Informations

IMPORTANT : pour que la participation de chacun aux discussions reste un plaisir : petit rappel sur les règles du forum

[Nouvelle FINIE] Je vous l'avais dit

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar GTZL1 » Sam 07 Aoû 2021 - 21:21   Sujet: [Nouvelle FINIE] Je vous l'avais dit

Ça vous dit, une petite lecture d'été ? Alors restez sur ce topic :)

Oui, je suis en vacances, et je me suis lancé dans une petite nouvelle SW. Tout est parti d'une ligne de dialogue dans une certaine œuvre... je n'en dis volontairement pas plus pour que vous puissiez profiter des indices et découvertes au fil de la lecture :wink:.

J'espère que ça vous plaira et n'hésitez surtout pas à écrire vos retours, quels qu'ils soient.
Modifié en dernier par GTZL1 le Lun 27 Sep 2021 - 20:21, modifié 4 fois.
"Nous sommes tous la République."


Fan-fic: Le Secret de Ryloth, Je vous l'avais dit
GTZL1
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 766
Enregistré le: 09 Avr 2020
Localisation: flying Maul's Gauntlet
 

Messagepar GTZL1 » Sam 07 Aoû 2021 - 21:23   Sujet: Re: [Nouvelle] Je vous l'avais dit

Je vous l'avais dit


Deux ans après Endor.

Le vieux cargo corellien descend vers cette planète sans charme. A ses commandes, la vétérane de l’Alliance Rebelle regarde l’hologramme de son fils.
— Mais maman, pourquoi t’es partie comme ça ? Tu m’avais dit que..
— Je sais Jacen, je sais. Mais… il fallait que je parte maintenant.
Les renseignements d’Ackbar ne sont pas valables éternellement. Elle n’a pas hésité à saisir cette opportunité, mais devoir une nouvelle fois quitter son fils à l’improviste crève son cœur. Elle ne lui a même pas fait de vrais adieux, au cas où… Elle chasse cette pensée aussitôt.
— Fais pas trop de bêtises, Jacen. Quand je reviens, on ira manger des beignets de Felucia, ok ?
Elle coupe la transmission et se reconcentre sur ce qu’elle voit depuis son cockpit. Après un dernier soupir de sa pilote, le vaisseau accélère et pénètre dans l’atmosphère sèche de cet astre qui l’est tout autant. Laissant l’atterrissage à son astromech, la mère de Jacen va s’équiper. Elle emporte notamment, dans sa botte, son fidèle blaster. Elle enfile aussi une grande cape intégrale, fixée par une broche. Si cela ne la rend pas plus belle, cela dissimule tout ce qu’elle emporte avec elle. Enfin, tout en gagnant la porte de l’astronef, elle enroule un voile noir autour de sa tête. S’il ne masque pas son visage ni son espèce, elle espère être un peu moins remarquée en ville.
La rampe s’abaisse. Suivie par son droïde, la femme s’engage dans la grand-rue d’un pas décidé.

Ce genre d’endroits, un repère de contrebandiers, chasseurs de primes et autres criminels, produit toujours les mêmes odeurs. Un mélange de nourriture mal cuite, d’épices, de carburant frelaté et d’excréments versés à même le sol. Personne ne s’y habitue vraiment. Mais c’est en tournant dans une plus petite rue que la Républicaine doit vraiment retenir une expression de dégoût sur son visage. Ils sont là. Deux stormtroopers gardant une porte.
— A partir de maintenant, tu appliques le plan quoi qu’il arrive, ok ?
L’astromécano approuve dans une série de bips tandis que sa maîtresse lui lance discrètement une petite bonbonne. Il l’attrape d’un de ses bras et la magnétise à l’arrière de sa coque. Elle s’approche des soldats en armure blanche salie.
— Je suis attendue par votre chef.
— Avancez un peu.
L’un des Impériaux plaque un scanner rétinien sur son visage. L’appareil bipe après quelques secondes.
— C’est elle. Entrez.
La porte coulisse et la femme entre dans le sinistre bâtiment à la suite d’un des stormtroopers.
— Il ne peut pas aller avec vous ! dit le second en désignant le droïde.
— Surveillez-le si vous voulez, mais je le laisse pas dans la rue, il contient des infos trop précieuses ! répond-elle sans se retourner avec une pointe d’exaspération dans la voix.
Tandis que son collègue introduite la visiteuse dans la pièce suivante, le soldat fait avancer le droïde dans un coin… avant de s’effondrer sans un bruit. L’astromécano rigole en refermant le contenant de gaz paralysant. Il se dirige aussitôt vers un connecteur en lâchant encore quelques bips sournois.

Deux autres soldats se trouvent dans le bureau où elle s’assied en face de lui. C’est un Impérial âgé, vêtu d’une tunique informe et portant un médaillon en aurodium à l’insigne de l’Empire Galactique. A première vue, il a l’air plutôt inoffensif.
— Dites-moi… comment avez-vous su qui j’étais ?
Mais sa voix traînante et glaçante ferait reculer un lylek.
— Les infos circulent, sur Nar Shadaa. Un Impérial qui transporte des cargaisons secrètes en dehors de la Concordance… ça rapporte, donc ça intéresse.
— Alors… vous n’êtes là que pour l’argent ?
— Et alors tant que vous m’en donnez, vous pourrez me faire confiance.
— La confiance de l’Empire… n’est pas facile à gagner. Et je sais que la Nouvelle République paie très cher pour les informations comme celles que j’envisage de vous donner. Si vous n’êtes là que pour l’argent… comment espérez-vous gagner ma confiance ?
— Offrez-en plus qu’eux.
— Si c’était aussi simple, nous aurions gagné cette guerre.
— Pourquoi faire plus compliqué ? Vous savez ce qui m’amène vers vous et je sais que vous avez besoin de moi.
— Bien sûr… je sais aussi à quoi ressemblent nos ennemis. Vous pensez sincèrement que je ne vous aurais pas reconnue… générale Hera Syndulla ?
La Twi’lek regarde son comlink. Une petite lumière verte s’allume.
— Non.

La Républicaine dégaine et tire une fraction de seconde avant ses adversaires. Un stormtrooper tombe à terre. Le deuxième a le notable dans sa ligne de mire. Pendant qu’il fait un pas, Hera a esquivé le coup du troisième avant de l’abattre. Le coup du dernier soldat entaille l’épaule de sa cible tandis que sa gorge est transpercée.
— Vous ne sortirez jamais d’ici ! lâche l’Impérial recroquevillé derrière son bureau.
Hera frappe le bouton de la porte. La pièce est vide.
— On dirait bien que si, dit-elle avant de sortir en courant.
Il prend un comlink dans un tiroir.
— Syndulla… je la veux… morte ou vive !

La Twi’lek débouche dans la grand-rue. Au loin, elle aperçoit Chopper roulant tranquillement. Son plan a fonctionné. Elle n’a plus qu’à atteindre le Ghost elle aussi – et à contrôler ses nerfs jusque-là. Un pas puis un autre.
La cantina. Le grand portique, à cinq cent mètres.
Un bip.
Elle expire et allonge ses foulées. Le stand de voorpaks.
De nouveaux bips. Des têtes qui se tournent.
Sa main se crispe sur la crosse de son arme.
Une silhouette sur un toit.
La Twi’lek bondit derrière un étal et évite de justesse un tir de précision. Elle se relève et se précipite dans une ruelle latérale. Les tirs fusent. Elle entend la cavalcade qui se lance à sa suite.
— Kriff de chasseurs de primes !
Elle tourne, tire dans le tas, tourne à nouveau. Les pas se font de plus en plus nombreux et viennent de devant également. Elle bondit sur une caisse, se propulse vers un linteau sur le mur d’en face, puis parvient à s’agripper sur le rebord de la façade après un troisième saut. Tirant sur ses bras, Hera parvient à se hisser sur le toit. Son épaule enflamme tout son corps. Mais elle l’ignore. Juste un dernier mouvement de son bras…
Une corde métallique s’enroule autour d’une antenne à l’autre bout du toit. La seconde suivante, c’est un Mandalorien en armure qui le foule. Son casque est en pur beskar.
— Il tient à votre capture. Je peux vous ramener au chaud… ou vous refroidir.
Sa main est déjà sur son arme. Celle d’Hera, sur sa broche. Elle resserre ses doigts et libère sa cape. La surprise retarde la réaction du Mandalorien d’une fraction de seconde. Il dégaine et tire trop tard… la Twi’lek s’envole dans une gerbe de flammes. Un jetpack ! Elle portait un jetpack mandalorien. Le chasseur de primes ne peut que constater sa défaite.
— Il faut que j’en obtienne un, dit-il en rangeant son pistolet.
"Nous sommes tous la République."


Fan-fic: Le Secret de Ryloth, Je vous l'avais dit
GTZL1
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 766
Enregistré le: 09 Avr 2020
Localisation: flying Maul's Gauntlet
 

Messagepar mat-vador » Sam 07 Aoû 2021 - 21:32   Sujet: Re: [Nouvelle] Je vous l'avais dit

Lu !!!

Sympa cet extrait !! J'aime bien Hera... du blaster et de l'action... et j'oubliais le mandalorien ! Din Djarin :x ? " Je peux t'amener au chaud ou te refroidir "

Vraiment cool :oui: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2705
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar GTZL1 » Dim 08 Aoû 2021 - 9:06   Sujet: Re: [Nouvelle] Je vous l'avais dit

mat-vador a écrit:Din Djarin ? :x

Exact, et l'Impérial que rencontre Hera est Le Client.
"Nous sommes tous la République."


Fan-fic: Le Secret de Ryloth, Je vous l'avais dit
GTZL1
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 766
Enregistré le: 09 Avr 2020
Localisation: flying Maul's Gauntlet
 

Messagepar JediLord » Dim 08 Aoû 2021 - 18:20   Sujet: Re: [Nouvelle] Je vous l'avais dit

Ah! J'ai vraiment bien aimé. Ca se lit bien et le twist de fin avec Djarrin réalisant qu'il lui faudrait un jetpackest excellent.

Est-ce une première partie de nouvelle ou la nouvelle complète?
Ah bah merde alors comment on...
Comment ça merde alors?! But alors you are french!
JediLord
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1828
Enregistré le: 28 Juin 2019
Localisation: Citadelle des Vents de Vortex
 

Messagepar GTZL1 » Jeu 12 Aoû 2021 - 11:57   Sujet: Re: [Nouvelle 2/4] Je vous l'avais dit

Je suis content que ce début vous ait plu :).


Suspendue sous le cadeau d’adieu de Sabine Wren, Hera décrit une large parabole avant de se poser devant la rampe de son vaisseau, au moment même où Chopper le rejoint. Quelques minutes plus tard, le Ghost délaisse Nevarro et s’enfonce dans l’espace.

Hera rejoint son astromech dans le cockpit après s’être appliquée du mieux qu’elle pouvait un pansement au bacta sur son épaule.
— Alors Chop, dis-moi que ça valait le coup.
Il lance une série de bips et projette une partie des informations qu’il a réussi à récupérer. La générale les parcourt rapidement. Son visage paraît de plus en plus satisfait.
Chopper interrompt sa réflexion.
— Non Chop, pas Chandrila.
Le droïde ne cache pas sa surprise.
— Ça nous prendrait trop de temps et pourrait faire fuiter le truc… Dis-moi, depuis ici, on met combien de temps pour Akiva ?

Le Ghost descend vers les pyramides qui émergent de la jungle pour se poser à proximité.

— Enfin, Hera, c’est dément quand même…
— Comment ça, Wedge ? On a fait bien pire…
— Mais là c’est juste une Impériale qui fait de la contrebande. Et tu veux monter une black op ?
— Même si Chandrila donne son accord, ce sera trop tard. D’après les infos, c’est dans deux jours. Après on recommence tout !
— Mais ça ne reste qu’une Impériale qui fait de la contrebande, rien de plus !
— C’est pas n’importe quelle Impériale et tu le sais très bien.
— C’est pas une nouvelle Thrawn non plus ! On ignore son pouvoir réel… Hera, j’ai juste l’impression que t’en fais une affaire personnelle.
— J'y étais, moi, face à elle. Je m’en souviens… sa voix, sa détermination… sa cruauté aussi. Bien sûr qu’il y a une part personnelle. Mais pas seulement. C’est de la contrebande de baradium, Wedge ! Tu sais très bien ce qu’on en fait… et ce qu’elle en a fait. Tu avais contribué au projet aussi !
— D’accord Hera, d’accord. Elle est dangereuse, se procure illégalement des matières premières réglementées et viole la Concordance. C’est le reste qui me gêne.
— La nature de l’opération ?
— Oui. Nous ne sommes plus la Nouvelle République, nous sommes son armée. Et on s’est battus pour que ce soit le cas. Et un escadron d’élite qui participe à une opération secrète non approuvée… ça fait au mieux dépassé, au pire impérial.

La Twi’lek regarde un instant les ruines pour réfléchir.
— Je sais, on devrait faire ça différemment. Crois bien que ça me travaille aussi. Mais je pense que c’est moins dangereux pour la République d’y aller que de laisser passer.
— Peut-être… mais de toute façon, ça joue pas. Ce jour-là on doit participer à une célébration sur Coruscant.
— Toi et tes pilotes ?
— Que veux-tu, on est en paix ? L’apparat est tout ce qui nous reste.
Hera rigole un coup.
— Moi aussi je connais ça… et j’aurais jamais pensé que ce serait aussi pénible !
— Cela dit… on n’a pas besoin d’y aller tous non plus. La section principale peut suffire.
— Et la secondaire ?
— Ils seront entièrement libres, vu qu’une mission est déjà à l’ordre du jour. Donc, si une collègue générale veut les emmener pour un vol d’entraînement, qu’elle le fasse… Bien entendu, en cas de problème, cette collègue assumera toutes les conséquences.
— Bien entendu. Mais en cas de… rencontre impromptue, douze pilotes, c’est maigre.
— Pas douze pilotes, Hera. Douze Rogue.

Yrica Quell caresse le revêtement du manche. Son vaisseau est encore neuf. Cela lui rappelle l’Empire et ses TIE réinitialisés entre chaque mission. Après la bataille de Jakku, elle a bien envisagé une vie rangée sur un monde paisible. La Nouvelle République cherchait à repeupler Felucia, beaucoup d’autres mondes étaient à reconstruire… mais ce n’était pas fait pour elle. Là où elle se sent finalement le mieux, c’est dans un environnement militaire, toujours sur la corde raide. Et à présent, elle ne le regrette pas. Une opération secrète contre des Impériaux, en tant que leader d’escadrille, aux côtés d’Hera Syndulla ? Pour un seul de ces éléments, elle signe déjà des deux mains.
Mais surtout, elle et les Rogue étrennent pour la première fois au combat une présérie du X-Wing T-70, le nouveau bijou d’Incom. Son design fuselé, anguleux, aux surfaces lisses marque à lui seul un changement d’époque avec son prédécesseur. Mais c’est à ses commandes qu’Yrica s’éclate. Elle a en main un appareil qui tient largement la dragée haute à feu le TIE Defender Elite. Cette maniabilité, cette vitesse… un vrai rêve de pilote. Et la jeune femme peine à contenir son enthousiasme quand elle entend Wedge parler des études préliminaires du T-85. Incom-Freitek promet un engin complètement dément regroupant agilité d’Eta-2, boucliers de TIE Striker et puissance de feu de B-Wing. Potentiellement le meilleur chasseur de toute l’histoire galactique.
Un trille de son astromécano accompagne l’allumage d’un voyant du tableau de bord. L’instant suivant, les X-Wing émergent de l’hyperespace à un point de sortie connu de la Voie Hydienne autour duquel ils se positionnent en un large cercle. Après une minute, un vieux cargo informe se matérialise et s’immobilise précipitamment. Son pilote ne s’attendait pas à tomber sur des chasseurs républicains.
— Qu’est-ce que c’est que ça ? Je… je proteste, je suis un honnête voyageur corellien…
— Et moi la fille d’Avar Kriss, répond Yrica. Nous savons ce que vous faites, mais on n’est pas là pour vous. C’est votre jour de chance ! Vidangez vos soutes et repartez avant que mon lanceur de torpilles ait un malheureux court-circuit !
Le ton de la leader des Rogue est sans équivoque. Le contrebandier éjecte tout le baradium brut qu’il transporte avant de repartir d’où il est venu. Yrica avertit la Twi’lek du succès de l’interception avant de faire repasser son escadron en vitesse-lumière.



Vous aurez compris que ça se déroule dans l'univers canon, mais en montrant une légende de l'Alliance Rebelle, mère d'un Jacen, qui monte une black op avec les Rogue, j'espère faire plaisir aux Légendistes quand même :).
"Nous sommes tous la République."


Fan-fic: Le Secret de Ryloth, Je vous l'avais dit
GTZL1
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 766
Enregistré le: 09 Avr 2020
Localisation: flying Maul's Gauntlet
 

Messagepar mat-vador » Sam 14 Aoû 2021 - 21:33   Sujet: Re: [Nouvelle 2/4] Je vous l'avais dit

Lu !

Bien cool ces références à Alphabet escadron et à la Haute République :sournois: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2705
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar GTZL1 » Ven 20 Aoû 2021 - 21:04   Sujet: Re: [Nouvelle 3/4] Je vous l'avais dit

Nouvelle partie ! Pour celle-ci je vous propose un complément musical. Vous faites comme vous voulez, mais vous louperiez quelque chose en ne l'écoutant pas au moins une fois :oui:.

https://www.youtube.com/watch?v=jYGeZjQnVpc&ab_channel=SamuelKimMusic


Debout sur sa passerelle, l’Impériale fixe l’infini de l’espace. Un vaisseau s’y matérialise, à côté de la sphère verte et grise de Pillio. Un enseigne de pont annonce le résultat du scan : un VCX-100.
— Par la lumière des lunes de Lothal, énonce sa pilote à travers le canal de communication.
— Oui c’est correct, et vous êtes à l’heure, répond l’Impériale sans bouger ni détourner son regard.
— Il y a la circul sur Coruscant et il y a les raccourcis… La cargaison est encore chaude, je rentre droit entre vos jambes comme la dernière fois ?
Les membres d’équipage étouffent leurs rires.
— Oui et vous me parlez mieux que ça. On vous a en joue tout du long.
Les deux tourelles principales de l’Arquitens pivotent légèrement comme pour confirmer cet ordre.
— Moi aussi.
L’Impériale n’a pas le temps de répondre. Ses hommes l’alertent de la détection de multiples vaisseaux sortant d’hyperespace. La capitaine voit avec stupeur douze X-Wings émerger de chaque côté du VCX, formant un V autour de ce dernier.
— Ici la générale Hera Syndulla de la Flotte de la Nouvelle République. Vous trafiquez des substances interdites et êtes en violation de la Concordance. Rendez-vous immédiatement ou soyez détruite.
Comme pour appuyer l’annonce de leur cheffe, tous les T-70 déploient leurs ailes en position d’attaque.
La panique gagne certains Impériaux. Ce sont leurs nouveaux chasseurs. Ce sont les Rogue. C’est Hera Syndulla. Mais leur officier supérieur les force à se calmer d’un regard noir.
Les senseurs républicains s’alarment à leur tour. Deux autre Arquitens viennent appuyer le premier. Un quatrième émerge derrière leur formation. De chaque côté arrive une paire de Gozanti, portant chacun six chasseurs TIE.
L’Impériale jubile.
— J’avais entendu que vous aviez essayé d’embobiner un des nôtres sur Nevarro, mais j’imaginais pas que vous tenteriez un truc aussi stupide. Comme vous le voyez, je ne suis pas venue aussi loin dans l’espace républicain sans prendre mes précautions. Vous pensiez pouvoir m’impressionner ?
Hera ordonne à Chopper de verrouiller dans l’axe les tourelles du Ghost.
— J’ai affronté la flotte de Thrawn avec moins que ça. Vous pensiez pouvoir m’impressionner ?

Sans même attendre les Rogue, Hera lance ses moteurs au maximum et se rue vers le croiseur ennemi. Les batteries ripostent. A côté. La Twi’lek connaît la musique. Ses tonneaux et slaloms sont impossibles à suivre pour n’importe quel artilleur. Un rayon vert la frôle. Nouvelle cabriole. Encore un peu plus près… Le Ghost pénètre à l’intérieur des boucliers adverses et sa pilote déchaîne ses canons. La tourelle est pulvérisée à bout portant. Hera passe sous la passerelle à toute allure, exécute un looping pour se retrouver en train de piquer sur les propulseurs et détruit l’hyperdrive d’une deuxième rafale. Elle contourne l’Arquitens désemparé alors que l’escadron de TIE de celui-ci, enfin lancé du hangar, se colle à sa suite.
— Et les voilà… comme à la parade !
Un nouveau virage serré amène ses poursuivants face à Yrica arrivant en sens inverse. La jeune femme abat les quatre chasseurs à la suite. Hera vire pour affronter un des Gozanti qu’elle éviscère en un seul passage. Puis elle délivre un autre Rogue d’un trio d’adversaires qui devenaient dangereux.

La capitaine impériale peine de plus en plus à masquer son énervement. Elle fixe l’écran indiquant les vaisseaux impliqués dans la bataille. Vingt-cinq TIE. Vingt-trois. Vingt et un. Plus de la moitié de ses grosses unités signalent des dommages importants. Vingt TIE.
Et toujours treize Républicains.

— Spectre leader, j’ai un Brute aux trousses !
— Et moi une idée. Rogue leader, visez l’entrée de celui à dix heures !
Plonger tout droit vers ce hangar ? Yrica ne comprend pas, mais s’exécute. Elle a confiance en la Twi’lek. La jeune femme pousse son X-Wing à fond et vise entre les mandibules du dernier Arquitens encore intact. Elle encaisse un nouveau coup, son bouclier disparaît. Le TIE a dû tirer un rayon ionique. Le temps qu’il réarme avec des lasers normaux.. Hera déboule au ras de la coque à une vitesse ahurissante et tire. Plus précis que des sabres laser, ses rayons arrachent les panneaux solaires du chasseur impérial. Incontrôlable, ce dernier continue sur sa trajectoire tel un projectile de lance-lim et s’écrase à l’intérieur du croiseur avec toutes ses munitions.
Une première explosion projette une flamme dépassant la proue. D’autres surviennent en chaîne et disloquent l’orgueilleux astronef en plusieurs morceaux.
— Dank farrik !! Ça pique, votre truc, générale ! Vous avez appris ça où ?
— Avec Vult Skerris. Et c’était encore plus beau !

L’Impériale se décide. La bataille est perdue – et le prochain coup fourré de Syndulla sera pour elle.
— C’est moi que cette salope veut. Préparez-vous, je compte pas lui faire ce plaisir, ordonne-t-elle dans son comlink.
La conversation à peine terminée, la capitaine gagne l’ascenseur de la passerelle. Elle a anticipé les regards que son équipage lui lance quand elle se retourne face à eux.
— Longue vie à l’Empire, dit-elle.
Après un instant d’hésitation, la plupart répondent par la même phrase, sur le même ton déterminé. Elle enclenche la descente de l’ascenseur. Tout cela n’importe plus désormais. Qu’ils soient loyaux ou non, il est trop tard pour eux.

— Rogue leader à tous. Regroupez-vous par l’avant. Armez vos lance-torpilles, vous viserez… entre les jambes.
— Bien compris, Rogue leader. Ça va être comme avec les…
— Pas de pub pour le Charme des Lunes, Rogue sept. Je dois vous rappeler qui je suis ? la coupe la Twi’lek, plus sèchement qu’elle ne l’aurait voulu.
Côte à côte, elle et Yrica longent l’Arquitens pour rejoindre le reste de l’escadron. Tout-à-coup Chopper s’alarme – trop tard. Une rafale de traits verts atteint le T-70. Le Ghost s’incline brutalement et évite de justesse la collision avec un vaisseau quittant le croiseur. Sans le réflexe de sa pilote, il défonçait la verrière du cockpit.
Hera se ressaisit et reprend le contrôle de son appareil. Au-dehors, le X-Wing est hors de combat mais pas détruit. Elle regarde son écran : c’est un TIE Reaper qui vient de s’échapper et fonce vers la surface de la planète. Un Reaper. Le seul modèle de TIE à plus d’une place. Qui a failli réussir une manœuvre suicidaire. La générale n’a aucun doute. Elle est à bord et tente de s’échapper.
Elle ordonne aux Rogue de poursuivre leur attaque et de sécuriser la zone tandis que le Ghost s’élance à la poursuite de l’Impériale. Le Reaper ne quitte pas les écrans d’Hera. Elle sait se sortir des pires situations autant qu’exploiter son avantage quand elle en a un. Après les flammes de la rentrée atmosphérique, sa cible atteint le relief de Pillio. L’astronef ennemi veut tenter de semer sa poursuivante tout en échappant à ses senseurs. Illusoire. Plus rapide, autant maniable, le Ghost marque ses moindres manœuvres et voltige avec une grâce létale autour des arches et crêtes de corail. Hera ouvre le feu une première fois et manque de peu. Le canyon se resserre. Nouveau coup – elle jure voir des étincelles. Les falaises se rapprochent encore, ne laissant qu’une étroite gorge devant les deux vaisseaux. Le TIE s’y rue moteurs hurlants, tel une proie se sachant condamnée. Hera prévoit d’abattre sa cible à la sortie. Elle franchit le passage encore plus vite.
Et tombe dans le plus vieux des pièges de la galaxie.
"Nous sommes tous la République."


Fan-fic: Le Secret de Ryloth, Je vous l'avais dit
GTZL1
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 766
Enregistré le: 09 Avr 2020
Localisation: flying Maul's Gauntlet
 

Messagepar ENZO » Dim 12 Sep 2021 - 9:39   Sujet: Re: [Nouvelle 3/4] Je vous l'avais dit

Vivement la suite car c'est super !
ENZO
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17
Enregistré le: 04 Mar 2009
Localisation: Plombières les Bains
 

Messagepar GTZL1 » Mar 14 Sep 2021 - 21:37   Sujet: Re: [Nouvelle 3/4] Je vous l'avais dit

ENZO a écrit:Vivement la suite car c'est super !

Merci :cute:

Sinon, sachez que cette fic n'est pas morte. Je n'y ai effectivement plus touché pendant un moment pour différentes raisons, mais là je devrais normalement poster la suite bientôt (oui je sais, faudrait éviter que ça tourne à l'habitude :paf:).
En attendant, n'hésitez surtout pas à poster vos retours, j'ai l'impression que ce récit a un peu de mal à trouver son public :(.
"Nous sommes tous la République."


Fan-fic: Le Secret de Ryloth, Je vous l'avais dit
GTZL1
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 766
Enregistré le: 09 Avr 2020
Localisation: flying Maul's Gauntlet
 

Messagepar ENZO » Dim 26 Sep 2021 - 9:08   Sujet: Re: [Nouvelle 3/4] Je vous l'avais dit

Attention manif !! :D

On veux la suite ! :evil: On veux la suite !! :evil:
ENZO
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17
Enregistré le: 04 Mar 2009
Localisation: Plombières les Bains
 

Messagepar GTZL1 » Lun 27 Sep 2021 - 20:20   Sujet: Re: [Nouvelle FINIE] Je vous l'avais dit

Last but not least. Enjoy !


Quatre échos ultrarapides s’élancent à sa suite. Le vaisseau impérial s’est arrêté brutalement juste à la sortie du goulet et vient de tirer des missiles sur la Républicaine qui l’a dépassé.
— Kriff de poodoo d’Impérial !!
Le Ghost pique et rase le relief dans le rugissement de ses moteurs poussés au maximum. Un, puis deux des missiles percutent le sol. Mais celui-ci s’aplanit, et les deux autres ne décrochent pas. L’astromécano lance soudain un nouveau trille.
— Bonne idée, Chop ! Grimpe là-haut !
Le droïde quitte aussitôt le cockpit tandis qu’Hera tente de grapiller quelques secondes supplémentaires. Le vaisseau gronde sous l’effort d’un nouveau looping. Les fusées mortelles suivent toujours au prix d’une trajectoire plus large qui offre à Chopper le temps nécessaire pour atteindre son but. Dès qu’elle entend son signal, Hera adopte une trajectoire rectiligne.
— Maintenant, Chop ! Vide tout !
Connecté aux commandes du Phantom, Chopper déclenche la vidange du carburant. En un instant l’astronef docké libère un nuage hyper explosif derrière lui. Le propulseur d’un des missiles l’enflamme et le projectile se désintègre aussitôt. Hera exulte… mais trop tôt. Elle a sous-estimé l’écart entre les deux projectiles. Le second vole toujours et, avant qu’elle n’ait pu réagir, l’atteint et explose dans une gerbe d’éclairs bleus. C’était un missile ionique !
A nouveau la joie d’Hera est de courte durée. Si le Ghost est intact, seuls les répulseurs fonctionnent encore. Elle est une cible immobile dans le ciel. Un nouvel écho apparaît sur ses senseurs — et elle parierait son vaisseau qu’il n’est pas de type ionique. Sans possibilité de manœuvrer, la Twi’lek s’acharne du poing sur les boutons. Sans effet. Le seul changement est l’arme ennemie lancée à sa rencontre. Haletante, elle fixe le point rouge de plus en plus proche.
— Cette fois, on peut dire que le danger est à nos p… Portes !
Son visage s’illumine et sa main file en vitesse-lumière vers un pupitre de commandes.
Guidé par sa tête chercheuse implacable, le missile rejoint le Ghost… et ne rencontre que le vide. Il vient de passer dans l’interstice de l’ouverture ventrale de la soute, tout juste actionnée. Le projectile continue sur sa trajectoire et ressort du vaisseau par la porte avant, juste assez inclinée elle aussi. Hera fait cracher ses canons et le détruit du premier coup. Elle exulte – pour de bon, cette fois-ci.
Son tableau de bord et ses moteurs se rallument. Elle reprend sa poursuite dans une gerbe de flammes. Et cette fois-ci, c’est elle qui est derrière. L’Impérial a eu le temps de s’éloigner, mais pas de se soustraire à ses senseurs. Tel un oiseau de proie, le Ghost rattrape le TIE qui tente à nouveau de louvoyer dans le relief pour semer sa poursuivante. Hera lâche une première volée de rayons qui atteint les capteurs solaires tribord. Néanmoins l’appareil impérial conserve sa vitesse. La Twi’lek tire une nouvelle fois, rate, exécute un nouveau virage et atteint le moteur à ions d’une troisième rafale. Cette fois-ci, le Reaper pique, fumant, vers le sol. Le pilote n’a pas le temps de ralentir suffisamment pour atterrir. Son vaisseau s’écrase sur le sable coralien de Pillio en le labourant violemment.

Hera cercle une fois autour de l’épave avant de se poser à côté. La rampe du Ghost descend. Elle fait signe à Chopper de rester à bord, dégaine son blaster et s’approche prudemment. Seules quelques panaches de fumée émanent de l’amas de métal. Pas un bruit. Hera repère une déchirure sur un flanc de la cabine – la rampe est impraticable. Elle l’examine, n’entend toujours rien, passe la tête pour y faire un pas… et reçoit un violent coup de pied dans l’estomac.
Un pilote impérial émerge du TIE, arme au poing alors que la Twi’lek peine à reprendre son souffle. Un premier tir rate de peu, elle a le réflexe d’attraper un débris de ferraille et de le lancer sur son bras. Il lâche son pistolet mais elle n’a pas levé le sien qu’elle reçoit un gros coup de poing. Elle perd son arme et titube à nouveau. Il attrape Hera par la gorge avec ses deux mains, la soulève et la plaque contre la coque. Puis sert et appuie.
La Twi’lek se débat, sans effets. La prise est parfaitement exécutée avec une force phénoménale. Sa vision commence à lanciner quand elle parvient à attraper un morceau de métal coupant. Elle l’enfonce aussitôt dans le cou de son adversaire… qui ne cille ou ne tremble pas. Hera croit distinguer des fils à l’endroit de la blessure. Est-ce un robot ? Ou une augmentation cybernétique ? Cette surprise est sur le point de lui faire perdre connaissance lorsque la tête casquée explose dans une gerbe de sang et d’éclats.
Elle retombe sur le sol, haletante, retrouvant des bribes de son souffle et sa vision. Elle est incapable de savoir combien de temps elle reste ainsi, prostrée, à recouvrer ses sens. C’est quand elle se relève que la Twi’lek aperçoit Chopper, lançant des grondements satisfaits, dans la tourelle avant du Ghost. Elle lui adresse un regard de soulagement et de reconnaissance.

Hera récupère son arme et se glisse à nouveau dans l’astronef écrasé, sur ses gardes. L’intérieur est illuminé par les vitres du cockpit et des étincelles sur les parois. Les sièges des pilotes sont vides. Personne d’autre n’est visible. Mais Hera est pourtant sûre qu’elle est là. Elle tend l’oreille, ressert sa prise sur la crosse.
— Je sais que vous êtes là. Sortez, ne me forcez pas à vous tuer.
Une seconde de silence. Puis un sifflement. La Twi’lek se jette sur le côté juste à temps pour éviter une tige en fer qui entaille un de ses lekkus. L’Impériale jaillit de l’ombre pour porter un deuxième coup. Hera l’esquive à nouveau et profite de l’occasion pour frapper son assaillante à la tête. Son effort est interrompu juste assez longtemps pour qu’Hera attaque une nouvelle fois. La Twi’lek lâche son pistolet et laisse éclater sa rage en assénant une série de coups de poing à son adversaire. Qui tente le tout pour le tout en abandonnant sa barre pour plonger vers le blaster. Hera récupère la pique improvisée et se jette sur l’Impériale avant qu’elle ne puisse viser. Elle empale l’humaine sur la tige puis l’enfonce dans la paroi métallique.
Le silence retombe aussitôt, interrompu uniquement par les hoquets de l’Impériale. Ayant basculé en arrière, elle n’a plus appui sur ses jambes et la barre laboure son corps attiré vers le bas. Hera s’immobilise, impassible, face à celle qui la darde encore d’un regard haineux.
— Tout ça pour ça… pour me regarder crever comme une bête. Et vous seriez meilleure que moi ? Vous n’assouvissez que votre petite vengeance, Hera Syndulla !
La Twi’lek ne cille pas à la prononciation suintante de mépris de son nom.
— Je vous l’avais dit. L’histoire se souviendra du camp que vous avez choisi. Je vous l’avais dit, Terisa Kerrill.
L’espace d’un instant, son bouclier, son arrogance vacillent. L’attaque du Starhawk sur Nadiri. La victoire. Et cette parole d’Hera, qu’elle n’a fait que tenir. L’espace d’un instant, défaite et effroi se lisent sur le visage de l’Impériale. Puis Terisa se ressaisit. Mais pas entièrement.
— Je sers l’Empire depuis que je suis adolescente ! Je n’ai fait que ce que l’on m’a toujours appris à faire !
— Jusqu’à ce jour à Fostar Haven. Ce jour-là, Lindon vous a donné une chance de briser ce cercle. Mais vous n’en avez rien fait. Vous saviez ce qu’était l’Empire et vous avez décidé de rester de son côté. Vous avez continué de tuer des innocents, d’attaquer des vaisseaux désarmés et de répandre la terreur.
Hera s’interrompt une seconde avant de continuer.
— Et alors que l’on vous a accordé une défaite dans l’honneur, vous violez ses termes pour vous procurer de quoi fabriquer des armes de destruction massives. Vous ne servez pas l’Empire par devoir, Terisa, mais parce que vous croyez sincèrement en cette idéologie abjecte.
— Et ça vous suffira pour me tuer… allez-y, finissons-en.
Hera ramasse son blaster, prend le temps de le régler. Puis pointe le front de l’Impériale.
— Vous venez de le dire, Terisa. Je suis meilleure que vous.
Elle tire. Les murs s’illuminent de bleu.

Les deux droïdes Vulture repeints et reprogrammés par la Nouvelle République escortent le Ghost vers la décharge de Karthon. Tandis que l’appareil atterrit, quatre droïdes gardiens s’approchent de la plateforme. La rampe s’abaisse, révélant Hera à côté de Terisa menottée et vêtue d’une combinaison de prisonnière. Une infecte odeur de pourriture et de ferraille assaille immédiatement les deux femmes. L’ancienne Impériale descend la porte du cargo de mauvaise grâce. Elle s’arrête avant son premier pas sur Karthon.
— Et c’est donc là que vous m’envoyez finir ma vie ?
— Que votre vie vous a conduite.
L’un des robots s’approche.
— Détenue 77232, avancez pour être conduite à votre capsule d’habitation puis à votre affectation.
Terisa ne répond ni ne bouge. Hera la pousse dans le dos pour la forcer à descendre de son vaisseau. Alors qu’elle va refermer la rampe, Hera se retourne et voit l’Impériale lui adresser un dernier regard. De peur et de désespoir. Le premier regard vraiment sincère.
— C’est tout, vous repartez satisfaite ? dit-elle en ne retenant pas ses larmes. Ça vous fait jubiler tant que ça ?
— Non. Mais de savoir que mon fils est un peu plus en sécurité, oui.




******


Ça y est, enfin, j'ai trouvé le temps et la motiv pour boucler cette fic. Je ne peux que m'excuser platement auprès de celles et ceux qui auront attendu le dernier extrait plus d'un mois. Faudrait décidément pas que ça devienne une habitude pour mes récits de ne livrer la fin qu'après une interruption :paf:.

Sinon, qu'est-ce que j'en retire ? A part ce retard terrible, je ressors tout de même satisfait de cette fic. Le résultat final est proche de ce que j'avais en tête quand j'ai commencé, à savoir une histoire courte sur un des mes personnages préférés. A nouveau je mets beaucoup de liens au reste de l'UE et je tente d'écrire des scènes d'action et des punchlines mémorables.
Néanmoins, il est clair que ni mon style ni l'histoire ne sont parfaits. Etes-vous autant satisfait que moi ? Où pourrais-je m'améliorer ? Changeriez-vous des détails ? Toutes ces questions seront pertinentes pour la suite, alors n'hésitez surtout pas à écrire vos retours en commentaires.

Merci de m'avoir lu et, je l'espère, à bientôt pour un nouveau récit.
"Nous sommes tous la République."


Fan-fic: Le Secret de Ryloth, Je vous l'avais dit
GTZL1
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 766
Enregistré le: 09 Avr 2020
Localisation: flying Maul's Gauntlet
 

Messagepar ENZO » Ven 01 Oct 2021 - 8:44   Sujet: Re: [Nouvelle FINIE] Je vous l'avais dit

Les pancartes ont été rangées !

merci pour cette histoire qui est plutôt bien comme petite histoire...


vivement d'autres écrit de ta part.
ENZO
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17
Enregistré le: 04 Mar 2009
Localisation: Plombières les Bains
 


Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations