KoTOR : Les chevaliers de l'ombre (Volumes 1 & 2)

Les Fan-Fictions avortées ou à l’abandon depuis plus de six mois sont disponibles à la lecture dans ce sous-forum.

Retourner vers Les Archives (textes inachevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Den » Lun 19 Nov 2007 - 15:38   Sujet: 

Yeahh! Champomy!!!!! Le retour de nos amis Chevalier de L'Ombre et avec des p'tits spoilers qui mettent l'eau à la bouche! Bien que j'avais eu droit à un tout mini spoile l'autre jour :D qui m'avait déjà intéressé! Roooh Vive l'Ancienne République, moi j'dis!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5317
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Evangile » Mar 22 Jan 2008 - 18:52   Sujet: 

Après un long moment d'absence me revoilà. En effet, ces derniers temps j'ai été peu disponible, ceci en raison de mon emploi du temps personnel, et aussi du fait que je réalise des petits boulots à droite et à gauche, tout en préparant un concours qui sera déterminant dans ma (probable et future) vie professionnelle. Quoiqu'il en soit, le projet " KOTS : NÉMÉSIS " est toujours d'actualté !

J'hésite entre attendre de tout vous poster en un seul bloc, format roman, ou alors en feuilleton. Quoiqu'il en soit, impossible de ne pas vous offrir un petit aperçu de ce troisième et dernier chapitre des Chevaliers de l'ombre :




KoTOR
KNIGHTS OF THE SHADE III - NÉMÉSIS



IL Y A BIEN LONGTEMPS, DANS UNE GALAXIE LOINTAINE, TRES LOINTAINE…


LA REPUBLIQUE ET LES CHEVALIERS JEDI ONT UN NOUVEL ENNEMI : DARK RAZOR. PROFITANT DU RELACHEMENT DE SES ADVERSAIRES LE SEIGNEUR NOIR DE SITH A CONSTITUE UNE IMPORTANTE FLOTTE DE COMBAT SEVISSANT DANS LES TERRITOIRES ELOIGNES DU CENTRE GALACTIQUE. CEPENDANT, SON REEL OBJECTIF CONSISTE A S’EMPARER DE LA MYTHIQUE PIERRE DE FORCE LUI CONFERANT UN POUVOIR SANS LIMITES ET AINSI GOUVERNER LA GALAXIE D’UNE MAIN DE FER. BIEN QUE NOMBREUX SONT CEUX A S’ETRE ACCROCHES A CE MYTHE JAMAIS QUICONQUE NE FUT AUSSI PROCHE QUE DARK RAZOR.

DE SON COTE, SARIKA, EXCLUE DE L’ORDRE DEPUIS L’EPISODE DE ZR-221, INFILTRE LES RANGS DU SEIGNEUR NOIR DE SITH AFIN DE METTRE UN TERME A SES PROJETS. NEANMOINS, LE PARCOURS EMPRUNTE EST LOIN D’ETRE SANS OBSTACLES ET ELLE DEVRA FAIRE PREUVE DE TOUTE SA PHILOSOPHIE JEDI POUR NE PAS TOMBER DANS LE PIEGE DU COTE OBSCUR DE LA FORCE.

ENTRE-TEMPS, LE CHEVALIER JEDI JAREK EL’IM ET SON PARTENAIRE DP-07 SONT CHARGES D’ENQUETER SUR LE MEURTRE D’UN INCONNU. QUE SE CACHE-T-IL DERRIERE CE MEURTRE ? C’EST ALORS QUE JAREK IDENTIFIE L’UN DES MEURTRIERS POTENTIELS, QUI SE REVELE ETRE UNE VIEILLE CONNAISSANCE DE SES AVENTURES PASSEES…






Prologue


Quelque part, dans la Bordure Extérieure

A plusieurs centaines d’années lumière des mondes de la République, deux flottes armées s’affrontaient violemment au-dessus d’une minuscule planète dont les défenses spatiales étaient submergées par l’envahisseur Sith. Les redoutables croiseurs de guerre Léviathan – au nombre de cinq – ne faisaient qu’une bouchée des quelques chétifs appareils de la flotte locale, antique et souffrant d’un manque d’entretien évident. L’espace était saturé de petits groupes compacts formés par un grand nombre de chasseurs Sith, poursuivant et désintégrant les forces adverses avec une efficacité effrayante. Le choc entre les deux factions prit rapidement fin, malgré une résistance farouche. Les croiseurs Léviathan franchirent lentement l’essaim de bâtiments spatiaux mis en pièces et dont les restes se trouvaient en proie aux flammes. Les canaux de communications étaient pratiquement revenus au calme, entrecoupés seulement de crépitements.

Situé sur le pont de commandement de son vaisseau amiral – le Dévastateur – le Seigneur Noir de Sith Dark Razor observait silencieusement le déroulement des opérations. Ce dernier portait une lourde armure étincelante, qui le recouvrait intégralement de la tête aux pieds et masquait son visage aux yeux des officiers présents sur la passerelle. C’est à ce moment qu’un Falleen décida de faire son entrée, progressant doucement en direction du seigneur Sith puis s’inclinant légèrement avant de dire d’une voix doucereuse :
- Monseigneur, nos troupes ont atteint la surface de la planète. Votre nouvelle apprentie mène l’assaut.
Le Falleen inclina un peu plus la tête, les yeux obstinément baissés. Dark Sedus – c’était son nom de Sith – possédait une carrure d'athlète et une grande taille, ainsi qu’un long visage efféminé dont l'extrémité était fine et pointue, et son corps tout entier arborait des tatouages Sith. Lui aussi exhibait une armure sur laquelle étaient gravés des symboles Falleens.
- Excellent, répondit Dark Razor, sa voix modifiée à cause de son casque.
Le Seigneur Noir croisa les bras et prit une profonde inspiration, tout en continuant de fixer le minuscule monde sous ses pieds. Très bientôt tous se prosterneront devant lui, pensa-t-il intérieurement avec convoitise. Très bientôt il deviendra le maître absolu de la galaxie.
- Que ma navette soit préparée dans l’instant, il me tarde de gagner la surface de ce monde pittoresque.




CHAPITRE I
NOUVELLES INTRIGUES – PARTIE UN




Système Corellien, Coronet (capitale de Corellia)

A quelque distance de la dépouille du défunt, Nelo Fyl, lieutenant de la Brigade de la Sûreté Corellienne, observait la scène du crime tout en redressant le col de son imperméable afin de se protéger de la pluie qui tombait abondamment. Le premier meurtre depuis qu’il avait quitté les bancs de l’académie, pensa-t-il intérieurement alors que des gouttes d’eau s’écrasaient sur son visage. Les conditions climatiques n’arrangeaient en rien ses affaires puisque détériorant les maigres indices que tentait de retrouver la section scientifique depuis déjà plusieurs heures. En effet, l’étrangeté de ce meurtre était justement l’absence de preuves impliquant l’assassin. Autre particularité, le fait que la victime ait en sa possession un sabre laser. C’est la raison pour laquelle le jeune brigadier patientait depuis plusieurs heures sous la pluie battante l’arrivée d’un officier de liaison appartenant à l’Ordre Jedi dans le but d’apporter sa contribution à la résolution de cette enquête. Néanmoins, encore fallait-il que cette personne daigne se montrer. Entre-temps, le lieutenant Fyl faisait son possible afin de gérer la situation, ordonnant à ses hommes de maintenir le périmètre de sécurité et de garder à distance une foule curieuse et une armée de journalistes en quête d’exclusivités, tandis que la section scientifique, disposant d’un arsenal technologique supérieur, ratissait les lieux au peigne fin à la recherche d’indices.
- Antilles, faîtes-les dégager d’ici ! hurla Fyl par-dessus les plaintes de la foule déchainée.
A l’appel de son nom, un brigadier au visage parcouru de taches de rousseur poussa un petit cri étranglé avant de finalement suivre les ordres et s’en aller se charger de la masse. De son côté, Fyl leva les yeux un court instant pour apercevoir un véhicule aérien de la Brigade passer au-dessus de sa tête, occupé à éclairer la petite ruelle avec ses puissants projecteurs situés sous son ventre de métal. C’est alors qu’il arriva, franchissant la barrière de sécurité et se rapprochant sans éveiller le moindre soupçon parmi les éléments de la BSC. Le jeune lieutenant manqua de faire un sursaut lorsqu’il se rendit enfin compte de sa présence.
- Vous m’avez fichu une de ses peurs, répondit-il, tout en examinant le nouvel arrivant de la tête aux pieds. Je commençais à douter de votre venue, Jedi.
- Navré pour mon retard, les esclavagistes Trandoshans n’ont pas la même notion du temps que nous autres humains. Je m’appelle Jarek El’im, chevalier Jedi.
L’individu en question était un humain plutôt grand et athlétique, la partie inférieure de son visage dissimulé sous une fine barbe alors que ses cheveux sombres étaient trempés et aplatis à cause de la pluie. Il portait un vieux blouson trop court, des bottes usées par les longs voyages, ainsi qu’un épais ceinturon lâchement accroché autour de sa taille. Seule exception à toute cette négligence : son sabre laser qui se balançait au niveau de sa hanche, reluisant et en parfait état de conservation.
- Lieutenant Nelo Fyl. Heureux de vous avoir avec nous pour cette investigation.
- Messire El’im ! Messire El’im ! s’écria soudain une voix métallique. Enfin je vous retrouve.
Fixant toujours le lieutenant Fyl, Jarek El’im fit signe à son compagnon de les rejoindre. Ce dernier, un droïde protocolaire répondant au nom de DP-07, se glissa entre les deux hommes avec l’aisance caractéristique d’un automate. Les photorécepteurs scintillants de DP-07 se braquèrent en direction de la scène du crime où gisait le corps sans vie de la victime.
- Nos fichiers n’ont rien révélé quant à son identité, poursuivit Fyl. Sans doute obtiendrez-vous de meilleurs résultats. Cet objet se trouvait à proximité.
Jarek El’im tendit la main et réceptionna le sabre laser endommagé que lui adressait le lieutenant. Il étudia l’arme un moment, sous plusieurs angles, puis se rapprocha de la dépouille dans le but de mieux l’examiner. DP-07 l’imita avant d’ajouter :
- Mâle Zabrak, dans la quarantaine, mesurant un mètre soixante-seize et environs quatre-vingt huit kilogrammes. Je lance immédiatement une recherche dans les archives de l’Ordre… Connexion entamée...

Pendant ce temps, Jarek El’im et Nelo Fyl s’étaient penchés au-dessus du Zabrak, essayant de reproduire la scène du crime à partir des maigres informations dont ils disposaient. Mis-à-part le sabre laser retrouvé tout près du corps les experts scientifiques faisaient toujours choux blanc. Aucune trace de lutte, encore moins de l’arme du crime ou d’éléments permettant de désigner l’assassin.
- Pas de blessures mortelles ou de coups résultant d’un combat, constata Jarek en fronçant les sourcils, perplexe. Bien que se soit le cas, comment être sûr qu’il ne s’agit pas d’une mort naturelle ?
- Des témoins affirment avoir entendu des cris dans la rue et des bruits de pas réguliers, mais personne n’a vu directement ce qui s’est passé. S’il y a effectivement eu poursuite il devrait obligatoirement y avoir des preuves compromettant l’assassin, cependant, rien. Absolument rien.
- Je ne suis pas de votre avis.
Jarek se redressa lentement et s’aventura en direction du mur, puis il posa sa main dessus et commença à l’examiner en mettant tous ses sens Jedi en action. Le contact froid et rugueux fit se rassembler toutes ses perceptions. Finalement, il recula de plusieurs pas et demanda à DP-07 d’éclairer la cloison. Le droïde obéit presque immédiatement, ses photorécepteurs libérant brusquement une lumière éclatante.
- Je distingue plusieurs traces de griffes, maître El’im. Ceci expliquerait pourquoi personne n’a vu le tueur… et compte-tenu des écartements je dirais que ce dernier est plutôt agile. Sans doute de ces espèces qui vivent dans des mondes richement boisés.
Jarek El’im acquiesça doucement la tête, tandis que le lieutenant Fyl étudiait les nouveaux indices d’un air soucieux. Il y avait une différence notable entre les cours de l’académie et la vie réelle, pensa-t-il, tout en chargeant une équipe de scientifiques d’inspecter les autres façades des bâtiments environnants.
- Avec un peu de chance, peut-être trouverons-nous de l’ADN, rayonna Fyl, qui s’était déjà éclipsé parmi les individus de la Brigade.
- Messire El’im, les archives n’ont donné aucun résultat quant à l’identité de notre mystérieux inconnu, annonça DP-07 lorsqu’il fut éloigné de la cloison.
Jarek fit rouler le sabre laser dans la paume de sa main, puis exerça une fine pression avant de finalement s’en retourner en direction de son compagnon de métal.
- Ce n’est guère étonnant puisqu’il ne s’agit pas d’un Jedi. Ce sabre n’est qu’une vulgaire réplique, et possédant un très mauvais équilibrage. En fait, je me demande ce que faisait cette imitation à quelques centimètres du corps de la victime…
Le droïde protocolaire exerça alors une légère pression sur l’épaule de son maître et tendit son index en direction d’un commerce de détail d’objets se situant dans la même allée à environ deux cent mètres de distance. Un bazar, songea le chevalier Jedi. L’endroit rêvé pour dénicher tout un tas de vieilleries à la qualité douteuse.
- Bien joué DP-07.

Quelques instants plus tard, après être parvenus à franchir les différents cordons de sécurité, Jarek El’im et DP-07 se tenaient enfin devant la boutique qui malgré l’heure tardive semblait toujours ouverte. Un brigadier armé était en poste devant l’entrée, comme un peu partout dans le quartier. DP-07 s’apprêtait à faire les salutations lorsque Jarek le saisit par le bras et le fit entrer à l’intérieur du commerce. L’établissement paraissait désert, ce qui n’était guère étonnant vu l’agitation extérieure et les contrôles soutenus de la Brigade de Sûreté Corellienne. Le chevalier Jedi entreprit de jeter un coup d’œil autour de lui, s’accoutumant au noir – du fait de l’extinction de l’éclairage – dans le but d’examiner les rayonnages abondant de quincailleries et autres bibeloteries poussiéreuses.
- Vous ne portez pas l’uniforme de la BSC.
- Effectivement, Jedi en mission, répondit Jarek en se tournant en direction de la voix.
L’individu en question, un vieux Twi'lek de petite taille au teint grisonnant, ferma le tiroir de sa caisse enregistreuse et quitta son comptoir afin de rencontrer les deux nouveaux venus dans sa boutique.
- Il y a une différence ? demanda sarcastiquement ce dernier. Je suis Reeja Gzim, gérant de ce commerce. J’imagine que votre présence a un rapport avec tout ce bazar dehors…
- Nous aimerions seulement vous poser quelques questions, monsieur Gzim. Ainsi qu’accéder à vos holos de surveillance.
Ne souhaitant pas se mettre à dos un chevalier Jedi, le dénommé Gzim accepta d’apporter son aide, sans pour autant s’empêcher d’afficher un certain désappointement. Il mena donc les deux enquêteurs derrière son comptoir au-dessus duquel était suspendu un écran holographique branché sur le système de surveillance du magasin. Le Twi'lek suivit les instructions de Jarek El’im, rembobinant les images peu avant l’heure estimée du décès de la victime.
- Là, déclara DP-07 en pointant l’index sur l’écran holographique. Notre mystérieux Zabrak.
Jarek se rapprocha un peu plus et à son tour reconnu le Zabrak qui à ses yeux avait un comportement plutôt suspect, ce dernier jetait des regards dans toutes les directions et se collait le plus près possible des étagères, puis il s’en alla rapidement.
- Hé, mais cette bave de Hutt me vole ! s’exclama à haute voix le vieux Twi'lek.
- Un sabre laser… les aurait-il substitués ? Je ne vois pas d’autre explication. Mais dans quel intérêt ?
Tout en fixant le moniteur de surveillance Jarek aperçut un Wookie se diriger vers le rayon puis saisir un objet. C’est ça ! pensa-t-il immédiatement. Le sabre laser retrouvé à proximité de la victime provenait de cette boutique, tandis que l’objet de tous les secrets se trouvait maintenant dans les griffes d’un imposant Wookie au pelage sombre. Hélas, même si l’enquête avançait, il lui fallait à présent retrouver ce Wookie. Et une identification faciale équivoquerait à chercher une boule de poils parmi un tas de boules de poils. Finalement, Jarek quitta l’holo de surveillance des yeux.
- Après ça personne d’autre n’est venu ?
- Ah si ! Une charmante féline Trianii… par charmante vous voyez ce que je veux dire. Elle aussi s’intéressait à votre gars mais lorsqu’elle a commencée à sortir les griffes je l’ai immédiatement menacé de prévenir la BSC. Pas compliqué vu le nombre de brigadiers qui patrouillent en ce moment dans le coin.
Jarek prit soin d’emporter avec lui le disque holo de surveillance avant de franchir le seuil de la porte du commerce de détail, suivit de près par DP-07. Ils marchaient depuis plusieurs minutes quand le droïde de protocole lui annonça :
- Je crois bien que nous sommes filés, messire El’im. Deux individus humains.


Korriban, ruines de la colonie de Dreshdae

Korriban, monde isolé. Korriban, monde oublié. Korriban, monde Sith. Un lieu maudit composé en grande partie de montagnes, de canyons, de déserts, de rivières asséchées et d’anciennes ruines abritant les esprits des seigneurs Sith d’antan. Un lieu inhospitalier où résidait le Mal. Un lieu que foulaient à présent deux Padawan égarés. Liam et Billie – sa sœur jumelle – arpentaient les vestiges de la colonie de Dreshdae abandonnée il y a un peu plus de sept ans de cela. Les cabanes rudimentaires et autres édifices provisoires n’avaient pas été épargnées par le temps, au contraire de l’académie Sith ou du spatioport, du moins en apparence.
- Ça fait des heures qu’on marche, se plaignit Billie.
Billie Swai était une jeune femme de dix-huit ans, de silhouette étroite, longue et dynamique. Elle avait un visage mince, des yeux en amande et de longs cheveux châtains foncés qui dégringolaient sur ses épaules. Son frère, lui, était plutôt grand et musclé, les cheveux coupés courts.
- Tout juste deux heures, et je te signale que tu étais d’accord pour venir.
- Toi et moi savons parfaitement que seul mon don de lecture parviendra à fournir les réponses que tu cherches.
- J’en suis parfaitement conscient, ajouta Liam en avalant quelques gorgées d’eau provenant de sa gourde.
La jeune Padawan adressa à son frère une grimace pour lui faire part de son sentiment, puis elle fléchit légèrement les jambes afin de ramasser une poignée de sable ambré. Elle resserra un peu plus sa main, discernant chaque particule, chaque grain de sable si infime soit-il. Finalement, elle relâcha la pression et se redressa lentement pour reprendre sa progression.
- Je n’aime pas cet endroit, le côté obscur y est étouffant. J’ai du mal à croire que Maître Kreysann et les autres exilés soient venus ici.
- Peu avant son départ, Maître Kreysann pressentait que quelque chose de terrible allait se produire… cependant, malgré tout ce qu’il a fait, ce n’est pas à moi de le juger.
- Quand même, lui et les autres sont responsables de la mort de plusieurs personnes, répondit Billie en haussant la voix. Lym Addar, encore une erreur de leur part ! Je n’ose imaginer ce qu’il serait advenu s’il était parvenu à ses fins…

Les deux Padawan atteignirent ce qui semblait avoir été dans le passé une place publique où se concentraient les activités commerciales de la communauté, cependant, dans le cadre actuel, cela ressemblait davantage à un champ de bataille. En effet, les quelques rares structures plus ou moins conservées étaient écroulées ou retournées, les auvents déchirés flottaient au gré du vent. Parmi les décombres l’on pouvait remarquer un nombre important de poteries et autres objets détruits, et même parfois des ossements dont l’origine était incertaine. Billie fit rouler du bout de sa botte un crâne humain, tout en serrant les dents afin de garder son calme.
- Attends un peu, fit Liam en ramassant un long objet de forme cylindrique. C’est un sabre laser…
- Ce n’est pas ce qui doit manquer ici.
Le jeune homme inspecta l’arme sous toutes ses coutures, visiblement en très mauvais état, le pommeau cassé. Après cette découverte, Korriban lui paraissait encore plus hostile. Sentiment qui se confirma lorsque Billie se rapprocha de lui, alerte. En effet, sans que les deux Padawan ne s’en rendent compte plusieurs prédateurs les avaient encerclés en s'efforçant de ne pas attirer l'attention. Les Tuk'ata, des créatures carnassières qui marchaient sur quatre pattes et avaient pour habitude de se concentrer à proximité de mausolées Sith; mais depuis la chute de l’académie il n’y avait plus personne pour s’en occuper… ce qui expliquait la raison pour laquelle ces animaux erraient dans la nature, probablement en quête de nourriture.
- Qu’est-ce qu’on va faire ? souffla Billie en observant un Tuk'ata progresser derrière une échoppe renversée.
De son côté, Liam n’avait aucun doute. La perspective de servir de repas à ces monstres affamés ne l’enchantait guère – il dégaina son sabre laser et l’activa d’une simple pression mentale.

L’un des prédateurs s’était glissé sur le côté sans se faire repérer, il s’apprêta à bondir dans la direction des deux jeunes adultes, toutes griffes dehors, quand une force invisible freina sa progression, le maintenant immobile dans les airs. Liam et Billie levèrent donc la tête et aperçurent une silhouette masquée par l’éclat du soleil située au sommet d’un grand rocher, sabre laser dans la main.



A suivre…


Dark Razor :

Image

Sarika :

Image


PS : Encore un grand merci à mon correcteur !!
Evangile
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 110
Enregistré le: 23 Mai 2007
 

Messagepar Titi77 » Mar 22 Jan 2008 - 22:16   Sujet: 

Hop là, petit avis sur la partie postée :

(je m'excuse par avance pour faire du copier/coller d'un précédent message.)

Ce n'est que le début alors on ne peut pas affirmer grand chose (hop, ça c'est dit ;) ).
Cependant : l'histoire semble receler beaucoup de mystères (ça c'est bien), l'enquête sur Corellia est bien décrite, ça fait très polar. Par contre j'émets une réserve sur les jumeaux et j'attends de voir l'évolution de leurs personnages. Disons que le frère et la soeur, jeunes de surcroît, est une idée qui a déjà été très souvent utilisée. En plus ils sont Padawan et vont sur Korriban. Ca fait donc quelque peu cliché à mes yeux. Le problème c'est qu'on s'attend à ce que l'un des deux bascule du côté obscur etc. On a des a priori. Alors je me doute que tu as prévu autre chose et je t'encourage justement à faire en sorte de balayer les stéréotypes. Surprend le lecteur ! Il n'attend que ça :)
"And gradually their bittersweet laughter floated from the wooden table [...], up, ever up into stars too numerous to count [...], vectoring out across space and time, as if destined to be heard in galaxies far, far away..."
The Unifying Force
Titi77
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 675
Enregistré le: 05 Jan 2007
 

Messagepar Den » Mer 23 Jan 2008 - 15:52   Sujet: 

Je vais commencer par les dessins pour changer^^
Je trouve RAzor vraiment intriguant, génialissime!
SArika tire un peu la tronche on dirait, mais reste plaisante à regarder^^

Bon, passons à l'histoire proprement dite!

Une histoire pleine de mystère, une enquête vien fiselée pour l'instant, et en plus, tu nous utilises corellia, une planète bien sympathoche! Le coup des jumeaux, j'aime assez contrairement à Titi, mais il est vrai que c'est une chose souvent utilisée! A toi de nous surprendre :sournois:
Mais bon, ce n'est que le début d'une aventure qui promet d'être longue et prenante alors je ne peux qu'être entousiaste à l'idée de lire la suite! :wink:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5317
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Minos » Sam 02 Fév 2008 - 23:43   Sujet: 

J'ai enfin lu l'accroche, et...bin, elle accroche, justement ! :D

Deux intrigues parallèles intrigantes car elles n'ont à priori aucun lien entre elles. Le fait qu'il y ait des jumeaux ne me dérange pas, pour ma part. Par contre, si je trouve sympa l'idée d'un Jedi lancé dans une enquête criminelle, j'ai trouvé que la scène de crime sortait euh...un peu trop tout droit des Experts. Il aurait fallu quelques détails plus starwarsiens, je pense.
En tout cas, ça promet !
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3019
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar Evangile » Dim 03 Fév 2008 - 0:08   Sujet: 

Une scène de crime tout droit tiré des Experts ? cela doit certainement tenir du fait que je jouais au jeu PC lorsque j'ai écris ce chapitre ! :D
Evangile
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 110
Enregistré le: 23 Mai 2007
 

Messagepar Sheon Mistera » Sam 08 Mar 2008 - 20:37   Sujet: 

J'ai lu d'un coup les 2 premiers tomes, c'est vraiment sympa ;)
Je préfère le 2e au premier, mais ça prouve que tu t'es amélioré :P

1er tome :
Spoiler: Afficher
un peu trop "jeu vidéo", l'intrigue avance à 100 à l'heure avec des références (voulues ?) au début de KoTOR 1, notamment. Le principal défaut, c'est que ça fait trop "on avance et on tue". Je trouve aussi que Ravage apparaît un peu trop brusquement.

2e tome :
Spoiler: Afficher
Bien sympa dans l'ensemble, il y a plus de réflexions, et je trouve pas mal du tout l'histoire des visions de Astrila. La tentative de destruction de la Force de Lym Addar est une jolie référence à KoTOR 2, mais bon :lol: La façon dont tout le monde se retrouve sur la station Edorem est vraiment bien gérée. Tu as pris un gros risque en utilisant Mission et Zaalbar :shock: Je trouve Mission un peu trop "plate", c'est quand même le meilleur perso de KoTOR 1 :D (tu as affaire à l'un de ses fans :P ), je pense qu'elle devrait avoir un caractère un peu plus trempé et enjoué.

Voilà pour les critiques, sinon ça m'a globalement bien plu, et tu as en plus le mérite (qui me fait toujours défaut depuis des années...) d'avoir terminé tes écrits ! :)
Michel et Nino, on ne vous oublie pas.
Sheon Mistera
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4714
Enregistré le: 14 Fév 2006
Localisation: Paris
 

Précédente

Retourner vers Les Archives (textes inachevés)


  •    Informations