NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parution)

De 1977 jusqu'en Août 2014, de nombreux romans, comics et beaux-livres ont fait vivre l'Univers Star Wars. Venez discuter de ces œuvres, qui ont désormais acquis le statut de "Legends"...

Retourner vers Legends

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Jagged Fela » Dim 18 Mar 2018 - 8:22   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Ben oui mais dans ce topic, le principe c'est de lire par ordre de sortie US :)
m'enfin tu fais comme tu veux ! :cute:
pour l'instant on peut parler de tout ce qui est sorti avant la trilogie Lando : Splinter, la trilogie Han Solo adventures , et les comics Marvel, notamment, le but étant d'éviter les spoilers sur ceux sortis ensuite (que beaucoup ici auront sans doute lu mais pour ceux qui ne les ont pas lus et qui nous rejoindraient c'est important)

:cute:

Et sinon ma progression : strips sous format comics classic star wars + Marvel Ewoks en cours, et le livre Orange est entamé ayé :love:
alors c'est vrai que le style est très lourd mais pour l'instant je tiens bon la barre ! :transpire:
Modifié en dernier par Jagged Fela le Dim 18 Mar 2018 - 8:33, modifié 2 fois.
Staffeur éditions et actus littérature
Jagged Fela
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5665
Enregistré le: 30 Déc 2015
Localisation: Where my mind is.
 

Messagepar Yocana » Dim 18 Mar 2018 - 8:30   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Autant dire, la partie sombre de l'UE... :(
"Je t'aime Kyle Katarn. Mais j'aime la liberté encore plus...
La vallée des Jedi est trop importante, trop dangereuse pour que tu t'en charge seul"

Staffeur Chrono/Encyclo Legends
Yocana
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3210
Enregistré le: 30 Jan 2016
Localisation: Paris
 

Messagepar Diablowagner » Mer 21 Mar 2018 - 0:56   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

J'avais commencé une lecture du Legends dans l'ordre chronologique y'a quelques années, mais je n'étais jamais allé au bout. Ce topic me donne envie de m'y remettre...

Je vais re-feuilleter rapidement tout ce que j'avais lu jusqu'à ce que je m'arrête (aux parutions de 1996), et j'essaierais de reprendre avec vous !

Si Jagged le permet, je profite de son topic pour poster mes avis sur les différents éléments de l'UE, au fur et à mesure, en essayant de les rattraper petit à petit :

001 - [Novembre 1976] - From the Adventures of Luke Skywalker/A New Hope

La novélisation du premier film, publiée quelques mois avant sa sortie au cinéma. Si c'est George Lucas qui est crédité à l'écriture, l'œuvre est en fait écrite par Alan Dean Foster. Pas grand chose à dire de plus au niveau de l'UE, si ce n'est que les scènes coupées avec Luke et Biggs sur Tatooine et Yavin y sont présentes, tout comme la scène entre Han et Jabba (qui sera incorporée dans l'Edition Spéciale). Le prologue pose cependant les tous premiers jalons de prélogie, expliquant que le Sénateur Palpatine s'est fait élire à la tête de la République avant de la renverser, s'est déclaré Empereur et a exterminé les chevaliers Jedi.

Importance dans l'UE : 10/10 (si on n’a pas vu le film), 2/10 (si on a vu le film) / Note : 03/10

002 - [Juillet-Décembre 1977] - Star Wars (Marvel) 001-006

L'adaptation du premier film en comics, dont le premier numéro est sorti 3 mois après le film. Elle est confiée à Roy Thomas, un scénariste vétéran de Marvel, et à Howard Chaykin, qui vient tout juste de commencer sa carrière. Rien de bien nouveau non plus, si ce n'est que là encore, les scènes coupées avec Luke et Biggs ont été intégrées, qu'Obi-Wan est montré tuant le Dr. Evazan and Ponda Baba plutôt que simplement les blesser, et enfin que Han tire le premier et qu'il rencontre un Jabba qui n'a rien à voir avec un Hutt.
Même si l'on apprend rien de plus par rapport aux films, l'adaptation est très correcte, les dessins restent de qualité (bien que forcément datés en les regardant aujourd'hui). Pas indispensable, mais sympathique.

Importance dans l'UE : 10/10 (si on n’a pas vu le film), 2/10 (si on a vu le film) / Note : 04/10

003 - [Octobre 1977-Juin 1978] - Pizzazz 001-009 - The Keeper's World

Voilà la première publication totalement originale réalisée après le succès du film, mais c’est très loin d'être la meilleure. Parue dans un tout nouveau magazine Marvel nommé Pizzazz, l'histoire est publiée par groupe de 3 pages (un format habituellement utilisé par les publications anglaises de comics) pendant 9 numéros. Les auteurs sont les mêmes que pour la novélisation, auquel se rajoute Tony Dezunga, qui avait déjà une longue carrière à la fois chez Marvel et DC.

L'histoire débute sur Yavin, par une mission confiée à Luke et à Leia, ainsi qu'aux deux droids. Mais le saut hyperspatial tourne mal, et ils se retrouvent projetés en pleine bataille impériale (les impériaux auraient une arme qui permettrait de faire sortir des vaisseaux de l'hyperespace ?). Le quatuor s'écrase sur une planète inexplorée. Après diverses péripéties, ils apprennent que ce monde est contrôlé par l'ordinateur central de la planète, le Gardien, laissé là par le peuple qui y vivait avant de fuir vers d'autres mondes. Le Gardien décide d'aider Luke et Leia à se débarrasser des Impériaux, et les héros peuvent repartir vers leur mission.

Une histoire assez peu intéressante au final. Han Solo a totalement disparu, tout comme la mention des Jedi. C'est une aventure de science-fiction classique, qui n'aurait pas détonné dans la série Star Trek quelques années auparavant, l'influence de Luke et Leia sur l'histoire étant assez faible.

Importance dans l'UE : 2/10 (la première histoire originale de l'UE) / Note : 01/10

004 - [Février 1978] - Splinter of the Mind's Eye

Après le premier comic original, on trouve le tout premier roman publié dans l’univers Star Wars. Lucas en a confié l'écriture à Alan Dean Foster, qui venait d'écrire la novélisation du film. L'histoire devait être au départ la trame de l'épisode suivant, si Lucas n'arrivait pas à rentabiliser son idée. Le succès de La Guerre des Etoiles a fait partir Star Wars dans la direction que l’on connait (pour le meilleur), mais il reste ce témoignage de "ce qui aurait pu arriver". Lucas n'étant pas sûr qu'Harrison Ford revienne jouer dans une suite, Han et Chewie sont donc complètement occultés. Il y a également assez peu de scènes d’actions impressionnantes, qui aurait couté trop cher à tourner.

L'histoire débute encore avec une mission confiée à Luke, Leia et les deux droids. Elle commence mal, puisque Leia, suivi de Luke, s'écrase sur la mauvaise planète. Le quatuor vit quelques péripéties qui les conduisent dans une prison impériale (entre autres, une nuit dans la jungle, serrés l'un contre l'autre ; quelques claques données par Luke à Leia pour parfaire son rôle de servante ; et un combat dans la boue initié par Leia pour se venger). Après leur évasion, ils se mettent à la recherche d'une gemme fabuleuse, la pierre de Kaiburr, qui booste le pouvoir des Jedi. Ils finissent par la trouver dans un temple gardé par un peuple autochtone, mais Dark Vador, prévenu par le gouverneur, s'y trouve également. Le seigneur des Siths blesse mortellement Leia, mais Luke parvient à le blesser et l'éloigner d'eux, aidé par l'esprit d'Obi-Wan et le pouvoir de la pierre. Il utilise la pierre une dernière fois pour sauver Leia, puis elle perd son pouvoir.

Pour une première histoire, il est difficile de dire que la qualité est au rendez-vous, même si ce n'est pas non plus un ratage total. L'histoire est une succession de péripéties sans grand intérêt, mais l'auteur essaie d'élargir le monde de Star Wars : une pierre en rapport avec les Jedis, deux nouvelles races (les Coway et les Yuzzem), une nouvelle planète... Ces promesses d'originalité ne vont cependant pas très loin, et sont gâchées par des réactions de Luke et Leia assez peu crédibles, qui causent même leur arrestation. Enfin, le combat contre Vador, même avec l'aide d’Obi-Wan et de la pierre, manque totalement de crédibilité. Cela reste quand même le point de départ de tout le reste, même si finalement, pratiquement rien de ce qui a été créé dans cette histoire n’aura été repris par la suite !

Importance dans l'UE : 3/10 (le premier roman de l'UE, le premier face-à-face Luke/Vador) / Note : 03/10

A suivre : 005 - [Janvier 1978-Avril1978] - Star Wars (Marvel) 007-010
Modifié en dernier par Diablowagner le Sam 24 Mar 2018 - 18:16, modifié 1 fois.
Diablowagner
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 185
Enregistré le: 03 Mai 2012
 

Messagepar Alfred M. » Mer 21 Mar 2018 - 9:45   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Diablowagner a écrit:J'avais commencé une lecture du Legends dans l'ordre chronologique y'a quelques années, mais je n'étais jamais allé au bout. Ce topic me donne envie de m'y remettre...

Je vais re-feuilleter rapidement tout ce que j'avais lu jusqu'à ce que je m'arrête (aux parutions de 1996), et j'essaierais de reprendre avec vous !


Cool ! Si t'arrive à écrire des trucs aussi détaillés sur des trucs aussi naze ça donne envie :) .

Moi je viens de finir The Early Adventures, reste juste Planet of Kadril et je pourrais attaquer le cœur des Classic (20 issues en 3 TPB).
Truth is, the game was rigged from the start...
Alfred M.
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3171
Enregistré le: 19 Avr 2016
 

Messagepar Jies » Mer 21 Mar 2018 - 10:21   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Ce serait cool si tu pouvais ajouter tes critiques aux fiches correspondantes Diablo ;)
Staffeur touche à tout | Chroniqueur Oublié
Jies
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3550
Enregistré le: 27 Sep 2011
 

Messagepar Jagged Fela » Mer 21 Mar 2018 - 10:31   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Et mais c'est super ce que tu nous proposes là !
Et je suis content de voir d'autres nous rejoindre !
Je suis aussi repassé par les strips de Manning il y a peu et j'ai fait des critiques des deux premiers sur les fiches des livres SWU. Les strips de Manning, ça reste assez daté et typé comics classiques années 50. Mais il y a un charme certain dans ces dessins. Mais ceux de Williamson c'est d'un plus haut niveau, avec plus de lien avec les films.
Staffeur éditions et actus littérature
Jagged Fela
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5665
Enregistré le: 30 Déc 2015
Localisation: Where my mind is.
 

Messagepar Diablowagner » Mer 21 Mar 2018 - 21:46   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Content qe ça vous plaise !

Dark Jies a écrit:Ce serait cool si tu pouvais ajouter tes critiques aux fiches correspondantes Diablo ;)


C'est fait ! Il faudra que je pense à le faire au fur et à mesure pour le reste !
Diablowagner
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 185
Enregistré le: 03 Mai 2012
 

Messagepar Diablowagner » Lun 26 Mar 2018 - 22:40   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

La suite de mes lectures :


005 - [Janvier 1978-Avril 1978] - Star Wars (Marvel) 007-010

Les premiers comics Marvel avec un scénario original, toujours par Roy Thomas et Howard Chaykin, même s'ils sont aidés par Don Glut pour le script du 10ème numéro.

Pour la première fois, Han Solo et Chewie ont droit au-devant de la scène. L'histoire débute quand le duo quitte Yavin avec assez d'argent pour rembourser Jabba, mais se fait arraisonner par le pirate Crimson Jack et dérober sa cargaison. Il atterrit sur la planète Aduba-3 et cherche des petits boulots pour tenter de se refaire. Il commence par aider un groupe de religieux à enterrer un cyborg contre l'avis de la population locale, puis se fait embaucher par un groupe de fermiers pour les protéger de Serji-X, un bandit qui les terrorise. Solo décide de recruter une équipe pour y arriver. Parmi eux, on trouve le célèbre lapin vert géant Jaxxon, mais aussi un vieil homme qui pense qu’il est un ancien Jedi, et un jeune homme avec un droid. L'affrontement tourne finalement à l'avantage du groupe de Solo, même si l'intervention d'un Béhémot complique un peu les choses. Pendant ce temps, Luke est parti à la recherche d'une nouvelle base pour l'Alliance, mais il disparait au milieu d'une conversation avec la princesse. Leia part alors à sa recherche.

Le grand point positif de cette histoire, c'est de mettre enfin en avant Solo et Chewbacca, en essayant de développer l'univers Star Wars à partir des quelques bribes laissées par le film. Si trop souvent cela tombe à plat, on y trouve quand même quelques bonnes idées. L'histoire se laisse lire, probablement parce qu'elle est inspirée par les Sept Samouraïs/Mercenaires. La qualité est surtout concentrée sur les numéros 8 et 9, les 7 et 10 étant vraiment en-dessous, en particulier avec l'apparition du Béhémoth qui vient casser toute la dynamique du combat contre les bandits. Toute une flopée de nouveaux personnages sont créés, que ce soit les mercenaires recrutés par Solo, les différents habitants d'Aduba-3 ou les méchants. Ces nouveautés oscillent quand même entre le curieux et le désespérant. Quelques bonnes idées cependant : mettre Solo à la tête d'une équipe hétéroclite et un peu pathétique fonctionne plutôt bien, et on a presque envie que cette coopération se poursuive un peu plus longtemps. L'histoire de Luke, filée sur quelques pages des 3 dernières numéros est intrigante. Toutes ces pistes vont cependant tomber un peu à plat puisque le numéro 10 est le dernier de Roy Thomas, qui part écrire Thor, et pour Chaykin, qui va dessiner Conan.

Importance dans l'UE : 2/10 (le premier comic orignal de l'UE, première histoire avec Han Solo) / Note : 02/10

006 - [Mai 1978-Septembre 1978] - Star Wars (Marvel) 011-015

Après le départ de Roy Thomas, c'est Archie Goodwin qui s'occupe de l'écriture et Carmine Infantino aux dessins. Cette collaboration va être en charge de la plupart des publications comics jusqu'à la sortie de l'Empire Contre-Attaque.

Leur première décision est de se débarrasser de la quasi-totalité des personnages créés auparavant : ils auront tous disparu au numéro 16. Goodwin s’occupe d’abord de Crimson Jack : il capture Solo dès son départ d’Aduba-3, juste après avoir que le pirate ait enlevé Leia. Han décide de se mettre au service de Crimson Jack afin d'attendre le bon moment pour libérer la princesse. Ils se rendent dans le système de Drexel, où Luke a disparu. Sur Drexel, un monde aquatique, Luke et les deux droids se font attaquer par un dragon des mers alors qu'ils tentent d'éviter depuis plusieurs jours que leur vaisseau ne soit englouti. Il est sauvé par le peuple qui vit là et conduit comme prisonnier devant leur chef, le gouverneur Quarg. Celui-ci dispose d'un disrupteur sonique qui lui permet de rendre les vaisseaux en approch de Drexel hors-de-contrôle, et de récupérer les pièces. Le vaisseau de Luke en a fait les frais, et à présent, c’est le vaisseau de Crimson Jack qui devient hors de contrôle. Cela permet à Han et Leia de s'enfuir avec le Faucon, mais ils se retrouvent en plein conflit entre les hommes de Quarg et le peuples des dragons. Une fois les héros réunis et leurs ennemis vaincus, Solo s'occupe de régler ses comptes avec le pirate Crimson Jack, et l'affronte en duel dans l'espace. Solo remporte le conflit quand Jolli (la seconde de Crimson Jack) décide trahir son capitaine après une ultime humiliation, ce qui cause leur mort à tous les deux.

L'histoire se laisse lire bien plus facilement avec ces 5 numéros. Fini l'improvisation numéro par numéro : Goodwin a une histoire, et sait comment la mener. Cependant, ce qu'elle gagne en logique, l'histoire la perd en développement : tout est centré sur l'action, avec des péripéties qui s'enchainent sans interruption. Les personnages créés sont très rares (les deux antagonistes sur Drexel), et les personnages précédemment créés meurent à la fin. Nos héros n'ont qu'une très faible influence sur l'histoire, vu que Luke et Leia passent leur temps à la merci de leur adversaire. Seul Solo réussit à tirer son épingle du jeu, et c’est lui le véritable héros de cette aventure. Enfin, quelques comportements sont cependant très étranges, comme Han qui embrasse Leia "pour donner le change", ou Luke qui frappe Han pour l'empêcher de mettre trop vite son plan à exécution. A l'inverse, la trahison de Jolli est plutôt bien amenée d'épisode en épisode.

Importance dans l'UE : 1/10 / Note : 03/10

007 - [Juillet 1978-Avril 1979] - Pizzazz 10-16 & Star Wars (UK) 060 - The Kingdom of Ice

Archie Goodwin scénarise cette nouvelle histoire, aidé aux dessins par Walter Simonson (numéros 10 à 13) et Dave Cockrum (numéros 14 à 16 et Star Wars 60). L'histoire est divisée en 9 parties de 3 pages, les 7 premières parues dans le magazine Pizzazz, jusqu'à son annulation en janvier 1979. Les deux dernières parties sont publiées dans le 60ème numéro du comic hebdomadaire Star Wars, publié en Grande-Bretagne. Il faut attendre 1981 pour que la fin de l'histoire soit publiée aux Etats-Unis

L'histoire est la suite de Keeper's World : Luke et Leia, ainsi que les droids, s'écrasent sur la planète glacée Akuria II après une attaque des Impériaux. Ils sont secourus par un groupe de rebelles, mais ils découvrent vite que tout cela était un piège impérial pour en apprendre davantage sur la Rébellion. Après une série de péripéties comprenant une évasion, un sauvetage par des créatures autochtones et un combat contre un ver géant des glaces, les rebelles réussissent à détruire la base impériale et le peuple de ce monde se joint à l'Alliance.

Il y a beaucoup de choses qui sont racontées dans cette histoire, et tout va beaucoup trop vite sans être réellement développé. Vu le format de 3 pages, les péripéties s'enchainent sans temps mort, mais sans possibilité de s'intéresser aux différents personnages. Un des principaux intérêts tient dans le choix d'une planète glacée, deux ans avant l'Empire contre-attaque, et dans le piège des Impériaux. Le reste est bien trop rapidement conté pour être agréable à suivre.

Importance dans l'UE : 1/10 / Note : 02/10

008 - [Octobre 1978] - Star Wars (Marvel) 016

Les deux épisodes suivants de la série Marvel sont un peu à part de la trame principale : ainsi, le numéro 16 (réalisé par Goodwin et Simonson) est la toute première histoire où n'apparaisse aucun des personnages du film.

Il met en scène Valance, un chasseur de primes, et nous apprend qu'une forte prime a été mise par les Impériaux sur la tête de Luke, décrit comme un jeune homme avec ses droids (il est intéressant de noter que la prime a été mise pour avoir aidé la princesse à s'évader, pas pour la destruction de l'Etoile noire). En détruisant une station médicale pour effacer les traces de son passé, Valance obtient une piste d'un jeune homme qui a aidé Han Solo dans une mission. Il parvient jusqu'à Aduba-3, et après un combat acharné avec les survivants du groupe recruté par Solo dans sa précédente aventure, il se rend compte de son erreur, et est obligé de fuir, révélant au passage qu'il est devenu un cyborg.

L'histoire est très rythmée, et le fait de n'avoir aucun personnage habituel la rend intéressante, tout comme le fait de suivre Valance, un méchant, presque tout l'histoire. On apprend beaucoup sur lui, son passé de stormtrooper, sa blessure quasi-fatale après une attaque rebelle, et sa reconstruction en cyborg, à son grand désespoir. Revoir le petit groupe recruté par Solo est sympathique, mais on a du mal à s'attacher à eux (c'est de toute façon leur dernière apparition, comme tous les personnages créés par Roy Thomas). Ce numéro est un des seuls sans les héros habituels, les réactions des lecteurs ayant été plutôt négatives !

Importance dans l'UE : 2/10 (première apparition de Valance) / Note : 04/10
Diablowagner
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 185
Enregistré le: 03 Mai 2012
 

Messagepar Alfred M. » Mar 27 Mar 2018 - 8:25   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Diablowagner a écrit:Serji-X, un bandit qui les terrorise


C'est de ce groupe de bandits qu'ils se sont inspiré pour la film Solo :transpire: .

Diablowagner a écrit:on trouve le célèbre lapin vert géant Jaxxon


Et dire que y a des rumeurs de canonisation dans des comics IDW de ce personnage :paf: .

Diablowagner a écrit:Ce numéro est un des seuls sans les héros habituels, les réactions des lecteurs ayant été plutôt négatives !


Pourtant c'est celui que je trouve le mieux, de loin, de ceux que tu as cité :lol: .
Truth is, the game was rigged from the start...
Alfred M.
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3171
Enregistré le: 19 Avr 2016
 

Messagepar Jagged Fela » Mar 27 Mar 2018 - 8:53   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Encore du beau boulot Diablo ! :jap:
oui Alfred, à croire qu'ils se sont dit : "on va arrêter un peu de piller Dark Horse, ya déjà bien assez à prendre dans les vieux Marvel, tout le monde les a oublié"

Erreur, grave erreur ! :transpire:

D'accord avec vous pour le #16 : je trouve les thèmes abordés super intéressants!
Staffeur éditions et actus littérature
Jagged Fela
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5665
Enregistré le: 30 Déc 2015
Localisation: Where my mind is.
 

Messagepar Diablowagner » Mar 27 Mar 2018 - 15:01   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Et on a pas encore abordé Plif, ou les comics Droids/Ewoks à côté duquel ces histoires sont des chefs d'oeuvres...


Pour le 16, très clairement c'est un des meilleurs numéros de ces années-là ! Ceci dit, il sert surtout d'introduction à un autre comic que je trouve encore meilleur, le 29.
Diablowagner
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 185
Enregistré le: 03 Mai 2012
 

Messagepar Jagged Fela » Mar 27 Mar 2018 - 16:17   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Dark Encounter ? C'est clair, il est excellent ! :oui:

De mon côté, truc de fou, j'arrive à avancer Lando and the mindharp of Sharu et deuxième truc de fou, pour l'instant, au bout d'un tiers, je suis agréablement surpris. C'est loin d'être aussi indigeste que je le craignais. Et l'histoire est même plutôt sympa.
Staffeur éditions et actus littérature
Jagged Fela
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5665
Enregistré le: 30 Déc 2015
Localisation: Where my mind is.
 

Messagepar Diablowagner » Lun 02 Avr 2018 - 17:43   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Bon courage pour les Lando's Adventures ! Plus ça avance, plus bizarre c'est !



009 - [Novembre 1978] - Star Wars (Marvel) 017

Deuxième numéro un peu à part : il est co-écrit par Goodwin et Chris Claremont avec des dessins d’Herb Trimpe, et c'est un flashback sur un épisode de la vie de Luke avant qu'il ne rencontre les deux droids.

L'histoire débute dans le cockpit du Faucon, et Luke se remémore une de ses aventures sur Tatooine. Alors que Luke et ses amis (dont Biggs et Camie) étaient partis profiter de leurs airspeeders, le T-16, ils subissent une attaque des Hommes des sables. Biggs est blessé et Luke déploie des talents de pilote pour leur permettre de fuir ensemble.

Cet épisode permet de développer un peu le passé de Luke avec les quelques bribes donnés par le film. On le voit donc parfaire ses talents de pilote dans le Canyon du Mendiant, qui lui seront très utiles pour survivre à l'attaque de l'Etoile noire. On le voit rêver d'aventures également, espérant quitter sa planète pour vivre autre chose que la vie de fermier de son oncle, développant un peu ce qui a été aperçu dans le film lors de sa discussion avec Owen et Beru. Pouvoir suivre une aventure avec Biggs est également intéressant, même s'il est plutôt inutile ici. Cela dit, si l'histoire se laisse lire, elle n'apporte pas beaucoup de surprises, puisqu'on sait par avance que tout le monde va s'en sortir sans mal.

Importance dans l'UE : 02/10 (Anecdote sur le passé de Luke) / Note : 03/10

010 - [Décembre 1978-Mai 1979] - Star Wars (Marvel) 018-023

Cet arc marque le retour d'Infantino aux dessins (toujours avec Goodwin au scénario), pour une histoire qui s'enchaine sur 6 numéros, une des plus longues pour le moment !

L'histoire débute encore dans le cockpit du Faucon, où Luke, en pleine méditation, sombre dans l'inconscience. Inquiets, Han et Leia décident d'aller dans la station médicale la plus proche pour le soigner : la Roue. En théorie, c’est un endroit sûr, puisque cette gigantesque station spatiale est un terrain neutre, gérée par l'ancien sénateur Greyshade. Sur le chemin, Han découvre un navire marchand impérial de la maison Tagge, complètement détruit par ce qui semble une attaque de la Rébellion. Grâce au témoignage d'un survivant, les héros comprennent qu'il s'agit d'un piège : les Impériaux ont attaqué un de leur propre navire pour faire accuser les Rebelles, et leur retirer le soutien de la population. Un croiseur impérial prend en chasse le Faucon, et son équipage se réfugie sur leur destination première, la Roue. A l'intérieur, tout le monde se sépare. Après bien des péripéties, Luke parvient à être soigné avec l'aide des droids, mais Leia est capturée par Greyshade, qui propose aux Impériaux de la garder en échange de la mort de tous ses compagnons. Chewbacca et Han se retrouvent quant à eux à participer au Grand Jeu, un combat de gladiateurs qui ne peut avoir qu'un seul vainqueur survivant. Les choses se compliquent encore quand Leia parvient à s'enfuir et retrouver Luke, qui s'est rendu compte que sa transe a attiré l'attention de Dark Vador (il était à ce moment-là toujours à la recherche de la personne responsable de la destruction de l'Etoile noire, et s'était fait doubler dans sa recherche par un chasseur de primes nommé Valance). Greyshade sent qu'il perd petit à petit le contrôle, et tente de négocier avec les Impériaux, tout en planifiant de les trahir. Après un long affrontement, Han et Chewie finissent par s'échapper du Grand Jeu alors que l'Empire décide d’imposer la loi martiale sur la Roue. R2, à l'aide de l'ordinateur central de la station, montre à tous les habitants la vérité sur les attaques orchestrées par l'Empire, ce qui provoque une révolte contre les stormtroopers. Les héros réussissent à se retrouver et à atteindre le Faucon (pour Solo et Chewie) ou la navette de Greyshade (pour le quatuor restant) avant que Vador ne parvienne à les capturer. Ils peuvent alors s'enfuir grâce à une dernière connexion de la Force entre Luke et Vador qui fait hésiter un instant de trop le seigneur noir.

Il y a énormément de choses qui se déroulent en l'espace de ces six numéros, et mon résumé ne fait qu'effleurer la surface. Le souci est même qu'il y en a trop, et tout se déroule beaucoup trop vite quant à l'avancement de l'histoire. A l'inverse, on a droit à de nombreuses pages d'affrontements avec des stormtroopers, ou bien trop de moments où Han et Chewie combattent leurs adversaires gladiateurs. Dans l'ensemble cependant, le bilan est plutôt positif. Pour la première fois, l'action se déroule dans une station spatiale, et les héros sont éparpillés et vivent de nombreuses péripéties. Plusieurs intrigues se déroulent en parallèle (le plan des Impériaux pour décrédibiliser les Rebelles, la connexion par la Force entre Luke et Vador, les manipulations de Greyshade, et même la mention de Valance), et si certaines sont trop rapides (la mort de Greyshade à la fin est ainsi à peine compréhensible), le reste se suit plutôt bien. Les héros (y compris les droids) ont chacun leur moment de mise en avant, et les antagonistes sont plutôt intéressants à suivre, en particulier Greyshade, mais surtout Dark Vador, enfin de retour dans cette série.

En lisant l'histoire, on ne peut s'empêcher de faire des parallèles avec le scénario de l'Empire contre-attaque. On trouve ainsi un endroit sensé être neutre où nos héros se réfugient, mais où l'Empire va prendre petit à petit le contrôle (Cité des Nuages/Roue) ; un dirigeant qui souhaite garder le contrôle, et qui est prêt à sacrifier Han pour garder Leia (Greyshade/Lando) ; un robot allié au gouverneur qui l'aide à trahir les Impériaux (Master-Com/Lobot), et un lien à travers la Force entre Luke et Vador, qui les attire, mais permet au dernier moment à Luke et à ses amis de s'enfuir. Certes, les différences sont nombreuses, mais la trame principale de la seconde moitié de l'Empire contre-attaque est quasiment là. Il reste douteux, au moment où ces comics ont été écrits, que Goodwin ait pu avoir accès aux scripts encore en écriture (probablement encore ceux de Leigh Brackett à l'époque), mais la coïncidence reste troublante !

En bref, côté scénario, à part des défauts inhérents à la période (trop de longueurs accordées à l'action, passage trop rapide sur le développement du reste), cela reste d'une très bonne facture. Goodwin se paye même le luxe en 2 pages de rappeler le héros qu'il a créé juste avant (Valance), et de l'intégrer dans l'histoire sans même le montrer. Pour moi, le gros défaut reste les dessins d'Infantino. Si je trouve que les numéros précédents restaient corrects, sa prestation ici est en dessous, et ses visages aux traits trop anguleux détonnent un peu comparé aux autres dessinateurs. N'en reste pas moins quelques pages magnifiques (en particulier l'impressionnante introduction de la Roue, ou quelques combats de Solo contre des gladiateurs), et un dessin très dynamique dans les scènes d'action.

Importance dans l'UE : 03/10 (apparition de la Roue, retour de Dark Vador) / Note : 05/10


011 - [Mars 1979-Juillet 1979] - Star Wars (LA Times) 01 - The Constancia Affair

En plus des comics, Star Wars se décline à partir de 1979 en comic-strip, c'est à dire en publication dans des magazines. Ils sont au départ sous deux formes : les strips quotidiens (en noir et blanc, au format de 2 à 4 cases sur une bande) qui sont publiées tous les jours, du lundi au samedi, et les strips hebdomadaires, (en couleur, au format 2 à 4 cases sur 3 bandes), qui ne sont publiées que le dimanche. Au départ, les deux racontaient chacun une histoire différente, puis très rapidement, le strip hebdomadaire est devenu un complément de l'histoire racontée la semaine. Ce n'est cependant pas le cas de cette histoire : elle est racontée sur 18 strips quotidiens, publiés tous les dimanches dans le Los Angeles Times, entre le 11 mars et le 8 juillet 1979. L'auteur est Russ Manning, surtout connu pour avoir animé le comic-strip Tarzan pendant les années 1960 et 1970. Le comic a ensuite été republiée par Dark Horse complètement remontée en 1998.

L'histoire est très, très particulière. Elle est racontée par C3PO à la mémoire centrale de l'Alliance, et débute avec la destruction du vaisseau de Luke et la dérive dans l'espace des deux droids (R2 et 3PO) suite à l'explosion. Ils sont sauvés par le Faucon, piloté par Han, accompagné de Chewie et Gyla, une jeune femme. Les droids expliquent qu'ils étaient en approche de Constancia avec Gamine, leur passagère, quand les Impériaux les ont abattu. Le Faucon est alors attaqué à son tour, et Han réussit à les semer en traversant un champ d'astéroïdes de glace. Caché à l'intérieur, ils découvrent un avant-poste de protection de la planète, et y retrouvent Luke et Gamine, qui ont été sauvé de l'explosion de son vaisseau par Sharlee la sentinelle qui garde la base. Gamine explique les Impériaux ont découvert les facultés de télépathes des habitants de Constancia, et qu'ils les menacent de destruction s'ils n'acceptent pas de collaborer avec eux. Les héros décident de les aider, et après avoir détruit les chasseurs TIE en orbite de la planète, ils peuvent se poser et permettre à Gamine de sauver sa planète.

Autant dire ce qui est, c'est pour le moment la pire publication de cet univers étendu, bien loin derrière Keeper's World. Il n'y a rien de logique, ni même de réfléchi dans cette histoire. On dirait que les strips sont écrits jour après jour, sans savoir ce qu'il va se passer ensuite. C3PO passe ainsi 3 strips à dériver dans l'espace en radotant qu'il ne sait pas ce qu'il fait là, puis explique tout à Han en arrivant dans le Faucon. Gyla est parachutée là sans aucune explication sur sa présence, ni même qui elle est. La mission des rebelles est terminée quand ils ont réussi à amener une personne sur sa planète ... sans qu'on sache ni pourquoi elle en était partie, ni ce qu'elle va y faire sur place. Au final, seul Han a véritablement un rôle important, mais qui pourrait être tenu par n'importe qui, tant le scénario pourrait être intégré à n'importe quelle histoire de science-fiction. Bref, le seul intérêt est de découvrir les dessins de Manning en couleur, dont les traits ronds changent agréablement par rapport à ceux d'Infantino).

Importance dans l'UE : 00/10 / Note : 00/10

012 - [Mars 1979-Septembre 1979] - Star Wars (LA Times) 02 - Gambler's World

Les strips publiés en semaine entre le 12 mars et le 8 septembre 1979 forment l'histoire appellée Gambler's World. Elle a été publiée en noir et blanc, puis colorisée quand Dark Horse l'a republiée en 1994.

L'histoire est bien plus longue que la précédente (156 strips, étalés sur pratiquement 6 mois). Elle débute avec une discussion entre Dark Vador et l'hologramme d'un de ses agents, Blackhole, qui lui indique que des rebelles vont se rendre sur la planète du jeu, Vorzyd 5, pour y recruter de nouvelles recrues. La mission est constituée par Luke, Leia et les deux droids. Après un tour au milieu des attractions, Luke et Leia sont capturés par les Impériaux aux ordres de Blackhole. C3PO et R2 enchaînent les péripéties pour les retrouver, manquant par exemple de se faire capturer par un groupe de jeunes délinquants. Ils finissent par se rappeler de l'accent hrakian des agents impériaux, et réussissent à entrer dans le vaisseau hrakian présent sur le spatioport. Ils libèrent Luke et Leia alors qu'ils allaient se faire torturer pour qu'ils dénoncent leur contact sur place, et le quatuor réussit à s'enfuir. Pendant une (longue) escapade des deux droids dans un magasin d'armes, Luke est désigné pour aller rencontrer le contact de l'Alliance. Après une série de péripéties à travers les attractions de la planète pour semer les Impériaux, il rencontre ... la présidente de la planète ! Leur rencontre est stoppée par une autre attaque impériale, et Luke est obligé de repartir vers le vaisseau ... où 3PO lui explique que la bande de jeunes délinquants a capturé Leia et exige une rançon. Après une nouvelle séries de péripéties, Luke réussit à libérer Leia et le quatuor peut repartir.

Un avis assez contrasté sur cette aventure. Le scénario est très intéressant à suivre, même si l'absence d'Han et Chewie se fait ressentir : le jeu du chat et de la souris entre Rebelles et Impériaux sur un monde dédié au jeu est plutôt bien conçu, même si, au vu du pouvoir de l’Empire, il semble peu crédible qu’ils doivent éviter d’agir devant la foule. Le nouveau méchant, Blackhole, est extrêmement intriguant puisqu'on ne le voit qu'en hologramme et qu'il semble toujours avoir un coup d'avance sur les héros... dommage, il ne sera plus utilisé avant plusieurs décennies ! En revanche, les problèmes inhérents au format du comic-strip sont vraiment très, très présents ici. Le but de l'histoire semble changer au fur et à mesure que l'on avance dans le temps, comme si Manning ne savait plus trop pourquoi nos héros étaient là. Ils doivent recruter de nouveaux membres, puis rencontrer un contact haut placé de la planète, qui une fois trouvé leur propose de l'argent ... et à la fin, aucun de ces buts n'a été réellement atteint, les héros se contentant d'être saufs ! Un autre parti pris de Manning est de mettre en avant les deux droids: le duo permet de remplir de nombreux strips avec les petits évènements qu'ils vivent, même si cela ralentit fortement l'histoire globale. Sur les 156 strips, au moins un tiers est consacré à la recherche de Luke et Leia, puis à leur séjour dans le magasin d'armes, sans qu'aucun des deux ne soit réellement passionnant. Cela réduit Luke, et surtout Leia un rôle plus figuratif. Si Luke devient véritablement le héros à la seconde moitié de l'histoire, Leia réussit à se faire enlever deux fois, et elle a une influence quasi nulle sur tous les évènements. Dans l'ensemble, si l'histoire globale est intéressante, elle est donc trop diluée dans une série de strips présents surtout pour du remplissage, et l'histoire gagnerait à en perdre un bon tiers, voire la moitié pour gagner en dynamisme et aller à l’essentiel.

Importance dans l'UE : 01/10 / Note : 03/10

A suivre : 013 - [Avril 1979] - Han Solo at Stars End
Diablowagner
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 185
Enregistré le: 03 Mai 2012
 

Messagepar Jagged Fela » Sam 07 Avr 2018 - 16:24   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Hop je pose ça là qui vient du topic Droids/Ewoks :transpire: :

Terminé l'omnibus Droids and Ewoks. Je préfère nettement la série Ewoks à celle Droids. Certes c'est daté années 80, certes c'est pour jeune public, mais c'est assez bien fait, c'est mignon (les dessins plaisent à ma fille de six ans, surtout la princesse :D), c'est dans l'ensemble écrit correctement, non franchement c'est pas honteux. Je sais bien que c'est loin d'être le haut du panier mais j'ai pris plaisir à lire ma petite issue de temps en temps. :cute:
Staffeur éditions et actus littérature
Jagged Fela
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5665
Enregistré le: 30 Déc 2015
Localisation: Where my mind is.
 

Messagepar Diablowagner » Lun 09 Avr 2018 - 22:07   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

J'avance petit à petit !



013 - [Avril 1979] - Han Solo at Stars End

De retour avec un roman, avec cette fois-ci l'exploration du passé de Han Solo ! Après un premier roman (Splinters) où Solo avait été complètement effacé, en voilà un qui le met en vedette, avec son compagnon wookie. Et c'est surtout une des premières fois (avec le numéro 17 des comics Marvel) que l'on s'intéresse au passé des héros du film. Brian Daley, un auteur de science-fiction, est choisi pour raconter cette histoire.

Alors qu'ils essaient de faire des affaires dans le Secteur corporatif (en particulier avec un seigneur du crime local, Ploovo Deux-pour-Un), Solo et Chewie se retrouvent obligés de travailler pour Jessa, la fille de Doc, un technicien de renom pour les contrebandiers qui a disparu récemment. Après avoir essuyé une attaque de l'Autorité du Secteur, pendant laquelle Solo s'est distingué en pilotant un vieux chasseur Z-95, le duo se rend sur Orron III pour accomplir sa mission : transporter un groupe d'opposants à l'Autorité vers un endroit sûr. Ils sont accompagnés par Bollux, un robuste droid de travail, transportant dans son torse Blue Max, un droid de la taille d'une petite boite capable de pénétrer n'importe quel système informatique. Sur place, une fois le groupe de quatre passagers récupérés après quelques péripéties (incluant une poursuite en engin agricole), Chewbacca est capturé et Han ne parvient à s'enfuir qu'en détruisant le camouflage du Faucon. Alors qu'il quitte le cockpit, un des passagers est retrouvé mort. Han découvre le coupable grâce à une série de déductions et un stratagème efficace, et le meurtrier est expulsé de son vaisseau dans l'espace. Han se dirige alors vers la prison centrale de l'Autorité, Star's End, où il espère retrouver Chewbacca. Se faisant passer pour une troupe de cirque itinérante, Han réussit à avoir mettre en place son plan pendant que ses deux passagers (des Trianii, à l'apparence féline) et Bollux gagnent du temps en faisant une représentation. Han revient participer au spectacle, pour un combat contre le garde du corps du directeur de la prison, qui se termine par l'explosion du réacteur principal du bâtiment. Ses particularités de construction le font décoller dans l'espace au lieu d'exploser, et Han profite du désordre causé pour retrouver et libérer Chewie, mais également Doc et d'autres prisonniers. Tout le monde réussit à s'enfuir sur les vaisseaux disponibles (dont le Faucon) avant la destruction complète de Star's End.

Comme dans beaucoup de parutions à cette période, l'auteur semble avoir une vraie bonne idée (Han à l'assaut d'une prison pour sauver Chewie), mais sa réalisation est laborieuse. Pour commencer, Daley choisit de ne pas opposer Solo à l'Empire, mais à l'Autorité du secteur Corporatif. Si l'idée est intéressante, elle n'apporte pas grand-chose : au final, tout ce qu'il se passe dans ce livre se serait passé de la même manière si l'opposant avait été des Impériaux. Le Secteur n'est pas réellement développé, la faute à l'histoire qui reste essentiellement en trois lieux (la base de Doc, la planète agricole Orron III et la prison Star's End) qui ne sont pas vraiment les plus intéressants du Secteur !
Le personnage de Han n'est pas spécialement développé durant toute l'aventure, si ce n'est (un peu) sa relation avec Chewbacca. On retrouve cependant assez bien l'attitude qu'il a dans le film, en particulier à Mos Esley et dans l'Etoile noire, ce mélange d'appât du gain, d'égoïsme, d'héroïsme et de chance. On ne saura en revanche rien de ce qui l'a amené à devenir cette personne, Daley se contente simplement de copier la personnalité du film. Chewie est absent la moitié du livre, ce qui freine forcément son développement, même si on apprend ici sa grande longévité. Des nouveaux personnages, les droids se révèlent intéressants (même si leur duo ressemble beaucoup à C3PO et R2D2), tout comme Jessa ou les deux Trianii. Dommage que seuls les droids seront repris par la suite.
Quelques passages dans le livre sont vraiment intéressants, en particulier l'enquête sur le Faucon à la recherche du traitre, même si avec seulement 3 suspects, ce passage est assez court. En revanche, le problème vient de la succession des péripéties qui sont certes originales (parfois trop, ce qui conduit au ridicule), mais assez ennuyantes, en particulier les combats sur Orron III, puis tous les affrontements sur Star's End. Bref, un roman plein de promesses, mais assez peu sont finalement tenues.

Importance dans l'UE : 4/10 (apparition du Secteur Corporatif, des chasseurs Z-95, première incursion dans le passé de Solo..) / Note : 05/10

014 - [Juin 1979] - Star Wars (Marvel) 024

Pour ce numéro, c'est Mary Jo Duffy qui est au scénario (pour un de ses tous premiers travaux pour Marvel), avec Infantino qui reste au dessin. L'histoire est originale, puisqu'il s'agit de la toute première publication se déroulant avant l'avènement de l'empire, et mettant en scène un Obi-Wan dans la force de l'âge. De plus, l'auteur explique que les quelques pages introductrices se passent entre les numéros 15 et 16 de la série, faisant de ce numéro le premier à être publié dans le désordre chronologiquement.

L'histoire débute avec un exploit de Solo aux commandes du Faucon : il réussit à détruire en même temps deux chasseurs TIE qui les attaquaient, grâce à une ruse de son invention. Leia raconte que son père lui avait parlé d'un exploit similaire d'Obi-Wan Kenobi, et elle narre l'aventure : alors que le général Jedi se trouve sur un vaisseau de plaisance, ils sont attaqués par des pirates. Grâce à Obi-Wan (qui réalise le fameux coup de destruction de 2 chasseurs), la première vague d'attaque est détruite, mais les pirates continuent à s'approcher, comme attirés vers le vaisseau par une balise. L'équipage accuse un hors-la-loi présent, mais le Jedi intervient, et découvre que cela vient d'un appareil servant les boissons. Une fois détruit, les pirates s'éloignent, et le vaisseau peut continuer sa route.

L'histoire est très classique dans sa résolution, mais se laisse bien lire, et Duffy à dépeindre Kenobi dans la lignée de ce que l'on voit dans le film (ou plutôt, dans l'adaptation comics) : par exemple, il n'hésite pas à exécuter au sabre-laser un passager qui ne cessait de l'importuner, comme dans la Cantina de Mos Esley. Il est cependant soucieux de justice, se refusant de condamner un homme uniquement à sa mauvaise réputation, et garde son calme en toutes circonstances. Cela correspond bien à l'idée qu'on pouvait se faire d'un Jedi à l'époque, avec les bribes d'informations données par Lucas. Cette histoire est cependant très anecdotique, que ce soit dans le passé (on n'apprend à peu près rien de la galaxie à cette époque), ou dans le présent (cette histoire n'a aucune influence sur Luke et les autres).

Importance dans l'UE : 3/10 (anecdote sur le passé de Kenobi, première histoire se passant avant l'avènement de l'Empire) / Note : 04/10

015 - [Juillet 1979-Septembre 1979] - Star Wars (Marvel) 025-027

On repart avec l'équipe Goodwin/Infantino pour ce trio de numéros, qui est la suite directe du 23e : après avoir survécu à leur séjour sur la Roue, Han et Solo sont partis à bord du Faucon, et Leia, Luke et les droids sont à bord de la navette de feu le gouverneur Greyshade.

L'histoire débute sur Yavin 4, où la base de l'Alliance essuie régulièrement les attaques des chasseurs TIE, pendant que sur Centares, Luke et Leia échangent leur yacht contre un appareil moins reconnaissable. Ils apprennent que la famille Tagge s'intéresse de près au système de Yavin, dont l'Empire a décidé le blocus. Leia estime que ce blocus est la réponse à la victoire contre l'Etoile noire : cela leur permet de garder sous contrôle la flotte des Rebelles au même endroit sans craindre une défaite ailleurs. Luke et Leia se lancent donc à la poursuite du vaisseau des Tagge. A l'intérieur s'y trouve le Baron Tagge, l'ainé de la famille et le grand frère du général Tagge, mort sur l'Etoile Noire. Il s'entraine pour se venger de Vador, qui l'a rendu presque aveugle lors d'un de leur affrontement (il ne peut désormais voir sans ses lunettes bioniques). En arrivant dans le système de Yavin, le vaisseau de Luke et Leia tombe en plein champ de mines : ils ne doivent leur salut qu'à la connexion de Luke avec la Force, qui lui permet d'esquiver les pièges sans trop de dégâts. Luke y gagne un baiser de Leia pour les avoir sauvé, puis ils se rendent auprès de Yavin, la planète géante gazeuse. Ils y découvrent que grâce au navire des Tagge, l'Empire y cache des chasseurs TIE. Ils parviennent non sans mal à atterrir sur Yavin 4, sauvés par les chasseurs de l'Alliance, et présentent leurs observations au général Dodonna. Luke part en mission pour récupérer des données sur un des TIE abattu, mais le pilote encore en vie tire sur R2, et le détruit pratiquement. Luke culpabilise, mais Dodonna ne lui laisse pas le choix : étant le plus expérimenté, c'est lui qui doit piloter le chasseur qui tentera l'attaque. Grâce aux données, il pénètre dans la planète gazeuse par le vortex ouvert par l'invention des Tagge, et parvient à la détruire. Il réussit à sortir de la planète grâce à la Force, sans remarquer que les Impériaux l'ont suivi, et ont survécu grâce à lui à la destruction de leur base.

Luke part ensuite sur la planète Junction à la recherche des pièces détachées pour réparer R2. Pendant ce temps, le chasseur de primes Valance continue sa recherche de Luke, qui est une abomination pour lui car il traite ses droids comme des amis... et il s'est arrêté sur Junction ! Dès que Valance apprend la présence de Luke, le combat commence entre les deux hommes. Valance finit par avoir le dessus, même si le fait qu'il soit un cyborg a été découvert pendant leur affrontement. Il est cependant stoppé par C3PO, qui souhaite se sacrifier pour que Luke puisse s’enfuir, à la surprise de Valance, qui décide de les laisser partir.

Les deux premiers numéros sont les plus denses publiés pour le moment : il y a énormément d'informations développées, tant dans l'action que dans la situation de la galaxie ou le développement des personnages. Pour commencer, on s'intéresse à nouveau à la base de Yavin, et à l'échec de la mission de Luke qui devait trouver une nouvelle base. Leia explique plutôt bien pour quelle raison l'Empire se refuse à une destruction rapide de la base : cela ne ferait que faire fuir les Rebelles, et ils seraient libres d'agir ailleurs. La stratégie impériale est donc plutôt intéressante, à ne pas communiquer massivement sur la destruction de l'Etoile noire et épuiser petit à petit les forces rebelles. Elle est en tout cas logique vu ce qui avait été développé dans les films en terme de pouvoir dans la galaxie.

Ces numéros créent un nouvel antagoniste : la maison Tagge. Si elle avait déjà été mentionnée dans les numéros précédents, c'est la première fois qu'un membre de cette famille fait son apparition (depuis le général Tagge dans le film et les adaptations). Cela donne un visage aux Impériaux autre que Dark Vador et permet à l'Empire de développer son côté scientifique, permettant des missions différentes à nos héros. Il est intéressant de noter qu'à aucun moment, Luke et Tagge ne s'affrontent directement : Goodwin fait ainsi démarrer leur opposition petit à petit, et se garde de quoi raconter dans les numéros futurs.

Le seul réel souci, c'est que l'invention des Tagge manque clairement d'intérêt : camoufler des TIE sur Yavin pour attaquer furtivement la base de l'Alliance n'est clairement pas ce qui remplacera l'Etoile Noire... Malgré ce qu'on l'air de vivre les différents personnages, l'enjeu ne paraît pas si élevé. Cela permet essentiellement d'avoir des exploits de Luke : c'est même la première fois qu'il est l'élément fondamental de la victoire des héros, rôle habituellement dévolu à Han.
Ces numéros développent également davantage les relations entre Luke et Leia. Han Solo parti de son côté, le duo se rapproche pendant leur voyage (jusqu'à s'embrasser), et Leia vient réconforter Luke après la destruction de R2. Elle s'inquiète également beaucoup pour sa mission, mais accepte son rôle de leader, qui l'empêche de se jeter à sa poursuite comme elle l'avait fait précédemment. Luke quant à lui gagne en maîtrise de la Force petit à petit : c'est a ses aptitudes qu'il doit s'être sauvé à deux reprises, dans le champ de mines et dans l'atmosphère de Yavin.

Et avec tout cela, on a droit à deux numéros remplis d'action, essentiellement dans l'espace ou en bordure de Yavin. Si les visages d'Infantino sont toujours étranges à regarder, les scènes de combat spatial ou terrestre sont plutôt dynamiques ! Finalement, on a presque plus d'actions compactées en deux numéros, que dans les romans de l'époque (Splinters ou Star's End) !

Le troisième numéro est un peu à part de ce duo : on y revoit Valance, totalement obsédé par l'idée de retrouver Luke, et qui s'est installé sur la planète développée la plus proche de Yavin, en espérant qu'ils viennent un jour s'y ravitailler ! A part ce hasard extraordinaire, le numéro est bien moins dense que les précédents. On y retrouve des informations sur Valance, redondantes pour ceux qui avaient lu le numéro 16, et un long combat entre le chasseur de primes et le jeune Jedi. Seules les dernières pages, où C3PO explique pourquoi se sacrifier pour Luke est important pour lui et qui fait hésiter Valance, sont réellement intéressantes. Cela reste le plus faible des trois numéros où est présent le cyborg.

Importance dans l'UE : 3/10 (introduction de la maison Tagge) / Note : 06/10


016 - [Juillet 1979-Septembre 1979] - Star Wars (LA Times) 03 - The Kashyyk Depths

La suite (et fin) des strips hebdomadaires de Manning : ici, l'histoire est très courte, puisqu'elle ne s'étale que sur 9 semaines. Elle se déroule sur la planète Kashyyyk, dont c'est la deuxième apparition dans l'univers étendu après le Holiday Special.

L'histoire est assez simple : en arrivant sur Kashyyyk, Han, Chewie et les deux droids apprennent que la fête de la Journée de la vie va être annulée, car un des anciens interdit aux Wookies de descendre dans les profondeurs de la jungle, devenue trop dangereuse. Après un désaccord qui se termine presque en combat, l'ancien accepte que le quatuor aille cherche les plantes indispensables à la fête. Ils découvrent que si les plantes sont devenues dangereuses, c'est à cause d'Impériaux qui les détruisent au fur et à mesure de l'avancée d'une mission scientifique. Han et Chewie arrivent à temps pour voir la jungle les tuer les uns après les autres, et ils ne peuvent que sauver une jeune scientifique, Gyla, qui reconnait ses erreurs. Ils retournent ensuite à la surface participer à la fête.

L'histoire est un peu étrange dans son déroulement (pourquoi un Wookie refuse que son peuple aille affronter quelques Impériaux ?), d'autant que les héros sont avant tout spectateurs de ce qu'il se passe dans les profondeurs, et sont assez rarement (voire jamais) en danger. Le seul intérêt (en tout cas à l'époque) était de rappeler aux lecteurs les lieux mis en avant dans le Holiday Special. Cela nous permet également de comprendre d'où vient Gyla, aperçue dans le strip précédent... et C3PO laisse à penser que c'est peut-être une espionne impériale... dommage, c'est sa seconde et dernière apparition, et elle sera complètement oubliée ! L'exploration de Kashyyyk est intéressante, mais fait clairement penser à un épisode de Flash Gordon, ou de n'importe quelle série de SF des années 1960 ! Au moins est-elle a peu près cohérente avec ce qui sera fait ensuite (si l'on excepte le mille-pattes de transport, alors que les Wookies ont leurs griffes...).

Importance dans l'UE : 2/10 (première apparition de Kashyyk dans un comic) / Note : 02/10
Diablowagner
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 185
Enregistré le: 03 Mai 2012
 

Messagepar Alfred M. » Mar 10 Avr 2018 - 8:52   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Diablowagner a écrit:Pour commencer, Daley choisit de ne pas opposer Solo à l'Empire, mais à l'Autorité du secteur Corporatif.


On lui a pas vraiment laissé le choix en fait, ainsi qu'à Lester Neil Smith dans une moindre mesure, d'où leurs inventions d'états (fantoches) non-impérial (et d'alternatives aux destroyers de classe Imperial, sabres laser et aux X-Wing).

Diablowagner a écrit:il n'hésite pas à exécuter au sabre-laser un passager qui ne cessait de l'importuner, comme dans la Cantina de Mos Esley


J'avais trouvé ça beaucoup moins justifié dans la BD :transpire: .
Truth is, the game was rigged from the start...
Alfred M.
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3171
Enregistré le: 19 Avr 2016
 

Messagepar Diablowagner » Mar 10 Avr 2018 - 16:15   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Alfred M. a écrit:On lui a pas vraiment laissé le choix en fait, ainsi qu'à Lester Neil Smith dans une moindre mesure, d'où leurs inventions d'états (fantoches) non-impérial (et d'alternatives aux destroyers de classe Imperial, sabres laser et aux X-Wing).



Tout à fait ... C'est quand même curieux cette autorisation de faire des oeuvres se déroulant avant la trilogie... mais en ayant interdiction de faire référence à quoi que ce soit en rapport avec la trilogie !

Ca explique assez bien le côté totalement anecdotique de toutes les histoires, ceci dit ... Ca me fait penser un peu au nouveau canon, en fait :chut:
Diablowagner
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 185
Enregistré le: 03 Mai 2012
 

Messagepar Diablowagner » Mer 18 Avr 2018 - 22:36   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

017 - [Septembre 1979-Novembre 1979] - Star Wars (LA Times) 04 - Tatooine Sojourn

Voilà le premier strip qui est publié les sept jours de la semaine, pendant quasiment deux mois. Manning, qui commence à être malade, n'arrive plus à assurer le scénario de ses strips : s'il continue à les dessiner, il se fait aider par Steve Gerber pour le script et les dialogues. Gerber était coutumier de l'écriture des strips, puisqu'il venait d'assurer celui sur Howard the Duck un an auparavant.

L'histoire débute sur Tatooine, où une capsule s'écrase et est récupérée par les Jawas. Peu de temps après, l'Alliance contacte le vaisseau de Luke, parti en mission de reconnaissance avec les droids. A son grand déplaisir, il est envoyé sur Tatooine, à la recherche d'informations sur cette capsule. Il arrive à Mos Esley, à présent sous contrôle impérial, et se rend à la cantina chercher son contact sur place, Anduvil. Il manque de se faire tuer par un agent de Jabba, mais est sauvé par Anduvil, qui lui explique la situation : l'Empire semble avoir un nouveau moyen de trouver les bases rebelles, toutes liées à la chute d'une capsule contenant la même maladie contagieuse. Or, un Jawa meurt dans la cantina de cette maladie, et le duo, suivi des droids, préfère se réfugier dans la hutte d'Obi-Wan. Ils sont attaqués par des hommes des sables, mais sabre-laser à la main, Luke les vainc, même si son landspeeder est détruit dans la bataille. Le quatuor monte alors sur les banthas laissés par leurs attaquants, et observent des stormtroopers en train de nettoyer un char des sables jawa de ses malades. En l'explorant un peu plus tard, Luke est mordu par une vermine, et attrape la maladie. Ils sont alors arrêtés par les Impériaux, qui utilisent la maladie pour transmettre les coordonnées des bases rebelles, grâce à la décoloration des pupilles des malades. Grâce à l'action des droids et d'Anduvil, le quatuor réussit à quitter la base, et à transmettre ces informations aux Rebelles.

Une lecture assez contrastée : d'une part, on a enfin sur un strip un scénario qui est réfléchi de l'introduction à la résolution, et on s'est débarrassé des strips inutiles qui ne servaient qu'à prendre de la place sans rien apporter à l'histoire. Mais d’un autre côté, le scénario tient vraiment sur un concept très étrange (une maladie aléatoirement inoculée par l'Empire qui donne des indications sur les coordonnées des bases rebelles grâce aux yeux du malade...). On sent vraiment ici la patte de Gerber, aux concepts souvent fous ! Appliquée à Star Wars, cela donne quand même quelque chose de très décalé !

Revoir les lieux du premier film (Cantina, Hutte de Ben) est sympathique, d'autant qu'ils sont plutôt bien utilisés : comme les différentes péripéties, chaque lieu fait avancer l'histoire. Le fait que l'Empire ait pris le contrôle de Tatooine est assez étrange, mais la dection finale de leur base permet d'accrocher cela au reste des histoires.
Le choix de se centrer uniquement sur Luke permet d'approfondir un peu ses réflexions, en particulier à ses rapports conflictuels avec la planète qu'il a cherché tant d'années à quitter. Le personnage d'Anduvil apporte une touche féminine et active bienvenue : on est loin de Leia de l'histoire précédente, qui passait son temps dans un rôle de princesse en détresse. Dommage qu'elle soit aussitôt oubliée dès l'histoire suivante, d'autant qu'elle aurait pu créer un intérêt amoureux pour Luke, qui changerait du triangle Luke-Leia-Han...

Importance dans l'UE : 2/10 (première réapparition de Tatooine) / Note : 04/10


018 - [Octobre 1979] - Han Solo's Revenge

Deuxième épisode des Aventures de Han Solo, toujours par Brian Daley, mais clairement pas le plus mémorable... Avant de faire cette petite critique, je n'en avais plus le moindre souvenir...

L'histoire débute avec un nouvel échec de Solo dans ses affaires, et l'obligation pour lui de retourner dans le Secteur Corporatif pour y trouver du travail. Mais il est employé pour transporter des esclaves, et après un refus catégorique, il élimine l'intermédiaire. Il décide alors de se venger de la personne qui a organisé cette transaction, et se rend pour cela sur Bonadan. Il y rencontre, après quelques péripéties, Fiolla, une agent de l'Autorité qui cherche à capturer les esclavagistes, et Spray, un agent de recouvrement. Ensemble, ils se veulent se rendre sur la planète Ammuud, où l'enquête les mène, mais un combat contre les esclavagistes les sépare : Solo et Fiolla doivent voyager à bord d'un vaisseau de croisière, pendant que Chewie, Spray et les droids sont à bord du Faucon. Les péripéties s'enchainent, avec une bombe sur le Faucon qui l'empêche d'atterrir correctement, et une attaque des esclavagistes sur le vaisseau de croisière (où Fiolla se rend compte que son assistant l'a trahi et travaille pour les esclavagistes). Tout le monde finit cependant par arriver sur Ammuud, et Bollux parvient même à retrouver Han et Fiolla. Le quatuor rencontre le Mor Glayyd, chef d'une des tribus qui dirigent la planète, et lui vient en aide dans une affaire délicate. Le Mor Glayyd doit en effet se battre en duel pour l'honneur de sa sœur insultée, contre Gallandro, un des meilleurs combattants du Secteur corporatif, s'il ne veut pas perdre sa place. Han propose de se battre à sa place, et Gallandro décide d'abandonner son duel. Grâce à l'aide de son nouvel allié, Han réussit à retrouver le Faucon avec Chewie et Spray, mais ils sont repérés par les esclavagistes qui lancent leurs forces pour les éliminer. Ils sont sauvés par Gallandro et les forces de l'Autorité, prévenus par Spray qui était en fait le gouverneur du Secteur et qui cherchait à arrêter le trafic d'esclaves dans son territoire. Grâce à une dernière action, Han parvient à s'échapper à l'Autorité, tout en récupérant l'argent qui lui avait été promis au début de cette aventure.

Globalement, l'histoire est plaisante et se laisse lire, mais elle n'apporte vraiment pas grand chose à l'histoire générale ou aux personnages. Les défauts du premier tome sont toujours présents ici, mais les personnages sont plus sympathiques. Fiolla est un personnage féminin assez fort (même si on peut regretter que Daley n'ait pas gardé Jessa), et Spray un non-humain très intéressant à suivre. Les derniers chapitres introduisent Gallandro, qui est taillé pour être un adversaire digne d'Han Solo. Si cette opposition est à peine esquissée ici, elle sera développée dans la prochaine histoire. Les planètes créées pour l'occasion sont davantage intéressantes que dans l tome précédent, même si on en apprend finalement assez peu sur elles. C'est le principal problème ici, à la fois qualité et défaut : si tout se lit assez bien et ne donne pas le temps de s'ennuyer, tout va trop vite et on manque du coup de développement des personnages ou de l'univers.

Importance dans l'UE : 3/10 (apparition de Gallandro..) / Note : 06/10


019 - [Octobre 1979] - Star Wars (Marvel) 028

Retour aux comics Marvel avec un numéro centré sur Han Solo, qui se passe en parallèle des numéros précédents (25-27), toujours par le duo Goodwin/Infantino.

L'histoire est ici bien plus classique : en s'échappant de la Roue (à la fin du numéro 23), Han se pose dans la grotte d'une planète où il a l'habitude d'effectuer des réparations. Mais cela alerte Jabba, qui arrive sur la planète pour récupérer le Faucon afin de se faire rembourser l'argent que lui doit Han. Le combat s'engage, jusqu'à ce qu'Han se rend compte que la grotte est truffée de mites de pierre, des insectes dévorant toute matière vivante ou métallique. Han parvient à faire décoller le Faucon et s'enfuir en perçant un trou dans la montagne fragilisée par les mites, pendant que Jabba perd tout son équipage. Il ne doit son salut qu'à Han qui accepte de l'accueillir à son bord, en échange de l'effacement de sa dette.

Un numéro bien plus basique que les précédents : pas de réflexion sur la condition de héros ou de droid, ici le principal c‘est l'action. On retrouve un Solo assez proche de celui du livre, finalement. C'est probablement le seul intérêt de cette histoire, en plus de présenter un Jabba qui ne ressemble en rien à celui du film, comme dans l'adaptation (cela sera plus tard retconné pour en faire un des lieutenants du Hutt, afin de garder un peu de cohérence). En dehors de cela, certaines scènes semblent tout droit sorties de l'Empire contre-attaque, en particulier la réparation du Faucon dans une grotte qui ressemble beaucoup à la scène dans les astéroïdes. Enfin, un autre intérêt (mineur) est de débarrasser Han de sa dette avec Jabba... même si l'on sait très bien qu'elle sera vite de retour !

Importance dans l'UE : 1/10 / Note : 03/10


020 - [Novembre 1979] - Star Wars (Marvel) 029

Marvel poursuit sa publication de numéros uniques centrés sur un personnage : après Luke (27) et Han (28), voilà un numéro qui met en avant Dark Vador, qui est un peu le personnage oublié pour le moment : il n'a eu que très peu d'apparitions, et jamais à son avantage.

L'histoire commence quand, chacun de son côté, Vador (en torturant un prisonnier) et Valance apprennent un même nom : Tyler Lucian. C'est un déserteur rebelle qui a fuit la bataille de Yavin, mais qui connait celui qui a détruit l'Etoile noire. Il se cache dans un parc d'attractions abandonné, entouré de fleuves pouvant dissoudre la chair en quelques minutes. Valance est le premier sur place, mais ne peut échanger que quelques mots avec Lucian avant l'arrivée de Dark Vador. Valance, se remémorant sa rencontre avec Luke et l'espoir qu'il a fait naître en lui et dans la galaxie, se décide à affronter Vador plutôt que laisser Lucian tomber entre ses mains. Après quelques coups d'éclat, le combat est trop inégal et Vador abat son sabre sur le torse de Valance. Ses ajouts cybernétiques permettent au chasseur de primes de retenir Vador quelques instants de plus, avant qu'il ne sombre dans les eaux empoisonnées en tentant d'entrainer son adversaire avec lui. Vador finit par s'en débarrasser définitivement, mais le sacrifice de Valance a touché Lucian, et il décide de se lancer à son tour dans l'eau pour que Vador n'apprenne jamais son secret, réussissant enfin à dépasser sa lâcheté. Pendant ce temps, Luke est de retour sur Yavin, avec un R2 réparé, mais il apprend que Leia est partie seule en mission.

Ce numéro est tout le contraire du précédent. Assez peu d'action, aucun humour, mais un scénario à la fois glaçant et touchant. Le duel Vador/Valance est vraiment impressionnant : on a pratiquement autant de pages consacrées à leur dialogue qu'à leur affrontement. Ce dialogue est très juste, chacun étant conscient de l'inéluctabilité de ce qu'il va se passer. Leur combat physique est également très intéressant : pour une fois que Vador affronte quelqu'un d'autre que Luke, il peut véritablement démontrer l'ampleur de ses capacités. Malgré ses atouts, le destin de Valance est prévisible et très bien exécuté. La fin est extrêmement sombre, permise par l'absence des héros traditionnels. Elle détonne clairement avec tous les autres numéros mais montre qu'au bout d'un an et demi, Goodwin maitrise son sujet : il a mené le personnage de Valance de bout en bout pour ce final assez grandiose, même si cela donne le seul vrai regret de ce numéro : choisir le sacrifice après une seule rencontre avec Luke qui le change à jamais, c'est quand même une décision étrange pour Valance, un peu trop vite amenée. Enfin, très bonne note pour Infantino : ses planches sont ici tout à fait adaptée au ton de l'histoire (seul le choix de Lucian, quasi clone de Luke, est assez perturbant).

Importance dans l'UE : 1/10 / Note : 08/10
Diablowagner
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 185
Enregistré le: 03 Mai 2012
 

Messagepar Diablowagner » Mar 24 Avr 2018 - 11:15   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

021 - [Novembre 1979-Décembre 1979] - Star Wars (LA Times) 05 - Princess Leia, Imperial Servant

Pour cette nouvelle série de strips, c'est Russ Helm qui prend le scénario, toujours avec Manning aux dessins. Helm est un parfait inconnu, mais il était l'ami de Lindsay Smith, l'éditrice des strips, qui l'a employé pour épauler Russ Manning à la santé toujours plus chancelante. Il écrira donc cette histoire, ainsi que deux autres.

L'histoire débute quand Leia, en mission pour l'Alliance, doit atterrir brutalement sur la planète Phelarion après la destruction de son vaisseau. Or, la planète (une exploitation minière de Mégonite, une pierre explosive) est sous le contrôle de l'Empire, et même pire, sous le contrôle de Lady Tarkin. Leia se fait justement remarquer par la veuve du grand Moff, qui décide de la prendre comme servante. Pendant ce temps, deux ouvriers, traités comme des esclaves, s'organisent pour se révolter. Leia manque à plusieurs reprises de se faire démasquer, tant par les ouvriers que par Lady Tarkin, mais réussit à chaque fois à s'en sortir, bien aidée par la Mégonite. Les Impériaux qui dirigent le Secteur se réunissent à Phelarion pour faire le point sur la production de Mégonite, y compris Dark Vador qui n'apprécie pas le retard dans la livraison du matériau. Leia profite de la confusion pour s'enfuir avec deux ouvriers, poursuivis par Vador et des Stormtroopers. Ils sont sauvés par l'arrivée de Solo à bord du Faucon.

On a une avancée intéressante par rapport au précédent strip : l'histoire tient davantage la route (même si il est étrange de voir des non-humains dans une réunion de dirigeants impériaux). En revanche, on perd tout ce qui faisait l'intérêt de la précédente histoire : on a essentiellement que de l'action, rien dans le développement du personnage de Leia. En revanche, on a enfin une héroïne qui agit, qui fait avancer elle-même l'histoire, et qui ne laisse pas uniquement des hommes dicter ses actes. L'auteur ne peut cependant pas s'empêcher de faire de son héroïne une servante (ce qui est déjà la seconde fois que cela arrive, après Splinters...). Autre problème : les péripéties sont surtout présentes pour l'action du strip, et moins souvent pour faire avancer l'histoire.
Point positif quand même : Vador est impressionnant (même s'il est tenu en échec, n'exagérons rien). En revanche, le personnage de Lady Tarkin est.. étrange ! Si en terme de caractère, elle correspond plutôt à son mari, je me demande qui a pu inspirer l'auteur pour créer son physique, qui est l'antithèse de celui de Tarkin... Quoi qu'il en soit, c'est sa seule et unique apparence.

Importance dans l'UE : 1/10 / Note : 03/10


022 - [Décembre 1979] - Star Wars (Marvel) 030

Encore un numéro unique centré sur un personnage : c'est Leia qui est à l'honneur, dans la mission annoncée dans le numéro précédent. L'histoire permet aussi de continuer la saga des Tagge, faisant le lien avec l'échec de leur mission dans le numéro 26.

Leia, camouflée en ouvrière, arrive sur Metalorn, une planète industrielle impériale sous le contrôle des Tagge, où tout est surveillé et doit rester sous contrôle total, au grand déplaisir d'une enfant. Metalorn reçoit également la visite du Baron Tagge qui vient observer ses projets : l'ordinateur central détecte alors qu'une arme est dans des mains non autorisées : celles de Leia. Celle-ci réussit à fuir en tirant sur quelques Stormtroppers, et s'échappe en laissant son arme, se rendant à nouveau indétectable. Elle rencontre enfin l'objet de sa mission : un viel homme nommé Arn Horada, qui a été son professeur d'histoire sur Alderaan. Mais la rencontre est stoppée par le Baron Tagge ; Leia parvient cependant à l'immobiliser assez longtemps pour s'enfuir... ou tout du moins c'est ce qu'a cru Tagge ! La princesse s'est contentée de se fondre dans la foule des ouvriers, puis de quitter la planète comme elle était arrivée. Malgré l'échec de sa mission, elle considère cela comme une réussite : elle a montré aux ouvriers de Metalorn que la Rébellion était une réalité et non de la propagande, et à Harada qu'il y avait toujours de l'espoir. Sur la planète, une jeune fille se cache pour faire pousser une plante, hors de contrôle de la surveillance, et attend qu'elle germe...

Si on est loin de la force du précédent numéro, on a quand même une histoire qui se tient assez bien. Leia réussit à vaincre l'Empire en échouant sa mission, simplement en rajoutant quelques grains de sable dans un fragile engrenage. C'est probablement le premier numéro (sur 30 !) où son rôle est actif et bien mené, et où on retrouve enfin la Princesse qui prend les choses en mains dès son évasion des cellules de l'Etoile noire, et non une femme fragile qui passe son temps à se faire secourir. Goodwin continue à utiliser Tagge comme antagoniste plutôt que Vador, ce qui facilite beaucoup les choses pour la victoire des héros, et la rend davantage crédible.

Hasard des publications, ce numéro et le strip "Imperial Servent" sont parus à quelques semaines d'écart, et ont des histoires assez similaires. Même dans un format assez différent, force est de constater que Goodwin est ici largement meilleur.

Importance dans l'UE : 2/10 / Note : 05/10


023 - [Décembre 1979] - Star Wars (Marvel) Annual 01

Voilà le premier Annual de la série Marvel. Au départ, ces Annuals permettaient de développer davantage une histoire, ou un moment important pour les personnages, car ils bénéficiaient de davantage de pages et de temps d'exposition dans les points de vente. Dans les années 1970-1980, cela se perd un peu chez Marvel pour faire plutôt une histoire certes plus longue, mais détachée de la continuité des numéros successifs, et c'est un peu ce qu'on retrouve ici. La preuve en est de l'équipe créative : Chris Claremont est au scénario et Mike Vosburg aux dessins, juste avant qu'il ne commence à dessiner She-Hulk.

L'histoire débute sans trop de contexte sur la planète Tirahnn, où Luke et Leia se font repérer par la Majestrix de Skye. Ils sont poursuivis par sa garde, et ne doivent leur salut qu'à l'intervention d'Han et de Chewie. Sur les conseils d'une contrebandière avec qui il a eu une relation, Katya M'Buele, Solo cherche des informations sur cette Majestrix. Mais une créature capable de changer sa densité assassine Katya, et manque de tuer Luke, qui ne s'en sort qu'avec l'aide de son sabre. Les héros décident de partir vers Skye, et Solo raconte en chemin son aventure sur cette planète avec Katya, qui a vu la mort de 18 contrebandiers correliens qui les accompagnaient. Mais en arrivant en orbite, la Majestrix les appelle et leur explique qu'ils ont fait ce qu'elle a voulu, et le Faucon essuie une attaque. Han réussit à éjecter Luke, Leia et les droids avant de se faire capturer.
Arrivés sur la planète, Luke et Leia sont capturés par une tribu locale. Leia est reconnue, et les S'kytri souhaitent la livrer à l'Empire, auquel ils sont loyaux... mais l'arme de Luke, puis son nom les intrigue, puisque cela les connecte à une prophétie les conduisant à la liberté face à la tyrannie de la Majestrix. Ils décident d'aider Luke et Leia à porter secours à Han, en train d'être torturé. Bénéficiant de l'effet de surprise en arrivant par les airs, Luke et Leia éliminent des Stormtroopers. La Princesse est la première à retrouver Solo, et terrassant quelques ennemis à coups de blaster, elle parvient à le libérer, ainsi que Chewbacca. Pendant ce temps, Luke affronte la Majestrix dans un combat aérien au sabre-laser, compliqué par le fait que son adversaire dispose de pouvoirs de la Force. Luke réussit cependant à la vaincre, et libère ainsi la planète Skye. Il apprend, avant de partir, que d'autres Jedi sont venus avant lui : Obi-Wan et ses deux apprentis, dont son père.

L'histoire est réellement divisée en deux parties, qui sont loin d'être équivalentes. La première est poussive, voire illogique : on comprend mal ce que fait le quatuor sur cette planète, ni quel est l'intérêt de la Majestrix à les faire venir jusqu'à Skye, plutôt que les dénoncer ou les tuer immédiatement. Son plan est très compliqué pour pas grand-chose, ce qui fait que près de la moitié des pages de cet Annual manque d'intérêt... le seul atout étant la présentation de Katya, mais elle est éliminée quasiment immédiatement.
La seconde partie en revanche est bien plus intéressante : nouvelle planète à découvrir (même si on nous donne assez peu à voir), nouveau peuple intéressant (les S'kytri tiraillés entre leur devoir envers l’Empire et leur envie de liberté symbolisé par la prophétie…), histoire liant le présent et le passé de Han et de Luke... Le potentiel était vraiment très présent, mais tout va trop vite et se consacre beaucoup plus à l'action qu'au développement des lieux ou des personnages. L'histoire avec Obi-Wan et ses apprentis est ainsi cantonnée à un quart de page, alors qu'il aurait été bien plus intéressant d'y consacrer un petit moment.

Cela a cependant donné un gros souci de cohérence, puisque l'histoire indique que Luke a le sabre-laser d'un des apprentis d'Obi-Wan, et que l'autre est revenu ensuite sur la planète sous le nom de Dark Vador pour la soumettre à l'Empire et entrainer la Majestrix à des pouvoirs du côté obscur. L'Empire contre-attaque a montré un an plus tard que le sabre de Luke, donc celui d'Anakin Skywalker, était le même que celui de Vador... Il aura fallu attendre 2015 et la publication d'une nouvelle d'Abel G. Peña (SkyeWalkers: A Clone Wars Story) pour éliminer ce problème (et revoir la planète Skye dans l'Univers Star Wars). Autre incohérence également : l'Annual ne peut pas se lire entre les numéros 30 et 31 de la série Marvel, là où il a été publié, puisque Luke et Han se retrouvent sur Tatooine après avoir été séparé depuis l'épisode de la Roue au numéro 31, et ne peuvent donc pas avoir participé à la mission sur Tirahnn avant cela.

Bref, une histoire qui aurait vraiment pu être intéressante, mais une petite déception au final.

Importance dans l'UE : 2/10 / Note : 06/10


024 - [Décembre 1979] - Star Wars (UK) 094-096 - The Way of the Wookiee

Goodwin et Infantino ne se sont pas contentés de produire pour les comics américains : dès 1979, les Britanniques pouvaient lire des histoires exclusives. La première, parue dans les numéros 94, 95 et 96 du comic hebdomadaire anglais, ne sera publiée aux Etats-Unis qu'en 1981. Comme dans tous les comics anglais, chaque partie est très courte, n'excédant pas les 8 pages (et moins ensuite, avec une page qui récapitule les évènements des numéros précédents).

Cette histoire est un flahback très intéressant : il raconte une des aventures de Solo au service de Jabba, aux alentours de Kessel. L'histoire débute par l'arrestation du Faucon par les troupes impériales. Ne trouvant rien d'illégal, ils sont obligés de les laisser partir. Solo en profite pour rencontrer son contact, qui doit lui fournir l'épice de contrebande. Mais en chemin, Chewbacca devient fou en voyant un prisonnier wookie embarqué par les Impériaux, et Han est obligé de lui tirer dessus pour l'assommer, évitant ainsi sa capture. Chewie explique qu’il y a un duel inachevé entre lui et ce Wookie (appelé Hronk), et cette querelle doit être résolue. Chewie part alors seul en mission pour aller délivrer son compatriote des Impériaux, pendant que Solo récupère sa marchandise. Le Wookie revient avec Hronk, et Solo pense pouvoir partir, mais son contact sur place l'a vendu aux Impériaux, qui arrête son vaisseau juste avant qu'il ne puisse passer dans l'hyperespace. Solo est obligé de se débarrasser de l'épice, et cache Hronk en le faisant passer par Chewie. Le duo peut ensuite déposer Hronk, qui a désormais une dette envers Chewie, et s'inquiéter de la réaction de Jabba à la perte de sa marchandise.

Comme souvent dans les comics anglais, tout va très vite; le but étant de raconter un maximum de choses en un minimum de pages. Le scénario est intéressant est bien mené, même si certaines scènes (en particulier l'évasion d'Hronk) auraient mérité davantage d'attention. Explorer le passé de Solo reste toujours intéressant, d'autant que l'épisode qui avait conduit à la prime sur la tête du contrebandier n'avait pas encore été raconté (cette histoire sera cependant retconnée à plusieurs reprises, en particulier par Crispin dans sa trilogie). Cela reste une lecture agréable, bien que trop brève !

Importance dans l'UE : 3/10 / Note : 04/10
Diablowagner
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 185
Enregistré le: 03 Mai 2012
 

Messagepar Alfred M. » Mar 24 Avr 2018 - 11:42   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Diablowagner a écrit:Cela a cependant donné un gros souci de cohérence, puisque l'histoire indique que Luke a le sabre-laser d'un des apprentis d'Obi-Wan, et que l'autre est revenu ensuite sur la planète sous le nom de Dark Vador pour la soumettre à l'Empire et entrainer la Majestrix à des pouvoirs du côté obscur. L'Empire contre-attaque a montré un an plus tard que le sabre de Luke, donc celui d'Anakin Skywalker, était le même que celui de Vador... Il aura fallu attendre 2015 et la publication d'une nouvelle d'Abel G. Peña (SkyeWalkers: A Clone Wars Story) pour éliminer ce problème (et revoir la planète Skye dans l'Univers Star Wars).


C'est pas le seul a avoir une reprise tardive dans l'UE, Shea Hublin (Princess Leia, Imperial Servant) a été repris en 2012 pour l'EGtW et une nouvelle associée. La gamine qu'on voit dans l'issue #30, A Princess Alone, n'a pas été reprise dans l'EGtW mais dans les notes publiés sur le contenu coupé où il est raconté qu'elle a eu une carrière politique à l'époque du NOJ.
Truth is, the game was rigged from the start...
Alfred M.
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3171
Enregistré le: 19 Avr 2016
 

Messagepar Jagged Fela » Jeu 24 Mai 2018 - 18:12   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

J'ai pu terminer le premier tome du livre orange ! :transpire:
et j'en ai profité pour formuler un avis

Et Diablo, tes posts critiques m'ont donné envie de me remettre sur la série régulière ! :D C'est fou, c'est objectivement pas excellentissime mais j'ai toujours envie de m'y replonger du coup le reste des lectures n'avance paaaaaaassss :transpire:
Staffeur éditions et actus littérature
Jagged Fela
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5665
Enregistré le: 30 Déc 2015
Localisation: Where my mind is.
 

Messagepar Yocana » Jeu 24 Mai 2018 - 18:23   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Jagged Fela a écrit:J'ai pu terminer le premier tome du livre orange ! :transpire:
et j'en ai profité pour formuler un avis


C'est clair que ça n'est pas le pire de toute façon. C'est juste comme la trilogie de Daley finalement, une simple purge sans queue ni tête :transpire:
"Je t'aime Kyle Katarn. Mais j'aime la liberté encore plus...
La vallée des Jedi est trop importante, trop dangereuse pour que tu t'en charge seul"

Staffeur Chrono/Encyclo Legends
Yocana
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3210
Enregistré le: 30 Jan 2016
Localisation: Paris
 

Messagepar Diablowagner » Mer 30 Mai 2018 - 22:42   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Allez, chacun sa croix ... la lecture de certains strips de Manning est clairement une plaie...



025 - [Janvier 1980-Avril 1980] - Star Wars (Marvel) 031-034

On garde le même duo (Goodwin/Infantino) pour cet arc de 4 comics, qui est la suite des démêlés de l'Alliance avec la famille Tagge (qui reste LE grand antagoniste de ces comics jusqu'à l'Empire contre-attaque).

L'histoire débute justement avec Orman Tagge qui met sur pied un nouveau plan : il en discute avec son jeune frère, Ulric, puis avec son autre frère, Silas (qui est le scientifique en charge de créer les inventions). Sur Tatooine, Luke, envoyé en mission de recrutement de pilotes par l'Alliance, rencontre ses vieux amis Fixer et Camie dans les ruines de la maison des Lars. Ils lui apprennent que les Tagge commencent à s'installer sur la planète, ce qui inquiète le jeune rebelle. Il se rend à la Cantina de Mos Esley et y retrouve Han et Chewie, qui étaient restés là après avoir déposé Jabba. Leur discussion est cependant de courte durée : Fixer les prévient qu'ils ont été repérés par les Stormtroopers. Le trio et les droids s'enfuient, mais leur landspeeder tombe en panne en plein désert. Ils retrouvent le vaisseau de Luke déjà à moitié démoli par des Jawas, mais décident de leur laisser et d'aller récupérer le Faucon en se faisant transporter dans leur char des sables. Ils déjouent en chemin une attaque impériale, mais sont arrêtés par ce qui semble être un immense vaporateur : de la glace se met à se former autour. C'est l’invention de Silas Tagge, un rayon qui gèle n'importe quelle surface. Après avoir réussi à s'échapper d'une autre attaque menée par les Tagge, tout le monde réussit à quitter Tatooine sur le Faucon. Mais les rebelles, apercevant le vaisseau amiral des Tagge, décident de le suivre dans l'hyperespace. Ils arrivent à Junction, qui sert aux Rebelles à se ravitailler. Pour éviter la destruction de la planète, Luke tente d'infiltrer le vaisseau ennemi et laisse Han prévenir l'Alliance. Le jeune rebelle se fait cependant capturer, mais Orman est trop confiant, et cela permet à Luke de s'enfuir avec son sabre. Le baron avait cependant organisé cette évasion, car cela lui donne l'occasion de lancer le duel qu'il attendait contre le jeune rebelle. Malgré toute la puissance de son adversaire, Luke réussit à lui briser ses lunettes, ce qui le rend totalement incapable de se mouvoir. Il en profite pour s'enfuir, et Silas prend le commandement, bien décidé à éliminer ce gêneur. Pendant ce temps, Han arrive avec une flotte rebelle importante pour tenter de casser le blocus impérial, sans savoir que c'est un piège des Tagge : Silas souhaite utiliser son arme pour geler les vaisseaux rebelles dès leur arrivée, ce qui les détruira. Luke, à bord d'un TIE, parvient à utiliser le siège éjectable et atterrit sur une des astéroïdes de Junction. Il a la chance d'y découvrir le même vaporateur que sur Tatooine, et le détruit juste avant l'arrivée de la flotte de Solo. L'arme de Silas rendue inefficace, les rebelles détruisent le vaisseau des Tagge, tuant tous ses occupants.

Comme souvent, la lecture est contrastée : l'idée générale est plutôt positive et les antagonistes plutôt intéressants (on a désormais une idée générale de tous les membres de la famille Tagge, à l'exception de leur petite sœur), mais la réalisation laisse vraiment un gout d'inachevé. On peut diviser cet arc en deux parties : celle sur Tatooine et celle en orbite de Junction.

La partie sur Tatooine fonctionne bien au niveau des personnages, en particulier de Luke. Le fait revenir sur sa planète d'origine est permet de nous montrer l'évolution qu'il a subi depuis son départ (bien mieux que dans Tatooine Sojourn), et la discussion avec Fixer rajoute également à cela. Revoir la cantina est très intéressant, même si elle sert surtout de prétexte à retrouver Han (dont les héros sont séparés depuis 8 numéros !). En revanche, les scènes d'action sont plutôt basiques, et toutes ces péripéties n'ont qu'un seul but : voir l'arme de Silas en action. La totalité du numéro 32 est donc extrêmement mal rythmée et plutôt ennuyante.

La partie en orbite autour de Junction présente un peu les mêmes défauts : plutôt que s'attarder sur Luke, Goodwin développe davantage Orman Tagge (qui a davantage d'apparition que Vador dans cette série !)... mais pour le faire échouer une nouvelle fois ! Après son échec contre Leia le numéro précédent, c'est Luke qui réussit à le vaincre au sabre-laser, malgré sa faible expérience en ce domaine. Puis Luke arrive miraculeusement sur le bon astéroïde qui contrecarre tout le plan de Silas. En plus de ces coups de chance extraordinaires, le gros souci vient de l'invention de Silas qui est assez étrange : geler des astéroïdes et des vaisseaux dans l'espace... La totale inutilité de Leia, de Chewie et des droids n'est pas non plus un point positif. En revanche, voir Han ouvrir la route à des vaisseaux rebelles est vraiment sympathique, et cela donne malgré tout une petite évolution positive au personnage.

Enfin, on a des planches assez dynamiques d'Infantino, que ce soit dans l'espace ou dans le duel Luke/Orman. C'est un peu moins le cas dans les duels sur Tatooine, et comme d'habitude, ses visages sembles figés dans des sourires forcés...

Importance dans l'UE : 02/10 / Note : 04/10


026 - [Janvier 1980-Février 1980] - Star Wars (LA Times) 06 - The Second Kessel Run

L'équipe Helm/Manning enchaine une deuxième série de strips, avec Han Solo et Luke Skywalker en héros.

L'histoire débute quand l'Empire prend le contrôle d'une station spatiale permettant de changer le climat sur une planète. Si son créateur, Renn Volz, souhaitait l'utiliser pour améliorer la vie des habitants, l'Empire veut en faire une arme. Les Impériaux menacent de tuer la fille de Volz, Mira, si le professeur ne coopère pas avec eux. Mais lors d'une escale, Mira s'échappe et se réfugie dans un cargo en train de charger une cargaison ... le Faucon Millenium. La jeune femme est découverte par C3PO, et elle explique sa situation à Solo et Skywalker. Luke décide de l'aider, malgré les mises en garde d'Han, et les voilà partis vers Kessel. Une escale sur Rion leur montre que l'Empire a déjà utilisé sa nouvelle arme, transformant une planète tropicale en enfer glacé. Pourchassés par les Impériaux sur place, le Faucon et son équipage parviennent à quitter la planète et arrivent jusqu'à Kessel en battant le précédent record d'Han. Luke parvient à entrer dans la station spatiale en faisant croire qu'Han et Chewie sont ses prisonniers, et ils parviennent à arriver jusqu'à Volz. Celui-ci, rassuré sur le sort de sa fille, décide de détruire son invention pour qu'elle ne soit plus jamais utilisée comme arme.

Comme souvent avec les strips, l'histoire avait un potentiel intéressant, le cadre était prometteur mais la réalisation est clairement décevante. Kessel était la planète idéale pour parler de contrebandiers, de trafics d'épices, voire d'esclavagistes et de chasseurs de primes. A la place... on a une nouvelle super-arme qui détraque le climat (comme dans la série Marvel publiée au même moment...) et des mondes qui sont totalement génériques et pourraient être de l'autre côté de la galaxie (cela a même obligé les auteurs de l'Essentiel Atlas à identifier une des planètes comme Little Kessel, à la place de la Kessel originale). Pire, on a une utilisation quasi nulle du fameux Kessel Run, si ce n'est au détour d'une case : n’est présent quasiment aucun passage intéressant dans l'espace qui pourrait nous montrer la puissance du Faucon ou l'agilité d'Han au pilotage. A la place, on a droit à des passages très inintéressants où Mira utilise un inducteur d'image pour apparaitre aux quatre coins de la station de son père et perturber les stormtroopers pendant l'assaut de Luke... Bref, une histoire lisible, mais inintéressante et bien en-dessous de ce qu'il est possible de faire sur Kessel !

Importance dans l'UE : 00/10 (des retcons ont dû être faites pour rester cohérent dans l'UE)/ Note : 01/10


027 - [Janvier 1980] - Star Wars (UK) 097-099 - Day After the Death Star

Goodwin et Infantino continuent leur production de comics britanniques avec cette histoire en trois parties se déroulant le lendemain de la destruction de l'Etoile noire, centrée sur les pensées de Luke.

Sur le toit des temples de Yavin, Luke pense à son nouveau statut de héros et se remémore la cérémonie de remise de sa médaille, et de la fête qui a suivi et qui a vu Leia, juchée sur une table, en remettre également une à Chewbacca. Trop excité pour se reposer, Luke prend R2 avec lui et part voler avec son X-Wing en orbite de Yavin...où il tombe sur un chasseur TIE survivant. Le combat spatial est de courte durée, car dans sa hâte, Luke n'a pas pensé à vérifier que ses canons étaient fonctionnels. Pour survivre aux attaques, il décide donc de foncer sur le chasseur et de l'endommager avec son aile... mais cela entraine la chute des deux vaisseaux jusqu'à la surface. Le combat se poursuit au sol, puis dans un lac où Luke manque d'être entrainé par le poids de l'armure de son adversaire, mais il parvient à débrancher l'arrivée d'oxygène de son opposant, ce qui le noie à moitié. Luke le remonte à la surface, et hésite à le tuer pour se venger de toutes les morts causées par l'Empire. Mais il s'y refuse, en voyant le visage de son opposant, tout aussi jeune que lui. Il est alors secouru par Han et Leia, prévenus par les droids.

Une histoire courte, mais réellement intéressante à plusieurs niveaux. D'une part, elle permet d'approfondir la personnalité de Luke par ses réflexions : on a ici une des premières introspections réussies sur Luke, autour du rôle du héros et de la vengeance. Il est intéressant de noter que rien n'est dit sur l'éventuelle culpabilité de Luke à avoir tué des millions de personnes en détruisant l'Etoile noire... Deuxièmement, on a également enfin un passage où Chewie reçoit logiquement sa médaille, et c'est particulièrement important pour montrer que l'Alliance considère les héros non-humains comme les autres. Enfin, la majorité de l’histoire est consacrée à l'opposition spatiale et terrestre entre Luke et un pilote TIE. C'est particulièrement intéressant d'abord parce que le combat spatial est vraiment réussi graphiquement, et parce que ce pilote TIE sera réutilisé bien des années plus tard par Anderson et Moesta quand ils feront apparaitre un vieux pilote impérial dans la jungle de Yavin... Bref, plutôt une belle surprise !

Importance dans l'UE : 04/10 (Remise de médaille à Chewbacca, première apparition de Qorl)/ Note : 06/10


028 - [Février 1980-Avril 1980] - Star Wars (LA Times) 07 - Bring Me the Children

Nouvelle série de strips toujours dessinés par Manning, cette fois-ci avec un scénario de Don R. Christensen, un scénariste avec lequel Manning avait travaillé sur des précédents comics chez Dell et Gold Key, et qui avait une longue carrière de scénariste chez Disney et Hanna-Barbera. C'est peut-être son travail dans l'animation enfantine qui explique certains choix de ce scénario.

L'histoire débute quand Luke arrive sur la planète Harix pour apporter des livres datant d'avant l'Empire à des enfants. Mais alors qu'il arrive sur place, les Impériaux sont déjà en train d'arrêter les enfants et leur professeure sous le commandement du major Rahz, un officier de race reptilienne. Seul le fils de l'institutrice, Berd, réussit à se cacher et à retrouver Luke avant de quitter ensemble la planète. Berd a trouvé une idée pour sauver sa mère et ses camarades, et le présente à Luke et Leia. Après quelques hésitations, le jeune garçon réussit aussi à convaincre Han Solo et ses camarades contrebandiers de suivre son plan, imaginé avec un camarade sur le banc de son école : il s'agit d'utiliser des drones pour leurrer l'Empire pendant que la véritable attaque a lieu. Pendant que tout se met en place, Berd s'endort, et rêve de sa mère, qui lui dit que l'Empire prépare un piège. Finalement, tout se met en place : Berd, Luke, Leia et Han retournent sur Harix délivrer les prisonniers, pendant que les contrebandiers mettent en place le plan qui éloigne Dark Vador et ses troupes de la planète. Après avoir détruit tout un contingent de chasseurs TIE, les héros arrivent jusqu'à l'école, où Rahz tient en joue les enfants avec une arme immense. Luke et Han réussissent à déstabiliser les Impériaux, et Rahz meurt après avoir tenté d'utiliser son arme, trafiquée en secret par Berd. Tout le monde réussit ensuite à s'enfuir, avant que les Impériaux ne reviennent sur la planète, ayant compris la ruse qu'ils ont subi.

Cette histoire pourrait tout à fait être racontée pendant la Saga du Prince Jedi, Berd et Ken partageant de nombreuses caractéristiques : ils sont extrêmement pénibles, donnent des ordres à des adultes, et réalisent la totalité des actions qui permettent aux héros de l'emporter. Autant dire que cette histoire, où un jeune garçon convainc sans trop de souci rebelles et contrebandiers de l'aider et réussit à berner Dark Vador, est assez peu crédible. Tout est tellement simple quand Berd est là... D'autant que, si cela ne suffisait pas, il a probablement des affinités avec la Force pour ressentir les émotions et les pensées de sa mère et changer son plan au dernier moment. Enfin, le contexte autour ne semble être là que pour permettre au jeune garçon de briller. Dark Vador a ainsi comme étrange idée de garder comme otage des enfants, persuadé que cela poussera les rebelles à se jeter à leur rescousse pour les délivrer. Luke n'a rien d'autre à fait pour la Rébellion que d'apporter des livres à quelques enfants. Enfin, on voit encore un non-humain à un poste important dans l'Empire, signe que la xénophobie impériale n'était pas encore vraiment une règle obligatoire pour les auteurs.
Bref, pour une fois, rien ne fonctionne correctement dans cette histoire, sauf peut-être si le lecteur a 8 ans…

Importance dans l'UE : 01/10 / Note : 01/10
Diablowagner
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 185
Enregistré le: 03 Mai 2012
 

Messagepar Alfred M. » Ven 01 Juin 2018 - 9:01   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Diablowagner a écrit:Silas souhaite utiliser son arme pour geler les vaisseaux rebelles dès leur arrivée, ce qui les détruira.


Geler... des vaisseaux... dans l'espace :paf: .

Diablowagner a écrit:La partie en orbite autour de Junction présente un peu les mêmes défauts : plutôt que s'attarder sur Luke, Goodwin développe davantage Orman Tagge (qui a davantage d'apparition que Vador dans cette série !)...


C'est pas plus mal que d'avoir Vador à toutes les sauces :transpire: .

Diablowagner a écrit:cela a même obligé les auteurs de l'Essentiel Atlas à identifier une des planètes comme Little Kessel, à la place de la Kessel originale


Je me rappelais pas de celle-là :transpire: .

Diablowagner a écrit:Sur le toit des temples de Yavin, Luke pense à son nouveau statut de héros et se remémore la cérémonie de remise de sa médaille, et de la fête qui a suivi et qui a vu Leia, juchée sur une table, en remettre également une à Chewbacca.


C'est moi où c'était en train de tourner à l'orgie :paf: ?

Diablowagner a écrit:ce pilote TIE sera réutilisé bien des années plus tard par Anderson et Moesta quand ils feront apparaitre un vieux pilote impérial dans la jungle de Yavin...


Ils n'avaient pas pensé à ce pilote en particulier, ça a été lié plus tard.

La dernière histoire je l'ai lue y a pas longtemps, quel carnage... Vraiment pas envie de m'y remettre...
Truth is, the game was rigged from the start...
Alfred M.
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3171
Enregistré le: 19 Avr 2016
 

Messagepar xximus » Ven 01 Juin 2018 - 12:28   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Oui la scène post-Yavin est effectivement hyper tendancieuse, j'ai le souvenir d'une case assez gênante wtf. :transpire:
"- Fais un vœu.
- Vivre avec toi dans le désert.
"
xximus
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6751
Enregistré le: 09 Fév 2008
Localisation: Rouen
 

Messagepar Jagged Fela » Ven 01 Juin 2018 - 14:16   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

xximus a écrit:Oui la scène post-Yavin est effectivement hyper tendancieuse, j'ai le souvenir d'une case assez gênante wtf. :transpire:

J'ai relu ça y'a deux trois jours et effectivement... hem... :whistle:
Staffeur éditions et actus littérature
Jagged Fela
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5665
Enregistré le: 30 Déc 2015
Localisation: Where my mind is.
 

Messagepar Diablowagner » Sam 02 Juin 2018 - 16:27   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Jagged Fela a écrit:
xximus a écrit:Oui la scène post-Yavin est effectivement hyper tendancieuse, j'ai le souvenir d'une case assez gênante wtf. :transpire:

J'ai relu ça y'a deux trois jours et effectivement... hem... :whistle:


Boarf ... rien à voir avec Splinters à ce niveau là ... Pas de baffe, pas de pensée libidineuse... juste une soirée bien arrosée où la fille sort avec tous les gars présents :D Il ne manquait que Dodonna et Wedge, en fait :D


Alfred M. a écrit:C'est pas plus mal que d'avoir Vador à toutes les sauces :transpire: .


Clairement oui, ça change un peu ! C'est juste dommage de les voir échouer à chaque fois qu'ils entreprennent quelque chose, on est bien loin d'un personnage comme Xizor ou Nom Anor par exemple...
Diablowagner
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 185
Enregistré le: 03 Mai 2012
 

Messagepar Diablowagner » Mar 05 Juin 2018 - 20:30   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

On enchaine avec quelques numéro bien meilleurs que les précédentes critiques !

029 - [Février 1980-Mars 1980] - Star Wars (UK) 104-106 - The Weapons Master

Dernière histoire du duo Goodwin/Infantino pour les publications britanniques de Marvel. Cette fois-ci, après Han pour le premier et Luke pour le deuxième, c'est Leia qui est à l'honneur dans cet épisode.

L'histoire commence sur une planète quelconque, où Luke et Leia combattent des stormtroopers. Leia en abat un en pleine poitrine, ce qui permet aux héros de pouvoir s'échapper. Leur vaisseau entre dans l'hyperespace, Luke en profite pour demander à Leia comment elle peut tirer aussi bien, alors que sa planète avait banni la violence. Elle lui explique donc qu'au début de son mandat de sénatrice d'Alderaan, elle avait manqué de se faire assassiner par un faux journaliste, et n'avait dû son salut qu'à Giles Durane, un mercenaire engagé par Bail Organa pour veiller sur elle. Giles en profite pour l'entrainer au tir et à l'esquive, ce qui est bien utile quand elle doit affronter une seconde attaque de trois tueurs. Plusieurs jours plus tard, après avoir terminé son entrainement, Giles la laisse gérer ses affaires de sénatrice, quand une nouvelle tentative d'assassinat a lieu. Mais elle se retrouve face à Giles, que le commanditaire du contrat sur Leia a payé davantage que son père, et qui s'apprête donc à tuer la princesse. Ayant été un trop bon professeur, il rate son coup grâce à son esquive, et il est abattu par Leia. Il meurt en la félicitant de ce qu'elle avait réussi à faire grâce à lui.

Pour le coup, cette histoire aurait mérité quelques pages de plus pour approfondir un peu les relations très intéressantes entre les personnages. Ici, tout est un peu rapide, et malgré la sympathie du personnage de Giles, on a du mal à s'attacher à lui, et sa mort a du mal à provoquer un intérêt, même si elle est bien mise en scène. Dans la même veine, l'entrainement de Leia est trop rapidement évoqué, de même que les raisons du commanditaire de son assassinat (on sait que c'est un Impérial qui souhaite la faire taire, mais cela s'arrête là). C'est dommage, parce que l'histoire avait un réel potentiel, entre l'explication de la dextérité de Leia au blaster alors que son monde était pacifiste, et le fait qu'un mercenaire, tout sympathique qu'il puisse être, se vend quand même au plus offrant. Bref, une lecture sympathique, mais un goût de trop peu.

Importance dans l'UE : 03/10 / Note : 05/10


030 - [Mars 1980-Mai 1980] - Star Wars (UK) 107-115 - World of Fire

Dernière histoire à suivre créée pour les comics britanniques, celle-ci s'étale sur 9 numéros d'affilée ! Même avec 6 pages d'histoire par épisode, c'est l'équivalent de deux comics Marvel ! Enfin un peu d'espace pour développer l'histoire. Petit changement au niveau de l'équipe créative : c'est Chris Claremont qui est au scénario cette fois-ci, toujours avec Infantino aux dessins.

L'histoire débute sur la planète Alashan : deux rebelles, venus voir pourquoi une équipe d'archéologues ne répondaient plus, les trouvent tous morts, et sont eux-mêmes tués par des rayons d'énergie. Pendant ce temps, Luke, Leia, les droids et une autre rebelle, Mici Shabandar, sont sur la planète Foundry pour voler un nouveau prototype de vaisseau impérial, le Staraker. Ils y réussissent après une escarmouche avec des stormtroopers, et réussissent à passer en hyperespace. Jan Dodonna les contacte alors, pour leur demander de faire un détour et de faire un rapport sur la planèt Alashan, où des archéologues avaient réussir à faire une fantastique découverte, avant de rompre tout contact radio. Arrivés en orbite, les rebelles sont attaqués par des Impériaux déjà présents, mais le combat est de courte durée: un rayon d'énergie venue de la planète détruit les forces impériales. Un autre rayon touche également le Staraker, et Luke déploie des trésors de pilotage et l'aide de la Force (grâce à une apparition d'Obi-Wan) pour se poser sans trop de casse. Mici est cependant gravement blessée, et Luke et Leia, sur les conseils de R2, doivent faire de la chirurgie au sabre-laser. Une fois leur camarade stabilisée, Luke tente de sortir du vaisseau, et se rend compte que la roche l'a totalement recouvert. Il creuse un tunnel au sabre-laser, mais tombe à la surface sur un groupe d'Impériaux qui a réussi à survivre à la destruction de leur vaisseau. Rebelles et Impériaux s'accordent cependant sur une trêve au vu des dangers présents, et l'exploration de la planète débute. Après plusieurs péripéties qui occasionnent la mort de soldats de l'Empire, ils parviennent jusqu'au camp des archéologues. Ils y trouvent les dernières notes laissées, expliquant la découverte d'une cité souterraine. Le groupe décide de suivre le chemin creusé par les chercheurs, et découvrent une immense cité sous la surface de la planète. Ils sont aussitôt attaqués par une créature invincible, ne semblant pas être touchée par les multiples tirs de blaster. Après une course-poursuite dans la cité, le groupe, réduit à Luke, Leia et deux Impériaux, se rend compte que la créature est alimentée par les circuits de l'ordinateur de la cité, et une fois celui-ci endommagé, Luke parvient à détruire le monstre d'un coup de sabre-laser. Le groupe peut alors rejoindre Mici et les droids et quitter la planète sur le Staraker. Les Impériaux, un temps tentés par la proposition de rejoindre la Rébellion, finissent par décliner l'offre, pendant que sur Alashan, l'ordinateur semble renaître et se réactiver...

Voilà une histoire qui ne s'arrête pas un seul instant : Claremont sait parfaitement utiliser le format particulier des comics britanniques pour raconter son scénario sans aucun temps mort. Cependant, tout cela peut finir par devenir confus à suivre, vu que les moments d'exposition et d'explication sont assez rares (et même absents du dernier tiers de l'histoire, qui contient pourtant toutes les révélations des mystères posés depuis le début de l'histoire). Cela dit, si l'action est souvent intéressante, on a quand même un petit manque d'originalité : on retrouve un peu le même principe que dans Keeper's World, avec l'ordinateur central qui contrôle tout sur la planète et qui est surpuissant. L'idée d'une alliance avec l'Empire pour faire face aux difficultés est plutôt bien menée, tout comme le fait qu'on découvre des Impériaux loyaux (même si pas vraiment sympathiques). Petit regret : Claremont créé un nouveau personnage avec Mici... pour ne quasiment pas l'utiliser du tout ! L'histoire aurait été pratiquement identique sans elle, c'est un peu dommage, même si son caractère semble être une copie de celui de Leia... on a juste droit à un moment un peu romantique entre Luke et Mici, qui aurait pu mériter à ce qu'elle revienne plus tard. Bref, une lecture plutôt sympathique, même si elle n'apporte pas autant que ce qu'elle aurait pu.

Importance dans l'UE : 01/10 / Note : 04/10


031 - [Avril 1980-Juin 1980] - Star Wars (LA Times) 08 - As Long as we Live ...

Christensen et Manning continuent leur collaboration sur les strips Star Wars, et cette fois-ci, plus d'enfant insupportable qui résout tout !

L'histoire débute sur la planète Arda-2, qui a choisi la neutralité pendant le conflit entre l'Empire et la Rébellion. Luke accuse les conseillers de la planète de produire des pièces de X-Wing permettant à l'Empire de les traquer plus facilement. Malgré leurs dénégations, Luke décide de faire intervenir Leia. Un des conseillers, Mag Doum, décide d'agir pour se protéger, et demande à Kiros Zorad, un habitant endetté auprès de lui, et à son fils Zon de kidnapper la princesse. Les deux hommes réussissent, mais ils sont poursuivis par Luke et sont séparés. Zon et Leia pénètrent dans une grotte, mais sont attaqués par une créature qui blesse le jeune homme. Kiros croit que son fils a été tué, et promet de se venger de Doum. Luke, aidé par Han, réussit à retrouver Zon et Leia et exposent la trahison de Doum à son peuple. Celui-ci s'enfuit et prévient Vador de la présence des rebelles sur la planète. Mais dans son vaisseau se trouve également Kiros, qui tente de l'arrêter. Trop tard, car les Impériaux sont en orbite autour d'Arda-2, et menacent de débuter le bombardement de la planète. Des chasseurs X-Wing, menés par Luke et Zon, tentent d'arrêter les bombardiers, pendant que Kiros décide de se racheter en faisant s'écraser le vaisseau de Doum sur celui de Vador. Son fils tente de le dissuader, mais il est abattu par un chasseur TIE juste avant l'impact. Vador décide de partir d’Arda-2 pour réparer son vaisseau endommagé, et les héros se réunissent sur la planète pour se remémorer le courage du père et de son fils.

Malgré quelque lenteur au démarrage, ce strip est un des meilleurs de Manning. L'histoire est assez cohérente, les péripéties s'enchainent bien, les antagonistes sont intéressants, et pour une fois, on s'intéresse un peu à l'économie et aux territoires neutres. L'histoire du père et du fils est sympathique, et leur sacrifice final est bien amené. On a droit également à une belle bataille spatiale, ce qui change des habituelles fuites du Faucon contre des vaisseaux impériaux. Leia a même droit à une petite romance naissante avec Zon Zorad, avant que celui-ci ne soit abattu. Il doit d'ailleurs être un des premiers à mourir ainsi dans l’UE depuis les pilotes rebelles à la bataille de Yavin. Bref, si ce n'est la course-poursuite initiale (qui prend quand même un tiers de l'histoire), le reste est vraiment très plaisant à lire ! C'est presque dommage que rien de ce qui est créé ici ne sera jamais réutilisé.

Importance dans l'UE : 02/10 / Note : 05/10


032 - [Mai 1980-Juillet 1980] - Star Wars (Marvel) 035-037

Dernier story-arc de 3 numéros pour Goodwin et Infantino (ils n'auront plus que 2 numéros one-shot en commun), qui clôt toutes les histoires créées par Goodwin et qui est sensé emmener le lecteur jusqu'au début de l'Empire contre-attaque, même si les soucis de Marvel intercaleront un numéro de plus.

Après une couverture lourde de sens, l'histoire débute quand Vador apprend le nom de Luke Skywalker, après avoir torturé un prisonnier rebelle. Sa quête enfin achevée, il part à la rencontre d'Ulric Tagge, qui se pense seul survivant masculin de sa lignée, jusqu'à ce que Vador lui montre les corps conservés de ses deux frères. Vador fait donc d'Ulric son allié ce qui lui permet de prendre le contrôle sur la famille Tagge. Plus tard, en orbite de Yavin, Luke aide un navire à passer le blocus impérial de la planète. Leia (qui s'est foulée la cheville la mission précédente, pas encore racontée), Han, Luke et Dodonna accueille Sœur Domina, qui dirige l'Ordre du Cercle sacré, une organisation religieuse neutre qui souhaite choisir un camp. L'Empire a envoyé un représentant sur leur planète, Monastère, en la personne de Dark Vador. Luke décide d'être le représentant de la Rébellion, et il repart avec Domina. L'arrivée sur Monastère est mouvementée pendant qu'en orbite Leia et Han veille sur lui à bord du Faucon. Et ils font bien, puisqu’au sol, Domina converse secrètement avec Vador, et exprime tout sa haine de Luke, responsable de la mort de ses deux frères, Orman et Silas Tagge ! Le lendemain, le Faucon est arrêté par le superdestroyer de Vador, pendant le conseil a enfin lieu en présence des deux représentants, Luke et Vador. Au bout de quelques instants, Luke se rend compte que les conseillers sont influencés par la Force, et accuse Vador. Les deux hommes sont prêts à se battre, quand ils sont arrêtés par Domina, qui interdit les combats dans un lieu sacré, mais leur permet de faire leur duel dans la Vallée des Cristaux. En orbite, grâce à une diversion de Leia, le Faucon parvient à s'échapper, mais un passager clandestin est monté à bord : Orman Tagge, réveillé de son coma ! Sur Monastère, Luke et Vador pénètrent dans la Vallée des Cristaux, alors que Domina sourit : elle avait tout organisé depuis le début, et va avoir sa revanche sur les deux hommes ayant fait souffrir son frère. Orman, après avoir forcé le Faucon à se poser, pénètre à son tour dans la Vallée, où des cristaux aiguisés surgissent du sol à chaque instant, menaçant la vie de ceux qui y pénètrent. Vador rencontre Orman, et renonce à le tuer, lui confiant une ultime tâche. Puis Luke voit Vador se présenter à lui, et le combat s'engage au milieu des cristaux... jusqu'à ce que Luke repère une ouverture, et frappe mortellement son adversaire... qui était Orman. C’était la tâche que lui avait confié Vador, de prendre sa place pour vaincre son adversaire. Luke décide de quitter la Vallée plutôt qu'affronter Vador, qui préfère quitter la planète. Le trio se retrouve, mais Luke est obligé d'avouer à Domina qu'il a tué son frère. Pendant ce temps, dans l'espace, Jabba (ou en tout cas son homme de main) découvre le vaisseau Crimson Jack, détruit par les rebelles 22 numéros avant (le 15e !). Il s'énerve au vu de l'argent investi et gâché par Solo, et décide de remettre sa tête à prix.

Le final est intéressant, à défaut d'être haletant. Les intrigues qui courent depuis la reprise du titre par Goodwin se concluent plutôt bien, avec la fin de la maison Tagge et la rencontre entre Luke et Vador. C'est cependant un peu dommage de se concentrer que sur Luke, mais cela montre l'évolution entre le début du run de Goodwin, où c'était Solo qui était le héros, et la fin, où Luke a réussi à prendre sa place. Dommage également d'avoir laissé de côté Leia, Chewie et les droids. Mais ce qui est le plus étonnant, c'est que cela se termine très simplement : pas de grande bataille spatiale, pas d'affrontement entre tous les Tagge et tous les rebelles... Goodwin l'a déjà expérimenté dans les numéros précédents, et il souhaite à présent se concentrer sur Domina Tagge, qui est, davantage que Vador, l'antagoniste de cette histoire. Elle démontre ici son sens de la tactique et de la mise en scène, pour arriver à piéger les deux hommes qu'elle déteste le plus. Sans l'intervention d'Orman, qui succombe ici définitivement, son plan aurait peut-être pu débarrasser la galaxie de Luke et/ou de Vador ! Mais la logique est sauve, et excepté dans Splinters, aucun combat Luke/Vador n'aura eu lieu entre les deux films, ce qui permet de garder toute son importance à leur affrontement sur Bespin. Bref, un final pas impressionnant au niveau des enjeux, mais l'histoire se laisse lire, et permet d'enchaîner correctement avec le deuxième film, même si on apprendra rien sur l'installation des Rebelles sur Hoth.

Importance dans l'UE : 04/10 (Mort d'Orman Tagge, famille Tagge sous le contrôle de Vador) / Note : 06/10



Plus que trois critiques, et on arrive à l'Empire contre-attaque !
Diablowagner
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 185
Enregistré le: 03 Mai 2012
 

Messagepar Jagged Fela » Jeu 30 Aoû 2018 - 17:16   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Un petit up pour dire que... quoi en fait ? :transpire:
ah si ! j'ai fait passer beaucoup de choses avant ma lecture du t2 du livre Orange ! :transpire: :oops:
Mais je vais m'y remettre ! :whistle:
Staffeur éditions et actus littérature
Jagged Fela
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5665
Enregistré le: 30 Déc 2015
Localisation: Where my mind is.
 

Messagepar xximus » Jeu 30 Aoû 2018 - 17:23   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Ah oui tiens, le tome 2 ! :transpire:
"- Fais un vœu.
- Vivre avec toi dans le désert.
"
xximus
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6751
Enregistré le: 09 Fév 2008
Localisation: Rouen
 

Messagepar Jagged Fela » Jeu 30 Aoû 2018 - 18:24   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

xximus a écrit:Ah oui tiens, le tome 2 ! :transpire:

Toi aussi t'es bloqué ? :D
Staffeur éditions et actus littérature
Jagged Fela
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5665
Enregistré le: 30 Déc 2015
Localisation: Where my mind is.
 

Messagepar xximus » Jeu 30 Aoû 2018 - 19:17   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

J'en suis au chapitre 3 du tome 2 oui. Ce qui fait 12 pages de lues. :paf:
"- Fais un vœu.
- Vivre avec toi dans le désert.
"
xximus
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6751
Enregistré le: 09 Fév 2008
Localisation: Rouen
 

Messagepar Jagged Fela » Lun 17 Déc 2018 - 11:45   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Tome 2 terminé ! :transpire:
C'est fou la faculté de ce bouquin à donner envie de lire autre chose :paf:
Allez, j'essaye de finir le tome 3 dans un délai raisonnable, j'espère juste que la qualité va pas retomber, déjà qu'elle est pas bien haute :(
Staffeur éditions et actus littérature
Jagged Fela
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5665
Enregistré le: 30 Déc 2015
Localisation: Where my mind is.
 

Messagepar Alfred M. » Lun 17 Déc 2018 - 12:15   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

GG :lol: .

Du coup j'attends les sorties VF des stripes et des Ewoks. On se retrouve toujours pour la trilo de Thrawn :oui: .
Truth is, the game was rigged from the start...
Alfred M.
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3171
Enregistré le: 19 Avr 2016
 

Messagepar Jagged Fela » Lun 17 Déc 2018 - 12:20   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Oui, vivement ! Thrawn :love:
Staffeur éditions et actus littérature
Jagged Fela
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5665
Enregistré le: 30 Déc 2015
Localisation: Where my mind is.
 

Messagepar xximus » Ven 21 Déc 2018 - 13:30   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Oh p*tain. :lol:
Respect. Sérieux je n'ose plus le rouvrir. :paf:
Bon courage pour le dernier.
"- Fais un vœu.
- Vivre avec toi dans le désert.
"
xximus
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6751
Enregistré le: 09 Fév 2008
Localisation: Rouen
 

Messagepar Jagged Fela » Ven 21 Déc 2018 - 15:34   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Héééé c'est moi ! :ange: :D
Il est moins hardcore que le premier j'ai trouvé.
Staffeur éditions et actus littérature
Jagged Fela
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5665
Enregistré le: 30 Déc 2015
Localisation: Where my mind is.
 

Messagepar jah'mess » Dim 17 Fév 2019 - 9:04   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Très sympa ce topic ! C'est une excellente idée. Malheureusement j'ai trop de bouquins en retard pour participer à l'initiative mais j'ai de bons souvenirs d'enfance sur certains livres que je partagerai à l'occasion le moment venu.
Sinon pour la trilogie Lando, je suis entrain de me farcir.... Faire la traduction. C'est du lourd en effet. Pis qu'est-ce qu'il fume Lando, un truc de fou. Mais y'a quelques Bonnes idées malgré tout.
Jah'mess rock on
jah'mess
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 371
Enregistré le: 22 Jan 2008
Localisation: TOULON (VAR)
 

Messagepar Jagged Fela » Ven 01 Mar 2019 - 20:02   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

xximus a écrit:Bon courage pour le dernier.



BANZAIIII :diable:

Je me lance !!! :love: :love:
Staffeur éditions et actus littérature
Jagged Fela
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5665
Enregistré le: 30 Déc 2015
Localisation: Where my mind is.
 

Messagepar Jagged Fela » Mer 15 Mai 2019 - 22:46   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Eeeeeeet voilà! :transpire:
Tome 3 lu et enterré. :D
Pas grand-chose à en dire, ce fût dur d'avancer par manque de temps mais surtout par défaut de qualité ! :whistle:

Next : Heir To The Empire ! :love:
Enfin ! Plus de vingt ans après ma première lecture. Comme le temps passe !
Staffeur éditions et actus littérature
Jagged Fela
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5665
Enregistré le: 30 Déc 2015
Localisation: Where my mind is.
 

Messagepar Alfred M. » Mer 15 Mai 2019 - 23:08   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Bon ben je viens de les (trilo de Thrawn) commander :whistle: :cute: .
Truth is, the game was rigged from the start...
Alfred M.
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3171
Enregistré le: 19 Avr 2016
 

Messagepar Alfred M. » Sam 18 Mai 2019 - 21:20   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Ayé j'ai reçu, donc les Mass Market Paperback avec les nouvelles couv'. Surprise, elles ont été produites par le même imprimeur qu'une de mes lectures récentes, Hell's Angels - The True Story of the 303rd Bomb Group in World War II (oui il n'y a pas que SW où j’achète des livres dont une traduction française existe mais n'est pas satisfaisante :transpire: ), ce qui change un peu le style et pas juste par la nouvelle illustration. Sinon c'est toujours le format légèrement plus petit (ainsi que la police) que les Paperback habituels et à l’intérieur c'est toujours un peu la misère niveau qualité de papier même si j'ai l'impression que c'est un poil mieux que les autres MMP.
Truth is, the game was rigged from the start...
Alfred M.
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3171
Enregistré le: 19 Avr 2016
 

Messagepar Jagged Fela » Sam 18 Mai 2019 - 21:25   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Moi j'ai le choix mais je vais repartir sur le bon vieil Omnibus Français à couverture souple. :cute:
Staffeur éditions et actus littérature
Jagged Fela
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5665
Enregistré le: 30 Déc 2015
Localisation: Where my mind is.
 

Messagepar xximus » Lun 20 Mai 2019 - 21:17   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Bonnes lectures, et bien joué pour les 3 tomes de la trilo Lando. :jap:
"- Fais un vœu.
- Vivre avec toi dans le désert.
"
xximus
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6751
Enregistré le: 09 Fév 2008
Localisation: Rouen
 

Messagepar Jagged Fela » Ven 24 Mai 2019 - 9:50   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Merci xxim ' :)

J'ai commencé hier soir et je relis en parallèle l'adaptation comics (j'ai toujours voulu avoir une idée plus précise de ce qu'ils avaient enlevé comme scènes :cute: ).

Je me régale ! :love:
Staffeur éditions et actus littérature
Jagged Fela
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5665
Enregistré le: 30 Déc 2015
Localisation: Where my mind is.
 

Messagepar Alfred M. » Ven 24 Mai 2019 - 10:41   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

J'en suis au chapitre 7. C'est bien écrit et ça pose un univers d'une manière magistrale, un vrai plaisir pour moi aussi. Y a pas mal de petites anecdotes, qui des fois seront devellopées dans d'autres oeuvres.
Par contre, j'ai vraiment tiqué quand Thrawn arrive à vaincre 4 Frégates d'Assaut + une centaine de X-Wing avec un seul ISD (et un nombre inconnu de vaisseaux de support) :transpire: .
Truth is, the game was rigged from the start...
Alfred M.
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3171
Enregistré le: 19 Avr 2016
 

Messagepar Jagged Fela » Ven 24 Mai 2019 - 10:59   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Je suis tout à fait d'accord avec toi sur l'apport à l'Univers : en trente pages tout y est, NR, situation de l'Empire, statut des contrebandiers... et j'adore la référence à l'avance au Vol vers l'Infini ! Trop fort ce Zahn ! :D
Staffeur éditions et actus littérature
Jagged Fela
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5665
Enregistré le: 30 Déc 2015
Localisation: Where my mind is.
 

Messagepar WedgeR7 » Ven 24 Mai 2019 - 11:27   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

Jagged Fela a écrit:et j'adore la référence à l'avance au Vol vers l'Infini ! Trop fort ce Zahn ! :D

D'ailleurs, ans la version annoté par Zahn du Roman, il indique que ce "Vol vert l'infini" il n'avait à l'époque aucun projet de le développer plus que ça, c'était juste mis là comme ça pour le background... et que s'il avait su à l'époque il lui aurait surement trouver un autre nom, qui finalement lui plaisait plus trop après coup :paf:
Wedge Rejorhaad
WedgeR7
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5485
Enregistré le: 14 Oct 2004
Localisation: Manda'yaim
 

Messagepar Jagged Fela » Ven 24 Mai 2019 - 11:46   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

WedgeR7 a écrit:
Jagged Fela a écrit:et j'adore la référence à l'avance au Vol vers l'Infini ! Trop fort ce Zahn ! :D

D'ailleurs, ans la version annoté par Zahn du Roman, il indique que ce "Vol vert l'infini" il n'avait à l'époque aucun projet de le développer plus que ça, c'était juste mis là comme ça pour le background... et que s'il avait su à l'époque il lui aurait surement trouver un autre nom, qui finalement lui plaisait plus trop après coup :paf:

Héhé :)
Intéressant ça ! J'ai aussi cette version du livre mais je ne voulais pas alourdir ma lecture ce coup-ci avec trop d'à-côtés. Je me la ferai un de ces jours tranquillement ^^
Staffeur éditions et actus littérature
Jagged Fela
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5665
Enregistré le: 30 Déc 2015
Localisation: Where my mind is.
 

Messagepar Alfred M. » Lun 27 Mai 2019 - 21:24   Sujet: Re: NO CHRONO - le Topic anti-spoilers (par ordre de parutio

"Hé Luke, tu pourrais faire un sabre laser pour Leia ?"

Deux minutes plus tard :

Spoiler: Afficher
Image


Sinon toujours aussi cool de voir du name droping, quand on sait ce que ça implique derrière. Comme le relais Holonet de Generis, celui de Praesitlyn est mentionné... et un roman entier est basé sur son contrôle :transpire: .
Truth is, the game was rigged from the start...
Alfred M.
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3171
Enregistré le: 19 Avr 2016
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Legends


  •    Informations