Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathomir

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar mat-vador » Jeu 17 Mai 2018 - 18:18   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Merci de ton retour, Den :wink: !

Den a écrit::
Pour moi qui ait lu les premiers chapitres du premier tome du Jedi Corellien, je puis te dire que tu as fait de sacrés progrès même si tu avais déjà un excellent style à l'époque.


Disons qu'on se bonifie avec le temps 8) !

Chewiewoo a écrit:Salut.
J'ai survolé quelques chapitres et ça donne envie de lire mais je comprends que ce topic est une préquelle... d'où ma question : quel ordre de lecture conseilles-tu ?
Jedi corellien
Les Sith de Neimodia
Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir


L'ordre d'écriture, c'est le mieux, non ? :?


Bienvenue à toi, Chewiewoo :hello: ! J'espère que tu vas t'éclater parmi nous :cute: !

Alors pour l'ordre de lecture: 1) -Jedi corellien: Tome 1: Novatech Galactic Industry, le complot du Sith Unique
-Jedi corellien: Tome 2: Abeloth, la Malédiction de Dathomir
-Jedi corellien: Tome 3; Projet Léviathan

Après au choix 2); -Les Sith de Neimodia; qui est une suite de Jedi corellien
-Ou Les Origines de Jedi Corellien

Que ce soit l'un ou l'autre, tu ne seras pas spoilé :sournois: !

Bonne lecture et j'espère qu'on se reverra souvent! Tes avis positifs ou négatifs seront toujours les bienvenus :jap: ! Bonne continuation :hello:

Bref, mes chers lecteurs et chères lectrices, nous nous retrouverons donc la semaine prochaine pour la suite! A presto :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Ven 18 Mai 2018 - 20:35   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Alors pour l'ordre de lecture: 1) -Jedi corellien: Tome 1: Novatech Galactic Industry, le complot du Sith Unique
-Jedi corellien: Tome 2: Abeloth, la Malédiction de Dathomir
-Jedi corellien: Tome 3; Projet Léviathan

Après au choix 2); -Les Sith de Neimodia; qui est une suite de Jedi corellien
-Ou Les Origines de Jedi Corellien


Et si tu veux prolonger le plaisir, tu peux aussi lire la série de One Shot: Les Chroniques de Jedi corellien! :D

Ce qui me fait penser qu'il serait grand temps que je me remette à lire le premier tome du Jedi Corellien, moi... :x


A la prochaine! ;)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5255
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Ven 18 Mai 2018 - 21:59   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Den a écrit:Et si tu veux prolonger le plaisir, tu peux aussi lire la série de One Shot: Les Chroniques de Jedi corellien! :D

Ce qui me fait penser qu'il serait grand temps que je me remette à lire le premier tome du Jedi Corellien, moi... :x



Ah oui c'est vrai, j'avais oublié mes chroniques! Que je suis étourdi :whistle: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Sam 19 Mai 2018 - 6:34   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

mat-vador a écrit:Ah oui c'est vrai, j'avais oublié mes chroniques! Que je suis étourdi !


A trop prendre de vapodouche en bonne compagnie, on devient étourdi. :o :whistle:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5255
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Sam 19 Mai 2018 - 22:34   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Den a écrit:A trop prendre de vapodouche en bonne compagnie, on devient étourdi. :o :whistle:


Je reconnais que c'est mon péché mignon :P !

En ce début de week end de Pentecote, je n'ai hélas pas pu résister à l'envie de vous publier la suite :transpire: ! Dans cet extrait, Oreste rescapé de l'Ordre 66 apprend des révélations fracassantes sur une galaxie qui a radicalement changé :whistle: !


Peu après avoir quitté son chevet, Oreste arpentait maintenant un des tunnels qui courait plusieurs kilomètres sous la capitale de Mygeeto. En compagnie du conseiller muun et de son escorte, il arriva devant une étroite passerelle qui joignait deux sections séparées par un immense gouffre à donner le vertige.
Mygeeto était un monde au relief montagneux qui cachait en ses entrailles des gisements de cristaux dont les plus raffinés servaient à la production d'énergie qui assuraient une quasi autonomie aux cités autochtones.
Tout au long de son parcours, le corellien put admirer par intermittence l'éclat de ces cristaux qui émergeaient de sous la surface ça et là. Mais le spectacle fut terni par les révélations fracassantes du muun qui l'accompagnait.
Celui-ci avait d'abord commencé à lui révéler que ses congénères l'avaient extirpé de sous les débris du tank séparatiste alors que leurs lignes de défense cédaient sous l'assaut dévastateur des clones. Hang qui n'avait rejoint que très récemment le front, avait pris l'initiative de rallier tous les survivants et de se réfugier dans les souterrains avec leur prisonnier pour échapper à la débâcle.
-Si nous vous avons épargné, expliquait Hang, c'est parce que nous avions compris que vous étiez la cible de vos propres troupes.
-Dans le cas contraire, vous m'auriez achevé?
Le non humain haussa négligemment les épaules.
-C'est probable.
-C'est pourtant votre camp qui a déclenché la guerre.
-La version officielle soutient que les Jedi en sont responsables au même titre que nous.
-Quelle version officielle?
Au moment où il insistait, ils étaient arrivés à ladite passerelle.
-Nous arrivons au relais holonet et vous aurez toutes les informations que vous voudrez.
Oreste fulminait et ne se priva de le faire savoir.
-Assez de cachotteries.
Hang freina et se tourna pour soutenir le regard furieux du corellien qui avait l'impression qu'on le considérait comme un petit enfant.
-Peu après notre défaite, le Chancelier Palpatine a convoqué sur Coruscant le Sénat en session extraordinaire pour proclamer l'Empire à la place de la République. Avant cela, les Jedi auraient tenté un coup d’État contre lui.
-C'est absurde.
-C'est aussi ce que j'ai pensé. J'ai déjà rencontré des Jedi avant la guerre comme maître Yoda ou Qui Gon Jiin et je dois reconnaître que l'honneur et la parole donnée sont des choses que vous ne prenez pas à la légère.
Le groupe arriva devant la salle abritant les relais holonet et Hang s'écarta respectueusement pour le laisser passer.
Le jeune Jedi corellien constata que de nombreux muuns en uniforme étaient postés devant des écrans de contrôle de différents nature. Il remarqua des consoles holographiques projetant les vidéos tridimensionnelles de patrouilles clones sillonnant les rues de la capitale et menant parfois des rafles inopinées sur la place publique.
Le conseiller Hang se rangea à sa hauteur.
-D'ici, nous pouvons à la fois avoir accès au réseau Holonet par des canaux sécurisés et espionner les moindres faits et gestes de l'ennemi.
-Que font les clones?
-Depuis la fin de la guerre, ils traquent tous ceux soupçonnés de travailler pour nous. Et ils n'y vont pas de main morte.
Sur l'un de ces holovids que les rebelles muuns visionnaient, Hang et Oreste surprirent une escouade clone stopper un couple de muun pour procéder à leur contrôle d'identité.
Puis les choses dérapèrent tragiquement.
Le caporal qui supervisait la procédure, ordonna soudain d'un geste implacable de la main de fouiller au corps l'homme sur qui un blaster ne tarda pas à être trouvé.
Hang dépassa Oreste pour demander:
-Vous pouvez retranscrire le son?
-Tout de suite, Conseiller.
Après une manipulation instantanée, tous purent entendre le sous officier clone beugler comme un animal enragé:
-D'où tiens-tu ça, salopard de rebelle séparatiste?
Complètement apeuré par la situation qui prenait une vilaine tournure pour lui, le muun tenta de se défendre maladroitement.
-Je..ce n'est pas ce que vous croyez.. je l'ai trouvé par terre.
-C'est ça, prends nous pour des stupides gornt.
Oreste sentait que cela allait très mal se finir. Car trois clones avaient épaulé leur fusil blaster sur le malchanceux qui semblait pourtant de bonne foi.
Sa compagne se précipita pour le tirer de ce mauvais pas.
-Attendez, vous n'allez pas l'arrêter pour ça! Il essayait de m'impressionner!
-Toi, te mêle pas de ça!
L'un des clones lui enfonça la crosse de son fusil dans l'abdomen, la faisant s'écrouler sur le sol. Tandis que le sous officier exécuta le muun d'un tir en plein cœur.
Le teint du corellien blêmit sous le choc de la mise à mort. Ce n'était pas du à un concours de circonstance ou à une réaction de panique.
Non, c'était un acte délibéré.
-Vous ne vous attendiez pas à ça, n'es-ce pas?
Oreste détourna finalement le regard qui n'exprimait qu'une confusion extrême.
-J'ai commandé ces hommes dans plusieurs batailles. Il doit y avoir un défaut dans le processus de clonage.
-Pour résumer, je dirais plutôt qu'il s'agit du véritable visage de ce nouvel Empire.
Le conseiller Hang donna l'ordre de visionner un nouvel holovid qui montra un homme siégeant dans la chaire du Chancelier de la République déchue.
Un homme encapuchonné aux cotés duquel se dressait un conseiller chagrien, Mas Amedda. Ce dernier reconnaissables aux grandes queues crâniennes qui retombaient sur ses épaules, accompagnait toujours dans ses apparitions Palpatine.
C'était celui-ci qui s'exprimait d'une voix graveleuse inhabituelle.
-La rébellion des Jedi a été matée.
Oui, pas de doute, il s'agissait bien de Palpatine, le chef d'Etat de la République démocratiquement élu lors de la Crise de Naboo. Oreste avait déjà visionné quelques hologrammes officiels, ceux d'un homme apparemment affable et et sage.
Mais ce capuchon qui recouvrait sa figure lors de son allocution récente, dissimulait un comportement fuyant.
Et même angoissant.
Qu'avait-il bien pu se passer lorsque Maître Windu et trois autres membres du Haut Conseil avaient tenté de l'arrêter peu avant?
Il était certain qu'ils avaient échoué. Mais il ignorait comment.
-Les autres Jedi survivants seront traqués et vaincus!
L'enregistrement trahit le mugissement des applaudissements de la majorité des sénateurs, qui semblaient approuver ses propos.
Involontairement Oreste ne put empêcher l'indignation le saisir. Tous les sacrifices qu'il avait consentis au nom de la République étaient balayés par la lâcheté des politiciens qui ne les avaient jamais porté dans leur cœur.
-Cette tentative d'assassinat sur ma personne a laissé des cicatrices sur mon corps et mon âme. Mais soyez assurés que ma détermination n'a jamais été aussi grande.
Les clameurs reprirent de plus belle et Oreste crut discerner un rictus triomphant sur les lèvres du chef d’État.
-Pour assurer la sécurité et la continuité dans la stabilité, la République sera réorganisée et deviendra la première puissance galactique impériale. Pour une société basée sur l'ordre et la sauvegarde.
Cette fois, les applaudissements roulèrent de part et d'autre comme si l'ensemble des sénateurs célébrait une renaissance.
Alors qu'il ne s'agissait ni plus ni moins que de la fin de la République et de la démocratie. Pour laquelle tant de Jedi sont morts.
Ces hologrammes insupportables disparurent finalement dans un flash éblouissant laissant place à un silence pesant.
-Je suis désolé de vous avoir montré cela, s'excusa Hang, mais il était nécessaire que vous découvriez la vérité tôt ou tard
Oreste ne montra rien du choc qui le bouleversait de fonds en comble. L'Empire Galactique avait précipité la République dans les limbes de l'histoire sans que le Sénat n'ait protesté. C'est alors qu'il ouvrit les yeux sur une vérité fondamentale.
La République était déjà morte avant.
Bien avant la Guerre des Clones. Peut-être lorsque Palpatine accéda au pouvoir.
Lui comme tous ses autres condisciples s'étaient laissé entraîner dans une guerre qu'ils n'avaient pas su éviter.
Ils s'étaient fait berner par leurs bonnes intentions, qui les avaient aveuglé sur la montée en puissance des Sith.
-Comment cela a-t-il pu arriver? Il est évident que nous nous sommes faits manipuler mais nous avons préféré renoncer à nos convictions pour défendre un idéal qui a disparu depuis longtemps.
Son aveu spontané arracha l'approbation discrète du muun.
-Tous ceux qui sont morts au champ d'honneur ont pensé se battre pour une juste cause, concéda-t-il amèrement. En ce qui me concerne, je suis heureux que les Jedi ne soient pas aux cotés de cet Empire bien plus tyrannique que ne l'était la République.
Oreste parvint à reprendre une certaine contenance, sans que son malaise ne se dissipe cependant. Il lui faudrait encore un peu de temps pour recouvrer de nouvelles certitudes.
-Et je me sens solidaire de quelqu'un qui reconnaît qu'il a commis des erreurs.
-Vous souhaitez que je me rallie à vous? Fit le corellien sans équivoque.
-L'ennemi de mon ennemi est mon ami, non?
Hang ponctua sa réplique d'un sourire malicieux. Partant du principe que le ralliement du jeune humain était d'ores et déjà acquis.
Ce qui dans les faits était bien le cas.

Voilà, j'espère que cela vous intéressera beaucoup! Si quelque chose vous a déplu, n'hésitez pas à m'en faire part :jap: ! à la prochaine fois :hello: !

Bon c'est promis, je reviendrai à une publication par semaine :paf: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Dim 20 Mai 2018 - 9:37   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

mat-vador a écrit:Je reconnais que c'est mon péché mignon !


J'avais remarqué^^ lol

mat-vador a écrit:En ce début de week end de Pentecote, je n'ai hélas pas pu résister à l'envie de vous publier la suite ! Dans cet extrait, Oreste rescapé de l'Ordre 66 apprend des révélations fracassantes sur une galaxie qui a radicalement changé !


Ah ben, voilà une bonne nouvelle, m'en vais la lire de suite! :lol:

Encore une excellente description de la planète Mygeeto! On apprend des trucs en te lisant, et ça c'est chouette. En plus, ça aide à l’immersion, mais je ne t'apprends rien ;)

J'ai bien aimé le pragmatisme de Hang. Il aurait pu mentir et dire à Oreste qu'il lui aurait épargné la vie dans les deux cas, mais non, il lui dit la vérité. Ca offre un effet comique, je trouve, qui n'est pas pour me déplaire! Aussi, j'ai adoré la façon dont tu rappelles les faits qui se sont passés pendant qu'Oreste était alité.

Petite question, c'est quoi un gornt? :paf:

La scène entre les Clones et les Muuns est tragique et choquante, mais tellement cohérente avec l'histoire que j'étais scotché à mon ordinateur, espérant qu'un miracle arrive. Mais finalement, non, pas de miracle... Ah! quelle triste scène! :grrr: Bref, j'ai aimé!^^

En tout cas, la façon dont l'histoire se déroule et les clins d’œil à ce qui se passe dans les films... c'est tellement bien fait! Bravo! J'ai eu des frissons pendant que Palpy faisait son discours, comme ce fut le cas quand j'ai regardé l'épisode III. OReste a d'ailleurs une vision très réaliste des faits: la République était morte dès que Palpatine est monté au pouvoir. Mais ça, personne n'aurait pu le prévoir... Hélas...

Tu montres les Muuns (qui étaient des Séparatistes) comme des gens normaux avec leurs aspirations, leurs espérances,... C'est bien joué! Ca humanise la CSI.

Bref, c'était encore un très bon chapitre! Rien à dire!

Vivement mercredi alors!^^

Bonne continuation, l'ami!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5255
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Dim 20 Mai 2018 - 21:52   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute, Den! Merci de ton retour 8) !

Den a écrit: Petite question, c'est quoi un gornt? :paf:


Euh.. :whistle: en fait j'en sais rien :D ! J'ai juste relu le tome 7 de la première saison Legacy et au début Cade Skywalker traite Naxy Screeger de petit gornt.. j'en ai déduis que c'était pas un compliment et ca m'a tellement marqué que j'ai voulu le réutiliser :transpire: ..

Voilà!

à presto! :hello:
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Lun 21 Mai 2018 - 19:45   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Encore un Chapitre vraiment intéressant ! Vivement la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5115
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Lun 21 Mai 2018 - 20:30   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

L2-D2 a écrit:Encore un Chapitre vraiment intéressant ! Vivement la suite ! :oui:


Molto Grazie :jap: ! On se retrouve mercredi pour la suite :sournois: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mer 23 Mai 2018 - 17:36   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Bonsoir, je vous publie la suite! Dans cet extrait, Oreste rescapé de l'Ordre 66 et fraîchement rallié aux rebelles muuns ex séparatistes devenus anti impériaux, a une vision inquiètante de son avenir :sournois: !

Je vous laisse découvrir cela :diable: !

Ils retournèrent tous deux à la station relais qui servait aussi succinctement d'état-major. Où les attendait déjà impatiemment les seconds de Hang, que ce dernier avait appris à connaître et à apprécier au cours de la sanglante bataille qui venait à peine de s'achever.
D'emblée, les quatre lieutenants de l'ancien banquier muun reconverti dans la Résistance contre l'Empire exprimèrent au jeune corellien l'étendue de leur hostilité avec des regards appuyés.
Il ne pouvait pas leur en vouloir, après tout ils avaient été dans des camps opposés deux jours auparavant.
Certaines rancœurs ne pouvaient être effacées.
Hang et Oreste se joignirent à eux et fixèrent avec une intensité attentive les représentations holographiques des deux bases impériales que le muun avait évoqué devant son tout nouvel allié.
-Notre situation devient critique, rappela Hang, et nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre davantage.
-Attaquer deux bases impériales est trop hasardeux, lui fit remarquer un de ses congénères placé sur sa droite. Nous avons tout juste assez d'effectifs et si nous échouons, nous risquons de tout perdre Conseiller.
L'ancien padawan grand et maigre de Ki Adi Mundi glissa un regard vers l'officier muun qui se distinguait par une longue balafre barrant son œil droit.
-Si nous n'agissons pas, nous risquons de tout perdre aussi, D'aiken. Tant que nous sommes structurés et capables de penser, nous devons frapper l'Empire. Pas seulement pour nous mais aussi pour notre peuple.
Hang constata que ses mots remotivèrent ses subalternes tandis que Oreste prit la mesure de la précarité de la situation.
-Quelle est la base impériale la mieux défendue?
Un autre muun placé face à lui, lui désigna d'un long index malingre la structure pentagonale qui flottait entre eux deux.
-Celle-ci, à coté du statioport. C'est une véritable forteresse qui dispose d'un demi bataillon au complet, avec un ensemble de blindés et de quadripodes qui leur procure une puissance de feu que nous ne pouvons pas affronter.
-Avec votre permission, je l'attaquerai avec une partie de vos effectifs, leur proposa abruptement le Jedi. Et le conseiller Hang assignera qui il veut à la tête de l'attaque de l'autre base.
Les muuns échangèrent des regards déconcertés.
-D'abord, reprit D'aiken, pensez-vous vraiment être capable de mener cette attaque? Et puis pourquoi vous ferait-on confiance?
L'abcès était enfin crevé. Oreste fut loin d'être pris par surprise.
-Ce sont les circonstances qui nous réunissent, répondit-il tout en maîtrisant l'irritation qui le gagnait. Vous n'avez pas le choix si vous voulez avoir une chance de chasser l'Empire.
Cette fois aucun muun ne releva cette remarque. Hang reprit aussitôt pour dissiper la tension:
-Nous attaquerons donc par surprise les deux bases ennemies. Si la Force est avec nous, nous nous emparerons du maximum de ravitaillement et d'armes avant que les impériaux ne se ressaisissent.
-Les entrées de ces bases sont protégés par des écrans déflecteurs alimentés par une station au milieu du statioport, ajouta D'aiken. Cette station alimente aussi leurs tourelles de défense automatique.
-Il faut donc détruire cette station avant de prendre d'assaut les bases.
Tous les regards convergèrent vers le jeune Jedi corellien.
-Qu'en pensez-vous? Lui demanda Hang.
-Le plan se tient, répondit l'ancien aspirant de Nejaa Halcyon. Mais c'est très risqué pour ne pas dire suicidaire. Cependant je n'ai pas de meilleure idée à vous soumettre, je vous promets seulement que j'infligerai autant de dégâts que possible aux blindés et aux transports de troupe.
Hang le dévisagea plus attentivement.
-Pourquoi êtes-vous autant soucieux?
Cet ancien conseiller du Clan Bancaire Intergalactique était plus perspicace qu'Oreste ne le croyait.
-Si l'attaque réussit, il faudra ensuite s'attendre à des représailles de l'Empire contre les civils. Et vous devrez accueillir encore plus de réfugiés.
Sa réponse alourdit une atmosphère qui était déjà suffocante.
-Vous devrez trouver un moyen de les évacuer de Mygeeto si vous voulez les sauver.
-Nous le ferons, lui promit Hang.
Le ton sombre du muun prouvait à Oreste qu'il était conscient de cet enjeu grave. Une leçon durement acquise pendant la Guerre des Clones.
Le Jedi n'avait plus rien ajouter et Hang l'autorisa à se retirer d'une inclinaison du menton.

Le garde muun l'amena à une chambre taillée dans une caverne. Le confort était sommaire mais Oreste l'estima suffisant pour ses besoins personnels.
Beaucoup de choses avaient changé depuis trop peu de temps et il éprouvait le besoin de faire le point intérieurement pour ne pas imploser. Il enleva sa bure et la posa sur le lit avant de pivoter vers le garde.
-J'ai besoin de solitude.
-Bien, monsieur. Appelez-moi si vous avez besoin de quelque chose.
Ce rebelle semblait bien disposé à son égard et le corellien s'en satisfaisait pleinement. Du moins le respectait-il pour ses capacités de Jedi.
Maintenant il se battrait pour leur cause. Cela lui apporta la paix.
-Merci, répondit-il simplement.
Laissé seul, il s'empressa de s’assoir en tailleur et de s'immerger totalement dans les flux de la Force.
Il lui fallait vider son esprit pour discerner un aperçu de l'avenir. Son avenir. Comme Nejaa Halcyon le lui avait appris jadis. Son premier mentor l'avait initié à la Méditation avant de le confier sur Coruscant à Ki Adi Mundi.
Tes émotions te tourmentent Oreste, lui avait affirmé le Maître Jedi corellien. Elles t'empêchent de voir au-delà des lendemains.
-Que dois-je faire alors, maître, avait-il demandé.
Et ce dernier lui avait conseillé:
-Imagine toi en train d'affronter un cyclone. Tu dois centrer ton esprit au cœur de cette tornade pour trouver le calme plat qui te permettra de te hisser au-dessus de la mêlée.
-Je ne suis pas certain d'y parvenir un jour.
-Un jour tu parviendras à trouver ta voie. Je ne dis pas que ce sera facile, cela ne l'a pas été pour moi. Cela ne l'est pour personne.
Halcyon l'avait saisi par l'épaule pour marteler ses propos.
-Tu dois garder la foi.
Oreste évacua ces souvenirs lointain d'une profonde inspiration et ferma les paupières pour aider à ralentir son rythme respiratoire. Il ouvrit sa conscience et perçut d'un coup le fourmillement de la vie à des kilomètres à la ronde.
À des parsecs à la ronde.
Tout ce qui était lié à la Force débordait de peur et de désespoir. D'incertitude.
Les autochtones de Mygeeto ainsi que ceux des systèmes avoisinants qui subissaient le joug impérial, ne croyaient plus en leur avenir. Ils ne possédaient plus d'espoir, voilà pourquoi Oreste comprit qu'il devait l'incarner.
Comme tous les autres Jedi au cours de ce conflit dévastateur, il s'était mué en chef de guerre et avait causé plus de mal que de bien. Il devait réparer cela, c'était son devoir.
Il se baigna encore plus profondément dans la Force et des images inondèrent ses pensées en un torrent anarchique. Il garda son calme et parvint à les sélectionner une par une pour les analyser.
Devant l'entrée de la base impériale qu'il était chargé de prendre d'assaut, devant ces murs qui se dressaient comme un défi à la soif de liberté, des cadavres parsemaient le permabéton. La neige peu à peu les recouvrait de son linceul de deuil.
Ces cadavres étaient pour la plupart des rebelles muuns. Affichant tantôt des postures fœtales, tantôt des positions raides et allongées, certains fixaient le ciel de leur monde d'un regard vide privé d'étincelle de vie.
Les stormtroopers clones patrouillaient et des détonations rudes troublaient le silence sépulcral de la mort lorsqu'ils achevèrent sans pitié les survivants.
Au milieu de cette boucherie, trônait une sombre silhouette encapuchonnée. Elle se tenait immobile, indifférente à la souffrance et à l'agonie des derniers rebelles encore en vie. Elle se contentait de brandir devant elle un sabre laser activé, dans une posture nonchalante empreinte d'arrogance.
Le halo rouge ensanglanté de sa lame crépitante projeta un reflet funeste qui déchirait les ombres de la nuit.
Oreste brûlait de connaître cet individu. La connaissance de l'ennemi est ce qui lui permettrait de le détruire. Pour sauver la rébellion.
Son vœu fut exaucé lorsque l'ennemi arracha sèchement son capuchon pour le rabattre sur ses épaules. Et le corellien sentit un caillou glacé rouler dans ses entrailles. Il connaissait ce visage.
Car c'était tout simplement le sien.
Il avait la désagréable impression de se contempler dans un miroir. Mais un miroir ne ferait que lui renvoyer une image lisse et impersonnelle de lui-même.
Ici ce n'était pas le cas. Ses traits osseux étaient déformés en une grimace haineuse et ses yeux verts et gris brillaient d'un éclat jaune maléfique. Il personnifiait le Coté Obscur, la face la plus sombre de sa personnalité.
Son double déclara comme si Oreste se trouvait à ses cotés:
-L'obscurité est ton avenir.

Oreste se mit à haleter en grognant, se prenant à la tête à deux mains. Il tituba lorsqu'il se redressa péniblement sur ses appuis, aussi maladroitement qu'un vieillard.
Il avait déjà affronté des prémonitions aussi effrayantes, comme la veille de la bataille de Géonosis. Où il avait vu des dizaines de Jedi succomber dans une arène, encerclés par des milliers de droïdes de combat. Comme si c'était réel.
Et cela était arrivé.
Il en avait ressenti une telle culpabilité que dès le début de la Guerre des Clones, il s'était laissé tenter par le Coté Obscur sur tous les champs de bataille qu'il avait pu arpenter. Jusqu'à Mygeeto.
Que signifiait cette vision? Comment devait-il l'interpréter?
-Tout va bien, monsieur? S'enquit le muun qui était revenu sur le seuil.
-Oui, merci.
Il ne put réprimer un début d'agacement devant ce qu'il considérait comme une intrusion à sa vie privée.
Heureusement le muun le comprit aisément.
-Pardon pour le dérangement.
-Pas de quoi.
Il guetta la disparition du rebelle avant de faire les cent pas fébrilement. Il usa de la Force pour apaiser sa respiration agitée.
Lorsque Nejaa Halcyon avait commencé à le former, il avait eu une vision de son frère aîné baignant dans son sang, encastré dans l'épave d'un landspeeder. Au milieu d'une avenue bondée de Coronet, la capitale planétaire de Corellia.
Deux jours après cette vision, son frère aîné était mort dans un banal accident de circulation.
-On ne peut pas agir, maître?
-Les Visions de Force ne se réalisent pas toujours, Oreste, avait répondu le vétéran corellien. Au fonds de nous, elles expriment le plus souvent nos plus grandes peurs intérieures. Dans celle-ci, cela prouve que tu aimais ton frère, même s'il t'évitait depuis que tes pouvoirs ont été révélés.
-J'aurais du le prévenir de ce qui le menaçait.
-Tout ce que tu aurais entrepris n'aurait rien changé. C'était la Volonté de la Force.
Le visage juvénile d'Oreste s'était convulsé sous l'effet d'une violente colère.
-Alors c'est cela être un Jedi? Laisser les gens mourir alors qu'on peut les sauver?
-Dans certains cas, oui, affirma sans détour Halcyon. Si tu t'y opposes, tu t'opposes à la Volonté de la Force. Dans le meilleur des cas, cela revient à retarder seulement l'inévitable.
Au cours de cette guerre, Oreste avait pu le vérifier. Lorsqu'il avait maintes fois lu dans l'avenir, des clones mourir dans une embuscade imminente, il avait tenté de l'empêcher par tous les moyens. En vain.
Il s'y était finalement résigné tout en conservant une amertume de plus en plus acide au fil des années.
Et voilà maintenant qu'il avait affaire à une vision le concernant directement. Allait-il définitivement passé du Coté Obscur après s'en être approché aussi près?
Tout comme les mensonges, les visions contenaient un fonds de vérité. Même s'il ne basculait pas du Coté Obscur et ne devenait pas un Jedi Noir, la menace était sérieuse.
Quant à l'insurrection muun, elle n'avait aucune chance d'aboutir..
C'était donc cela le message que la Force lui envoyait. Ce combat sur Mygeeto mené seul contre l'Empire était voué à l'échec.
Peut-être que Hang lui-même le savait même s'il n'en a rien laissé paraître.
Il comprit qu'il devait partir de Mygeeto pour rentrer sur Coruscant. Il lui fallait découvrir ce qui s'était passé au Temple, s'il existait d'autres survivants de la purge. Et semer les germes de la révolte contre l'Empire.
Peut-être si la Force le voulait, prendrait-il la tête de cette révolte à une échelle plus grande qu'une planète de la Bordure Extérieure.
Plus il y réfléchissait, plus il était persuadé que c'était la meilleure décision à prendre. Et il pensa sage de n'en pas avertir Hang et les autres rebelles muuns.

Voilà j'espère que cela vous a plu! n'hésitez pas à me dire si ce n'est pas le cas! Si vous avez des questions, n'hésitez pas non plus!

à la prochaine, mio amico :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 23 Mai 2018 - 19:44   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Extrait lu !

Dis donc, tu es vraiment très prolifique l'ami ! Deux Chapitres par semaine, il faut suivre le rythme ! :D

Sinon, c'est toujours aussi intéressant, avec un virage à 180° dans les dernières lignes ! Je m'attendais à encore plusieurs extraits avec Oreste sur Mygeeto mais finalement, le voilà qui change d'avis suite à une vision particulièrement cruelle... mais d'ici à ce qu'il revienne sur la planète dans quelques mois/années et qu'il exécute les Muuns de sa vision, il n'y a qu'un pas. Après tout, comme tu le dis toi-même, toutes ses visions se sont révélées exactes dans le passé ! :sournois:

Vivement la suite du coup ! :oui:

En revanche, un point me gêne :
mat-vador a écrit:Il en avait ressenti une telle culpabilité que dès le début de la Guerre des Clones, il s'était laissé tenter par le Coté Obscur sur tous les champs de bataille qu'il avait pu arpenter. Jusqu'à Mygeeto.

Donc Oreste a utilisé le Côté Obscur pendant les trois années de la Guerre des Clones... sans qu'aucun Jedi ne trouve quoi que soit à y redire ? Sans rejoindre la Confédération ? Voilà qui est très étonnant ! :perplexe:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5115
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 23 Mai 2018 - 20:33   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute L2! Merci de ton retour :jap: !

L2-D2 a écrit:Extrait lu !Dis donc, tu es vraiment très prolifique l'ami ! Deux Chapitres par semaine, il faut suivre le rythme ! :D


Quand on aime écrire, on ne compte pas :D !

L2-D2 a écrit:Sinon, c'est toujours aussi intéressant, avec un virage à 180° dans les dernières lignes ! Je m'attendais à encore plusieurs extraits avec Oreste sur Mygeeto mais finalement, le voilà qui change d'avis suite à une vision particulièrement cruelle... mais d'ici à ce qu'il revienne sur la planète dans quelques mois/années et qu'il exécute les Muuns de sa vision, il n'y a qu'un pas. Après tout, comme tu le dis toi-même, toutes ses visions se sont révélées exactes dans le passé ! :sournois:

Vivement la suite du coup ! :oui:


Oui toutes ces visions se sont révélées exactes! C'est pourquoi cette vision là le terrifie particulièrement :sournois: !

L2-D2 a écrit:En revanche, un point me gêne :
mat-vador a écrit:Il en avait ressenti une telle culpabilité que dès le début de la Guerre des Clones, il s'était laissé tenter par le Coté Obscur sur tous les champs de bataille qu'il avait pu arpenter. Jusqu'à Mygeeto.

Donc Oreste a utilisé le Côté Obscur pendant les trois années de la Guerre des Clones... sans qu'aucun Jedi ne trouve quoi que soit à y redire ? Sans rejoindre la Confédération ? Voilà qui est très étonnant ! :perplexe:


Ah ce point là mérite en effet un éclaircissement! Disons que sans basculer du Coté Obscur ou rejoindre la Confédération, il a adopté des choix très moralement contestables comme par exemple, envoyer sciemment une partie de ses hommes à une mort certaine pour déjouer un piège qu'il soupçonne ou exercer des actions de représailles contre des civils.. hors de la présence de d'autres Jedi qui dans le cas contraire l'auraient bien évidemment dénoncé.
Après dans le prologue, Ki Adi Mundi a quand même senti que son apprenti se rapprochait de la limite à ne pas franchir et qu'il envisageait de le rapatrier au temple après la fin des combats.. chose qu'il n'a pas pu faire à temps :sournois: .. On peut partir du principe que lui et Oreste se sont retrouvés séparés plusieurs fois au cours de la guerre.. Et qui sait ce que ce jeune corellien a pu faire à certains moments.
Après cette fan fic, je pense que j'écrirai un OS, une sorte de chronique qui t'éclairera peut-être mieux sur la complexité d'Oreste pendant la Guerre des Clones.

Dans une guerre, personne n'est tout blanc! Et dans les prochains passages, tu constateras à quel point Oreste ne l'est pas :diable: .. et c'est un euphémisme :sournois: !

J'espère que cette explication t'aura convaincu :jap: ! Si c'est pas le cas, n'hésite pas à me le faire savoir :cute: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Jeu 24 Mai 2018 - 22:46   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Eh bien, j'ai enfin le temps de lire ce nouveau chapitre!

Je m'en délecte d'avance, je peux te le dire!

L'animosité entre les Muuns et Oreste est très pertinente. C'est vrai qu'ils étaient dans des camps opposés, quelques jours plus tôt. Cependant, ils vont devoir s'entraider s'ils veulent arriver à leurs fins! En tout cas, le conseil de guerre est très intéressant à suivre!

J'avoue avoir été surpris par la vision d'Oreste. C'est clair, je ne m'y attendais pas! Une fois de plus, l'ambiance est véritablement oppressante et, jusqu'à la révélation, je pensais qu'il s'agissait de quelqu'un d'autre. En fait, je ne m'attendais pas à une vision aussi tôt dans l'aventure. Une chose est sûre tu ne traînes pas, et ce n'est pas un mal. A ce moment-là, malgré le titre, je me suis demandé si Oreste allait basculer rapidement ou pas...

Et, visiblement, il avait déjà été tenté (et avait abusé) du Côté Obscur durant la Guerre des Clones. Personnellement, je n'ai pas trouvé ça étrange. Je suis sûr que de nombreux Jedi ont été, au minimum, tenté par l'Obscurité. La Guerre, c'est quelque chose de sale... Et il n'est pas rare de devenir ce que l'ont combat.

J'ai beaucoup aimé le court souvenir de la discussion entre Neeja et Oreste sur la vie et la mort. C'était très profond et bien écrit. Et je comprends tout à fait qu'Oreste n'ait pas été convaincu par les paroles du Maître Jedi Corellien.

Et voilà la fin de l'extrait: Oreste décide d'abandonner les Muuns à leur sort et de partir pour Coruscant. Je suis surpris par sa décision et, en même temps, je peux comprendre. Malgré tout, sans le savoir, il a mit en branle les événements qui mèneront à sa vision, j'en suis certain...

Encore un excellent extrait donc. Décidément, je suis conquis par ta fic! J'ai vraiment hâte de connaître la suite!

Sur ce, bonne continuation!

Et à bientôt!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5255
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Dim 27 Mai 2018 - 18:02   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute Den, merci de ton retour :hello: !

Den a écrit:Et, visiblement, il avait déjà été tenté (et avait abusé) du Côté Obscur durant la Guerre des Clones. Personnellement, je n'ai pas trouvé ça étrange. Je suis sûr que de nombreux Jedi ont été, au minimum, tenté par l'Obscurité. La Guerre, c'est quelque chose de sale... Et il n'est pas rare de devenir ce que l'ont combat.!


En fait je me suis inspiré de ce qui est arrivé à Depa Billaba sur Haruun Kal dans le roman Point de Rupture. Lorsqu'elle commet des crimes de guerre et manque de tuer Windu :sournois:
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Dim 27 Mai 2018 - 18:46   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salut l'ami!

Et de rien! ;)

mat-vador a écrit:En fait je me suis inspiré de ce qui est arrivé à Depa Billaba sur Haruun Kal dans le roman Point de Rupture. Lorsqu'elle commet des crimes de guerre et manque de tuer Windu


Ah oui! Je ne me souviens plus de cette histoire, preuve qu'il faudra que je révise mon UEL! :)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5255
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Mar 29 Mai 2018 - 18:43   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Bonsoir à tous, voici la suite :wink: ! Dans cet extrait, Oreste Tissan qui se décide à jouer son propre jeu se lance à l'action contre L'Empire à Mygeeto! avec l'aide de résistants locaux :sournois: ..

Mygeeto, trois jours après la fin de la Guerre des Clones

Oreste avait insisté auprès de Hang pour emmener avec lui une équipe réduite de deux muuns. Tous trois traversaient les rues et les avenues désertées en pleine nuit glaciale à cause du couvre feu imposé par les stormtroopers.
Le Jedi corellien grand et maigre progressait prudemment, se servant de la Force pour éviter les escouades de clones qui quadrillaient tous les quartiers de la ville, implacablement. Bien qu'il puisse anticiper leurs parcours qui semblait suivre une ronde monotone destinée à ne laisser aucune rue sans surveillance, sa technique n'était pas parfaite.
-Halte! Arrêtez-vous pour contrôle!
La voix sans chaleur du sous officier clone raidi par le froid tonna derrière eux, les forçant à se retourner. Oreste fit un geste discret impérieux de la main, pour dissuader les deux muuns d'utiliser leur fusil blaster dont l'affut dépassait de sous leur manteau rapiécé.
Il pouvait ressentir leur nervosité et il y avait de quoi. Un sabre laser dégainé ou un tir de blaster perdu suffirait à rameuter les autres patrouilles. S'il parvenait hypothétiquement à éliminer celle qui se déployait en demi cercle.
-Présentez vos laissez passer, ordonna sèchement le caporal.
Cétait la seconde fois qu'ils étaient interceptés. Oreste espérait que ce serait la dernière surtout qu'ils n'étaient plus qu'à une centaine de mètres du statioport. Et du générateur de boucliers qu'ils devaient détruire.
-Bien sûr, vous trouverez tout en ordre.
Le jeune chevalier accrocha son regard et agita l'index devant son visage, pour appuyer une suggestion mentale.
-Tout est en ordre, affirma le clone d'un ton plus détendu.
Oreste ne lui avait même pas montré la moindre datacarte.
-Vous voyez, les gars? Fit-il avec un zeste d'insolence corellienne en direction des deux muuns nerveux. Pas de problème.
-Circulez et dégagez le passage, gronda plus durement le stormtrooper.
-Bonne soirée.
La patrouille reprit sa ronde et le trio hâta le pas pour arriver devant le statioport dont l'entrée principale était sévèrement gardée par deux soldats impériaux.
Leur armure blanche brillait d'un éclat aussi blafart que la mince couche de neige recouvrant le permabéton urbain.
Sous ses vêtements de marchand itinérant, Oreste ne put se retenir de tâter la crosse de son sabre laser. Il démangeait de s'en servir contre ses serviteurs du nouvel ordre galactique à cause de qui il avait beaucoup perdu.
Leur faire payer, il voulait le leur faire payer.
Plus tard.
Il avait d'abord une tâche à accomplir.
-Identifiez-vous, leur lança un des gardes qui s'interposa devant eux.
-C'est la troisième fois qu'on est contrôlés, grinça le corellien qui mimait l'impatience contenue. La guerre est pourtant finie, n'es-ce pas?
-C'est la procédure, monsieur. Il y a eu une recrudescence de troubles à l'ordre public, ces derniers temps.
-Ah, d'accord.
Il laissa le clone examiner ses papiers trafiqués par les partisans de Hang avant que le garde ne s'exclame:
-Pardon, mais vos documents sont périmés. Ils ne sont plus valables.
-Impossible, ils viennent de m'être délivrés par le commandant Bacara en personne. Vérifiez encore, intima Oreste.
-C'est ce que je vais faire, restez où vous êtes.
Le second clone sur un signe de son camarade épaula son DC-15 et tint en joue le jeune corellien tandis que le premier inclina la tête sur le coté pour avertir le centre de commande grâce au comlink intégré dans son casque.
Il n'eut jamais le temps d'avertir ses supérieurs car l'un des muuns rebelles s'avança et troua sa poitrine d'un tir de blaster à bout portant.
Le second stromtrooper tourna son arme contre lui mais la lame verte crépitante d'un sabre laser intercepta son avant bras droit avant de le décapiter juste en dessous du casque. Oreste Tissan rangea son épée éteinte avant de crier à mi voix:
-Cachez les corps, vite!
Les deux muuns se penchèrent aussitôt pour agripper les cadavres et les tirer dans l'ombre hors de la la lumière émise par les nanoprojecteurs.
C'était peut-être négligent de sa part, mais tous trois n'avaient pas le luxe de camoufler les corps mieux que ça.
Les autres rebelles avaient pris position pour attaquer simultanément les deux bases malgré le couvre feu et tout retard les ferait immanquablement repérer.
Ils entrèrent vivement dans le statioport et se collèrent immédiatement contre le rempart de duracier qui cloisonnait les quais, lorsqu'ils surprirent des clones qui passaient entre les vaisseaux pour empêcher sûrement des départs non autorisés.
À croire que l'Empire avait placé la planète entière sous quarantaine.
Le générateur d'alimentation se situait au nord est, ce qui signifiait qu'il leur fallait traverser une bonne partie du site pour trouver leur objectif.
Une perspective qui ne les enchantait pas vraiment.
Lentement, tout en évitant les éclats des nanoprojecteurs qui trahiraient leur présence, Oreste et les muuns qui le suivaient longèrent la palissade.
Pour constater que le générateur était gardé par une demi douzaine de snowtroppers. Les sens aiguisés du rescapé de l'Ordre 66 lui permirent de repérer le bipode en attente, qui somnolait dans la nuit glacée.
Il y avait un équipage éveillé à l'intérieur.
Cette fois, des laissez passer trafiqués ne suffiraient plus. Il se fondit dans la Force et tendit son esprit vers ceux des clones.
Des machines de chair uniquement conçues pour la guerre et l'oppression. Ce serait un jeu d'enfant d'utiliser cette technique, l'une des premières que Maître Halcyon lui avaient enseigné sur Corellia.
-La Force permet de manipuler les esprits faibles pour te sortir de certaines situations critiques, lui avait raconté son mentor.
-Et si je l'utilise sur un esprit fort?
-Tu te ferais repérer et tu te mettrais en danger. Sauf si tu lui détruis son système cérébral, mais un Jedi ne doit pas s'abaisser à cela.
Sur la droite, un bruit de duracier froissé siffla à travers le silence. Les clones se tournèrent vers la direction du bruit, indécis.
Oreste fit de nouveau un geste des doigts et le sifflement se répéta plus aigu.
-Allez voir ce que c'est et ouvrez l’œil.
-Oui, caporal.
Le sous officier clone demeura avec deux de ses hommes devant le générateur et Oreste retint un sourire narquois. Là cela devenait plus facile..
Il patienta quelques instants avant que sa silhouette malingre ne se détacha du mur, les contours éblouis par les nanoprojecteurs.
En plein dans le champ de vision du caporal, qui commença à s'agiter.
-Qu'es-ce que..
Le clone cligna des yeux et crispa l'index sur la détente de son lourd fusil blaster, ne parvenant pas à croire qu'un Jedi, un ennemi des plus redoutés de l'Empire se dresse devant lui, sorte de nulle part.
Il battit des paupières une fraction de seconde après.
Personne ne se tenait devant lui.. mais où était-il passé?
-Caporal, s'enquit l'un de ses hommes, vous avez vu quelque chose?
-Oui, vérifiez vos scanners.
Le soldat effleura la surface de son casque près de la mâchoire et émit des grognements obscènes.
-Mes scanners ne marchent pas, caporal.
-Les miens non plus, affirma le second à sa gauche. Ce doit être le froid.
-C'est bizarre, j'avais pourtant l'impression.. mais ce n'est sans doute rien, reprit le caporal. Fierfek, Vivement la relève.
-Ouais, on n'en peut plus de geler.
Aucun des stormtroopers n'aperçut donc le jeune humain encapuchonné dont les vêtements civils ternes masquaient l'affiliation aux Jedi natifs de Corellia, se faufiler entre eux pour se diriger droit vers les commandes du générateur.
Il saisit la manette principale pour l'abaisser mais ce mouvement ne passa pas inaperçu car un bourdonnement bas l'accompagna.
Oreste se mordit la lèvre de dépit lorsqu'il perçut la surprise du clone le plus proche. Ce dernier avait pivoté et braqué son fusil blaster dans son dos.
-Caporal, un intrus!
Un rayon mortel le frappa à la tempe. Le sous officier aperçut les deux fines et grande silhouettes humanoïdes tapies dans l'ombre. Qui le visaient avec leur fusil.
Des rebelles muuns.
Il lui fallait appeler des renforts.
-Ici le matricule Beta 5525! Intrus armés au statioport, nombre inconnu..
Un étau invisible comprima subitement sa gorge, l'empêchant de terminer son appel au quartier général.
Le second subalterne fut lui aussi promptement abattu d'un tir de blaster, avant que le caporal ne fut soulevé du sol par une force invisible qui le léviter sur lui-même. Le sous officier évita de jeter le moindre regard aux cadavres fumants de ses hommes.
Et n'eut pas d'autre choix que de faire face au Jedi corellien, dont les traits sous son capuchon s'étiraient sous le coup d'une satisfaction carnassière. Celui-ci exhibait dans sa main droite son sabre laser à la lame verte émeraude qu'il s'amusa à faire danser.
-Vous n'alerterez personne, clone. Ni le commandant Bacara ni le capitaine Pelo.
Ces mots hachés lui parvenaient dans un souffle aussi glacial que les éléments.
-Vous avez trahi la République, tué mon ancien maître et tenté de me tuer. Il est temps que l'Empire paie.
Beta 5525 gémit malgré lui lorsque son corps fut compressé comme dans un broyeur à ordures. Il frissonna lorsqu'il devina ce que le Jedi souhaitait lui faire.
Il veut me briser! S'écria-t-il intérieurement.
-Et cela commence maintenant.
Oreste prolongea exprès le calvaire du clone qui ne représentait rien pour lui. Il renforça davantage l'étreinte de Force qui l'avait emprisonné et se délectait de sa souffrance qui imprégnait ses perceptions sensorielles. Cela l'enivrait au plus haut point.
Pendant ce bref instant, il eut le sentiment que son destin lui appartenait vraiment. Qu'il possédait vraiment le pouvoir de réparer les choses, de sauver les gens, d'agir pour le bien commun.. qu'il pouvait écarter les obstacles, les surmonter.
Les détruire.
-Jedi? Lui lança un des muuns. Nous nous sommes assez attardés.
Il croisa son regard et constata que ses deux comparses non humains l'observaient pétrifiés. Et même horrifiés.
Oreste se résigna à abréger le calvaire du clone. Il ferma le poing et un craquement sinistre résonna lorsqu'il lui broya la trachée. Il laissa retomber le corps flasque et privé de ressorts, sans douceur devant le générateur saboté.

Voilà, j'espère que cela vous a plu! Si ce n'est pas le cas, criez-moi dessus :D ! Donc pour l'instant, notre Jedi et les muuns sont encore ensemble. Pour l'instant :diable: ..

à la prochaine fois donc :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 29 Mai 2018 - 18:53   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Extrait lu !

Ne compte pas sur moi pour te crier dessus, tant j'ai été happé dans l'action avec Oreste et ses compagnons Muun ! :shock: J'avais presque l'impression de voir un film d'espionnage, avec une séquence d'infiltration dans une base ennemie. Bien joué l'ami ! :wink:

Le coup d'Oreste qui disparaît si vite que le clone croit avoir eu une hallucination est plutôt bien vu... tout comme leur idée que le froid de la planète brouille leurs instruments !

Je suis curieux de lire la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5115
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mar 29 Mai 2018 - 20:59   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Merci du retour, L2 :jap: !

L2-D2 a écrit:Ne compte pas sur moi pour te crier dessus, tant j'ai été happé dans l'action avec Oreste et ses compagnons Muun ! :shock: J'avais presque l'impression de voir un film d'espionnage, avec une séquence d'infiltration dans une base ennemie. Bien joué l'ami ! :wink


Grazie :jap: ! Heureux que ce passage t'ait plu!

L2-D2 a écrit:Le coup d'Oreste qui disparaît si vite que le clone croit avoir eu une hallucination est plutôt bien vu... tout comme leur idée que le froid de la planète brouille leurs instruments !


En fait je me suis inspiré d'un passage où Corran Horn use d'une illusion de Force pour tromper les pirates de la Moff Leonia Tavira dans le second tome de la duologie Moi Jedi. Ainsi que du passage où Shado Vao use de la Force dans les souterrains des ruines de l'académie d'Ossus pour abuser deux stormtroopers dans le tome 3 de la première saison de Legacy.

à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Jeu 31 Mai 2018 - 14:09   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salut l'ami!

Comment vas-tu? Bien, j'espère!

Et voilà, j'ai lu ton nouvel extrait. Et que dire si ce n'est que c'est probablement le meilleur chapitre que tu as écrit jusqu'ici!

Au départ, je pensais, suite aux révélations du chapitre précédent, qu'Oreste allait abandonner nos pauvres résistants Muuns. Et pourtant, il semblerait qu'il ait décidé de tenir ses engagements! Petite question cependant, Quel âge a Oreste en cette fin de Guerre des Clones? Juste par curiosité.

J'ai bien aimé la scène où Oreste utilise ses pouvoirs mentaux sur l'officier et se retourne sur les Muuns en faisant un peu le malin! Ca m'a fait sourire, ce petite côté Han Solo! Après tout, ils sont tous deux Corelliens! ;p Au passage, d'ailleurs, la scène d'infiltration est très réussie. Haletante et précise. Je souligne, une fois de plus, tes qualités d'écrivain!

Par contre, je ne savais pas qu'un Jedi pouvait détruire le système cérébrale d'un esprit fort. C'est tiré d'un roman ou tu l'as "inventé". En tout cas, cet usage de la Force, serait intéressant pour un Vador ou un Palpy en herbe! Je me demande si Oreste usera de ce pouvoir d'ici la fin de l'histoire... :sournois: Certes, il use de ses pouvoirs mentaux, mais le fera-t-il jusqu'à détruire un système cérébrale? Surtout ne me dis rien!!Je veux avoir la surprise. En fait, là, je parle pour ne rien dire alors passons à la suite.

En tout cas, Oreste fait totalement confiance au Côté Obscur et à son côté vengeur! C'en est effrayant!

Donc, nous voilà à la fin de cet extrait et j'en rage de ne pas avoir encore la suite sous la main! :grrr: lol

Plus sérieusement, un très grand chapitre que tu nous as livré là! Vraiment hâte de connaître la suite des aventures d'Oreste!

Bonne continuation, et à bientôt!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5255
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Sam 02 Juin 2018 - 21:41   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute Den, merci de ton retour :hello: !

Den a écrit:Quel âge a Oreste en cette fin de Guerre des Clones? Juste par curiosité.


Oh il approche de la trentaine.. comme moi en fait :siffle: . Bon de là à m'identifier à ce jeune Jedi, il y a un gouffre que je ne franchirais pas. Quoique j'ai beaucoup aimé l'avoir crée :sournois: .

Den a écrit: Par contre, je ne savais pas qu'un Jedi pouvait détruire le système cérébrale d'un esprit fort. C'est tiré d'un roman ou tu l'as "inventé"


J'ai vu que Jacen Solo avait usé de ce pouvoir là contre la T'aa Ch'ume dans la trilogie Nid Obscur. Je ne sais plus si pour la faire avouer ou juste tenter de lire dans ses pensées :whistle: . Il faudra peut-être que je relise.

Bref la suite sera publiée dans quelques jours! à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Dim 03 Juin 2018 - 14:27   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salut camarade!

mat-vador a écrit:Oh il approche de la trentaine.. comme moi en fait . Bon de là à m'identifier à ce jeune Jedi, il y a un gouffre que je ne franchirais pas. Quoique j'ai beaucoup aimé l'avoir crée .


Peut-être que, lui aussi, il aime les vapo-douche en bonne compagnie! :paf:

Blague à part, je te remercie pour ta réponse!

mat-vador a écrit:J'ai vu que Jacen Solo avait usé de ce pouvoir là contre la T'aa Ch'ume dans la trilogie Nid Obscur. Je ne sais plus si pour la faire avouer ou juste tenter de lire dans ses pensées . Il faudra peut-être que je relise.


Tu as une de ces mémoires!!! :shock:

Personnellement, je ne m'en souvenais plus... Enfin, si, maintenant que tu le dis, j'en ai un vague souvenir!^^

A bientôt!

Bonne continuation!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5255
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Mar 05 Juin 2018 - 20:32   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Bonsoir, voici la suite :hello: ! Dans cet extrait, Oreste fait enfin un choix qui marque le début d'une lente et inexorable descente aux enfers, qui l'écartera un peu plus de la voie des Jedi :sournois: .

Il rejoignit les partisans dans l'obscurité et ils s'éloignèrent aussi vite qu'ils le pouvaient sans attirer l'attention des autres stormtroopers.
Ceux qui avaient été distraits par la ruse du jeune Chevalier revinrent quelques secondes après. Le plus rapide examina les corps puis l'état du générateur.
Avant de beugler, pris de panique:
-Quelqu'un a surchargé le générateur! Éloignez-vous! Éloi..
Une sphère ardente et incandescente enfla à la place du générateur et l'onde de choc déchiqueta tout à vingt mètres à la ronde.
Fort heureusement, Oreste et les rebelles muuns s'étaient mis hors de portée. Le Jedi corellien se hâta de saisir son comlink.
-Hang, vous pouvez y aller. Dites ceux à qui m'attendent qu'ils peuvent commencer leur attaque, je les rejoindrais en cours de route.
-Très bien, lui souhaita le leader de la résistance locale. Que la Force soit avec vous.
-Oreste Tissan, terminé.
Il rangea son comlink et ses yeux verts et gris accrochèrent les regards des deux résistants muuns.
-Je ne viens pas avec vous, leur avoua-t-il sans prélude.
Il s'attendait à ce que la stupéfaction et l'indignation les figent sur place. Bien au contraire, ils braquèrent simultanément leur fusil sur le jeune chevalier, qui agrippa de nouveau la crosse de son sabre laser. Remarquant à peine les stormtroopers qui convergeaient vers le lieu de l'explosion.
-Nous ne vous laisserons pas partir, le Conseiller Hang estime que vous êtes essentiel à la résistance, déclara l'un d'eux.
-C'est votre guerre, pas la mienne. Vous ne serez essentiel à personne si vous continuez à vous dresser sur mon chemin.
Il était évident qu'ils ne cèderaient pas. Pour sa part, il n'était pas prêt à le faire.
-Si vous désertez, nous vous abattrons.
-Je prends le risque, répliqua le corellien.
Tout commença et se termina en deux secondes. Le premier muun crispa son index sur la détente et le jeune homme le devança en fouettant l'air de sa lame crépitante. La tête du non humain se détacha du reste de son corps tandis Oreste éventra le second muun qui eut le temps d'envoyer deux rafales successives.
Le corellien n'eut pas le loisir de réfléchir aux conséquences de ce qu'il venait faire car trois stormtroopers le surprirent, attirés par les détonations.
-Là! S'écria l'un d'eux.
Sans hésiter, ils épaulèrent leur fusils et Oreste s'occupa de dévier leurs tirs l'un après l'autre. Puis il franchit d'un Saut de Force, la distance qui les séparait d'eux. D'un grand moulinet de sabre laser, il mit fin à leur existence comme s'il ne s'agissait que de vulgaires insectes.
Il n'en éprouva aucun remords, étrangement. Dire que maître Mundi lui avait sans cesse rappelé que tout Jedi devait éprouver des regrets lorsqu'il ôtait une vie, même en cas de légitime défense.
Oreste n'accorda aucune considération aux trois soldats tronçonnés, des gigots de chair encastrés dans des armures blanches.
Il fonçait tout droit vers un cargo de moyen tonnage qui ne payait pas de mine. Mais il n'avait pas le loisir de choisir le vaisseau qui ferait vraiment son affaire. D'autant plus avec un sabre laser allumé brandi comme un tison ardent.
Des salves de fusil blaster le frôlèrent alors qu'il ouvrit l'écoutille grâce à sa puissance télékinétique. Il s'empressa de la refermer immédiatement, s'engouffra dans le couloir d'accès principal et s'installa dans le poste de pilotage.
Il leva le bouclier déflecteur qui absorba les tirs des clones sans difficulté et se demanda si ce rafiot possédait un armement.
Oui, il avait une artillerie!
Il enclencha fébrilement les moteurs, motivé par l'urgence de la situation et commença à s'élever au-dessus des autres vaisseaux. Il accomplit un quart de tour et s'aperçut à travers la verrière de transparacier que le bipode impérial le visait avec ses canons laser jumelés.
Guidé par son instinct, il fit giter le cargo sans douceur et esquiva la première salve. Dont la puissance aurait suffi à surcharger ses écrans de protection. Sans perdre de temps, il mit la main sur les commandes de tir.
Un séisme ébranla le vaisseau lorsqu'il ouvrit le feu. Il parvint à maintenir l'assiette tant bien que mal et se pencha pour observer le résultat de sa riposte. Et il jubila d'une joie intérieure sauvage lorsqu'il remarqua qu'il avait pour ainsi dire arraché la tête du bipode impérial.
Ce qui restait de l'épave tenait piteusement sur ses deux pattes.
Mon cadeau d'adieu, pensa Oreste.
Une partie de lui-même souhaitait s'attarder pour accentuer le massacre, laisser s'exprimer sa soif de vengeance.
Plus tard, peut-être. Il devait sauver sa peau.
Il gagna en quelques instants de l'altitude, se mettant hors de portée de l'artillerie clone que les stormtrooper avaient commencé à installer.
Puis il réalisa ce qui s'était passé.
Il s'était enfui. Il avait abandonné Hang et ses partisans face à l'adversité, ces derniers n'avaient plus maintenant aucune chance de s'emparer des deux bases impériales. Avec un Jedi à leurs cotés, ces chances étaient dans tous les cas quasi nulles.
Mais le raid aurait pu réussir néanmoins. S'il était resté, s'il était battu en première ligne pour des idéaux qui en valaient la peine. La liberté de Mygeeto, la protection des innocents. Quitte à sacrifier sa vie.
Il avait agi comme un égoïste, pas comme un Jedi.
Il avait déserté.
Puis ce remords disparut comme neige au soleil, remplacé par cette certitude qu'il avait adopté la meilleure décision.
Il n'aurait servi à rien de libérer seul Mygeeto. L'Empire aurait appelé des renforts et aurait exercé de terribles répressions. Les victimes que cela aurait engendré auraient relevé de sa responsabilité, sa seule responsabilité.
Pour espérer libérer Mygeeto, il fallait libérer la galaxie en renversant l'Empire. En détruisant les Sith et ceux qui collaboraient enthousiastes avec eux.
Voilà ce qui le motivait à rentrer sur Coruscant et à localiser d'éventuels survivants comme lui de l'Ordre 66.
Il espérait survivre jusque là.
Le danger qui se rapprochait de lui picota sa nuque, une sensation familière désagréable à laquelle il s'était accoutumé au cours de la guerre.
Il consulta ses écrans tactiques qui matérialisaient sous ses yeux verts et gris, emplis d'envie de revanche hargneuse, les silhouettes tridimensionnelles de deux redoutables chasseurs stellaires ARC-170.
Des appareils de combat dont l'efficacité au cours de la guerre n'avait plus été à démontrer face aux Vautours et aux Trifighters des séparatistes.
Ils fondirent sur lui sans aucune sommation, ce qui signifiait qu'ils n'ignoraient pas à quel adversaire ils avaient affaire.
Très bien, entrons dans le vif du sujet, se félicita-t-il férocement.
Il raidit ses doigts sur les manettes du cargo puis entama des manœuvres d'évasion pour esquiver la première attaque. Les rafales de canons laser frôlèrent la coque, affolant les boucliers sans toutefois les égratigner.
Les ARC le dépassèrent à pleine vitesse, tout en veillant à ne pas se placer dans sa ligne de mire.
Vous croyez me connaître, vous allez comprendre votre erreur.
Anticipant leur trajectoire, il fit giter sur la droite ce cargo qui se montrait plus maniable qu'il ne le pensait. Puis il ouvrit le feu non pas là où les chasseurs clones étaient, mais là où ils seraient l'instant d'après.
Deux flash lointains lui indiquèrent qu'il en avait fini avec ces deux là.
Il calcula les coordonnées qui l'amènerait à la Voie Hydienne, la plus proche des principales routes hyperspatiales qui traversait la galaxie de part et d'autre. Et agrippa avec un zeste d'impatience la manette de l'hyperpropulseur, en attendant de sortir du champ gravitationnel de Mygeeto.
C'est alors qu'il vit un mastodonte de duracier étincelant, surgir de derrière une des lunes qui orbitaient autour de la planète. D'après le signal sur ses écrans, il n'eut aucun doute sur les caractéristiques du vaisseau de guerre qui l'aveugla de son reflet imposant.
Un destroyer de classe Venator. Un de ceux qui avait abattu le navire amiral du général Grievous au large de Coruscant, pendant ce raid séparatiste qui avait conduit à l'enlèvement temporaire du Chancelier Palpatine.
Cette fois, Oreste estima qu'il avait assez perdu de temps ici, d'autant plus qu'un autre Venator venait d'apparaître derrière la face cachée de Mygeeto. Il doutait que son armement soit suffisant pour mener un combat aussi déséquilibré.
Les alarmes hurlèrent lorsqu'un tir de turbolaser érafla la proue de son cargo qui lui paraissait maintenant plus fragile, face à ce Venator qui tentait de s'interposer pour lui couper la route. Un essaim apparut, sous la forme d'une nuée de ARC-170 et V wings.
Il inversa les répulseurs et partit en vrille, esquivant la majorité des salves de canons laser qui se perdirent dans le vide de l'espace.
Dans cet ultime effort pour s'extirper au traquenard, ses instruments de bord lui signalèrent qu'il était libéré de l'attraction de Mygeeto.
Alors que les chasseurs impériaux se regroupaient pour l'abattre sous des tirs croisés, les étoiles s'étirèrent en de longs filaments infinis. Oreste savoura sans caprices, la sécurité que lui offrait l'hyperespace.
Il aurait l'occasion de prendre sa revanche plus tard.

Voilà, j'espère que cela vous aura plu! Oreste a tranché et on peut penser qu'il s'engage sur un chemin sans retour.. la suite vous le dira :sournois: !

N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez!

à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 07 Juin 2018 - 10:57   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Extrait lu !

Fin de l'arc sur Mygeeto, et une fin bien dramatique ma foi ! Oreste a donc abandonné la résistance muun à son triste sort, c'est sans doute la dernière fois que l'on voit ces personnages... sauf si l'un d'entre eux a survécu, auquel cas j'imagine fort qu'il soit un peu rancunier ! :sournois:

Changement de cap dans l'intrigue donc... mais pour aller où ? Sur Coruscant ? Mais peut-être que Kenobi et Yoda ont déjà modifié le message de rappel des Jedi au Temple, auquel cas il n'aurait aucun intérêt de s'y rendre...

Bref, j'ai des questions sur la destination d'Oreste. Vivement le prochain Chapitre pour en savoir plus ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5115
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Jeu 07 Juin 2018 - 18:13   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute :hello: L2! Merci de ton retour :hello: !

L2-D2 a écrit:Fin de l'arc sur Mygeeto, et une fin bien dramatique ma foi ! Oreste a donc abandonné la résistance muun à son triste sort, c'est sans doute la dernière fois que l'on voit ces personnages... sauf si l'un d'entre eux a survécu, auquel cas j'imagine fort qu'il soit un peu rancunier ! :sournois:


L'arc sur Mygeeto est en effet terminé.. enfin presque car l'extrait suivant portera sur Mygeeto ou plutôt sur les conséquences des actes d'Oreste. Ce sera une transition pour le début de l'arc suivant.
En tout cas j'espère que tu auras trouvé très plaisant jusque là l'itinéraire de ce jeune Oreste ( qui a donc presque mon âge, proche de la tentaine :whistle: ).

L2-D2 a écrit:Changement de cap dans l'intrigue donc... mais pour aller où ? Sur Coruscant ? Mais peut-être que Kenobi et Yoda ont déjà modifié le message de rappel des Jedi au Temple, auquel cas il n'aurait aucun intérêt de s'y rendre...

Bref, j'ai des questions sur la destination d'Oreste. Vivement le prochain Chapitre pour en savoir plus ! :oui:


Dans le tome 10 de CW Epilogue, des Jedi rescapés comme Kai Hudorra ou Dass Jennir se rendent tout de même sur Coruscant pour découvrir ce qui s'est vraiment passé.

Bref tu en sauras plus bientôt! à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 07 Juin 2018 - 18:57   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

mat-vador a écrit:Dans le tome 10 de CW Epilogue, des Jedi rescapés comme Kai Hudorra ou Dass Jennir se rendent tout de même sur Coruscant pour découvrir ce qui s'est vraiment passé.

Ah oui, j'avais oublié ça ! :idea:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5115
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Den » Sam 09 Juin 2018 - 16:58   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Voilà! Enfin, j'ai un peu de temps pour lire ton nouveau chapitre! :)

Quelques jours de plus, et on était mercredi! :paf:

Bref... Passons à mon avis sur ce nouvel extrait:

Après l'extrait de la semaine passée, je m'attendais à du lourd pour la suite, et, je peux te le dire tout de suite, je n'ai pas été du tout déçu. :wink:

Oreste fait un choix, dans cette partie, et un choix drastique mais pas surprenant vu qu'il avait déjà pensé à laissé ses alliés provisoires de côté dans un chapitre précédant. Mais c'est surtout la façon dont il part qui est une surprise! Un Muun se met sur son chemin et "hop" il n'a plus de tête! Radical, c'est sûr! Tu nous avais prévenu qu'Oreste avait tendance à faire appel au Côté Obscur mais là... Wahou! Pourtant, ça ne m'a pas semblé bizarre car, ça correspond bien à l'idée que je me faisais du personnage: c'est un mec pragmatique, il n'a plus de repère, tout son ordre vient de se faire éliminer,... A sa place, j'aurai probablement aussi voulu tracer mon chemin, d'autant plus que la Résistance Muun n'avait aucune chance contre ce nouvel Empire tout fraîchement sorti des décombres de la République.

La scène d'action qui suit est très bien détaillée! C'est cinématographique en diable! Un vrai régale! Il semble d'ailleurs très puissant, Oreste. J'en viens à me demander ce qu'il serait advenu de lui si l'Ordre 66 n'avait pas été ordonné... Aurait-il continué sa vie de Jedi ou serait-il devenu un nouvel ennemis en se dressent à son tour contre la République? Je pense que toi seul à la réponse, Mat^^

Donc, il semblerait qu'Oreste va retourner sur Coruscant à la recherche de Jedi rescapés de l'Ordre 66? Je me demande, si il en trouvera sur la planète-cité, et dans ce cas, comment ils vont réagir face à celui qu'il est devenu... Je suppose qu'on en saura plus dans le prochain extrait! ;)

En tout cas, chapeau, l'ami! C'est de plus en plus intéressant. C'est un réel plaisir de te suivre!

A la prochaine!

Bonne continuation! :)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5255
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Dim 10 Juin 2018 - 16:41   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute Den, merci de ton retour! :)

La suite sera publiée dans deux jours :sournois:
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 12 Juin 2018 - 20:05   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Bonsoir c'est l'heure de la suite :hello: ! Dans cet extrait, vous découvrirez les terribles conséquences de la trahison d'Oreste sur Mygeeto :sournois: ! Je vous laisse découvrir ça!

Castor Hang serra les dents de dépit lorsque le stormtrooper le força à avancer vers le mur à coups de crosse assénés dans les reins.
Il se rangea aux cotés de ses quelques congénères qui avaient survécu comme lui à l'échec cuisant de ce raid. Et échangea un regard entendu avec chacun d'entre eux. Pas un seul ne se faisait d'illusion sur le sort qui leur était réservé.
Ce nouvel Empire ne semblait pas connaître la pitié.
Les casques et les armures des clones ne renvoyaient rien d'autre qu'une absence totale d'empathie ou de considération pour leurs propres sujets.
Lorsque l'ancien conseiller du Clan Bancaire Intergalactique tenta de se redresser, son épaule perforée par un tir de blaster lourd l'élança avec des picotements, qui lui faisaient l'effet sous son uniforme de multiples poignards que l'on remuait dans sa fierté mutilée.
Ce raid qu'il avait mené était un échec et il vint à se demander si le Jedi humain avait eu plus de succès. Dans le cas contraire..
Eh bien, de toute façon, sa situation ne pouvait pas être pire qu'en cet instant.
Son regard se porta sur les cadavres qui jonchaient la cour principale de la base, des résistants muuns pour la plupart.
De temps en temps, le souffle glacial du vent lui rapportait les murmures d'agonie de ceux que le trépas n'avait pas encore emportés. Des rayons d'énergie étincelaient dans la nuit, lorsqu'ils furent achevés par les stormtroopers inflexibles.
Non, ce nouvel Empire ne connaissait pas la pitié.
Une silhouette sombre encapuchonnée se découpa des ombres pour marcher à pas vifs, vers les captifs alignés. Escortée par deux clones.
Hang l'entendit donner des instructions.
-Commandant Bacara, mettez vos hommes en position.
-Bien, inquisitrice.
L'officier aboya des ordres appuyés d'un index impérieux. Et les muuns gelés par le froid et par la certitude d'une mort qui leur tendait les bras, virent les clones se ranger en deux lignes devant eux. Le fusil blaster présenté devant leur armure pectorale, en posture d'attente.
Le nouveau venu enleva le capuchon qui couvrait sa tête, pour montrer à Hang et aux siens la figure d'une jeune humanoïde bleutée aux yeux qui brillaient d'un sinistre éclat rouge ardent. Celle d'une chiss qui s'approcha à moins d'un mètre du chef de la rébellion locale à sa merci.
-Que pensiez-vous vraiment réussir dans cette attaque vaine, Conseiller Hang? Lui lança-t-elle avec l'ombre d'un rictus triomphant.
-Le droit de nous battre demain, répondit-il avec la sérénité de celui qui n'avait rien à espérer. Pardon, je n'ai pas l'honneur de vous connaître.
-Je suis l'inquisitrice Soia Tenn, servante de l'Empire et de l'Ordre Nouveau. L'Empereur m'a chargée de mettre fin aux actions terroristes dans le système.
Hang réagit avec une grimace narquoise.
-Vous pensez avoir remporté une victoire décisive?
-C'est vous qui avez tout perdu, ce soir, lui répliqua l'inquisitrice. Sauf si vous m'aidez à mettre la main sur ce Jedi corellien que vous avez hébergé. Je sais de source sûre que vous l'avez chargé de mener le second raid qui a échoué tout aussi lamentablement.
-Je ne vois pas de qui vous parlez.
Les traits de la chiss se crispèrent sous le coup de la contrariété.
-Mauvaise réponse, Hang.
La crosse d'un sabre laser bondit dans son poing et une lame rouge crépitante se déploya. Faisant sursauter d'effroi la plupart des captifs.
La chiss se plaça devant l'un d'eux et le décapita promptement d'une simple torsion du poignet. La tête d'un muun roula sur le permabéton enneigé, plongeant ses autres congénères dans un silence lourd.
-Je vous repose la question poliment Conseiller, susurra-t-elle. Ce Jedi n'a pas été trouvé parmi les cadavres et les autres prisonniers. Si vous refusez encore de coopérer, vous aurez un autre mort sur la conscience.
-De toute manière, nous sommes déjà tous condamnés. Alors faites ce que vous avez à faire.
Elle plaça sa lame ardente en travers de la gorge, espérant ainsi l'intimider. Sans autre résultat probant.
Le commandant Bacara s'approcha alors d'elle.
-Madame? Un cargo sullustain vient d'échapper à nos patrouilles orbitales et selon les rapports que je reçois du statioport, il s'agirait du Jedi que nous recherchons.
Le visage de Hang s'assombrit lorsque celui de l'inquisitrice s'éclaira, ses pupilles rouges rubis reflétant une lueur carnassière de satisfaction.
-Visiblement ce Jedi que vous avez accueilli a jugé que sa propre vie avait bien plus de prix à ses yeux que la cause que vous défendez. Dites moi Hang, quel effet cela vous fait-il de savoir que votre bonté a été mal récompensée? Que vous avez été trahi par quelqu'un en qui vous aviez confiance?
Le muun se redressa sous le coup de l'orgueil.
-Peu importe ce que vous me dites. Notre cause est juste et elle triomphera quoiqu'il advienne. Vous ne pourrez tuer tous les gens qui aspirent à vivre libres.
La chiss recouvrit un masque d'une glaciale impassibilité.
-Décidément Hang, vous n'apprenez rien. Vous allez servir d'exemple maintenant.
Soia Tenn fit un geste impérieux de la main et des grappes de civils pétris de peur poussés inhumainement par d'autres stormtroopers s'avancèrent devant les rebelles en sursis.
-Qu'allez-vous faire d'eux? Demanda vivement Hang.
La non humaine savoura pendant quelques instants la subite angoisse du prisonnier.
-À eux rien, répondit-elle avec un fin sourire. Ils sont là pour vous regarder mourir et ensuite raconter comment l'Empire traite ceux qui osent se dresser contre l'Ordre Nouveau. Ils propageront la peur à ceux qui songeraient à s'engager comme vous.
Elle s'écarta pour se ranger derrière le commandant Bacara, qui ordonna:
-En joue!
Comme un seul homme, les soldats clones épaulèrent leur DC-15, braqués sur les poitrines des muuns qui n'émirent aucune protestation.
Ils possédaient en cet instant assez de fierté pour ne pas supplier leurs bourreaux. Une bien maigre consolation pour Castor Hang à coté de la certitude d'avoir échoué sur toute la ligne. Car il avait reconnu parmi les civils apeurés, les réfugiés qu'il avait protégés et fait nourrir par ses hommes.
Ce qui signifiait qu'en plus de l'échec des deux raids simultanés, sa base d'opérations avait été découverte par les impériaux.
Par conséquent son réseau, le seul qui était en mesure d’inquiéter les intérêts de l'Empire sur Mygeeto, était démantelé.
Par dessus les épaule des clones raidis en position de tir, il surprit parmi les civils serrés les uns contre les autres, certains qui lançaient des regards emplis de hargne envers les stormtroopers. Des regard qui n'exprimaient qu'une envie de revanche.
Alors Hang eut la conscience en paix.
Ils n'étaient pas les derniers rebelles, mais les premiers. Ce soir, ils mouraient sous l'injustice de l'Empire mais d'autres après eux reprendraient le flambeau. Que ce soit sur Mygeeto ou ailleurs.
-Feu!
Castor Hang sentit des brûlures traverser ses entrailles de part et d'autre lorsque les salves de fusil blaster les fauchèrent ensemble lui et ses infortunés compagnons.
Lorsque Soia Tenn s'approcha des corps chauds que l'hiver s'empressait de refroidir, elle s'aperçut que le visage de Hang s'était figé en un masque serein.
Elle grimaça imperceptiblement. L'Empereur l'avait converti au Coté Obscur, elle une Jedi affectée dans la Bordure Extérieure, en lui apprenant à jouir de la peur, de la souffrance et du désespoir de ses victimes.
Même après leur mort.
Ce muun lui avait tenu tête jusqu'à son dernier souffle et ce sourire figé pour l'éternité l'irritait à un point difficilement supportable pour sa patience.
-Madame, lui annonça Bacara, le capitaine de l'Ecorcheur vient de rendre son rapport. Selon le vecteur de fuite calculé par les astronavigateurs, il est probable que le Jedi ait cherché à rejoindre la Voie Hydienne.
-Et de là, rentrer à Coruscant, déduit-elle.
Elle se persuada qu'il lui serait profitable de reporter sa frustration sur ce Jedi corellien qui lui avait glissé entre les doigts. Son maître serait satisfait si elle réussissait à l’attraper et à l'amener devant lui.
Son instinct lui murmurait que ce Jedi pourrait être utile à l'Empire. Elle ignorait ce qui la poussait à penser cela objectivement. Peut-être parce qu'il avait choisi de déserter plutôt de rester se battre aux cotés des rebelles.
Dans ce cas, il serait une recrue intéressante.
-Prévenez le Centre Impérial, commandant. Je me charge de rendre un rapport directement à l'Empereur en personne.
-Bien, madame. Que souhaitez-vous que l'on fasse d'eux?
Elle jeta aux raflés un regard hautain.
-Sélectionnez-en dix et fusillez les sur le champ. Nous devons être certains que les autres n'auront pas la mémoire courte.
-À vos ordres.
Des clones s’avancèrent et agrippèrent sans autre forme de procès, par leurs haillons quelques pauvres misérables arbitrairement. Les dix malchanceux furent entraînés vers le mur tandis que d'autres soldats firent taire les supplications de leurs proches par plusieurs tirs incapacitants de sommation.
L'inquisitrice impériale s'attarda, le temps de goûter la terreur et le désespoir qui alimentaient encore davantage son lien avec le Coté Obscur de la Force.
Des cris et des pleurs résonnèrent lorsque les stormtroopers en finirent avec les martyrs mis au pilori.
Pour Soia, il était maintenant temps de partir en chasse. En faisant vite, elle aurait peut-être la chance d'arriver à la capitale avant le Jedi fugitif.

Voilà j'espère que cela vous aura plu! N'hésitez pas à me dire si ce n'est pas le cas! Vous aurez constaté que la funeste vision d'Oreste ne s'est réalisé qu'en partie :sournois: : la résistance muun a été écrasée sans qu'il ait basculé du Coté Obscur (pas encore en tout cas :diable: ).
En tout cas, j'espère que l'apparition d'une nouvelle ennemie vous aura plu! Voilà qui marque enfin le terme de l'arc Mygeeto :sournois: !

On se retrouve à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Dim 17 Juin 2018 - 18:01   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Enfin, moi voici pour lire la suite des aventures du Jedi Noir de Dathomir!

Voici l'apparition d'une Inquisitrice! Elle m'intrigue beaucoup, cette Chiss... :sournois:Je me demande si elle va avoir un rôle dans la chute d'Oreste du Côté Obscur... :sournois: En tout cas, c'est chouette de retrouver une nouvelle Inquisitrice. Tiens, au fait, c'est un personnage connu ou simplement inventé par tes soins? J'avoue ne pas trop connaître l'Ordre des Inquisiteurs... :?

Dommage pour Castor Hang... J'avais fini par m'attacher à lui. Mais, dès que j'ai vu l'Inquisitrice arriver, je me suis dit que ça allait chauffer pour lui et ses hommes. Bravo, d'ailleurs, d'avoir réussi à rendre attachant un personnage comme Castor en seulement quelques chapitres.

En tout cas, c'était un chouette extrait. Les ténèbres s'épaississent et Oreste n'a pas encore vraiment basculé du Côté Obscur. J'ai hâte de connaître la suite, en tout cas! ;)

Bonne continuation, l'ami! :)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5255
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar L2-D2 » Dim 17 Juin 2018 - 19:49   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Lu !

J'avais loupé ce Chapitre posté mardi déjà... honte sur moi ! :oops:

Bien aimé, on se focalise donc sur une nouvelle antagoniste, une Inquisitrice Chiss qui plus est... je m'étonne cependant : l'Ordre Jedi comptait dans ses rangs une Chiss ? Il me semblait que Thrawn était le premier de ce peuple à être "découvert" ainsi... :neutre:

En tout cas, c'est un Chapitre une nouvelle fois réussi ! Pauvre Hang... :( mais sa "vision" finale rattrape son trépas. La Rébellion contre l'Empire se poursuivra sur Mygeeto !

Vivement la suite sur Coruscant ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5115
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Dim 17 Juin 2018 - 21:48   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute! Merci à tous les deux pour vos retours :jap: !

L2-D2 a écrit:Lu !

J'avais loupé ce Chapitre posté mardi déjà... honte sur moi ! :oops:


Tu seras sévèrement puni :diable: ! Attends que je ramène mon fouet laser :diable: !

L2-D2 a écrit:Pauvre Hang... :(


Den a écrit:Dommage pour Castor Hang... J'avais fini par m'attacher à lui. Mais, dès que j'ai vu l'Inquisitrice arriver, je me suis dit que ça allait chauffer pour lui et ses hommes. Bravo, d'ailleurs, d'avoir réussi à rendre attachant un personnage comme Castor en seulement quelques chapitres.


Héhé, je savais bien que vous l'apprécieriez :sournois: !

Den a écrit:Voici l'apparition d'une Inquisitrice! Elle m'intrigue beaucoup, cette Chiss... :sournois:Je me demande si elle va avoir un rôle dans la chute d'Oreste du Côté Obscur... :sournois: En tout cas, c'est chouette de retrouver une nouvelle Inquisitrice. Tiens, au fait, c'est un personnage connu ou simplement inventé par tes soins? J'avoue ne pas trop connaître l'Ordre des Inquisiteurs... :?


Oui je l'ai inventé.. Après tout, peut-être que Sev'rance Tann avait une cousine, qui sait? :diable:

L2-D2 a écrit:Bien aimé, on se focalise donc sur une nouvelle antagoniste, une Inquisitrice Chiss qui plus est... je m'étonne cependant : l'Ordre Jedi comptait dans ses rangs une Chiss ? Il me semblait que Thrawn était le premier de ce peuple à être "découvert" ainsi... :neutre:


Euh oui, oui peut-être que Sev'rance Tann avait une cousine.. une cousine abandonnée dans la rue loin de sa planète natale puis recueillie par un Jedi solitaire inconnu :siffle: . Eh, attends rends moi mon fouet laser! Euh ah bon, tu n'as pas trouvé mon explication convaincante :whistle: ?
Non ne me bats pas.. je peux tout expliquer :shock: :paf: !

Den a écrit: J'ai hâte de connaître la suite, en tout cas! ;)


L2-D2 a écrit:Vivement la suite sur Coruscant ! :oui:


La suite, ce sera pour très bientôt.. quand L2 aura rendu mon fouet :paf:

à la prochaine :hello: , les amis!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 19 Juin 2018 - 19:31   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Bonsoir, c'est l'heure de la suite :hello: ! Et nous commençons avec le début de l'arc sur Coruscant, capitale du tout récent Empire proclamé par ce cher Palpy.

Et nous retrouvons bien entendu Oreste Tissan en quête de réponses :sournois: ..et de survivants à l'Ordre 66.

Coruscant, Cité Galactique, quatre jours après la fin de la République

Au cours de la guerre, Oreste avait oublié à quel point Coruscant représentait la diversité de la galaxie. Les permissions étaient devenues rares au point d'être exceptionnelles.
Après avoir laissé son cargo sullustain à Westport et s'être soumis à un contrôle douanier qu'il avait assoupli grâce à quelques suggestions mentales bien placées, il avait emprunté un aéro taxi qui l'avait amené à l'une des avenues les plus fréquentées de la planète ville.
Il croisa ainsi des humains et des non humains dont il n'arrivait plus à déterminer le nom des espèces avec précision tellement le front avait phagocyté toute son énergie. Il se fraya un chemin parmi cette foule bigarrée, tout en veillant à ne pas l'attirer l'attention des stormtroopers qui imposaient leur présence intimidante.
Si la Force le voulait, ses vêtements civils banals qu'il portait ne trahissaient pas son identité de Jedi corellien.
Il se dirigeait vers le Temple Jedi, certain qu'il ne s'attarderait pas plus de temps que nécessaire dans le coin. Nul doute que les agents de l'Empire prévoyaient justement que des survivants de l'Ordre Jedi convergeraient vers leur sanctuaire pour les mêmes raisons que lui.
Il entendit tout à coup une petite voix aiguë, celle d'un enfant, s'écrier:
-J'avais oublié qu'il y avait autant de monde à Coruscant.
Oreste, aiguillonné par son instinct, remarqua qu'un garçon aux cheveux sombres portant un lourd sac de voyages marchait aux cotés d'un vieux bothan, richement vêtu contrairement à lui, qui lui répondit:
-C'est par ici, reste à mes cotés.
Selon les apparences, il ne pouvait s'agir que d'un touriste situé en haut de l'échelle sociale et d'un valet, à en juger par la simplicité de la tenue du petit être chétif.
Mais le corellien se souvint à propos des leçons de son premier instructeur à propos de l'observation.
Fie-toi à la Force. Pas à ce que tes yeux voient ou à ce que tes oreilles entendent, lui avait asséné sentencieusement Nejaa Halcyon.
Discrètement, il s'immergea dans les courants de la Force et sentit palpiter leur présence dans ses perceptions sensorielles comme les échos de deux cailloux lancés avec véhémence dans une mare paisible.
Il se retira tout aussitôt de la Force, certain d'avoir réussi à ne pas attirer leur attention. Et il leur emboîta le pas sans hésiter.
Car il connaissait leur destination, la même que la sienne. Il n'avait plus qu'à se laisser porter par le courant.
Au fur et à mesure qu'ils se rapprochaient de leur objectif, Oreste sentit la tension du bothan croître peu à peu. Il y avait de quoi, ils courraient le risque d'être démasqués si des clones gardaient le Temple et se mettaient à les fouiller.
Mais ils devaient savoir, ce qui s'était passé lors de l'émission de l'Ordre 66. Oreste et les deux autres Jedi étaient-ils les seuls survivants?
-Maître! Cria l'enfant.
Ce dernier levait le doigt vers un panache de fumée de sinistre augure qui s'élevait vers l'horizon. Oreste distingua tout comme eux deux, la lointaine silhouette pyramidale tronquée du Temple Jedi qui disparaissait en partie sous cette nuée sombre. Une tache qui salissait la majesté de ce lieu.
-Je sais, Noirah Nah.
Le ton du bothan trahissait l'anxiété de celui qui craignait ce qu'il allait découvrir. Cette angoisse semblable étreignait le cœur du jeune corellien.
Il avait compris que cet enfant était une fille padawan que son mentor bothan, une créature félinoïde aux oreilles équines qui se distinguait par d'élégantes tresses blanchâtres courant en partie sur son pelage facial brun, avait accoutré de cette manière.
Certainement pour échapper aux stormtroopers qui les avaient pourchassés sur un monde lointain de la Bordure Extérieure.
Et qui revenaient tout comme l'ancien apprenti de Ki Adi Mundi à leur foyer.
Lorsqu'ils parvinrent devant les grands escaliers qui menaient à l'entrée principale du Temple, une foule compacte s'y était déjà massée pour observer un spectacle macabre.
Des stormtroopers disposées en sentinelles inflexibles, dissuadaient n'importe quel quidam de s'approcher pour en savoir davantage. Derrière eux, les drones les survolaient transportant entre leurs appendices des cadavres tantôt emmitouflés dans des bures Jedi, tantôt dans des armures blanches.
Les cadavres étaient ensuite largués sans plus de respect dans un gigantesque brasier qui était alimenté en permanence, certainement depuis le début de la Purge, à mi chemin de l'entrée principale.
Un spectacle qui semblait irréel à l'ensemble des badauds, tout comme pour les trois survivants de l'Ordre 66 qui se mêlèrent à eux.
Du coin de l'oeil, Oreste continuait de surveiller les réactions du bothan et de sa disciple, particulièrement choqués par la froideur de ces clones qui traitaient les cadavres comme de vulgaires morceaux de viande avariés.
Une femme aux traits secs et entre deux âges, lança tout à coup:
-Les Jedi ont trahi. Moi je dis qu'ils n'ont eu que ce qu'ils méritaient.
Ces mots qui traduisaient une allégeance sans restriction à l'Ordre Nouveau, réveillèrent la colère du jeune corellien.
Cette idiote avait-elle seulement une idée du prix que les Jedi avaient payé?
Certaines personnes ne restèrent pas sans réaction.
-Je ne peux pas croire que les Jedi aient essayé de renverser le gouvernement! Répondit vivement un vieil homme. Je crois que ce sont eux qui ont été trahis..
Un duro qui se tenait juste derrière lui, l'agrippa par le coude pour l'obliger à se taire.
-Silence mon ami, lui glissa-t-il à l'oreille. En ce moment, ce genre de discours pourrait te valoir la prison.
Tous deux s'éloignèrent peu à peu, remplacés aussitôt par d'autres anonymes qui découvraient effarés la scène funeste.
Oreste estimait qu'il en avait lui aussi assez vu et s'apprêtait à se retirer.
Un homme qui avait approximativement son âge, fendit soudainement la foule. Il était vêtu de la tunique des Chevaliers Jedi et brandissait la poignée d'un sabre laser dans sa main, faisant face à la foule qu'il se mit à haranguer.
-Citoyens de la République, écoutez-moi! Les Jedi étaient vos protecteurs! Comme vous, ils ont été victimes d'un gouvernement corrompu!
Dans son dos, un sous officier stormtrooper s'avança et le montra de l'index au reste de ses hommes, qui se regroupèrent aussitôt en épaulant leur DC-15, descendant les marches pour l'avoir à portée de tir.
-Allez-vous rester les bras ballants pendant qu'on vole vos libertés? Ou vous battrez-vous?
Malgré lui, Oreste serra les doigts sur la crosse de son sabre laser, dissimulé dans la poche de sa veste civile.
La foule l'écoutait sans plus, se distinguant par un manque flagrant de ferveur. Peut-être avaient-ils vu les soldats clones resserrer l'étau autour de cet inconscient. Peut-être n'étaient-ils pas prêts à risquer quoi que ce soit pour une initiative aussi solitaire que suicidaire.
Ce n'était pas en défiant l'Empire ainsi, qu'on parviendrait à le renverser. Un Jedi seul ne suffirait jamais mais une armée peut-être.
-Et mes compagnons Jedi.. je sais qu'il y en a ici même dans cette foule! J'en appelle à votre aide!
Certains badauds se contorsionnèrent le cou, s'attendant à voir d'autres Jedi le rallier. Mais personne d'autre n'esquissa un seul mouvement.
-Réclamons la justice pour nos frères et sœurs Jedi!
Le jeune impétueux activa son sabre qui déploya une lame grésillante bleue azur avant de foncer tête baissée dans la première ligne de stormtroopers.
Le plus proche de ces derniers s'interposa pour lui barrer le chemin avec son fusil blaster qu'il déchargea à bout portant sur son assaillant. Celui-ci repoussa ses tirs l'un après l'autre et l'abattit d'un moulinet de son épée lumineuse.
Puis tout fut terminé.
Le Jedi avait à peine enjambé son cadavre qu'un rayon ionisé le frappa à l'épaule gauche. Il chancela sur ses appuis quand un clone le toucha sérieusement à l'abdomen, le stoppant dans sa progression.
Oreste ferma instinctivement les paupières pour ne pas voir chuter son infortuné condisciple sous les tirs de barrage sans appel des soldats impériaux.
Deux d'entre eux ramassèrent son corps pour l'incinérer dans le brasier toujours actif tandis que les autres se déployèrent en bas des escaliers du Temple pour prévenir toute nouvelle rébellion.
Il n'en y aurait pas d'autre car la foule se dispersa, une masse de tête baissées qui acceptaient de se plier à cette démonstration de force de l'Empire.

Voilà, j'espère que cet extrait vous aura plu! Et n'hésitez pas à me faire savoir si ce n'est pas le cas! On se retrouve la semaine prochaine pour la suite! ciao les amico :hello: !

PS: Pour la petite anecdote, j'ai repris la scène que l'on voit dans le tome 10 de CW quand Kai Hudorra et sa padawan Noirah Nah reviennent au Temple Jedi découvrir ce qui s'est passé après leur fuite de Toola.
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 19 Juin 2018 - 19:54   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Lu !

Alors là, curieuse coïncidence, j'ai relu pas plus tard qu'il y a une heure mon SW La Saga en BD #04 de Delcourt, qui contient justement le numéro Republic #80 que tu reprends ici ! :shock:

Du coup, j'ai pu pleinement voir à quel point tu t'étais approprié la scène. Et c'est totalement réussi ! Et en plus, une bulle de pensée indique qu'Hudorra avait repéré trois Jedi dans la foule : Dass Jennir, une jeune femme en pleurs que je soupçonne d'être celle que l'on retrouve dans le one-shot Purge... mais pas de troisième Jedi ! Du moins, jusqu'à ton extrait, qui nous révèle qu'il s'agissait donc d'Oreste Tissan : #toutestlié ! :shock:

Nul doute que dorénavant, le Jedi corellien va tenter de se faire discret pour ne pas éveiller l'attention de l'Empire... Mais que va-t-il faire ? Réponse peut-être avec la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5115
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mar 19 Juin 2018 - 21:23   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute L2 :hello: ! Merci pour le retour :jap: !

L2-D2 a écrit:Alors là, curieuse coïncidence, j'ai relu pas plus tard qu'il y a une heure mon SW La Saga en BD #04 de Delcourt, qui contient justement le numéro Republic #80 que tu reprends ici ! :shock:


Les grands esprits se rencontrent :sournois: ! En ce qui me concerne, j'ai relu plusieurs fois ce passage avant de l'écrire à ma sauce!

L2-D2 a écrit:Du coup, j'ai pu pleinement voir à quel point tu t'étais approprié la scène. Et c'est totalement réussi !:


Merci beaucoup :cute: !

L2-D2 a écrit:Et en plus, une bulle de pensée indique qu'Hudorra avait repéré trois Jedi dans la foule : Dass Jennir, une jeune femme en pleurs que je soupçonne d'être celle que l'on retrouve dans le one-shot Purge... mais pas de troisième Jedi ! Du moins, jusqu'à ton extrait, qui nous révèle qu'il s'agissait donc d'Oreste Tissan : #toutestlié ! :shock:


J'ai interprété en vérité cette bulle de pensée le plus largement possible! On voit effectivement un troisième Jedi qui n'est autre que Koffi Arana vu aussi dans Purge :whistle: ! Regarde bien de nouveau les images :sournois: ..
En fait Hudorra voit trois Jedi mais rien ne précise qu'il voit ou sent tous les Jedi présents devant le Temple à ce moment là, le moment où l'autre jedi meurt en kamikaze.. Il voit ou sent trois jedi dans la foule mais rien n'infirme qu'il n'ait pas repéré un quatrième Jedi :sournois: .

Quand l'autre kamikaze crie qu'il sait qu'il y a d'autres jedi dans la foule, il y aurait pu y en avoir trois, quatre, cinq ou plus! On ne le saura jamais vraiment.. et je joue sur cette incertitude!

En résumé, c'est l'intérêt de cette histoire; créer une continuité alternative tout en collant le plus fidèlement à l'UE Legends! C'est à la fois le challenge et la difficulté de cette fan fic mais c'est un défi qui me motive beaucoup!

En tout cas, on se retrouve pour la suite :wink: !

A la prochaine!

PS: on retrouvera Koffi Arana et Shadday plus tard: J'ai prévu de réécrire le tragique conclave de Kessel :sournois:
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Dim 24 Juin 2018 - 15:35   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salut!

Ah ben, on peut dire que je ne m'attendais pas à revoir cette scène sous le point de vue d'Oreste. J'avais beaucoup aimé cette scène lorsque je l'ai lue (et vue) dans le comics CW tome 10 et c'est encore le cas ici! ;)

Bien joué, ça renforce mon impression de lire une histoire clairement dans le canon legends. Tout est lié! Et c'est vraiment chouette, cohérent et bien mis en scène.

J'ai peu de choses à dire aujourd'hui, mais sache que je suis toujours totalement sous le charme de ton histoire! J'ai vraiment hâte de découvrir la suite des aventures d'Oreste et, surtout, de découvrir ce qu'il fera suite à cette scène tragique!

Encore une fois, un grand bravo! :)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5255
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Dim 24 Juin 2018 - 20:56   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute Den :hello: ! merci pour le retour :jap: !

Den a écrit:J'ai vraiment hâte de découvrir la suite des aventures d'Oreste et, surtout, de découvrir ce qu'il fera suite à cette scène tragique!


La suite ce sera dans deux jours :cute: !

A bientôt :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 26 Juin 2018 - 19:09   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Bonsoir voici la suite de l'arc sur Coruscant :sournois: ! Dans ce passage, Oreste Tissan tente de rallier d'autres rescapés de l'Ordre 66, dont certains personnages connus de l'UE Legends :diable: !

Allez je vous laisse découvrir cela!

Le corellien posa de nouveau son regard sur le bothan et sur la petite fille qui se résignèrent à s'éloigner le cœur lourd.
Au lieu de repartir à Westport, il les suivit une nouvelle fois.
C'est alors qu'il remarqua cet humain bien bâti aux cheveux argentés coiffés en queue de cheval, portant son bras en écharpe qui ne les quittait des yeux. Sa présence brillait dans la Force, sans qu'elle n'émette la moindre menace.
Un autre survivant de l'Ordre 66.
L'ancien aspirant de Ki Adi Mundi se déplaça stratégiquement de façon à conserver dans son champ de vision le bothan et sa padawan ainsi que ce Jedi qui les filait.
Le corellien vit le félinoïde et sa protégée se placer devant un boîtier qui représentait l'entrée d'un broyeur à ordures.
-Il n'y avait pas d'autre Jedi pour aider ce jeune homme, déclara-t-elle. Venir ici était une perte de temps. Nous sommes peut-être les seuls Jedi qui restent.
-Ce garçon n'avait pas besoin d'aide mais d'une cachette. Donne-moi ton sabre laser, Noirah.
Malgré la distance et le vacarme urbain, Oreste surprit la moindre de leurs paroles grâce à son ouïe entraînée par la Force.
-Pourquoi maître?
Le bothan se saisit hâtivement de son sabre laser et de celui de son élève pour les glisser dans le boîtier.
-Parce que tu n'en auras plus besoin. Et le mien ne me servira pas non plus.
-Mais...
-Le temps des Jedi est révolu. La galaxie que nous cherchions à protéger s'est retournée contre nous. Il nous faut maintenant nous concentrer sur notre survie.
Le ton du bothan ne contenait aucune amertume, seulement de la résignation devant une situation subie à laquelle il fallait s'adapter.
Cela répugna Oreste, se demandant pourquoi le félinoïde baissait les bras et choisissait la voie du pleutre.
-Oublie le Temple. Oublie l'Ordre Jedi. Oublie tout ce que tu as appris sur la Force. Je ne suis plus ton maître et tu n'es plus une Jedi.
Des larmes brillèrent tout à coup au coin de l'oeil de la fillette, qui fut saisie à l'épaule par son mentor. Celui-ci plongeait son regard dans le sien pour la réconforter de l’âpreté de ses mots.
-Écoute-moi, Noirah. L'avenir des Jedi, s'ils doivent en avoir un, dépend de nous tous aussi peu nombreux que nous soyons. Mais peut-être y a-t-il de beaucoup de survivants, nulle situation n'est éternelle.
Sensiblement, l'humain aux cheveux argentés qui portait un uniforme de pilote de transport spatial civil se rapprocha, suivant tout comme le corellien cette conversation.
Ni le bothan ni sa padawan ne parurent le remarquer.
-Mais d'abord, poursuivait le premier, nous devons disparaître. Cacher nos aptitudes et nos croyances, en espérant qu'un jour l'Ordre Jedi renaîtra.
Lâche, espèce de lâche! Avait envie de lui rugir en pleine face le jeune homme, qui n'en égarait aucune miette.
-Bien que j'ignore si nous vivrons pour voir ce jour. L'avenir a toujours été difficile à discerner, aujourd'hui plus que jamais.
Le non humain offrit à sa protégée une bourse remplie de crédits.
-Prends ceci, lui fit-il. C'est peu mais cela te permettra de quitter Coruscant. Pars maintenant, Noirah Na. Construis-toi une nouvelle vie. Trouve un but qui te rende heureuse ou bâtis une famille, mais pars.
L'enfant releva ses yeux tristes vers le félinoïde, l'implorant d'un air perdu.
-Mait..Hudorra..
-Oublie ton passé, trancha le bothan, oublie moi. Pars.
Finalement, l'ancienne padawan s'écarta et s'éloigna de son ancien mentor qui la regarda se fondre dans la foule anonyme et indifférente.
Elle n'était plus qu'une orpheline parmi tant d'autres, abandonnée à elle-même. Le jeune corellien ne put se retenir de songer aux muuns qu'il avait lui aussi abandonnés sur Mygeeto. Mais ce n'étaient pas des enfants.
L'homme aux cheveux argentés s'était rangé à coté du bothan, fixant la foule sans chercher personne de particulier. Ne voulant pas être démasqué, Oreste évita son regard et masqua sa sensibilité à la Force.
-Tu as été dur, Kai Hudorra.
Il avait à peine remué les lèvres mais Oreste l'entendait distinctement comme s'il se tenait face à lui.
-C'était nécessaire Dass Jennir, lui répondit le bothan sans sourciller qui fixait obstinément le mur en face de lui.
Le corellien comprenait que ni l'un ni l'autre ne souhaitait que quiconque ne les surprenne en train de s'adresser la parole. Pour le donner le change aux agents impériaux.
-Oui tu es revenu à Coruscant, reprit Jennir. Malgré le signal qui a averti les Jedi de rester à l'écart.
-Je ne savais pas. J'avais du me défaire de nos comlinks mais tu es ici.
-Cherchant la voie à suivre tout comme toi.
-Je te conseillerai de te débarrasser du sabre laser que tu caches dans ton écharpe.
-Je le ferai peut-être un jour quand je n'en aurai plus besoin.
Le corellien se rapprocha indirectement en contournant les badauds qui les ignoraient.
-Tu n'envisages quand même pas d'attaquer les troupes au temple? S'alarma légèrement le félinoïde.
-Je ne me sacrifierai pas ma vie aussi hâtivement, ni aussi vainement. Mais je ne renonce pas pour autant à lutter pour les principes que défendait la République.
Oreste sentit l'optimisme le gagner. Non il ne serait peut-être pas seul à vouloir tenter de résister à l'Empire.
Dass Jennir, l'humain aux cheveux argentés se tourna pour accrocher le regard de son confrère bothan qui lui tournait toujours le dos.
-Ton aide me serait utile.
-Non, lança sans concession Kai Hudorra qui soutint ses yeux insistants.
Le corellien n'était pas surpris par sa réaction.
-J'en ai fini avec la guerre. Pour l'instant, je vais suivre le conseil que j'ai donné à l'enfant. Si l'Ordre renaît un jour de ses cendres, peut-être alors reprendrai-je mon sabre laser. Entre-temps la galaxie devra se passer de mon épée.
Le bothan passa devant lui pour se perdre dans la foule, et mettre ainsi fin à l'entretien. Discuter plus longtemps les mettait en danger l'un et l'autre.
-Que vas-tu faire? Eut le temps de lui demander Jennir.
Ralentissant à peine, Hudorra lui répondit:
-Maître Giiett a fait un jour remarquer qu'un individu doué dans la Force pouvait entreprendre une carrière confortable dans les jeux d'argent. Que la Force soit avec toi, Dass Jennir.
Le Jedi survivant de la bataille de Néo Plympto l'observa s'éloigner à regret.
-Espérons-le, murmura-t-il d'un voeu pieux.
Jennir serrait les dents de dépit, déçu de n'avoir pu convaincre le bothan de le rejoindre. Peut-être était-ce la volonté de la Force qu'il mène seul ce combat pour la liberté de Néo Plympto et des nosauriens.
Oreste choisit cet instant pour entrer en scène.
Bien entendu, l'autre Jedi sur le qui vive se raidit nettement dans la Force quand il perçut sa présence.
-Dass Jennir, commença le corellien.
-Oreste Tissan. Vous étiez le padawan de maître Ki Adi Mundi, n'es-ce pas?
-Et celui de Nejaa Halcyon avant, confirma-t-il.
Jennir releva son écharpe tout en vérifiant que son sabre laser y était bien dissimulé.
-J'ai lu les rapports sur la mort de maître Halcyon. Maître Mundi a eu plus de chance?
-Non, les clones l'ont abattu. Je l'ai senti disparaître dans la Force.
Une lueur de tristesse passa furtivement dans le regard du corellien.
-Sa sagesse nous manquera, appuya Jennir. Pourquoi êtes-vous revenu sur Coruscant? Demanda-t-il plus abruptement.
-Tout comme Hudorra, j'ai perdu mon comlink quand mes clones se sont retournés contre moi. Mais comme vous, j'ai bien réfléchi à ce qu'il convenait de faire.
L'homme aux cheveux argentés le dévisagea plus attentivement.
-Vous voudriez m'accompagner sur Néo Plympto?
-Parlons franchement, Jennir. J'ignore comment vous êtes parvenu à échapper aux clones mais je déduis que les nosauriens séparatistes ont du vous fournir une aide quelconque. Vous allez les rejoindre et combattre à leurs côtés, pour racheter votre dette.
-Pas seulement pour racheter ma dette.
De la distance était apparue dans la voix de Jennir.
-Mais aussi pour racheter nos erreurs. La République a maltraité les nosauriens, ce qui les a poussés dans le camp séparatiste. Seuls contre l'Empire, ils n'ont aucune chance. Un Jedi se doit de défendre les opprimés.
-Un Jedi vivant, oui. Pas un Jedi mort. Vous ne pouvez pas gagner cette bataille.
Oreste comprit aussitôt en lisant la méfiance dans le regard de Jennir qu'il ne le persuaderait en aucun cas. Mais il persévéra.
-Que proposez-vous, Tissan?
-Il doit certainement exister d'autres survivants sur Coruscant ou dans la Bordure Extérieure. Nous devons les retrouver et les rallier à nous.
-Pour?
-Pour frapper au cœur de l'Empire, détruire les Sith.
-Excellente idée, ironisa Jennir d'un sarcasme qui piqua la susceptibilité du jeune corellien. Vous proposez un suicide collectif au lieu d'un suicide individuel.
Oreste serra les poings pour maîtriser son irritation croissante.
-Un groupe uni de Jedi a plus de chance d'achever l'Empire qu'en solitaire. Nous devons en réunir autant que nous pouvons et attaquer les Sith là où ils se terrent.
-Le Centre Impérial, s'étrangla Jennir. Et pourquoi pas le Temple pendant que vous y êtes?
-Espèce d'imbécile! Lâcha le corellien à courts d'argument.
Dass Jennir vérifia rapidement que son éclat n'avait pas attiré l'attention.
-Je suis peut-être un imbécile et je n'ai certainement pas la moindre chance de libérer les nosauriens de l'Empire. Mais je suis prêt à mourir en restant fidèle à mes idéaux de Jedi. Pouvez-vous en dire autant?
-Nous sommes unis par la même cause.
-Peut-être. Mais pas pour les mêmes raisons.
Le corellien résistait à l'envie féroce d'agripper le col de son camarade pour le débarrasser de ses scrupules. L'Empire les avait poignardés dans le dos et la retenue légendaire des Jedi n'avait pas lieu d'être selon lui.
-Ce que vous allez faire sur Néo Plympto est du gâchis, cracha-t-il avec mépris.
-Sans doute, mais cela reste mon combat. Un combat digne d'être mené.
-Vous n'êtes qu'un égoïste, Jennir. Je pensais que vous ne posséderiez pas une vision aussi étroite des évènements, vous faites tout ça pour vous donner bonne conscience.
-Et vous, Tissan, vous parlez comme un enfant envieux qui convoite ce qui lui ne revient pas. Vous pensez que vous savez mieux ce qui est bon pour la galaxie. Et vous êtes prêt à tout pour le réaliser. Ce n'est pas ainsi qu'un Jedi raisonne.
La mâchoire rentrée, l'ancien padawan de Nejaa Halcyon encaissa cette réplique laissant son interlocuteur poursuivre.
-Mais peut-être que vous avez cessé d'être Jedi depuis un certain temps. La guerre a changé irrémédiablement plusieurs d'entre nous dans le mauvais sens.
-Cessez de m'insulter ou je vous montrerais à quel point j'ai cessé d'être un Jedi.
Un éclat malveillant de haine flamboya la marée verte et grise du natif de Corellia. Ce qui poussa Jennir à glisser sa main droite dans l'écharpe qui suspendait son bras gauche, pour saisir le sabre laser qui y était dissimulé.
Celui d'Oreste brillait dans son poing, prêt à l'emploi. Dans la Force, Dass Jennir le sentait déterminé à joindre les actes aux paroles. Ce n'était pas du bluff.
-C'est vraiment ce que vous souhaitez?
Le corellien réalisant qu'il avait commencé à attirer l'attention de quelques curieux, rangea prestement son arme dans la poche de sa veste. Dass Jennir lui rendit la politesse.
-Non, vous avez raison, lâcha Oreste. J'ai mieux à faire que de perdre mon temps avec vous. Que les trous noirs de la galaxie vous emportent.
-Je vais prendre comme cela comme un adieu, répliqua l'autre non sans ironie. Nous nous sommes tout dit.
Son visage devint de nouveau insondable mais Oreste crut discerner dans ses traits une expression de pitié.
-Que la Force soit avec vous, Oreste Tissan. Prenez garde au Coté Obscur, vous vous en approchez dangereusement.
Le corellien le vit se détourner sans lui accorder un regard de plus. Il maîtrisa cette rage de frustration qui convulsa ses traits osseux, il aurait bien voulu lui lancer une dernière pique bien sentie.
Dass Jennir avait été absorbé dans cette foule dense et compacte, pendant qu'il y réfléchissait.
-Oreste Tissan?
La voix qui l'interpellait doucement sur le coté provenait d'une femme. Lorsque le jeune corellien se tourna pour lui conférer son attention, il fut d'abord frappé par des yeux brillants d'humidité et ensuite par sa sensibilité à la Force.
Cette membre de l'Ordre Jedi déchu par l'Empire ne se distinguait pas de la populace par sa tunique écarlate brodée de lin. Qui camouflait une combinaison de combat beige. Ses cheveux cuivrés courts étaient coiffés en chignon, leur couleur charbon en harmonie avec son teint bronzé qui accentuait sa dignité blessée.
Tout comme lui, Dass Jennir, Kai Hudorra et certainement d'autres survivants qui s'étaient camouflés à ses sens, elle avait constaté par elle-même le désastre et la profanation de leur sanctuaire par les sbires de l'Empire.
-Maître Shadday? S'exclama-t-il à mi voix.
-J'ai écouté votre discussion avec Dass Jennir et je suis d'accord avec ce que vous venez de dire. L'Empire doit payer pour tous nos morts et doit être frappé au cœur.
-Bien, alors qu'attendons-nous? S'impatienta-t-il.
La femme esquissa un sourire amusé.
-Votre maître ne vous a pas appris à réfléchir avant d'agir?
-Mon maître est mort, martela-t-il sèchement.
Elle palit sous le coup de la gêne.
-Mais je ne voudrais surtout pas vous bousculer, reprit-il doucement. Je dis seulement que nous ne devrions pas le laisser le temps aux Sith de s'installer durablement au pouvoir.
-Je partage votre analyse. Cela ne signifie pas que nous devrions nous précipiter impulsivement à l'assaut du Centre Impérial. Au risque de définitivement tout perdre.
-Vous avez un plan?
Shadday hocha lentement la tête, un masque d'impassibilité recouvrant ses émotions.
-Peut-être bien. L'Empire est nouveau mais il est suffisamment puissant pour résister à toute menace sérieuse frontale et directe. J'ai besoin de temps pour découvrir ses faiblesses et les exploiter à notre avantage.
-Que devrais-je faire? Je n'aurai pas la patience d'attendre.
-Je m'en doute bien. Dorénavant, il devient dangereux pour deux Jedi ou plus de s'attarder trop de temps au même endroit. Je voyagerai et je prendrai contact avec d'autres survivants. Cela prendra des semaines peut-être des mois avant que nous puissions passer à l'action.
Elle posa une main insistante sur son épaule.
-Jusqu'à ce que je vous recontacte, tâchez de survivre.
-J'ai l'intention de faire mieux que ça.
La voix d'Oreste avait adopté une intonation plus mortelle, signe de la froide détermination qui l'animait désormais contre l'Empire.
À sa demande, il lui transmit la fréquence de son comlink et celui du canal de transmission de son vaisseau sullustain.
-Que la Force soit avec vous, Oreste.
Après s'être salués d'une raide révérence, le corellien la vit se diriger vers un humain barbu à la peau sombre. Ce dernier braqua sur elle sa mine sévère, décorée d'un bouc qui pendait de son menton.
-Koffi Arana, commença Shadday. Vous vous souvenez de moi? Nous nous sommes déjà rencontrés au large d'Oxima Prime.
Malgré le brouhaha ambiant, les sens aigus du corellien captèrent ses moindres mots. Ainsi que ceux du nouveau venu, encore un autre Jedi survivant.
-Bien sûr, maître Shadday. Vous avez vu au Temple ce qui s'est passé?
-Nous ne sommes pas les seuls à l'avoir vu. Venez, allons discuter de cela dans un endroit discret.
Elle l'entraîna par le bras dans les méandres de la foule, échappant peu de temps après au champ de vision de l'ancien padawan de Ki Adi Mundi. Il n'éprouvait aucune envie de les rattraper et de les rejoindre.
Il allait faire ce que Shadday lui avait recommandé.
Survivre. Mais il ne comptait pas rester inactif pour autant.
Un picotement désagréable irrita sa nuque, annonciateur d'un danger qui s'approchait. Par dessus son épaule, il aperçut des stormtroopers qui patrouillaient dans son dos. Le fusil blaster DC-15 croisé de travers devant leur armure blanche.
Même s'ils ne cherchaient personne en particulier, s'attarder davantage risquerait de l'exposer inutilement.
Sans hésiter, il s'élança dans la première ruelle qui se présentait à lui.

Voilà, j'espère que cela vous aura beaucoup plu! Les choses ont beaucoup changé dans la galaxie et sur Coruscant et Un Jedi corellien ne va pas tarder à le découvrir à ses dépens.. Vous en saurez plus dans la suite!

Si des choses vous ont gêné, n'hésitez pas à me signaler :whistle: !

On se retrouve la semaine prochaine.

Ciao a presto :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 27 Juin 2018 - 8:21   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Lu !

Mais c'est un vrai salon de thé, cette ruelle ! Tous les Jedi du coin semblent s'y être donnés rendez-vous ! :transpire:

Beaucoup de conversations, tu mets un terme à ta "reprise" de Republic #79-80, et tu annonces le one-shot Purge à venir (curieux de voir comment tu vas intégrer Oreste Tissan là-dedans, d'ailleurs !), le tout entrecoupé d'une scène entre Oreste et Dass Jennir riche en rebondissements ! Le ton monte très vite (trop vite,, peut-être même) entre les deux hommes qui semblent sur le point de s'entretuer... mais l'objectif est atteint, le Jedi corellien semble se rapprocher de plus en plus du Côté Obscur. Tout cela ne s'annonce pas très bien pour lui, d'autant plus que s'il assiste à la débâcle sur Kessel, il risque d'assez mal la vivre ! :sournois:

Prêt pour la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5115
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Jeu 28 Juin 2018 - 18:37   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute L2 :hello: ! Merci de ton retour!
L2-D2 a écrit:Lu !

Mais c'est un vrai salon de thé, cette ruelle ! Tous les Jedi du coin semblent s'y être donnés rendez-vous ! :transpire:


:D

L2-D2 a écrit: Beaucoup de conversations, tu mets un terme à ta "reprise" de Republic #79-80, et tu annonces le one-shot Purge à venir (curieux de voir comment tu vas intégrer Oreste Tissan là-dedans, d'ailleurs !), le tout entrecoupé d'une scène entre Oreste et Dass Jennir riche en rebondissements ! Le ton monte très vite (trop vite,, peut-être même) entre les deux hommes qui semblent sur le point de s'entretuer... mais l'objectif est atteint, le Jedi corellien semble se rapprocher de plus en plus du Côté Obscur. Tout cela ne s'annonce pas très bien pour lui, d'autant plus que s'il assiste à la débâcle sur Kessel, il risque d'assez mal la vivre ! :sournois:


Je tenais à écrire cet échange entre Dass Jennir et Oreste car je voulais confronter deux points de vue très opposés: Un jedi qui veut se battre pour sauver ce qu'il peut et Un autre Jedi qui se veut se battre pour détruire l'Empire; une quête de vengeance qui ne s'accorde pas avec les convictions de Jennir.
J'espère que tu as adoré le petit avertissement que Jennir lance à Oreste: Prenez garde au Coté Obscur :diable: .. En tout cas Jennir ne se laisse pas impressionner par Oreste :sournois: !

Quand à Purge, je réfléchis comment donner tournure à tout ça :siffle: .

L2-D2 a écrit:Prêt pour la suite ! :oui:


Parfait :sournois:
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Dim 01 Juil 2018 - 6:01   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Voilà!

J'ai enfin lu ce nouvel extrait, et je n'ai pas grand chose à dire de plus qui n'a déjà été dit si ce n'est que j'ai, une fois de plus, beaucoup aimé! Je ne connaissais pas le pouvoir de "l'ouïe de Force" et je ne sais donc pas si tu l'as trouvé dans l'UEL, mais j'avoue que si c'est toi qui l'a trouvé, chapeau! C'est bien joué! Sinon, j'ai beaucoup aimé la conversation animée entre Jennir et Tissan. On sent vraiment qu'Oreste se glisse de plus en plus dans l'Obscurité. Il est terriblement pragmatique et je me demande jusqu'où va le mener sa "folie"... Enfin, surtout quel rôle aura-t-il a jouer dans le Conclave de Kessel?

C'est sûr, j'ai vraiment hâte de voir comment tu vas intégrer Oreste dans la terrible confrontation sur Kessel. Ca va sûrement affecter Oreste d'une manière qu'on peut imaginer.

En tout cas, tu as brillamment fait ton boulot en intégrant parfaitement les scènes de l'UEL à ton histoire. Une fois de plus, je te tire mon chapeau!

Bref, vivement la suite qui arrivera mercredi, je suppose? :D

Bonne continuation, l'ami! :)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5255
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Dim 01 Juil 2018 - 20:11   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute Den :hello: , merci de ton retour :jap: !

Den a écrit:Je ne connaissais pas le pouvoir de "l'ouïe de Force" et je ne sais donc pas si tu l'as trouvé dans l'UEL, mais j'avoue que si c'est toi qui l'a trouvé, chapeau!


ce pouvoir là, il me semble que c'est un pouvoir de base des Jedi; https://www.starwars-universe.com/misce ... force.html

Den a écrit:Sinon, j'ai beaucoup aimé la conversation animée entre Jennir et Tissan. On sent vraiment qu'Oreste se glisse de plus en plus dans l'Obscurité. Il est terriblement pragmatique et je me demande jusqu'où va le mener sa "folie"... Enfin, surtout quel rôle aura-t-il a jouer dans le Conclave de Kessel?


Content que ca t'ait plu :sournois: !

Den a écrit:

C'est sûr, j'ai vraiment hâte de voir comment tu vas intégrer Oreste dans la terrible confrontation sur Kessel. Ca va sûrement affecter Oreste d'une manière qu'on peut imaginer.


Le passage concernant Kessel n'arrivera pas tout de suite! Il va se passer beaucoup de choses, j'ai notamment prévu après l'arc sur Coruscant, un arc sur Corellia :sournois: , la planète d'origine de ce cher Oreste.
Mais effectivement, l'issue du conclave l'affectera.

Den a écrit:En tout cas, tu as brillamment fait ton boulot en intégrant parfaitement les scènes de l'UEL à ton histoire. Une fois de plus, je te tire mon chapeau!


Merci beaucoup :jap: !

La suite arrivera comme prévu, bientôt!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Lun 02 Juil 2018 - 10:58   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

mat-vador a écrit:ce pouvoir là, il me semble que c'est un pouvoir de base des Jedi; https://www.starwars-universe.com/misce ... force.html


Wahhh! Ce pouvoir est intéressant! Je ne connaissais pas du tout. Grâce à toi, j'apprends des trucs! C'est chouette! ;)

mat-vador a écrit:Le passage concernant Kessel n'arrivera pas tout de suite! Il va se passer beaucoup de choses, j'ai notamment prévu après l'arc sur Coruscant,[Spoiler=] un arc sur Corellia , la planète d'origine de ce cher Oreste.[/Spoiler]
Mais effectivement, l'issue du conclave l'affectera.


Ah! Cool! J'ai hâte de découvrir ce qu'il s'y passera! :)

Bonne continuation, l'ami! :)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5255
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Mar 03 Juil 2018 - 18:40   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Bonsoir, c'est l'heure de la suite! Dans ce passage, nous retrouvons la fameuse inquisitrice chiss qui est sur les traces d'Oreste tandis que ce dernier rumine ce qu'il a découvert sur Coruscant et parait de plus en plus résolu à user du Coté Obscur :sournois: .

Allez, hop c'est parti!

Quartier général des inquisiteurs

-Maîtresse Tenn, vous êtes déjà de retour? Comment s'est passé votre séjour dans la Bordure Extérieure?
L'inquisitrice chiss jeta un regard dédaigneux au droïde protocolaire qui l'accueillait sur le seuil de l'entrée de ses appartements privés.
-Plus tard, Asciope, lui lança-t-elle d'un ton rude. Je dois faire un rapport à l'Empereur, établis-moi la communication immédiatement.
-Bien, maîtresse.
Avant même qu'il n'ait achevé sa tâche, elle avait posé un genou à terre anticipant les exigences du maître dont elle était devenue l'instrument dévoué. Bientôt le buste imposant de Dark Sidious connu désormais dans la galaxie sous le nom d'Empereur Palpatine se matérialisa au-dessus d'elle, comme pour mieux exprimer sa domination.
Dont la chiss semblait se contenter. Soia Tenn fixa le sol, n'osant pas l'affronter dans les yeux.
-Inquisitrice Tenn, j'étais impatient d'avoir de vos nouvelles.
-Maître, commença -t-elle avec humilité. Je m'attendais à ce que le Seigneur Vador m'accueille à la capitale.
-Le Seigneur Vador est parti sur Teragan 5, mater une mutinerie de clones qui ont refusé d'obéir à l'Ordre 66.
L'aveu choqua presque la non humaine aux teux rouges flamboyants qui releva impulsivement la tête. Tenn ne parvenait pas à croire que des machines vivantes à peine douées de conscience aient eu la force nécessaire pour résister à cette programmation implantée dans leur système cérébral.
Palpatine laissa échapper un rictus léger sous son sombre capuchon, se délectant temporairement de sa confusion.
-Oui, cela semble à peine croyable, n'es-ce pas? Gloussa-t-il doucement. Rassurez-vous, ils sont l'exception qui confirme la règle. Partout ailleurs, l'Ordre 66 a été appliqué sans restriction avec des résultats globalement satisfaisants.
-Ces mutins de Teragan 5 doivent être châtiés.
-Ils le seront. Quelle est la situation sur Mygeeto?
Elle se redressa pour soutenir son regard. Elle ne se fiait pas à ce ton mielleux qui masquait une cruauté infinie.
L'Empereur ne pardonnait pas l'échec et ne balaierait sûrement pas d'un revers de main, un Jedi corellien qu'elle n'avait pu empêcher de s'échapper.
-La rébellion de Castor Hang a été écrasée et son réseau clandestin souterrain démantelé de fonds en comble. Mygeeto est repassée sous le contrôle exclusif et total de l'Empire, monseigneur.
Elle lui avait omis à dessein une partie de la vérité. Elle comprit qu'elle n'était guère parvenue à le duper, d'après la grimace qui déformait ses lèvres ternes.
-Je m'attendais à ce que vous présentiez votre un rapport sous un jour un peu trop favorable. Vous n'avez pas réussi à mettre la main sur ce Jedi.
Ce n'était pas une question et il était inutile de nier.
-C'est vrai, maître. Il nous a échappé pour la simple raison qu'il n'a pas participé physiquement aux deux raids simultanés lancés par Hang.
-Voilà qui est intéressant. Que peut-on déduire de cela?
Ce qui frappa l'inquisitrice chiss était le calme presque effrayant de l'Empereur. Il ne paraissait pas fâché, mais plutôt concentré.
-Le Jedi aurait donc déserté les rebelles muuns. Ce qui n'a absolument aucun sens, murmura-t-elle ensuite pour elle-même.
-Oui, cela paraît absurde. Un Jedi ordinaire n'aurait jamais fait une chose pareille. C'est ce qui rend les choses intéressantes.
Soia Tenn remarqua son expression soucieuse.
-Vous pensez que ce Jedi a une idée précise en tête? Demanda-t-elle pour éveiller son attention de nouveau.
-C'est possible. Suivez cela de près, inquistrice Tenn. Tâchez de le prendre vivant si possible sinon éliminez-le.
-Vous voulez essayer de le convertir? Interrogea-t-elle avec perplexité.
L'Empereur lui glissa un sourire convenu.
-Pourquoi pas? Après tout, il ne sera pas le premier à nous rejoindre.
-Je m'assurerai d'abord qu'il ne représente pas une menace, lui promit l'inquisitrice chiss qui avait saisi l'allusion à son propre passé. Soia Tenn, terminé.
Lorsque le buste de son inflexible mentor disparut dans un flash, elle bondit sur ses appuis puis ordonna à son majordome mécanique docile.
-Asciope, fais-moi un résumé de l'activité des patrouilles. Notamment dans les alentours du Temple Jedi.
-Bien, madame.
Le droïde protocolaire se plaça devant un pupitre mural et commença à pianoter fiévreusement. Elle le regarda faire avant qu'il ne lui confia.
-Dans l'ensemble, la Cité Galactique n'a pas été touchée par des manifestations hostiles envers l'Empire. La majorité des citoyens semble accepter et même se réjouir de l'instauration de l'Ordre Nouveau.
Elle ne retint pas un geste d'impatience.
-Bon et le Temple?
-Dans ce secteur, la situation demeure tendue. Plusieurs incidents ont été signalés par les escouades de stormtroopers. Les soldats assignés à la garde du Temple ont même déclaré avoir été attaqué par un Jedi qui a tué un des leurs avant d'être abattu.
-Connecte toi à l'holonet officiel et montre-moi les enregistrements des holocaméras.
-Oui, maîtresse.
L'éclat des nanoprojecteurs de sa chambre s'amenuisa sensiblement tandis que l'écran mural au-dessus de son domestique s'emplit d'images successives montrant la silhouette du Temple Jedi à moitié masqué par la fumée.
Sur les instructions de l'impitoyable servante de l'Ordre Nouveau, Asciope se concentra sur les images diffusées par les canaux officiels qui constituaient le socle de la propagande de l'Empire. Ainsi la chiss fixa quelques instants le visage austère d'une présentatrice au sourire fade qui tonna d'un timbre martial sans harmonie:
-Aujourd'hui encore, les stormtroopers impériaux garants de la paix et de notre sécurité ont mis hors d'état de nuire un autre terroriste Jedi. Cet événement nous rappelle qu'il ne faut pas relâcher notre vigilance. Nous invitons encore une fois les honorables citoyens de bonne foi à coopérer avec les autorités et à signaler au BSI ou aux inquisiteurs tout comportement..
Soia demanda sèchement à Asciope, n'écoutant plus cette mélopée abrutissante:
-Sélectionne les retransmissions des holocaméras sur la foule à l'entrée du Temple.
Le majordome manifesta encore une fois sa docilité mécanique et redondante de l'affirmation Oui, maîtresse.
La chiss plissa les paupières, ses yeux d'un brasier écarlate ardent examinant avec une minutie silencieuse les visages de cette masse populaire qui se tenait à bonne distance des clones, sentinelles glaciales du foyer des Jedi déchus de leur piédestal.
Elle revit un jeune Chevalier brandissant un sabre laser, gravir les marches seul pour confronter les clones impériaux. Après avoir harangué sans résultat des coruscantis plongés dans une apathie de soumission.
Le fou, mais que croyait-il donc? Ricana-t-elle intérieurement.
N'avait-il pas compris que personne ne lèverait le petit doigt pour une confrérie que le commun des mortels ne considérait au mieux que comme une obscure secte ayant mené à la plus terrible des guerre depuis un millénaire?
Jusqu'au bout, des Jedi persisteraient dans leur aveuglement.
Voilà pourquoi Soia Tenn ne doutait pas de la pérennité de l'Empire. Et de l'extinction à terme des derniers Jedi. Auxquels elle avait appartenu naïvement mais heureusement l'Empereur lui avait ouvert les yeux sur la véritable nature de la Force.
Et de la puissance.
Le jeune imbécile qui avait cru sottement en la solidité de la République était tombé sous les tirs croisés des stormtroopers qui s'empressèrent de ramasser son corps puis de le jeter dans un bûcher improvisé en haut des marches qui menaient à l'entrée du Temple.
Sans que quiconque ne proteste.
S'il y avait des survivants de l'Ordre 66 parmi eux, au moins avaient-ils été assez intelligents pour ne pas se trahir.
En tout cas, ouvertement.
-Sors-moi les avis de recherche de tous les Jedi dont la mort n'a pas été confirmée.
Un projecteur holographique s'activa sur le coté et elle s'accorda le loisir de consulter les visages identifiés par leurs noms inscrits en aurebesh.
Elle reconnut les figures de deux illustres anciens membres du Haut Conseil Jedi, Obi Wan Kenobi et maître Yoda.
Puis elle s'attarda sur d'autres moins prestigieux mais qui avaient influencé le cours de la guerre par leur implication dans certaines victoires décisives remportées contre les séparatistes. Et d'autres encore dans certaines de ses défaites parmi les plus retentissantes.
Roblio Darté, écarté à la demande du Sénat par le Haut Conseil suite à la débacle de Parcellus Minor.
Bultar Swan, impliquée dans la victoire d'Aargonar aux cotés de Ki Adi Mundi et de A'sharrad Hett porté disparu après l'Ordre 66.
Tsui Choi, un aleema reconnu pour sa participation au sauvetage de Kamino au début de la guerre qui avait permis à la République de rester dans la partie.
K'kruhk, whipid originaire de Toola, dont l'action fut décisive sur Saleuçami. Disparu après l'escarmouche de Bogden 3.
D'autres noms défilèrent, sans éveiller en elle un intérêt particulier. Jusqu'à celui d'un certain Oreste Tissan.
Un jeune humain à la stature malingre, originaire de la planète Corellia. Issu d'une des plus riches familles de Coronet, la capitale planétaire. Formé aux voies de la Force par Nejaa Halcyon, acteur majeur de la victoire de Praesitlyn et mort au cours d'une mission visant à détruire une enclave de Jedi Noir sur Susevfi. Puis entraîné par Ki Adi Mundi en personne.
Il avait accompagné ce Maître céréen sur Mygeeto et avait été porté disparu peu après le lancement de la Purge. Son corps n'avait pas été retrouvé, pas davantage après le massacre des rebelles muuns qu'elle avait elle même ordonné.
Cela ne pouvait pas être une coïncidence.
-Sélectionne cet hologramme, fit-elle en désignant d'un index autoritaire la représentation du corellien. Et lance une correspondance avec les enregistrements des holocaméras.
Elle n'eut pas longtemps à attendre car peu après Asciope l'informa:
-Je signale une correspondance positive à 99%, maîtresse.
-Où ça?
-Le suspect se trouverait aux premières loges devant les marches du Temple.
Le droïde protocolaire sur l'image représentant un jeune homme aux traits fins et osseux, dominant de sa silhouette frêle et élancée la masse silencieuse. En apparence, il ne payait pas de mine mais son regard semblait exprimer une passion haineuse qui ne demandait qu'à être assouvie.
-Actualise les avis de recherche, Asciope. Et mets-le à disposition de tous nos agents du BSI et des autres inquisiteurs. Enlève de cette liste Oreste Tissan.
-Puis-je en connaître la raison?
-Il m'a échappé et j'en fais une affaire personnelle à partir de cet instant.
-Cela ne va-t-il pas à l'encontre des intérêts de l'Empire? Demanda-t-il.
La voix de Soia Tenn transpirait d'une froideur irritée.
-L'Empereur m'a donné des ordres et je vais les exécuter. Je te conseille d'en faire autant si tu veux encore me servir à quelque chose.
-Pardon d'avoir douté de votre bonne volonté.
Elle avait rajusté son capuchon sans paraître sensible à ses excuses.
-Vérifie la liste de tous les vaisseaux civils en provenance du système de Mygeeto qui ont atterri à Westport et Eastport depuis ce matin. Et ordonne aux douaniers de les mettre tous sous quarantaine.
-Vous vous attendez à ce que le Jedi s'enfuie?
Elle ne put retenir un rictus de satisfaction.
-Je ne crois pas que ce soit pour l'instant son intention. Mais je préfère anticiper.


-Pardon, jeune humain. Je ne croie pas qu'il soit approprié de vous resservir.
-La ferme, stupide machine et va m'en chercher un autre.
Oreste fusilla d'un regard noir le droïde serveur qui s'en allait valider sa commande alors que le survivant de l'Ordre 66 était attablé sur la terrasse d'une cantina anonyme mais bien située sur la Place de l'Amitié.
Il ignorait quelle quantité d'alcool son organisme avait ingurgité depuis un laps de temps inconnu mais à l'aide de la Force il ne cessait de se purger de cet élixir délicieux qui aurait sans doute plongé dans un profond coma un devaronien, une espèce réputée dans la galaxie pour leur capacité à supporter durablement les effets néfastes de l'ivresse.
Le droïde revint chargé d'un plateau soutenant une bière corellienne brassée.
-Permettez-moi monsieur de vous rappeler une nouvelle fois les fâcheuses conséquences que l'alcoolisme peut engendre sur l'état de votre foie et de vos connexions cérébrales. Je peux vous orienter vers des sites officiels scientifiques qui ont traité cette question avec beaucoup de sérieux.
Le corellien élancé leva les yeux inondés de cette lueur maussade verte et grise vers les cieux de la Cité Galactique. Il avait droit une enième fois à cette insupportable leçon de morale.
-Ça y est, le cours est fini? Tu es censé servir les clients, pas les énerver.
-Certes, cela constitue ma principale fonction, monsieur. Mais un client averti sur certains dangers a de grandes chances de devenir un client fidèle.
-Eh bien, c'est raté. Car je n'ai pas l'intention de repasser.
Il s'empara vivement de la bière brassée qui ne demandait qu'à étancher sa soif. Il la vida d'un trait avant de poser bruyamment la chope sur la table.
-Une autre, aboya-t-il bruyamment.
Et le serveur, assemblage de duracier et de circuits intégrés, s'en retourna. L'ancien apprenti de Nejaa Halcyon en profita pour sortir de sous sa veste une pièce d'or ou du moins ce qui s'en rapprochait.
Car ce n'était pas une pièce de monnaie mais un bien qui possédait une énorme valeur symbolique à ses yeux. C'était la traduction d'une de ces différences que les Jedi corelliens aimaient cultiver pour se distinguer de leurs coreligionnaires de Coruscant.
La pièce en question était un médaillon à l'effigie de celui qui avait été le premier maître d'Oreste lors de sa vie de Jedi. Leur relation n'avait pas été toujours facile mais Oreste l'avait toujours tenu en grande estime.
Pour exprimer cette réciprocité, Halcyon avait fait forger cette pièce uniquement pour son élève qu'il avait ensuite confié au Temple de Coruscant. Alors qu'en règle générale, les maîtres Jedi de Corellia en faisaient fabriquer plusieurs qu'ils distribuaient ensuite à leur entourage.
Ce geste de la part de celui qu'il avait considéré comme un père, fut donc apprécié par Oreste comme une faveur inestimable.
C'est pourquoi il comprit d'autant moins la raison qui poussait Halcyon à se séparer de lui. Ce dernier lui avait répondu après qu'il ait posé la question.
-Tu dois parfaire ta formation. Ce n'est pas une punition, c'est au contraire un immense honneur car tu seras sous la responsabilité d'un membre du Haut Conseil.
Se séparer de Corellia, de son mentor et de sa mère qui l'avait toujours soutenu avait ouvert une brèche dans le cœur du jeune homme. Aujourd'hui encore, sous l'oppression de cet Empire, il n'était pas certain que cette blessure ait vraiment cicatrisé.
Il avait cherché à combler ce vide vainement. Plus ou moins consciemment, cela expliquait qu'il ait commencé à dériver sérieusement pendant la guerre.
Ses récentes conversations avec les autres survivants de la purge l'avaient considérablement déprimé. Hormis maître Shadday, aucun ne voulait s'associer à lui pour une seule raison, la même que Dass Jennir n'avait pas hésité à lui mentionner.
Le Coté Obscur le guettait.
Un élan de colère le saisit malgré lui à cette pensée, évaporant l'engourdissement qui embrumait son esprit la faute à cette bière corellienne de trop.
Comment osaient-ils le prendre de haut? N'avaient-ils pas tous commis la même erreur en acceptant de conduire les troupes de la République contre les séparatistes? Ne s'étaient-ils pas tous écartés du chemin des Jedi ce jour-là?
-Eh, quelqu'un peut monter le son? Héla une voix grossière à quelques tables de là.
À l'intérieur de l'établissement, un écran mural retransmettait en effet les reportages de l'Holonet impérial. Les images montraient en boucle des stormtroopers en exécuter d'autres, certainement les mutins de Teragan 5, sur fonds de villages et de plaines incendiées par les bombardements de la flotte impériale.
Le nom de ce monde isolé et insignifiant de la Bordure Extérieure était vomi de la voix de la présentatrice officielle au sourire sans émotion, comme s'il ne s'agissait que d'un vulgaire excrément.
-Le capitaine Zsinj à bord du Poing d'Acier vient de confirmer officiellement la mort des deux insurgés Jedi ainsi que des mutins chargés de leur exécution et qui les ont au contraire ralliés dans leur tentative de déstabilisation de l'Empire. Actuellement, nos vaillants soldats sont en train de réduire les dernières poches de résistance pour que triomphe l'Ordre Nouveau.
-Ouais! Bien fait pour eux! Qui aide les traîtres est un traître!
-Bien parlé, Wirg!
Tous les regard convergèrent vers un trio de jeune individus, deux hommes et une femme au verbe haut et moqueur.
-Après les Jedi, il faudra remettre à leur place toute cette vermine non humaine qui a soutenu les séparatistes! S'écria Wirg, un type aux joues bouffies et à la bedaine bien portante.
Le jeune corellien perçut la fureur de ceux appartenant à la catégorie sus nommée. La plupart d'entre eux s'empressèrent même de vider les lieux, payant leur consommation sans attendre que la monnaie ne leur soit rendue.
-Allez, tournée générale!
Les trois partisans zélés de l'Ordre Nouveau vidèrent leur verre et le reste de la clientèle adopta plutôt une attitude maussade. Oreste, le premier.
Tous ne partageait pas le même enthousiasme convaincu, bien au contraire. Le droïde serveur ramassa les crédits laissées sur les tables vides sans oublier de prendre les commandes. Qui se résumèrent pour la plupart à un simple verre d'eau.
Le Jedi fugitif ne quitta pas des yeux un seul instant le groupe qui ne se rendit aucunement compte de l'hostilité silencieuse qui s'amassait autour d'eux.
Ces trois imbéciles se réjouissaient de la purge lancée contre l'Ordre et de la fin de la République. Eh bien, il était temps de doucher leur joie.
Oreste se concentra en particulier sur ce Wirg dont il trouvait les manifestations de dévotion envers l'Empire décidément un peu trop expansives.
Il éleva discrètement à l'insu de tous sa paume vers le ciel et le Wirg en question se mit à haleter tout à coup devant ses compagnons surpris.
Sa main tirait énergétiquement sur le col de sa chemise et ses traits se colorèrent d'une sinistre nuance violacée alors que les deux autres s'alarmèrent.
-Wirg, que t'arrive-t-il?
-Il est en train de s'étouffer! Aidez-le! Aidez-le! Supplia la femme.
Cette fois, la stupeur remplaça l'indignation générale. Tous fixèrent Wirg sans comprendre ce qui lui était en train d'arriver.
Oreste se repaissait de sa terreur à l'idée que la mort lui ouvrait les bras inexorablement sans qu'il puisse l'empêcher. Et il jouissait de même de la panique qui commençait à se propager dans la foule. Peu lui importait.
Après tout, en laissant cet Empire s'installer sans coup férir, cela revenait à faire de tous des complices indirects.
Tout aussi prudemment, il referma peu à peu le poing, écrasant au fur et à mesure sa trachée comprimée. Et augmentant jusqu'au paroxysme l'affolement de sa victime. Il prolongea exprès son calvaire pour jouir encore un peu de ses souffrances.
La voix de la femme adopta une tonalité quasiment hystérique, lorsqu'elle vit ses yeux se révulser de façon quasi irréelle.
-Wirg!!!
L'homme s'effondra d'une pièce face contre terre devant leur regard effaré et ses deux amis se penchèrent aussitôt sur lui pour lui prodiguer les premiers soins. Un coruscanti entre deux âges fendit toute la foule hagarde en criant:
-Laissez-moi passer, je suis médecin!
Il poussa délicatement mais rapidement les deux camarades de l'infortuné et se mit à palper ce dernier, notamment son pouls. Il entreprit un massage cardiaque tandis qu'Oreste remarqua que plusieurs clients réagirent enfin en appelant les secours.
Mais il savait qu'il était trop tard pour le sauver. Et cette vérité le dégrisa complètement lorsqu'il réalisa la portée de son geste.
Suscitant en lui une nausée de honte et de dégoût.
C'est ce qui le poussa à se lever précipitamment de table pour s'éloigner au plus vite de la scène de crime.

Voilà, j'espère que cela vous a plu! L'arc sur Coruscant, au cœur du tout nouvel Empire ne fait que commencer :diable: ! N'hésitez pas à me signaler si des choses vous ont gênées.

J'espère que la mention d'un certain Zsinj vous aura satisfait! C'est un personnage qu'on reverra beaucoup plus tard :sournois: !

A la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 05 Juil 2018 - 15:43   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Extrait lu !

Et j'ai beaucoup aimé ! On repasse à de l'inédit, même si tu continues à nouer des liens avec l'Univers Légendes, notamment en mentionnant Zsinj ou bien plusieurs Jedi ayant survécu à l'Ordre 66. Tout cela contribue à inscrire ton récit dans la grande Histoire de Star Wars, c'est vraiment agréable ! :oui:

Bon, Oreste a toujours l'Inquisitrice sur les talons, et son dernier coup d'éclat ne va pas l'aider à rester discret. Vivement la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5115
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Ven 06 Juil 2018 - 22:40   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute L2, merci pour le retour :jap: !

L2-D2 a écrit:Bon, Oreste a toujours l'Inquisitrice sur les talons, et son dernier coup d'éclat ne va pas l'aider à rester discret. Vivement la suite ! :oui:


Son dernier coup d'éclat? en fait, ce n'est que le premier :paf: ..

A la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Sam 07 Juil 2018 - 5:40   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salut!!

C'est un Den ravi par la victoire de son pays sur le Brésil au Mondial qui vient lire cette nouvelle partie!! :D

Je suis fasciné par l'aisance que tu sembles avoir à mêler ta propre histoire avec l'UE. Je l'ai déjà dit mais, c'est tellement bien fait que j'ai l'impression que c'est l'UE qui s'est adapté à ton récit et pas l'inverse! :x

Que Palpatine veuille convertir Oreste ne me surprend guère, ce qui me surprendrait, c'est qu'il accepte de devenir un nouvel Inquisiteur. C'est qu'il est ivre de vengeance, notre Jedi Corellien!

Soia Tenn est un personnage fascinant, en tout cas. J'aime beaucoup ce personnage, même si c'est une méchante... Enfin, dans ton récit, j'ai l'impression que la barrière entre gentils et méchants sera bien ténue, ce qui n'est pas pour me déplaire!

La seconde partie de l'extrait de la semaine est tout aussi intéressant! On y retrouve un Oreste qui rumine, et qui fait le choix de la vengeance, et du Côté Obscur, par la même occasion. C'est dommage pour lui, mais peut-être finira-t-il par trouver la paix à la fin de l'histoire? Hmm... J'en doute! lol

Mais je suis passionné par ton histoire qui ne cesse, encore et toujours, de me surprendre.

Vivement la suite! Bientôt, je sais!^^

Et bonne continuation, l'ami!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5255
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Sam 07 Juil 2018 - 22:29   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute Den, merci pour le retour :jap: !

Den a écrit:C'est un Den ravi par la victoire de son pays sur le Brésil au Mondial qui vient lire cette nouvelle partie!! :D


Et c'est un matou soulagé de la victoire de la France sur une Uruguay très rugueuse (trop même par certains moments) qui est heureux de recevoir ton com :wink: .

Den a écrit:Je suis fasciné par l'aisance que tu sembles avoir à mêler ta propre histoire avec l'UE. Je l'ai déjà dit mais, c'est tellement bien fait que j'ai l'impression que c'est l'UE qui s'est adapté à ton récit et pas l'inverse! :x


Au secours, mes chevilles de footeux de dimanche (ou plutôt du samedi :siffle: ) commencent à enfler! Plus sérieusement merci encore, ce compliment me va droit au coeur :jap: ! ca me fait vraiment plaisir que cela te plaise!

Den a écrit:C'est qu'il est ivre de vengeance, notre Jedi Corellien!


Tu n'as pas idée :sournois: !

Den a écrit:Soia Tenn est un personnage fascinant, en tout cas. J'aime beaucoup ce personnage, même si c'est une méchante...


Peut-être qu'elle aime prendre des vapodouches, va savoir :P !

Den a écrit:mais peut-être finira-t-il par trouver la paix à la fin de l'histoire? Hmm... J'en doute! lol


C'est mal parti, on va dire :D !

Den a écrit:Vivement la suite! Bientôt, je sais!^^

Et bonne continuation, l'ami!


La suite sans faute mardi soir ou peut-être lundi soir pour pouvoir me concentrer sur un certain match de foot!

ciao a presto, amico mio :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 09 Juil 2018 - 19:34   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Bonsoir, comme je l'avais annoncé, je vous publie la suite ce soir pour pouvoir me concentrer sur le match de foot de demain :whistle: ! Alors qu'une certaine inquisitrice se lance à ses trousses, Oreste obtient un répit dans une cantina et fait la connaissance d'un nouveau personnage :sournois: !

Soia Tenn interrogeait l'un des soldats qui gardaient l'entrée du Temple Jedi tandis que les stormtroopers qui l'escortaient tuaient le temps en bavardant avec d'autres gardes à l'intérieur de l'édifice.
-Donc, reprit-elle avec insistance, quand vous avez abattu le Jedi qui vous a attaqué ce matin, personne n'a levé le petit doigt?
-C'est exact, madame, confirma le soldat d'une voix impersonnelle.
Ce n'était pas le premier qu'elle questionnait avec rudesse car elle voulait être certain que les fantassins de base de l'Empire demeureraient un de ses soutiens infaillibles. Il fallait espérer que la mutinerie de Teragan 5 resterait un incident isolé.
Voilà pourquoi, elle ne souhaitait guère laisser de place au doute. Elle s'aidait de la Force pour guetter le moindre soupçon de frayeur ou d'hésitation dans la réponse du clone. S'assurer qu'il était bien conditionné à obéir aux ordres sans discuter.
Dans le cas contraire où elle n'était pas certaine de sa fiabilité, elle l'exécuterait.
Heureusement pour lui, le stormtrooper n'en montra aucun signe.
-Merci pour votre coopération soldat. Reprenez votre poste.
-Oui, madame.
Le soldat recula sans précipitation alors qu'elle se dirigea pour en interroger un autre. Elle contourna le brasier dans lequel achevaient de se consumer les corps des Jedi exterminés et ceux des clones qu'ils étaient parvenus à emporter dans leur mort.
Elle freina et convoqua d'un geste de la main impérieux, un autre clone qui se rangea devant elle raidement.
-Soldat, j'ai besoin que vous me racontiez..
Elle s'interrompit brusquement lorsque la Force se convulsa dans ses perceptions sensorielles. Quelque part dans la Cité Galactique, un Jedi usait de son pouvoir.
L'écho émis était faible en soi mais il perdura assez longtemps pour qu'elle détecta sa provenance.
Proche de la rotonde du Sénat Galactique.
Elle soupira en contenant son irritation. L'Empereur l'avait chargée de rattraper ce Jedi corellien, pas de maintenir de l'ordre.
Cependant, elle était une inquisitrice garante de l'Ordre Nouveau. Par conséquent si un ennemi se révélait être une potentielle menace grave et imminente à proximité du Cœur de l'Empire, cela modifiait l'ordre de ses priorités.
Sans hésiter une seconde de plus, elle usa de la Force pour renforcer la puissance de sa voix et rameuter les clones placés sous son commandement.
-Rassemblement, vite!


Oreste avait parcouru quatre cents mètres avant de se laisser choir sur la première chaise vacante comme un marathonien ayant franchi la ligne d'arrivée.
Il réalisait à peine qu'il avait mis les pieds dans un établissement moins recommandable que celui qu'il avait quitté moins de dix minutes avant.
Celui où il avait délibérément tué un homme à l'aide de la Force. Et ce n'est pas la première fois que cela se produisait.
Il repensa à ce clone qu'il avait maltraité avec une étreinte de Force avant de l'achever lors de sa fuite sur Mygeeto. Mais là ce n'était pas pareil.
Le sympathisant de l'Empire était sans nul doute un individu médiocre et profondément détestable mais en tant que Jedi cela ne lui donnait pas de droit de vie ou de mort sur lui. Dass Jennir l'avait peut-être mieux cerné qu'il ne l'avait fait lui-même.
Il se pencha les coudes posés sur la table bancale devant lui pour se passer les mains dans les cheveux. Pour tenter de reprendre pleine possession de ses moyens.
Mais que m'est-il arrivé pendant la guerre? Je n'étais pas comme ça avant.
Sa lamentation intérieure fut aussitôt perturbée par ce murmure moqueur qui traversait son subconscient.
Vraiment? Souviens-toi de ce qui s'est passé avant ta rencontre avec Halcyon.
Et il fut convaincu que cette haine qui resurgissait n'était en réalité qu'un volcan mal enfoui qu'il n'a jamais su complètement dompté. Tous ceux à qui il n'avait infligé que de la souffrance, c'était voulu et même recherché.
Ce camarade d'école sur Corellia qui s'était moqué de lui et à qui il avait cassé un bras. Ce condisciple au Temple qu'il avait tabassé à coups de sabres d'entraînements après l'avoir pourtant vaincu à la loyale.
Les clones sous son commandement sur Mygeeto qu'il avait envoyé à une mort certaine sans aucune retenue et sans aucune pitié.
Ce stormtrooper qu'il avait martyrisé peu avant sa fuite de Mygeeto. Et enfin cet homme..
-Ca va aller, mon gars?
Il se redressa subitement alerte et sur le qui vive puis croisa le regard curieux mais respectueux d'un humain qui avait le double de son âge.
L'homme chauve tenait une chope à la main qu'il lui tendait sans attendre de contrepartie. Ses traits ridés par l'âpreté de la vie et cette courbe barbe qui ornait son menton inspirèrent confiance à Oreste qui savait grâce à la Force qu'il n'avait rien à craindre de lui.
Il l'invita donc à s’asseoir, le nouveau venu le remercia d'une inclinaison du menton.
-On dirait que t'as vu un revenant, petit. Bois ça, ca va te requinquer.
Le jeune corellien ne se fit pas prier deux fois sans lui exiger le moindre compte et s'empressa de savourer la première gorgée. Qu'il recracha aussitôt au sol.
Il s'épongea les lèvres d'un revers furieux de la main.
-Vous vouliez m'empoisonner? Demanda-t-il avec véhémence.
-Je voulais surtout te remonter le moral, répondit son nouvel ami inattendu. Gelfran, ajouta-t-il pour se présenter.
-Oreste, répondit le Jedi sans hésiter. Pourquoi venez-vous me parler?
L'homme était avenant mais l'ancien protégé de Nejaa savait que les temps avaient changé. Il lui fallait se défier de tout le monde maintenant.
-Tu vois, cet établissement était encore respectable, il y a peu. Mais le nouveau propriétaire se laisse un peu aller et la racaille s'est invitée.
Gelfran l'incita d'un simple regard à inspecter les lieux d'un rapide tour d'horizon. La clientèle se distinguait par un chœur rugueux d'obscénités exprimées en basic et dans d'autres dialectes parlés par des personnes fréquentant les syndicats du crime organisé.
Un endroit où pour ces crapules le port du blaster et d'autres armes intimidantes appartenait à leur seconde nature.
Oreste détourna les yeux pour les braquer sur ce Gelfran, à l'instant où un twi lek rudoya un nautolan pour tester sa patience. Celui-ci réagit en se levant de sa chaise pour égorger son antagoniste d'un coup sec de vibrolame bien placé.
-Ton accent n'est pas celui d'un coruscanti, lui fit remarquer Gelfran qui jugea à propos de ne pas s'en mêler et préféra changer de sujet. Corellien?
-Comment avez-vous deviné?
Il lui accorda un sourire malicieux.
-J'ai connu quelque gars de Corellia lorsque j'ai servi sous les ordres de Ranulph Tarkin à la bataille du Mont Avos.
-La bataille du Mont Avos? Fit Tissan dubitatif. Cela n'évoque rien pour moi.
Il aurait parié que c'était un ancien soldat, à en juger par sa façon de le fixer droit dans les yeux avec cette nonchalance un peu raide.
-Normal, tu devais être à peine né quand c'est arrivé. Enfin bref, toujours est-il que je m'en suis sorti en un seul morceau en y apprenant pas mal de choses.
Il avala une gorgée et en reposant son verre, son regard brillait d'une intensité particulière presque dérangeante.
-J'ai appris notamment à savoir si un homme a vu la mort d'un peu trop près très récemment.
Oreste se raidit instinctivement avant de se détendre. L'homme ne l'accusait de rien de particulier, même à mots couverts. Non, c'était plutôt une invitation à se confier à lui, aussi étrange que cela paraisse.
-Je viens de voir quelqu'un mourir d'une crise cardiaque. Et je me suis senti impuissant, lui avoua-t-il finalement.
Le jeune corellien avait réfléchi au choix judicieux de ses mots. Le regard de Gelfran se perdit alors dans le vide, presque nostalgique.
-Ah, j'ai connu cela aussi. Plus d'une fois même.
-Que s'est-il passé au Mont Avos?
-Nous avons gagné au prix fort. Tu connais l'histoire de la Guerre Hyperspatiale de Stark?
Oreste secoua la tête en signe de dénégation.
-Bon alors, laisse-moi te raconter.
Et Gelfran lui narra l'histoire d'une époque pas si lointaine mais qui lui semblait pourtant si familière. Une époque où la République et ses institutions vacillaient déjà dangereusement sur leurs fondations.
Une époque où la cupidité, l'avarice et les intérêts personnels avaient gangrené profondément une démocratie de plus en plus inaudible. Et dans le chaos généralisé, la lumière des Jedi tentait de contenir une crise qui menaçait de balayer ce qu'il en restait.
Mais que pouvait donc la flamme d'une bougie contre la tempête qui se levait?
Un individu ambitieux et retors du nom de Iaco Stark entreprit de former une coalition réunissant pirates et contrebandiers pour faire plier la République à toutes ses exigences. Ce complot fut finalement déjoué à la bataille finale du Mont Avos.
-Avant cette guerre là, je n'avais jamais rencontré de Jedi, déclarait Gelfran qui s'était enfoncé confortablement dans son siège. Comme beaucoup de mes camarades, nous pensions qu'il ne s'agissait qu'une secte obscure qui ne se souciait que de défendre ses propres intérêts. Ce n'était pas le seul préjugé que nous nourrissions à leur égard.
Oreste hocha la tête, conscient que beaucoup de gens alimentaient une crainte respectueuse et aussi haineuse contre les siens. Due certainement à une bonne part d'ignorance.
-J'ai rencontré un certain Plo Koon, un Kel'Dor. Il est devenu un exemple pour nous tous, nous le voyions sans cesse auprès des blessés pour nous redonner espoir alors que nous étions piégés dans les cavernes, assiégés par les troupes de Stark. C'est grâce aux Jedi que nous avons tenu et remporté la victoire.
Le jeune corellien crut voir étinceler dans ses iris ternes une lueur de remords.
-Vous avez démissionné pourtant après cela. Alors que vous étiez vainqueur.
-Stark avait perdu la partie ce jour-là mais nous n'étions pas les vainqueurs. Non, seule la cupidité avait gagné.
Gelfran avala ce qui restait au fonds de son verre, encaissant sans broncher les ultimes assauts acides de la bière jawa qui lui rongeait les tripes. Une acidité qui exprimait une profonde amertume.
-Ranulph Tarkin avait tenté d'en profiter pour assouvir ses propres ambitions. Nous n'étions que des pions remplaçables pour lui. En cela, il n'était pas très différent de son salopard de frangin, Wilhuff.
-Je crois que c'est le neveu en fait.
-Bah, c'est la même engeance après tout, répliqua le vétéran en haussant les épaules. Charismatique mais impitoyable surtout quand il s'agissait de sa peau. Il avait péri au cours de la bataille mais ce qui nous a outré moi et mes camarades était que le Sénat avait choisi de le célébrer comme un héros.
-Je crois que sa famille a fait pression.
-Ce qui n'excuse en rien cette injustice. Ce jour-là, j'ai décidé que la République et les autres corporations qui la souillaient de l'intérieur n'en valaient plus la peine et je suis allé voir ailleurs.
Le jeune homme examina alors la tenue de son hôte, qui se contentait d'un pantalon élimé et d'une chemise grossière. Le blaster dissimulé dans son holster avait connu visiblement des jours meilleurs lui aussi.
-Vous êtes devenu contrebandier.
-Ouais, je sais. C'est dangereux et je ne gagne pas lourd mais suffisamment pour conserver un semblant de dignité.
Le jeune corellien éprouva un élan de pitié et lui demanda mû par son instinct.
-Vous n'avez jamais songé à vous engager de nouveau pour une cause juste?
-De quoi tu parles, gamin?
De nouveau, les yeux verts et gris de l'ancien padawan de Nejaa Halcyon arborèrent une dureté qui tranchait avec l'atmosphère complice qui s'était établie entre eux.
-Jusqu'à présent, tout le monde se satisfait de cet Empire. Il faut se mobiliser pour secouer les consciences, dire la vérité aux citoyens.
-Tu ne gagneras qu'à te faire tuer. Une guerre civile, cela a déjà suffi, tu ne crois pas? Pour l'instant, ce que les gens veulent, c'est la paix.
Avec cette fureur qui lui montait à la tête, Oreste repensa à ce Jedi abattu dans sa tentative suicidaire de reconquête du Temple.
-Vous dites ça parce que vous vous êtes ramollis. Vous avez perdu l'envie de vous battre.
À son tour, le regard de Gelfran se durcit. Le corellien comprit qu'il avait touché une corde sensible.
-En ce qui me concerne, j'ai surtout perdu l'envie d'enterrer des frères d'armes tombés au combat et d'avoir ensuite à annoncer la bonne nouvelle à leur famille. Si j'étais toi je quitterais Coruscant pour rejoindre la mienne.
Le vétéran de la Guerre Hyperspatiale de Stark se leva, s'apprêtant à prendre congé.
-Je ne suis pas votre fils.
-Non mais je suis sûr que tu as un père et une mère. Même les survivants de la Purge en ont.
Oreste contracta ses muscles prêt à se jeter sur l'homme si ce dernier s'avisait de trahir son lourd secret. Gelfran jeta un regard en direction d'une autre rixe qui menaçait d'éclater à quelques mètres d'eux avant de reprendre:
-Par les temps qui courent, ce n'est pas très malin de se balader avec un sabre laser. Essaie de mieux le dissimuler.
-Merci du conseil, le tança Oreste qui comprit tout de même que le vétéran de la Guerre de Stark ne le dénoncerait pas. Mais je sais me débrouiller.
-Je ne sais pas dans quel poodoo tu vas t'embarquer gamin. Mais n'oublie jamais une chose. Quand on croit avoir tout perdu, il reste toujours quelque chose à perdre.
-Vous ne savez rien de moi. Vous ne savez pas ce que j'ai perdu.
-Mais je sais ce qu'il te reste encore, fiston.
Gelfran déposa quelques crédits sur la table.
-Tiens, lui fit-il. Au cas où tu n'aurais pas les moyens de quitter le Noyau.
Le corellien fouilla fébrilement ses poches pour s'apercevoir qu'il avait dépensé tous ses sous dans la cantina précédente. Son orgueil reprit le dessus.
-Je ne suis pas un mendiant.
-Je te l'offre en signe d'amitié. Que la Force soit avec toi, Jedi.
Oreste soupira de soulagement. Les amis devenaient un luxe rare. Leur générosité bien plus encore.
-Merci, Gelfran. Que la Force soit avec vous.

Voilà j'espère que cela vous a plu et notamment les références à la Guerre Hyperspatiale de Stark :sournois: ! N'hésitez pas à me dire ce qui vous a gêné!

Quant au personnage de Gelfran, j'espère qu'il vous aura intéressé :whistle: ! De toute façon, on le reverra!

Je vous dis: à la prochaine :hello: pour la suite!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 10 Juil 2018 - 11:59   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Extrait lu !

J'espère bien qu'on va le revoir, ce Gelfran ! Tu l'as trop développé pour qu'il ne fasse qu'une apparition ! :wink:

Un bon extrait, avec des liens avec la Guerre de Stark, ce qui est l'un de mes récits préférés de la série Republic, ça ne peut que me plaire ! Mais Oreste a tout intérêt à se bouger, l'Inquisitrice a senti son utilisation de la Force et est en chemin pour voir de quoi il retourne... Vivement la suite pour savoir si elle va le rattraper ! Et quelque chose me dit qu'Oreste n'a pas encore prévu de quitter Coruscant... :sournois:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5115
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mar 10 Juil 2018 - 20:24   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute, L2, merci de ton retour :jap: !

L2-D2 a écrit:J'espère bien qu'on va le revoir, ce Gelfran !


:oui:

L2-D2 a écrit:Un bon extrait, avec des liens avec la Guerre de Stark, ce qui est l'un de mes récits préférés de la série Republic, ça ne peut que me plaire !


Je n'ai pas pu m'en empêcher! Je me suis dit que ca serait intéressant de confronter deux vétérans de deux guerres différentes; l'un a viré pacifiste tandis que le second en redemande encore :whistle: ! La Guerre de Stark est l'une de ces crises qui ont marqué les dernières décennies de la République.

L2-D2 a écrit:Et quelque chose me dit qu'Oreste n'a pas encore prévu de quitter Coruscant... :sournois:


Et quelque chose me dit que tu as vu juste :sournois: !

A la prochaine, pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: Jedi-corellien, Les Origines de Jedi corellien, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1419
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations