Informations

IMPORTANT : pour que la participation de chacun aux discussions reste un plaisir : petit rappel sur les règles du forum

[Achevé] Vauriens et Hors-la-loi

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Quel est votre personnage original favori ? (2 choix possibles)

Jaden Dawnwalker
3
33%
Liana Zin
1
11%
Zoomer
2
22%
Dina Serris
1
11%
Neeva Kix
0
Aucun vote
Seshek
1
11%
Deevee
1
11%
Lien Tib
0
Aucun vote
Ryl Vant
0
Aucun vote
Cassie
0
Aucun vote
Jax
0
Aucun vote
Arica
0
Aucun vote
DT-K17
0
Aucun vote
Sisswip
0
Aucun vote
Celui que tu as oublié de mettre
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 9

Messagepar Mandoad » Dim 16 Sep 2018 - 17:32   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

LL-8 a écrit:Je ne sais pas combien tu as prévu de chapitres pour la suite, mais c'est avec plaisir que je vais les suivre!


Bien assez ne t'inquiète pas (et connaissant ma tendance à en ajouter des supplémentaires entre deux en cours de route...)

LL-8 a écrit:Bon maintenant, j'ai hâte qu'on en découvre plus sur Reyel!


Ben euh... Je ne sais pas si je vais te décevoir, mais cette charmante et sadique Zabrak se fait tuer par Liana dans le premier chapitre. Je vais d'ailleurs rajouter un passage dans les pensées de Liana sur le sujet, qui ira parfaitement avec son caractère. :)

En revanche, je donnerai plus d'informations sur la passagère clandestine par la suite :wink:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Dim 16 Sep 2018 - 17:35   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Ooooh my bad, je ne pensais pas à Reyel mais à leur passagère clandestine (j'ai fait un mélange dans ma tête, désolée :transpire: )... Ça m'apprendra à ne pas relire mes commentaires avant de les poster :D
"Toujours en mouvement est l'avenir."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
Nouvelle : Sans éclat
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1086
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar Mandoad » Jeu 20 Sep 2018 - 16:56   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

On entre dans la deuxième dizaine de chapitres. Je suis un peu en retard par rapport à mon horaire habituel, la faute à une réécriture complète de la deuxième partie de ce texte depuis ce matin. Bonne lecture et n'hésitez pas à me donner votre avis! :)

Chapitre 11 : Dina


9BBY
Orbite de Nar Shaddaa, Système Y’Toub


La décharge lui électrifia les mains à un tel point qu’elle poussa un juron. Enfermée dans une pièce pourvue d’un lit simple et d’un meuble de couleur sombre, la jeune femme à la chevelure cuivrée s’était réveillée il y avait bien une heure de cela. Depuis, elle ne cessait de chercher un moyen de fuir l’endroit où elle se trouvait. Il n’avait pas fallu longtemps avant qu’elle n’entende une certaine agitation dans les couloirs du vaisseau et une légère décélération indiquant qu’ils étaient sortis de l’hyperespace. Les voix de deux de ses actuels ravisseurs avaient filtré au travers de la porte de métal et elle s’était acharnée à frapper contre, mais personne ne lui avait répondu. Peut-être ne l’entendaient-ils pas ou peut-être avaient-ils décidé de simplement l’ignorer. Par dépit, elle avait démonté le panneau de contrôle afin d’essayer de le court-circuiter, mais cela s’était avéré être totalement dénué de succès.
Je n’ai aucune idée de ce que je fais de toute façon. C’est tellement plus facile dans les holofilms.
La commande d’accès n’était effectivement plus en aussi bon état qu’auparavant. Elle crépitait et des tâches noires la parsemaient en plusieurs zones. Il y avait aussi cette odeur de brûlé qui piquait les narines de la jeune femme. C’était extrêmement désagréable et elle regrettait maintenant d’en être la cause. Sa robe nacrée était, désormais, parsemée de plusieurs tâches grisâtres et avait perdu son éclat. La vie était abondamment plus simple sur Brentaal IV et son monde lui manquait. Elle avait encore de la peine à se rappeler précisément les événements qui l’avaient amenée à se faire enfermer dans le cargo. Il lui restait un vague souvenir. Elle était accompagnée d’autres membres de la délégation sénatoriale. Ils se détendaient tous à bord de leur navette sénatoriale, puis il y avait eu une secousse et un flash. Plus tard, elle s’était réveillée dans un vaisseau inconnu. Seuls Reyel, une Zabrak au sourire cruel, et un jeune garçon au crâne rasé, qui lui avait dit s’appeler Wej, lui avaient alors rendu visite depuis. Ce dernier, bien qu’il eût s’agit d’un malfaiteur, avait été adorable avec elle et particulièrement dans sa façon de rougir à chaque fois qu’il ouvrait la porte. À présent, d’autres avaient pris la relève. Toutefois, elle n’était pas bête, elle avait compris que ses ravisseurs avaient eu ce qu’ils méritaient sans que cela n’ait pour autant amélioré sa situation. À l’heure actuelle, elle était vraisemblablement captive d’une organisation criminelle rivale et n’avait toujours pas de moyen de signaler au reste de sa famille qu’elle était encore en vie. Il allait pourtant lui falloir essayer de trouver une façon d’échapper aux gens peu recommandables qui l’avaient laissée dans cette nouvelle pièce. Ils étaient au moins deux. L’un d’entre eux était une très jeune Togruta, qui était d’ailleurs moins âgée qu’elle. Elle était tout de même un peu surprise que des adolescents soient employés dans ce milieu répugnant, bien qu’en y réfléchissant un peu cela témoignait de l’extrême bassesse de ces organisations. Les yeux gris de l’alien à peau rouge n’avaient, d’ailleurs, exprimés aucune pitié lorsqu’elle lui avait tiré dessus.
Elle a ouvert le feu sur moi ! Comme ça, sans sourciller, elle m’a tiré dessus ! Je ne sais pas quelles menaces pèsent sur elle pour qu’elle accepte de travailler pour des gens aussi amoraux à son âge.
La Brentaalienne était cependant convaincue que si elle devait réussir à convaincre l’un des membres d’équipage, ce serait elle. Elle aurait bien usé de ses charmes sur l’autre vaurien, mais la simple idée de flirter avec un être aussi détestable et arrogant la dégoutait. Elle l’avait eu à sa merci. Il était attaché et elle tenait son blaster pointé sur sa tête, mais il n’avait eu que du dédain à son encontre. Tout au long de leur interaction, elle n’avait pu lui enlever ce sourire suffisant qui brillait au milieu de son visage mal rasé et couverts de petites coupures en court de cicatrisation. Elle aurait voulu qu’il croie en ses menaces afin qu’il la relâche, mais il n’avait, semblait-il, jamais été inquiété. Elle s’était, alors, retrouvée inconsciente, encore une fois, et enfermée dans un autre pan du vaisseau.
Je n’étais même pas capable de m’imaginer presser la détente. Comment ai-je pu croire un instant que mon plan fonctionnerait ?
Elle frappa rageusement la porte de ses deux poings. Le contact avec le métal froid fut douloureux.
Ouvre-toi !
La paroi s’ouvrit dans un sifflement.
Oh.
— Je ne sais pas ce qui t’a pris aussi longtemps nabot, mais, la prochaine fois, si tu veux que je…
L’humain de taille moyenne s’arrêta au milieu de sa phrase lorsque ses yeux bruns aperçurent la jeune femme. Il s’agissait de l’homme qu’elle avait assommé quelques temps plus tôt. Il portait toujours sa chemise grise, son pantalon et ses bottes noires, ainsi qu’une ceinture de couleur marron à laquelle pendait un holster de la même couleur. Son arme y était, cette fois, bien rangée. En revanche, il n’arborait plus son veston noir. Visiblement, il était surpris de la voir là, accroupie devant l’entrée des quartiers. Sans lui laisser le temps de réagir, elle lui sauta dessus et tenta de se saisir de son blaster. Cette fois, il était préparé. Il lui attrapa les poignets et elle vola en dehors de la pièce pour atterrir douloureusement en position assise sur le sol. Serrant les dents, elle tenta de se relever, mais une unité astromech de type R2 l’électrocuta presque aussitôt. Elle poussa un petit cri de douleur et le droïde la pointa d’une pique électrique en émettant un bourdonnement menaçant. Elle resta où elle était. L’humain aux courts cheveux brun foncé la toisait. Il avait toujours cet air sûr de lui et elle ne rêvait que de le faire disparaître.
— Pas sympa. Je viens pour discuter et vous tentez de déchirer l’une de mes chemises préférées, se plaignit-t-il.
Elle cracha et atteignit ses bottes. Le criminel la regarda, dépité, et son regard s’assombrit légèrement. Il pointa une porte derrière lui de son index :
— Sas.
Son doigt montra ensuite le couloir derrière la jeune humaine.
— Ou salon de détente. Je vous laisse choisir mademoiselle.
Elle ne prononça pas le moindre mot. Elle n’allait pas lui donner cette satisfaction. L’astromécano fit crépiter sa pique électrique devant ses yeux à présent effrayés.
— Salon, maugréa-t-elle.
— Je n’ai pas bien entendu, déclara l’homme en tendant l’oreille.
— Je préfère le salon, répéta-t-elle en essayant d’avoir l’air la moins sympathique qu’il lui était possible.
Le vaurien croisa les bras et lui fit signe de se lever. Elle s’exécuta en lui lançant un regard noir. Une fois sur ses deux pieds, elle passa à coté de deux échelles qui menaient, apparemment, aux tourelles de défense du vaisseau, puis elle arriva à la zone de détente. Celui qui la gardait captive s’assit sur un siège et l’intima, d’un geste de la main, de faire de même. Pour l’intimider, le petit droïde, qui semblait prendre plaisir dans son rôle, continua de lancer quelques étincelles bleutées dans sa direction. Elle se positionna sur un canapé face à l’homme. Cet emplacement lui permit de voir la Togruta qui lui avait tiré dessus sortir du cockpit. Elle était vêtue d’une tenue légère grise et verte qu’elle-même n’aurait pas osé porter sur son monde d’origine.
Comment peut-on ne pas avoir froid dans l’espace avec un haut laissant bras dénudés ? Cela dit, je dois avouer que les nuances de vert sur un pantalon anthracite sont particulièrement bien choisies.
— On est en vol stationnaire. Il ne manque plus que l’autorisation de se poser dans le quartier marchand et on sera bons, signala-t-elle à son partenaire en jetant un regard en coin à l’intention de la rousse.
La gamine s’appuya contre une paroi bras croisés sur son torse. Visiblement, elle l’appréciait autant qu’elle-même. Peut-être ne serait-elle pas si prompte à l’aider tout compte fait.
— Elle ne devait pas rester dans ses quartiers jusqu’à ce qu’on trouve quoi faire d’elle ? demanda la non-humaine.
— Tu m’as dit que la conserve non plus ne savait pas exactement de qui il s’agissait. Je me renseigne, rétorqua l’humain mal rasé.
— Elle te menaçait avec ta propre arme, il n’y a pas si longtemps, je te rappelle.
Le ton de la jeune fille aux lekkus blancs striés de bleu était froid, bien plus froid que celui de l’humain qui la répugnait. Ils discutaient devant elle comme si elle n’était qu’un colis dérangeant et cela ne lui plaisait pas.
— Et j’aurais sûrement dû faire plus que le menacer. D’ailleurs, si vous étiez un tout petit peu conscient de la situation, vous me relâcheriez aussitôt.
Les regards des deux ravisseurs se tournèrent en même temps dans sa direction. La Togruta semblait irritée de s’être fait arrêtée dans son élan et l’humain leva les yeux au ciel.
— Très chère, nous essayons de nous décider sur la marche à suivre vous concernant. Elle peut aller de : Vous libérer sur une planète pas trop inhospitalière à vous vendre au premier marchand que nous croiserons pour peu qu’il nous propose un bon prix. En conséquence, je vous conseille de ne pas interrompre Liana lorsqu’elle parle.
La remarque de l’homme en chemise grise sonnait comme une remontrance qui aurait été faite à un enfant. Elle avait dix-neuf ans et elle avait dépassé le fait de se faire sermonner de la sorte depuis longtemps. Elle ouvrit la bouche et l’autre leva un doigt pour l’interrompre avant d’interpeller celle qu’il appelait Liana.
— Elle n’a pas l’air de vouloir comprendre, n’est-ce pas ?
La Togruta crispa son visage ce qui changea légèrement la disposition des motifs blancs qui s’y trouvaient. Non, elle n’appréciait vraiment pas sa présence sur ce cargo.
Je ne vais pas vous laisser me manquer de respect pour autant.
— Écoutez-moi Jaden, commença-t-elle en se rappelant du prénom du vaurien qui sourit.
— Vous connaissez le mien, il ne nous manque plus que le vôtre mon cœur, déclara-t-il.
La réflexion la prit un peu par surprise.
Dois-je leur dire mon nom ou en inventer un ? Peut-être que si je leur donne au moins mon prénom cela les rendra plus abordables.
— Dina, lâcha-t-elle finalement.
L’homme lui fit un signe approbateur de la tête et elle décida qu’elle pouvait reprendre sa plaidoirie.
— Vous n’étiez pas au courant de ma présence dans ce vaisseau, à ce que j’ai cru comprendre. Par conséquent, vous n’avez pas de réel intérêt à me garder.
Le droïde astromech vert et blanc émit un sifflement mélodieux. Elle le fixa interrogative.
— Zoomer a raison. Entre votre ton hautain et vos vêtements valant plus que l’intégralité de ma garde-robe, vous pouvez très certainement nous rapporter gros, constata Liana.
Dina les regarda d’un air méprisant. C’était donc ça qu’elle était pour eux : un tas d’argent ? Elle était un être humain venant d’une noble famille. Personne n’avait jamais ne serait-ce qu’osé la traiter ainsi, même le rustre, mais gentil, Wej lui amenait des présents et la traitait avec une douce naïveté lorsqu’elle était captive.
— C’est comme ça que vous me considérez ? Vous n’avez pas la moindre idée de qui je suis, contra-t-elle.
Jaden se leva et vint se ranger aux côtés de sa partenaire.
Est-ce qu’il s’agit de sa maîtresse ? Cela ne m’étonnerait même pas.
— C’est ce que vous pensez. En réalité, vous nous en avez dit plus que ce que vous croyez. Votre accent vient de l’un des mondes civilisés du noyau, ce qui ne nous laisse avec même pas une vingtaine de mondes possibles. Ensuite, je retire ce que j’ai dit plus tôt, vous faites sûrement partie d’une délégation sénatoriale c’est évident, mais vous êtes également membre d’une maison noble. Vous n’êtes peut-être pas une princesse, mais vous faites partie d’une famille reconnue au sein de votre société élitiste. En supposant que vous nous avez donné votre vrai prénom et en recoupant tout ça avec les informations présentes dans la base de données de ce vaisseau, on devrait pouvoir trouver tout ce qu’il y a à connaître sur vous d’ici peu.
La jeune femme rousse ne se laissa pas démonter pour autant. Elle réajusta la cape blanche qui avait légèrement glissé sur son côté droit et lui jeta un regard de défi. Le voyou s’appuya contre une paroi l’air résigné.
— Je n’arrive pas à croire pas que je vais dire ça. Zoomer, pourrais-tu, s’il-te-plait, vérifier si l’Aube Écarlate a ou avait un contrat concernant un membre sénatorial d’une des maisons nobles de Coruscant, Brentaal IV, Kuat ou Hosnian Prime ?
L’astromech vert et blanc bipa immédiatement une réponse.
— Il dit que la première chose qu’il a fait après avoir appris la présence d’un passager clandestin a été de charger l’intégralité de la base de données du Rebelle Rouge. Cependant, grâce à ce qu’il nomme, avec ses propres mots, son « intellect supérieur à celui du singe-lézard Kowakien croyant diriger cet YT-2400 », il n’a pas eu besoin de chercher aussi loin que toi. Son nom lui a suffi pour la trouver en 1,26 secondes, traduisit la Togruta, comme si les expressions utilisées par l’unité R2 étaient tout à fait normales.
Il y eut ensuite un silence qui dura une dizaine de secondes. Jaden se tourna vers le petit droïde, la mâchoire plus crispée qu’elle ne l’aurait due.
— Donc, le petit tas de boulons sait finalement de qui il s’agit, si je comprends bien ? Il a l’intention de partager ?
Zoomer siffla sur différentes tonalités et le jeune homme ferma les yeux en anticipant la réponse.
— Il veut savoir combien cette information va lui rapporter, expliqua Liana sous le regard interloqué de Dina.
— J’en étais sûr, lâcha Jaden.
Le contrebandier épousseta son pantalon noir et soupira. Il semblait pourtant moins perturbé que Dina a l’idée qu’un droïde négocie une somme de crédits.
— Combien ?
L’astromech bipa.
— Il est disposé à ne prendre que 30% de ce qu’on nous versera, car c’est toi qui as fait avouer le nom à la… on va dire qu’il a dit gentille dame, expliqua Liana le ton un peu gêné en décroisant ses bras nus.
— Trop aimable. Maintenant, il peut nous montrer la feuille de prime de la demoiselle, s’il lui plait ?
Le droïde se plaça en appui sur ses roues latérales et un hologramme lumineux apparut. Il présentait un humain d’une cinquantaine d’année, dont la moustache argentée était aussi bien arrangée que ses cheveux étaient impeccablement coiffés. Il était vêtu d’une imposante cape, qui exhibait à outrance son aisance financière. Dina ne connaissait pas ce personnage et ne savait pas ce qu’il pouvait lui vouloir. L’homme se râcla la gorge et commença à parler :
— Mon cher sénateur Serris, veuillez tout d’abord noter que je regrette de vous contacter dans de telles circonstances. Je répugne fortement à en arriver à de telles extrémités, mais votre obstination m’y a contraint.
Le personnage capé fit une pause et lissa sa moustache parfaitement taillée, très probablement pour donner plus d’importance à ses paroles. Au fond d’elle-même, Dina était fortement mal à l’aise. Elle anticipait les prochains mots.
— Vous avez peut-être été mis récemment au courant que le Passeur d’étoiles, navette transportant votre délégation, est actuellement porté disparu. Afin de vous éviter de coûteuses recherches, je tenais à vous informer que l’intégralité de son équipage, incluant votre fille, est décédé.
Non ! C’est faux !
– Lorsque vous avez fait appel à nos services pour obtenir votre poste il y trois ans, nous vous avions demandé une faveur en échange. Votre refus répété a mené à ces tragiques événements. La mort de votre fille unique la prive de certains privilèges qui, par un heureux hasard, vont nous revenir. Nous sommes, pour ainsi dire, quittes et je ne vous tiens, par conséquent, plus rigueur de votre obstination à m’ignorer. Considérez que votre position au Sénat, ainsi que votre noble maison et les soins médicaux de votre femme sont sécurisés pour une très longue durée, comme convenu dans notre accord. Contrairement à d’autres, je suis un homme de parole et je tiens à cette excellente réputation.
Le moustachu fit signe d’arrêter l’enregistrement, puis se ravisa en effectuant un geste théâtral.
— J’oubliais. Je vous prie d’agréer, mon cher ami, mes plus sincères condoléances pour votre effroyable perte, termina-t-il avec un sourire emplit d’une politesse sadique.
Dina était abattue. Elle ne savait pas comment réagir et une larme coula sur sa joue. Son père et tout le reste de son entourage la croyaient morte. Elle ne pensait pas son père capable de négocier avec les criminels qui l’avaient enlevée. Il devait y avoir une erreur. Il devait forcément y avoir une explication logique.
Cet homme s’est trompé de sénateur. Pourtant, il a appelé mon père par son nom.
Une série de sons continus retentit dans le cockpit et l’attention des deux autres humanoïdes se détourna d’elle.
— On a l’autorisation Jad. On parlera de ce nouveau problème en privé, déclara Liana.
Dina leva un regard embué de larmes vers le vaurien aux cheveux bruns espérant qu’il ferait preuve d’un peu de compassion à son égard. Elle se retrouva face à un visage fermé.
— Bienvenue dans la véritable galaxie, mon cœur, déclara-t-il simplement avant de s’engouffrer dans le cockpit suivi par l’unité R2.
Qu’est-ce que je vais devenir maintenant ?
La jeune politicienne réajusta une mèche cuivrée qui lui tombait sur le front, mais ne trouva pas la force de se lever. Elle resta assise sur le divan peu confortable et essuya les gouttes salées qui parcouraient son visage. Les gens qui la connaissaient ne la chercheraient vraisemblablement pas. Elle ne pouvait contacter personne et elle était coincée à bord d’un cargo contrôlé par des individus tout sauf respectables. Elle n’avait définitivement jamais vécu de journée aussi horrible.
Modifié en dernier par Mandoad le Jeu 20 Sep 2018 - 19:28, modifié 1 fois.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Rocket » Jeu 20 Sep 2018 - 19:10   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Encore un très bon chapitre :)
On change de point de vue et c'est très intéressant. Je plains la pauvre Dina et je croise les doigts pour que nos deux héros (trois, j'oubliais que Zoomer était le nouveau chef :D ) lui viennent en aide. Au fur et à mesure des chapitres chaque personnage se développe et on arrive encore mieux à les cerner. Et ce petit droïde me fait toujours autant rire.
Je ne rajoute rien sur la qualité d'écriture, on reste dans un texte très bien écrit et fluide comme depuis le début.
Vivement la suite :cute:
Et mon premier acte concret, et fort de ma nouvelle autorité, sera de créer une grande armée de la République pour contrer la menace grandissante des séparatistes
Rocket
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1088
Enregistré le: 14 Juil 2015
Localisation: Mandalore
 

Messagepar mat-vador » Jeu 20 Sep 2018 - 20:22   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Salute, Mandoad! Je voulais te dire que j'ai enfin mis la main à la pâte et que j'ai rattrapé mon retard :) !

Bien qu'étant un fan extrémiste du Legends, je ne regrette pas de m'être lancé dans ton aventure! Rien à redire sur le style et ton histoire me captive!
Je suis vraiment fan de ce duo Jaden/Liana. Jaden a un coté dur qui fait passer Han Solo pour un enfant de choeur et Liana, c'est pas mieux :D ! Le deathtrooper de l'escouade Nexu n'a pas l'air d'être un rigolo non plus :paf: !

Bien que n'étant pas un connaisseur de l'UEO, on a quand même deviné des références à Rogue One, le film qui a trouvé grâce à mes yeux!

Bref, désormais, je suivrais ta fic même si je ne commenterais pas forcément régulièrement!

Bon courage et à une prochaine fois :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2757
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar LL-8 » Ven 21 Sep 2018 - 12:34   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu!

Mandoad a écrit:Je suis un peu en retard par rapport à mon horaire habituel

Oh, c'est pas grave ça (faut voir les horares auxquels je publie mes chapitres mdr)

J'ai bien aimé ce chapitre! On en apprend plus sur Dina et, même si je ne m'attendais pas à ce background, je trouve que ça rentre bien dans l'ambiance de la fic' ^^ Vivement la suite (et qu'on en sache plus sur Jaden et Liana)
"Toujours en mouvement est l'avenir."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
Nouvelle : Sans éclat
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1086
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar L2-D2 » Ven 21 Sep 2018 - 14:50   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 11 lu !

Et bien voilà, on en apprend plus sur Dima !

Et... c'est assez glauque, d'une certaine façon. Je la plaindrais presque ! Sinon que si ses proches la croient morte, Jaden, Liana et Zoomer n'ont a priori aucun intérêt à la garder vivante... mais comme je ne les imagine pas l'abattre de sang-froid (enfin, surtout Jaden, je n'en dirais pas autant de l'astromécano ! :transpire: ), j'imagine qu'ils vont tôt ou tard l'intégrer dans leur petit groupe informel...

Vivement la suite ! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7104
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Dim 23 Sep 2018 - 21:13   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Vos retours sont toujours grandement appréciés :)

mat-vador a écrit:Salute, Mandoad! Je voulais te dire que j'ai enfin mis la main à la pâte et que j'ai rattrapé mon retard :) !

Bien qu'étant un fan extrémiste du Legends, je ne regrette pas de m'être lancé dans ton aventure! Rien à redire sur le style et ton histoire me captive!
Je suis vraiment fan de ce duo Jaden/Liana. Jaden a un coté dur qui fait passer Han Solo pour un enfant de choeur et Liana, c'est pas mieux :D ! Le deathtrooper de l'escouade Nexu n'a pas l'air d'être un rigolo non plus :paf: !

Bien que n'étant pas un connaisseur de l'UEO, on a quand même deviné des références à Rogue One, le film qui a trouvé grâce à mes yeux!

Bref, désormais, je suivrais ta fic même si je ne commenterais pas forcément régulièrement!

Bon courage et à une prochaine fois :hello: !


Un plaisir de t'avoir parmi mes lecteurs mat, je place quelques références UEL de temps en temps également si ça peut aider. :wink: De mon côté, je m'en vais aller rattraper mon retard sur les (més)aventures d'Oreste au plus vite.

Rocket a écrit:Je plains la pauvre Dina et je croise les doigts pour que nos deux héros (trois, j'oubliais que Zoomer était le nouveau chef ) lui viennent en aide.

LL-8 a écrit:On en apprend plus sur Dina et, même si je ne m'attendais pas à ce background, je trouve que ça rentre bien dans l'ambiance de la fic' ^^

L2-D2 a écrit:Et bien voilà, on en apprend plus sur Dima !

Et... c'est assez glauque, d'une certaine façon. Je la plaindrais presque ! Sinon que si ses proches la croient morte, Jaden, Liana et Zoomer n'ont a priori aucun intérêt à la garder vivante... mais comme je ne les imagine pas l'abattre de sang-froid (enfin, surtout Jaden, je n'en dirais pas autant de l'astromécano ! ), j'imagine qu'ils vont tôt ou tard l'intégrer dans leur petit groupe informel..


C'est vrai que sa situation n'est pas idéale, mais cela joue un rôle sur le long terme. On peut dire qu'elle souffre actuellement pour l'intérêt de l'histoire future. :sournois:

LL-8 a écrit:Vivement la suite (et qu'on en sache plus sur Jaden et Liana)

Ne t'inquiète pas, quelques anecdotes sur leurs passés se glisseront au fur et à mesure des chapitres. :wink:

See you next thursday!
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Jeu 27 Sep 2018 - 12:40   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Nouveau jeudi après-midi, nouveau chapitre. On quitte un peu notre équipage de vauriens pour mieux les retrouver la semaine prochaine. Bonne lecture :wink:

Chapitre 12 : Sur la piste du Rebelle Rouge


9BBY
Orbite de Jedha, Système de NaJedha


La navette de classe T-4a Lambda restait quasiment immobile dans l’espace. Forme minuscule restant dans l’ombre d’un imposant destroyer stellaire impérial, le Cobalt avait été affecté au capitaine DT-K17 et à l’escouade Nexu dans leur traque d’un certain cargo de modèle YT-2400. La mission de son équipage à la surface de la lune de Jedha ne leur avait donné que de maigres informations sur ses propriétaires. Pourtant, les Impériaux n’avaient pas le choix. Ils devaient retrouver les criminels responsables et en faire un exemple. L’implication de l’Empire dans une telle situation était inhabituelle. Cassie, connue sous le matricule TK-2914, s’en rendait bien compte, mais elle n’aurait jamais osé contredire son nouveau supérieur. Stationnée sur l’Imperturbable avec le reste de son escouade, elle avait entendu les rumeurs sur la présence de l’un de ces soldats d’élite en armure noire. Elle ne l’avait, néanmoins, jamais rencontré, puis tout s’était accéléré. L’escouade Nexu avait été désignée pour aborder un cargo qui ne s’était pas déclaré aux contrôleurs de vol. À sa grande surprise, le Deathtrooper avait été placé à leur tête. Toutefois, ils n’étaient jamais entrés dans le vaisseau non-identifié. L’appareil avait pris la fuite, tuant deux soldats impériaux dans la foulée. La jeune femme avait depuis appris que ce cargo transportait une cargaison de cristaux Kybers volés au nez et à la barbe des incompétents qui en étaient responsables. Elle ne savait rien d’autre de l’utilité de ce minerai que le récit qu’en avait conté le vétéran de l’unité : Raylon. Les prétendus pouvoirs de ces cailloux mystiques étaient devenus le sujet de discussion principal depuis leur départ de Jedha. Cependant, ces récits ne lui importaient que peu. Pour elle, le meurtre de deux membres de la flotte impériale était un acte qui méritait amplement une implication personnelle. Elle replaça une mèche de ses courts cheveux bruns, qui lui tombait devant les yeux, sur son crâne.
Il y a encore quelques années, la présence d’une garnison de stormtroopers suffisait à maintenir l’ordre sur une planète. Aujourd’hui, où en est-on ? Des organisations criminelles profitent de la fin de la relative tranquillité galactique pour ajouter un peu plus de chaos.
Native de la planète Alderaan, elle avait eu une enfance difficile suite à la mort du reste de sa famille, jusqu’à ce qu’un officier de l’Empire Galactique ne la remarque et ne la prenne sous son aile. L’Impériale n’avait que peu connu son monde d’origine et ne s’y sentait, désormais, plus attachée. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour comprendre que l’Empire était sa nouvelle patrie. Elle était entrée à l’académie impériale de Lothal dès qu’elle avait atteint l’âge de treize ans. Ses capacités, bien supérieures au niveau médiocre des autres cadets, lui avaient très rapidement permis de quitter ce monde ennuyeux à mourir pour rejoindre le centre de formation de Raithal. Les contacts amicaux entre les recrues n’étant pas encouragés, elle n’avait pu compter que sur elle-même pendant trois années d’entraînement intensif. Elle n’avait donc appris à connaître trois des autres actuels membres des Nexus présents sur Raithal qu’une fois qu’ils avaient rejoint le premier bataillon de la 215e. Le quator s’était très vite lié d’amitié, chacun ayant trouvé sa place dans le groupe. Jax était la tête pensante et un leader naturel, Colt était beaucoup plus sensible et avait tendance à remettre en question la moralité de certains ordres de ses supérieurs.
C’est un très bon soldat qui sait que notre Empereur est la seule personne capable d’amener la stabilité à cette galaxie, mais c’est un imbécile d’agir de cette façon. À trop réfléchir à la logique de la chaîne de commandement, il finira par nous causer des ennuis.
Krest, au contraire, était le stormtrooper modèle. Pragmatique, efficace, et aussi froid que les plaines de Hoth, il était toujours prompt à suivre les ordres sans poser de question. Malgré son côté peu causant, Cassie l’appréciait et savait qu’elle pouvait compter sur lui pour couvrir ses arrières. À leur sortie de l’académie, ils avaient, tous les trois, été affectés à l’escouade Nexu du sergent Gil avec Kat et Raylon, ainsi que trois autres soldats aujourd’hui décédés. Leur chef était quelqu’un de dur avec eux. Il leur demandait régulièrement de se surpasser afin de rester l’une des meilleures escouades de leur compagnie. Il s’était déjà battu, tout comme Raylon, lors de la Guerre des Clones aux côtés des Jedi avant leur trahison et leur apportait une grande expérience du conflit. Kat était peut-être la plus dangereuse d’entre eux. Sous ses airs de jolie blonde inoffensive, se cachait une experte du combat à mains nues. Elle avait mis la plupart des soldats masculins de l’Imperturbable ayant tenté de la draguer au tapis, si bien que la plupart gardaient leurs distances à présent. Dust les avait rejoints une année après, afin de remplacer le premier mort, tué lors d’un attentat sur Coruscant. Le jeune homme avait très vite trouvé sa place dans le groupe. Ses connaissances sur la flore de nombreuses planètes leur était souvent d’une aide particulière sur le terrain. L’escouade Nexu était complétée par Nox, une jeune recrue qu’elle ne connaissait que peu, malgré le fait qu’il était avec eux depuis un an. Ce Coruscanti était jeune, naïf et pas particulièrement brillant. Toutefois, l’élément le plus inexpérimenté était Yako. Tout juste sorti de l’Académie d’Arkanis, c’était encore un gamin de dix-huit ans, plein d’optimisme et parfois un peu trop franc. De manière tout à fait pragmatique, Cassie était persuadé qu’il était le soldat ayant le plus de chance de ne pas survivre à leur prochaine mission. Le constat était peut-être un peu brutal, mais elle avait appris, au fil des années, qu’il fallait se préparer à anticiper la mort de ses frères d’armes. Sur cette dernière pensée, la jeune stormtrooper reporta son attention sur les deux dossiers concernant les fugitifs que Colt avait pu déterrer. Aucun des deux criminels ne semblait avoir de monde d’origine. Leurs noms ne ressortaient nulle part avant le début de la Guerre des Clones. Cela n’était pas étonnant concernant la moins âgée étant donné qu’elle n’était, très probablement, née que peu de temps avant le début du conflit. En revanche, il était étrange que ce Dawnwalker n’apparaisse pas dans les fichiers de l’ancienne République.
Des faux noms peut-être… Il n’est pas rare que les criminels aient un passé qu’ils désirent fuir et changent d’identité.
Elle se concentra sur le fichier de l’humain. Il n’y avait aucune information sur son âge, mais il devait avoir la vingtaine. Arborant une coupe courte, de taille moyenne, de corpulence intermédiaire, il ne semblait avoir aucun trait physique particulier. L’un dans l’autre, il avait une apparence relativement ordinaire, ce qui était très certainement un avantage pour quelqu’un exerçant son métier.
Parlons-en de son métier. Contrebande, vol, piraterie, actes violents à l’encontre de l’armée impériale, homicide, recel, association de malfaiteur… et la liste continue. Ce n’est pas la première fois que je vois ce genre de curriculum vitae toutefois.
Effectivement, l’essentiel des délits présents sur le dossier de Dawnwalker se retrouvaient également sur celui de Liana, à l’identique de la majorité des fichiers concernant les criminels de cette galaxie. La plupart d’entre eux passaient entre les mailles des filets, pour autant qu’ils ne se soient pas mis un seigneur du crime ou un gouvernement à dos. Pour cette raison, il n’y avait aucun avis de recherche à son encontre ou celle de Liana. Malheureusement pour les deux contrebandiers, ils venaient de se mettre un officier de l’Empire à dos ce qui, en soit, n’augurait rien de bon pour eux. Cassie visualisa, encore une fois, l’enregistrement du spatioport montrant le jeune humain. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle était persuadée de manquer quelque chose d’important. Son instinct lui soufflait qu’un détail capital lui passait sous le nez sans qu’elle n’arrive à mettre le doigt dessus. Elle poussa un soupir.
— Je connais cette expression, déclara une voix à côté d’elle.
C’était Colt. Le soldat portait son armure blanche, mais avait, lui aussi, retiré son casque laissant apparaître son visage coiffé de très courts cheveux noirs. La cicatrice qui parcourait sa joue gauche n’était presque plus visible.
— Elle a bien guéri, dit-elle.
Par réflexe le jeune impérial passa sa main gantée sur l’ancienne blessure. Il l’avait obtenue lorsqu’un éclat d’obus avait explosé trop près de lui lors d’une escarmouche avec des miliciens dissidents sur Mandalore. Son casque lui avait très certainement sauvé la vie, mais il n’en était pas sorti indemne. Touché aux jambes, il lui avait fallu plusieurs mois avant de pouvoir revenir au service actif. Aujourd’hui encore, il n’était pas totalement remis.
— Oh, ça ? Je n’y fais même plus attention, j’ai constaté qu’elle attirait les filles au début. Il paraît que ça se fritte pas mal sur Kessel depuis plusieurs mois. Je devrais peut-être m’en faire faire une nouvelle, plaisanta-t-il dans une allusion à peine masquée à leur brève idylle qui avait suivi sa blessure.
— Colt, on en a déjà discuté, il me semble, le sermonna la jeune femme aux cheveux bruns froidement.
Le stormtrooper leva les mains comme pour l’apaiser.
— Eh ! Je sais, je sais, Ce n’est pas ce que je voulais dire, se reprit-il.
Elle haussa un sourcil, puis leva les yeux au ciel. Colt vient s’asseoir à ses côtés.
— Tu as trouvé quelque chose sur nos deux fugitifs ? Je sèche complètement de mon côté, avoua-t-il.
Elle tourna légèrement l’écran afin que tous deux aient une vision claire des images.
— Rien d’inhabituel, si ce n’est l’âge de la Togruta un peu plus bas que la moyenne pour ce genre de personnage. Des dossiers tout ce qu’il y a de plus normal pour deux contrebandiers, pas de coup sortant du raisonnable jusqu’à celui sur Jedha et aucun acte de naissance. Je suppose que leurs noms ont été changés à un moment de leur vie.
— Comme d’habitude, maugréa l’autre.
— En bref, non je n’ai rien.
Elle tourna la tête et vit que Colt la fixait attentivement.
— Quoi ?
— Tu as toujours cette tête, répondit-il simplement.
— Quelle tête ?
— Celle que tu as quand tu as vu quelque chose d’important, mais que tu ne sais pas de quoi il s’agit.
J’ai vraiment une tête spécifique pour ça ?
— N’importe quoi, répliqua l’Impériale en lui donnant un coup sur l’épaule pour le repousser un peu plus loin.
Pourtant, elle se surprit à sourire. L’expression joyeuse de son visage disparut lorsqu’elle aperçut l’immense silhouette qui venait de sortir du cockpit. Elle sentit la température de son corps se dérober.
— TK-2802, TK-2914, LS-236, qui vous a autorisé à retirer vos casques ? annonça DT-K17 d’une voix qui semblait plus robotique qu’humaine.
— Personne mon capitaine, répondirent d’une seule voix Cassie, Colt et Dust en enfilant leur casque blanc.
À nouveau, la stormtrooper vit le monde qui l’entourait au travers de ses lentilles polarisées. Son champ de vision s’était rétréci et ne lui permettait plus que de distinguer Krest et Dust qui se trouvaient devant elle.
— Rapport de situation sur la recherche des deux fugitifs TK-2802, déclara-t-il en s’adressant à Colt.
Le soldat s’était levé.
— Nous recherchons toutes les possibles informations sur les criminels, afin de déterminer le lieu où nous aurons le plus de chance de les trouver. Nous recoupons toutes les pistes possibles, mais il s’agit d’une tâche compliquée, expliqua-t-il.
L’officier en armure noire fit un pas dans sa direction. Colt décida qu’il valait mieux ne pas bouger d’un pouce.
Fais attention à toi. Il y a des mots qu’il vaut mieux ne pas mentionner avec lui.
— Ce qu’il veut dire, capitaine, c’est que nous préférons sélectionner les pistes les plus plausibles, afin d’éviter de perdre un temps précieux à courir après de fausses informations, le défendit le sergent Gil qui était également debout un peu plus loin.
— TK-547, vous parlerez lorsque je vous en aurai donné l’autorisation, déclara sèchement le Deathtrooper pour le remettre à sa place.
Il concentra, à nouveau, son attention sur Colt. L’homme était droit comme un I afin de paraître le plus solide possible. Cassie tourna son attention vers son sergent, qui semblait avoir été légèrement secoué par l’ordre de son supérieur.
Ne le laissez pas prendre le contrôle aussi facilement sergent.
Alors que DT-K17 attendait toujours la réponse de Colt, elle vit le sergent Gil reprendre un peu de contenance. Il allait peut-être réagir.
— Capitaine, j’ai une piste, si vous le permettez.
Ce n’était pas leur chef d’escouade, qui avait parlé. À sa place, Jax se tenait maintenant debout au milieu de la zone où ils étaient stationnés avec le reste de l’escouade Nexu, à l’exception de Kat et Raylon qui pilotaient la navette. L’officier tourna sa visière verte en direction du second de l’unité.
— Caporal, annonça-t-il simplement afin d’entendre ce qu’il avait à dire.
— J’ai préféré prendre le problème dans un autre sens, capitaine. Je me suis intéressé à l’acheteur plutôt qu’au vendeur, commença Jax.
L’attention du soldat d’élite était maintenant totalement fixée sur lui. Toutefois, Colt n’osait pas effectuer le moindre mouvement de peur de se retrouver, une nouvelle fois, dans la ligne de mire de son supérieur.
— Nous ne savons pas grand-chose sur Zin et Dawnwalker. En revanche, nous connaissons leur chargement. Vendre des Kybers n’est pas une chose facile. Ils devront le faire, soit avec des personnes prêtes à prendre de grands risques, soit dans un système où le marché noir fleurit afin de vendre le minerai le plus vite possible. J’ai estimé que la deuxième solution était la plus probable. J’ai donc appelé un contact personnel, qui a appris qu’une cargaison particulière allait être vendue sur son monde.
— Et quelle a été votre conclusion ? l’interrogea le Deathtrooper qui ne désirait apparemment pas perdre de temps en de trop longues explications.
— Nar Shaddaa, répondit brièvement le stormtrooper.
Un silence, lors duquel l’officier garda son visage casqué braqué dans la direction de Jax, dura plusieurs secondes.
— Un contact personnel ? Méthode intéressante. Nous mettons le cap sur Nar Shaddaa immédiatement. Vous prenez le commandement de cette escouade sergent, ordonna-t-il à l’attention de l’ex-caporal Jax.
Il faisait demi-tour, en direction du cockpit, lorsque le sergent Gil s’approcha dans sa direction.
— Capitaine. Nar Shaddaa est contrôlée par les Hutts. L’Empire n’a aucune autorité sur l’intégralité du système. Nous rendre sur place est un énorme risque, le mit-il en garde.
Le colosse en armure sombre s’arrêta, mais ne fit pas volte-face pour autant.
— TK-547, sachez que l’intégralité de cette galaxie est sous l’autorité de l’Empire Galactique. Discutez mes ordres encore une fois et je ne m’arrêterai pas uniquement à confier le contrôle de votre escouade à un soldat bien plus méritant.
Sur ces mots, il entra dans le cockpit laissant l’ex-leader des Nexu se rasseoir sur son siège. Ce dernier effectua un signe de tête en direction de son remplaçant.
Il ne lui en veut pas. Il sait que Jax est compétent et était destiné à prendre sa place tôt ou tard. La seule chose à laquelle personne ne s’attendait est la manière dont cela s’est produit. C’est un coup dur pour le sergent.
Assis sur leurs sièges en bout de rangée, Yako et Nox n’avaient pas osé bouger et paraissaient toujours pétrifié par l’apparition du géant. Tous deux étaient des bleus et Cassie comprenait leur réaction. Malgré son expérience, la présence de cet homme lui glaçait le sang et cela ne lui arrivait que peu souvent d’être intimidée.
— Au moins, son entrée a permis de mettre fin à votre petite discussion gênante, dit la voix de Krest à travers son casque.
La jeune femme braqua ses yeux en direction de son ami. Il ne pouvait, cependant, pas voir son regard noir en raison du casque qu’elle portait. Elle aurait voulu le réprimander pour son commentaire insensible, mais préféra se retenir. N’obtenant pas de réponse, le stormtrooper se détendit et croisa ses mains derrière sa tête, prêt à profiter du voyage pour se reposer. Cassie sentit une légère vibration suivie d’une accélération. Le Cobalt venait de passer en hyperespace afin de se rendre dans le système Y’Toub et plus précisément l’une de ses lunes. Les entrailles de l’Impériale se serrèrent. Le sergent Gil avait raison sur une chose, l’Empire n’était pas bien vu dans cette région de la galaxie. Elle doutait donc que leur officier supérieur soit capable de faire une aussi forte impression face aux gangsters régnants sur ce monde qu’avec le frêle contrôleur du spatioport de Jedha.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 27 Sep 2018 - 14:26   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 12 lu !

Il semble donc que l'intrigue va s'accélérer sur Nar Shaddaa ! :sournois:

Bon, en tout cas, DT-K17 fout bien les jetons. On dirait Phasma, tiens, à désigner tous ses interlocuteurs par leur numéro d'identification. Je sens que la confrontation n'annonce rien de bon pour l'équipage du Rebelle Rouge !

Et bien aimé la petite référence à l'Académie de Lothal, ça contribue à intégrer ton récit dans l'Univers Officiel.

Vivement la suite ! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7104
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Rocket » Jeu 27 Sep 2018 - 17:36   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Très intéressant :)
J'étais impatient de retrouver les impériaux et c'est agréable de voir une petite description propre à chaque stormtrooper. Ça change des récits habituels qui ne leur donnent pas vraiment d'identité. Je languis d'en apprendre plus sur ce groupe et leur manière de mener l'enquête.
Et en plus on se rend sur Nar Shaddaa, vivement la suite :cute:
Et mon premier acte concret, et fort de ma nouvelle autorité, sera de créer une grande armée de la République pour contrer la menace grandissante des séparatistes
Rocket
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1088
Enregistré le: 14 Juil 2015
Localisation: Mandalore
 

Messagepar mat-vador » Jeu 27 Sep 2018 - 20:36   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Je rejoins L2 sur DT-K17. Ce mec est vraiment un glaçon :whistle: !

Ainsi donc rendez-vous sur Nar Shadaa :sournois: ! Nos héros et nos impériaux vont-ils avoir affaire à de grosses limaces? :D

La suite :oui: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2757
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar LL-8 » Ven 28 Sep 2018 - 11:29   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

C'est toujours aussi bon!
DT-K17 est vraiment un personnage que j'aime suivre. Et le fait que tu ancres ton histoire dans la mythologie Star Wars me plaît vraiment bien.

Je ne te souhaite qu'une chose: que ton histoire gagne en notoriété sur le site :oui:
"Toujours en mouvement est l'avenir."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
Nouvelle : Sans éclat
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1086
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar Mandoad » Ven 28 Sep 2018 - 20:37   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Allez un petit tour des commentaires. J'apprécie toujours autant votre enthousiasme. :)

L2-D2 a écrit:Il semble donc que l'intrigue va s'accélérer sur Nar Shaddaa !

Mmmmmh... en tout cas, il va bien falloir arrêter de jouer au chat et à la souris au bout d'un moment. :wink:

L2-D2 a écrit:Bon, en tout cas, DT-K17 fout bien les jetons.

mat-vador a écrit:Je rejoins L2 sur DT-K17. Ce mec est vraiment un glaçon !

LL-8 a écrit:DT-K17 est vraiment un personnage que j'aime suivre.


De mon point de vue une histoire a besoin d'un antagoniste réussi pour fonctionner, merci de me conforter dans l'idée que je m'en sors relativement bien de ce côté :D

Rocket a écrit:J'étais impatient de retrouver les impériaux et c'est agréable de voir une petite description propre à chaque stormtrooper. Ça change des récits habituels qui ne leur donnent pas vraiment d'identité.

Qui dit antagoniste, ne dit pas forcément méchant, content que tu apprécies ce traitement

Et comme vous le dites, dès jeudi prochain on change de cadre pour se retrouver sur la lune des contrebandiers.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Jeu 04 Oct 2018 - 13:06   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Nous en sommes donc au chapitre 13. Aujourd'hui, je vous propose une visite de Nar Shaddaa. J'espère que l'ambiance sur cette planète vous plaira. :)

Chapitre 13 : La Lune des Contrebandiers


9BBY
Nar Shaddaa, Système Y’Toub


Des lumières vives, la puanteur des gaz d’échappement des speeders, les casinos flottants, enfin Jaden Dawnwalker se sentait à l’aise. Ici, les règles de bienséance, que l’on trouvait sur la plupart des planètes possédant un gouvernement à la solde de l’Empire, disparaissaient. Évidemment, il fallait rendre compte aux Hutts, si l’on venait à déraper un peu trop, mais sur cette lune chacun était livré à lui-même. Chasseurs de primes, assassins, contrebandiers, marchands, mais aussi politiciens en recherche d’un moment privilégié en plaisante compagnie, on trouvait de tout sur Nar Shaddaa. C’était sûrement ce qui l’attirait sur ce monde malfamé. Néanmoins, le jeune homme grimaça légèrement lorsqu’un marchand d’esclaves quarren, tenant en laisse quatre humanoïdes peu vêtues, passa à côté de lui. La plus jeune ne devait pas encore avoir seize ans. Oui, on trouvait de tout. Il se tourna vers Liana. La Togruta avait troqué son ancienne tenue pour un haut vert noué un peu en-dessus du nombril, par-dessus lequel elle portait une veste ouverte de couleur noire. En revanche, elle arborait toujours son bas anthracite. Jaden put lire l’expression de dégoût et de colère qu’elle avait encore dans le regard. Il était évident que cette petite procession lui rappelait de mauvais souvenirs. Il attrapa son poignet et il la sentit sursauter. Elle le regarda dans les yeux et son expression s’adoucit.
Tout va bien gamine. Je ne te lâche pas.
Elle hocha la tête et ils continuèrent. À leur gauche, d’immenses gratte-ciels s’étendaient à perte de vue, formant des tours lumineuses sur un monde qui l’était tout autant. Le vacarme ambiant ne s’arrêtait pas, mais cela ne dérangeait en rien l’humain. Au contraire, cet endroit était tellement empli de vie. Il n’avait rien à voir avec le calme et les paysages idylliques de sa planète natale et cela lui convenait parfaitement. L’un des membres de leur petit groupe était, quant à lui, bien moins ravi de se trouver ici. Un peu en retrait, Dina Serris n’avançait que par petits pas sous l’œil perpétuellement attentif de Zoomer. Liana avait, d’une main experte, raccourci les cheveux de la rousse et avait tient quelques mèches en blond. Il était peu probable qu’on prête attention à elle plus que nécessaire, mais les deux contrebandiers ne tenaient pas à trop à prendre un risque évitable. Il était donc préférable de la rendre plus difficile à reconnaître au cas où. Vêtue d’une combinaison de vol bleue marine de coupe simple, elle dévisageait les créatures étranges qui l’entouraient. Ses yeux s’arrêtèrent sur un groupe de mercenaires ishi Tibs et niktos qui discutaient non loin de là. Tous étaient lourdement armés et étaient sans doute à la recherche d’un nouveau contrat. Jaden n’appréciait pas particulièrement ces petits rassemblements, car il s’agissait souvent de tueurs professionnels cherchant le moindre argument pouvant mener à un affrontement. L’un d’eux, dont l’œil droit n’était visiblement plus fonctionnel, les repéra. Jaden détourna son attention de lui, mais Dina s’arrêta.
À quoi elle joue ?
L’Ishi Tib, qui était relativement imposant, paraissait prêt à venir à leur rencontre. En réaction, Jaden attrapa la rouquine par la taille et partit dans une direction qui mettrait assez de distance avec le mercenaire. Lorsqu’ils furent assez loin, elle se dégagea vigoureusement.
— Vous croyez vraiment que vous pouvez me tenir comme cela, sans me demander mon avis ?
— Sans hésitation, et je recommencerai immédiatement si cela peut éviter que vous nous attiriez des ennuis du genre mortel, rétorqua Jaden d’un ton sec.
Elle recula, offusquée, ne semblant pas comprendre qu’elle avait failli attirer l’attention d’un groupe de dangereux criminels sur eux. Le jeune homme soupira et Zoomer émit une plainte agressive.
— Il a raison. On aurait dû la laisser sur le vaisseau, grinça Liana.
Jaden se retourna vers ses deux partenaires.
— Pour qu’elle me sabote un panneau de contrôle supplémentaire ? Non merci. On n’a pas volé cet YT-2400 pour qu’elle le démonte pièce par pièce pendant qu’on négocie avec la pègre locale.
Préférant ne pas prendre trop de retard, il fit signe aux autres de se remettre en route.
Elle a tellement bousillé la commande que la porte de ces quartiers ne se verrouille plus. Il ne faudra pas qu’elle s’en plaigne lorsqu’elle y retournera.
Cette pensée le surprit. La fille du sénateur de Brentaal IV allait leur attirer bien plus d’ennuis qu’ils n’en avaient besoin. Pourquoi donc partait-il du principe qu’elle pourrait s’installer à bord du Rebelle Rouge? Était-ce dû à la détresse qu’il avait lu dans ses yeux à la vue de l’hologramme annonçant sa mort à son père ? Il avait beau avoir gardé un masque impassible, il savait que sa situation était loin d’être enviable.
On se ressaisit Jaden. Tu te ramollis. D’abord la gamine il y a trois ans, puis elle aujourd’hui. J’ai besoin d’une bonne somme de crédits et on réfléchira à quoi faire par la suite.
Une danseuse twi’lek à la peau verte, accrochée au bras d’un Gotal, éclata d’un rire forcé en les croisant. Cela le ramena un peu à la réalité. Le petit groupe pénétra dans un tunnel qui les mena au quartier marchand. L’ambiance dans ce lieu était un peu différente. Le son des speeders et les intenses lumières des impressionnants bâtiments étaient remplacés par les voix des différents vendeurs vantant les mérites de leur marchandise. Un humain auquel il manquait quelques dents sauta devant Dina et Liana pour leur présenter un ensemble bijoux tous plus colorés les uns que les autres. L’humaine eut un mouvement de recul et de dégoût, alors que la Togruta l’éloigna simplement d’un revers de la main. La jeune diplomate n’était de loin pas dans son élément et cela se voyait sur son visage. Jaden se conforta en se disant qu’elle passerait très bien pour une jeune suivante fauchée habituée au confort et au luxe. Au détour d’une échoppe, il aperçut le grand panneau lumineux qu’il recherchait. Le Repos de Rimmer, l’une des nombreuses cantina de la Lune des Contrebandiers, était juste devant eux. Ce n’était pas le bar le plus huppé du secteur, mais il s’agissait du lieu de leur rendez-vous. Dina s’arrêta.
— Je ne rentre pas là-dedans, maugréa-t-elle.
Jaden leva les yeux au ciel.
Je crois qu’elle va finir par me convaincre de la laisser sur cette lune au final.
— Très bien, fit Liana qui entra dans la cantina suivie de près par Zoomer.
La rouquine écarquilla les yeux et le jeune contrebandier sourit. Sa partenaire n’appréciait pas du tout la jeune humaine et il pouvait comprendre pourquoi. Liana avait toujours détesté les nobles et leurs caprices et la diplomate était une parfaite illustration de cette élite. Jaden décida finalement que si elle désirait rester seule à l’extérieur, il n’allait pas se battre avec elle pour la convaincre du contraire.
— Très bien votre seigneurie, annonça-t-il en effectuant une révérence exagérée avant d’entrer à son tour.
Trois. Deux.
— Attendez !
Son sourire se fit plus large lorsque la jeune femme le rattrapa, une expression anxieuse sur le visage. Il tourna sa tête dans sa direction. À sa vue, elle détourna le regard et accéléra le pas afin de le dépasser. Il secoua la tête, amusé par le comportement de la Brentaalienne, puis la musique qui n’était que peu audible jusque-là se fit plus distincte au fur et à mesure qu’il avançait. La mélodie était calme et une voix féminie légèrement grinçante chantait en huttese. Il s’agissait d’une Rodienne. Vêtue d’une longue robe jaune, elle était accompagnée d’un groupe d’aliens variés. Chacun jouait d’un instrument plus étrange l’un que l’autre, mais le son était suffisamment entrainant, il fallait l’avouer. Dina s’était arrêtée. Zoomer et Liana étaient situés un peu plus devant, proches du comptoir.
— J’ai l’impression que cet endroit n’a pas connu de service d’hygiène depuis au moins dix ans, déclara la jeune femme d’une voix qui ne laissait aucun doute quant à ce qu’elle pensait de la cantina.
C’est ce qui le rend encore plus attrayant justement.
Une serveuse Zeltron s’approcha d’eux. Elle ne portait qu’un haut de bikini bleu et argenté et une courte jupe de couleur semblable, ce qui ne laissait que peu de place à l’imagination. Ses longs cheveux indigo descendaient en cascade et retombaient sur ses épaules. Elle caressa lentement le bras du contrebandier alderaanien en lui souriant.
— Salut Jaden. Comme d’habitude, je suppose, déclara-t-elle d’un ton charmeur.
L’humain lui rendit son sourire sous le regard dédaigneux de Dina.
— Pas aujourd’hui Kaylee. On est là pour affaire, expliqua-t-il simplement en indiquant sa coéquipière d’un geste du menton.
Elle ne répondit rien et fit demi-tour. Ses doigts caressèrent la joue de Liana et elle lui fit un clin d’œil en retournant vers le bar. La Togruta détourna la tête et prit un air légèrement gêné, ce qui n’était de loin pas fréquent avec elle. La Rodienne venait d’entamer une nouvelle chanson, lorsque Zoomer siffla.
— Oh, tais-toi. On ne fait qu’attendre notre contact, déclara Liana qui avait repris la majorité de sa contenance.
Le petit droïde se renfrogna et émit une nouvelle série de bips sonores.
— Je n’en sais rien. On est pile à l’heure pour la rencontre, il ne devrait donc pas tarder, expliqua-t-elle un peu plus susceptible que de coutume.
C’est alors que Jaden aperçut un petit Chadra-fan au pelage gris clair sortir d’une porte à l’autre bout de la cantina. Il arborait une combinaison rouge sombre sur laquelle il avait enfilé une veste beige dénuée de manches. Une humanoïde de taille moyenne, vêtue d’un long manteau beige clair, l’accompagnait.
— Le voilà, indiqua le contrebandier d’un signe de tête.
— C’est ça votre contact, lança Dina d’un air étonné qui lui valut un regard sombre de Liana.
Le petit groupe se rapprocha du petit être, qui les aperçut. Un sourire se dessina sur sa face velue et ses oreilles remuèrent légèrement. Il fit un signe à l’autre personne et elle hocha la tête. Il s’agissait d’une Mirialan aux cheveux noirs bleutés, vraisemblablement d’un âge une peu plus avancé que sa partenaire togruta. Lorsqu’elle se retrouva à un mètre de lui, celui-ci croisa les yeux violacés de la non-humaine. Elle avait un regard fermé et il lui fut impossible de distinguer la moindre émotion de sa part.
Visiblement, ce n’est pas une tendre, sans doute une chasseuse de primes ou une tueuse à gages.
— Liana ! déclara avec un enthousiasme non-feint la petite voix aigüe du Chadra-fan.
Ce dernier s’approchait d’eux en ouvrant grand ses bras et Jaden reporta son attention sur lui.
— Salut Sisswip, répondit la Togruta avec un ton inhabituellement chaleureux en le prenant dans ses bras.
Il la relâcha et la regarda de bas en haut.
— J’ai l’impression que tu ressembles de plus en plus à une femme, à chacune de nos rencontres, ma grande.
Elle sourit et Jaden s’éclaircit bruyamment la gorge. Le non-humain lui jeta un regard amical, quoiqu’un peu moins rayonnant que celui qu’il avait eu pour la Togruta.
— Dawnie, content de voir que tu n’es pas encore mort, avoua-t-il en lui serrant la main.
Je hais profondément ce surnom.
Lâchant prise, l’alien jeta un regard en coin à la jeune fille.
— Tu sais que, dès que tu auras enfin décidé qu’il ne vaut pas tous les ennuis qu’il t’apporte, il y a une place dans mon groupe qui t’es ouverte ma belle, annonça-t-il.
Jaden plaça ses mains sur ses hanches, mais ce fut sa coéquipière qui répondit.
— Tu sais comment il est. Il ne tiendrait pas une semaine si je n’étais pas là pour lui éviter de s’attirer des problèmes, plaisanta-t-elle.
— Eh ! Si je vous dérange, dites-le ! se défendit Jaden en exagérant une expression scandalisée, ce qui amusa le Chadra-Fan.
Il ne sembla remarquer les deux autres membres du Rebelle Rouge qu’une fois les retrouvailles terminées.
— Alors si je m’attendais à ça : Liana et Dawnie qui recrutent. Si ce n’est pas de la nouveauté. Vous en avez même pris un presque plus petit que moi. C’est adorable, déclara-t-il en apercevant Zoomer.
L’unité R2 émit un trille agressif.
—Et il a de la repartie. J’aime déjà ce petit gars.
Une nouvelle fois, l’astromécano répondit.
— Ce n’était pas très amical ça par contre. Vous l’avez trouvé à l’hospice des droïdes grincheux ?
La dernière réplique de Zoomer sembla persuader Sisswip de porter son attention sur le dernier membre du groupe.
— Et qu’avons-nous là ? Sisswip, ravi de vous rencontrer mademoiselle. Je peux vous assurer qu’une créature de votre grâce n’a rien à faire dans l’ombre de ce vaurien de bas étage, flirta-t-il en embrassant la main de Dina qui semblait autant embarrassée que flattée.
Et c’est reparti. On ne l’arrête jamais.
— Ok charmeur, tu peux calmer tes ardeurs. Tu sais pourquoi on est là, l’interrompit Jaden.
Le Chadra-fan sembla retrouver un sérieux tout à fait professionnel en un instant. Il lissa son veston beige.
— Oui bien sûr. Par ici s’il vous plait, dit-il en indiquant la porte qui se trouvait derrière lui.
Les cinq individus s’y engouffrèrent et le système se verrouilla derrière eux les isolant de la musique de la cantina. Lorsqu’il se retourna face à eux, les yeux de Sisswip brillaient.
— Dis-moi que tu rigolais. Tu n’as quand même pas réussi à mettre la main sur une cargaison de Kybers. Je sais que tu es dérangé Dawnie, mais là tu as fait fort, si c’est vrai, s’emporta-t-il ne pouvant plus cacher son impatience.
Pour toute réponse, le jeune contrebandier sortit un petit cristal bleuté de sa poche de poitrine gauche et le lui lança. L’être à visage de rongeur l’attrapa de sa petite main velue et le contempla admiratif.
— Magnifique. Mon employeur va être extrêmement heureux d’apprendre que tu as toute une cargaison pour lui. Tu n’as pas idée depuis combien de temps il essaie d’en obtenir, rayonna-t-il.
Il tourna ses grands yeux noirs vers Jaden.
— Dis, je peux le garder celui-là ? l’implora-t-il.
— Désolé l’ami, c’est un souvenir privé, répondit le contrebandier en tendant la main.
Sisswip y déposa le cristal non sans réticence. Étrangement, un léger frisson électrique parcourut la paume de l’humain lorsque le fragment de minerai toucha sa peau. Il le replaça d’où il venait. Pourquoi, l’avait-il mis dans cette poche déjà ? Il aurait été beaucoup plus à l’abri dans sa ceinture. Il n’arrivait pas à répondre à cette question, mais un sentiment étrange l’envahissait.
Je divague. J’aurais pu le mettre n’importe où. Ça doit être la tension due à la vente.
Le Chadra-fan venait de se remettre en marche et il le suivit avec l’ensemble de son groupe. Le couloir n’était que faiblement illuminé, mais la silhouette de leur guide était toujours visible. Elle s’arrêta devant un ascenseur.
— C’est dans des lieux comme celui-ci que l’on m’a toujours déconseillé de m’aventurer, murmura Dina derrière Jaden.
— Ce n’est pas le moment de pleurnicher votre honneur. Une fois cette affaire réglée, on vous trouvera un lieu très sympathique où passer le reste de votre vie et nous partirons vivre la nôtre, répliqua Liana froidement.
La réponse hautaine de la rousse ne se fit pas attendre et Jaden se surprit à prier que l’ascenseur arrive plus vite.
— Ça n’a pas l’air d’être facile avec les deux, chuchota Sisswip pendant que les deux jeunes femmes étaient plongées dans une discussion intense.
— Le pire, c’est le droïde, avoua l’humain discrètement.
L’autre leva des yeux interrogatifs vers lui.
— C’est sûrement l’être le plus vicieux de la galaxie, je te l’assure, expliqua-t-il au non-humain qui le fixait un peu confus.
La porte de l’ascenseur s’ouvrit et il s’engouffra dedans. L’arrivée du turbolift avait eu l’avantage de faire taire l’argumentation de Dina et Liana et Zoomer semblait, visiblement, penser la même chose. Sa réflexion sifflée lui valut un regard noir de la part de la Togruta. Sisswip fut le dernier à rentrer et appuya sur le bouton situé le plus en hauteur.
Son employeur vit donc au sommet. C’est donc quelqu’un de plus important que ce que j’avais cru.
— Au fait, tu ne nous as pas dit qui était la personne que nous allons avoir l’immense privilège de délester de quelques dizaines de milliers de crédits, tenta Jaden.
Le petit non-humain ne bougea pas, mais le renseigna :
— Oh bien sûr. Il s’appelle Torga. Torga le Hutt. Nous nous rendons dans son casino qui se trouve au sommet de la tour. Vous verrez, c’est l’un des plus spacieux de tout Nar Shaddaa.
L’expression assurée que le jeune vaurien avait sur le visage depuis son arrivée sur la lune disparut.
Un Hutt… Génial…
Modifié en dernier par Mandoad le Jeu 04 Oct 2018 - 20:20, modifié 1 fois.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Jeu 04 Oct 2018 - 17:12   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu!

Enfin un lieu de perdition comme je les adore :love: :lol: ! Je suis ravi de constater que Nar Shadaa correspond exactement à ce que j'en ai lu dans Le Legends :oui: !

Notre cher Dawnie (il a pas l'air d'aimer ce diminutif :diable: ) va avoir affaire à un hutt :sournois: ! Je parie que la négociation va être hum délicate :transpire: !

La suite!

Au fait, vu que je suis le premier à commenter cet extrait sur Nar Shadaa, j'aurais droit à un bonus spécial? du genre un moment vapodouche avec une danseuse Twi Lek ou la serveuse Zeltronne (pas la chanteuse rodienne faut pas déconner non plus :paf: :lol: !)?

à la prochaine!
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2757
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 04 Oct 2018 - 18:21   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 13 lu !

L'équipe en action ! :oui:

Enfin, en action, au moins ils sont réunis, c'est déjà ça. La description de Nar Shaddaa est très réussie, et c'est l'occasion de glaner quelques infos sur le passé de Jaden et Liana, notamment sur la date et le contexte de leur rencontre. La dynamique entre le quatuor nouvellement formé fonctionne du tonnerre (mention spéciale à Zoomer) et au chadra-fan, qui avec sa tenue m'a fait penser à M. Big, la musaraigne mafieuse de Zootopie ! :lol:

Vivement la suite, et la rencontre avec Torga le Hutt ! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7104
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Jeu 04 Oct 2018 - 19:40   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Merci mat et L2!

mat-vador a écrit:Enfin un lieu de perdition comme je les adore ! Je suis ravi de constater que Nar Shadaa correspond exactement à ce que j'en ai lu dans Le Legends !

J'avoue une jolie inspiration en provenance de l'UEL et particulièrement des visuels de TOR (certains auront peut-être repéré la référence anecdotique à "Dark Forces II" également...) :wink:

mat-vador a écrit:Au fait, vu que je suis le premier à commenter cet extrait sur Nar Shadaa, j'aurais droit à un bonus spécial? du genre un moment vapodouche avec une danseuse Twi Lek ou la serveuse Zeltronne (pas la chanteuse rodienne faut pas déconner non plus !)?

Difficile de le refuser au seigneur des vapodouches en personne. Je préviens juste que je n'ai pas de Twi'lek tatouée en rouge et noir en réserve par contre. :D

L2-D2 a écrit:L'équipe en action !

Enfin, en action, au moins ils sont réunis, c'est déjà ça.

De l'action, je ne sais pas pourquoi, mais je la sens arriver d'ici peu maintenant que l'équipe est présentée... :siffle:

La rencontre avec Torga arrivera la semaine prochaine !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Jeu 04 Oct 2018 - 19:52   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu ! (oui, je suisen retard, mais c'est pas ma faute, je reçois les notifications que maintenant :lol: )
Que dire? J'ai beaucoup aimé (mais c'est récurrent ^^ ). C'est aussi l'idée que je me fais de Nar Shaddaa, avec l'odeur des speeders et tout. Vivement la suite, et vivement qu'on voit du Hutt !

Au passage:
Spoiler: Afficher
la porte de ces quartiers ne se verrouille plus

ses quartiers ?
Pourquoi donc partait-il du principe qu’elle pourrait s’installer à bord du Rebelle Rouge.

Manque juste un joli "?" :D
"Toujours en mouvement est l'avenir."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
Nouvelle : Sans éclat
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1086
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar Mandoad » Jeu 04 Oct 2018 - 20:19   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Merci pour le retour LL-8!

Mais non, tu n'es pas en retard. Et même si cela avait été le cas, le
LL-8 a écrit:J'ai beaucoup aimé (mais c'est récurrent ^^ )
l'aurait rattrapé sans problème.

Pour les corrections, j'ai effectivement oublié un magnifique "?".
Le "ces quartiers" est, par contre, voulu. Jaden imagine peut-être que Dina pourra retourner vivre à bord après les événements de Nar Shaddaa, mais de là à ce qu'elle ait des quartiers lui appartenant officiellement sur SON vaisseau... Il faut pas pousser non plus hein. Non mais... :D
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Rocket » Ven 05 Oct 2018 - 16:52   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre lu avec plaisir encore une fois :cute:
On a Nar Shaddaa (j'adore cette lune, merci SWTOR), des dialogues toujours aussi intéressants et, cerise sur le gâteau, on va se frotter aux Hutts :D J'attend la suite avec impatience
Et mon premier acte concret, et fort de ma nouvelle autorité, sera de créer une grande armée de la République pour contrer la menace grandissante des séparatistes
Rocket
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1088
Enregistré le: 14 Juil 2015
Localisation: Mandalore
 

Messagepar Mandoad » Mar 09 Oct 2018 - 16:36   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Merci du retour Rocket. Les Hutts arrivent jeudi :wink:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Jeu 11 Oct 2018 - 21:32   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Ben alors....? Ils sont où les Hutts? :D
"Toujours en mouvement est l'avenir."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
Nouvelle : Sans éclat
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1086
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar Mandoad » Ven 12 Oct 2018 - 9:31   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Après un jeudi passé à être cloué au lit avec une motivation de relecture et de publication du chapitre de 0, voilà le numéro 14! Désolé pour le petit délai, mais voilà le Hutt! :wink:

Chapitre 14 : Torga le Hutt


9BBY
Nar Shaddaa, Système Y’Toub


La porte du turbolift coulissa dévoilant un monde de luxe et de lumières. Les sons de nombreuses machines plus variées les unes que les autres, la clameur des vainqueurs, les cris de désespoir des perdants, le bruit ne s’arrêtait pas. Sisswip jeta un rapide coup d’œil à ses quatre invités. Jaden gardait une mine impassible, mais le petit Chadra-fan savait qu’il n’était pas autant insensible à la vision du casino qu’il avait face à lui. Liana avait plus de peine à garder une expression neutre. Elle était plus jeune que son partenaire et ne pouvait pas dissimuler la lueur impressionnée qui brillait dans son regard. La réaction de Dina le surprit un peu plus en revanche. Il s’était attendu à une réplique dédaigneuse de sa part quant à la débauche qu’il pouvait y avoir en ces lieux. Au lieu de cela, elle parcourait l’ensemble de la salle qui venait de se révéler à eux. Elle n’était pas dégoutée parc ce qu’elle voyait comme cela avait été le cas depuis qu’il l’avait repérée dans la cantina. À son grand plaisir, elle semblait comme aimantée par ce qu’elle voyait. Les parieurs bien habillés, peu importait leur sexe ou leur espèce, leurs conquêtes masculines ou féminines agrippées à leur bras, les diverses machines pouvant vous payer l’un des plus luxueux loft de la planète ou vous envoyer dans le caniveau, tout cela l’attirait. Il pouvait le voir.
Elle ne serait pas la première parmi cette classe à se laisser tenter par les multiples bienfaits que Nar Shaddaa peut offrir.
Sisswip se réjouissait de l’effet que l’endroit avait sur les gens qu’il y emmenait. Il était fier d’aider à gérer cet endroit pour Torga. Personne ne s’y était encore montré insensible. Il leva sa jambe droite pour sortir de l’ascenseur et allait poser son pied sur la magnifique moquette rouge et or, lorsqu’il fut bousculé par un lourd objet dans le dos. Il tituba et se fit dépasser par une unité R2 verte et blanche particulièrement grincheuse. Le droïde, que le Chadra-fan avait la capacité de comprendre, quoique bien moins aisément que Liana, se plaignait quant à l’inutilité de devoir traverser l’intégralité de la zone afin effectuer l’échange.
— Une débauche d’immondes effets lumineux destinés à attirer les esprits faibles ?! Je vais lui montrer si c’est immonde !
Jaden se plaça à côté de lui le sourire aux lèvres.
— Je te l’avais dit : L’être le plus vicieux de la galaxie, déclara-t-il avant de partir à la suite de l’astromécano.
Vexé par la remarque, le non-humain s’avança tout de même dans la salle et rattrapa le contrebandier. Un peu en retrait, Liana surveillait Dina, qui semblait toujours impressionnée et intimidée par le monde qui l’entourait. Le Chadra-fan profita que le reste du groupe soit moins attentifs pour avoir une discussion avec l’humain qui se trouvait à ses côtés.
— Honnêtement, ça fait plaisir de voir que tu fréquentes à nouveau d’autres personnes, aussi étranges soient-elles. La dernière fois qu’on s’est croisés, Liana et toi vous n’aviez que vos habits sur le dos et un blaster à la ceinture. Aujourd’hui, tu débarques aux commandes de ton propre YT-2400 transportant des cristaux Kybers accompagné d’un astromécano et d’une copine. Je peux te dire que je ne m’y attendais pas, avoua-t-il impressionné.
L’autre ne répondit rien.
— Dawnie ? insista-t-il.
— La rouquine n’est premièrement pas ma copine, déclara le vaurien.
— Oh. Autant pour moi.
D’un autre côté, on dirait un pauvre petit Loth-cat complètement perdu. Cela m’aurait étonné, maintenant que j’y pense.
— Et donc ? Tu as embauché tout ce joli petit monde de quelle façon ?
Une nouvelle fois, l’humain ne répondit rien.
Dawnie… Quand tu refuses de parler, c’est moi qui ai des problèmes au final.
— Donc, tu travailles pour les Hutts désormais ?
Jaden n’avait apparemment ni envie de parler de son nouveau vaisseau, ni de son nouvel équipage et encore moins de sa cargaison. Cela l’inquiétait, mais il savait qu’il n’obtiendrait rien de plus de sa part. Tout ce qu’il fallait espérer, c’était que cela ne lui retomberait pas dessus. Sisswip s’arrêta. Face à lui, se tenaient deux gardes Weequays armés. Ils leur bloquaient le passage.
— Vos armes, ordonna le Chadra-fan.
Jaden et Liana grimacèrent.
— C’est la règle les gars. Vous la connaissez.
Les deux contrebandiers dégainèrent leur blaster et le tendirent aux deux vigies. La Togruta sortit également une dague dissimulée dans son dos. Le jeune homme s’approcha ensuite de Dina et lui glissa une main dans le dos. Sans hésitation, elle tenta de le gifler, mais il lui attrapa le poignet de sa main droite. De la gauche, il sortit un blaster d’une poche dissimulée à l’arrière de sa ceinture. Elle le regarda incrédule.
— Il n’est pas chargé. Je l’ai mis sur vous avant de quitter le vaisseau, juste au cas-où. Je suis très habile quand il s’agit de prendre ou déposer des objets sur les gens sans qu’ils ne le remarquent, expliqua-t-il calmement avec une expression amusée.
La jeune humaine se renfrogna et le vaurien s’éloigna un peu d’elle pour donner l’arme aux sentinelles. L’ensemble du groupe tenta de passer la porte, mais on ne les laissa toujours pas rentrer.
— Le droïde. On doit le scanner. Vous pourriez lui avoir donné des armes à dissimuler, déclara l’un des gardes.
Zoomer s’offusqua en émettant une série de grincements continus.
— Il dit que c’est une atteinte à son intimité et qu’il refuse que vous analysiez ses circuits… privés, traduisit Liana.
L’un des Weequay eut un sourire mauvais.
— C’est ça où on le démonte boulon par boulon.
La Togruta soupira et allait les laisser faire lorsque l’astromech se tourna vers elle en sifflant. Elle ouvrit de grands yeux interloqués.
— Un quoi ?!
Il continua de biper.
— Et un… Tu l’as installé toi-même aussi ? Tu sais que c’est illégal sur certains mondes, dit-elle à mi-voix.
— Il y a un problème ? demanda l’un des hommes de main.
La jeune non-humaine se tourna vers eux avec un sourire forcé.
— Aucun. Le droïde va rester à l’extérieur. Il n’y a pas de problème.
Ils la regardèrent, méfiants, puis leur ouvrirent la porte sous le regard interrogateur de Sisswip.
Je ne suis pas sûr d’avoir compris tout ce qu’il disait. Mon binaire n’est pas mauvais, mais certains de ces mots me semblaient un peu trop aberrants pour être les bons. Du moins, c’est ce que j’espère.
Il vit Jaden se rapprocher de sa partenaire et lui murmurer quelque chose, ce à quoi elle répondit en haussant les épaules.
— Il a un quoi ?! s’estomaqua Jaden le plus discrètement possible en jetant un dernier regard à l’unité R2.
La porte se referma et le petit groupe composé de Sisswip, Jaden, Liana et Dina entra dans la salle, qui se trouvait être extrêmement spacieuse. Un autre type de musique, très langoureuse, y était diffusée. Sur une impressionnante plateforme, un Hutt de stature imposante trônait sur un divan aux décorations extravagantes. Il tenait en laisse une esclave humaine aux longs cheveux rose vêtue d’une tenue blanche ne lui laissant que peu d’intimité. Deux danseuses twi’leks, tout autant habillées, effectuaient une chorégraphie pleine de grâce et de sensualité sur une scène se trouvant au milieu de la pièce. Le Chadra-fan remarqua très vite que Liana était tendue. Elle haïssait les Hutts. D’un signe de tête, Jaden lui intima de rester un peu en retrait avec Dina, qui était pétrifiée. Les deux jeunes femmes demeurèrent donc un pas en arrière du contrebandier. Leur présence semblait passer inaperçue aux yeux du Hutt qui restait concentré sur les deux aliens dont les mouvements de lekkus semblaient le captiver au plus haut point. Sisswip se fraya un chemin jusqu’à lui, escaladant péniblement la plateforme sur laquelle se trouvait le baron du crime et s’approcha de ce qui faisait office d’oreille chez un Hutt.
— Puissant Torga, chuchota-t-il.
Il n’y eut pas de réaction immédiate de sa part.
— Puissant Torga. C’est homme est celui venant négocier la cargaison spéciale dont je vous ai parlé, répéta-t-il un peu plus fort.
Le Hutt leva l’un de ses petits bras et la musique s’arrêta. Les danseuses s’immobilisèrent et l’attention de la salle toute entière se tourna vers lui. Il fit un autre geste et le personnel artistique sortit. Resserrant sa prise sur la chaine qui le liait à l’humaine aux cheveux roses, il porta son regard sur les trois visiteurs qui se tenaient en face de lui.
— Voilà donc mes fameux livreurs de cristaux Kybers, annonça en huttese l’alien ressemblant à une immense limace munie d’yeux disproportionnés.
Jaden fit un pas en avant afin de se rapprocher du Hutt.
— Grand et puissant Torga, permettez-moi de vous présenter mes salutations. Je suis Jaden Dawnwalker et voici mes partenaires Liana Zin et Dina Yellik. Nous sommes venus négocier la vente d’une marchandise dont la valeur n’est plus à démontrer : Des cristaux Kybers en effet, annonça le contrebandier sur le ton charismatique qu’il avait l’habitude de prendre dans ce genre de situation ou lorsqu’il cherchait à arnaquer quelqu’un.
La bouche dénuée de lèvres du baron du crime s’entrouvrit à la mention des compliments de l’humain et à celle de la précieuse marchandise.
— Je serais heureux de vous proposer quarante-mille crédits pour vos cailloux, contrebandier.
C’est une jolie somme ça, Dawnie.
— À ce tarif-là, je ne vous livre qu’à peine plus de la moitié de la cargaison, et à un prix d’ami, répondit le contrebandier au veston noir.
Sisswip crut qu’il allait s’étouffer et il sentit l’intégralité de l’assemblée sursauter. Les courtisans sentaient qu’il pouvait se passer quelque chose d’intéressant.
Tu as perdu la tête ?!
Cependant, les trois invités n’avaient pas encore été exécuté. Au contraire, Torga laissa échapper un petit rire amusé.
— Voilà un vaurien qui connait la valeur de sa cargaison et qui ne semble avoir peur de rien.
Dawnwalker souriait. Il était, visiblement, confiant et cela même après avoir provoqué l’un des plus puissant Hutt de Nar Shaddaa.
— Toutefois, je tiens à te rappeler à qui tu parles petit. Tes ancêtres n’étaient pas encore nés, que je régnais déjà sur cette lune. Tu n’es pas le premier petit insecte arrogant à passer par ici, le sermonna le Hutt.
— Je ne désire pas vous manquer de respect puissant Torga. Je tiens juste à tirer un prix équitable de ma marchandise. Je ne voudrai pas ruiner ma réputation en dévalorisant mon travail. Pire encore, je ne voudrai pas ruiner la vôtre. Comment les honnêtes gens de ma profession réagiront-ils lorsqu’ils apprendront que le grand Torga de Nar Shaddaa ne les paie qu’une fraction de ce qu’ils devraient obtenir de leur dur labeur ?
Sisswip sentit un filet de sueur couler le long de sa nuque. Il fallait du cran ou être complètement idiot pour négocier ainsi avec un Hutt. Personnellement, il soupçonnait que la folie et l’imbécilité jouaient un rôle à part égal dans le comportement du contrebandier. À ses côtés, le parrain de la pègre sembla réfléchir puis éclata de rire.
— Très bien, très bien. Tu as de bons arguments. Je t’offre la somme de cinquante-cinq mille crédits. Je te conseille d’accepter, car il s’agit de ma dernière offre. En cas de refus, j’irai me servir directement dans votre cargo et tu iras faire connaissance avec les bas-fonds de cette lune plus rapidement que tu ne pourrais le penser.
Jaden souriait toujours et lança un rapide regard à Liana. Elle hocha la tête en dévoilant ses dents blanches en signe d’approbation.
— Très bien puissant Torga, va pour cinquante-cinq mille crédits. La cargaison se trouve sur la baie quarante-deux du secteur des marchands et est prête à être récoltée par vos hommes immédiatement.
À ces mots, l’un des gardes du corps du Hutt sortit, sans doute pour préparer ses hommes à récupérer les cristaux Kybers. Sisswip consulta son datapad et effectua un versement sur le compte du contrebandier et respira enfin un peu mieux. Il descendit de la plateforme pour rejoindre les trois invités. Jaden et Liana se congratulaient pendant que Dina se demandait ce qu’elle faisait là.
— Tu as joué avec le feu Jaden. Le dernier mercenaire qui a voulu négocier avec Torga a fini balancé dans le vide par là-bas, expliqua-t-il en pointant une plateforme pourvues de speeders de modèles et de couleurs variés à l’autre bout de la pièce.
— Tu t’inquiètes trop Sisswip. Je gérais cette négociation de bout en bout. Je savais comment cela allait se passer dès le moment où je suis rentré dans ce casino et je sais ce qu’il va se passer après notre sortie de cette salle, rétorqua le jeune homme presque trop confiant.
— Vous avez failli nous faire tous tuer. Les Hutts sont des gangsters et vous avez essayé de le provoquer. Un jour, votre arrogance vous sera renvoyée en pleine figure et je ne pourrai que m’en réjouir. Je ne sais même pas pourquoi je ne suis pas restée à l’extérieur, pesta Dina.
L’Alderaanien se tourna vers la jeune femme rousse.
— Très chère, sachez que Liana et moi sommes capables de voir arriver et de gérer les situations les plus compliquées. J’ai toujours un plan de secours au cas où la situation viendrait à mal tourner. En vous emmenant avec nous pour cette négociation, j’espérais que cela vous sauterait aux yeux, mais soit, la prochaine fois je vous laisserai avec la conserve.
À la mention du droïde, les yeux de la rouquine s’agrandirent sous l’effet de l’inquiétude. Visiblement, elle n’était pas pressée de se retrouver seule avec Zoomer. Sisswip décida que ses amis avaient assez trainé dans le coin et leur indiqua la sortie. Les trois humanoïdes s’y dirigèrent, mais deux Weequays leur barrèrent la route.
Qu’est-ce qu’il se passe ?
Jaden se tourna, interloqué, vers lui. Il ne put lui répondre qu’en levant les mains, car il ignorait la raison pour laquelle ils étaient maintenus à l’intérieur.
— Puissant Torga, il me semble que la négociation est terminée, tenta le vaurien en venant se placer aux côtés de Sisswip accompagné par les deux jeunes femmes.
Le Hutt le fixa d’un œil amusé.
— Tout à fait, Dawnwalker. Cependant, j’aimerai requérir votre présence pour une seconde négociation.
— Quelle genre de négociation ?
Jaden avait perdu son sourire confiant et semblait bien plus sur ses gardes.
— Une petite négociation. Je suis sûr qu’elle ne durera pas longtemps, mais votre présence sera plus que la bienvenue. Restez seulement au centre de la salle. Mes nouveaux invités ne vont pas tarder.
Les paroles du Hutt étaient bien trop joviales comme s’il se délectait des événements qui allaient suivre. Jaden se rapprocha de Sisswip.
— Est-ce que je t’ai dit que j’avais volé ces cristaux…
— Je me doutais bien que tu ne les avais pas minés par toi-même, oui.
— À l’Aube Écarlate ?
— L’Aube Écarlate ! Tu viens refiler une cargaison volée aux principaux rivaux de mon boss ?! Tu sais à quel point il est difficile de maintenir une paix avec ces gens. Cela va être presque impossible de négocier avec eux, déclara le Chadra-fan qui commençait à paniquer.
— Ne t’inquiète pas. Il y avait une chance qu’ils viennent mettre leur nez dans cette histoire. Il y a toujours un moyen de s’en sortir. Comme je l’ai dit à la rouquine, j’ai un plan de secours pour cette problématique.
Sisswip se tourna vers Liana.
— Tu cautionnes ce qu’il dit ? Tu réalises que l’Aube Écarlate, ce n’est pas un petit gang sans importance ?
— Il m’a dit qu’il avait un plan au cas où cela venait à arriver. Il a intérêt à en avoir un, répondit-elle nonchalante.
Le petit non-humain s’éloigna un peu en les pointant du doigt. Il ne savait pas s’il devait être paniqué ou en colère.
— Vous êtes impossible ! Un jour cela vous tuera de vous attaquer à plus gros que vous et de ne pas vous en préoccuper. En tout cas, je ne me mêlerai pas de ça.
— Ne t’inquiète pas. Je gère, répondit Dawnwalker d’une voix assurée.
C’est alors que le sifflement indiquant l’ouverture d’une porte se fit entendre. Sisswip vit le groupe de nouveaux venus arriver et son sang se glaça. L’expression sur le visage des deux contrebandiers se figea, alors que Dina semblait plutôt ravie. Le petit être couvert de fourrure s’éloigna encore du groupe placé en plein milieu de la salle.
— Et ça tu gères toujours ? demanda-t-il.
Le jeune vaurien ne répondit rien et observa la troupe de soldats en armure blanche menés par un géant vêtu d’une tenue protectrice noire s’approcher. Sa simple présence mettait mal à l’aise. Ce n’était pas l’Aube Écarlate qui était à leur poursuite, mais l’Empire Galactique. Malgré l’amitié qu’il avait pour les deux vaurien, Sisswip préférait protéger ses propres intérêts. Il se réfugia dans une alcôve sombre. L’escouade s’arrêta à quelques mètres des trois autres invités et le petit non-humain s’apprêta à assister à la deuxième négociation : Celle qui allait voir ses amis remis aux mains des forces impériales, voire peut-être même être exécutés sur place. Il espérait juste que cela ne lui retomberait pas dessus.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar L2-D2 » Ven 12 Oct 2018 - 10:04   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 13 lu !

Je me disais aussi que tout s'était trop bien passé pour Jaden ! :sournois:

Jolie description du casino de Torga, qui m'a rappelé celui que nous avons pu découvrir sur Canto Bight dans Les Derniers Jedi. Avec en prime un Zoomer toujours aussi génial, même lorsqu'il ne s'exprime qu'une fois ! :lol:

Vivement la suite, je ne pensais pas qu'on en arriverait à ce stade si vite... tant mieux ! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7104
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Ven 12 Oct 2018 - 10:18   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu aussi!

j'ai l'impression d'avoir un point commun avec Torga: il a l'air d'apprécier les twi lek aussi :transpire: !

La fin de l'extrait semble présager le pire pour nos vauriens!

La suite :oui: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2757
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar LL-8 » Ven 12 Oct 2018 - 16:01   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Ah, sympa ce chapitre! La confrontation escouade Nexu / Jaden annonce du bon ^^ vivement la semaine prochaine :D
"Toujours en mouvement est l'avenir."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
Nouvelle : Sans éclat
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1086
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar Mandoad » Sam 13 Oct 2018 - 16:43   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Hello! Merci pour les retours!

L2-D2 a écrit:Je me disais aussi que tout s'était trop bien passé pour Jaden !

mat-vador a écrit:La fin de l'extrait semble présager le pire pour nos vauriens!

LL-8 a écrit:Ah, sympa ce chapitre! La confrontation escouade Nexu / Jaden annonce du bon ^^


Effectivement, après une transition calme depuis Jedha, il fallait bien que les ennuis pointent à nouveau le bout de leur nez :sournois:

mat-vador a écrit:j'ai l'impression d'avoir un point commun avec Torga: il a l'air d'apprécier les twi lek aussi !

Qui n'aime pas les twi'leks de toute manière :wink:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Jeu 18 Oct 2018 - 12:35   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Je vous avais laissé avec l'équipage du Rebelle Rouge, un Hutt et l'Escouade Nexu. Il est temps de découvrir la suite de cette première rencontre entre les deux groupes. Le chapitre est un peu plus long que d'habitude, car j'ai préféré fusionner deux points de vue dans un seul chapitre, mais j'espère qu'il vous plaira tout autant. Bonne lecture! :)

Chapitre 15 : Plan de secours

9BBY
Nar Shaddaa, Système Y’Toub


Sa mâchoire se crispa, l’ensemble de ses muscles se raidirent et ses yeux restèrent verrouillés sur le groupe de nouveaux venus. Jaden les apercevait clairement. Ils étaient huit à être vêtus de leur armure caractéristique blanche. Symboles de l’élite de la première puissance galactique, les stormtroopers savaient imposer leur présence. Pourtant, cette fois, ils étaient éclipsés par celui qui les dirigeait. Le jeune homme n’avait encore jamais vu de tenue de combat semblable à celle qu’il arborait. Lui qui était réputé pour ne pas être facilement intimidable, il devait avouer que la présence de cet homme, ou de cette femme il n’aurait su le dire, l’impressionnait. Pire encore, elle le mettait mal à l’aise.
J’ai l’impression que les battements de mon cœur se sont quasiment arrêtés. C’est quoi ça ? Une sorte de soldat d’élite ?
Il jeta un coup d’œil à Dina. Elle, semblait plus que ravie de la présence des Impériaux et ne pouvait dissimuler un large rictus qui lui était destiné. Pour la première fois depuis son enlèvement, elle se sentait en position de force et le jeune homme ne pouvait pas lui donner tort. Instinctivement, sa main glissa vers son holster, qui était évidemment vide, puisque les gardes de Torga avaient saisi son DL-18 avant qu’il n’entre. Il déglutit avec peine.
Respire Jaden. Tu ne sais pas encore pour quelle raison ils sont là. Il serait aberrant que l’Empire ait envoyé une escouade complète pour quelques cailloux volés et il n’y a aucun moyen pour qu’ils sachent que tu trimballes la fille d’un sénateur. Pas vrai ?
À ses côtés, Liana était également tendue, mais de manière telle qu’elle était prête à bondir dès que la situation se corserait. Il voulut se forcer à paraître décontracté, mais échoua lamentablement. En jetant un coup d’œil en direction de Torga, il put constater que le Hutt se délectait de ce moment comme il l’aurait fait d’un délicieux repas. Cette limace gluante avait joué avec eux et le vaurien sentit une certaine colère monter en lui. Elle n’était pas dirigée contre le baron du crime, mais contre lui-même pour s’être fait avoir. Le Hutt prit la parole :
— Quel décevant silence… J’attendais plus de panache de la part d’un voyou de votre trempe, Jaden Dawnwalker.
Ce dernier serra les dents, mais ne dit pas le moindre mot.
Gausse-toi de la situation, sale vert puant. Elle ne durera pas.
— Je pense que vous vous en doutez, mais le capitaine impérial ici présent est venu pour vous. Après tout, vous avez effectué une action particulièrement répréhensible vis-à-vis de l’Empire Galactique, continua Torga.
À peine avait-il terminé sa phrase, que Dina se redressa et fit un pas en avant, le visage rayonnant.
— Je suis d’accord. Je tenais, donc à vous dire que…
L’ensemble des stormtroopers levèrent leurs armes, prêts à ouvrir le feu sur elle si elle faisait signe de bouger encore. La rouquine pâlit et resta figée sur place ne comprenant pas ce qu’il se passait. Son assurance crâne d’il y avait une poignée de secondes avait laissé, à nouveau, place à son inquiétude habituelle.
Donc, ce n’est pas pour sa seigneurie qu’ils sont venus. L’Empire enverrait-il une escouade complète à la poursuite d’un voleur de cristaux ? Cela n’a pas de sens.
— Très chère, je ne saurais que vous conseiller de ne pas aggraver votre cas. Le vol d’une cargaison de cristaux Kybers est un acte grave. Il est inutile de provoquer votre adversaire un peu plus, l’avertit le Hutt tout sourire.
Jaden lui attrapa le bras et la ramena à ses côtés. Elle était suffisamment secouée pour ne pas résister.
— Jaden Dawnwalker, Liana Zin, au nom de l’Empereur, vous êtes en état d’arrestation. Mettez-vous à genoux et placez vos mains derrière la tête. Tout refus de coopérer sera assimilé à un acte de résistance et nous utiliserons la force létale, annonça l’un des Impériaux en armure blanche d’une voix masculine.
La Togruta jeta un coup d’œil à son partenaire, qui ne broncha pas. Celui-ci préféra se tourner vers Torga, un léger sourire en coin.
— Je tiens à vous féliciter puissant Torga, commença-t-il en se déplaçant légèrement.
Les soldats dirigèrent leur blaster dans sa direction, tout comme les gardes du parrain de la pègre, mais personne ne tira. Le Hutt restait aussi droit que son obésité le lui permettait et avait toujours cette expression victorieuse sur son visage aussi creusé de bourrelets que la région des canyons de Tatooine.
— Vraiment. Vous respectez notre marché en effectuant une transaction honnête, puis vous nous livrez mon équipage et moi. Deux échanges, deux victoires pour vous, cela m’impressionne. Vous gardez quoi ? Les cristaux et l’argent pour notre tête ?
En parlant, il continuait de faire quelques pas. Le Hutt éclata de rire, visiblement satisfait.
— Même au pied du mur, vous ne faites pas la bêtise de m’insulter ou de m’accuser de traîtrise, quoique vous me donniez presque trop de crédit. Je ne retire aucun bonus financier dans cette double transaction. Au contraire, j’y perds. Vous êtes un cadeau que j’offre à l’Empire Galactique. Quant aux cristaux, je ne vais faire que les restituer à leur propriétaire légitime. Il n’y a rien de plus.
Malin. La limace garde une bonne réputation dans le milieu de la pègre et efface un potentiel conflit avec les Impériaux, qui lui seront redevables.
— Allons, puissant Torga, vos semblables ne font jamais rien sans avoir un intérêt quelconque. Vous ne m’aurez pas, déclara Jaden en forçant un sourire.
Il entendit des cliquètements d’armures derrière lui. Les soldats impériaux s’impatientaient, mais leur supérieur était assez flegmatique pour ne pas prendre le risque d’interrompre un Hutt. Cela n’allait pas durer. Il décida donc de concentrer son attention sur le petit groupe de soldats.
— Quant à vous, je suis surpris que votre grand Empereur dépêche l’une de ses troupes pour une simple histoire de cailloux. Cela ne vous semble pas exagéré ?
— À genoux, répliqua simplement le colosse en armure noire en faisant un pas en avant tout en pointant son arme.
Sa réplique figea le sang du contrebandier.
Ok. Grand gars… Pas sympathique… Éviter de lui causer.
Toutefois, il avait suffisamment bougé dans la salle pour que son groupe et lui soient orientés dans la bonne direction vis-à-vis des autres personnes présentent dans la salle. Il s’approcha de Dina et la saisit par la taille. Toujours légèrement choquée, elle ne protesta pas immédiatement.
— Vous ne tireriez pas sur la fille d’un sénateur n’est-ce pas ? Cherchez sous « Serris ». Vous verrez que l’un de leur membre est porté disparu.
Le soldat en tenue sombre avança encore un peu, imperturbable. Inconsciemment, Jaden recula d’un pas en entraînant Dina. Le vaurien faisait de son mieux pour garder son calme. Il en aurait besoin pour gérer les événements qui allaient suivre.
— Ma priorité est votre arrestation. Mort ou vif, articula froidement le capitaine.
Dina sembla finalement émerger de son apathie. D’un geste, elle repoussa l’Alderaanien. Le leader de l’escouade sembla se préparer à saisir cet instant pour mettre son adversaire hors d’état de nuire, puis s’arrêta dans son élan. La visière verte de son casque resta fixée sur la main droite du contrebandier. Celle-ci tenait fermement un détonateur thermique.
— J’ai toujours un plan de secours, annonça-t-il dévoilant un sourire de prédateur.

La scène qui se déroulait dans cette pièce devenait de plus en plus intéressante. La luxueuse salle de spectacle de Torga s’était, depuis plusieurs minutes, muée en une véritable scène de théâtre. Le Phindien à la peau verte savourait chaque seconde de cette extraordinaire mise en scène. Il était positionné un pas en arrière de Torga le Hutt, seigneur du crime de Nar Shaddaa, ce qui était une place de choix pour observer. Le décor était beau : Un sol tapissé d’une moquette rouge et or, illuminée par des lustres de diamants, d’amaralite et de gemmes de corusca. D’immenses rideaux magenta pendaient dans chaque coin de la pièce. De luxueux et divers meubles en bois de wroshyr incrustés de dorures aux formes élégantes étaient disposés à plusieurs emplacements. Venaient ensuite les acteurs. Il y avait tout d’abord les fiers stromtroopers de l’Empire Galactique, troupes d’élite de la première puissance galactique. Ils étaient aux nombres de huit, armés chacun d’un blaster E-11. Leur chef, en revanche, était un peu plus inhabituel. Haut de près de deux mètres et habillé intégralement d’une armure noir mat, sa tenue était complétée par un pauldron de la même couleur et une ceinture utilitaire imposante. Son arme était un peu différente de celle de ses subordonnés. Le plus inquiétant restait, toutefois, son casque à visière verte dissimulant parfaitement ces émotions, si d’aventure le colosse était capable d’en éprouver.
Il y avait ensuite le groupe de vauriens et le moins que l’on pouvait définir comme hétéroclite. Cela ne surprenait pas le non-humain. Les groupes de criminels étaient très régulièrement constitués d’assemblages plus que surprenants. Cette petite équipe l’intriguait. Plus important, elle avait, apparemment, attiré l’attention de son supérieur. Celle qui l’intéressait le moins était la jeune femme rousse et blonde vêtue d’une combinaison simple de couleur bleue et d’une ceinture utilitaire brune. Elle était jolie, certes, mais il savait déjà tout d’elle : Dina Serris, née sur Brentaal IV dix-neuf années auparavant, elle avait été enlevée le mois passé par l’Aube Écarlate. Elle était la fille du sénateur Serris, qui avait dû payer les conséquences de sa trahison envers cette même organisation. Toutefois, la personne qui avait été chargée d’exécuter la jeune femme avait préféré agir selon ses propres termes et avait gardé la progéniture du diplomate pour son propre intérêt. Elle avait été retrouvée abattue récemment et cela l’avait grandement ravi. Il y avait un code et des principes qu’il était nécessaire de suivre dans ce milieu.
C’était, d’ailleurs, les deux autres membres de cette équipe qui lui avait fait le plaisir de tuer la Zabrak. Le plus jeune était une Togruta. Elle ne devait pas avoir plus de quinze ans mais, pour autant, l’observateur ne la sous-estimait pas. Elle avait cette posture et ce regard que l’on trouvait chez les grands prédateurs. Son jeune âge menait sûrement de nombreuses personnes à la sous-estimer. Lui, ne ferait pas cette erreur. Il ne savait rien sur elle, si ce n’était son nom : Liana Zin. Il en savait, en revanche, un petit peu plus sur l’humain au veston noir qui l’accompagnait : Jaden Dawnwalker.
Il n’avait pas été facile de recouper son parcours de vie et il restait de nombreux trous, mais il lui avait été possible de glaner quelques rares informations. La première fois que l’humain apparaissait, il était membre d’un gang de pirates stellaires : Les Ravageurs du Vide menés par Kan Tyren, un Nautolan recherché, notamment, par l’Empire. Le nom de Dawnwalker n’apparaissait pas dans les rapports d’attaques liés au gang, mais de nombreux indices l’avaient conforté dans sa théorie que le jeune pirate nommé « Blizzard » était bien le même que ce contrebandier. Il y avait ensuite un grand blanc de plusieurs années. Le nom de Jaden Dawnwalker n’apparaissait qu’il y a cinq ans dans diverses affaires de vol ou de contrebande. Le dernier en date était un acte de rébellion à l’égard de l’Empire Galactique sur Jedha. Il avait, alors, été beaucoup moins compliqué de le repérer et de faire courir la rumeur de sa présence sur la Lune des contrebandiers. Le but de la manœuvre avait été de raccourcir une course poursuite qui prenait, à son avis, bien trop de temps. Le capitaine impérial qui, il devait l’avouer à contre-cœur, n’appartenait à aucune unité de sa connaissance, avait pris les choses en mains rapidement. En revanche, l’observateur n’avait pas anticipé la surprise qui avait suivi et mené à la situation actuelle, quoiqu’il l’appréciât grandement. Le Phindien sentait le vent de panique qui parcourait la salle à la vue du détonateur. Le deuxième acte venait de débuter. Même Torga n’était plus aussi confiant.
L’Impérial en armure noire se redressa lentement et Dawnwalker l’imita. Serris restait collée à Zin et arborait une expression terrifiée. La Togruta, quant à elle, semblait ravie de ce revirement de situation.
— Si je le lâche, il explosera en moins de quatre secondes, expliqua froidement le contrebandier.
Intéressant retournement. Je ne l’avais pas forcément vu venir. Il a dû trouver un moyen de le dissimuler sur la fille de Serris. Joli mouvement.
Devant lui, Torga sentit qu’il devenait plus prudent de se retirer. Il appuya sur un bouton et la plateforme sur laquelle il se trouvait commença à descendre. Le Phindien fit un pas de côté pour se placer derrière un pylône afin de ne pas rater cette captivante représentation. Très vite, une grille se referma à l’endroit où le Hutt et sa cour s’étaient engouffrés. Il ne restait plus que quelques gardes pour entourer les Impériaux et les contrebandiers.
L’officier stromtrooper n’était pas idiot. Il cessa d’avancer, mais ne recula pas pour autant. Dawnwalker fit signe aux deux figures féminines qui l’accompagnaient de commencer à battre en retraite en direction de la plateforme des speeders.
— Très bien. Maintenant, tout le monde va rester exactement où il se trouve le temps que mes amies et moi nous en allions tranquillement. Il est inutile de faire plus de dégâts que nécessaire, expliqua-t-il bien plus crispé qu’il ne désirait le laisser voir.
— Non, répondit simplement l’Impérial en armure sombre.
La réponse sembla surprendre le contrebandier qui écarquilla les yeux. Les événements suivants s’enchaînèrent extrêmement rapidement, laissant place au troisième acte. Avec une vitesse inhumaine, le géant dégaina un blaster léger de son ceinturon et ouvrit le feu. Le trait de lumière atteignit l’explosif qui vola hors des mains de Dawnwalker sans qu’il ne puisse rien y faire. Il retomba entre les deux groupes et tout le monde plongea pour se mettre à l’abri derrière un meuble, un pylône ou un mur. Malheureusement, l’un des stormtroopers, surpris, fut trop lent. L’explosion envoya valser le soldat en armure blanche. Son corps désarticulé retomba lourdement et ne bougea plus. Deux gardes de Torga subirent le même sort. Lorsque l’éclair aveuglant se dissipa, l’observateur put voir la grande zone carbonisée qui se trouvait au milieu de la salle. Les Impériaux faisaient face à Dawnwalker, Zin et la fille de Serris. Ils firent feu sur eux. Le contrebandier, qui avait visiblement mis la main sur une arme de poing, riposta. L’un de ses projectiles atteignit un soldat et il tomba face contre terre. Un autre stormtrooper le tira pour le mettre à couvert. Le Phindien n’aurait su dire s’il était encore en vie. De la fumée commençait à monter en raison des divers impacts sur le tissu et les murs de la pièce. Il devenait possible de sentir une odeur âcre prendre la place de la senteur fruitée qui avait régné jusqu’à maintenant. C’est alors qu’il vit un petit cylindre noir et argent voler en direction du groupe de vauriens. Il ne fut visiblement pas le seul, car les trois humanoïdes se levèrent de leur position avec hâte. Zin fut la plus rapide, mais Serris était littéralement pétrifiée. Dawnwalker dut effectuer un effort supplémentaire pour la faire réagir.
Inattendu. Il faudra que je mette mon dossier à jour.
Toutefois, cela leur coûta un peu plus de temps. Lorsque l’explosif détona, ils n’étaient pas assez loin. Ils furent soufflés par l’explosion et éjectés sans ménagement dans les airs pour retomber douloureusement sur le sol.
Les Impériaux s’avancèrent menés par leur imposant capitaine. Ce dernier se déplaçait tel un être indestructible ne craignant pas pour sa vie. Il ouvrait le feu régulièrement pour forcer son adversaire à reculer. L’un de ses tirs passa à quelques centimètres de Dawnwalker. La fumée qui devenait de plus en plus dense ne le gênait apparemment pas pour viser. Zin releva son partenaire, puis fit de même avec Serris, mais à peine était elle à nouveau debout qu’une salve tirée par le colosse atteignit la jeune femme rousse au flanc. Elle hurla, mais son cri fut couvert par les tirs de blaster.
Douloureux, mais loin d’être mortel.
Le contrebandier humain l’attrapa fermement et la traîna. Sa coéquipière, quant à elle, avait récupéré l’arme qu’il avait laissé échapper et arrosait leurs poursuivants d’un feu nourri afin de gagner du temps. Ils avaient presque atteint la plateforme des speeders. Plusieurs manquaient à l’appel, une majorité des courtisans de Torga s’étant déjà échappés plus tôt. Le Phindien savourait la scène. La résistance acharnée de la petite équipe l’impressionnait et il aurait peut-être misé sur leur survie dans d’autres circonstances. Néanmoins, ils faisaient face à un ennemi comme il n’avait que rarement pu en voir. Le géant vêtu de noir s’avançait implacablement sur le champ de bataille. Ce soldat était une véritable machine de guerre et il était fasciné de le voir à l’œuvre. Dawnwalker et Zin ne semblaient pas encore prêts à abandonner. Ils avaient atteint un speeder rouge vif. Le jeune humain y jeta Serris, qui était toujours consciente, et indiqua à sa coéquipière de sauter à l’intérieur. Elle se tourna vers lui et cette seconde d’inattention suffit à un soldat en armure blanche pour l’atteindre à l’épaule. Loin de se laisser démonter, elle serra les dents et utilisa la poussée donnée par la décharge pour pivoter et répliquer touchant le soldat à la jambe. Il tituba, mais continua de tirer sans toutefois atteindre sa cible maintenant dans le véhicule. Dawnwalker aux commandes, le speeder s’éleva dans les airs et s’élança dans un vrombissement couvrant le bruit de la bataille. Il ne fallut pas longtemps aux forces impériales pour faire de même. En quelques secondes, seul le crépitement des petites flammes sur les tapisseries et les gémissements de quelques gardes, blessés, étaient audibles. La salle, resplendissante quelques minutes en arrière, était ruinée. Les corps de deux stormtroopers et de plusieurs aliens et humains jonchaient un sol d’où s’élevait une épaisse fumée grise. Le sourire aux lèvres, le Phindien descendit de l’estrade et se saisit d’un transmetteur holographique. L’image d’une jeune femme aux cheveux bruns coiffés en queue de cheval, vêtue d’une veste blanche et d’une cape, apparut.
— Les voleurs ont échappé à leur nouvelle confrontation avec l’Empire, mais je doute qu’ils y survivent, la renseigna l’observateur.
— Celui pour qui nous travaillons en doute. Continuez à observer et n’intervenez pas cette fois, rétorqua-t-elle en insistant fortement sur les derniers mots.
Le Phindien hocha la tête et éteignit l’appareil. Il ne comprenait pas que sa supérieure décide de laisser s’enfuir une bande de vauriens s’étant attaqués à leur organisation, mais les ordres semblaient venir de plus haut. Il était assez intelligent pour ne pas le contredire. Calmement, il emprunta une petite porte et sortit de la pièce délabrée. Il n’y reviendrait plus.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Jeu 18 Oct 2018 - 15:56   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Ooooh ce lien avec Solo!! :love:
J'ai beaucoup aimé ce chapitre! On ne sent même pas qu'il est plus long tellement c'est fluide :oui:

Du coup, je me demande.... Verra-t-on Maul ? :sournois:
"Toujours en mouvement est l'avenir."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
Nouvelle : Sans éclat
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1086
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 18 Oct 2018 - 16:23   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 15 lu!

Comme LL-8, j'ai adoré le lien avec le film Solo et je me pose la même question!!! :love:

Pour le reste, le récit est toujours aussi prenant, entre la ruse de Jaden et le changement de point de vue en milieu de Chapitre... il n'y a pas à dire, tu maîtrises de plus en plus ton sujet!

Vivement la suite! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7104
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Jeu 18 Oct 2018 - 18:54   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Ah yes de l'action!

Heureux que nos ptits voyous se soient échappés :sournois: ! Après la référence au film Solo, je ne peux pas vraiment juger n'ayant pas vu le film :whistle: ..

Bref la suite, avec j'imagine la course poursuite en speeder!
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2757
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Jeu 18 Oct 2018 - 20:53   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Holà! Content que ce petit passage d'action vous ait plu, préparez-vous à ce qu'il continue la semaine prochaine :wink:

LL-8 a écrit:Du coup, je me demande.... Verra-t-onMaul ?

L2-D2 a écrit:Comme LL-8, j'ai adoré le lien avec le film Solo et je me pose la même question!!!


C'est vrai que ça donne envie d'utiliser ce personnage, mais est-ce que j'irai jusqu'à le faire sortir de l'ombre ou ne ferai-je que le mentionner... C'est, en tout cas, l'un des points qui est clair dans ma tête depuis le début du récit. :neutre:

mat-vador a écrit:Bref la suite, avec j'imagine la course poursuite en speeder!


Et pas que :sournois:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Jeu 25 Oct 2018 - 10:33   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Nouveau jeudi, nouveau chapitre. Jaden, Liana et Dina ont échappé une première fois à DT-K17 et à l'escouade Nexu, mais cela va-t-il durer? Je vous laisse le découvrir. Bonne lecture et n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez. :wink:

Chapitre 16 : Poursuite

9BBY
Nar Shaddaa, Système Y’Toub


Le speeder rouge aux formes anguleuses déambula à toute vitesse au milieu de l’intense trafic aérien. Son arrivée sur ces pistes grouillantes d’engins mécanisés de forme, de taille et de couleur diverses provoqua une petite perturbation de la relative organisation qui avait régné jusque-là. Plusieurs véhicules s’écartèrent pour éviter une collision avec le nouveau venu, qui ne semblait respecter aucune des règles de sécurité les plus élémentaires. Aux manettes de cet appareil, se trouvait un jeune Alderaanien qui venait tout juste d’échapper à un piège presque parfaitement exécuté. Il vira brusquement sur la gauche, ce qui lui valut les insultes d’un Rodien conduisant un speeder voisin. La manœuvre secoua également ses deux passagères qui reposaient à l’arrière sur la banquette de cuir synthétique noir. L’une d’elle, une humaine aux cheveux roux teintés de mèches blondes, grogna de douleur.
— N’exagérez pas votre altesse. Le tir de ce storm n’a fait que de vous causer une blessure superficielle. Vous survivrez, la calma sèchement la Togruta qui était postée à ses côtés.
La jeune humanoïde tentait tant bien que mal d’appliquer un bandage de fortune sur la blessure infligée un peu plus tôt.
— Peut-être avez-vous l’habitude de vous faire tirer dessus mais, pour moi, c’est une première, l’invectiva la Brentaalienne.
Une nouvelle manœuvre abrupte envoya la non-humaine s’écraser sur elle. Dina poussa un nouveau cri d’indignation.
— Eh ! Où est-ce que vous avez appris à piloter ?!
Jaden ne répondit pas à la remarque et se contenta d’accélérer. Les speeders pilotés par les Impériaux étaient toujours visibles dans son rétroviseur et ils ne semblaient pas vouloir perdre du terrain.
Ils ne lâchent pas l’affaire facilement ces gars-là.
Il se saisit fermement des commandes et fit plonger son véhicule. Sur ses côtés, les immenses lumières, caractéristiques des constructions extravagantes de la lune, s’étirèrent. Le bruit du trafic ambiant couvrit les remarques des deux jeunes femmes postées à l’arrière. Il ne voulait pas se préoccuper de ce qu’elles avaient à dire. Actuellement, sa seule inquiétude était d’échapper à ses poursuivants. Il frôla un taxi de couleur jaune et sentit le frottement métallique qui en résulta. Il avait beau ne pas être un mauvais pilote, il se sentait bien plus à l’aise lorsqu’il se trouvait sur la terre ferme qu’aux commandes de tout appareil volant. Ce speeder dernier cri n’était, de plus, pas armé, ce qui ne l’aidait pas.
Je déteste profondément être aussi vulnérable dans ce genre de situation.
Un impact sur la coque fit légèrement tanguer le véhicule, mais ne fut pas suffisant pour que le contrebandier en perde le contrôle. Il serra les dents et s’accrocha aux manettes de pilotage avec plus de poigne.
— Tu as l’intention de riposter avant qu’ils nous fassent sauter ?!
Liana lui jeta un regard noir en retour, mais il ne s’en embarrassa pas. En conséquence, elle termina de poser les premiers soins sur la brûlure de l’autre passagère et s’empara de son blaster. Elle envoya une salve de projectiles rouges sur leurs adversaires sans, toutefois, réussir à atteindre l’un des deux speeders argenté qui les talonnaient. Cela les força, cependant, à manœuvrer afin d’éviter la rafale et ils perdirent un peu de terrain. Cela n’était pas grand-chose, mais tout délai supplémentaire était bon à gagner dans cette course. Jaden orienta le nez de son appareil en direction d’une zone où la circulation était plus intense. Les Impériaux ne renonceraient peut-être pas à leur tirer dessus, mais les autres véhicules leur fourniraient un abri plus que bienvenu et feraient éventuellement hésiter leurs poursuivants. Un nouveau trait écarlate s’écrasa sur la carlingue. Cette fois, il y eut des étincelles et le jeune homme sentit les commandes lui résister légèrement.
Bon sang, ils ont eu l’un des stabilisateurs.
— Fierfek !
Sa coéquipière se tourna vers lui avant de constater les dégâts causés par le tir des stormtroopers. Elle grimaça.
— Avec ça, les semer risque de devenir bien plus compliqué.
Jaden grinça des dents. Elle avait raison. À chaque virage qu’il effectuait, les commandes devenaient de plus en plus capricieuses. Elles finiraient par lâcher et cela en serait fini d’eux. La situation n’avait pas été brillante jusque-là, mais elle venait définitivement d’empirer.
Sisswip dirait qu’on l’a bien cherché.
— Je savais que vous n’attireriez que des ennuis. Affronter ouvertement les troupes de choc impériales, seul un fou oserait ne serait-ce qu’y penser.
Le contrebandier avait envie de lui envoyer une réplique bien sentie, mais elle n’avait pas tout à fait tort. Une limousine vert fluo arriva en sens inverse. Il tira sur les commandes pour passer par-dessus. Le levier résista. Il insista et l’appareil finit par s’élever pour éviter la collision de justesse.
— On ne peut pas continuer comme ça, constata Liana alors qu’un tir de blaster rebondissait juste à côté d’elle.
Ils étaient encore à une distance suffisante pour empêcher les soldats de leur causer trop de dommages, mais cela serait bientôt fini.
— Jad ? insista la Togruta en constatant qu’il ne réagissait pas.
Il la fixa de ses yeux, un sourire forcé en coin.
— J’ai une idée.
Sur ces paroles, il fit plonger le véhicule et l’orienta en direction d’une zone richement éclairée d’une débauche de lumières multicolores et de panneaux d’informations. Il avait un plan et il était déterminé à l’exécuter.
— Jad ! Ne fais pas n’importe quoi ! Ils ne vont pas nous lâcher parce qu’on fonce tout droit sur la Promenade !
Bien que sa partenaire essayât de la raisonner, il ne changea pas sa direction. Le speeder se rapprocha à grande vitesse de la Promenade et les différentes structures qui la composaient devinrent de plus en plus détaillée. Jaden pouvait maintenant presque lire les inscriptions des gigantesques écrans promouvant divers établissements tous plus illégaux les uns que les autres. Il allait les atteindre d’ici peu de temps et il n’aurait que peu de temps pour effectuer une manœuvre qu’il n’aurait pas le droit de rater. Les petits points noirs encore non-identifiables quelques secondes auparavant se précisèrent pour présenter des silhouettes d’êtres-vivants. Il pouvait voir les plateformes d’atterrissage, les véhicules de transport, les lumières des cantinas et des casinos. Ils y étaient presque. De nouveaux traits rouges apparurent sur sa gauche et sur sa droite. Il sentit que certains d’entre eux avaient atteint l’appareil, mais cela n’avait pas d’importance. Il se rapprocha au maximum du sol et resserra sa prise sur les commandes.
— Réduis la vitesse ou on va s’écraser ! lui ordonna Liana.
Il ne l’écoutait plus. Il n’entendit aucun son provenant de Dina, mais il la vit pétrifiée de peur en tournant rapidement sa tête vers le siège arrière. Il pouvait la comprendre, lui-même n’était pas totalement convaincu de ce qu’il s’apprêtait à effectuer. Ils n’étaient désormais, plus qu’à quelques mètres de l’une des principales plateformes. Il continua sa descente et, lorsqu’il atteignit son objectif, réduisit brusquement la vitesse et effectua un tonneau. Il distingua un cri de surprise, puis il redressa le nez de son véhicule et frôla la paroi d’un bâtiment. Aucun son provenant des deux passagères n’était audible. Il serra la mâchoire et évita un nouvel obstacle. Il jeta un coup d’œil en arrière. Un speeder le poursuivait toujours, mais le second faisait demi-tour. En revanche, la banquette qui se trouvait derrière lui était vide. Il relâcha légèrement la tension qu’il maintenait sur les commandes et accéléra.
Désolé gamine.
Il espéra qu’il avait suffisamment réussi à se rapprocher du sol, avant de « déposer » les deux jeunes femmes, pour que leur chute ne soit pas trop douloureuse. Il savait que sa partenaire togruta lui en voudrait pour ce geste, mais il avait juré de la protéger. Il jeta un coup d’œil aux indicateurs de l’appareil. La moitié d’entre eux clignotaient.
Le speeder est foutu. Il fallait que je trouve un moyen de détourner leur attention de toi ne serait-ce que brièvement.
Il savait que sa partenaire avait suffisamment de ressources pour utiliser à bon escient le peu de temps qu’il lui avait fait gagner. Elle serait surprise au début, mais il ne lui faudrait qu’une fraction de secondes pour que ses réflexes ne prennent le dessus. Elle pourrait échapper aux Impériaux ce qui n’était pas certain le concernant. Le speeder rouge fut secoué par de nouveaux tirs. Les stormtroopers devenaient de plus en plus précis, ce qui signifiait qu’ils étaient en train de se rapprocher. De nouveaux voyants s’allumèrent et il sentit la sueur couler lentement sur son front. La situation était loin d’être brillante. Devant lui, il reconnut le quartier marchand. Il avait l’impression que la poursuite durait depuis une éternité, mais il n’était, au final, que très peu éloigné de son point de départ. Il jura même être capable de distinguer le casino de Torga. C’est alors que le speeder vibra intensément suite à une petite explosion au niveau du moteur situé à l’avant. La peinture écarlate était passablement éraflée et de la fumée grisâtre commença à en sortir. L’odeur âcre atteignit ses narines et les désagréables émanations emplirent ses poumons. Il toussota et plissa ses yeux qui commencèrent à le brûler. Il ne voyait plus grand-chose et son véhicule ne répondait que de manière très approximative. Il piqua vers les bas-fonds du quartier marchand.
J’en ai vécu des situations de poodoo mais, là, je crois que je viens d’établir un nouveau standard. S’écraser dans un speeder en feu, poursuivi par des commandos impériaux, sur une planète sans foi ni loi et désarmé, si on m’avait dit que cela se finirait comme ça.
Il tira sur les manettes pour que son appareil descende plus en douceur, mais elles résistèrent et le speeder tressauta. Sous le choc, la boîte à gants s’ouvrit et un blaster tomba sur ses genoux.
Oh, alors ça c’était inespéré. Au moins, j’aurai de quoi me défendre.
Il se saisit de l’arme et la rangea dans son holster. Le sol se rapprochait dangereusement. Il insista de toutes ses forces pour redresser et limiter la force de l’impact au maximum. Il y réussit à moitié. Les citoyens de la lune s’écartèrent prestement sur son passage. Certains plongèrent et peut-être même qu’ils hurlaient, mais le grondement de son speeder à l’agonie couvrait l’ensemble des bruits environnants. Le véhicule toucha le sol avec violence et il fut secoué dans toutes les directions. Le choc réveilla les blessures qui lui avaient été infligées sur Jedha et il grimaça. Il lâcha les commandes et se sentit voler. Ce sentiment aurait pu être grisant, s’il n’avait pas été accompagné d’une chute douloureuse par la suite. L’intégralité de son corps fit brusquement connaissance avec le permabéton. Il se laissa rouler afin de limiter les dégâts infligés à ses organes. Chaque contact avec le sol était des plus déplaisant. Il s’arrêta enfin. Il était sonné, sa vision était trouble et il avait l’impression qu’un Reek l’avait piétiné, mais il était en vie. Il s’appuya pour se relever et une douleur traversa son bras gauche. Pourtant, rien n’était cassé. Il sentit le goût ferreux du sang dans sa bouche et sentit la chaleur du liquide rougeâtre sur son visage. Il devait sûrement être victime de nombreuses contusions, mais il avait survécu, mieux encore : Il n’était victime d’aucune blessure grave.
Je crois que j’ai dû épuiser mon capital chance pour les quinze années à venir.
Il redressa son corps meurtri et ressentit, une fois encore, les conséquences de son atterrissage en catastrophe.
— Je ne suis pas vaincu, tant qu’il me reste de l’énergie pour me relever, murmura-t-il pour lui-même.
Mais j’ai tout de même connu mieux.
Il tourna la tête. Écrasé contre un mur, se trouvait ce qu’il restait de son speeder rouge. Le véhicule était en feu et avait perdu de nombreuses pièces un peu partout. Des passants, curieux, contemplaient le spectacle, mais n’osaient pas l’approcher pour autant. En constatant les dégâts, le jeune homme comprit qu’il avait été extrêmement chanceux. C’est ce moment que choisit un speeder gris métallique pour faire son entrée dans un bruyant bourdonnement. L’ombre de l’engin se glissa entre les bâtiments brun-orange et illumina le sol de vives lueurs blanchâtres.
Bien sûr. Ils ne pouvaient pas abandonner la poursuite.
Il se mit en route, plaçant un pied devant l’autre et essayant de se mouvoir le plus rapidement que ses membres blessés le lui permettaient. Il se faufila dans une ruelle et entendit le cliquetis des bottes derrière lui. Les Impériaux allaient le rattraper, c’était maintenant inévitable. Il tourna à droite et tomba sur une étroite rue. Il s’y engagea, lança un regard en arrière pour apercevoir des ombres, puis reporta son attention devant lui, ce qui lui sauva la vie. Il venait d’arriver au bord d’une plateforme. Face à lui, se trouvait le vide. Le fond du précipice était masqué par une épaisse fumée montante.
Une impasse. Quand je disais que j’avais épuisé mon potentiel chance.
Il balaya le paysage obscur qui se présentait à lui. Des volutes denses s'élevaient de sous ses pieds et il y avait de nombreux bâtiments aux alentours, mais il lui était impossible d’aller plus loin. Il était pris au piège et, cette fois, il n’avait pas de plan de secours. Un trait rouge passa si près de lui qu’il put en sentir la chaleur.
— Jaden Dawnwalker. Au nom de l’Empire Galactique, vous êtes en état d’arrestation.
Le contrebandier natif d’Alderaan se retourna doucement, rempli de détermination, et croisa la visière verte de son poursuivant.

Le voleur souriait. Il était acculé, mais il souriait. DT-K17 le pointait de son arme et il était acculé. Cet homme était encore plus bête qu’il ne l’aurait pensé. Il observa les environs. Il n’y avait qu’une plateforme au bord de laquelle se trouvait sa cible. Sa veste noire et son pantalon anthracite étaient brûlés ou déchirés en de nombreux endroits et son visage était ensanglanté. La poursuite avait été plus intense que l’officier ne l’avait prévu et, pour cela, il respectait légèrement le contrebandier. Toutefois, la traque venait de s’achever. Il n’avait aucun moyen de s’en sortir. Il devrait se rendre à la justice impériale s’il désirait survivre. Le capitaine en armure noire s’avança suivi des deux soldats en tenue de combat blanche qui l’accompagnaient. Leurs armes étaient toutes pointées sur le vaurien aux cheveux bruns.
— Mettez-vous à genoux et placez vos mains sur votre tête, ordonna-t-il d’une voix dénuée d’émotions.
L’autre continuait de sourire de manière arrogante et ne semblait pas enclin à s’exécuter.
— Nous ouvrirons le feu, si vous ne vous n’obtempérez pas, précisa le Deathtrooper avec autorité.
Encore une fois, cela n’eut aucun effet. Les trois soldats continuèrent de se déployer autour de leur cible puis s’arrêtèrent lorsque l’homme décrocha la lanière maintenant son blaster dans son holster. Sa main n’était qu’à quelques centimètres de l’arme.
Il ne va pas se rendre.
Le capitaine impérial fixa son objectif au travers de sa visière. Cet homme était suicidaire. Il était encerclé et il n’aurait jamais le temps de dégainer avant d’être abattu.
— Ne tirez pas sans mon ordre, ordonna-t-il à ses hommes.
Il ne s’adressait qu’à eux cette fois. Tout ce que Dawnwalker avait dû entendre était une espèce de grésillement provenant de son casque. Les deux stormtroopers baissèrent légèrement leur blaster sans poser de question mais, lui, garda le contrebandier en joue. Dans le cas où celui-ci déciderait de jouer à l’idiot jusqu’au bout, ce serait lui qui le ferait taire définitivement.
— Vous devez savoir une chose : Je tire toujours le premier, déclara le criminel crânement.
— Dernière chance, annonça l’Impérial à l’attention du vaurien
Ce dernier semblait avoir attendu ce moment pour agir. À une vitesse fulgurante, il dégaina et tira en direction du Deathtrooper, qui fit de même. Les deux détonations retentirent presque au même instant, tant bien qu’il ne semblât n’y en avoir qu’une seule. Le trait magenta atteignit DT-K17 au torse, ce qui le fit reculer d’un pas et il sentit la pression exercée sur sa cage thoracique, mais son armure absorba l’essentiel de la décharge. Il n’avait pas lâché son adversaire des yeux. Son tir l’avait atteint en pleine poitrine. La puissance de l’impact fut suffisante pour qu’il bascule dans le vide derrière lui. En à peine une seconde, Jaden Dawnwalker avait disparu de sa vue. Il attendit un court instant, abaissa son arme et contacta le nouveau leader de l’escouade Nexu.
— Sergent, où en est la poursuite de la cible bêta ?
Il y eut un crépitement dans son casque, puis une voix lui répondit :
— On est sur ses traces. Zin et sa partenaire ont pu se dissimuler dans la foule de la Promenade, mais elle ne pourra pas nous échapper indéfiniment.
— Je l’espère pour vous, sergent, déclara froidement le Deathtrooper.
Il y eut un cours moment de pause.
— Très bien, capitaine. Qu’en est-il de la cible alpha ?
— Abattue, c’est pourquoi j’aimerais que vous preniez Zin vivante pour en faire un exemple. Nous vous rejoignons à la Promenade et j’aimerais des avancées sur la poursuite d’ici-là, répondit-il simplement.
Il n’y eut aucune remarque immédiate de la part de son subordonné. TK-3333 était loin d’être assez idiot pour lui faire remarquer qu’il s’était permis de tuer une de leurs deux cibles ou pour discuter ses ordres. C’était l’une des raisons pour laquelle il avait choisi le jeune soldat pour remplacer l’ancien sergent de l’escouade. Son choix avait d’ailleurs été conforté, lorsque ce dernier avait été tué dans le casino par Dawnwalker. La voix du stormtrooper retentit à nouveau.
— À vos ordres.
La communication fut coupée et DT-K17 jeta un dernier regard à l’endroit où se trouvait Jaden Dawnwalker quelques instants plus tôt, puis il fit demi-tour. Il était temps de définitivement mettre un terme à cette poursuite.
Modifié en dernier par Mandoad le Jeu 25 Oct 2018 - 12:30, modifié 1 fois.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Jeu 25 Oct 2018 - 12:04   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Voilà une course poursuite haletante!

Ce Jaden qui dépose galamment ses deux amies en chemin, c'est la classe :D ! En espérant qu'elles n'auront pas de bobo :whistle: ..

Et ce duel Jaden/DT-K17 au blaster on aurait dit un western comme la scène finale de Il était une Fois dans l'Ouest, ce bon vieux film de Sergio Leone avec Henry Fonda et Charles Bronson!

Bref la suite!
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2757
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Jeu 25 Oct 2018 - 17:08   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Hello mat!

mat-vador a écrit:Ce Jaden qui dépose galamment ses deux amies en chemin, c'est la classe ! En espérant qu'elles n'auront pas de bobo ..

:D

mat-vador a écrit:Et ce duel Jaden/DT-K17 au blaster on aurait dit un western comme la scène finale de Il était une Fois dans l'Ouest, ce bon vieux film de Sergio Leone avec Henry Fonda et Charles Bronson!

C'est vrai que j'avais beaucoup aimé l'ambiance "western" (malgré le fait que, honteusement, je n'en aie jamais vu un de ma vie :oops: ) de Solo et ça se retranscrit dans ce genre de scène.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 25 Oct 2018 - 17:36   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 16 lu !

Mais... mais, mais, Jaden n'est tout de même pas mort, si ? :shock:

En tout cas, jusqu'au bout il aura joué le fier, le crâneur, histoire de gagner un maximum de temps pour son alliée togruta et la récalcitrante fille du Sénateur de Brentaal IV. Et on sent à quel point le deathtrooper leader de l'escouade Nexu est redoutable : le voilà qui encaisse un tir de blaster (alors ok, c'est son armure, mais tout de même !) et donc, il abat Jaden ! Mais non, non, et non !!! :cry:

Du coup, vivement la suite, en espérant que notre anti-héros ait survécu ! :ange:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7104
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Ven 26 Oct 2018 - 19:43   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Merci L2!

L2-D2 a écrit:Et on sent à quel point le deathtrooper leader de l'escouade Nexu est redoutable

Oh que oui, heureux de voir que son écriture permette de le voir. :sournois:

L2-D2 a écrit:Mais... mais, mais, Jaden n'est tout de même pas mort, si ?

:chut:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Mer 31 Oct 2018 - 11:47   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

J'ai un jour d'avance (mais ce n'est pas la première fois) pour ce nouveau chapitre, mais étant pas mal occupé jusqu'à la fin de la semaine, autant le poster dès qu'il est terminé. Alors, laissons un peu Jaden de côté et intéressons nous à deux autres membres du Rebelle Rouge. Bonne lecture!

Chapitre 17 : Traquées


9BBY
Nar Shaddaa, Système Y’Toub


La chute du siège de cuir sombre suivie du choc sur le sol la surprit en premier lieu. Par réflexe, Liana Zin se laissa rouler. Les plaques métalliques de la plateforme étaient crasseuses d’huile et de poussière qui tâchèrent sa tenue, mais elle ne s’en préoccupa pas. Soudainement, elle s’arrêta de glisser et leva les yeux. Les speeders filaient dans une autre direction. Sans la prévenir, son coéquipier l’avait largué sur la Promenade. Elle s’en voulait un peu, car elle devait être la personne qui le connaissait le mieux dans cette galaxie. Elle aurait dû voir une manœuvre aussi stupide venir.
Espèce de fils de Murglak ! Tu ne peux pas t’empêcher de jouer aux héros.
C’est alors que les lumières rouges de l’un des deux speeders disparurent pour être remplacées par les halos blanc vif des phares avant. Elle jura et se leva d’un bond prête à prendre la fuite. Son imbécile de partenaire avait gagné du temps, afin qu’elle puisse s’échapper, et elle n’allait pas gâcher cette chance. Elle s’élança avec vivacité, lorsqu’un gémissement lui rappela qu’elle avait oublié quelque chose ou plutôt quelqu’un. À quelques mètres de là, se tenait Dina Serris. Quelques mèches de cheveux cuivrés étaient collées sur son front par la sueur et elle se tenait le flanc. La fille du sénateur de Brentaal IV était un poids mort depuis qu’ils l’avaient trouvée sur le Rebelle Rouge. Venir à son secours, une fois encore, ne ferait que diminuer ses chances de survie. Après tout, c’était comme ça qu’ils étaient restés en vie et cela même dans les situations les plus critiques avec Jaden : en ne se fiant qu’à eux-mêmes. Elle détourna le regard un instant, puis le plaça à nouveau sur la jeune femme. Sa blessure n’était pas grave et les Impériaux ne feraient que la capturer, mais pouvait-elle vraiment en être sûre ? Son partenaire n’avait pas abandonné Dina lorsqu’elle était restée paralysée dans le casino, elle-même avait d’ailleurs essayé de panser sa blessure lors de la poursuite. Elle leva les yeux et vit le speeder piloté par les Impériaux se rapprocher. Elle se mordit la lèvre.
Je deviens aussi idiote que toi Jad.
Elle poussa un juron et se précipita vers la rouquine blessée. Elle la releva sans trop de ménagement et elle entendit une légère plainte sûrement due à la douleur de sa blessure. Lorsqu’elle croisa les yeux verts de l’humaine, elle put y lire de la surprise, mais également un sentiment auquel elle ne s’attendait pas : de la gratitude. La jeune femme ouvrit la bouche pour parler, mais la Togruta l’interrompit :
— Vous me remercierez plus tard votre altesse. On a toujours vos amis en armure blanche à nos trousses.
Afin d’illustrer ses paroles, elle fit un geste du menton dans la direction opposée. Sans attendre d’avantage, elle empoigna le bras de l’autre et se mit à courir. La Brentaalienne ne résista pas et s’élança avec elle. Les deux humanoïdes se faufilèrent entre les quelques habitants qui s’étaient massés sur le lieu de leur atterrissage un peu inhabituel. Ils ne les empêchèrent pas de passer. Liana ne se retourna pas. Les stormtroopers avaient très certainement déjà atterri et il était urgent qu’elle trouve une cachette où elles pourraient toutes deux se dissimuler. Elle s’engouffra dans la zone centrale et ralentit la cadence. L’endroit était riche en espèces des quatre coins de la galaxie. Humains, Twi’leks, Duros, Rodiens ou encore Abednedos se croisaient dans un bruit continu de marchandage ou de discussions animées. Suivant son rythme, Dina se mit également à marcher.
— Pourquoi est-ce qu’on s’arrête ?
Liana eut envie de lui envoyer une réponse à la hauteur de la bêtise de sa question, mais se retint.
Je suis en train de me ramollir depuis le début de cette mission.
— Si on veut échapper à tes copains en armure, on va devoir essayer de se fondre dans le décor. On sera plus discret en se dissimulant qu’en renversant tout le monde sur notre passage, expliqua-t-elle aussi sympathiquement qu’elle en était capable.
La Togruta jeta un coup d’œil en arrière et ne vit aucun signe des Impériaux. Elle ne relâcha pas sa vigilance pour autant, car il était peu probable qu’ils aient abandonné. Elle se faufila entre deux Niktos qui débattaient de nouvelles taxes imposées par le cartel des Hutts et s’arrêta au milieu d’un groupe d’aliens occupés à contempler un panneau diffusant une course de Podracers. Serris vint se placer à ses côtés, l’air toujours aussi perdue, mais la contrebandière crut y discerner une pointe de frustration.
— Je ne comprends pas. Je suis membre d’une équipe du Sénat Impérial. Lorsqu’on aura vent qu’une équipe de soldats a tenté de m’abattre…
— On apprendra également que vous êtes encore en vie, la coupa Liana.
La rouquine la dévisagea avec une expression hautaine.
— Exactement. Mon père ne se gênera pas pour porter cette affaire devant l’Empereur lui-même, conclut-elle.
La Togruta leva les yeux au ciel. Autour d’elle, la foule hurla. Il devait s’être passé un événement important dans la course, mais elle n’en avait que faire.
Elle est tellement naïve. J’ai l’impression qu’il faut tout lui expliquer.
Elle n’eut, cependant, pas le temps d’exprimer le fond de sa pensée. Un groupe de quatre stormtroopers était maintenant visible sous une arche. Leur tenue étincelante, quoique maintenant couvertes de marques grisâtres suite au premier affrontement, dénotait au milieu de l’intensité de couleurs qui les entouraient. Quelques regards se tournèrent vers eux ; la plupart étaient hostiles, mais personne ne voulait être le premier à provoquer les nouveaux venus. L’un deux, qui semblait être le chef, fit un signe aux autres et les soldats se séparèrent par paire. Il allait falloir quitter cet endroit.
— En attendant, ils vous prennent pour l’une de nos complices et ne risquent pas de se poser de questions sur votre identité lorsqu’ils ouvriront le feu sur vous, déclara calmement Liana en poussant Serris au travers de la foule.
Les deux jeunes femmes sortirent de la zone de diffusion des activités sportives, la Togruta s’arrangeant toujours pour garder une idée de la position des stormtroopers, et se retrouvèrent dans un large couloir aux murs beiges animé par une musique d’ambiance. Emmenant toujours la fille du sénateur, Liana s’engouffra dans un escalier qui descendait vers une zone un peu moins huppée du quartier. Une odeur légèrement désagréable lui piqua les narines. Cette fois, sa compagne résista un peu plus qu’auparavant.
— Ce n’est pas le moment de faire votre mijaurée, princesse. On est beaucoup trop exposées dans la zone supérieure, justifia la non-humaine.
— Et on va donc troquer des soldats disciplinés pour la vermine locale ? Charmant, grinça l’autre d’une voix dédaigneuse et peu convaincue.
Je vais bientôt regretter de ne pas l’avoir laissée sur la plateforme pour ralentir les storms.
— Au moins, je sais comment gérer la vermine locale, rétorqua-t-elle sèchement en lui intimant de la suivre.
La rousse poussa un soupir et continua sa descente de l’escalier à sa suite. Les lumières chaudes des étages supérieurs changèrent alors pour de faibles lueurs bleutées. Le contraste était à la fois brusque et saisissant pour quiconque ne connaissait pas cette partie de Nar Shaddaa. Les étages supérieurs n’étaient de loin pas sûrs évidemment, mais restaient plus accueillants que les parties inférieures de la lune. Il était, d’ailleurs, de notoriété commune qu’elles servaient de repaire à divers gangs et personnages tout aussi louches.
Ce n’est peut-être pas la zone la plus chaleureuse mais, au moins, les storms réfléchiront à deux fois avant de venir s’aventurer à notre suite.
La température avait dû fortement se réduire depuis leur descente. Ses yeux de prédateur s’étaient ajustés très vite à la différence de luminosité. Dina, en revanche, tâtonnait un petit peu plus. L’air était plus nauséabond et semblait plus brumeux. Sur les côtés de la voie qu’elles empruntaient, des mendiants en guenilles restaient prostrés sur le sol dans le vain espoir de recevoir quelques crédits.
Nar Shaddaa est un monde sans pitié. Ils devraient l’avoir compris depuis le temps.
La Togruta passa à côté d’eux sans même ralentir. Serris, que la vue des miséreux avait plus ou moins mis mal à l’aise, dut forcer le pas pour revenir à sa hauteur.
— Liana ?
C’était la première fois que la jeune humaine l’appelait par son prénom, ce qui la prit un peu au dépourvu, mais elle s’obligea à le dissimuler au plus vite. Elle tourna sa tête vers le visage décoré de quelques taches de rousseurs de celle qui l’accompagnait. Son expression de peur et de dédain avait disparu pour laisser place à une certaine incompréhension.
— Il n’y a donc personne pour aider ces gens ?
La Togruta sourit en entendant la candeur de la fille d’un sénateur aisé. Elle trouvait toujours amusant de voir la réaction de ce genre d’individus lorsqu’ils étaient confrontés à la dure réalité.
— Nar Shaddaa est l’une de ces très nombreuses planètes où la règle du « chacun pour soi » est la seule et unique règle. Il n’y a que vous-même pour vous aider, expliqua-t-elle d’un ton neutre.
Sa réponse ne sembla pas la convaincre, car elle revint à la charge.
— Mais… Si ces gens venaient à laisser l’Empire Galactique les aider. Il pourrait chasser les organisations criminelles de ce monde et établir un gouvernement équitable.
Adorable.
— L’Empire ne met presque jamais les pieds sur ce type de planète. À vrai dire, je suis plus que surprise que ces soldats aient osé nous suivre jusqu’ici. Quant à votre réflexion, je ne sais pas encore si vous êtes naïve ou complètement stupide votre altesse, se moqua la Togruta avec un sourire narquois.
Dina se renfrogna, vexée, mais continuait de fixer les pauvres citoyens se trouvant dans l’ombre de bâtiments grisâtres. Liana soupira et la poussa dans une cantina miteuse. Bien que possédant une ambiance glauque, le lieu était bien rempli d’individus d’espèces très diverses. Certains devaient être à la recherche de travail, d’autres venaient simplement boire un verre et les derniers étaient sûrement là pour admirer les danseuses humanoïdes en tenue légère. Liana s’assit à une table relativement peu éclairée par les lumières violacées et située proche d’une sortie de secours. Elle fit signe à l’autre de faire de même.
— Si cette planète était dominée par l’Empire, la situation serait encore pire. Les pauvres seraient parqués dans des zones obscures sans espoir d’en sortir et un gouvernement corrompu serait érigé en lieu et place des barons actuels. Au moins, les organisations que vous appelez criminelles offrent du travail, dit-elle pour répondre à la remarque de la rouquine.
Celle-ci fronça les sourcils. Elle était visiblement en désaccord.
— Du travail en tant que voleur, assassin ou contrebandier. L’Empire leur donnerait un véritable emploi.
— Comme quoi ? Travailleur dans une usine ou dans une mine ?
— Ce serait déjà mieux que les emplois illégaux qu’ils doivent trouver ici.
La Togruta serra les dents légèrement agacée. Cette petite noble n’avait aucune idée de la dure réalité et elle se permettait de faire des remarques qui étaient complètement idiotes. Cependant, pouvait-elle vraiment lui en vouloir, à elle qui avait été élevée dans le confort et le luxe. Elle prit sur elle de ne pas montrer son énervement, plus pour ne pas attirer l’attention que par respect pour Serris.
— L’Empire n’a que faire des peuples présents sur leurs planètes. Nous leur servons de main d’œuvre bon marché et si un riche décide de payer pour faire de vous sa propriété, ce ne sont pas vos Moffs qui vont venir se mettre en travers de leur route, articula-t-elle froidement.
Serris ne répondit rien. Visiblement le ton qu’elle avait employé, ainsi que l’expression de son visage, avaient suffi à l’arrêter dans sa défense du gouvernement impérial. Liana se détendit légèrement. Elle n’aimait pas se rappeler de cette période de sa vie. À dire vrai, elle avait préféré la refouler le plus profondément possible. Jaden l’en avait sortie et l’avait prise sous son aile. Il lui avait donné une nouvelle chance, une chance de décider de la vie qu’elle désirait vivre. Elle lui serait toujours redevable pour ça. Elle ne l’avait plus quitté depuis et, ironiquement, elle détestait ces moments où ils se retrouvaient séparés et livrés à eux-mêmes.
J’espère que tu as trouvé un moyen de t’en sortir et qu’on arrivera à se tirer de cette situation.
Un serveur humain aux courts cheveux noirs leur apporta deux boissons. Elles n’avaient rien commandé, mais le gérant n’avait, vraisemblablement, pas l’intention de les laisser s’asseoir à leur table sans qu’elle ne consomme quoique ce soit. La non-humaine à peau rouge et blanche jeta quelques crédits sur la table et l’homme s’en empara vivement, puis disparut en direction du bar. Elle se saisit du verre qui, à l’odeur, contenait une bière bon marché et le porta à ses lèvres. Le liquide, qui était tout sauf frais, coula rapidement dans sa bouche et y laissa un goût amer. Ce n’était pas la pire boisson qu’elle avait pu ingurgiter, mais elle ne valait de loin pas les crédits qu’elle venait de dépenser. Face à elle, Dina porta le récipient à son nez et le plissa après une seconde. Elle fit une grimace dégoûtée et reposa le liquide sur la table en fixant Liana qui prit une nouvelle gorgée. Son regard à elle était braqué en direction d’une alcôve sombre de la cantina. Assis seul à une table, se trouvait un Zabrak à la peau sombre. Les membres de cette espèce étaient reconnaissables à leurs cornes qui recouvraient leur crâne. Celui-ci vêtu d’un long manteau marron était rentré peu de temps après elles. Il s’était assis dans une zone isolée qui, curieusement, lui permettait parfaitement de garder un œil sur leur table. Dina remarqua que son attention était dirigée ailleurs et fit mine de se retourner. Liana fit tressauter ses lekkus, lui attrapa le bras et secoua la tête. La jeune femme aux taches de rousseur haussa un sourcil et posa finalement ses deux mains sur la table.
Elle n’est peut-être pas aussi bête finalement.
La Togruta reprit une gorgée de l’immonde breuvage en continuant d’observer l’inconnu du coin de l’œil. Il ne fallut pas longtemps pour qu’il se lève le plus nonchalamment possible. Il laissa quelques pièces dans son verre vide, réajusta son manteau et sortit par la porte principale sans montrer la moindre émotion. Toutefois, la jeune native de Shili n’était pas dupe. Elle reposa sa boisson à moitié entamée sur la table et recula sa chaise.
— Il faut qu’on sorte d’ici, l’informa-t-elle.
À sa surprise la Brentaalienne ne protesta pas et sembla comprendre immédiatement que cela était nécessaire.
— On nous a repérées ?
Liana sourit. Peut-être n’était-elle pas un cas désespéré tout compte fait.
— On risque d’avoir de la compagnie et très vite.
Calmement, les deux jeunes humanoïdes se levèrent et se dirigèrent en direction de la sortie que n’avait pas emprunté le malandrin cornu et s’extirpèrent de la cantina. Pourtant, Liana vit deux ombres les suivre dans la ruelle. Elles n’étaient plus en sécurité ici. L’Empire avait, visiblement, le bras plus long que ce qu’elle pensait. Elle n’avait plus le choix désormais. Il lui fallait regagner le Rebelle Rouge et quitter la planète en espérant que Jaden puisse la retrouver en chemin. Entraînant Dina Serris, elle accéléra pour essayer de creuser l’écart avec ses poursuivants. Ceux-ci firent de même, mais ne tentèrent pas de les rattraper. Leur seul objectif était donc de ne pas les perdre de vue. Liana contracta la mâchoire et posa une main sur la crosse du blaster qu’elle avait récupéré dans le casino du Hutt.
J’ai l’impression que les ennuis ne sont pas près de disparaître.
Modifié en dernier par Mandoad le Sam 03 Nov 2018 - 12:54, modifié 1 fois.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Mer 31 Oct 2018 - 21:55   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu!

Description très fidèle de la lune des Contrebandiers! Ca correspond à peu près à l'idée que je peux m'en faire! La misère et la violence sur un monde contrôlé par les hutts :sournois: !

Nos héroïnes vont devoir rester en vie prises entre l'enclume et le marteau!

Bref la suite!
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2757
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar LL-8 » Jeu 01 Nov 2018 - 23:43   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

J'ai rattrapé mon retard !

Magnifique chapitre 16. Je n'ai pas de mots, j'ai juste adoré de bout en bout. En espérant que Jaden s'en sorte (j'aime bien ce personnage).
J'ai un peu moins accroché au chapitre 17, probablement parce que j'accroche moins à Dina et que le rythme s'est ralenti, mais j'aime beaucoup la description que tu fais de la planète. On s'y croirait. Chapeau :jap:

Je me permets de faire une petite remarque: attention à certaines virgules en trop et au mauvais endroit qui freine dans la lecture ;)
"Toujours en mouvement est l'avenir."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
Nouvelle : Sans éclat
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1086
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar L2-D2 » Ven 02 Nov 2018 - 15:29   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 17 lu !

Bon, je suis sans doute tombé dans le panneau, mais dès que je vois la mention d'un zabrak dans une intrigue liée à l'Aube Ecarlate, j'ai envie de hurler "oh, Dark Maul ???? :shock: " Bon, sans doute pas, hein, mais c'est beau de rêver !

Pas de Jaden dans ce Chapitre (tu nous réserves sa survie pour le prochain ? :ange: ) mais une belle évolution de Dina, forcée d'ouvrir les yeux sur la misère qui l'entoure. C'est une belle (façon de parler) description de Nar Shaddaa que tu nous offres au passage, très immersive, bravo !

Mais bon, j'ai hâte d'en savoir plus. Vivement la suite ! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7104
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Sam 03 Nov 2018 - 12:42   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Merci pour votre fidélité à tous les trois. :wink:

Comme le fait remarquer LL-8, j'ai voulu mettre un petit temps mort afin de m'axer sur l'aspect de la Lune des Contrebandiers. Content que vous ayez apprécié. :)

L2-D2 a écrit:Pas de Jaden dans ce Chapitre (tu nous réserves sa survie pour le prochain ? )

Pas d'info là-dessus la semaine prochaine, mais il y aura quelque chose d'intéressant si vous avez été attentifs lors des chapitres précédents. J'en ai déjà trop dit. :chut:

LL-8 a écrit:Je me permets de faire une petite remarque: attention à certaines virgules en trop et au mauvais endroit qui freine dans la lecture


Aïe, je retombe dans de vieux travers. C'est bien de me le faire remarquer, car c'est l'un des mes plus gros problème d'écriture. Je revérifierai le chapitre 17 pour le rendre plus fluide et ferai attention pour les suivants. Merci pour l'observation LL-8 :)

La suite jeudi!
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Jeu 08 Nov 2018 - 14:39   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

La poursuite n'est pas encore terminée et il est temps de changer de point de vue pour ce chapitre 18. Je vous laisse le découvrir de ce pas.

Chapitre 18 : Humaine avant tout


9BBY
Nar Shaddaa, Système Y’Toub


Le Zabrak à la peau sombre se déplaça sous une faible lumière jaune et vint à leur rencontre. Il portait un long manteau de couleur brun par-dessus une chemise un peu plus foncée. Dissimulé sous cet ample tenue, Cassie pouvait sans mal distinguer la présence de deux blasters situés de chaque côté du non-humain. Elle resserra un peu plus la prise sur son E-11 et resta attentive au moindre signe de tromperie. À la vue de l’humanoïde, son chef d’escouade se rapprocha du nouveau venu. Jax les avait prévenus qu’il avait un informateur sur la lune, mais elle n’avait aucune confiance en un membre de la pègre. Elle contracta la mâchoire et resta un pas en arrière de son nouveau sergent. Colt demeura à ses côtés et Krest boita un peu plus péniblement pour venir à sa hauteur. Contrairement à Yako ou au sergent Gil, il l’avait survécu à l’escarmouche avec les criminels. Toutefois, l’un des tirs de la Togruta l’avait atteint à la jambe. Le jeune stormtrooper était un dur à cuire et il avait décidé de continuer la traque. Aux yeux de ses pairs, était évident que le soldat était pourvu d’une fierté à toute épreuve. L’Impériale espéra que cela ne lui couterait pas la vie un jour. Elle reporta son attention sur Jax, qui venait d’engager la conversation avec le Zabrak :
— Tu dis que tu les as repérées ? À quel endroit ?
Visiblement satisfait d’avoir mis la main sur les fugitives, le cornu sourit.
— Dans une cantina à deux pas d’ici. Dès que j’ai eu confirmation qu’il s’agissait bien des deux cibles que vous recherchiez, je suis venu vous prévenir. J’ai toujours beaucoup de plaisir à collaborer avec l’Empire et ses valeureux soldats, déclara-t-il d’un ton mielleux.
— Laisse tomber le discours de séduction avec moi Dorn. Je veux juste que tu m’indiques où je peux les trouver, coupa sèchement Jax.
Le non-humain à peau sombre ne se débarrassa pas de son expression sournoise.
— Ne vous inquiétez pas. Je ne les ai pas perdues de vue depuis que je vous ai contacté pour cette transaction louche au casino de Torga. Deux de mes meilleurs hommes sont actuellement occupés à les suivre et me donnent leur position en permanence.
J’en ai assez de ces paroles inutiles.
— Alors qu’est-ce que tu attends pour nous mener à elles, lui intima Cassie pour qui la patience n’était pas réputé pour être l’un de ces points forts.
Le Zabrak tourna son regard aux iris orangées dans sa direction.
— Une dame en armure. Je n’ai pas souvent l’occasion d’en croiser. Il est dommage que vous cachiez votre adorable minois derrière l’un de ces horribles masques blancs, susurra-t-il.
La réflexion eut pour effet de faire réagir Colt qui fit un pas un avant. L’alien le remarqua et son sourire s’élargit, puis disparut lorsque Jax vint se placer à quelques centimètres de lui. Le stormtrooper était relativement grand et pouvait se montrer intimidant lorsqu’il le voulait. Le Zabrak leva les mains.
— Ok, ok ! Suivez-moi, je suis constamment mes gars sur mon datapad. Ils vous mèneront à vos deux fuyardes, capitula-t-il en se mettant en route suivi de près par Jax.
Cassie s’avança à leur suite accompagnée des deux autres soldats. Krest faisait de son mieux pour cacher sa blessure. La jeune femme se doutait qu’il le faisait plus par fierté que pour éviter de montrer l’escouade comme étant vulnérable face à la faune locale, mais elle appréciait qu’il fasse son maximum pour ne pas les handicaper.
— On les tient. On a abattu l’un d’entre eux et ce n’est qu’une question de secondes avant qu’on ne se saisisse des deux dernières, jubila Colt.
— Ne parle pas trop vite. Elles ne seront pas vaincues tant qu’il leur restera de l’énergie pour se relever, déclara simplement la stormtrooper.
L’autre soldat ne tourna même pas la tête, concentré à suivre leur chef d’escouade, mais elle put l’entendre maugréer avec une pointe d’amusement :
— Toujours aussi optimiste Cassie. Je crois que c’est pour ça que je suis tombé sous le charme la première fois.
Elle soupira et accéléra le pas.
— Au moins une qui a compris que ce genre de discussion est particulièrement pénible à subir, déclara Krest derrière elle.
Colt ne répondit rien et la jeune femme resta impassible sous son casque. Elle appréciait beaucoup le jeune soldat mais, contrairement à lui, elle ne l’avait jamais vraiment aimé. Il avait beau toujours aborder le sujet sous forme de blague, elle sentait qu’il prenait la situation plus au sérieux que ce qu’il désirait montrer. Elle devrait mettre les choses au point une fois pour toutes à leur retour de mission. Le Zabrak au teint sombre continuait de diriger leur escouade. Malgré cela, Cassie ne relâchait en aucun cas son attention. Elle était à l’affût du moindre signe de trahison de la part de leur guide ou de toute attaque des citoyens de cette lune mal famée. Les secteurs lumineux de la surface n’étaient déjà pas sûrs pour eux. Elle avait vu les regards hostiles qu’on lui lançait sans toutefois oser tenter plus. Néanmoins, elle se sentait encore plus exposée dans ces ruelles sombres aux lumières froides et tamisées. Chaque alcôve obscure, chaque allée pouvait dissimuler un potentiel assaillant. En observant ses équipiers, elle put imaginer sans peine qu’ils ressentaient la même chose. Aucun d’eux n’était à l’aise, mais ils avaient une mission à accomplir et cela leur suffisait pour rester concentrés. Jax et son contact s’arrêtèrent subitement au coin d’un bâtiment grisâtre. Le non-humain au manteau marron fixait intensément son datapad. Lorsque Cassie vint se placer à côté de lui, elle put lire de l’inquiétude sur son visage.
— Un problème ? demanda Jax.
Le Zabrak releva la tête en se forçant à sourire.
— Non, non. Pas de problème. Juste un petit souci technique, mais c’est réparé, répondit-il d’une voix peu convaincante en agitant son écran sous le nez des membres de l’escouade Nexu.
Colt lui arracha l’appareil des mains et le contempla à son tour avant de le montrer aux autres.
— Les deux points pistant ses hommes se sont arrêtés dans la ruelle voisine, signala-t-il pour illustrer les deux signaux lumineux de couleur jaune qui se trouvaient non loin de leur position.
Cassie jeta un œil depuis le coin du bâtiment. Elle distingua un étroit passage faiblement éclairé de lueurs blanchâtres. L’endroit ne semblait pas permettre de repli en cas d’attaque. Pire encore, des volutes de fumée claire tournoyaient dans cette exacte zone où se trouvaient les hommes du malfrat cornu. Même avec leur casque, il serait difficile de se repérer convenablement là-bas.
Un vrai coupe-gorge.
— Génial, grinça-t-elle entre ses dents.
Jax se tourna vers Dorn qui tentait de se faire de plus en plus petit. Celui-ci comprit que le sergent impérial n’allait pas le laisser s’échapper et sa confiance initiale semblait s’estomper petit à petit.
— Écoute, je t’ai amené vers les deux fugitives. Ce n’est sûrement rien. Mes gars les ont indubitablement coincées et nous attendent, tenta-t-il d’une voix peu convaincante.
Jax fit un pas vers lui et il recula pourse heurter directement à l’armure de Krest. Le membre de l’escouade Nexu s’était positionné juste derrière lui.
— Je sens le coup tordu chef, déclara froidement ce dernier.
Le Zabrak jeta un rapide regard à l’autre stormtrooper, puis fixa Jax d’un regard inquiet.
— Comment ? Non, je n’oserais jamais entourlouper l’Empire. Je suis là pour vous aider à attraper vos cibles. Je veux assister les puissantes forces impériales !
— Dans ce cas, il n’a qu’à nous accompagner s’il veut prouver sa loyauté, proposa Colt.
Cassie et Krest approuvèrent d’un signe de tête et le malandrin perdit un peu de couleur. Il semblait beaucoup moins confiant, maintenant, qu’il ne l’avait été au début de la traque. Il voulut protester, mais Jax leva son blaster en lui intimant d’avancer.
— Tu passes devant, ordonna-t-il froidement.
Constatant qu’il ne pourrait pas s’en sortir, le non-humain s’exécuta. Cassie se déploya juste à sa droite et Colt à sa gauche tandis que Jax et Krest couvraient leurs arrières. Dorn dégaina ses deux blasters et les pointa devant lui. Lentement, le petit groupe s’avança en direction de la ruelle enfumée. Plus ils avançaient, moins la lumière était présente. Heureusement pour Cassie, les lentilles de sa visière lui permirent d’accentuer sa vision du terrain, ce qui lui donnerait un court instant supplémentaire pour réagir en cas d’attaque. Colt tenait toujours l’écran indiquant la position des deux gars de Dorn et elle put voir qu’ils n’étaient plus qu’à quelques mètres. Toutefois, les épaisses émanations gazeuses les masquaient encore à leur vue. Ils continuèrent d’avancer et la flèche signalant leur position se superposa presque aux deux points jaunes. Le Zabrak, qui se trouvait le plus en avant, s’arrêta et fixa furtivement ses pieds avant de braquer ses blasters devant lui en effectuant de rapides arcs de cercle. Il était stressé. Lorsqu’elle se positionna à ses côtés, Cassie put constater la raison de sa nervosité. Sur le sol, gisaient les corps sans vie de deux Devaroniens. Elle s’agenouilla. Ils ne semblaient pas avoir été victimes de tirs de blasters et la position anormale de leur cou trahissait sans peine la raison de leur mort.
Elle ne fuit plus. Elle chasse. La partie va devenir intéressante.
Les trois autres soldats restaient également attentifs. Ils n’avaient pas encore été attaqués. La jeune femme doutait que la Togruta et sa partenaire se soient enfuies trop loin, aussi se redressa-t-elle le plus prudemment possible. D’un coup de coude, elle poussa le Zabrak à continuer son avancée. Peu motivé à obéir, celui-ci reprit tout de même sa route dans l’étroit passage sous la menace des E-11 des soldats en armure blanche.
— Tu sais Jax, je t’aime bien et je ne suis pas sûr que continuer dans cette direction soit la meilleure des idées, essaya-t-il en déglutissant.
— La ferme, rétorqua le sergent impérial.
Le silence qui s’ensuivit leur signala que le voyou avait compris le message. La fumée se faisait de moins en moins dense et ils n’étaient toujours pas tombés dans une embuscade. Cassie n’arrivait pas à déterminer si cela était une bonne ou une mauvaise chose. Ils arrivaient bientôt à la fin de la ruelle. La respiration de la jeune femme s’accéléra. Elle émergea de la fumée, le criminel zabrak et Colt à ses côtés, puis ce fut le tour de Jax et Krest. Rien ne se passa. Toujours prudent, le petit groupe se déploya, mais Cassie commençait à se rendre à l’évidence : les deux voleuses s’étaient échappées. Comment avaient-ils pu les rater ? À sa gauche, Colt baissa légèrement son arme.
— Ouais, ben le chef il ne va pas être content, déclara-t-il simplement.
Cassie grimaça. Cela ne lui plaisait pas de devoir annoncer leur échec au capitaine Deathtrooper. Elle scruta la petite place dénuée de civil où ils venaient d’émerger et secoua la tête avant de la tourner vers Colt, qui haussa les épaules. Les deux traits rouges atteignirent le stormtrooper en pleine poitrine. La surprise frappa pleinement Cassie, mais son entraînement prit rapidement le dessus. Alors que son ami tombait sur le dos, elle se rua vers lui.
Colt !
Le soldat se tenait le torse, là où son armure était brûlée, et haletait. D’autres tirs rebondirent à ses côtés.
— À couvert !
C’était la voix de Jax, dont l’ordre venait malheureusement trop tard. Cassie traina son équipier derrière un petit muret. Elle avait pensé que cette tâche lui serait plus difficile, mais la décharge d’adrénaline lui donna une force qu’elle n’aurait jamais soupçonné posséder. Son blaster dans une main et le harnais de Colt dans l’autre, elle se hâta pour se mettre à l’abri. Ses deux autres équipiers arrosaient l’origine des tirs pour la couvrir. Rapidement, elle atteint son objectif et porta son attention sur les deux blessures noircies de son camarade. Le tir avait traversé l’armure blanche et elle pouvait clairement voir la chair calcinée. Le filtre de son casque empêcha très certainement l’odeur de brûlé d’atteindre ses narines.
Blast ! À quoi nous servent ces armures, si un tir de blaster peut causer ce genre de dégâts.
Couché sur le dos, Colt semblait avoir de plus en plus de peine à respirer. Elle se saisit d’une pochette de bacta. Un tir ricocha sur le sommet du muret et elle faillit la lâcher. Elle ne savait pas ce qui était arrivé à ses deux autres équipiers. Elle se fichait de savoir si leur guide avait été touché. Elle versa le contenu du récipient sur la blessure de Colt et y posa un pansement de fortune aussi bien que la présence de l’armure le lui permettait.
— Tiens bon Colt. On va te sortir de là, lui dit-elle de sa voix la plus confiante pour le rassurer.
Le soldat ne réagissait plus, mais elle discerna une respiration. Il devait s’être évanoui. Elle l’avait stabilisé et elle pouvait maintenant concentrer son attention sur leurs cibles. Elle en repéra une cachée derrière une alcôve et ouvrit le feu. Le tir vint s’écraser contre le béton gris.
— Ce lâche de Zabrak s’est barré ! Il aurait pu nous prévenir que l’un de ses gars était armé d’un fusil blaster, pesta la voix de Krest dans son casque.
Leur contact avait pris ses jambes à son cou. Elle n’en était pas surprise. De toute manière, il ne leur aurait été d’aucune utilité, mais elle le haïssait pour sa couardise.
Si je le retrouve, il ne survivra pas à notre rencontre.
Les tirs de leurs adversaires s’interrompirent soudainement. Elle mit une seconde à en comprendre la raison.
Son fusil s’est enrayé. Camelote d’arme bon marché.
— Jax avec moi ! déclara-t-elle en sortant de son couvert.
Son ami devait avoir eu la même idée qu’elle, car il s’exécuta sans perdre un instant. Tous deux se dirigèrent vers la position de leurs cibles en faisant régulièrement feu. En arrière, Krest les couvrait pour empêcher les deux criminelles de s’enfuir. Cassie s’approchait. Les deux fugitives le sentirent et choisirent de quitter leur abri. Elle vit la première humanoïde à peau rouge coiffée de lekkus blancs et bleus sortir comme une furie et passer devant elle. La deuxième, une humaine aux cheveux cuivrés, suivi de près, mais fut trop lente. Le halo bleu tiré par Jax l’atteignit immédiatement et la fuyarde s’effondra en lâchant un blaster. Cassie ne prit pas le temps de s’arrêter vers elle.
— Je prends en chasse la Togruta !
Jax lui répondit quelque chose, mais la voix se perdit dans son casque. Elle ne l’écoutait déjà plus. Elle n’était pas en colère. Elle devait rester concentrée sur son objectif en mettant ses sentiments de côté comme on le lui avait appris à l’académie.
Tu ne m’échapperas pas.
Arme au poing, elle déboula à vive allure sur les talons de Liana Zin. La gamine était rapide, mais Cassie n’avait pas figuré parmi l’élite de sa promotion pour rien. Elle ne céda pas de terrain, et cela même lorsqu’elle dut éviter les premiers passants. Elle vit la Togruta tourner à l’angle d’une maison et fit de même. Une botte apparut brusquement dans son champ de vision et vint percuter sa tête. Suite au choc, elle se sentit partir en arrière. Son casque et son blaster s’envolèrent et elle tomba lourdement sur le dos, mais ne se laissa pas surprendra par la deuxième attaque. Elle roula sur le côté et une mèche de cheveux bruns vint chatouiller l’arrête de son nez. Du coin de l’œil, elle vit une silhouette à peau rouge atterrir à l’endroit où elle se trouvait une seconde plus tôt. Son adversaire était rapide, mais l’Impériale l’était tout autant. Des années d’entraînement avaient fait d’elle l’une des meilleures de son bataillon. Elle se redressa et dut immédiatement parer la main de son opposante qui visait sa tempe. Elle riposta et son poing ganté ne trouva que le vide. La Togruta était déjà derrière elle.
Comment s’est-elle déplacée là aussi vite ?
La stormtrooper pivota, mais son armure la gêna dans le mouvement et elle encaissa le coup de genou dans son ventre. La douleur fut atténuée par l’armure, mais son souffle fut coupé un moment. La jeune contrebandière ne lui laissa pas le temps de récupérer et elle attaqua une nouvelle fois avec une extrême vivacité. Cassie la contra et croisa, pour la première fois, son regard. Ses yeux gris n’étaient pas ceux d’une enfant et ce qu’elle vit la surprit : une rage profonde. La gamine ne voulait pas juste lui échapper, elle voulait la tuer. Cassie se prépara à l’attaque et ne lâcha pas la contrebandière du regard. Un instant, elle crut voir une brève hésitation dans ses yeux, comme si quelque chose l’avait perturbée. Cela ne dura qu’un instant, car la Togruta se ressaisissait déjà préparant chacun de ses muscles. Elle s’élança sur elle en criant et dévoila ses dents étincelantes de prédateur. Les motifs blancs de son visage étaient déformés par sa fureur. Elle bondit. Rien ne pourrait arrêter son saut désormais. Cassie sourit. C’était le moment qu’elle attendait. Sa main droite se saisit d’un objet dans son dos. D’un mouvement, elle déploya la matraque électrique. Elle vit le regard déterminé de Zin disparaître pour laisser place à une autre émotion : la stupeur. L’arme la frappa en plein dans la cage thoracique et son attaque fut interrompue. Elle retomba durement sur le sol de permabéton et fut incapable de se relever. Paralysée par l’électricité qui parcourait son corps, elle laissa échapper un petit gémissement. La stormtrooper s’approcha lentement de la jeune fille. Elle l’avait battue, non parce qu’elle était plus rapide ou plus féroce, mais parce qu’elle savait saisir le meilleur moment pour frapper. Un bruit de bottes métalliques retentit derrière elle et un soldat en armure débarqua. D’après sa posture, il s’agissait de Jax.
— Je tiens Zin et je suppose que Krest s’occupe de l’autre ? signala simplement l’Impériale.
Son supérieur ne lui répondit pas et elle sentit que quelque chose n’allait pas. Immédiatement, une boule se forma dans sa gorge.
Non.
— Colt ?
Pour toute réponse, l’autre soldat en armure blanche secoua la tête et son cœur se serra. Elle eut envie de crier, de frapper dans un mur, mais elle n’en fit rien. Elle faisait partie des soldats d’élite impériaux. Elle valait mieux que ça et ses émotions ne devaient pas prendre le dessus. On lui avait appris à ne pas réagir sous la pression de ses sentiments. Elle se rapprocha de sa captive et lui frappa agressivement la tête de sa botte. Un filet de sang jaillit de la bouche de la Togruta, qui sombra dans l’inconscience suite au choc. Elle rétracta sa matraque et la rangea. Son casque était juste à ses pieds à présent. Elle le ramassa et le posa sur sa tête. Ses yeux étaient humides et une larme maintenant dissimulée coula sur sa joue. Soldat d’élite ou pas, elle restait humaine avant tout.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 08 Nov 2018 - 15:22   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 18 lu !

Point de vue différent, mais Chapitre toujours aussi prenant et réussi ! Tu as vraiment franchi un cap dans l'immersion et la qualité de la narration depuis que l'intrigue s'est déplacée sur Nar Shaddaa je trouve, et l'intrigue devient franchement captivante !

Donc si on résume : Jaden "mort", Zin capturée... ça sent mauvais ! Aide-les Zoomer, tu es leur seul espoir !

Vivement la suite ! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7104
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Ven 09 Nov 2018 - 21:51   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Lu!

Nar Shaddaa est décidément un endroit dangereux et les stormtroopers prennent vraiment de l'épaisseur :) ! Les fuyards tombent un à un sous la poigne de l'Empire..

Bref la Suite!
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2757
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Lun 12 Nov 2018 - 13:37   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Hey! Merci du retour

Je suis assez inspiré par le côté pègre de Nar Shaddaa c'est vrai et il me reste encore quelques petits détails à régler.

L2-D2 a écrit:Donc si on résume : Jaden "mort", Zin capturée... ça sent mauvais ! Aide-les Zoomer, tu es leur seul espoir !

C'est vrai que ça fait un petit moment qu'il a été mis de côté celui-là, mais qu'a-t-il pu lui arriver depuis les événements du casino? :neutre:

À jeudi!
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Jeu 15 Nov 2018 - 13:43   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Et voilà le chapitre 19! Pour celui-ci, je me suis dit qu'il y avait un personnage qu'on n'avait plus vu depuis un petit bout de temps. Que lui est-il arrivé pendant que nos contrebandiers et l'escouade Nexu vivaient leurs aventures? Eh bien, je vous laisse le découvrir. Bonne lecture!

Chapitre 19 : Recherches et barbecue


9BBY
Nar Shaddaa, Système Y’Toub


Les dernières flammes venaient de s’éteindre. Les lueurs jaunes et oranges qui avaient dansé et illuminé la sombre et déserte ruelle pendant un court instant n’étaient plus. Seuls demeuraient maintenant quelques vacillants halos bleutés permettant tout juste d’apercevoir les structures avoisinantes. Sur le sol, se trouvait une forme noire de précisément un mètre et soixante-sept centimètres de long. Ses contours étaient déformés et il était désormais difficile de dire de quoi il s’agissait. Très certainement, c’était un être humanoïde. En revanche, l’espèce à laquelle il appartenait était quasiment impossible à déterminer. L’absence de protubérance sur la tête éliminait Devaroniens et Zabraks, pour ne citer qu’eux. C’est alors que l’œil bleu qui surplombait une petite lumière rougeâtre vit la carte qui était tombée sur le sol lors des gesticulations paniquées de l’être à présent carbonisé. Il s’en approcha. Il n’en avait pas été sûr en raison de l’obscurité ambiante, mais il n’y avait plus de doute désormais : Un humain.
Évidemment. Ils ne sont jamais prompts à écouter ce qu’on leur dit et cela même lorsque leur vie est menacée.
La petite lueur rouge se déplaça en direction d’une grille de soixante-quatre centimètres de large placée sur le sol.
Personne ne va venir enquêter sur un pauvre larbin dans une rue perdue au milieu d’un secteur dangereux, si ?
À nouveau, l’attention de l’œil se posa sur le cadavre noirci.
Oh et puis tant pis, on m’a toujours appris à ne pas laisser de trace derrière moi.
De la structure se trouvant sous l’œil bleu, sortit une pince métallique qui attrapa ce qu’il restait de la tunique de cuir de l’humain. Il commença à le tirer en se déplaçant sur ses trois pieds. L’être trainant le corps s’avérait être totalement mécanique : Un droide astromécano de série R2 de couleur blanc et vert, quoique quelques marques noircies venaient maintenant s’ajouter à son apparence. Il avait un numéro de série, mais il préférait se faire appeler Zoomer.
Ils n’écoutent jamais. Tu pars à la recherche d’un groupe d’imbéciles pour les obliger à te donner la somme qui t’es due et, sans crier gare, un autre idiot armé d’un blaster se dresse sur ta route. Il ricane, t’insulte et te prévient qu’il va voler toutes tes pièces pour les revendre au marché. Je lui réponds poliment que cela ne va pas le faire et il décide de s’approcher à moins de trois mètres et quarante-sept centimètres. Je le préviens que cela risque de mal se passer et il continue de venir vers moi en faisant un pas de quatre-vingt-dix-huit centimètres. Ces humains sont tellement bornés, que je finis par lui dire que je vais utiliser mon lance-flamme contre lui s’il ne s’arrête pas et que ce moyen de défense est léthal dans quatre-vingt-dix-huit virgule sept pourcents des cas. Vous pensez que ça l’arrête ? Bien sûr que non ! Ce crétin décide que c’est une excellente idée que de régler son arme avec un rayon ionique ! Et qui c’est qui est surpris et se met à hurler de douleur quand il commence à prendre feu ? Évidemment que ça brûle, il s’agit d’un composé hautement inflammable que j’allume à sa sortie. Cela aurait été tellement plus simple s’il m’avait écouté.
Le petit droïde s’arrêta devant la grille et lâcha le corps de sa victime. Il se retourna en émettant un grincement dépité et sortit un autre gadget lui permettant de retirer la plaque de métal. Dans un vrombissement, il dévissa les boulons. De sa pince mécanique, il attrapa la grille et la déposa délicatement à côté.
Une minute, peut-être qu’il ne parlait pas binaire.
Il orienta son dôme vert-argent en direction de la dépouille de l’être humain.
— Si c’est le cas, je suis profondément désolé pour le malentendu, bipa-t-il à son attention.
Il ne m’entend plus de toute façon et, en plus, ça fait du bien de pouvoir tester que tous mes systèmes fonctionnent encore.
Se plaçant derrière le corps calciné, il commença à le pousser en direction de l’ouverture qu’il venait de créer. La tête du mort bascula légèrement dans le vide, mais le torse se bloqua contre l’extrémité de la grille.
J’en oublie de réfléchir ! La grille fait moins de la moitié du corps de cet imbécile. Il ne va pas basculer tout seul.
Il fit faire un tour complet à son dôme. Il n’y avait toujours personne en vue.
Alors, le découper ? Trop bruyant et trop long. Peut-être qu’en forçant un peu.
Toujours positionné au niveau des pieds, Zoomer s’appuya contre et poussa. Le corps ne bougea pas. Il insista et ses roues émirent un léger crissement sur le sol. Un craquement finit par se faire entendre et le cadavre bascula dans le vide pour rapidement disparaître dans la pénombre.
Ça, c’est fait.
Avec précision, l’unité R2 remit la grille en place et y fixa les boulons. Elle était à nouveau positionnée comme si personne n’y avait jamais touché. La plaque de métal rouillé ne donnerait jamais l’impression d’avoir été manipulée et encore moins dans le but de balancer un humain calciné. Satisfait, Zoomer reprit sa route. Seul le son de ses roues sur le sol crade résonnait dans cet endroit qui offrait un contraste saisissant avec le lieu où il s’était trouvé quelques instants plus tôt.
Effectivement, le casino de Torga le Hutt n’était en rien semblable à cette zone où seuls les criminels de bas-étage survivait. Du sommet de sa tour, le baron du crime contrôlait facilement toute une portion de Nar Shaddaa. Le Hutt était tout puissant sur cette lune. Cela se traduisait par une utilisation intense de dorures, de lumières multicolores, de tissus au prix indécent ou d’un déploiement important de garde armés et habillés de couleurs chatoyantes. Heureusement pour Zoomer, il ne lui avait pas été nécessaire de supporter ce mauvais goût trop longtemps. Les premières complications étaient arrivées lorsque cette escouade de neuf soldats impériaux en armure était entrée. Leur chef, du haut de son mètre quatre-vingt-dix-huit, était vêtu d’une combinaison noire bien plus développée que celle des huit personnages qui le suivaient. À leur démarche, il avait pu estimer qu’il s’agissait de sept hommes et d’une femme. L’information était inutile, mais le petit droïde appréciait la précision de ses capacités d’analyse.
Les Impériaux s’étaient engouffrés dans la pièce où étaient entrés ses collègues de circonstance peu de temps auparavant. Craignant que leur apparition ne réduise fortement ses chances de toucher la part de l’argent que ce simplet de contrebandier au veston noir devait récupérer pour lui, il avait voulu les aider. Cependant, il n’avait pas eu l’occasion d’échafauder un plan parfait. Très vite, il y avait eu des bruits d’explosions et une alarme s’était déclenchée. Tels une horde de banthas dénués d’intelligence, les clients s’étaient rués vers les sorties les plus proches accrochés à l’idée qu’ils devaient sauver leur petite vie hypocrite. Certains étaient tombés et avaient été piétinés, d’autres étaient restés à crier jusqu’à ce que la moitié des gardes qui n’était pas occupée à aller protéger leur employeur vienne les assister.
L’unité R2 s’en était douté depuis qu’il avait été forcé de rester à l’extérieur mais, sans lui, le reste du groupe n’avait pas tenu vingt minutes sans s’attirer des ennuis. Il n’avait pas fallu longtemps avant que la fusillade s’arrête et qu’il ne puisse rentrer dans la salle. Il avait été impressionné par le chaos qui y régnait. Des impacts de tirs décoraient les parois autrefois colorées de rouge, la moquette et les rideaux brûlaient et diffusaient une épaisse fumée grise et blanche. Il y avait aussi des morts, quatre pour être précis, dont deux impériaux en armure blanche. Il n’y avait eu, par contre, aucune trace des sept autres, ni des contrebandiers. Seules demeuraient les signatures ioniques de trois speeders que Zoomer avait décidé de suivre. Sa traque s’était bien déroulée jusqu’à ce que ses réserves de carburant permettant l’activation de ses rétro-fusées n’aient commencé à devenir dangereusement basses. Cela l’avait obligé à continuer sur ses trois roues pour les économiser. Il avait alors espéré que la poursuite n’avait pas continué trop loin du quartier marchand.
Dans le pire des cas, je peux toujours récupérer le cargo et filer d’ici, mais je ne vais pas abandonner la part qui m’est due aussi facilement.
Plongé dans son analyse de la situation, il faillit ne pas voir le Nautolan à peau bleue qui arrivait en sens inverse et faillit le percuter. Il vira et l’évita de justesse, mais cela sembla agacer le non-humain qui se retourna pour l’interpeler :
— Eh ! Fais attention où tu vas espèce de tas de boulons !
— Répète un peu ça, face de poulpe !
Sans un regard en arrière, le non-humain continua sa route et le droïde déboula sur une imposante place remplie de stands. Il était à nouveau arrivé dans une zone peuplée du quartier marchand. Toutefois, il y avait moins de monde que ce à quoi il s’était attendu. À trois mètres et vingt-six centimètres de lui se trouvaient une vieille humaine vêtue d’une toge grise tâchée de diverses substances. Elle était en discussion intense avec une Sélonienne à la fourrure beige et blanche. L’instinct de l’astromécano lui dicta d’aller écouter d’un peu plus près et il se rapprocha.
— Des Impériaux ? Ici, sur Nar Shaddaa ? Tu te moques de moi Kaits, déclara la plus âgée des deux.
— Je t’assure. Il y a toute une escouade qui est arrivée un peu plus tôt. Maan a vu leur navette posée sur l’une des plateformes du spatioport du quartier marchand, répondit la créature féline.
— C’est impossible. L’Empire sait qu’il n’a aucune emprise sur le cartel des Hutts et il ne viendrait pas mettre les pieds par ici. Ce serait risqué et pour leur fragile accord et pour leurs soldats en mission, se borna la vieille.
— À moins qu’ils aient un accord avec un puissant du coin. On dit que c’est un Hutt qui les a invités.
— Tu divagues ma belle. Jamais un Hutt n’inviterait un groupe de storms chez lui pour discuter.
Kaits secoua la tête.
— C’est vrai, mais on dit que l’Empire poursuit des fugitifs. Certains pensent qu’ils appartiendraient à ce dangereux mouvement terroriste émergent.
Un dangereux mouvement terroriste émergent ? Les gens vont chercher loin quand même. Le seul danger qu’ils représentent c’est pour eux-mêmes.
L’humaine soupira et lissa les plis de son vêtement.
— Il y a tellement d’animation sur cette lune que cela n’est sûrement que des rumeurs. Tu devrais rentrer chez toi.
La conversation ne lui donnerait aucune information. Il allait lui falloir chercher plus loin. C’est alors que quelqu’un le heurta violemment. Un jeune Abednedo passa par-dessus son dôme et retomba juste derrière lui. Il tourna vers lui pour le fixer le plus froidement que son œil dénué d’expression le lui permettait. Le maladroit avait la peau brune et ses petits yeux l’analysèrent avec une expression abasourdie.
— Regarde où tu vas petit, bipa le droïde de façon agressive.
— Désolé.
Le jeune non-humain se releva et vint se poser à côté des deux personnages que Zoomer espionnait.
— Mam’, tu ne croiras jamais ce que j’ai vu !
La vieille femme se prit la tête entre ses deux mains et poussa un soupir.
— Qu’est-ce qu’il y a encore ?
L’Abednedo commença à gesticuler sans réussir à sortir une parole cohérente, puis la Sélonienne posa sa main griffue sur son épaule.
— Respire.
Le garçon s’exécuta.
— J’étais en pleine visite chez Kif. On devait tester ce nouvel appareil de piratage pour le compte du gang des Porteurs étoilés. Il est d’enfer d’ailleurs. On peut accéder à un nombre de données incroyables avec ce machin.
— Les faits d’abord. On parlera de ton travail après, l’interrompit l’humaine grisonnante.
Le gamin s’éclaircit la gorge.
— Oui, bien sûr, les faits. On sortait d’une séance de test, on arrive dans la rue et, là, un énorme bruit vient d’en-dessus et un speeder rouge - enfin je crois qu’il était rouge parce qu’il avait pris un sale coup – arrive à pleine vitesse sur la place. Il y a de la fumée partout et le pilote, un humain, il essaie d’éviter le crash, mais il n’y arrive pas. Le capot est en feu et l’engin touche le sol en faisant un immense vacarme. Kif a dû se boucher les oreilles et là le gars il bondit hors du speeder – ou il en a été éjecté parce qu’il n’était pas attaché, je n’en sais rien – tel un chien kath. Son appareil s’écrase contre le mur de la boutique de la vieille Kar’na – elle ne va pas être contente la vieille Kar’na d’ailleurs – et lui il atterrit sur le sol en roulant ! Il a plein de sang partout et, avec Kif, on est sûrs qu’il est mort, mais en fait non. Le type, il se relève et il ne fait rien au début.
La vieille l’interrompit en levant les bras. Entre temps, Zoomer s’était à nouveau intéressé au discours des citoyens.
Cela ressemble tout à fait à ce que pourrait faire le contrebandier idiot.
— Du calme. On est sur Nar Shaddaa, les crashs ça arrive tout le temps par ici entre les alcooliques et les types qui ont énervé la mauvaise personne.
Le jeune alien sembla se vexer d’avoir été arrêté dans sa lancée et croisa les bras.
— Mam’, écoute-moi au moins jusqu’à la fin !
Résignée, l’humaine s’adossa contre le dossier de son siège et lui fit signe de continuer. Le gamin sourit et reprit :
— Donc, d’abord il ne fait rien. Ensuite, il y a un deuxième bruit et des lumières blanches éclairent fortement la place. Kif veut se cacher les yeux, mais il est trop occupé à se boucher les oreilles pour le faire et – parce qu’il n’a que deux bras Kif – il se prend la lumière en pleine face et je crois qu’il ne voit plus grand-chose maintenant. Enfin bref, il y a un speeder gris qui arrive et le type du crash commence à courir tant bien que mal parce qu’il est quand même bien amoché. L’autre véhicule se pose et, là, tu ne vas jamais deviner ce qui arrive !
— Des Impériaux sortent, compléta Kaits.
L’Abednedo lui lança un regard noir. Cela en était assez pour Zoomer. Il n’écouta pas la plainte du petit non-humain, ni la suite de l’histoire. Le fugitif amoché ne pouvait être que Jaden Dawnwalker et il devait le retrouver, s’il était encore en vie. Il fila dans la ruelle d’où provenait le gamin et il ne fut pas difficile d’atteindre la zone du crash en suivant les conversations des gens. Il arriva sur une petite place où se trouvait ce qu’il restait d’un speeder rouge. Il ne fumait plus et une Vuvrienne d’un certain âge, visiblement énervée, s’adressait à deux Weequays armés de fusils. Elle gesticulait dans tous les sens, mais les deux mercenaires avaient plus l’air ennuyés qu’autre chose. L’astromécano ne fit pas attention à la discussion et scanna la scène du crash. Très vite, ses capteurs repérèrent une tâche de sang, puis une autre. Il les suivit et arriva dans une étroite rue faiblement éclairée. Il n’y avait plus personne autour de lui à présent. Il continua sa route jusqu’à arriver à une plateforme et s’arrêta. Il n’y avait rien, pas de stormtrooper impérial, pas de contrebandier idiot, juste une plateforme et des colonnes de fumées masquant en partie un paysage de bâtiments sombres.
Tu te moques de moi ! Je n’ai quand même pas fait tout ça pour les rater de quelques minutes !
Il y avait encore quelques petites traces de sang sur le sol. C’était définitivement ici que la poursuite s’était terminée, mais il n’y avait aucun indice supplémentaire lui permettant de retrouver la trace de celui qui devait le payer.
J’avais une belle position au sein de l’Aube Écarlate, ce type et sa copine débarquent, volent notre vaisseau, me promettent une part de leur butin, je les crois et ils disparaissent. Tu parles d’un choix brillant Zoomer. Il faut que je réfléchisse plus des fois. Comment je vais récupérer les coordonnées du compte où mes crédits ont été versés ? Peut-être que je devrais aller menacer le Chadra-fan…
Il se prépara à faire demi-tour, puis s’arrêta dans son mouvement.
Réfléchir… Si j’étais un imbécile d’humain et que j’étais poursuivi par des soldats, qu’est-ce que je ferais ?
Zoomer se déplaça en direction de l’extrémité de la plateforme.
Ensuite, vu que je suis un idiot, je décide de ne pas me rendre. Enfin… un idiot… je ne me serais pas rendu non plus. Je tire sur mon adversaire, mais vu qu’ils sont plusieurs, je me fais aussi tirer dessus et…
Il se baissa légèrement pour contempler les volutes de fumées montantes.
Alors là, c’est une blague. Je ne pensais pas que ça fonctionnerait.
Activant ses rétro-fusées, l’unité R2 verte et blanche s’éleva de quelques centimètres en-dessus du sol et descendit tranquillement de trois mètres disparaissant dans les volutes grisâtres. Ses trois pieds atterrirent en douceur sur une plateforme métallique sur laquelle reposait, sur le dos, le corps immobile d’un humain vêtu d’une veste noire et d’un pantalon anthracite.
Triste fin, mais ce n’est pas le moment de s’apitoyer.
Il s’en approcha afin de voir s’il pourrait récupérer une quelconque information sur ses crédits, puis s’arrêta une fois assez proche en réalisant une nouvelle information improbable.
Je n’y crois pas ! Il y avait une chance sur trois-mille-sept-cent-vingt que cela arrive. Je me demande si c’était prévu ou si c’est juste de la veine.
Il sortit sa fameuse pique électrique de ses entrailles. Quitte à ramener cet ahuri, au moins le ferait-il d’une manière amusante.
Modifié en dernier par Mandoad le Jeu 15 Nov 2018 - 22:40, modifié 2 fois.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1149
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 15 Nov 2018 - 14:50   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Chapitre 19 lu !

Zoomer !!! :love:

Quelle brillante idée que de le faire raisonner avec des dimensions extrêmement précises ! :oui: Le droïde s'impose comme la star du groupe, capable de supporter des Chapitres entiers sur ses épaules. Et la résolution du Chapitre est à son image : drôle !

Vivement la suite ! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7104
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Jeu 15 Nov 2018 - 21:54   Sujet: Re: Vauriens et Hors-la-loi

Zoomer is back!

Le petit gars idéal pour résoudre les problèmes :whistle: ou presque... j'ai bien aimé ce chapitre, c'était assez décalé par moment :oui: !

Juste un ou deux détails:

Mandoad a écrit:Effectivement, le casino de Torga le Hutt n’était en rien semblable à cette zone où seuls les criminels de bas-étage survivait. Du sommet de sa tour, le baron du crime contrôlait facilement toute une portion de Nar Shaddaa. Le Hutt était tout puissant sur cette lune. Cela se traduisait par une utilisation intense de dorures, de lumières multicolores, de tissus au prix indécent ou d’un déploiement important de garde armés et habillés de couleurs chatoyantes. Heureusement pour Zoomer, il ne lui avait pas été nécessaire de supporter ce mauvais goût trop longtemps. Les premières complications étaient arrivées lorsque cette escouade de neuf soldats impériaux en armure était entrée. Leur chef, du haut de son mètre quatre-vingt-dix-huit, était vêtu d’une combinaison noire bien plus développée que celle des huit personnages qui le suivaient. À leur démarche, il avait pu estimer qu’il s’agissait de sept hommes et d’une femme. L’information était inutile, mais le petit droïde appréciait la précision de ses capacités d’analyse. Les Impériaux s’étaient engouffrés dans la pièce où étaient entrés ses collègues de circonstance peu de temps auparavant. Craignant que leur apparition ne réduise fortement ses chances de toucher la part de l’argent que ce simplet de contrebandier au veston noir devait récupérer pour lui, il avait voulu les aider. Cependant, il n’avait pas eu l’occasion d’échafauder un plan parfait. Très vite, il y avait eu des bruits d’explosions et une alarme s’était déclenchée. Tels une horde de banthas dénués d’intelligence, les clients s’étaient rués vers les sorties les plus proches accrochés à l’idée qu’ils devaient sauver leur petite vie hypocrite. Certains étaient tombés et avaient été piétinés, d’autres étaient restés à crier jusqu’à ce que la moitié des gardes qui n’était pas occupée à aller protéger leur employeur vienne les assister. L’unité R2 s’en était douté depuis qu’il avait été forcé de rester à l’extérieur mais, sans lui, le reste du groupe n’avait pas tenu vingt minutes sans s’attirer des ennuis. Il n’avait pas fallu longtemps avant que la fusillade s’arrête et qu’il ne puisse rentrer dans la salle. Il avait été impressionné par le chaos qui y régnait. Des impacts de tirs décoraient les parois autrefois colorées de rouge, la moquette et les rideaux brûlaient et diffusaient une épaisse fumée grise et blanche. Il y avait aussi des morts, quatre pour être précis, dont deux impériaux en armure blanche. Il n’y avait eu, par contre, aucune trace des sept autres, ni des contrebandiers. Seules demeuraient les signatures ioniques de trois speeders que Zoomer avait décidé de suivre. Sa traque s’était bien déroulée jusqu’à ce que ses réserves de carburant permettant l’activation de ses rétro-fusées n’aient commencé à devenir dangereusement basses. Cela l’avait obligé à continuer sur ses trois roues pour les économiser. Il avait alors espéré que la poursuite n’avait pas continué trop loin du quartier marchand.


J'ai juste trouvé ce paragraphe un peu trop dense: il aurait été plus pratique de le diviser en deux voire trois paragraphes. Après je ne suis pas un critique littéraire :transpire: .

Mandoad a écrit:Il y a toute escouade qui est arrivée un peu plus tôt.


Tu voulais dire: toute une escouade?

Sinon, cet extrait était vraiment très cool! Vivement la suite :wink: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2757
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations
cron