Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathomir

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar L2-D2 » Lun 10 Sep 2018 - 19:49   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Extrait lu !

Ah, je me doutais bien qu'on n'en avait pas terminé avec Gelfran ! La relation entre Oreste et lui était trop pleine de potentiel pour cela ! :sournois:

Et le voilà donc dans le pétrin jusqu'au cou... et pendant ce temps, on en apprend davantage sur la famille Tissan, sur ce qu'il s'est passé depuis la dernière fois qu'Oreste est venu les voir et surtout, nous avons droit à une nouvelle vision pour le moins intrigante et inquiétante de l'avenir du jeune homme ! Espérons pour lui qu'il saura se montrer fort... mais au vu du titre de ta fic, j'ai soudain comme un doute ! :whistle:

Vivement la suite !
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5038
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Lun 10 Sep 2018 - 21:41   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute L2, merci pour le retour :jap: !

L2-D2 a écrit:nous avons droit à une nouvelle vision pour le moins intrigante et inquiétante de l'avenir du jeune homme ! Espérons pour lui qu'il saura se montrer fort... mais au vu du titre de ta fic, j'ai soudain comme un doute ! :whistle:


Ce ne sera pas sa dernière vision :diable: !

à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Mar 11 Sep 2018 - 22:24   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Ah ben voilà! Je me disais bien que tout se passait trop bien pour Oreste. Cette vision le replace donc un peu sur son chemin obscur (d'ailleurs cette scène était particulièrement bien écrite, je m'y croyais. Joli coup. :wink: )

Quant à Gelfran, il est bien dans le pétrin et quelque chose me dit qu'il ne va pas tarder à rencontrer la route du Jedi corellien à nouveau :sournois:

En tout cas, il n'y a pas dire, plus je lis ta fic' plus je suis impatient d'arriver au chapitre suivant.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 575
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Mer 12 Sep 2018 - 19:38   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute Mandoad, merci pour le retour :hello: !

Mandoad a écrit:Ah ben voilà! Je me disais bien que tout se passait trop bien pour Oreste.


:sournois: j'aime doucher les espoirs

Mandoad a écrit:Quant à Gelfran, il est bien dans le pétrin et quelque chose me dit qu'il ne va pas tarder à rencontrer la route du Jedi corellien à nouveau :sournois:


c'est prévu :cute: !

Mandoad a écrit:En tout cas, il n'y a pas dire, plus je lis ta fic' plus je suis impatient d'arriver au chapitre suivant.


la suite est prévue dans quelques jours :wink: !

à la prochaine!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Lun 17 Sep 2018 - 14:01   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Encore un excellent extrait! :)

Je suis ravi de retrouver Gelfran aussi rapidement! C'est que je me suis bien attaché au contrebandier! J'ai hâte qu'il retrouve notre Jedi Corellien favori! :sournois:

Quant à Oreste, je trouve que tu approfondis vraiment bien le personnage. Bien entendu, j'étais sûr que tout ne se passerait pas comme dans un rêve. Je ne m'attendais pas à la vision! Tu dis que ça ne sera pas la dernière? Hé ben! Je peux te dire que je vais attendre les suivantes avec impatience!

Rah! Je suis impatient que découvrir la suite! Elle s'annonce explosive! :)

Bonne continuation, l'ami!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5237
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Lun 17 Sep 2018 - 18:54   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute Den et merci pour le retour :hello: !

Den a écrit:Rah! Je suis impatient que découvrir la suite!


La suite? C'est maintenant :sournois: !

Coruscant, quartier général des inquisiteurs impériaux, le lendemain

Dark Vador étudiait silencieusement l'holoimage d'un lannik borgne qui flottait au-dessus de lui dans la salle d'opérations. À ses cotés se tenait l'inquisiteur Probus Tesla qui maintenait son capuchon rabattu sur sa tête.
Les lannik étaient des extraterrestres caractérisés par une petite taille et de grandes oreilles pointues. Celui qu'ils fixaient avec intérêt n'était autre qu'un ancien maître Jedi en fuite, un rescapé de l'Ordre 66.
Son nom était Even Piell.
Lorsqu'il était devenu le padawan d'Obi Wan Kenobi peu après la bataille de Naboo, il se souvint l'avoir vu participer aux cérémonies de la paix en compagnie des plus éminents membres du Haut Conseil tel que maître Yoda.
Cet Even Piell possédait peu avant le lancement de l'Ordre 66 un apprenti du nom de Jax Pavan, dont le corps n'avait pas été retrouvé. Présumé donc vivant lui aussi jusqu'à preuve du contraire.
-Les témoignages que vous avez recueillis sont-ils fiables, inquisiteur Tesla? Demanda le Sith.
Le subalterne s'anima fébrilement. Il connaissait maintenant assez bien le bras droit de l'Empereur pour ne pas oublier qu'il lui fallait répondre franchement.
-Oui monseigneur, lui affirma-t-il avec conviction. Il n'existe pas beaucoup de lannik borgne recherchés par l'Empire.
-L'avez-vous localisé avec certitude?
-Aux alentours du secteur Zerek. C'est une piste que j'ai l'intention de creuser avec votre permission, Seigneur Vador.
Cette permission, Le Sith la lui accorda d'une simple inclinaison du menton. Mais l'inquisiteur humain ne s'était pas encore retiré.
-Vous avez quelque chose d'autre à me confier, Tesla? Lui fit-il remarquer.
-Oui, à propos de l'inquisitrice Soia Tenn. Elle a accompli sa tâche mais sans enthousiasme aucun. Je crains que cela ne ruine..
Vador leva une main impérieuse pour l'interrompre.
-J'en fais mon affaire. Occupez-vous de traquer ce Jedi, Tesla.
-Bien monseigneur. Comme il vous plaira.
L'inquisiteur fit volte face pour retourner au travail. Et tomba nez à nez avec une chiss encapuchonnée qui le scrutait froidement de ses yeux rubis sanglants sur le seuil.
-Inquisitrice Tenn, je vous attendais, l’appela Vador.
Elle s'écarta pour laisser passer Probus Tesla avant de se ranger à la hauteur du Seigneur Noir du Sith qui agita les doigts, faisant disparaître l'hologramme d'Even Piell.
-Vous m'avez demandé, monseigneur?
La respiration rauque du Sith souffla à travers le vocodeur alors qu'il pivotait lentement face à la chiss. Cette dernière s'inclina instinctivement d'une courte révérence.
-En effet, j'ai eu vent de votre manque de motivation concernant le soutien que vous avez apporté à l'inquisiteur Probus Tesla dans le cadre de son travail.
-J'exécute les ordres que vous me donnez monseigneur, au nom de l'Empereur. Mais je persiste à penser que mes talents seraient mieux employés ailleurs.
Dark Vador resta figé comme une statue, visiblement partagé sur ce qu'il comptait faire d'elle.
-Vous semblez en être sincèrement convaincue. Cet Oreste Tissan vous obsède, c'est une chose que l'Empereur ne tolèrerait pas.
Malgré le reproche, Soia Tenn nota la mesure dont il faisait preuve. Un bon signe, selon elle..
-Néanmoins, ce Jedi corellien au même titre que tous les autres survivants constitue une menace à la sûreté de l'Empire.
-Vous avez du nouveau? Fit-elle vivement, mue par une intuition soudaine.
Par cet éclat, elle trahissait l'ambition de régler ce qui constituait pour elle un différent personnel. Sous son masque de terreur, Vador s'en amusait.
-Je savais que cela vous intéresserait. J'ai lu plusieurs rapports des forces de sécurité locales sur les troubles à l'ordre public éventuellement causés par les survivants de la purge. Du Noyau jusqu'à la Bordure Extérieure.
Il remua la main droite avec nonchalance et l'image d'un monde sphérique aux couleurs respirant la vie et l'harmonie se matérialisa devant eux deux.
-Sur Corellia, les cadavres de cinq membres du Soleil Noir ont été retrouvés par la CorSec dans la capitale. Plus précisément dans un secteur parmi les moins réputés de la ville, le Secteur Bleu. Les enquêteurs locaux ont conclu à un règlements de comptes sur fonds de guerre des gangs.
-Corellia est l'une des rares planètes où le Soleil Noir a une influence quasi absente, fit remarquer la non humaine.
-En effet. C'est pourquoi ces cadavres ont suscité mon attention. Je ne suis pas convaincu par la version des corelliens.
-Vous pensez qu'ils nous ont menti?
Le Seigneur Noir des Sith dévisagea attentivement la face avide de l'inquisitrice.
-Improbable, la loyauté de leur gouvernement nous est acquise. S'ils nous ont dissimulé des détails, c'est plus à cause d'une incompétence crasse que d'une mauvaise volonté.
-Pourtant le Soleil Noir n'a pas envoyé ses hommes de main par hasard.
-Non, c'est juste.
Un éclat de convoitise étincela davantage la paire de rubis oculaires sanglants de l'inquisitrice.
-Ils ont retrouvé Oreste Tissan.
-Plutôt le contrebandier qui l'ai aidé à nous échapper, corrigea Vador. Gelfran Delen. J'ai pris le temps d'étudier son dossier.
Il lui tendit un datapad dont elle s'empressa de lire le contenu.
-Un vétéran de la Guerre Hyperspatiale de Stark, fit-elle avec une moue méprisante. Plutôt insignifiant.
-Ne le mésestimez pas. Si c'est un ancien soldat, cela signifie qu'il possède plus de ressources qu'on le croit.
-Avec le Soleil Noir à ses trousses, cela m'étonnerait qu'il survive longtemps.
-La source d'informations qu'il représente pourrait se tarir si nous n'intervenons pas rapidement.
Cette fois, Soia Tenn ne masqua pas davantage le sourire qui étirait ses lèvres. Enfin elle avait regagné ses galons...
-Je suis prêt à partir pour Corellia, Seigneur Vador.
-Si Oreste Tissan y a trouvé refuge, votre tâche sera de le retrouver tout en vous assurant de la loyauté du Diktat. Prenez le contrôle de leurs forces de sécurité et ne laissez personne vous mettre en travers de votre chemin. Notre Empire n'est pas encore consolidé, n'hésitez pas à vous montrer impitoyable.
-Vous pouvez me faire confiance, monseigneur.
Vador avait la certitude qu'elle pensait ce qu'elle disait.

Corellia, Coronet, siège de la Corporation Technique Corellienne, trois jours après le retour d'Oreste

-Monsieur le directeur ne va pas tarder à vous recevoir, monsieur Tissan.
Dalmon Tissan remercia la secrétaire mirialan d'un sourire courtois.
-Merci, Tahi.
Elle s'éclipsa et il en profita pour glisser un coup d’œil de connivence au twi lek beige qui patientait nerveusement à coté de lui en époussetant les plis de sa toge. Ce n'était autre que son fils Oreste Tissan.
-J'étouffe là-dessous, grogna-t-il en secouant ses faux lekkus qui pendaient à l'arrière de son crâne.
-C'est pour ta sécurité.
Le jeune homme ne contredit pas son père sur ce point. Il se calma en admirant le panorama urbain qui s'étendait sous ses yeux verts et gris depuis le dernière étage de la tour abritant les bureaux de la Corporation Technique Corellienne.
-Je sais, concéda-t-il dans un soupir.
Ce déguisement était le résultat d'un plan que lui et son père avaient concocté. Ils avaient mis au point une couverture pour le mettre à l'abri de la curiosité de l'Empire et de ses collaborateurs locaux.
Aux yeux de tous les étrangers à sa famille il serait maintenant Ers Arik, un étudiant ingénieur natif de Ryloth qui venait effectuer son stage à l'entreprise corellienne dans le cadre de son cursus scolaire. Toute une biographie avait été élaborée pour que Oreste puisse entretenir une conversation avec n'importe qui et faire face à n'importe quelle question personnelle.
Pour parfaire cette couverture, un compte avait été ouvert à son nom factice à la Banque Centrale de Corellia dont les données étaient réputées inviolables. Dalmon Tissan lui verserait tous les mois une somme conséquente via d'autres comptes écrans, une pratique courante dans le monde des affaires et lui louerait un appartement qu'il possédait dans le quartier huppé des Cinq Lunes.
Oreste y avait déjà déposé ses affaires.
-J'espère seulement qu'à la CorSec, un enquêteur pro Diktat ne viendra pas fouiner.
Dalmon se rapprocha pour lui poser une main réconfortante sur l'épaule.
-Pas d'inquiétude à ce sujet. Je connais un ami à la CorSec qui nous préviendra en cas d’enquête menée sur toi.
-Comment peux-tu être certain de lui faire confiance?
Dalmon s'assura en tournant la tête que personne n'entendrait sa réponse.
-Tu n'es pas le seul Jedi corellien à avoir survécu à la Purge, confia-t-il mystérieusement.
-Attends une minute, s'exclama vivement Oreste, qu'es-ce que ça veut dire?
-Moins tu en sais, moins tu auras besoin de mentir.
Son fils répliqua effrontément.
-Je saurais mieux mentir que toi, que tu craches le morceau ou pas.
Dalmon vérifia une nouvelle fois qu'ils n'attiraient pas l'attention. Avant de se pencher à son oreille pour lui murmurer d'un ton de conspirateur:
-L'ami dont je te parlais s'appelle Rostek Horn. Il abrite un homme du nom de Valin, sensible à la Force. Le fils de ton premier mentor.
L'ancien padawan de Nejaa Halcyon sentait que son père rechignait à lui dévoiler plus d'information à ce sujet.
-Bon je m'en contenterai pour le moment. J'avais seulement besoin de savoir à quel point ton ami était fiable.
Soulagé que le sujet soit clos, son père se détendit.
-Et j'espère aussi que Glev ne caftera pas, lança Oreste.
Son frère cadet était parti travailler tôt ce matin à l'entreprise dans laquelle il espérait lui-même être recruté. Sans doute pour l'éviter..
Bah, qu'auraient-ils à se dire de toute façon?
-Il ne trahira pas la famille, lui affirma son père.
-N'en sois pas aussi certain. Je suis un Jedi au cas où tu l'aurais oublié et j'ai senti par intermittence qu'il en mourait d'envie.
Une lueur de tristesse passa dans le regard de Dalmon qui partageait ce point de vue.
-Je sais, avoua-t-il dans un souffle résigné. Mais tant que je serai vivant, je lui ai juré pas plus tard que ce matin que je le chasserais de mon toit et qu'il perdrait son boulot s'il s'y abaissait.
Oreste pensa que ce genre de menaces sur une personne emplie de ressentiment ne pouvait être qu'une arme à double tranchant. Mais il n'exprima pas cette pensée à haute voix, préférant la garder pour lui.
L'essentiel était pour lui de prendre un nouveau départ.
Enfin, après une attente interminable, la secrétaire mirialan revint les voir.
-Monsieur le directeur vous attend.
Elle les introduisit dans le bureau du directeur qui les accueillit avec un large sourire affable. Oreste comprit en voyant leur étreinte réciproque la véritable force de l'amitié qui liait son père à son hôte qui avait pour nom Rodav Tam.
Ce dernier qui était aussi âgé que son père se distinguait par une allure plus fine et grande. Des sourcils hauts et épais blanchis par le temps surmontaient une figure sérieuse aux traits aimables.
-Vous tombez à pic, le Diktat me rend la vie impossible.
-Pourquoi? Que vient-il de se passer? S'enquit le père du rescapé de l'Ordre 66.
Rodav eut un geste d'agacement.
-Trois fois rien. Ils me demandent de présenter de nouveaux contrats à la Marine Impériale, de concevoir de nouveaux modèles de vaisseaux révolutionnaires. Plus facile à dire qu'à faire devant le monopole des chantiers de Kuat ou de Fondor..quelle bande d'imbéciles.
Oreste masqua un sourire, ravi que le directeur ne portait pas le Diktat dans son cœur.
-Enfin, nous aborderons ce sujet à la prochaine séance du conseil d'administration. Je vous en prie, installez-vous confortablement tous les deux. Il me reste du Rhyscate d'hier soir.
-Avec plaisir, Rodav.
La mirialan leur présenta deux fauteuils dans lesquels ils s’enfoncèrent avant de s'éclipser avec la permission de son supérieur.
-Les brouillages sont activés. Nous pouvons parler librement.
Rodav leur tendit à chacun une petite assiette contenant des restes émiettés de ce fameux gâteau corellien, une spécialité locale culinaire.
-Je suis sincèrement heureux que ton fils ait survécu à la Purge, commença le directeur qui fixa intensément le jeune homme droit dans les yeux.
Les poings de celui-ci se crispèrent sous le coup de la surprise alors que son père se contentait de hocher la tête.
-Nous le sommes tous, confia Dalmon.
-Pourquoi le lui as-tu dit, papa?
Sans paraître déconcerté par l'éclat de son fils, il répondit posément.
-Parce que cela ne servirait à rien de lui mentir.
-Ton père pourra te confirmer que j'ai la désagréable habitude de m'intéresser à l'historique de mes employés avant de les accepter. La couverture consistant à se faire pour un étudiant twi lek n'aurait pas tenu longtemps.
-Bon, eh bien puisque les choses sont dites..
Oreste soupira avant de poursuivre:
-Je ne crois pas que ce soit une bonne idée d'être venu ici.
-Au contraire, rétorqua Rodav qui se servit du brandy corellien. Bien que tu sois un Jedi, tu es avant tout un corellien. Donc un compatriote pour moi. Si tu sais faire preuve de discrétion, je te protégerai du mieux que je pourrais.
Oreste fut convaincu à cet instant qu'il n'était pas si mal loti que ça en fin de compte. Un peu plus confiant dans l'avenir, il croqua à pleine dents dans le Rhyscate.
-Eh bien, merci.
-Pas de quoi, lui répondit Rodav Tam. Ton père m'a aidé à maintenir à flots l'entreprise, je suis heureux de rendre ce service.
-Nous avons décidé de t'affecter au département de comptabilité, l'informa son père. Tu aimais beaucoup les mathématiques quant tu étais petit, non?
-C'est vrai, confirma-t-il.
Rodav reposa son verre sur la table.
-Alors j'espère que tu parviendras à t'intégrer. Bonne chance, jeune homme.
L'ancien fugitif comprit que l'entretien était terminé pour aujourd'hui. Pour une fois, les choses se déroulaient mieux qu'il ne l'espérait.
-Merci, monsieur. À tout à l'heure, papa.
-À plus tard, fils.
Remettant correctement ses faux lekkus derrière la nuque après s'être relevé, Oreste s'inclina respectueusement et gagna la sortie. Pour commencer une nouvelle vie dans la Corporation Technique Corellienne.
Peu après, Rodav se plaça devant la baie de transparacier pour observer l'horizon de Coronet, rejoint bientôt par son ami proche.
-Il faudra que ton fils change de déguisement à l'avenir, Dalmon.
-Pourquoi? S'étonna l'autre. Tu as une dent contre les twi lek, maintenant?
Dalmon Tissan perdit son sourire lorsque le front de Rodav s'assombrit sous le coup des soucis.
-Le Diktat a l'intention de mettre en place une législation restreignant les droits des non humains sur Corellia et dans le reste du système. Ils m'ont..hum comment dire..encouragé à favoriser les humains au sein de l'entreprise.
-Que leur as-tu répondu?
-D'aller voir sur Centerpoint si j'y étais.
Ils échangèrent un rire complice.
-Nous employons beaucoup de non humains, fit remarquer Dalmon en recouvrant son sérieux.
-Dont certains sont plus compétents que les humains. Les givins du département de Statistiques et Conjonctures, par exemple. J'ai tenté de faire comprendre à ces crétins du Diktat qu'ils étaient indispensables.
-Imagines les conséquences si nous virons les dralls et les séloniens.
-Oui, cela plongerait le système dans une quasi guerre civile. Une situation dont profiterait le Diktat pour appeler l'Empire à l'aide, écraser ses ennemis intérieurs et régner sans partage sur les Cinq Mondes.
Dalmon Tissan secoua la tête de dépit.
-J'ai bien peur que nous ne puissions rien faire contre ça. J'ai entendu parler de ce qui se passe sur Coruscant et dans d'autres systèmes contre les aliens. Je n'y croyais pas une seule seconde mais maintenant..
-Maintenant, nous devons nous battre pour que Corellia ne devienne pas comme l'Empire.
-Même si nous risquons de tout perdre, Rodav? Le conseil d'administration pourrait ne pas te suivre.
-Et élire à ma place un autre directeur.
Rodav et Dalmon savaient parfaitement de quoi ils parlaient. Beaucoup de membres de ce conseil partageait l'idéologie pro impériale du Diktat sur les notions d'ordre, de sécurité. Et de suprématie de la race humaine.
-Nous devons montrer l'exemple Dalmon. En espérant que nous ne serons pas seuls dans ce combat. Es-tu avec moi?
Il tendit une main que le père d'Oreste s'empressa de serrer entre ses doigts.
-Tu peux compter sur moi, Rodav.
-Merci, je savais que tu ne me laisserais pas tomber.

Coronet, siège de la CorSec

Le lieutenant des Forces de Sécurité Corellienne Rostek Horn accueillit froidement l'inquisitrice impériale Soia Tenn, venue faire respecter la volonté de l'Empereur sur ce monde connu et craint pour ses tendances autonomistes.
Si la chiss fut honorée avec servilité, elle sentit dès lors qu'elle croisa le regard de Horn qu'elle affrontait une autre paire de manches. Notamment quand il lui demanda poliment mais sèchement:
-Refermez la porte derrière vous, je déteste les courants d'air.
Elle agita négligemment les doigts, exauçant son vœu.
-J'espère que vous ne vous permettrez pas de continuer à me prendre de haut, persifla-t-elle. Ce n'est pas une visite de courtoisie, lieutenant Horn.
-Je ne suis pas stupide. Je sais très bien pourquoi vous êtes venue.
Rostek Horn qui consultait un rapport, posa le stylu sur la table avant de repousser sa chaise en arrière.
-Vous recherchez Oreste Tissan et accessoirement vous souhaitez vous assurer que nous ne nous rebellerons pas contre l'Empire.
-Vous n'êtes pas stupides, c'est vrai. Même si vous n'avez pas encore appris à rester à votre place. Je suis persuadée que vos supérieurs s'en chargeront mieux que moi.
-C'est une menace?
Soia Tenn réprima un rictus de dépit. Elle était consciente du fait qu'elle ne l'intimidait pas, elle avait affaire à un corellien pur jus. Un homme idéaliste qui croyait en ce qu'il faisait et qui osait l'affirmer avec culot quand cela lui chantait.
Quitte à risquer sa vie.
-Non c'est un simple constat, répondit-elle avec une lenteur calculée. Cessons maintenant ces prises de bec et gagnons du temps. Je viens vous voir pour que vous me remettiez votre rapport sur le règlement de compte qui a eu lieu dans le Secteur Bleu.
Horn haussa les épaules d'indifférence.
-Je ne vois pas en quoi ça pourrait vous aider.
En fait, il ne le savait que trop bien. Et Soia le percevait aisément.
-Je pense que vous perdez votre temps.
-Cela ne vous concerne plus, lieutenant. Continuez à servir les intérêts de l'Empire.
-Je ne sers que Corellia, la défia-t-il.
Elle appuya avec un sourire mesquin une dernière pique.
-N'es-ce pas la même chose?
Elle quitta la pièce, satisfaite que le corellien n'ait pas tenté de riposter cette fois. Il s'autorisa à murmurer pour lui-même:
-Non, ce n'est pas la même chose. Beaucoup finiront par l'apprendre.
Rostek Horn en était persuadé. Même si l'Empire commençait à étendre sa domination sur l'ensemble de la galaxie, la rébellion couvait..

Voilà, j'espère que cela vous aura intéressé :cute: ! D'ailleurs au passage, j'ai une petite devinette: quel est l'anagramme de Rodav Tam? la réponse va vous sauter aux yeux :diable: !

Allez un ptit indice :sournois: : c'est le nom du plus grand vapodoucheur connu de SWU!

à la prochaine pour la suite :D !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 18 Sep 2018 - 19:51   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Extrait lu !

Je l'ai trouvé un peu plus long que d'habitude... tant mieux ! Mais ce n'est peut-être que la conséquence de voir trois paragraphes distincts, avec trois intrigues différentes et qui pourtant ne vont pas tarder à converger ! :sournois:

L'inquisitrice a donc repris du galon, et la voilà à nouveau aux trousses d'Oreste, mais face à elle se dresse Rostek Horn, obligé de lui venir en aide mais prêt à aider son vieil ami, le père de ce même Oreste ! Voilà qui annonce un équilibre précaire pour l'enquêteur de la CorSec. Tout cela risque de mal finir...

Vivement la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5038
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 19 Sep 2018 - 7:31   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Merci pour le retour :cute: !

L2-D2 a écrit:Tout cela risque de mal finir...


Mais non, il faut pas s'inquiéter :paf: .. en tout cas on reverra Rostek Horn dans une interaction avec notre cher Oreste :sournois: !

à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Dim 23 Sep 2018 - 22:37   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Ah! Le retour de l'Inquisitrice! Cela s'annonce passionnant. Je doute que les faux lekkus d'Oreste la trompent (je me suis bien amusé à m'imaginer à quoi il pouvait ressembler avec d'ailleurs :D ).

Sinon: Un Horn! :love:

Vivement la suite!
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 575
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Lun 24 Sep 2018 - 7:32   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute Mandoad, merci pour le retour :jap: !

Mandoad a écrit:Je doute que les faux lekkus d'Oreste la trompent (je me suis bien amusé à m'imaginer à quoi il pouvait ressembler avec d'ailleurs :D ).


Pour l'anecdote, j'ai hésité entre un togruta, un chagrien, et donc un twi lek. :transpire:

Mandoad a écrit:Sinon: Un Horn! :love:


:sournois:

à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Lun 24 Sep 2018 - 11:26   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salut!

Très sympathique cet extrait! J'ai beaucoup aimé l'idée de mettre des Lekkus à Oreste. Comme Mandoad, je me suis bien marré à l'imaginer avec! :D Sinon, le passage sur Vador était bien chouette aussi! Je n'aime pas trop Even Piell, mais ça m'a fait plaisir que tu en parles malgré tout!^^

Mais le gros événement de cet extrait, c'est bien sûr l'apparition de Rostek Horn! Et aussi le retour de l'Inquisitrice^^ J'ai hâte de lire la suite, en tout cas! :)

Bonne continuation, l'ami!

A bientôt!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5237
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Lun 24 Sep 2018 - 18:30   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute Den :hello: !

Den a écrit:J'ai beaucoup aimé l'idée de mettre des Lekkus à Oreste. Comme Mandoad, je me suis bien marré à l'imaginer avec! :D


J'étais sûr que ca vous plairait :lol: !

Den a écrit:Mais le gros événement de cet extrait, c'est bien sûr l'apparition de Rostek Horn! Et aussi le retour de l'Inquisitrice^^ J'ai hâte de lire la suite, en tout cas! :)


Etant donné que Nejaa Halcyon avait formé Oreste avant de le confier au Temple de Coruscant, ca me paraissait logique de faire apparaître un Horn :sournois: ! J'ai prévu une interaction entre Oreste et ce Horn :whistle: !

En tout cas, merci pour le retour et à la prochaine!!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 25 Sep 2018 - 19:21   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Bonsoir c'est l'heure de la suite!

Dans l''extrait qui suit, Oreste tente de mener sa barque discrètement dans l'entreprise de papa Tissan sous son déguisement de twi lek!

Et parce que je vous aime bien, vous aurez droit à une scène coquine avec hum je vous laisse deviner.. une vapodouche :paf: :oui: !

Bonne lecture!

-Tu as déjà encaissé des datachèques?
-Non, ce sera la première fois.
Oreste répondit à la question sans fioritures mais détectait grâce à la Force le dédain qu'il inspirait à son futur collègue du département de comptabilité de la Corporation Technique Corellienne. Il comprit que cela était du à son déguisement de twi lek.
Pas de chance, il était tombé sur un raciste pro humain. Un sympathisant du Diktat donc, voire peut-être un militant impérial.
-Eh bien, j'espère que tu apprendras vite. Je n'ai pas envie de te pouponner.
-Pas d’inquiétude.
La perspective de servir de tuteur ne ravissait pas l'employé, un humain à peine plus âgé que lui. Qui possédait l'air austère d'un quelconque gourou religieux.
-Voilà ton poste de travail. C'est quoi ton nom déjà?
Oreste se retint de lever les yeux au plafonds. Voilà que ce crétin lui posait la question pour la troisième fois. C'en était vraiment vexant mais il décida de prendre sur lui.
-Ers Arik.
-Cela ne paye pas de mine, on dirait presque un nom d'humain. Tu ne l'aurais pas piqué à quelqu'un par hasard?
Cette fois l'ancien padawan de Nejaa Halcyon préféra demeurer dans un mutisme éloquent. Et étudia l'environnement dans lequel il allait travailler.
Il s'agissait d'un espace qui occupait la moitié du 63èm étage, contenant une vingtaine de personnes regroupés et divisés en plusieurs open space. D'un geste de la main exagérément péremptoire, le guide lui présenta un ordinateur devant lequel il s'installa.
Il commençait à ranger ses affaires personnelles lorsque son tuteur appela une jeune femme brune d'un ton autoritaire.
-Beliem, tu veux bien lui montrer ce qu'il a à faire?
-D'accord Andars, accepta-t-elle.
Le cœur d'Oreste bondit de joie lorsqu'il reconnut sa compatriote rencontrée il y a bien longtemps sur les bancs de l'école. Et qui avait été la seule en dehors de sa mère à continuer de lui parler.
Ils ne s'étaient plus revus depuis des années, précisément depuis que la Guerre des Clones avait éclaté.
Ses traits joliment sculptés avaient conservé une fraîcheur insouciante, ses cheveux coiffés en queue de cheval tombant légèrement derrière sa nuque.
Elle le fixait avec une intensité particulière de familiarité bienheureuse et non de curiosité distante. Elle l'avait reconnu, ce qui le désempara bien plus plus qu'il ne l'avait prévu. Puis il se rappela la comédie qu'il devait jouer lorsqu'elle lui tendit la main.
-Beliem. Bienvenue au département de comptabilité.
Il lui serra timidement les doigts avec une gaucherie inaccoutumée.
-Merci. Euh.. Ers Arik.
-Bon on ferait mieux de commencer tout de suite. Je n'ai pas envie d'avoir Andars sur le dos. Pour ma part, je supporte cet idiot depuis trois ans.
Oreste vit l'autre collègue hors de portée de voix, en train de rabrouer une mirialan en des termes peu élogieux.
-Ton père m'a apprise hier que tu avais survécu. Tu n'imagines pas à quel point j'ai été heureuse.
Il répondit spontanément.
-Oui, j'ai eu de la chance.
-On se verra ce soir chez toi, d'accord? Ton père m'a donné ta nouvelle adresse.
Avant qu'il puisse l'en empêcher, elle l'embrassa sur la joue et une chaleur empourpra ses joues, heureusement dissimulées par son déguisement couleur beige. Pour ses débuts, il aurait beaucoup de mal à se concentrer sur le travail.
-Euh, d'accord. À partir de quelle heure?
-Vingt heures standard. J'ai mon entraînement d'holoball avant.
Maintenant qu'elle lui en parlait, elle lui semblait être un peu plus athlétique qu'avant la guerre.
-Bon, fit-elle pour changer de sujet. Pour encaisser les datachèques, on se sert d'un progiciel facile à utiliser.
Elle le guida lentement et calmement, lui montrant en détail chaque étape qu'il devait accomplir rigoureusement. Notamment les références inscrites sur ces documents électroniques qui étaient ensuite scannés à la Banque Centrale de Corellia qui débitait les comptes des clients de la Corporation Technique Corellienne.
Après s'être assurée qu'il avait bien assimilé la démarche, elle lui adressa un dernier sourire encourageant.
-N'hésite pas à m'appeler en cas de problème. À toute à l'heure.
-D'accord.
Il aurait voulu discuter plus longtemps avec elle et la regarda s'éloigner à regrets. Mais heureusement ce n'était que partie remise.
Après quelques instants de flottements, il saisit le premier datachèque au-dessus de la pile pour l'encaisser dans le progiciel. Un nouveau départ pour lui.

Sa première journée de travail passa relativement vite et son père vint le retrouver devant le turbo ascenseur en début de soirée.
Ils attendirent de profiter d'une certaine intimité pour parler.
-Ta journée s'est bien passée, papa?
-À merveille.
Le ton de Dalmon Tissan dénotait le contraire. Le jeune homme n'insista cependant pas.
-Et toi, fiston?
-J'ai revu Beliem, je comprends encore mieux pourquoi tu m'as fait affecter au département de comptabilité.
Dalmon esquissa un sourire malicieux et nonchalant.
-Elle devait être heureuse de te revoir, je suppose. Tu ne m'en veux pas de ne pas t'en avoir parlé avant?
-Pourquoi, je devrais? Je dois la retrouver tout à l'heure chez moi, enfin dans l'appartement que tu as fait louer pour moi dans les Cinq Lunes.
Avant de descendre au rez de chaussée, son père lui accorda dans un souffle:
-Je comprends. À demain, Oreste.
-À demain, p'pa.
Ils se séparèrent lorsque les battants du turbo ascenseur s'écartèrent devant eux. Ils ne pouvaient pas échanger un mot de plus, sans risquer d'attirer l'attention.
Gagnant la sortie, le jeune corellien se retrouva dans la frénésie urbaine d'une capitale planétaire où les habitants se dépêchaient de regagner le confort de leur chez soi. Cela évoquait une sorte de ruche qui pourrait pu ébranler voire rendre fou ceux qui n'avaient pas l'habitude de tolérer ce type d'environnement.
Oreste avait grandi dans cette ville puis dans la Cité Galactique. Il préféra rejoindre à pied le Secteur des Cinq Lunes. Tout au long du chemin, il sentit certains regards peser sur lui. Certains de ses compatriotes le considéraient apparemment comme un métèque indésirable.
Cela le choquait et l'attristait.
Au sein du Temple de Coruscant, il avait côtoyé des condisciples provenant de diverses espèces et de cultures. Il avait appris à l'accepter et à l'apprécier, contrairement à certains citoyens ordinaires de la République.
Maintenant que l'Empire avait déchu l'ancien régime démocratique de son piédestal vacillant, leur xénophobie se dévoilait de plus en plus explicitement. Le sort des non humains allait devenir de moins en moins enviable.
Oreste avait nourri le secret espoir que Corellia échapperait à la norme, mais il s'était fourvoyé. Même si les partisans de la doctrine suprématiste n'étaient pas la majorité de ses compatriotes, les heures sombres guettaient le système. L'Empire ne manquerait pas d'exploiter cette incertitude politique pour raffermir son emprise.
En usant du Diktat comme d'un pantin malléable.
Il pénétra enfin dans le Secteur des Cinq Lunes et freina pour repérer l'adresse exacte sur la datacarte du quartier, que son père lui avait prêtée.
Il s'attendait à ne pas passer inaperçu avec ses faux lekku qui alourdissaient son crâne. Sans parler du fait que l'un des appendices dissimulait son sabre laser en cas de problème.
Non, il ne passerait pas inaperçu.
Mais il ne prévoyait certainement pas d'attiser une hostilité latente.
-Fichue Tête de Ver! Comme si les dralls et les séloniens, ça ne suffisait pas!
Il serra les poings de fureur contenue tout en passant son chemin. Sous les insultes d'un adolescent corellien levant le poing dans sa direction.
Il parvint enfin devant un immeuble qui trônait d'une majesté qui n'avait rien à envier à celles des tours de Coruscant. Il se pencha vers le scan rétinien qui lui déverrouilla l'entrée et entra dans le turbo ascenseur.
Son appartement se situait au 92ème étage au fonds du couloir. Là aussi, un scan rétinien en barrait l'entrée.
Il franchit le seuil pour étudier ce qui n'était qu'un studio, certes exigu mais confortable. Il disposait de tout ce qu'il possédait à portée de main. Ce soir, Beliem devait venir pour partager le dîner avec lui.
Il ouvrit le haloréfrigérateur et fut soulagé de constater qu'il n'aurait pas à faire les courses. Le garde manger était bien fourni, grâce à son père..
Il se demanda comment il allait tuer le temps jusqu'à l'arrivée de Beliem. Il renonça à consulter les flash d'informations Holonet, certainement inondés par la propagande impériale qui vanterait ses valeurs sectaires d'ordre et de sécurité.
Puis il se décida à se plonger dans une méditation du Vide, comme le lui avait enseigné Nejaa Halcyon. Il se débarrassa d'abord de son déguisement de twi lek et respira beaucoup mieux lorsqu'il recouvrit son apparence d'humain, le libérant d'un carcan étouffant. Il dépouilla le faux lekku du sabre laser qu'il dissimulait pour le poser sur la table basse.
Puis il s'assit en tailleur, le buste droit, ses paupières refermées sur ses yeux verts et gris. Espérant bénéficier cette fois de la paix d'un véritable serviteur de la Force.
Après tout, pourquoi n'y aurait-il pas droit? Il avait décidé d'abandonner tout ce qui l'avait lié à sa vie de Jedi, à la guerre et les fureurs des champs de bataille. Du sang innombrable qu'il avait fait déverser.
Il avait décidé de laisser derrière lui les conséquences de ses erreurs, de ses fautes. Des crimes qu'il avait commis, des trahisons qui l'avaient souillé.
Alors, pourquoi n'y aurait-il pas droit? Les dernières méditations ne lui avaient pourtant pas été d'une grande réussite. La Force serait-elle cette fois clémente à l'égard de son âme?
Peut-être..
Plongé dans sa transe, des images immergèrent ses pensées.
Dans cette clairière perdue au milieu des grands pins, il brandissait son sabre laser vert émeraude contre une ombre imposante qui le frappait mécaniquement avec sa lame crépitante au halo ensanglanté.
Il recula devant cette avalanche de coups de massue pour tenter de se désengager.
Mais il perdait ce combat et n'avait aucun espoir de renverser l'issue du duel. Son adversaire le dominait. Pire, il l'écrasait.
-Rejoins l'Empire, Oreste Tissan, l'encouragea celui-ci sûr de sa victoire. Ne méconnais plus cette obscurité qui te ronge.
La voix de son antagoniste troublait le silence de la nuit, un mélopée monocorde et mécanique qui annonçait un destin funeste. Le sien.
Il parvint à repousser une nouvelle attaque mais savait qu'il ne parviendrait pas à repousser la prochaine.
-Jamais, je ne vous rejoindrai. Malgré tout ce que j'ai fait.
-Et tu en as fait bien plus que tu ne le croyais. Tu es allé plus loin qu'aucun autre Jedi n'aurait pu rêver.
L'ombre qui l'assaillait et le tentait ramena son sabre vers son corps. Dévoilant une sombre silhouette sinistre recouverte d'une armure intégrale de la tête aux pieds. Et il l'entendit..
Cette respiration rauque qui perçait à travers ce masque, symbole de la mort qui le guettait en cet instant fatidique.
-Vous dites la vérité, mais ce n'est pas pour autant que je me rallierai.
-Alors l'Ordre Jedi s'éteindra avec toi.
L'ombre s'avança et leva son arme de brasier incandescent pour asséner le coup de grâce. Oreste releva la sienne pour contrer son ennemi.
En vain.
Tout disparut dans le néant.

Il rouvrit les paupières précipitamment. Tandis qu'un nom synonyme de malédiction perpétuelle demeura incrusté dans son esprit.
Dathomir.
Le monde sur lequel son ancêtre Alan Tissan avait péri. Le monde sur lequel son destin serait peut-être scellé.
Non, il ne pouvait pas finir ainsi! Surtout s'il était le dernier des Jedi comme ce mystérieux adversaire le lui suggérait. Il ne laisserait jamais cela s'accomplir! Il devait survivre comme il l'avait réussi à le faire jusque là.
À n'importe quel prix.
Quelqu'un sonna à la porte, le tirant de ses préoccupations immédiates. Il fut surpris de se trouver nez à nez avec Beliem qui affichait un sourire radieux.
-Je ne t'attendais pas de sitôt, avoua-t-il confus.
-Entraînement annulé. Du coup je suis passé faire quelques courses, fit-elle en lui présentant un sac de victuailles.
Il la laissa finalement entrer et elle laissa choir le sac sur la table, déversant son contenu. Oreste étudia les légumes aux formes bigarrées.
-J'ai l'intuition que tu vas nous préparer une recette élaborée, lui lança-t-il avec ironie.
-Si tu crois que cela va t'épargner la corvée, répliqua-t-elle sur le même ton. Sors donc la halosoupière.
L'ancien padawan d'Halcyon gloussa avant d'agiter les doigts. Usant de la Force pour amener à son amie l’ustensile demandé. Elle lui demanda ensuite de couper les légumes en de fines tranches délicates, un exercice qui se révéla ardu pour le jeune corellien.
-Visiblement on ne vous a pas appris à faire la cuisine au Temple de Coruscant.
-En fait, on avait des droïdes pour ça.
Elle le laissa finir puis jeta les morceaux dans la halosoupière remplie d'eau, qu'elle fit bouillir peu après. Tandis qu'elle aspergeait le tout de sel et de poivre, elle lui décocha une nouvelle boutade.
-J'espère que tu sais mieux t'occuper des enfants.
C'était une plaisanterie mais Oreste devint livide. Des souvenirs désagréables remontant à la campagne de Mygeeto où il avait croisé des colonnes de réfugiés qui fuyaient la ville, causaient son trouble.
Les regards de ces enfants muuns et de leurs familles privées de leur foyer continueraient de le hanter par intermittence pendant longtemps.
-Oreste?
La jeune femme s'était approchée pour lui prendre la main, et il reprit sa contenance.
-Je.. ce n'est rien. Je repensais à la guerre, c'est tout.
Un éclat de compréhension et de compassion passa dans le regard de Beliem.
-Je ne peux pas imaginer ou même comprendre ce que tu as pu endurer. Mais si tu as besoin de parler, je serai toujours là.
Au fonds de son cœur, le jeune rescapé de l'Ordre 66 a toujours ressenti de la tendresse pour elle. Mu par le désir, il se pencha vers elle et plongea ses verts et gris dans les siens. Elle n'avait pas reculé d'un millimètre.
Leurs lèvres entrèrent en contact et ils goutèrent cet instant en s'enlaçant délicatement dans les bras l'un de l'autre. Ils s'écartèrent lorsque le sifflement strident de la halosoupière transperça leurs tympans.
-Ah la soupe est prête, fit Beliem qui souleva le couvercle pour vérifier la cuisson avant d'amener le repas rustique sur la table.
Oreste avait disposé les assiettes et les couverts avant qu'ils ne se servent mutuellement. Leurs langues se délièrent de nouveau pour parler de tous les sujets possibles et imaginables qui leur traversaient l'esprit.
À l'exception de la guerre et de la politique locale. Beliem évita d'être intrusive sur le premier thème lui laissant le soin de faire le premier pas. Quant au second sujet..
Grâce à quelques allusions, il finit par comprendre qu'elle n'était pas favorable au Diktat tout en n'omettant pas de préciser que beaucoup de compatriotes partageaient leurs idées, y compris au sein de la Corporation Technique Corellienne.
-Comment ça se passe avec Glev? Lui demanda-t-elle alors qu'ils achevaient leur souper.
-C'est tendu, avoua-t-il.
Elle soupira de résignation.
-Il t'en veut toujours pour la mort de Baran?
Il se contenter de hocher la tête.
-Il me l'a fait comprendre assez vite. Je ne l'ai pas vu de toute la journée, indiqua-t-il avec fatalisme.
-Par Centerpoint! S'écria-t-elle. C'était un accident, pourquoi a-t-il autant de mal à l'accepter? Surtout depuis le temps..
-Il a préféré choisir un coupable. C'est plus commode pour sa conscience.
Ils firent ensuite la vaisselle en silence avant qu'Oreste n'annonça:
-Je vais prendre une vapodouche.
-D'accord, acquiesça Beliem. N'oublie pas de crier si tu glisses par accident.
-Très drôle.
Elle le vit disparaître dans la salle de bains étroite tandis que le jeune homme se déshabilla avant d'entrer la vapo douche.
Il activa le mécanisme et les gouttes chaudes en apesanteur arrosèrent sa peau, lui procurant une sensation de bien être qu'il n'avait pas connu depuis bien longtemps. Lui qui n'avait connu que la sueur crasse des champs de bataille, des ruines fumantes, la putréfaction des cadavres.
Le froid, la faim et la peur. Les doutes permanents, les décisions radicales dont il avait du assumer les conséquences.
Il se frotta vigoureusement l'épiderme lorsqu'il perçut la présence très proche de Beliem qui était censée l'attendre à l'extérieur. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle entra dans la vapodouche, entièrement nue.
-Beliem, mais qu'es-ce..
-Je ne voulais pas que tu te sentes seul, lui répondit-elle simplement.
Elle soutint son regard alors que l'humidité moite commençait à imprégner ses cheveux, les rendant plus luisants.
Il y avait à peine assez de place pour eux deux, et les yeux verts et gris du jeune corellien ne purent se détacher de sa plastique bien proportionnée.
-Quand Halcyon t'a envoyé sur Coruscant, quand tu es parti faire la guerre, je n'ai jamais pu t'oublier, confia-t-elle.
-Moi non plus.
Une sensation étrange le grisa, il ignorait ce que cela signifiait vraiment. Beliem avait raison sur un point. La solitude pendant la guerre face à ses responsabilités lui avait beaucoup pesé. Son retour dans sa famille avait provoqué bien des remous et il souhaitait faire confiance intégralement à une personne extérieure.
Beliem.
Leurs visages se penchèrent l'un vers l'autre avant de fusionner dans un baiser plus ardent que le précédent. Les gouttes chaudes et vaporisées se mélangèrent à leur salive lui donnant une saveur un peu chromée autant qu'acide. Elle l'agrippa par la nuque, les caresses de ses mains huileuses sur son cou enhardissant son compagnon qui l'étreignit par les hanches.
Avec une vigueur inaccoutumée, il la souleva. Ses mains palpèrent ses seins rebondis tandis qu'elle lui massa vigoureusement ses attributs personnels puis leurs gémissements de plaisir se mêlèrent aux bruits de cascade de la vapodouche.

La nuit était déjà bien entamée alors qu'Oreste et Beliem poursuivaient leur besogne au lit, les couvertures étroitement serrées autour de leur corps. Un moment, la jeune femme s'accorda un instant pour interrompre la partie de plaisir, au détriment d'Oreste qui en redemandait encore.
-J'aimerais qu'on s'engage ensemble sur la durée.
Sa proposition surprit un peu le jeune corellien, qui se retourna sur le dos pour la fixer.
-Ce dont je suis certain, c'est que je ne veux pas être séparé de toi.
-Bon ce sera suffisant pour le moment.
Elle se cramponna à lui avant de pouffer de rire.
-Au fait..
-Oui? Réagit-il curieux.
-Tu es très mignon avec tes faux lekkus.
Son éclat de rire rejoignit le sien.

Voilà, j'espère que cela vous a plu! N'hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé et j'espère que vous me pardonnez ce petit égarement avec la vapodouche, mais en tant que sith vapodoucheur je n'ai pas pu résister!

à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 26 Sep 2018 - 10:56   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Extrait lu !

Bon, Oreste a eu une nouvelle vision, et son futur semble malheureusement se rapprocher toujours plus de lui... et il semblerait donc qu'un certain Dark Vador soit directement impliqué dans l'affaire ! Et donc ce qui s'annonçait comme un extrait de transition se voit renforcé par cette angoissante prémonition...

Et dans la foulée, tu nous livres une scène dans une vapodouche entre deux personnages manifestement ravis de s'y retrouver. Bon, Beliem va manifestement très vite, elle est à la recherche d'une relation sérieuse, parle déjà d'enfants... Tout ça va tellement mal finir... :siffle:

Allez, la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5038
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 26 Sep 2018 - 19:45   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute, merci pour le retour :hello: !

L2-D2 a écrit:Bon, Oreste a eu une nouvelle vision, et son futur semble malheureusement se rapprocher toujours plus de lui... et il semblerait donc qu'un certain Dark Vador soit directement impliqué dans l'affaire ! Et donc ce qui s'annonçait comme un extrait de transition se voit renforcé par cette angoissante prémonition...


Et ce ne sera pas la dernière vision :diable: !

L2-D2 a écrit:Et dans la foulée, tu nous livres une scène dans une vapodouche entre deux personnages manifestement ravis de s'y retrouver.


On peut même dire qu'ils sont plus que ravis :paf: ..

à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Jeu 27 Sep 2018 - 17:00   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Eh bah... Quel tombeur cet Oreste... A peine a-t-il retrouvé son amour de jeunesse, qu'ils vapodouchisent et qu'elle fait des projets pour leur futur. C'est toujours dur de gérer une situation de romance dans un texte, j'attends donc de voir comment tu vas nous continuer tout ça.

Sinon, très belle vision (je parle de la prémonition, soyons clairs :D ) encore une fois. Toujours très bien écrite et très facile à visualiser, elle annonce un destin relativement funeste pour Oreste.

Vivement la suite!
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 575
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Ven 28 Sep 2018 - 7:32   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Merci pour le retour, Mandoad :hello: !

Mandoad a écrit:Eh bah... Quel tombeur cet Oreste...


Eh oui qui l'eut cru :P ?

Mandoad a écrit:C'est toujours dur de gérer une situation de romance dans un texte, j'attends donc de voir comment tu vas nous continuer tout ça.


Tu ne seras pas déçu :paf:

à la prochaine pour la suite!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Lun 01 Oct 2018 - 17:14   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Toujours avec un peu de retard, j'ai lu ce nouvel extrait de cette histoire!

Que d'événement, dis donc!

Oreste fait une rencontre "vapodoucheuse" à laquelle je ne m'attendais pas vraiment! :transpire: Mais, te connaissant, ça devait bien arriver! :D

Mais l'Evénement avec un grand "e", c'est la nouvelle vision d'Oreste! Une vision du futur qui augure un affrontement entre Oreste et Vador... Mais aura-t-il lieu, cet affrontement? Toujours en mouvement est l'avenir,disait Yoda... C'est probablement la meilleure prémonition qu'Oreste a eu jusqu'ici car elle augure le meilleur pour nous mais le pire pour lui!

C'était donc encore un chouette passage! J'aime bien cet arc sur Corellia! D'autant plus qu'il change par rapport aux précédents. Tu te renouvelles perpétuellement, et ça, c'est très bien!

Moi, je suis ravi! Mais je t'avouerai avoir bien ri, malgré tout, en lisant la scène de la vapodouche. :paf: Je me suis dit: "non! Il a osé!" :shock:

Une fois de plus, vivement que je puisse lire la suite! :wink:

Bonne continuation!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5237
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Lun 01 Oct 2018 - 18:15   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Den a écrit:Toujours avec un peu de retard, j'ai lu ce nouvel extrait de cette histoire!


Allons il fallait que tu fêtes ton anniversaire surtout avec le cadeau que je t'ai offert :P :D !

Den a écrit: Oreste fait une rencontre "vapodoucheuse" à laquelle je ne m'attendais pas vraiment! :transpire: Mais, te connaissant, ça devait bien arriver! :D

Moi, je suis ravi! Mais je t'avouerai avoir bien ri, malgré tout, en lisant la scène de la vapodouche. :paf: Je me suis dit: "non! Il a osé!" :shock:


Je suis le Seigneur des vapodouches, j'avais envie de me faire plaisir :transpire: .

Den a écrit:Mais l'Evénement avec un grand "e", c'est la nouvelle vision d'Oreste! Une vision du futur qui augure un affrontement entre Oreste et Vador... Mais aura-t-il lieu, cet affrontement? Toujours en mouvement est l'avenir,disait Yoda... C'est probablement la meilleure prémonition qu'Oreste a eu jusqu'ici car elle augure le meilleur pour nous mais le pire pour lui!


:sournois: Suspense!

La suite arrivera demain! à bientôt :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 02 Oct 2018 - 18:34   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Bonsoir, je vous publie la suite :hello: !

Dans cet extrait, nous allons nous centrer sur Glev Tissan qui nourrit une rancune tenace vis-à-vis de son frère, un certain Jedi corellien :sournois:

Bonne lecture!

Glev Tissan gara son landspeeder le long du trottoir, juste devant l'entrée du siège de la Corporation Technique Corellienne. Il éteignit les moteurs d'un mouvement sec qui trahissait une contrariété latente.
Le cadet d'Oreste prenait depuis peu l'habitude de venir plus tôt le matin au travail histoire de ne pas avoir à croiser trop souvent le chemin de son père. Encore moins celui de son frère.
Il saisit sa valise et s'arracha de son véhicule avant de saluer un collègue, qui n'était autre que Andars du département de comptabilité.
-Salut, Glev.
-Hm, salut, répondit l'autre d'un ton distrait.
-Il y aura un meeting du Diktat sur la Place des Honneurs en début d'après-midi. Tu y seras?
Glev haussa les épaules.
-Ca dépendra de la quantité de travail qui m'attend.
-Bon à tout à l'heure, peut-être.
-C'est ça, à tout à l'heure.
Glev estimait qu'il avait mieux à faire que de participer à ce meeting, même s'il n'était pas hostile au Diktat loin de là. Mais la politique n'était pas son rhyscate favori.
Il emboîta le pas à Andars tout en demeurant distant vis-à-vis de lui. Il se posta devant un turbo ascenseur en compagnie de d'autres employés. Humains comme lui et non humains, ces derniers étant majoritairement des dralls et des séloniens.
Il remarqua parmi eux, une jeune humanoïde à la peau bleue qui le dévisageait avec intérêt de ses yeux rouges braise d'une incandescence aveuglante. En d'autres circonstances, il l'aurait abordée avec véhémence, lui reprochant cette marque d'insolence.
Mais en cet instant, il se sentait intimidé et préféra l'ignorer. Ce que la Proche Humaine ne semblait pas décidée à faire vis-à-vis de lui, au contraire.
Elle se rangea à ses cotés au moment où les battants s'écartèrent.
-Bonjour je cherche Oreste Tissan.
Elle était vêtue d'une élégante tenue civile qui ne payait pas de mine mais Glev remarqua la finesse des coutures, preuve qu'elle ne provenait pas de n'importe quel milieu. Le carillon de sa voix était un doux bercement suave, qui fit rougir le jeune homme malgré lui.
-Il n'est pas ici, parvint-il à répondre d'un ton neutre. C'est inutile de l'attendre.
En niant sa présence, il ne faisait qu'obéir aux ordres de son père. La nouvelle venue laissa un sourire bienveillant élargir ses lèvres.
-Ce n'est pas grave, je peux me rabattre sur vous. Un Tissan en vaut bien un autre, n'es-ce pas?
Sans qu'il puisse l'empêcher, elle enroula son bras autour du sien comme l'aurait une amie très proche. Ce qui attira tout de suite l'attention de tous ceux réunis dans le turbo ascenseur, au grand dam du corellien qui détestait la publicité.
-Si vous le dites, soupira-t-il. Que me voulez-vous?
-Je vous le dirai dans un endroit un peu plus intime.
Le sous entendu était suffisamment dosé pour que les indiscrets entendent ce qu'ils voulaient comprendre.
Le turbo ascenseur déversa au fil de son ascension, les occupants qui se dirigeaient vers leur travail. Jusqu'à ce qu'ils furent laissés seuls.
Subitement, la non humaine appuya sur un bouton qui stoppa net l'engin entre deux étages.
-Mais que faites-vous? Lui cria Glev.
-Il est temps que nous discutions sérieusement. À propos de ton frère, Oreste.
Le jeune homme ne parvint guère à supporter la paire d'yeux rouges rubis sanglants qui paraissaient transpercer son âme.
-Vous travaillez pour le Diktat?
-Pas exactement.
Une lueur inquiète passa dans les yeux de Glev.
-Pour l'Empire, alors.
-Je m'appelle Soia Tenn, servante de l'Empereur et de l'Ordre Nouveau. Ma tâche est de traquer les ennemis de l'Empire dans le système.
La chiss goûta la peur soudaine du corellien, devenu pâle comme s'il faisait face à l'incarnation de la mort. Elle s'en repait quelques instants avant de l'apaiser.
-Nous savons aussi bien récompenser nos amis que châtier nos ennemis. Il suffit de faire un choix judicieux.
-Je ne peux pas vous dire où se trouve mon frère actuellement.
Bien qu'il ne mentait pas, il était clairement sur la défensive.
-Je te crois mais la question est: que feras-tu quand tu le sauras?
-Ce qu'il faudra.
Elle sembla s'en contenter. Elle agita les doigts pour redémarrer le turbo ascenseur qui reprit son ascension. Elle lui effleura le menton du bout des doigts.
-Je n'en doute pas. À toi de déterminer ce qui est prioritaire pour toi: ton frère ou le reste de ta famille.
Elle lui glissa un comlink dans la paume.
-Préviens-moi quand tu auras arrêté ton choix. Le bon choix.
Elle tourna les talons et lui lança d'un ton léger.
-Inutile de me raccompagner, je connais la sortie.
Elle quitta le turbo ascenseur, plantant un Glev Tissan confus qui tenta de recouvrer le cours normal de ses idées. Il n'avait jamais pensé avoir affaire à une inquisitrice et le choc n'en était donc que plus rude.
Fiévreusement il appuya sur un bouton pour redescendre mais sa confusion fut telle qu'il atterrit au rez de chaussée.
-Par Centerpoint! Jura-t-il.
Il voulut refermer les battants mais un twi lek beige accompagné d'une jeune corellienne brune qui le tenait par la main prirent place à ses cotés.
Il avait reconnu Beliem et son frère sous ses faux lekku. Il ne faisait aucun doute qu'ils s'étaient rapprochés, très rapprochés l'un de l'autre. Cela le frustra davantage à l'encontre d'Oreste plus qu'il ne le pensait.
Son père lui avait ordonné de jouer la comédie pour la sécurité de son frère. Son ressentiment fut tel que cela ne lui était pas difficile.
-Alors Beliem, on raffole des Têtes de Ver? Railla-t-il.
Elle lui répondit avec froideur.
-En quoi ça t'intéresse?
-En rien. Je me permets juste de te faire remarquer qu'il est plutôt dangereux de fréquenter des non humains d'un peu trop près. Alors profite de ton idylle tant que ça dure.
Oreste sortit de sa réserve après que le turbo ascenseur ait commencé de nouveau à s'élever.
-Tu n'as pas l'air de beaucoup aimer les non humains.
-Non, surtout s'ils fricotent avec Beliem.
Sa riposte fit réagir la jeune femme.
-Dis donc, je ne t'appartiens pas!
-Si c'était le cas, cela t'éviterait pas mal d'ennuis. En particulier avec quelqu'un qui laisse mourir ses proches sans que cela lui fasse quoique ce soit.
Le Jedi déguisé serra les poings, encaissant cette accusation récurrente.
-Arrête d'en vouloir à Oreste pour la mort de Baran! Protesta Beliem.
-Mêle toi de ce qui te regarde! Répliqua Glev.
-C'est toi qui as commencé, lui fit observer Oreste.
Glev le fusilla d'un regard noir avant de débouler du turbo ascenseur. Il leur lança par dessus l'épaule:
-Si j'étais vous, je ferais très attention.
Oreste eut le pressentiment que l'avertissement s'adressait plus à lui qu'à sa compagne. Et que ces mots n'étaient pas du bluff. Voilà qui n'était guère rassurant.
-Oublie ce qu'il a dit, lui affirma Beliem.
-Hum, fit-il seulement.
Ils descendirent au département de comptabilité où Andars et la moitié des autres collègues avaient entamé déjà leur travail. Le jeune couple se sépara pour vaquer chacun à leur tâche du jour. Oreste retrouva ainsi les datachèques qu'il n'avait pas eu le temps de tout encaisser hier.
Andars qui l'avait pris en grippe, ne se priva pas de le lui faire remarquer.
-Cela tu aurais déjà du le terminer depuis belle lurette.
-Hm hm, répondit-il seulement.
-Tu as entendu ce que je t'ai dit?
Le corellien déguisé résista à la tentation de lui écraser son poing dans la figure.
-Oui j'ai entendu, merci, appuya-t-il sèchement.
-T'es pas payé pour te tourner les pouces, twi lek.
-Toi visiblement, tu n'es payé que pour balancer des réflexions de poodoo.
Andars préféra finalement voir ailleurs et Oreste se concentra sur ses datachèques. Il jeta un coup d’œil en direction de Beliem qui se chargeait des holo appels provenant des fournisseurs ou des clients qu'elle transmettait ensuite aux services adéquats.
Le rescapé de l'Ordre 66 s'était jeté à corps perdu dans son progiciel quand il fut interrompu au bout d'une heure par une collègue mirialan.
-Ers? Quelqu'un de la CorSec veut te voir.
-Il est venu seul? Demanda-t-il en se levant de sa chaise.
-Oui.
Par réflexe, il effleura le faux lekku dans lequel il avait dissimulé son sabre laser. Même s'il ne percevait dans la Force aucune menace immédiate.
Derrière la mirialan qui s'éclipsait, il distingua un homme massif à l'expression renfermée qui patientait. Dans l'uniforme des forces de sécurité locales.
-Ers Arik?
-Lui-même.
-Je suis le lieutenant Rostek Horn. Il y a un endroit où l'on pourrait parler discrètement?
Oreste l'emmena par l'épaule dans le couloir principal désert. Un risque calculé puisque tous les employés étaient au travail en ce milieu de matinée.
-Je vous écoute.
-Allons droit au but, jeune homme. Je sais qui vous êtes vraiment sous ce déguisement de twi lek, affirma l'officier de police. Vous féliciterez votre père à propos de ce joli travail.
-Je lui transmettrai le compliment sauf si vous avez l'intention de m'arrêter avant.
-Ce n'est pas mon intention. Je suis simplement venu vous mettre en garde.
-Contre le Diktat?
-Pire.
Rostek Horn avait baissé le ton comme s'il craignait que les murs l'entendent.
-L'Empire vous recherche.
-Qui, précisément?
-Une inquisitrice du nom de Soia Tenn.
Le jeune homme ne retint pas une grimace anxieuse.
-Ce n'est pas une bonne nouvelle, je confirme.
-Elle a pris le contrôle des forces de sécurité et a mis au pas le Diktat. Les forces impériales elles-mêmes ont été mises en alerte.
-Elle est sur mes traces?
-Sur celles de Gelfran Delen, un contrebandier qui serait impliqué dans la mort de cinq hommes du Soleil Noir dans le Secteur Bleu.
-A-t-elle des indices?
-Rien de concret pour l'instant. Je tiendrai votre père au courant des développements de son enquête.
Le lieutenant le gratifia d'un salut militaire.
-Vous devriez retourner au travail.
-Merci de m'avoir prévenu, lieutenant Horn. Que la Force soit avec vous.
-De rien, votre père est un de mes amis.
L'ancien élève de Nejaa Halcyon le regarda s'éloigner rapidement. Nul doute que l'officier de la CorSec risquait bien plus que sa carrière en venant avertir un ennemi de l'Empire.
Lorsque Oreste retourna à son poste, sa main tremblait légèrement.
Soia Tenn.
Il avait espéré au plus profonds de lui-même ne plus entendre ce nom funeste être prononcé avant un certain temps. Bon il était évident que l'Empire aurait retrouvé sa trace tôt ou tard mais pas aussi vite.
Après tout les Séparatistes avaient été écrasés, leurs principales factions démantelées et l'Ordre Jedi décimé. Mais les impériaux n'en avaient cure et se distinguaient par un acharnement à éliminer leurs ennemis.
Il tenta de se concentrer sur ses fichus datachèques et cela coûta beaucoup d'efforts.
L'ombre de l'Empire planait sur lui et sur sa famille..

Glev Tissan n'avait cessé de ruminer l'altercation qu'il avait eu avec Beliem et son propre frère. La pause déjeuner approchait et il redoutait les croiser ensemble. Non pas qu'il avait peur d'eux mais parce qu'il brûlait de jalousie.
Lors du départ d'Oreste pour Coruscant, il avait tenté de s'approcher de Beliem. Pour symboliquement détrôner son frère, prendre sa revanche sur lui. Se venger de lui.
Mais il avait compris qu'elle ne cessait de penser à son frère. Il s'en était aperçu lorsqu'il avait tenté de discuter avec elle sur des sujets divers comme la politique ou les nouveaux modèles de speeders. Ou même des recettes de cuisine.
Mais elle le considérait avec le regard de quelqu'un dont l'esprit était égaré ailleurs. Dont les pensées se tournaient obstinément vers une idée fixe ou quelqu'un.
Cela avait nourri sa rancœur et il avait espéré au plus profonds de lui-même que son frère n'ait pas survécu à la Purge. Mais ce vœu pieux n'avait pas été exaucé.
Il agrippa son comlink et l'activa.
-Andars, tu me reçois?
-Oui, Glev?
-Juste une question. Beliem et mon fr.. hum le twi lek qui est avec elle, mangent en dehors du bâtiment à midi, c'est bien ça?
-Oui, au snack sullustain de la rue d'à coté. Pourquoi?
De l'autre main, Glev rassembla ses affaires prestement.
-Oh comme ça. J'accepte de venir au meeting du Diktat avec toi.
-Ah super.
-Mais en échange, j'aurais un service à te demander.
-Je t'écoute.
Glev inspira un grand coup, marqué par une hésitation tenace. Qu'il balaya finalement en se concentrant sur sa rancune.
-J'ai besoin de faire mal, très mal à quelqu'un. Tu connaîtrais pas au Diktat quelques gros bras qui feraient l'affaire? De préférence ceux qui préfèrent tabasser des non humains?
-J'ai ce qu'il te faut.
Glev devinait le sourire de son camarade.

Voilà j'espère que cela vous a plu! N'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé :wink: !

à la prochaine pour la suite :jap: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 03 Oct 2018 - 8:31   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Extrait lu !

Ah, tu as nuancé les choses en rajoutant une belle profondeur au personnage de Glev, notamment dans le dernier paragraphe. Jalousie, haine de ce frère idéalisé par tous et arrivée d'une Inquistrice : voilà les ingrédients d'un cocktail pour le plus jeune des frères Tissan ! :sournois:

Du coup, je m'attendais à un jeu de dupes entre Glev et Oreste mais j'ai été doublement surpris, d'abord par les informations données par Rostek Horn (ce qui fait qu'Oreste est au courant que la Chiss est sur place et le recherche) et ensuite par la décision finale de Glev, peut-être pas si décidé que ça à trahir son frère et à le livrer à l'Empire. Une bonne correction semble lui suffire...

Vivement la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5038
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 03 Oct 2018 - 17:11   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salute L2, merci pour le retour!

L2-D2 a écrit:Ah, tu as nuancé les choses en rajoutant une belle profondeur au personnage de Glev, notamment dans le dernier paragraphe. Jalousie, haine de ce frère idéalisé par tous et arrivée d'une Inquistrice : voilà les ingrédients d'un cocktail pour le plus jeune des frères Tissan ! :sournois:


Glev aura une certaine importance dans cet arc et son issue surtout :sournois: . Voilà pourquoi il a droit à un petit traitement de faveur :diable:

L2-D2 a écrit:la décision finale de Glev, peut-être pas si décidé que ça à trahir son frère et à le livrer à l'Empire. Une bonne correction semble lui suffire...


Ca lui suffira peut-être.. ou pas :sournois:

La suite sera publiée dans quelques jours! à la prochaine :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Jeu 04 Oct 2018 - 15:35   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salut l'ami!

Tiens, je ne suis pas en retard, cette fois-ci^^.

Ah! Je ne m'attendais pas à avoir droit au point de vue de Glev! On comprend un peu mieux sa rancune vis-à-vis de son frère Jedi. C'est vrai qu'avoir un frère Jedi, ça ne doit pas être facile tous les jours... Et encore moins en période Impériale! :sournois: Et l'arrivée de la terrible Inquisitrice Chiss ne va pas arranger les choses... :transpire:

En tout cas, j'ai très peur pour le prochain extrait! Ca sent la trahison, le massacre et le Côté Obscur, toute cette histoire! :diable:

Une fois de plus, j'ai apprécié ce chapitre. J'ai hâte d'être au suivant!^^

Question: C'est quoi du rhyscate? :ange:

Bonne continuation!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5237
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Jeu 04 Oct 2018 - 18:16   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Merci pour le retour, Den!

Den a écrit:Tiens, je ne suis pas en retard, cette fois-ci^^.


Tu seras récompensé :sournois: !

Den a écrit:En tout cas, j'ai très peur pour le prochain extrait! Ca sent la trahison, le massacre et le Côté Obscur, toute cette histoire! :diable:


Mais pourquoi tu dramatises? il faut pas, voyons :D !

Den a écrit:Question: C'est quoi du rhyscate? :ange:


Une spécialité corellienne, un gâteau plus précisement.

à la prochaine pour la suite!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Jeu 04 Oct 2018 - 20:49   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

C'est lu!

Très intéressant ce petit passage du point de vue de Glev. Avec l'Inquisitrice qui menace le reste de sa famille s'il ne balance pas Oreste, voilà qui risque de compliquer les choses pour le Jedi corellien.

Espérons que la discussion avec Rostek Horn l'aura suffisamment mis en garde. Même si, actuellement, j'ai déjà mal pour les gros bras qui voudront le tabasser. :paf:

Vivement le chapitre suivant!
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 575
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Ven 05 Oct 2018 - 21:33   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Merci pour le retour, Mandoad :cute: !

Mandoad a écrit:Très intéressant ce petit passage du point de vue de Glev. Avec l'Inquisitrice qui menace le reste de sa famille s'il ne balance pas Oreste, voilà qui risque de compliquer les choses pour le Jedi corellien.


Pour l'instant il a trouvé un compromis: le passage à tabac de son cher frangin.. il garde un peu l'esprit de famille, il faut le féliciter :paf: :D

Mandoad a écrit:Espérons que la discussion avec Rostek Horn l'aura suffisamment mis en garde. Même si, actuellement, j'ai déjà mal pour les gros bras qui voudront le tabasser. :paf:


Mais non, tout se règlera pacifiquement! il ne faut pas s’inquiéter! :paf:

la suite sera publiée bientôt!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 08 Oct 2018 - 21:23   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Bonsoir à tous!

Dans cet extrait, Oreste va devoir éviter de trahir sa véritable nature.. Toujours plus facile à dire qu'à faire :sournois: !

Je vous laisse découvrir ça!

-Tu es soucieux, Oreste.
Le jeune corellien rabattit ses faux lekkus de twi lek derrière la nuque tandis que Beliem le dévisageait avec une attente bienveillante.
-À notre époque, il y aurait de quoi l'être.
-Tu ne l'étais pas ce matin quand nous sommes arrivés au travail. Et même après que nous nous soyons disputés avec ton frère.
Le Jedi vérifia que personne ne l'épiait.
-L'Empire me recherche toujours. Ils m'ont pisté jusqu'ici.
-Savent-ils que tu es déguisé en twi lek?
-Non, sinon les stormtroopers se seraient déjà montrés.
Elle reprit une bouchée de haricots Crochets avec un sourire insolent.
-Dans ce cas tu n'as rien à craindre.
-J'admire ton insouciance, déclara-t-il en finissant son jus de pak'pah. Allez, il va falloir reprendre le travail.
Beliem demanda l'addition avant qu'ils ne quittèrent l'établissement. Ce dernier bien situé dans le centre de Coronet, ne se trouvait qu'à cinquante mètres du siège de l'entreprise.
Sur le seuil, ils s'aperçurent tout deux que des problèmes s’amoncelaient sur leur tête. Six individus, tous humains à l'expression grossière et à la carrure de lutteurs, les attendaient. Un rictus mauvais défigurait leurs traits.
Des partisans du Diktat. Et des suprémacistes humains à en croire leurs yeux plissés qui convergeaient vers le faux twi lek.
-Je peux vous aider? Fit Beliem.
-Toi, la traîtresse à ta race, la ferme! Beugla le plus proche d'entre eux, un chauve au nez cassé. On a deux mots à dire à ta Tête de Ver!
-Devant des témoins? Lança Oreste.
Les molosses qui ne brillaient visiblement pas d'une subtilité hors norme, se contorsionnèrent dans toutes les directions.
-Pas de problème, fit Nez Cassé qui exhiba un blaster. On connaît un endroit tranquille où on pourra bavarder. Et n'essayez pas d'appeler à l'aide, personne ne se donnera la peine de venir à votre secours.
L'ancien padawan de Nejaa Halcyon eut la tentation de tester une ruse mentale, mais il courait le risque d'être repéré par un agent impérial. Les gens autour d'eux hâtaient le pas, empressés de ne pas se retrouver au milieu des ennuis.
Résignés, le couple fut emmené sans résistance jusqu'à une ruelle déserte. Deux guetteurs se postèrent de part et d'autre tandis que les quatre autres les entourèrent. Beliem serra très fort la main d'Oreste dont elle ne voulait être séparé sous aucun prétexte.
-Bon commençons, fit Nez Cassé.
-Non attendez, ne lui faites pas de mal! Si c'est de l'argent que vous voulez..
-Toi te mêle pas de ça! Rugit un autre.
Celui-ci la tira sans ménagement en arrière avant de la flanquer par terre d'une violente gifle. Oreste voulut s'interposer.
-Arrêtez, on peut trouver un arrange..
Un coup de poing lancé à toute vitesse dans son flanc l'interrompit, lui coupant le souffle. Il chancela sur ses appuis avant d'être mis au tapis d'un uppercut, qui lui fit claquer les mâchoires. Il se redressa sur ses coudes, s'essuyant les lèvres tachées de sang avant qu'une botte obscurcit son champ de vision.
Un pied le cogna à la tempe, l'étourdissant à moitié.
-On va t'apprendre à baiser les corelliennes, sale bâtard d'alien!
-Laissez-le! Glapit la jeune femme qui se débattit fermement tenue par les bras épais du subalterne de Nez cassé.
Une avalanche de coups de talons plut sur le jeune corellien déguisé qui se protégea avec les bras du mieux qu'il put. Pour l'instant, il n'usa pas du tout de la Force. Sa survie, sa sécurité et celles de ses proches en valaient la peine.
Après deux minutes de ce traitement délicat, il fut relevé et Nez Cassé le rapprocha de son visage épais par le col de sa chemise.
-Alors Tête de Ver, t'as compris la leçon?
-Vous cognez comme des danseuses de cabaret..
-Sale murglak!
Oreste Tissan fut jeté au sol d'un crochet au visage et il sentit qu'on l'attrapa par l'un de ses lekkus. Dont l'un des morceaux resta dans la main de son bourreau, qui fut aveuglé par le reflet d'un objet métallique s'en échappant.
-Qu'es-ce que.. c'est un sabre laser! Entendit-il hurler.
Nez Cassé et ses trois acolytes s'écartèrent, les yeux écarquillés d'une terreur superstitieuse. Tandis qu'Oreste bondit sur ses pieds, d'un sourire dépourvu d'humour.
-Je rêvais de vous le dire, vous avez commis une erreur. Une erreur mortelle.
Beliem regarda son homme qui agita les doigts en usant de sa télékinésie. La poignée de l'arme bondit dans sa paume et un crépitement précéda l'apparition d'une lame ardente funeste. D'un mouvement tournoyant et d'un salto arrière, il décapita Nez Cassé et les trois autres.
Un guetteur s'en aperçut et brandit son blaster.
Il obliqua son sabre selon un angle précis, parvenant à renvoyer le tir dans sa poitrine. Le dernier qui restait et s'était approché, renonça à en découdre et voulut s'enfuir.
Le rescapé de la purge le saisit à l'aide de la Force et broya sa trachée. De nouveau, il ressentit ce mélange d'excitation et de gêne qui succéda à cette mise à mort radicale. Ses démons l'avaient de nouveau rattrapés..
Fort heureusement, il n'y avait pas de témoins de la scène.
Beliem se jeta dans ses bras, choquée mais soulagée.
-Oreste..
-Il ne faut pas qu'on reste ici, fit-il en rangeant son sabre éteint dans la manche. On pourrait nous voir, nous poser des questions.
Elle recouvra sa maîtrise d'elle-même et eut la présence d'esprit de ramasser le faux morceau de lekku.
-Il faut recoudre ça discrètement.
-Rentrons chez moi pour que je puisse raconter à mon père ce qui s'est passé. Il faut qu'on prenne un arrêt de travail.
-Comment le justifiera-t-on?
-On dira qu'on a voulu faire une ballade romantique dans le Secteur Bleu et qu'on a été rackettés par des voyous. Tout simplement.
Ils quittèrent la scène dans la direction des Cinq Lunes. Oreste durant tout le trajet, gardait la tête inclinée sur la gauche du coté du lekku déchiqueté qu'il camouflait avec sa manche.

Glev n'avait pas prévu que son père l'appellerait sur son comlink en début d'après midi. Il frissonna pris par le doute, devinant la raison de cet appel.
-Oui, p'pa?
-Oreste et Beliem ne pourront pas venir au travail. Ils ont été agressés au Secteur Bleu.
Le cadet de la famille tiqua lorsque son père évoqua le nom de ce quartier mal famé de Coronet. Quelque chose ne s'était pas passé comme prévu et d'ailleurs Andars ne lui avait toujours pas confirmé comment la rencontre organisée s'était déroulée.
Pas de nouvelles, mauvaise nouvelle.
-Ferglutz, jura-t-il. Comment vont-ils?
-Beliem est choquée et ton frère a été amoché mais à part ça ils se portent bien. Ils n'ont pas déposé de plainte à la CorSec.
-Ils devraient le faire.
-As-tu oublié que ton frère ne peut pas se permettre d'attirer l'attention sur lui?
Dalmon Tissan avait adopté un ton anormalement rude vis-à-vis de Glev. Comme d'habitude depuis le retour d'Oreste au foyer.
-Désolé, avoua-t-il. On en reparlera ce soir?
-C'est cela, à ce soir.
Il rompit la communication pour basculer sur une autre fréquence.
-Andars.
-Glev?
-Tu peux me raconter comment cela s'est passé avec le twi lek?
Il entendit son camarade s'éclaircir la gorge, rassemblant son courage pour annoncer une mauvaise nouvelle.
-Pas comme prévu.
-Pardon?
-Tu m'as bien entendu, Glev. Apparemment, un Jedi s'en est mêlé. Leurs corps ont été retrouvés dans une ruelle, certains en plusieurs morceaux.
Il faillit s'évanouir et lâcher son comlink car il venait de réaliser qu'il s'était laissé aveugler par sa haine envers son frère. Il avait oublié que ce dernier était un Jedi, et de quoi il était capable. Le pire serait qu'Oreste découvre qui était..
Oh non, gémit-il intérieurement. Je me suis mis dans un sacré poodoo.
Il devait rattraper la situation et vite. Il ne voyait qu'un seul moyen.
-C'est bon, Andars. Tu as fait ce que tu as pu. À partir de maintenant, cela me regarde.
-Et si la CorSec m'interroge? Je risque d'avoir des problèmes.
-Cela n'arrivera pas, tu peux me faire confiance.
Il en resta là car il était temps de se résoudre à envoyer un appel. Un appel qui ne le réjouissait pas tant que ça. Il en redoutait les conséquences mais il ne pouvait plus reculer.
Ce qui venait de se passer ne manquerait pas de tomber dans l'oreille de cette inquisitrice qui l'avait approché pas plus tard que ce matin. Elle ferait très vite le rapprochement entre le Jedi Corellien activement recherché et un twi lek beige dont le loyer était financé.. par son propre père.
Tu veux livrer ton propre frère à l'Empire? Lui murmurait une petite voix.
Oui, pour sauver ce qui peut l'être.
Adhérer à l'idéologie de l'Ordre Nouveau, là n'était pas la question. Non il devait mettre sa famille en sécurité, n'importe qui en ferait autant. Quitte à être rejeté et détesté à jamais, prêt à savourer l'ingratitude de ses parents et de sa sœur.
Un jour, ils comprendront que je l'ai fait pour eux.
Il bascula sur une autre fréquence et une voix suave le salua:
-Glev, j'espérais ton appel. Je savais que tu ferais le bon choix.
-Vous voulez mon frère? Fit le corellien agité. Vous l'aurez. Mais il me faut des garanties.
-Bien sûr, susurra la chiss de plus belle. Je suis prête à t'accorder quelques concessions.
-Pour commencer, je ne veux pas de publicité désagréable.
Glev Tissan énuméra la suite de ses revendications, scellant ainsi son pacte de trahison.


Oreste fut le premier surpris quand son frère le contacta. À vrai dire, il ne l'espérait même pas.
Il saisit son comlink alors qu'il observait Beliem en train de recoudre le morceau de lekku au reste de son déguisement qu'il avait ôté.
-Glev? S'écria-t-il.
-Oreste, papa m'a appris ce qui vous était arrivé à toi et à Beliem. Vous tenez le coup?
Le Jedi nota le changement dans la voix de son cher cadet qui ne contenait plus aucune trace d'animosité. Beliem avait suspendu son travail pour entendre la conversation.
Oreste passa la main sur sa figure marquée par quelques bleus persistants.
-Beliem va bien et en ce qui me concerne, j'ai connu pire pendant la guerre. Alors ne t'en fais pas.
-Maman est très inquiète, elle voudrait que tu passes la voir pour le dîner. Beliem est aussi invitée.
Le jeune homme croisa le regard de sa compagne qui lui signifia son approbation.
-D'accord, on y sera. À ce soir.
Ils demeuraient dubitatifs avant que l'ancien padawan de Nejaa Halcyon ne lâcha:
-Son attitude me paraît étrange.
-Il s'est souvenu peut-être qu'il avait une famille, c'est une bonne chose, lui fit-elle remarquer. Vous pourrez enfin vous réconcilier.
Son ami cacha des sentiments partagés. D'un coté, il était ravi que son frère ait commencé à se rapprocher, en tout cas il montrait des augures encourageants en ce sens. De l'autre, son instinct aiguisé par la Force le mettait en garde contre ce revirement inattendu.
De toute façon, il ne pourrait alimenter que des incertitudes jusqu'à ce soir.

Voilà j'espère que cela vous a plu! Es-ce que vous sentez les évènements s’accélérer :sournois: ? Avez-vous aimé ce petit passage à tabac et son issue :diable: ?

N'hésitez pas à me faire part de vos remarques et/ou à poser des questions!

à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 09 Oct 2018 - 17:07   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Extrait lu !

Ah, je ne m'attendais pas à ce que cela bascule si vite !

Donc, Oreste accepte de se prendre des coups (comme quoi, le personnage a mûri et fait des efforts, il fut un temps où il n'aurait pas fait dans la demi-mesure... c'est à se demander ce qu'il se serait passé si son faux lekku avait tenu le coup !), Glev a des remords mais il est trop tard, et les choses s'emballent ! Voilà le benjamin de la famille Tissan obligé de passer un pacte avec le diable, en la personne de l'Inquisitrice Sola Fenn. Mais à mon avis, si Glev espère que sa famille s'en sortira sans y laisser trop de plumes, il se trompe... :sournois:

Vivement la suite de ce récit de plus en plus passionnant ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5038
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Mar 09 Oct 2018 - 17:53   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Ah ben Oreste se laisse tabasser, encaisse les coups, ne succombe pas au carnage. On voit qu'il a mûri... enfin jusqu'à ce qu'il passe en mode découpage au sabre-laser et écrasement de trachée. Comme quoi les vieilles habitudes... :D

Donc, il laisse une série de cadavres aux blessures cautérisées et aux organes écrasés... On rajoute à ça la présence de l'Inquisitrice et la trahison de son frère. Bon ben, je doute que sa présence sur la planète reste secrète encore trop longtemps.

Hâte de voir ce qu'il se passera au "dîner". :)
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 575
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Mar 09 Oct 2018 - 21:31   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Merci pour vos retours :cute: !

Mandoad a écrit:Ah ben Oreste se laisse tabasser, encaisse les coups, ne succombe pas au carnage. On voit qu'il a mûri...


L2-D2 a écrit:Donc, Oreste accepte de se prendre des coups (comme quoi, le personnage a mûri et fait des efforts,


:P un bon ptit passage tabac, ca défoule!

Mandoad a écrit:enfin jusqu'à ce qu'il passe en mode découpage au sabre-laser et écrasement de trachée. Comme quoi les vieilles habitudes... :D

Donc, il laisse une série de cadavres aux blessures cautérisées et aux organes écrasés...


L2-D2 a écrit:c'est à se demander ce qu'il se serait passé si son faux lekku avait tenu le coup !)


Non mais qu'es-ce que vous aviez cru? on ne tabasse pas impunément un Jedi corellien tenté par le Coté obscur, enfin :paf: !

L2-D2 a écrit:Voilà le benjamin de la famille Tissan obligé de passer un pacte avec le diable, en la personne de l'Inquisitrice Sola Fenn.


Mandoad a écrit:On rajoute à ça la présence de l'Inquisitrice et la trahison de son frère.


Eh oui, c'est parfois compliqué la famille :D ! L'inquisitrice est le diable en version sexy (moins sexy que Talon mais pas loin :transpire: )

[quote="Mandoad"Hâte de voir ce qu'il se passera au "dîner". :)[/quote]

Ah le fameux dîner de famille :whistle: .. vous le découvrirez prochainement!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Ven 12 Oct 2018 - 14:05   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salut l'ami!

J'espère que tu es en forme!

Voilà, j'ai lu ce nouvel extrait!

Eh ben, Oreste accepte de prendre une raclée... Ce n'est pas dans ses habitudes. Mais ça correspond à son état d'esprit dans cet arc, je pense. Enfin, jusqu'à ce que le Jedi Corellien ne laisse libre cour à sa rage... Mais, pour une fois, je le comprends! :diable:

En tout cas, j'étais sûr que Glev aurait des remords mais ils arrivent trop tard! Et finalement, le voilà obligé de passer un pacte avec l'Inquisitrice Chiss! Je sens que ça va mal se passer, tout cela! :cry:

Encore un excellent chapitre donc, qui me donne hâte de découvrir la suite!

Bonne continuation l'ami!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5237
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Sam 13 Oct 2018 - 21:47   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Merci pour le retour, Den :jap: !

La suite sera publiée très bientôt!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 15 Oct 2018 - 20:36   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Bonsoir, voilà la suite!

Dans cet extrait, le dîner de famille a bien lieu! Mais l'orage se prépare.. quelles en seront les conséquences :sournois: ?

Bonne lecture!

Banlieue de Coronet, domicile de la famille Tissan

Rebecca Tissan fut celle qui les accueillit sur le seuil avec une fébrilité qui exprimait une inquiètude légitime.
Elle serra son fils dans ses bras et fit de même avec Beliem. Elle caressa la figure d'Oreste, en considérant avec effarement les symptomes des coups reçus.
-Oreste, tu dois consulter un médecin.
-Oui oui maman, tout ce que tu voudras. L'essentiel est qu'on puisse se retrouver, je n'ai pas besoin de te présenter Beliem.
-Bien sur que non. Nous vous soutiendrons du mieux que nous pourrons.
-Merci, lui fit la jeune femme.
Rebecca les guida alors jusqu'à la salle à manger où les attendait le droïde Pégase, son père, son frère et sa soeur. Dalmon et Litia étreignirent le jeune Jedi, touché par ces marques d'effusion. Il fit ensuite face à Glev.
Qui à son tour le prit dans ses bras, malgré une certaine crispation. Ce qui ne fit que confirmer à Oreste ses soupçons quant à la sincérité de Glev. Celui-ci faisait-il bonne figure parce que son père le lui avait ordonné?
Possible..
-Tu as l'air d'avoir pris une raclée.
Son cadet avait adopté un ton taquin, pas du tout méprisant. L'espace de quelques instants, Oreste se crut revenir aux temps heureux de son enfance, quand il n'avait pas du tout conscience qu'il était différent.
Quand il ignorait ce que signifiait maîtriser la Force.
-Oui, ça faisait longtemps que je n'en avais pas pris une.
-Tu aurais pu te défendre surtout dans un endroit dangeureux comme le Secteur Bleu.
-Pour que tout le monde sache que je suis un Jedi?
-Moi, insista Glev, je ne m'en serais pas privé.
-Crétin, va, souffla Litia.
Cela paraissait n'être qu'une boutade mais Oreste crut deviner une étrange insinuation très subtile. Par intuition, Glev semblait savoir quelque chose qu'il n'était pas censé savoir.
-Monsieur, je suis heureux de constater que vos fonctionalités n'ont pas été altérées, lui lança le majordome mécanique.
-Merci Pégase, lui répondit Oreste qui aida galamment Beliem à s'installer à table, imitée par les autres membres de la famille. Qu'y a-t-il au menu?
Le droïde marqua une hésitation furtive.
-L'entrée est composé d'une purée de Rhyscate ambroisée, assaisonnée au miel d'Hannath. Puis les plats principaux sont répartis en plusieurs choix. Vous aurez droit à des steak tendres de Traladon, des brochettes de Nerf, des filets de Piranha Kaminoen accompagnés de Haricots Crochets ou de patates sautées. Pour le dessert, je vous propose un humble nougat de pak'pah parfumé au vin de Chandrila.
Deux droïdes serveurs entrèrent dans la salle et commençèrent à distribuer les mets. Le tintement des fourchettes, couteaux et cuillères dorées résonna bientôt dans un silence qui ne tarda pas être rompu par le patriarche.
-Alors, vous avez des projets tous les deux?
Oreste remarqua ce qui ne lui avait pas sauté aux yeux au premier abord. Les rides soucieuses qui creusaient le front de son père s'enfonçaient encore davantage sous la peau.
Ce fut Beliem qui répondit à sa place.
-Nous envisageons de nous installer ensemble. Mes parents sont d'accord, il ne nous reste plus qu'à trouver un appartement, plus grand que celui d'Oreste.
-Je peux m'en charger, assura Dalmon.
Il leva son brandy jusqu'au menton avant que Litia ne demanda:
-Alors, ca y est? Vous avez enfin concrétisé tous les deux?
-Litia! Intervint sa mère. Un peu de tenue, voyons.
La jeune fille haussa les épaules d'un air narquois.
-Ben quoi? Cela fait longtemps qu'ils ne se sont pas revus à cause de la guerre. Ils ont du bien fêter leurs retrouvailles.
-Oui c'est vrai, confirma Beliem. Pas plus tard qu'hier sous la vapodouche.
Pris de court par l'aplomb de sa compagne, Oreste manqua de s'étrangler avec le reste de la purée qui se dissolvait dans sa trachée.
-Raconte leur aussi tous les détails pendant que tu y es.
-Pourquoi pas, s'il n'y a pas d'autres sujets de conversation..
-Sous la vapodouche? Tiens cela me rappelle des souvenirs lointains. Pas toi chérie?
-Dalmon, tu ne vas pas t'y mettre aussi! Réagit son épouse.
Une hilarité générale et spontanée les secoua tous, y compris Glev qui parvint à glisser avec malice:
-Eh bien au moins, on sait comment on a été conçus.
Pendant quelques brefs instants, tous oublièrent ainsi les soucis quotidiens et la précarité suscité par l'influence grandissante de l'Empire. Mais cela ne dura pas pour Dalmon Tissan, dont le sourire de bonheur s'effaça le premier.
Oreste décida de crever l'abcès.
-Tout va bien, papa?
Tout le monde entamait les plats principaux étalés sous leurs yeux. Dalmon hocha simplement la tête avec un nouveau sourire, contraint cette fois.
-On en parlera tout à l'heure si tu veux bien.
-D'accord p'pa.
Le Jedi guetta alors le comportement de son frère absorbé par le steak de traladon qu'il mâchait avec lenteur. Les flux de la Force étaient perturbés par une menace insidieuse en ce lieu serein. Et cette perturbation provenait de Glev.
Discrètement il le sonda en étendant sa conscience vers lui. Des émotions contradictoires bouillonnaient en lui: de la colère et beaucoup d'angoisse. En apparence, Glev parvenait à les masquer sous un flegme certain.
Seule une crispation de la machoîre trahissait sa nervosité. La nervosité de quelqu'un qui ne possédait pas la conscience tranquille.
Que manigançait-il donc?
-Au fait, Oreste, fit sa mère. Tu apprécieras sans doute que c'est Glev qui a persuadé ton père et moi de vous inviter tous les deux. Malgré les risques que cela implique pour nous tous.
-Ah vraiment? Voilà une excellente initiative.
L'ancien padawan de Nejaa Halcyon tenta alors d'accrocher le regard de son frère qui évitait soigneusement de le fixer dans les yeux.
Voilà qui était plus que suspect.
-Merci, lui répondit Glev d'une voix sourde.
Oreste fut distrait ensuite par d'autres thèmes divertissants comme les tribulations de sa soeur à l'université, qui contribuèrent à continuer de détendre l'ambiance.
Jusqu'à ce que la politique fut abordée. Tous critiquèrent en choeur les mesures actuelles du Diktat calquée de plus en plus ouvertement sur celle de l'Empire notamment envers les espèces non humaines.
Glev brillait par un mutisme profond qui ne manquait pas d'intriguer son frère aîné, alors que Pégase débarrassait les plats pour servir le dessert.
Soit le cadet se désintéressait complètement du sujet, soit il ne souhaitait pas s'exprimer sur le sujet. Et donc il masquait une partie de lui-même.
Pour l'instant Oreste avait une autre préoccupation plus immédiate. Son père avala rapidement son dessert et il l'imita. D'un discret signe de la main, Dalmon lui demanda de le suivre dans le salon. Ils se levèrent donc tous les deux de table.
Quelques instants après, alors que Beliem échangeait des blagues avec la soeur et la mère, aucune ne s'aperçut que Glev s'était éclipsé..

Coronet, Secteur Bleu

Gelfran Delen se savait recherché. Voilà pourquoi le vétéran de la Guerre Hyperspatiale de Stark avait adopté des haillons de mendiants à la place de sa tenue de contrebandier. Dans cette cantina, personne ne remarquerait la supercherie, à moins de posséder un œil bien exercé.
Gelfran contempla le fonds de son verre, un peu désœuvré. Malgré tous ses efforts, il n'était pas parvenu à trouver un acheteur à qui vendre sa marchandise à un prix décent. Il s'était résolu à reprendre contact avec Bison'ki, la mort dans l'âme.
Il avait réussi à rehausser légèrement le prix et à obtenir du malfrat local que celui-ci cache son cargo dans un des hangars désaffectés qui lui appartenaient dans le Secteur Bleu. Il avait atteint le maximum de la générosité de son client.
Et savait qu'il ne pouvait tirer plus sur la corde.
Assis au bar, il disposait d'un point de vue stratégique sur les allées et venues des clients qui défilaient à la cantina. Cela lui permit de répérer un autre groupe de malfrat qui n'avaient pas pris la peine de masquer le soleil macabre qui brillait sur leurs épaulières.
Encore le Soleil Noir. Décidément, Halcal avait la dent dure contre lui.
Gelfran vérifia instinctivement sous son manteau terne que son blaster était prêt à l'emploi, heureusement qu'il s'était permis de l'entretenir au calme, une heure plus tôt. Il dégrafa le holster et ôta le cran de sûreté.
Les quatre gangsters du syndicat du crime galactique s'installèrent au fonds de la pièce, loin du raffut que provoquaient quelques ivrognes et quelques joueurs de sabaak qui voyaient leur mise s'étioler inexorablement.
Preuve que Halcal – ou l'Empire – leur avait donné des instructions très claires, ils repoussèrent les avances d'une prostituée locale qui allait leur proposer ses services. Ils avaient commandé des verres que leur amenait un droïde serveur mais y touchèrent à peine.
La crosse de leur blaster et autres armes blanches brillaient à leur ceinture, bien en évidence. Ils guettaient l'arrivée ou la sortie de quelqu'un.
Gelfran qui éleva son verre à la hauteur de son visage, était persuadé que la prime sur sa tête n'avait pas augmenté mais explosé.
Il reposa sa choppe lorsqu'il reçut sur son comlink, un appel tant attendu. Celui de Bison'ki.
-Oui? Fit le contrebandier.
-Tout est réglé Gelfran. Ton rafiot est garé à deux rues d'ici, avec le plein de gaz tibanna.
-Merci, mon pote.
-De rien, ça faisait partie du marché. Maintenant essaie d'être intelligent, monte à bord et quitte le système. Quitte l'espace impérial avec ton copain Jedi tant que tu le peux encore.
Le vétéran de la Guerre Hyperspatiale de Stark avait clairement deviné l'urgence dans le ton résigné de son partenaire commercial.
-Tu es au courant de quelque chose, on dirait.
-Comme t'es malin, ricana Bison'ki sans chaleur. Première nouvelle, le Soleil Noir est toujours à ta recherche. Apparemment Halcal n'a pas apprécié que t'aies refroidi cinq de ses gars.
Gelfran releva à peine la tête vers le quatuor toujours à l'affut. L'un d'entre eux, un chistori se leva tout à coup pour patrouiller au milieu des tables.
-Pour info, je n'en ai éliminé que deux mais passons. C'est quoi l'autre nouvelle?
-Les imps vont tomber d'un moment à l'autre sur ton Jedi, quelque part dans la banlieue de Coronet. Je te transmets les coordonnées.
-Tu es certain de ce tuyau?
-La source est sûre, Gelfran. J'ai encore quelques relations dans la CorSec, je te rappelle.
-C'est bon, je te crois. Mais pourquoi je me soucierais d'un Jedi, en fait?
La question de Gelfran était surtout un test pour lui-même.
-Le Soleil Noir ne te lâchera pas facilement Gelfran. Même ici, ils ont le bras long. Sans ton Jedi, tu n'as aucune chance de leur échapper.
-Et sans moi, il n'a aucune chance d'échapper à l'Empire. Allez c'est bon, transmets moi ces fichues coordonnées.
Quand cela fut fait, Gelfran le remercia. En échange, Bison'ki lui lâcha d'un ton laconique:
-Ne perds pas de temps.
Il rangea son comlink et étudia rapidement la situation. Le chistori, la créature reptiloïde qui déambulait au milieu des tables et des buveurs plus ou moins éméchés, possédait un champ de vision à 360 degrés. Et une vue perçante.
Bref, Gelfran comprit qu'il ne possédait aucune chance de passer inaperçu. Il prit donc la décision de forcer le destin.
Sans hésiter, il bondit de son tabouret pour s'interposer devant le chistori qui se figea de surprise lorsque l'humain repoussa son capuchon en arrière, révélant ses traits las mais déterminés. L'autre alien retroussa ses lèvres en un sourire carnassier.
-Pressé de mourir, humain? T'aurais peut-être du attendre que je te débusque, pour que tu puisses savourer une dernière bière.
-Toute mort est certaine, alors pourquoi chercher à l'éviter? Lui rétorqua l'ancien vétéran.
Le temps semblait s'être arrêté jusqu'à ce que le chistori dégaine son blaster. Mais Gelfran fut le plus rapide, bénéficiant de son expérience de soldat.
Il se baissa pour éviter l'unique rayon mortel décoché par son antagoniste avant de l'achever de deux tirs bien placés à bout portant à la gorge et à la poitrine. La panique gagna l'ensemble de la clientèle qui se rua pour se mettre à l'abri.
Les trois comparses du chistori se levèrent, prêts à en découdre, arme au poing. Ils tirèrent en rafale tous azimuts, peu soucieux de provoquer des dommages collatéraux du moment qu'ils atteignaient leur cible.
Qui les devança pour renverser une table et l'utiliser pour s'abriter de leurs salves. Gelfran patienta accroupi, guettant le moment propice pour riposter. Les cellules d'énergie des criminels finirent par s'épuiser et ils entreprirent de recharger. Oubliant de se mettre à couvert.
Ils ne comprirent jamais leur erreur lorsque leur proie les faucha comme à l'exercice. Le contrebandier ne perdit pas une seule seconde et se dirigea vers la sortie, ignorant le chaos qu'avait suscité le bref affrontement.
Il se retrouva à peine dehors, qu'une détonation claqua une micro seconde avant le permabéton ne fut calciné juste devant ses pieds. Il bondit sur le coté et élimina un rodien qui avait fait irruption sous son nez.
Ca y est, la voie était libre mais il ne respirerait vraiment que lorsqu'il serait aux commandes de la Perle du Corsaire.
Il longea le mur de duracier, pour parer à toute surprise. Et manqua malgré tout de se faire cueillir par un tir venu de nulle part qui fracassa le pan de mur en poussière cendrée, alors qu'il s'apprêtait à entrer dans la rue indiquée par les coordonnées de Bison'ki. Il se rejeta en arrière, le souffle saccadé par la crainte d'échouer si près du but.
Recouvrant sa maîtrise de soi, il se pencha pour jeter un coup d'oeil vers la silhouette tassée de son vaisseau dont il devinait la poupe qui émergeait de l'entrée d'un hangar. De nouveau, le duracier vola en éclats juste au-dessus de son crâne mais cela lui révéla enfin la position de l'embusqué.
Un bothan.
Il s'élança à découvert prenant de court le félinoïde qu'il bombarda de salves sèches et précises, l'empêchant de répliquer. Puis il parvint à sa hauteur et l'éradiqua d'un tir en pleine tête. Il déverrouilla l'écoutille de son vaisseau et s'apprêta à grimper dans la soute.
Une main griffue s'abattit tout à coup sur son épaule, lui labourant l'épiderme à travers le manteau. Puis une traction irrésistible le tira en arrière, le catapultant contre le mur. Étourdi par le choc, il chancela sur ses appuis et voulut empoigner son blaster.
Son agresseur qu'il reconnut être un trandoshan, le souleva du sol par la gorge qu'il enserrait de ses doigts inflexibles après l'avoir désarmé avec une facilité risible.
-Tu nous as causé beaucoup d'ennuis, Gelfran Delen. Pvoks mérite vengeance. Cette fois, les murglaks du Soleil Noir ne s'en mêleront pas.
Le contrebandier tenta d'atteindre la face du trandoshan à coups de poings, qui manquèrent de précision et de puissance. Ses vains efforts firent ricaner le reptiloïde.
-Peuh, ces humains sont vraiment pitoyables.
Il entendit Gelfran émettre des sons étouffés. Et le sentit se raidir peu à peu sous l'effet de l'asphyxie galopante.
-Tu voulais dire quelque chose, ptet?
Il relâcha exprès sa pression et le contrebandier parvint à lui souffler entre les dents:
-Ouais.. j'ai ton flingue.. abruti.
Une détonation claqua comme le tonnerre lorsque Gelfran lui carbonisa l'abdomen. Le vétéran haleta pour reprendre son souffle avant de vérifier que le trandoshan avait bien rendu l'âme.
Bon, il s'était assez attardé ici. Il s'engouffra dans la soute et gagna au pas de course le poste de pilotage. Il lança les moteurs et la Perle du Corsaire s'éleva bientôt au milieu des ténèbres profondes dans un rugissement assourdissant.
Ce n'était pas un Jedi fugitif qu'il devait sauver.
C'était avant tout un ami.

Voilà j'espère que cela vous a plu! Sentez-vous l'inéluctable approcher?

L'orage ne tardera pas à éclater!

à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 16 Oct 2018 - 10:19   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Extrait lu !

Ah, vil gredin ! Je pensais que nous allions avoir le diner en entier... mais il n'en est rien, tu sais ménager tes effets ! :sournois: Du coup, tandis que la tension monte dans la famille Tissan, nous avons droit à un retour sur le personnage de Gelfran, qui va donc lui aussi intervenir.

On devrait donc avoir dans les prochains extraits les Tissan l'Inquisitrice, Gelfran, peut-être même Nejaa...

Vivement la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5038
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mar 16 Oct 2018 - 13:01   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Merci pour le retour 8) !

L2-D2 a écrit:Ah, vil gredin !


C'est mon deuxième prénom :paf:

L2-D2 a écrit:Je pensais que nous allions avoir le diner en entier... mais il n'en est rien, tu sais ménager tes effets !


:jap: le dîner se passe bien, c'est plutôt l'après dîner qui risque de se gâter :sournois: !

L2-D2 a écrit:nous avons droit à un retour sur le personnage de Gelfran, qui va donc lui aussi intervenir.

On devrait donc avoir dans les prochains extraits les Tissan l'Inquisitrice, Gelfran, peut-être même Nejaa...


Nejaa? tu voulais plutôt dire Rostek :transpire: , non? Sinon en effet, tout ce petit monde à la fois, ca pourrait faire des étincelles :sournois: !

La suite sera publiée la semaine prochaine!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Jeu 18 Oct 2018 - 14:34   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Ah, tu nous fais languir pour ce diner... Joli moment en famille et je dois avouer que j'aime beaucoup Pégase.

On retrouve Gelfran qui est toujours autant dans les ennuis et va, visiblement, revenir au premier plan. D'ailleurs, il n'y a pas à dire, tu maîtrises toujours autant les scènes se déroulant dans les bas fonds. :wink:

Et pendant que j'y suis:
mat-vador a écrit:-Toute mort est certaine, alors pourquoi chercher à l'éviter? Lui rétorqua l'ancien vétéran.

Petite référence à Kingdom of Heaven? :whistle:

Vivement la suite des aventures!
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 575
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Ven 19 Oct 2018 - 13:05   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Merci pour le retour :wink: !

Mandoad a écrit:Ah, tu nous fais languir pour ce diner...


Ne rate pas l'après dîner :sournois: !

Mandoad a écrit:On retrouve Gelfran qui est toujours autant dans les ennuis et va, visiblement, revenir au premier plan. D'ailleurs, il n'y a pas à dire, tu maîtrises toujours autant les scènes se déroulant dans les bas fonds. :wink:


La route de Gelfran croisera de nouveau celle d'Oreste :oui:

Mandoad a écrit:Petite référence à Kingdom of Heaven? :whistle:


Je plaide coupable :whistle: !

à la prochaine pour la suite!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 23 Oct 2018 - 13:00   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Juste pour info, la suite sera postée demain soir :wink: !

à très bientôt!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Mar 23 Oct 2018 - 14:53   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Demain soir? Ouf! Ca me laisse toute la journée de demain pour lire enfin le chapitre que j'ai en retard!! Merci :D

Comme ça je n'aurai pas de retard! Car j'avoue avoir un peu de mal à reprendre la routine après un mariage arrosé! :paf:

Je te dis donc "à demain", plutôt dans l'après-midi pour la critique de ce chapitre! ;)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5237
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Mar 23 Oct 2018 - 18:45   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Den a écrit:Car j'avoue avoir un peu de mal à reprendre la routine après un mariage arrosé! :paf:


J'en connais un qui s'est shooté à la bière jawa :roll: , on dirait! Tu n'as pas oublié de te dégriser sur une Etreinte de la Douleur?
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mer 24 Oct 2018 - 17:13   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Bonsoir, voilà la suite de l'extrait!

Dans cet extrait, l'après dîner prend mauvaise tournure :sournois: ! Je vous laisse découvrir ça!

Bonne lecture!

Domicile des Tissan

Oreste rejoignit son père dans le salon et s'installa face à lui dans un confortable fauteuil. Dalmon fit de même et appela Pégase.
-Apporte nous du caf.
-Bien monsieur.
Le jeune homme fut sur le point de décliner l'offre de son géniteur mais y renonça. De toute façon, il savait qu'il ne pourrait pas vraiment fermer l’œil de la nuit. Alors autant rester éveillé.
Dalmon attendit que le droïde s'éloigna avant de commencer:
-Je pense que sous peu, tu devras quitter la Corporation Technique Corellienne. La situation va devenir très vite intenable.
-Que s'est-il passé? S'enquit le Jedi.
-Rodav a démissionné aujourd'hui.
La nouvelle qui concernait directement le directeur de l'entreprise spécialisée dans la construction navale lui causa un choc bien plus profond qu'il ne l'avait imaginé. Cet homme qui se trouvait être un proche ami de son père, lui avait d'emblée inspiré la sympathie.
-Pour quelle raison?
Oreste commença à ressentir l'impression qu'il avait passé une sale journée. Mais les prochaines risquaient d'être bien pires encore.
-Tu es au courant que le Diktat souhaite voter des lois qui limiteraient l'accès des non humains aux emplois dans l'ensemble du système.
-Y compris pour les dralls et les séloniens?
-Tous les non humains sans exception.
Le jeune homme arbora une expression pessimiste.
-Ces lois discriminatoires ne sont pas encore à l'ordre du jour mais cela ne saurait tarder, lui assura son père sans hésiter. En attendant, le Diktat a pris les devants en encourageant ses institutions et les entreprises à appliquer ces mesures qui n'existent pas encore.
-C'était donc le principal sujet de conversation de ta réunion au conseil d'administration de la Corporation?
-On peut même dire le sujet de discorde.
Pégase revint au moment même où Dalmon Tissan terminait sa phrase. Celui-ci se pencha pour attraper la tasse de caf que lui proposait le majordome de la famille, imité peu après par son fils.
-C'est pour cela qu'il a démissionné?
-Un vote à main levée a eu lieu pour déterminer si l'on devait appliquer ces dispositions. Le résultat ne nous a été pas favorable.
-Tu n'as pas réussi à les convaincre de résister aux pressions du Diktat?
-Ce n'est pas faute d'avoir essayé, lui avoua son paternel d'un sourire morne. Entre ceux qui partagent leurs idées et les opportunistes, nous n'avions que peu de chances en fait.
Oreste entama son caf, le regard lointain. Le regard de celui qui renonçait au confort d'un refuge dont la sécurité devenait plus précaire.
-Alors je ne dois pas seulement quitter la Corporation Technique Corellienne. Je dois partir de Corellia et sans doute même du système entier.
-Je savais que tu dirais ça.
Il regarda son père se lever et faire les cents pas en croisant les bras derrière son dos. La perspective de savoir Oreste bientôt loin de sa famille paraissait l'affliger considérablement.
-Nous n'avons pas vraiment le choix, papa. Si le Diktat ou l'Empire s'en prenait à vous tous à cause de moi, je ne me le pardonnerais jamais.
Dalmon croisa son regard alors qu'Oreste avala une gorgée de caf.
-Tu as prévu de partir tout de suite? Lui demanda-t-il.
-Pas du jour au lendemain. Mais au plus tard à la fin de la semaine.
-Tu emmèneras Beliem avec toi?
-Elle sera d'accord si je le lui propose.
En silence, ils vidèrent leur tasse de caf et la posèrent sur la table basse entre eux. Le patriarche reprit place en face de son fils.
-Tu manqueras à ta mère, tu sais. Elle t'a toujours soutenu.
Le cœur d'Oreste se serra à cette pensée, se demandant si sa mère pouvait encore supporter d'être de nouveau séparée de lui. Mais elle ne l'empêcherait pas de partir pour autant, comprenant qu'il devait se mettre à l'abri.
-Je sais, approuva-t-il. Mais je dois la protéger comme Litia et il n'existe qu'une seule manière de le faire. Vous aurez bien assez de problèmes à gérer.
Son père ne pouvait pas le contredire sur ce point.
-Bon où souhaiterais-tu t'installer?
-De préférence dans un système qui n'a pas les faveurs de l'Empire. Où j'aurais plus de chance de me fondre dans la masse et où les lois contre les non humains ne seront pas vraiment appliquées.
Le front de Dalmon Tissan se rida un peu plus sous le coup d'une profonde réflexion.
-Dans ce cas, il n'y a que deux mondes possibles. Alderaan et Chandrila. J'ai entendu dire que les sénateurs Bail Organa et Mon Mothma n'avaient cessé de s'opposer à la politique de Palpatine durant toute la guerre.
-En fait, je pensais à des endroits moins paradisiaques, en rupture de ban.
Sa remarque fit aussitôt bondir son géniteur.
-Tu veux en être réduit à vivre parmi la racaille sur Nar Shadaa ou pire? Tu n'es pas sérieux, j'espère.
-L'Empire ne s'intéresse pas à ce genre d'endroits. Alors que sur Chandrila et Alderaan, je ne pourrais provoquer que la répression.
-Tu es certain que Beliem est prête à ce sacrifice?
-Bien sûr que..
-Pense à son bonheur et pas seulement au tien, trancha net son père. Les Jedi ne sont pas censés être égoïstes à moins que je ne me trompe?
Depuis quelques instants, le jeune homme se sentait engourdi. Il cligna vivement des paupières comme si la lumière des nanolampes qui baignait la pièce l'indisposait tout à coup. Et lorsqu'il répondit à l'apostrophe de son père, sa voix devint une sorte de croassement hâché:
-J'en..discuterai..avec..elle.
Il s'appuya sur les accoudoirs pour tenter de se mettre debout mais fut pris d'une puissante nausée qui l'obligea à s'affaler.
-Eh, qu'es-ce qui ne va pas? S’inquiéta Dalmon à propos.
-Le caf..
-Pégase n'a rien de mis de spécial dedans.
Oreste tira sur le col de sa chemise, la voix de son père lui paraissant de plus en plus lointaine. Sa vue se brouilla de plus en plus tandis qu'il haletait. Sa tête dodelinait sur ses épaules, un poids qui s'alourdissait peu à peu.
Une silhouette se rangea à ses cotés, celle de son frère. Qui le fixait avec un détachement glacial, comme s'il n'était pour lui qu'un inconnu.
-Glev, va chercher Pégase! S'écria son père.
-Détends-toi papa, il n'y a rien à craindre.
Dalmon se redressa vivement, choqué par l'indifférence de son fils cadet devant le malaise de son frère.
-Tu te moques de moi? Comment peux-tu le savoir?
-Parce que c'est moi qui l'ai drogué.
À ces mots, il brandit à la figure de son père une petite fiole translucide. Ce dernier devint livide d'effarement.
-Glev, qu'as-tu fait?
-Ce qui était nécessaire. Et ce que personne dans cette famille n'aurait jamais eu le courage de faire.
Dalmon se précipita au chevet d'Oreste qui fusillait Glev avec une intensité effrayante. Un mélange de haine et de dégoût.
Son cadet menaça alors son père d'un blaster.
-Écarte-toi papa, n'essaie pas de l'aider. Il appartient à l'Empire désormais.
-Tu l'as livré à l'Empire? Comment as-tu pu tomber aussi bas, Glev?
-Demande-le à Baran.
Dalmon secoua la tête d'un air résigné, tout en acceptant de reculer. Car la détermination habitait maintenant celui qui avait fait allégeance à l'Empire.
-Tu l'as versé dans les deux tasses de caf, devina son père. Pourquoi es-ce que je n'en ressens pas les effets?
-Cela n'affecte que ceux qui maîtrisent la Force. Oreste n'en mourra pas, je te rassure.
-Quelle différence ça peut faire maintenant?
-Mais qu'es-ce qui se passe ici? Fit Litia qui fit irruption dans la pièce avec sa mère et Beliem.
Toutes les trois écarquillèrent les yeux de stupéfaction, ne parvenant pas à croire ce qui se déroulait en cet instant. Glev qui tenait son propre père en joue, devant un Oreste qui semblait totalement sous anesthésie.
-Glev, arrête ça! Hurla Rebecca.
-Rangez-vous tous contre le mur, vite!
Tous obtempérèrent sans discuter comprenant qu'il ne plaisantait pas. Dalmon tenta encore une fois de le raisonner tout en gardant les deux mains levées en signe d'apaisement.
-Glev, pose ce blaster et discutons un peu.
-Il n'y a rien à discuter, répliqua son fils sans concession. C'est à cause des Jedi que la République a disparu.
-Tu fais partie des crétins qui croient à ces salades de coup d'état contre Palpatine, persiffla Litia avec mépris. Et même si c'est vrai, Oreste était dans la Bordure Extérieure quand c'est arrivé.
-Ca n'a plus d'importance. Il est impossible de combattre l'Empire. Héberger un Jedi même de son propre sang est suicidaire.
-Traître! Cracha sa sœur en vieux corellien. Tu es prêt à vendre ta propre famille pour sauver ta peau. Ça m'étonnerait pas que tu sois un vendu du Diktat!
-Je le fais pour vous sauver tous. Les impériaux veulent Oreste et je le leur donnerai.
Une force invisible arracha subitement le blaster de sa main pour atterrir.. dans la paume de l'ancien padawan de Neeja Halcyon. Ce dernier chancelait debout sur ses appuis et fut aussitôt soutenu par sa compagne qui le prit par les épaules.
-Ca va? Fit Beliem.
-J'ai l'impression que la galaxie m'est tombée sur ma tête, parvint-il à lui répondre en lui donnant le blaster.
-Tous les ivrognes disent la même chose.
Alors qu'il lui décocha un sourire, Litia chargea Glev par surprise et le renversa avec rage sur le sol. D'une force décuplée par la rage, elle l'immobilisa sur le dos et lui bourra la figure avec des coups de poing frénétiques. Égrenant au passage le répertoire de toutes les insultes en vieux corellien qu'elle maîtrisait.
Glev tenta de se protéger avec les avant bras tandis qu'elle ponctuait chacun de ses coups d'un juron.
-Murglak de traître! Faux frère!
-Litia, calme-toi! Intervint Rebecca.
La jeune Tissan écouta finalement la voix de la raison et s'écarta de sa victime dont les joues arboraient une couleur violacée. Ses poings serrés révélaient qu'elle brûlait de continuer. Glev se redressa sur ses coudes, évitant de croiser le moindre regard.
-Il faut mettre Oreste à l'abri le plus vite possible, proposa Dalmon Tissan.
-C'est trop tard, balbutia Glev.
Ses iris verts et gris semblables à ceux de son frère étaient embués de larmes.
-Ils arrivent.

Les lumières du domaine des Tissan éblouissaient le chemin des stormtroopers qui se déployaient en rangs devant l'entrée barrée par un gigantesque portail. Protégé par un bouclier énergétique dont la présence fit sourire l'inquisitrice chiss Soia Tenn.
Cet obstacle dérisoire les ralentirait à peine. Elle glissa un coup d’œil par dessus l'épaule en direction du lieutenant Nac qui pour l'occasion avait revêtu une armure pectorale en cortosis par dessus son uniforme.
Elle projeta sa conscience autour d'elle et perçut l'écho du Jedi corellien qui résonnait dans la Force comme un phare en pleine tempête déchaînée.
Elle avait réquisitionné deux compagnies pour enfin lui mettre la main dessus. Elle savourait d'avance le schisme familial qui résulterait de sa capture. Si tout se passait pour le mieux évidemment, c'est-à-dire si Glev avait accompli correctement sa part de travail.
En mettant la main sur ce Jedi, elle laisserait courir le bruit que sa famille entière l'avait livré à l'unanimité. Ce qui susciterait contre les Tissan le mépris de leurs compatriotes du moins ceux qui détestaient le Diktat.
Les plus farouches opposants aux collaborateurs locaux de l'Empire seraient ainsi discrédités et donc réduits au silence. Une subtilité que l'Empereur lui-même ne manquerait pas d'applaudir. Après si tout ne passait pas comme prévu..
Eh bien elle s'arrangerait pour que le message ne soit pas perdu pour tous ces fiers corelliens.
-Madame, nous sommes en position, la prévint Nac.
-Merci lieutenant, faites avancer les Tridents pour qu'ils neutralisent ce bouclier.
-À vos ordres.
Nac transmit les instructions avec célérité et les clones impériaux s'écartèrent pour laisser les blindés passer.
Les canons laser flamboyèrent à l'unisson surchargeant l'écran de protection en quelques secondes, le désactivant définitivement.
Puis les sapeurs sortirent des rangs pour poser de la détonite sur la surface de duracier trempé de l'entrée du domaine. Avant de se replier à toutes jambes.
Soia invoqua un bouclier de Force pour les protéger de l'impact qui trouèrent les lourds battants arrachés de leurs gonds.
-En avant!
Sûrs de leur force et de leur foi en l'Ordre Nouveau, les clones impériaux s'engouffrèrent dans la brèche. Au loin la non humaine aperçut les contours du château des Tissan assoupi parmi les ombres.
Enfin elle touchait au but..

Voilà j'espère que cela vous a plu! Comme d'habitude, n'hésitez pas à dire ce que vous en pensez!

Retenez votre souffle car le pire arrive dans le prochain extrait :diable: !

à la prochaine pour la suite!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Mer 24 Oct 2018 - 18:40   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

C'est lu!

Glev semble avoir mis son plan à exécution, mais il a sous-estimé la force de son frère, qui s'en sort relativement bien. Enfin... Jusqu'au paragraphe suivant où l'on peut voir que l'Inquisitrice entre en action.

À voir qui survivra à cette confrontation, car pour le moment je le sens assez mal pour les Tissan face à toute une troupe de clones menés par une forceuse qui a une dent contre l'un d'entre eux. :sournois:

Hâte de lire la suite !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 575
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Mer 24 Oct 2018 - 19:17   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Salut, merci pour le retour :jap: !

Mandoad a écrit:Glev semble avoir mis son plan à exécution, mais il a sous-estimé la force de son frère, qui s'en sort relativement bien.


Ne jamais sous estimer un Jedi, même de sa propre famille :sournois: !

Mandoad a écrit:À voir qui survivra à cette confrontation, car pour le moment je le sens assez mal pour les Tissan face à toute une troupe de clones menés par une forceuse qui a une dent contre l'un d'entre eux. :sournois:


à voir, à voir :sournois: ..

à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 24 Oct 2018 - 20:12   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Extrait lu !

Je voulais faire un joli commentaire, et puis j'ai lu celui de l'ami Mandoad :
Mandoad a écrit:C'est lu!

Glev semble avoir mis son plan à exécution, mais il a sous-estimé la force de son frère, qui s'en sort relativement bien. Enfin... Jusqu'au paragraphe suivant où l'on peut voir que l'Inquisitrice entre en action.

À voir qui survivra à cette confrontation, car pour le moment je le sens assez mal pour les Tissan face à toute une troupe de clones menés par une forceuse qui a une dent contre l'un d'entre eux. :sournois:

Hâte de lire la suite !


Et c'est exactement ce que j'allais dire !

Du coup, je n'ai qu'une chose à dire : vivement la suite ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5038
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 24 Oct 2018 - 21:53   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

L2-D2 a écrit:Et c'est exactement ce que j'allais dire !


Y a de la télépathie dans l'air :P !

Du coup merci pour le retour et à la prochaine pour la suite!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Mer 24 Oct 2018 - 22:09   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Voilà! Retard rattrapé!

J'ai dévoré ces deux extraits!

Pour le premier, je peux te dire que:

1.C'est toujours un plaisir de retrouver Gelfran même s'il est un peu dans le caca! C'est fou tout ce qu'il dégage. Pour peu, il pourrait prendre la place d'Oreste à la tête de sa propre fic! :paf: Non, mais franchement, j'aime bien Oreste, mais j'adore Gelfran!

2. En effet, j'ai un faible pour la bière Jawa... :paf: et j'en ai abusé! Même une séance dans l’Étreinte de la Douleur n'aurait pu me dégriser! lol

Concernant le second extrait:

Je n'ai rien à ajouter à ce qui a déjà été dit, hélas.^^

Je me retrouve dans la même situation qu'L2. :paf:

Mais, sinon, je peux quand même te dire que je le sens vraiment bien, le prochain chapitre! :wink:

Donc, vivement la suite, et bonne continuation! ;)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5237
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Ven 26 Oct 2018 - 21:51   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Den a écrit:Pour peu, il pourrait prendre la place d'Oreste à la tête de sa propre fic! :paf: Non, mais franchement, j'aime bien Oreste, mais j'adore Gelfran!


Ah c'est pas prévu ça :transpire: !

Den a écrit:En effet, j'ai un faible pour la bière Jawa... :paf: et j'en ai abusé! Même une séance dans l’Étreinte de la Douleur n'aurait pu me dégriser! lol


Je le savais :sournois: ! Une séance d'Etreinte n'aurait pas suffi? Ah je sens que tu me supplies vraiment de t'y mettre :diable: !

à la prochaine pour la suite!
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 29 Oct 2018 - 22:19   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Bonsoir, je vous publie la suite!

Dans cet extrait, la soirée prend une tournure dramatique! L'Empire ne montrera aucune pitié :diable: !

Je vous laisse découvrir ça! Bonne lecture 8) !

L'écho d'une explosion proche les fit sursauter alors que le sol trembla sous leurs pieds. Dalmon fut le plus vif à réagir.
-Pégase emmène les à la cave et fais les sortir par derrière! Ordonna-t-il en désignant Oreste et Beliem.
-Et nous? Demanda sa femme.
-Nous devons aller à leur rencontre pour gagner du temps, autant que possible.
-Monsieur, fit remarquer le droïde, il est de mon devoir de vous signaler que vous risquez de subir des dommages corporels irréversibles si vous vous exposez sans protection.
-C'est un risque à prendre.
Le père accrocha le regard du jeune fugitif, pour lui signifier qu'il savait ce qu'il faisait. Oreste qui avait recouvré une partie de sa lucidité malgré les effets du poison qui demeurait présent dans son sang, doutait de pouvoir le faire changer d'avis.
-Papa.., lâcha-t-il.
-Ne t'inquiètes pas pour moi, fils. J'appartiens à la Corporation Technique Corellienne, ils n'oseront pas me toucher.
-Sauvez-vous tous les deux, vite! Les pria Rebecca.
Pégase entraîna le couple dans son sillage alors que Glev se releva, se tatant les joues enflées à cause de la correction infligée par sa soeur. Cette dernière qui le dévisageait avec un mépris à peine voilé.
-Toi tu as intérêt à tenir ta langue sinon.., le menaça-t-elle.
Il se contenta de garder piteusement la tête baissée. Et personne d'autre ne réprima la hargne de Litia à son encontre.
-Bon allons-y, fit Dalmon.
Ils sortirent sur le perron tous les quatre et se retrouvèrent aussitôt braqués par des dizaines de fusil blaster DC-15, aveuglés par les nanoprojecteurs des bipodes et de d'autres véhicules impériaux qui appuyaient les stormtroopers clones cernant leur foyer.
Ils montrèrent leurs mains bien évidence pour ne pas risquer de les contrarier. Ils surprirent une silhouette encapuchonnée fendre les lignes pour les étudier de ses yeux rouges rubis. Prudemment Dalmon Tissan s'approcha pour lui faire face.
-Qui êtes-vous et que signifie cette intrusion?
Il avait adopté un ton posé teinté d'indignation, le ton de celui qui ne paraissait pas comprendre la raison d'un tel déploiement de force.
La non humaine à la peau bleue garda un masque impavide.
-Je m'appelle Soia Tenn et je suis venue accomplir la volonté de l'Empereur. Qui souhaite s'assurer que les Jedi ne représentent plus une menace pour la galaxie.
-Il n'y a pas de Jedi ici à part vous, rétorqua Litia avec insolence.
Cette fois un sourire faux étira les lèvres de la chiss.
-Voilà une petite impertinente qui ment admirablement bien. Nous savons parfaitement qu'un Jedi est issu de votre famille. Il s'appelle Oreste Tissan.
-Notre fils n'est pas revenu de la Bordure Extérieure, plaida Rebecca. Nous ne l'avons pas revu depuis la fin de la guerre.
L'inquisitrice écarta d'un revers nonchalant de la main cette piètre tentative de déni.
-N'essayez pas de le protéger de quelque façon que ce soit. Nous avons été informés de sa présence par une source sûre.
Immédiatement les regards de ses proches se tournèrent vers Glev. Ce qui fit ricaner l'inquisitrice, qui obtint en partie sa réponse.
Le Jedi corellien était bien ici, ou du moins il y était encore il y a peu de temps.
-Glev, nous avons passé un accord, tu te souviens?
-Oui, madame.
-Tu devais me livrer ton frère et en échange ta famille ne serait pas inquiétée. Et personne d'autre sur Corellia ne serait au courant de ton allégeance.
Le jeune corellien ne put masquer ses bleus qu'imparfaitement aux rubis oculaires ensanglantés de la chiss.
-Mais visiblement, tout ne s'est pas passé comme prévu. Et je parie que ta maladresse lui a permis de s'enfuir.
Glev tenta de quémander du regard le soutien de ses parents et de sa soeur. Qui lui témoignèrent en retour un dédain profondément marqué.
D'une voix éteinte, il avoua:
-C'est exact.
-Lieutenant Nac, faites fouiller les environs.
-Nous perdons peut-être notre temps ici, madame, lui fit observer l'officier du BSI. Le Jedi est peut-être loin.
-Non, je perçois un murmure très proche dans la Force. Ne me faites pas répéter mon ordre, lieutenant.
-Bien, madame. Soldats, déployez-vous!
Les clones obéirent sans protester et se dispersèrent dans le vaste domaine des Tissan, piétinant sans aucune considération les roses que Rebecca avait patiemment entretenues comme un baume pour son coeur. Ils brandissaient devant eux des scanners thermiques et les proches d'Oreste appréhendaient nerveusement qu'ils découvrent sa présence.
Des soldats passèrent devant eux pour investir la maison et la fouiller de fonds en comble. Ils ressortirent bredouilles quelques minutes après.
-Rien à signaler, lieutenant.
-Bien, restez à portée de voix.
Dalmon s'éclaircit la gorge.
-Vous ne le trouverez pas ici. Il est parti plusieurs heures auparavant.
-Donc vous reconnaissez avoir hébergé un ennemi de l'Empire, appuya le lieutenant du BSI. Vous encourrez de graves condamnations si cela est prouvé par un tribunal.
-Ce n'est pas un crime pour un père de protéger son fils.
-Cela l'est si c'est un Jedi.
Au fur et à mesure que les patrouillaient émettaient un rapport négatif de leur recherche, l'inquisitrice battit le rappel de ses hommes. Sur un geste discret de la main, elle ordonna à plusieurs d'entre eux de se poster dans le dos des parents et de la soeur cadette.
-Glev, tu veux bien approcher?
Le jeune corellien ne put déceler la moindre émotion dans ses yeux de braise. Mais sa voix chatoyante l'appelait avec une force qui le poussa à faire un pas l'un après l'autre. Jusqu'à arriver face à elle.
Le sourire de la non humaine semblait engageant. Alors que les clones impériaux n'étaient pas parvenus à mettre la main sur son frère.
-Viens prendre place à mes cotés.
Il obéit docilement avant qu'elle ne lança à Nac:
-Allez-y lieutenant.
-Bien madame. En position de tir!
À l'unisson les stormtroopers braquèrent l'affût de leur DC-15 sur les parents et la sœur de Glev qui s'écria effaré:
-Attendez! Qu'es-ce que vous faites?!
Un coup de crosse lancé dans son abdomen le fit taire et s'écrouler à genoux, le souffle coupé. Une poigne de duracier, celle de l'inquisitrice, lui agrippa fermement le cuir chevelu pour le forcer à se redresser.
-Il est temps de te montrer comment l'Empire s'occupe de ceux qui s'opposent à l'Ordre Nouveau, martela-t-elle. C'est une leçon qui te sera utile.
-Mais vous m'avez promis qu'il ne leur arriverait rien!
-Seulement si ton frère était parmi nous, ce qui n'est pas le cas.
Pour le dissuader de tenter la moindre bêtise, elle activa le sabre laser plaçant la lame ardente sinistre juste sous son menton.
Les yeux agrandis et pétrifiés de ses proches en disaient long sur leur stupeur d'être ainsi mis en joue. Et de devoir affronter une fin rapide qu'ils n'avaient pas prévu.
-S'il vous plaît, laissez-moi retrouver mon frère! Donnez-moi une seconde chance! Supplia Glev, en sanglots.
-Trop tard.
La voix acérée de l'inquisitrice signifiait qu'elle avait déjà rendu son jugement. Ce jugement était sans appel. Elle jouissait de sa détresse comme d'une eau de jouvence.
-Mais ne t'inquiète pas. Ton utilité pour l'Empereur ne touche pas à sa fin. Pour l'instant, observe et apprends.
Le maintenant par les cheveux, elle l'obligea à fixer ses parents et sa sœur, qui se serraient les uns contre les autres. Ayant compris que leur destin était scellé.
-Feu, fit Nac sans hésiter.
Glev s'entendit à peine hurler à pleine gorge lorsque les clones les déchiquetèrent à bout portant avec leurs salves de DC-15.


Lorsque Pégase émergea à l'air libre avec Oreste et Beliem, le Jedi corellien inspira à plein poumons l'air pur de cette nuit dégagée et apaisée. De nouveau il avait les idées claires, bien qu'il se sentait toujours dans un état nauséeux.
Il ignorait la nature de la substance que Glev lui avait ingurgitée à son insu mais ses effets demeuraient encore tenaces. Même s'il tenait debout, il n'était pas sûr d'être en mesure de combattre si les circonstances l'imposaient.
-Maître Oreste, vous devriez consulter un médecin, lui conseilla le majordome.
-Je le ferai quand j'en aurai l'occasion, déclara le Jedi qui fit signe sa compagne qu'elle n'avait plus besoin de continuer à le soutenir par les épaules.
-Je t'y amène tout de suite, Oreste.
-Non.
La posture raide du jeune homme dégageait de nouveau une certitude emplie de détermination obstinée.
-Je dois m'assurer que tout le monde va bien avant de partir. Je ne quitterai pas Coronet sans en être certain.
-Bon je reste avec toi alors, lui assura-t-elle.
-Quant à moi, je dois veiller sur la propriété. Je regrette de ne pas pouvoir vous suivre, j'espère que vous comprendrez.
-Je comprends Pégase, que la Force soit avec toi.
Le jeune couple s'empressa de se fondre dans les jardins, lorsqu'ils entendirent des clameurs rauques résonner au loin avant de se rapprocher. Oreste perçut aisément dans les flux de la Force les échos froids des clones stormtroopers qui se déployaient rapidement, une insidieuse menace qui s'apprêtait à les prendre dans la nasse.
Ils se baissèrent et rampèrent vers des buissons dans lesquels ils se dissimulèrent.
-Par ici, j'ai détecté quelque chose! Cria subitement un clone.
Usant de son acuité visuelle, Oreste surprit l'un d'entre eux en train de brandir un scanner thermique devant sa poitrine.
Beliem le vit agiter les doigts.
-Que fais-tu? Lui murmura-t-elle.
-Je nous dissimule dans la Force, pour brouiller leurs scans, leur expliqua-t-il.
La jeune femme ne cessait pas d'être admirative devant sa capacité de résilience. Son homme avait passé une journée plus que mitigée. Roué de coups avant d'être démasqué, invité et drogué par son frère cadet à un dîner de famille pour être mieux trahi par ce dernier.
Il avait certainement connu mieux..
Quelques minutes auparavant, il était à peine en état de penser et de marcher mais le voilà maintenant aussi frais qu'un jeune rancor en chasse.
Les clones passèrent autour d'eux, quadrillant sévèrement chaque mètre carré de terrain sans cependant parvenir à les repérer. Tous deux leur semblaient invisibles pour ainsi dire.
-Il n'y a rien ici, sergent.
Oreste vit le soldat faire son rapport au sous officier qui contactait un supérieur. Quelques minutes après, le sergent grogna:
-À toutes les unités, on retourne auprès de Yeux Rouges. Exécution!
Yeux Rouges.
Le jeune corellien étendit ses perceptions sensorielles qui furent perturbés par la signature d'une présence familière. Celle de cette inquisitrice chiss.
Il serra les mâchoires et emboîta le pas aux soldats clones qui se regroupaient pour revenir devant l'entrée du château des Tissan. Il se faufila telle une ombre parmi les ombres après avoir demandé à Beliem de rester cachée pour sa propre sécurité.
Il empoignait la crosse de son sabre laser car il se doutait que la chiss ne quitterait pas les lieux sans l'attraper. Et il avait le funeste pressentiment qu'elle ne laisserait pas sa famille en paix. Il devait s'assurer qu'il ne leur arriverait rien..
Il progressa accroupi, rapidement et silencieusement. Jusqu'à se trouver aux premières loges pour découvrir sa sœur et ses parents mis en joue par les clones impériaux.
Et Glev tenu en respect par l'inquisitrice qu'il suppliait d'épargner leur vie. Oreste assista à cette scène comme pétrifié.
Il ne fit donc rien pour l'empêcher car il ne pensait pas que cela pouvait être réel. Persuadé qu'il ne perdrait pas sa famille.
Les rafales de fusils blaster les trouèrent de part en part et il sentit leur âme se dissolver dans les courants de la Force alors que Glev maintenu par les cheveux à genoux par la chiss largua un cri déchirant.
-Non!!

Voilà, j'espère que cela vous a plu! N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez :sournois: !

Oreste va-t-il chercher à s'enfuir ou se laissera-t-il aveugler par la vengeance :diable: ? Vous le saurez... plus tard!

à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 30 Oct 2018 - 19:27   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

Extrait lu !

Oh mais non ! Pauvre famille Tissan ! :cry: On se doutait que ça allait mal finir pour eux mais pas comme ça, pas si vite, pas si brutalement !

Intéressant cependant de faire en sorte qu'Oreste voit tout cela de ses yeux. Par contre, Beliem est un peu trop en mode groupie d'Oreste, notamment lors de cette phrase :

mat-vador a écrit:La jeune femme ne cessait pas d'être admirative devant sa capacité de résilience. Son homme avait passé une journée plus que mitigée. Roué de coups avant d'être démasqué, invité et drogué par son frère cadet à un dîner de famille pour être mieux trahi par ce dernier.
Il avait certainement connu mieux..
Quelques minutes auparavant, il était à peine en état de penser et de marcher mais le voilà maintenant aussi frais qu'un jeune rancor en chasse.

Et elle a des papillons au ventre quand elle le regarde en plus ? :wink:

Bon, je chipote car sinon, c'est toujours aussi prenant ! Vivement la suite ! :oui:

mat-vador a écrit:Oreste va-t-il chercher à s'enfuir ou se laissera-t-il aveugler par la vengeance :diable: ?

Je mise sur la deuxième proposition... mais pas avant que nous ayons refait un tour du côté de Gelfran aussi bien ! :sournois:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5038
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 31 Oct 2018 - 8:34   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien: le Jedi Noir de Dathomir

L2-D2 a écrit:Oh mais non ! Pauvre famille Tissan ! :cry: On se doutait que ça allait mal finir pour eux mais pas comme ça, pas si vite, pas si brutalement !

Intéressant cependant de faire en sorte qu'Oreste voit tout cela de ses yeux.


Niark, niark, j'aime déchirer les espoirs et les espérances :diable: ! Je suis un Sith vapodoucheur, j'ai une réputation à entretenir :transpire: ! Je suis un gros sadique :D !

L2-D2 a écrit:Par contre, Beliem est un peu trop en mode groupie d'Oreste, notamment lors de cette phrase :

mat-vador a écrit:La jeune femme ne cessait pas d'être admirative devant sa capacité de résilience. Son homme avait passé une journée plus que mitigée. Roué de coups avant d'être démasqué, invité et drogué par son frère cadet à un dîner de famille pour être mieux trahi par ce dernier.
Il avait certainement connu mieux..
Quelques minutes auparavant, il était à peine en état de penser et de marcher mais le voilà maintenant aussi frais qu'un jeune rancor en chasse.

Et elle a des papillons au ventre quand elle le regarde en plus ? :wink:


Ben, elle est très amoureuse de lui! Et puis son mec, c'est un Jedi, ne l'oublions pas :paf: ! Y a beaucoup de filles qui aimeraient avoir un Jedi vapodoucheur comme petit ami (et futur mari), même s'il a une fâcheuse tendance à user du Coté Obscur :sournois: !

L2-D2 a écrit:
mat-vador a écrit:Oreste va-t-il chercher à s'enfuir ou se laissera-t-il aveugler par la vengeance :diable: ?

Je mise sur la deuxième proposition... mais pas avant que nous ayons refait un tour du côté de Gelfran aussi bien ! :sournois:


Zut, mes persos commencent à être prévisibles :paf: .

Merci pour le retour et à la prochaine pour la suite :hello: !
place au seigneur des vapodouches, infâmes misérables!

fan fiction: fan-fictions-hdf-f17/jedi-corellien-la-trilogie-post-legacy-t17338.html, Les Origines de Jedi corellienl, Chroniques
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1377
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations