brasier des deux Sith. L'insecte cracha de colère et se redressa, prêt à fondre sur ces proies impudentes qui osaient lui résister. La bête ouvrit grand la gueule et hurla. Siobhan, préparée, résista et projeta un violente poussée de force concentrée en une sphère dense . Le projectile invisible avait le diamètre parfait et vint se loger dans la gueule du milles-pattes, dont il brisa la mâchoire inférieure alors qu'il en forçait le passage. Sa mâchoire brisée béait là, immonde et absurde. L'insecte n'eut pas le temps de ressentir la douleur que déjà le sabre de Ry'Akh volait et allait se planter dans le palais offert. Il se fixa et fut bientôt rejoint par les éclairs de Force que le kaleesh invoqua. L'arme servit de guide et de catalyseur à la décharge d'énergie et libéra son terrible pouvoir destructeur dans le système nerveux de l'insecte géant. Le ganglion cérébral fut le premier à surchauffer et à exploser, s'ensuivit un chapelet de petites explosions répugnantes qui s'égrenaient le long du thorax de la bête. Chaque ganglion spinal se mettait à gonfler sous l'effet des décharges, repoussant chairs et plaques protectrices vers l’extérieur avant d'exploser et de créer de petits cratères fumants et odorants.
Siobhan fut submergée par l'odeur de chairs et de liquide spinal surchauffés mais la nausée se retrouva reléguée au second plan alors qu'elle s'abreuvait de l'agonie et de la peur primaire que ressentait le prédateur géant face à la mort.
Ry'Akh s'approcha et retira son arme avant de reprendre sa marche mais quelque chose retint sa jeune apprentie. La jeune Zabrak percevait toujours une légère palpitation, un trouble dans le courant de Force. Tout cela émanait du cadavre encore fumant. Il était mort, elle en était certaine mais quelque chose l'attirait. Portée par le Côté Obscur elle retira son couteau de chasse du paquetage qu’elle transportait. La petite vibro-lame se retrouva à déchirer le palais puis les couches de tissus présent dans le crâne du scolopendre. Sa main s’arrêta au bout de quelques secondes, rangea le couteau et plongea jusqu’au coude dans la plaie béante. Elle en retira deux orbes minéraux d'un rouge grenat. Les deux concrétions cristallines palpitaient au rythme du Côté Obscur. La petite Zabrak savait que ces deux organes minéraux permettaient à l'insecte de paralyser ses proies. Elle le savait ! Elle les sonda comme son maître le lui avait apprit et put juger avec satisfaction que les cristaux ne présentaient pas de défauts structurels.
Elle se redressa et commença à remonter vers la surface.

- C'est bon maître, j'ai tout ce qu'il me faut.

Le kaleesh sembla jauger son apprentie avant de lui emboîter le pas.

Les souvenirs refluèrent à leur tour et Siobhan se concentra sur le moment présent. Elle visualisa la superbe poignée de son arme, les deux cellules d'énergie qui serviraient à alimenter ses deux lames, les trois activateurs. Siobhan avait opté pour un système plus complexe mais qui lui offrait plus options. Elle pourrait activer les deux lames simultanément ou bien séparément. Trois manières d'aborder un combat, ça lui plaisait énormément. Les lentilles et les cristaux organiques étaient prêts. Elle puisa dans le Côté Obscur et commença.
Son maître et ses lectures lui avait appris qu'il fallait environ trente jours standards pour réaliser son sabre laser mais qu'en cas de crise un Sith pouvait réaliser cet exploit en trois jours seulement. Leur voyage de retour prendrait cinq jours standards, ce qui lui laissait largement le temps...
La poignée vint léviter à hauteur de ses yeux, puis les barrettes de connexions et les circuits dimetris vinrent se positionner avant d'être rejoint par les trois interrupteurs d'activations des lames. La bande isolante empêchant les fuites d'énergie fut mise en place et le tout glissa dans la poignée ouvragée. Le premier cristal vint léviter devant la cavité droite. Siobhan l'inspecta à nouveau et à l'aide de la Force réaligna quelques molécules pour optimiser l'accumulation et la diffusion de l'énergie sans faire exploser le cristal. Il trouva à se loger avant d'être rejoint par la lentille. L'opération se répéta pour la lame gauche. Le tout lui semblait s'être dérouler à la perfection. Elle installa ensuite tous les régulateurs et variateurs avant d'ajouter les précieux émetteurs de lames et leurs matrices. Elle ajusta le tout au micron prêt, faisant de subtils réglages grâce à la Force. Finalement elle logea les cellules d'énergie, connecta le tout et scella la poignée. Tout lui avait semblé si facile et ne lui avait prit, à ce qui lui paraissait, quelques minutes. Elle fit léviter l'arme jusqu'à sa main, en apprécia le contact et le poids et put juger de son parfait équilibre. Satisfaite elle ouvrit les yeux et quitta sa transe méditative avant de se relever... Et de s'appuyer prestement contre la paroi du vaisseau alors que ses jambes la trahissaient et qu’un léger vertige lui brouillait la vue et l'équilibre.
Surprise, elle se dirigea vers le cockpit alors que la faim et la soif s'éveillaient en elle. Ry'Akh était aux commandes alors qu'ils filaient au-delà de la vitesse lumière pour rejoindre Korriban. Elle s’apprêtait à lui poser la question, il la devança et lui répondit.

- Nous sommes presque au terme du quatrième jour, mon apprentie. Tu peux être fière de toi, il semble que tu ais réussi.

Il posa un long regard sur l'arme qu'elle tenait avant de sentir une sonde de Force qui auscultait son sabre. La petite Zabrak se laissa gagner par la fierté d'avoir réussit et d'avoir obtenu la reconnaissance de son maître. Avant de se reprendre et de s'en vouloir pour ce sentiment honteux. Il les avait tué, jamais elle ne pourrait attendre ou réclamer son approbation ! Elle fit néanmoins bonne figure.

- Merci maître.

Elle s'inclina et partit vers la soute pour se nourrir et se reposer. La fatigue lui tomba dessus, aussi lourde qu'une chape de duracier. Alors qu'elle avalait goulument plusieurs barres nutritives, elle se rendit compte qu'elle n'avait pas encore activer son arme. Elle savait qu'un sabre mal assemblé pouvait exploser et tuer son porteur... ou causer de gros dégâts. Encore sous le coup de la colère, celle d'avoir pu ressentir de la satisfaction face au compliment de son maître, elle envisagea une fin de voyage tout autre.
Elle se plaça face au sas de la soute, la où le vaisseau était le plus vulnérable et posa sa main sur l'interrupteur central. Si elle activait ses deux lames en même temps alors que son sabre était défectueux, l'explosion percerait la coque et créerait une dépressurisation qui ne pardonnerait pas. Certes elle mourrait mais lui aussi... Résolue, elle poussa le bouton de son pouce et deux superbes lames grenats jaillirent pour se stabiliser et vibrer d'un doux son qui promettait mille douleurs.
Un peu déçue, elle observa son arme et réalisa bientôt qu'elle pouvoir elle possédait. Son cœur bondit et c'est avec grand peine qu'elle l’éteignit avant d'aller s'allonger et de sombrer dans un sommeil sans rêve.
Aux commandes, Ry'Akh laissa son sourire s'éterniser derrière son masque, satisfait des progrès et de la maîtrise de son apprentie et amuser par sa tentative qui ne manquait pas d'audace.

- Siobhan ! Siobhan ! Lève -toi, espèce d'apprentie ingrate !

Les paroles furent accompagnées d'une vive secousse et elle ouvrit les yeux.

- Tu passes toute une journée à dormir. Et pour seule récompense face à ma largesse tu ronfles comme un Banta asthmatique ! En ma présence !


- Pardon maître.

La jeune Zabrak, se leva et constata que le vaisseau était en stationnaire. Son maître se dirigea vers les commandes de la soute et en ouvrit le sas. La chaleur étouffante du désert de Korriban la balaya avant que la lumière cruelle ne lui blesse les yeux.

- Te voilà arrivée. Tu es aux portes de ton avenir, à toi de trouver laquelle tu devras franchir pour te construire... Ou périr.

Siobhan essuya les larmes de douleurs qui humidifiaient ses cornées meurtries et s'approcha du sas. Le vaisseau était bien en stationnaire mais à vingt bons mètres du sol. Elle jeta un regard plein de haine à son maître alors qu'il lui tendait un sac remplit de barres de nutritives, de bâtons lumineux et d'une gourde d'eau.

- Je sais, je suis trop bon avec toi... Je t'ai évité une marche pénible dans le désert.

Son ironie n'appelait pas de réponse, la jeune apprentie mit son paquetage sur le dos et sauta dans le vide avant de faire appel à la Force et de se réceptionner en douceur sur les sables de Korriban. Elle ne jeta pas un seul regard en arrière lorsqu'elle entendit les moteurs hurler en s'éloignant et s'engagea dans le défilé de roches qui marquait l'entrée de la Vallée des Seigneurs Noirs.
Modifié en dernier par Siobhan le Sam 03 Juil 2010 - 18:20, modifié 1 fois.
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Dark Sheep » Sam 03 Juil 2010 - 17:08   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-V

J'aime beaucoup ton histoire, la petite zabrak est attachante et a l'air pleine de surprises. Et son maître est également un personnage intéressant.
Pour ce qui est de ce chapitre, il met bien les choses en place et annonce une suite très intéressante.
Une idée de quand on pourra poser les yeux dessus ? :)
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Sam 03 Juil 2010 - 17:32   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-V

Oh, chouette méthode pour se procurer des cristaux :)

Adorable la petite miss :p

Par contre, tu es sûr que ton scolopante n'est pas un scolopendre ?
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2560
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Sam 03 Juil 2010 - 18:10   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-V

Notsil a écrit:Par contre, tu es sûr que ton scolopante n'est pas un scolopendre ?

-> me suis posé la question aussi... mais c'est peut-être une espèce spéciale bien plus redoutable :sournois:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Siobhan » Sam 03 Juil 2010 - 18:22   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-V

Notsil a écrit:Par contre, tu es sûr que ton scolopante n'est pas un scolopendre ?


Yep merci , le "scolopante" date de la première version que j'ai écrite celle avant la relecture et les recherches :oops: Malheureusemnt c'est celle que j'ai copié sur ma clé depuis le pc du bureau ! donc coquille !

Merci pour la relecture et les critiques, merci à tous :jap:

la suite dans la semaine :siffle:
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Cosmokenobi » Lun 05 Juil 2010 - 13:17   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-VI

La petite shiobhan ne manque pas de ressources (ni de culot d'ailleurs puisqu'elle était prête à faire tout péter pour "voir" si son sabre fonctionnait), et son maître commence à la faire changer semble-t-il :transpire:

Par contre, j'ai pas compris, qu'est ce qu'elle est censé faire dans la Vallée des Seigneurs Noirs??? C'est pas qu'avait été Dark Bane à l'époque, et il n'y avait rien trouvé qui lui permette de progresser dans sa maîtrise du côté obscur?

Manque plus que la suite :love: , hein?
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Siobhan » Lun 05 Juil 2010 - 13:51   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-VI

Cosmokenobi a écrit:La petite shiobhan ne manque pas de ressources (ni de culot d'ailleurs puisqu'elle était prête à faire tout péter pour "voir" si son sabre fonctionnait), et son maître commence à la faire changer semble-t-il :transpire:

Par contre, j'ai pas compris, qu'est ce qu'elle est censé faire dans la Vallée des Seigneurs Noirs??? C'est pas qu'avait été Dark Bane à l'époque, et il n'y avait rien trouvé qui lui permette de progresser dans sa maîtrise du côté obscur?

Manque plus que la suite :love: , hein?


Pour la vallée des Seigneurs noirs c'est une épreuve que lui fait passer son maître avant de finaliser son initiation... disons qu'elle va devoir tirer enseignements et survivre à ce qu'elle pourra y trouver ^^
Sinon pour Bane c'est exact mais si je ne me trompe pas , l'histoire de Bane se passe presque 2000 ans plus tard, donc normal que tout est été pillé entre temps :lol:

La suite ??? quelle suite ??? elle arrive dans la semaine :D
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Cosmokenobi » Lun 05 Juil 2010 - 14:51   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-VI

J'avais oublié ce passage du premier post

Le repère chronologie se situe vers -3650 av la Bataille de Yavin, c'est à dire à quelques décennies près de ce qui a été décidé pour le MMO


Donc effectivement, la zone n'a pas encore été pillée :transpire:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Siobhan » Lun 05 Juil 2010 - 17:19   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-VI

Cosmokenobi a écrit:J'avais oublié ce passage du premier post

Le repère chronologie se situe vers -3650 av la Bataille de Yavin, c'est à dire à quelques décennies près de ce qui a été décidé pour le MMO


Donc effectivement, la zone n'a pas encore été pillée :transpire:


En plus !!!! :lol:

Tu n'as plus qu'à te fouetter le croupion avec un nerf de Banta ! :paf:
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Cosmokenobi » Lun 05 Juil 2010 - 22:49   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-VI

Siobhan a écrit:Tu n'as plus qu'à te fouetter le croupion avec un nerf de Banta ! :paf:


On va peut-être pas poussé mémé dans les orties hein :perplexe:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Siobhan » Jeu 08 Juil 2010 - 10:31   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-VI

Cosmokenobi a écrit:On va peut-être pas poussé mémé dans les orties hein :perplexe:


Le chapitre 7 ce jeudi soir, si mon ewok fais sa sieste je pourrai finir le chapitre ,à ce soir donc tout en espérant que Cosmokenobi ait reussi à sortir ça mémé des orties !!! :wink:
Modifié en dernier par Siobhan le Jeu 08 Juil 2010 - 13:19, modifié 1 fois.
"... Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
Dans la mort de la lumière."
Siobhan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 45
Enregistré le: 19 Jan 2010
Localisation: Paris
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Jeu 08 Juil 2010 - 12:10   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-VI

Je ne t'ai pas oublié Siobhan, hein, ni toi ni Code 44 d'ailleurs; je n'ai pas beaucoup de temps là, mais je passerais vous lire tous les deux dès que je serais arrivé en Alsace pour les vacances, c'est à dire aux alentours du 10 Juillet :wink:
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5594
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Cosmokenobi » Jeu 08 Juil 2010 - 13:03   Sujet: Re: De sable et d'Ombre. chapt I-VI

Siobhan a écrit:Le chapitre 7 ce jeudi soir, si mon ewok fais ça sieste je pourrai finir le chapitre ,à ce soir donc tout en espérant que Cosmokenobi ait reussi à sortir sa mémé des orties !!! :wink:


Tu crois pas si bien dire car en plus ce soir je mange chez ma belle-mère....mais je ne crois pas qu'elle ait d'orties :transpire:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Suivante

Retourner vers Les Archives (textes inachevés)


  •    Informations