[ CW Story ] - Jour J

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Sixfrags » Mer 28 Déc 2016 - 1:33   Sujet: [ CW Story ] - Jour J

Bonjour à toute et à tous !


Alors allons droit au but, j'ai eu une idée il y a quelques mois et j'avais commencer à écrire quelque chose de spécial, j'étais partis sur une nouvelle se déroulant pendant la guerre des clones.
En effet, j'ai toujours aimé cette période de la timeline Star Wars et je la trouve vraiment peu exploitée dans les films. Je me suis donc mis en tête après avoir retrouvé le cadavre de manuscrit sur une clé USB d'écrire plusieurs petites nouvelles se déroulants en quelques chapitres sur cette période de guerre galactique.
Bien entendu, les "épisodes" de cette série dans laquelle je me lance seront diversifiés, allant du simple récit de guerre du point de vue d'un clone jusqu'au drame amoureux d'un paysans victime des répercussions des conflits ! Je vais essayer de faire un peu de tout pour aborder plusieurs aspects du conflit :)
Alors si vous avez des propositions quant à un sujet, un aspect, des idées à me proposer, je suis tout à fait preneur ;)
Je prendrais en compte n'importe quelle critique positive ou négative tant qu'elle est constructive. Je prend aussi avec plaisir tous vos retours sur cette nouvelle ^^

Et je préviens de suite, je ne cherche pas à faire de la grande littérature parfaite, je veux juste vous divertir à travers des histoires courtes et pas forcément très profondes. Mon écriture se veut simplement divertissante et accessible à n'importe qui ^^
Sur ce, je vous laisse sur le premier chapitre du premier Episode nommé "Jour J" Bonne lecture :)




{_---------------__/ \__---------------_}




Chapitre 1 :


Image

Kamino était à cette époque certes battue par des tempêtes violentes mais surtout sur le point de déclencher un renouveau au travers la galaxie. Chaque être vivant dans cet univers ouïrait enfin de cette planète bleue pourtant si méconnue à ce jour malgré un confort de vie agréable et des biens à souhait. Il y a de cela quelques années, les Kaminoens débutaient une production massive sous les ordres flous de hautes personnalités et encore plus récemment, un maître jedi est venu parler au ministre des lieux.
Dévoilant la nature de cette fameuse activité qui ne se révéla qu'être une armée complète de clones génétiquement crées et modifiés en ayant pour base Jango Fett, un chasseur de prime de renommée.

À première vue, ses personnages semblaient identiques, calmes et paisibles, mais comme chaque espèce, les clones étaient conscient et avaient une âme, lorsque les premiers sujets se mirent à développer des sentiments et une personnalité, Lama Su voulu stopper la production en prenant cela comme un échec. Sous les conseils avisés de mandaloriens venant entraîner ces soldats, affirmant que cette évolution pourrait leur donner un avantage au combat, le clonage reprit.

Jusqu'au jour où un général vint chercher ses troupes.
Armés et équipés, les soldats exécutèrent les manœuvres qu'ils avaient appris depuis leur naissance, embarquant dans des canonnières par équipe, sous une pluie violente et répétitive. CT-2707, un soldat clone spécialisé dans l'armement et qui excelle au tir était au milieu des rangées, attendant ses camarades. Il n'a jamais supporté le moindre retard et n'a jamais rien pu dire à ce sujet, n'étant pas assez gradé pour placer la moindre remarque. Sous son casque, ce clone a un visage semblable aux autres, son crâne chauve basané marqué par son matricule derrière la nuque ainsi que son surnom au dessous.
Depuis le réveil de divers personnalités chez les troupes, les clones se donnaient des surnoms pour faciliter les interactions. Celui ci a hérité de l'identité de « Nerv » pour souligner son caractère nerveux et impatient ce qui insupporte bon nombre de ses camarades.

-Hey Nerv, on est là. Dit d'un ton grave et sec une voix familière derrière lui.

Il n'eut pas besoin de se retourner pour deviner qui arrivait, c'était ses deux plus grand compagnons, toujours entraînés ensemble depuis l'incubateur. CT-3105, aka « Twinkle » est un clone sérieux et très protocolaire, il ne supporte pas de contredire un ordre ou manquer de respect à un supérieur.
Il est spécialisé dans l'artifice, les explosifs et tout ce qui fait et peut faire de gros dégâts, il a hérité son surnom du fait qu'il a toujours voulu nettoyer son armure après les entraînements jusqu'à ce qu'elle se mette à briller.
L'autre clone qui se mit rapidement dans les rangs, entre les deux amis est matriculé CT-1711 aka « Pitch ». Il représente le fardeau du trio, celui qui a toujours le mot de trop et qu'il ne faut pas. Ne connaissant pas le sérieux, il met à profit ses capacités en technologies pour s'amuser et accéder à des informations prohibées, il a hérité de son surnom pour sa capacité incroyable à aligner des dizaines de phrases sans aucun intérêt juste dans le but de faire fuir ses frères pour libérer une table au mess de Kamino.

-Hey Nerv, nerveux ? C'est le jour J ! Dit Pitch, semblant tout excité, le seul en armure se mouvant dans la formation.

-On part pour la première fois et on refuse de nous dire ce sur quoi on va tomber. Ça fait plusieurs dizaines de minutes que les première canonnières ont décollé et que le premier croiseur est parti. Alors oui, je suis pas dans mon assiette. Répondit Nerv en grinçant des dents.

-Les gars, le commandant vous regarde, épaules droites et buste en avant. S'exclama Twinkle en remarquant ses camarades soupirer autour de lui en remarquant que le blagueur serait de la partie.

Ils se turent alors, Pitch jouait avec son pistolet blaster et son équipement tandis que les deux autres se contentaient d'avancer avec le reste du rang lorsqu'on leur demandait de le faire. L'eau coulait sur leurs armures inconfortables, presque oppressante avec cette météo. Jouant maintenant avec ses bottes en frappant la pluie du bout du pieds, le clone dit avec un ton ironique :

-On est tellement bien là dedans, on dirait que les Kaminoens connaissent les hommes par coeur.

-Faites qu'on aille sur une planète remplie de plage et d'air chaud. Ajouta Nerv.

-Faites qu'on aille au combat. Rectifia le dernier, toujours droit avec la visière en avant.

Les trois arrivèrent finalement devant les portes de la canonnière et y pénétrèrent avec une dizaine d'autres camarades. Un hologramme bleu apparut au centre du véhicule tandis qu'il décollait et que tout le monde s'accrochait aux barres métalliques, la silhouette holographique se mit à parler avec une voix solennelle :

-Messieurs, vous avez été conçu pour servir la république galactique et préserver la paix au travers de l'univers. Aujourd'hui est votre première fois sur le terrain alors rendez nos entraineurs fiers. Là bas, notre but sera d'obéir au doigt et à l'oeil au général ici présent.

Une toute petite silhouette légèrement verte fit son apparition aux côtés du commandant, prenant la relève :

-Très important pour nous vous êtes. Un renouveau vous pourriez être, mais au temps présent nous devons nous consacrer. Débarquer sur Géonosis vous allez et y détruire les avants postes séparatistes vous devez.

Le petit être sembla d'un coup dérangé de l'autre côté du fil, le clone l'observa un instant, le regarda disparaître puis continua :

-Comme le général Yoda l'expliquait, une fois sur place, vous irez combattre au front tandis que les premières sections s'occuperont de l'arène Petranaki où sont capturés trois vip. Des usines de droïdes sont présentes et des bases ennemis jonchent le sol alors vous devrez vous éparpiller du mieux que vous pouvez en suivant les ordres de vos supérieurs. Est-ce clair camarades ?

Un cri léger d'enthousiasme fut poussé par l'équipage à l'exception de Nerv qui avait du mal à se concentrer, fusil à l'épaule. « Géonosis ? On n'a pas été préparé à affronté des Géonosiens... en fait, à part les droïdes, nous ne sommes pas trop habile à combattre des espèce comme celle ci. » pensa-t-il en fronçant ses sourcils sous son casque. Une tape assez brusque à l'épaule le ramena à la réalité, Pitch le secoua un instant, lui chuchotant assez fort :

-Allo Korasa, ici Kamino, vous me recevez ?

-Très drôle. Répondit-il avec un léger sourire, un peu détendu. J'ai hâte d'y être, c'est tout.

La canonnière entra dans un grand hangar et se rangea aux côtés de centaines d'autres véhicules identiques, tous fermés, contenant des dizaines de soldats. Un mouvement violent fit balbutier presque l'intégralité des clones lors du passage en hyper-vitesse. Seul Pitch semblait rire seul du début mouvementé du voyage, il rompait le silence.
Tout le monde s'impatientait à bord de leur vaisseau, Nerv tapotait le planché métallique avec la pointe de son pied, commençant à s'imaginer les pires scénarios de guerre, que son arme s'enraille, qu'il tombe en se prenant les pieds dans son armure ou même que les droïdes sont beaucoup plus fort en vrai qu'à l'entrainement. Twinkle lui tapa la hanche gentiment avec son coude puis dit au travers du casque :

-T'en fais pas 07, t'es bon tireur, tu risques rien. T'as toujours été excité rien qu'en pensant à ce jour.

-Oui mais finalement, la pluie, c'était pas si mal.

Au bout d'une quinzaine de minutes, le croiseur vénator se mit à ralentir. Le hangar s'ouvrit étonnamment vite et les canonnières ne se firent pas prier pour décoller. La silhouette holographique apparut de nouveau, mais elle avait changée, c’était un gradé en armure qui s'adressa à eux, fusil et jumelles dans les mains. Si on en croit les traits d'armure teints en vert, le clone qui se mit à parler était un sergent :

-Messieurs, connectez vous sur l'interface de l'armée afin de communiquer par radio entre vous. Allez au canal 3.45, c'est celui de votre équipe. J'ai fait appel à une équipe pour une mission importante et c'est votre transport que l'on m'a désigné. J'espère que vous m'aiderez. Vous me retrouverez une fois atterrit pour un briefing plus complet. Bien reçu soldats ?

Une réponse affirmative générale résonna. Les lumières blanches et noires de l'espace qui défilaient au travers des portes du vaisseau se changèrent en une lumière puissante jaune orangée. Ils venaient d'entrer dans l'atmosphère, le véhicule ouvrit ses deux grandes portière pour montrer à l'équipage l'extérieur.
Un long frisson parcourut le dos de Nerv tandis que Twinkle, à côté de lui, ne bougea pas d'un poil. Dehors, une planète recouverte de sable s'affichait, dévoilant d'immenses piliers de pierres, contenant des habitations géonosiennes, des tirs volent partout, entre les blaster et sabre laser au sol et les canons anti-aériens séparatistes, les explosions ne s'arrêtaient pas. On voyait en bas des centaines de silhouettes blanches de clones qui mouraient ou gagnaient du terrain et d'autres ombres semblables aux natifs et aux droides de combat.

-Toi qui voulais une plage Nerv, t'es servis. Dit Pitch en ricanant.

-hey, c'est quoi ces trucs ! S'alarma un trooper à leurs cotés en pointant des super-droides de combat se trouvant en contrebas du doigt.

Tous eurent le souffle coupé, surpris par ce qu'était vraiment la guerre. Une voix résonna dans le véhicule, celle du pilote, légèrement paniqué :

-Accrochez vous derrière !

La canonnière trembla un moment, une explosion venait de les frôler. Un transport semblable se prit un tir de plein fouet non loin d'eux, fonçant vers le sol à toute allure. Nerv déglutit en voyant d'autre équipe subir le même sort.

-Je sais pas vous, mais moi j'aimerais bien ne pas éclater sans avoir buté un seul droïde.

-La ferme Pitch. Le coupa Twinkle.

Chacun s'accrochait du mieux qu'il pouvait aux barres de métal qui assurait leur stabilité. Les trois frères, côtes à côtes au bord du vide regardait au loin le point de rendez vous, voyant aussi d'énormes boules métalliques enfoncées dans le sol, présentant tous les éléments de bases ennemis.
Ils froncèrent tous les trois les sourcils, esquissant légèrement un sourire en coin. L'adrénaline faisait effet, les clones étaient prêt au combat.
Modifié en dernier par Sixfrags le Mer 28 Déc 2016 - 23:10, modifié 2 fois.
Ce n'est pas la signature que vous recherchez.

Mes Fan-Fictions : - Déchéance - Jour J
Sixfrags
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 03 Nov 2015
Localisation: Dans les cantina du loiret.
 

Messagepar Côme » Mer 28 Déc 2016 - 20:20   Sujet: Re: [ Clone Wars Story ] - Jour J

Coupez en plein milieu de l'action je veux la suite :grrr: :grrr:
Il était une fois...Fin.
Côme
Padawan
 
Messages: 25
Enregistré le: 04 Déc 2016
 

Messagepar Sixfrags » Mer 28 Déc 2016 - 23:03   Sujet: Re: [ Clone Wars Story ] - Jour J

Côme a écrit:Coupez en plein milieu de l'action je veux la suite :grrr: :grrr:


Ne t'en fais pas, la suite arrive bientôt ;)
Le premier chapitre est le plus court en longueur mais le plus chargé en description ^^
Ce n'est pas la signature que vous recherchez.

Mes Fan-Fictions : - Déchéance - Jour J
Sixfrags
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 03 Nov 2015
Localisation: Dans les cantina du loiret.
 

Messagepar mat-vador » Mer 28 Déc 2016 - 23:04   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

Ah le début de la bataille de Géonosis! le thème de la Guerre des Clones reste assez classique, mais le style rend la lecture très agréable :wink: !

Bref j'attends la suite!

PS: pour la concordance des temps, je pense que j'aurais mis dans la dernière phrase du dernier paragraphe: les clones sont prêts au combat => les clones étaient prêts au combat.
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea 1ère partie, Jedi corellien, Chroniques de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1552
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Sixfrags » Jeu 29 Déc 2016 - 22:35   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

mat-vador a écrit:PS: pour la concordance des temps, je pense que j'aurais mis dans la dernière phrase du dernier paragraphe: les clones sont prêts au combat => les clones étaient prêts au combat.


En effet, c'est une erreur d'inattention, j'ai édité ^^

Normalement, la suite viens dès demain :) promis juré !
Ce n'est pas la signature que vous recherchez.

Mes Fan-Fictions : - Déchéance - Jour J
Sixfrags
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 03 Nov 2015
Localisation: Dans les cantina du loiret.
 

Messagepar Sixfrags » Ven 30 Déc 2016 - 15:17   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

{_---------------__/ \__---------------_}


Chapitre 2 :


Image


Les quelques dizaines de canonnières volaient vers leur point de rendez-vous respectifs, esquivant au mieux les tirs anti-aériens qui les déciment peu à peu. Les trois amis sont parmis leurs camarades, observant l'horizon, bien accrochés aux barres de sûretés.

-Bordel, le pilote peut pas appuyer sur l'accélérateur ! S'empressa Nerv.

-Du calme, on y est presque. Dit calmement Twinkle. . . C'est quoi ça ?

Il pointa calmement du doigt une sorte de nuage sombre un peu foncé. Il se rapprochait à toute allure voire dangereusement. Pitch enfonça ses jumelles sur sa visière et poussa un léger cri de surprise en zoomant.

-Imaginez un essaim de géonosiens qui volent armés. Dit-il calmement. Bah c'est ça.

Le « nuage » passa au travers d'une canonnière dont toutes les troupes présentent furent jetés à l'extérieur avant de chuter violemment vers le sol. Par réflexes, tous les clones rechargèrent leurs armes et visèrent les assaillant qui devenait proches.

-Je vous l'avais dit. Fit remarquer Nerv en insistant sur le « je ».

Tous se mirent à tirer à la fin de cette phrase, les natifs reculèrent légèrement puis reprirent leur assaut, passant autour du vaisseau de l'équipe. Un clone se fit attraper par les pattes d'un ennemi et se vit projeter en dehors de la cabine. Même si le nombre de bestioles chutait brusquement suite aux tirs massifs de toutes les canonnières républicaines, quelques transports explosèrent tout de même. Une autre de leur camarade fut jeté dans le vide en se faisant transpercer par une lance géonosienne. Quelques uns eurent l'armure tachée de sang. L'essaim se dissipa doucement, l'attaque n'avait duré que quelques secondes mais avait été meurtrière. Des voix résonnèrent dans les radios globales de leur casque :

« Commandant, combien de LAAT ont été descendu ?! »

« On ne sait pas capitaine, concentrez vous sur l'ennemi »

« Bien reçu, mais nous avons un besoin critique de renforts ici ! »

-On dirait que ça tourne mal. Commenta Pitch avec un air détendu.

-ça ne doit pas être comme ça partout, ils ne sont pas illimités en nombres. Répondit Nerv, soulagé d'avoir survécu à l'attaque, une giclée de sang sur le bras.

Les transports commençaient à se poser pour la plupart, sur des champs de batailles divers, au bords de falaises, en pleines dunes sans protections, dans des sortes de tranchées que des machines semblent creuser lentement. Le leur se dirigeait vers une zone à l'abri entre deux flancs de roches abruptes. Une petite plateforme rouge sur patte indiquait un avant poste de la république. Des lumières de tirs de blaster s'échappaient du haut des rochers couvrant sans doute un combat acharné.
La canonnière se mit à voler à ras des dunes de sable rouge avant de se poser lentement devant le point de rendez-vous. La dizaine restante de clones descendit rapidement.

-Je sais pas vous, mais je trouve ce look dément. S'exclama Pitch en parlant de la coque de leur transport, presque repeinte par du sang géonosien.

L'escouade trottina jusque la plateforme de commandement où ils virent le sergent. Il les regarda pendant de longs instants puis dit avec un air peu fier :

-content que vous ayez survécu. De toute façon, il ne me fallait aucun faiblard parmi mes hommes.

Les troupes se regardèrent, un peu surpris et choqués du comportement du gradé qui continuait son discours :

-Je suis le sergent Monja, je vais veiller sur vous pour notre opération. Le général Windu nous a confié que l'archiduc géonosien séparatiste Poggle le bref s'est échappé lorsque nous avons secouru les Jedi dans l'arène. De bonnes sources indiquent un bunker lui appartenant au nord de cette position. Mais bien entendu, pour éviter toute tentative pour le retrouver, il aurait confié ses codes à son bras droit que nous venons de coincer dans ce renfoncement. Nous n'avançons que très peu du à leur défense puissante. Vous allez servir de renfort pour pousser nos lignes vers celles de l'ennemi afin de récupérer ces codes. Bien reçu ? Des questions ?

Un silence régna sur les clones. La mission était risquée mais faisable si ils jouaient sur l'effet de surprise provoqué par un renfort brusque pour la république. Pitch leva la main et la secoua légèrement. Le sergent le pointa du doigt en hochant la tête, tout ouïe :

-M'sieur, avec tout le respect que je vous dois, pourquoi ce surnom ? « Monja ».. ça veut rien dire !

Il ne répondit pas puis soupira et tourna des talons en faisant signe de procéder à l'opération. Les troopers se mirent à trottiner jusque derrière des roches, hors de la bataille. Ils levèrent leur tête à tours de rôle pour analyser la situation. Le combat était bien entamé, des cadavres de clones fumant sont disposés un peu partout et d'autres, salit par le sable combattent toujours abrités derrière les dunes ou cachés par des débris de super-droïdes de combats. De l'autre côté, une trentaine de mètres plus loin, des droïdes de combats tiraient sur les survivants sans s'arrêter, par relais. Pitch enclencha ses jumelles puis dit, en s'adossant à sa cachette :

-Tout au fond y'a un géonosien allongé au sol. Il bouge encore.

-Pourquoi il s'envole pas ? Demanda Nerv.

-J'ai cru voir son aile fumer. Mais je suis pas sûr. Tu veux qu'on lui demande ? Répondit-il ironiquement.

-Oui. Fit sèchement Twinkle en se redressant d'un coup, fusil dans les mains.

Pris pour le signal, tous les renforts se redressèrent et firent feu sur les ennemis, les détruisant pour la plupart. Les combattants abrités sortirent aussi pour participer. Les républicains se mirent à avancer en tirant, voyant leurs camarades tomber presque tous les trois pas sous les tirs maladroits des droïdes confus. Une grenade adversaire ricocha au sol et explosa pile entre deux trooper qui furent propulsés sur les côtés. Twinkle se prit un des cadavres sur lui, tombant à la renverse. Tandis que Pitch continuait d'avancer en riant tout en vidant ses chargeurs, Nerv se hâta pour aider son frère. Il poussa le corps sans vie et pu voir son ami couvert de sang et de sable, lui qui était pourtant si propre d'habitude, ça lui faisait bizarre. Il l'aida à se relever puis rejoignirent leurs camarades bientôt proches de toucher les ennemis. Tous le monde pouvait entendre les droïdes paniquer en rechargeant, commencer à courir dans tous les sens en criant. Les clones se mirent en lignes et éliminèrent un par un les derniers adversaires.

-Woa ! J'adore cette odeur ! Cria Pitch en riant aux éclats.

-Tout ce que je sens, c'est du métal brûlé. Répondit Twinkle en essuyant comme il pouvait le sable qui le recouvrait.

Le sergent arriva d'un pas rapide derrière eux après quelques instants puis poussa légèrement deux clones pour passer devant eux. Il mit un genoux au sol près du géonosien qui avait effectivement une aile carbonisé ( visiblement par un tir de blaster ) puis lui dit brusquement et l'attrapant par le cou :

-Alors sale bête ! Donne moi les codes du bunker !

-Je .. ne .. sais .. rien. Balbutia le blessé en tentant de parler leur langue.

Le clone lui assena un coup si violent au visage que quelques gouttes de sang se mirent à dégouliner de son poing :

-J'ai dit : Donne moi ces foutus codes si tu veux revoir ta famille !

-.. Fa.. mille ?

-Ce truc ce fou de ma gueule ? S'étonna le gradé avant de lui mettre son pistolet DC-17 sur la tempe.

Le géonosien sembla réagir en essayant d'abord de secouer ses ailes puis dit avec une voix implorante, parsemée de quelques claquements de langues impulsifs :

-Tenez, soldat, laissez … moi .. maintenant.

La victime donna une sorte de bout de métal au sergent. Une sorte de carnet holographique se déroula lorsqu'il le prit. Monja regarda ses soldats puis demanda rapidement qui avait des connaissances en technologies. Pitch leva le bras, surexcité puis arracha presque le carnet des mains de son supérieur avant de l'examiner :

-Vous pouvez décrypter ça soldat ? Dit l'homme en armure verte.

-Vous savez qui je suis ? … Nan ? .. Bien sur que je peux ! Répondit-il en gloussant, sans quitter l'objet des yeux.

-Bien. Continua le gradé. Alors repos soldats, rendez vous au poste dans 10 minutes pour la suite.

Il tira sur la deuxième aile du natif au sol puis s'en retourna à son poste sur la plate forme amovible. Quelques canonnières passèrent au dessus de leurs têtes, signe que la république gagne considérablement de terrain. Un transport se stoppe non loin du champ de bataille, lâchant des clones médicaux afin de prendre en charge les blessés de guerre. Nerv aidait Twinkle à se nettoyer puis laissa tomber en se dirigeant doucement vers Pitch :

-Alors, tu t'en sors ? Lui dit-il calmement.

-C'est un jeu d'enfants. Répondit le hackeur en finissant tranquillement de tout décrypter.

-Tant mieux .. tarde pas trop, le sergent m'a pas l'air très compréhensif comme clone.

-Mouai, de toute façon on est tous les mêmes, t'es moi, je suis toi, on est lui...

-Nan Pitch, on est tous Jango Fett mais chacun un clone différent. Soupira Nerv.

Il s'éloigna alors pour laisser son ami travailler. Il se mit à marcher tranquillement entre les cadavres, évitant doucement les légers cratères causés par les grenades. En observant blessé par blessé et cadavre par cadavre, il vit parmi eux, Twinkle, recroquevillé contre une des parois du renfoncement, son casque posé dans le sable. Son crâne rasé de près et son bouc étaient visibles de tous ainsi que son tatouage personnel du symbole de la république sur sa joue droite. Son visage semblait vide, ses yeux fixaient le ciel toujours, bien que moins fréquemment, parsemé d'explosions. Il s'approcha de lui puis s'accroupit légèrement avant de demander d'un ton calme en retirant lui aussi son casque :

-ça va mon pote ? Tu tiens le coup ?

Il mit un certain temps avant de répondre doucement en secouant légèrement la tête :

-Blooper et Sad sont morts juste à côté de moi … Tu crois que ça peut franchement aller ? .. Nom de dieu, j'ai partagé au moins deux rations avec Blooper et .. Regarde moi .. J'ai le sang de mon frère sur l'armure.

Il renifla un coup pour retenir le moindre signe d'émotion, il a toujours voulu être le clone parfait, sans sentiments pour le guider, juste à obéir les ordres. Il disait toujours qu'il « est fait pour ça alors autant le faire bien. ».

-Je comprends Twink' … Mais regarde nous. On doit finir ce qu'on a commencé. Sourit Nerv en remettant son casque, se relevant et lui tendant la main pour l'aider.

Un peu plus loin, un « Youhou ! » résonna entre les roches, Pitch courut alors vers le sergent, carnet à la main. Il venait sans aucun doute de finir son boulot. Le clone assis prit la main de son frère de sang et d'armes puis enfila son casque à nouveau. Monja appela les clones en criant, secouant les bras pour leur indiquer le poste de commandement. Tous se réunir en quelques secondes à l'exception des blessés et des médecins. Il les regarda tous, se connecta sur leur canal de radio puis commença à dire :

-1, 2, 3 … 6 … Vous n'êtes plus que 9 ? Vous êtes des clones ou des tas de ferrailles ?... Répondez !

-Des clones sergent ! Dirent en chœur les troupes.

-Bien.. j'ai eu une once d'hésitation en voyant vos compétences pitoyables. Messieurs, je vous prie d'embarquer dans la canonnière, Poggle le bref nous attend sagement dans son bunker.

Nerv leva le bras au milieu des soldats en armures déjà souillées par la faune désertique. Le gradé le regarda un instant avant de lui donner la parole.

-Excusez moi monsieur mais nous devons arrêter un Archiduc séparatiste ? Pourquoi envoyer une poignet de clones tous frais. Ils feraient mieux d'envoyer des commandos ou encore des Jedi ! S'exclama le clone sans hausser le ton.

-Petit, sache que les Jedi sont en mauvaise posture pour le moment, nous faisons en sorte de les évacuer le plus possible, il y a déjà de lourdes pertes dans leurs camps. De même pour les commando, les escouades assignés à cette mission ne répondait plus lorsque Yoda a demandé de l'aide. Ils sont supposés mort et nous sommes les seuls disponibles sur cette planète. Compris ?

-Je suppose que oui.

Les troupes se dirigèrent alors vers la canonnière. Nerv aida Twinkle à tenir le coup en lui tapotant l'épaule alors que Pitch montait en enregistrant les codes dans l'interface de son casque.

-Bien messieurs, ici Crow. Bienvenue à bord de mon coucou ! S'exclama joyeusement le pilote avec une voix grave. Règle numéro un, si vous avez besoin de pisser, trop tard. Règle numéro deux, si besoin, merci de vomir au dehors.

Les clones esquissèrent un sourire, seul Pitch s'indigna et dit :

-Hey ! C'est moi le clone qui déconne ici ! Tu m'entends ?

Les autres se moquèrent rapidement de lui avant que les portes ne se ferment lorsque le sergent entra dans le transport. L'engin se mit à s'envoler vivement, sans prévenir ou même prendre soin de ses passagers. Cela tanguait dans tous sens mais la plupart des trooper ne semblant pas s'en soucier. Nerv soupira en sentant la conduite hasardeuse du pilote et dit en marmonnant :

-Je le sens mal ce voyage.

Les réacteurs firent feu, se dirigeant droit vers la zone du bunker.
Ce n'est pas la signature que vous recherchez.

Mes Fan-Fictions : - Déchéance - Jour J
Sixfrags
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 03 Nov 2015
Localisation: Dans les cantina du loiret.
 

Messagepar Sixfrags » Lun 02 Jan 2017 - 12:54   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

Bonne année 2017 à tous et à toute ! :D
Voici le chapitre 3 de la fan-fiction, je suis content de voir qu'elle passionne autant de monde ... x) Je vais continuer tout de même de poster pour ceux qui lisent sans commenter d'avis ou de critique.
Celui ci est à nouveau un chapitre court par rapport aux suivant ;)



{_---------------__/ \__---------------_}


Chapitre 3 :


Image

La dizaine de survivants, accrochés dans la canonnières attendent tranquillement dans le silence, chacun doutant de leurs capacités à réussir la mission. D'habitude, un groupe de commando aurait été envoyés s'occuper de ce genre de missions importantes mais d'après le sergent, les escouades d'élites ont presque toutes été éliminées et les seuls autres restant sont sur d'autre objectifs tout aussi importants. Les troupes commençaient à gagner du terrain à la surface en faisant exploser les avant postes séparatistes et en perçant sur les fronts.

-Je vous ai déjà raconté la fois où j'ai tué treize droïdes avec une seule grenade ? Dit Pitch aux autres avec un ton enjoué.

-On sait tous que c'est faux, 1711 … Soupira un clone derrière lui.

-T'es pas cool mec !

-La ferme. Dit sèchement Twinkle, ne voulant pas plaisanter.

Le sergent Monja se déplaça dans la cabine en poussant légèrement les autres, cognant armure contre armure pour arriver au fond du transport. Il ouvrit une sorte de placard métallique puis en sortit de l'équipement et commença à le distribuer en gérant du mieux qu'il pouvait les turbulences pour ne pas tomber au sol. Il tendit à Twinkle et Nerv des sacs à dos spécialisés pour leur armure, s'accrochant à leur dos puis donna à Pitch un module de ceinture lui permettant d'y accrocher un tout petit clavier holographique qu'il lui proposa aussi. Ils prirent tous leurs nouvelles affaires, fiers d'eux. La voix du pilote résonna avec un

-Droïdes Hailfire droit devant !

Les portes se fermèrent totalement pour éviter que le moindre soldat ne tombe, une explosion proche les fit trembler, la canonnière se pencha à 90° sur la droite, bousculant tout l'équipage. Les uns sur les autres contre la porte en métal, Pitch s'exclama en toussant :

-Euh les gars .. Je commence à être aussi positif que Nerv.

-Je vous l'avais dit... Dit ce dernier en esquissant un sourire.

-Taisez-vous et faites confiance au pilote soldats ! Ordonna en criant le sergent.

Les missiles des droïdes motorisés Hailfire étaient rapides et très nombreux, difficiles à esquiver. D'autres transports explosaient en l'air, le ciel était rempli de vaisseaux en tous genres. Le clone aux commandes savait ce qu'il faisait, il s'était beaucoup entraîné à combattre ce genre de choses. Les deux sphères en verres dotés de canons laser de chaque côté de la canonnière commencèrent à faire feux, découpant les véhicules et troupes au sol voulant compromettre leur mission.

-Vous vous souvenez quand je vous ai dit que ça serait une partie de plaisir les gars ? S'exclama le pilote.

Il vira d'un seul coup pour se remettre droit et éviter de très peu un missile, remettant tous les passagers sur le sol brusquement.

-... Bah j'ai menti. Continua-t-il, pas très rassuré.

La canonnière tira une salve de missile par le dessus pour bombarder le sol, créant de gros cratères à la place des canons ennemis. Les autres faisaient de même, un véhicule fut touché, son arrière prit feu et il entama une descente rapide. Le vaisseau se décala violemment sur le côté pour ne pas entrer en collision avec l'épave sur le point de se crasher. De la fumée entra légèrement dans la cabine. Les troupes à l’intérieur tentent de se redresser lentement en toussant tous ensemble.

-Hey, Crow ! Si on meurt, je te tue ! Hurla Pitch en secouant la main pour faire fuir la fumée.

Aux commandes, le pilote se mit à ricaner nerveusement en voyant ses collègues exploser. Il esquivait du mieux qu'il pouvait, les AT-TE aidaient fortement au sol, avec l'arrivée de l'infanterie républicaine au sol. Les séparatistes semblaient distraits par les renforts mais continuaient à harceler le ciel. Les explosions se faisaient moins fréquentes mais plus précises.

Nerv soupira en se remettant debout en même temps que quelques autres de ses frères. Il secoua la tête pour se remettre doucement des secousses puis dit :

-Plus jamais je monte dans ce genre de trucs.

-Dramatise pas, on aurait pu être dans celles qui ont explosé à peine sorties du hangar. Fit remarquer Twinkle.

Après deux mouvements brusques de droites à gauches et une secousse brusque, la canonnière se mit à descendre. les clones soufflèrent, rassurés. Le sergent se dirigea vers l'écran de commandement pour voir où ils en sont. Il fronça légèrement les sourcils puis dit à l'intention du pilote :

-Crow, remontez, on est pas assez proche de l'objectif, il doit rester une bonne dizaine de kilomètres !

Il n'eut aucune réponse, les clones se regardèrent entre eux, Nerv comprit et s'accrocha à une barre de sécurité. Le vaisseau prenait de la vitesse en chutant, des flammes apparurent à l'arrière. D'autres tirs secouèrent la cabine déjà en chute, une des deux portes larges s'arracha violemment, montrant la bataille faisant rage. Twinkle prit avec ses deux bras la même barre que son ami, Pitch s'accrocha fermement au bras de ce dernier en fermant les yeux et les autres clones firent de leur mieux pour se tenir à quelques choses de solide.
Le sable se rapprochait dangereusement, annonçant une fin brutale. Leur vitesse augmentait à chaque seconde, une aile prit feu, ils entendaient le pilote paniquer au travers de la radio grésillante. Un morceau de l'avant du vaisseau se décrocha et frappa la cabine de plein fouet, écrasant un clone contre un mur et en happant deux autres à l'extérieur. Un silence de mort régna pendant moins d'une seconde avant que l'impact ne se fasse ressentir, une sensation d'apesanteur souleva les troupes lorsque la canonnière se mit à faire son premier tonneau juste avant de se remettre droite, bloquée par le sable, perçant les dunes à toute vitesse. Un soldat fut jeté au dehors par une secousse, Nerv déglutit et ferma les yeux. L'épave se stoppa net, détruisant un grand nombre des barres métalliques, envoyant les survivants dans tous les sens dans la cabine, contre les parois.





Nerv ouvrit les yeux légèrement, des étincelles tombaient sur lui par moment, son interface ne fonctionne plus, comme si son casque était éteint. Il observa autour de lui sans trop bouger la tête à cause de la douleur et vit des flammes entre quelques morceaux de vaisseau. Il se mit à tousser et tapota son casque qui ne filtrait plus l'air pour le protéger de la fumée, l'interface redémarra tranquillement, affichant l'initialisation.

-.. Qu.. Quelqu'un est en vie ? Dit-il avant de se mettre à tousser à répétition.

Aucune réponse autre qu'un gémissement provenant du cockpit. Nerv est juste devant la porte menant aux commandes, la cabine s'est effondrée sur elle même, il ne peut voir l'état du reste de l'équipage. Lentement mais sûrement, il se redresse et avance, d'abord à genoux puis sur ses deux jambes. Il entre dans le petit espace de pilotage et voit Crow en train de suffoquer, des morceaux de vitres renforcées ont détruit sa visière et son respirateur. Mais le plus dur à regarder pour le clone, c'est le manche de la canonnière qui s'est délogé et planté dans le torse du pilote. A peine il eut fini d'analyser la situation que Crow ne respirait plus.

-Bordel... Souffla Nerv en s'approchant de la vitre brisée.

Il observa le trou et passa tranquillement au travers pour ensuite se laisser tomber hors de l'épave. Lorsque ses jambes heurtèrent le sol, il poussa un cri étouffé par la douleur, tombant et se recroquevillant au sol après que sa tête ne l'ai frappé. Sa vision était trouble pour quelques instants suite au choc. Lorsque sa vue redevint à peu près normal et que son interface était de nouveau opérationnel, il vit Pitch, penché au dessus de lui en lui tendant la main. Son armure était noircit par les flammes et la fumée, un morceau de sa visière était brisé, dévoilant un oeil.

-Allez espèce de hutt, tu comptes rester allongé toute la journée ? Dit le clone debout sans perdre son ton joyeux.

Nerv lui attrapa le poignet et s'aida de son frère pour se redresser totalement. Une sorte de temple était creusé dans l'énorme paroi rocheuse qui avait stoppé leur crash, on dirait de l'architecture géonosienne, l'entrée était sombre et très peu accueillante. Le trooper riva ses yeux de l'autre côté pour voir Twinkle en train d'essayer de réanimer un clone et le sergent, assit à côté d'eux qui semble réfléchir. Nerv fit quelques pas pour les rejoindre, alors son ami qui tentait de sauver une vie se redressa en secouant la tête, son patient est mort.

-Bon. S'exclama Monja en se relevant à son rythme. Nous ne sommes.. plus que vous trois et moi.

Il les regarda et soupira un grand coup puis continua :

-D'après ma carte, on aurait du survoler ces catacombes natives pour atteindre le bunker. Il va falloir passer au travers puisque contourner prendrait trop de temps.

-Monsieur, avec tout ce qui est arrivé, on ferait pas mieux de faire une pause ? Proposa Twinkle.

-Soldat, peu importe le crash, si tu t'en sors, c'est un bon crash. Répliqua le sergent en le fixant.

-Ce type se fout de notre gueule. Marmonna-t-il.

Pitch tapota l'épaule de son ami semblant remonté contre son supérieur et lui dit en l'imitant :

- « ooh, moi twinkle, je voue ma vie aux ordres des supérieurs ! »

-La ferme... rétorqua-t-il.

Les trois clones se mirent alors à suivre leur chef vers l'entrée des catacombes, fièrement.
Ce n'est pas la signature que vous recherchez.

Mes Fan-Fictions : - Déchéance - Jour J
Sixfrags
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 03 Nov 2015
Localisation: Dans les cantina du loiret.
 

Messagepar jayson2048 » Mar 03 Jan 2017 - 21:23   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

Hey salut Sixfrags,

je vois que tu n'as pas beaucoup de réponse, je trouve que c'est assez dommage, vu la qualité de ta fan fiction, super bien écrite, peu de faute d'orthographe d'après moi (ouai, j'en fais aussi x))
L'histoire est intéressante, c'est très prometteur, tu dois continuer :D

Bravo en tous cas :lol:
J'attend le prochain chapitre avec impatience
Que la force soit avec vous !
jayson2048
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 115
Enregistré le: 16 Mar 2015
 

Messagepar L2-D2 » Mer 04 Jan 2017 - 14:21   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

Sixfrags de retour ! :hello:

Chapitres 1 à 3 lus !

Dans le fond, c'est intéressant. Bien sûr, le récit n'est pas follement original, et les quelques évidences scénaristiques qui interviennent ici et là sont un peu visibles (comme lors du crash de la canonnière dans le Chapitre 3, avec comme uniques survivants les personnages formellement identifiés, c'est un peu facile :wink: ), mais les quelques clones sont suffisamment identifiés pour qu'on les reconnaisse. La caractérisation manque cependant de profondeur, et quelques remarques semblent parfois hors-contexte, mais l'intrigue se suit.

Dans la forme, c'est une autre histoire. La concordance des temps est, si je suis honnête avec toi, catastrophique. Je ne partage pas l'appréciation optimiste du camarade jayson2048 ci-dessus : les fautes d'orthographes sont très présentes, des pluriels oubliés, des lettres s qui n'ont pas lieu d'être présentes et qui pourtant le sont, des erreurs de temps... beaucoup d'erreurs de temps. Au point que, parfois, certaines phrases en sont pénibles à lire, car des descriptions en deviennent lourdes au niveau du style. :(

Petit rappel : la narration se fait à l'imparfait, les actions soudaines au passé simple. Tu as aussi le choix d'utiliser le présent de narration, de plus en plus d'auteurs le font, ce n'est pas un style qui a ma préférence, mais pourquoi pas... :neutre:

Mon conseil, donc : relis-toi. Puis encore une fois. Puis une troisième. Car la forme du récit donne parfois envie d'abandonner la lecture et c'est dommage car le concept est intéressant. Courage ! :)
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5398
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Sixfrags » Jeu 05 Jan 2017 - 14:26   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

Rebonjour L2D2 ! :D

Merci d'avoir lu et pour ta critique ^^

L2-D2 a écrit:
Spoiler: Afficher
Dans la forme, c'est une autre histoire. La concordance des temps est, si je suis honnête avec toi, catastrophique. Je ne partage pas l'appréciation optimiste du camarade jayson2048 ci-dessus : les fautes d'orthographes sont très présentes, des pluriels oubliés, des lettres s qui n'ont pas lieu d'être présentes et qui pourtant le sont, des erreurs de temps... beaucoup d'erreurs de temps. Au point que, parfois, certaines phrases en sont pénibles à lire, car des descriptions en deviennent lourdes au niveau du style. :(

Petit rappel : la narration se fait à l'imparfait, les actions soudaines au passé simple. Tu as aussi le choix d'utiliser le présent de narration, de plus en plus d'auteurs le font, ce n'est pas un style qui a ma préférence, mais pourquoi pas... :neutre:

Mon conseil, donc : relis-toi. Puis encore une fois. Puis une troisième. Car la forme du récit donne parfois envie d'abandonner la lecture et c'est dommage car le concept est intéressant. Courage ! :)


Ah mince :/ je pensais avoir réglé ce problème ! J'ai en effet une correctrice très gentille de bien vouloir m'aider ^^
Mais pour les verbes même en relisant j'ai moi même du mal à remarquer les soucis avec le temps des verbes, n'étant pas encore en harmonie avec les règles de conjugaison :paf:

En tout cas je te remercie et je vais faire en sorte de faire attention aux soucis relevés :)
Ce n'est pas la signature que vous recherchez.

Mes Fan-Fictions : - Déchéance - Jour J
Sixfrags
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 03 Nov 2015
Localisation: Dans les cantina du loiret.
 

Messagepar Sixfrags » Lun 09 Jan 2017 - 19:29   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

Voilà alors après une nouvelle relecture, j'ai corrigé quelques verbes qui posaient problème ^^ j'ai aussi passé ce chapitre à ma correctrice, espérant que sur ce point, ce chapitre sera meilleur que les précédents :)


{_---------------__/ \__---------------_}



Chapitre 4 :


Image

Ils pénétrèrent la pénombre des sous-terrains, blessés et peu rassurés. Alors que tout le monde gardaient son arme baissé, Nerv la gardait en joue, droit devant lui, inspectant le moindre recoin. Ils allumèrent la lampe de leur casque lorsque l'interface ne pouvait plus augmenter la luminosité de leur champ de vision.

-Merde … Chuchota Pitch.

-Qu'est ce qui t'arrive ? Demanda Twinkle.

-La mienne est cassée.

Plus ils avançaient dans les sous-sol, plus les murs étaient jonchés de cadavres géonosiens squelettiques ou en décompositions.

-Je crois que celui ci a bougé !

-La ferme Pitch.

Ils progressaient assez rapidement à travers les couloirs rocheux, maintenus par de larges colonnes, veillant à descendre le moins possible pour éviter de se perdre. Le GPS des clones ne fonctionnait qu'à moitié, n'indiquant que la direction à prendre sans dévoiler de cartes. L'équipe de clones étaient à présent en plein territoire hostile, seuls, blessés et sans repères.
Les quatre soldats en armures avançaient dans les catacombes, marchant de temps à autre sur des ossements. Tandis que le sergent, à l'avant, tapotait les murs pour tenter de se repérer, les autres semblaient peu confiants vis à vis de la situation dans laquelle ils étaient piégés.

-Vous croyez qu'on monte ou qu'on descend ? Dit Pitch en souriant.

-J'en sais rien, mais je vais finir par devenir claustrophobe ici. Rétorqua nerveusement Nerv.

Progressant dans les catacombes, quelques grains de sables et gouttes de sang marquaient l'avancée des clones en tombant sur le sol. La paroi était devenue visqueuse, pleine de vers des sables et de toute petites bestioles en tous genres. Le sergent y plongea la main pour en extraire un casque de clone à moitié détruit, totalement hors d'usage. Il remit l'objet à sa place et essuya son gant contre son buste :

-Soldats, prenez garde, je crois que ... où est Pitch ? S'alarma Monja.

-Il fermait la marche m'sieur. Répondit Nerv en se retournant.

L'éclairage des lampes montra un couloir vide derrière eux, Twinkle cria le nom de son frère manquant comme pour le chercher mais les deux autres firent signe de se taire, ils ne sont pas seuls dans les tunnels. Après un silence total qui dura une bonne minute, les soldats purent entendre un craquement d'ailes puis quelques pas rapides mais léger dans la pénombre. Ils visèrent dans cette direction, doigt sur la gâchette.
Ils se jetèrent un regard, Nerv vit une chose mouvoir légèrement au dessus du sergent, par réflexe, il tira dessus et vit tomber un géonosien mort. D'un seul coup, d'autres natifs sortirent des murs visqueux par des portes renfoncées et attrapèrent Twinkle malgré les tirs qu'ils recevaient.

-Merde ! On se tire ! Hurla Monja en reculant, se faisant attraper par les épaules.

-On peut pas les laisser comme ça chef ! Répondit le dernier clone.

Nerv regarda autours de lui. Il était seul dans le couloir silencieux, son interface afficha un petit point rouge, il se retourna violemment pour voir une roche lui fonçait dessus à toute vitesse, jetée par un des assaillants. Le bloc lui heurta brutalement le casque, il tomba net contre le sol recouvert de poussières et de sable en toussant avant de perdre petit à petit connaissance.





Lorsqu'il ouvrit les yeux à nouveau, Nerv se sentait oppressé. Son interface marchait à moitié mais semblait toujours fonctionnelle, sa tête lui faisait un mal de chien et il n'arrivait plus à bouger son corps. En inspirant un grand coup et tentant de lever les bras, il se rendit compte qu'il était enfoui sous quelque chose d'assez lourd.
Tout doucement alors, il toucha du bout du gant sa torche pour l'activer. Elle grésilla puis le fit sursauter en lui dévoilant sa position : Il était enfoui sous quelques cadavres de clones avec ou sans armures.

-Oh.. Dans quoi … Je me suis fourré encore … Dit-il à lui même en suffoquant légèrement.

Il commença à essayer de sortir, poussant les corps au dessus de lui avec difficultés. Il était désarmé et prit alors un pistolet blaster à moitié vide sur un des soldats sans vie tout en le repoussant, le visage montrant une moue dégoûtée. Un cri lointain résonna dans la zone, il se mit à « escalader » les corps encore plus vite. Rapidement, le trooper passa son bras à la surface, s'appuya contre le torse d'un mort et s'extirpa au dehors du tas en reprenant son souffle.

-oh merde … Est ce .. Est ce que je suis dans un garde mangé ? S'exclama-t-il en observant des morceaux de viandes et humains accrochés au mur par des morceaux de bois.

Il se traîna sur une courte distance à l'aide de ses bras avant de se redresser. Il était en effet dans un sellier géonosien, des entrailles sur des tables et sur le sol le lui prouvait. Il jeta son regard au travers de la salle puis vit Twinkle et Pitch, assommés l'un à côté de l'autre à côté de la fosse à cadavres posés contre un mur.

-Les mecs ! Ça fait du bien de vous voir en vie ! Se hâta-t-il en souriant, les secouant.

Le hacker se réveilla doucement puis observa l'artificier qui respirait mais ne voulait pas revenir à lui.

-Content de me voir en vie aussi. Répondit-il, toujours son œil voyant qui trahissait son sourire en soulevant ses traits.

Un nouveau cri résonna, plus déchirant encore que le précédent. Tous deux sursautèrent, la voix était plus audible et trahissait celle d'un clone qui souffrait voire agonisait. Nerv observa son unique pistolet peu chargé puis tourna des talons :

-Pitch, occupe toi de Twinkle, je vais aller voir ça ! Dit-il en se mettant à courir sans attendre de réponse.

Des gémissements parcouraient les couloirs dans lesquels le clone se mit à marcher rapidement. Il suivait les bruits, s'imaginant sur quoi il pourrait tomber, partant du pire : « Peut-être qu'ils dévorent un clone vivant ? … Où qu'ils le font cuir. Faut que je me magne. »
Il accéléra la cadence, se retrouvant devant une porte en bois entrouverte. Il s'y colla, la main sur la poignée et le blaster vers l'ouverture, prêt à entrer de force. Il voyait des ombres mouvoir par la légère fente, ne pouvant distinguer un humain ou un géonosien.

Dans un mouvement rapide et brutal, il ouvrit la porte à l'aide d'un coup d'épaule de toutes ses forces avant d'entrer dans la salle, arme au poing. Il visa un premier ennemi et lui explosa le visage avec un tir de plasma avant de faire de même avec le deuxième. Il dirigea directement son canon vers le troisième et pressa la détente, mais le son du chargeur vide le fit sourire nerveusement. Le natif fonça sur lui avec ses ailes, engageant un combat au corps à corps. La bête souleva une sorte de lance en métal et tenta de perforer le clone avec, il l'esquiva et attrapa le bout du sceptre afin de propulser son adversaire de l'autre côté de la pièce, contre la paroi. Nerv regarda rapidement autour de lui mais le pied de l'ennemi le heurta de plein fouet. Le soldat tituba en arrière puis attrapa sur une sorte de table en pierre, une large lame pleine de sang puis la présenta vers le géonosien comme une menace. Tous deux crièrent et se foncèrent dessus, le monstre manqua de peu sa cible trop rapide pour lui, le clone en profita pour trancher dans la hanche du natif avec son arme. L'adversaire tomba au sol, mort, le côté profondément entaillé jusqu'aux organes.
Le soldat reprit son souffle doucement, ses deux amis le rejoignirent doucement, s'entraidant pour marcher.

-Oh merde … Fit Pitch en regardant la salle.

Nerv se retourna et vit avec horreur que l'endroit était une sorte de boucherie, une petite table en pierre avec des outils et une plus grande surface naturelle en guise d'abattoir meublaient l'endroit. Le sergent était allongé sur la grande surface plate et froide, dégoulinant de sang. Son casque avait été posé sur le côté ainsi que son bras, arraché sans aucun doute pour le couteau que tenait le trooper. Il lâcha l'instrument, dégoûté puis se hâta avec ses frères au chevet de leur supérieur.

-Sergent Monja ! Dit-il. Vous m'entendez ? Restez avec nous monsieur !

-Vo.. vous devez continuer. Répondit-il avec une légère voix agonisante.

-Négatif, on abandonne personne, et encore moins vous ! On est perdu sans votre commandement.

-C'est un ordre soldat, achevez cette mission .. Et laissez moi ici, je vous retarderais.

-Un ordre ? Avec tout le respect que je vous dois monsieur, j'en ai rien à foutre. S'exclama sèchement Nerv en attrapant le sergent par les jambes et son épaule restante.

-Qu...

Le clone souleva son supérieur blessé et le glissa jusque sur son épaule. Portant le blessé, devant ses deux frères semblants mal en point, il les fixa un instant puis dit :

-Pitch, tu pourrais utiliser un de tes gadgets pour nous localiser une sortie ?

-Bah, mon matos a pris un coup mais je peux toujours essayer d'utiliser un sonar mais … Répondit-il. Mais ça va prendre un petit instant.

-Bien, alors dépêche toi.

-Pourquoi t'as pas fait ça dès le début ?! S'exclama Twinkle.

-Parce que on avait pas l'air d'en avoir besoin ! Répliqua Pitch. Si ?

Ils soupirèrent en chœur, le sergent perdant beaucoup de sang sur le dos de l'armure de son porteur. Le hacker s'accroupit et installa une petit antenne émetteur devant le long couloir avant de l'activer. Des légers sons réguliers se firent entendre, ils se mirent à attendre que un des chemins empruntés par les sons ne revienne pas, signifiant qu'il a trouvé un moyen de sortir. Twinkle ne bougea pas puis fronça les sourcils en regardant le mur gluant d'en face de la salle de torture. Il passa sa main au travers de la pellicule visqueuse puis poussa des armes d'un renfoncement du mur.

-Tiens, c'est là qu'ils ont mis nos blaster. Dit doucement Twinkle en les distribuant.

Armés, ils se sentaient mieux, mais Nerv était très inquiet pour son supérieur. Il ne savait même pas si une fois à la surface ils pourraient trouver un poste de commandement qui pourrait extraire le sergent assez rapidement.

-... Pitch... Marmonna le sergent depuis l'épaule du clone.

-Oui monsieur ? Répondit-il doucement.

-Monja .. C'est le nom du kaminoen qui m'a entraîné... Il m'avait pété le bras pendant l’entraînement et ça .. avait fait rire ma promotion. Dit-il en toussant.

-Bien reçu m'sieur. Dit-il, ayant légèrement retrouvé le sourire.

Les troupes prirent un air souriant, un peu réconfortés par les aveux du sergent. Le sonar se stoppa net, y jetant un coup d'oeil, Pitch se redressa et pointa droit devant avec son bras :

-J'ai l'itinéraire !

-Alors on dégage en vitesse. Proposa Twinkle.

Les trois clones se mirent à courir de toutes leurs forces, ralentis par les blessures et le corps mutilé et blessé de leur chef d'équipe. À chaque pas rapide du porteur, le gradé crachait légèrement du sang et toussotait parfois, sa vision se troublait lentement. Le hacker pointa du doigt l'arrivée, c'était une sorte de parois trouée, mais pas assez pour y laisser passer un clone. Frustré, l'artificier s'approcha de la faille et dégaina un explosif. Tous reculèrent lorsque la petite bombe agrandit le trou violemment, propulsant la roche à l'extérieur. Ils se dépêchèrent tous à l'extérieur puis explosèrent de rire en voyant le soleil et sentant l'air chaud. Ils étaient enfin sortis des catacombes, là où ils eurent failli y laisser leurs peaux comme une dizaine de trooper avant eux.
Le sergent cracha un filet de sang plus important qu'avant puis dit, la voix entravée par quelques gouttes de sang :

-Sol..dat. Reposez moi .. Maintenant.

-Mais..

-Maintenant !

Nerv posa son supérieur, adossé à une petit roche, observant le bras manquant qui avait repeint un bon morceau de son armure en rouge mais aussi le visage sans casque de Monja. Il était semblable aux autres mais avec un symbole républicain tatoué sur le front ainsi que son code CT-8965, sous l'œil droit. Le gradé leva doucement le bras et dit :

-Messieurs, ne soyez pas optimistes lorsque ce n'est pas nécessaire. Je vais mourir et j'en suis conscient. Je veux que vous acheviez cette mission pour .. pour la république. Twinkle, je te donne le commandement de l'équipe. Pitch, essaye de ne pas entraver la progression de tes équipiers .. Quant à toi Nerv .. Continue de tirer droit.

Ils firent tous un salut militaire en hochant la tête pour approuver les dires du sergent qui continua, sa voix devenant presque inaudible en observant le ciel :

-J'ai froid... Mais je suis content d'avoir revu le soleil avant que … Enfin .. C'est un beau jour pour mourir soldats. Ne me privilégiez pas, je suis aussi important que tous nos frères déjà tombés.

-Monsieur, pour achevez la mission, nous devons savoir une chose. Dit Twinkle. Lorsque nous serons face à l'archiduc Géonosien, nous devons l'arrêter en suivant la procédure ?

-C'est ce que le rapport de mission nous demande... Mais entre nous, pour tous ceux qui sont mort jusque maintenant et pour moi. Tirez lui une balle entre les deux yeux. Répondit-il en esquissant un léger sourire.

-Vous inquiétez pas monsieur, une fois dans l'autre monde, on vous enverra rapidement Poggle le bref. Ajouta Pitch avec son ton enjoué habituel, un petit sourire aux lèvres.

Le sergent leva son pouce en posant sa main sur son ventre, le regard fixe. Il était mort de ses blessures, torturé et mutilé par les natifs. Nerv serra le poing, bien décidé à finir l'objectif le plus vite possible. Il se suréleva en montant sur la petite roche tandis que ses deux compagnons reprenaient leur souffle. Il vit un champs de bataille non loin, les tirs étaient lents et peu fréquents, des machines creusaient des tranchées dans les deux camps. Les adversaires restaient cachés, tout comme les clones. Au loin, une base ennemi en forme de gigantesque boule se souleva dans les airs lentement tandis que plusieurs autres fabriques séparatistes dans ce genre étaient explosées, au sol.

-Les gars ! Regardez ce truc, leur base fout le camp ! S'alarma Nerv.

-C'est incroyable. Remarqua Twinkle en le rejoignant. Il doit falloir énormément de puissance pour déterrer et soulever ces engins ! Rejoignons le poste.

Ils se mirent à descendre rapidement en courant, manquant de tomber à cause du sentier abrupte, bien décidé à trouver un transport pour enfin les amener à leur objectif.
Ce n'est pas la signature que vous recherchez.

Mes Fan-Fictions : - Déchéance - Jour J
Sixfrags
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 03 Nov 2015
Localisation: Dans les cantina du loiret.
 

Messagepar L2-D2 » Mer 11 Jan 2017 - 13:04   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

Chapitre 4 lu !

Effectivement, ça s'est nettement amélioré niveau concordance des temps. Il y a encore quelques erreurs, mais l'ensemble est beaucoup plus digeste. :)

Ensuite, au niveau du récit en lui-même, les choses progressent et on se doute qu'on approche de la fin étant donné que nos héros ne sont désormais plus que trois... Néanmoins, quelques points me chiffonnent quant à la cohérence interne du récit :

- Pitch ferme la marche du groupe alors que sa lampe est cassée ? Cela parait pour le coup peu logique, si un danger arrivait par l'arrière (et c'est le cas), il ne pourrait pas le voir venir... alors oui, cela sert l'histoire, mais j'ai du mal à imaginer un commandant clone valider une telle décision. :neutre:
- les réactions des clones lorsqu'ils découvrent Monja, le bras arraché. Qu'ils refusent de l'abandonner, parfait. Mais qu'aucun ne fouille ses affaires à la recherche d'un médicament, d'un coagulant, ne fasse un garrot ou quoi que ce soit pour stopper l'hémorragie m'étonne. D'autant plus qu'à aucun moment l'un d'entre eux ne semble se faire la réflexion !

Voilà, ce sont les deux points qui à la lecture m'ont étonné même si, encore une fois, la forme du récit est bien meilleure. Il faut continuer comme cela !

Edit : et j'adore ton avatar !
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5398
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Sixfrags » Mer 11 Jan 2017 - 20:02   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

L2-D2 a écrit: Effectivement, ça s'est nettement amélioré niveau concordance des temps. Il y a encore quelques erreurs, mais l'ensemble est beaucoup plus digeste. :)


Aaah, merci ^^ ça a mis du temps mais les améliorations arrivent ! :x

L2-D2 a écrit:- Pitch ferme la marche du groupe alors que sa lampe est cassée ? Cela parait pour le coup peu logique, si un danger arrivait par l'arrière (et c'est le cas), il ne pourrait pas le voir venir... alors oui, cela sert l'histoire, mais j'ai du mal à imaginer un commandant clone valider une telle décision. :neutre:


Pour être franc je n'avais pas pensé à ce détail plutôt gros :chut:

L2-D2 a écrit:- les réactions des clones lorsqu'ils découvrent Monja, le bras arraché. Qu'ils refusent de l'abandonner, parfait. Mais qu'aucun ne fouille ses affaires à la recherche d'un médicament, d'un coagulant, ne fasse un garrot ou quoi que ce soit pour stopper l'hémorragie m'étonne. D'autant plus qu'à aucun moment l'un d'entre eux ne semble se faire la réflexion !


Justement, j'avais pensé à ça au début, l'histoire devait prendre une autre tournure mais je me suis renseigné et de ce qu'on voit un peu partout, en dehors de leur poste de commandements, les clones sont à poil un peu voués à eux même :/

L2-D2 a écrit: j'adore ton avatar !


Meerci beaucoup ! :D

Normalement la suite arrive vendredi :)
Ce n'est pas la signature que vous recherchez.

Mes Fan-Fictions : - Déchéance - Jour J
Sixfrags
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 03 Nov 2015
Localisation: Dans les cantina du loiret.
 

Messagepar Sixfrags » Ven 13 Jan 2017 - 19:40   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

{_---------------__/ \__---------------_}


Chapitre 5 :


Image

Les trois soldats en armure arrivèrent tout près du champ de bataille, avançant de cachettes en cachettes. Nerv plissa les yeux, les dunes étaient mitraillées de tirs de blaster par salves violentes et imprévisibles. Les droïdes semblaient gagner du terrains bien qu'ils aient encaissé de lourdes pertes grâce à l'effet de masse tandis que quelques clones tiraient avec des fusils imposants sur trépieds pour repousser les assauts. Le poste stratégique républicain se trouvait de l'autre côté du combat, à l'abri derrière des débris d'un AT-TE hors d'usage et quelques roches rougeâtres.

-On peut pas passer directement. Annonça Twinkle. Si on ne passe ne serait-ce qu'un doigt, on se ferait trouer instantanément par leur force de feu.

-Qui a eu l'idée de mettre le poste de commandement aussi loin ? ronchonna Pitch avant de demander vainement à un cadavre de droïde. C'est toi ?!

-Il faut passer par les tranchées, on rejoint le combat et on traverse. Ça nous fait juste une centaine de mètres à parcourir, il suffit de baisser la tête non ?

Au moment où ils allaient détaller dans les creux ensablés, une secousse les cloua au sol. Un laser vert puissant fonçait droit sur l'espèce de globe métallique séparatiste qui s'élevait dans le ciel, provenant d'un canon ionique républicain tout proche. Plusieurs clones et droïdes furent affectés par l'onde de choc d'autant de puissance alors qu'au loin, les laser se mirent à endommager dangereusement la coque de la cible. Quelques explosions retentirent, la base volante ennemie se stoppa nette dans son ascension et se mit à redescendre rapidement.

-Hum... Vous trouvez pas que ce truc tombe un peu vite ? Demanda Pitch tranquillement.

-Je crois surtout que ça va secouer, accrochez vous ! Hurla Nerv, en panique.

Les deux s'accrochèrent à la roche qui leur servait de protection tandis que le dernier se contenta d'attraper la main de ses frères. Quand la base séparatiste toucha le sol, l'impact se fit ressentir avec un léger décalage : le sable orange se souleva quelques instants, subissant un tremblement de terre brutal et violent au point que les catacombes s'effondrèrent plus haut derrière eux :

-C'est pas passé loin !

-C'est pas fini.

La boule s'affaissa contre le sol, détruite et créa un épais mur de fumée qui semblait se rapprocher à toute vitesse. Tous les clones se baissèrent, la tempête de sable se rapprochait dangereusement. L'armée droïde en profita pour sortir de leurs trous et courir droit vers les tranchées républicaines au moment où le sable les frappa de plein fouet, s'en servant comme atout. Toute l'équipe fut fouettée violemment par le sable pendant quelques instants avant que la petite tempête ne se calme.
Un brouillard sableux s'était formé, si bien qu'on n'y voyait rien à 5 mètres. Nerv respirait fort dans son casque à moitié fonctionnel, il n'entendait rien à ce que les autres disaient, le vent soufflait encore à une vitesse assez puissante.

-Il faut aller dans les tranchées. Marmonna-t-il à lui même en serrant fort la main de son frère.

Il tira sur les bras de ses camarades pour les entraîner dans les creux républicains. Ils tombèrent au sol, se voyant enfin.

-Le brouillard est moins fort là dedans.. Remarqua Twinkle.

-Quitte à attaquer une armée de robots tueurs, pourquoi avoir choisit une planète avec ce foutu sable ! Une petite brise fraîche avec une plaine herbeuse c'était trop demander ? S'exclama Pitch.

A peine quelques instants après, des tirs résonnèrent pendant que le vent se calmait tranquillement. Au travers du sable, des illuminations bleus et rouges, indiquant des combats entre les deux camps. Une ombre passa près d'eux à toute allure, fonçant vers les coups de feu. Le groupe de trois se mit à avancer tranquillement dans la direction du poste de commandement sans visibilité dessus. Une nouvelle silhouette plus lente s'approcha d'eux.

-Hey, toi, tu peux nous indiquer le poste républicain, c'est urgent ! Demanda Twinkle en baissant son arme.

-Je crois pas que ce soit une bonne... Dit doucement Pitch avant d'être coupé par une voix mécanique.

-J'ai trouvé des clones mon commandant ! S'exclama la silhouette, s'annonçant être celle d'un droïde de combat.

Nerv leva instantanément son blaster et fusilla l'ennemi en un temps record. Il regarda ses compagnons bouche-bées puis dit avec un ton pas très rassuré :

-Les séparatistes sont ici. Faites gaffe sur qui vous tirez.

Les trois clones hochèrent la tête doucement puis se remirent à avancer. Leurs pas inscris dans le sol derrière eux leur permettaient de ne pas trop se perdre, mais une fois arrivés au premier tournant, ils perdirent de tête la direction à prendre. Tandis que le brouillard ne diminuait que très peu à chaque instant, Les tirs quant à eux ne faisaient que s'amplifier, ponctués parfois de cris de douleur ou du son très appréciable de la destruction d'un tas de ferraille.
Baissant son arme et soupirant, Pitch dégaina de sa ceinture multi-fonction une sorte d'écran qu'il attacha tranquillement sur son poignet.

-J'essaye de contacter le QG d'ici, plus on sera proche du poste, mieux ça sera. Annonça-t-il en fermant l'œil visible par le trou dans son casque afin de ne pas se blesser avec le sable ambiant.

Il commença à tapoter et se mit à essayer de se relayer sur la connexion GPS de l'avant poste républicain qu'ils cherchent. À chaque pas, les interférences varient, sans résultats concluants. Nerv visa plusieurs ombres, les inspectant avant de simplement les ignorer. Un tir frôla le casque de Twinkle, qui répliqua en allumant la direction avec son fusil. Les frères se mirent à couvert dans l'angle de la tranchée d'où provenait le tir. En silence, ils se regardaient pour se donner un signal.

Nerv fut surpris par ce geste, jamais ils n'avaient été aussi synchronisés et sérieux dans une tâche. Tous ensemble, les clones passèrent leurs armes dans le couloir de sable avant de tirer droit vers la cible qui semblait plus grosse et imposante que les autres. Un super-droïde de combat avançait doucement vers eux, tirant de gros laser qui explosaient contre les parois fragiles.

-Bordel ! S'exclama Pitch en se remettant à couvert avec les deux autres. Vous croyez que ça existe un salon de massage pour droïde ? Parce que celui-ci à l'air sacrément tendu ! .. Nom de dieu je rêve qu'une Twi-lek me...

-La ferme Pitch ! S'écria Twinkle en décrochant un des explosifs de sa ceinture.

L'artificier jeta sa grenade aux pieds de l'adversaire blindé puis se mit à couvert. Pitch se boucha les oreilles et Nerv ne fit qu'attendre. La détonation les secoua légèrement, les parois autours de l'explosion s'effondrèrent d'un coup, le sable se fit projeter dans tous les sens, leurs armures en furent recouvertes de nouveau.

-Allez, tout le monde debout ! S'écria le hacker en se relevant tranquillement. J'ai trouvé un point de connexion, plus que quelques pas et j'y suis !

Ils se mirent à accélérer le pas, croisant quelques tas de ferrailles désorientés et clones perdus dans le brouillard. Plus loin, après cinq bonnes minutes à guetter le signal, il reprit la parole, tout content :

-Ca y est ! On est connecté !

Il passa la radio à Twinkle qui se mit à parler entre quelques interférences :

-Croiseur, ici CT-3105, nous étions sous le commandement du sergent Monja pour une opération en zone hostile, nous avons besoin d'un transport !

-O.... Le sergent … Soldat. S'exclama la voix recouverte de parasites.

-Le .. le sergent ? Il est mort monsieur, nous ne sommes plus que . . . Vous me recevez ?

Un silence radio s'afficha, il la frappa contre son armure sous le regard un peu craintif de Pitch vis à vis de son matériel.

-Vous m'entendez ?! Dit-il à nouveau dans la radio.

-Affirmatif. Dit le clone de liaison. Des transports sont déjà en route vers votre terrain pour vous donner un coup de main. La mauvaise nouvelle, c'est que le brouillard empêche toute tentative d'approche aérienne impossible. Vous allez devoir attendre.

-Bien reçu ! S'exclamèrent les trois frères ensemble.

-Alors un pour tous et tous pour un ! S'exclama Pitch devant les deux autres qui restèrent de marbre.

Nerv s'assit tranquillement dans le sable pour attendre, fusil en main, prêt à se défendre ou à se déplacer rapidement. Twinkle s'accroupit pour s'assurer que ses grenades ne s'endommageaient pas à cause du sable. Le hacker, quant à lui, faisait les cents pas en balançant son blaster d'avant en arrière en sifflotant un petit chant que les clones sifflaient sur kamino pour se détendre avant un entraînement.
Les deux autres clones se mirent chacun leurs tours à siffler en rythme, ensemble. Pitch se mit à siffler plus fort encore au travers son casque troué puis se mit à gigoter un peu, tentant une sorte de minuscule danse. Amusés, les deux autres trooper l'accompagnèrent en claquant leurs armures en guise d'instrument de musique et profiter de ce moment de tranquillités, dans les tranchées, autours de quelques cadavres séparatistes.

Tous souriants, à la fin des sifflotements, ils se regardèrent tous, tranquilles et détendus. Un tir de blaster brisa ce silence et alla se loger droit dans l'armure de Pitch, le propulsant contre le mur de sable avec un petit cris. Nerv se redressa d'un seul coup, en un bond et visa vers la provenance du coup de feu, sous l'effet de l'adrénaline. Twinkle fit de même mais baissa son arme fébrilement en voyant un trooper lâcher son arme fumante :

-Oh .. d-désolé, je croyais que .. enfin, j'avais cru voir un droïde ! S'exclama le fautif.

L'artificier accourut au chevet de son frère à terre pour vérifier son état tandis que Nerv envoya valser le tireur avec un coup de poing violent, plein de rage. Au dessus de lui, le premier soldat se mit à examiner son camarade avant de dire :

-C'est pas beau à voir ! Son armure est trouée à l'épaule … Et .. sa peau est touchée au dessous.

-C-ça va, je vais bien. Articula Pitch en grimaçant sous son casque.

Son armure fumait, le tir de blaster l'avait percé et entamé la peau en la carbonisant légèrement en profondeur. Il tenait son épaule en essayant de se relever. Le brouillard commença à se dissiper, le groupe aperçut avec stupeur, au bout d'une tranchée, le fameux poste de commandement détruit et fumant. Quelques droïdes sont autours, les bruits de coups de feu ont cessé, les séparatistes semblent l'avoir emporté. En traînant leur frère touché, l'équipe se faufila alors dans un coin tranquille, à couvert pour ne pas rester trop visible. Quelques bruits de pas métalliques heurtant le sable résonnèrent autours d'eux, au dessus des tranchées républicaines mais aussi dans certains couloirs de sables.

-Ils ratissent la zone... Dit Nerv à voix basse.

-Ouai, il va falloir se faire tout petit et espérer que l'aide est en chemin. Répondit Twinkle sans lâcher les épaules du blessé.

-Je crois que dans le classement des morts les plus décevantes, le tir fratricide est assez haut. Commente Pitch en gloussant malgré la douleur. Juste à côté de la chute mortelle dans un escalier.

Ils se turent ensuite, écoutant les bruits autours d'eux. Le brouillard est presque levé, de leur point de vue, ils peuvent voir les falaises dans lesquelles étaient creusés les catacombes.
Rapidement, les bruits familiers de vaisseaux républicains se firent entendre, quelques droïdes se mirent à paniquer au dessus d'eux.

-Chef, qu'est ce qu'on fait ? Demanda une des voix robotiques, sans doute dans une radio. Mais chef ? … Bien reçu bien reçu. Tirez les gars !

Tous les tas de ferrailles se mirent à tirer sur les canonnières de combat républicaines, sans faire aucun dégât dessus. Un laser vert balaya la plupart des troupes séparatistes tandis que les canons finissaient le travail. L'équipe de clone sortit de sa cachette une fois les premiers tirs échangés.

Quelques unes continuaient de vider le champs de bataille des ennemis restants alors qu'un des transport se posa à côté des tranchées. Une équipe de trooper médicaux et soldats en sortirent et se dispersèrent sur le terrain. Nerv escalada la petite paroi sableuse puis aida Pitch et Twinkle à monter aussi. Tous les trois, ils avancèrent vers le vaisseau tranquillement. Une fois dedans, l'artificier se mit au poste pour parler au pilote et demanda :

-Il faut qu'on atteigne un bunker à environ … Hum .. Au nord.

-Ok, pas de problèmes les gars, accrochez vous ! Répondit le pilote en fermant les portes.

Une fois fermées, les deux grandes ouvertures présentaient des sortes de petits écrans pour diriger les canons laser latéraux. Pitch s'assit dans un coin pendant que l'artificier et Nerv eurent un rictus en prenant les commandes de l'armement lourd de la canonnière.
Ils décollèrent ensemble, Nerv esquissa un sourire et dit avec un espèce de rire nerveux :

-Vous savez quoi ?

-T'as un mauvais pressentiment ? Tenta de finir Pitch en souriant, affalé contre le mur métallique.

Le fusilier ne répondit que par un léger hochement de tête assez vague. Ils n'avaient pas vraiment eu le droit à des voyages calmes à bord de ce genre d'engin auparavant.
Ce n'est pas la signature que vous recherchez.

Mes Fan-Fictions : - Déchéance - Jour J
Sixfrags
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 03 Nov 2015
Localisation: Dans les cantina du loiret.
 

Messagepar L2-D2 » Dim 15 Jan 2017 - 0:18   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

Chapitre 5 lu !

Un Chapitre de transition, manifestement, qui permet à nos trois clones de retrouver le reste de l'Armée de la République, l'occasion d'enfin reprendre la traque de Poogle le Bref. Bon, pour être honnête, je ne suis pas certain d'avoir compris tout ce qu'il se passait dans ce Chapitre ! :transpire: Cela m'a paru par moments assez confus, mais ce n'est pas bien grave. :)

Alors, que va-t-il advenir de nos trois clones ?
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5398
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Sixfrags » Mer 18 Jan 2017 - 18:12   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

Voilà le 6ème et avant-dernier chapitre, j'espère qu'il vous plaira :P

{_---------------__/ \__---------------_}


Chapitre 6



Tous à leur poste, excepté le blessé, les trois soldats pensaient en silence en scrutant l'horizon. Ils se rapprochaient de leur objectif.

-Je voudrais pas être pessimiste, mais on a combien de chances de s'en sortir ou même de réussir ? Demanda Pitch en souriant au travers de son casque à moitié brisé.

Personne ne lui répondit. Au fil de leur quête, les clones commençaient à perdre espoir. L'idée d'abandonner ne leur passait même pas au travers de l'esprit : pour eux c'était la mort ou la victoire. Le silence pesant régnait dans la cabine métallique en épargnant les sons des batailles lointaines et des moteurs du transport.

-A vrai dire … Avec notre équipement restant, je pense même pas qu'on puisse mettre un pas dans le complexe. Dit Nerv avec un sourire forcé derrière sa visière.

-J'ai un blaster et des grenades. Commenta Twinkle. Alors personnellement, je suis partant pour la suite.

-On est tous partant. Pour réussir ou pour mourir, aux côtés de nos frères.

Tous baissèrent la tête. Cela faisait seulement de longues heures qu'ils étaient sur cette planète servant de champs de bataille et leur pessimisme commençait à remonter. C'était censé être une mission de routine, moins dure que celles qu'endurent les clones sur le front, ils ne devaient que forcer un point stratégique avec toute une équipe puis extraire un ennemi. Tous les soldats avaient été entraînés pour s'occuper de ce genre d'arrestation.
Nerv pensait, en perdant son regard dans la blancheur de la paroi du vaisseau, que la république aurait mieux fait d'envoyer une escouade de commando, mais les effectifs ne le permettaient pas. A leurs yeux, ce dernier voyage était synonyme de suicide, un équipage complet aurait pu aisément finir le boulot, mais trois clones n'y arriveraient pas. Twinkle jeta un regard à ses alliés pensifs puis lâcha son panneau de commande pour atteindre celui de commandement.

-Liaison, ici CT-3105, nous sommes à bord d'une canonnière LAAT en direction de notre objectif. Nous avons eu de multiples perturbations et nous avons besoin de renfort le plus vite possible. S'exclama-t-il en soupirant légèrement.

-Bien reçu soldat, restez en stand-by le temps que l'on soit en mesure de répondre. Répondit le contact en orbite.

Ils se regardèrent mutuellement pour attendre une réponse. Pitch se redressa en s'aidant du mur puis retira son casque, dévoilant son visage salit par la poussière et abîmé par la tempête de sable à cause du trou béant dans sa visière. Après un instant sans rien faire, les deux autres frères firent de même, montrant quant à eux, leurs visages intacts, seulement recouverts de quelques gouttes de sueurs.
Le poste se mit à parler à nouveau :

-CT-3105, ici liaison, les combats ne sont pas terminés et beaucoup de fronts sont prioritaires. Annonça la voix. Nous avons une équipe pour vous appuyer, mais ils n'arriveront que dans une bonne demi heure, reçu ?

-Attendez Liaison, notre cible est un membre important ennemi pouvant détenir de précieuses informations ! Qui peut-être prioritaire ? S'indigna Nerv en s'approchant.

-Vous n'êtes pas les seuls sur le coup. Il existe plusieurs caches où la cible peut s'être réfugiée. Nous n'en privilégieront aucune. Vous avez des ordres soldats, alors opérez.

-Négatif ! Nous avons besoin de renfort et maintenant ! Haussa-t-il le ton en donnant un petit coup dans la machine.

La communication avait été coupée par l'opérateur. Le clone grogna, énervé. Pitch les regarda puis leur tapota l'épaule en soulevant son bras avec peine. Il leur fit un sourire, son visage avait repris des couleurs :

-Allez les mecs. C'est juste quelques vermines et peut-être deux ou trois droïdes. Après tout ce qu'on a fait jusque là, on va pas commencer à devenir parano ? Si ?

Ils hochèrent la tête tous ensemble en voyant que même le blessé comptait aller jusqu'au bout. Le véhicule se mit à trembler. Le pilote évitait les roches et les colonnes de pierres posant problème, il volait volontairement très bas pour éviter les combats et les canons anti-aériens possiblement cachés dans la zone. Le pilote brisa le silence qui semblait peser de nouveau en cabine en annonçant :

-Une minute avant arrivée. Préparez vous, armez les canons, ça va chauffer en bas.

-Comment ça ? Demanda Nerv en enfilant son casque en même temps que ses frères.

-Les radars détectent une forte présence de droïdes dans la zone. C'est pas très précis, mais ça a pas l'air de plaisanter. Sûr de pas vouloir attendre ou faire demi-tours ?

-Certains. Affirma Twinkle en armant son laser latéral.

Le vaisseau passa dans un canyon de sable orangé pendant que le maigre équipage s'armait. Les deux canons laser latéraux étaient prêt à tirer, Nerv et Pitch à leurs commandes et les lances missiles se dégainaient sur le dessus de l'engin, Twinkle assit devant l'écran de contrôle de l'artillerie. Au moment où ils sortirent d'entre les deux flancs de montagnes, une gigantesque roche leur faisait face avec dessus, des sortes de balcons armés. Le bunker se trouvait là, dans des trous creusés ornés de façades sculptés dans la pierre.
Au sol, les droïdes se regardèrent un instant avant de courir vers leurs armes. Sans même réfléchir, Nerv poussa un cri de détermination et se mit à tirer droit sur les canons lourds visibles.

Image

-Twinkle ! Je veux un feu d'artifice ! S'écria Pitch en découpant les géonosiens et les tas de ferrailles paniqués au sol.

Les missiles se décrochèrent à la chaîne pour frapper violemment les entrées, propulsant à l'extérieur de l'équipement et des cadavres séparatistes. Rapidement, les ennemis se mirent à répliquer violemment avec des lances missiles et diverses armes puissantes ainsi que de simples blasters.
La coque se mit à émettre des sons disgracieux d'impact mais les boucliers de la canonnière et l'expérience du pilote leur assuraient la survie. Les forces ennemis se faisaient décimer grâce à l'effet de surprise, ils furent presque instantanément démunis d'artillerie lourde, les obligeant à se montrer et devenir des cibles faciles.

-C'est bon, on a ratissé l'entrée, on peut atterrir ! S'exclama Nerv en s'adressant au pilote.

Il hocha la tête et entama sa descente. La canonnière toucha le sol en poussant la poussière des lieux, les portes s'ouvrirent et les trois clones en sortirent, fusil au point, tirant quelques salves sur les adversaires restants. Après avoir fini d'éliminer la menace, ils s'avancèrent vers une énorme porte métallique décorée de gravures magnifiques racontant sans doute des exploits de guerriers géonosiens. En avançant, Pitch dégaina son petit écran portable puis dit en ricanant :

-Tiens ! Je crois qu'on a un comité d'accueil !

-C'était prévisible. On a perdu l'effet de surprise, il va falloir la jouer fine. Répondit Nerv.

Twinkle observa la porte puis détourna le regard et pointa du doigt un canon anti-aérien détruit, fumant.

-On va se planquer derrière ça. Dépêchons nous. Expliqua-t-il en sortant de sa ceinture, ses explosifs restants.

Il posa à quelques mètres de la porte, des détonateurs thermiques au sol à des distances égales d'à peine deux mètres chacun. Après avoir vidé son stock, il alla rejoindre ses frères, à l'abri derrière les débris puis patienta.

-Psst... C'est quoi le plan ? Demanda Pitch en chuchotant.

-On attend. Répondit calmement l'artificier.

Au bout de quelques minutes, la grande porte se sépara en deux et s'ouvrit dans un vacarme phénoménal, laissant sortir une vingtaine de géonosiens accompagnés de cinq super-droïdes de combats, tous armés jusqu'aux dents. Surpris du calme, les ennemis regardèrent la canonnière décoller pour quitter l'endroit, devant eux. Twinkle prit en main un détonateur relié aux explosifs et afficha un large sourire derrière sa visière en rapprochant son doigt du bouton rouge en même temps que les ennemis avançaient à petits pas.
Un géonosien posa son pied sur une des mines de fortune puis baissa la tête pour la regarder, intrigué. Le trooper en profita pour presser la détente, faisant exploser les grenades au sol. Les séparatistes furent projetés contre le sable, en morceaux pour la plupart. Après que la secousse de l'impact fut passée et la fumée légèrement dissipée, Nerv sortit de sa cachette pour tirer sur les quelques géonosiens blessés et pour achever les carcasses de droïdes rampants.

-Allez, on y va ! Dit le fusilier en avançant rapidement vers l'entrée grande ouverte.

Twinkle avança de même mais plus lentement pour attendre Pitch qui ne semblait pas se remettre de sa blessure. Les trois frères se mirent à progresser en terrain hostile, les couloirs semblaient en très bon états, bien qu'un peu secoués par endroit à cause de l'impact des missiles que la paroi a subit. Les murs étaient rouges, fait en métal et en roche polie parfois jonchés par des ordinateurs et des compartiments pour stockés des fusils et lances géonosiennes.

-Je sais pas vous. Déclara Pitch. Mais je trouve cet endroit beaucoup trop ..

Il n'eut pas fini sa phrase qu'un droïde les repéra plus loin, au bout du chemin. Le tas de ferraille se mit à leur tirer dessus, les clones plongèrent dans un renfoncement dans le mur comme couverture.

-..Calme ? Proposa Nerv en passant son fusil pour tirer en pleine tête de l'adversaire.

D'autres ennemis vinrent en quelques secondes. Les soldats républicains se retrouvèrent forcer à rester cacher à cause des tirs dans le couloir. Ils passaient chacun leur tour un morceau de leur corps ainsi que leur arme pour tirer quelques salves et éliminer les assaillants.

-Quelques pas devant nous ! S'écria Twinkle. Il y a un autre renfoncement, c'est une porte. Il faut bouger de là avant d'être bloqué par les tirs.

Un super droïde de combat sortit de la dite porte et se mit à viser les clones. Les tirs puissants s'échouaient en partie dans l'angle des cachettes. Le droïde blindé venant d'arriver se mit à avancer pour avoir une meilleure vue, Il passa juste son bras doté d'un lance roquette, que les trois frères lui tirèrent dessus sans s'arrêter, si bien que l'ennemi tomba au sol avant même d'avoir pu attaquer. Sans attendre, Nerv se jeta à couvert derrière le cadavre robotique et attrapa le bras armé, il le dirigea vers le bout du couloir et frappa du poing sur le bouton déclencheur. Une roquette en sortit et se fraya un chemin droit devant avant de dévier et percuter le plafond quelques mètres devant eux, faisant s'effondrer une bonne partie de la paroi.

Les trois clones coururent vers la porte évoquée et y pénétrèrent pour arriver dans une salle de maintenance dotée de pleins de consoles permettant de gérer les ressources du bunker ainsi que quelques caméras de surveillances. Ils tirèrent sur les droïdes de protocoles s'occupant des postes puis firent une pause en verrouillant la porte derrière eux.
Twinkle poussa assez brusquement Nerv en s'écriant :

-Bordel, c'est quoi ton problème ! T'imagines tout ce serait effondré sur nous ?! Tu veux qu'on y reste ou quoi ?!

-Calme toi, tu voulais faire quoi toi ? Hein ? Tu voulais attendre patiemment qu'un d'entre nous se fasse avoir ? Répliqua le fusilier.

-Bon, j'veux pas casser votre délire mais on a un petit problème. Annonça Pitch en regardant un des écran.

Ils s'approchèrent tous et virent le soucis : l'écran affichait une porte facilement reconnaissable, une porte hautement blindée. Ils avaient étudié ce genre d'obstacles qu'ils pourraient croiser. Le seul moyen d'ouvrir cette chose serait soit un sabre laser, soit une dose d'explosifs assez forte pour raser la base entière.

-Tu peux faire quelque chose pour ça ? Demanda Nerv.

-Tu me prends pour qui ? Un Dug ? Ricana la hacker de l'équipe en s'asseyant devant le panneau de commande.

Pitch brancha son petit écran à l'ordinateur et commença à pianoter sur les claviers holographiques. Tout en travaillant, il s'explique :

-Je vais calquer les fichiers informatiques utilisés pour verrouiller la porte blindée et je vais les retransmettre pour avoir une sorte de double des clés avec moi, ce qui va me permettre de ne pas avoir à forcer la porte, comme ça on pourra...

-Hey, fais la courte, on a pas tout notre temps. Le coupa Nerv.

-Bah .. En gros, je transfère les « clés » sur mon ordinateur miniature. Il suffit de connecter ma machine à la porte et elle s'ouvrira toute seule.

Les deux frères hochèrent la tête puis se mirent à observer la pièce, en un coup d'œil, Nerv repéra une sorte de conduit d'aération pouvant leur permettre de continuer.

Après quelques longues minutes, Pitch se redressa en déconnectant son petit écran portable, un sourire aux lèvres.

-Bon ! S'exclama le fusilier. On monte là dedans et on continue. D'après les plans sur l'écran, ça devrait nous mener … Sur une sorte d'intersection. On aura plus qu'à foncer à la porte.

-Hmm.. Je vous rappelle que mon bras me permet pas d'escalader hein. Fit remarquer Pitch.

-T'auras qu'à monter sur cette caisse et puis après, on va t'aider à grimper. Proposa Twinkle.

Ils hochèrent la tête pour se mettre d'accord puis allèrent déplacer la fameuse caisse de munitions pour la positionner sous la grille métallique menant à un conduit miteux et poussiéreux, reliant les salles à l'extérieur afin de pouvoir respirer normalement même dans les galeries. Nerv arracha la plaque et passa le premier dans le passage étroit, Twinkle passa en second et aida Pitch à escalader douloureusement.
Ce n'est pas la signature que vous recherchez.

Mes Fan-Fictions : - Déchéance - Jour J
Sixfrags
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 03 Nov 2015
Localisation: Dans les cantina du loiret.
 

Messagepar Enginox » Jeu 19 Jan 2017 - 0:02   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

Rien que les images me donnent envie de lire :cute:
Je lierai dés que possible, j'ai déjà du retard :pfff:
"Ainsi s'éteint la liberté, sous une pluie d'applaudissements."
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1379
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar Sixfrags » Jeu 19 Jan 2017 - 16:07   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

Enginox a écrit:Rien que les images me donnent envie de lire :cute:
Je lierai dés que possible, j'ai déjà du retard :pfff:


Prend ton temps et bonne lecture :P
Ce n'est pas la signature que vous recherchez.

Mes Fan-Fictions : - Déchéance - Jour J
Sixfrags
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 03 Nov 2015
Localisation: Dans les cantina du loiret.
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 19 Jan 2017 - 20:06   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

Chapitre 6 lu !

Alors, l'heure du dernier combat est-elle venue pour nos clones ? Finiront-ils par mettre la main sur Poogle le Bref, ou bien connaîtrons-ils un sort funeste, loin de leurs renforts, dans les entrailles de Géonosis ? Je me demande si un certain Général droïde ne pourrait pas se manifester... :sournois:

En tout cas, ce Chapitre remplit son office et nous laisse en plein suspense quant au succès (ou non) de la mission des clones ! Je suis donc impatient de connaître la fin, en espérant qu'elle sera à la hauteur ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5398
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Sixfrags » Jeu 19 Jan 2017 - 22:44   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

L2-D2 a écrit: Finiront-ils par mettre la main sur Poogle le Bref, ou bien connaîtrons-ils un sort funeste, loin de leurs renforts, dans les entrailles de Géonosis ?
En tout cas, ce Chapitre remplit son office et nous laisse en plein suspense quant au succès (ou non) de la mission des clones ! Je suis donc impatient de connaître la fin, en espérant qu'elle sera à la hauteur ! :oui:


Trop de pression ! :x J'espère que la fin vous plaira tous xD je me suis vraiment plu à écrire cette nouvelle ^^ Et je suis déjà en train de poser sur noteblock une future nouvelle :chut:
Ce n'est pas la signature que vous recherchez.

Mes Fan-Fictions : - Déchéance - Jour J
Sixfrags
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 03 Nov 2015
Localisation: Dans les cantina du loiret.
 

Messagepar mat-vador » Jeu 19 Jan 2017 - 22:55   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

J'attends que tu aies publié ton dernier chapitre pour commenter tout cela :D .
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea 1ère partie, Jedi corellien, Chroniques de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1552
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Sixfrags » Jeu 19 Jan 2017 - 23:38   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

mat-vador a écrit:J'attends que tu aies publié ton dernier chapitre pour commenter tout cela :D .


Il devrais sortir mardi ou un peu avant ;)
Ce n'est pas la signature que vous recherchez.

Mes Fan-Fictions : - Déchéance - Jour J
Sixfrags
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 03 Nov 2015
Localisation: Dans les cantina du loiret.
 

Messagepar Sixfrags » Lun 23 Jan 2017 - 22:38   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

Et voici donc le plus long dernier chapitre, où cette petite aventure s'achève ;) bonne lecture !

{_---------------__/ \__---------------_}


Chapitre 7



Encombrés par leur armures, les clones arrivaient tout de même à se mouvoir un minimum à travers les conduits qu'ils parcouraient. Ils avançaient dans la direction qui leur semblait le plus logique, sachant environ où se trouvaient la sortie voulue menant au bunker.

-C'est là. Dit Nerv à voix basse en passant sa visière au dessus d'une grille montrant un droïde devant des ordinateurs depuis le dessus.

Il enfonça la plaque métallique avec son coude et passa son fusil par le trou avant de détruire le droïde sans aucun soucis. Il se laissa ensuite tomber dans la salle en visant autour de lui, dégommant deux droïdes surpris, chacun devant des ordinateurs. Twinkle descendit à son tour, suivit de Pitch qui poussa un petit grognement en tombant sur ses pieds.
-Tu vas bien ? S'assura Nerv en demandant au blessé.

-Ouai, t'en fais pas, un bras, on peut s'en passer non ? Répondit Pitch en souriant maladroitement.

L'endroit où ils ont atterri est une grande intersection, faisant se rejoindre une dizaine de couloirs différents prenant chacun un angle différent dans la base. Twinkle posa son blaster contre le panneau dirigeant les ouvertures des passages pour pouvoir tirer sur les renforts géonosiens se rapprochant après avoir entendu des tirs. Le hacker marche doucement vers l'ordinateur et ferme toutes les portes de sécurités menant aux couloirs sauf celle menant vers leur objectif avant de tirer sur l'écran pour les verrouiller définitivement, se protégeant ainsi pendant un certain temps des soldats ennemis.

-Bon … Soupira Twinkle en rechargeant. Il nous reste plus grand chose avant d'atteindre la porte du bunker. D'après tes plans Pitch, si on continue par là, on devrait atteindre un sas d'identification puis la porte blindée. C'est ça ?

-Bonne réponse ! Et on fait quoi pour le sas ? Parce que c'est pas qu'on ressemble pas à un géonosien mais je veux savoir comment on compte passer... Demanda Pitch.

-Et ben, on fait ce qu'on sait faire de mieux. S'exclama Nerv. On entre, on les dégomme et on se tire tranquillement.

Ils hochèrent la tête, convaincus par cette méthode puis se mirent à foncer d'un pas sûr d'eux dans le long couloir s'enfonçant sous terre, perdant peu à peu leur pessimisme pour laisser place à de la détermination.

Les bottes salies par le sable et le sang résonnaient dans les couloirs, les trois clones couraient à leur rythme à travers le couloir descendant dans les tréfonds des galeries géonosiennes. Loin derrière eux, des dizaines de droïdes essayaient de forcer les portes verrouillées par les intrus, leur laissant pas mal de temps devant eux pour atteindre le bunker. Une fois arrivé devant une porte, Nerv se stoppa net dans un renfoncement du mur et se retourna, genoux à terre en visant derrière eux tandis que Pitch se précipita sur le digicode holographique permettant d'ouvrir la porte et d'accéder au SAS d'identification.
Une explosion retenti au bout du couloir qu'ils venaient de parcourir, les portes verrouillées avaient, pour la plupart, été forcées.

-Pitch ! Dépêche ! S'écria Twinkle en prenant la même position que Nerv.

-Vous avez déjà essayé de pirater quelque chose ? Non ? Ça se voit. Répliqua le hacker en pianotant.

Les premiers droïdes de combat apparurent au bout, dans l'intersection et furent heurtés par les tirs soudains des deux clones. On voyait les ombres de nombreux ennemis même si peu d'entre eux osaient s'aventurer dans le ligne de mire des soldats républicains.
Nerv tirait coup par coup, alignant sa visière endommagée avec son viseur.

-C'est tout ce qu'ils nous proposent ?! Des vieux tas de ferrailles ?! S'exclama-t-il avec un large sourire.

Il se mit à recharger tranquillement, appuyé par Twinkle, quand quatre super-Droïdes de combat firent leur apparition dans le couloir, avançant en ligne en protégeant derrière eux d'autres ennemis les utilisant comme boucliers.

-La prochaine fois Nerv, tu ferais mieux de garder tes remarques pour toi. Grogna l'artificier en vidant son chargeur en plein torse d'un des droïdes blindés.

La porte s'ouvrit rapidement, les tirs devenaient insoutenable dans un espace aussi étroit. Les trois clones entrèrent en vitesse puis fermèrent la porte derrière eux.

-Vous êtes au courant qu'on s'enterre vivant là ? Fit remarquer Pitch en gloussant.

-On se chargera de ça quand l'équipe de sauvetage viendra nous chercher. Au fait, ils en sont où les renforts ? Dit Nerv.

Twinkle connecta sa radio et demanda à haute voix :

-Liaison, ici CT-3105, C'est pour quand nos renforts ?

-Ici liaison, nous vous envoyons une partie du bataillon blackhawk. Le capitaine Deviss sera de la partie mais patienter encore une vingtaine de minutes, ils on eu des problèmes avec leur transport.

Les trois clones soupirèrent légèrement puis se mirent à observer la salle du SAS. L'endroit était banal mais avait une grande porte blindée, protégeant l'accès au bunker. Pour l'ouvrir, il y avait une petit salle annexe visible par une vitre épaisse dévoilant une multitude de commandes et un droïde de combat cherchant une arme pour se défendre.
Le fusilier entra dans la petite pièce et se contenta de briser le cou mécanique du robot et de lui arracher la boîte crânienne comme pour se défouler. Pitch lui emboîta le pas et se gratta le haut du casque :

-Oh, ça en fait des boutons ! Dit-il en montrant d'un vague geste de la main tous les boutons des panneaux reliés à la porte.

-Et donc ? Demanda Twinkle, un peu pressé par le temps.

-Et bien il suffit que j'aille m'occuper d'un boîtier électrique pendant que tu maintiens cette manette baissée dés que j'ai téléchargé les codes.

-Fait le vite, on a pas tout notre temps.

En effet, les clones commençaient déjà à entendre les droïdes taper derrière la porte pour essayer de l'enfoncer. Pitch connecta son écran portable à l'ordinateur et Twinkle baissa la manette. Un gros voyant vert s'alluma au dessus de l'accès blindé, mais rien ne bougea. Le hacker accourut jusque devant un petit boîtier électrique et se mit à essayer de créer un court circuit.
Pendant ce temps là, Nerv fixe la porte, fusil levé. Il voit le métal rougir un peu, signe que les ennemis ont commencé à vouloir faire fondre la serrure automatique.

-Merde, c'est pour quand ? S'alarma-t-il.

Lorsqu'il eut fini de parler, la porte s'ouvrit d'un coup sec en coulissant vers le haut Pitch passa dedans rapidement et fit signe aux autres de venir. Nerv s'avança de même rapidement mais lorsque Twinkle lâcha la manette, la porte blindée se referma d'un seul coup, à quelques centimètres du fusilier.

-Oh ! C'est quoi ça ? S'exclama Nerv.

-J'en sais rien ! Paniqua Twinkle. Ça s'est refermé quand j'ai lâché.

-... Il faut bloquer l'ouverture, et vite ! Pitch est de l'autre côté et on a pas beaucoup de temps !

Le métal séparant les clones de la multitude de droïdes de combat se mit à fondre vraiment, laissant bientôt place à un petit trou fumant. Les deux frères se mirent à regarder autour d'eux pour chercher quelque chose pouvant potentiellement aider. La panique commençait à les prendre au fil des précieuses secondes qui s'écoulaient. Au bout d'environ une minute à remuer tous les recoins de la salle, Twinkle s'arrêta et se mit à réfléchir, rien de ce qu'ils avaient ne pouvait tenir la manette et le seul capable de trouver une solution ou de forcer l'ouverture de la porte aurait été Pitch et même pour lui, ce délais était trop court. Il retira son casque et le posa sur les différents boutons des commandes puis dit à son frère et équipier :

-Hey ! Rejoint Pitch, je crois avoir trouvé une solution !

-T'es sûr de ton coup ? Nos vies en dépendent ! Demanda Nerv en hochant la tête, près de la porte.

-Bien sûr, dépêchons nous.

L'artificier baissa la manette, le fusilier se jetta de l'autre côté de la porte, aux côtés du hacker. Il se passa à peine quelques secondes avant que Twinkle ne lâche tout, en déglutissant. Les deux clones en sécurités, il a choisit de leur permettre de continuer, au détriment de sa vie. La porte le séparant des forces séparatistes lâcha prise, s'ouvrant en grand.
Le trooper séparé de son groupe prit son fusil et tira deux salves sur le panneau de commande, condamnant l'ouverture prise par ses frères. Sans plus attendre, deux droidekas se déployèrent dans la salle et firent feu sur la vitre en visant le soldat qui eu juste le temps de se mettre à couvert.

-Matez moi ça les gars. Dit-il en déglutissant, un sourire un peu hésitant sur les lèvres.

Il se redressa subitement, faisant face à tout une équipe de divers droïdes et géonosiens et fit feu sur ses ennemis, réussissant à en abattre deux avant de se prendre une première décharge de plasma dans le ventre, suivit d'une salve dans le flanc droit. Crachant son sang, il tira de nouveau quelques coups hasardeux en titubant en arrière avant de se faire abattre par un dernier coup de fusil, le réduisant à l'état de cadavre fumant au milieu des éclats de verre.


. . .
Nerv se retourna, de l'autre côté de la porte qui venait de se fermer. Il ne bougea pas, un sentiment indescriptible qui lui montait aux tripes. Il observa le métal, figé, tout comme son ami à ses côtés. Les bruits de blaster résonnèrent puis des coups de feux nombreux et puissants semblables à ceux des droïdes. Il ne put entendre le cadavre de son frère tomber, mais son cœur le ressentit, comme un coup de poignard qu'on lui portait.
Un long frisson lui parcourut le dos lorsqu'il comprit ce qui venait de se passer.

-... Allons-y Nerv.. Balbutia Pitch. On doit continuer.

La voix du clone avait perdu son ton détendu pour sembler sérieux et désolé.
Le fusilier hocha le tête en essayant de reprendre ses esprits puis tourna le dos à la façade métallique pour s'avancer avec son frère dans le couloir sombre. Les pas lui semblaient plus éprouvant que les précédents, sa détermination se transformait en haine.
Ils s'arrêtèrent enfin devant la grosse porte ronde mais anormalement épaisse pour assurer le blindage. Pitch se mit devant la serrure holographique et connecta son écran portable dans le plus grand des calmes.

-Tu sais quoi ? Dit le hacker tout en travaillant. Rien que pour ça, je ferais en sorte que la cible perdent deux ou trois membres avant d'atteindre sa cellule.

-T'en fais pas pour ça, j'y compte bien.

L'entrée du bunker émit un son encourageant, indiquant l'ouverture imminente. Les deux clones rechargèrent leur fusil blaster en regardant la porte coulisser tout doucement dans un bruit mécanique inconfortable. Nerv avança le premier, son frère ayant des difficultés à viser correctement à cause de son épaule blessée. Il venait d'entrer dans une immense salle ornée d'un immense écran au milieu, une bonne dizaines de géonosiens désarmés autour. Divers sièges et meubles assez luxueux étaient disposés un peu partout avec dessus, des droïdes servants LEP inoffensifs.

Image

Les deux soldats républicains arrivèrent devant tous et se mirent à tirer sur les ennemis sans aucune pitié, aveuglés par la haine et la vengeance. Après quelques victimes, Nerv regarda autour de lui en soufflant, tentant de reconnaître le chef. Pitch lui montra du doigt un géonosien portant une sorte d'habit plus brillant que les autres, un collier orné de bijoux.
Le fusilier s'en approcha d'un pas lourd et attrapa le natif par la gorge avant de le plaquer contre un des meubles :

-Poggle le bref ? Tu me comprends ? Est ce que t'es Poggle le bref !? Braya-t-il en resserrant son étreinte.

L'étranglé secoua faiblement la tête. Le clone hacker s'approcha du grand écran et commença à l'examiner. Nerv frappa violemment le géonosien avec son poing puis se répéta :

-Tu comprends ce que je dis saleté ?! Où est Poggle le bref !

-Tu devrais venir voir ça. S'exclama Pitch.

Il lâcha sa victime qui semblait sonnée et rejoignit son frère devant l'ordinateur. Des lignes de codes défilaient et quelques unes en particulier semblaient l'intéresser.

-C'est quoi ?

-Une sorte d'historique. Poggle le Bref a été évacué il y a une bonne heure. Et il n'était pas ici.

-. . . Continue de prendre le plus d'informations possible, fait en sorte que cette opération n'ait pas servi à rien.

Nerv se retourna calmement et se mit à tirer sur les survivants ennemis, pour se débarrasser de la moindre menace, mais surtout pour passer ses nerfs. Les natifs se cachaient du mieux qu'ils pouvaient des tirs haineux du trooper tandis que son chargeur se vidait doucement mais sûrement.

Au bout d'une bonne minute de fusillade, le canon fumait, l'endroit était dévasté et les murs criblés de brulures au plasma. Le tireur esquissa un air coupable qu'il ravisa vite pour se retourner voir son équipier et lui demander comme si de rien n'était :

-Alors ? Du nouveau ?

-Pas grand chose, tout a été supprimé. Répondit Pitch. Il reste que des restes de transferts, indiquant l'évacuation de notre cible, celle de plusieurs de ses bras droits et d'un fichier très volumineux. J'y ai pas accès mais on dirait que ça parle d'une étoile.

-Laisse tomber .. C'est vide ici ..

-CT 2707, ici liaison, vous me recevez ? Cria la radio au poignet du fusilier.

-Euh, Liaison, on vous reçoit, que se passe-t-il ? S'étonna Nerv en approchant sa manche de son casque.

-On n'arrive plus à joindre votre camarade, vous devez vous regrouper immédiatement et vous mettre à l'abri !

-Twinkle est mort. Comment ça à l’abri ? Ils ont envoyé des droïdes ?

-Non ! Les forces séparatistes se replient et ils bombardent leurs propres stations pour ne rien nous laisser, vous ..e... en grand danger....

La radio se coupa subitement au moment où des lumières rouges se mirent à tournoyer sur le plafond du bunker. Les deux soldats se regardèrent, puis se mirent à courir vers la sortie. Nerv vit en premier que l'épaisse porte était déjà en train de se refermer et plutôt rapidement. Il se retourna en progressant rapidement et vit que Pitch avait beaucoup de mal à suivre, la blessure l'affectait beaucoup et depuis un certain temps, il n'arrivait plus à fournir d'efforts physiques conséquents, exténué.
Sans hésiter, il se précipita pour faire demi-tour et aider le blessé, mais alors qu'ils n'étaient plus qu'à quelques mètres, l'ouverture n'était plus assez large pour faire passer un corps, et encore moins deux clones. Leur issue se ferma lentement, devant leurs yeux dégoûtés.

-T..tu peux la rouvrir ? Demanda faiblement Nerv.

-. . . J'en sais rien.

Une alarme fut audible de l'autre côté du blindage, des pas métalliques accompagnait la mélodie disgracieuse annonçant un mauvais présage.
Une légère secousse remua à peine le sol, mais quelques secondes après, un tremblement beaucoup plus conséquent projeta les clones au sol, les envoyant valser contre un mur. A l'extèrieur, un escadron presque complet de bombardiers Hyena venaient de tirer des missiles à protons au bas du flanc sur lequel se trouvait la base séparatiste. La pierre était fissurée, les poutres cédaient à l'intérieur pendant que la poussière et les éboulements recouvraient à une vitesse hallucinante les couloirs en engouffrant tout le monde sur leur passage. Les clones fermèrent les yeux en priant pour ne pas voir la mort leur tomber dessus. Après une minute qui leur paru une éternité, les secousses étaient finies. Ils purent rouvrir les yeux et découvrir sans grand étonnement que le bunker n'avait pas cédé. La grande porte n'avait pas bougé d'un poil, ils étaient dans le noir total.

Nerv rampa un peu avant de se remettre à quatre pattes, toujours un peu secoué pour ensuite activer la lampe torche intégrée à son casque. Il vit que le plafond était à deux doigts de s'effondrer, les murs déformés par la violence qu'ils avaient subi, quelques roches avaient même réussi à percer de léger trou dans le toit et à se loger sur le sol. De la poussière dégringolait depuis le dessus.

-Hey .. tout va bien ? Balbutia-t-il à l'intention de son collègue.

-Franchement, ça pourrait aller mieux. Répondit faiblement Pitch.

En tentant de se relever, le fusilier put remarque que sa jambe était brisée. Il se contenta donc de se traîner pour voir l'état de l'autre clone. Pitch était dans un sale état, son épaule saignait à nouveau, sa jambe s'était coincée dans un angle de meuble, maintenant plié dans un sens anormal. Les deux soldats se mirent l'un à côté de l'autre. Ils retirèrent leur casque pour profiter de l'air qu'il restait dans la salle.
Ils regardèrent chacun autour d'eux pour examiner la salle dans le rayon que permettait la lampe torche grésillant.

-La radio ?

-Morte.

Ils savaient à présent ce qui les attendaient, ils étaient sous trois bon kilomètres de roches, sans moyen de prévenir qui que ce soit de leur survie.

-Tu crois que les renforts vont nous déterrer ? Demanda Nerv avec une voix basse et fatiguée, connaissant la réponse à sa propre question.

-J'aimerais bien être optimiste mais .. On a aucun moyen de dire qu'on est toujours là et même si ils le savaient, je suis pas sûr qu'ils iraient creuser aussi loin pour nous sauver. On est des clones, on est remplaçables. Répondit Pitch en toussant durement.

-Pas pour moi.. Toi et Twinkle vous étiez .. différents.

Un silence pesant s'installa. Avec un petit sourire aux lèvres, Pitch se mit à siffloter le petit chant que les clones sifflaient avant les entraînements pour se détendre. Nerv se souvint de Kamino et de toutes les fois où il s'est redonné du courage en marmonnant cette mélodie, de son plus vieil entraînement jusque sur géonosis lorsque Pitch s'est fait touché par un tir allié.
Il prit alors à son tour le petit sourire fatigué et se mit à siffloter en rythme avec son frère d'armes et de sang, attendant que l'air leur manque.


{_---------------__\ /__---------------_}



Voilà, j'espère que cette nouvelle vous a plu et plaira aux possibles futurs lecteurs ( surtout vous, qui commentez pas mais qui marquez les vues :paf: ). J'ai pris un plaisir à écrire et à raconter une histoire courte, j'ai tout écrit d'un coup, c'est pour vous dire ! Tout étais écrit en une semaine ! Bien entendu, en prenant compte des critiques, j'ai pu apporter des modifications majeures à mon texte ^^ En espérant avoir apporté ma touche dans l'univers vague des fan fiction du site, je vous donne rendez-vous dans une futur Clone Wars Story :hello: :transpire:
Bien sûr, je lis toujours et répondrais toujours aux critiques et idées exposées ici ! :lol:
Ce n'est pas la signature que vous recherchez.

Mes Fan-Fictions : - Déchéance - Jour J
Sixfrags
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 03 Nov 2015
Localisation: Dans les cantina du loiret.
 

Messagepar L2-D2 » Mar 24 Jan 2017 - 18:23   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

Chapitre 7 lu !

Mais c'est l'influence Rogue One, ou quoi ? Tout le monde meurt ! :cry:

Même si je me doutais bien que nos trois clones ne trouveraient pas Poogle le Bref, ça fout quand même un coup. Cette conclusion est donc plutôt réussie, j'aurai volontiers lu quelques autres nouvelles avec ces protagonistes, ce ne sera pas le cas... Au plaisir en tout cas de lire une autre de tes Clone Wars Story ! :hello:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5398
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Sixfrags » Mer 25 Jan 2017 - 15:58   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

L2-D2 a écrit:
Mais c'est l'influence Rogue One, ou quoi ? Tout le monde prout


Et bien pour cette nouvelle je trouvais la happy end impossible ^^
L2-D2 a écrit:ça fout quand même un coup. Cette conclusion est donc plutôt réussie, j'aurai volontiers lu quelques autres nouvelles avec ces protagonistes, ce ne sera pas le cas... Au plaisir en tout cas de lire une autre de tes Clone Wars Story ! :hello:


Content d'avoir réussi mon coup ;) j'espère que les suivantes te plairont autant même si elles seront différentes ! :lol:
Ce n'est pas la signature que vous recherchez.

Mes Fan-Fictions : - Déchéance - Jour J
Sixfrags
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 03 Nov 2015
Localisation: Dans les cantina du loiret.
 

Messagepar mat-vador » Mer 25 Jan 2017 - 21:35   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

Bonsoir Sixfrags 8) !

Je viens de finir le dernier chapitre et le résultat est plutôt pas mal! de bout en bout, tes clones sont assez vivants (vu comment ils finissent tu me pardonneras le jeu de mots :cute: :lol: j'espère.

Je n'ai pas vu beaucoup de fautes et ton style s'est plutôt bonifié. Veille juste à un peu étoffer les scènes d'action et les figures de style.

Sinon c'est prometteur et je suivrai la suite de tes projets bien entendu.

Bon courage.
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea 1ère partie, Jedi corellien, Chroniques de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1552
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Sixfrags » Jeu 26 Jan 2017 - 20:08   Sujet: Re: [ CW Story ] - Jour J

mat-vador a écrit: Je viens de finir le dernier chapitre et le résultat est plutôt pas mal! de bout en bout, tes clones sont assez vivants (vu comment ils finissent tu me pardonneras le jeu de mots :cute: :lol: j'espère.


Alors merci de ta lecture et de ton avis, mais malheureusement, je ne pense pas que je sois autorisé à pardonner ce genre d'humour :D

mat-vador a écrit: Je n'ai pas vu beaucoup de fautes et ton style s'est plutôt bonifié. Veille juste à un peu étoffer les scènes d'action et les figures de style. Sinon c'est prometteur et je suivrai la suite de tes projets bien entendu.
Bon courage.


Merci merci et merci :) c'est très encourageant de recevoir des avis positifs, le prochain opus est en cours de scénarisation :paf:
Ce n'est pas la signature que vous recherchez.

Mes Fan-Fictions : - Déchéance - Jour J
Sixfrags
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 03 Nov 2015
Localisation: Dans les cantina du loiret.
 


Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations