Taxes

Les Fan-Fictions avortées ou à l’abandon depuis plus de six mois sont disponibles à la lecture dans ce sous-forum.

Retourner vers Les Archives (textes inachevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Code 44 » Ven 30 Mai 2008 - 23:53   Sujet: Taxes

Voilà, voilà une histoire courte :

Il était sept heures et cinquante-neuf minutes quand l'Empereur Palpatine époussetait sa lourde bure rouge. Quelques cheveux blancs ne se seraient pas vus mais l'Empereur voulait être impeccable en toutes circonstances. Quelques secondes avant huit heures, son assistant Sate Pestage lui apporta le filmoplast sur lequel était écrit son discours. Palpatine renvoya le Grand Vizir d'un geste de la main quand les techniciens lui signalèrent qu'ils allaient devoir émettre. Un sourire factice apparut sur le visage décharné de Palpatine quand l'holocaméra se mit en marche. Le discours serait retransmis sur tout l'Holonet :

_Habitants de la galaxie ! Nous approchons d'une grande date ! Dans quelques jours, nous fêterons le premier anniversaire du Jour de l'Empire !

Avec un petit sourire en coin, Pestage remarquait que même dans les allocutions officielles sur l'Holonet, l'Empereur ne pouvait se détacher de son style épique, qu'il gardait généralement pour le Sénat. Mais il se garda bien d'ouvrir la bouche : troubler une annonce officielle de Palpatine pouvait être puni de mort. Il resta donc dans un coin, écoutant le discours de son dirigeant :

_Mais les temps sont durs, continua Palpatine. L'Ordre Nouveau a besoin d'argent car l'argent est le nerf de la guerre. Et nous sommes en guerre ! Les derniers bastions Séparatistes résistent encore au Changement. Et c'est grâce à votre argent, que nous pourrons bâtir un Ordre Fort. C'est pourquoi j'annonce une nouvelle campagne de taxes. Je sais que vous comprendrez que c'est pour votre bien et qu'ensemble, rien ne nous arrêtera !

Le technicien coupa la retransmission et Palpatine s'épongea le front. Il y avait vraiment une chaleur du diable sur le plateau...tandis que les techniciens du COMPORN allaient modifier quelques détails sur l'holovideo, un officier impérial apporta une note à Pestage et après avoir salué l'Empereur, se retira. Le Grand Vizir s'approcha de Palpatine :

_Votre seigneurie...cet officier vient de m'apporter un rapport assez alarmant. De nombreuses planètes s'insurgent contre les taxes impériales. Notamment Ghorman dans le secteur des Colonies.

Palpatine commença à quitter le studio, Pestage le suivit tout en continuant à parler :

_Ghorman pourrait donner l'exemple à d'autres planètes. Je suggère à votre Majesté d'étouffer les protestations dans l'oeuf. Peut-être que si Elle se déplace en personne...

Palpatine réfléchit pendant quelques instants, puis stoppa brusquement :

_La planète ne mérite pas que je me déplace personnellement. Je vais envoyer un officier de la flotte.

Le Grand Vizir se gratta la tête :

_Avez-vous un officier particulier en tête ?

Un sourire cruel de dessina sur les lèvres de l'Empereur :

_Je crois que oui...Pestage, contactez Eriadu...

Ghorman était une planète grisâtre, perdue dans le secteur des colonies. La planète était très pauvre car les multiples impôts de guerre durant la Guerre des Clones avaient ruiné l'économie de Ghorman. C'est pour cela que bon nombre des habitants de Ghorman s'insurgeaient contre les taxes abusives de l'Ordre Nouveau. Les membres de l'APG, l'Association Politique de Ghorman tenaient leur réunion journalière dans leurs locaux. La salle de réunion était une grande pièce ronde avec des gradins tout le long. Au centre de la pièce, une grande table de transparacier et autour de cette table, quatre sièges, tous occupés.
Sur le mur du fond, on pouvait voir l'hologramme de l'Empereur faisant son discours.
Lerek Rissus se leva de table et alla éteindre l'holonet. Puis, il se tourna vers l'Assemblée, composée d'humains et d'aliens :

_Vous avez entendu l'Empereur. Une nouvelle vague de taxes va frapper la galaxie. Dont Ghorman.

Jeia Elus, humaine également se leva d'un bond :

_Mais nous n'avons pas les moyens de payer l'Empire ! Ils ont tout pris pendant la guerre !

Lerek essaya de calmer l'assemblée :

_Du calme, du clame. Je sais que nous sommes ruinés. Il y a peut-être une solution, non ?

Junto, un Rodien de couleur verte se frotta le museau avec empressement :

_Peut-être faut-il expliquer notre situation à l'Empereur. Il peut se montrer magnanime...

Toa, une sublime twi'lek lethane dit d'une voix ironique :

_C'est ça...tu crois que l'Empire se montrera aussi « magnanime » avec nous qu'il l'a été avec les Jedi ? Ou avec la Délégation des Deux-mille ? Tout ce qui importe à ce sale chutta de Palpatine, c'est de gagner de l'argent. Si nous ne payons pas, il va nous envoyer l'autre cinglé en armure noire et un bataillon de storms !

Lerek joignit les mains en signe d'apaisement. Toa avait toujours été la plus extrémiste d'entre eux.
Lerek réfléchit à ce que venait de dire Junto : expliquer leur situation à l'Empire ? Oui, ils pouvaient le faire mais l'Ordre Nouveau n'était pas du genre à faire de cadeau. Et même si Junto se trompait en pensant que l'Empereur pourrait les laisser en paix, Lerek ne pensait pas non plus qu'il irait jusqu'à les exterminer. Au fond, l'Empire était comme une grande mafia et les morts ne peuvent pas payer.
Lerek regarda en souriant discrètement les leaders de l'APG, l'Assemblée Politique de Ghorman :

Jeia, une femme d'une quarantaine d'années, autrefois proche de Feng Zar. Depuis son assassinat par Dark Vador, c'était Jeia qui avait pris la responsabilité d'être la porte-parole politique de l'APG et aussi son stratège.

Toa, la twi'lek écarlate, la plus extrémiste d'entre eux. En un sens, ça se comprenait : l'Empire qui n'existait que depuis un an avait exterminé sa famille parce qu'elle avait refusé de leur livrer des résistants. Seule Toa s'en était sortie sans grand dommages, hormis son lekku droit, couvert de cicatrices. Depuis, elle avait rejoint l'Assemblée, les poussant aux actions violentes.

Junto, le Rodien pacifiste. L'exact opposé de Toa. Junto bien anti-impérialiste, était un défenseur de la paix et il pensait qu'il fallait la protéger à tout prix. Quitte à trouver un accord avec l'Empereur.

Et enfin, Lerek, le mesuré. Pas d'idéal particulier hormis Ghorman elle-même. Il était considéré comme le modéré du groupe, celui qui comblait le vide entre le camp de Toa et celui de Junto. L'humain était plutôt pacifiste mais contrairement au Rodien, il ne se faisait pas d'illusions sur ce qu'allait apporter cet Ordre Nouveau.

Jeia, Toa, Junto et Lerek. L'éminence grise, l'extrémiste, le pacifiste et le modéré. Ensemble, ils avaient véritablement crée l'Assemblée Politique de Ghorman : un groupe qui avait pour but de défendre la planète et de la sortir de sa terrible dette.
Les vrais problèmes avaient commencé le premier Jour de l'Empire : l'Ordre Nouveau avait surtaxé Ghorman et d'autant plus depuis la mort de Feng Zar. Le Sénateur s'était lié avec l'APG et sa disparition avait porté un sacré coup à l'Assemblée. Qui plus est, l'Empereur avait exigé un impôt exceptionnel de la part des ghormanéens pour s'affranchir de la trahison de Feng Zar envers l'Ordre Nouveau. Ghorman avait réussi à réunir les fonds, en grande partie grâce à l'APG. Mais cela les avait conduits au bord de la ruine.
Et voilà que l'Empereur exigeait de nouveaux impôts. La planète n'avait tout simplement pas les moyens de payer : presque chaque ghormanéen n'avait plus un crédit. Pour une fois, Lerek était plutôt de l'avis de Toa : l'Empire n'allait pas laisser passer ce qu'il considérerait comme une trahison.
Mais Ghorman n'était pas à même de réagir violemment comme le préconisait la twi'lek : ils n'avaient plus d'armée. Mais ils ne pouvaient pas non plus rester les bras croisés ou même contacter l'Empire. Lerek devait bien l'avouer, il était complètement perdu. Il ne savait pas quoi faire. Il se rassit et se tourna vers Jeia :

_Alors, à ton avis, que devons-nous faire ?

L'humaine joua machinalement avec sa boucle d'oreille comme à chaque fois qu'elle réfléchissait. Puis, elle se leva pour s'adresser non seulement aux leaders mais aussi aux autres membres de l'Assemblée :

_Prendre les armes comme le suggère Toa n'est pas une bonne idée : l'Empire nous enverrait sa flotte et nous serions quitte pour un bombardement. Mais nous ne pouvons pas non plus contacter Palpatine pour essayer de négocier. Et bien évidemment, nous ne pouvons pas rester sans rien faire...

Toa tapa du poing sur la table :

_Alors quoi ? Tu ne veux pas que nous nous battions, que nous négocions, que nous ne fassions rien...il nous reste quoi ?

Jeia leva un sourcil. C'était rare que quelqu'un l'interrompe. Mais elle était habituée aux interventions enflammées de la lethane et ne lui en tenait pas rigueur :

_Nous pouvons protester. Mais de pas de façon violente. Peut-être qu'une manifestation...

Junto secoua négativement la tête :

_Non. Une manifestation pourrait être mal interprétée par l'Empire. Je propose un acte pacifique qui montre néanmoins notre détermination. Un sitting sur le spatioport.

Un silence pensant s'installa dans la salle. L'idée du Rodien était loin d'être stupide : un sitting bloquant l'astroport pouvait être très représentatif de l'action de l'APG et montrerait qu'ils n'étaient pas violents. Lerek prit la parole :

_Bon...je soummets la proposition. Qui est pour ?

Tous les membres de l'Assemblée votèrent en faveur du sitting hormis Toa et ses fidèles. Junto pinça le museau :

_Bien. Avec ses relations au Sénat, Jeia pourra nous prévenir quand arrivera l'officier chargé de collecter les taxes. Et nous bloquerons pacifiquement le spatioport. La séance est levée.

Rapidement, les membres de l'APG quittèrent les locaux et les leaders se trouvèrent seuls. Après avoir réglé quelques derniers détails, chacun rentra chez soi.

Le lendemain, les membres de l'Assemblée furent réveillés à l'aube par un message de Jeia leur indiquant que le sitting aurait lieu de bon matin. C'est pour cela que dès six heures du matin, presque tous les membres de l'APG se rendirent dans l'astroport et en quelques minutes, la piste d'atterrissage fut noire de monde. Pas un vaisseau ne pouvait se poser ou décoller. Hormis Toa et quelques uns de ses partisans, chaque membre de l'APG était présent.
Lerek inspectait les membres avec appréhension. Il n'était pas aussi serein que Junto. Il se demandait bien comment allait réagir l'officier impérial. Allait-il faire demi-tour ? Allait-il ouvrir le feu ?
Mais l'humain n'eut pas le temps de réfléchir plus longtemps puisque une navette de classe Crescent, accompagnée d'une flopée de chasseurs TIE, apparut dans l'orbite de Ghorman. La navette commença sa descente vers l'astroport et stoppa net au-dessus de la piste d'atterrissage.
Le transport resta sans bouger pendant quelques longues minutes. Lerek en était sûr, ils avaient réussi ! L'officier n'osait pas atterrir ! Ils avaient gagné ! Mais il perdit vite ses illusions quand la navette entama sa descente. Un mouvement de panique gagna les rangs de l'APG. Junto essaya de garder un semblant de cohésion dans ses troupes :

_Non ! Restez ! C'est du bluff !

Mais ça n'était pas du bluff...la navette se posa bien sur la piste d'atterrissage, écrasant les membres de l'Assemblée Politique de Ghorman. Mais le pire restait à venir : le transport évacua la chaleur de ses réacteurs. Et une gerbe de flammes embrasa l'astroport. Lerek, Jeia, Junto et tous leurs fidèles périrent carbonisés. Parce qu'ils avaient oublié quelque chose de simple : l'Empire n'accepte aucune rébellion. Avant de mourir, Junto eut le réflexe de s'accrocher au pied de l'officier quand il descendit que la navette :

_Non...dites-moi...que ce n'est pas vrai...pas vous...

L'officier le regarda avec mépris avant de se libérer d'un grand coup de botte dans la tête du Rodien, ce qui le tua instantanément :

_Misérable grenouille...


Quelques jours plus tard, l'officier revint sur Coruscant, chargé de crédits. L'Assemblée Politique avait été dissoute et les membres qui n'étaient pas morts avaient étés arrêtés. Hormis une twi'lek qui répondait au nom de Toa et qui avait réussi à fuir, tous les leaders de l'APG étaient morts. Ghorman était maintenant sous protection impériale. L'officier fut reçu en grandes pompe par l'Empereur en personne qui l'éleva au rang d'amiral :

_Je tenais à vous féliciter personnellement pour ce travail, Amiral. Vous avez très bien servi l'Empire...

L'officier s'inclina légèrement :

_Merci votre Majesté. Je suis honoré de la confiance que vous me portez.

Palpatine posa paternellement sa main sur l'épaule de l'Amiral :

_C'est moi qui suis honoré de vous avoir à mon service mon ami. Et maintenant, passons à autre chose si vous le voulez bien. L'Etoile Noire réclame toute notre attention.

Wilhuff Tarkin, lieutenant-gouverneur d'Eriadu, et depuis quelques minutes Amiral de la flotte impériale eut un invisible sourire :

_Oui, votre Majesté. Nous avons beaucoup à faire...beaucoup à faire.
Modifié en dernier par Code 44 le Lun 02 Juin 2008 - 8:22, modifié 1 fois.
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Minos » Sam 31 Mai 2008 - 13:20   Sujet: Re: Taxes

Une nouvelle sympathique. J'en connaissais déjà les événements et l'identité de l'officier impérial coupable, mais cette mise en situation avec des persos locaux et assez personnalisés habille l'événement d'humanité.
Les hommes sont si nécessairement fous, que ce serait être fou, par un autre tour de folie, de n'être pas fou.
Blaise Pascal.
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3019
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar AJ Crime » Sam 31 Mai 2008 - 22:45   Sujet: Re: Taxes

ouaip, j'ai lu en diagonal mais c'est plutôt bien écrit.

J'hésite entre humour noir et histoire de comptoir. C'est vite lu avec à mon avis quelques longueurs....
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Code 44 » Sam 31 Mai 2008 - 22:59   Sujet: Re: Taxes

J'hésite entre humour noir et histoire de comptoir. C'est vite lu avec à mon avis quelques longueurs....


Histoire de comptoir ? J'arrive pas très bien à saisir tes propos, tu peux m'éclaicir un peu, s'il te plaît ?
Des longueurs ? Perso, je trouve que j'ai un peu baclé "Taxes" alors je trouve qu'au contraire, c'est trop rapide :D
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar AJ Crime » Dim 01 Juin 2008 - 15:20   Sujet: Re: Taxes

Ca doit être ça alors, si tu trouves toi même que tu l'as baclé je pense que tu aurais pu orchestrer un peu différemment les descriptions géopolitique et des personnages afin de les intégrer avec un rythme de narration plus soutenu à ces moments là... C'était donc de l'humour noir ???
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Code 44 » Dim 01 Juin 2008 - 18:40   Sujet: Re: Taxes

Excuse moi mais je n'arrive toujours pas à comprendre ce que tu veux dire.
"Humour noir" pour le fait que les habitants de Ghorman fassent un sitting pacifique et soient écrasés par le vaisseau impérial ? Si oui, j'y suis pour rien piusque je ne fais que relater un évènement officiel (tappez "Ghorman Massacre" sur Wookiepédia)
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Notsil » Dim 01 Juin 2008 - 21:50   Sujet: Re: Taxes

Plop, bah moi je connaissais pas ^^ Très sympa à lire, ça aurait mérité d'être un peu plus développé tout de même :P

Passons aux quelques fautes qui trainent :

Il était sept heure et cinquante-neuf minutes

->heures ^^

quand l'Empereur Palpatine époussetait sa lourde bure rouge.

->épousseta, ça passe mieux dans l'ensemble de la phrase je trouve.

en toute circonstances.

->toutes

quelques secondes avant huit heure,

->heures ^^

L'Ordre Nouveau à besoin d'argent

->a besoin

ensemble, tout deviendra possible !

->ça ne me fait pas trop penser à du SW ça :P Un peu d'imagination voyons ^^

les multiples impôts de guerre durant la Guerre des Clones avaient ruinés l'économie de Ghorman.

->avaient ruiné

Les membres de l'APG

->Tu expliques plus tard ce qu'est l'APG, mais ça aurait été mieux ici lors de sa première apparition ;)

et autour de cette tables

->table

Ils ont tout pris pendant la guerre !

->hum, ils sont toujours en guerre apparemment ^^ Or ici on a l'impression que la guerre est finie...

ce sale chuttade Palpatine,

->"chutta de" je suppose ? ^^

Lerek regarda en souriant discrètement les leaders de l'APG, l'Assemblée Politique de Ghorman :

->ah, enfin notre explication !

jeune femme d'une quarantaine d'années

->question idiote, mais peut-on encore parler de jeune femme à 40 ans ? Même en étant dans l'univers SW ? ^^

Seule Toa s'en était sortie sans grand dommage, hormis son lekku droit, couvert de cicatrices.

->sans grands dommages

Bon...je sommets la proposition. Qui est pour ?

->soumets

Le lendemain, les membres de l'Assemblée furent réveillés à l'aube par un message de Jeia leur indiquant que le sitting aurait lieu de bon matin. C'est pour cela que dès six heures du matin, presque tous les membres de l'APG se rendirent dans l'astroport et en quelques minutes, la piste d'atterrissage fut noire de monde.

->question, entre "l'aube" et "le bon matin", il se passe combien de temps pour qu'en quelques minutes vers 6h du mat toute la ville soit sur la piste ? Ca ne serait pas plus crédible de prévenir la veille ? Faut quand même se réveiller, s'habiller au moins, et se rendre sur place ^^ Et ça prend plus de 5min je pense ^^ Rien que pour faire passer le message à tout le monde.

puisque une navette de classe Crescent, accompagnée d'une flopée de chasseurs TIE apparut dans l'orbite de Ghorman.

->une virgule après "chasseurs TIE" ?

stoppa net au dessus de la piste d'atterrissage.

->au-dessus (chipotons ^^)

le transport évacua la chaleur de ses réacteurs. Et une gerbe de flammes embrasa l'astroport. Lerek, Jeia, Junto et tous leurs fidèles périrent carbonisés. Parce qu'ils avaient oublié quelque chose de simple : l'Empire n'accepte aucune rébellion. Avant de mourir, Junto eut le réflexe de s'accrocher au pied de l'officier quand il descendit

->Juste pour savoir : les réacteurs et l'entrée de la navette se trouvent au même endroit (ou presque) ? Ou comment fait un type carbonisé à 90% pour aller ramper jusque devant l'entrée ? ^^

L'officier fut reçu en grandes pompes

->grande pompe (au pluriel ça m'a fait penser aux chaussures ^^)

Valà, je note une belle aération de tes paragraphes, ça aide à la lecture !
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2374
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Code 44 » Lun 02 Juin 2008 - 8:25   Sujet: Re: Taxes

Merci pour la correction

*penser à sacrifier un poulet au dieu de l'orthographe pour mon Infinities*

Ouaip, c'est pas assé fouillé tout ça (notez l'auteur qui se plombe lui même :D ) faudrait que j'y repasse un coup

Merci pour vous coms en tout cas :)
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Den » Lun 02 Juin 2008 - 15:10   Sujet: Re: Taxes

Une chouette nouvelle. De jolies mises en situation!
Seul hic, cette histoire est sans surprise...
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5317
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar AJ Crime » Mar 03 Juin 2008 - 18:19   Sujet: Re: Taxes

sans surprise pour ceux qui connaissait ce passage de la galaxie SW. Pour les autres, c'est de l'inconnu.

Ce que je voulais dire c'est que dans le ton j'ai l'impression que tu traites l'évènement de façon légère et limite humoristique (tout du moins c'est ce que j'ai ressenti). Hors vu la gravité du passage, je suis senti un peu décalé. Mais vu ton étonnement c'est que je ne dois pas prendre ton texte comme il se doit. Dommage, essentiellement pour moi puisque je n'ai pas pu en profiter plainement...
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Code 44 » Mar 03 Juin 2008 - 20:46   Sujet: Re: Taxes

c'est que je ne dois pas prendre ton texte comme il se doit


Non, il n'y a pas de façon de prendre mes textes. Chacun le prend comme il le veut :)

Bon j'ai enfin compris ce que tu voulais dire :D pas assez profond. Faudrait vraiment que je trouve 5 minutes pour m'en occuper
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar AJ Crime » Mar 03 Juin 2008 - 22:13   Sujet: Re: Taxes

code44 a écrit:Chacun le prend comme il le veut


Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi là dessus. A mon humble avis c'est à l'écrivain de donner un tempo, un style, une orientation à son texte pour approcher le lecteur de l'émotion ressentie par l'écrivain lors de la conception du texte. (On fait de l'humour pour faire rire, du drame pour faire pleurer, de l'action pour faire vibrer, et j'en passe et des meilleurs..). Lorsque j'écris, je m'employe à choisir les mots, les expressions, les tournures qui me semblent le plus appropriés pour faire passer le message que je veux faire ressentir. Une odeur mal décrite, une phrase avec des termes humoristique dans un passage dramatique, une mimique décallée d'un personnage, et autres détails et tout est foutu par terre. Patatra le lecteur décroche, ne ressent pas le sentiement voulu et le texte perd de sa saveur.

Et c'est de cette façon très sensitive que j'aborde un texte, mais chacun fait en effet comme il lui plait. C'est surement pour cela que je n'arrive pas à lire les textes d'humour. Le décallage me plonge au bord d'un abime de sensations et je n'y trouve pas mon plaisir. Mais je suis persuadé que dans tous les livres ou presque (sauf les navets) l'écrivain nous pousse avec art dans la direction de sensation qui lui convient et s'échigne à nous faire ressentir les choses comme lui les ressent. Je pense que c'est ce qui fait un grand écrivain, d'un moins bons. :ange: Puisqu'il n'y en a pas de mauvais, juste qu'ils doivent progresser... je dis ça pour me remonter le moral... :ange:
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Code 44 » Mer 04 Juin 2008 - 7:13   Sujet: Re: Taxes

Ouais, je vois ce que tu veux dire. Et je me suis mal exprimé : bien sûr, c'est à l'auteur d'écrire d'une certaine façon pour qu'il fasse passer le sentiment qu'il veut décrire mais je pense qu'un récit ou tout au moins, un passage de ce récit ne doit pas véhiculer un seul sentiment. C'est au lecteur de "choisir" s'il est triste devant telle ou telle scène.
Exemple, la mort de Dooku dans l'Episode III (livre). On peut être content de voir Anakin triompher si on est un fan d'Ani, savourer la façon dont Palpy ammène Ani vers le Côté Obscur. On peut aussi (comme moi) être triste de la mort d'un de ses persos préférés.
En fonction du lecteur, de ses préférences, de ses goûts, de ses connaissances, je ne suis pas sûr qu'un sentiment voulu par l'auteur se ressente bien. C'est pour ça que je pense qu'il faut laisser une certaine "marge" au lecteur, qu'au fond, il puisse presque participer au récit au lieu d'être simple spectateur :)
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar AJ Crime » Mer 04 Juin 2008 - 16:49   Sujet: Re: Taxes

très vrai, tout se joue dans la façon dont on écrit et dont on lit. Il y a des personnages qui seront plus simple à s'approprier et dont on se sentira plus proche, voir très proche et c'est souvent un choix de l'écrivain. Il peut rendre un méchant très attirant pour le lecteur qui s'identifiera à lui. Ou au contraire un gentil particulièrement pathétique qui mourra dans l'indifférence du lecteur. L'écrivain a souvent le pouvoir de nous guider sur ses chemins en fonction des mots choisis. Mais il ne peut en effet pas englober toutes les différences de sensibilité de tous les lecteurs. Ces derniers liront et apprécieront en fonction de leur propre vécu et les combinaisons de la nature humaine sont infinies.
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 


Retourner vers Les Archives (textes inachevés)


  •    Informations