Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathomir

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar mat-vador » Ven 14 Déc 2018 - 23:37   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Mandoad a écrit:Donc la vision n'était pas encore terminée et ce qu'y voit Oreste le fait définitivement rompre avec l'Ordre Jedi et même avec Halcyon. Intéressant lorsqu'on se rappelle la considération qu'il avait pour le maître Jedi.


oui, c'est un moment décisif qui va écarter Oreste des enseignements Jedi, encore un peu plus :sournois: .

Mandoad a écrit:Comme on pouvait s'en douter, il rejoint ensuite le lieu du Conclave et y trouve le résultat du passage de Vador. Je m'attendais, peut-être un peu comme L2, à une certaine mise en scène par l'Empire qui servirait d'exemple, mais il semblerait que tu aies fait le choix de tout laisser tel quel.


Dans l'une dernières scène du One Shot Purge, l'un des commandant clones dit à Vador que l'Empereur a requis sa présence. Un ordre que l'apprenti a exécuté sans perdre de temps à tout mettre en scène ou à récupérer sa prothèse. Enfin c'est ma version.

Mandoad a écrit:mais ça sert l'histoire et on visualise sans peine l'ampleur du carnage.


Oui, c'était surtout pour ça :transpire: !

Merci pour le retour et à la prochaine!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Dim 16 Déc 2018 - 18:20   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salut!!

J'ai enfin lu cet extrait! Et quel extrait!!! :shock:

J'avoue que je ne m'attendais pas à une telle issue pour la vision. Il est clair qu'Oreste ne sera plus le même après ça! De plus, il découvre enfin les restes des Jedi du Conclave de Kessel... Le pauvre n'a pas fini de souffrir décidément! Tu aimes bien le faire souffrir, hein?!:sournois:

En tout cas, je suis de plus en plus inquiet quant à l'avenir de notre Jedi Corellien! Très hâte de découvrir la suite, en tout cas! :D
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5239
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Dim 16 Déc 2018 - 18:33   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Merci pour le retour!

Den a écrit:Le pauvre n'a pas fini de souffrir décidément! Tu aimes bien le faire souffrir, hein?! :sournois:


Aimer le faire souffrir :whistle: ? J'adore :diable: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 17 Déc 2018 - 19:16   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Bonsoir, c'est l'heure de la suite!

Oreste et Gelfran décident d'agir contre l'Empire :sournois: après le Conclave de Kessel! Es-ce une bonne idée cependant de mettre la patience de l'Empire à l'épreuve!

Découvrez-le dans cet extrait!

Gelfran Delen positionna la Perle du Corsaire en orbite géostationnaire de Kessel avant d'accueillir le Jedi corellien qui s'assit à coté de lui, la mine fermée. Évidemment le regard du contrebandier fut attiré par la prothèse cybernétique qu'Oreste laissait choir sur le tableau de bord. Il ne tarda pas à la saisir pour l'étudier scrupuleusement.
-Je n'ai plus vu ce genre de prothèses de près depuis ma guerre contre le cartel de Stark, finit-il par avouer.
-C'est une prothèse de soldat?
-Je ne crois pas. Cela me semble très élaboré, presque un modèle unique.
-Ce qui signifie que l'homme à qui appartient cette prothèse est placé très haut dans la hiérarchie de l'Empire. Cela pourrait être même un proche de l'Empereur en personne.
Le jeune rescapé de la Purge se prit le menton dans la main, soumis à une réflexion intense.
-Cela pourrait être pour nous une cible de choix si nous parvenons à l'identifier.
L'ancien soldat de la République hocha lentement la tête.
-Le problème est que même si nous l'identifions, il ne sera pas aisé pour autant de le tuer. Combien de macchabées Jedi as-tu trouvés?
-Huit, répondit Oreste à contre cœur.
Gelfran exprima une grimace assez explicite sur la difficulté de leur nouvel objectif. Mais le contrebandier n'était pas prêt à reculer car il avait engagé sa parole auprès de son nouvel ami. Qui déclara avec conviction:
-Mais ils ont défendu chèrement leur peau et sont parvenus à le blesser. Si on peut le blesser, on peut le tuer.
-Attendons de voir d'abord à qui on pourrait avoir affaire avant de se laisser aller à l'optimisme.
-Vous ne pensez pas qu'on pourrait réussir? Insista Oreste.
-Seulement si on est disposés à payer le prix fort. Il sera très important de ne pas commettre la moindre erreur.
Oreste partageait cette opinion. Cela signifiait que leur réussite dépendrait de leur mobilité et de leur prévoyance.
D'abord il fallait identifier cet individu mystérieux. Gelfran eut alors la présence d'esprit de proposer de se connecter à l'holonet impérial.
-Après ce qui vient de se passer sur Kessel, les impériaux ont de quoi alimenter leur propagande anti Jedi pendant un certain temps.
Le jeune corellien se doutait donc qu'il allait passer un moment désagréable pour son orgueil, de voir l'ennemi se réjouir de la mort de ses camarades. Et cela ne rata pas lorsque l'hologramme d'une journaliste impériale se matérialisa devant leur visage.
-Aujourd'hui, devant le Sénat réuni en session quotidienne, sa Majesté l'Empereur Palpatine a annoncé la destruction d'un repaire de cinquante traîtres Jedi sur la planète minière Kessel. Selon ses dires, c'est le Seigneur Vador lui-même qui les aurait éliminés de sa propre main, un à un.
Son hologramme fut alors remplacé par le buste d'un inconnu revêtu d'une armure intégrale et coiffé d'un masque de mort imposant.
Oreste se pencha pour le fusiller du regard. Le coupable de la tuerie n'était plus un inconnu. Il s'agissait de Dark Vador, celui qui avait écrasé dans le sang la mutinerie de Teragan 5. Celui qui avait massacré dans le Temple les Chevaliers Jedi, maîtres et novices confondus. Le complice de celui qui avait lancé à travers la galaxie l'Ordre 66.
Dark Vador était l'ennemi à abattre..
-Eteignez ça, j'en ai assez entendu, grogna le corellien.
Le contrebandier s’exécuta sans plus tarder.
-Alors quel est le plan? Lui demanda le vétéran.
-Tuer Vador.
-Et tu comptes t'y prendre comment, gamin? En allant frapper à sa porte?
Le corellien ne releva pas l'ironie de Gelfran. Ce qu'il s'apprêtait à faire était proscrit par les enseignements Jedi comme tout ce qu'il avait fait depuis la fin de la guerre jusqu'ici. Il était trop tard pour reculer.
-Nous allons d'abord attirer son attention, décida-t-il finalement. En commençant par nous rendre dans le système impérial le plus proche..

Environ plus d'un mois après la proclamation de l'Empire
Système de Murkhana, Bordure Extérieure

Dark Vador retrouva le pont principal du destroyer Venator qui croisait au large de l'ancien bastion séparatiste Murkhana. Un mois auparavant, ce monde était assiégé et investi par les troupes clones du Maître Jedi Roan Shryne. Un Jedi dont la mort n'avait pas été confirmée depuis le lancement de l'Ordre 66.
Comme celle de plusieurs autres Jedi qui l'accompagnaient. Cela avait fini par attirer l'attention de son supérieur qui avait découvert que des clones n'avaient pas exécuté cet ordre. Ce qui après la grande mutinerie de Teragan 5 n'avait pas manqué de provoquer des remous chez la majorité des clones qui se demandaient pourquoi leurs lointains frères d'armes génétiques avaient refusé d'y obéir.
C'était pour y mettre un terme que l'Empereur avait envoyé son apprenti pour punir les responsables de ce qui pouvait être considéré comme un acte de haute trahison. Et rappeler aux autres où se situait leur allégeance.
Sa mission avait été accomplie même si tout ne s'était pas exactement déroulé comme prévu. Les quatre clones qu'il avait convoqués, menés par un certain Climber, étaient sur le point d'être impitoyablement châtiés quand une Jedi avait surgi de nulle part, plus exactement de la colonne de réfugiés qui tentait de quitter leur planète.
Il l'avait éliminée sans difficulté mais deux mutins avaient profité pour s'échapper. Le reste des soldats s'était lancé à leur poursuite et le Seigneur des Noir des Sith était retourné à bord pour y attendre un rapport de la situation.
Qu'il venait de recevoir à l'instant. C'est ce qui le motiva à contacter le Centre Impérial pour informer son maître.
L'hologramme de ce dernier flotta au milieu de la passerelle, ses traits profondément creusés et abîmés par l'usage du Coté Obscur s'étirant en un vague sourire généreux.
-Je suppose que vous allez m'annoncer la réussite de votre entreprise, Seigneur Vador.
-En effet, maître. Deux mutins ont été éliminés et les deux autres qui ont tenté de s'échapper viennent d'être repris. J'ai donné l'ordre d'en exécuter un sur le champ.
-Vous en avez épargné un.
Le regard intense de l'Empereur semblait exprimer un mélange de désapprobation furibonde et de surprise.
-Je pensais qu'il serait approprié de faire de ce Climber un exemple public pour tous les citoyens impériaux. Leur apprendre qu'il ne suffit pas d'exprimer une simple adhésion à l'Ordre Nouveau pour être à l'abri de représailles en cas de défaillance.
-Très bien, Seigneur Vador.
Le nouvel apprenti laissa transparaître un certain soulagement, heureux que l'Empereur l'approuve malgré une certaine réserve.
-Il sera envoyé à Agon 9 en prévoyance de l'application de sa condamnation. Qui sera donc une exécution publique.
-Avez-vous trouvé les Jedi?
-Seulement une qui a tenté de me tuer par surprise. Je me suis débarrassé d'elle sans mal, maître.
-Je n'en attendais pas moins.
-J'ai cependant le sentiment qu'elle a agi pour faire diversion et permettre à ses compagnons de s'enfuir. À moins que cela ne soit déjà le cas.
-Dans ce cas, ils sauront bien assez vite ce qui s'est passé sur Kessel. Et notre version des faits devrait les inciter à rester cachés.
-Alors c'est une excellente nouvelle pour la stabilité de notre Empire.
-Et c'est qui m'amène aux mauvaises nouvelles, mon ami.
Vador se tourna vers le capitaine qui se tenait à ses côtés pour l'intimer silencieusement de retourner à ses tâches. L'officier impérial ne se fit pas prier deux fois.
-Je vous écoute, maître.
-Le gouverneur de Bakura a été assassiné.
Le silence qui succéda à l'évocation de grave nouvelle fut seulement troublé par la respiration émise à travers le vocodeur du jeune Sith.
-Qui l'a tué? Fit celui-ci avec vivacité.
-D'après le rapport de la police locale, ce serait ce Jedi corellien que l'inquisitrice Soia Tenn aurait tenté en vain d'amener devant nous.
-Oreste Tissan. Il faudra trouver un remplaçant. En attendant, j'ai une suggestion quant à celui qui devrait assurer la régence, maître.
-Qui donc, Seigneur Vador?
-Le capitaine Pter Thanas. C'est un excellent officier d'une trentaine d'années, respecté de ses hommes. Il s'est distingué pendant la dernière guerre en coordonnant l'évacuation de Jabiim.
-Une évacuation à laquelle vous avez vous-même participé, mon ami, n'es-ce pas?
Dark Vador reconnut sous ce ton doucereux une réticence certaine quant à sa suggestion.
-Je pense, maître, qu'il aura la poigne suffisante pour assurer une transition paisible jusqu'à la nomination d'un nouveau gouverneur, crut-il bon d'insister.
-Je pense que vous accordez beaucoup de trop de qualités à cet officier brillant.
-Maître? Fit l'apprenti Sith indécis.
-Je consulte toutes les semaines les rapports du BSI sur ..comment dire.. l'état d'esprit des officiers issus de l'Ancienne République concernant l'application des préceptes de l'Ordre Nouveau. Et il semblerait que Pter Thanas se distingue par un manque certain d'enthousiasme à ce sujet.
-Monseigneur, tenta son bras droit. Bakura bien qu'étant un système lointain, demeure un monde important qui protège des menaces provenant des Régions Inconnues. Nous avons plus besoin d'un officier compétent que d'un officier loyal.
-Les officiers loyaux serviront plus efficacement l'Empire que des officiers compétents. Ne commettez jamais l'erreur de croire le contraire, Seigneur Vador.
Le jeune Seigneur Sith serra le poing d'avoir été ainsi remis sèchement à sa place.
-Vous donnerez l'ordre à l'inquisiteur Probus Tesla de suspendre sa mission actuelle et de partir pour Bakura sur le champ. Il s'assurera de la fidélité de la garnison locale et des élites bakuranes, il veillera à ce que la transition ne subisse aucune interférence de qui que ce soit.
-Oui, maître. Et pour le Jedi corellien?
-Nous nous occuperons de lui en temps voulu. Transmission terminée.

Bakura, capitale Salis d'Aar, deux semaines après le massacre du conclave Jedi de Kessel

Oreste était excédé d'en être réduit à ruminer la promiscuité dans laquelle il vivait depuis Gelfran lui avait demandé de rester le plus longtemps possible à bord de la Perle du Corsaire. Il était heureux déjà que le contrebandier ait pu réussir à garer le cargo en fournissant de faux codes d'authentification.
Il sortait de temps en temps la nuit pour prendre l'air et ne plus inhaler les vapeurs des marchandises de contrebande mêlées aux émanations de gaz tibanna. Il n'en nourrissait que plus de rancœur à l'égard de l'Empire et de ses suppôts, les premiers responsables de sa précarité. Curieusement, il n'en voulait pas plus que ça à Gelfran.
Sans doute parce que ce dernier avait déjà risqué sa peau plusieurs fois en lui prêtant assistance. Il fut soulagé lorsque son ami rentra finalement à la Perle du Corsaire, en lui rapportant de quoi manger.
Oreste le remercia d'un sourire reconnaissant avant de lui arracher le sac qui contenait des jambons de traladon emmaillotés dans des tartines sèches, le tout accompagné de frites et de jus de pak'pah. Quand il eut terminé, il demanda:
-Eh bien, quelles sont les nouvelles? Vous avez mis plus de temps que prévu.
-Le marchandage a été plus serré que je ne m'y attendais. Et sur le chemin du retour, j'ai du contourner plusieurs barrages de stormtroopers.
Le corellien esquissa une grimace gênée devant les derniers mots de Gelfran. Depuis qu'il avait tué ce gouverneur à la solde de l'Empire, la sécurité avait été renforcée et les enquêteurs menaient leurs investigations sans parler des clones qui quadrillaient les installations stratégiques veillant farouchement sur les intérêts de l'Empire.
Pour y circuler il fallait montrer patte blanche de wampa. Si on réussissait à éviter d'abord les contrôles aléatoires inopinés dans les lieux publics.
Évidemment, sitôt le crime commis, les deux fugitifs voulaient quitter la planète sans s'attarder plus que nécessaire. Ce fut sans compter la rapidité de réaction des bakurans qui mirent le système en quarantaine et bloquèrent le trafic intrastellaire. Oreste et Gelfran se retrouvaient coincés au statioport principal jusqu'à ce qu'ils obtiennent un laissez passer.
Ce qu'ils ne pouvaient se permettre sans se trahir.
-Je suis passé voir mes amis pour me tenir informé de l'actualité locale.
-Et? Le pressa vivement le corellien.
-Tu as été vraiment stupide de trucider le gouverneur Alax.
Gelfran ne masquait plus cette colère qui le travaillait depuis une semaine. Oreste soutint son regard noir avant de hausser les épaules.
-Il fallait attirer l'attention, c'était cela le plan. Vous ne vous y êtes pas opposés que je sache, lui rappela-t-il.
-Eh bien, j'aurais du. Plus le temps passe, plus j'ai le sentiment que notre espérance de vie sera courte.
-Qu'es-ce qui vous tracasse vraiment, Gelfran?
Le contrebandier manipula désœuvré le tableau de bord et vérifia les paramètres qui contrôlaient la maniabilité de la Perle du Corsaire.
-Un inquisiteur a atterri sur Bakura il y a trois heures. D'après les bruits qui courent, ce n'est pas un comique. C'est quelqu'un qui est spécialisé dans la traque des Jedi.
-Comment s'appelle-t-il?
-Probus Tesla.
À son tour, Oreste arbora une expression soucieuse, se renversant dans son siège de copilote.
-J'ai déjà entendu ce nom quand je m'étais réfugié dans les Bas Fonds de Coruscant, confia le jeune homme. Il aurait tué des Jedi et retourné quelques uns au profit de l'Empire.
-Je pense qu'il est venu pour toi, fils. Si nous quittons Bakura maintenant, nous serons vite repérés. Notre seul espoir est de récupérer soit un laissez passer soit de laisser la Perle du Corsaire derrière nous et d'embarquer clandestinement sur un cargo qui en possède un.
-Hors de question. Je vais tuer cet inquisiteur, trancha Oreste d'un ton sans équivoque. Et cela dès ce soir.
Il se levait de son siège pour se retirer dans sa chambre lorsque Gelfran bondit pour l'arrêter d'une main ferme sur l'épaule.
-Je t'ai laissé tuer le gouverneur car je pensais que cela améliorerait à terme le sort de plusieurs milliards de gens. Mais je viens de comprendre que Alax est loin d'être le pire impérial qui existe.
-Voilà pourquoi je vais y remédier.
-Abats Tesla et c'est l'Empereur lui-même qui débarquera. N'empire pas les choses.
Oreste écarta fermement la main de Gelfran, sa détermination demeurant inflexible.
-Les gens ne veulent jamais empirer les choses. Et par conséquent ils n'agissent pas quand c'est nécessaire.
Avant de regagner sa chambre, il invectiva encore une fois son ami.
-Je vais tuer Tesla et n'essayez pas de m'en empêcher.
-Je ne suis pas assez stupide pour ça, répliqua tristement le contrebandier.

Voilà, j'espère que cela vous a plu! N'hésitez pas à me faire part de vos remarques comme d'habitude!

à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Lun 17 Déc 2018 - 21:12   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Extrait lu !

Ah, j'aime beaucoup le début de ce nouvel arc ! :oui:

J'ai du mal à voir où tu vas nous mener... et c'est justement ça qui est intéressant ! Au passage, de nouveaux liens avec l'UE Légendes, cette fois-ci avec le roman Dark Lord, et c'est toujours aussi efficacement fait !

Bref, je suis enthousiasmé par cet extrait ! Vivement la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5059
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mar 18 Déc 2018 - 20:13   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Merci pour le retour :hello: !

L2-D2 a écrit:Au passage, de nouveaux liens avec l'UE Légendes, cette fois-ci avec le roman Dark Lord, et c'est toujours aussi efficacement fait !


:sournois: et tu as du noté aussi la mention de Pter Thanas, le commandant impérial auxquels notre Big Three Han/Leia/Luke ont affaire dans Trève à Bakura :sournois: !

à la prochaine pour la suite!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 18 Déc 2018 - 20:19   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

J'aurai aimé... mais je n'ai pas ce roman, je ne l'ai donc jamais lu! :cry:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5059
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mar 18 Déc 2018 - 21:06   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Ah c'est dommage :cry: .

Après, ce perso là est mentionné comme étant le mari de Gaeriel Captison, qui apparaît dans la première Trilogie Corellienne en tant qu'alliée de la Nouvelle République.
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Jeu 20 Déc 2018 - 6:15   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Voilà! Avec l'insomnie m'est venu l'envie de lire ce nouvel extrait!

Et voilà que tu nous proposes le début d'un nouvel arc avec la présence imposante de Vador! :shock: J'avoue que c'est mon passage préféré de l'extrait!

Comme L2, je ne vois pas du tout où tu vas nous mener, et c'est tant mieux! La surprise n'en sera que meilleure! J'en suis sûr! :sournois: C'est d'ailleurs un plaisir d'entendre parler de Roan Shryne! J'avais bien aimé le roman Dark Lord. Par contre, tout comme L2, je n'ai pas encore lu Trêve à Bakura... Du coup la mention de Pter Thanas m'est passé au-dessus de la tête.^^

Mais j'avoue que ce nouvel arc se présente bien! J'ai hâte de voir où cela va nous mener! Vivement la suite!!

Et bonne continuation! :)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5239
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Mandoad » Jeu 20 Déc 2018 - 17:49   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

C'est lu !

Eh ben... Oreste trouve huit jedi assassinés par un type et quelle est sa réaction? Il veut aller l'affronter et le tuer. Avec un tel raisonnement, notre jedi corellien ne risque pas de tenir plus de deux chapitres supplémentaires. :transpire:

J'ai, en revanche, peut-être été un peu surpris de la mention directe à Vador dans les médias étant donné que j'ai toujours eu l'impression que le personnage était un mythe aux yeux du public... :neutre:

Le deuxième paragraphe établit un lien intéressant avec "Dark Lord", livre que j'apprécie beaucoup et ça m'a donné envie de l'ouvrir à nouveau. En revanche, comme L2 et Den, je n'ai jamais touché à "Trève à Bakura" et ai donc raté les références.

En fait, dans cet extrait, j'ai remarqué que j'avais un peu les mêmes sentiments que Gelfran qui essaie de canaliser Oreste sans succès. Le jeune jedi veut se venger et tuer et j'ai l'impression que ça n'entre pas dans ses valeurs. L'assassinat d'un gouverneur, bien qu'à la solde de l'Empire, pourrait être le déclencheur qui pourrait coûter l'aide du vétéran au jeune Tissan...

Je suis, dans tous les cas, toujours admiratif de la façon dont tu joues avec l'UEL en essayant de faire attention au moindre détail. :jap:

La suite !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 583
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Sam 22 Déc 2018 - 10:56   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Den a écrit:Et voilà que tu nous proposes le début d'un nouvel arc avec la présence imposante de Vador! :shock: J'avoue que c'est mon passage préféré de l'extrait!


:sournois:

Mandoad a écrit: J'ai, en revanche, peut-être été un peu surpris de la mention directe à Vador dans les médias étant donné que j'ai toujours eu l'impression que le personnage était un mythe aux yeux du public... :neutre:


Dans les derniers tomes de Dark Times, on voit que Vador est utilisé dans les médiaux impériaux pour la propagande.

Den a écrit:Comme L2, je ne vois pas du tout où tu vas nous mener, et c'est tant mieux! La surprise n'en sera que meilleure! J'en suis sûr! :sournois: C'est d'ailleurs un plaisir d'entendre parler de Roan Shryne! J'avais bien aimé le roman Dark Lord. Par contre, tout comme L2, je n'ai pas encore lu Trêve à Bakura... Du coup la mention de Pter Thanas m'est passé au-dessus de la tête.^^


Mandoad a écrit:Le deuxième paragraphe établit un lien intéressant avec "Dark Lord", livre que j'apprécie beaucoup et ça m'a donné envie de l'ouvrir à nouveau. En revanche, comme L2 et Den, je n'ai jamais touché à "Trève à Bakura" et ai donc raté les références


Dark Lord, j'ai adoré ce roman :oui: ! Trève à Bakura un peu moins, mais il est quand même intéressant :sournois: !

Mandoad a écrit:Eh ben... Oreste trouve huit jedi assassinés par un type et quelle est sa réaction? Il veut aller l'affronter et le tuer. Avec un tel raisonnement, notre jedi corellien ne risque pas de tenir plus de deux chapitres supplémentaires. :transpire:

En fait, dans cet extrait, j'ai remarqué que j'avais un peu les mêmes sentiments que Gelfran qui essaie de canaliser Oreste sans succès. Le jeune jedi veut se venger et tuer et j'ai l'impression que ça n'entre pas dans ses valeurs. L'assassinat d'un gouverneur, bien qu'à la solde de l'Empire, pourrait être le déclencheur qui pourrait coûter l'aide du vétéran au jeune Tissan...


c'est là que la complémentarité Oreste / Gelfran pourrait devenir intéressante :sournois: !

Merci pour vos retours et à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 25 Déc 2018 - 0:21   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Bonsoir, c'est l'heure de la suite!

Dans cet extrait, Oreste va tenter de tuer un inquisiteur du nom de Probus Tesla (l'ennemi de Jax Pavan dans les Nuits de Coruscant :sournois: )

Bonne lecture!

Depuis l'assassinat du gouverneur Alax de la main même d'Oreste, un couvre feu permanent pesait sur la capitale bakurane lorsque la nuit tombait. Les stormtroopers clones assistés par la police locale quadrillaient farouchement les avenues de Salis d'Aar et c'était encore plus vrai aux alentours du palais du gouverneur.
Mais il en faudrait plus pour arrêter un Jedi corellien, motivé dans une quête de revanche. En soi, le gouverneur Alax représentait plutôt une perte insignifiante. Bien que loyal à l'Empire, il ne possédait pas de grande envergure.
Cependant ce serait une autre histoire si il s'agissait d'un inquisiteur spécialisé dans la traque des Jedi. Même s'il n'était pas certain que c'était là le véritable objectif de ce Probus Tesla.
Peu importe. S'il l'éliminait, le message envoyé à l'Empereur aurait une portée différente. Il s'agirait d'un véritable camouflet et cela entamerait sa crédibilité en tant que garant de l'Ordre Nouveau.
Il longea les murs, usant à son profit des moindres zones d'ombres qui n'étaient pas éclairées par les nano lampadaires. Il croisa ainsi plusieurs patrouilles sans qu'il ne soit repéré.
La Force était avec lui, alors qu'il s'apprêtait à nouveau à commettre un acte proscrit des enseignements Jedi.
Peu après, il arriva devant l'entrée du bâtiment, de l'autre coté de la rue. Et eut une certaine idée de ce qui l'attendait à l'intérieur, lorsqu'il étudia le comité d'accueil qui barrait l'accès à tout indésirable qui n'était pas invité.
Une vingtaine de stormtroopers étaient alignés, appuyés par deux bipodes qui repassaient de long en large derrière eux. Oreste abandonna tout de suite l'idée de passer en force, car un seul de ces clones suffirait à rameuter les patrouilles qui arpentaient les rues dans les environs. Il n'était pas encore désespéré au point d'arriver à un geste aussi suicidaire.
Réfléchis Oreste, même une guêpe des marais peut infiltrer la plus inaccessible des forteresses.
Il se concentra alors sur les deux bipodes qui somnolaient derrière les soldats impériaux. Et retint un sourire narquois sous son capuchon.
Il avait trouvé sa diversion.
Il élargit sa conscience vers le palais bakuran et sentit un écho froid provenant d'un esprit méticuleux et calculateur. Probus Tesla.
Bien, sa cible était présente et il n'aurait pas besoin de lui courir après.
Il étendit la paume devant lui en direction d'un des bipodes. Quelques instants après, celui-ci s'affala sur le flanc inexplicablement, ébréchant au passage l'autre véhicule et piégeant deux soldats clones qui ne s'étaient pas écartés assez vite.
Au cri qu'émit l'un d'entre eux, Oreste comprit qu'il devait être sérieusement amoché. Aussitôt tous les soldats rompirent les rangs pour le secourir et dégager aussi les équipages des bipodes couchés.
Immédiatement, le jeune Jedi rabattit un peu plus son capuchon sur le crâne avant de traverser la rue à découvert.
Il se faufila parmi les gardes qui ne le remarquèrent pas et ne l'arrêtèrent pas. Il franchit le seuil et s'engouffra dans le hall.
Là aussi rempli de soldats clones qui commencèrent à s'agiter lorsqu'ils furent mis au courant de l'incident.
Trois d'entre eux braquèrent néanmoins leur fusil blaster sur le jeune homme grand et maigre qui venait d'entrer dans leur champ de vision.
-Eh vous là! Qu'es-ce..
Le Jedi corellien passa la main devant le casque du plus proche, pour appuyer une suggestion mentale.
-L'inquisiteur Probus Tesla m'a convoqué. Un incident a eu lieu devant l'entrée, allez donc sécuriser le périmètre.
Le clone qu'il influençait discrètement, répéta lentement:
-L'inquisiteur vous a convoqué. Un incident s'est produit devant l'entrée et nous devons sécuriser le périmètre. Allez les gars, on se remue le shebs!
Oreste ne fut pas davantage inquiété lorsqu'il accéda au turbo ascenseur. Les battants se refermèrent et il descendit à l'étage supérieur. Il percevait la présence de ce Probus Tesla dans ses perceptions sensorielles.
Il n'avait pas besoin de planifier, la Force le guidait dans ses pas. Ces derniers l'amenèrent à tomber nez à nez avec un stormtrooper isolé.
-Halte! Vous n'avez pas le droit d'être..
-Ceux qui n'aspirent qu'à la justice ont tous les droits, soldat.
Il leva la main en forme d'étau et broya la trachée du clone qui s'écroula d'une pièce. Il n'en éprouva aucun remords. Et ne prit pas le temps de s'auto apitoyer.
Il agrippa sa victime par les aisselles et la traîna jusqu'à un cagibi proche à l'abri des regards. Quelques minutes plus tard, le jeune corellien en ressortit intégralement revêtu de son armure de la tête aux pieds.
Il vérifia l'état du fusil blaster DC-15 et poursuivit sa progression jusqu'au bout du couloir principal. Où patientaient deux autres clones qui gardaient une porte large.
-Salut les gars, quelles nouvelles? Fit Oreste.
Celui de gauche pivota légèrement vers lui.
-Rien de nouveau, on attend l'inquisiteur.
-L'a pas l'air pressé celui-là, ajouta son autre comparse.
-Tiens à propos de l'inquisiteur, je viens de le croiser, déclara le jeune corellien. Il m'a demandé de vous relever pour que vous alliez renforcer le périmètre devant l'entrée. Les bipodes se sont écrasés sur plusieurs de nos camarades.
-Fierfek! Jura le premier. Y a des blessés?
-Un de nos gars a une jambe cassée. Ou la cage thoracique je ne sais plus.
-Très bien, allons-y.
Les deux clones abandonnèrent leur poste laissant le jeune homme les remplacer. Oreste eut le sentiment qu'il n'aurait pas longtemps à attendre.
Une sombre silhouette encapuchonnée apparut au loin et se dirigea à grand pas vers lui. L'ancien apprenti de Nejaa Halcyon se recroquevilla dans la Force pour ne pas être repéré. Il se rappela la Guerre des Clones et des manières des soldats sous son commandement.
Impassibles et rigides devant la mort et les privations qui les frappaient indistinctement.
Il se força à se redresser et releva le fusil blaster devant sa poitrine en posture d'attente. Comme un vrai garde en faction. Lorsque Probus Tesla passa devant lui sans lui accorder la moindre attention, il surprit sous le capuchon couleur charbon, des traits atones masquant la cruauté indicible d'un adepte du Coté Obscur.
Ses yeux ternes étaient vides de toute compassion mais seulement emplis de froideur. À première vue, l'homme était grand et mince, des mensurations quelconques. Il semblait à priori aussi jeune que lui.
-Vous êtes seul, soldat? Demanda-t-il à Oreste dont il n'avait pas visiblement pas détecté la sensibilité à la Force.
Le rescapé de la purge comprit que la moindre hésitation lui attirerait des problèmes imminents.
-Oui, monsieur. À cause de ce qui vient de se passer.
-Je suis au courant. Plutôt étrange cette histoire.
L'inquisiteur haussa finalement les épaules d'indifférence. Il possédait un accent familier à Oreste, sans doute un corellien.
-Enfin, je vais bientôt recevoir le nouveau gouverneur. D'ici là faites bonne garde.
-Entendu, monsieur.
Probus Tesla entra dans ses appartements et le Jedi corellien soupira de soulagement sous son casque. Il ne s'attendait pas à ce que la supercherie passe inaperçue. Maintenant il n'avait plus qu'attendre l'arrivée de la nouvelle marionnette de l'Empire.
Le bakuran en question, un petit homme à l'embonpoint consistant surgit le corellien qui remarqua son expression soucieuse. Visiblement le nouveau venu ne semblait guère ravi de sa promotion, sans doute que cela lui avait été imposé sans demander son avis.
-Je viens voir l'inquisiteur.
-Je vais vous faire entrer, accepta le Jedi.
Discrètement, Oreste s'épargna une corvée en écartant les battants discrètement avec l'aide de la Force.
Probus Tesla observait le panorama de Salis d'Aar plongée dans l'obscurité. Tournant ainsi le dos à un ennemi juré dont il ne soupçonnait apparemment pas la présence. Avant même que le bakuran ait pu ou voulu se présenter l'inquisiteur, Oreste l'agrippa brutalement par le col de son uniforme et l'éjecta de sa ligne de mire.
Il pressa la détente mais son tir ne fit que fracasser le mur car Tesla avait senti venir l'attaque juste avant qu'elle ne se produise. Au deuxième essai, l'inquisiteur bloqua la salve avec son sabre laser à lame écarlate. Puis l'impérial lui arracha l'arme des mains à l'aide de sa télékinésie.
Tesla ricana lorsque le fugitif activa à son tour son épée ardente.
-Je ne suis pas venu à Bakura pour toi, Oreste Tissan. Tu aurais mieux fait de rester terré.
-Je suis venu pour vous faire payer la mort de tous ceux qui comptaient pour moi.
-Alors nous ne sommes pas si différents, finalement. Tu pourrais être un atout pour l'Empire, j'ai examiné le corps d'Alax. Pas de blessure de sabre laser, mais la nuque brisée.
-Vous n'aurez peut-être pas une mort aussi rapide.
Aucun des deux ne prêta attention au bakuran qui s'était relevé puis s'était enfui. Le Jedi passa à l'offensive et se jeta sur l'inquisiteur d'un Saut de Force acrobatique. Leurs lames crépitantes s'entrechoquèrent lorsque Tesla contra son attaque haute frontalement avant de le rejeter d'un coup de pied dans l'abdomen.
Oreste qui ne ressentit pas grand chose grâce à l'armure, relança la pression et évita la contre parade fulgurante qui manqua de lui trouer la cuisse.
-Tu verras assez vite que je ne suis pas Soia Tenn, Jedi.
-Tant mieux, je vous vaincrais peut-être plus facilement.
Tesla concentra un instant la Force en lui avant de relâcher l'énergie en un éclair fourché qui visait la poitrine de son antagoniste.
Oreste s'écarta d'un bond et dut reculer de deux pas lorsque Tesla voulut profiter de son avantage.
-C'est Vador en personne qui m'a formé, se vanta ce dernier.
-Dans ce cas, c'est une perte de temps.
Tissan appuya sa lame contre la sienne puis se fendit en avant lorsqu'il fut certain d'avoir trouvé une faille dans la garde. Il fut satisfait lorsqu'il entendit un beuglement furieux et surpris. Mais déçu de constater que le coup porté n'avait pas été fatal.
Et même superficiel puisque seule la cape avait souffert.
-Pas mal, reconnut l'inquisiteur, mais tu as laissé passer ta chance. Tu ne pourras pas me tuer ce soir.
Le fugitif sentit des échos approcher en masse. Les renforts arrivaient.
-Alors ce sera pour une autre fois.
-Tu poursuis une quête vaine alors que tu pourrais devenir tellement plus.
-Je voulais d'abord vous montrer que je pouvais vous atteindre partout où l'Empire exerce sa mainmise.
-Je ne te laisserai pas t'échapper si tu es décidé à nous combattre.
-Essayez toujours.
Oreste courut alors vers la fenêtre de transparacier qu'il fracassa à l'aide de sa puissance mentale. Il contra avec son sabre un dernier éclair de l'inquisiteur corellien avant de sauter dans le vide. Au moment même où des stormtroopers surgissaient en nombre, brandissant leur fusil blaster.
Probus Tesla leur aboya:
-Un Jedi vient de tenter de m'assassiner! Poursuivez-le!

Voilà j'espère que cela vous a plu! N'hésitez pas à me faire des remarques!

Joyeux noël :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 26 Déc 2018 - 17:14   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Extrait lu !

Ma foi, Oreste ne perd pas son temps ! Il décide d'assassiner Probus Tesla, il tente donc immédiatement de le faire ! Et ce même s'il renonce un peu facilement, sur l'air de "tu as vu, je peux t'atteindre où je veux, quand je veux"... :sournois:

En tout cas, on ne traîne pas en longueur ! Vivement la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5059
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 26 Déc 2018 - 23:17   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

L2-D2 a écrit:Ma foi, Oreste ne perd pas son temps ! Il décide d'assassiner Probus Tesla, il tente donc immédiatement de le faire ! Et ce même s'il renonce un peu facilement, sur l'air de "tu as vu, je peux t'atteindre où je veux, quand je veux"... :sournois:


Disons qu'il est à la fois impulsif et provocateur... un vrai corellien :P !

Merci pour le retour en tout cas!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Ven 28 Déc 2018 - 19:41   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

C'est lu!

Quand Oreste dit qu'il va passer à l'action il le fait vite au moins. Entre Soia Tenn et Probus Tesla, je commence à me demander à quel moment les Inquisiteurs finiront par se dire qu'il vaut mieux tuer le jedi corellien que de se prendre vent sur vent en essayant de le convertir. :D

Je rejoins un petit peu L2 sur Oreste qui abandonne vite. On ne ressent plus sa fureur qu'il avait dans les chapitres précédents durant le combat et il on dirait plutôt qu'il fuit les renforts en essayant de toujours se montrer menaçant. En revanche, la nouveau caractère totalement froid et insensible semble, maintenant, tout à fait assumé par le personnage et ça se comprend dès l'ouverture de l'extrait.

Je sens que les événements vont rapidement s'enchaîner maintenant. Vivement la semaine prochaine !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 583
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Ven 28 Déc 2018 - 23:37   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Mandoad a écrit:Entre Soia Tenn et Probus Tesla, je commence à me demander à quel moment les Inquisiteurs finiront par se dire qu'il vaut mieux tuer le jedi corellien que de se prendre vent sur vent en essayant de le convertir. :D


Tu sous estimes leur persévérance :P !

Mandoad a écrit:Je rejoins un petit peu L2 sur Oreste qui abandonne vite.


Son but premier reste d'attirer l'attention de Vador et il n'y arrivera pas en se faisant capturer ou tuer :whistle: ;

Mandoad a écrit:On ne ressent plus sa fureur qu'il avait dans les chapitres précédents durant le combat et il on dirait plutôt qu'il fuit les renforts en essayant de toujours se montrer menaçant. En revanche, la nouveau caractère totalement froid et insensible semble, maintenant, tout à fait assumé par le personnage et ça se comprend dès l'ouverture de l'extrait.


Il ressent une colère froide en résumé, c'est précisément ce que je veux faire ressortir.

à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 01 Jan 2019 - 19:05   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir,

Deux annonces: 1) un tome 2 des Origines de Jedi corellien est en cours. Là par contre, ca spoilera à mort la trilogie Jedi corellien, donc n'oubliez pas de lire au moins les deux premiers tomes de cette trilogie si vous voulez être à jour.
Mais je vous rassure, vous avez le temps de voir venir :wink: !

2) La suite de cette fan fic sera publiée demain :roll: !

Allez à plus!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Mar 01 Jan 2019 - 19:13   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Yeah! Bonnes nouvelles!

Je lirai ton précédent extrait demain, dans la journée! Comme ça, je serai à jour! :)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5239
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Den » Mer 02 Jan 2019 - 14:19   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu!

Eh ben! Oreste qui tente d'assassiner Tesla, ça donne lieu à une scène dantesque! :lol:

Enfin, Tesla a échappé au massacre, finalement. Mais, on a eu droit à une nouvelle scène de bagarre d'anthologie! :) Tu es toujours aussi doué pour décrire les combats! J'ai hâte de découvrir le prochain d'ailleurs! :sournois:

C'était donc toujours aussi bon! J'ai vraiment envie de découvrir la suite et de voir où tu vas nous emmener!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5239
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Mer 02 Jan 2019 - 18:34   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Den a écrit:Eh ben! Oreste qui tente d'assassiner Tesla, ça donne lieu à une scène dantesque! :lol:

Enfin, Tesla a échappé au massacre, finalement. Mais, on a eu droit à une nouvelle scène de bagarre d'anthologie! :)


Heureux que ca t'ait plu et merci pour le retour :wink: !

Allez il est temps de vous publier la suite!

Dans cet extrait, après la tentative ratée de l'assassinat d'un inquisiteur, nos deux compagnons vont tenter d'échapper à l'Empire! Comme d'hab :whistle: ...

L'angoisse de Gelfran Delen s'accrut d'un nouveau cran lorsque des hauts parleurs résonnèrent sur tout le statioport, pour propager une annonce de mauvais augure.
-Par mesure de sécurité, tout étranger extérieur au système est confiné sur son vaisseau pour les prochaines vingt quatre heures. Tout individu circulant sans autorisation à travers le statioport sera appréhendé par les forces de sécurité locales et remises aux autorités impériales pour interrogatoire.
L'instinct de conservation du contrebandier reclus dans le cockpit de la Perle du Corsaire le prévenait qu'un événement sérieux avait du se produire contre les intérêts de l'Empire. Il en devinait l'origine.
Oreste Tissan..
Ce ne pouvait être que ce jeune fou qui lui avait parlé tout à l'heure d'assassiner l'inquisiteur impérial fraîchement débarqué de Coruscant.
Une alarme se déclencha lorsque quelqu'un força l'écoutille sans avoir entré le code convenu. Gelfran bondit hors du poste du pilotage, blaster au poing réglé sur paralysant. Il traversa le couloir principal prudemment et tomba à mi chemin nez à nez avec un soldat clone.
Sans se poser plus de question, il pressa la détente projetant l'indésirable au sol. L'armure de celui-ci avait encaissé le tir et un gémissement s'en échappa.
-Par les neufs enfers de Corellia! Entendit jurer Gelfran.
-Oreste?!
Le jeune Jedi arracha le casque qui l'étouffait pour fusiller du regard son ami contrebandier qui l'aida à se relever en lui attrapant fermement le poignet.
-C'est toi, la cause de ce remue ménage? Le rabroua durement le vétéran de la Guerre Hyperspatiale de Stark qui faisait allusion aux nouvelles et drastiques mesures de sécurité qui venaient de tomber sur les occupants de ce statioport.
Oreste secoua la tête, dépité par son récent échec.
-J'ai été maladroit.
-Sans blague. Quelqu'un t'a vu entrer?
-Personne ne fait de différences entre l'armure un clone et celle d'un autre. Ils ne nous trouveront pas de sitôt, mais il vaudrait mieux ne pas attendre la confirmation.
-J'ai peur de ne pas comprendre. Ou plutôt j'ai peur d'avoir compris.
-Faites-nous décoller, sans perdre de temps. L'inquisiteur n'est pas stupide, il finira bien par découvrir que le code d'identification du cargo est un faux.
Gelfran rangea le blaster dans le holster en levant les yeux au plafonds tandis que le Jedi se débarrassa des pièces de l'armure clone une à une.
-Tu as oublié qu'il faut un laissez passer – presque impossible à obtenir – pour quitter cet endroit? Si nous tentons de décoller maintenant, nous n'aurons même pas le temps de crier bantha.
-Ne me dites pas que deux croiseurs Venator, c'est au-dessus de vos capacités.
-Bien sûr que non.
Le contrebandier abandonna finalement cette discussion et reprit sa place au poste de pilote. Il démarrait les moteurs de la Perle du Corsaire lorsqu'une voix sèche perça à travers le canal de transmission principal.
-Taupe d'Anaxès, ici le contrôle de Salis d'Aar. Votre départ n'a pas été autorisé.
Taupe d'Anaxès était le faux nom sous lequel Gelfran avait enregistré le cargo auprès des douaniers bakurans. Le contrebandier se lança dans un baratin hasardeux pour gagner du temps.
-Rassurez-vous, ce n'est rien du tout. Nous changeons seulement de quai.
-De quoi parlez-vous? Nous n'en avons pas été informés. Stoppez vos moteurs sur le champ pour contrôle.
Gelfran ferma finalement le canal en grognant entre ses dents.
-Manque de conversation, celui-là.
Oreste ne tarda pas à s'installer à son poste de copilote alors que la Perle du Corsaire fila droit vers le ciel de Bakura. L'horizon stellaire était obscurci par les deux croiseurs Venator qui s'interposaient devant leur unique échappatoire.
Les rides de son ami se creusèrent sous le coup d'une grimace de mauvais augure.
-Là, on ne pourra pas les esquiver.
-Essayez quand même, l'encouragea le corellien.
La Perle du Corsaire vira de bord pour contourner les deux destroyers impériaux et tous deux nourrirent l'espoir qu'ils en réchapperaient sans mal comme lors de leur fuite de Coruscant. Un espoir brisé net lorsque le duracier se mit à gémir, des craquements sinistres qui résonnèrent autour d'eux avant que la Perle du Corsaire ne décéléra brusquement.
Avant d'être tiré en arrière par une force invisible.
-Nous sommes pris dans un rayon tracteur, annonça Gelfran d'un ton mortellement calme alors qu'il matraquait du regard son camarade corellien.
Celui-ci jura:
-Blast!
-Là, je pense que c'est la fin de la route pour nous.
Le contrebandier savait en effet que s'il tentait de se dégager du faisceau tracteur en poussant ses moteurs, cela détruirait leur vaisseau. Alors qu'il s'enfonça dans son siège sous le poids du découragement, Oreste le remua par le bras.
-Ce n'est pas fini.
-Tu comptes détruire un Venator à toi tout seul, gamin?
-Pas loin.
Gelfran croisa son regard déterminé.
-Bon au point où nous en sommes.. vas-y épates-moi.
-On peut toujours désactiver un rayon tracteur?
-Oui à condition de trouver la source d'énergie. Mais à l'instant où l'on se posera à l'un de leurs hangars, ils ne nous laisseront pas nous infiltrer.
Le Jedi corellien laissa filer un rictus confiant alors qu'une voix atone succéda aux explications du contrebandier.
-Taupe d'Anaxès, vous êtes arraisonné pour un contrôle approfondi au hangar 4, déclarait le contrôle du destroyer impérial. Tentez de vous échapper et vous serez détruit. Tout refus de coopérer vous exposera à des représailles. Terminé.
Gelfran ferma le canal secondaire laissé ouvert alors que le Jedi reprit:
-Si un bantha fou semait des dégâts dans le hangar principal, cela les obligerait à couper le rayon tracteur, non?
-Possible, mais je ne parierais pas là-dessus. Je n'ai pas une très bonne connaissance des Venator et de leur conception. Je préfère miser sur des cartes avec lesquelles j'ai le moins de chance de perdre.
-Il faudra se contenter de celles dont on dispose, répliqua Oreste qui empoigna son sabre laser.
Bientôt leur horizon fut bouché par la surface ventrale terne du Venator qui les aspirait sous son abdomen. Ils purent ainsi étudier à loisir la structure large de plusieurs dizaines de mètres de cotés, et la baie encombrée de chasseurs ARC-170, V Wings et autres navettes d'assaut en pleine maintenance.
Des pilotes clones discutaient avec des mécaniciens organiques ou cybernétiques au moment où les deux compagnons réunis par les circonstances surprirent des escouade de stormtroopers qui convergeaient pour les contrôler.
-Cela fait beaucoup de clones pour un simple contrôle, observa le Jedi.
-Je pense qu'ils sont venus pour te demander un autographe.
-Dans ce cas, je serai ravi de le leur signer en personne.
Gelfran se pencha sur le tableau de bord, paré à réactiver les boucliers et à ouvrir le feu. Le corellien quitta le poste de pilotage pour se poster devant l'écoutille puis activa son comlink.
-Essayez de ne pas vous écraser.
-Et toi, essaie de rester en vie. Que la Force soit avec toi.
Le contrebandier n'attendit pas que les clones impériaux se déployèrent autour de son cargo pour déchaîner l'enfer avec ses canons avant. Les geysers de duracier brûlé enveloppèrent ceux qui n'avaient pas été déchiquetés par les premières salves.
À travers le transparacier, il surprit un encapuchonné brandissant un sabre laser vert crépitant qui éclaircissait leurs rangs.
Gelfran décida que les clones en soi ne l'intéressaient plus. S'ils réussissaient à s'enfuir, autant empêcher de futures traques à court terme. Il éleva le cargo d'un mètre au-dessus du sol et cibla les chasseurs stellaires assoupis les plus proches..

Ce fut sans le moindre état d'âme qu'Oreste Tissan sema la mort dans son sillage. Il commençait même à en éprouver du plaisir. Une tentation à laquelle un Jedi ne devrait pas céder.
Mais tous ces soldats en armure blanche anonyme ne représentaient rien pour lui. Ils ne possédaient pas de conscience pour lui, pas de personnalité propre. Rien qui puisse susciter la moindre once d'émotion positive en lui.
Ils n'étaient que des machines à tuer. Au même titre que les droïdes séparatistes qu'il avait réduit en pièces sur Mygeeto et dans bien d'autres campagnes. Il les avait vus tenter de l'abattre lors du début de la Purge, molester des innocents, imposer la peur et la tyrannie de l'Empire partout où ils pouvaient l'appliquer.
Ils avaient assassiné sa famille sur Corellia. Et Beliem..
C'était pour elle qu'il accomplissait tout ça. Pour elle qu'il tranchait des membres, éviscérait et décapitait sans retenue. Chaque coup qu'il infligeait vengeait le mal qui lui avait été infligé et honorait sa mémoire.
Oreste, arrête cette folie!
Il se figea net lorsque ce souffle provenant des profondeurs de la Force résonna dans son crâne. Nejaa Halcyon.
-Maître?
Un tir de fusil blaster le toucha au flanc mais sans gravité. Le clone qui l'avait ciblé surgit devant lui, DC-15 épaulé avec détermination.
Il s'écroula lorsque le Jedi corellien lui renvoya la salve suivante en pleine tête.
-Vous m'avez menti sur mon ancêtre, sur la gloire de ma famille.
Cette fois, la colère du jeune homme n'était plus dirigée contre l'Empire.
Tu n'étais pas prêt à connaître cette vérité. C'est Maître Yoda lui-même qui nous a imposé le silence.
-Vous auriez du vous insurger. Comment avez-vous osé continuer à me faire croire qu'Alan Tissan était un héros?
Je t'ai seulement révélé qu'il était mort sur Dathomir. Sans te préciser les circonstances.
-Il avait droit à un procès équitable. Yoda aurait pu le désarmer sans le tuer.
Il n'y avait pas d'autre choix possible. La Force elle-même te l'a montré, ne te laisse pas aveugler par la colère.
Autour du Jedi corellien, Gelfran parachevait l’œuvre de destruction qui avait été entamée. Un peu partout, les engins au sol disparurent dans les flammes. Oreste les regarda danser tandis que la Perle du Corsaire continuait de survoler la baie d'appontage, forçant les clones survivants à se réfugier ou à battre en retraite.
-Que voulez-vous de moi, maître?
Que tu ne suives pas le même chemin qu'Alan. Il s'est égaré en croyant faire le bien.
-Vous êtes mort, Halcyon. Les vivants n'ont pas de leçons à recevoir des morts. Adieu.
Il rejeta sans aucun sentiment l'esprit de son ancien mentor hors du sien. Devant lui, deux stormtroopers qui avaient échappé par miracle aux ravages des tirs du contrebandier, s'étaient relevés sur les genoux et rampaient pour s'éloigner de l'adepte de la Force.
Objectivement ils n'étaient plus une menace pour lui. Mais il les rattrapa aisément en quelques foulées et l'un des deux se retourna sur le dos, les mains tendues vers lui.
Pour le supplier.
-Attendez, je me rends..
Oreste fixa pendant de longues secondes ce casque froid de la mort faucheuse, qu'il avait tant côtoyé pendant des années sur les champs de bataille de la dernière guerre. Celui des soldats qu'il avait mené au combat.
À la victoire et à leur mort.
Sur Mygeeto, ils avaient révélé leur véritable allégeance. Ils avaient détruit sa confrérie, sa famille qu'il avait retrouvé sur Corellia. Beliem..
À cette pensée, son cœur se ferma. Plus rien ne serait comme avant.
Alors il enfonça sa lame verte crépitante dans la poitrine du clone et fit de même avec le second qui ne connut donc pas un sort plus clément.
-Oreste, tu me reçois? L'appela alors Gelfran sur son comlink.
-Oui.
-La voie est libre, on doit partir.
La Perle du Corsaire se stabilisa au-dessus, la rampe d'accès toujours déployée. L'attention du corellien fut accaparée par la colonne de renfort ennemi qui se fit entendre par des ordres secs ponctués, au milieu des crépitements du brasier en cours.
Le jeune homme n'insista pas et verrouilla l'écoutille derrière lui. Les rafales des clones s'écrasèrent sur les boucliers du cargo qui s'extirpait du hangar dévasté et défiguré.
Devant eux, les étoiles. Reflet blafard et lointains de l'espérance qui les appelaient à s'échapper des griffes de l'Empire. Une fois de plus.
-Le rayon tracteur a été coupé? Demanda Oreste qui avait rejoint Gelfran aux commandes.
-On le saura vite, lui répondit seulement ce dernier.
Les tirs de turbolaser les encadrèrent aussitôt lorsqu'ils dépassèrent la proue du Venator, secondé par l'autre destroyer qui largua plusieurs escadrons de chasseurs à leur poursuite. Le contrebandier entra fébrilement des coordonnées dans l'ordinateur de navigation.
Sa nervosité parasitait les perception sensorielles du jeune corellien, qui le comprenait. S'ils ne fuyaient pas hors du système, l'Empire ne leur laisserait pas la moindre chance. Deux V Wings les dépassèrent, après avoir saturé avec leurs canons laser la coque imperméable de leur vaisseau.
Derrière eux, les chasseurs stellaires impériaux se regroupaient pour en finir.
Gelfran rabattit alors la poignée de l'hyperpropulseur vers lui tout en croisant le regard de son camarade.
L'instant de vérité.. cet instant fut certainement le plus long de leur vie. La pression cessa de les étouffer d'un seul coup lorsque les étoiles s'allongèrent et se tordirent en de longs faisceaux infinis. De nouveau, ils plongèrent dans l'inconnu..

Voilà j'espère que cela vous a plu! n'hésitez pas à me faire part de vos remarques ou de vos questions!

Ainsi nos deux amis quittent Bakura! Pour quelle destination? Je vous promets une petite surprise rigolote :diable: ..

à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 02 Jan 2019 - 20:32   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Donc, Oreste et Gelfran quittent Bakura précipitamment, c'est le moins qu'on puisse dire ! :shock: Oreste envoie bouler l'esprit de son mentor Neeja, et semble avoir définitivement tourné le dos aux idéaux de l'Ordre Jedi... c'est l'occasion d'une scène d'action digne du jeu vidéo Le Pouvoir de la Force, avec Oreste en lieu et place de Starkiller !

Il faut donc attendre la suite pour savoir où l'intrigue va nous mener ! Déjà sur Dathomir ?
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5059
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Jeu 03 Jan 2019 - 13:41   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour, L2!

L2-D2 a écrit:Déjà sur Dathomir ?


Euh non, c'est encore un peu tôt pour ça :transpire: !

à la prochaine!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Ven 04 Jan 2019 - 15:51   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Serait-ce donc déjà la fin de l'arc Bakura? :? Il était court mais intense, cependant! :paf: Il semblerait maintenant qu'Oreste ait tourné le dos aux doctrines de l'Ordre Jedi, pour preuve, il commence à prendre du plaisir à la violence. En tout cas, on a droit à une scène de massacre (encore une :lol: ) qui me confirme que les vapodouches te rendent violent! :paf:

En tout cas, je me demande bien où tu vas nous emmener, maintenant... :? Une surprise rigolote, dis-tu? Alors là, je demande à voir! :sournois:

Sur ce, bonne continuation, l'ami!

Je serais, une fois de plus, présent pour la suite!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5239
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Sam 05 Jan 2019 - 22:28   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Den a écrit:Serait-ce donc déjà la fin de l'arc Bakura? :?


Eh oui, déjà :x !

Den a écrit:qui me confirme que les vapodouches te rendent violent! :paf:


Le service après vente des vapodouches exotiques m'a assuré le contraire :roll: ! J'ai du me faire arnaquer :whistle: !

Den a écrit: Une surprise rigolote, dis-tu? Alors là, je demande à voir! :sournois:


Oui, oui, rigolote :P !

à la prochaine pour la suite!!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Dim 06 Jan 2019 - 21:38   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Lu!

Et donc, nous quittons Bakura précipitamment. Ce passage fut court, mais ô combien riche en action. Comme L2, j'avais l'image d'un carnage à la Starkiller également. L'affronte... pardon, le massacre est très bien écrit et on sent toute la violence d'Oreste, qui coupe ici le dernier pont avec l'Ordre en envoyant Neeja bouler.

Toujours un plaisir à suivre.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 583
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Lun 07 Jan 2019 - 20:22   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Mandoad a écrit:Toujours un plaisir à suivre.


Merci pour le retour :wink: !

Allez, il est temps de vous publier la suite! Et je vous ai promis une suite hum particulière sur un monde hum particulier :transpire: ! Y en a qui ont quand même le droit de s'offrir du bon temps, non :o ?

Je vous laisse découvrir ça!

Trois mois après la proclamation de l'Empire
Bordure Extérieure, Zeltros

Gelfran Delen sirotait le nectar au fonds de sa coupe qu'il aspirait avec sa paille lorsqu'il fut aspergé par les éclaboussements provoqués par plusieurs baigneurs, ayant chuté abruptement dans la piscine juste derrière lui.
Fort heureusement, il n'était vêtu que d'un peignoir qu'il secoua vivement pour évacuer l'eau qui l'imprégnait. Il s'éloigna des trois fêtards qui barbotaient – deux zeltronnes et un cathar – pour retourner au bar.
Dans cet établissement comme parmi tant d'autres sur Zeltros, le contrebandier baignait dans les phéromones secrétés par les autochtones qui lui faisaient oublier qu'à peine deux mois auparavant, lui et Oreste étaient des parias pourchassé par l'Empire. Bien sûr, les impériaux possédaient des installations ici mais leur présence était au plus symbolique.
Pour la simple et bonne raison que les Zeltrons n'ont jamais cherché à s'impliquer dans quelque conflit que ce soit. Ce peuple pacifique passait son temps à organiser multitudes de festivités pour tout et rien.
Laissant libre cours à leurs tendances hédonistes.
Voilà pourquoi en ces temps sombres où l'Empire renforçait sa mainmise oppressante sur la galaxie, Zeltros pouvait être qualifié de paradis.
Gelfran se tourna pour observer à l'autre bout de la pièce, son jeune ami corellien en galante compagnie. En maillot de bain, celui-ci était entouré de six nymphes qui soit l'étreignaient par le cou soit riaient avec lui.
Oreste semblait aux anges mais ce n'était qu'une façade. Quelque chose tapi au fonds de lui de sombre et de complexe le pousserait à reprendre sa lutte solitaire et perpétuelle. Les plaisirs de Zeltros ne le lui feraient pas oublier.
Malgré son air béat, l'amertume continuait de traverser ses pupilles vertes et grises comme des éclairs furtifs.
-Un massage, Gelfran?
Le vétéran de la Guerre Hyperspatiale de Stark se retourna vers une zeltronne aussi âgée que lui et qui n'était qu'une vieille connaissance.
-Pourquoi pas Aamei? Répondit-il avec un fin sourire.
Gelfran l'avait rencontré peu après sa démission de la milice de feu Ranulph Tarkin, alors qu'il venait de trouver une nouvelle voie à suivre, la contrebande. Bien que le temps ait passé, sa figure avenante n'avait pas pris une ride, encadrée par de longs cheveux soyeux grisonnants. Et sa silhouette avait conservé une fraîcheur athlétique, sous cette fine tunique ample magenta.
Elle n'était ni plus ni moins que la patronne de cet établissement et de tous ceux qu'elle employait. D'un geste gracieux de la main, elle l'invita sur un podium au milieu de la salle à s'installer sur une table de massage où il s'allongea sur le ventre après s'être débarrassé de son peignoir.
De là, il continuait de surveiller le corellien.
Aamei se pencha au-dessus de lui et ses mains palpèrent ses omoplates avec un mélange de vivacité et de délicatesse qui engourdit progressivement les zestes de tension qui ne s'étaient pas encore évaporés.
-Tu ne pourras pas garder ton ami ici éternellement, tu sais?
-Je sais, soupira Gelfran.
Celui-ci se souvenait de la dispute l'ayant opposé au jeune corellien qui lui reprochait de le détourner de son but.
Il avait réussi à le calmer en prétendant qu'il leur fallait se cacher de l'Empire et du Soleil Noir pendant quelque temps pour leur propre survie. Oreste s'en était contenté jusque là. Pour le moment, la charmante compagnie parvenait à le distraire de ses principales préoccupations.
Mais pour combien de temps encore?
-Je l'ai amené ici pour le protéger, avoua Gelfran à sa vieille amie. Mais j'ignore si c'est la bonne chose à faire.
-Tu veux le protéger de l'Empire?
-Pas seulement, protéger aussi certaines personnes de lui. Ce gamin a la haine profondément ancrée dans les tripes et il s'est mis en tête de faire la guerre à l'Empire.
Les mains d'Aamei descendirent des omoplates pour descendre le long de sa colonne vertébrale, lui procurant une sensation de bien être
-Tu penses donc que c'est mieux qu'il reste ici, reprit la zeltronne.
-Tant qu'il reste ici, il ne provoquera pas de dommage collatéral. Mais tu as raison, je ne pourrai pas le retenir contre son gré.
-S'il décide de partir de Zeltros pour affronter l'Empire, que feras-tu?
Elle avait cessé de le masser et il s'appuya sur le flanc en veillant à ce que la serviette qui lui couvrait le bassin ne révèle rien d'indécent.
-Je l'aiderai, répondit-il simplement.
-Un tel altruisme de ta part me surprend.
Il finit par s'asseoir sur le rebord de la table pour la fixer dans les yeux. Un sourire nostalgique sur les lèvres.
-Plus le temps passe, plus je prends le temps de réfléchir à ce que je fais. Je ne suis plus aussi jeune et je me rends compte que j'aurai aimé fonder une famille avec toi.
Elle lui caressa les pommettes avant que leurs visages ne fusionnèrent avant de s'écarter
-Tu sais bien que nous ne pouvons pas enfanter tous les deux.
-Je l'ai accepté depuis longtemps.
-Tu veux aider ton ami parce qu'il est le fils que tu aurais aimé avoir.
-Exact, même s'il est loin d'être parfait. Je veux l'aider car il a perdu toute sa famille sur Corellia et qu'il n'aura peut-être plus jamais l'occasion d'en construire une.
Aamei lui serrait le coude au moment où quatre clients à l'aspect louche surgirent dans l'établissement, blasters et vibrodagues attachés à la hanche. Elle sentit Gelfran se raidir instinctivement lorsqu'il reconnut le sinistre soleil funeste qui brillait sur leurs épaulières. Elle s'empressa de le rassurer d'un sourire complice.
-Tu n'as rien à craindre d'eux, lui affirma-t-elle.
Elle claqua dans ses mains et deux jeunes filles vinrent accueillir sans crainte les malfrats du Soleil Noir. Les phéromones qu'elle sécrétèrent remplirent aussitôt leur office et des expressions béates remplacèrent les mines farouches des nouveaux venus.
Ils se laissèrent délester de leurs armes sans protester.
Gelfran se détendit sans se départir de son expression sombre.
-Merci.
-Tu seras toujours le bienvenu ici. Mais tu ne peux pas rester, ajouta-t-elle.
Il soupira en hochant la tête. Et Oreste ne tarda pas à aller le retrouver.
-Vous les avez vus, Gelfran? Lui demanda le corellien.
-Oui, ils ont retrouvé nos traces.
Quelqu'un eut alors l'excellente idée de se brancher sur l'holonet impérial. Le visage d'un journaliste officiel se matérialisa au-dessus de tous.
-Afin de montrer à tous que l'Empire ne tolère pas le désordre et la désobéissance, notre Empereur a décidé d'ordonner une exécution publique sur la planète Agon 9. Celle d'un mutin qui a refusé d'appliquer l'Ordre 66 sur Murkhana. L'exécution aura lieu dans les prochains jours et sera bien entendu retransmise dans tout l'espace impérial. Tous les citoyens sont invités à ne rien perdre de cet événement fondateur pour les consciences.
Le contrebandier ne fut pas surpris lorsque le corellien lui asséna d'un ton qui ne souffrait pas la contestation:
-Nous partons. Je vais m'habiller et récupérer mes affaires.
-Je vais préparer la Perle du Corsaire. Il ne reste plus qu'à espérer que le Soleil Noir ne nous remarque pas.
-Le Soleil Noir, j'en fais mon affaire.
La crosse d'un sabre laser étincelait dans son poing alors qu'il fusillait de ses yeux verts et gris les quatre bandits qui prenaient du bon temps.
-Hum, tu sais gamin, on pourrait peut-être filer en douceur, suggéra Gelfran.
-Je ne me sens pas d'humeur pour la subtilité. Rendez-vous au statioport.
Il se détourna pour disparaître dans le vestiaire sous les regards perplexes d'Aamei et de son compagnon.
-Jusqu'à quel point es-tu prêt à l'aider? Insista la zeltronne lorsqu'elle fut certaine que le corellien serait hors de portée de voix.
-Jusqu'au bout, répondit-il sans hésiter.
-Tu te rends compte de ce que ça veut dire? S'il commets des crimes et que tu acceptes d'en être complice..
-Je ne le laisserai pas faire.
Aamei hocha la tête, convaincue que Gelfran ferait ce qui serait juste. Et elle lui faisait suffisamment confiance pour qu'il demeure lucide sur les conséquences de ses actes et ceux de son ami.
-Es-ce que je te reverrais?
Gelfran bondit sur ses pieds tout en rajustant sa serviette sur ses hanches. Il éprouvait l'étrange sentiment qu'il mettait les pieds ici pour la dernière fois.
-Je ne crois pas, non. Pas avant un certain temps.
Prise par une subite émotion, la zeltronne lui agrippa la nuque et l'embrassa fiévreusement. Lorsqu'elle s'écarta de lui, une larme coulait sur sa joue.
-Bonne chance, lui souhaita-t-elle.
-À toi aussi, ma douce.
À pas lourds, le contrebandier rejoignit le vestiaire.

L'ancien milicien de Ranulph Tarkin reconnut soulagé la paisible silhouette de la Perle du Corsaire, assoupie sagement au milieu des ombres de la nuit. Il grimpa la rampe d'accès et ouvrit l'écoutille. Gagnant le poste de pilotage, il commença à faire ronronner les moteurs et activa les boucliers par précaution.
Et ne put rien faire d'autre que de ronger son frein. Il rumina sa dernière conversation avec Aamei et s'interrogeait de nouveau sur ses propres motivations à aider Oreste. Bison'ki l'avait persuadé sur Corellia que leur survie réciproque les obligeait à s'allier.
Ce détail restait vrai.
Ce qui le préoccupait davantage en cet instant était la réponse impulsive qu'il avait lancée à la question fatidique. Était-il vraiment prêt à l'aider jusqu'au bout?
Lors de la victoire remportée sur Troïken contre le cartel de Stark, des Jedi leur avaient permis de tenir face à un ennemi supérieur en nombre et en armes. Il n'avait jamais oublié leur ténacité ni leur compassion à l’égard des soldats de la République et de leurs adversaires.
Ils inspiraient l'exemple à tous.
Le moins que l'on puisse dire d'Oreste était qu'il ne correspondait pas à cette image. Il ne reculerait devant rien pour se venger de l'Empire. Y compris l'assassinat, une méthode qui ne correspondait pas à leurs préceptes.
Après un laps de temps indéterminé, le jeune corellien le rejoignit au poste de pilotage. Sa tunique verte de Jedi était tachée de sang séché.
-Tu as une destination en tête?
Oreste semblait soulagé que son ami ne lui ait pas posé une question gênante.
-Oui, nous mettons le cap sur Agon 9.
Gelfran enclencha les procédures de décollage avant que la Perle du Corsaire ne s'éleva dans un grondement sourd.
-Tu veux libérer ce clone, c'est ça?
-J'ai l'intention de gâcher la fête, reconnut le jeune corellien. Nous infiltrons la prison, nous libérons le clone au nez et à la barbe des impériaux et le tour est joué. En nous payant une bonne publicité au passage.
Le contrebandier fixa les lointaines étoiles avant d'entrer les coordonnées de la planète carcérale. En lâchant un rire jaune au passage.
-Si après ce joli coup, l'Empire n'augmente pas les primes sur nos têtes, je veux bien me travestir en danseuse twi lek.
-Vous feriez fuir vos clients, Gelfran.

Voilà, j'espère que cela vous a plu! Eh oui, au cas où vous vous poseriez la question, rien de tel qu'une masseuse zeltronne pour retrouver la forme après la séance vapodouche :sournois: !

Bref, je vous dis: à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 08 Jan 2019 - 8:10   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Je ne sais pas pourquoi, je ne suis pas surpris que tu aies envoyé nos héros en villégiature sur Zeltros ! :lol:

Mais très vite, l'intrigue reprend ses droits, d'abord avec la présence de membres du Soleil Noir et ensuite avec les conséquences des événements survenus sur Murkhana et dont tu nous parles, en fil rouge, depuis plusieurs extraits maintenant. J'ai hâte de lire ça et de voir si nos deux héros vont réussir à libérer le clone... et la réaction de l'Empire à tout cela, quelle que soit leur réussite dans cette entreprise !

Vivement la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5059
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mar 08 Jan 2019 - 14:05   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

L2-D2 a écrit:Je ne sais pas pourquoi, je ne suis pas surpris que tu aies envoyé nos héros en villégiature sur Zeltros ! :lol:


En fait, je me suis inspiré du tome 8 de Legacy où Cade et ses potes se hum reposent avant d'aller sur Wayland :transpire: ! oui, je sais, je suis un coquinou :P !

L2-D2 a écrit:ensuite avec les conséquences des événements survenus sur Murkhana et dont tu nous parles, en fil rouge, depuis plusieurs extraits maintenant. J'ai hâte de lire ça et de voir si nos deux héros vont réussir à libérer le clone... et la réaction de l'Empire à tout cela, quelle que soit leur réussite dans cette entreprise !


C'est le tout petit reproche que je ferais à Dark Lord. On sait ce qui arrive finalement à Roan Shryne mais le sort des clones qui ont refusé de l'exécuter est partiellement inconnu. je crois que deux se font tuer par Vador et les deux autres s'enfuient. Sur la fiche encyclopédique de Climber ( Grimpeur en VF), on sait seulement finalement qu'il est emprisonné sur Agon 9.

Et après? That's the question :diable: !

Merci pour le retour et à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Jeu 10 Jan 2019 - 16:32   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Lu !

Attends une seconde... Pas de mort... pas de mutilation... pas de vapodouche ? Bon y a quand même une ribambelle de Zeltrons, donc pas de raison de s'inquiéter. :D

Sympa ce petit interlude sur Zeltros, qui permet de faire une petite pause dans le récit. Malheureusement pour les héros, celle-ci aura été de courte durée et Oreste veut repartir à l'aventure (et libérer l'un de ces clones qu'il hait tant). On apprend également que Gelfran est prêt à continuer à le suivre pour un moment. Jusqu'au bout ? Quel sera le prix à payer ? J'attends de le découvrir.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 583
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Jeu 10 Jan 2019 - 21:23   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Mandoad a écrit:Attends une seconde... Pas de mort... pas de mutilation... pas de vapodouche ?


Serait-tu déçu? :D

Mandoad a écrit:Bon y a quand même une ribambelle de Zeltrons, donc pas de raison de s'inquiéter. :D

Sympa ce petit interlude sur Zeltros, qui permet de faire une petite pause dans le récit.


Eh oui, avec tous ces morts qu'ils sèment derrière nous, c'est fatiguant à force :whistle: !

Mandoad a écrit:Oreste veut repartir à l'aventure (et libérer l'un de ces clones qu'il hait tant). On apprend également que Gelfran est prêt à continuer à le suivre pour un moment.


Ils risquent de rester un bon bout de temps ensemble, c'est plutôt une bonne nouvelle :sournois: !

à la prochaine pour la suite :hello: et merci pour le retour :wink: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Dim 13 Jan 2019 - 18:08   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Ah! Fini les Twi'leks, bonjour les Zeltones! :D

J'avoue que je ne m'attendais pas à ce détour par Zeltron. J'ai, en effet, bien ressenti le lien entre cet extrait et le court passage sur Zeltron dans Legacy.^^ J'avoue que ça fait du bien un peu de calme... Mais juste un peu car l'intrigue reprend vite ses droits.

Je suis aussi ravi que Gelfran fasse partie de l'intrigue pour un moment! Tu sais à quel point j'adore ce personnage?^^ Et puis, il forme un parfait duo avec Oreste.

Donc, pour la suite, nous allons avoir droit à une petite infiltration made in Oreste... Et pour sauver un Clone? Ah! On peut dire que tu sais surprendre tes lecteurs! :)

En tout cas, je suis ravi par cet extrait! J'ai hâte de connaître la suite! :D
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5239
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Dim 13 Jan 2019 - 20:26   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Den a écrit:Ah! Fini les Twi'leks, bonjour les Zeltones! :D


Hum, disons que j'ai des goûts très variés :transpire: !

Den a écrit:J'avoue que je ne m'attendais pas à ce détour par Zeltron. J'ai, en effet, bien ressenti le lien entre cet extrait et le court passage sur Zeltron dans Legacy.^^


:wink:

Den a écrit:Je suis aussi ravi que Gelfran fasse partie de l'intrigue pour un moment! Tu sais à quel point j'adore ce personnage?^^ Et puis, il forme un parfait duo avec Oreste.


:jap:

Den a écrit:Donc, pour la suite, nous allons avoir droit à une petite infiltration made in Oreste... Et pour sauver un Clone? Ah! On peut dire que tu sais surprendre tes lecteurs! :)


Un clone oui, mais pas n'importe lequel :sournois: !

à très bientôt pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 14 Jan 2019 - 19:20   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir, voilà la suite!

Dans cet extrait, nos deux larrons commencent leur opération évasion :diable: !

Je vous laissé découvrir ça! Bonne lecture!

Agon 9, pénitencier impérial

Il s'appelait Climber.
Il avait été crée par les cloneurs kaminoens pour être une machine de guerre au service exclusif de l'Ancienne République sous le matricule AD-2054. Une machine ayant un caractère assez autonome proche de son modèle d'origine, le mandalorien Jango Fett.
Ce qui lui permettait de prendre des initiatives cruciales sur les champs de bataille et de combler le vide qui séparait les Jedi des soldats clones de base.
Au sein de la 22ème armée, il avait rempli son rôle auprès du Maître Jedi Roan Shryne. Au cœur de multiples campagnes, une amitié solide s'était forgé entre eux. Sur Deko Neimodia, Boz Pity et Murkhana.
Murkhana, là où les circonstances les avaient séparés à jamais. Lui et son escouade Ion avaient tenu tête au commandant Salvo pour empêcher ce dernier de mettre à exécution la directive lancée par Palpatine en personne.
L'amitié s'était montrée plus coriace qu'un ordre qu'il avait jugé absurde. Et son opinion demeurait intangible sur ce point.
Il s'appelait Climber et aujourd'hui il possédait la certitude que l'Empire lui ferait bientôt payer le prix de sa mutinerie. Non plutôt de sa loyauté envers un ami. Comme tous ses malheureux frères de Teragan 5 brûlés dans un immense bûcher expiatoire.
Avec lui, l'escouade Ion de la 22ème armée n'existerait plus.
Il savait que c'était pour aujourd'hui, ou peut-être pour demain. Son instinct de soldat éprouvé par l'usure des combats et du sang versé lui avait appris à reconnaître les signes qui ne trompaient pas.
Des visites du gouverneur plus fréquentes, des repas de meilleure qualité ces derniers jours...
Ces traitements de faveur n'étaient pas gratuits et ne servaient qu'un objectif. Le rendre présentable pour l'exhiber dans une mise en scène, typique de la propagande impériale.
Dans cette cellule exigüe au confort spartiate, protégée par un champ énergétique, le silence était devenu son compagnon, une éloquence muette qui berçait ses pensées. Les kaminoens l'avaient préparé à affronter la guerre et ses inévitables fardeaux.
Voilà pourquoi il ne craignait pas la mort.
Bon s'ils le voulaient le rendre présentable pour une sentence publique, il restait quelques détails à régler. Comme cette longue barbe hirsute qu'il caressait machinalement avec ses épaisses mains calleuses.
Il se redressa vivement lorsqu'un officier apparut derrière le champ déflecteur accompagné de deux soldats clones impassibles.
Le lieutenant impérial abaissa le bouclier et s'avança en grognant:
-C'est l'heure, traître.
Climber masqua un sourire narquois devant cette insulte qu'il trouvait amusante. Il se leva pour tendre ses poignets sur lesquels des menottes paralysantes se refermèrent d'un claquement impitoyable.
-Vous avez pris votre temps, lança-t-il d'un ton de défi.
-Tu ne pensais pas qu'on t'oublierait?
Le sourire de Climber s'élargit davantage encore.
-J'espérais que non.
-Si jamais tu tentes quoi que ce soit de stupide..
-Je ne tenterais rien et de toute façon le gouverneur vous a certainement donné des instructions pour ne pas m'abîmer.
-Tu feras moins le malin quand on te collera au mur.
Le clone mutin renifla bruyamment, finalement agacé par l'agressivité de l'officier, un jeune homme fraîchement sorti de l'académie et acquis aux idées de l'Ordre Nouveau. Il approcha son visage impavide près du sien, pour l'intimider.
-Tu n'as pas encore fait la guerre comme moi petit mais ne t'inquiètes pas, cela finira par t'arriver, lui murmura-t-il.
Le geôlier blêmit et le clone lui sourit à nouveau, satisfait de son petit effet. Il passa devant lui et freina devant les deux clones qui braquèrent nerveusement leur DC-15 sur sa poitrine.
-Bon on y va? Leur lança-t-il avec un mélange d'amusement et d'impatience. Je n'ai pas toute la journée.

Agon City s'était éveillée depuis plusieurs heures déjà que le soleil dardait de ses rayons lumineux la terne silhouette d'un édifice hexagonal qui dominait le centre urbain de sa structure pataude.
Les gardes clones de faction devant la grande entrée de la prison impériale d'Agon 9 s'apprêtaient à terminer une nouvelle matinée sans histoire lorsque l'arrivée impromptue de deux étrangers rompit leur monotonie qui engourdissait leur vigilance.
Ces deux étrangers n'étaient autres qu'un soldat clone escortant un prisonnier entre deux âges à l'allure débraillée de contrebandier. Celui-ci avaient joint ses mains derrière la nuque tandis que le soldat le poussait dans le dos avec l'affût de son fusil blaster.
Les gardes au nombre d'une demi douzaine échangèrent des regards perplexes avant que l'un d'eux ne se décida à réagir en s'interposant devant les deux nouveaux venus.
-Eh, qu'es-ce que c'est que ça?
-Transfert de prisonnier, répondit le clone sous son casque.
Celui-ci força son captif, un homme chauve et barbu à s'arrêter. Un homme qui n'était autre que Gelfran Delen.
-C'est quoi ce poodoo? On nous a pas informés.
Le clone qui gardait Gelfran se plaça devant son homologue et agita sa main à hauteur de son visage.
-Le gouverneur est personnellement informé de ce transfert. Inutile de le déranger pour si peu.
Le garde répéta comme hypnotisé:
-Inutile de déranger le gouverneur pour si peu. C'est bon les gars, laissez-les passer.
Après un bref instant de flottement, les autres stormtroopers s'écartèrent pour leur permettre d'entrer. Parcourant quelques dizaines de pas, alors qu'ils traversaient un grand hall rempli de d'autres clones et d'officiers, le contrebandier tourna finalement la tête par dessus l'épaule.
-Dis donc, Oreste, tes trucs mentaux marchent du tonnerre.
-La ferme sale vermine!
Gelfran avait immédiatement attiré un peu trop l'attention sur sa tenue qui ne correspondait pas évidemment pas à l'uniforme d'un prisonnier standard. Et le jeune corellien qui avait revêtu l'armure d'un soldat clone avait choisi d'assurer son rôle jusqu'à ce qu'il soit certain que personne ne serait à portée de voix.
Ils franchirent une porte puis une autre et encore une autre avant de ralentir alors qu'ils arpentaient un couloir désert. Mais qui n'était pas privé d'holocam pour autant.
-Désolé pour tout à l'heure, s'excusa le corellien auprès du vétéran de la Guerre Hyperspatiale de Stark.
-Tu prends ton rôle un peu trop au sérieux.
Gelfran n'avait pu s'empêcher de pester mais il reprit rapidement son flegme car il savait que le moindre mouvement de son expression faciale serait filmé.
-Bon à défaut de délicatesse, as-tu au moins le sens de l'orientation? Persifla-t-il.
-Oui je sais où aller grâce à la Force.
De la crosse de son fusil blaster, il guida son ami vers le couloir de droite au bout duquel se trouvait un turbo ascenseur.
-Par ici.
-Tu es au moins sûr que c'est la bonne direction? Lança Gelfran pour le taquiner
-Ayez confiance en moi pour une fois, d'accord? S'impatienta Oreste qui n'apprécia pas la plaisanterie.
-Tu es nerveux?
-Non, concentré.
Ils progressèrent rapidement et respirèrent seulement lorsque le turbo ascenseur commença à s'élever. Grâce à l'absence d'holocaméra, Oreste en profita pour retirer son casque de clone.
-Qu'es-ce que j'étouffe là-dessous. Et les scanners ne sont même pas paramétrés correctement.
-Je croyais que la Force te suffisait.
-S'il y a un inquisiteur dans le coin, j'aimerais ne pas me faire remarquer.
Le jeune corellien remit son couvre chef en place avant qu'ils ne sortent du turbo ascenseur. Deux clones gardaient l'entrée des appartements du gouverneur et les intrus doutaient qu'ils puissent y accéder aussi facilement.
Discrètement Oreste ôta le cran du DC-15 tandis que Gelfran l'avertit d'un simple murmure:
-Holocam.
En effet un engin de surveillance placé au-dessus des gardes filmait leur progression et ils ne souhaitaient pas donner l'alerte. Du moins, le plus tard possible.
-Quand je vous le dirais, jetez-vous au sol, proposa le Jedi.
-Ne me tire pas dans le dos avant.
Le corellien serra les dents devant la boutade car ce qu'il avait tenté de faire avec cet inquisiteur sur Bakura.
Au moment où ils étaient sur le point de passer à l'acte, un officier impérial quittait les appartements du gouverneur certainement après y avoir convoqué par ce dernier. Il se figea subitement après avoir franchi quelques mètres et fronça les sourcils, fixant d'un air soupçonneux le clone et son apparent prisonnier.
-Dites donc, où l'emmenez-vous comme ça?
-Le gouverneur désire lui parler, monsieur, répondit l'ancien apprenti de Nejaa Halcyon..
Oreste poussa Gelfran la crosse enfoncée dans le flanc pour que celui-ci se trouve à portée de bras de l'impérial.
-Pour quelle raison?
-Je l'ignore, éluda habilement le corellien. Je ne fais qu'obéir aux ordres, monsieur.
-Je veux quand même vérifier ça.
L'officier saisit son comlink en faisant signe aux deux autres soldats d'approcher. Oreste fut le premier à réagir. Levant son DC-15 vers le plafonds, il ajusta l'holocam et la désintégra d'un seul tir bien placé.
La seconde d'après, Gelfran envoya au tapis d'un puissant crochet du droit l'impérial qui laissa tomber son comlink pour saisir son blaster. Le contrebandier se jeta impulsivement sur lui, pour lui agripper le poignet et tenter de le désarmer.
Le Jedi avait retourné son arme vers les deux clones qui le braquaient. L'échange de tir fut bref. Au coup par coup, il parvint à les abattre non sans qu'ils aient eu le temps de le toucher. Deux impacts noircis parsemaient l'armure blanche à l'épaule et à la cuisse.
Fort heureusement, ils n'étaient pas parvenus à la transpercer. Quant à Gelfran, il était parvenu à retourner le canon du blaster contre la poitrine de son antagoniste et à presser la détente. L'ancien milicien de Ranulph Tarkin se releva en contemplant le corps de l'impérial qui fixait le plafonds d'un regard privé de vie.
-Mais que se passe-t-il ici?
Alerté par les détonations, un homme au physique malingre et à la figure étroite était sorti furibond sur le seuil. Le gouverneur de la prison en personne, Amun Yak.
Ce dernier écarquilla les yeux de terreur lorsqu'il réalisa en une poignée de secondes ce qui venait de se passer. Il recula alors précipitamment pour refermer la porte mais le corellien le devança en se propulsant à l'intérieur de ses appartements à l'aide de la Force. Le culbutant au passage.
Il le bâillonna en lui plaquant la main sur la bouche, l'empêchant de crier au secours. De l'autre main, il lui colla l'affût du canon de son fusil sur le front.
-Gelfran, verrouillez tout.
Le contrebandier ne se fit pas prier deux fois. Ramassant le blaster de l'officier qu'il avait abattu, il s'engouffra à la suite du jeune homme puis barricada l'entrée. Il abaissa ensuite les volets de duracier pour sécuriser les fenêtres tandis qu'Oreste força le gouverneur pétrifié à se relever et à s’asseoir à son bureau.
-Si vous voulez rester en vie, ne parlez que si l'on vous y autorise, compris?
Le corellien enleva alors son casque et le posa sur la table alors que Yak continuait de le fixer, les traits livides. Il avait reconnu le fugitif.
-Mais vous êtes..
Il fut giflé violemment d'un revers de la main.
-Qu'es-ce que je viens de vous dire? Fit Oreste sèchement.
-Pardon..
Gelfran se rangea derrière l'impérial, pour veiller à ce qu'il ne commette pas de gestes stupides.
-Connaissez-vous un clone du nom de Climber? Demanda-t-il.
-Non, je ne vois pas de qui vous..
Le corellien l'interrompit sans ménagement d'une nouvelle claque.
-Nous savons que vous avez prévu de l'exécuter bientôt. Où l'avez-vous enfermé?
-Je viens de donner l'ordre de l'amener dans la cour principale. Et de le rendre présentable avant.
-Dans cette cour, vous avez des vaisseaux?
Paralysé par la peur, Amun Yak ne put détacher son regard de celui du Jedi corellien.
-Il y a des navettes.
-Merci de votre coopération, conclut Oreste qui braqua ensuite le DC-15 sur la tête du gouverneur.
-Eh gamin! S'exclama Gelfran.
Le contrebandier se précipita pour relever le canon vers le plafonds.
-Qu'es-ce que vous faites? Réagit abruptement le jeune homme irrité par cette intrusion.
-Je t'interdis de le faire.
-Pourquoi, puisqu'il n'a plus aucune utilité? Je ne le laisserai pas donner l'alarme.
-Moi non plus, mais nous ne sommes pas obligés de le tuer de sang froid.
Le corellien le dévisagea sévèrement.
-Ecartez-vous, Gelfran.
-Non je ne m'écarterais pas car j'ai fait une promesse à une vieille amie. T'empêcher autant que possible d'en arriver à ce genre d'extrémités.
Ils se jaugèrent du regard avant que le corellien ne s'inclina finalement, en abaissant son arme.
-Je vous laisse vous charger de lui. Dépêchez-vous avant que je ne change d'avis.
-Merci.
Le contrebandier assomma le gouverneur d'un coup de crosse sur la nuque avant de le traîner sur le canapé près de la fenêtre.
L'ancien padawan de Nejaa Halcyon remit le casque clone sur son crâne alors que son ami déchira des couvertures pour s'en servir comme liens improvisés. Il retourna à l'entrée pour surveiller à l'aide de ses perceptions la moindre approche suspecte.
Le gouverneur ficelé comme un paquet surprise, ils revinrent tous deux vers le turbo ascenseur après que Gelfran en ait profité pour dépouiller le corps de l'officier impérial qui traînait dans le couloir. Il en revêtit l'uniforme et le corellien ne put s'empêcher de le trouver élégant.
C'était oublier que Gelfran avait été soldat de la République il y a des décennies.
-Allez, fils. On est attendus.

Voilà, j'espère que cela vous a plu! Dites-moi ce que vous en pensez!

En passant, je vous annonce que ce passage est le dernier avant la fin de la 1ère partie de cette fan fic :sournois: ! Alors attendez-vous à de l'action :diable: !

à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 16 Jan 2019 - 8:40   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Bonne idée que de faire une focalisation sur Climber ! Le personnage a l'air étrangement familier (normal, c'est un clone !) mais aussi a droit à sa propre personnalité. Il me rappelle le Rex de The Clone Wars ! :lol:

Pour le reste, la façon qu'ont Oreste et Gelfran de s'infiltrer dans le complexe est certes classique, mais efficace. Et heureusement, Gelfran a réussi à contenir les instincts meurtriers de son coéquipier... mais pour combien de temps encore ? En tout cas, le gouverneur de la prison fait preuve d'une lâcheté typiquement Impériale !

Vivement la suite pour connaître le dénouement de cette première partie ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5059
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 16 Jan 2019 - 19:39   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

L2-D2 a écrit:Bonne idée que de faire une focalisation sur Climber !:


Il pourrait devenir un personnage secondaire intéressant pour la suite :sournois: !

L2-D2 a écrit:Pour le reste, la façon qu'ont Oreste et Gelfran de s'infiltrer dans le complexe est certes classique, mais efficace.


Les bonnes vieilles recettes marchent toujours :sournois: !

L2-D2 a écrit:Et heureusement, Gelfran a réussi à contenir les instincts meurtriers de son coéquipier... mais pour combien de temps encore ? En tout cas, le gouverneur de la prison fait preuve d'une lâcheté typiquement Impériale !


Eh oui, pour ce gouverneur, heureusement que Gelfran est intervenu! Cela suffira-t-il à montrer à Oreste sur quel chemin il s'est engagé?

Vous le saurez plus tard

Merci pour le retour :jap: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 16 Jan 2019 - 19:42   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

mat-vador a écrit:Il pourrait devenir un personnage secondaire intéressant pour la suite :sournois: !

Je me le suis même imaginé intégrer l'équipage de la Perle du Corsaire !
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5059
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 16 Jan 2019 - 19:54   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

C'est ça l'idée:D :P !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Jeu 17 Jan 2019 - 15:24   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Lu !

Ah la classique infiltration déguisé en stormtrooper, je la voyais venir. Pour le moment tout semble fonctionner, la couardise de l'officier impérial aidant.
Gelfran agit toujours comme le cran de sûreté d'Oreste afin de lui éviter de continuer de semer de nouveaux cadavres. Combien de temps cela fonctionnera-t-il avant que le jeune homme ne devienne ce fameux Jedi Noir ? :sournois:

Bref, impatient de connaître la suite de l'histoire et découvrir ce que tu réserves à Climber.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 583
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Ven 18 Jan 2019 - 8:30   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Mandoad a écrit:Gelfran agit toujours comme le cran de sûreté d'Oreste afin de lui éviter de continuer de semer de nouveaux cadavres. Combien de temps cela fonctionnera-t-il avant que le jeune homme ne devienne ce fameux Jedi Noir ? :sournois:


:sournois:

Mandoad a écrit:Bref, impatient de connaître la suite de l'histoire et découvrir ce que tu réserves à Climber.


Je vais lui accorder un rôle certain dans la fan fic :sournois: !

Merci encore pour le retour et à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 21 Jan 2019 - 13:58   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonjour, la fin de la première partie sera publiée demain soir :wink: !

à très bientôt 8) !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Lun 21 Jan 2019 - 16:58   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

mat-vador a écrit:Bonjour, la fin de la première partie sera publiée demain soir !


Ca tombe bien, j'ai un peu de temps pour lire aujourd'hui! :D

C'est parti!!

Alors, j'avoue, pour moi qui ne suis pas trop fan des clones en général, je suis séduit par la personnalité de Climber. Tu as réussi le tour de force de proposer un personnage qu'on a envie de suivre durant une longue période! J'ai cru comprendre qu'il serait un personnage secondaire important pour la suite et j'en suis ravi!

Par contre, je suis un peu déçu par l'infiltration d'Oreste... J'espérais quelque chose de plus original sans pour autant avoir une idée précise de ce que j'attendais! :paf: Mais, l'infiltration semble fonctionner donc, on peut dire que c'est simple mais assurément efficace! :wink: N'est-ce pas le plus important, après tout?

Bref, j'ai aimé cet extrait! Que veux-tu? Je suis un grand fan! :D

M'est avis que la partie infiltration prendra rapidement fin pour une séance de massacre à la Oreste! :sournois: J'en bave d'avance! :D

Allez! Bonne continuation l'ami!

A bientôt!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5239
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Lun 21 Jan 2019 - 20:18   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Den a écrit:Alors, j'avoue, pour moi qui ne suis pas trop fan des clones en général, je suis séduit par la personnalité de Climber. Tu as réussi le tour de force de proposer un personnage qu'on a envie de suivre durant une longue période!


:cute: content que cela te plaise!

Den a écrit:Par contre, je suis un peu déçu par l'infiltration d'Oreste... J'espérais quelque chose de plus original sans pour autant avoir une idée précise de ce que j'attendais! :paf:


:neutre: je voulais gagner du temps sur cette partie et aller à l'essentiel, je l'avoue! Après en terme d'infiltration, parfois les méthodes les plus simples sont les meilleures :whistle: !

Den a écrit:M'est avis que la partie infiltration prendra rapidement fin pour une séance de massacre à la Oreste! :sournois: J'en bave d'avance! :D


Ah si seulement j'étais moins prévisible :whistle: !

Bref à demain et encore merci pour le retour :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Lun 21 Jan 2019 - 20:28   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

mat-vador a écrit: je voulais gagner du temps sur cette partie et aller à l'essentiel, je l'avoue! Après en terme d'infiltration, parfois les méthodes les plus simples sont les meilleures !


Ca ne veut pas dire que c'était mauvais! Et puis, j'avoue qu'après réflexion, je pense que tu as eu raison d'aller à l'essentiel. Donc, tout va pour le mieux! :lol:
mat-vador a écrit:Ah si seulement j'étais moins prévisible !


Bah! Je suis sûr que tu aimes les bains de sang juste pour pouvoir prendre une vapodouche en bonne compagnie juste après! :o :D
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5239
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Lun 21 Jan 2019 - 20:44   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Den a écrit:Donc, tout va pour le mieux! :lol:


Ouf, j'échapperai au châtiment :transpire: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Mar 22 Jan 2019 - 15:59   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

mat-vador a écrit:Ouf, j'échapperai au châtiment !


Oui, mais de peu! :diable:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5239
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Mar 22 Jan 2019 - 19:50   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Den a écrit:Oui, mais de peu! :diable:


:P même pas peur!

Bref, c'est l'heure de vous publier enfin la fin de cette première partie :sournois: !

Dans ce dernier extrait, Oreste et Gelfran tentent de faire évader Climber, le clone mutin de Murkhana :sournois: !

Ca promet d'être pimenté!

Dans la cour principale de la prison, la moitié de la garnison avait été rassemblée et alignée comme pour la parade. Oreste et Gelfran repérèrent immédiatement deux navettes d'assaut qui patientaient sur le coté comme si elles n'attendaient qu'eux deux.
Des holocams lévitaient par dizaines plusieurs mètres au-dessus de tous. Pour retransmettre via l'holonet l'exécution d'un traître à l'Empire.
Les deux humains repérèrent un groupe de notables locaux d'espèces hétéroclites dans lequel ils se fondirent pour ne pas attirer l'attention. Gelfran se pencha vers le jeune corellien qui tentait une énième fois de recalibrer ses scanners, en pure perte.
-Blast, ne cessait-il de jurer à l'intérieur de son casque.
-Laisse tomber ça, tu n'en auras pas besoin.
Oreste se calma, se rangeant à l'opinion du contrebandier.
-Je pense qu'il faudrait que vous m'attendiez à bord de l'une de ces navettes.
Le contrebandier approuva d'une inclinaison du menton. Il fendit la foule des notables et passa devant les autres clones alignés au garde à vous. Personne ne l'arrêta ni ne lui posa de questions. Oreste se prit à espérer que la Force était avec eux.
Il vit un stormtrooper s'interposer devant son ami qui ralentit sans ne montrer aucune panique. Leur échange ne dura qu'un bref instant mais les flux de la Force ne furent aucunement troublés par l'imminence d'un danger.
Gelfran disparut dans la soute et le corellien concentra alors son attention sur ce qui allait se passer.
Le prisonnier qui était la vedette du jour fit peu après son apparition. Le corellien éprouva des sentiments contradictoires en étudiant sa figure rasée de près. Qu'il avait revu des centaines et des centaines de fois pendant la dernière guerre.
Des figures qui avaient été celles de ses soldats puis de ses bourreaux. Qui avaient commis un génocide sans précédent dans l'Ordre Jedi et détruit sa famille. L'horreur et la répugnance se mêlaient à de la curiosité.
Pourquoi ce clone menotté et portant en cet instant des vêtements civils avait-il refusé de se plier à l'Ordre 66?
Cette question méritait qu'Oreste fasse tout pour le délivrer. Car il tenait à connaître la réponse. Il manœuvra de façon à se placer aux premières loges. Il quitta les notables pour longer la première ligne des soldats impassibles, suivant à distance respectueuse le condamné escorté sous bonne garde.
Au moment où les deux gardes placèrent Climber dos au mur, le corellien obliqua pour se retrouver à l'ombre des deux navettes d'assaut. Il entendit les moteurs de l'une d'elle, celle à sa gauche ronronner lentement. Celle dans laquelle Gelfran se tenait prêt à prendre les commandes. À l'insu de tous, la crosse d'un sabre laser brilla dans son poing avant qu'il ne l'accrocha à la ceinture.
Les holocaméras se regroupèrent au-dessus du clone mutin, qui ne daigna pas observer leur objectif braqué droit sur lui.
Tandis qu'un haut gradé de l'Empire sortit des rangs pour interpeller la foule des notables ainsi que les soldats clones immobiles.
-Citoyens de l'Empire, commença-t-il. Nous sommes ici pour rappeler les valeurs fondamentales de la société que nous tentons de reconstruire après les ravages de la dernière guerre. Sous la République, la corruption et l'anarchie étaient tolérées par les Jedi et les corporations commerciales et même encouragées. L'Empereur y a mis fin et nous efforçons de faire en sorte que les erreurs commises ne soient plus reproduites.
L'officier pivota ensuite vers le clone qui le défiait avec un silence digne.
-C'est pourquoi l'Empereur attend de chacun de nous une obéissance et une soumission inconditionnelles à l'Ordre Nouveau. Toute tentative de défendre les crimes d'Etat des Jedi ou les tentations sécessionnistes seront châtiées par les lois de l'Empire. Que ceci soit une leçon que vous n'oublierez pas.
Le haut gradé tira sa révérence, laissant sa place à un officier subalterne, un lieutenant. Celui-ci fit face au condamné qui demeurait calme.
-Soldats, en position!
Dix stormtroopers sortirent des rangs avec un synchronisme parfait pour s'aligner devant Climber qui se mit à sourire d'un air détaché, serein devant sa fin.
Oreste retira le cran de sûreté et son index se crispa sur la gâchette lorsqu'il verrouilla dans sa ligne de mire l'officier qui commandait le peloton.
-Épaulez!
L'ordre d'ouvrir le feu était attendu mais ne vint jamais. Car un trait de lumière mortel frappa le lieutenant à la tempe. L'instant de flottement passé, les soldats firent volte face vers un des leurs qui se mit à brandir subitement un néon crépitant vert émeraude.
Leur réaction immédiate fut devancée par le Jedi corellien qui s'était élancé au milieu d'eux d'un Saut de Force audacieux. À grands coups de faux, il fit le vide dans leurs rangs mais il savait de même que des renforts ne tarderaient pas.
Trois mois après la Purge, l'Ordre 66 demeurait toujours en application. Le temps leur était compté et Climber semblait l'avoir compris.
Ce dernier s'était accroupi guettant une occasion qu'il pourrait saisir. Cette occasion se présenta lorsque la navette d'assaut contrôlée par Gelfran s'éleva et ouvrit le feu avec ses canons laser pour neutraliser les tourelles automatiques qui surplombaient les enceintes.
Cela ne fit qu'accroître la confusion, ce dont le mutin de Murkhana ne manqua pas de profiter lorsque le Jedi s'ouvrit un chemin jusqu'à lui.
-J'ai besoin d'une arme! Lui cria-t-il.
Oreste embrocha deux clones avant de lui répliquer:
-Servez-vous.
D'un revers de sabre, il lui trancha les menottes par le milieu et Climber se précipita pour ramasser un fusil blaster sur l'un des cadavres clones. Il se figea pour fixer son casque et son armure.
Aux derniers jours de la bataille de Murkhana contre les séparatistes, il se sentait fier de porter cette armure. Un symbole de l'honneur et du devoir, de ce que la République incarnait pour lui. Depuis il avait eu le loisir de remettre en question ce point de vue.
Il n'était plus une machine dévouée et décérébrée mais un homme qui allait se battre pour sa liberté. Peu lui importaient les motivations de ce Jedi qui l'aidait.
Il cibla un de ses anciens frères d'armes qui visait la nuque de ce dernier sans que cela ne le gênait en quoi que ce soit. Presser la détente et regarder l'autre soldat s'affaisser d'une pièce lui parut naturel. Au cours de la guerre, il avait appris à s'y faire sur les champs de bataille.
Certaines choses ne changeraient pas.
Le vaisseau piloté par Gelfran se rapprocha du sol, tandis que les deux autres coururent sous les tirs de barrage des clones qui s'étaient ressaisis. Oreste bondit le premier sur la rampe d'accès avant de saisir la main du clone et de le hisser vers lui.
L'écoutille fut verrouillée et Climber posa la première question qui lui brûlait les lèvres.
-Pourquoi m'avoir sauvé?
-Vos concepteurs de Kamino ne vous ont pas appris à dire merci.
Oreste retira son casque avant de soutenir son regard distant. Un regard où se lisait l'endurcissement intérieur forgé par les combats.
-Ils m'ont appris ce qu'il fallait, vous n'avez pas répondu à ma question.
-Ceux que j'ai commandés sur Mygeeto étaient plus chaleureux.
-Contrairement à eux, je n'ai pas encore essayé de vous tuer pour l'instant, cracha le clone avec insolence.
Oreste éteignit son sabre et le rangea à la ceinture.
-Pour l'instant, aidez-nous à quitter ce fichu système.
Le clone hocha la tête et suivit le corellien jusqu'au poste de pilotage. Le contrebandier le salua d'un joyeux:
-Bienvenue au club!
-Vous allez enfin m'expliquer ce que je fais ici?
Le calme du mutin de Murkhana laissait transparaître un zeste d'irritation impatiente.
-Pour embêter l'Empire et les ridiculiser, répondit Gelfran.
-Vous croyez que je vais me contenter de ça?
La navette d'assaut prit de l'altitude, se réfugiant dans l'immensité de l'espace. Ce qui signifiait qu'ils n'étaient pas encore à l'abri.
-Pour l'instant, vous devrez vous en contentez, insista Oreste. Quel est le programme, Gelfran? Ajouta-t-il en s'installant au siège de copilote.
-Oh, trois fois rien. Trois escadrons ARC-170 aux shebs et un Venator qui vient nous faire coucou derrière la lune où ils se planquait, répondit le vétéran de la Guerre Hyperspatiale de Stark avec une douce ironie.
-Faites-nous passer en hyperespace, vite.
-Eh, protesta Gelfran, je pousse déjà au maximum mais ce coucou là n'est pas aussi rapide que la Perle du Corsaire. Que nous n'avons pas le temps de récupérer.
-Ça y est, c'est de ma faute maintenant, soupira le Jedi qui avait deviné le reproche déguisé. Si vous n'étiez pas d'accord avec cette partie du plan, il suffisait de le dire.
-Vous semblez former une fine équipe tous les deux, railla le clone, c'est bon à savoir.
-La fine équipe vous a sorti d'un mauvais pas, l'homme éprouvette, lui rappela le contrebandier à bon escient. Alors un peu de reconnaissance..
L'impact d'un missile ionique qui s'écrasa sur la coque coupa court à la querelle naissante. Oreste et Climber s'installèrent tandis que Gelfran lutta pour empêcher la navette de partir en vrille. Le clone prit l'initiative d'étudier les paramètres du vaisseau.
-Boucliers latéraux hors service.
-Je vais déporter l'énergie pour les réactiver, répondit Gelfran.
-Non, trancha le Jedi. Gardez les boucliers principaux ouverts.
-Eh gamin, au prochain tir de ces chasseurs, on aura une dépressurisation. Tu as besoin que je te fasse un hologramme?
-Non merci, je visualise très bien ce que vous voulez me dire. Gardez les boucliers principaux ouverts.
-J'ai piloté la Perle du Corsaire pendant des années et je sais très bien comment..
-Gardez les boucliers principaux ouverts, répéta Oreste avec une lenteur effrayante. Et faites-nous passer en hyperespace, tout de suite.
Les chasseurs impériaux les dépassèrent en déversant l'intégralité de leur puissance pour faire tomber leurs écrans déflecteurs.
-Je m'occupe des coordonnées, se dévoua Climber qui entra les données dans l'ordinateur de navigation.
-Dites donc, l'homme éprouvette, j'espère que vous n'allez pas nous envoyer dans un trou noir.
-J'aimerais beaucoup. Le bouclier arrière est tombé à vingt pourcent.
L'ancien ami du Jedi Roan Shryne égrena ces mots avec une nonchalance presque mécanique. Le Venator qui tentait de leur couper la retraite entra à son tour dans la danse lorsque ses turbolasers flamboyèrent.
Un de ses tirs fit mouche, ciblant l'avant du vaisseau. Les alarmes hurlèrent d'un concert strident tandis que les instruments s'affolèrent, transmettant des données erronées.
-Nous n'avons plus de boucliers. Voilà la question réglée, commenta laconiquement le contrebandier.
-Faites le saut, maintenant! Le pressa le corellien.
-Je n'ai pas fini les calculs!
-J'ai dit: maintenant!!
Oreste bondit pour attraper l'hyperpropulseur et tirer la manette vers lui. La soudaine accélération le rejeta sur son siège tandis que les étoiles s'allongèrent en de longs faisceaux infinis.


-Monsieur, il est ici.
Le gouverneur Amun Yak se redressa comme piqua par une vipère kodashi. Depuis son pupitre devant lequel il était assis, il fronça les sourcils devant les traits livides de l'officier subalterne.
-Qui ça il?
Une silhouette massive, non une ombre, venait d'apparaître dans le dos de son interlocuteur. À son tour le visage de Amun Yak perdit toute couleur lorsqu'il entendit cette horrible et lente respiration rauque qui perçait à travers ce masque froid.
-Oh, Seigneur Vador. Je n'attendais pas votre visite..
-Gouverneur Yak, je viens de la part de l'Empereur.
La voix semblait calme et basse, ce qui ne fit qu'effrayer davantage l'intéressé. La tempête ne tarderait pas à survenir, il tenta de l'anticiper.
-Monseigneur, concernant l'évasion du clone. Je tenais plus que tout à vous dire que j'étais..
-Désolé?
Malgré lui, le gouverneur malchanceux se sentait écrasé par la fureur qui émanait du Seigneur Noir des Sith.
-Monseigneur, je vous assure que je n'ai pas prévu que ce Jedi corellien et ce contrebandier..
-Mon Maître et moi tenions beaucoup à ce que ce clone soit un exemple pour tous. Votre incompétence a jeté le ridicule sur l'Empire et nous ne le tolèrerons plus.
-Je vous demande pardon, je ne faillirai plus, je vous jure!!!
Amun haleta subitement quand un étau invisible comprima sa gorge. Les molécules d'oxygène s'en échappèrent sans qu'il put l'empêcher et la pression s'accentua lentement et inexorablement.
-C'est exact, Yak. Vous ne faillirez plus, l'Empereur vous accorde son pardon.
Le monde autour de Yak se brouilla alors qu'il tentait de se rattraper en s'accrochant à la table mais la mort l'avait prise dans ses bras.
Ses yeux vitreux fixaient pour l'éternité le plafonds alors que le Seigneur Noir des Sith s'était éclipsé sans s'attarder..

FIN de la 1ère Partie

Et voilà, c'est la fin de cette 1ère Partie intitulée l'Ordre 66 :sournois: ! J'espère que cette partie vous aura plu, n'hésitez pas à faire un premier bilan et confier ce que vous en attendez pour la suite!

Bref lâchez-vous :x !!

J'avais fait une annonce précédente concernant l'apparition du tome 2 des Origines de Jedi Corellien dont l'intrigue se déroulera peu de temps après la Bataille de Mala et la fin de la deuxième saison de Legacy! Comme il s'agit d'un préquelle plus direct à ma trilogie Jedi corellien, il est donc conseillé d'avoir lu les deux premiers tomes!

J'en profite pour vous envoyer les liens des deux topics:

fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-1-le-complot-du-sith-unique-t17338.html

fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-2-abeloth-la-malediction-de-dathomir-t17792.html

Et ceux d'entre vous qui sont les plus motivés peuvent aussi lire le tome 3, les Chroniques de Jedi corellien et les Sith de Neimodia:

fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-3-projet-leviathan-t18175.html

fan-fictions-hdf-f17/les-chroniques-de-jedi-corellien-serie-de-os-enfin-ou-t18440.html

fan-fictions-hdf-f17/les-sith-de-neimodia-suite-de-jedi-corellien-t17379.html

Bref en conclusion, ca vous fait un sacré pavé de Legends Post Legacy à avaler :paf: ! J'espère que ce ne sera pas trop indigeste :transpire: !

On se retrouve donc à la semaine prochaine pour le début de la deuxième partie qui sera intitulée La Guerre des Sorcières.

Vous l'avez deviné, ça parlera doncdes Sorcières de Dathomir :sournois: ! Et l'essentiel de l'intrigue se déroulera à partir de là sur Dathomir!

je vous promets plein de références au Legends :sournois: !

Portez-vous bien et à la prochaine :hello: les amico!!!
Modifié en dernier par mat-vador le Mer 23 Jan 2019 - 19:56, modifié 1 fois.
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Mer 23 Jan 2019 - 18:24   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

C'est lu et...

"La navette pilotée par Gelfran traversa un soleil et fut désintégrée. FIN". :sournois:
Plus sérieusement, j'espère que nos héros n'ont pas atterri n'importe où car, à bord d'une navette impériale privée de bouclier, ils risquent de faire des cibles faciles.

La personnalité de Climber est intéressante et il ne se laisse pas démonter face à un jedi venant de tronçonner un peloton de ses semblables pour ensuite lui permettre de s'échapper (peut-être un poil trop facilement à mon goût, mais on voit que tu veux nous envoyer sur une suite que tu as déjà en tête apparemment). Cela annonce du bon pour la suite.

Je mettrais juste un petit bémol. Je ne sais pas si c'est l'exaltation de terminer le premier tome ou si tu étais un peu plus fatigué que d'habitude, mais j'ai relevé quelques petites fautes inhabituelles de ta part bloquant un peu à la lecture. Rien de bien méchant (des doubles "." ou des "." en lieu et place de ",", quelques mots de liaison qui disparaissent), mais suffisant pour m'avoir coupé dans la fluidité de la lecture de ton texte.

Sinon, tu t'en doutes sûrement, mais je serai évidemment là pour l'inauguration de ton 2ème tome. :wink:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 583
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Mer 23 Jan 2019 - 20:06   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Tout d'abord, je tenais à féliciter tous ceux qui me suivent depuis le début de cette fan fic et même depuis le début tout court :cute: !

Plus de 7500 vues, ca fait franchement plaisir :jap: ! J'espère pouvoir continuer à vous faire plaisir pour très longtemps :sournois: !

Mandoad a écrit:"La navette pilotée par Gelfran traversa un soleil et fut désintégrée. FIN". :sournois:


:lol:

Mandoad a écrit:Plus sérieusement, j'espère que nos héros n'ont pas atterri n'importe où car, à bord d'une navette impériale privée de bouclier, ils risquent de faire des cibles faciles.


C'est le risque quand on fait les choses trop précipitamment :P !

Mandoad a écrit:La personnalité de Climber est intéressante et il ne se laisse pas démonter face à un jedi venant de tronçonner un peloton de ses semblables


Il a quand même refusé d'exécuter l'Ordre 66, c'est clair qu'il a du tempérament :whistle: !

Mandoad a écrit: (peut-être un poil trop facilement à mon goût, mais on voit que tu veux nous envoyer sur une suite que tu as déjà en tête apparemment). Cela annonce du bon pour la suite.


Je tenais à aller à l'essentiel :transpire: !

Mandoad a écrit:Je mettrais juste un petit bémol. Je ne sais pas si c'est l'exaltation de terminer le premier tome ou si tu étais un peu plus fatigué que d'habitude, mais j'ai relevé quelques petites fautes inhabituelles de ta part bloquant un peu à la lecture. Rien de bien méchant (des doubles "." ou des "." en lieu et place de ",", quelques mots de liaison qui disparaissent), mais suffisant pour m'avoir coupé dans la fluidité de la lecture de ton texte.


Après relecture, j'ai fait deux ou trois rectifications mais il y en a certainement que j'ai loupées. N'hésite pas à me citer les passages qui t'ont gênés.

Mandoad a écrit:Sinon, tu t'en doutes sûrement, mais je serai évidemment là pour l'inauguration de ton 2ème tome. :wink:


:cute: :jap:

à la prochaine pour le début de la deuxième partie du tome 1 en tout cas :wink: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 24 Jan 2019 - 21:07   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Fin de la première partie lue !

Ah ah ! Donc Climber semble bien intégrer l'équipe de choc d'Oreste... à condition qu'ils survivent, bien sûr. Mais bon, ton récit se finirait un peu vite s'ils venaient tous à mourir comme ça, en sautant à l'aveugle en hyperespace ! :transpire:

On sent bien qu'on est en train de franchir un cap : nouveau personnage, fuite éperdue, apparition de Dark Vador en guest-star qui fait des ravages sur son passage, tout est là pour qu'on en prenne plein la vue ! :oui:

Quant à attaquer ton Magnum Opus qu'est ta trilogie du Jedi Corellien, j'attends d'avoir fini de lire les deux séries de comics Legacy, histoire d'en profiter à fond ! Mais ça y est, je m'y suis donc ça ne saurait tarder (d'ailleurs, si tu veux qu'on en parle, c'est par ! :wink: ). Et en attendant, j'aurai la deuxième partie de ces Origines ! :cute:

Vivement la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5059
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Ven 25 Jan 2019 - 14:10   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

L2-D2 a écrit:Ah ah ! Donc Climber semble bien intégrer l'équipe de choc d'Oreste... à condition qu'ils survivent, bien sûr. Mais bon, ton récit se finirait un peu vite s'ils venaient tous à mourir comme ça, en sautant à l'aveugle en hyperespace ! :transpire:


:D c'est clair que cela aurait été bête de finir comme ça!

L2-D2 a écrit:On sent bien qu'on est en train de franchir un cap : nouveau personnage, fuite éperdue, apparition de Dark Vador en guest-star qui fait des ravages sur son passage,


Il fallait bien que je termine par Vador, notre Sith préféré :sournois: !

L2-D2 a écrit:Quant à attaquer ton Magnum Opus qu'est ta trilogie du Jedi Corellien, j'attends d'avoir fini de lire les deux séries de comics Legacy, histoire d'en profiter à fond !


J'espère que tu vas t'éclater avec cette série :oui: !

L2-D2 a écrit:. Et en attendant, j'aurai la deuxième partie de ces Origines ! :cute:


:oui:

à la prochaine pour la suite!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1384
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations