Toujours en mouvement est l'avenir

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Dark GaGa » Lun 17 Déc 2018 - 15:07   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

ça tourne au vinaigre pour Mace.

Par contre, si Luke et Leia sont sensibles à la Force, ne tombent-ils pas, selon les lois de la République, dans le giron des Jedi ? La République dépiste systématiquement à cette époque. Leurs parents ont un passe-droit?
Welcome to the dark side, we lied about the cookies.
Endor is a lie! Long Life to the Emperor!
fic - emplois fictifs
Dark GaGa
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1677
Enregistré le: 30 Nov 2017
Localisation: Citadelle Sith, Dromund Kaas ou Palais Impérial, Coruscant
 

Messagepar Barya Mach » Lun 17 Déc 2018 - 21:26   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Toujours aussi superbe ces chapitres, notamment le passage avec Anakin et les enfants.

Mandoad a écrit:
Je dois avouer que je prends un plaisir pervers à voir Windu se ramasser étant donné mon léger manque d'amour pour ce personnage :D
Sa mission imprudente s'est soldée par un semi-échec et il était prévisible que revenir avec autre chose qu'une réussite totale n'allait pas plaire au Sénat. Le maître Jedi est donc responsable de ce léger chaos, mais ne semble pas se l'avouer et ne réalise pas à quoi mène son obsession.
Chose très intéressante, la situation de Mace face au reste de l'Ordre me rappelle fortement celle d'Anakin dans ROTS. On sait tous où ce manque de confiance de la part de Windu l'avait mené dans le film et je trouve ironique que ce soit lui qui se trouve dans cette situation maintenant.



Je suis d'accord, c'est ironique. :D

Mandoad a écrit:Intéressant de voir que, comme cela avait déjà été mentionné, c'est la jeune fille qui semble la plus intéressée pas le sabre-laser.



Ça serait intéressant, hein ? :wink:

Dark GaGa a écrit:Par contre, si Luke et Leia sont sensibles à la Force, ne tombent-ils pas, selon les lois de la République, dans le giron des Jedi ? La République dépiste systématiquement à cette époque. Leurs parents ont un passe-droit?


Si je me souviens bien, je crois qu'il a été dit que les parents avaient refusé de les confier à l'Ordre, en même temps ça se comprend.
Barya Mach
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 242
Enregistré le: 21 Nov 2016
 

Messagepar Niobi » Mar 18 Déc 2018 - 13:53   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Wooooh, la dernière phrase du chapitre... !
Brave is the man who has no fears. Braver is the man who faces his fears.

// Let's smash ! Come and get some at NJ S@L ♥ //
Niobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2260
Enregistré le: 08 Sep 2015
Localisation: Left Coruscant for Luigi's Mansion (DF - Bo3, 7:00, no FS, no item) and just smash.
 

Messagepar LL-8 » Mar 18 Déc 2018 - 20:43   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Merci pour tous ces commentaires ! :jap:
Je vois que les intrigues politiques vous ont plu et que Mace vs Conseil, ça plaît aussi ^^ Ca augure du bon pour le suite :sournois:
Et je tiens aussi à vous remercier de nous suivre encore tous les vendredis, plus de 7 000 vues, pour moi c'est énorme :shock: :D

Allez je réponds aux comm en attendant la suite du Livre 3 qui paraitra vendredi.

Notsil a écrit:Et sympa le petite aperçu des gamins et d'Anakin ^^

Vous nous l'aviez demandé, c'était prévu, fallait juste être patient :D Ravis que ça t'ai plu !

Mandoad a écrit:Chose très intéressante, la situation de Mace face au reste de l'Ordre me rappelle fortement celle d'Anakin dans ROTS. On sait tous où ce manque de confiance de la part de Windu l'avait mené dans le film et je trouve ironique que ce soit lui qui se trouve dans cette situation maintenant.

J'y avais pas pensé, mais effectivement, on peut faire le rapprochement.
Après, dans le cas de Windu, on est face à un excès de confiance, plutôt. Et à un sentiment de justice transformé en obsession, qui pour le moment, le mène à sa perte.
Après je pense que c'était le chemin sur lequel était Windu depuis l'épisode 1.


Barya Mach a écrit:
Dark GaGa a écrit:Par contre, si Luke et Leia sont sensibles à la Force, ne tombent-ils pas, selon les lois de la République, dans le giron des Jedi ? La République dépiste systématiquement à cette époque. Leurs parents ont un passe-droit?


Si je me souviens bien, je crois qu'il a été dit que les parents avaient refusé de les confier à l'Ordre, en même temps ça se comprend.

Toutafé
Clairement, Padmé est le personnage le plus important de la République à ce moment-là, et a refusé de remettre ses enfants à l'Ordre. D'où ce compromis selon lequel Obi-Wan les surveille et fait son rapport.

Niobi a écrit:Wooooh, la dernière phrase du chapitre... !

:D :D
"If we can't protect the Earth, you can be damned well sure we'll avenge it."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1029
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar Dark GaGa » Mer 19 Déc 2018 - 10:24   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Donc, je peux conclure que la Chancelière, censée incarner les valeurs de la République, viole allègrement sa loi fondatrice la plus ancienne et met donc en péril l'Ordre Jedi par pur égoïsme.
Du coup, qu'est-ce qui interdit aux parents d'enfants sensibles de faire la même chose? Ce qui condamne les Jedis à moyen-long terme :diable:

En plus, plein de gamins forceux laissés en liberté, quel cadeau pour les siths!

Finalement, Padmé, c'est le meilleur agent de son ancien sénateur... :diable:
Welcome to the dark side, we lied about the cookies.
Endor is a lie! Long Life to the Emperor!
fic - emplois fictifs
Dark GaGa
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1677
Enregistré le: 30 Nov 2017
Localisation: Citadelle Sith, Dromund Kaas ou Palais Impérial, Coruscant
 

Messagepar Barya Mach » Ven 21 Déc 2018 - 9:55   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

:D T'en rate pas une pour vénérer ton empereur chéri, hein ? :wink:

LL-8 a écrit:Clairement, Padmé est le personnage le plus important de la République à ce moment-là, et a refusé de remettre ses enfants à l'Ordre. D'où ce compromis selon lequel Obi-Wan les surveille et fait son rapport.



Du coup je me disais que ce choix de Padmé pourrait être considéré comme une erreur. Elle a perdue l'occasion de montrer l'exemple en confiant ses enfants a l'Ordre pour prouver sa confiance envers les Jedi. Vu que les sénateurs doutent de plus en plus de ces derniers cela pourrait se révéler dangereux.
Barya Mach
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 242
Enregistré le: 21 Nov 2016
 

Messagepar Dark GaGa » Ven 21 Déc 2018 - 10:52   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Barya Mach a écrit::D T'en rate pas une pour vénérer ton empereur chéri, hein ? :wink:
.

Même pas. :D

C'est une grave erreur politique, Padmé outrepasse ses droits et met en danger la République. Elle montre qu'être puissant permet d'ignorer les lois de la république (et donc fait le jeu des siths), décrédibilise l'Ordre Jedi (et donc fait le jeu des siths), n'importe quel parent va pouvoir se déclarer de la "jurisprudence Padmé" et refuser de filer ses gosses aux Jedis : ça affaiblit l'Ordre, justifie une méfiance/haine du Jedi voleur d'enfant et ... fait le jeu des siths.

Sans compter qu'elle met ses gosses en danger, parce qu'ils seront la cible prioritaire des Siths, d'autant plus qu'ils sont sous la protection d'un Jedi déchu (et sensible au CO) et d'un Jedi qui a raté son enseignement de maître.

Bravo Padmé. Je t'aime. :diable:
Welcome to the dark side, we lied about the cookies.
Endor is a lie! Long Life to the Emperor!
fic - emplois fictifs
Dark GaGa
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1677
Enregistré le: 30 Nov 2017
Localisation: Citadelle Sith, Dromund Kaas ou Palais Impérial, Coruscant
 

Messagepar L2-D2 » Ven 21 Déc 2018 - 10:57   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Mais clairement : les enfants sensitifs doivent-ils "légalement" être remis à l'Ordre Jedi... ou bien les Jedi sont-ils très convaincants et font tout pour pousser les familles à leur confier les enfants, sans pour autant que ce ne soit une obligation ?
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5285
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Dark GaGa » Ven 21 Déc 2018 - 11:39   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

En Legends, c'est assez clair, c'est une obligation. Le Manuel du Jedi récapitule assez bien ça pour la période -1000 à -19, je te chercherai les extraits si tu veux.

En Canon, les enfants sont systématiquement testés (dans la limite des institutions, il faut une administration assez compétente pour ça) et une liste est remise à l'Ordre Jedi. Tu as des scènes dans les comics où les parents sont contraints de donner leurs enfants, et il le font vraiment parce qu'on leur laisse aucun choix.

Mais moi j'aime bien l'idée que Padmé et Anakin détruisent l'Ordre Jedi en pensant protéger leurs enfants. C'est tellement ironique... :diable:
Welcome to the dark side, we lied about the cookies.
Endor is a lie! Long Life to the Emperor!
fic - emplois fictifs
Dark GaGa
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1677
Enregistré le: 30 Nov 2017
Localisation: Citadelle Sith, Dromund Kaas ou Palais Impérial, Coruscant
 

Messagepar L2-D2 » Ven 21 Déc 2018 - 19:39   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Dark GaGa a écrit:En Legends, c'est assez clair, c'est une obligation. Le Manuel du Jedi récapitule assez bien ça pour la période -1000 à -19, je te chercherai les extraits si tu veux.

Ah, c'est dans Le Manuel du Jedi ? Bon, je verrai ça quand je l'aurai lu d'ici 2025 avec de la chance ! :transpire:

Dark GaGa a écrit:En Canon, les enfants sont systématiquement testés (dans la limite des institutions, il faut une administration assez compétente pour ça) et une liste est remise à l'Ordre Jedi. Tu as des scènes dans les comics où les parents sont contraints de donner leurs enfants, et il le font vraiment parce qu'on leur laisse aucun choix.

Je savais pour ta première phrase (on le voit dans TCW ou dans le récent comics sur Vador), mais je ne savais pas que là aussi, c'était une obligation pour les parents de confier leurs enfants. Du coup, la réputation des Jedi de voleurs d'enfants n'est pas si usurpée que ça, quand bien même ce serait la loi... :neutre:

Merci pour tes réponses ! :jap:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5285
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar LL-8 » Ven 21 Déc 2018 - 20:58   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Eh bien, la décision des Skywalker vous a fait réagir! :D
Je précise tout de même qu'il est sous-entendu que l'accord n'est connu que des Jedi et des Skywalker. La galaxie n'a pas à savoir qu'il s'agit d'enfants sensibles.... :sournois:

Mais assez parlé d'eux! Revenons à Mace, qui a quitté le Conseil dans une bien mauvaise situation pendant le dernier chapitre.... Bonne lecture!

Retour au sommaire

LIVRE III : MACE WINDU
Chapitre 9


L’obscurité allait croissante, tel une épaisse couverture posée sur un visage. Impossible de voir à travers, impossible de respirer correctement. Tout était altéré. Le moindre mouvement se retrouvait entravé.

Mace sentit les rayons du soleil effleurer le bout de son nez. La lumière orangée le tira doucement de sa méditation. Combien de temps avait-il passé ici, plongé dans les courants de la Force ? Il n’en savait rien. Toute la nuit, probablement.

La réunion du Conseil l’avait troublé. Pendant plus de cinquante ans, il avait toujours su quoi dire, quoi faire, même dans les moments les plus difficiles de l’Ordre. Lorsqu’on lui avait annoncé que l’homme le plus vénérable et vénéré de la galaxie était un Seigneur Noir des Sith, il avait su exactement de quelle façon agir. Mais depuis son affrontement avec Sidious, le chemin qu’il empruntait lui semblait de moins en moins certain.

Il allait d’échec en échec. Tout ce qu’il entreprenait à l’encontre de Sidious se soldait par une déception. Ses pensées n’étaient plus que tournées vers le Sith. Il devait l’arrêter. Il devait sauver la galaxie. Après tout, ce n’était pas lui qui avait échoué, c’était Anakin. Il se le répéta une nouvelle fois mentalement. Skywalker était celui qui avait échoué.

Mace se leva du coussin de méditation où il était installé et étira ses membres, ankylosés après temps d’heures passées dans la même position. Il avait connu des revers durant la Guerre des Clones. Mais jamais aucun n’avait été aussi cuisant que celui qu’il avait subi face à Sidious. Il avait faillit, lui, le Maître de l’Ordre. Et s’il s’analysait tout à fait honnêtement, il reconnaissait qu’il avait bien du mal à l’accepter.

Trouver Sidious était devenu capital. Mais pas seulement. Il avait médité de nombreuses heures, et il était parvenu à une conclusion plus ou moins amère. Il devait tuer Palpatine. C’était la seule solution. Mais cela amènerait forcément à une réforme profonde de l’Ordre. Et cela devrait passer par l’acceptation que certaines choses devaient changer. Ses pensées se dirigèrent vers Skywalker et tous ces Jedi dans le même cas. La Force le lui avait fait comprendre. L’Ordre devait avancer. Et seulement ainsi se libérerait-il de l’oppression des Sith.

Le maître Jedi passa une main fatiguée sur son crâne, comme pour chasser la migraine qui menaçait de s’installer. Cela ne lui plaisait pas. Il avait toujours cru aux valeurs de l’Ordre. L’attachement menait à la peur, et la peur au Côté Obscur. Les Jedi qui laissaient leur cœur céder s’approchaient du côté plus sombre de la Force, sans savoir nécessairement comment le contrôler. Mais à situation désespérée, mesures désespérées. Il trouverait Sidious, quel qu’en soit le prix. Et quels que soient les Jedi qui l’accompagneraient.

Les portes de la salle de méditation s’ouvrirent devant Mace. Le maître Jedi déboucha dans les couloirs du Temple. Il régnait dans l’édifice une sorte de quiétude comme cela faisait longtemps qu’il n’y en avait pas eu. Le calme avant la tempête. Mace marcha quelques instants le long des larges baies vitrées. Elles donnaient sur Coruscant. La vue de la planète-monde l’apaisa quelques instants. Il vit le trafic incessant de speeders minuscules. Il vit le soleil qui se levait doucement sur la ville. On en oubliait presque la situation de la galaxie.

Le maître Jedi passa la bure qu’il avait à la main sur ses épaules. L’épais tissu brun foncé lui tomba sur les pieds. Il posa délicatement le capuchon du vêtements au-dessus de sa tête, plongeant son visage dans une semi-pénombre. Puis il continua sa marche, le regard posé sur les majestueuses colonnes du Temple. Ce bâtiment avait tenu debout pendant des millénaires. Il avait résisté à toutes sortes d’invasions et d’attaques. Il avait résisté au passage de Sidious sur Coruscant. Il était l’incarnation même de la splendeur de l’Ordre, de sa solidité et de ses valeurs.

Il arriva bientôt dans le hall principal du Temple. Ici s’attachaient des souvenirs moins glorieux. L’image de dizaines de clones se ruant sur les premiers Jedi qu’ils trouvaient pour les bombarder de tirs laser lui firent froncer les sourcils de tristesse. Sidious n’avait pas réussi à faire tomber le Temple Jedi, mais il avait réussi, indirectement, à y pénétrer. Un nouvel échec.

Mace entendit les pas de Caleb avant de voir son visage.Le jeune homme vint se placer juste à côté de lui, observant à son tour le large hall du Temple. Lui aussi avait dû perdre de nombreux amis proches lors l’affrontement.
- Maître, on m’a fait savoir que Birna Stall quittait Coruscant. J’ai pensé que vous auriez aimé être au courant.

Mace tourna la tête vers le jeune Jedi. Avec sa barbe naissante, il paraissait plus âgé qu’il ne l’était vraiment.
- Birna Stall ne fait plus partie de l’Ordre, répondit-il. Ce qu’elle fait ou ne fait pas ne nous concerne plus.
- Elle part pour Vardos, ajouta rapidement Caleb.

Mace comprit immédiatement ce que cela signifiait.
- Où est-elle ?

***


Le spatioport de Coruscant faisait partie des monuments à voir sur la planète-monde. Tout en rondeur, l’architecture respirait la modernité et l’élégance Coruscanti. Le speeder taxi que Mace avait emprunté le déposa directement au port d’embarquement 84. Le maître Jedi posa le pied sur la parabéton, paya et remercia son chauffeur avant de se glisser dans la foule.

Un cargo en provenance de Kooriva venait d’arriver. L’Alliance des Corporations faisait partie des quelques compagnies privilégiées qui, en vertu du Traité de Géonosis, pouvait commercer dans les deux Républiques. L’occasion pour des centaines de réfugiés de transiter d’un territoire à un autre – illégalement.

Il y avait une foule incroyable. Des individus venus de tous horizons. Mace repéra des Mon Cal, des Dugs, des Aqualish… Quelques humains se frayaient un passage parmi cette foule d’aliens, la plupart cachés sous d’épais manteaux. Combien parmi eux fuyaient le régime tyrannique de Sidious ? Combien étaient recherchés pour des crimes qu’ils n’avaient pas commis ?

Mace s’aperçut alors que pas un Twi’lek ne venait compléter cette foule. Il n’eut pas le temps de s’attarder sur ce fait. Un voix grave et abîmée l’interpella.
- Son choix elle a fait, le respecter nous devons.

Mace pivota sur lui-même pour voir son ancien maître perché sur une pile de caisses un peu rouillées. Il avait revêtu un châle qui lui couvrait une bonne partie du visage, le rendant invisible aux yeux de spectateurs peu attentifs. Sa cane était posée devant lui. Il fixait Mace de ses yeux foncés.
- Il y a certains choix que nous ne pouvons tolérer, répliqua Mace.
- Trop de colère il y a en toi, mon ancien apprenti. Le voile du Côté Obscur est retombé. Impossible de connaître le futur il est.

Mace se rapprocha de la pile de caisses sur laquelle était installé le vieux Jedi. Il ne sentait plus la colère en lui. Il en avait toujours eu, après tout. Il savait la contrôler, au contraire de ses pairs. N’avait-il pas inventé le vaapad pour cette raison ?
- J’ai quelque chose à offrir à Birna que vous n’avez pas, déclara-t-il.

Yoda plissa les yeux et Mace sentit qu’on fouillait dans son esprit. Il sentit qu’on scannait son âme millimètres par millimètres. Yoda finit par rouvrir les yeux.
- Une erreur c’est. Mal interprétée, la prophétie a pu être. Nous précipiter nous ne devons pas. La volonté de la Force ce n’est pas.
- Nous en avons déjà parlé. Les Sith représentent une menace que nous ne pouvons pas prendre le temps de voir grandir.

Yoda inspira largement avant d’expirer. Il semblait porter le poids de la galaxie sur ses épaules. Mace eut de la pitié pour lui. Après une vie aussi longue, comment le maître Jedi pouvait-il continuer de commettre les mêmes erreurs ? Mace, lui, tentait de les corriger.
- Un échec, ce n’est pas, Mace, dit le petit Jedi vert, comme s’il lisait ses pensées simultanément. Dépasser ce fait tu dois.
- C’était un échec, statua le maître Jedi. Et je compte le rectifier.
- Te rendre vers Birna tu ne dois pas. La Force avec toi aujourd’hui n’est pas.
- Merci pour vos conseils, Maître.

Cela mit fin à la conversation. Mace ne s’attarda pas plus longtemps auprès de Yoda. Le vieillard n’entendrait pas raison. Et le cargo allait repartir. Il devait trouver l’ancienne Jedi rapidement. Moins de deux semaines s’étaient écoulées depuis son éviction de l’Ordre. Il n’était pas trop tard pour la faire changer d’avis.

Il la repéra facilement. A demi-cachée sous un épais manteau noir, elle chargeait ses bagages dans l’une des soutes du cargo. La jeune Lorrdienne fit signe à un homme, caché par l’ombre du vaisseau, avant de descendre du véhicule et de s’approcher des bagages restantes. Mace en profita pour glisser vers elle. Il ôta son capuchon, révélant son visage à l’ancienne Jedi.
- Fuir n’est pas la solution, Birna, dit-il.

La Lorrdienne sursauta et se tourna vers lui dans un position défensive. L’instant d’après, elle l’avait reconnu et lui tournait de nouveau le dos.
- Partez d’ici, Windu, lâcha-t-elle.
- Je peux t’aider à retrouver la voie de la Force, ajouta-t-il d’un ton conciliant.

La jeune femme se retourna et pointa un doigt accusateur vers lui. Elle leva vers lui un regard dur et fermé.
- M’aider ? Vous m’avez renvoyée, Windu, l’accusa-t-elle. Vous m’avez jugée comme une vulgaire criminelle et vous m’avez renvoyée. Et maintenant, vous voulez m’aider ?

Le maître Jedi croisa les bras. Il n’aimait pas se faire pointer du doigt de la sorte mais réprima ses protestations.
- Sidious représente un danger pour la galaxie. Je veux former un groupe et partir à sa recherche. Je voudrais que tu fasses partie de ce groupe.
- Sidious... répéta-t-elle, incrédule. Lui au moins comprend que les émotions font partie intégrante de la Force.

Elle avait presque craché les derniers mots de sa phrase.
- Le Côté Obscur n’est pas la solution, asséna Mace.
- Dixit celui qui veut tuer un Sith.
- Birna…
- Laissez-moi, Windu. Yoda a compris que j’avais pris ma décision. Pourquoi vous ne le suivez pas, pour une fois ?

Mace vit Birna lui échapper. Il ne laisserait pas passer un nouvel échec. Il saisit doucement le bras de la jeune femme, dans l’espoir de la faire changer d’avis. Pourquoi avait-il fait ça ? La jeune Lorrdienne se dégagea violemment et tira de son manteau une arme. Une lame verte bourdonnante émergea entre elle et Mace. Comment avait-elle pu obtenir un sabre ?
- Ne me touchez pas ! cria-t-elle.

Elle fit de grands moulinets avec son arme, tenant Mace à distance. La situation était en train de devenir hors de contrôle.
- L’Ordre m’a arrachée à mes parents ! Vous avez tenté de m’éloigner de la seule famille qu’il me reste désormais ! Que voulez-vous d’autre ? J’en ai fini avec tous ça…. ajouta-t-elle dans un souffle.
- Birna ?

Mace vit un jeune homme au visage familier sortir du cargo. Le maître Jedi devina aisément que c’était le clone dont la jeune femme s’était entichée. Une lueur de peur passa dans les yeux du soldat. Mace devait régler la situation.
- Laissez-moi tranquille avec vos menaces galactiques !

Elle fit vrombir son sabre en avant. Mace n’eut pas d’autre choix que de dégainer son arme. La lame violette dévia de justesse celle de Birna.
- Birna, arrête-toi, lui intima Mace d’une voix calme. Je vais m’en aller.

Autour d’eux, une foule de curieux s’était amassée. Ils allaient se faire blesser s’ils continuaient de s’approcher comme ils le faisaient. En face, Birna n’écoutait plus rien. Dans son regard brun, Mace crut voir apparaître des étincelles.

Désactivant sa lame, Mace se précipita sur la Lorrdienne. Il n’eut aucun mal à saisir sa main qui tenait le sabre. Il tenta d’atteindre la lame mais la jeune femme se débattait. Elle ramena la lame entre eux deux. Le sabre manqua de peu la poitrine de Mace. Le Jedi l’écarta mais Birna se débattit. Soudain, la lame disparut. Mace chercha le regard de Birna. La jeune femme ouvrit grand les yeux et laissa échapper un râle. Puis elle s’affala dans les bras de Mace.

Son sabre roula à terre jusqu’au pied d’un passant trop heureux de récupérer l’arme d’un Jedi. Mace chercha dans la Force la vie de la jeune Lorrdienne, sans la trouver. Dans sa poitrine, un petit orifice fumait. La plaie avait été cautérisée par la lame du sabre. Trop tard. La jeune femme avait rendu son dernier souffle.

Mace resta calme. Il se releva, ferma les yeux un instant, imagina la jeune femme ne faire qu’un avec la Force. S’extirpant de la foule, le clone se précipita sur le corps de la jeune Lorrdienne, sans remarquer Mace. Le Jedi s’était fondu dans la Force. Il recula de quelques pas, se laissa absorber par la foule. En levant les yeux, il croisa le regard de Yoda. Le vieux maître Jedi s’appuyait sur sa cane, le regard emplit d’une tristesse infinie. Une vie de plus s’était éteinte. Et cette fois, ce n’était pas la faute de Sidious.
"If we can't protect the Earth, you can be damned well sure we'll avenge it."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1029
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar L2-D2 » Sam 22 Déc 2018 - 20:35   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Lu!

Mace part en cacahouète complètement! :shock:

Et selon lui c'est la faute d'Anakin, donc il persiste et signé dans son incapacité à se remettre en cause. Tout ça va décidément très mal finir...

La fin dece Livre III, justement, approche! Vivement la suite! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5285
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Dim 23 Déc 2018 - 21:07   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Eh beh... Là ce n'est plus de l'obsession qu'a Windu. Il est tellement persuadé de détenir la science infuse qu'il risque de se mettre pas mal de monde à dos. Je constate aussi son comportement assez hypocrite. Quelques chapitres plus tôt, il allait jusqu'à se dire qu'il pouvait être l'Élu, puis il affirme maintenant que celui qui a échoué dans sa tâche c'est Anakin. L'évasion de Palpy, les Jedi faisant sécession, les maux de l'Ordre, tout est sa faute.

Pour couronner le tout, sa volonté de vouloir contrôler/réparer la situation l'amène à tuer une autre Jedi sous les yeux de centaines de témoins. Son tort: "être tombée amoureuse d'un clone et vouloir quitter l'Ordre". Je pense que ça va être difficile d'avoir l'opinion public de son côté après ça. :D

En fait, Sidious n'avait pas besoin de l'Ordre 66, il a Mace qui fait tout le travail de sabotage de l'image des Jedi a lui tout seul. :sournois:

Je suis curieux de voir où va se terminer ce Livre III, de cet Infinities toujours très sympa à suivre.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 670
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Ven 28 Déc 2018 - 13:06   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Dernier chapitre de l'année !
Merci à tous de nous suivre encore et toujours comme vous le faites depuis 8 mois ^^ Aujourd'hui, le Livre III se termine. Mais l'aventure est loin d'être finie :sournois: On démarrera 2019 avec un nouveau personnage !
En espérant que cette conclusion vous plaira.... Bonne lecture !

Retour au sommaire

LIVRE III : MACE WINDU
Chapitre 10


La nouvelle avait fait le tour de Coruscant en quelques heures. La police de Coruscant était arrivée sur les lieux très rapidement. Il n’avait pas été difficile de conclure à un meurtre. Si personne n’avait été capable de reconnaître Mace, l’Ordre Jedi s’était très vite retrouvé pointé du doigt. Yoda avait pris les devants. L’Ordre ne dénoncerait pas le fautif. Tout cela n’était qu’un malentendu qui devait être réglé en interne. En revanche, l’Ordre se désolidarisait de tous ceux qui partageaient les opinions de Mace.

Le Maître Jedi observa la rotonde du Sénat sous ses pieds. Sénateurs et sénatrices de tous horizons se tenaient bien droits dans les sièges dans leurs nacelles, le regard rivé sur le centre de l’immense salle. Du haut de son podium, la Chancelière Amidala regardait dans la même direction. Son imposante robe couleur de jais remontait le long de son cou et lui enserrait la gorge. L’impression qui s’en dégageait semblait convenir parfaitement à la situation. A ses côtés, même Mon Mothma avait revêtu une robe d’un gris légèrement foncé. L’heure était au sérieux.

Une seule navette flottait au centre de la rotonde. C’était la nacelle d’Alderaan. Bail Organa, allié de toujours de l’Ordre Jedi, avait accepté de s’associer publiquement à eux dans la déclaration que faisait Maître Yoda. Le choix était risqué, mais Mace connaissait bien l’homme : il savait ce qu’il faisait.

Yoda, quant à lui, se tenait sur le rebord de la nacelle, sa cane devant lui, comme à son habitude. Ses deux oreilles avaient tendance à s’affaisser, indice de la tristesse qui l’habitait. Sa voix, pourtant peu puissante, captivait l’ensemble de l’assemblée. Pas un mot autre que ceux qu’il prononçait ne s’échappa dans la rotonde. A mesure qu’il parlait, Mace vit un air consterné s’imprimer sur le visage de la Chancelière.
- De cent-vingt-trois membres de notre Ordre, nous nous sommes séparés. Leur choix, ils ont fait. De leurs actes, l’Ordre n’est plus responsable.

Du haut de la coursive où il s’était installé, Mace observa les réactions d’Amidala. Son regard, ému, se durcissait au fur et à mesure. Il savait que tout ceci n’était qu’une redite. La vraie conversation avait eu lieu quelques heures auparavant dans le bureau de la Chancelière. Là, Yoda lui avait tout exposé. Ce qui se déroulait sous leurs yeux avait déjà eu lieu. Et pourtant, le trouble sur le visage de la jeune femme semblait sincère.
- Nos excuses les plus sincères nous adressons à la République.

Une vague de murmures passa d’une nacelle à l’autre. Mace repéra quelques mots, tels que « confiance », « clones », et « armée ». Rien de bon.

La voix claire d’Amidala résonna dans la rotonde, tuant les derniers bavardages en cours.
- La République entend et accepte vos excuses, déclara-t-elle d’une voix posée – mais certains tremblements trahirent son émotion.

Certains sénateurs hochèrent de la tête. D’autres, comme Bel Iblis, fulminaient en silence. Mais aucun n’osa lever la voix. L’heure n’était pas aux chamailleries.
- Cependant, vous reconnaîtrez que votre Ordre connaît une crise sans précédent. Quelles garanties pouvez-vous fournir que vous êtes encore aptes à conduire notre armée ?

Mace posa son pied contre la rambarde du balcon. Il connaissait déjà la réponse à cette question. Les Jedi garderaient leurs positions dans l’armée, mais ils perdraient en influence. Voilà qui réjouiraient les centaines d’individus ambitieux que produisaient l’Académie de Coruscant chaque mois.
- Notre priorité, les intérêts de la République sont. De notre Ordre les éléments rebelles ont été retirés.

Amidala inclina la tête en avant, jetant un regard à toute l’assemblée de politiciens. Puis elle releva le menton.
- Vous comprendrez qu’il est temps pour la République de s’investir plus encore dans le commandement de la Grande Armée de la République. Les Jedi seront toujours les bienvenus. Vos généraux ont déjà fait leurs preuves. Mais dorénavant, nos officiers se verront accorder des postes autrement plus importants. Nous avons besoin d’hommes qui rendent compte d’abord à leur gouvernement, et non à leur Ordre.

Mace expira lentement. Les Jedi avaient créé cette armée, ils l’avaient découverte, guidée et formée. Et voilà qu’on leur en retirait le commandement petit à petit. Le maître Jedi soupçonnait Amidala de vouloir réduire l’influence de l’Armée. Mais ses ambitions pacifistes n’avaient pas leur place dans un contexte comme celui-ci.

Dans l’assistance, on applaudit, d’abord doucement, puis avec un certain enthousiasme. Les sénateurs avaient attendu longtemps pour qu’une décision de ce genre soit prise. Mace porta une main à son menton. La partie qui l’intéressait était encore à venir.

Amidala leva deux mains pour réclamer le silence et un à un, les applaudissements moururent doucement.
- La République et l’Ordre Jedi ont toujours eu des relations plus que productives. Ensemble nous avons pu bâtir la République telle qu’elle l’est aujourd’hui, et nous pouvons être fiers de ce que nous avons accomplir. Dans le respect de ce passé commun, nous continuerons de collaborer ensemble dans le travail pour la paix.

Nouvelle vague d’applaudissements respectueux.
- En revanche, ce groupe de Jedi – ceux que l’on appelle les Jedi gris – ont renoncé aux valeurs de la République en se rendant coupables de meurtre. En conséquence, ils n’ont pas leur place au Sénat. La République respecte leur droit d’exprimer des idées différentes. En revanche, elles n’ont aucune place ici.

Mace vit Yoda hocher la tête puis fermer les yeux, comme pour cacher des larmes invisibles. Ils n’avaient pas pu se dire officiellement au revoir. Mace avait quitté le Temple précipitamment. Aux yeux des autres membres du Conseil, il était désormais un paria, qui avait déjà créé son groupe de Jedi renégats. Il était le dernier égaré d’une liste qui désormais n’en finissait pas.

Depa, surtout, lui en voulait. Elle perdait son maître et son apprenti. Caleb avait décidé de rejoindre Mace. Oh, ils se reverraient. Ils seraient probablement amenés à collaborer ensemble. Mais tout serait différent. Le voir partir, c’était réaliser que, depuis tout ce temps, Caleb ne suivait plus les enseignements à la lettre. Il était un Jedi gris.

Mace n’aimait pas cette appellation. Cela ne voulait rien dire. Ils étaient des Jedi. Lui-même était l’incarnation de l’Ordre après Yoda. Personne ne suivait mieux le code que lui. Mais une erreur – une seule – avait eu raison de son nom. Jedi gris. Voilà le nom dont l’Holonet les avait affublés. L’Ordre leur en avait donné un autre. Les égarés.

Mace rouvrit les yeux. Il n’avait même pas réalisé qu’ils les avait fermés. Yoda et Bail avaient disparu, comme Amidala et ses conseillers. La rotonde du Sénat se vidait petit à petit. Le maître Jedi se redressa et observa une dernière fois la salle. Il n’y reviendrait pas avant un moment. Il referma sa bure sur sa tunique. Le temps qu’il ne passerait plus dans ce sénat serait mieux utilisé. Il traquerait Sidious. Et il le trouverait.

***


Les couloirs du bâtiment étaient bondés, une fois encore. La séance extraordinaire avait attiré des dizaines de journalistes qui se mêlaient à la foule de sénateurs. Chacun y allait de son petit commentaire. Mace passa le capuchon de sa bure sur sa tête et se fondit dans la Force. Il ne tenait pas se faire accoster.

Il remarqua alors un attroupement plus important que les autres. La Chancelière. Mace vit chaque individu se diriger vers le groupe, comme aimanté par l’apparition si rare d’Amidala. Et pas seulement de la jeune femme, de toute sa famille. Ils étaient tous présents. Mace se rapprocha doucement, essaya d’apercevoir les Skywalker. Le capitaine Typho tentait d’écarter la foule de leur passage, sans grand succès.

Mace aperçut alors Anakin. Il tenait sa fille par la main, le regard dur dès que quelqu’un osait s’approcher un peu trop près d’elle. Ses cheveux étaient attachés en un chignon rapide. Sa main robotique, toujours gantée, était placée telle une protection dans le dos de sa femme. Mace l’observa un instant. Quel âge avait-il à présent ? Trente ans ? Le maître Jedi l’avait connu alors qu’il n’en avait que neuf. Il avait toujours eu des doutes à son sujet. Et il en avait encore, maintenant plus que jamais. Mais la tournure des événements lui faisait reconsidérer certaines choses. Peut-être le plan de la Force était-il plus complexe que ce qu’il pensait.

Mace se manifesta à travers la Force à Anakin. Il vit le jeune homme hésiter, le chercher du regard, puis confier sa fille à sa femme avant de se frayer un passage hors de la foule. Il s’approcha alors de Mace. Il était toujours aussi grand. Ses vêtements, relativement simples compte tenu de la situation, mettaient en valeur son teint légèrement hâlé. Son regard, méfiant, détailla Mace de la tête au pied.
- Anakin, le salua Mace.
- Windu.

Il ne l’avait pas appelé « Maître ». La nouvelle était donc sortie du Temple plus rapidement que prévu.
- C’est une belle famille que tu as là, le complimenta Mace.
- Une famille que vous vouliez que j’abandonne, répliqua Anakin d’un ton sec.

Il avait changé. Son attitude ne dégageait plus autant d’agressivité. En revanche, Mace pouvait voir qu’il était toujours autant impulsif.
- Nous avons fait des erreurs. Nous n’avons pas su déterminer ce que voulait la Force.

Anakin plissa les yeux, sans répondre. Pensait-il à la prophétie, lui aussi ? Se croyait-il toujours l’élu ? Avait-il abandonné l’idée ?
- Je vais être direct, Anakin. Je voudrais que tu nous rejoignes. Ton aide me serait très précieuse pour retrouver Sidious.

Mace vit le jeune homme écarquiller les yeux. L’effet de surprise passé, il retrouva son attitude fermée et croisa les bras.
- Vous m’appelez l’élu pendant dix ans de ma vie, avant de me rejeter comme un vulgaire pantin et maintenant, vous avez besoin de moi ?

Ses yeux brillaient d’un éclat que Mace ne leur connaissait pas encore.
- Je vous faisais confiance, lâcha-t-il avec une colère contenue.

Mace tenta de ne pas répondre. Anakin avait failli l’embrocher pour pouvoir sauver sa femme. Si quelqu’un avait brisé la confiance de l’autre, c’était bien lui. Il n’était pas prêt de l’oublier. Mais il devait voir plus loin.
- Je crois toujours en la prophétie, dit-il. Je pense que tu en fais partie. Peut-être pas tel que nous l’envisagions. Mais pour retrouver Sidious, nous...
- Ils avaient raison, souffla Anakin. Vous êtes complètement obsédé par Sidious.

Qui avait pu lui dire pareille chose ? Mace décida de ne pas s’en préoccuper. Il avait besoin d’Anakin. Il était puissant. Il avait un lien avec Sidious. Mace pouvait s’en servir pour traquer le Sith.
- J’en ai fini avec les Jedi, ajouta Anakin, sur le point de s’en aller. Et j’en ai fini avec vous.

Il s’apprêtait à lui tourner le dos. Mace éleva légèrement le ton.
- C’est le sort de la galaxie qui est en jeu, Anakin ! Je l’ai vu, sur Ryloth. Je…

Le jeune Skywalker se retourna violemment.
- Sur Ryloth ? C’était vous ?

Mace plissa les yeux sans répondre.
- Vous deviez protéger des innocents ! Vous avez failli. Et vous voulez protéger la galaxie ?

Mace ne comprenait pas. Certes, il n’avait pas éliminé Xabron. Mais ce n’était pas un échec complet. Il le savait.
- Nous en avons appris beaucoup sur les Sith et sur…
- A quel prix ? l’interrompit Anakin. Les Partisans… Ils sont tous morts, Mace. Tués par les forces de répression de la République Démocratique. Votre folie les a tués.

Le maître Jedi resta interdit. Pourquoi ne lui avait-on rien dit ? Cham et les autres… Morts ? La maître Jedi refoula les émotions qui menaçaient de l’envahir. Il avait échoué, encore une fois. Il ne pouvait pas l’admettre.

En face de lui, Anakin le regardait avec un dégoût à peine dissimulé. Puis il tourna le dos et rejoignit le groupe qui s’éloignait dans les couloirs du bâtiments. Mace se plongea dans la Force, entreprit d’enfouir ses émotions, de les refouler au plus profond de son âme. Il avait échoué, de nouveau. Sidious. Tout cela était sa faute. Et personne ne voulait rien faire à ce sujet. Bon sang, ce n’était pas politicien normal auquel ils avaient affaire ! C’était un Sith !

Si personne ne faisait rien, lui ferait quelque chose. Avec l’aide des égarés, il retrouverait Sidious. Et cette fois, il le tuerait.
"If we can't protect the Earth, you can be damned well sure we'll avenge it."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1029
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar L2-D2 » Ven 28 Déc 2018 - 21:13   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Dixième partie du Livre III lue !

Quelle conclusion ! Mace désormais un électron libre, toujours convaincu qu'il a raison sur toute la ligne, toujours persuadé qu'il agit au nom du bien commun et des principes des Jedi... Et il ne manque pas d'air de demander de l'aide à Anakin ! Très bon dialogue entre les deux hommes, on sent encore tout le ressenti qui les a opposé et les rancœurs qui en découlent ! :oui:

En tout cas, vivement la suite pour savoir où le Livre IV va nous mener ! :love:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5285
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Ven 28 Déc 2018 - 21:38   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Dernier chapitre du Livre III lu !

C'est donc décidé, Mace quitte l'ordre ainsi que plus de 100 membres (tous ces Jedi lâchés dans la galaxie, ça va être sympa...). C'est ironique de voir celui qui critiquait Qui-Gon Jinn se faire appeler Jedi gris d'ailleurs.

J'ai aussi adoré le "Eh Anakin, c'est une bien jolie petite famille que tu as là ! Tu me donnerais pas un coup de main? " avant qu'il ne se fasse proprement rembarrer par Skywalker. Il y a vraiment cru après tout ce qu'il s'est passé ? :roll:

Quant à la fin, Windu est fidèle à l'image qui est dépeinte depuis le début de ce livre III. On lui met toutes ses erreurs, les problèmes causés et les morts dont il est personnellement responsable et quelle est sa réaction ? Tout ça c'est à cause de Sidious !

C'est toujours un plaisir de suivre votre texte à tous les deux et j'attends avec impatience de voir qui sera le personnage central du Livre IV. Obi-wan (peu présent jusqu'à maintenant) ? Un personnage moins central ? Un personnage de votre crû ?
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 670
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Ven 04 Jan 2019 - 23:51   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Merci à tous pour vos commentaires !
On reprend avec un interlude - et donc un texte un peu plus court que les autres, histoire de vous laisser souffler avant d'attaquer le livre 4 :sournois:

Je vous laisse découvrir notre nouveau personnage (le temps d'un chapitre) ! Bonne lecture !

Retour au sommaire

INTERLUDE III
I’m just a simple man trying to make my way in the universe. — Jango Fett


10 av. BY

Il y avait quelque chose de réconfortant dans l’obscurité. Quelque chose d’agréable. On s’y sentait en sécurité. Et pourtant, quelque chose n’allait pas. Comme une faille dans le système. Il sentait une menace reposer sur lui, comme un animal tapi dans l’ombre, prêt à se jeter sur lui au moindre faux pas qu’il faisait. Il se débattit. Mais l’obscurité ne voulait pas le laisser partir. Son emprise était trop forte. Il lutta de nouveau. Cette fois, il y mit plus de volonté, plus de force mentale. L’obscurité recula. Il redoubla d’efforts. Il avait vaincu l’obscurité une fois, il la vaincrait de nouveau. Elle lui était utile. Il aimait cette impression de chaleur qu’elle dégageait. Mais jamais il ne la laisserait avoir une emprise totale sur lui. Il se dégagea, et l’obscurité céda totalement. Et il fut absorbé dans la lumière.

Il se retrouva sur une planète qu’il ne connaissait pas. La chaleur y était étouffante. Il plaqua sa manche sur son visage pour pouvoir respirer plus facilement. C’est à ce moment-là qu’il réalisa qu’il ne portait pas ses vêtements habituels. Ou plutôt… Il baissa le regard et observa sa tenue. Il portait une tunique d’un beige très clair, cintrée par une ceinture en cuir brun accordée avec ses bottes, en cuir elles aussi. Le tissu qu’il portait sous sa tunique, très serré, le grattait et l’étouffait. C’est alors qu’il réalisa ce qu’il portait. Il passa rapidement une main dans ses cheveux : ils étaient courts, fraîchement coupés, et une fine natte prenait naissance derrière son oreille droite. Il était redevenu le padawan effrayé qui venait d’intégrer l’Ordre. A une exception près : il était adulte, et sa main droite n’avait pas retrouvé sa chair.

Il observa alors l’environnement autour de lui. Tout n’était que feu et roche. Une rivière de lave coulait à quelques mètres de lui, au-dessus de laquelle des aliens qu’il ne reconnaissait pas semblaient travailler. Le sol sur lequel il se trouvait était noir et meuble, et ses bottes s’enfonçaient dans ce qu’il devina être du sable volcanique. Au-dessus de sa tête, il ne discernait que des nuages. Aucun soleil d’aucune sorte ne vint percer. Où était-il donc ? Où était sa famille ?

Il voulu saisir son sabre laser, pour se rassurer, avant de réaliser qu’aucune arme ne pendant à sa ceinture. Bien sûr. Il n’avait pas eu de sabre laser avant ses onze ans. Il jura silencieusement.

Là-bas, de l’autre côté de la rivière de lave,une présence s’approchait de lui. Une menace. L’obscurité. Il pensait pourtant l’avoir laissée derrière lui. Elle se matérialisa bientôt en une silhouette fine encapuchonnée. Elle s’approchait inexorablement de lui. Il se recula de quelques pas. Il n’avait pas d’arme. Comment lutterait-il ? La silhouette continua de s’approcher. La lave ne stoppa pas sa progression. Il la vit poser le pied sur le feu liquide. Une fine fumée se dégagea de son membre, mais ne la ralentit pas. Pas à pas, elle traversa les flots rougeoyants jusqu’à se retrouver sur la berge où lui se tenait. Pétrifié, désarmé, il n’avait pas d’autre choix que de fuir. Il tourna les talons et se précipita vers les hauteurs de la rive. Mais le sable noir ralentissait sa progression. Il n’avançait pas. Au contraire, il s’enfonçait dans le sol meuble. La silhouette s’approcha de lui, telle une ombre menaçante. Sa voix s’éleva dans l’immensité sombre telle un râle sorti d’outre-tombe.
- Pourquoi fuis-tu, jeune Skywalker ?

Il se figea en entendant son nom. Il eut comme un électro-choc. Avec fougue, il se débattit et s’extirpa du sol qui l’avalait. La silhouette lui fit face et il crut apercevoir un rictus mauvais sur sa tête sans visage. Rassemblant son courage, il puisa dans la Force et lui envoya une onde, dans l’espoir de la faire disparaître.

Elle ne disparut pas. Mais le décor changea brutalement. Deux soleils jaunes lui éblouit les yeux et il dû de nouveau lever le bras, cette fois pour protéger ses pupilles d’une lumière trop vive. Autour de lui, il n’y avait que du sable. Pas le sable noir et étouffant de la planète de lave, mais le sable jaune et rêche qui s’insinuait dans les moindres plis de son vêtement. Le sable qui portait l’odeur de sa mère, qui l’avait vue naître, qui l’avait vue vivre et qu’il avait vue mourir. Une rage sourde s’empara de lui.

En face de lui, la silhouette avait finalement disparu, cédant la place à une immensité désertique, sans point de repère quelconque.
- Ani ?

Cette voix… Il se retourna brutalement. Elle était là. C’était impossible, et pourtant, elle était là, dans sa robe de laine grise, la même qu’elle avait lorsqu’il l’avait abandonnée dans cet océan de sable. Une larme roula le long de sa joue. Elle était la même que dans ses souvenirs. Elle avait ce même regard magnifique qui l’avait rassuré dans ses moments les plus tristes et le même éclat de peur qui l’avait hanté dans ses cauchemars les plus violents.
- Anakin.

De nouveau, son prénom lui fit l’effet d’un électro-choc. La voix qui l’avait prononcé, plus grave, le ramena dans son passé. Qui-Gon. Comment pouvait-il être présent ? Une main posée sur l’épaule de sa mère, il le regardait d’un air bienveillant. Lui non plus n’avait pas changé. Sa tenue de Jedi, altérée par le vent rêche de Tatooine, flottait dans les airs. Il avait toujours ce visage de sage, comme s’il savait exactement quoi faire en toute situation.

Anakin s’avança et allait lui demander ce qu’ils faisaient là lorsque la silhouette réapparut brutalement. Sans qu’il ne puisse faire quoique ce soit, elle se glissa derrière sa mère et le Jedi et les emporta avec elle.
-Non !

Anakin se précipita à sa suite. Il les avait déjà perdus une fois. Il ne les laisserait pas disparaître une deuxième. Il allait les rattraper lorsqu’ils s’évanouirent dans une fumée noire. Une douleur envahit tous les membres d’Anakin. Le jeune homme tomba à genoux impuissant. Pas encore. Pas une nouvelle fois. C’était trop. Il laissa la rage l’envahir et couler dans ses veines. Elle l’anima tel un feu brûlant. Ils les lui avaient pris.
- Bien… bien…

Le même râle sorti des profondeurs de la planète emplit l’espace. Anakin se releva. La silhouette était de nouveau là, son aura sombre envahissant l’espace. Elle tourna autour du jeune homme comme un animal observant sa proie. Anakin la fixa. Elle l’appelait. Il sentait son énergie le tenter, l’attirer vers lui de nouveau. Il n’était plus Jedi. Quel mal y avait-il à lui céder ? Il secoua la tête. Non, il ne renoncerait pas. Il ne la laisserait pas la contrôler.

La silhouette eut un mouvement de recul, comme surprise. Puis une nouvelle voix se fit entendre. Une voix féminine. Une voix qu’il chérissait plus que tout au monde. Une voix qui le touchait au plus profond de son âme. Une voix qui tremblait de peur.
- Ani ?

Il pivota de nouveau, pour l’apercevoir. Dans sa robe de mariée, la même qu’elle portait sur Naboo lorsqu’il lui avait juré de l’aimer pour la vie. Elle ne portait pas son voile, ses cheveux tombaient dans son dos et son regard était terrifié. Anakin réalisa qu’elle n’était pas seule. Il vit ceux qu’il aimait s’aligner devant lui. Ahsoka, Obi-Wan, Padmé, les enfants. Son cœur battit à tout rompre.

Devant lui, la silhouette lui sourit. Enfin, il crut la voir sourire. Soudain, sans comprendre comment, il se retrouva avec un sabre dans la main. Il portait sa tenue de Jedi, celle qu’il avait mis au placard après avoir quitté l’Ordre. Impuissant, il contempla la silhouette.
- Ils vont mourir, susurra-t-elle. Qui sauveras-tu, jeune Skywalker ?

Il ne choisirait pas. Il hurla et se précipita sur la silhouette du Côté Obscur.

***


Il se redressa violemment dans son lit, en sueur. Ses cheveux longs collait à son cou. Ses draps étaient éparpillés dans tous les sens de son côté du lit. Il puisa dans la Force pour se calmer, et régula bientôt son souffle. Sa main mécanique vint remettre les draps en place sur le corps endormi de son épouse. Elle ne s’était pas réveillée.

Cela faisait des années qu’il n’avait pas fait de cauchemars. Enfin, il pouvait difficilement appeler cela un cauchemar. Il avait eu une vision, une telle qu’il n’en avait jamais eu. Il ne doutait pas que Sidious avait tenté d’entrer en contact avec lui. Même s’il haïssait profondément l’ex-Chancelier, il ne pouvait nier qu’ils avaient encore un petit quelque chose qui les unissaient. Se débarrasser complètement de son influence était impossible.

Anakin retrouva une respiration normale et se rallongea dans son lit. Par la baie vitrée, on pouvait voir les lumières de Coruscant scintiller, telles des étoiles artificielles dans la nuit sombre. Il décida de ne pas s’inquiéter de sa vision. Il en parlerait à Obi-Wan. Lui saurait quoi faire. Il posa sa tête sur l’oreiller et ferma les yeux.

Il avait vu sa famille, ses enfants dans son rêve. Cela signifiait quelque chose. Il ne savait pas quoi, mais cela n’augurait rien de bon.
"If we can't protect the Earth, you can be damned well sure we'll avenge it."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1029
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar Barya Mach » Sam 05 Jan 2019 - 0:59   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

J'avais le coeur qui galopait. :transpire: J'ai réalisé que bien qu' Anakin et Padmé aient une vie différente avec leurs enfants, il était toujours possible qu'un événement tragique survienne et que Skywalker plonge dans le côté obscur.

Toutefois je note qu'il parait plus serein suite à sa vision contrairement aux deux précédentes et décide d'en informer Obi-wan. C'est intéressant et agréable à lire. Le personnage continu d'évoluer dans une autre direction à celle des films.
Barya Mach
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 242
Enregistré le: 21 Nov 2016
 

Messagepar L2-D2 » Sam 05 Jan 2019 - 21:13   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Interlude lu !

Ah, voilà donc Anakin mis sous le feu des projecteurs, même si ce n'est que pour un interlude. Mais cela annonce-t-il Obi-Wan en protagonistes du Livre IV ? :sournois:

La vision qui affecte le jeune homme est impressionnante de réalisme, j'avais l'impression de la voir se dérouler sous mes yeux ! Et la conclusion, avec justement Anakin qui décide d'en parler à son ancien mentor, montre à quel point l'ancien Jedi a mûri. Espérons que tout cela ne va pas se terminer de façon dramatique pour lui ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5285
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Darth Eluar » Dim 06 Jan 2019 - 20:03   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Bouh ! Oui je suis toujours en vie, ce n'est pas un bot qui poste pour moi sur le topic du cadavre :D (pas encore)

Toujours un plaisir de voir que vous appréciez autant cette histoire :)

Avec le livre IV, on va pouvoir vraiment passer aux choses sérieuses, j'ai vraiment hâte de relire ces chapitres que j'avais tant aimés et de pouvoir lire vos réactions :D

A très vite :hello:

PS : La Tourmente reviendra un jour. Promis. Je ne sais pas quand, mais un jour :transpire:
A single spark of courage can ignite the fires of hope. Commandant Suprême Jace Malcolm.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre
Staffeur Fan-Fics et RP
Darth Eluar
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1476
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar Mandoad » Dim 06 Jan 2019 - 21:51   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Arrêtez tout ! On tient le meilleur passage de l'histoire !

Non mais sérieux, la lecture est passée à une de ces vitesses. :shock:

Cette plongée dans la tête et les sentiments d'Anakin, cette vision obscure, la description de ce qui est vu et ressenti... et la façon de représenter Anakin, cet être toujours titillé par un soupçon d'obscurité. Vraiment, il y avait une maîtrise parfaite du côté de ce personnage (à en espérer qu'il soit le héros du prochain Livre). :love:
On voit aussi une évolution du jeune ex-jedi qui réagit avec bien plus de calme et de réflexion. C'est toujours intéressant de voir la façon dont vous vous appropriez et utilisez ces personnages centraux.

Rien d'autre à dire si ce n'est que j'ai adoré (et même encore plus que d'habitude).
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 670
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Notsil » Mar 08 Jan 2019 - 0:11   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Bien, il me restait un peu de lecture à faire ^^

Mace qui s'enfonce inexorablement dans ses ténèbres, j'ai beaucoup aimé !

Même si au tout départ j'ai pensé qu'il allait aller recruter Anakin et pas l'autre qui venait de quitter l'Ordre.

On note quand même qu'un sacré groupe de Jedi le suit dans sa scission. Au passage, ils vont se loger / se nourrir comment sans les subventions de la République ? ^^

Et ce petit interlude centré sur Anakin, la petite cerise sur le gâteau. Très bien rendu. On voit encore ses penchants pour la colère et l'obscurité, mais tempérés par une certaine sagesse. Je me demande quels sont les plans de Sidious pour lui, du coup (et est-ce bien Sidious ? ^^).

Ça donne envie de connaitre la suite ;)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2325
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar LL-8 » Ven 11 Jan 2019 - 19:46   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Bonjour à tous!

Je vois que le passage des visions a bien plu :D

Et si on commençait le Livre 4 ? Certains l'avaient deviné... Ce livre sera un spécial Niobi ( :lol: ) et se concentrera sur Obi-Wan! Et en bonus, vous pourrez retrouver une petite surprise à la fin de chapitre :oui:

Bonne lecture !

Retour au sommaire

LIVRE IV : OBI-WAN KENOBI
Chapitre 1


9 av. BY

Obi-Wan n’aimait pas voler. Et même lorsque son chasseur était sur pilote automatique, il n’aimait pas ça. Il souhaita silencieusement que le voyage se termine enfin et s’enfonça dans son siège. Les silhouettes blanches étirées des étoiles striaient la vitre du cockpit de son chasseur Delta. L’appareil commençait à vieillir et les secousses du voyage en hyperespace se faisaient beaucoup plus sentir que dix ans auparavant.

Obi-Wan passa une main sur son visage et frotta ses yeux fatigués. Les préoccupations quotidiennes revinrent au galop. Cela faisait maintenant trois ans que Mace Windu avait décidé de quitter l’Ordre Jedi. Obi-Wan ne pensait pas que cela arriverait un jour. Mais c’était effectivement arrivé et depuis, Mace avait disparu des radars. Le Jedi regrettait que cela se soit produit. Mace avait été le seul à rencontrer Xabron, à l’affronter, et il n’avait pas donné la moitié des informations qu’il possédait à l’Ordre Jedi.

Les quelques espions que la République avait réussi à faire passer dans le camp de Palpatine ne donnaient pas de nouvelles rassurantes. La République Démocratique renforçait son armée et en parallèle, asservissait un peu plus les peuples sous son contrôle. La crise de Ryloth n’avait été qu’un début. Le monde de Mon Calamari avait lui aussi été victime de Xabron et de ceux qu’on connaissait sous le nom d’Inquisiteurs. Aucune protestation, aucune rébellion n’était tolérée.

Obi-Wan retint un bâillement et lissa sa tunique beige. Il avait changé de tenue avant de partir. L’armure clone qu’il portait lors de ses missions avec l’escouade SCAR n’était pas particulièrement pratique pour rentrer dans un chasseur aussi petit. Le Maître Jedi vérifia ses instruments de bord. Il était bientôt à destination.

Il passa de nouveau une main sur son visage, espérant que ses cernes disparaissent. Lorsqu’il avait quitté Coruscant, il faisait encore nuit. Il n’avait pas dormi, et il commençait à en ressentir les effets. Il espérait pouvoir se reposer un peu là où il allait. Puis il chassa cette idée de sa tête. Il n’était pas en vacances. Il était ici sur décision du Conseil, il devait se le rappeler.

Brusquement, les étoiles se ramassèrent sur elle-mêmes jusqu’à retrouver leur état de point scintillant perdu dans l’univers. Devant les yeux d’Obi-Wan, Naboo envahit l’espace. Des volutes de nuages cachaient la plupart des bords des continents, rendant la limite entre terre et mer indéchiffrable. La lumière du soleil, s’étalant sur une bonne partie du cercle de la planète, l’enveloppait d’une aura presque magique.

Obi-Wan s’arracha à la contemplation de la planète et bascula sur pilote manuel. Saisissant les commandes dans ses mains, il décrocha le chasseur de son anneau d’hyperespace et le fit voler en direction de Naboo. Il lui fallut peu de temps pour que la planète se fonde dans un décor de lacs et forêts enchanteurs. Ici, il faisait jour et la lumière du soleil faisait briller la surface de l’eau. Obi-Wan accéléra légèrement et survola le lac jusqu’à arriver à la villa qu’il cherchait. L’édifice, construit en bord de lac, était composé de bâtiments simples, surmontés de deux coupoles dans le style de Theed.

Obi-Wan fit faire un virage à son vaisseau et se dirigea vers la piste d’atterrissage installée à quelques mètres seulement de la bâtisse. Une fois l’engin posé, il se débarrassa de l’arceau qui lui enserrait la tête et ouvrit le cockpit. Il eut à peine le temps de poser un pied à terre qu’une voix enfantine parvinrent à son oreille.
- Oncle Ben !

Obi-Wan laissa un sourire fatigué étirer ses lèvres. Un jeune garçon, âgé d’une dizaine d’années seulement, se précipita sur lui. Le Jedi réagit juste à temps pour le prendre dans ses bras.
- On s’est demandé quand tu arriverais, Oncle Ben.
- Comme tu peux le voir, Luke, je suis juste à l’heure.

Le Jedi sourit et reposa le jeune garçon à terre. Sa tignasse blonde avait poussé et lui tombait légèrement sur les yeux. Ses yeux bleus sourirent de malice lorsqu’une fillette du même âge se précipita à son tour dans les bras d’Obi-Wan.
- Oncle Ben !

Cette fois, le Jedi dû se mettre à sa hauteur pour la saluer.
- Comment vas-tu, jeune Leia ?

La fillette sourit de toutes ses dents, et son visage rond s’illumina. Ses yeux bruns défièrent un instant le Jedi, puis elle répondit sur un ton enjoué :
- Papa jouait avec nous, c’était génial ! Dis, tu restes combien de temps, Oncle Ben ?

Obi-Wan fronça légèrement les sourcils. Il se répéta mentalement qu’il n’était là que pour évaluer et surveiller les aptitudes des jeunes enfants. Qu’il n’était là que pour garder un œil sur son ancien apprenti, et l’un des êtres les plus puissants qu’il connaisse. Son cœur lui souffla de mettre cette idée de côté pour la fin de la journée.
- Nous verrons bien, jeune Leia. Tu veux déjà que je repartes ?

Les deux enfants se fendirent d’un rire joyeux avant de repartir en courant par le chemin de pierre. Obi-Wan referma le cockpit de son vaisseau et prit une large inspiration avant de se diriger à son tour vers la villa.

***


- Il faudra que je vous emmène à Theed demain. Ils viennent d’y ouvrir une cantina de luxe, je suis sûr que ça vous plaira.

Obi-Wan esquissa un sourire. Il aimait l’ambiance des cantinas. Le luxe, un peu moins. Il rangea sa tunique dans l’armoire et lissa celle, un peu moins conventionnelle, qu’il avait revêtu. Le tissu, beaucoup plus léger, s’approchait du blanc et retombait gracieusement sur son pantalon, cachant au passage son sabre, toujours accroché à sa ceinture.

Il se retourna vers Anakin, écartant légèrement les bras. En face, le jeune homme se fendit d’un large sourire :
- Vous devriez porter cela plus souvent, Obi-Wan, on dirait presque que vous n’êtes pas fatigué.

Obi-Wan laissa retomber ses bras le long de son corps. Anakin le regardait avec des yeux moqueurs. Le Jedi se retint de critiquer les cheveux de son ancien apprenti qui, s’ils n’étaient pas retenus, tomberaient en-dessous de ses épaules. Après tout, lui aussi avait eu son moment de folie capillaire.
- Venez, Maître, Padmé vous attend.

Obi-Wan leva un sourcil. Anakin avait beau avoir quitté l’Ordre depuis dix ans, il n’avait jamais réussi à cesser d’appeler Obi-Wan ‘Maître’. Cela lui rappelait sans arrêt qu’il avait décidé de ne pas prendre d’autre padawan. Il avait accepté de prendre Anakin sous son aile pour obéir aux dernières volontés de Qui-Gon. Mais son travail au sein de l’escouade SCAR ne lui permettait pas de prendre un nouvel apprenti. Et puis, Anakin avait été un élève hors-norme. Peu de Jedi atteindraient son niveau.

Il suivit son ancien apprenti dans la villa. Les rayons entraient dans la salle à manger, faisant briller chaque coin de la pièce. Anakin entraîna Obi-Wan dans le jardin, où Luke et Leia jouaient. Padmé vint les accueillir. La Chancelière, en vacances pour s’occuper de ses enfants, avait revêtu une robe blanche satinée qui la faisait paraître dix ans plus jeune. Un sourire radieux illuminait son visage. Elle embrassa Obi-Wan avant de passer un bras autour de la taille de son époux.
- Je suis tellement contente de vous revoir, Obi-Wan. Ahsoka est retournée sur Coruscant et les enfants me supplient chaque jour pour que, cette fois, vous restiez plus longtemps. Ils n’ont plus aucun Jedi avec lequel jouer, ajouta-t-elle malicieusement.

Le Maître Jedi sourit poliment. La fatigue pesait sur ses épaules. Il demanda silencieusement au soleil de se coucher un peu plus vite.
- Ils ne comprennent pas encore le véritable but de mes visites.

Padmé secoua la tête.
- Ne dites pas cela. Vous êtes leur famille, ajouta-t-elle, toujours souriante.

Elle signifia d’un regard qu’elle allait les laisser et s’éclipsa, laissant sa main s’attarder un peu plus longtemps sur l’épaule d’Anakin. En treize ans, ces deux-là n’avaient jamais vu leur affection faiblir. Soudain, quelque chose attira son attention. Un bruit, familier, un vrombissement chaleureux qu’il reconnaîtrait entre mille, même s’il était un peu différent. Un sabre laser.

Son premier réflexe fut de vérifier que son propre sabre était toujours à sa ceinture. Puis il pivota vers le fond du jardin, à la recherche de l’arme qui émettait ce son. Un éclair bleuté attira son regard.

Il vit le jeune Luke manier l’arme maladroitement et la pointer vers sa sœur, qui riait au éclats. Il tenta d’effectuer une forme III, sans succès. L’arme vint raser l’herbe. Le jeune garçon perdit l’équilibre et évita la lame de justesse avant de lâcher le sabre. L’arme roula à terre. Les deux jumeaux rirent de nouveau et Leia se précipita pour ramasser le sabre. Elle en eut pas le temps. Le cylindre doré s’éleva dans les airs et lévita jusqu’à la main gantée d’Anakin. Le jeune homme prit sa voix autoritaire.
- Allez aider votre mère pour le repas, leur intima-t-il. Vous reviendrez jouer lorsque ce sera fait.

Obi-Wan vit Luke rechigner à la tâche avant de se laisser entraîner par sa sœur à l’intérieur de la villa. Anakin garda l’arme à la main.
- J’ai vu votre regard, Maître.

Obi-Wan croisa les bras et se mit à caresser sa barbe soigneusement taillée.
- C’est eux qui l’ont construit ?
- Non, c’est moi, répondit Anakin. Je leur ai appris les rudiments de la défense, mais je ne suis pas aussi doué que vous, ajouta-t-il en plaisantant.
- Je peux le voir ?

Le jeune homme lui tendit l’arme et Obi-Wan la prit dans ses mains. C’était un cylindre doré et finement ciselé. Similaire dans sa construction à celui d’Anakin, il rappelait celui d’Obi-Wan au niveau de l’émetteur, circulaire et non pas biseauté. Il fit tourner le sabre dans ses bras. Il était léger, parfaitement adapté pour des enfants. Le Jedi vit que le cristal inséré n’en était pas vraiment un. De ce fait, la lame qu’il produisait n’était en aucun cas un danger pour qui que ce soit. Ce fait rassura Obi-Wan.
- Anakin, ceci est l’arme des Jedi. Tes enfants n’en sont pas. Dois-je te rappeler que tu as personnellement refusé qu’ils intègrent l’Ordre ?

Anakin se raidit.
- Ils n’ont pas à posséder cette arme, Anakin. Ce n’est pas un environnement approprié. L’apprentissage du sabre s’accompagne d’un enseignement des valeurs Jedi.
- Vos valeurs sont dépassées, répondit Anakin sèchement.

Obi-Wan lui rendit l’arme. Il ne voulait pas débattre avec Anakin sur ce point.
- Je veux seulement m’assurer que le potentiel de ces enfants est bien encadré.
- Ce sont mes enfants, Obi-Wan, et leur potentiel ne sera pas exploité par l’Ordre Jedi, répliqua Anakin.
- Ce n’est pas ce que je voulais dire…

Le Jedi regretta immédiatement ce qu’il allait dire. Le Conseil n’en savait rien. Mais après tout, Luke et Leia étaient puissants dans la Force et ils devaient avoir un guide pour gérer cette puissance. Obi-Wan avait confiance en Anakin. Mais il entendait une petite voix en lui – comme si Qui-Gon lui parlait encore – qui lui disait de ne pas s’éloigner des Skywalker.
- Je suis là si tu as besoin de moi, Anakin. Tes enfants sont trop vieux pour intégrer l’Ordre, de toute façon, ajouta-t-il.

Le jeune homme sourit à la remarque. Obi-Wan saisit l’occasion.
- Je voudrais en revanche te proposer de me rejoindre, Anakin.

Le jeune homme eut l’air perplexe. Ils avaient déjà eu l’occasion de parler de l’escouade SCAR, mais jamais Obi-Wan n’avait dévoilé son intention de ramener Anakin à ses côtés. Les récents décrets du Sénat visant à intégrer plus d’officiers non-clones dans la Grande Armée l’avait poussé à considérer son projet avec plus de sérieux.
- Je peux t’intégrer à l’escouade, en tant qu’officier. C’est très simple, Padmé n’aurait même pas à intervenir en ta faveur. Ton expérience serait plus que bienvenue.
- Vous me demandez de revenir ? demanda Anakin, presque bouche-bée.
- Nous devons trouver un moyen de mettre la main sur Sidious sans provoquer d’incident diplomatique, mais c’est presque impossible. Tu as une vision des choses différentes, et tu avais un lien avec le chancelier. Je pense que ton aide serait précieuse.

Obi-Wan vit qu’Anakin réfléchissait. L’évocation de son lien avec le chancelier ne l’avait pas fait tiquer. Au fond de lui, le Jedi était encore persuadé que son ancien apprenti était l’Elu. Il devait le ramener. Pour le bien de la galaxie. Et – peut-être aussi – pour lui-même.
- Je vous remercie de votre confiance, Maître, mais des choses me retiennent et m’empêchent de m’engager à vos côtés.

Cette fois, ce fut à Obi-Wan d’être perplexe.
- Je comprends que tu t’inquiètes pour tes enfants, mais ils sont un peu plus grands maintenant.
- Je dois rester auprès de Padmé.

Le Jedi haussa un sourcil. Anakin aurait-il eu une nouvelle vision ?
- Elle est enceinte, Obi-Wan. Nous attendons notre troisième enfant.



PS: Bonus ^^
Spoiler: Afficher
Image
Merci à Dantesk pour le portrait des Skywalker réalisé tout spécialement pour notre fic'! Elle n'est pas sur SWU, mais vous pouvez la retrouver sur Tumblr (dantesk.tumblr.com) :)
"If we can't protect the Earth, you can be damned well sure we'll avenge it."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1029
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar darkCedric » Ven 11 Jan 2019 - 20:25   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Il semble que la famille Skywalker va s'agrandir. C'est un événement plutôt bien venu et des plus original à mon sens.
Encore une fois, un chapitre bien écrit : impatient de voir ce que vous nous réservez ensuite :cute:


Spoiler: Afficher
Attention !

Arrivée de Niobi dans 3,2, 1...

:paf:
Qu'est-ce que le visage de la lâcheté ? Un postérieur qui déserte le champ de bataille !
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3016
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Juste à côté de toi
 

Messagepar Notsil » Ven 11 Jan 2019 - 20:54   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Oh, sympa tout ça !

Obi qui garde le contact et chaleureux, c'est très très chouette :) Le 3ème bébé aussi :)

Je me demande dans quelle direction tu vas les faire partir ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2325
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Xiaomii » Sam 12 Jan 2019 - 15:36   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Un livre sur Obi-Wan Kenobi :love:.
Cette fan fiction est officiellement ma préférée :cute: En y réfléchissant, c’est rare que les fan fics me plaisent autant
J’ai l’intuition que le futur membre de la famille Skywalker pourrait faire basculer l’histoire :sournois:. Sinon c’est toujours aussi agréable à lire.
Hâte de lire la suite.
Xiaomii
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 167
Enregistré le: 09 Mai 2018
 

Messagepar L2-D2 » Sam 12 Jan 2019 - 21:34   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Chapitre 1 du Livre IV lu!

Je ne vais pas être original et me contenter de reprendre ce qu'a dit la camarade Notsil en fait :
Notsil a écrit:Oh, sympa tout ça !

Obi qui garde le contact et chaleureux, c'est très très chouette :) Le 3ème bébé aussi :)

Je me demande dans quelle direction tu vas les faire partir ^^

c'est exactement ça!

Vivement la suite! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5285
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Niobi » Dim 13 Jan 2019 - 1:36   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

ええええ... !? 本当ですか !? :shock: :love: NAAAAN !? Sans déconner !?
Attends, chuuut. Calme. Gentil. On verra le livre IV après. Chaque chose dans l'ordre.

J'avais déjà quelques chapitres de retard depuis les fêtes de Décembre. J'ai du finir l'arc avec Mace Windu. Déchu. Ça jette un sacré froid...
Je ne m'attendais pas à ce que son obsession le transforme autant. C'est bien écrit et bien amené sans en faire des tonnes. Le fait que Mace n'écoute plus son vieil ami à la peau verte est un facteur très important et déstabilisant, quand on sait à quel point ces deux là sont étroitement liés.

Le chapitre intermédiaire entre les deux livres : top ! C'est ce genre de vision, de connexion avec la Force que j'aime lire ou voir dans SW.
"Ils vont mourir, susurra-t-elle. Qui sauveras-tu, jeune Skywalker ?" Ceci cependant, ne me rassure pas du tout sur la suite des événements...

Et donc... le Livre IV. Hu-hu... Enfin.
Vous nous avez fait tourner en bourrique avec 3 livres dont on se fiche complètement. C'est maintenant que l'histoire commence ! :lol: :paf:
Non, je vous taquine. Vos Livres précédents se sont lus comme une lettre à la poste. Celui-ci, en plus d'avoir une forme tout aussi performante, suscite grandement mon intérêt sur le fond.

Et je me doutais que les Jedi allaient requérir de nouveau l'aide d'Anakin... Est-ce que c'est une bonne idée ? Je ne sais pas. Est-ce que j'aurai osé rappeler à Anakin son lien avec le Chancelier ? Je ne crois pas. C'est violent, quand même.

Hâte d'en savoir plus sur ce qui se passe avec ces - trois ! - enfants, où en est Anakin et ce que fait Obi-Wan.
C'est dans ce genre de situations complètement nouvelles, difficilement prévisibles, que la magie de l'Infinities opère.
Brave is the man who has no fears. Braver is the man who faces his fears.

// Let's smash ! Come and get some at NJ S@L ♥ //
Niobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2260
Enregistré le: 08 Sep 2015
Localisation: Left Coruscant for Luigi's Mansion (DF - Bo3, 7:00, no FS, no item) and just smash.
 

Messagepar Mandoad » Dim 13 Jan 2019 - 21:38   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

C'est lu!

Donc, ce sera Obi-Wan. Cela me plait déjà. :)

La situation de cet extrait est calme, mais on en apprend beaucoup sur le rôle d'Obi-Wan (Je serais curieux de savoir pourquoi les enfants l'appellent Ben...), la sensibilité à la Force des jumeaux Skywalker et... Il y a un autre Skywalker... Intéressant rebondissement.

Impatient de voir ce que cela donnera par la suite et si Anakin rejoindra son ancien maître et les SCARs (qu'il me tarde de voir en action).
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 670
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Barya Mach » Lun 14 Jan 2019 - 10:58   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Toujours intéressant et agréable à lire. je n'avais pas imaginé qu'il y aurait un troisième enfant. Cela rajoute encore de l’intérêt pour l'histoire. :oui:

J'aime beaucoup la relation que semble avoir Obi-Wan avec la famille Skywalker. :)

Sinon j'avais une question: jusqu’où comptez vous aller ? Est-ce que vous ferez jusqu'à l'équivalent de l'épisode VI ? Ou irez vous jusqu'à la Postlogie ? Ou alors c'est une surprise et vous ne direz rien ? :paf:
Barya Mach
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 242
Enregistré le: 21 Nov 2016
 

Messagepar Dark GaGa » Lun 14 Jan 2019 - 17:20   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Tout ça se complique... Mace sombrant de plus en plus, Anakin toujours poursuivi par ses cauchemars, un 3e enfant (ça c'est bien trouvé)... difficile d'imaginer où vous nous menez... Vers la lumière ou l'obscurité ? La galaxie va-t-elle échapper à Sidious ou l'ineluctable chute vers l'Obscur va-t-elle se produire?

On sent quand même une tension entre Obi-wan et son ancien élève, une méfiance, peut-être une rancœur. L'affrontement entre ces deux là aura-t-il lieu ? Est-ce qu'on aura des hurlements de Niobi :sournois: si ça vire mal ?

Bon, à part ça, j'aime beaucoup cette fic, très bien construite, qui joue avec les incohérences de la saga pour proposer une autre version, et qui ouvre mille possibilité à chaque livre. J'arrive pas à déterminer si l'infinities va rejoindre le canon un jour et c'est plutôt jouissif de rester sur ce fil entre deux mondes parallèles.
Welcome to the dark side, we lied about the cookies.
Endor is a lie! Long Life to the Emperor!
fic - emplois fictifs
Dark GaGa
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1677
Enregistré le: 30 Nov 2017
Localisation: Citadelle Sith, Dromund Kaas ou Palais Impérial, Coruscant
 

Messagepar LL-8 » Mar 15 Jan 2019 - 18:50   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Wow merci à tous pour vos retours encourageants, c'est sympa de voir toutes vos réactions :)

On note que l'arrivée d'un troisième Skywalker vous aura tous interpellé ^^ Et que le point de vue d'Obi-Wan vous plaît ^^ tant mieux, parce que c'est tout un livre sur lui qui vous attend ^^

Mandoad a écrit: les SCARs (qu'il me tarde de voir en action).

:sournois:

Barya Mach a écrit:Sinon j'avais une question: jusqu’où comptez vous aller ? Est-ce que vous ferez jusqu'à l'équivalent de l'épisode VI ? Ou irez vous jusqu'à la Postlogie ? Ou alors c'est une surprise et vous ne direz rien ? :paf:

C'est une surprise et on ne dira rien. :lol: :paf:

Dark GaGa a écrit:Bon, à part ça, j'aime beaucoup cette fic, très bien construite, qui joue avec les incohérences de la saga pour proposer une autre version, et qui ouvre mille possibilité à chaque livre. J'arrive pas à déterminer si l'infinities va rejoindre le canon un jour et c'est plutôt jouissif de rester sur ce fil entre deux mondes parallèles.

:sournois:
Tout ce que je peux dire, c'est que l'on va continuer de jouer avec les similitudes avec le canon pendant un moment :)

Niobi a écrit::shock: :love: NAAAAN !? Sans déconner !?

Si si. Cadeau. :oui: :D
"If we can't protect the Earth, you can be damned well sure we'll avenge it."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1029
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar LL-8 » Ven 18 Jan 2019 - 9:30   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Double post, mais c'est pas grave, voilà la suite du Livre IV :)
Bonne lecture à tous !

Retour au sommaire

LIVRE IV : OBI-WAN KENOBI
Chapitre 2

Une série de fines bulles pétillèrent à la surface du liquide bleuté. Obi-Wan observa le vin dans sa flûte, le huma. L’odeur qui s’en dégageait lui évoqua une flopée de souvenirs. Il la respira une nouvelle fois avant d’avaler une gorgée du vin pétillant. Les bulles envahirent son gosier et lui provoquèrent une sensation agréable.
- Excellent, ce vin, commenta-t-il.

En face de lui, Padmé accueillit la remarque avec un sourire. La jeune femme avait revêtu un tenue ample et légère malgré la brise fraîche de ce jour-là. Un châle transparent couvrait ses épaules. Elle tenait gracieusement entre ses doigts une flûte – celle d’Anakin – où un fond du même vin bleuté pétillait.
- N’est-ce pas ? C’est un vin d’Alderaan, du Toniray, pour être précise. Bail nous a fait cadeau de plusieurs bouteilles à la naissance de Luke et Leia. Nous les gardons précieusement.

Obi-Wan acquiesça, observant les bulles qui tourbillonnaient au centre de son verre. Dans le jardin des Skywalker, les rayons du soleil illuminaient la végétation, la faisant scintiller. Un peu plus loin, Luke et Leia jouaient, armées de sabres lasers de bois. Obi-Wan expira lentement. Cela faisait deux jours qu’il était sur Naboo, et déjà ses effets relaxants se faisaient sentir. Sur cette planète, en compagnie de ses amis, il aurait presque pu oublier que la menace des Sith planait encore sur toute la galaxie.
- Je peux en goûter un verre ?

La remarque fit sourire Obi-Wan. Il se leva pour accueillir la nouvelle venue. Il avait vu Ahsoka pour la dernière fois lorsqu’il avait fait son rapport au bureau de la Chancelière, quelques mois auparavant. La jeune Torguta semblait en forme. Elle repoussa ses longs lekkus pour embrasser Obi-Wan et Padmé puis s’installa en bout de table. Anakin apparut à son tour. Il portait une tunique blanche qui faisait ressortir son teint hâlé. Il s’installa auprès de son épouse, qui lui tendit son verre.

Obi-Wan reprit une gorgée de Toniray.
- Comment s’est passé le voyage, Ahsoka ? demanda Padmé.
- Parfaitement bien, répondit la Togruta en se servant un verre de vin. Je suis passée sur Corellia avant d’arriver, ajouta-t-elle en posant un petit paquet sur la table.

Une servante apparut alors les bras chargés de plats. Obi-Wan se leva pour l’aider à les disposer sur la table tandis que les enfants arrivaient en courant pour manger.
- Ahsoka ! Tu nous as ramené un cadeau, dis ? demanda Luke.

La Jedi émit un petit rire avant de sortir un datapad. Elle le manipula et une maquette de chasseur Eta-2 sortit en volant de derrière les buissons. Les yeux de Luke et Leia se remplirent d’admiration.
- Il est pour nous ?

Ahsoka hocha la tête et les deux enfants sautèrent de joie. Il fallut les convaincre de manger avant de se ruer sur la machine. Une fois leurs ventres remplis, ils se précipitèrent sur le datapad et firent voler le vaisseau miniature dans tout le jardin. Le groupe d’adulte redevint plus silencieux.
- Des nouvelles de Coruscant, demanda Obi-Wan ?

La jeune Jedi secoua la tête.
- Toujours la même rengaine. Des rumeurs, toujours des rumeurs, mais jamais de rapports officiels concernant les Inquisiteurs.

Padmé toussota poliment.
- Le Sénat ne croit toujours pas à l’existence de ces Inquisiteurs.
- Et pourtant, ils existent, répliqua gentiment Obi-Wan. Ce ne sont pas des informations que nous pouvons transmettre au Sénat pour le moment. Nous risquerions de voir le maigre avantage que nous avons disparaître.
- Je comprends bien, répondit Padmé. J’ai soutenu l’initiative SCAR tout comme j’ai soutenu l’initiative de retrait des puces lorsqu’elle a été rendue publique. Je pense sincèrement qu’elle peut nous donner un moyen de vaincre Palpatine. Mais nous avons trop peu de résultats. Palpatine semble intouchable et un affrontement direct n’est même pas envisageable. Il nous faudra encore quelques années pour nous remettre complètement de la Guerre des Clones.

Obi-Wan acquiesça. Six années de guerre avaient eu raison des principales forces de la République, et les sept suivantes n’avaient pas été de tout repos. Kamino continuait de fournir des clones, mais ce n’était pas encore suffisant.
- Et Mace ? intervint Anakin. J’ai entendu dire qu’il avait affronté les Inquisiteurs.
- Il refuse de partager la moindre information avec la République, répondit Ahsoka. S’il connaît leurs faiblesses, il les garde pour lui. Puisque la République n’a pas voulu l’écouter, lui et ses ‘Jedi Gris’ poursuivent leurs recherches seuls.
- C’est stupide, commenta Anakin.

Obi-Wan vit la jeune Togruta acquiescer doucement. En face, Padmé repoussa imperceptiblement son assiette vide.
- C’est comme ça, dit-elle d’un ton neutre.
- L’obsession a gagné Mace, expliqua Obi-Wan. Il n’est plus le même depuis son échec contre Palpatine. Nous ne pourrions pas compter sur lui, de toute façon.
- Le Sénat est d’ailleurs inquiet à ce propos, renchérit Padmé. Les Jedi Gris sont des éléments imprévisibles. Certains sénateurs demandent même à ce que je les interdise sur Coruscant.

Les deux Jedi secouèrent la tête en cœur. Interdire les Jedi Gris fragilisait encore plus la République et donnait du champ à Palpatine pour agir.

Obi-Wan se resservit quelques gouttes de Toniray avant de changer de sujet.
- Qu’en est-il du traité de paix ?

Un autre sujet épineux et polémique, voilà ce que c’était. Palpatine avait proposé un traité de paix. Après tout ce qui s’était passé – la guerre, la folie des clones, l’embargo commercial, la crise de Ryloth – le Sith cherchait à établir un nouveau traité. Quel était donc son but ? Les Sith ne faisaient pas la paix.
- Il est dans les rouages, expliqua Padmé. Ce traité annulerait une bonne partie des accords décidés sur Géonosis et nous devons être prudents dans ce que nous accordons à Palpatine. Je fais ce que je peux pour freiner la signature du traité, mais le Sénat met une pression incroyable. Après quinze ans de tension, le peuple a besoin de repos.
- Mais à quel prix ? murmura Ahsoka.
- On ne peut pas faire confiance à Palpatine, lâcha Anakin. Il va encore essayer de nous faire croire qu’il veut la paix, mais il est vicieux. C’est un Sith.
- Pour le Sénat, être Sith n’a aucune valeur, répliqua Padmé. Tout ce que les gens retiennent, c’est que nous avons une opportunité diplomatique de mettre un terme à ces conflits, et que nous ne la saisissons pas.

Elle marqua un temps d’arrêt, attendant que son mari réplique. Mais Anakin resta silencieux.
- Voilà pourquoi nous avons besoin de résultats de la part des SCAR, poursuivit-elle d’un ton résolument plus politique. Le Sénat doit comprendre que s’allier de quelque manière que ce soit avec la République Démocratique est tout sauf une bonne idée.

Obi-Wan se pencha légèrement en avant.
- Je vous assure, Padmé, que nous travaillons d’arrache-pied pour avoir ces informations. Mais la Force ne nous a pas encore éclairé.

Il allait poursuivre lorsqu’un éclat de rire lui fit tourner la tête, tout comme Padmé, Ahsoka et Anakin. Le mini-Eta-2 venait de tomber au sol dans un looping comique. Leia ramassa l’objet, un large sourire aux lèvres.
- Tu ne seras jamais pilote, Luke ! se moqua la plus jeune des jumeaux.

Le garçon lui répondit par une grimace. Obi-Wan contempla les deux jeunes Skywalker l’espace d’un instant. Ils étaient encore innocents. Et parce que les adultes autour d’eux n’arrivaient pas à faire leur travail, ils allaient grandir dans une galaxie en conflit, une galaxie déchirée, dont la moitié se trouvait sous l’emprise des Sith. Comment la Force avait-elle pu permettre cela ? Si seulement Anakin acceptait de rejoindre les SCAR. Alors ils pourraient peut-être faire la différence.
- Vous avez déjà réfléchi à un prénom pour le troisième ? demanda Ahsoka sur un ton plus léger.

Le visage d’Anakin s’illumina, une expression qu’Obi-Wan aimait voir chez son ancien apprenti.
- Il s’appellera Adanar.

Ahsoka approuva son choix en applaudissant. Obi-Wan l’imita. Un sentiment de fierté qu’il ne put expliquer monta en lui. Il allait faire une remarque sur le prénom lorsque son comm bipa au creux de sa tunique. Il s’excusa, et quitta la table pour prendre l’appel.
- Ici le général Obi-Wan Kenobi.
- Obi-Wan, ici Depa, fit une voix féminine.

Obi-Wan accorda son attention à la Maître Jedi. Sa voix laissa transparaître ses inquiétudes.
- Les SCAR ont repéré les Inquisiteurs. Sur Lothal.

Obi-Wan attendit la suite. Ce n’était pas la première fois que ces apprentis Sith apparaissaient sur leurs radars. Seulement, jamais les situations n’avaient été assez importantes pour risquer de déclencher une nouvelle guerre galactique.
- Il y a un temple Jedi sur Lothal, Obi-Wan. Et c’est là qu’ils se rendent. Le Conseil ne veut prendre aucun risque.

Obi-Wan retint de trop montrer son inquiétude.
- Maître Yoda a déjà donné son accord pour que l’on se rende là-bas. Il est apparemment en train de s’entretenir avec la Chancelière en ce moment même, et elle serait du même avis que lui.

Obi-Wan jeta un coup d’œil derrière lui. Effectivement, Padmé avait quitté la table à son tour. Il passa une main dans sa barbe.
- Que comptez-vous faire ?
- Leur interdire l’accès au Temple, le détruire s’il le faut. J’aurai besoin de vous. Et d’Ahsoka. Elle s’est déjà rendue sur cette planète, il me semble. Son expérience nous sera précieuse.

Obi-Wan jeta un nouveau regard vers les Skywalker. Anakin s’occupait d’aider l’une des servantes de Padmé – Moteé, s’il se souvenait correctement de son prénom – à débarrasser la table. Ahsoka était un peu plus loin, à régler le mini-chasseur des jumeaux. Il réfléchit rapidement avant de prendre une décision.
- Ahsoka n’est pas disponible.

Obi-Wan lui faisait confiance. Et il préférait garder un Jedi sur Naboo, surtout avec un sabre laser à disposition de Luke et Leia.
- Prévenez le Général Rex, dit-il. Il connaît la planète aussi. Je vous rejoins sur Coruscant d’ici peu.
Modifié en dernier par LL-8 le Ven 25 Jan 2019 - 23:19, modifié 1 fois.
"If we can't protect the Earth, you can be damned well sure we'll avenge it."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1029
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar Notsil » Ven 18 Jan 2019 - 10:14   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Intéressant tout ça !

Un aperçu politique de la situation globale autour d'un petit repas entre amis ^^

Obi-Wan garde un oeil prévenant sur les enfants, c'est bien ^^

Intéressant aussi le choix du prénom... la référence est voulue ou pur hasard ?^^

Bon courage pour la suite !
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2325
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar L2-D2 » Ven 18 Jan 2019 - 10:29   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Chapitre 2 lu !

Oh ? Les Inquisiteurs attirés par le Temple Jedi de Lothal ? Intéressant, ça... A quand Ezra Bridger, apprenti Inquisiteur ? :sournois:

Sinon, c'est un plaisir de voir la famille Skywalker au complet : ANakin, Padmé, les jumeaux, Obi-Wan et Ahsoka... qui devrait être bientôt en âge d'avoir son propre padawan, non ? Je ne sais plus si, dans votre récit, elle a passé les épreuves et est devenue Chevalier Jedi. Retour programmé de Rex également, ça fait plaisir. Et la réplique d'Anakin concernant Sidious est excellente et montre bien à quel point l'ex-Jedi a bien évolué ! :oui:

En revanche, je n'ai pas saisi la référence du prénom, et n'est donc pas compris pourquoi il semble si bien accepté par Obi-Wan et Padmé... :transpire:

Vivement la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5285
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Dim 20 Jan 2019 - 15:25   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Lu !

Très bon chapitre comme d'habitude. Après la rage aveuglante et le côté borné de Mace, on a un point de vue beaucoup plus posé et réfléchi avec Obi-Wan et cela rend très bien à la lecture, car beaucoup plus fluide. On apprécie aussi les petites références glissées quelques fois (j'ai quand même dû aller chercher la référence pour le 3e enfant :D ) et la présence d'une Ahsoka plus mature.

Au passage:
LL-8 a écrit:Elle repoussa ses longs montrals pour embrasser Obi-Wan et Padmé

Peut-être que c'est ce que vous vouliez dire, mais les montrals son les cornes supérieures chez les Togrutas. Les longs appendices retombant sur les épaules sont des lekkus (comme pour les Twi'leks). Je dis ça parce que je voyais mal comment repoussé les montrals... :)

Donc on va aller sur Lothal par la suite, cela promet d'être intéressant et comme L2, j'attends de voir s'il y aura un lien avec les Bridgers.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 670
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Ven 25 Jan 2019 - 23:38   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Alors pour le coup, la référence à Adanar est complètement fortuite :D C'est Eluar qui m'avait fait la réflexion et puis on a décidé de le garder parce que c'est un prénom bien classe quand même ^^

Concernant Ahsoka, effectivement dans cette Infinity, elle a passé les épreuves et est assignée à la protection personnelle de la Chancelière depuis un moment, donc pas de padawan, en tout cas pour le moment.

Merci Mandoad pour la précision entre montrals et lekkus. C'est corrigé :)

Cette semaine, on rentre dans le vif du sujet de ce Livre 4, avec un chapitre un peu plus long que d'ordinaire - c'est fluctuant, mais attendez-vous à quelques chapitres un peu plus long dans ce Livre :) Bonne lecture !

Retour au sommaire

LIVRE IV : OBI-WAN KENOBI
Chapter 3


Une main en visière devant ses yeux, Obi-Wan observa l’étrange monolithe qui s’élevait vers le ciel devant lui. Il tenta d’imaginer l’intérieur de ce qui était en fait un temple Jedi, en vain. Rien dans ce monument ne correspondait à sa vision d’un édifice Jedi.

Autour de lui, tout n’était que sable et rocs plus ou moins aiguisés. Lothal lui rappelait Tatooine. Mais ici, la Force était beaucoup plus présente. Et si rien ne semblait indiquer une quelconque présence de civilisation à des kilomètres à la ronde, la trace du passage des Jedi restait visible.
- C’est étrange. C’est trop calme par ici, fit la voix de Rex.

Obi-Wan se tourna vers le clone. Le soldat avait beau avoir moins de trente ans, son apparence lui en donnait le double. Le bouc qu’il s’était fait pousser commençait à grisonner et ses traits à se rider. Derrière lui, la navette camouflée qu’ils avaient utilisée pour arriver jusque-là semblait fondre sous la chaleur du soleil.

Le désormais Général de la Grande Armée de la République repoussa son fusil blaster dans le dos.
- Nos informations étaient pourtant claires. Nous aurions dû arriver près d’eux.

Obi-Wan porta une main à sa barbe. Doucement, il se laissa glisser dans la Force à la recherche d’êtres sensibles. S’il ne vit rien, un mauvais pressentiment lui fit tourner la tête. Aux abords du temple, Depa et deux autres clones examinaient le système d’ouverture du monolithe, à la recherche de la moindre trace de forçage.
- Quelque chose ne va pas, Général ?

Obi-Wan leva une main vers Rex. Aussitôt, le clone se tut et arma son fusil blaster. Obi-Wan fouilla la Force. Les Inquisiteurs étaient là, il pouvait le sentir. Ses yeux se levèrent vers le monolithe. Le roc semblait s’ébranler imperceptiblement. Ils étaient là avant eux. Ils étaient déjà dans le temple.

D’un mouvement sec, Obi-Wan dégaina son sabre. Sa lame, presque blanche dans cet environnement de sable, se mit à vrombir et attira l’attention de Depa.
- Eloignez-vous du temple ! hurla Obi-Wan en se précipitant vers elle.

La Jedi ne se le fit pas dire deux fois. Saisissant son sabre à deux mains, elle activa sa lame et s’écarta du monolithe avec empressement, suivie des deux clones. Derrière eux, l’édifice de pierre commençait à s’ébranler et se mit à tourner sur lui-même. Obi-Wan connaissait ce genre de verrou. Le temple s’ouvrait. Mais aucun d’entre eux ne l’avait activé. Ce qui ne signifiait qu’une chose. Les Inquisiteurs sortaient.

Mais quelque chose ne tournait pas rond. Le temple semblait avoir du mal à tourner. Obi-Wan vit alors un énorme rocher se détacher du sommet du monolithe, suivi d’une dizaine d’autres. Une pierre de la taille d’un astromécano tomba sur l’un des soldats clones. Sa cage thoracique fut écrasée par le rocher.

Avec difficulté, le monolithe laissa finalement apparaître l’entrée du temple. En son centre, Obi-Wan distingua deux silhouettes élancées. Le Jedi se mit en garde, aussitôt imité par ses trois compagnons.

Les deux silhouettes apparurent finalement au grand jour. Deux hommes, à en juger par leur corpulence. L’un d’entre eux, bien bâti, ne portait pas d’armure, mais seulement un tissu grisâtre qui remontait le long de son cou jusqu’à cacher toute la partie basse de son visage. Deux bandes d’un tissu plus clair barrait sa poitrine, à la manière des tabards d’un Jedi. Seules deux épaulières le protégeaient. Ses cheveux blancs flottaient libres au vent. Dans l’une de ses mains bandées de tissu, il tenait un sabre rudimentaire, qu’il s’empressa d’activer. La lame rouge sang qui en émergea se mêla aux vrombissements des sabres Jedi.

Son compagnon, quant à lui, portait une armure complète aux couleurs noires de la République Démocratique. Obi-Wan étudia son casque. Pouvait-il s’agir de Xabron, sous ce masque ? A voir ses mains bleues à quatre doigts, il n’était pas humain. De quel espèce était-il donc ?

Le Sith alluma à son tour son sabre et deux fines lames écarlates apparurent. Obi-Wan eut un léger mouvement de recul. Une double-lame. Voilà qui lui rappelait de mauvais souvenirs.
- Vous arrivez trop tard, Jedi, fit le Sith casqué.

Comme pour agrémenter ses propos, le monolithe trembla de toutes parts. Obi-Wan ne laissa pas distraire.
- Nous pouvons éviter le combat, lança Depa. Je ne sais pas ce que Sidious vous a promis. Mais il n’a qu’un seul apprenti. Vous n’êtes que de vulgaires mercenaires à ses yeux.

Le Sith casqué répondit d’une voix étonnamment aiguë.
- Xabron n’est pas éternel, grinça-t-il. Le Côté Obscur n’est destiné qu’aux plus forts.

Obi-Wan prit note de la remarque du Sith. Xabron n’était donc aucun de ces deux hommes et avait apparemment plus de points faibles que ses compagnons. Le Jedi imagina que ces Inquisiteurs ne devait pas collaborer si bien les uns avec les autres.
- Rendez-vous, les somma-t-il.
- Vous êtes ici sur notre territoire, répondit le Sith aux cheveux blancs.

Sa voix, posée, était grave et chaleureuse. Obi-Wan se jurait l’avoir déjà entendue quelque part. Qui était cet homme ?

Sans autre sommation, les deux Sith levèrent leur sabre. Obi-Wan comprit que la discussion était terminée et les imita. Il ne prit pas le temps de saluer ses adversaires. La lames du Sith aux cheveux blancs vint s’écraser sur le sienne avant qu’il ne puisse réaliser quoi que ce soit.

L’inquisiteur enchaînait les attaques courtes et rapides. Obi-Wan les parait toutes, mais il ne discerna aucune faille chez son opposant. Il n’avait pas eu le temps de voir ce que faisaient les autres, et espéra que Depa s’en sorte mieux avec le Sith casqué.

Forçant un peu plus sur son poignet, Obi-Wan renvoya la lame de son opposant en arrière et attaqua sa cuisse. Le Sith se protégea au dernier moment. Le Jedi en profita pour le distraire.
- Je croyais que les Sith n’allaient que par deux ?

Il écarta sa lame pour l’envoyer s’écraser sur son épaule. L’épaulière para le coup, et le Sith en profita pour tenter d’empaler son adversaire sans succès. Obi-Wan remarqua que l’inquisiteur n’était pas assez mobile. Ses jambes ne bougeaient pas assez vite. Il accéléra la cadence et envoya une onde de force sur le Sith, qui recula de quelques mètres.
- C’est bien ce qu’il me semblait, se moqua Obi-Wan. Tu n’es pas vraiment un Sith.

L’autre hurla de rage, avant de se précipiter sur Obi-Wan. Il n’eut pas le temps de l’atteindre. Le Jedi fit un bond en arrière, et se retrouva entre Depa et le Sith casqué. Les Jedi échangèrent d’adversaire d’un regard tacite, ce qui déstabilisa l’homme au casque.

Obi-Wan visa d’abord son flanc gauche, mais l’autre para son attaque. Sans lui laisser le temps de se retourner, le Jedi balança sa lame sur son casque, le brisant net. Le Sith grimaça de douleur, révélant un visage bleuté, tatoué de deux bandes blanches sous ses yeux, eux-mêmes entourés d’une tâche d’un bleu plus foncé. Un Terellien. Obi-Wan eut un mouvement de recul. Il connaissait cet alien. Un flash lui revint en mémoire. Bon sang, il avait combattu aux côtés de lui bien avant la Guerre des Clones. Ce Terellien était un Jedi.

Ou plutôt, il l’avait été. Un rapide regard vers Depa et son adversaire confirma à Obi-Wan que l’autre avait aussi dû faire partie de l’Ordre à un moment donné. Sa façon de combattre… Maintenant qu’il le voyait de l’extérieur, il s’en rendait compte. Les conséquences de cette découverte laissèrent Obi-Wan sans voix. Sidious avait recruté des Jedi. Et étant donné la date où ces inquisiteurs étaient apparus…. Il les avait recrutés lorsqu’il était encore chancelier.

Assommé par cette révélation, Obi-Wan ne vit venir le coup que tardivement. La lame écarlate vint lui chauffer le flanc gauche. Gémissant de douleur, le Jedi mit de la distance entre lui et le Terellien. Sans succès. L’autre le rattrapa et le força à parer ses attaques toujours plus violentes. Ses traits, déformés par la haine, soulignaient ses yeux jaunâtres injectés de sang. Obi-Wan puisa dans la Force. De l’autre côté, le temple semblait sur le point de s’écrouler. Il devait le protéger.

Repoussant toujours les attaques du Sith, Obi-Wan fit un effort surhumain pour se plonger de nouveau dans la Force et attirer à lui le blaster laissé par le clone qui avait péri. L’arme arriva dans sa main libre au moment où le Sith allait porter une nouvelle attaque. Obi-Wan saisit l’occasion et tira. Trois fois.

Le Sith se tint un moment immobile, les yeux vides, comme si toute Force le quittait brutalement. Puis il s’écroula sans un bruit. Obi-Wan se plia en deux. La blessure, déjà cicatrisée, lui faisait affreusement mal. Il jeta le sabre à terre. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas utilisé ce genre d’arme pour tuer un Sith. C’était si peu élégant.

Un bref regard apprit à Obi-Wan que le deuxième clone était tombé. Rex, vers le vaisseau, se traînait, un main ensanglantée plaquée sur sa cuisse. Le Jedi jugea que le clone pouvait tenir. Sans un regard pour Depa, il se précipita vers le temple. Les Sith avaient sûrement déjà mis la main sur ce qui avait de la valeur, mais il devait protéger ce qui restait.

Faisant appel à la Force, il tenta d’interrompre la destruction du monolithe. Ce dernier ne cessait de s’effriter. Son sommet, auparavant si lisse, ne ressemblait plus à rien. Obi-Wan concentra toute son énergie sur l’édifice de pierre. Et, l’espace d’un instant, le temple cessa de tourner sur lui-même. Oui, l’espace de quelques secondes, Obi-Wan eut la présomption de croire qu’il avait réussi. Un hurlement aigu le ramenait à la réalité.

Devant lui se tenait un enfant. Brun, les cheveux dressés en une crête plus ou moins réussie, vêtu d’une tunique noire, il avait une dizaine d’années. Le même âge que Luke et Leia. Obi-Wan perdit son emprise sur le monolithe. Échappant à tout contrôle, le temple se mit à vriller dangereusement. L’enfant, de son regard doré, fixa Obi-Wan d’un air mauvais.
- Tu arrives trop tard, Jedi.

La maturité dans sa voix surprit le Jedi. Il s’attarda sur le visage de l’enfant. Il ne les avait pas remarquées à première vues, mais il possédait de nombreuses cicatrices, trop fines pour être réellement visibles. Son regard plein de haine, alla du corps du Sith à celui, encore debout, du Jedi. Dans ses petites mains, un sabre laser à lame rouge s’activa.

Obi-Wan se mit d’abord en garde, avant de baisser son propre sabre. Pouvait-il vraiment combattre un enfant ? Ses pensées volèrent vers l’ancien Jedi qu’il venait d’abattre. Cet enfant était trop jeune pour avoir appartenu à l’Ordre avant la chute de Sidious, et aucun enlèvement n’avait été rapporté. Avait-il été recruté au berceau ? La réalité frappa le Jedi de plein fouet. Sidious élevait-il des apprentis Sith ?

Contre toute attente, le jeune garçon ne l’attaqua pas. Au contraire, il se précipita vers l’immensité désertique de Lothal. Obi-Wan remarqua alors que le Sith aux cheveux blancs était parti en avant de lui. Devant eux, une petite navette noire les attendait, en suspension à quelques centimètres du sol. Ils s’enfuyaient. Le Jedi n’hésita pas. A côté de lui, le temple se désintégrait. Il inspira largement et se précipita à la poursuite des Sith.

Il allait ramener l’enfant. Il allait le sortir de là. Peu importe ce que lui avait raconté Sidious, il était encore jeune. Il pourrait être sauvé. Après tout, Anakin n’avait commencé son entraînement qu’à neuf ans. Et il était devenu l’un des meilleurs Jedi qu’Obi-Wan connaisse.

Lame au vent, le Jedi se précipita sur le pont de la navette alors qu’elle s’élevait dans les airs. Il eut juste le temps de s’accrocher au bord, sabre en main, les pieds dans le vide. Le vaisseau s’élevait toujours plus haut. Obi-Wan puisa dans la Force pour se rétablir sur le pont, mais le Sith aux cheveux blancs ne lui en laissa pas le temps. Il s’approcha de lui et lui écrasa une main. Obi-Wan retint un cri et lâcha prise, toujours retenu au pont par son avant-bras. Son sabre, désactivé ne lui servait à rien. Le Sith s’approcha et s’accroupit devant lui, un rictus mauvais aux lèvres.
- Ah, les Jedi… votre arrogance vous perdra. Nous allons gagner. Parce que nous avons toujours un coup d’avance.

Ses yeux lançaient des éclairs. D’un geste rapide, il retira le sabre de la main d’Obi-Wan. Puis il se releva et, d’une pression du pied sur le front du maître Jedi, le fit basculer dans le vide.

Ce dernier utilisa la Force pour amortir sa chute, tandis que la navette disparaissait dans les nuages de Lothal. Le sable de la planète vint se mêler à ses cheveux et sa barbe. Obi-Wan cracha les quelques grains qu’il avait absorbés. Il se releva difficilement. La douleur engourdissait ses membres. Il devait retrouver les autres.

D’un pas qu’il voulut rapide, il retourna à sa navette. Rex était toujours là, agenouillé au-dessus du corps d’un des soldats qui les avaient accompagnés. Plus loin, le cadavre du second gisait dans le sable. Entre eux, Depa était allongé au sol, immobile. Obi-Wan se précipita vers elle et s’agenouilla à ses côtés. Elle était encore consciente, mais son pouls était faible. Elle n’avait pas beaucoup de temps devant elle.
- Rex ! Venez m’aider !

Le général clone vint vers lui aussi vite qu’il le put. Soutenant le maître Jedi d’un côté, il aida Obi-Wan à l’installer à bord de la navette. Elle respirait difficilement, et ils n’avaient aucun droïde médical sous la main.
- Nous avons un message en attente sur le canal de la navette, Obi-Wan. Ça semble important, fit Rex.

A contrecœur, le Jedi laissa Depa aux soins de Rex et se dirigea vers le tableau de bord. Il n’y avait pas qu’un message en attente, mais plusieurs. Obi-Wan lança le plus récent. Une image holographique d’Ahsoka apparut. La transmission n’était pas bonne, mais une bonne moitié du message avait été sauvegardée.
- ...attaqués. Nous sommes presque sûrs qu’il s’agit de Dark Xabron. Ils ont enlevé Luke, Maître. Il faut que vous reveniez absolument sur Naboo, de toute urgence. La République entière est en état d’urgence.

Obi-Wan passa une main dans sa barbe. Il jeta un coup d’œil à Depa et Rex. Les deux étaient mal en point, et l’état de Depa nécessitait des soins urgents. Il se leva et se dirigea vers le Maître Jedi.
- Je vais vous déposer à la station médicale républicaine la plus proche. Une affaire importante m’appelle sur Naboo, dit-il.
- J’ai entendu, répondit Depa d’une voix faible. Obi-Wan… prenez mon sabre.

Le Jedi voulut refuser, mais il avait perdu le sien – ou plutôt, on le lui avait volé – et il détestait les blasters, si peu pratiques et si peu élégants. Il accepta l’arme de Depa avec respect. Le cylindre de métal ressemblait fortement à celui d’Anakin, bien que plus léger. Il n’aurait pas de mal à se l’approprier.

Il posa une main réconfortante sur l’épaule de Depa.
- Ne vous en faites pas. Tout ira bien.

Puis il rejoignit Rex aux commandes, et ensemble, ils firent décoller la navette hors de Lothal, laissant derrière eux le temple en ruines.
"If we can't protect the Earth, you can be damned well sure we'll avenge it."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1029
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar Notsil » Dim 27 Jan 2019 - 15:14   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Oh !

Très très intéressant tout ça.

De jeunes Sith, d'anciens Jedi devenus simili apprentis Sith (ça va poser la question des Jedi Gris d'ailleurs, ils sont partis faire quoi ? ^^), et un enlèvement !

Ça promet :)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2325
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar L2-D2 » Dim 27 Jan 2019 - 20:33   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Chapitre 3 du Livre IV lu !

Obi-Wan confirme que les Sith sont sa spécialité ! :sournois:

Un excellent Chapitre, comme d'habitude. Des combats, des liens avec les séries TV (retour de Rex, présence de Lothal), des mystères résolus et d'autres non (mais où Sidious a-t-il donc pu recruter tout ces Inquisiteurs ?) et surtout, un rebondissement final qui annonce du très bon (pour les lecteurs) et du très difficile à supporter pour les personnages ! :oui:

Vivement la suite, comme d'habitude ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5285
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Mar 29 Jan 2019 - 12:56   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Très bon chapitre que cette confrontation sur Lothal.

J'aime beaucoup lire ce que vous faites sur cette nouvelle partie (Faut dire qu'entre le personnage précédent que je peux pas blairer et l'actuel que j'adore, ça ne fait qu'accentuer le plaisir de la lecture). Le personnage d'Obi-Wan est bien caractérisé et l'affrontement avec les Sith/Inquisiteurs rend très bien. :D

Quant au twist final, ça annonce du bon (pour le lecteur) et du moins bon (pour les Jedi).

J'attends la suite avec impatience. :)
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 670
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Dark GaGa » Jeu 31 Jan 2019 - 12:05   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

C'est un vrai plaisir pour moi de lire à quel point mon chouchou est un enfoiré... des Jedis retournés, des Siths biberonnés au berceau et Luke enlevé à sa famille...

J'avoue que je suis très curieuse de savoir qui est le mini-sith. Et chouette interaction entre Obi et Rex.

ça présage du lourd... Anakin va-t-il piquer une grosse colère? :diable:

J'aime beaucoup l'équilibre précaire de cette fic. Où les choses sont sur le fil, les victoires ne sont guère absolues et rien n'est gagné, tout peut basculer, d'un côté comme d'un autre.
Welcome to the dark side, we lied about the cookies.
Endor is a lie! Long Life to the Emperor!
fic - emplois fictifs
Dark GaGa
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1677
Enregistré le: 30 Nov 2017
Localisation: Citadelle Sith, Dromund Kaas ou Palais Impérial, Coruscant
 

Messagepar LL-8 » Ven 01 Fév 2019 - 16:33   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Merci pour vos retours!

On poursuit notre histoire avec un chapitre avec un peu moins d'action, mais qui regorge de détails, si vous savez où regarder :sournois: :D Luke a donc disparu et on se retrouve avec une République en état d'alerte.
Bonne lecture!

Retour au sommaire

LIVRE IV : OBI-WAN KENOBI
Chapitre 4


Il ne l’avait pas prévenu. Anakin ne l’avait pas prévenu. C’était Ahsoka qui l’avait fait. Et cela n’augurait rien de bon.

Obi-Wan fit atterrir brutalement la navette sur la piste de la villa. Déposer Depa et Rex lui avait fait perdre quelques heures de plus. Et malgré tout ce temps passé, ses vêtements sentaient encore l’odeur du sable de Lothal. Il n’avait pas pris le temps de se changer. Sa blessure au côté gauche le lançait toujours, même si la douleur s’était atténuée. Une chose était sûre : même un passage dans une cuve de bacta ne le dispenserait pas d’une cicatrice, cette fois.

Se précipitant hors de la navette, Obi-Wan se dirigea vers la villa au pas de course. Le sabre de Depa pendait à sa ceinture, rebondissant à chaque nouveau pas qu’il faisait. Il espérait que le maître Jedi se rétablirait.

La première chose qu’Obi-Wan remarqua fut le nombre de speeders garés devant la villa. Les Skywalker avaient de la visite. Le Jedi ne s’attarda pas et entra, pour tomber sur le capitaine Typho. Ses cheveux semblaient avoir blanchi d’un coup, et ses cernes dépassaient son cache-œil.
- Maître Kenobi, c’est un soulagement de vous voir.

Il lui serra la main et l’emmena dans la pièce principale. Padmé était là, debout, à faire les cent pas au milieu d’une dizaine de personnes : policiers de Naboo, Judiciaires, servantes, conseillers… Même Mon Mothma se trouvait dans la pièce, enveloppée dans un manteau officiel. Obi-Wan se rendit compte qu’excepté Ahsoka, il était le seul Jedi présent. Il allait faire office de représentant du Conseil dans cette affaire.

Il vit d’ailleurs la jeune Togruta se diriger vers lui. Leia courut en avant d’elle et serra Obi-Wan dans ses bras. Le Maître Jedi se mit à sa hauteur pour lui rendre son étreinte.
- Mon frère… Luke… Il l’a emmené...Tu vas le ramener, hein, Oncle Ben ?

Obi-Wan hocha la tête.
- Nous allons le retrouver, ne t’en fais pas.

La fillette ne pleurait pas, mais le Maître Jedi devina à ses yeux rougis que c’était parce qu’elle n’avait plus de larmes en réserve. Il l’écarta gentiment de lui et se redressa pour faire face à Ahsoka.
- Que s’est-il passé ? demanda-t-il.
- Dark Xabron, répondit Ahsoka. Il a surgi de nulle part et il a enlevé Luke. Nous avons fait ce que nous pouvions, mais il était trop rapide. Et il était accompagné.
- Où est Anakin ? s’inquiéta Obi-Wan.
- A sa poursuite. Il a pris mon chasseur.

Évidemment. Ce jeune homme ne tenait pas en place. Obi-Wan croisa les bras et passa une main dans sa barbe, soucieux. Quel était le but de Xabron ? Pourquoi s’en prendre au fils de la Chancelière alors qu’un traité de paix était dans les rouages ?

Lorsque le chef des forces de l’ordre s’écarta enfin, Obi-Wan s’approcha de Padmé. La jeune femme avait le visage cerné et ne cessait de porter ses ongles à ses lèvres d’un air inquiet. Le Maître Jedi la prit dans ses bras.
- Obi-Wan, merci d’être là, murmura-t-elle, la voix serrée.
- Nous allons le retrouver, Padmé, je vous le promets.

Il sentit la tête de Padmé hocher sans conviction contre son épaule. Obi-Wan fixa le jardin par-dessus l’épaule de la jeune femme. Cet endroit qui pour lui était synonyme de bonheur lui semblait désormais morne et gris, comme si on venait de retirer une part de la vie qui s’y trouvait. Le cœur du Maître Jedi se serra. Il devait retrouver le garçon. Coûte que coûte.

***


Le soleil déclinait lentement derrière les montagnes de la région des lacs. Les derniers rayons jouaient encore avec la surface de l’eau avant d’aller se coucher. En contre-jour, la silhouette holographique de Yoda se découpait difficilement dans la lumière du soir.
- Fâcheux, cela est. Mes pensées pour la Chancelière, transmettez.
- Je n’y manquerai pas, répondit Obi-Wan.

La situation était tendue. Garder les médias à distance de cet événement était la priorité. En aucun cas la République ne pouvait être au courant que le fils de la Chancelière avait été enlevé sous les yeux d’un Jedi. Padmé et l’Ordre lui-même ne pouvaient pas se le permettre. L’enfant devait être retrouvé. Son importance était capitale.
- Sur d’autres affaires vous travaillez, Obi-Wan. Sur ces affaires votre concentration doit être.

Le petit maître Jedi agrémenta ses paroles d’un geste de canne envers son interlocuteur. Obi-Wan épousseta sa tunique qui autrefois avait été beige.
- La piste des Inquisiteurs sur Lothal est une impasse. Ils ont détruit le temple. Peu importe ce qu’ils voulaient y trouver, nous n’avons plus aucun moyen de savoir ce que c’est, dorénavant.
- Une raison d’abandonner ce n’est pas, répondit Yoda un peu plus sévèrement.

Obi-Wan se retint de répliquer. L’image d’un jeune Luke apeuré lui revenait sans arrêt en tête. Il devait retrouver Anakin, et ensuite retrouver Luke.
- Maîtres ?

Les deux Jedi dirigèrent le regard vers la jeune Togruta qui venait de sortir de la villa. Elle s’inclina brièvement devant Yoda et s’installa aux côtés d’Obi-Wan.
- Où en est-on ? demanda-t-il.
- Les Judiciaires sont partis, mais pas Mon Mothma, répondit Ahsoka. Padmé attend une visite officieuse de la reine d’un moment à l’autre. Votre présence est bien sûre attendue.

Yoda hocha la tête d’un air pensif.
- Je ne l’ai pas dit devant Padmé, poursuivit Ahsoka d’un ton plus confidentiel, mais Dark Xabron… Il a tenté d’enlever Leia également. Si je n’avais pas été là… Anakin ne serait jamais arrivé à temps. Et ç’aurait été les deux enfants qui manqueraient à l’appel.

Si elle n’avait pas été là… Obi-Wan se rappela les paroles de Depa. Il faudrait emmener Ahsoka. Elle connaît la planète, elle peut nous aider. Les inquisiteurs. Ils pillaient un temple sans raison apparente, et sans leur grand leader. Se pouvait-il que… ?

Une diversion. Tout cela n’avait été qu’une diversion, un moyen d’entraîner Obi-Wan et Ahsoka loin de Naboo. Et ils étaient tombés droit dans le panneau. La lumière se fit un peu plus claire sur les faits. Sidious avait organisé tout cela, c’était certain. Il voulait les jumeaux. Pourquoi ? Anakin lui avait déjà raconté la fois où Sidious lui avait parlé de l’histoire de son propre maître, qui contrôlait la mort. Sidious n’avait pas cette capacité.

Peu importe ses plans, il avait perdu sa chance de recruter l’être le plus puissant de la galaxie. Pas étonnant qu’il se rabatte sur sa descendance directe.
- Il a besoin d’eux… murmura-t-il.
- Pardon ?

Obi-Wan se tourna vers Ahsoka et Yoda. Les images de Lothal lui revinrent clairement.
- Sidious est à l’origine de tout cela. C’est lui qui a organisé la diversion sur Lothal ! Et il a besoin des jumeaux. Pour quelle raison, je n’en ai aucune idée, mais, Maître Yoda, nous ne pouvons pas le laisser faire !
- Tes sentiments, tu laisses s’exprimer.

Peut-être était-ce vrai. Peut-être avait-il laissé l’attachement s’emparer de lui, peut-être tenait-il trop à ces enfants. Et peut-être à Luke particulièrement. Mais il avait promis à Qui-Gon de veiller sur Anakin, et cela incluait veiller sur ses enfants, surtout lorsqu’ils étaient en danger.
- Sur Lothal, expliqua-t-il, j’ai fait face à un inquisiteur du même âge que Luke. Imaginez un instant, Maître Yoda, que Luke puisse se tourner du Côté Obscur.
- C’est impossible ! réagit Ahsoka.
- Nous ne devons écarter aucune possibilité.

Obi-Wan vit Yoda méditer sur ce qu’il avait dit. Il connaissait le potentiel d’Anakin. Croyait-il encore en la prophétie ? Peu importe. Il connaissait aussi la puissance que les jumeaux dégageaient alors qu’ils n’avaient que dix ans.

Le Jedi vit le petit être vert fléchir lentement.
- Raison tu as, grommela-t-il d’un air résigné. A la recherche du jeune Skywalker tu partiras. Le Conseil j’informerai.
- La Chancelière aurait de toute manière réclamé nos services, ajouta Ahsoka.

Obi-Wan acquiesça, une main dans sa barbe. D’abord, il devait retrouver Anakin. Il s’apprêtait à saluer Yoda lorsqu’une navette d’argent passa au-dessus de sa tête. La reine était là. Et il n’avait même pas changé de tenue.

***


La seule chose qui distinguait la reine de ses sujets à cette heure avancée de la soirée était ce maquillage blanc si particulier qui couvrait l’intégralité de son visage. Vêtue d’une robe légère et entourée de ses servantes, la souveraine Mairayni renouvela ses condoléances.
- Vous devriez rentrer sur Coruscant, Chancelière.

Le visage de Padmé se durcit. Obi-Wan la comprenait. Une fois de plus, elle était reléguée au second plan, condamnée à ne pas faire partie des recherches pour retrouver son fils. Hélas, c’était le lot de tous les Chanceliers. Ils étaient trop importants pour qu’on les laisse s’approcher si près de l’action.
- On devrait séparer la petite de sa mère, intervint Typho.
- Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée, lui répondit Ahsoka.
- Les garder au même endroit augmente le risque…
- Assez !

Le groupe se tut instantanément. Les regards convergèrent comme un seul vers Padmé. La jeune femme s’était levée. Elle serrait le poing, comme si ce geste la retenait d’exploser. Obi-Wan se rapprocha discrètement d’elle.
- Vous décidez de notre avenir comme si je n’étais même pas dans la pièce ! Vous entendez-vous seulement ?

Typho baissa la tête d’un air honteux. Comme son oncle Panaka avant lui, il avait passé une bonne partie à veiller sur Padmé et si son attachement à la jeune femme était sincère, il n’avait pas encore saisi entièrement quel genre de personne elle était. Et une chose était sûre : l’écarter ainsi des décisions n’était pas du tout à son goût.
- Il s’agit de mon fils, martela Padmé. Je refuse de rester là, à ne rien faire et à vous regarder vous démener pour le retrouver. Anakin est déjà à sa poursuite, je veux faire ma part.
- Padmé, vous feriez déjà beaucoup si vous poursuiviez votre travail en tant que Chancelière de cette République, fit Mon Mothma.
- Je ne parle pas de ça, Mon, répliqua Padmé. Je refuse d’être laissée de côté.
- Qu’en pensez-vous, Maître Jedi ? demanda alors la reine.

Sa remarque prit Obi-Wan au dépourvu. Il était loin, le temps où on demandait leur avis aux Jedi, où leur relation avec la Force en faisait des êtres dignes de confiance. Le Maître Jedi se redressa. Il devait choisir ses mots avec soin. Il était hors de question qu’il se mette Padmé à dos.
- Il est clair que nous serions plus à même de vous protéger sur Coruscant, expliqua-t-il. Ce serait plus compliqué pour Xabron de se rendre au cœur de la République.

Un regard furibond de Padmé lui fit comprendre qu’il avait certainement raison, mais qu’elle n’était absolument pas d’accord avec lui.
- Que faisons-nous de la petite Leia ? demanda Mon Mothma.
- Je suis d’avis de la cacher, répondit Gregar Typho. La logique voudrait que la Chancelière emmène sa fille avec elle. C’est une rumeur que nous pourrions propager.

De nouveau, la reine au teint pâle se tourna vers Obi-Wan. Sa confiance envers les Jedi le surprit une fois de plus.
- Si la Chancelière n’y voit pas d’inconvénient, alors je ne m’opposerai pas non plus à ce que Leia soit cachée.

Padmé déglutit. En signe de soutien, Obi-Wan posa une main réconfortante sur son bras. La jeune mère s’y raccrocha comme si c’était la dernière chose qui l’empêchait de fondre en larmes. Elle était d’une force incroyable, et le Maître Jedi était impressionné par la maîtrise de soi dont elle faisait preuve.
- Leia peut aller chez mes parents. Je suivrai les conseils de Maître Kenobi et retournerai sur Coruscant une fois que ma fille sera en sécurité.

Obi-Wan jeta un coup d’œil à la jeune Leia. Elle n’avait pas bronché depuis l’arrivée de la reine. Bien droite dans sa robe bleutée, elle n’avait pas lâché la main à Ahsoka. Elle se décida finalement à donner de la voix lorsqu’elle comprit où elle allait être envoyée.
- Mais il n’y a que Ryoo chez Papy et Mamie ! Et elle ne joue jamais avec moi !

Sa remarque fit rire l’ensemble de l’assemblée. Padmé s’approcha de sa fille et se mit à sa hauteur.
- Leia, tu vas aller chez Papi et Mamie un temps, d’accord ? A moins que tu ne préfères aller chez Oncle Owen ?

La jeune fille fit une grimace qui fit sourire Obi-Wan. Elle tira la langue d’un air dégoûté.
- Berk, je veux pas aller là-bas, il fait trop chaud !

Dans ses yeux, Obi-Wan vit qu’elle avait compris elle-même qu’elle n’avait pas le choix. Elle inspira grandement avant de se résigner. Un signe que la reine interpréta comme scellant la décision.
- Ruwee et Jobal Naberrie accueilleront donc la jeune Leia Skywalker. Nous mettrons un détachement en place pour sa protection.
- Sauf votre respect, Majesté, intervint Obi-Wan, je préférerais que le Chevalier Tano ici présente reste avec Leia.
- Je suis d’accord, renchérit Padmé.

La reine se contenta de hocher la tête. Obi-Wan se tourna vers la jeune Leia. Elle discutait avec Ahsoka, apparemment ravie de devoir partager ces vacances forcées avec elle. Le Jedi inspira lentement. Il allait accompagner Padmé sur Coruscant. Silencieusement, il espéra y trouver Anakin. Le jeune père était capable de tout faire pour retrouver son fils. Et c’était ce qui l’inquiétait le plus au monde.
"If we can't protect the Earth, you can be damned well sure we'll avenge it."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1029
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar L2-D2 » Ven 01 Fév 2019 - 16:50   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Chapitre 4 lu !

Tu as parfaitement réussi à retranscrire l'urgence de la situation ! C'est impressionnant d'ailleurs, j'ai eu l'impression d'être comme Obi-Wan, sonné, estomaqué, découvrant comme lui les informations au compte-gouttes, comprenant bien trop tard que le Chapitre sur Lothal n'avait été qu'une diversion (je me suis bien fait avoir !) ! Et l'idée d'un Anakin absent car immédiatement lancé aux trousses du ravisseur est tellement logique que je n'y aurai même pas pensé... Et on sait tous à quel point Anakin est secrètement terrifié à l'idée de perdre l'un de ses proches...

Un Chapitre encore plus réussi que les autres, ce qui n'est pas peu dire ! Et nous n'en sommes même pas à la moitié de ce Livre IV !!! :x

Vivement la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5285
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Notsil » Sam 02 Fév 2019 - 11:27   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Un chapitre très très intéressant !

Alors je me demande ; Luke a-t-il été enlevé pour faire pression sur Anakin, ou Xabron a-t-il vraiment besoin de lui ? ^^

(Qui sera le prochain ? ^^ La petite Leia, ou son futur petit frère ? :p)

Ça promet ;)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2325
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Mandoad » Mar 05 Fév 2019 - 18:28   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Lu !

Très bon chapitre comme d'habitude. On arrive sans peine à se mettre à la place d'Obi-Wan, qui découvre l'ampleur de la situation et éprouve des émotions conflictuelles, notamment quant à sa façon de réagir face à Padmé.

Décidément, on voit que Sidious à, comme souvent, un coup d'avance sur ses adversaires. Mais veut-il Luke comme apprenti ou uniquement retenter le coup avec Anakin (dont le départ immédiat en poursuite correspond tout à fait au personnage) ?

Impatient de découvrir la suite en tout cas.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 670
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Ven 08 Fév 2019 - 23:54   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Merci pour vos retours et merci de continuer à nous suivre aussi fidèlement!

Aujourd'hui, dernier chapitre avant la tempête :sournois: attendez-vous à voir débarquer les SCAR ! (si quelqu'un lit - ou a lu - les comics Star Wars ici, vous devriez retrouver quelques têtes familières transposées dans notre univers infinity....)
Bonne lecture !

Retour au sommaire

LIVRE IV : OBI-WAN
Chapitre 5


Le soleil commençait à peine à se coucher sur Coruscant. Ses rayons, d’une teinte jaune-orangée chaleureuse, se noyaient dans les fumées des bâtiments du district Dacho. Les silhouettes des larges usines Coruscanti se dessinaient doucement dans la lumière du soir. On pouvait encore voir quelques cargos s’élever dans les airs. D’ici une ou deux heures, la nuit tomberait tout à fait sur ce quartier de la planète-monde. Mais les usines tourneraient encore, jusqu’à ce que le soleil daigne se lever de nouveau.

Le petit chasseur d’Obi-Wan se posa dans un bruit de vieille tôle au pied d’un vieux bâtiment de forme oblongue. Laissé à l’abandon depuis dix ans, l’édifice avait autrefois abrité les conspirations les plus importantes de Sidious. Jamais personne n’avait voulu revenir dans ce lieu synonyme de traîtrise.

Obi-Wan posa le pied sur le sol. Il pouvait encore sentir l’aura du Côté Obscur ici. Sidious y avait passé tellement de temps, et y avait été si puissant, que l’énergie qu’il y avait dégagé était encore présente. Le maître Jedi retint un frisson et passa sa bure autour de ses épaules. Il avait pris le temps de se changer depuis leur arrivée sur Coruscant. A sa ceinture pendait toujours le sabre de Depa. Il n’avait pas eu de nouvelle de la Jedi depuis qu’il l’avait déposée à la station médicale. Il priait la Force de la rétablir.

D’un pas assuré, Obi-Wan se dirigea vers l’intérieur du bâtiment. Les murs, noircis par la poussière et les gaz dégagés par les usines à proximité, gardaient en leur sein les témoignages de dizaines d’années de complots contre les Jedi et la République. Si seulement ils avaient pu parler…. Alors toutes ces années de guerre auraient peut-être pu être empêchées.

Le Maître Jedi se dirigea vers un vieil escalier de pierre qui tourbillonnait sur lui-même. Il n’avait même pas tenté de prendre les ascenseurs. Après autant d’années passées à ne pas fonctionner, ils devaient sûrement tomber en ruine. Puisant dans la Force, Obi-Wan grimpa les marches dix par dix, jusqu’à se retrouver quelques dix étages au-dessus du sol. Il reprit son souffle. Autrefois, une large ouverture permettait aux vaisseaux de se poser sans encombre à ce niveau du bâtiment. Mais elle avait été bouchée par les forces de la République et désormais, seul un pilote aguerri pouvait espérer faire atterrir son vaisseau directement à cet étage.

Obi-Wan repéra rapidement le chasseur d’Anakin. C’était un intercepteur Eta-2, un modèle bien plus récent que celui qu’Obi-Wan possédait encore. D’un noir presque mat, il se fondait parfaitement dans l’ombre des larges murs du bâtiment. Le cockpit était ouvert et le maître Jedi crut distinguer ce qu’il identifia comme du sang. Il sentit son cœur battre légèrement plus fort. Si Anakin était blessé, pourquoi ne s’était-il pas rendu directement à une station médicale ?

Obi-Wan suivit la trace de sang, une trace si fine qu’elle semblait disparaître par moment. Il la suivit jusqu’à arriver à une sorte de balcon, large, qui donnait sur tout Coruscant. L’horizon cramoisi y apparaissait dans toute sa splendeur. Le maître Jedi le repéra immédiatement. Assis sur le bord du balcon, il avait les épaules voûtées et le regard perdu dans le vide. Il ne portait plus qu’une tunique sombre, déchirée de toutes parts. Sa main mécanique était visible, et jouait avec les lambeaux de tissus qui pendaient de sa poitrine. Un peu plus loin, au bord du balcon, gisait une silhouette frêle et inanimée. Le casque qu’elle portait arborait la marque, reconnaissable entre mille, de la République Démocratique.

Obi-Wan s’approcha. Il n’eut rien besoin de dire. Anakin avait probablement perçu sa présence dès qu’il avait posé son vaisseau à proximité du bâtiment.
- J’ai échoué, lâcha le jeune homme d’une voix rauque, chargée d’émotions.

Il arracha un bout de tissu de sa tunique et l’envoya valser dans l’air pollué du district. Obi-Wan inspira lentement, avant d’enlever sa bure et de la poser sur les épaules de son ancien apprenti. Puis il s’assit à côté d’Anakin, les pieds dans le vide.
- Ils me l’ont pris, Maître, dit ce dernier dans un sanglot.

C’est alors qu’Obi-Wan remarqua les larmes qui glissaient le long de ses joues. Ses yeux, injectés de sang, ne s’étaient pas reposés depuis au moins quarante-huit heures.
- Que s’est-il passé, Anakin ?

Le jeune homme ne répondit pas, mais ses yeux ne cessèrent de faire des allers-retours entre l’horizon et le corps à quelques mètres d’eux. Obi-Wan passa une main dans sa barbe avant de se décider à se lever pour inspecter le corps. Il n’eut pas besoin de vérifier son pouls. La Force l’avait déjà averti que la vie avait quitté cet individu depuis longtemps.

Il s’accroupit près de la tête, et retira lentement le casque. Le visage fin d’une Mirialan apparut à la lumière du jouer. Une série de tatouages rougeâtres partait du creux de ses yeux jusqu’aux pommettes de ses joues. Une autre marquait son menton.
- Elle était avec lui. Avec Xabron, expliqua Anakin d’une voix retrouvée.

Obi-Wan acquiesça puis se mit en quête d’un indice, n’importe lequel, sur son origine. Était-elle, elle aussi, une ancienne Jedi ? Une traîtresse à la solde de Palpatine ?
- Elle a refusé de me dire où se trouvait mon fils.

Les mots du jeune homme étaient chargés d’émotion. Obi-Wan se releva. Il n’apprendrait rien sur cette femme Sith. Elle était morte, et elle avait emporté avec elle les secrets qu’elle possédait.
- J’ai échoué, répéta Anakin, et sa voix se serra à nouveau.

Obi-Wan se rapprocha de son ancien apprenti et posa une main sur son épaule.
- Nous allons le retrouver, Anakin, je te le promets. Les SCAR sont sur l’affaire. Nous allons retrouver Luke.

Le jeune homme à ses côtés secoua la tête.
- Je ne suis pas assez fort… Je n’y arriverai pas…

Obi-Wan voulut lui répondre, mais son ancien apprenti ne lui en laissa pas le temps.
- Je ne peux pas le perdre, dit-il. Je ne peux pas.
- Je vais t’aider, promit Obi-Wan.
- C’est mon fils. Ma responsabilité. Je ne peux pas le perdre.
- Et tu es mon frère, Anakin, répliqua le maître Jedi. Luke n’est pas perdu. Nous allons le retrouver. J’ai besoin que tu me dises exactement ce qui s’est passé. Dans les détails.

Obi-Wan vit son ami inspirer lentement et se calmer petit à petit. Les larmes le long de ses joues se tarirent doucement et ses yeux retrouvèrent un peu de leur éclat. Il s’éclaircit la gorge avant de s’exprimer :
- Je les ai poursuivis hors de Naboo. J’ai endommagé leur vaisseau, ils ont donc dû faire halte sur Chommell Minor pour réparer. C’est là que je les ai affrontés.

Il désigna le corps de la Mirialan de sa main métallique.
- Xabron s’est enfui avec Luke et j’ai dû rester pour me débarrasser d’elle. Je ne pouvais pas laisser le corps là-bas. Je ne savais pas quoi faire alors je l’ai ramené ici.

Obi-Wan passa une main dans sa barbe d’un air pensif. Dark Xabron avait forcément dû rester sur Chommell Minor un moment, pour se trouver un vaisseau. Sans compter qu’il devait gérer Luke. Le garçon était puissant. Il devait forcément donner du fil à retordre au Sith.

D’un geste rapide, le maître Jedi sortit son comm et contacta les SCAR. Il ne lui fallut que quelques minutes pour donner les dernières informations à Sniper. Le soldat lui promit que les recherches progressaient, puis coupa la communication.

Obi-Wan concentra de nouveau son attention sur Anakin. Le jeune homme était désemparé. Il devait lui éviter de commettre des erreurs qu’il regretterait plus tard. Pourquoi avoir amené le corps ici, précisément ? Obi-Wan n’en avait aucune idée, mais le fait que son ancien apprenti se trouve dans un lieu pétri de Côté Obscur ne lui disait rien qui vaille. Anakin devait retourner auprès de sa famille.
- Je vais dire à une équipe de SCAR de venir nettoyer les lieux. En attendant, tu vas venir avec moi. Padmé a besoin de toi.

La mention de sa femme fit bondir le jeune homme.
- Où est-elle ? Et Leia ? Est-ce qu’elles vont bien ?

Obi-Wan leva les mains en signe d’apaisement.
- Elles vont bien. Padmé est ici. Quant à Leia, nous l’avons envoyée chez tes beaux-parents. Ahsoka est avec elle. Il n’y a aucune raison de penser que les Sith aient compris qu’elle n’était pas sur Coruscant avec nous.
- C’est risqué, grinça Anakin.
- C’est une mesure de sécurité. Pour le moment, tu dois retourner auprès de ta femme. Pense à ton enfant, Anakin. Pense à Padmé. Elle a besoin de toi dans ces moments difficiles.

Le jeune homme hocha la tête. Obi-Wan pouvait voir tout le poids qu’il portait sur ses épaules. C’était presque trop pour lui.
- Allez, on y va, l’incita-t-il en le prenant par le bras. Il est temps de rentrer chez toi.

***


L’appartement coruscanti des Skywalker n’avait pas été aussi rempli de monde depuis longtemps. Bail Organa était présent, ainsi que Mon Mothma et Maître Yoda, chacun en leur qualité de représentants de différentes organisations. Le capitaine Typho et cinq des servantes de Padmé se tenaient là aussi, à entourer leur Chancelière bien-aimée. Quelques clones complétaient le tableau, arme à la main, les sens en alerte.

Tout ce beau monde se retourna comme un seul homme lorsqu’Obi-Wan et Anakin entrèrent dans le salon. Le maître Jedi laissa son ancien apprenti se précipiter vers sa femme. Lui-même se dirigea vers Maître Yoda.
- L’équipe SCAR a récupéré l’une des Inquisiteurs qu’Anakin a éliminé.
- Des choses, elle vous a appris ?
- Elle était déjà décédée lorsque je suis arrivé, déclara Obi-Wan. Mais nous sommes désormais en mesure de retrouver la trace de Xabron.

Le petit être vert hocha la tête et ferma les yeux un instant. Lorsqu’il les rouvrit, son regard semblait chargé de tristesse. Obi-Wan n’eut pas le temps de lui demander ce qui le tracassait. Il fut rejoint par Bail Organa, lui aussi préoccupé.
- Des nouvelles du Sénat ?
- Les sénateurs semblent décidés à signer ce traité de paix, maugréa Bail. La population est épuisée, elle a besoin de repos.
- Derrière cet enlèvement, Sidious est à l’œuvre. Une coïncidence, ce n’est pas.

Bail acquiesça.
- Je le sais bien, Maître Jedi. Malheureusement, la Force n’a plus sa place dans le domaine politique.
- On parle tout de même des enfants de la Chancelière, répliqua Obi-Wan.
- Par les inquisiteurs, compléta Bail. Prouver leur lien avec Palpatine risque d’être compliqué.

Obi-Wan ouvrit grand les yeux.
- Enfin, il est tout de même clair que Xabron est l’homme de main de Sidious ! Le Sénat serait-il aveugle à ce point ?
- Comme je vous le disais, Maître Kenobi, le Sénat est avide de paix. Il n’en peut plus de la guerre. Nos ressources sont minées, notre armée peine à se reconstituer, et l’humeur du peuple n’est pas au beau fixe. Le Sénat est prêt à payer n’importe quel prix pour pouvoir se reposer enfin.

Obi-Wan secoua la tête. Jamais il n’aurait pensé que le Sénat puisse se fourvoyer à ce point. Découvrir qu’un Sith était à leur tête ne leur avait-il pas suffit ? Le maître Jedi se passa une main sur le visage. Le Sénat avait-il seulement réalisé ce qu’était un Sith ? Il n’en était pas sûr.
- Pourquoi Palpatine a-t-il fait enlever Luke ? demanda Bail. Se pourrait-il qu’il cherche à pousser Padmé à signer le traité en échange de son fils ?

Obi-Wan redressa la tête. Il n’avait pas pensé à cette éventualité. Il avait été trop concentré sur le potentiel de Luke. Y avait-il aussi un but politique à toute cette manigance ? Yoda tapota le sol de sa canne.
- Des intentions de Palpatine nous ne sommes pas sûrs. Retrouver le jeune Skywalker nous devons. Urgent cela est.

Comme pour appuyer ses paroles, les portes de l’appartement de Padmé s’ouvrirent violemment. Deux soldats surarmés apparurent. Chacun vêtu d’une armure clone, ils portaient l’insigne des SCAR. L’un d’eux était vêtu d’un poncho par-dessus son armure dont il avait retiré la capuche. L’autre portait l’insigne de commandant. Obi-Wan reconnut immédiatement Sarge et Sniper, les clones de l’équipe qu’il commandait spécialement.
- Nous cherchons le Maître Jedi Obi-Wan Kenobi, lança le commandant, Sarge.

Obi-Wan se sépara du reste du groupe et fut immédiatement rejoint par Padmé et Anakin. Ce dernier avait passé une main protectrice autour de la taille de sa femme.
- Général, commença Sarge, nous avons retrouvé la piste de Xabron.
- Nos hommes sur Chommell Minor nous ont informé qu’il a été rejoint par deux individus non identifiés. Ils ont une navette, poursuivit Sniper.
- D’après nos informations, ils auraient fait plusieurs sauts pour brouiller les pistes, expliqua Sarge, mais leur dernier saut était en direction de Naboo.

Le sang d’Obi-Wan ne fit qu’un tour. Il jeta un regard à Anakin et comprit que son ancien apprenti avait fait la même déduction que lui. Le maître Jedi s’adressa à Sarge :
- Commandant, préparez une navette de toute urgence, et prévenez Scout et Pilot. Nous devons arriver sur Naboo avant Xabron.

Son regard bascula vers Sniper.
- Prévenez Ahsoka. Qu’elle se prépare. Si Xabron retourne sur Naboo, c’est qu’il a eu vent que Leia y était encore, et il va retourner la chercher.
- C’est illogique ! s’exclama Bail.
- Au contraire, intervint Anakin d’une voix rauque. Il doit penser que nous sommes sûrs que notre illusion marche.
- Comment a-t-il pu savoir que Leia était sur Naboo ? Demanda Padmé d’une voix angoissée.
- Peu importe, répliqua Anakin. Nous avons encore l’effet de surprise. Nous avons une chance de récupérer Luke.

Obi-Wan acquiesça. Il se tourna vers Anakin, mais il n’eut même pas besoin de lui demander quoi que ce soit.
- Je viens avec vous, Maître, dit-il.

L’ombre d’un sourire espiègle passa sur son visage.
- Laissez-moi juste récupérer mon sabre laser.
"If we can't protect the Earth, you can be damned well sure we'll avenge it."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1029
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar Notsil » Sam 09 Fév 2019 - 12:35   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Oh, ça craint pour Léia !

Et surtout, ça sent le traitre dans l'entourage proche !

J'espère qu'Ashoka va sauver les meubles, parce qu'Anakin va être fou de rage si sa gamine lui est soufflée sous le nez ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2325
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Mandoad » Sam 09 Fév 2019 - 18:57   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Excellent chapitre comme toujours (et plus particulièrement dans ce livre dédié à Obi-Wan).

On sent toute la détresse d'Anakin. D'ailleurs: Peur de perdre un être cher, sentiment de ne pas être assez puissant, Eta-2 de couleur noire. Pour moi ça rappelle fortement du Vador tout ça. :sournois:

Et Xabron qui va retourner sur Naboo, je ne l'avais pas vu venir aussi vite. Mais effectivement, comment sait-il que Leia y est encore ? Un espion ? Une capacité à détecter les puissants forceux ?

J'attends avec impatience la confrontation qui devrait arriver assez prochainement. Il faut dire que se retrouver face au trio Anakin, Obi-Wan et Ahsoka avec les SCAR en soutien risque de s'avérer plus que périlleux pour les Inquisiteurs !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi & Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8)
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 670
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar L2-D2 » Lun 11 Fév 2019 - 9:34   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Chapitre 5 lu !

Il est passé par ici, il repassera par là... :siffle:

Xabron fait bien tourner en bourrique nos héros ! Mais pas sur qu'il s'en sorte si bien que ça avec en face de lui le trio Anakin/Obi-Wan/Ahsoka associé aux SCAR... si tant est qu'il n'y est pas un traître dans l'entourage des Skywalker, parce que là, les héros subissent beaucoup !

Et j'ai un peu peur pour Anakin. Il avait échappé à l'emprise de Sidious, mais on se dirige gentiment vers une situation similaire à celle vécue dans la Revanche des Sith, d'autant plus que Padmé est enceinte ! :sournois:

Vivement la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5285
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Dark vador40 » Jeu 14 Fév 2019 - 12:48   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Je commence tout juste à rattrapé mon immense retard sur la FF (désolé :cute: ), et je viens de finir le Livre sur Windu.
Bon, je te l'ai déjà dit des dizaines de fois, mais qu'est ce que tu écris bien LL-8. Je m'éclate plus avec cette FF, qu'avec la majorité des livres du nouveaux canon :D .
Sinon pour en revenir à l'histoire, je suis complètement à fond derrière Windu et ses idéaux. Je ne pensais pas qu'il en viendrait à quitter l'Ordre mais plutôt qu'il allait essayé de changer le Code Jedi et d'en créer un nouveau.
Les Jedi sont trop passifs, lui au moins il agit, peut être pas toujours de la bonne façon mais c'est le seul qui connait la véritable puissance de Palpatine.
Je commence de ce pas le livre sur Obi-Wan et je vais essayé de suivre avec assiduité les nouveaux chapitres :cute: .
"Votre manque de foi me consterne."
Dark Vador.
Pigiste Jeux Vidéo
Dark vador40
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3513
Enregistré le: 14 Mai 2015
Localisation: Seul dans la mer des dunes, probablement en train de contempler le paysage...
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations