L'univers de STARLOTT

Les Fan-Fictions avortées ou à l’abandon depuis plus de six mois sont disponibles à la lecture dans ce sous-forum.

Retourner vers Les Archives (textes inachevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar Dark Sheep » Mer 28 Avr 2010 - 9:27   Sujet: L'univers de STARLOTT

Bonjour à vous, visiteurs et habitants de la partie Fan-Fictions !

On pourrait dire que tout est dans le titre...
Mais j'explique un peu quand-même.

L'équipe des moutons déjantés du court-métrage, Da Sheep Team Prod, travaille actuellement (depuis un moment en fait) sur un projet vidéo intitulé "STARLOTT, les Chroniques Galactiques", une fansérie dont le principe lorgne du côté de Kaamelott.
J'ai déjà ouvert un sujet sur la partie Fan-Films du forum pour ça.
Alors vous me direz "mais pourquoi en ouvrir un nouveau ici ? ".
Donc je le précise tout de suite, ce n'est pas du à un abandon du projet. En fait la raison est assez simple, nous travaillons sur un projet vidéo mais nous aimons bien aller au bout du délire, voire plus loin. De ce fait je me suis amusé à imaginer et écrire l'histoire des personnages principaux (pour l'instant) comme je l'avais fait pour notre précédent projet (En Plein Rêve, épisode II : Star Wars).
Mais il faut prendre une chose en compte, c'est que les gens qui sont adeptes de fanfilms n'ont pas forcément envie de lire les histoires tordues qui ont un lien avec la vidéo, ils veulent voir le fLim une fois, et ne pas chercher plus loin (pour la plupart).
Alors plutôt que de bassiner ces pauvres internautes qui n'ont rien demandé, je me suis dit que s'il existait des gens (autres que moi) que mes dispersions imaginatives pouvaient ne serait-ce que "ne pas rebuter", ils devaient se trouver dans le coin Fan-Fictions !
Ai-je tort ?
L'avenir nous le dira.

Enfin en tout cas j'ai quelques fictions que je pourraient faire vivre ici, donc je me propose de commencer par "l'univers de STARLOTT" et si ça intéresse des lecteurs avertis je vous proposerai peut-être "l'univers de EPR2" (déjà dispo pour ceux qui ont cherché) et surtout je réfléchirai à poster une création libre de ma part qui date de cinq années terriennes.

:roll:


Edition du message :
mise en forme de l'histoire du maître jedi Valias Delmir, à découvrir très prochainement.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Dark Sheep » Mer 28 Avr 2010 - 14:04   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

L'histoire de Valias Delmir.


Valias Delmir est né dans une hutte forestière non loin de Baraj-rivière, la capitale de Castorélia. Ses parents vivaient de manière isolée, en harmonie avec la nature, au milieu de la dense forêt de Bois-fourni où coule le fleuve Rivière-profonde.
Son père était berger, bûcheron et pâtissier visagiste, sa mère quant à elle était une guérisseuse renommée qui prodiguait ses soins sur toute la planète, à l’aide de son chasseur TIE transformé en ambulance par son frère Gonoudji (oncle maternel et parrain de Valias).
Bien qu’elle n’en soit pas vraiment consciente la mère de Valias utilisait en fait la Force pour soigner les gens, et c’est d’elle que Valias tient sa sensibilité à la Force.

Un jour, alors que Valias était à l’école maternelle pour enfants des bois et qu’il jouait avec ses copains, la maîtresse de sa classe vit un tube de peinture voler au dessus d’une table... Surprise par cet évènement peu ordinaire, l’enseignante chercha sur l’holonet des récits de faits similaires. Ses recherches ne manquèrent pas d’attirer l’attention de l’ASG  (Agence de Sécurité Galactique, qui surveille les communications de tous les citoyens galactiques ordinaires) et un jour elle vit débarquer deux enquêteurs du service RDISF (Recherche et Détection des Individus Sensibles à la Force).
Ces deux enquêteurs connaissaient parfaitement leur travail et n’eurent de ce fait aucun mal à se rendre compte que Valias était l’enfant qui avait fait voler le tube de peinture.
Ils se rendirent au domicile des parents de Valias pour leur expliquer la situation.
A ce moment, Joukas et Valienne Delmir durent choisir une école spécialisée pour enfants réceptifs à la Force...
Compte tenu de leur situation aisée ils optèrent pour Jedi Sup, une école Jedi avec prépa intégrée établie sur Naméligade.

Dès ses premières semaines de cours Valias se démarqua des autres élèves par sa prédisposition au métier de Jedi.
Il cherchait toujours à aider les autres, à régler les problèmes (même ceux qui ne le concernaient pas, ce qui lui valut d’ailleurs des passages à tabac de la part d’autres élèves, ainsi que les surnoms de « cafteur » et « fayot »).
Mais en grandissant il finit par faire l’unanimité parmi ses camarades, même les moins sympathiques, en grande partie grâce à son intégrité, son respect du Code Jedi et sa maîtrise du sabre laser, mais surtout grâce au fait qu’il avait le permis de conduire et un speeder assez grand pour amener une douzaine de ses camarades envahir le dancefloor des innombrables boites de nuit de Graratek, la capitale de Naméligade.
En plus de sa réceptivité à la Force Valias avait indéniablement le sens du rythme, et il ne manqua pas d’en faire usage pour remporter le grand prix Naméligadien de danse disco, et conquérir par la même occasion le cœur de dizaines de Naméligadiennes fans de cette discipline.

A la fin de sa dernière année de prépa il intégra l’école Jedi Sup à proprement parler.
Enfin il commençait à apprendre des choses qui l’intéressaient vraiment, à tel point que cette période sonna le glas des années disco de Valias qui troqua définitivement le pantalon patte d’éléphant contre la tunique Jedi.
Il consacrait tout son temps aux études afin de ne pas échouer au concours de fin de première année au cours duquel ses connaissances et compétences de base seraient testées...
Il passa toutes ses épreuves avec succès et intégra donc la classe de deuxième année, à partir de laquelle il devint un Padawan Jedi à proprement parler.


Il était parmi les meilleurs élèves de sa promotion et lors de son mémoire de fin de cycle, après la troisième et dernière année d’école, il ne manqua pas d’attirer l’attention des maîtres Jedi de l’académie de Naméligède, planète jumelle de Naméligade dont l’académie est en partenariat avec l’école Jedi Sup.

Valias n’eut pas trop de mal à réussir les épreuves d’entrée de l’académie, sauf celle visant à se procurer un cristal de couleur pour son sabre laser...
Car Valias était un admirateur de maître Yoda et désirait donc un sabre laser vert, or en cette période la crise économique dans le secteur de l’orfèvrerie sur cristaux de couleurs battait son plein, ce qui avait entraîné une grève généralisée des tailleurs de cristaux. Le résultat de cette grève fut l’indisponibilité totale des cristaux de couleurs autres que le rouge (produit d’une l’industrie sith communiste qui elle, n’était jamais en grève).
Presque tous les élèves se contentèrent de cristaux rouges, se disant qu’ils pourraient toujours les changer après la fin de la crise, mais Valias et quelques autres voulaient absolument d’autres couleurs, et durent donc se les procurer « à l’ancienne ».
Il se rendit sur une planète de la bordure extérieure afin de se procurer directement le cristal vert à la source, à savoir dans les gisements minéraux et cristallins des cavernes de Gloumbate, planète inhospitalière aux mains de trafiquants.
Pendant près d’une semaine il essaya de s’introduire dans les mines afin de récupérer un cristal vert, mais les trafiquants étaient trop nombreux et il dut se résoudre à le leur acheter au prix fort...
Mais au moins il avait un cristal vert.

Il obtint son diplôme de membre de l’Ordre Jedi sans trop de mal et après avoir rempli différentes missions sous la tutelle de son mentor il devint finalement Chevalier Jedi.

Un jour on lui présenta celui qui allait devenir son apprenti, l’enfant connu sous le nom de Rik’en, et qui semblait promis à un destin extraordinaire...
Valias accepta l’honneur qu’on lui faisait de devenir le maître d’un futur Jedi de légende, et depuis ce jour il dédie toutes ses forces à la formation de son disciple... Et ce n’est pas de tout repos !
Modifié en dernier par Dark Sheep le Ven 30 Avr 2010 - 9:28, modifié 1 fois.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Mer 28 Avr 2010 - 16:03   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Ce début semble prometteur, j'aime bien ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2428
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Mer 28 Avr 2010 - 16:51   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Merci bien :wink:

Evidemment c'est pas un style très sérieux mais bon c'est ça aussi l'univers de Starlott, c'est du décalé !
Mais ce ne sera pas le cas pour l'histoire de tous les personnages, certaines sont "sérieuses"... mais même dans ces cas là ça reste décalé, au sens où je me permets des écarts par rapport à l'univers "vrai" de StarWars, voire des rapprochements avec d'autres univers de science-fiction... clins de yeux (eh oui, pluriel de clin d'oeil chez moi) faciles qui seront sans doutes vite démasqués !

D'ailleurs ça me fait penser que j'ai oublié de préciser une chose assez importante qui est que Starlott suppose que tout ce qui est raconté dans les films "vrais" est en fait une mauvaise interprétation d'un message provenant d'une galaxie lointaine, très lointaine... Ce qui me permet de m'affranchir des contraintes :D
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Mer 28 Avr 2010 - 18:35   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Ca devrait me plaire alors ;) Je me disais bien qu'il y avait un petit ton humouristique/décalé sous jacent :p
J'avais écrit "La guéguerre des étoiles" avec des amis, je sens bien que je ne serais pas trop dépaysée ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2428
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Jeu 29 Avr 2010 - 14:12   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Bon, prochain personnage...

eh bien pour faire un lien avec la bio précédente je pense que le prochain personnage dévoilé sera l'apprenti de ce brave Valias...

affaire à suivre... sous peu.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Jeu 29 Avr 2010 - 14:40   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Dark Sheep a écrit:Mais en grandissant il finit par faire l’unanimité parmi ses camarades, même les moins sympathiques, en grande partie grâce à son intégrité, son respect du Code Jedi, sa maîtrise du sabre laser, mais surtout grâce au fait qu’il avait le permis de conduire et un speeder assez grand pour amener une douzaine de ses camarades envahir le dancefloor des innombrables boites de nuit de Graratek, la capitale de Naméligade.


Tout simplement énorme :D ! Le premier de la classe qui se fait exploité par ses "faux" potes :transpire:

EDIT: 500ème post :diable:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Jeu 29 Avr 2010 - 15:14   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Lu le début, et j'aime bien^^ Il y a un décalage intéressant entre la narration, sérieuse comme un pape, et le scénario qui relève du n'importe quoi total :lol:

Tu es à interner, mon pauvre ami :x
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5589
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Dark Sheep » Jeu 29 Avr 2010 - 15:46   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Ouais il paraît :wink:

Je suis en train de retoucher et compléter l'histoire d'un jedi qui est deux fois plus courtes que les autres, il est un peu jaloux...
mais ce n'est pas le prochain à s'inviter sur ce forum. Avant lui je vais vous présenter un personnage qui est quasiment le héros de Starlott... l'apprenti de Valias.
Je dis "quasiment le héros" parce que finalement tous les personnages sont assez centraux, mais bon...

Donc oui, merci pour vos avis (sur cette petit histoire, et sur mon état perso :roll: )

**

Prochain message, l'histoire de Rik'en !
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 30 Avr 2010 - 15:53   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Donc voilà maintenant l'histoire de Rik'en.


Un matin d’hiver, sur la planète Hoth, les époux Madrozak trouvèrent un panier sur leur perron... ce panier recouvert de neige et fouetté par le blizzard contenait un nourrisson qui dormait, bien enveloppé dans une couverture de survie. Il n’y avait pas de message avec l’enfant, aucun indice sur ses origines mis à part un pendentif qu’il portait autour du coup...

Roorworkk et Elibed Madrozak, qui étaient d’aimables paysans, décidèrent de s’occuper de lui et de l’élever comme leur propre fils. En effet, ce couple hétéroclite constitué d’un jawa et d’une wookie était dans l’impossibilité d’avoir un enfant, Roorworkk étant stérile.
Ils lui donnèrent le nom de Rik’en, en mémoire du grand-oncle de Roorworkk qui avait été le plus grand chasseur de Wampa de la planète mais qui était mort d’une insolation sur Tatooine lors d’un pèlerinage de banthas, et dont le corps avait été happé par un Sarlacc.

Durant son jeune âge Rik’en se montra particulièrement doué pour la chasse au Wampa, ainsi que pour tout ce qui touchait de près ou de loin à la réparation de matériel électroménager. C’est pourquoi ses parents décidèrent de monter une entreprise de réparation spécialisée dans ce domaine. Au départ ils se contentaient de procéder par holonet, les clients leur envoyant le matériel défectueux par colis et eux le renvoyant après réparation et validation de la transaction financière. Mais leur affaire fonctionnait si bien que par la suite ils décidèrent d’engager des employés et de procéder à des réparations à domicile.
Evidemment Rik’en restait le meilleur réparateur de la compagnie « Madrozak Service», mais leur renommée leur avait permis d’avoir des employés très compétents.

C’est lors d’un rassemblement d’inventeurs que le destin de Rik’en prit forme, car bien qu’il fut doué pour réparer aspirateur, sèche-linge et autres appareils à carbonite, il semblait évident qu’il était promis à un avenir différent.
C’est donc lors de la foire aux inventions de la planète Ker Dalagoude que Rik’en attira l’attention d’un vénérable maître Jedi qui arpentait tous les magasins de réparation d’électroménager de la galaxie dans le seul but de trouver des gens sensibles à la Force car, d’après ses dires, les Jedi était tous doués en mécanique.
Ce Jedi, qui répondait au nom de Jouznoude Fartouilly, fit donc la connaissance des époux Madrozak et de leur fils adoptif, Rik’en. Il leur expliqua tout ce qu’il fallait savoir des Jedi et de la Force sans pour autant trop entrer dans les détails... pour Elibed le fait de découvrir que les talents de réparateur de Rik’en étaient dus à son potentiel de jedi et non à ses heures passées dans le garage à le regarder faire des réparations sur toutes sortes d’appareils fut un peu décevant, la chose lui rappellant que Rik’en n’était pas un jawa... mais peu importait, il le considérait comme son fils et s’il pouvait lui offrir une vie d’aventures il le ferait.
Un recruteur Sith était également présent à ce salon d’inventeurs et il s’immisça dans la conversation car il avait senti la grande réceptivité de Rik’en à la Force...
Au fil de la conversation il fut question de tout ce qu’impliquerait l’intégration de Rik’en à l’un ou l’autre des deux ordres, tant au niveau budgétaire qu’éducatif.
Au final Elibed et Roorworkk optèrent pour la voie proposée par le Jedi, préférant que leur fils adoptif ne soit pas élevé par des gens violents et qui ne parlaient pas forcément toujours dans un langage soutenu...
Le Sith vécu mal cet échec de recrutement et dans un élan de colère il se coupa un bras à l’aide de son sabre laser puis parti vivre en reclus dans un camp pour ermites sur Dagobah.
Aux dernières nouvelles il avait sombré dans le côté obscur de l’alcoolisme et ne se nourrissait plus que de racines.

Quoi qu’il en soit Rik’en fut donc inscrit à un école Jedi et commença sa formation, sponsorisé par maître Fartouilly qui avait promis de prendre en charge le jeune garçon jusqu’à ce qu’il devienne un chevalier Jedi.
Dans ses premières années d’école Rik’en apprit à vivre en communauté avec d’autres enfants, chose à laquelle il n’avait pas été habitué jusque là... Mais au final son caractère simple et drôle lui permit de se faire plein d’amis, d’autant plus qu’il était sans aucun doute le plus doué pour les jeux consistant à fabriquer un objet à partir de pièces détachées... bien que, au grand étonnement de ses professeurs, Rik’en ne construisait jamais l’objet attendu. L’exemple le plus marquant, d’après la twi’lek Yema Zab’irkott, l’enseignante de gymnastique rythmique et sportive de l’école Jedi, fut le jour où Rik’en utilisa les pièces destinées à la construction d’un générateur d’hyper propulsion pour fabriquer une lampe à ultra violet qu’il installa dans la chambre de Yema.

Au fil des années la curiosité du jeune garçon devint de plus en plus grande, à tel point qu’il cherchait toujours à inventer des choses nouvelles. D’ailleurs cette caractéristique lui est restée, et s’est même développée puisque depuis qu’il peut utiliser la Force il cherche à lui trouver des utilités jamais exploitées...

Son parcours scolaire fut somme toute assez classique, et il en arriva finalement à l’épreuve d’admission au rang de padawan.
Il réussit l’épreuve de recherche du cristal de sabre laser d’une manière simple et radicale, mais à laquelle personne ne s’attendait... au lieu de partir à la recherche d’un cristal lorsque son examinateur le lui demanda, il resta figé devant lui, comme rêveur, puis comme par enchantement il fit apparaître un cristal devant lui, sous les yeux ébahis de tous les jedi présents dans la salle. Il leur expliqua que c’était une technique spéciale qu’il avait mise au point et dont il se servait habituellement pour faire apparaître des tablettes de chocolat pour le goûter. Les membres du jury décidèrent de valider son épreuve, d’autant plus que Rik’en avait fait apparaître un cristal d’une couleur rare et dont tous les gisements connus étaient épuisés.

Le jeune homme intégra donc l’ordre Jedi et fut placé sous la tutelle d’un jeune chevalier dont tout le monde disait du bien et qui semblait fait pour devenir l’un des meilleurs maîtres Jedi de sa génération, Valias Delmir.
Rik’en fabriqua aisément un sabre laser, utilisant le cristal rare qu’il avait fait apparaître pour donner à sa lame un éclat mauve que tous les autres jedi regardaient admiratifs...

Aujourd’hui Rik’en est en âge de devenir chevalier jedi, mais sa passion pour les techniques farfelues font qu’il est encore le padawan de Valias...
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Ven 30 Avr 2010 - 16:45   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Oh, il est mignon et prometteur lui aussi :)
J'aime bien les raisons des parents pour le choix Sith / Jedi ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2428
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 30 Avr 2010 - 17:06   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

C'est bien connu, les sith ne sont pas toujours très fréquentables...
même si dans l'univers de Starlott ils ne sont pas forcément comme dans la version "classique" :)
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Ven 30 Avr 2010 - 17:16   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Ouais, je le suppose vu les négociations limite "à ciel ouvert" pour l'éducation du gamin ;) (et le tronçonnage du bras par dépit ^^).
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2428
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 30 Avr 2010 - 17:34   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Boh... ils sont pas tous comme celui-là non plus !
Allez, mise en forme de l'histoire du prochain personnage, un Chevalier Jedi du nom de Jethro Kiriel qui, une fois n'est pas coutume, aura lui aussi droit à une éducation Jedi pas banale :wink:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Dim 02 Mai 2010 - 11:40   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

De plus en plus déjanté, c'est sympa :lol: Continues comme ça :wink:

En effet, ce couple hétéroclite constitué d’un jawa et d’une wookie était dans l’impossibilité d’avoir un enfant, Roorworkk étant stérile.


Enorme :lol:
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5589
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Dark Sheep » Lun 03 Mai 2010 - 9:28   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

L'histoire de Jethro Kiriel.


Jethro Kiriel est venu au monde dans une riche demeure des plaines de Dantooine.
Ses parents, Bernard et Zagadzette, étaient parmi les plus riches industriels de la planète ; ils le devaient à l’entreprise familiale que Bernard tenait de son père Henry (lui-même la tenant de son père, etc...).
Cette entreprise était spécialisée dans la fabrication de speeders de luxe destinés aux diplomates et aux hommes d’affaires fortunés désireux de se faire remarquer en ville de par le design attrayant de leur véhicules, mais aussi par la puissance phénoménale délivrée par les moteurs développés en secret dans les laboratoires de recherches Kiriel. En passant il convient de noter que le gouvernement galactique a exercé des pressions énormes sur le groupe Kiriel & Son Engines, leurs moteurs étant les plus perfectionnés de la galaxie le Sénat Galactique avait voté une loi imposant que les moteurs soient bridés, ce qui rendait les véhicules de l’entreprise K&S bien plus chers que la concurrence sans contrepartie de vitesse. Cette loi n’empêcha pas les plus frimeurs de continuer à acheter des véhicules de la marque, mais une partie de la clientèle passa immanquablement à la concurrence dont les véhicules se trouvaient désormais aussi rapides que ce de K&S pour un prix bien plus abordable... toutefois cette pression exercée sur l’entreprise ne réussit pas à venir à bout de la famille Kiriel qui déposa un recours en justice contre cette loi. Au final les deux partis arrivèrent à un accord réciproquement profitable, K&S devait développer une gamme de moteurs exclusif à la République, en contrepartie l’entreprise obtenait un statut particulier lui permettant de passer outre la bride de puissance.

Mais revenons en à Jethro, dès sa naissance il fut reconnu comme un être sensible à la Force grâce au test de « Jurgen-Strabloungue » qui permet de déterminer le niveau de réceptivité d’un individu à l’aide d’une machine Trebordak.
Ses parents qui désiraient faire de leur fils un grand homme mais aussi un enfant comblé engagèrent donc un précepteur jedi dans le but de l’éduquer dès son plus jeune âge tout en lui permettant de vivre chez eux, dans le luxe et l’opulence.

A la mort de son précepteur alors qu’il avait un peu plus de douze ans (temps terrien), Jethro suivit des cours jedi par correspondance et commença à développer une passion pour tout ce qui touchait à l’histoire de la galaxie. Il passait tout son temps à étudier, mais sa soif de connaissance semblait impossible à satisfaire, il abordait toujours plus de sujets, posait d’avantage de questions à ses professeurs et harcelait le responsable de la banque centrale de données de Dantooine.
Finalement ses parents décidèrent de l’envoyer étudier dans une académie jedi, de manière à ce qu’il puisse s’épanouir pleinement. Ce ne fut pas une décision facile pour Bernard Kiriel, étant donné que Jethro était son seul fils cela soulevait bon nombre de questions quant à l’avenir de l’entreprise familiale... mais après réflexion Bernard accepta de laisser Jethro partir pour l’académie à la condition qu’il consacre un jour par semaine à l’entreprise et à son fonctionnement, afin d’être en mesure de la diriger quand le temps serait venu.

Jethro intégra donc la prestigieuse Académie Centrale du Grand Temple de Coruscant, et y passa les années suivantes à étudier tout ce qu’un futur jedi doit savoir, ainsi que tout ce qu’un futur directeur d’entreprise doit savoir...
Durant ses années d’études à l’académie il était donc un peu à l’écart des autres élèves jedi, du fait qu’il ne puisse pas vraiment profiter de ses week-ends pour aller s’amuser avec ses camarades, mais ça ne l’empêcha pas de s’épanouir... dans la bibliothèque du temple il avait accès à une masse considérable de savoir, et il ne se privait pas de l’utiliser !

Jethro réussit ses études sans trop de problèmes, surtout grâce aux points qu’il gagnait dans les matières ayant un rapport avec l’histoire. Dire qu’il n’avait pas d’amis était exagéré, ce jeune jedi d’un naturel sympathique avait de bons rapports avec d’autres élèves de sa promotion, notamment un jeune humain du nom de Dacen originaire d’une planète éloignée et qui avait passé une partie de son enfance au sein d’une peuplade tribale. Bien que tout semble les opposer ils ne tardèrent pas à devenir les meilleurs amis qui soient, le fils de riche industriel et le nomade du désert. Ces deux jeunes avaient une complicité hors du commun et des délires que personnes d’autre ne comprenait. Cette amitié fraternelle permit à Jethro de réussir toutes les épreuves du temple et d’accéder au titre de Chevalier, en effet Dacen s’occupa de quelques missions que son ami ne pouvait pas remplir à cause du nombre croissant de responsabilités qu’il avait au sein de l’entreprise familiale et qui nécessitait sa présence ailleurs, et lui prêta main forte pour d’autres tâches particulièrement dangereuses.
Après son accession au rang de Chevalier Jedi il choisit d’être affecté à l’Académie Jedi de Naméligède, centre de formation à la renommée équivalente à celle du Grand Temple Jedi de Coruscant mais dans laquelle se trouvaient les plus grands enseignants en économie géopolitique et sciences politiques. Les planètes accueillant ces deux centres n’avaient en revanche pas grand-chose à voir, l’une étant la ville planète centre névralgique et politique de la République, et l’autre une planète à la technologie peu poussée et à la végétation préservée. Jethro avait choisi Naméligède pour l’établissement du nouveau laboratoire de recherches dont son père lui avait confié la charge, de ce fait il pourrait suivre son cursus de spécialisation de Jedi Consulaire et consacrer une bonne partie de son temps à son entreprise.
Malgré ses études et son rôle central au sein de l’entreprise, Jethro avait désormais assez de temps pour sortir et se changer les idées, ce qui n’était pas superflu car Dacen fut lui aussi affecté à l’académie de Naméligède !
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Lun 03 Mai 2010 - 11:53   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Dark Sheep a écrit:Jethro suivit des cours jedi par correspondance


:lol: :lol: :lol: ! Vraiment excellent!

Par contre, c'est beaucoup plus sérieux que la première partie (on va dire que les délires sont plus contrôlés :transpire: )
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Lun 03 Mai 2010 - 15:40   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Oui...
et je dois avouer les histoires à suivre sont encore plus sérieuses...

petit regret en ce qui concerne la tournure sérieuse des histoires?

il reste l'histoire de trois personnages, et pour deux au moins l'humour n'est pas présent du tout si je ne m'abuse... mais par contre j'avais eu plus de facilité à les écrire, j'avais même été obligé de me brider un peu pour que ça ne devienne pas trop long pour une "fiche de personnage", et je suis bien tenté d'écrire d'avantage au sujet de ces personnages, mais pas dans les jours à venir je pense parce que je veux déjà posté leurs histoires version courte et que je remets en page et je relis une histoire qui date de quelques années et qui me plaisait bien... et que j'envisage de mettre à disposition des lecteurs de SWU.

Donc bon, à venir trois histoires plus sérieuses, la prochaine sera celle du jedi Dacen Venoda.
(petites libertés prises vis-à-vis de l'univers de Star Wars pour ce personnage, critiques évidemment légitimes, et j'attends justement de voir ce qu'en diront les StarWarsiens)
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Mar 04 Mai 2010 - 9:31   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Dark Sheep a écrit:petit regret en ce qui concerne la tournure sérieuse des histoires?


Un petit peu oui, mais je continuerai à te lire en attendant secrètement le retour des personnages comiques :transpire:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Mar 04 Mai 2010 - 10:27   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Merci :wink:
Alors voici un nouveau personnage, style sans doute plus sérieux encore.

L'histoire de Dacen Venoda.


Né au sein des Haraeth, tribu mystique de la planète Zarakhis, Dacen est un talentueux chevalier jedi aussi efficace avec un sabre laser à la main qu’avec la Force pour seule arme.
Son frère Jorynn et lui sont les enfants de la fille du chef tribal, de ce fait ils ont été élevés dans le respect de la tradition Haraeth et formés pour devenir de véritables guerriers du désert.
Jusqu’à leurs sept ans ils suivirent les enseignements spirituels et martiaux des grands maîtres du clan. Leur talent n’avait pas d’égal parmi les autres enfants et seuls leurs duels fraternels leur permettaient de laisser s’exprimer leur plein potentiel.
En plus de tout ce que devaient apprendre les jeunes de la tribu, Dacen et Jorynn passaient du temps avec leur père, un ancien jedi, qui leur enseignait les principes essentiels de la Force.
Il était arrivé sur Zarakhis alors qu’il n’était encore qu’un padawan. Son maître et lui étaient à la poursuite d’un couple d’assassins mandaloriens. Ces criminels avaient abattu le Chancelier Suprême Annréïs durant un important sommet sur la paix dans la bordure extérieure et la démilitarisation de la Fédération du Commerce. Les Jedi avaient poursuivi le vaisseau des mandaloriens jusque dans l'atmosphère de Zarakhis et réussirent à l’endommager, forçant ainsi les assassins à se poser en catastrophe en pleine mer de sable. Mais par un tir bien placé de leur canon principal, les tueurs abattirent le vaisseau jedi qui s’écrasa non loin de là dans un immense fracas. Les mandaloriens, peu effrayés à l’idée d’affronter des jedi, se rendirent sur le lieu du crash afin d’achever leurs poursuivants, mais c’était sans compter sur la résistance de ces derniers car, bien qu’ils furent blessés dans le crash, ils avaient réussi à s’extirper de l’épave du vaisseau et à se réfugier derrière un dune... ils savaient les guerriers mandaloriens redoutables aussi bien à mains nues qu’avec leur équipement ingénieux et meurtrier, et le maître jedi avait perdu son sabre laser dans le crash. Finalement les tueurs arrivèrent et l’affrontement fit rage. Contre les missiles, gadgets et tirs de laser, les jedi n’avaient qu’un sabre et la Force pour lutter. Le maître jedi fut abattu au cours du combat et le padawan exténué commençait à perdre espoir lorsque dans un tremblement de terre apparut un ver géant d’une espèce qu’ils n’avaient encore jamais vue... il avait dû être attiré par le crash du vaisseau jedi. Cette apparition eut un effet étrange sur le padawan qui eut l’impression que la Force lui parlait et que sa fatigue le quittait, il se laissa guider par son instinct et bondit sur l’immense créature alors qu’elle allait l’avaler, sur son passage elle engouffra l’un des mandaloriens tandis que l’autre réussit à s’échapper grâce à son jet-pack et à se poser sur le corps du ver où le padawan, sa vigueur retrouvée, parvint finalement à venir à bout de son adversaire.
Livré à lui même il utilisa le ver comme moyen de transport et finit par trouver un groupe de nomades. Là il imposa au ver de s’arrêter et descendit de son étrange monture, les hommes du désert, pour qui le ver des sables était une créature sacrée l’accueillirent parmi eux. Plus tard il épousa la fille du chef de la tribu.
(pour plus d’informations sur la planète Zarakhis, ses légendes tribales et l’histoire des Venoda consulter les fiches «Zarakhis», «Kemeth Nekowa» et «Yaidan Venoda»)

Le jour des sept ans de Dacen et Jorynn, leur père leur demanda de choisir entre les enseignements jedi et sith car ses enfants étaient d’une grande réceptivité à la Force, et que lui n’avait jamais dépassé le stade de padawan, ce qui lui semblait trop peu pour pouvoir donner à ses fils une formation digne de ce nom. De plus, sa vie au sein de la tribu et du désert lui avait fait prendre conscience du fait que tout n’était pas blanc ou noir, et il avait développé une vision plus globale de la Force, raison pour laquelle il laissa ses enfants choisir l’approche qui leur conviendrait le mieux. Dacen choisit la voie de la lumière, en partie parce que son père l’avait lui-même suivie, mais aussi parce qu’elle correspondait plus à sa vision du monde.
Il partit donc étudier au temple jedi de Coruscant où ses talents de guerrier étaient reconnus de tous.
Lorsqu’il passa les épreuves pour accéder au rang de padawan il surprit ses examinateurs par la façon dont il parvint à résoudre la situation de conflit dont on lui avait confié la charge, et dans le choix de la couleur de sa lame de sabre. En effet peu de jedi choisissaient d’arborer le rouge que beaucoup associaient à la violence et donc aux sith. Ils le faisaient en général lorsqu’il n’y avait plus de disponibilité sur les autres cristaux, comme cela avait été le cas une dizaine d’années auparavant lors de la crise qui avait frappé le milieu du cristal de sabre laser. Mais même dans ces cas là ils ne gardaient pas cette couleur bien longtemps, changeant de cristal dès que possible pour des teintes plus «classiques».
Alors qu’il n’avait que quinze ans il fut promu instructeur pour sa maîtrise des armes et il pouvait rivaliser avec la plupart des maîtres jedi le sabre à la main, ce qui lui valut l’honneur de recevoir l’enseignement du maître jedi Yoda lui-même.
Il dut retourner sur Zarakhis pour ses douze ans afin de se plier au rite de passage des Haraeth qui lui permettrait d’être admis parmi les guerriers de la tribu. Ce rite consistait à attirer un ver géant afin de le chevaucher telle une monture répondant aux ordres de son cavalier.
Dacen réussi cette épreuve en attirant le ver par une marche bruyante sur le sable chaud du désert, puis en stoppant l’immense créature à l’aide de la Force alors qu’elle arrivait droit sur lui. Tandis qu’il immobilisait le monstre il s’avança vers lui jusqu’à atteindre l’entrée de l’orifice béant qui lui servait de bouche et dans lequel scintillait comme des cristaux un nombre incroyable de dents dont la plus petite devait faire la taille de son bras... là, il pouvait sentir la forte odeur de l’Ether qui émanait du ver. En utilisant la Force il calma le ver, liant leurs essences au sein de cette entité mystérieuse, puis il s’écarta et relâcha son étreinte sur lui. La créature referma la bouche et resta immobile, laissant ainsi Dacen escalader son corps rocailleux. Une fois perché sur cet immense dieu du désert le jedi senti un sentiment d’ivresse l’envahir, et lorsqu’il fit avancer le monstre, lui faisant faire demi-tour et l’amenant où bon lui semblait, il ne put s’empêcher de pousser un cri de victoire.
Après cette journée il devint un guerrier Haraeth à part entière, tout comme son frère qui avait lui aussi réussi le rite dans la mer de sable australe, à des milliers de kilomètres de là.

L’année d’après Dacen régla seul une importante affaire de trafic de bâtons de la mort, trafic orchestré par un sith renégat qu’il dut affronter sur les hauteurs d’un quartier malfamé de Nar Shaada. Cette affaire lui valut le titre de chevalier jedi et il choisit pour affectation l’académie de Naméligède, sur laquelle il avait une offre d’emploi de maître d’armes à mi-temps et où il retrouva son ami du temple, Jethro Kiriel.
Modifié en dernier par Dark Sheep le Mer 05 Mai 2010 - 17:02, modifié 1 fois.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Mar 04 Mai 2010 - 12:29   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Oh, les vers de sable de Dune ^^

J'ai bien aimé ces 2 histoires, des ptits passages comiques et un ensemble plus sérieux, toujours la même ambivalence Jedi / Sith, j'aimerai bien savoir comment tu traiteras ces derniers ;)

Tite question, pourquoi tu écris tes histoires au passé, mais que tu les commences par 1-2 phrases d'intro au présent ? ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2428
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Mar 04 Mai 2010 - 14:26   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Euh... ben je ne me suis pas posé la question...
je viens de regarder le début de toutes ces histoires et le coup du début au présent est notable dans la dernière postée mais j'ai pas l'impression d'avoir commencé les autres comme ça... :roll:

En tout cas pourquoi est-ce que j'ai fait ça ? Je ne m'en souviens plus trop :x
Je pense que c'est juste parce que ça me plaisait :wink:
Je fais un petit descriptif rapide de la version "actuelle" du personnage, et puis je fais un retour dans le temps pour raconter des anecdotes sur la vie de ce personnage...
Et puis j'avoue aussi qu'à l'origine je n'avais pas écrit vraiment des histoires mais des descriptifs de personnages... mais mon naturel avait repris le dessus et à chaque fois ça a un peu viré au récit...
à tel point que pour certains personnages je me suis laissé la possibilité d'écrire plus en détails leur histoire, faire de tel ou tel personnage le héros d'une aventure à part entière.
A priori j'étais assez tenté par Dacen, ou son père, ou son ancêtre, ou... un autre personnage plus proche et sur lequel j'ai déjà un peu divagué :D
(histoire sous peu... juste après celle de Seth Ne'dolo... qui pourrait répondre à ton autre question...)
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Mar 04 Mai 2010 - 14:43   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Je l'aime bien ce personnage :jap: ! Histoire sérieuse mais l'absence d'humour ne gêne pas du tout...

Et cette histoire de ver de sable, passionnante à lire :oui:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Mar 04 Mai 2010 - 15:31   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Merci bien, je crois en avoir une autre en sorte susceptible de te plaire aussi...
mais en attendant...
petit retour de quelques touches d'humour dans l'histoire de Seth Ne'dolo.


Seth a vu le jour sur Naméligède, vaste planète sur laquelle la technologie n’a pas entièrement pris le pas sur la nature. Il y règne un climat de paix malgré la présence d’une grande académie Sith et d’un temple Jedi aussi important que celui de Coruscant.
Seth est un jeune guerrier sith élevé dans la plus pure tradition de l’ordre, tout comme ses parents et leurs parents avant eux...
Bien que les conditions soient réunies pour faire de lui un très grand sith et un potentiel seigneur noir, Seth n’envisage pas du tout son avenir sous cet angle. En réalité son voeux le plus cher est de devenir un grand chevalier jedi, utiliser la diplomatie pour faire régner la paix, et la Force pour assurer l’harmonie de la vie dans la galaxie.
Evidemment cet aspect de sa personnalité n’a jamais manqué d’énerver ses parents pour qui cette passion du bien est vécue comme une honte sur la famille.
Enfant déjà il avait une attirance pour le bien, lorsqu’il jouait avec les autres enfants au jedi et aux voleurs il voulait tout le temps faire le jedi... au départ ses parents trouvaient ça amusant, mais avec le temps ils finirent par voir cette obsession d’un mauvais oeil, c’est pourquoi ils firent suivre au jeune Seth des séances de psychothérapie avec un praticien renommé, ils essayèrent même les talents d’un hypnotiseur sith sur leur fils. Au final ils durent se résigner à accepter la dure réalité.
Ses parents sont toujours resté très focalisés sur le fait que Seth soit attiré par le bien, à tel point qu’ils en oublient souvent les innombrables qualités qu’il possèdent, même en tant que sith... en effet, cette tare ne l’a pas empêché de prouver sa valeur à bien des égards!
A neuf ans il mena seul l’enquête sur la disparition d’un holocron sith de l’académie, alors que les inspecteurs de la brigade canine des sith n’arrivaient pas à remonter la piste des voleurs, Seth utilisa des méthodes d’investigation dernier cri identiques à celles qu’emploie la brigade scientifique de Coruscant qui lui permirent de retrouver leur trace. Il s’agissait de trois apprentis sith membre d’un groupuscule de révolutionnaires communistes cherchant à établir un régime totalitaire sur la planète Yavim XIV. Il parvint à s’introduire dans le spatiodock qu’ils avaient investi et dans lequel se tenaient des réunions secrètes à minuit le dernier jour de chaque mois. Grâce à la grande bure à capuche que les révolutionnaires portaient pour ces réunions et malgré son jeune âge et, donc, sa petite taille, il se fit passer pour un militant d’une autre espèce. Lors de cette réunion il put constater que l’holocron dérobé était bien sur place. Il décida d’attendre la fin de la réunion pour le récupérer, espérant ainsi que le nombre de partisans communistes aurait diminué. Et, effectivement, seuls cinq sith restèrent après la réunion, Seth s’approcha de la boite dans laquelle était enfermé l’holocron sans éveiller l’attention des autres. Malheureusement la boite était munie d’un système d’alarme qui s’activa lorsque le jeune détective tenta de la déverrouiller, alertant ainsi les cinq militants qui, comprenant qu’ils avaient été infiltrés, sortirent leurs sabres laser et bondirent en direction du pauvre apprenti... en quelques secondes il fut encerclé, et son enthousiasme à l’idée de résoudre cette affaire fut temporairement éclipsé par la peur de la mort certaine que lui réservaient ces dangereux révolutionnaires.
Seth avait pensé à prendre avec lui le sabre de son père, mais lorsqu’il le sorti et en activa la lame, sa lueur écarlate ne lui fut d’aucun réconfort car, malgré ses talents de bretteur, il ne se sentait pas de taille à vaincre cinq guerriers sith. Tout à coup ils sentirent une dépression dans le hangar et le générateur lâcha, laissant la salle dans un obscurité uniquement troublée par la lueur des six sabres rouges. Avant même qu’ils aient le temps de se ressaisir une onde de Force projeta deux des rebelles contre un mur puis la foudre emplit la pièce, forçant les trois autres à se protéger. Seth était un peu déboussolé mais il reconnut la voix qui l’appelait, c’était celle de son ami Jorynn qui avait eu la bonne idée de le suivre avec son maître, et face à la puissance du seigneur noir les révolutionnaires ne purent rien faire, ils furent balayés comme des êtres impuissants sans même que le maître du côté obscur n’ait à sortir son arme.
Cette aventure qui aurait pu très mal tourner permit finalement à Seth de décrocher une bourse d’études et il reçut par la suite des propositions pour intégrer l’école de police la plus prestigieuse de Coruscant.
Suivant la volonté de ses parents il continua ses études à l’académie de Naméligède, ce qui ne l’empêcha pas de s’établir en tant que détective privé en parallèle de ses études.
A présent il étudie les pouvoirs de la Force à l’académie et cherche par tous les moyens à faire le bien autour de lui, au grand damne de ses parents !
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Mar 04 Mai 2010 - 15:47   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

C'est vraiment pas mal! Les trucs qui m'ont vraiment fait rire:

Dark Sheep a écrit:Enfant déjà il avait une attirance pour le bien, lorsqu’il jouait avec les autres enfants au jedi et aux voleurs il voulait tout le temps faire le jedi...


Je vois bien les parents dire "Mais qu'avons nous fait de mal, chéri(e)?" en soupirant... :transpire:

Dark Sheep a écrit:Il s’agissait de trois apprentis sith membre d’un groupuscule de révolutionnaires communistes cherchant à établir un régime totalitaire sur la planète Yavim XIV


Est ce qu'il y aurait un facteur parmi eux :diable: ?

Dark Sheep a écrit:Il parvint à s’introduire dans le spatiodock qu’ils avaient investi et dans lequel se tenaient des réunions secrètes à minuit le dernier jour de chaque mois


Référence inversée à un certain type de programme canal+ :lol: ?

Bref continue comme ça, peut être avec des histoires un peu plus longues si possible... :jap:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Mar 04 Mai 2010 - 16:52   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Histoires plus longues...
oui mais pas tout de suite !

Reste un personnage, donc une petite histoire, et ensuite je pourrai passer à re de l'invention...
en fait il y a deux choses que j'envisage de faire après avoir posté la prochaine histoire ; d'une part relire + retaper + poster une histoire que j'avais écrite et qui, à l'origine, devait servir de base pour un fanfilm, et d'autre part il se trouve que j'ai envie d'écrire sur des personnages que j'ai créés pour Starlott...

enfin, je verrai ça en temps et en heure, je dois déjà relire l'histoire d'un certain personnage... à venir :sournois:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Dark Sheep » Jeu 06 Mai 2010 - 11:17   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

(histoire relativement presque entièrement totalement sérieuse)


Allez, on découvre maintenant l'histoire de Jorynn Venoda.


C’est sur Zarakhis, la lointaine et désertique planète des sables que Jorynn a vu le jour. Ses parents font partie de la peuplade tribale des Haraeth, population guerrière qui a choisi de perpétuer les traditions de ses ancêtres, vivant ainsi en harmonie avec la planète, sans technologie de pointe.
Sur Zarakhis vit une espèce de vers des sables géants unique dans la galaxie qui semble avoir un lien avec l'Ether, une substance mystérieuse que très peu de personnes ont rencontrée. Bon nombre de rumeurs circulent autour de l’Ether, attisées par le manque d’informations à son sujet. Ces rumeurs vont du simple effet aphrodisiaque à la potentielle possibilité de créer ou renforcer les liens avec la Force, raison pour laquelle certains sith de légende seraient venus sur la planète.
Selon leurs croyances tribales les Haraeth descendraient de l’union d’une femme du désert et d’un puissant prêtre sith qui aurait percé le mystère de l’Ether, mais qui, plutôt que de repartir asservir la galaxie grâce à son nouveau pouvoir, décida de rester au sein de la tribu avec la femme qu’il aimait, et de défendre le secret de la mystérieuse substance qui coulait désormais aussi en lui.
La mère de Jorynn est la fille du chef des Haraeth, son père quant à lui est un ancien padawan jedi dont le maître avait succombé dans le désert, ce qui n’aurait pas manqué d’être son cas également s’il n’avait réussi à survivre en domptant un ver géant. Son courage ne manqua pas de lui attirer le respect des Haraeth qui cheminaient dans cette région, et l’amour de la fille du chef tribal...
(pour plus d’informations sur la planète Zarakhis, ses légendes tribales et l’histoire des Venoda consulter les fiches «Zarakhis», «Kemeth Nekowa» et «Yaidan Venoda»)

Jorynn et Dacen sont jumeaux et ont passé une partie de leur enfance au sein de la tribu, élevés selon les coutumes Haraeth et profitant des connaissances jedi de leur père.
A l'âge de sept ans ils durent choisir entre l’enseignement sith et celui des jedi, la passion de Jorynn pour les légendes de Zarakhis le poussa à choisir la même voie que son ancêtre Kemeth Nekowa, celle de l’ombre, et il partit suivre l’enseignement d’un grand maître sith.
Il revint sur Zarakhis à l’aube de ses douze ans pour le rite de passage que tout jeune Haraeth doit subir, et au cours duquel il dû invoquer et dompter un ver géant. Fort de son entraînement sith il n’eut aucun mal stopper le ver avec la Force et à bondir dessus, ensuite de quoi il se servit de la foudre sith pour dominer la créature, la pliant à sa volonté par la torture. Certains guerriers parmi les Haraeth considérèrent que ces actes étaient un manque de respect vis à vis de cette créature qu’ils vénéraient. Quoi qu’il en soit Jorynn fut admis au sein des guerriers et par la suite son courage et sa valeur firent l’unanimité.

Lorsqu’il eut dix-sept ans son maître évalua son potentiel à devenir un Bras Armé de l’Ordre, pour cela il devait lui choisir une série d’épreuves extrêmes, à laquelle très peu de sith pourraient survivre. Compte tenu des origines et des passions de Jorynn il choisit entre autres choses de lui faire récupérer les lames jumelles de Kemeth Nekowa, le légendaire prêtre obscur auquel les Haraeth semblaient liés. L’une de ces armes se trouvait sur Zarakhis même, dans un sarlacc au coeur duquel Nekowa avait livré un combat contre un seigneur noir venu percer le mystère de l’Ether.
Le seigneur noir, tout comme Nekowa avant lui, avait fini par arriver à la conclusion que la fabuleuse substance devait avoir un lien avec une créature vivant sur Zarakhis et avait poussé ses investigations jusque dans l’une des grandes mers de sables de la planète. Mais c’était sans compter sur l’ancien sith qui avait entrepris d’en protéger les secrets, Nekowa suivi le seigneur noir et l’affronta lors d’un combat sans pitié qui se termina donc dans un sarlacc, le sith n’avait pas usurpé son titre de seigneur noir, il était d’une très grande puissance dans la Force et maniait le sabre laser comme très peu d’autres guerriers. Kemeth Nekowa était lui-même loin d’être mauvais bretteur et le duel était équilibré, à tel point qu’il dura plusieurs heures... s’il avait eu ses deux lames ce jour là il aurait sans doute vaincu son adversaire bien plus rapidement, mais il ne lui en restait qu’une depuis son voyage sur Hott.
Au terme d’une lutte serrée son adversaire réussit à le défaire de son arme, le combat aurait pu trourner définitivement en la faveur du seigneur noir mais le prêtre obscur parvint tout de même à le vaincre en utilisant la Force.

Jorynn suivit les ordres de son maître et commença par récupérer cette lame, puis il se rendit sur Hoth où, sans autre équipement que sa tenue d’entraînement et la première lame de Nekowa, il devait traverser les cavernes cristallines du domaine des wampas, afin de trouver le légendaire wampa noir, sorte d'aberration de la nature aussi imposante qu’un rancor adulte, munei d’une peau aussi dure que le roc, d’une fourrure noire comme la nuit et de cornes meurtrières. Le prêtre obscur avait jadis affronté cette bête sur un pont de glace dans les cavernes obscures de l’inhospitalière planète des glaces. A l’époque le combat s’était soldé par la chute du monstre dans un lac d’eau en surfusion ; le liquide dans cet état instable se changea instantanément en glace dès la pénétration du corps du wampa dans le lac, immobilisant ainsi la bête et la lame sith.
Jorynn explora les cavernes de Hoth, massacrant les monstres qu’il y croisait. Pour lutter contre le froid il se confectionna un vêtement en fourrure de wampa, ce dernier ne tarda pas à revêtir la couleur rouge du sang des créatures que Jorynn passait par le fer de sa lame sith...
Au final il découvrit le lac gelé, il utilisa la Force pour faire fondre la glace, libérant ainsi le monstre géant qui, par un effet de congélation cryogénique, était toujours en vie, et ne fut libéré de son sommeil de glace que pour affronter le courroux du jeune sith. Durant sa période de congélation la bête avait gardé en tête l’image de Nekowa et son odeur, c’était la seule chose qui subsistait dans sa mémoire, et le sort, dans sa cruelle ironie le faisait se réveiller en face de son descendant... mais le destin qui l’attendait était funeste car dès qu’il eut récupéré la lame plantée dans le torse du monstre Jorynn utilisa sa mortelle dextérité afin de trancher les ligaments des jambes de la créature, qui s’étala de tout son long, incapable d’autre chose que de ramper. En l’honneur de son ancêtre et de leur combat le sith acheva le wampa noir avec honneur, puis il détacha une partie de sa toison pour compléter son vêtement de fourrure.

Son maître en le voyant revenir victorieux de son épreuve ne put réprimer un sourire... il n’était pas certain de revoir son disciple un jour, et lui-même n’aurait peut-être pas pu venir à bout de cette épreuve...

Depuis ce jour Jorynn porte le titre de Bras Armé de l’Ordre Sith, nom donné aux meilleurs assassins sith de l’histoire.

Aujourd’hui il continue d’étudier et de s’entraîner au sein de l’Académie Sith de Naméligède.
Modifié en dernier par Dark Sheep le Jeu 06 Mai 2010 - 11:39, modifié 3 fois.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Jeu 06 Mai 2010 - 11:26   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Lu :D !

C'est toujours aussi agréable à lire, et j'ai bien aimé le coup du mystérieux cinquième élément: l'ether...! Tout comme le wampa noir :love:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Notsil » Jeu 06 Mai 2010 - 11:43   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Mignon ce petit Sith :)
Quoiqu'étant son maitre, au lieu d'être fier de lui je commencerai à craindre pour ma vie :p
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2428
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Jeu 06 Mai 2010 - 13:45   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Oui tiens, j'étais tellement enfermé dans ma vision "starlottienne" de l'histoire de mes personnages que je ne l'avais pas envisagée d'un point de vue plus "starwarsien" dans lequel effectivement le maître sith n'est jamais à l'abri de voir son disciple se retourner contre lui :)

Pour ce qui est de l'Ether je me suis directement inspiré de Dune, comme pour les vers des sables, sauf que dans l'oeuvre de Franck Herbert ça s'appelle l'Épice :wink:
Et pour le wampa noir c'est un délire que je me suis tapé :D je voulais une créature imposante et potentiellement dangereuse... et j'avais envie qu'elle soit un peu originale !

En tout cas merci d'avoir pris la peine de lire ces courtes histoires, elles concernent les six personnages centraux de Starlott et elles sont pour l'instant les seules que j'ai écrites, les autres personnages étant moins important je ne me suis pas encore lancé dans la création de leur vie. Il faut dire que je m'étais surtout concentré sur l'écriture des épisodes que nous allons jouer...
Mais j'ai bien envie d'écrire des petites aventures mettant en scène des personnages dont je viens de poster la bio ; même si je ne sais pas encore trop sur quel personnage me centrer... qui sait, à ce moment je ferai peut-être en fonction du vote du public :lol:


(enfin, s'il y en a un :transpire: )
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Jeu 06 Mai 2010 - 14:06   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Dark Sheep a écrit:qui sait, à ce moment je ferai peut-être en fonction du vote du public :lol:


Si vote il y a, voilà mon avis :D :

- Valias Delmir, le premier de la classe :siffle:
- Seth Ne'dolo, le rebelle révolutionnaire :transpire:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Jeu 06 Mai 2010 - 15:06   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Ouais, et vu que j'ai grand max trois lecteurs ton vote recueille déjà quasiment la moitié des voix :x

En tout cas je constate que tu as plus accroché aux histoires décalées, le prochain texte que j'envisage de poster risque de ne pas être trop dans tes cordes alors...
parce qu'en général je suis plus d'un naturel à créer du sérieux, bien que je prenne toujours des libertés par rapport à l'univers d'origine. Là par exemple j'aurais sans doute plus d'idées pour écrire une histoire ayant pour héros l'un des jumeaux que tout autre personnage.
Mais depuis que j'ai lu ton pré-vote :

Cosmokenobi a écrit:
Si vote il y a, voilà mon avis :D :

- Valias Delmir, le premier de la classe :siffle:
- Seth Ne'dolo, le rebelle révolutionnaire :transpire:


eh bien... j'avoue que quelques possibilités concernant ces personnages me viennent à l'esprit, ouais, ça pourrait aussi être sympa.

À voir, là je re-regarde un texte sériosique que j'ai, et puis s'il y a demande je me plierai à la volonté de la plèbe :whistle:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Ven 07 Mai 2010 - 12:24   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Dark Sheep a écrit:ton vote recueille déjà quasiment la moitié des voix :x


Ah quand même... :transpire:

Dark Sheep a écrit:et puis s'il y a demande je me plierai à la volonté de la plèbe :whistle:


La plèbe a voté, comique ce sera :D

T'inquiètes pas pour la prochaine histoire, je la lirai même si elle est sérieuse :oui: ! Et tu auras mon petit commentaire en bonus :lol:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 07 Mai 2010 - 15:44   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Ben ça alors... c'est tellement gentil que ça me donne envie de me lancer dans l'écriture d'une aventure de Valias en même temps que je retravaille LPO2...

ouaip, ça devrait être faisable :sournois:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Sam 08 Mai 2010 - 18:52   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Ayé, c'est lu... C'est sympa à lire, mais fait quand même attention à un truc: certains textes ont un peu le cul entre deux chaises, ni totalement sérieux ni totalement délirant... Pour ma part, je trouve que ton style assez oral et direct colle mieux à l'humour, mais ce n'est que mon avis^^

Pas mal le coup du Wampa noir, j'avoue^^

Les Sith communistes m'ont bien fait rire aussi^^
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5589
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Dark Sheep » Dim 09 Mai 2010 - 9:23   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Mitth'raw Nuruodo a écrit:ni totalement sérieux ni totalement délirant... Pour ma part, je trouve que ton style assez oral et direct colle mieux à l'humour, mais ce n'est que mon avis^^


:wink:

-> oui... disons qu'à la base le projet Starlott est dans le domaine du comique donc j'ai essayé de toujours laisser une dose d'absurde, même quand je voulais me rapprocher du sérieux, donc ta remarque est tout à fait pertinente.
Quant au style que j'utilise ici, il n'est effectivement pas le plus adéquat pour raconter un longue histoire sérieuse, en fait c'est effectivement le genre de style qu'on pourrait employer à l'oral... puisqu'à l'origine ces textes sont de petits délires sur l'histoire des personnages et étaient plus sensés apparaître comme des "fiches persos" que comme des aventures... du coup si je voulais l'utiliser sur toute une histoire centrée sur un personnage je ne sais pas trop si ça serait digestible :roll:

Wampa noir... au début j'avais envisagé un wampa rose, mais ça faisait gaypride sur Hott :sournois:

Les sith communistes... absurde :siffle:

Merci d'avoir lu en tout cas, et à bientôt pour de nouvelles aventures :jap:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Dark Sheep » Mer 20 Oct 2010 - 15:14   Sujet: Re: L'univers de STARLOTT

Bon... eh bien voici que l'univers de Starlott refait surface :D
Alors que je viens de terminer LPO2 et que je réfléchis à son épilogue, voici un petit projet moins sérieux.
Une petite histoire mettant en scène Valias Delmir à l'époque où il était encore padawan.
Je ne suis pas encore décidé sur le fait de créer un sujet dédié à cette aventure, ou la poster ici, je vais voir ça.

Très prochainement vous aurez le titre et l'intrigue de l'histoire, et la première partie devrait suivre puisque je l'ai déjà écrite. :wink:

Alors à très bientôt dans l'univers des moutons déjantés. :jap:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 


Retourner vers Les Archives (textes inachevés)


  •    Informations