Star Wars: Annihilation

Les Fan-Fictions avortées ou à l’abandon depuis plus de six mois sont disponibles à la lecture dans ce sous-forum.

Retourner vers Les Archives (textes inachevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Morangos » Dim 17 Avr 2016 - 15:54   Sujet: Star Wars: Annihilation



J'ai décidé de me lancer, à mon tour, dans l'univers génial de la fan-fiction ! J'ai hésité un peu à l'idée de partager mon travail, et puis je me suis dit que ce serait une excellente expérience, donc soyons fous !

J'espère que l'histoire plaira à tout le monde et que vous prendrez autant de plaisir à la lire que j'en ai à l'écrire. N'hésitez pas à me commenter et à pointer du doigt les quelques fautes et/ou incohérences que vous pourriez déceler.

Veuillez m'excuser pour la présentation relativement pauvre, j'en ai tout à fait conscience, mais j'ai toujours eu du mal à présenter mes sujets. Vous remarquerez également qu'il n'y a aucun élément indicatif quant à l'orientation du texte et c'est tout à fait normal : je préfère vous laisser spéculer. Je dirais juste que l'histoire se déroule dans l'Univers Officiel.

À très vite !
Modifié en dernier par Morangos le Ven 22 Avr 2016 - 18:18, modifié 1 fois.
Fan fiction :
Star Wars: Annihilation, en cours.
Morangos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 111
Enregistré le: 04 Fév 2016
 

Messagepar kylokenobi » Dim 17 Avr 2016 - 15:57   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Le titre est classe et je suivrai sa de près :D
I know you got your problem, but brother, they got theirs
Xxx(2017)
kylokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1286
Enregistré le: 16 Avr 2016
Localisation: Los Angeles
 

Messagepar darkfunifuteur » Dim 17 Avr 2016 - 16:54   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Kathleen Kennedy, j'lai pas blairé ! Je l'ai pas blairé parce qu'elle est avec Bob Iger ! Qu'est-ce qu'il y connait Bob Iger à Star Wars ? Rééééponse : RIEN !
Le prince Ken je l'ai blairé ! J'étais bourré mais je l'ai blairé quand même ! :o
darkfunifuteur
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 14671
Enregistré le: 19 Nov 2004
Localisation: le funifuteur stellaire, destroyer stellaire de classe Eclipse
 

Messagepar Morangos » Dim 17 Avr 2016 - 18:16   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

kylokenobi a écrit:Le titre est classe et je suivrai sa de près :D

Cool ! En espérant que tu seras encore là après ce prologue ! :wink:

darkfunifuteur a écrit:Très :transpire: :lol:

Oui, je sais, j'ai donné le même nom à ma fan-fiction qu'un roman Legends... Bouuuh ! Plus sérieusement, j'avais choisi toute une liste de mots qui pouvaient former le titre, et le seul qui avait vraiment de la gueule, bah c'était "annihilation". Et puis, je te rassure, ce n'est absolument pas la même période. :D
Fan fiction :
Star Wars: Annihilation, en cours.
Morangos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 111
Enregistré le: 04 Fév 2016
 

Messagepar Jagen Eripsa » Dim 17 Avr 2016 - 18:27   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Bienvenue dans la Section Fan-Fictions ! :hello:

Les histoires dans l'Univers Officiel sont encore rares... Tu as le champ libre ! :cute:

Quelle période penses-tu traiter ?
“La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute.” - Confucius
Jagen Eripsa
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 19654
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: Aunis Prime
 

Messagepar Morangos » Dim 17 Avr 2016 - 18:31   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Jagen Eripsa a écrit:Bienvenue dans la Section Fan-Fictions ! :hello:

Les histoires dans l'Univers Officiel sont encore rares... Tu as le champ libre ! :cute:

Quelle période penses-tu traiter ?


Si je le dis, je sens qu'il va y avoir du rolling eyes. Je vous laisse spéculer jusqu'au prologue. ;)
Fan fiction :
Star Wars: Annihilation, en cours.
Morangos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 111
Enregistré le: 04 Fév 2016
 

Messagepar L2-D2 » Dim 17 Avr 2016 - 19:10   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Et un nouvel auteur, un! Cool ça, je suivrai ta fiction avec le plus vif intérêt! :)
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5398
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Dark Sheep » Dim 17 Avr 2016 - 21:03   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Tout d'abord, j'aime bien l'image que tu as intégrée :)

Ensuite… je crois que j'ai tout compris à ta fiction, elle est vraiment chouette ! Je ne suis pas certain de mon passage favori.
J'hésite vraiment entre celui où le mec utilise ce truc étrange pour sauver la vie de l'autre là, dont j'ai oublié le nom… c'était franchement un grand moment de fiction ! Tu m'as bluffé :shock:
Et donc, j'hésite avec le passage où ils utilisent un vaisseau pour voler dans l'espace, et après, le héros (mince… j'ai son nom là, sur le bout de la langue pourtant…) active le passage en hyperespace alors que le timing est vraiment limite… waouh ! Non, franchement, là aussi j'ai été complètement soufflé :shock:

Tout ça pour dire que ta fiction, c'est une pure bombe ! Et aussi que si tu continues sur cette lancée, tu prends le risque de te retrouver avec tout un tas de zinternautes de SWU qui viennent parler de la pluie et des moustaches sur ta page…
La preuve, je viens déjà de parler de pluie, et de moustaches :pfff:

Plus sérieusement, j'ai bien envie de découvrir de quoi ton histoire va traiter ! :jap:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Tenebrae » Mar 19 Avr 2016 - 12:30   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Mais c'est qu'il y a plein de projets prometteurs en ce moment. Va falloir trouver le temps de lire tout ça... :siffle:

Morangos a écrit:Je dirais juste que l'histoire se déroule dans l'Univers Officiel.

Yeah!
Tout doucement, le nouvel univers officiel entre dans les mœurs de la fan fiction. Voilà qui va ouvrir de nouvelles perspectives originales! :jap:
Tous mes textes passés, à présent et à venir sont dédiés à ma fille Sharleen.
Puisses-tu être heureuse où que tu sois désormais...
Tenebrae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 274
Enregistré le: 20 Mai 2013
Localisation: Villeurbanne; là où je suis et serais hier
 

Messagepar Morangos » Ven 22 Avr 2016 - 18:12   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Spoiler: Afficher
Le prologue est prêt ! J'espère qu'il vous plaira, qu'il vous intriguera et que vous serez toujours au rendez-vous pour la suite des événements. J'attends vos retours et vos remarques avec impatience. Par ailleurs, je souhaite remercier chaleureusement Dark Sheep qui m'aide à la relecture de ce projet, pour toutes ses remarques qui m'ont aidé à améliorer l'histoire. Et maintenant, le prologue. Bonne lecture à tous !

Le prochain chapitre sera, quant à lui, cliquable via la vignette ci-dessous.


PROLOGUE Image


À bord du Starshooter.
Parmi les officiers régnait un silence de plomb. L’Empire vient d’essuyer une cuisante défaite. Une nouvelle fois. La quatrième en deux mois.

S’ils avaient réussi à contrer certaines offensives majeures de la part des rebelles, ces derniers avaient su tirer profit de la destruction de l’Étoile Noire et leurs effectifs avaient augmenté de manière remarquable. La dernière attaque en date, sur Lothal – autrefois mainmise de l’Empire – démontrait une faille implacable dans l’approche militaire des impériaux : ils avaient sous-estimé leurs ennemis.

Ces derniers avaient réussi à solidifier leurs différentes bases et leur arsenal était d’une bien meilleure qualité, à présent. Les impacts de blasters laissés sur les landspeeders abandonnés sur les lieux des affrontements pouvaient en témoigner. De nombreuses recrues rebelles s’étaient senties pousser des ailes, suite à la destruction de l’Étoile. Ces soldats, eux, se transformaient en pilotes de haute voltige dès lors que l’occasion se présentait. Ces ignobles rebelles ne pouvaient pas s’empêcher de les ridiculiser dans l’hyperespace, et ce dès que l’occasion se présentait. Au moins deux Destroyers Stellaires avaient fait les frais de leurs fourberies, l’un d’entre eux étant détruit aux trois quarts et le second ayant tout bonnement été réduit à néant. Ils ne voyaientt même plus l'Empire comme une menace, mais comme un terrain de jeu à ciel ouvert.

Heureusement, cette nouvelle défaite était bien plus contrastée que les précédentes. Le Starshooter n’avait pas subi énormément de pertes. Que des stormtroopers, tout au plus. On pouvait voir leurs armures tapisser le sol, à la base rebelle de Capital City. Mais çà et là, on pouvait également discerner quelques cadavres rebelles pour préserver un minimum d’honneur. Un seul fichier avait été volé à bord du vaisseau, et c’était bien là le problème.

Ce fichier devait bien valoir dix Starshooters à lui tout seul, au strict minimum. Son contenu était classé top secret. Seuls l’Empereur et l’amiral en connaissaient le contenu, et l’accès à ce dossier avait été jalousement protégé et parfaitement dissimulé au sein du vaisseau. Et pourtant, il avait suffi de quelques minutes afin de voir ce secret dérobé et possiblement tombé entre les mains des dirigeants de cette fichue Alliance Rebelle.

L’amiral Warhocka se voyait désormais en charge de la mission la plus urgente de l’Empire. Il allait devoir localiser le droïde R5-C1 le plus rapidement possible, et le rapporter devant l’Empereur, qu’il soit entier ou réduit en pièces détachées.


Base rebelle de Felucia.
Dans la base, bon nombre de soldats étaient affairés. Le crépitement des chalumeaux, le bourdonnement des droïdes de protocole et des droïdes astromechs, les conférences holographiques… toute la base se préparait. Au hangar, il était impossible de croiser un soldat en train de se tourner les pouces. La plupart d’entre eux étaient généralement en train d’examiner leurs bolides sous toutes les coutures possibles et imaginables. Certains n’hésitaient jamais à repasser plusieurs fois par semaine la tôle de leurs engins en revue, et il était donc logique d’observer ces soldats se passer des outils de main en main ou se regrouper autour d’une Aile-Y afin de débattre de ses dernières performances. C’était l’une des activités principales de la structure, et certainement la plus fréquente. On vérifiait très régulièrement l’état de son Aile-X et surtout, on cherchait à l’optimiser. Quand un soldat n’était pas pleinement occupé à trouver le meilleur moyen de l’alléger afin d’améliorer sa vitesse, il était très probablement en train de s’entraîner à l’extérieur, en pleine session de vol, dans le but maîtriser de nouvelles manœuvres. D'autres essayaient même de doubler la force de tir de leurs canons blaster, ou dans les cas les plus extrêmes, avaient carrément cherché à en installer de nouveaux. Il fallait dire que la plupart des soldats présents ici en étaient à leur toute première année de service au sein de l’Alliance Rebelle. Tous étaient particulièrement jeunes et têtes brûlées, mais chacun savait parfaitement quel était son rôle et pourquoi il s’était engagé auprès de la Rébellion.

On pouvait sentir une certaine tension dans le hangar, comme si la base entière attendait juste d’être provoquée dans le seul but d’entrer sur le champ de bataille. Les rebelles avaient bien compris que la guerre contre les impériaux n’allait pas s’achever de sitôt et que le combat ne serait pas toujours aussi facile qu’il l’avait été ces derniers mois. Certes, l’ennemi faiblissait chaque jour qui passait. À chaque attaque, les impériaux perdaient, sur tous les fronts : pertes humaines, matériel, ressources et surtout, leur influence. Cela aurait dû être une source de réjouissance, mais ce n’était pas le cas. Évidemment, les troupes rebelles ne pouvaient que se féliciter de ces différentes victoires. Ils en étaient fiers, et chaque escadron ayant participé au combat n’en ressortait que bien plus soudé qu’à son départ de la base. Et pourtant… Aucune cible de grande envergure n’avait été recensée jusqu’à présent. Cela n’avait strictement aucun sens, mais force était de reconnaître que les rebelles omettaient quelque chose. Qu’est-ce que l’Empire pouvait bien planifier… ? Difficile de répondre à cette question, mais elle n’augurait rien de très agréable.

L’activité de la base fut interrompue quelques instants, lorsque les portes du hangar s’ouvrirent. L’escadron Diver, identifiable grâce à ses bandes cobalt, rentrait de mission et alla stationner ses différents vaisseaux. Un soldat, jusqu’à présent occupé avec son Aile-X qui avait reçu quelques tirs mal placés, leva la tête. Un nouveau droïde anthracite et bordeaux venait de faire son apparition dans le hangar, encerclé de rebelles, et protestait à coups de bips particulièrement sonores.


Sundari, sur Mandalore.
Il faisait une chaleur écrasante. Malgré le conditionnement de l’air, l’endroit n’était clairement pas des plus agréables à vivre. Voilà ce que devaient très certainement se dire les deux gardes de la ville qui surveillaient la zone d’atterrissage, en essuyant leurs fronts perlés de sueur.

Les gens, eux, attendaient. Ils étaient rassemblés sur la place centrale, maintenus par des agents de sécurité. On voyait le spatioport d’ici, même s’il ressemblait plus à une tâche grise. Quelques curieux tentaient de se faufiler en dehors du périmètre de sécurité, sans succès. La cantina du centre, elle, était pratiquement déserte. Les deux seuls clients restants ne prêtaient désormais plus du tout attention à leurs breuvages et avaient les yeux rivés sur la tâche grise. Le droïde serveur s’était quant à lui mis en veille, lassé d’attendre depuis maintenant trois heures.

Un signal lumineux indiquait une arrivée imminente. Les gardes se ressaisirent. Le dôme s’entrouvrit. Un kilomètre plus loin, sur la place, on avait pu entendre la dépressurisation des portes du spatioport. L’excitation monta d’un cran et les agents de sécurité durent redoubler d’efforts pour contenir la foule. De nombreuses voix s’élevèrent de l’assistance, et on pouvait apercevoir des Mandaloriens se hisser sur les barrières, dans l’espoir d’entrapercevoir les invités qui venaient tout juste d’arriver. Les dernières quarante-huit heures avaient été particulièrement riches en rumeurs et en spéculations quant à l’identité des hôtes attendus. Ils allaient très vite être fixés.

Une fois le vaisseau posé, sa cale s’ouvrit. Le pas de son occupant était saccadé et s’accompagnait d’un son lourd et cliquetant. Une fois à leur portée, les deux gardes le saluèrent et scandèrent :
— Nous vous souhaitons la bienvenue sur Mandalore, lieutenant G-3PO. Nous espérons que vous apprécierez la durée de votre séjour.
Modifié en dernier par Morangos le Ven 29 Avr 2016 - 21:47, modifié 3 fois.
Fan fiction :
Star Wars: Annihilation, en cours.
Morangos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 111
Enregistré le: 04 Fév 2016
 

Messagepar Tenebrae » Ven 22 Avr 2016 - 19:11   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Prologue lu.

Donc si j'ai bien compris nous sommes juste après ANH ?

Une période déjà chargée en terme d’œuvres officielles ( du coup, je comprends ta remarque sur les rolling eyes :wink: ) mais après tout pourquoi pas. Cela dénote d'une certaine dose de courage de ta part donc... Et puis tu fais bien ce que tu veux! :lol:

C'est court, cela se lit vite. Trop vite peut-être. Alors certes ce n'est que un prologue mais je sais pas, je trouve que cela manque de matière; peut-être aurait-il fallu intégrer un peu plus de description? :neutre: Surtout pour le passage dans la base rebelle à mon avis.
Ceci étant tes prémisses sont suffisamment intriguants pour s’intéresser à la suite.

Le style est très simple. Ce qui rend la lecture plutôt fluide et c'est un bon point. Il y a quelques formulations maladroites (Si tu le souhaites, je peux t'envoyer un MP plus détail) mais rien , de mon point de vue, qui te fasse sortir de la lecture.
Par contre, il y a juste un truc qui ne passe pas: à moins de véritablement marquer une démarcation (du genre pensée de personnage, etc. ou effet de style mais là cela devient très compliqué à gérer) on ne commence pas un texte au présent pour passer au passé à la ligne suivante... :paf: :non:

À part ça, j'envie de te dire continues ! Envie de lire la suite en tout cas! :) :cute:

Sinon:
Spoiler: Afficher
Le personnage qui arrive à la fin, ce lieutenant G3-PO, il a un rapport avec le G3 PO legends ? Celui-là qui est quand même super confidentiel...


RDV au prochain chapitre!
Tous mes textes passés, à présent et à venir sont dédiés à ma fille Sharleen.
Puisses-tu être heureuse où que tu sois désormais...
Tenebrae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 274
Enregistré le: 20 Mai 2013
Localisation: Villeurbanne; là où je suis et serais hier
 

Messagepar kylokenobi » Ven 22 Avr 2016 - 20:37   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

:hello: J' ai lu ta prologue et je la trouve super . Bon Je suis nul en littérature mais je pourrai dire que j'attends la suite avec impassiance !
D'ailleurs je trouve que la période est bien choisie :)

-- Edit (Ven 22 Avr 2016 - 20:38) :

:hello: J' ai lu ta prologue et je la trouve super . Bon Je suis nul en littérature mais je pourrai dire que j'attends la suite avec impassiance !
D'ailleurs je trouve que la période est bien choisie :)
I know you got your problem, but brother, they got theirs
Xxx(2017)
kylokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1286
Enregistré le: 16 Avr 2016
Localisation: Los Angeles
 

Messagepar Morangos » Ven 22 Avr 2016 - 23:09   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Tenebrae a écrit:Prologue lu.

Donc si j'ai bien compris nous sommes juste après ANH ?

Une période déjà chargée en terme d’œuvres officielles ( du coup, je comprends ta remarque sur les rolling eyes :wink: ) mais après tout pourquoi pas. Cela dénote d'une certaine dose de courage de ta part donc... Et puis tu fais bien ce que tu veux! :lol:

C'est court, cela se lit vite. Trop vite peut-être. Alors certes ce n'est que un prologue mais je sais pas, je trouve que cela manque de matière; peut-être aurait-il fallu intégrer un peu plus de description? :neutre: Surtout pour le passage dans la base rebelle à mon avis.
Ceci étant tes prémisses sont suffisamment intriguants pour s’intéresser à la suite.

Le style est très simple. Ce qui rend la lecture plutôt fluide et c'est un bon point. Il y a quelques formulations maladroites (Si tu le souhaites, je peux t'envoyer un MP plus détail) mais rien , de mon point de vue, qui te fasse sortir de la lecture.
Par contre, il y a juste un truc qui ne passe pas: à moins de véritablement marquer une démarcation (du genre pensée de personnage, etc. ou effet de style mais là cela devient très compliqué à gérer) on ne commence pas un texte au présent pour passer au passé à la ligne suivante... :paf: :non:

À part ça, j'envie de te dire continues ! Envie de lire la suite en tout cas! :) :cute:

Sinon:
Spoiler: Afficher
Le personnage qui arrive à la fin, ce lieutenant G3-PO, il a un rapport avec le G3 PO legends ? Celui-là qui est quand même super confidentiel...


RDV au prochain chapitre!

Alors, en effet, l'histoire se déroule après les évènements de ANH. Ce n'est pas la suite immédiate, mais j'ai décidé de me positionner dans ce cadre temporel car les bases de mon histoire sont assez faciles à positionner à ce moment de la franchise. J'essaie de garder un côté officiel (c'est ce que je voulais surtout sous-entendre par rapport à l'alignement UO/UEL, mais il va de soi que l'histoire que je vais raconter possède une part énorme d'imagination. Si tu préfères, je souhaite surtout rester cohérent par rapport à l'intrigue générale de la série et par rapport à la technologie et à la culture existantes dans la saga à ce moment.

Je ne dis pas non à tes remarques, qu'elles soient en MP ou en spoiler, elles sont les bienvenues. Pour le présent, j'admets qu'il est maladroit, après relecture. J'avais pensé les deux phrases qui se rejoignaient en fait, comme pour dire "Il règne un silence de plomb suite à la défaite que venait d'essuyer l'Empire", mais je me rends compte que les deux phrases au prétérit peuvent tout aussi bien fonctionner. Je la corrige immédiatement.

Pour le lieutenant G-3PO, je te répondrais que non. Je suis un nouveau dans l'univers d'exploration de l'univers étendu de la saga, et je n'en suis pour le moment qu'aux lectures de l'UO. J'ai inventé ce personnage, tout simplement ! :cute:
Modifié en dernier par Morangos le Dim 24 Avr 2016 - 10:28, modifié 1 fois.
Fan fiction :
Star Wars: Annihilation, en cours.
Morangos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 111
Enregistré le: 04 Fév 2016
 

Messagepar Dark Sheep » Sam 23 Avr 2016 - 11:59   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Ah ! Le prologue est officiellement diffusé, il est temps de mettre un commentaire :wink:

L'intérêt de ce prologue, à mes yeux, est clairement de montrer trois tableaux. Tu sembles nous préparer une aventure dans laquelle plusieurs camps vont s'affronter, et pas uniquement Empire/Alliance. Ton prologue me donne à penser que les mandaloriens vont avoir un rôle à jouer ! Quant à savoir lequel… mystère et boule de Force :whistle:
Et du coup, ce rapide survol que nous avons des trois "tableaux", me donne bien envie de découvrir ce que tu nous prépares pour l'histoire.

La ville que tu décris sur Mandalore est intéressante en terme de concept. Ça me rappelle un peu les villes de la Terre dans les cycles d'Asimov (Robots/Fondation) :)

Tu viens de nous donner un avant-goût du climat, il ne reste qu'à découvrir ton/tes héros ! :D
Bon courage pour la suite !
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar L2-D2 » Mar 26 Avr 2016 - 16:23   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Prologue lu !

Ma foi, j'ai bien aimé. Cela manque peut-être d'un - ou de plusieurs - personnages principaux, encore qu'il se pourrait bien que certains d'entre eux soient déjà identifiés dans ce Prologue, mais l'ensemble se suit sans déplaisir. Le style d'écriture est plutôt bon, j'aime bien certaines tournures de phrases ou expressions qui titillent ma fibre littéraire. Après, n'ayant pas lu ta première version, j'ignore si les modifications ont été conséquentes ou non... mais en l'état, cette introduction se lit très bien ! :oui:

Petite référence à Lothal donc, un peu comme le fait l'Univers Officiel dans chacune de ses œuvres désormais, pourquoi pas. On aurait pu partir sur une planète inconnue mais autant exploiter ce qui est connu ! Et une base rebelle sur Felucia, une autre planète connue... moui, pourquoi pas, même si j'imaginais plus la Rébellion ne pas avoir de "poste fixe" peu de temps après la destruction de l'Etoile Noire. :neutre:

Je lirai la suite ! :)
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5398
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Morangos » Mer 27 Avr 2016 - 16:50   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

L2-D2 a écrit:Prologue lu !

Ma foi, j'ai bien aimé. Cela manque peut-être d'un - ou de plusieurs - personnages principaux, encore qu'il se pourrait bien que certains d'entre eux soient déjà identifiés dans ce Prologue, mais l'ensemble se suit sans déplaisir. Le style d'écriture est plutôt bon, j'aime bien certaines tournures de phrases ou expressions qui titillent ma fibre littéraire. Après, n'ayant pas lu ta première version, j'ignore si les modifications ont été conséquentes ou non... mais en l'état, cette introduction se lit très bien ! :oui:

Petite référence à Lothal donc, un peu comme le fait l'Univers Officiel dans chacune de ses œuvres désormais, pourquoi pas. On aurait pu partir sur une planète inconnue mais autant exploiter ce qui est connu ! Et une base rebelle sur Felucia, une autre planète connue... moui, pourquoi pas, même si j'imaginais plus la Rébellion ne pas avoir de "poste fixe" peu de temps après la destruction de l'Etoile Noire. :neutre:

Je lirai la suite ! :)


Tout d'abord, merci du commentaire. C'est extrêmement plaisant et toujours motivant de savoir qu'un membre a apprécié la lecture. Je t'en remercie (ainsi que kylokenobi - désolé au passage de ne pas t'avoir répondu plus rapidement) ! Je réponds donc à tes remarques : pour la référence à Lothal, je t'admets qu'elle était involontaire.. Je cherchais une planète assez parlante et je me suis souvenu de sa situation dans la série Rebels, et le changement était assez significatif à mon sens.

Concernant la base, je comprends tout à fait ton point de vue. Je ne précise pas que la base soit fixe, même si le texte peut le laisser sous-entendre.. Après, on peut tout à fait imaginer que la base soit "semi-temporaire" :paf: avec une infrastructure sommaire, mais prête à l'emploi et rapidement évacuable. Comme ça, on coupe la poire en deux. :paf:
Fan fiction :
Star Wars: Annihilation, en cours.
Morangos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 111
Enregistré le: 04 Fév 2016
 

Messagepar Delos » Jeu 28 Avr 2016 - 21:10   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

J'aime bien, des desciptions bien amener, c'est fluide. J'attend la suite.
Delos
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6
Enregistré le: 13 Jan 2015
 

Messagepar Morangos » Ven 29 Avr 2016 - 21:46   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation [CH 1]

Spoiler: Afficher
Et voilà, nous y sommes : l'histoire commence enfin ! Je remercie encore une fois toutes les personnes qui se sont présentées sur ce sujet, qu'elles soient venues m'encourager et/ou me lire, c'était un accueil chaleureux pour ma première histoire. Comme vous l'aurez remarqué, je m'efforcerai de poster un chapitre tous les vendredis soir. Comme pour le prologue, n'hésitez pas à me faire part de vos remarques et vos commentaires face à l'histoire ! Bonne lecture à tous ! :hello:



CHAPITRE 1 Image


Tricia s’ennuyait ferme. Il fallait dire que Sundari n’était pas vraiment dynamique. Et pourtant, la ville s’apprêtait à recevoir des hôtes de marque. Toute la ville en parlait : en effet, il s’agissait du seul événement notable des trois derniers mois. Les échoppes du marché bourdonnaient de rumeurs et il était difficile d’ignorer les rappels holographiques diffusés dans les deux cantinas de la ville, tant les messages étaient matraqués et diffusés à l’aide de droïdes amplificateurs.

Non, Tricia ne comprenait définitivement pas l’importance de cette arrivée en ville. Et une nouvelle comme celle-ci annonçait très rarement de bonnes nouvelles. Pour que la ville soit autant en ébullition, il fallait très certainement s’attendre à voir la Rébellion ou l’Empire arriver, représentés par leurs plus célèbres dirigeants. Cela impliquait donc un alignement politique. Cette pensée ne la réjouissait pas tellement. Sa planète serait enrôlée, elle aussi, un jour ou l’autre, et se verrait exposée aux dangers de la guerre qui secouait la Galaxie entière. Et c’était donc pour cela que ces gens se réjouissaient ? Parce qu’ils étaient sur le point d’entrer dans le conflit ? C’était bien là leur problème, et ils ne s’en rendaient même compte. Mais Tricia se promit de ne plus y penser. Elle haïssait la politique et cette croisade ne lui faisait absolument plus aucun effet. Tôt ou tard, elle se retrouverait amenée à choisir son camp. Tant que le moment n’était pas venu, elle souhaitait rester indépendante et gagner sa vie comme bon lui semblait.

Plongée dans ses pensées et affalée dans une couche molletonnée, elle contemplait le mur en face d’elle. Oui, Sundari n’était décidément plus ce qu’elle était. L’activité était faible et sa bourse n’était malheureusement pas très remplie : l’Avenger IV avait encore subi des dommages. Et évidemment, ce n’était pas ses collègues qui mettraient la main au porte-monnaie. Elle ne savait pas vraiment ce qu’elle ferait. Peut-être qu’elle devait attendre. La situation pourrait s’améliorer. Peut-être qu’elle devrait virer ces deux plaies qui lui servaient d’acolytes. Ils ne faisaient que lui causer des ennuis. Ou bien peut-être qu’elle devait fuir. Elle vivrait sur une autre planète et elle recommencerait tout à zéro. Elle s’offrirait une bien meilleure vie et serait certainement bien plus heureuse qu’elle ne l’était actuellement. Mais ce n’était pas elle. Elle chassa donc ces idées de sa tête et décida qu’il serait peut-être judicieux de commencer à chercher de nouveaux contrats. Après tout, cela faisait un mois qu’elle n’avait plus de missions et elle commençait à s’ennuyer. Elle se leva donc difficilement, bailla bruyamment et se dirigea à contrecœur vers la porte d’entrée.

Les mains dans les poches, elle quitta son domicile. Il était situé dans les bas-fonds de la ville, mais il lui suffisait. En plus, il était à son goût et le loyer n’était pas exorbitant, en relativisant. Son premier réflexe fut de se diriger sur les places marchandes. Non pas parce que Tricia était dépensière, loin de là : elle savait d’expérience qu’on y apprenait beaucoup de choses et que les langues s’y déliaient très vite, aussi bien chez les clients comme chez les commerçants. Peut-être y trouverait-elle des informations et de potentiels clients. Elle se mit alors en route, d’un pas décidé.

[…] Trois heures plus tard, Tricia était toujours de sortie. Plus précisément au bar de la cantina, cette fois-ci, et elle contemplait son verre de ‘skee d’un œil morne et légèrement blasé. Elle n’avait croisé personne sur son chemin. Pas une seule personne dans les rues. Elle en était même venue à se demander si Sundari était devenue une ville fantôme ou si elle s’animait lorsqu’elle la quittait. Le droïde serveur l’arracha à ses pensées. Sa voix monocorde et détachée lui annonçait que la cantina allait fermer. Elle fixa le verre posé sur le comptoir d’un œil particulièrement morne et, après avoir hésité quelques secondes, avala la liqueur d’une seule traite. Elle venait de prendre sa décision. L’alcool, lui, servirait à la digérer. Puis elle se leva et quitta la cantina sans dire un mot, laissant quelques crédits au passage pour le service, aussi médiocre était-il.

Une fois chez elle, Tricia s’empressa de trouver son droïde. Elle l’avait récupéré au cours d’une de ses dernières missions et avait réussi à le reprogrammer en quelques heures. Elle le secoua violemment, l’arrachant à sa veille.
— B17, rends-toi au spatioport. Va préparer mon vaisseau. Tu entreras ces coordonnées, lui dit-elle en lui confiant un morceau de papier. N’oublie pas le matériel habituel. Je t’y retrouve d’ici une heure.

Pendant ce temps, Tricia sortit différents vêtements. Elle les jugea du coin de l’œil et se demanda quelle tenue elle allait bien pouvoir revêtir pour s’exiler et recommencer sa vie. Son choix s’arrêta sur une tenue aussi triste qu’elle, qui masquait toutes ses formes. Elle serait aussi fantomatique que cette satanée ville. Direction la salle de bain. Un bref coup d’œil dans le miroir et son choix était fixé. Quelques secondes plus tard, elle ressortait dénuée de tout artifice et avait rasé ses cheveux sur le côté. Cette coupe était certes plus masculine, mais elle serait donc plus discrète. Tout en examinant sa coupe et son nouveau visage, Tricia fut surprise de constater qu’elle avait quelques élans de coquetterie. Son visage était un peu plus délicat. Puis elle reprit ses esprits et quitta la salle de bains. Elle prit quelques effets personnels et abandonna sa planque.

Une fois arrivée au spatioport, B17 vint à sa rencontre :
— Madame, une communication inconnue pour vous, annonça-t-il de sa voix monocorde.
— Je n’ai pas le temps pour ça.

Le droïde de combat hocha la tête et retourna à bord du vaisseau. Tricia avait besoin d’un moment de solitude. Elle prit une profonde inspiration et observa la ville, au loin. Est-ce qu’elle souhaitait vraiment tout cela ?

—Madame, votre interlocuteur se montre bien plus insistant, bien qu’il ne souhaite toujours pas divulguer son identité. Quels sont vos ordres ?

Elle ignora son droïde qui repartit s’affairer à bord du vaisseau. Elle ne souhaitait plus faire affaire ici. Cette ville ne lui correspondait pas. Cette planète ne lui correspondait pas. Tout était devenu bien trop calme et paisible. C’en était devenu oppressant. Où était passée la chaleur et la gloire de Mandalore ? Tout ce qui était resté, c’était un havre de paix bien trop tranquille. Il s’agissait d’une foutue oasis. Tricia ne pouvait plus rester.

— Madame, il s’agit de l’Empire. La communication est cryptée, précisa B17.

Le doute s’installa en Tricia. Que devait-elle faire ? Après tout, il ne s’agissait pas d’un client commun. Peut-être que sa mission l’emmènerait loin de ce maudit tas de poussière. Elle hésitait et faisait les cent pas. Une fois devant son vaisseau, elle soupira et s’adressa au droïde :
— Accepte la communication et attends-moi dehors le temps de l’entretien. J’en ai pour une minute.

Une fois assise dans son siège, elle alluma son tableau de bord. Le visage de son interlocuteur était aussi dur et froid qu’elle l’avait imaginé.
— Mademoiselle Kaataruna, ici l’amiral Warhocka. Je vous contacte car l’Empire vous a confié une mission de la plus haute importance.
— Il me l’a confiée, dites-vous ? Il me semble pourtant que je n’ai pas été informée du simple contenu de ladite mission. Je ne comprends donc pas comment cela est possible.
— L’Empire vous a désignée pour cette mission. Comme vous vous en doutez, vous n’avez pas réellement le choix.

Il venait de marquer un point.

— Je pense avoir compris ce point, en effet. Etant donné que je n’ai plus vraiment le choix, serait-il possible de savoir en quoi précisément consiste cette mission ?
— Votre ville est sur le point d’accueillir des rebelles.
— J’ai ouï dire que nous allions recevoir des invités, oui.
— Nous ne pouvons tolérer l’intrusion de ces usurpateurs dans les territoires de la Bordure Extérieure. Nous les soupçonnons d’en corrompre les dirigeants officiels afin d’étendre leur influence à travers la Galaxie.
— Et pourquoi cela ?
— Cela ne vous regarde pas.
— Dans ce cas-là, il était inutile de me mandater.

Egalité.

—Nous vous demandons d’effectuer une tâche simple, mademoiselle.
— Etant donné que vous me mettez un couteau sous la gorge, il s’agit plus que d’une demande.
— Eliminez la garde personnelle du lieutenant G-3PO.
— C’est tout ?
— C’est tout. Je peux vous assurer que vous serez très bien payée.
— J’y compte bien. D’autres consignes ?
— Vous et votre équipage seuls devrez être au courant de cette mission. Déviez de votre objectif ou échouez et vous en paierez de vos vies, tous autant que vous êtes. Vous avez douze heures.

L’écran s’éteignit. Tricia était un peu sonnée. Apparemment, elle venait de rejoindre son camp, même si elle ne l’avait pas réellement choisi de son plein gré. Elle essayait de se convaincre qu’elle n’était qu’une chasseuse de primes ordinaire et que l’Empire ne l’avait recrutée que pour la simple et bonne raison qu’ils n’avaient pas pu affecter un de leurs mandataires habituels. Elle se dirigea dans la salle de bains afin de reprendre ses esprits quelques instants. Elle s’observa dans le miroir. Elle se trouvait plus jolie ainsi. Et puis elle venait de se métamorphoser, en quelque sorte. Peut-être qu’elle allait pouvoir concilier ses deux désirs les plus chers. Elle venait encore de prendre une décision. Elle allait rester sur Mandalore et s’offrir la nouvelle vie dont elle avait toujours rêvé. Tricia Kaataruna n’existerait plus d’ici quelques heures et ferait place à une toute nouvelle femme. Et puis, en y réfléchissant bien, il fallait tout de même voir les bons côtés de cette mission. Elle serait payée au prix fort et si le travail était bien fait, peut-être deviendrait-elle elle aussi un contact privilégié de l’Empire ? Elle n’en gagnerait que bien mieux sa vie et elle pourrait devenir l’une des figures les plus riches et puissantes de la Galaxie...

— Quels sont les ordres, madame ? demanda brusquement B17 qui venait de remonter à bord du vaisseau, arrachant ainsi Tricia à ses rêveries.
— Dieu merci, ce n’est que toi, soupira Tricia. Il me semblait pourtant t’avoir expressément demandé de rester à l’extérieur du vaisseau. Je croyais avoir été claire. Tes modules de communication incluent le basic, que je sache.
— Oui, madame.
— Alors avise-toi de les mettre à jour avant que je ne me décide à te démembrer et te refourguer au premier ferrailleur venu.

Le droïde émit un drôle de son qui ressemblait à s’y méprendre à une déglutition et baissa immédiatement la tête.

— Et maintenant, envoie un message à Asud’ha et à R1-A7. Dis-leur de nous rejoindre au point de rassemblement. Immédiatement.
— Bien reçu, bien reçu.
— Tu nous rejoindras également, une fois que tu auras préparé l’Avenger IV. Tu te rendras utile, pour une fois.
— Bien reçu, bien reçu.

Sans rien ajouter, Tricia enfourcha son moto-speeder et jeta un dernier regard au droïde. Elle savait qu’il collaborerait, même s’il avait une fâcheuse tendance à désobéir et à agir de son propre chef. Il fallait simplement le menacer pour qu’il daigne se montrer coopératif. Ce n’était qu’une pauvre unité B1 reconditionnée, après tout. Elle se sentait bien plus relaxée, à présent. Ses pensées s’étaient finalement éclaircies et elle y voyait plus clair. Elle était désormais convaincue que cette mission était un signe du destin. La roue allait tourner très rapidement. Sans dire un mot, elle se mit à accélérer brutalement et quitta le spatioport dans une longue trainée de poussière de sable. Les affaires reprenaient. Elle avait un assassinat à préparer. Il ne fallait pas tarder.
Modifié en dernier par Morangos le Ven 06 Mai 2016 - 10:48, modifié 2 fois.
Fan fiction :
Star Wars: Annihilation, en cours.
Morangos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 111
Enregistré le: 04 Fév 2016
 

Messagepar L2-D2 » Sam 30 Avr 2016 - 17:37   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Chapitre 1 lu !

Ah de suite, dès qu'on se focalise davantage sur un personnage ou une situation donnée, cela devient bien plus intéressant ! :wink:

Nous faisons donc connaissance avec Tricia, qui se retrouve bien malgré elle à devoir mener une mission pour le moins risquée pour le compte de l'Empire. Tu prends le temps de bien la décrire, de dévoiler quelques traits de son caractère, ses opinions sur ses associés et son mode de vie, suffisamment en tout cas pour qu'à la fin du Chapitre, on se sente un peu comme elle, à se demander ce que l'Empire peut bien avoir derrière la tête. Et encore, nous, lecteurs, en savons plus qu'elle ! :lol:

J'ai bien aimé la petite remarque sur le passé glorieux de Mandalore, au fait ! :)

J'attends la suite, vendredi prochain si j'ai bien compris !
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5398
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Morangos » Sam 30 Avr 2016 - 17:47   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

L2-D2 a écrit:Chapitre 1 lu !

Ah de suite, dès qu'on se focalise davantage sur un personnage ou une situation donnée, cela devient bien plus intéressant ! :wink:

Nous faisons donc connaissance avec Tricia, qui se retrouve bien malgré elle à devoir mener une mission pour le moins risquée pour le compte de l'Empire. Tu prends le temps de bien la décrire, de dévoiler quelques traits de son caractère, ses opinions sur ses associés et son mode de vie, suffisamment en tout cas pour qu'à la fin du Chapitre, on se sente un peu comme elle, à se demander ce que l'Empire peut bien avoir derrière la tête. Et encore, nous, lecteurs, en savons plus qu'elle ! :lol:

J'ai bien aimé la petite remarque sur le passé glorieux de Mandalore, au fait ! :)

J'attends la suite, vendredi prochain si j'ai bien compris !


Ravi de voir que ce chapitre t'a plu. Je te rassure, tu te demanderas tout autant ce que la Rébellion aura trouvé comme idée. Je suis aussi soulagé de voir que ma description de Tricia est bonne. J'ai eu plusieurs fois l'impression d'être redondant dans le choix de mes pronoms et dénominations, mais je ne voyais pas d'autre alternative aussi bonne pour créer l'effet escompté. A priori, il a fonctionné ! :wink:
Sinon, B17, il sent mauvais ? Je sais que ce n'est qu'un droïde de combat rafistolé, mais quand même, on fait sa connaissance à lui aussi hein... Un peu de respect pour les droïdes, non mais ! :o

Sinon, tu as très bien compris : la suite arrive vendredi prochain !
Fan fiction :
Star Wars: Annihilation, en cours.
Morangos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 111
Enregistré le: 04 Fév 2016
 

Messagepar Dark Sheep » Dim 01 Mai 2016 - 20:15   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Hey !

Eh bien, ce chapitre est l'occasion d'introduire un premier personnage susceptible d'être un "héros" de ta fiction ! Chouette :)
Nous découvrons donc une action centrée sur Tricia, sur Mandalore. On peut se demander si elle est elle-même mandalorienne (au sens "armure, jetpack, visière en T, etc…") :?
L'ennui de ton héroïne est bien palpable, et sa mission pour l'Empire tombe à point nommé :lol:
Tu parviens à nous faire garder à l'esprit qu'elle fait un boulot pour lequel elle tue des gens. Elle semble dangereuse.
J'ai bien envie d'en savoir plus à son sujet !
B17 semble avoir un certain potentiel aussi, même si Tricia n'hésite pas à rabrouer. Je me demande comment va évoluer leur relation. Quant aux deux collaborateurs de la chasseuse de primes, je me demande ce que tu nous réserves à leur sujet.
En tout cas, l'action semble se dérouler avant le prologue, c'est intéressant et je me demande comment tu vas rabouter tout ça.

Bonne continuation :jap:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Tenebrae » Jeu 05 Mai 2016 - 13:12   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Chapitre 1 lu!
Et apprécié! :)

Au niveau de la forme, j'ai rien à redire. C'est bien écrit, fluide, les descriptions passent crème et ton nouveau personnage est intéressant.

Au niveau du fond, comme le notait L2-D2 plus haut, grâce à Tricia, on plonge plus facilement dans ton récit, on s'y sent plus impliqué et la fin promet des développements intéressants.

Que du bon en somme!

À vendredi pour la suite! :)
Tous mes textes passés, à présent et à venir sont dédiés à ma fille Sharleen.
Puisses-tu être heureuse où que tu sois désormais...
Tenebrae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 274
Enregistré le: 20 Mai 2013
Localisation: Villeurbanne; là où je suis et serais hier
 

Messagepar kylokenobi » Jeu 05 Mai 2016 - 13:49   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

J' ai lu le chapitre 1 !
Je trouve que le personnage de Tricia est bien présenté ainsi que son milieu de vie .
J' ai trouver que sa mission se présente un peu rapidement mais quand on fini le chapitre on a envie de lire la suite :)
J'attend le chapitre 2 avec impatience !
I know you got your problem, but brother, they got theirs
Xxx(2017)
kylokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1286
Enregistré le: 16 Avr 2016
Localisation: Los Angeles
 

Messagepar Morangos » Ven 06 Mai 2016 - 10:58   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation [CH 2]

Spoiler: Afficher
Merci à vous pour l'accueil du chapitre, c'est très chaleureux et encourageant ! Surtout qu'il s'agit de ma première histoire sur l'univers Star Wars, et qui plus est dans un genre totalement inédit pour ma part. Vous ne pouvez pas imaginer le double calvaire qu'était l'écriture de ce premier chapitre pour moi, j'ai mis un temps fou à chercher les bons personnages. J'espère qu'ils seront à la hauteur de vos attentes ! :transpire:

kylokenobi a écrit:J' ai trouver que sa mission se présente un peu rapidement mais quand on fini le chapitre on a envie de lire la suite :)

En fait, tu comprendras assez rapidement pourquoi le début de mon histoire est assez expéditif. D'ici deux chapitres, tu devrais avoir assez d'éléments pour cerner les enjeux de l'Empire.

kylokenobi a écrit:J'attend le chapitre 2 avec impatience !

Ne t'en fais pas, il est là, tout chaud. :diable:

Bonne lecture à vous !


CHAPITRE 2 Image


Jaxen gardait la porte aux côtés de Selene. Il allait bientôt prendre congé. En effet, il faisait partie des rebelles ayant été choisis afin d’escorter le lieutenant G-3PO au cours de sa mission diplomatique. Pour le moment, il ne comprenait pas vraiment la nécessité d’une telle garde rapprochée. Le trajet depuis Felucia s’était déroulé sans encombre notable ; il s’était juste révélé légèrement plus long que prévu car d’autres routes avaient été préférées, par mesure de sécurité. Le convoi de vaisseaux était arrivé à Sundari en milieu de journée. La foule nombreuse qui était présente à ce moment confirmait donc le choix de cette protection : Mandalore était une planète connue et son ancienne réputation lui collait encore à la peau. La planète devait regorger d’informateurs – comme cela avait toujours été le cas auparavant - et l’un d’entre eux avait réussi à créer une rumeur suffisamment importante pour générer une foule aussi dense. Fort heureusement, l’Empire ne semblait pas avoir eu vent de cette information. Actuellement, Jaxen protégeait le lieutenant G-3PO, sans réellement savoir ce qu’il était en train de faire. Des quelques bribes sonores qu’il parvenait à déchiffrer, il semblait faire un compte-rendu à Mon Mothma.

La mission n’était pas vraiment pénible. Pour le moment, aucune menace ne s’était manifestée. Le gros du travail avait donc, pour sa majorité, consisté à surveiller les points d’accès aux différentes réunions et à scruter les foules environnantes afin de déceler un impérial ou un potentiel suspect. Le job était relativement tranquille, en somme. Un coup d’œil à sa montre et Jaxen vit qu’il lui restait environ cinq minutes de garde. C’est à ce moment précis que la porte derrière lui s’ouvrit. Deux autres rebelles se mirent en position dans l’angle du couloir, alors que la carcasse grise du lieutenant G-3PO passait devant Jaxen et Selene d’un pas lourd et cliquetant. Le duo lui emboîta le pas, et les deux autres rebelles se mirent en marche eux aussi. Personne ne prononçait un mot. En effet, le droïde était le seul à avoir été reçu des informations concernant cette mission et la confidentialité était de rigueur. Le trajet jusqu’à la navette sécurisée deux étages plus bas s’était effectué sans encombre, et tout le monde était désormais libre pour quelques heures. Une nouvelle escorte serait disponible à l’arrivée du lieutenant dans ses quartiers, et toute la garde rapprochée devrait se retrouver en début de soirée dans les appartements du dirigeant Vos.

[…] Une heure plus tard, Jaxen rejoignit le centre-ville afin de regagner sa chambre. En effet, pour plus de discrétion, l’Alliance Rebelle n’avait pas souhaité loger toutes ses unités au même endroit. Ainsi, Jaxen dormait dans une maison d’hôte sous une fausse identité et ses collègues dormaient dans des hôtels ou tout simplement dans leurs vaisseaux. Après avoir passé la réception, il décida de s’habiller en simple civil afin de profiter un peu de la ville durant ses quelques heures de permission. Après tout, on ne lui avait pas interdit de sortir une fois son travail accompli et il était suffisamment intelligent pour ne pas révéler sa véritable identité tant que les accords n’avaient pas été signés. Alors qu’il était en route pour la cantina, il fut surpris de croiser son binôme.

— Selene ? Qu’est-ce que tu fais ici ? demanda-t-il précipitamment.
— Dis donc ! Je fais comme toi, je vais me promener. Tu pensais vraiment que nous allions tous restés enfermés dans nos chambres en attendant de reprendre le travail ?! répondit-elle avec un clin d’œil. Hors de question ! J’ai envie de profiter un peu de cet après-midi. Il fait plutôt beau, en plus.
— C’est vrai qu’il fait bon. Tu avais prévu quelque chose en particulier ?
— Pas vraiment. À vrai dire, je comptais me balader en ville et voguer selon mes envies. Et toi, tu avais une idée en tête ?
— Je me dirigeais vers la cantina.
— C’est un peu triste, dit comme ça, dit Selene en grimaçant.
— Comment ça ?
— Tu veux réellement picoler au fin fond d’une cantina blindée de monde ? Non... tant qu’à faire, autant nous amuser un peu. Il me semble avoir vu un établissement de jeu non loin d’ici.
— Va pour les jeux d’argent alors !

Le binôme se remit en route. Jaxen s’amusait de cette situation inédite. Il ne côtoyait que très peu ses collègues en dehors de l’Alliance. Jusqu’à présent, l’idée d’aller faire une partie de jeux avec ses collègues lui était totalement incongrue. Mais il préférait s’en amuser. Après tout, ils travaillaient ensemble et cette mission leur avait permis de tisser quelques liens. Ce n’était pas forcément le cas pour tous les membres de la Rébellion, qui étaient déjà nombreux et qui devaient en plus rester en mouvement perpétuel afin d’éviter de fournir des cibles faciles à l’Empire.

[…] Jaxen avait perdu la notion du temps. Tout ce qu’il savait, c’est qu’il avait gagné au moins trois mises. Il se moquait de l’argent gagné ; ce qui l’intéressait, c’était la victoire. Il se sentait puissant face aux autres joueurs attablés et l’alcool qu’il avait ingurgité amplifiait cette sensation. Il avait presque l’impression de perdre son temps tellement la partie lui semblait simple. C’était donc sans dissimuler son bonheur qu’il venait d’empocher la quatrième mise de la soirée, en écrasant une nouvelle fois la concurrence. Les deux Mon Calamari et le Kel Dor qui étaient assis à la table de sabacc soupirèrent et décidèrent d’abandonner la partie, abattus par autant de malchance. L’un des employés de l’établissement lui tapota l’épaule, et Jaxen comprit qu’il allait devoir se tempérer un peu. Nombreux étaient les joueurs qui le dévisageaient car il s’était montré trop démonstratif. Il quitta donc la table à son tour et en profita pour commander une boisson fraîche et non alcoolisée auprès d’un droïde serveur qui était dans les parages avant de se laisser tomber sur un futon.

Après quelques minutes, son regard croisa celui d’une twi’lek. Elle avait une peau couleur grenadine. Il se demandait comment il avait pu l’éviter, tellement elle était identifiable au sein de l’établissement. Elle avait un visage délicat et des yeux bleus pétillants. Elle lui souriait. Son verre à la main, Jaxen lui rendit son sourire. Il la trouvait belle. Peut-être irait-il à sa rencontre ? Il attendrait certainement de voir la tournure qu’allaient prendre les événements avant de se décider à aller lui parler. Quelques bips irrités le rappelèrent à la réalité, car le droïde serveur était revenu avec sa boisson et commençait à s’impatienter. Jaxen s’empressa de payer le droïde en jetant la somme de crédits requise dans le compartiment prévu à cet effet. L’inconnue n’avait pas arrêté de le dévorer des yeux, et elle venait de se lever. Peut-être avait-elle décidé de faire le premier pas pour briser la glace ? Jaxen n’en savait trop rien, mais la situation ne le laissait absolument pas indifférent. Il tourna la tête, le droïde était trop loin. Il se leva donc pour aller au bar et commander le même cocktail au parfum acidulé. Quelques minutes passèrent et lorsqu’il se retourna, il vit la femme twi’lek, un verre à la main, en train de flâner auprès du groupe de musique de la salle, à quelques mètres de son siège.

— Chercheriez-vous quelqu’un ? demanda Jaxen, amusé.
— C’est possible, oui. Et vous, que faites-vous tout seul dans un tel établissement ?
— Je pourrais vous poser la même question, vous savez.
— En effet. Je ne cherche qu’à passer du bon temps. Je ne peux résister à l’appel du jeu. C’est presque compulsif, expliqua-t-elle avec un sourire en coin.
— Comme je vous comprends. Je suis seulement de passage sur cette planète, j’avais besoin de me changer les idées.

L’humain et la twi’lek prirent un instant pour siroter leurs boissons respectives. Jaxen eut donc un instant afin d’observer cette demoiselle intrigante. Elle avait des traits fins. Son visage était d’un ovale parfait, mettant en valeur une bouche aux lèvres douces. Ses yeux, d’un bleu-vert saisissant, attiraient le regard et soulignaient parfaitement l’expression de son visage. Ses lekku, qui descendaient jusqu’à la nuque, étaient ornés d’une coiffe tressée, donnant ainsi l’impression qu’ils s’entrelaçaient afin de former une queue-de-cheval. Son maquillage était léger et très peu prononcé, se limitant à une pointe de rouge à lèvres cerise et un mascara afin de prolonger son regard. Elle était très jolie, et Jaxen voulut en apprendre un peu plus sur elle.

— Êtes-vous originaire de Mandalore ? demanda-t-il.
— Pas vraiment. Je considère plus Mandalore comme ma terre d’adoption, depuis le temps que j’y vis.
— D’où venez-vous, alors ?
— Je ne préfère pas en parler, si cela ne vous gêne pas, répondit-elle en interrogeant Jaxen du regard.
— Aucun problème.
— Et vous, d’où venez-vous ?
— Je suis Lahnien. Je négocie différents contrats pour le compte de ma société. Nous fabriquons des maisons ainsi que leur mobilier en bois exotique, ajouta-t-il.
— J’espère que votre séjour vous plaît.
— Je dois vous avouer que la ville n’est pas vraiment la plus attractive qu’il m’ait été donné de voir, mais le séjour n’en est pas moins agréable.

Jaxen regarda instinctivement sa montre. Il allait bientôt devoir repartir. Son service allait reprendre dans moins d’une demi-heure et pourtant, il n’avait qu’une envie : rester ici afin de faire plus ample connaissance avec cette femme. Il pensa également à Selene, qui l’avait entraîné ici, et se rendit compte qu’il l’avait très rapidement délaissée afin d’aller jouer. Il espérait qu’elle ne lui en tiendrait pas rigueur.

— Quelque chose ne va pas ? demanda la twi’lek, qui avait remarqué l’absence de son interlocuteur.
— Ne vous inquiétez pas. J’étais simplement en train de réaliser que je n’avais pas eu de nouvelles d’une collègue que je devais retrouver ici.
— Quelque chose d’important ?
— Non.

Jaxen cherchait un moyen discret de mettre fin à la discussion. Il avait été séduit et il ne voulait pas donner l’impression de fuir comme un jawa. Pourtant, son réel travail et le devoir l’appelaient. La réunion de ce soir nécessitait la présence de tous les gardes du corps. Le lieutenant G-3PO ne manquerait pas de lui reprocher son absence pour le reste de la durée du séjour et les hauts dirigeants de la Rébellion seraient notifiés de son manquement. Il se tourna vers son interlocutrice et lui dit :

— Je dois aller aux toilettes. Veuillez m’excuser.

Il s’en alla donc aux toilettes, et s’enferma dans la cabine la plus éloignée. Il brancha son comlink, qui était soigneusement dissimulé dans sa veste de sortie – on n’était jamais trop prudent, et il y avait toujours un risque de voir un imprévu se produire. Après quelques secondes, une projection holographique de Selene le héla :

— Je ne te remercie pas pour cette virée !! À peine une demi-heure de jeu et tu m’avais déjà oubliée ! hurla-t-elle.
— Selene, je suis vraiment, vraiment désolé, chuchota-t-il précipitamment, dans l’espoir de tempérer sa collègue. Je ne pensais pas que le jeu se révélerait aussi addictif et je me suis laissé emporter. Tu m’en vois désolé.
— C’est bon, ça va, répondit-elle, agacée. Qu’est-ce que tu voulais ?
— Est-ce que tu es à proximité de la salle de jeu ?
— Quoi ? Tu y as passé tout l’après-midi ?!
— Oh, ça va… Je n’ai pas vu le temps défiler, et du coup, je ne peux rentrer dans mes quartiers afin d’aller chercher ma tenue de travail.
— C’est bon, c’est bon… Je vais te la récupérer. Sois sorti dans un quart d’heure et ne me fais pas attendre une minute de plus, ronchonna-t-elle avant de mettre fin à la discussion.

Maintenant qu’il était certain d’être à l’heure pour sa mission, il allait devoir partir de l’établissement. Lorsqu’il revint à sa table, il chercha la twi’lek du coin de l’œil. Elle avait disparu. Jaxen fit le tour des tables et regarda du côté du bar. Il ne la vit pas. Il haussa les épaules. Au moins, sa compagnie fut agréable. Il vérifia qu’il avait bien toutes ses affaires sur lui, et boutonna sa veste. Au moment de se mettre en marche, il sentit un bras se plaquer de force contre ses pectoraux. Il reconnut le bras de son interlocutrice, et remarqua que l’un de ses ongles avait un aspect beaucoup plus brillant que les autres. En l’observant plus en détail, Jaxen se rendit compte avec stupeur qu’il était métallique.

— Ta mission peut attendre, Jaxen, lui susurra-t-elle en enfonçant son ongle dans sa clavicule. Ne crois pas que j’allais gober ton histoire d’entrepreneur venu de Lahn vendre son fichu exotisme à de pauvres Mandaloriens qui n’ont que faire de maisons d’architecte. Je savais bien que tu avais une histoire bien plus intéressante à me raconter.

Jaxen s’efforça de garder son calme et essayait d'outrepasser la douleur.

— Au fait, j’avais oublié de me présenter, tout à l’heure. Moi, c’est Asud’ha, lui dit-elle en enfonçant son ongle encore un peu plus profondément et en écoutant Jaxen souffrir.
Modifié en dernier par Morangos le Ven 13 Mai 2016 - 17:58, modifié 3 fois.
Fan fiction :
Star Wars: Annihilation, en cours.
Morangos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 111
Enregistré le: 04 Fév 2016
 

Messagepar kylokenobi » Ven 06 Mai 2016 - 14:52   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Chapitre 2 lu !
Je trouve que les personnages du chapitre sont bien décrits !
J' aime bien l'histoire et c'était bien joué de finir le chapitre en nous laissant sur nôtre fin :D
Vivement le chapitre 3 !
I know you got your problem, but brother, they got theirs
Xxx(2017)
kylokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1286
Enregistré le: 16 Avr 2016
Localisation: Los Angeles
 

Messagepar Dark Sheep » Dim 08 Mai 2016 - 11:58   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Sacré joueur ce Jaxen… il gagne tellement qu'il va se faire virer du casino :transpire:

Tu nous mets bien dans l'atmosphère de l'histoire, avec le sommet important pour l'Alliance, et la bande de Tricia qui complote pour le compte de l'Empire. :)
On dirait que Mandalore va être le théâtre de ce début d'aventure, et je trouve ça plutôt intéressant.
La petite partie de séduction dans le casion est sympa, mais Jaxen est tombé sur plus fort que lui, dirait-on ! :sournois:
Je trouve que ce chapitre est un bon moyen d'introduire le personnage d'Asud'ha, comparse de Tricia. Ça nous donne l'impression qu'il faut vraiment se méfier d'elle !

Bon chapitre !
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar L2-D2 » Lun 09 Mai 2016 - 10:02   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Chapitre 2 lu !

Présentation d'un nouveau personnage, avant qu'au final les wagons ne soient raccordés avec le précédent Chapitre grâce à la "révélation" Asud'ha. Les choses sérieuses démarrent, et Jaxen risque fort d'être en retard à la réunion de l'Alliance ! :lol:

L'écriture est toujours aussi sympathique, le style toujours fluide, les choses avancent lentement et surement... Hâte de lire le Chapitre 3 donc ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5398
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Morangos » Ven 13 Mai 2016 - 17:57   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Spoiler: Afficher
Sans plus tarder, le nouveau chapitre ! J'espère qu'il vous plaira, la révélation finale devrait vous donner un indice sur la trame du récit et ce qu'il s'ensuivra. Par ailleurs, je souhaite signaler que je posterai la semaine prochaine un interlude à la suite du chapitre 5. L'idée me plaisait énormément, et elle m'est venue bien après la conception de cette histoire. Je vous donnerais quelques informations le moment venu, mais sachez que vos avis seront importants à ce sujet. :wink:


CHAPITRE 3 Image


Tricia faisait les cent pas dans sa nouvelle planque, située en plein cœur de l’ancienne zone industrielle de Sundari. C’était beaucoup trop long… Asud’ha devait avoir réussi, une nouvelle fois, à se mettre dans un pétrin dont elle seule avait le secret. B17 n’était parvenu qu’à obtenir que de très maigres informations et en ce moment, il était encore dehors à traquer sa proie. Par moments, elle se demandait vraiment ce qui la retenait auprès de ces deux incapables. À de très nombreuses reprises, elle avait souhaité les éliminer ; leur incompétence et les dangers qu’ils avaient fait courir au groupe ayant très largement alimenté les motivations de leur leader. Pourtant, elle essayait de se raisonner : le briefing avait été le plus clair et concis possible. Le droïde et la twi’lek étaient parfaitement au courant de l’identité de leur employeur. Ils n’avaient donc aucune raison de risquer un échec de leur mission. De plus, Tricia leur avait très clairement fait comprendre que si l’Empire ne se chargerait pas de les abattre, elle s’occuperait elle-même du sale boulot. Elle s’apprêtait à les contacter à l’aide de son comlink lorsque la porte s’ouvrit d’un coup sec.

— Et voilà notre otage, annonça Asud’ha en laissant tomber un homme qu’elle portait comme un vulgaire baluchon.
— Un otage ? Est-ce que notre mission est de prendre ces foutus rebelles en otage ?! aboya Tricia. J’ai pourtant parlé en basic lors de notre réunion, non ?!
— Eh oh, ça te va bien de dire ça ! répliqua la twi’lek d’une voix forte. Il me semble que moi et B17, nous nous sommes décarcassés afin d’obtenir des informations et pour le moment, les seuls indices que nous avons sur cette présence rebelle, ils sont ici ! s’écria-t-elle en désignant l’homme inconscient. Toi aussi, tu as été payée pour éliminer ces hommes, non ?! Et pourtant, tu ne m’as pas l’air d’avoir accompli grand-chose ces deux dernières heures !

Le silence régna immédiatement dans la salle. Tricia baissa la tête et se mordit la joue. Son acolyte n’avait pas tort, cette fois-ci, mais même si elle avait bien travaillé, elle semblait oublier qui dirigeait, dans ce groupe. Il était hors de question de la féliciter alors qu’elle venait de faire le travail pour lequel elle venait d’être sollicitée.

— J’apporte quelque chose aussi, madame, déclara une voix discordante.

B17 était apparemment revenu de mission en même temps qu’Asud’ha. Ce n’était pas spécialement dans leurs habitudes de coordonner leurs opérations ou même de les mener à bien. Il traînait un corps, lui aussi.

— Deux otages ?
— Deux ? s’étonna B17. Le mien est mort, madame.
— Bon sang…, soupira-t-elle en se cachant le visage avec les mains. B17, qu’allons-nous bien pouvoir d’un cadavre, à ton avis ?
— Il s’agissait de la rebelle qu’Asud’ha a réussi à faire sortir. Vous m’avez demandé d’exécuter les ordres.
— Ce que tu as parfaitement fait. Mais je ne t’ai pas dit de ramener sa dépouille ici, marmonna Tricia.
— Sauf votre respect madame, je doute fort que laisser le cadavre gésir dans la rue à la portée de tout le monde soit une mesure efficace. De plus, même caché dans la ville, il aurait pu être retrouvé à n’importe quel moment.

Tricia fixait son droïde, qui la regardait d’un air perplexe. Lui qui aimait tant prendre les devants, c’était bien la première fois qu’il avait eu une idée intelligente.

— Mais oui, suis-je bête ! s’exclama-t-elle en se tapant les cuisses. On parle de l’Alliance Rebelle. Si jamais l’identité d’un soldat venait à être révélée, on se serait assurés un mouvement de panique quasi-immédiat et la mission tombait à l’eau. Je te prie de m’excuser, B17. Tu as eu une excellente idée.
— Merci, madame.
— Maintenant, débarrasse-toi de son corps et fouille-la au préalable. Peut-être qu’elle a des secrets à nous révéler.
— Bien reçu, bien reçu, dit le droïde en quittant la pièce en traînant le cadavre.

Asud’ha s’exprima la première :

— On devrait pouvoir tirer quelque chose de celui-là, il est simplement inconscient. Je peux me charger de son interrogatoire, si tu veux.
— Non, mauvaise idée.
— Et pourquoi ? Je ne suis pas assez compétente, peut-être ? s’insurgea la twi’lek.
— Mais non, soupira Tricia. Si ce soldat se souvient de toi et que tu l’interroges, tu peux être à peu près sûre qu’il ne crachera pas le morceau avant un bon moment. Si nous avions le temps, je te laisserais l’interroger. En attendant, nous ne l’avons pas. Je vais donc m’occuper de lui. Il ne me connaît pas, et ça constitue un gain de temps pour notre mission.

Les deux femmes échangèrent un regard. Asud’ha finit par sourire et laissa son otage entre les mains de la chef. La mission avançait bien, et il n’y avait aucune raison de créer des tensions dans le groupe. Pour une fois, tout le monde avançait à une vitesse satisfaisante et le travail s’était révélé payant. Elle alla se chercher une chaise, fouilla dans les poches de sa veste et en sortit une cigarette qu’elle alluma aussitôt.

— Au fait : son petit nom, c’est Jaxen, lâcha-t-elle entre deux bouffées.
— OK.

Tricia installa le soldat dans la pièce d’à côté, qui était nettement plus sombre et beaucoup plus vétuste, et le menotta aux pieds et au dossier de sa chaise. Puis elle le fixa quelques instants. Il portait une légère cicatrice au-dessus de la poitrine.

— B17 ! s’exclama-t-elle. Apporte-moi la Pique de Force sur-le-champ ! J’ai quelques mots à dire à notre invité.


Le soleil venait de se coucher sur Sundari que le Grand Vos s’apprêta à recevoir ses convives. Il ajusta sa tenue de dirigeant officiel de la ville, et se présenta devant les portes de la salle de réception. Il tendit l’oreille : son invité était présent. Il ouvrit alors les portes en grand, et se dirigea vers le lieutenant.

— Je suis ravi de constater que vous m’accordez un entretien en ces instants fragiles pour la Galaxie, Grand Vos.
— Ne soyez pas si pressé, lieutenant, dit Vos. Comme je vous l’ai fait savoir, mes conseillers devraient arriver d’un instant à l’autre. Nous discuterons ensuite plus précisément des raisons de votre venue à Mandalore.

Le lieutenant G-3PO se trouvait un peu décontenancé, mais il n’en fit rien paraître. La situation ne lui permettait pas vraiment de s’attirer les foudres des hauts dirigeants de la planète. Il prit donc son mal en patience et attendit calmement le reste des participants. Fort heureusement, trois nouveaux dignitaires firent leur apparition quelques secondes seulement après lui.

— Messieurs, je ne pense pas qu’il soit utile de nous introduire davantage. Allons à l’essentiel, si vous le voulez bien. Nous vous laissons la parole, lieutenant, dit Vos.
— Merci, répondit le lieutenant en inclinant légèrement son torse métallique. Comme vous le savez tous, la Galaxie est dans une période hostile. L’Empire a dévoilé son véritable visage en détruisant toute forme de vie lui barrant le chemin et sa conquête de notre Galaxie est grandissante. Il va sans dire que la liste de ses alliés est déjà impressionnante. C’est pourquoi je me présente à vous. L’Alliance Rebelle souhaite vous rallier à sa cause.
— Nous ne comprenons pas, s’étonna l’un des conseillers. Quel attrait pourrions-nous représenter pour la Rébellion ? Et surtout, pourquoi à cet instant précis ?
— Tout à fait, renchérit un second. Veuillez nous excuser lieutenant, mais vos plans me semblent confus.
— J’allais y venir. L’un de nos escadrons est tombé sur un document de l’Empire. Tout ce qui y figure porte à croire que les impériaux souhaiteraient envahir cette planète au plus vite. Je ne vous cacherai donc pas que c’est ce document précis qui nous a conduit à vous contacter au plus vite.
— Je souhaite le voir, ordonna le Grand Vos.
— Très certainement.

Le lieutenant G-3PO activa alors son comlink et l’assistance reconnut aisément la figure de proue de l’Alliance Rebelle : Mon Mothma. À sa droite était projeté un document et un droïde hululait des bips stridents. Un rebelle se chargea de le faire taire afin que la dirigeante de l’Alliance puisse prendre la parole.


Tricia était cachée dans l’immeuble voisin. Elle n’avait rien à craindre. L’immeuble était d’une précarité extrême et la rue était suffisamment mal éclairée pour qu’on ne la détecte pas. De plus, Sundari était une ville tellement peu développée que le quartier résidentiel du dirigeant de la ville était à peu près aussi peuplé que l’ancienne zone industrielle.

De sa cachette, elle surveillait le bâtiment. Fort heureusement, les quartiers de Vos étaient décorés avec opulence ; l’éclairage de la salle était suffisamment fort pour que Tricia puisse distinguer précisément toutes les personnes présentes dedans, et ce à plus de six cents mètres de distance. Si elle ne s’était pas trompée, il ne restait désormais que deux gardes à éliminer dans le bâtiment. Elle le savait car elle avait établi un code avec ses acolytes : deux émissions brèves sur le comlink signalaient un nouveau garde abattu. De ce qu’elle voyait, la discussion semblait grave. Un document était présenté sur hologramme. Il devait contenir une foule d’informations juteuses. Peut-être qu’elle essaierait de le dérober afin de le revendre aux Impériaux.

La voix de B17 résonna dans le comlink de Tricia, ce qui la surprit :

— Madame, les zones du bâtiment auxquelles vous m’avez affecté ont été nettoyées, annonça-t-il de sa voix monocorde.
— Nous avions un code, répliqua-t-elle froidement.
— En effet, madame. C’est pour cela que j’ai pris soin de vérifier par deux fois tout le secteur de fond en comble. Il n’y a plus aucun signe de résistance. De plus, je vous appelle de l’extérieur. Il serait imprudent de rester dans le bâtiment et de nous exposer aux yeux de l’Alliance.
— Bon. Rejoins-moi dans le bâtiment en face aussi vite que possible. Ne te fais pas remarquer.

Il ne restait donc plus qu’un rebelle à éliminer. Asud’ha était un petit peu plus longue qu’à la normale, mais Tricia lui faisait confiance. Elle s’était montrée particulièrement coopérative depuis le début de la mission et elle était beaucoup moins dissipée que d’ordinaire. Deux émissions sur la fréquence. Tricia la rappela immédiatement :

— Tu as fini ?
— Ouais. Plus aucun garde dans le bâtiment.
— Parfait. Rejoins-nous dans l’immeuble d’en face et montre-toi discrète.

[…] Une fois réunis, les trois acolytes contactèrent l’amiral Warhocka sur une fréquence cryptée qu’il leur avait communiquée plus tôt dans la journée.

— Mademoiselle Kaataruna. Avez-vous rempli votre mission ?
— Presque, monsieur, répondit-elle.
— Comment ça ? Il me semblait vous avoir demandé d’exterminer tous les rebelles présents dans le bâtiment. C’était pourtant très clair, dit l’amiral sèchement.
— En effet, monsieur. Tous les gardes ont été neutralisés à l’exception d’un d’entre eux. En effet, il était censé être de service, expliqua Tricia.
— C’est exact monsieur, l’interrompit précipitamment Asud’ha. Je l’ai repéré en ville, accompagné d’une autre rebelle. C’est en surprenant leur discussion que j’ai compris qu’ils étaient déguisés en civils. Je me suis donc chargée de le prendre en otage pendant que sa garde était baissée.
— C’est lui qui nous a permis de localiser la réunion de ce soir, reprit Tricia en lançant un regard réprobateur à la twi’lek. Nous l’avions gardé en vie afin de nous assurer de la véracité de ses propos. Souhaiteriez-vous également le voir mort ?
— À vous de voir. Vous souhaitez être payés ?
— Bien.

B17 se dirigea alors vers le fond de la pièce et amena le rebelle, qui était menotté. Asud’ha le regarda une dernière fois, se délecta du moment présent et pointa son blaster KYD-21 sur lui. Au moment de tirer, une série de détonations retentit et fit trembler les murs du bâtiment abandonné.

— Qu’est-ce que c’était ? hurla l’amiral, ahuri. Braquez votre comlink en direction de ces explosions, immédiatement !

Depuis la fenêtre, on pouvait voir que la résidence du Grand Vos avait intégralement pris feu. Les derniers étages, où avait eu lieu la réunion, s’étaient écroulés les uns sur les autres et une épaisse fumée noire flottait autour du bâtiment. Les flammes crépitaient autour des ruines et illuminaient le quartier avec morbidité.

— Qui d’autre est au courant ?! aboya l’amiral. Répondez !
— Je vous l’assure, amiral, nous n’avons parlé à personne de notre mission. Seules les personnes présentes ici sont au courant de nos agissements, et personne d’autre. Vous en avez ma parole, assura Tricia en tentant de reprendre son calme.
— Vous avez oublié le rebelle, nota-t-il.
— Il est toujours inconscient, intervint B17.
— Devons-nous toujours l’éliminer ?
— Maintenez-le captif. Peut-être aura-t-il des informations à nous confier sur ce qu’il vient de se produire. En attendant, trouvez-moi l’identité de ces terroristes, ou au moins des pistes sur leur présumée identité. Je me chargerai du rebelle une fois sur place, ordonna Warhocka avant de mettre fin à la discussion.

Tricia contempla la scène. Puis elle se retourna et demanda à Asud’ha :

— Tout le monde était encore présent ?
— Ils sont morts dans l’explosion, affirma-t-elle. Je les ai vus à peine trente secondes avant que les détonations retentissent.
— Il faudra en informer l’amiral.
— Doit-on également l’informer de ceci, madame ? demanda B17 d’une voix plus aiguë qu’à l’accoutumée en montrant quelque chose du doigt.

Les deux femmes se penchèrent un peu plus à la fenêtre. On pouvait voir une énorme bannière déployée devant le bâtiment détruit. Elle représentait un ancien casque mandalorien, couvert de sang.

— Oui, dit Tricia en tapant la fréquence sur son comlink. Venez, on s’en va. Cela ne me dit rien qui vaille pour le moment, maugréa-t-elle en soulevant le rebelle.
Modifié en dernier par Morangos le Sam 21 Mai 2016 - 22:37, modifié 2 fois.
Fan fiction :
Star Wars: Annihilation, en cours.
Morangos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 111
Enregistré le: 04 Fév 2016
 

Messagepar kylokenobi » Ven 13 Mai 2016 - 19:35   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Chapitre 3 lu
C'est bien l'action arrive et les personnages sont mis en commun
Même si j'ai pas trop compris ce que B17 aperçoit a la fin c'est tout de même un bon chapitre :jap:
I know you got your problem, but brother, they got theirs
Xxx(2017)
kylokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1286
Enregistré le: 16 Avr 2016
Localisation: Los Angeles
 

Messagepar Morangos » Ven 13 Mai 2016 - 22:23   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

kylokenobi a écrit:Chapitre 3 lu
C'est bien l'action arrive et les personnages sont mis en commun
Même si j'ai pas trop compris ce que B17 aperçoit a la fin c'est tout de même un bon chapitre :jap:


Il aperçoit la banderole qui vient d'être déployée sur le bâtiment attaqué.
Fan fiction :
Star Wars: Annihilation, en cours.
Morangos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 111
Enregistré le: 04 Fév 2016
 

Messagepar kylokenobi » Ven 13 Mai 2016 - 22:26   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Morangos a écrit:
kylokenobi a écrit:Chapitre 3 lu
C'est bien l'action arrive et les personnages sont mis en commun
Même si j'ai pas trop compris ce que B17 aperçoit a la fin c'est tout de même un bon chapitre :jap:


Il aperçoit la banderole qui vient d'être déployée sur le bâtiment attaqué.

Ah ok merci pour l'info on comprend mieux :lol:
I know you got your problem, but brother, they got theirs
Xxx(2017)
kylokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1286
Enregistré le: 16 Avr 2016
Localisation: Los Angeles
 

Messagepar L2-D2 » Sam 14 Mai 2016 - 17:21   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Chapitre 3 lu !

Les choses avancent plus vite que je ne l'aurais cru ! Et les choses sérieuses semblent avoir réellement démarrées... avec l'événement de fin de Chapitre qui, pour le coup, est impossible à voir venir ! :shock: Je ne peux imaginer que la partie G-3PO de l'intrigue soit déjà terminée... mais, dans le même temps, je ne vois pas comment elle pourrait se poursuivre !

Du coup, là, je suis curieux de lire la suite. D'autant plus que l'Empire va à son tour entrer en scène !
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5398
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Morangos » Dim 15 Mai 2016 - 21:44   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

L2-D2 a écrit:Chapitre 3 lu !

Les choses avancent plus vite que je ne l'aurais cru ! Et les choses sérieuses semblent avoir réellement démarrées... avec l'événement de fin de Chapitre qui, pour le coup, est impossible à voir venir ! :shock: Je ne peux imaginer que la partie G-3PO de l'intrigue soit déjà terminée... mais, dans le même temps, je ne vois pas comment elle pourrait se poursuivre !

Du coup, là, je suis curieux de lire la suite. D'autant plus que l'Empire va à son tour entrer en scène !


Si tu as lu attentivement jusqu'ici, il y a deux phrases qui se font écho dans le prologue et ce chapitre. Tu vas pouvoir commencer à spéculer. :sournois:
Fan fiction :
Star Wars: Annihilation, en cours.
Morangos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 111
Enregistré le: 04 Fév 2016
 

Messagepar Dark Sheep » Mer 18 Mai 2016 - 0:27   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Aïe aïe aïe… je me laisse déborder par les événements :transpire:
Je vois que je n'ai pas encore commenté ton chapitre 3… :pfff:

L'affaire semblait rondement menée par Tricia et sa bande, enfin surtout par sa bande :transpire: , jusqu'à l'explosion finale… et la fameuse bannière qui attire notre attention !
Le lieutenant rebelle n'aura pas fait long-feu, c'est le moins qu'on puisse dire. Quant à l'amiral Impérial, je sens qu'il va devenir bien plus impliqué à présent. Et peut-être son rôle dans l'histoire va-t-il aussi se développer pour en faire un personnage principal. :sournois:
En tout cas, je suis curieux de découvrir qui a détruit le bâtiment, au moment ou Tricia allait pouvoir savourer sa victoire et empocher les pépettes ! Ça relance bien les choses ! :lol:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Morangos » Ven 20 Mai 2016 - 17:00   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Bonjour tout le monde ! Je préviens juste que le prochain chapitre (suivi d'un interlude) sera posté durant la journée de demain ! En effet, j'ai particulièrement mal géré mon emploi du temps cette semaine et je ne serai pas en mesure de vous le proposer aujourd'hui ! Toutes mes excuses pour le délai !
Fan fiction :
Star Wars: Annihilation, en cours.
Morangos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 111
Enregistré le: 04 Fév 2016
 

Messagepar Tenebrae » Ven 20 Mai 2016 - 21:55   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Morangos a écrit:Je préviens juste que le prochain chapitre (suivi d'un interlude) sera posté durant la journée de demain ! En effet, j'ai particulièrement mal géré mon emploi du temps cette semaine et je ne serai pas en mesure de vous le proposer aujourd'hui ! Toutes mes excuses pour le délai !

Excuses acceptées Capitaine Needa! (désolé fallait que je la fasse :transpire: ).
Entre nous tant que la qualité (et ton plaisir) est là, on s'en fout qu'il y ait du "retard" ! :wink:

Sinon, j'ai finalement récupéré mon retard sur ta fiction.
Pas mal, pas mal du tout. J'ai beaucoup aimé le chapitre 2. Le chapitre 3 est très rapide dans son déroulement mais tu le conclus de façon surprenante.

En attente du chapitre 4 ! ^^
Tous mes textes passés, à présent et à venir sont dédiés à ma fille Sharleen.
Puisses-tu être heureuse où que tu sois désormais...
Tenebrae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 274
Enregistré le: 20 Mai 2013
Localisation: Villeurbanne; là où je suis et serais hier
 

Messagepar Morangos » Sam 21 Mai 2016 - 22:34   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Spoiler: Afficher
Tenebrae a écrit:Excuses acceptées Capitaine Needa! (désolé fallait que je la fasse :transpire: ).
Entre nous tant que la qualité (et ton plaisir) est là, on s'en fout qu'il y ait du "retard" ! :wink:

Sinon, j'ai finalement récupéré mon retard sur ta fiction.
Pas mal, pas mal du tout. J'ai beaucoup aimé le chapitre 2. Le chapitre 3 est très rapide dans son déroulement mais tu le conclus de façon surprenante.

En attente du chapitre 4 ! ^^


Je me doute bien que tout le monde n'est pas à l'affût de ma nouvelle publication, mais je tenais tout de même à m'excuser. J'aime garder un repère temporel pour publier mes chapitres et je ne l'ai pas respecté, tout simplement parce que j'ai procrastiné cette semaine et je n'ai pas su maintenir mon rythme d'écriture alors que j'avais toutes les idées et les ressources nécessaires à son élaboration. Je pense qu'il est juste normal de prévenir d'un délai alors que j'ai proposé (et maintenu) une publication hebdomadaire, fixée à un jour précis de la semaine, c'est tout. ;)

Mais en tout cas, je suis content de voir que le chapitre t'a plu à toi et aux autres. Concernant l'interlude, il sera disponible sous un spoiler, car comme je l'ai expliqué plus tôt, il ne sera pas indispensable à l'élaboration de l'intrigue et servira plus simplement d'aparté et d’œil extérieur face aux différents protagonistes de l'histoire.


CHAPITRE 4 Image


Au-dessus de la cantina Drokrunak, située à l’autre bout de la ville, une réunion avait lieu. Une vingtaine de personnes étaient réunies dans cet espace totalement vide. Tous portaient leurs armures de combat, qui scintillaient dans la pénombre, à l’exception d’Argon, en bout de table. L’ambiance était calme et sérieuse. Personne n’osait prononcer un traître mot avant qu’Argon n’ait décidé de rompre le silence. Ce dernier était occupé à consulter son comlink, sans prononcer un mot. Les images projetées devant lui représentaient les quartiers du Grand Vos à l’arrivée du dignitaire de la Rébellion. Autour de la table, quelques regards furent échangés, certains trahissant l’impatience ou bien l’ennui. Quelqu’un décida de prendre la parole.

— Qu’attendons-nous au juste ? interrogea un jeune homme au fond de la table. Nous aurions très bien pu nous lancer immédiatement sur le terrain…
— Patience, répondit Argon. Je te rappelle que la sécurité en ville est accrue et nous ne pouvons certainement pas nous permettre de débarquer dans les rues comme cela. Nous serions bien trop exposés. Non, j’attendrai le signal de notre commando. C’est beaucoup plus sûr ainsi.
— Mais qui nous dit qu’ils ont réussi leur mission ? Avec plusieurs vagues, nous serions déjà aux commandes de la ville…
— Dis-moi Vys, qui commande ici ? demanda Argon en fixant le jeune homme. Il me semble que c’est moi. Si tu n’es pas d’accord avec mes méthodes, tu t’en vas. Libre à toi de franchir cette porte et de planifier ta domination sur la ville, encore faudrait-il que tu sois encore vivant pour y songer. En attendant, tu l’écrases et tu attends. De toute façon, nous ne saurions plus tarder.

En effet, les images montraient toujours le bâtiment. On pouvait distinguer une lueur plus blanche, qui semblait indiquer la projection de document ou un éclairage. La réunion avait donc débuté et l’opération n’allait pas tarder à se mettre en place. Ce sentiment se confirma lorsque l’image trembla légèrement. Quelques secondes plus tard, on apercevait toujours le bâtiment, selon un angle légèrement différent, puis un groupe de cinq individus couverts de la tête aux pieds se dirigeant d’un pas rapide en direction des entrées arrière de l’immeuble.

— Tu vois, reprit Argon. Je te l’avais bien dit qu’il fallait être patient. Ce n’est plus qu’une question de minutes, désormais.

Le jeune homme ne pipa pas un mot et baissa la tête, honteux. Quelques hommes commencèrent à sangler leurs jetpacks et agrippèrent leurs blasters, visiblement prêts à passer à la vitesse supérieure. Tous attendaient cependant l’aval de leur chef et les regards dans sa direction se firent plus insistants. Certains avaient les yeux rivés sur le comlink, dans l’espoir que le signal s’afficherait le plus rapidement possible. Ils avaient vu juste. Une épaisse fumée recouvrait à présent la majorité de la projection holographique.

— C’est l’heure. Il est grand temps pour nous de prendre le contrôle de Sundari et redonner ses lettres de noblesse à Mandalore, annonça fièrement Argon en enfilant son casque orné d’une énorme flaque de sang séché. Nous avons attendu bien trop longtemps.

À ces quelques mots, tous les autres hommes firent de même et revêtirent leurs casques, eux aussi maculés de sang.


Près de la boutique du ferrailleur Codawossa se tenait un toydarien. Comme tout le monde l’avait fait avant lui, il s’était réfugié dans une ruelle plus reculée et éloignée du centre-ville. Des agents de sécurité l’avait guidé, lui et les autres, afin que tout le monde puisse être confiné dans un endroit sûr, à l’abri de toute menace, le temps que le centre-ville puisse être évacué le plus rapidement possible. Il était resté sur place suffisamment longtemps pour voir cette banderole énigmatique se déployer sur la carcasse de l’immeuble en ruines. Devant lui, un jeune couple de mandaloriens cherchait tant bien que mal à pénétrer dans la boutique, afin de se protéger. Au-dessus de lui planaient encore des volutes d’une fumée noire.

— N’épuisez pas vos ressources ainsi …, soupira-t-il en voyant le jeune homme en train d’enfoncer la porte tel un bélier.
— Que voulez-vous donc que je fasse ?!
Le toydarien l’arrêta dans son élan, et il se mit à voleter à quelques centimètres du sol.
— Ce sera beaucoup simple à deux. Il faut nous entraider dans de tels moments, croyez-moi.

Le mandalorien acquiesça et dans un effort coordonné, la porte céda très rapidement. Sa compagne fut la première à s’engouffrer dans le bâtiment, en quête d’une pièce plus cloisonnée et de ravitaillements. Le toydarien, lui, avait déjà trouvé l’arrière-boutique et l’escalier menant aux appartements du propriétaire. Il fit signe au jeune couple de les rejoindre à l’étage, et ces derniers s’exécutèrent rapidement.

— Surtout, ne faites pas un bruit. Cherchez la pièce la plus sûre de l’appartement, et dès que vous l’aurez trouvée, terrez-vous dedans. Je suis plus petit, je passe donc plus inaperçu. Je vais tenter de trouver des informations sur la situation, en attendant. Vous, vous restez prudents, d’accord ?
— D’accord, répondirent-ils en chœur.

Le toydarien entreprit donc une inspection minutieuse de l’appartement. Les propriétaires disposaient bien d’un récepteur holographique, ce qui aurait été pratique en temps normal pour disposer d’informations en temps réel. Malheureusement, le son de la projection serait certainement beaucoup trop fort et les images bleutées attireraient vite l’attention. L’idée était plutôt mauvaise. À défaut de pouvoir disposer d’une source d’information continue, il allait donc falloir la chercher à la source. Le toydarien descendit donc dans la rue – l’appartement ne disposait pas d’une vue suffisamment large sur la rue et ses environs – afin de s’aventurer dans les ruelles alentour, dans l’espoir de croiser un garde qui lui dirait que la situation était maîtrisée. Au détour de deux ruelles, il aperçut un garde, au loin. À vue d’œil, le garde devait se situer en bordure du centre-ville. Le toydarien essaya alors d’attirer discrètement son attention — on ne savait pas vraiment quelle était la situation sur place. Alors qu’il était en train d’agiter vigoureusement les bras, quelque chose d’étrange se produisit : le ciel venait de se teinter de différentes tâches noires. En plissant les yeux, l’alien réalisa qu’il s’agissait de droïdes amplificateurs. Puis un tir de blaster retentit, et il vit le garde s’effondrer au sol. Une silhouette métallique avait tiré au loin. Il fallait se cacher au plus vite.

[…] Confinés dans la seule chambre de l’appartement, le jeune couple attendait, aussi bien terrorisé par la situation que par le silence qui régnait. La panique commençait à les gagner lorsqu’ils entendirent ce qui ressemblait à un message holoradio : l’alien qui les accompagnait n’était pas rentré et il était parti en laissant l’appartement dans le silence le plus total. Les deux amoureux s’interrogèrent du regard lorsqu’une voix annonça froidement :

— Peuple de Sundari, l’heure est venue pour vous de vous réveiller. N’avez-vous pas honte de ce que vous êtes devenus ? N’avez-vous pas l’impression de manquer à votre devoir et de renoncer à votre héritage ? J’ai bien l’impression que si. Vous faites honte à votre héritage.

L’homme regarda sa compagne d’un air totalement incrédule.

— Vous êtes mandaloriens, annonça la voix en insistant très fortement sur le dernier mot. Avez-vous ne serait-ce que la moindre idée de ce que ce mot représente ? Autrefois, il était synonyme de puissance et de respect. Notre peuple était autant craint que respecté à travers toute la Galaxie ! C’est avec notre tempérament et notre force que nous avons toujours réussi à rester neutres dans ce sempiternel conflit entre Sith et Jedi, entre Impériaux et Rebelles. Et regardez-vous, à présent ! Vous avez laissé tomber les armes et vous avez troqué vos vies de guerriers et d’aventuriers pour couler des jours paisibles et heureux. Vous avez décidé de renier votre passé et l’essence même de vos origines. Durant toutes ces années, vous avez ignoré ce qui faisait notre force et notre grandeur, qui nous ont toujours protégés du danger. Notre dirigeant, le Grand Vos, a d’ailleurs très largement contribué à vous maintenir dans cet état de passivité et d’oisiveté. Sachez que j’ai le plaisir de vous annoncer qu’il n’est plus de ce monde, car il faisait l’objet d’un attentat que moi et mon organisation revendiquons.

La femme se plaqua les mains sur la bouche, étouffant un cri d’effroi.

— La Death Watch a désormais pris le contrôle de la ville. Il est grand temps pour nous de nous libérer de ce carcan. Ni l’Empire ni la Rébellion n’ont ne serait-ce que le droit de vous rallier à leur cause, et encore moins le pouvoir de le faire. Retenez bien ceci. Redevenez maîtres de vos identités et prouvez-nous que la grandeur de Mandalore est bien plus qu’un simple mythe à vos yeux. Battez-vous et redorez le blason de votre planète ! Prouvez-nous que votre survie est primordiale et que vous continuerez à défendre l’honneur de votre peuple et de vos ancêtres coûte que coûte !

L’horreur se lisait désormais aussi bien chez l’homme que chez la femme. La ville venait de se faire assiéger par un groupe d’extrémistes. Et pas des moindres, qui plus est… La Death Watch avait été, du temps de la Guerre des Clones, une organisation terroriste extrêmement puissante et dévouée à sa planète d’origine, vouant une haine sans nom à la République ainsi qu’à sa politique pacifiste. Il fallait donc croire que Sundari avait donc abrité quelques fervents admirateurs de cette organisation et qu’ils avaient réussi à la faire renaître de ses cendres, bien que son message de haine ait été radicalement modifié pour exhiber à présent une hostilité sans aucune limite.

— Qu’allons-nous faire, Momoa ? sanglota la jeune femme. Je refuse de vivre ici, dans de telles conditions ! Tout cela va à l’encontre de mes principes, je refuse de vivre dans un monde conditionné par la peur et la xénophobie !
— Je le sais, ma chérie, la rassura son compagnon. J’aimerais te dire que j’ai une solution, mais ce serait te mentir.
— Moi, j’en ai une, intervint le toydarien en faisant sursauter le couple par la même occasion.

En effet, choqué par ce qu’il avait aperçu dans la rue et pris de panique à l’idée d’avoir été démasqué ou d’être la prochaine cible de l’homme en armure, il avait rebroussé chemin le plus rapidement possible et s’était empressé de retourner dans son abri de fortune.

— Je vous préviens, il faudra courir et le chemin sera très certainement semé d’embuches.
— Nous sommes prêts, répondirent les deux âmes sœurs à l’unisson.
— Très bien, alors. Sprintez dans toutes les rues les plus difficiles d’accès et frayez-vous un chemin jusqu’au spatioport. Avec un peu de chance, il ne devrait pas encore être aux mains de ces terroristes. Si jamais c’est le cas, attrapez-en un par surprise et tuez-le discrètement et fuyez à bord du premier vaisseau qui se présentera à vous. Faites vite.

Ils acquiescèrent et se levèrent aussitôt. Avant de quitter l’appartement, la jeune femme se retourna et interrogea le toydarien :

— Et vous ? Qu’allez-vous faire ?
— Regardez-moi bien, mademoiselle, soupira l’alien. Je suis petit et plutôt âgé. Mon espèce n’est pas réputée pour être la plus rapide ou la plus résistante de toute la Galaxie. Je ne tiendrais pas longtemps, pour sûr. Vous, vous êtes jeunes et vous êtes de braves gens, ça se voit. Fuyez, vous en avez les capacités et vous aspirez à quelque chose de bien meilleur que ce qui est en train de se produire ! Maintenant !

La jeune femme hésita un instant, et elle lui sourit. La créature ailée lui rendit son sourire, et elle fit signe à son compagnon qu’elle était prête à partir. Ils dévalèrent l’escalier et le toydarien s’approcha de la fenêtre afin de les surveiller encore quelques instants. Lorsqu’ils sortirent de son champ de vision, un autre message sonore retentit :

— Encore une chose : tout sympathisant de l’ancien régime sera considéré comme traître et sera donc traité en tant que tel. Montrez un seul signe d’opposition et vous serez réduits en cendres. Quiconque démontrera une forme d’hostilité, quelle qu’elle soit, envers la Death Watch, se verra ôter la vie. Quiconque tentera de fuir notre autorité sera considéré comme un lâche. Comprenez donc que si vous tenez à vos vies, vous avez tout intérêt à vous tenir à carreau. Faites le bon choix : Mandalore ou la Galaxie. Votre vie en dépend.

Spoiler: Afficher
INTERLUDE


Anya venait de rentrer chez elle, exténuée de sa journée de travail. Elle avait passé la majeure partie de sa journée à servir des clients exigeants au bar de la cantina, sans passer plus d’une minute sans un verre ou une chope dans la main. Il fallait dire que la clientèle n’était pas spécialement nombreuse dans une ville comme Sundari, mais elle était fidèle. Un peu trop même. Certains arrivaient quelques minutes seulement après l’ouverture de la cantina et n’en ressortaient généralement qu’à la fermeture, contre leur gré, que parce que l’employé chargé de nettoyer les lieux devait le repousser dehors à coups de pied au derrière. Ce fut le cas cette nuit. Cette saleté de rodien n’était même en plus en état d’aligner deux mots lorsque le bar allait fermer, mais il s’était montré têtu et borné. Il se cramponnait à sa chaise comme un arbre plantant ses racines au plus profond de la terre. Après avoir traîné sa chaise sur une dizaine de mètres puis expulsé l’ivrogne à l’aide d’un coup de pied dans son dossier, la jeune mandalorienne avait enfin pu s’en aller.

Lorsqu’elle franchit le pas de sa porte, plusieurs bruits se firent entendre, étouffés. Elle pensa automatiquement à son jeune fils, Atao, qui devait encore être en train de s’abrutir devant un holofeuilleton, puis leva les yeux au ciel. Elle ne comprendrait jamais sa fascination pour ces séries, quel que soit leur genre. Il était grand temps qu’il arrête de s’abreuver de ces images présentant une réalité erronée et qu’il apprenne à apprécier celle qui l’attendait au dehors des murs de l’appartement.

— Atao ! Arrête de regarder ces conneries et viens à table ! On ne va pas tarder à manger ! dit-elle suffisamment fort pour que son fils l’entende à travers la porte fermée.

Pendant ce temps, Anya s’empressait de concocter un plat rapidement. La nuit était tombée très vite et elle croulait de fatigue. Elle voulait manger rapidement et s’écrouler sur son lit et dormir dix heures de suite, même si elle savait qu’elle reprendrait son service très tôt le lendemain matin. À mesure que son eau bouillait et qu’elle sortait les flacons d’épices nécessaires à l’élaboration du plat, les bruits s’amplifièrent. Des tirs de blaster. Ils se faisaient de plus en plus forts.

— Atao ! Eteins-moi ton comlink et fais-moi le plaisir de passer à table !

Aucune réaction. Les tirs de blasters se rapprochaient encore et se faisaient assourdissants. Excédée, Anya interrompit la préparation du repas et se décida à tambouriner à la porte de son fils, qui était décidément absorbé dans le visionnage de son holofeuilleton. Elle détestait plus particulièrement les images violentes diffusées sur comlink, qui étaient accessibles depuis n’importe quel terminal et qui embellissaient la violence. De plus, son fils était facilement influençable et le feuilleton qu’il regardait faisait presque office de propagande. Anya ne comprenait vraiment pas comment le conseil de Sundari avait pu autoriser la diffusion de tel média sur ses ondes.

— Hé ! s’exclama-t-elle en faisant irruption dans la chambre de son fils après avoir martelé sa porte à trois reprises. Tu es sourd ou quoi ?! Je t’ai d’arrêter de visionner ces horreurs ! On passe à table, là !
— Mais, maman… J’étais en train de discuter avec une amie, expliqua son fils, tout penaud.

En effet, son comlink affichait la projection d’une jeune fille, qui semblait rougir à la vue de la mère d’Atao. Un autre tir de blaster retentit à leur fenêtre. La mère et le fils se regardèrent, interdits, et se baissèrent immédiatement. Instinctivement, Anya se rapprocha de la fenêtre et y jeta un bref coup d’œil. Un garde de la ville venait d’être assassiné, d’un tir en pleine tête, juste en dessous d’eux.
Fan fiction :
Star Wars: Annihilation, en cours.
Morangos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 111
Enregistré le: 04 Fév 2016
 

Messagepar L2-D2 » Dim 22 Mai 2016 - 18:47   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Chapitre 4 et interlude lus !

C'est original d'aborder l'attaque terroriste que subit Sundari du point de vue d'un couple a priori sans histoires et d'un toydarien âgé. Original, mais peut-être pas inutile car, qui sait, ces deux jeunes gens risquent de se faire abattre... ou bien, au contraire, d'avoir à tuer pour défendre leurs vies. On verra bien ! En tout cas, si l'intrigue générale n'avance finalement pas tant que ça, le Chapitre se lit sans déplaisir, et c'est bien là l'essentiel !

Quant à l'interlude, c'est vraiment le genre de mini-récit que j'apprécie. Court, se basant sur un personnage inconnu, la petite histoire dans la grande histoire... Bonne initiative, que j'espère voir se reproduire dans l'avenir ! :oui:

Bref : à samedi prochain pour la suite ! :)
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5398
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Dark Sheep » Mar 24 Mai 2016 - 15:31   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Dur dur de se mettre à jour ! (cf Jordy)

On découvre, dans ton chapitre, un nouveau "point de vue" sur l'affaire. Ton intrigue commence à prendre forme avec ce groupe de mandaloriens qui veut redorer le blason de la planète et du "peuple".
J'ai vraiment envie de découvrir comment tu vas mêler les histoires des différents personnages de ta fiction, qui commence vraiment à nous faire entrevoir son potentiel ! :sournois:
Quant à l'interlude, je l'ai trouvé chouette. D'autant plus que le toydarien est totalement à l'opposé de ce qu'on imagine des représentants de son espèce ! :D
Par contre, le couple risque de se faire chopper en tentant de quitter la planète… et le sort qui lui est réservé ne fait pas de doute en cas de flagrante fuite :paf:

Bon, et bien j'ai hâte de voir où tu nous emmènes :jap:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Morangos » Sam 28 Mai 2016 - 17:55   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

L2-D2 a écrit:Chapitre 4 et interlude lus !

C'est original d'aborder l'attaque terroriste que subit Sundari du point de vue d'un couple a priori sans histoires et d'un toydarien âgé. Original, mais peut-être pas inutile car, qui sait, ces deux jeunes gens risquent de se faire abattre... ou bien, au contraire, d'avoir à tuer pour défendre leurs vies. On verra bien ! En tout cas, si l'intrigue générale n'avance finalement pas tant que ça, le Chapitre se lit sans déplaisir, et c'est bien là l'essentiel !

Quant à l'interlude, c'est vraiment le genre de mini-récit que j'apprécie. Court, se basant sur un personnage inconnu, la petite histoire dans la grande histoire... Bonne initiative, que j'espère voir se reproduire dans l'avenir ! :oui:

Bref : à samedi prochain pour la suite ! :)


Ne t'en fais pas, j'ai prévu pas mal de chapitres. Après, il faut aussi se dire que mis bout à bout, tous ces chapitres doivent faire à peine deux chapitres d'un véritable roman. De toute façon, l'intrigue se déroule sur une période de temps qui sera relativement courte, c'est peut-être pour cela que tu as l'impression que l'intrigue avance lentement (ou alors c'est mon style que je dois améliorer :D), mais je t'assure que la machine se met en place rapidement !

Sinon, je tenais à le préciser : je n'ai pas vraiment le temps d'écrire en ce moment, et les circonstances ne sont pas vraiment propices non plus. Rien de bien méchant, mais je mets l'écriture et la publication de l'histoire en pause, pour une bonne semaine et demie. L'envie est toujours là, je rassure ! :hello:
Modifié en dernier par Morangos le Dim 29 Mai 2016 - 16:59, modifié 1 fois.
Fan fiction :
Star Wars: Annihilation, en cours.
Morangos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 111
Enregistré le: 04 Fév 2016
 

Messagepar Tenebrae » Dim 29 Mai 2016 - 13:58   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Voilà un chapitre diablement intéressant! Certainement le meilleur depuis le début

Très bien écrit, avec un angle d'approche original, plaisant et prenant!

L2-D2 a écrit:Quant à l'interlude, c'est vraiment le genre de mini-récit que j'apprécie. Court, se basant sur un personnage inconnu, la petite histoire dans la grande histoire... Bonne initiative, que j'espère voir se reproduire dans l'avenir ! :oui:

Clairement! Je plussoies !

Morangos a écrit:Rien de bien méchant, mais je mets l'écriture et la publication de l'histoire en pause, pour une bonne semaine et demie. L'envie est toujours là, je rassure ! :hello:

Et nous serons au RDV! :)
Tous mes textes passés, à présent et à venir sont dédiés à ma fille Sharleen.
Puisses-tu être heureuse où que tu sois désormais...
Tenebrae
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 274
Enregistré le: 20 Mai 2013
Localisation: Villeurbanne; là où je suis et serais hier
 

Messagepar kylokenobi » Dim 29 Mai 2016 - 14:18   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Chapitre 4 et interlude lu
C'est bien de quitter les personnages principaux et de raconter l'histoire d'un autre point de vue
Vivement le chapitre 5 !
I know you got your problem, but brother, they got theirs
Xxx(2017)
kylokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1286
Enregistré le: 16 Avr 2016
Localisation: Los Angeles
 

Messagepar Morangos » Lun 20 Juin 2016 - 21:23   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Bonjour à tous,

Comme vous l'avez certainement remarqué, la semaine est demie s'est rallongée et cela fait presque un mois que je n'ai pas posté sur le forum. Je tiens à rassurer les personnes qui suivent mon récit : j'ai toujours envie d'écrire. Malheureusement, j'ai eu quelques problèmes personnels et je dois admettre que je n'avais pas le coeur ou bien tout simplement la motivation d'écrire à ce moment précis.

Cependant, je dois admettre que j'ai réfléchi sur le style de mon histoire et il faudrait que je l'améliore pour les futures publications. Etant donné que j'écris chaque chapitre sur un rythme hebdomadaire, je ne m'étais pas vraiment rendu compte de ce détail jusqu'à présent. Je compte préparer de nouvelles publications, mais je ne pense pas les poster dans l'immédiat, car je souhaiterais les tester dans un ensemble de chapitres afin de juger leur style, la progression scénaristique, etc. C'est pourquoi je vais demander à ranger ce récit dans les inachevés, et j'essaierais de prévenir rapidement lorsque la publication sera prête à reprendre.

Veuillez m'excuser pour le silence radio et l'absence de publications pour ceux qui les attendaient. Je vous dis à très vite !
Fan fiction :
Star Wars: Annihilation, en cours.
Morangos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 111
Enregistré le: 04 Fév 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 21 Juin 2016 - 9:57   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Ne t'en fais pas, et prends tout le temps qu'il te faut ! :)
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5398
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Hiivsha » Mer 20 Juil 2016 - 17:59   Sujet: Re: Star Wars: Annihilation

Sujet déplacé dans les "inachevés" à la demande de l'auteur.
Hiivsha
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3379
Enregistré le: 04 Juin 2011
Localisation: Villenave d'Ornon (33)
 


Retourner vers Les Archives (textes inachevés)


  •    Informations