Informations

IMPORTANT : pour que la participation de chacun aux discussions reste un plaisir : petit rappel sur les règles du forum

[Recueil SWU #1:] Ordre 66 : La Fin d'une Ère

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar lionel001 » Dim 11 Sep 2005 - 14:37   Sujet: 

J'ai quelques idées pour des Jedi qui survivent aux derniers Republic, mais il vaut meiux que j'attende qu'ils soient parus en VF, non ?
"It's unthinkable ! To act against the Empire ?!" Lyude, Baten Kaitos
"Don't tell me what I can't do !" Locke, Lost
lionel001
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1047
Enregistré le: 18 Déc 2004
Localisation: Rodilhan, Gard
 

Messagepar kamocato007 » Dim 11 Sep 2005 - 14:41   Sujet: 

Bah sinon tu peux mettre toute ta nouvelle en spoiler :D :D
Quand ils sortent ? :?
Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2085
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar lionel001 » Dim 11 Sep 2005 - 14:53   Sujet: 

En décembre, normalement.
Je vais surement travailler sur d'autres persos (faut que j'aille faire un tour dans le Dossier Force, moi...) et quelques temps avant la parution VF, je m'y mettrais sérieusement. Tout un texte en spoiler, je sais pas si ça le fait quand même... :lol:
"It's unthinkable ! To act against the Empire ?!" Lyude, Baten Kaitos
"Don't tell me what I can't do !" Locke, Lost
lionel001
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1047
Enregistré le: 18 Déc 2004
Localisation: Rodilhan, Gard
 

Messagepar Django » Sam 17 Sep 2005 - 19:27   Sujet: 

Vendredi, dans le train j'ai lu le recueuil des nouvelles écrites sur
l'Ordre 66. Je suis émerveillé par l'imagination des auteurs. Je regrette que les textes de KANO et de Matth ne soit pas avec. Il m'en reste encore à lire alors à la semaine prochaine.

@ plus
Django
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 676
Enregistré le: 14 Avr 2004
Localisation: boissières - 30
 

Messagepar Kano » Sam 17 Sep 2005 - 23:26   Sujet: 

J'avais dit à Max que je souhaitais réviser le texte avant intégration, ça explique donc l'absence, en rien définitive. :wink:
La différence entre un troll et un imbécile ? Le troll parle de ce qu'il connaît...
Kano
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3932
Enregistré le: 30 Avr 2001
Localisation: La Cave aux Trolls
 

Messagepar raouse » Dim 25 Sep 2005 - 12:17   Sujet: 

An – 19
Dans les sombres quartiers où l'on ne voyait jamais le ciel, à des kilomètres sous la surface grise de la planète, dans des bars, des endroits mal fréquentés, un homme couvert de capes noires se glissait rapidement dans les ruelles. Le souffle court, il semblait avoir des machines à la place des poumons.
Dans le noir presque absolu des bas-fonds de Coruscant, un ancien Jedi courait furtivement. Il était encore jeune, mais il souffrait, comme s'il était vieux, ses membres tenant grâce à la technologie. Il y avait à peine un an, son ancien mentor, un Jedi, l'avait jeté dans de la lave en fusion. Sauvé par son maître, il jurait de le servir, et mettre fin à l'existence des Jedi, menteurs, pilleurs, voleurs, kidnappeurs, assassins...
Alors qu'il était lui-même un Jedi, autrefois, Darth Vader, dans son armure noire, ralentit, et eut l'impression qu'il avait toujours été comme ça. Enragé, souffrant, son seul plaisir étant le meurtre des Jedi. Si un Sith l'avait trouvé, il aurait pu sauver sa mère, il aurait pu sauver Padmé...
Se profilant au coin de la rue, une bande publicitaire signalait la présence d'un club dans les environs. Activant son comlink à sa ceinture, la voix dure et calme de Vador résonna dans son casque.
-Patrouille Deux, êtes vous en position?
-Affirmatif, mon seigneur.
Vador rajusta ses amples capes sur son casque, cachant son «visage». Il rentra dans le club, les capes volant derrière lui. Dans la salle, le silence se fit, et reprit après quelques secondes. Vador s'approcha du bar et demanda un verre. Le barman posa le verre sur la table.

Une demi-heure après, l'étrange homme à la capuche et à la respiration étrange n'avait toujours pas bu son verre.
-Ça va, Monsieur? Interrogea le barman.
-Silence.
Vador serra le poing. Il n'avait pas besoin de la pitié d'un barman qui s'inquiétait de savoir si son client pouvait boire un peu plus et remplir sa caisse. La gorge du Barman se serra, sa voix devint ridicule. Il eut le temps de glisser entre ses dents:
-Encore un Jedi?! J'ai déjà dit que je ne voulais plus en voir de votre espèce ici!!!
Vador desserra le poing, et fondit dans les pensées de l'homme. Ce dernier avait vu des Jedi,il y a peu. Il y a... quelques heures.
La montagne de cape s'éloigna, marchant contre un courant d'air. Sa capuche se défit. Retenant son souffle, toute la salle finit par siffler tout bas: Vader...
Appuyant sur un bouton à sa ceinture, le Sith n'eut même pas à attendre une seconde. Dans la salle, des soldats clones avaient pris position. Froid et distants, les hommes aux armures blanches, abîmées par leurs années de servitude aveugle, reflétaient Vador. Spécialement recouverts de capes noires et d'armures non-bruyantes, ils encerclèrent le cercle des habitués du Club. Quand il furent enfin, tous, au centre, Vader mit sa main à la ceinture, sous sa cape.

Sentant le mal près de lui, le Jedi sauta de son honorable demeure, une carcasse de Speeder rouillée, qui traînait ici depuis quelques années, sûrement. Il releva sa cape. Sous sa cape, des vêtements comme n'importe quel Coruscanti pouvait porter. Difficile de définir ce qu'était la «mode», sur une planète comme celle ci, habitée par des centaines de milliers d'espèces. Sentant la souffrance d'un coup, le Jedi pu se diriger encore plus précisément vers l'endroit. Il courut, se faufila où bon semblait à la Force, et se retrouva à l'entrée d'un Night-Club. Un homme en noir, à l'apparence presque Droïde, semblait diriger des soldats. Le Jedi se jeta, pour interférer avant un éventuel massacre. Quand il arriva devant Vader, celui-ci se figea.
-Je ne soupçonnais pas que vous soyez encore en vie, vous qui étiez si faible...Puis il cracha: Jedi!
Sous couvert d'une affreuse armure noire, la voix transformée, torturée d'un homme qui avait trop vécu pour son âge rapella au Jedi quelqu'un...
-Anakin Skywalker...
Ceci fut dit par le Jedi au moment même où une flamme rouge, de volcan, vint le tuer sur le champ.
raouse
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 202
Enregistré le: 28 Avr 2005
 

Messagepar Dark Maul877 » Dim 25 Sep 2005 - 12:23   Sujet: 

Ouias une suite, c'ets toujours aussi bien, rapide et efficace. J'espère que la suite va bientôt arriver :D
"A Sith shall know anger, hatred and revenge"
Dark Maul877
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1990
Enregistré le: 06 Aoû 2005
 

Messagepar kamocato007 » Mer 28 Sep 2005 - 19:43   Sujet: 

Salut :)
Je pense à la fic de Lionel, sur Shaak Ti, tué sauvagement par Vador :evil: j'annonce que c'est de l'infinities :D :D Pour ceux qui ont vu les images, Shaak Ti est bien tué par Grievous :) dans les bonus DVD...

Alors, Lionel, tu nous écris une 'tite nouvelle sur la mort "canon"de Ti ? :sournois: :P

Après, Grievous a aussi fait son Ordre 66 :o
Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2085
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar lionel001 » Mer 28 Sep 2005 - 20:53   Sujet: 

M'en parle pas, je suis dégouté. Très franchement, voir Shaak Ti se faire buter par Grievous comme ça... j'aurais préféré voir un bon combat d'Anakin dans le Temple Jedi, m'enfin... Mais c'est surtout l'incohérence future entre la novélisation et le film qui me laisse amer, surtout quand on sait que Stover avait à la base prévu d'écrire ce passage, et il l'a changé au dernier moment...

Sinon, raouse, c'est pas mal du tout ! Il faudrait que je m'y remette aussi, mais avec les cours à la fac, j'ai moins le temps ! Je vais essayer de pondre un petit quelque chose rapidement !
"It's unthinkable ! To act against the Empire ?!" Lyude, Baten Kaitos
"Don't tell me what I can't do !" Locke, Lost
lionel001
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1047
Enregistré le: 18 Déc 2004
Localisation: Rodilhan, Gard
 

Messagepar Lowie » Mer 28 Sep 2005 - 23:26   Sujet: 

Belle nouvelle punchy sans titre :P que tu nous livres là ami Raouse en attendant des nouvelles fraîches de Sen'Ta :) :wink: .

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar kamocato007 » Sam 22 Oct 2005 - 23:41   Sujet: 

Remontée de ce super topic pour des nouvelles de la trilogie wookie. Je redis un peu ce que j'avais dit dans mon topic :) DS a des soucis d'Internet, et c'est lui qui commence le bal avec la bataille que l'on voit dans ROTS : Les wookies alliés aux clones font passé un sal quart d'heure aux séparatistes sur la plage.
Pour ma part, je m'occuperai de la rébellion wookie.

Nos deux fics seront donc centrés sur nos deux persos respectives. Le mien sera Drewbacca, de ma fic "Whills", et même si peu d'entre vous connaisse ce dernier (Whills) il y aura un court dialogue avec Yoda :wink:

J'espère beaucoup montrer d'abord cette duologie dans le courant du mois de novembre, après les "négociations" :D avec DS, et attend alors la fic de Lowie qui bosse son style. Je suis pas le seul à attendre avec hâte que le lecteur assidu de fan fic change de camp et prenne la plume 8)
Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2085
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar BelXander » Dim 23 Oct 2005 - 15:30   Sujet: 

Et oui me revoilà sur le forum.

Je n'y étais pas venu depuis pas mal de temps, et j'ai donc perdu les actualités de cette section fan-fic.
Mais pour me remettre un peu à jour je viens de lire tout ce sujet qui est, ma foi, vraiment très intéréssant.
Cette idée est excellente est permet assez facilement d'avoir plusieurs point de vue sur une période qui dans le film se passe plutôt rapidement.
Toutes les mini-fan-fics sont très bonnes et je les ai toutes dévorées. Elles sont toutes bien écrites (même si certaines fautes persistent) et surtout bien construites. Les histoires sont toutes très prenantes mêmes si dans certaines on ne peut guère s'attacher aux personnages.

Tout cela m'a donné très envie de m'y mettre. J'ai déjà 2 idées.
Une très (assez) courte qui racontera la mort particulière d'un soldat clone, vu de le film.
Et une autre (un peu) plus longue dont je ne dévoilerais pas le scénar. Ce n'est pas un secret mais j'aime bien laissé la surprise.

Je vais m'y mttre dès maintenant pour la ptite fic.
Atoute.
StarWars Les Héros de la Force. FanSaga.
StarGate SG-20, les aventures de l'équipe Française du SG-C.
FanFiction (faite comme une série spin off) sur StarGate SG-1 !
BelXander
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 307
Enregistré le: 13 Fév 2005
Localisation: Le Havre (enfin à côté, sur Belderone)
 

Messagepar BelXander » Dim 23 Oct 2005 - 16:28   Sujet: 

Désolé pour le double poste mais voilà, c'est pour vous dévoilé ma petite nouvelle sur un clone que j'ai particulièrement remarqué dans l'Episode III.
J'espère qu'elle va vous plaire. Je crains qu'il y ai encore quelques fautes, car je l'ai fait assez rapidement. Mais j'espère que cela ne vous gênera pas.



Un Clone du Temple.

Les clones avaient fini leur sale besogne. Ils avaient accompli ce qu’ils avaient à faire. Toutes les personnes présentes dans le Temple Jedi pendant la nuit avaient été tuées. Tous les Jedi du Temple s’étaient éteints.
Les clones n’étaient pas particulièrement fiers de ce qu’ils avaient fait mais ils n’étaient pas particulièrement tristes non plus. Ils étaient là pour effectuer les tâches qu’on leur confiait et ils s’exécutaient. Leurs sentiments n’entraient pas en compte.

Alors que le soleil se levait sur Coruscant, TKF-8-2-1 sortait du Temple. Le nouvel ordre qu’il avait reçu lui indiqué qu’il devait rejoindre les soldats clones en faction à l’entrée du Temple. On craignait que des jedi rejoignent le Temple. On espérait que des jedi rejoignent le Temple. Et pour s’occuper d’eux il fallait un contingent entier et prêt à l’assaut.
De très nombreux jedi s’étaient fait tuer dans toute la galaxie. Mais certains avaient réussi à s’échapper. Un ordre avait été lancé pour les pousser à revenir au Temple. Le piège était tendu et il ne restait plus qu’à attendre qu’il s’active.

Les clones postés à l’entrée du Temple s’impatientaient. Ils étaient nerveux. C’était rare. Cela ne se produisait presque jamais. Mais la nuit qu’ils avaient vécue avait été assez longue. Ils avaient parcouru le Temple Jedi de long en large pour exterminer tous les Chevaliers de la république et de nombreux clones étaient morts. Si on leur avait appris à ne pas faire attention à la mort, les clones n’étaient tout de même pas des robots et cela entrait en compte, pour certains.

TKF-8-2-1 regardait le soleil. Il commençait à monter alors que la matinée avançait. De nombreuses zones d’ombres étaient encore présentes néanmoins. Et la fumée qui s’élevait toujours du Temple assombrissait un peu la vision qu’il avait du ciel. TKF-8-2-1 se demandait si un jedi allait venir. Pour l’instant, personne n’avait l’air d’être tombé dans le piège.

Soudain son regard fut attiré par une zone d’ombre. L’entrée du Temple était majestueuse avec ses énormes piliers, mais c’était d’autant plus facile de se cacher. Tout à coup des tirs de blasters se firent entendre. Cela venait de sa gauche. Il se tourna pour voir un homme armé d’un sabre laser bleu en train de tuer des clones. Ses frères tombés sous les coups du sabre de ce jedi. TKF-8-2-1 se mit alors à tirer. Mes ses tirs furent repoussés par un autre sabre laser. Un sabre laser doté d’une lame verte, de taille plus courte. Son possesseur fut aisément identifiable. TKF-8-2-1 le reconnut, c’était le plus grand Maître Jedi de tous les temps. Non grand par sa taille mais par sa réputation et son pouvoir. Maître Yoda était venu venger les siens. TKF-8-2-1 fut pris de panique pendant une seconde, avant que le sang-froid du soldat ne reprenne le dessus. Il se mit à tirer sur la créature verte qui sautait au sol en balayant les soldats clones de son sabre laser. En un mouvement son sabre laser tua un clone. Le mouvement suivant renvoyant un laser à sa cible. Tous ses mouvements servaient à quelque chose. Il n’y avait rien d’inutile dans sa danse de mort.
TKF-8-2-1 continuait à tirer. Les clones entouraient les deux jedi. Ils allaient les vaincre. L’Empereur Palpatine serait ravi d’apprendre la mort de son plus cher ennemi. L’ennemi qu’il craignait le plus. Cela redonna du courage aux clones présents sur le champ de bataille. Bien que les clones fussent de moins en moins nombreux, ils n’abandonnèrent pas. Mais TKF-8-2-1 se rendit compte qu’ils ne pourraient vaincre. Si seulement il n’y avait qu’un jedi. Mais ces deux là formaient un duo beaucoup trop fort. Encore deux de ses camarades s’écroulèrent alors qu’il faisait un pas en avant, vers Yoda. Puis, il vit ce jedi faire un bond en avant en coupant un autre clone. TKF-8-2-1 se dit alors qu’il était trop près du jedi. Mais il fut rassuré de voir qu’il était hors de porté d’un coup de sabre. Il allait appuyer sur la gâchette de son arme, encore une fois, lorsque la lame du Maître jedi se rapprocha rapidement. Elle avait fondu l’air avec une telle rapidité que TKF-8-2-1 n’avait guère eut le temps de comprendre ce qu’il lui arrivait. Puis il put voir que la poignée du sabre laser était à quelques centimètres de son menton. Le Maître jedi était pourtant encore au sol. TKF-8-2-1 ressentit alors une douleur dans la poitrine lorsqu’il vit la petite créature verte lui sauter dessus pour récupérer son sabre laser. Le Maître jedi repartit à l’assaut alors que TKF-8-2-1 s’écroulait. Il comprit que le plus petit Jedi l’avait eu. Il avait jeté son sabre avec une telle habilité qu’il avait tué sans mal un clone de plus. TKF-8-2-1 se dit qu’il avait fait de son mieux pour servir l’Empereur. Mais les jedi méritait bien leur réputation.
TKF-8-2-1 vit le sol se rapprochait dangereusement. Il ne pouvait rien y faire. Il avait perdu toute force de résistance et de contrôle sur son corps. La douleur se fit encore sentir. Peu avant de toucher le seul, le soldat clone ferma les yeux et l’obscurité fut remplacé par des images des quelques belles planètes où il s’était rendu, en pensant qu’il aurait aimé vivre une vie normale. Puis l’obscurité, éternelle, s’empara de lui
StarWars Les Héros de la Force. FanSaga.
StarGate SG-20, les aventures de l'équipe Française du SG-C.
FanFiction (faite comme une série spin off) sur StarGate SG-1 !
BelXander
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 307
Enregistré le: 13 Fév 2005
Localisation: Le Havre (enfin à côté, sur Belderone)
 

Messagepar Dark Maul877 » Dim 23 Oct 2005 - 17:36   Sujet: 

Ah, enfin du neuf sur Coruscant, ta nouvelle est vraiment très interessante, choisir le point de vue d'un clone est une bonne idée et j'aime bien ton style d'écriture (que je n'avais encore jamais vu). Très efficace, l'action est courte, rapide, dynamique mais on en redemande, pourras-tu la prochaine fois faire un peu plus long ? Sinon c'est vraiment bien et je te dis continue comme ça :wink:
"A Sith shall know anger, hatred and revenge"
Dark Maul877
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1990
Enregistré le: 06 Aoû 2005
 

Messagepar Darkwilliam » Dim 23 Oct 2005 - 20:17   Sujet: 

Tiens la renaissance du topic me donne bien envie d'écrire une ch'tite nouvelle pendant les vacances. :D D'autant plus que j'ai quelques idées intérressantes. Je verrai bien l'Ordre 66 vu des yeux d'un civil pro Jedi confronté au massacre. :sournois: :idea: Cela pourrait rendre pas mal. Je vais y réfléchir tiens! :D
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar kamocato007 » Dim 23 Oct 2005 - 20:27   Sujet: 

Belgarion pour une première entrée sur Coru an-20, nous a écrit une bonne petite nouvelle, d'ailleurs le clone que tu dépeint m'avait aussi fait son petit effet :D dans ROTS.

Cool le topic est résusité : DW va nous faire une (troisième je crois ?) une nouvelle dont il a le secret. Que la DW touch soit avec toi ! 8)
Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2085
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar lionel001 » Dim 23 Oct 2005 - 20:45   Sujet: 

Coruscant, an-20, le retour !
Très bonne nouvelle, BelGarion ! Espéerons que ton exemple motivera d'autres auteurs (moi le premier ! :lol:) pour qu'on puisse lire d'autres petits textes ! Mais avec l'approche de la sortie de l'épisode III en DVD, je suis confiant !
"It's unthinkable ! To act against the Empire ?!" Lyude, Baten Kaitos
"Don't tell me what I can't do !" Locke, Lost
lionel001
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1047
Enregistré le: 18 Déc 2004
Localisation: Rodilhan, Gard
 

Messagepar BelXander » Lun 24 Oct 2005 - 0:19   Sujet: 

C'ets clair qu'avec la sortie prochaine de ROTS en DVD, cela pourrait donner de nouvelles idées à ceux qui n'en ont pas et remotiver les auteurs.

Sinon, @ Dark Maul877, oui, je referai une nouvelle et plus longue, comme je l'ai dit dans le post précédent ma ptite fic.
L'histoire de base est présente dans mon esprit, il me reste plus qu'à la mettre dans le bon sens, trouver de quoi la faire durer un peu, essayer de sortir un assez bon truc et l'affiner.

Le résultat sera posté, disons, dans quelques jours. Surement Mercredi.
Mais ceux qui me connaissent savent que j'ai souvent du retard alors...
StarWars Les Héros de la Force. FanSaga.
StarGate SG-20, les aventures de l'équipe Française du SG-C.
FanFiction (faite comme une série spin off) sur StarGate SG-1 !
BelXander
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 307
Enregistré le: 13 Fév 2005
Localisation: Le Havre (enfin à côté, sur Belderone)
 

Messagepar Lowie » Lun 24 Oct 2005 - 7:53   Sujet: 

Voilà une très jolie nouvelle qui montre un duo mortel :) 8) de deux Jedi en action Yoda/Obi. J'aime tjs l'idée de jeter la lumière sur des moments absents des films comme le fait très bien Belgarion_76 nous contant l'arrivée des deux Jedi sur Coruscant désarmocer le Guet-Apens clonique :D tendu au Temple Jedi aux survivants de l'Ordre éparpillés dans la galaxie... Bravo je retrouve ton style dynamique dans les peintures des scènes d'action vu dans ta FF co-écrite avec Dark Solaris Les Héros de la Force. Notre héros clone a bien des soucis à se faire : tel est pris celui qui croyait prendre :D ...

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar Darkwilliam » Lun 24 Oct 2005 - 14:39   Sujet: 

Bon voilà, j'ai écrit pour le plaisir une petite nouvelle qui prend place sur une planète éloignée de Coruscant! :)

Bonne lecture amis de l'Ordre 66!! :D :x




La Civile

Comme perdu au milieu d’une vaste lande à l’herbe desséchée, le chevalier Jedi Sek Nills éteignit son sabre laser. Il regarda autour de lui, huma l’air frais du matin et posa ses yeux sur le carnage que lui et ses hommes venaient de causer.
Des dizaines de carcasses de droïds ainsi que des cadavres de clones jonchaient le sol aride de la plaine. Le vent souffla alors en rafale, soulevant les beaux cheveux bruns de Sek Nills. Celui ci sembla soupeser son sabre laser avant de le raccrocher à sa ceinture, d’un geste plein de lassitude. Trois ans de guerre avait de quoi détruire le moral des adeptes de la Force, même des plus expérimentés.
Sek Nills repoussa du pied un enchevêtrement de câbles métalliques qui se répandaient du torse ouvert d’un droïd de combat, puis se retourna. Il vit alors que ses soldats clones le regardaient avec insistance. Il souffla bruyamment puis fit :
-Je dois aller faire mon rapport. Je crois bien que nous venons de porter un coup décisif aux Séparatistes. Ils ne s’empareront pas de cette planète.
Un lieutenant s’approcha, ôta son casque et fit :
-Nous avons remporté une belle victoire, mais pas encore la guerre. Notre mission ici n’est pas terminée. Nous devons encore protéger les peuplades qui vivent ici.
-Tu as raison K 222, seulement…j’aimerai bien pouvoir enfin quitter cette planète. Elle me fout le cafard.
Sek vit que la brume avait totalement envahi le champ de bataille, lui donnant un aspect encore plus terrifiant. Le Jedi leva les yeux vers le ciel mais ne put apercevoir le soleil, dissimulé par d’épais nuages gris menaçant. Sek regarda K 222 qui ne bougeait pas, attendant probablement des ordres.
-Ramassez les corps des nôtres et ramener les au camp. Nous ne pouvons les laisser là.
-A vos ordres général Nills.
Le Jedi s’éloigna légèrement, cherchant visiblement à fuir ce lieu qui sentait la mort et la haine. Ses pensées se mirent à errer, et se dirigèrent vers Coruscant et le Temple Jedi, là où il se sentait bien, là où il se sentait vivre. Mais des cris le ramenèrent à l’instant présent, lui rappelant inéluctablement qu’il était sur une planète éloignée de Coruscant et où la guerre y faisait rage depuis plus de six mois.
-Sek ! Sek !Sek !
Celui ci se retourna et ne put s’empêcher de sourire en voyant accourir une jeune femme aux traits agréables, au regard pétillant, et aux longs cheveux soyeux.
-Elyn, je t’ai déjà dit que tu ne devais pas venir sur le champ de bataille.
-Mon peuple se doit de prendre part au combat. Il vit sur cette planète et il se doit de la défendre. J’aime l’idée de pouvoir t’épauler durant ton combat Sek !
-Elyn, cette guerre n’épargne rien, ni personne. Tu pourrais y laisser ta vie !
-Mais toi aussi !
Sek sembla réfléchir avant de répondre :
-C’est différent ! Je suis un Jedi.
-Et tu es devenu mon ami, rappela Elyn avec un joli sourire.
Sek ne put s’empêcher de poser sa main sur l’épaule de la jeune femme et répondit :
-Tu es la seule chose agréable sur cette planète. Mais tu es trop jeune pour te battre.
-J’ai 18 ans c’est vrai, mais j’ai du courage à revendre. Regarde, ce matin, j’ai combattu avec les miens contre une escouade Séparatiste, mon blaster a surchauffé et il ne me reste plus qu’un seul détonateur thermique mais au moins, nous avons sauvé le village qui était attaqué.
Sek ne trouva rien à redire. Il observa pendant un instant les clones qui évacuaient les blessés ou les morts du champ de bataille, puis se rendit compte que le brouillard était de plus en plus épais, donnant au lieu un aspect surréaliste.
-Viens, ne restons pas là, je te raccompagne chez toi !

Quand Sek Nills et Elyn arrivèrent devant la maisonnette en bois de cette dernière, le Jedi sentit la sérénité le gagner. C’était un lieu comme un autre mais il respirait la paix et la joie de vivre. La maison se trouvait adossée à une petite falaise escarpée, et près d’un grand arbre sans feuille dont la forme se dessinait avec difficulté au travers de la brume.
Elyn poussa la lourde porte en bois de l’habitation, découvrant un intérieur modeste mais agréablement décoré. Sek entra et se dirigea aussitôt vers le feu qui dansait dans la cheminée.
-J’aime venir chez toi Elyn !On s’y sent toujours bien. Tes parents ne sont pas là ?
-Non, j’ai cru comprendre que les villageois voulaient préparer une contre offensive. Ils pensent qu’ils doivent montrer aux Séparatistes qu’ils sont déterminés à combattre jusqu’à…
Elyn s’interrompit, visiblement troublée parce qu’elle s’apprêtait elle même à dire.
-Jusqu’à… ? insista le Jedi
-Jusqu’à la mort, s’il le faut.
Le silence s’imposa dans la petite maison. Sek et Elyn se regardèrent, l’un pensant qu’une jeune femme ne devrait jamais tenir un tel discours, l’autre persuadée qu’elle avait raison. Puis, tout à coup, Sek entendit un bruit qui l’alerta. Il fronça les sourcils, ce qui inquiéta immédiatement Elyn :
-Qu’y a t-il ?
-Ecoute.
Elyn tendit l’oreille. Elle entendit alors un bruit sourd qui montait en puissance, il était régulier et ressemblait à…
-Des pas ! Quelqu’un approche ! s’écria Sek
Il se précipita vers une fenêtre, la main posée sur son sabre laser. Il ne vit alors que la brume, une brume impénétrable. Mais pourtant, le bruit de pas était de plus en plus puissant et s’approchait inéluctablement. Elyn déglutit et fit un mouvement de recul :
-Qu’est ce qu’il se passe ?
-Je ne sais pas.
Tout à coup, des formes humaines se dessinèrent dans le brouillard et le traversèrent. Une vingtaine de clones, blasters à la main, se dirigeaient vers la petite maison.
-Rien de grave, ce sont tes soldats, s’exclama Elyn.
-Quelque chose ne va pas, se contenta de répondre le chevalier Jedi.
-Quoi ?
-Je sens la haine, la colère et l’obscurité. Et ces noirs sentiments s’apprêtent à engloutir cette habitation, à nous engloutir !
Sek et Elyn reculèrent tout deux, se retrouvant bien vite acculé au mur du fond. Les bruits de pas se turent enfin et un silence troublant tomba. Sek fit appel à la Force pour se calmer, il expira lentement et dégaina son sabre laser.
-Mais qu’est ce que tu fais ? Ce sont des clones ! remarqua Elyn
Les yeux de Sek se braquèrent sur la porte d’entrée. Puis, lentement, quelqu’un en tourna la poignée et l’entrouvrit. Le lieutenant clone K 222 apparut, fit quelques pas en avant et dit d’une voix calme :
-Chevalier Jedi Sek Nills ! Vous êtes accusé de trahison envers la République et vous devez mourir !
Ces derniers mots firent l’effet d’une bombe dans le cœur de Sek. Déboussolé, celui ci ne se rendit même pas compte quand des clones firent le tour de la maison pour encercler celle ci.
-Sek, défends toi, hurla Elyn.
C’est alors que toutes les fenêtres de la maison explosèrent et que des clones se déversèrent dans la pièce principale, écrasant sous leurs pieds les débris de verre.
-Attention, cria Sek en activant son sabre laser.
Alors que le Jedi repoussait Elyn derrière un meuble, sa lame verte se déploya, illuminant la pièce. Aussitôt, des dizaines de laser convergèrent vers Sek qui mit sa lame en opposition. Il tournoya sur lui-même, renvoyant les décharges ennemies. Puis il fit un bond prodigieux vers l’avant, poussant un cri de guerre en même temps pour se donner du courage. Il atterrit à quelques centimètres à peine des clones qui ouvrirent de nouveau le feu. Mais Sek fut plus rapide, il se baissa, et fit décrire à sa lame flamboyante un tour complet autour de lui. Dans une affreuse odeur de chaire brûlée, il trancha les jambes de deux clones qui basculèrent à la renverse.
-Tuez-le ! Tuez ce traître, s’égosilla K 222.
Sek Nills, en pleine harmonie avec la Force, fonça vers trois autres clones qui tentaient de l’abattre. D’un geste fulgurant, il trancha le bras armé d’un soldat, avant d’en décapiter un autre. La tête roula sur le sol et s’arrêta à quelques centimètres à peine d’Elyn, qui semblait affolée. Elle aurait bien voulu aider son ami Jedi mais elle n’avait pas d’arme sur elle, à part un détonateur thermique. Et elle ne pouvait pas l’utiliser, bien évidemment.
Pendant ce temps là, Sek transperça de part en part un clone qui s’effondra sur le sol en bois. Mais au moment où Sek faisait volte face pour se défendre de nouveau, un laser passa juste au-dessus de sa lame et l’atteignit en pleine poitrine. Le Jedi hurla de douleur et vacilla, tentant de se servir de la Force pour retrouver ses appuis. Le voyant blessé, Elyn hurla :
-Sek, noooooooon !
K 222 profita de ce moment pour expédier une rafale de laser vers sa cible. Sek ne put en éviter aucune, criblé d'impacts, les yeux écarquillés par la souffrance et l’incompréhension, il tomba par terre et lâcha son sabre laser qui se rétracta aussitôt. Alors qu’il n’était pas encore mort, les clones se ruèrent sur le Jedi et l’achevèrent au sol en lui expédiant quatre autres tirs dans le cœur et l’abdomen.
-Nooooooon, hurla de nouveau Elyn alors que des larmes coulaient en abondance sur son beau visage.
La poitrine du Jedi se souleva une dernière fois puis Sek Nills mourut, s’abandonnant définitivement aux voies de la Force.
Elyn se sentit envahie par la rage, une rage indescriptible, incommensurable, indomptable. Les yeux pleins de haine, elle se releva et hurla aux clones encore en vie :
-Pourquoi avez vous fait cela ? Il était votre général, votre chef !
-Il a trahi la République. Il méritait la mort, un point c’est tout.
Puis K 222 braqua son blaster noir vers Elyn et fit :
-Nous ne devons pas laisser de témoins directs. Je suis donc dans l’obligation de vous abattre.
Elyn sentit son cœur s’emballer, elle tenta de trouver une échappatoire mais les clones bloquaient toutes les sorties. Elle regarda K 222 et s’écria :
-Non, atten…
K 222 tira une fois, une seule. Le laser transperça la poitrine d’Elyn qui bascula en arrière. Elle s’affaissa sur le sol et sa tête se tourna du côté où était mort Sek Nills. Alors qu’elle était agitée de spasmes, Elyn regarda son ami, étendu sur le sol et murmura :
-Je vais nous venger Sek !Pardonne mon acte mais je dois…nous venger !
Lentement, Elyn sortit l’unique détonateur thermique qui lui restait et l’activa. K 222 sembla surpris, il lança :
-Qu’est ce que…
Elyn cracha du sang avant de vociférer :
-Vous êtes les vrais…traîtres !
L’explosion fut magistrale, elle engloutit la maison d’un seul coup, la consumant et réduisant à l’état de cendre tous les individus qui s’y trouvaient. Les flammes grimpèrent vers le ciel et se perdirent dans le brouillard matinal. Une forte odeur de chaire carbonisée se fit sentir alors que des débris incandescents retombaient sur le sol aride. Bientôt, là où il y avait eu une maison qui respirait la tranquillité, il n’y eut plus qu’un tas de ruines, de cendres et de sang.
Ce fut cela l’Ordre 66, la trahison, la violence et…la vengeance.
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Dark Maul877 » Lun 24 Oct 2005 - 14:55   Sujet: 

Superbe nouvelle qui me rappele un peu Ombres et Lumières, j'adore les clones et leur façon de procéder.

Encore un coup de maître de la part de notre DW, vas-tu en faire d'autres ? :D
"A Sith shall know anger, hatred and revenge"
Dark Maul877
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1990
Enregistré le: 06 Aoû 2005
 

Messagepar kamocato007 » Lun 24 Oct 2005 - 15:29   Sujet: 

Lu "la Civile" avec bonheur :)

DW cette nouvelle est de tout meilleur cru, ton style sombre et directe fait mouche, et la fin est superbe. Enfin, sans que la fic soit trop longue, tes personnages sont attachants.

Le second souffle de ce topic est bien commencé ; les derniers écrits sont très bons. Tiens ce soir je m'en vais en écrire une autre aussi :)
Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2085
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar Darkwilliam » Lun 24 Oct 2005 - 16:26   Sujet: 

Merci pour les compliments! L'avantage avec ce topic, c'est que l'on peut écrire de courtes nouvelles pour notre plus grand plaisir, sans que cela ne prenne trop de temps. Donc, c'est tout bénef!! :D

Kamocato, j'attends ta nouvelle avec impatience! :wink: Que vas tu nous faire? :sournois: :)
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar kamocato007 » Lun 24 Oct 2005 - 19:34   Sujet: 

Je viens juste d'avoir l'idée 8) en fait je l'ai repris d'une vieille idée que j'avais eu au début de ce topic. Donc, après Aayla Secura (ma chérie :oops: ) je m'intéresse à Boba Fett avec une histoire normalement sur deux parties (ouaip je me la joue :D ) pour pas que ça paraisse trop long.
Je m'y met dans l'heure, et après plus belle la vie je tenterai de publier cette première partie :wink:
Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2085
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar Lowie » Lun 24 Oct 2005 - 19:54   Sujet: 

C'est de la folie il y a tant de bonnes FF à lire que je quitte Anne-Laurka sur l'heure elle me prend trop de time :x :x . :) .

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar Darkwilliam » Lun 24 Oct 2005 - 19:56   Sujet: 

kamocato007 a écrit:Je viens juste d'avoir l'idée 8) en fait je l'ai repris d'une vieille idée que j'avais eu au début de ce topic. Donc, après Aayla Secura (ma chérie :oops: ) je m'intéresse à Boba Fett avec une histoire normalement sur deux parties (ouaip je me la joue :D ) pour pas que ça paraisse trop long.


Et bien, il y en a qui ne se refuse rien apparemment! :D J'espère juste que le résultat sera à la hauteur de ce qu'il laisse présager... :sournois: :wink:
(moi!mettre la pression sur Kamocato...mais alors pas du tout... :sournois: :P :D )

Je m'y met dans l'heure, et après plus belle la vie je tenterai de publier cette première partie :wink:


Mais non tu ne vas pas tenter, tu vas le faire et puis c'est tout!
:D
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar lionel001 » Lun 24 Oct 2005 - 20:23   Sujet: 

Et voilà une nouvelle de plus qui est ma foi fort sympathique ! Bravo à son auteur, DarkWilliam !
Bon allez, ça m'a motivé. J'espère avoir un petit quelque chose à vous faire lire d'ici la fin de la semaine ! :D
"It's unthinkable ! To act against the Empire ?!" Lyude, Baten Kaitos
"Don't tell me what I can't do !" Locke, Lost
lionel001
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1047
Enregistré le: 18 Déc 2004
Localisation: Rodilhan, Gard
 

Messagepar kamocato007 » Lun 24 Oct 2005 - 21:07   Sujet: 

Voilà, la première partie de ma nouvelle :) C'est fait vite fait, mais j'espère que ça vous plaira :) :o
DW >> J'ai glissé quelques petits :wink: aux Anges Noirs que tu verras facilement :)

Voilà donc... place à Boba Fett !!!
_____________
BOBA FETT
- CHASSE AU JEDI -


PREMIERE PARTIE


Sous la noirâtre couche nuageuse de Sierraa, un Slave I venait de terminer sa furieuse course dans un amas de fumée. Les lasers d’une patrouille de chasse Sierraane étaient venus à bout du récepteur sensoriel avant. Du haut de ses douze ans, Boba Fett avait mené la vie dure à bien d’autres patrouilles de sécurité, et celle-ci n’eut pas le temps d’affirmer le contraire. Passant outre les débris des trois chasseurs, le Slave I continua sa route tranquille vers Sierraanar’ où l’attendait sa prochaine mission.

Il était à présent sous contrat avec l’Empire. Dans les rues malfamées de Coruscant, les chasseurs de primes se faisaient rares : la plupart ayant été engagée par les Moffs (ou Vador lui-même) pour punir les traîtrises à la Première Puissance Impériale. Ainsi, la Galaxie était devenue le terrain d’un nouveau combat : les derniers Jedi qui s’y aventuraient avaient la mort à leurs trousses.
Selon les dires des rares personnes à l’avoir vu sans mourir la minute suivante, Boba Fett est un colosse, le regard sombre et ténébreux, son blaster plus rapide que l’hyperespace, son instinct plus merveilleux que ceux des meilleurs Jedi. Un chasseur de prime, impitoyable, solitaire. Toutes ses victimes sont à sa merci à la seconde même où ils croisent son regard. Un Héros. Un tueur de Héros.
Et les rumeurs sont bien la vérité : un colosse. Un colosse de douze ans. Une légende. Une légende vivante, un mythe, une ombre qui plane au-dessus de la galaxie. Son Slave I, tel un dieu volant, scrute les cieux et annonce la mort de sa prochaine victime.
Et Boba, dix jours plus tôt, avait arraché un contrat juteux entre les centaines d’autres qui voletaient dans le ciel de Coruscant. Le contrat s’appelait Meo Diett, et devait, selon les indications des troupes impériales, se cacher sur Sierraa, petite planète indépendante –un parfait refuge pour les hors-la-loi. Moins qu’une quête, il s’agissait plutôt d’une simple formalité, arrondissant ses fins de mois déjà bien ovales.
Il fut l’un des premiers à se précipiter sur les commanditaires de l’Empire, espérant trouver une trace du Maître Jedi Mace Windu, mais les nouvelles qu’on lui rapporta alors lui furent bien décevantes.
Un moff lui proposa donc le fichier « Diett, Meo » contre un beau tas de dataris, une fois le travail accompli.

Le Slave I atterrit sur une plate-forme de Sierraanar’ et Boba éteignit tous les réflecteurs. La ville était plongée dans les ténèbres sous une pluie battante. Il sortit du vaisseau en compagnie du droid MU-12 qui ne cessait d’émettre des bips-bips frénétiques qui agaçaient le jeune garçon. Il ne portait pas le casque de son père –il était vêtu, comme à son habitude, d’un impeccable costume noir qui l’habillait à chacune de ses missions. Un cadeau de Lama Su à son retour sur Géonosis.
- Répare le récepteur, MU. Je n’en aurai pas pour longtemps, je serai de retour dans une minute, le temps de…
Il se tût. Instinctivement, il sauta derrière le premier caisson à sa portée, et écouta les bruits de pas qui se rapprochaient de la plate-forme.
Enfin, deux gardes Sierraans abordèrent le vaisseau. La pluie drue continuait de s’abattre sur la plate-forme, s’insinuant presque sous leur casque. Le blaster prêt à l’usage, l’un d’eux s’avança un peu plus du Slave en demandant en sa langue à son coéquipier, si une visite était attendue.
Le second grommela un « Non Non », et éternua dans son casque. Puis, avec un long soupir étouffé par celui-ci, il observa MU-12 qui clignotait avec douceur.
Boba fit le bilan. Deux gardes. Deux blasters. Et lui.
Brusquement, il se leva, fit une galipette et tendit son blaster vers le premier garde. Par réflexe, ce dernier lâcha un tir qui se perdit dans la nuit, et le temps d’un battement de cœur, un laser pénétra sa poitrine. Il devina la chaleur ardente du tir briser son cœur, et chuta en arrière, son corps se mêlant à la pluie et au silence.
Le second garde ne fut pas une affaire difficile. Boba cogna son casque et mitrailla son corps. Une dizaine de trous fumaient encore de la combinaison de l’homme quand le chasseur de prime rengaina son blaster d’un air satisfait.
Ses pieds martelèrent le sol tandis qu’il courait vers un pont, envahi par l’obscurité, en quête de la ville.

Il mit peu de temps à la trouver. Une vaste cité d’ombres, éclairée par de rares réverbères, bercée par le chant du vent et de la tempête. Un long chemin de lumières se détachait de Sierraanar’ : tel un fleuve lumineux, il s’écoulait vers la nuit. Des sons de fête s’en échappaient, et d’un rapide coup d’œil derrière lui, Boba Fett descendit la colline et entra dans le seul quartier qui vivait encore dans cette profonde nuit.
Sa mission commençait ici. Un informateur devait le mener vers Meo Diett. Du moins, c’est ce que l’Empire prévoyait. Ce devait être un homme grand, déguisé, qui l’aborderait dans un bar du nom de « Camarade Ferlusien ».
L’enseigne annonça qu’il était sur la bonne voie : des choppes vides jonchaient les pavés, quelques hommes ivres mort ronflaient bruyamment, le coude sur le tonneau, le verre à la main. Quelques uns chantaient à la gloire de la boisson, à celle de leurs fils, où des bâtons de la mort qui les avaient bien sonné, et peut-être un peu trop inondé de l’ambiance conviviale qui régnait, on vomissait les litres de bières et les tonnes de petits fours qui pesaient lourd sur l’estomac.
Boba Fett ne prêta pas attention aux regards ébahis des ivrognes qui demandaient une seule goutte d’alcool pour sombrer éternellement dans une pitoyable quiétude, et malgré l’assurance et le sérieux du chasseur de prime, on demanda ce qu’un enfant pouvait faire là, s’il s’était perdu, ou s’il venait partager les délices de son portefeuille pour une innommable beuverie.
Quand l’œil d’un vieux briscard cyclope tomba nez-à-nez avec la ceinture de Boba, celui-ci s’ouvrit en grand, encerclé par un magistral coquard.
- C’est… un jouet, ça, p’tit ? fit sa voix tremblotante, le fixant d’un regard implorant.
Il sentait l’alcool à vingt mètres à la ronde, et de ses moindres mots résonnait l’hectolitre de Whisky Correlien qui gazouillait dans son ventre.
Boba caressa son blaster avec l’ombre d’un sourire satisfait sur son visage plongé dans la nuit.
Un homme, un long zabrak au regard clair, la langue pendant lamentablement sur ses lèvres sèches, lui attrapa le bras et porta son murmure à l’oreille de Boba :
- Hey, p’tit… tu cherches ton papa ? ARRRRRRRRRRRRRRrrrr
Boba tenait encore la main du zabrak, tordue, les os brisés en un clin d’œil, tandis que l'enfant tendait son blaster entre les deux yeux de l’homme, louchant vers le canon.
Un seul laser retentit devant la large porte du « Camarade Ferlusien ». Il fendit son visage, proprement, silencieusement, d’une efficacité sans appel.
Le cri de l’homme ne s’était pas encore tût quand il tomba à la renverse sur une rivière d’alcool qui coulait sur les pavés.
Boba rengaina son blaster et entra dans le bar, laissant une quinzaine d’ivrognes sous le choc derrière lui.

Le bar ne différait pas beaucoup ce qu’il avait vu dehors : les fumées des cigares Malastariens et des bâtons de la mort voletaient tranquillement entre les cris et les râles qui s’élevaient au-dessus de la foule. Des bris de verre constellaient le carrelage, et reflétaient l’intense lumière des plafonds, comme des cristaux. Le tavernier, un haut twi’lek à la face boudeuse, observait d’un mauvais œil le nouveau visiteur.
Un homme semblait agoniser au pied d’un gros Bothan couvert d’une longue cape noire. Un championnat improvisé de bras de fer faisait rage entre les millions de chopes vides qui camouflaient le pauvre carrelage terreux.
Boba s’assit sur une chaise, à l’ombre du tumulte, sous un long escalier, et attendit quelques minutes avant qu’une grande silhouette noire s’approche de lui. Sa démarche lente lui donnait l’impression de flotter dans les airs, sa cape propre et stérile l’environnait, telles les ailes d’un faucon.
- Fett ? fit une voix masquée par les cris hystériques et les chants grivois.
Le jeune chasseur de prime se leva et fronça les sourcils. Il huma l’air froid qu’amenait l’homme, et caressa d’un air hâtif son blaster accroché à sa ceinture, prêt à l’usage.
Il acquiesça.
- Je vous attendais un peu plus tard, fit la voix rauque de son informateur. J’ai mal choisi l’endroit de notre rencontre. N’importe qui peut nous entendre.
Il approcha son visage, masqué par une cagoule, vers celui de Boba Fett.
- Meo Diett n’est plus ici. Vous le trouverez sur Bakura, dans la Bordure Extérieure…
L’ombre s’éloigna à reculons de Boba, puis se retourna, et marcha d’un pas rapide vers la sortie, laissant Boba dans la pénombre de l’escalier…

La pluie s’était dissipée dans un brouillard remplis de mystères. L’ombre courait alors sur les pavés, ses pieds cognant les flaques noires dans un son sourd.
Boba Fett sortit alors du « Camarade Ferlusien », blaster en main, tendu vers lui.
- Arrête-toi ! fit une voix d’outre-tombe.
La voix de Boba Fett, jeune chasseur de prime, annonciateur de mort aux quatre coins de la galaxie. La voix de Jango Fett, et celle de millions d’autres clones, aussi.
L’ombre se démasqua et se retourna. Dans la pâle lumière d’un réverbère, un visage s’illumina dans la nuit. Une courte barbe grisonnante cachait ses lèvres putréfiées, bleues, comme celle d’un homme tenu éveillé des semaines par une force secrète. Ses yeux, comme deux cristaux vides, fixaient Boba d’un air désolé.
- Tu as la ruse de ton père, fit-il avec l’ombre d’un sourire. L’idiotie aussi, à ce que je vois : il ne t’as jamais appris à ne pas se mesurer à un Jedi, et à ne pas trop te fier à ton blaster ?
Boba s’avança, sous le regard excité d’un public d’ivrognes et d’inconditionnels fêtards.
- Il m’a appris à ne pas les surestimer, s’écria-t-il de sa voix sobre. Et A ne me fier qu’à mon instinct. J’honorerai les consignes de mon client.
Là-dessus, jetant son dédain et son dévolu sur Meo Diett, il fit feu et une longue lueur verte s’échappa du bras du Jedi. Elle tournoya au-dessus de lui et révoquèrent les tirs. L’un d’eux effleura le costume noir de Boba qui, avec une galipette du plus bel effet, s’abrita sous un pylône, évitant de justesse un des tirs refusés.
Le bourdonnement du sabre accueillit alors un silence des plus parfaits, le temps que de courtes secondes s'écoulent dans l'ombre. La pluie revint encore à l’abordage de la nuit, tandis qu’un public plus large affluait dans le quartier.
Boba bondit sur le côté, usant de la gâchette vers l’ombre du Jedi, sa lame émeraude dansant une nouvelle fois dans l’obscurité, et l’un des tirs explosa une vitre de l’ « Enfoiré Neylanais », un bar avoisinant.
L’agilité de Boba fit face à la puissance de Meo Diett. Chacun des tirs du chasseur de prime se perdaient dans la flamme verte qui embrasait le quartier. De par ses bonds et ses galipettes, qui enthousiasmaient les spectateurs, Boba évita à plusieurs reprises le sabre laser du Jedi.
Atterrissant derrière Diett, prenant appui sur la tôle d’une porte d’un hangar, Boba serra les poings et décocha un superbe coup du gauche à la nuque du Jedi, qui chancela, un peu sonné, sur le tapis de sable et de pavés. Il tendit le manche de son sabre en avant, se retournant, et Boba parvint à l’esquiver, se courbant, son nez touchant presqua la poussière sableuse des pavés.
Le sabre revint à la charge : un coup latéral faillit déchirer son corps en deux. D’un bond qui lui fit perdre l’équilibre, Boba cibla le visage grimaçant de Meo Diett et pressa la gâchette.
Le tir fendit l’air dans un grand bruit de vent, et un cognement sourd retentit près de lui.
Diett, la main sur son front saignant, serra le manche de son sabre dans sa main et son visage rugissant observa Boba un instant. Le tir avait éraflé sa peau, sur une dizaine de centimètres.
Méo dessina dans la tôle du hangar un large cercle, qu’il frappa du pied. Le bout de tôle chuta et il s’immisça alors dans l’entrée improvisée.
Boba s’approcha alors du trou béant, le blaster postulant au combat, et tendit son regard dans l’obscurité du hangar…

Soudain, il sentit une forte secousse. Comme un coup de tonnerre qui le frappa en pleine poitrine. Il fut repoussé vingt mètres en arrière, si facilement qu’une rage obscure l’inonda en plein vol.
Le Jedi avait usé de ses pouvoirs, et, s’écrasant sur un mur, chutant lourdement sur le sol, soulevant un nuage de poussière noirâtre, il se sentit plus résigné encore à user de ses talents. Il rattrapa son blaster, et sa haine cibla dans le vide.
Un cognement sourd retentit alors devant lui : puis des crachotements de moteurs, des râles d’ailes semblèrent fendre l’air du hangar.
La porte se dégonda dans une explosion de tôle et de plastique : un sublime Sierrawing bondit victorieux hors du hangar, et ne tarda pas à s’évanouir dans la nuit et le tapis d’étoiles, qui continuaient, impassibles, de veiller sur Boba.

Il courût à perdre haleine vers son vaisseau, ses jambes dessinant sa route d’un vaste chemin de poussière qui se dissipa dans la nuit, alors qu’il rejoignait le Slave I.
MU-12 bipait avec insistance.
- Où est-il parti ? fit la voix silencieuse de Boba.
MU-12 bipa à nouveau.
Tatoiine…
Modifié en dernier par kamocato007 le Lun 24 Oct 2005 - 22:10, modifié 1 fois.
Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2085
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar Dark Maul877 » Lun 24 Oct 2005 - 21:33   Sujet: 

Superbe nouvelle, mais je trouve que c'est quand même un peu incohérent Boba Fett aussi jeune qui est déjè chasseur de prime, sinon très bonnes début de nouvelle, juste quelques petites fautes mais rien de graves :wink:

La suite bientôt j'espère... :sournois:
"A Sith shall know anger, hatred and revenge"
Dark Maul877
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1990
Enregistré le: 06 Aoû 2005
 

Messagepar kamocato007 » Lun 24 Oct 2005 - 22:14   Sujet: 

877 >> J'ai corrigé quelques fautes, pour les autres qui liront, merci de me dire s'il en reste :)
Pour un Boba un peu trop "mâture" c'est l'idée que je me fais de lui ; il a que 12-13 ans, mais il a plein d'épreuves derrière lui, à commencer par la mort de son père :o

Pour la suite, j'espère m'y mettre demain soir, et un perso important fera son apparition : je suppose que tout le monde se doute de qui c'est :roll:
Modifié en dernier par kamocato007 le Mer 26 Oct 2005 - 8:57, modifié 1 fois.
Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2085
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar BelXander » Lun 24 Oct 2005 - 23:03   Sujet: 

Et voilà encore 2 très bonnes fics pour ce recueil de fan-fics Purge des Jedi ou l'ordre 66 vécu par tous.
Du bon travail !
Mais Boba Fett est ptet un peu jeune non,kamocato007 ??? Surtout que t'aurais pu prendre quelques années après, pour exterminer les derniers derniers jedi restants. Ou moins là ton Boba plus agé, serait plus facilement passé.

Bon moi, je vais me mettre à ma nouvelle ptite fic.
Je vous rassure elle sera un peu plus longue que l'autre.
StarWars Les Héros de la Force. FanSaga.
StarGate SG-20, les aventures de l'équipe Française du SG-C.
FanFiction (faite comme une série spin off) sur StarGate SG-1 !
BelXander
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 307
Enregistré le: 13 Fév 2005
Localisation: Le Havre (enfin à côté, sur Belderone)
 

Messagepar Lowie » Lun 24 Oct 2005 - 23:37   Sujet: 

:) :o :) Comment faites-vous Belgarion_76, Dark William et Kamo pour pondre de vraies petites merveilles en aussi peu de temps ? J'aimerais avoir votre plume rapide et inspirée par les dieux de la Force :D . Kamo et Dark William j'ai jeté un oeil rapide sur vos nouvelles que je lirais plus attentivement demain - elles m'ont tapé dans l'oeil :D :wink: :D :wink: -. Belgarion_76 après ta première nouvelle d'une belle intensité aux solides séquences d'action qui s'enchaînent vite et bien je me réjouis de te savoir lancé dans une autre aventure sur les conséquences de l'Ordre 66 8) :) 8) .

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar Lowie » Mar 25 Oct 2005 - 9:41   Sujet: 

kamocato007 a écrit:
Voilà, la première partie de ma nouvelle :) C'est fait vite fait, mais j'espère que ça vous plaira :) :o
DW >> J'ai glissé quelques petits :wink: aux Anges Noirs que tu verras facilement :)

Voilà donc... place à Boba Fett !!!



Ouahou Kamo l'a fait et excellemment fait : raconter une des aventures du jeune Boba impec dans son costume de clergyman noir à la Matrix :) sans son casque. Sa chasse au Jedi est tout simplement captivante le conduisant dans une cité drapée des belles images de nuit pluvieuse made by Kamo 8) 8) . Et les orgies de bières qui dégueulent jusqu'au dehors des tavernes allumées et pas sans dangers :sournois: :) Le Camarade Ferlusien et L'Enfoiré Neylanais :D :D rappellent la fête de la bière allemande. L'ambiance est donc sublime tout comme le duel blaster/sabrolaser engagé entre un Boba agile comme un chat et un Jedi Meo Diett poussé par la rage de vivre et de dire fuck you à l'Empire :lol: :lol: . Mais Boba bien jeune ne connaît pas toutes les ruses Jedi de Meo Diett :sournois: ... Prochaine escale Tatooine et Obi-Wan!!!! 8) :lol: 8) pour moi voilà une des meilleures FF en train de s'écrire sur l'Ordre 66 qui montre un Kamo super inspiré et au sommet de son style qui devient moins surchargé comme c'était le cas dans les deux premiers chapitres des aventures de Whills palpitants "écrits de jeunesse" :) inoubliables. Et la profusion d'images et d'atmosphères de cette première partie enveloppe agréablement le lecteur :) :) :) .

J'ai aimé beaucoup cet épisode rythmé Boba Fett attendant avec impatience de connaître la suite et fin :wink: :) :wink: . Ah et quelle magnifique ode Kamo tu déclares au jeune Boba dans le début de ta partie. Un écrit de Fan donc qui se glisse dans son perso tout naturellement : ça se ressent dans la lecture et on en sort tout heureux. Vite fait bien fait ce Kamo est un prodigieux magicien :D .

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar kamocato007 » Mar 25 Oct 2005 - 10:08   Sujet: 

Merci beaucoup Lowie :) :) Ralala comme disait DW ce topic est génial : on peut débrancher un peu de notre FF pour donner libre court à notre imagination 8)
J'ai pris pas mal de plaisir à écrire cette première partie, et à écrire ces scènes de beuveries ! :D La suite demain matin, le temps que je m'y mette :wink:
Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2085
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar Darkwilliam » Mar 25 Oct 2005 - 10:11   Sujet: 

Kamocato, je n'ai pas grand chose à rajouter à ce qu'à dit Lowie! :wink:
Mais je peux quand même te féliciter pour ton bon travail où l'on reconnaît ton style d'écriture, qui est sans pareil! :sournois: :)
Bref, un écrit de bonne qualité avec le perso de Boba en pleine lumière!
Et merci pour les clins d'oeil, cela fait toujours plaisir! :D
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Lowie » Mer 26 Oct 2005 - 10:22   Sujet: 

Bravo pour La Civile qui en deux pages et des poussières raconte sur un ton terrible et très bouleversant le retournement d'un bataillon de clones contre un chevalier jedi charmeur :) épaulé par une jeune demoiselle aussi belle qu'un printemps :D - pour plaire à Kamocato Dark William est obligé d'insérer dans ses nouvelles de jolies femmes comme dans le futur AN3 :P :) :P :) -. Le passage dans la maisonnette résume bien à lui tout seul l'horreur anonyme de l'Ordre 66 :( :cry: :( :cry: eh oui et c'est ça la force de Dark William j'étais accroc de ses deux persos de gentils et de leur association amicale au bout de deux pages seulement 8).

DW s'affirme comme un des brillants nouvellistes de Coruscant An - 20 :wink: :) :wink: :) .

Bon Kamo j'espère qu'avant ton départ en vacs Boba will be back tenant à te féliciter d'avoir été le premier à choisir de conter des épisodes de la chasse aux Jedi sans clones pour le moment :D :D .

Ah Lama Su il est pas plutôt à Kamino qu'à Géonosis :? :) comme indiqué dans ta première partie pétaradante et drôlissime.

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar Darkwilliam » Mer 26 Oct 2005 - 10:28   Sujet: 

Merci Lowie pour ton avis sur ma nouvelle! :wink: Perso, j'ai pris beaucoup de plaisir à l'écrire puisqu'on peut faire quasiment ce que l'on veut sans avoir à raconter toute une histoire de 50 pages! Mais bon après la difficulté c'est de condenser le tout en 2 pages tout en faisant quelque chose de bien!


pour plaire à Kamocato Dark William est obligé d'insérer dans ses nouvelles de jolies femmes comme dans le futur AN3


C'est vrai ça, qu'est ce que je ne ferai pas pour Kamocato! :D :wink:

En tous cas, on attend la suite des aventures de Boba dès aujourd'hui comme tu l'as promi cher Kamocato! :sournois: :D
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar kamocato007 » Mer 26 Oct 2005 - 10:28   Sujet: 

Ah Lama Su il est pas plutôt à Kamino qu'à Géonosis comme indiqué dans ta première partie pétaradante et drôlissime.


Heu je vais éditer, en fait il faut lire 'à son retour DE Géonosis"; merci Lowie.

ET DW nous a prouvé dans Ombres et Lumières qu'il savait très bien faire participer les dames à sa Dw'touch. Confirmation dans AN3 :P :wink:

Boba Partie II en cours d'écriture :)
Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2085
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar raouse » Mer 26 Oct 2005 - 10:32   Sujet: 

A quand un receuil?
Je veux bien toutes me les relires et les réceuillirent, si vous voulez bien, chers auteurs!!! :D
raouse
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 202
Enregistré le: 28 Avr 2005
 

Messagepar Darkwilliam » Mer 26 Oct 2005 - 10:43   Sujet: 

Un recueil avait déjà été commencé en page 4 je crois mais moi je n'arrive jamais à l'ouvrir cette page donc, peut-être qu'il serait bon d'en refaire un autre effectivement. :?
Il faut voir ce qu'en pense les autres auteurs! :wink:
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar kamocato007 » Mer 26 Oct 2005 - 11:16   Sujet: 

Heu moi j'arrive à aller sur la page 4 :? C'est Max qui s'était occupé de faire le recueil, et un fichier word était disponible. Faut voir s'il veut toujours s'occuper de ça : depuis, une bonne dizaine de textes ont vu le jour :)
Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2085
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar kamocato007 » Mer 26 Oct 2005 - 11:53   Sujet: 

Bon ! Voilà la dernière partie des aventures de Boba Fett :) J'espère que ça vous plaira.
____________________________________________

BOBA FETT
- CHASSE AU JEDI -


DEUXIEME PARTIE

Une douce lumière orange illumina le cockpit à travers la verrière du Slave I. MU-12 bipait avec douceur, et les moteurs hyper spatiaux se rengainèrent dans leurs orbites. Un long silence s’installa alors, tandis que le vaisseau entrait dans l’atmosphère de Tatoiine, une brume épaisse et rose qui ne tarda pas à se dissiper, laissant place à un long paysage désertique qui semblait ne pas avoir de fin : un soleil assassin se couchait sous les cieux pourpres, et un autre le suivait dans sa chute, dans un bain d’ombres et de lumières.
Survolant les canyons et les rares banthas qui s’aventuraient sur la plaine sableuse, le Slave I s’immisça dans une belle impression d’immortalité, sur une nuit naissance, et sous la mort du jour. La mâchoire serrée comme celle d’un requin, ses yeux n’étant plus que deux fentes où brillaient une lointaine lumière noire de haine, il évita de croiser les images du passé, fourmillant dans son esprit, voguant entre les dunes de sables.
Le sable de Géonosis, en lui, éveillait les mêmes colères qui l’eurent foudroyées deux ans plus tôt : accroupi devant ce qu’il lui restait de vie, il prenait le casque de son père et l’approchait de son crâne, où coulaient un long ruisseau de larme. A cet époque, il n’était que Boba, fils de Jango, accompagnant de temps à autres son père dans ses aventures.
Pourtant, assis dans le cockpit d’un superbe Slave I, tenant les commandes mieux que les plus légendaires pilotes, il était Boba Fett, chasseur de prime, assassin craint et respecté. Une ombre parmis les ombres, et pas des moindres : un Fett.

La nuit environnait son chasseur, mais quelques lueurs du jour subsistaient encore dans le lointain.
Son ordinateur de bord lui informa la présence de Mos Eisley, non loin de là, et Boba pianota sur l’écran tactile tout en jetant un œil sur son radar.
Une étrange lumière clignotait sur celui-ci.
Par instinct, où son automatisme bestial refit surface, ses mains se clouèrent sur les commandes, les fentes de ses yeux se rétrécirent encore plus, et, sans attendre les premiers émois du canon à ions de Meo Diett, son Slave fit une jolie pirouette, ses moteurs vrombissant leur hâte de combattre, au rythme de son cœur qui battait la chamade.
La silhouette sombre du Sierrawing de Diet pointa alors à l’horizon, et une pluie de laser zébra aussitôt les cieux pourpres.
Le Slave I esquiva la tempête, usant lui-même de ses torpilles à protons, qui se perdirent dans le lointain…
Le chasseur de Diett s’insinua dans les tonnerres des torpilles, et l’un d’eux effleura sa coque fragile, explosant à la surface de ses générateurs latéraux. Le vaisseau chancela dans les airs, déstabilisé. Une de ses ailes s’effondra alors sur le sable, soulevant un long nuage de poussière orangée, avant de se redresser, majestueusement, vers les cieux tombant.
Dans son cockpit, Meo Diett observait son radar : Boba Fett n’en avait pas encore fini avec lui. Deux nouvelles lumières blanches s’allumèrent sur l’écran : deux torpilles à protons téléguidés bondissaient dans les airs, leur course escortée par la danse des dunes sableuses.

Il rectifia sa trajectoire, et donna toute la puissance nécessaire à ses moteurs pour partir loin de leur portée.
Les générateurs rugirent, le moteur cria ses douleurs, et Meo, pianotant frénétiquement sur son tableau de bord, baignait dans une longue rivière de sueur, qui dégoulinait sur sa banquette.
Ses canons-blasters arrières pivotèrent, et il cibla la première torpille : après trois tirs bien sentis, elle explosa en plein vol, et des brumes de poussières tombèrent dans le désert.
Il ne tarda pas à s’affairer à la seconde : une boule de flamme gagnait son vaisseau. Puissante, rapide, solitaire dans un bain d’ombres et de lumières. Ses mains se risquèrent près de la gâchette, ses doigts trouvèrent à tâtons le bouton de tir, et chacun de ses os se crispèrent, la Force elle-même inonda son corps, et une pluie intense de laser s’écoula de ses canons-blasters.
Ce fût à ce moment que la Force lui fit tourner la tête. Alors que la deuxième torpille explosait dans le ciel, au-dessus de Mos Eisley.
Au-delà de la verrière de son cockpit, il vit le Slave I foncer droit sur lui.
Un laser explosa la large vitre. Les bris de verre cinglèrent son cockpit.
Un autre tir pénétra son épaule, et lui arracha un cri. Par réflexe, il pressa la gâchette de tir et une mélodie métallique tinta à ses oreilles : les yeux fermés, il comprit qu’il avait atteint sa cible, par hasard, ou par la Force.
Son moteur éclata sous la force destructrice d’une torpille à proton, et les ailes de son Sierrawing se détachèrent de leur socle, brisées par les bas immeubles de la ville : son chasseur tomba à la renverse, un long chemin de sable se dessina dans les quartiers, et une autre explosion retentit derrière Meo, sous le choc. Les générateurs s’embrasèrent.

Boba ne parvint pas à maintenir une trajectoire fixe : le laser de Diett avait pénétré les générateurs d’hyperpropulsion, entraînant une réaction en chaîne : son moteur Kuat F-31 explosa, menant le Slave I vers une interminable chute au-dessus de Mos Esley…
Boba s’agrippa à son tableau de bord tandis que son vaisseau glissait sur un tapis de sable…
Lorsqu’il rouvrit les yeux, la douleur l’aveuglait, lui brûlant le front.
Un son strident annonça l’heure funeste de ses générateurs Kuat XF16. MU-12, s’éjectant de son socle, lui conseilla vivement de débarrasser le plancher.
Boba prit le casque de son père, le blaster de ce dernier, ainsi qu’une dague bien aiguisée qu’il fixa à sa cheville, et bondit hors de la verrière fracassée.
Sur le sable, il courût quelques mètres avant d’être projeté à cent mètres par la force de l’explosion. Son visage baignant dans le sable, il chercha à tâtons son blaster, et le trouva. Son seul contact suffit à la rassurer, et la vue du casque mandalorien le réconforta.
Il se leva d’un bond, prit son autre blaster perdu dans le sable, confia le casque à MU-12, jeta un coup d’œil discret au quartier plongé dans la nuit, et redonner un air de neuf à son costume noire. En quelques secondes, il se sentit redevenir Boba Fett, ce chasseur de prime impitoyable, impeccable. Le même homme qui ne tarda pas à s’élancer à la poursuite de Meo Diett, son contrat, dans les rues de Mos Eisley.
Il serpenta alors les quartiers de la ville, une heure, un siècle, il ne sût pas alors. Il aperçut les flammes rougeoyantes du Sierrawing s’évanouir au-dessus de la cité, et les rumeurs de la foule parvinrent à ses oreilles. Il bifurqua aussitôt dans une petite ruelle, et une vague odeur de fumée lui caressa les narines. Escaladant les murs d’une maison à l’état déplorable, prenant appui aux rebords des fenêtres, il accéda au toit et à destination.
Le Sierrawing n’était plus qu’un grossier tas de cendre, malgré quelques lointaines lueurs de sa splendeur passée. La foule affluait autour des flammes.
Le regard de Boba analysa tous les quartier à portée de vue : la plupart était plongée dans la nuit, à la douceur des toutes dernières lueurs de la journée, et leurs chemins semblaient sans vie, endormis.
Mais, le long d’une route sableuse, il aperçut une sombre silhouette se peindre dans la nuit, avant de disparaître sous la vitrine d’une échoppe.

Boba bondit hors des toits, atterrit impeccablement sur le sable, ne se risqua pas à un coup d’œil vers la foule interloquée, et partit en quête de Meo.
Il fréquenta les ruelles sombres, le regard droit, fermé, sa vitesse toujours constante, ses deux blasters serrés dans chaque main. Il hanta les longues avenues de Mos Eisley, visita la nuit et n’écoutan que son instinct, radar infaillible.
Enfin, il s’arrêta net devant l’échoppe délabrée, remarqua un landspeeder garé sur le sable, et pénétra par une large entrée d’où on devinait la présence d’une porte dans le passé.Il arriva dans un mince vestibule, et remarqua un mince filet de poussière sous un rideau de soie, trahissant la présence de Diett. D’un air satisfait, il pointa son blaster et souleva délicatement le rideau… Là, au fond de la pièce, tapi dans l’ombre, Meo Diett le fixait, ses yeux verts se perdant dans les siens. Une de ses mains soutenait son épaule bléssée. Un court silence s’installa alors dans leur regard, avant que, brusquement, le combat ne commence dans une mêlée de flammes émeraudes et de lasers zébrant la nuit.

Boba bondit sur le côté, s’abritant sous une étagère remplies d’ustensiles de cuisine. Il fit feu à plusieurs reprises, caché par un article nommé « Bombe de Kotorn » tandis que le sabre laser de Diett dansait au-dessus de la caisse du marchand.
Fett se pencha pour éviter la lueur verte qui brisa en deux toutes l’étagère, avant de chuter lourdement sur le chasseur de prime.
Se dépêtrant des bris de verre et des morceaux de plastiques, Boba, le souffle court, fit une cabriole et atterrit sur un long fauteuil doux et moelleux (toutefois le prix lui sembla moins confortable) et ses mains perdirent un blaster qui se cacha sous une étagère.
Meo Diett, le sabre laser s’apprêtant à le décapiter, le fixa de son regard sans pitié. On aurait dit ce gungan de Coruscant devant un steak de bantha appétissant.
Boba trouva à tâtons son autre blaster et le tendit vers Meo.
Il tira sur la gâchette.
Mais lorsqu’il ouvrit les yeux, il vit avec stupeur que le sabre du Jedi avait brisé le canon, et que Meo, toujours en vie, continuait de l’observer.
Comme si le temps s’était arrêté, Boba vit la lueur verte du sabre se baisser lentement vers lui, plus lentement encore que la peur s’écoulait dans son esprit. Soudain, il se sentit faible, fragile, comme un enfant.
A la différence prêt qu’il était toujours Boba Fett, chasseur de prime.

Il bondit au-dessus de Meo et roula sur le sol, sur les bris de verre et sa main trouva automatiquement la Bombe de Kotorn. Rugueuse, grosse et difforme, elle allait lui sauver la vie.
Il la dégoupilla. Activée.
Boba la plongea dans l’obscurité de la pièce, et ses deux jambes le portèrent, le temps de trois pas et de trois battements de cœur, hors de l’échoppe, sur le sable.
Cette fois, il trouva son contact doux et rassurant.

La force de l’explosion le repoussa et l’écrasa contre un mur délabré, et il atterrit près du landspeeder, immobile dans la nuit.

Il entendit des vitres se briser, et quand il ouvrit les yeux, il retint sa respiration.
Meo se trouvait là, devant lui, sa longue cape n’était plus qu’un résidu de tissu calciné. Son regard pénétrant n’étant plus que de deux yeux implorant, qui le fixaient avec douleur.
Du manche de son sabre laser étincelait toujours une longue flamme verte.
Paralysé, Boba n’osa bouger un os.
Meo Diett s’approcha.
- Joli coup, petit. Kenobi disait vrai, tu est un vrai démon.
Il s’approcha encore, la lueur crépitante de son sabre se rapprochant dangereusement du front de Boba, immobile.
- Une vrai tête brûlée, c’est le cas de le dire, fit une voix derrière eux.
Meo tourna la tête, et eut un sourire surpris.
Obi-Wan Kenobi, maître Jedi, se trouvait devant lui, fixant l’échoppe embrasée qui jetait ses flammes et ses cendres sur l’avenue de sable.
Il était différent de la première fois que Boba l’avait rencontré : autrefois, il avait le regard doux, le visage jeune, fier et apaisé.
Telle qu’il le voyait, il donnait l’impression d’un homme en passe de devenir un vieillard avant l’heure : quelques lueurs grises dans sa barbe et ses cheveux trahissaient son âge, et les traits de son visage fermaient ses pensées à tout visiteur. Dans ses yeux se dessinait une lointaine douleur, qui semblait l’embraser jusqu’à la moelle.
Sa voix semblait se perdre dans cette douleur. Son timbre métallique révéla sa longue solitude.
- Bonjour Meo, dit-il en souriant, d’un lointain sourire qui semblait provenir d’outre-tombe. D’un sourire qui était le sien à peine un an plus tôt.
- Obi-Wan… ce garçon m’en a fait voir de drôle sur Sierra. Excuse-moi d’être venu ici, le sénateur Organa m’a expliqué la… situation. J’ai appris pour Anakin. Je suis désolé…
Obi-wan perdu aussitôt son sourire et fixa les cieux d’un regard perçant.
- C’est bon, s’écria Maître Kenobi, en passant la main sur sa nuque. Je suis heureux de te voir sain et sauf, j'aurais peut-être les nouvelles de l’Empire ? Ici, les seuls ragots concernent les Hutt, ou les champions de Pod...
- Les nouvelles ? Elle ne sont pas très bonnes, Obi. Pas très bonnes pour nous.
- Je m’en doute, fit Kenobi, le regard fermé. Je vous observe depuis votre arrivée, tu sais ! Ca ne m’étonne même pas que tu n’ais pas senti ma présence, tu avais fort à faire avec ce jeune homme, non ?
Meo soupira bruyamment. Boba lui était complètement sorti de l’esprit, bien que son sabre soit pointé sur lui, à une dizaine de centimètres de son front.
Boba le souffle court, fixa Meo d’un regard perçant, qui, au grand dam du jeune chasseur de prime, lui administra un sourire infaillible.
Il éteignit son sabre laser et le remit à sa ceinture, et d’un signe de tête, demanda à Boba de se lever.
- Allez mon garçon, fini de jouer. Obi, où pourrais-je trouver un vaisseau d’occasion ? Je suis un peu court, niveau monnaie. La vie à Sierra coûte assez cher... Ici, ça à l'air un peu moins...
- Je verras ça avec toi. Pour le garçon, son vaisseau est en sal état aussi.
Il eut un léger sourire et Boba savait bien ce qui se tramait derrière sa tête : le Slave I, au temps de son père, ne lui avait pas paru très courtois.
Boba réfléchit à ses dépenses : trois générateurs, peut-être quatre, à réparer ou à remplacer (c’était presque le même prix, vu l’état des dommages) et un moteur Kuat F-31.
Pas assez d’argent pour payer la loyal. Tant pis, pas besoin de dataris là où les blasters suffissent.
- Jabba le Hutt aura bien besoin d’un petit renfort de toutes façons. C’est vrai qu’il aurait massacré une vingtaine de ses employés ?
- Je me fiche un peu de ces rumeurs, tu sais… fit Obi-wan avec l’ombre d’un sourire. Mais j’ai entendu parler de vingt danseurs et cuisiniers.
Ils s’engagèrent alors tout deux dans un long dialogue qui n’intéressa pas Boba.

Car une idée avait foudroyé son esprit.
Une idée qui faisait bien de lui un Fett.
Une lame bien aiguisée caressa sa cheville. De quoi honorer son contrat.

Sa main glissa sur sa cuisse, mais les deux Jedi ne semblèrent pas le remarquer, trop concentré sur leur conversation. Mais la Force les avertit et leur deux regards pivotèrent en même temps sur leur cou.
Mais il était trop tard. Un hurlement déchira le silence de la nuit.
La dague de Boba pénétra la chair de Meo, coupant net la respiration. Son cri s’étouffa dans la douleur et le Jedi sentit son cœur imploser dans sa poitrine.
La main de Boba empoigna le sabre laser de Diett. Il esquiva la lame bleue de Kenobi qui manqua de cisailler ses jambes.
Il bondit sur le siège du landspeeder, l’activa, jeta un dernier coup d’œil derrière lui (Obi-Wan rattrapait le corps sans vie de Diett dans sa chute) et l’ombre de sa silhouette s’évanouit aussitôt dans une ruelle obscure.

* * *

Tandis que la nuit s’était approfondie autour de Mos Eisley, un speeder fonçait dans un vaste désert de sable, dans une majestueuse impression d’éternité.
Immortel, invincible, le chasseur de prime Boba Fett volait vers son prochain contrat. Il se plaisait de temps à autres à plonger sa main dans sa poche, caresser le sable de Meo Diett, preuve que son contrat était honoré.
C’était une mission parmis tant d’autres. Parmi celles qu’il avait accompli avant. Parmi celles qu’il accomplira plus tard. Car Boba Fett est un mythe, un dieu. Un chasseur de prime, craint et respecté, dont l’ombre plane aux quatre coins de la galaxie : la légende de Boba Fett.

____________________
Voilà ! J'espère que ça vous a plu :)
Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2085
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar Darkwilliam » Mer 26 Oct 2005 - 13:47   Sujet: 

Et bien ma foi, voilà une deuxième partie bien plaisante car rythmée et passionnante. Ca se lit d'une traite et avec grand plaisir. :wink: On reconnaît bien ton style très particulier Kamocato, fait d'innombrables hyperboles, dont celle ci qui m'a bien fait sourire:

Meo, pianotant frénétiquement sur son tableau de bord, baignait dans une longue rivière de sueur, qui dégoulinait sur sa banquette


Bref, ton histoire c'est de la bombe...de Kotorn ! :D Joli petit clin d'oeil qui fait toujours chaud au coeur! :)

J'ai beaucoup apprécié l'apparition de Kenobi, maître Jedi sage et malin mais...bizarement peut attentif face à la présence de Boba. :?

Et c'est bien là la seule chose que j'aurai à reprocher (avec les quelques fautes d'ortographe présentes :sournois: ) à savoir donc une certaine naïveté des deux Jedi face à Boba qui malgré son âge se révèle être bougrement habile et intelligent!

En tous cas, bravo pour ton travail sur Boba Fett, ce qui n'était pas évident à faire. :wink: :)
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Lowie » Mer 26 Oct 2005 - 13:48   Sujet: 

J'ai du taf, des courses et des appels à faire donc Kamo je ne pourrais lire la suite de Boba que ce soir après Starac - donc à bientôt si tu t'en vas dans ces eaux là pour 4-5 js loin du net sur une île bretonne déserte :D -.

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar kamocato007 » Mer 26 Oct 2005 - 13:56   Sujet: 

Merci DW pour ton avis rapide sur cette deuxième partie :) hé oui je me devais de faire parler Kotorn, sinon ils auraient jaloux que je parle que de Neylan et Ferlus :P
our la naiveté des Jedi, ouais j'ai peut-être trop voulu monter qu'ils considéraient Boba comme un gosse :o Remarque pertinente je tâcherai de rectfier le tir une fois rentré :) Merci encore !
Lowie, bonne lecture !
Bref je vous dis adieu ! (Dis comme ça on dirait des adieux touchants et sincèrent de Melrose Place :perplexe: ) :D Quand je reviendrai j'espère bien lire de nouvelles nouvelles ici :sournois: Il reste encore des auteurs qui n'ont pas écrit, ci :P DW t'engages-tu dans une quatrième (si j'ai bien compté) nouvelles sombres dont tu as le secret :sournois: :wink:
Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2085
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar Darkwilliam » Mer 26 Oct 2005 - 15:11   Sujet: 

kamocato007 a écrit: DW t'engages-tu dans une quatrième (si j'ai bien compté) nouvelles sombres dont tu as le secret :sournois: :wink:


Après tout, pourquoi pas?? :wink: J'ai une bonne idée! :idea: :sournois: Mais c'est vrai que ce serait sympathique si d'autres auteurs apportaient leur pierre à l'édifice!
Hein Lowie!!?? :sournois: :lol: :D
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Dark Maul877 » Mer 26 Oct 2005 - 16:01   Sujet: 

La deuxième partie est vraiment meilleur que la première (qui était déjà de très bonne qualité). A mon goût elle rectifie un peu les incohérence sur la jeunesse de Fett, bref tu nous fais un coup de maître Kamo. Seul point négatif, tu as fait quelques fautes mais pas trop graves ( ça arrive à tout le monde) :wink:

Vu que tout le monde en fait, peut-être en ferais je une au vacance de Noël sur notre ami Palpy :D
"A Sith shall know anger, hatred and revenge"
Dark Maul877
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1990
Enregistré le: 06 Aoû 2005
 

Messagepar Lowie » Mer 26 Oct 2005 - 20:16   Sujet: 

Très bonne initiative DM877 venant d'un Sith je m'attends à un résultat excellent :wink: .

La deuxième partie de Boba m'a autant plu que la première ( une légère recorrection s'impose mais il y a pas de quoi là casser la lecture :D ). Le jeune Boba est un vrai petit diable :) qui joue de sa frimousse candide amenant Meo Diett à ne pas lui témoigner une trop grande surveillance :sournois: :sournois: ... Tout comme bon chasseur de primes qui se respecte Boba sait anticiper n'importe quelle situation extrême dont Kamo foisonne cette deuxième partie explosive. La guest Obi fait plaisir : le perso tourmenté par les affres du passé :( a pris un coup de vieux à la Yoda :) . Kamo dédie pas mal de passages à la Gloire passée et future :lol: de Boba lui élevant un pyramide d'éloges. Ah ce Kamo il connaît son Boba proposant une alternative plus captivante que le book traduit en VF Apprenti Mercenaire assez plat. Merci Kamo pour ce régal de chasse au Jedi :) 8) :lol: .

Bombe à Kotorn hommage aux AN3 déjà dans toutes les têtes et les coeurs des fans :D :D .

Je conseille d'emblée à Django les trois derniers écrits : Un Clone du Temple, La civile, et La chasse au Jedi d'une exceptionnelle qualité d'autant que la rapidité d'exécution de leurs auteurs à l'imagination débordante est tout simplement époustouflante 8) 8) 8) .

Merci,

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar kamocato007 » Ven 28 Oct 2005 - 15:53   Sujet: 

Cool j'ai trouvé une connexion ! Merci Lowie et 877 pour vos avis ! Quand j'aurai un peu plus de temps je recorigerai tout ça :wink:
Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2085
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar Lowie » Lun 31 Oct 2005 - 0:38   Sujet: 

Kamo aurais-tu d'autres petits bijoux à proposer après cette magique chasse au Jedi qui m'a emballé. Je t'avoue qu'un Boba 2 serait à réfléchir pourquoi pas plus tard :wink: :D .

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations