Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathomir

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar mat-vador » Lun 06 Mai 2019 - 17:20   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Den a écrit:
mat-vador a écrit: sadique!


Que veux-tu? Ce sont les séjours prolongés dans l’Étreinte de la Douleur qui m'ont rendu ainsi! :o


Attends, j'appelle Talon :roll: !

Bonsoir à tous, c'est l'heure de vous publier la suite :wink: !

Il se passe plein de choses dans cet extrait, j'espère que vous ne le trouverez pas trop dense :transpire: !

Je vous laisse découvrir ça :sournois: !

Trois jours après l'arrivée d'Oreste Tissan sur Dathomir

Oreste se réveilla tout à coup et se redressa sur ses coudes, tel un ressort détendu. Il épongea son front perclus de sueur d'un revers de la main et ne remarqua que plus tard la jeune Sorcière brune qui l'observait d'un air inquiet sous son casque.
-Encore un cauchemar? Lui demanda Tzipah.
Le jeune corellien se leva sur ses appuis, se drapant dans sa bure verte marécage avant de soutenir son regard perçant. Le jour semblait s'être levé depuis longtemps et la lumière du soleil envahissait la demeure de la dathomirienne.
-Oui, répondit-il la mine fermée.
-Qui est Beliem?
La question le prit de court et il détourna le regard.
-C'est le nom que tu n'arrêtais pas de murmurer pendant que tu dormais.
Tzipah comprit à l'attitude fuyante du jeune hors monde qu'elle avait remué une corde sensible. Et cela se confirma lorsqu'il lui lança avec raideur.
-Tu poses trop de questions. Où sont Gelfran et Climber? Demanda-t-il pour changer de sujet.
-Ils sont au travail.
-Comment ça, au travail?
Le rescapé de l'Ordre 66 avait le sentiment d'éprouver un réveil très difficile ce matin.
-Tu les as obligés? Demanda-t-il d'un ton furibond.
-Climber s'est porté volontaire pour enseigner à certaines de nos Soeurs le maniement des blasters. Quand à Gelfran, il appartient toujours à Orcheron.
-Tu n'as pas demandé à Sira de le racheter? Depuis le temps..
-Orcheron ne cèdera pas ton ami facilement. Elle l'a capturé de ses propres mains et la matriarche lui accordé la permission d'en faire le père de ses enfants, lui rappelait-elle.
-J'ai très bien compris qu'elle respectait les traditions à la lettre. Ça ne veut pas dire pour autant que je vais continuer à accepter cela éternellement.
-Sira prépare le rachat avec beaucoup de soin. Laisse lui un peu de temps.
Le jeune corellien émit un grognement bas lorsqu'il rajusta sa ceinture autour de la taille avant d'y accrocher son sabre laser.
-J'ai été assez patient comme ça.
Il passait devant elle, l'air farouchement déterminé à améliorer le sort du contrebandier lorsque Tzipah l'arrêta d'une main ferme sur l'épaule. Sa poigne de duracier vigoureuse surprit le Jedi qui croisa son regard.
-Ne fais rien d'irréparable, lui intima-t-elle.
-Pourquoi?
-Parce que tu n'es que toléré pour le moment. Tu n'as pas gagné la confiance de toutes mes Soeurs, lui expliqua-t-elle.
L'intensité de l'éclat de ses yeux bleus azur fit hésiter le jeune homme, qui crut voir y briller au fonds une lueur de douceur et de supplication.
-Et toi?
-Je veux seulement t'aider, Oreste.
Sa hargne avait alors disparu lorsqu'il lui pria:
-Prouve le moi.
Elle enleva sa main de l'épaule et le suivit de près, la paume posée en évidence sur la garde de son épée électrique de manière nonchalante. Lorsqu'ils descendirent jusqu'au hall, ils croisèrent et saluèrent les quelques Sorcières qui en assuraient la garde.
Il surprit leur regard où continuaient de se mêler la curiosité et la méfiance. Tzipah avait donc raison sur un point. Sa présence ici n'était que tolérée, le moindre dérapage de sa part pourrait avoir des conséquences sérieuses.
Il se félicitait en cet instant d'avoir Tzipah à ses cotés. Sa présence constituait pour lui une sauvegarde qui lui assurait de pouvoir se promener partout où il le souhaitait. Il était certainement le seul homme à pouvoir jouir d'une telle liberté de mouvement dans une société aussi matriarcale. Ils longèrent le lac avant d'apercevoir de l'autre coté un homme qui paraissait superviser des exercices de tir au blaster.
Oreste escortée de son amie décida de s'en approcher pour entendre Climber donner des conseils aux quelques Sorcières qui avaient récupéré des armes de poings antiques mais toujours en état de marche.
-N'oubliez pas, répétait-il, ce sont vos yeux qui font l'essentiel du travail. Vos mains ne servent qu'à bloquer votre fusil contre l'épaule et à presser la détente.
Le clone conscient qu'il était face à des femmes qui avaient acquis l'habitude de dire à leurs hommes ce qu'ils devaient faire, choisissait prudemment les mots qu'il employait de manière à ne pas paraître trop impérieux.
Il leur demanda de s'aligner face aux cibles.
L'ancien soldat mutin de Murkhana apercevant la présence du Jedi et de la Sorcière leur accorda un bref regard avant de se concentrer sur la formation. Tous deux s'éloignèrent pour le laisser exercer son art d'instructeur improvisé et retourner vers les contreforts montagneux.
Ils croisèrent en chemin un groupe d'hommes qui tiraient derrière eux un tronc de pin élagué. Parmi eux ils reconnurent Gelfran Delen qui serrait les dents, sous le coup de l'effort qu'il devait fournir. Il n'était plus tout jeune et les autres dathomiriens étaient avantagés par un physique bien plus massif et sculpté.
Ils progressèrent quelques mètres avant de lâcher les cordes qu'ils avaient enroulés autour de leurs mains pour s'accorder une pause. Une jeune Sorcière blonde qui les commandait alla droit au contrebandier.
Oreste devina malgré la distance qu'elle le fustigeait pour son manque de performance. Il perçut que Gelfran fulminait intérieurement, se retenant d'exprimer son point de vue avec véhémence. Le corellien décida alors que c'en était assez.
-Cette fois, la comédie a assez duré.
De nouveau Tzipah le retint d'une main coriace sur l'épaule.
-Non attends, lui fit-elle.
Alors qu'il s'apprêtait à l'apostropher, elle lui montrait d'une inclinaison raide du menton la Sorcière Sira qui s'approchait du contrebandier et d'Orcheron. Avec dans son sillage deux hommes trapus à l'air absent.
Sira aborda sa consoeur et les tractations pour le rachat de Gelfran des mains de sa matrone débutèrent sans préambule. La négociation fut âpre car comme l'avait prévu Tzipah, Orcheron était motivée à le garder.
Jusqu'à ce que Neami, la fille de Sira qui s'était remise grâce à la médecine de Asajj Ventress, vint à leur hauteur avec des vêtements en peau d'écailles finement travaillées. Elle les présenta à Orcheron qui les examina avec minutie. Elle était visiblement satisfaite et c'est ce qui aida à conclure l'affaire.
Sira se dirigea avec sa fille vers Oreste et Tzipah, en emmenant Gelfran par la main. Elle le lâcha avant de proclamer solennellement:
-Gelfran Delen, tu es libre.
Le visage du contrebandier s'éclaira de reconnaissance.
-Merci, répondit-il.
-Ne me remercie pas. J'avais une dette, je la paies.
Elle se détourna après avoir croisé le regard de sa consoeur de clan et celui du Jedi qui se tenait à ses cotés. Celui-ci accueillit le contrebandier d'un sourire malicieux.
-Bienvenue parmi les vivants.
-Tu en as mis du temps, grogna Gelfran avec une grimace dubitative.
-J'ai tenu ma promesse de vous tirer de là, non? Rétorqua Oreste, un peu déçu de son attitude.
-Oui, c'est l'essentiel.
Les yeux du vétéran de la Guerre Hyperspatiale de Stark trahissaient les intentions de celui qui avait un projet en tête.
-Bon puisque je suis un désœuvré, je vais essayer de trouver de quoi réparer la navette ici et dans les environs.
-Il n'est pas conseillé pour les hommes de se promener seul aux frontières de notre territoire, fit remarquer la jeune Sorcière.
Gelfran quêta le soutien d'Oreste d'un simple coup d'oeil de connivence.
-Eh, on se détend. Il y aura un Jedi avec moi ou comme vous dites avec tant d'élégance un sorcier tombé des étoiles.
Il avait prononcé ces mots en imitant les sonorités locales en basic. Ce qui ne fit pas rire Tzipah.
-Pas vrai, gamin?
-Je ne sais pas, éluda le corellien. C'est quoi votre idée, au juste?
-Repartir d'ici, bien sûr. Pour un coin un peu plus idyllique, ce n'est pas ce que tu veux aussi? Rien ne nous retient ici, tous les trois.
Au moment de leur naufrage sur Dathomir, la proposition aurait suscité un intérêt non négligeable pour Oreste et aussi pour Climber. Mais en cet instant, le corellien ne sentait guère motivé à l'idée de quitter ce monde perdu et ignoré du reste de la galaxie.
Car il plongea ses yeux verts et gris dans la mer bleue paisible des prunelles de Tzipah qui semblait attendre beaucoup de lui. Et quelque chose au fonds de lui le poussait à ne pas décevoir ses attentes, quitte à subir la malédiction de sa famille.
-Je n'en serais pas si sûr à votre place, Gelfran.
Le contrebandier parut surpris un bref instant avant que le corellien ne lui ajouta:
-Elles ont besoin de mon aide contre les Soeurs de la Nuit.
-De ton aide? Tu es certain que c'est cela qui te motive vraiment à rester?
-Je n'ai pas à me justifier.
Gelfran fronça les sourcils.
-Je commence à très bien te connaître.
Il passa devant le jeune homme sur cette phrase emplie de sous entendus. Ce qui fit demander à Tzipah décontenancée:
-Qu'a-t-il voulu dire?
-Rien, il s'inquiète pour moi. C'est tout.
La réponse contenta la jeune femme qui ne chercha pas à en savoir plus. Il priait intérieurement que sa curiosité ne soit pas éveillée par de nouveaux paramètres. Qu'elle ne découvre jamais ce qui le motivait vraiment à rester sur Dathomir.
Mettre la main sur le Bâton Obscur. Il avait de nouveau vu en rêve cet artefact et son créateur Dark Rivan qui n'avait cessé d'essayer de le convaincre de s'emparer et de l'utiliser. Gelfran lui aurait proposé encore hier de tout tenter pour partir de ce monde primitif où l'Empire maintenait une présence minimale mais réelle.
Aujourd'hui, il savait pourquoi il avait décliné l'offre de son ami contrebandier. Parce qu'il en avait tout simplement assez de fuir. Il voulait combattre ses propres démons, ceux de son ancêtre déchu Alan Tissan.
Combattre ces démons et les détruire. Détruire l'Empire.
Oui, c'était ce qui le motivait à rester aux Chutes Brumeuses. Pour tenter de convaincre les Sorcières de Dathomir de ce clan puis celles des autres de le rallier. Il attendait seulement une occasion propice.
-Tu sembles songeur, commenta Tzipah qui ressentait son bouillonnement intérieur. Cela t’arrive souvent?
-Je ruminais seulement la décision que je viens de prendre. Et ses implications.
Les yeux verts et gris du corellien scrutaient son visage interrogateur. Le visage d'une femme qui malgré ses préjugés tenaces sur les hommes, l'avait traité comme un ami. Et cela l'avait touché bien plus qu'il ne le croyait car rien ne l'obligeait à l'héberger, pas une seule loi de son clan ne le lui imposait.
Alors pourquoi le faisait-elle?
De l'autre coté du lac, des clameurs retentirent lorsque deux Sorcières de Dathomir qui patrouillaient revinrent précipitamment pour prévenir dans leur dialecte local de l'arrivée d'une colonne potentiellement hostile.
Plusieurs guerrières des Chutes Brumeuses se regroupèrent rapidement en s'emparant de leurs armes. Dans la Force, la tension électrisait les sens d'Oreste qui échangea un bref regard indécis avec son amie.
Tous deux décidèrent alors de rejoindre l'entrée de l'immense caverne qui permettait d'accéder à la forteresse troglodyte du clan. Sur le seuil, la matriarche Remora A'alta les attendait en conservant un calme inébranlable.
-Que se passe-t-il? Lui demanda le jeune corellien.
-Nos sentinelles ont repéré un mouvement de troupes impériales qui se dirigent droit sur nous.
-Vous allez donc les attaquer?
À son appréhension se mêlait un enthousiasme non négligeable. Enfin il allait combattre et pouvoir montrer aux Sorcières le danger que l'Empire représentait pour elle et leur mode de vie. Et les convaincre de soutenir sa cause.
-Les impériaux ont envoyé quelques uns des leurs pour des pourparlers.
-Vous n'avez pas conscience du danger qu'ils représentent, insista le jeune homme. Vous devriez les attaquer avant qu'ils ne soient prêts à le faire contre vous. Cette entrevue est un piège.
Une intensité plus aiguisée brilla dans les yeux de la chef de clan.
-Les méthodes des Jedi sont assez surprenantes.
-Je connais l'Empire et je me suis adapté à cette réalité. Je vous conseille de faire de même si vous ne voulez pas tout perdre.
Remora soutint son regard, sans masquer sa perplexité.
-Merci de votre conseil. Quoi qu'il en soit, j'agirais toujours pour le bien de mon clan. Même si je voulais les attaquer, cela irait à l'encontre de nos traditions.
-Pourquoi?
-Parce qu'ils portent la lance blanche.
Oreste fronça les sourcils avant de se tourner vers Tzipah. Au même moment Gelfran et Climber firent leur apparition, armés chacun d'un fusil blaster.
-La lance blanche, expliqua la jeune autochtone au Jedi, protège les plénipotentiaires de toute violation. Même les Soeurs de la Nuit évitent de s'en prendre aux porteurs, elle n'auraient aucun intérêt à le faire.
Le corellien se contenta alors de cette réponse même s'il commençait à ressentir de la nervosité. Bientôt, un groupe de cinq impériaux fut amené devant eux dans un silence pesant. Au milieu de quatre stormtroopers clones dont l'un d'eux brandissait en évidence la fameuse lance blanche, marchait une humanoïde encapuchonnée à la peau bleue. Et aux yeux d'un feu écarlate ensanglanté qu'il ne souhaitait pas revoir.
L'inquisitrice chiss Soia Tenn ne semblait pas s’inquiéter pas outre mesure des regards défiants des Sorcières des Chutes Brumeuses qui ressentaient évidemment sa sensibilité à la Force. La non humaine au service de l'Ordre Nouveau se rangea devant la matriarche des Chutes Brumeuses qui la dévisageait attentivement.
-Qui êtes-vous? Demanda celle-ci. Et quelles sont vos intentions?
Soia Tenn exposa un sourire anormalement amical qui inquiéta non sans raison le jeune corellien. Il la soupçonnait de manigancer quelque chose.
-Nos intentions sont pacifiques, Mère de clan, je puis vous l'assurer.
-Pacifiques? S'exclama la matriarche. Votre dernière incursion sur notre territoire n'avait rien de pacifique et nous n'oublions pas facilement ce genre de choses.
Une ombre passa furtivement sur le front de la chiss et Oreste fut satisfait lorsqu'il surprit ses lèvres se tordre en un rictus irrité.
-Je suis venue justement dissiper ce malentendu. Notre expédition n'était pas dirigée contre votre clan, elle a même été menée dans le but de le préserver.
Remora A'alta arqua un sourcil en signe d'incrédulité.
-Nous avons réussi à nous préserver nous-mêmes sans l'aide de personne, Allya soit louée. Quoiqu'il en soit, comment comptiez-vous nous préserver?
De but en blanc, l'inquisitrice dévoila enfin l'objet de sa visite sans relever l'ironie de la chef de clan.
-Vous abritez un Jedi, un ennemi dangereux de l'Empire. Cet homme a commis des crimes dont vous ignorez l'ampleur. Nous exigeons qu'il nous soit livré, ainsi que ses deux complices. Si vous acceptez, l'Empire saura vous exprimer sa reconnaissance.
-Vous avez parlé de mes crimes, parlons plutôt des vôtres, répliqua le corellien piqué au vif. Vous avez massacré toute ma famille!
-Nous n'avons fait que répondre à la menace que tu faisais peser sur les citoyens de l'Empire. As-tu oublié le carnage de cette cantina sur Coruscant, ton plus grand faits d'armes?
Tzipah sentit le Jedi se raidir, en posture défensive.
-C'était de la légitime défense.
Gelfran prit alors son parti.
-Je l'ai rencontré dans cette cantina avant que les choses ne dérapent. Je n'étais pas présent lorsque le massacre a eu lieu mais ce n'était pas un paradis. La plupart d'entre eux étaient des raclures qui méritaient la prison ou la mort.
-La parole d'un contrebandier possédant des liens avec le Soleil Noir ne peut pas être crédible, fit observer la non humaine. Surtout lorsqu'il prend la défense d'un assassin et d'un lâche.
-Nous n'avons aucune raison de vous le livrer.
Par cette phrase, la matriarche des Chutes Brumeuses choisissait de couper court à cet échange tendu.
-Les Soeurs vont vous reconduire en sécurité là où elles vous ont trouvé, ajouta-t-elle à l'adresse de l'inquisitrice.
Les yeux de braise ensanglantés de la native des Régions Inconnues étincelèrent de fureur contenue. Elle recula s'apprêtant à rebrousser chemin.
-Dommage, vous aurez l'occasion de le regretter à notre prochaine rencontre. À moins que Oreste Tissan ne vous trahisse d'abord comme il l'a fait avec les résistants muuns sur Mygeeto.
L'ancien apprenti de Nejaa Halcyon devina la moitié des regards qui pesaient sur lui. Des regards suspicieux qui guettaient sa réaction. Il s'efforça de demeurer calme et impassible.
Finalement des guerrières du clan encerclèrent la chiss et les quatres clones qui l'entouraient pour les raccompagner hors du territoire du clan.
Quelques instants après, alors que tout le monde se dispersa pour retourner à ses occupations, Oreste glissa à la doyenne:
-Vous n'auriez pas du les laisser repartir vivants, ils vous ont menacée.
-Ce n'étaient que des mots.
Elle se détourna de lui avant que Tzipah n'agrippa le Jedi par le coude pour l'emmener avec elle. Ils rejoignirent Gelfran et Climber qui le considéraient avec distance. Ce fut le clone mutin de Murkhana qui mit les pieds dans le plat.
-Que s'est-il passé sur Mygeeto après l'Ordre 66?
-Les résistants muuns m'ont accueilli parmi eux, commença-t-il à avouer.
Il hésita avant de leur raconter la bataille finale au moment où la Purge fut lancée. La confusion et le chaos qui avaient précipité la chute du bastion séparatiste. Sa capture par les hommes de Castor Hang qui l'avait persuadé de se battre à leurs cotés.
Puis il leur avoua enfin à contre coeur l'inavouable. Sa désertion et sa fuite, qui avaient certainement causé la destruction de la rébellion locale. Il perçut aisément leur désapprobation, même s'il avait insisté sur les visions qu'il avait entraperçues peu avant cette décision fatidique.
-Mouais, grogna le contrebandier. Il n'y a pas de quoi être fier, en fait.
-J'ai choisi ce qui me paraissait être la meilleure alternative, se défendit le jeune homme grand et maigre.
-Vous vous êtes trompé sur toute la ligne, renchérit Climber. Roan Shryne ne nous a jamais abandonné même dans les pires moments. Vous avez pris un engagement et vous l'avez rompu.
-La Force m'a montré qu'ils allaient se faire massacrer et c'est ce qui est arrivé.
-Tu aurais pu l'empêcher, insista Gelfran.
-Non, je n'aurais pas pu.
-Tu aurais du au moins essayer.
La jeune Sorcière écoutait l'échange tout en demeurant discrète. Son mutisme attira finalement l'attention du trio.
-Et vous, quel est votre avis? L'interpella Climber.
-Je ne vous connais pas assez bien pour vous juger tous les trois. Tout dépendra de ce que vous ferez ensuite.
Elle les jaugea l'un après l'autre.
-Je vais prendre mon tour de garde. Nous reparlerons ce soir, ajouta-t-elle.
Elle s'éloigna avant que le clone ne s'éclaircit la gorge.
-J'ai des choses à faire moi aussi, à plus tard.
-C'est ça, l'homme éprouvette. À plus tard, lança avec sarcasme l'ancien milicien de Ranulph Tarkin.
Le clone lui lança avant de s'éclipser un regard assassin, n'appréciant vraiment pas ce surnom peu flatteur.
-Je suppose que vous avez d'autres nexu à fouetter, Gelfran, fit remarquer le corellien.
-Avant ça, j'ai un dernier conseil à te donner.
Le contrebandier ramena le fusil blaster qu'il tenait à la main le long de son flanc, en arborant un air grave.
-Notre naufrage sur Dathomir est peut-être le fruit du hasard mais je crois savoir ce qui te motive à rester ici. Et j'espère me tromper.
Il s'avança d'un pas pour dépouiller le mystère dans les yeux vert et gris d'un Jedi devenu paria dans toute la galaxie.
-Tu veux te venger de l'Empire en te servant des Sorcières de Dathomir.
-Je fais ce que je crois être juste.
-Ne fais pas la guerre, je te le demande encore une fois. Tout le monde sait quand cela commence mais personne ne sait comment cela finit. Ni quel est le prix à payer.
Oreste répondit d'un ton résolu.
-Si vous voulez partir ou vous cacher dans un trou, je ne vous retiens pas.
-Ne détourne pas le sujet. Je te demande de renoncer, pour elle. J'ai remarqué comment tu la regardais et comment elle te regardait.
Malgré lui, le Jedi ne put se retenir de jeter un oeil dans la direction où Tzipah s'était éloignée.
-Tu as peut-être tout perdu sur Corellia mais tiens-tu vraiment à la faire souffrir? À risquer sa vie et tout ce qu'elle connaît dans une guerre que tu ne gagneras pas?
-Les intentions de Soia Tenn m'ont parues assez claires. Nous devons nous préparer à y faire face.
-Elle te tend un piège et elle espère que tu tomberas dedans. Elle veut te pousser à faire un faux pas.
Les yeux verts et gris du corellien affichèrent une dureté inflexible.
-Si c'est un piège qu'elle me tend, je suis prêt à m'y précipiter. Pour la prendre au dépourvu.
Gelfran secoua la tête, dépité.
-Il n'y a donc que la vengeance qui compte pour toi?
-Oui. Et tout ce que j'ai pu faire jusqu'ici, je le referais.
Le contrebandier se détourna peu après, comprenant que le jeune homme était trop borné pour pouvoir l'influencer. Ce dernier l'observa disparaître sans regrets car il était certain de faire le bon choix.
Il connaissait suffisamment la chiss pour réaliser qu'elle le tenait responsable de son exil. Sa présence sur Dathomir, un endroit aussi isolé dans la galaxie, n'était pas un hasard. L'Empire voulait la punir de son échec sur Corellia, évidemment.
Elle voulait sa revanche et lui, la faire payer la perte de sa famille. De Beliem.. les Chutes Brumeuses voulaient éviter une confrontation inévitable.
Oreste jugea alors qu'il était temps de commencer une nouvelle conversation.

Et voilà, j'espère que cet extrait vous a plu! N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, désolé qu'il n'y ait pas eu de scènes d'action :transpire: !

Allez à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 07 Mai 2019 - 11:29   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Tu avais raison : il s'en passe des choses dans cet extrait ! :shock: Entre la "libération" de Gelfran, l'ultimatum de Soia Tenn et ses retrouvailles pour le moins tendues avec Oreste, sans compter les rancœurs et ressentiments qui sortent dans le trio, il y a de quoi s'inquiéter pour nos héros...

Vivement la suite, je suis curieux de savoir avec qui il va discuter ensuite... Un retour vers Asajj Ventress ?
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5027
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mar 07 Mai 2019 - 22:15   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

L2-D2 a écrit:Tu avais raison : il s'en passe des choses dans cet extrait ! :shock: Entre la "libération" de Gelfran, l'ultimatum de Soia Tenn et ses retrouvailles pour le moins tendues avec Oreste, sans compter les rancœurs et ressentiments qui sortent dans le trio, il y a de quoi s'inquiéter pour nos héros...


Eh oui, eh oui, tout cela pourrait avoir de fâcheuses conséquences pour la suite! ca va être tendu héhéhé :sournois: !

L2-D2 a écrit:, je suis curieux de savoir avec qui il va discuter ensuite... Un retour vers Asajj Ventress ?


Qui sait? :diable:

Allez à la prochaine et merci pour le retour :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Ven 10 Mai 2019 - 19:06   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

J'ai bien du retard, mais c'est lu!

Eh bien, eh bien, que d'événements dans ce chapitre. Soia Tenn vient faire une proposition, somme toute très pacifique, mais les Sorcières ne sont pas encore prêtes à lâcher Oreste. Quoique, après les dernières révélations, sa situation pourrait se compliquer.

On sent aussi que le trio est de moins en moins soudé et j'attends de voir s'il résistera aux sombres objectifs du Jedi corellien et qui sera victime de sa vengeance...

À voir si Tzipah arrivera à le maintenir quelques temps sur la bonne voie.

Allez, a+ pour la suite !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 574
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Ven 10 Mai 2019 - 22:02   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour, Mandoad :cute: !

Mandoad a écrit:Eh bien, eh bien, que d'événements dans ce chapitre. Soia Tenn vient faire une proposition, somme toute très pacifique, mais les Sorcières ne sont pas encore prêtes à lâcher Oreste. Quoique, après les dernières révélations, sa situation pourrait se compliquer.


Yep, la dernière révélation sur Mygeeto a jeté un sacré froid :whistle: !

Mandoad a écrit:On sent aussi que le trio est de moins en moins soudé et j'attends de voir s'il résistera aux sombres objectifs du Jedi corellien et qui sera victime de sa vengeance...


Comme je le disais,..., un sacré froid :transpire: !

Mandoad a écrit:À voir si Tzipah arrivera à le maintenir quelques temps sur la bonne voie.


Bon courage à elle :P !

Allez à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Dim 12 Mai 2019 - 15:59   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Il s'est passé tellement de choses sur Dathomir que j'en oublie qu'il n'y a que depuis trois jours qu'Oreste est arrivé!^^

Tu l'auras compris: J'ai lu avec plaisir cet extrait riche en événements et en émotions!

Ce que j'ai retenu principalement, c'est la tristesse de voir notre trio commencer à se disloquer petit à petit!! D'ici à ce qu'Orest pète encore un plomb et tranche dans le vif, il n'y a qu'un pas! :o

Mais je comprends que c'est nécessaire pour l'histoire alors, je souffre en silence... :cry:

Mais c'est de plus en plus intéressant!! Et, plus on avance, plus j'ai envie de lire la suite!

Bref! Encore que du bon! :sournois:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5235
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Dim 12 Mai 2019 - 19:31   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Salute Den, merci pour le retour :jap: !

Den a écrit:Ce que j'ai retenu principalement, c'est la tristesse de voir notre trio commencer à se disloquer petit à petit!! D'ici à ce qu'Orest pète encore un plomb et tranche dans le vif, il n'y a qu'un pas! :o

Mais je comprends que c'est nécessaire pour l'histoire alors, je souffre en silence... :cry:


Ouiiii, souffre :diable: ! Il faut bien que cet Oreste ne perde pas de vue ses objectifs :sournois: !

Allez à demain pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 13 Mai 2019 - 18:31   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir à tous, c'est l'heure de la suite :wink: !

Alors au programme: nous retrouvons un Oreste remonté contre l'Empire et farouchement déterminé à forcer hum comment dire :whistle: le destin!

Je vous laisse découvrir ça! Bonne lecture :roll: !

Remora A'alta arpentait lentement les défenses que son clan mettait en place ou renforçait lorsqu'elle perçut la présence du sorcier hors monde. Il concentrait en lui toute la magie d'Allya comme une bombe prête à exploser.
Il s'avançait droit sur elle et la garde rapprochée de la matriarche se déploya aussitôt, prête à le repousser avec ses lances.
-Il faut qu'on parle, déclara Oreste.
D'une inclinaison du menton, la doyenne l'autorisa à s'approcher.
-Je ne reviendrai pas sur ma décision de ne pas entrer en guerre contre l'Empire, le prévint-elle d'avance.
-Je souhaitais simplement savoir si vous avez pris des dispositions au cas où.
-Nous vivons dans un état de guerre permanent. À cause des Soeurs de la Nuit. Nous avons toujours pris des dispositions.
-Ça suffira peut-être contre les Soeurs de la Nuit mais pas contre l'Empire. Ne sous estimez pas le danger qu'ils représentent.
-Je fais installer des défenses pour cela.
-La meilleure défense est souvent l'attaque.
Devant l’opiniâtreté du Jedi corellien, la matriarche des Chutes Brumeuses fronça les sourcils. Un signe que l'agacement commençait à la gagner.
-C'est la première chose que les Jedi apprennent? Fit-elle.
-C'est une leçon que j'ai apprise par moi-même sur le tard. Frapper l'ennemi avant qu'il ne vous attaque.
-Cela ne fait pas partie de nos coutumes. Surtout si l'ennemi n'est pas clairement identifié comme étant une menace. Pour le moment, les Soeurs de la Nuit sont la menace.
-Vous n'avez jamais envisagé justement qu'elles puissent s'allier à l'Empire?
-Jusqu'à maintenant elles ne l'ont pas fait. Elles se méfient de l'Empire autant que nous.
-Cela pourrait ne pas durer.
-Merci pour cette conversation.
Une des gardes agrippa le jeune homme pour le forcer à reculer. Mais il ne bougea pas d'un iota.
-Parlez-moi de la prophétie.
De nouveau la matriarche lui permit de se tenir à ses cotés.
-J'ai cru comprendre que vous m'aviez accepté grâce à cela. D'après ce que m'a raconté Tzipah, vous attendriez la venue d'un Jedi qui vous délivrerait des ténèbres.
-Oui, c'est en effet ce que Rell nous a annoncé.
-Qui est Rell?
-Une Soeur d'un autre clan, extrêmement âgée. Elle protège le savoir de la Montagne qui Chante et de tout ce qui est lié à l'utilisation de la Magie d'Allya. Que ce soit la magie provenant de notre monde ou d'ailleurs.
-J'ai besoin de la rencontrer, affirma Oreste.
-Je peux arranger cela mais je préfère vous prévenir que le temps a usé son esprit. Il se pourrait même que sa prophétie soit le produit de ses divagations.
-Vous ne semblez pas y croire de toute façon, fit-il remarquer.
-Les prophéties peuvent être mal interprétées.
-Mais même mal interprétées, elles peuvent contenir un fonds de vérité. Tout comme les mensonges. C'est pour cela que je dois m'en assurer.
À combien de mensonges ai-je crus? Se demandait-il. Suis-je prêt à mentir et combien de fois le ferai-je?
-J'enverrai une de nos Soeurs demander l'autorisation à la Mère de la Montagne Qui Chante, Augwyne Djo.
Le corellien comprit qu'il n'en obtiendrait pas davantage de sa part. Une des gardes l'invita à reculer d'un geste explicite du bras tandis que la chef de clan s'éloigna pour saluer les sentinelles qui surveillaient les hommes dathomiriens en train de consolider des remparts bricolés avec un mélange de bois et de duracier.
Ce dialogue n'avait fait que confirmer que les Sorcières n'entreraient pas en guerre contre l'Empire. Sauf s'il parvenait à leur prouver qu'il existait une alliance entre eux et les Soeurs de la Nuit. Ou s'il s'arrangeait pour qu'elles le croient.
Il frissonna à ce que cette idée pouvait signifier. Devait-il vraiment s'abaisser à ça pour les convaincre de combattre contre ses ennemis? Ce n'était pas la voie d'un Jedi, la manipulation, la duperie.
Mais les Sith avaient usé de ces armes pour faire chuter un ordre prestigieux plurimillénaire aussi aisément qu'un château de cartes. Pour métamorphoser une République agonisante en un Empire qui étreignait la galaxie à la gorge.
Et les Jedi avaient menti à Oreste sur son passé familial. Ce souvenir proche et amer le persuada de balayer ses derniers scrupules. Asajj Ventress l'avait mis en garde contre les dangers d'arpenter une telle voie douteuse mais il s'était trop engagé.
J'irai jusqu'au bout.
Cette pensée ne le choquait plus en aucune façon. Il ne lui restait plus qu'à trouver le moyen d'arriver à ses fins.
Déclencher sa guerre contre l'Empire.


Le soir venu, Tzipah fut la première à la rejoindre alors qu'il méditait sur le sol chez elle. Assis en tailleur, il rouvrit les paupières lorsque le bruit d'une vibro épée posée rudement sur le sol résonna jusqu'à ses tympans.
La jeune Sorcière s'excusa, s'apercevant qu'elle l'avait dérangé.
-Désolée.
-Pas de quoi, répondit-il en souriant.
-Sur quoi les Jedi méditent?
Oreste tourna vers elle ses yeux verts et gris et elle crut y déceler de l'hésitation.
-Nous méditons pour trouver la paix et des réponses à nos questions. Sur l'avenir, le passé, le présent.
-Tu essaies de t'éclaircir les idées?
-J’essaie mais ce n'est pas toujours facile. L'avenir n'est pas facile à discerner pour moi.
Elle s'assit à ses cotés avant d'enlever son casque. Elle secoua ses cheveux bruns qui tombaient en cascade sur ses épaules. La noblesse de son regard lui rappelait la compassion dont n'avait cessé de faire preuve Beliem à son égard.
-Pourquoi n'es-ce pas facile à discerner?
-À cause des choses que j'ai vues.
Il faillit ajouter; à cause des choses que j'ai faites. Mais il ne voulait pas se confier à Tzipah sur cet aspect. Elle devait en savoir le moins possible sur lui, même si l'inquisitrice en avait dévoilé trop. Et pourquoi tenait-il à garder certains secrets?
Parce qu'il tenait à elle.
-À cause de Beliem? Ajouta-t-elle.
Il revit malgré lui cette image insoutenable de la jeune corellienne, périr transpercée par le sabre laser de la non humaine.
-Elle a été tuée sous mes yeux, avec le reste de ma famille. Je n'ai rien pu faire pour la sauver.
-Et tu t'en veux?
-Oui je me sens coupable. J'aurais du être plus rapide, plus fort.
Si j'avais eu le Bâton de Rivan, j'aurais été en mesure de l'empêcher. Alan avait peut-être eu raison de tout faire pour empêcher le retour des Sith.
Alors que cette pensée traversait son esprit, elle posa la main sur son épaule. Pour le réconforter.
-Cela n'aurait peut-être pas suffi.
-Peut-être, mais je ne veux plus que cela m'arrive.
-Il faut prendre ce que Allya accepte de nous laisser, Oreste.
L'expression du jeune homme afficha une intransigeance sans concession.
-Jamais. Il est très important que tu le comprennes.
Juste à cet instant, Climber fit son apparition. Il posa son fusil à terre avant de s'allonger sur la paillasse.
-Où est Gelfran? Demanda le corellien qui avait remarqué l'absence du contrebandier.
-Sira a proposé de l'héberger.
Le jeune homme et la jeune femme échangèrent un regard dubitatif. Ce qui n'échappa pas à l'ancien soldat de la République.
-Elle le considère seulement comme un ami. Ne vous faites pas des idées non plus, s'empressa d'ajouter le clone.
-Jamais je ne me le permettrai, répliqua le Jedi sarcastique.
Il parvint à arracher un maigre sourire au mutin de Murkhana, qui empoigna son fusil pour le démonter pièce par pièce. Les deux jeunes gens l'observaient silencieusement en train de nettoyer l’arme morceaux par morceaux avec beaucoup de soin.
-Nous devons retourner à l'épave du Chu'unthor, proposa tout à coup Oreste.
Déconcerté, le clone releva la tête.
-Pourquoi?
Le corellien comprit à son ton que l'idée ne l'emballait pas plus que ça.
-Je veux être absolument sûr que ce qu'il reste dedans ne tombera pas entre de mauvaises mains, expliqua-t-il.
-Nous n'avons rien trouvé d'intéressant, fit remarquer Climber.
-Parce que nous n'avons pas pris le temps de tout bien fouiller, justement. S'il reste des holocrons là-dedans, nous devons les récupérer.
Tzipah se pencha à son tour vers lui.
-Le grand Wuffa de métal a déjà été exploré de fonds en comble par nos Soeurs de la Montagne qui Chante. Tu ne trouveras rien d'autre qui..
-Je dois en être sûr, l'interrompit-il brusquement.
Il se mordit les lèvres lorsqu'il réalisa son manque de tact.
-C'est important pour notre sécurité à tous, reprit-il plus doucement.
Les yeux bleus de la jeune Sorcière l'étudièrent longuement et il la sentit user de la Force pour sonder ses intentions.
Elle inclina finalement le menton en signe d'assentiment.
-Alors je t'accompagnerai. Après avoir demandé la permission à notre Mère de Clan.
-Moi aussi, renchérit le clone.
Celui-ci avait commencé à remonter son arme, assemblant minutieusement les pièces comme un orfèvre aguerri.
-Il est temps de dormir, ajouta la jeune femme.
Aucun des deux hommes ne protesta et chacun s'allongea sur la paillasse qui lui était attribuée. Le confort était certes sommaire mais Oreste avait commencé à s'y habituer.
De toute façon, ce n'était pas ça qui l'empêchait de dormir.
Il attendit plusieurs minutes que Climber et Tzipah se soient profondément assoupis pour se relever lentement sans faire de bruit. Debout sur ses appuis, il s'approcha de la fenêtre creusée dans la roche épaisse et appuya ses coudes sur le rebord pour humer le parfum boisé de la nuit éclairée par les reflets des quatre lunes qui orbitaient autour de la planète.
Il abaissa le regard vers les groupes de guerrières qui patrouillaient tout en bas, silhouettes qui se fondaient dans l'obscurité, trahies seulement par le halo blafard des torches. Puis il redressa ses yeux verts et gris en direction de l'horizon.
Il ne pouvait rien distinguer au milieu de cette mer sombre de verdure plongée dans un sommeil paisible. Il projeta ses perceptions autour de lui.
Il ressentit un écho assez proche, une présence apaisée qui brillait comme un phare lointain dans les courants de la Force. Emplie de sérénité et de compassion.
Asajj Ventress, qui portait très bien son nom de Dame du Pardon. Une personne devenue différente de la grande faucheuse qui avait semé le chaos sur les champs de bataille de la dernière guerre. Une aurore étincelante qui éclipsait par son éclat les minuscules échos d'obscurité qui parsemaient la forêt au loin.
Les Soeurs de la Nuit rodaient, une ombre persistante sur la paix de Dathomir. Et plus loin encore, l'inquisitrice Soia Tenn peaufinait sans doute un plan pour lui mettre la main dessus. Il ne pouvait se permettre de la laisser agir à sa guise.
Il devait la devancer et il commençait à avoir une idée sur le moyen d'unir les clans de Sorcières autour de lui. Un moyen qui aurait provoqué l'indignation de l'Ordre Jedi en entier.
Il se tourna alors vers Tzipah qui dormait d'un sommeil profond. Il enviait son absence apparente d'anxiété et cela le mettait mal à l'aise de manigancer ses propres plans sans l'en avertir, alors que le destin de son propre clan était en jeu.
Son entraînement de Jedi, les valeurs que ses deux maîtres avaient tenté de lui inculper avec force patience, lui commandaient de lui dire la vérité. Mais son cœur le lui interdisait, il ne voulait pas que Tzipah le sache, qu'elle le rejette.
Qu'elle le déteste.
Pour l'instant, elle ne devait rien savoir. Il respira mieux lorsqu'il fixa les étoiles de nouveau pendant de longues minutes. Oui, il était convaincu que c'était la bonne chose à faire. Avec le temps, il pourrait peut-être lui avouer les raisons qui l'y avaient poussé.
Pour l'instant, il devait garder le secret.
-Tout va bien?
Il sursauta malgré lui lorsque le murmure de la voix de la jeune Sorcière troubla son conflit intérieur.
-Hum, j'étais juste en train de réfléchir.
-Qu'es-ce qui t'empêches de dormir?
Il réfléchissait à une réponse sensée mais ne trouva rien d'autre à dire que:
-La peur.
Elle s'approcha de lui à moins de dix centimètres de lui. Ses yeux bleus d'une pureté sublimée par le reflet des étoiles le scrutaient intensément alors que le parfum qui émanait d'elle le grisait.
-De quoi as-tu peur?
-De ne pas être à la hauteur.
Il déglutit les mots qui lui donnaient d'arracher l'impression ses propres tripes.
-J'ai peur d'être un lâche. C'est d'ailleurs ce que tu penses de moi, non?
-Non, tu te trompes.
Elle le prit de court lorsqu'elle lui agrippa les mains, tout en plongeant ses yeux dans les siens, pour le tenter de le persuader du contraire.
-Tu m'as montré que tu savais te battre, tu est plus courageux que tu ne le penses.
-J'ai abandonné des gens à leur sort sur Mygeeto. J'ai abandonné ma propre famille à la mort, affirma-t-il.
-Ce n'est pas ta faute, cesse de te laisser consumer par la culpabilité.
Il voulut lui répondre mais il ne le fit pas. Il la regarda et lut en elle. Son expression masquait sous ce masque de solidité une douleur secrète.
-Tu n'es pas le seul à avoir tout perdu.
Il continuait de l'interroger en silence alors qu'elle finit par lui avouer;
-Mes parents sont morts quand j'étais petite.
-Je suis désolé, lui accorda-t-il gêné.
Leurs figures étaient plus proches au moment de cet aveu qui pesait sur la conscience de la jeune femme. Ils savourèrent ce silence qu'ils s'offraient l'un et l'autre pour être certains de leurs sentiments réciproques.
Et la dathomirienne plaqua subitement ses lèvres sur les siennes au moment où il s'y attendait le moins. Son premier réflexe fut de la saisir pour la repousser, à cause de ce souvenir cuisant de Beliem mourant devant lui.
Puis il se laissa aller avant que Tzipah ne s'écarta de lui quelques secondes après. Sans dire un mot de plus, elle regagna sa couchette. Elle s'allongea de nouveau pour se laisser de nouveau aller au sommeil. Oreste la regarda avec regrets, se concentrant sur son visage qui semblait beaucoup moins crispé.
Alors que lui, le rescapé de la Purge, se sentait plus tourmenté que jamais. Bien qu'il ait choisi depuis longtemps.
Je suis désolé Tzipah, mais j'espère qu'un jour tu me comprendras. L'Empire doit payer pour ce qu'il m'a fait. Et pour ce qu'il menace de te faire.

Voilà, j'espère que cela vous a plu! n'hésitez pas à dire ce que vous en pensez!

Allez à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 14 Mai 2019 - 10:20   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Oh, Oreste, je sens que tu vas faire une bêtise... :(

Sinon, il y a enfin contact entre Oreste et Tzipah ! J'ai envie de dire qu'il était temps pour le lecteur même si, quand j'y réfléchis, ça doit faire à peine quelques jours que Beliem est morte... :paf: Mais on sent que les choses bougent, qu'Oreste tâte le terrain, rassemble ses contacts, dresse une liste de ses éventuels alliés, et semble prêt à prendre une bien mauvaise décision.

Reste à voir s'il le fera, ou non. Vivement la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5027
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mar 14 Mai 2019 - 19:11   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

L2-D2 a écrit:Oh, Oreste, je sens que tu vas faire une bêtise... :(


Mais non il va rester sage :P !

L2-D2 a écrit:Sinon, il y a enfin contact entre Oreste et Tzipah ! J'ai envie de dire qu'il était temps pour le lecteur même si, quand j'y réfléchis, ça doit faire à peine quelques jours que Beliem est morte... :paf:


Tu aimerais que le contact soit approfondi, hein ptit coquin :sournois: ? Bon après reste à voir si notre Oreste va oublier Beliem si facilement :whistle: ...

L2-D2 a écrit:Mais on sent que les choses bougent, qu'Oreste tâte le terrain, rassemble ses contacts, dresse une liste de ses éventuels alliés, et semble prêt à prendre une bien mauvaise décision.


Il la veut sa guerre, il la veut :x ! Plus que Beliem :siffle: ?

Merci pour le retour et à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 14 Mai 2019 - 19:19   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

mat-vador a écrit:Tu aimerais que le contact soit approfondi, hein ptit coquin :sournois: ?

Pas forcément, non... c'est d'ailleurs une scène qui me laisse toujours de marbre dans un film ou une série lorsque ce genre de passage est "développé"... c'est juste que cela fait longtemps que tu travailles à ce rapprochement entre les deux personnages, d'où mon commentaire sur le fait qu'il était attendu ! :)
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5027
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mar 14 Mai 2019 - 19:37   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

L2-D2 a écrit:c'est juste que cela fait longtemps que tu travailles à ce rapprochement entre les deux personnages, d'où mon commentaire sur le fait qu'il était attendu ! :)


Oui c'est vrai :wink: ! Tu verras que la relation deviendra intéressante... j'en dis pas plus! qui sera plus fort, l'amour ou la haine? :sournois:
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Sam 18 Mai 2019 - 14:40   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

C'est lu!

Encore une fois Oreste s'obstine à continuer sa croisade et on sent que sa détermination est particulièrement forte. On remarque aussi que les affinités changent un peu. Gelfran semble prendre de la distance et Climber pourrait s'imposer comme le nouvel allié du jeune Jedi dans son combat.

Et bien sûr, il y a ce moment que j'avais prédit des l'apparition de Tzipah. À voir comment cette relation évoluera et comment le souvenir d'une Beliem décédée depuis peu de temps l'influencera.

À voir dans la suite !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 574
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Sam 18 Mai 2019 - 22:07   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Mandoad a écrit:Encore une fois Oreste s'obstine à continuer sa croisade et on sent que sa détermination est particulièrement forte. On remarque aussi que les affinités changent un peu. Gelfran semble prendre de la distance et Climber pourrait s'imposer comme le nouvel allié du jeune Jedi dans son combat.


Ce changement d'affinités risque de devenir de plus en plus tranché :sournois: ! Les actes d'Oreste ne seront pas sans conséquences :sournois: !

Mandoad a écrit:Et bien sûr, il y a ce moment que j'avais prédit des l'apparition de Tzipah. À voir comment cette relation évoluera et comment le souvenir d'une Beliem décédée depuis peu de temps l'influencera.


Tu seras curieux du résultat :diable: !

Merci pour le retour et à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Lun 20 Mai 2019 - 6:45   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Si j'étais mauvaise langue, je dirais qu'Oreste est têtu! :o En tout cas, je suis sûr qu'il va faire le con! :grrr: Mais c'est aussi pour ça qu'on l'apprécie! Il est imprévisible, obstiné, mais il ressemble au lecteur, de ce fait, on peut facilement s'identifier à lui. :) Par contre, j'ai l'impression que Gelfran ne va pas suivre Oreste aveuglément longtemps. Tant qu'Oreste ne le tue pas, tout va bien! :sournois:

Oreste et Tzipah se rapprochent, sinon... J'aime bien ça! On sentait dès le début une sorte d'attirance entre eux. Reste à voir comment tu vas développer tout cela! Petit coquin! :sournois:

Je me répète, mais c'était un chapitre excellent! J'ai pris beaucoup de plaisir à le lire et c'est avec encore plus de plaisir que j'attendrais le moment de lire la suite! :D

Sur ce, bonne continuation!

Et à bientôt! :jap:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5235
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Lun 20 Mai 2019 - 19:11   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Salute Den, comment ca va :hello: ? Merci de ton retour :jap: !

Den a écrit:Si j'étais mauvaise langue, je dirais qu'Oreste est têtu! :o En tout cas, je suis sûr qu'il va faire le con! :grrr:


Mais non, il sera raisonnable et réfléchi :x :D !

Den a écrit: Par contre, j'ai l'impression que Gelfran ne va pas suivre Oreste aveuglément longtemps. Tant qu'Oreste ne le tue pas, tout va bien! :sournois:


Gelfran est un ancien soldat certes mais qui a appris ce qu'était la guerre à ses dépens :wink: ! Il n'est pas très chaud pour remettre le couvert :roll: !

Den a écrit:Oreste et Tzipah se rapprochent, sinon... J'aime bien ça! On sentait dès le début une sorte d'attirance entre eux. Reste à voir comment tu vas développer tout cela! Petit coquin! :sournois:


Il y a des chances pour qu'ils remettent ça :P !

Den a écrit:c'est avec encore plus de plaisir que j'attendrais le moment de lire la suite! :D


La suite? Eh ben, la voilà :P !



Le jour s'était à peine levé qu'Oreste s'aperçut que la jeune Sorcière était parée pour l'expédition dont ils avaient parlé la veille. Tout comme Climber qui vérifiait l'état de ses cellules énergétiques avant de les ranger dans les poches prévues à cet effet. Le clone était parvenu à se procurer une tenue militaire dépareillée munie d'un holster qui contenait un blaster léger.
Sa poitrine était protégée par une armure de duracier rouillée tout comme ses tibias et ses avant bras qui soutenaient son fusil blaster.
Prestement le Jedi corellien bondit sur ses pieds avant de vérifier l'état de son sabre laser. Il estimait que cette arme fidèle lui suffirait amplement.
-Je vais aller voir la matriarche, confia Tzipah. Attendez-moi en bas.
-D'accord, acquiesça Oreste.
Il descendit en compagnie du clone jusque dans le hall où ils retrouvèrent Gelfran Delen armé lui aussi d'un fusil blaster aux cotés desquels patientait la Sorcière Sira. Oreste ne put s'empêcher de lui lancer goguenard:
-Vous avez passé une bonne nuit tous les deux?
Sira demeura impavide contrairement au contrebandier qui ne put retenir un rire léger.
-Attention, gamin, le prévint-il. Ne te mèle de nos affaires de ménage.
-Dois-je comprendre qu'elle vous a mené la vie dure?
-Je t'aurais prévenu, répondit l'autre en faisant semblant de le menacer avec le canon de son fusil blaster.
Du coin de l'oeil, le jeune homme remarqua que la Sorcière qui l'avait hébergé n'était pas venue les mains vides. Elle serrait dans son poing le manche d'une lance.
-Qu'es-ce qui vous amène ici?
-La même chose que toi, fils. Le Chu'unthor.
-Qui vous en a parlé?
Pour toute réponse, Gelfran esquissa un mouvement du menton assez explicite en direction de Tzipah qui descendait les marches, précédant la chef de clan Remora A'alta. La jeune femme les rejoignit avant que la matriarche ne prit place au milieu d'eux.
-Je vous autorise à fouiller le Grand Wuffa de métal bien que cela me semble totalement inutile.
-C'est une simple précaution, lui assura Oreste.
La doyenne des Chutes Brumeuses le fixa avec raideur.
-J'ai de sérieux doutes quant à vos véritables motivations, lui affirma-t-elle. Mais Tzipah m'a convaincu de vous faire confiance et je me fierai donc à elle.
-Merci, Mère de Clan.
Sitôt l'autorisation accordée donc officiellement, le groupe émergea à l'air libre pour se diriger vers l'enclos des rancors de l'autre coté du lac. Sira et Tzipah réquisitionnèrent leur monture contrairement aux trois hommes qui n'insistèrent pas lorsque les gardes leur firent comprendre qu'ils ne pouvaient pas prétendre aux mêmes privilèges parce qu'ils étaient des hommes justement. Gelfran et Climber considéraient cela avec indifférence au contraire d'Oreste qui serrait les dents pour se contenir.
Le groupe bigarré emprunta le sentier longeant le flanc des conteforts montagneux qui surplombaient la forêt de pins. Lorsque l'ombre des arbres les recouvrit, leur vigilance ne fit que s'accroître.
Malgré le quadrillage des sentinelles des Chutes Brumeuses, une attaque subite des Soeurs de la Nuit demeurait toujours possible. Le jeune corellien projeta alors ses perceptions autour de lui tout comme Tzipah et Sira qui psalmodiaient à voix basse.
Heureusement ils ne furent pas vraiment inquiétés jusqu'à ce qu'ils parvinrent à l'épave antique du Chu'unthor. Tous s'arrêtèrent pour étudier de loin la carcasse du gigantesque vaisseau d'exploration et d'entraînement, à moitié enfoncée dans le sol.
Oreste échangea un bref regard de connivence avec ses deux compagnons.
-Allons-y.
Les deux Sorcières s'engagèrent à camper sur leurs positions pour surveiller leurs arrières avant que le trio ne se déploya, les sens aux aguets. Ils se regroupèrent finalement devant l'entrée que le jeune corellien avait aménagé la dernière fois avec l'aide de son sabre laser.
Il entra le premier dans les entrailles du vaisseau, suivis de près par les deux hommes qui allumèrent des bâtons lumineux pour s'éclairer. Les reflets lumineux renvoyaient l'éclat de la rouille et de la végétation qui occupait le sol et les parois éventrées du couloir d'accès principal.
-On se sépare, proposa le Jedi. Gelfran prenez l'avant, Climber l'arrière. Moi, je m'occupe de fouiller de fonds en comble le reste de l'épave.
-Je ne crois pas que ce soit une bonne idée, contra le clone.
-Je n'ai pas senti de menace, lui affirma-t-il. Nous n'avons rien à craindre. Nous nous retrouvons ici dans vingt minutes.
Il avait égréné ses instructions d'un ton qui ne souffrirait pas la moindre contestation. Gelfran et Climber le dévisagèrent un instant comme s'ils avaient en face d'eux un parfait étranger. Ils s'écartèrent de part et d'autre pour aller explorer les parties de l'épave qui leur avaient été attribuées. Oreste les observa disparaître sans bouger d'un millimètre.
Car il savait très bien que l'épave du Chu'unthor ne contenait plus rien d'intéressant. Son objectif n'avait jamais été de récupérer quoi que ce soit. Ce n'était qu'un prétexte pour se retrouver seul.
Il s'ouvrit peu à peu à la Force se doutant bien que Tzipah, Sira et Asajj Ventress ressentiraient sa présence.
Mais pas elles seulement.
Il comptait évidemment sur l'attention des Soeurs de la Nuit qu'il ne manquerait pas d'attirer sur lui. Il perçut des échos sombres éparpillés qui manifestèrent de la surprise puis de l'avidité. Et enfin de la convoitise..
Bien, c'est cela. Venez donc à moi.
Il se retira de leurs perceptions et attendit patiemment le retour de ses deux compagnons. Climber fut le premier à se présenter au rapport.
-Rien à signaler, lâcha-t-il d'un ton laconique.
-Je n'ai pas eu plus de succès, mentit le Jedi.
Le contrebandier les rejoignit peu de temps après. Il tenait dans sa main gauche deux cylindres à l'éclat mécanique terni par le temps.
-Apparemment, tout n'a pas été emporté.
Il tendit les deux sabres lasers à Oreste qui les prit et examina leur état avec minutie. Ils semblaient intacts.
Il tenta de les activer sans succès. Lorsqu'il ouvrit le couvercle protégeant l'alimentation de l'arme énergétique, il s'aperçut qu'il y manquait le cristal.
Il les laissa tomber au sol, en commentant sèchement:
-Sans cristal, ils ne nous seront d'aucune utilité.
-Donc nous rentrons les mains vides, lui répliqua Gelfran sur le même ton.
Le jeune utilisateur de la Force soutint son regard noir.
-J'en suis désolé, cracha-t-il.
-Tu n'en as pas l'air.
Climber jugea à propos de calmer l'atmosphère.
-Il est temps de rentrer. Ce n'est pas le meilleur endroit pour se disputer.
-Je suis d'accord avec l'homme éprouvette, pour une fois.
Oreste, la mine sombre, hocha la tête en signe d'assentiment. Il passa devant les deux hommes pour retrouver l'air libre.
Tzipah qui guettait patiemment leur retour en compagnie de Sira, leur demanda du haut de son rancor:
-Eh bien?
Les trois hommes se murèrent dans un profond mutisme. Seule l'expression maussade du jeune corellien constitua la réponse à sa question. Les deux Sorcières se concertèrent d'un regard indécis, Sira exprimant son indifférence d'un haussement d'épaules.
Sans ajouter un mot de plus, elles tournèrent bride, les trois hommes dans leur sillage. À l'ombre des pins, le Jedi sentait dans la Force qu'ils ne tarderaient pas à être attaqués. Une énergie familière électrisait ses sens.
Percevant cette perturbation, les deux Sorcières arrêtèrent net leur gigantesque monture peu avant que le Jedi n'activa son sabre laser. À quelques mètres devant eux, un pin s'affala déraciné par une force surnaturelle, leur barrant le passage.
Sa chute effaroucha pendant quelques instants les deux rancors que leur cavalière mit du temps à calmer à l'aide de leur puissance psychique. Oreste n'eut pas le loisir de s'en soucier car une lance projetée à l'aide de la Force visait Gelfran.
Le contrebandier surprit le Jedi s'interposer devant lui avec son sabre laser, brisant l'arme primitive en deux. Il tira en direction d'une sombre magicienne qui venait de surgir de derrière un pin pour attaquer Climber par derrière.
Elle étendit une main dans sa direction après avoir esquivé sa salve et chanta un sort à mi voix. L'air se comprima autour de l'ancien vétéran de la Bataille de Troiken, qui fut projeté en arrière. À cet instant, le clone se retourna vers elle.
Il épaula son fusil mais n'eut pas le temps de presser la détente car une force invisible lui arracha l'arme des mains. La Soeur de la Nuit s'approcha de lui avec un sourire mauvais alors qu'il agrippa désespérément le blaster léger accroché dans son holster.
La situation devenait critique car plusieurs autres Soeurs de la Nuit avaient encerclé Tzipah et Sira, parvenant à les isoler des trois hommes. Trois d'entre elles montaient des rancors qui s'en prirent à la jeune Sorcière tandis que les sombres guerrières restantes cherchèrent à effrayer la monture de Sira pour la désarçonner.
Tzipah dégaina sa vibro épée et baissa la tête à temps, évitant un éclair de Force qui la frola, hérissant son épiderme. Elle répliqua en invoquant un sort télékinétique à l'aide de la Force qui jeta rudement une de ses ennemies au sol.
Les deux autres changèrent alors de tactique; celle de gauche ordonna à son rancor de bousculer celui de la jeune femme pour la déséquilibrer tandis que sa comparse tentait d'atteindre au corps à corps avec sa lance la guerrière des Chutes Brumeuses. Sira parvint à contenir les fantassins ennemies en gardant le contrôle de sa bête, qui piétina et déchiqueta quatre imprudentes qui ne s'étaient pas assez écartées.
Oreste eut fort à faire lorsque deux autres Soeurs de la Nuit surgirent sur ses flancs pour l'embrocher avec leur lance grossière. D'un pas chassé, il bondit pour éviter la première charge de la plus proche qui s'était fendue en avant.
Il parvint à abattre son sabre laser sur sa nuque, parvenant à la décapiter avant d'éventrer mortellement la seconde.
Il réalisa ensuite le péril mortel et immédiat auquel était exposé le soldat mutin de Murkhana. Ce dernier brandissait un blaster sorti de son holster vers une sombre Sorcière de Dathomir qui le désarma en lui frappant le poignet avec le bout de sa lance.
Il dégaina une vibrolame et se raidit, vouté comme un lutteur. Avant de se faire sauver la mise par une combattante encapuchonnée maniant deux sabres laser à la poignée crochue. Climber vit la face défigurée de la Soeur de la Nuit se tordre en un masque confus de douleur lorsqu'un néon sanglant poussa en travers de sa poitrine.
Asajj Ventress.
Il croisa le regard de la rattataki, se détendant légèrement en comprenant qu'elle était de leur coté même s'il la rencontrait pour la première fois.
-Où est Tissan? Lui demanda-t-elle vivement.
Gelfran attira son attention en lui montrant le Jedi corellien qui se précipitait au secours de Tzipah et de Sira. Mais l'intervention de celui-ci se révélait être tout à fait inutile car l'apparition impromptue de la Dame du Pardon avait semé la panique des Soeurs de la Nuit. Sans demander leur reste, elles se dispersèrent.
C'est alors qu'Oreste activa l'étape suivante de son propre plan.
Asajj, Climber, Gelfran rejoignirent les deux Sorcières des Chutes Brumeuses avant que Tzipah ne tourna fébrilement la tête dans toutes les directions après s'être enquis de la santé de chacun.
Bientôt en l'espace de quelques secondes, tous s'aperçurent de sa disparition. Le contrebandier fut le premier à grogner entre ses dents:
-Mais où est-il passé?

Il n'était pas difficile pour Oreste de pister la Soeur de la Nuit qu'il avait choisie de poursuivre. Magré son agilité et son usage du Coté Obscur, l'autochtone laissait derrière elle une signature récente de son passage.
L'énergie de la Force imprégnait chacun de ses pas, constituant une balise pour le jeune corellien qui n'en demandait pas tant. Il la rattrapait peu à peu, il le savait. Grâce à son acuité auditive entraînée par les enseignements de ses maîtres respectifs, il l'entendait ralentir malgré la distance qui les séparait.
Il se fondit dans la Force, pour lui masquer sa présence tout en conservant un rythme de croisière. Il remarqua au loin la silhouette de profil d'une jeune dathomirienne aux traits tirés par l'épuisement qui s'appuyait sur une souche penchée. Le corellien ne put retenir un rictus satisfait. S'il engageait le combat contre elle, la résistance de celle-ci ne serait que symbolique.
Même sans bénéficier de l'effet de surprise.
Il surgit du pin derrière lequel il s'était caché et invoqua un Saut de Force. Ce qui éveilla l'attention de la Soeur de la Nuit qui se redressa et brandit sa lance devant elle. Elle leva alors la tête pour avoir seulement le temps d'apercevoir une botte qui bouchait son champ de vision.
L'impact la projeta brutalement sur le dos, sonnée. Un talon écrasa ensuite son poignant, la forçant à lâcher son arme avant que la lame verte émeraude crépitante d'un sabre laser pointée sur sa gorge ne la convainquit de s'immobiliser.
Elle soutint avec dédain les yeux verts et gris de ce mâle sorcier, qui fixait les traits séduisants d'une jeune femme athlétique qui paraissait aussi jeune que Tzipah et ne portait pas encore les stigmates faciales caractéristiques de ses consoeurs. À la différence près que son regard brillait d'une malveillance acquise par la maîtrise du Coté Obscur.
-Tu vas me tuer? Lui demanda-t-elle.
-Ca dépend de toi.
-Les Filles d'Allya ne se rendent pas aux mâles, même aux sorciers.
Le corellien rapprocha sensiblement la pointe de son épée ardente de son épiderme.
-Tu tiens à mourir à ce point là? Insista-t-il.
-Pas tant que ça, concéda-t-elle.
-Sais-tu pourquoi vous nous avez attaqués?
Elle répondit spontanément:
-Nous avons senti ta présence perturber la Magie d'Allya.
-Seulement parce que je l'ai voulu.
Elle plissa les yeux, suspicieuse.
-J'ai une proposition à te faire, ajouta-t-il en reculant son sabre pour la laisser se redresser sur ses coudes.
-Pourquoi je prendrais la peine de t'écouter?
Elle ne s'était pas départie de son mépris particulier, même si elle ne cachait plus son intérêt.
-Parce que c'est toi qui est du mauvais coté de l'arme, répondit-il d'un ton cinglant.
Elle opina seulement du chef.
-Je t'écoute.
-En tant que Soeur de la Nuit, tu convoites le pouvoir, n'es-ce pas?
-Oh quelle perspicacité, mâle sorcier, le railla-t-elle.
Il demeura imperturbable devant son insolence.
-Je peux te donner ce pouvoir, avoua-t-il.
-En échange de quoi? Et de quel pouvoir parles-tu exactement?
-Je partagerai avec toi les secrets du Bâton Obscur.
Elle émit un ricanement bas.
-Sais-tu au moins de quoi il s'agit, mâle sorcier des étoiles? Le Bâton Obscur est maudit, toutes celles ou ceux qui ont tenté de s'en emparer ont perdu soit la vie, soit la raison.
Mon ancêtre Alan a perdu les deux mais je ne serais pas aussi faible que lui, se jura-t-il intérieurement.
-Moi je pourrai m'en emparer, appuya Oreste plein de certitude. Je réussirai là où les tiennes ont échoué. Et je serai en mesure de t'enseigner ses secrets. Mais j'ignore où le trouver.
-Il y a une grotte au sommet du Pic Sombre, dans les Plaines de l'Infini, sur le territoire de la Montagne Qui Chante lui confia-t-elle. Je t'y emmènerai même si cela ne sera pas facile.
-Très bien, approuva-t-il.
Il ne la menaçait plus avec son sabre laser, qui restait cependant allumé.
-Qu'attends-tu de moi? Demanda-t-elle vivement.
-Que tu te rendes à moi et que tu avoues aux Chutes Brumeuses que vous vous êtes alliées avec l'Empire, en particulier avec cette inquisitrice.
Elle laissa un sourire sinistre s'épanouir sur ses lèvres.
-Nous sommes entrés en contact avec elle, mais rien de concluant pour le moment.
-Ta parole suffira, affirma le Jedi.
Il projeta sa conscience et perçut un puissant écho qui se rapprochait très rapidement d'eux. La Soeur de la Nuit braqua sa tête dans la même direction que lui.
-Nous n'avons pas beaucoup de temps, la pressa le corellien qui avait deviné de qui il s'agissait. Qu'as-tu décidé?
Elle marquait une hésitation certaine. Un mélange de répulsion et de méfiance à son égard, il ne saurait le dire précisément.
-Je peux encore te tuer maintenant, lâcha-t-il pour l'obliger à se décider.
-J'accepte ton offre, acquiesça-t-elle avec une inclinaison du menton.
Il la laissa se relever et mettre les mains derrière la nuque en signe de reddition, peu avant que Asajj Ventress ne se montre avec ses deux sabres lasers sith. Elle jaugea le jeune homme puis la Soeur de la Nuit avant que Oreste ne s'empressa de la rassurer.
-J'ai la situation en main.
-Il semblerait que oui. Mais les Soeurs de la Nuit ne se rendent qu'aux Sorcières, pas aux hommes.
Elle avait rangé ses armes sous sa cape, tout en continuant à afficher un scepticisme empreint de défiance.
-Elle a demandé la vie sauve en échange d'informations.
La rattataki plissa les yeux.
-J'ose espérer que cela en vaut la peine, grogna-t-elle.
-Comment vont les autres? S'enquit le corellien qui comprenait qu'elle restait sur ses gardes.
-Pas de graves blessures à déplorer, c'est déjà ça. Mais c'était imprudent de ta part de t'être lancé à sa poursuite.
-J'avais une bonne raison de le faire.
L'oeil artificiel de Ventress étincela de suspicion accrue.
-Dois-je comprendre que tu as vraiment l'intention d'aller jusqu'au bout?
-Vous espériez que j'avais changé d'avis depuis notre dernier entretien? Je ne suis franchement pas d'humeur à renoncer.
-Ca semble très clair.
La Soeur de la Nuit qui n'avait pas compris la signification de cet échange glacial concentra ensuite leur attention. Elle fut dévisagée par l'ancienne servante du Comte Dooku.
-Tu disais donc que tu avais des informations.
La jeune dathomirienne sombre ne baissa pas ni ne détourna les yeux. Elle se força à ne pas quérir le soutien du jeune corellien de quelques manière que ce soit.
-C'est exact mais je ne les confierai qu'à la matriarche des Chutes Brumeuses. Je ne prendrais pas le risque que vous vous débarrassiez de moi.
-Rassure-toi, nous n'exécutons pas les prisonniers, lui martela la Proche Humaine.
La jeune prisonnière lui décocha un sourire narquois.
-C'est bon à savoir.

Voilà j'espère que cela vous a plu! Cet Oreste se décide à explorer des contrées pas très hospitalières... n'hésitez pas à me dire de ce que vous pensez de son petit jeu et de son pacte conclu à l'insu de tous :sournois: !

à la prochaine et portez-vous bien :hello:
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 21 Mai 2019 - 14:31   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Bien, bien, bien... Oreste met donc son plan à exécution et commence à rassembler les pièces, histoire de mettre la main sur le Bâton Obscur... donc, si on suit bien :
- mentir à ses alliés ? Check.
- capturer une Sœur de la Nuit ? Check.
- monter les différents clans les uns contre les autres ? En cours.

Et le retour d'Asajj Ventress ! J'espérais bien la revoir, elle est trop importante pour ne faire qu'une si discrète apparition... Vivement la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5027
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mar 21 Mai 2019 - 19:54   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour L2!

L2-D2 a écrit:Bien, bien, bien... Oreste met donc son plan à exécution et commence à rassembler les pièces, histoire de mettre la main sur le Bâton Obscur... donc, si on suit bien :
- mentir à ses alliés ? Check.
- capturer une Sœur de la Nuit ? Check.
- monter les différents clans les uns contre les autres ? En cours.


On dirait qu'il commence à se prendre pour Petyr Littlefinger de GOT :x !

L2-D2 a écrit:Et le retour d'Asajj Ventress ! J'espérais bien la revoir, elle est trop importante pour ne faire qu'une si discrète apparition...


:sournois: et la revla!

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 27 Mai 2019 - 12:54   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonjour, une petite annonce :P !

la suite sera publiée demain et non ce soir comme prévu!

à très très bientôt :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Lun 27 Mai 2019 - 16:07   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Eh bien Oreste est donc bien décidé à mettre la main sur le Bâton de Rivan... Mais pour cela il fait des choses pas très sympa vis-à-vis de ses alliés... Rahhh! Il file un mauvais coton!!! :grrr:

Sinon, retour d'Asajj! J'ai hâte de voir quel rôle elle va jouer dans la suite de cette aventure. :sournois:

Rien à ajouter, c'était un chapitre très intéressant! Et j'ai hâte de lire la suite! :)

En tout cas, je suis vraiment content de la tournure que prend l'histoire. :sournois:

Bonne continuation l'ami!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5235
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Lun 27 Mai 2019 - 18:28   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Den a écrit:Eh bien Oreste est donc bien décidé à mettre la main sur le Bâton de Rivan... Mais pour cela il fait des choses pas très sympa vis-à-vis de ses alliés... Rahhh! Il file un mauvais coton!!! :grrr: !


Petyr Baelish, sors de ce corps :D !

Den a écrit:Sinon, retour d'Asajj! J'ai hâte de voir quel rôle elle va jouer dans la suite de cette aventure. :sournois:

Rien à ajouter, c'était un chapitre très intéressant! Et j'ai hâte de lire la suite! :)

En tout cas, je suis vraiment content de la tournure que prend l'histoire. :sournois:


Merci pour le retour en tout cas! :sournois:

Allez à demain pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 28 Mai 2019 - 21:41   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir, c'est l'heure de la suite!

Allez c'est parti, avec un Oreste de plus en plus imprévisible :sournois: ! Héhéhé :P !

Je vous laisse découvrir ça!

Le retour au clan des Chutes Brumeuses du groupe complété par la Dame du Pardon et d'une prisonnière inattendue constitua évidemment un événement pour ne pas dire l'attraction du jour sur un monde si reculé.
Un attroupement se forma autour d'eux, constitué de Sorcières mais aussi d'hommes. Oreste et les autres progressèrent jusqu'au hall où les attendait Remora A'alta. Tzipah et Sira sortirent des rangs pour la saluer d'une révérence respectueuse.
-Quel a été le résultat de votre expédition?
-Le grand Wuffa de métal a été fouillé, Mère de Clan, commença Tzipah. Mais il ne contenait plus rien d'exploitable.
Sira expliqua ensuite à son tour qu'ils avaient été attaqués sur le chemin du retour, attaque qu'ils avaient réussi à repousser sans pertes.
-La Dame du Pardon et le Jedi ont réussi à capturer une Soeur de la Nuit.
Asajj Ventress s'avança à son tour.
-Tout le mérite en revient à Oreste Tissan.
Des murmures parcoururent de nouveau la foule, synonyme de l'admiration dont le corellien bénéficiait.
-Elle a accepté de se rendre en échange de renseignements qui ne manqueront pas de vous intéresser, annonça-t-il.
Comme il l'avait prévu, l'étonnement lissa la figure lointaine de la chef de Clan.
-Elle a accepté de se rendre à un homme? C'est surprenant.
Il fut offensé par le doute qui émanait de ses mots. Mais il ne releva pas le sous entendu et poussa par l'épaule la Soeur de la Nuit devant la doyenne. La posture de la prisonnière qui avait les poignets liés par devant, ne trahissait aucune crainte. Elle semblait respirer de l'assurance voire l'arrogance.
Par prudence, elle jugea bon de demander:
-Comment serai-je traitée?
-Selon les lois d'Allya, répondit sobrement A'alta. Tu ne seras ni exécutée ni maltraitée d'aucune façon que ce soit. Si les informations que tu détiens sont importantes pour le clan, les Chutes Brumeuses et les autres clans t'accorderont une nouvelle chance de t'amender.
-Qui me garantit que les Chutes Brumeuses tiendront parole? Et que les autres clans feront de même?
-Tu as ma parole. Tous ceux présents ici en seront témoins.
La jeune Soeur de la Nuit tourna la tête par dessus l'épaule promenant son regard autour d'elle.
-De quel clan venais-tu avant de rejoindre Baritha? Demanda A'alta.
-J'ai vu le jour sous la bannière des Collines Rouges.
-Comment ta mère t'a appelé?
-Mialyn.
La doyenne du clan avait adopté un ton presque familier pour ne pas dire maternel avec la jeune paria. Cela ne semblait surprendre personne hormis Oreste bien entendu. Se fiant à son intuition, le jeune corellien était prêt à parier qu'il existait un quelconque lien de parenté entre eux deux.
Tzipah qui avait perçu sa perplexité, lui confirma à l'oreille:
-C'est sa petite nièce.
-Elles ne sont pourtant pas du même clan, fit-il remarquer à voix basse.
-Les liens entre les clans sont plus importants que tu ne le crois.
Pendant ce bref échange, la matriarche interrogea la prisonnière.
-Parle sans crainte, quelles sont ces informations que tu détiens?
-Mes Soeurs et moi avons contacté l'Empire pour contracter une alliance avec eux. Et ils ont accepté.
De nouveaux murmures s'élevèrent au sein de l'assistance où l’inquiétude se mêlait à l'incrédulité. La perspective d'une union de deux ennemis contre les Chutes Brumeuses et les autres clans de Sorcières n'enchantait personne puis vint le moment où Orcheron ne réclama la parole.
-Mère de Clan, les Soeurs de la Nuit ont trahi le livre de la Loi. Leur parole n'a aucune valeur, nous devrions la bannir tout de suite hors de notre territoire même si votre sang coule dans ses veines.
-Je connais les Soeurs de la Nuit bien plus longtemps que toi, Orcheron. Merci de m'avoir rappelé que Mialyn fait partie de ma famille.
Ce n'était ni plus ni moins qu'une invitation à la jeune Sorcière blonde à garder le silence. Oreste surprit ses lèvres se tordre de dépit. Cependant parmi les dathomiriennes, beaucoup partageaient le point de vue d'Orcheron.
Tzipah et Sira demeuraient impavides, se remettant entièrement aux décisions de leur supérieure. Celle-ci imposa le silence sans mal.
-Ont-ils prévu de nous attaquer tout de suite?
-Pas encore, mais cela ne saurait tarder. À moins que vous ne leur offriez votre soumission, Mère de Clan.
Comme sûre de son fait, la jeune Soeur de la Nuit se mit à sourire exagérément. Une provocation destinée à les narguer. Ce qui suscita la désapprobation silencieuse du public. Remora A'alta secoua la tête, les traits assombris par une amère déception.
Cela importait peu à Oreste qui avait atteint son objectif. Il se doutait que les Chutes Brumeuses ne se soumettraient ni à l'Empire ni aux Soeurs de la Nuit. Il ne lui restait plus qu'à s'arranger pour mettre la main sur le Bâton Obscur.
Mialyn l'y conduirait.
Elle te trahira, pauvre inconscient.
Une voix venait de s'insinuer dans ses pensées. Il se sentit être sondé mentalement par un intrus qui avait pénétré le cours de son esprit.
Elle n'acceptera jamais de partager mes secrets avec toi.
Oreste se retint de grogner pour ne pas attirer l'attention de Tzipah ou d'Asajj Ventress et il rejetta au loin l'irruption hors de sa pensée des murmures pernicieux de Dark Rivan. Avant de fixer de nouveau la Soeur de la Nuit qui jouissait de l'angoisse diffuse qu'elle venait de propager au sein des Chutes Brumeuses.
Ses traits affichaient une détermination et une roublardise, celle de quelqu'un qui ne reculerait rien pour obtenir ce qu'elle voulait. Tout comme Oreste prêt à tout pour se venger de l'Empire. Il se figea lorsqu'il comprit que Rivan ne mentait pas sur un point.
C'était une adepte du Coté Obscur, elle n'hésiterait jamais à le poignarder dans le dos sans le moindre sentinent.
Il refusait de prendre ce risque et dans ce cas il ne lui restait plus qu'une chose à faire. C'était la seule option envisageable.
Il le faisait pour ceux qu'il avait aimés. Pour la mémoire de Beliem..
Pour offrir un avenir meilleur à Tzipah.
-Gardes, emmenez-la, ordonna la martriarche. Je déciderai de son sort plus tard.
Deux Sorcières qui composaient sa garde rapprochée s'avançèrent sans hésiter pour encadrer la prisonnière de part et d'autre. Mais le corellien les devança en se plaçant juste derrière son dos.
Le crépitement d'un sabre laser activé l'instant suivant précéda un gémissement étouffé de Mialyn. Celle-ci écarquilla les yeux de stupeur avant de contempler incrédule le néon vert ardent qui venait de pousser de sa poitrine.
Oreste retira l'arme de son corps d'une brusque saccade, la laissant s'affaisser à ses pieds dans un silence aussi assourdissant que dans un cimetière. La matriarche fut la première à surmonter le choc de cette exécution sommaire.
-Les Jedi ont l'habitude d'exécuter leurs prisonniers? Fit-elle d'une voix où transpercait l'indignation.
-Oui, quand ils n'ont pas le choix.
-Ce n'est pas notre façon de faire.
-Il serait peut-être temps d'en changer.
Il avait répliqué sèchement alors qu'il sentit les regards de ses amis peser sur lui. Et il n'était pas décidé à se défiler.
-Elle n'était pas une menace.
-Elle aurait fini par en devenir une si vous l'aviez laissé en vie, persista-t-il. Emprisonnée, elle aurait fini par s'échapper.
-Même si vous avez raison, la décision ne vous revenait pas. Je lui avais donné ma parole qu'elle ne serait pas inquiétée et vous m'y avez fait manquer.
-Je sais qu'elle était de votre famille mais cela ne justifie pas de fuir vos responsabilités. Vous devez laisser de coté votre pitié ou vous ne servirez plus à rien ni à personne.
-Tout comme vous?
Malgré lui, Oreste revit le dernier regard que lui avait lancé Beliem avant de mourir.
-J'ai tué mon propre frère car il avait causé la mort de ma famille en voulant me livrer à l'Empire. Et j'ai réussi à leur survivre pour continuer à leur rendre justice. Je ne renierai pas ce que j'ai fait. Et je ne continuerai plus à me justifier pour ce que je viens de faire.
Il fit volte face pour prendre à témoin la foule, élevant la voix à l'aide de la Force.
-Je connais cet Empire qui s'est allié aux Soeurs de la Nuit. C'est un ennemi implacable et sans pitié qui n'hésitera pas à vous écraser si vous bronchez. Je le sais, car je les ai vus à l'oeuvre. Votre seule chance est de rallier les autres clans pour les combattre.
-Assez, trancha la matriarche pour l'interrompre.
Sa voix avait coupé net son élan.
-Il est temps pour tout le monde de retourner à ses occupations. Je vais réfléchir aux conséquences de ce qui vient de se passer ici. Je vous suggère d'en faire autant, ajouta-t-elle à l'adresse du jeune corellien.
Remora A'alta se détourna pour retourner à ses quartiers, lourdement escortée. La plupart des Sorcières et des hommes dathomiriens firent de même, sans émettre le moindre commentaire sur cet événement.
Deux dathomiriens évacuèrent le corps déjà froid de la jeune Soeur de la Nuit alors que le corellien retourna rejoindre ses proches amis. Qui le dévisageaient avec un zeste d'effroi.
-Tu sais gamin, commençait Gelfran, je voulais tenter ma chance. Te tirer dans le dos.
Oreste comprit aisément qu'il pensait ce qu'il disait.
-Qu'es-ce qui vous en a empêché?
-Après ce que tu viens de faire, je me suis dis que cela ne changerait plus rien. Nous revoilà en pleine guerre grâce à toi. Si j'avais su qu'on en arriverait là, je t'aurais laissé sur Corellia.
Le contrebandier n'affichait plus que de la tristesse.
-Vous savez très bien pourquoi je l'ai fait.
-Oh ça j'en doute pas, cracha Gelfran avec amertume. Bon si vous me le permettez, je vais voir ailleurs si Ranulph Tarkin y est.
Il s’éloigna sur cet éclat avant que Oreste ne croisa le regard du clone, qui demeurait impassible. Mais son regard distant en disait long sur son opinion.
-Quelque chose à dire, Climber?
-Peu m'importe ce que vous faites et pourquoi vous le faites. J'espère seulement avoir l'occasion de régler mes comptes avec l'Empire. Après puisque vous me demandez mon avis..
Le mutin de Murkhana rabattit sans douceur le fusil DC-15 contre le flanc.
-Roan Shryne ne se serait jamais rabaissé à ces extrémités. Il n'aurait jamais assassiné quelqu'un dans le dos, quelque soit la raison.
Il prit congé à son tour, après un raide salut militaire. Remplacé par Asajj Ventress qui le foudroyait de désapprobation.
-Épargnez-moi vos leçons de morale, la prévint-il.
-Je ne vais pas me priver de le faire, lui affirma la rattataki. Tu viens de me montrer ton vrai visage. Tu prétends savoir pourquoi tu le fais. Mais le fait d'avoir perdu ceux que tu aimais ne peux pas justifier tout.
-Vous avez bien vengé vos parents sur Rattatak, lui fit-il remarquer.
-Et je regrette de m'être laissé dévorer par la haine. Je regrette d'avoir laissé un individu malfaisant me manipuler et exploiter à sa guise cette haine. Renonce à ce chemin pendant qu'il en est encore temps.
-Je dois aller jusqu'au bout, insista Oreste.
-Alors tu finiras par devenir ce que j'ai été autrefois. Le veux-tu vraiment? Si tes parents étaient encore de ce monde, si celle que tu aimais se tenait à tes cotés, que te diraient-il?
Pour tenter de l'atteindre, elle martela:
-Que te dirait-elle?
Il repensa à la vision qu'il avait reçu de la défunte lors de cette fameuse nuit où le Bâton Obscur lui était apparu.
Fais ce qui doit être fait. Ou Dathomir sera détruite et l'Ordre Jedi aussi.
-Elle me dirait d'accomplir mon devoir, répondit-il sans concession.
La rattataki comprit le message dissimulé dans cette réponse évasive. Son teint pâle s'assombrit sous le coup de la tristesse qui la submergea furtivement. Rien de ce qu'elle pourrait dire ne le dévierait de cette voie sans issue qu'il choississait d'arpenter.
-J'espère que la Force nous évitera le pire, conclut-elle pour elle-même.
Elle resserra son capuchon sur son crâne chauve avant de retourner à sa vie d'ermite errant qu'elle s'était imposée.
Oreste l'observa s'éloigner tout en évitant les iris bleus de Tzipah, qui serrait les dents pour ne pas partager pour l'instant tout sa pensée.
-Pas de commentaires, lui fit le Jedi corellien.
-Tout a déjà été dit, ponctua la Sorcière. Je veux être seulement certaine que tu vas mener le bon combat.
L'ancien apprenti de Neeja Halcyon se résolut à l'affronter dans les yeux.
-Nous menons le même combat, lui assura-t-il.
-Je ne demande qu'à te croire mais ce n'est pas évident pour tout le monde.
Il savait désormais que chaque mot serait important.
-La Soeur de la Nuit et moi avions conclu un accord. Elle se proposait de m'aider à retrouver un artefact Sith en échange de sa liberté.
-Et tu as accepté?
-Je suis entré dans son jeu. Mais je ne l'ai fait pas à la légère.
-De quel artefact s'agit-il?
-Du Bâton Obscur.
Les traits de la jeune femme devinrent livides.
-J'ai entendu des rumeurs à ce sujet. Une malédiction pèse dessus, quiconque le touche meurt ou devient fou.
-Sauf si quelqu'un arrive à comprendre son pouvoir et à s'en servir. Imagine que les Soeurs de la Nuit parviennent à s'en emparer et à l'exploiter, quelles auraient été les conséquences?
Elle hocha la tête et le corellien fut soulagé de constater que le fossé entre eux deux était de nouveau comblé.
-Tu l'as tuée pour l'empêcher de le voler.
-Je regrette de n'avoir pu t'en parler avant de le faire. Je n'aime pas garder ce genre de secrets mais je sais que je peux te faire confiance, lui avoua-t-il.
Il parvint à lui sourire et elle se rapprocha de lui, de nouveau convaincue de sa sincérité même si elle continuait de percevoir l'obscurité qui émanait de lui par vagues.
-Je te fais confiance aussi, j'espère que tu ne nous abandonneras pas.
Il se figea lorsqu'il se souvint de sa désertion de la rébellion muun qu'il avait trahie, en pensant le faire de bonnes raisons.
-Non, affirma-t-il. Je ne vous abandonnerai pas.
Du moins, il priait pour ne jamais avoir à le faire. Que la Force le lui épargnerait.
-Merci, lui souffla-t-elle en lui prenant la main. Nous nous reparlerons tout à l'heure, je vais vérifier l'état de nos défenses.
-D'accord. Qu'allez-vous faire du corps de Mialyn?
-Nous allons le rendre à son clan d'origine, c'est la moindre des choses. Tôt ou tard, les Soeurs de la Nuit apprendront ce qui s'est passé.
Il soupira lorsqu'elle s'éloigna pour remplir sa mission. Il remarqua alors qu'il était seul dans le hall de la forteresse naturelle, mis à part les Sorcières qui patrouillaient de long en large. Il décrocha la crosse de son sabre laser de sa ceinture et inspecta rapidement son état.
Il l'activa et admira le halo crépitant vert émeraude qui l'éblouissait avant de répéter des mouvements qu'il avait appris auprès de Halcyon puis de Ki Adi Mundi au Temple Jedi de Coruscant. Il commença par se fondre dans le style défensif du Soresu, s'imaginant repousser des tirs de blaster.
La lame ardente de son épée décrivit des courbes brèves et amples dont il s'efforçait à chaque instant de modifier l'angle pour couvrir le plus de surface possible le long de son corps.
Penses-tu pouvoir trouver la paix ainsi?
Il interrompit son exercice lorsque la silhouette translucide d'un Jedi céréen apparut à un mètre devant lui. Au sourire lointain presque irréel.
-Maître Mundi? S'exclama Oreste incrédule. Que me voulez-vous?
-Ton premier mentor Neeja Halcyon n'a pas réussi à te convaincre mais peut-être que tu m'écouteras moi.
Le jeune corellien baissa son sabre vers le sol.
-Et pourquoi je vous écouterais? Surtout si c'est pour vous entendre ressasser la même chose à propos du Code Jedi.
-Je veux seulement te parler de ce que tu as l'intention de faire. À propos du Bâton Obscur.
-Je veux le mettre en sécurité, c'est tout. Je ne vois pas où est le problème.
Le sourire du défunt céréen disparut.
-C'est un mensonge dont tu tentes toi-même de t'en persuader. Tout comme ton ancêtre Alan, tu veux seulement pouvoir le récupérer à ton profit.
-Non, pour aider les Sorcières à s'en préserver, protesta le jeune homme avec véhémence.
-Tes émotions brouillent ton jugement sur beaucoup de choses, Oreste. Y compris sur toi-même et l'histoire de ta famille.
-Pourquoi Yoda a-t-il tué Alan? Il aurait pu le vaincre sans le tuer!
Le céréen le considéra avec ce qui semblait être de la pitié.
-Nejaa t'a déjà expliqué ce que la Force t'avait déjà montré. Alan représentait un grave danger non seulement pour lui-même mais aussi pour la galaxie.
-Je ne deviendrai pas comme lui, lui affirma son ancien padawan. Je ne commettrais pas les mêmes erreurs.
-Mais tu marches déjà sur ses traces. Tu es seulement trop aveugle pour le voir.
-Au contraire, je ne me suis jamais senti aussi clairvoyant. Sur beaucoup de choses et pas seulement sur la Force.
Le spectre l'implorait en silence.
-J'ai compris ce que l'Ordre Jedi était en réalité. Une bande de menteurs et de naïfs qui n'a pas voulu voir la corruption du Sénat et celle des corporations qui lui sautait pourtant aux yeux.
-Cette bande de menteurs et de naïfs, reprit le non humain, est parvenu à défendre les valeurs de la République pendant plus de vingt cinq milles ans. C'est pour ces valeurs que tant des nôtres ont rejoint la Force. C'est pour cela que tu t'es battu pendant la dernière guerre. Tu ne peux pas mépriser cela et encore moins tourner le dos à cela.
-Si je le peux.
La hargne d'Oreste vibrait à travers chacun de ses mots.
-Et même je le dois. Il est temps que je me consacre à des choses plus importantes.
-Comme quoi?
-La justice pour les miens.
Ki Adi Mundi fronça les sourcils, son esprit ayant deviné depuis les méandres de la Force les véritables intentions de son ancien apprenti.
-Tu parles de vengeance.
-C'est parfois la même chose, revendiqua le jeune corellien.
Le céréen agita sa tête conique en affichant une tristesse qui ridait ses traits emplis de sagesse bienveillante.
-Non ce n'est pas la même chose. Et j'espère qu'il ne sera pas trop tard lorsque tu t'en apercevras. J'espère que tu retrouveras la voie des Jedi.
Oreste ne releva pas cette dernière phrase car la silhouette de son ancien professeur au Temple de Coruscant s'effilochait rapidement. L'auréole qui nimbait ses contours ne devint plus qu'un éclat blafard.
Ki Adi Mundi rejoignit les profondeurs de la Force au moment où une voix résonnait dans sa tête.
Souviens-toi que nous sommes des êtres de lumière, que nous baignons au coeur de la Force. Un jour, tu t'en rappelleras. Tu te souviendras d'où tu viens.
-Jedi?
Comme émergeant d'un rêve prenant, le Jedi sursauta avant de faire face à une Sorcière de Dathomir qui le dévisageait avec une curiosité insistante.
-À qui parlais-tu? Lui demanda-t-elle.
Il mit quelques secondes à reprendre sa contenance.
-À personne.
Il parvint même à ajouter avec un aplomb qui frisait l'insolence.
-Il n'est pas conseillé de déranger un Jedi qui interroge la Force.
Elle soutint son regard, sourcillant à peine sous la menace avant de s'éloigner finalement.

Prison Impériale, Dathomir

-Madame, elles sont revenues.
Le colonel Samon se mit au garde-à-vous devant l'inquisitrice Soia Tenn, qui le fixait intensément de ses yeux rubis sanglant à l'éclat acéré. À ses pieds, se tortillait un prisonnier duro pris de convulsions peu naturelles, suite à la volée d'éclairs de Force qu'elle venait de lui infliger, en plein milieu de la cour principale devant les autres détenus sagement alignés comme des automates soumis.
Elle ne daigna pas accorder au duro qui tentait finalement de se redresser sur ses genoux, complètement groggy par le traitement de choc dont il venait bénéficier.
-Très bien, allons voir ce qu'elles veulent.
Sans hésiter, elle secoua les pans de sa longue cape sombre qu'elle laissait flotter derrière elle avant de se diriger à grands pas vers l'entrée principale.
Farouchement surveillée par les stormtroopers clones impériaux, Baritha la surveilla en train de s'avancer. Soia Tenn étudia l'expression de la Soeur de la Nuit à travers le bouclier énergétique tout en posant la main sur la crosse de son sabre laser.
-Que voulez-vous? Fit la chiss qui se tenait prête à réagir au moindre signe de traîtrise.
-Nous vous avons laissé assez de temps pour réfléchir et il est temps que nous vous fassiez part de votre réponse.
La non humaine n'apprécia pas que la sombre dathomirienne tente de la mettre dos au mur, pour lui donner l'impression que sa marge de manœuvre était réduite. Derrière Baritha, d'autres Soeurs de la Nuit piaffaient d'impatience.
-Effectivement, j'ai pris le temps d'y réfléchir. Je rejette votre offre tant que vous ne m'aurez pas amené ce Jedi corellien.
Étrangement la Soeur de la Nuit ne semblait pas offensée par ce refus. Elle se permit même de lui sourire avec nonchalance.
-Vous ne nous faites pas confiance et je le comprends, concéda l'autochtone. Cependant vous n'aurez plus de raison de l'être lorsque nous vous amènerons ce que vous souhaitez. Et même bien plus.
-Bien plus? C'est-à-dire?
Un sourire énigmatique étira de nouveau les lèvres de Baritha avant qu'elle ne tourna les talons pour rejoindre les siennes. Les adeptes locales du Coté Obscur se réfugièrent sous le couvert de la forêt sous les yeux d'une Soia Tenn décontenancée.

Voilà ce sera tout, j'espère que cela vous aura plu! Oreste suscite de plus en plus la controverse, n'est-ce pas :sournois: ? N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez :wink: !

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Mar 28 Mai 2019 - 22:12   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Avant dernier chapitre lu ! Je reviendrai plus tard pour celui que tu viens de publier. :wink:

Donc Oreste commence à mentir à ses compagnons et à risquer leur vie... et son plan réussit ce qui risque de l'encourager à continuer. Ce n'est pas bon signe.
Heureusement qu'Asajj Ventress vient leur donner un coup de main. À voir comment le glissement de Tissan vers le côté obscur va continuer (je savourerai le prochain chapitre dans les jours qui viennent).
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 574
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Mar 28 Mai 2019 - 22:21   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Mandoad a écrit:Avant dernier chapitre lu ! Je reviendrai plus tard pour celui que tu viens de publier. :wink:


Merci pour ton retour et à très bientôt :cute: !

Mandoad a écrit: À voir comment le glissement de Tissan vers le côté obscur va continuer


Ca risque de ne pas s'arranger :roll:
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 29 Mai 2019 - 13:22   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Non mais franchement, il doute de rien, l'Oreste ! :perplexe:
mat-vador a écrit:-Elle a accepté de se rendre en échange de renseignements qui ne manqueront pas de vous intéresser, annonça-t-il.
Comme il l'avait prévu, l'étonnement lissa la figure lointaine de la chef de Clan.
-Elle a accepté de se rendre à un homme? C'est surprenant.
Il fut offensé par le doute qui émanait de ses mots. Mais il ne releva pas le sous entendu et poussa par l'épaule la Soeur de la Nuit devant la doyenne.

Donc il se sent offensé... alors que la Mère de Clan a senti la vérité ? Il part complètement en cacahuètes, notre pauvre utilisateur de la Force corellion (oui, je crois que là, on peut définitivement arrêter de l'appeler Jedi au vu de ses actes...).

Et peu après, il recommence à mentir, à dire ce qui l'arrange à qui veut le remettre dans le droit chemin. Il semble n'y avoir que Tzipah qui trouve grâce à ses yeux, et encore, il la manipule elle aussi sans doute, même de façon inconsciente, et tout cela ne peut déboucher sur rien de bon... d'autant plus que Soia Tenn et les Sœurs de la Nuit veillent dans l'ombre et préparent leur prochain mauvais tour ! :sournois:

Vivement la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5027
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 29 Mai 2019 - 21:20   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Salute l2, merci pour le retour :hello: !

L2-D2 a écrit:
Non mais franchement, il doute de rien, l'Oreste ! :perplexe:
mat-vador a écrit:-Elle a accepté de se rendre en échange de renseignements qui ne manqueront pas de vous intéresser, annonça-t-il.
Comme il l'avait prévu, l'étonnement lissa la figure lointaine de la chef de Clan.
-Elle a accepté de se rendre à un homme? C'est surprenant.
Il fut offensé par le doute qui émanait de ses mots. Mais il ne releva pas le sous entendu et poussa par l'épaule la Soeur de la Nuit devant la doyenne.

Donc il se sent offensé... alors que la Mère de Clan a senti la vérité ? Il part complètement en cacahuètes, notre pauvre utilisateur de la Force corellion (oui, je crois que là, on peut définitivement arrêter de l'appeler Jedi au vu de ses actes...).


Plus le temps passe, moins il s'arrange... et ca ne va s'arrêter de sitôt :P !

L2-D2 a écrit:Et peu après, il recommence à mentir, à dire ce qui l'arrange à qui veut le remettre dans le droit chemin. Il semble n'y avoir que Tzipah qui trouve grâce à ses yeux, et encore, il la manipule elle aussi sans doute, même de façon inconsciente, et tout cela ne peut déboucher sur rien de bon...


à force de tromper son monde, le retour de bâton risque d'être assez violent :transpire: !

L2-D2 a écrit: d'autant plus que Soia Tenn et les Sœurs de la Nuit veillent dans l'ombre et préparent leur prochain mauvais tour ! :sournois:


En fait, c'est exactement un peu ce qu'il voulait :sournois: !

Allez à la prochaine pour la suite :jap: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 03 Juin 2019 - 12:54   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonjour, la suite sera publiée demain soir!

Il y aura des références Legends qui vous feront plaisir :sournois: , j'espère!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Lun 03 Juin 2019 - 19:16   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Wouh ! J'ai eu le temps de finir le dernier chapitre avant publication du nouveau ! :lol:

Eh beh... Quelle arrogance, quelle sûreté... Il ne doute plus de rien le petit Tissan. Le voilà qui, après avoir menti à tout le monde et risqué la vie de ses amis, se permet de prendre des décisions en plein coeur de la tribu. Nul doute qu'il n'a pas dû se faire que des amies et je suis surpris qu'il ne se soit pas fait immédiatement chasser. :perplexe:

Comme l'a dit l'ami L2, seule Tzipah semble encore avoir une moindre importance pour lui et il a de la chance qu'elle ne lui tourne pas le dos. La réaction de Gelfran est tout à fait logique et on comprend son dégoût pour les actes de son (ex-?)ami. Climber, ironiquement, va utiliser Oreste et sa vengeance pour se venger aussi, c'est finement joué.

Je pense qu'on a atteint un véritable point de non-retour et j'ai l'impression que Dark Rivan arrive parfaitement à retourner l'esprit d'Oreste, son absence de résistance aidant pas mal. À certain moment, j'avais presque l'impression que le seigneur sith guidait les gestes d'Oreste à la manière d'une marionnette et si c'est le cas, cela rendait très bien.

Hâte de lire la suite ! :oui:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 574
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Lun 03 Juin 2019 - 20:33   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Salute mandoad, merci pour le retour :hello: !

Mandoad a écrit:et je suis surpris qu'il ne se soit pas fait immédiatement chasser. :perplexe:


Peut-être parce que les Sorcières auront besoin de lui dans la guerre contre les Soeurs de la Nuit/ Impériaux qui commence à se rapprocher. Une guerre qu'il cherchait à provoquer depuis le début :sournois: ! La fin de l'extrait montre bien les Soeurs de la Nuit s'associer aux impériaux pour dominer Dathomir... tout en vengeant une des leurs :diable: !

Mandoad a écrit:Comme l'a dit l'ami L2, seule Tzipah semble encore avoir une moindre importance pour lui et il a de la chance qu'elle ne lui tourne pas le dos. La réaction de Gelfran est tout à fait logique et on comprend son dégoût pour les actes de son (ex-?)ami. Climber, ironiquement, va utiliser Oreste et sa vengeance pour se venger aussi, c'est finement joué.


Je m'inspire pas mal de Jacen Solo dans LOTF :sournois: , dans les premiers tomes surtout quand s'opère son basculement progressif vers son identité de Sith.

Mandoad a écrit:Je pense qu'on a atteint un véritable point de non-retour et j'ai l'impression que Dark Rivan arrive parfaitement à retourner l'esprit d'Oreste, son absence de résistance aidant pas mal. À certain moment, j'avais presque l'impression que le seigneur sith guidait les gestes d'Oreste à la manière d'une marionnette et si c'est le cas, cela rendait très bien.


Dark Rivan? Ca tombe bien, il va arriver :diable: !

Allez à très bientôt pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Mar 04 Juin 2019 - 14:05   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Salut l'ami!

Encore un excellent chapitre!! :)

Oreste continue sa descente en enfer! Il a bien changé depuis le début de l'histoire! Tout le monde va lui tourner le dos, même Tzipah, si il continue! Enfin, cette dernière semble encore trouver grâce à ses yeux, mais pour combien de temps? :sournois:

Une fois de plus Gelfran est incorruptible! J'adore ce personnage! Il ferait le parfait héros pour sa propre histoire! :sournois: Climber, quant à lui, semble être un peu dans la même optique que Oreste, c'est-à-dire "se servir d'autrui pour atteindre son but!

Comme l'ami, Mandoad, j'ai l'impression que le point de non retour vient d'être atteint... Rivan va arriver, dis-tu? J'ai hâte de lire ça! :) En tout cas, c'est une fois de plus finement joué de ta part! Tu sais tenir ton lectorat en haleine avec des extraits suffisamment prenant pour qu'on ait envie de connaître la suite! Et je suis sûr que tu en as encore sous le coude, des révélations!

Bref! Hâte de connaître la suite!

Bonne continuation!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5235
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Mar 04 Juin 2019 - 19:41   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Den a écrit:Encore un excellent chapitre!! :)


:jap:

Den a écrit:Une fois de plus Gelfran est incorruptible! J'adore ce personnage! Il ferait le parfait héros pour sa propre histoire! :sournois:


J'ai prévu une petite histoire pour lui :sournois: !

Den a écrit: Climber, quant à lui, semble être un peu dans la même optique que Oreste, c'est-à-dire "se servir d'autrui pour atteindre son but!


Oreste plus proche d'un clone que d'un contrebandier, qui l'eut cru :P ?

Den a écrit:Comme l'ami, Mandoad, j'ai l'impression que le point de non retour vient d'être atteint... Rivan va arriver, dis-tu? J'ai hâte de lire ça! :)


Plus ca va, plus il s'enfonce :sournois: ...

Den a écrit:Bref! Hâte de connaître la suite!


Ton voeu est exaucé car voilà... la suite :D !

Forteresse des Chutes Brumeuses

Oreste remarqua les cernes discrètes qui saillaient sous les yeux de la matriarche Remora A'alta. Preuve que celle-ci avait pris toute la nuit pour murir une décision importante dont l'impact possible et imprévisible l'avait empêché de trouver la paix dans son sommeil.
-J'ai réfléchi à ce qui s'est passé hier, commença-t-elle d'un ton solennel.
Elle promena son regard de Oreste à Tzipah.
-Tôt ou tard, les Soeurs de la Nuit apprendront ce qui est arrivé à Mialyn. Elles ne resteront pas sans réaction.
-Si elles nous attaquent, Mère de Clan, nous saurons les recevoir.
La doyenne des Chutes Brumeuses fusilla du regard la Sorcière Orcheron qui avait été convoquée aussi.
-Les Soeurs de la Nuit ont déjà testé nos défenses sans parvenir à déceler la moindre faille, lui rappela-t-elle. Si elles ne sont pas devenues les alliées de cet Empire, elles ne tarderont pas à l'être. Grâce à vous, lança-t-elle en direction du jeune corellien.
Celui-ci se mordit discrètement la lèvre encaissant cette pique imprévue.
-Mais vous avez raison sur un point, lui accorda-t-elle. Si nous voulons mettre toutes les chances de notre coté, nous devons rallier les autres clans. Je suis d'ores et déjà persuadée que les Collines Rouges se mobiliseront. Mais l'union totale ne sera possible que si nous convainquons la Montagne Qui Chante.
-C'est pour cela que vous avez demandé à me voir?
De la part d'Oreste, cette apparente question n'était qu'une simple déduction. Que la vieille femme confirma d'un hochement de tête.
-Une de nos Soeurs vient de rentrer il y a peu de leur village. La Mère de Clan Augwynne Djo accepte de vous rencontrer. Mais vous n'irez pas seul.
Le Jedi glissa un coup d'oeil vers Tzipah qui lui accordait un bref sourire puis vers Orcheron qui l'ignorait par contre royalement.
-Très bien, accepta-t-il finalement. Puis-je emmener mes deux amis avec moi?
-Vos amis se sont portés volontaires pour rester ici et enseigner à nos Soeurs le maniement des blasters.
Tzipah sentit grâce à la Force son jeune compagnon étranger accuser le coup de cet aveu. Qui révélait ni plus ni moins l'état des tensions entre le sorcier et les deux autres hors mondes.
-C'est tout à leur honneur, concéda-t-il dans un souffle neutre.
Il ne parvenait pas à masquer son amertume avant que la matriarche ne leur souhaita pour mettre fin à la discussion:
-Que la Bénédiction d'Allya vous accompagne.


Le voyage qu'ils entreprirent jusqu'à la capitale de la Montagne Qui Chante leur couta une demi journée de marche. Ils avaient du franchir des dizaines de cols harassants traversant la chaîne de montagnes pour descendre en direction d'une plaine rocailleuse et aride, baptisée les Plaines de l'Infini.
Lorsqu'ils parvinrent aux pieds des montagnes, Oreste et les deux autres Sorcières qui l'accompagnaient prirent le temps d'observer le panorama terne qui s'étendait à perte de vue. Au loin, bouchant l'horizon, se dressait une montagne solitaire.
Le Pic Sombre. Celui que Mialyn lui avait mentionné, celui qui dissimulait au sommet de ses entrailles le Bâton Obscur de Dark Rivan. Il frémissait intérieurement à la fois d'impatience et d'angoisse. Les pouvoirs de cet artefact continuaient de susciter son intérêt mais la crainte de finir comme son ancêtre le gagna de nouveau.
Non, je ne faillirai pas.
-Regardez, fit Orcheron.
Elle montra de sa lance une patrouille qui venait à leur rencontre. Constituée de six sorcières montées sur des rancors. Lorsqu'elles s'approchèrent du trio, le corellien remarqua que leur tenue écailleuse semblait plus élégante que celle de Tzipah et même d'Orcheron. Preuve que la Montagne Qui Chante bénéficiait de bien plus de prestige que les Chutes Brumeuses.
Oreste commença à réaliser pleinement que la mission de diplomatie qui lui avait été confiée revêtait une importance particulière.
Il ne s'agissait pas de rallier un clan comme un autre. Il lui fallait rallier le clan qui ferait basculer les autres dans son camp, comme Remora A'alta avait tenté de le lui faire comprendre. Les nouvelles venues exhibaient leurs armes bien en évidence, tout comme Tzipah et Orcheron. Oreste devait faire de même.
Il fit coulisser la crosse de son sabre laser devant lui, et le reflet de son arme brilla alors d'un éclat plus ferme à la lumière du soleil. Tzipah était satisfaite qu'il jouait le jeu.
Le Jedi ne masqua pas sa surprise lorsqu'il observa que celle qui commandait le groupe était une zabrak. Dathomir étant isolée du reste de la galaxie, il était très rare de croiser des non humains qui en passant ne bénéficiaient pas d'un meilleur statut que les hommes dathomiriens.
Cette femme semblait être l'exception. Mis à part les petites cornes qui ornaient le devant de son crâne, elle arborait l'attitude d'une guerrière autochtone digne de ce nom.
Elle leva la main pour stopper les siennes à distance respectueuse avant de se laisser tomber souplement aux pieds de sa monture.
-Je suis Magash, se présenta-t-elle. Au nom de notre Mère de Clan, je souhaite la bienvenue à nos Soeurs des Chutes Brumeuses et au sorcier venu des étoiles.
Tzipah et Orcheron se présentèrent également, imitées par le jeune corellien qui fut dévisagé par la zabrak.
-Vous êtes attendus, ajouta cette dernière à son égard.
La zabrak grimpa de nouveau sur la nuque de son rancor et donna le signal du retour. Vers le Pic Sombre. Aux pieds duquel était bâti le repaire de la Montagne Qui Chante. Ce dernier était un village appuyé sur un plateau qui surplombait le sol à plusieurs centaine de mètres d'altitude.
Empruntant un sentier raide, le groupe traversa les rangs de sentinelles qui ne jetèrent qu'un bref coup d’œil en direction des hôtes.
Lorsqu'ils se retrouvèrent derrière les murs, le raffinement des constructions tranchait nettement avec la rusticité de la forteresse troglodyte du clan de Tzipah et d'Orcheron. Les deux jeunes Sorcières furent elles-mêmes émerveillées par le reflet de certains bâtiments qui renvoyaient les étincelles du soleil dans les yeux.
Leur arrivée suscita une effervescence de la part de certains habitants qui se penchèrent par la fenêtre ou qui s'approchèrent pour jauger les étrangers. Surtout le Jedi qui entendit à la volée des commentaires à son propos:
-Vous avez vu? Un homme!
Ces mots avaient été lancés par une Sorcière qui gardait une partie de la cité avec deux autres consoeurs.
-Il ne ressemble pas à un esclave.
Oreste ne croisa sur le trajet que peu d'hommes qui semblaient reclus comme d'habitude à des tâches ingrates. La tête basse, ils filaient à leurs occupations.
Magash les amena finalement à un palais dont les lourdes portes s'ouvrirent à leurs intentions peu après qu'elle soit descendue de son rancor. Elle ordonna aux autres cavalières de retourner à leur poste avant de guider le Jedi et les deux autres Sorcières des Chutes Brumeuses à l'intérieur de l'édifice.
Après avoir traversé le hall austère, ils empruntèrent un escalier raide qui les amena à l'étage d'au-dessus puis s'enfonçèrent dans un long couloir qui menait à l'entrée de l'appartement d'une personne importante.
Les deux gardes furent approchées par Magash qui échangea quelques mots en dialecte local avec elles. Finalement elles s'écartèrent pour les laisser entrer. La matriarche de la Montagne Qui Chante les attendait dans une grande pièce aux murs en pierre rougeâtre.
Assise dans un large fauteuil forgé dans cette même pierre, Augwynne Djo fixait d'un air songeur les flammes qui dévoraient avec avidité les brindilles qui se tordaient dans l'âtre d'une cheminée centrale. Une ample toge blanche la recouvrait avant qu'elle ne tourna son visage sans relief vers le trio conduit par la guerrière zabrak.
Oreste ne lui donnait en apparence qu'à peine cinquante ans mais elle était peut-être plus âgée. Une tiare coiffait sa chevelure couleur claire de lune.
-Mère de Clan, commença Magash. Voici Soeur Tzipah et Soeur Orcheron des Chutes Brumeuses. Elles escortent cet homme..
-Oreste Tissan, se présenta le corellien.
La zabrak le fusilla furibonde qu'il l'ait interrompue. Augwynne Djo l'apaisa d'un ton bienveillant.
-Tout va bien, Magash. Cet homme ne voulait pas te manquer de respect.
-Pardon, Mère.
La zabrak s'inclina avant de se retirer. La matriarche fit alors un geste gracieux de la main en direction de ses hôtes.
-Je vous en prie, asseyez-vous.
-Vous connaissez la raison de notre venue? Lui demanda le Jedi.
Elle les observa s'installer avant de répondre.
-Un incident grave s'est produit, qui pourrait déclencher une guerre entre les Chutes Brumeuses et les Soeurs de la Nuit. Et Remora A'alta, une vieille amie, m'a confirmé par le biais d'une de ses émissaires que j'ai reçu, qu'elle craignait une alliance opportune entre Baritha et l'Empire.
-Même le soutien des Sœurs des Collines Rouges ne pourrait pas suffire selon notre Mère de Clan. Le Jedi connaît bien cet Empire, plaida Tzipah.
La vieille femme étudia avec beaucoup d'insistance les traits fins et creux du jeune corellien qui la sentait le sonder à l'aide de la Force.
-Jusqu'à quel point connaissez-vous cet Empire?
-Bien assez pour vous assurer qu'il représente une menace que vous devez prendre au sérieux. Vous devez être consciente que même s'ils vous ignorent pour le moment, ils ne tarderont pas à tenter de vous écraser ou de vous soumettre à n'importe quel prix. Je les ai vus à l’œuvre de mes propres yeux, infliger le mal aux innocents. En particulier aux gens qui comptaient pour moi.
-Vous avez perdu des proches? Lui demanda Augwynne Djo.
Il surprit le voile de tristesse qui recouvrit son front. La tristesse de quelqu'un qui avait du éprouver aussi des pertes personnelles.
-Ma propre famille et une amie qui comptait pour moi.
-Vous souhaitez les venger?
La question directe le surprit.
-Non, je souhaite seulement réparer les choses.
-Il y a de l'obscurité qui émane de vous, lui fit-elle remarquer.
-Nous vivons des heures sombres, lui rappela-t-il. L'Empire a lancé une campagne de purge contre nous.
-Nous avons senti une grande lumière disparaître, concéda la matriarche. Reste-t-il d'autres survivants?
Oreste sentit son cœur se glacer lorsqu'il se rappela les cadavres de ses condisciples qui jonchaient le sol dans cette mine d'épices de Kessel.
-Je l'ignore, je..
Je suis peut-être le dernier Jedi qui est encore en vie. Cette terrible pensée le glaça, le poids d'une lourde responsabilité lui pesait lourdement sur la conscience. S'il échouait, s'il mourait, il n'y aurait peut-être plus d'espoir.
Plus de Jedi, plus de République. Plus de souvenir, tout ce qui avait pu évoquer l'Ordre Jedi tomberait dans l'oubli. Un sort pire que la mort en définitive, bien plus implacable. L'image de cette machine de mort déshumanisée qui traquait les Jedi au nom de l'Ordre Nouveau troubla ses pensées. N'ayant jamais cessé de hanter ses cauchemars.
Vador.
Celui qui avait exterminé huit des siens sur Kessel. Celui qui écrasait toute forme de résistance à l'oppression.
Il devait tuer Dark Vador.
-Je l'ignore, répéta-t-il une nouvelle fois.
-Je comprends le désarroi que vous pouvez ressentir. Il n'est pas facile de garder la foi en la lumière après avoir perdu les repères auxquels on se fiait. Mais vous devez continuer à espérer, à lutter contre cette obscurité.
-Vous êtes l'espoir des Chutes Brumeuses en ce moment, insista le Jedi. Cet espoir, je ne peux l'incarner seul.
Augwynne Djo se leva alors de son siège. Et s'approcha du feu qu'elle raviva en usant d'un sortilège qu'elle murmura.
-Je veux vous aider, affirma-t-elle. Mais je ne souhaite pas m'engager dans un engrenage à la légère. Surtout que j'ai d'autres problèmes à résoudre.
-Comme le Bâton Obscur?
Augwynne Djo ne semblait pas surprise qu'il soit au courant de son existence.
-Le clan a toujours veillé à interdire l'accès au sommet du Pic Sombre à quiconque. Même si certaines de nos Soeurs ou certains hommes n'ont pu résister à l'appel du Bâton Obscur. Je ne peux dégarnir mes forces sans laisser s'exposer n'importe qui à cette malédiction.
Le Jedi comprit qu'il avait une sérieuse occasion à saisir.
-Sauf si quelqu'un vous en débarrasse.
-Comme votre ancêtre a tenté de le faire?
Si le ton demeurait affable, Oreste demeurait suffisamment perspicace pour déceler la subtilité de l'ironie qui perçait.
-Je sais ce qui est arrivé à mon ancêtre.
-Dans ce cas, vous ne devriez pas vous engager sur la même voie que lui. Vous pourriez basculer définitivement.
Mes maîtres me disaient que ma passion étaient ma plus grande faiblesse. Peut-être avaient-ils raison. Car ils avaient peur de ce que je pouvais devenir.. Ils n'auraient jamais du me cacher les secrets de ma propre famille. Comme ils ne sont plus là pour payer le prix de leurs erreurs, c'est l'Empire qui paiera.
-Je ne suis pas mon ancêtre, trancha-t-il froidement. Et je n'ai pas l'intention de finir comme lui. Je ne commettrais pas les mêmes erreurs.
-On subit souvent ce qu'on essaie d'éviter.
Tzipah accrocha le regard d'Oreste pour lui intimer de garder son calme.
-Si vous nous aidez, je vous aiderai.
-Vous pensez être capable de l'affronter?
-J'ai survécu à bien pire, assura-t-il.
Il pensait chacun de ses mots. Oui, il avait survécu à bien pire. Il avait réchappé à la guerre, à la trahison des clones sur Mygeeto. À la traque de l'Empire, à la mort de ses proches sur Corellia. De Beliem..
Il ne craindrait pas une saleté de malédiction à laquelle avait succombé son aïeul. Il avait fait son choix, un choix qui l'écartait durablement de la voie des Jedi.
-Je suis prêt à l'affronter. Seul.
-Non, nous devons t'accompagner, protesta Tzipah qui se pencha pour lui saisir le bras. C'est trop dangereux.
Orcheron contrairement à sa consoeur semblait se désintéresser de ce qui pouvait advenir du Jedi. Gagnée par l'ennui, elle n'avait qu'une hâte: rentrer aux Chutes Brumeuses.
-Non, martela-t-il. Je ne veux que personne d'autre ne soit exposé.
-Votre attitude vous honore, salua la matriarche. Cependant j'insiste pour que deux Soeurs vous accompagnent. En tant qu'hôte, vous êtes sous la responsabilité de mon clan et c'est pour nous une question d'honneur.
-Je comprends, concéda-t-il. S'il m'arrivait quelque chose, le crédit de votre clan en serait écorné.
Tout le monde paraissait s'accorder sur les termes de l'alliance.
-Bien, avant que vous ne débutiez votre excursion, je voudrais que vous voyiez quelqu'un.
La demande formulée par la matriarche contenait une intonation impérieuse. Elle y tenait, Oreste en était certain.
-C'est important pour vous?
-Pour vous, répliqua-t-elle seulement. Suivez-moi.
Tous trois se levèrent de leur siège pour lui emboîter le pas. D'un pas vif, elle les amena à l'étage supérieur et les fit entrer dans un appartement semblable au sien. Dans un fauteuil au centre, une forme tassée sur elle-même était éclairée par un feu agonisant.
La matriarche chanta à voix basse et les flammes naquirent à nouveau.
-Rell? Appela-t-elle.
La créature recroquevillée s'anima. Cachée sous des capes ternes et défraîchis, son âge marquait les rides avec une telle profondeur qu'on pourrait penser à des canyons forgés par l'érosion. Ses mains tremblantes s'élevèrent vers les nouveaux venus.
Plus précisement vers le jeune corellien.
-Jedi..
Les yeux de Rell pétillaient de vivacité alors qu'un objet cubique brillait à ses pieds. Un holocron.
-Tu es venu.. Yoda avait raison.. tu t'appelles Luke, n'es-ce pas?
-Quoi? Fit Oreste.
-Luke? Tu ne t'appelles pas Luke?
-Je ne connais pas de Luke, vous devez confondre avec quelqu'un d'autre.
L'ancien apprenti de Nejaa Halcyon commençait à s'agacer de gaspiller du temps. Cette personne avait peut-être connu Yoda qui avait du lui confier la mission de veiller sur les artefacts extraits du Chu'unthor.
Mais sa raison semblait dérailler comme Remora A'alta le lui avait signifié. Le déni de Oreste troublait la vénérable gardienne des savoirs Jedi. Il suffisait d'observer son regard hébété qui se perdait au loin, comme si son esprit était parti dans une autre galaxie.
-Tu es pourtant un Jedi.. celui que Yoda m'avait annoncé, balbutiait-elle. Celui qui devait nous délivrer des ténèbres et à qui je devais remettre le savoir.
Maladroitement, elle se baissa pour saisir l'holocron et le lui tendre.
-Je suis Oreste Tissan, lui avoua-t-il.
Il s'attendait à de l'indifférence, ou quelque chose qui y ressemblerait. Mais ce fut seulement l'intérêt qu'elle lui portait qui grandit.
-Tu portes le nom de ton ancêtre Alan.
-Je viens réparer ses torts. En faisant ce qui est nécessaire.
Rell posa alors l'holocron à terre.
-Mon pauvre petit, tu as posé un pied dans les ténèbres. Tu es encore jeune, et tu es si rempli de haine.
-Parce que j'ai tout perdu, tout ce à ce quoi je tenais.
-Non, tu n'as pas tout perdu. Ton cœur n'est pas encore corrompu par l'obscurité, détourne-t-en ou elle t'engloutira.
Il s'approcha et s'accroupit à sa hauteur pour lui murmurer en vieux corellien:
-C'est déjà fait, je ne peux plus reculer.
Évidemment personne ne comprit ce qu'il venait de dire. Hormis Rell qui lui effleura la pommette de sa main flétrie.
-C'est ce que Alan avait dit autrefois. J'espère que tu sauras pardonner à tes ennemis et à toi-même.
-Il en est hors de question.
-Alors le destin d'Alan sera aussi le tien.
Le jeune corellien se releva, ses yeux verts et gris dardant de dédain cette mise en garde qu'il choisit de négliger.
-Cela aussi, il en est hors de question.
Rell baissa la tête, visiblement peinée par ce qu'il avait proféré. Il se détourna d'elle et croisa le regard de la matriarche.
-Plus tôt je mettrai la main sur le Bâton Obscur, mieux cela vaudra pour tout le monde.
Augwynne Djo hocha la tête en guise de neutralité. Il passa devant elle et quitta la pièce sans autre forme de cérémonie. La matriarche de la Montagne Qui Chante patienta quelques instants avant de faire face à la gardienne ancestrale.
-Eh bien, Rell? Es-ce le Jedi que tu attendais?
La vieille femme garda le silence avant de murmurer dans un souffle las:
-Non, ce n'est pas lui.. ce n'est pas le Jedi que j'attendais..
La chef de clan sut que son chemin venait de s'éclaircir. Sa décision n'en serait que plus difficile à trancher.

Voilà, j'espère que cela vous a plu! n'hésitez pas à me dire ce que vous pensez des clins d'oeils à l'univers Legends et en particulier le Mariage de la Princesse Leia dont je recommande encore une fois la lecture :sournois: !

Oreste va-t-il marcher sur les traces de son sulfureux ancêtre Alan Tissan :sournois: ?

Vous le saurez plus tard! à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 05 Juin 2019 - 13:25   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Un nouvel extrait qui a bien fait progresser l'intrigue ma foi ! Ça y est, Oreste est sur la route du Bâton Obscur... mais quelque chose me dit qu'il ne va peut-être pas l'atteindre ; je vois bien Augwynne Djo l'empêcher de mettre la main dessus à un moment donné. Mais sera-t-il détruit ? Est-ce cela qui fera basculer définitivement Oreste, qui admet en son for intérieur ne plus vraiment être un Jedi ?

Après, il faut bien qu'il ait des descendants... et vu qu'il n'a pas encore vraiment conclu avec Tzipah, il ne va sans doute pas basculer de suite (si tant est que Tzipah soit la mère de son futur enfant, ce qui n'est pas encore garanti...).

Vivement la suite ! J'ai hâte de savoir s'il va prendre possession de l'artefact et, si oui, quelles conséquences cela aura sur l'intrigue ! :oui:

mat-vador a écrit:n'hésitez pas à me dire ce que vous pensez des clins d'oeils à l'univers Legends et en particulier le Mariage de la Princesse Leia dont je recommande encore une fois la lecture :sournois: !

Hélas, je ne l'ai jamais lu ! :transpire:

mat-vador a écrit:Oreste va-t-il marcher sur les traces de son sulfureux ancêtre Alan Tissan :sournois: ?

Hélas bis, je la sens mal pour lui ! Ton récit ne s'appelle sans doute pas le Jedi Noir de Dathomir pour rien ! :whistle:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5027
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 05 Juin 2019 - 20:35   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour, L2 :jap: !

L2-D2 a écrit:Un nouvel extrait qui a bien fait progresser l'intrigue ma foi ! Ça y est, Oreste est sur la route du Bâton Obscur... mais quelque chose me dit qu'il ne va peut-être pas l'atteindre ; je vois bien Augwynne Djo l'empêcher de mettre la main dessus à un moment donné. Mais sera-t-il détruit ? Est-ce cela qui fera basculer définitivement Oreste, qui admet en son for intérieur ne plus vraiment être un Jedi ?

Après, il faut bien qu'il ait des descendants... et vu qu'il n'a pas encore vraiment conclu avec Tzipah, il ne va sans doute pas basculer de suite (si tant est que Tzipah soit la mère de son futur enfant, ce qui n'est pas encore garanti...).


je te confirme que l'on approche d'un moment décisif de l'histoire et que les choix d'Oreste auront de sérieuses répercussions à partir de là: quel genre de personnage sera-t-il?

Tzipah et lui ressentent des sentiments l'un pour l'autre, mais cela suffira-t-il à lui ouvrir les yeux et à le sauver? Auront-ils un ou des enfant ou n'en auront-ils pas ? Je me permets une petite remarque sur la première partie notamment sur l'arc corellien: à la fin de cet arc, Oreste perd toute sa famille proche mais je n'ai pas mentionné l'existence de parents plus éloignés comme des oncles ou des cousins portant le nom des Tissan. J'ai déjà écrit une chronique là-dessus, un OS rapide prêt à publié :sournois: !

Voilà je n'en dis pas plus :sournois: !

L2-D2 a écrit:
mat-vador a écrit:Oreste va-t-il marcher sur les traces de son sulfureux ancêtre Alan Tissan :sournois: ?

Hélas bis, je la sens mal pour lui ! Ton récit ne s'appelle sans doute pas le Jedi Noir de Dathomir pour rien ! :whistle:


Eh bien, on va dire que c'est un élément de réponse pour la suite :P !

L2-D2 a écrit:Vivement la suite ! J'ai hâte de savoir s'il va prendre possession de l'artefact et, si oui, quelles conséquences cela aura sur l'intrigue ! :oui:


Le prochain extrait promet d'être intéressant :sournois: !

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Mer 05 Juin 2019 - 22:52   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Très très bon chapitre. Plus posé, mais fascinant et plus on avance plus j'ai envie de relire "Le Mariage de la Princesse Leia" (mais bon j'ai un superbe "Escouade Inferno" en cours de lecture, donc ça attendra :D )

La surprise d'Oreste concernant la présence d'une Zabrak est parfaite pour m'embrouiller le cerveau. Dans le canon, y a des Zabraks, Dans le legends y a des Zabraks, mais dans le legends pré-Clone Wars y en avait pas, c'est bien ça ? :paf:

Plus sérieusement, c'est intéressant de voir que les Sorcières suivent encore Oreste dans sa mise en place d'une guerre. Je suis impatient de voir ce qu'il va arriver lorsqu'il entrera en contact avec le Bâton et ce qu'il adviendra des deux Soeurs qui l'accompagnent. Orcheron semble d'ailleurs de moins en moins hostile et l'évolution est intrigante.

Allez, j'attends la suite, mais j'avoue que c'est toujours aussi passionnant. :oui:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 574
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Jeu 06 Juin 2019 - 7:36   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Salute Mandoad, merci pour le retour :jap: :cute: !

Mandoad a écrit:plus on avance plus j'ai envie de relire "Le Mariage de la Princesse Leia"


Héhé c'était un peu le but :D :D !

Mandoad a écrit:La surprise d'Oreste concernant la présence d'une Zabrak est parfaite pour m'embrouiller le cerveau. Dans le canon, y a des Zabraks, Dans le legends y a des Zabraks, mais dans le legends pré-Clone Wars y en avait pas, c'est bien ça ? :paf:


Le personnage de Magash apparaît dans la saga de Jax Pavan, The Last Jedi. J'ai voulu l'utiliser, j'avais bien aimé son apparition :P !

Mandoad a écrit:
Plus sérieusement, c'est intéressant de voir que les Sorcières suivent encore Oreste dans sa mise en place d'une guerre.


Il les met devant le fait accompli :transpire: .

Mandoad a écrit: Je suis impatient de voir ce qu'il va arriver lorsqu'il entrera en contact avec le Bâton et ce qu'il adviendra des deux Soeurs qui l'accompagnent.


C'est le sujet du prochain extrait :wink: .

Mandoad a écrit:j'avoue que c'est toujours aussi passionnant. :oui:


:jap:

Allez à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 11 Juin 2019 - 17:26   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir à tous, braves gens :hello: !

Dans cet extrait, le destin de Oreste prend un tournant décisif! Voici venue l'heure du choix :sournois: !

Bonne lecture!

Oreste Tissan suivit de ses yeux verts et gris le sentier sableux qui rampait jusqu'au sommet du Pic Sombre. La pointe déchiquetée par les éléments et le temps se dressaient devant lui comme un sombre augure, un défi inaccessible.
Il allait relever ce défi, il allait s'emparer du Bâton Obscur. Et dompter son pouvoir, chose qu'Alan Tissan avait échoué à faire.
Je ne suis pas aussi faible que toi, Alan. L'Empire le verra bien assez tôt.
Une voix tentatrice traversa alors ses pensées.
Tu es prometteur, je t'attends avec impatience. Nous nous verrons bientôt, très bientôt.
Dark Rivan l'appelait à travers la Force.
-Moi aussi, j'attends notre rencontre avec impatience, murmura le jeune corellien.
Une main délicate l'agrippa par le coude.
-Oreste, tu le sens?
Les yeux bleus de Tzipah trahissaient de l’inquiétude. Il s'efforça de le rassurer, car il se doutait qu'elle écoutait ce souffle qui parasitait son crâne.
-Le Bâton Obscur ne sera plus un problème.
-Je maintiens que je dois venir avec toi, insista la jeune Sorcière des Chutes Brumeuses.
-Je maintiens que non.
Il tourna la tête par dessus l'autre épaule pour observer les deux guerrières de la Montagne Qui Chante qui demeuraient impassibles derrière eux deux.
-Où est Orcheron? Demanda Oreste.
-Elle est rentrée aux Chutes Brumeuses avec trente Soeurs de la Montagne Qui Chante.
-Quoi? S'écria-t-il. Seulement trente?
Il plongea son regard dans le sien et il la surprit en train de se mordre la lèvre.
-Tu peux m'expliquer ce que ça veut dire?
-Nous en reparlerons aux Chutes Brumeuses.
Il n'obtiendrait rien de plus. Il était temps d'accomplir sa quête. Il se tourna vers les remparts de la cité qu'il laissait derrière lui.
-Je reviendrai aussi vite que possible, promit-il à son amie.
Celle-ci l'embrassa sur les lèvres et ce bref contact lui donna l'impression de savourer un miel sucré qui se déversa dans sa gorge.
Par pudeur, elle s'écarta de lui et reprit son masque impassible. Le cœur lourd, il se résigna à entamer son ascension, escortée de ses deux némesis.


Tout au long du parcours, Oreste ne cessait de ressentir ce picotement qui courait sur sa nuque. Les expressions fermées des deux Sorcières qui le couvraient montraient qu'elles étaient au moins tout autant indisposées.
Une sombre énergie les entourait et s'intensifiait à mesure qu'ils se rapprochaient. Une énergie qui tourmentait les flux de la Force, qui ne pouvait provenir que du Bâton Obscur. Le Jedi posait la main sur la crosse de son sabre laser, pour conjurer sa nervosité.
Viens à moi.
Rivan l'appelait comme dans ses rêves.
L'entrée d'une caverne marqua tout à coup le terme de leur périple. Des miasmes opaques convulsaient la Force en un torrent d'obscurité qui déferlait sur leurs perceptions sensorielles par cascades.
Contrairement aux deux Sorcières de la Montagne Qui Chante qui grimaçaient sous l'effet d'une nausée instinctive, Oreste se sentait grisé comme s'il était chez lui. Il dégaina son sabre laser et l'activa, laissant un néon crépitant vert émeraude se déployer devant son visage fin.
-Attendez-moi ici.
Aucune ne protesta, cela leur semblait convenir de ne pas s'aventurer au-delà. Élevant son sabre au-dessus de lui pour éclairer le chemin, il trébucha au bout de quelques mètres. Le halo illumina des reflets de squelettes émiettés, mélangés les uns aux autres en un amas sinistres.
Certainement les restes des infortunés qui avaient tenté avant lui de s'emparer du Bâton Obscur.
Viens à moi.
Au bout d'une vingtaine de pas où il piétina malgré lui d'autres fossiles, ce qu'il convoitait apparut enfin devant lui.
L'artefact flottait au-dessus du sol, de manière irréelle. Un halo bleuté sinistre cernait ses contours tandis que le pommeau brillait d'un éclat mauve presque éteint. Il n'avait qu'à tendre la main pour s'en saisir.
Prends le.
-Je ne vais pas me gêner, railla Oreste.
Malgré ce picotement désagréable qui continuait d'électriser sa nuque, le corellien ne voyait aucune raison d'être méfiant.
À l'instant où il étreignit le Bâton Obscur entre ses doigts, sa conscience explosa. Tout lui semblait clair, limpide. Il était destiné à vivre ce moment. Tout comme pour Alan, le Bâton Obscur devait lui revenir.
Des images issues d'un lointain passé défilèrent dans son esprit. Dathomir.. Rivan lui raconta son histoire.
Les Sith y possédaient jadis une académie, à l'endroit même où le clan de la Montagne Qui Chante s'était installé. Kaan ordonna peu avant la défaite de Ruusan d'enfouir le Bâton Obscur au sommet du Pic Sombre. Pour que personne ne le trouve. Car cet imbécile craignait son pouvoir.. au lieu de tenter de le comprendre.
Il vit une femme encapuchonnée entrant dans la caverne et fixant l'artefact qui lévitait devant son visage. Avant de s'en détourner.
Allya, exilée par l'Ordre Jedi, ne l'a pas davantage compris. Tout comme ton ancêtre.
Un chevalier Jedi corellien entra à son tour et sans aucune approche prudente et réfléchie, agrippa le Bâton avant de s'échapper de la grotte en courant. Oreste revit sa fuite éperdue à travers la forêt, sa confrontation avec Yoda.
Il l'entendit exposer les raisons de ses actes au Grand Maître qui les réfutait. Il le vit tenter d'user du Bâton Obscur, prêt à libérer une puissance qu'il ne comprenait pas. Il le vit mourir, avec la certitude d'avoir fait ce qui lui semblait juste.
Il se promettait de ne pas échouer.
Il ramena le Bâton Obscur à lui, pour l'admirer. Le pommeau qui le surmontait se mit à étinceler d'un éclat plus aveuglant. Une énergie le traversa en un ruisseau fluide avant qu'il ne s'effondra à genoux, le crâne perclus de douleur. Comme si ce dernier était transpercé simultanément de plusieurs coups de vibrolame.
Pensais-tu vraiment qu'il n'y aurait pas de contrepartie?
La souffrance disparut et des images du passé apparurent de nouveau. L'image d'un Sith zélosien en chair et en os.
J'étais tellement plus autrefois. J'avais des adeptes, une forteresse à Almas. J'avais une armée à mon service. Je détenais le pouvoir de distordre la Force, d'absorber la vie de mes ennemis. Mais les Jedi m'ont attaqué et m'ont tout pris.
Les mots dans sa tête résonnaient de colère.
J'ai du m'enfuir comme un voleur. J'ai traversé le temps et l'espace pour mourir sur un maudit champ de bataille.
-Mais vous avez réussi à transférer votre esprit dans le Bâton Obscur.
Survivre ne me suffit pas.
Oreste devina la teneur du marché que Rivan voulait conclure avec lui. Une répulsion instinctive étreignit son estomac à cette idée.
Je veux redevenir ce que j'ai été, acquérir l'immortalité qui me revient de droit. Et tu vas m'y aider, jeune homme.
-Jamais.
J'ai voulu conclure le même marché avec ton ancêtre. Mais je n'ai pas été assez persuasif, j'ai eu le temps de méditer mon erreur.
-Pourquoi le ferai-je?
Je sais que tu ne crains ni la douleur ni la colère. Tu as au contraire appris à les étreindre pour en tirer ta force. Ton instinct de survie m'impressionne.
-Venant d'un Sith, j'imagine que ce n'est pas un mince compliment.
Mais ce n'est pas suffisant pour ce que tu as l'intention de faire.
-Mes projets ne regardent que moi. Si vous pouvez m'aider, tant mieux.
Je sais ce que tu veux et tu sais ce que je veux. Que décides-tu?
-J'ai besoin d'y réfléchir.
Peut-être as-tu besoin d'être encouragé.
De nouveau Oreste fut jeté à terre par les dizaines de dagues invisibles qui perforaient son cerveau de part et d'autre. Il ne put retenir les beuglements qui se répercutèrent dans toute la grotte, ce qui ne suscita aucune pitié chez Rivan.
Maintenant, décide. Veux-tu finir comme Alan?
-Jedi?
Les deux Sorcières venaient de surgir et assistèrent au spectacle, en tentant de comprendre ce qui s'y passait. Oreste surmontant son calvaire, lut la confusion et l'effarement sur leurs traits.
Elles te voient et bientôt elle sauront.
La douleur s'effaça et le corellien se redressa sur ses appuis, titubant comme un ivrogne. Il s'aperçut que les deux guerrières le menaçaient avec leurs lances.
Si tu les laisses raconter ce qu'elles ont vu, tu auras perdu leur confiance. Et tu ne pourras plus te venger.
-Lâche ça et reviens avec nous.
L'une des Sorcières s'approcha lentement et la pointe de sa lance s'arrêta à quelques centimètres de sa poitrine.
Que choisis-tu? Insista l'esprit du Sith zélosien.
-J'accepte votre offre.
Alors tue les.
Oreste sentit ses dernières entraves se dissoudre, il n'avait plus à se retenir. Il fit face aux deux dathomiriennes qui s'étaient séparées, qui remarquèrent une étrange flamme funeste irriguer ses iris verts et gris.
-Oui, maître.
Des éclairs fourchèrent du pommeau et les frappèrent de plein fouet. Elles se tordirent en lâchant des glapissements aigus, leur énergie vitale drainée par le Bâton Obscur. Tout ce qu'elles avaient été, tout ce qu'elles auraient pu devenir.
Tout cela appartenait maintenant à Rivan.
C'était cela le marché qu'il avait conclu. Il le comprit à l'instant où les corps s'étendirent à ses pieds. En échange de sa vengeance contre l'Empire, il lui offrirait des âmes. Mais il répugnait à l'aider à devenir immortel.
Quelque part, enfoui parmi sa noirceur, il demeurait persuadé d'agir en Jedi. Cependant, force lui était de reconnaître qu'il était allé plus loin que son ancêtre. Il avait pactisé avec l'esprit malveillant d'un Seigneur Sith. Une conduite qui s'éloignait des enseignements de Nejaa Halcyon et de Ki Adi Mundi. Pire, cela les contredisait. Il en tira la conclusion logique.
Il était devenu le Jedi Noir de Dathomir.
Il aurait du en ressentir de la gêne, une once de honte. Mais rien de tout de cela, seulement un vague sentiment de fatalisme.


Le coeur de Tzipah bondit de joie lorsqu'elle vit réapparaître la silhouette du jeune corellien plus haut qui descendait rapidement le sentier. La guerrière zabrak qui patientait à ses cotés ne partageait pas cet enthousiasme.
-Quelque chose s'est mal passé, grogna Magash entre ses dents.
La jeune amie dathomirienne l'accompagna lorsque la non humaine s'avança de quelques mètres à la rencontre d'Oreste.
-Qu'est-il arrivé à Siem et Kilym? Demanda brusquement Magash.
-Mortes en faisant leur devoir, répondit-il.
Les deux femmes fixèrent un instant le sceptre qu'il détenait dans sa main gauche. Leurs perceptions sensorielles furent attisées par l'électricité obscure qui s'en dégageait.
-Comment sont-elles mortes? Insista Magash suspicieuse.
-Le Bâton Obscur les a tuées.
Je les ai tuées pour sceller le pacte avec Rivan, pensa-t-il pour lui-même. Il pourrait le dire à voix haute, si cela lui chantait mais il ne voulait pas que Tzipah se détourne de lui. Il ne le supporterait pas.
-Je ne te crois pas, cracha la zabrak qui crispa ses doigts sur sa lance.
-Moi je le crois, intervint Tzipah.
-Parce que tu aimes cet homme, tu manques d'objectivité.
L'amie d'Oreste se plaça entre lui et la non humaine.
-J'ai appris à lui faire confiance, se défendit-elle. Tu devrais en faire autant au lieu de continuer à le détester.
-La confiance est une question de patience, lança Augwynne Djo.
La matriarche de la Montagne Qui Chante considéra le Jedi et les deux femmes qui commençaient à se disputer.
-C'est un diamant précieux aussi difficile à préserver que facile à perdre.
-Que suis-je censé comprendre? Fit le jeune corellien qui remarqua qu'elle s'adressait à lui.
Augwynne soutint son regard perplexe.
-Au nom du clan, je vous suis reconnaissante de nous avoir délivré de la malédiction. C'est pourquoi Magash vous raccompagnera aux Chutes Brumeuses avec trente autres de nos combattantes.
-Mère? S'écria la zabrak qui n'approuvait pas.
-J'ai pris ma décision.
-Soixante, c'est toujours mieux que trente, déclara Oreste. Mais cela demeure insuffisant, vous devez vous engager totalement à nos cotés si vous voulez remporter cette guerre.
-Votre guerre, Jedi.
La matriarche adoptait un ton distant.
-N'oubliez pas ce que je viens de vous dire sur la confiance. Que la bénédiction d'Allya vous accompagne.

Voilà, j'espère que cela vous a plu! N'hésitez pas à me dire ce que vous pensez du choix de Oreste!

Quelles seront les conséquences :whistle: ?

Allez à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 11 Juin 2019 - 19:53   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Alors là, nous avons franchi un cap, ce que tu nous confirmes toi-même avec cette réplique :
mat-vador a écrit:Il était devenu le Jedi Noir de Dathomir.

Ça envoie ! :love:

Mais quelque chose me dit qu'Oreste a sans doute plus à perdre qu'à gagner dans cette affaire... On verra bien ! :sournois:

Vivement la suite !
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5027
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mar 11 Juin 2019 - 23:18   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour :cute: !

L2-D2 a écrit:Alors là, nous avons franchi un cap, ce que tu nous confirmes toi-même avec cette réplique :
mat-vador a écrit:Il était devenu le Jedi Noir de Dathomir.

Ça envoie ! :love:


:sournois:

L2-D2 a écrit:Mais quelque chose me dit qu'Oreste a sans doute plus à perdre qu'à gagner dans cette affaire... On verra bien ! :sournois:


Pour commencer, il a gagné un nouveau pote :P :paf: ! Pour le coup, ca risque pas d'améliorer de sitôt ses relations avec Gelfran :transpire: .

Son choix aura évidemment des conséquences... sur beaucoup de choses :sournois: !

à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Mer 12 Juin 2019 - 17:07   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Voilà! Comme promis en mp, j'ai lu les deux extraits que j'avais en retard! :D

Et je ne dirais qu'une chose: Wahou!!

C'est étrange de voir les Sorcières continuer à suivre Oreste dans sa folle quête. Elles semblent le trouver à leur goût en tout cas!^^ MAis la question que je me pose est "que va-t-il arriver à Tzipah... Après tout rien ne nous assure qu'elle sera la mère de la descendance d'Oreste... Il va sûrement basculer, mais sera-ce au détriment de Tzipah? Ou bien reviendra-t-il a la raison? Je doute fort de ce dernier point... d'autant plus que tu nous assures qu'il est devenu le Jedi Noir de Dathomir... Hmmm... :sournois:

Bon, dans le second extrait, il récupère le fameux Bâton... Je sens que ça va mal finir, toute cette histoire! :o

Mais j'ai adoré la scène où Oreste récupère le Bâton! La discussion qui s'ensuit est merveilleusement sombre. Vraiment, c'était très bien écrit! Et la fin de cet extrait annonce la couleur. Ca va être énooooorme dans le prochain chapitre!! :D

Bien entendu, c'est toujours aussi bon de suivre les aventures d'Oreste et de ses amis (enfin, si "amis" est encore le terme adéquat :sournois: ).

Toujours plus hâte de lire la suite! Vite, que passe cette semaine!! :sournois:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5235
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Mer 12 Juin 2019 - 18:57   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour Den :hello: !

Den a écrit:Voilà! Comme promis en mp, j'ai lu les deux extraits que j'avais en retard! :D


Parfait, la sentence sera commuée en grâce :sournois: ! T'as de la chance :o !

Den a écrit:C'est étrange de voir les Sorcières continuer à suivre Oreste dans sa folle quête. Elles semblent le trouver à leur goût en tout cas!^^


Elles préfèrent les hommes ténébreux :P !

Den a écrit: MAis la question que je me pose est "que va-t-il arriver à Tzipah... Après tout rien ne nous assure qu'elle sera la mère de la descendance d'Oreste... Il va sûrement basculer, mais sera-ce au détriment de Tzipah? Ou bien reviendra-t-il a la raison? Je doute fort de ce dernier point... d'autant plus que tu nous assures qu'il est devenu le Jedi Noir de Dathomir... Hmmm... :sournois:

Bon, dans le second extrait, il récupère le fameux Bâton... Je sens que ça va mal finir, toute cette histoire! :o

Mais j'ai adoré la scène où Oreste récupère le Bâton! La discussion qui s'ensuit est merveilleusement sombre. Vraiment, c'était très bien écrit! Et la fin de cet extrait annonce la couleur. Ca va être énooooorme dans le prochain chapitre!! :D
:


Haha, suspens :sournois: !

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1371
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Ven 14 Juin 2019 - 15:09   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

C'est donc fait. On s'en doutait et on sentait que cela ne tarderait pas: Oreste Tissan est devenu le Jedi Noir de Dathomir en succombant aux tentations de Dark Rivan.
En voulant se montrer plus fort que son ancêtre, le jeune homme finit par céder à l'offre qu'Alan avait rejeté et c'est une situations doucement ironique. :sournois:

Et on peut dire qu'il n'attend pas. Un "oui, maître" par-là une barbecue de Sorcierès par ici et il revient vers le clan des Chutes Brumeuses (d'ailleurs, il arrive encore à raillers les renforts fournis qu'il juge faiblards. Bon, d'un côté, je le voyais mal ne serait-ce qu'essayer de dire "Merci" :D ).

Tzipah, elle, continue de se voiler la face et la question est: Tombera-t-elle de haut en voyant que celui qu'elle aime à succomber à l'obscurité ou l'y suivra-t-elle ?

Question pour laquelle je continuerai de lire, afin d'avoir une réponse !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 574
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Précédente

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations