La "sacralisation "dans Star Wars

Star Wars est une Saga avant tout : pour les discussions ayant trait aux épisodes I à VIII, ainsi que Rogue One & Solo, dans leur ensemble (sans spoilers), c'est par ici...

Retourner vers La Saga

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar Alo » Dim 06 Mai 2018 - 12:47   Sujet: La "sacralisation "dans Star Wars

Depuis la sortie de TLJ, on a pu voir sur le forum une certain effervescence à une scène particulière du 8ème opus : le refoulement de l'arme des Jedi par Luke sur Ahch-To. Prise par certaine comme une insulte de Rian Johnson, prise comme un effet concret du passé pour Luke, la sacralisation des objets, tels que le Faucon Millenium, le sabre laser, le pistoler, l'holocron, tout ce que vous voulez, a-t-elle une place justifiée dans l'Univers de Star Wars ?

Ce topic qui, j'espère, amènera des discussions calmes et sereines, est fait pour discuter de la sacralisation dans Star Wars.
"Sometimes you can only find Heaven by slowly backing away from Hell." - Carrie Fisher

Modérateur & Staffeur TV. Neosagaïste.
Alo
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4038
Enregistré le: 04 Mar 2013
Localisation: Terre.
 

Messagepar WinduC'estLeMeilleur » Dim 06 Mai 2018 - 13:00   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

Quand elle a un sens dans le propos du film, oui.
"Everything is clearer now. Life is just a dream you know, that's never ending. I'm ascending..."
Team #Bienpensant, misanthrope.
WinduC'estLeMeilleur
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3101
Enregistré le: 21 Aoû 2014
Localisation: Sans doute pas dans la même pièce que vous...
 

Messagepar Bunny » Dim 06 Mai 2018 - 13:32   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

La sacralisation peut avoir un sens, mais pas pour tous. D'abord, l'objet est-il sacralisé par les personnages ou par les fans ? Ensuite, s'il est sacralisé par un personnage, l'est-il par un autre ?

Par exemple, on voit clairement que Kylo Ren sacralise le masque de Vador, Vador qu'il idéalise au début de TFA comme un modèle à suivre.

Pour ce qui est du sabre, il est sacralisé par Rey qui y voit la représentation des jedi et de Luke qui est devenu un mythe pour la jeune génération qui ne l'a pas connu. Pour Luke, son arme n'a jamais été montrée comme autre chose qu'un moyen de se battre, d'autant qu'il a ensuite fabriqué un nouveau sabre : une arme est remplaçable, donc pas sacrée, dans son cas.

Concernant le Faucon Millenium, il n'est pas sacralisé dans le film : il est vu comme un vieux coucou par la plupart des personnages et c'est un peu le "bébé" d'Han Solo qui lui accorde une forte valeur sentimentale, un peu comme certains avec leur voiture. Peu lui importe l'état de son vaisseau, c'est le sien et il est irremplaçable (contrairement au sabre de Luke).

La sacralisation par les fans, quant à elle, est très variable d'un individu à l'autre et c'est sûrement ce qui divise dans le traitement du sabre de Luke.
Tu l'as vue, ma massue ?!!!
Bunny
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2203
Enregistré le: 13 Jan 2018
 

Messagepar Obiwan Keshnobi » Dim 06 Mai 2018 - 15:22   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

Rien n'est sacré dans l'univers Star Wars. Ce sont les fans qui créent ces attachements.

Une vidéo très intéressante à ce sujet (en anglais) :


J'en ferais un résumé plus tard si vous voulez.
Open Your Mind : A Star Wars Story
Avatar de l'horreur, Maître du mauvais goût, béni-oui-oui de Disney.
Obiwan Keshnobi
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8677
Enregistré le: 26 Jan 2011
Localisation: Angoulême
 

Messagepar Sergorn » Dim 06 Mai 2018 - 15:23   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

Bah la Prélogie était déjà une désacralisation de tout ce qu'on imaginait sur les Jedi donc bon... C'est ce qui rend les choses intéressante et TLJ est dans le même état d'esprit.

-Sergorn
Il n'y pas de Prélogie. Il n'y a pas de Trilogie Originale. Il n'y a pas de Postlogie. Il n'y a QUE Star Wars !
"Ce n'est pas parce que tu parles, que tu es intelligent." :whistle:
Sergorn
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 20639
Enregistré le: 01 Sep 1999
Localisation: Langres, France
 

Messagepar Malabsolu » Dim 06 Mai 2018 - 15:30   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

C'est pas de la sacralisation c'est une attache émotionnelle, ce qui n'a strictement rien à voir. Faudrait arrêter de faire passer les fans pour des conservateurs acharnés, débiles au point de "sacraliser" un object fictif. Quand on se la joue "déconstruction" avec les héros et les symboles d'enfance de plusieurs générations y a un logique retour de bâton faut pas chercher plus loin
Tu n'es vraiment pas très sympa. Mais le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence.
Malabsolu
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 467
Enregistré le: 05 Sep 2017
 

Messagepar magiefeu » Dim 06 Mai 2018 - 15:57   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

En soit, la sabre d'Anakin n’apparaît pas tant que ça dans la saga et je ne pense pas que ça soit la manière dont il est jeté qui ait enervé les fans.

C'est plutôt l'attitude de Luke un peu "balec" qui en a irrité plus d'un, complètement aux antipodes du moment où Luke jetait son propre sabre aux pieds de l'Empereur.

Après, il est vrai que j'ai un jour été presque agressé sur Facebook par un canadien lorsque j'avais dit que j'aimerais bien voir la destruction du Faucon Millenium dans TLJ (Peut être qu'Alobrickfilm s'en souvient ^^) sous prétexte que je ce que je voulais n'était ni plus ni moins que la fin de l'univers.
Star Wars Holliday Special : quel beau bizutage.
magiefeu
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7316
Enregistré le: 30 Jan 2011
 

Messagepar CRL » Dim 06 Mai 2018 - 16:23   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

Obiwan Keshnobi a écrit:Une vidéo très intéressante à ce sujet (en anglais)

Pas mieux. :cute:
The universe is a pretty big place. If it's just us, seems like an awful waste of space.
― Carl Sagan, Contact
CRL
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5974
Enregistré le: 07 Avr 2016
 

Messagepar DarkNeo » Dim 06 Mai 2018 - 17:24   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

Malabsolu a écrit:Quand on se la joue "déconstruction" avec les héros et les symboles d'enfance de plusieurs générations y a un logique retour de bâton faut pas chercher plus loin


Quand le retour de bâton consiste à simplement dire pourquoi on a pas aimé avec des arguments, c'est acceptable. Quand ça part en insulte gratuite comme c'est de plus en plus le cas sur le net parce-que il n'y a plus l'interlocuteur en face et qu'on pense pouvoir dire ce qu'on veut, c'est bien plus problématique. RJ n'est certainement pas un génie de la narration. Mais il bosse sûrement bien plus que la plupart des guignols qui l'insultent comme s'ils étaient resté à l'adolescence. Quand on en arrive à ce niveau, faut commencer à consulter.

Je n'ai jamais vraiment sacralisé les personnages de SW. Allez, disons que Luke était le personnage auquel je m'identifiais le plus.
D'ici là, l'enfance est passée et voir des personnages déconstruits ne me gênent pas. En tout cas pas au point d'en faire tout un foin.

Edit : L'exemple de sacralisation qui me vient à l'esprit, c'est Han Solo. Certains sont tellement persuadés qu'il ne peut être joué que par Ford et personne d'autres qu'ils oublient que Han Solo est avant tout un personnage.
Ca leur suffit pour partir du principe qu'Alden ne sera pas à la hauteur ou du moins qu'il n'est pas capable de faire un Han Solo intéressant parce-qu'il ne ressemble pas à Ford.
We accept the love we think we deserve.I swear...We were infinite.
PourunStarWarsavecEmmaWatsoniste.
09/05/2019 : a dream came true, i finally met her !
DarkNeo
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 14692
Enregistré le: 22 Mar 2003
Localisation: Siège de l'Unesco à Paris 9 Mai 2019
 

Messagepar Bunny » Lun 07 Mai 2018 - 11:49   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

Pour ce qui est d'Harrison Ford, je ne pense pas que ce soit de l'ordre de la sacralisation. En tout cas, pour moi, ce n'est pas un acteur exceptionnel et il y a plein de bons acteurs qui auraient pu faire de bons Solo. Han Solo est, somme toute, un personnage relativement caricatural et pas si compliqué à jouer avec un minimum de charisme. Le truc, c'est que pendant des années, Han Solo a porté le visage d'Harrison Ford et que c'est comme ça qu'on se le représente, donc ce n'est pas évident de lui donner un autre visage, aussi bon soit l'acteur choisi. C'est un peu comme les adaptations de romans, certains ne retrouvent parfois pas dans les adaptations cinématographiques ou télévisuelles le personnage imaginé dans leur esprit en lisant et vont bloquer, d'autres vont parvenir à en faire abstraction.

Pour ma part, j'ai aimé les bande-annonces de Solo dont le visuel semble bien chouette, pour l'acteur, je demande à voir le film pour me faire une idée, mais de premier abord, j'ai un peu de mal (ceci dit, c'est un peu pareil pour l'acteur choisi pour Lando alors que je le trouve correct dans la série Community). Je n'y suis pas hermétique, je n'ai pas un avis tranché sur le film avant de l'avoir vu (comme ça semble être le cas de certains), mais Han Solo étant un de mes personnages préférés, je vais sûrement avoir besoin d'au moins un temps d'adaptation avant de me faire à son autre visage.
Tu l'as vue, ma massue ?!!!
Bunny
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2203
Enregistré le: 13 Jan 2018
 

Messagepar Sergorn » Lun 07 Mai 2018 - 11:56   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

Bunny a écrit:il y a plein de bons acteurs qui auraient pu faire de bons Solo.


Quand tu sais qu'il y avait des acteurs comme Christopher Walken, Nick Nolte, et Kurt Russell parmi les candidats pour Han y a même pas de doute à avoir.

Y a de toute façon une sacralisation globale de tous les éléments quand on est devant une oeuvre avec un gros succès et un gros fandom en mode "Le film n'aurait pu être bien que de la façon dont il a été fait mais d'aucune autre", alors que en vérité non, si Star Wars avait eu des acteurs différents ou tiens un Jerry Goldsmith au lieu d'un Williams à la musique... ben il aurait eu le même succès. :transpire:

-Sergorn
Il n'y pas de Prélogie. Il n'y a pas de Trilogie Originale. Il n'y a pas de Postlogie. Il n'y a QUE Star Wars !
"Ce n'est pas parce que tu parles, que tu es intelligent." :whistle:
Sergorn
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 20639
Enregistré le: 01 Sep 1999
Localisation: Langres, France
 

Messagepar DarkNeo » Lun 07 Mai 2018 - 11:59   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

Bunny a écrit:Le truc, c'est que pendant des années, Han Solo a porté le visage d'Harrison Ford et que c'est comme ça qu'on se le représente, donc ce n'est pas évident de lui donner un autre visage, aussi bon soit l'acteur choisi.


C'est une forme de sacralisation. :wink:
We accept the love we think we deserve.I swear...We were infinite.
PourunStarWarsavecEmmaWatsoniste.
09/05/2019 : a dream came true, i finally met her !
DarkNeo
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 14692
Enregistré le: 22 Mar 2003
Localisation: Siège de l'Unesco à Paris 9 Mai 2019
 

Messagepar Avangion » Lun 07 Mai 2018 - 12:17   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

Bunny a écrit:Pour ce qui est d'Harrison Ford, je ne pense pas que ce soit de l'ordre de la sacralisation. En tout cas, pour moi, ce n'est pas un acteur exceptionnel et il y a plein de bons acteurs qui auraient pu faire de bons Solo. Han Solo est, somme toute, un personnage relativement caricatural et pas si compliqué à jouer avec un minimum de charisme.


Sans être un acteur « exceptionnel » (une chose rare) Ford est quand même un excellent acteur trop souvent fourvoyé dans des films d'action bas de gamme ces dernières années.
Effectivement le rôle de Han Solo n'est pas très compliqué à jouer. Il me semble d'ailleurs que c'était l'avis de Ford sur le personnage qu'il n'aime pas plus que ça : pas un rôle de composition très intéressant à interpréter, pas un gros challenge.
Avangion
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1831
Enregistré le: 04 Mar 2015
Localisation: Paris
 

Messagepar WinduC'estLeMeilleur » Lun 07 Mai 2018 - 12:19   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

Sergorn a écrit:
Bunny a écrit:il y a plein de bons acteurs qui auraient pu faire de bons Solo.


Quand tu sais qu'il y avait des acteurs comme Christopher Walken, Nick Nolte, et Kurt Russell parmi les candidats pour Han y a même pas de doute à avoir.

Y a de toute façon une sacralisation globale de tous les éléments quand on est devant une oeuvre avec un gros succès et un gros fandom en mode "Le film n'aurait pu être bien que de la façon dont il a été fait mais d'aucune autre", alors que en vérité non, si Star Wars avait eu des acteurs différents ou tiens un Jerry Goldsmith au lieu d'un Williams à la musique... ben il aurait eu le même succès. :transpire:

-Sergorn

"Le même succès" à mon sens, c'est faux. Il aurait pu marcher de façon très similaire, mais pas identique.
Si Lucas avait décidé d'utiliser une BO similaire à celle de 2001, fait de morceaux de musiques classiques et non pas de celle composé par John Williams, SW aurait eu une gueule très différente.
"Everything is clearer now. Life is just a dream you know, that's never ending. I'm ascending..."
Team #Bienpensant, misanthrope.
WinduC'estLeMeilleur
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3101
Enregistré le: 21 Aoû 2014
Localisation: Sans doute pas dans la même pièce que vous...
 

Messagepar Bunny » Lun 07 Mai 2018 - 12:26   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

DarkNeo a écrit:C'est une forme de sacralisation. :wink:


Alors on n'a pas du tout la même définition.

Penser que Harrison Ford est la seule personne qui aurait pu/peut endosser le rôle et que Han Solo n'aurait pas été aussi bien joué par quelqu'un d'autre, ça, oui, c'est une forme de sacralisation. Être "habitué" à voir un acteur dans un rôle et avoir besoin d'un temps d'adaptation pour "imaginer" le personnage derrière un autre visage, ce n'est pas de la sacralisation, mais une capacité à pouvoir s'immerger dans un univers malgré un visuel différent de ce qu'on a connu pendant longtemps. La preuve, je m'en fiche un peu du personnage de Lando, qui est fort sympathique au demeurant, mais ne m'a pas marquée plus que ça dans Star Wars, et pourtant j'aurai aussi besoin de temps pour me faire à l'acteur choisi pour le film sur Solo, car quand je regarde la bannière SWU, je ne vois toujours pas "Lando". Après, c'est un à priori et en voyant les visuels tirés du film, si ça se trouve, en contexte, ça passera comme une lettre à la Poste. :neutre:
Tu l'as vue, ma massue ?!!!
Bunny
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2203
Enregistré le: 13 Jan 2018
 

Messagepar DarkNeo » Lun 07 Mai 2018 - 12:32   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

Dans ce cas là, alors je suis d'accord avec toi. :wink:
We accept the love we think we deserve.I swear...We were infinite.
PourunStarWarsavecEmmaWatsoniste.
09/05/2019 : a dream came true, i finally met her !
DarkNeo
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 14692
Enregistré le: 22 Mar 2003
Localisation: Siège de l'Unesco à Paris 9 Mai 2019
 

Messagepar dusse6 » Lun 07 Mai 2018 - 12:52   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

En gros, soit on est dans la culture-doudou, soit on est dans la déconstruction et au final, il y aura toujours quelqu'un pour gueuler.

Pour assurer la sacralité de la chose, il ne faut point y toucher et laisser l'oeuvre telle quelle.

A titre personnel, je ne suis pas certain de voir la finalité artistique des nouveaux films; je suis le premier à penser qu'on aurait pu laisser l'hexalogie telle quelle puisque fonctionnant comme un tout parfaitement cohérent; je ne suis pas loin de penser que l'OT même se suffisait à elle-même... et malgré tout ça, je suis quand même content d'avoir du nouveau contenu SW à me mettre sous la dent.
dusse6
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1015
Enregistré le: 01 Mar 2013
 

Messagepar Sergorn » Lun 07 Mai 2018 - 14:22   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

WinduC'estLeMeilleur a écrit:"Le même succès" à mon sens, c'est faux. Il aurait pu marcher de façon très similaire, mais pas identique.
Si Lucas avait décidé d'utiliser une BO similaire à celle de 2001, fait de morceaux de musiques classiques et non pas de celle composé par John Williams, SW aurait eu une gueule très différente.


Ma foi si j'ai pris l'exemple de Jerry Goldsmith à la place de Williams c'est pas pour rien.

La musique est importante dans Star Wars, mais tout comme le trio Hamill/Ford/Fisher aurait très bien pu être "remplacé" par d'autres acteurs talentueux, Williams n'est pas le seul compositeur de talent qui aurait pu faire de superbe compositions symphoniques pour illustrer le film.

Et c'est le genre de choses qui a du mal à passer auprès d'un fandom (on parle Star Wars mais on pourrait dire la même chose sur d'autres oeuvres) qui aime avoir cette image romancée d'une oeuvre qui ne pouvait exister et fonctionner que d'une façon et pas d'une autre, alors qu'a talent égal l'oeuvre aurait sans doute fonctionné tout autant. Et là on entre de plein pieds dans la sacralisation de ce qui compose l'oeuvre alors que ma foi dans l'absolu en vérité la seule personne irremplaçable, c'est le créateur.

-Sergorn
Il n'y pas de Prélogie. Il n'y a pas de Trilogie Originale. Il n'y a pas de Postlogie. Il n'y a QUE Star Wars !
"Ce n'est pas parce que tu parles, que tu es intelligent." :whistle:
Sergorn
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 20639
Enregistré le: 01 Sep 1999
Localisation: Langres, France
 

Messagepar dusse6 » Lun 07 Mai 2018 - 14:55   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

Sergorn a écrit:
WinduC'estLeMeilleur a écrit:"Le même succès" à mon sens, c'est faux. Il aurait pu marcher de façon très similaire, mais pas identique.
Si Lucas avait décidé d'utiliser une BO similaire à celle de 2001, fait de morceaux de musiques classiques et non pas de celle composé par John Williams, SW aurait eu une gueule très différente.


Ma foi si j'ai pris l'exemple de Jerry Goldsmith à la place de Williams c'est pas pour rien.

La musique est importante dans Star Wars, mais tout comme le trio Hamill/Ford/Fisher aurait très bien pu être "remplacé" par d'autres acteurs talentueux, Williams n'est pas le seul compositeur de talent qui aurait pu faire de superbe compositions symphoniques pour illustrer le film.

Et c'est le genre de choses qui a du mal à passer auprès d'un fandom (on parle Star Wars mais on pourrait dire la même chose sur d'autres oeuvres) qui aime avoir cette image romancée d'une oeuvre qui ne pouvait exister et fonctionner que d'une façon et pas d'une autre, alors qu'a talent égal l'oeuvre aurait sans doute fonctionné tout autant. Et là on entre de plein pieds dans la sacralisation de ce qui compose l'oeuvre alors que ma foi dans l'absolu en vérité la seule personne irremplaçable, c'est le créateur.

-Sergorn


Le problèmede ce genre d'assertion, c'est qu'on est dans la pure hypothèse "et si ma grande-tante en avait que rien ni personne ne pourra jamais démontrer. A quoi a tenu le succès de SW? Quels paramètres auraient pu être différents sans que ça n'en altère la réussite? Quelles composantes en revanche étaient indispensables? Alors là, si qqn arrive à m'en dresser une liste, je m'incline bien bas.
dusse6
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1015
Enregistré le: 01 Mar 2013
 

Messagepar Bunny » Lun 07 Mai 2018 - 14:56   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

Sans sacraliser, il est très difficile de statuer du succès d'une oeuvre si elle avait été différente (autres acteurs, autre compositeur pour sa BO etc). Bien sûr que la base aurait été là et qu'à priori, l'idée même de ce film de science-fiction plein de trouvailles aurait enthousiasmé les foules, mais on ne peut pas en faire une certitude de ce qu'aurait été le bouche à oreille par la suite et la pérennité de l'oeuvre. La TO a fonctionné et marqué les esprits telle qu'elle est, elle aurait pu être un aussi grand succès avec d'autres paramètres, comme... ça aurait pu ne pas être le cas. On peut imaginer que ce qui a fait son succès, à la base, c'est l'histoire, le cadre, les effets spéciaux et ce que Lucas a voulu en faire, donc qu'avec d'autres acteurs, par exemple, le succès aurait été le même, mais ça reste des hypothèses qui ne seront évidemment jamais vérifiées. ^^
Tu l'as vue, ma massue ?!!!
Bunny
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2203
Enregistré le: 13 Jan 2018
 

Messagepar Uttini » Lun 07 Mai 2018 - 15:30   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

dusse6 a écrit:Le problème de ce genre d'assertion, c'est qu'on est dans la pure hypothèse "et si ma grande-tante en avait " que rien ni personne ne pourra jamais démontrer. A quoi a tenu le succès de SW? Quels paramètres auraient pu être différents sans que ça n'en altère la réussite? Quelles composantes en revanche étaient indispensables? Alors là, si qqn arrive à m'en dresser une liste, je m'incline bien bas.

Surtout que ça, on l'a déja mainte et mainte fois débattu dans des tas d'autres topics de ce forum. Qu'aurait été la saga (disons les six films "classiques") et quel succès aurait-elle eu avec d'autres acteurs/réalisateurs/scénaristes/compositeurs ? Et trés souvent en pure perte, parce que personne, à moins de pouvoir visiter des réalités parallèles, ne peux répondre de manière crédible à ces questions.
Pour moi, la première atteinte au sacré c'était l'Edition Spéciale, surtout Solo qui ne tire plus le premier. Donc à partir de là...
“Décidément les temps comme les oeufs sont durs, et la bêtise n'a pas de limites” — Kenshiro
“On a toujours tort d'essayer d'avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons de croire qu'ils n'ont pas tort !” — Raymond d'Alost
Uttini
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 18167
Enregistré le: 25 Sep 2006
Localisation: Nancy
 

Messagepar SIeW » Jeu 10 Mai 2018 - 21:15   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

Le mot "sacralisation" est sans doute trop fort.

Moi je pense plus simplement que chaque grande saga a des codes et un ADN auxquels on ne peut pas trop déroger. C'est ce qui différencie d'ailleurs, selon moi, la franchise d'une saga. Une franchise c'est une marque qui certes a un socle commun à tous ses films, mais ce socle se limite au minimum comme un univers ou des personnages. C'est ce qui autorise les nombreux reboots et remake et les suites des suites. Or, une saga c'est une histoire et ce qui la définit et ce qui est de son essence, ce sont justement les codes qu'elle a institués.

Dans le cas de SW, nous avions une saga (de l'épisode I à l'épisode VI) et désormais, nous avons une franchise. Après, certains diront que cette évolution était inévitable après le rachat de Lucasfilm et surtout au vu des ambitions énormes de Disney qui entend réaliser et qui a déjà produit beaucoup de films dans un délai très bref. Le plus gros problème était de commencer par faire une postlogie. Il aurait été plus sage de produire au début uniquement des spin-off, quitte à en sortir un ou deux par an, et de sortir ensuite, mais beaucoup plus tard, une autre trilogie, pas numérotée ou numérotée différemment.
Pro-prélogie et anti-postlogie.
SIeW
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 933
Enregistré le: 27 Déc 2017
 

Messagepar DarkNeo » Jeu 10 Mai 2018 - 22:15   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

SIeW a écrit:Le mot "sacralisation" est sans doute trop fort.

Moi je pense plus simplement que chaque grande saga a des codes et un ADN auxquels on ne peut pas trop déroger. C'est ce qui différencie d'ailleurs, selon moi, la franchise d'une saga. Une franchise c'est une marque qui certes a un socle commun à tous ses films, mais ce socle se limite au minimum comme un univers ou des personnages. C'est ce qui autorise les nombreux reboots et remake et les suites des suites. Or, une saga c'est une histoire et ce qui la définit et ce qui est de son essence, ce sont justement les codes qu'elle a institués.

Dans le cas de SW, nous avions une saga (de l'épisode I à l'épisode VI) et désormais, nous avons une franchise. Après, certains diront que cette évolution était inévitable après le rachat de Lucasfilm et surtout au vu des ambitions énormes de Disney qui entend réaliser et qui a déjà produit beaucoup de films dans un délai très bref. Le plus gros problème était de commencer par faire une postlogie. Il aurait été plus sage de produire au début uniquement des spin-off, quitte à en sortir un ou deux par an, et de sortir ensuite, mais beaucoup plus tard, une autre trilogie, pas numérotée ou numérotée différemment.


Ca fait bien longtemps que Star Wars est une franchise. On ne peut prendre comme raison valable le faite que la postlogie soit considérée par certains comme mauvaise pour dire que Star Wars est devenu une franchise.
D'ailleurs la saga Star Wars c'est quoi ? les 6 films ? son univers étendu + les 6 films ? Uniquement l'OT ? Ou simplement tout ce qui concerne Star Wars en long, en large et en travers ?

Certains n'ont pas aimé Rogue One qui dérogeraient selon eux à l'ADN de la saga. Alors que pour d'autres, il est au contraire plus respectueux de l'univers que la Postlogie.
We accept the love we think we deserve.I swear...We were infinite.
PourunStarWarsavecEmmaWatsoniste.
09/05/2019 : a dream came true, i finally met her !
DarkNeo
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 14692
Enregistré le: 22 Mar 2003
Localisation: Siège de l'Unesco à Paris 9 Mai 2019
 

Messagepar SIeW » Jeu 10 Mai 2018 - 23:33   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

Je ne parle bien sûr que des films.

On ne peut pas dire qu'avant 2012, SW était déjà une franchise. Ou alors, c'était une franchise très mal gérée ou sous-exploitée, car il y a eu 6 films de réalisés en 35 ans !! Et surtout, chacun des six films constituent une pièce d'un seul et même puzzle. C'est un bloc compact et ce ne sont pas des films indépendants les uns des autres. Or, mais ce n'est que mon avis, je trouve que la postlogie ne se greffe que de façon artificielle aux 6 autres films. Là où la prélogie peut être vue comme le début d'une histoire ou l'accessoire d'une autre histoire, je vois dans dans la postlogie un prolongement poussif et injustifié d'une histoire qui avait déjà connu son épilogue.

Par contre, si on compare, les James Bond ont toujours été une franchise : sauf exception ou quelques clins d'oeil, aucun épisode ne se réfère au précédent et surtout, on parle d'une série de films qui a débutée il y a déjà 55 ans. Sur une si longue période, il est quasiment impossible de maintenir une même ligne directrice, surtout avec les changements de producteurs, les changements d'époque (fin de la Guerre Froide entre autres). Aussi, à chaque nouvel acteur, on sent un changement de paradigme : il y a une phase Connery, une phase Moore, une phase Brosnan et une phase Craig (malheureusement Dalton n'aura fait que deux films, mais deux des meilleurs et idem pour Lazenby qui a fait un seul et unique film, mais lequel !!).

On peut dresser un parallèle identique avec Star Trek qui en plus a été une série avant d'être adapté en film.
Pro-prélogie et anti-postlogie.
SIeW
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 933
Enregistré le: 27 Déc 2017
 

Messagepar Alo » Jeu 10 Mai 2018 - 23:41   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

SIeW a écrit:je vois dans dans la postlogie un prolongement poussif et injustifié d'une histoire qui avait déjà connu son épilogue.


Va dire ça à Lucas :siffle: :sournois:
"Sometimes you can only find Heaven by slowly backing away from Hell." - Carrie Fisher

Modérateur & Staffeur TV. Neosagaïste.
Alo
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4038
Enregistré le: 04 Mar 2013
Localisation: Terre.
 

Messagepar SIeW » Ven 11 Mai 2018 - 11:14   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

Quelles qu'en soient les raisons, Lucas n'a jamais produit la postlogie.
Pro-prélogie et anti-postlogie.
SIeW
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 933
Enregistré le: 27 Déc 2017
 

Messagepar WinduC'estLeMeilleur » Ven 11 Mai 2018 - 11:18   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

SIeW a écrit:je vois dans dans la postlogie un prolongement poussif et injustifié d'une histoire qui avait déjà connu son épilogue.

hose qui expliqu d'ailleurs parfaitement pour quoi je suis allé vois tous ces épisodes inutiles et injustifiés :siffle:
"Everything is clearer now. Life is just a dream you know, that's never ending. I'm ascending..."
Team #Bienpensant, misanthrope.
WinduC'estLeMeilleur
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3101
Enregistré le: 21 Aoû 2014
Localisation: Sans doute pas dans la même pièce que vous...
 

Messagepar Sergorn » Ven 11 Mai 2018 - 11:40   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

Une "franchise" ne se limite pas à des films justement.

Star Wars sous l'égide de Lucas c'était six films oui (voire sept en comptant TCW).... Ca a aussi été trois téléfilms et deux séries animées dans les 80', deux autres séries animées dans les 2000s (avec une troisième réalisée mais non sortie), une série live non aboutie, mais aussi des dizaines et des dizaines de romans, de comics, et de jeux vidéos, le tout ayant littéralement commencé dès la sortie du premier film à la fin des années 70s.

Qu'il n'y ait eu que six films avant la reprise par Kennedy ne change pas le fait qu'on était déjà dans une licence très active en terme de productions. Et une licence ne se résume pas à son nombre de films parce que bon sinon dans ce cas y a que James Bond qui collerait à ta définition : le concept d'un même univers avec des tonnes de films, c'est quelque chose de relativement nouveau, avant on tournait généralement à quelques films pour les licences à succès avec souvent plusieurs années entre chaque et surtout une exploitation dans d'autres médias.

SIeW a écrit:Quelles qu'en soient les raisons, Lucas n'a jamais produit la postlogie.


Ca ne change pas le fait que c'était son intention de continuer Star Wars avec une nouvelle trilogie, des spin off et des séries - soit exactement ce que fait Kennedy.

-Sergorn
Modifié en dernier par Sergorn le Ven 11 Mai 2018 - 16:23, modifié 1 fois.
Il n'y pas de Prélogie. Il n'y a pas de Trilogie Originale. Il n'y a pas de Postlogie. Il n'y a QUE Star Wars !
"Ce n'est pas parce que tu parles, que tu es intelligent." :whistle:
Sergorn
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 20639
Enregistré le: 01 Sep 1999
Localisation: Langres, France
 

Messagepar Alo » Ven 11 Mai 2018 - 15:05   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

SIeW a écrit:Quelles qu'en soient les raisons, Lucas n'a jamais produit la postlogie.


Or s’était son intention de produire une postologie, mais il a préféré revendre plutot que de prendre 10 ans de travail en plein tronche.
Et ça ne veut pas dire qu’elle n’est pas légitime non plus.
"Sometimes you can only find Heaven by slowly backing away from Hell." - Carrie Fisher

Modérateur & Staffeur TV. Neosagaïste.
Alo
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4038
Enregistré le: 04 Mar 2013
Localisation: Terre.
 

Messagepar DarkNeo » Ven 11 Mai 2018 - 16:11   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

Après, j'ai envie de dire : que ça soit une franchise est-il véritablement un problème ?
We accept the love we think we deserve.I swear...We were infinite.
PourunStarWarsavecEmmaWatsoniste.
09/05/2019 : a dream came true, i finally met her !
DarkNeo
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 14692
Enregistré le: 22 Mar 2003
Localisation: Siège de l'Unesco à Paris 9 Mai 2019
 

Messagepar Guiis Becom » Ven 11 Mai 2018 - 17:56   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

A la sortie de TPM y'avait déjà des cuillères en plastique Star Wars dans mon paquet de céréales, plus franchise que Star Wars au début des années 2000 tu meurs. Au collège j'avais des bâtons de colle Uhu avec Anakin ou C-3PO de The clone wars dessus. En 2018 y'a des chips avec la tronche de Vador sur le paquet et des paquets de mouchoirs avec des stormtroopers dessinés dessus. Je ne vois pas la différence personnellement.
Guillaume
Guiis Becom
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3112
Enregistré le: 24 Juil 2010
 

Messagepar Sergorn » Ven 11 Mai 2018 - 20:15   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

On avait même eu droit aux jeux à gratter Star Wars de la Français des Jeux en 1999. :lol:

Non franchement pour sortir que Star Wars n'était pas une "franchise" du temps de Lucas, il ne faut pas avoir conscience de la signification du terme. Star Wars ça a toujours été le marketing et le merchandising à outrance, symbole même d'une grosse licence justement, un aspect par ailleurs assumé par Lucas qui expliquait que c'est comme ça qu'il finançait ses films et assurait son indépendance "Francis a ses vignes et son vin, moi je vends des jouets."

La seule différence entre le pré et le post-Lucas c'est la multiplication du nombre des films. C'est tout.

-Sergorn
Il n'y pas de Prélogie. Il n'y a pas de Trilogie Originale. Il n'y a pas de Postlogie. Il n'y a QUE Star Wars !
"Ce n'est pas parce que tu parles, que tu es intelligent." :whistle:
Sergorn
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 20639
Enregistré le: 01 Sep 1999
Localisation: Langres, France
 

Messagepar Joysstar » Sam 12 Mai 2018 - 18:31   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

Pour en revenir au sujet épineux de la sacralisation, comme on le dit, j'ai presque l'impression qu'on donne à Star Wars des allures de religion, même si ce n'est qu'une série de films. :P

Blague à part, pour moi, la sacralisation commence d'abord et avant tout par le personnage de Vador que tout le monde ou presque met sur une estrade bien particulière. Je crois que dans l'imaginaire collectif, on pensait qu'Anakin Skywalker était quelqu'un proche du divin tant dans ses aptitudes, ce qui est vrai, tout le monde ne peut pas poser un croiseur interstellaire sans trop de problème, tant dans son attitude.

On l'imagine dès le départ comme quelqu'un d'altruiste, de quelqu'un qui semble n'avoir aucun défaut, mais comme chacun sait, Yoda a déjà commencé à détruire cette image publicitaire, si j'ose dire, avec ses propos sur l'attitude réelle de Skywalker. Apparemment, les fans sont passés outre cette nouvelle donnée. On ne sait pas pourquoi. A mon sens, il faut prendre en compte tous les arguments.

Alors, forcément, quand on voit que c'est un enfant comme un autre, un ado comme un autre, un adulte comme un autre, on se pose de sérieuses questions. Mais comme le dit si bien @Dark Neo, tous les personnages, quels qu'ils soient, sont avant tout des êtres humains. On voit que la conception de personnage est très différente entre le créateur et le public qui a une réception intégralement différente.

Le créateur le voit comme son propre enfant, un être humain, une entité toute simple alors que le public en fait une icône, un peu comme dans les églises. C'est un peu dérangeant quand on sait ce que Lucas a voulu faire avec le personnage, genre en le mettant à notre place, en nous renvoyant à notre humanité, en cherchant à nous faire comprendre nos propres erreurs.

Hélas, le public ne l'a pas vu comme ça, à mon sens, quand on est enfant et qu'on entend de la bouche d'Obi-wan qu'Anakin était quelqu'un de super, de génial, d'enthousiasmant, on se dit forcément c'est vrai. Parce que papa et maman ont toujours été géniaux. Ils n'ont aucun défaut, on veut leur ressembler.

Mais ce que j'aime dans Star Wars, c'est qu'on évolue au même rythme des personnages, Luke comprend que son père n'est pas si parfait que ça dans l'Episode V, il percute enfin qui il est vraiment et dans le VI, il le voit comme un humain et il n'éprouve plus de la compassion pour lui.

Enfin, dans le VIII, j'avoue que ça m'a aussi surprise, étant donné que Luke aime son père comme tout fils aime son père, et inconsciemment, on s'identifie forcément à Luke et on pense que Vador, d'un certain point de vue est notre père. Qu'on aimerait avoir un père comme celui-ci. Mais j'arrête mes digressions ici, quand il rejette ce sabre, comme j'adore Anakin, ça m'a un peu choquée dans ce sens.

Cependant, en y réfléchissant bien, Luke a fait sa propre expérience, il n'est plus aussi dépendant de l'image de son père, celle imposée par Obi-wan, corrigée par Yoda et enfin son propre père qui lui a ouvert les yeux sur celui qu'il était réellement. Luke a évolué, il se dit que finalement, ce sabre n'a pas tellement d'importance, ce n'est qu'un sabre.

Or, c'est le sabre de son père, au vu de ce que Luke a vécu, on ne que comprendre pour quelles raisons il jette en l'air ce sabre, qu'on comprend qu'il n'aurait pas voulu suivre cette voie imposée, et je me suis aussi fait la réflexion qu'au final ce ne sont que des objets, une tragédie humaine, des sentiments qui sont exposés dans les films, pas des objets de mythe ou de cultes.

Star Wars après tout n'est qu'un rêve, le rêve d'une seule et unique personne, mais un rêve qui est devenu l'objet de partage de millions de gens à travers le monde, c'est un rêve qui fascine, c'est un rêve qu'on veut vivre, on veut manipuler le sabre d'Anakin, on a créé une religion avec le code jedi, ce que Lucas ne demandait peut-être pas, mais que les fans ont fait.

Ce que je veux dire, c'est que comme Luke je suis passée à un moment à autre chose, me disant que ça n'avait pas d'importance tout ça, qu'au final ce ne sont que des séries de films, je m'attache à la relation entre Luke et son père, à la relation entre Luke et Leia, j'adore Anakin et Padmé, la relation étrange entre Kylo et Rey, ce sont ces relations qui me motivent et qui au final m'importent le plus.

Donc pour moi, Star Wars est avant tout un rêve, pas un objet de culte où les personnages sont élevés au rang de dieux par les fans, enfin, les très grands fans s'entend. ;)
Rien de tel qu'une bouffée d'air frais, un cahier et un stylo à côté, un livre à portée de main, et de la musique... pour un moment de paix.

Le tenterez-vous ?
Joysstar
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4535
Enregistré le: 15 Sep 2013
Localisation: Dans un verre d'une liqueur rouge
 

Messagepar matou » Dim 13 Mai 2018 - 13:17   Sujet: Re: La "sacralisation "dans Star Wars

SIeW a écrit:Le mot "sacralisation" est sans doute trop fort.

Moi je pense plus simplement que chaque grande saga a des codes et un ADN auxquels on ne peut pas trop déroger. C'est ce qui différencie d'ailleurs, selon moi, la franchise d'une saga. Une franchise c'est une marque qui certes a un socle commun à tous ses films, mais ce socle se limite au minimum comme un univers ou des personnages. C'est ce qui autorise les nombreux reboots et remake et les suites des suites. Or, une saga c'est une histoire et ce qui la définit et ce qui est de son essence, ce sont justement les codes qu'elle a institués.

Dans le cas de SW, nous avions une saga (de l'épisode I à l'épisode VI) et désormais, nous avons une franchise. Après, certains diront que cette évolution était inévitable après le rachat de Lucasfilm et surtout au vu des ambitions énormes de Disney qui entend réaliser et qui a déjà produit beaucoup de films dans un délai très bref. Le plus gros problème était de commencer par faire une postlogie. Il aurait été plus sage de produire au début uniquement des spin-off, quitte à en sortir un ou deux par an, et de sortir ensuite, mais beaucoup plus tard, une autre trilogie, pas numérotée ou numérotée différemment.


Absolument d’acoord.
"Le pouvoir arbitraire est facilement mis en place sur les ruines d'une liberté que le désordre malmène."
"Le sage a honte de ses défauts, mais n’a pas honte de s’en corriger."
matou
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1610
Enregistré le: 19 Déc 2015
Localisation: En animation suspendue jusqu'en décembre 2019
 


Retourner vers La Saga


  •    Informations