Informations

IMPORTANT : pour que la participation de chacun aux discussions reste un plaisir : petit rappel sur les règles du forum

Épisode 7, Un Retour Attendu [ACHEVÉ]

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Votre perso favori ? (2 choix possibles)

Anakin Solo
1
17%
Alana Skywalker
1
17%
Leia Organa-Solo
0
Aucun vote
Han Solo
0
Aucun vote
Crail Jerre
2
33%
Chewbacca
0
Aucun vote
Leader antagoniste
0
Aucun vote
Titan cuirassé
0
Aucun vote
Femme antagoniste
2
33%
Un que j'ai oublié de mettre
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 6

Messagepar Loucass824 » Ven 01 Avr 2022 - 17:54   Sujet: Épisode 7, Un Retour Attendu [ACHEVÉ]

Bonjour à tous !

En préambule général, mon histoire fait suite à l’épisode 6 de la saga originelle. Sont donc considérés comme canon les épisodes 1 à 6, les deux saisons de Mandalorian, et pioche librement des inspirations issues de romans et jeux vidéos. Sont donc mis de côté la plupart des séries d’animation, et la dernière trilogie cinématographique, entre autres.

Ma déception de la postologie m'a poussé à imaginer ce qu'on aurait pu faire avec une vraie vision. Je suis passé d'une critique sans arrière pensée de "même moi je pourrais mieux faire" à "et si je me lançais?"

J'ai choisis certains partis pris, comme prendre des distances avec le manichéisme ambiant, et un propos plus mature. (Pas d'inquiétude, pas de violence constante et gratuite, de trash gratuit, ni de sexe débridé) Influences fantasy, cyberpunk, références et clins d'oeil à la pop culture en général.

Voilà, le but était de préciser dans quoi vous vous embarquez, histoire d'avoir un minimum de contexte. J'espère ne pas déjà avoir découragé qui que ce soit... Je vous souhaite d’apprécier la lecture, au moins autant que j’ai pris de plaisir à créer cette trilogie.

J'ai l'intention de publier 1 chapitre par semaine, voire parfois 2 dans le cas de certains chapitres bien plus courts. Je reste à l'écoute de vos suggestions si vous souhaitez changer le rythme de publication. Merci d'avance, et bonne lecture !

SOMMAIRE :
Chapitre 1
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
Chapitre 8
Chapitre 9
Chapitre 10
Chapitre 11
Chapitre 12
Chapitre 13
Chapitre 14
Chapitre 15
Chapitre 16
Chapitre 17
Modifié en dernier par Loucass824 le Mer 27 Juil 2022 - 15:52, modifié 18 fois.
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar Loucass824 » Ven 01 Avr 2022 - 18:13   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine

Star Wars



Épisode 7

Un Retour Attendu



C’est le grand jour ! Des chevaliers Jedi sont en ce moment en route vers CORUSCANT, la planète centrale de la NOUVELLE RÉPUBLIQUE. Ils seront les émissaires du NOUVEL ORDRE JEDI, fondé par Luke Skywalker, dont le siège se situe sur AHCH-TO, planète d’origine des Jedi, récemment renommée NEW ALDERAAN. Et qui mieux qu’Anakin Solo et Alana Skywalker pour se charger de cette tâche, attendus par la sénatrice Organa pour leur présentation face au SÉNAT. Leur impatience va rapidement être mise à l’épreuve. Car sous un voile de prospérité, la Galaxie se trouve bien divisée malgré la fin de la guerre. Les deux jeunes Jedi vont devoir assumer le poids de leur héritage, tandis que la menace d’un visage familier plane au dessus de cet équilibre précaire.


Prologue




La victoire de la bataille d’Endor avait donné lieu à de nombreuses célébrations dans la galaxie, manifestations d’une libération d’un joug tyrannique, symbole d’un début de fin pour l’Empire galactique. Mais ce ne fut pas pour autant la fin des combats. Ce que l’on nomme toujours aujourd’hui comme le Grand Démantèlement prolongea encore les conflits de quelques années. Les généraux impériaux ont ainsi commis nombres d’exactions durant leur fuite. Jusqu’à la bataille de Jakku, où la défaite cuisante du reliquat des forces de l’Empire est maintenant considérée comme un baroud d’honneur, avant de sombrer dans l’oubli. Mais la fin de l’Empire n’impliquait pas de fait le calme serein de la paix. Un chantier de reconstruction colossal se profilait à l’horizon.

Luke Skywalker, maître Jedi, héros de guerre et futur fondateur du Nouvel Ordre Jedi, avançait à pas lents, contemplant le paysage, et les vestiges de bâtiments anciens quelque peu délabrés s’offrant à lui. Il avait facilement localisé cette planète oubliée, guidé par sa seule intuition dans la Force pour le mener à sa destination. Le trajet s’était avéré plus délicat, le Jedi étant seul pour s’occuper des trois enfants qu’il avait à présent à sa charge. L’un d’entre eux se montrant particulièrement espiègle. Heureusement, il pouvait compter sur son fidèle R2-D2, qui l’avait bien évidemment accompagné.
Malgré le soleil qui perçait les nombreux nuages, le ciel commençait à s’assombrir au loin. L’intensité de l’éclairage naturel diminuait, permettant au maître Jedi d’admirer les vestiges du grand temple Jedi d’Ahch-To sous un angle différent. L’édifice avait certainement été une merveille de prouesse architecturale autrefois. Il ne constituait désormais plus qu’en un bâtiment usé et imposant qui se dressait au-dessus de l’horizon. Ce que Luke allait découvrir, c’était que la majeure partie de la structure se trouvait sous leurs pieds, creusée à même la roche, offrant des fenêtres à ciel ouvert à flanc de falaise. Les pièces étaient pour la plupart bien conservées, offrant de bons abris en cas de météo capricieuse, reliées entre elles par nombre de couloirs et d’escaliers rudimentaires.

— Pour le moment, nous allons devoir nous contenter de cela, déclara le Jedi en pensant à voix haute, s’adressant plus à lui-même qu’à ses jeunes auditeurs. Au moins le temps que cette tempête ne passe.
Il baissa son regard en direction de l’enfant qu’il tenait par la main, son neveu, âgé de 5 ans. Ce dernier, lui, tenait la main à un être disons… différent. Qu’on pourrait qualifier d’enfant, bien qu’il soit plus âgé que Luke lui-même. Ce petit alien, à la peau verte et légèrement ridée, mais avec un regard ingénu, leva la tête en direction du Jedi, ne sachant pas vraiment comment réagir aux paroles de Luke. Il se contenta d’incliner légèrement la tête sur le côté, émettant ensuite un léger gazouillement. Luke eut un léger sourire presque involontaire, et tourna la tête en direction du troisième enfant, une petite fille qui n’avait pas encore 2 ans, qu’il tenait toujours dans ses bras.
— Voici votre nouvelle maison, leur dit-il d’une voix douce. Nous allons passer beaucoup de temps ici. Cela en vaudra la peine, même si ce sera difficile.
Le Jedi pensa à une autre partie de l’équation. Le fait qu’il lui faudrait très certainement une assistance pour mettre en place sa vision d’un Nouvel Ordre Jedi, fondé sur des principes plus progressistes que les anciens dogmes de l’ordre. Le maître Jedi s’était longuement penché sur sa vision, estimant la vision des anciens Jedi désuète. Son astromécano allait lui être d’un grand secours pour assurer la viabilité de leur petite colonie, mais Luke songeait à une aide plus active. Il tenait là l’avenir des Jedi, un être de l’espèce de Yoda au potentiel inné incroyable, le fils ainé de Han et Leia, ainsi que sa propre fille.
Le véritable défi ne faisait que commencer…



Chapitre 1




Une vingtaine d'années plus tard

Cela ne faisait que quelques minutes que la navette de transport de la Nouvelle République, nouvelle version des DC-4, venait de passer en hyperespace, mais Alana sentait déjà son anxiété s’accroitre. Ces navettes s’apparentaient plus à une sorte de cylindre grisâtre et aplati, qu’à une authentique navette de transport diplomatique. La jeune femme ne pouvait s’empêcher de se frotter les mains pour se calmer.
Elle était de taille moyenne, mais c’était bien la seule chose chez elle qui pouvait être définie comme telle. Des longs cheveux, noirs comme le jais, soyeux et magnifiques, étaient arrangés en une queue de cheval à plusieurs nœuds, pour que leur longueur ne soit pas une gêne. Ses traits étaient la féminité incarnée, ses yeux verts encadraient une peau lisse et légèrement cuivrée. Le genre de femme considérée comme séduisante par n’importe quelle espèce. Elle ne s’en souciait que très peu, ayant d’autres préoccupations en tête. Typiquement le genre de personne dont les nombreux talents ne suffisaient pas à combler son manque d’assurance face à une situation stressante.
— On risque de ne pas revenir ici avant un bon moment, soupira-t-elle.
— T’es pas croyable tu sais. (Le jeune homme qui lui répondait se tenait dans le siège voisin) On le savait très bien avant de partir. On vient à peine de faire nos adieux, que tu serais prête à faire demi-tour pour une tournée de câlins plein d’émotion avec tout le monde.
— C’est toi qui dis ça ? rétorqua-t-elle, d’un ton amusé. J’ai bien vu comment tu réagissais…
— Pardon ?
— Avec Ahsoka. « Bonne chance Anakin. Que la Force soit avec toi. Je sais que tu feras notre fierté. », dit-elle en tentant une imitation douteuse de la maître Jedi. Encore un peu, et je voyais les larmes pointer le bout de leur nez sur tes petits yeux.
— Et alors ? répliqua le jeune Jedi en dissimulant maladroitement sa gêne. Je n’ai pas honte d’être touché par cette séparation. Maintenant, je me concentre sur la prochaine tâche à accomplir. T’aurais pas oublié quand même ?
— Comme si j’avais oublié. (La jeune femme partit dans une tirade pleine d’ironie) Deux jeunes Jedi sur le point d’achever leur formation, envoyés vers la Nouvelle République et le Sénat en tant qu’envoyés diplomatique, avec la grande mission de représenter le Nouvel Ordre Jedi, et établir les premiers liens de collaboration. Je n’ai pas oublié.
— Bien, me voilà rassuré… répondit le jeune Jedi, un sourire en coin arboré sur un visage aux traits anguleux.
Il s’étendit de tout son long dans son siège comme il pût. Sa taille et sa carrure massive le gênait, à l’étroit dans un siège n’ayant pas pris en compte ses mensurations. Ces navettes ne semblaient pas avoir classé le confort de leurs occupants dans leurs priorités lors de leur conception. A l’origine, elles servaient principalement à transporter des cibles sensibles d’un point à l’autre d’un secteur. Mais leur intérêt résidait principalement dans leur technologie de brouilleurs de radar. Innovation ensuite répliquée sur beaucoup de nouvelles productions, suite au rachat des Corporations Techniques Corelliennes par LandoMilitech.
Ces derniers n’avaient pas songé à améliorer le design de leur produit, ni la qualité de l’habitacle passager. Anakin changeait sans cesse de position sur son siège, pensant que chaque nouvelle position allait faire passer l’inconfort de la précédente. Les Jedi portaient traditionnellement des tenues assez amples, qui permettaient d’être à l’aise pour leur porteur, sortes de jupes ou de bures Jedi. Ces habits avaient tendance à amoindrir la silhouette physique de leur porteur. Du moins en général. Même vêtu de cette manière, les tissus de la tenue du jeune Jedi laissaient paraître des formes très prononcées sur le plan musculaire, résultats d’entrainements très intensifs. Le jeune homme dénoua l’élastique qui maintenait sa queue de cheval en place, et ses cheveux bruns tombèrent sur ses épaules.
— On en a pour un moment, très chère cousine, commença-t-il avec nonchalance. Alors tu ferais mieux de mettre à l’aise et te relaxer, tant qu’on est loin des prises de tête.
Il fixa avec son regard dur un point précis d’une cloison du plafond de la navette.
— Des prises de tête ? (Alana prit un air plus sérieux, ses traits contrastant avec l’harmonie naturelle de son visage) On n’est pas envoyés sur Coruscant pour n’importe quoi. Ce qu’on va y faire est d’une importance capitale pour l’avenir de l’Ordre. On va poser les fondations de relations pour des siècles à venir, c…
— C’est bon arrête, arrête, l’interrompit Anakin. Je sais déjà tout ça. Ton père nous a assez rabâché tout ça pour que ça ne me sorte plus jamais de la tête. (Il regarda Alana du coin de l’œil Et ce n’est pas parce que tu es plus jolie à regarder que ça me fait plus plaisir de réentendre tout ça, ajouta-t-il d’un ton farceur.
— Et c’est reparti avec ces remarques, fit-elle, agacée.
— Parce que j’ai tort ? (Il était satisfait, elle avait mordu à l’hameçon) Crois-moi, on va côtoyer beaucoup de monde, de tous les horizons. Tu devrais te tenir prête à ce genre de réflexions douteuses…
— Et toi, tu ne devrais pas t’y préparer ? Je serais la seule à subir ça ?
— Je suis né prêt ! affirma-il avec assurance. Et puis qui a parlé de subir ? C’est toujours bon à prendre les compliments. Surtout quand ils sont justifiés…
— T’es vraiment fatiguant quand t’es comme ça. (Elle s’apprêtait à abandonner la conversation, mais préféra contre-attaquer) Et pour ce qui est de revoir ta mère, tu y es prêt aussi peut être ? Et ton père ?
[alinea=5]Un silence pesant débuta. L’argument avait manifestement fait mouche. Le jeune homme abandonna ses traits plein de confiance. Ce n’était pas comme s’il n’avait jamais revus ses parents depuis que son oncle Luke l’avait emmené avec lui, après avoir détecté son affinité avec la Force. Mais en ce qui concernait son père...

Tous les ans, généralement aux alentours des dates de leurs anniversaires, les jeunes padawans se voyaient offrir la possibilité de passer quelques jours dans leur famille d’origine. Le tout accompagnés d’un maître, le plus souvent Luke. Ahsoka, le second maître du Nouvel Ordre Jedi, n’était pas particulièrement friande de ce genre d’évènements. Du moins au début. Mais cela permettait aussi à Luke de revoir sa sœur plus souvent. C’était l’une des initiatives prises qui lui tenait le plus à cœur.
En effet, le jeune maître avait longtemps réétudié les dogmes Jedi. Il cherchait certains facteurs qui, selon lui, avaient contribué à mener l’Ordre sur une voie proche de l’extinction. Selon Luke, l’absence d’attachement émotionnel véritable était contre productif, et très réducteur sur la façon d’appréhender la Force. Il était convaincu que, encouragés et encadrés, les liens émotionnels étaient ce qui permettrait à ses apprentis de dépasser les contraintes des anciens Jedi, tout en étant au servant le côté lumineux de la Force.
C’était la voie qu’il avait lui-même empruntée, et ce malgré lui. Il n’avait pas emprunté le chemin de la pédagogie classique des anciens Jedi. Et cela lui avait permis de dépasser les anciennes limites, et vaincre l’Empire. Il suffisait d’apprendre aux padawans à capter et maitriser leurs émotions à travers la Force. Cette nouvelle voie de formation accomplie, il y aurait eu une nouvelle génération de Jedi servant à la fois la Force, mais également les habitants de la galaxie, là où Luke estimait que les anciens Jedi avaient faillis.
—J’ai hâte de revoir ma mère, oui, finit par répondre Anakin. Je suis certain que toi aussi, tu as hâte de la revoir. Et même si on va être très occupés, on va passer beaucoup de temps avec elle. Donc avec lui aussi… (Son visage afficha un air plus sérieux et pensif) Je crois que c’est ça qui me fait le plus réfléchir, et qui m’inquiète le plus.
La jeune femme réalisa que ce qu’elle avait lancé comme une boutade avait touché le jeune Jedi.
— Je suis désolée Ani, je ne voulais pas te faire de la peine en te disant tout ça.
Un court silence passa. Le bruit du vide de l’espace, les petits vrombissements de la cloison, des différents composants et voyants du vaisseau, était tous ce qui était maintenu dans l’air.
— Ne t’inquiètes pas, tu n’y es pour rien, finit-il par reprendre (Il plongea son regard dans les yeux verts de la jeune femme) Je sais que tu ne me veux que du bien.
Elle soutint son regard un court instant, avant de le détourner ailleurs.
— Oui, mais ce n’est pas pour ça que je dois tout faire à ta place. (Elle reprit son ton un brin moralisateur, pour le plus grand plaisir de son audience) N’oublie pas une chose. Ce n’est pas parce que je suis la fille du fondateur du Nouvel Ordre Jedi que je dois assurer tout le côté diplomatique seule. Tu vas devoir faire ta part aussi.
— Oui oncle Lu-pardon ! Oui cousine, répliqua-t-il d’un ton amusé.
— Ah c’est pas vrai, fit-elle, désabusée. Tu penses être le meilleur bretteur de la galaxie, mais là où tu excelles le mieux, c’est dans ton habilité à fuir une conversation sérieuse.
— C’est un don, répondit-il en souriant.
— Que l’on sait d’où tu tiens…
— Eh bien, je te remercie !
— De rien, tu l’as cherché cette fois, fit-elle d’un ton malicieux.
Les minutes suivantes passèrent, dans un silence apaisé. Anakin avait arrêté de changer de position depuis un moment.
— Ani, tu dors ?
— A ton avis ? T’es toujours en train de parler quand t’es stressée, donc j’ai jamais le temps de m’endormir. Mais sinon oui, je dors. (Il attendit de laisser sa petite pique faire son effet avant de reprendre) Quel est le problème ?
— Je n’ai aucun problème…
— Bien, alors repose-toi.
Elle ne pût s’empêcher de reprendre la parole, après quelques secondes.
— C’est juste que… Toute cette attention qu’on va avoir, ça m’inquiète. Sur New Alderaan, les choses étaient différentes. Tout était paisible, nous n’étions jamais dérangés. Là…
— Tu n’as pas à t’inquiéter, vraiment, le rassura le jeune homme, d’un ton qui avait abandonné toute espièglerie. On n’est pas sensé être balancés en plein bain de foule dès notre arrivée. Ma mère a tout prévu. On va arriver tranquillement, loin de l’attention générale, et y aller petit à petit. Et ton père ne nous aurait pas envoyés s’il ne nous avait pas estimés à la hauteur, non ?
— Oui tu as raison. (Les paroles du jeune Jedi avaient l’avaient rassurée, comme souvent. Lorsque la jeune Alana doutait d’elle même, Anakin arrivait toujours à trouver des mots simples, mais souvent justes) Je sais que notre mission est importante et que je saurai me montrer à la hauteur. Mais c’est toute cette attention qui est perturbante.
— Moi aussi j’y pense, même si ça me dérange moins, avoua-t-il. Et puis, tu n’es pas toute seule. Quoi qu’il arrive, on y fera face à deux, alors…
— Oui, merci Ani.
— Je peux retourner dormir ?
— Oui, c’est bon, fit-elle d’un ton amusé. Je vais essayer de méditer, pour me recentrer un peu.
La jeune femme s’installa tant bien que mal en tailleur sur son siège. Les mains jointes, elle tenta de faire le vide, laissant la Force se déverser en elle.

La Force était une sorte de fluide, créé par tout être vivant. Une énergie qui entoure, pénètre, et rassemble tous les êtres de la galaxie en un tout unique. Selon les préceptes de l’ancien Ordre Jedi, la Force semblait avoir une volonté propre, celle de la recherche d’équilibre. Il y eut une scission idéologique, des millénaires dans le passé, donnant naissance à deux écoles de pensée opposées. Les disciples du côté lumineux recherchaient l’harmonie, la symbiose et l’altruisme. Tandis que les adeptes du côté obscur tendaient vers le profit personnel, l’accroissement de leur puissance et leur ambition de domination.
Chez les êtres sensibles à la Force, appelés Jedi lorsqu’ils servent le côté lumineux, de nombreuses capacités pouvaient se manifester. Cela allait de l’acuité accrue des sens jusqu’à la manipulation mentale, en passant par divers pouvoirs télékinésiques.
La méditation de Force était l’un de ces pouvoirs. Une des bases de l’apprentissage des jeunes Jedi, et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, sa fonction réparatrice, une heure de méditation pouvant se substituer à une bonne nuit de sommeil. Ensuite une dimension médicale, en accélérant la récupération et la régénération des blessures. Et enfin, une fonction pour le bien être mental, permettant de trouver en soi certaines réponses via un apaisement total.
Pour les Jedi les plus expérimentés, ou bien ceux démontrant un certain talent précoce, il existait la possibilité d’avoir des visions à travers la Force. Des morceaux d’évènements liés dans le passé, le présent et l’avenir, la Force coulant dans l’espace comme dans le temps. L’avenir étant toujours en mouvement, la Force ne révélant parfois qu’un avenir possible parmi beaucoup d’autres.
La jeune Alana avait déjà fait l’expérience de ce genre de visions.

Une silhouette indicible se déplace avec une grâce naturelle, en direction de ce qu’il semble être une pièce dérobée. Elle prend place près d’un panneau de commande qu’elle active. Après un court instant, une image holographique apparait. Le décor de la pièce semble aussi brumeux et indéchiffrable que les deux silhouettes présentes.
— Rapport ? dit une voix rauque masculine.
— Les infrastructures sont enfin prêtes monseigneur, répondit une voix féminine. Ma position est bien établie. Le climat politique et social s’oriente dans le sens que nous voulions.
— Bien. Nous allons pouvoir commencer à faire transiter nos agents sur place. Nous sommes au commencement de ce pourquoi nous nous sommes montrés patients pendant bien longtemps. Notre œuvre ne fait que débuter. Tu connais la suite du programme, et ce que tu dois faire. Ton rôle va être des plus importants, et je sais que tu ne me décevras pas.
— Oui monseigneur. Je reviendrais ultérieurement pour un nouveau rapport.
— Je ne peux rester sur ce canal plus longtemps, je te souhaite bonne chance ma fille.
— Je vous rendrais fier, père.


Ahch-To, avant d’être renommée New Alderaan.
Une image nette. La contemplation d’un temple vieillissant. Un homme se tient debout, accompagné de plusieurs enfants. On distingue une longue cape noire, puis le visage de l’homme. Mon père, Luke Skywalker.

Il me tient moi, encore petite, dans son bras droit. De l’autre, il donne la main à un enfant, plus âgé. Ce doit être Anakin. Il tient la main à un autre enfant. Ce doit êt- Non, c’est un autre petit humain, du même âge. Etrange. Il ressemble beaucoup à Anakin. J’entends Ani lui parler. « N’ai pas peur petit Ben, tout ira bien, on est avec tonton Luke. » L’enfant lui répond, avec une voix grave digne d’un adulte. « Non Ani, tout n’ira pas bien. Pas tant qu’on suivra tonton. »

Un flash lumineux.
Une onde de choc.
Des cris par milliers.
Un homme mort sur le sol, à côté de lui se tient Leia.
Une voix au loin. Elle m’appelle. Alana ? Alana !

— Alana !
La jeune femme sursaute, et offre une expression inquiétante sur son visage.
— Tout va bien ? s’enquit Anakin, inquiet.
— Euh oui… lui répondit la jeune femme, encore légèrement désorientée. Oui, tout va bien.
Elle se replace plus convenablement sur son siège. Elle jette un coup d’œil tout autour d’elle, le temps de resituer où elle se trouve, et porte ses mains à son visage en se frottant le front, réalisant ensuite que ce qui venait de se passer était terminé.
— On ne va pas tarder à arriver, reprit Anakin (Il vit que la jeune Jedi semblait troublée) Encore ces visions ?
— Oui. (Elle se reprit) Enfin pas vraiment. C’est difficile à expliquer.
— Essaie toujours.
— Ca commence comme d’habitude. Tu sais, la vision où tout semble brumeux (Le jeune homme acquiesça d’un signe de tête) Je ne distingue toujours aucune silhouette, ni aucun indice qui m’aiderait à situer le tout. J’entends ces personnes parler un court instant, mais rien ne semble avoir de sens.
— Et après, l’arrivée au temple avec ton père, quand on était tout petits. Puis les flashs et les cris c’est ça ? Tu n’as pas à t’en faire pour l’instant. Ton père te l’a souvent dit, il n’y a pas assez de détails pour commencer à s’en inquiéter.
— Oui, mais… (Elle hésita) Cette fois, il y avait quelque chose en plus. Quelque chose… de plus sombre.
Les derniers mots de la jeune Jedi avaient capté l’attention d’Anakin.
— Qu’est ce que tu veux dire ?
Elle hésitait. Elle commençait à peine à réaliser ce que ces nouvelles images représentaient, qu’elle imaginait quel pouvait être l’impact sur son cousin.
— Eh bien, lors du passage au temple… Tu parles à l’enfant à qui tu tiens la main, mais ce n’est pas Grogu. Il s’appelle Ben. Tu l’appelles même… petit Ben. (Anakin ne cachait pas sa stupéfaction suite aux révélations du récit de sa cousine) Il ne dit rien de bien cohérent, mais c’est plus le ton qui semble pesant. Je pense bien que… C’est ton petit frère.
— Impossible, j’ai pas de frère.
— Je le sais Ani, mais cela me semblait bien réel sur l’instant. Aussi net que le souvenir originel, si ce n’est pas plus. Mais ce n’est pas tout. Il y a une dernière chose. Juste avant que tu ne me réveilles, j’ai eu le flash et les cris comme d’habitude, mais une nouvelle image m’est venue.
— Super, je m’attends au pire…
— L’image d’un homme étendu au sol. Mort. (Elle marqua une courte pause avant de reprendre) Ta mère se tenant debout à côté de lui.
— Quoi ?! C’était qui cet homme ?
— Je ne sais pas, mais son visage ne me dit rien.
Cela faisait trop pour lui. Anakin était du genre à ne pas garder ses états d’âme pour lui. Pour le meilleur comme pour le pire.
— C’est n’importe quoi ! s’emporta le jeune homme. Tu délires Alana...
— Je sais que ça ne veut peut-être rien dire, mais mon père…
— Je sais très bien ce qu’en dit ton père Alana, et je m’en contrefiche, l’interrompit-il d’un ton plus sec qu’il ne l’aurait souhaité. Tes visions, on sait même pas si c’est déjà arrivé ou si ça va arriver. Et aussi que ça n’arrive jamais, alors j’vais pas miser dessus.
— Ca ne sert à rien de te mettre dans cet état pour ça, lui répondit-elle d’un ton apaisé. Je n’ai jamais dit que l’on devait s’y fier. On ne peut néanmoins les ignorer. Ressentir des émotions si fortes, en pleine méditation, ça veut forcément dire quelque chose. Tu en a toi-même parfois fait l’expérience, même de façon moins intense. (Le jeune Jedi semblait retrouver son calme) Nous devons faire confiance à la Force, et également dans nous-mêmes. Tout finira par s’éclaircir le moment venu.
Il y eut une pause, Alana ayant toujours le regard tourné vers Anakin, qui lui regardait dans une autre direction. Il finit par rejoindre son regard.
— Oui, tu as certainement raison. (C’était au tour du jeune homme d’être apaisé par sa cousine. La sagesse héritée de son père pouvait parfois se révéler agaçante. Mais elle visait souvent juste, et il le savait) Tout ça est encore flou, on finira bien par tirer ça au clair. Je suppose que je dois être plus tendu que je ne veux l’admettre, ajouta-t-il calmement. Et je n’aurais pas du m’emporter contre toi, tu n’y es pour rien. Excuse-moi.
— C’est oublié, conclu la jeune femme, avant d’ajouter, et maintenant on a au moins la preuve qu’on ne prend pas notre mission à la légère tout les deux.
Le jeune Jedi acquiesça en souriant.

Modifié en dernier par Loucass824 le Mar 26 Juil 2022 - 21:05, modifié 7 fois.
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar ShamanWhills » Ven 01 Avr 2022 - 22:15   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Salut,

Premier commentateur de ta fic :)

Intéressant comme histoire qui commence bien. Je ne m'étais pas attendu à ce que tu mélanges Legends et Canon Disney mais pourquoi pas, ça peut faire un mixte intéressant.

Alana ne serait-elle pas basée sur Jaina Solo? :think:

J'ai vu quelques petites fautes d'orthographe mais ça va dans l'ensemble.

J'attends le prochain chapitre, en espérant en savoir plus sur ces fameuses visions d'Alana et surtout de voir Grogu en action :lol:
Fan Fiction: La Jedi de Tython
ShamanWhills
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 579
Enregistré le: 01 Jan 2016
Localisation: Toulouse
 

Messagepar Loucass824 » Ven 01 Avr 2022 - 23:23   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Merci beaucoup pour ce premier retour, je ne m'attendais pas à en recevoir un si rapidement !

Alors j'ai une connaissance très limité de l'univers étendu. Les choses que j'ai considéré comme canon sont justement les seules choses que je connaisse vraiment. Au moment où la trame de ma trilogie était arrêtée et bien définie, je ne savais pas que d'autres œuvres existaient déjà sur les enfants Skywalker, réalisés avant que Disney ne se pointe.

Donc s'il y a des ressemblances, elles ne seront pas intentionnelles. Mais s'il y en a en effet, je serais ravi qu'on me le fasse remarquer. Ce serait assez amusant de voir que seul dans mon coin j'ai eu un schéma de pensée similaire concernant des persos.

J'ai oublié de m'excuser d'avance pour les fautes. Je sais que j'en laisse passer un certain nombre malgré moi. Il ne faut pas hésiter à me les signaler si elles sont vraiment notable ou dérangeante.

Bon, sans trop dévoiler la suite, Grogu sera peu présent, surtout dans les deux premiers tomes. Je préfère le préciser de suite, quitte à briser tes espoirs. Désolé...
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar L2-D2 » Lun 04 Avr 2022 - 16:37   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Prologue et Chapitre 1 lus !

Alors, premier point, concernant l'orthographe : je n'ai rien vu de particulier, à deux remarques près : "Leia", et pas "Leïa" et surtout, "Jedi" et pas "Jedis" ! :wink:

Cela dit, passons à ce qui nous intéresse le plus : le coeur du récit !

Et d'emblée, je dois dire que tout cela est très intrigant. On commence avec une situation qui s'annonce assez simple, assez claire : la fille de Luke et le fils de Han et Leia. Déjà, du coup, cela évite toute tentation de romance, après tout ce sont des cousins ! Mais très vite, à l'issue de la vision qui achève ce premier Chapitre, on sent que cela ne va sans doute pas être aussi simple que cela, et si je n'ai guère de doutes quant à la parenté d'Anakin, celle d'Alana me semble déjà plus sujette à discussion... (déjà, qui est sa mère, pour commencer, si c'est la fille de Luke, hmm ?) :think:

Et puis il y a ce "Ben". Qui est-il ? Evidemment, on pense à Ben Solo, "notre" fils de Han et Leia. Sauf que. Ce Ben n'existe pas, non ? Ou peut-être que si ? Oui, tout cela est intrigant ! :oui:

Pour le reste, effectivement, c'est un premier Chapitre, donc cela présente les choses. Le début est efficace. On sent venir le récit initiatique, et la présence/mention de Grogu ou d'Ahsoka ne peut que titiller le lecteur. Tout comme le choix des noms des enfants, Anakin Solo, Alana Skywalker, ou encore le nom de "Nouvel Ordre Jedi" comme la grande saga littéraire de l'UE Légendes. Tu joues sur l'ensemble du tableau, et si j'ai toujours un peu de mal avec le concept d'univers alternatif, sur l'air de "je garde tout, sauf ce qui ne me plaît pas", et bien je dois dire que le but recherché est atteint me concernant : j'ai envie d'en savoir plus. Du coup, je serais présent pour le chapitre 2 !

Vivement la suite ! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7910
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Uttini » Lun 04 Avr 2022 - 17:10   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Lu également.
Je ne suis pas, en général, un grand lecteur de fan-fics (bien que j'en aie écrit une :sournois: ). Et je commente très rarement.
C'est un début sympathique. Comme dit, j'ai relevé quelques erreurs, quelques trucs qui me font un peu bondir "Comme si j’aurai oublié." par exemple. Et l'usage du tiret classique au lieu du tiret long (cadratin) que tu peux insérer en faisant alt+0151 sur ton pavé numérique. autre chose : c'est très aéré, beaucoup de sauts de paragraphes, je n'en aurait pas mis tant, afin de vraiment séparer les différentes parties.
Mais c'est intriguant, ça laisse présager des situations intéressantes.
Et moi, le mélange canon/legends ne me dérange absolument pas.
“Quelle est la différence entre les yeux qui ont un regard et ceux qui n'en ont pas ? Cette différence a un nom : c'est la vie. La vie commence là où commence le regard” — Amélie Nothomb — Métaphysique des tubes
Uttini
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 21094
Enregistré le: 25 Sep 2006
Localisation: Nancy
 

Messagepar Loucass824 » Lun 04 Avr 2022 - 18:34   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

L2-D2 a écrit:Prologue et Chapitre 1 lus !

Alors, premier point, concernant l'orthographe : je n'ai rien vu de particulier, à deux remarques près : "Leia", et pas "Leïa" et surtout, "Jedi" et pas "Jedis" ! :wink:

Cela dit, passons à ce qui nous intéresse le plus : le coeur du récit !

Et d'emblée, je dois dire que tout cela est très intrigant. On commence avec une situation qui s'annonce assez simple, assez claire : la fille de Luke et le fils de Han et Leia. Déjà, du coup, cela évite toute tentation de romance, après tout ce sont des cousins ! Mais très vite, à l'issue de la vision qui achève ce premier Chapitre, on sent que cela ne va sans doute pas être aussi simple que cela, et si je n'ai guère de doutes quant à la parenté d'Anakin, celle d'Alana me semble déjà plus sujette à discussion... (déjà, qui est sa mère, pour commencer, si c'est la fille de Luke, hmm ?) :think:

Et puis il y a ce "Ben". Qui est-il ? Evidemment, on pense à Ben Solo, "notre" fils de Han et Leia. Sauf que. Ce Ben n'existe pas, non ? Ou peut-être que si ? Oui, tout cela est intrigant ! :oui:

Pour le reste, effectivement, c'est un premier Chapitre, donc cela présente les choses. Le début est efficace. On sent venir le récit initiatique, et la présence/mention de Grogu ou d'Ahsoka ne peut que titiller le lecteur. Tout comme le choix des noms des enfants, Anakin Solo, Alana Skywalker, ou encore le nom de "Nouvel Ordre Jedi" comme la grande saga littéraire de l'UE Légendes. Tu joues sur l'ensemble du tableau, et si j'ai toujours un peu de mal avec le concept d'univers alternatif, sur l'air de "je garde tout, sauf ce qui ne me plaît pas", et bien je dois dire que le but recherché est atteint me concernant : j'ai envie d'en savoir plus. Du coup, je serais présent pour le chapitre 2 !

Vivement la suite ! :oui:



Merci pour ton retour !

Tout d'abord, je crains que ces petites erreurs risques d'être récurrentes malheureusement, plus de l'inattention qu'autre chose. J'essaierai de les corriger au possible au moment de publier, mais j'en laisserai toujours passer, désolé par avance.

Content de voir que côté intriguant ait bien pris ! Après, être cousins n'empêche pas les sentiments de parler... Mais je ne serais pas glauque, pas d'inquiétude... Je ne m'attarderai pas à plus commenter pour ne rien gâcher...

Effectivement, le fait que "ma continuité" soit très partielle et sélective peut dérouter les gens qui ont une connaissance bien étendue, c'est parfaitement audible. Il n'en demeure pas moins que l'histoire peu s'apprécier malgré cela je pense. Ça peut s'apparenter à de la paresse, mais je ne souhaitais pas lire et regarder des dizaines et des dizaines d'oeuvres de l'univers étendu uniquement pour la rédaction de fanfictions. Je ne souhaitais pas dévier de ma vision. Je craignais aussi de me calquer sur ce qui avait déjà été fait dans les romans sur les enfants Skywalker à l'époque. Ou même de modifier mes plans justement pour ne pas répéter quelque chose déjà fait.

Pour le début, cela ne posera pas problème. Mais quand des péripéties plus importantes arriveront, je m'attends à ce que certains lecteurs y trouvent à redire, même si j'ai prévenu à l'avance. Mais c'est légitime, j'écarte des choses qui sont canon, je ne peux pas reprocher aux gens d'avoir le canon entier en tête.

Encore merci pour ton retour !
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar Loucass824 » Lun 04 Avr 2022 - 18:42   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Uttini a écrit:Lu également.
Je ne suis pas, en général, un grand lecteur de fan-fics (bien que j'en aie écrit une :sournois: ). Et je commente très rarement.
C'est un début sympathique. Comme dit, j'ai relevé quelques erreurs, quelques trucs qui me font un peu bondir "Comme si j’aurai oublié." par exemple. Et l'usage du tiret classique au lieu du tiret long (cadratin) que tu peux insérer en faisant alt+0151 sur ton pavé numérique. autre chose : c'est très aéré, beaucoup de sauts de paragraphes, je n'en aurait pas mis tant, afin de vraiment séparer les différentes parties.
Mais c'est intriguant, ça laisse présager des situations intéressantes.
Et moi, le mélange canon/legends ne me dérange absolument pas.


Merci pour ton retour ! (Je suis un privilégié si comme tu le dis tu commentes peu souvent)

Encore désolé pour les fautes. Celle-ci en particulier, honte sur moi de laisser passer cela, mais si j'ai réussi laisser passer pareille erreur, ce ne doit pas être la seule de ce type...

J'attendais justement un retour sur cette mise en forme ! Sur le coup, j'avais justement peur de lâcher des gros blocs trop compact. Le résultat était effectivement aéré et je me suis dit que je m'adapterai selon les retours. Je veillerais à garder ces conseils en tête pour la suite.

Ah, ces fameux tirets cadratins ! Le soucis est que pour internet, je suis contraint d'utiliser mon smartphone, et non l'ordi. Ça me pose un certain nombre de problème. J'ai par exemple passé 45min à mettre en page ce chapitre, les passages en italique, ce genre de choses. Sans compter que de base, je ne suis pas rompu aux traitements de texte, écrire sur des forums,...

J'essaierai de voir à remodifier mon texte à ce sujet si j'ai la possibilité de le faire sur un ordi, ou bien je chercherai une solution pour smartphone.
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar Uttini » Lun 04 Avr 2022 - 18:52   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Pour avoir ce tiret sur ton smartphone, tu appuie longuement sur la touche du tiret normal, d'autres choix vont apparaitre, dont ce tiret : — c'est le bon ! ( Je suis sur smartphone, là).
“Quelle est la différence entre les yeux qui ont un regard et ceux qui n'en ont pas ? Cette différence a un nom : c'est la vie. La vie commence là où commence le regard” — Amélie Nothomb — Métaphysique des tubes
Uttini
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 21094
Enregistré le: 25 Sep 2006
Localisation: Nancy
 

Messagepar Loucass824 » Lun 04 Avr 2022 - 20:59   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Uttini a écrit:Pour avoir ce tiret sur ton smartphone, tu appuie longuement sur la touche du tiret normal, d'autres choix vont apparaitre, dont ce tiret : — c'est le bon ! ( Je suis sur smartphone, là).



Yes ça fonctionne ! Merci en tout cas, je veillerais à apporter la modification pour la suite ! Je vais aussi modifier le chapitre déjà publié, en prenant en compte tes remarques.

Edit : j'ai tenté d'apporter les modifications que vous m'avez suggéré. Ça n'enlève pas les autres fautes, mais c'est toujours ça.
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar mareva_mae » Mer 06 Avr 2022 - 18:34   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Coucou Loucass824,

Je viens de finir le chapitre 1 ! Pour le moment j'ai hâte de savoir où tu nous emmènes. Personnellement j'ai apprécié la postlogie donc je prends plus ton histoire comme du legends, j'espère que tu ne m'en voudras pas :D

J'aime beaucoup les échanges entre Alana et Anakin, c'est agréable et rythmé, ils ont tous les deux de la répartie. Le cadre est bien posé, on a hâte que tu nous déroules ton récit. En somme, une belle introduction :lol:

J'avoue avoir été, en tant que lectrice, assez mitigée sur ta description d'Alana ;

Loucass824 a écrit:Ses traits étaient la féminité incarnée, ses yeux verts encadraient une peau lisse et légèrement cuivrée. Le genre de femme considérée comme séduisante par n’importe quelle espèce


Bon, elle est très belle okay. Mais il y a plein de façon d'être belle, c'est dommage de nous la présenter comme un être lisse qui devrait correspondre à un standard universel, qui n'existe pas à par dans la tête des publicitaires... Il y plein de féminité, plein de façon d'incarner ce que c'est d'être une femme. Du coup je serai ravie de la trouver un peu plus détaillée par la suite, belle okay mais comment ? Parce que pour l'instant, je la vois comme une mannequin photoshopée et je pense qu'elle mérite mieux, surtout vu son caractère :transpire:
Double Suns and sipping blue milk

Fanfiction Obi-Wan Kenobi ; [Le Jedi et la Sorcière]
mareva_mae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 340
Enregistré le: 06 Mar 2022
 

Messagepar Loucass824 » Mer 06 Avr 2022 - 21:07   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

mareva_mae a écrit:Coucou Loucass824,

Je viens de finir le chapitre 1 ! Pour le moment j'ai hâte de savoir où tu nous emmènes. Personnellement j'ai apprécié la postlogie donc je prends plus ton histoire comme du legends, j'espère que tu ne m'en voudras pas :D

J'aime beaucoup les échanges entre Alana et Anakin, c'est agréable et rythmé, ils ont tous les deux de la répartie. Le cadre est bien posé, on a hâte que tu nous déroules ton récit. En somme, une belle introduction :lol:

J'avoue avoir été, en tant que lectrice, assez mitigée sur ta description d'Alana ;

Loucass824 a écrit:Ses traits étaient la féminité incarnée, ses yeux verts encadraient une peau lisse et légèrement cuivrée. Le genre de femme considérée comme séduisante par n’importe quelle espèce


Bon, elle est très belle okay. Mais il y a plein de façon d'être belle, c'est dommage de nous la présenter comme un être lisse qui devrait correspondre à un standard universel, qui n'existe pas à par dans la tête des publicitaires... Il y plein de féminité, plein de façon d'incarner ce que c'est d'être une femme. Du coup je serai ravie de la trouver un peu plus détaillée par la suite, belle okay mais comment ? Parce que pour l'instant, je la vois comme une mannequin photoshopée et je pense qu'elle mérite mieux, surtout vu son caractère :transpire:


Merci pour ton retour !

Tout d'abord libre à toi de considérer mon histoire comme tu le souhaites, c'est une sensibilité résolument personnelle. Et ça ne me dérange pas du tout. Par contre, apprécier la postologie est bien plus grave ! Mais je ne vais pas commencer la bagarre...

Ah les descriptions... Ma kryptonite... Je dois avouer que je n'aime pas vraiment les descriptions. Sur mon tome 1, je me suis forcé à les faire. J'avais dans l'esprit que c'est comme ça partout, alors je ne peux y couper. Par la suite, j'ai changé mon fusil d'épaule sur les autres tomes, et me suis contenté de description d'ensemble, révélant plus la personnalité que le physique des persos.

C'est une question idéologique en fait. Je n'aime pas les descriptions détaillées, car cela m'aiguille sur le visuel des persos et des environnements. Et quand un auteur me "force" a me dire "le perso il est comme ça" alors que mon esprit a visualisé autre chose, je me dis "mais laisse moi avec mon image en tête mince !"

J'ai choisis d'emprunter la description faite d'une Jedi dans le roman sur dark Bane, avec la formulation elle était la féminité incarnée. C'était général, et chacun pouvait se faire son idée. J'avais simplement en tête une femme métisse avec une belle peau, en somme séduisante selon mes propres critères. Et ensuite, j'avais l'esprit "que les lecteurs se débrouillent avec ça, ils se feront l'image qu'ils veulent" Ce n'est pas par fainéantise, vraiment une question d'idéologie.

M'être forcé à en faire alors que je n'aime pas ça doit être la raison pour laquelle la description n'est pas assez bonne. La de tête, si j'ajouterai des détails, je ne saurai quoi mettre, vraiment. Donc désolé de te décevoir, mais il n'y aura pas plus de détails... Après, chacun sa vision, je me doute, et vois bien avec toi, que ma vision ne correspond pas à tes attentes et ta propre vision. Deux écoles de pensées en quelques sortes. Pour répondre à ta question de "belle okay mais comment ?" Ma réponse serait dans l'esprit de c'est toi et ton imagination qui décident.

Mais j'entends ta critique. C'est vrai que, posé comme ça, ça fait "Alana c'est une frappe et puis c'est tout". Ça peut paraître réducteur, mais je trouve justement que s'arrêter sur les détails physique d'un perso l'est, et de laisser sa personnalité définir l'image que chacun s'en fait être un meilleur moyen. Bon je m'attarde, mais je pense que tu as compris. Mon erreur au final est de ne pas avoir été au bout de ma conviction sur mon tome 1... Mais ça reste intéressant de voir sa conviction personnelle remise en cause par l'autre vision
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar Uttini » Jeu 07 Avr 2022 - 18:39   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Loucass824 a écrit:Ah les descriptions... Ma kryptonite... Je dois avouer que je n'aime pas vraiment les descriptions. Sur mon tome 1, je me suis forcé à les faire. J'avais dans l'esprit que c'est comme ça partout, alors je ne peux y couper. Par la suite, j'ai changé mon fusil d'épaule sur les autres tomes, et me suis contenté de description d'ensemble, révélant plus la personnalité que le physique des persos.
C'est une question idéologique en fait. Je n'aime pas les descriptions détaillées, car cela m'aiguille sur le visuel des persos et des environnements. Et quand un auteur me "force" a me dire "le perso il est comme ça" alors que mon esprit a visualisé autre chose, je me dis "mais laisse moi avec mon image en tête mince !"

Ça me rappelle un truc que j'ai écrit comme une pièce de théatre, une histoire de SF avec unité de lieu, temps, tout ça, avec juste les dialogues et quelques dêtails de décors, comme dans les "vraies" pièces.
C'était un exercice plutôt marrant, mais je l'ai reconverti en histoire classique, avec des descriptions. Elle est peut-être dans la section des créations textuelles de "A part Star Wars" du forum... Il faut se dire que même avec des descriptions, chaque lecteur se fait son "film". Mais s'il n'y en a pas assez, ça devient difficile de cerner les personnages clairement. Mets juste ce qu'il faut...
“Quelle est la différence entre les yeux qui ont un regard et ceux qui n'en ont pas ? Cette différence a un nom : c'est la vie. La vie commence là où commence le regard” — Amélie Nothomb — Métaphysique des tubes
Uttini
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 21094
Enregistré le: 25 Sep 2006
Localisation: Nancy
 

Messagepar Loucass824 » Jeu 07 Avr 2022 - 19:24   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Après j'ai tout de même des descriptions, attention... Avec le temps, on s'améliore. Encore heureux, après l'écriture de plusieurs œuvres de taille conséquente, il serait dommage que j'en sois toujours au même point.

J'ai peut être mal formulé ma pensée. Pour mes tomes 2 et 3, je me suis moins pris la tête, fait les descriptions comme je l'entends de base, sans me forcer. Dans le tome 1, je m'étais forcé. Peu friand de l'exercice, et complet néophyte dans l'écriture, j'avais beaucoup de mal et je me suis forcé à les faire. Personnellement, le résultat me suffisait, à défaut d'être toujours satisfaisant. Mais je préférais avancer dans mon histoire plutôt que de rester coincé sur la description. Mais apparemment, cela ne convient pas à tous. C'est donc une bonne chose qu'on me le notifie.

D'ailleurs, j'ai remédié à cela sur les autres tomes. J'ai réalisé les descriptions une fois le tome terminé. J'avais ainsi plus en tête les persos, les lieux, ect... J'aurai peut-être du repasser un coup sur mon tome 1 avant de le publier ici, mais je n'avais pas en tête que c'était un problème. Si les retours sur ce sujet continue d'aller dans ce sens, je me pencherais davantage dessus.

Est ce que la seule description d'Alana comportait de gros défauts ? Ou bien les prochaines descriptions du tome 1 le seront aussi ? J'espère qu'on me reportera les éventuels manquement à ce sujet. Parce que le fait est que de mon point de vue, "mets ce qu'il faut" était justement ce que j'avais fait. Je resterais sur ma vision des choses, mais je vais tâcher d'y apporter quelques ajouts. Ce ne sera pas significatif, je ne vais pas passer d'un extrême à un autre.
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar Loucass824 » Ven 08 Avr 2022 - 15:19   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Chapitre 2






— Messieurs-dames, nous arrivons sur Coruscant, indiqua une voix modulée dans la navette. Nous atteindrons notre plateforme d’atterrissage dans moins de cinq minutes. En attendant, profitez de la vue.
Les jeunes Jedi se penchèrent près des larges hublots. La navette, juste après être rentrée dans l’atmosphère de la planète, se dirigeait directement vers New City, la capitale de Coruscant et de la Nouvelle République Galactique. Cette gigantesque mégalopole couvrait la quasi-totalité de la planète, entassant plus de 900 milliards d’êtres vivants, humains et non-humains, dans la plus grande ville de la galaxie.
Ils passèrent au-dessus de nombreux édifices, d’immenses tours de permabéton teinté d’une palette de gris. Des affichages holographiques hauts en couleur, les noms des plus grandes marques et entreprises étant éclipsés par nombre de publicités interactives. De cette distance, on n’arrivait même plus à distinguer les rues, obstruées par le trafic des navettes, speeders et autres transports.
Quelle que soit la planète, on pouvait sur chaque mégalopole retrouver des similitudes, la même « vie de rue ». La lumière naturelle du jour difficilement accessible une fois au sol, éclipsée par la taille des tours des mégacorporations, la plupart affrétés d’holofaçades, plus massives et excentriques les unes que les autres. Plus bas, s’étendaient à perte de vue divers bâtiments et kiosques. Se jouait ici bas des transactions plus capitales les unes que les autres. Le simple système du consumérisme ambiant, comme une essence distillée de comportement générique, processus répété, chaque espèce pouvant y trouver son compte.
Les speeders se garaient le long des trottoirs, ou en redémarraient en pleine rue. La navette transportant les Jedis étaient encore trop haut dans le ciel, mais rien qu’à travers le hublot, on pouvait deviner les bruits des slogans et leurs musiques modulées. Elles poussaient n’importe qui à au moins s’arrêter devant un commerce, comme si les odeurs émanant des filets de vapeurs et des fumées dérivant au dessus de certains marchants ambulants n’étaient pas une invitation suffisante.
— Je me demande toujours comment les gens font pour ne pas se perdre dans cette foule qui s’étend à perte de vue, dit Alana en pensant à haute voix.
— Ca, c’est parce que vous z’êtes pas d’ici ma p’tite dame, lui répondit le pilote.
C’était un rodien à la peau verdâtre, qui s’exprimait un basic républicain plutôt maitrisé, si ce n’était sa tendance à utiliser un champ lexical très familier et à contracter les mots.
— Passez un moment ici, et vous vous y f’rez, comme nous tous. Et pis vous aut’ Jedi, pas moyen d’se perdre, nan ? Vous faites pas d’bile.
— Oui je suppose, se contenta de répondre la jeune femme, peu convaincue.
— Ce n’est pas notre première fois ici, pilote, reprit Anakin. C’est juste que l’on ne passe pas vraiment dans les zones les plus bondés d’habitude.
— Moi j’dis ça, c’est pour vous les jeunes, ajouta le pilote. (Il reçu une transmission sur le comlink intégré à la navette) Ouais contrôle, ici navette prime. Ah bon ? Très bien on reconfigure la trajectoire, temps d’arrivée estimé 3 minutes.
— Un problème, pilote ? demanda Anakin
— Pas qu’je sache, répondit-il. On nous a d’mandé d’nous rediriger vers une aut’ plateforme d’atterrissage. Ca arrive, l’trafic doit être naze, un accident ou aut’chose…
— J’ai un mauvais pressentiment, dit le jeune homme d’un ton assez familier.
— Moi aussi, ajouta Alana. Nous allons rapidement être fixés.
La navette s’approcha de la nouvelle plateforme d’atterrissage, somme toute classique, formée d’un large cercle, suffisamment imposant pour accueillir différents types de vaisseaux. Le tout était maintenu par une rampe descendant vers plusieurs plaques, formant une aire de réception de passagers, conduisant ensuite vers différents immeubles, parkings et transports rapides.
L’image qui s’offrait aux deux Jedi quant à elle, était bien loin de leurs attentes initiales. En lieu et place d’une plateforme reculée, loin de l’agitation générale, ils purent observer une plateforme bondée. Elle était constituée d’une foule compacte, entassée derrière des barrières approximatives, visiteurs venus admirer le spectacle, admirant les nouvelles bêtes de foire venues de contrées exotiques.
La foule se divisait en deux principaux groupes. On pouvait aisément les distinguer l’un de l’autre ; il y avait d’un coté des membres de ce qu’on appelait maintenant plus simplement les médias. Mélange hétérogène d’envoyés spéciaux, d’influenceurs de tous horizons, et ce qu’on pouvait encore considérer comme des journalistes. Leur présence et leur accréditation avait certainement été obtenue en contrepartie de certains privilèges. Tous voulaient à tout prix couvrir un évènement qui faisait date depuis l’instauration de la Nouvelle République.

L’autre groupe était plus délicat à conceptualiser, impossible d’en dégager une appartenance à une corporation ou une autre. On pouvait néanmoins affirmer qu’ils étaient du même groupe. Un ersatz de secte, de par leur accoutrement ; ils portaient tous des tenues amples et larges, pouvant presque rappeler les vestiges de certaines des anciennes tenues traditionnelles Jedi. Mais chose notable, ils avaient tous le crâne rasé. Le peu de forces de l’ordre présentes arrivaient tout de même à contrôler cette foule. Du moins jusqu’à l’arrivée de la navette.
— Qu’est ce que c’est que ça ? dit Anakin, interloqué. On ne va pas atterrir là quand même ?
— Ben si mon gars, répondit le rodien. J’ai r’çu mes ordres moi, j’vais où on m’dit d’aller.
— Vous vous foutez d’moi ?! s’emporta le jeune homme. Pas question d-
— Un peu de calme Anakin, s’il te plaît, fit Alana en levant sa main vers Anakin en guise d’apaisement. (Elle se tourna vers le pilote) Monsieur, comprenez bien notre étonnement. Nous étions sensés atterrir loin de l’agitation générale, la sénatrice Organa nous l’avait assuré. Il me semble qu’il y ait eu une erreur.
— Ben désolé ma p’tite dame, mais vos plans ont changé. C’est justement sur un ordre v’nant d’un attaché au Sénat qu’on m’a ordonné d’vous réorienter ici. Donc vous verrez ça avec vos amis du Sénat, mais ils semblent plutôt au courant.
— Je suppose qu’on n’a pas le choix. Anakin, s’il te plait, fait abstraction de tout cela, et tentons de faire bonne impression.
— Comme tu veux (Le jeune homme semblait toujours tendu) Mais j’ai la sale impression qu’on nous a tendu une embuscade.
La navette se posa sur la plateforme d’atterrissage, sous l’attention de l’impatient public réunit. La rampe se déplia, et les deux Jedi en sortirent, Alana prenant la tête suivie par Anakin. Ils ne savaient que trop où donner de la tête, ne distinguant que certains mots parmi le brouhaha de la foule. Et encore plus de visages inconnus, les journalistes cherchant à les interpeller par des « envoyés Jedi, envoyés Jedi », jouant à celui qui criera le plus fort et le plus de fois possible, ajouté à des remerciements et des acclamations. Un homme, dont la tenue dénotait avec le côté strict/classe/business des uns, et un simplisme de dévotion de l’autre groupe, traversa difficilement la foule pour aller à leur rencontre.
Légèrement plus petit qu’Anakin, il avait lui aussi une certaine stature et un physique athlétique. Sa tenue pouvait rappeler le style vestimentaire porté par Han Solo, très prisé des contrebandiers humains, mais la comparaison s’arrêtait là. Sa mâchoire était dissimulée par une barbe assez fournie, rendant difficile l’estimation de son âge. Il marchait d’un pas régulier et strict, témoignage d’un homme plus à l’aise en opération qu’au sein de la vie civile. Certaines habitudes restaient.
— Bonjour maîtres Jedi, commença l’homme. Agent spécial Jerre, attaché au Sénat. Je suis chargé de vous accompagner jusqu’à Madame la sénatrice Organa. Les circonstances ont évolué, Madame la sénatrice vous expliquera tout lorsque vous la rencontrerez.
— Très bien agent Jerre, répondit Alana toujours gênée par l’agitation générale. Mais nous n’avons pas encore atteint le rang de maîtres.
— Alors c’est à vous qu’on doit cette mascarade ? se permit d’envoyer Anakin sans commenter le reste.
— Je ne fais que suivre les ordres, répondit-il d’un ton neutre. On m’a demandé de vous inviter à faire une annonce aux médias, et de répondre à quelques unes de leurs questions.
— Encore un qui fait que suivre les ordres, ajouta le jeune Jedi, dans un murmure suffisamment audible destiné à son interlocuteur.
— Ce n’était pas ce qu’on nous avait dit, répondit Alana en jetant un début de regard réprobateur à Anakin, alors que celui-ci commençait à vouloir la dépasser pour « échanger » avec l’agent Jerre.
— Les choses sont compliquées, déclara-t-il. Vous aurez des éclaircissements bien assez tôt, je peux vous l’assurer. Les choses ne me plaisent pas à moi non plus. (Il incita les Jedi à les suivre en pivotant dans un geste d’invitation) Si vous voulez bien.
— Très bien, nous vous suivons, conclu Alana.
Ils avancèrent tous les trois jusqu’à s’arrêter à une distance raisonnable des barrières de sécurité. Ce fût l’agent Jerre qui prit la parole en premier.
— Mesdames, Messieurs, bonjour. Merci d’être venus nombreux pour assister à cet évènement. Malheureusement, les envoyés Jedi ont beaucoup à faire.
Il semblait que ce n’était pas la première fois qu’il s’adonnait à ce genre d’exercice. Il n’aimait pas cela selon ses dires. Mais on pouvait facilement en douter, étant donné l’aisance dont il faisait preuve, s’exprimant naturellement et d’une voix suffisamment intelligible.
— Ils vont prendre la parole pour vous dire quelques mots, poursuivit-il. Vous pourrez ensuite leur poser quelques questions, et nous devrons ensuite nous mettre en route.
Il se retourna en direction des jeunes Jedi, leur faisant un discret signe indiquant que c’était à leur tour d’entrer en scène. Peu enjouée, Alana s’avança la première.
— Bonjour à tous, commença-t-elle avec une voix légèrement empruntée. Merci de vous être déplacé pour nous rencontrer. Nous sommes très heureux de notre arrivée, et nous sommes impatients à l’idée de commencer à apporter notre contribution. (A mesure qu’elle parlait, elle arrivait à gagner en assurance) Nous avons apparemment le temps pour quelques questions, alors nous vous écoutons.
— Alana, dites nous quel effet cela vous fait d’arriver ici, que ressentez vous ? lança un des journalistes, un twi’lek à la peau bleue aussi vive que son costume.
Alana fronça les sourcils, étonnée d’une question aussi inutile, sachant qu’elle venait déjà d’y répondre.
— Eh bien, comme je vous l’ai dit, nous sommes heureux, et surtout impatients de nous pencher sur la raison de notre présence.
— Alana, compte tenu de votre plastique, comptez-vous vous lancer dans un partenariat avec une agence de mannequinat en complément de votre poste de Jedi ? commença à demander une rodienne à la peau verte. Ou bien comptez-vous lancer votre propre marque en freelance, en personnalisant votre contenu vous-même ?
- Euh…
C’était l’une des dernières choses à laquelle elle pensait devoir répondre. Elle hésita un instant, surtout pour déterminer l’intention de la journaliste. Alana se décida lorsqu’elle comprit que la journaliste attendait sérieusement une réponse.
— Je ne sais pas… Sincèrement, je ne vois pas la pertinence avec notre présence ici, je…
— Je pense que ça peut vraiment intéresser nos auditeurs, la relança-t-elle.
— Eh bien non, je ne pense pas m’adonner à ce genre activités…
Plusieurs personnes parlèrent en même temps dans l’assemblée. Rien d’intéressant ne semblait se dégager dans ce méli-mélo de questions. Une voix d’homme s’éleva plus haut que les autres.
— Moi y’a bien une activité que j’voudrais faire avec toi !
Un fond sonore s’éleva, mêlant à la fois des rires graveleux et de l’indignation.
— Moi aussi ! T’inquiètes on f’ra ça doucement, t’en r’demandera…
— Qui a dit ça ?! (C’était comme si Anakin avait bondi, alors qu’il se tenait déjà debout) Que celui qui a osé dire ça se montre s’il a du courage ! Qu’il assume !
— Ani laisse, ce n’est rien.
— Je pense que ce sera tout, fit l’agent Jerre en cherchant à couper court. Les envoyés Jedi sont fatigués de leur voyage, et ont beaucoup à faire. Merci à tous d’être venus.
L’agent et se collègues leur permis de s’extraire rapidement. Ce baptême du feu était pour le moins étrange. Mais il leur avait permis de prendre la température. Visiblement, les médias avaient des priorités bien étranges, même concernant un sujet aussi sérieux que le retour de Jedi. Alors que les trois jeunes gens commençaient à fendre la foule, dans le sillage laissé par les forces de sécurité, un journaliste réussit à les interpeller. Il semblait dégager un minimum de prestance et de sérieux, du moins davantage que ses confrères. Il les relança avec une dernière question.
— Nous savons pour votre lien de parenté avec la sénatrice Organa. Quelle a été votre réaction suite à la tentative d’assassinat dont elle a été la cible la semaine passée ?
— Pardon ?! (Les deux jeunes Jedi avaient réagit quasiment à l’unisson)
— La sénatrice a été attaquée, et l-
— On avait été clair ! coupa fermement l’agent Jerre. Pas de questions là-dessus ! Allez circulez !
L’agent Jerre le repoussa brusquement, et les autres agents repoussèrent davantage le journaliste. Ils continuèrent à fendre la foule et la dépassèrent, jusqu’à arriver au niveau du parking, près de leur transport. Ils s’apprêter à monter dans une navette, un airspeeder classe L-8. Dernier modèle de fabrication LandoMilitech, spécialement conçu et étudié pour différents types d’usages intra-planétaire, compact et robuste. Anakin stoppa la route des autres.
— Nan ! On n’ira pas plus loin ! Pas tant qu’on n’aura pas plus d’informations sur ce que ce type a dit !
— Agent Jerre, ajouta Alana. Je veux bien me montrer conciliante, mais trop de choses ont été dites.
— Très bien… (L’agent se résigna. Il balaya les environs du regard avant de prendre la parole) La semaine passée, la sénatrice Organa a été victime d’une effraction dans son appartement privé, alloué par le Sénat. Un homme est entré, a priori avec l’intention d’attenter à la vie de la sénatrice. Il a échoué, Madame la sénatrice sachant manifestement se protéger elle-même.
Anakin voulu intervenir, mais Alana le stoppa d’un geste, laissant le récit de l’agent se poursuivre.
— Elle va bien, mais elle a été placée en résidence sécurisée, le temps d’élucider ce mystère, poursuivit l’agent. C’est la raison pour laquelle votre protocole d’arrivée a été chamboulé. En revanche, la flopée de journalistes et les fanatiques de l’église ne devaient pas être là. Il a du y avoir une fuite au Sénat, rajouta-t-il plus pour lui-même, en pensant à haute voix.
— Qui a décidé de la mettre à l’écart comme ça ? Emmenez nous la voir, immédiatement, intima le jeune Jedi.
— C’est ce qui est prévu, répondit-il calmement en ignorant le ton menaçant d’Anakin. En route.
Ils montèrent tous dans le speeder. L’agent Jerre s’assied du coté passager, un autre agent ayant pris les commandes du speeder. Les deux Jedi s’installèrent sur les places à l’arrière. Ils étaient escortés par deux autres airspeeder identiques.
— Avez-vous des détails en plus à nous fournir ? demanda Anakin à l’agent, une fois le speeder dans les airs.
— Que voulez-vous savoir ?
— Tout. Qui est en charge de l’enquête, son avancement, qui sont les responsables.
— Le responsable et celui qui mène l’enquête, vous êtes en train de lui parler, envoyé Jedi, répondit-il. On ne sait rien des raisons du tueur pour l’instant. La version officielle étant actuellement que cet homme a agi seul. Mais un acte de ce genre me parait être forcément politique. On ne monte pas ce genre d’opération seul et sans soutien.
— Qu’est ce qui vous fait penser cela, agent Jerre ? demanda Alana.
— Le plan d’action, la façon dont il est mort. Tout cela entre autre chose, indique une préparation, donc pas un amateur. Et la proximité avec votre arrivé réduit l’hypothèse de la coïncidence.
Un homme mort sur le sol, à côté de lui se tient Leia.
L’image était en train de se rejouer dans la tête de la jeune Jedi.

— Donc vous n’avez rien, grommela Anakin.
— Je pense qu’il faudra que l’on s’y intéresse, suggéra Alana après avoir repris ses esprits, passant outre la remarque de son cousin. Malgré le niveau d’avancement de l’enquête, vous semblez avoir établi votre propre théorie. Celle-ci me parait avoir du sens, agent Jerre. (Elle marqua une courte pause avant de continuer) Vous n’avez pas de prénom ?
L’agent Jerre se retourna nerveusement, avant de reprendre place. Il hésita un court instant.
— Euh, si… Crail. Je m’appelle Crail Jerre.
— Enchantée, Crail. Moi c’est Alana, Et le grognon de service, c’est Anakin. Je constate que notre méfiance n’est pas totalement justifiée, tout du moins pas à votre encontre. Cela valait mieux que nous nous présentions, plutôt que de rester sur « envoyés Jedi ».
— Peut-être oui, répondit l’agent Jerre d’un ton peu convaincu. Il faut dire que votre dénomination officielle n’a pas encore été définie. Donc on fait comme on peut. C’est nouveau pour nous aussi tout ça.
— On reparlera de mon niveau de méfiance quand j’aurai vu ma mère, relança le jeune homme.
— Ne vous en faites pas pour mon cousin, ça lui passera, dit la jeune femme pour désamorcer la situation.
— Mais je ne m’en fait pas, répondit Crail d’un ton égal.
Un moment de silence passa. Chacun semblait regarder à travers sa vitre, plongé dans le paysage urbain, songeant à tout ce qui venait d’être dit.
— Agent Jerre, commença Alana, je souhaiterais revenir sur un point si vous le voulez bien.
— Je vous écoute, répondit-il.
— En compagnie des journalistes, se trouvait des gens dont je n’ai pu déterminer l’appartenance. Vous les avez désignés sous l’appellation « fanatiques de l’église » tout à l’heure. Qui sont-ils ?
Les deux agents s’échangèrent un regard entendu, interloqués.
— Vous voulez dire que vous n’avez jamais entendu parler de l’église de la Force ? Vous disiez être déjà venus ici.
— Faut croire que non si elle vous pose la question, grogna Anakin.
— Ce sont des gens qui pensent que la Force et les Jedi reviendront en sauveurs et en libérateurs, pour ramener l’équilibre et la paix dans toute la galaxie, répondit Crail Jerre sans tenir compte encore une fois des remarques déplaisantes du jeune Jedi.
— Ca n’en fait pas des fanatiques, affirma Alana. Ce n’est d’ailleurs pas si éloigné de nos propres croyances en définitive.
— Sauf qu’ils ne sont pas… Initiés comme vous, argua l’agent Jerre. Ils possèdent quelques artéfacts Jedi, qu’ils vénèrent religieusement. Ils les ont obtenus lors d’expéditions ou d’enchères, par l’intermédiaire de riches contributeurs. Ils pensaient que cela ferait revenir les Jedi comme avant l’Empire, et que leur seule présence sera le signe d’un renouveau pour nous tous.
Je vous assure que ce sont plus des fanatiques qu’autre chose. Crânes rasé et robe de chambre. Tout mouvement doit bien être basé sur quelque chose de tangible et réaliste pour parler aux gens. Mais ça s’arrête là. Ils ne vivent que pour leur église, et renient tout le reste du monde. Ils se désintéressent de ce que la Nouvelle République tente d’accomplir. Une organisation aussi extrême ne peut pas garantir ce qu’ils promettent.
— Eh bien, vous avez une opinion plutôt tranchée sur la question, agent Jerre, fit Alana surprise de la rhétorique détaillée de Crail.
— J’imagine bien celui qu’il a sur nous alors, ajouta Anakin, alors qu’il passait son temps à regarder par le hublot plutôt que d’accorder de l’attention au discours de l’agent.
— Je n’ai pas d’a priori sur les Jedi. Je sais faire la différence entre des Jedi et des fanatiques. (L’agent Jerre ne sembla pas prendre la pique comme elle était destinée) C’est juste que… la reconstruction se déroule sans accros majeurs, depuis assez longtemps comme ça. Tout ce que nous avons accompli, nous l’avons fait sans l’aide des Jedi.
— Vous craigniez que nous débarquions pour anéantir les efforts de votre gouvernement ? demanda la jeune femme. Ou du moins que nous n’allons pas servir à grand-chose ?
— Ce n’est pas ce que j’ai dit, répondit-il sans chercher à afficher ce qu’il pensait réellement d’eux. Je pense simplement qu’on se débrouillait très bien avant que vous arriviez.
— Comment vous pouvez savoir ? rétorqua Anakin, toujours dans le même esprit de défi. Avez-vous seulement vu des Jedi auparavant ? (Il reprit sans attendre de réponse) C’est bien ce que je pensais.
— Il y a bien votre mère, non ? se risqua à ajouter Crail.
— Pardon ?
— Votre mère. Madame la sénatrice Organa a bien reçu l’enseignement des Jedi, je me trompe ?
— Vous marquez un point agent Jerre (Alana avait répondu à la place d’Anakin, sentant que son cousin commençait à perdre patience) Même si tante Leia n’est pas techniquement un Jedi, vous en avez déjà effectivement rencontré. Mais l’argument que vous avancez démontre également autre chose. Que vous avez effectivement eu l’aide d’un Jedi pour la reconstruction de la Galaxie. N’êtes-vous pas d’accord ?
Elle poursuivi après quelques secondes, les deux hommes étant irréconciliables pour l’instant, et sa rhétorique semblait les avoir placés dans une impasse.
— En l’état, vous avez foi en ce que vous accomplissez, agent Jerre. C’est une chose que je trouve honorable, même si nous avons des visions différentes.
— Je vous remercie, répondit-il, désarmé de recevoir un compliment alors qu’il venait de toucher à leur croyance. Et je m’excuse si je me suis montré trop véhément. Mon but n’était pas de me montrer désobligeant. (Il coupa la conversation alors qu’il allait ajouter quelque chose) Nous ne devrions pas tarder à arriver à la résidence de Madame la sénatrice. Une fois que vous aurez profité de vos retrouvailles, nous passerons à votre présentation du Sénat de la Nouvelle République.



La résidence sécurisée de la sénatrice Leia Organa-Solo était déguisée en petit pavillon quelconque, pour ne pas attirer l’attention. C’était une grande maison à base de permabéton, matériau de construction le plus utilisé de toute la galaxie. Comme dans la plupart des constructions, il était non teinté, gardant sa couleur naturelle issue des composants cristallins ajoutés au béton ordinaire. Elle avait une architecture typique des pavillons pour petits cadres de corporations technologique, pour ceux qui auraient économisé suffisamment longtemps pour pouvoir investir dans un peu de tranquillité.
Mais un œil avisé aurait remarqué que ce pavillon était légèrement différent. Tout y était étudié. La constitution de la structure était plus dense qu’en temps normal. Les murs, le toit, les vitres et même les portes semblaient être renforcés. Son emplacement, proche du siège du Sénat sans trop l’être non plus, offrait un petit isolement de tranquillité. Mais surtout une vision périphérique et aérienne optimale, permettant de voir tout arrivant éventuel d’assez loin, d’où qu’il vienne.
Elle présentait également plusieurs options de repli pour les situations les plus désespérés. L’intérieur était à la fois suffisamment sophistiqué pour le confort de ses habitants, et fonctionnel en cas d’attaque, la configuration des pièces offrant plusieurs positions préférentielles non négligeables en cas d’attaque.


— Maman !
— Anakin !
Mère et fils s’enlacèrent après être leur entrée dans la maison. Le jeune homme avait marqué une courte pause au moment de revoir Leia, avant de la rejoindre rapidement puis ralentir une fois tout proche d’elle, et d’enfin l’enlacer. Anakin devait considérablement se baisser pour pouvoir être à la hauteur de sa mère et l’enlacer. La sénatrice portait un long pardessus de couleur sombre, pourpre, sorte de grande cape, qui offrait un col ajusté et descendait jusqu’aux pieds. Le temps avait fait son effet sur le visage de la princesse, générale et héroïne de guerre, ensuite promue sénatrice grâce à ses hauts faits d’armes pendant la guerre et sa popularité post Grand Démantèlement. Mais elle ne semblait pas en souffrir outre mesure. Elle avait encore l’énergie et la volonté de ses jeunes années, ce qui lui permettait d’être respectée par tous, que ce soit ses alliés ou ses adversaires politiques.
— On m’a dit ce qu’il t’était arrivé, j’étais tellement inquiet.
— Un petit peu sur les nerfs aussi. (Alana était restée un peu en retrait, laissant Anakin revoir sa mère en premier, et elle s’était avancée pour corriger son cousin) Bonjour tante Leia.
— Mais qu’est ce que tu fais à rester plantée là, lui répondit-elle. Approche et viens dans mes bras !
La jeune femme obtempéra sans rechigner.
— C’est bon de te revoir, tante Leia.
— Venez vous asseoir un moment. On va pouvoir discuter un peu.
Leur étreinte prit fin après un moment et ils se dirigèrent vers le salon. Un canapé et deux fauteuils en cuir d’un noir mat profond assortis se présentaient à eux, au milieu d’un salon constitué d’une palette de blanc. C’était la norme esthétique habituelle dans ce genre de logement, plus ou moins souligné selon l’intensité de l’éclairage naturel.
— Vous pouvez nous laisser, Crail, annonça Leia. Je ferais un point avec vous lorsque nous partirons.
— Très bien Madame la sénatrice, répondit-il d’une voix neutre. Je serais en poste dehors si vous avez besoin de moi.
Il sortit de la pièce après avoir reçu un signe de tête de Leia.
— Alors, comment allez vous les jeunes ? (Elle les regardait tour à tour) Qu’est ce que vous êtes beaux…
— Tu dis ça à chaque fois qu’on se voit maman, soupira Anakin. (Alana semblait être plus gênée par le compliment que lui) Et je le sais bien que je suis beau, ajouta-t-il d’un ton assuré.
— Comment s’est passée votre voyage ?
— Je pense qu’on doit parler d’autre chose avant… De quelques trucs qui te sont arrivés, non ?
— Oui, je me doutais que ça allait être compliqué. (Elle marqua un temps de pause, où ses traits semblaient se durcir avant de revenir à la normale) Mais je vous assure que ce n’est pas si grave que ça en a l’air.
— Pas si grave ?!
— L’agent Jerre nous a parlé d’une tentative d’assassinat.
— Ou alors il nous aurait raconté n’importe quoi…
— Non, Crail vous a dit la vérité, annonça la sénatrice légèrement surprise. Je suis étonnée que vous ayez réussi à tirer quelque chose de lui. Il est d’ordinaire assez fermé, se contentant du protocole avec la plupart des gens. (Elle fit un signe amusé en regardant sa nièce) A moins qu’on ait progressé dans l’art de la négociation et la diplomatie ?
— Je ne peux m’en attirer tout le crédit, répondit la jeune Jedi. Ani a bien participé, son rôle de « je fonce dans le tas avec un air menaçant » m’a beaucoup aidé. Une seconde nature. (Les deux femmes eurent un petit rire partagé) Du coup, il s’est senti obligé de nous expliquer un peu.
— On peut mettre ce type de côté et revenir au vrai problème s’il vous plaît, s’agaça Anakin. Ca me semble un peu plus important.
— Oui, oui, mon fils, répondit Leia. Ne t’emporte pas. (La sénatrice s’éclaircit la voix en vu du récit qu’elle allait conter) C’était la semaine passée, dans mon appartement de fonction…
— Pourquoi t’étais pas à la maison ? coupa déjà le jeune homme.
— Anakin, laisse-moi finir s’il te plaît. Tu poseras tes questions ensuite. Bien. J’étais donc dans mon appartement. Tout se passait normalement, lorsque j’ai eu comme une sensation. L’impression d’une présence dans l’appartement. Je commençais à me diriger vers le salon lorsque je suis retrouvée face à une silhouette noire. Elle m’a repérée, et a commencée à me foncer dessus, un poignard à la main. Je lui ai lancé une vague de force pour le projeter.
Visiblement, les leçons de Luke n’ont pas été totalement oubliées. Malgré le manque d’entrainement, cela a suffit pour l’envoyer se briser contre le mur. Il est retombé comme un poids mort au sol. Il semblait mal en point, en train d’essayer de bouger comme il pouvait. J’ai essayé de trouver de quoi l’attacher, et après n’avoir rien trouvé j’ai tenté de le retourner pour voir ce qu’il fabriquait. Il était prit de violents spasmes, et peu après il est mort.
J’ai appelé le bureau du Sénat et l’agent Jerre, pour qu’il s’occupe de tout sans trop ébruiter l’affaire. A ce jour, l’enquête ne semble pas beaucoup avancer. Le Sénat a fortement conseillé de me placer ici en qualité de personne sensible. J’ai accepté, même si cela me prive de plus de chose que ce que je le souhaiterai. Voilà, vous savez à peu près tout. C’est pour cela que je n’ai pu être présente pour vous accueillir.
Un homme mort sur le sol, à côté de lui se tient Leia.
— Aucune idée de qui était cet homme ? demanda Anakin. Ou pour qui il travaille ?
— Non, il n’y a pas d’indices, pas de traces. Selon Crail, il se serait servi d’une capsule empoisonnée pour se donner la mort, plutôt que de devoir parler sous la contrainte.
— Ce n’est pas à prendre à la légère maman…
— Ce n’était pas la première fois. (Anakin la regarda fixement, abasourdit) Il y a de nombreuses années de cela, j’avais subi une autre attaque, cette fois en public. Mais le tueur ne s’était pas assez approché pour être assez dangereux avant d’avoir été capturé. C’était a priori une menace isolée, mais Crail semble croire que c’est différent cette fois. Et j’ai tendance à le croire.
— Crail, Crail, y’en a que pour ce type. Tu sembles un peu trop sympa avec lui…
— Eh bien, parce que ce n’est pas la première fois que j’ai affaire à lui. Il a ses défauts, mais c’est certainement l’agent le plus capable, honnête et intègre de toute la Nouvelle République.
— Ouais, il semble bien l’aimer, sa Nouvelle République…
— Il est comme ça, s’amusa-t-elle du ton employé par son fils. (Leia marqua une pause, voyant qu’Alana ne semblait pas très active dans la conversation) Un problème ? A quoi penses-tu ?
Un homme mort sur le sol, à côté de lui se tient Leia.
Ne pense pas. Ressent. Ressent ce que la Force essaie de révéler à travers tes visions. L’émotion. Ressent la, laisse la couler en toi pour la comprendre. Négative ou positive, ce n’est qu’une émotion. Le trouble est naturel, le laisser perdurer ne l’est pas. Tu es une Jedi, la réponse se trouve en toi. Bien. Souffle, retour à la normale.
Merci, papa.

— Hein ? (C’est comme si elle avait été tirée de son sommeil)
— Tu avais l’air perdue dans tes pensées ma petite…
— Non je… Je repensais à quelque chose. Rien d’important.
— Tu ne pensais pas à l’agent Jerre par hasard ? se risqua-t-elle à avancer.
— Quoi ? (Alana paraissait légèrement gênée) Mais pas du tout ! Qu’est ce qui te fait dire ça ?
— Oh rien… Simplement, il vous connaît à peine, et il s’est plus livré qu’il le fait en temps normal. J’essaie de comprendre ses raisons.
— On lui a surtout fait comprendre qu’on irait nulle part s’il ne nous parlait pas, c’est tout, envoya Anakin d’un ton un brin vexé. Et sinon… Il… n’est pas là ? Papa ?
— Ton père est toujours à la maison. Ils lui ont conseillé, ou plutôt forcé, de rester à l’écart. Tu connais ton père.
— Ouais... (Il hésita une seconde) Maman, il faudrait que je le voie. Je crois que… J’ai des choses à voir avec lui.
— Quelle genre de choses ?
— Je… C’est compliqué. Des trucs... entre un père et son fils, je dirais. Surtout qu’on ne va plus vraiment pouvoir s’éviter maintenant.
— Je comprends. Tu auras le temps qu’il faut, ne t’en fais pas. Eh bien, je crois que c’est à vous de me raconter des choses, les enfants.
— Pas tant que ça, tante Leia.
Les deux jeunes Jedi racontèrent leur périple, de leur dernière année passée depuis leur dernier séjour auprès d’elle, jusqu’aux évènements du jour. Leur voyage, les péripéties de leur arrivée, chacun des Jedi passant plus de temps sur certains détails que d’autres. Alana décrivit la découverte du centre ville et des fidèles de l’église de la force, quand Anakin passa plus de temps à insister sur les changements protocolaires et le climat ambiant.
— C’est sûrement un coup du sénateur Jast, commenta Leia. C’est le représentant de ceux qui ne veulent pas de la présence des Jedi ici le plus actif. Il aura sans doute profité de ma mise à l’écart pour tenter de vous déstabiliser, et vous rendre la tache difficile.
— Il semble avoir habilement mené son coup en tout cas, constata Alana.
— C’est peut être lui qui est à l’origine de la tentative d’assassinat contre toi… hypothéqua Anakin.
— Non je ne pense pas, répondit-elle. Il pourrait peut-être avoir les contacts et les moyens nécessaires, mais l’envergure de l’attaque ne lui ressemble pas. Il est trop lâche pour s’attaquer directement à moi.
— J’ai hâte de le rencontrer celui là…
— Ah non, pas de ça mon garçon. Tu es un adulte et un Jedi maintenant, tâche de te comporter comme tel. Vous allez devoir souvent échanger avec lui, ou d’autres comme lui. Il va falloir vous y faire.
— Bien sur, tante Leia, on saura faire attention.
— Oh ce n’est pas tellement pour toi que je dis ça, ma chérie.
La jeune femme eut un début de large sourire, vite effacé quand elle vit le regard agacé de son cousin. Il était prêt pour la contre-offensive.
— Tu fais la maline, mais tu t’es bien gardée de raconter ce que les gens ont dit sur toi quand on est arrivés, hein ?
La jeune femme en voulait à Anakin de chercher à aborder le sujet.
— Alana ? s’inquiéta Leïa.
— Ce n’est rien, répondit-elle. Il y a eu certains hommes dans la foule qui ont dit des mots et des phrases... désobligeantes à mon encontre. Mais c’est bon, c’est passé.
— Ah ça… (Leia soupira) Nous en avons discuté plusieurs fois toi et moi. Notre condition n’est pas toujours un atout, surtout lorsqu’on doit paraître en public dans ces moments là. (Alana ne regardait pas Anakin pendant qu’elle écoutait sa tante. Mais elle pouvait aisément estimer le niveau de satisfaction qu’il était en train d’afficher) Tu sais comment faire, car ça ne s’arrêtera pas comme ça. Mais je te fais confiance.
Ils s’apprêtaient à se lever pour se préparer à repartir quand Anakin eut une dernière chose à ajouter.
— Maman, il y a une chose que je ne t’ai pas dite, qu’il faudrait aborder. C’est au sujet d’une vision d’Alana…
— Eh bien, on est devenue cachotière, ma petite. (Elle abandonna son ton amusé lorsqu’elle vit la mine inquiète sur le visage de sa nièce) Oh, ça m’a l’air sérieux.
— Eh bien, sur le trajet en venant ici, j’ai eu plusieurs visions à travers la Force, commença la jeune femme. Il y en avait deux qui te concernait. La première, c’était une image de toi debout, un homme mort au sol à tes côtés. (La sénatrice sembla captivée autant par l’étendue de son don que par ce que sa nièce était en train de lui raconter) La seconde…

Crail Jerre les vit sortir tous les trois de la maison, et s’avancer vers lui.
— Vous êtes prête Madame la sénatrice ? Vous ne m’avez pas prévenu d-
— Oui je suis prête, le coupa-t-elle, mais nous ne nous rendons pas au Sénat. On va d’abord faire un détour.
— Comment ? Mais les instructions du Sénat étaient claires, nous- (Il cessa d’insister en voyant la sénatrice afficher un visage qu’elle arbore peu souvent. Celui qui indique que toute discussion sera vaine) Très bien… Je vais prendre les commandes de la navette. Dites-moi où devons-nous nous rendre.
— Direction le parc Kenobi, nous allons voir mon fils.
Modifié en dernier par Loucass824 le Lun 16 Mai 2022 - 17:08, modifié 2 fois.
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar Uttini » Ven 08 Avr 2022 - 18:39   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Pas mal du tout. J'aime bien. une bonne intrigue se met en place.
Sinon, encore un truc qui pourrait être sympa, c'est un retrait en début de paragraphe. le problème c'est que la rédaction sur le forum ne le permet pas, donc pas de soucis, mais si tu fais un jour un pdf ou une version 'livre" c'est mieux d'avoir un retrait.
Les descriptions sont réussies, en tout cas.
“Quelle est la différence entre les yeux qui ont un regard et ceux qui n'en ont pas ? Cette différence a un nom : c'est la vie. La vie commence là où commence le regard” — Amélie Nothomb — Métaphysique des tubes
Uttini
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 21094
Enregistré le: 25 Sep 2006
Localisation: Nancy
 

Messagepar Loucass824 » Sam 09 Avr 2022 - 1:54   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Uttini a écrit:Pas mal du tout. J'aime bien. une bonne intrigue se met en place.
Sinon, encore un truc qui pourrait être sympa, c'est un retrait en début de paragraphe. le problème c'est que la rédaction sur le forum ne le permet pas, donc pas de soucis, mais si tu fais un jour un pdf ou une version 'livre" c'est mieux d'avoir un retrait.
Les descriptions sont réussies, en tout cas.


Merci pour ton retour, et content que ça te plaise !

Concernant les retraits, c'est déjà fait mais ça ne se voit pas ici. Merci quand même. De base mon texte Word était bien calé, à part pour ces tirets cadratins. J'avais trouvé un article d'astuces de mises en forme basique qui m'avait bien aidé. Et pour cause, avant j'appuyais un nombre infini de fois sur la touche espace pour passer au chapitre suivant. Avant d'apprendre comment faire un saut de ligne...
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar ShamanWhills » Sam 09 Avr 2022 - 19:19   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Intrigue intéressante qui se met doucement en place. J'aime bien la différence de personnalité entre les deux cousins.

Anakin n'a toujours pas changé: trop d'emportement, trop de la colère en lui... comme lui-même :lol: :paf: (comprendre qui pourra la référence :transpire: )

J'aime bien ce garde du corps, il ne se laisse pas démonter par le cousin, et j'ai bien aimé le fait qu'il ait appuyé la réussite du peuple sans leurs protecteurs légendaires, du genre: "vous êtes has been les gars"!

La séance de question réponse m'a surpris: je pensais qu'il y aurait des questions pertinentes et non focalisées sur Alana, en plus d'être personnelles et uniquement basées sur son physique :grrr:

J'ai hâte de voir la suite et connaitre le dénouement de cette affaire mélant Jedi, politique et peut-être plus...
Fan Fiction: La Jedi de Tython
ShamanWhills
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 579
Enregistré le: 01 Jan 2016
Localisation: Toulouse
 

Messagepar Loucass824 » Sam 09 Avr 2022 - 21:29   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

ShamanWhills a écrit:Intrigue intéressante qui se met doucement en place. J'aime bien la différence de personnalité entre les deux cousins.

Anakin n'a toujours pas changé: trop d'emportement, trop de la colère en lui... comme lui-même :lol: :paf: (comprendre qui pourra la référence :transpire: )

J'aime bien ce garde du corps, il ne se laisse pas démonter par le cousin, et j'ai bien aimé le fait qu'il ait appuyé la réussite du peuple sans leurs protecteurs légendaires, du genre: "vous êtes has been les gars"!

La séance de question réponse m'a surpris: je pensais qu'il y aurait des questions pertinentes et non focalisées sur Alana, en plus d'être personnelles et uniquement basées sur son physique :grrr:

J'ai hâte de voir la suite et connaitre le dénouement de cette affaire mélant Jedi, politique et peut-être plus...


Merci pour ton retour et content que tu ais apprécié !

A croire que le prénom porte malheur... Sinon oui, la base est semblable, mais pour des raisons différentes, à voir dans la suite.

En réalité, ce moment de questions des journalistes sert un propos particulier. Le but n'était pas de vanter la beauté d'Alana ou quoi, ce qui, fait ainsi, serait absurde. C'est d'exprimer le décalage entre les attentes des Jedi et la réalité. Je m'explique : ce retour est sensé être un moment important de l'histoire de la Nouvelle République, ce n'est pas rien. Mais la presse et les médias traitent cela d'une manière presque désinvolte. Ou plutôt, ils manifestent leur intérêt, mais pas de la bonne manière.

Mon but est de raconter que les médias sont déconnectés de la réalité, alors qu'ils sont justement sensés la retranscrire. Indicateur que cette Nouvelle République semble avoir quelques failles. Je commence avec le fait qu'un journaliste pose un question alors qu'Alana y avait déjà répondu dans son petit discours. Ensuite, comment révéler l'absurdité de l'organe de presse ? En leur faisant poser une question absurde et déconnectée de la réalité. Donc la question sur la beauté d'Alana. Pour la plupart, les journalistes ne saisissent pas ce que représente un Jedi et leur retour ici, et ne voient que ce qu'ils ont envie de voir. Pour la plupart, leurs questions sont absurdes parce qu'eux mêmes sont absurdes.

C'était le propos de cet instant question/réponse avec les journalistes. J'aurai peut-être du raconter cela de façon plus explicite. Mais une de mes craintes est que j'ai l'impression de manquer de subtilité parfois. J'ai peut être trop brouillé les pistes concernant mon propos ce coup-ci.
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar L2-D2 » Mar 12 Avr 2022 - 16:22   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Chapitre 2 lu !

Effectivement, la séance de presse est assez étonnante : elle semble sortir d'on ne sait où (mais tu nous l'expliques finalement quelques lignes plus tard), et oui, les questions sur le physique d'Alana semblent tellement déconnectées de la réalité qu'elles en paraissent non-crédibles. Si les Jedi, comme tu dis, sont des "inconnus" galactiques, je les imagine poser autre chose comme question ("est-ce que vous volez toujours les enfants ?", ça ferait presque un lien avec l'époque de l'Empire ou de la Guerre des Clones).

Cet écueil précisé, le reste du Chapitre demeure une grande réussite. Leia est présente, Han Solo se fait désirer, la tentative d'assassinat me semble trop suspecte pour être honnête (je subodore qu'un évident commanditaire voulait sans aucun doute qu'elle échoue, ou il n'aurait pas envoyé un seul homme... :think: ), le parc Kenobi (alors ça, c'est très bien trouvé !) et... un autre fils ! Le fameux Ben, ou ce serait trop facile ? :sournois:

Vivement la suite ! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7910
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mareva_mae » Mar 12 Avr 2022 - 16:41   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Chapitre 2 Lu !

J'aime beaucoup le développement de ton intrigue et le chemin que prend l'histoire, je ne dis jamais non à une bonne enquête :D C'est classique mais ça fonctionne, j'adore ! Utiliser des schémas narratifs connus avec intelligence et des petits twists, c'est souvent ce que je m'attends à trouver dans une fic et tu sembles nous y mener avec brio.

Leia est bien caractérisée pour le moment, elle pète autant la classe que ce à quoi on pourrait s'attendre :cute:

Comme ShamanWhills et L2-D2, j'ai eu un peu de mal avec cette scène des journalistes que ton héroïne en plus semble juste subir sans qu'on ai sa voix interne et sa réaction face à ça, alors que ça doit être assez violent pour elle, il faut le dire. J'espère voir sa personnalité développée et qu'elle ne se contente pas de subir des attaques de ce genre sans rien dire ou sans rien en penser derrière. Si c'est sa personnalité de rester de marbre, pourquoi pas, mais il faudrait peut-être un peu d'introspection pour ne pas rendre ces scènes gratuites ?

Un très bon chapitre en tout cas, hâte de lire la suite :)
Double Suns and sipping blue milk

Fanfiction Obi-Wan Kenobi ; [Le Jedi et la Sorcière]
mareva_mae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 340
Enregistré le: 06 Mar 2022
 

Messagepar Loucass824 » Mar 12 Avr 2022 - 17:05   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Merci pour vos retours, et content que vous ayez apprécié !

Avec plusieurs retour allant dans ce sens, il est assez clair que l'exécution sur la rencontre avec les journalistes n'était pas la mieux choisie. J'étais tellement concentré sur ce que je voulais raconter avec que je ne me suis moins inquiété sur ce que cela donnait réellement. Il a fallu que j'explique sur un autre message ce que j'essayais de faire, ce qui prouve que si je dois justifier ce genre de choses, je n'ai pas été assez efficace et pertinent sur la mise en scène. Comme le suggère Mareva, plus accentuer sur son ressenti pour faire passer mon propos. (Ce sont je parlais sur le message que je viens de poster sur ta fic, ce genre de mécanismes sur lesquels jai une grosse marge de progression)

Car oui, elle subit la situation, et est prise au dépourvu. Elle est de base plutôt maître des évènements en général, donc lui faire perdre le contrôle alors qu'elle essaie de donner une bonne image des Jedi et d'elle même était mon but également. Mais c'est ma responsabilité de ne pas l'avoir exprimé plus précisément. C'est un problème que j'arrive de plus en plus à gommer. Comme je connais tout le propos à l'avance, j'ai l'impression de manquer du subtilité et de mâcher le travail du lecteur. Et j'ai ainsi tendance à lui compliquer la tâche en réalité. Avec le temps, c'est un peu moins le cas, mais on part bien tous de quelque part au début.

Et au final, poster un chapitre par semaine présente ses avantages. Je réprime toujours cette petite envie d'accélérer le rythme, tellement j'ai envie de tous proposer car tout est déjà terminé depuis longtemps. Mais voir vos réactions et vos suppositions sur la suite du déroulement de l'histoire est intéressant et très plaisant ! Je peux ainsi voir la façon dont un lecteur voit les choses, les différentes possibilités, et voir que vous pouvez avoir des bonnes comme des mauvaises suppositions. Après, garder le mystère est simplement pour intriguer un minimum, faire patienter le lecteur le temps que je contextualise ma vision de cet univers. Car je ne me concentre pas forcément sur le côté brouiller les pistes le plus possible, pour prendre à défaut le lecteur. Ce n'est pas là où je suis le plus à l'aise je pense.

En tout cas merci de ces retours pertinents, et content que ça vous plaise ! Réussir à faire accrocher le lecteur au début me rassure sur l'accroche que vous aurez par la suite, quand les choses décolleront vraiment.
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar Loucass824 » Ven 15 Avr 2022 - 14:23   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Chapitre 3





Alana tenait Anakin par le bras, contemplant tous les deux une inscription gravée sur une plaque, à mi-hauteur sur un petit muret en brique. Ils n’avaient plus dit un mot depuis qu’ils étaient sortis de la résidence surveillée de Leia, le trajet s’étant déroulé dans le silence le plus total. L’agent Jerre connaissait l’emplacement et la route pour se rendre jusqu’à ce parc. La tension palpable et le silence affiché par les passagers d’ordinaire bavards était des choses suffisamment évidentes pour ôter toute envie de conversation.
Leia se tenait à quelques pas en retrait des deux jeunes Jedis, et respectait le silence affiché par son fils et sa nièce. Ses dernières paroles avaient été pour son mari, avant de quitter la résidence surveillée, lorsqu’elle l’avait appelé pour lui demander de les rejoindre au parc. « Tu lui a enfin dit » et « je pars tout de suite » avaient été les seules paroles que les deux jeunes Jedi l’avaient entendu prononcer…
Situé au cœur de la ville, le parc était un lieu à ciel ouvert pourtant étrangement calme. Malgré l’agitation ambiante dans New City, l’endroit était interdit de survol. Les sons et nuisances de la ville ne produisaient qu’un léger fond sonore, presque apaisant. Ou bien c’était dû à l’atmosphère du parc. Un mélange de technologie et de sobriété, de verdure et de béton, donnait à l’ensemble une subtile aura de paix. L’impression d’être transporté ailleurs, loin de tout, comme un dépaysement salutaire. Des haies de buissons accompagnaient des petites constructions se tenant à mi-hauteur, des emplacements réservés à certains privilégiés.
Ce fut Anakin qui brisa finalement le silence. Le récit que lui avait fait sa mère avant qu’ils ne partent avait déjà fortement ébranlé les deux jeune Jedi. Ils avaient traversé des émotions puissantes, et les larmes avaient déjà bien coulée, en particulier sur certains pans du passé. Anakin avait moins exprimé ses émotions qu’à son habitude. Il était en réalité en train de processer toutes ces informations. Son passé n’était pas celui qu’il croyait être. Il avait grandi, s’était développé et construit avec une grande partie de l’équation lui manquant. Il reliait les différents points, les fils de la passion se réactivant peu à peu, pour donner naissance à un nouveau tableau d’ensemble.
— Ben Solo… (Il marqua une courte pause) Tu avais raison, cousine (Elle le regarda, sans répondre) J’ai bien eu un petit frère, à un moment ou un autre.
Ses dernières paroles eurent un effet particulier. Celui auquel tous ne semblaient pas avoir prit pleinement conscience jusqu’alors. Un sentiment de retour à la réalité. Celle dont on connait déjà la teneur, car Leia n’avait omit aucun détail, aussi tragiques et cruels étaient-ils, mais dont on vient de ressentir les conséquences. La subtile différence entre avoir connaissance d’une chose et de la ressentir pleinement.
Les larmes commençaient de nouveau à perler aux yeux d’Alana, et coulaient déjà sur celui d’Anakin. Le choc de la nouvelle avait déjà bien ébranlé le jeune Jedi la première fois lorsqu’il l’apprit, juste avant de quitter la résidence surveillée. Ne sachant par où commencer, Leia lui avait d’abord annoncé la confirmation du pressentiment d’Alana, avant de faire une chronologie des évènements.

Tout avait commencé lorsque Luke était revenu de son isolement, pèlerinage qu’il avait entreprit suite à la perte de sa femme, lors de la naissance d’Alana. Il avait d’énormes difficultés à gérer son deuil, en ayant en plus la charge d’un nouveau-né. Il avait entreprit de prendre du recul, de faire le point pour se recentrer. Pendant ce temps, il avait confié sa fille à sa sœur. Une fois revenu, il semblait s’être véritablement retrouvé, animé d’un nouveau but et accompagné d’une petite créature étrange, nommée Grogu.
Il voulait reprendre la garde de sa fille, et concrétiser sa vision nouvellement acquise : fonder un nouvel Ordre Jedi, avec sa propre vision. Lorsqu’il les retrouva, il vit également son jeune neveu, et il sentit la puissance de son potentiel dans la Force. Luke émit donc la requête de l’emmener également avec lui. D’abord indécise, Leia, qui était enceinte pour la seconde fois, s’était fait convaincre que c’était la meilleure option possible. Voire la seule, plutôt que de laisser un enfant avec un tel potentiel grandir sans soutien approprié. Mais c’était l’accord du père d’Anakin qui était loin d’être acquis.

— Pas question que t’emmènes mon fils ! lança Han, passablement agacé. Et que je ne le revois plus jamais ! J’étais déjà contre ton choix d’enseigner à Leia à l’époque. Heureusement qu’elle est tombée enceinte, sans quoi j’aurai plus eu de femme. Les Jedi, la Force, tout ça c’est ton truc, et je respecte ça. Seulement, ne mêle plus ma famille à tout ça.
— Je suis moi aussi de ta famille Han, répondit Luke. Je ne suis pas un inconnu à qui tu vas abandonner ton enfant. Je vais simplement l’aider à accomplir son potentiel et sa destinée. (Il poursuivit avant que Han ne puisse répliquer) Leia a-t-elle mentionné que ma vision est différente des anciens Jedi ? Tu seras en mesure de le voir tous les ans, et j-
— Bien sûr qu’elle m’a dit tout ça, coupa-t-il. Ca ne change rien. Mon fils n’a pas besoin suivre votre voie Jedi. Il sera un enfant normal, et aura sa chance de devenir ce qu’il a envie.
— Il pourra s’accomplir comme il le souhaite, une fois que je lui aurais enseigné ce dont il a besoin. Car il aura besoin d’aide pour maîtriser un tel potentiel, Han. Il restera ton fils.
— Ce dont il a besoin, c’est d’être élevé par son père et sa mère, Luke ! Je tolère tes trucs de Jedi, mais je te le répète. Laisse mon fils en dehors de ça.
— Han, mon ami…
— La discussion est terminée Luke.
Han pensa qu’il avait enfin réussi à mettre fin au débat. Cela ne l’enchantait pas de tenir tête à son meilleur ami. Mais le bien-être de sa famille passait avant tout. C’était son fils, et ce n’était pas à Luke de décider bon sang ! Cette façon de faire des Jedi l’avait toujours dérangé. Cela avait occasionné nombres de disputes dans son couple, quand Leia avait accepté d’être formée par son frère. Mais cette fois, son propre choix comptait tout autant. Il n’était pas question d’abandonner sa famille encore une fois. Sauf que Luke avait encore un dernier argument à faire valoir.
— Tu n’es pas seul à décider, Han. Leia sera de mon côté.
Il lâcha cette phrase avec un ton qu’il ne se connaissait pas. Avec un léger grain de défi, qu’il regrettait déjà en partie. Mais il était convaincu de faire ce qui était nécessaire, pour le bien de tous.
— Qu’est ce que tu racontes ?
— Leia est d’accord avec moi, elle ne prendra pas ton parti.
— Tu vas trop loin Luke. (Han avait abandonné le peu de bienveillance qu’il s’efforçait à manifester, et arborait désormais un ton plus ferme) Je t’aime bien, mais si tu ne laisses pas ma femme en dehors de ça, j-
— Tu feras quoi ? l’interrompit Leia en entrant dans la pièce.
Elle avait la mine fatiguée, tirée par une grossesse difficile et plus éprouvante que sa première. Elle apparu sans qu’ils ne la remarquent, trop occupés qu’ils étaient à se chamailler.
— Chérie, tu devrais te reposer dans ton état, laisse-moi régl-
— Je pense que si elle est là, c’est qu’elle en est capable, non ? coupa Luke.
— Au lieu d’essayer de réveiller Anakin, peut-être que vous pourriez m’écouter surtout ?
Le silence régna d’un coup dans le salon du domaine Organa sur Coruscant. Les dernières paroles de Leia avaient calmé les ardeurs des deux hommes. Du moins pour quelques instants, le temps de pouvoir dire ce qu’elle avait à dire. C’était une de ses qualités, elle savait toujours se faire entendre quand elle en ressentait le besoin. Le genre de qualité qui allait beaucoup l’aider à l’avenir. Mais qui malgré tout, ne lui permettait pas de résoudre tous les problèmes.
— J’aimerais parler en mon nom, poursuivit-elle. De toute façon, pas moyen de dormir avec le bruit que vous faites.
Han prit rapidement l’initiative, ne voulant pas laisser le loisir à Luke d’endoctriner sa femme. Il avait suffisamment dépassé les bornes comme ça.
— Luke vient de me dire qu’il veut emmener Anakin avec lui, pour en faire un Jedi. Et qu’en plus, tu serais d’accord avec lui.
— Ah… (Pendant qu’elle soupirait et marquait un temps, Han sentit qu’il n’allait pas apprécier la suite. Son visage le reflétait clairement) C’est vrai Han…
— Quoi ?!
— Il m’en a déjà parlé, et j’étais d’accord avec lui. Il n’a pas eu besoin de me convaincre.
Elle avait jeté un regard furtif vers Luke, pour lui montrer qu’il n’était pas nécessaire d’informer Han de son scepticisme lorsque son frère lui avait exposé son souhait d’emmener son fils. Han se sentait trahit, abandonné. Il n’y avait plus rien à faire. Mais il ne pouvait s’empêcher de sentir sa colère monter. Il n’arrivait pas à la réprimer. Et il n’en avait aucune envie, de toute façon...
— Et il ne m’a pas embrouillé l’esprit non plus, si c’est ce que tu crois, précisa Leia en sentant les craintes de son mari.
— Parfait ! Mon beau-frère et ma femme conspirent dans mon dos.
— Han, reprit Luke, nous n’avons pas conspiré. Je ne veux que du bien à ton fils.
— Toi… (Han hésitait s’il devait contenir sa colère, ou la déverser sur son beau-frère. Il avait l’impression que Luke n’attendait que ça) Sors de chez moi, tu n’es plus le bienvenu !
— Han, tu vas trop loin ! lança Leia.
— Ah oui ? Excusez-moi, princesse ! Si c’est moi qui dérange, alors je m’en vais !
Luke tenta de l’interpeller, une fois qu’Han s’était retourné.
— Han, attends…
— Laisse-le Luke. Ca vaut mieux pour l’instant. Je lui parlerai, il reviendra à la raison.
— Très bien. (Il marqua un temps d’hésitation, avec tact, mais surtout pour ne pas paraître trop insistant) Je compte partir demain. Je repasserai à l’aube pour venir le chercher, en espérant que tout se passe bien.
— Je l’espère aussi…
Luke prit sa sœur dans les bras, et ils se quittèrent jusqu’au lendemain. Luke savait pertinemment ce qu’il demandait à sa sœur. Mais il n’était plus question d’avoir des états d’âmes à présent. Il avait fait son choix, et agir ainsi allait dans ce sens.


C’était la dernière fois que Luke et Han s’étaient adressé la parole. Autrefois grands amis, s’estimant comme des frères, la décision d’envoyer son fils suivre la voie des Jedi, et être d’élevé par son oncle, provoqua un schisme fatal entre les deux hommes. Leia vivait une grossesse plus difficile que la première. Elle fût très affectée par cette affaire et les tensions qui suivirent avec son mari. Après des complications répétées, elle finit par perdre son bébé, à deux mois du terme de la grossesse.
L’accumulation de ces différents facteurs de stress avait probablement pesés. Le plus difficile pour elle avait été de devoir aller au terme de sa grossesse, et de donner naissance à un enfant décédé. Personne ne connaitrait jamais véritablement la cause de la perte de son enfant, Leia ayant refusé une possible autopsie. Ce tragique évènement avait profondément marqué le couple. A l’époque, Leia tendait à se relever, elle n’était pas du genre à dépérir. Ce n’était pas sa première tragédie, et ce n’était surtout pas dans son caractère.
Son mari avait réagit bien différemment. Il n’avait pas géré ses émotions de la même manière. Luke était responsable. Tout était de sa faute. S’il ne s’était jamais immiscé dans leur couple, tout ceci ne serait jamais arrivé. Mais Leia refusait de rejeter toute la responsabilité sur son frère. Han eut alors la seule réaction possible. Une attitude trop profondément ancrée en lui, même s’il avait fuit cette vie. Il avait choisi la fuite. Néanmoins, il tenait toujours Luke pour principal responsable de la perte de son enfant, encore aujourd’hui. Ce récit que Leia avait raconté aux jeunes Jedi avait eu l’effet d’une bombe, décuplée une fois arrivée devant la stèle de Ben Solo.
— Pourquoi… (Anakin se tournait vers sa mère) Pourquoi maman ? Pourquoi me l’avoir caché ?
— On n’en est pas fiers, admit-elle la voix empruntée. Crois-moi mon chéri. (Elle renifla, essuyant les larmes qui coulaient encore sur ses joues) On ne savait pas quoi faire. Tu étais loin… Ton père était parti, et j’étais seule.
— Mais pourquoi jusqu’à aujourd’hui ?
— Quand ton père est revenu, des années plus tard, il était mal en point. On n’était pas prêt non plus pour te l’annoncer. Et on a enfin cru trouver le bon moment, quand tu es venu il y a cinq ans, mais…
— Mais les retrouvailles avec papa se sont mal passées, se rappela le jeune homme. (Il se souvenait encore de ce repas ayant dégénéré, où il avait du être séparé pour éviter une confrontation avec son père) Et vous avez changé d’avis. (Leia acquiesçait en silence) Mais évidemment qu’elles se sont mal passées ! Comment aurait-il pu en être autrement, avec la version que j’avais de l’histoire… Les choses se seraient passées différemment avec papa si j’avais su la vérité ! J’ai vécu dans le mensonge, à cause de vous tous…
— Ani, calme-toi s’il te plaît, lui demanda Alana (La jeune femme avait observé une retenue respectueuse, même si elle aussi était touchée par cette nouvelle) Essaye de comprendre ta mère…
— Je devrais me montrer compréhensif, par-dessus tout ça ?
— Je ne te demande pas d’accepter sans rien dire, mais ne t’emporte pas ainsi à chaud. Essaye de comprendre ce qui à poussé tes parents à agir ainsi. Tu pourras ensuite leur en vouloir, si c’est réellement ce que tu souhaites.
Elle avait parfaitement raison, et il le savait. Diable pourquoi fallait-il qu’elle ait toujours raison… Mais ce n’était pas ça qui allait l’aider.
— Facile à dire… Qu’est ce que tu ferais à ma place ? Si c’était ton père ? (En évoquant Luke, de nouvelles interrogations naissaient) Et ton père… Il savait ? J’suis sûr qu’il savait…
— Oui, il savait, répondit Leia. Mais on lui a ordonné de ne rien dire, que c’était à nous de le faire. Il était contre, mais il a fini par se plier à notre volonté.
— Donc il savait, et il n’a rien fait. Ca ne vaut pas mieux…
— Ani, je comprends que tu te sentes blessé, lança Alana en abandonnant son ton conciliant. Mais à présent tu cherches juste quelqu’un à blâmer ! Ne t’en prend pas à mon père en plus…
— Evidemment, tu vas le défendre. (Il lâcha un reniflement amusé) C’est logique après tout. Il a toujours été là, et fait ce qu’il faut pour sa fille. En fait, peut-être que j’aurai moi aussi dû perdre ma mère pour que mon père soit à la hauteur…
— Anakin, ça suffit ! lui intima sa mère.
Lorsque le jeune Jedi vit l’expression affichée sur le visage de sa mère, il comprit immédiatement qu’il avait été trop loin. Il tourna son regard vers Alana, d’un air désolé, et retrouva toute sa lucidité. Elle aussi était marquée par la situation. C’était toujours la même chose… Cette frustration lors de pareils moments, elle obscurcissait toujours son jugement. Il ne faisait jamais rien comme il le fallait. Mais celle-ci ne sembla pas prête à lui accorder sa clémence. Ce n’est pas souvent qu’il voyait sa cousine le visage aussi dur.
— Alana, excuse-moi, je suis dé-
— On en reparlera une autre fois, fit-elle d’un ton dur qui n’était pas convainquant, cherchant simplement à masquer sa peine. Tu as d’autres choses à régler, dit-elle en désignant d’un signe de la tête la silhouette qui s’approchait.
— Je tombe mal on dirait… déclara Han Solo.
— Ah tu es là, mon chéri. (Une fois réunit, Leia et Han s’embrassèrent et se prirent dans les bras) C’est… compliqué, comme tu le vois.
— Je vais lui parler. (Alana s’approchait à pas mesurés, et Han hésita quelques secondes) Alana, c’est bien toi ? Qu’est ce que tu as changé ! Ca fait quoi, cinq ans ? (Il prit la jeune femme dans ses bras) Tu es vraiment superbe. (Il réussit à lui arracher un petit sourire gêné) Ecoute, on aura du temps pour parler plus tard. Pour l’instant, j’aimerais que tu ailles m’attendre à l’entrée avec ta tante, le temps que je parle à ton cousin, d’accord ?
— Bien sûr tonton Han.
La joie qu’elle éprouvait à l’idée de le revoir avait réussit à atténuer sa peine, au moins pour l’instant. Elle commençait à se diriger vers Leia pour aller se mettre à l’écart, et laisser les deux hommes dire ce qu’ils avaient à se dire. Ils avaient des choses à rattraper, et à régler.
— Tonton Han ? (Sur le point de partir, Alana s’était retournée) Tu es venu… seul ?
— Non. (Han avait souri. Malgré les cinq ans passé sans voir ni son fils ni sa nièce, lorsqu’ils venaient chaque année, il avait tout de suite compris à quoi elle faisait allusion) Chewie est resté à l’écart. Il sera content de te revoir aussi.
Ce n’était pas grand-chose, mais cela avait suffit à lui remonter le moral. Les deux hommes restaient chacun là où ils étaient, attendant que les deux femmes s’éloignent avant de commencer. Han brisa la glace le premier. C’était pour cela qu’il était venu.
— Je suis content de te revoir, fiston. Tu as changé, tu es devenu un homme à présent.
— T’as pas trouvé mieux comme approche ? répondit-il d’un ton cassant, à dessein. Toi en revanche, t’as salement vieilli…
— C’est normal, je suis vieux. (Il marqua une courte pause) Cinq années passées sans te voir, et…
— A qui la faute ?! commença-t-il à s’emporter.
— Ecoute, fiston… Les choses sont plus compliquées qu-
— Je sais déjà tout ce qui s’est passé, maman m’a tout raconté, l’interrompit-il de nouveau.
— Je suis désolé.
— Oh y’a d’quoi ! J’aurai préféré savoir tout, tout de suite. Ou alors ne jamais savoir…
— On n’a pas géré comme il le fallait, ta mère et moi. On le sait. Pour toi comme pour nous. J’en suis en grande partie responsable. Tu as toutes les raisons de m’en vouloir, et je ne t’en blâme pas. Mais si tu es là, à me parler, c’est que tu dois avoir des choses à me dire. C’est le moment, fiston.
Après avoir laissé traîner son regard sur le sol, Anakin laissa ses pensées se formuler. Il s’était efforcé à ne pas reconduire la même erreur qu’avec Alana l’instant d’avant. Il se sentait suffisamment coupable pour laisser son père s’exprimer, malgré tout le ressenti en lui.
— Pourquoi ne m’avoir rien dit ? Pourquoi avoir été contre mon départ à ce point ? Comment t’as pu partir en laissant maman seule ? Et pourquoi avoir continué à tout me cacher ?
— Ca fait beaucoup de questions…
— Et ce sont des réponses que je cherche, pas une autre de tes pirouettes.
— Je pense que ta mère t’a expliqué pourquoi on te l’a caché. C’est elle qui a du prendre la décision, et à cause de moi. Parce que… Parce que je n’ai pas supporté… de perdre un deuxième fils.
— Tu crois que t’étais le seul ?! Maman aussi a dû traverser ça, et toute seule à cause de toi !
— Je le sais, fiston. Je le sais maintenant. Je crois que je le savais, même à l’époque. Mais je n’ai pas eu la force de faire face. J’ai préférer la fuite… Je n’avais pas changé autant que je le croyais. Je suis retourné à ce que je savais faire le mieux.
— La contrebande…
— Oui. Mais même ça, j’avais perdu la main. Je n’étais plus moi-même. Je n’ai pas supporté l’échec, je suis tombé dans certains… travers.
— Alcool et dettes, lâcha Anakin qui, même sans l’avoir jamais apprit, avait bien élaboré ses hypothèses de son côté. Du coup t’as fui jusqu’à Kashyyyk, pensant que ton vieux pote allait t’aider à te refaire. Sauf que lui, par chance, il avait toujours la tête sur les épaules, et il t’a ramené ici. (Han ne cherchait même pas à interrompre son fils pour corriger ou expliquer) Je connais la suite, papa. Parce que je l’ai vécu cette partie de l’histoire. Heureusement que t’étais devenu un incapable, sinon tu serais jamais rentré.
Faire face à son fils était aussi difficile qu’il se l’était imaginé. Il était dur, mais c’était légitime.
— Je n’en suis pas fier... J’ai beaucoup de regrets, et je dois vivre avec. C’est difficile, mais je fais de mon mieux, chaque jour. Certains sont plus durs que d’autres, mais heureusement que j’ai ta mère et Chewie.
— T’as de la chance qu’elle t’ait reprit, après l’avoir abandonnée. Elle aurait bien pu te laisser.
— Je sais que j’ai encore des raisons de m’estimer heureux, fiston.
Anakin baissa les yeux au sol un court instant avant de reprendre.
— Je pourrais peut-être te pardonner de m’avoir caché la vérité sur Ben, avec le temps. Mais pas pour ce que tu as fait à maman. Tu parles qu’on t’a enlevé ta famille quand je suis parti, mais t’as fait pire. T’as abandonné la tienne !
— Je ne suis pas ici pour demander ton pardon fiston. Je sais que je ne suis pas en position de le faire. Je te demande seulement de comprendre, et de ne pas accabler ta mère avec tout ça.
— Et c’est toi qui te permets de demander de n’pas l’accabler ?
— Oui. Je suis justement bien placé pour le faire. Je te le répète, j’ai fait ma part d’erreur. A présent, je fais tout mon possible pour soutenir ta mère. Je te le demande pour elle, mais aussi pour toi.
— Sauf que ça va dans ton sens aussi, hein…
Han soupira. Il n’était pas fait pour ce genre de déclaration. Mais c’était nécessaire. Il devait subir tout cela pour ses erreurs du passé. Mais cela ne fonctionnait pas comme il l’espérait. Il fit alors le choix de sortir le dernier atout dans sa manche. Il avait espéré lui déclarer cela dans de meilleures circonstances, pour qu’il puisse réellement l’entendre. Anakin ne semblait pas entièrement disposé à l’écouter, mais Han ne savait plus quoi faire d’autre.
— Un jour, j’espère que tu comprendras, fiston. Que soutenir quelqu’un, faire des concessions, mettre de côté ce que tu es pour ceux que tu aimes, vaudra toujours le prix à payer. Même si le coût signifie rendre service à quelqu’un que tu n’apprécies pas. C’est une leçon que j’ai apprise, de la plus dure des manières.
C’était une véritable perle de sagesse que venait de lui offrir son père. Elle avait suffisamment de valeur pour l’avoir touché, plus qu’il ne l’aurait pensé. L’absence d’Han durant ses premières années de formation, et la façon dont s’étaient passées leurs retrouvailles, avaient creusé un fossé entre les deux hommes. Anakin pensait qu’il allait s’accroitre, avec les récents éclaircissements sur le passé. Mais sur ces derniers mots, il semblait qu’un contact avait été établi. Les cordes ténues de la passion faisant vibrer des liens oubliés, fébriles, mais toujours présents.
— Si tu ne dis plus rien, c’est parce que j’ai suffisamment répondu à tes interrogations ?
— Mais pourquoi tu ne voulais pas que je parte ? demanda-t-il d’un ton plus apaisé.
— Un père veut ce qu’il estime être le mieux pour son fils, répondit-il naturellement. Pour moi, le mieux était que tu grandisses avec tes parents, et que tu décides toi-même de ta vie. Pas cette Force, ou je ne sais quel destin. Je voulais que tu aspires à devenir ce que toi tu aurais décidé.
— Mais j’étais sensible à la Force, et…
— Oublie ça un instant, tu veux. Ta mère aussi l’était, et ça ne l’a pas empêché de vivre une vie loin des Jedi, et sans causer de problèmes pendant longtemps.
— Tu marques un point, admit-il. Donc… (Il hésitait) C’est revenu comme avant... entre toi et maman ?
— Mon fils, je crois que rien ne sera jamais plus comme avant. Mais on fait de notre mieux pour s’entraider, et se soutenir.
— Mais malgré tout ça, pourquoi me l’avoir caché quand tu étais revenu ?
— Nous avons essayé de te le dire, ta mère et moi. Mais on a jugé qu’il était trop tard, vu ta réaction quand tu t’es retrouvé face à moi. Nous étions résolus à ne jamais en parler, et nous avions probablement tort.
— Il aurait fallu que je sois gentil et respectueux, ne connaissant qu’une partie de l’histoire ? Remettre tout ça sur moi ?
— Je n’ai jamais dit ça, fiston. Le mal a été fait bien avant. Ton oncle et moi sommes tous deux responsables.
— Tu tiens toujours Luke pour responsable ?
— Je pense toujours que les choses se seraient passées différemment, et en mieux, pour tout le monde, si Luke avait respecté mon souhait.
— Mais… et maman ?
Le jeune Jedi commençait à être de plus en plus réceptif au discours de son père, malgré sa résolution du début. Il ne s’en rendait même plus compte.
— Luke savait ce qu’il faisait, en allant parler à ta mère dans mon dos avant moi. Cette décision ne lui appartenait pas, peu importe ses Jedi ou sa Force.
Les derniers mots de son père réussirent à arracher un petit rire à son fils. Han réussit à dissimuler son amusement. Apparemment, même en étant séparés l’un de l’autre, ils avaient un ressenti général plutôt proche à l’égard de Luke. Anakin était certes son élève, mais leur relation n’était pas toujours cordiale. C’était pour cela qu’il s’était davantage lié à Ahsoka.
— Ca lui plairait d’entendre ça…
— Oh il sait bien ce que je pense.
— Je serais curieux de voir ce que ça donnerais de vous revoir.

Les deux femmes avaient laissé père et fils s’expliquer, en espérant un dénouement positif. Dans tous les cas, cette confrontation devait avoir lieu. Elles espéraient toutes deux que ce simple fait les pousseraient à se modérer. En attendant, elles se dirigèrent vers l’entrée. Elles furent accueillies par un géant, un géant à poil longs.
— Chewbacca ! s’exclama Alana comme une enfant.
Le wookie se retourna, et attendit que la jeune femme s’approche, se lançant pareille à une adolescente. Il eut le loisir de constater à quel point elle avait changée depuis la dernière fois qu’il l’avait vu. Il la prit dans une étreinte énergique, accompagnée d’un grognement enjoué, la soulevant du sol comme s’il s’agissait toujours d’une enfant. Une fois la jeune Jedi reposée au sol, il enlaça Leia à son tour. Il se montra bien plus précautionneux cette fois, veillant à se montrer moins brusque.
— Je suis contente de te revoir, Chewie.
Le wookie lui offrait plusieurs rugissements en guise de réponse. Alana eu un petit rire en entendant ces sons qui lui avaient manqués.
— Merci, c’est gentil ! Toi aussi tu as l’air d’avoir bonne mine, répondit-elle naturellement. (Leia et le wookie échangèrent un regard intrigué, et reportèrent ensuite leur regard sur la jeune Jedi) Ah oui, comprit-elle en voyant leurs regards. J’ai appris le wookie sur New Alderaan. Enfin, j’ai appris à le comprendre.
— Comment as-tu fais ? lui demanda Leia.
— Avec 3-PO ! Je pensais bien que j’allais revoir Chewie un jour. Du coup, j’ai demandé à C3-PO de m’apprendre les bases, et de comprendre le wookie ! La Force à fait le reste.
— Eh bien, tu es pleine de surprise, jeune fille. Et comment va-t-il, notre bon vieux C3-PO ?
— Oh il va très bien ! Il prend son rôle d’intendant très au sérieux. Et puis tant qu’il est avec R2, tu sais…
— Oh oui, je sais. A l’époque, quand il était toujours avec moi ici, R2 lui manquait plus qu’il ne l’aurait jamais admis. C’est tout aussi bien qu’il soit un traducteur maladroit, il est mieux là où il est maintenant.
— Oui d’ailleurs, il me faudrait la version complète de l’histoire des négociations avec les représentants Dowutins qui ont mal tourné. Il évite assez sagement le sujet.
— Oh c’était assez cocasse, en effet, fit Leia en se souvenant de cette échauffourée dans son bureau.
Chewbacca pencha son regard inquiet vers Leia, qui comprit ce qui motivait l’inquiétude du wookie.
— Oui, nous les avons laissés seuls pour discuter.
Leia laissa sa nièce se retrouver avec Chewbacca. Elle s’approcha de l’entrée, désirant parler à l’agent Jerre, qui patientait toujours près de la navette. Il se redressa et abandonna son attitude de détente lorsqu’il la vit approcher.
— Vous avez bientôt terminé, Madame la sénatrice ?
— Crail, vous savez qu’en en dehors des affaires officielles, vous n’êtes pas obligé de m’appeler ainsi.
— Je le sais, Madame. Prévenez-moi lorsque vous serez prêts à partir.
Leia appréciait sa façon de faire. Sans compter qu’elle le connaissait trop bien. Elle savait parfaitement ce qu’il éprouvait, à l’instant.
— Vous n’approuvez pas, je me trompe ?
— Je vous demande pardon ?
— Ce que nous sommes en train de faire, précisa Leia. Selon vous, nous gaspillons le précieux temps du Sénat pour régler des affaires personnelles, qui auraient pu être réglées ultérieurement.
— Je n’ai jamais fait allusion à d-
— Je le vois à votre regard, l’interrompit-elle. Et je vous connais, Crail. (Elle marqua une courte pause, attendant la réponse de l’agent Jerre. Mais elle ne vint pas) Vous pouvez parler librement vous savez.
— Eh bien…
Crail hésitait. Le plus souvent, il préférait garder sa vision pour lui. Il n’était pas entré à l’académie et devenu un agent spécial pour décider à la place de ses supérieurs. Cela lui arrivait d’avoir des réserves, mais il était de ces hommes pour lesquels une chaîne de commandement avait son importance. Mais c’était également parce qu’il savait qu’exposer ses opinions personnelles donnait rarement lieu à un débat cordial.
—J’estime en effet que, quelles que soient les raisons qui nous ont amenées ici, elles auraient été les mêmes demain. Si le Sénat nous a demandé de venir immédiatement, il y a des raisons. Et vous savez aussi bien que moi qu’ils n’aiment pas attendre.
— Exactement ce qu’on lit sur votre visage. (Il ne put réprimer un petit rire en coin) Le Sénat a au moins une chose dont il peut se féliciter. Celle d’avoir loyauté sans faille de la part de quelqu’un de votre trempe.
— Merci, Madame la sénatrice.
Ils s’interrompirent tous lorsqu’ils virent Han et Anakin revenir. Les deux hommes marchaient à la même hauteur, ce qui fut interprété comme un bon signe. Ils arrivèrent en premier à la hauteur d’Alana et de Chewbacca. Le wookie s’approcha naturellement du jeune Jedi.
— Salut Chewbacca, lui dit-il d’un ton détaché peu convainquant. Nan, je pense que ça ira j- (Il fut interrompu par le wookie, qui le souleva dans une étreinte similaire à celle d’Alana) Ouh… Bon très bien… Moi aussi je suis content de te revoir Chewie, fit-il sans réussir à cacher sa joie.
Le wookie reposa Anakin au sol, qui lui donna une tape amicale sur l’épaule. Il jeta un regard en direction d’Han, qui croisa son regard. Ce dernier lui envoya un signe de tête à peine perceptible, accompagné d’un regard que le wookie comprit instinctivement. Il lui rendit son signe de tête, les deux amis heureux et soulagés de la tournure des évènements. Leia commençait à se rapprocher, et compris que le résultat était positif avant même de croiser le regard de son mari, qui lui confirma son intuition. De son côté, Anakin voulu s’avancer et croiser le regard de sa cousine. Mais Alana regardait dans une autre direction délibérément. Il profita que son père et Chewbacca se tournèrent en direction de Leia qui approchait, pour essayer d’engager la conversation.
— Alana, parle-moi s’il te plaît.
— Tout s’est bien passé ? lui demanda-t-elle d’un ton faussement désintéressé.
— Je… Oui je crois…
— Bien. On ferait mieux de se mettre en route.
— Attends !
Il se plaça devant elle pour l’interrompre. Elle en avait l’habitude. C’était rare, mais ce n’était pas la première fois qu’il se montrait excessif. Et d’ordinaire, il savait toujours comment se faire pardonner auprès de la jeune femme. Mais cette fois, c’était différent. Peut-être était-ce toutes ces révélations qui l’avaient ébranlé. Ou l’arrivée sur cette planète étrange. Ou bien encore le fait de perdre le contrôle des évènements. Quoiqu’il en soit, elle n’était pas disposée à discuter comme si de rien n’était. Mais elle ne voulait pas se montrer médisante pour autant.
— Je ne suis pas d’humeur à discuter… Mais… Je suis tout de même contente pour toi.
Et la jeune femme rejoignit les autres, jusqu’à les dépasser pour atteindre la navette. Anakin fut contraint de se contenter de cela pour le moment. Han et Chewbacca regardèrent Alana les dépasser. Ils se tournèrent ensuite vers Anakin, qui évita leur regard, puis cherchèrent une explication chez Leia.
— Des choses à régler, dit-elle simplement. Ils sont jeunes, ça passera.
Ils se contentèrent de cette courte explication, et tout le monde avança jusqu’à la sortie. Ils étaient tombés d’accord sur la répartition dans les navettes. Anakin, préférant laisser de l’espace à Alana, monta avec son père et Chewbacca dans le speeder avec lequel ils étaient venus. Alana se joignit à Leia, et montèrent toutes les deux dans la navette de Crail. Ils décollèrent tous du sol, la navette d’Han se greffant au cortège, en direction du centre du Sénat de la Nouvelle République, où ils étaient attendus.

Modifié en dernier par Loucass824 le Lun 16 Mai 2022 - 17:09, modifié 2 fois.
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar Uttini » Ven 15 Avr 2022 - 17:10   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

C'est lu. Confrontations entre personnages, comme on les aime, j'avais l'impression d'entendre la voix de Han pendant la lecture, avec le doublage de la Postlogie.
C'est sympa de retrouver les personnages mythiques de la Saga.
“Quelle est la différence entre les yeux qui ont un regard et ceux qui n'en ont pas ? Cette différence a un nom : c'est la vie. La vie commence là où commence le regard” — Amélie Nothomb — Métaphysique des tubes
Uttini
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 21094
Enregistré le: 25 Sep 2006
Localisation: Nancy
 

Messagepar L2-D2 » Ven 15 Avr 2022 - 17:25   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Chapitre 3 lu !

C'est dur. Je ne m'attendais pas du tout à ça pour Ben Solo. C'est très bien traité de ta part, c'est crédible, mais c'est dur. Comme l'est la séparation entre Luke et Han, qui permet de faire écho au fait que dans les films, les personnages se sont perdus de vue et, là encore, la raison de leur brouille est crédible. N'empêche que Luke a beau se montrer plus ouvert que l'ancien Ordre Jedi, le coup de "tu as le droit de voir ta famille une fois par an et c'est tout", bon, pas étonnant que ce soit difficile à accepter, qui plus est pour Han. A ce sujet, je trouve que tu as su saisir la "voix" du personnage, tout comme celle du jeune Anakin, dans lequel on a vraiment l'impression d'entendre Han Solo par moments ! :oui:

Alana est davantage en retrait, même si on en apprend un peu plus, l'air de rien, sur le destin de sa mère. Mais qui était-elle, hmm ? Et elle-est vraiment la fille de Luke, ça, c'est une autre question... :think:

Au fait, as-tu prévu de faire intervenir Lando à un moment ? :ange:

Vivement la suite ! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7910
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Uttini » Ven 15 Avr 2022 - 17:55   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

En effet, Luke tel qu'il est décrit m'a fait penser au Luke de BoBF. Plus ouvert mais tout aussi intransigeant dans une certaine mesure que les anciens Jedi.
L2-D2 a écrit:A ce sujet, je trouve que tu as su saisir la "voix" du personnage, tout comme celle du jeune Anakin, dans lequel on a vraiment l'impression d'entendre Han Solo par moments ! :oui:

Absolument, les expressions de Han, on entend sa voix en lisant ! Du grand art.
“Quelle est la différence entre les yeux qui ont un regard et ceux qui n'en ont pas ? Cette différence a un nom : c'est la vie. La vie commence là où commence le regard” — Amélie Nothomb — Métaphysique des tubes
Uttini
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 21094
Enregistré le: 25 Sep 2006
Localisation: Nancy
 

Messagepar Loucass824 » Ven 15 Avr 2022 - 20:13   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Merci de vos retour à tous les deux, et très content que cela vous ai plu !

"Du grant art" ? Et bien merci, ce genre de compliment fait toujours du bien ! Ça fait vraiment plaisir de voir que vous avez vraiment bien apprécié Han. J'ai en effet réellement cherché à visualiser chaque dialogue dans l'optique de l'acteur qui les récitait. C'était difficile, car je regarde toutes les oeuvres en VO, donc réussir à trouver des expressions, des façons de réagir qui font sens. Le tout en apportant quelque chose en plus, parce qu'une trentaine d'années est passée, avec son lot de peine et de drame, donc réussir à conjuguer les deux. Content de voir que ça vous plaît !

J'ai appliqué le processus à tous les visages connus des films. Luke n'est pas exempt de tout reproche, peut importe s'il se positionne de manière supérieure sur le plan moral. C'est ce que je trouvais intéressant à mettre en scène. Il a une vision réformatrice, progressiste. Mais on associe trop souvent la notion de bien avec celle de progrès. Ce dernier n'est pas positif en toutes circonstances, en tout cas à mon sens. Le Luke de "BoBF"... Il a fallu que j'aille sur internet pour comprendre à quoi tu faisais allusion... Honte sur moi... Mais je l'avais écrit avant cette série, et je ne l'ai de toute façon pas regardé. Je savais à l'avance qu'artistiquement, elle n'en valait pas la peine pour moi. Mais c'est un autre sujet...

Content que ça paraisse dur, c'est exactement le but ! C'est une chose que j'adore faire, que mes personnages souffrent. Du coup les lecteurs souffrent, et c'est encore mieux ! Parce que c'est la preuve qu'ils ressentent de ce que traversent les persos. Quand je sais ce que je veux raconter, je tente de choisir le pivot narratif le plus éprouvant pour eux. Et la perte d'un nouveau-né, de cette façon, est une des pires choses qui puisse arriver à un couple. J'ai un très bon ami à qui c'est arrivé, bon courage pour s'en relever. Ça m'a permis de montrer les deux façon de gérer une telle épreuve à travers Han et Leia. Dans la postologie, je trouvais que la raison pour laquelle ils s'éloignaient était trop légère. À des effets dramatiques, j'aime y associer des causes dramatiques également.

C'est le côté injuste qui est dur. Il n'y a personne à vraiment blâmer pour un tel drame, ça frappe sans prévenir, on est impuissant. Chacune des parties prenantes à sa part de responsabilité, mais il n'y a pas un vrai coupable. Il n'y a que des être humains soumis à leur peine, et qui font leur mieux pour la gérer. C'est ma façon de faire, que dans toutes les situations, chacun est responsable, il n'y a pas de gentil ou de méchant, de gens qui ne sont pas dans leurs droits, qui font des choix qui ne sont pas légitimes. Chacun des perso fait un choix selon son paradigme personnel, convaincu de faire ce qu'il faut. Enfin bref, tout ça pour dire que ce genre de procédé va se reproduire à plusieurs reprises. C'est pour ça que je disais que ma trilogie était plus "mature". Pas dans le sens d'avoir des insultes, de la violence gratuite ou du sexe explicite et débridé. Mais parler de la vie en entier, de ce qui anime les êtres humains, ce genre de choses. J'essaie de rester général, craignant de révéler des indices sur la suite.

L2-D2, tu aimes t'enflammer sur toutes sortes d'hypothèses, ça m'amuse beaucoup ! Je ne m'attendais pas à ce que la parenté d'Alana soit autant sujette à théories. Je ne compte pas en faire une seconde Rey, que j'estime être un perso écrit avec les pieds. Je pensais qu'elle ressemblait suffisamment à Luke pour que la parenté soit évidente. Et Luke est peut-être un Jedi, mais il sait comment on fait les bébés ! Lol

Anakin et Alana sont à la fois des extensions de leur parents, mais avec tout de même leur particularités et leurs sensibilités. Le fait de mettre en scène deux générations différentes, et de voir ce qui les sépare ou les rapprochent. En y ajoutant le thème universel de l'inné et de l'acquis en quelques sortes. Par exemple, Anakin a grandi sans son père, éloigné de tout ce qui a attrait à lui, l'a même méprisé pendant des années,... Et pourtant l'ascendance d'Han et leur lien est manifeste.

Et pour finir, j'avais la grosse envie de faire revenir la team de la trilogie originelle en version plus âgée, et surtout bien mieux faite que dans la postlogie. A plusieurs reprises, il est précisé que des équipements sont estampillés LandoMilitech, ce qui n'est pas un hasard... Pour être plus clair, oui, on va le revoir. J'hésitais à la dire, car je ne sais pas si c'est pertinent de spoiler, même si ce n'est pas du pur spoil... Mais le lecteur est roi...

Voilà, c'était assez long, mais vous me faites des compliments et vous soulevez des points importants alors je pars en roue libre...

Merci de vos retours en tout cas, content que vous ayez apprécié !
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar L2-D2 » Dim 17 Avr 2022 - 12:01   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Oui, j'aime beaucoup théoriser sur ce qui nous attend ou non dans la suite d'un récit... c'est le signe qu'il me plait! :wink:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7910
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar ShamanWhills » Dim 17 Avr 2022 - 12:33   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Un chapitre très intéressant sur la confrontation entre personnages. C'est vraiment de la dispute mais aussi de la difficulté de renouer les liens familiaux quand tout le monde accuse tout le monde du drame...

Je ne m'étais pas du tout attendu pour Ben Junior (parce qu'il y en a un autre qui fut sénior et qui reçu son nom en guise d'hommage pour un parc :D ).

Un chapitre dur où on voit la souffrance des persos et que deux d'entre eux prennent le maximum des dégâts: père et fils... La fin semble être positive, mais ça reste un peu ambigüe j'ai l'impression... Quant à Alana, elle semble encore rancunière de la pique émise par son cousin, j'espère que ce problème sera résolu...

Dommage qu'on ne verra pas trop Grogu :(

Concernant la disposition du texte, c'est normal qu'il y ait plein d'alinéas? Ca fait bizarre quand même, car en général, les alinéas s'appliquent sur des gros paragraphes qui développent une idée ou une action importante, avant de passer à la suivante. Là, j'ai l'impression qu'il y en a trop et ça découpe le texte en morceau :neutre:

Bon courage pour la suite.
Fan Fiction: La Jedi de Tython
ShamanWhills
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 579
Enregistré le: 01 Jan 2016
Localisation: Toulouse
 

Messagepar Loucass824 » Dim 17 Avr 2022 - 15:49   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Merci pour ton retour !

Eh oui, il y a tellement de choses à régler, tellement de non dits en suspend, d'émotion refoulées qu'il faut que ça sorte et que ça s'explique, même si parfois le ton monte un peu. Il y a beaucoup de temps à rattraper, et malgré les différents ressentis tous les persos en sont finalement conscients. Ils savent qui s'ignorer n'est pas une solution, qu'ils doivent tenter d'aller de l'avant, mais ces blessures du passé sont profondément ancrées en chacun d'eux. C'est un processus long et difficile, ponctué parfois de bon et de mauvais moments. Comme on dit souvent, il faudra du temps... Ah pour le parc Ben Solo je n'en avais aucune idée ! C'est amusant de voir un léger rapprochement...

Après, Grogu on le verra... Mais vraiment pas tout de suite... Quand je dis pas tout de suite, je parle en terme de tomes, pas de chapitre. Donc il va falloir être très très patient... Lol

Pour les alinéas, j'ai fait au feeling en réalité. Je les ai placé au même endroit qu'ils étaient placés sur mon format Word, sauf pour les dialogues étant donné qu'il y a déjà le tiret cadratin pour les marquer. Peut-être ai-je mis un alinéa trop grand... Mais j'ai repris le fonctionnement des formats papiers, où il y a des séparations toutes les dizaines de lignes environ. J'essaie donc d'en mettre toutes les 5 lignes, à l'origine pour ne pas faire un gros bloc. À l'avenir je tâcherai d'équilibrer un peu plus.

En tout cas, merci de ton retour et content que ça t'ai plu !
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar mareva_mae » Dim 17 Avr 2022 - 16:58   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Chapitre 3 lu, l'histoire avance toujours aussi bien, tu nous tiens bien en haleine avec des flashbacks bienvenus et qui permettent d'expliquer où en sont les personnages :) Han est parfait, bourru et touchant à la fois comme on l'aime.

J'ai un peu du mal avec ta caractérisation de Leia, j'avoue mal l'imaginer abandonner son entrainement de jedi pour la maternité (les deux sont-ils forcément incompatibles ?) mais c'est sans doute une question de sensibilité perso.

Le récit est toujours rythmé et bien dosé, une belle réussite :D
Double Suns and sipping blue milk

Fanfiction Obi-Wan Kenobi ; [Le Jedi et la Sorcière]
mareva_mae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 340
Enregistré le: 06 Mar 2022
 

Messagepar ShamanWhills » Dim 17 Avr 2022 - 17:08   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Code: Tout sélectionner
Ah pour le parc Ben Solo je n'en avais aucune idée


En fait, tu mentionnes le nom du parc: kenobi. Or Ben est le surnom d'Obi-Wan Kenobi, repris plus tard comme prénom par Luke pour son fils qu'il a eu avec Mara Jade :wink: C'est pour cela que je dis "Ben Junior" et que je mentionne Obi-Wan comme "Ben Senior".... :D

Après, Grogu on le verra... Mais vraiment pas tout de suite... Quand je dis pas tout de suite, je parle en terme de tomes, pas de chapitre. Donc il va falloir être très très patient... Lol


Ah d'accord. Il faudra être très patient alors...

Pour les alinéas, j'ai fait au feeling en réalité. Je les ai placé au même endroit qu'ils étaient placés sur mon format Word, sauf pour les dialogues étant donné qu'il y a déjà le tiret cadratin pour les marquer. Peut-être ai-je mis un alinéa trop grand... Mais j'ai repris le fonctionnement des formats papiers, où il y a des séparations toutes les dizaines de lignes environ. J'essaie donc d'en mettre toutes les 5 lignes, à l'origine pour ne pas faire un gros bloc. À l'avenir je tâcherai d'équilibrer un peu plus.


je ne savais qu'ils étaient utilisés comme cela, parce que quand je lis des romans, c'est souvent avec des gros blocs de texte qu'ils sont mis.
Fan Fiction: La Jedi de Tython
ShamanWhills
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 579
Enregistré le: 01 Jan 2016
Localisation: Toulouse
 

Messagepar Mandoad » Dim 17 Avr 2022 - 17:20   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Hello !

Vu que j'ai du retard, je n'ai pas lu les commentaires de camarades pour ne pas être influencé, donc désolé si je répète des choses déjà énoncées.

J'ai enfin pris un peu de temps pour venir lire ta fic' (vu que je vais avoir un peu plus de temps pour cela dès demain, notamment pour enchainer les autres chapitres). Pour le moment, cela m'a plu en grande majorité. J'aime bien ce début de relecture de la postlogie (c'est toujours un risque de proposer de l'Infinities) avec une nouvelle descendance, un nouvel Ordre Jedi et des petits caméos (Grogu, Ahsoka) qui font plaisir. Tu prends ton temps pour pauser la situation, mais aussi pour développer l'interaction entre Anakin et Alana, dont on sent très vite le lien étroit (d'un côté, entre Solo et Skywalker, aurait-on pu imaginer quelque chose de différent ? :wink: ).
C'est fluide, les transitions (spécialement avec la vision) sont parfaitement exécutées et je n'ai pas relevé de grosses fautes marquantes. En bref, un très bon début qui donne envie d'en savoir plus. Pour moi, il y a un beau potentiel !

Du côté un poil plus négatif, principalement dans le prologue, j'ai été marqué par l'usage de présent et de passé simple qui m'a un peu perturbé. Normalement, c'est plutôt soit l'un, soit l'autre (à voir si ce n'est que passager ou non).

Petite erreur de mise en page ici aussi si jamais :
Loucass824 a écrit:[alinea=5]Un silence pesant débuta.


La seule grosse (et encore) critique j'aurais concerne Alana et la présentation de son personnage. D'un côté, on a Anakin dont tu nous décris le physique et dont on perçoit très bien le caractère (d'ailleurs, il porte bien son nom) et de l'autre Alana, la "féminité incarnée" (euh... mouais... j'ai eu de la peine avec ce terme honnêtement), considérée comme attirante par tous. Ok, c'est un canon, mais au-delà ? Voilà, c'est ma seule crainte que ce personnage soit considéré principalement pour son côté sexy (point qu'on trouve un poil souvent dans des fan-fic' avec notamment plusieurs clichés qui lui sont associés) et que cela se voit trop. Mais bref, je n'en suis qu'au premier chapitre et je vais attendre de voir comment cela va évoluer dans les multiples extraits à venir.

Je repasserai demain (normalement) !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1440
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Loucass824 » Dim 17 Avr 2022 - 19:38   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Merci pour ton retour Mareva, et content que tu apprécies !

Content que l'aspect flashback te plaise, car c'est un procédé que j'aime beaucoup utiliser. C'est souvent perçu comme une facilité, mais j'ai essayé de les utiliser avec parcimonie, à des moments bien précis où il était réellement pertinent de le faire à mon sens. J'en utilise à d'autres moments, mais ma trilogie n'en est pas constamment truffées non plus, donc j'espère que l'équilibre ira bien.

Pour Leia, j'étais parti sur le fait qu'Han n'est pas convaincu qu'elle suive la formation Jedi, comme il le dit lui même. Et que lorsqu'elle est tombée enceinte, elle a finalement accepté de mettre tout cela de côté, pour se concentrer sur sa famille, être présente comme une mère, ne pas vouloir faire élever son enfant par quelqu'un d'autre, car Han aussi avait son propre emploi. De mon point de vue, et de celui du couple, allier poste au sénat, vie de famille et apprentissage de la Force en même temps n'était pas conciliable en terme de priorité. C'est a dire qu'élever son enfant passait avant l'apprentissage de la Force.

Sans compter que subir une grossesse fait passer une mère par des phases difficiles, parfois instables, émotionnellement éprouvantes, les hormones, le corps qui s'adapte, ce genre de chose. C'est pour cela que j'ai fait ce choix. Je ne l'avais pas précisé, pensant que ça tombait sous le sens. Mais ça tombait sous le sens selon ma façon de voir les choses, peut être pas pour d'autres. J'espère avoir répondu à ton interrogation, mais en résumé je mettais en scène un paradigme où les deux étaient incompatibles selon moi. Peut être aurais-je dû plus insister sur ce que je viens de dire, pour être plus clair dans mon propos. Mais si c'est une question de sensibilité c'est ainsi, chacun la sienne et il n'y a pas de mal

Content que le chapitre t'ais plu, car j'y ai justement apporté quelques ajouts concernant les points que j'ai abordé sur certains messages, où je faisais référence à ta fic. J'ai insisté sur le ressenti, l'introspection des persos lors des confrontations, car à l'origine c'était moins élaboré. A priori, j'ai bien fait d'apporter ces ajouts, et je le ferais pour les prochains chapitres. Donc merci à toi pour tes retours et ta fic qui la permis d'améliorer ce point !

ShamanWhills
Ah oui, bigre, chaque échange sur ces sujets me montre à quel point j'ai un gouffre abyssal de manque de connaissance... Après pour les alinéas je parlais de mon expérience perso, l'impression que j'avais. Mais je tâcherai de moins séparer les blocs la prochaine fois, n'hésite pas à me dire si le rendu sera plus satisfaisant !

Mandoad
Merci beaucoup pour ton retour, et content que tu ais apprécié ! Ah ba ça fait toujours plaisir, plus de compliments, merci !

Ah pour les différents temps, je dois avouer que j'y vais au feeling, sans me poser de questions. Peut-être que c'était surtout au début et ce tome 1 en général, car mes capacités rédactionnelles n'étaient pas forcément au top (quand ta dernière rédaction remonte au lycée, nul doute de trouver à y redire sur ce point) Vu que je vais jeter un coup d'oeil aux prochains chapitres pour y apporter quelques ajouts, je verrai à l'avenir si j'arrive à apporter des modifications à ce sujet.

Ah ces alinéas... C'est une très bonne idée, mais les appliquer quand on est sur un smartphone, bonjour la galère... J'essaie pourtant de faire attention, mais je laisse toujours passer quelques fautes. Désolé...

En ce qui concerne Alana et sa présentation, tu pourras constater que d'autres mon déjà fait cette remarque, et j'ai déjà passé du temps à m'en expliquer. Il s'agissait d'aller au plus simple, parce que je ne suis pas trop école description détaillée, pour résumer ainsi. L'expression "féminité incarnée", c'était parfait pour aller au plus simple. Je l'ai empruntée au roman dark Bane, où elle est utilisé. Je me suis dit que ça suffirait, apparemment pas car j'ai eu plusieurs retours allant dans ton sens. Dans les tomes suivants, j'ai rectifié ce genre de choses, et plus trouvé la façon de faire qui me correspond. Après, mon intention d'insister sur ce côté physique tente de servir un propos. Propos que je n'ai peut-être pas rendu assez clair, j'en conviens, et je m'en suis déjà expliqué avec d'autres lecteurs.

Un côté déconnecté de la réalité, de ce qui importe vraiment sur le regard des autres de leur point de vue. Alors qu'elle ne se définie pas par son physique justement, cela lui provoque de l'inconfort et une difficulté de faire face à ce genre de choses. En somme, je ne résume pas un perso à son physique, c'est plutôt les regards extérieurs qui le font. C'est une chose que j'aime bien faire, et c'est plus "facile" de le faire sur les persos féminins, du moins plus impactant. Du point de vue d'auteur, ça me permet de leur ajouter une difficulté supplémentaire, que les persos masculins n'ont pas forcément. En ce but, prépare toi car au début du chapitre 2, il y a un moment où on s'attarde sur son physique et ce qui va avec. Je me suis justifié sur ce point, donc tu pourra lire ce que j'ai déjà écrit à ce sujet. Mais j'ai également concédé que je n'avais pas fait au mieux concernant le propos que je voulais transmettre avec ce petit moment. Bref, tu te feras ta propre vision lorsque tu y seras.

Encore merci pour ton retour, et vos retours à tous en général. Je dois avouer que je ne pensais pas avoir besoin d'apporter trop de modifications sur mes œuvres en arrivant ici. Et je l'ai fait naturellement, et bien volontier, suite à vos retour et échanges. Lorsque cela se passe ainsi, c'est très plaisant d'avoir des torts/ points faibles, pour pouvoir y remédier. Tout en ayant la possibilité de clairement défendre sa vision.
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar Mandoad » Mer 20 Avr 2022 - 12:16   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

J'ai donc lu le 2e chapitre (je ferai le 3 cette semaine), ainsi que tes commentaires. Effectivement, je comprends ton point de vue suite à ma petite crainte concernant le personnage d'Alana.

Je me suis donc préparé sur ce chapitre 2 :D ,
Effectivement, je rejoins l'avis des autres sur cette "interview" qui sort je ne sais d'où, enfin surtout les questions et les remarques (c'était un peu ce genre de passage que je redoutais, mais la réaction d'Alana m'encourage à penser que mes autres craintes ne se réaliseront pas :wink:). Je trouve que ça amène la gêne qu'a Alana quant à son physique avantageux un peu trop avec des gros sabots (alors que tu le fais plus subtilement et magnifiquement bien plus tard, lorsqu'elle apparait un peu empruntée suite à la remarque de Leia "Que vous êtes beaux!", qui aurait aussi fonctionné sans un tel déferlement des journalistes, à mon avis).
Alors, manœuvre politique pour déstabiliser l'ordre ? Luke qui a totalement raté son opération communication et n'a pas réalisé que personne n'en a rien à carrer des Jedi ? Foule juste basique ? Ou uniquement des journalistes déconnectés comme tu le mentionnes ?

Sinon, mis à part ce point, j'ai toujours beaucoup aimé. Les dialogues sont maitrisés, les personnages bien caractérisés (malgré mon petit blocage sur Alana) et les descriptions de l'environnement ni trop poussées, ni trop bancales. Tu nous livres une histoire intéressante et une intrigue qui se met doucement en place. Maintenant que les deux cousins ont retrouvé Leia, je suis curieux de voir où leur mission sur Coruscant va nous mener.

Continue comme ça !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1440
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Loucass824 » Mer 20 Avr 2022 - 16:58   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Merci pour ton retour, et content que tu ais apprécié !

Après oui, tu as du voir que je me suis longuement expliqué sur ce point en particulier. Manifestement une erreur de débutant en soi, où j'étais focalisé sur mon idée, et où je n'ai pas soigné la mise en scène pour faire moins forcé. Le but de présenter des médias comme déconnectés des vrais problèmes a du mal à passer, car les allusion sur le physique sont en effet trop appuyées, détournent l'attention et nuisent au propos. J'espère, en parcourant mon tome à l'avenir pour quelques ajouts, que je n'aurai pas d'autres moments de ce genre. Ma petite relecture a justement pour but de gommer un peu ces erreurs de débutant. Des moments plus introspectifs vont servir à livrer mon propos plus clairement que le coup de l'interview a priori.

Après, mon parti prit sur Alana fait que c'est audible pour moi que le lecteur n'éprouve pas nécessairement d'empathie. Au premier abord, c'est une femme qui a beaucoup de choses pour elle, mais qui éprouve tout de même des doutes, manque d'assurance parfois, ce genre de blocages émotionnels. Et du point de vue du lecteur, ce pourrait être "genre elle se plaint d'être belle et intelligente, et puis quoi encore ?" Cette difficulté pour elle de faire face au prisme du physique, chose qu'elle n'avait jamais eu à subir, le côté quitter son univers pour un autre, ce genre de chose. Mais clairement, le premier élément de mise en scène allant dans ce sens n'était pas le plus pertinent, sans compter que je n'ai pas fait au mieux dans la mise en scène.

Sinon, merci des compliments et content que tu apprécies ! Pour moi, c'était plus difficile de maintenir un intérêt tant que l'histoire n'a pas encore vraiment décollé. (Ce qui est le cas vers la fin du chapitre 5 il me semble)
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar Loucass824 » Ven 22 Avr 2022 - 15:54   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Chapitre 4






La grande rotonde du Sénat était l’un des bâtiments les plus imposants de la planète, et l’un des plus anciens. C’était un chef d’œuvre architectural, autant par sa conception que pour sa fonction. On pouvait grossièrement la décrire comme un champignon massif, de deux kilomètres de diamètre, où se jouaient les décisions les plus importantes de la Galaxie. Les navettes se posèrent à l’entrée, et ils avancèrent tous dans le Grand Hall, salle majestueuse, où tout le personnel et visiteurs arrivaient. On y croisait un nombre notable d’espèces différentes, provenant en majorité des Mondes du Noyau et de la Bordure Médiane. Parfois plus rarement des représentants de la Bordure Extérieure. Mais il était difficile de se focaliser sur un détail plus qu’un autre plus de quelques secondes. Le regard était toujours captivé par l’apparition d’une espèce jamais rencontrée, ou par un détail architectural ou structurel contemplatif. Crail Jerre mena le groupe, les invitant à se diriger dans les couloirs, jusqu’à arriver à l’entrée de la Rotonde, la chambre du Sénat, et la plateforme qui leur avait été dédiée.
— Voici votre plateforme. (Il fit un geste de la main quand ils commencèrent à s’avancer) Désolé, mais ne sont autorisés que les envoyés Jedi et Madame la Sénatrice. Général Solo, vous et votre ami allez devoir m’accompagner dans l’aile réservée aux visiteurs.
Il se permet un peu trop de choses celui-là... songea Han. Il n’avait jamais passé autant de temps auprès de l’agent. Il l’avait aperçu quelques fois, car Leia avait souvent à faire à lui. Mais plus il passait de temps en sa compagnie, plus ce jeunot l’agaçait. Il avait du mal à définir quoi, mais c’était là, persistant. Bon, tant que Leia l’apprécierait, il devra se contenter de garder ses réserves pour lui. C’était le moins qu’il puisse faire, car Crail avait toujours été courtois et respectueux avec sa femme.
— Ca ira, fit Leïa en direction de Han et Chewbacca. Vous pouvez y aller, on vous rejoindra une fois qu’on en aura terminé ici.
— Je ne suis plus général, petit, fit Han d’un ton égal à l’attention de Crail. Bonne chance à tous.
Les trois hommes se retirèrent. Ils s’avancèrent en direction d’un coin libre dans l’aile visiteur, pour assister à la séance. Une fois installés, Crail laissa Han et le wookie. Les trois hommes partis, Leia se tourna vers les deux jeunes Jedi.
— Avez-vous des choses à me demander avant qu’on y aille ? (Pas de réponse) Des choses à vous dire ?
Anakin regarda Alana. Elle lui rendit le sien, et ne semblait plus en colère. Un bon signe, songea Anakin. Tout du moins allait-elle mettre leur grief de côté, le temps de leur apparition en public. Après avoir passé la porte, ils prirent tous place dans la plateforme. La vision qui s’offrait aux deux jeunes Jedi était impressionnante d’envergure. Une impression certaine de mettre les pieds dans un monde basé sur la prestance, le côté solennel de la pièce, la multitude de plateformes. La sensation qu’ils faisaient parti d’un grand ensemble, tout en étant insignifiant à la fois. Différents sénateurs et représentants diplomatiques étaient déjà en plein débat, et Leia profita de ce moment de répit opportun pour quelques derniers conseils.
— Voilà comment les choses vont se passer : vous me laissez faire les présentations, et je vous ferais signe quand ce sera votre tour. Vous savez ce qu’on attend de vous dans votre discours, alors inutile d’en rajouter ou d’en faire trop. Pensez diplomatie et compromis avant out. Ils ne vous poseront pas des questions aussi stupides et absurdes que celles que vous avez eues à votre arrivée. Essayez de faire bonne impression. Pour le reste, je vous fais confiance.
Pour l’heure, le débat qui était engagé portait sur la disparition inexpliquée de dizaines de non-humains. C’était un élément important pour les jeunes Jedi, car c’était là leur premier aperçu de ce qu’allait être une partie non négligeable de leur quotidien. L’affaire en question avait été classée dans la section enlèvements, faute de mieux. Personne n’avait vraiment su comment la classer. L’usage révélait qu’il était mal perçu de laisser une affaire non répertoriée. Question de statistiques. Une affaire en cours valait toujours mieux qu’une affaire non classée.
Mais l’affaire en question attisait les tensions, car les détails étaient assez sordides. Dans les grandes lignes, il s’agissait d’une affaire de disparition, avec une vidéo de surveillance à l’appui. On pouvait y voir les futures victimes pénétrer au sein d’une pièce quelconque, dans un lieu public. Hors champ, l’éclairage semblait avoir subit une sorte de surtension massive, puis plus rien. En arrivant sur les lieux, les équipes de première réponse ne trouvèrent que des vêtements au sol dans la même pièce. Chose particulièrement étrange, ces vêtements étaient identiques à ceux que portaient les victimes quelques secondes auparavant. La conclusion la plus logique était la plus invraisemblable ; ces personnes s’étaient vaporisées. Deux camps s’étaient alors formés dans l’assemblée. Cette situation, plus incongrue que majeure, permettait de se faire une idée générale des tendances et forces en présence.

D’un côté, la majorité se multipliait en diverses demandes et requêtes. Intensifier les recherches, se focaliser en priorité sur des pistes menant à des individus ou groupes pro-humains, la réclamation de mesures et des sanctions économiques à l’encontre de ces mêmes groupes. Et encore d’autres mesures, toujours plus politiques que réellement efficaces. Ils étaient pourtant tous dans le même camp, mais se desservaient les uns les autres, plutôt que de chercher un compromis. Apparemment, la prise de position opportune était plus fréquente que les véritables convictions. Et de l’autre côté, les groupes minoritaires. Humains pour la plupart, demandant de ne pas gaspiller plus de temps que nécessaire sur des sujets réservés aux forces de l’ordre, et de classer ces évènements sans suite.
On pouvait y voir les conséquences de plusieurs décennies d’application des dogmes impériaux. Sous le règne de l’empereur, la mise à l’écart quasi-systémique du personnel non-humain, dans un certain nombre de strates du fonctionnement impérial, avait provoqué d’importantes inégalités. Cela avait fait des humains la principale force de travail, et ce même dans des corps de métiers les plus accessibles, comme le personnel d’entretien ou de maintenance.
La minorité de non-humain qui travaillait pour l’Empire le faisait par des entreprises extérieures, employées en sous-traitance. C’était donc avec une certaine légitimité que les premières voix à se manifester, une fois le Grand Démantèlement terminé, furent celles des non-humains. Ces individus militaient simplement pour une meilleure incorporation de leur communauté dans la nouvelle société à naitre. Une volonté louable et légitime, tout le monde en convenait.

Ils furent tellement nombreux et prompts à militer, que les groupes qu’ils formèrent prirent une importance notable dans le paysage politique. L’instauration de nombreuses lois demandées par les défenseurs des causes non-humaines furent facilement acceptées, à l’aube de la Nouvelle République. Le climat social était quand à lui toujours sous tension, suite à la mise en place de ces nouvelles mesures. Des humains perdaient leur travail au profit d’autres personnes, pour la seule raison qu’ils étaient humains.
Chose plus délicate, il était communément accepté, et considéré comme légitime, que les non-humains ayant été victime du climat social pendant l’Empire puissent à présent profiter d’un retour des choses. Les voix humaines à s’insurger étaient peu nombreuses. Une systémisation des campagnes de diabolisation se mit en place.
Ces voix, parfois légitimes, parfois excessives, étaient considérées comme de vulgaires reliquats de la période impériale. D’aucuns pensaient encore que, même si la Galaxie avait réussi, non sans mal, à s’affranchir de problèmes sérieux avec la fin de l’Empire, elle semblait s’évertuer à en créer de nouveaux, et ce avec un succès inédit. Ils parlaient de déni du réel, mais était accusé de créer eux-mêmes les problèmes qu’ils reprochaient à d’autres. Un problème insoluble en somme.

— Sénateurs, Sénatrices. Je vous en prie !
Un sénateur quarren à la peau orange avait prit la parole, dans un basic républicain qui donnait l’impression qu’ils étaient plusieurs à parler en même temps. Les multiples tentacules sur leur visage en forme de pieuvre donnaient souvent cet effet dans leur voix. Il avait une tendance à accentuer ses propos en bougeant nerveusement ses bras, ajoutant une portée théâtrale superflue à son discours. Même si cela tenait plus de l’esbroufe que de véritable conviction.
— Je peux comprendre que ce débat grimpe en intensité. Je vous invite néanmoins à promptement y réfléchir lorsque nous l’aborderons ultérieurement. Car pour l’heure, un autre sujet important est à l’ordre du jour. La question du retour des Jedi. Dans cette optique, nous avons accepté la requête du respecté Luke Skywalker, et permis l’arrivée de deux envoyés diplomatiques Jedi. Leur demande d’audience devant vous a été acceptée par le Conseil Restreint. Je vais donc donner la parole à Madame la sénatrice Organa, principale actrice de cette initiative. Avant de passer la main, j’aimerais rajouter que nous lui souhaitons tous un bon retour parmi nous. (Il se tourna en direction de la plateforme de Leia, et ajouta dans une révérence pompeuse) Sénatrice, je vous en prie.
— Merci pour votre discours et votre témoignage d’affection, sénateur Jast, répondit Leia en se levant et en s’approchant au centre.
La plateforme mit automatiquement en marche ses répulseurs. Elle s’éleva lentement, sans heurt, avec une grâce solennelle, jusqu’à arriver au centre de la chambre sénatoriale. Les systèmes d’amplification permirent à toute l’assemblée d’entendre Leia discourir.
— Soyez assuré que vos hommages seront appréciés à leur juste valeur, reprit-elle. Mesdames et messieurs, sénateurs et sénatrices, je vous remercie de m’accorder un peu de votre précieux temps pour vous parler d’un sujet. Un sujet d’une importance capitale…

— Bon, eh bien, ça s’est pas trop mal passé les jeunes ! déclara Han lorsqu’il vint à leur rencontre, une fois la séance terminée.
— Ouais, tu parles… répondit Anakin, sincèrement blasé. J’ai eu l’impression de parler dans le vide.
— Bienvenu dans mon monde, mon fils ! lui lança Leia, avec une petite tape dans le dos.
— Moi je trouve que ça allait. commenta Alana. On ne pouvait s’attendre à tous les rallier à notre cause, et être acceptés d’entrée. Malgré le scepticisme ambiant, je pense qu’on a fait bonne impression.
En effet, leur première présentation pouvait être considérée comme réussie. Alana avait le don de manier le verbe avec aisance, capable de s’adapter selon son public. Anakin s’était contenté de réciter les principes de bases, discours préétabli que son oncle et sa cousine lui avait longuement rappelé. Il avait mit toute la conviction qu’il avait pu dans ces paroles, c'est-à-dire pas grand-chose. Mais que pouvait-il y faire ? Il était contraint de remplir un rôle et débiter des discours auxquels il ne souscrivait que très moyennement. Contrairement à sa cousine, qui prenait à cœur ce qu’elle déclarait, et en était à chaque fois convaincue.
— Exactement. (Leia regarda son fils, qui était déçu de l’issue de leur présentation) Ta cousine dit vrai, mon fils. Etant donné les difficultés que je rencontre tous les jours depuis que je suis en poste ici, on peut y voir une victoire. Je pensais qu’ils allaient, pour la plupart, camper sur leurs positions. Ou pire, se faire un premier avis négatif. Mais certains ont semblés sincèrement convaincus. Ce n’est peut-être pas ce que tu souhaitais, mais il faut tout de même voir ça comme un bon présage pour la suite. Qu’avais-tu espéré ?
— Sincèrement ? Je n’en sais rien…
— Moi je trouve que vous vous en êtes très bien sortis, relança Han. Parler ainsi, devant tous ces gens, de vous, de votre mission, c’était pas gagné d’avance.
— C’est grâce à Alana, c’est elle qui les a convaincus. (Le jeune Jedi demeurait négatif) Moi, j’ai brassé de l’air. Au mieux je suis passé pour le mec qui a un physique, mais qu’on n’a pas fait venir pour son sens de la conversation.
— Je ne te reconnais pas, répliqua sa mère. Toi qui es d’habitude plein d’assurance, on dirait que tu nous fais une crise de confiance en toi…
— On a tous les deux été à la hauteur, fit sincèrement Alana. Nous n’avons rien à nous reprocher.
Ces simples mots suffirent à lui redonner confiance en lui. Non seulement car il se sentait moins inutile, mais surtout parce qu’ils venaient d’Alana. Le seul point positif de ce moment avait été qu’elle oubliait leur petite brouille de tout à l’heure. Anakin prit ce qu’il y avait à prendre, et s’en contenta.
La jeune femme avait bien remarqué que les évènements les avaient poussés à oublier la tension de tout à l’heure. Elle comprit également qu’Anakin se contentait de cela. C’était manifeste, autant dans les actes que dans les paroles du jeune Jedi. Elle ne le connaissait que trop bien pour ne pas le voir. Et elle comprit également qu’il se sentait coupable de l’avoir blessée. De tout cela, Alana en était absolument certaine.
Par conséquent, elle décida de ne plus aborder cet évènement de nouveau. Elle ne voulait pas l’accabler davantage. Son cousin venait de vivre une expérience difficile, face à laquelle n’importe qui aurait été déstabilisé et troublé. Elle-même l’avait été en apprenant les révélations du passé. Alors elle se devait de le soutenir, et d’être présente pour lui. Comme ils l’avaient toujours fait l’un pour l’autre. C’était sa mission. Le sens vers lequel son père l’avait élevé, et dont elle avait toujours rejoint les principes, de manière consciente et naturelle. Elle était parfaitement consciente des enjeux de leur venue ici. Qu’elle devait se montrer à la hauteur. Pour le moment, elle n’était pas submergée par son manque de confiance, récurent sur certains sujets, mais généralement trop présent à son goût. Et elle savait parfaitement qu’Anakin se montrerait présent si jamais elle se trouvait prisonnière de ses angoisses et de ses névroses.

Le jeune Jedi pouvait parfois se montrer arrogant, dur, ronchon ou même trop désinvolte concernant certains sujets. Mais parmi tout cela, il y en avait un en particulier où il était toujours à la hauteur. Celui d’apaiser les doutes de sa cousine. Et elle en était consciente. Elle pouvait même se permettre d’être elle-même, plus avec lui qu’avec son propre père. Elle avait une relation quasi-fusionnelle avec Luke. Mais elle craignait toujours de partager ses doutes et ses craintes à son père, consciente de l’ampleur de la tâche qui lui incombait. Celle d’être la nouvelle figure du Nouvel Ordre Jedi. Et seul Anakin se montrait compréhensif à ce sujet. Il savait la rassurer à ce propos. Il avait toujours les mots justes. Où plutôt n’était-ce pas nécessairement les mots employés, simplement le ton, l’attention particulière qu’il lui témoignait. Et la certitude que les paroles de son cousin avaient un réel effet apaisant.
La perte de sa mère, alors qu’elle était bébé, ne lui permettrait jamais d’avoir des frères et sœurs. Mais elle se rassura, se disant que son cousin était comme un frère pour elle. Et de cela, elle était infiniment reconnaissante. Tout ce qu’il faisait pour elle était foncièrement désintéressé, et elle ne le remercierait jamais assez. Peut-être était-ce pour cela qu’elle tentait de lui rendre la pareille, en essayant de l’aiguiller le plus possible sur le droit chemin. Elle avait toujours cru que c’était simplement les dogmes de son père qui s’exprimaient à travers elle. Ce nouvel angle de réflexion lui apportait un point de vue intéressant.

Mais ce qu’elle ignorait, c’était que la volonté de l’apaiser de la part d’Anakin était plus que désintéressée. Le jeune homme aurait voulu plus. Il avait toujours voulu plus… Mais jamais il ne pourrait avoir plus. Les sentiments qu’il éprouvait pour Alana étaient une plaie à taire, même si cela devait être fait. Pour tout un tas de raisons. Le simple fait qu’Alana soit sa cousine en était un, et pas des moindres. Le fait qu’il était certain qu’elle ne ressentait pas la même chose pour lui. Et surtout, que leur relation serait à jamais bouleversée s’il venait à dévoiler ses sentiments.
Le regard des autres vis-à-vis de ses sentiments, la mauvaise réputation qui s’en suivrait, tout ceci, Anakin n’en avait cure. Mais il devait trouver la force d’avancer malgré cela. Ce désir qu’il éprouvait était cruel, il le savait. Il s’était longtemps maudit de l’éprouver, sachant ce qu’il impliquait. Mais malgré tout, que pouvait-il bien y faire ? Il avait appris à se déculpabiliser, tant bien que mal. Il se savait sur la bonne voie, car c’était la chose la plus saine à faire. Pourquoi devait-il se sentir coupable de ressentir des émotions et un attachement à ce point ? Il ne l’avait pas choisi bon sang !

Cela lui était tombé dessus à l’adolescence. Il avait pensé que ça passerait. Mais plus il s’approchait de l’âge adulte, plus ces sentiments se faisaient certains, précis… et dangereux… Les récents évènements ne l’aidaient pas à le gérer. Mais il savait que c’était son fardeau. Il ne pouvait en parler, à qui que ce soit. Jamais. Il en était hors de question. Personne ne pourrait comprendre ce que cela impliquait. Sans compter le risque d’être jugé comme un détraqué, un dégénéré, un déviant… Et ce par les personnes les plus proches.
Le destin… Une notion que lui martelait tant son oncle. Le destin ne faisait que se montrer cruel en ce qui le concernait, ne l’épargnant en aucune occasion.

Mais il venait de retrouver son père, alors même qu’il pensait cela impossible. Encore davantage après les révélations du passé. Il tâcha de se concentrer sur ce point positif, comme Alana lui conseillerait. C’en était manifestement un, de grande importance à n’en pas douter. Retrouver son père, oui. Et une relation de confiance avec Alana, même s’il l’avait blessée. Oui. C’était bien. C’était tout ce dont il avait besoin.
— Oui, et ton père serait sûrement fier de vous, j’en suis certaine, déclara Leia.
— Et en plus, nota Han, je trouve que Jast a été plus sympa que d’habitude.
— Oui, reprit Anakin. C’est étonnant, vu le portait que tu nous en avais fait…
— Non justement. (Leia avait capté l’attention de son auditoire) Il a agit comme d’habitude. Seulement, il a vu que vous faisiez meilleure impression qu’il ne l’avait anticipé. Et il a su s’adapter. Il a senti qu’émettre des réserves, ou vous discréditer dès maintenant, ne l’aurait pas servi sur le long terme. Il choisit toujours parfaitement le moment où il doit dévoiler son avis en public. Il trouvera bien une occasion pour revenir à la charge, croyez-moi. Il attend juste son heure.
— Je te crois, tante Leia…
Le visage d’Alana affichait moins de résolution que le ton de sa réponse. Alana savait que sa déception était trop grande pour parvenir à la dissimuler. Et de tout façon, elle n’en avait pas bien envie… Du moins avait-elle réussit à faire bonne figure devant tout le monde. Mais elle n’avait pu s’empêcher de remarquer et noter tous ces changements par rapport à l’image qu’elle s’était faite, et surtout qu’on lui avait faite. Leia le remarqua sans peine.
— Un problème, ma chérie ?
— C’est que… Je ne pensais pas que les choses étaient aussi tendues. Je croyais que la galaxie était en paix. Mais entre les luttes internes, et les affaires sordides comme celle qu’on a entendu...
Leia comprenait parfaitement ce dont la jeune femme parlait. Elle n’était pas d’ici, ne s’était jamais confrontée à ce genre de situation, avait grandi avec une image par trop biaisée. L’envers du décor en somme…
— Tu parles du climat social… Oui, la poussée des partisans des causes non-humaines, et les mouvements « antihumains » sont de plus en plus présents. Mais là où le bas blesse vraiment, c’est qu’ils sont de plus en plus tolérés. Ce qu’il se passait sous le règne impérial était une véritable infamie. Mais ce que nous sommes en train de faire ici s’y apparente parfois. Bien trop à mon goût.
— Mais il n’y a rien que tu puisses y faire, maman ? demanda le jeune Jedi. Tu es sénatrice après tout, et membre du Conseil Restreint. Tu dois avoir le pouvoir de changer les choses !
— Fiston, ce n’est pas aussi simple, répondit Han.
— Je ne comprends pas.
— Ton père a raison. Ma position est plus délicate qu’on pourrait le penser, expliqua Leia. Je ne suis ni partisante de la majorité, ni membre des groupes minoritaires. J’ai presque tendance à être du côté des pro-humains, parce qu’ils vivent effectivement une période difficile. Mais leurs méthodes sont trop extrêmes. Le crédit que j’ai acquis pendant la guerre s’amenuise peu à peu. Et c’est pourtant tout ce qu’il me reste pour avoir du poids. Et quand je prends parti contre les non-humains, je fragilise ma position, de plus en plus.
— Pourquoi ? s’interrogea naïvement Alana.
— N’est-ce pas évident ? Je suis humaine…
L’affirmation interloqua les deux jeunes Jedi. Non seulement par sa nature, mais de part la façon dont Leia l’avait présenté. Comme une évidence immuable. Anakin avait du mal à la prendre au sérieux. Sa mère lui avait balancé cette vérité avec une évidence qui l’avait désarmé. Mais il refusait de prendre cela au sérieux. Il avait grandi en compagnie d’humains et de non humains, sans aucun problème à ce sujet. Certes, la société galactique devait être plus complexe. Mais pointer des différences de droits entre les citoyens, uniquement en fonction de leur espèce, lui paraissait absurde. Force était de constater que c’était le cas. Et que cet état de fait lui restait en travers de la gorge.
— C’est n’importe quoi, lança Anakin.
— Ce monde est tout nouveau pour vous. Vous êtes encore jeunes. Vous n’avez pas rencontré ce genre de problèmes, là où vous étiez. Ce qui peut être un bienfait, comme un désavantage, en l’occurrence. Je pense que c’est aussi pour cela que Luke a souhaité ce rapprochement. Il veut que les Jedi soient plus concernés par la situation des habitants de la galaxie, et pour cela vous devez y vivre pour vous en imprégner.
— C’est encore pire que ce que j’imaginais, résuma le jeune homme. Je croyais déjà qu’on allait s’enliser dans de la diplomatie à tout va, des débats barbants et interminables. Mais voilà maintenant qu’on va nous mettre des bâtons dans les roues, parce qu’on est humains. C’est stupide…
— Stupide ou non, là n’est pas la question. Les choses sont comme elles sont, et nous n’avons pas le pouvoir d’y faire grand-chose. Il nous reste alors de faire notre travail du mieux qu’on peut.
— Je pense que tu as raison, répondit Alana.
— Ah ça y est, déjà convaincue, rétorqua Anakin.
— Non, je trouve comme toi que c’est stupide, contra la jeune femme. Mais je crois aussi que ce que ta mère dit est vrai. Agissons sur ce que nous pouvons vraiment contrôler, et nous verrons par la suite. Renoncer maintenant serait la pire des choses à faire.
Leia eut l’impression de se retrouver face à son frère quelques instants. La jeune femme savait parler avec sagesse, comme son père, mais elle semblait également avoir un bon instinct politique. L’alliage de qualités importantes, couplées à une certaine maturité précoce.
— Très bien, on va faire comme tu dis…
Le jeune homme préférait éviter la bataille. D’une part, parce qu’il ne pensait pas être en position de gagner. Il ne se savait pas assez au fait des règles diplomatiques pour pouvoir tenir la dragée haute à sa cousine. Mais surtout parce que les récents évènements lui avaient permis de renouer le dialogue avec elle. Il savait néanmoins qu’elle était meilleure diplomate que lui. La conversation repartait sur certains détails des discours prononcés par les deux jeunes Jedi pendant leur audience, agrémentée de commentaires sarcastiques d’Han, et d’encouragements de Leia. Leur moment en famille fut interrompu par l’arrivée un twi’lek.
— Veuillez m’excuser, annonça le jeune homme d’une peau bleutée, lui donnant des traits séduisant mais sérieux, du moins pour des yeux humains. (Il portait un costume d’ensemble commun chez le personnel du sénat, et ses lekkus étaient arrangés sur son épaule) Je suis l’assistant de Monsieur le sénateur Jast, reprit-il, et il souhaiterait vous recevoir dans le salon privé.
Il marqua une courte pause protocolaire. Les deux jeunes Jedi se demandaient ce qu’ils attendaient pour répondre, mais ils se référaient à Leia. Rompue au protocole, elle savait qu’elle devait attendre qu’il reprenne la parole. Ce qui lui laissait le temps de déterminer les raisons d’une telle requête. Elle savait déjà ce qu’elle allait lui répondre.
— Que dois-je lui annoncer ?
— Nous acceptons son aimable invitation, lui répondit-elle naturellement. Après vous.
— Très bien. (Il fit un geste d’invitation) Si vous voulez bien me suivre.
Le groupe avança à la suite de l’assistant, et les deux Jedi songeaient à la même chose. Il trouvera bien une occasion pour revenir à la charge, croyez-moi. Il attend juste son heure. Ca avait été plus rapide que ce qu’ils s’étaient imaginé. Ils passèrent dans une aile réservée au personnel exécutif de la Nouvelle République. L’architecture y était plus épurée. Certes moins tape-à-l’œil que les endroits autorisés pour les visiteurs, mais la sobriété des décorations et ornements présents dans cette partie n’enlevait rien à leur beauté.
La lumière du jour qui filtrait à travers les grandes baies vitrées mettait en valeur les teintes cuivrées et dorés des murs. Passer dans le Grand Hall du Sénat donnait l’impression de visiter un musée impressionnant, quoique classique. Tandis que l’aile privée semblait proposer elle une galerie d’art triée sur le volet des dernières tendances. Ils arrivèrent à ce qui devait être le salon privé en question, puisque l’assistant s’était arrêté devant l’entrée.

— Nous voici arrivés. (Il jeta un regard en direction de Han et Chewbacca) Cependant, l’invitation ne mentionnait pas la présence de vos deux amis, Madame la sénatrice.
— Oh, on dirait qu’on ne fait pas assez bon genre ? ironisa Han en tournant la tête vers Chewbacca.
— Eh bien, c’est-à-dire qu-
— On a peur du méchant wookie, c’est ça ?
L’assistant commençait à voir son rythme cardiaque s’accélérer. Il semblait être le seul à ne pas avoir bien saisi le ton employé par Han. Les deux Jedi s’en amusèrent discrètement. De son côté, Chewbacca bomba le torse, pour donner le change au petit jeu lancé par son ami.
— Vous n’avez rien à craindre, jeune homme, intervint Leia pour mettre fin à la plaisanterie. Et pour ce qui est de l’invitation, nous comptions bien nous y rendre tous ensemble. Dans le cas contraire, je serais malheureusement contrainte de décliner votre offre. Comprenez bien que je préfèrerais profiter de mes retrouvailles en famille.
— C’est tout naturel, accepta l’assistant. Je vais vous annoncer. (Il appuya sur l’intercom de la porte.) Sénateur, Madame la sénatrice Organa et ceux qui l’accompagne.
— Vous pouvez les faire entrer, répondit une voix modulée.
Ils entrèrent, Leia en tête suivie des deux Jedi, puis Han et Chewbacca fermèrent la marche. Le quarren se leva à leur entrée. Mais il n’était pas seul. A coté de lui se trouvait l’agent Crail Jerre, déjà debout.
— Madame la sénatrice, je vous remercie d’avoir accepté mon humble invitation, déclara-t-il d’un entrain peu naturel. Je vous en prie, mettez vous à votre aise, fit-il en désignant le canapé et les fauteuils.
L’éclairage artificiel donnait une vraie impression de lumière naturelle. Nul chef d’œuvre artistique ou architectural ici. Des teintes sombres, agrémentée de fines touches nuancées de blanc et de gris, soulignait le seul intérêt fonctionnel de cette pièce.
— Monsieur le sénateur, commença cordialement Leia. Je suis ravie de votre initiative, et impatiente d’entendre ce dont vous voulez me parler. Agent Jerre, fit-elle dans sa direction.
— Madame la sénatrice, lui répondit-il sobrement.
Les deux jeunes Jedi eurent un regard ostensiblement inquisiteur à l’attention de Crail Jerre, plus insistant de la part d’Anakin. Sa présence confirmait les soupçons qu’un membre du Sénat avait détourné leur navette lors de leur arrivée, et que Leia semblait avoir deviné juste. Mais son sort devrait attendre. Ils s’installèrent tous sur les chaises mais il en manquait une. Cela ne dérangea pas Chewbacca, qui resta debout. Ce qui offrait une scène cocasse, accentuant l’imposante stature du wookie face aux autres.
— Vous êtes venus… en bonne compagnie, Madame la sénatrice, avança le sénateur Jast.
— J’étais avec ma famille lorsque j’ai reçu votre invitation. Nous nous sommes tous rendus à votre suite. J’espère ne pas vous causer un quelconque inconfort, Monsieur le sénateur.
— Aucunement, aucunement, Madame la sénatrice.
Il marqua une pause, avant de continuer. Vraisemblablement, les deux sénateurs étaient parfaitement rompus au jeu d’échec constant de la vie politique. Anakin était surpris de voir sa mère agir ainsi, différemment de tout ce qu’il avait vu. Mais il ne dit rien. Il avait rapidement comprit qu’elle maitrisait la situation. Et que même si ces manières répétées de manquer d’honnêteté le dérangeaient, il savait que c’était dans leur intérêt.
— Je souhaitais vous parlez plus en privé, au sujet de l’audience qui vient de se dérouler, reprit le sénateur Jast. Peut-être l’ignorez-vous, mais c’est sur une requête personnelle que l’agent Jerre ici présent à été chargé d’escorter les envoyés Jedi. Je lui ai personnellement demandé de me faire un rapport avant votre arrivée.
Une nouvelle pause, plus théâtrale que nécessaire. Il avait dû faire son rapport pendant qu’ils étaient au parc Kenobi, mais tous l’avait deviné, à l’instant où le sénateur Jast leur avait annoncé. Leia savait pertinemment que lorsque le sénateur « demandait personnellement » quelque chose, cela impliquait une requête qu’on ne pouvait refuser. Elle fut la seule à ne pas tenir Crail responsable de cette embuscade.
— Vous n’êtes pas sans savoir que je ne partage pas aussi fermement que vous votre… conviction, concernant la présence de Jedi dans notre Coruscant bien-aimée. Mais j’ai été surpris de ce que l’agent Jerre m’a rapporté.
Une autre de ses pauses théâtrales. Mais cette fois-ci, Leia décida de profiter de l’ouverture. Elle avait sentit que la fenêtre de réponse s’y prêtait. Peu importait que Jast la lui ait offerte. Il n’était pas sage de laisser passer une occasion de répliquer. Tant que cela ne paraissait pas pour une surenchère dans la réplique.
— Ce n’est pas dans vos habitudes d’être surpris, sénateur.
— Je travaille justement à l’être le moins possible, sénatrice. (Leia savait que sa petite pique avait fait mouche, malgré le visage toujours imperturbable affiché par le quarren) Je disais donc, j’ai été surpris des retours positifs de l’agent Jerre. Il ne tarit pas d’éloges concernant nos deux jeunes prodiges. (Son attention se reportait à présent sur Alana et Anakin, en s’attardant plus sur la jeune femme) Lorsque je vous ai vu, j’ai d’abord cru que les motifs des éloges de l’agent Jerre étaient… concrets. Mais je me vois contraint d’avouer que la qualité de votre exposé n’a d’égal que votre éloquence. Je suis dans l’obligation d’admettre que j’avais peut-être fait fausse route. Ou porté un jugement trop hâtif, tout du moins.
Alana avait vite prit le pli de Leia. Elle avait passé son temps à observer sa tante depuis son arrivé dans la Grande Rotonde. Elle avait de suite comprit ce qui motivait le comportement de Leia. Elle en avait saisi les rudiments les plus importants. Celui de ne pas laisser une occasion de répondre en faisait parti.
— Vos compliments représentent beaucoup, monsieur le sénateur. Ils sont appréciés à leur juste valeur. Nous vous remercions.
— Je vous en prie, jeune Jedi.
— Nous sommes heureux que vous ayez eut une si bonne impression, sénateur, reprit Leia. Mais je suppose que vous ne nous ayez pas invité uniquement pour nous congratuler, n’est ce pas ?
— Perspicace, comme toujours sénatrice. En effet, dans le cadre d’un témoignage de reconnaissance de ma part, j’aimerai vous convier à un dîner de charité. Organisé par mes soins. Ce sera l’occasion pour vous, jeunes Jedi, de conquérir de nouveaux soutiens à votre cause. Voyez cela comme une volonté d’apaisement de ma part, compte tenu de l’a priori négatif que j’ai nourri à votre encontre.
— Nous serions plus que ravis d’accepter votre invitation, sénateur, répondit rapidement Leia. Nous nous en réjouissons d’avance.
— Parfait, c’est donc réglé. (Le sénateur se leva, indiquant à ses invités que la conversation touchait à sa fin) Mon assistant vous donnera les détails. Je vous dis donc à ce soir.
— Merci sénateur, le remercièrent-ils tous.

— Pourquoi avoir accepté maman ? C’est n’importe quoi !
Anakin avait eu du mal à se retenir de poser la question, depuis qu’ils étaient sortis du salon privé. Une fois que l’assistant leur avait donné les détails et remit les accréditations nécessaires, Leia avait intimé aux autres de ne pas trop poser de question tant qu’ils n’étaient pas remontés dans leur navette. Crail Jerre était sorti peu de temps après eux, et s’était proposé d’utiliser sa navette pour les raccompagner. Les Jedi ne lui avaient pas adressés la parole, signifiant clairement leur sentiment.
Leia avait poliment refusé, en indiquant qu’ils préféraient repartir tous ensemble dans la navette avec laquelle Han et Chewbacca étaient venus. L’agent Jerre comprenait le ressenti que tous nourrissaient à son égard. Il comptait s’effacer respectueusement, sans heurt. Au dernier moment, il vit avant de se retourner que Leia ne lui témoignait aucune rancune. Il se réjouit de savoir qu’elle avait réalisé dans quelle situation il se trouvait. Mais il ne pouvait en attendre autrement d’une femme qu’il admirait autant. A peine les portes de la navette closes, le jeune Jedi avait enfin lâché ce qu’il retenait depuis plusieurs minutes.

— Moi non plus, je ne comprends pas, reprit Alana. Je veux bien être diplomate, mais je ne saisis pas l’intérêt d’accepter cette invitation.
— Ce n’était pas une invitation, mais une requête, répondit Leia. Jast est doué… Notez bien qu’il nous a concédé qu’il était contre nous au départ. Qu’il a fait une erreur et qu’il a changé d’avis.
— Et ?
— Jast ne reconnait pas qu’il fait des erreurs. Il nous a concédé quelque chose dans le seul but de mieux nous en imposer une autre. Tout d’abord, il n’a pas manqué de nous signifier qu’il maitrisait la situation depuis le début, en s’informant auprès de Crail.
L’évocation de l’agent relança Anakin. Au premier abord, il ne l’aimait déjà pas beaucoup. A présent, il comprenait pourquoi.
— Ah oui, parlons en d’ce traitre ! lança Anakin. Il nous fait croire qu’il est dans notre camp, et dès qu’on a le dos tourné, il va rapporter à maman.
— Ne soit pas dur, mon fils. Crail a une position difficile. Tout ce qu’il a fait a été de répondre aux ordres directs d’un sénateur.
— Ta mère a raison, Ani, dit Alana. Mais je dois avouer que le voir là, comme ça, donnait bien une impression de trahison…
— Connaissant Jast, c’était sûrement intentionnel, commenta Han alors qu’il se frayait un chemin dans le trafic.
— J’en suis même certaine, ajouta Leïa. Il n’est pas arrivé là ou il est sans savoir anticiper, et prévoir plusieurs coups d’avance. Mais vous avez bien réagit malgré cela, et ça encore vous pouvez en être fiers.
Les compliments étaient bienvenus, mais les deux jeunes Jedi savaient que le problème était toujours là. Ils allaient devoir se rendre à une soirée bondée de monde, exposés tels des attractions de foire.
— Ca ne change rien à la question, maman.
— Il nous a mis dans une position où refuser aurait été lui manquer de respect. De lui faire un affront, alors qu’il nous tendait la main. Nous n’avions d’autre choix que d’accepter. (Mais la sénatrice ne comptait pas rester sur cette impression de défaite) Il n’est pas encore trop tard. Nous avons encore le temps pour nous préparer, et surtout vous préparer, pour ce soir. Il cherche à nous mettre en difficulté. Alors montrons lui que nous sommes meilleurs qu’il ne le pense, en tournant cette opportunité à notre avantage. Han tu vas nous déposer dans les secteurs, j’ai de bonnes adresses de tailleurs compétents. Alana va rester avec moi pour choisir sa tenue, et vous vous restez avec Anakin pour la sienne. Ensuite, on rentrera à la maison pour souffler un peu, et se préparer pour ce soir. Je vous apprendrais tout ce que vous avez besoin de savoir pour vous sortir du traquenard qu’il pense nous tendre. Jast pense nous prendre au piège, alors montrons lui que nous sommes prêts.

Une pièce dérobée, secrète, plongée dans l’obscurité. Une femme s’approche lentement d’un panneau de commande clignotant, et enclenche la transmission. L’image holographique présente le buste d’un homme à la peau sombre d’âge mur, affichant une carrure massive défiant toute mesure, dissimulée derrière une cuirasse noire et brillante comme la nuit.
— Oui, Brogus ? demanda-t-elle.
— Kyrsta, lui répondit l’hologramme d’une voix grave. As-tu bien reçu le montage vidéo ?
— Oui, c’est bon.
— Bien. Tu sais comment tu devras le diffuser une fois l’opération terminée. L’élu est-il prêt ?
— Prêt et concentré. Il sait ce qu’il a à faire, il réussira.
— Parfait. Je resterai comme prévu dans la Bordure, en attendant la prochaine étape. Le moment de la rétribution approche, nous ne serons plus ignorés. Ton père sera fier.
— Merci, grand frère.
La femme lança la vidéo en question, et on y vit plus nettement l’homme dénommé Brogus réciter un discours engagé, avec une détermination sans faille. L’image, plus nette que l’hologramme, laissait entrevoir les cicatrices que le titan portait sur le visage, ressemblant à de vieilles brûlures. Son crane rasé et un de ses yeux opaque lui conférait un air terrifiant.
La femme dénommée Kyrsta semblait satisfaite du contenu. Elle pianota sur le panneau de commande pour préparer le lancement d’un programme de piratage, pour une large diffusion de ce message sur tous les canaux de communication de la planète. Une fois sa tâche terminée, elle ressortit de la pièce, se dirigeant vers le bureau de la pièce principale. Derrière elle, on peut apercevoir les agitations d’une mégalopole à travers les vitres. Cette mégalopole était Coruscant.
Modifié en dernier par Loucass824 le Lun 16 Mai 2022 - 17:10, modifié 1 fois.
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar Mandoad » Ven 22 Avr 2022 - 15:58   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

C'est bon, je suis à jour !

Eh je me sens un peu boulet de ne pas avoir percuté sur la dernière phrase du chapitre 2. :pfff:
Pauvre Ben Solo. On en apprend d'ailleurs beaucoup sur la raison de sa disparition et donc la brouille entre Han et Luke. Leur discussion rend très bien et on a Luke, mine de rien, assez proche de celui des films de la postlogie. Il veut changer la façon d'être de l'Ordre Jedi mais, au fond, retombe dans les mêmes travers concernant les interactions familiales (et le coup d'aller voir dans le dos et de chercher le soutien de Leia reste bien proche des films et pas super cool de sa part).

Ensuite, on a Anakin qui s'emporte encore et toujours, éprouve de la rancoeur, mais finit tout de même par entendre raison. J'ai toutefois noté cette phrase:
L2-D2 a écrit:Les cordes ténues de la passion faisant vibrer des liens oubliés, fébriles, mais toujours présents.

La passion ? Des liens/cordes (chaines?) ? Je ne sais pas si c'est un hasard ou un discret indice de la destinée future d'Anakin... :think:

En tout cas, je me réjouis de découvrir la suite !

EDIT (qui fut postée pendant la rédaction de mon commentaire, mais je lirai ça une prochaine :wink: )
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1440
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar L2-D2 » Ven 22 Avr 2022 - 17:41   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Chapitre 4 lu !

Que de surprises dans ce Chapitre !
Je m'attendais au discours des Jedi, et bien non, ellipse !
Je ne m'attendais pas à ce qu'Anakin soit amoureux de sa cousine ! Bon, cela explique sa jalousie/méfiance instinctive à l'égard de notre pourtant sympathique garde sénatorial...
Sympathique ? Moui, le voilà qui "collabore" avec un sénateur qui cherche à nuire aux Jedi...
Mais en fait non !

Et on termine avec ce qui ressemble fort à un attentat terroriste imminent. Et si j'y allais de ma petite théorie, puisqu'il semble que cela soit devenu ma spécialité, je pourrais me demande si la cible de l'attentat ne serait pas le gala de charité qui s'annonce... et si le Sénateur Jast n'aurait pas un lien là-dedans, tiens ! :think:

Vivement la suite ! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7910
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Loucass824 » Ven 22 Avr 2022 - 19:51   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Mandoad

Merci pour ton retour, et content que tu ais apprécié ! Oui, je me disais comment est ce possible que tu sois à jour, je venais tout juste de poster le chapitre !

Je suis en tout cas content que la plupart d'entre vous ne perçoive pas Luke comme un saint. Il a une certaine valeur morale, noble, mais n'est pas tout gentil non plus. C'est plus le cas à ses débuts de maître, mais je craignais qu'en le faisant plus sage et conciliant il passe pour un saint. J'insiste souvent sur le fait qu'avant d'être des êtres sensibles à la Force, les individus sont des êtres sensibles, avec ce que cela implique.

Alors je n'avais jamais imaginé que certains d'entre vous soient si à cheval sur les détails et tournures de phrases à ce point... C'est fou, mais ça m'amuse. La phrase que tu relèves en particulier est en fait inspirée de celle d'un film que j'apprécie beaucoup (American History X), que j'avais envie de placer, et que j'ai ici un peu remixée. Cela fait partie des hommages, inspirations ou références d'autres œuvres que j'aime placer. Le lien entre les mots passions/chaînes/liens n'était pas conscient. Comme je le dis souvent, je suis un néophyte sur l'univers Star Wars. Il a fallu que tu le soulèves pour que je vois le lien avec le code Sith. Donc ce n'était pas intentionnel. Après, pour ce qui est de la destinée d'Anakin... Tu auras tout le loisir de la voir se dessiner par la suite...

Merci de ton retour dans tous les cas !

L2-D2

Merci de ton retour, et content que tu ais aimé !

Pour le discours des Jedi, j'avais déjà passé pas mal de temps à contextualiser, à esquisser le climat politique et social général avec cette affaire de disparition étrange. Je ne voulais pas faire trop redondant et faire des longueurs. J'ai résumé l'essence de cette ellipse ensuite, pensant que ce serait suffisant.

Bon, rassuré de ne froisser personne pour le moment avec un sentiment amoureux familial. J'avoue que je me disais c'est prendre un risque qu'on me dise que c'est glauque, malsain où je ne sais quoi. Mais ce n'est pas une romance, on voit bien qu'ils n'ont pas la même conception concernant leur affect mutuel. C'est pour faire souffrir Anakin, le mettre dans une romance impossible, le fait de se demander s'il est vraiment coupable d'éprouver ce genre de sentiments... Mais je ne fait que m'échauffer avec lui...

Avec Crail, mon intention est justement de mettre en scène que les apparences sont parfois trompeuses, et que les choses sont plus complexes qu'on nous le présente. Il y a les convictions et les prises de positions. Il ya les actions délibérées et les actions téléguidées. Certains sont libre d'agir à leur guise, d'autres sont enfermés par leur fonction ou leur allégeance. Qui est "gentil", qui est "méchant"... J'essaie autant que possible qu'il n'y ait pas ce genre de clivage, et qu'il n'y ait que des individus cherchant à faire de leur mieux, à concrétiser leurs rêves, à suivre leurs propres principes.

En effet, ça ressemble à des tactiques de guérilla/terroriste... Ah encore des projections... Eh bien les réponses sur ces points tomberont au prochain chapitre, en même temps qu'un certain nombre de nouvelles interrogations...

En tout cas, merci encore et content que l'histoire prenne bien !
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar Uttini » Sam 23 Avr 2022 - 11:57   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Lu.
En effet, ça sent la partie d'échecs, avec des traquenards et des coups bas qui s'annoncent.
J'aime bien la réflexion humain/non-humains. C'est un truc qui m'a toujours donné à réfléchir dans Star Wars, quand j'ai compris que l'Empire était plutôt pro-humain. Ce n'est pas très différent de ce qu'on peut connaître sur notre bonne vieille Terre, finalement, les préoccupations et les dissensions sont similaires.
En ce moment, je planche aussi sur une scène dans un Sénat galactique. La tienne est superbement décrite, je suis jaloux. Il va falloir que je revoie ma copie.
“Quelle est la différence entre les yeux qui ont un regard et ceux qui n'en ont pas ? Cette différence a un nom : c'est la vie. La vie commence là où commence le regard” — Amélie Nothomb — Métaphysique des tubes
Uttini
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 21094
Enregistré le: 25 Sep 2006
Localisation: Nancy
 

Messagepar ShamanWhills » Sam 23 Avr 2022 - 12:22   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Salut,

Chapitre super intéressant qui traite bien des rouages de la politique: les coups tordus, traites, dans le dos, les stratégies... Léia est devenue une experte. Franchement toutes ses explications concernant le comportement du sénateur Quarren, je ne savais plus où me mettre tellement cela me paraissait très complexe. Le jeu politique est vraiment compliqué pour moi mais c'est toujours intéressant de voir ce mécanisme digne de la Machine d'Anticythère.

Oui, les apparences sont parfois trompeuses à tel point que je ne sais toujours pas qu'à fait exactement l'agent de la sécurité auprès du sénateur Quarren. Quel a été son rôle au point de pousser les cousins à croire que c'est un traitre? Je suis confus à son sujet.

Ensuite, je sais pas si c'est voulu, mais às-tu l'intention de "ressusciter" Mace Windu? Parce qu'un gars à la peau sombre, au crane rasé bardé de cicatrices au visage ressemblant à des vieilles brûlures avec un oeil opaque en prime... :think:

Anakin amoureux de sa cousine? Why not? Qui n'a pas eu un béguin pour son ou sa cousine? En tout cas, il est toujours dépeint comme son grand-père, je trouve cela dommage, j'aurais aimé qu'il se diffère de celui-ci.

Alana semble avoir une appétence pour la diplomatie. La Voix du Consulaire (même si à cette époque cette désignation n'existe plus) empruntée peut-être elle a :think:

Vivement la suite!
Fan Fiction: La Jedi de Tython
ShamanWhills
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 579
Enregistré le: 01 Jan 2016
Localisation: Toulouse
 

Messagepar Loucass824 » Sam 23 Avr 2022 - 17:26   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Merci pour vos retours, et content que ça vous ait plu !

Uttini

Après, la structure générale du récit restera assez classique, donc ce ne sera pas uniquement de l'intrigue politique. C'est surtout pour contextualiser cet univers, et sur quelles bases les arcs narratifs s'articuleront sur les trois tomes.

C'est justement ce qui m'a poussé dans ce sens ! Regardant de nouveau la trilogie originelle avec un regard plus mature, je me suis aperçu qu'il n'y avait que des humains dans les rangs impériaux. A l'époque, peut être était ce simplement une question de budget, je ne sais pas si il y avait une intention derrière. Mais je me suis dit c'est parfait pour faire naître des inégalités, et un basculement dans l'autre sens. Et bien sûr, j'ai pioché dans notre monde actuel, pour d'autres choses également par la suite. Le climat social actuel contient tellement d'inégalités et de dissensions de toutes parts que je n'ai malheureusement pas eut à chercher bien loin... Le tout en n'incluant pas mon propre point de vue, tentant de décrire une situation où toutes les parties sont à blâmer. J'espère que mon objectif est réussi.

Merci du compliment, tu vas me gêner à me parler ainsi ! C'est un propos qui me tient à cœur, donc j'ai essayé de le rendre le plus crédible possible. Il reviendra plusieurs fois à l'avenir. Je m'étais souvent branché sur les chaînes d'infos en continu, pour avoir une idée plus précise de comment mettre cela en scène, d'où la ressemblance avec notre monde. Hâte de voir si je trouve ma "pâte" dans ton œuvre, mais c'est plaisant et enrichissant de voir qu'on peut mutuellement se donner des idées entre artiste. J'ai d'ailleurs vu que tu a trouvé un titre définitif à ta fic !

ShamanWhills

C'est vrai que ce chapitre était presque exclusivement centré sur les rouages politiques, dons un gros bloc en somme. La politique c'est forcément complexe, donc j'ai essayé de le retranscrire. Le risque, c'est qu'en effet cela paraisse déroutant pour le lecteur. Le propos ne sera pas centré exclusivement sur ces thèmes. Ça marque une séparation entre les deux Jedi et un milieu qui ne comprennent pas forcément, comparé à leur vie d'avant. "Machine d'Anticythère", le terme ne me dit rien malheureusement.

Dans l'esprit, Crail est plus ou moins derrière leur arrivée sous les feu des projecteurs, et a été chargé de rapporter tous ses échanges au sénateur Jast, pour qu'il ait des informations pour déstabiliser les Jedi. Est ce que le sénateur ne fait que les tester, ou cherche t il à les accabler... Alana, plus qu'Anakin, avait un bon a priori sur Crail, mais se sent trahie car il n'a pas été honnête dans ses intentions. Ce qu'ils ne comprennent pas, et que seule Leia comprend, c'est que Crail doit sa loyauté d'abord à son employeur. Peu importe ses propres convictions et des valeurs, il est un agent gouvernemental, parfois prisonnier de son serment envers la Nouvelle République. En soit, il ne fait que son travail, et les Jedi le juge sur la base d'un prisme qui n'a pas cours sur Coruscant. En gros...

Ah, mais c'est vrai que ça y ressemble... J'ai indiqué dans mon paragraphe introductif que la menace à venir était un visage familier. Est ce que ce serait lui, ou un moyen de détourner l'attention de ma part...

Un crush, c'est un peu plus que ça... Après je comprend ta frustration concernant l'affiliation à son grand père. Patience, ce n'est que le début. Il n'a pas encore vécu suffisamment d'épreuves pour voir sa vision du monde se définir. Sa mue en tant qu'individu accompli prendra du temps, c'est un des propos de la trilogie. Après, la caractérisation est certes proches, mais ils sont différents fondamentalement. Contrairement à son grand père, il a une famille, même si c'est parfois compliqué. Anakin Skywalker a toujours eut pour but de préserver la paix, aider les plus faibles, avec une vision de justice trop émotionnelle, mais toujours convaincu de faire ce qui était la chose a faire. Anakin Solo tel que je le mets en scène, ne sait pas quoi faire de sa vie. On l'a formé comme Jedi, mais ce n'était pas vraiment ce qu'il souhaitait profondément, contrairement à sa cousine. On l'a envoyé en mission, mais elle ne lui tient pas tant à cœur que ça. Anakin et Alana sont construits de manière opposée. Alana sait qui elle est, a une vision du monde bien établie, elle est convaincue de son travail et de son bien fondé. Anakin lui ne sait pas vraiment qui il est. L'absence de son père lui a beaucoup pesé, et l'a empêché de se définir en tant qu'individu. Anakin est un Jedi presque plus par contrainte que par choix conscient et volontaire. Il ne fait pas ce qu'il veut faire, il fait ce qu'on lui dit de faire. Il vit selon la vision du monde d'autres personnes, et non la sienne. Il est dans une quête identitaire, là où Anakin Skywalker jeune adulte savait déjà qui il était, qu'ele vision du monde il avait, ect.

En effet, c'est un peu l'esprit pour Alana. Elle est plus posée que son cousin, qui pour reprendre l'analogie serait un Jedi gardien en quelques sortes. Mais en somme, elle a plus emprunté la même voie que son père, qui correspond plus à la personne qu'elle est véritablement.

Encore merci pour vos retour, et content que ça vous plaise ! Une de mes craintes était de répéter un syndrome Épisode 1, qui est souvent décrié pour ses longs passages de contexte politique. J'ai essayé de rendre ce procédé plus digeste, mais dans tous les cas, content de voir que vous êtes toujours plongés dans le récit !
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar ShamanWhills » Sam 23 Avr 2022 - 20:52   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Je comprends mieux le rôle de Crail. Il est vrai que sa véritable mission était floue, mais merci d'avoir clarifié les choses.

Pour la partie politique, ok, pas de soucis.

Concernant Anakin Solo, c'est quand même ironique ce que tu dis sur son comportement, comparé à son grand-père. J'ai l'impression que tu as carrément inversé les rôles dans ton explication, pourtant c'est bien du Skywalker Senior tout craché chez son petit-fils. Dans la Prélogie, Anakin père est exactement tout ce que tu dis à propos de son petit fils dans ton argumentation...

Les Jedi Gardiens sont plus axés sur la maxime: tirer d'abord et parler ensuite à l'inverse des Jedi Consulaires qui utilisent d'abord la manière douce avant la manière forte et vu comment tu dépeins Alana, elle tend plus vers cette voie-là plutôt que celle du Gardien.

Pour Mace Windu, à toi de voir, mais il est clair que j'ai tout de suite penser à lui quand tu en as fait sa description physique. Après tout, pas de corps, pas de mort comme on dit...

Voici des infos sur la Machine d'Anticythère: https://fr.wikipedia.org/wiki/Machine_d ... th%C3%A8re
Fan Fiction: La Jedi de Tython
ShamanWhills
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 579
Enregistré le: 01 Jan 2016
Localisation: Toulouse
 

Messagepar Uttini » Dim 24 Avr 2022 - 7:53   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

La machine d'Anticythère, je me souviens avoir lu un article là-dessus dans une revue il y a des décénies. Fascinant.
De mon côté, une histoire d'amour entre cousins, ça ne me choque pas. Nous sommes dans Star Wars loin de nos mœurs terriennes.
Une étude sérieuse sur les mœurs et la notion de moralité dans une galaxie multiraciale m'a toutjours semblé passionnante, tant il peut y avoir de cultures et de notions trés différentes. Ce qui nous choque (encore) aujourd'hui peut être tout à fait normal chez une autre race. C'est un peu pour ça que j''ai trouvé prodigieusement intéressants les épisodes de la série télé The Orville qui traitaient de ce thème, avec la sexualité et les traditions des Moclan par exemple.
En même temps, dans une galaxie majoritairement humaine, on peut imaginer un lissge des mœurs, ou quelque chose du genre.
“Quelle est la différence entre les yeux qui ont un regard et ceux qui n'en ont pas ? Cette différence a un nom : c'est la vie. La vie commence là où commence le regard” — Amélie Nothomb — Métaphysique des tubes
Uttini
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 21094
Enregistré le: 25 Sep 2006
Localisation: Nancy
 

Messagepar Loucass824 » Dim 24 Avr 2022 - 15:37   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

ShamanWhills

En ce qui concerne la caractérisation, oui les similarités sont claires. Mais il y a des différences dans ce qui anime les perso.
Pour globaliser un peu, j'essaie d'apporter ce questionnement : A t on vraiment le droit d'être qui on veut, ou doit on attendre l'aval de la société pour être considéré de telle ou telle façon. Peut on s'émanciper et devenir quelqu'un par nous même, ou parce que la société la autorisé ou permis. Anakin Solo est ce que les autres projettent sur lui, et du coup ne se définie pas lui même.

Cette différence est fondamentale à mon sens. Après, j'ai du mal à aller le plus loin possible dans les arguments, car j'ai toujours la crainte de spoiler la suite. Mais après, chacun peu avoir son interprétation d'une histoire, il n'y a pas de mal à cela. A l'origine, je n'avais pas du tout prévu de caler la ressemblance avec son grand père, sincèrement. Son émotivité et sa propension à s'emporter proviennent du fait qu'il n'est pas à sa place, qu'il ne sait pas qui il est, que son père l'avait abandonné, quon le poussait dans une direction qui n'était pas la sienne, ce genre de chose.

En relisant mon paragraphe, j'ai vu que ma formulation portait à confusion. Je disais comme ce que tu dis ici, je parlais bien d'Anakin en faisant l'analogie pour le Jedi gardien. Et rejoignait ton affirmation sur Alana Jedi consulaire. Quand je suis dans mes pavés, je manque de lucidité sur la fin...

Avec cette notion de machine d'Anticythère, je vais me coucher moi bête avec vous...

Uttini

Comme tu le présentes, cela fait sens. Une société ultracosmopolite aura fondamentalement des mœurs différentes. Mais à la base, j'avais en tête de réécrire une trilogie cinématographique. Donc avec un public family friendly comme on dit. Sur les tomes suivants, je me suis plus lâché, mais dans le premier, je surveillais le language, évitant les grossièreté, ce genre de chose. Une romance entre cousin me semblait trop hard pour le grand public. Après, les structure familiales sont toujours présentes dans l'univers, donc une relation sentimentale intra familiale me paraît moins cohérente. Il aurait fallu déconstruire les repères et codes sociaux de la famille en amont pour que cela soit présenté comme "normal". Mais c'est un sujet intéressant, de mettre en scène des romances a priori interdites mais qui pourraient être acceptables si on décrit un paradigme socio-culturel différent.
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar ShamanWhills » Dim 24 Avr 2022 - 16:20   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

En ce qui concerne la caractérisation, oui les similarités sont claires. Mais il y a des différences dans ce qui anime les perso.
Pour globaliser un peu, j'essaie d'apporter ce questionnement : A t on vraiment le droit d'être qui on veut, ou doit on attendre l'aval de la société pour être considéré de telle ou telle façon. Peut on s'émanciper et devenir quelqu'un par nous même, ou parce que la société la autorisé ou permis. Anakin Solo est ce que les autres projettent sur lui, et du coup ne se définie pas lui même.


Ce sont des questions existentielles que tu poses et c'est intéressant de les montrer à travers les membres de l'Ordre Jedi qui sont, de base, formés à être tel que prévu par le Code Jedi et approuvée par la République vu que les Jedi ont une image certes idéalisée, mais reflétant l'enseignement prôné dans leur groupe. Pour Anakin Solo, j'ai eu du mal à voir ces questions dans ses réflexions personnelles, mais son comportement démontre une certaine frustration. Il est un peu comme une cocotte minute prête à exploser mais se bride volontairement pour ne pas faire de tord à ses proches.
Fan Fiction: La Jedi de Tython
ShamanWhills
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 579
Enregistré le: 01 Jan 2016
Localisation: Toulouse
 

Messagepar Loucass824 » Lun 25 Avr 2022 - 14:01   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

C'est pour cela que je disais que j'ai peur de spoiler en argumentant, parce que ce sont des questionnements appliqués à des arcs narratifs de plusieurs persos sur toute la trilogie... Mais j'oublie par la même occasion que ton jugement est basé sur ce que tu as vu jusqu'ici. Je le vois sous le prisme de ma trilogie complète, ce qui n'est pas très honnête au final... En substance, c'est vrai que ce que j'avance dans mon précédent message n'est pas le plus évident à ce stade de l'histoire. Il faut que je me mette un peu plus à la place des lecteurs lorsque j'argumente, de me dire le lecteur juge sur ce qu'il a lu, pas sur ce que j'ai perso en tête et pas encore publié... Pas simple pour moi, je tâcherai de garder cela en tête pour la prochaine fois !
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Messagepar mareva_mae » Jeu 28 Avr 2022 - 0:14   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Chapitre 4 lu,

J'ai beaucoup aimé ce jeu d'intrigues politiques et surtout, le savoir faire diplomatique et stratégique qui ressort dans les paroles de Leia :D Tu nous la montres aussi fine et intelligente qu'elle le mérite, et un peu plus assagie par le poids des années. Une belle réussite !

Alors. Anakin est amoureux de sa cousine. J'avoue que ça me fait grincer des dents, mais à voir où tu emmènes ça, il va falloir beaucoup de dextérité narrative pour me convaincre :transpire:

L'histoire est toujours bien menée, et on voit que tu as essayé de disséminer plus de descriptions, ce qui est appréciable. Bien sûr qu'on connait tous le Sénat, mais c'est toujours un plaisir de redécouvrir des lieux connus sous une plume différente, et je ne sais pas pour les autres, mais c'est aussi pour ça que je lis des fan fictions :)

Je serai là pour la suite !
Double Suns and sipping blue milk

Fanfiction Obi-Wan Kenobi ; [Le Jedi et la Sorcière]
mareva_mae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 340
Enregistré le: 06 Mar 2022
 

Messagepar Loucass824 » Jeu 28 Avr 2022 - 15:18   Sujet: Re: Épisode 7, Un Retour Attendu

Merci pour ton retour, et content que tu ais apprécié !

Merci pour le compliment ! C'est appréciable d'avoir des retours différents, et qu'on me dise qu'Han et Leia ont été bien retranscrit. Quand on est fan et d'autres fans (plus fan que soi en plus) nous disent qu'on a rendu honneur à de tels persos iconiques, on se sent bien... Tu en sais quelque chose.

Les descriptions étaient déjà plus ou moins là, je n'ai pas tant modifié que cela, c'est surtout les passages introspectifs qui n'étaient pas là/pas aussi travaillés, mais content que tu aies noté !

Aïe, première personne qui n'aime pas... Je peux le comprendre. Mais ta gêne concerne simplement les raisons qui motivent les sentiments que lui éprouve, ou bien le côté incestueux de la chose ? Car en ce qui concerne l'affect, leur lien l'explique assez, même si on ne tombe pas forcément amoureux de n'importe quelle personne qui est autant présente pour nous, ça joue ici.

Après, je ne vais pas trop détailler. Mais j'aimerais en savoir un peu plus sur ce qui te déranges. Pour savoir si je peux y apporter des améliorations. Mais si cela repose sur le fait que le côté incestueux te dérange, ou que le sentiment fait trop cliché/téléphoné, je crains que je ne pourrais pas y apporter grands changements. Ou alors tu préfères attendre de découvrir la suite avant de livrer ce qui te gêne vraiment, dans ce cas pas de soucis.

Merci encore pour ton retour !
Tu as confondu le ciel avec les étoiles qui se reflètent la nuit à la surface de l'étang.

Déçus de la postlogie ? Venez jeter un œil !
Loucass824
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 31 Mar 2022
 

Suivante

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations