Informations

IMPORTANT : pour que la participation de chacun aux discussions reste un plaisir : petit rappel sur les règles du forum

Ribajo : Destin d'un Pirate

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar Boldard » Sam 13 Aoû 2022 - 1:04   Sujet: Re: Ribajo : Destin d'un Pirate

[Sommaire]
<< Chapitre précédent
12 - Mutinerie


Ribajo se réveilla. En sortant de sa chambre, il tomba nez-à-nez avec son équipage qui semblait l’attendre de pied ferme dans la salle de séjour du Brûle-Pourpoint. L’ambiance était glauque, presque malsaine.
— T'as rien à nous dire, capitaine ? lui demanda Tino, en train de tailler un crâne au couteau dans un morceau de bois.
Ribajo s’immobilisa.
— Comment ça ?
— On sait que tu nous mens, affirma Boolaya. Tu nous mènes en bateau depuis le début. T'as jamais été un vrai pirate.
Ribajo comprit alors qu'ils étaient peut-être au courant de son ancienne identité. Mais peut-être n'était-ce que du bluff, un test pour confirmer des doutes encore infondés. Mais il ne se laissa pas défaire pour autant. Il pouvait encore sauver la face, s'il faisait passer cela pour un malentendu.
— Alors ça, dernière nouvelle. Qu'est-ce qui vous fait croire ça ?
— On sait qui t’es, rétorqua Segodeg. Quand on est sorti chercher du matos sur Thersgedoï, y’avait un avis de recherche avec ta tête placardé un peu partout. Apparemment t'es r’cherché pour le meurtre de ta femme... et l'Empire estime ta capture à 50 000 crédits. On s'est dit "c'est pas possible, c'est pas lui"... Mais un bothan qui a le sang chaud comme toi, avec une balafre sur le museau... Ça court pas les rues, hein !
— On s'est renseigné sur ta vie passée, poursuivit Boolaya. On dirait que les médias se sont fait un plaisir de la détailler, quand l'affaire a éclaté. La brusque descente aux enfers d'un cuisinier, un loser, un type sans histoire. Comme par hasard, la date du meurtre, et de la disparition... correspond à la veille de notre rencontre sur Khaffed. Ça explique sûrement pourquoi t’es arrivé comme ça, à l’improviste, tout seul et avec un vaisseau à moitié cramé… T’avais plus qu’à t’inventer une vie, et hop c’était plié ! C’est ça, hein ?
— Et nous, on t’a suivi… reprit Segodeg. On t’a fait confiance, "capitaine". Alors t’as intérêt à nous sortir une putain d’explication, ou ça va barder. Avec moi, les traîtres et les menteurs ne font pas long feu...
À ce moment-là, Ribajo comprit qu'il était cerné. Il savait au fond de lui que ce moment finirait par arriver, sans jamais réellement l’envisager, mais le rappel de ces sombres événements qu'il avait voulu effacer lui fit l'effet d'un choc. Maintenant qu'ils savaient la vérité, ce n'était plus la peine de se cacher. Il devait assumer. Il regarda le sol, soupira un bon coup, puis leva le regard vers eux.
— C'est vrai, dit-il. Je vous ai menti sur mon passé. Je n'étais pas encore un pirate... mais je le suis devenu, quand je vous ai rencontrés. Je voulais recommencer une nouvelle vie, faire table rase du passé. Mais parfois, le passé nous rattrape. Tout ce que je voulais, c'était être un bon capitaine. Vous m'avez suivi dans cette aventure, je vous ai acceptés comme vous étiez. Alors, oui, je ne vous ai pas tout dit. Mais c'était uniquement pour me protéger. J'espère... que vous comprendrez.
— Est-ce que c'est une putain de blague ?? rugit Boolaya en dégainant sa vibrolame. Comment tu veux qu'on fasse confiance à un menteur ? À quelqu'un qui a tué sa propre femme ? On va te faire ta fête, ouais !
— Je suis sûr que les Impériaux se montreront très généreux avec nous pour ta capture, ricana doucement Segodeg. En tout cas, plus généreux que le sale radin que tu es.
— Moi, radin ? Non mais c'est une blague...
— Ho hein, ne fais pas l'innocent... Quand j'ai compté le butin, il restait que dalle. Où sont passés tous les crédits, les armes et l'épice ? Les comptes sont pas bons, capitaine.
Ça, ce n'était pas normal. La dernière fois que Ribajo avait compté le butin, il était plein à craquer. Mais à ce stade, il soupçonnait Segodeg de chercher le moindre prétexte pour le discréditer. Il ne serait pas étonné que le Dug ait lui-même vidé les stocks dans son dos pour mieux l'accuser ensuite.
— C’est marrant que tu dises ça, Seg, parce que c’est toi étais chargé de surveiller le butin... On dirait que j'ai fait une erreur en te confiant cette tâche. Et non, je n'aurais pas tout pris pour moi sans vous le dire. S'il manque quelque chose dedans, le responsable se trouve parmi vous.
— N’essaye pas de nous accuser à ta place, répondit Tino en levant son blaster dans sa direction. Ta parole ne vaut plus rien, de toute façon. On a entendu assez de bobards de ta bouche. C’est l’heure de rendre les comptes.
Ribajo le dévisagea d'un air sinistre.
— Alors c'est comme ça que ça se termine... Même toi, Tino ?
Les larmes montèrent aux yeux de l’adolescent, qui était partagé entre sa haine et son attachement pour Ribajo. La bouche tordue par une grimace, il répondit :
— J'ai toujours su qu'il y avait un truc qui clochait chez toi. J'aurais jamais dû quitter ma planète pour obéir à un salaud dans ton genre. Je devrais peut-être te rappeler que… que c'est de ta faute si mon grand-père s'est fait tuer !!
— Ah oui, vraiment ? En quoi ?
— T'aurais pas dû tuer les potes à Zegg, quand ils sont venus à l'auberge. Ils ont cru que mon grand-père t’avait aidé à le faire, alors ils se sont vengés sur lui. Et toi, tu t’en es tiré comme si de rien n’était ! C’est toi qui aurais dû mourir, pas lui !
— Je regrette que ça se soit passé comme ça. Tu crois que j’aurais pressé la gachette si j’avais imaginé les conséquences ? Évidemment que non. Pourtant, je dois vivre tous les jours avec ça sur la conscience. Tu crois que c’est facile ? Tu crois peut-être que t’aurais mieux fait à ma place ? Qu’est-ce que tu me reproches exactement ? De m'être défendu ? Ou d'avoir voulu rendre service ?
— Je te reproche d'avoir mis les pieds sur ma planète. Je sais pas si tu t’en rends compte, mais t'as foutu ma vie en l'air, Jo. C'est à cause de toi que j'ai dû devenir pirate. J'ai… J’ai jamais voulu de cette vie-là !
— Je ne t'ai jamais obligé à me suivre, gamin... C'est même toi qui as insisté pour que je te prenne avec moi !
— J'avais pas le choix. J’avais plus personne, là-bas. Tu étais mon seul espoir... Et j'étais trop jeune pour tout comprendre. Ça t’arrangeait bien, toi… De la main d’œuvre facile pour t’enrichir, rien de plus ! C’est tout ce qu’on est pour toi ?
Ribajo baissa les yeux.
— Il n’a jamais été question de ça. En réalité… Tout ce que je voulais, c’était des gens qui puissent compter sur moi. J’espérais que vous comprendriez au moins ça.
Tino cracha par terre.
— Comment tu veux qu’on croie une seul mot de ta bouche ? Tu nous as tous manipulés, voilà la vérité. T’es rien qu’un manipulateur !
— Un imposteur ! renchérit Boolaya.
— Un traître ! vociféra Seg d’un air mauvais.
C'en était trop. Qu'il admette ses torts, pas de problème. Mais qu'ils l'accusent à tort et à travers, en rejettant toute la faute sur lui ? Qu'ils lui tournent le dos ainsi, après tout ce qu'ils avaient vécu ?
Le sang ne fit qu'un tour dans son cerveau, et le temps sembla se suspendre, quand il comprit qu'il n'y aurait plus aucun moyen de leur faire entendre raison. Ils avaient fait de lui le bouc émissaire idéal, coupable de tous les maux de l'univers. Maintenant qu'ils avaient passé le point de non-retour, ils feraient tout ce qu'ils pourraient pour se venger, puisque leur soif de violence insatiable était devenue leur seul crédo, comme une drogue qui les dévorait de l'intérieur... Et ils ne manqueraient pas une si belle occasion de le traîner dans la boue, lui, la seule figure d'autorité qu'ils devaient encore respecter. Ils ne manqueraient pas cette occasion de prendre sa place, lui qui était le seul à freiner leurs pulsions les plus infâmes, à vouloir les empêcher de sombrer dans cette folie qui les attirait vers le néant. Plus question de revenir en arrière, maintenant. Plus question d'hésiter. Il fallait limiter les dégâts, avant qu'il ne soit trop tard... Était-il déjà trop tard ?
Ils mirent trop de temps à réagir quand Ribajo se mit en mouvement, réveillant immédiatement son instinct de prédateur. En effet, même s’il ne les avait jamais affronté à pleine puissance, aucun d'entre eux ne pouvait rivaliser avec le Bothan en terme de vitesse. Et les années de combat n’avaient fait que l’endurcir. Il reçut tout de même un tir de Boolaya dans l'épaule, la douleur se répandant dans tout son torse. Il tituba, serra les dents, mais ne perdit pas l'équilibre. Ils n'auraient pas raison de lui. Pas aujourd'hui. Il leva son blaster et visa la main de la Twi'lek avec une précision chirurgicale, lui amputant plusieurs doigts pour lui faire lâcher son arme.
— Aaaaahhhh, ma main ! Ma jolie main !
Seg tira à son tour, mais le manqua de peu.
Un pirate qui ne sait pas viser est un pirate mort, se dit Ribajo. Mais... il ne voulait pas le tuer. Pas encore. Il profita de cette faute de son adversaire pour passer son blaster en mode paralysant, et l'arrosa abondamment de cercles bleus lumineux jusqu'à ce qu'il perde connaissance. Boolaya se jeta sur lui sa vibrolame en main, prête à l'égorger, mais s'écrasa lourdement sur le plancher après avoir absorbé les rayons paralysants. Tino, quant à lui, essayait désespérément de presser la détente de son blaster, mais celui-ci s'était enrayé.
— Pas de chance, on dirait.
— Je... OK capitaine, je me rends ! C'est... C'était pour rire !
— Ouais, c’est ça. Moi aussi, c’est pour rire.
Et il paralysa également Tino.


*


Les malandrins se réveillèrent l'un après l'autre, pour se rendre compte qu'ils étaient enfermés dans une des capsules de sauvetage.
— Pas trop serrés, là-dedans ? leur adressa Ribajo, faussement amusé.
— T'es qu'un monstre, cracha Boolaya derrière le hublot.
Tino regardait ses pieds, le regard sombre, et Segodeg tambourinait de rage sur les parois de la cabine tel un singe ou un gobelin enragé.
— Un monstre, vraiment ? Je vous ai offert un foyer, la vie que vous rêviez. Je vous ai considéré comme des amis. Traités comme ma propre famille... Et c'est comme ça que vous me remerciez ? Pendant ces quelques années passées ensemble, j'ai pu voir quel genre de personnes vous étiez. Je sais bien que personne n'est parfait, moi le premier. Je croyais qu'avec assez de bonne volonté, on pouvait tous devenir meilleurs. Mais vous m'avez prouvé le contraire. Cette fois-ci, vous êtes allés trop loin. Alors je vais faire ce que j’aurais dû faire depuis longtemps, et que j’avais dit que je ferais si vous dépassiez les bornes : Je vais devoir me séparer de vous.
— Attends, Jo, paniqua Boolaya. On est désolés. On voulait pas que ça se termine comme ça. On va se faire pardonner, promis !
— Tais-toi, gromela Segodeg en attrapant Boolaya par le col. Tais-toi !
— C'est facile de dire ça, répondit Jo, maintenant que vous êtes en position de faiblesse. Vous auriez dû y réfléchir à deux fois avant de vous tourner contre moi. J’aurais préféré ne pas en arriver là, mais je pense que ce sera mieux pour tout le monde.
— Qu'est-ce que tu vas faire ? interrogea Tino. Nous tuer ?
— Vous tuer, non. Je vous laisse une dernière chance. Nous sommes en orbite de la planète Hoth. Je vous ai laissé assez de vivres pour une semaine, et un transpondeur pour envoyer un signal de détresse. Priez pour que quelqu'un vienne vous secourir avant que vous ne vous soyez transformés en glaçons. Le temps que vous quittiez cette planète, je serai déjà assez loin pour que vous ne puissiez jamais me retrouver. Et ne comptez pas à ce qu'on se revoie un jour. Nos chemins se séparent ici.
— Tu nous as condamnés à mort, fulmina Salsifel. On va mourir sur ce caillou gelé !
— Pas si vous faites preuve d'esprit d'équipe. Ça dépendra de vous. Adieu, mes amis. Vous m'avez trahi... mais je n'oublierai pas votre loyauté.
Ribajo appuya sur le bouton, presque à contre-cœur, et vit la capsule s'éjecter dans l'espace avant de disparaître au loin, en direction de cette vaste sphère blanche qu'était la planète Hoth.
Ribajo avait comme une boule dans la gorge. Une larme s'échappa de son œil et coula sur son museau. Malgré leurs travers et leur trahison, il fallait bien admettre qu’il s'était attaché à cet équipage. Mais il était aussi soulagé. Soulagé que tout ça soit enfin fini. Il sécha ses larmes, et soupira. Après tout, tout ceci était trop beau pour être vrai. Ainsi était-il comme brusquement revenu à la réalité, une réalité qu'il ne connaissait que trop bien. Sans personne... Et sans avenir.


Boldard
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 724
Enregistré le: 29 Mai 2016
Localisation: Niveau 1313
 

Messagepar L2-D2 » Dim 14 Aoû 2022 - 23:51   Sujet: Re: Ribajo : Destin d'un Pirate

Chapitre 12 lu!

Vient donc l'heure de la révélation qui se solde par la séparation du petit groupe de pirates... avec un Ribajo qui essaie de s'en sortir la tête haute! Mais pas sûr que les 3 autres voient les choses de cette façon... :transpire:

Vivement la suite! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur Fan-Fictions & Littérature VF
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9497
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Den » Lun 15 Aoû 2022 - 6:17   Sujet: Re: Ribajo : Destin d'un Pirate

Death Star Bricks a écrit:Je pense qu'avec la suite de Ribajo et la trilogie Capitale Fatale, tu seras servi

Oui, j'ai bien 1 ou 2 idées de fictions centrées sur un personnage particulier (dont 1 personnage inédit), mais je préfère ne rien dire tant que ça ne se concrétise pas, si toutefois ça se concrétise un jour

Sinon, dans un registre beaucoup plus burlesque, je ne saurais que trop te conseiller WAR SCARS, je pense que tu y trouveras quelques pépites


Oui, pour sûr, je vais être servi! :D

Je suis ravi d'apprendre que tu as d'autres idées en tête. Et je croise les doigts pour qu'elles se concrétisent!

Pour WAR SCARS, j'y jetterai probablement un œil un de ces jours. ;)

Death Star Bricks a écrit:Oh, un webtoon c'est pas sorcier, c'est simplement une BD adaptée au format téléphone (découpée case par case)
Rien à voir avec un cartoon ou une série d'animation (je dis ça au cas où, car le terme prête à confusion)


Oui, oui, je connais un peu le format.^^

Par contre, je n'ai pas encore pu jeter un regard sur ton oeuvre dans ce format. Le boulot, le boulot! lol

Mais j'espère que ton webtoon sera sélectionné par le jury! :wink:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6153
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Boldard » Lun 15 Aoû 2022 - 16:07   Sujet: Re: Ribajo : Destin d'un Pirate

L2-D2 a écrit:Vient donc l'heure de la révélation qui se solde par la séparation du petit groupe de pirates... avec un Ribajo qui essaie de s'en sortir la tête haute! Mais pas sûr que les 3 autres voient les choses de cette façon... :transpire:

Oh, ces trois-là peuvent bien aller se faire voir :paf:

Plus sérieusement, je voulais ici rendre une double justice : Que ses erreurs passées retombent sur Ribajo, après toutes ces années à fuir ses responsabilités, mais aussi que ses associés qui se croyaient tout permis se voient enfin poser des limites à leur comportement abusif, et soient privés du capitaine patient, bienveillant et protecteur qu'ils ne méritaient pas.

Jusqu'ici ça se passait bien entre eux, tout simplement parce qu'ils ne se condamnaient pas mutuellement. Mais comme ils ont décidé de condamner Ribajo, ignorant totalement tout le mal qu'eux-mêmes ont pu causer, Ribajo a dû réagir en proportion et retourner contre eux l'arme qu'ils ont voulu utiliser contre lui, à savoir l'arme du jugement.

Bref, tout le monde vient d'en prendre pour son grade, aucun n'en sortira indemne... Leur avenir dépendra de quelle façon ils vont accepter ce qui s'est passé, et de comment ils reconstruiront leur vie après ça :neutre:

Mais la différence fondamentale entre Ribajo et les autres, et qui fait qu'ils ne pourront jamais s'entendre, la voici : Ribajo admet volontiers ses erreurs, ses égarement et ses échecs (en tout cas une bonne partie), et cherche à se racheter de ses erreurs passées. Les pirates, eux, campent sur leurs positions, ne voient le mal que chez les autres et refusent toute remise en question. À partir de là, y'a pas grand-chose à faire...

“L'art ne fait pas qu'illustrer, il fait vivre. L'art illumine ce qui ternit dans l'ombre.” -Nicolas ROBERT
Boldard
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 724
Enregistré le: 29 Mai 2016
Localisation: Niveau 1313
 

Messagepar Den » Ven 19 Aoû 2022 - 15:41   Sujet: Re: Ribajo : Destin d'un Pirate

Ah ! C’est avec plaisir que j’ai lu ce chapitre 3. Ribajo fait un pas de plus en direction de son rêve – qui va sûrement devenir un cauchemar – de devenir un pirate. Pour cela, il a décidé de s’entourer de deux personnages hauts en couleurs et un peu chelou ! :D

Je suis une fois de plus ravi de voire que tu sais manier avec délicatesse les diverses espèces de l’univers Star Wars. On a du Dug, du Twi’lek, etc. ça fait du bien de retrouver ce qui fait tout l’attrait de cette galaxie lointaine, très lointaine.

J’ai beaucoup aimé la scène de flashback aussi. Le traumatisme qu’à dû surmonter Ribajo lorsqu’il était enfant est terrible. Et c’est de cette crainte de perdre ceux qu’il aime qu’est née son envie d’être libre et par la même occasion d’être craint à son tour. C’est assez bien joué de ta part, je trouve. Après tout, nous sommes tous un peu définis par notre passé.

Franchement, j’aime de plus en plus ce « vieux » Bothan. C’est un personnage à part dans l’univers Star Wars, tout en nuance de gris. En fait, il est un peu comme tous les personnages que tu as créé jusqu’ici ! Ça change de « good guy » qui font le bien « parce que faire le mal, c’est méchant ». Ici, on droit à un personnage pas foncièrement mauvais qui fait des choix pas pure égoïsme. Que ses choix soient bons ou mauvais, pour le moment, il s’en fout. Et ça le rend encore plus intéressant !

Voilà ! C’est tout pour aujourd’hui !

Vivement la suite, en tout cas, car je suis certain que ses camarades ne sont pas aussi naïfs qu’ils en ont l’air ! Tel est pris qui croyait prendre, à mon avis !^^ Enfin, nous verrons.
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6153
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Boldard » Ven 19 Aoû 2022 - 17:06   Sujet: Re: Ribajo : Destin d'un Pirate

Den a écrit:Ah ! C’est avec plaisir que j’ai lu ce chapitre 3.

Ça avance, ça avance ! :lol:


Den a écrit:deux personnages hauts en couleurs et un peu chelou !

Chelou, ils le sont :x


Den a écrit:Je suis une fois de plus ravi de voire que tu sais manier avec délicatesse les diverses espèces de l’univers Star Wars. On a du Dug, du Twi’lek, etc. ça fait du bien de retrouver ce qui fait tout l’attrait de cette galaxie lointaine, très lointaine.

On les aime, nos aliens :lol:


Den a écrit:je suis certain que ses camarades ne sont pas aussi naïfs qu’ils en ont l’air ! Tel est pris qui croyait prendre, à mon avis !^^

Ça se voit tant que ça ? :paf: (je rigole, c'est totalement l'effet recherché)


Den a écrit:Le traumatisme qu’à dû surmonter Ribajo lorsqu’il était enfant est terrible. Et c’est de cette crainte de perdre ceux qu’il aime qu’est née son envie d’être libre et par la même occasion d’être craint à son tour. C’est assez bien joué de ta part, je trouve. Après tout, nous sommes tous un peu définis par notre passé.

Exactement :oui:


Den a écrit:Franchement, j’aime de plus en plus ce « vieux » Bothan. C’est un personnage à part dans l’univers Star Wars, tout en nuance de gris. En fait, il est un peu comme tous les personnages que tu as créé jusqu’ici ! Ça change de « good guy » qui font le bien « parce que faire le mal, c’est méchant ». Ici, on droit à un personnage pas foncièrement mauvais qui fait des choix pas pure égoïsme. Que ses choix soient bons ou mauvais, pour le moment, il s’en fout. Et ça le rend encore plus intéressant !

En fait, toute cette histoire explique ce que Ribajo a traversé pour en arriver où il est dans Capitale Fatale (ça se passe 6 ans avant, donc il n'est pas encore tout à fait aussi vieux). C'est donc une époque où il était beaucoup moins sage, une époque guidée par les rêves, les convoitises et les échappatoires de la vie. On verra bien jusqu'où tout ceci le mènera :sournois:

En tout cas, tu as mis le doigt sur un détail important : Ribajo suit son propre code de conduite, et celui-ci sera amené à évoluer (se préciser ?) en fonction de ses expériences.

“L'art ne fait pas qu'illustrer, il fait vivre. L'art illumine ce qui ternit dans l'ombre.” -Nicolas ROBERT
Boldard
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 724
Enregistré le: 29 Mai 2016
Localisation: Niveau 1313
 

Messagepar Den » Sam 20 Aoû 2022 - 10:10   Sujet: Re: Ribajo : Destin d'un Pirate

Death Star Bricks a écrit:Ça avance, ça avance !


Oui, oui! Vraiment hâte de découvrir la suite, en tout cas!

Death Star Bricks a écrit:On les aime, nos aliens


Oh que oui!! :lol:

Death Star Bricks a écrit:En fait, toute cette histoire explique ce que Ribajo a traversé pour en arriver où il est dans Capitale Fatale (ça se passe 6 ans avant, donc il n'est pas encore tout à fait aussi vieux). C'est donc une époque où il était beaucoup moins sage, une époque guidée par les rêves, les convoitises et les échappatoires de la vie. On verra bien jusqu'où tout ceci le mènera


Oui, en effet, il est bien plus jeune dans cette histoire. Et également un peu plus naïf, peut-être?

En tout cas, il est clair qu'il est en plein déni, notre Ribajo. Il massacre sa femme adultère et son amant, pourtant, ça ne semble pas l'affecter outre mesure. il est encore sous le choc, c'est sûr!

Death Star Bricks a écrit:En tout cas, tu as mis le doigt sur un détail important : Ribajo suit son propre code de conduite, et celui-ci sera amené à évoluer (se préciser ?) en fonction de ses expériences.


Hâte de voir ce qui va le faire changer pour devenir celui que nous connaissons tous! :)

Allez, à la prochaine lecture!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6153
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Boldard » Sam 27 Aoû 2022 - 12:28   Sujet: Re: Ribajo : Destin d'un Pirate

[Sommaire]
<< Chapitre précédent
13 - Épilogue


Journal de Ribajo


Aujourd’hui est mon premier jour au Niveau 1313, dans les bas-fonds de Coruscant.

On dit que c'est là où vont ceux qui veulent se faire oublier… et ceux qui n'ont plus rien à perdre. On dit que la police n'y met jamais les pieds, et qu'on peut y vivre à peu près comme on l'entend, sans trop se faire remarquer.

J'espère que là, au creux de la nuit, loin du vacarme assourdissant des combats spatiaux et de la propagande Impériale, je trouverai un semblant de paix et de réconfort.

Aujourd'hui, j'ai 45 ans. Et je pense avoir fait le tour de ce que la vie avait à m'offrir. La vie de pirate est une vie courte, car elle fait vieillir vite. C'est une vie à 300 à l’heure, sans répit ni réelle sécurité... Mais le jour où je n'aurai plus la force de me battre sera le jour où je mourrai.

Ma gloire, si j'en ai eu une, est derrière moi. J'ai réalisé mon rêve d'enfance, celui de devenir pirate. Mais avec le recul, je pense que je suis plus fait pour la cuisine que la piraterie.

Ma mère l’avais compris bien avant moi : Je ne suis pas fait pour être pirate. Et au fond, qui l'est jamais vraiment ? Je ne peux m’en vouloir qu'à moi-même de ne pas l'avoir écoutée. Mais je pense que je devais passer par là pour me rendre compte de la souffrance que ça impliquerait pour moi et pour les autres.

Me séparer de mon équipage a laissé un vide dans ma vie, ils étaient comme une famille pour moi... Mais c’était un mal nécessaire pour repartir à zéro. Est-ce que je n’ai que ce que je mérite ? Sans doute. Mais j’ai fait ce que j’ai fait pour de bonnes raisons, et je ne veux plus retourner en arrière, car je ne veux pas revivre ce qui s’est passé.

La piraterie, l'aventure, je les laisse à d'autres. Les regrets aussi. Ce qui est fait est fait, et les remords empêchent d’avancer. J'ai vu, j'ai fait, j'ai vécu. Chacun en tirera les conclusions qu'il voudra. En ce qui me concerne, j’ai décidé d’apprendre de mes erreurs pour ne pas les reproduire.

J'ai aimé une femme, je l'ai épousée... Vous connaissez la suite. J'ai voulu croire en l'amour, à la fidélité des gens, j'ai récolté la haine et la trahison. Il faut croire que tout ça, ce n'est pas fait pour moi.

Au moins, les gens qui me voulaient du mal ne sont pas près de me retrouver. Au moins, ils n'auront plus l'occasion de me nuire ou d'essayer de me rendre comme eux. Je ne leur ferai pas ce plaisir-là.

Non seulement je me coupe de la piraterie, mais je me coupe aussi de la société. Puisque je n'ai su établir aucune relation durable avec qui que ce soit, je vivrai désormais seul.

Je porte avec moi le poids de mes échecs, mais ils ne sont pas un fardeau : Ils sont là pour me rappeler qui je suis, et quelles sont mes limites. Car quiconque a déjà franchi mes limites sait de quoi je suis capable.

Aujourd’hui j'ai fait mon temps, et je n'ai plus rien à accomplir.

Maintenant, il est temps pour moi de prendre le repos dont j'ai besoin.

Et bon sang, que j'en avais besoin.


FIN



Modifié en dernier par Boldard le Mer 29 Mar 2023 - 5:38, modifié 1 fois.

“L'art ne fait pas qu'illustrer, il fait vivre. L'art illumine ce qui ternit dans l'ombre.” -Nicolas ROBERT
Boldard
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 724
Enregistré le: 29 Mai 2016
Localisation: Niveau 1313
 

Messagepar L2-D2 » Dim 28 Aoû 2022 - 19:07   Sujet: Re: Ribajo : Destin d'un Pirate

Chapitre 13 lu !

Voilà un épilogue ma foi fort efficace et d'une belle réussite ! Le lien est fait avec tes précédents récits qui se déroulent pourtant après, avec un Ribajo plus apaisé, plus sage et qui se pose sur Coruscant en possédant sa propre cantina. Il semble avoir trouvé la paix. Il a essayé la vie de pirate, mais cela n'a pas donné les résultats escomptés... tant pis !

Bravo pour avoir mené une nouvelle fois ce projet à bout ! :jap: C'est toujours un plaisir de te lire !

A très bientôt !!! :cute:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur Fan-Fictions & Littérature VF
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9497
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Boldard » Lun 29 Aoû 2022 - 5:47   Sujet: Re: Ribajo : Destin d'un Pirate

L2-D2 a écrit:Voilà un épilogue ma foi fort efficace et d'une belle réussite !

Ouf, ravi de l'entendre :D


L2-D2 a écrit:Le lien est fait avec tes précédents récits qui se déroulent pourtant après, avec un Ribajo plus apaisé, plus sage et qui se pose sur Coruscant en possédant sa propre cantina.

Oui, le plus dur était sans doute de raccrocher les wagons de façon harmonieuse en retournant à la normale, après une histoire bien chaotique étalée sur 3 ans qui nous aura fait voir un Ribajo dans tous ses états :sournois:

Quand tu dis "tes précédents récits", tu inclues Chewbacca et la revanche de Krrsantan ? Je l'ai relu pas plus tard qu'hier, et c'est vrai qu'il y a un parallèle assez évident dans cette idée de "ma vie est derrière moi, j'ai fait tout ce que j'avais à faire, maintenant je me repose". Je pense qu'on passe tous par là à un moment dans sa vie, soit très tard dans la vieillesse, soit après une période tellement difficile et éprouvante qu'on a envie de tout laisser derrière soi et de se faire oublier. Le corps peut mettre longtemps à se rétablir, mais certaines blessures psychologiques peuvent changer une personne pour toujours... Ribajo a repris une vie "ordinaire" (si toutefois on peut qualifier d'ordinaire une vie au Niveau 1313), mais il s'est coupé aux autres, et il lui faudra sûrement un certain temps avant de retrouver l'enthousiasme et la confiance d'antan pour ce qui est des relations sociales sincères, qu'elles soient amicales ou amoureuses. Ça c'est sûr, il a de quoi en être dégoûté. Quant aux fantômes du passé... Ils n'est pas impossible qu'ils reviennent le tourmenter tôt ou tard.


L2-D2 a écrit:Il semble avoir trouvé la paix.

Un semblant de paix, oui, on peut dire ça. En tout cas, on l'espère pour lui. Une chose est sûre, c'est toujours mieux que la piraterie :lol:


L2-D2 a écrit:Bravo pour avoir mené une nouvelle fois ce projet à bout ! C'est toujours un plaisir de te lire !

Merci, c'est très gentil de ta part :jap:

J'espère peut-être un jour avoir ta critique sur War Scars, si bien sûr tu as le temps (et si l'humour bien gras et incisif ne te fait pas peur)


L2-D2 a écrit:A très bientôt !!!

De même, et que la Force soit avec toi ! :wink:

“L'art ne fait pas qu'illustrer, il fait vivre. L'art illumine ce qui ternit dans l'ombre.” -Nicolas ROBERT
Boldard
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 724
Enregistré le: 29 Mai 2016
Localisation: Niveau 1313
 

Messagepar yahiko » Ven 18 Nov 2022 - 23:04   Sujet: Re: Ribajo : Destin d'un Pirate

Bonsoir Death Star Bricks,

Chapitre 4 terminé !

Déjà, ça se lit très bien. Descriptions simples et efficaces. Je n'ai pas éprouvé de difficulté à visualiser les scènes alors que l'univers ne m'est pas tant que ça familier.

Ton personnage Bajiro est intéressant. Tu lui construis une histoire solide sur le thème de l'aventure et de la piraterie, avec en toile de fond le besoin de se faire respecter, de s'accomplir et de prouver sa valeur. Un classique mais qui est ici bien raconté.

Je repasserai pour lire la suite avec Ribajo et son nouvel équipage !

Bonne continuation :jap:
Fan-fiction : Les Cendres du Phénix
Rogue One : Inspirations | Analyse
yahiko
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1070
Enregistré le: 21 Juin 2015
 

Messagepar Boldard » Mer 14 Déc 2022 - 1:48   Sujet: Re: Ribajo : Destin d'un Pirate

Salut, yahiko !

Merci pour ton commentaire :jap:

yahiko a écrit:Déjà, ça se lit très bien. Descriptions simples et efficaces. Je n'ai pas éprouvé de difficulté à visualiser les scènes alors que l'univers ne m'est pas tant que ça familier.

Ah, tant mieux alors ! J'ai fait de mon mieux pour rendre l'histoire assez "universelle", dans le sens qu'elle peut être lue par n'importe qui et qu'elle parle à tout le monde (même si l'histoire et le contexte en eux-mêmes sont volontairement inhabituels et dépaysants) :D

yahiko a écrit:Ton personnage Bajiro est intéressant. Tu lui construis une histoire solide sur le thème de l'aventure et de la piraterie, avec en toile de fond le besoin de se faire respecter, de s'accomplir et de prouver sa valeur. Un classique mais qui est ici bien raconté.

Content que la thématique te plaise, en effet je suis parti sur quelque chose de plutôt classique, mais je voulais surtout privilégier l'authenticité en m'inspirant de mes propres expériences et de bonnes vieilles histoires à l'ancienne. En tout cas j'espère que l'évolution des personnages ne sera pas trop prévisible, car ça va partir assez loin :lol:

Hâte d'avoir ton avis sur la suite ! :oui:

“L'art ne fait pas qu'illustrer, il fait vivre. L'art illumine ce qui ternit dans l'ombre.” -Nicolas ROBERT
Boldard
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 724
Enregistré le: 29 Mai 2016
Localisation: Niveau 1313
 

Messagepar Den » Sam 08 Avr 2023 - 7:20   Sujet: Re: Ribajo : Destin d'un Pirate

Salut l’ami !!

Me voici de retour sur les aventures de Ribajo !! Heureusement que j’ai une bonne mémoire, car mon dernier message date d’août 2022 !!! Mais ça va, je n’ai pas eu trop de mal à me remettre dans le bain. Ce fût même plutôt facile.

Dans ce chapitre 4, l’équipage de Ribajo s’agrandit encore un peu. Il passe de deux à trois^^ Avec l’arrivée du petit gars qui l’avait aidé à son arrivée sur cette planète au nom imprononçable ! XD On adroit à tous ce que j’aime. De l’action, un peu petit côté « dark » lorsque Ribajo laisse les habitants de la planète à leurs problèmes. Et aussi à une once de mécontentement du côté du Dug Segodeg. D’ailleurs, je me méfie de plus en plus des deux compères du Bothan. Ils ne sont pas nets ! Et j’ai bien peur que Ribajo ne s’en rende compte que trop tard.

En tout cas, ce fut un excellent chapitre. Cependant, j’ai noté beaucoup plus de fautes que d’habitude, disséminées un peu partout dans le texte. Ça m’a étonné. Mais ne m’a pas dérangé dans ma lecture. Cependant, si tu souhaite le proposer pour le site, ce serait chouette que tu relises au moins ce chapitre pour le débarrasser de ses petites imperfections.

Cependant, c’est toujours aussi bien écrit. Et j’avoue être surpris par la tournure des événements. Bien que je sentais que le petit gars allait accompagner Ribajo, je pensais naïvement qu’il aurait débarrassé les villageois de la planète de ses ennemis. Et c’est une force de ton histoire, ça ! On ne sait jamais vraiment où tu vas nous emmener !

En tout cas, j’espère enchainer les prochains chapitres rapidement ! Sur ce, je te laisse ! Et te rappelle que j’ai terminé la lecture de la première partie de « Capitale Fatale » et t’ai laissé un « long » commentaire sur les trois derniers chapitres !^^

A bientôt !

PS: L'expression très Star Warsienne " Pas casser trois pattes à un porg", elle m'a beaucoup plue! :hello:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6153
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Boldard » Sam 29 Avr 2023 - 9:00   Sujet: Re: Ribajo : Destin d'un Pirate

Den a écrit:Me voici de retour sur les aventures de Ribajo !! Heureusement que j’ai une bonne mémoire, car mon dernier message date d’août 2022 !!!

Ah, mais il n'est jamais trop tard... Je suis pas encore mort, aux dernières nouvelles :lol:

Den a écrit:Avec l’arrivée du petit gars qui l’avait aidé à son arrivée sur cette planète au nom imprononçable ! XD

"Imprononçable" ? :o
https://voca.ro/1hz6mSlcAlVe

Den a écrit:D’ailleurs, je me méfie de plus en plus des deux compères du Bothan. Ils ne sont pas nets ! Et j’ai bien peur que Ribajo ne s’en rende compte que trop tard.

Oh, les gens peuvent changer avec le temps... En bien comme en mal. Mais c'est clair qu'il y a des gens pas très (voire pas du tout) fréquentables, et c'est toujours important de les déceler, surtout quand ils arrivent à nous influencer :wink:

Une galaxie où tout le monde est sage et sain d'esprit, je n'y crois pas trop... Mais quand on fréquente des pirates et des marginaux, il faut s'attendre à tout (et surtout au pire) :paf:

Den a écrit:Cependant, j’ai noté beaucoup plus de fautes que d’habitude, disséminées un peu partout dans le texte. Ça m’a étonné. Mais ne m’a pas dérangé dans ma lecture. Cependant, si tu souhaite le proposer pour le site, ce serait chouette que tu relises au moins ce chapitre pour le débarrasser de ses petites imperfections.

Effectivement, il y avait des coquilles assez flagrantes dans ce chapitre (que je me suis empressé de corriger quand j'ai vu ton commentaire). Cela s'explique peut-être par le fait que cette fan-fic a été écrite et postée de façon plus "spontanée" que Capitale Fatale, donc elle a eu droit a moins de relectures, là où pour Capitale Fatale j'avais tellement peur de me louper que le perfectionnisme en devenait maladif :transpire:

Je n'ai pas encore proposé cette histoire à la publication (ils ont déjà beaucoup de boulot pour s'occuper de Capitale Fatale), mais bien sûr que si ça arrive, une relecture attentive sera de mise :jap:

Den a écrit:Cependant, c’est toujours aussi bien écrit. Et j’avoue être surpris par la tournure des événements. Bien que je sentais que le petit gars allait accompagner Ribajo, je pensais naïvement qu’il aurait débarrassé les villageois de la planète de ses ennemis. Et c’est une force de ton histoire, ça ! On ne sait jamais vraiment où tu vas nous emmener !

Oui, c'est vrai que ça commençait "bon enfant" avec Tino au début, et c'était volontaire pour contraster avec la suite. J'ai toujours préféré écrire des anti-héros que des héros, parce que je voulais montrer que dans la vraie vie, on fait tous des erreurs, on s'est tous fait manipuler à un moment donné, et qu'on est tous le monstre de quelqu'un :wink:

Encore une fois, Ribajo est dans une période de sa vie où il se cherche, où il ne sait pas exactement qui il veut être, puisque sa vie vient d'être chamboulée. Il essaye d'être quelqu'un de bien, mais s'il a pu tuer sa propre femme, comment situer la limite de ce qu'il peut se permettre à présent ? Comment justifier ce qu'il a fait sans se sentir coupable ? Est-ce vraiment la peine de se justifier, ou faut-il agir par instinct, sans regarder en arrière ?

Dans mon histoire, c'est justement les erreurs (parfois très grosses) des personnages qui leurs permettent d'évoluer, car sans erreur il n'y a pas d'apprentissage, et c'est en voyant les conséquences de leurs choix qu'ils apprennent à faire de meilleurs choix, même si ce n'est jamais évident, car après tout peu de gens peuvent se vanter d'être exemplaires, chacun doit apprendre à se débarrasser de ses vices ou à vivre avec :oui:

Den a écrit:En tout cas, j’espère enchainer les prochains chapitres rapidement ! Sur ce, je te laisse ! Et te rappelle que j’ai terminé la lecture de la première partie de « Capitale Fatale » et t’ai laissé un « long » commentaire sur les trois derniers chapitres !^^

Oh, c'est super ça ! Je vais voir ça de suite ^^

“L'art ne fait pas qu'illustrer, il fait vivre. L'art illumine ce qui ternit dans l'ombre.” -Nicolas ROBERT
Boldard
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 724
Enregistré le: 29 Mai 2016
Localisation: Niveau 1313
 

Messagepar Den » Lun 01 Mai 2023 - 7:01   Sujet: Re: Ribajo : Destin d'un Pirate

Death Star Bricks a écrit:Ah, mais il n'est jamais trop tard... Je suis pas encore mort, aux dernières nouvelles


Encore heureux! Sinon, je parlerai aux morts, et ça c'est pas cool! MDR

Death Star Bricks a écrit:Oh, les gens peuvent changer avec le temps... En bien comme en mal. Mais c'est clair qu'il y a des gens pas très (voire pas du tout) fréquentables, et c'est toujours important de les déceler, surtout quand ils arrivent à nous influencer


Cette phrase... Il y a un sens caché, j'en suis sûr! Den passe en mode parano! :idea: :D

Death Star Bricks a écrit:Une galaxie où tout le monde est sage et sain d'esprit, je n'y crois pas trop... Mais quand on fréquente des pirates et des marginaux, il faut s'attendre à tout (et surtout au pire)


C'est bien vrai! Et c'est pour ça que j'apprécie tes fics! On n'est jamais à l'abri d'un sale coup!

Death Star Bricks a écrit:Oui, c'est vrai que ça commençait "bon enfant" avec Tino au début, et c'était volontaire pour contraster avec la suite. J'ai toujours préféré écrire des anti-héros que des héros, parce que je voulais montrer que dans la vraie vie, on fait tous des erreurs, on s'est tous fait manipuler à un moment donné, et qu'on est tous le monstre de quelqu'un


C'est bien vrai! Et comme tu l'as dit: quand on fréquente de mauvaises personnes...

Death Star Bricks a écrit:Encore une fois, Ribajo est dans une période de sa vie où il se cherche, où il ne sait pas exactement qui il veut être, puisque sa vie vient d'être chamboulée. Il essaye d'être quelqu'un de bien, mais s'il a pu tuer sa propre femme, comment situer la limite de ce qu'il peut se permettre à présent ? Comment justifier ce qu'il a fait sans se sentir coupable ? Est-ce vraiment la peine de se justifier, ou faut-il agir par instinct, sans regarder en arrière ?


A ce propos, j'ai d'ailleurs l'impression que notre Bothan ne se sent pas du tout coupable de ce qu'il a fait^^ C'est un point fort du personnage. Et ça correspond à ce que tu dis sur lui. Il va mettre du temps à comprendre, mais je pense qu'il restera quelqu'un de peu fréquentable toute sa vie...

Death Star Bricks a écrit:Dans mon histoire, c'est justement les erreurs (parfois très grosses) des personnages qui leurs permettent d'évoluer, car sans erreur il n'y a pas d'apprentissage, et c'est en voyant les conséquences de leurs choix qu'ils apprennent à faire de meilleurs choix, même si ce n'est jamais évident, car après tout peu de gens peuvent se vanter d'être exemplaires, chacun doit apprendre à se débarrasser de ses vices ou à vivre avec


C'est entièrement vrai! Nous avons tous un bon petit squelette caché dans notre placard (parfois même plusieurs). En vérité, nous sommes tous peu fréquentables, si on y réfléchi. Mais le principal, c'est surtout de tirer les enseignements de ses erreurs. Je suis d'accord avec ça, oui! :)

Death Star Bricks a écrit:Oh, c'est super ça ! Je vais voir ça de suite ^^


Comme j'ai peu de temps ce matin, je regarderai ton autre message plus tard dans la semaine! :wink:

En tout cas, j'ai hâte de pouvoir continuer les aventures de notre bon vieux pirate Bothan!

Passe une bonne semaine!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6153
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Précédente

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations