Informations

IMPORTANT : pour que la participation de chacun aux discussions reste un plaisir : petit rappel sur les règles du forum

Les Origines de Jedi corellien : OS inédits ! [FIN]

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar L2-D2 » Ven 31 Juil 2020 - 17:18   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Extrait lu !

Après l'effort, le réconfort... enfin, façon de parler ! :transpire: La République a payé un lourd tribut face à ce nouvel assaut des forces de Stark. Et la décision des Jedi de rapatrier Valorum sur Coruscant envoie un bien mauvais signal aux troupes. Et Tarkin ne s'en sort pas si mal en refusant finalement d'abandonner ses hommes : c'est qu'il aurait presque de l'honneur !

Vivement la suite ! :oui:

mat-vador a écrit:Je voudrais te féliciter L2, de réussir à suivre et à commenter mes trois fan fics en cours de publication!!!

Le mérite t'en revient : une seule publication par semaine pour chacune, trois époques clairement distinctes, trois intrigues radicalement différentes donc pas de risques de confusion ! :wink:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7926
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Ven 31 Juil 2020 - 21:55   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Merci pour le retour :wink: !

L2-D2 a écrit:
Après l'effort, le réconfort... enfin, façon de parler ! :transpire:


Ils n'ont pas droit aux vapodouches :( !

L2-D2 a écrit: Et Tarkin ne s'en sort pas si mal en refusant finalement d'abandonner ses hommes : c'est qu'il aurait presque de l'honneur !


Oui... presque :whistle: !

L2-D2 a écrit:
mat-vador a écrit:Je voudrais te féliciter L2, de réussir à suivre et à commenter mes trois fan fics en cours de publication!!!

Le mérite t'en revient : une seule publication par semaine pour chacune, trois époques clairement distinctes, trois intrigues radicalement différentes donc pas de risques de confusion ! :wink:


:jap:
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Jeu 06 Aoû 2020 - 21:56   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Bonsoir, c'est l'heure de la suite!

Et on continue avec la suite du siège de Troiken :sournois: !


- Delen ! Shogun ! Le capitaine Dallin a besoin de nous !
Les deux commenoriens assis au bord du point d’eau pour se désaltérer, se contorsionnèrent vers leur camarade qui les appelait. Ils réajustèrent leur casque puis bondirent sur leurs appuis pour le suivre.
Dallin avait regroupé une vingtaine d’hommes autour de lui. À ses côtés, se tenaient un lieutenant et le sergent Gassen.
- Les Jedi vont tenter une sortie. Ils repartent sur Coruscant pour prévenir la République de ce qui se passe et persuader le Sénat de nous envoyer des renforts. Votre mission est de leur libérer le passage.
- Leur libérer le passage ? À seulement vingt ? S’écria Dorits.
Celui-ci souriait avec une morgue insolente, suscitant le regard désapprobateur du jeune capitaine.
- À deux kilomètres d’ici, le Cartel de Stark a installé un avant-poste au nord-ouest pour surveiller nos mouvements. Vous allez bombarder cet avant-poste pendant les Jedi évacueront de l’autre côté du Mont Avos.
Le jeune capitaine s’assura qu’ils avaient compris puis lâcha à Gassen.
- Guidez-les, sergent. Nous restons en contact comlink.
- Oui, monsieur. En avant, soldats !
Les soldats hésitèrent, échangeant des regards circonspects avant de rompre les rangs et de former une colonne.
- Ils seront deux plus fois nombreux que nous, fit observer Mirol à son ami.
- Nous ne les attaquerons pas, enfin pas directement, tenta de le rassurer Gelfran, placé devant lui.
- Ça me fait une belle jambe.
Ils remontèrent vers le sommet de la montagne, empruntant un tunnel étroit dont ils débouchèrent finalement. La brise fouetta leur visage, apportant une haleine cendrée, mêlée à la poussière. Dans le ciel tourmenté, les silhouettes des vaisseaux de guerre du Cartel de Stark assombrissaient encore leur destin.
Des météores enflammés chutaient pour s’écraser à la surface, certainement les débris de leur Flotte qui continuaient d’être happés par l’attraction gravitationnelle de la planète coupée du reste de la République. Certaines de ces débris se fractionnaient en plusieurs morceaux, donnant l’apparence de confettis que l’on lançait en l’air lors d’une fête. Le paysage dévasté grouillait d’indésirables qui avaient creusé des tranchées dans la vallée, pour empêcher toute fuite ou sortie.
- Là, fit Gassen.
De l’index, le sergent montrait au lieutenant, commandant la compagnie improvisée, la colline distante de deux kilomètres sur laquelle était installée un poste d’observation. Avec ses jumelles, le lieutenant observait les trente mercenaires retranchés qui étaient chargés de surveiller leurs moindres mouvements.
- Installez le mortier, ordonna-t-il.
Les vingt soldats républicains se déployèrent sur la corniche, laissant un intervalle de sécurité entre eux. Chacun s’allongea, le doigt sur la détente de leur fusil blaster.
- Delen, Shogun. À vous de jouer.
- Oui, mon lieutenant !
Les deux commenoriens installèrent l’artillerie, en quelques instants. Sur le tube penché vers l’avant, bloqué sur trépied, Gelfran cala la visée thermique. Il régla la lunette et déchiffra les données en aurebesh.
- Position de l’ennemi, clama-t-il. Coordonnées 7-5-2. Inclinaison 30 degrés.
- Confirmé, fit le lieutenant qui maintenait ses jumelles. Obus explosif 4A, Shogun.
- Obus explosif 4A, bien reçu.
Mirol posa les munitions et saisit entre ses doigts un des projectiles demandé. Il attendit la permission de l’armer.
- Capitaine, appela le lieutenant à travers son comlink intégré, nous sommes en position.
- Vous avez le feu vert, confirma Dallin.
Le lieutenant rompit le contact et fixa d’un air déterminé, les deux commenoriens. Il prononça seulement l’ordre fatidique :
- Feu.
Shogun glissa l’obus dans le tube en criant :
- Armé !
Les deux commenoriens baissèrent la tête, les mains plaquées contre le casque, par mesure de sécurité. Un pop souffla l’air lorsque l’obus fut éjecté du tube. Les soldats suivirent sa trajectoire parabolique jusqu’à sa chute.
Un halo éphémère illumina le sommet de la colline ciblée et le bruit de l’explosion leur parvint, suivi de bruit et de clameurs. Il ne fallait pas laisser l’ennemi se reprendre.
- Obus protonique ! Chargez !
- Oui, mon lieutenant !
Shogun manipula délicatement l’ogive plus trapue qu’il laissa couler jusqu’au fonds du tube, geste qu’il ponctua d’un nouveau «  armé ».
Gelfran redressa la tête et surprit des éclairs artificiels fourcher vers le ciel avant de s’évaporer, soufflés par la brise. Il connaissait les effets des obus protoniques, une arme pourtant interdite par les lois de la République, piétinées allégrement par Tarkin. Il avait entendu que cela infligeait des dommages au-delà de la cruauté, réduisant les cellules à l’état de fondue putride.
Il surprit la grimace de dégoût du lieutenant qui ne perdait rien du bombardement grâce à ses jumelles.
- Encore, lâcha-t-il.
- Oui, monsieur !
Beaucoup de soldats ne retenaient pas leur satisfaction en constatant le nouveau coup au but. Ils acclamaient avec des vivats et des sifflets. Gelfran se demandait s’ils seraient joyeux de constater de plus près les effets de leur pilonnage, les amas de chair, d’os, et de muscles broyés. Les cris de douleur, l’odeur infecte de l’agonie…
Avaient-ils conscience de tout cela ?
- Ils amènent des renforts ! Cria quelqu’un.
En effet, des mercenaires quittaient les tranchées pour rallier la colline et la sécuriser tandis que d’autres braquaient leurs armes sur le flanc du Mont Avos. Et bientôt, des traits ardents à l’odeur d’ozone les encadrèrent de près.
- Ripostez ! Ordonna Gassen.
C’est ce que Dorits et les autres firent et la bataille redoubla d’intensité, les échanges surchargeant l’air de particules ionisées.
- Capitaine Dallin, nous sommes sous le feu !
- Tenez votre position ! Ordonna Dallin au lieutenant à travers le comlink.
Au bord des tranchées, des affûts de missiles portatifs virent le jour, au grand dam du lieutenant qui hurla :
- Couchez-vous !
Les soldats sans cesser de tirer, se plaquèrent sur le sol tandis que les roquettes se mirent à exploser au-dessus et en-dessous d’eux. Des morceaux de rocs en miettes et ébréchés rebondissaient sur leur casque et leur corps, et de la fumée se dégageait des impacts. Une fumée âcre et acide qui irritait les narines et la peau du visage.
- On ne tiendra pas longtemps comme ça, lieutenant ! Avertit Gassen. Nous devrions évacuer.
- Pas avant que le capitaine Dallin ait donné l’ordre !
Gelfran vit son ami se redresser sur ses genoux pour glisser un obus dans le mortier.
- Armé !
Il vit un flash à travers le brouillard opaque, ne pouvant déterminer s’ils avaient touché une cible adéquate. À l’intérieur de leur casque, la voix de Dallin grésilla contre leurs oreilles au milieu des détonations et des salves.
- À toutes les unités ! La diversion a fonctionné ! Désengagez immédiatement !
- Vous avez entendu le capitaine ? On se replie à l’intérieur ! Beugla le sergent. Allez, remuez-vous, bande de bons a rien !
Sous les tirs nourris, les républicains décrochèrent et s’empressèrent de rejoindre les entrailles du Mont Avos alors que l’ennemi les canardait furieusement après leur retraite. La montagne trembla au-dessus de leur tête pendant quelques minutes supplémentaires avant de s’apaiser.


Voilà, j'espère que cela vous a plu :wink: !

Allez, à la prochaine :hello: !

PS : j'adore écrire les scènes de bataille, j'espère que ça se voit :whistle: ...
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Ven 07 Aoû 2020 - 16:49   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

C'est lu!

L'extrait que j'avais en retard était plus calme et ce ne fut pas pour déplaire. On constate les résultats de l'assaut ennemi sur les forces républicaines, mais aussi l'espoir que leur donne les Jedi. En revanche, que quelqu'un attache Tarkin et le bâillonne :D

Le deuxième, on retrouve ton style Band of Brothers avec un assaut/diversion qui fonctionne très bien et donne assez de temps pour que le véritable objectif soit atteint. Bon, Gelfran et ses potes sont toujours coincés dans une grotte et les renforts ne vont pas arriver dans les 5 minutes suivantes, mais il y a un peu d'espoir pour eux tout de même.

La suite !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1444
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar L2-D2 » Ven 07 Aoû 2020 - 18:20   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Extrait lu !

Tout ça pour une diversion ? Punaise, elle est sacrément crédible ! :shock:

En tout cas, le tir de barricade au mortier est extrêmement réaliste. Et le détail de la pluie de débris de la flotte visible au loin dans l'atmosphère est visuellement parfait !

Vivement la suite ! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7926
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Ven 07 Aoû 2020 - 22:30   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Merci pour vos retours, tous les deux :wink: !

Mandoad a écrit: En revanche, que quelqu'un attache Tarkin et le bâillonne :D


T'inquiète,il va mal finir :sournois: !

Mandoad a écrit:Le deuxième, on retrouve ton style Band of Brothers avec un assaut/diversion qui fonctionne très bien et donne assez de temps pour que le véritable objectif soit atteint.


L2-D2 a écrit:En tout cas, le tir de barricade au mortier est extrêmement réaliste. Et le détail de la pluie de débris de la flotte visible au loin dans l'atmosphère est visuellement parfait !


J'adore les séries/films de guerre, les scènes de bataille :x !

Allez, à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Jeu 13 Aoû 2020 - 21:44   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Bonsoir, c'est l'heure de la suite :) !

Et on continue sur le siège de Troiken :sournois: !


Dallin les accueillit peu après dans la caverne principale, les félicitant pour la réussite de la mission.
- Reposez-vous, vous l’avez mérité.
Les soldats se dispersèrent, la moitié se dirigeant vers le point d’eau pour se étancher leur soif. Gelfran et Mirol enlevèrent leur casque, le posant à leurs pieds tandis qu’ils dégrafaient le col de leur treillis pour mieux respirer.
Ils se penchèrent vers le filet d’eau qui alimentait la source pour s’asperger le visage et le haut de la poitrine. Les deux commenoriens sentirent un bien être les envahir, la tension des dernières heures les quitter.
D’autres soldats les imitèrent et les éclats de rire mêlés à la bonne humeur, contribuèrent à remonter un moral mis à contribution.
- Delen ! Shogun ! Venez ici ! Les appela Gassen.
Les deux amis levèrent la tête vers le plafonds de la caverne.
- Finie la pause, grogna Mirol.
- On dirait.
Ils remirent leur casque, ajustèrent leur tenue et se mirent au garde-à-vous devant le sergent Gassen qui leur montra une holocarte du Mont Avos.
- Nous n’avons pas eu le temps d’explorer entièrement la mine d’épices à cause des combats. Mais puisque le Cartel se contente pour le moment de nous assiéger, nous devons être certains que la position est entièrement sécurisée. La capitaine Dallin a envoyé trois patrouilles dans les niveaux inférieurs.
Le sergent manipula la carte et un tunnel qui s’enfonçait sous la base du Mont fut illuminé d’une couleur écarlate.
- Vous allez rejoindre Dorits et deux autres, ils sont partis, il y a déjà cinq minutes.
- Permission de ne pas rejoindre Dorits et de faire notre patrouille à part, sergent ? Demanda Mirol.
Gassen le foudroya du regard, ne tolérant pas son insolence.
- On est en guerre, le commenorien, et tu vas arrêter tes caprices d’aristocrate ! Quand je te donne un ordre, tu l’exécutes ! C’est clair ?
- Oui, sergent.
- Hors de ma vue, tous les deux !
Ils tournèrent les talons, pestant entre leurs dents. Mirol considéra son camarade puis surveilla Gassen qui avait rejoint le capitaine Dallin.
- Si on croise Dorits et que je le refroidis, on fera passer ça pour un accident.
- Je suis pas sûr que le sergent nous croira sur parole, lui fit remarquer Gelfran.
Mirol haussa les épaules, empruntant un des tunnels principaux tout en exhibant une holocarte des lieux.
- C’est par ici, fit-il en montrant l’une des parties de l’index.
- Prions pour qu’on ne s’égare pas.
Les commenoriens vérifièrent l’état de leur cellule énergétique incrusté dans le chargeur de leur fusil blaster.
- Prions plutôt pour que Dorits ne nous flingue pas le premier, rétorqua Mirol.
Un claquement indiqua qu’il avait ôté le cran de sûreté.


Ils s’enfonçaient dans les souterrains du Mont Avos, s’éclairant de leur lampe accrochée au canon de leur fusil blaster. Le silence et l’humidité qui imprégnait les parois du tunnel, accentuait ce sentiment oppressant qui les tenaillait.
Mirol tenta de contacter les autres patrouilles mais il ne perçut en retour que des grésillements à l’intérieur de son casque.
- Blast, jura-t-il, les communications ne passent pas.
Gelfran essaya à son tour, ralentissant pour se concentrer mais il n’obtint pas davantage de succès. Il secoua la tête de dépit.
- Trouvons Dorits et les autres.
Le tunnel remonta vers le haut à leur grand soulagement. Ils traversèrent plusieurs embranchements où gisaient des engins de chantier sommaires, rouillés par l’érosion de l’humidité. L’air était chargé de l’odeur rance de l’essence moisie.
Mirol se pinça les narines.
- C’est pire que les latrines d’un Hutt.
- T’en sais quoi ? Railla son ami. Tu y es déjà déjà allé ?
Ils débouchèrent subitement dans une clairière qui devait à l’origine constituer un lieu de stockage pour le matériel des mineurs. Ce qui les frappa d’emblée fut le désordre manifeste qui y régnait, preuve que quelque chose avait dû perturber le travail des mineurs à un moment donné. Quelque chose qui les avait chassés de la mine.
Les commenoriens échangèrent un regard perplexe. Ils s’avancèrent lentement, raidis par leur instinct de soldats.
- Que s’est-il passé ? Interrogea Mirol.
Contre les parois, des outils et des véhicules à chenilles gisaient privés de ressort quand ils n’étaient éparpillés ça et là. Gelfran buta tout à coup contre ce qu’il crut être une racine.
- Ferglutz ! Grogna-t-il.
Il braqua sa lampe sur l’obstacle et découvrit ce que c’était réellement. Un squelette à moitié enfoui dans la terre. Mirol promena sa torche par terre d’un bout à l’autre de la caverne abandonnée. D’autres os jonchaient le sol, ce qui leur glaça le sang.
- Un charnier, murmura Mirol.
- Qu’est-ce qui a bien pu leur arriver ?
- Je suis pas pressé de le découvrir, mon pote.
Gelfran sentit la panique qui faisait trébucher sa voix.
- Dépêchons-nous de trouver Dorits.
- Pas la peine, s’éleva une voix cassante derrière eux.
Laslo Dorits surgit d’une large anfractuosité dans laquelle il s’était dissimulé. Il arborait un large sourire aux lèvres, qui ne rassurait pas les deux commenoriens.
- Joli spectacle, hein ? Lança-t-il goguenard.
Gelfran lui demanda abruptement :
- Où sont passés les autres ?
Le rictus de Dorits possédait une aura sinistre.
- Pas loin, répondit celui-ci.
Un bruit de duracier froissé résonna juste dans leur dos et les commenoriens pivotèrent instantanément. Gelfran se trouva mis en joue par un fusil blaster tandis que Mirol fut projeté à terre par un coup de crosse à la figure. Du sang s’écoulait de son nom alors que Dorits le força à se redresser en lui glissant une vibrolame sous la gorge.
Gelfran reconnut les deux soldats qui accompagnaient leur antagoniste lors de l’altercation à bord de l’Invincible.
- Depuis le temps que j’attendais ça…, avoua l’autre, triomphant.
Dorits traîna Mirol de force contre la paroi, lui faisant perdre son casque. Il le tenait en respect grâce à son arme blanche sans que Gelfran puisse l’aider.
Celui-ci ne pensait pas finir ainsi… victime d’un règlement de compte entre soldats, au lieu de tomber au champ d’honneur contre l’ennemi, là dehors. Ce n’était pas le genre de mort glorieuse dont il avait rêvé.
- Vous, danger ! Vous, danger !
Le cri en basic les figea tous les cinq, alors que Gelfran surprit la présence d’un alien portant une tenue de mineur dans le dos des deux soldats qui le gardaient étroitement.
- C’est quoi, ça ? Beugla l’un d’eux en pointant son arme vers le nouveau venu.
La créature, une silhouette aussi maigre qu’un clou, dotée de quatre bras, fut éclairée par sa lampe et recula avec prudence.
- Prenez garde aux Mangeurs de Challat ! Vous, danger !
Dorits lui-même fut distrait par cette apparition inopinée. Il tourna la tête un instant de trop, ce qui permit à Mirol de le maîtriser puis le désarmer. Le prisonnier balança son genou dans les parties intimes de son antagoniste avant de lui agripper le poignet et de le tordre dans un angle peu naturel. Dorits tituba, lâcha son arme blanche qui tomba au sol.
Mirol le tint en respect avec son blaster de poing.
Gelfran en profita pour repousser le soldat à sa droite et projeter son coude dans la figure de l’autre. Il profita pour reprendre son fusil blaster et les dissuader de tenter quoique ce soit.
- Faites un geste et ce taudis deviendra votre résidence permanente, les prévint-il.
L’alien continuait de s’agiter.
- Vous, danger ! Vous, danger !
Gelfran et Mirol n’échangèrent qu’un regard indécis, hésitant sur la conduite à tenir.
- Le capitaine Dallin voudra peut-être l’entendre, suggéra Shogun.
- D’accord, je l’appelle.
Il activa son comlink.
- Capitaine ?
- Au rapport, fit Dallin.
- Patrouille terminée, mais nous avons des nouvelles qui ne vont peut-être pas vous plaire.
- Très bien, je vous attends, Delen. Terminé.
Gelfran fixa durement les complices de Dorits.
- Vous deux, passez devant, les mains en l’air. Toi, fit-il en direction de l’alien, tu restes à côté de moi, vu ?
- Moi obéir mais vous, danger !
Derrière lui, un cri de douleur et un craquement d’os perturba le silence. Mirol avait frappé la figure de Dorits avec la crosse, lui faisant sauter deux dents.
- Tu sais quoi, Dorits ? Moi aussi, j’attendais ça depuis longtemps.
Le commenorien le bouscula alors qu’il se tenait la bouche ensanglantée. Et tout ce petit monde regagna la caverne principale avec un nouveau copain.


Et voilà, j'espère que cela vous a plu :diable: !

Allez, à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Sam 15 Aoû 2020 - 18:13   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Extrait lu!

"Un nouveau copain", j'adore! :lol:

Bon, ça finira mal pour Shogun ou Dorits. Gelfran survivra, c'est sûr, mais rien n'est garanti pour les deux autres! :sournois:

Vivement la suite... en espérant que le quatuor ne se retrouve pas face à une vilaine bébête! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7926
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Dim 16 Aoû 2020 - 19:18   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

L2-D2 a écrit:"Un nouveau copain", j'adore! :lol:


:D :transpire:

L2-D2 a écrit:Bon, ça finira mal pour Shogun ou Dorits. Gelfran survivra, c'est sûr, mais rien n'est garanti pour les deux autres! :sournois:


Suspense :sournois: ...

L2-D2 a écrit:Vivement la suite... en espérant que le quatuor ne se retrouve pas face à une vilaine bébête! :oui:


Vilaine bébête ?? :whistle: yen a une qui va pas tarder à arriver :x !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Jeu 20 Aoû 2020 - 14:23   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

C'est lu (j'ai du retard sur ton autre histoire, mais j'essaie de rester à jour sur celle-ci au moins)!

Eh bien, comme si être encerclé par l'ennemi n'était pas suffisant, voilà que ces vaillants soldats arrivent à se taper dessus entre eux. :D

Je vois mal Dorits finir cette histoire en un seul morceau surtout vu le "Vous Danger!" que le nouveau copain nous tease. Arriveront-ils à rejoindre le reste de leur groupe avant que ce Mangeur de Challat ne vienne leur tomber dessus? Rien n'est moins sûr...

Vivement la suite!
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1444
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Jeu 20 Aoû 2020 - 19:17   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Merci pour le retour, Mandoad :hello: !

Mandoad a écrit: (j'ai du retard sur ton autre histoire, mais j'essaie de rester à jour sur celle-ci au moins)!


Ça reste une courte nouvelle :wink: !

Mandoad a écrit:Eh bien, comme si être encerclé par l'ennemi n'était pas suffisant, voilà que ces vaillants soldats arrivent à se taper dessus entre eux. :D


Ah les inimitiés :whistle: ...

Mandoad a écrit:surtout vu le "Vous Danger!" que le nouveau copain nous tease. Arriveront-ils à rejoindre le reste de leur groupe avant que ce Mangeur de Challat ne vienne leur tomber dessus? Rien n'est moins sûr...


Mangeur de Challat ? il en sera question dans la suite qui arrive... tout de suite :whistle: !

C'est parti :diable: !



Alors qu’ils rentraient, les autres soldats postés dans la caverne principale virent débarquer deux autres Jedi, en compagnie de Qui Gon Jinn et d’Obi-Wan Kenobi. Un autre humain imberbe, au moins âgé que Jinn, maître Tholme et son padawan kiffar qui se distinguait par un ruban jaune peignant le milieu de son visage juvénile.
Quinlan Vos.
Tous les quatre rejoignirent le Kel Dor, en train de méditer. Plo Koon se leva finalement pour les accueillir et les inviter à prendre place auprès de lui. Les soldats qui flânaient juste à côté du groupe, purent saisir quelques brides de conversations.
Ils furent informés que les deux nouveaux Jedi avaient été chargés d’enquêter sur la pénurie de bacta sur Thyferra et que ces derniers avaient découvert que cette pénurie avait été manigancée par les thyferriens et la Fédération du Commerce.
En retour, Plo Koon les prévint de la mort du Jedi Tyvokka. Assis parmi les siens, le Kel Dor ajouta :
- Cela fait du bien de vous avoir avec nous, Tholme, malgré les circonstances. d’autant que nous ne bénéficions du soutien ni d’Adi Gallia, ni de Tyvokka.
Le jeune Kiffar qui se tenait en retrait, pesta entre ses dents :
- Il est mort. Pourquoi ne pas dire simplement que Tyvokka est mort ?
Il fixait les cailloux étalés à ses pieds alors que les autres Jedi le considéraient, ne sachant d’abord comment réagir face à cet émoi juvénile.
Tholme fit preuve d’une patience éprouvée.
- Il n’y a pas de mort, jeune padawan, seulement la Force. Nous en avons déjà parlé…
Son élève se leva brusquement et s’engouffra dans le premier corridor qui se présentait à lui, tournant délibérément le dos à son instructeur qui lui criait pour le rappeler :
- Quinlan !
Celui-ci l’ignora et disparut derrière un coude au moment où Qui Gon Jinn convoqua son apprenti.
- Obi-Wan, suis Quinlan et assure-toi qu’il ne se perd pas dans les tunnels.
L’apprenti acquiesça en se levant et il s’engageait à peine sur les traces de son camarade que Tholme soupira de dépit.
- Mes excuses, fit-il aux autres maîtres. C’était d’une grossièreté impardonnable.
Le Kel Dor posa la main sur son épaule.
- Tous les Jedi ont leurs problèmes avec l’un ou plusieurs préceptes. Pour Quinlan, c’est celui-là. Avec le temps, il accédera à la vérité.
Tholme ne semblait pas convaincu.
- J’espère que vous avez raison, mais j’ai peur qu’il ne règle jamais ce problème-ci.
Ce fut à cet instant que Dallin fit irruption. Les Jedi le sentirent enfiévré, certainement porteur de mauvaises nouvelles.
- Pardonnez-moi, maîtres, mais vous devez écouter ça !
Il était accompagné d’un alien difforme à quatre bras fins, celui-là même qui avait escorté le groupe de Gelfran peu avant.
Les Jedi l’autorisèrent à entrer dans leur cercle intime, Dallin s’écarta pour présenter son nouvel ami.
- Cet individu est un Xexto, expliqua-t-il. Un natif de Troiken. Il s’appelle Billibango. Il s’est fait récupérer par une patrouille, il est venu nous avertir.
Dans un basic hésitant et rustique, la créature s’exprima.
- Presque tous Xexto détester vous, et autre camp aussi. Mais Billibango vouloir être Jedi, oui ! Alors il venir dire vous ! Gros danger pour vous ! Vous dérangez les Mangeurs de Challat, vraiment.
À l’expression de Mangeurs de Challat, les Jedi se concertèrent pour traduire leur incompréhension de quelques coups d’œil appuyés.
- Qui sont ces Mangeurs de Challat ? Demanda le Kel Dor. En quoi sont-ils dangereux ?
Dallin observa Billibango, les mâchoires crispées.
- Ce sont des insectes, répondit le jeune officier. Longs de plusieurs centimètres. Ils se déplacent en groupes de vingt ou plus. Challat veut dire chair en Xexto. Ce sont des prédateurs, monsieur !
Le mineur de Troiken renchérit.
- Très vrai ! Mines abandonnées quand Mangeurs de Challat faire nid dessous. Ils dormir avant mais vous boum-boum réveiller eux. Manger vous vivants si pas attention !
L’alarme troubla la sérénité des serviteurs de la Force alors qu’une sensation diffuse de danger électrisait leurs perceptions.
- Il faut retrouver nos padawans, lança Qui Gon. Et vite.

Voilà, c'était court mais j'espère que cela vous a plu :D !

Allez, à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Sam 22 Aoû 2020 - 12:35   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Extrait lu !

Quinlan Vos ! :love:

Bon, le nom de Billibango me parle : était-il présent dans le comics ?

Vivement la suite ! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7926
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Sam 22 Aoû 2020 - 21:44   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Merci pour le retour :wink: !

L2-D2 a écrit:Quinlan Vos ! :love:


:sournois: , content que tu aies apprécié ce cadeau :wink: !

L2-D2 a écrit:Bon, le nom de Billibango me parle : était-il présent dans le comics ?
[/quote]

Oui :oui: ! C'est leur nouveau copain de l'extrait précédent :D !

Allez à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Jeu 27 Aoû 2020 - 19:05   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Bonsoir, c'est l'heure de la suite :cute: !

Allez, il est temps pour Gelfran et son pote de faire connaissance avec les mangeurs de Challat et un Jedi pas comme les autres :sournois: ! Je vous laisse deviner lequel !


- Écoutez, les gars. C’est juste un malentendu.
Les deux commenoriens ne cachaient pas leur mépris envers les trois soldats qui les avaient piégés tout à l’heure. Ceux-ci avaient été parqués contre le mur ouest de la caverne principale, gardés à vue et désarmés, sous l’œil vigilant de cinq autres soldats qui exécutaient les instructions du sergent Gassen de surveiller leurs moindres faits et gestes.
- Un malentendu… nan mais, t’entends ça ? Se gaussa Mirol qui balançait un coude complice contre le flanc de Gelfran.
Celui-ci serrait les dents, dévisageant Dorits et ses complices avec sévérité. Qui n’en menaient vraiment pas large.
- On voulait seulement vous faire peur, c’était pour euh rigoler. C’était juste une blague… oui voilà, une blague ! Pas vrai, les gars ?
Les deux autres prisonniers approuvèrent d’une inclinaison raide du menton.
- Oui, juste une blague. C’était pas méchant…
- Bande de foutus hypocrites, vociféra Mirol.
Ce dernier qui saignait encore, leur cracha du sang à la figure. Gelfran lui présenta sa gourde pour qu’il puisse se laver la figure, puis l’entraîna avec lui pour rejoindre le point d’eau. Dorits et ceux qui le suivaient, n’en valaient pas la peine.
Ils s’assirent au bord et Gelfran ôta son casque avec raideur, sentant la tension des dernières heures peser de plus en plus lourdement. Il inspira de plus en plus lentement, pour se forcer à se détendre et peut-être dormir.
Tiens, dormir… ce ne serait pas une mauvaise idée, en y réfléchissant bien. Il commençait à s’assoupir quand Mirol interrogea :
- Tu crois qu’on a bien fait de s’engager ?
- Hein ? Fit Gelfran qui somnolait.
- Je sais que tu as entendu.
Gelfran se redressa, de nouveau en alerte, surpris par la mélancolie qui assombrissait les traits de son ami.
- Tu as le mal du pays ?
- Non, je ne regrette pas Commenor. C’est seulement que…, hésita-t-il.
Gelfran l’entendit soupirer.
- C’est seulement que j’ai l’impression de ne plus être vraiment à ma place dans cette… Armée de la République, fit-il avec mépris dans les derniers mots.
Il croisa son regard, où on pouvait y lire de la lassitude. Mirol semblait avoir perdu ses illusions, quelque part dans le ventre du Mont Avos.
- À ton avis, poursuivait Mirol à voix basse, combien existe-t-il de gens comme Dorits, Tarkin, Gunray dans la République ? Beaucoup trop.
- Il y a des gens bien comme Valorum, lui fit observer Gelfran.
- Tu crois qu’il sera assez fort pour améliorer les choses au Sénat ? C’est un politicard, mon pote, comme tous les autres, en admettant qu’il est le moins pire. Crois-moi, il y a quelque chose de pourri dans cette République depuis bien trop longtemps. Ça nous retombera dessus à un moment ou à un autre et je veux être hors de portée quand ça se produira.
- Et les Jedi ? Ils me paraissent corrects.
- Tu ne devrais pas les idéaliser, ils font partie de ce système corrompu.
- Donc selon toi, il n’y en a pas un pour sauver l’autre ?
Mirol acquiesça en silence avant de se pencher vers la mare et d’y plonger la tête pendant quelques secondes.
Rafraîchi, il reprit :
- Nous méritons peut-être de servir la République mais cette République ne nous mérite pas.
- Nous protégeons le peuple, Mirol.
- Non, nous protégeons des ingrats. Tu sais à quelle distance nous sommes de Coruscant ? Tu crois que quelqu’un en a quelque chose à faire de nous, là-bas ?
Au fonds de lui, Gelfran partageait en bonne partie l’opinion de son camarade sur l’état de la République.
- Quoiqu’il en soit, cela ne change rien à notre situation, ici. Il faudra qu’on se serre les coudes, qu’on montre l’exemple.
- T’es un optimiste, Gelfran, ria l’autre.
Mirol se redressa, secouant son casque.
- Si on s’en sort, j’ai l’intention de réfléchir sérieusement à la suite de mon plan de carrière. Tu devrais en faire autant.
Ils remettaient tous les deux leur casque lorsqu’ils entendirent grésiller contre leurs oreilles.
- On a besoin d’hommes au tunnel principal Est.
Gelfran répondit dans le micro :
- Bien reçu, on arrive. Delen, terminé.
Autour d’eux, d’autres combattants s’animaient, rajustant leur treillis et leurs armes. Quelques instants, ils arrivèrent au pas de course pour découvrir le capitaine Dallin avec les Jedi à ses côtés. Le tunnel Est se divisait en deux corridors secondaires et ils s’aperçurent que celui de droite avait obstrué par un éboulement.
Lorsque les soldats se rangèrent devant leur supérieur, Dallin prit la parole.
- Nous avons un nouveau problème. Des Jedi sont tombés inopinément sur un nid d’insectes carnassiers, appelés les Mangeurs de Challat. L’objectif est de découvrir s’il existe d’autres nids puis de sécuriser les tunnels qui y donnent accès.
Les commenoriens examinaient l’éboulis et croyaient voir des éclats bleutés phosphorescents illuminer certains morceaux de roc.
- Vous formerez cinq groupes, un pour chaque Jedi présent ici. Ce sont eux qui sécuriseront les accès, vous devrez les couvrir.
Dallin s’assura que tout le monde avait compris ce qu’il leur demandait.
- Bonne chance, leur souhaita-t-il.
Il les contourna pour rejoindre la caverne principale et les soldats se divisèrent en cinq escadrons, chacun dirigé par un Jedi.
Gelfran et Mirol eurent à leur tête, un padawan kiffar à l’expression soucieuse barrée par un ruban jaune. Shogun grinça entre ces dents :
- J’espère que ce môme ne nous fera pas tuer.
- Cela ne te gêne pas qu’il t’entende ? Demanda Delen.
Son ami ricana.
- Il peut même lire dans mes pensées, si ça le chante.
Le kiffar, Quinlan Vos, semblait ne pas prêter attention à cette conversation. Il guidait les six soldats dont il avait la charge, à travers l’étroit et sombre corridor qui descendait dans les entrailles du Mont. Chaque combattant avait allumé sa torche pour éclairer le chemin.
Bientôt, les plaisanteries cessèrent et ce ne fut plus qu’un silence de tombe qui pesait sur eux tous. Ils en vinrent même à craindre de respirer.
Un des soldats devant Gelfran, murmura :
- Il n’y a peut-être rien ici, on devrait…
- La ferme ! Lui lança Mirol.
Cela n’aida pas vraiment à détendre l’atmosphère. Gelfran ne perdait pas de vue l’apprenti Jedi qui avait dégainé son sabre laser, sans l’allumer toutefois.
- On approche, prévint le kiffar.
La nervosité les gagnait alors qu’ils débouchaient dans une caverne, bien moins grande que celle où ils avaient installé leur base principale.
- On se déploie, intima un caporal. Intervalle, dix mètres.
Gelfran et Mirol demeuraient à portée de vue l’un de l’autre, se tenant prêts à se seconder en cas de pépin. Le jeune kiffar se mouvait avec lenteur, les yeux examinant successivement le sol, le mur puis les colonnes qui soutenaient le plafonds.
Quinlan Vos repéra une cloque qui déformait la roche à dix pas de lui, tout près d’une stalactite. Les soldats l’entendirent dire à voix basse :
- Stop.
Immédiatement, le caporal fit signe de mettre un genou à terre et d’attendre. Il adressa d’un ton étouffé au padawan.
- Vous voyez quelque chose ?
- Je sens quelque chose, lui répondit le kiffar. Restez sur vos gardes.
Les commenoriens devinaient la tension dans sa voix juvénile. Au milieu du silence pesant, un bourdonnement se mit subitement à grandir et les soldats s’agitèrent, sentant le sol trembler sous leurs bottes.
- Reculez ! S’écria le Jedi.
Le crépitement sifflant d’un sabre laser activé soulignait à quel point le danger devenait pressant. Le halo vert marécage illuminait plus clairement la caverne et cette étrange fourmilière qui semblait avoir grossi en quelques battement de cils.
Vos s’en écarta prestement.
- On se replie, allez ! Lança le caporal.
Ils battirent en retraite juste avant que la fourmilière n’éclata avec le bruit d’une botte s’enfonçant dans un marécage. Une étrange nova bleutée s’étendit jusqu’au plafonds avant de se répandre dans un bruissement d’ailes et de cliquetis de dents.
Les Mangeurs de Challat étaient donc des insectes longs de plus de vingts centimètres, au corps émettant des lueur azur. Les bourdonnements qu’ils émettaient les rendait particulièrement terrifiants.
Gelfran lui-même sentait un nœud froid qui tordait ses boyaux. Les insectes fusaient dans leur direction, ils ne seraient jamais assez rapides pour les semer.
- Feu ! Feu à volonté ! Ordonna le caporal.
Les éclats ardents des fusils blasters déchirèrent les ombres, disparaissant dans l’essaim sans paraître infliger la moindre perte ou le moindre semblant de désorganisation chez les prédateurs redoutables.
Un hurlement de détresse retentit chez un des leurs qui était trop avancé. Gelfran surprit le Jedi agiter son sabre laser pour dégager les insectes qui s’étaient posés sur le soldat pour déchiqueter son treillis puis sa chair.
En pure perte.
Le soldat lâcha son arme puis tomba au sol, ses beuglements étouffés sous la masse des Mangeurs de Challat. Il cessa de remuer alors qu’ils le dévoraient, rognant jusqu’à ses os. Le repas offrit un répit aux rescapés qui décampèrent dans le tunnel pour regagner la caverne principale. Quinlan Vos ferma la marche, pour protéger la retraite.
Son sabre forma un bouclier, tranchant les insectes qui se ruaient pour le déborder. Le kiffar se laissa gagner par la frénésie et par la peur de mourir, d’échouer. Au fonds de lui, malgré lui, il se souvint de la mort de ses parents dévorés par des Anzati, une mort qu’il avait vécue comme s’il avait été présent.
Un traumatisme qui l’avait affecté au point qu’il redoutait un sort semblable.
C’est pourquoi Gelfran l’entendit s’égosiller au-dessus des détonations des fusils blasters, des bourdonnements oppressants.
- Non ! Non !
Mirol grogna à son ami :
- Blast ! On va tous y passer !
- La ferme, tire sur quelque chose !
Et ils continuaient de nourrir le feu. Tout à coup, le Jedi poussa un cri de rage et les soldats le virent lever les bras comme pour une invocation.
Bang !
Une détonation qui évoquait une explosion, vrilla leurs tympans et ils furent stupéfaits de constater que l’essaim avait été rejeté à plus de dix mètres en arrière.
- Tirez sur le plafonds ! Intima le kiffar.
Ils hésitèrent avant que le caporal glapit :
- Vous l’avez entendu ? Le plafonds !
Les salves de fusils émiettèrent juste au-dessus de la tête du padawan, qui observait l’essaim repartir à l’assaut. Le kiffar gardait les bras levés devant lui et un grondement précéda l’effondrement du tunnel juste sous son nez.
Les soldats toussèrent, plaquant leurs mains contre leur figure pour se protéger de la poussière. Ils restèrent sur le qui-vive pendant des secondes interminables avant de baisser lentement la garde. Le caporal lâcha dans son comlink :
- Tunnel sécurisé.
Quinlan Vos admira son œuvre puis rebroussa chemin, passant entre les soldats qui lui témoignaient de beaucoup plus de respect. Il freina tout à coup devant Mirol, le dévisageant avec un zeste d’aigreur.
- Eh, au fait…
Shogun soutint son regard sans comprendre.
- Je ne suis pas un môme.
Interloqué, le commenorien ne trouva rien d’autre à dire que :
- Oui, monsieur.
Le kiffar l’ignora peu après, entraînant les autres combattants dans son sillage. Gelfran lui décrocha un coup de coude taquin dans les côtes au passage.
- Je crois qu’il a lu dans tes pensées.
Mirol soupira.


Et voilà, j'espère que cela vous a plu !

Allez, à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Ven 28 Aoû 2020 - 17:01   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Lu !

Ah, Vos et Tholme, c'est un plaisir que de les voir dans ce récit. Surtout le Padawan impétueux qu'est le Kiffar.
Eh donc, pas de repos ou Mirol et Gelfran. À peine ont-ils survécu à la "petite blague" de leurs camarades qu'on les envoie s'occuper des Mangeurs avec nul autre que Vos.

Je dois dire que la scène a été intense à lire et j'avais l'impression d'avoir la scène du Ver géant de Gears of War 2 avec ce pauvre Carmine qui se fait dévorer à un moment. Très bien écrit et toujours brutal.

Impatient de voir ce qu'il va arriver après, maintenant qu'ils se sont offerts un court répit !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1444
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar L2-D2 » Ven 28 Aoû 2020 - 19:47   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Extrait lu !

Pas de repos pour les braves ! Quinlan Vos entre véritablement en scène, tandis que Mirol et Shogun ne peuvent pas encore déposer leurs RTT !

Et alors, franchement, la description des insectes, brrrr, je les ai imaginé devant moi, j'ai failli hurler devant mon écran ! :shock:

Vivement la suite ! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7926
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Sam 29 Aoû 2020 - 21:39   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Merci pour vos retours :wink: !

L2-D2 a écrit:Pas de repos pour les braves !


Mandoad a écrit:Eh donc, pas de repos ou Mirol et Gelfran.


Ah non, ils ne sont pas là pour prendre des vacances :o :P :P !

L2-D2 a écrit:Et alors, franchement, la description des insectes, brrrr, je les ai imaginé devant moi, j'ai failli hurler devant mon écran ! :shock:


Mandoad a écrit:Je dois dire que la scène a été intense à lire et j'avais l'impression d'avoir la scène du Ver géant de Gears of War 2 avec ce pauvre Carmine qui se fait dévorer à un moment. Très bien écrit et toujours brutal


:jap: :cute: ! Heureux de voir que c'était réussi !

Allez, à la prochaine pour la suite :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Jeu 03 Sep 2020 - 19:56   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Bonsoir à tous, comment ça va ? :hello:

Allez, je vous publie la suite de cette bataille de Troiken :sournois: ! Ca va chauffer pour nos deux soldats !


Quatre jours s’étaient écoulés depuis le départ de Valorum et de Gunray pour la capitale. Personne n’avait reçu la moindre nouvelle d’eux et ils ignoraient ce qui se passait, complètement coupés du reste de la galaxie.
Le fait que le Cartel de Stark ne lançait que quelques attaques ponctuelles, ne les détournait qu’à peine d’une anxiété croissante et d’une baisse significative du moral chez les assiégés du Mont Avos. Si l’eau demeurait abondante grâce à une source naturelle intarissable, ce n’était pas le cas des vivres, des munitions et des médicaments.
Le temps jouait en leur défaveur.
Les soldats républicains tentaient de s’occuper, en jouant aux cartes, en nettoyant leurs armes, en vérifiant l’état de leur artillerie légère portative. Gelfran et Mirol laissaient plutôt leurs pensées vagabonder vers leur monde natal, ce qu’était leur vie avant l’engagement dans la milice de Ranulph Tarkin.
De nouveau, ils abordèrent le débat concernant leur avenir plus ou moins lointain. Ils s’entretenaient dans leur dialecte local, de manière à ne pas être entendus de leurs camarades. Mirol s’accrochait à l’idée que son existence ne serait plus liée à l’Armée de la République.
- Les gens nous remercieront pour ce que nous aurons fait, ici, insistait Gelfran.
- Oh, tu crois ça ? Se moqua son ami. Ils nous épingleront des médailles et nous oublieront le lendemain. Et encore, dans le meilleur des cas.
- Et dans le pire des cas ?
- Ils voudront nous marginaliser, nous discréditer, parce qu’ils auront honte de nous. Parce que nous nous sommes battus pour sauver leur fichu siège de sénateur. La République compte beaucoup pour toi mais nous ne valons rien pour elle. Pas un seul crédit en toc.
- Tu es vraiment déprimant.
- Non, réaliste. Tu verras quand on rentrera sur Coruscant, enfin, si on y retourne un jour.
Gelfran but un peu de sa gourde avant de la ranger à la ceinture.
- Soldats, les appela le capitaine Dallin.
Les commenoriens allongés au sol, se relevèrent d’un bond pour le saluer respectueusement.
- Mon capitaine, firent-ils.
- Repos. Je viens de vérifier nos stocks d’explosifs. Et je me suis aperçu qu’il manquait des paquets de détonite et des détonateurs. Vous seriez au courant de quelque chose ?
Les deux soldats échangèrent un regard surpris.
- Non, monsieur, répondit finalement Mirol.
- Dommage. Il faudrait que j’en parle au général Tarkin.
- Pardon, mon capitaine, demanda Gelfran. Vous pensez que le général a en quelque chose à faire ? Sans vouloir être insolent, monsieur, crut-il bon d’ajouter.
Dallin ne put se retenir de sourire. De fait, c’était lui qui exerçait le commandement des troupes aux côtés des Jedi. Le général Tarkin ne participait en rien à la conduite des opérations ou aux conseils de guerre, se contentant de s’isoler.
- Eh bien, je comptais lui en parler pour la simple raison qu’il s’y intéressait beaucoup depuis que nous avons neutralisé les Mangeurs de Challat.
Il les salua avec un rictus complice avant de les laisser. Gelfran attendit qu’il fut éloigné hors de portée de voix.
- Qu’est-ce qu’il voulait dire en parlant de Tarkin ?
- Aucune idée, je ne suis pas devin.
Mirol ne masquait sa perplexité.
- C’est vrai que c’est quand même bizarre, cette histoire.
- Peut-être qu’il compte faire sauter le Mont Avos pour le faire s’écrouler sur le Cartel, suggéra Gelfran.
- Il lui faudrait des tonnes de détonite pour ça.
Des clameurs retentirent depuis l’autre côté de la caverne et un Xexto surgissait d’un des tunnels en levant ses quatre bras.
- Ennemi arriver ! Ennemi arriver !
À vingt mètres des commenoriens, des sabres lasers chantèrent dans des crépitements bas et Dallin s’écria la seconde d’après :
- Aux armes !
Puis l’officier s’élança vers l’alien et l’agrippa.
- Billibango, que s’est-il passé ?
- Ennemi creuser et trouver accès jusqu’à vous ! Eux arriver !
Autour d’eux, les soldats s’étaient saisis de leurs armes tandis que les Jedi, Plo Koon en tête, rejoignirent le capitaine. Les combattants les plus proches entendaient des féroces cris de joie, qui annonçaient l’arrivée imminente du Cartel.
Chaque seconde comptait.
Des lignes de défense furent hâtivement montées, des barricades improvisées entre les piliers qui soutenaient le plafonds de la caverne. Les soldats prirent position, recroquevillés, plaquant contre leur épaule, la crosse de leur fusil blaster.
Les Jedi se placèrent au centre du dispositif, prêts à intervenir en renforts immédiats. Gelfran et Mirol s’étaient blottis derrière une stalagmite au niveau de la deuxième ligne de défense, avec le wergent Gassen.
Dallin menait la première ligne, face au danger qui ne tarda pas à se concrétiser. Des grenades furent tout à coup lancées depuis le tunnel.
- À couvert !
Au lieu de détonations assourdissantes, les engins laissèrent échapper des sifflements.
- Fumigènes !
Un brouillard opaque se matérialisa et Dallin ordonna ensuite :
- Scanner thermique !
Les soldats rabattirent leur visière et la réglèrent en infrarouge. Puis les hurlements précédèrent l’irruption des mercenaires du Cartel dans la caverne. Sur son écran intégré, Gelfran vit des silhouettes humanoïdes se matérialiser sur un fonds de couleur écarlate.
Les traits ardents déchirèrent la fumée, les mercenaires du Cartel se jetant massivement sur leurs lignes. La riposte des républicains fauchaient les premiers qui jaillissaient du tunnel comme des nexu enragés.
- Économisez vos tirs ! Criait Gassen.
Le sergent leur rappela que les munitions étaient limitées, un détail important qui accentuait la précarité de leur situation.
Le flot des adversaires était si dense que l’on vint rapidement au corps à corps. Il devint clair pour les défenseurs qu’ils étaient maintenant dos au mur. Ils ne pouvaient que tenir la position là où ils étaient, se faire tuer sur place.
- Première ligne, on décroche !
L’ordre de Dallin se perdit dans le fracas des blasters avant qu’il ne le répéta. Il eut le temps de descendre un quarren puis un nikto avant de reculer avec les hommes encore debout, vers la deuxième ligne.
- Couvrez-les ! Rugit Gassen.
Dallin et les autres traversèrent leurs rangs pour reprendre leur souffle avant que les soldats ne se retournèrent pour lancer des détonateurs thermiques vers l’entrée du tunnel. Les explosions déchiquetèrent les membres des mercenaires puis l’onde de choc fit s’écrouler sur eux une partie du plafonds.
C’est à cet instant que les Jedi se jetèrent à leur tour dans la fournaise. Ils agitèrent leurs sabre lasers, les sillons ardents déconcertant les mercenaires, quand ces derniers furent assez chanceux pour ne pas être immédiatement à portée.
Gelfran vit l’un des padawans, le kiffar, trancher les deux bras d’un rodien, ce dernier se mettant à hurler de douleur avant que Mirol ne l’acheva d’un tir. Le commenorien serra finalement les dents, s’efforçant de ne pas voir d’autres corps s’effondrer, tronçonnés ou éventrés par les serviteurs de la Force.
Il épaula son fusil vers un quarren qui tentait de s’approcher assez près du Jedi Kel Dor pour l’abattre à bout portant. Son tir transperça sa poitrine et la créature aquatique fut projetée en arrière. Il guetta une autre cible, un nautolan qui chargea le grand humain barbu qui l’attendait de pied ferme.
Son index se crispa sur la détente et… rien. Son arme émit un clic ridicule, le faisant jurer entre ses dents. Puis il cria à la volée :
- Hé, quelqu’un a des cellules énergétiques ?
- Non, débrouille-toi avec ce que t’as ! Répondit quelqu’un dans son dos.
Gelfran tourna la tête par-dessus son épaule mais ne parvint pas à identifier le propriétaire de la voix.
- Merci, fils de shutta ! Ça m’aide beaucoup !
Il agrippa son holster, là où était rangé son blaster de poing mais hésita à l’utiliser, craignant de se trouver à court de munitions.
Il empoigna la garde de vibrolame et s’élança, quittant de fortune.
- Blast ! Rugit Mirol. Reste à couvert, espèce de cinglé !
Il ne l’écouta pas.
Gelfran fonçait à la rencontre de l’ennemi. Aucun mercenaire les plus proches ne prit garde à ce soldat, armé seulement de sa vibrolame. Sa première victime fut un epicanthix, qu’il poignarda dans les reins à trois reprises.
Il le laissa s’affaisser, se vider de son sang. Un zabrak écarquilla les paupières, surpris de voir ce soldat si proche de lui. Il voulut dévier son fusil dans sa direction mais Gelfran fut plus prompt. Le commenorien agrippa le canon chaud avant d’enfoncer la lame entre ses côtes.
Le zabrak laissa échapper un hoquet, crachant ensuite du sang. Un homme trapu et au crâne rasé tomba à son tour.
- Gelfran ! Hurlait vainement Mirol pour le ramener.
Son ami ne put l’entendre à cause du vacarme chaotique qui se déchaînait autour de lui. Les Jedi formaient le noyau de la résistance républicaine, harcelée par un ennemi bien plus nombreux. Nombre de soldats étaient engagés dans un furieux corps à corps et il ne fut pas rare de voir étinceler des armes blanches.
Gelfran virevoltait dans toutes les directions, sombrant dans un état second mécanique. Sans ressentir la moindre fatigue, la moindre peur, sa vibrolame taillait furieusement dans les tissus, les chairs, les muscles. Son uniforme était taché du sang et des tripes de ses victimes, qui n’avaient pas su comment arrêter ce fou furieux.
- Couvrez-le ! Couvrez-le ! Ordonnait Dallin.
L’adrénaline qui animait Gelfran, l’empêcha de voir un quarren qui s’était avancé assez près de lui. Le non humain retourna son fusil pour le frapper avec la crosse. Le casque amortit l’impact, protégeant le commenorien d’un traumatise crânien mais l’étourdit suffisamment pour le faire chuter sur le dos.
Sonné, il vit le quarren braquer son arme pour l’achever mais un sabre laser vert le fendit au niveau de la poitrine jusqu’à la hanche. Son propriétaire – le grand Jedi barbu – le releva en le tirant par son treillis d’une main solide.
- Debout, soldat, lui fit Qui Gon Jinn. Ce n’est pas fini.
Ce combat vital était certes en cours mais l’essentiel était acquis. Les soldats républicains, galvanisés par la charge des Jedi, contre-attaquèrent avec rage et le moral des mercenaires flancha pour de bon.
Ceux au service de Stark ne se battaient en effet habituellement, que pour la rapine et le butin. Ils n’étaient en rien des soldats expérimentés et ne possédaient pas de cause juste et idéaliste à défendre. Tout le contraire des républicains dos au mur, qui les refoulaient peu à peu hors de la caverne principale.
Dallin essuya le sang qui coulait de sa joue avant d’appuyer les Jedi avec le blaster qu’il avait ramassé sur un des soldats mort. Le Xexto qui ne le lâchait pas d’une semelle, glapit tout à coup :
- Maintenant, ces diables sauter boum au pistolaser ! Billibango venir avec amis, faire flaques avec vilains diables !
Dallin grognait contre son inconscience, le non humain ne prenait pas la peine de s’abriter. Il cria dans sa direction :
- À terre, Billibango !
Les échanges de tir s’intensifiaient de nouveau, l’ennemi protégeait sa retraite. Le jeune capitaine surprit le reflet brillant d’un détonateur thermique qui roulait jusqu’à lui. Sans réfléchir, il bondit sur le flanc, bousculant le soldat qui l’accompagnait.
Son visage fut réchauffé par le souffle de l’explosion avant que sa conscience ne sombra au fonds d’un trou noir.

Voilà, j'espère que cela vous a plu :wink: !

Allez à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Ven 04 Sep 2020 - 19:39   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Extrait lu !

Mais qu'est-ce que c'est que ce déferlement de violence de la part de Gelfran ? :shock: Il devient une véritable machine à tuer !

J'ai bien aimé l'intervention finale de Qui-Gon Jinn, mais aussi comment Gelfran et son pote sont toujours désignés d'office pour qu'on leur pose des questions ou qu'on leur demande de se renseigner. Aujourd'hui : où sont les explosifs ? :lol:

Vivement la suite ! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7926
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Ven 04 Sep 2020 - 22:05   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Merci pour le retour :wink: !

L2-D2 a écrit:Mais qu'est-ce que c'est que ce déferlement de violence de la part de Gelfran ? :shock: Il devient une véritable machine à tuer !


Oh tu sais, la guerre c'est stressant, faut bien qu'il se défoule pour évacuer tout ça :whistle: !

L2-D2 a écrit: Aujourd'hui : où sont les explosifs ? :lol:


Mais ouiiii, où sont-ils :x ?


Allez, à la prochaine pour la suite :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Lun 07 Sep 2020 - 18:11   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

C'est lu!

Après un court répit, voilà un nouvel assaut et Gelfran qui se lance au milieu de la bataille avec une vibrolame. J'ai eu l'impression qu'il s'est dit: "Il me reste un blaster, les ennemis chargent, mes alliés tirent sur eux, quelle est la meilleure solution? Foncer dans le tas !". Heureusement que Qui-Gon était là, sinon il n'aurait sûrement pas fait long feu entre la vague ennemie et le tir allié. :transpire:

De son côté, Mirol semble de plus en plus dégoûté de la République.

Et je rejoins L2: Où sont les explosifs manquants ?
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1444
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Jeu 10 Sep 2020 - 17:35   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Merci pour le retour, Mandoad :wink: !

Mandoad a écrit:Heureusement que Qui-Gon était là, sinon il n'aurait sûrement pas fait long feu entre la vague ennemie et le tir allié. :transpire:


Faut qu'il reste en vie pour les besoins de l'histoire :whistle: !

Mandoad a écrit:De son côté, Mirol semble de plus en plus dégoûté de la République.


En même temps, quand tu vois le Tarkin :transpire: ...

Mandoad a écrit:Et je rejoins L2: Où sont les explosifs manquants ?


Mais ça vous obsède :x !

Bon allez, dans ce cas, je vous publie la suite :diable: !


Tous ceux qui avaient survécu au dernier affrontement se doutaient que l’alerte avait été chaude. Iaco Stark se révélait décidément être un homme déterminé à écraser la résistance républicaine et à s’imposer comme le nouvel homme fort de la galaxie.
Tous avaient conscience que chacun d’entre eux était l’ultime rempart face à ses rêves de grandeur. Les Jedi, plus que quiconque.
Gelfran retrouva Mirol qui se tenait assis contre un pilier, à bout de forces, comme la plupart de leurs camarades.
- J’ai entendu que le capitaine avait été touché, commença le premier.
Shogun, croisa son regard, la mine fermée et indéchiffrable.
- Ouais, se contenta-t-il de répondre en vidant sa gourde.
- Il s’en sortira ?
- Ouais, avec la moitié du visage, peut-être.
Gelfran comprit que son ami ne souhaitait échanger plus que ça avec lui.
- Allez, Mirol, vide ton sac.
Celui-ci se releva, détendu comme un ressort. Delen fut pris de court lorsque son ami l’empoigna par le col.
- Qu’est-ce qui t’a pris de foncer, tête baissée ?
Il garda son calme.
- C’était la meilleure chose à faire pour moi.
- Tu as failli te faire buter et nous aussi en allant te chercher.
- On a gagné pourtant, soutint Gelfran.
Mirol le lâcha finalement.
- Tu nous as comptés ? Regarde combien il reste d’entre nous et ose me dire encore que c’est une victoire !
Gelfran tourna la tête et mémorisa la position de chacun des hommes encore en état de se battre. Sur les cinq cents hommes qui avaient débarqué sur Troiken au début du siège, il ne restait plus qu’un cinquième des effectifs.
Le commenorien afficha alors le même pessimisme que Mirol.
- Bon sang.
- Nous avons survécu à ce combat-là mais nous nous ne survivrons pas aux prochains. À moins d’un miracle.
Gelfran s’écarta de son ami et déambula vers le secteur où avaient été regroupés les blessés. Ces derniers gisaient à même le sol, sur des couvertures de survie, plus ou moins dévêtus. Des gémissements et des râles d’agonie planaient autour de lui alors que d’autres soldats tentaient de réconforter leurs camarades.
Certains d’entre eux étaient déjà si pâles. La mort les avait déjà pris. Mirol avait raison, leur situation était sans issue, à moins d’un miracle. Il attarda son attention sur les Jedi qui étaient accroupis auprès des infortunés.
Le capitaine Dallin, l’uniforme dégrafé, demeurait allongé, inerte. Un épais bandage recouvrait la moitié de sa figure ensanglantée alors que Qui Gon Jinn veillait à la stabilité de son état. L’officier remua la main droite.
Le Xexto qui se tenait devant lui, s’écria.
- Jedi, officier vivant !
Le Jedi avait senti dans la Force, le réveil de Dallin avant que Billibango ne l’avertisse.
- Ne bouge pas, avertit-il le blessé. J’ai fait de mon mieux, mais il ne reste plus de bacta. Sans Billibango, tu ne serais peut-être plus là.
Qui Gon fixa Plo Koon, le Kel Dor surveillant les gestes de Tholme et des deux autres padawans affairés auprès de leurs patients. Obi Wan et Quinlan Vos conjuguaient leurs efforts, un indice d’une affinité naissante entre eux alors que maître Tholme se tourna vers le non humain.
- Quelles nouvelles, maître Plo ?
- Adi Gallia a mené le sénateur Valorum et le ministre Gunray à bon port, sur Coruscant. Mais le vaisseau s’est autodétruit.
Soutenu par Qui Gon, Dalin se redressa sur les coudes pour écouter le rapport.
- Les espions de Stark sur Coruscant l’ont prévenu, je l’ai su en sondant son esprit. Il y a d’autres nouvelles, pas aussi bonnes. Le Sénat a choisi de nous envoyer des secours seulement lorsqu’ils auront réparé les navi-ordi infectés.
Dallin et tous les soldats, blessés ou indemnes, qui avaient surpris ses derniers propos, baissèrent la tête, accablés d’apprendre que les renforts espérés n’arriveraient pas de la capitale de sitôt. Plo Koon sentit tout à coup la présence de Tarkin électriser ses perceptions dans la Force.
Le militariste qui s’était fait oublier jusque-là, le pointa d’un index désapprobateur.
- Et voilà, la farce est finie ! Rugissait-il. Le Sénat nous a abandonnés ! Notre seul recours est de nous rendre. Si nous l’avions fait quand je l’ai proposé, nous aurions eu moins de morts.
Tous ceux qui avaient entendu cet éclat, guettaient la réaction du Kel Dor. Comme à son habitude, le Jedi demeurait impassible, sourcillant à peine.
- Peut-être que oui, peut-être que non.
Tarkin ne sut quoi d’autre ajouter lorsque le non humain leva la tête vers le plafonds, le dédaignant complètement.
- C’est sans doute le moment d’agir.
Qui Gon Jinn le rejoignit.
- Vous avez un plan, maître Plo ?
- Disons que j’entrevois des possibilités. J’aurai besoin de tous les Jedi présents, si vous voulez bien me suivre.
Le Kel Dor entraîna ses condisciples à sa suite, s’éloignant à l’écart pour plus d’intimité, ignorant le regard haineux de Tarkin. Tous les virent disparaître dans un tunnel, suscitant des murmures et des inquiétudes.
- Mais où vont-ils ? Demandait un soldat.
- Ils nous laissent tomber ? Suggérait un second.
Dallin, malgré son état de grande faiblesse, se redressa sur ses appuis pour faire retomber la tension.
- Écoutez-moi. Si les Jedi voulaient nous abandonner, ils l’auraient fait depuis longtemps. Ce ne sont pas les occasions qui leur manquaient. Concentrez-vous sur vos tâches et continuez de vous occuper des blessés.
C’est ce qu’ils firent tous. Gelfran s’approcha de son supérieur pour lui proposer son aide, ce que Dallin accepta.
Il lui tendit sa gourde.
- Mon capitaine ?
- Oui, soldat ?
- Que font les Jedi, au juste ? Pourquoi se sont-ils éloignés ?
L’officier avala une gorgée.
- Partis accomplir un nouveau miracle, je pense.


Plusieurs heures s’écoulèrent avant que les Jedi ne revinrent dans la caverne principale. Le capitaine Dallin qui s’appuyait sur l’épaule d’un soldat, traversait les rangs de ses hommes pour les encourager et leur remonter le moral.
Ils en avaient besoin, après tout.
L’officier convalescent qui portait encore son épais bandage sur une bonne partie de la figure, se dirigea avec précaution vers les utilisateurs de la Force.
- Maîtres, nous sommes au bout de ressources et les hommes sont au bord de l’épuisement. Nous ne tiendrons pas le Mont Avos, indéfiniment.
Le Kel Dor posa la main sur son épaule.
- Vous devriez vous reposer, capitaine. Vous êtes à peine remis de vos blessures, vous avez suffisamment donné de votre personne.
- Tout comme eux, dit Dallin en désignant les soldats d’un mouvement las du bras. Mais je dois m’occuper de mes hommes, je dois assumer cette responsabilité. Je parviens à peine, à maintenir leur moral.
- Tout sera bientôt terminé, lui promit alors Qui Gon Jinn.
Le grand humain barbu semblait nullement affecté par la précarité de leur situation.
- Comment ? Insista Dallin, peu convaincu.
- Nous allons remporter la victoire, martela Plo Koon avec douceur.
Et le Kel Dor expliqua son plan.
Sur Coruscant, les Jedi demanderaient à la Fédération du Commerce de leur prêter des vaisseaux de guerre pour y transporter leurs forces jusqu’à Troiken. Mais l’envoi de ces renforts ne serait possible que s’ils pouvaient accéder en sécurité aux couloirs d’hyperespace. Pour cela, il fallait que les ordinateurs de navigation soient immunisés contre le virus informatique de Iaco Stark.
C’est pourquoi une minuscule force d’intervention Jedi composée de quatre Jedi – Tholme, Qui Gon Jinn et leurs padawans respectifs – s’infiltrerait à bord de commande du Cartel, le Rapace pour s’emparer de l’anti virus et le transmettre via un comlink sécurisé à la Flotte de secours Jedi, qui se tenait en embuscade.
- Quel sera notre rôle, maître ? Demanda Dallin.
- Le Cartel lancera un assaut final contre nous, expliqua le non humain. Nous devrons les laisser entrer puis les piéger à l’intérieur de la montagne en faisant sauter tous les tunnels que nous aurons minés préalablement. Avant cela, tous vos hommes seront évacués par un accès que nous aurons sécurisé.
Dallin hocha la tête.
- Une question.
- Oui, capitaine ?
- Comment êtes-vous certains que Stark lancera son assaut ?
Sous son respirateur, le Kel Dor semblait amusé.
- Il le fera, soyez sans crainte. Parlez à vos hommes, dites-leur de se préparer. Si la Force est avec nous, le dernier acte s’achèvera demain.

Voilà, j'espère que cela vous a plu!

Allez, à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Ven 11 Sep 2020 - 15:36   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Extrait lu !

Je suis vraiment fan de ta caractérisation de Plo Koon, notamment cette phrase :

mat-vador a écrit:- Peut-être que oui, peut-être que non.
Tarkin ne sut quoi d’autre ajouter lorsque le non humain leva la tête vers le plafonds, le dédaignant complètement.
- C’est sans doute le moment d’agir.
Qui Gon Jinn le rejoignit.
- Vous avez un plan, maître Plo ?
- Disons que j’entrevois des possibilités.

Quelle classe, Maître Plo ! :love:

Et comme je ne me souviens absolument pas de cet arc, j'ignore si le plan des Jedi va être un succès ou non, alors vivement la suite ! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7926
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Sam 12 Sep 2020 - 21:49   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Merci pour le retour, 8-) !

L2-D2 a écrit:Je suis vraiment fan de ta caractérisation de Plo Koon, notamment cette phrase :

mat-vador a écrit:- Peut-être que oui, peut-être que non.
Tarkin ne sut quoi d’autre ajouter lorsque le non humain leva la tête vers le plafonds, le dédaignant complètement.
- C’est sans doute le moment d’agir.
Qui Gon Jinn le rejoignit.
- Vous avez un plan, maître Plo ?
- Disons que j’entrevois des possibilités.

Quelle classe, Maître Plo ! :love:


N'est-ce pas :diable: ?

L2-D2 a écrit:Et comme je ne me souviens absolument pas de cet arc, j'ignore si le plan des Jedi va être un succès ou non, alors vivement la suite ! :oui:


Suspense :sournois: :sournois: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Jeu 17 Sep 2020 - 21:13   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Bonsoir à tous, comment ça va :wink: ?

Allez c'est l'heure de la suite avec notre cher Gelfran et ses amis :sournois: !


Dallin rejoignit ses hommes et convoqua les officiers. Il leur rapporta le plan des Jedi et une grande frénésie se mit à régner à l’intérieur du Mont Avos. Une force nouvelle animait les survivants, ils avaient recouvré l’espoir de s’en sortir.
Des équipes furent désignés pour miner les accès tandis que les Jedi firent les adieux au Kel Dor, qui restait pour superviser l’évacuation. Après plusieurs heures, les groupes revinrent à quelques minutes d’intervalle faire leur rapport.
Le sergent Gassen remit lui-même le détonateur à son supérieur. Ce dernier le rangea à l’intérieur avant de retrouver le Jedi. Plo Koon s’était retiré à l’écart des soldats pour méditer en silence.
- Approchez, capitaine, l’autorisa-t-il.
- Merci, maître. Pardonnez-moi d’insister mais je voudrais être certain d’une chose.
- Je vous écoute.
Dallin s’accroupit avec lenteur, handicapé par ce bandage qui coinçait sa figure.
- En quittant le Mont Avos, nous abandonnons une position défensive avantageuse.
- Indubitablement.
Le jeune officier était désarmé par le calme du non humain.
- Vous êtes conscients que nous nous retrouverons à découvert, à la merci des croiseurs de Stark en orbite de Troiken ?
- Le risque existe.
- Et ça ne vous inquiète pas plus que ça ?
Le Kel Dor redressa le buste puis le considéra.
- Capitaine, pensez-vous que Stark est en position de force ?
- Eh bien, il nous assiège. Ça répond à votre question ?
Plo Koon hocha la tête.
- J’ai accès à l’esprit de Stark.
- Oui, vous l’aviez déjà dit. C’est grâce à cela que nous avons pu repousser toutes leurs attaques, hormis la dernière qui a failli nous emporter.
- Le Cartel de Stark n’est pas préparé à un long siège et l’autorité de Stark est contestée. Par conséquent, à défaut d’en garder le contrôle, il cherchera à se sauver lui-même.
- Ce qui nous amène ?
- Je lui ai proposé sa reddition en échange d’une amnistie complète. Il a accepté, parce qu’il n’avait plus le choix.
- Il détruirait sans ciller ce qu’il a mis des années à construire, martela Dallin. J’ai du mal à y croire, sans vouloir vous offenser, maître Plo.
Le Jedi se leva finalement pour poser la main sur l’épaule du jeune capitaine.
- Vous me faites confiance, capitaine ?
Jace Dallin n’avait pas oublié de sitôt les faits d’armes des Jedi, les nombreuses situations qu’il avait retournées à leur avantage.
Les autres soldats qui les fixaient de loin, n’étaient pas près de l’oublier non plus.
- Nous vous suivrons, maître Jedi.
- Nous avons commencé cette bataille, nous la terminerons ensemble. En camarades, en frères et en égaux.
Ces paroles réconfortaient Dallin. Oui, ce Jedi était des leurs et ils se battraient ensemble.


L’attente la plus longue et la plus angoissante commençait. La caverne s’emplissait des gémissements de ceux qui ne pouvaient être soulagés de cette dure et lente agonie qui les emmenait vers leur dernière destination.
Les survivants les pleuraient, leur disant adieu une dernière fois. Prenant leur plaque militaire pour les conserver et les rendre à leurs familles, si leur corps ne pouvait être rapatrié. Les couvertures qui les contenaient, étaient empilés sur le côté ouest de la caverne principale et le capitaine Dallin présidait l’hommage, appuyé sur une béquille improvisée.
Le jeune officier souffrait encore de quelques nausées passagères.
- Nous n’oublierons pas ce qui s’est passé ici, commençait-il devant ses soldats qui étaient alignés au garde-à-vous. Nous n’oublierons pas ce que nous avons accompli, nous n’oublierons pas ce que nous avons perdu.
Dallin attarda ses yeux sur ceux dont il avait apprécié le plus le dévouement. Vers la direction de Plo Koon, qui avait rejoint les rangs.
- Aujourd’hui, nous allons mener le combat de notre vie, le dernier qui nous permettra de remporter la victoire. Si nous ne le faisons pas pour la République ou pour le Sénat qui nous combleront de leur ingratitude, faisons-le pour nos camarades qui sont tombés, les familles que nous avons laissés derrière nous. Que leur sacrifice ne soit pas vain !
Il sentait la confiance émaner des soldats, leur foi.
- Aujourd’hui, nous remporterons la bataille de Troiken.
Les soldats lancèrent des acclamations.
- Saluons nos morts une dernière fois ! Proposa-t-il.
- Présentez armes ! Tonna le sergent Gassen.
Ils claquèrent des talons, rabattant leur fusil blaster devant la poitrine. Ils restèrent immobiles toute une minute, leur silence représentant l’oraison funèbre à leurs camarades disparus.
- Repos, leur autorisa Dallin. Préparez-vous au combat, ramassez toutes les munitions que vous pourrez. Que la Force soit avec nous.
- Rompez les rangs !
Ils se séparèrent tandis que Dallin rejoignit le Jedi, impassible. Le Kel Dor lui donna l’accolade, pour le rassurer.
- J’espère que je ne leur ai pas donné un faux espoir.
- Vous leur avez parlé comme il le fallait, capitaine, ils avaient besoin d’entendre la vérité.
- Nous devrions poster des sentinelles à l’extérieur du Mont Avos pour qu’ils nous préviennent de l’arrivée de l’ennemi.
- C’est inutile, la Force me préviendra.
Dallin ne savait pas s’il devait continuer à se fier à lui, aveuglément. Le Kel Dor usa de ses pouvoirs pour lui insuffler de l’optimisme. Il entendit de nouveau cette voix s’insinuer dans son esprit.
Tout se passera bien.
Il s’occupa alors des derniers préparatifs puis revint vers le Jedi.
- Je vais installer des tours de garde…
- C’est inutile aussi, vous et vos hommes êtes en sécurité, lui assura le non humain.
L’officier le fixa pendant quelques instants puis s’allongea contre un des piliers qui soutenaient le plafonds de la caverne. Ses paupières se fermèrent et il se laissa aller comme le reste de ses hommes à un profond sommeil.
Le genre de sommeil agité qui précédait la tempête.
Au bout de quelques heures, il fut secoué à l’épaule par une main ferme. Son œil qui n’était pas couvert par son bandage à la tête, s’ouvrit sur la figure du sergent Gassen.
- Monsieur.
Dallin, encore engourdi, se redressa vivement et s’appuya sur le sergent pour se mettre debout. Autour de lui, les soldats étaient réveillés, opérationnels. Le Jedi parlait avec certains d’entre eux, notamment Gelfran Delen.
Il s’approcha et Plo lui lança :
- Le moment est venu.
- Ils sont en position ?
Dallin faisait allusion aux deux groupes de Jedi qui devait infiltrer le vaisseau amiral du Cartel de Stark.
- Ils attendent notre signal.
Gassen appela tous les hommes pour les regrouper à l’entrée du tunnel nord. Le seul qui n’avait pas été miné, le dernier qui resterait ouvert. Plo Koon ouvrait la tête de la colonne de rescapés, fixant les deux soldats les plus proches de lui.
Gelfran et Mirol.
- Le Cartel de Stark est sur le point d’investir la montagne. Il est temps de partir, déclara Plo Koon.
Il ajouta en dégainant et en activant son sabre laser, sous les yeux du Xexto qui se tenait à sa droite.
- Je marcherai devant vous, promit-il.
En réponse, les soldats brandirent les fusils au-dessus de leur tête, en guise de respect.
- En avant ! Ordonna Dallin qui se situait au milieu de la colonne.
Les uns après les autres, ils emboîtèrent le pas au Jedi. Le dernier acte de la Bataille de Troiken venait de commencer.

Voilà, j'espère que cela vous a plu :transpire: ! On se rapproche de la fin :diable: !

Allez, à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Ven 18 Sep 2020 - 14:21   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Extrait lu !

Un petit extrait de transition avant ce qui s'annonce comme la bataille finale de Troiken et l'ultime assaut des troupes de Stark ! Que va-t-il advenir de Mirol Shogun ? Poursuivra-t-il sa carrière dans l'armée ? Sera-t-il abattu par les forces ennemies ? Va-t-il se confronter, pour une raison ou une autre, à notre cher Gelfran, et celui-ci devra-t-il l'abattre pour sauver sa peau ?

Vivement la suite ! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7926
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Ven 18 Sep 2020 - 22:01   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Merci pour le retour :wink: !

L2-D2 a écrit:Un petit extrait de transition avant ce qui s'annonce comme la bataille finale de Troiken et l'ultime assaut des troupes de Stark ! Que va-t-il advenir de Mirol Shogun ? Poursuivra-t-il sa carrière dans l'armée ? Sera-t-il abattu par les forces ennemies ? Va-t-il se confronter, pour une raison ou une autre, à notre cher Gelfran, et celui-ci devra-t-il l'abattre pour sauver sa peau ?


Réponse jeudi procyhain :sournois: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Jeu 24 Sep 2020 - 19:37   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Bonsoir à tous, ça va bien ? :)

Allez, c'est l'heure de la suite et ( presque :transpire: ) fin de cette bataille de Troiken :sournois: !


Ils marchaient en silence, la respiration haletante. L’impatience et l’espoir les agitaient, ils avaient conscience que les instants prochains seraient les plus importants. Dallin serrait nerveusement dans son poing, le blaster qu’on lui avait prêté.
Les vertiges avaient disparu et il pouvait se mouvoir aussi aisément qu’un Dragon Krayt sur une dune de Tatooine. Il avait hâte de pouvoir enlever ce bandage gênant et de soigner ses blessures ou ce qu’il en restait avec du bacta.
Des échos de voix devant eux parvinrent aux soldats les plus avancés. Gelfran ôta le cran de sûreté de son arme, imité par Mirol.
- Maître Jedi ?
- Ils sont entrés, répondit le Kel Dor. Préparez-vous, je vais masquer notre approche autant que possible.
Mirol transmit au reste de la colonne.
- Contact droit devant !
Les autres combattants se raidirent à cette annonce et ils progressèrent avec bien plus de circonspection. Le Jedi brandissait son épée de lumière devant sa poitrine, les soldats étant revigorés par sa présence.
Les mercenaires étaient à portée de main, juste derrière le coude, à quelques mètres. Ils respiraient l’arrogance, le Jedi allait y mettre un terme.
Telle une tempête, il se jeta sur l’ennemi. Le trandoshan qui menait les siens pour les prendre en embuscade, se figea à son apparition et se laissa découper en deux au niveau de la poitrine. Les mercenaires qui le suivaient dans son dos, ne purent retourner leurs armes à temps et se virent infliger le même sort.
Les soldats se ruèrent à leur tour et culbutèrent les combattants du Cartel de Stark, pris de court par leur charge.
Au fur et à mesure qu’ils se dirigeaient vers la sortie, le corridor s’élargit et les républicains purent se déployer autour du Jedi. Ils aboutirent peu après dans une salle naturelle, d’où débouchaient plusieurs accès secondaires.
Les soldats occupèrent la position après avoir fait le ménage.
Le silence fut interrompu par de nouvelles clameurs et le Xexto glapit à Plo Koon :
- S’il vous plaît, monsieur ! Ennemis maintenant partout dans montagne ! Plein dans les salles extérieures, c’est sûr !
- Parfait, répondit le Kel Dor.
Il adressa à Dallin, revenu à sa hauteur.
- Capitaine, repliez-vous au point de rendez-vous. Je les retiendrai ici. Billibango, montre-leur le chemin.
L’officier lui serra la main.
- Bonne chance, maître Plo.
- Nous nous reverrons bientôt, capitaine.
- Au pas de course, allez ! Encouragea Gassen.
Les soldats le contournèrent, le laissant seul protéger leur retraite.


Gelfran et Mirol émergèrent du Mont Avos avec leurs camarades. Les survivants se fortifièrent sommairement, pour éviter toute surprise. Mais il n’y avait aucun ennemi à l’horizon, tous étaient entrés dans le mont.
Hormis les vaisseaux de guerre toujours en orbite.
- Je me demande si c’est une bonne idée de rester dehors, grogna Mirol.
La plupart des hommes partageaient cette opinion, fixant le ciel avec crainte. Ils étaient exposés, sans couverture.
Un bombardement orbital les balaierait aisément.
- Regardez ! S’exclama Gelfran en tendant l’index.
Des flash déchirèrent tout à coup les cieux oppressants au-dessus de leurs têtes. Les renforts de la République avaient émergé de l’hyperespace, fondant sur les navires du Cartel assaillis avec virulence.
- Les secours sont là !
- Hourra !
Dallin crut bon de tempérer leur enthousiasme.
- Ce n’est pas terminé, leur rappela-t-il.
Il reçut ensuite l’appel qu’il attendait sur son comlink.
- Les forces sont en position. Faites sauter les accès, maintenant, s’il vous plaît, demanda Plo Koon.
Le capitaine saisit le détonateur et l’activa après avoir prévenu ses hommes.
- Ça va péter ! À couvert !
Des grondements firent trembler le Mont Avos lorsque les tunnels minés s’effondrèrent en l’espace de quelques instants, bloquant toute retraite aux mercenaires du Cartel. Les soldats accroupis, se redressèrent et il reprit contact avec le Jedi.
- Maître Plo… ici Dallin. Toutes les issues du Mont Avos sont bouchées, à l’exception du poste de contrôle final. Mais on est à court d’explosifs pour cet accès.
Il hésita avant que sa voix ne filtra de nouveau.
- Il y a aussi le général Tarkin. Je ne le vois nulle part parmi nous.


Plo Koon fut troublé par un mauvais pressentiment lorsque Dallin lui mentionna l’absence de Ranulph Tarkin parmi les rescapés. Il retourna sur ses pas, arpentant le tunnel dans lequel il se trouvait, ne prêtant pas attention aux cadavres qui jonchaient le sol.
Il plongea dans les flux de la Force, ses perceptions détectant de multiples présences, celles des mercenaires désemparés qui prirent conscience du traquenard qui s’était refermé sur eux. À l’écart de ces amas pris dans la souricière, une présence étincelait d’arrogance.
Le Kel Dor se concentrait pour la localiser avec précision.
Il ne trouva pas d’autre moyen que de s’immerger davantage dans la Force et il vit alors le général, debout, les bras croisés et la mine satisfaite. Il se tenait debout devant un éboulis, un de ceux provoqués pour enfermer les Mangeurs de Challat.
Il projeta son esprit pour le lier au sien.
Tarkin, où êtes-vous ?
Il entendit le ricanement du militariste dans sa tête.
- Je suis là, Jedi. Et si vous pouvez lire dans mon esprit, vous connaissez mes intentions.
Il se frottait les paumes, les traits éclairés d’une joie cruelle. À ses pieds, sur les gravats, brillaient les lueurs clignotantes des détonateurs qu’il avait subtilisés.
- Vous m’avez volé mon autorité, volé la gloire qui me revenait. Je vais donc les reprendre.
Sa volonté de revanche ne laissait aucun doute quant à sa détermination.
- Je vais mener à bien ma mission et mon nom restera gravé dans la mémoire de tous comme celui de l’homme qui a détruit le Collectif Stark.
Le Kel Dor se mit à courir vers la sortie, sachant qu’il ne pouvait pas empêcher l’inéluctable. Il tenta néanmoins de le raisonner une ultime fois.
Ce n’est pas nécessaire, Tarkin ! Nous n’avons pas besoin de les tuer ! Il vont se faire piéger !
Les lumières des détonateurs balbutièrent de plus en plus vivement.
- Ouiii… piéger avec tous les Mangeurs de Challat !
Et il déclencha ce que le Jedi redoutait le plus. Ce dernier se coupa de l’esprit de Tarkin juste avant qu’il ne soit oblitéré par l’onde de choc.
Plo Koon se figea, agrippant la poignée de son sabre laser. Un bourdonnement sinistre se rapprocha à la vitesse d’un raz de marée, s’amplifiant peu à peu.
Les Mangeurs de Challat avaient été libérés et répandraient bientôt la mort.


La caverne principale était sillonnée par les mercenaires de toutes parts, cherchant une issue suite au piège qui les avait murés à l’intérieur du Mont Avos. La frénésie s’était emparée d’eux jusqu’à ce que de nouvelles explosions plus proches ne fissent trembler la montagne sur ses fondations.
- Qu’est-ce que c’était ? S’écria un advozec, petit humanoïde cyclope originaire de Riflor.
Un étrange écho se mit à enfler, des crissements stridents se mêlant des battement d’ailes d’insecte. Cet écho gronda, accroissant l’effroi chez les membres du Cartel, qui ne purent identifier sa provenance précise.
Les Mangeurs de Challat surgirent dans un essaim baigné d’un halo bleuté, de tous les accès. Ils submergèrent les mercenaires qui emplirent la caverne et les entrailles du Mont Avos, de leurs hurlements de douleur et désespoir.
Plo Koon sentit leur détresse et leur agonie alors qu’il courrait, le sabre laser à la main. Des Mangeurs l’avaient pourchassé et l’avaient rattrapé et il se fraya un chemin en agitant son épée autour de lui.
Il tendit son esprit vers Dallin.
Jace Dallin, entendez ma voix. Tarkin est mort et les Mangeurs de Challat ont été libérés. Bouchez la dernière issue.
Le capitaine sursauta et par réflexe, répondit… dans son comlink laissé ouvert :
- Je ne le pourrais plus même si je le voulais, maître Plo. Nous n’avons plus d’explosif !
Laissez sortir tous les membres du collectif qui se rendront. Tuez les insectes, j’arrive.
L’officier hurla aux soldats :
- Le Jedi va sortir ! Couvrez-le !
Tous braquèrent leurs armes vers l’entrée du tunnel et un grondement résonna jusqu’à l’extérieur. De la fumée fut émise dans leur direction, le dernier accès avait été muré, condamnant définitivement les mines abandonnées à l’intérieur de la montagne.
Billibango s’élança, agitant ses quatre bras.
- Maître Plo ! Maître Plo !
Les rescapés crurent un instant qu’il ne restait plus rien à sauver. jusqu’à ce que la fumée ne se dissipa, révélant le Jedi indemne, son épée crépitante à la main.
- La montagne est scellée, annonça-t-il. Je déplore le sort de ceux qui sont restés piégés à l’intérieur. Faites descendre les transports, ce conflit est terminé.
Les soldats explosèrent de joie, relâchant d’un coup toute la tension, la lassitude, le deuil qu’ils avaient accumulé. Ils se jetèrent dans les bras les uns les autres, Gelfran et Mirol se surprenant même à serrer contre eux… Dorits.
L’effusion ne dura certes pas longtemps, la rancune se révélant bien plus forte, hélas.
Dans l’espace, la bataille touchait à sa fin. Le Rapace avait été détruit ce qui avait entraîné la capitulation des restes du Cartel.
Dallin contempla les hommes qui avaient survécu à cet enfer et il perdit le sourire. Le prix de la victoire avait été élevé.


Voilà, j'espère que cela vous aura plu ! Et il restera finalement un épilogue :whistle: ...

Allez, à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Ven 25 Sep 2020 - 13:46   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Extrait lu !

Ah ben tiens, je ne me souvenais pas que Tarkin succombait à la bataille de Troiken de cette façon ! J'adore le fait de redécouvrir cet arc de cette façon... et la mise en avant de Jace Dallin, personnage vraiment intéressant ! Et la façon dont tu gères Plo Koon : :love:

Bon, il ne reste plus qu'un extrait alors... Vivement la suite ! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7926
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Lun 28 Sep 2020 - 17:54   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Merci pour le retour :D !

L2-D2 a écrit:Ah ben tiens, je ne me souvenais pas que Tarkin succombait à la bataille de Troiken de cette façon !


Cette fin m'a intrigué, je ne m'attendais pas à ce qu'un parent de Tarkin choisisse ce genre de mort :whistle: !

L2-D2 a écrit: la mise en avant de Jace Dallin, personnage vraiment intéressant ! Et la façon dont tu gères Plo Koon : :love:


Tu viens d'écrire ce pourquoi j'ai aimé cet arc UEL :oui: !

L2-D2 a écrit:Bon, il ne reste plus qu'un extrait alors... Vivement la suite ! :oui:


Et oui, plus qu'un :wink: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Jeu 01 Oct 2020 - 18:53   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Bonsoir à tous :wink: !

Ça y est, on y est, voici l'épilogue :x !


Épilogue

Coruscant, quatre jours plus tard

Les quartiers de ce qui restait de l’Armée de la République avaient été aménagés dans l’enceinte du Sénat. Ce n’était que temporaire, Dallin en était conscient. Il avait perçu le mépris des politiciens, qui n’avaient pas idée des sacrifices concédés par les défenseurs de la République.
Bien entendu, les soldats avaient eu droit à des défilés, des manifestations où ils avaient été portés aux nues, célébrés en héros. Sans parler des remises de médailles et des décorations accordées à titre posthume.
Une bien maigre consolation pour tout le sang versé.
L’Armée de la République serait bientôt démantelée, bien que Ranulph Tarkin ait été élevé au rang de héros de Troiken. Le Sénat ne permettrait jamais son officialisation.
Quoiqu’il en soit, il n’était pas certain que les survivants de Troiken acceptent de travailler pour un gouvernement qui ne les considérait pas. Beaucoup avaient donné leur démission, retournant à la vie civile ou préférant être affecté aux forces de sécurité de leur monde natal.
C’était ce dont il discutait avec Plo Koon, nommé au Conseil Jedi à la place de son défunt maître Tyvokka.
- Je regrette de ne pas pouvoir faire grand-chose pour vous, capitaine.
La voix rocailleuse du Kel Dor réconforta Dallin.
- Vous avez accompli des miracles sur Troiken, maître Plo. Vous nous avez ramenés en vie, vous en avez bien plus fait que n’importe lequel au Sénat.
- Le sénateur Finis Valorum peut changer les choses, il se présente aux prochaines élections et possède de grandes chances de devenir le prochain Chancelier.
- Grâce à l’accord qu’il a conclu avec la famille Tarkin.
Le capitaine qui portait ses cicatrices fraîches sur la figure, ne masquait pas son amertume.
- La République peut changer grâce au dévouement d’hommes comme vous.
- Je ferais de mon mieux, alors. Bonne journée, maître Plo.
Il éteignit l’hologramme au-dessus de sa table, avant que quelqu’un ne sonna à la porte de son bureau.
- Entrez.
Gelfran Delen apparut en tenue de civil. Il accorda un salut militaire à son commandant.
- Mon capitaine.
- Repos, autorisa ce dernier.
Dallin s’assit, passant la main sur ses stigmates de la bataille.
- J’ai lu votre lettre de démission tout à l’heure. Concis mais percutant.
- J’en pense chaque mot, confirma le commenorien.
- J’aurais besoin d’hommes comme vous.
Gelfran hocha la tête.
- Pas dans cette République.
- Shogun m’a dit la même chose, hier. Je suppose que je ne peux pas vous faire changer d’avis.
- Pas après que le Sénat ait décidé d’accorder à Ranulph Tarkin plus d’honneur qu’aux simples soldats qui ont versé leur sang et qui ont connu la peur dans cet enfer. Servir la République reviendrait à accepter cette mascarade et c’est au-dessus de mes forces.
L’officier soupira, la décision semblait irrévocable.
- Je suis venu vous faire mes adieux, capitaine.
- Vous allez me manquer, confia Dallin.
Il contourna la table pour le rejoindre et lui serrer vigoureusement la main.
- Quels sont vos projets ? Demanda-t-il. J’ai entendu dire que Dorits allait se lancer en politique.
- La politique, très peu pour moi, grinça le commenorien.
- Bonne chance, Gelfran.
Il était évident que le commenorien ne souhaitait pas davantage se confier.
- À vous aussi, capitaine.
Cela sonnait comme des adieux définitifs. Gelfran quitta la pièce pour revoir son ami Mirol qui l’attendait dans le couloir. Des délégations de secrétaires et dignitaires allaient et venaient, ne leur prêtant pas plus d’attention que cela.
- Alors ? Fit Shogun.
- C’est fait.
Ils se dirigèrent vers le turbo ascenseur.
- Peut-être serait-il temps de me parler de ce boulot que tu as mentionné avant-hier. Tu n’as pas été prolixe.
Mirol esquissa un sourire.
- J’ai eu des nouvelles de Mrealu.
- Quoi, ce faux-jeton de bouse de bantha ? Qu’est-ce qu’il nous veut ?
- Eh bien, c’est lui qui m’a proposé ce boulot.
- Très bien, on part où ?
Cette fois, son camarade ricana.
- Notre destination est l’Espace Hutt, plus précisément Nar Shaddaa, la Lune des Contrebandiers.
- Ca risque d’être dangereux.
- Pas plus qu’à Troiken. L’avantage est que ça paie mieux.
- C’est quoi, ce boulot ? Insista Gelfran.
- Il nous le dira à notre arrivée. J’ai loué un vaisseau à Westport, on part dans l’heure.
Mirol colla une bourrade dans le dos de son camarade.
- En route pour l’aventure, mon pote !
Gelfran sourit lorsqu’ils entrèrent dans la cage du turbo ascenseur. Ils en avaient terminé avec la République.
Une nouvelle étape de leur vie commençait.


FIN


Tindin, et voilà c'est fini pour cette dernière histoire sur Gelfran mais soyyeeezzzz sans rainte, j'en réserve d'autres :sournois: ! n'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé :cute: !

Allez, à une prochaine fois et portez-vous bien :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 01 Oct 2020 - 19:50   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Extrait lu !

Effectivement, une page de la vie de Gelfran se ferme, et une autre semble s'ouvrir ! Notre futur contrebandier s'envole vers d'autres cieux avec son pote Mirol, vers ce qu'on espère être d'autres récits de ta part le concernant ! :sournois:

Si j'osais, je dirais cependant que dans sa deuxième partie, Gelfran a été un peu éclipsé par les événements auxquels il participe. Bien sûr, il a eu de nombreuses tâches à remplir, et il n'a pas été le héros connu de la bataille de Troiken (ça, c'est pour Tarkin), mais j'ai parfois eu l'impression que le personnage passait au deuxième rang. Peut-être n'est-ce qu'une impression. Peut être également était-ce volontaire de ta part ! :wink:

Et tu sais ce que je vais dire...

Vivement la suite ! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7926
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Lun 05 Oct 2020 - 21:17   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

L2-D2 a écrit:Effectivement, une page de la vie de Gelfran se ferme, et une autre semble s'ouvrir ! Notre futur contrebandier s'envole vers d'autres cieux avec son pote Mirol, vers ce qu'on espère être d'autres récits de ta part le concernant ! :sournois:


J'y réfléchis :whistle: ...

L2-D2 a écrit:Si j'osais, je dirais cependant que dans sa deuxième partie, Gelfran a été un peu éclipsé par les événements auxquels il participe. Bien sûr, il a eu de nombreuses tâches à remplir, et il n'a pas été le héros connu de la bataille de Troiken (ça, c'est pour Tarkin), mais j'ai parfois eu l'impression que le personnage passait au deuxième rang. Peut-être n'est-ce qu'une impression. Peut être également était-ce volontaire de ta part ! :wink:


J'avais avant tout le souci de la cohérence par rapport à l'UEL. Je tenais à ce qu'il n'y ait pas de faux raccord :transpire: ! Donc c'est un ptit normal qu'il passe au second rang comme tous les soldats de Tarkin que l'on voit dans la BD. Du coup, j'ai pu me centrer sur Dallin et Plo Koon :wink:
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Ven 09 Oct 2020 - 14:45   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Félicitations pour avoir terminé l'histoire de Gelfran, l'ami! Je vais donc pouvoir commencer ma lecture!! :D J'espère qu'il y aura d'autres textes concernant ce personnage que j'apprécie vraiment beaucoup! :sournois:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5936
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Ven 09 Oct 2020 - 22:11   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

:jap:

Den a écrit: J'espère qu'il y aura d'autres textes concernant ce personnage que j'apprécie vraiment beaucoup! :sournois:


On reverra Gelfran peut-être en tant que vaurien :sournois: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Ven 09 Oct 2020 - 22:50   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Ah! J'ai donc un peu d'espoir de le retrouver dans une prochaine histoire! :ange:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5936
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Mandoad » Sam 10 Oct 2020 - 15:45   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Retard rattrapé et histoire terminée !

Eh bien que dire ?! Ces dernières parties furent intenses et emplies d'actions, de désespoir, d'espoir d'héroïsme et de... ce truc qui pourte le nom de Tarkin (je ne m'attendais pas à ce qu'il finisse comme ça, honnêtement).
J'ai adoré la caractérisation de Plo Koon, qui représente bien la force (Force?) tranquille et qui garde son sang-froid là où tout le monde se voit déjà défait. Dallin m'a aussi semblé très fortement au premier plan. On voit que tu aimes vraiment ce personnage, même si hélas cela a un peu rendu notre futur contrebandier préféré un poil trop spectateur sur la fin.
Mais évidemment cela a été un plaisir que de suivre Gelfran une fois de plus. Quoique je constate que la relation qu'il a avec Mirol est encore loin d'être celle que l'on peut trouver lors des aventures du jeune Tissan. Je suppose que tu dois en garder un peu sous le coude alors ? :sournois:

Allez, j'espère avoir l'occasion de suivre la suite des aventure de ce duo par la suite et ce fut, une fois encore, un plaisir de te suivre (même si j'étais un peu moins dispo ces temps pour être à jour) !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1444
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Dim 11 Oct 2020 - 21:42   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Merci pour le retour, Mandoad :wink: !

Effectivement Tarkin finit d'une façon inattendue :transpire: ! Je sais que Gelfran n'a pas eu le premier rôle mais ce sera dans de futures histoires auxquelles je réfléchis...

Oui, on reverra Gelfran et Mirol aussi :wink: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Jeu 19 Nov 2020 - 14:19   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Annonce importante !!!!

Un certain contrebandier va faire son retour :diable: !

Indice : Il s'appelle Gelfran :whistle: ...
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Jeu 19 Nov 2020 - 16:54   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

:cry: C'est trop beau pour être vrai! :cry:

Chouette nouvelle, l'ami! (même si je le savais déjà! :lol: )
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5936
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 19 Nov 2020 - 17:01   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Ah mais moi je l'ignorais ! Et du coup, tu m'en vois ravi ! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7926
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Den » Jeu 19 Nov 2020 - 17:04   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

L2-D2 a écrit:Ah mais moi je l'ignorais ! Et du coup, tu m'en vois ravi ! :oui:


Visiblement, je ne suis pas le seul à être un énorme fan de ce cher Gelfran! :D Ca fait plaisir à voir! Franchement!

Bon... Il ne me reste plus qu'à rattraper mon retard de lecture mat-vadoresque! Juste pour dire que, Mat, je n'ai pas oublié tes histoires! Juste quelques soucis avec mon oeil. :)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5936
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Jeu 19 Nov 2020 - 18:35   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Ravi de vos retours :jap: !

Encore un peu de patience, il me reste quelques pages :sournois: ...
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Ven 20 Nov 2020 - 16:28   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Oh, j'imagine que tu vas attendre d'avoir fini le tome 2 des Origines de Jedi Corellien avant de nous proposer ce nouvel one-shot sur Gelfran... mais tels des Jedi, nous saurons nous montrer patients ! :whistle:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7926
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Ven 20 Nov 2020 - 20:51   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

L2-D2 a écrit:Oh, j'imagine que tu vas attendre d'avoir fini le tome 2 des Origines de Jedi Corellien avant de nous proposer ce nouvel one-shot sur Gelfran... mais tels des Jedi, nous saurons nous montrer patients ! :whistle:


Tu n'auras peut-être pas à attendre aussi longtemps :sournois: .
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Lun 23 Nov 2020 - 21:20   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Ah mais c'est une bonne nouvelle ça ! Un retour de Gelfran, cela ne se refuse pas. :sournois:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1444
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Mar 24 Nov 2020 - 14:16   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Mandoad a écrit:Ah mais c'est une bonne nouvelle ça ! Un retour de Gelfran, cela ne se refuse pas. :sournois:


J'ai fini la première histoire, début de publication demain... car ce soir, je poste la suite du tome 2 des Origines de Jedi corellien :sournois: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mer 25 Nov 2020 - 10:39   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Bonjour à tous :D !

Chose promise, chose due ! C'est l'heure des aventures de Gelfran, contrebandier ! Attention, vaurien en approcheeeee :x :x :x !!



Jedi corellien : Gelfran Delen, Le Vaurien

Partie 1 : Une cargaison spéciale

Environ quarante ans avant la bataille de Yavin IV
Espace Hutt, Nar Shaddaa, secteur corellien

Deux humains parcouraient les rues sombres et mal famées de Nar Shaddaa, la Lune des Contrebandiers. La lumière du soleil avait disparu depuis longtemps, accentuant les ombres oppressantes dans ces corridors mal éclairés où la mort pouvait frapper à tout instant, ceux qui manquaient d’imprudence.
Pour le bon citoyen de la République, soucieux de respecter les lois et aspirant à une vie paisible et honnête, cet endroit ressemblait au pire des enfers. Mais pour ceux vivant à la marge et recherchant l’aventure, cela s’approchait du paradis.
Le Secteur Corellien était le moins sordide des quartiers de la lune, gravitant autour de Nal Hutta. Un établissement huppé était la destination des commenoriens Gelfran Delen et Mirol Shogun. Tous deux portaient une tenue débraillée, vestiges de leur service militaire sous la République, plus précisément dans la milice militariste du sénateur défunt Ranulph Tarkin, officiellement dissoute par le Sénat.
Lorsqu’ils parvinrent devant l’Ambre Rose, ils se détendirent un peu, écartant leur main de leur blaster accroché dans leur holster. Le risque qu’ils se fassent attaquer par un gang devenait moindre. Trois Houk gardaient l’entrée du cabaret dans lequel ils devaient retrouver leur employeur.
Les humains s’apprêtaient à les contourner d’un pas décidé lorsque les aliens grands et trapus se mirent sur leur passage.
- On passe pas, gronda celui du milieu.
Mirol Shogun pesta.
- E’shutta ! Jura-t-il. Irgo, c’est nous. Gelfran et Mirol.
- Connais pas. Vous êtes sur la liste des invités ?
- On vient pour le boulot, tenta à son tour Gelfran. Mrealu a du travail pour nous.
Le Houk haussa les épaules, cachant son amusement devant leur mine déconfite.
- Moi et les gars sommes pas au courant.
Mirol brûlait de dégainer son blaster pour lui coller le canon dans sa figure.
- D’accord, Irgo. Si tu veux perdre ton boulot… je vais appeler Mrealu, on va voir ce qu’il pense de ton zèle.
Cette fois, les Houk perdirent leur attitude goguenarde.
- On se détend les gars, on plaisantait. Faut bien rigoler un peu, non ?
- On peut pas se permettre d’arriver à un retard à ce genre de rendez-vous, expliqua Gelfran qui exprimait un certain soulagement.
- On comprend. Les affaires sont les affaires, laissez-les passer, les gars.
Les commenoriens entrèrent dans le cabaret. La musique qui les enveloppa de sa douce mélodie, accompagnait la prestation de trois danseuses en légère tenue exotique, qui ravissaient la noblesse locale de Nar Shaddaa, attablée et applaudissant à tout rompre.
Enfin, si le terme noblesse était adéquat pour désigner l’élite du milieu criminel qui sévissait sur la Lune des Contrebandiers. Sous leurs allures distinguées, se cachaient des gens calculateurs à sinistre réputation, très influents et qu’il ne fallait pas déranger impunément, sous peine de subir de très graves ennuis.
Les deux commenoriens qui évoluaient parmi ces parrains en tenue de parade, se sentaient à peine plus à l’aise dans les ruelles sordides à l’haleine nauséabonde. Le raffinement n’était qu’une apparence.
Leur compatriote Mrealu ne faisait pas exception. Son allure de pachyderme endormi, gonflant sous ses amples tuniques, était familière aux contrebandiers. Il se tenait à l’écart en compagnie de deux togrutas en tenue provocante – des filles de joie – avec lesquelles il partageait un narguilé. L’odeur du tabac les fit tousser lorsqu’ils se rangèrent à sa hauteur.
- Salut, Mrealu, fit Gelfran.
L’autre larron les remarqua et éleva les bras en les célébrant d’une voix tonitruante.
- Ah vous voilà, mes bons amis ! Installez-vous et venez profiter de ces beautés avec moi !
- Ouais, content de te revoir aussi, maugréa Mirol.
La mauvaise humeur n’échappa à Mrealu.
- Comment se portent vos affaires ?
- On a connu mieux mais on a connu pire, se contenta de répondre Gelfran. C’est quoi, le boulot pour lequel tu nous a fait venir ?
- Vous ne regretterez pas cette opportunité, gloussa l’autre en aspirant le tabac de son narguilé. Surtout que vous semblez avoir besoin de vous refaire. Mes chéries, ajouta-t-il aux deux togrutas, voulez-vous faire plaisir à mes amis ? Ils ont l’air si malheureux.
- Mais oui, trésor, acceptèrent les deux femmes.
Elles s’installèrent sur leurs cuisses, minaudant des mots doux à leurs oreilles, comme une promesse de monts et merveilles dans des paradis artificiels. Elles se serraient contre eux, leur prodiguant câlins et bisous.
Gelfran commençait à se laisser enivrer par le charme de sa partenaire, lorsque Mirol excédé, écarta subitement la sienne.
- On est là pour affaires, pas pour le plaisir.
Des deux commenoriens, Mirol détestait le plus ce bantha engraissé qui profitait de la vie, bien mieux qu’eux.
- Il serait temps que tu apprennes à t’amuser, Mirol. Cela me ferait très plaisir, ainsi qu’à ces dames. Tu ne voudrais pas contrarier qui que ce soit, n’est-ce pas ?
Les mots pâteux de Mrealu résonnaient comme une menace. Gelfran devint nerveux, lorsque des gardes du corps trandoshans apparurent dans leur champ de vision. Le sourire sinistre des reptiloides féroces n’était guère avenant.
En tant que bras droit de Aruk le Hutt, du kadijic Besadii, Mrealu appartenait aux criminels les plus craints de l’Espace Hutt malgré ses traits de poupon. Un type sérieux qu’il ne fallait pas froisser. Sur Nal Shaddaa, la racaille endurcie tuait pour moins que ça.
Mirol finit par le comprendre, d’autant plus que Gelfran appuyait un regard impérieux dans sa direction, jugeant bon d’intervenir pour apaiser la tension.
- Désolé Mrealu, mais tu dois comprendre que la concurrence est rude pour des entrepreneurs comme nous. Même dans cet endroit, les murs ont des oreilles et nous ne voulons pas prendre le moindre risque.
Le lieutenant du kadijic le fixa intensément, fumant son narguilé de longs instants. Puis il hocha la tête avec complaisance.
- Je comprends, Gelfran. Soit, passons aux affaires.
Il écarta le narguilé vivement et empoigna quelques crédits pour leur offrir deux togrutas.
- Tenez mes belles, allez prendre un verre au bar.
- Merci, chou, firent-elles en l’embrassant tour à tour.
Il savoura leurs effusions avec un grand sourire nonchalant avant de recouvrir son sérieux lorsqu’elle furent hors de portée de voix. Il se pencha vers ses deux compatriotes.
- Votre vaisseau est ravitaillé ?
- La Perle du Corsaire est prête au départ, confirma Mirol.
Le bras droit de Aruk leur tendit une datapuce.
- Voici les coordonnées du statioport de Nal Hutta sur lequel vous devez réceptionner la marchandise sur le quai numéro quatorze.
Il claqua subitement des mains et deux gardes trandoshans vinrent aussitôt, traînant derrière eux une jeune twi’lek au teint vert, en haillons et couverte de chaînes.
Gelfran fronça les sourcils.
- Qu’est-ce que c’est ?
- Un bonus spécial qui fait partie de la cargaison. Mes gardes l’escorteront avec vous jusqu’à votre vaisseau, par précaution. Le destinataire et le lieu d’arrivée sont indiquées sur la datapuce.
- On prend le boulot, accepta Mirol en prenant la datapuce sans hésiter.
Gelfran s’apprêtait à protester mais se ravisa finalement, restant muet.
- Bon voyage, alors, leur souhaita Mrealu.
Les deux contrebandiers se levèrent de table, sans dire un mot de plus. Accompagnés de deux gardes et de la jeune twi’lek enchaînée, ils croisèrent les deux togrutas insouciantes qui gloussaient entre elles, revenant vers leur client.
Ainsi se côtoyaient étroitement les gagnants et les perdants. Nar Shaddaa traitait durement les perdants.


Peu après leur escale sur Nal Hutta, Mirol programma le trajet vers les Mondes du Noyau, à la sortie de l’Espace Hutt. Il se détendit dans le siège de pilote lorsque les étoiles s’allongèrent à l’infini, pour plonger la Perle du Corsaire dans l’hyperespace.
De l’Ootmian Pabol, ils accéderaient ensuite à Belasco puis à Cyrillia, pour atteindre la Passe Corellienne. Un détour sécurisé qui leur éviterait les problèmes indésirables comme les mauvaises rencontres.
Juste derrière lui, Gelfran vérifiait les paramètres du cargo corellien et les systèmes d’armements. Ce vaisseau de fret ne payait pas de mine lorsqu’ils l’avaient acquis dans une décharge mais il s’était révélé être un investissement juteux. Une grande capacité de stockage, un blindage et des boucliers solides, un armement lourd et une vitesse correcte.
Une bonne affaire, en fin de compte.
Cette pensée n’apaisa pas Gelfran qui conservait une mine sombre. Ce qui fit lâcher à son collègue :
- Allez, crache le morceau.
Gelfran ne s’en priva pas.
- Tu m’as pas demandé mon avis quand tu as accepté l’offre. On est censé être une équipe.
Mirol se tourna à moitié pour l’affronter dans les yeux.
- J’ai vu comment tu observais la twi’lek. Je sentais à quel point tu avais envie d’envoyer au diable, Mrealu. On a besoin de ce boulot, Gelfran. Nos dernières affaires n’ont pas été si rentables, ces derniers temps.
- De meilleures opportunités se seraient présentées, se défendit son camarade. Bien plus propres.
- Parce que tu crois qu’on vit dans une galaxie propre ? Railla Mirol. Réveille-toi et oublie tes idéaux, ce sont pas eux qui te rendront riche.
- Je n’ai pas signé pour ça. Transporter illégalement des épices, des bijoux, du recel, ca me convient très bien. Mais pas ce genre de chose. Je refuse de m’y abaisser.
- Gelfran, ce n’est pas demain que l’esclavage sera aboli. Tu n’y changeras rien, comme personne d’ailleurs.
- Alors, il serait peut-être temps de s’y mettre. Mets-toi à sa place, ne serait-ce qu’un instant et on verra si tu apprécies les chaînes.
Mirol fixa le vortex spatio temporel en soupirant.
- C’est pas différent des autres boulots.
- C’est une marchandise pour toi, j’ai très bien compris.
Gelfran serra les dents, tentant de trouver d’autres arguments.
- Je ne te pensais comme ça, Mirol. Tu as changé.
- Troiken a changé beaucoup de choses, reconnut l’autre.
- Tu te souviens quand on s’est engagés dans l’Armée de la République ? Je pensais que nous allions aider les gens qui en avaient besoin, que nous pourrions rendre la galaxie meilleure en mettant fin à… ça.
Mirol posa ses talons sur le tableau de bord, avec négligence.
- Moi aussi, je le croyais. Mais Ranulph Tarkin et le Sénat ont montré leur vrai visage, tu le sais aussi bien que moi. C’est pour ça qu’on a démissionné et qu’on est allés voir ailleurs. Je ne regrette pas cette décision.
- Alors, au lieu de démêler le chaos, tu préfères en profiter. Très belle façon de penser, Mirol.
- Je ne t’ai pas forcé à me suivre.
Gelfran se leva de son siège, à bout de patience.
- Si on doit continuer à faire ce genre de contrebande, je préfère arrêter.
- Fais comme tu veux, trancha Mirol.
Gelfran fusilla du regard son camarade qui lui tournait le dos délibérément. Puis il secoua la tête de dépit et quitta le poste de pilotage pour regagner sa chambre, là où attendait la jeune twi’lek. Cette dernière qui s’était assoupie sur le lit, se redressa subitement sur les coudes, remuant les chaînes qui entravaient son cou, ses poignets et ses chevilles.
Pour la première fois, Gelfran fut étonné de l’étincelle de défi qui brillait dans ses prunelles. Elle arrangea la tunique déchirée et terne qui la recouvrait, d’un air provocateur.
- Alors, humain. Tu vas me demander d’écarter les cuisses ?
Le commenorien arqua les sourcils, pris de court par son aplomb.
- Non, je ne suis pas là pour ça, parvint-il à répondre.
- Quelle grandeur d’âme, se moqua-t-elle. Qu’est-ce qui me vaut un tel respect ? D’habitude, les hommes – humains ou non – n’attendent pas une fraction de seconde et s’empressent de me frapper, de s’aplatir sur moi et de satisfaire un besoin pressant.
- Je ne suis pas ce genre-là.
Il détourna le regard, mal à l’aise. Il s’attendait à une victime soumise, effacée, courbée comme un chien Akk battu. Elle possédait en elle une fermeté de caractère et une certaine noblesse.
- Tu ne manques pas d’assurance pour une esclave.
- Peut-être parce que je ne l’ai toujours pas été, répliqua-t-elle. Même si je suis née sur Ryloth.
Gelfran comprit ce dont elle parlait. Sur Ryloth, le monde natal des twi’lek, l’esclavage était si profondément dans leur culture que même les clans aristocrates n’hésitaient pas à vendre leurs filles sur le marché. La plupart finissaient dans les systèmes de l’Espace Hutt, dans le harem des chefs Hutt des kadijics qui les appréciaient en tant que danseuses et esclaves sexuelles.
Certaines atterrissaient dans le Noyau dans les tentacules d’un syndicat du crime à peine plus fréquentable, le Soleil Noir. C’est d’ailleurs à l’un des vigos qu’ils devaient livrer la… cargaison.
La jeune alien surprit la gêne sur ses traits.
- Tu es déjà allé là-bas ?
- Oui, nous y avons fait escale une fois ou deux, répondit-il prudemment.
- Tu approuves l’esclavage ?
Il éluda cette question délicate.
- Mon équipier doit se poser des questions. Je voulais m’assurer que tu allais bien. Je vais t’apporter à manger, à boire et une couverture thermique contre le froid.
- Si je n’avais pas ces chaînes, on pourrait croire que ce n’est pas moi, l’esclave, s’amusa-t-elle.
Gelfran garda la mâchoire crispée et se dirigea vers la porte. Elle l’arrêta net sur le seuil pour lui demander :
- Eh, comment t’appelles-tu ?
- Gelfran.
- Moi, c’est Misra. Tu fais vraiment un très mauvais esclavagiste, lança-t-elle en guise de pique.
Il hocha seulement la tête puis referma la porte, pour aller quérir ce qu’il lui avait promis.


Voilà, j''espère que cela vous a plu ! N'hésitez pas à me faire part de vos retours :roll: !

Allez, à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 25 Nov 2020 - 18:20   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Extrait lu !

C'est le retour de Gelfran ! Avec La Perle du Corsaire en plus ! :love:

Bon, par contre, la "cargaison" à transporter... on sent déjà à quel point les deux compères sont tombés bien bas ! Et je crains fort que l'entente cordiale entre Gelfran et son pote Mirol ne soit plus d'actualité d'ici à la fin de ce nouveau récit. On verra si j'ai raison !

Vivement la suite ! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7926
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 25 Nov 2020 - 19:52   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien : OS inédits!

Merci, L2 :cute: !

L2-D2 a écrit: Avec La Perle du Corsaire en plus ! :love:


:sournois: et oui déjà ce sympathique vaisseau !!

L2-D2 a écrit:Bon, par contre, la "cargaison" à transporter... on sent déjà à quel point les deux compères sont tombés bien bas ! Et je crains fort que l'entente cordiale entre Gelfran et son pote Mirol ne soit plus d'actualité d'ici à la fin de ce nouveau récit. On verra si j'ai raison !


L'amitié pourrait ne plus tenir :whistle: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3213
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations