[OS] Bothans - a star wars story

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar VADOR38 » Mar 19 Sep 2017 - 23:09   Sujet: [OS] Bothans - a star wars story

Yo tout le monde, je ne me lance pas dans les Fan-Fictions, mais j'avais écris ce petit texte juste pour m'éclater dans mon coin, je le poste donc devant la plèbe.

Je fantasme énormément sur des spin-offs qui sortent tout droit de mon imagination, en l’occurrence l'histoire des espions Bothans, ( je signale que je ne connais rien à l'UE ou même legend ).
Sans entrer dans les détails : un film dark au possible, d'espionnage, glauque, violent, sérieux, avec des scènes de guerre bien badantes.
Un film expliquant la stratégie de l'empereur vis à vis de la seconde étoile de la mort, la mort des espions bothans, la capture des données cryptées,.......

Il faut imaginer que c'est la scène d'introduction de : BOTHANS ...A STAR WARS STORY
Un peu de la même manière que Rogue one jusqu'au titre.

La scène nous montre un pilote éclaireur rebelle qui est chargé d'une mission banale avec son nouveau co-pilote, dans une zone spatiale encore inexplorée par l'alliance.

Bonne lecture :wink:





Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine . . .

3 ans après la bataille de Yavin – Bordure extérieure – Système d’Endor.

Je suis à bord de mon B-Wing, comme d’habitude, à profiter du calme de l’espace, juste le vrombissement du moteur me vient jusqu’aux oreilles. Je rumine dans mes pensées en observant les étoiles à travers le hublot, j’ai toujours eu le temps de réfléchir aux missions que l’alliance me confie depuis maintenant 2 ans, jusqu’alors, je ne fais que des missions de patrouilles spatiales, c’est équivaut à un ennui total. Les missions d’éclairage, c’est sympa et reposant mais on ne peut pas dire que c’est la plus stimulante des missions que de divaguer seul dans l’espace en attente d’un peu d’action. J’ai beau bien m’ennuyer dans mon vaisseau de reconnaissance, certains pilotes de l’escadron rogue rouge et bleu m’ont dit que les opérations offensives n’avaient rien « d’amusant », et que c’était toujours profitable de rester planqué dans ce type d’affectations très formelles et procédurières. Bref, je peux être satisfait de ma position, « sous-amiral du département des patrouilles spatiales » ça sonne bien, mais j’avoue que j’aspirais à mieux en rentrant dans la rébellion.

Je me perds dans mes pensées alors que je m’aperçois que j’en oublie totalement mon copilote, le département a pensé que les équipes devaient changer régulièrement pour éviter qu’on se fritte trop, je trouve ça stupide, il vaut mieux se souder entre rebelles. J’ai eu le droit à toutes sortes de copilotes ; un rodien qui était sévèrement malade, un vrai taré incapable d’aligner deux mots, un neimodien qui était visiblement shooté aux bâtons de la mort, bref…des pauvres types qui n’ont rien à foutre dans
une rébellion.
Ça fait maintenant 2 heures qu’on a décollé de la base, mais pas un seul mot de mon équipier, il a l’air plutôt jeune, le physique amaigri et faible, les yeux noirs, les joues creusées, sa combinaison orange est trois fois trop large pour lui… son casque ne fait que redescendre sur son front.

- Je lui lance alors : « La sangle du casque elle est là, en bas à droite, devant l’oreille ».
- « Hein ?! Ah ! Oui…Merci. » me réponds-t-il avec gêne.
- « Comment tu t’appelles ? »
- « Moi c’est Kyvorg, Kyvorg Oulav » d’un ton timide.
- « T’es nouveau non ? »
- « Euh…Oui. » Un apprenti, comme je l’ai été, il faut être indulgent avec eux.
- « Depuis quand t’es dans l’alliance ? »
- « Ça fait 2 semaines et 3 jours Monsieur. » me dit-il d’un ton anxieux.
- « Eh, détends-toi c’est pas un interrogatoire. C’est juste qu’on a encore 3 heures de vol devant nous avant de retourner à la base, autant taper un peu la discute non ? Et puis tu m’appelles plus Monsieur, tu me tutoies, histoire que tu te décrispe un peu. Je m’appelle Droz. »
- « Ok…Excuses moi. j’ai encore du mal à m’habituer aux vols spatiaux. Puis les B-Wing c’est trop inconfortable. »
- « Ça c’est sûr, la dernière fois j’ai eu le droit à une selle en bois. A l’origine les B-Wings sont fait pour les supports aériens et les bombardements, et maintenant vu qu’on a plus assez de vaisseaux, je me coltine ces épaves, un vrai plaisir. Les moyens de l’alliance sont pitoyables, on manque de tout c’est dingue. On s’y fait tu verras. »
- « Ouai…Faut pas oublier qu’on est en guerre civile et que c’est nous les hors la loi. Un peu d’inconfort ça nous rappelle qui on est non ? »
- « T’as bien raison. Le truc qui me chagrine c’est que je n’ai jamais été en contact de l’empire personnellement. Au QG, les gars parlent de tortures, de dictâtes, d’esclavage mais j’en ai jamais vu. J’ai un peu de mal à y croire, je ne dis pas que je porte les stormtroopers dans mon cœur mais …le conflit me parait un peu exagéré pour le peu de bavures que j’ai vu. » Vaut mieux l’impressionner un peu pour le tester, voir s’il a envie d’être là.
- « Je sais pas. » me dit-il d’un air triste.
- « T’en penses quoi toi ? de cette guerre » lui dis-je d’un ton plus insistant.
- « Je dirais que je ne sais pas trop quoi en penser pour l’instant. »
- « C’est-à-dire ? »
- « Je dirais que...Je …non… » Il est pudique, il ne veut pas se livrer, il devra bien le faire tôt ou tard.
- « Pourquoi t’es là alors ? Pourquoi t’es rebelle ? Si t’es là c’est bien pour une raison non ? »
- « C’est compliqué à raconter. » Aller crache le morceau.

Alors que je m’apprête à lui répondre, je m’aperçois que nous sommes pratiquement arrivés au bout de notre périmètre d’observation, un rapport s’impose : Je lui dis alors d’un ton rassurant :
« Essaye toujours. On a tout le temps devant nous. Par contre attend deux secondes, il faut que je fasse un rapport pour la base, j’en ai pour 1 minute. »

« Ici Green 6, pour la base rebelle W7. »
- « Reçu 5/5 Green 6. » Venant du vocodeur du cockpit.
- « 1er rapport de mission de l’opération 1754. Patrouille spatiale B-wing allant de Bakura aux satellites naturels d’Endor comme convenu. Le rapport concerne les 100% de l’éclairage.
Ouvert : Nous n’avons trouvé aucunes formes de technologie sur la totalité du trajet parcouru, aucune activité impériale, extrémiste ou pirate n’a été remarquée. Nous avons repérés d’importantes masses de déchets industriels chuter dans le vide cosmique. La probabilité que ces déchets proviennent d’un chantier navale militaire est de 80%, mais ces débris sont vieillissants et datent de quelques années. Notre conclusion de rapport exige une vigilance sur les futures trajectoires de nos vaisseaux pouvant heurter ces objets imposants. Nous émettons l’hypothèse que ces déchets proviennent d’un chantier de contrebande pirate militarisé abandonné il y a plusieurs années. La région étant bien connue pour son caractère divergent et illicite. Green 7, terminé. »
- « Rapport reçu, analyse imminente, nous vous recontactons, attendez les ordres. »

- « C’est quoi ces déchets ? » me demande-t-il.
- « Rien, faut juste absolument tout dire aux généraux. Ils sont un peu flippés tu sais ».
- « Ils ont raison de vérifier. Les Impériaux peuvent être n’importe où. » me lances-t-il d’un air affirmé.
- « Alors dis-moi ! Pourquoi t’es dans la rébellion ? Tu viens de quelle planète déjà ? »
- « De Bothawui. » me dit-il d’un air fier.
- « Ah oui, la planète des Bothans ? »
- « Exact. J’ai grandi là-bas avec mes parents, on était sous gouvernance républicaine, et du jour au lendemain tout à changer. » Son regard s’était soudainement perdu dans le vide accompagné d’un air grave.
- « J’ai vécu ça aussi, … mais sur Coruscant. »
- « Il y avait un blocus, plus personne ne pouvait quitter la planète, les drapeaux impériaux étaient accrochés partout. La population Bothans a été rassemblée dans des Ghettos, les rumeurs disaient que les impériaux envoyaient les Bothans dans des camps de travail, d’autres auraient été évacués sur d’autre planètes. »
- « Après la création de l’alliance, ont avait pas encore pris conscience de tout ça…l’esclavage. Ça a commencé sur Kashyyyk avec les Wookies, sur Rodia avec les Rodiens… Je t’en prie continus »
- « Bothawui entière était asservie. Mes parents ont décider de cacher quelques Bothans chez nous le temps de trouver un moyen de les libérer de l’empire définitivement, c’était des amis proches. Et puis il y a eu cette nuit où les storm sont arrivés, ils ont défoncé la porte de notre appartement pour trouver les Bothans. L’officier impérial a accusé mes parents de trahison envers l’empire à l’aide de son blaster. C’est cette nuit qu’ils m’ont volé mes parents, … mes amis et ma maison, après avoir opprimé ma planète. » Alors qu’il finit sa phrase en serrant très fort les deux poings tout en fronçant les sourcils.
- « Je vois … Mais pourtant t’as pas l’air de vouloir sincèrement travailler pour la rébellion non ? » Aller dit moi pourquoi t’es là.
- « Je ne suis pas un rebelle, ce que je veux c’est…pfff. » me dit-il d’un ton honteux.
- « Tu veux te venger. » lui dis-je d’un ton compréhensif.
- « Je suis pas ici pour repenser la politique ou la diplomatie, ce que je veux c’est retrouver cet officier et le regarder droit dans les yeux avant de le tuer. » me dit-il avec lenteur et amertume.
- « Tu dormiras mieux après je suppose. C’est qui cet officier ? »
- « J’ai pas son nom, tout ce dont je me souviens c’est de sa plaque qu’il portait sur sa veste. C’est surement un Grand Moff. » Ce gamin avait l’air totalement désemparé mais il a l’air sur de lui, il a une haine plutôt saine qui lui traine dans la tête, je serais ravi de l’aider pour retrouver ce Moff, on verra.


Alors que notre discussion se rompt par un silence morbide et pesant, les senseurs du vaisseau me signalent des traces de transmissions avoisinantes.
- « On n’est plus tout seul. »
- « C’est quoi ? » me demanda-t-il d’un ton inquiet.
- « Je sais pas, il faut que je me rapproche pour savoir. »
- « Rappelle la base alors. »
- « Ça marche. »

« Ici Green 6, message crypté pour Base W7 Sur la limite cadrée de la mission 1754, j’ai détecté une signature radio non-identifiée de nature et d’importance inconnues provenant d’une lune avoisinante étant au-delà de ma mission originelle. Je demande la permission de m’approcher du signal pour faire une analyse complète en vue d’un second rapport. Green 6, Terminé. »
- « Ici Base W7 pour Green 6, exploration prolongée accordée. Terminé ».

Enfin un peu de travail pour mon co-pilote revanchard.
- Je lui ordonna alors : « Tu me lances l’analyse complète, tout le tralala, senseurs, radios, détections thermiques, les fréquences, etcetera. »
- « C’est bon, c’est lancé. …C’est quoi à ton avis ? »
- « Comme je l’avait dit tout à l’heure, surement une base de contrebande désaffectée, j’en ai trouvé beaucoup dernièrement. L’avantage c’est que l’alliance récupère ces stations pour en faire des bases ou des points de ralliements. Généralement ça peut être des navettes/hangars de la pègre, ou des stations orbitales abandonnées datant de la guerre des clones. La dernière fois j’ai trouvé une unité centrale de vaisseau amiral de la fédération du commerce, ça me fait des chiffres en + sur mon salaire. »

Mon écran de contrôle me signale que la communication avec la base rebelle a été rompue pour une raison inconnue. On ne peut plus communiquer avec l’extérieur.
Mon co-pilote me demande alors : « C’est normal ça ? »
Je lui dis que oui, persuadé du contraire. L’étendue du signal de la base est trop grand, on n’a pas quitté le diamètre, c’est étrange.

Alors que notre vaisseau se rapproche progressivement, je reçois les résultats analytiques chiffrés sur mon écran :

Nombres de terminaisons radiographiques : [50000 ; 60000]
Densité de fréquence : Essaim de niveau 4.
Gaz et température : Niveau 8.

Un grand sentiment de peur et d’excitation m’envahit tout à coup.
Je reste fixé sur mon écran, à ne pas savoir quoi faire. Je prends le temps de réfléchir, les mains de part et d’autre de mes tempes.

- « Mais bordel c’est quoi ça !!? » Me crie mon copilote complètement paniqué.
- « N’aie pas peur, c’est surement une flotte de contrebandiers qui établissent des transactions, les chiffres montrent que… »
- « …NON, PAS LES CHIFFRES… ÇA !!! »

Je regarde alors mon copilote, horrifié et tremblant, pointant son doigt au-dessus de nous vers l’extérieur du vaisseau à travers le hublot.

Je lève les yeux.

Une étoile noire.







BOTHANS....


A STAR WARS STORY.
VADOR38
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 83
Enregistré le: 19 Mar 2016
 

Messagepar Pic » Mer 20 Sep 2017 - 22:02   Sujet: Re: [OS] Bothans - a star wars story

Bonjour VADOR38,

Ton histoire est sympa. Les deux personnages sont attachants, et leur dialogue sonne juste. Prendre le point de vue du vieux routard qui découvre le jeunot est une bonne idée. C'est une autre approche du parcours initiatique. La recherche des motivations de chacun est aussi intéressante.
Là où ça pêche un peu, c'est au niveau du style. Outre quelques fautes d'orthographe, certaines phrases mériteraient d'être redécoupées. Tu sépares différentes idées par des virgules, alors qu'il faudrait des points. Pour les dialogues, il ne faut pas utiliser à la fois le tiret et les guillemets. Un seul signe suffit. Le plus simple est de n'utiliser que des tirets (quadratins).
Bref, pour une première histoire, c'est pas mal, et avec un peu plus de rigueur et de relecture tu devrais encore progresser :oui:
Pic
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 141
Enregistré le: 05 Déc 2015
Localisation: Chambéry
 

Messagepar VADOR38 » Jeu 21 Sep 2017 - 15:12   Sujet: Re: [OS] Bothans - a star wars story

Pic a écrit:Bonjour VADOR38,

Ton histoire est sympa. Les deux personnages sont attachants, et leur dialogue sonne juste. Prendre le point de vue du vieux routard qui découvre le jeunot est une bonne idée. C'est une autre approche du parcours initiatique. La recherche des motivations de chacun est aussi intéressante.
Là où ça pêche un peu, c'est au niveau du style. Outre quelques fautes d'orthographe, certaines phrases mériteraient d'être redécoupées. Tu sépares différentes idées par des virgules, alors qu'il faudrait des points. Pour les dialogues, il ne faut pas utiliser à la fois le tiret et les guillemets. Un seul signe suffit. Le plus simple est de n'utiliser que des tirets (quadratins).
Bref, pour une première histoire, c'est pas mal, et avec un peu plus de rigueur et de relecture tu devrais encore progresser :oui:


Dak, j'avais rien écrit du tout avant. La forme peu être un peu limite-limite je l'avoue.
Merci de ta réaction :lol:
VADOR38
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 83
Enregistré le: 19 Mar 2016
 

Messagepar Den » Jeu 21 Sep 2017 - 15:36   Sujet: Re: [OS] Bothans - a star wars story

Pour quelqu'un qui n'avait jamais rien écrit avant, je trouve que tu ne te débrouilles pas si mal que ça.

L'histoire est sympa et les personnages me plaisent bien. Ce côté vieux briscard qui rencontre un nouveau, ça me plait bien. Comme l'a dit Pic, les dialogues sonnent assez juste pour qu'on y croit. Oui, il y a du bon dans ton One Shot.

En fait, Pic a tout dit :paf:

Mais franchement, pour un premier texte, c'est déjà bien.

Si tu trouves l'envie d'écrire un autre texte, un jour, je te lirai car, il y a de bonnes idées dans cette fic.

Vas-y, continue si le coeur t'en dit. Tu trouveras sur le forum plein de conseils pour t'améliorer. :)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5263
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 


Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations