Le Sith'Ari

Les Fan-Fictions avortées ou à l’abandon depuis plus de six mois sont disponibles à la lecture dans ce sous-forum.

Retourner vers Les Archives (textes inachevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Dark Valian » Sam 21 Juin 2008 - 2:43   Sujet: Le Sith'Ari

Alors voilà ma FF. Soyez indulgents, c'est ma toute première histoire. Et je compte sur Oiki et Den pour me corriger.


Le Sith’Ari.


Prologue.


La galaxie...Cette vaste étendue d’étoiles et de vide. Synonyme de liberté pour certains, de pouvoir pour d’autres.
Au dessus de l'un de ces corps célestes que l'on appelle planètes, un vaisseau amorçait sa descente vers l'un des spatioports présents à la surface.
A son bord, un couple contrôlait la bonne marche de la manœuvre, tandis que leur enfant dormait paisiblement dans une couchette à l’arrière.

« Nous arrivons enfin, murmura l’homme en finalisant l’atterrissage. Encore un effort, et nous serons en sécurité. »

Grand, les cheveux d’un noir de jais, vêtu d’une ample tunique brune, il semblait de ceux qui inspiraient le respect par leur seule présence. Mais dans ses yeux marrons se lisait la peur, la peur pour son fils, et pour sa femme. Quelques jours plus tôt, alors qu’ils étaient encore sur Coruscant, un groupe de tueurs, probablement des mercenaires, avaient ouvert le feu sur eux, sans raison apparente. L’homme les avait toutefois éliminés. Pour le vaincre, lui, il faudrait plus que quelques pirates recrutés à la va-vite. Et pour cause : lorsque l’un de ses mouvements entrouvrit sa tunique, on put distinguer, bien dissimulé, un objet cylindrique accroché à sa ceinture. Un sabre laser, l’arme noble des chevaliers jedi, ces puissants gardiens de la paix. A l’aide de ce sabre, il avait toujours su défendre sa famille, l’Ordre, et la République. Mais aujourd’hui, il ne ressentait aucune honte à l’idée de fuir. L’un des assassins, après une petite discussion avec lui, s’était montré très bavard, et, au milieu de sa litanie, l’homme avait perçut deux mots plus qu’inquiétants : jedi noirs.
Un nom qui signifiait beaucoup, et qui justifiait amplement un départ précipité.
Au moment de partir, un homme les avait abordé par le biais de l’Holonet. Il disait pouvoir les aider, et leur avait donné rendez-vous sur cette planète. Au départ, le jedi avait cru à un piège, mais les informations fournies par l’inconnu leur avait permis d’échapper aux tueurs suivants.
Une voix le tira alors de sa rêverie.

« J’espère que l’on peut faire confiance à cet homme, gronda sa femme, une jolie brune aux yeux verts, en se passant la main dans ses cheveux.

- Je le pense, mon amour. Il nous a aidé à nous enfuir, ne l’oublie pas.

- Oui, tu... Tu as raison. Mais j’ai tellement peur pour lui, ajouta-t-elle en désignant le petit garçon qui dormait à poings fermés à l’arrière.
- Ne t’en fais pas, nous le protégerons »

Comme il aurait aimé être sûr de ses paroles ! Un choc fit alors vibrer le vaisseau. Ils avaient atterri.

« Allons-y, fit-il en descendant voir si tout allait bien au dehors.

- J’arrive », lui répondit sa femme en prenant son fils dans ses bras.

Le spatioport était incroyablement encombré. Partout, des vaisseaux décollaient et atterrissaient. Devant chaque poste de douane, de longues files de voyageurs attendaient de pouvoir profiter de la planète ou au contraire de la quitter. Au loin s’élevaient les hautes constructions des cités d’Obro askai. Voyant l’agitation qui régnait, le jedi grommela.

« Il a dit hangar 29B, non ?

- Oui, c’est ça. Il ne doit pas être très loin. »

En effet, après pas mal de recherches, ils finirent par trouver un bâtiment usé portant l’inscription 29B sur sa porte. L’endroit semblait désert, mais le jedi restait méfiant.
Il poussa prudemment la porte, et jeta un coup d’oeil à l’intérieur, la main crispée sur son sabre. Il rechercha à l’aide de la force d’éventuelles menaces, mais ne sentit rien. Rassuré, il fit signe à son épouse de le rejoindre, tandis qu’il se glissait dans le hangar.

Non loin de là, sur le toit d’un entrepôt, deux silhouettes encapuchonnées observaient attentivement la scène. L’une d’elle décrocha le sabre laser pendu à sa ceinture.

« Enfin, susurra-t-elle d’une voix grinçante. Il sera bientôt à nous.

- Le jedi risque de nous poser des problèmes, non ?, s’inquiéta le second personnage.

- Ne t’en fais pas, il aura de quoi s’occuper. »

Ils ricanèrent alors, d’un rire qui aurait fait frémir plus d’un brave.

Pendant ce temps, le jedi en question s’avançait dans le hangar plongé dans les ténèbres. Une voix l’interpella alors, et il sursauta.

« Vous êtes finalement venu, fit un homme au visage masqué par la capuche de la longue tunique noir qu’il portait.

- Oui nous sommes là, répliqua froidement le jedi. Maintenant, j’aimerais que vous nous expliquiez ce que vous voulez.

- Mais avec plaisir. Voyez-vous, depuis qu’elles connaissent l’existence de votre fils, certaines personnes donneraient cher pour s’en emparer.

- Mon fils ? Mais pourquoi ?

- Je n’en sais pas plus. En revanche, ce dont je suis sûr, c’est que ces gens feront tout pour atteindre leurs objectifs.

- Mais alors... », commença la femme du jedi.

Elle ne put finir, car des rayons d’énergie frappèrent le sol tout autour d'eux. Le jedi la prit par le bras.

« Va te mettre à l’abri, cria-t-il.

- Mais...Et toi ?

- Ne t’en fait pas, je m’en sortirai. »

Il lui donna un baiser, et se retourna pour faire face à leurs agresseurs. Ceux-ci, une vingtaine de mercenaires, braquaient leurs armes sur lui et sur l’homme qui l’avait conduit ici. L’un des tueurs fit un pas en avant.

« Donnez-nous le gosse, et tout ira bien.

- Venez donc le chercher !, répliqua le jedi avec détermination.

- Allez les gars, c’est l’heure de s’amuser un peu ! »

Les mercenaires ouvrirent à nouveau le feu, mais cette fois, les deux défenseurs se tenaient prêts, et les décharges des blasters leurs furent renvoyées par la lame du jedi. Celui-ci fut alors surpris de voir que l’inconnu qui lui apportait son aide maniait un sabre laser à lame rouge. Mais, occupé à détourner les rayons d’énergie, il ne put l’interroger. Tout occupé à se défendre face aux tueurs, il ne vit pas les deux ombres qui se glissaient silencieusement derrière lui. Un cri lui parvint alors, et il se retourna, pour voir l’une des deux silhouettes empaler sa femme sur son sabre rouge. Elle s’écroula près de son fils, dont les yeux bleus laissaient échapper un torrent de larmes.

« Non !, hurla le jedi avec horreur. Non, ce n’est pas...Pas... »

Le jedi ne put finir sa phrase, submergé par la tristesse, qui s’effaça vite, remplacée par une haine intense envers l’assassin. Il se rua alors sur lui, avide de vengeance, mais une douleur terrible le prit soudain, et, baissant ses yeux, il vit une lame rouge qui traversait sa poitrine de part en part, dégageant une odeur de chair grillée. Le sang envahit sa bouche, tandis qu’il regardait impuissant son meurtrier se pencher sur son fils. Il voulut hurler, mais il ne parvint qu’à s’étouffer un peu plus dans son fluide vital.
L’homme au sabre rouge fit un signe à son compagnon, qui s’écarta. Le meurtrier tendit le bras vers le petit garçon qui pleurait près du corps de sa mère. Tout se passa alors très vite. En un instant, l’homme passa de la joie du triomphe à la rage de la bête blessée, tandis qu’il serrait contre lui son moignon carbonisé. L’inconnu qui avait cherché à aider le jedi releva son sabre laser.

« Vous ne toucherez pas un seul cheveu de cet enfant, gronda-t-il. Sales jedi noirs ! »

L’assassin jura, et s’enfuit d’un bond prodigieux, accompagné de la seconde silhouette, laissant là le jedi et sa femme, mourants, et l’inconnu qui tenait l’enfant par la main. Et autour d’eux, les cadavres des mercenaires engagés pour tuer tout ce petit monde.
L’inconnu se pencha sur le jedi, qui l’agrippa par le col, usant de ses dernières forces.

« Veillez sur lui, souffla-t-il, s’il vous plaît...

- Je vous le promets, répondit solennellement l’homme vêtu de noir.

- Merci... »

Le jedi s’éteignit alors, et ne fit plus qu’un avec la force. L’inconnu se releva, et regarda le garçon droit dans les yeux.

« Viens avec moi. »
Modifié en dernier par Dark Valian le Lun 23 Juin 2008 - 0:13, modifié 2 fois.
Il est écrit dans les tablettes de Skeloss que seul un Gnome des Forêts du Nord unijambiste dansant à la pleine lune au milieu des douze statuettes enroulées dans du jambon ouvrira la porte de Zaral Bak et permettra l’accomplissement de la prophétie. »
Dark Valian
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 154
Enregistré le: 28 Déc 2006
Localisation: En panne d'essence dans la Nébuleuse de Hapes
 

Messagepar AJ Crime » Sam 21 Juin 2008 - 11:06   Sujet: Re: Le Sith'Ari

salut Dark Valian

Bienvenue dans le monde de l'écriture des FF. ici il ne doit pas y avoir beaucoup de professionnel et perso je me sens bien humble mais je m'avance le premier pour te donner mon opinion et mes propositions de corrections. Tu es libre de le appliquer ou pas comme bon te semble. La sensibilité de chaqu'un est différente, ainsi ce que je te propose n'est pas forcément ce que tu voulais exprimer. Mais si je me suis arrêté sur un point, d'autres sont succeptible de le faire, il y a donc surment un soucis.... Tu restes l'écrivain et la modification définitive t'appartient.

Dark Valian a écrit: Et pour cause : lorsque l’un de ses mouvements entrouvrit sa tunique, on put distinguer, bien dissimulé, un objet cylindrique accroché à sa ceinture. Un sabre laser, l’arme noble des chevaliers jedi, ces puissants gardiens de la paix.

les deux phrases sont liées, la deuxième ne présente pas de verbe conjugué et n'est pas une nominale non plus. L'intégrer dans la première sera difficile parce que présentant déjà énormément de virgules, deux points et est plutôt complexe à comprendre.
Par la suite, dans le paragraphe trop de virgules à mon goût. Minos devrait s'en lécher les babines, il adore ça. Mais je trouve que ton récit s'en retrouve syncopé et décousu. Inversé des groupes compléments permet d'en éliminer naturellement en rendant le tout plus fluide.

Dark Valian a écrit:- Oui nous somme là, répliqua froidement le jedi. Maintenant, j’aimerais que vous nous expliquiez ce que vous voulez.

"sommes" il me semble...

Dark Valian a écrit:Elle ne put finir, des rayons d’énergie s’abattant partout. Le jedi la prit par le bras.

"s'abattant partout autour d'eux" ou alors "s'abattirent" bien que le verbe s'abattre ne me paraisse pas idéal.

Dark Valian a écrit:Le jedi ne put finir sa phrase, submergé par la tristesse, qui s’effaça vite, remplacée par une haine intense envers l’assassin. Il se rua alors sur lui, avide de vengeance, mais une douleur terrible le prit soudain, et, baissant ses yeux, il vit une lame rouge qui traversait sa poitrine de part en part, dégageant une odeur de chair grillée. Le sang envahit sa bouche, tandis qu’il regardait impuissant son meurtrier se pencher sur son fils. Il voulut hurler, mais il ne parvint qu’à s’étouffer un peu plus dans son fluide vital.
L’homme au sabre rouge fit un signe à son compagnon, qui s’écarta. Le meurtrier tendit le bras vers le petit garçon qui pleurait près du corps de sa mère. Tout se passa alors très vite. En un instant, l’homme passa de la joie du triomphe à la rage de la bête blessée, tandis qu’il serrait contre lui son moignon carbonisé. L’inconnu qui avait cherché à aider le jedi releva son sabre laser.

C'est carrément flou, je ne sais plus qui fait quoi. Il faudrait approter des précision en amont sur qui fait quoi, nommer des personnages. Il y a des sabre partout et les "il" "lui" "jedi" se retourve vide de sens. Les amoncellements de virgules participe un peu plus à mon trouble. Les mercenaires sont morts ??? j'ai même pas eu le temps de m'en appercevoir...


L'histoire commence plutôt bien même si pour un prologue on en apprend pas suffisemment sur les personnages qui s'y croisent, le donnée historiques de la periode que tu as choisi. En fait, en devellopant un peu cela aurait pu faire un bon premier chapitre... A part ça c'est bien écrit, sans trop de fautes d'orthographe. On verra pour la suite....
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Dark Valian » Sam 21 Juin 2008 - 21:29   Sujet: Re: Le Sith'Ari

Woah ! Ca c'est de la critique ! Désolé pour le passage flou, mais je n'ai pas réussi à mieux faire. Je le reprendrai demain, mais si quelqu'un a des idées pour l'améliorer, c'est ouvert !
Il est écrit dans les tablettes de Skeloss que seul un Gnome des Forêts du Nord unijambiste dansant à la pleine lune au milieu des douze statuettes enroulées dans du jambon ouvrira la porte de Zaral Bak et permettra l’accomplissement de la prophétie. »
Dark Valian
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 154
Enregistré le: 28 Déc 2006
Localisation: En panne d'essence dans la Nébuleuse de Hapes
 

Messagepar Darkliser » Sam 21 Juin 2008 - 21:35   Sujet: Re: Le Sith'Ari

Si AJ crime lit ta fic je peux t'assurer que tu progresseras très rapidement. Il est très bon pour repérer les petites incohérences que d'autres comme moi ne peuvent pas voir.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Dark Valian » Sam 21 Juin 2008 - 21:38   Sujet: Re: Le Sith'Ari

Il est très bon pour repérer les petites incohérences que d'autres comme moi ne peuvent pas voir.


Allons tu es trop modeste. J'ai vu ta FF, et elle est vraiment bien écrite !
Il est écrit dans les tablettes de Skeloss que seul un Gnome des Forêts du Nord unijambiste dansant à la pleine lune au milieu des douze statuettes enroulées dans du jambon ouvrira la porte de Zaral Bak et permettra l’accomplissement de la prophétie. »
Dark Valian
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 154
Enregistré le: 28 Déc 2006
Localisation: En panne d'essence dans la Nébuleuse de Hapes
 

Messagepar Darkliser » Sam 21 Juin 2008 - 22:04   Sujet: Re: Le Sith'Ari

C'est vrai qu'elle est bien écrite (ouch mes chevilles) mais AJ crime m'est quand même indispensable pour les raisons que je t'ai exposé. C'est très utile pour s'améliorer encore et toujours.

Au fait j'attends que tu reviennes me poster un comm sur ma FF, ça fait longtemps que je ne t'y est pas vu.
Je jetterais aussi un coup d'oeil ( un gros) à la tienne! :lol:
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Revan1er » Dim 22 Juin 2008 - 1:37   Sujet: Re: Le Sith'Ari

L'histoire commence sur les chapeaux de roues! On est directement plongé dans l'univers. Pas trop de description, je trouve un peu dommage mais bon l'action est là pour rattraper.

Je trouve aussi qu'il est un peu court pour un premier chapitre comme l'a si bien dit Aj Crime. Sinon j'attends la suite avec impatience pour me faire une idée plus précise du contenue de l'histoire. Pour le style et les fautes je laisse le soin aux autres qui seront meilleurs que moi sans aucun doute.
Je suis le feux de la haine.
Tout l'univers s'incline devant moi.
j'ai découvert la vraie vie...
Revan1er
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 83
Enregistré le: 22 Avr 2008
Localisation: Metz
 

Messagepar Dark Valian » Dim 22 Juin 2008 - 2:25   Sujet: Re: Le Sith'Ari

Premier vrai chapitre, qui introduit le personnage principal de l'histoire. Amateurs de héros tout gentils tout mignons, passez votre chemin ! Bonne lecture !

Chapitre I. Des temps de guerre.

« Plus qu’une et c’est fini »

Le jeune homme respira profondément avant de porter un coup à la dernière sphère d’entraînement, qui tomba au sol, carbonisée. Avec ses cheveux noirs tombant sur ses épaules et son beau visage couvert de sueur, on eu dit un sauvage guerrier au combat. Autour de lui, dans cette salle aux murs blindés où l’on s’exerçait à l’art du combat, gisaient les débris des huit sphères détruites par son sabre.
Il éteignit la lame rouge de son arme, avant de ramasser une serviette pour s’essuyer la figure. Cet entraînement était inutile ! II était prêt ! Prêt à en découdre avec ses ennemis, quels qu’ils soient. Une voix retentit alors dans la salle d’exercice.
« Bien joué, Drekan. Mais évite ce genre de pensées, elles te détournent de ta voie. »

La voix était celle d’un homme dans la force de l’âge, aux cheveux gris et aux yeux noirs, dont la seule présence suffisait à glacer la pièce.
Le dénommé Drekan renifla avec mépris, une rage permanente luisant dans ses yeux orangés.
« Quelle voie ? Nous ne sommes pas de pitoyables petits jedi, je me trompe ?
« Je sais que tu ne les aimes pas, mais essaie de comprendre, nous devons nous rallier à eux si nous voulons restaurer la gloire de notre ordre.
- Depuis quand les sith ont-ils besoin de ça pour survivre ? Si nous désirons quelque chose, il nous suffit de le prendre, c’est aussi simple que cela.
- C’est par de tels raisonnements que les précédents seigneurs noirs ont échoué.
- A mon avis, ce sont des gens comme vous qui ont causé leur chute.
- Tu es borné, Drekan. Cela ne me surprend pas, je le sais depuis que je t’ai prit comme apprenti il ya des années.
- Quoi que vous disiez, une chose est sûre : jamais je ne m’abaisserai à côtoyer ces faibles jedi !
- J’espère que tu changeras vite d’avis. Tu es l’avenir de la Règle des Deux, ne l’oublie pas. Lorsque je ne serai plus, ce sera à toi de former un nouvel apprenti.
- Si nous informons l’Ordre jedi de notre existence, cette règle ne fera pas long feu. Ils nous détruiront, et vous le savez !
- J’ai des raisons de penser qu’ils ne le feront pas. »
Drekan émit un rire lourd de sarcasmes.
« J’aimerais beaucoup savoir lesquelles.
- L’Alliance Galactique et le Nouvel Empire peinent à protéger leurs sujets contre l’Union Obscure, et les jedi débordés sont constamment envoyés aux quatre coins de la galaxie. Je suppose donc qu’ils ne seront pas contre un peu d’aide.
- Vous croyez vraiment que cela suffira ? »
Le jeune sith était dubitatif.
« Oui, je le pense, répliqua fermement son maître. Car il faut y ajouter les soulèvements des trandoshans, qui ont coûté la vie à de nombreux habitants des planètes alentour, et enfin ces attaques de droïdes contre le sénat.
- Vous avez peut-être raison, concéda Drekan. Il n’empêche que je refuse de m’approcher d’eux.
- Comme tu voudras, soupira le maître. Je ne vais pas poursuivre inutilement cette discussion. D’ailleurs, j’ai une mission à te confier. Dans le système Morishim se trouverait une antique amulette de pouvoir. Si nous pouvions l’obtenir, nous aurions ainsi quelque chose à offrir à l’Ordre jedi. Va là-bas, et retrouve cet objet.
- Bien, maître. »
Drekan quitta alors la salle, troublé par les paroles de son maître. Devaient-ils vraiment rejoindre les jedi et les épauler ? Cela semblait être la seule solution ... Non ! Jamais il ne s’allierait à eux ! Jamais. Il prit une douche, se changea, puis il rassembla ses affaires. Quelques provisions, un détonateur thermique, et un comlink. Cela fait, il partit en direction du hangar à vaisseaux de leur complexe secret de Bastion. Un chasseur noir l’y attendait, prêt au décollage. Drekan monta à bord, et un trille retentit.
« Salut Neese, fit-il au droïde astromech embarqué dans le vaisseau. Enclenche la manœuvre de mise sur orbite. »
Le droïde s’exécuta, et bientôt, le chasseur s’éleva dans les airs, en direction de l’espace. Drekan programma les coordonnées de Morishim sur l’ordinateur de navigation, et lança le passage en hyperespace. Tandis que tout s’accélérait autour de lui, le jeune homme ferma les yeux, et entra dans une profonde méditation, qui, il l’espérait, le calmerait et lui apporterait un peu de repos, ses nuits étant souvent courtes et peuplées de visions cauchemardesques.


Ce n'est que la première partie du chapitre. J'essaierai de poster le reste demain ou après demain.
Bye.
Modifié en dernier par Dark Valian le Lun 23 Juin 2008 - 0:15, modifié 1 fois.
Il est écrit dans les tablettes de Skeloss que seul un Gnome des Forêts du Nord unijambiste dansant à la pleine lune au milieu des douze statuettes enroulées dans du jambon ouvrira la porte de Zaral Bak et permettra l’accomplissement de la prophétie. »
Dark Valian
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 154
Enregistré le: 28 Déc 2006
Localisation: En panne d'essence dans la Nébuleuse de Hapes
 

Messagepar AJ Crime » Dim 22 Juin 2008 - 10:49   Sujet: Re: Le Sith'Ari

darkliser a écrit:Au fait j'attends que tu reviennes me poster un comm sur ma FF, ça fait longtemps que je ne t'y est pas vu.

Comment ça Darkliser ? c'est à moi que tu parles ??? ben j'ai des preuves de ma dernière critique dans ta FF en passant derrière Notsil,
AJC dans le mystère de la force T1 a écrit:de AJ Crime le Ven 20 Juin 2008 - 22:10

je ne me suis pas attaqué au fautes de conj, gramm, et ortho. De toutes manières lorsqu'elles sont trop nombreuses, je renvoie en lecture et je m'interesse exclusivement au fond et style. Et pis Titi ou Minos lorsqu'ils s'y mettent sont vraiment très sanglant. De toute façon, on a besoin des uns des autres pour se relire mettre les doigts là où ça fait mal et se plonger le nez dans le caca pour voir ce que l'on est aveugle lorsqu'il sagit de nos propres textes... ca va j'ai pas été trop flou ??? Relire les textes des autres et se fendre d'une critique précise et argumentée fait aussi beaucoup progresser.

Pour ce qui est de ta FF Dark Valian je ferai mon possible mais j'ai déjà beaucoup de boulot avec Darliser... entre autre et mes projets personnels que tu décrouvriras bientôt j'en suis sûr. Mais tu as fait l'effort de réecrire ton prologue et ça c'est déjà un beau geste. Je reviens lorsque j'ai le temps, n'avance pas trop vite non plus c'est le meilleur moyen de décourager les lecteurs qui n'ont pas beaucoup de temps comme moi. Mais si tu travailles et que tu écoutes, toutes proportions gardées tout ne doit pas être acheté contant, ce que nous critiquons ben logiquement ça pousse à revenir.

Bonne continuation et à bientôt...
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Darkliser » Dim 22 Juin 2008 - 10:56   Sujet: Re: Le Sith'Ari

Comment ça Darkliser ? c'est à moi que tu parles ??? ben j'ai des preuves de ma dernière critique dans ta FF en passant derrière Notsil,


lol! Je parlais à Dark Valian bien sûr :D
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar AJ Crime » Dim 22 Juin 2008 - 21:00   Sujet: Re: Le Sith'Ari

dans le prologue:

Dark Valian a écrit: sa descente vers l'un des spatioports qui constellaient la surface.

il y a tant de spatioports que cela, ils constellent la surface ? ça fait beaucoup...

Finalement je vais attendre que tu le corriges, je pensais que c'était déjà le cas... Je vais passer au début du chapitre 1:

Dark Valian a écrit:Il éteignit la lame rouge de son arme, et ramassa une serviette pour s’essuyer la figure.

pourrais pas remplace le ", et rammassa" par "avant de ramasser" ça me semble plus fluide.

Dark Valian a écrit:J’espère que tu changeras vite d’avis, tu es l’avenir de la Règle des Deux

un point à la place de cette virgule... ???

Dark Valian a écrit:Ils nous détruirons, et vous le savez !

il me semble que "ils" fait un meilleur sujet que "nous" donc : "détruiront"

Dark Valian a écrit:contre l’Union Obscure, et les jedi débordés

un point à la place de la virgule, ça permet d'enlever le "et" et l'inversion: "Débordés, les jedi" ajoute de la fuidité, non ?

Dark Valian a écrit:Il prit une douche, et se changea, puis il rassembla ses affaires. Quelques provisions, un détonateur thermique, et un comlink.

le "et " est-il nécessaire avec le "puis " qui suit ??? Si tu cites les affaires qu'il emporte tu peux remplacer ce point par un deux points, sa évitiera une nouvelle phrase sans verbes.

J'aime bien ton style, c'est fluide il n'y a pas de fautes que je sache détecter. Hormi mes quelques remarques, je dirais simplement qu'il y a trop de virgules. Ca plaira à Minos mais je les trouve vraiment trop abondantes. J'en mets pas suffisemment de mon côté. Nous arriverons surement à un compromis avec le temps. D'autre part, il y a beaucoup de dialogue mais pas suffisemment de descriptif, c'est pas toujours facile mais un petit effort de ce côté donnerait des couleurs à ton texte.
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Den » Lun 23 Juin 2008 - 15:03   Sujet: Re: Le Sith'Ari

Oulààà, voici un titre qui me donne l'eau à la bouche! :D
Tiens tiens, il y a une jolie brune aux yeux vert! J'suis pas étonné :P :D
L'histoire me semble assez intéressante et prenante. Le style est fluide mais gagnerait à être un tout petit peu plus fournis (surtout pour ce qui est des pensées des personnages - mais ce n'est que mon avis :) )
Sinon, j'aime vraiment cette histoire et t'accueille à bras ouverts dans le monde de la FF! Tu y entres, selon moi, par la grande porte :lol:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5315
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Dark Valian » Lun 23 Juin 2008 - 23:05   Sujet: Re: Le Sith'Ari

Merci ô grand dark denus ! Ton avis de maitre sith confirmé me fait très plaisir. Maintenant, j'attend oiki qui va goûter à un éclair de force maison s'il ne vient pas :sournois: :sournois: :sournois: :sournois:
Bye.
Il est écrit dans les tablettes de Skeloss que seul un Gnome des Forêts du Nord unijambiste dansant à la pleine lune au milieu des douze statuettes enroulées dans du jambon ouvrira la porte de Zaral Bak et permettra l’accomplissement de la prophétie. »
Dark Valian
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 154
Enregistré le: 28 Déc 2006
Localisation: En panne d'essence dans la Nébuleuse de Hapes
 

Messagepar Oiki Ran » Mar 24 Juin 2008 - 14:09   Sujet: Re: Le Sith'Ari

Bonjour!!

Voilà, j'ai lu le début de cette histoire et je dois bien avouer que j'ai été plutôt agréablement surpris, je m'attendais à bien pire vu que cela correspondait à tes premiers écrits.

Au sujet de l'histoire, j'avoue que je n'ai aucune fascination pour les Sith, bien au contraire et je dois dire que si Dark Valian n'avait pas insisté, je serais sans doute passé à côté. Je dois dire que cette histoire de Sith et Jedi qui doivent collaborer pour faire le ménage (j'ai pas trop compris qui était cette Union Obscure, mais je pense que j'aurais bientôt la réponse :D ) dans la galaxie me semble interressante et donc je suivrais cette histoire pour voir la direction qu'elle va prendre. J'espère que je ne serais pas déçu... :wink:

Quant au style assez dépouillé, il ne me gêne pas trop car égocentrique comme je suis, je trouve qu'il ressemble au mien (inspiration consciente ou inconscient? :sournois: ) et donc il me va. Je pense que tu as bien fait de choisir de faire simple et de ne pas t'empêtrer dans d'interminables descriptions. Ca demande plus de maîtrise et donc je te conseille de continuer à faire simple jusqu'à ce que tu sois plus à l'aise. Par contre, j'ai trouvé la fin du prologue plutôt confuse et ce serait à retravailler. Pour le reste des fautes, je laisse le soin à des passionnés de te les corriger! Y en a qui prennent leur pied à traquer toutes les fautes!! :D

En résumé, un bon petit début qui donne envie de lire la suite, ce qui est le principal!! :lol:

Oiki Ran, le Ktâh qui te souhaite bon courage pour la suite!!

PS: Vu que tu t'en sors pas mal avec tes premiers écrits, ça te dirais de bosser sur une HC des Anges? (Histoire de ressusciter ce topic!)
Ambitious but Rubbish - Jeremy, Hamster and Captain Slow!
Oiki Ran
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 933
Enregistré le: 10 Sep 2004
Localisation: Belgique
 

Messagepar Dark Valian » Mar 24 Juin 2008 - 14:16   Sujet: Re: Le Sith'Ari

Merci d'être passé Oiki ! Ne t'en fait pas, dans cette histoire, le maitre sith n'est pas si méchant, et est même prêt aider la galaxie si cela peut sauver son ordre. Par contre, Dre'kan mettra un peu plus de temps à adhérer à cette alliance improbable.
Mais ne t'inquiète pas, le côté lumineux reste le plus fort !

Quant au style assez dépouillé, il ne me gêne pas trop car égocentrique comme je suis, je trouve qu'il ressemble au mien (inspiration consciente ou inconscient?


Je dois avouer que pour le style, je me suis beaucoup aidé de ta FF...
Non Oiki me tape pas ! AAAAAAAAAAAAh !
Il est écrit dans les tablettes de Skeloss que seul un Gnome des Forêts du Nord unijambiste dansant à la pleine lune au milieu des douze statuettes enroulées dans du jambon ouvrira la porte de Zaral Bak et permettra l’accomplissement de la prophétie. »
Dark Valian
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 154
Enregistré le: 28 Déc 2006
Localisation: En panne d'essence dans la Nébuleuse de Hapes
 

Messagepar Oiki Ran » Mar 24 Juin 2008 - 14:26   Sujet: Re: Le Sith'Ari

Oufti, t'es rapide toi!! :lol:

Mais ne t'inquiète pas, le côté lumineux reste le plus fort !


Ouf, ça me rassure alors! :D

Je dois avouer que pour le style, je me suis beaucoup aidé de ta FF...
Non Oiki me tape pas ! AAAAAAAAAAAAh !


Je le savais! Je le savais! Yesssssssss, j'ai bien deviné :D ... T'inquiète, ça ne me gêne pas du tout, bien au contraire, ça me flatte que tu trouves mon style suffisamment intéressant pour que tu veuilles t'en inspirer.

Autre question: Pourquoi écrire en bleu?

Oiki Ran, le Ktâh qui espère que tu vas réfléchir à sa proposition!! :wink:
Ambitious but Rubbish - Jeremy, Hamster and Captain Slow!
Oiki Ran
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 933
Enregistré le: 10 Sep 2004
Localisation: Belgique
 

Messagepar Minos » Ven 27 Juin 2008 - 19:07   Sujet: Re: Le Sith'Ari

Sympa comme tout, ce début.

Manque un peu de descriptions, mais l'accroche est plutôt intéressante.

On attend la suite ! :)
Les hommes sont si nécessairement fous, que ce serait être fou, par un autre tour de folie, de n'être pas fou.
Blaise Pascal.
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3019
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar Notsil » Mar 01 Juil 2008 - 14:38   Sujet: Re: Le Sith'Ari

Lu aussi ^^

Ca semble sympa et intéressant comme début en tout cas ^^ Il reste quelques fautes par ci par là mais très peu globalement. Par contre un point qui me gêne plus c'est l'oubli des majuscules pour Jedi, Sith et surtout Force ^^

Vlà pour les fautes qui restaient :

Mais dans ses yeux marrons se lisait la peur

->marron

un homme les avait abordé par le biais de l’Holonet.

->abordés

Il nous a aidé à nous enfuir, ne l’oublie pas.

->aidés

par la capuche de la longue tunique noir qu’il portait.

->noire

Et pour le chapitre 1 :

on eu dit un sauvage guerrier au combat.

->on eut dit

je le sais depuis que je t’ai prit comme apprenti il ya des années.

->je t'ai pris...il y a

Valà, en attendant la suite ;)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2365
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 


Retourner vers Les Archives (textes inachevés)


  •    Informations