Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathomir

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar mat-vador » Lun 18 Mar 2019 - 21:10   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour, Den :hello: !

Den a écrit:L'affrontement entre nos héros et les Sœurs de la Nuit fut juste dantesque! Oreste nous prouve - à nous ainsi qu'aux Sorcières - qu'il est un héros accompli et un formidable combattant.


C'est peut-être pour ça que les Jedi sont des maris très recherchés par ces dames :P !

Den a écrit:Oreste et Tzipah forment un joli couple de guerriers. Je ne doute pas qu'ils se sont fait une bonne impression avec cette bataille! Je ne doute pas qu'il pourrait se passer quelque chose entre eux!^^


Tzipah fera-t-elle oublier le souvenir de Beliem à Oreste? :sournois: , rien n'est certain...

Den a écrit:Sinon, je suis véritablement ravi d'en découvrir un peu plus sur Dathomir, ses Sorcières, les Sœurs de la Nuits, etc.


Je me base beaucoup sur le roman de Wolverton et après j'invente (un peu). :siffle:

Den a écrit:Wouah!

Cet extrait m'a fait vibrer! L'affrontement entre nos héros et les Sœurs de la Nuit fut juste dantesque!

Enfin, bref, tu l'auras compris, c'est un chapitre qui m'a plu! Probablement le meilleur depuis qu'Oreste est ses camarades sont arrivés sur Dathomir


Heureux que ca t'ait plu! Ton enthousiasme fait plaisir à voir :jap: !

Den a écrit:L'avenir nous réserve-t-il d'autres batailles épiques comme celle-là? Je n'en doute pas un instant! :sournois:


:sournois:

Allez hop c'est l'heure de la suite :cute: !

Dans cet extrait, Oreste et ses potes arrivent au village de Tzipah! La coexistence se fera-t-elle sans heurts :sournois: ?

Découvrez-le ici!

Les Sorcières les plus proches et les plus menaçantes à l'encontre du Jedi corellien s'écartèrent alors de lui, paraissant s'en désintéresser.
Elles s'organisèrent en colonne, les rancors et leurs cavalières se plaçant stratégiquement en avant garde et en arrière garde pour prévenir toute surprise. Orcheron et Tzipah furent partie de celles qui ouvrirent la voie, accompagnées de leurs récents prisonniers.
Gelfran et Climber furent un peu plus ménagés grâce au pas lent des montures, pour s'assurer que la cohorte ne serait pas disloquée. Oreste en profita pour en savoir davantage sur ce monde sur lequel ils avaient échoué.
Il marchait à coté du rancor de Tzipah et lui demanda;
-Pourquoi les tiennes détestent-elles autant les Jedi?
Tout en surveillant les alentours à l'aide de ses perceptions, la dathomirienne le considéra depuis sa selle.
-Depuis que vous avez tenté de reprendre le Wuffa de métal.
Il comprit qu'elle faisait allusion à l'expédition Jedi qui avait tenté de récupérer l'épave du Chu'unthor.
-Et qui étaient celles qui ont tenté de nous attaquer tout à l'heure?
-Les Sœurs de la Nuit. Elles pratiquent des usages interdits de la Magie d'Allya. Une sorcellerie maudite.
Le rescapé de l'Ordre 66 crut détecter dans sa voix beaucoup d'amertume emplie de colère.
-Tu ne les portes pas dans ton coeur, lui fit-il remarquer.
-Pas moins que n'importe quelle autre de mes Sœurs. Ces derniers temps, elles se montrent plus audacieuses.
-Plus dangereuses, tu veux dire?
Elle approuva d'un hochement de tête, les traits tout à coup sinistres.
-Plusieurs clans y compris le nôtre ont subi des défections. Nous évitons depuis peu d'envoyer des patrouilles isolées.
La jeune autochtone plongea ses yeux bleus azur dans la mer verte et grise qui habitait de cet étranger qui l'écoutait avec patience.
-Elles tendent des embuscades et tuent celles qui leur résistent. Les autres se rallient à leur cause.
-Vous avez tenté de réagir?
-Oui, mais elles sont rusées. Elles sacrifient les plus faibles d'entre elles pour nous donner l'illusion que nos expéditions sont efficaces.
Il digéra cette information avant de changer de sujet.
-Pourquoi avoir pris ma défense?
Tzipah marqua une brève hésitation.
-Une prophétie qui remonte à des dizaines et des dizaines de printemps prétend qu'un sorcier venu des étoiles nous délivrera de l'obscurité et défiera les Soeurs de la Nuit.
-Tu penses que c'est moi?
-Peu importe ce que je pense. Ce n'est pas à moi de découvrir si tu es celui dont parle la prophétie.
Oreste comprit qu'il n'en saurait pas plus pour le moment. Il remarqua avant qu'ils n'atteignirent les premiers contreforts montagneux que les Sorcières maintenaient une distance de sécurité avec lui, comme si elles craignaient qu'il les morde.
La rivière léchait les pieds des montagnes en s'élargissant, alimentée par des ruisseaux qui glissaient le long des pentes, la transformant peu à peu en un torrent tumultueux.
Les trois hommes comprirent qu'ils étaient enfin véritablement entrés sur le domaine des Chutes Brumeuses lorsque des sentinelles vigilantes croisèrent leur chemin, surveillant jalousement les points d'accès les plus évidents.
Ils empruntèrent un sentier qui naquit aux pieds même des montagnes sans s'élever ni perdre de l'altitude. Et ils aboutirent à un lac, d'une étendue peu impressionnante autour duquel des hommes dathomiriens s'affairaient.
Penchés au-dessus de la surface, ils tiraient des filets de pêche à eux et levèrent à peine la tête vers les nouveaux venus, trop absorbés par leur tâche. Oreste, Gelfran et Climber remarquèrent les Sorcières qui leur donnaient des instructions impérieuses.
Ils échangèrent un regard circonspect, comprenant qu'ils devraient s'adapter tant que mal aux coutumes locales. Parmi lesquelles, la gent masculine ne possédait pas la meilleure part. Une forte cascade se précipitait dans la retenue naturelle depuis les vallons encaissés et semblait barrer l'entrée d'une grande caverne. Ça et là, les naufragés remarquèrent des ouvertures creusées à même la roche. Ils en déduisirent que la demeure des Chutes Brumeuses était une grande bâtisse troglodyte.
Le sentier les conduisit juste sous les cascades dont la chute formait des vapeurs condensées, une sorte de brouillard cotonneux, d'où provenait certainement le nom du clan de Tzipah. L'entrée de la caverne était assez haute pour qu'un rancor et sa cavalière puisse pénétrer à l'intérieur de cette forteresse forgée par les éléments.
Ils parvinrent à une sorte de grand hall qui constituait la place du village sillonnée de d'autres Sorcières en armes, d'hommes portant des charges et d'enfants qui accoururent vers la patrouille en poussant des cris de joie.
Les trois larrons notèrent que la plupart étaient des filles, les garçons se distinguant par leur quasi absence. De nouveau, ils partagèrent un regard dubitatif.
-Cela m'a l'air d'être un petit paradis, grinça le contrebandier. C'est à se demander qui a l'idée de nous faire échouer ici.
-C'est quelque chose que nous avons décidé ensemble, rétorqua le clone qui s'était senti visé.
Tzipah, Orcheron et d'autres descendirent de leur rancor. Immédiatement, les trois hommes suscitèrent la curiosité.
Surtout Oreste qui était le seul parmi ces compagnons à avoir gardé les mains libres. Des enfants s'approchèrent de lui craintifs. Orcheron lança une exclamation qu'ils reprirent en chœur.
-Sorcier! Sorcier!
-Ça y est, tu es déjà célèbre, se moqua Gelfran Delen à l'adresse du jeune Jedi.
Celui-ci grogna:
-Pour ce que ça me fait.
Tzipah appela quelques consœurs pour leur raconter tout ce qui s'était passé. À son ton animé, il était évident qu'elle demandait une audience à quelqu'un d'important.
Certainement la matriarche du clan.
Oreste la vit revenir vers eux tandis que Gelfran et Climber furent détachés, de nouveau maîtres de leur mouvements sous étroite surveillance, cependant. Ils se massaient les poignets lorsque les gardes revinrent escortant, une femme d'un âge avancé mais qui inspirait un grand respect. Les Sorcières elles-mêmes s'écartèrent de son passage avec moult inclinaisons.
La vénérable matriarche aux traits parcheminés portant une longue toge ample magenta et coiffée d'une tiare dentelée en os, fixa de ses yeux le Jedi. Ce dernier la sentit le sonder à l'aide de la Force sans user de quelque sort que ce soit.
Ce qui témoignait chez elle d'une grande maîtrise de ses pouvoirs.
C'est d'elle dont dépendait en cet instant son destin, sa liberté et sa vie. Ainsi que celles de Gelfran et de Climber. Une bonne dose de tact serait nécessaire. Il crut utile de faire une révérence basique afin d'attirer ses bonnes grâces.
La matriarche freina à moins de trente centimètres de lui et il soutint son regard perçant.
-Je suis Remora A'alta. Bienvenue aux Chutes Brumeuses, Jedi.
-Vous savez donc ce que je suis? Ne put-il s'empêcher de demander, étonné.
-Nous connaissons les histoires à propos des vôtres depuis qu'un oiseau de métal en flammes s'est écrasé il y a bien longtemps sur notre monde. Mes aïeules avaient livré bataille pour s'en emparer, du moins de ce qu'il en restait.
Oreste sentit la pression de l'attroupement qui se formait autor d'eux trois.
-Mais le passé importe peu. Nous savons ce que vous les Jedi êtes capables de faire et nous vous respectons pour cela.
Le jeune corellien grimaça, ayant parfaitement saisi le sous entendu.
-J'ai compris ce que vous insinuez, lâcha-t-il d'une voix lasse. Vous pensez que nous représentons un danger pour vous. Je vous assure que vous vous trompez.
-Vraiment? Fit la matriarche sceptique. Il y a de l'obscurité en vous.
Il comprenait maintenant la défiance générale qui l'entourait. Tzipah elle-même gardait ses distances bien qu'elle paraissait le considérer mieux que ses consœurs.
-Les temps ont changé. Il ne reste plus que très peu d'entre nous, avoua-t-il.
-Nous avons senti au-delà des étoiles une grande lumière s'éteindre subitement. Nos prêtresses affirment que les ténèbres nous guettent.
La chef de clan étudia l'expression fermée du jeune homme.
-Que s'est-il donc passé?
-L'Empire a remplacé la République puis a lancé une purge contre nous, résuma-t-il succinctement.
Remora étendit ses perceptions et perçut ainsi les flux d'émotions que laissait échapper le jeune étranger.
De la colère mêlée à de la tristesse. Cela devait expliquer qu'il attirait les ombres.
-Nous avons entendu parler de cet Empire qui s'est établi sur notre monde.
-Et vous les laissez faire?
Oreste avait conservé une voix posée qui suintait néanmoins une profonde indignation.
-Nous ne répliquons seulement que quand ils capturent les nôtres ou lorsqu'ils entrent sur notre territoire.
-Vous pourriez les anéantir, insista-t-il.
-Nous devons faire face aux Sœurs de la Nuit, elles représentent une menace plus importante.
Le jeune corellien prit un air pensif. La situation offrait maintenant pour lui une tournure intéressante.
-Si je vous aide contre les Soeurs de la Nuit, m'aiderez-vous contre l'Empire? Proposa-t-il de but en blanc.
Des murmures parcoururent la foule jusqu'à ce qu'une voix s'élève avec mépris.
-Nous n'avons pas besoin de l'aide d'un mâle sorcier pour nous défendre.
Ce n'était autre que Orcheron qui avait prononcé ces mots. Sa réplique cinglante suscita l'approbation de certaines Sorcières mais pas de toutes. La matriarche quant à elle demeura impassible avant de lever la main pour apaiser une ambiance agitée.
-Si vous nous aidez contre les Sœurs de la Nuit, vous pourrez rester parmi nous, décida-t-elle finalement.
Remora A'alta appuya son jugement avec un regard appuyé en direction d'Orcheron qui s'apprêtait à protester.
-Et c'est une décision sur laquelle je ne reviendrai pas. Tzipah, tu hébergeras ce Jedi et ses amis chez toi.
La jeune guerrière brune s'inclina devant la doyenne.
-Comme vous voudrez, Mère.
-Non, intervint Orcheron. J'ai capturé cet homme, j'exige qu'il devienne mon époux de droit, ajouta-t-elle en montrant Gelfran de sa lance.
Le contrebandier implora du regard Oreste et Climber, qui s’avancèrent alors d'un pas. Immédiatement sur un geste discret de la matriarche, cinq Sorcières s'interposèrent pour leur bloquer le passage.
-Selon nos coutumes, cet homme t'appartient, approuva la chef de clan.
-Attendez, vous ne pouvez pas.. commençait le jeune corellien.
Remora croisa son regard.
-Je suis désolé mais nos lois sont claires.
Elle s'écarta pour vaquer à d'autres occupations et Tzipah agrippa fermement et doucement l'épaule frêle du jeune Jedi fugitif.
-Notre Mère de clan a parlé, Oreste. Ne t'entêtes pas.
Le Jedi plongea ses yeux verts et gris dans cette eau pure qui reflétait la couleur d'un ciel paisible au fonds de ses prunelles. Dans lesquelles se lisait une patience inébranlable, qui incitait à se fier à elle. Il ne put qu'observer avec impuissance, Gelfran rejoindre son inflexible maîtresse.
Mais avant ils eurent le luxe d'échanger quelques mots.
-Gelfran..
-Ca ira, gamin. Ne t'inquiètes pas pour moi.
Le ton du contrebandier se voulait rassurant.
-J'ai survécu à Ranulph Tarkin et à Troiken, je survivrai bien à ça.
Il se montrait goguenard comme à son habitude mais Oreste savait qu'il tentait de masquer une certaine appréhension vis-à-vis de la façon dont Orcheron le traiterait.
-Venez avec moi, les invita Tzipah, lui et le clone.

Voilà, j'espère que vous avez aimé :wink: ! N'hésitez pas à me faire part de vos impressions :transpire: !

Le pauvre Gelfran, quand même :paf: ! Quand mariage rime avec esclavage :roll: ...

à la prochaine pour la suite :hello: !
Modifié en dernier par mat-vador le Mar 19 Mar 2019 - 13:41, modifié 1 fois.
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 19 Mar 2019 - 10:44   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Oreste a donc obtenu la liberté de Climber mais pas celle de Gelfran... le pauvre, je ne l'envie pas : être marié de force aux Sorcières de Dathomir ne sera sans doute pas une partie de plaisir ! Même s'il peut sans doute se passer bien des choses avant la cérémonie de mariage (d'ailleurs, en ont-elles une ?)... :sournois:

Petite coquille sans doute ici :
mat-vador a écrit:Le contrebandier implora du regard Oreste et Gelfran, qui s’avancèrent alors d'un pas.

Il s'agit plutôt d'Oreste et de Climber, non ?

C'est marrant de découvrir les us et coutumes de "cette" Dathomir, maintenant que j'ai l'habitude de celle de The Clone Wars et de Rebels... et qu'en plus, je n'ai toujours pas lu Le Mariage de la Princesse Leia ! :transpire:

Vivement la suite ! Entre les Soeurs de la Nuit et l'Empire dans les parages, le passage d'Oreste dans le clan des Sorcières risque de ne pas être de tout repos !
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5059
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mar 19 Mar 2019 - 20:50   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Salut L2 :hello: ! Merci pour le retour!

L2-D2 a écrit:Oreste a donc obtenu la liberté de Climber mais pas celle de Gelfran... le pauvre, je ne l'envie pas : être marié de force aux Sorcières de Dathomir ne sera sans doute pas une partie de plaisir !


Y en a qui ont plus de chance que d'autres :whistle: !

L2-D2 a écrit: la cérémonie de mariage (d'ailleurs, en ont-elles une ?)... :sournois:


Hum, on va dire que c'est très sommaire :transpire: ! On passe très vite aux choses sérieuses, pas de temps à perdre :D !

L2-D2 a écrit:Petite coquille sans doute ici :
mat-vador a écrit:Le contrebandier implora du regard Oreste et Gelfran, qui s’avancèrent alors d'un pas.

Il s'agit plutôt d'Oreste et de Climber, non ?


Oh la boulette :shock: ! Ca y est, c'est corrigé :transpire: ! Non, pitié pas le fouet! Sauf si c'est Talon qui le manie, bien sûr :diable: !

L2-D2 a écrit:je n'ai toujours pas lu Le Mariage de la Princesse Leia ! :transpire:


Quoi, tu ne l'as pas lu :shock: ? Mais c'est toi qui mérites le fouet alors :diable: !

à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Ven 22 Mar 2019 - 15:12   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

C'est lu!

Pauvre Gelfran, le voilà qui se retrouve marié de force. Y en a un à qui ça ne plaira pas sur Zeltros. :D

Un chapitre un peu plus calme, qui nous permet d'en apprendre plus sur ce Clan, sa matriarche et une petite partie de ses membres. On apprend également que les Sorcières évitent le conflit avec l'Empire, mais je ne doute pas, qu'en raison d'une certaine inquisitrice, cela pourrait changer assez rapidement.

Allez, place aux festivités de l'union sacrée de Gelfran ! :whistle:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 583
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Ven 22 Mar 2019 - 22:36   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Mandoad a écrit:Pauvre Gelfran, le voilà qui se retrouve marié de force. Y en a un à qui ça ne plaira pas sur Zeltros. :D


La masseuse zeltronne :P ? Ce qu'elle ignore ne peut pas lui faire de tort :transpire: !

Mandoad a écrit:Un chapitre un peu plus calme, qui nous permet d'en apprendre plus sur ce Clan, sa matriarche et une petite partie de ses membres.


Je me suis dit que ce serait sympa de parler d'un autre clan que celui de la Montagne Qui Chante même si on reverra des personnages :sournois: ! Du coup cela me laisse une certaine liberté pour les persos tout en restant fidèle aux coutumes de ces dames :diable: !

Mais si vous aimez la Montagne Qui Chante, ne vous inquiétez pas, on les verra dans la fic, c'est prévu! :cute:

Mandoad a écrit:On apprend également que les Sorcières évitent le conflit avec l'Empire, mais je ne doute pas, qu'en raison d'une certaine inquisitrice, cela pourrait changer assez rapidement.


Elle ne renoncera pas et c'est promis, elle aussi on la reverra :diable: ! héhé

Mandoad a écrit:Allez, place aux festivités de l'union sacrée de Gelfran ! :whistle:


Connaissant cette Orcheron, je pense qu'elle a hâte d'abréger la cérémonie pour hum passer aux choses sérieuses avec son nouvel esclave euh je veux dire son mari :transpire: ... Va-t-il lui faire des petites dathomiriennes :diable: ?

Merci pour le retour et à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 26 Mar 2019 - 0:11   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

La suite sera publiée demain soir :jap: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Mar 26 Mar 2019 - 15:06   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Désolé du retard! :chut:

Mais, me voilà enfin!

Donc, j'ai lu cet extrait et je l'ai plutôt bien apprécié!

Rah! Mon pauvre Gelfran! Il va être marié de force à une Sorcière de Dathomir! Ce n'est pas un destin enviable, si tu veux mon avis! :(

On en apprend donc plus sur les us et coutumes de Dathomir. C'est très instructif. Nous avons eu droit à un passage plus calme donc, mais pas moins intéressant. C'est toujours un plaisir de suivre les aventures de nos héros favoris.

J'avoue, que, cette fois-ci, j'ai peu de choses à dire, mais le plaisir de lecture fut réel! :)

Vivement la suite!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5239
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Mar 26 Mar 2019 - 19:58   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour, Den :jap: !

Et maintenant place à la suite :sournois: ! Dans cet extrait, Oreste aura de nouveau une vision inquiètante de son avenir!

Je vous laisse découvrir ça :sournois: !

Ils lui emboîtèrent le pas, la mine sombre. Ils ne pouvaient rien faire pour Gelfran et cela les taraudait.
Des escaliers avaient été taillés à même la roche friable et s'enfonçaient ou s'élevaient ainsi dans les entrailles de la montagne. La jeune Sorcière emmena ses hôtes, grimpant jusqu'à sa demeure. L'entrée était seulement couverte par un drap vétuste et les étrangers étudièrent rapidement les lieux qui témoignaient de la modestie du rang de Tzipah au sein de son clan.
Perspicace, elle confirma ce qu'ils en pensaient.
-Je ne suis pas la mieux lotie parmi mes Soeurs.
-Cela n'a pas d'importance, reprit Oreste avec un sourire courtois. J'ai dormi dans des endroits bien pires. Ça me conviendra.
-À moi aussi, appuya Climber.
La lumière du jour commençait à décliner par l'unique fenêtre ouverte sur un magnifique panorama naturel.
Tzipah s'écria tout à coup:
-Topaze?
Un droïde protocolaire à la carapace rouillée, se redressa plaqué contre le mur. La lueur d'un de ses photorécepteurs cligna anormalement, preuve que son entretien n'était pas effectué régulièrement. Vacillant sur ses jambes, l'automate s'approcha avec une voix nasillarde:
-Maîtresse Tzipah?
-Va nous chercher à manger.
Oreste et Climber le virent disparaître en soulevant le tissu rapiécé qui faisait office de porte d'entrée avant que le jeune corellien ne demanda à la jeune femme:
-Que peut-on faire pour Gelfran?
-Pas grand chose, reconnut-elle. Le seul moyen de sortir votre ami de là serait que Orcheron lui rende sa liberté.
-J'ai l'impression qu'elle n'est pas très généreuse.
Tzipah acquiesça d'une inclinaison du menton.
-Disons qu'elle est très soucieuse de protéger nos traditions.
-Sans blague, lâcha Climber, cela m'étonnerait pas qu'elle le traite comme un droïde protocolaire dans le meilleur des cas.
-La connaissant, cela serait le sommet de sa générosité.
L'ancien apprenti de Neeja Halcyon soupira en levant la tête au plafonds.
-Tu es vraiment certaine qu'il n'y a pas d'autre moyen?
Elle hésita un bref instant.
-Je peux demander à une de mes Sœurs de le racheter.
-Et toi tu ne peux pas?
Elle soutint le regard de duracier du jeune homme grand et mince. Puis balaya la main autour d'elle avec un sourire forcé.
-J'en ai les moyens, d'après toi?
Topaze revint à ce moment-là avec trois assiettes qu'il distribua. Le dîner, enfin si ce terme pouvait être employé à bon escient.
Oreste et Climber se penchèrent sur le contenu avant de redresser la nuque, leurs traits exprimant une répulsion certaine devant ce qui ressemblait à une vulgaire pâte boueuse. L'expression de Tzipah demeura stoïque alors qu'elle remuait le fonds de l'écuelle avec la cuillère de bois.
-Vous ne mangez pas ça d'où vous venez? Demanda-t-elle en ayant deviné leur manque d'enthousiasme.
-Je me demande où sont passées les barres protéinées que nous avons emmené avec nous, s'interrogea le clone.
-Tout ce que vous possédiez ou presque a été confisqué, lui répondit-elle. Après si vous tenez à mourir de faim..
Ils se forcèrent à avaler sans parvenir à réprimer des grimaces éloquentes.
-Bon, on trouvera une solution pour Gelfran, déclara Oreste.
-Espérons qu'il pourra patienter d'ici là, persifla le mutin de Murkhana.
Le droïde protocolaire reprit les couverts.
-Souhaitez-vous autre chose, maîtresse?
-Ce sera tout, tu pourras te désactiver.
Oreste constata qu'elle vérifiait l'état de sa vibro épée avant d'enlever le casque qui coiffait sa tête. Ses cheveux tressés tombèrent sur ses épaules alors qu'il admirait ses traits traduisant un caractère forgé depuis l'enfance.
Sa figure sans relief cachait une droiture insoupçonnée et une grandeur d'âme. En apparence, elle semblait ne ressentir aucune émotion. En apparence.
Tzipah remit son casque en place.
-C'est mon tour de garde, cette nuit. Restez ici et dormez.
La jeune Sorcière regretta furtivement d'avoir l'air de leur donner un ordre. Mais les deux hommes ne s'en formalisèrent pas du tout. Pas même ce mâle sorcier venu des étoiles qui le frappait par sa maigreur et ses pommettes creuses.
Il était jeune même si elle ne connaissait pas son âge précis mais ses yeux d'un étrange vert et gris mélancolique trahissait une tristesse et une grande lassitude qui le faisaient paraître bien moins candide que ce qu'elle ne pensait au début.
Elle les observa s'allonger avant de les quitter pour rejoindre son poste de garde.
-Bonne nuit, fit alors Climber à Oreste.
Celui-ci répondit avec un grognement inaudible alors que l'ancien soldat d'élite s'allongea sur la paillasse étendue au sol. Étant habitué à vivre à la dure sur les champs de bataille de la dernière guerre, il ne tarda pas à sombrer dans un profond sommeil.
Le Jedi corellien se contenta de rester assis en tailleur, contemplant la nuit étoilée dégagée qui perçait à travers l'ouverture béante dans le flanc de la montagne. Pour contrer la fraîcheur nocture, il étendit la paume vers les flammèches d'un foyer endormi qui ronronnaient doucement dans un coin de la pièce. Elle s’élevèrent de nouveau alors qu'il laissait ses pensées dériver.
Sur son passé, son enfance et le début de sa formation Jedi sous l'aile de Nejaa Halcyon. Le chaos de la Guerre des Clones et les bourbiers dans lesquels il avait été empêtré jusqu'à la campagne de Mygeeto.
Le début de la Purge et tout ce qu'il avait fait pour y survivre. Tout ce qu'il avait perdu pour avoir tenté de reprendre une vie moins tumultueuse. La vengeance qui l'avait guidé pour faire payer à l'Empire le prix de son chagrin.
Le chemin obscur qu'il commençait à arpenter et qui l'écartait peu à peu de la voie des Jedi. Es-ce que cette quête connaîtrait un jour une fin? Voilà qu'il commençait à se poser la question.
Il soupira avant d'étirer les jambes et de s'étendre sur le dos. Il fixa un long moment le plafonds rocailleux avant que ses paupières ne se fermèrent.


Il s'en approchait.
Il entendait son appel, ce n'était plus qu'une question de temps avant qu'il ne parvienne à mettre la main dessus. Dans sa tête, ce murmure berçait incessamment le cours de ses pensées et l'obsédait au point de lui faire perdre la notion de prudence.
Oreste Tissan.
Il savait pourtant que c'était un vestige dangereux, son ancêtre Alan lui-même en était mort. Mais cela le ralentissait à peine.
Il grimpait le long de ce pic perdu au milieu de ces plaines arides et stériles privées de la moindre touffe de végétation, sur ce sentier étroit poussiéreux. Il sut qu'il était arrivé au terme de cette ascension sans fin lorsque l'entrée d'une caverne s'offrait à lui.
Entre, l'invita la voix.
Et il répondit à cette invitation, le sabre laser brandi devant sa figure. Il avait à peine parcouru quelques mètres qu'il s'arrêta net face à une silhouette encapuchonnée qui l'empêchait d'aller plus loin.
-Je t'attendais.
La voix de l'inconnu semblait provenir d'outre tombe alors qu'une paire d'yeux d'un vert chlorophylle lointain et curieux sous son capuchon fixait le corellien sur la défensive.
-Ce n'est pas pour vous que je suis venu mais pour le Bâton Obscur, réagit celui-ci. Je vous conseille de vous écarter tout de suite.
-Je sais.
Son interlocuteur ne semblait pas inquiet le moins du monde que le Jedi puisse mettre sa menace à exécution.
-La question est: es-tu digne d'un tel savoir, d'un tel pouvoir?
-Qui êtes-vous? S'impatienta le jeune homme.
Un rire discret succéda à cette question.
-Tu connais la réponse.
Oreste frissonna malgré lui lorsqu'il surprit une braise maléfique au fonds de cette jungle chlorophylle qui habitait les iris de l’inquiétant spectre.
-Vous êtes Dark Rivan.
-C'est un bon début, ricana alors le Sith zélosien. Maintenant es-tu capable de faire ce qui est nécessaire?
-Je ne suis pas ici pour me rallier à vous.
Un froid soudain engourdit tout à coup les perceptions sensorielles du Jedi. Un froid qui le pénétrait jusque dans ses propres entrailles.
-C'est moi qui ai crée le Bâton Obscur, rappela Rivan d'une voix glaciale. Si tu veux apprendre à l'utiliser, tu auras besoin de mon aide et de mes conseils.
-Jamais.
-Tiens-tu vraiment à subir le même sort que ton pitoyable aïeul, Alan Tissan? Insista l'adepte du Coté Obscur non humain. Lui a aussi refusé cette offre généreuse.
-C'est une menace? Se braqua le corellien. Parce que si c'est le cas, je ne suis pas plus disposé que lui à accepter.
-Jeune imbécile. Pouvoir s'emparer du Bâton Obscur sans chercher à comprendre le pouvoir qu'il détient, ne te sera d'aucune utilité.
-Je sais ce qui vous est arrivé lorsque vous l'avez utilisé pour tenter d'échapper aux Jedi qui vous traquaient. Ne vous croyez pas plus malin que moi.
-J'ai commis des erreurs et c'est pour cela que tu as besoin de moi, Tissan. Pour ne pas les répéter.
Le fantôme du Sith disparu tendit alors une main décharnée dans sa direction.
-Tu convoites le Bâton Obscur pour te venger de tes ennemis. Si tu refuses mon aide pour maîtriser sa puissance, laisse-moi te montrer un aperçu de ce qui arrivera.
La Force se convulsa tout à coup autour du jeune corellien qui poussa ensuite un hurlement de douleur non contrôlé lorsqu'une dague psychique transperça son esprit. Et Dark Rivan lui fit entrevoir l'avenir.
Le pire des avenirs.
Il se vit flotter à plusieurs centaines de mètres au-dessus d'une mer de cadavres qui jonchaient le sol. Tout autour, la forêt de pins disparaissait sous les flammes qui dansaient et s'élevaient vers les cieux encombrés de vaisseaux de guerre à la silhouette triangulaire.
Des Venators qui pilonnaient sans discontinuer la surface de Dathomir.
Il perdit de l'altitude, se rapprochant de ces corps inertes et innombrables. Il se figea lorsqu'il commença à reconnaître les visages de certains d'entre eux. Les traits à jamais marqués par ce masque de la mort qui les immobilisait dans une raideur peu naturelle.
Il reconnut Gelfran, son ami contrebandier. Son sourire narquois, à jamais tordu pour l'éternité par la souffrance de son agonie. Il reconnut Climber, le clone qui avait refusé de participer à la Purge de l'Empire contre les Jedi, les yeux inexpressifs et ternes privés pour toujours de cette nonchalance et de cette sérénité qui caractérisait ceux qui n'avaient cessé d'être confrontés en première ligne à l'horreur de la guerre.
Le corellien ressentit un pincement de cœur bien plus douloureux encore lorsqu'une jeune guerrière brune familière gisait à leur cotés, son épée électrique brisée en deux dans sa main. Son visage livide, ayant perdu toute couleur.
Non pas elle. Pas Tzipah, gémit-il intérieurement.
-Si tu refuses d'accepter pleinement ce pouvoir, tu perdras tout ce qui tu aimes, renchérit Rivan. Comme cela est déjà arrivé.
-Non, vous me manipulez, s'écria de rage Oreste. Vous ne me montrez que ce que vous voulez que je voie.
-Je ressens ta peur. Accepte mon enseignement et tu ne craindras plus rien ni personne.
-Je n'ai pas besoin de vous. Je me débrouillerai pour ne laisser mourir aucun de ceux qui comptent pour moi.
Une voix féminine s'éleva alors derrière lui.
-Tu m'as pourtant laissé mourir.
Il pivota d'une pièce et son expression se décomposa lorsqu'il croisa le regard de celle qu'il avait vu expirer sous ses yeux devant sa maison familiale.
-Beliem?
La jeune défunte affichait une amertume presque furieuse et Oreste ne put détacher ses yeux verts et gris de sa silhouette translucide.
-Je suis désolé, balbutia-t-il frappé par cette apparition imprévue.
-Tu as laissé cette inquisitrice me tuer.
Elle assénait cette phrase d'un ton distant. Une dureté inexplicable qui le prenait au dépourvu.
-Je ne savais pas.. je ne pensais pas qu'elle le ferait..
-Tu as laissé toute ta famille mourir. Tu n'es qu'un faible qui ne m'a jamais vraiment aimé.
-Quoi? Comment peux-tu dire une chose pareille?
Cette fois, le jeune corellien avait repris de l'assurance sous le coup de l'indignation qui l'avait envahi.
-Parce que si tu m'avais vraiment aimé, si tu avais aimé ceux qui ont compté pour toi, tu ne les aurais jamais laissé mourir.
-Mais Beliem, je ne pouvais..
-Tu aurais du, trancha le fantôme de sa bien aimée de jadis. Fais en sorte que cela n'arrive plus.
La confusion d'Oreste demeurait importante. L'apparition de Beliem lui avait causé un tel choc émotionnel qu'il n'arrivait pas à penser clairement.
-Beliem, écoute..
-Fais ce qui doit être fait. Ou Dathomir sera détruite et l'Ordre Jedi aussi.
Elle recula ensuite pour s'éloigner mais il se précipita pour la rattraper.
-Non, attends!
Sa main agrippa le bras de la jeune femme, du moins le croyait-il. Car il n'avait saisi que le vide et la défunte s'évanouit tout à coup pour disparaître sans lui dire au revoir.
-Beliem? Beliem! Appela-t-il, presque désespéré.
Il s'effondra à genoux, sanglotant dans un silence aussi profond que celui d'un tombeau.
-Ne me laisse pas, geignait-il dans sa barbe. Je ne veux pas être seul.
-Et pourtant tu l'es.
Cette fois, cette voix méprisante ne provenait pas de Dark Rivan. Mais d'un vocodeur qui l'avait modelé en un chant mécanique, une respiration rauque qui naissait de tripes congestionnées. Lorsqu'il se releva pour faire face, il écarquilla les yeux d'une crainte instinctive devant cette silhouette au masque de mort qui avait déjà hanté une de ses visions.
Une vision dans laquelle il s'était vu mourir.
-Vador, lâcha d'un souffle angoissé.
-Tu es seul et tu mourras seul, lui asséna le Seigneur Noir des Sith. Et cela en sera fini des Jedi.
Un néon crépitant sanglant naquit dans son poing et il s'avança en le brandissant au-dessus de son casque.
Oreste Tissan tenta de le contrer en s'abritant derrière sa lame mais il n'avait pas anticipé assez vite. Il vit seulement l'arme du Sith s'abattre sur sa tête, et il hurla malgré lui..

Voilà, j'espère que cela vous a plu! N'hésitez pas à commenter :jap: !

Et encore merci pour votre fidélité car nous avons dépassé les 10000 lues :love: !

à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 27 Mar 2019 - 8:36   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Le rêve/vision d'Oreste est le morceau de choix de cet extrait plutôt bien fichu et bien construit ! Rivan fait un lien avec le passé de la famille Tissann et l'UE Légendes, l'apparition de Beliem risque fort de motiver Oreste à commettre des actes qu'il risque fort de regretter... et on termine avec la très belle apparition de Vador et sa réplique assassine : "Et pourtant, tu l'es." J'ai entendu Vador parler à cet instant, c'est dire si l'extrait est bien écrit ! :oui:

Je m'étonne cependant que dans sa vision, Oreste semble plus bouleversé en découvrant le cadavre de Tzipah que ceux de Glefran ou de Climber... :neutre:

Vivement la suite !
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5059
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 27 Mar 2019 - 22:24   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

L2-D2 a écrit:Le rêve/vision d'Oreste est le morceau de choix de cet extrait plutôt bien fichu et bien construit !


Merci :jap: !

L2-D2 a écrit: Rivan fait un lien avec le passé de la famille Tissann et l'UE Légendes, l'apparition de Beliem risque fort de motiver Oreste à commettre des actes qu'il risque fort de regretter...


La vengeance prendra-t-elle le pas sur les regrets :sournois: ? En tout cas, à partir de là, il va commencer à songer de nouveau à mettre la main sur le bâton Obscur. :diable:

L2-D2 a écrit:et on termine avec la très belle apparition de Vador et sa réplique assassine : "Et pourtant, tu l'es." J'ai entendu Vador parler à cet instant, c'est dire si l'extrait est bien écrit ! :oui:


:cute: :jap:

L2-D2 a écrit:Je m'étonne cependant que dans sa vision, Oreste semble plus bouleversé en découvrant le cadavre de Tzipah que ceux de Glefran ou de Climber... :neutre:


Peut-être parce qu'il commence à ressentir des sentiments même si cela n'apparaît pas clairement dans les extraits pour le moment.

Merci pour le retour en tout cas :hello: et à la prochaine!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Ven 29 Mar 2019 - 21:57   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Lu!

Petit moment tranquille avant l'arrivée d'une vision funeste très bien retranscrite. On sent le désir d'Oreste de trouver une arme suffisamment puissante pour vaincre ses ennemis, mais cela risque de lui coûter cher.
Un peu surpris de l'absence de Soia Tenn, nemesis du jeuene héros, dans cette vision et, comme L2, de sa réaction plus forte à la vue du cadavre de Tzipah qu'à celle de ceux de Gelfran et CLimber. Notre jedi corellien tomberait-il amoureux plus vite que la Dathomirienne ? :sournois:

Quant à l'apparition de Vador, ce fut la cerise sur le gâteau. Brève, mais largement suffisante.

Allez, à la prochaine !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 583
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Ven 29 Mar 2019 - 23:10   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour :wink: Mandoad!

Mandoad a écrit:On sent le désir d'Oreste de trouver une arme suffisamment puissante pour vaincre ses ennemis, mais cela risque de lui coûter cher.


Tout a un prix :diable: !

Mandoad a écrit:Un peu surpris de l'absence de Soia Tenn, nemesis du jeuene héros


Elle sert pour la déco :paf: ! Mais on la reverra t'inquiète :transpire: !

Mandoad a écrit:Notre jedi corellien tomberait-il amoureux plus vite que la Dathomirienne ? :sournois:


:roll:

Mandoad a écrit:Quant à l'apparition de Vador, ce fut la cerise sur le gâteau. Brève, mais largement suffisante.


J'ai gardé le meilleur pour la fin!

à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Lun 01 Avr 2019 - 16:54   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu!^^

Wahou! On peut dire qu'Oreste en a pas mal des visions. Celle-ci est vraiment très intéressante et intrigante. Tu tisses des liens subtiles entre ton univers et l'UE légendes et je me délecte des prochains événements à suivre. Mais, selon moi, c'est l'apparition de Vador (qui est toujours aussi classe!) qui est la véritable attraction de ce nouvel extrait. Comme L2, j'ai ressenti des frisson lors de son fameux "Et pourtant, tu l'es :o .". Tu as un don pour rendre une scène attractive! Vraiment!

Mais je finis par me demander une chose: serais-tu un encyclopédie de l'UEL à toi tout seul? :D

Véritablement, cette fic prend une nouvelle tournure avec cet extrait! J'ai hâte de lire la suite! :D
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5239
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Lun 01 Avr 2019 - 18:36   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour Den :sournois: !

Den a écrit:Mais, selon moi, c'est l'apparition de Vador (qui est toujours aussi classe!) qui est la véritable attraction de ce nouvel extrait. Comme L2, j'ai ressenti des frisson lors de son fameux "Et pourtant, tu l'es :o .".


Cette phrase va peut-être devenir aussi culte que le "Je suis ton père"... bon peut-être pas quand même :paf: .

Den a écrit:Mais je finis par me demander une chose: serais-tu un encyclopédie de l'UEL à toi tout seul? :D


Nan quand même pas :P ! Je relis simplement les passages encyclopédiques ou littéraires qui m'ont le plus intéressé et que j'ai envie d'intégrer à l'histoire. L'histoire de Dark Rivan en fait partie :sournois: !

Den a écrit: J'ai hâte de lire la suite! :D


La suite :whistle: ? Eh ben la vla :D !

Vous aurez droit à cette fois à un extrait plus calme où vous découvrirez comment Oreste et ses potes s'intègrent parmi les Sorcières avec plus ou moins de bonheur... pauvre Gelfran :transpire: ! je sens que Den va me taper sur les doigts de me voir maltraiter son contrebandier fétiche :sournois: !

Lorsque le Jedi corellien s'extirpa de ce cauchemar, il aperçut en ouvrant les paupières les visages familiers de deux personnes qui le considéraient avec inquiétude.
Climber et Tzipah reculèrent pour lui laisser un répit appréciable. Puis le jeune homme qui s'était redressé sur les coudes, finit par trouver leur attitude quelque peu intrusive.
-Eh bien quoi? S'écria-t-il vivement. Vous n'avez jamais eu de cauchemars peut-être?
-Vous avez hurlé alors j'ai envoyé Topaze aller la chercher, lui expliqua le clone posément, ignorant sa véhémence impulsive.
Le corellien vit alors que le jour s'était levé. Les rayons du soleil baignaient la pièce d'un éclat lumineux. Ils reflétèrent ainsi les cheveux bruns de la jeune Sorcière de Dathomir qui avait retiré son casque et l'étudiait de ses yeux bleus.
-Fais-tu souvent des mauvais rêves? Lui demanda-t-elle.
-Pas plus que la plupart des gens, pourquoi?
-Je veux être certaine que mes tours de garde ne seront pas interrompus chaque fois que cela t'arrive, répondit-elle.
-Si ça te dérange tant que ça, je peux déménager.
-Ce n'est pas ce que je voulais dire.
Elle paraissait subitement quelque peu embarrassée.
-Nous avons des prêtresses qui s'occupent de ce genre de choses.
-Je n'ai pas besoin d'aide, reprit-il sèchement.
-Il n'y aura pas de honte à en demander.
Le corellien resserra son manteau autour de son corps malingre et étiré avec une brusquerie qui témoignait de sa contrariété.
-Merci pour ton offre.
Elle soutint son regard sans ciller.
-Je n'ai pas de tâche particulière à vous assigner, vous pouvez vous promener où bon vous semble. À condition de ne pas tenter de sortir. Les environs ne sont pas sûrs.
-Nous serons attentifs, promit Climber.
Elle passa devant eux et ils la suivirent jusqu'à la sortie de la caverne. Là, ils constatèrent que plusieurs Sorcières se préparaient à partir en patrouille.
Il reconnut la sorcière blonde qui les menait depuis son rancor. Orcheron, qui jeta un regard dédaigneux sur le Jedi et le clone.
Les deux hommes aperçurent alors leur compagnon Gelfran qui faisait grise mine à quelques mètres de l'attroupement. Le contrebandier sourit à peine quand ils entrèrent dans son champ de vision. La patrouille constituée s'éloigna lentement.
Climber glissa malicieusement à Gelfran, certainement dans le noble but de le dérider.
-La nuit n'a pas été trop terrible?
-Tu aurais trouvé ça moins drôle, l'homme éprouvette si tu étais à ma place.
Le corellien se plaça entre les deux hommes par sécurité.
-Vous tenez le coup? Les femmes ici peuvent être très impérieuses.
-Impérieuse? Joli euphémisme, grinça l'ancien milicien de Ranulph Tarkin.
Gelfran se pencha tout à coup à son oreille.
-Elle n'arrête pas de me donner des ordres, de dire ce que je dois faire. Je ne vaux pas mieux qu'un larbin. Sors-moi de là! Le pressait-il.
-Je vais faire de mon mieux.
Le contrebandier plongea son regard dans les yeux verts et gris pour s'assurer que son jeune ami ne tentait pas de le consoler hypocritement ou de se défiler.
-J'ai ta parole?
-Je ne vous garantis rien mais je ferai tout pour, persista Oreste.
Gelfran s'écarta finalement, d'un air plus sinistre que jamais. Climber attendit qu'il soit hors de portée de voix.
-Vous pensez que c'est aussi terrible que ça? Demanda-t-il au Jedi.
-Ce sont leurs traditions, Climber. Nous devons nous y adapter.
-Dois-je comprendre que vous ne l'aiderez pas?
-Bien sûr que si.
Devant la désapprobation implicite qui émanait des propos du clone, il ne put réfréner un agacement soudain. Il eut le sentiment d'une très grande attente autour de lui et cela lui courait sur les nerfs. Une grande attente qui ne provenait pas seulement de ses deux compagnons. Mais aussi des Sorcières qui espéraient son aide contre les Sœurs de la Nuit comme il l'avait proposé à la matriarche du clan.
Mais aussi des hommes dathomiriens qui lui jetèrent quelques regards à la dérobée. Il y surprit furtivement l'espoir de se voir améliorer leur condition, voire d'en être émancipé.
La Force lui murmurait qu'il jouerait sur Dathomir un rôle déterminant. Son irritation s'adoucit lorsqu'il se demanda si cela arriverait pour le meilleur ou le pire.
-Jedi?
Il se tourna vers la Sorcière de Dathomir, qu'il reconnut comme étant Sira, l'une des guerrières qu'il avait retrouvées avec Tzipah et Orecheron. Son front ridé se creusait sous le poids du souci. Les perceptions de l'ancien padawan de Neeja Halcyon lui révélèrent qu'elle s’inquiétait pour quelqu'un qui lui était proche.
-Je peux vous aider? Fit le jeune homme.
-Ma fille est souffrante, les prêtresses sont impuissantes.
Elle semblait le supplier du regard.
-Je vais l'examiner mais je ne suis pas un guérisseur spécialisé.
Elle opina du chef, paraissant se satisfaire qu'il accepte de lui prêter assistance. Il la suivit, rentrant à l'intérieur de la forteresse naturelle, flanqué de près par l'ancien mutin de Murkhana.
La demeure de Sira était parmi les plus élevées des Chutes Brumeuses et bénéficiait d'un plus grand confort spacieux que celle de Tzipah.
Au milieu de ce qui pourrait être le salon, était étendu sur des peaux écailleuses une petite fille dathomirienne aux yeux mi clos, le visage perclus de sueur. Autour d'elle s'affairaient une demi douzaine de magiciennes en toge magenta agenouillées qui psalmodiaient des incantations à voix basse, à peine plus audibles que le souffle du vent.
Oreste avec la permission de la propriétaire des lieux se glissa entre elles avant de s'accroupir et de la sonder à l'aide de la Force. Il ne perçut aucune signature particulière preuve que sa maladie était naturelle.
Il posa la paume sur le front de la petite malade et le retira presque aussitôt lorsque cela s'avéra aussi brûlant que du duracier en fusion. Elle souffrait d'une forte fièvre qui l'avait cloué littéralement au sol. À cet instant, l'une des prêtresses releva la tête et lui adressa d'un ton hautain:
-Nous n'avons pas besoin de mâle sorcier. La bénédiction d'Allya suffira à la guérir.
-Eh bien visiblement, vous ne vous y prenez pas du tout comme il le faudrait, martela-t-il sans concession. Je me permets de vous offrir mon aide humblement.
Elles s'interrompirent les unes après les autres, comme choquées par son initiative. Celle qui était leur supérieure reprocha vivement à Sira.
-Comment peux-tu lui faire confiance?
-Je fais confiance à tous ceux ou celles qui peuvent aider ma fille de quelque manière que ce soit. Y compris à un mâle sorcier censé être moins compétent que vous.
Dans une posture de défi, Sira croisa les bras devant ses consœurs. Celles-ci se résignèrent donc à accepter l'aide du jeune homme.
Qui se releva peu après, secouant le menton l'air navré.
-J'ai réussi à faire tomber sa fièvre temporairement mais il lui faudrait des médicaments.
-Tu ne peux pas réussir à la guérir? Insista-t-elle.
-Je pourrais éradiquer la maladie en usant de la Force de manière radicale mais elle subirait des séquelles irréversibles. Avez-vous des médicaments ou des plantes médicinales?
Les Prêtresses se rappelèrent à son bon souvenir d'un ton vindicatif.
-Ce serait indigne des Filles d'Allya de recourir à tels tours de charlatan.
-La santé de cette petite est en jeu, intervint Climber resté à l'écart. Si vous n'êtes pas capables de faire autre chose que de parler, laissez-le faire son boulot.
Scandalisées, les prêtresses échangèrent des regards furieux.
-Nous ne resterons pas dans ce lieu infesté d'hérésie.
-C'est ça, bon vent, leur souhaita ironiquement Oreste.
Sira ne les empêcha pas de partir et considéra sa fille toujours prostrée mais qui semblait mieux respirer depuis quelques instants.
-Seule la Dame du Pardon peut l'aider, expliqua la dathomirienne.
-La Dame du Pardon? S'écria le Jedi corellien intrigué.
-C'est une sorcière hors monde, qui s'est installée quelque part au milieu de la forêt.
-Autant dire qu'elle pourrait être installée n'importe où, grogna le clone. On risque de perdre du temps à la trouver.
Oreste Tissan vérifia l'état de son sabre laser, les traits empreints d'une détermination solide.
-Je pars seul la chercher. Climber, restez avec la gamine et veillez à ce qu'elle ne se déshydrate pas.
-D'accord, répondit le clone.
-Sois prudent, prends garde aux Soeurs de la Nuit, le prévint Sira.
Il acquiesça silencieusement, pour lui montrer qu'il prenait son avertissement au sérieux. Il sortit de la pièce pour se retrouver nez à nez avec Tzipah.
-Que fais-tu ici?
-Je sais pour la maladie de Neami, la fille de Sira. Et j'ai entendu que tu voulais trouver la Dame du Pardon.
-Tu as l'habitude d'espionner aux portes?
-La matriarche m'a demandé de veiller sur toi.
Ses yeux bleus l'étudiaient avec une assurance naturelle qui ne cessait de fasciner le jeune homme depuis leur rencontre.
-Tu veux m'empêcher d'y aller? Lui demanda-t-il.
-Non, je t'accompagne.
-Je ne t'ai rien demandé.
Avec un sourire nonchalant, elle lui rétorqua:
-Et je ne te demande pas la permission.

Voilà, j'espère que vous aurez apprécié :jap: ! Et je vous promets pour le prochain extrait une belle surprise Legends concernant la Dame du Pardon :diable: !

à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 02 Avr 2019 - 15:55   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

C'est un peu court, mais cela lance l'extrait (ou les extraits ?) suivants, donc ça me suffit ! Voilà donc que tu nous mentionnes la "Dame du Pardon"... ça pourrait être Abeloth, te connaissant, d'autant plus que la description irait presque bien, mais je pense peut-être plus pour une Djo, histoire de faire le lien avec Le Mariage de la Princesse Leia ! :sournois:

Mais j'imagine que pour le savoir... il va falloir attendre la suite !
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5059
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mar 02 Avr 2019 - 18:37   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour, L2 :jap: !

L2-D2 a écrit:C'est un peu court, mais cela lance l'extrait (ou les extraits ?) suivants, donc ça me suffit ! Voilà donc que tu nous mentionnes la "Dame du Pardon"... ça pourrait être Abeloth, te connaissant, d'autant plus que la description irait presque bien, mais je pense peut-être plus pour une Djo, histoire de faire le lien avec Le Mariage de la Princesse Leia ! :sournois:


Tu pourrais être surpris :sournois: !

L2-D2 a écrit:Mais j'imagine que pour le savoir... il va falloir attendre la suite !


J'aime vous torturer :diable: !

Allez à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Mar 02 Avr 2019 - 20:16   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Lu !

Un peu plus de calme dans cet univers sanglant. Cela ne fait pas de mal.

On se sent bien immergé au coeur du village au fur et à mesure qu'Oreste et Climber le visite et c'est assez reposant en soi. Une petit pensée également pour Gelfran qui n'a pas l'ai de nager dans le bonheur le plus total d'ailleurs.

J'ai beaucoup aimé:
mat-vador a écrit:-Eh bien visiblement, vous ne vous y prenez pas du tout comme il le faudrait, martela-t-il sans concession. Je me permets de vous offrir mon aide humblement.

"Vous faites tout faux, mais je suis humblement prêt à vous prêter assistance." ou la phrase que définit, selon moi, parfaitement Oreste dans un mix entre le caustique et l'envie d'aider.

Maintenant, je suis impatient de voir que est la fameuse Dame du Pardon.

A+
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 583
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Mer 03 Avr 2019 - 19:30   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour, Mandoad :) !

Mandoad a écrit:
Un peu plus de calme dans cet univers sanglant. Cela ne fait pas de mal.

On se sent bien immergé au coeur du village au fur et à mesure qu'Oreste et Climber le visite et c'est assez reposant en soi.


Il faut bien en profiter avant le retour de l'action :sournois: !

Mandoad a écrit:Une petit pensée également pour Gelfran qui n'a pas l'ai de nager dans le bonheur le plus total d'ailleurs.


:transpire: le pauvre...

Mandoad a écrit:"Vous faites tout faux, mais je suis humblement prêt à vous prêter assistance." ou la phrase que définit, selon moi, parfaitement Oreste dans un mix entre le caustique et l'envie d'aider.


Il ne se fait pas que des amis :cute: !

Allez à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Ven 05 Avr 2019 - 20:18   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Mais qui est cette mystérieuse Dame du Pardon? :sournois: J'avoue que, comme L2, j'ai pensé à Abeloth... mais je ne pense pas que ça soit si simple... :sournois:

En tout cas, tu nous livres un extrait plus calme qui fort intéressant! Nos héros semblent s'acclimater à ce nouveau monde dans lequel ils doivent vivre...en tout cas, pour Climber et Oreste car, pour Gelfran, l'humeur est un peu maussade. ^^

Je n'ai rien d'autre à ajouter si ce n'est "Mais qui est la Dame du Pardon"?? :evil:

Allez! A la prochaine, l'ami!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5239
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Sam 06 Avr 2019 - 21:47   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Den a écrit:Mais qui est cette mystérieuse Dame du Pardon? :sournois: J'avoue que, comme L2, j'ai pensé à Abeloth... mais je ne pense pas que ça soit si simple... :sournois:

Je n'ai rien d'autre à ajouter si ce n'est "Mais qui est la Dame du Pardon"?? :evil:


Mais oui, qui est cette Dame du Pardon :x ? C'est quand même intéressant de voir que vous avez pensé à Abeloth... la Bien Aimée Reine des Etoiles ne ferait-elle qu'un avec la Dame du Pardon :whistle: ? Seraient-ce les deux faces d'une même pièce :siffle: ?

Fin du mystère dans deux jours, lundi soir :P ! Vous n'en pouvez plus d'attendre, hein :paf: ?

En tout cas, merci pour le retour, Den et à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Dim 07 Avr 2019 - 16:19   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

mat-vador a écrit:Fin du mystère dans deux jours, lundi soir :P ! Vous n'en pouvez plus d'attendre, hein :paf: ?

C'est-à-dire que, te connaissant, il est fort possible que ce soit Abeloth... même si j'ai tout de même du mal à y croire, étant donné sa situation à cette époque de la chronologie et, surtout, le risque qu'elle phagocyte l'intrigue : si Oreste lui fait face et survit, difficile pour Soia Tenn de passer derrière ! :transpire:

Fin du suspense demain ! Je suis curieux de voir ce que tu nous réserves ! :sournois:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5059
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Dim 07 Avr 2019 - 17:17   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

L2-D2 a écrit:C'est-à-dire que, te connaissant, il est fort possible que ce soit Abeloth... même si j'ai tout de même du mal à y croire, étant donné sa situation à cette époque de la chronologie et, surtout, le risque qu'elle phagocyte l'intrigue :


Ce serait un sacré bordel :P !

Allez à demain!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 08 Avr 2019 - 18:12   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir à tous, c'est l'heure de la suite!

Dans ce passage, vous allez enfin découvrir qui est la Dame du Pardon, attention roulement de tambour :roll: !

Bonne lecture :wink: !

À peine avaient-ils commencé à s'aventurer en terrain inconnu qu'ils sollicitèrent la totalité de leurs perceptions sensorielles pour détecter toute menace immédiate. Oreste entendit sa nouvelle amie chanter un sort dans sa langue exotique et de nouveau la Force se convulsa en un sursaut d'électricité qui vivifia ses sens.
Par dessus son épaule, la Sorcière de Dathomir coiffée de son casque accrocha son regard pour le rassurer.
-Nous avons de la chance, il n'y a pas de Sœurs de la Nuit à proximité de nous.
Elle avait cependant posé par une prudence naturelle, la paume contre la garde de son épée électrique. Le corellien suivit son exemple, décrochant le sabre laser de sa ceinture.
-Vous avez déjà eu affaire à cette Dame du Pardon?
-Plusieurs fois depuis qu'elle a atterri des étoiles.
-Ton clan et les autres sont en bons termes avec elle?
Elle ralentit légèrement pour le laisser revenir à sa hauteur.
-Nous la respectons pour ce qu'elle est capable de faire mais elle reste à l'écart de nous.
-Pourquoi ne veut-elle pas s'intégrer dans un des clans?
Tzipah ne lui répondit pas tout de suite, occupée à prévenir toute intrusion derrière l'ombre des pins qui couvrait leur progression. Au loin, des mugissements bas perturbèrent le silence de la forêt ce qui fit raidir Oreste.
Pressentant sa crispation, elle s'empressa de l'apaiser:
-C'est sûrement la patrouille d'Orcheron.
Il se détendit un peu. Et la jeune autochtone lui accorda ensuite la réponse qu'il attendait.
-La Dame du Pardon ne partage pas vraiment nos croyances concernant l'usage de la Magie d'Allya. Elle pense que nous ne devrions pas en abuser et réfléchir à d'autres moyens d'atteindre les objectifs que nous nous fixons. Que par exemple nous ne devrions pas l'utiliser pour réduire les hommes en esclavage mais les considérer comme des égaux et même leur apprendre à maîtriser la magie.
Le Jedi corellien l'écoutait attentivement, de plus en plus intrigué par cette femme, cette mystérieuse Dame du Pardon dont la philosophie semblait proche de la doctrine de l'Ordre Jedi récemment démantelé.
-Pourquoi l'appelez-vous la Dame du Pardon?
-Plusieurs de nos sœurs comme Orcheron l'ont combattu. Elles ont toutes été vaincues sans être blessées, et laissées libres avec leurs armes.
-Avec leurs armes? Et les Sœurs de la Nuit?
-Elle les a tout autant épargnées. Cela reste une erreur selon moi et pas la seule.
La curiosité de l'ancien padawan de Nejaa Halcyon était maintenant à son paroxysme. La perspective de rencontrer une éventuelle survivante à l'Ordre 66 le réjouissait particulièrement. Enthousiasme modérément partagé par sa compagne.
-Tu la respectes mais tu sembles peu l'apprécier, devina-t-il.
-Elle n'a choisi de ne prendre aucun époux, pour ne pas heurter nos croyances. Les hommes sont des êtres inférieurs qui ont besoin qu'on leur donne des ordres, ils ne sont bons qu'à ça. Si on les laissait faire ce qu'ils voulaient, cela ne provoquerait que des guerres.
Elle dictait ces derniers mots, signe d'une croyance particulièrement ancrée en son âme depuis son enfance. Oreste n'en fut guère surpris, d'après ce qu'il en avait vu parmi les Sœurs des Chutes Brumeuses.
-Je supposes que tu m'inclus dans cette catégorie, railla-t-il.
-Je te trouve différent, reconnut-elle se souciant qu'il ne le prenne pas pour lui. Tout comme tes deux compagnons.
-Ça fait plaisir à entendre.
-Ne te fais pas d'illusions, beaucoup de mes Sœurs se méfient de vous.
-Pourquoi serions-nous une menace pour vous?
Il ressentit un malaise, conscient qu'un gouffre venait de se creuser subitement entre lui et celle qu'il considérait comme une amie.
-Une menace pour nos traditions, reprit-elle après un silence pénible.
-C'est donc pour cela que vous avez attaqué la Dame du Pardon. Et pas qu'une fois.
Tzipah se mordit la lèvre inférieure, nerveusement.
-Oui, au début.
L'aveu rendit l'atmosphère plus pesante encore. Ils ne cessaient de se fixer avec une étrange intensité comme s'ils tenaient tout de même à s'accorder l'un avec l'autre. Malgré des opinions très opposées.
-Bon dépêchons-nous de la trouver, on n'a pas toute la journée, grogna le jeune homme.
-Par ici, je connais le chemin.
La Sorcière de Dathomir prit les devants en allongeant la foulée, le corellien sur ses talons. Tous deux s'étaient rappelés au moment opportun qu'ils étaient venus pour rétablir la santé d'une jeune malade.
De nouveau, cet objectif les unissait instinctivement. La présence d'un puissant utilisateur de la Force électrisait de plus en plus intensément leurs sens, signe qu'ils s'en approchaient sensiblement et qu'ils ne tarderaient pas à faire sa connaissance.
Guidés par leurs instinct, ils aboutirent devant une hutte sommaire constituée de branchages entrelacées et recouverte en partie de peau écailleuse au reflet terne. Devant l'entrée, un foyer achevait de s'éteindre.
Toujours sur leurs gardes, ils étudièrent tous deux les environs avant de se concerter.
-C'est ici que la Dame du Pardon habite?
-Je ne l'ai jamais rencontrée mais j'en suis presque certaine. Après il est possible que cela soit une exilée.
-Une exilée?
-Il arrive malheureusement que certaines de nos Sœurs soient tentés par l'usage sombre des arts d'Allya. Elles commettent des crimes et nous les bannissons jusqu'à ce qu'elles expient leurs fautes.
-Et ça marche?
Elle secoua la tête d'un air peu encourageant.
-Il est très difficile pour une Sœur de survivre seule, concéda-t-elle. La plupart finissent par rejoindre les Sœurs de la Nuit.
-Vous auriez pu les emprisonner pour s'assurer qu'elles ne le fassent pas.
-Cela aurait mobilisé une bonne partie de nos ressources. Nous ne pouvons pas nous le permettre.
-Vous n'avez jamais envisagé d'autres méthodes?
Les yeux bleus acérés de Tzipah se plissèrent devant cette interrogation qui comportait un sous entendu évident.
-Condamner à mort et exécuter de nos propres mains n'appartiennent pas à nos usages, Oreste. La matriarche nous a convaincues que la pitié était ce qui nous permettait de nous différencier des Sœurs de la Nuit.
-La pitié est une faiblesse que vous ne pouvez pas vous permettre, trancha-t-il. Les Sœurs de la Nuit l'ont bien compris et c'est pour cela qu'elles se renforcent.
-Tu parles comme l'une d'entre elles.
Elle s'apprêtait à ajouter quelque chose lorsqu'elle se figea, les sens en alerte. Imitée par le Jedi corellien qui ressentait une présence certaine proche d'eux. Une présence puissante en laquelle la Force était concentrée.
Un craquement de branche rompue au-dessus de leur tête perça jusqu'à leurs tympans. Une fraction de seconde avant qu'une fine silhouette encapuchonnée n'atterrisse sur ses appuis dans leur dos. Ils pivotèrent d'une pièce pour faire face à la nouvelle venue. Celle-ci étendit les mains les repoussant loin l'un de l'autre à l'aide d'une Poussée de Force.
Ils se remirent instantanément debout et dégainèrent leurs armes. La mystérieuse inconnue demeura calme et immobile, les étudiant sous son capuchon.
-Que faites-vous ici? Demanda une voix cristalline et distante.
Tzipah se contenta de s'approcher d'elle prudemment, l'épée électrique protégeant son corps tout en jetant un regard de connivence au Jedi. Ce qui le poussa à se ruer sur l'inconnue, le sabre laser brandi haut.
Un néon rouge sang prit vie dans un crépitement flamboyant sans prévenir et bloqua l'attaque violente du rescapé de l'Ordre 66. La Sorcière de Dathomir se jeta à son tour dans la mêlée pour lui prêter main forte. Elle n'eut pas plus de succès, sa lame électrique interceptée par un deuxième sabre laser à lame couleur écarlate que mania leur ennemie.
Celle-ci les écarta tous deux en s'appuyant vigoureusement sur ses armes avant qu'ils ne relancèrent l'offensive. Reculant pied à pied, l'énigmatique combattante les tint en respect évitant habilement de s'exposer à chacun de leurs coups.
Preuve qu'elle avait été instruite jadis par des experts au combat au sabre laser.
Elle expulsa ensuite la jeune guerrière d'un coup de talon dans l'abdomen, cette dernière reculant en titubant pour reprendre sa respiration. Laissé seul, le jeune corellien eut alors fort à faire car les deux sabres lasers que leur antagoniste utilisait, décrivait des sillons aux trajectoires imprévisibles.
Un mélange approfondi de Jar'Kai et de Vaapad qui l'obligea à reculer. Inconsciemment, le fugitif puisa dans sa propre colère pour reprendre le duel en main.
Sans succès.
Elle possédait une maîtrise largement supérieure à la sienne. Bien supérieure à celle de l'inquisitrice chiss qui le traquait. Dans son dos, la dathomirienne des Chutes Brumeuses étendit la main en chantant un sort.
Le tronc d'un pin se plia dans un hurlement d'agonie avant d'aplatir le sol, exactement là où se trouvait quelques instants auparavant la combattante mystérieuse. Qui s'était élevée dans les airs d'un gracieux Saut de Force avant de se réceptionner juste aux cotés de Tzipah surprise par sa rapidité de réaction.
La Sorcière tenta de lui porter un coup au flanc mais elle fut prise de court lorsque l'autre pivota sur son pied d'appui pour la désarmer avec son talon. Tzipah fut mise à terre lorsqu'elle lui balaya les chevilles.
Elle ne tenta plus de bouger lorsqu'une lame sanglante grésillante fut placée en travers de sa gorge. Voyant cela, Oreste hésita avant de baisser son sabre laser sans pour autant l'éteindre.
-Attendez, on peut discuter, tenta-t-il.
-Êtes-vous venus pour me tuer?
Le timbre sec de sa voix laissait entendre qu'ils n'avaient aucun intérêt à la faire patienter plus longtemps que nécessaire.
-Nous sommes venus pour chercher de l'aide auprès de la Dame du Pardon, répondit Tzipah qui s'était redressée sur ses coudes.
-Vous êtes venus chercher de l'aide? Reprit l'autre femme d'un ton sceptique. En me menaçant avec vos armes?
-Eh, c'est vous qui nous avez attaqués! Protesta Oreste avec véhémence.
Ainsi apostrophée, l'inconnue tourna alors vers lui son visage camouflé sous le capuchon et un de ses yeux semblait étinceler d'un éclat anormal, presque artificiel.
Ce qui lui conférait une apparence peu accueillante.
-Je déteste seulement qu'on vienne me déranger pour rien, se justifia-t-elle.
-Une de mes Sœurs est gravement malade. Une petite fille.
Ces derniers mots firent alors disparaître comme par enchantement toute animosité envers les deux visiteurs indésirables. L'éclat même de son œil artificiel semblait briller d'une lueur moins hostile alors qu'elle enfouit ses sabres lasers sous sa bure sombre et ample. Oreste remarqua que la crosse de ses armes était courbée, un détail qui ne manqua pas de l'intriguer.
Elle s'écarta de Tzipah pour la laisser se relever et lui demander:
-Son état est grave?
Elle s'exprimait maintenant de façon posée presque bienveillante. Ce qui contrastait étonnamment avec sa raideur instinctive. Ce qui encouragea Oreste à ranger son arme.
-C'est assez sérieux. Où pouvons-nous trouver la Dame du Pardon? Interrogea la Sorcière qui récupéra son épée pour la ranger à la ceinture.
-Elle se tient devant toi.
Elle rejeta alors son capuchon en arrière et ils étudièrent son visage au teint pâle et gris, dépourvu de cheveux. D'étranges stigmates peut-être des tatouages effilés sombres parsemaient ses joues et les contours de sa boîte crânienne.
Son œil droit était remplacé par une prothèse cybernétique et le jeune Jedi sut que cette femme ou plutôt cette Proche Humaine lui était familière. Il avait plusieurs fois visionné ce visage sur les holo affiches de propagande de la République où elle représentait l'ennemi à abattre pour les Jedi. Une redoutable guerrière qui avait gagné la confiance de Dooku et était devenu l'incarnation du mal au même titre que le maître à penser des séparatistes.
Une calamité sur les champs de bataille que tout le monde croyait morte.
-Asajj Ventress, souffla-t-il incrédule.

Voilà, j'espère que cela vous aura beaucoup plu! N'hésitez pas à confier vos impressions!

Pour éviter tout malentendu à propos d'Asajj Ventress, il s'agit de la version Legends hors TCW!

Voilà, à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 09 Avr 2019 - 8:48   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Diantre, je m'étais tellement fait au sort du personnage version Univers Officiel que j'en avais oublié ce qu'il advenait d'elle dans l'Univers Légendes ! :shock: Une excellente surprise pour le coup ! D'ailleurs, au début de l'extrait, comme Oreste, on se demande quelle Jedi féminine pourrait être cette Dame du pardon (à un moment, j'ai même pensé à Shaak Ti ! :idea: ) mais c'était pour mieux nous rouler... et je me suis fait avoir comme un bleu !

Du coup, j'ai hâte de lire la suite et de voir ses interactions avec Oreste ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5059
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mar 09 Avr 2019 - 13:08   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

L2-D2 a écrit:Extrait lu !

Diantre, je m'étais tellement fait au sort du personnage version Univers Officiel que j'en avais oublié ce qu'il advenait d'elle dans l'Univers Légendes !


C'est la première raison qui m'a poussée à l'introduire dans mon histoire :sournois: ! Que devient le perso après le tome 8 de CW Obsession?

L2-D2 a écrit:D'ailleurs, au début de l'extrait, comme Oreste, on se demande quelle Jedi féminine pourrait être cette Dame du pardon (à un moment, j'ai même pensé à Shaak Ti ! :idea: )


Shaak Ti? J'y ai pensé mais j'ai écarté l'idée, je voulais quelqu'un avec qui Oreste pourrait ressentir une certaine familiarité :sournois: ! Le Coté Obscur, tout ça, tout ça... :whistle:

L2-D2 a écrit:mais c'était pour mieux nous rouler... et je me suis fait avoir comme un bleu !


Héhéhéhé :diable: !

L2-D2 a écrit:Du coup, j'ai hâte de lire la suite et de voir ses interactions avec Oreste ! :oui:


C'est le sujet du prochain extrait!

Merci pour le retour :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Ven 12 Avr 2019 - 10:40   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

C'est lu!

Ah ben, comment dire... Je ne l'avais pas vu venir celle-là :D

J'ai réalisé à qui le duo avait affaire lorsqu'une deuxième lame s'est activée et ça s'est confirmé avec le regard luisant de manière non naturelle. Très intéressant que tu utilises ce personnage et que tu le mettes en lien avec Dathomir. Est-ce que le Canon ne déteindrait pas un peu sur toi ? :sournois:

Hâte de découvrir ses interactions avec Oreste et son groupe et d'avoir une petite histoire sur ce qui lui est arrivé depuis la fin des comics Clone Wars.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 583
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Ven 12 Avr 2019 - 22:02   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Mandoad a écrit:Ah ben, comment dire... Je ne l'avais pas vu venir celle-là :D


Ca veut dire que ma surprise a été bien amenée :jap: !

Mandoad a écrit:J'ai réalisé à qui le duo avait affaire lorsqu'une deuxième lame s'est activée et ça s'est confirmé avec le regard luisant de manière non naturelle.


Quand j'ai écrit ce passage, j'avais grand ouvert les pages de la bataille de Boz Pity représentant Asajj dans le tome 8 Obsession :sournois: ! Histoire de rester fidèle à son apparence...

Mandoad a écrit:Très intéressant que tu utilises ce personnage et que tu le mettes en lien avec Dathomir. Est-ce que le Canon ne déteindrait pas un peu sur toi ? :sournois:


Déteindre sur moi? Ne t'attends pas à des références à Talzin et aux Frères de la nuit, tu serais très déçu :idea: ! L'idée de l'exiler sur Dathomir vient certes du TCW dont je n'ai pas du tout regardé les épisodes, histoire de ne pas me laisser influencer. Je rappellerais régulièrement qu'elle est une rattataki, non une dathomirienne! :siffle:

Mandoad a écrit:Hâte de découvrir ses interactions avec Oreste et son groupe et d'avoir une petite histoire sur ce qui lui est arrivé depuis la fin des comics Clone Wars.


C'est le sujet du prochain extrait et tu pourrais être surpris du traitement que j'ai fait du perso de Asajj :sournois: !

Merci pour le retour et à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Dim 14 Avr 2019 - 11:54   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Eh bien, si je m'attendais à ce que la Dame du Pardon soit un personnage connu, je n'aurais jamais imaginé que ce soit Asajj Ventress! Excellente surprise! D'autant plus que j'adore le personnage! :)

Je n'aurais jamais pu penser à elle, surtout après ce qui lui arrive dans les comics legends! Mais tu as brillamment réussi à nous la ramener! Et maintenant, j'ai hâte de voir comment Oreste va réagir à la vue de la jeune chauve! :paf: Je suis curieux de voir comment elle a évoluée :sournois: Et je suis sûr que tu nous prépares une nouvelle surprise! :jap:

Bref! Un autre extrait magnifiquement orchestré! J'ai adoré! Vivement la suite! :)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5239
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Dim 14 Avr 2019 - 21:59   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour Den et à demain pour la suite :jap: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 15 Avr 2019 - 17:55   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir, voilà la suite ;) !

-On ne m'a plus appelée ainsi depuis longtemps, commenta l'intéressée avec nonchalance.
Impulsivement, le corellien avait remis la main sur son sabre laser. Sans l'activer.
-Après tout ce que vous fait, comment avez-vous pu devenir la Dame du Pardon?
-Vous avez fait tout ce chemin pour me poser cette question ou pour sauver la vie d'une petite fille? Répliqua Asajj avec sang froid.
Tzipah d'une main impérieuse indiqua au Jedi de ne rien causer d'irrémédiable. Celui-ci surmonta sa méfiance instinctive envers une ex ennemie.
-Vous avez tué beaucoup de Jedi.
-Grievous en a tué plus que moi et de toute façon la guerre est finie. Tu veux remettre le couvert une nouvelle fois, Jedi?
-Non.
Satisfaite, celle que les autochtones nommaient la Dame du Pardon recouvrit son crâne chauve de son grand capuchon sombre.
-Bien, nous avons assez perdu de temps. Je dois ramasser quelques ingrédients, attendez-moi ici.
Elle passa devant eux deux pour s'engouffrer à l'intérieur de la hutte et récupérer une besace taillée dans de la peau de reptile.
-Je veux vous accompagner, se proposa Tzipah.
Surprise, Asajj Ventress la dévisagea de son oeil valide perçant.
-Pour me protéger? Je n'ai besoin d'aucun de vous deux pour ça.
-Non pour apprendre en vous observant. Je m'appelle Tzipah.
Oreste et la Sorcière des Chutes Brumeuses s'attendaient à ce qu'elle refuse mais elle acquiesça finalement d'une inclinaison du menton.
-Très bien, Tzipah. Reste à savoir si ton ami Jedi est intéressé.
-Il s'appelle Oreste Tissan.
Elle coula un regard défiant envers le jeune corellien qui s'avança aussi.
-Je viens aussi pour ne pas laisser Tzipah seule avec vous. Je n'ai pas confiance en vous.
-Et moi pas plus qu'en toi, lui asséna la rattataki d'un ton égal. Je perçois de l'obscurité en toi, Oreste Tissan.
-Il peut venir, je me porte garante de lui, assura la dathomirienne pour calmer le jeu.
Cette intervention permit d'abréger cet échange houleux. Ventress se détourna du corellien pour s'enfoncer plus loin entre les pins. Les deux autres sur ses talons.
Le trio improbable parvint au bout d'une vingtaine de mètres, dans une étroite clairière dont le sol était parsemé de couleurs variées qui s'accordaient harmonieusement, formant un arc en ciel de pétales de toutes tailles et de formes. Asajj Ventress arpenta ce jardin en prenant garde de ne fouler aucune de ces fleurs.
-Décris-moi les symptômes, demanda-t-elle à Tzipah.
-Elle a une forte fièvre. Elle est couchée et est incapable de se lever.
-Porte-t-elle des traces de morsures?
-Je l'ignore, nous ne l'avons pas examinée.
L'ancienne aspirante du Comte Dooku s'accroupit penchée sur un lot hétéroclite qu'elle dépouilla avec une grâce et une patience inattendues. Ses geste de la main étaient calculés alors qu'elle retirait avec une précision empreinte de délicatesse quelques plants qu'elle estimait indispensable.
Tout dans son comportement trahissait l'attitude de quelqu'un qui montrait un profond respect pour la nature. Un profond respect pour la vie présente dans ces petites fleurs fragiles d'apparence insignifiante.
Un profond respect pour la Force.
Elle revint finalement vers eux deux, ayant rangé ses ingrédients dans son bagage qu'elle portait en travers de la poitrine.
-Ramène-nous à ton clan, Tzipah.
La Sorcière de Dathomir ne broncha pas du tout, sans doute encore impressionnée par la fraîche démonstration de la Rattataki. Qui croisa le regard du jeune corellien, toujours en proie à la méfiance, cela allait de soi.
-Après vous, l'invita-t-il avec aigreur.
-Comme tu veux. De toute façon, je n'ai rien à craindre de toi car les Jedi n'ont pas l'habitude de tuer leurs ennemis dans le dos, n'es-ce pas?
Inutile de souligner que la pique cinglante déplut à l'ancien padawan de Neeja Halcyon.
-Vous ne me connaissez pas. Vous ignorez tout ce que j'ai fait pour survivre.
Il s'était penché à son oreille pour lui déclarer cette confession sans que Tzipah ne l'entende. Asajj Ventress se tourna à peine vers lui.
-Je serai curieuse d'entendre ton histoire dans les moindres détails. Ca promet d'être passionnant.
Il avait espéré avoir eu le dernier mot mais il ne parvenait pas à l'impressionner, c'était évident. Il renonça à poursuivre la passe d'armes. Il rabattit à son tour le capuchon vert marécage de sa tunique de Jedi corellien sur la tête pour masquer son expression renfermée et maussade.
Ils marchaient d'un bon pas et étaient arrivés à mi chemin du fief des Chutes Brumeuses lorsque la jeune Sorcière stoppa net en levant le poing en l'air pour indiquer aux deux autres de s'arrêter net. À dix mètres devant elle, une silhouette sombre aux yeux injectés de sang venait de surgir derrière un pin pour s'interposer.
Oreste reconnut sans mal la Soeur de la Nuit qui les avait attaqués pas plus tard hier peu après sa capture.
-La leçon d'hier ne t'a pas suffi, Baritha? Persifla Tzipah qui avait posé la main sur la crosse de sa vibroépée.
-Tu as eu beaucoup de chance, c'est tout, répliqua l'autre sorcière sombre. Tu n'en auras pas autant et cela vaut aussi pour la Dame du Pardon.
L'ancienne Jedi Noire dépassa la jeune autochtone pour faire face à la Soeur de la Nuit.
-Je dois aller aux Chutes Brumeuses soigner quelqu'un. Écarte-toi.
La dénommée Baritha émit un sifflement bref. D'autres Soeurs de la Nuit apparurent autour du trio comme par magie, brandissant des lances d'un air menaçant. Une vingtaine dont trois montées sur des rancors.
-Livrez-nous le mâle sorcier et nous vous laisserons passer.
-Pourquoi vous intéresse-t-il autant? S'enquit Asajj Ventress.
-Il nous servira de monnaie d'échange pour libérer certaines de nos Soeurs emprisonnées dans la prison impériale.
Son sourire découvrit davantage ses dents jaunies.
-S'il est docile, nous lui permettrons même avant de s'accoupler avec nous.
Les traits de Tzipah se convulsèrent, livides.
-Je préfère le tuer de mes propres mains plutôt que de vous laisser lui faire du mal.
Baritha et et certaines de ses consoeurs gloussèrent, sarcastiques.
-Eh bien quelle passion, se moqua la chef des sombres magiciennes. Ce mâle est-il ton esclave?
-Il appartient à mon clan.
-Dommage, il faudra te faire une raison. Désormais, il nous appartient.
-Je pense avoir le droit d'exprimer mon opinion sur ce point, intervint alors à propos l'ex apprentie du Comte Dooku.
Elle avait conservé les bras le long du corps dans une posture d'attente tranquille mais ce n'était qu'une duperie. Dans la Force, Oreste la sentait prête à dégainer ses deux sabres lasers.
-Même si nous vous le livrions, rien ne garantit que vous ne nous attaquerez pas.
Baritha esquissa un sourire mauvais et l'électricité perturba de nouveau les flux de la Force.
-C'est tout à fait juste, accorda la Soeur de la Nuit. Tuez-les toutes les deux et emparez-vous de celui-ci, ordonna-t-elle soudainement.
Le trio se resserra, sabres lasers et vibro épée prêts à l'emploi. Baritha s'écarta pour laisser ses congénères agir, elle n'avait pas l'intention de s'impliquer dans le combat. Du moins pour l'instant.
Asajj Ventress se jeta impétueusement dans la melée, brandissant ses deux sabres épées ardentes à crosse courbée qu'elle agita simultanément dans des angles complexes mais maîtrisés.
Du coin de l'oeil, Oreste observa la rattataki semer la confusion chez les Soeurs de la Nuit qui l'encerclèrent et tentèrent de l'atteindre avec leur lance sans être touchées. Avant qu'il ne soit forcé de se concentrer sur ses propres problèmes.
Sur sa droite, une Soeur de la Nuit l'attaqua en maniant deux dagues. Vive comme une vipère kodashi, elle se fendit en avant et il se contorsionna, brisant les lames avec sa lame verte crépitante avant de s'en servir pour la transpercer au coeur.
Il manqua d'être surpris par le contact de quelqu'un qui s'appuyait sur ses omoplates mais ce n'était heureusement que Tzipah qui se collait dos à dos avec lui, pour couvrir tous les angles d'attaques possibles tout en prémunissant des coups de poignards par derrière.
La jeune Sorcière de Dathomir chanta un sort de télékinésie qui propulsa en arrière deux Soeurs de la Nuit avant de contrer avec sa vibro épée une attaque d'estoc sur son flanc gauche.
Cependant le danger le plus immédiat pour eux trois n'étaient pas forcément ces guerrières qui les combattaient pied à terre mais les rancors qui les accompagnaient. Les cavalières les firent avancer grâce à leur puissance télépathique au centre du combat.
L'ombre du plus proche des monstres recouvrit Oreste et Tzipah qui le virent élever sa main droite gigantesque comme pour les saisir. Ils durent s'écarter en vitesse et les doigts griffus s’enfoncèrent dans la terre meuble avant de se retirer en soulevant des mottes humides en un geyser compact.
Le jeune corellien séparé fortuitement de Tzipah se retrouva presque à nez à nez avec une Soeur de la Nuit qui tenta de le frapper à la tempe avec le manche de sa lance.
Il esquiva de justesse en se jetant en arrière avant de la décapiter d'un revers de sabre laser. C'est alors qu'il entendit Tzipah crier son nom.
-Oreste!
Il leva la tête et vit alors la main du rancor s'abattre sur lui. Il n'eut pas le temps cette fois de l'éviter et la bête le prit dans sa main, l'enserrant par la taille et immobilisant ses bras qu'il ne put agiter pour se libérer.
Il se sentit comme broyé par cette poigne surhumaine lorsque la jeune guerrière vint à son secours. Elle s'éleva dans les airs après psalmodié un sort et le Jedi la regarda flotter en apesanteur l'épée brandie à deux mains.
Qui frappa la peau écailleuse de l'animal au niveau du poignet. Elle parvint à l'entailler suffisamment profondément pour l'obliger à lâcher prise. La pression exercée sur la cage thoracique de l'ancien apprenti de Neeja Halcyon s'évapora tout à coup, lui permettant plus aisément de respirer tandis qu'il retomba sur ses appuis.
Le rancor blessé se retourna contre Tzipah et leva cette fois le poing comme pour l'écrabouiller. Il invoqua alors une Poussée de Force qui bouscula le monstre, qui venait d'être rejoint par ses deux autres comparses.
Lui et elle échangèrent un regard inquiet. Même à deux, ils pourraient difficilement faire face à trois rancors et aux cavalières qui les montaient, celles-ci s'apprêtant à déchaîner les pouvoirs du Coté Obscur de la Force sur eux.
Déjà l'une d'entre elles matérialisait des éclairs qui dansait au bout de ses phalanges squelettiques et leur éclat se reflétait sur ses vaisseaux sanguins éclatés qui saillaient sous sa peau faciale. Une silhouette brandissant deux néons sanglants flamboyants atterrit tout à coup dans son dos et la troua de part en part.
Les deux autres adeptes sombres n'eurent pas le temps de faire face à la Dame du Pardon qui s'en prit à l'une puis à l'autre. Les éliminant rapidement et sans fioritures. Les rancors privés de tout contrôle mental laissèrent alors s'exprimer leur bestialité primaire et commencèrent à s'en prendre aux Soeurs de la Nuit qui se retrouvèrent complètement désorganisées.
C'est alors que Baritha s'avança pour s'occuper d'Oreste et de Tzipah qui se tenaient toujours dos à dos. Le Jedi fut le premier à l'apercevoir alors qu'elle étendait ses mains dans leurs directions. Il contourna sa jeune amie pour l'affronter au moment même où des éclairs d'énergie violacés fourchèrent vers eux d'eux en une cascade meurtrière.
Le corellien parvint à les absorber sans dommage du moins au début. Car la Soeur de la Nuit disposait d'une puissance peu commune dans la Force et elle accrut sensiblement la puissance de son attaque. Oreste sentit qu'il ne pourrait pas la contenir éternellement et Tzipah le seconda sans hésiter une seule seconde, en chantant de nouveau un sort magique.
Un bouclier invisible enveloppa le Jedi qui fut ainsi préservé de l'offensive de Baritha. Cette dernière tenta évidemment de forcer les défenses érigées par la jeune magicienne des Chutes Brumeuses mais en pure parte.
La confrontation s'enlisa indécise pendant de longs instants interminables jusqu'à ce qu'Asajj Ventress y mette un terme. L'ancienne Jedi Noire catapulta sa botte dans la tempe de la Soeur de la Nuit qui s'étala sur le flanc à moitié assommée et ne fit plus un geste lorsqu'elle fut maintenue en respect par ses deux sabres lasers.
Oreste et Tzipah se rapprochèrent de la Dame du Pardon pour la couvrir.
-Tu m'a épargnée la dernière fois, fit alors la Soeur de la Nuit à celle qui fut autrefois l'élève de Ky Narec sur Rattatak.
-Et je t'épargne encore cette fois, répondit Asajj qui désactiva ses deux sabres. Une Jedi n'achève pas ses ennemis désarmés. Je pourrais te faire prisonnière et te ramener à ton clan d'origine la Montagne Qui Chante mais ce serait une perte de temps.
Elle la laissa se relever, la Soeur de la Nuit étant surprise de s'en tirer à si bon compte.
-Alors pourquoi?
-Aussi longtemps que tu vivras et que tu commanderas aux Soeurs de la Nuit en lieu et place de Getzherion, la situation demeurera sous contrôle. Aucune des tiennes n'ira se disperser pour se rallier aux impériaux.
Baritha plissa les yeux, suspicieuse.
-Tu as encore gagné mais ce n'est pas terminé, Dame du Pardon. Nous nous reverrons.
-Si c'est le cas, ce sera avec plaisir.
La Soeur de la Nuit se détourna, crispée de fureur. Elle ordonna sèchement à ses compagnes plus ou moins mal en point de ramasser les mortes et les armes.
Tzipah observa alors la grimace du jeune corellien qui désapprouvait le choix d'Asajj. Il attendit que les Soeurs de la Nuit se soient eclipsées pour leur faire partager son point de vue.
-Là votre générosité était plutôt mal placée, grogna-t-il.
-Pourquoi? L'interrogea la rattataki.
-Quand on a l'occasion d'éliminer un ennemi, on ne laisse pas passer une telle opportunité. Vous savez très bien qu'elle cherchera à se venger.
-J'aurai donc du l'achever, c'est cela que tu essaies de me dire?
Ils avaient repris le chemin du retour vers les Chutes Brumeuses, de nouveau guidée par la jeune Sorcière.
-Exactement, insista sèchement l'ancien apprenti de Halcyon.
-Tu parais de moins en moins Jedi à chaque instant qui passe.
-J'apprends à m'adapter, c'est tout. Après tout, vous en avez fait autant sur votre planète natale et pendant la dernière guerre.
-Je n'en suis pas fière et depuis mon arrivée ici, je tente d'en tirer les leçons. Sur ce que le comte Dooku a fait de moi.
-Ce n'est pas comme ça qu'on aide efficacement les gens.
La jeune Proche Humaine fit volte face alors pour lui bloquer le passage.
-Et que crois-tu que je suis en train de faire, Oreste Tissan?
Le jeune corellien se mordit la lèvre inférieure discrètement, se rendant compte qu'il avait été un peu trop loin.
-Vous pourriez être plus utile aux gens si vous vous décidez à faire ce qui est nécessaire.
-C'est-à-dire?
-Entrer en guerre contre l'Empire.
-Ah nous y voilà.
Tzipah qui avait pris les devants, revenait lentement sur ses pas, curieuse que ses deux compagnons aient cessé de la suivre. Si elle s'approchait jusqu'à portée de voix, elle ne tarderait pas à connaître le véritable sujet de leur conversation.
Oreste n'y tenait pas vraiment.
-Dame du Pardon?
-Nous venons Tzipah.
À l'adresse du Jedi, Ventress ajouta à mi voix.
-Nous en reparlerons lorsque j'en aurai terminé aux Chutes Brumeuses.
Il soutint son regard froid devinant que la suite de leur conversation serait assez tendue.

Voilà j'espère que cela vous a plu! N'hésitez pas à confier vos impressions!

à la prochaine :hello: !
Modifié en dernier par mat-vador le Mar 16 Avr 2019 - 15:22, modifié 1 fois.
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Lun 15 Avr 2019 - 19:18   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Asajj Ventress en action ! :love:

Je trouve marrant que les Sœurs de la Nuit, elles aussi, appellent Ventress "Dame du Pardon" ! Sinon, la discussion initiale est tendue à souhait, et l'affrontement qui suit montre bien à quel point l'ancienne apprentie du Comte Dooku n'est pas à prendre à la légère... et la suite promet d'être encore plus tendue, une suite que j'ai hâte de lire ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5059
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Den » Lun 15 Avr 2019 - 19:40   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu! Eh oui! Den est encore en avance! :lol:

Asajj Ventress!!! Elle pète la classe! Et dire que, quand j'étais plus jeune, lors de sa première apparition, je n'avais pas accroché avec le personnage. Mais, heureusement, ça a changé depuis! :) En tout cas, tu as sû la rendre encore plus badass! Et en même temps, j'ai l'impression que, d'une certaine manière, elle a trouvé la paix! Et ça, c'est beau! :cry:

Au passage, la scène du rancor est juste: :love: :love:

Oui, vraiment c'était un très bon extrait! J'ai passé un bon moment! Très hâte de lire la suite! :)

Bonne continuation, camarade!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5239
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Lun 15 Avr 2019 - 21:58   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour vos retours tous les deux :jap: !

L2-D2 a écrit:
Asajj Ventress en action ! :love:


Den a écrit:Asajj Ventress!!! Elle pète la classe! Et dire que, quand j'étais plus jeune, lors de sa première apparition, je n'avais pas accroché avec le personnage. Mais, heureusement, ça a changé depuis! :) En tout cas, tu as sû la rendre encore plus badass!


Comme quoi elle a entretenu ses talents pendant son exil, cela pourrait être une alliée pour Oreste contre Vador et consorts :sournois: !

L2-D2 a écrit:Je trouve marrant que les Sœurs de la Nuit, elles aussi, appellent Ventress "Dame du Pardon" !


Preuve de sa renommée :sournois: !

heureux que vous ayez apprécié l'affrontement avec les Soeurs de la Nuit :roll: en tout cas!

L2-D2 a écrit:Sinon, la discussion initiale est tendue à souhait, la suite promet d'être encore plus tendue, une suite que j'ai hâte de lire ! :oui:


Ventress était l'ennemie des Jedi, c'est le genre de choses qui s'oublie pas facilement!

Voilà, je vous dis à la prochaine en tout cas :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Ven 19 Avr 2019 - 10:41   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

C'est lu ! Très belle scène de combat d'Asajj Ventress et le duo Oreste/Tzipah se complète assez bien, je dois dire. On sent une certaine confiance entre les deux.

La scène du rancor était vraiment cool et replonge bien dans ce moment équivalent dans ROTJ. :oui:

Un autre point que j'ai trouvé très intéressant concerne l'opposition Asajj/Oreste. Si l'ancienne disciple du côté obscure semble avoir trouvé la paix et être capable de gérer ses émotions, c'est tout le contraire chez le jeune homme. Le plus jedi des deux n'est peut-être pas celui que l'on pense en tout cas.

Bref, vivement la suite !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 583
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Sam 20 Avr 2019 - 21:35   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour :cute: !

Mandoad a écrit:La scène du rancor était vraiment cool et replonge bien dans ce moment équivalent dans ROTJ. :oui:


Oui j'y ai pensé en l'écrivant :wink: !

Mandoad a écrit:le duo Oreste/Tzipah se complète assez bien, je dois dire. On sent une certaine confiance entre les deux.


Ah on peut dire qu'ils comment à s'apprécier :P ! Aura-t-on droit à une scène hot? :diable:

Mandoad a écrit:Un autre point que j'ai trouvé très intéressant concerne l'opposition Asajj/Oreste. Si l'ancienne disciple du côté obscure semble avoir trouvé la paix et être capable de gérer ses émotions, c'est tout le contraire chez le jeune homme. Le plus jedi des deux n'est peut-être pas celui que l'on pense en tout cas.


Cette opposition sera l'objet du prochain extrait :sournois: !

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 22 Avr 2019 - 17:42   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir, c'est l'heure de la suite!

On continue avec Asajj Ventress, allez :sournois: !

Bonne lecture!

Leur retour ne manqua pas de provoquer des murmures sur leur passage lorsque la matriarche en personne vint les accueillir dans le hall de la forteresse troglodyte du clan.
Remora A'alta escortée de plusieurs gardes salua l'ancienne Jedi Noire.
-Bienvenue Dame du Pardon.
-Merci, vous savez pourquoi je suis ici?
Asajj Ventress ignorait superbement les regards noirs que lui décochèrent quelques Sorcières, pas vraiment ravies qu'elle les honore de sa présence. Parmi elles, Orcheron, revenue de patrouille.
-Oui, mais il était inutile de faire tout ce chemin. Nos prêtresses sont tout à fait compétentes pour soigner la maladie de Neami.
-Pardon, Mère de clan, s'excusa Ventress. Si c'était le cas, Tzipah et le Jedi n'auraient pas pris autant de risques pour venir jusqu'à moi.
Les clameurs s'élevèrent tout autour, provenant de certaines magiciennes qui semblaient outrée de l'audace de celle qu'ils considéraient à peine qu'une paria. Jusqu'à ce qu'une membre des Chutes Brumeuses n'émergea de leurs rangs.
-Mère de clan, c'est moi qui ai requis la présence de la Dame du Pardon.
Toute l'attention de tous convergea vers Sira.
-En faisant cela, tu insultes notre clan! L'invectiva Orcheron. N'as-tu donc pas foi en la Magie d'Allya?
-Autant que n'importe laquelle de toutes mes Sœurs. Mais je ne me sacrifierais pas ma fille à la foi aveugle de certaines.
Remora A'alta éleva une main impérieuse pour calmer la tension croissante.
-Ce qu'a fait Sira, n'importe qui parmi nous l'aurait fait. Elle ne sera pas sanctionnée car cela ne constitue pas une violation flagrante de nos lois.
-Mais Mère de Clan, protestait Orcheron, le Livre de la Loi..
La chef de clan l'interrompit d'un simple regard. Oreste estimait être très impressionné par l'impact du moindre de ses faits et gestes.
-As-tu vraiment lu le Livre de la Loi, Orcheron? En as-tu saisi les diverses interprétations qui découlent de ce que Allya nous a léguées?
-Allya spécifie clairement que chacune d'entre nous doit respecter ce qui a été crée. Que la mort et la vie font partie d'un seul et même cycle. Et que nous n'avons pas à interférer en aucun cas avec ce cycle.
-Je ne laisserai pas mourir ma fille!
Sira semblait scandalisée par le détachement dont faisait preuve Orcheron qui appuyait son argument sur des interprétations personnelles de l'usage de la Force. La matriarche comprit cela aisément et mit fin à ce débat stérile.
-Dame du Pardon, Neami a besoin de ta science.
-Oui, Mère de clan.
Asajj Ventress fendit la foule, guidée par Tzipah et Sira, suivie par Oreste Tissan qui surprit un dernier regard noir lancé par Orcheron dans leur dos.
Lorsqu'ils retrouvèrent la jeune fille toujours allongée sur le sol, son état était demeuré stationnaire en leur absence. Climber la veillait, assisté de Gelfran qui avait réussi semble-t-il à se libérer de ses obligations.
Le clone et le contrebandier relevèrent la tête à leur irruption. Sans perdre de temps, Asajj Ventress s'accroupit parmi eux et fouilla vivement sa besace pour en exhiber les plantes qu'elle avait cueillis. Oreste, Tzipah et Sira restaient à l'écart, l'observant retirer la couverture pour examiner les chevilles nues de la malade.
-Une morsure de vipéreau Kodashi, annonça peu après la rattataki borgne.
Tous s'approchèrent pour étudier les traces minuscules de crocs qui trouaient l'épiderme juste au-dessus du talon. La mère de la jeune patiente pâlit lorsqu'elle comprit ce que cela impliquait.
-Peux-tu la sauver, Dame du Pardon?
Sa voix n'était plus qu'un souffle implorant.
-Le venin des vipéreau n'est pas mortel même s'il est suffisamment puissant pour créer un état d'extrême faiblesse, expliqua calmement l'ancienne apprentie de Dooku. Elle est chanceuse de ne pas avoir été piquée par une vipére adulte.
Sira sembla beaucoup mieux respirer. À cet instant, la jeune fille rouvrit les paupières et émit un hoquet de stupeur lorsqu'elle fixa un œil artificiel qui étincelait sous un sombre capuchon. Ventress s'empressa d'apaiser sa méfiance instinctive.
-Neami, c'est bien cela?
-Oui, croassa-t-elle. Vous êtes la Dame du Pardon?
-Si l'on veut. Ta mère m'a demandé de te soigner.
-Mais les prêtresses m'ont promise..
-Fais-lui confiance, fit alors sa mère qui lui donnait presque un ordre.
Neami hocha la tête et Oreste la sentit se détendre légèrement, bien qu'elle continuait à éprouver de l'appréhension. Après tout, il y avait de quoi.
Il ne fallait pas oublier que peu avant la fin de la Guerre des Clones, Asajj Ventress avait acquis une réputation de boucher sans retenue. Maintenant, elle n'était plus l'ennemie même si Oreste n'était pas vraiment certain de remettre sa vie entre ses mains.
-Je vais cautériser ta plaie, indiqua-t-elle à la jeune dathomirienne. Serre les dents.
La poignée crochue d'un de ses sabres apparut dans son poing et l'activation de l'arme fit sursauter tout le monde. Asajj Ventress agit si rapidement, glissant la pointe de la lame crépitante sur la peau que Neami n'eut pas le temps d'émettre le moindre glapissement.
Tout juste grogna-t-elle dans sa barbe lorsqu'une sensation de chaleur engourdit sa cheville avant de se dissiper.
La guérisseuse ordonna ensuite à Climber de lui passer une écuelle pour la remplir d'eau. Elle y trempa et broya quelques pétales.
Cela terminé, elle approcha la coupe des lèvres de Neami qui fut secondée par Gelfran qui la soutint par les épaules. La patiente but tout jusqu'à la dernière goutte avant que l'ex Jedi Sombre ne se releva en reprenant sa besace.
Elle s'approcha de Sira pour lui laisser quelques recommandations.
-Je lui ai donné un sérum. Pendant quatre jours, continue à lui faire manger ces plantes pour diminuer sa fièvre.
Elle lui présenta une poignée de fleurs violettes que la Sorcière s'empressa de ranger sur une table.
-Comment puis-je te remercier, Dame du Pardon?
-Je ne fais que rendre service, Sira.
-Laisse moi t'offrir un de mes hommes comme esclave. Je tiens à payer ma dette envers toi.
-Ce n'est pas nécessaire.
Oreste s'en méla alors.
-Si vous voulez payer votre dette à la Dame du Pardon, proposa-t-il, rachetez Gelfran Delen à Orcheron et rendez-lui sa liberté.
Sira soutint ses yeux verts et gris acérés, qui appuyaient fermement sa suggestion. Avant d'interroger silencieusement Ventress qui hocha la tête en guise d'approbation. La propriétaire des lieux se rangea à cette option.
-Très bien, je le ferai.
Asajj qui avait accompli ce qu'elle devait faire, contourna Sira et s'éclipsa, suivis de tous ceux qui étaient étrangers à sa demeure. Ils retrouvèrent au bas des escaliers la matriarche du clan qui lança à Ventress:
-Eh bien?
-C'est fait, Mère de clan. Neami se rétablira bientôt.
-La Dame du Pardon sera toujours la bienvenue aux Chutes Brumeuses et je demanderai aux autres clans de te réserver un bon accueil.
En guise de reconnaissance, Ventress inclina la tête rapidement. Tout le monde s'écarta devant elle tandis que Tzipah et Oreste l'escortèrent jusqu'à la sortie. Lorsqu'ils parvinrent jusqu'à la lisière de la forêt, la guérisseuse demanda à la jeune Sorcière:
-Laisse nous Tzipah. Le Jedi et moi devons reprendre notre conversation là où nous l'avons laissé, ajouta-t-elle en direction du jeune corellien.
La dathomirienne surprit l'air lugubre qui assombrissait les traits de celui-ci. Il passa devant elle tout en tentant de conserver une contenance pour sauver les apparences.
-Ça ira, lui fit Oreste.
Après une brève hésitation, elle se détourna pour prendre du champ tout en continuant de les observer.
Asajj Ventress entra sans prendre de gants dans le vif du sujet.
-Ta vengeance contre l'Empire n'apportera rien de bon à qui que ce soit. La vie est assez dure comme cela, comme tu as pu le remarquer.
-Vous vivez peut-être libre, mais ça ne durera pas. J'ai vu cet Empire d'assez près pour comprendre qu'ils ne s'imposeront aucune limite tant que personne n'aura le courage de leur résister.
-Tu penses que tu en as appris suffisamment pour prendre tes responsabilités? Personne ne te suivra dans une guerre que tu n'as aucune chance de remporter. J'ai servi le Comte Dooku et j'ai vu ce qui se passait lorsqu'on se dressait contre lui.
Une lueur de tristesse passa sur le front de l'ancienne ennemie de la République.
-Je le sais mieux que quiconque car il m'a chargée lui-même plus d'une fois de détruire ses opposants. De les briser comme des brindilles.
-Je ne renoncerai jamais et je peux très bien me passer de vous. Sans devenir comme vous, celle que vous avez été pendant la guerre.
Le ton de l'ancien apprenti de Nejaa Halcyon devint sans équivoque. Celui de quelqu'un déterminé à s'engager dans une quête sans retour en arrière possible.
-Tu cours alors à ta perte, lâcha-t-elle dans un souffle où pointait la pitié. Pourquoi?
-L'Empire a détruit ceux que j'aimais, sous mes yeux. Je me suis juré de leur rendre le mal qu'ils m'ont infligé. À n'importe quel prix.
-La vengeance ne te mènera à rien, ce n'est pas une voie que tu devrais suivre. Tes maîtres te le diraient.
Le corellien approcha alors son visage à quelques centimètres du sien. La rattataki sentit la rage sourde qui transpirait dans chacune de ses cellules. En chacun de ses mots.
-Que savez-vous de la voie des Jedi? Vous n'en avez jamais été une!
-Non, reconnut-elle. Mais je m'efforce d'en redevenir une, en essayant de trouver la paix.
-Parce que votre premier maître Ky Narec vous l'a dit?
Le mépris d'Oreste s'émoussa sur son teint pâle et gris.
-Non parce qu'un homme de bien m'a révélé la vérité sur ce que je pouvais être, alors que j'étais au seuil de la mort.
-Comment avez-vous survécu? Les rapports sur la bataille de Boz Pity mentionnent que la navette médicale dans laquelle vous avez été soignée a disparu sans laisser de traces.
Le regard de Ventress s'égara au loin lorsqu'elle se souvint des derniers instants fatidiques des combats intenses et acharnés qui avaient déchiré cette planète où elle avait été soignée dans un centre médical séparatiste.
Une bataille dont elle avait été elle-même l'enjeu principal.
-Après être grièvement blessée, j'ai été transférée dans une navette médicale. Malgré la gravité de mes blessures, les techniques de méditation Sith m'ont permis de me rétablir temporairement et j'ai donc demandé aux pilotes de changer de cap.
-Vous voulez dire que vous les avez forcés avant de les tuer.
-Ils ne sont pas morts de mon fait.
Sa spontanéité ne fit aucunement douter de sa sincérité au jeune homme.
-Une patrouille séparatiste nous a interceptés en bordure du secteur et nous nous sommes écrasés à la surface de Dathomir. Ils n'ont pas survécu au crash.
-Vous les avez au moins enterrés?
Elle percevait le sarcasme qui suintait dans sa question mais demeura stoïque.
-Oui, à mains nues.
Oreste comprit qu'elle pensait ce qu'elle disait et ravala la pique qu'il s'apprêtait à lui lancer. Et enchaîna à la place une autre question.
-Vous dites que les séparatistes vous ont attaqué. Vous les fuyiez?
-Je fuyais la guerre, je voulais m'en éloigner le plus possible.
Il grimaça de scepticisme.
-Fuir la guerre? Je m'attendais à ce que vous tentiez de rejoindre Dooku.
-Je ne l'ai pas fait car il m'a trahie.
Une fêlure perçait dans son souffle, signe d'un traumatisme qui l'avait marqué durablement.
-Il a tenté de m'abattre alors que je courrais pour le rejoindre. C'est à cet instant que j'ai appris beaucoup de choses ou du moins que j'en ai redécouvertes certaines. Sur Dathomir, j'ai de nouveau appris ce qu'était la Force.
Elle exhiba de sous ca cape, une bure trouée qui avait appartenu à un Chevalier Jedi. Elle le considérait avec un détachement empreint de nostalgie.
Avant de redresser la tête pour croiser son regard curieux.
-C'est pourquoi je te demande encore une fois de ne pas te lancer dans une guerre qui nous précipiterait dans les ténèbres.
-C'est peut-être déjà le cas. Vous ne sentez pas que les Sœurs de la Nuit grignotent peu à peu de l'influence?
-C'est vrai.
-Une guerre contre l'Empire permettrait d'y remédier. Une pierre, deux coups.
La rattataki secoua la tête d'un air peu convaincu tant qu'elle rangea ce qui ressemblait à un chiffon abîmé sous sa bure.
-Tu présumes trop de tes chances, lui confia-t-elle.
-Sauf si nous pouvons étendre notre mouvement au reste de la galaxie.
Il ne parvint pas à emporter son adhésion.
-L'Empire écrasera ta rébellion dans l'oeuf avant qu'elle ne gagne de l'importance.
-Si nous restons inactifs, les Sœurs de la Nuit pourraient chercher du soutien chez les impériaux pour soumettre tous les clans de Sorcières.
-L'équilibre sur Dathomir est précaire, affirma l'ancienne apprentie du Comte Dooku. Mais il existe bel et bien.
-Cela ne durera pas éternellement.
-Tout ce que tu entreprendras de faire ne ferait que le briser. C'est pourquoi je ne te soutiendrai pas, conclut-elle.
Le corellien encaissa le coup sans broncher. À vrai dire, il n'en était aucunement surpris.
-Vous vous opposerez à moi?
-Ce ne sera pas à moi de le faire. Je laisserai la Force en décider.
Elle rabattit le grand capuchon sur son crâne chauve tatoué avant de tourner les talons pour regagner son modeste foyer.
Elle s'était à peine éloigné de quelques pas en direction de sa modeste demeure lorsque Oreste l'interpella une nouvelle fois.
-Vous m'avez parlé d'un homme qui vous avait ouvert les yeux sur ce que vous pouviez redevenir. Qui était-ce?
Elle freina un instant pour pivoter à moitié vers lui.
-Il s'appelait Obi Wan Kenobi.
L'ombre des pins géants enveloppa ensuite sa silhouette musclée et athlétique tandis que le corellien rumina sa frustration d'avoir certainement échoué à gagner à sa cause, une alliée très précieuse.

Voilà, j'espère que cela vous a plu :cute: ! J'espère que vous aurez apprécié la petite référence Legends vers la fin!

à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 24 Avr 2019 - 17:08   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Bon, Oreste ne pourra pas compter sur le soutien d'Asajj Ventress... pour l'instant ! Mais qui sait par la suite ? :sournois:

En tout cas, la Dame du Pardon fait une nouvelle fois ses preuves auprès du Clan des Chutes Brumeuses, et il est assez étonnant - mais finalement agréable - de la voir dans un rôle de guérisseuse : comme quoi, les idéaux Jedi ne sont pas bien loin !

Vivement la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5059
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 24 Avr 2019 - 17:54   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

L2-D2 a écrit:Bon, Oreste ne pourra pas compter sur le soutien d'Asajj Ventress... pour l'instant ! Mais qui sait par la suite ? :sournois:


Tout reste possible, en effet :sournois: !

L2-D2 a écrit:En tout cas, la Dame du Pardon fait une nouvelle fois ses preuves auprès du Clan des Chutes Brumeuses, et il est assez étonnant - mais finalement agréable - de la voir dans un rôle de guérisseuse : comme quoi, les idéaux Jedi ne sont pas bien loin !


Clairement à la fin du tome 8 CW Obsession, je suis resté sur ma faim :siffle: ! Asajj quitte Boz Pity et que devient-elle? Parce qu'après le Legends l'a complètement oublié, à moins qu'il y ait eu des consignes de la part de la boîte à Lucas :neutre: ... j'ai supposé qu'elle était devenue plus gentille surtout après la scène où Obi Wan la prend dans ses bras sur le champ de bataille... j'ai frissoné :love: !

Merci pour le retour et à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Ven 26 Avr 2019 - 14:02   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

C'est lu ! Et...

Wait ! La navette de Ventress s'est écrasée et personne n'a survécu ?! Attends... il n'y avait pas Alpha dans ce même vaisseau, si mes souvenirs sont bons ? Tu l'as quand même pas tué offscreen ? :shock:

Sinon, eh bien Oreste aura échoué à recruter Asajj (enfin pour le moment). À voir si la Dathom... la Rattataki ( :wink: ) changera d'avis par la suite.
Heureux aussi de voir que Gelfran risque d'enfin échapper à son "calvaire".

À la prochaine !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 583
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Ven 26 Avr 2019 - 22:26   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Mandoad a écrit:Wait ! La navette de Ventress s'est écrasée et personne n'a survécu ?! Attends... il n'y avait pas Alpha dans ce même vaisseau, si mes souvenirs sont bons ? Tu l'as quand même pas tué offscreen ? :shock:


Ah tiens je l'avais complètement zappé :x celui-là... :paf: oups! Non, non pas le fouet :shock: ! Comment je vais rattraper le coup... peut-être en écrivant une histoire à part sur Alpha :transpire: ?

Sinon... ben... RIP Alpha :lol: !

Mandoad a écrit: À voir si la Dathom... la Rattataki ( :wink: ) changera d'avis par la suite.


Tout est possible :oui: !

Mandoad a écrit:Heureux aussi de voir que Gelfran risque d'enfin échapper à son "calvaire".


:D

Allez à la prochaine et merci pour le retour :hello: :jap: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Dim 28 Avr 2019 - 16:19   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu!

Est-ce qu'Assaj changera d'avis et viendra en aide à Oreste? Je me le demande... Qui sait ce qu'il se passera d'ici la fin de l'histoire! :sournois: Tu nous prends d'ailleurs à contre-pied en faisant de l'ex-apprentie de Dooku une guérisseuse! Je trouve ça bien chouette! Ca montre parfaitement que le personnage à changé! Et ça, c'est vraiment chouette pour le fan d'Assaj que je suis! :)

En tout cas, et je trouve qu'on le souligne trop peu, tes dialogues sont vraiment bien écrits et la personnalité des différents personnages bien retranscrite. Je vais apprécier encore plus Assaj avec ta fic!^^ Mais je commence à vraiment aimer Oreste également! Pas que je ne l'aimais pas, mais, maintenant, je le trouve vraiment classe!^^

Sinon:

mat-vador a écrit:Elle s'était à peine éloigné de quelques pas en direction de sa modeste demeure lorsque Oreste l'interpella une nouvelle fois.
-Vous m'avez parlé d'un homme qui vous avait ouvert les yeux sur ce que vous pouviez redevenir. Qui était-ce?
Elle freina un instant pour pivoter à moitié vers lui.
-Il s'appelait Obi Wan Kenobi.


Ce passage m'a donné le frisson! Trop bien amené! Bravo!

Voilà! La suite bientôt, je suppose? :)

Bonne continuation l'ami!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5239
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Dim 28 Avr 2019 - 17:57   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Den a écrit:Tu nous prends d'ailleurs à contre-pied en faisant de l'ex-apprentie de Dooku une guérisseuse! Je trouve ça bien chouette! Ca montre parfaitement que le personnage à changé! Et ça, c'est vraiment chouette pour le fan d'Assaj que je suis! :)


Content que le traitement de Asajj te plaise à toi aussi :wink: !

Den a écrit:En tout cas, et je trouve qu'on le souligne trop peu, tes dialogues sont vraiment bien écrits et la personnalité des différents personnages bien retranscrite. Je vais apprécier encore plus Assaj avec ta fic!^^ Mais je commence à vraiment aimer Oreste également! Pas que je ne l'aimais pas, mais, maintenant, je le trouve vraiment classe!^^


:jap:

Den a écrit:Sinon:

mat-vador a écrit:Elle s'était à peine éloigné de quelques pas en direction de sa modeste demeure lorsque Oreste l'interpella une nouvelle fois.
-Vous m'avez parlé d'un homme qui vous avait ouvert les yeux sur ce que vous pouviez redevenir. Qui était-ce?
Elle freina un instant pour pivoter à moitié vers lui.
-Il s'appelait Obi Wan Kenobi.


Ce passage m'a donné le frisson! Trop bien amené! Bravo!


Merci :jap: !

Den a écrit:Voilà! La suite bientôt, je suppose? :)


Comment as-tu deviné :whistle: ? Oui en effet, c'est pour demain :sournois: !

Merci pour le retour et à bientôt :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 29 Avr 2019 - 20:14   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir, c'est l'heure de la suite :wink: !

Il est temps de prendre des nouvelles d'une certaine inquisitrice :sournois: ! Je parie qu'elle vous manquait :D !

Allez c'est parti!

Dathomir, prison impériale

-Je ne m'attendais pas de sitôt à votre visite, inquisitrice.
La chiss non humaine plissa les paupière, ses yeux rubis ensanglantés dardant une irritation instantanée sur ce prisonnier humain, ce déchet vêtu de haillons crasseux aux mains enchaînés qui suspendaient son corps amaigri, debout en équilibre forcé sur ses appuis.
Dans ce cachot creusé dans le sol rocailleux de Dathomir où ne perçait nulle lumière, ses traits tirés témoignaient des privations et des brimades auxquelles il avait été soumis. Mais cet homme quinquagénaire avait résisté.
-Je suis venu vous annoncer, Vandrack, qu'un autre de vos hommes vient de payer le prix de votre entêtement.
-Nous sommes des soldats au service de Chelloa, Soia Tenn. La mort fait partie des sacrifices que nous avons consenti pendant la dernière guerre.
L'humain qui arborait une barbe longue grisonnante releva la tête en guise de défi éloquent et tenta de se redresser. Malgré sa relative faiblesse physique, il ne semblait guère avoir perdu sa vivacité d'esprit.
-Vous êtes un ennemi de l'Empire, fit-elle en le saisissant férocement par le col pour approcher son visage du sien. Je vous briserai en venant vous annoncer chaque jour, la mort d'un de vos hommes. En vous laissant dépérir à petit feu.
Morgan Vandrack demeura cette fois muet, car il n'avait rien à répondre. Elle le lâcha, le laissant se balancer au bout de ses chaînes
-Je ne regrette aucun de mes choix, sauf peut-être de m'être laissé capturer avec mes hommes en vous croyant sur parole.
-Et vous les laissez payer à votre place le prix de votre bêtise et de votre aveuglement idéaliste en faveur des séparatistes. Vous les laissez souffrir et agoniser à votre place, ne trouvez-vous pas cela injuste pour eux et leurs familles?
Le natif de Chelloa et ancien ennemi acharné de la République continuait de soutenir son regard. Il avait parfaitement compris la manoeuvre de la chiss qui visait à laisser s'insinuer la culpabilité qui l'affaiblirait à terme. Qui rongerait sa résistance psychologique.
-Vous n'avez que quelques mots à dire, Morgan. Seulement quelques mots et je vous laisserai rentrer chez vous avec tous vos hommes encore en état de penser. Manqueriez-vous à ce point de compassion?
-C'est drôle, j'allais vous poser la même question. Rappelez-moi ce que je suis censé dire pour faire cesser tout votre cirque.
-Que vous me suppliez, que vous acceptiez de ramper à mes pieds comme un cloporte.
Le chelloan soupira, étouffant un rire qui élançait ses bras endoloris.
-Vous vous ennuyez à ce point là? Désolé madame, mais ce n'est pas le genre de la maison.
À peine avait-il répondu qu'il se cabra de douleur sous les éclairs qui fourchèrent autour de sa poitrine.
-Vous allez me supplier, Vandrack. Ou je vous forcerais à assister aux derniers instants de vos soldats.
-J'en ai pris l'habitude sur les champs de bataille. Et même aussi celle où je devais annoncer la bonne nouvelle à leur famille, ajouta-t-il avec une sombre ironie. Je les vois encore s'effondrer devant moi, ceux ou celles dont le chagrin leur était insupportable. Une veuve s'est même arraché les yeux devant ses propres enfants.
Le capitaine chelloan racontait tout cela d'un ton impersonnel. Son regard las en disait long sur les horreurs de la dernière guerre qui avaient frappé son monde natal. Il avait été aux premières loges, ce n'était rien de le reconnaître.
-Tout ça pour vous dire que vous ne m'impressionnez pas. À cet instant, j'ai même pitié de vous, vous savez.
Soia Tenn ne put s'empêcher de le fixer, complètement désarçonnée par son calme. Elle avait pris l'habitude de se repaître du désespoir des prisonniers comme d'une drogue addictive contre laquelle elle ne pouvait se sevrer.
Mais cet officier venu d'un endroit insignifiant, réduit à un désert stérile brisé par les exactions de la guerre, lui tenait tête. Comme s'il était au-dessus de tout. Il ne craignait plus rien.
-Je crois savoir pourquoi vous dirigez une telle prison. Pas parce que vous l'avez choisie. Entre nous, si vous aviez le choix, nous n'aurions pas cette conversation.
Il arborait un sourire presque condescendant.
-En fait, vous êtes ici parce que les maîtres qui vous emploient estiment que vous n'êtes pas assez compétente pour mériter une position plus élevée que celle-ci. Finalement nous faisons partie du même lot, vous et moi.
C'en était trop pour l'inquisitrice chiss qui concentra la Force en elle.
-Nous ne sommes pas égaux misérable insecte, cracha-t-elle avec dégout.
Elle tendit de nouveau la main, et le détenu politique tressauta lorsqu'un éclair de Force frappa sa poitrine. Il se balançait au bout de ses chaînes à moitié évanoui lorsque l'adepte du Coté Obscur perçut la présence d'un clone qui venait d'entrer dans la cellule.
-Madame, nous avons de la visite.
-De la visite?
Le soldat fixa à peine à le corps du prisonnier qui reprenait peu à peu tous ses esprits.
-Je pense que vous feriez mieux d'aller venir voir.
-Très bien, de toute façon j'en ai terminé ici, affirma la non humaine. Pour l'instant.
Elle resserra le capuchon sur la tête avant de contourner le clone qui la suivit sans discuter.
Lorsqu'elle parvint à l'enceinte, une tension palpable électrisait ses perceptions. Des soldats clones couraient fébrilement pour rejoindre leur poste, fusil blaster au poing tandis que d'autres s'engouffraient dans des bipodes.
Ailleurs des sentinelles se regroupaient autour de batteries construites au sommet de tours qui dominaient la silhouette de la prison impériale. La chiss s'avança vers le champ de protection, le poing serré autour de la crosse de son sabre laser.
Elle découvrit de l'autre coté, une dizaine de silhouettes sinistres féminines athlétiques qui la surveillaient. La non humaine fronça les sourcils, perplexe. Les magiciennes autochtones qui troublaient la tranquillité de leur base, s'exposaient délibérément à leur puissance de feu. Visiblement seules.
Ce qui n'était pas le cas. Elle percevait plusieurs échos autour de la prison qui devaient guetter leurs moindres faits et gestes. Le moindre écart donnerait une raison visible à leurs visiteuses d'agir contre eux.
-Qui êtes-vous et que voulez-vous?
Une dathomirienne aux traits défigurés par les stigmates de vaisseaux sanguins éclatés s'approcha à moins d'un mètre du bouclier énergétique. Elle paraissait diriger le groupe et son regard plongea dans ses iris rouges ensanglantés.
-Nous sommes les véritables Filles d'Allya.
Soia Tenn étudia avec méfiance sa tenue en peaux d'écailles qui renvoyaient des éclats sombres, aspirant la lumière du jour.
-Et nous souhaitons coopérer avec votre Empire.
-Vraiment? Qu'avons-nous à y gagner l'une et l'autre?
Un imperceptible sourire flotta sur les lèvres de la Sœur de la Nuit Baritha.
-Nous sommes pour vous de vulgaires parias mais nous savons beaucoup de choses grâce à quelques évadés et soldats égarés qui sont tombés entre nos mains. Nous savons ce que vous cherchez et nous sommes en mesure de vous l'offrir.
-Je cherche un Jedi.
La Soeur de la Nuit élargit son rictus.
-En échange du sorcier des étoiles, nous exigeons immédiatement la libération de nos Sœurs que vous détenez. Y compris celle de mon amie Getzherion Djo.
-Qui me garantit que vous tiendrez parole?
L'autochtone demeura imperturbable, ignorant froidement l'objection de la chiss qui n'était pas disposée à lui accorder la moindre confiance.
-En outre, nous exigeons que vous nous aidiez à faire reconnaître notre légitimité à nos autre Soeurs égarées.
À juste titre, la non humaine impériale jugea ces exigences inacceptables.
-Vous ne manquez pas d'audace, pesta-t-elle. Vous croyez être en mesure de me dicter vos conditions?
Elle fit un geste de la main et les soldats clones raffermirent leur index sur la détente, prêts à ouvrir le feu. Baritha leva la tête et considéra la situation sans paraître le moins du monde effrayée.
-Vous êtes sans doute très bien à l'abri là où vous êtes, fit remarquer la Sœur de la Nuit. Mais en dehors, votre Empire ne représente rien pour les autres clans. Si vous voulez vous imposer durablement, vous aurez besoin de nous.
-J'ai besoin d'y réfléchir, temporisa l'inquisitrice.
Cette dernière avait pris conscience que ses menaces n'auraient pas le moindre effet. Elle ne pouvait pas les mettre à exécution sans en subir les conséquences.
-Très bien, consentit la Sœur de la Nuit. Mais ne réfléchissez pas trop longtemps, notre patience n'est pas illimitée. Et celle des autres clans non plus.
Il n'y avait plus rien d'autre à ajouter. La chiss dut reconnaître intérieurement qu'elle n'avait pas été à son avantage dans cette discussion. Surtout que le désastre de la veille avait été implicitement mentionné.
Baritha rejoignit les siennes et les Soeurs de la Nuit retrouvèrent la protection de la forêt de pins sans être aucunement inquiétées.
-Madame?
Elle se tourna pour observer le commandant de la garnison, le colonel Samon. Un homme plutôt âgé à l'embonpoint prononcé qui suait malgré lui sous son uniforme dont les coutures craquaient sous les effets d'un engraissement progressif.
-Vous avez l'intention d'accepter? Lui demanda-t-il.
-Non pas pour l'instant.
Il arbora un air plus rassuré.
-Tant mieux, car j'ai entendu de drôles d'histoires sur ces femmes là. Celles qui se font appeler les Sœurs de la Nuit. Nous avons recueilli des esclaves, des hommes qui nous ont décrit les tortures qu'elles leur feraient subir.
-Il est possible qu'ils mentent.
Le visage bouffi de Samon s'assombrit légèrement.
-Au début, je le pensais. J'ai fait examiner les blessures de certains d'entre eux par les médecins de la prison et ils m'ont affirmé qu'elles étaient tout sauf naturelles. Ne leur accordez pas la moindre confiance.
-Je sais très bien ce que j'ai à faire, trancha-t-elle sèchement.
-Si elles sont venues négocier, c'est parce que nous sommes en position de faiblesse à cause des pertes que nous avons essuyé lors de votre dernière escapade.
Samon malgré ses airs d'aristocrate reposant sur ses lauriers superficiels, ne retenait guère un sacré tempérament.
-Alors nous allons anticiper leur retour. Nous ne pouvons pas permettre qu'un Jedi erre à sa guise sur Dathomir.
-Pour l'instant, nous n'avons pas les moyens de lancer une nouvelle expédition.
-Nous les aurons de nouveau, affirma-t-elle avec conviction. Je sais que Le Poing d'Acier est stationné quelque part dans le système. Contactez le capitaine Zsinj et demandez-lui de nous envoyer des renforts.

Voilà, j'espère que cela vous a plu :cute: ! En attendant vos retours :sournois: ...

à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Lun 29 Avr 2019 - 21:20   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Ah Soia Tenn est de retour et... elle n'arrive même plus à faire peur à ses prisonniers. J'en éprouverai presque un peu de pitié. :D

Mais voilà que les Soeurs de la Nuit lui proposent une Alliance pour s'emparer d'Oreste. Craquera, craquera pas ? J'attends de voir...

SInon
mat-vador a écrit:Je sais que Le Poing d'Acier est stationné quelque part dans le système. Contactez le capitaine Zsinj et demandez-lui de nous envoyer des renforts.


Vouiiiiiiiiii ! :love:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 583
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Lun 29 Avr 2019 - 21:41   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Salute Mandoad :hello: ! Merci pour le retour :jap: !

Mandoad a écrit:Ah Soia Tenn est de retour et... elle n'arrive même plus à faire peur à ses prisonniers. J'en éprouverai presque un peu de pitié. :D


C'est un coriace, ce prisonnier :sournois: !

Mandoad a écrit:Mais voilà que les Soeurs de la Nuit lui proposent une Alliance pour s'emparer d'Oreste. Craquera, craquera pas ? J'attends de voir...


Cela pourrait précipiter un peu les évènements :sournois: ! Si une telle alliance était scellée, les Sorcières de Dathomir pourraient réagir :diable: !

D'où d'ailleurs le titre de ma deuxième partie: la Guerre des Sorcières :sournois: ... hasard?

Mandoad a écrit:SInon
mat-vador a écrit:Je sais que Le Poing d'Acier est stationné quelque part dans le système. Contactez le capitaine Zsinj et demandez-lui de nous envoyer des renforts.


Vouiiiiiiiiii ! :love:


:cute: :sournois: !

Allez à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Ven 03 Mai 2019 - 17:04   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

J'aurai pu faire un commentaire détaillé comme à mon habitude... mais une fois n'est pas coutume, je vais me contenter de citer ceci :

Mandoad a écrit:Ah Soia Tenn est de retour et... elle n'arrive même plus à faire peur à ses prisonniers. J'en éprouverai presque un peu de pitié. :D

Mais voilà que les Soeurs de la Nuit lui proposent une Alliance pour s'emparer d'Oreste. Craquera, craquera pas ? J'attends de voir...

SInon
mat-vador a écrit:Je sais que Le Poing d'Acier est stationné quelque part dans le système. Contactez le capitaine Zsinj et demandez-lui de nous envoyer des renforts.


Vouiiiiiiiiii ! :love:

Et je vais dire +1 ! :lol:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5059
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Ven 03 Mai 2019 - 21:51   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour, mon cher L2 :jap: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Dim 05 Mai 2019 - 17:03   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Salut l'ami!

Me voici pour un petit avis sur cette nouvelle partie! :sournois:

Décidément, je ne peux pas la sentir, cette Inquisitrice!! :grrr: Mais, juste retour des choses, elle est diminuée aux yeux de ses ennemis! Et ça, ça m'a fait plaisir! :diable:

J'avoue que je m'attendais un peu au deal des Sœurs de la Nuit. Et je suis sûr que Tenn cédera à leur attentes. :sournois: C'est dans sa nature! :o

Sinon, Zsinj!!! :lol:

Voilà donc qui clôt cet extrait de la plus belle de manière! J'en suis à me demander qui tu vas encore faire apparaître dans la suite? :sournois: Bref, c'est fic est un régal pour les fans de l'UEL!!

Bonne continuation!

Et à bientôt! :D
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5239
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Dim 05 Mai 2019 - 17:29   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Salute Den, merci pour le retour :hello: !

Den a écrit:Décidément, je ne peux pas la sentir, cette Inquisitrice!! :grrr:


Mais pourquoi est-elle si détestée :cry: ?

Den a écrit:Mais, juste retour des choses, elle est diminuée aux yeux de ses ennemis! Et ça, ça m'a fait plaisir! :diable:


:roll: sadique!

Den a écrit:
J'avoue que je m'attendais un peu au deal des Sœurs de la Nuit. Et je suis sûr que Tenn cédera à leur attentes. :sournois: C'est dans sa nature! :o


Elle en serait capable :siffle: !

Den a écrit:Sinon, Zsinj!!! :lol:

Voilà donc qui clôt cet extrait de la plus belle de manière! J'en suis à me demander qui tu vas encore faire apparaître dans la suite? :sournois: Bref, c'est fic est un régal pour les fans de l'UEL!!


Je réserve encore d'autres surprises :sournois: !

Allez à demain pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Dim 05 Mai 2019 - 17:34   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Salut l'ami! :jap:

mat-vador a écrit:Mais pourquoi est-elle si détestée ?


Parce que! :o

mat-vador a écrit: sadique!


Que veux-tu? Ce sont les séjours prolongés dans l’Étreinte de la Douleur qui m'ont rendu ainsi! :o

mat-vador a écrit:Elle en serait capable !


Et puis, si elle n'accepte pas, il n'y a plus d'histoire! :paf:

mat-vador a écrit:Je réserve encore d'autres surprises !


J'en salive d'avance! ;)

A demain pour la suite alors!

Passe une bonne soirée! :hello:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5239
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations