Informations

IMPORTANT : pour que la participation de chacun aux discussions reste un plaisir : petit rappel sur les règles du forum

Analyse des BO, piste par piste

Pour les discussions ayant trait à la globalité de l'univers cinématographique Star Wars (Saga Skywalker, Stories, autres), c'est par ici !

Retourner vers Tous les films Star Wars : discussions générales

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar Alcatel » Lun 22 Nov 2004 - 1:37   Sujet: Analyse des BO, piste par piste

Puisque personne ne réagit sur Allociné, je vais reposter cette discussion ici... En espérant qu'il y aura un peu plus de débats.

Le principe: je me lance dans l'analyse d'une piste musicale, et on en débat. Puis je continue. ;)

Nous allons donc commencer par Star Wars Main Title and The Arrival at Naboo qui introduit La Menace Fantôme.


Tout d'abord, on remarquera que tous les travers de la BO de TPM sont contenus dans ce morceau, puisque d'une part, il mélange des musiques de plusieurs scènes différentes, d'autre part, il coupe la musique d'une scène donnée pour embrayer une autre, et enfin, son intitulé est à moitié erroné !

Le thème introductif n'a jamais été le même suivant les épisodes et celui-ci, qui est donc le premier de la saga, ne fait pas exception. C'est un thème au style plutôt synthétique, voire absent, contrairement aux trois Main Title de l'OT qui marquent très bien leur épisode.

Il est suivi par l'approche du cargo de Coruscant sur le blocus de Naboo. On entend une musique plutôt planante, mystérieuse, mais aussi douce, pour rendre compte de la confiance des Jedi en leur capacité à mener des "négociations". On dirait qu'ils planent dans l'espace à pas mal de distance de la réalité du blocus (l'implication des Sith).

Au moment où l'on allait entendre la musique de l'approche finale du cargo, on passe directement à un morceau TRES éloigné... Celui de l'arrivée à Coruscant de la Nef de la Reine Amidala ! C'est une musique de cuivres tout à fait monumentale et officielle, à la mesure des gigantesques bâtiments institutionnels de la République. Elle souligne l'aspect technocratique, neutre, mais en même temps écrasant et vaguement inhumain de la République Galactique.


D'autres commentaires ? ;)
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar Alcatel » Lun 22 Nov 2004 - 20:53   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

C'est toujours un plaisir de constater la popularité de votre topic. :pleurs:
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar Bubu01 » Lun 22 Nov 2004 - 21:30   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

L'idée est bonne et ton analyse interessante, mais il s'agit quand même d'un sujet assez difficile.

Pour ma part, je n'y connais pas grand chose en musique et il me sera donc difficile de participer à ce sujet de façon interessante, surtout si on la fait piste par piste. D'une manière globale, je pourrais donner un avis sur la BO de chaque film mais morceau par morceau, je n'en suis pas capable. :)

D'ailleurs, quand tu parles du thème introductif, tu veux dire celui qui passe lors du texte déroulant ou juste après ? Car s'il y a des différences entre les musiques des 5 textes déroulants, je ne suis pas capable de les distinguer...
Entre le Roi Arthur qu'est pas capable de dénicher son Graal et la Reine qu'est con comme une chaise !
La tavernier - Kaamelott - Livre II - L'Escorte II
Bubu01
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5052
Enregistré le: 09 Avr 2004
Localisation: France
 

Messagepar lex777 » Mar 23 Nov 2004 - 21:05   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

alors là je suis plus qu'interessé mais je n'ai pas trop le temps là

En tout cas Alcatel a raison: la premiere piste du CD simple est coupé et la fin illustre normalement un passage plus loin dans le film. Je me demande d'ailleurs si on ne l'entend pas ailleurs qu'a Courscant (a verifier)

sinon pour les Main titles ils sont tous differents (ce n'est jamais les meme musiciens forcements ni les meme ingénieur sons , il y a toutjours de subtiles variations)

(je suis étonné de voir que ce topic n'existait pas encore.. )
lex777
Jedi SWU
 
Messages: 631
Enregistré le: 20 Mai 2004
Localisation: Paris
 

Messagepar Alcatel » Mer 24 Nov 2004 - 3:25   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

J'ai déjà avancé assez loin dans la BO mais j'attends quelques analyses complémentaires... :)
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar Darkwilliam » Mer 24 Nov 2004 - 5:40   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

Duel of the Fates est pour ma part une des mes musiques préférées si ce n'est la préférée car elle comporte en elle une intensité dramatique indéniable et elle reflète effectivement à merveille cette confrontation ultime entre le Bien et le Mal. De plus je trouve que la musique cadre bien avec le déroulement du combat, un combat ou l'on perçoit qu'il va se passer quelque chose de déterminant et cela en particulier grace aux résonnances graves qu'apportent les choeurs. Et la musique ne trouve t-elle pas son paroxysme avec la mort de Qui Gon? En tous cas, GL et surtout Jonh Williams ont su donner au duel final une importance déterminante qui est amplifiée par cette musique qui reflète bien l'obscurité de Maul, une obscurité qui se lance à l'assaut de la Lumière que représente les Jedi! Sans cette musique, le duel final n'aurait pas eu le même impact sur le spectateur car l'effet rendu dans une salle de cinéma par ces choeurs et cet orchestre est tout à fait saisissant... à mon humble avis. ;)
P.S: désolé pour mon analyse rapide mais je crois que tu as déjà tout dit et expliqué de manière trés convaincante.
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Kindjal » Mer 24 Nov 2004 - 6:11   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

Débat lancé par Alcatel:
[b] Le thème central du morceau, un ensemble de cinq notes, provient directement de la Symphonie du Nouveau Monde d'Anton Dvorak.
La symphonie n°9, excellente (ce qui me fait penser que j'ai pas encore récupéré la 6). Par contre, j'avais pas fait gaffe lors du film... mais ça commence à dater.

Bon, décidemment, il va être temps que je me procure quelques uns des éléments indispensables au fan SW...

Le jour où j'aurais ces éléments sous la main pour pouvoir me lancer dans des discussions de détail, i'll be back...
Si "tout est relatif", alors un mot, concept très relatif décrivant quelque chose de relatif, est une chimère.
Kindjal
Jedi SWU
 
Messages: 221
Enregistré le: 24 Nov 2003
Localisation: Massif Armoricain
 

Messagepar MRHA » Mer 24 Nov 2004 - 6:23   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

Pour le Cad Goddeu, voila le petit resumé que j'avais fait à l'époque :

Amaethon, dieu de l'agriculture et fils de la déesse Don, aurait volé un chien, un cerf et un oiseau à Arawn, le seigneur de l'autre monde. Il s'en suit le Cad Goddeu, une terrible bataille lors de laquelle Gwydyon, frère de Amaethon, transforma les arbres en guerriers pour grossir les rangs de son armée.

Voila, pour information donc. Je dois avoir des traces d'une documentation dans un de mes CDs d'archivage quelquepart sinon (notament la version gaelique, etc), si besoin, l'histoire plus complete ou une autre version que celle de Williams peut donc se trouver.
Soyons réalistes -->demandons l'impossible!
Le grand ennemi de l'Art, c'est le bon goût.
- Ancien staffeur SWU & SFU
MRHA
Jedi SWU
 
Messages: 5084
Enregistré le: 13 Sep 1999
Localisation: Là.
 

Messagepar Alcatel » Mer 24 Nov 2004 - 6:51   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

Se procurer la signification du poème Cad Goddeu serait extrêmement intéressant car les paroles doivent résonner dans l'inconscient du spectateur (du moins, c'est ce que croient des gens comme Joseph Campbell et George Lucas ;) ). Cette légende éclaire sans doute la portée du duel, au-delà d'un aspect purement référentiel.
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar MRHA » Mer 24 Nov 2004 - 7:43   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

voici deux liens :

Le premier est explicatif :

http://kadgoddeu.free.fr/Page%20Web%20personnelle.htm

Le second est une traduction française d'une version du Cad Goddeu :

http://kadgoddeu.free.fr/cadgoddeu.html
Soyons réalistes -->demandons l'impossible!
Le grand ennemi de l'Art, c'est le bon goût.
- Ancien staffeur SWU & SFU
MRHA
Jedi SWU
 
Messages: 5084
Enregistré le: 13 Sep 1999
Localisation: Là.
 

Messagepar Alcatel » Mer 24 Nov 2004 - 8:23   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

Merci :)

Je vois. En gros, il s'agit d'un poème sur les forces de la Nature et de la Vie qui se confondent. Pour se battre, les guerriers revêtent la forme d'arbres. La Nature est bien plus puissante que l'homme. L'Homme disparaît, mais la Nature reste.

C'est tout à fait dans l'esprit de TPM, film où George Lucas a une extraordinaire interprétation de la Force, extrapolation de ESB. Ce n'est plus seulement une "potion magique" qui donne des pouvoirs incroyables. C'est une symbiose. Une communion de toutes les formes de vie en une forme unique, une union entre les hommes et la nature, une fusion spirituelle du Corps et de l'Esprit (concept aussi bien chrétien que bouddhiste).

C'est une illustration foudroyante de la bataille de Naboo, première bataille à se dérouler en lieu civilisé. Face aux forces monstrueuses de la mécanique et de la corruption, la Vie se dresse et s'unit sous toutes ses formes: la civilisation culturée et policée des Naboo qui reprend la technologie à son profit, tout comme les Rebelles incarnaient la "bonne" technocratie dans ANH; la civilisation organique, rattachée à la Terre, des Gungans, qui se bat en plaine; les Jedi, symbole de l'Esprit vivant; enfin, Anakin Skywalker, le seul vrai héros de cette histoire, le seul à posséder l'élévation spirituelle suffisante pour vaincre la source même du Mal.
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar MRHA » Mer 24 Nov 2004 - 10:21   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

je suis d'accord avec ton dernier paragraphe.

Pour le premier, le Cad Goddeu semble avoir plusieurs niveaux interpretatifs, je viens de le relire et il me semble assez clair qu'il y a une allegorie sur le christianisme et la composante plus naturaliste des cultes celtes. Je ne reussit pas trop à savoir dans quel sens au vu d'une seule lecture recente toutefois (ce genre de relation est tres presente dans la legende de la cité d'Ys, tres connue ici, en particulier dans la ville de Concarneau et de Quimper -et plus vers le nord de Crozon- qui sont les sites de cette legende quasi-fondatrice de la bretagne bretonnante - comprendre celle de l'ouest de la bretagne.)

un truc toutefois qui m'etonnes : je veux bien que ce soit une traduction d'un extrait du cad Goddeu, mais ça me semble etrange. En effet, je ne parle pas le sanskrit (nul n'est parfait, pas même moi ^^), mais il me semble qu'il y a tres peu de mots differents dans la version de Williams, et je ne vois pas de passage dans le poeme avec une telle repetition de mots. (dans ce sens, ce serait plutot un texte tres librement inspiré du poeme ?)
Soyons réalistes -->demandons l'impossible!
Le grand ennemi de l'Art, c'est le bon goût.
- Ancien staffeur SWU & SFU
MRHA
Jedi SWU
 
Messages: 5084
Enregistré le: 13 Sep 1999
Localisation: Là.
 

Messagepar Alcatel » Mer 24 Nov 2004 - 17:04   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

J'en sais rien, je parle pas sanskrit non plus. :langue:

Mais après tout, il existe, je crois, beaucoup de langues basées sur la sonorité et la prononciation et pas sur le nombre de mots. Alors pourquoi pas ! :idee: Je demanderai à ma mère si ça lui dit quelque chose !
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar Alcatel » Jeu 25 Nov 2004 - 23:29   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

Le morceau suivant est une version concert d'un thème mineur, mais très intéressant.

Anakin's theme a été conçu comme une inversion de la Marche Impériale, qui est le thème de Dark Vador.

Avant toute chose, faites cette petite expérience. Lancez Anakin's theme. Aussitôt après, lancez The Imperial March ! L'effet est terrible ! :p
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar lex777 » Ven 26 Nov 2004 - 9:00   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

plus haut on dit que la version de concert de Duel of the Fates est charcuté dans le film ... normalement ces versions de concerts ne devraient meme pas s'y trouver !! Sauf dans les generique de fin bien entendu (exemple Theme de Luke et Leia de ROTJ en version de concert dans le generique et dans le film dans une autre vesion bcp plus courte et differente )

Je crains que le vrai Duel of The Fates,donc pas la version de concert du CD mais la version ecrite pour le premier montage ait disparue dans les archives de LucasFilm pour le moment. La version de concert du CD aurait ainsi servi pour coller au nouveau montage ce qui est une prmiere dans un SW je crois (le fait que la version de concert soit "directement" utilisé)

Sinon pour Anakin, je n'ai pas fait d'harmonie mais je sais qu'a la fin en fait pour rappeller le theme de Dark Vador , il y a un accord repeté plusieurs fois et ce qui fait reellement l'effet c'est une note de l'accord qui est otée (ou modifiée il faudrait que je reecoute) qui fait qu'on retombe sur les accords originaux du debut de la marche imperiale. C'est tres subtil et excellement bien fait ...

dans le meme genre j'attends qu'on y soit mais il y aurait aussi a dire un truc sur le theme de la fete de fin de TPM (qui deriverait d'un autre theme connu de SW)
lex777
Jedi SWU
 
Messages: 631
Enregistré le: 20 Mai 2004
Localisation: Paris
 

Messagepar Alcatel » Ven 26 Nov 2004 - 15:51   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

Exact, mais pour ceux qui l'ignorent encore, je garde ça en surprise (trop tard, ils vont chercher et trouver ! :D ). ;)
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar lex777 » Ven 26 Nov 2004 - 17:45   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

je ne pense pas :p (sinon faite comme si vous n'aviez rien entendu pour preserver le suspense)
lex777
Jedi SWU
 
Messages: 631
Enregistré le: 20 Mai 2004
Localisation: Paris
 

Messagepar daviz22 » Ven 26 Nov 2004 - 19:52   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

j'ai farfouillé dans mes vieux disque de l'époque ou j'étudiais le solfège et le piano pour tomber sur la symphonue du nouveau monde et en effet le thème est le même que "duel of fates" , comme quoi rien n'est plus inventé de nos jours. Le r'n'b puisse dans le phunk des année 70-80 , la house et la techno dans le disco et les musique des année 70 , et john williams a puisé dans les grandes oeuvre classiques... ca ne remet pas en cause qu'il a fait un excellent boulot dans sa carrière c'est sur , mais chaques auteur a ces influences.
Pour le thème de la féte de TPM on dirai le thème de starwars du title accéléré et modifié , je me trompe?...
daviz22
Padawan
 
Messages: 3
Enregistré le: 26 Nov 2004
Localisation: france
 

Messagepar lex777 » Ven 26 Nov 2004 - 21:55   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

tu verras, héhé

au fait c'est quel theme de la symphonie de Dvorak qui est repris ? là je vois plus .. (Williams avait deja repris le debut du 4eme Mvt pour son debut tu theme des dents de la mer, non ?)

au fait je suis violoniste (entre l'amateur et le semi pro)et je joue souvent du classique donc je connais pas mal de truc. Par exemple ecoutez le morceau Mars, des Planetes de Gustav Holst. Il devrait vous rappeler qqchose de SW.
lex777
Jedi SWU
 
Messages: 631
Enregistré le: 20 Mai 2004
Localisation: Paris
 

Messagepar NDV » Ven 26 Nov 2004 - 23:21   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

Par exemple ecoutez le morceau Mars, des Planetes de Gustav Holst. Il devrait vous rappeler qqchose de SW.
Et c'est normal, parce que Lucas avait donné à Williams un temp track , c'est à dire une série de morceaux existant pour donner au compositeur une idée du style musical désiré.
Et parmi ces morceaux, on retrouve Holst, mais aussi Stravinski, Prokofiev, Korngold, et bien d'autres encore...
By Grabthar's Hammer, by the sons of Warvan, you shall be avenged !
NDV
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3229
Enregistré le: 16 Juil 2003
Localisation: Ankh Morpork
 

Messagepar Alcatel » Sam 27 Nov 2004 - 0:49   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

Du Tchaïkovski aussi, mais c'est assez caché.

Faudrait que j'écoute un peu de Korngold, il paraît que les thèmes héroïques lui doivent beaucoup !
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar Alcatel » Mer 01 Déc 2004 - 21:53   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

L'opinion d'Omael !


"Déjà, en commençant par dire que Duel of the Fates est un morceau superbe, habilement écrit, et très rafraîchissant dans le contexte musical de SW. (Replaçons-nous dans le contexte pré-prélogique, quand TPM n'exsitait pas encore)

Le morceau est écrit en suivant de façon surprenante les principes modernes de la technique du cut and paste, qui trouve ses bases dans la musique contemporaine, classique même (mais là je suis plus trop expert, on pourrait quand même évoquer Greig, exemple assez accessible, bien qu'il n'est pas en fin de compte le plus parlant non plus lol si quand même, avec le monumental crescendo de la Danse le Château du Roi de la Montagne qui illustre bien le raisonnement que je vais tenter de proposer ), et qui se perpétue aujourd'hui avec la musique de DJ, ou l'électro.

Ces principes consistent à construire le morceau comme une construction de légo, c'est-à-dire en utilisant un nombre restreints d'échantillons, de motifs cours (les fameux "sample" et différents que l'on emboîte à la suite, et que l'on superpose (par exemple on a un segment rythmique d'une seconde que l'on fait se répété en boucle tout au long du morceau, par dessus on y ajoute un échantillon mélodique de deux secondes que l'on fait également se répété tout au long du morceau, puis un échantillon de basse, etc...). On obtient donc un musique qui fonctionne par couches, très lancinante (comme l'est incontestablement DOTF) ce qui tranche énormément avec les pièces de la trilogie, mélodiques, dynamiques et constitués de nombreux mouvements et ponctués de multiples demi-cadences et cadences. Ici, Duel of the Fates perd de la puissance mélodique propre à la trilo ce qu'il gagne en énergie, en rythme et en originalité.

DOTF se compose donc de trois motifs distincts (trois, comme le nombre de combattants, ce qui me conforte dans l'hypothèse qu'à formulé Alcatel), tous de textures et d'objectifs différents :

- La trame rythmique de fond constituée par la boucle tourbillonnante de cordes qui se répète en ostinato tout au long du morceau, illustrant via les multiples jeux de crescendo et decrescendo la dynamique de la tension du duel.
- La mélodie principale du morceau, porté par les bois et les cuivres, portant tout le souffle dramatique, et l'élan de bravoure et d'héroïsme du combat. Une mélodie parsemé tout au long du métrage.
- Puis il y a le choeur qui donne à la pièce toute la mysticité requise, en transcendant la portée du combat, en approfondissant sa perspective tragique, inéluctable.

Clairement, l'aspect space opera, ou plus simplement d'opera, dans la musique de SW n'a jamais été aussi forte, et aussi ingénieusement utilisée, le choeur semblant conter l'histoire comme une force supérieure, au-dessus de l'action, dictant aux acteurs de la tragédie leur destin fatal.

Le génie de Williams réside dans la combinaison de ses trois éléments, une combinaison qui évite l'aspect répétitif qu'aurait pu induire fatalement ce genre d'écriture. Et il le fait tout en collant efficacement à la dynamique de l'action, en ménageant brillamment les effets. Tout ça en agençant et en modulant seulement trois courts motifs !

On obtient ainsi 3 principales variations (plutôt que mouvements, étant donné ici qu'il n'y a quasiment aucune dynamique mélodique) délimitée par la succession crescendo/decrescendo. La fin de la première variations (de 1'30'' environ à 2') est sublime car c'est là que fusionne les trois textures du morceaux, quand les cordes, les cuivres et bois, et le chœur se rejoignent dans la même ligne mélodique.

Il y a également l'intermède très tendu de 30 secondes composé exclusivement de cuivres et bois qui suit la première partie et qui rejoint la deuxième, l'acmé de la pièce (vers les 3 minutes) portée par le chœur seul, et le redémarrage merveilleux du tumulte jusqu'au final.

Williams évoque évidemment Alexender Nevski, de Prokofiev, comme source principale d'inspiration, ainsi que Igor Stravinski et Benjamin Britten. Pour le texte, il cite l'auteur du poême original, Robert Graves, dont deux couplets particuliers l'ont interpellé, ceux qui ont été traduits en sanskrit et constituent les paroles du choeur :

"Derrière les mots naît un terrible combat,
Alors qu'un autre fait rage dans l'esprit"

"Derrière l'esprit se cache la volonté,
Derrière la volonté, la Force ou la misère d'existence"

Ou autrement dit le côté lumineux ou le côté obscur de la Force, qui se cachent derrière la volonté, ou l'illusion de volonté, le destin étant la seule instance à l'oeuvre, via la Force.

Il est interessant de noter ce terrible combat qui fait rage dans l'esprit alors que le combat qui nous est effectivement proposé à l'écran oppose trois combattants, Dark Maul contre Obi-Wan et son Maître Qui-Gon (le ça s'opposant au surmoi et au moi ?). Trois opposant, trois "motifs", trois variations...

Un morceau formidable !"
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar lex777 » Mer 01 Déc 2004 - 22:33   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

j'avais deja lu un avis similaire je ne sais plus ou.

D'ailleurs j'avais ete un peu decu a la premiere ecoute de Duel of the Fates (version de concert) justement à cause de cette approche Cut/Paste tres prononcée de ce morceau, etonnant pour du Williams/SW (et absente des autres themes de TPM il me semble). Mais maintenant j'adore bien sur. La musique il faut aussi la digerer avant de l'aprecier.

Pendant qu'on y est je suis a la recherche d'interviews de Williams sur TPM ou AOTC sur le net dans le genre des interview qu'ont peut trouver sur Traxzone ou dans le mag Cinefonia (Dreams to Dream)... ca existe ?
lex777
Jedi SWU
 
Messages: 631
Enregistré le: 20 Mai 2004
Localisation: Paris
 

Messagepar lex777 » Lun 06 Déc 2004 - 8:07   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

c'est un peu HS mais je le met qd meme

vu dans Cinefonia no7 lors d'une interview a propos de la sortieDVD. Au detour d'une question il aborde les prequelle:
"Vous savez ce que je pense de George Lucas et je respecte toujours ses decisions, n'en deplaise aux personnes qui n'ont pas aprecié ses choix sur l'attaque des clones"

bon c'est clair Williams lui meme cautionne les fameux montages et autres problemes rencontrés sur TPM et AOTC. Si quelqu'un a les interviews de Williams sur TPM ou AOTC qui ont du paraitre dans d'anciens "Dreams to Dreams" (mag de musiques de films) je suis plus que preneur.
lex777
Jedi SWU
 
Messages: 631
Enregistré le: 20 Mai 2004
Localisation: Paris
 

Messagepar Sergorn » Lun 06 Déc 2004 - 11:01   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

Sauf que Williams semble tres clairement parlé des films là, et pas de la musique. Je peux t'assurer qu'il n'est pas trés satisfait du traitement imposé à sa musique sur la bataille finale de TPM (il l'a dit lui même et clairement avant la sortie d'AOTC); et il n'y a aucune raison de penser qu'il soit content du montage musicale d'AOTC qui est dix fois pire.

Sinon juste pour info on peut trouver certaines variations de DOTF (dont The Great Duel qui devait etre utilsié lors des combat sur les "passerelles") dans certains jeux vidéos basés sur l'episode I

-Sergorn
Il n'y pas de Prélogie. Il n'y a pas de Trilogie Originale. Il n'y a pas de Postlogie. Il n'y a QUE Star Wars !
"Ce n'est pas parce que tu parles, que tu es intelligent." :whistle:
Sergorn
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22526
Enregistré le: 01 Sep 1999
Localisation: Langres, France
 

Messagepar lex777 » Lun 06 Déc 2004 - 22:50   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

tiens je croyais que tu defendais le point contraire (on avait dicuté de ça sur d'anciens topics). Là j'ai l'impression que la phrase englobe le film et ce qu'il a ete obligé de faire pour la musique.

Sinon justement moi j'aimerai bien lire ces vieilles interviews car je sais que là ils doivent en parler, ces magazines etant tres pointus.
lex777
Jedi SWU
 
Messages: 631
Enregistré le: 20 Mai 2004
Localisation: Paris
 

Messagepar general_kenobi » Mar 07 Déc 2004 - 0:01   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

Je suis etonné que personne n'ai cité Carmina Burna pour Duel of the Fates. Trop évident ?
general_kenobi
Padawan
 
Messages: 2
Enregistré le: 06 Déc 2004
Localisation: Grenoble
 

Messagepar Alcatel » Mar 07 Déc 2004 - 6:42   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

C'est surtout plus trop justifié maintenant qu'on a d'autres références...
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar general_kenobi » Jeu 09 Déc 2004 - 8:54   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

comment ca "plus justifiée" ?

Ben j'ai quand même le droit de trouver que Duel of the Fates me fait penser à Carmina Burana de Carl Off, non? Ce n'est pas incompatible. L'art est affaire de subjectivité.
Williams aura beau me dire qu'il a été influencé par Prokofief, je ne pense pas à lui quand j'écoute Duel of the Fates. Question de vécu et de subjectivité evidemment.


En fait je pense surtout au passage intense de Duel , sorte de climax, où la mélodie change de rythme ( 2 m 55)

A dire vrai, Duel of the Fates me fait davantage penser aux morceau Riders of Doom de Basil Poeldouris sur la BO de Conan, que véritablement à Carmina Burana.

C'est vraiment dans le même esprit: musique épique, mystique, voire rituel, à base de choeurs. Avec, de la même facon que pour Duel, un passage intense où la mélodie change de rythme.

en fait , j'étais surpris que personne ne cite Carmina Burana, car c'est le morceau le plus connu je pense dans le style.
general_kenobi
Padawan
 
Messages: 2
Enregistré le: 06 Déc 2004
Localisation: Grenoble
 

Messagepar lex777 » Sam 25 Déc 2004 - 3:00   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

a quand les autres plages ?
lex777
Jedi SWU
 
Messages: 631
Enregistré le: 20 Mai 2004
Localisation: Paris
 

Messagepar Alcatel » Mar 28 Déc 2004 - 4:20   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

Ah oui faut que je m'y remette... Là j'étais en vacances, mais ça va venir ! :cool:
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar Alcatel » Mar 28 Déc 2004 - 7:11   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

The Sith Spacecraft and The Droid Battle est une autre illustration du thème de la symbiose lors de la bataille de Naboo.

Le morceau est coupé en deux. La première partie est une série de percussions qui accompagnent l'arrivée du Sith Infiltrator de Darth Maul sur Tatooine. Dans la version film, on entend également le thème de Darth Maul - les paroles du Duel of the Fates. Par ces percussions, John Williams fait directement de Maul un tueur sauvage, une machine brute. Il y ajoute des vents inquiétants montrant simplement que Maul n'est pas venu sur Tatooine pour boire un lait bleu avec Qui-Gon et la Reine.

La seconde partie est toute différente. Sans connaître toutefois le montage original, ce morceau illustre à la fois la bataille terrestre où Jar-Jar fait l'imbécile, la bataille spatiale, et une partie du combat dans le palais. Or, comme je l'ai expliqué plus haut, l'ossature de ce morceau est constituée du thème des Gungans qui suit le thème de Jar-Jar. Ce thème plane sur toute la bataille, montrant la part du peuple Gungan dans ce combat. Mais on peut aussi juger qu'il s'agit d'une variation du thème d'Anakin ou de Vador.
Le morceau est non seulement associé au Duel of the Fates, mais en reprend aussi le leitmotiv à neuf notes en son milieu. Ainsi mêlés, les deux morceaux symbolisent l'union dans la Force de toutes les composantes du Bien (les Naboo, les Gungans, les Jedi), sous l'égide (involontaire) d'Anakin Skywalker.

C'est un morceau très percussif et monocorde, ce qui évoque à la fois la musique de la bataille de Yavin et celle de la bataille de Hoth. Il rend compte par ce biais de la violence du combat: this is tense ! La tension dramatique du montage est illustrée par un crescendo qui culmine lorsque John Williams entonne par trois fois un cor (je crois). Il se termine par un decrescendo brutal qui signale le déblocage de la situation (l'ascension de la Reine à l'étage supérieur).
Modifié en dernier par Alcatel le Mer 06 Avr 2005 - 17:25, modifié 1 fois.
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar lex777 » Mer 29 Déc 2004 - 21:31   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

tu devrais faire un dossier,
cette plage me fait un peu penser à celle qui accompagne les Tie de A new Hope (je ne sais plus le titre: c'est quand ils s'enfuient de la Death Star) Elle semble deriver plus de ce type de morceaux que de la bataille de Yavin non ?
lex777
Jedi SWU
 
Messages: 631
Enregistré le: 20 Mai 2004
Localisation: Paris
 

Messagepar Alcatel » Jeu 30 Déc 2004 - 3:42   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

Ce morceau d'ANH est une construction autour du leitmotiv du thème rebelle... Personnellement je rapproche davantage celui de TPM de la bataille de Hoth.
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar Alcatel » Sam 08 Jan 2005 - 2:10   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

The Trip To Naboo Temple and The Audience With Boss Nass est le premier morceau du CD à être d'un seul tenant, à ne pas mélanger différents morceaux du film. Il s'étend de l'approche de la Nef royale vers Naboo jusqu'à l'alliance conclue entre les Gungans et les Naboo.

Le morceau commence par des violons secs et rythmés, allant en crescendo, qui symbolisent la détermination croissante et absolue de la Reine Amidala et de ses amis à mesure qu'ils approchent de leur objectif. On retrouve les cuivres monumentaux de Coruscant lors de l'atterrisage, cédant peu à peu aux cordes et aux vents plus doux. La petite mélodie jar-jaresque montre l'importance prise par le Gungan dans cette affaire.
Puis on se retrouve dans les marais. La petite flûte très planante, qui caractérisait le monde spirituel Gungan au début du film, est de retour ici. A mesure qu'Amidala convainc Boss Nass, cette flûte s'associe au reste de l'orchestre pour symboliser la fusion symbiotique entre les Gungans et les Naboo. L'air va à nouveau crescendo. On sent une légère tension mais aussi une confiance dans la sagesse du Bien. Boss Nass sait qui sont ses vrais alliés.
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar Alcatel » Mar 11 Jan 2005 - 5:06   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

The Arrival at Tatooine and The Flag parade

Une fois de plus, ce morceau est en deux parties, bien résumées dans le titre !

La première partie commence lorsque Jar-Jar rencontre Padmé, qui nettoie R2-D2. Le thème de Jar-Jar est répété ici, pour illustrer le discours du Gungan dans cette scène.
La musique se fait ensuite plus intense pour décrire l'arrivée à Tatooine, et culmine lorsque la Nef atterrit (ou attatooinit): c'est un vaisseau relativement imposant, et c'est le débarquement d'un groupe civilisé en milieu sauvage.
La découverte de Tatooine et de Mos Espa est décrite par un motif à trois notes relativement inquiétant, exprimant la perdition d'un Jedi, d'une servante, d'un Gungan et d'un astromech dans un lieu barbare - lequel est illustré de percussions exotiques (tambours, grelots) qui parcourent l'oeuvre tatooinesque de Williams, de ANH à AOTC.
Enfin, vers la fin, l'utilisation des vents "planants" ramène les personnages dans ce monde comme dans un rêve, en même temps qu'il souligne le caractère primordial du Jedi Qui-Gon dans l'action qui va se dérouler ici.


La seconde partie (à partir de 1'52) est l'illustration - charcutée dans le film - de la préparation de la course de pods. Elle est dominée par un leitmotiv qui ira crescendo, et qui culmine lorsque les drapeaux défilent effectivement.

C'est un morceau très typique car totalement hollywoodien au sens héroïque du terme. Les cuivres sont ici suremployés, et de manière percussive, une fois de plus. Ils rappellent énormément les musiques utilisées dans les péplums et autres films de chevalerie, dans les années 30-50. Musique massive, image massive - les plans larges du départ de la course - et annonce d'un des rares morceaux du film parfaitement héroïques au sens le plus classique, la course. Démesure et martialité bien connues, au service pourtant d'un propos puéril - les créatures sorties de chez Pixar - et d'un thème complètement différent: les courses de bagnoles auxquelles participait Lucas dans sa jeunesse (le "cruising").

edit: John Williams a reconnu, pour ce morceau, une forte influence de la BO composée par Miklos Rosza dans "Ben-Hur".
Modifié en dernier par Alcatel le Mar 05 Avr 2005 - 17:53, modifié 1 fois.
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar lex777 » Mar 11 Jan 2005 - 9:39   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

houla pas trop vite j'ai pas encore ressorti mes CDs moi (et les autres ne reagissent toujours pas des masses :p )
lex777
Jedi SWU
 
Messages: 631
Enregistré le: 20 Mai 2004
Localisation: Paris
 

Messagepar Alcatel » Mer 26 Jan 2005 - 5:15   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

He's the Chosen One s'étend du test que passe Anakin au Conseil Jedi, jusqu'au départ des héros vers Naboo. Il s'agit d'un morceau complexe, très représentatif de la BO de la Menace Fantôme. Le montage du film ne l'a pas remanié ! :)

Les violons nous emmènent dans la nuit mystérieuse du Conseil Jedi. S'amorce, vite stoppé, le thème de la Force. Pour lancer le thème d'Anakin. L'entrevue est centrée sur le personnage, qui prend la place de Obi-Wan dans l'esprit de Qui-Gon. Cette première partie du morceau est dominée par une mélodie lancinante, d'ambiance. Les cuivres, cordes et vents se succèdent. Il est question de "la Menace Fantôme" puisqu'on parle à la fois d'Anakin, du vote au Sénat et du mystère des Sith. Les violons s'acélèrent lorsque les Jedi apprennent leur nouvelle mission, annonçant l'action, et sont accompagnés du thème de la Force. Cette première partie s'achève sur une nouvelle utilisation monumentale des cuivres, utilisation qui caractérise Coruscant: nous sommes en effet sur la plate-forme de décollage.
La seconde partie illustre le dialogue entre Anakin et Qui-Gon, d'abord sur sa formation, puis sur les midichloriens. On a à nouveau une musique d'ambiance, très floue, au milieu de laquelle surgit le thème d'Anakin. A dire vrai, il est au centre d'un monde où tout est lié: la Force, les midichloriens, le rôle paternel de Qui-Gon. La musique se fait très abstraite.
Troisième partie: l'arrivée de la Reine et de sa suite annonce un crescendo avec des violons qui adoptent le ton caractérisant Amidala. Le décollage, enfin, signale une ultime explosion de cuivres: départ de Coruscant, voyage vers un destin enfin choisi et DETERMINE (dans tous les sens du terme).
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar lex777 » Mer 26 Jan 2005 - 9:22   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

c'est ma plage preférée de TPM (peut-être avec celle de la Mort de Qui-Gon et du bucher). Je ne sais pas trop pourquoi mais elle m'evoque les musiques des vieux peplums . Ca doit venir de l'orchestration : je pense aux chorals de cuivres notamment.

Je pense que c'est la plage la plus representative du film et qui synthetise le mieux ce qu'est réellement TPM.
lex777
Jedi SWU
 
Messages: 631
Enregistré le: 20 Mai 2004
Localisation: Paris
 

Messagepar lex777 » Mer 16 Mar 2005 - 4:42   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

hop j'anticipe la prochaine plage la 9eme, Anakin Defeats Sebulba qui est en fait un collage de passages differents de l'album Ultimate, notamment la 32 et la 33 pour le debut (la fin de la plage 9 vient de beaucoup plus loin dans le film, dans la bataille finale, mais j'ai pas cherché ou).

Bon bref c'etait juste pour réagir à une reaction sur un autre topic à propos du theme de Jabba. Il n'est pas dans la Flag Parade mais dans cette plage 9 du CD simple entre 0'54 et 1'04 (ben oui c'est effectivement rapide). Et c'est a priori joué par des tubas en folie (d'apres mes oreilles). Il y a quand eu une modification sensible du debut du motif par rapport à l'original de ROTJ mais c'est sans conteste le theme de Jabba. Au dessus y a les trompettes associés à l'arene, la foule et tout et tout je pense.
lex777
Jedi SWU
 
Messages: 631
Enregistré le: 20 Mai 2004
Localisation: Paris
 

Messagepar Alcatel » Mer 16 Mar 2005 - 18:06   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

Anakin defeats Sebulba est la suite directe de The Flag Parade. Mais le morceau est partagé en trois: la deuxième partie est celle qui termine la course, car entre les deux, il y a un blanc de neuf minutes... Quant à la troisième, elle est une fois de plus très loin ailleurs dans le film.

Jusqu'à 1'37, il s'agit de la traîtrise de Sebulba qui sabote le pod d'Anakin. John Williams use d'un procédé musical qu'il connaît bien: des vents stridulents pour signaler un danger rampant. Puis l'on vient à Qui-Gon qui conseille à Anakin de se servir de la Force; partie logiquement accompagnée du thème de la Force et précédée de quelques cordes caractérisant Anakin. Puis c'est le retour aux mouvements de cuivres monumentaux qui caractérisaient The Flag Parade et qui accompagnent l'arrivée de Jabba le Hutt: l'équivalent menacefantômien de Ponce Pilate, le péplum, le grandiose hollywoodien, tout ça. Enfin, quelques roulements de percussions montrent la préparation des engins au départ.

De 1'37 à 2'26, c'est vraiment "Anakin defeats Sebulba". Cuivres stridulents qui montrent que la turbine d'Anakin va partir en vrille, puis un curieux lancement de cordes effrenées à la Rimsky-Korsakov. Cette partie a été à peu près coupée dans le film et remplacée par une reprise de "The escape from Naboo", lui-même morceau en partie coupé sur "Qui-Gon's Noble End". Mais elle a été ajoutée dans la BO de l'Attaque des Clones, lorsque Windu descend dans l'arène.

Puis c'est un tout autre morceau: la retraite des Gungans face à l'armée droïde ! Des cuivres très williamsiens, toujours un peu formatés pour décrire les scènes d'action. Bizarrement, dans le film, ils sonnent assez faux, plus tonitruants qu'enlevants. Quelques variations jar-jaresques (dans le ton, l'instrument étouffé) les atténuent, mais pas suffisamment eu égard à la participation de Jar-Jar à la scène. Ce morceau ne restera pas dans les annales, ni la scène du film.
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar lex777 » Dim 20 Mar 2005 - 4:06   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

apres réecoute, cette derniere partie me rappelle un peu les scenes d'action de Williams dans ses Jurrasic Parks. Je pense qu'elle a du pas mal servir dans les Jeus video (car elle est tres rythmée)
lex777
Jedi SWU
 
Messages: 631
Enregistré le: 20 Mai 2004
Localisation: Paris
 

Messagepar Alcatel » Lun 21 Mar 2005 - 0:06   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

Et impersonnelle aussi.
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar Alcatel » Ven 01 Avr 2005 - 1:56   Sujet: Re: Analyse des BO, piste par piste

Passage through the Planet Core

Un morceau d'un seul tenant, et sans doute l'un des plus beaux de TPM.

Pour retranscrire l'ambiance du Conseil Gungan, John Williams part du principe qu'il y règne un niveau spirituel élevé, au sein d'un peuple très organique négociant avec des Chevaliers Jedi. L'ambiance est donc très planante, mais aussi aquatique, onirique.
On distingue dans la première partie une flûte qui rend compte du flou qui entoure la situation au moment du film, et des percussions plus graves, aux tambours: à la fois la solennité de Boss Nass, l'aspect tribal de son peuple et le peu de bonne volonté dont il fait preuve.

Le symphonique est relancé lorsque la situation de Jar-Jar est évoquée (je crois qu'on est censés plaindre la pôvre créature qui a enfreint la loi de non-retour). On a alors des cordes, puis des vents graves et un basson qui caractérise Jar-Jar.

La seconde partie, le lancement du sous-marin, est un de mes passages préférés. A l'écran, parce que ça rappelle énormément Flash Gordon dans son design Art Nouveau et son découpage. Musicalement, les choeurs féminins déployés sont très beaux. Accompagnés de flûtes, puis de cuivres à mesure qu'ils font crescendo avec le danger approchant, ils prolongent l'ambiance ethérée du Conseil Gungan et apportent beaucoup de beauté à la séquence.
La musique d'action qui suit est bien faite, percussive sans être envahissante, et elle apporte de la variation dans le rythme en prédisant le thème de DOTF (TAAAA - TA-TA-TA-TATAAAAA...).
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar Alcatel » Mar 05 Avr 2005 - 17:48   Sujet: 

Watto's deal and Kids at play... L'un des morceaux les plus difficiles à analyser, parce que difficile à identifier.

D'abord, le titre est trompeur: le "deal" de Watto n'est pas le premier, qui précède immédiatement "Kids at play", mais le second, dans le hangar. On reconnaît les trois petites notes qui montrent comment Qui-Gon "gagne" aux dés...
Le morceau est donc "charcuté".

Or, comme il s'agit surtout d'une plage d'ambiance, extrêmement peu leitmotivée, les différents passages sont difficiles à repérer dans le film. Pour tout arranger, certains passages musicaux ne figurent pas dans le film.

Dans "Kids at play", on reconnaît néanmoins très bien, d'abord le thème de la Force, lorsque Shmi et Qui-Gon évoquent les dons et l'ascendance d'Anakin, la petite envolée de vents qui signale l'arrivée des enfants et enfin le thème d'Anakin lorsque celui-ci monte dans le siège de l'engin.

On se plaira plutôt à signaler comme ce morceau est caractéristique de la BO de TPM, au même titre que He's the Chosen One. Musique très vague, très floue, complètement éloignée de la ligne simpliste d'ANH ou des grandes ambiances de ESB. Des petits rythmes pour soutenir les gags de Jar-Jar, un hautbois pour caractériser Watto... Mais pas de thème pour Qui-Gon - qui est le personnage central de ces deux scènes - ni pour Shmi, et très peu pour Anakin...
On peut considérer cette orchestration de deux manières. Soit déplorer un tel manque de dynamisme, de marques claires et sûres, qui ne caractérise pas Star Wars. Soit féliciter Lucas et Williams pour s'être écartés des sentiers battus de la narration symphonique starwarsienne et avoir proposé une alternative musicale: une sorte de narration des petits gestes, sans vraiment de musique d'ambiance pure ni de "ligne claire" musicale. Rien ne domine, ne sort du lot. Ca caractérise TPM et ça fait à la fois l'argumentation des fans et des détracteurs du film.
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar lex777 » Mer 06 Avr 2005 - 0:00   Sujet: 

on peut surtout se rejouir d'avoir une partition extremement riche. Il y a quand meme quelques motifs tres StarWarsiens au debut de cette plage associés a Watoo (des trucs tres Tatooine-ANH-ROTJ).

Sinon je crois qu'il y a bien un motif pour Shmi : c'est un peu avant le theme de la force vers 1'58 ... j'ai toujours associé cette phrase musicale à Shmi (meme si je crois que ce n'est pas son "theme officiel").

Par contre effectivement le theme de Qui Gon n'est pas present. Son theme n'apparait que 3 fois dans le film mais est completement absent du CD simple. Dommage car du coup il est peu connu (meme des fans)

Malgré tout je rejoins Alcatel, cette plage n'est pas la plus coherente de l'album et fonctionne moins bien hors du contexte du film. Par contre à l'image tout est tres clair et la musique accompagne et renforce vraiment les situations. Il faudrait qu'un jour Lucas se decide a mettre des versions audio sans dialogue dans les DVD.

(on est vraiment tout seul sur ce topic ...)
lex777
Jedi SWU
 
Messages: 631
Enregistré le: 20 Mai 2004
Localisation: Paris
 

Messagepar Alcatel » Dim 10 Avr 2005 - 20:13   Sujet: 

Plusieurs posts ont disparu lors du transfert.

Duel of the Fates

Morceau majeur de toute la musicographie Star Wars, du moins dans sa version concert. Le film l'a totalement charcutée. Plus de la moitié du titre a disparu, et le reste est monté dans le désordre ! Même la version remontée qui apparaît dans le générique du film n'est pas complète. Les morceaux repris peuvent être entendus lors du début du duel, de la suite, puis de la confrontation entre Amidala et les droïdes; enfin lors de la suite du duel jusqu'à la séparation de Qui-Gon et de Maul par le mur d'énergie.


Pour illustrer le duel entre les Jedi Obi-Wan Kenobi et Qui-Gon Jinn et le guerrier Sith Darth Maul, George Lucas voulait un morceau aux accents à la fois religieux et mythologiques, qui évoque le combat entre le Bien et le Mal, le blanc et le noir, de manière liturgique et transcendante.

A une orchestration symphonique réalisée par le London Symphony Orchestra, John Williams a donc décidé de mêler un ensemble de choeurs dont voici les paroles (entre parenthèses, celles qu'on entend dans le film):


(Korah Matah Korah Rahtahmah)

Korah Rahtamah Yoodhah Korah
Korah Syahdho Rahtahmah Daanyah
Korah Keelah Daanyah
Nyohah Keelah Korah Rahtahmah
Syadho Keelah Korah Rahtahmah
Korah Daanyah Korah Rahtahmah

(Korah Daanyah Korah Rahtahmah
Nyohah Keelah Korah Rahtahmah
Syadho Keelah Korah Rahtahmah
Korah

Korah Matah Korah Rahtahmah (bis)

Korah Daanyah Korah Rahtahmah
Nyohah Keelah Korah Rahtahmah
Syadho Keelah Korah Rahtahmah
Korah)


Il s'agit en réalité d'un poème celte mythologique, voire mystique, intitulé "Cad Goddeu", "la bataille des arbres", qui a été traduit en sanskrit, la langue du bouddhisme, ce qui redouble sa dimension mystique et l'universalise - vieille thèse campbellienne ! - en mêlant l'occidental et l'oriental.

Le Duel of the Fates semble réalisé de manière à ce que l'orchestre et la chorale s'affrontent, ce qui voudrait signifier qu'ils symbolisent chacun une face du duel qui dépasse, indiscutablement, le cadre du duel au sabre-laser du film.

Le thème central du morceau, un ensemble de cinq notes, provient directement de la Symphonie du Nouveau Monde d'Anton Dvorak. Il se répète à de multiples endroits dans la bataille de Naboo; on l'entend notamment lorsque Qui-Gon est terrassé par Darth Maul. Il résonne alors comme un cri de douleur et d'agonie. Cet ensemble, élargi à neuf notes, forme le leitmotiv général.

L'idée est d'autant plus vraisemblable que la partie chorale du Duel of the Fates constitue en réalité le thème de Darth Maul, et même le thème des Sith; en effet, il introduit le personnage de Darth Sidious lors de sa première apparition, avant même l'introduction du thème de l'Empereur à ce moment. Il est réutilisé quatre fois dans le film pour caractériser Darth Maul, et la dernière fois lorsque celui-ci prend l'ascendant sur Qui-Gon, démontrant la supériorité de l'adversaire de ce dernier.

Une fois admis (par hypothèse toutefois !) que l'orchestre symbolise les Jedi et le Bien, et la chorale Darth Maul et le Mal, on comprend maintenant la dimension épique qui anime le morceau ! Aux incantations chorales répondent, dans un affrontement sauvage, les reprises du leitmotiv, le tout dans un crescendo qui, hélas, ne transparaît pas dans le film, vaincu par le montage.

Enfin, l'aspect religieux des choeurs est renforcé par le cadre du duel. George Lucas films des plans ultra-larges, des salles immenses qui évoquent un décor de cathédrale ou, mieux, de tout temple dédié à la force mystique, dans lequel les paroles semblent résonner en écho. Lucas rappelle que la religion est issue de la mythologie, et en particulier - mais il le fait aussi avec le statut de Vierge de Shmi Skywalker - du caractère essentiellement mythologique de la religion chrétienne.
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar Alcatel » Dim 10 Avr 2005 - 20:15   Sujet: 

Anakin's theme a été conçu comme une inversion de la Marche Impériale, qui est le thème de Dark Vador.

Avant toute chose, faites cette petite expérience. Lancez Anakin's theme. Aussitôt après, lancez The Imperial March ! L'effet est terrible ! C'est le jour et la nuit ! :shock:

Anakin's theme a en effet été conçu comme une inversion du thème de Dark Vador, afin de caractériser un personnage angélique et pur, loin du méchant qu'il deviendra. John Williams a virtuosement lié les deux thèmes par un motif de trois notes (la-lala). Il a également privilégié, par rapport aux cuivres et aux percussions qui rythment la Marche Impériale, les vents (flûte au début) et les cordes, formant une petite mélopée qui, montrant l'évolution d'Anakin au cours de la Menace Fantôme, devient sombre à la fin, les violoncelles l'emportant sur les violons, la mélodie s'approfondissant.

Le thème a été intégralement repris dans le générique du film, l'aspect sombre de la fin étant appuyé par le bruitage de la respiration de Vador.

En revanche, ses accords ne sont que partiellement utilisés dans le film, les fameuses trois notes, créant le début d'ambiguïté du personnage, étant totalement absentes. Faut rester jusqu'à la fin ! :P
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar Alcatel » Dim 10 Avr 2005 - 20:19   Sujet: 

J'en rajoute un.

Panaka and the Queen's protectors
. Etrange titre, centré sur les gardes de la Reine et leur chef, alors que leur rôle est mineur. L'intéressant, c'est que cette piste regroupe toutes les musiques qui ont été enregistrées pour les scènes du hangar de Naboo, ce qui laisse à penser que John Williams a eu, pour sa musique, entre les mains un montage... curieux.
Jusqu'à 2'40, il s'agit de la musique à la fin du film. Puis il s'agit de la scène de la fuite de Naboo.
Dominée par les cuivres, comme toute bonne scène d'action, cette première partie du morceau recèle également un leitmotiv très curieux, qui n'est présent que dans cette scène (talalalalaaaa, lalalaaaa, lalalaaaaaaa...). Que caractérise-t-il ? L'envol des pilotes Naboo ? Fort possible, ce thème étant lui-même une belle envolée, et culminant lorsque l'Ange Anakin monte "aux Cieux" pour devenir Autre (un peu lourd mais c'est bien ça vous savez... ;) ).
Deuxième remarque: il y a le thème de Luke ! Le fameux thème héroïque qui constitue aussi le Main Theme ! Pourquoi est-il là ? Il semble venir à point pour réveiller le spectateur en mal de repères musicaux, d'une part, et souligner le caractère héroïque de l'action menés par les "rebelles", d'autre part.
Troisième curiosité: on y trouve le Duel of the Fates ! Alors ? Eh bien je crois que cela a trait au montage. En effet, d'ici peu, les protagonistes vont se séparer. Cet extrait semble le souligner puisqu'il caractérise les Jedi: John Williams les distingue des autres personnages puisqu'ils seront séparés de ceux-ci.
Enfin, quatrième remarque: l'apparition de Darth Maul est justement signalée par un effacement total de la mélodie et son remplacement par les percussions brutes qui caractérisent le Sith, tueur sauvage. Dans le film ces percussions sont remplacées par le DOTF.
La seconde partie est un intéressant morceau d'action, où seuls les Jedi interviennent. S'y mêlent les habituels cuivres qui signent la puissance des deux combattants, mais aussi des vents papillonnants qui indiquent probablement l'extrême habileté et l'élégance de style de ces nobles escrimeurs.
Je veux faire des films historiques épiques, des séries télévisées, des documentaires et des films d'avant-garde expérimentaux !
Alcatel
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3732
Enregistré le: 25 Nov 2002
Localisation: Nice
 

Messagepar saccagator » Dim 17 Avr 2005 - 0:54   Sujet: 

Pour Duel of the Fates, tu dis que l'orchestre représente le bien et le coeur représente le mal. Je ne suis pas d'accord : D'abord, la cellule rythmique des cordes est bien plus insidieuse, sournoise, et ne peut pas symboliser, selon moi, le bien. Ensuite les vois sont par définition beaucoup plus "organiques", vivantes, ce qui serait plutôt à associer avec le coté clair. Mais surtout, elles transmettent une sensation de déchainement, d'affrontement (comme pour Alexendre Nievski d'ailleurs) et pourrait plutôt signifier la présence de la force au dessus de tout, le destin, et le combat qui n'est après tout qu'une explosion de deux puissances inverses, la force incarnée en quelque sorte, plus puissante que tout. Et ensuite il y a les cuivres...
Mais là je suis fatigué donc j'en parlerais à un autre moment...
Powered by Noé
saccagator
Jedi SWU
 
Messages: 713
Enregistré le: 08 Fév 2003
Localisation: 75019
 

Suivante

Retourner vers Tous les films Star Wars : discussions générales


  •    Informations