Les Héritiers du Trône

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Sith lumineux » Jeu 19 Mai 2016 - 10:02   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

merci de ta réponse, pour le contexte, tu as démêlé tous les fils qui s’emmêlaient dans mon esprit, j'étais peut-être pas perdu à ce point, mdrrr...
Je trouve que c'est une bonne idée, le sauveur inconnu, j'approuve. :idea:

Le fait de ne pas arriver à distinguer les "héros", qui n'en sont pas du coup, lors des combats, c'est très stressant, je tourve, on s'est pas qui meurt, qui est dans une situation délicate...
Je pense essentiellement au moment où Risken regarde les stormtroopers, on s'est pas si Sly va bien ou non !! :x
C'est de la torture !! :paf:
Finn - "Han Solo... ? le général rebelle ??"
Rey - "Nan, le contrebandier !!"
Finn - "C'est pas un héros de la rebellion ??"
Sith lumineux
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 40
Enregistré le: 30 Avr 2016
Localisation: jedi corrompu = Sith lumineux avec un oubli de mot de passe
 

Messagepar Tenebrae » Jeu 19 Mai 2016 - 11:41   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Wouah! J'ai adoré la deuxième partie de ce chapitre 2.
Une splendide bataille spatiale, fort bien écrite, fort bien décrite, prenante de bout en bout.
Avec quelques touches d’émotions et de réflexions bien amenées.

La première partie, quant à elle, est tout aussi prenante dans un sens différent; elle est plus centrée sur tes personnages et tu continues d'explorer, avec subtilité, leurs relations. Très bien.

Clonedroïd92 a écrit:A SUIVRE DANS LE CHAPITRE 3 :
RETOUR DANS L'EMPIRE

Hâte! :love:
Tous mes textes passés, à présent et à venir sont dédiés à ma fille Sharleen.
Puisses-tu être heureuse où que tu sois désormais...
Tenebrae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 274
Enregistré le: 20 Mai 2013
Localisation: Villeurbanne; là où je suis et serais hier
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 19 Mai 2016 - 12:40   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Fin du Chapitre 2 lue !

Après une très belle bataille spatiale, on s'attend à ce que la deuxième partie fasse un peu office d'épilogue à ce deuxième Chapitre. Et c'est le cas... mais c'est tellement bien fait, avec une telle humanité dans les sentiments et dans les relations entre les personnages que c'est finalement cette partie que j'ai préférée depuis le début de ta fic. Belle évocation de la mort, de ce que les soldats ressentent, des liens qui se nouent sur le champ de bataille... top ! :oui:

Et la fin, bien réussie visuellement, nous donne envie d'en savoir plus ! A suivre, donc ! :)
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5396
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Clonedroïd92 » Jeu 19 Mai 2016 - 12:55   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Et bien merci beaucoup :oops: :jap:

Franchement content que vous ayez apprécié le chapitre ! :D

Car maintenant on va rejoindre le film ! Ca va swinguer ! (oui cette expression n'est effectivement plus utilisée depuis 1983)
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar Clonedroïd92 » Mer 25 Mai 2016 - 21:04   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Et on est partit pour le Chapitre 3 partie 1 !!






STAR WARS 
Les Héritiers du Trône


Chapitre 3 : Retour dans l'Empire

34 ans après la Bataille de Yavin
30 ans après la Bataille d'Endor


«  Toutes les unités à leurs postes de combat ! Début du protocole d'intervention ! »

Riken, Deva et Aalyn couraient à travers les coursives du vaisseau. Tous s'affairaient à faire de même. Stormtrooper, artilleurs, pilotes TIE … c'était sérieux de tout évidence.

- Mais bordel, il se passe quoi ?! haleta Aalyn
- J'en sais rien !
- On est attaqué ?
- J'en sais rien !
- C'est quoi notre mission ?
- J'EN SAIS RIEN, AALYN !!

Oui, Riken n'en savait rien. Il ne savait rien de ce qui se déroulait. Mais il était persuadé que cela avait à voir avec le retour du Seigneur Ren de mission de la veille. Une de ces missions occultes sans doute en rapport avec la recherche de Skywalker...

Riken, Aalyn et Deva atteignirent le point de rassemblement DF. Il y avait déjà le Lieutenant ainsi que deux autre pilotes des Oméga. Le reste de l'escadron arriva dans les deux minutes qui suivirent.

- Bon, les gars, voilà le topo. Le Finalizer passe en subliminique dans un petit quart d'heure. On est pas là pour une invasion. On se la joue en sous-marin. Un vaisseau de guerre pour un débarquement. Une intervention et on repart, on s'attarde pas.
- On est où, mon Lieutenant ? C'est quoi la cible ? demanda pour tous DF-1457, alias Oméga 5.
- Messieurs. Bienvenu sur Jakku.

A ces mots, tous les pilotes se regardèrent. Malgré les casques, Riken sentait le frisson général, le stress, et la pression écrasante. Jakku était dans l'espace connu, au sein de ce qui était autrefois l'Empire, mais ce n'était pas ça qui perturbait Riken et les autres. Jakku était une planète perdue dans l'espace de la Bordure Extérieure la plus reculée, près des contrées Occidentales. Un monde désertique remplis de rats rampants, de criminels, de vauriens sans le moindre intérêt. Mais pour les descendants impériaux, Jakku était surtout le cimetière de l'Empire...
Là où tout s'est finit. L'endroit où l'Empire et le rêve impérial était mort. L'endroit où la toute puissante et invincible flotte impériale, devant régner pour un millénaire sur la galaxie ; cette flotte n'ayant jamais connu de véritable défaite, inspirant respect et terreur, avait été définitivement vaincue. L'endroit où les Rebelles ont pu crier haut et fort à la galaxie qu'ils venaient de mettre à bas l'Empire et de remporter la Guerre Civile. C'est suite à Jakku que l'Empire dû reconnaître son humiliante défaite, la supériorité des terroristes, et accepter le traité qui l'anéantirait, obligeant ses citoyens à fuir loin de tout, loin de la vie, pour continuer d'avoir le droit de vivre.
C’était presque surnaturel. Trop symbolique pour être le fruit du hasard. Le retour du Premier Ordre au sein de l'espace connu commençait par l'endroit où ils avaient été chassés. L'endroit où ils avaient tourné le dos à leur glorieux passé pour leur sombre avenir.

Riken prit la parole et se laissa aller à une supposition sur la raison de cette mission :

- Skywalker ? Il est ici ? Sur Jakku ?
- Non. Mais la personne qui sait où il se trouve, oui. Il s'agit de Lor San Tekka, un membre avéré de la Résistance et un fervent partisans de la Nouvelle République. Il s'est reclus, ici, avec une bande de villageois. Ils ont fondé une sorte « d'Eglise » vénérant la Force et travaillant au retour des Jedi. Ces types ne sont cependant pas des sensitifs. Il se trouve que ce San Tekka aurait une partie d'une carte permettant de localiser Skywalker. Nous avons le reste de la carte dans les archives impériales. Donc …

Tout ce mettait enfin en place dans la tête de Riken. Ces escapades de Kylo Ren, les opérations ultra secrètes menées par le Premier Ordre au sein de la République... ils touchaient au but. Cette piste devait être très sérieuse. Sinon jamais le Leader Suprême n'aurait autorisé une intervention sur Jakku, un monde aussi important pour la République et où la Résistance est active. Ils n'étaient pas prêts. Starkiller n'était pas prête...

Starkiller était une base équipée d'une arme issue de décennies de recherches pointues en matière de canalisation de matière noire et d’énergie solaire. Grâce à cela le Premier Ordre pouvait hypothétiquement frapper un système à portée de tir via un rayon solaire ou de matière noire tiré depuis le cœur aménagé de le planète, voyageant par l'hyperespace pour frapper précisément une cible pouvant aller d'un monde à un système solaire entier. Au vu de la puissance du Premier Ordre et de la taille de la flotte de la République, une confrontation directe avait une chance de marcher, mais le Premier Ordre ne serait plus assez fort pour ensuite contrôler les routes stratégiques et les mondes capitaux permettant de soumettre la galaxie et lui faire accepter son autorité. Leur flotte serait diminuée et la galaxie replongerait dans la guerre civile, dans le chaos. Or le Premier Ordre ne comptait par revenir pour amener la guerre, mais pour apporter la paix et garantir une société nouvelle. Ils n'étaient pas encore prêts. Si la République apprenait leurs actions, ici, sur Jakku, contre ces dégénérés pro-Jedi, elle répondrait et tout leur travail tomberait à l'eau.

- Ces gens, ces villageois, sont des ennemis. Ils sont hostiles. Les infos qu'on a sur eux laissent penser qu'ils se défendront.
- Mais surtout, si on laisse le moindre d'entre eux en vie, il préviendront la République de notre retour... et la guerre éclatera, dit sombrement Riken.

Le Lieutenant ne réprima pas la prise de parole cavalière de Riken. Il le regarda en hochant la tête. Tous avaient compris ce qui allait en découler.

- Nous n’interviendront pas. Nous nous contenterons d'attendre et d'être prêts pour assurer un soutien aérien si nécessaire. Cette mission doit réussir à tout prix.
- Oui mon Lieutenant ! répondirent tous les pilotes.
- Rompez, pilotes !

Riken regarda en contrebas des escouades de stormtrooper se presser à proximité des AAL pour embarquer.
Quand les autres commencèrent à se disperser pour regagner leurs postes de combat, Riken approcha du Lieutenant.

- Mon Lieutenant, je peux vous poser une question ?
- Accordé.
- Quelles sont les unités qui accompliront la mission ?

Le mouvement circulaire discret de son casque laissait transparaître de la curiosité.

- Pourquoi cette question ?
- Je porte de l'intérêt à mes camarades qui vont risquer leur vie au sol, mon Lieutenant. J'aimerais savoir qui je vais devoir sauver si besoin.
- Il y a trois escouades de mobilisées. L'escouade JG, l'escouade SL et un détachement de « bleus » de l'escouade FN.

Riken fut surpris de cette nouvelle. Une promotion de FN venait tout juste de finir leur formation et d'être intronisés stormtrooper. Étonnant qu'on leur confie une mission aussi importante pour leur première mission. En même temps, Riken avait aussi finit sa formation il y a peu et son escadron était mobilisé pour jouer le rôle de soutient aérien. L'entraînement et la formation du Premier Ordre était la meilleure de la galaxie. Même un « bleu » du Premier Ordre pouvait écraser ces extrémistes facilement.
L'autre information, et c'était la plus importante, c'est que les SL descendaient aussi. Sly serait sans doute dès leur.
Riken regarda par la baie vitrée donnant sur le hangar, et regarda l'escouade SL, en rang à côté de l'escouade FN, pénétrer dans leur vaisseau.
Bonne chance mon ami.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


"Tous les officiers sont attendus à leurs unités pour leur rapport. Tous les officiers sont attendus à leurs unités pour leur rapport."

C'était la cohue dans le hangar principal. Les AAL venaient d’atterrir, et les stormtrooper débarquaient. Riken et Aalyn passaient a proximité de l'escouade FN. Il manquait des soldats par rapport au début de l'opération. Comme on pouvait s'en douter, les extrémistes s'étaient défendus. Riken remarqua que les stormtrooper descendaient avec un individu que Riken n'avait jamais vu. Un homme d'une trentaine d'années, aux cheveux bruns. Il portait un vieux manteau de pilote. Il était fait prisonnier, ce qui n'était pas prévu. Un Résistant ?
Ils arrivèrent à hauteur du AAL des SL non loin des TIE. Dans le tas qui débarquèrent, Riken vit SL-2605 s'afficher au dessus d'un soldat. Il était en vie.

- Tu vas bien ?
- Ouais. Ouais, ça va.
- Alors ? Vous l'avez ? La carte menant à Skywalker ?
- Non...

Riken sentit toute la déception et un fort malaise dans la voix de Sly. Comme s'il était absent. Il s'était passé quelque chose.

- On en parlera plus tard. Je dois aller faire mon rapport à mon unité.

Riken et Aalyn regardèrent les SL s'éloigner.

- Qu'est ce tu crois qu'il s'est passé en bas ?
- Je sais pas. Ou plutôt je crois savoir. Viens, on fait le contrôle de vol sur les TIE.


Quelques heures plus tard, le Finalizer était toujours en orbite de Jakku. C’était étonnant. Le maître mot de cette mission était la discrétion. Ils devaient intervenir, récupérer la carte et repartir dans la foulée afin de réduire le plus possible le risque d'être découvert. A rester en orbite autour de Jakku comme ils le faisaient, ils prenaient le dangereux risque qu'un vaisseau quelconque les remarquent et le rapporte à la République. Ou pire, que la République ou les Résistants patrouillent dans les environs.
Riken savait où trouver Sly : le stand de tir où ils allaient pour « lâcher le démon » et broyer leurs idées noires.

- Salut.
- Salut, répondit Sly après avoir finit son tir.

Lui et Sly étaient en tenue. Lui dans son armure blanche pleine de poussière, probablement issue des terres désertiques de Jakku. Il venait de voir le Cimetière de l'Empire, ces terres où des centaines de milliers d'Impériaux avaient perdu la vie.
Lui était dans son armure noire étincelante. Il n'avait pas posé le pied en enfer.

- Alors dis-moi tout. Il s'est passé quoi en bas ? Pourquoi on a pas la carte ?
- Parce que le vieux ne l'avait pas. Ou du moins ne l'avait plus.

Un silence s'installa.

- Ces abrutis ont résisté. Je suis sortis sur le second rang du AAL. SL-0236 devant est à peine sortit que ces cinglés l'ont asmaté. C'était juste une question rang. Un rang de moins et c'était moi.
- On savait que c'était pas des pacifistes.
- Au fond, je préfères.

Riken se contenta de regarder son ami, sans dire un mot, le laissant finir.

- On les as tués. Je veux dire... pas au combat. On les écrasaient, ils étaient pas de taille. Mais après... on les a rassemblés dans cette fontaine... ou je sais pas quoi. Puis Kylo Ren est arrivé. La cible à été isolée. On lui a dit de nous remettre la carte, mais cet ordure n'a pas écouté. Le Seigneur Ren l'a tué de sa propre main. Puis... il a ordonné qu'on ouvre le feu. On les a tous tués alors qu'ils étaient désarmés.
- On savait que ça finirait comme ça. Même si San Tekka nous avait donné la carte, on devait les éliminer. On ne pouvait pas risquer qu'il y ait le moindre témoin de l'opération. La République aurait enfin prit aux sérieux les propos de la Résistance et le Premier Ordre brûlerait. Tu as fais ce qui fallait pour protéger ton peuple.
- Je sais. Je sais... mais ça rends pas la chose facile.
- C'est normal, tu restes humain. Personne n'aime faire de telle chose. Tu n'as pas hésité quand même ?
- Non, répondit-il immédiatement. J'ai fais mon devoir, je n'ai pas laissé transparaître le moindre doute. Le Premier Ordre avant tout.

Sa voix était inerte, faible. Presque mécanique. Comme si les mots avaient nettement moins de force qu'il ne voulait le faire croire.

- Et c'est pour ça qu'on gagnera, dit-il en lui posant une main sur l'épaule. Et la galaxie se portera bien mieux sans ces extrémistes accros aux mythes sur la Force et les Jedi. C'est à cause d'abrutis comme eux que la galaxie a bien faillit disparaître. Au fait, qui est ce type que vous avez ramené ?
- Ah, oui. Un Résistant. En fait le vieillard avait la carte. Mais les Résistants cherchaient aussi Skywalker. Ils ont envoyé un agent récupérer la carte. Ce type aurait pu se barrer avec leur larcin, mais cet idiot s'est mis à nous tirer dessus. Il a descendu plusieurs de nos gars. Si y a bien une crevure que j'aurais eu envie d'abattre comme un chien, c'est ce sale rejeton de terroristes.
- Donc on a la carte ?
- Non. Ce gars n'est pas complètement idiot. Il a planqué la carte avant de venir jouer les héros. On sait pas où elle est. On a fouillé son X-Wing mais y avait rien dedans.

Donc la mission était un échec. Il avaient fait tout ça pour rien. Mais ça expliquait pourquoi le Finalizer était encore en orbite de Jakku. La carte était quelque part sur la planète. Mais le risque était aussi immensément plus grand.

- Mais... on doit la retrouver et vite ! On doit partir !

Sly tourna la tête, signe qu'il attendait que Riken développe son propos.

- Il faut qu'on se tire. On tient un agent de la Résistance. Quand ses potes terroristes verrons qu'ils n'ont plus de nouvelles de lui, ils enverront d'autres combattants enquêter. Ca va finir avec la République cette histoire !
- Tu crois que les patrons n'ont pas ce souci en tête ? Mais on peut pas partir sans la carte ! Le Leader Suprême veut absolument mettre la main sur Skywalker.
Et puis bon... l'invasion a commencé de toute manière. Qu'elle se ramène la République. On a des comptes à régler.
- Non Sly. Pas ici, pas maintenant. Starkiller n'est pas prête. On ne peut se découvrir maintenant.

Sly regarda les cible, l'air pensif.

- Tu crois que c'est vraiment nécessaire ? Je veux dire … nos ancêtres ont détruit un monde entier. C'était horrible. La Rébellion n'ait jamais devenue aussi puissante que depuis ce jour. Veux-tu vraiment que notre retour dans la galaxie connue soit souligné par un message de destruction ?

Riken savait très bien où il voulait en venir. Il avait eu ces réflexions lui même à plusieurs reprises. S'ils faisaient usage de Starkiller, il y aurait des morts. Beaucoup de morts. Mais Riken avait aussi appris que l'on a rien sans rien. Les gens meurt à la guerre.

- Sly, ce qui s'est passé pour Alderaan était une terrible erreur. Même si on nous a dit depuis des années que cette planète était le soutien et le cœur de la Rébellion, on est obligé de reconnaître que tous ces morts étaient inutiles. Monstrueux. Préjudiciables à l'Empire. Mais ce que nous comptons faire c'est … différent. C'est nécessaire. Vital. Nous ne pouvons pas faire usage de notre flotte. Elle n'est pas suffisamment forte, ni assez vaste. Et si nous frappons pas la République très fort dès le départ, nous allons nous embourber dans un conflit long et meurtrier pour nous tous. N'oublie pas que la victoire du Premier...

Il n'eut pas le temps de terminer son explication que des alarmes retentirent dans tout le vaisseau.

- Qu'est ce qui se …

La réponse arriva dans leurs casques respectifs, sur le canal d'intervention général d'urgence.

"A toutes les unités les plus proches du hangar 1 ! Rendez-vous sur place !! Toutes les unités disponibles à proximité des hangars doivent converger vers le hangar 1 ! Ceci n'est pas un exercice ! Il s'agit d'une évasion !"

- Le Résistant!! s'exclama Sly
- Mais comment …

Ils coururent en directions des hangars, vers le hangar 1. Bien qu'ils ne soit pas de repos, et donc doivent se tenir en armure « prêt à », ils n'étaient pas non plus de quart. Ils n'avaient donc aucune obligation de se tenir près de son poste de combat. Si une évasion était en cours dans le hangar 1, le temps qu'ils sortent du Complexe pour s'y rendre, le prisonnier se serait déjà fait la malle.

- Le pont de contrôle de vol nous signale que le prisonnier tente de s'échapper à bord d'un Chasseur TIE ! répéta Riken ce qu'il entendait sur le canal.
- Évidemment ! C'est un pilote !
- Panique pas. Les TIE sont immobilisés par un cordon de rétention magnétique. Même avec les réacteurs à pleine puissance, si Contrôle ne déverrouille pas l'attache, il n'ira nul part. Attends !
- Il tire sur des stormtrooper !

Sly s'immobilisa et mis sa main droite sur le communicateur au niveau de sa tempe.

- Il y a des pertes. Ils se font bourriner. Ça à l'air de mal se passer...

Riken sentit le très faible tremblement dans la voix de son ami. Bien qu'ils se considèrent comme des frères maintenant, Sly a été élevé au milieu des stormtrooper. Ils partagent des choses que malheureusement lui et Sly ne pourront avoir. L'esprit de corps.

Tout à coup un vrombissement se fit ressentir dans tout le vaisseau. Riken su immédiatement de quoi il retournait.

- C'était quoi ça ?!
- Il a détruit le pont de contrôle du hangar, dit-il sans desserrer les dents.
- Mais ..
- Il va décoller...





Finit pour cette semaine ! :diable:

La suite la semaine prochaine !!! :transpire:
Modifié en dernier par Clonedroïd92 le Ven 11 Nov 2016 - 0:09, modifié 1 fois.
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 26 Mai 2016 - 13:14   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Première partie du Chapitre 3 lue !

Et là, ça y est, nous sommes en plein dans Le Réveil de la Force !

Du coup, ça fait plaisir de voir que tu "justifies" des points de scénario qui auraient pu paraître peu logiques. ET tout ça s'insère parfaitement ! On sent également les premières "fissures" dans l'embrigadement du Premier Ordre : certes, ils ont obéi aux ordres sans hésiter et ont éliminé des civils... mais voilà qu'après coup, cela les gène. Les personnages trouvent cela "mal", et cela va à l'encontre de ceux en quoi ils croient depuis leur enfance. Du coup, on se demande bien ce qu'il va se passer lorsque Starkiller se mettre en marche, vu l'opinion que Riken a à son sujet... :sournois:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5396
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Sith lumineux » Jeu 26 Mai 2016 - 21:07   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

goood, je viens de m'apercevoir que j'avais mal compris la fin du chapitre précédent... :paf:

ça se lit comme du petit pain !! c'est agréable :hello:

Sly ?? se remet en question ?? c'est pas bon pour la suite... (il est censé représenter l'obéissance parfaite car c'est un matricule...) :shock:
J'attends leur réaction de la désertion du Finn, on arrive dans un contexte connu, celui de star wars 7, et les péripéties liées aux films, sont facilement décodables !! :love:

Comme le dit, L2-D2, tu justifies des éléments bancales du film, et j'aime tes arguments, après tu as une connaissance du nouvel UE que tu utilises peut-être, mais je ne le connais pas donc ce n'est que surprise pour moi. :lol:
Finn - "Han Solo... ? le général rebelle ??"
Rey - "Nan, le contrebandier !!"
Finn - "C'est pas un héros de la rebellion ??"
Sith lumineux
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 40
Enregistré le: 30 Avr 2016
Localisation: jedi corrompu = Sith lumineux avec un oubli de mot de passe
 

Messagepar Clonedroïd92 » Sam 28 Mai 2016 - 1:26   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

L2-D2 a écrit:Première partie du Chapitre 3 lue !

Et là, ça y est, nous sommes en plein dans Le Réveil de la Force !



Mais alors en plein dedans :paf:

Du coup, ça fait plaisir de voir que tu "justifies" des points de scénario qui auraient pu paraître peu logiques


J'essayes de voir ça d'un point de vue purement militaire en prenant en compte les nouveaux tenants aboutissants-contexte à ce moment là, et finalement, il y a plein de trucs qui, si de prime abord pouvait être à chier moralement et stratégiquement (et j'étais de cet avis) , avec du recul, on se rend compte, que c'est la suite logique de la stratégie du PO (bon sur le plan moral c'est toujours à chier, je parle sur le plan purement militaire et stratégique).

Sith lumineux a écrit:Sly ?? se remet en question ?? c'est pas bon pour la suite... (il est censé représenter l'obéissance parfaite car c'est un matricule...) :shock:


Justement, ce que je voulais faire voir, c'est qu'au fond qu'on soit un matricule ou un bio, c'est du pareil au même. On est la somme de notre conditionnement. Au final la différence, elle se fait devant la glace, face à soi même. Et la dessus, matri ou bio, c'est une frontière bien superficielle...

J'attends leur réaction de la désertion du Finn, on arrive dans un contexte connu, celui de star wars 7, et les péripéties liées aux films, sont facilement décodables !! :love:


:sournois: :sournois:

Comme le dit, L2-D2, tu justifies des éléments bancales du film, et j'aime tes arguments, après tu as une connaissance du nouvel UE que tu utilises peut-être, mais je ne le connais pas donc ce n'est que surprise pour moi. :lol:


J'essayes de respecter à mort le nouvel UE pour avoir une certaine insertion dans l'univers SW et y a de très nombreux clin d'oeil, mais tant mieux si ce n'est que surprise ! :wink:
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar Tenebrae » Dim 29 Mai 2016 - 13:47   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Connexion faite avec TFA donc!
Et comme d'habitude avec cette FF, de brillante manière. :cute:
J'ai toujours aimé les histoires qui nous font vivre des événements des films sous un autre angle. Et là, je n'ai pas été déçu d'autant que tu as su rester dans l'optique première de ton projet, et ça c'est encore plus appréciable.
Formellement, rien à redire, c'est toujours aussi bien, fluide et agréable. (j'ai pas spécialement relevé de coquilles ou autres).
Sur le fond, tu continues à épaissir tes personnages en les faisant évoluer dans un environnement plus grand désormais.
On sent que tu te fais pliasir et du coup, notre plaisir est encore plus décuplé. :wink:
Et on finit par la traditionnelle formule: LA SUITE! :D
Tous mes textes passés, à présent et à venir sont dédiés à ma fille Sharleen.
Puisses-tu être heureuse où que tu sois désormais...
Tenebrae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 274
Enregistré le: 20 Mai 2013
Localisation: Villeurbanne; là où je suis et serais hier
 

Messagepar Clonedroïd92 » Dim 29 Mai 2016 - 19:39   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Tenebrae a écrit:Connexion faite avec TFA donc!
Et comme d'habitude avec cette FF, de brillante manière. :cute:


Ça, ça fait toujours plaisir ! :jap:

On sent que tu te fais pliasir et du coup, notre plaisir est encore plus décuplé. :wink:
Et on finit par la traditionnelle formule: LA SUITE! :D


Et je répondrais par le traditionnel : MERCREDI PROCHAIN !! :D
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar Clonedroïd92 » Mer 01 Juin 2016 - 12:49   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Messieurs, mesdames

Etant en permission, je vais donc poster plus tôt. Pas besoin d'attendre 20 heures 55 comme sur TF1.

Précédemment dans Games of Thr... euh Les Héritiers du Trône (bablabla) maintenant la suite !








STAR WARS
Les Héritiers du Trône


Chapitre 3 : Retour dans l'Empire- partie 2-





Comme pour souligner son propos, Riken regarda par la baie vitrée la plus proche et aperçu un TIE passer en hurlant. Riken ne pu s'empêcher d'apercevoir la bande rouge sur la carlingue du chasseur volé.

- Il n'ira pas loin, commenta Sly. Les TIE ne sont pas équipés d'hyperpropulseur n'est-ce pas ? Les canons n'auront pas de mal à l'harponner.
- Sur le modèle standard que je pilote, peut-être. Ce TIE avait une bande rouge. C'est un TIE des Forces Spéciales. Ils sont équipés d'un hyperpropulseur, dit-il d'une voix morose.
- Mais c'est pas vrai ! ragea Sly, en levant une main en l'air.

Riken analysa toutes les options. Toutes les unités ont convergé dans le hangar 1, et celui-ci est probablement dans un état rendant impossible tout décollage de nouveaux chasseurs. Et le temps que des pilotes regagnent les TIE de la baie ventrale, le prisonnier aura déjà plongé dans l'hyperespace. Il n'y a plus qu'a espérer que les artilleurs arrivent à descendre le résistant avant qu'il ne fasse le saut.
D'autres tremblements signifiant d'autres explosions. En tordant la tête vers le nez du navire, Riken vit des éclats lumineux se dégager du ventre du monstre. Le TIE/sf dispose de missiles concussions dernier cri et de canons laser L-s 9.6, capables de faire de tels dégâts. Le prisonnier a réussit à descendre les canons ventraux. Mais … ces missiles sont habituellement maniés par un artilleur dans ce genre de vaisseau. Cela voudrait-il dire que … ?
Non. Impossible. Riken refréna cette pensée. Cette armement est aussi utilisable par le pilote. Et de tout évidence le pilote résistant etait doué, force est de le constater.

- Mais qu'est-ce qu'il fait ? demanda pour lui même son ami.

Oui, qu'est ce qu'il fait ? Le pilote aurait eu largement le temps de rentrer des calculs hyperspatiaux et plonger. Pourtant, à la place, il effectua une descente en piqué vers Jakku. C'était sans le moindre sens. La liberté s'offre à cette vermine et il préfère retourner vers ce monde détestable. C'était illogique. A moins qu'il y ait quelque chose qui vaille plus que sa liberté ?

- Skywalker …
- Tu dis ?
- Il n'avait pas la carte menant à Skywalker sur lui n'est-ce pas ?
- Non.
- Il va la chercher.
- C'est pour ça qu'il retourne dans ce trou paumé ?
- Il a dû la cacher quelque part sur la planète avant de venir jouer les héros devant le Seigneur Ren.

Là ! Quatre missiles concussions autoguidés. Le pilote arrive à les négocier, à les esquiver. Mais qui est ce type ? Puis il vit un petit flash lointain. Le TIE a été touché. Les boucliers déflecteurs des Chasseurs TIE ne sont que moyennement efficaces face à un missile concussion. Un choc direct sur le cockpit ou les moteurs et les boucliers seront aussi efficaces qu'une feuille de papier. Par contre un choc latéral, sur les panneaux blindés ou un choc incomplet et les boucliers pourraient absorber le gros des dégâts. Mais le chasseur serait fortement endommagé, ce qui laisse prédire un atterrissage d'urgence.
Sans un mot, Riken tourna les talons et se rendit aux hangar 1 suivit de Sly. Il arriva sur place en une dizaine de minutes. Là ils trouvèrent une zone de désastre. Tous les TIE de la rangée 7 étaient pulvérisés. C'est la première chose que Riken remarqua. Cela allait diminuer leur capacité opérationnelle. Les flammes léchaient le sol de toute part, et les unités droïdes pompiers tentaient d'éteindre les flammes, aidés par les officiers de pont.
Un petit morceau de tôle en combustion tomba non loin de là. Lui et Sly firent un petit mouvement d'évitement de la tête puis levèrent leurs casques. Le poste de contrôle du pont d'envol n'existait plus. Il n'était que braises et débris.
Mais le pire, c'étaient les cadavres. Calcinés, déchiquetés ou juste inertes. Il y en avait partout, gisant au sol, leurs armes à côté d'eux. L'un d'eux avait dû être sévèrement projeté suite à un choc violent car sa pose n'était absolument pas naturelle.
Mais il y avait aussi des survivants. Ils étaient là par terre. Certains ne disaient rien, restant immobiles comme s'ils ne sentaient pas la douleur. D'autres criaient de toute leur force, tandis que leurs camarades et infirmiers s’évertuaient à les stabiliser, à les rassurer sur ce bras et ce visage brûlé ou sur la jambe manquante. Certains tentaient d'utiliser leur défibrillateurs magnétiques pour en ramener quelques uns à la vie. Comme c'était le cas de ce toubib militaire sur un stormtrooper inerte , jusqu’à lâcher un juron de rage et passer au suivant tandis qu'un camarade reste près du corps de son ami.

Riken ne faisait pas de différence dans cette douleur, mais il ne put s'empêcher de voir qu'il y avait aussi des pilotes TIE immobiles au sol. Un instant de panique parcouru Riken avant que son HUD n'affiche JG-0451.
Puis il vit un stormtrooper inconnu déambuler non loin, l'air sonné. Puis s’effondrer.
Sans réfléchir, lui et Sly coururent vers le soldat. A leur tour de contribuer à l'effort collectif. Riken ôta immédiatement le casque pour découvrir le visage conscient mais choqué d'un jeune type d'à peine 18 ans maximum. A peine plus jeune que lui. Immédiatement ses réflexes de « premiers secours sur champ de bataille » qu'on lui avait inculqués ressortirent.

- Tiens bon, mon gars. C'est pas aujourd'hui que tu prendras des vacances.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Deva vint le rejoindre au bout du bar. Il avait l'impression de l'attendre depuis des heures. Il ne s'était pourtant passé que quelques dizaines de minutes depuis que les infirmiers avaient emmené le soldat à terre.


- Te voilà enfin, dit-il en refrénant un mouvement pour la prendre dans ses bras. Tu n'étais pas au hangar.
- Non. Aucun des DF n'y était, notre escadron n'était pas de quart. Heureusement. En comptant le contrôle du pont d'envol, on est à 21 morts confirmés et une dizaine d'autres en état critique. Pour le type que t'as aidé, il devrait s'en sortir. Quelques jours de bacta et ça devrait aller. Les infirmiers ont dit que vos premiers secours lui avait sauvé la vie.
- On a son matricule ?
- Non, son HUD ne transmettait plus.

Il est en vie, c'est tout ce qui compte.

Aalyn arrivait vers eux. Sa démarche laissait voir qu'il était crispé. Mais ce n'était rien par rapport à Sly qui le suivait. Il semblait sur le point d'exploser, mais mettait un point d'honneur à se contenir.

- Il se passe quoi ? finit par demander Riken.

Aalyn ne répondit pas.

- Pas ici, venez.

Au ton de sa voix, Riken se demandait si Sly n'avait pas parlé en gardant la bouche fermée. Une fois sortis du bar et après avoir vérifié que personne ne les regardent ou ne les écoutent, il parla.

- J'ai été au rapport de mon unité. Les officiers sont remontés comme jamais. Les sous-officiers sont venus nous voir. On se demandait tous comment le prisonnier avait pu s'échapper. Aux dernières nouvelles, il était solidement entravé sur une table de rétention. Il a eu une complicité interne.

Il rajouta les derniers mots qui tombèrent comme le couperet aiguisé d'un arme d'un autre temps qui laissait les tripes à l'air.

- Un des nôtres.
- QUOI ? ne put réprimer Deva.

Aalyn ne disait rien. Sly reprit la parole.

- Un stormtrooper s'est présenté à la salle d'interrogatoire et a prétexté que Kylo Ren voulait voir le prisonnier en personne. Il l'a détaché et est partit avec lui. Le garde a été négligent et n'a pas vérifié les ordres. Il faut dire que le type venu chercher le prisonnier était descendu sur Jakku, et il était possible que Kylo Ren demande un tel entretien, le prisonnier ayant encore peut-être des informations. Et personne ne veut contrarier Kylo Ren. Et surtout, personne n'aurait imaginé que l'un des nôtres puisse trahir.
- Parce que c'est pas concevable ! s'emporta Riken. Ça ne devrait même pas pouvoir arriver ! Tous les éléments défaillants sont reconditionnés et si on a affaire à des éléments réfractaires malgré tout, ils sont réaffectés à la vie civile et surveillés. Aucun d'entre eux n'a jamais été intronisé stormtrooper ou même militaire ! C'est une première dans notre histoire !

Sans rien dire, Sly, sortit un petit lecteur holo et l'activa. Des images se matérialisa où l'ont pouvait voir le prisonnier, menotté dans le hangar où avait eu lieu le carnage. Il était accompagné d'un stormtrooper qui le tenait en joue et l'emmenait, mine de rien vers les Chasseurs TIE des Forces Spéciales. On vit clairement le soldat monter à bord du chasseur avec le prisonnier après lui avoir ôté les entraves.

- L'enfoiré... lâcha Aalyn.
- Quel est son matricule ? demanda Deva d'une voix cassante.

Au fond, que cela pouvait-il faire ? Ils ne connaissaient sans doute pas le traître, connaître son matricule n'avancerait à rien. Pourtant Riken avait cette même envie. Une envie qui tournait à l’obsession de seconde en seconde. Il avait envie de connaître le matricule de cette ordure. De ce salopard qui avait osé trahir le Premier Ordre, trahir leur peuple, et trahir ses frères. Qui avait osé libérer l'ennemi les ayant condamnés à la nuit éternelle et n'avait pas hésité à retourner les armes pour tuer ses camarades, ses amis, ses frères, les seules membres de sa famille ! Qui pouvait porter le mal en lui au point de tuer quelque chose d'aussi sacrée que sa propre famille ? Surtout pour les militaires du Premier Ordre qui n'avaient pour famille que leurs camarades ! La notion de famille était profondément vitale et intouchable pour eux. Comment n'avaient-ils pas pu voir un ennemi dans leurs propres rangs ? Riken se rappela des histoires que son père lui racontait sur des Impériaux passés à la Rébellion, et du sentiment de trahison douloureux qui accompagnait ces désertions. Riken écoutait sans comprendre. Maintenant, il comprenait.

- FN-2187, finit par lâcher Sly .
- FN... s'il était sur Jakku, ça veut dire que c'était un bleu. Les gars de l'escouade FN présent sur Jakku était tous des bleus. C'était leur première mission en tant que stormtrooper, releva pensif Aalyn.
- C'est encore plus incompréhensible ! cria sans pouvoir se retenir Riken. Les bleus sont en phase d'observation renforcée. On regarde nos moindre faits et gestes et surveille les moindres de nos pensées ! Comment ont-ils fait pour rien voir ? Phasma est votre patronne ! Je croyais qu'elle vous connaissait tous ! cria t-il à l'attention de Sly, sur un ton à la limite de l'accusation.
- C'est le cas. S'en est même flippant. Je... je sais pas ce qui s'est passé. D'après ce qui se dit, ce FN-2187 était une sorte de super-soldat. Le meilleur de son escouade avec les résultats maximums. Il était appelé à devenir un officier de commandement parmi les stormtrooper. Phasma l'avait à la botte.
- T'es sérieux ? Non seulement on a perdu le meilleur mais en plus, s'il a pu nous la mettre à l'envers, c'est parce que « maman-stormtrooper » l'avait dans ses petits papiers ? rajouta Deva.

Suite aux mots acides de Deva, Sly regarda autour de lui, d'un air inquiet. Il avait émis un claquement de langue de désapprobation malgré lui. Phasma était aussi crainte que vénérée parmi les stormtrooper.

- Bon, c'est quoi la suite ? finit par demander, plus calme, Riken.
- Les escouades DK et ND sont au sol, près des « villes » et zones d'activités de Jakku pour retrouver le droïde. Le Résistant et le traître sont repartis sur Jakku pour aller le chercher.
- Le droïde ? demanda Deva, en tendant la tête.
- Ah oui, vous n'êtes pas au courant c'est vrai. Kylo Ren a eu le temps d'interroger le prisonnier avant qu'il ne s'échappe. Il a confié la carte permettant de retrouver Skywalker à son droïde astro. Un modèle double B, et le droïde est sur Jakku.
- Ça ne va pas du tout, dit Riken, plus pour lui même. On a déjà pris des risques énormes en attaquant ce village pour cette carte.
On a déjà dû … réduire au silence... pour nous protéger et maintenant voilà qu'on patrouille au milieu de ces raclures, à découvert. On prends trop de risques.

Un silence pesant se fit sentir à l'idée que Sly et ses camarades aient décimé un village entier, au final, pour rien.
Aalyn brisa le silence.

- On a pas eu d'ordres. Y a un escadron de prévu en soutien des troupes au sol ?
- Oui. Mais pas vous. Comment dire... le Général Hux prend cette affaire très au sérieux. Il s'agit d'un escadron de vétéran.

Parfois Riken oubliait qu'il avait à peine un an de service actif et qu'il n'était encore qu'un jeune pilote. Il avait l'impression qu'une éternité était passée entre le moment où il était rentré à l'Académie de Derol et maintenant. Il était bon, mais ses aînés étaient encore meilleurs, plus expérimentés. Il était normal qu'ils soient mobilisés pour les missions d'importance... même si cela avait le don d’agacer Riken. Le Premier Ordre s'impatientait. Hux voulait vraiment mettre la main sur ce droïde.

- Trouver un droïde astro de type BB devrait pas être compliqué sur ce caillou. Surtout qu'il va chercher une mule pour lui faire quitter la planète, commença Riken.
- Et pour ce qui est du traître et du prisonnier, ils ont du y rester lors de leur crash, rajouta Aalyn.
- N'en sois pas si sûr. J'ai vu ce type voler, Aalyn. Il était bon. Il a très bien pu atterrir en urgence sans tuer tout le monde.
- En attendant notre quart se termine. Je vais aller me reposer dans ma piaule, fit Sly.
- C'est une idée. Et elle est bonne. On se retrouve dans 4 heures standard, s'exclama Deva en partant et en faisant un signe de la main.


Il aimait bien Deva. Mais dès fois qu'est-ce qu'elle pouvait dire comme bêtises ! 4 heures ! Comment pouvait-elle croire qu'ils auraient 4 heures de répit, surtout depuis qu'ils avaient mis le pied sur cette maudite planète. Le Cimetière les avaient tenu en échec et depuis tout était partit de travers. A croire que Jakku avait réveillé les pires faiblesses de l'Empire et les avaient transposées au Premier Ordre. Pour les siens, cette planète était maudite, il en était convaincu. Il s'était à peine déshabillé puis dormit deux heures lorsque l'alarme prioritaire de son comlink retentit. Il devait se présenter au poste d'envol du hangar ventral et prendre ses ordres. Il enfila en quelques minutes son armure et son casque qu'il pressurisa. Sur le chemin, il vit des escouades de stormtrooper courir vers les hangars, pour se préparer à embarquer dans des navettes de débarquement, au besoin. Au point de rendez-vous il trouva le Lieutenant DF-0056. Il était accompagné de trois autres pilotes. Ils se dirigeaient vers les rampes d'accès aux TIE. Sur son HUD l'ordre de rejoindre les chasseurs venait de tomber. Ainsi les retardataires n'auraient pas besoin de prendre des ordres au point de ralliement. Riken se mit au niveau de son supérieur.

- C'est quoi, mon Lieutenant ?
- Toujours ce traître, DF-1104. Nos patrouilles au sol l'ont repéré près d'un repère de pilleurs et de vendeurs de ferraille. Le droïde est avec lui.
- Et le prisonnier ?
- Aucune trace de lui. Mais il n'était pas seul. Il a reçu le concours d'une jeune femme sur place. Une autochtone. Ils ont prit la fuite dans le camp, et un soutien aérien a été demandé.

Ils étaient en train de monter la rampe, et son Lieutenant s'arrêta au niveau de son chasseur.

- C'est quoi la suite, mon Lieutenant ?

Il commençait à ouvrir l'écoutille de l'appareil quand il se stoppa et retourna sa tête casquée vers Riken.

- C'est très simple. Enfantin même. Les TIE vont bombarder ce camp. Tuer le traître et l'autochtone qui l'aide. Puis nos hommes récupéreront le droïde.

Riken eut une pensée qui lui traversa l'esprit par rapport aux autres autochtones qui allaient sûrement périr dans la frappe de la chasse du Premier Ordre. Il eut un instant de compassion avant de se rappeler les enjeux. Il en allait de la sécurité du Premier Ordre. Le Leader Suprême voulait ce droïde, et ces gens n'étaient que des pilleurs, des racailles, de la vermine. Leur vie n'avait aucune importance. Peu importe leur mort, la cause pour laquelle ils se battaient était sans comparaison par rapport à la misérable vie de ces gangsters.

Riken se brancha sur la canal de combat et les différents signaux de connexions apparaissant laissaient deviner que tous les membres d'équipage du Finalizer faisaient de même.

- Ici QC-1451, frappe négative, les cibles se dirigent vers la zone d’atterrissage ils essayent de regagner un appareil.
- Je les voient !
- QC-4218, là ! Le Quadjumper ! Détruisez-le !

QC... pensa Riken. C'est un Delta.

Riken repensa au Delta qui lui avait sauvé la vie il y plusieurs mois. Il y avait très peu de chance que ce soit l'un d'entre eux. Il n'avait jamais su qui c'était.

- Cible détruite !
- Contrôle, les cibles sont isolées et clouées au sol sur l'air d'atterrissage, les stormtrooper peuvent s'en charger.
- QC-1451, les cibles se dirigent vers cette … chose... bâchée.

Un silence persista quelque secondes.

- Merde ! QC-4218 je n'étais pas en position de tir correct ! Tirez sur les cibles !
- C'est un vaisseau ! Il décolle ! Je n'ai pas de vecteur d'approche !
- Décrochez !

Un autre silence. Riken sentit la tension monter en lui alors qu'il alluma l’électronique de son appareil, juste au cas où …

- Contrôle, les cibles viennent de prendre un cargo corellien. Un ancien modèle. YT je dirais, et tentent de nous semer. Vous les avaient sur vos radars ?
- Affirmatif, QC-1451. Continuez la poursuite... QC-1451, correction, les cibles n’apparaissent plus.
- Bien reçu. Les cibles volent à basse altitude, vous ne capterait pas leur signature... Cible touchée ! Continuez à tirer QC-4218 !
- Leader, ils se dirigent vers le cimetière de … vous avez vu ça ?
- J'ai vu ! Concentrez-vous sur la cible !
- De quoi parlez-vous QC-1451 ?
- Ils sont dans une sorte de Cimetière de vaisseaux, Contrôle... il y a des Destroyer Stellaires, des MC-80 et un Super Destroyer Stellaire. Ils essayent de nous semer parmi les vaisseaux.
- Bien reçu, nous n'avons pas le cimetière sur nos radars, pouvez-vous nous donner les coordonnées de fuite ?
- Rah, leurs boucliers sont solides !
- Continuez à tirer QC-4218 ! On y est presque !
- La zone de manœuvre devient étroite !
- Ne les lâchez pas !
- QC-1451, nous avons besoins de vos coordonnées pour localiser votre position, nous recevons à peine votre signal à si basse altitude...
- QC-4218 ! Dégagez !
- Je suis verrouillé ! Non mais tu te fout … !!

Un crépitement se fit entendre.

- QC-4218 est à terre ! Je répète, équipier à terre !
- Eugh... aahh... ici … QC-4218... Mon cockpit a tenu mais je suis hors-course.. ce vieux cargo... son armement est modifié ! Mes boucliers n'ont rien encaissé.
- Comment un tas de boue peut-il nous distancer et avoir des quadri-lasers qui percent nous boucliers comme dans du beurre !
- Bien reçu, une équipe de secours va être envoyée. QC-1451, ici Contrôle, ils nous faut vraiment...
- Encore un peu, encore un peu... T'es à moi ! Cible touchée ! Ses canons ventraux sont inopérants !
La cible rentre dans un réacteur du Super Destroyer Stellaire ! Je la poursuit.
- QC-1451, nous avons besoins de vos …
- Je vous donnerais ces coordonnées quand je le pourrais !! Maintenant laissez-moi accomplir la mission ! Mais bon sang, où ce traître et cette pilleuse ont-ils apprit à piloter comme ça ?!


Suite à la réflexion cassante du pilote, le passerelle du Finalizer ne demanda plus les coordonnées du vaisseau ennemi. C'est à dire que tant que le pilote ne serait pas dans un environnement plus propice à la communication, l'entière réussite de la mission reposait sur lui. Riken n'aimerait pas avoir la pression qu'il avait sur les épaules, surtout après avoir envoyer paître la passerelle comme il l'avait fait.

- Mais qu'est ce qu'ils …

Puis la canal se verrouilla. Plus aucun son ne fut émis. Tous les pilotes dans leurs chasseurs restaient là, sans savoir ce que ce « black-out » signifiait. Personne n'allait les informer des suites de la poursuite ?
Non, mais les ordres qui tombèrent de la passerelle quelques minutes plus tard étaient des plus révélateurs.

" Escadron Oméga et tous les autres chasseurs disponibles, engagement immédiat ! Formation de déploiement et d'interception. Vous avez ordre d'abattre tout cargo, corellien ou non, que vous croiserez. Nous n'avons aucun vecteur de poursuite."

La seconde d'après, le cordon de rétention magnétique se déverrouilla, et les rayons tracteurs envoya le chasseur de Riken et son escadron dans l'espace. Immédiatement Riken et ses camarades poussèrent les moteurs de leurs engins de mort et se dispersèrent aux quatre coins de la planète. Le Lieutenant ordonna une couverture maximale de la planète et la formation de groupe d'attaque de trois chasseurs pour interception si besoin. D'autres chasseurs, d'autres escadrons suivirent le même schéma. Quelques minutes plus tard, encore, Contrôle finit par identifier le Cimetière d'après les coordonnées de la balise de sauvetage de QC-4218. Étant le plus près de la zone, Riken et ses deux ailiers passèrent la zone au crible, prêt à tirer sur tout ce qui bouge. Mais les minutes de lancement et de recherches de Contrôle furent de trop. Le cargo ne fût jamais retrouvé. Il leur restait un espoir. Si le traître tentait de sauter dans l'hyperespace, le calcul et l'ouverture du couloir hyperspatial serait détectable par les scanners du Finalizer.
Le Lieutenant du en venir à la même conclusion car après de nombreuses minutes de recherches, il demanda si un vaisseau avait tenté une fuite dans l'hyperespace. La réponse était négative. Les craintes de Riken se confirmèrent. Soit le cargo était retourné sur Jakku, soit il avait regagné les Contrées Occidentales en subliminique pour sauter tranquillement dans l'hyperespace, et ils n'avaient aucune chance de leur remettre la main dessus. Décidément, Riken haïssait vraiment Jakku.






La suite, vous connaissez la chanson, MERCREDI PROCHAIN ! Si tout va bien ! Ce sera la dernière partie du Chapitre 3 !
Modifié en dernier par Clonedroïd92 le Mar 06 Déc 2016 - 20:11, modifié 1 fois.
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar Tenebrae » Mer 01 Juin 2016 - 13:21   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Partie lue!
Bien. Très bien même.
Tu continues à nous rejouer TFA sous un autre angle avec subtilité et en rajoutant des détails qui donnent du corps à la séquence tirée du film.
Les réactions de tes personnages à la désertion de FN sont bien vues et crédibles dans le contexte dans lequel tu les fais évoluer.
La séquence du cimetière de vaisseaux vécue à travers les rapports des pilotes est une bonne idée (dans une fan-fiction qui n'en manque, cela parait logique :wink: :D ). Encore une fois du très bon.

À mercredi prochain pour la suite!
Tous mes textes passés, à présent et à venir sont dédiés à ma fille Sharleen.
Puisses-tu être heureuse où que tu sois désormais...
Tenebrae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 274
Enregistré le: 20 Mai 2013
Localisation: Villeurbanne; là où je suis et serais hier
 

Messagepar Clonedroïd92 » Mer 01 Juin 2016 - 19:35   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Tenebrae a écrit:Partie lue!
Bien. Très bien même.
Tu continues à nous rejouer TFA sous un autre angle avec subtilité et en rajoutant des détails qui donnent du corps à la séquence tirée du film.
Les réactions de tes personnages à la désertion de FN sont bien vues et crédibles dans le contexte dans lequel tu les fais évoluer.
La séquence du cimetière de vaisseaux vécue à travers les rapports des pilotes est une bonne idée (dans une fan-fiction qui n'en manque, cela parait logique :wink: :D ). Encore une fois du très bon.

À mercredi prochain pour la suite!



Ahah on prends rendez-vous ! :D

Merci de ton impression ! Je sais que la réaction par rapport à la trahison de 2187 était attendue ! :jap:
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar Sith lumineux » Jeu 02 Juin 2016 - 10:16   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

rolala, comment on peut passer à la joie dans le film et le chaos dans ta story !!! :love:
Le changement de point de vue nous donne vraiment un autre avis sur les activités rebelles.

La réaction sur Finn m'a convaincu :jap:
par contre, pourquoi Risken trouve Deva stupide, par moment ?

Tu as fait un lien avec le pilote mystérieux sauveur de l'humani... pardon Risken seulement mdrrr :paf:
Je trouve ça intéressant et original.
J'avais imaginé que c'était Aalyn qui irait pourchasser le vaisseau et mourir à ce moment mais nan... :x

Jolie Travail, clonedroid, j'attends le débriefing la semaine prochaine...
Finn - "Han Solo... ? le général rebelle ??"
Rey - "Nan, le contrebandier !!"
Finn - "C'est pas un héros de la rebellion ??"
Sith lumineux
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 40
Enregistré le: 30 Avr 2016
Localisation: jedi corrompu = Sith lumineux avec un oubli de mot de passe
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 02 Juin 2016 - 12:39   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Deuxième partie du Chapitre 3 lue !

On poursuit l'envers du décor du Réveil de la Force, avec la suite de l'évasion de Finn et la fuite du Faucon Millenium de Jakku. Comme Tenebrae, j'ai vraiment trouvé l'idée de suivre la course poursuite entre les TIE et le Faucon uniquement à travers les communications des pilotes du Premier Ordre excellente. De même, les réactions de Riken et ses camarades lorsqu'ils découvrent la trahison de l'un des leurs, la référence à Phasma (j'ignorais qu'un tel lien existait entre Finn et elle, comme quoi !) renforcent le film... qu'il me tarderait presque de revoir, maintenant que j'ai accès à un autre point de vue !

A mercredi prochain pour la suite, donc ! :)
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5396
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Clonedroïd92 » Jeu 02 Juin 2016 - 15:27   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Merci pour vos post :jap:

L2-D2 a écrit: Comme Tenebrae, j'ai vraiment trouvé l'idée de suivre la course poursuite entre les TIE et le Faucon uniquement à travers les communications des pilotes du Premier Ordre excellente. De même, les réactions de Riken et ses camarades lorsqu'ils découvrent la trahison de l'un des leurs, la référence à Phasma (j'ignorais qu'un tel lien existait entre Finn et elle, comme quoi !) renforcent le film... qu'il me tarderait presque de revoir, maintenant que j'ai accès à un autre point de vue !

A mercredi prochain pour la suite, donc ! :)


Merci ! Content que ce passage vous ait plus. J'avais un peu la pression car je me doutais que la trahison de Finn serait un moment attendu. Et j'avais pas envie de montrer tout de suite un autre rebelle de service qui soutiendrait Finn. Ca allait complètement à l'envers du contexte totalitaire et conditionné des Héritiers. Mais fallait quand même faire passer ce point de vue pas si facile.

Pour le récit à travers les canaux de comm' j'avoue avoir pris plaisir à l'écrire. Content que ça ait plus car c'était un pari. Après tout, les héros ne sont pas directement impliqué dans la bataille....

Pour la relation Phasma-Finn j'ai tiré le gros de mes info d'un bouquin du nouvel UE mais j'ai aussi pas mal ... interprété de manière large. C'est pas faux, mais on peut pas dire que ce soit totalement vrai dans la mesure ou on manque de précision la dessus. Mais il est avéré que c'était le meilleur storm de sa formation et que Phasma voyait en lui un futur grand stormtrooper.

Maintenant tout va aller vite jusqu'a, je le crains, l'inévitable fin ...
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar Clonedroïd92 » Lun 06 Juin 2016 - 22:27   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Yopi Yopa !

Il semble presque inévitable pour les auteurs de fic de ne pas respecter leur calendrier au moins une fois (quand y a un calendrier j'entends :transpire: ).

Une opération étant en cours je ne serais probablement (en faite c'est quasi-sûr) pas dispo dans les jours à venir. Je tâcherais donc de poster demain soir (y a très peu de chances mais allons bon, comme on dit chez nous "l’urgent est partit, l'impossible est en train de se faire, pour les miracles nous demandons un délai de 24 heures") ou vendredi soir AU PLUS TARD !

Je m'inspire maintenant de la SNCF et je m'excuse de la gêne occasionnée !

La bises a mes commentateurs préférés et à mes lecteurs de l'ombre ! :jap:
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar Clonedroïd92 » Ven 10 Juin 2016 - 21:22   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Chose promise, chose dû ! Je tiens à m'excuser encore pour ce retard indépendant de ma volonté. Maintenant, sans plus attendre la suite ! (pavé un peu plus long ce soir !) :transpire:










STAR WARS

Les Héritiers du Trône

Chapitre 3 : Retour dans l'Empire - Dernière Partie-






- Ici, Oméga 4, rapport de passage sur le secteur SO-32,41. RAS.
- Bien reçu Oméga 4. Retour sur unité.
- Bien reçu, Contrôle.
Oméga 5 et 6, on vire de bord et on rentre.
- Encore une patrouille bredouille, commenta Aalyn.
- Et où les lascars du coin ont pu nous voir nous balader, rajouta DF-1457, alias Oméga 5.
- De toute façon si tout Jakku n'est pas au courant que le Premier Ordre est présent sur la planète je mange mon casque, déclara d'un ton morose Riken.
- Alors pourquoi la République n'est-elle pas là ? demanda DF-1920, nom de code Oméga 3.
- Parce que la République fait de la République, elle manque de couilles, dit simplement Aalyn, dans son franc parlé habituel.
- Ok, mais à défaut, que fait la Résistance ? Je croyais que ces francs-tireur se fichaient pas mal de la République ? continua DF-1920
- Ces terroristes n'ont peut-être pas l'équipement pour s'en prendre à nous, suggéra Riken. Ou alors il n'y a véritablement personne sur cette planète qui roule pour eux. Ou bien ils vont utiliser les preuves de nos actions sur Jakku pour se mettre l'opinion publique dans la poche pour forcer le Sénat à sortir de sa torpeur habituelle. Dans tous les cas, vu que le traître et la fille se sont tirés avec le droïde, la République, ou a minima la Résistance vont être au courant.

Riken et ses ailiers passèrent devant un trio de TIE/fo qui allaient continuer la fouille de leur secteur. Ils répondirent aux appels de phares éclairants des chasseurs pour les saluer, puis ils amarrèrent leurs TIE au hangar central. Là ils sortirent et échangèrent des mots sur la situation sur la rampe d'embarquement avant de se séparer de DF-1920 et 1457. Il est vrai que l'inaction de la République était sidérante. Non surprenante mais assez extraordinaire. Comment des milliards d'individus avaient-ils pu décemment remettre leurs existences entre les mains d'un tel régime ?
Aalyn et Riken rentrèrent dans leur cabine commune, prirent une douche puis allèrent se coucher. Avant de se laisser porter par le sommeil, Riken regarda le bulletin d'information du Premier Ordre sur son datapad. Le Premier Ordre avait accès via des réseaux clandestins et détournés à toute l'information au sein de la République. Le gouvernement sélectionnait ensuite les informations « utiles » à diffuser sur les datapad des soldats. Le bulletin parlait encore des méfaits d'une corporation, l'ORC , qui s'était développée après la chute de l'Empire, exerçant principalement dans la Bordure Extérieure loin de la République où elle pouvait pratiquer toutes les activités commerciales les plus douteuses et amorales, comme le trafic d'épices, l'esclavage, la vente d'armes allant du fusil blaster à l'arme biologique... Mais aussi d'autres axes commerciaux comme les produits de premières nécessités, la nourriture ou les produits médicaux qu'elle transportaient après avoir « privatisé» de force les routes hyperspatiales d'une planète à une autre. Elle vendait ensuite à prix d'or aux mondes complètement soumis. Cette corporation était militarisée et sa sulfureuse réputation violait une bonne cinquantaine de lois de la Nouvelle République. En plus d'une permissivité totale de la République vis-à-vis de la corporation (qui aurait plusieurs Sénateurs dans la poche pour bloquer tout vote favorable à une action militaire), le scandale relaté sur le datapad touchait au fait que les pratiques agressives de l'ORC avaient eu lieu sur des lunes et planètes annexes de grands systèmes rattachés à la République , mais qu'aucune enquête ne pouvait avoir lieu, les représentants de ces systèmes bloquant toute enquête officielle, invoquant la souveraineté de leur territoire. Faire un fédéralisme sans institutions fédérales, et sans réelle armée ayant de force coercitive, était l'ouverture à toutes les dérives …
Quel manque d'autorité !
Le second bulletin d'information parlait d'une hausse des cours de la Bourse de Coruscant historique sur les céréales et les fruits des Colonies et des Régions d'Expansion après une récolte moins bonne qu'a l’accoutumée et une spéculation agressive des entreprises de ce secteur. Le phénomène n'était pas nouveau mais pour la première fois depuis des siècles, des manques alimentaires poussant à la famine avaient lieu dans les Colonies et les mondes du Noyau. Une chose jamais arrivée sous l'Empire, qui contrôlait les ressources, la distribution ainsi que les prix.
Enfin il vit un ordre de mission sur son datapad. Le Général Hux venait de conclure que les fugitifs ne se trouvaient plus sur Jakku. Les recherches allaient prendre fin. Le Finalizer plongerait dans l'hyperespace dans cinq heures standards. Son lieu d'arrivée : la base Starkiller. Le Général Hux et le Seigneur Ren étaient attendus pour l'inauguration de la base déclarée comme opérationnelle. De petits tests avaient été effectués mais aucun test grandeur nature. Et aucun test du genre n'avait l'air prévu.
Riken regarda le datapad et relu les nouvelles sur la République. Il espérait ne jamais voir ce monstre en action, mais dans son cœur il se dit qu'ils n'avaient pas le droit de laisser un tel chaos continuer. De laisser une telle ignominie comme la République survivre...
Il fallait la détruire. Même si cela signifiait sacrifier des âmes innocentes. Contrairement à beaucoup de cadets et soldats du Premier Ordre, Riken n'avait jamais mit les pieds sur la base planétaire. Ça serait une première.



-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



- Il fait froid !
- Je sais !
- Mais genre vraiment froid ! Plus froid que le putain de congel' qu'on utilise pour garder les bières au frais sur Trasvald !
- Sly, JE SAIS !
- Et pourtant ce caillou de Trasvald brûle à 95 degrés en moyenne basse !
- La prochaine allusion que tu fais sur le fait qu'il fait froid à choper du givre sur nos casques finira avec un tir de SE-44C dans la jambe !

Un moment de silence eu enfin lieu pendant qu'il terminait l'inspection des chasseurs sur le tarmac à proximité de la gigantesque place d'arme.

- Mais quel foutu officier a eu l'idée à la con d'aller planquer une arme ici ? Y avait pas une autre putain de planète plus chaude ?
- Rohh, aller...
- Tu me dira, t'es sûr que des espions ne pourront jamais faire leur rapport, ils seront morts congelés avant d'avoir vu quoique ce soit !
- Ils ont peut-être mis la base ici, afin de tester la résistance des soldats du Premier Ordre et voir quels seraient les lopettes qui passeraient leur temps à couiner ?
- Touché, mais ton argument serait valable si nous aussi on avait ces armures thermo-chauffées ! Ces snows n'ont aucun mérite !
Allez, ils sont beaux tes chasseurs, tu les as vérifiés 30 fois.
- J'ai pour mission de m'assurer qu'ils tiennent le gel.
- Ils vont dans l'espace !! Ils pourront forcément tenir un petit blizzard !
- Le vide spatial n'a rien à voir avec les conditions atmosphériques glaciales d'un monde.
- C'est ton avis …
- Bon allez, on rentre ! Tu m'as agacé.
- Tu ne bâclerais pas une mission même si je pleurais à côté de toi. Et je te vois trembler d'ici. Tu as froid, monsieur pilote de la mort !
- Bien sûr que je me les cailles. Mais ça fait partie du boulot.
- J'ai pas vu ça dans le contrat.
- T'es un enfant-soldat. T'as signé aucun contrat.
- Je pensais qu'il y avait une limite à l'arnaque...
- Tes propos anti-patriotiques, tu les dit « tranquille ». On pourrait t'entendre.
- Ouais, s'ils avaient pas tous des stalactites dans les oreilles.

Certes les complaintes de Sly énervaient Riken, mais force de reconnaître qu'il avait raison. Il faisait un froid de wampa. Ils étaient arrivés sur Starkiller depuis deux jours, et ils avaient à peine eu le temps de mémoriser où se trouvait leur cabine. Les pilotes TIE et les stormtrooper ne possédaient pas l'équipement « grand froid » comme les Snowtrooper. Leurs armures et combinaisons résistaient au froid du vide spatiale, et donc garantissaient leur survie sur cet iceberg, mais le luxe que représentait les unités chauffantes leur faisait cruellement défaut. Les Snowtrooper étaient formés pour évoluer dans ce style d'environnement, et donc avaient le matériel nécessaire pour être en capacité optimale de combat. La naïveté de Riken lui faisait croire que, étant donné que les snow étaient mieux équipés pour le grand froid, toutes les tâches extérieures leur seraient attribuées. Et qu'ainsi lui et ses camarades pourraient passer leur temps à faire du sport, décompresser et se contenter des corvées comme le nettoyage du mess. Encore une fois la logique militaire impitoyable du Premier Ordre avait eu raison de tous ses espoirs. Il passait peu de temps sur une vraie planète, et pourtant il regrettait déjà le Finalizer.
Et bien que la camaraderie sans borne de Sly, s'étant porté volontaire pour l'assister, le touchait, ce dernier n'était d'aucune aide au vu de ses connaissances en mécanique de chasseur stellaire et pire, il devait supporter ses doléances.
Tout cela aurait pu s'arrêter là, si les grands pontes du Premier Ordre sur la base, y compris le Général Hux, n'avaient pas, en plus, imposé des répétitions de cérémonie militaire pour la "grande inauguration". L'idée de faire un test n'avait pas encore été décidé, mais les informations laissaient entendre que le Général Hux faisait pression sur le Leader Suprême pour utiliser l'arme. C'est encore avec ça en tête que Riken passa devant les bannières écarlates au symbole du Premier Ordre, assemblées en vu d'être dispatchées sur la place d'arme. Ils firent leur rapport au chef-mécanicien Harler puis se présentèrent au mess pour prendre leur repas... chaud par la grâce du Leader Suprême.
Ils rejoignirent ses camarades pilotes. Ils étaient à une table avec des stormtrooper de l'escouade SL.

- Vous avez-vu ce qui se passe dans le système d'Eriadu ? était en train de demander Deva aux soldats.
- Non, répondit SL-1638, dit Roch
- La République parle enfin officiellement de guerre civile.
- C'est quoi la situation de ce système ? demanda Riken pour se mettre à la page.

Ce fut Aalyn qui répondit.

- Après la victoire des Rebelles, les migrants Alderaaniens ont eu l'immunité pour refonder des communautés. Ils sont protégés par la Loi d'Immunité votée par la République afin des les dédommager suite au Désastre et aux persécutions qui ont suivis. Une communauté d'Alderaaniens s'est installée sur Eriadu.
- Ils sont cinglés, dit Riken. Eriadu a été l'un des derniers bastions loyalistes de l'Empire, et même après la signature de la Concordance, Eriadu refusait de reconnaître la légitimité de la République. Ils vénéraient encore le Grand Moff Tarkin, à l'époque. Ils ont donné asile à des tas de militaires impériaux. Les combats ont duré d'autonomie pendant encore plus de cinq ans là-bas.
- Exact, reprit Deva. Et la République à imposé un gouvernement Eriadu pro-républicain après la guerre. Au fil du temps, Eriadu a finit par jouer le jeu afin d'éviter des représailles militaires, puis ensuite économiques, après la grande démilitarisation. Mais il existe toujours un parti politique impérial très présent sur place. Le souci c'est que le candidat qui a gagné les dernières élections est issue de l'immigration Alderaanienne. Il est activement soutenu financièrement par la République et tout cela passe mal sur Eriadu, d'autant plus que le scrutin à été … contesté. Il a enchaîné les réformes pro-république et a mis un point d'honneur à dénoncer le massacre de l'Empire envers Alderaan et appuyé sur la responsabilité d'Eriadu pour avoir soutenu le régime à l'époque. Il voulait « laver l'honneur » de sa nouvelle terre de cœur. Les violences ont augmentées aux fils des ans, et hier, des sympathisants impériaux ont donné l'assaut sur le palais républicain. Des violences et zones de guerres ont éclos partout dans le système. C'est le chaos total.
- La République ne peut quand même pas laisser passer ça. Si Eriadu rompt avec eux, ça va être un carnage, dit en levant les sourcils Riken.
- Et bien je peux te dire que c'est pas sa première préoccupation, intervint Madrel, un camarade de Sly. La République a réunit une session du Sénat sur sa capitale actuelle, Hosnian Prime. L'ordre du jour de cette séance est l'attitude que la République devrait tenir face à la montée du Premier Ordre. Il paraît que la Général Organa aurait envoyé un émissaire pour porter sa voix au Sénat. Certains pensent que ça pourrait être le tournant, que la République pourrait enfin rentrer en guerre contre nous. Moi je pense que ça va être balayé par des accusations d'alarmisme et de militarisme propres à la Résistance, et que ces idiots vont ensuite parler des chutes des cours de la Bourse de Coruscant.

Riken avait envie de croire ce que disait Madrel, mais on était loin des puériles provocations ignorées par la République. Le Premier Ordre avait fait son retour officiel dans l'espace connu, ce qui lui était interdit. Il avait attaqué Jakku. Il y a avait eu des morts, et maintenant une gigantesque chasse au Jedi s'était lancée dans la galaxie. La République ne pourrait pas ignorer ça.
Puis une pensée vint à Riken.

- Dite, cette base, elle est capable de tirer un rayon canalisé d'un soleil ? Et elle possède une portée extrêmement grande du fait de sa capacité à tirer via l'hyperespace ?
- Oui, enfin je crois, je connais pas les détails du fonctionnement de ce machin… répondit Aalyn sur un ton encourageant Riken à en dire plus.
- Vous avez vu notre position actuelle ? Cette chose bouge. Depuis des années semble t-il. Vous avez vu où l'on se trouve ? Et vous avez vu où se trouve … le système Hosnian ?

Immédiatement l'idée caressa tous les esprits. Comme à un enfant à qui on mettrait devant lui du chocolat. Le prendra t-il ou pas ?
Ça semblait trop gros. Ils étaient à portée du système qui abritait la totalité des institutions fédérales de la Nouvelle République. Le Chancelier, le Sénat, l'Etat-Major militaire et une importante partie de la flotte de la République. Et s'ils osaient ? S'ils appuyaient juste sur le bouton ? Ils pourraient changer le cours de l'Histoire. Ils pourraient vaincre leurs ennemis....
Puis il repensa aux rumeurs qui couraient sur ce test grandeur nature jamais effectué. De la pression que mettrait Hux sur le Leader Suprême pour faire usage de l'arme. Non. C’était évident. Il en était sûr. Tout devenait clair. Ils étaient sur le point d'assister à un de ces moments qui allait changer l'Histoire. Au tournant majeur pour leur peuple.

- Cette arme va tirer. Demain, murmura t-il pour lui même.

Quelques heures plus tard, juste avant d'aller se coucher, Riken rejoignit Sly, sur le pont d'observation Est de la base, donnant sur des montagnes enneigées et une énorme construction de métal brute.

- Tu regardes l'oscillateur d'énergie ?
- Sérieusement, Rik', qu'est-ce j'en ai à foutre de l'oscillateur ?
- Tu devrais pas. Un pète à ce truc et toute cette planète explose.
- On devrait peut être tirer dedans alors ...

Riken comprit au ton de Sly et à son regard triste que ça n'allait pas. Et il n'était pas difficile de savoir pourquoi. Tout ceci perturbait Riken aussi. Il n'avait pas réussi à trouver le courage d'aller simplement se coucher et s'abandonner au sommeil de l'innocence. Pas après ce qu'il croyait...

- Tu t'es déjà demandé ce que tu aurais été ? finit par dire Sly.
- Oui. Un pilote TIE. Je ne me voyais pas échouer.
- Non. Je veux dire … si on avait été libre. Si on avait eu le choix de faire ce que l'on veut. Si nos vies nous avaient appartenu.

Ces propos stupéfia Riken. Il n'y avait jamais vraiment pensé. Il était à la place qui était la sienne. La liberté individuelle totale, ou chacun faisait ce qu'il voulait au détriment du bien commun était une idée de la Rébellion. Il n'avait jamais vraiment pensé à ce que sa vie aurait été s'il avait grandit de l'autre côté de l'espace.

- Je … je ne sais pas, Sly. Mais depuis que je suis gamin, je rêve de devenir pilote.
- Parce qu'ils t'ont mis cette idée dans la tête depuis le berceau.
- Je crois pas. J'ai toujours été passionné par les étoiles. Par l'esthétique de chasseurs volant en formation. Lorsque tu es dans l'espace et que tu es un point dans une constellation ou chaque étoile a un rôle dans cet ensemble, tu te sent appartenir à quelque chose de plus grand. Lorsque tu sais que tes camarades te doivent la vie et que le jour d'après, ils sauvent la tienne et que chacun de tes actes ont permis de remporter la victoire, de repousser les frontières du possible... c'est quelque chose d'enivrant. Cette victoire collective, cette vie collective... ce dépassement de soi... c'est ça que j'aime et le Premier Ordre n'y est pour rien. Je sais pas ce que je serais devenu dans la République, Sly. Mais je sais ce que le Premier Ordre m'a donné. Un but, une cause supérieure, un idéal à défendre, un sens à ma vie. Je me bat pour quelque chose. Quelque chose de plus grand. Alors certes, je n'ai pas de famille au sens « républicain » du terme. Mais ma vie aura toujours plus de sens et de signification que l'ensemble d'atomes perdus, individuels, menant une vie vide de sens et de but que vivent la plupart des gens au sein de la République.
- Tant mieux pour toi, mais ça doit rester un choix. Je n'ai pas choisit d'être un soldat. Un tueur sans âme qui obéit aux ordres. Je... J'ai toujours été passionné par la technologie, tu sais ? Le système Holonet, les communications, les sécurités cryptées... je pense que si j'avais grandit de l'autre côté j'aurais été dans l'informatique. Dans la technologie. J'aurais pu faire marcher mon cerveau et donner dans ma passion. Peut être permettre à chacun d'avoir accès à l'Holonet, peu importe où l'on se trouve dans la galaxie ? J'aurais pu apporter quelque chose à cette galaxie au lieu de tirer sur des gens.
- Ou tu aurais été un énième rejeton d'une famille moyenne incapable de se payer des études, tu aurais galéré toute ta vie à gagner un salaire de misère et passer ta vie à mourir à la tâche, sans pouvoir nourrir ta famille. Une vie vide, sans but, sans cause.
- Tu n'en sait rien. Il ne sont pas tous comme ça.
- Non, certains ont le privilège de la naissance. C'est donc ça qui te fait envie ? La « liberté » d'être « blindé » si tu est issu d'une famille de magnat industriel ou de sénateur et la « liberté » de mourir au travail avec une vie abrutissante, si tu perds à la roulotte de la vie ?
- Au moins on à la choix, on peut tenter notre chance, ce qui n'est même pas le cas ici. Et puis le Premier Ordre donne aussi des privilèges de naissance... dit-il en fixant Riken.

Quel ordure ! Quel attaque fourbe ! C'était totalement injustifiée !

- Tu te fout de moi ! Des privilèges de naissances ? Tu crois que ma famille en est plus une que tu ne l'es pour moi ? Ou Aalyn ? Ou Deva ? J'ai moi aussi été conditionné à la naissance ! Moi aussi on m'a choisit mon destin. Moi aussi j'ai passé ma vie à obéir aux ordres. Alors arrête le bureau des pleures.

Il se calma, puis mit une main sur l'épaule de son amis.

- Le Premier Ordre nous privent de la liberté par des règles. La République privent les siens de la leur par la vie elle même. Elle leur vole la liberté en les exploitant, en jouant de leurs envies, de leurs rêves, de leur cupidité. Mais regarde ce qu'elle donne pas. Elle ne donne pas des frères, elle ne donne pas une famille, elle ne donne pas de sens à une vie. Nous, on a cette chance. Je sais que t'aimes ce que tu fais, au fond. Tu défends ton peuple. Tu aide autrui. Tu doutes, je le comprends. On a tous douté à un moment. Mais je sais que ce qui te tracasse est moins dû à ta condition de stormtrooper qu'autre chose...
- On va commettre un carnage... on va tuer des innocents, lâcha t-il, abattu.

Riken poussa un long soupir.

- On en a déjà parlé...
- Je sais, on a pas le choix. C'est une condition de la victoire. Pour changer le monde pour un monde meilleur, et tout ça. Mais désolé, je ne cautionnerais pas l'idée de commettre un massacre, un génocide... au nom d'une cause supérieure.

Riken tourna les talons comme pour partir. Puis il s'arrêta et se tourna vers son ami.

- Tu sais, la République ne sait pas posé ces questions lorsqu'elle a détruit les deux Étoiles de la Mort. Lorsqu'elle explosait des destroyers entiers remplis de personnes ou lorsqu'elle bombardait les planètes impériales. Elle ne s'embêtait pas autant de morale lorsqu'elle nous a persécuté à travers les étoiles, nous traquant et nous exterminant. Ils ont fait ce qui était nécessaire au nom d'un monde meilleur. Malheureusement nous n'avions pas de place dans ce nouveau monde. Ils ont fait ce qui était nécessaire, et regarde ce que la galaxie est devenue. La galaxie va souffrir, oui. Mais demain, peut-être que cela ira mieux. Je préfères faire une connerie est devenir un « criminel » parce qu'on a échoué plutôt que de ne rien faire et de laisser la civilisation courir à sa perte. La guerre à venir te montrera peut être qu'ils sont prêts à en faire tout autant... et que tu verra où se trouve ton camp et ta famille.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Tout ceci semblait dingue. Non. C'était dingue. Tout était devenu dingue depuis ce matin. Notamment après le petit-déjeuner, où on lui avait demandé, à lui et aux autres pilotes, de vérifier en urgence si leurs TIE étaient prêts au combat. Puis ils avaient commencé à se mettre en rang sur la place d'arme pour la grande inauguration. Tous les canaux étaient fermés, à part les canaux d'urgence afin de maximiser l'attention des soldats sur la cérémonie. Mais le canal d'urgence avait sonné. Les DF ainsi que tous les membres d'équipage du Finalizer devraient regagner le vaisseau immédiatement après l'inauguration terminée, prêts à se battre. Un espion du Premier Ordre aurait localisé le droïde sur une planète non loin de là, et il serait protégé par une bande de criminels affilés à la Résistance.
Cela confirmait ce que pressentait Riken. Ce droïde était la priorité du Leader Suprême. Le Premier Ordre ne faisait pas dans le sentimentalisme, et n'aurait pas une seule seconde hésité à exempter ses soldats d'une cérémonie si cela permettait d'accomplir la volonté du grand Snoke. Donc il allait se jouer quelque chose, ici, de plus grand encore que ce foutu droïde. Ici. Sur cette place d'arme. Le système Hosnien...
Son corps entier frissonna, et pas qu'à cause du froid polaire et le fait qu'il ne pouvait bouger d'un poil sur les rangs, au milieu des autres pilotes TIE, à gauche des stormtrooper. Qu'est ce qu'ils s'apprêtaient à faire ? Avaient-ils le droit ? Militairement un tel geste se justifiait parfaitement. Mais moralement ? La morale … Le Premier Ordre l'avait toujours bannie. Elle ralentissait, paralysait, faisait douter, provoquait le désordre, la désunion et au final la mort. Mais les soldats ultra-loyaux du Premier Ordre la possédait toujours. Ils la combattait seulement chaque jour. Il repensa à sa discussion d'hier avec Sly. C'était plus une dispute d'ailleurs. Aujourd'hui la peur et la morale de Riken le harcelait. Il devait mettre cela de côté. C'était un grand jour pour son peuple. Pour le Premier Ordre. Pour la galaxie.

Les officiels du Premier Ordre étaient sur le pont d'observation. Les hauts gradés étaient au fond de la scène. Puis vint le Capitaine Phasma flanquée de deux snowtrooper. En premier plan, le Général Hux se tenait droit, mais tremblant. Était-ce le froid ? Ou comme Riken, autre chose ?
Il avait l'air de prendre sa respiration, de ruminer ses mots. Il avait toujours vu le Général comme un homme calme, contrôlé, calculateur, toujours maître de lui. Mais là, il semblait que quelque chose allait exploser. Comme si les mots qui allaient sortir de sa bouche ponctuaient la fin de trente années d'existence. La fin d'une ère. Personne ne pouvait rester de marbre face à cela.
Puis il prit la parole. Et la foule regarda. Écouta. Vibra à l’instant de ce moment.


"Cette journée verra la fin de la République. La fin d'un régime corrompu qui n'aura engendré que le désordre.

Au moment où je vous parle, dans un système jusque là hors de portée, la Nouvelle République MENT à la galaxie. Alors qu'elle soutient en secret ces traîtres répugnants, affublés du nom de Résistants.

Cette fantastique machine que nous avons conçu pour la guerre, aboutissement de brillantes recherches, va nous permettre d'anéantir le Sénat Galactique ! Et nous mettre sur la trace de la Résistance ! Tous les autres systèmes seront paralysés devant tant d'audace !! Et ils se soumettront au Premier Ordre !! Et ce jour aura été le dernier de leur Nouvelle République !!!!!"


Le torse de Riken se bomba de fierté. Toute peur, toute hésitation avaient disparues. Il était là, aujourd'hui. Témoin de la fantastique puissance de son peuple, de sa cause. Sur le point de mettre à genoux la galaxie et venger des générations entières de l'humiliation. Il brandit de toute sa rage, une rage contenue depuis le jour de sa naissance , un poing de victoire à l'unisson avec les autres enfants du Premier Ordre.

Au loin, on pouvait entendre des ordres de tirs.

Le Général Hux prit une inspiration, et lâcha l'ordre qui allait sceller le sort de la République et renverser l'Histoire.

« FEU ! »


Riken et toutes les troupes se tournèrent devant l'horizon désigné. Il ne voyait rien. Cela avait-il échoué ?
Mais la seconde d'après, un immense tremblement de terre se fit sentir. Des vents violents balayèrent les rangs et Riken ne put maintenir sa position, devant se courber pour rester debout. Tous dû faire la même chose. Cette machine écrasait la splendeur, la rigidité des toutes puissantes troupes du Premier Ordre. Riken avait l'impression de se prosterner devant elle.
Un immense rayon blanc au halo rougeâtre sortit d'un sol lointain pour aller se fondre dans l'espace. La planète s’offrit un ciel de sang. Le rayon ne brûla pas les yeux de Riken. Le casque fit le contraste mais les officiers et techniciens, sans casque, n'avaient pas l'air incommodés plus que ça. Surprenant.
Riken regarda ce rayon. Ce message que le Premier Ordre envoyait. Et il savait. Il savait que la République n'existait plus. Que leurs ennemis venaient de brûler au milieu de leur Sénat décadent. Qu'ils venaient de se venger de ces Rebelles qui leur avaient volé leur trône et leur avenir, leur faisant payer au quintuple les trente années de souffrance et d'humiliation qu'ils avaient subit. Il pouvait presque entendre leurs cris de terreur et de désespoir d'ici, comprenant qu'ils n'étaient rien. Qu'ils n'avaient jamais gagné la guerre. Mais il comprit aussi autre chose. Ce n'était pas une inauguration ou même un test. Le Premier Ordre venait d'officiellement déclarer la guerre à la Nouvelle République. Mais aussi à la galaxie. Les anciens citoyens impériaux avaient tourné la tête vers le ciel, et en voyant ce message de mort rougeâtre briser cette République de traîtres, ils venaient de comprendre. Le Maître venait de reprendre possession de son royaume. Et, à l'aube de la fin de la République, ils voyaient se refléter les propres conséquences de leurs actes, de leur trahison. Ils avaient trahi leur Empire. Ils pensaient que leur félonie serait oubliée pour toujours au sein de leur nouvelle société. Mais cette société venait d'exploser sous leur yeux. Elle n'avait jamais existé. Ils n'étaient que des sujets égarés mais ils ne pourraient jamais échapper à leur nature, à leur destin. Ils étaient des citoyens impériaux. Leur Maître était revenu et il déciderait de leur destin, comme il l'avait toujours fait. Leur « liberté » était terminée. Cette longue nuit de chaos et de destruction allait prendre fin. Les troupes du Premier Ordre allaient marcher sur la galaxie et punir tous ces traîtres. Quiconque résisteraient subirait le même sort que cette Répu...
Non.
Que ces Rebelles.

Et enfin, personne ne pourrait plus ignorer que la Guerre Civile n'avait jamais prit fin, mais que son dernier acte était en cours.


SUITE AU CHAPITRE 4 (DERNIER CHAPITRE) :

LA GUERRE DE NOS PERES



Et je précise que le rythme des publication reprendra son rythme normal. Donc la suite, MERCREDI PROCHAIN ! :cute:
Modifié en dernier par Clonedroïd92 le Mer 07 Déc 2016 - 19:22, modifié 2 fois.
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar Sith lumineux » Ven 10 Juin 2016 - 23:57   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

waaaaaaa !!
Le même final que france-roumanie !!
Excellents sous entendu, pour ta fin de chapitre...L'Empire se réveille !! :diable:
Tu blindes d'éléments le texte, pour tenter de justifier leurs horribles actes... Tu y arrives. :jap:
On ressent bien l'exemplarité de Hux, que j'aime beaucoup par ailleurs. :lol:

Sly doute de plus en plus... Entre stormtrooper et informaticien, j'ai fait mon choix perso !! :paf:

J'adore l'élément avec la bourse, c'est un détail du manque de rigueur pour la république que l'on peut facilement oublier dans ton histoire mais tu le réutilisés dans les arguments de "je sais plus qui", pour montrer l'inefficacité à nouveau de la république... (Débat au sénat)
Argument de Deva, je crois qui est mise en retrait depuis un moment maintenant... :cry:
Fallait bien que je te fasse un petit reproche, on est pas français pour rien. :whistle: :sournois:

Tu n'as pas perdu mon enthousiasme pour la suite et malgré mes rattrapages, je te certifie que je serai là à chaque publication pour te critiquer mdrrr :chut: :ange:

Ps: l'attente fut longue... :siffle: :oui:
Finn - "Han Solo... ? le général rebelle ??"
Rey - "Nan, le contrebandier !!"
Finn - "C'est pas un héros de la rebellion ??"
Sith lumineux
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 40
Enregistré le: 30 Avr 2016
Localisation: jedi corrompu = Sith lumineux avec un oubli de mot de passe
 

Messagepar Clonedroïd92 » Dim 12 Juin 2016 - 20:34   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Sith lumineux a écrit:waaaaaaa !!
Le même final que france-roumanie !!


:transpire: C'était pourtant moins surprenant que le but de Payet :paf:

Sly doute de plus en plus... Entre stormtrooper et informaticien, j'ai fait mon choix perso !! :paf:



Tout est question de choix en effet :D

J'adore l'élément avec la bourse, c'est un détail du manque de rigueur pour la république que l'on peut facilement oublier dans ton histoire mais tu le réutilisés dans les arguments de "je sais plus qui", pour montrer l'inefficacité à nouveau de la république... (Débat au sénat)


La République est aussi inconnue que le PO (quoique de moins en moins) mais il n'était pas difficile, à l'époque où j'ai écris, de savoir comment elle allait tourner.
Argument de Deva, je crois qui est mise en retrait depuis un moment maintenant... :cry:
Fallait bien que je te fasse un petit reproche, on est pas français pour rien. :whistle: :sournois:


En retrait ? Plus pour longtemps :wink: tu vas la revoir.

Tu n'as pas perdu mon enthousiasme pour la suite et malgré mes rattrapages, je te certifie que je serai là à chaque publication pour te critiquer mdrrr :chut: :ange:

Ps: l'attente fut longue... :siffle: :oui:


Et je te remercie de ta lecture malgré l'attente :jap:
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar L2-D2 » Lun 13 Juin 2016 - 14:12   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Troisième partie du Chapitre 3 lue !

Voilà donc que nos héros se retrouvent sur Starkiller, nous permettant de voir l'envers du décor de la mise à feu de la nouvelle arme du Premier Ordre. Le discours du Général Hux, tiré directement du film, a gardé dans ton récit toute son intensité : c'est bien simple, j'ai "entendu" la voix du personnage ! :oui:

En tout cas, les doutes des protagonistes grandissent, à mesure que Riken et Sly se demandent si, oui ou non, l'utilisation de Starkiller se justifie moralement. Je crains fort que pour eux, comme pour leurs amis, les choses aillent de mal en pis par la suite... On verra bien ce qu'il en est ! :)
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5396
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Lun 13 Juin 2016 - 17:58   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

je ne suis pas spécialement un grand fan du Premier Ordre et du nouvel univers officiel mais je te promets Clonedroïde92 que je vais lire ta fan fic et la commenter bien sûr :D !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea 1ère partie, Jedi corellien, Chroniques de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1552
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Clonedroïd92 » Lun 13 Juin 2016 - 20:17   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

L2-D2 a écrit:Troisième partie du Chapitre 3 lue !

Voilà donc que nos héros se retrouvent sur Starkiller, nous permettant de voir l'envers du décor de la mise à feu de la nouvelle arme du Premier Ordre. Le discours du Général Hux, tiré directement du film, a gardé dans ton récit toute son intensité : c'est bien simple, j'ai "entendu" la voix du personnage ! :oui:

En tout cas, les doutes des protagonistes grandissent, à mesure que Riken et Sly se demandent si, oui ou non, l'utilisation de Starkiller se justifie moralement. Je crains fort que pour eux, comme pour leurs amis, les choses aillent de mal en pis par la suite... On verra bien ce qu'il en est ! :)


Merci de ta lecture et de ton comm'

A vrai dire les doutes les assaillent tout deux. Mais aucun des deux n'essayes vraiment de justifier moralement le tir. C'est injustifiable moralement. Par contre, oui, il y a bien une justification politique est stratégique. La question, c'est : "on écoute sa morale ou pas" ? Souvent le dilemme du soldat...

Ca, tu as vu le film, tu sais que ça va pas mieux aller :sournois:


mat-vador a écrit:je ne suis pas spécialement un grand fan du Premier Ordre et du nouvel univers officiel mais je te promets Clonedroïde92 que je vais lire ta fan fic et la commenter bien sûr :D !


Merci l'ami :D mais tu n'as pas à me promettre quoique ce soit. Si la fic te plaît j'en suis ravi :wink: et comme je 'lavait dit pour un autre poster, d'autant plus si, de base, tu n'es pas fan du Nouvel UE.
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar Clonedroïd92 » Mer 15 Juin 2016 - 19:13   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Allez, c'est mercredi, on reprends les bonnes vieilles habitudes ! Et on attaque le Chapitre 4 ! Dernier chapitre déjà de ma petite fic amateur :cry:








STAR WARS
Les Héritiers du Trône


Chapitre 4 : La Guerre de nos Pères






34 ans après la Bataille de Yavin
30 ans après la Bataille d'Endor

La lumière solaire commençait à peine à se dissiper que Riken et ses camarades rompirent les rangs. Les pilotes courraient vers leurs chasseurs et le reste de l'équipage à bord des AAL. Puis tous foncèrent en orbite rejoindre le Finalizer. La mission devait être importante, puisque aucune des mesures de sécurité habituelles ne fut prise. Les vaisseaux pénétrèrent dans les hangars sans prendre la peine de s'identifier.
Une fois son TIE amarré, Riken rejoignit avec le reste des Oméga le point de briefing d'urgence. Là le Lieutenant les attendait, comme toujours, déjà casqué.

- Bon mesdames, messieurs, je sais que vous avez encore des étoiles pleins les yeux après le spectacle de sons et lumières que vous venez de voir, mais les choses sérieuses commencent. La guerre a commencé, et nous avons déjà une première mission.

A la fin de ses mots, le destroyer stellaire sauta dans l'hyperespace.

- Nous nous dirigeons vers le système Takodana, dans la Bordure Médiane...
- La Bordure Médiane !! s'exclama DF-4282.

Des murmures d'approbation parcoururent l'escadron. Jamais le moindre citoyen du Premier Ordre n'avait mis le pied aussi loin dans l'espace connu ! Hormis les légendaires espions du Premier Ordre.

- Détendez-vous, ce système est neutre. C’est un repaire pour la lie de la galaxie dans cette zone. Apparemment FN-2187 et la Jakkuienne qui l'a aidé auraient trouvé refuge sur ce monde. La Résistance aurait ses entrées dans ce coin. Autant vous dire qu'on va vraiment pas être les bienvenus. Notre cible est le château servant à ces opérations criminelles. Il est sous le contrôle de Maz Kanata, une intermédiaire dans tout sorte de deal, et vénérée dans ce refuge. Cette... chose à pu prospérer, même sous l'Empire.
- Je suppose qu'on va y mettre un terme, suggéra DF-3215, code Oméga 2.
- Nous allons détruire ce château. Votre mission et de dégager l'espace aérien et de bombarder ce repaire. Réduisez-le en ruines. Et retrouvons ce droïde de malheur.
- Oui, Mon Lieutenant !! crièrent à l'unisson les pilotes galvanisés.
- Oh, une dernière chose. Notre contact sur place nous affirme que le Général Han Solo, le célébrissime « héros » de la Rébellion sera sur place avec son satané Wookiee domestique. Ils tenteraient de faire regagner la Résistance aux fugitifs. Faisons nous une joie de rayer de la galaxie une figure de l'impitoyable Rébellion.

Han Solo ! Le Rebelle ayant contribué aux explosions des deux Étoiles de la Mort, et affronté Vador en personne ! Il arrivait pas à le croire. Il allait affronter Han Solo. Riken en tremblait.

- Allez, Oméga ! Préparez-vous ! Pour le Premier Ordre !

Riken allait regagner son chasseur quand une main le poussa dans le recoin d'une coursive. Une main appuya sur la commande de dépressurisation de l'armure et, d'un geste encore plus habile, ôta le casque de Riken.
Riken allait émettre une protestation, quand il vit en face de lui, Deva décasquée elle aussi. Avant qu'il dise quoique ce soit, elle le tira vers elle et l'embrassa. C'était assez violent mais toute forme de résistance fut vite balayée. Riken lui prit la tête et continua le baiser sur de longues secondes. Il retira doucement ses lèvres des siennes. Ce fut comme un moment de grâce. Comme une seconde suspendu dans l'éternité, où tout cessait d'exister en dehors de ce baiser, y compris le combat violent qui se profilait. Puis, en un éclair, la réalité s'abattit sur Riken qui prit conscience de ce qu'ils étaient en train de faire.

- T'es malade ! Si on se fait …
- Je m'en fou, ok ? La guerre vient d'éclater et on va bombarder une base résistante sans savoir sur quoi on va tomber. On peut y rester n'importe quand. Snoke, Hux, Kylo Ren et le reste du Premier Ordre, là, maintenant, je les emmerdent.

Riken n'était pas aussi catégorique qu'elle. Mais après avoir jeté un autre coup d’œil autour de lui, il prit sa tête et l'embrassa de nouveau.
Il n'avait pas autant d'éloquence à lui servir alors il se contenta du minimum.

- Je t'aime.
- Il t'en faut pas des masses, à toi, dit-elle en souriant de toutes ses dents. Allez, déconne pas.

Ils se regardèrent un cours instant dans les yeux comme pour mémoriser les moindres traits de leurs visages, puis coururent sans un mot vers leurs chasseurs, en priant pour que leur absence ne soit pas remarquée. Révéler des sentiments aussi forts l'un envers l'autre était risqué. Le Premier Ordre ne le tolérait pas pour plusieurs raisons. La première était qu'il ne supportait pas que des sentiments aussi forts puissent s'interposer entre un militaire et sa loyauté envers le Premier Ordre. L'autre raison était plus pratique. Le combat nécessitait détachement et sacrifice. Les pilotes TIE devaient accomplir leur mission jusqu'à la mort si nécessaire et la protection des équipiers passait après la mission. Mais comment pourraient-ils s'ignorer et se laisser mourir après ça ?
Ne pense pas à ça. Tout va bien se passer. La République est à terre, nous sommes à deux doigts du triomphe.

Riken verrouilla son harnais et prépara son TIE. Il fit son rapport et dans les secondes qui suivirent, le Finalizer passa en subliminique. La voix de l'officier du pont d'envol résonna dans les casques des pilotes.

Engagement Alpha.
Engagement Epsilon.
Engagement Oméga.


Le chasseur de Riken ronronna avant de commencer à crier par élan, comme une bête d'arène prête et empressée de combattre. Ils quittèrent le hangar, et purent constater qu'ils étaient dans l'atmosphère. Le soleil était crépusculaire et, heureusement, dans leur dos. Takodana était une magnifique planète luxuriante et verdoyante avec des fleuves qui miroitaient la lumière jaunâtre du soleil. De la beauté dans laquelle ils allaient mettre un peu de destruction. Il volaient en formation pour le bombardement. Le château trônait devant eux, fier, au bord du fleuve, sur sa montagne.

- Cible à midi. Armez vos armes et préparez-vous, commanda Leader Oméga.
- Ici l'escadron Blade, on passe devant.
- Bien reçu Leader Blade.

Blade … un nom d'arme blanche et pas un indicatif militaire. Les Forces Spéciales, les SF, avaient rejoint la bataille.

On va les dérouiller...

Puis Riken se trouva à portée...

- A toutes les unités ! Feu à volonté ! résonna les ordres dans son casque.

Riken passa prêt de la tour ouest et ouvrit le feu sur celle-ci. Sous le choc elle explosa et s'effondra sur elle-même. Le château se disloqua, explosa, tomba en ruine... chaque passage de TIE apporta un peu plus de désolation.

- C'est finit pour la tour est ! dit un SF.
- Je vois des cibles qui sort par le flanc nord de l'édifice, annonça un Epsilon.
- Vous pouvez appliquer un tir ? demanda Deva.
- Négatif, nos troupes sont sur place.

Riken passa en rase-mottes et aperçus des individus armés en habits sombres. Solo ? Il n'en savait rien et s'en fichait. Les troopers n'étaient pas encore sur ce secteur. Il fit demi-tour et mitrailla. En un passage les silhouettes disparurent dans plusieurs explosions.

- Groupe hostile abattu, annonça t-il laconiquement.
- Ici FN-2163, on a le traître en visuel !
- Bien reçu. A toutes les unités, convergez sur la position de l'escouade FN ! Les cibles prioritaires ont été aperçues, ordonna le commandant des stormtrooper.
- On a un homme à terre ! FN-2199 est touché ! C'est Solo ! alerta un soldat.
- Une unité médicale pour cet homme, maintenant ! ordonna un sous-officier.
- Ici TK-338, les cibles nous sont acquises.
- OUAIS !! ne put réprimer Riken.

C'était enfin finit. FN-2187 allait être jugé pour sa trahison. Le Premier Ordre tenait le célébrissime Han Solo et son acolyte Wookiee. Et …

- Le droïde n'est pas avec eux. Je répète, pas de traces du droïde et de la fille, annonça un stormtrooper.

Ça aurait été trop facile, tiens !

- Pas d'inquiétudes, nos hommes nous ont signalé la fille. Elle allait vers l'ouest avec le droïde. Le Seigneur Ren la traque, répondit le commandant des troupes au sol.

Tout allait bien. La situation était sous contrôle, il y avait un minimum de perte parmi les stormtrooper et aucun pilote à terre. Il n'avait aucune raison de s'en faire pour Deva et avait hâte de terminer ce qu'ils avaient commencé tout à l'heure.

Puis une alarme de proximité retentit dans son cockpit.

- Multi-signatures radar! annonça le Lieutenant.
- A toutes les unités au sol, nous recevons plusieurs signaux en approches ! Ils se dirigent sur notre position en vitesse d'attaque ! Je répète, signaux hostiles en approche ! Préparez-vous au combat ! informa Leader Blade.
- Ennemis en approche à 28.6 ! En avant ! En avant ! relaya un sous-officier stormtrooper.
- A droite ! Par là ! Par là !
- En position !
- Ça vient d'où ?!
- Où ça ?!
- Regroupez-vous !!
- Mettez-vous à couvert et attendez les ordres !

Au sol c'était la cohue. Les stormtrooper se retranchèrent derrières des débris, et se mirent en place. Il fixèrent l'horizon, prêt à se battre.
Un signal, deux, trois, une dizaine, une vingtaine.... Riken regarda sont écran, bouche bée, et en un millième de seconde il comprit l'ampleur du conflit qui s’annonçait... et qui pouvait répondre aussi vite et aussi fort sur ce monde perdu.

- C'est la Résistance … lâcha t-il, livide sous son casque.
- Ils attaquent ! Ils attaquent ! comprit un autre pilote.
- A tous les vaisseaux ! En avant ! Abattez-les tous ! ordonna Leader Blade.

Les Forces Spéciales passèrent devant, en première ligne de la masse compacte que formait les X-Wing T-70 Résistants.
Ils sont cinglés, pensa Riken. Et comme pour souligner son propos, Leader Blade s'embrasa puis explosa devant ses yeux. Puis une autre explosion. Puis encore une autre. Le ciel s'embrasa vite de flammes, de débris et de fumées.

- Toutes les pertes sont chez nous ! hurla un pilote non-identifié.
- Rompez la formation ! ordonna le leader des Epsilon

Riken piqua vers le lac pour esquiver une attaque résistante, passa à proximité d'un chasseur des Forces Spéciales pourchassé par un X-Wing.
Il remonta son appareil pour prendre de l'altitude et choisir une cible quand il vit un TIE descendre en piqué avec un adversaire au train.

- Ici Oméga 3 ! Il est sur moi ! AIDEZ-MOI !!!

Les tirs mitrailla le chasseur qui finit par exploser au niveau de l'aile droite. On entendit Oméga 3, l'ailier de combat de Riken, hurler alors qu'il se crasha à proximité du premier niveau des lignes de combat des stormtrooper, dans le lac. Voyant que leur appuie aérien se faisait décimer, les troopers de la première ligne tentaient une retraite tant bien que mal... avant de mourir dans une frappe de X-Wing.
Riken vit un X-Wing tenter de tirer sur un allié. Riken plongea et le verrouilla. L'adversaire abandonna sa cible et tenta une manœuvre pour s'échapper. Riken mit les retro-freins au maximum pour le garder en ligne et mitrailla le résistant qui explosa. Avant qu'une réplique ait pu avoir lieu il fit un tonneau esquivant de peu un camarade du bandit venu l'aider, à sa demande sûrement. Se trouvant derrière le X-Wing, il lui fonça dessus alors qu'il tentait de le semer dans les décombres.

- Où tu crois aller, enfoiré ? Je te … tiens ! dit-il au son du verrouillage de l'ennemi

Coups direct. Il explosa le réacteur droit et décrocha son aile inférieure. L'ennemi était hors-combat mais il était hors question de lui laisser la vie sauve. Il voulait le tuer. Il mit un tir bien placé sur l'appareil qui explosa avant d'avoir pu se crasher.
Il se dégagea immédiatement de peur qu'un autre résistant vienne en renfort de celui-ci.

Il prit de l'altitude. Puis il resta stoïque devant la scène qu'il contemplait. En plus du carnage environnant un T-70 de couleur noir faisait un série meurtrière dans les rangs des TIE, les explosant un par un. Les pilotes du Premier Ordre avaient l'air totalement impuissant face à ce prodige.

- Il est derriè... AHHH.
- Il a eu DF-7231, il me traque !
- J'arrive tenez-bon !
- JE PEUX PAS …
- NON !
- Mais c'est qui ce pilote ? Abattez-le !
- Il vient d'en abattre un autre !
- Je m'en char.. ARGH !
- Je suis touché ! Je vais m'écraser ! Non, non, NON!!!
- Ces X-Wings nous pilonnent !
- … suis à terre ! Je peux pas rejoindre les AAL !
- Ici SL-1402, où est notre appui aérien ? On se fait démolir, on ne tien... AHHH !!
- Dispersez- vous !! A couvert ! A couvert !! ordonna-t-on à terre.
- Les cibles ne sont plus sous contrôle ! indiquèrent les stormtrooper
- Où est JG-2521 ? Où est est Zaylan ? demanda la voix paniquée un pilote.
- … perdu mon réacteur droit ! Je vais pas y arriver !!
- … Zaylan ?! OU EST MON AILIER !? Je suis tout seul !!
- … ici Oméga 6, je vais pas m'en sortir !

Oméga 6 ? Aalyn ?

- T'es où ? Oméga 6, répondez !
- J'ai le chasseur noir au train, il me lâche pas ! Mais bordel, lâche moi !!

Riken le vit. Aalyn remontait en piqué après avoir tenté de faire peur à son poursuivant au ras de la jungle. Mais le résistant était trop bon pilote pour craindre cela. Riken mit les gaz et fit hurler ses moteurs. Sur le passage il vit un X-Wing. Sans même prendre la peine de le verrouiller, il fit surchauffer ses canons et l'ennemi explosa qu'au dernier moment. Riken put voir son visage apeuré à travers le cockpit de son engin, comprenant qu'il mourrait soit des canons de Riken, soit de la collision, Riken, ivre de rage n'ayant pas décidé de s'arrêter. Il vit alors le chasseur noir. Ses tirs se rapprochaient dangereusement du chasseur d'Aalyn. Il était en train de le verrouiller.

- Riken, sort moi de là ! implora son ami.
- Tiens bon, je suis là Aalyn, je suis là !

Mais son ami n'arriva pas à s'échapper de la prise de prédateur de ce cinglé. Les tirs déchiquetèrent le montant de son panneau solaire droit et le dessus de son cockpit.

- Dépressurisation ! Sur-cadençage ! Je vais m'écraser !

Le Résistant allait finir son adversaire quand Riken le verrouilla en une seconde et ouvrit le feu. Aussi bon soit-il, le pilote au X-Wing noir ne pu éviter les premiers impacts et fit une embardée folle pour se sauver de l'attaque. Il s'attendait à ce que Riken le poursuive, mais Riken resta en couverture le temps que son ami puisse s'éjecter. Une fois qu'il fut sûr qu'il soit hors de danger, il fit demi-tour.

- M.. Merci, balbutia Aalyn.
- Regagne immédiatement les vaisseaux de débarquement !
- Oui, j'y vais! Merci encore !

Il ne voyait plus le chasseur noir. Au moins il ne le traquait pas. Les dégâts subits avaient peut-être calmé ses ardeurs. Mais pas Riken.

- Ils nous poussent en dehors de la zone d'action ! annonça un pilote des Epsilon.
- Demande de soutien aérien ! Demande de soutien aérien ! Unités au sol repliez-vous ! Repliez-vous !!
- … où sont les autres ?! demanda un pilote paniqué encore en zone de combat.

Morts. Les autres sont morts. C'était une boucherie. Ils se faisaient décimer. Riken ne pouvait pas laisser ces quelques TIE au milieu des X-Wing tournoyant pour les descendre. C'était contre toute logique, mais c'était ses frères, sa famille. Et il n'avait plus de nouvelles de Deva. Était-elle morte ? Il s'interdit cette pensée. Peut-être était-elle encore là-bas ? Il n'en avait pas besoin de plus …
Il fonça au milieu des X-Wing.

- Riken ! Vous foutez quoi là ? demanda le Lieutenant, l'appelant pour la première fois par son prénom.

Il ne lui répondit pas. Un TIE explosa devant lui. Un autre pilote mort qui essayait juste de fuir la zone de combat. Prenant son courage à deux mains, il cria dans son casque pour se donner de la force et fonça droit devant lui. Il mitrailla un X-Wing qui s'enflamma puis vira à droite pour se désengager. Comme pour faire une chaîne, un autre pilote ennemi, voyant qu'un pilote TIE voulait encore rentrer dans le jeu, l'attaqua de front. Se laissant verrouiller, il esquiva les premiers tirs puis ouvrit le feu. Il fit sauter les déflecteurs sous le T-70 qui battit en retraite. Les alarmes sonnèrent encore. Il était de nouveau verrouillé. Il devait l'accepter. Peu importe combien de X-Wing il mettait hors-combat, il était encerclé. Un autre le verrouillerait, encore et encore. Il espérait juste que son coup d'éclat aura permit à quelques pilotes de se dégager. Il s'apprêtait à accepter ce jugement composé de tirs lasers quand il entendit une voix dans son comlink.

- NE LE TOUCHES PAS, SALOPARD !!

Il ressentit une explosion et vit le X-Wing tournoyer et s'écraser au sol. Des tirs verts fendirent l'air et frappèrent un autre appareil ennemi qui explosa à son tour.
Il profita de l'occasion et vira de bord à 180 degré et sorti de la zone de feu.

- Tu vas me faire ce coup-là à chaque mission ? demanda, Deva, pas tout à fait calmée.
- Non, cette fois j’admets, j'ai déconné.
- Oui … mais j'étais parmi les pilotes bloqués. On seraient tous mort si t'étais pas intervenu, annonça t-elle d'un ton plus doux.

Alors il ne regrettait rien.

- Merci, Oméga 4.

"A toutes les unités ! Replis immédiat ! Couvrez la navette du Seigneur Ren par tous les moyens ! Je répète replis immédiat ! Protégez-cette navette par tous les moyens !"

- Mais nos pilotes sont en bas !! Ils faut aller les chercher ! Et les blessés !? s'emporta Riken.
- Rik' … dit Deva avec douceur.
- Aalyn est en bas !

Il connaissait très bien la suite.
Leur effectifs étaient diminués. Ils avaient déjà du mal à protéger leurs propres vies. Les Résistants avaient gagné cette bataille. Ils devaient fuir pendant qu'ils le pouvaient encore. Et le Seigneur Ren était le bras-droit du Leader Suprême. Il devait survivre par tous les moyens, c'était normal. Il abdiqua.

- Escadron Oméga et … tous les autres … on se met en position stationnaire et on fait un barrage de tir autour de l'objectif ! Exécution ! ordonna le Lieutenant, seul officier de commandement survivant parmi les pilotes.

Riken obéit. Il se mit en vol stationnaire et tira en direction des X-Wing pour les empêcher de lancer leur attaque. Devant le barrage de tir, les pilotes Résistants n'essayèrent même pas de passer et restèrent à bonne distance comme pour narguer leurs ennemis fuyant la queue entre les jambes.
Au moment où il devaient décrocher, il vit un homme à la peau noire avec une veste de Résistant crier dans leur direction. C'était lui. Le traître. Que faisait-il ? Les provoquait-il ? Il lui suffirait de tourner légèrement son vaisseau et de lui régler son compte. Mais non, il devait tirer sur ces chasseurs menaçants. Puis lorsque la navette décolla pour s'éloigner il s'assura en restant en arrière que personne ne suive puis il décrocha. Laissant les blessés, ses frères, à terre... laissant Aalyn..






La suite du chapitre ..... Mercredi prochain ! (Et non y a pas de piège ... :D )
Modifié en dernier par Clonedroïd92 le Sam 17 Déc 2016 - 15:17, modifié 1 fois.
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar Sith lumineux » Mer 15 Juin 2016 - 22:07   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

le BISOUS, le BISOUS, le BISOUS, roooh le charmeur !! :love:

EPIC BATTLE !! le nombre d'information que tu nous balances à la seconde, nous montre bien la situation de stresse !! on a pas le temps de s'attarder sur un truc, la phrase n'est pas encore finie, BOOM, on part sur autre chose. :shock: :x

Aalyn, il a eu chaud, en plus j'aime pas trop poe Dameron, très mal utilisé dans le film, je trouve. :siffle:

Les stormtroopers subissent une lourde défaite, on va voir les réactions des supérieurs et nos héros. :oui:
Riken a quand même désobéi... :whistle: :grrr:

Je me focalise beaucoup sur certains détails et franchement, ça manque pas, la sécurité baclée parce qu'ils sont pressés d'agir,
le lieu des planètes, leur réaction... tout ceci donne de la profondeur à ton récit et tes personnages je trouve. :jap:

Le faux espoir après le bombardement, est très gênant parce que nous, en tant que lecteur, on connaît la suite et je savais que y'aurait un moment dut au fait que black leader démonte tout le monde... Tel est ton destin ! :paf:
Finn - "Han Solo... ? le général rebelle ??"
Rey - "Nan, le contrebandier !!"
Finn - "C'est pas un héros de la rebellion ??"
Sith lumineux
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 40
Enregistré le: 30 Avr 2016
Localisation: jedi corrompu = Sith lumineux avec un oubli de mot de passe
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 16 Juin 2016 - 10:11   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Chapitre 4 lu !

Voilà donc que nos "héros" sont impliqués dans la bataille de Takodana ! Tu retranscris parfaitement à la fois leur sentiment de supériorité, la légende entourant Han Solo, mais aussi la terreur qui semble les habiter lorsqu'ils réalisent à quel point la Résistance est loin d'être les incapables qu'on leur a laissé croire... Et à ce titre, la prestation de Poe Dameron - jamais identifié mais reconnaissable grâce à son X-Wing - est exemplaire, prouvant qu'il n'a pas volé sa réputation de pilote ! Sa présence est d'autant plus maligne que tu nous évites ainsi un des reproches faits au film, qui tentait de nous faire plus ou moins croire à sa mort lors du crash sur Jakku. Le voir en pleine forme fait plaisir ! :oui:

Hélas, la bataille de Starkiller se rapproche d'autant plus pour nos amis du Premier Ordre... :sournois:

Curieux de voir comment tout cela va se terminer ! Amour, abandon, mort plus ou moins imminente... Manque plus qu'une petite apparition de Kylo Ren directement !
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5396
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Clonedroïd92 » Jeu 16 Juin 2016 - 13:02   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Sith lumineux a écrit:EPIC BATTLE !! le nombre d'information que tu nous balances à la seconde, nous montre bien la situation de stresse !! on a pas le temps de s'attarder sur un truc, la phrase n'est pas encore finie, BOOM, on part sur autre chose. :shock: :x


Merci ! C'était exactement le but recherché. Il faut dire que cette scène dans le film est aussi très brève, très violent et un véritable ascenseur émotionnel. Particulièrement joyeux dans le film et don, forcément, particulièrement violent et angoissant pour les "Ordiens". Je voulait faire ressortir cette détresse, cette souffrance qui contraste avec le sauvetage de héros qu'ona dans le film. C'est rapide, c'est chaotique, c'est la bérézina. Content que tu l'ait ressentit ainsi :D

Sith lumineux a écrit:Les stormtroopers subissent une lourde défaite, on va voir les réactions des supérieurs et nos héros. :oui:
Riken a quand même désobéi... :whistle: :grrr:


Oui. La carapace s'est fendue. :sournois:

Sith lumineux a écrit:Je me focalise beaucoup sur certains détails et franchement, ça manque pas, la sécurité baclée parce qu'ils sont pressés d'agir,
le lieu des planètes, leur réaction... tout ceci donne de la profondeur à ton récit et tes personnages je trouve. :jap:


Les détails c'est capitaux. C'est, pour moi, ce qui différencie une bonne d'une mauvaise histoire :transpire:

L2-D2 a écrit:Chapitre 4 lu !

Voilà donc que nos "héros" sont impliqués dans la bataille de Takodana ! Tu retranscris parfaitement à la fois leur sentiment de supériorité, la légende entourant Han Solo, mais aussi la terreur qui semble les habiter lorsqu'ils réalisent à quel point la Résistance est loin d'être les incapables qu'on leur a laissé croire... Et à ce titre, la prestation de Poe Dameron - jamais identifié mais reconnaissable grâce à son X-Wing - est exemplaire, prouvant qu'il n'a pas volé sa réputation de pilote ! Sa présence est d'autant plus maligne que tu nous évites ainsi un des reproches faits au film, qui tentait de nous faire plus ou moins croire à sa mort lors du crash sur Jakku. Le voir en pleine forme fait plaisir ! :oui:

Hélas, la bataille de Starkiller se rapproche d'autant plus pour nos amis du Premier Ordre... :sournois:

Curieux de voir comment tout cela va se terminer ! Amour, abandon, mort plus ou moins imminente... Manque plus qu'une petite apparition de Kylo Ren directement !


Bah t'as tout dit :transpire: . C'est une grande désillusion, une bérézina. Oui Dameron n'est pas identifié, car au final, Riken ne l'a jamais vu. Il ne connaît même pas son nom. Il ne fait même pas le lien avec le pilote qui s'est echappé du Finalizer. Notons que pour Riken et ses amis, il s'agit du premier combat contre la Résistance. Dure mise en bouche ....


Merci pour vos comm' ! :jap:
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar Tenebrae » Jeu 16 Juin 2016 - 13:17   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Ayé lu! :wink:

L'intrication de ton histoire avec l'Histoire de TFA est toujours aussi bien vue et subtile.
Toute la partie sur Starkiller, les interrogations qui naissent, le discours de Hux et les réactions que la situation engendre donnent un substrat sur lequel tu déploies un texte doté de personnages toujours plus attachants (car crédibles dans leurs gestes, leurs pensées etc.)

Et que dire du dogfight sur Takodana! :love:

Bon ben c'était bien! :D

À mercredi prochain!
Tous mes textes passés, à présent et à venir sont dédiés à ma fille Sharleen.
Puisses-tu être heureuse où que tu sois désormais...
Tenebrae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 274
Enregistré le: 20 Mai 2013
Localisation: Villeurbanne; là où je suis et serais hier
 

Messagepar Clonedroïd92 » Jeu 16 Juin 2016 - 19:49   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Tenebrae a écrit:
Bon ben c'était bien! :D

À mercredi prochain!


"Il remonta son pantalon, et prit la porte sans se retourner ..." :paf:

Tenebrae a écrit:L'intrication de ton histoire avec l'Histoire de TFA est toujours aussi bien vue et subtile.
Toute la partie sur Starkiller, les interrogations qui naissent, le discours de Hux et les réactions que la situation engendre donnent un substrat sur lequel tu déploies un texte doté de personnages toujours plus attachants (car crédibles dans leurs gestes, leurs pensées etc.)


C'était le grand moment de remise en question ! J'espérais l'avoir bien retranscrit sans tomber dans la caricatural...

Tenebrae a écrit:Et que dire du dogfight sur Takodana! :love:



En fait, je t'avoue que de toute ma fic, c'est de loin mon moment préféré. J'ai pris un pied monstre en l'écrivant et c'est ce passage qui m'a motivé à partager cette fic ici, qui à la base je le rappelle, devait juste être une distraction est rester au fond de mon disque dur :transpire:
J'espères sincèrement que ce dogfight vous à plu ! :ange:

Merci d'être toujours au poste ! :jap:
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar Clonedroïd92 » Mer 22 Juin 2016 - 13:23   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

La suite ... on se rapproche de la fin de cette nouvelle :(

Allez enjoy ! Enfin j'espères :transpire:







STAR WARS
Les Héritiers du Trône


Chapitre 4 - Partie 2-







Une fois au Finalizer, Riken se rassembla au checkpoint de débriefing. Pour une fois il était le premier. Il fut rejoins par Deva, DF-4282, DF-1457. Puis vient le Lieutenant. Il attendirent là au moins dix minutes en silence.

- Où est le reste de l'escadron ? finit par demander les bras en l'air, DF-1457.
- On est l'escadron, soupira le Lieutenant.
- Six morts. Sans compter Vigne n'avait pas été remplacé, on en est à six morts aujourd'hui, dit avec amertume Riken.
- Cinq morts, DF-1104.

C'était le capitaine Revarkja. Il était en charge des ressources humaines sur le destroyer. Il avait la lourde tâche de maintenir le vaisseau, les escouades et escadrons opérationnels, et donc de lister toutes les pertes à chaque fois afin de faire le complément et les réaffectations au besoin.

- Cinq ? demande le Lieutenant.
- Vous avez bien entendu Lieutenant DF-0056. Le pilote DF-0952 est bel et bien vivant. Après s'être éjecté il a réussi à rejoindre l'escouade SL de stormtrooper. Il a été évacué en même temps qu'eux. Il termine son rapport auprès de leur supérieur. Il ressort qu'il a pu s’éjecter et survivre grâce à l'intervention fortuite de DF-1104. Je vous félicite pour ça d'ailleurs, DF-1104. J'apprécie les efforts en temps de guerre qui vise à préserver les ressources du Premier Ordre. Un pilote de moins à remplacer c'est toujours ça. Bon, il est sans chasseur pour le moment. Mais on pouvait pas sauver le pilote et le chasseur.

Charmant. Un sens de l'humain adorable, pensa Riken.

- Et comment va t-il ? demanda Deva.
- Aucune blessure apparente à part des égratignures dues à l’éjection. Il est de nouveau opérationnel. Lieutenant, dit-il à l'adresse de ce dernier avant de partir vers un autre escadron.

Aalyn était vivant et des leurs. Pas abandonné sur une planète au milieu des Résistants. Mais même si cela lui faisait immensément plaisir, il était quand même avec le moral au trente-sixième dessous. Il y avait eu les blessés abandonnés aux mains de l'ennemi. Au mieux ils seraient interrogés, torturés et emprisonnés. Ou alors simplement exécutés ou laissés sur place comme des chiens mourants. Puis il y avait tous ces morts. C'était une hécatombe. Des escouades entières de stormtrooper manquaient à l'appel. Rien que pour les Oméga, il n'était maintenant que six sur les douze pilotes composant l'escadron d'origine. Cela faisait à peine plus d'un an qu'ils étaient en service actif, et il y avait déjà la moitié des visages qu'ils connaissaient qu'ils ne reverraient plus. Dont son ailier de combat. DF-1457 n'était pas un ami à proprement parler, mais ils s’entraînaient à voler ensemble depuis plus d'un an. Ils se connaissaient par cœur et se protégeaient mutuellement. Là, Riken ne l'avait pas protégé. Il se rendit compte que pour des ailiers ils n'étaient pas spécialement intimes, mais ils s'appréciaient. D'un coup, tous ces moments de travail à l'élaboration de stratégie, les blagues vaseuses, les taquineries ou les défis pour la compétition qu'ils avaient eu remontèrent à la surface, comme s'il n'avait pas su apprécier à leur juste valeur ces moments, quand DF-1457 était vivant. Il connaissait ces hommes et ces femmes. Il leur parlait tous les jours, riait avec eux, vivait avec eux. Et aujourd'hui ils avaient disparus pour toujours. Leur visages s’effaceraient au fur et à mesure pour totalement disparaître. Il regarda la tête casquée de Deva. Il avait envie de voir les traits de son visage, de les contempler encore et encore, pour les graver au fond de son cerveau.

Il allèrent ensuite au Coruscantis et prirent le temps de rendre hommage à chacun des morts. Malgré la force, le caractère froid et implacable habituel des troupes du Premier Ordre, le choc suite au combat les avaient mis dans un état de grande fébrilité, et, à l'annonce d'amis, de frères, de sœurs, d'êtres aimés morts au combat, certains, pour cette fois, pleuraient très discrètement, ou juste semblaient souffrir. Riken pensa à ce qu'il avait dit à son père deux ans plus tôt. Quand il lui avait dit qu'il voyait les stormtrooper comme des zombies élevés pour aller se faire trouer la peau. A l'époque il ne voyait que l'armure. Que les soldats impitoyables capables de tabasser un opposant en pleine rue, ou de tirer sur des émeutiers sans broncher. Là il voyait la réalité. Des hommes, des femmes, plus endurcis que lui par le service et qui pourtant pleuraient, certes discrètement et humblement. Mais ces larmes étaient mille fois réelles. Certains étaient juste inertes, là, l'air mort, brisés. Il se sentit crétin.
Le reste de la commémoration alla d'empoignade en empoignade avec des stormtrooper, d'autres pilotes et avec les membres de son propre escadron. Ces commémorations, ils allaient en faire tous les jours désormais. C'était ça, aussi, la réalité de la guerre. Il pensait qu'avec le tir de Starkiller, ils allaient anéantir la République et restaurer l'ordre. Mais les Résistants était déjà les plus vindicatifs des républicains, des chiens de guerre attendant dans l'ombre pour frapper. Sans la République pour tenir leur laisse, ces résistants allaient plonger la galaxie dans la guerre. A l'instar de leurs propres pères impériaux, qui avaient continué le combat, même quand l'Empire était à terre, prêts à mourir jusqu'au bout pour leur cause, pour sauver leur univers qui s’effondrait, ces Résistants étaient prêts à faire de même. La République était leur monde, leur univers. Et le Premier Ordre l'avait détruit. Leur monde s’effondrait, et tels des animaux blessés, ils allaient continuer le combat en étant plus dangereux que jamais. Plus fous que jamais, pour ne pas s'éteindre, pour ne pas disparaître. Les soldats du Premier Ordre pouvaient comprendre mieux que quiconque cela. Ils respectaient cela. Mais c'est aussi pour ça, que, bien mieux que ne l'avait compris la République en son temps avec les Impériaux, ils connaissaient l'impératif de détruire les Résistants. De les traquer, et de tous les tuer jusqu’au dernier d'entre eux. Mais aussi de détruire l'idée même de République, leur idéal. Ils savaient mieux que quiconque que laisser exister des idées pouvait donner naissance à une société basée sur la vengeance et motivée par la restauration de leur monde perdu par tous les moyens. Le cycle de la violence ne s’arrêterait jamais, et les gens continueraient de mourir.

- DF-1104, vous pouvez m'expliquer ce qui s'est passé tout à l'heure, interrompit le fil de ses pensées le Lieutenant.

Riken se tourna vers lui. Il voyait rarement le Lieutenant décasqué de si près. C'était un homme de taille moyenne, blanc de peau, la peau mûrit par des années de rigueur militaire. Il possédait un menton franc et une tête robuste. Son crâne était habillé par une chevelure épaisse, mais soigneuse, de couleur châtain, qui tombait jusqu'au cou. Son regard portait à la fois cette droiture propre aux militaires dévoués du Premier Ordre, mais Riken y perçu l'habituel paternalisme bienveillant qu'il avait envers « ses » pilotes. Ses « bébés pilotes » comme il disait parfois à ses collègues officiers. "Ramassis de bleusailles" remplaçait cette expression lorsque ses ouailles l'avait contrarié.

Il voyait très bien de quoi il parlait. Il était inutile de se débiner.

- J'ai juste été porter secours à mes camarades en détresse et attaqué les ennemis du Premier Ordre, mon Lieutenant.
- C'était du suicide pur et dur.
- Il fallait que j’essaie. Après tout, n'est-on pas conditionnés pour exécuter la mission coûte que coûte ?
- N'essayez pas de m'endormir avec vos excuses. Nous devons être prêts à mourir pour notre cause si aucune autre solution n'est envisageable. Nous aurions du rendre compte à nos supérieurs de la situation et nous ré-articuler selon les ordres.
- Nous n'avions pas le temps pour ça. Ils seraient morts.
- DF... Riken. Notre mission étaient de capturer le droïde, et si possible ceux qui l'accompagnaient. Si pour cela nous avions dû effectuer une autre tâche, j'aurais eu besoin de tous les hommes disponible. Or je ne peux pas compter sur vous si vous êtes mort. Vos camarades étaient dans une situation intenable, logiquement leur secours n'était pas la priorité.
- Et je me rappelles bien qu'en l'absence d'ordre prioritaire contraire, le soutien à ses équipiers est une mission prioritaire. La capture de ce droïde était l'affaire des troupes aux sols et de Kylo Ren, pas la nôtre. Que vous rendiez-compte pour qu'on se réarticulent, soit, c'est votre devoir d'officier, mais sauf votre respect, vu nos effectifs extra-diminués, en l'absence de nouveaux ordres, et au vu des anciens ordres qui étaient d'éliminer les Résistants, j’estimais que le soutient aux alliés était la mission prioritaire.
- Vous estimiez ? Et bien, estimez plus justement ou estimez moins à l'avenir, Riken. Vous justifiez la désobéissance par l'obéissance, c'est une pente très risquée...

Il s'attendait à une menace d'officier à peine voilée, mais à la place le Lieutenant posa sa main sur son épaule.

- Vos intentions sont nobles mais cette guerre va durer longtemps. Des morts, il y en aura beaucoup. Et vous ne pourrez en rien l'en empêcher … il faut vous préparer à faire avec.

Il regarda Deva.

- Ne laissez pas vos sentiments obstruer votre jugement. Vous êtes un bon élément, DF-1104, je n’aimerais pas vous perdre. J'aurais besoin de vous pour gérer cette guerre, au sein de cet escadron. Je ne pourrais pas tout faire tout seul.

Il s’éloigna sans laisser le temps à Riken de répondre. Venait-il de lui glisser qu'il comptait le promouvoir ? Est-ce un moyen pour le détourner de Deva ?
Il était évident qu'il savait ce qui se passait entre eux. Mais il ne semblait pas vouloir le punir ou même le réprimander pour cela. Mais il mettait Riken devant ses propres réflexions. Comment continuer à être un bon soldat, si sa loyauté était mise à si dure épreuve ?
Ça ne changeait rien. C'était ainsi qu'il le veuille ou non. Même si demain, il rompait avec Deva, ses sentiments envers elle demeureront. Ces sentiments étaient déjà là depuis longtemps. Alors autant continuer. Et faire au mieux entre ses sentiments et son devoir...

A la fin de la commémoration, le Finalizer se dirigeait vers la base Starkiller.
Riken et les survivants de la Bataille de Takodana, arrivèrent et furent dévisagés par les soldats en poste dans la base. Certains venaient pour donner un coup de main pour décharger de l'équipement, ou transporter les blessés, alors même qu'ils étaient déjà transportés par des civières à répulsions et que c'était inutile. D'autres se contentait de saluer alors qu'ils avaient à faire à de simples soldats, et qu'ils étaient de grade supérieur. Ils avaient tous eu vent de la boucherie. C'était une marque de respect et de soutient envers leurs frères et sœurs revenant du combat.
Pourtant, derrière cette défaite, la bataille n'avait pas été un échec total. En effet, ils n'avaient peut-être pas le droïde, mais Kylo Ren avait fait prisonnier la pilleuse d'épave de Jakku. Cette mystérieuse jeune fille qui avait aidé le traître. Était-elle une Résistante ? Peu importe, elle l'était maintenant.
Pourquoi avait t-elle défié le Premier Ordre ? Avait-elle un grief contre lui ? Ça aussi importait peu, car elle lui avait tout de même commis du tort. S'il y a bien quelqu'un qui pouvait arracher de votre esprit une information quelconque, c'était Kylo Ren. Cette pilleuse avait vu la carte et ne résisterait pas longtemps à cet interrogatoire. Riken aperçu au loin l'ombre menaçante de Kylo Ren, entouré de stormtrooper. Des officiers de haut rangs l'attendaient et s'inclinèrent devant lui. Il ne s'arrêta même pas à leur hauteur et continua son chemin vers l'entrée de la base réservée aux dignitaires, suivit du plus haut gradé des officiers. Kylo Ren dû lui dire quelque chose, car ce dernier se retourna un instant pour jeter un œil à l'arrière du cortège du Seigneur. En bout de celui-ci, encadré par des stormtrooper, il y avait une table d'entrave à répulsion où était solidement attachée la mystérieuse jeune pilleuse. Elle avait l'air de dormir paisiblement. Comment une jeune fille avec un air aussi innocent avait-elle pu se retrouver partie liée avec ces assassins ?

Alors qu'ils allaient dans leurs cabines respectives pour enfin dormir, Deva vint le voir. Son binôme de chambre était mort sur Takodana. Autrement dit, elle était seule tant qu'on ne lui avait pas affecté un autre colocataire. Et elle entendait profiter de cette occasion.

- C'est glauque, constata Riken.
- C'est notre vie qui est glauque. On fait avec ce qu'on a. Je suis sûr que Fizz aurait voulu qu'on le fasse. Il était pas du genre à s'offusquer pour si peu. Et puis... si ça se trouve, demain on sera morts.
- J'aime pas, mais alors vraiment pas l'idée de mourir sans avoir partagé une nuit avec toi, dit-il dans un sourire.
- Problème réglé, dit-elle en lui rendant son sourire avant de l’entraîner dans la cabine.

Ouais, pardon Fizz.

Il n'avait pas pris des nouvelles de Aalyn depuis son retour. Il serait sans doute inquiet de pas le voir dans la chambre. Il comprendrait. Ils restèrent coller corps contre corps jusqu'au bout de la nuit sur une couchette individuelle rigide. Des conditions horribles. A bien des égards, cette base avait aussi fait feu sur le romantisme. Mais ce fut la meilleure nuit de toute la vie de Riken, et le plus grand acte de rébellion contre le Premier Ordre qu'il puisse faire. Il l'avait jeté dans cette guerre sans lui demander quoique ce soit. Riken en avait pris son parti, mais il y aurait des choses que le Premier Ordre ne lui prendrait pas. Ni le Lieutenant, ni Hux, ni Kylo Ren, ni le Leader Surprême, ni la guerre, ni la Résistance. Personne ne pourrait plus toucher à cette nuit, et au fond... cela avait quelque chose de réconfortant. Au fond il était un être libre par ces actes là. Par ces petits détails. Cette nuit, il se sentait l'homme le plus libre de toute cette putain de galaxie.



Quand on est élevé dans un cadre militaire, des réflexes s'acquièrent. Non, plutôt des adaptations biologiques et psychiques. La première à se matérialiser était l'éradication du sommeil profond. De ce sommeil du juste que rien ne peut interrompre. Dès tout petit, les exercices où l'on est réveillé en pleine nuit pour simuler un incendie, une catastrophe, une attaque ou tout simplement une inspection surprise, valant son lot de sanctions, faisaient que rapidement votre cerveau fige le besoin de se tenir toujours « prêt à... ». De pouvoir vous réveiller et d'avoir un raisonnement logique et une capacité d'adaptation à toute situation comme si vous étiez réveillé depuis cinq heures. On pourrait croire qu'une telle chose est long et dur à obtenir. En réalité quelques mois éprouvant suffisent. Et une fois acquis, ce sommeil « d'action » persiste pour toujours, car dans le fonctionnement cérébral, le sommeil est un danger, un état de vulnérabilité et le réveil une nécessité de survie. Pour autant le corps s’adapte à ce changement, et bien que le sommeil profond disparaît, le corps arrive à se réparer avec un sommeil alerte. L'une des manifestations assez cocasse de ces changements et la possibilité de quitter le monde des vivants pour rejoindre celui des songes tout en continuant une action motrice. Il paraîtrait que ceci soit dû à un conflit dans le cerveau qui, pendant un moment, ne sait pas se situer entre le repos et l'action. Ce n'est jamais quelque chose d'exceptionnel, ni des gestes compliqués. C’est plus résiduel que voulu. Comme une main qui se pose et empoigne une arme, ou un geste de la main qui continu le mouvement du cirage de ses chaussures, finit juste avant le couché.
Là en ce moment, Riken tombait de sommeil. Il s'endormait enfin. Pour autant un doigt continuait de s'enrouler autour d'une mèche de cheveux légèrement ondulée de Deva, de manière cyclique. Deva, elle dormait depuis plus d'une dizaine de minutes, contre le torse de Riken.
Ils étaient bien.
Ce moment de repos et de bien être se vu tout d'un coup brisé, détruit, broyé par le son d'une alarme.
Les réflexes militaires des deux jeunes pilotes prit le dessus, fruit d'un conditionnement intégré depuis leur tendre enfance. Ils sautèrent du lit, complètement nus.
L'alarme avait un ton strident. Ce n'était pas une alarme pour un souci technique majeur. Ce n'était pas non plus une alarme pour une intrusion ou même une demande d'intervention. Non. Riken connaissait cette alarme et Deva aussi. C'est l'alarme que l'on sonne que lorsque le danger est là et vous frappe. Lorsque la mort se présente. Lorsque l'ennemi attaque.

- Bordel de merde, qu'est ce qui se passe ? cria Deva.

Riken prit son comlink d'urgence et son datapad, posés dans un coin du bureau de Deva avec ses vêtements. Ce dernier affichait qu'une évasion avait eu lieu et que toutes les unités de service devaient verrouiller les accès aux hangars et les sorties de la base.

Encore une évasion ! On a vraiment un gros problème pour garder un prisonnier ! La pilleuse d'épaves...

Mais cet alerte avait été lancée il y a plus d'une heure. Ça ne pouvait pas être ça.
Puis le comlink d'urgence retentit.

«  A toutes les escadrilles ! Je répète, à toutes les escadrilles SANS EXCEPTIONS !! Rendez-vous à vos postes de combat ! Nous sommes attaqués ! Et ce n'est pas un exercice ! Tous les pilotes à leurs postes de combat !»

Riken se tourna vers Deva, qui vit son regard durcit et déformé par le stress, la peur et la compréhension de ce que cela signifiait.

- On nous attaque …
Modifié en dernier par Clonedroïd92 le Sam 17 Déc 2016 - 15:55, modifié 1 fois.
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar Sith lumineux » Mer 22 Juin 2016 - 16:11   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

nan !!!!! ça sent pas bon bordel !!!
Je trouve que dans cette partie, tu soulignes l'aspect humain :
les larmes des stormtroopers, la compassion du lieutenant pour Riken, l'amour...
c'était trop miiiignon d'ailleurs. :love:
faut bien que ça décompresse :transpire: :paf:

ils n'ont eut que peu de repos depuis leur mission, j'ai tout de suite établie un parallèle avec ta description du "sommeil de soldat".

Pour la désobéissance, Riken s'en tire bien, je trouve mais parce qu'il a réussi, je pense.
PS: il a une vision de la liberté assez restreinte mdrrr

Next wednesday is coming.
Finn - "Han Solo... ? le général rebelle ??"
Rey - "Nan, le contrebandier !!"
Finn - "C'est pas un héros de la rebellion ??"
Sith lumineux
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 40
Enregistré le: 30 Avr 2016
Localisation: jedi corrompu = Sith lumineux avec un oubli de mot de passe
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 23 Juin 2016 - 9:24   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Chapitre 4.2 lu !

Aie aie aie, ça ne sent pas bon, tout ça ! :(

Chapitre une nouvelle fois réussi, entre une description très humaine du ressenti du Premier Ordre après la bataille de Takodana (ressenti qui va à l'encontre de nos préjugés sur les Impériaux et c'est tant mieux, c'est vraiment là que l'objectif de ton récit est atteint) avant d'entrer dans la dernière ligne droite : la bataille de Starkiller...

Nos héros survivront-ils ? la nuit d'amour entre Deva et Riken est-elle le signe annonciateur d'une nouvelle vie ou celui, bien plus tragique, de leur mort imminente ? Ah là là, l'attente va être longue ! :grrr: :)
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5396
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Clonedroïd92 » Jeu 23 Juin 2016 - 13:57   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

L2-D2 a écrit:Chapitre 4.2 lu !

Nos héros survivront-ils ? la nuit d'amour entre Deva et Riken est-elle le signe annonciateur d'une nouvelle vie ou celui, bien plus tragique, de leur mort imminente ? Ah là là, l'attente va être longue ! :grrr: :)


J'aime bien les partis pris impopulaires :transpire:
Tu verras bien :sournois:
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar Clonedroïd92 » Mer 29 Juin 2016 - 21:46   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

STAR WARS
Les Héritiers du Trône




Chapitre 4 -partie 3-















C'était grave. La voix de l'émetteur n'était pas rassurée, pas du tout même.

- On doit y aller !

Deva acquiesça d'un signe de la tête. Ils s'habillèrent et pressurisa combinaisons et casques en moins de cinq minutes. Encore un savoir faire apprit dès l'enfance. Puis ils coururent vers le tarmac pour prendre leurs chasseurs. Pas de briefing, pas de d'ordres, tout était sous le signe de l'urgence. Ils recevraient des ordres de combat sur leur casque en fois en l'air. Tous les habitants de la base couraient dans tous les sens. Ils arrivèrent à leurs appareils quand ils virent le Lieutenant en train de monter dans le sien. Il semblait avoir attendu.

- Vous pouvez me dire où vous étiez, pas les os noirs de l'Empereur ?!

Les deux pilotes TIE se regardèrent avec un soupçon de panique.

- Vous savez quoi ? Je veux pas savoir ! Les Résistants attaquent l'oscil..

Un tremblement du diable coupa la parole au Lieutenant. Riken leva la tête et vit des X-Wing remonter en piquet et de la fumée s'élever au loin.

- Les excités viennent de vous faire le briefing. En avant !

Deva et Riken montèrent dans les TIE et décollèrent immédiatement en direction de l'oscillateur d'énergie. Les Résistants l'avaient localisé mais …

- Vous pouvez m'expliquer comment ces terroristes ont su localiser l'oscillateur et connaissent son fonctionnement ? demanda Riken, même s'il connaissait déjà la réponse.
- A votre avis ? On a pas mis la main sur FN-2187.

Encore ce putain de traître...

- Ok, et comment cette bande de joyeux drilles ont-ils pu passer nos boucliers ?
- Un commando de résistants les a désactivés. Et avant que vous me demandiez comment ils se sont posés pour désactiver les boucliers sur la base puis comment ils ont réussi à s’infiltrer sans se faire avoir et si leur infiltration a un lien avec l'évasion de la prisonnière, je vous le dit : je n'en sais rien. En approche, préparez-vous à l'attaque !
- Oméga 5 et Oméga 11, vous me recevez ? Ici Oméga 10. Nous sommes sur zone avec Leader Oméga et Oméga 4, annonça Deva.
- Ravi de voir que vous vous joignez à la fête ! Ça bouge pas mal ici ! Les Résistants ont essayé de bombarder l'oscillateur mais ce machin tient bien ! On fait du tir au pigeon si ça vous tente !
- J'arrive Oméga 5, répondit Riken en rejoignant l'ailier d'Aalyn. Aalyn était à terre sans chasseur et l'ailier de Riken, Oméga 3 alias DF-1920, était mort à Takodana . Ils formeraient une paire pour cette bataille.

Il y avait des TIE partout. Tous les combattants disponibles avaient été réquisitionnés, mais le plus surprenant, c'est que les Résistants avaient aussi envoyé plus d'une soixantaine de chasseurs. Peut-être même beaucoup plus, d'après Riken . C'était un véritable festival d'explosions.

- Ne laissez pas ces chasseurs approcher de l'oscillateur ! cria le Lieutenant.
- Cible en vue, couvrez moi !
- Je suis derrière vous, Oméga 4, répondit Oméga 5.

Riken plongea sur un X-Wing qui commençait une remontée pour esquiver une attaque qui lui venait de face.

- Tu me vois pas, ordure ?

Riken verrouilla le Résistant. Il paniqua. Une salve bien placée le détruisit.

- Sur la droite, à 0,7.
- Vu ! En tenaille !

Oméga 5 le verrouilla sur la droite. Riken resta légèrement sur la gauche puis ouvrit le feu aussi. Le résistant esquiva les attaques en plongeant, et Riken et DF-1457 se retrouvèrent de part et d'autres du Résistant et le mitraillèrent.

- Cible détruite ! Belle attaque.
- On se fait déborder par l'est ! On a besoin de renforts ! appela un pilote inconnu.
- Bien reçu, groupe Oméga à proximité on arrive.
- Faite vite, je pourr...

Le canal se brouilla et au loin un chasseur TIE explosa.

- On a une brèche à l'est ! beugla Riken. Pulvérisez moi cette vermine !

Riken fonça sur un X-Wing se mettant en formation pour bombarder l'oscillateur. D'un tir, Riken le réduit en débris, puis il prit un virage pour mitrailler son ailier.
Plus loin un T-70 s'écrasa en vrille.

- Un de moins ! se réjouit Oméga 5.

Un autre X-Wing se disloqua en six morceaux en combustion.

- Cible éliminée, dit Deva.

La bataille battait son plein. Les assauts répétés des X-Wings commençait à ébrécher leurs défenses. Les défenseurs subissaient des pertes, mais chaque attaque coûtait aussi aux assaillants.

- Ici SL-0074, nous sommes sur place, dans l'oscillateur. Le Seigneur Ren pourchasse des Résistants qui seraient sur place. On vous informera en temps réel.

Un commando terrestre. Sans doute celui qui avait abaissé leurs boucliers. Il y avait eu une grosse faille de sécurité et des gens allaient devoir répondre de ça. Les Résistants savaient. Le traître les avaient renseignés que sans cet oscillateur, l’énergie solaire contenue et canalisée deviendrait incontrôlable. Et toute cette base verrait sa propre arme se retourner contre elle. Toute la planète exploserait. Mais pour cela, il fallait que l'arme tire. C'était presque drôle, mais Riken, dans la précipitation, était tellement concentré sur le combat, qu'il n'avait pas vu que l'arme se chargeait d'énergie solaire. Starkiller allait tirer. Mais sur quoi ?
Tout s'imbriqua en une fraction de seconde dans l'esprit analytique surentraîné du pilote TIE. La Résistance ne répondait pas uniquement en représailles pour le système Hosnien. Le but de la destruction de la République, hormis la vengeance, était l'isolement de la Résistance du pouvoir qui la protégeait. Elle était maintenant faible, sans défense... et le dernier rempart empêchant une victoire totale du Premier Ordre. L'arme se chargeait pour anéantir la Résistance. Riken comprit que lui et ses camarades n'étaient pas les seuls à se battre pour défendre leur vie.

- Tir de l'arme dans une dizaine de minutes ! Tenez ces fanatiques loin de l'oscillateur et la guerre sera finie ce soir, soldats !

C'était un officier des Forces Spéciales. Au loin la lumière d'un soleil commençait à disparaître... tout comme l'espoir de la Résistance. Dix minutes. Les pilotes ennemis devaient l'avoir compris car il relançaient une attaque des plus violente.

- Ils sont sur moi ! cria Deva
- Je suis à proximité, j'arrive ! répondit Riken.
- Je suis là aussi, Oméga 10 !

C'était DF-4282, alias Oméga 11, l'ailière de Deva.
Deva faisait des zigzags et des techniques d'évasion sorties tout droit d'une hallucination sous épice pour semer les deux X-Wing qui la tannait. Mais les pilotes ennemis s'accrochaient. Elle ne tiendrait pas longtemps.

Riken tira au jugé . Il n'espérait pas toucher quoique ce soit, mais juste les faire paniquer et détourner leur attention pour qu'ils lâchent Deva, ou du moins lui laisse quelques secondes de répit.

Ça manœuvre marcha mieux que prévu. Le premier appareil resta figé sur place un très court instant. Dans un même temps, Riken le verrouilla et le détruisit. Le second, beaucoup moins hardis sans son ailier, tenta une manœuvre évasive dans un tonneau, mais fut suivit par DF-4282. Deva fit un virage serré et se retrouva aux côté de Riken. Ils allaient aider Oméga 11 à finir le bandit.

- Cible verrouillée ! Bonne nuit ! s'amusa Oméga 11.

En effet, la nuit tomba. Sur DF-4282. Son TIE fut pris dans des éclairs rouges et explosa.

- DF-4282 !!!! cria Deva

Une ombre noire se dessina au dessus des débris fumant de l’ailière de Deva. Au début Riken pensa qu'il s'agissait juste de la lumière déclinante. Mais non. C'était un chasseur noir. LE chasseur noir !

- Couvre-moi. Cette fois on va en finir !

Riken lança son attaque avec Deva, se maintenant à une distance raisonnable pour le couvrir pendant ses manœuvres.

Il ouvrit le feu pour le déstabiliser, le temps de le verrouiller. Au moment où l'alarme de verrouillage confirma la cible acquise et que Riken alla donner le coup de grâce, le cinglé fit un looping en même temps qu'une vrille le tout avec le rétro freinage à fond. Riken ne savait même pas si une telle manœuvre était possible ! Ça semblait largement dépasser la limite du supportable pour le pilote et le chasseur ! Mais apparemment c'était possible, puisque le chasseur noir se retrouva face à lui. Riken eut juste le temps de donner un violent coup de manche à gauche pour éviter la collision. Mais cela ne l'empêcha pas de ressentir trois choc violents lui frapper l'aile droite. Un autre tir toucha la jonction entre l'aile atteinte et le cockpit.

- Tes déflecteurs ? demanda d'un ton ferme Deva.
- 48%, j'ai morflé. Mais la structure est intacte.
- On dégage de là !

Quoi ? Non. Le pilote aux chasseur noir était fort, mais malgré les dégâts subis sur son chasseur, à deux contre un, ils pouvaient y arriver. Deva et lui pouvait le faire.

- Ça va devenir étroit ici ! rajouta-t-elle .

En effet, quatre signaux ennemis se dirigeaient vers eux. Incroyable, on faisait un peu peur à ce type et voilà que sa bande se ramenait pour aller tabasser le petit impertinent. C'était qui ce gars ? Le fils Organa ou quoi ?

Les Résistants firent un barrage de tirs, mais les TIE étaient bien plus agiles et rapides qu'eux. Il firent des manœuvres évasives très serrées, et les X-Wing eurent beaucoup de mal à garder un visuel sur leurs cibles.

- Oméga 5, on aurait besoin d'un coup de main ici ! On pourra pas tenir longtemps ! appela Riken.
- Pas de problèmes ! Je descends ce démocrate et j'arrive !

Oméga 5 était aux prises avec un Résistant. Le temps qu'il l'élimine, il serait peut-être trop tard. Ils devaient inverser la tendance.
Les TIE de Riken et Deva faisait une courbe en formation pour interdire l'accès à l'oscillateur, mais les X-Wing, deux fois plus nombreux, s'étaient mis eux aussi en formation d'attaque derrière eux et couvraient tous les angles de tirs. Les choses empiraient, très logiquement.

- Ils sont sur moi ! paniqua Deva.

Deva était verrouillée et en danger. Il regarda son ordinateur de bord. 60%. Ses déflecteurs étaient à 60 %. Les TIE/fo avaient un générateur de bouclier qui permettait de les rafraîchir si pendant un certain laps de temps le vaisseau ne subissait pas de dégâts, et ce sans droïde astro-mécano. Une innovation du Premier Ordre par rapport à l'Empire.
60%.
C'était beaucoup et rien à la fois. Il pouvait aussi bien encaisser plusieurs coups selon leurs angles et les points d'impacts, comme il pouvait être pulvérisé d'une traite. Dans ce millième de seconde de réflexion, un seul constat s'imposa. Il ne pouvait pas perdre Deva. Pour le savoir, il fallait essayer.
Il mit un violent coups de manche à gauche et positionna son TIE derrière celui de Deva pour encaisser les tirs pour elle, puis il mit les rétro-freins au maximum.

- Qu'est ce que tu fous ?! l'incendia Deva

L'ordinateur de visée du X-Wing avait verrouillé le chasseur de Deva et le fait d'avoir un obstacle très proche entre lui et la cible fit qu'il ne put aussi rapidement se recalibrer. La plupart des tirs prévus pour Deva partirent dans les airs, mais deux coups frappèrent de plein fouet le cockpit de Riken, avec le réservoir et les réacteurs.
Le Résistant dû être surpris par cet acte d'altruisme, puisqu'il le prit même pas la peine de décélérer en urgence. Il vira à droite brutalement et manqua de rentrer dans son ailier. Ce dernier du faire de même pour éviter le choc et l'effet de « domino » fit que leurs assaillants durent rompre leur formation.

- On y va ! Maintenant ! dit-il à son équipière.

Les deux TIE dans une symbiose parfaite firent un looping pour se retrouver derrière les prédateurs devenus les proies.

Là Riken ouvrit le feu et détruisit le X-Wing en face de lui. Le X-Wing à sa gauche, en face de Deva, vit deux de ses réacteurs exploser et partit dans une vrille avant de se désintégrer quelques mètres plus bas.

Les deux autres X-Wing, aux extrémités, partirent dans des directions opposées. Le but était clairement de diviser les deux chasseurs du Premier Ordre. Le « hic » dans ce plan, c'était Oméga 5 qui revint à fond de train et qui descendit le X-Wing situé à l'extrême droite de Riken. Son ailier, ayant perdu tout hardiesse, tenta une fuite.

- Où crois tu aller, sale lâche ?! vociféra Riken.

Les TIE firent un tir groupé et le dernier chasseur disparut dans une violente explosion.

- Votre arrivée est de circonstance, Oméga 5 ! Mais vous auriez pu éviter de vous faire désirer !
- Désolé Oméga 4, mais cette saleté était aussi nerveux qu'un rat womp ! Il me traquait depuis plus de cinq minutes ! Il m’aimait bien, je crois. Je pouvais pas prendre le risque de l'avoir sur le dos de nouveau non ? Puis je suis arrivé pile à l'heure pour briller !

A sa dernière réflexion, Riken pouvait parfaitement imaginer le clin d’œil sous le casque de DF-1457.

- Oméga 4, va te faire voir ! dit Deva en détachant chacun de ses mots. Va te faire voir !
- « Merci » m'aurais suffit, tu sais ?
- Tu crois être le seul à savoir piloter ? La prochaine fois tes manœuvres suicides tu te les gardes !

Puis elle rajouta d'un ton plus doux :

- T'es à combien, niveau boucliers ?

Riken regarda son écran de contrôle. 12%. Il réprima une grimace. Avec 12% il était sans protection et ses boucliers ne remonteraient pas avant un moment. Un tir bien placé et il serait détruit.

A l'ancienne …

- Je suis large, t'en fait pas.
- OK, monsieur « je suis large », si jamais tu me refais un délire du genre, et que tu en réchappe, je t'abats moi-même ! En combat tu dois rester objectif !

Et c'est elle qui dit ça ...pensa-il dans un sourire.

Puis d'un coup, ses scanners de bords s'illuminèrent. Il y avait de grandes instabilités et de lourds dégâts dans l'oscillateur.

- Ils l'ont touché ? demanda Oméga 5.
- Impossible, lui répondit Deva. On les tient à distance depuis le début de la bataille, ils n'ont même pas tiré une torpille.

Puis une voix prise de toux résonna sur le canal.

- Peuhf … peuhf .. ici... ici SL-2605 … les Résistants ont fait... ils ont fait exploser des charges thermiques... on a de lourdes pertes... le Wookiee... nous a massacré...

Sly...

Foutu Wookiee, il continuait encore à leur pourrir la vie. Il du reprendre son souffle loin des fumées toxiques, car sa voix fut contrôlée lorsque qu'il reprit la parole.

- L'oscillateur est très instable. Les dégâts sont importants ! Il ne supportera pas d'autres dégâts internes ! Les Résistants sont partis en forêt, le Seigneur Ren les pourchassent. Ne laissez pas leurs chasseurs frapper de nouveaux l'oscillateur ou on est tous morts !

Qu'avaient-ils à craindre ? Les Résistants étaient en dehors de l'oscillateur, leur sabotage avait échoué, et la chasse résistante était bien trop diminuée pour faire une frappe qui percerait le dôme extérieur et atteindre directement l'oscillateur.
La nuit tomba. Pas la nuit due à un cycle journalier naturel. Non, la nuit tombait parce que le soleil venait d'être entièrement englouti par l'arme. La lumière avait disparue... comme tout espoir pour la Résistance.

La panique devait avoir contaminé les rangs ennemis, puisqu'ils se réunissaient pour foncer vers eux. Riken aurait été flatté par cette attention, si les Résistants ne les ignoraient pas royalement. Ils semblaient obsédés par une tranchée de maintenance en contrebas.

- Oh sérieusement ? Une tranchée ? Ils espèrent trouver quoi ? Un foutu puits d'aération qui mène au cœur de la planète ? Faut changer de registre les gars ! s'exclama Riken en levant un bras vers le pare-brise de son chasseur.

Puis il le vit. Le X-Wing noir. Il était suivit par trois autres chasseurs résistants. Sa « garde royale » sans doute. Deux TIE aux bandes rouges tentèrent de les intercepter mais furent détruits avant d'avoir finit leur attaque. Les quatre Résistants plongèrent dans la tranchée, suivit d'un unique TIE des Forces Spéciales.

Un autre Chasseur TIE, standard cette fois, frôla son appareil.

- Groupe Oméga, vous pouvez me dire ce que vous foutez ? Interceptez ces Résistants !
- Leader ? Pourquoi ils attaquent ici ?
- Aucune idée ! Ils espèrent peut-être percer le dôme par là pour rentrer dans l'oscillateur.

Les Résistants avaient peut-être des informations qu'ils n'avaient pas ?
La procédure de mise à feu l'arme avait commencée. Trois minutes, tout au plus, voilà ce qui restait à la Résistance. Comment pouvaient-ils croire qu'il auraient le temps de lancer une frappe pour broyer le dôme (si c’était possible), et relancer une nouvelle frappe à l'intérieur du dôme en trois minutes ? De ce côté ou d'un autre cela ne changeait rien. C'était le dernier acte d'une Résistance devenue folle, tentant n'importe quoi.

Pour rattraper le retard, Riken, Deva, le Lieutenant et DF-1457 en queue de peloton, remontèrent la tranchée à moyenne altitude pour plonger ensuite.

- A trois ! dit Leader Oméga. Un ! Deux ! …
- Et merde !!

DF-1457 avait été touché. Au moins six ou sept X-Wing fonçaient sur eux pour les abattre , avant qu'ils ne plongent, pour protéger la tentative désespérée de leurs camarades. Les pilotes TIE durent avorter leur plongée.

- Ils sont sur nous. Il nous feront remonter à chaque fois … dit DF-1457 sur un ton que n'aimait vraiment pas Riken.
- On peut y arriver, allez !
- Passez devant, je vous couvre ! On doit accomplir la mission avant tout !
- Oméga 5, je vous ordonne de rester dans la course !

Riken pensa au début que ces mots l'avait résonné, puisqu'il le vit, dans un premier temps, les dépasser. Puis il comprit lorsqu'il le vit faire demi-tour et foncer vers les ennemis.

- Allez- y ! Plongez ! Maintenant !

Oméga 5 asséna trois tirs au chasseur de tête qui explosa.
Puis il fut pris dans des tirs croisés et son TIE s'embrasa pour disparaître.

DF-1457 mourut sans un mot, sans un cri.

Profitant de l’accalmie provoquée par l'attaque-suicide de son ailier, Riken et les autres plongèrent immédiatement et se mirent à l'abri dans la tranchée. Les X-Wing tentèrent de les abattre mais le barrage de tir des turbolasers et des lances missiles les obligea à avorter leur attaque.

T'as réussi, sale fou ...

Les Oméga étaient désormais au niveau du TIE des Forces Spéciales, juste derrière la formation résistante.
Les turbolasers tentèrent d'abattre les chasseurs ennemis, mais malgré leur puissance de feu, les X-Wing T-70 étaient suffisamment petits et agiles pour passer entre les postes de tirs.
Les TIE souffraient aussi du manque de marge de manœuvre. La technique, dans ce cas, était de tirer droit devant soit pour obliger l'ennemi à manœuvrer. L'ennemi se mettrait alors peut-être devant sa ligne de mire, devant celle d'un camarade ou alors devant l'axe de tir d'un turbolaser.
Comme ses camarades, Riken ouvrit le feu devant lui à proximité d'un X-Wing. Le malheureux se mit par mégarde devant ses canons et Riken le toucha. Légèrement mais suffisamment pour que ce dernier décala son appareil par réflexe. Il dut alors remonter pour éviter une poutre traversant la tranchée pour finalement se retrouver devant l'axe de tir d'un turbolaser. Il explosa dans la tranchée.

- Joli tir ! rugit le Lieutenant à l'adresse de son pilote.

Les Résistants comprit que la situation devenait critique et plusieurs d'entre eux quittèrent la tranchée. Restait le X-Wing noir, seul.

- Poursuivez-les ! ordonna le baron en tête de la formation des TIE. Empêchez les d'attaquer par le haut ou de frapper l'oscillateur ! Je me charge de leur Leader !

Quitter la formation ?! Alors qu'ils s'apprêtaient à descendre enfin ce gundark ailé ! Cela révoltait Riken, mais en même temps, il ne couvrait plus vraiment le baron et ne servait pas à grand chose. Le chasseur noir était seul, et un pilote des Forces Spéciales devrait pouvoir gérer une élimination sans son aide. Il était devant, sans possibilité de fuir. Une chasse facile.

- Bien reçu, dit-il simplement en remontant les commandes de son chasseur pour quitter la tranchée.

Il se mit en formation d'attaque avec Deva et le Lieutenant et appliquèrent un tir soutenu pour descendre les fuyards quand des alarmes de proximité résonnèrent dans son cockpit.

- Vecteur d'attaque ! Rompez la formation !! annonça Riken avant de quitter la zone de danger.

Deva fit de même, mais le Lieutenant ne put le faire à temps. Deux X-Wing venant de nul part passèrent d'une traite et la seconde d'après, le TIE de leur Leader avait une aile en moins et son cockpit sphérique en feu.

- Ejectez-vous, Leader ! Ejectez-vous !
- La commande est coincée, je peux pas …

Son TIE explosa dans son hurlement d'agonie si caractéristique.

Riken s'apprêtait à pourchasser le meurtrier de leur chef, lorsque quelque chose attira son attention. Le X-Wing qu'il poursuivait semblait lui aussi bloqué, comme attendant quelque chose.
Le chasseur noir. Il venait de replier ses ailerons d'attaques et de disparaître en fonçant sur le dôme de l'oscillateur. Pas d'explosion, pas de choc. Le chasseur avait juste disparu.
Le TIE à la bande rouge l'avait suivit jusqu'au dôme avant de déboîter pour éviter la collision.

- Il s'est crashé ? Vous l'avez abattu ? Il est mort ?
- Je … non... il … il est rentré par une brèche dans la coque de l'oscillateur... il est à l'intérieur de la structure..., répondit le pilote. Je suis désolé. J'ai échoué.

Riken n'arrivait pas à comprendre ce qu'il voulait dire, comme si ce diable délirait allègrement et racontait n'importe quoi. C'était une blague, forcément !

Mais ça n'avait rien d'une blague. Tous les instruments du chasseur de Riken viraient au rouge. Puis une série d'explosions engloutit l'oscillateur qui disparut dans les flammes et des ondes de chocs.
A cela une logique imparable s'empara de Riken. Un constat, une réalité. Ce monstre avait un soleil dans son ventre. Sans l'oscillateur pour canaliser toute cette énergie, pour la contrôler, toute cette planète allait devenir un gigantesque nova.

Starkiller allait exploser.
Modifié en dernier par Clonedroïd92 le Dim 18 Déc 2016 - 1:52, modifié 1 fois.
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 30 Juin 2016 - 8:04   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Troisième partie du Chapitre 4 lue !

Tu maîtrises décidément bien l'art du cliffhanger ! :sournois:

Focalisation sur la bataille finale atmosphérique, dans cette (avant-dernière ?) partie. Une nouvelle fois, le récit s'intègre très bien dans la trame du Réveil de la Force, avec quelques remarques ou réflexions bien senties (le lien avec l'Etoile Noire, ou la référence au fils Organa - si seulement Riken savait... :lol: ). La présence du "chasseur noir" à défaut de connaître le nom du pilote est superbement maîtrisée, on sent tout le talent de Poe Dameron, talent qu'on ne voit pas tant que ça dans le film, finalement. Là, il en impose et montre qu'il est le patron. Classe !

Nos héros, eux, souffrent et perdent les leurs. Sacrées désillusions, surtout lorsqu'on les compare aux idées qu'ils avaient sur les Résistants en début de fic ! Mais comment tout cela va-t-il finir ? Y-a-t-il un espoir pour eux, ou sont-ils condamnés à périr avec Starkiller ? On verra bien ! :)
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5396
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Clonedroïd92 » Ven 01 Juil 2016 - 17:54   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

L2-D2 a écrit:Troisième partie du Chapitre 4 lue !

Tu maîtrises décidément bien l'art du cliffhanger ! :sournois:


Je vis ma vie en cliffhanger ! Imagine comment c'est chiant :sournois:

L2-D2 a écrit:Focalisation sur la bataille finale atmosphérique, dans cette (avant-dernière ?) partie. Une nouvelle fois, le récit s'intègre très bien dans la trame du Réveil de la Force, avec quelques remarques ou réflexions bien senties (le lien avec l'Etoile Noire, ou la référence au fils Organa - si seulement Riken savait... :lol: ). La présence du "chasseur noir" à défaut de connaître le nom du pilote est superbement maîtrisée, on sent tout le talent de Poe Dameron, talent qu'on ne voit pas tant que ça dans le film, finalement. Là, il en impose et montre qu'il est le patron. Classe !


Oui Dameron est le némésis de notre escadron TIE préféré ! Je voulais le faire apparaître comme le anti-héros de la fic.
Et en effet, j'me suis laissé tenté par des traits d'humour foireux :transpire: :paf: notamment sur l'Etoile Noire.
J'espérais que tu saisisse l'ironie sur la boutade du fils Organa :transpire:
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar Clonedroïd92 » Mer 06 Juil 2016 - 13:09   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Mesdames, messieurs, nous approchiasses (oui vous avez bien lu une conjugaison imaginaire à al connotation douteuse) de la fin de cette nouvelle.

Il reste en tout et pour tout une dizaine de pages. En somme je pourrais les poster d'une traite (ça fait un peu plus que les post habituels). Mais voilà je compte faire deux post plus petits, pour plusieurs raisons.

La première est purement intéressé, ca fait durer plus longtemps cette fic :transpire: :paf:

La deuxième est que la partie finale mérite à mes yeux d'être distinct de ce qui reste de l'histoire et mérite une coupure pour revenir en semaine prochaine.

Maintenant, LA SUITE !!










STAR WARS
Les Héritiers du Trône



Chapitre 4 - partie 4-


Tous les X-Wing restant rentrèrent leur ailerons et s’enfuyaient le plus rapidement possible vers les cieux.
Refrénant un envie d'abattre le baron rouge pour son incompétence, Riken, d'initiative, prit contact avec la salle de contrôle de tir. Il tomba sur l'officier en chef, le Colonel Datoo.

- Ici DF-1104 l'oscillateur est détruit, je répète, l'oscillateur est détruit ! Vous devez ordonner l'évacuation de la base immédiatement !
- Je n'ai pas d'ordre à recevoir de vous ! J'ai reçu l'ordre du Général Hux de faire feu et je compte bien le faire ! Je reconnais aucune autre autorité !

Pauvre crétin fanatique ! Il allait condamner la base ! Que comptait-il faire ? Il ne pouvait même plus faire feu avec son jouet.
Renonçant à raisonner cet idiot, il prit contact avec tous les pilotes survivants.

- A tous les pilotes ! Évacuez le secteur ! Je répète, évacuez le secteur maintenant !
- Mais … la mission ? demanda une voix inconnue.
- Vous voulez exécuter la mission ? Très bien ! Pourchassez ces Résistants mais quittez la planète !

Silence. Les pilotes semblèrent encore hésiter. Puis le pilote des Forces Spéciales prit la parole. Son ton était défaitiste. Abattu. Il portait la défaite sur ses épaules. Des centaines de milliers de personnes allaient mourir par sa faute. Il tenta alors de sauver quelques vies.

- Ici, le Capitaine SF-0029. La mission est un échec. L'oscillateur a été détruit, et l'ennemi quitte le système. Aucun objectif n'a été actualisé. Je vous ordonne d'évacuer. Quittez la zone. Sauvez vos vies. Bonne chance à tous, terminé.

Les pilotes TIE accusèrent réception de l'ordre un par un puis foncèrent vers l'espace.
Riken soulagé, reçu quelques secondes plus tard un ordre de repli général pour toutes les unités sur le HUD de son casque. Cet ordre était émit par le Leader Suprême en personne. Même cet imbécile de Datoo n'y trouverai rien à redire.

Mais Riken n'avait pas finit la mission. Pas tout à fait.

- Qu'est-ce que tu fous ? La survie c'est par là, l'appela Deva.
- Pars devant ! Je te suit !
- Pas sans toi !
- Putain, Deva barre-toi ! Je te jure que j'arrive !

Un silence d'hésitation tomba puis Riken vit le signal de Deva commencer à s'éloigner.

- Déconne pas , glissa t-elle.
- Cette fois, je te le promet.

Il coupa la communication et entra les coordonnées des comlink personnels de Sly et Aalyn.

- Sly, tu me reçois ?
- Riken ? C'est toi ? T'es vivant ?
- Oui c'est moi et oui je suis vivant. T'en est où de l'évacuation ?

Il entendit un long soupir de soulagement de l'autre côté du comlink. Sly avait l'air d'évacuer quelque chose.

- C'est bon on est dans un AAL, on décolle.

Un silence tomba dans la casque de Riken pendant une seconde avant que la voix de Sly retentit de nouveau. Mais cette fois, à la surprise totale de Riken, le ton était amusé. Pendant un moment il cru entendre un enfant émerveillé au bout de son casque.

- Et c'est moi le pilote ! rajouta-t-il sur un ton joyeux qui n'avait rien à faire dans une telle situation.

Riken se demanda si piloter un AAL rempli en pleine évacuation dans des conditions dramatiques comme actuellement était vraiment une bonne idée pour le premier vol de Sly. Mais il devait sans doute ne pas avoir le choix.

- Ok, génial. Je te laisse, on se retrouve la haut.
- Ok ! Bonne chance !

Il fit de même avec le comlink de Aalyn. Il imagina Aalyn, seul, en train de courir avec tout un monde qui s’effondre autour de lui. Il l'imagina regarder vers les cieux et voir les siens s'enfuir, le laissant à une mort certaine.
Pas deux fois...

- Aalyn, tu me reçois ?
- Je … ouch … ouais je suis là, répondit une voix essoufflée.
- Aalyn, t'es où ? Faut que tu dégages ! Vite !
- J'arrive sur le tarmac ! J'essaye de gagner un chasseur de réserve !

Riken regagna la place d'arme puis la survola. Des explosions eurent lieu partout, autour de la place et dans la base, tuant des groupes de soldats, d'officiers, de pilotes et de techniciens tentant de regagner un vaisseau d'évacuation.
Un autre pan du tarmac s’effondra pour disparaître dans un mélange de lave et de feu, emportant encore hommes et femmes avec lui. C'était une scène de désolation. Chacun courait pour regagner un vaisseau au plus vite, ignorant un camarade à terre, ou piétinant son prochain. Toutes formes de discipline, d'intérêt général, de cause supérieure ou d'unité avaient disparues pour laisser place à l'instinct animal et sauvage de préservation. Cela semblait tellement … contre-nature pour son peuple. Rien que pour cette scène, la Résistance avait gagné.

Là ! Il vit une silhouette noire casquée courir vers le TIE le plus proche, slalomant entre les explosions et manquant à plusieurs reprises la mort.

- C'est toi qui se dirige vers le chasseur en dansant comme une antilope Uburorienne ? lâcha t-il d'un ton moqueur.
- J'aimerais bien t'y voir, connard. J'ai jamais eu aussi chaud sur ce glaçon !

Il grimpa sur le chasseur et plongea dans le cockpit.
Une pensée vint à Riken. Aalyn était sans chasseur, ce qui veut dire que ce chasseur était affecté à un autre pilote. Pilote qui serait condamné si Aalyn le prenait.
Puis Riken tourna la tête vers la base. Des flammes géantes sortaient des issues et fenêtres. Des explosions la transformait en passoire. Si le pilote du chasseur n'était pas devant son engin maintenant c'était qu'il était soit mort, soit condamné de toute manière.

- Aller ! Faut vraiment que t'accélères là ! cria Riken alors qu'une explosion pulvérisa le TIE à la droite de celui de Aalyn.
- Tu crois que je fais quoi ? Un sabaac ?

Aalyn ne prit pas la peine de faire chauffer les moteurs de l'engin, ni de passer par la phase de décollage en enclenchant les répulseurs. Il avait forcé le processus en mettant les gaz alors que les ailes du TIE étaient encore au sol.

- Allez on s'arrache , dit-il à Riken.

Les deux chasseurs fendirent l'atmosphère, mais les explosions atteignirent des hauteurs incroyables. Des ondes de chaleurs secoua dangereusement les chasseurs. La transformation en nova de la planète fit que sa force d'attraction allait être temporairement plus forte. C'était une question de secondes avant que la planète ne soit une étoile. Il y avait un choix à faire ...

- On va pas y arriver, lâcha Aalyn comme s'il avait lu dans les pensées de Riken.
- Si. Redirige toute le puissance des armes et des boucliers sur les moteurs !
- Les armes je veux bien, mais ces vagues thermiques vont nous faire péter en plein vol sans les boucliers !
- Et si tu pousse pas plus les moteurs, le phénomène de nova va nous engloutir et tes pauvres boucliers serviront à rien !

Aalyn dut être convaincu puisque qu'il mit toute son énergie dans les moteurs. Riken fit de même.

- Aller, encore, encore … grogna Riken entre ses dents.
- Si on les poussent trop, les moteurs vont soient exploser, soit on va créer une compression du fuselage ! Peut-être même les deux !

Une onde de chaleur se dégagea et plusieurs signaux disparurent de l'écran. Des chasseurs et des barges d'évacuation venaient d'exploser.
Pour toute réponse à Aalyn, Riken poussa encore plus les moteurs. Le TIE hurlait, mais pas de son hurlement habituel. C'était le hurlement d'une bête que l'on torturait, que l'on usait au delà de ses forces jusqu'à la tuer de fatigue. Riken aurait presque eu de la pitié pour son chasseur. Bien que ce n'était qu'un ensemble de boulons, de tôle et de circuits, il avait une certaine affection pour ces engins. Mais l'heure était à la survie.
L'attraction se fit encore plus sentir alors que les ondes de chaleurs se faisaient plus nombreuses et plus violentes.

- Met la gomme, aller !
- Riken, on est largement au dessus de la vitesse maximale non autorisée ! On va y rester ! Tu veux faire quoi ? Passer en vitesse-lumière ? Parce que c'est pas comme ça que ça marche !

A la droite de Aalyn, un TIE vit un de ses moteur exploser et une aile s'écraser sous elle même sous l'accélération trop poussive. Il partit en vrille vers l'étoile naissante pour disparaître dans la fournaise.

- Merde, merde et merde ! piailla Aalyn.
- On doit au moins maintenir cette vitesse. Si tu veux ralentir pour aller faire un coucou à ceux qui cuisent, te prives pas !

Là, l'espace ! Riken poussa une dernière fois son chasseur et Aalyn fit de même. Une fois sortis de la stratosphère, ce fût comme si une laisse avait été retirée aux deux TIE qui partirent vite. Très vite. Trop vite en fait. Riken perdit le contrôle de son appareil qui tournoya dans tous les sens. Bien que l'envie de vomir se faisait sentir, Riken mit son entraînement en pratique. Il mit le rétro-freinage à fond, baissa la puissance des moteurs au minimum et verrouilla les stabilisateurs au maximum.

Alors qu'il venait juste de stabiliser son appareil, un immense flash solaire eu lieu. Bien que de dos à la planète et possédant un casque de combat dernier cri faisant le contraste en cas de forte lumière solaire, Riken fut totalement éblouis, comme si sa rétine était en train de fondre. Il ferma les yeux, et après s'être assuré d'avoir encore la vue, tourna son appareil pour observer la scène. La planète enneigée avait disparue. A la place, il ne restait qu'une immense étoile brillante. Dans ce soleil, avait disparu des centaines de milliers de personnes...
Tout autour, il y avait des AAL, TIE et autres vaisseaux ayant servi pour l'évacuation.

- C'est beau, non ? commenta Aalyn.
- Horrible. C'est horrible ...

En tournant son TIE, il vit au loin le Finalizer, au milieu du reste de la flotte, attendant des éventuels survivants.

- Rentrons à la maison, d'accord ?
Modifié en dernier par Clonedroïd92 le Dim 25 Déc 2016 - 0:14, modifié 1 fois.
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar L2-D2 » Mer 06 Juil 2016 - 19:30   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Chapitre 4.4 lu !

Partie un peu courte, mais pour le coup elle est extrêmement dense ! Le lecteur plonge avec Riken et ses camarades sur Starkiller, et tente de fuir la planète avec eux : y parviendront-ils, ou pas ? Voilà tout l'enjeu de cette partie sacrément stressante ! :sournois: Je n'en dirais pas plus, par peur de spoiler, mais j'apprécie le choix qui a été fait, ça n'a pas du être évident de décider, et ensuite de le mettre en scène !

Pour le coup, je suis très curieux de découvrir la prochaine et dernière partie de ton récit ! :)
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5396
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Clonedroïd92 » Ven 08 Juil 2016 - 14:04   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

L2-D2 a écrit:Chapitre 4.4 lu !

Partie un peu courte, mais pour le coup elle est extrêmement dense ! Le lecteur plonge avec Riken et ses camarades sur Starkiller, et tente de fuir la planète avec eux : y parviendront-ils, ou pas ? Voilà tout l'enjeu de cette partie sacrément stressante ! :sournois: Je n'en dirais pas plus, par peur de spoiler, mais j'apprécie le choix qui a été fait, ça n'a pas du être évident de décider, et ensuite de le mettre en scène !

Pour le coup, je suis très curieux de découvrir la prochaine et dernière partie de ton récit ! :)



Ah L2 ! Mon dernier commentateur ! :jap:

Et oui c'est court j'avais prévenu :paf: mais que de l'action ! :transpire:
Merci pour ton compliment !
La dernière partie fera office d'épilogue à la fic, histoire de cloturer comme il faut tout ça. Mercredi prochain, the final episode ! :cry:
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar Sith lumineux » Dim 10 Juil 2016 - 0:54   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Je lis toujours...
Les héros s'en sortent à chaque fois, cette chance perdurera ?, l'épisode 7 est terminé, tu vas nous faire découvrir d'autres éléments, j'attends
Finn - "Han Solo... ? le général rebelle ??"
Rey - "Nan, le contrebandier !!"
Finn - "C'est pas un héros de la rebellion ??"
Sith lumineux
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 40
Enregistré le: 30 Avr 2016
Localisation: jedi corrompu = Sith lumineux avec un oubli de mot de passe
 

Messagepar Clonedroïd92 » Jeu 14 Juil 2016 - 23:55   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Bonsoir !

Je tiens à m'excuser pour la non publication de l'épilogue hier soir. Il se trouve que la fête nationale de notre glorieuse République, est aussi la fête nationale des abrutis et délinquants. De fait je n'ai pas pu regagner mon humble lit avant 4 heures 30 du matin, et je subit les répliques de cette soirée aujourd'hui encore.

Mais je peux vous promettre que la conclusion de la fic arrive demain, vendredi, promis juré craché !

Alors à demain ! :hello:
Modifié en dernier par Clonedroïd92 le Dim 17 Juil 2016 - 1:01, modifié 1 fois.
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar Clonedroïd92 » Dim 17 Juil 2016 - 1:00   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Bon mesdames, messieurs... voici l'épilogue, la conclusion sur ma fic sur le Premier Ordre.








STAR WARS
Les Héritiers du Trône


Chapitre 4 - Epilogue-








Lieu inconnu dans l'espace
Territoire du Premier Ordre






Elle était là, en tenue de repos, près de la baie vitrée où lui même jouait avec son insigne impérial lors de ses moments de réflexions solitaires. Elle savait qu'il viendrait ici. Il ne l'avait pas revu depuis qu'ils avaient été appelés pour défendre la base, alors surpris au lit. Les médecins avaient retenu Riken de manière exagérée pour s’assurer de sa bonne santé, puis il avait fallu faire une avalanche de rapports et ce d'autant plus qu'il n'y avait plus d'officier d'encadrement dans ce qui restait des Oméga.
Alors, quand il se retrouva devant elle, il apprécia la prendre dans ses bras. Il s'attendait à une remontrance ou une hystérie comme elle en faisait ces derniers temps, mais elle lui donna à la place un regard d'une infinie douceur et lu à la fois son soulagement de le voir et la tristesse par rapport aux événements récents.
Ce fut un massacre, le Premier Ordre avait besoin de se recueillir, encore, après la plus grosse perte de son histoire. Aussi, un camarade enlaçant un autre n'avait aucune connotation suspicieuse, et la tristesse était sincère.

- Je t'avais dit que je déconnerais pas.
- Je savais.

Elle ne l'embrassa pas. Pas ici, ni maintenant. Ce n'était ni le lieu, ni le moment adéquat.

Ils furent rejoins par Sly et Aalyn, eux aussi en tenue de repos. Seul Riken était en uniforme régulier. Il se prirent dans les bras et se tapotèrent le dos, puis restèrent là, à regarder l'espace.

- Alors comme ça on a perdu ? Les Résistants vont pouvoir s'enorgueillir d'avoir fait tomber la grande Starkiller, commença Sly. Et maintenant ?

Riken repensa à tous les moments vécus récemment. Il est vrai que le Premier Ordre avaient enchaîné les revers, mais il n'était pas de cet avis.

- Ça ne change rien.

Ils le regardèrent fixement.

- Starkiller à été détruite et nous avons perdu beaucoup d'hommes mais , dans le fond, nous n'en n'avions plus besoin. Le Système Hosnien a été détruit et avec lui, le Sénat et sa pitoyable République. La majorité de sa flotte n'est plus que poussière stellaire. Ce qui reste de celle-ci est divisée, perdue, faible. Les mondes de la République n'ont plus aucune autorité à laquelle se vouer, mais surtout, ils ont peur.
Quant à la Résistance, elle est mal armée, peu soutenue, et dispose de ressources ridicules. Elle a peut-être réussi un coup d'éclat mais elle a aussi perdu de précieuses ressources qui lui sera difficile de remplacer sans le soutien d'une République qui n'existe plus. Elle est meurtrie et dispersée. Une faible Résistance à l'agonie et plus de République pour tenir la galaxie. Voilà ou nous en sommes. Nous avons vaincus nos ennemis et nous disposons de la plus puissante flotte stellaire en activité dans la galaxie. Notre armée n'a pas d'équivalent, et plus important que tout, contrairement à ces mondes sans drapeau désormais, notre peuple est uni. Et prêt à tout pour la victoire. Nous allons prendre les axes commerciaux majeurs. Réunifier les mondes loyaux à l'Empire derrière notre bannière. Kuat, Carida, Corulag, Eriadu, Lianna et bien d'autres. Nous prendrons contrôle des ressources et des points stratégiques. Nous serons les seuls à proposer une alternative au chaos. Les seuls à proposer une solution gouvernementale cohérente. Les systèmes nous rejoindront les uns après les autres. Par conviction et volontairement dans un premier temps, puis par résignation et acceptation pour les plus rebelles. Nous asphyxierons ce qui reste de cette Résistance. Starkiller n'est plus, mais nous n'avons jamais été aussi proche du but, aussi proche de la victoire. La conquête de la galaxie va pouvoir commencer et personne ne peut nous en empêcher. Nous tenons notre revanche.

Deva sourit. Puis se tourna vers Riken.

- Je comprends. C'est un beau plan. Mais ne fait pas l'erreur de nos pères. Après la destruction de l’Étoile Noire, ils affichaient encore une confiance aveugle car ils disposaient encore d'une assise gouvernementale puissante, ancrée et d'une force militaire sans équivalent. Ça ne les a pas empêchés de s’effondrer.
- Ou veux-tu en venir ?
- Ils ont sous-estimé une chose importante. L'espoir. L'espoir qu'a insufflé cette victoire à la galaxie rendant le Rébellion plus puissante, plus grande chaque jour jusqu'à devenir incontrôlable. Elle n'était rien avant d'être tout. Le pouvoir physique et matériel ne fait pas tout.
- C'était différent. A l'époque, les gens pensaient que la Rébellion défendait une cause juste. Qu'un monde meilleur allait ressortir de tout cela. Les gens ont vu la République de ces Rebelles. Ils ont vu la désillusion. Cette République n'a fait que décevoir, année après année et montré sa faiblesse à protéger la galaxie. Les rôles sont inversés. Nous sommes les rebelles cette fois. Il n'y aura pas d'espoir, car tout le monde sait ce qui ressortira de l'idéologiee dépassé de cette Résistance. Le chaos et la faiblesse.
Nous sommes l'espoir.
- Peut-être... concéda t-elle.

Aalyn avait l'air de réfléchir et prit la parole.

- Et qu'est ce qu'il va devenir de … nous ?

C'est essentiellement ce qui avait pris le plus de temps ces dernières vingt-quatre heures à Riken.
Officiellement, les Oméga existaient encore. Mais ce n'était que sur le papier. Des douze pilotes de base composant l'escadron, ils n'étaient plus que trois.
Neuf.
Neuf morts en deux ans. Ils avaient perdu leur camarades, leurs collègues d'escadron, leur chef.
C'était assez étrange, en fait. Riken a toujours trouvé les croyances en la Force de Aalyn ridicules. Pourtant, il devait admettre qu'il y avait de quoi le troubler. Sur les douze pilotes des Oméga, seul trois avaient survécus et ces trois pilotes étaient Aalyn, Deva et lui. Les trois amis inséparables. Cela pouvait-il être un hasard ? Ou alors leur instinct les avaient-ils fait se rapprocher de ceux qu'ils pressentaient comme des survivants ?
Puis il repensa à toutes ces fois où ils avaient faillit mourir. La fois où Riken s'était retrouvé face à ce A-Wing et dont il ne devait son salut qu'à l'intervention providentielle d'un pilote allié. Une intervention extérieure.
Ou la fois où Aalyn put s'éjecter car Riken se trouvait non loin pour le couvrir. Un coup de bol.
Puis cette fois où il s'était retrouvé au milieu de ces X-Wing sur Takodana. Heureusement cette fois, Deva était parmi les pilotes secourus pour le secourir, lui.
Puis sur Starkiller... où lorsqu'il s'était interposé pour sauver Deva et qu'il avait encaissé deux tirs direct.
12%.
Et s'il avait encaissé un tir de plus ? Si ce Résistant n'avait pas eu le réflexe de décaler son appareil à temps ?
Et si DF-1920 ne s'était pas sacrifié ?
Ils avaient eu tellement d'occasions de mourir. Non, il n'y avait aucun instinct de survivant. A chaque fois, ça c'était joué à rien. A un détail. Ça ne pouvait pas être le hasard.

Merde, Aalyn, tu fais chier toi et tes idées de Jedi.

La Force n'était peut-être pas juste une magie utilisée par une poignée d'individus mais quelque chose qui rythmait l'univers et le destin de chacun tout compte fait.
Dans ce cas, Riken devait dire quoi ? Merci ? Ou l'insulter pour avoir laissé la galaxie s'embraser et se détruire pendant plus de cinquante ans ? Pour avoir laissé son escadron mourir ?
Il ne savait pas. Il ne savait pas si la Force existait réellement, ou s'il y croyait. Il ne savait pas comment il devait appréhender sa vie à l'aube de cette découverte. Mais il aimait croire qu'il avait encore son destin entre ses mains. Qu'il pouvait encore protéger Aalyn, Sly et Deva. Car sinon, tout était déjà joué, et il ne pouvait le supporter.
Les interrogations du Premier Ordre étaient plus terre à terre, elles...

- Eh bien, on m'a proposé un poste, répondit Riken. Un poste de Lieutenant s'est … libéré dans les Forces Spéciales, et vu la notation du Lieutenant, ils m'ont choisit pour le prendre.
- Un baron ! Mais c'est génial, Riken ! s'exclama Aalyn.
- A peine après un an de service , c'est rarissime. Tu devrais accepter, dit Deva sur ton joyeux mais forcé.

Seul Sly le regarda étrangement.

- T'as refusé n'est-ce pas ?
- Oui.
- Quoi ? s'exclamèrent mutuellement les deux autres pilotes.

Si Riken avait prit ce poste, cela voulait dire la dissolution totale des Oméga, et donc, Aalyn et Deva auraient pu être séparés, mis dans des escadrons différents...
Peut-être même sur un autre bâtiment de guerre.
Et alors, Riken n'aurait pas pu voler à leurs côtés, ils n'auraient pas pu se soutenir mutuellement, et il n'aurait pas pu rester près de Deva. C'était inconcevable. Alors il avait refuser le poste mais avait accepté le grade à condition qu'il puisse garder ses équipiers. Un tel refus au nom de la loyauté envers des partenaires, en temps normal, lui aurait posé de gros problèmes pour sa carrière. Voir de gros problèmes tout court. Mais officiellement, c'était une promotion, pas une mutation. Riken était donc en droit de refuser. Et la donne avait changée. Avec la destruction de Starkiller et les dernières batailles, des milliers de pilotes avaient perdu la vie, des pilotes qu'il fallait remplacer. Si Riken acceptait cette promotion, les Oméga serait dissout, mais pour maintenir la capacité opérationnelle du Finalizer, il aurait fallut reconstituer un nouvel escadron avec de nouveaux pilotes. Et il y aurait toujours des candidats pour les Forces Spéciales. L'un dans l'autre, le Premier Ordre s'y retrouvait. L'escadron n'était pas dissout, et puis les Oméga avaient besoin d'un nouveau Lieutenant. Le temps n'était pas au symbolisme ni à la discipline idéologique. C'était la guerre, ce genre d'arrangement était possible.

- Vous avez devant vous le nouveau Leader Oméga. J'ai gardé la promotion, mais ici, au sein de l'escadron.

Deva lui sauta au cou en jubilant, tandis que Aalyn faisait mine de pestiférer dans son coin.

- Ils m'ont donné l'occasion de refonder l'escadron et donc de nommer le lieutenant en second. Ce sera toi Deva.

Un choix mûrement réfléchit. Bien qu'il soit officier désormais, il était débutant dans la gestion d'un escadron. Il aurait besoin de quelqu'un, non seulement pour le seconder, mais aussi pour lui résister. Quelqu'un avec assez d'emprise pour lui faire voir d'autres options, de le mettre devant ses contradictions. Deva remplissait déjà ce rôle sans le vouloir. Elle l'aiderait à être un meilleur leader. Elle pourrait lui tenir tête, sans aller à l'encontre du protocole. Et puis il connaissait assez bien Aalyn pour savoir que les grades, les responsabilités ne l'intéressait pas. Pour autant il aurait autant d'importance que Deva. Il aurait besoin d'eux deux pour diriger cet escadron correctement.
Comme il s'en doutait, Aalyn souriait et fit un clin d'oeil. Il avait l'air de se moquer royalement de cette histoire de responsabilités.

- Bon bah ta voilà leader d'un escadron de trois pilotes. Deva est ton adjoint et moi le vice-adjoint. Mais je tape sur qui moi ?
- On ne restera pas trois, répondit Riken dans un ricanement. Les survivants des Epsilon vont nous rejoindre. Ce sont des DF aussi et maintenant des Oméga. Ils seront nos camarades, nos frères, nous allons confier notre vie entre leurs mains, alors accueillez les comme tel.
- Compte sur nous, dit Aalyn.
- Et avec les rescapés des Epsilon, ça porte à combien votre bande ? demanda Sly.
- Ils sont quatre.
- Génial, vous êtes un demi-escadron ! ironisa Sly, levant les bras en l'air en signe de victoire.
- Le commandement me laisse le soin de sélectionner des DF, auxquelles j'ai lancé des appels à candidature. Il n'y pas beaucoup qui refuserait un poste actif sur le Finalizer. Alors je me suis permis de sélectionner des DF avec de bons dossier. L'escadron sera bientôt complet.
- Tous ces DF seront plus expérimentés que nous... dit Deva sur un ton morose.
- C'est sans importance. Le commandement m'a désigné comme Leader et je vous ait désignés comme mes seconds. Ils apporteront leur expérience, leur plus-value, mais ça ne changera rien à la chaîne de commandement. J'y veillerais.
- Et vous, de votre côté ? demanda Aalyn à Sly. Vous vous en remettez niveau pertes ?
- Des bleus vont bientôt arriver. Va falloir les mettre au pas, mais le conflit va être long. On a besoin de toutes les mains disponibles.

Ils re-concentraient leur regards vers le fond de l'espace. Puis une alarme retentit. Le Finalizer s'apprêtait à passer dans l'hyperespace. Il étaient de repos, et par la grâce du Leader Suprême, il comptaient bien en profiter, avant de retourner en guerre. Partout dans la galaxie, des fils de Rebelles et d'Impériaux se préparaient au combat. Il ne s'apprêtaient à livrer un conflit mais ce ne serait pas le leur. Ils allaient finir celui que leurs pères n'avaient jamais terminé...

Deva prit discrètement la main de Riken, qu'il serra.

- Je t'aime, murmura t-elle.
- Toi par contre, il t'en faut des tonnes.

Devant eux, brillaient les étoiles sur lesquelles se jouerait leur destin, à tous. Et cette fois, ils n'échoueraient pas ….

FIN





VOILA !!

J'espère que cette fic vous a plu ! Perso j'ai pris un plaisir monstre à l'écrire et à la partager. Je tiens à rappeler que c'était ma première fic alors soyez indulgent :transpire:

Bien qu'elle soit finie je n'exclue pas de la relancer lorsque le reste de l'histoire de la nouvelle trilo sortira. Après tout qu'est-ce qui empêcherait Riken et ses amis d'avoir un rôle dans la posto ? To be continued may be ....
Modifié en dernier par Clonedroïd92 le Dim 25 Déc 2016 - 0:31, modifié 7 fois.
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar L2-D2 » Dim 17 Juil 2016 - 16:39   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Épilogue lu !

Ah là là, ça fait quelque chose, tout de même. Une fic se termine, avec peut-être l'espoir de revoir nos personnages plus tard... à condition que, dans les films, le Premier Ordre existe encore ! :paf:

Épilogue plein d'espoir, c'en est presque étonnant. Le parallèle entre le Premier Ordre et l'Alliance Rebelle est bien trouvé, la promotion de Riken bienvenue, on sent que le Premier Ordre n'a pas le choix et fait avec les vétérans dont il dispose.

Voilà une fic qui fut très agréable à suivre, du début à la fin ! :)
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5396
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Tenebrae » Sam 23 Juil 2016 - 19:22   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Hello Clonedroïd92 !

Retard rattrapé. :D

Et je confirme tout le bien que j'éprouve pour ta fic: une histoire maitrisée avec une narration fluide et limpide qui se joue à la fois en miroir de la "grande" Histoire qu'est TFA tout en ayant sa propre logique interne. le tout animé par des personnages crédibles et attachants tant bien même ils sont du "mauvais" coté...
C'est justement là le point fort de ton histoire, la sincérité et la justesse de ta description d'un homme du Premier Ordre évite tout propos manichéiste, se contentant avec ce qu'il faut de subtilité de nous plonger dans le quotidien (quotidien avec des grosses guillemets :lol: ) d'un citoyen du PO avec ses doutes, ses certitudes, ses convictions.
Quant à la forme en elle-même, je n'ai pas grand chose à rajouter. Des petites erreurs de styles par ci par là, des fautes (mais nous en faisons tous :transpire: ) mais, sans atteindre des sommets stylistiques, tu as su retranscrire avec justesse ton histoire et tes persos qui l'animent; ton écriture se révélant agréable à lire surtout dans les grands moments de tension et/ou d'actions de cette fin (encore une fois, tu excelles dans le dogfight :love: ).
Mon seul regret serait que, au final, que l'histoire d'amour entre Riken et Deva soit impactante pour le personnages; les quelques changements que l'on perçoit chez Riken n'avait pas besoin de cette histoire entre eux... :neutre: Cette romance, si elle ajoute à l’humanisation du personnage, me parait vaine dans le schéma global de ta nouvelle. Enfin, bon, cela n'entache pas la réussite des Héritiers du Trône! :)

Donc moi, en conclusion, j'ai aimé!

Clonedroïd92 a écrit:Bien qu'elle soit finie je n'exclue pas de la relancer lorsque le reste de l'histoire de la nouvelle trilo sortira. Après tout qu'est-ce qui empêcherait Riken et ses amis d'avoir un rôle dans la posto ? To be continued may be ....

Ha mais non pas may be! :)
L'idée de revoir ces personnages continuant à évoluer en parallèle de la Postlogie m'enchante bien plus que de lire les œuvres officielles qui finiront par arriver sur ce sujet!
Après, c'est toi qui voit :wink:

See ya!
Tous mes textes passés, à présent et à venir sont dédiés à ma fille Sharleen.
Puisses-tu être heureuse où que tu sois désormais...
Tenebrae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 274
Enregistré le: 20 Mai 2013
Localisation: Villeurbanne; là où je suis et serais hier
 

Messagepar Clonedroïd92 » Mer 03 Aoû 2016 - 23:54   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Après une très LONGUE de deux semaines pour cause de vacances me revoilà ! :paf:

Je tenais à vous remerciez tous deux, L2 et Tenebrae d'avoir suivit et fait l'effort de me donner votre ressenti tout au long de la fic. C'est ça aussi qui encourage un auteur à poster et donner envie d'écrire !
Et je suis d'autant plus satisfait qu'elle vous ait plu, ayant peur que, pour une première fic, celle-ci vous ennuie ou vous fasse pleurer de par sa médiocrité :transpire:

Et je remercie aussi tous les autres lecteurs pour l'intérêt porté, que vous ayez aimé ou pas d'ailleurs. ca boost pour poster de la fic' !

L2 :

Oui pour une suite faut évidemment un PO :lol: mais même si le PO devient Empire, ou meurt aussi vite qu'un perso principal de GoT ou devient un organisme non lucratif promouvant la culture de Meiloorun bio, il y aura une histoire à raconter avec notre ami Riken !


Tenebrae :

De toute façon après la sortie du 8, je sens que ça va le démanger de continuer cette fic ! J'vais me sentir obligé ! Mais j'ai aussi d'autres idée de fiction qui sont arrivés, donc je vais prendre le temps de concrétiser ou pas. Je compte encore bosser comme ici. Ecrire et poster ensuite et pas au fur et à mesure pour être sûr qu'il y ait une fin à la fic. Je trouve que c'est plus respectueux pour ceux qui lisent (ou du moins, moins agaçant), et m'enferme pas avec une obligation d'écrire et donc me permet de prendre mon plaisir sans influence extérieure mais ça prends plus de temps.

Content que tu ait ressenti l'aspect quotidien ! Les trucs comme l'histoire sentimentale de Riken, c'est inutile à l'histoire, mais c'est indispensable pour poser le cadre générale, celui de la vie d'un trooper de base. Au fond l'histoire, on la connaît tous. L'intérêt de la chose était de voir la vie côté Premier Ordre et on peut juger de cette vie surtout par les choses du quotidien. Le but était de ne pas diaboliser le PO, de montrer que ce sont des types normaux derrières les armures avec leurs raisons et leurs rêves, sans pour autant bisounoursé le PO. Adoucir la sauce pour qu'on sente vraiment à quelle point elle pique :transpire: et j'aurais pu encore aller plus loin, mais tomber dans le cliché manichéiste ou la surenchère aurait desservit le propos.
Content que tu l'ait sentit, ne serait-ce qu'un peu, c'était le but :jap:

'Fin bref, merci pour votre fidélité les gars ! Et à bientôt ! :) :jap:
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Messagepar Jagen Eripsa » Mer 24 Jan 2018 - 13:29   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Les Héritiers du Trône débarquent sur le site ! :jap:

-- Edit (Mer 24 Jan 2018 - 12:32) :

Voilà, publication achevée ! :transpire:

Objectif Piejs pour le mois prochain. ;)
“La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute.” - Confucius
Jagen Eripsa
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 19652
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: Aunis Prime
 

Messagepar Dark Ashla » Mar 30 Jan 2018 - 19:26   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Oh mon Dieu que la Force me protège de cette fic ! :shock:
Elle était géniale !!! :love: :love: :love:
Lue du début à la fin en quelques heures tellement j'étais captivée.
Bravo ! :jap:
"Dans le doute, suis le loth-chat blanc", Ezra Bridger.
fan-fictions-hdf-f17/les-liens-du-sang-t19083.html#p1124625
Dark Ashla
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 32
Enregistré le: 17 Jan 2018
Localisation: Sur Lothal, à botter les fesses de stormtroopers
 

Messagepar Clonedroïd92 » Jeu 01 Fév 2018 - 0:55   Sujet: Re: Les Héritiers du Trône

Hey ! Merci ! Content de voir que la fic continue d'avoir de nouveau lecteurs, et content que ça t'aie plus :jap:
Clonedroïd92
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1281
Enregistré le: 10 Juil 2011
 

Précédente

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations