LA PROPHÉTIE OBSCURE : la Fin de l'Équilibre

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Notsil » Jeu 07 Avr 2011 - 16:43   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Charmante bestiole ! :)

C'est très sympathique en tout cas de retrouver Juyo, ses pensées qui l'ont guidé jusque-là, et ce sympathique labyrinthe Sith :)
(en même temps, un tournage dans l'obscurité, ça limite les frais de décor ^^).

Y'a plus qu'à attendre un peu pour la suite de la fin du début, si j'ai tout suivi ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2328
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 08 Avr 2011 - 10:56   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Yeah ! Une revenante !
:hello:

Notsil a écrit:Charmante bestiole ! :)

-> Oui hein ! Les joueurs de KoTOR n'auront aucun mal a trouver ma source d'inspiration :wink:

Notsil a écrit:C'est très sympathique en tout cas de retrouver Juyo, ses pensées qui l'ont guidé jusque-là

-> Content que le parti pris te plaise. Je me suis dit que parmi les éléments un peu obscurs de "la fin de l'équilibre" il y avait le <<Mais pourquoi diable Juyo semble-t-il être de mèche avec Dark Seyus ?!? Est-il corrompu ? >> , et j'ai décidé de me pencher sur le passer de Juyo dans l'épilogue. Jusque là dans l'épilogue j'ai mis en avant ses pensées, sa chute... il reste encore un peu de chemin à parcourir pour obtenir le Juyo qui prend le parti de Seyus dans le temple de l'Ame de Force six ans plus tard :siffle:

Notsil a écrit:et ce sympathique labyrinthe Sith :)

-> "sympathique"... j'y passerais pas mes vacances non plus :D

Notsil a écrit:(en même temps, un tournage dans l'obscurité, ça limite les frais de décor ^^).

-> Ouais :paf:
Mais l'épilogue n'était pas prévu à l'époque où j'ai écrit pour le tournage... donc en fait j'ai limité les frais du scénariste, je n'avais plus de quoi me payer alors j'ai pondu un décor noir complet :x
Non... Tu verras pas la suite qu'il y a un peu plus que du noir, l'obscurité était voulue pour une atmosphère un peu oppressante et qui traduisait l'état d'esprit d'un Juyo perdu et sur le point de basculer dans le côté sombre de la Force.

Notsil a écrit:Y'a plus qu'à attendre un peu pour la suite de la fin du début, si j'ai tout suivi ^^

-> Parfaitement !
Tout comme la suite de 4S je vais attendre un peu avant de la poster. Mais elle ne va pas trop tarder non plus, tout est écrit.

Merci à toi d'avoir pris le temps de faire un p'tit com' :jap:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 927
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Dark Sheep » Mar 26 Avr 2011 - 11:44   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Le maître jedi déchu récupéra ses armes et jeta un dernier regard sur le monstre inconnu... il n’avait plus qu’à espérer que cette créature fut la seule de son espèce !
Après avoir essuyé la lame de son épée, il la remit à sa place dans le fourreau accroché dans son dos et décida de reprendre sa route à travers l’obscurité du souterrain.
Alors qu’il avançait dans la vaste salle ténébreuse, une voix vint tout-à-coup troubler le silence de la crypte, arrêtant net la progression du gardien.
- Un dremntak... la créature la plus redoutable sur cette planète. Et l’un des plus dangereux prédateurs de toute la galaxie, très certainement.

Ainsi quelqu’un d’autre se trouvait dans ces catacombes... et ce quelqu’un semblait en savoir plus que lui sur cette planète !
La voix masculine semblait provenir de l’antre de la créature, ce qui ne manqua pas de susciter la méfiance chez le maître jedi ; comment un individu avait-il pu se trouver en compagnie de cette affreuse bête ? Peut-être le monstre répondait-il aux ordres de cette personne, et dans ce cas le dompteur devait vouloir l’empêcher d’aller plus loin, mais pourquoi ?
Des pas résonnaient faiblement dans le couloir, et malgré la lumière de sa lampe, Juyo ne voyait personne dans l’obscurité du lieu ; mais il savait que quelqu’un était là, avec lui, il pouvait sentir une présence... il se sentait observé.
Et cette sensation le mettait mal à l’aise, il était sur la défensive, prêt à dégainer ses armes pour faire face à la moindre menace. Après quelques instants, la même voix légèrement rauque se fit entendre, plus proche, confirmant au jedi gardien que l’individu venait à sa rencontre.
- Seuls les meilleurs guerriers sith sortaient vivants de l’épreuve consistant à vaincre un dremntak...

L’autre n’avait pas cessé de marcher, et une poignée de secondes suffit à le faire entrer dans le faible faisceau de lumière de la petite lampe de Juyo, révélant ainsi l’apparence de ce mystérieux personnage...
Il s’agissait très certainement d’un homme, à en juger par sa voix, mais il était caché dans un grand manteau à la manière des jedi dont la large capuche rabattue sur sa tête couplée à l’obscurité ambiante empêchait le gardien de voir son visage. L’homme se frottait légèrement les mains, lentement, comme s’il réfléchissait... il continua d’avancer jusqu’au cadavre de la créature, dépassant ainsi le maître jedi de plusieurs mètres sans même lui prêter attention. L’homme sembla admirer le corps du monstre quelques instants, et sans même se retourner pour faire face au gardien, il reprit la parole.
- Impressionnant... très impressionnant.

Alors le mystérieux individu se tourna enfin vers Juyo, et le désigna légèrement de l’index de sa main droite tandis que sa deuxième main restait immobile.
- Vous êtes un guerrier né, cela ne fait aucun doute.

Puis il entrelaça ses doigts, en posant ses mains sur son ventre plat, comme s’il attendait la réaction du jedi. Juyo observait cet étrange personnage, il devait s’agir d’un adepte de la Force, c’était évident... elle était présente en lui, bien qu’à faible intensité.
- Vous êtes un sith ?

La question du gardien ne sembla avoir aucune incidence sur son interlocuteur, ce dernier resta immobile et muet quelques secondes durant, impassible... puis il se décida enfin à répondre.
- Et... si tel était le cas ?

Face au détachement et à la légèreté de l’homme, Juyo sentit une légère sueur froide courir dans son dos...
- Est-ce vous qui avez lâché cette créature sur moi ?

Comme l’autre ne répondait pas, le maître jedi sentit la colère monter en lui, cet individu n’avait même pas cherché à nier être un sith... il ne faisait aucun doute qu’il était responsable de l’attaque du monstre. Activant son sabre laser, le gardien mit son vis à vis en joue.
- Votre silence en dit long, seigneur sith !

L’homme leva légèrement la tête, permettant à la lumière violette de l’arme du gardien de révéler le bas de son visage, et le sourire qui l’habillait...
- Est-ce que vous me menacez, maître jedi ?
- Et si c’était le cas ?

L’agacement et la colère étaient perceptibles dans la voix du gardien alors qu’il pointait son arme en direction de l’individu ; ce fut avec un calme à faire peur que ce dernier répondit, d’une voix glacée.
- Vous feriez une grosse erreur... mais vous n’êtes qu’un pauvre jedi déchu... vous avez été trop faible pour suivre la voie de la lumière, et vous êtes trop faible pour embrasser le côté obscur... en bref, vous êtes pitoyable.
- Taisez vous !

Les paroles de cet homme mystérieux résonnaient dans l’esprit du maître gardien ; il avait beau chercher à ne pas leur accorder d’importance, elles parvenaient tout de même à le toucher, exprimant exactement les noires pensées que Juyo nourrissait lui-même.
- Pensez-vous vraiment être digne de ce don qu’est la Force ?

Cette fois il avait dépassé les bornes... de quel droit ce damné sith se permettait-il de le juger ? C’en était trop !
- Je vous ferai taire misérable !

Alors qu’il prononçait ces mots avec rage, Juyo arma son sabre laser pour trancher la tête du mystérieux inconnu... puis le faisceau de lumière violette fendit l’air à toute vitesse, mais le jedi ne parvint pas à toucher celui qui l’avait mit hors de lui ! L’homme en large manteau avait évité l’attaque du gardien sans difficulté en se baissant, et avant même que Juyo n’ait pu réagir, il sentit des remous dans la Force, et fut repoussé jusqu’au mur qui se trouvait à une dizaine de mètres derrière lui, sans dégâts mais légèrement sonné. Le jedi se ressaisissait lorsqu’il aperçut son ennemi qui s’approchait dans la douce lueur violette de son sabre laser, puis sa voix retentit à nouveau.
- Ainsi vous oser me défier... alors que je suis peut-être un puissant seigneur sith...

C’est alors qu’un faisceau de lumière écarlate apparut, accompagné du bruit caractéristique de l’activation des sabres laser... ainsi cet homme en utilisait un, et il maîtrisait la Force ; peut-être s’agissait-il d’un jedi noir ou d’un sith qui se serait lui aussi lancé sur les traces du savoir de Dark Messol. Mais de toutes façons, Juyo n’avait guère le choix, il devrait se défendre face à lui... non, il devrait le tuer !
La haine s’emparait de lui, éveillant dans son âme des pulsions noires ; il sentait une envie de meurtre prendre le contrôle de son être...
Sans plus attendre, le gardien en exil s’élança en direction de l’adepte de la Force qui lui faisait face, sa lame violette tourbillonnait à grande vitesse, cherchant à toucher le corps de son adversaire ; mais l’autre se révéla être un redoutable bretteur, si bien qu’aucune des attaques du maître jedi ne parvenait à destination, toujours interceptées par le faisceau rouge de son opposant.
Le mystérieux individu pratiquait une forme de combat au sabre qui semblait emprunter des notions de Makashi et d’Ataru, les combinants en un style de combat acrobatique et très précis que Juyo, en grand adepte des arts martiaux, ne pouvait qu’admirer.
Malheureusement, admirer ce style ne suffisait pas à vaincre son utilisateur, l’autre semblait capable de contrer toutes ses attaques, et après une phase de combat durant laquelle le jedi déchu laissa libre cours à sa colère, l’autre passa à l’attaque... sa vitesse et sa puissance obligèrent le gardien a reculer, pénétrant dans le couloir d’où étaient venus la bête, puis l’adepte de la Force.
Le combat faisait rage, les lames d’énergies violette et rouge s’entrechoquaient dans un vacarme sonore, produisant des gerbes de lumières qui éclairaient le couloir et projetaient sur les murs des ombres tremblotantes qu’ils tranchaient de leurs armes...
À défaut de parvenir à se toucher, les combattants lacéraient les murs et auraient renvoyé leurs ombres à la Force si elles avaient été des créatures vivantes et non des silhouettes immatérielles...
Après avoir traversé le couloir en s’affrontant, les deux guerriers débouchèrent dans une autre salle plongée dans l’obscurité et dont le plafond semblait culminer à des hauteurs inhabituelles pour un édifice souterrain...
Dans cette zone plus ouverte, Juyo était soumis aux attaques aériennes de son adversaire mais il parvint à reprendre l’ascendant, à l’aide de la forme de combat qu’il travaillait depuis des années il arrivait à imposer son rythme au duel, obligeant son ennemi à employer des mouvements en contradictions avec son propre style. Alors qu’il pressait le mystérieux individu pour mettre un terme à l’affrontement, le gardien fut pris au dépourvu lorsque l’homme au large manteau disparut tout à coup tout en désactivant son arme.
Le maître jedi en exil devint alors la seule source de lumière dans l’obscurité de la crypte, sa silhouette se démarquant dans l’aura violette produite par son arme qui éclairait légèrement ses environs. La Force ne lui permettait pas de localiser l’autre précisément, comme s’il bougeait sans cesse autour de lui... il songea à désactiver sa propre arme, mais il se trouverait alors à la merci de son adversaire, raison pour laquelle il préféra ne rien en faire.
Juyo utilisait la Force pour sonder les environs, sans succès, tandis qu’il se déplaçait lentement à la recherche du mystérieux personnage qui lui avait tendu une embuscade dans la nécropole...
Alors qu’il marchait prudemment, il perçut tout à coup des remous dans le champ énergétique du monde, juste à temps pour éviter le faisceau d’énergie rouge qui manqua de lui couper la tête avant de disparaître de nouveau. Ce misérable se battait sans honneur ! Le jedi n’eut pas vraiment le temps de se poser de question car l’autre repassait à l’attaque, n’activant son arme qu’au dernier moment avant de s’écarter pour replonger dans l’obscurité ambiante.
- Montrez vous, lâche !

Le maître gardien perdait le contrôle de lui-même, sa voix le prouvait... mais il s’en moquait, il avait assez joué avec ce maudit inconnu dénué d’honneur !
Près d’une minute s’écoula sans que la lame écarlate ne reparaisse, et Juyo commençait à penser que l’autre avait peut-être fui, ou s’était caché pour le laisser seul dans cette immense salle certainement pleine de pièges mortels... à bien y réfléchir, cet homme qui semblait assez âgé était probablement un sith dément qui devait avoir passé une grande partie de sa vie dans cette nécropole ; et de ce fait, il connaissait sans doute tous les pièges qu’elle renfermait, peut-être même en avait-il ajouté de son cru afin de capturer les voyageurs trop téméraires... il n’était pas exclu non plus que l’homme se nourrisse de ses victimes ! Le maître en exil chassa ces pensées pour se reconcentrer, de toutes façons il ne finirait pas en repas pour un sith cannibale.
Le silence fut rompu par la voix de son ennemi, toujours légèrement rauque... Juyo perçut en elle une dose de moquerie.
- Il est dit que nous apprenons de nos erreurs... mais pour cela, il faut être encore en vie !

La source de la voix était toute proche... l’homme semblait se trouver juste derrière lui !
Le maître gardien s’empressa de se retourner alors qu’il faisait tournoyer son sabre pour le protéger, et lorsque cela fut fait, il put constater que personne ne se trouvait dans son dos... c’était incroyable, il se passait quelque chose d’étrange ! Heureusement pour lui, la Force lui permit de se rendre compte que le mystérieux guerrier était au dessus de lui ; il comprit alors que son adversaire avait dû parler pour attirer son attention avant de tenter de le prendre à revers ! Il se jeta alors en avant pour s’éloigner à l’aide d’une roulade, et se remettre en garde une fois que la distance entre eux serait devenue plus sûre, mais lorsqu’il se releva pour faire face à l’homme à la large capuche, ce dernier était déjà quasiment sur lui ! La lame de sang du supposé sith était parcourue d’éclairs d’un bleu violacé et, bien que Juyo soit parvenu à parer les attaques sournoises de son ennemi, chaque coup semblait plus violent que le précédent... après quelques échanges, les lames des deux combattants restèrent en contact et les petits arcs électriques se propagèrent de l’une à l’autre, semblant ajouter à la pression de l’ennemi si bien que le maître gardien commença à redouter sa défaite. L’inconnu profita de leur proximité pour glisser quelques mots manipulateurs à son attention, à voix basse comme s’il lui confiait un secret...
- Seule votre haine pourra me détruire...

Ce duel dura une dizaine de secondes, des instants qui semblèrent une éternité au jedi, puis il puisa dans ses ressources et parvint à repousser son adversaire à l’aide d’une puissante poussée de Force ; ce dernier n’opposa quasiment aucune résistance au mouvement imposé par le gardien, il alla même jusqu’à l’utiliser pour s’éloigner davantage de Juyo en bondissant vers les hauteurs de la salle...
Comme l’autre avait désactivé son arme, le jedi le perdit de vue ; du peu qu’il avait pu apercevoir lorsque son ennemi s’était éloigné, la salle devait comporter des colonnes et ses murs comportaient certainement des chemins de corniches. Quelques instants passèrent avant qu’une chose insolite ne se passe ; l’attention du gardien exilé fut attirée par une source de lumière qu’il devina être une flamme, dans les hauteurs. Ce fut bref et suivi par un instant d’obscurité... mais quelques secondes plus tard tout changea, des trainées de flammes parcoururent les murs, donnant par endroits naissance à des explosions ponctuelles, Juyo avait l’impression d’assister à un véritable spectacle pyrotechnique !
Une minute suffit au réseau de flammes pour étendre ses tentacules dans la totalité de la salle parsemée de torches et de lampes qui avaient attendu la venue de ces flammes des années durant pour prendre vie et révéler la grandeur du lieu...
Le maître jedi observa le décor dans lequel il se trouvait, et rien ne l’avait préparé à ça !
Ses yeux, désormais habitués à l’obscurité, devaient réapprendre à supporter la lumière car la salle toute entière était maintenant éclairée par le feu qui révélait et renforçait la couleur ocre de la roche utilisée pour la construction de la nécropole ; dans la salle s’élevaient des colonnes du même matériau que le reste de l’édifice et dont le sommet culminait à une vingtaine de mètre du sol tandis que le plafond se tenait près de dix mètres au dessus encore, ouvrage incroyable lui rappelant la démesure du sanctuaire de l’Ame de Force au sein du temple de Dorthonion...
Pourtant ces lieux étaient opposés en beaucoup de points, tant au niveau des couleurs chaudes présentes ici qui tranchaient d’avec le noir froid légèrement incrusté de jade de la salle de l’artefact, qu’à celui de l’esprit même du lieux... là où le sanctuaire sur Thalasea semblait voué à la contemplation et au calme, la salle dans laquelle il se trouvait respirait quant à elle la violence et le carnage, avec ses statues de guerriers armés et ses autels effrayants, hymnes à de monstrueux sacrifices. Trois niveaux de balcons dénués de balustrades étaient accrochés aux murs, bordés par endroits de flambeaux reposant sur de larges piédestaux, dont les flammes dansantes tenaient plus du bûcher que du moyen d’éclairage.
Sur le plus bas des balcons se tenait l’homme au large manteau ; le maître gardien décida de le rejoindre sans plus attendre, et pour cela il bondit sur l’une des statues de guerriers avant de s’élever dans les airs jusqu’à l’étage auquel l’autre l’attendait. Dès qu’il eut pris pied sur le balcon, Juyo réactiva son sabre laser et s’élança vers l’inconnu...
Le faisceau de lumière rouge de l’arme de son ennemi réapparut également, signe que ce dernier était prêt à reprendre le combat et ils se lancèrent dans un échange de coups rapides, dominé par le style aérien du mystérieux individu qui bondissait sans cesse tel un maître de l’Ataru ; cette phase du combat les fit passer de balcon en balcon, les amenant jusqu’à l’étage supérieur de cette salle lugubre.
Après quelques instants passés dans les hauteurs à combattre cet homme, résistant à ses assauts et dominant l’affrontement, le jedi ne put rien faire lorsque l’autre dirigea sur lui une violente poussée de Force qui le fit décoller de la plateforme et l’envoya jusqu’au sol... tombant d’une vingtaine de mètres, Juyo eut le temps de préparer sa réception de sorte qu’il parvint à atterrir accroupi sans dommages, et prêt à reprendre l’affrontement. Il releva la tête pour s’assurer que son ennemi n’était pas déjà en train de lui arriver dessus l’arme la première, mais ce dernier n’avait pas quitté son balcon et plutôt que de repasser à l’attaque il préféra le narguer de nouveau.
- Je peux sentir la colère grandir en vous...

Le gardien se releva alors et dégaina son épée de cortose, ainsi muni de ses deux armes il devrait pouvoir en finir avec cet étrange personnage... il pointa alors sa lame en direction de l’autre et hurla sa rage.
- Profitez-en dans ce cas, car bientôt vous sentirez ma lame dans vos chairs... avant de ne faire qu’un avec la Force !

Cette menace de sa part ne sembla nullement effrayer l’homme au large manteau ; tout ce qu’il parvint à déclencher chez le mystérieux inconnu fut un grand rire effrayant avant qu’il ne réponde, sur un ton plein de sérieux.
- Il n’y a pas de mort, il n’y a que la Force...

Puis il plongea dans le vide et atterrit sur la statue de guerrier la plus proche du jedi d’où il lança son sabre laser en direction de ce dernier, et tandis que Juyo se focalisait sur l’arme volante qui arrivait dans sa direction à toute vitesse dans un tourbillon de lumière rouge, il entendit un grand craquement et se rendit compte que la monstrueuse statue tombait à la renverse ! L’autre avait dû utiliser la Force pour faire chavirer le bloc de pierre ouvragée dans l’espoir de l’écraser pendant que son attention serait attirée par le sabre laser en lévitation...
Si ce dément pensait le vaincre avec cette ruse, il se trompait complètement ! Sans céder à la panique, le gardien effectua un saut périlleux en arrière qui lui permit d’éviter à la fois l’arme volante et la lourde statue ; malheureusement son adversaire semblait avoir anticipé une telle réaction, et il bondit l’arme à la main de son perchoir qui s’écroulait, paré à réengager le combat avant même que la statue ne se soit écrasée. L’affrontement reprit alors dans un déluge de coups, Juyo usait de ses deux armes avec dextérité mais cela ne semblait pas suffire pour vaincre le mystérieux combattant... le manche courbe et nacré de son sabre laser lui offrait une précision mortelle que seuls les plus grands maîtres de la forme II pouvaient approcher, et ses gestes courts et précis lui conféraient la vitesse nécessaire pour faire opposition aux deux armes du jedi en exil. Juyo sentait désormais qu’il dominait l’affrontement, et il finirait certainement par vaincre ce maudit sith !
Mais après quelques instants d’un échange de coups rapides, l’inconnu brandit sa main gauche en direction du gardien et du bout de ses doigts jaillirent des éclairs que le gardien bloqua avec ses armes ; si la lame du sabre laser avait la capacité de canaliser l’énergie électrique, bien que cela demande une grande maîtrise de la Force pour y parvenir efficacement, l’épée de cortose quant à elle transmit la foudre sith dans le corps du maître jedi... il dut alors réagir très vite et lâcha l’épée pour se réfugier derrière le faisceau d’énergie de son sabre laser, mais cela ne lui apporta qu’un court répit !
- Assez !

La voix de l’adepte de la Force obscure retentit sèchement alors que ce dernier rangeait son arme pour déchaîner la puissance du côté obscur dans une véritable marrée d’éclairs qui prenaient naissance au bout des doigts de ses deux mains et venaient se briser sur la lame d’énergie telles les vagues violentes d’un océan en furie sur un rocher solitaire... ce combat était inégal et quelques secondes suffirent pour que le jedi en exil se retrouve submergé et couvert d’éclairs !
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 927
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Ven 29 Avr 2011 - 14:27   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Très sympathique ce petit duel, un fugitif instant j'ai même cru que le Sith ne dégainerait pas :)

En tout cas c'est un Sith comme je les aime, froid et calculateur, et un Maitre Jedi qui s'enfonce à chaque pas un peu plus, sans comprendre non plus le Côté Obscur :p

Ça promet :)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2328
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Lun 02 Mai 2011 - 14:39   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Notsil a écrit:Très sympathique ce petit duel, un fugitif instant j'ai même cru que le Sith ne dégainerait pas :)

-> Petit duel complet dans une crypte sith sur une planète oubliée :sournois:
Petit duel qui aura une grande importance pour l'avenir de l'histoire, comme on l'a vu par le passé en lisant ce qui se passe dans le futur ! :transpire:
Content que le duel t'ait plu, il reste un passage à poster pour l'épilogue et on aura fait le tour de LPO2...

Notsil a écrit:En tout cas c'est un Sith comme je les aime, froid et calculateur, et un Maitre Jedi qui s'enfonce à chaque pas un peu plus, sans comprendre non plus le Côté Obscur :p

-> Exact :wink:
Le maître sith maîtrise la patience, cette caractéristique qui lui permet de mener à bien son plan machiavélique... mais on en apprendra plus par la suite :diable:
Quant à Juyo, il sombre sans vraiment s'en rendre compte, j'ai essayé de rendre sa chute crédible. Je voulais éviter le "un instant je suis un grand maître jedi respecté et le suivant je devient un sith méchant " :siffle:

Notsil a écrit:Ça promet :)

-> Merci :)
Cet épilogue est sensé donner des éléments de réponses aux questions qu'on pourrait se poser en lisant "la fin de l'équilibre" et montrer qu'il y a plus dans cet histoire que du combat pur entre un apprenti sith surpuissant et des jedi qui défendent un objet qui donner soit disant le pouvoir illimité. Mais ce sera vraiment dans LPO3 que l'on découvrira les secrets de l'histoire. Je veux en faire une aventure plus épique et j'espère surprendre les lecteurs de LPO2 qui la suivront avec des éléments un peu inattendus. J'ai quasiment toute l'histoire en tête et je m'attaquerai à son plan dès que mon autre histoire ("Sauvetage sur Shayala Secundus") sera terminée, ce qui ne va pas tarder, je suis sur le dernier chapitre.

Allez, merci pour ton commentaire et à bientôt pour la suite et fin. :jap:


******************** le 14 juin 2011 ********************

Eh bien... Je m'aperçois que je n'ai pas posté le dernier passage de cet épilogue qui clôture "La fin de l'équilibre"....
Ces derniers temps je planche sur LPO3, en "pré production" :wink: ce qui m'a permis de me souvenir que j'avais laissé le "postage" de LPO2 inachevé ici. Donc voilà qui règlera la question, le prochain post sera la fin de l'épilogue ; passage final qui devrait permettre d'en apprendre un peu plus sur le mystérieux guerriers qu'affronte Juyo dans la crypte sith, et sur les motivations du jedi gardien à aider Seyus à la fin de LPO2...
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 927
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Dark Sheep » Mar 14 Juin 2011 - 15:40   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Il avait lâché son arme sous la pression adverse et était désormais en bien mauvaise posture, allongé sur le sol de pierre ocre, incapable de bouger tant l’électricité saturait son système nerveux... sa colère atteignait maintenant des niveaux inégalés à l’idée de mourir dans cette vieille nécropole sith, de la main de cet inconnu à la puissance démesurée, mais cette colère ne lui permettait pas de se relever. Ce vieil homme n’avait rien à envier aux plus redoutables gardiens de l’Ame, sa maîtrise de la Force était indéniable et en faisait l’adepte le plus doué que Juyo ait jamais rencontré... il n’y avait rien à faire, il avait trouvé plus fort que lui, il avait trouvé son maître.
Alors qu’il pensait que l’autre allait l’achever, la foudre cessa et le jedi sentit son corps quitter le sol ; il se retrouva bientôt en lévitation à la verticale, à quelques mètres de son adversaire, incapable de bouger tandis qu’une main invisible lui enserrait la gorge au point de l’empêcher de respirer... il songea qu’ainsi maintenu à un mètre du sol il était tout à fait à même de comprendre ce que ressentaient les condamnés à la potence lors de leur exécution.
- Cela suffit.

L’homme avait prononcé cette phrase alors que Juyo allait perdre conscience, incapable qu’il était de résister après son électrocution, si bien que la voix rauque raisonna dans sa tête comme s’il se trouvait sous l’effet d’une substance hallucinogène. Il s’était résigné à l’idée de rejoindre la Force aujourd’hui et commençait à lâcher prise lorsqu’il sentit l’étreinte se desserrer, puis la douleur de son corps heurtant le sol... mais il était en vie.
- Vous avez prouvé votre valeur maître Juyo.

Le jedi commençait tout juste à reprendre possession de son corps après ces instants sombres qui resteraient à jamais gravés en lui comme la fois où il avait failli perdre la vie ; et malgré son état, entendre son nom sortir de la bouche de l’inconnu attira son attention, ce qui n’échappa pas au mystérieux personnage ! Le rire glacial de ce dernier traduisait parfaitement son attitude hautaine... il donnait l’impression de tout savoir, et cela exaspérait Juyo !
- Allons mon ami ne soyez pas étonné, les gens tels que nous savent que rien n’arrive par hasard.

Peu à peu le gardien retrouvait l’usage de ses membres, et bien que ses muscles soient toujours endoloris il était à présent en mesure de se lever, ce qu’il fit lentement... il ne chercha même pas à récupérer ses armes, à ses yeux le combat était terminé et l’autre avait gagné. Le fait qu’il l’ait épargné laissait supposer que l’inconnu avait des projets le concernant, ce qui ne manquait pas d’attiser sa curiosité.
- Qui êtes-vous, et comment savez-vous qui je suis ?

Cette question ne manqua pas de faire naître un sourire sur le visage du mystérieux inconnu...
- Mon nom est Seyus. Et je ne sais pas simplement qui vous êtes maître Juyo, mais ce que vous êtes.

L’homme au large manteau noir marqua une courte pause pour laisser à son interlocuteur le temps de peser ses mots, avant de reprendre la parole.
- Je le sais car comme vous j’ai jadis fait partie de l’ordre sacré des gardiens de l’Ame... je le sais parce que comme vous j’ai siégé au temple de Dorthonion sur Thalasea et que comme vous j’ai été témoin de la perversion qu’exerce la Force sur le monde à travers l’artefact... et enfin, je le sais parce que comme vous j’ai été corrompu par son pouvoir obscur et qu’au lieu d’y succomber j’ai préféré m’exiler.
- Impossible... un sith ne peut savoir tout cela !
- À aucun moment je n’ai dit être un sith. Je vous ai simplement mis à l’épreuve.

Tandis que l’autre repartait dans son explication, cette histoire de mise à l’épreuve énerva légèrement Juyo qui eut l’impression d’avoir été manipulé.
- Tout comme vous j’ai quitté la voie de la lumière... mais là où vous n’avez fait que quelques pas, j’ai pour ma part voyagé des années durant... m’enfonçant toujours plus dans l’obscurité. Je connais tous les secrets de Dark Messol, que vous êtes venus chercher ici... et ils ne sont qu’une infime partie de ce que la Force a à offrir.
- Que voulez-vous de moi ?
- Ce que je veux ? Je veux vous aider... et je veux votre aide en retour.

Comme le mystérieux Seyus s’était tu, le jedi prit quelques instants pour méditer ses paroles ; tout ce qu’il savait sur l’Ame de Force n’était connu que des jedi gardiens, ce qui tendait à rendre son histoire crédible aux yeux de Juyo, mais s’engager avec un adepte du côté obscur sans détails sur sa proposition ne lui semblait pas forcément être une bonne idée.
- Dites m’en plus.
- Vous ne foncez pas tête baissée, c’est bien... Je vous offre l'opportunité d’apprendre de mes erreurs et de gagner un temps précieux en évitant de les reproduire...
- Soyez plus précis...
- Vous et moi savons que l’artefact corrompt les êtres, ce qui en fait un objet dangereux... d’autre part, il offre un pouvoir bien trop grand pour un seul individu.
- Où voulez-vous en venir ?
- La Force maître Juyo... cette entité omniprésente que les jedi et les sith ont le don de pouvoir utiliser... la Force a une volonté propre, vous le savez et je le sais. Nous en avons tous deux eu un aperçu... et elle nous a trahi ! Alors que nous étions de nobles serviteurs elle a utilisé l’artefact pour corrompre nos âmes, cherchant à nous contrôler... à faire de nous des pantins dénués de libre arbitre !
- C’est exact... mais que peut-on y faire ? Nous ne pouvons pas lutter contre la Force...

L’homme à la capuche ne répondit pas tout de suite mais laissa le silence s’installer pour quelques instants, troublé uniquement par le crépitement des flammes qui éclairaient la salle. C’est avec un sourire qu’il reprit finalement la parole.
- Nous pouvons contrecarrer les sombres desseins de la Force, empêcher la prophétie de se réaliser. Pour ma part je ne compte pas laisser l’élu accéder au pouvoir de l’artefact... cet individu est choisi par la Force elle-même !
- Certes... je ne souhaite pas non plus voir la galaxie tomber sous le joug d’un être omnipotent créé par la Force dans le but d’imposer sa volonté. Mais que peut-on y faire, l’ordre des gardiens de l’Ame existe depuis des siècles et jamais encore l’élu ne s’est présenté... Si je comprends bien votre idée est d’empêcher l’élu d’accéder au pouvoir, mais pour cela une vie entière pourrait ne pas être suffisante.
- Tout dépend de la durée de cette vie maître Juyo...
- Les humains sont loin d’être l’espèce bénéficiant de la meilleure longévité... même chez les adeptes de la Force.
- Vous sous-estimez le pouvoir du côté obscur...
- Peut-être, mais personne ne peut vivre éternellement.
- Cela ne sera pas nécessaire mon ami... l’élu est en vie, et il marche inexorablement vers sa destinée...
- Par la Force, l’élu est arrivé ?

Juyo n’en croyait pas ses oreilles... l’ordre existait depuis fort longtemps, et même en son sein les jedi commençait à voir la prophétie de l’arrivée de l’élu comme une légende qui ne se réaliserait peut-être jamais, et voilà qu’il apprenait que l’attente prenait fin... à son époque !
L’autre le laissa à ses pensées un moment avant d’en dire plus.
- Oui... et nous ne pouvons le laisser accéder à l’artefact.
- C’est évident, mais comment faire? Comment le trouver ?
- Il est inutile de parcourir la galaxie à sa recherche car la probabilité de le trouver est infime. J’ai eu une vision de l’avenir maître Juyo... lorsque le moment sera venu, c’est lui qui viendra à vous, au temple de Dorthonion. Là où le mène la prophétie.
- Evidemment... mais je me suis exilé, et j’ai sombré dans les ténèbres... quant à vous, vous ne serez pas autorisé à accéder au temple sur Thalasea.
- Il y a toujours une solution mon ami. Vous étiez le maître gardien du sanctuaire, et un guerrier hors paire. Montrez à l’Ordre que vous êtes de nouveau maître de vous et vous réintègrerez vos fonctions sans délai.
- Probablement oui, mais je me suis exilé pour me soustraire à l’influence de l’Ame de Force... si j’y retourne, je crains de ne pas être de taille.
- L’Ame de Force...

Le vieil homme avait laissé échapper ce nom comme s’il évoquait en lui des souvenirs profondément ancrés, et ce ne fut qu’après un soupir qu’il continua sa phrase.
- L’artefact ne sera pas un problème pour vous maître Juyo... plus lorsque je me serai chargé de vous éclairer sur la véritable nature de la Force Sombre...
- Vous m’enseignerez les arts obscurs ?
- Oui mon ami, cela est une nécessité. Si vous souhaitez résister à l’influence de l’artefact... et tenir tête à l’élu, bien entendu.
- De tout mon coeur.

Pour la première fois depuis qu’il avait basculé, Juyo sentait la vie irriguer son être tandis que l’espoir renaissait telle une flamme dans la nuit pour lui montrer le chemin à suivre. Ce vieux maître le comprenait, et il pourrait apprendre beaucoup de lui... peut-être même pourraient-ils empêcher l’élu d’acquérir le pouvoir de l’artefact ; alors le jedi en exil baissa la tête et mit un genou au sol devant son ainé.
- Je suis votre serviteur, maître Seyus.

Le sourire du mystérieux individu s’élargit encore tandis qu’il posait une main sur l’épaule du jedi gardien.
- Parfait... tout se passe comme je l’avais prévu. Relevez-vous mon ami, nous avons beaucoup à faire.
- Je suis prêt à commencer dès maintenant.
- Je n’en attendais pas moins de vous maître Juyo. Lorsque nous en aurons fini je vous chargerai de régler quelques détails... nous luttons contre la volonté de la Force, de ce fait notre plan se doit d’être infaillible.
- Je me montrerai digne de votre confiance maître.
- Je le sais mon ami, je le sais...


Tandis que le gardien déchu ramassait ses armes, Dark Seyus se mit calmement en marche vers la sortie... ce jedi était déjà l’un des plus redoutables guerriers de la galaxie, l’enseignement qu’il allait lui donner en ferait une arme suffisamment efficace pour arriver à ses fins. Juyo serait son contact parmi les gardiens, celui qui attesterait de ses bonnes intentions devant ses frères d’armes et lui permettrait de fuir Thalasea si cela s’avérait nécessaire. C’est pour cette raison qu’il l’avait attiré jusqu’ici en le laissant découvrir une partie des mémoires de Dark Messol, un apprenti qu’il avait eu bien longtemps auparavant, à l’époque où lui-même ne s’était pas encore coupé de l’ordre sith... le Seigneur Noir avait depuis des années décidé de faire de Juyo son outil pour détruire l’ordre des gardiens, aujourd’hui il venait de mettre la main dessus et il ne lui restait plus qu’à le modeler.
Seyus confiait souvent de longues missions à son jeune apprenti et chacune d’entre elles donnerait au maître de la Force Sombre l’occasion de poursuivre la formation de Juyo aux arts obscurs.
Depuis toujours, le maître sith avait utilisé des jedi déchus qu’il formait au côté obscur pour ses projets, l’avantage était un gain de temps énorme puisqu’il n’avait pas à leur enseigner les bases de l’usage de la Force ; il lui suffisait de les initier au côté obscur et de leur faire des promesses de puissance, ainsi il obtenait des serviteurs dévoués et remplaçables... mais jamais un apprenti. Dark Seyus n’avait eu que très peu de disciples sith durant sa longue vie, et à chaque fois il avait pris le soin de commencer leur formation à partir de zéro car les ex-jedi ne lui convenait pas pour ce cas précis, il voulait une matière vierge. Les deux derniers jedi qu’il avait endoctrinés étaient morts en combattant d’autres membres de leur ordre, que ce soit cette jeune padawan prometteuse qu’il avait attirée dans un temple sith mais dont le maître était parvenu à retrouver la trace, ou ce chevalier dont il avait fait un assassin fort utile pour traquer les jedi et les sith trop curieux mais qui fut vaincu par un padawan...
Cet apprenti jedi avait d’ailleurs attiré son attention ce jour là ; aujourd’hui chevalier, le jeune Mu Arae avait un grand potentiel et serait probablement à même de devenir son nouveau bras armé lorsque son apprenti aurait rencontré son funeste destin. Le Seigneur Noir chargerait Juyo de commencer l’endoctrinement de ce chevalier tout en lui enseignant la maîtrise de l’art du combat, domaine dans lequel le gardien déchu excellait, et pour lequel le jeune homme avait montré des prédispositions en terrassant l’assassin envoyé par Seyus pour éliminer son maître, une jedi bien trop perspicace...
L’avenir était en mouvement, Dark Seyus devait commencer la formation du gardien déchu ; les années à suivre seraient déterminantes car ce jedi en exil devrait être prêt à affronter son puissant apprenti, le pousser dans ses derniers retranchements et l’affaiblir assez pour offrir une victoire facile au maître sith lorsqu’il entrerait en scène pour récupérer l’artefact sur Thalasea.

Tout se déroulait selon les plans du Seigneur Noir et bientôt il pourrait en déclencher la phase finale... enfin il récupèrerait l’artefact et s’emparerait du pouvoir sans limites de l’Ame de Force... enfin il serait le maître absolu de la galaxie.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 927
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Mar 14 Juin 2011 - 21:13   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Ah, très sympa cette fin de fin :)

Tout ce qu'on apprend sur Seyus donne un point de vue intéressant sur l'histoire (qu'on lit avant mais qui se passe après :p).

Dark Seyus n’avait eu que très peu de disciples sith durant sa longue vie, et à chaque fois il avait pris le soin de commencer leur formation à partir de zéro car les ex-jedi ne lui convenait pas pour ce cas précis, il voulait une matière vierge.

J'aime beaucoup sa façon de voir les choses, elle correspond assez bien à la mienne ^^

Ca fait plaisir d'avoir eu la fin en tout cas ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2328
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Sam 18 Juin 2011 - 13:23   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Notsil a écrit:Ah, très sympa cette fin de fin :)

-> Grand merci :jap:
J'ai pris le parti de terminer l'histoire en genre de "à suivre", avec l'apprenti en bien mauvaise posture, et de faire un épilogue qui ne nous éclaire pas sur son sort, donc je suis content que ça te plaise.
Enfin, quand je dis que ça ne donne pas de détails sur son sort, en fait ça nous montre à quel point son destin a été planifié par son maître :wink:
J'avais envie de justifier le fait que Juyo prenne le parti de Seyus sur Thalasea. Et puis ce sont deux personnages sur lesquels j'ai donné peu de détails, donc j'avais bien envie de les explorer un peu. Et d'autre part le face à face Juyo / Seyus semblait l'un des plus intéressants à mettre en oeuvre, donc je leur ai organisé un petit tête à tête :wink:
J'espère que la chute de Juyo est assez crédible (comme il ne s'était pas marié dans le secret il fallait bien trouvé autre chose... ), quant à Dark Seyus je voulais le montrer comme un être mystérieux dont l'âge et l'étendu des pouvoirs sont eux-même un mystère :sournois:

Notsil a écrit:Tout ce qu'on apprend sur Seyus donne un point de vue intéressant sur l'histoire

-> voilà :wink:
C'est également ce que je voulais que cet épilogue apporte. Il n'y a pas ici de machination politique mais il y a machination tout de même :siffle:
Et le plan de Seyus est réfléchi depuis... bien longtemps !

Notsil a écrit:(qu'on lit avant mais qui se passe après :p)

-> Ouais... le pauvre "auteur" a la tête qui tourne pas rond :x

Notsil a écrit:J'aime beaucoup sa façon de voir les choses, elle correspond assez bien à la mienne ^^

-> Je me doutais bien que ça plairait aux puristes sith :diable:
Alors quoi d'étonnant à ce que ça plaise à la créatrice de Zilar ? :sournois: ( "à ce propos d'ailleurs..." , et je ne termine pas cette phrase ! )

Notsil a écrit:Ca fait plaisir d'avoir eu la fin en tout cas ^^

-> Merci, et ça fait plaisir de voir des lecteurs fidèles de bout en bout ! :jap:

Dailleurs...
Je tiens à remercier tous ceux les utilisateurs du forum venus scruter cette partie du forum, en particulier ceux qui ont lu mon histoire, et tout spécialement ceux qui ont fréquemment pris le temps de poster des commentaires car, après tout, c'est grâce à eux que le forum vit !
La liste n'est peut-être pas exhaustive mais remercie, parmi les fans qui passent sur SWU ceux qui donc on pris le temps d'écrié ici...
Notsil, familière des arcanes du côté obscur comme le prouve l'aventure de son "Apprenti Sith", qui fut l'auteur du premier commentaire, de beaucoup d'autres, et vient de boucler la boucle en commentant le dernier passage...
Cosmokenobi, inlassable lecteur fan d'action pure et dure, et dont les commentaires m'ont souvent fait sourire tant j'avais l'impression qu'il vivait les combats de "la fin de l'équilibre" peut-être encore plus que moi, et me les commentait avec des smileys explicites...
Darth Piejs, auteur d'une fanfiction fouillée dédiée aux sith (et en particulier à celui qui porte son nom) qui donc ne débordait pas forcément de temps libre mais s'est tout de même penché sur cette histoire qu'est La Prophétie Obscure, et l'a commentée avec ses yeux d'Empereur Sith...
Code 44, qui tel un historien jeudi nous a livré des commentaires documentés pour élargir notre connaissance de l'univers, et a apporté le regard d'un lecteur qui recherche davantage que de l'action pure et dure, en témoigne ses fictions variées et parfois dénuées de jedi...
Mitth'raw Nuruodo (dit Mitth), le grand amiral aux fictions dont les passages sont des livres en eux-mêmes, maître de l'Ascendance Chiss sur SWU (sauf contestation mais ça m'étonnerait) qui a lui aussi apporté de la vie et de la variété à cette partie du forum (et attention quand Code est aussi de la partie), même si ça n'a pas toujours de rapport avec l'histoire, puisqu'il est capable autant d'un commentaire "normal" que de la troll'attitud' (tiens, ça fait presque une structure de nom chiss ou je rêve) ...
AJ Crime, auteur d'une fiction ambitieuse sur "le premier jeudi", qui s'est aussi intéressé à cette histoire et a pris le temps de faire quelques retours dessus, toujours axés sur la progression que chacun de nous peut faire afin de produire un résultat meilleur à chaque fois...

Et merci à SWU, qui malgré des moments de black-out, reste toujours un moyen de partager notre passion.


Si, bien que je vienne de repasser toutes les pages du sujet à la loupe, j'ai oublié un honorable lecteur, je présente mes humbles excuses et m'empresserai de réparer mon affront !

Voilà, "La Prophétie Obscure, chapitre II : la fin de l'équilibre", c'est terminé...
Mais pour ceux que le sort des protagonistes intéresse, sachez que je suis dès à présent sur la "pré-prod" de LPO3, et il se pourrait que je poste ici même un petit quelque chose prochainement...
Pour ce chapitre, qui va clore cette histoire, je vous garantie bien évidemment des affrontements (que je compte rendre plus épiques encore que ceux de LPO2) mais également plus d'éléments qui font défauts à LPO2, qui reste très axé sur l'action.
Nous retrouverons certains personnages, en découvriront d'autres, et des secrets importants seront révélés (un peu comme pas dans LOST quoi, en bref...). J'espère vous surprendre. (Un passage de LPO3, très court, est déjà lisible quelque part... )
Je continuerai de prendre des libertés, sans doute même encore davantage qu'ici, donc les puristes devront le prendre comme du divertissement...
J'ai eu du mal à trouver un titre, j'avais pensé l'intituler sobrement "La Prophétie Obscure, chapitre III : vengeance" mais je crois bien que j'ai trouvé quelque chose de sympa...
Et pour ceux qui se poseraient la question, la réponse est "oui".
(enfin, je veux dire, "oui, l'apprenti a bien un nom"... )

D'autre part, et dans un tout autre registre, je poste actuellement assez régulièrement des passages d'un autre histoire que j'ai terminée il y a peu, intitulée "Sauvetage sur Shayala Secundus", totalement indépendante de l'univers de LPO.


Encore un grand merci à tous !
:jap:

Dark Sheep
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 927
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Jeu 23 Juin 2011 - 14:10   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Yeah, un 3ème épisode :)
Donc vidéo, voire bonus en lecture si j'ai tout bien compris, on attendra ça avec impatience ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2328
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Cosmokenobi » Jeu 23 Juin 2011 - 15:52   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Dark Sheep a écrit:Cosmokenobi, inlassable lecteur fan d'action pure et dure, et dont les commentaires m'ont souvent fait sourire tant j'avais l'impression qu'il vivait les combats de "la fin de l'équilibre" peut-être encore plus que moi, et me les commentait avec des smileys explicites...


Je me reconnais bien dans cette petite description :diable:

Et pour les commentaires qui t'ont fait sourire, c'est toujours un plaisir :jap: !

A+
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Code 44 » Jeu 23 Juin 2011 - 16:56   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Dark Sheep a écrit:Code 44, qui tel un historien jeudi nous a livré des commentaires documentés pour élargir notre connaissance de l'univers, et a apporté le regard d'un lecteur qui recherche davantage que de l'action pure et dure, en témoigne ses fictions variées et parfois dénuées de jedi...


Et oui, je ne suis historien que le jeudi parce que le reste de la semaine, j'ai piscine :D
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 24 Juin 2011 - 10:44   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Waouh !
Trois posts, comme ça, d'un coup... trop d'honneur les amis :jap:

Notsil a écrit:Yeah, un 3ème épisode :)

-> Oui !
Je planche actuellement sur le "chapitre III" même si le "chapitre I" n'est pas vraiment en projet :transpire:

Notsil a écrit:Donc vidéo, voire bonus en lecture si j'ai tout bien compris, on attendra ça avec impatience ^^

-> Pour être franc, LPO2 est parti d'un projet vidéo qui ne s'est pas fait et ne se fera jamais. J'ai développé l'histoire pour l'écriture en acceptant le fait que je n'aurais pas les moyens de le faire en vidéo comme je l'aurais aimé.
Dans la même optique, LPO3 ne sera pas fait en vidéo, mais cette fois il ne part pas d'un projet de vidéo ; il est donc pensé pour l'écriture, et la lecture.
Niveau vidéo, le projet actuel est encore est toujours "Starlott, les chroniques galactiques". C'est en projet depuis un moment mais on devrait bien avancer cet été. Nous attendons de recevoir nos costumes :wink:
Niveau "bonus", en fait je dirai simplement que j'ai déjà mis en ligne un élément de LPO3, et que je donnerai également un détail d'une manière ou d'une autre... même si je ne sais pas quand encore. Enfin bon, je ne prétends pas être en mesure de créer une campagne marketing en forme de jeu de piste comme le font certains studios de production pour le films... disons juste que je m'amuse un peu.


Cosmokenobi a écrit:Je me reconnais bien dans cette petite description :diable:

-> Ah ouais ?
Ben tant mieux, parce que j'ai essayé de personnaliser alors donc... voilà :paf:

Cosmokenobi a écrit:Et pour les commentaires qui t'ont fait sourire, c'est toujours un plaisir :jap: !

-> C'est aussi un plaisir, comme je le disais, lorsque je lis un commentaire et que je me rends compte que mon histoire est parvenue à véhiculer quelque chose, et que le lecteur n'y est pas indifférent... d'autant plus lorsque ce lecteur semble baigner dans l'atmosphère que j'essaie de créer.

Cosmokenobi a écrit:A+

-> J'espère bien !
Je compte sur toi pour faire vivre la partie du forum qui sera dédiée à LPO3 :wink:
Et puis j'ai hâte de lire tes commentaires sur les combats qu'il y aura :lol:


Code 44 a écrit:Et oui, je ne suis historien que le jeudi parce que le reste de la semaine, j'ai piscine

-> :lol:
Alors là ! Je pourrais dire que j'ai écrit ça parce que je savais que tu posterais ton message un jeudi, mais je ne sais même pas si le coup du "jeudi" à la place de "jedi" est fait exprès :transpire:
Mais à la réflexion je crois que je vais le laisser comme ça, c'est bien plus drôle :whistle:



*******

En ce qui concerne l'attente de ce projet, pour ceux qui ont suivi LPO2, ou même ceux qui ne l'ont pas suivi mais souhaiteraient par curiosité découvrir LPO3, je pense qu'il va y en avoir, de l'attente...
Parce que j'essaie de progresser dans ma manière de travailler à chaque nouveau projet.
Dans "4S" (Sauvetage sur Shayala Secundus) j'ai commencé "à l'ancienne", en ayant l'histoire en tête, et au bout d'un moment je me suis décidé à arrêter l'écriture de l'histoire et me pencher sur le plan par écrit. Chose que j'ai faite, et après j'ai repris l'écriture en collant à mon plan.
Pour LPO3 je commence directement par créer toute l'architecture (idées, lieux, personnages, événements... puis le plan d'agencement de tout ça) et ensuite seulement je m'attaquerai à l'écriture de l'histoire en elle même.
Et je ne sais pas encore si je posterai les passages lorsqu'ils seront écrits ou si j'attendrai d'avoir tout écrit pour poster.
En attendant, si ça intéresse quelqu'un, je pense poster ici même des petits détails sur le projet et ses avancées.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 927
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Ven 24 Juin 2011 - 14:22   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Dark Sheep a écrit:En attendant, si ça intéresse quelqu'un, je pense poster ici même des petits détails sur le projet et ses avancées.


Mais faites donc mon petit mouton :diable: ! Comment peux tu penser que ça ne va pas nous intéresser :shock: ...
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Darth Piejs » Sam 25 Juin 2011 - 15:59   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Darth Piejs, auteur d'une fanfiction fouillée dédiée aux sith (et en particulier à celui qui porte son nom) qui donc ne débordait pas forcément de temps libre mais s'est tout de même penché sur cette histoire qu'est La Prophétie Obscure, et l'a commentée avec ses yeux d'Empereur Sith...


C'est mignon :oops:
Comme tu le dis j'avais pas beaucoup de temps dernierement, au point même de mettre entre paranthèses l'écriture du Vol II pendant mon séjour aux US, mais je compte bien terminer de lire la Prophétie Obscure. :wink:
Tout comme Perle Rouge et lire l'Eclosion du Mal de Code et... :x vous êtes trop productifs :lol:

Et d'ailleurs du coup je suis un peu perdu, c'est quelle partie qui aura droit à un fan film? Ce projet est juste un projet ou déjà en cours?
The Old Republic : "Piejs", Chef de Guilde Section Wampa XXI
Chroniques des Nouvelles Guerres Sith : Les Mémoires de Darth Piejs
Darth Piejs
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8883
Enregistré le: 28 Fév 2008
Localisation: Meditating on the Dark Side in my Roon's Castle
 

Messagepar Dark Sheep » Mar 28 Juin 2011 - 18:12   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Cosmokenobi a écrit:Mais faites donc mon petit mouton :diable: ! Comment peux tu penser que ça ne va pas nous intéresser :shock: ...

-> En fait c'était purement rhétorique comme phrase, puisque quoi qu'il arrive je vais poster ici des infos sur l'avancée du projet :transpire:
Par contre vous serez libres d'y faire attention ou non :wink:

Mais je suis content de constater que tu suivras ça Cosmo :)

Darth Piejs a écrit:C'est mignon :oops:

-> C'est pas de la drague, j'essayais de faire du personnalisé :pfff:

Darth Piejs a écrit:Comme tu le dis j'avais pas beaucoup de temps dernierement, au point même de mettre entre paranthèses l'écriture du Vol II pendant mon séjour aux US

-> C'est dommage ça, ton premier volume était bien sympa et j'imaginais lire la suite cette année :neutre:
Enfin c'est pas grave, je te fais confiance sur un point : tu ne vas pas abandonner ce projet, donc on le lira un jour.

Darth Piejs a écrit:je compte bien terminer de lire la Prophétie Obscure. :wink:

-> Ravi de le lire :jap:
Tu as le temps de ce côté aussi, puisque je ne suis pas prêt d'avoir écrit la suite de "la fin de l'équilibre", vu l'état actuel du projet... :chut:

Darth Piejs a écrit:Tout comme Perle Rouge et lire l'Eclosion du Mal de Code et... :x

-> Ouais, deux fictions bien sympas et pas jedi/sith, ça vaut le coup. Ça fait partie de mes petites bouffées "sans Force", des patchs pour essayer d'en limiter l'utilisation :wink:

Darth Piejs a écrit:vous êtes trop productifs

-> Mais non... juste frustrés d'une vie humaine privée d'une vaste galaxie à explorer à bord de vaisseaux munis de générateur d'hyperpropulsion... et de midichloriens :siffle:

Darth Piejs a écrit:Et d'ailleurs du coup je suis un peu perdu, c'est quelle partie qui aura droit à un fan film? Ce projet est juste un projet ou déjà en cours?

-> Oui bon alors...
Non.
Euh...
Hum, pour faire simple, LPO2 est le résultat d'un fanfilm non abouti ; voyant qu'on ne le ferait pas je me suis laissé aller en le développant pour l'écriture. LPO3 est purement pensé pour l'écriture.
Le projet vidéo c'est la fansérie "Starlott, les Chroniques Galactiques" (sujet visible sur ce forum pour les bio des persos, et sur le forum fanfilm... ). Ce projet n'est pas tout jeune mais pas mort pour autant, on a eu des déboires, des échecs, des abandons, des renouveaux... et là on est plus proche que jamais, ça va se faire (même si on ne fait pas les vingt-cinq épisodes écrits, nous en ferons bien six ou sept). Et ce projet, de part les bios de persos que j'ai écrites, a donné naissance à une nouvelle terminée d'environ 130 pages, et en cours de post sur le forum (Sauvetage sur Shayala Secundus) qui m'a servi pour souffler entre LPO2 et LPO3.
Voilà, j'espère que j'ai rendu plus clair le "ce qu'on pourra voir en fanfilm ou non" :)

En tout cas merci pour le p'tit post sympathique qui me confirme que je peux te compter parmi ceux qui suivent cette histoire

:jap:

*************

Bientôt des news sur LPO3.
Par contre je bloque sur un point important en raison d'un choix non définitif sur LPO2, je risque de demander des avis aux lecteurs qui sont allés jusqu'au bout...

Sur ce, à bientôt !
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 927
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Darth Piejs » Mar 28 Juin 2011 - 18:23   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Merci pour cette réponse :)

Je voulais juste clarifier un point :

-> C'est dommage ça, ton premier volume était bien sympa et j'imaginais lire la suite cette année
Enfin c'est pas grave, je te fais confiance sur un point : tu ne vas pas abandonner ce projet, donc on le lira un jour.


Je suis rentré et l'écriture suit de nouveau son cours depuis un peu plus d'un mois :wink:

Ah et aussi :

-> Ouais, deux fictions bien sympas et pas jedi/sith, ça vaut le coup. Ça fait partie de mes petites bouffées "sans Force", des patchs pour essayer d'en limiter l'utilisation


Ca c'est parce qu'ils ont vu qu'ils pouvaient pas rivaliser question Sith :lol: :transpire: :paf: Ok, ok je sors :chut:

Bon courage pour la suite :wink:
The Old Republic : "Piejs", Chef de Guilde Section Wampa XXI
Chroniques des Nouvelles Guerres Sith : Les Mémoires de Darth Piejs
Darth Piejs
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8883
Enregistré le: 28 Fév 2008
Localisation: Meditating on the Dark Side in my Roon's Castle
 

Messagepar Cosmokenobi » Ven 01 Juil 2011 - 23:17   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Dark Sheep a écrit:Hum, pour faire simple, LPO2 est le résultat d'un fanfilm non abouti ; voyant qu'on ne le ferait pas je me suis laissé aller en le développant pour l'écriture. LPO3 est purement pensé pour l'écriture.
Le projet vidéo c'est la fansérie "Starlott, les Chroniques Galactiques" (sujet visible sur ce forum pour les bio des persos, et sur le forum fanfilm... ). Ce projet n'est pas tout jeune mais pas mort pour autant, on a eu des déboires, des échecs, des abandons, des renouveaux... et là on est plus proche que jamais, ça va se faire (même si on ne fait pas les vingt-cinq épisodes écrits, nous en ferons bien six ou sept). Et ce projet, de part les bios de persos que j'ai écrites, a donné naissance à une nouvelle terminée d'environ 130 pages, et en cours de post sur le forum (Sauvetage sur Shayala Secundus) qui m'a servi pour souffler entre LPO2 et LPO3.
Voilà, j'espère que j'ai rendu plus clair le "ce qu'on pourra voir en fanfilm ou non" :)


J'ai rien compris :diable: ! Non je décon***e :diable: !

Vivement les croustillantes infos de pré-production :transpire:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Sam 02 Juil 2011 - 14:20   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Darth Piejs a écrit:Je suis rentré et l'écriture suit de nouveau son cours depuis un peu plus d'un mois :wink:

-> Voilà qui est bon à savoir ! Les aventures de l'apprenti Piejs devraient donc nous arriver un jour prochain :)

Darth Piejs a écrit:Ca c'est parce qu'ils ont vu qu'ils pouvaient pas rivaliser question Sith :lol: :transpire: :paf: Ok, ok je sors :chut:

-> peut-être :wink:
Pour ma part, avec LPO3, je vais tourner mon histoire de sith vers un horizon un peu différent... :siffle:

Darth Piejs a écrit:Bon courage pour la suite :wink:

-> Merci !
Elle est en cours :chut:
Bon courage à toi aussi pour ton Volume II ! :jap:


Cosmokenobi a écrit:Vivement les croustillantes infos de pré-production

-> "Pré-prod" de LPO3 ?
Ça va pas tarder...
Je peux déjà dire que le plan est quasi complet, le titre me semble convenir, le nom de l'apprenti me va (je m'y suis habitué :transpire: ) et l'envie d'écrire s'empare de plus en plus de moi. J'ai même déjà presque terminé un passage (qui n'est pas le début... enfin si, ça pourrait... mais... enfin bon... j'expliquerai ça dans un prochain poste :paf: )

Il me reste à me mettre d'accord sur un détail, à savoir :
[ SPOILER SUR LA FIN DE LPO2, POUR LECTEURS L'AYANT LU ENTIÈREMENT ]
->
Spoiler: Afficher
Est-il plus stylé que l'historien soit Dark Seyus et qu'on le découvre à la fin de LPO2, ou qu'il ne le soit pas mais que je le fasse croire jusqu'à la fin de LPO2 ( c'est la version actuelle ) ?
-> en fonction de ça l'historien aura un rôle dans LPO3 ou non.


-> donc faut que je me décide. Je voulais attendre l'avis d'autres amis qui ne parcourent pas ce forum mais ils n'ont pas terminé l'histoire alors...

Enfin bon. À bientôt pour des infos :wink:
Modifié en dernier par Dark Sheep le Mar 05 Juil 2011 - 9:43, modifié 1 fois.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 927
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Lun 04 Juil 2011 - 9:20   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Dark Sheep a écrit:Il me reste à me mettre d'accord sur un détail, à savoir :
[ SPOILER SUR LA FIN DE LPO2, POUR LECTEURS L'AYANT LU ENTIÈREMENT ]


Même si je ne suis pas un "ami" :transpire: , je te file quand même mon avis sur la question: la deuxième solution est carrément mieux (sinon tu donnes raison au lecteur, et je préfère me dire que j'ai été mené en bateau :diable: )
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Mar 05 Juil 2011 - 10:17   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Cosmokenobi a écrit:Même si je ne suis pas un "ami" :transpire:

-> Disons que j'ai déjà eu des avis, donc j'attendais celui d'autres personnes qui ne sont pas des habituées des fanfictions... j'ai changé la phrase pour qu'elle soit plus explicite :siffle:
Bien entendu je considère les forumeurs swu avec lesquels j'échange régulièrement comme des amis d'une galaxie lointaine... mes excuses pour cet affront :jap:
:lol:
Cosmokenobi a écrit:je te file quand même mon avis sur la question: la deuxième solution est carrément mieux

-> T'es mené en bateau parce que j'avais choisi cette option... je peux aussi te mener en bateau avec l'autre choix :sournois:
La question est donc, si de toutes façons tu étais mené en bateau, quelle option ferait le plus mal à la fin :diable:

Mais je crois bien que je vais rester sur l'option en place parce que... l'historien est un perso pour lequel j'ai de l'inspiration pour la suite :wink:

Je vais partir de cette idée là, et du coup je termine le plan de LPO3. Le déroulement de l'histoire va être un peu... étrange niveau chronologie, mais la chronologie choisie est celle qui me plait le mieux... je voulais reprendre le principe de LPO2 qui était :
Prologue / Histoire / Épilogue
même si dans LPO2 l'épilogue se passait avant le prologue :transpire: (en même temps l'épilogue est en général destiné à apporter des détails en plus, donc au final et même s'il se déroulait avant, il éclairait un peu sur la fin...)
Mais pour LPO3 je n'arrivais pas à faire pareil et au final j'ai arrêté d'essayer... dans "fais le ou ne le fais pas" j'ai choisi "ne le fais pas".
Je termine mon plan et je mettrai des petits détails là dessus :wink:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 927
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Dark Sheep » Sam 09 Juil 2011 - 18:57   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Bon !

La fièvre m'a repris, et je me suis mis à écrire...
j'ai déjà écrit deux passages de LPO3 quasiment. J'ai mis en stand by avant de terminer le deuxième pour m'atteler à l'écriture d'un genre de résumé de LPO2 que je compte poster lors de l'ouverture du forum LPO3...
Ça devrait permettre à ceux qui seraient intéressés mais n'auraient pas lu LPO2 de pouvoir se lancer dans la lecture de la nouvelle histoire.


Déjà je peux donner une idée de la structure de LPO3 :

- la première partie sera très courte et présentera la fin de l'histoire... ( "comment tout finit" )
- la deuxième partie sera relativement courte et présentera les évènements du "présent" de LPO3... ( "où en sont les choses" )
- la troisième partie sera plus longue et fera le lien ente les évènements de LPO2 et LPO3, donc un retour dans le passé par rapport à l'histoire de LPO3... ( "ce qui s'est passé" )
- la quatrième partie sera la plus longue et constituera l'aventure de LPO3 à proprement parler, son "présent". Elle reprend donc la suite de la deuxième partie décrite plus haut, et aboutit à la première qui n'est autre que la fin de l'histoire... ( de "où en sont les choses" jusqu'à "comment tout finit" )
- la cinquième partie est donc la fin de La Prophétie Obscure, et l'aboutissement de l'aventure... ( "comment tout finit..." )

Alors oui, là, comme ça, ça peut paraître un peu étrange, labyrinthique et propice à se perdre :transpire: ... mais avec l'histoire ça devrait le faire ! :oui: J'en suis persuadé !

Cette construction bâtarde de la chose me permettra de présenter les évènements en ménageant quelques petites surprises chez le lecteur. :sournois:

En attendant d'ouvrir le sujet sur le forum, et de poster le résumé que j'ai commencé à écrire, je dévoile déjà ce qui sera très probablement le titre de cette histoire :

LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre III : L'avènement de la Force

donc voilà... j'avais pensé à "Vengeance", ça faisait sith, ça faisait méchant et tout et tout mais... bon. :transpire:

Donc bientôt un résumé et un description des principaux protagonistes.

Sur ce, je vous dis à bientôt !
Modifié en dernier par Dark Sheep le Sam 09 Juin 2012 - 10:51, modifié 1 fois.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 927
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Hiivsha » Sam 09 Juil 2011 - 21:30   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

L'heure est venue pour moi je jeter un oeil sur les FF des autres :D et j'ai décidé de commencer par la tienne.
Je viens donc de lire le prologue, puis il m'a fallu un moment pour comprendre qu'on passait du prologue au "chapitre 2"... là je me dis : "ben il est où le chapitre 1 après le prologue ?"

Tu vas rire, il m'a fallu 5 bonnes mn pour comprendre que "chapitre 2" ça voulait dire "tome 2" Image
Donc maintenant, une question: peux-t-on lire le tome 2 de LPO sans avoir lu le 1 ?

PS : au passage, dans le prologue, petite coquille : "le mettre en joug." => "mettre en joue" :)

Sinon, bien le prologue, action directe, très visuel : on se les imagine bien à la lecture et ça c'est essentiel pour un lecteur et les dialogues sont efficaces et sobres.

Du coup, en commençant à lire le début du "chapitre 2" :lol: je me suis dis : "mince, qu'est-ce qu'il est devenu le jeune Thalion :D

Enfin, j'ai une question pour tout le monde : le cortose !
- j'avais cru comprendre que le cortose court-circuitait le faisceau laser du sabre des Jedi durant un instant, alors je me demandais si on pouvait faire combattre quelqu'un armé d'une épée recouverte de cortose avec un Jedi armé d'un sabre laser ? (Vous me pardonnerez si je connais mal l'UE hein ! ;) )
Hiivsha
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3379
Enregistré le: 04 Juin 2011
Localisation: Villenave d'Ornon (33)
 

Messagepar Dark Sheep » Mar 12 Juil 2011 - 11:33   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Isil a écrit:L'heure est venue pour moi je jeter un oeil sur les FF des autres :D et j'ai décidé de commencer par la tienne.

-> Vu la vitesse à laquelle tu postes les chapitres de la tienne tu as quand même le temps de te lancer dans la lecture des autres ? :x
J'ai profité de mon week-end pour en pas allumer mon ordi et qu'est-ce que je vois ??? J'ai déjà deux chapitres de retard sur les aventures d'Isil !!!! :shock:

En tout cas c'est un honneur pour moi que tu aies décidé de te lancer dans cette lecture. Et du coup je vais préciser deux trois choses au sujet de cette histoire.

Isil a écrit:Je viens donc de lire le prologue, puis il m'a fallu un moment pour comprendre qu'on passait du prologue au "chapitre 2"... là je me dis : "ben il est où le chapitre 1 après le prologue ?"

-> Le pourquoi du comment :
la fiction s'appelle "la fin de l'équilibre", deuxième volet de ce que j'ai imaginé comme une trilogie. Tout comme papa Lucas a imaginé une saga en trois trilogies et commencé par la deuxième.
Ma saga s'appelle "la prophétie obscure" et j'ai commencé par écrire ce que j'ai appelé le "chapitre 2", chapitre remplaçant ici "épisode".
L'histoire de LPO2 en elle-même est composée d'un prologue, un corps et un épilogue.
Deux choses sont maladroites de ma part je pense :
- d'une part, comme tu le soulignes justement, en ce qui concerne les écrits le mots "chapitre" rend la chose confuse. Ce choix date de l'époque où l'histoire devait être réalisée en vidéo, là ça serait passé...
Ta remarque arrive bien parce que j'envisageais sérieusement de changer l'appellation.
- d'autre part, je commence l'écriture par le deuxième volet comme George a commencé par l'épisode 4... mais c'est mieux passé chez lui :transpire:
Pourtant personne n'avait vu les épisodes 1 à 3 !!
Eh bien dans mon cas, LPO1 n'existe pas, sauf dans ma tête vaguement. Les parties que je voulais développer sont LPO2, et LPO3.
Alors là aussi j'hésite à changer tout ça, parce que je suppose que ça a dû dissuader certains de se lancer dans la lecture.
Pourtant il n'y a aucun pré requis pour lire LPO2, bien au contraire même puisque l'histoire se passe dans une période ancienne et donne les bases même de l'univers dans lequel elle se déroule.
Niveau respect des faits officiels, je souligne que j'ai pris des libertés. Lorsque l'histoire sera bouclée, après LPO3, les libertés se trouveront sans doutes un peu allégées.
Donc :
Isil a écrit:Donc maintenant, une question: peux-t-on lire le tome 2 de LPO sans avoir lu le 1 ?

-> Oui on peut ! S'il plait à on ! :jap:
Parce que sinon personne ne lira cette histoire :paf:

Isil a écrit:PS : au passage, dans le prologue, petite coquille : "le mettre en joug." => "mettre en joue" :)

-> Oui bien vu, je l'avais modifiée dans mon texte complet mais là pas. Je vais retoucher.

Isil a écrit:Sinon, bien le prologue, action directe, très visuel : on se les imagine bien à la lecture et ça c'est essentiel pour un lecteur et les dialogues sont efficaces et sobres.

-> Merci :wink:
Je t'avoue que le premier test vidéo, et le deuxième, furent laborieux :transpire:
Pas pour le combat (même si l'épée pré affutée (pour info c'était celle de Blade) a salement amoché le bâton du "sabre laser", et fait flipper l'acteur qui faisait Thalion ) en revanche pour le dialogue ce fut chaud, ils ont galéré à mort... et pourtant on n'était pas dans la neige en pleine montagne !
Petite info pour ceux que ça intéresserait, on pourrait presque parler de "secret de tournage", la planète "Balvareg IV" tire son nom du lieu où nous comptions tourner la scène, à savoir Valberg, station de sport d'hiver non loin de chez nous :siffle:

Isil a écrit:Du coup, en commençant à lire le début du "chapitre 2" :lol: je me suis dis : "mince, qu'est-ce qu'il est devenu le jeune Thalion :D

-> Voui... :paf:
Le prologue se passe environ deux ans avant l'aventure qui suit. (Et l'épilogue se passe six ans avant la dite aventure... hum, oui ça va pas en ligne droite dans ma tête... mais chut faut pas le dire)

-> Alors pour le cortose...
Dans mes souvenirs de joueur, dans Jedi Outcast Kyle Katarn affronte un général impérial qui s'est fait une armure de cortose (plutôt un exosquelette je dirais même) et il me semble qu'il fallait utiliser les éclairs et les coups puissants au sabre pour le vaincre. Et dans KoTOR 1 et 2 on rencontrait des armes en cortose qui permettait d'affronter des jedi ou sith.
Je suis parti de ce principe là.

Quoi qu'il en soit, je te remercie de t'être lancé dans cette lecture. Et tes remarques me confortent dans mon état d'esprit actuel, à savoir que je devrais changer l'appellation "chapitre" (qui me gêne un peu dans mon écriture de la suite en fait, puisque je ne peux pas découper mon histoires en "chapitres" du coup... ), et probablement aussi enlever la mention " 2 " pour "la fin de l'équilibre" puisque l'aspect "suite" peut être dissuasif.

Conclusion : "la fin de l'équilibre" n'a pas de préquelle écrite (... définition du mot préquelle s'il vous plait :wink: ) mais en attendra une.
Donc pas de crainte (ça mène au côté obscur...), et en avant !

:jap:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 927
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Hiivsha » Mar 12 Juil 2011 - 17:27   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Sans t'embêter à tout changer, juste un mot d'avertissement au début pour clarifier le tout comme tu viens de le faire, me semblerait suffisant :wink:
Hiivsha
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3379
Enregistré le: 04 Juin 2011
Localisation: Villenave d'Ornon (33)
 

Messagepar Dark Sheep » Mer 03 Aoû 2011 - 11:10   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

*************


Isil a écrit:Sans t'embêter à tout changer, juste un mot d'avertissement au début pour clarifier le tout comme tu viens de le faire, me semblerait suffisant :wink:

-> Le petit avertissement a été ajouté :jap:


*************


Aux nouvelles sur LPO3 !

Alors alors... le résumé et la description des personnages sont écrits, deux passages de la troisième partie sont écrits et là je termine l'écriture du la première partie, qui servira donc de prologue... mais qui est la fin du combat final :transpire:

Je me demande si je ne vais commencer à poster au fur et à mesure. Je ne suis pas encore fixé sur ce point...
Ou peut-être juste créer le sujet en y mettant le résumé. Et proposer en avant première le prologue à ceux qui le souhaitent, je ne sais pas.

En tout cas ça avance.
Mais il y a du boulot, pas mal de personnages, de lieux... il va falloir que je prenne des vacances pour écrire si ça continue !
(d'autant plus qu'il y a pas mal d'autres fanfictions à lire... )
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 927
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Mer 03 Aoû 2011 - 11:46   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Dark Sheep a écrit:Et proposer en avant première le prologue à ceux qui le souhaitent, je ne sais pas.


:love: :love: :love: :love: :love:

Allez action :diable: !!!!!!!!!!
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Code 44 » Mer 03 Aoû 2011 - 13:59   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Isil a écrit:Enfin, j'ai une question pour tout le monde : le cortose !
- j'avais cru comprendre que le cortose court-circuitait le faisceau laser du sabre des Jedi durant un instant, alors je me demandais si on pouvait faire combattre quelqu'un armé d'une épée recouverte de cortose avec un Jedi armé d'un sabre laser ? (Vous me pardonnerez si je connais mal l'UE hein ! ;) )


Techniquement, y a le cortose et le cortosis...même si à la base, c'est un problème de traduction.
Le cortose est la roche brute qui coupe momentanément le faisceau du sabre laser (voir Purge) et le cortosis, sa version raffinée, le bloque sans l'interrompre, à la manière du beskar ou du phrik.
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Reihar » Mer 03 Aoû 2011 - 19:18   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Isil a écrit:Enfin, j'ai une question pour tout le monde : le cortose !
- j'avais cru comprendre que le cortose court-circuitait le faisceau laser du sabre des Jedi durant un instant, alors je me demandais si on pouvait faire combattre quelqu'un armé d'une épée recouverte de cortose avec un Jedi armé d'un sabre laser ? (Vous me pardonnerez si je connais mal l'UE hein ! ;) )


D'après moi si on utilise un sabre qui interrompt un instant le faisceau d'un sabre laser on va passer au travers puis il va se réactiver et nous couper… Pas sûr que ça soit une bonne idée…
TOR : Reihar (Photo)
Reihar
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 686
Enregistré le: 12 Juil 2011
Localisation: Nar Shaddaa
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Mer 03 Aoû 2011 - 19:27   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Si : le cortose n'interrompt pas simplement la lame du sabre, il la court-circuite, donc l'adversaire est obligé de rallumer son sabre, ça ne se fait pas automatiquement ; dans La Main de Thrawn, si je me souviens bien, Luke et Mara doivent sans cesse rallumer leurs sabres pour tailler du cortose.
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Dark Sheep » Jeu 04 Aoû 2011 - 11:03   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Yo ! Débat cortose ici !
:lol:

Pour ma part il m'a semblé que, dans tous les jeux que j'ai eu l'occasion d'explorer, on parlait de "cortose". Je ne crois pas avoir lu "cortosis" ou que ce soit, mais je suis de l'avis de Code ça doit très certainement être un foutu problème de traduction.
En revanche, et pour rester cohérent avec ce que chacun peut avoir lu ou entendu je vais très certainement changer le mot dans mon texte, puisque (comme ceux qui l'ont lu l'auront compris) l'idée ici était de bloquer le faisceau d'énergie et non de le désactiver.

En tout cas ça fait plaisir de voir qu'on peut toujours compter sur des encyclopédies comme vous les gars ! :D


À Cosmo et ses smileys : je relis les quelques pages de fin qui serviront de prologue histoire d'être certain qu'elles disent bien ce que je veux et je te tiens au courant (ce sera le cas de le dire d'ailleurs... ). Et tu dis "action", ça tombe bien puisqu'il s'agit d'un combat !

Mais je tiens à rassurer les uns et les autres, même s'il y aura du combat (de bon niveau à mon avis), l'histoire n'en sera pas constituée entièrement.
Les combats seront par contre un peu différents de ce qu'on a l'habitude d'avoir dans SW, en ce sens le "prologue" annoncera bien la couleur... je prends des libertés. J'avais déjà prévenu au début du "postage" de LPO2.
LPO3 sera à mi chemin entre SW et des univers de science-fiction que j'aime beaucoup. J'ai des projets d'écriture non SW et LPO en porte un peu la marque, on pourrait dire que cette saga constitue un peu les prémices de l'un de mes gros projets. Et LPO3 tout particulièrement.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 927
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Hiivsha » Jeu 04 Aoû 2011 - 13:45   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Dans le même ordre d'idée, je m'interroge en lisant l'Encyclopédie Holonet :

Epée de guerre Krath
Le Krath était corrompu par le Côté Obscur et il ne fait aucun doute que ses soldats utilisèrent ce dernier pour renforcer leurs épées de guerre. Elles furent utilisées lorsque l'organisation maléfique tenta d'établir son influence maléfique sur la galaxie pendant la Grande Guerre des Sith.
Cette longue épée de guerre Krath était assez facile à manier et elle pouvait résister aux lames des sabres laser des Jedi. Entre les mains des guerriers du Krath, elle se révélait particulièrement meurtrière. Le conflit contre Exar Kun permit une diffusion dans la galaxie de cette lame et on pouvait la trouver pour 130 crédits chez certains marchands à l'époque de la Guerre Civile des Jedi comme dans la boutique d'armes de la Corporation Czerka tenue par B'ree sur Korriban.


Comment imaginer le combat : le sabre laser heurte l'épée en Krath comme deux épées normales, ou il passe à travers mais sans la briser ?

Epée à saccades sith
La création des épées à saccades sith remontent à l'époque des Mortelames, l'élite des assassins sith de l'armée de Dark Revan. Ils étaient les spécialistes du maniement de cette épée et utilisaient rarement un sabre laser.
Ces sombres épées rappelaient celles qu'utilisaient les anciens Seigneurs Sith de Ziost. La lame était composée entre autre de cortosis et on se demande si elle ne contenait pas aussi quelque fragments de vieilles épées sith datant de l'époque de Naga Sadow. Quand elles fendaient l'air, on avait l'impression de les entendre crier et elles infligeaient de cruelles blessures à leurs victimes. De plus, elles étaient toutes améliorables, que ce soit au niveau de la lame, du manche ou des cellules d'énergie, l'épée à saccades fonctionnant comme une vibroépée.
Cette arme était considérée comme une récompense prestigieuse chez les Sith. En effet, elle n'était décernée qu'aux maîtres ayant triomphé d'au moins dix adversaires armés d'un sabre laser. Autant dire que les assassins qui recevaient cette arme étaient d'excellents bretteurs et d'effrayants adversaires pour les Jedi. Les rares exemplaires qu'on pouvait trouver après la Guerre Civile des Jedi chez certains spécialistes coûtaient dans les 980 crédits, une somme toute aussi élevée que les efforts qu'il fallait à un Jedi pour vaincre un Mortelame armé de cette épée à saccades sith.


A lire cet article, et ce que j'ai surligné, on peut penser à un vrai duel entre cette épée et un sabre laser, ce qui implique que l'épée heurte le rayon du sabre en le repoussant et non passe à travers ?

Double-lame Echani
La double-lame échani utilisait les vibrations ultrasoniques de la même manière que la vibrolame double. Toutefois, l'énergie qui n'était pas utilisée pour produire les ultrasons se retrouvait intégralement au niveau de la lame. Ceci, combiné à l'alliage en cortose qui la protégeait des sabres laser, faisait de cette arme échani un véritable chef d'œuvre du genre qui coûtait assez chère


Quelques exemples de vibrolames :

-Vibrolame à lame longue
Ce modèle date de l'époque de l'Ancienne République. Du fait de sa lame longue, elle pouvait être utilisée comme arme d'appoint avec une vibroépée. Elle était en partie composée de cortosis pour faire face tant aux Jedi qu'aux Sith.


Même réflexion que ci-dessus en ajoutant : est-ce qu'elle provoquait une disruption du faisceau laser du sabre ou se contentait-elle de le "contrer" ?
Hiivsha
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3379
Enregistré le: 04 Juin 2011
Localisation: Villenave d'Ornon (33)
 

Messagepar Dark Sheep » Jeu 04 Aoû 2011 - 14:01   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Waouh ! T'es allé glaner pas mal d'infos là ! :oui:
Pour ma part j'aurais tendance à dire que ces armes permettent de combattre un adversaire muni de sabre laser, sous-entendu il y a une interaction "physique" entre la lame de métal (cortose ou alliage à base de cortose ou matériaux raffiné...) et le faisceau d'énergie, comme s'il y avait deux lames matérielles.
Dans les jeux KoTOR on avait des lames matérielles qui permettaient d'affronter le sabre laser. Comme l'épée empoisonnée de Naga Sadow pour ceux qui s'en souviennent, ou encore l'épée d'Ajunta Pal, pour ne citer que celles là.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 927
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Code 44 » Jeu 04 Aoû 2011 - 15:33   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

On est pas les seuls à se prendre la tête là dessus : même le Wookie est perdu.

Wookiepedia a écrit:Sources conflict over the nature of cortosis and its effects on lightsabers. Old Republic era sources, such as the Star Wars: Knights of the Old Republic and Star Wars: Knights of the Old Republic II: The Sith Lords video games, treated the effects of cortosis weapons as merely energy resistant and only capable of blocking lightsaber attacks (though it may have been so due to gameplay mechanics, so cortosis blades wouldn't be too overpowered). This portrayal of cortosis is similar to that of phrik and Mandalorian iron. In the games Star Wars: Jedi Knight II: Jedi Outcast and Star Wars: Jedi Knight: Jedi Academy, when the player slashes a shadowtrooper with his/her lightsaber, the saber will not be deactivated however the damage is reduced and slight "exploding" effects appear around the area the armor was struck. In Darth Bane: Path of Destruction, a cortosis mine is described and cortosis is said to be incredibly dense and difficult to mine, but highly sought for its energy resistant properties that make it useful for weapons, armor, and in starship construction. In these sources, cortosis items and weapons are commonly used in the conflicts that make up the Dark Wars and the Second Sith Civil War. This differs greatly from later-era portrayals, such as I, Jedi, in which cortosis is described as a brittle, highly malleable metal capable not only of blocking energy attacks, but of disabling lightsaber weapons when it comes into contact with them.

Different types of cortosis have been named in various sources, such as cortosis alloy, purified cortosis, and cortosis weave, but no consistent explanation for the different portrayals has been provided by sources.

The "shut-down" duration of time for the later-era portrayal of cortosis also varies in different sources. In Vision of the Future, when Luke Skywalker first encounters it, it deactivates his lightsaber but he is able to reignite the blade immediately. In other depictions, however, including Purge and the Legacy comic series, it renders lightsabers useless for several minutes.
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Jeu 04 Aoû 2011 - 15:58   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Faut être fort pour perdre un Wookie.
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Dark Sheep » Jeu 04 Aoû 2011 - 16:09   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Mitth'raw Nuruodo a écrit:Faut être fort pour perdre un Wookie.

:transpire: NF !

Ouais mais le pire c'est qu'en VO on ne parle que de "cortosis", qui serait traduit par cortose chez nous certainement...
Alors eux ils pètent un câble en se disant que ça désactive par-ci et bloque par là :lol:


Donc finalement, avec nos conneries de traduction on pourrait presque avoir un petit plus en décidant qu'entre "cortose" et "cortosis" l'un des deux désactive la lame du sabre laser (donc bloque la cellule d'énergie ??? :paf: ) tandis que l'autre est capable d'entrer en contact avec la lame du sabre laser (donc interagi avec la lame "immatérielle" ? ).
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 927
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Précédente

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations